Page 1

GRATUIT - Numéro 213 - Edition du Mercredi 23 Mai 2012

Journal Israélien en langue française

Tragique accident de la route près de Tibériade : une famille de 8 personnes décimée


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

Directeurs de la publication Alain Sayada Tel: 06 68 17 25 55 Rédacteur en chef Eliahou Ben Yéouchoua Israël Actualités est une marque déposée en France

Directeur commercial Israel: Sigalit Siksik Sitbon 06 67 78 40 00 Régie publicitaire exclusive Epsilon Media Associés 77bis, rue Robespierre 93100 Montreuil France

Crédits photo AFP, Reuters, Alain Azria

Directeur commercial France: Yohann Azoulay 06 68 75 46 26

Commerciaux : Elyahou Sayada Patrick Haddad 01 48 97 46 85

Régie publicitaire Israël 2SCOM 12-14 kikar Haatsmaout Natanya Israël

3


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

Wall Street bascule, la Grèce se prépare à sortir de l’euro

La Bourse de New York a fini la séance dans une extrême agitation : le premier ministre grec a prévenu qu’une sortie de la Grèce de la zone euro était envisagée et que les conséquences seraient «catastrophiques».

effet débattre des mesures à prendre pour relancer la croissance en Europe. En attendant l’OCDE a dressé un tableau particulièrement sombre de la zone euro. Selon l’organisation, l’économie de la zone euro devrait être «sans croissance» cette année.

Le site Dow Jones - Wall Street Journal, rapporte que le «risque que la Grèce sorte de l’euro est réel» et prévient que la Grèce s’y prépare. Dès lors que ces propos ont été publiés, les indices américains ont piqué du nez, eux qui étaient partis pour finir sur une hausse. Au final, ils sont remontés vers l’équilibre quelques minutes avant le gong de fermeture de la Bourse à 22h30. Ainsi le Dow Jones a-t-il clôturé à 12,503 points (-0,01%), le Nasdaq à 2839 points (-0,29%) et le S&P 500 à 1317 points (+0,05%).

Pour l’organisation, l’aggravation de la crise de la dette en zone euro ces derniers mois constitue toujours le principal risque qui pèse sur l’économie mondiale. Les États-Unis devraient en revanche connaître un rebond de 2,4 % de leur PIB, en 2012.

L’euro, lui, a chuté sous 1,27 dollar. Obama presse l’Europe d’agir Alors que les inquiétudes sur la situation de la Grèce et de la zone euro dans son ensemble ne cessent de croître, Barack Obama a pressé les pays européens de nouer «une coordination plus efficace» pour enrayer la crise de la dette, lors de la conférence de presse de clôture du sommet de l’Otan, hier soir.

L’action Facebook se trouve ainsi à la limite des deux fourchettes de prix qui avaient été proposées quelques jours avant son introduction en Bourse. D’abord fixée entre 28 et 35 dollars par action, elle a été relevée en début de semaine dernière pour osciller entre 34 et 38 dollars. L’action avait finalement été introduite à 38 dollars.

Lors du sommet européen informel qui doit se tenir demain à Bruxelles, les chefs d’État européens vont en

Le secteur technologique en vedette Facebook plonge encore de plus de 8,90% sous 31 dollars (30,81 dollars exactement) dollars à la clôture. Le titre avait chuté de 11 % à 34,03 dollars pour son deuxième jour de cotation.

Accor a conclu la vente de ses chaînes d’hôtellerie économique aux États-Unis, Motel 6 et Studio 6, pour 1,9 milliard de dollars (1,5 milliard

Best Buy (+1,60 % à 18,46 dollars) a annoncé un résultat et des ventes supérieurs aux attentes au titre de son premier trimestre. Hors exceptionnels, le bénéfice par action ajusté ressort à 0,72 dollar alors que les analystes anticipaient 0,59 dollar. Le chiffre d’affaires avance de 2,1 % à 11,61 milliards, contre 11,52 milliards attendus. Le groupe prévoit de racheter entre 750 millions et 1 milliard de dollars d’actions lors de l’exercice fiscal 2013.

L’Iran va signer un accord de coopération avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique «très bientôt», selon des officiels, laissant une fois de plus Israël isolé dans son scepticisme sur les intentions de l’Iran. Yukiya Amano, directeur général de l’AIEA, de retour à Vienne après une visite d’une journée à Téhéran, a annoncé l’accord supposé un jour avant des pourparlers à Bagdad entre l’Iran et la communauté internationale.

Medtronic (-1,96 % à 36,96 dollars) a annoncé un bénéfice en hausse, la baisse de ses ventes sur ses segments clés de défibrillateurs cardiaques et de produits spinaux ayant été compensés par d’autres secteurs.

Il a déclaré aux journalistes qu’ «une décision a été prise pour conclure et signer l’accord. Je peux dire qu’il sera signé très prochainement.» Le cœur de la dispute avec l’Iran est son enrichissement d’uranium à une pureté de 20% sans supervision internationale, un développement technologique permettant à l’Iran de produire de l’uranium pouvant être utilisé pour une arme nucléaire.

Pour son quatrième trimestre, achevé le 27 avril, le bénéfice net a atteint 991 millions de dollars, 0,94 dollar par action, contre 776 millions de dollars, 0,72 dollar par titre, un an auparavant. De son coté, Urban Outfitters (+7,42 % à 28,10 dollars) a publié, pour le premier trimestre, un bénéfice par action de 0,23 dollar, stable sur un an. Les ventes sont ressorties à 569 millions de dollars en hausse de 8,6 %.

nien sur le nucléaire, Saïd Jalili. Alors que Téhéran affirme que ses activités sont purement pacifiques, l’AIEA, qui surveille la plupart des installations nucléaires de l’Iran en vertu du traité de non prolifération nucléaire (TNP) est concerné depuis des années sur l’éventuelle dimension militaire du programme nucléaire de la dictature islamique.

Amano, qui effectue sa première visite à Téhéran depuis sa nomination à la tête de l’agence onusienne en 2009,

L’Iran parvient une fois de plus à gagner du temps

d’euros environ) à un fonds d’investissement filiale de Blackstone Group (+2,48 % à 11,99 dollars).

Le chef de l’AIEA a eu des pourparlers «francs» à Téhéran

Le chef de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, Yukiya Amano, a eu des pourparlers «francs» lundi avec les autorités iraniennes dans un effort pour obtenir une plus grande coopération sur la question du nucléaire iranien en vue des négociations cruciales qui doivent se tenir entre la dictature islamique et le groupe 5+1, comprenant les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la Grande Bretagne, l’Allemagne et la France.

4

a parlé des relations difficiles entre l’AIEA et l’Iran avec le chef du programme nucléaire iranien, Fereydoun Abassi Davani.

Amano a souligné que de «bons progrès» avaient été enregistrés au cours de deux jours de pourparlers à Vienne avec l’Iran la semaine dernière, après des mois d’impasse, et a estimé que c’était «le bon moment pour avoir un dialogue direct avec les responsables iraniens.»

«Les problèmes existants ont été discutés ouvertement et des propositions ont été faites pour clarifier les ambiguïtés et développer la coopération,» explique un bref compte rendu de la rencontre publié sur le site officiel de l’organisation de l’énergie atomique d’Iran, sans donner plus de détails. Le directeur général de l’AIEA devait se réunir plus tard avec le ministre iranien des affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, et le négociateur ira-

L’Iran a jusqu’à présent refusé de laisser les inspecteurs de l’AIEA accéder à des sites qui ne sont pas répertoriés parmi les installations nucléaires soumises à un examen par l’agence. Les grandes puissances ont appelé samedi l’Iran à «saisir l’occasion» lors des entretiens à Bagdad en prenant des «mesures concrètes» pour «restaurer la confiance internationale dans le fait que son programme nucléaire est entièrement pacifique.»

Les responsables occidentaux encouragent l’Iran a ne produire que de l’uranium très faiblement enrichi, qui peut être utilisé pour créer de l’énergie ou dans le domaine médical, mais qui ne peut être utilisé pour fabriquer des armes nucléaires. Le premier ministre Benyamin Netanyahou répète qu’aucun compromis ne devrait être offert et que l’enrichissement d’uranium en Iran ne devrait pas dépasser 0%, c’est-à-dire rien du tout. «Les objectifs de l’Iran sont clairs : il veut détruire Israël et développe des armes nucléaires pour réaliser cet objectif,» a dit Netanyahou. «L’Iran doit mettre fin à tout enrichissement

de matières nucléaires, l’Iran doit retirer de son territoire tout le matériel qu’il a enrichi jusqu’à présent, et l’Iran doit démanteler l’installation nucléaire souterraine de Qom.» Lundi, le chef de l’agence onusienne du nucléaire est arrivé à Téhéran pour une visite d’une journée. Yukiya Amano, directeur de l’AIEA, a rencontré le négociateur iranien Saeed Jalili, ainsi que le ministre des affaires étrangères iranien et d’autres responsables. La visite d’Amano portait sur l’accord de l’Iran d’accepter les conditions qui permettront aux enquêteurs de l’AIEA de visiter les sites suspects iraniens, y compris le complexe militaire de Parchin, abritant des activités suspectes. Par ailleurs, le Sénat américain a approuvé à l’unanimité lundi une nouvelle série de sanctions économiques contre l’Iran. Les nouvelles sanctions étendront les sanctions existantes sur le commerce avec les compagnies pétrolières iraniennes et empêcheront toute tentative par la dictature islamique de vendre son pétrole. Les sanctions s’appuient sur des sanctions commuées en loi par le président Barack Obama en décembre contre les institutions étrangères qui négocient avec la banque centrale iranienne. Elles couvrent les relations avec la National Iranian Oil Company et la National Iranian Tanker Company et visent à combler une lacune potentielle qui aurait pu permettre à Téhéran de continuer à vendre certaines quantités de pétrole.

La Chine et Israël s’engagent à renforcer leurs relations militaires

par les deux pays ces 20 dernières années depuis l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et Israël.

