Page 1

GRATUIT - N°10 - Edition israélienne du 11 Juillet 2018 au 17 Juillet 2018

Journal israélien en langue française


ÉDITO

Edition du 11 Juillet 2018 au 17 Juillet 2018

Un mot de Torah Les étapes qui nous... propulsent de l’avant

Shoah : une œuvre monumentale pour le passé, le présent, l’avenir

Le 5 juillet dernier, nous apprenions le décès de Claude Lazmann Z’l, à l’âge de 92 ans. Ancien compagnon de Simone de Beauvoir, avec laquelle il entretient un lien amoureux à partir de 1952, puis un lien intellectuel et amical fort, ami de Jean-Paul Sartre, il laisse, à la postérité, une œuvre monumentale : Shoah. Sorti en 1985, ce film de 9 heures, qui nécessita des années de tournage et de montage, reçut en 1986 le César d’honneur. Témoins, victimes, tortionnaires nazis, tous firent entendre leur voix dans ce document dont le monde entier salue la puissance et la portée. Depuis l’annonce de son décès, les hommages pleuvent, les petits mots de personnalités lui rendant justice se multiplient. Son œuvre est diffusée sur les chaînes du monde entier, et l’annonce de sa mort est reprise dans les médias et les réseaux sociaux aux quatre coins de la planète ou presque. Pour le monde entier, Lanzmann, c’était Shoah. Une voix sortie des ténèbres venue raconter l’enfer de ceux qui ont été réduits en cendre, l’horreur qui accompagne encore ceux qui ont survécu, et cette tentation aussi, humaine mais presque vaine, qui consiste à comprendre comment les tortionnaires de jadis ont eu le cœur et l’estomac de pratiquer autant d’atrocités sans ciller. De vivre avec après aussi, pour ceux qui n’ont pas payé le prix de leurs crimes. A la lumière de la barbarie islamiste, des tortures et des décapitations que pratiquent sans ciller les djihadistes, on aura compris que l’Histoire bégaie toujours, et que l’horreur et la capacité à incarner le mal absolu n’a jamais aucun mal à renaître, pour peu qu’on souffle sur ses cendres. Le document que laisse Lanzmann est un Directeurs de la publication Rédacteur en chef Alain Sayada Tel: 06 68 17 25 55 Israël Actualités est une marque déposée en France Directeur commercial France: Patrick Haddad : 06 42 22 17 56

bijou pour les générations futures : il dira, à l’infini, ce que fut la Shoah. Il n’autorise plus, à jamais, ceux qui ont vécu l’époque et ceux qui les ont suivis à dire « nous ne savions pas ». Le monde sait. Il devra vivre avec ça : la responsabilité de la Shoah. Je veux ici rappeler aussi l’autre facette fondamentale du film monumental de Claude Lanzmann, sa dimension psychanalytique : le ministre des Affaires étrangères allemand, Heiko Maas l’a rappelé en évoquant le décès de Claude Lanzmann : Chacun d’entre nous se demandant quelle est notre responsabilité en tant qu’Allemand devrait voir ‘Shoah’. Grâce à son travail de mémoire, Claude Lanzmann a rendu possible une réconciliation. Et cela perdurera. Il va nous manquer ». Je rappellerai aussi son amour indéfectible à la terre d’Israël, la force viscérale avec laquelle il défendait, en films comme en paroles, l’État hébreu et son armée. Je rappellerai sa peine, lorsque son fils Félix, s’est éteint en 2017, des suites d’un cancer, alors qu’il n’avait que 23 ans. Lanzmann eut aussi ses zones d’ombre : ses sympathies communistes qui l’empêchèrent parfois de faire preuve de lucidité sur certains sujets, son trop grand amour des femmes et les scandales liés aux accusations de harcèlement sexuel à son encontre mentionnés à maintes reprises par ceux qui voudraient ternir sa mémoire. C’est justement pour cela que je les évoque ici, en conclusion de cet édito. Parce que rien, ni personne, y compris les zones d’ombre de son créateur, ne peut diminuer, entacher, réduire la force du document exceptionnel qu’est Shoah. Qu’on ne vienne jamais nous affirmer le contraire. Am Israël Haï Alain Sayada

Régie publicitaire exclusive Israël Sayada.com LTD N° 515801744 Tel : 058 755 81 02 Crédits photo Alain Azria : 06 21 56 22 13 Abonnement : 06 67 44 3000

3

Un professeur de sortie avec ses élèves pour une promenade, parvient au bout d’un certain temps ,à un croisement :devant eux s’offrent quatre chemins sans aucun panneau indicateur . Ils s’arrêtent là et ne savent où poursuivre leur chemin. Soudain un des enfants remarque que sur le bas côté de la route est couché un panneau avec quatre directions. Ils le relèvent mais ils ne savent pas comment le positionner correctement. Un des enfants particulièrement subtil se lève et dit « puisque nous savons d’où nous venons, alors que l’on positionne la flèche par rapport à la direction d’où l’on vient et on saura où aller». Notre paracha s’appelle les Massei (les étapes). Dans cette parasha sont évoqués les voyages des bne Israël depuis la sortie d’Égypte jusqu’à leur arrivée en Erets Israël. La Torah détaille les différents lieux dans lesquels les bne Israël ont campé durant ce périple. Pourquoi est-il important de connaître les noms des endroits où ils ont campé même quand il n’y a pas d’histoire particulière attachée à ces endroits là ? En réalité la torah nous enseigne que chaque détail du voyage n’est pas moins important que d’arriver à la destination finale. Chaque endroit où l’on stationne nous rapproche un peu plus de la destination finale. Chaque individu s’associe au même moment à deux grands voyages : une traversée personnelle et une traversée collective : un voyage collectif qui comprend l’ensemble du peuple juif. Dans ces deux catégories de voyage chaque détail a du sens. C’est seulement lorsque l’on s’agrippe au passé que l’on peut parvenir au futur de façon certaine. Il nous arrive souvent d’être confronté à des difficultés dont il nous semble qu’elles

Editeur Agence Keyweb 112, avenue de Paris 94300 Vincennes 06 68 17 25 55 Tirage 10 000 exemplaires

constituent des obstacles dans notre avancée nous obligeant à stationner. On doit se rappeler que c’est précisément ces difficultés qui font partie intégrante de notre progression. Ces défis nous propulsent véritablement vers l’avant. Ceci est tout aussi vrai du voyage individuel que du voyage collectif en tant que peuple. C’est justement parfois dans les moments difficiles que réside et qu’apparaît visiblement la beauté de notre peuple. Par exemple à l’occasion de certaines missions, nos soldats confrontés au combat à Gaza laissent dévoiler encore une fois la magnificence de ce peuple, un peuple uni. Uni par ses prières pour nos soldats, soldats qui s’enrôlent à l’armée avec joie et motivation pour protéger notre peuple. De nombreuses associations et des particuliers organisent des caisses de victuailles. Des milliers de lettres d’encouragement leur sont adressées, des conteneurs d’eaux sont envoyés pour leur permettre de se laver dans ces moments difficiles et tout ce qu’ils sont en pouvoir de donner aux soldats pour alléger leurs difficultés. Ces jours-ci l’on commémore la période des 3 semaines de deuil en liaison avec la destruction du Beth hamikdach : nous avons le droit de nous tourner vers D.ieu et lui dire : si le Temple a été détruit à cause de la haine gratuite Tu as de bonnes raisons pour le reconstruire à nouveau par le mérite de l’amour gratuit exceptionnel qui règne dans le peuple juif. C’est le moment de bannir à tout jamais leurs souffrances. Notre voyage touche à sa fin. Chabat chalom ! Rav Meir Haiun 058 4877 012 www.habadfrhadera.com Beth Habad Francophone de Hadera

Directeur commercial Israel: Yohann Azoulay 058 755 81 02 06 68 75 46 26

Les annonceurs présents dans le journal sont seuls responsables du contenu de leurs publicités. Le journal ne saurait en être responsable.


À LA UNE

Edition du 11 Juillet 2018 au 17 Juillet 2018

4

Hevron : Juive pour l’éternité ! Polémiques autour de la visite de Viktor Orban (Hongrie) en Israël

Le ministère israélien des Affaires étrangères a confirmé la visite du Premier ministre hongrois Viktor Orban en Israël en juillet. Orban, qui rencontrera de hauts responsables du gouvernement israélien a été réélu en avril pour un troisième mandat consécutif, il est considéré comme un puissant opposant à la politique d’immigration de l’Union Européenne et un ami proche de Benjamin Netanyahou. Ces derniers mois, la Hongrie est en conflit avec l’Union européenne qui condamne la politique d’immigration hongroise, laquelle n’accepte plus d’immigrants musulmans sur son territoire.

De tous temps, c’est une minorité audacieuse et courageuse qui a fait avancer l’Histoire de notre Peuple. De nos jours, les pionniers de Hevron sont les Gardiens courageux de la Ville des Pères et les initiateurs audacieux du rachat de maisons afin de libérer la Cité des mains étrangères. Racheter des maisons des mains arabes n’est pas chose aisée. Du fait de la Fatwa décrétée sur tout arabe qui oserait revendre sa maison à des juifs, il faut trouver un homme de paille et des sommes astronomiques. Il faut également s’attendre à des litiges juridiques et des retournements de situation où les propriétaires nient le fait d’avoir signé la transaction, et il faut faire face à la Haute Cour d’(in)justice beaucoup plus préoccupée par le sort de nos ennemis que par la légitimité du Retour du Peuple d’Israël sur sa Terre et par la légalité irréprochable des transactions de surcroit. Et il faut également s’attendre à des décisions illogiques du Gouvernement capable de déloger les nouveaux propriétaires juifs. Il faut donc avoir une foi exceptionnelle pour s’embarquer dans l’aventure. Ifat Elkobi fait partie de ces héroïnes qui consacrent sa vie à la libération de Hevron. C’est ce but qu’Ifat inculque à ses 9 enfants qui la suivent dans ses péripéties. C’est ainsi qu’il y a 11 ans, Ifat faisait partie de ceux qui avaient investi le Beth Hashalom jusqu’à leur expulsion. L’an dernier, elle était entrée au Beth Hamakhpela jusqu’à leur départ exigé par le Gouvernement. Cette année, sa famille et d’autres familles exemplaires ont investi le Beth Lea, une maison proche du Caveau des Patriarches, avec vue sur la Kasbah et leur terrasse jouxtant celle de leur voisin arabe. Les conditions dans lesquelles ces pionniers vivent frôlent l’insalubrité. Le jour de leur entrée, les voisins arabes leur avaient préparé une « surprise » : des immondices dans la cour intérieure qui leur arrivaient au genou et un tuyau qui déversait leurs égouts. Il en fallait plus pour décourager nos pionnières.

