__MAIN_TEXT__

Page 1

MAI 2020

L'AVENIR DE LA MOBILITÉ

PRODUCTION DU NIKOLA TRE À ULM CHEZ SOI DANS LES MONTAGNES

UNE SOCIÉTÉ DE TRANSPORT AVEC UN VÉHICULE SPÉCIAL S-WAY ACCESSORIES

UNE VALEUR AJOUTÉE SUPPLÉMENTAIRE POUR VOTRE VÉHICULE LE CHAMPION DE LA LUTTE SUISSE COMME AMBASSADEUR DE MARQUE

CHRISTIAN « CHRIGU » STUCKI PARLE DE SA VIE ET DU NOUVEL S-WAY

|1


NEXPRO BY IVECO PRÊT À SE LANCER POUR VOTRE RÉUSSITE Au fil du temps, les priorités changent – au plus tard à partir de la septième année, les pièces adaptables prennent souvent le pas sur les pièces d'origine chez les clients. C'est pourquoi nous proposons NEXPRO by IVECO, la deuxième ligne pour les véhicules IVECO, à des prix compétitifs par rapport aux produits du marché indépendant des pièces de rechange.

SÉCURITÉ ET RENTABILITÉ NEXPRO est le résultat du vaste savoir-faire d'IVECO et de son orientation claire vers un coût total opérationnel optimisé : La vaste gamme de produits se caractérise par un excellent rapport qualité-prix et s'élargit en permanence. Tous les produits satisfont aux caractéristiques strictes des standards industriels IVECO et aux exigences minimales en matière de sécurité.

Profitez de NEXPRO !

AU NOUVESSOR'A L DANS ENT : TIM CE, LA ’ESSUIE-G BALAIS D OULES, P AM SEURS ET AMORTIS S D'AIR T SOUFFLE


REGARD SUR UN AVENIR RÉUSSI DURABLEMENT Chère lectrice, cher lecteur, L'avenir nous réserve de nombreux défis. Comment les aborder ? Bien sûr avec l'esprit unique d'IVECO, caractérisé par son attitude pionnière et sa force d'innovation. En automne 2019, nous avions annoncé la coopération entre IVECO et Nikola Motors. Nikola Motors est un précurseur aux États-Unis qui fabrique des camions électriques fonctionnant sur batterie et à l'hydrogène. La coopération entre ces deux entreprises combine l'innovation dans les nouvelles technologies d'entraînement avec l'expertise d'IVECO en matière de production en série de propulsions au diesel et au gaz naturel. Grâce à cette orientation stratégique, nous consolidons notre position de fournisseur le plus compétent de technologies d'entraînement alternatives dans le secteur des véhicules utilitaires. Nos véhicules utilitaires sont vos outils et vos équipements de travail au quotidien, – c'est pourquoi nous faisons tout notre possible pour dépasser les attentes que vous avez à notre égard. Les nombreux accessoires IVECO en constituent également une composante importante. Je suis donc heureux de pouvoir vous présenter dans ce numéro une sélection des points forts de notre assortiment pour le nouvel IVECO S-WAY. Nous sommes également fiers de notre client de longue date dans le canton des Grisons : le groupe Montalta, qui est actif dans de nombreux domaines différents, y compris celui des transports. La grande flotte comprend un véhicule très spécial : un IVECO Strator. On ne voit pas tous les jours des véhicules à capot dans les montagnes suisses et ce véhicule constitue donc un véritable accroche-regard dans la région. Avec le poids lourd IVECO Strator, nous accomplissons également la transition vers un thème sportif et une grande personnalité. Nous avons rencontré le fameux ambassadeur de la marque IVECO, Christian « Chrigu » Stucki. Le champion de la lutte suisse 2019 nous a dit comment il voit le développement de son sport, qui le fait rire et désespérer et ce qu'il pense du nouvel IVECO S-WAY en tant que conducteur d'un camion IVECO. De nombreux sujets et contributions passionnants vous attendent. Je vous souhaite bien de plaisir lors de la lecture de ce numéro IVECO & YOU ! Cordialement,