La Chine et Israël se sont engagés lundi à renforcer leurs relations militaires lors d’un entretien entre les chefs d’état-major des deux pays à Beijing, selon un communiqué publié par la partie chinoise. Durant cette rencontre, Chen Bingde, chef d’état-major général de l’Armée populaire de libération (APL) de Chine, a salué les relations politiques, économiques, culturelles et entre les peuples entretenues

“Les liens militaires entre les deux pays se sont également développés parallèlement aux relations bilatérales globales”, a indiqué M. Chen à son homologue israélien Banny Gantz. La Chine a la volonté d’approfondir la coopération pragmatique entre les armées des deux pays et de contribuer aux relations bilatérales, a affirmé M. Chen. Banny Gantz, faisant écho à M. Chen, a indiqué que les forces armées israéliennes espéraient davantage d’interactions et une plus grande coopération avec la partie chinoise pour contribuer à la paix et à la stabilité du monde, selon le communiqué.


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

5

Le prédicateur égyptien Wagdi Ghoneim accuse les Israéliens de propager le SIDA en Egypte

Robin Gibb star des Bee Gees est décédé

Wagdi Ghoneim: Nos ennemis tiennent nos jeunes occupés par des bêtises, afin d’en faire des imbéciles. Ils l’ont indiqué dans un livre intitulé Le Protocole des Sages de Sion. Nous l’appelons le Protocole des ignares de Sion: nous ne les appelons pas «sages» parce qu’ils ne le sont pas.

avec eux. Ils amènent de l’héroïne. Leurs filles qui se rendent au Sinaï - à Charm el-Cheikh et des lieux de ce type - transmettent le SIDA à nos jeunes. Ces filles portent des shorts, puis elles se mettent nues, forniquent avec un jeune Egyptien, et lui laissent comme message: «Bienvenu au club du SIDA».

Les [Israéliens] sont entrés en Egypte sans visa, apportant des drogues

Source : Memri.org

Le chanteur anglais Robin Gibb, voix éthérée des Bee Gees et de « Staying Alive », l’un des trois frères fondateurs du groupe de pop et de musique disco mondialement acclamé pour la BO de « La Fièvre du samedi soir », est décédé dimanche à l’âge de 62 ans à Londres, neuf ans après son jumeau Maurice. Robin Gibb a succombé à un cancer du foie et de l’estomac, compliqué par une pneumonie.

Du groupe fondé avec son jumeau et leur aîné de trois ans, Barry, en Australie où la famille avait émigré en 1958 et où ils récoltèrent leurs premiers succès, il était le leader et l’épine dorsale. Dès leur retour en Angleterre en 1967, ils accèdent à la renommée mondiale avec un hit soigneusement marketé, « New York Mining Disaster 1941 » et s’accrochent pour de bon au sommet des hit-parades des années 70. Mais le succès devient viral en 1977-

78 quand les principaux titres de « Saturday Night Fever », le film de John Badham, se mettent à tourner en boucle sur les radios et dans les discothèques du monde entier. « Stayin’ Alive », « How Deep Is Your Love », « Night Fever », « You Should Be Dancing »… assurent la fortune de leurs auteurs-interprètes : à la fin de la décennie 70, les frères Gibb deviennent les seuls chanteurs au monde à avoir aligné simultanément cinq titres dans le Top Ten.

du Hamas. Mahmoud Zahar, l’un des dirigeants de ce groupe de criminels, a donné une interview à Euronews.

SA propagande en l’accompagnant de menaces implicites mais suffisamment précises à son égard ? A savoir, celle de Juifs « colonisateurs de terre arabes » y compris celles attribuées par l’ONU en 1947.

Délégitimation et boycott d’Israël duits par la Turquie. Deux exemples parmi tant d’autres qui ne préoccupent point l’Afrique du Sud, pays ayant vécu dans sa chaire la ségrégation ethnique, ni sa défense des droits des consommateurs si chère à son ministère. Une préoccupation exclusive donc en faveur des « Palestiniens, occupés, violentés, pillés ».

« L’Afrique du Sud envisage d’imposer la mention «Palestine» ou «Territoires occupés» sur les produits provenant des colonies israéliennes ». Telle est la décision du Ministre du Commerce Rob Davies de « permettre aux Sud-Africains qui ne soutiennent pas Israël, mais soutiennent les Palestiniens, d’identifier ces produits».Par: Victor PEREZ En fait, complète Macdonald Netshitenzhe, directeur pour la politique et la législation commerciale au ministère sud-africain du Commerce, «

la loi sur la protection du consommateur impose de ne pas induire en erreur sur la provenance exacte du produit. Si par exemple c’est un vin de Bordeaux, il ne peut pas venir de Bretagne ». Si nul ne contestera ici les droits du consommateur, cependant il est étonnant de voir que le seul pays à subir cette discrimination est encore une fois l’état juif. Nul ne réclamera par exemple la suppression Made in China sur les produits fabriqués au Tibet. Ni sur ceux manufacturés au Kurdistan turc et définis comme pro-

Tout le mantra nécessaire à une condamnation systématique et automatique du peuple israélien. Une propagande assurant que la « Palestine » est un très vieux pays, Jérusalem une ville sainte musulmane, et les autochtones de la Judée, de la Samarie et de la bande de Gaza les « Palestiniens » d’origine. Un ‘’peuple’’ et un ‘’pays’’ qui n’ont pourtant comme passé que l’histoire construite par la propagande depuis 1967. Une intoxication intellectuelle reprise en chœur par les pays occidentaux pour de basses raisons mercantiles et qui se rachètent en réclamant, au nom des droits de l’homme, la sécurité pour Israël. Quant à reconnaître que ce pays est celui du peuple juif, cela est une toute autre affaire ! Affaire qui arrange bien les affaires

Dans celle-ci il pose une série de questions au bloc occidental. « La première est la suivante : notre terre, avant 1948, était-elle un territoire juif ? S’agissait-il de la terre d’Israël ? Ou était-elle plutôt la terre des musulmans arabes palestiniens ? ». « Deuxième question : un retour des Juifs, trois mille ans plus tard, pour établir un état sous prétexte que leurs ancêtres vivaient ici, est-ce que c’est cela que l’Occident appelle le droit au retour ? Acceptez-vous le droit de la politique au retour ? Dans ce cas, retournons donc en Espagne puisque nous l’avons quittée en 1492 ». Le Fatah de Mahmoud Abbas se contente pour une paix juste et durable, en version anglaise uniquement, des « frontières de 1967, d’Al-Qods comme capitale et d’une solution juste pour les réfugiés » au sein de « l’entité sioniste » évidemment. Le Hamas, lui, n’a pas ces pudeurs. Que fera alors l’Occident si ce groupe prend les commandes de l’Autorité palestinienne et diffuse, matraque

Après combien d’années, pour le bien de l’humanité, sera-t-il alors conseillé puis exigé de l’Etat d’Israël de se transformer en un état binational et, en conséquence, au peuple juif de retrouver sa condition d’apatride ? Après combien d’années, suite à son refus de cette ‘’solution peine de bon sens’’ agrée par la communauté internationale, seront prises des mesures de rétorsions à l’encontre de cet état évidemment « colonisateur, génocidaire et pilleur » ? Si l’on en juge par les gains ‘’palestiniens’’ obtenus par la propagande actuelle depuis une quarantaine d’années auprès du bloc occidental et au vu de la lâcheté de celui-ci, guère plus longtemps qu’il n’a fallu pour reconnaître internationalement la « Palestine » et les « Palestiniens ». La ‘’justice’’ n’est pas un vain mot en cette contrée ! Publié par Victor PEREZ


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

6

L’Iran menace avant la réunion de Bagdad Iran : «les sanctions pourraient mois, qui ont été décrits par l’agence comme «un bon échange de points de vue.»

pousser le pétrole à 160 $ le baril»

A Téhéran, Amano va «discuter des questions d’intérêt mutuel avec des hauts responsables iraniens,» a déclaré l’AIEA dans un communiqué publié vendredi. «La visite du directeur général est basée sur une invitation antérieure de la part de la tête de l’organisation de l’énergie atomique (iranienne) et moi-même l’année dernière,» a déclaré le ministre iranien des affaires étrangères, Ali Akbar Salehi.

L’Iran espère que la visite du chef de l’agence onusienne de l’énergie atomique conduira à un accord sur la manière de résoudre les différents sur le contrôle de ses activités nucléaires, a déclaré aux medias le ministre iranien des affaires étrangères, Ali Akbar Salehi. Mais en attendant, le parlement iranien continue de se déchaîner contre l’Occident, ce qui sous-entend clairement que l’Iran refusera de répondre aux demandes internationales. L’agence de presse Fars a indiqué que sur les 290 membres du parlement iranien, 203 ont signé un manifeste pour exprimer leur support à l’équipe de négociation de l’Iran qui se rendra à Bagdad pour discuter du nucléaire de la dictature islamique. «C’est maintenant au tour de l’Ouest de renforcer la confiance de la nation iranienne et de mettre un terme à son comportement hostile,» dit la décla-

ration signée par les 203 parlementaires iraniens dimanche. «Nous mettons en garde le groupe 5+1 (les cinq membres permanents du conseil de sécurité et l’Allemagne) de respecter les droits de la nation iranienne, d’agir sur la base du TNP (traité de non prolifération) qui est une norme accepté internationalement, et d’exclure les pression sioniste et de changer la politique de confrontation avec la ‘république’ islamique pour une politique d’interaction,» souligne le communiqué. L’Agence Internationale de l’Energie Atomique a confirmé que son chef, Yukiya Amano, arrivera en Iran lundi pour rencontrer le négociateur iranien sur le nucléaire, Saeed Jalili. Plus tôt la semaine dernière, des responsables iraniens et de l’AIEA se sont réunis dans la capitale autrichienne pour leurs premiers entretiens depuis trois

Les pourparlers de Bagdad pourraient être une dernière chance pour les deux parties de parvenir à un compromis après l’imposition de sanctions sévères contre la dictature islamique, dont un boycott du pétrole iranien par l’UE. Par ailleurs, se referant aux discussions de Bagdad, le ministre israélien Moshé Yaalon a déclaré qu’il serait préférable que le programme nucléaire iranien soit arrêté dans une opération militaire. «Quiconque a connu la guerre comprend que la guerre est la dernière chose que vous voulez, même si vous devez toujours être prêt,» a noté Yaalon. Il a ajouté que «à ce stade, les iraniens continuent de manœuvrer pour gagner du temps…», notant qu’il espérait que les représentants de l’Ouest qui négocient ave l’Iran sur son programme nucléaire «ne tomberont pas dans le piège iranien comme ils l’ont fait dans le passé, des manœuvres pour gagner du temps.»