A force de patience, de persévérance, de fermeté face à ces voisins qui testent leur capacité de résistance, ces héroïnes transforment petit à petit cette maison en un lieu habitable. Les tuyaux d’eau et d’électricité pendent du plafond, il n’y a pas de portes aux chambres, parfois pas de sol posé, mais la conviction d’avoir le mérite de participer à cette mission fait oublier tous ces désagréments. Lorsque la Rabbanit Levinger - qui avait investi le Beth Hadassa en 1979 avec un « commando » de femmes et d’enfants afin de forcer le Gouvernement à octroyer les bâtiments désaffectés au Retour des juifs à Hevron même - leur a rendu visite à Yom Haatasmaout comme des centaines d’autres juifs, Ifat lui a demandé si elle avait rêvé un jour que cette rue serait remplie de juifs et qu’on s’y sentirait propriétaires. La rabbanit lui a rétorqué qu’elle en était convaincue. Et Ifat de lui répondre : « vous nous avez appris que l’on pouvait supporter de vivre dans des conditions difficiles, de supporter les rats, le manque d’hygiène etc . Nous avons été de bonnes élèves et nous endurons. Mais il faut que vous nous appreniez aussi à rêver. Car lorsque l’on rêve, les choses s’accomplissent ». Herzl l’avait déjà établi: « si vous le voulez, ce ne sera pas un Rêve» ! Nous, Peuple juif, nous avons rêvé durant 2000 ans que l’an prochain nous serons à Jérusalem et le Rêve s’est accompli. Aujourd’hui nous devons rêver que sur chaque maison à Hevron flotte le Drapeau d’Israël, nous devons rêver de la souveraineté exclusive du Peuple juif sur l’intégralité de notre Terre, nous devons rêver à la reconstruction de notre Temple. Rêvons et nous réaliserons ! Et pour rêver en grand, venez prendre inspiration auprès de ces pionniers, ces véritables héros. Au Yom Hevron, le 14 Août, notre défilé des Drapeaux fera une halte devant le Beth Lea et nous fêterons avec Ifat le rêve du Retour du Peuple juif à Hevron devenu réalité ! Me Nili Naouri Coordinatrice Israel is Forever

La visite d’Orban dans l’Etat Hébreu qui intervient un an après celle du Premier ministre Benjamin Netanyahou en Hongrie, a suscité de vives critiques de la part des membres de l’opposition en Israël. En effet, ces derniers qui soutiennent que la campagne anti-immigrés du gouvernement hongrois possède un caractère antisémite, accusent Viktor Orban de « complaisance avec l’antisémitisme » notamment à cause d’une campagne d’affichage de l’an dernier financée par le gouvernement hongrois et qui représentait le milliardaire Juif George Soros, rieur, avec le commentaire suivant: « Ne laissons pas Soros rire le dernier«. Le slogan en lettres capitales surmontées du drapeau hongrois faisait allusion aux accusations du pouvoir hongrois selon lequel le

financier juif de 86 ans (dont la fondation finance de nombreuses ONG en Europe centrale dont certaines sont anti-israéliennes), chercherait à s’ingérer dans la politique nationale notamment en poussant la Hongrie à accueillir des réfugiés. Rappelons aussi que Viktor Orban avait déjà suscité précédemment une autre polémique avec la communauté juive en faisant l’éloge de Miklos Horthy, un dirigeant hongrois allié des nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. En outre, les députés Yair Lapid (Yesh Atid) et Tamar Zandberg (Meretz) ont exigé que Netanyahou annule la visite d’Orban en Israël, affirmant qu’il « avait lancé une campagne antisémite ». « Orban a dit que Miklos Horthy est un grand chef, lui qui a assassiné mes grands-parents en Hongrie. Le fait que Netanyahou fasse de ces dirigeants européens ses amis proches est très préoccupant », a déclaré Lapid. La communauté juive de Hongrie, forte d’environ 100.000 personnes, est l’une des plus importantes d’Europe , elle a parfois accusé le gouvernement de droite d’Orban, au pouvoir depuis 2010, de minimiser le rôle de son pays dans la Shoah au cours de laquelle 600.000 juifs hongrois ont été tués. Il a fallu attendre 2015, pour qu’Orban reconnaisse le rôle de la Hongrie dans l’Holocauste, soulignant alors que de nombreux Hongrois avaient choisi « le camps du mal au lieu du bien » .

Israël va modifier les règles de délivrance de port d’armes Après la survenue de troubles meurtriers à la frontière entre l’Etat hébreu et la bande de Gaza, entre 35.000 et 40.000 Israéliens de plus pourraient bientôt être autorisés à porter des armes. Le ministre israélien de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a proposé de modifier les règles de délivrance de licences de port d’armes dans le pays. Plus précisément, le ministre prévoit de l’autoriser pour tous les Israéliens ayant servi dans des unités de combat. Selon les évaluations ministérielles, entre 35.000 et 40.000 personnes pourraient s’en servir pour obtenir un permis d’arme à feu. À l’heure actuelle, les permis sont délivrés aux résidents des localités et des zones frontalières, ainsi qu’aux guides, aux secouristes, aux fermiers et aux officiers de réserve. L’âge minimum pour l’obtention d’un permis est de 21 ans et la licence doit être renouvelée tous les trois ans.

L’annonce intervient après la survenue de troubles meurtriers à la frontière entre Israël et la bande de Gaza dans le cadre de la Grande marche du retour menée par les habitants de l’enclave palestinienne. Plus de 130 Palestiniens ont trouvé la mort dans la confrontation avec les militaires israéliens, alors que près de 4.000 manifestants ont été blessés. Ces « manifestations » ont été organisées par le mouvement terroriste Hamas en vue d’infiltrer Israël et perpétrer des attaques contre ses citoyens. Source Sputnik News


À LA UNE

Edition du 11 Juillet 2018 au 17 Juillet 2018

Le Nigeria a pris la place de l’Inde en tant que capitale mondiale de la pauvreté

Nigeria a pris la place de l’Inde en tant que capitale mondiale de la pauvreté, indique un rapport de World Poverty Clock. L’Inde a 7 fois plus d’habitants que le Nigeria. Selon les observateurs, le rapport est une accusation portée contre les gouvernements successifs nigérians, dont la corruption et l’incompétence ont empêché que la population profite de l’énorme richesse du pays. Troisième plus grand pays au monde Le Nigeria compte environ 180 millions d’habitants. 86,9 millions de ces habitants vivent dans une pauvreté extrême. Le taux de pauvreté du Nigeria est de près 50%. « En outre, le problème va probablement s’aggraver », écrit le magazine Quartz. « Le pays connaît en effet un fort taux de croissance de population. Vers la moitié de ce siècle, le Nigeria sera devenu le troisième plus grand pays au monde. » Afrique Selon le rapport, en Inde, 71,5 millions de personnes vivent dans une pauvreté extrême. « Il faut cependant constater que la grande pauvreté est un problème pour toute l’Afrique », ajoute Quartz. Après l’Inde suivent le République démocratique du Congo (60,9 millions de personnes en extrême pauvreté), l’Ethiopie (23,9 millions), la Tanzanie (19,9 millions), le Mozambique (17,8 millions), le Bangladesh (17 millions), le Kenya (14,7 millions), l’Indonésie (14,2 millions) et l’Ouganda (14,2 millions). 13 pays africains se trouvent dans le classement des 15 des pays connaissant une pau-

5

vreté extrême. Seuls le Ghana, l’Éthiopie et la Mauritanie se trouveraient en bonne position pour éradiquer définitivement la pauvreté extrême à l’échéance prévue. 642,85 millions de personnes dans une misère extrême Lors des deux années et demi passées, environ 83 millions de personnes dans le monde ont pu échapper à la pauvreté extrême. C’est cependant 37 millions trop peu pour pouvoir atteindre les objectifs fixés. 642,85 millions de personnes connaissent l’extrême pauvreté, soit 8% de la population mondiale. On estime que chaque seconde, 1,1 personne peut être sortie de cette situation. Pour atteindre les objectifs fixés par les Nations Unies, il faudrait que ce soit 1,6 personne par seconde. Chômage Au Nigeria, le situation est particulièrement défavorable. L’année dernière, le pays comptait 15,9 millions de personnes sans emploi. En outre, 18 millions de personnes sont sous-employées. La population active du pays est de 85,1 millions de personnes, ce qui signifie que 40% de la main-d’œuvre est dans une situation difficile. A cause de ce problème, l’économie nigériane ne peut s’appuyer que sur un nombre restreint de personnes actives. L’économie du pays croît donc moins vite que la population, raison pour laquelle la misère menace encore d’augmenter. Source : fr.express.live

Qui a volé les nuages iraniens ? A la recherche du coupable Encore une histoire à mourir de rire. Les israéliens n’en croient pas leurs oreilles… Le journal Haaretz va certainement accuser Sarah Netanyahou d’être la coupable du « vol ». L’histoire… Selon Le Point : « Un général a accusé lundi Israël de trafiquer les nuages pour empêcher la pluie de tomber en Iran, et fait part de « vols de nuages » en territoire iranien. « Le changement climatique en Iran est suspect », a déclaré le général de brigade Gholam Reza Jalali, commandant de la Défense passive iranienne lors d’un colloque national sur la protection des populations, a indiqué l’agence de presse semi-officielle Isna, alors que l’Iran fait face à une grave sécheresse. L’ingérence étrangère est soupçonnée d’avoir joué sur le changement climatique. Des centres scientifiques du pays ont mené une étude sur ce sujet et leur résultat confirme » l’hypothèse, a ajouté l’officier. Selon ses propos rapportés par Isna, « Israël et un autre pays de la région ont des équipes conjointes qui travaillent à faire en sorte que

les nuages qui entrent dans le ciel iranien soient incapables de déverser la pluie ». « En plus de cela, nous faisons face à un phénomène de vols de nuages et de neige », a ajouté le général Jalali. Selon l’agence Isna, l’officier a cité « une étude quadriennale » ayant montré qu’au-dessus de 2 200 mètres d’altitude toutes les zones de montagnes entre l’Afghanistan et la Méditerranée sont couvertes de neige, sauf en Iran. Le général Jalali « a probablement des documents sur ce sujet dont je n’ai pas connaissance, mais sur la base des connaissances météorologiques, il n’est pas possible qu’un pays vole la neige ou des nuages », a déclaré le directeur de la météorologie nationale, Ahad Vazife, cité par Isna. « Un pays ne peut pas voler de nuages », a-t-il affirmé, avant d’argumenter par l’absurde : « Si c’était le cas, il n’y aurait pas de police de l’eau aux États-Unis, car les Américains voleraient alors les nuages des autres pays et ils n’auraient nul besoin d’une police de l’eau, donc celle-ci aurait été supprimée », a-t-il ajouté ».