SOMMAIRE CHEZ SOI DANS LES MONTAGNES

UNE SOCIÉTÉ DE TRANSPORT AVEC UN VÉHICULE SPÉCIAL

P. 4 – 5

S-WAY ACCESSORIES

UNE VALEUR AJOUTÉE SUPPLÉMENTAIRE POUR VOTRE VÉHICULE

P. 6

LE CHAMPION DE LA LUTTE SUISSE COMME AMBASSADEUR DE MARQUE CHRISTIAN « CHRIGU » STUCKI SUR SA VIE ET LE NOUVEL S-WAY

P. 8 – 9 L'AVENIR DE LA MOBILITÉ

LA PRODUCTION DU NIKOLA TRE À ULM

P. 10 – 11 LA POLITIQUE RECONNAÎT LE POTENTIEL

INTERVIEW AVEC LE MEMBRE ALLEMAND DU BUNDESTAG MATTHIAS GASTEL

P. 12 – 13

L'EXPÉDITION SE POURSUIT

UN GRAND VOYAGE AVEC LE DAILY 4X4

NEU Thomas Rücker Managing Director IVECO (Suisse) SA

P. 15

EAU NOUV

LE MAGAZINE NUMÉRIQUE www.iveco.ch/magazine

|3


AVEC UN VÉHICULE À CAPOT DANS LES MONTAGNES INTERVIEW AVEC MARTIN MONTALTA Sur la route de Coire, en haut des montagnes, près de Laax dans la région Surselva dans les Grisons, nous rencontrons le premier véhicule avec la peinture bleu neptune-jaune caractéristique et le logo Montalta sous le pare-brise : un chasse-neige. La société de transport Montalta s'occupe donc également de l'entretien hivernal des routes de montagne. Ce que ce nom représente en plus, le patron de la PME diversifiée, Martin Montalta, nous le raconte volontiers un peu plus tard dans une salle de réunion avec vue sur l'usine de gravier, les silos et les montagnes grisonnes avec leurs sommets enneigés. Le véhicule inhabituel qui a attiré notre attention sur Martin Montalta est garé devant l'immeuble de bureaux : Depuis quelque temps, sa flotte comporte aussi un Strator IVECO –un véhicule à capot – un concept inhabituel et donc remarquable en Europe, surtout dans les montagnes suisses. M. Montalta, quand l’entreprise a-t-elle été fondée et par qui ? À quoi ressemble la structure des propriétaires actuelle ? Montalta : L’entreprise a été fondée en 1928 par mon grand-père Mar tin Montalta. Bien qu'il ait considéré les transpor ts plus ou moins comme une activité accessoire, il a commencé avec des chevaux et des charrettes, puis il a emmené les clients dans les stations de sports d'hiver avec des traîneaux tirés par des chevaux, plus tard ont suivi les transports de bois et l'usine de gravier. Mon grand-père m'a dit une phrase impor tante que je n’ai jamais oubliée : « Si tu as 50 centimes, achète pour un franc. » Il a voulu exprimer par là qu'il est impor tant pour un entrepreneur d'investir. Nous étions une entreprise individuelle jusqu'en 2017 et nous sommes devenus une société anonyme. Mon fils Manuel est membre de la Direction depuis trois ans. Sa sœur travaille au service de préparation. Quelles ont été les jalons les plus importants sur la voie vers la taille actuelle ? Montalta : Il s'agit en fait d'une croissance 4 | VISER HAUT AVEC IVECO

continue. Il y a deux ans et demi, nous avions repris un concurrent de la vallée et ajouté ainsi quelques poids-lourds supplémentaires à notre flotte. Monsieur Montalta, pourriez-vous nous présenter brièvement votre entreprise ? Dans quels domaines travaillez-vous ou quels services offrez-vous, quelle est la taille de votre flotte, quels véhicules utilisez-vous ? Quelle est la situation dans le domaine des motorisations ? Montalta : Nous possédons une usine de gravier, nous faisons des transpor ts, livrons du béton prêt à l'emploi et depuis la reprise, nous assurons également le nettoyage et le ser vice des égouts. Le recyclage constitue un autre secteur d'activité. Notre flotte compte actuellement 33 véhicules au total, des mini-camions aux camions à benne basculante, en passant par les camions à trois, quatre et cinq essieux, les tracteurs pour le transpor t du ciment jusqu’aux quatre chargeuses sur pneus dans les trois différentes usines. La camionnette d’atelier est un IVECO Daily.

En hiver, beaucoup de nos véhicules sont utilisés pour l'entretien des routes. Nous possédons donc de nombreuses caisses mobiles, jusqu'à trois ou quatre par véhicule. Elles sont plus chères à l'achat, mais nous devons être flexibles. Cela s'applique à la fois au passage entre les activités d'été et d'hiver et à la structure de notre clientèle. Nous ne comptons pas seulement sur quelques gros clients, mais nous avons une clientèle très diversifiée. Quelle est la situation dans le domaine des motorisations ? Les véhicules sont-ils équipés d'intarders ? Montalta : Les moteurs fournissent généralement 450 CV. Les intarders sont depuis longtemps indispensables pour nous. Nous avions commandé des freins Telma dès qu’ils sont arrivés sur le marché. En bref, les plaquettes de frein ne doivent plus être remplacées à cause de l'usure, mais parce qu'elles sont devenues trop vieilles. Quand la décision a-t-elle été prise d'acheter des véhicules IVECO pour la flotte ? Montalta : En 1989. Nous avions acheté


un véhicule converti pour une utilisation en montagne qui développait 360 CV au lieu de seulement 300 CV (conversion du type 330-30 en 330-36H). Quelles étaient les principales raisons ? Montalta (rit) : Nous voulions juste essayer quelque chose de différent. Qu'appréciez-vous chez IVECO ? Montalta : Ce sont des véhicules très fiables. Nous les conduisons jusqu’à une altitude de 2 700 m. C'est pourquoi les caractéristiques des moteurs sont importantes pour nous, ils sont exceptionnels dans les montagnes. Ils ont un bon couple et sont très puissants. Un de nos anciens véhicules avec un moteur de 370 CV a roulé environ 500 000 kilomètres ici dans la région, nous n'avons jamais eu de problèmes avec. Au fait, nous aurons bientôt deux autres IVECO. Les deux sont des véhicules à quatre essieux, dont un à essieu traîné directeur. Réparez-vous les véhicules vous-même ou allez-vous dans un garage IVECO ? Montalta : Nous possédons notre propre atelier. Plusieurs de nos chauffeurs sont également des mécaniciens qualifiés. Pour les réparations sous garantie ou pour des problèmes par ticuliers, nous nous rendons dans un garage IVECO, quant au reste, nous nous en occupons nous-mêmes. Avez-vous déjà été en vacances en Australie ou êtesvous un fan des Road Trains ? Montalta : Oui, bien sûr. C'est là que vous avez eu l'idée d'obtenir un « modèle australien » ? Pourquoi avez-vous acheté le Strator IVECO et où ? Montalta : Comme je l'ai déjà dit, nous avons toujours pensé un peu hors des sentiers battus ; car il ne faut pas