Mort de Megrahi : David Cameron appelle à se souvenir des victimes de Lockerbie

Le ministre iranien de l’économie, Shamseddin Hosseini a déclaré que les prix du pétrole augmenteront à cause des sanctions visant à persuader la dictature islamique d’abandonner son programme nucléaire. Les prix du pétrole pourraient monter jusqu’à 160 $ le baril si l’Union Européenne allait de l’avant avec un embargo prévu pour le 1er juillet, a déclaré Hosseini à CNN dans une interview qui doit paraître dimanche. Le groupe des huit nations (G8) s’est réunis pour un sommet dans la retraite présidentielle américaine de Camp David, dans le Maryland, et a discuté du programme nucléaire de l’Iran.» «Nous devons prêter une attention particulière lorsqu’on parle des revenus du pétrole et des sanctions contre les ventes de pétrole, qui sont les gagnants et les perdants de ces sanctions ?» a dit Hosseini. «En effet, c’est difficile. Mais pas seulement pour l’Iran. Et nous pouvons tous être certains qu’il y aura une augmentation considérable des prix du pétrole. Maintenant, est-ce la meilleure approche ?» Hosseini a déclaré que son pays

Le Premier ministre britannique David Cameron a déclaré dimanche qu’il fallait « se souvenir » des victimes de Lockerbie « qui ont perdu leur vie dans cet attentat épouvantable », après la mort du Libyen Abdelbaset al-Megrahi, seul condamné pour l’attentat qui avait fait 270 morts en 1988 en Ecosse. Aujourd’hui il faut se souvenir des 270 personnes qui ont perdu leur vie dans cet attentat épouvantable, a déclaré David Cameron à des médias britanniques à Chicago, où se tient un

sommet de l’Otan. Nous devons penser à elles, et à leurs familles pour toute la souffrance endurée, a-t-il ajouté, après l’annonce du décès d’Abdelbaset al-Megrahi par sa famille à Tripoli. Le Libyen avait été condamné en 2001 par la justice écossaise à la réclusion à perpétuité pour son implication dans l’explosion d’un avion de la Pan Am au-dessus de Lockerbie. Il avait été libéré pour des raisons humanitaires en 2009, des médecins ayant diagnostiqué un cancer en

phase terminale. Sa libération avait soulevé une vague d’indignation, en particulier parmi les familles des victimes, et David Cameron a rappelé dimanche avoir toujours dit clairement qu’il n’aurait pas dû être libéré de prison. Le Premier ministre conservateur a par ailleurs rejeté les appels à une enquête sur la condamnation d’Abdelbaset al-Megrahi, qui a toujours clamé son innocence. Il y a eu une procédure judiciaire appropriée, at-il dit, estimant aussi que le procès s’était tenu dans les règles.

a subi des sanctions pendant 33 ans, et «cela montre vraiment que l’économie, la force économique de l’Iran et de telle sorte qu’elle peut résister à ces sanctions et ne sera pas la seule économie à souffrir.» Les dirigeants des pays du G8 ont déclaré qu’ils «se tiennent prêts» a faire appel à l’Agence Internationale de l’Energie pour qu’elle prenne «les mesures appropriées» pour assurer l’approvisionnement en réponse à d’éventuelles perturbations. Le G8 comprend les Etats-Unis, le Canada, le Royaume Uni, l’Allemagne, le Japon, la Russie, l’Italie et la France. L’UE dispose également de deux sièges. Israël a indiqué qu’il pourrait attaquer l’Iran pour empêcher la dictature islamique de développer des armes nucléaires. Les préoccupations sur une possibilité de conflit militaire dans le Golfe Persique, la région qui détient les plus importantes réserves mondiales de pétrole, ont contribué a pousser le prix du brut jusqu’à 110 $ le baril en février. Le pétrole a plongé de 12% ce mois-ci à environ 92.5 $ le baril suite aux attentes d’un ralentissement mondial de l’économie.


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

Interdiction du Coran, légitimité de l’islamophobie, surveillance des islamistes

1- Fin avril, le Comité constitutionnel Espagnol a été saisi d’une demande d’interdiction du coran, présentée par Imram Firasat, réfugié pakistanais, apostat de l’islam, et auteur du site internet Mundo sin Islam (un monde sans l’islam) (1). Et ce qui, pour beaucoup, tient du miracle, s’est accompli : sa pétition demandant l’interdiction du coran en Espagne sera examinée par le Comité Constitutionnel Espagnol. Ci dessus, en photo d’accroche, la lettre officielle, datée du 12 avril, et publiée par notre confrère posteveille.ca (2), par laquelle le Président de la commission des pétitions du Congrès informe Mr Firasat que sa demande a été acceptée, et qu’elle sera envoyée au Comité constitutionnel du Congrès. Voici les dix arguments de la pétition : Le coran n’est pas un livre sacré religieux mais un livre violent, débordant de haine et de discriminations. Le coran est un livre horrible qui incite une communauté appelée « les musulmans » à s’engager dans le djihad, à tuer des innocents et à détruire la paix dans le monde. Le coran est responsable de tous les actes terroristes commis ces dernières années dans lesquels des milliers de personnes ont perdu la vie. Le coran est un livre infâme qui oblige les croyants à conquérir le monde entier et à imposer un pouvoir absolu coûte que coûte. Le coran est un livre qui, en toute légalité, permet et encourage la violence et la haine, ce qui le rend incompatible avec le monde moderne, Espagne comprise. Le coran est un livre qui établit des discriminations directes entre les personnes. Le coran est un livre qui n’autorise ni liberté d’expression ni liberté de religion. Le coran est un livre qui impose des souffrances et tortures aux femmes par ses prescriptions misogynes et injustes. Le coran est un livre qui enseigne les divisions plutôt que l’unité : les croyants ne sont pas autorisés à créer des liens d’amitié avec les non musulmans, car le coran les considère comme des infidèles. Le coran est une menace considérable pour la liberté de la société espagnole. C’est un livre qui prêche clairement le djihad, le meurtre, la haine, la discrimination et la vengeance. Pour ces raisons il ne peut en aucune façon être compatible avec le système espagnol. Ce livre est totalement contraire aux lois et à la Constitution de l’Espagne et il incite à la haine et à la violence

dans notre pays. 2- Le 26 avril, les 27 ministres de l’intérieur européens, réunis à Luxembourg, ont débattu d phénomène des terroristes solitaires, et des moyens de renforcer leurs actions, suite aux tueries de Toulouse et de Montauban perpétrées par le terroriste Mohamed Merah. Le coordinateur de la lutte anti-terroriste de l’UE, le Belge Gilles de Kerchove, précise la dépêche de l’Agence Europe du 27 avril, est venu présenter aux ministres plusieurs pistes de réflexion. Depuis 2008, a expliqué le coordinateur, 13 attentats ont été commis par des individus isolés en Europe, la plupart relevant de l’islam radical et de l’extrême-droite, a indiqué M. de Kerchove. Ce terrorisme de « loups solitaires » ainsi que le phénomène de radicalisation constituent même aujourd’hui la « plus grande menace » à la sécurité des pays de l’UE, a dit la commissaire Cécilia Malmström sur son blog. L’UE devrait ainsi plancher sur le renforcement de ses contre-arguments à la propagande d’Al-Qaïda, par exemple. D’autres actions doivent également être menées, a poursuivi le coordinateur, notamment la prévention de la radicalisation dans les prisons en aidant dirigeants d’établissements ou surveillants à détecter certains comportements. 3- le 16 mai dernier, le Tribunal Fédéral a porté un coup décisif contre les tentatives d’interdiction de l’islamophobie, en faisant condamner la ville de Fribourg, en Suisse (3), pour avoir interdit au Mouvement Suisse contre l’islamisation de tenir un stand dans la ville, en 2009, durant la campagne de votations fédérales sur la loi interdisant les minarets, stand qui était destiné à avertir le public sur les dangers de l’Islam. « Les libertés d’opinion et d’information ont été violées » a décidé le juge fédéral, cassant la décision du tribunal cantonal et l’interdiction de la commune. Il confirme ainsi que la critique de l’Islam est un droit fondamental de la liberté d’opinion et d’information, oblige la ville de Fribourg, à verser 2000 francs d’indemnité au MOSCI à titre de dépens, mais, si elle s’inquiète pour l’ordre public, à « prendre des mesures pour prévenir tout risque de heurts, en demandant des forces de police supplémentaires, ou en exposant pourquoi cela n’était pas possible », de façon à prendre des « mesures moins incisives pour les libertés d’opinion et d’information » © Jean-Patrick Grumberg

7


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

C’est l’Iran et non le bouclier de l’Otan qui est menaçant le toit des installations, tandis qu’un second lâcher complèterait la destruction. Toutes les installations iraniennes ne disposent pas de la même protection: alors que les sites de Natanz ou Fordo sont enterrés, celui d’Ispahan (pièce essentielle de la filière puisqu’il transforme le « Yellow cake », un concentré grossier d’uranium en combustible nucléaire) ne dispose d’aucune installation enterrée, et est donc tout à fait vulnérable à un bombardement. D’autres sites, comme le réacteur d’Arak, nécessiterait à lui seul la mobilisation d’une dizaine de F-16 et de leurs bombes. Ruhle précise que le site le plus complexe à atteindre est celui de Fordo, construit et enfoui dans une montagne; d’après lui, la seule solution consiste à en détruire le tunnel d’accès.