À LA UNE

Edition du 11 Juillet 2018 au 17 Juillet 2018

Corse : Dieudonné tente la collusion avec montée de l’islamisme et du nationalisme

6

Plan de paix : Utopie ou réalité

Dieudonné voit, (à juste titre ?) la potentialité d’une flambée antisémite en Corse. Aussi ses équipes font-elles des pieds et des mains pour que celui qui ne fait rire que ceux que la Shoah amuse puisse se produire en Corse. Si deux élus de villes emblématiques ont pris position contre sa venue, le vent qui souffle est de mauvais augure. Explications…

Personne ne sait vraiment ce que contient le plan de paix sur lequel, travaillent depuis des mois, le gendre de Trump, Jared Kushner et son émissaire spécial, Jason Greenblat, un avocat juif, orthodoxe, partisan de la colonisation.

C’est David Antonelli, Président de Corse-Israël, qui le dit, ce matin à I24 news : « Il y a un terrain antisémite en Corse, à cause d’une grande radicalisation de l’Islam », sur l’île. Un « terrain dangereux » et surtout un terreau fertile, pour que Dieudonné et son compère Soral », puissent distiller leur délire antijuif. Un autre facteur aggravant leur donne, a priori de l’espoir : « le mouvement nationaliste, actuellement au pouvoir à l’assemblée territoriale [dans l’île], a clairement affiché ses positions pro-palestiniennes. » Voilà donc le pathétique humoriste à la recherche d’une salle de spectacle au sein de laquelle distiller son venin. Dieudonné comptait se produire à deux reprises dans l’Ile de Beauté. Mais Corse-Israël et son président n’ont pas ménagé leurs efforts pour que les élus insulaires soient mis au courant et s’en émeuvent. Ils sont deux à avoir manifesté leur opposition à sa venue, à commencer par Georges Mela, maire LR de Porto-Vecchio, où Dieudonné avait l’intention de se donner en spectacle : « Durant la seconde guerre mondiale, la Corse s’est singularisée par sa capacité à protéger les populations juives pourtant persécutées dans l’Europe entière, a écrit, le 5 juillet dernier, le maire sur Facebook. Ainsi, seule une poignée de ressortissants de cette communauté quitta le sol de notre île pour être déportée dans les camps d’extermination nazis. C’est une page de notre Histoire qui nous fait honneur et qui a valu à la Corse un titre d’île des Justes. Il nous appartient d’en conserver le souvenir et de s’en montrer dignes. » « Une insulte à notre Histoire collective » Le maire de cette station balnéaire très pri-

sée a donc pris une mesure sans appel : « Aujourd’hui, j’ai pris connaissance sur les réseaux sociaux que l’artiste antisémite Dieudonné, condamné à plusieurs reprises pour ses propos allant jusqu’au négationnisme, entendait se produire dans la région de Porto Vecchio le 15 juillet prochain. En vertu des pouvoirs de police qui me sont conférés, j’entends demander l’interdiction de ce spectacle. C’est en effet une source de désordres, génératrice de troubles à l’ordre public en plus d’être une insulte faite à notre Histoire collective et au souvenir de ceux qui sont morts victimes de la haine et de la barbarie. », poursuit-il. Un texte honorable et fort et une prise de position claire auxquels fait écho la réaction du maire de Bonifacio, au Sud de l’île : « Il est de notre devoir en tant qu’élus de la Corse d’agir pour la sauvegarde de nos valeurs humanistes qui ont toujours été fortes sur notre île », a commenté Jean-Charles Orsucci, maire ex-LREM, qui, malgré la différence d’obédience politique, n’a pas hésité à saluer la décision de Georges Mela et à le féliciter pour sa prise de position sans ambigüité sur ce sujet. Est-ce réellement la fin des espoirs de Dieudonné dans l’île ? Hélas non, surfant sur les signes inquiétants mentionnés au début de cet article, le provocateur antisémite compte tout tenter pour parvenir à se produire. Quitte à se passer de salle, si les équipes qui louent pour lui des espaces sous de faux noms ne parviennent pas à leurs fins. Sur les réseaux sociaux, il a appelé ses fans à lui prêter ou à lui signaler tout lieu (parking, champ, lieu déserté) pouvant se prêter à une représentation de fortune. Ou quand la haine prend le maquis… Israël ACtualités

Le President américain pourrait le présenter le mois prochain. Les seules informations, plutôt des fuites, seraient que ce plan serait celui d’une paix fondée sur deux états. Les Juifs ne seraient pas amener à quitter la Jude Samarie. Il n’y aurait aucun territoire cédé aux arabes. La capitale de cette Palestine ne s’était pas Jerusalem Est mais ABBOU Dis, à 4 ils de la vieille ville et derrière le mur de séparation. Abbas a refusé de rencontrer les envoyés américains, depuis que l’ambassade américaine a déménagé à Jerusalem, mais Jared Kushner aurait fait valider ce plan par l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, tous deux, grands alliés de l’Amerique, la Jordanie et l’Egypte qui ont fait la « paix » avec Israël. Bien sûr, nous sommes loin d’une majorité à

la ligue arabe. Les chefs des services secrets de ces 4 pays, lors d’une réunion à AQABA, ont émis des réserves sur la fiabilité de ce projet. Bien malin celui qui comprendrait le devenir de Gaza. Gaza serait traiter par des investissements massifs des pays du golfe, pour remettre à flot l’économie, sous tutelle des nations unies, mais l’AP n’en aurait pas le contrôle. Il reste à se demander, qui serait le partenaire, l’allié sur lequel Trump pourra compter. Un seul semble possible: Peut-être Vladimir Poutine. Tout dépend de leur rencontre du 16 juillet. Le 15 juillet, Poutine a invité Natanyaoù et Abbas a assister à la finale de la coupe du ondé de football. Le Hamas a été reçu récemment à Moscou. C’est une diplomatie parallèle russe qui s’est installée et son influence pourrait arranger les affaires de Trump, si Russes et Américains s’entendent sur ce dossier que Washington aimerait voir se régler. René Seror

Je vous ai fait promettre Je vous ai fait promettre Filles de Jérusalem Ne réveillez pas l’amour Avant que le temps ne vienne Car ce poème Filles de Jérusalem est dédié A HM, par le Roi Salomon. L’odeur de tes huiles Si douces à mes narines, La saveur de tes baisers M’enivre et me lutine C’est pourquoi Des princes t’ont aimée Et des Rois Ivres de ton parfum t’ont violée, T’ont souillée et dénudée. Je vous ait fait promettre Filles de Sion, Épouses de Salomon, Il est trop tôt pour mettre

L’amour d’HM Au niveau de celui des hommes. Attendez patiemment Que le temps de l’amour résonne Mais, Quelle est cette clameur Qui me vient du désert? Mes enfants auraient-ils précipité L’instant sacré du retour Organisez-vous, Préparez-vous Revêtez vos plus beaux atours Chantez, dansez, dites au monde Annoncez l’imminence du Messoe Car j’envoie Le Prophète ELIE Je vous ait fait promettre Filles de Jérusalem Ce temps est révolu Mes enfants sont revenus Je vous ai choisi, petits Pour émerveiller le monde Quand viendra le Messie Quand le Temple sera reconstruit.


À LA UNE

Edition du 11 Juillet 2018 au 17 Juillet 2018

La montre d’Eli Cohen récupérée. Le chef du Mossad, fier de son agence

Le Mossad a annoncé qu’il avait rendu à Israël – suite à une opération spéciale qui a eu lieu récemment en territoire ennemi – la montre de l’ancien agent secret du Mossad Eli Cohen, lequel avait été capturé et exécuté en Syrie en 1965. Lors de la cérémonie commémorative annuelle en l’honneur d’Eli Cohen, qui s’est tenue il y a plusieurs semaines, le directeur du Mossad Yossi Cohen a remis à la famille du défunt la montre bracelet qu’Eli Cohen utilisait en Syrie. « Je félicite les agents du Mossad pour cette opération effectuée avec détermination et courage, dont l’unique objectif était de rendre à Israël un souvenir d’un grand combattant qui a grandement contribué à la sécurité de l’Etat », a déclaré le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. Dans le communiqué, le chef du Mossad

7

Rosette Shoshana avec son gendre Franck Levy

Yossi Cohen a indiqué que l’opération spéciale avait eu lieu cette année et que la montre qu’il portait lors de sa capture faisait partie de sa « fausse identité arabe ». « C’était un moment très touchant. Voir à quel point cela est pertinent après toutes ces années montre l’importance de son travail pour la nation », a déclaré Sophie Ben Dror, la fille d’Eli Cohen, à i24NEWS au sujet de l’annonce du Mossad. « Nous n’avons pas été en mesure de la toucher, mais c’était un sentiment vraiment spécial dans mon cœur d’avoir un objet appartenant à mon père… Un objet qu’il portait, qui a touché sa peau. C’est le seul objet personnel qui lui appartenait. Cela a été une surprise incroyable », a ajouté Sophie au sujet de la montre.

