__MAIN_TEXT__

Page 1

ENTREVUE

photo : jbc média par claude gagnon / Photo

prise au Centre de commerce mondial de Montréal

Dossier spécial

des entrepreneurs au sommet Ces quatre entrepreneurs se sont hissés en tête du classement annuel des plus grands employeurs par spécialité, selon le nombre d’heures travaillées en 2012 compilées par la Commission de la construction du Québec. Découvrez les secrets de la réussite de ces champions de la construction à travers quelques réalisations marquantes.

CHAMPIONS DE LA CONSTRUCTION

21


dossier spécial

Atwill-Morin  réussir l’impensable Par François Perreault

Depuis l’arrivée du jeune président Matthew Morin à sa tête, Atwill-Morin connaît des années fastes au point où son chiffre d’affaires dépasse maintenant les 22,5 M$. Profil d’une entreprise propulsée par le dynamisme de ses dirigeants et l’expertise de son équipe ; une équipe qui refuse les compromis et qui se nourrit de mandats en apparence irréalisables.

Matthew Morin, président d’Atwill-Morin

Il a notamment décidé de réinvestir chaque année un pourcentage important des profits de l’organisation dans l’achat de pièces d’équipement (nacelles, échafauds, etc.), pour pouvoir proposer des tarifs moins élevés dans les soumissions et appels d’offres, et donc accroître la part de marché de sa société.

38

CHAMPIONS DE LA CONSTRUCTION

photo : JBC Média par denis bernier

En s’installant dans le bureau du président d’Atwill-Morin, il y a quelques années, Matthew Morin a déployé une stratégie visant à faire de l’entreprise un joueur distinct dans l’industrie de la réfection et de la restauration d’ouvrages de maçonnerie.


atwill-morin

La tactique a porté ses fruits rapidement, car le chiffre d’affaires de l’entreprise a grimpé en quelques années à peine, pour atteindre 22,5 M$ l’an dernier. Et grâce à ses tarifs moindres et à sa capacité d’effectuer des travaux d’envergure, elle a pu devenir un incontournable dans le secteur des travaux publics, où elle puise désormais 70 % de son volume d’affaires. Qui plus est, chaque équipement nouvellement acheté a été payé en totalité grâce aux bons résultats financiers récurrents. Et cette performance s’inscrit dans une période où, de l’aveu même du dirigeant, l’industrie en général tourne au ralenti.

« Chaque année, nous faisons le point entre actionnaires afin de définir une approche visant à développer de nouveaux marchés. Peu à peu, nous y augmentons notre présence, surtout en raison de l’excellente réputation dont nous jouissons. » – Matthew Morin

Aujourd’hui, en plus d’une vingtaine d’employés à l’administration, à la livraison et aux achats, la firme compte quelque 130 spécialistes sur le terrain qui œuvrent à la fois dans la brique, la pierre et le béton. Autre indice de son succès des dernières années, en décembre 2011, elle a quitté ses bureaux et les 6 000 pi2 qu’elle occupait dans le quartier montréalais Griffintown pour s’installer sur un vaste terrain de 74 000 pi2 à l’angle des rues Hogan et Marie-Anne, dans la portion est du Plateau Mont-Royal.

Des compétences mises à jour Si l’entreprise réalise la très grande majorité de ses mandats dans la région de Montréal, elle exploite aussi un bureau à Ottawa depuis 2003, y employant une quarantaine de personnes. Elle y a notamment décroché des contrats pour des édifices de prestige comme ceux de la Cour suprême du Canada, de la Monnaie royale canadienne et des tours Nord du bloc Ouest de la Chambre des Communes. Plus récemment, elle a réalisé des travaux de 2,5 M$ à la Maison du citoyen, à Gatineau. Et cette année, elle a obtenu des contrats totalisant environ 2 M$ provenant de clients de la ville de Québec, entre autres au Centre des congrès. « Chaque année, nous faisons le point entre actionnaires afin de définir une approche visant à développer de nouveaux marchés, indique Matthew Morin. Peu à peu, nous y augmentons notre présence, surtout en raison de l’excellente 1 13-09-04 13:32 réputationDu-For dont Champion_08-13_Atwill-Morin.pdf nous jouissons. »

CHAMPIONS DE LA CONSTRUCTION

39


photo : JBC Média par Denis bernier

dossier spécial

Mark et Matthew Morin

:

AGILITÉ ET PERFORMANCE INÉGALÉES

Augmentez votre productivité jusqu’à 40 % Meilleure économie de carburant de l’industrie Panier télécommandé de 17’ et 2 200 lb de capacité Merlo : leader mondial incontesté en télescopiques

Avec ses unités productives et son équipe «exceptionnelle, Manulift est un atout important pour notre succès et rentabilité. » ─ Matthew Morin, Atwill-Morin

Dans une industrie où les exigences sont très élevées et où la qualité du personnel fait souvent la différence, Atwill-Morin s’assure justement de maintenir sa réputation au moyen de diverses initiatives. Par exemple, en collaboration avec le Fonds de formation de l’industrie de la construction de la Commission de la construction du Québec (CCQ), elle offre annuellement à ses employés un cours complet s’étalant sur trois mois sur des aspects significatifs de leur domaine d’activité : sculpture de pierre, pose de blocs, mortier de restauration, etc. « Nous cherchons ainsi à nous assurer d’être bons et d’être parfaitement à jour dans toutes les sphères de notre métier, explique Matthew Morin. En fait, nous désirons être perçus comme des spécialistes pour tous les types de maçonnerie et pour tous les éléments relatifs à l’enveloppe d’un bâtiment, quel qu’il soit. »

À la recherche constante du défi

FIER PARTENAIRE D’ATWILL-MORIN Importateur canadien exclusif des produits

QUÉBEC MONTRÉAL TORONTO CALGARY

40

CHAMPIONS DE LA CONSTRUCTION

Cette réputation permet donc à AtwillMorin de travailler pour une foule de projets variés, tant dans le civil que dans le commercial, l’industriel et le résidentiel. Sa liste de clients compte donc autant des installations hydroélectriques (centrales Paugan et de Beauharnois, barrage de Saint-Narcisse) que des édifices de conservation d’archives (Bibliothèque et Archives nationales


atwill-morin

Si le portfolio d’Atwill-Morin est bien garni, c’est aussi parce que le jeune dirigeant a implanté une culture particulière au sein de son entreprise. « C’est simple, résume-t-il, plus les projets sont complexes, plus nous les voulons. » Il explique cette philosophie par le fait que les mandats les plus compliqués permettent de développer une vision d’ensemble et d’acquérir une expérience diversifiée, ce qui aura ensuite des répercussions positives sur les réalisations ultérieures. « Nous avons déjà toutes les pièces d’équipement possibles pour exécuter tout ce qu’on peut nous demander, ajoute-t-il. En y combinant une expertise variée provenant de travaux pointus, notre offre s’avère complète et sans failles. » À titre d’exemple, Matthew Morin cite le chantier actuel de l’ancien collège Marianopolis, situé sur le chemin de la Côte-des-Neiges, à Montréal, qu’on transforme pour en faire un important complexe de copropriétés de luxe qui sera nommé « M sur la montagne ». La complexité et l’envergure caractérisent tout à fait ce projet, selon lui. « Cette réalisation nous a littéralement demandé d’inventer de nouvelles méthodes de travail, car nous avons souvent fait face à des enjeux jamais vus, par exemple en devant percer des ouvertures dans la structure de pierre massive pour y installer des verrières. » De fait, la structure s’est presque dessinée au jour le jour, tellement elle présentait de particularités qui influençaient le déroulement subséquent des travaux.

« C’est simple, plus les projets sont complexes, plus nous les voulons. » – Matthew Morin

Les entreprises INC.

du Québec) ou des bâtiments à valeur patrimoniale, et même des tours résidentielles relativement récentes. « Les gens de l’extérieur de notre industrie pensent souvent que nous n’intervenons que sur de très anciens bâtiments. En vérité, nous travaillons couramment sur des immeubles locatifs ayant à peine 30 ou 40 ans d’existence, par exemple pour y pallier des carences dans l’architecture d’origine ou réparer les dégâts causés par le climat. »

SPÉCIALITÉS ET MATÉRIAUX POUR LA CONSTRUCTION

FIXOPRO®

Fier partenaire de votre succès PRODUITS • Coffrages • Matériaux de construction • Scellant • Maçonnerie, briques et pierres • Produits de sécurité

• Autres spécialités • Produits chimiques • Matériaux de toiture • Outillages et ancrages • Accessoires pour acier d’armature