toujours faire ce que font les autres. Le Strator était un projet pour le 88e jubilé de notre entreprise. Les véhicules sont construits en Pays-Bas, mais je voulais savoir à l'avance s'il s'agit d'un atelier d'arrière-cour ou d'une entreprise sérieuse. C'est pourquoi nous sommes rendus aux Pays-Bas avant de commander, et nous avons fait l’aller et retour en un jour. Le véhicule du jubilé devait être une surprise, et nous y sommes parvenus. Il a été amené en Suisse discrètement, juste avant la célébration du jubilé ; a été peint aux couleurs de l'entreprise et est alors devenu une grande attraction. Avez-vous vu comment le Strator est fabriqué lors de votre courte visite aux Pays-Bas ? Montalta : Le véhicule de base pour le véhicule à capot est un Trakker N260 T 50 PO, que nous avons commandé et/ou acheté au vu notamment des problèmes de douane en Suisse. Lors de la transformation, le châssis a été allongé, l'essieu avant déplacé 40 cm vers l'avant et la cabine vers l'arrière. Ensuite, on y a monté le capot du Strator. L'empattement du véhicule de base était de 3 500 mm, après la conversion, il mesurait 3 900 mm. Quels sont les avantages du concept de la voiture à capot pour vous ? Montalta : Comme je l'ai déjà dit, nous étions principalement préoccupés par la puissance. Le service est bien sûr plus facile avec un tel véhicule, tout ce qui est important se trouve sous le capot. L'inconvénient est que vous ne pouvez pas utiliser les remorques habituelles, car elles sont trop longues. Y a-t-il entre-temps des imitateurs qui vous ont demandé conseil ou qui ont voulu savoir quelle expérience vous avez eue avec le véhicule ? Montalta : Jusqu'à présent, per sonne ne s'est manifesté. À ma connaissance , il s’agit du seul véhicule à capot IVECO en Suisse. VISER HAUT AVEC IVECO | 5


N’EST ET CE UT ! O PAS T

nnaire ncessio o c e r ns t tez vo rmatio Contac s d'info lu p re t r o u po s de n IVECO produit s e r t . u s a soire sur les d'acces gamme

CREÉZ UNE VALEUR AJOUTÉE SUPPLÉMENTAIRE DÉCOUVREZ MAINTENANT LES ACCESSOIRES IVECO S-WAY QUI VOUS FACILITENT LA VIE ET VOUS APPORTENT PLUS DE SÉCURITÉ ET DE CONFORT

KIT DE TUNING

Le kit contient : 2 poignées de porte, 5 baguettes chromées pour la calandre, 2 éléments d'insertion pour les rétroviseurs ; en acier inoxydable hautement poli

TAPIS EN VELOURS

Conçus pour le nouveau design du sol – avec le logo IVECO tissé. Dotés d'un double système de fixation, ils garantissent une parfaite fixation pour éviter d'éventuelles situations dangereuses. SKY-HIGH LINE

Jeu de tapis avant pour transmission manuelle et automatique

ACTIVE LINE

BARRES DE TOIT

Un design frappant met l'accent sur l'avant pour une apparence forte de votre véhicule. Barres de toit frontales : en acier inoxydable, ø 60 mm, avec support pour 4 luminaires supplémentaires, disponible en version électropolie ou en noir.

Jeu de tapis avant pour transmission manuelle et automatique

EVERLASTING LINE

Jeu de tapis avant, textile

JEU DE TAPIS EN CAOUTCHOUC LOGO DE LA FLOTTE RÉTRO-ÉCLAIRÉ Le kit contient : des bandes lumineuses à LED, des couvercles en ABS ultra-légers, autocollants avec le logo IVECO et des autocollants au look acier inoxydable chromé mat.

Résistants aux acides, lavables et dimensionnellement stables. Avec bord surélevé pour retenir la saleté.

HI-VISION 2.0 ANDROID DAB + / GPS / BLUETOOTH® SYSTÈME MULTIMEDIA

Matériel cartographique complet pour camion « TomTomMap », y compris couverture individuelle, kit de montage, câble plug-and-play pour l’IVECO S-Way, câblage pour antenne PAB Diversity, DAB + OEM

Écran 24", prise USB et HDMI, antenne, câble plug-and-play et kit de montage

SET AÉRODYNAMIQUE TOIT HAUT PORTE-SMARTPHONE

Chargeur de smartphone/Porte-tablette/ Porte-TomTom® (Drive Link) avec prise USB intégrée ou station de recharge Qi pour smartphones pour le chargement inductif de votre appareil

6 | ACCESSORIES

Spoiler complet Kit de montage disponible en supplément


DU MÉCANO AU RESPONSABLE D'ATELIER INTERVIEW AVEC LIVIO MASPOLI Livio Maspoli, 41 ans, est directeur technique de la filiale IVECO de Kloten depuis le 1er mars 2019. Pendant son temps libre, il aime jouer au golf et, moins régulièrement, il pratique d'autres disciplines de plein air comme le kitesurf ou le wakeboard. M. Maspoli, comment êtes-vous arrivé chez IVECO et depuis combien de temps travaillez-vous dans l’entreprise ? Maspoli : C'est venu tout naturellement, car j'ai grandi dans le quartier de l'entreprise, ici à Kloten. Étant enfant, j'ai admiré le va-et-vient des camions dans le voisinage de la maison de mes parents. Pendant ma scolarité, j'ai fait un apprentissage dans l'entreprise et j’y travaille depuis le 1er août 1994. Pouvez-vous énumérer quelques étapes importantes de votre carrière ? Maspoli : Une chose a amené l’autre . D'abord l'apprentissage de trois ans comme mécanicien automobile, ensuite la formation complémentaire comme mécanicien pour poids lourds. En 2000, j'ai terminé ma formation d'ingénieur système, et de 2006 à 2008, j'ai suivi une formation de diagnosticien fédéral. Je suis devenu contremaître, puis j’ai travaillé comme chef d'atelier pendant douze ans. Pendant trois ans et demi, j'ai même eu la responsabilité d'un deuxième atelier à Muttenz. Puis j’ai suivi une formation en exper t en gestion. Ensuite, j'ai pris la direction des ventes de Fiat Professional en 2015 et en 2019 la direction et la responsabilité de la marque Fiat Professional à Kloten et à Hendschiken.