En Israël, une barrière sous-marine « unique au monde et infranchissable »

Source : i24News

Mensonges et statistiques Le conseil Européen qui s’est tenu à Bruxelles a été celui de tous les dangers. D’habitude, après le stress du jeudi, S’ensuit une nuit blanche, on se réunit le vendredi, Après le petit déjeuner Une journée de palabres, de tête à tête, Le dîner du samedi soir et enfin, la formule magique, la solution fuse, on balaie ce qui gêne, on met la poussière sous les tapis et on rentre, chacun chez soi. La crise européenne ordinaire sur fond de tension et d’adrénaline, agit comme un ressort! Elle permet d’avancer. Cette fois, ce fut différent: Plus de tension! Plus d’adrénaline: L’ECHEC. L’Europe a 27 se meurt. On se console! On menace les récalcitrants d’Europe Centrale. On fait la morale à l’Italie. On pleurniche sur les insuffisances de l’Allemagne. La commission européenne fait montre d’un grand flegme. Les divisions l’inquiètent! Pas l’afflux des migrants!!! Elle prétend que le GRAND REMPLACEMENT est une chimère et L’IMMIGRATION, MARGINALE pour 500 millions d’européens!!! CHURCHILL prétendait qu’il y a 3 sortes

de mensonges: Les mensonges Les gros mensonges Et les Statistiques. La commission ment par « OMISSION » Elle continue de penser, mais en sourdine, qu’il faudrait 20 ou 30 (les plaquettes de présentations vont à 40 et même 50) millions d’immigrés supplémentaires pour servir de main d’œuvre et pour équilibrer les régimes de retraites. On fait varier les chiffres et le raisonnement reste, identique, absurde. Un travailleur Africain, non qualifié, ne remplace pas un ingénieur européen. Bien sûr, les hommes sont égaux en dignité mais ne sont pas Interchangeables. La culture, la religion, la cohésion sociale ont un prix. L’INTÉGRATION À UN COÛT!!! Il y a 3 ans, à DAVOS, Merkel se faisait applaudir, au nom de la mondialisation heureuse. (Sic) On se félicitait de l’impact économique des migrants. Stopper le flux des migrants n’était pas une priorité. L’obstination aura encouragé les naufrages et précipité l’Europe sur les récifs. René Seror

L’armée israélienne veut éviter toute intrusion sur le territoire israélien depuis la bande de Gaza. Et la mer est l’une des voies d’accès possible. Une voie déjà utilisée dans le passé. En 2014, durant le dernier conflit qui a opposé les groupes armés de Gaza à Israël, un commando de 4 Palestiniens était arrivé sur une plage situé à proximité immédiate d’un kibbutz israélien. Les 4 hommes avaient alors été abattus. Selon les autorités israéliennes, les brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas – le mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza – ont un commando maritime. Et selon le ministère israélien de la Défense, elles auraient renforcé les capacités de ce commando. Il compterait aujourd’hui 1 500 hommes grenouilles selon les estimations israéliennes. D’où l’utilité, aux yeux du ministère de la Défense, de cette barrière sous-marine. Elle se veut unique au monde et « infranchissable ». En surface, elle devrait se présenter comme une digue surmontée de fils barbelés. Mais elle comportera aussi un dispositif sous le niveau de la mer censé empêcher les intrusions. L’armée n’a pas révélé la

longueur de cette barrière ni sa profondeur. Mais elle est conçue pour résister aux conditions marines pendant plusieurs années et devrait être achevée d’ici la fin de l’année. Barrière souterraine Empêcher les infiltrations depuis la bande de Gaza est une préoccupation constante des autorités israéliennes. Elles ont déjà entamé la construction d’une barrière souterraine. Ces travaux-là ont commencé il y a près d’un an et devraient s’achever en milieu d’année prochaine. Il s’agit de repérer les tunnels construits par les groupes armés de Gaza et qui représentent une « menace stratégique » pour Israël. Avec ce mur sous-terrain, l’armée va placer plusieurs mètres sous terre des détecteurs capables de repérer des travaux de terrassement souterrain. Les travaux ont commencé autour du nord de la bande de Gaza, près de la ville israélienne de Sderot, ainsi qu’à l’est de la ville de Gaza. Mais à terme, c’est toute l’enclave palestinienne qui devrait être ainsi encerclée. Et la barrière de séparation déjà existante autour de ce territoire devrait, elle, être rehaussée et s’élèvera à terme à 8 mètres de haut. Source et Copyrights : rfi.fr


À LA UNE

Edition du 11 Juillet 2018 au 17 Juillet 2018

8

Le billet d’humeur de Bernard Korn Brzoza

La France a ses nouveaux Dieux du stade, la victoire à plusieurs visages, une équipe mais deux individualités sur un collectif tout aussi efficace, Mpabbé et Pavard ont marqué la splendide performance du match France-Argentine. L’impossible s’est réalisée, une France sidérée, époustouflée par une vaillante jeunesse désormais la France peut espérer la victoire, la France se découvre de nouveaux héros, un sentiment de conquête plein d’espoir pour les matchs futurs, pourquoi pas ? Eté sportif, commence le Tour de France, 3 semaines de suspens sur les routes de France, de quoi oublier une année sociale difficile, des grèves innommables et stupides, des lois qui bouleversent les habitudes, mais rien ne pourra arrêter le départ de la caravane du Tour, ses publicités tapageuses, l’impatience du public, les héros colorés, relais télés à gogo, la fête de l’été commence par une canicule incandescente, qu’importe, la joie que l’on collait à une expression populaire « ça fait congés payés » expression d’antan, d’un siècle bien dépassé, oublié, aujourd’hui, on écrit « vacances d’été », c’est plus noble, question sémantique qui a de la valeur et de la noblesse. En fait, le temps imprime de nouvelles habitudes, des reflexes conditionnés, une sorte de seconde peau sur nos soucis, sur nos sentiments, tout doit se coordonner de crainte de dérouter le citoyen et de la contrarier. Ce serait bien dommage « le peuple veut des jeux » c’est le sport, les « gladiateurs » entrent en piste et commencent le combat pour la victoire, succès de l’éphémère mais porter haut et en couleur le maillot jaune reste la suprême gloire des coureurs justifiant une course qui fait le bonheur des Français depuis plus de 100 ans. Une nostalgie « cet inusable périple aux saveurs d’enfance. » Dans ce monde politique comme une réduction des intelligences, on peut se poser des questions, il y a comme une soumission à des faits en totale contradiction avec notre logique. L’Occident, vaste empire qui fut si convoité, si désiré, si déchiré, les empires n’appartiennent plus à des blocs politiques, aux tyrans d’autrefois, l’Europe est devenue une grande administration « fourre tout ». Aujourd’hui les états font face à un renouveau du nationalisme, les états abandonnés par l’UE en totale déconnection identitaire, il redevient l’expression vivante de ce qu’il

fut, appartenir à une civilisation, être un peuple, avoir des racines, défendre son passé c’était défendre son histoire, c’était surtout exister en tant que tel, vivre dans un espace terrestre qui a vu naitre les siens et à laisser les traces du passé. Nous sommes devenus les hommes d’un monde qui n’est plus le notre. Décadence, égoïsme, angoisse, rejet, peur, une violence toute en revendication, l’inconséquence de la stupidité, le catastrophisme ambiant, ces appels haineux, des querelles finissant en conflit, des signes qui rappellent la fin du monde de l’an 1000 et la fausse espérance de l’an 2000, les valeurs ne sanctifient plus une nation, elles ne nous appartiennent plus, le danger a transformé nos pensées, nous guettons l’irréparable comme une fatalité probante à venir et à subir. On peut se poser des questions sur ce qui fut, on parlait d’or quand on écrivait Occident, s’étalait alors la genèse des lumières, puits de science et de progrès, les intellectuels, les philosophes porteurs d’étranges lubies partageaient leur savoir avec le reste de l’humanité. Leurs idées ont traversé les siècles, des rêveurs qui planifiaient la société, nos penseurs, nos donneurs de leçons parfois des récidivistes de l’inutile, tout imprégnés d’eux, des novices parfois malfaisants aux propos qui se murmurent et se fracassent dans l’espace de la bêtise, tout le monde écoute, plutôt, nombreux sont ceux qui écoutent sans comprendre que derrière ces artifices d’une pseudo intelligence, nous nous dirigeons vers un capharnaüm ténébreux sans retour. Incroyables, nos titans occidentaux se gaussent d’une supériorité spirituelle, l’émergence de l’intelligence politique appartient à des opportunistes de talent puisqu’ils réussissent à convaincre. « Belle gueule », beau parleur développant des idées débiles pour une foule débile, une farce comme une rage qui progresse sans racine et des coalitions pour que rien ne change. Les « angelots innocents » ces forts en « gueule » à l’ironie cruelle, à l’humour destructeur, colporteurs de diatribes inutiles et actifs en procédures délétères, à l’impressionnant pouvoir médiatique comme l’ultime référence de la spiritualité morale et poète d’un humaniste hors de notre temps. Ils impriment un climat coupable à qui s’échappe à leur monstrueuse mouvance. Nous avons accepté ce deal politique non par choix mais plus par confiance et ignorance des faits, l’inquiétude d’un avenir régulièrement contaminé par la peur, fin du monde ou tyrannie de forces malsaines

qui indubitablement règnent en maitre dans nos espaces de vie. Est on honnête, lorsque pour des raisons économiques, politiques et sa prise en charge payantes des réfugiés que nous soutenons un Erdogan ? Pour n’en citer qu’un parmi une palette non moins dangereuse ! Quel calcul, quelle motivation pousse nos élites à mentir sur leurs propres pensées, peur d’être montrer de l’index, avoir sur soi l’œil du malin, du satanisme dont on se méfie, on entre dans l’âge de l’incandescence trompe l’œil, mentir mais paraitre, une hypocrisie des monstres politiques qui tout en se défendant se moquent du prochain, mais pas du prochain mandat. Tout se tient dans cette attitude d’un mercantilisme mielleux, l’œil qui sacrifie et malgré ce contexte de plus en plus douteux le bonheur a encore de beaux jours. Rien ne se fixe plus sur le malheur des autres que l’indifférence, la crise migratoire, problème récurrent développe une progression fulgurante à chaque élection de formations politiques dédiées au refus de l’immigration. Il faut dire, que nous sommes snobés par toute une intelligentzia médiatique donneuse de leçons, ces petits maitres nous traitent avec un mépris condescendant jusqu’à vouloir nous ignorer et nous considèrent comme des primates venus d’une autre sphère mentale. Il suffit de signifier quelques vérités, les « ola » de colère, ils nous comparent à la « lèpre qui monte » une exagération déloyale et diffamatoire à l’égard de nos citoyens et nous associent à de futurs bourreaux, ignoble comparaison pour ceux qui témoignent d’un réel et sincère intérêt à notre avenir. Par la banalité de nos exigences, simple question identitaire et de notre lutte contre un Islam conquérant que bien des politiques dévoient en n’en minorant le véritable impact, nous devenons des citoyens de l’extrême, nous rejoignons le clan des « méchants blancs » stigmatisés par le fait que nous voulons « le retour du citoyen dans l’histoire » qu’il se réapproprie son histoire. Ce serait interdit par « l’humeur des mondialistes » ou la simple critique du flux migratoire est considéré comme une atteinte aux « Human Rights Watch », toute l’Europe se cherche un programme à minima, une composition de parasites politiques qui n’osent se laisser aller à dire ce qu’ils pensent au risque de se faire lyncher ! Sauver les apparences, c’est être normal ! Se lève dans le Sud, une contestation décomplexée qui libère la parole, par les actes, va-t-il secouer cette Europe vacillante ? Conscience contre inconscience stupide ou d’opinion, le défi du bon sens contre une intox graveleuse et mensongère. Le Prince William au Moyen Orient, « Mais qu’allait il faire dans cette galère ? » Qui peut expliquer ce voyage officiel ? Israël, « inventer, créer, innover, Yad Vaschem « une expérience vraiment émouvante » Le « petit papier au Mur » symbole.» La Grande Bretagne marche à vos cotés pour la paix » ou « cette région a une histoire compliquée et je partage avec vous le désir d’une paix durable », des mots, que des mots. Ce message était pour Mahmoud Abbas, l’a-t-il entendu ? Bain de foule, la monarchie rajeunie, elle s’adapte, William et Netta Barzilaï, duo as-