SERVICES • Service de livraison • Service à la clientèle • Service de réparation d’outillage

www.givesco.com Montréal 514 327-7175

Chicoutimi 418 545-1945

Laval 450 667-5600

Sherbrooke 819 563-3052

Toronto 905 417-3040

Québec 418 871-3377

Kingston 613 389-3100

Trois-Rivières 819 373-9090

Gatineau – Ottawa 819 770-5582

Boucherville 450 449-0800

4_Givesco.indd 1

13-09-18 15:03 CHAMPIONS DE LA CONSTRUCTION 41


dossier spécial

Le dirigeant qualifie de « très unique » ce projet qui a réuni une trentaine d’ouvriers et de spécialistes. Changement des pierres fracturées, démantèlement, remplacement de verrière ainsi que de plusieurs linteaux et allèges, rejointoiement, ferblanterie, etc., le mandat a nécessité différentes expertises et des talents fort variés.

Un autre mandat récent a poussé l’équipe d’Atwill-Morin à faire preuve de débrouillardise et d’imagination ; il s’agit de celui de l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal, de l’Université McGill. Dans ce cas, les travailleurs ont dû créer des pièces uniques personnalisées pour un projet de bonification de structure. « Nous sommes toujours prêts à 13-09-12 16:16 relever deMP2B_Atwill-Morin_1-4.pdf nouveaux défis lors des1 étapes de consolidation,

FÉLICITATIONS AU GROUPE

AT W I L L - M O R I N

MP2B et ATWILL-MORIN Partenaires pour la protection et la sauvegarde de nos bâtiments

Tél. : 450 668-5555 • www.mp2b.ca • Mtl : 514 668-5555 • Sans frais : 1 866 282-5331 1600, boulevard Saint-Martin Est, tour A, bureau 110, Laval (Québec) H7G 4R8

42

CHAMPIONS DE LA CONSTRUCTION

confie Matthew Morin. Alors qu’elles peuvent être vues comme des ennuis ou des problématiques par d’autres, nous les considérons davantage comme des occasions d’élargir nos connaissances et d’être toujours plus performants. »

De l’Ohio à Montréal en passant par Québec Mais le mandat qui satisfait le plus Matthew Morin et les membres de son équipe est celui qu’ils termineront cet automne, après 18 mois, à l’ancienne bibliothèque Saint-Sulpice, sur la rue Saint-Denis, entre Ontario et De Maisonneuve, à Montréal. Construit en 1914, l’édifice a été classé monument historique en 1988, et sa vocation est de devenir un lieu consacré à la diffusion, à la création et à la recherche en musiques nouvelles et contemporaines. Le mandat donné à Atwill-Morin : redonner à l’endroit son allure d’il y a un siècle. Le dirigeant qualifie de « très unique » ce projet qui a réuni une trentaine d’ouvriers et de spécialistes. Changement des pierres fracturées, démantèlement, remplacement de verrière ainsi que de plusieurs linteaux et allèges, rejointoiement, ferblanterie, etc., le mandat a nécessité différentes expertises et des talents fort variés. « Nous étions loin de l’image que les gens ont souvent des maçons, soit d’appliquer du mortier, puis de poser des briques, raconte en riant Matthew Morin. En fait, chaque étape de cette réalisation exigeait de revoir constamment nos évaluations : combien de temps serait nécessaire pour la structure, combien de mètres cubes chaque ouvrier pouvait-il démolir pour une période donnée, etc. » Le souci du détail a été si poussé sur ce chantier qu’il a même fallu faire venir de la pierre d’aussi loin que de l’État de l’Ohio pour assurer la ressemblance la plus parfaite avec la composante d’origine. On l’a par la suite envoyée à Québec pour qu’elle se fasse transformer en cubes. Puis, elle a été sculptée par les maçons d’Atwill-Morin en atelier avant d’être livrée au chantier pour les derniers ajustements et l’installation dans les murs, remplaçant ainsi une pierre authentique utilisée lors de la construction du bâtiment il y a 100 ans. « Nous avons mis à contribution nos différents partenaires et fournisseurs en leur demandant s’ils connaissaient dans le monde une carrière où nous allions pouvoir trouver une telle pierre. » Dans ce cas précis, les ouvriers travaillaient avec des mesures aussi petites que 1/16 de pouce. Et ils ne pouvaient se fier à ce qu’ils avaient vu sur le chantier, car, par exemple, les nombreux éléments décoratifs de la façade avaient perdu leur forme d’origine depuis longtemps et d’autres avaient même disparu en raison de l’érosion.