Ce que vous ne trouverez pas dans les médias européens francophones, c’est que l’Iran disposera de missiles capables d’atteindre les Etats-Unis d’ici 2015. Autrement dit, d’ici trois ans. Et cela, nous le savons depuis 2009, donc depuis trois ans. Ce que vous ne trouverez pas non plus dans les médias européens francophones, c’est que l’Iran s’est équipé auprès de la Russie, de la Chine et de la Corée du Nord. Ce que vous ne trouverez sans doute pas dans les médias européens francophones, c’est que les missiles iraniens de longue portée peuvent être équipés d’ogives nucléaires. Il y a trente ans, la Russie et la gauche européenne contestaient le parapluie défensif antinucléaire américain. C’est pourtant, entre autre, grâce à ce parapluie, que les pays libres ont mis fin à l’URSS. Aujourd’hui, la Russie, l’Iran et la gauche européenne contestent le bouclier défensif antimissile de l’Otan. C’est pourtant, entre autre, grâce à ce bouclier, que les pays libres, un jour, mettrons fin à la théocratie intégriste, génocidaire et nucléarisée iranienne. A ce propos, LeParisien.fr et l’AFP écrivent dans une dépêche conjointe (extraits adaptés ; lien en bas de page) : « L’Otan a officialisé dimanche à Chicago la première phase du bouclier antimissile destiné à protéger l’Europe de tirs provenant du MoyenOrient. Les chefs d’Etat et de gouvernement des 28 pays membres de l’Alliance atlantique ont déclaré que la phase initiale du développement était achevée. Trois autres étapes sont prévues jusqu’en 2020. Pour l’Otan, la menace ne vient pas de Russie, mais de pays du Moyen-Orient ou d’ailleurs ayant acquis des missiles capables de frapper l’Europe. Une trentaine de Nations sont dans ce cas. L’une d’elles, l’Iran, a clairement été identifiée comme le danger potentiel, ayant mis au point des missiles balis-

tiques d’une portée de 2’000 à 2’500 km (ndmg – ou même plus), capables d’atteindre le sud-est de l’Europe ». LeParisien.fr avec l’AFP : « Pour s’en prémunir, le bouclier sera composé d’un radar ultra-puissant installé dans l’Anatolie turque, de missiles SM-3 déployés sur des frégates Aegis postées en Méditerranée et d’intercepteurs implantés en Pologne et en Roumanie. Cette structure sera contrôlée et commandée à partir de la base de Ramstein, en Allemagne. Le projet se heurte à la vive opposition des Russes. Moscou le considère comme une menace pour sa sécurité et exige d’être associé au système ou, à défaut, de recevoir des garanties que celui-ci ne vise pas sa capacité de dissuasion. Mais l’Alliance refuse catégoriquement, soucieuse de garder sa marge de manœuvre stratégique » (ndmg – le bouclier défensif des 28 pays membres de l’Otan ne menace pas la Russie puisqu’il est, par nature, défensif ; en revanche, ce bouclier « contrarie » la Russie du fait que, pour l’instant, elle reste une alliée de la théocratie iranienne nucléarisée). LeParisien.fr avec l’AFP : « Le ministre russe de la Défense, Anatoli Serdioukov, a averti début mai que les négociations entre les deux parties étaient ‘quasiment dans l’impasse’, un fait illustré par l’absence de hauts responsables russes à Chicago. ‘Nous allons continuer notre dialogue avec la Russie et j’espère que, à un certain stade, la Russie réalisera qu’il est de notre intérêt commun de coopérer sur la défense antimissile’, a déclaré dimanche le secrétaire général de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen. Ce projet est piloté par les Etats-Unis, qui ont développé la technologie et financé l’essentiel de son architecture. Les alliés européens sont appelés à payer pour la mise en commun des équipements et des structures de contrôle » (fin des extraits adaptés de la dépêche conjointe de LeParisien.fr

et de l’AFP ; ci-dessous, lien vers la source). Concernant la réelle menace – existentielle – que le nucléaire offensif iranien fait peser sur l’Etat hébreu, Hans Rühle, qui a longtemps dirigé le département de la planification au ministère allemand de la Défense, pense qu’Israël dispose des moyens militaires aériens qui lui permettront de détruire les principales installations iraniennes. Le cœur des différences entre spécialistes réside dans le nombre d’appareils qui seront nécessaires pour une telle opération, ainsi que la question du ravitaillement en vol des appareils, qui leur permettra de parcourir le trajet aller- retour, plus de 3200 kms, pour revenir jusqu’à leur base. Alors que certains experts pensent que ces problèmes sont insurmontables pour Israël, Hans Ruhle, pense cette opération « largement réalisable par Israël », estimant qu’elle pourrait ramener le programme nucléaire iranien « dix ans en arrière ». Pour Ruhle, environ 25 avions de type F-15, armés chacun de deux de bombes anti- bunker GBU-28, accompagnés d’un petit nombre de chasseurs F-16 (une quinzaine d’appareils, alors qu’Israël en dispose d’une centaine environ), équipés de bombes plus petites pourraient mener à bien ce type de mission. D’après lui, les sites sont parfaitement identifiés : photographiés par satellites, repérés par des agents sur place; il s’agirait de 25 à 30 localisations essentielles au programme nucléaires, dont 5 à 6 cibles primordiales, ce qui réduit le champ de l’intervention : le site d’enrichissement de Natanz – enterré -, celui d’Ispahan, le réacteur à eau lourde d’Arak ainsi que la base militaire de Parchin. S’y ajouteraient l’usine nucléaire de Bushehr et le site construit dans une montagne de Fordo. Pour Ruhle, les bombes GBU-28 peuvent souffler

La seule inconnue de ce spécialiste réside dans la question du ravitaillement en vol: il considère mais sans preuve tangible qu’Israël dispose de plus d’avions ravitailleurs qu’on ne le pense, et qu’il pourrait en acquérir d’autres avant une intervention – tout en reconnaissant qu’il s’agit d’un obstacle sérieux. Selon Ruhle, l’opération est parfaitement à la portée d’Israël, ce pays disposant d’une armée de l’air « parmi les meilleures du monde, avec des pilote très bien entrainés, et habitués à relever des défis impossibles lorsqu’il s’agit de la sécurité de leur pays ».

8

Saoudite, soit par l’Irak, peut-être même par la Jordanie. Chacune de ces routes représente un aller de 1’930 kilomètres. Dans l’option Arabie Saoudite, les avions partiraient du sud d’Israël, entreraient dans l’espace aérien saoudien par le golfe d’Aqaba, le survoleraient sur 1’287 kilomètres pour arriver à hauteur du Golfe puis feraient 483 kilomètres dans l’espace aérien iranien. Comme l’armée de l’air israélienne ne possède pas d’avions furtifs, on peut raisonnablement s’attendre à ce que les appareils soient détectés pendant qu’ils survolent l’Arabie Saoudite. Nul ne sait si la défense saoudienne pourrait ou voudrait les arrêter. L’Arabie Saoudite craignant le programme nucléaire iranien, peut-être détournerait-elle les yeux et affirmerait n’avoir rien remarqué (Note de Michel Garroté : l’Arabie saoudite a déjà fait savoir qu’elle n’est pas hostile à des frappes israéliennes en Iran). Si elle choisit de passer par l’Irak, la force de frappe part du sud d’Israël, fait 483 à 644 kilomètres dans l’espace aérien saoudien, ou à la fois saoudien et jordanien, pénètre dans l’espace aérien irakien le plus tôt possible, puis parcourt les 805 kilomètres de l’Irak au Golfe persique. Passer par l’espace aérien irakien risque de poser des problèmes politiques.

Toujours concernant d’éventuelles frappes préventives israéliennes contre le nucléaire offensif iranien, l’expert David Isenberg, dans Asia Times, écrivait en février dernier (extraits adaptés) : Il y a près de 1’609 kilomètres à vol d’oiseau entre Israël et le site de Natanz.

Même si les troupes américaines ont quitté les lieux, une traversée du pays ne pourra se faire sans que les EtatsUnis ne le sachent et même sans leur autorisation. La question, c’est de savoir si les chasseurs bombardiers israéliens peuvent mener cette mission sans se ravitailler.

Comme les deux pays n’ont pas de frontière commune, les avions ou les missiles israéliens devraient survoler un espace aérien étranger – et hostile – pour parvenir à leur objectif. La méthode la moins risquée pour toucher Natanz, serait d’envoyer des missiles balistiques à moyenne portée Jéricho I ou III. Cependant, pour aller aussi loin, les missiles devront avoir une tête plus légère et on peut douter que celle-ci puisse s’enfoncer suffisamment dans le sol pour obtenir le degré de destruction souhaité. L’option la plus probable reste donc l’envoi de chasseurs bombardiers fabriqués aux Etats-Unis.

Le rayon d’action de combat – la distance qu’un appareil peut parcourir aller et retour sans se ravitailler – est difficile à calculer et dépend de l’armement embarqué, des réservoirs de carburant externes, du profil de la mission, etc. Le rayon d’action de combat d’un F-15l ou d’un F-16l équipé de deux réservoirs conformes, de deux réservoirs d’aile, d’un armement correct est selon les meilleures estimations de près de 1’690 kilomètres.

Les Israéliens possèdent vingt-cinq F-15l et une centaine de F-16l. Le F-15l peut transporter quatre tonnes de carburant dans ses réservoirs internes, ses réservoirs conformes et des réservoirs détachables. Ce qui lui permet de parcourir environ 4’450 kilomètres. David Isenberg ajoutait qu’il pourrait encore étendre son rayon d’action en se ravitaillant en vol. Le F-16l a un rayon d’action plus grand qui permettrait à l’aviation israélienne d’attaquer des objectifs situés bien à l’intérieur du territoire iranien sans devoir se ravitailler. Si on part du principe que l’attaque se ferait par avion, reste à savoir par où les appareils passeraient pour toucher des objectifs situés à 332 kilomètres à l’intérieur du territoire iranien. Ils peuvent passer soit par l’Arabie

Chacune des deux routes possibles fait 322 kilomètres de plus. L’appareil pourrait être équipé d’un réservoir externe supplémentaire mais cela nécessiterait une réduction de l’armement, ce qui ne serait peut-être pas un problème compte tenu de la précision des armes dont dispose Israël. Reste la solution du ravitaillement en vol, mais ce serait délicat car il devrait se faire en terrain hostile. Les Israéliens peuvent réussir en théorie, mais le risque d’échec est élevé. S’ils décident d’attaquer le site de Natanz, ils devront causer des dégâts suffisamment importants dès la première attaque parce qu’ils ne pourront pas procéder à des frappes sur les autres installations (Note de Michel Garroté : ce dernier point est sujet à discussion). http://www.leparisien.fr/ Copyright Michel


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

10

Parachat Bamidbar et la Fête de Chavouoth : l’Amour infini de D-ieu pour Israël leur ascendance et être enregistrés chacun dans sa tribu. Nous lisons dans le Talmud le récit suivant à propos de l’Exode : «Jusqu’à ce qu’il passe ton peuple ô Eternel », ce verset fait allusion à la première entrée en terre d’Israël. « Jusqu’à ce qu’il passe, ce peuple que tu a acquis » fait allusion à la deuxième entrée en Terre Sainte.