sez iconoclaste sur le boulevard Rothschild, ça perturbe ! Le Prince a de l’humour à défaut d’avoir le sens politique. Visite à Ramallah, la voiture officielle et le gratin palestinien lui tenant compagnie est « lapidée » par des « enfants » aux cris « Allah Akbar ». Discours du Prince William à Mahmoud Abbas « Merci de m’accueillir et je suis très heureux d’une collaboration aussi étroite entre nos deux pays. » Le hiatus « il a dit « PAYS » et non « ETAT », un sujet qui fâche ou une erreur ? Mais un don de 43 millions d’euros à l’UNRWA de la part de la Grande Bretagne, un cadeau indirect à l’AP, un racket sur la mauvaise conscience occidentale, le geste peut être vu comme un anti attentat, payer et vous aurez la paix, du moins vous aurez peut être moins de victimes ? Tout comme les ONG en conciliation peu recommandable font le jeu des passeurs. Ca se sait, mais silence, culpabilité si ce n’est complicité, les trêves ont un prix ! Cet incident n’a pas eu les honneurs des médias, les magazines princiers, Stéphane Bern bien silencieux, la diplomatie des « têtes couronnées »a des principes « ne pas fâcher le monde musulman, ne pas l’humilier ». Que d’attitudes protocolaires pour ne pas froisser des susceptibilités chagrines promptes à nous menacer. On pense à la paix, une paix Israélo Palestinienne, invraisemblable à laquelle tous croient, en fait c’est un leurre de bonne foi, la faute de l’autre, prétexte à des courses diplomatiques, des émissaires émérites itinérant , des rencontres internationales, ne pas laisser refroidir le sujet ,cela fait partie du scénario de la compassion, le parallèle avec les réfugiés est étrangement moins chahuté que les sommes incroyables versés par l’Occident à l’UNRWA, ils n’en bénéficient pas et D. sait que la misère africaine est bien plus dramatique. La tragédie s’est transformé en manne internationale, payer les palestiniens pour qu’ils restent en Israël, qu’ils gèrent seuls leurs différents, les pays arabes voisins l’ont compris bien avant l’Europe, le refus systématique de les recevoir ou à des conditions de « citoyen de seconde zone, ça ne choque personne. Le terrorisme contre les israéliens est admis puisque nous occupons leur » terre », il faut justifier à tout ce qui est contraire à la logique, le puzzle doit être bien cadré, un cartésianisme classique les états qui exploitent les refugiés palestiniens ont une conscience de maitre à esclave, une tradition qui perdure sans que l’ONU s’en émeuve plus qu’il ne faut. Les échecs des processus successifs des plans de paix voulue voire exigée par l’Occident sont ardemment rejetés par l’AP. Les palestiniens modérés, violents, terroristes, radicaux ne veulent pas la paix, ils la veulent sans l’existence d’Israël, ils sont d’accord, une paix sans Israël. « La raison pour laquelle les palestiniens ont un problème avec le plan Trump est qu’ils le voient comme un obstacle à leur plan à éliminer Israël. La France accède aux demis finales, la France jubile, champion du monde ? Bernard Korn Brzoza


À LA UNE

Edition du 11 Juillet 2018 au 17 Juillet 2018

Double langage Après treize ans de travaux, la Grande mosquée de Toulouse a été inaugurée le 23 juin 2018. Le plus grand lieu de culte musulman de la ville rose accueille plusieurs milliers de fidèles chaque vendredi. Mais depuis quelques jours, la ville occitane est troublée par une enquête ouverte contre son imam pour des faits susceptibles de constituer «une incitation à la haine». Quel grief pourrait donc être formulé à l’imam de Toulouse, Mohamed Tataï, imam algérien présent depuis trente ans à Toulouse ? Dans un prêche en arabe datant de la fin 2017, celui-ci s’en prenait aux Juifs et faisant référence à un texte religieux sur «la fin des temps» provoquée par une guerre juifs-musulmans. Sans vergogne, il appelait ainsi à «battre les Juifs» ! Ces propos ont embarrassé le recteur de la grande mosquée de Paris Dalil Boubakeur. Proche de l’Algérie, celui-ci a dans un premier temps soutenu l’imam toulousain en lui proposant de «poursuivre sa mission dans la paix, le dialogue et la sérénité». Fort heureusement, le recteur s’est ravisé en condamnant et regrettant «vivement les propos totalement incongrus» de l’imam de Toulouse. Hélas, l’Algérie a cru bon de s’immiscer dans cette affaire en soutenant l’imam toulousain par la voix de son ministre des affaires religieuses. Celui-ci a sans rire déclaré que l’imam Tataï était issu d’une famille d’oulémas (théologiens) et que son éduca-

tion ne lui permettait pas de se placer à l’opposé des valeurs du pays qui l’accueille… Cette affaire – pour laquelle l’Union des étudiants juifs de France et la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme ont déposé plainte, pose le problème du double langage de certains imams qui professent dans notre pays. Aux paroles agréables et douces devant le grand public, ils opposent un autre discours lorsqu’ils prêchent devant leurs fidèles. Des textes du Coran ou de ses commentateurs, sont ainsi prêchés, souvent en arabe selon des interprétations des plus radicales incompatibles avec la République. Il est désormais temps que les autorités publiques mettent de l’ordre parmi ceux qui bafouent les principes républicains et exigent que l’Islam de France se construise avec des imams formés en France. Jack-Yves Bohbot

9

Le debrief de la semaine Par Jack-Yves Bohbot Nous lui devons tant… Notre pays a été profondément ému par le décès de Claude Lanzmann. Il y aura eu un avant et un après « Shoah ». Son œuvre a changé le regard des Français sur cette période indigne de notre histoire. Avancée positive Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki et son homologue israélien Benjamin Netanyahu ont signé une déclaration condammant l’antisémtisme sous toutes ses formes et reconnaissant la réalité historique de l’Holocauste. Ce texte a été signé au cours de deux conférences de presse simultanées qui se tenaient en Pologne et en Israël Les dangers de l’eau désalinisée Dans la revue scientifique Recherche environnementale, des chercheurs israéliens ont pointé les dangers de l’eau désalinisée qui provoquerait un risque accru de développer une maladie cardiaque en comparaison de ceux qui consomment de l’eau naturelle. Les chercheurs ont suivi 178 000 personnes sur une période de six ans. Manœuvres conjointes des marines françaises et israéliennes En vue d’améliorer leur «coordination « en Méditerranée, la marine israélienne a participé à la fin du mois de juin avec l’armée française à un exercice conjoint, à Toulon pour la première fois depuis cinquante-cinq

ans. Le chef de la marine israélienne, l’amiral Eli Shavit, s’était rendu à Toulon pour assister à cet exercice. Les agresseurs du couple juif à Créteil lourdement condamnés En 2014, un jeune couple juif avait été victime d’une violente agression à son domicile de Créteil. La jeune femme avait été victime d’un viol. Les trois hommes, aujourd’hui âgés de 22, 23 et 26 ans (dont l’un est en fuite), ont été condamnés la semaine dernière par la cour d’assises du Val-deMarne à seize, treize, et huit ans de réclusion criminelle La communauté de Ris-Orangis remercie son Président Dans la belle synagogue de Ris-Orangis, une centaine de fidèles se sont réunis dimanche autour de leur rabbin Michel Serfaty et du président du Consistoire, Joël Mergui, pour remercier le président Patrick Racimor après vingt et un ans de bons et loyaux services. Une nouvelle équipe sera mise en place dans les prochains jours.


FRANCE

Edition du 11 Juillet 2018 au 17 Juillet 2018

10

Hommage à Claude Lanzmann. Des Femmes juives et des Arte a choisi de diffuser Shoah Femmes musulmanes reçues samedi soir ensemble au Sénat

Plusieurs chaînes ont bouleversé leurs programmes pour rendre hommage à Claude Lanzmann, décédé jeudi. Parmi elles, Arte a choisi de diffuser Shoah samedi à 20h50. Le documentaire fleuve (plus de neuf heures) sur l’extermination des Juifs d’Europe sera ensuite disponible pendant soixante jours sur le portail arte.tv. Shoah, sorti en 1985, avait déjà été diffusé à plusieurs reprises par la chaîne, dernièrement en 2010 et 2013. La chaîne propose aussi, dès à présent, sur arte.tv Les Quatres soeurs, le dernier film de Lanzmann qu’elle avait programmé en janvier et qui venait de sortir en salles. Arte diffuse également Claude Lanzmann – Porte-parole de la Shoah, un portrait du réalisateur diffusé le même mois. Le mémorial du camp des Milles, camp d’internement situé en zone libre, à Aixen-Provence, où plus de 10.000 personnes ont été internées et 2.000 juifs déportés vers Auschwitz, a annoncé qu’il diffuserait Shoah tout l’été en continu dans ses espaces d’exposition, ainsi qu’un autre de ses films, Le Dernier des injustes. France Télévisions, outre des hommages dans les émissions d’information, a précisé que France 3 diffuserait dimanche en deuxième partie de soirée le documentaire So-

bibor, 14 octobre 1943, 16 heures, un autre des nombreux films du réalisateur. Quant à France 5, elle programme samedi à 16h45 le documentaire Claude Lanzmann, il n’y a que la vie. Source : .20minutes.fr Selon France24 : « Claude Lanzmann reste associé à « Shoah », sorti en 1985. Ces 10 heures de témoignages ont permis au grand public de mieux comprendre la nature profonde du processus d’extermination des juifs durant la Seconde Guerre mondiale. “J’ai choisi des protagonistes capables de revivre cela, et pour le revivre, ils devaient payer le prix le plus haut, c’est-à-dire revivre cela en me racontant cette histoire”. C’est par ces mots que Claude Lanzmann, décédé jeudi 5 juillet, présentait son film « Shoah » au public français en 1985. Malgré des critiques dithyrambiques, les spectateurs ne se sont pas bousculés. La faute au parti pris du réalisateur : le film dure plus de dix heures et n’est constitué que de témoignages, face caméra, des bourreaux et des survivants de l’entreprise nazie d’extermination des juifs. Ce n’est que peu à peu que « Shoah », récompensé par un César d’honneur en 1986, s’impose comme une œuvre majeure, qui va changer la compréhension de cette page sombre de l’Histoire du XXe siècle ».