Qu'est-ce que signifie « l'esprit IVECO » pour vous, ou qu'est-ce qui distingue IVECO des autres fabricants à votre avis ? Maspoli : La mentalité italienne joue un grand rôle dans ce domaine. Si vous utilisez cela à bon escient, vous avez beaucoup de compétences et de liberté, mais aussi beaucoup de responsabilités. À quoi ressemble le « mix client » ? Y a-t-il beaucoup de clients qui travaillent dans le même segment ou est-il largement dispersé ? Qu'en est-il de la taille des flottes ? Maspoli : Il y a de tout, des camping-cars, la construction, des services de courrier... Nos clients sont presque exclusivement des clients locaux, et entre 60 et 70 % d'entre eux proviennent du secteur des véhicules utilitaires légers. Puisque la Suisse a une topographie exigeante par endroits. Cela a-t-il un impact notable sur vos activités ? Les mots clés seraient, par exemple, la configuration du groupe motopropulseur, les empattements ou le type et l'étendue des travaux de service ? Maspoli : Par rappor t à d'autres marchés, nous aurons tendance à utiliser des véhicules plus puissants. En outre, les versions à traction intégrale et les convertisseurs de couple automatiques sont toujours d’actualité. Comment les « concepts verts » d'IVECO sont-ils acceptés par les clients suisses ? Maspoli : Cela peut encore poser problème pour les petits clients comme un service de

courrier avec trois véhicules. Mais aujourd'hui, ce sont sur tout les grands clients qui sont prêts à y investir de l'argent. Nous avons déjà plusieurs par ties intéressées pour le Nikola Tre. Les clients apprécient le fait que ce véhicule soit construit en Europe et qu'il ne soit pas importé des États-Unis. Une journée de travail typique consiste-telle pour vous en beaucoup de routine ou êtes-vous confronté chaque jour à des défis différents ? Maspoli : Après 25 ans, beaucoup de choses sont devenues routine. Mais les défis occasionnels rendent le travail passionnant. Aujourd'hui, les pièces détachées sont également disponibles à bas prix sur Internet. Les clients voient-ils encore la nécessité d'utiliser des pièces de rechange d'origine dont la qualité et la fiabilité sont garanties ? Maspoli : Ce n'est pas un problème pour les clients fidèles. Ils apprécient la qualité, l'information et les conseils. Les aspects importants sont la disponibilité et la rapidité de livraison. Avez-vous des objectifs spécifiques pour 2020 ? Maspoli : Il ne s'agit pas nécessairement d'objectifs spécifiques, mais notre objectif cette année et dans les années à venir sera d'améliorer les processus de ser vice à la clientèle. Y-a-t-il un modèle IVECO que vous avez particulièrement apprécié au fil des ans ? Maspoli : L'une de mes préférées est le Daily 96. Ce modèle, je l’ai eu encore sous mes mains. Si j’en vois arriver un Daily de temps en temps dans l'atelier, c'est toujours avec nostalgie. RESTÉ DANS LE VOISINAGE | 7


L’AMBASSADEUR DE LA MARQUE SUISSE IVECO INTERVIEW AVEC CHRISTIAN STUCKI Christian « Chrigu » Stucki est l'un des meilleurs lutteurs suisses de tous les temps. Au total, 127 couronnes et 41 « Kranzfestsiege » ornent son impressionnant palmarès. Parmi les moments forts de sa carrière, on peut citer les victoires à la Kilchberg Schwinget 2008, à la Unspunnen-Schwinget 2017 et – plus récemment – la Fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres 2019. Grâce à ces succès et surtout à sa nature sympathique, il a été le premier lutteur à être nommé sportif suisse de l'année en 2019. Pendant de nombreuses années, Chrigu Stucki a passé une grande partie de son travail au volant d'un camion IVECO. Nous sommes fiers de l'avoir à nos côtés en tant qu'ambassadeur engagé de la marque depuis six ans maintenant. Christian Stucki, tout d'abord une question qui me vient tout simplement à l'esprit : « vous avez maintenant tout remporté, vous avez gagné tout ce qu'il y a à gagner dans le sport de la lutte suisse. Comment vous motivez-vous pour des futurs exploits » ? Stucki : Il s'agit en fin de compte de la passion que j'ai toujours ressentie, qui ne me

lâche jamais et qui continue à m’entraîner. Puis il y a l'atmosphère unique du sport de la lutte suisse, caractérisée par l'équité et une grande tradition. Plus précisément : Quels sont vos projets pour 2020 ? Stucki : Je me prépare depuis longtemps.

Les temps forts de la saison sont d'une part le 125ème jubilé de la Fédération Suisse de Lutte à Appenzell. Puis j'attends avec impatience le seul festival de montagne que je n'ai jamais pu remporter : la Schwägalp-Schwinget en août. Bien sûr, les récents succès et l'élection du sportif de l'année ont provoqué une énorme frénésie médiatique. N'en avez-vous pas assez des innombrables interviews et des Home-Storys ? Stucki : En tant qu'athlète, vous aspirez au succès – et quand vous l'avez obtenu, vous êtes heureux d'accepter l'intérêt des médias. Cela fait simplement partie du processus et finira par s'estomper un jour. Et comment votre famille fait-elle face au grand intérêt public ? Stucki : Cela varie, parfois, cela leur est égal, d’autres fois un peu moins. Cela dépend également de la situation ou de la journée, de ce que ressentent les enfants ou de ce que nous ressentons en tant que parents.