Notre paracha commence ainsi : «l’Eternel ordonna à Moise…faites le décompte de toute la communauté des enfants d’Israël ». Ce n’est pas la première fois que cet ordre est donné à Moïse. Rachi explique ainsi cette volonté de D-ieu de dénombrer le peuple juif, dans le désert : «Il les compte dit-il à tout moment par amour!». Une première fois dès la sortie d’Egypte, une seconde fois dans le désert à l’issue de la faute du veau d’or, et une troisième fois lorsque D-ieu est venu résider parmi eux. Le recensement du peuple juif est en effet une expression de l’amour que leur porte l’Eternel. Un peu à l’image de cet homme qui compte et recompte les « petites pierres précieuses » dans son coffre, et ce à chaque instant.. ». «Banim atêm l’HM» vous êtes les enfants de l’Eternel, votre D-ieu » dit la Thora. Chacun de nous a sa propre expérience de l’amour filial, soit en tant que parent, ou en tant qu’enfant. Mais il est évident que personne n’exprimera son amour en dénombrant ses enfants. Alors que signifie cette expression inhabituelle de l’amour d’HM pour ses enfants?. Il est évident que D-ieu n’a pas besoin d’expert comptable! Car rien n’est ignoré par lui «Tout est dévoilé et connu devant le trône de sa Majesté ». Nous savons par ailleurs que lorsque la colère d’HM s’enflamma contre les Béné Israël, il demanda au Roi David de les dénombrer, et là, il s’en suivit une grave épidémie qui décima la plupart du peuple. Cette épisode douloureux nous fait prendre conscience que le dénombrement n’est manifestement pas un signe d’amour comme nous l’avions pensé. Nous lisons au début du livre des Nombres un autre aspect de ce décompte des enfants d’Israël : « Elé chémot béné Israël » Voici les noms des enfants d’Israël. Un commentaire de Rachi nous apprend que bien qu’ils étaient comptés de leur vivant, on les recompte à nouveau après leur mort, pour nous dire ainsi combien HM les aime. En effet dit-il, « Ils sont comparés aux étoiles du ciel que D-ieu fait surgir et fait disparaitre en les comptant et en les citant, ainsi qu’il est écrit dans la prophétie d’Isaïe : « il fait sortir leur légion céleste en les comptant, et il les appelle toutes par leurs noms ». Pourtant dans le

Talmud par la voix de Rabbi Eléazar on nous dit : « Celui qui dénombre le peuple d’Israël transgresse la loi d’HM… et Rabbi Nahman ajoute que : cette personne commet deux interdictions (Talmud Yoma22b). Ceci dit dans la suite du texte, il apparaît indéniable que la bénédiction du peuple juif s’exprime dans le fait qu’il ne peut être compté. Il est bien connu que la « Bénédiction ne réside que sur une chose qui est cachée à la vue des yeux..». Du reste les « ravages » de l’œil sont bien connus!. D-ieu aime les enfants d’Israël : il interdit le dénombrement. Alors comment comprendre tous ces textes qui disent tout et son contraire?. En fait pour bien comprendre cette contradiction, il faut citer le verset de la parachat Pin’has qui nous parle des sacrifices offerts : « Vous offrirez en holocauste.. Un taureau, et un bélier» Rachi nous explique là-bas : «Un taureau, un bélier…Ceux-ci correspondent au Bné Israël. En fait HM leur demande de «Restez encore eu peu auprès de lui ». Comme nous le voyons également dans l’instauration de la fête de Chimini Atséret. C’est là une expression d’amour, un peu à l’image des enfants qui prennent congé de leur père, lequel ne peut résister en leur disant : «Votre départ m’est très pénible, de grâce, restez encore un jour!». Bien q’HM soit partout omniprésent, là où se trouve les enfants d’Israël, même après avoir quitté le Temple de Jérusalem, cette séparation demeure pénible pour Lui, voilà la raison pour laquelle, il leur demande de rester encore un peu… Nous pouvons affirmer qu’il s’agit bien d’une preuve d’amour. En effet, nos Maîtres nous enseignent dans les Perkei Avoth : «Les enfants d’Israël sont aimés de D-ieu puisqu’il leur a donné un joyau précieux. Une preuve plus grande de cet amour ! Il leur a annoncé qu’il leur a donné ce joyaux pour lequel il avait créé le monde, comme il est dit : «Ki lékhah tov natati lakhém thorati al taazouvo » Je vous ai donné une bonne doctrine, c’est ma Thora, ne l’abandonnez point !». Selon Rachi, ils furent recensés en présentant leurs documents généalogiques et des témoins pour confirmer

C’est pour nous enseigner disent les sages, que les Enfants d’Israël auraient dû bénéficier, à l’époque d’Ezra (2éme retour en Erest Israël) des même miracles que tu temps de Josué (s’il n’y avait pas eu des péchés au second retour). Il est écrit dans le Cantique des Cantiques : «Si c’est une muraille, nous construirons pour elle un palais d’argent ». Si c’est un portail, nous l’entourerons de planches de cèdre…Autrement dit explique le Talmud, si vous étiez montés ensemble en Israël, unis et solide pareil à une «muraille», au temps d’Ezra, vous auriez été semblables à l’argent sur lequel l’oxydation n’a pas de prise. Mais voilà, vous êtes montés comme un «portillon» à double battant (un ouvert, pour ceux qui sont montés, et l’autre fermés, ceux qui ont préféré restés en Galout, comme l’explique Rachi. Finalement vous êtes comparables au bois de cèdre, sur lequel s’incruste la moisissure… Le Maharcha dans un commentaire explique que : «Si les Béné Israël à l’époque de Ezra le Script, étaient tous revenus de Babel, sans ce poser de questions, ils n’auraient guère eu besoin de la muraille qui fut construite pour défendre le pays d’Israël comme le dit le prophète Néhémie. Le miracle évoqué dans le Talmud à l’époque de Josué fut très important car la providence divine mena les Bné Israël jusqu’à leur installation définitive en Terre Sainte. Or pour le second retour des exilés, cette protection leur a fait défaut, parce qu’ils étaient tout simplement divisés sur l’idée de remonter en Israël, ceci démontrer à l’évidence un manque d’Emouna- de confiance en D-ieu. Pour expliquer cette défaillance, nous dirons ceci : L’union, la fraternité et l’amour qui régnaient parmi les enfants d’Israël à l’époque de Josué, n’étaient pas au rendez-vous en Babylonie, et nous pouvons tirer l’enseignement suivant : La concorde au sein de la communauté-le Klal Israël- suffirait à lui valoir non seulement la bienveillance du Ciel, mais également la réalisation de nombreux Miracles. LES DIX COMMANDEMENTS : Chavouoth est le jour anniversaire de la révélation au mont Sinaï, ce jour grandiose où D-ieu a donné les Dix commandements aux enfants d’Israël. Selon la tradition cabalistique, tous les commandements de la Thora, les 613 commandements de la Loi Ecrite et les 7 commandements institués par les Sages, se trouvent inscrits en filigrane dans les Dix Commandements. Au total nous recensons 620 commandements comme le confirme du reste, le Baal Hatourim. 620 est le nombre des lettres contenus dans les Dix Commandements. Ce nombre 620 correspond à la valeur numérique du mot «Kéter» qui signifie couronne, il fait allusion à la couronne de la Thora, mais aussi aux couronnes

qui furent tressées par les milliers d’anges aux enfants d’Israël comme nous l’explique le Talmud – Traité Chabbat page 88a. La profanation de « Keter » Thora par la transgression des 620 commandements entraîne haz véchalom- « Karêt » -Le retranchement, « Karêt » étant l’anagramme de « Keter ». Les 620 commandements de la Thora sont donc contenus dans les Dix Commandements et sont en rapport avec les « Dix Paroles » grâce auxquelles D-ieu a créé le Monde. Cela vient confirmer ainsi ce que dit le Zohar Akachoch, à savoir que la Thora est le Maître Plan de la Création de l’Univers – « Briat Aolam » la Genèse. C’est elle qui a en quelque sorte inspiré l’Eternel !. Nous pouvons remarquer également que le premier verset de la Thora a le même nombre de mots (7) et le même nombre de lettres (28) que le verset par lequel débute l’énoncé des Dix Commandements et cela n’est pas un hasard !. Ce nombre (28) a la même valeur numérique que le mot « Koa ‘h » la puissance, qui fait encore ici allusion au verset des psaumes de David : «Maasé Yadav yéguid léamo» «La Puissance des ses Actes…il l’a révélée à son Peuple ». Chaque année en ce jour anniversaire de Chavouoth, nous sommes jugés dits le Talmud, et nous recevons de nouveau la Thora à l’instar de nos ancêtres. L’un des synonymes de Chavouoth et le nom de « Arséret » ce mot exprime l’idée de rassemblement de toutes les composantes du peuple d’Israël en ce mois de Sivan, qui est placé sous le signe zodiacal des Gémeaux, qui illustrent l’unité qui doit régner au sein du peuple juif. C’est cette unité qui doit prévaloir et qui fait d’Israël «un peuple d’élite, une royauté de prêtres ». Atséret exprime aussi l’idée de royauté, en hébreu, l’héritier de la Couronne s’appelle le «Yôrech ‘Etser ». Par conséquent l’unité et la royauté, qui sont deux significations du mot Atséret, sont intimement liées. Cette idée nous la trouvons également dans les lettres du mot « Mélekh »-Roi, anagramme du mot « Koulam » -Tous ensemble ; lorsque tous sont unis, le Roi peut ainsi régner efficacement sur le Monde. Autre allusion à cette relation entre l’unité et la royauté : la valeur numérique du signe du zodiac du mois de Sivan – Gémeaux- «Téomim » correspond à 497 (400+1+6+40+10+40) ce nombre est égale à celui du mot Royauté « Malkhout » 497 (40+30+20+6+400+1 pour le mot luimême). Grace à la Thora, le peuple d’Israël est unique!. La Thora dit-on dans le Talmud est comparé à l’eau… et les Bné Israël aux Poissons… Par conséquent de la même manière que les poissons vivent dans l’eau et grâce à la substance que leur procure l’eau, les Juifs doivent vivre dans un environnement de Thora. La Thora qui est la source de toute vie, comme le dit le Pasouk : « Ki êm yayénou Véorékh Yaménou » C’est notre vie et notre longévité!. A Chavouot nous lisons dans nos synagogues les dix commandements et les commentons en plusieurs langues, de l’arabe au français en passant par le ruse ou l’anglais. Un jour le Rav Haïm Madar zatsal me raconta cette anecdote. Il avait été reçu en audience privé au Palais de Carthage par le Président de la République de l’époque. Alors