A la demande, de l’association les Bâtisseuses de Paix, le vice-président du Sénat, David Assouline, a invité une quarantaine de femmes à visiter ensemble le Sénat. Une dizaine de femmes de la WIZO ont accepté de se joindre à une trentaine de femmes et adolescentes des centres sociaux ou culturels des 11e et 19e arrondissements pour une visite commentée du Sénat suivi d’un pic-nic partagé au jardin du Luxembourg. Elles ont pu assister au débat qui se déroulait, au même moment, avec Madame la Ministre Marlène Schiappa . Débat qui portait sur la loi, concernant les violences sexuelles faites aux femmes. Elles ont ensuite partagé sandwich et fruits, offerts par les Bâtisseuses de Paix, au jardin du Luxembourg. Cette visite s’inscrit dans les actions « République et Citoyenneté », mis en place par l’association, après les attentats de Charlie hebdo et de l’hyper cacher. Depuis 2015, les Bâtisseuses de Paix réa-

lisent des actions sur une année scolaire entre deux établissements, un collège privé juif et un collège public. Ils découvrent ensemble les différents lieux républicains et partagent un moment de convivialité, autour d’un repas. Le 5 juillet, c’était autour principalement des femmes, qu’une action républicaine s’est déroulée. Elle suivait une visite à l’Assemblée nationale, du 12 juin, du Collège loubavich Beth Hanna, du 19e dont les élèves de 3e, avaient été accompagnées de deux femmes des Bâtisseuses de Paix, Radia et kahéna. Les femmes de la Wizo, ont déjà l’expérience de rencontres avec les femmes musulmanes. Elles ont reçue, l’année dernière, en France, des femmes musulmanes et juives de la ville d’Affula, dans le Nord d’Israël, qui ont crée un atelier de peinture, autour de l’olivier, arbre symbole de paix. Après la visite du sénat, les relations ont été conviviales et partagées .Il a même été proposé, à la fin du pic-nic, de se revoir toutes ensemble autour de la projection du film « La résistance au Nazisme de la Mosquée de Paris »


FRANCE

Edition du 11 Juillet 2018 au 17 Juillet 2018

Jonathan Meimoun : footeux un jour, footeux toujours !

Parisien fondu de ballon rond, Jonathan Meimoun, fondateur de l’AS Sporting club des Lilas (93), embarque femme et enfants en 2015, direction la terre promise. Dans ses bagages, beaucoup d’espoir, la promesse d’une nouvelle vie et… Un ballon bien sûr ! Pas question, pour lui d’oublier sa passion. Ainsi est né l’AS Sporting Tel-Aviv, club dont l’ascension intéresse la presse israélienne : Récit

« L’AS Sporting Tel Aviv est une belle aventure sportive, sourit son coach, nous sommes désormais en 5ème division et la presse israélienne s’intéresse à notre équipe ! » Et pour cause ! Car Jonathan Meimoun, coach et Président de l’AS Sporting Tel Aviv peut être fier de son club : parvenue en 5ème division, l’équipe, composée de joueurs de talent et comptant 20 % de Français a même failli, cette année, monter en 4ème division. Créé en 2015, ce collectif intéresse les milieux sportifs israéliens et les médias locaux. « Les journaux et sites sportifs nous suivent de près, souligne Jonathan Meimoun. Il faut dire que de grands joueurs, comme Jonathan Assous et Alain Masuidi nous ont apporté leur soutien ! » Aujourd’hui, c’est l’AS Netanya, toujours sous la houlette de Jonathan Meimoun, qui rejoint également la 5ème division : « L’équipe, composée à 100 % de francophones, existait mais n’évoluait qu’au sein du championnat des Olim. Nous passons un cap cette année, se félicite Jonathan qui est à l’origine de toute cette révolution footballistique israélienne. « Nous cherchons des sponsors, notamment pour l’AS Sporting Tel Aviv, car le budget annuel est de 80 000 euros, précise-t-il. Tous les joueurs sont salariés. Nous commençons à avoir de grandes entreprises, comme Qualita, qui s’intéressent à nous et à notre aventure. » Une aventure née de sa passion : commercial dans le domaine de la communication et de la presse professionnelle, Jonathan Meimoun a toujours vécu dans l’Est parisien. Aux Lilas (Seine-Saint-Denis), où il est né et a grandi, ce trentenaire passé par les bancs de l’ORT est connu pour être un

fondu de ballon rond ! Au point qu’échanger quelques passes avec ses anciens potes de lycée ne suffit plus, très vite, à le combler. Au milieu des années 2000, il fonde donc, avec quelques amis, l’AS Sporting Club des Lilas. Un club qu’il aurait adoré mener loin en championnats, mais la vie en a décidé autrement… « Je continue à suivre le chemin des 6 équipes, j’ai gardé un pied dans l’organisation. » Mais la tête est ailleurs : de l’autre côté de la Méditerranée… L’Alyah, oui, mais pas sans son ballon ! Car Jonathan et sa famille ont fait partie de ceux qui, en 2015, se sont laissé tenter par l’alyah. Père de 3 enfants, ce trentenaire dynamique s’installe alors à Netanya, ville francophone par excellence où il retrouve rapidement des habitudes confortables et une vie sociale riche. Tout, en somme… Sauf sa passion : le foot ! Qu’à cela ne tienne ! « En pleine dépression par manque de foot », il découvre que d’anciens joueurs de son club se sont eux aussi installés non loin. Tous le pressent de faire renaître l’aventure en Israël. Il se lance. « Ca coûte très cher, c’est difficile, mais on y est parvenu et on est très fier de notre réussite, c’est un collectif qui a réussi à s’imposer », ajoute-t-il, modeste. « Le foot est une vraie passion française, nous avons des équipes de rêve. Ici, en Israël, nous avons vraiment une carte à jouer, un savoir-faire à apporter. Et c’est ce que nous faisons… » On leur souhaite un franc succès ! Pour découvrir et soutenir l’AS Sporting Tel Aviv : www.assportingtelaviv.com 00 972 537 083 875 01 86 96 26 20

11

L’armée de l’air israélienne va coopérer avec la Frégate Surcouf (France). Escale à Haïfa le 7 juillet 2018 Le BPC Dixmude et la Frégate Surcouf feront escale à Haïfa du 7 au 11 juillet 2018, dans le cadre de la mission Jeanne d’Arc. Durant l’escale, plusieurs interactions sont prévues entre les bâtiments et des éléments de la marine et de l’armée de l’air israélienne. Des activités seront également organisées au profit des officiers-élèves (conférences, visites, échanges, etc.). Enfin, comme il est d’usage lors des escales militaires, des délégations de militaires israéliens seront invitées à bord, marquant la profonde amitié qui anime les armées française et israélienne. La mission Jeanne d’Arc est un déploiement opérationnel de 5 mois d’un groupe amphibie articulé autour du Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Dixmude et de la Frégate de type La Fayette (FLF) Surcouf. La campagne, qui a débuté le 26 février 2018 à Toulon, met l’accent sur la coopération internationale et la formation pratique de 132 officiers-élèves – dont 10 venant de pays alliés –, dont la participation est active au sein du groupe.

La mission a 4 objectifs : le déploiement dans des zones d’intérêt stratégique, la coopération internationale, le soutien naval à la diplomatie et la formation en situation réelle des officiers-élèves. Cette année, la mission a été déployée dans l’Océan indien et en Asie du Sud-Est. En matière de coopération internationale, le BPC Dixmude embarque durant toute la durée de la mission un détachement d’une trentaine de militaires de la Royal Navy avec deux hélicoptères de type Wildcat, dans le but de renforcer les capacités « porte-hélicoptères d’assaut » du BPC et de permettre un véritable partage de savoir-faire dans le domaine amphibie. Cette action illustre l’excellente coopération, y compris opérationnelle entre les marines française et britannique. Par ailleurs, le corps des Marines américains a également participé au début de la mission Jeanne d’Arc avec un détachement impliquant 45 soldats embarqués à bord du BPC Dixmude de Toulon à Djibouti. Ils ont participé à l’exercice amphibie « Wakri » à Djibouti.

Relations bilatérales France et Israël : chiffres clés

Les exportations d’Israël vers la France se concentrent essentiellement sur les pierres précieuse (18% – 262.7 millions de dollars), les métaux (18% – 262.5 millions de dollars), les machines-outils (18% – 254.1 millions de dollars), les produits chimique et industriel (14% – 205.5 million de dollars), les produits agricoles (9% – 128.9 millions de dollars), Produits d’optique et médicaux (8% – 110.3 millions de dollars), produits plastique et caoutchouc (7% –102.7 millions de dollars) et autres. Les importations israéliennes depuis la France se concentrent essentiellement sur : Les machines-outils (31% – 516.8 millions de dollars), les produits chimique et industriel (24% – 400.3 millions de dollars), le transport (13% – 227.7 millions de dollars), produits plastique et caoutchouc (5% – 86.2 millions de dollars), alimentation, boisson et tabac (5% – 85.8 millions de dollars), produits d’optique et médicaux et (4% –

72.8 millions de dollars), les métaux (4% – 60.9 millions de dollars), produits textiles (3% – 47 millions de dollars), les produits agricoles (2% – 32.9 millions de dollars) et autres. Les relations bilatérales entre La France et Israël incluent des traités de commerce dans les domaines de la science et de la technologie, notamment le programme de coopération technologique France – Israël pour la R&D industrielle (FIRAD). Les traités et les accords qu’a signés Israël avec l’Union Européen et les organisations internationales s’appliquent également entre Israël et la France. C’est le cas par exemple des traités signés dans le cadre de l’OMC, de la zone euro-méditerranéenne de libre-échange, ou encore du programme Horizon 2020 (programme européen pour la recherche et l’innovation). Source : itrade.gov.il


FRANCE

Edition du 11 Juillet 2018 au 17 Juillet 2018

12

Les propos très forts d’un Général Mike Elliott, Président du Syndicat de Tsahal face aux députés Français des producteurs et distributeurs de produits cachers : « si on ne réagit pas, on court à la catastrophe » Mike Elliott, 65 ans, est une institution lui-même. Connu comme le loup blanc aussi bien par le monde politique que celui de l’industrie ou des instutions religieuses, l’homme est un pionnier de l’agro-alimentaire. Spécialiste de la filière cacher, il a œuvré sans relâche, depuis plusieurs décennies, pour offrir à la population des produits sains, savoureux, à des prix justes et dans le plus strict respect des lois de la cacherout. Mais en 2015, les vagues conjointes d’attentats et d’alyot ont profondément déstabilisé le secteur. Mike Elliott a donc décidé de réagir…

En dehors d’une veille technologique active dans le pays, le Groupe Total n’est pas du tout actif en Israël. Des visites du Technion à Haifa, encouragés par Muriel Touaty, ont eu lieu récemment. Le Gouvernement israélien fait tout actuellement pour attirer ce groupe Français qui, selon des sources IsraelValley à Jérusalem, « hésite à répondre à des appels d’offres en Israël de crainte de se mettre à dos le monde arabe ». Le ministre israélien de l’énergie a ouvert ses portes cette semaine à ce groupe très important et a « promis de lui faciliter la vie ». Une rencontre au sommet a déjà eu lieu à NewYork. Le ministre israélien de l’Énergie, Yuval Steinitz est chargé de ce dossier important et Top-Secret France-Israël.