8 | INTERVIEW AVEC CHRISTIAN STUCKI


En ce qui concerne le sport de la lutte suisse, on a l'impression qu'il est largement limité à la partie germanophone de la Suisse. Pourquoi en est-il ainsi et comment cela pourrait-il être changé ? Stucki : Cette impression est compréhensible, mais elle est un peu trompeuse. Après tout, la Suisse romande est très bien représentée et l'est depuis longtemps, ce qui est l'une des raisons pour lesquelles la Fête fédérale de lutte suisse 2016 s'est tenue à Estavayer. Au Tessin aussi, les choses ont bougé ces dernières années avec la création des premiers clubs et fêtes de lutte suisse. Étant donné que vous êtes vous-même un chauffeur IVECO depuis de nombreuses années, votre engagement envers la marque est particulièrement crédible. Quels sont selon vous les grands atouts d'IVECO ? Stucki : Pour moi, la fiabilité est au centre de mon travail quotidien. Et IVECO garantit une grande fiabilité. C'est-à-dire : le véhicule ne me lâche jamais, je ne reste pas sur la route... En outre, je suis particulièrement impressionné par les progrès techniques. L'incomparable force d'innovation d'IVECO se reflète dans pas moins de 6 consécrations internationales majeures au cours des dernières années – des consécrations qui, nota bene, sont décernées par un jury d'experts très compétent. Y a-t-il d'autres qualités que vous associez à IVECO ? Stucki : Ce qui m'impressionne depuis des années – et cela aussi a finalement quelque chose à voir avec la force d'innovation que j'ai mentionnée précédemment – c'est l'orientation stratégique claire de la marque sur les concepts d'entraînements alternatifs. IVECO joue également un rôle de pionnier dans ce domaine, qu'il s'agisse de la motorisation à essence, des modèles électriques ou des concepts hybrides. À l'occasion de l'exposition de véhicules utilitaires transport.ch en novembre dernier, vous avez pu voir de vos propres yeux notre nouveau vaisseau amiral, l'IVECO S-WAY. Quelle a été votre impression ? Stucki : Probablement en raison de ma taille, la première chose que j'ai remarquée, c’était l'espace généreux de la cabine. Cela vous donne un sentiment de « chez soi » et d'espace. Tout ici est systématiquement adapté aux besoins du conducteur, depuis la connectivité avancée et le meilleur de l'info-divertissement jusqu'aux systèmes d'assistance pratiques. L'économie du S-WAY est également convaincante : Grâce à l'amélioration de

l'aérodynamique, par exemple, le rendement énergétique a été augmenté de 4 % ! Maintenant, un clin d'œil au sport : en tant que champion de la lutte suisse, vous allez maintenant siéger sur le trône pendant trois ans. Les rois ont l'habitude des bouffons – qui ou quoi vous fait le plus rire ? Stucki : Mes garçons Xavier et Elia, mais parfois ils me désespèrent aussi... Comment vivez-vous la coopération avec les sponsors et surtout avec IVECO ? Stucki : Très familier, amical et respectueux. Je peux rester complètement moi-même et transmettre ce que je représente et ce à quoi je peux m'identifier. Ce sport a connu une popularité croissante ces dernières années, notamment auprès des jeunes – comment l’expliquez-vous ? Stucki : Le combat « homme contre homme » est certainement très intéressant et est vécu comme une motivation. En outre, il y a l'équité qui est véhiculée et la relation collégiale entre les uns et les autres. Néanmoins, certains arrêtent lorsque le transfert vers les lutteurs suisses actifs aurait lieu. Nous tenons à remercier Christian Stucki pour son travail dévoué pour IVECO et nous nous réjouissons de la poursuite de la coopération au cours des trois prochaines années. Bien entendu, nous croisons les doigts pour le sport et lui souhaitons un bon voyage dans l'avenir. INTERVIEW AVEC CHRISTIAN STUCKI | 9


FAÇONNER ENSEMBLE L'AVENIR DE LA MOBILITÉ À Ulm, au cœur du Bade-Wurtemberg, des solutions visionnaires vont bientôt quitter la chaîne de montage : le site IVECO devient le centre de production des modèles de poids lourds Nikola TRE alimentés par des batteries électriques et équipés de piles à combustible. Avec cette décision, le partenariat prospectif entre CNH Industrial et Nikola Motor Company pose un nouveau jalon.

LE DÉBUT D'UNE HISTOIRE À SUCCÈS TOURNÉE VERS L'AVENIR

équipés de piles à combustible, qui seront ensuite montées sur cette plateforme électrique, avec une mise sur le marché prévue en 2023. Dans la première phase de ce projet de grande envergure, l'entreprise commune investit 40 millions d'euros dans la modernisation des installations de production afin de pouvoir réaliser la production en série du Nikola TRE à entraînement électrique par batterie prévue pour 2021 à Ulm. Les premiers modèles produits sur le nouveau site sont les véhicules électriques à batterie 4x2 et 6x2 avec des batteries modulaires et évolutives d'une capacité allant jusqu'à 720 kWh. Le moteur électrique possède une puissance maximale continue de 480 kW.

EN ROUTE VERS LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE ÉQUIPÉ DE PILES À COMBUSTIBLE

LA POLITIQUE GONFLE NOS VOILES

IVECO est une marque de véhicules commerciaux à succès, et derrière FPT Industrial se trouvent les spécialistes de l’entraînement de CNH Industrial. Avec un par tenaire comme la Nikola Motor Company, pionnière mondiale dans le développement de véhicules à hydrogène, les possibilités seraient infinies. C'est exactement ce qui s'est passé en septembre 2019 : lors du CNH Industrial Capital Markets Day, la création d'une entreprise commune a été annoncée – déjà en décembre, le TRE Nikola, un camion lourd électrique à batterie (BEV) y a été présenté.