que le Rav s’attendait à un entretien au sujet de la communauté juive, Le Président l’interrogea sur le sens des 10 commandements…Celui qui avait tout particulièrement attiré l’attention du Président était celui de « Lo Tin’aaf » de ne pas convoiter… Ni la femme, ni l’âne, ni toute chose appartenant à son prochain… A l’époque le Rav Madar zatsal avec beaucoup de sagesse a su expliquer à son hôte les raisons exactes de ce commandement qui préserve l’homme de tous les excès qu’entraine la convoitise. Le président en question avait certainement sur la conscience, le fait que lui-même avait séduit et prit la femme d’un autre..Dont on sait par la suite qu’elle défraya la chronique…et accéléra la chute du régime. Un autre sujet défraye la chronique depuis quelques semaines, c’est l’affaire dite du retrait des cartes d’abattage des institutions du Rav Katz par le Grand rabbin de France. Rappelons brièvement les faits : Ce contrat avait été reconduit depuis des décennies par toutes les parties, mais pour des raisons encore «indéfinies», le GRF a décidé d’y mettre un terme en septembre dernier. D’autre part d’éminents Rabbanim du Rav Agaon Ovadia Yossef en passant par le Rav Steinmann et de nombreuse autres sommités en France et à l’Etranger y compris, des Tribunaux rabbiniques en Israël, ont jugés l’affaire sur le fond et ont apportés leur soutient au Rav Katz dans sa quête de justice et de vérité. Il ne nous appartient pas, à notre humble niveau, de nous prononcer sur ce conflit d’intérêt qui ternie comme chacun sait l’image de notre communauté, qui a surtout besoin de cohésion et d’apaisement. Mais il est quand même humiliant de voir utiliser certaines méthodes pour «subtiliser» des mains du Rav Katz, ce droit que lui avait été reconnu et concédé par tous les éminents rabbins de la rue Saint Georges. Souhaitons néanmoins que la raison finira par l’emporter, car il est bon tout de même de rappeler que les institutions du Rav Katz ont données plusieurs générations de rabbins et que le rayonnement de sa Yéchiva «Yad Mordehaï» à Paris, a largement traversé les frontières. La Rav Eliahou Dessler écrit ceci : L’homme a le pouvoir de gagner tous les trésors de ce monde ou de les détruire. Dans ce choix entre deux extrêmes, c’est sa volonté seule qui décide. Dans un Midrach poétique nos sages nous ont montré quelles sont les options possibles : Trois cadeaux principaux ont été donnés au monde. Celui qui en mérite fût-ce un seul, possède la richesse du monde entier. S’il a acquis la sagesse, il a tout. S’il a acquis la puissance, il a tout. S’il a acquis la fortune, il a tout. A quelle condition? Uniquement si elles sont considérées comme des cadeaux du Ciel et comme provenant du pouvoir de la Thora (c’est-à-dire sont utilisés au service de la Thora). Mais la sagesse, la puissance et la fortune humaines ne sont rien…quand ces dons ne viennent pas de D-ieu, leurs possesseurs les perdrons en fin de compte. Hag Saméah et Longue vie avec la Thora à Tous ! Yvan Lellouche


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

11

Le Rav David Yossef, en visite dans le Val d’Oise (Montmagny): MAZAL TOV!

Ce dimanche 20 mai, aura été une journée exceptionnelle. Le fils du rav Ovadia Yossef, Rav David Yossef, est venu rencontrer le président de l’UCJ 95, et la communauté de Montmagny (GCI). En effet, au mois de septembre 2011, cette communauté a tout d’abord pris

place,à l’école Beth Israël, dont le directeur M. David Elbaz a su apporter tout son enthousiasme et son aide afin qu’elle se sente chez elle. Peu après, comme celà avait été dit, elle s’est doté de 2 petits immeubles, par l’intermédiaire d’un donateur local, afin d’y installer son Centre

Communautaire. Depuis, un mois maintenant, les travaux ont démarrés, et seront finis pour la fin juillet,voire mi-août 2012. La visite du Rav David Yossef est une preuve supplémentaire de son attachement à cette communauté. Il y aura une très belle synagogue de près de 300

m2 avec une hauteur de près de 5 mètres!, une salle de kiddouch de 100m2, avec vue sur jardin, souccah, cuisine équipée,...et surtout la possibilité de s’agrandir si l’opportunité s’y présente. Cette communauté amènera les réponses à ses adolescents, ses plus petits,et aussi

à ses séniors. Tout les ingrédients sont là afin qu’elle prospère encore plus et que bons nombres d’entre vous, qui souhaitez la rejoindre, n’hésitent plus. Qu’Hachem les aide dans cette belle entreprise d’avenir.

Notre réponse à la barbarie et à l’ignoble cruauté de Toulouse, c’est de renforcer nos Valeurs Fondamentales : « Dignité, Compassion, Amour du prochain par le Hessed. » (Talmud) Seule la Compassion Active fondée sur « Amour et Bonté », valeurs auxquels étaient tant attachées les victimes d’Ozar- Hatorah et leurs familles, pourraient apporter un début de réconfort. Ainsi que l’a dit le Grand Rabbin de France, Rav Gilles BERNHEIM : il ne suffit pas de se recueillir, il faut agir ! « Chacun de nous doit faire des actes pour qu’ils laissent des traces de nous-mêmes » Et précisément, la veille du drame, le 18/03/2012 , lors du Congrès des Communautés , nous avions eu l’honneur de l’ accueillir au stand AhavatRahamim pour lui présenter le projet que nous venions d’ annoncer au micro de ce grand rassemblement et qui permettra SDV de réaliser un Centre Philanthropique Polyvalent à Jérusalem, grâce à l’acquisition par chaque personne, famille ou communauté d’une « Pierre Eternelle » qui pérennisera son nom ou celui d’un être cher .

Le lendemain, le drame nous a fait basculer de l’enthousiasme à l’ horreur ; l’ idée s’ est immédiatement imposée de graver le nom de ces victimes de la barbarie à l’ entrée de ce Centre de Bienfaisance AHAVATRAHAMIM _« Amour et Bonté», au milieu d’ autres noms d’ êtres chers : ainsi la mort spirituelle ne les atteindra pas et leur âme sera associée pour l’Eternité à toutes les Bonnes Actions qui s’ y réaliseront : Banque alimentaire et vestimentaire; prêt de robes de mariées ; accueil des personnes âgées dans la journée; accompagnement éducatif et social de l’enfance défavorisée ; prêts sans intérêt pour les caps difficiles… Sont également prévus BN l’ installation d’ un cabinet dentaire caritatif etc… Ainsi nous combattrons l’«abomination molokhiste »par la « Passion du Bien »

(Ahavat-Rahamim) et la vraie Vie se perpétrera au-delà de la mort car rien n’est plus sacré que la Vie :«Et tu choisiras la Vie ! » et : « Ne sacrifie pas ton fils à l’ Idole Molokh » (Deuteronome).

votre nom ;

06 63 12 54 52, ou :

Enfin, pour 2600 Euros ou plus, le nom de votre choix sera gravé sur le mur des Fondateurs de ce magnifique Centre de Hessed.

Ainsi, fidèle à la tradition de notre fondateur, chacun peut avoir le privilège de participer à la Mitva en fonction de ses moyens et tout don, même modeste accélérera la réalisation de ce projet ; le terrain a été attribué par la Mairie de Jérusalem et il existe des apports substantiels notamment l’héritage du Rav Malkiel Bénamara Zal de Buffault , bien connu et aimé de toute la communauté et celui de son père, Rabbi Rahamim BENAMARA Zatsal, fondateur de Ouvres de Bienfaisance de Ahavat-Rahamim. En outre, si votre Don atteint 1000 Euros vous serez inscrit au livre d’Or des Bienfaiteurs ;

Votre apport sera une « Pierre Eternelle » ; analogie avec le vœu du patriarche Jacob dans la Génèse : « Et cette pierre que j’ ai érigée en stèle éternelle sera la maison de D. et de tout ce que tu me donneras je prélèverai la dime pour Toi » Pour les êtres chers disparus rappelons les paroles d’ Isaïe( (Chap. 56)

Amoutat Ahavat-Rahamim 116/13 Rehov Hevroni Kiryat Yovel Jerusalem 026422616 (Hezer Mas) contact@ahavat-rahamim.org ahavat-rahamim.org/perpectives/ projet

Pour 1500 Euros, vous recevrez de plus une magnifique Fresque de Bénédictions encadrée d’or et dédiée à

« Et je leur donnerai, dans ma maison et dans mes murs, un monument et un nom qui ne seront pas effacés» ou encore « l’Eternel essuira les larmes de tous les visages » et « de Jérusalem viendra votre réconfort » Adressez au plus vite votre Don à : AHAVAT-RAHAMIM, 12 Rue de L’ ISLY 75008 PARIS (Cerfa) Tel :

Et nous citerons encore le Prophète Isaïe : « La victoire finale appartiendra non à la puissance de l’argent, non à la force militaire mais aux réalisations de l’esprit et du cœur » Celle-ci en est une belle illustration, quasiment messianique qui aura aussi valeur de mémorial du judaïsme français et de contribution à l’Amitié entre la France et Israël non seulement au plan économique ou politique mais aussi social et éthique. YASHARKOAH pour votre générosité ; BEHATSLAHA et BEEZRAT-HACHEM ! Dr Joseph Benamara Pdt AhavatRahamim France


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

GB : un policier de Scotland Yard accusé d’être un agent dormant d’Al-Qaïda

12

Hamas : «tout accord de paix avec Israël ne sera qu’une trêve»

prévenu Scotland Yard qu’un des ses policiers d’origine pakistanaise était allé dans un camp terroriste lors d’un voyage au Pakistan. Ce policier de 33 ans était diplomé de l’école nationale de police depuis trois ans lorsqu’il a été suspendu. Il a fait appel mais sa suspension a été confirmée. Il a alors immédiatement démissionné avant d’être licencié. L’homme se dit victime de discrimination raciale et religieuse et a porté plainte contre Scotland Yard.