Selon un blog spécialisé : « Le groupe pétrolier français Total a racheté récemment la majorité des actions de SunPower (pour 1,38 milliards de dollars), une entreprise spécialisée dans l’énergie solaire, elle même propriétaire de l’israélien SunRay. Depuis quelques temps le Groupe Total délaisse l’Iran au profit d’Israël. Selon un article récent : “Les tensions entre Israël et l’Iran sont en train d’avoir un impact réel sur les investissements étrangers en Iran. Ce pays est devenu un pays à très haut risque. TOTAL l’a compris. Le groupe considère qu’il est trop dangereux d’investir dans ce pays, qui connaît de fortes tensions avec Israël. Total va se retirer d’Iran. Une annonce faite par le groupe pétrolier français au Financial Times ».

Israël observe. Paris séduit de plus en plus les grandes banques arabes

L’Etat hébreu observe avec beaucoup d’attention l’arrivée massive de grandes banques arabes à Paris, un phénomène assez récent. Et l’establishment de la défense d’Israël s’inquiète. A juste titre? De nombreux pays arabes sont toujours en conflit (guerre ouverte où potentielle) avec Israël. Un fait : 16 pays arabes interdisent l’accès d’israéliens sur leur sol : l’Algérie, le Bangladesh, Brunei, l’Irak, l’Iran, le Yémen, le Koweït, le Liban, la Libye, la Malaisie, Oman, le Pakistan, l’Arabie Saoudite, le Soudan, la Syrie et les Emirats Arabes Unis. Rien de ce qui se passe donc dans les transferts de fonds entre certaines banques arabes (une minorité d’entre-elles masquent des activités de financements occultes) ne peut vraiment être ignoré par Israël.

Selon (1) : « La National Bank of Kuwait et l’Arab Banking Corporation (ABC) au Bahreïn ont demandé des agréments pour créer des filiales de plein exercice en France. ABC va faire de Paris son siège européen. Alors que les grandes banques américaines rivalisent d’annonces de transferts de Londres vers Paris, des noms plus discrets penchent, eux aussi, pour la capitale française. L’Arab Banking Corporation (ABC) , un établissement du Bahreïn détenu par le Fonds souverain koweïtien et la Banque centrale de Libye – et qui opérait jusqu’à présent en Europe sous passeport britannique – a déposé une demande officielle de licence en France ». (1) lesechos.fr

Votre syndicat a un an d’existence, pourriez-vous nous rappeler ce qui a décidé de sa création et son champ d’action ? Le syndicat des producteurs et distributeurs de produits cachers a, certes, vu le jour en juillet 2017, mais il a fallu attendre l’automne pour que son homologation puisse nous permettre d’entrer en action, je tiens à le préciser. La création de cet organe de défense s’avérait, de fait, nécessaire compte tenu du contexte, car le marché du cacher souffre depuis plus de 3 ans. Si l’on veut éviter qu’il disparaisse, il faut que tous les intervenants de la filière, à savoir producteurs, distributeurs, institutions religieuses et consommateurs prennent leur part de responsabilité… Dans quelle mesure le secteur est-il en difficulté et pourquoi ? Les vagues d’alyot, consécutives aux attentats islamistes, ont eu un impact dévastateur : non seulement des dizaines de milliers de juifs sont partis, mais encore étaient-ils ceux qui s’avéraient le plus consommateurs en matière de produits cachers. Aussi le chiffre d’affaires du secteur, pourtant florissant à l’époque, s’en est-il trouvé profondément affecté : c’est presque 35 % du marché qui a disparu… Une dégringolade qui, de plus, a ruiné de nombreuses années d’efforts pour apporter nouveauté et diversité dans ce secteur… Si on ne réagit pas, on court à la catastrophe ! Comment peut-on réagir, justement ? Je ne suis pas un fataliste ! Il y a encore 500 000 juifs en France, les jeunes générations se montrent plus proches du fait religieux que leurs aînés. Les familles juives françaises font des enfants. Tout ce monde, il faut le nourrir. Par ailleurs, il ne faut pas seulement prendre en compte le point de vue consommateur : car le marché du cacher c’est une industrie et des milliers d’emplois : du boucher au chomer en passant par ceux qui délivrent les certificats, fabriquent des produits ou tiennent des commerces cachers, il faut défendre notre activité, notre gagne-pain, se mettre au travail pour proposer des nouveautés, mais aussi des prix attractifs : aujourd’hui, le thon en boîte ou la viande sont au même prix qu’en non cacher, à commerce équivalent. Le lait cacher est parfois même moins cher. Alors pourquoi acheter un produit dit autorisé si l’on peut, pour le même prix avoir du cacher ? Autant

de problématiques qui justifient la création de notre syndicat et son action ! Quelles sont vos principaux objectifs ? Défendre notre métier et la qualité de nos produits, mais aussi les intérêts de la communauté en général : j’appelle, notamment, les institutions religieuses à plus de responsabilité et de soutien. Nous leur avons envoyé plusieurs courriers à ce sujet. On ne peut pas se dire rabbin, consistoire et ne pas soutenir notre filière. Je pense aussi aux listes de produits dit « autorisés », alors qu’aucune surveillance ne valide leur conformité à la cacherout. Les rabbins qui produisent ces listes ne les consomment pas eux-mêmes. Alors est-ce cacher ou pas ? Cette cacherout à deux vitesses introduit confusion et errance pour le consommateur. Cela a aussi pour conséquence de le détourner des commerces et des produits spécifiques. Au final, c’est une balle dans le pied que se tire la communauté car si elle ne soutient pas cette économie, ce secteur, elle finira par voir tous les produits qu’elle affectionne disparaître et devra se contenter de quelques paquets de pain azyme à Pessah, qu’elle achètera en supermarchés classiques ! Prix, qualité, méthodes de fabrication, avec nous tout est clair et transparent : manger cacher, c’est un choix, le consommateur est libre, mais pour le rendre responsable, il faut l’informer. Et c’est ce que nous nous employons à faire !


ISRAËL

Edition du 11 Juillet 2018 au 17 Juillet 2018

13

Vers une meilleure efficacité ? La Poste d’Israël en route vers la privatisation

La compagnie de la Poste d’Israël est en passe d’être privatisée. La décision a été prise au plus haut niveau gouvernemental. 40% des actions de la Poste seront dans un premier temps privatisées. La Poste israélienne souffre d’une faiblesse managériale réelle. La lenteur de la livraison de colis est chronique. Dans le JPost : « La Poste israélienne est plus réputée pour ce qu’elle n’est pas, que pour ce qu’elle est. Pas à l’heure, pas efficace, pas capable de livrer un colis… Autant de tares qui amènent certains à prédire son inéluctable fin. Mais contre toute attente, la Compagnie postale s’accroche.

Depuis deux ans, elle a entrepris des réformes censées améliorer la pléthore de services dysfonctionnels qui ont mené l’entreprise publique au bord de la faillite en 2014. Pour de nombreux Israéliens, ces changements arrivent un peu tard. Ses anomalies structurelles ont entraîné la perte de dizaines de milliers de paquets, et avec eux, celle de plusieurs millions de shekels, au cours de la dernière décennie. A tel point que les habitants du pays se sont tournés vers des distributeurs privés pour recevoir leur courrier. Peu étonnant, dès lors, qu’aborder le sujet de la Poste suscite autant d’incrédulité de la part du public ».

L’architecte Haim Dotan en Chine, un méga pont en verre

Un pont piéton en verre a ouvert au public au milieu des rochers de Zhangjiajie, au centre de la Chine. Ce projet architectural est l’œuvre de l’architecte israélien Haim Dotan. Le pont en verre le plus long au monde. Le pont est long de 430 mètres, large de 6 mètres, et formé de 99 plaques de verre d’où les visiteurs peuvent admirer le ravin se trouvant à 300 mètres sous le pont. C’est le pont en verre le plus long jamais construit. Le parc naturel qui l’entoure est particulièrement connu pour avoir inspiré James Cameron pour les paysages oniriques de son film Avatar. Le site est si impressionnant que Haim Dotan aurait même au départ refusé de mener à bien ce projet, considérant que le paysage était trop beau pour y accueillir une quelconque construction architecturale.

Il a néanmoins accepté par la suite sa construction, en déclarant qu’il ne la réaliserait que sous une seule condition, que “le pont disparaisse”, d’où l’établissement de plaques en verre permettant de ne pas obstruer la vue du paysage. Le coût du projet s’élève à 3,4 millions de dollars. La construction s’est achevée en décembre dernier mais l’ouverture au public ne s’est réalisée que récemment. Une solidité sans pareil. Les autorités chinoises ont pour son inauguration développé des opérations de communication pour attester de la grande solidité du pont. Ils ont notamment invité des volontaires à frapper à coup de massue les plaques en verre, ou encore à y faire rouler une berline chargée de passagers. Source : siliconwadi.fr

Bientôt en Israël? Badi est l’application n°1 de la colocation en Espagne

Créée en septembre 2015 par Carlos Pierre, entrepreneur diplômé de l’Université IQS à Barcelone, Badi est rapidement devenue l’application n°1 de la colocation en Espagne. Il s’agit d’une plateforme en ligne de location de chambre de longue durée, puisqu’aucune location inférieure à un mois n’est possible. Ce n’est donc aucunement de la location touristique, mais bel et bien une solution pour rendre les villes plus accessibles aux petits portes-monnaies.