Cette présentation a marqué une étape importante vers le grand objectif commun : la production de versions électriques et de celles

10 |

Avec ces plans concrets, la coopération d'entreprise pose des jalons centraux et est une fois de plus en avance sur son temps : « Notre entreprise commune européenne avec Nikola est la preuve que le


transport longue distance sans émissions est en marche et apporte des avantages environnementaux concrets aux transporteurs longue distance européens et à ses citoyens », explique Hubertus Mühlhäuser, PDG de CNH Industrial. Les politiciens l'ont compris : le gouvernement allemand veut soutenir le travail de pionnier des entreprises dans le domaine de la technologie de l'hydrogène par un programme d'investissement financièrement solide.

UN LIEU CHOISI DE MANIÈRE DURABLE

Ulm abrite actuellement le centre de compétence pour la construction et la conception de châssis pour IVECO. Avec une longue histoire d'innovation dans la construction de poids lourds, des spécialistes hautement qualif iés et la proximité géographique d'instituts de recherche renommés, la région est devenue une plaque tournante internationale de premier plan pour la mobilité des piles à combustible. Investir ici est donc à la fois logique et pratique : « La décision de construire le TRE Nikola à Ulm – un centre de compétence pour le développement des poids lourds – souligne l'emplacement stratégique du site au cœur du cluster allemand de la technologie des piles à combustible », souligne le PDG de CNH Industrial. Trevor Milton, PDG de Nikola Motors, est également convaincu du choix du site : « La décision de produire le

TRE à Ulm en série est un bon exemple de la manière dont on peut créer des emplois, promouvoir les innovations et donner de la sécurité aux nouveaux fournisseurs à émissions zéro. Le monde est prêt pour un transport de marchandises sans émissions. L'entreprise commune entre Nikola et IVECO sera la première à tenir ses promesses. J'attends avec impatience de voir les premières véhicules sortir de la chaîne de montage ». L'usine d'Ulm sera approvisionnée en modules provenant des sites de production espagnols d'IVECO à Valladolid et à Madrid, ce qui permettra une montée en puissance rapide de la production. Cela signifie qu'après le démarrage prévu de la production au premier trimestre 2021, rien n'empêche de livrer le TRE de Nikola la même année.

RÉVOLUTIONNER L'INDUSTRIE ENSEMBLE

L'objectif à long terme est de lancer et d'établir avec succès sur le marché des poids lourds à émissions zéro. Pour un résultat parfait, les partenaires de coopération s'appuient sur leurs compétences respectives : le Nikola TRE, actuellement en cours de développement, est basé sur la nouvelle plateforme S-WAY d'IVECO et intègre la technologie d'entraînement, les commandes et l'info-diver tissement du Nikola. L'entreprise commune annonce donc un changement important qui fera du monde un endroit encore meilleur pour les générations futures.

UN PARTENARIAT DURABLE | 11


UNE POLITIQUE TOURNÉE VERS LE CHANGEMENT MATTHIAS GASTEL SUR LES OPPORTUNITÉS ET LES POSSIBILITÉS M. Gastel, comment abordez-vous les sujets dont vous êtes responsable et d'où vient votre intérêt ? Gastel : En tant que jeune homme qui venait d'atteindre l'âge adulte et qui était motivé par l'environnement, j'ai rejoint le parti des Verts il y a environ 30 ans. Pendant de nombreuses années, j'ai été impliqué dans la politique locale, en par ticulier dans les questions de transport. J'ai aidé à concevoir un tout nouveau concept de bus et j'ai participé à la planification de l'extension de la S-Bahn dans ma ville natale. Après mon élection au Bundestag, il est vite devenu évident que je voulais faire partie de la commission des transpor ts. Dans la répar tition des thèmes de trafic, j’ai été chargé des chemins de fer, ce qui correspond bien, puisque ma circonscription est fortement influencée par « Stuttgar t 21 ». Au cours de ma première législature, j'étais également responsable du marché des bus longue distance, alors nouvellement libéralisé. 12 | LA POLITIQUE RECONNAÎT LE POTENTIEL

Aujourd'hui, il n'est plus possible – comme avec le pétrole brut – de résoudre toutes les tâches de transport avec un seul concept d'entraînement. Si nous faisons une division approximative entre « ville » et « transport à longue distance » : Selon vous, quelle est la technologie ou la solution de l'avenir et quel est l'élément moteur qui vous semble le plus important et pourquoi ? Gastel : Différentes technologies et carburants de substitution seront disponibles à l'avenir pour différents types de véhicules. Pour les voitures et souvent aussi pour les bus locaux, la propulsion électrique par batterie sera la plus efficace en raison de sa grande efficacité énergétique. La batterie devra faire de nouveaux progrès en termes d'utilisation des ressources et de densité énergétique. Dans les autocars, les camions et les navires, sont les piles à combustible équipées d'hydrogène ver t ou de carburants électroniques. Cela nécessitera une recherche et un développement inten-