Gb-abdul-rahmanLe journal dominical Sunday Telegraph révèle ce dimanche 13 mai qu’un policier musulman d’origine pakistanaise a dû quitter la Metropolitan Police, la police de Londres, plus connue sous le nom de Scotland Yard. Il est soupçonné d’avoir suivi une formation terroriste au Pakistan. Plusieurs autres policiers musulmans sont aussi soupçonnés d’être des « agents dormants » d’al-Qaïda.Abdul Rahman, accusé d’avoir infiltré

Scotland Yard Il y a trois niveaux de contrôle pour ceux qui veulent entrer dans la police ou dans des services gouvernementaux. C’est le MI5 , le service de contre-espionnage intérieur qui contrôle les aspirants policiers. Les vérifications prennent six mois. Le feu vert du MI5, s’il est donné, est valable trois ans. Selon le Daily Telegraph, le MI5 a

C’est le premier cas révélé par la presse mais il y en aurait d’autres, selon le Sunday Telegraph. La bataille légale dure depuis cinq ans. Le tribunal jugeant les conflits du travail a ordonné le huis clos pour les débats. Des agents secrets de services étrangers comme la CIA pourraient témoigner contre ce policier accusé d’avoir infiltré Scotland Yard. Il reconnaît être allé au Pakistan mais nie y avoir suivi une formation terroriste. Source : RFI, http://www.postedeveille.ca

Le Sénat américain réfléchit à une aide sans précèdent pour Israël

Le groupe terroriste islamiste Hamas, dirigeant la bande de Gaza, considèrera tout accord de paix palestinien avec Israël comme une trêve, a déclaré le commandant en second du groupe, Moussa Abou Marzouk, lors d’une interview au magazine juif américain Forward. «Nous ne reconnaîtrons pas Israël comme un état,» a-t-il réitéré lors de l’interview réalisée au Caire, où il vit depuis son départ de Damas avec la plupart des dirigeants du Hamas en exil.

«Nous pouvons établir une relation entre les deux états dans la terre historique palestinienne comme une houdna entre les deux parties,» a ajouté le chef du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza et son million et demie de palestiniens. «C’est mieux que la guerre et mieux que la continuation du terrorisme contre l’occupation.

Abou Marzouk a souligné que bien que son groupe terroriste n’a pas objecté que le Fatah de Mahmoud Abbas négocie avec Israël, la position de son mouvement reste que tout accord doit être soumis à un referendum auprès de tous les palestiniens, y compris les réfugiés.

Et mieux que l’occupation par Israël de la bande de Gaza et la Judée Samarie, créant toutes ces difficultés et problèmes pour les deux parties,» at-il dit. Abou Marzouk n’a pas exclu que sa position sur la reconnaissance d’Israël puisse être «complètement différente» dans 10 ans. Le Hamas est en train de renouveler son conseil consultatif, qui sélectionnera le bureau politique du groupe terroriste.

«Quand nous arriverons a un accord, de notre point de vue, il s’agira d’une houdna,» ou trêve, selon Abou Marzouk. L’idée de la houdna, ou trêve, est un moment de calme pour permettre de se réorganiser, de s’armer, en vue de défaire par la suite son ennemi.

Une partie de la direction du Hamas, en particulier dans la bande de Gaza, accuse le chef du bureau politique, Khaled Mashaal, d’avoir accepté trop de concessions à l’égard de la réconciliation avec le Fatah, en déclarant qu’il «donnera une chance» aux négociations avec Israël.

Israël va déployer 20.000 soldats à Chypre

Le Sénat américain examine actuellement la loi renforcée sur la coopération sécuritaire entre les Etats-Unis et Israël de 2012, qui a été adoptée par la Chambre des représentants plus tôt ce mois-ci. Le projet de loi propose un partage des renseignements satellitaires, des ravitailleurs aériens, de munitions spéciales et d’engins spécialisés venant des surplus de la guerre d’Irak. Selon un membre du Sénat, le projet de loi a déjà obtenu près de 50 sponsors, et il est prévu de passer «par une importante marge ou même un vote à l’unanimité» une fois qu’il atteint le Sénat. «Il ne devrait pas y avoir une étincelle de lumière entre les positions des républicains et des démocrates sur la question de la sécurité d’Israël,» a déclaré le sénateur Johnny Isakson. Le projet de loi a

été présenté par le sénateur Barbara Boxer, une juive de Californie, et vise à étendre les garanties de prêt américain soutenues par le gouvernement jusqu’en 2015. Il exhorte également au partage élargi de technologies et à des exercices militaires conjoints. Un examen détaillé du projet de loi indique que les législateurs américains sont en phase avec les besoins annoncés par Jérusalem pour une aide sécuritaire élargie dans les domaines qui sont pertinents pour une éventuelle campagne contre l’Iran. Le projet de loi, par exemple, offre des possibilités de formation supplémentaires à la force aérienne israélienne pour compenser l’espace aérien limité d’Israël, et encourage un rôle élargi pour Israël au sein de l’OTAN, «y compris une présence

renforcée au siège de l’OTAN et des exercices communs.» Il propose également la mise à disposition pour Israël des engins de défense et des services excédentaires, en particulier ceux résultants du retrait américain d’Irak. Dans le cadre du projet de loi, les Etats-Unis renforceront également leurs efforts pour prévenir la contrebande d’armes vers Gaza et les menaces d’infiltration depuis la péninsule du Sinaï. En outre, les législateurs américains demandent également d’allouer des armes et des munitions supplémentaires et de prolonger le temps alloué aux réserves du guerre américaines stockées en Israël, et d’élargir la coopération bilatérale dans la sécurité intérieure, la lutte contre le terrorisme, la sécurité maritime, l’énergie et la cybersécurité.

Selon l’agence Anatolie, Israël prévoit de déployer 20.000 soldats de commandos dans la partie grecque de Chypre, afin de protéger ses projets énergétiques dans la région. Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou et son homologue grec, Demetris Christofias se sont rencontrés en février pour évoquer des joint-ventures entre les deux pays.

Netanyahou aurait ainsi proposé de prendre en charge toutes les dépenses requises par la construction d’une plateforme gazière off-shore en Méditerranée, mais a demandé qu’en échange les 10.000 employés nécessaires à ce projet viennent d’Israël avec leurs familles, ce qui porterait le nombre d’Israéliens sur place à 30.000 auxquels il faudrait ajouter les 20.000 soldats d’élite, soit 50.000 Israéliens sur place.


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

13

La Brigade Golani se prépare à sauver des soldats kidnappés

Il y a quelques jours, le commando d’élite de la Brigade Golani a simulé un scénario dans lequel des terroristes ont pris en otage des dizaines de personnes qui devaient être sauvées par les forces de Tsahal. La semaine dernière, la compagnie de reconnaissance de la Brigade Golani a tenu un exercice qui reflète les capacités de l’armée israélienne en matière de sauvetage d’otages enlevés par des terroristes. Cet exercice intervient dans le cadre de la campagne de sensibilisation à destination des soldats israéliens afin qu’ils comprennent les risques de kidnapping et qui fait suite à une série de menaces concrètes dont disposent les services de renseignements concernant des projets d’enlèvements de soldats par des terroristes. Ce genre d’opérations est monnaie courante pour les unités d’élite de Tsahal. Elles exigent une connaissance parfaite des techniques de combat en zone urbaine et un temps de réaction très court. Les soldats désireux de rejoindre ce genre d’unité doivent passer des tests de sélection exigeants physiquement et mentalement, qui visent à éprouver la volonté et les aptitudes des soldats pendant la phase des entraînements.L’exercice simulait un scénario dans lequel une équipe de terroristes a infiltré un immeuble et a pris des civils en otages. Le premier objectif est de sauver les otages”, explique le Lieutenant Mor, fondateur du combat en zone urbaine et du contre-terrorisme. “Nous nous entraînons pour répondre à une variété de scénarios complexes, allant de la négociation jusqu’à l’élimination des terroristes.” Quelques secondes après le début de la simulation, les soldats entrent dans les bâtiments à l’aide d’échelles. Une fois à l’intérieur, ils se dirigent prudemment vers l’endroit où les otages sont retenus. Pendant ce temps, les forces de réserve encerclent le bâtiment et sont prêtes à intervenir si la situation se détériore. “Vu que tout preneur d’otage peut poser son arme et prétendre être un civil, nous devons nous préparer pour tous les scénarios. C’est pour cela que nous évacuons tout le monde en

dehors du bâtiment avec les mains en vue”, détaille le Lieutenant. Il est extrêmement important que chaque unité d’élite soit dotée d’un commando anti-terroriste. Bien que le rôle principal de l’équipe soit de sécuriser le périmètre jusqu’à l’arrivée des unités plus spécialisées, il y a toujours un risque que la situation se détériore en quelques secondes. Dans ce cas, une réponse immédiate doit pouvoir être apportée. “En fin de compte, ces escadrons peuvent contrer tout, et nous sommes prêts à répondre à n’importe quel scénario dans n’importe quelle région”, assure le commandant Shay. Les soldats de la Brigade Golani s’entraînent sur le plateau du Golan La Brigade Golani : 64 années au service de la sécurité d’Israël La Brigade Golani est la seule brigade d’infanterie régulière de Tsahal qui fonctionne sans interruption depuis sa création en février 1948, alors qu’elle faisait encore partie de l’organisation de la Haganah. La brigade, qui a participé à toutes les guerres d’Israël, dépend du Commandement de la Région Nord.