De la coloc basée sur l’IA et la recommandation La plateforme compte déjà plus de 700 000 utilisateurs et 100 000 chambres ont été proposées depuis sa création. L’objectif actuel de la société étant d’accroître la communauté, l’offre proposée est entièrement gratuite pour les utilisateurs. Un « freemium business plan » basé sur des services extra pourrait cependant voir le jour à l’avenir. Réputée pour son système de recommandations nourri à l’intelligence artificielle, Badi propose une sélection de candidats susceptibles d’avoir des profils compatibles pour vivre en colocation. Les personnes peuvent alors prendre contact pour apprendre à se connaître De quoi faciliter largement la recherche du bon colocataire. La nouvelle fonctionnalité offerte par l’application est la possibilité de réserver une chambre en colocation depuis n’importe quel pays. Un paiement en ligne sécurisé contribue également à simplifier l’expé-

rience et évite ainsi toute arnaque sur la plateforme. Tout est mis en œuvre pour installer un climat de confiance avec les utilisateurs et rendre leur recherche de colocation la plus agréable possible. Badi développe sa technologie pour améliorer sans cesse l’expérience utilisateur Forte de son succès en Espagne, la start-up a bouclé une levée de fonds en Série A de 10 millions de dollars en février 2018, menée par Spark Capital. Objectif : amorcer le développement de Badi à l’international, en commençant par Paris et Londres. Le souhait de Carlos Pierre : créer un véritable réseau à l’international, pour permettre aux utilisateurs de se loger, à moindre frais, dans les grandes villes. En plus de marquer le point de départ de l’expansion de la société, de nouvelles fonctionnalités accompagnent cette installation. Implantée depuis mai 2018 à Paris, l’application y connaît déjà de bons débuts avec déjà 25 000 utilisateurs. Ce succès s’explique notamment par des loyers parmi les plus élevés d’Europe, et de l’ordre de 11% plus chers qu’à Barcelone. Un facteur favorisant la pratique de la colocation. Pour Carlos Pierre, « cette arrivée [à Paris] marque une étape clé de notre stratégie« . Le but de la manœuvre : encourager la pratique de la colocation, tout en préparant la start-up à s’implanter dans d’autres marchés, comme les Etats-Unis. ww.usine-digitale.fr


SPORT

Edition du 11 Juillet 2018 au 17 Juillet 2018

14

La France rêve d’un deuxieme sacre

Dernière ligne droite en Russie, la France rêve d’une deuxieme étoile sur son maillot. Le premier quart de finale opposait l’équipe de France à l’Uruguay. Comme on pouvait s’y attendre l’Uruguay est d’emblée agressive dans les duels et empêche la relance française en harcelant de manière constante le porteur de balle. Le match est serré la bataille du milieu de terrain fait rage, les occasions sont rares . Dans ce genre de rencontre, la décision se fait sur coup de pied arrêté. Sa ne loupe pas 40eme minutes, coup franc excentré côté droit à 25 mètres , Griezmann s’en charge et dépose le ballon sur le crâne de Raphaël Varane qui décroise bien sa tête et trompe Muslera 1-0 ! Petit clin d’œil du destin pour Raphaël Varane lui qui en 2014 a été critiqué et désigné comme responsable de la défaite face à l’Allemagne au même stade de la compétition pour son marquage trop laxiste sur Hummels donne cette fois ci l’avantage à son pays . 44eme, coup franc dans l’autre sens pour l’Uruguay encore une fois bien négocié et bien tiré trouve la tête de Martin Caceres qui oblige Hugo Lloris de nous sortir une parade d’anthologie mais le ballon est repoussé dans les pieds de Diego Godin qui voit sa reprise s’envolée dans les tribunes à la surprise générale ! Grosse frayeur pour les bleus qui ont failli être rejoint au score au pire des moments juste avant la pause. Hugo Lloris lui aussi critiqué de toute pièce avant ce mondial répond une nouvelle fois à ses détracteurs en répondant sur le terrain durant toute la compétition en nous sortant plusieurs parades exceptionnelles . Le score ne bougera pas, score à la mi-temps 1-0. Au retour des vestiaires, la céleste revient avec d’autres intentions mais bute sur une défense tricolore qui ne lâche rien et laisse que des miettes aux attaquants uruguayens. L’attaque de l’Uruguay orpheline d’Edinson Cavani blessé au mollet a du mal à combiner sans son attaquant vedette. Grace à la panne dans le secteur offensif uruguayen , les bleus récupèrent plus haut le cuir , la doublette Pogba Kanté fait des merveilles au milieu de terrain en grappillant un nombre incalculable de ballon . 61eme minutes , le pressing haut des Français portent enfin ses fruits , après une énième récupération Paul Pogba file à grandes enjambées dans le camp adverse sert Corentin Tolisso qui la donne à son tour à Griezmann qui prend sa

chance à 20 mètres , sa frappe flottante est relâchée dans ses propres buts par Muslera 2-0 ! L’Uruguay ko ! Dans la dernière demi heure de la rencontre les bleus dérouleront et ne laisseront pas l’Uruguay revenir dans la rencontre. Le score ne bougera plus , l’équipe de France file dans le dernier carré du mondial russe . Didier Deschamps semble avoir trouvé la bonne formule à cette équipe de France tant cette défense est imperméable, sa doublette du milieu est impressionnante et son animation offensive avec l’apport de latéraux offensifs comme Pavard et Hernandez est incroyable ... Cette équipe de France monte en puissance au fil des rencontres et devient un prétendant sérieux à la victoire finale ! Les bleus affronteront son voisin Belge en demi. La Belgique tout comme l’équipe de France monte en puissance après sa remontada contre le Japon , les belges ont surclassé le Brésil dans le deuxième quart de finale . Les Brésiliens favoris de la compétition se sont heurtés à un incroyable collectif belge. D’entrée les diables rouges mettent le pied sur le ballon et mettent la pression sur le but du Brésil. Domination concrétisée à la 13 eme minutes sur un corner bien frappé par De Bruyne le malheureux Fernandinho marque dans son propre but 1-0 . Les brésiliens asphyxiés encaisseront même un deuxième but à la 31eme grâce à De Bruyne qui voit sa frappe pure et sèche des 20 mètres mourrir petit filet opposé 2-0 . Ce sera le score à la pause . Au retour des vestiaires , les brésiliens vexés réagissent enfin dans cette rencontre et campent dans la moitié de terrain Belge . Domination concrétisée à la 76eme min par Renato Augusto de la tête après un magnifique service de Coutinho 2-1 . La fin de match est atroce pour les belges mais grâce à un ENORME Thibaut Courtois , la Belgique garde son avance au score . 93eme minutes , Neymar envoie un missile qui oblige Courtois a une parade sensationnelle . Le destin a choisi son camp et pour la première fois de son histoire la Belgique de Roberto Martinez bat la selecao à la surprise générale . On aura donc une demi finale explosive mardi 10 juillet entre la France et la Belgique . Match

que ne jouera pas le parisien Thomas Meunier suspendu .

de rejoindre l’Angleterre dans la dernière demi finale .

Dans le troisième quart de finale l’Angleterre a facilement battu des suédois bien apathiques 2-0 . Les réalisations de Harry Maguire (30eme) et Dele Alli (59eme) envoient les three lions en demi finale de la compétition. Le Suède et son bloc bat se sont heurtés à un excellent Jordan Pickford . Le portier d’Everton comme ses compères Lloris et Courtois réalisent un quart de finale où il aura sorti de multiples parades extraordinaires. Le but d’ Harry Maguire à la 30 eme sur corner est le symbole de cette équipe anglaise dans ce mondial : 8 des 10 buts marqués par l’Angleterre ont été réalisés sur des combinaisons bien travaillées à l’entraînement sous la houlette du nouveau sélectionneur Gareth Southgate . Cette équipe est solide , créative et redoutable sur coup de pied arrêté . Cette solidité , cette jeunesse dorée emmenée par l’excellent Harry Kane fait rêver toute l’Angleterre d’un deuxième sacre mondiale .

Ce mondial riche en émotions fortes touche à sa fin , qui de la France de la Belgique l’Angleterre ou la Croatie ira chercher la victoire finale ? Le suspense est totale réponse le 15 juillet ! Le joueur à suivre pour la fin du mondial : Kylian Mbappe : inconnu il y’a deux ans l’attaquant Francais de 19 ans fait trembler le monde du football avec des prestations de haute voltige dans la plus grande des compétitions. Il sera le fer de lance de l’attaque des bleus pour le choc face à la Belgique et espérons le jusqu’en finale du mondial. Tout le monde se lève pour Mbappe ! Et ce n’est que le début n’oublions pas qu’il a que 19 ans . Sans aucun doute un futur ballon d’or .

Les anglais affronteront la Croatie qui se sont difficilement défaits du pays hôte la Russie . Ce match a été riche en rebondissements. 31eme minutes dans un match fermé , l’éclair est venu de l’homme providentiel de la Russie : Denis Cherychev déclenche la foudre avec son pied gauche magique et nettoie la lucarne de Subasic 1-0 . Comme contre le Danemark au tour précédent les croates ne se laissent pas abattre et égalisent rapidement à la 39 eme par l’intermédiaire de l’attaquant d’Hoffenheim Kramaric . Le score ne bougera pas , les deux équipes comme en huitième iront en prolongation . 101 eme minutes , Luka Modric sur coup de pied arrêté trouve Vida qui trompe d’une tête décroisée Akinfeev 2-1 ! Incroyable retournement de situation dans ce quart de finale , les croates prennent l’avantage devant la Russie et tout un stade derrière elle ! Le pays hôte poussé par tout un peuple ira égaliser au bout du suspense à la 115eme Minutes par Manuel Fernandes 2-2 ! Ce match est fou ! Les russes ont été puiser au bout de leurs réserves pour faire chavirer tout un stade et envoyés leur équipe à la terrible épreuve des penaltys . Malheureusement pour le pays hôte , les penaltys manqués de Smolov et Fernandes permettent à la Croatie

En bref mercato : Sa bouge enfin au Psg : Gianluigi Buffon a passé avec succès sa visite médicale et devient la première recrue pour la saison 2018/2019 . L’expérimenté gardien italien espère faire passer un cap au club parisien sur la scène européenne et la bien dit après sa visite médicale réussie : « Je vais apporter toute mon énergie, toute mon expérience et toute ma soif de victoires pour aider mon nouveau club à atteindre les très grands objectifs qu’il s’est fixés. Avec mes coéquipiers et nos supporters, nous allons partager des émotions fantastiques au Parc des Princes et dans tous les stades où nous irons représenter Paris, cette ville merveilleuse qui mérite de voir un jour son club au sommet du football international. » A Marseille , Mario Balotelli a été aperçu au centre d’entraînement Louis Dreyfus et devrait bel et bien s’engager pour le club olympien. A Madrid , le torchon brûle entre Cristiano Ronaldo et le real , les rumeurs envoyant cr7 à la Juventus sont de plus en plus insistantes . Ce coup de tonnerre chez les merengues va sûrement relancer la piste Neymar en cas de départ du quintuple ballon d’or vers l’Italie . Affaire à suivre .


JEUX

Edition du 11 Juillet 2018 au 17 Juillet 2018

15


Israël Actualités n°10 - Edition israélienne  

Toute l'Information en provenance d'Israël

Israël Actualités n°10 - Edition israélienne  

Toute l'Information en provenance d'Israël

Advertisement