De nombreux chemins mènent à l'avenir de la mobilité durable. C'est pourquoi IVECO utilise des concepts différents selon les besoins : outre les moteurs électriques et au méthane, la coopération avec la start-up américaine Nikola Motors va clairement dans le sens des piles à combustible. Le député allemand du Bundestag Matthias Gastel est enthousiaste sur ce sujet depuis de nombreuses années et connaît le point de vue de la politique. Dans l'interview suivante, il répond à nos questions. sifs : Les piles à combustible doivent être plus durables et l'hydrogène et les carburants synthétiques doivent être produits de manière plus économique que maintenant. Ce dont nous avons absolument besoin, c'est de l'élimination progressive de la production d'électricité à par tir du charbon et de l'expansion massive des énergies renouvelables. Une électricité propre en quantité suffisante est essentielle. La zone urbaine, avec ses distances relativement courtes, est prédestinée à l'utilisation de véhicules électriques à batterie. Les premiers domaines d'application existent déjà aujourd'hui ; avec la baisse des prix et l'extension des portées, ce sont les entraînements électriques qui prévaudront ici à moyen terme. Sur les longues distances, la course au transport longue distance n'est pas encore décidée chez les camions. Sur les longues distances, les chaînes de transpor t intermodales deviendront la norme. Les trains de marchandises électriques prendront le relais sur ces itiné-


raires et le camion électrifié (avec batterie) assurera la distribution fine. De cette façon, les points for ts des deux modes de transpor t peuvent être pleinement développés, ce qui permet d'électrifier en permanence les chaînes de transport. Il existe plusieurs programmes de soutien qui sont difficiles à comprendre et à suivre pour les acheteurs potentiels et les parties intéressées – notamment pour les PME qui ne disposent pas de services techniques compétents en la matière. La politique prévoit-elle de simplifier cette situation ? Gastel : Nous allons travailler pour le défrichage de la jungle des subventions. À long terme, les nouvelles technologies doivent pouvoir s'imposer sur le plan économique. Pour ce faire, les prix des combustibles fossiles doivent toutefois refléter la vérité écologique, ce qui n'est malheureusement pas le cas actuellement. Des coûts plus élevés pour le CO2 sont donc le meilleur moyen de promouvoir les nouvelles technologies – et non la création de nouvelles subventions. Y a-t-il des considérations actuelles concernant les subventions – analogues à celles des communes (directive sur les véhicules propres) –, qui s'appliquent également à la logistique du fret privé en vue d'une introduction à l'échelle nationale ? Gastel : La directive sur les véhicules propres est un puissant levier pour promouvoir la décarbonisation des transports publics. Des exigences tout aussi restrictives sont concevables pour la logistique urbaine, par exemple, afin de respecter les valeurs limites des pol-

luants atmosphériques et aussi de décarboniser progressivement ce secteur. Toutes les alternatives de conduite sont une question d'infrastructure : il y a trop peu de méthane vert, presque pas d'hydrogène vert, l'électricité verte pourrait également se raréfier avec l'électrification croissante. Néanmoins, les véhicules sont actuellement soumis à des appels d'offres séparés et sans tenir compte des infrastructures de chargement et des autres concepts énergétiques. Seraitce une valeur ajoutée pour les institutions publiques et les demandeurs que de mettre en place des appels d'offres de manière globale et en tant que solutions complètes ? Cela n'encouragerait-il pas également les entreprises communes entre entreprises ? Gastel : Le regroupement des concepts d'énergie ou de véhicules et de l'infrastructure de recharge des batteries associée est certainement judicieux et il est évident que des synergies peuvent être exploitées. Nous connaissons des procédures d'approbation très complexes pour la construction de stations-service de GNL. Faut-il les standardiser et les simplifier ? Gastel : Le gaz naturel – sous quelque forme que ce soit – ne peut être qu'une solution transitoire maximale à moyen terme pour certains domaines d'application. Il est important de clarifier quelle technologie doit être utilisée de plus en plus pour quelles applications. Alors la normalisation fait sens. Voyez-vous des exigences pour les fabricants en ce qui concerne le développement

d'entraînements alternatifs ou avez-vous des conseils à leur donner ? Quelle est la situation au niveau des entreprises de transport par autobus et de logistique ? Gastel : En tant qu'homme politique, je ne veux pas donner des conseils aux entreprises. Je pense qu'entre-temps, la plupart des constructeurs sont sur la bonne voie en ce sens qu'ils élargissent leur offre de véhicules avec des systèmes d'entraînement alternatifs et qu'ils travaillent sur les portées requises. Il peut s’avérer utile de proposer des systèmes complets, y compris une infrastructure de facturation, et d'étendre le service sur place.

MATTHIAS GASTEL

Position : Député allemand du parti des Verts, district de Nürtingen BW, depuis 2013 Fonction : • Dans la faction : Porte-parole de la politique ferroviaire • Au Bundestag : Membre titulaire (commission des transports et des infrastructures numériques) et membre suppléant (commission du tourisme et commission de l'alimentation et de l'agriculture)

LA POLITIQUE RECONNAÎT LE POTENTIEL | 13


QUAND ÇA GRINCE ET ÇA FROTTE, L'HEURE DES FREINS A SONNÉ. Quand il s'agit de votre sécurité, nous mettons tout en œuvre. Surtout avec un camion semi-remorque ou un transporteur lourdement chargé, la force de freinage est d'une importance capitale ! L'usure relativement élevée sur ces véhicules lourds rend la réalisation régulière de contrôle de freins indispensable. Si les freins ne répondent plus aux exigences, il est temps de les remplacer. Pour ce faire, nous proposons notre service de remplacement des freins SERVICE DU MOIS. Nos professionnels du service spécialement formés inspectent les freins de votre véhicule et remplacent les pièces qui ne fonctionnent plus. Bien sûr dans la haute qualité habituelle IVECO. Prenez rendez-vous maintenant et obtenez le prix préférentiel SERVICE DU MOIS pour votre remplacement de freins.

SERVICE DU MOIS

Autres offres de votre partenaire IVECO.

SOYEZ PRUDENT, CHANGER LES FREINS !

REMPLACEMENT DES FREINS

Remplacez les freins de votre véhicule dès maintenant – pour que vous puissiez reprendre la route en toute sécurité. Notre SERVICE DU MOIS pour vous : • Disques de freins • Accessoires de montage • Plaquettes de frein • Installation des pièces d'origine IVECO • Capteur de détection d'usure

699 CHF* *par ex. pour Daily MY 2006-2014, jusqu’à 5 t, VA

KITS DE FREINS

• Plaquettes de frein et capteurs de détection d'usure compris • En option plaquettes de frein compris

ÉTRIERS DE FREIN

• Étriers de frein d'origine IVECO • Qualité & Garantie IVECO

• Moins onéreux que l'achat de

pièces de rechange individuelles

10 % de réduction supplémentaire

Promotion valable jusqu’au 31/07/2020. Uniquement pour les partenaires de services IVECO participants. Illustrations similaires. Sous réserve de modifications et d’erreurs.