photo : atwill-morin

Et c’est sans oublier que la nature de tels travaux entraînait un risque constant d’effondrement. « Nous avons carrément dû soulever le toit de l’édifice avant de défaire sa structure sur plus de 30 pieds de largeur, explique Matthew Morin. Il nous a ensuite fallu rattacher tous les éléments en nous appuyant sur la maçonnerie existante. Même les promoteurs n’avaient pas prévu l’ampleur de manœuvres si audacieuses. » Satisfaits du résultat, les clients ont ajouté plusieurs opérations à la commande d’origine, si bien que la valeur des travaux de maçonnerie, initialement estimée à 1,6 M$, a grimpé à 3 M$.


En 18 mois, Atwill-Morin a redonné à l’ancienne bibliothèque Saint-Sulpice, rue Saint-Denis à Montréal, son allure d’il y a un siècle

CHAMPIONS DE LA CONSTRUCTION

43


dossier spécial

Un employé sculptant minutieusement de la pierre en provenance de l’Ohio. C’est là qu’Atwill-Morin a trouvé celle qui pouvait assurer la ressemblance la plus parfaite avec la pierre d’origine. On l’a ensuite envoyée à Québec pour la transformer en cubes. Puis, elle a été sculptée en atelier avant d’être livrée au chantier montréalais pour les derniers ajustements et l’installation PUB-ATWILL-FR01 4 Septembre FINALE.pdf

1

13-09-18

10:41

Depuis plusieurs années, Échafauds Plus partage un lien d’affaires étroit avec une des entreprises ayant une des plus grandes croissances dans son domaine d’activité. Un partenariat solide et évolutif unissant deux entreprises ayant une vision de croissance pour l’avenir.

WWW.ECHAFAUDSPLUS.COM 1 855 809-5555

44

CHAMPIONS DE LA CONSTRUCTION

Merci à toute l’équipe d’Atwill-Morin de nous permettre de participer à votre essor.


photos : atwill-morin

atwill-morin

Changement des pierres fracturées, démantèlement, remplacement de verrière ainsi que de plusieurs linteaux et allèges, rejointoiement et ferblanterie font partie des opérations réalisées par Atwill-Morin à l’édifice de l’ancienne bibliothèque Saint-Sulpice

« Ce mandat aura été fort complexe, mais très stimulant et enrichissant. Il a surtout permis de démontrer jusqu’où nous allons pour servir un client. Une de nos dessinatrices s’est même déplacée pour s’assurer que la coupe de pierre allait être de la bonne taille. » La réalisation de la bibliothèque Saint-Sulpice et les nombreuses initiatives qu’Atwill-Morin a déployées pour la mener à terme sont vite devenues la carte de visite de l’entreprise, indique le dirigeant. « Les gens en parlent déjà, dans notre industrie, et les travaux que nous y avons exécutés sont devenus une référence au point où des clients et des architectes nous ont appelés dans le but de nous féliciter. Au bout du compte, cette réussite nous permet de nous positionner stratégiquement comme des fournisseurs de services capables d’exécuter des travaux qui demandent un degré élevé de précision. Nous envoyons ainsi un message clair à notre milieu : les mandats sans marge d’erreur, les projets intimidants et les architectes les plus exigeants ne nous effraient pas, bien au contraire. »

« Au bout du compte, cette réussite nous permet de nous positionner stratégiquement comme des fournisseurs de services capables d’exécuter des travaux qui demandent un degré élevé de précision. » – Matthew Morin

DISTRIBUTEUR D’ACIER ET MÉTAUX SPÉCIALISÉS Coupe : plasma • oxycoupage • scie numérique Armature : fourniture • fabrication • pose • aluminium • inoxydable 22, rue J.F. Kennedy Saint-Jérôme (Québec) J7Y 4B6 450 432-2344 3_Acier Ouellette.indd 1

vente@acierouellette.com www.acierouellette.com

Livraison rapide gros et détail 13-09-18 15:55 CHAMPIONS DE LA CONSTRUCTION 45

Profile for JBC Média inc.

Dossier spécial > Magazine Champions de la construction volume 3 - numéro 3  

ATWILL-MORIN Réussir l'impensable

Dossier spécial > Magazine Champions de la construction volume 3 - numéro 3  

ATWILL-MORIN Réussir l'impensable

Profile for jbcom