14 | SERVICE DU MOIS – FREINS

10 % de réduction supplémentaire

Prenez rendez-vous dès maintenant !


PARTEZ EN GRANDE EXPÉDITION AVEC IVECO

Parfaitement préparé – avec 31 000 kilomètres de test à travers l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie, le Danemark, la Norvège, la Finlande, la Russie, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie et la Pologne.

En 1991, Tanja et Denis Katzer ont commencé leur « grand voyage ». Depuis lors, ils ont parcouru plus de 430 000 kilomètres – sans vols, mais à dos de chameau et d'éléphant, à moto et à vélo électrique, ainsi qu’à pied. Actuellement, un IVECO Daily 4x4 les emmène plus loin dans leurs aventures. Dans le dernier numéro d'IVECO & YOU, nous avons déjà voyagé avec eux dans le cercle arctique – dans ce numéro, nous les suivons lors de leurs préparatifs pour le prochain voyage.

AVEC LA « TERRA LOVE » VERS DE NOUVEAUX RIVAGES

Comment les aventuriers ont-ils obtenu leur camping-car tout-terrain ? Ils pensaient depuis longtemps à acheter un tel véhicule – lors du salon « ABENTEUER & ALLRAD » en 2018, ils se sont finalement décidés. Leur rêve sur quatre roues est rapidement devenu réalité après que la décision finale ait été prise. Un IVECO Daily 4x4 constitue la base fiable – la cabine de séjour individuelle provient de bimobil, une entreprise traditionnelle d'Oberpframmern allemand. La solution IVECO répond de manière optimale aux exigences élevées des globe-trotters : grâce au châssis robuste et à la suspension performante, même les terrains les plus difficiles ne posent plus aucun problème, même sur des circuits de plusieurs milliers de kilomètres. Bien entendu, avant la première sor tie, il fallait trouver un nom approprié pour le camping-car. La décision a rapidement été prise en faveur de « Terra Love », qui reflète clairement l'amour des deux pour la planète Terre.

LE GRAND VOYAGE CONTINUE

Une première petite cour se d’essai en Sicile avec une expérience sur la neige et la glace près du volcan actif de l'Etna, de longs voyages vers des conférences dans toute l'Allemagne, une formation professionnelle tout terrain, puis un circuit à travers toute la Norvège – tous ces étapes étaient importantes pour se faire une idée du nouveau véhicule d'IVECO et pour tester ses capacités. Ensuite, ils ont continué du Cap Nord jusqu'à la frontière russo-norvégienne, d'où ils se sont frayés un chemin à travers la taïga sauvage avec un groupe de campeurs. Nous avons rendu compte en détail de cet te par tie passionnante du voyage de préparation dans le dernier numéro : au nord du cercle arctique, les conducteurs et le véhicule ont été mis à rude épreuve. Un terrain impraticable, un talus de chemin de fer traître et les conditions extérieures les plus défavorables n’ont pas réussi à nuire au camping-car tout-terrain ou à Tanja et Denis

Katzer. Ensemble, ils sont maintenant bien préparés pour leur prochaine expédition : pour la deuxième étape de la plus longue de l’expédition avec des vélos électriques au monde, l'IVECO Daily 4x4 parcourra environ 30 000 kilomètres jusqu'au Cambodge – les vélos électriques et l'équipement sont bien sûr inclus dans les bagages. Le véhicule y sera entreposé et un circuit de deux ans à dos de vélo à travers l'Asie du Sud-Est commencera. Ensuite, ils reprendront le voyage de retour et seront cer tainement enrichis par de nombreuses expériences impressionnantes. IVECO leur souhaite bonne chance pour la future expédition ! Si vous souhaitez suivre l'histoire de Tanja et de Denis Katzer, vous trouverez régulièrement des extraits de leur journal intime et les dernières nouvelles sous le lien suivant : www.denis-katzer.de

SUIVEZ TANJA ET DENIS KATZER SUR LES MÉDIAS SOCIAUX: deniskatzer tanjadeniskatzer deniskatzer Équipé pour toutes les éventualités grâce à une formation professionnelle de mécano IVECO. PARTEZ EN GRANDE EXPÉDITION AVEC IVECO | 15


DAILY TIENT SA PROMESSE. OFFRE EN LEASING

0.9 %

*

SE

PREMIÈRE TRANSMISSION AUTOMATIQUE À 8 VITESSES DANS LA CATÉGORIE pour une meilleure sécurité et confort

WWW.OKTRUCKS.CH *Offre sans engagement pour clients commerciaux en Suisse, sous réserve d’un examen de solvabilité positif. Offre valide jusqu’à révocation. Photos non contractuelles. Pour plus d’informations rendez-nous visite au IVECO (Schweiz) AG, OK Trucks Center, Industriestrasse 20, 5604 Hendschiken, Téléphone: +41 62 885 35 40

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce magazine, veuillez contacter directement votre revendeur. Offres valables jusqu’à révocation et jusqu’à épuisement des stocks, au plus tard jusqu’au 31.07.2020 ou selon les périodes de campagne spécifiées. © IVECO (Suisse) SA, 2020

RVICES

Profile for Iveco

IVECO & YOU Ausgabe 1 CH/FR 2020  

IVECO & YOU Ausgabe 1 CH/FR 2020  

Profile for iveco1975