Tsahal utilisera des dizaines de milliers de munitions lors de la prochaine guerre ne sont plus axé sur la fourniture

d’une «image de l’ennemi», mais se concentrent sur les cibles, et beaucoup. L’objectif est de fournir en temps réel un point de référence de l’emplacement de, disons, une camionnette avec des missiles à l’intérieur d’un salon dans un bâtiment.» Naveh a déclaré que les communications tactiques sont parmi les capacités les plus significatives que l’armée israélienne est en train de développer.

L’histoire de la Brigade est indissociable de celle d’Israël. L’insigne porté par chacun de ses soldats sur son uniforme est un olivier symbolisant les collines de Galilée, où la brigade était déployée à ses débuts. Les premiers soldats de la brigade étaient pour la plupart des agriculteurs, profondément connectés à la terre et au pays, c’est pourquoi leur béret est marron de la couleur de la terre.

«Un soldat d’infanterie sera en mesure de parler à l’hélicoptère volant au-dessus de lui, de lui passer des coordonnées, et sur cette base l’hélicoptère fera feu très rapidement… Chaque combattant sur le terrain sera en mesure de parler directement aux renseignements, l’avion ou le navire lance-missile,» a-t-il dit. Il a également révélé que la Syrie a dépensé 3 milliards de dollars ces dernières années pour acquérir des missiles solair russes modernes, des systèmes tels que le SA-15, le SA-17 et le SA-22.

Vous voulez en savoir plus sur la Brigade Golani, son histoire, ses missions et découvrir des photos de ses soldats en actions ? Cliquez ici . La compagnie de reconnaissance fait partie de l’unité délite de la Brigade Golani. Sa mission est de mener la Brigade au combat, d’exécuter des opérations de navigation, patrouille et renseignement, ainsi que des raids et opérations spéciales. Les soldats de cette unité d’élite suivent un entraînement particulièrement exigeant, ce qui leur permet d’acquérir une excellente condition physique et de très hautes compétences de combat. Armée de Défense d’Israël

Le Hezbollah a dix fois plus de missiles et roquettes que lors de la seconde guerre du Liban, et la Syrie possède des centaines de missiles précis, a déclaré le chef d’état-major adjoint, le général de division Yair Naveh. Naveh a déclaré que l’armée israélienne aura besoin de rendre la prochaine guerre aussi courte que possible en raison de la vulnérabilité du front intérieur. «Pour ce faire, nous avons besoin d’une première frappe qui atteint

toutes les cibles et peut presque décider de la guerre,» a dit Naveh à des responsables sécuritaires d’Israël et de l’étranger lors de la conférence internationale Firepower mardi. «Nous n’allons pas mener des tirs de statistiques, mais plutôt nous appuyer sur des tirs précis et des roquettes sol-sol, en utilisant des dizaines de milliers de munitions,» a-t-il dit. «A cette fin, nous menons une révolution des renseignements,» explique Naveh. «Nos renseignements

«Ceux-ci ont déjà été transféré aux syriens et pourraient un jour êtres transférés de la Syrie au Hezbollah,» a déclaré Naveh. «L’existence de ces systèmes crée une réalité dans laquelle l’armée de l’air israélienne aura d’abord besoin de plusieurs heures pour traiter avec les systèmes de défense antiaériens avant de se tourner vers d’autres missions.» La prolifération de ces systèmes doit concerner non seulement Israël, mais aussi le monde entier, a dit Naveh.


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

14

Les courtisans du Roy Flambymoivite de Hollandois Le FN investit un candidat radié moivite de Hollandois Soi-même, en accord bien entendu, avec Valérie, la célébrissime femme de chambre du Matchôtel à Paris. Sont venus s’ajouter – aux huit courtisans que le Roy Flambymoivite de Hollandois avait déjà nommés pour former son cabinet à l’Elysée – la pornostar David Kessenler (se prononce « caisse en l’air »), directeur général du magazine Les Inrock Putibles, qui devient conseiller en culture et commutation à l’Elysée ; et la Duchesse Claudine de Rie-Perd-Landler, ancienne de Canal+, qui devient conseillère pour les kestions internazionales à l’Elysée. Toujours à l’Elysée, la compagne du Roy Flambymoivite de Hollandois, Valérie Triage Weiler dispose d’un chef de cabinet : Patrice Biancone (ne pas confondre avec l’humoriste corrézien Patouche Biencon), Patrice Biancone donc, un ancien de Radio Foufoune International (RFI).

Le Dr. Thierry de la Rey – (ancien) gendre de (l’ancien) Roy Chiracouille de la Jaune Pièce et du Lys, ancien Roy actuellement interné à la Clinique Psychiatrique pour Politiciens Hypocondriaques Présumés Séniles (CPPHPS) –, le Dr. Thierry de la Rey, écrivais-je, rejoint le Roy Flambymoivite de Hollandois au Palais de l’Elysée. Le Dr. de la Rey est nommé conseiller en sport du Roy. Le Dr. Thierry de la Rey, 52 ans, a été

consultant chez Canal+. Une chaîne de télévision que les médisants surnomment, c’est vilain de leur part, « Anal Pute », mais aussi, il faut bien l’admettre, une chaîne qui rompt avec la langue de bois, notamment grâce à Yann de Barbethès, Thierry du Hardiçon et Stéphane de l’Aiguillon. L’on ne sait, du moins pas pour l’instant, si les conseils sportifs du Dr. Thierry de la Rey incluront des recommandations nutritionnelles et sexuelles destinées au Roy Flamby-

Outre le Roy Flambymoivite de Hollandois Soi-même, trois ministres socialistes vivent avec des journalistes de gôche : Vincent Peillon qui vous le fera payer très cher ; Michel Sapin qui dit qu’il se met au bouleau ; et l’ex-comique intérimaire Arnaud Montecharge du Bourg, avec sa pantomime, Madame Boulevard du Pas Couché. Les ministres, les courtisans et les conseillers du Roy de la République holandrique du Flambystan sont donc étroitement liés à l’aristocratie médiatique gauchisante. J’étais déjà (un gueux) dans l’opposition. Mais là, je sens que je vais carrément entrer en (vulgaire) dissidence. Michel Garroté

Jean-Marc Ayrault tête de nœud ?

plomate pakistanais avait déjà expérimenté par deux fois le problème du patronyme-qui-tue. En février 2010, je rédigeais un article très sérieux (nan...comment l’être), sur un certain AKBAR ZEB ! Image « Récemment nous avons appris avec consternation la relégation de l’ambassadeur Pakistanais par la royale théocratie saoudienne.

Le journalisme arabo-musulman a du se confronter dès la nomination de Jean-Marc Ayrault à la tête du gouvernement à un casse-tête terrible. Comment traduire le nom du 1er Ministre ? En effet, en arabe, Ayrault ou Aïro veut dire bite. Une bite dirigeant un futur califat islamique cela fait désordre. Ils se sont creusés les méninges les journaleux arabes. Wa allah ! par Nina Le Point, auteur du scoop indique comment ces braves arabes s’y sont pris pour contourner le problème posé par le patronyme du brave Ayrault. « Certains médias ont transcrit «Aro», ou ajouté un «H» aspiré au début de son nom, ou encore prononcé les deux consonnes muettes de la fin du nom. Afin de dissiper tout malentendu, le ministère français des Affaires étrangères a transmis à la presse une

transcription officielle, retenant l’option de transcrire toutes les lettres de son nom comme si elles se prononçaient, y compris le L et le T. « Ça nous donne donc selon nos éminents penseurs du Quai d’Orsay : AIRAULTE ! ou prononcez : AILLERAULTE ! On frise l’aïoli. Ouf ! On est sauvés. Faut pas jouer avec le zizi en pays chariatique. On peut à la rigueur tuer toues les gonzesses pas halal, mettre en prison tout ce qui bouge et même avoir des rapports sexuels avec sa femme morte dans les 6 heures après qu’elle aura rejoint Mahomet et sa bande (dixit une fatwa égyptienne), mais on laisse le gland à la maison. Ce n’est pas la première fois que ce type de patronymes met en émoi nos braves arabes. Figurez-vous qu’un di-

En effet, Son Excellence monsieur Miangul AKBAR ZEB, a vu ses ambitions réduites à néant à cause de son patronyme un peu trop connoté. AKBAR ZEB, voulant dire GROS ZOB ou “braquemart géant” ou encore “Goupil gourmand”, les pudiques saoudiens ont refusé ses lettres de créance. (lire) Dépité, notre ambassadeur de la République islamique Pakistanaise n’a pu qu’à aller se poster dans un pays où l’arabe est peu usité. Il faut dire que les Saoudiens pourtant amateurs de pornos sous la divine djellabah doivent se montrer exemplaires en public. Ah les Tartuffes ! Ça nous pique nos plus belles call-girls pour partouzer à deux pas de la Mecque et ça s’envoie des rails de coke longs comme le Paris-Marseille, mais ça ne veut pas accepter GROS ZOB à l’ambassade ! Ils ont peur, nos wahaBITES, que cela fasse mauvais genre et donne des idées à leurs zombies de femmes qui n’hésiteraient pas à fantasmer sur le

En mars, au Grand Journal de Canal +, la présidente du FN avait pourtant indiqué que Stéphane Poncet ne serait «plus candidat du FN» après la publication sur son blog de caricatures d’un «père Noël roumain» dérobant un écran plat, d’un Noir de l’époque coloniale pour moquer le film Intouchables ou encore de Nicolas Sarkozy en officier nazi. «Elle a laissé investir sa candidature», a assuré vendredi M. Boudot, lui-même candidat dans la 7e circonscription, affirmant que, sur le plateau de Canal +, Mme Le Pen avait été «poussée» à sa réponse par un journaliste. Stéphane Poncet a de son côté

nom de l’ambassadeur et qui sait… s’adonner pudiquement dans leur tête à une petite fouille de leurs oasis humides… Après cette petite saillie (cessez d’être salaces un instant), abordons les NIBARDS ! En effet, les aminches, voilà que les bons gros nichons sont susceptibles de recéler des bombes et faire tomber nos avions (lire). Les implants mammaires fallait y penser ! Désormais, si, une femme décide de passer des mandarines aux pastèques, elle sera (à raison) suspectée de transporter des produits explosifs. Les Bimbos vont en chier, c’est moi qui vous le dis ! Allons plus loin dans la guerre djihadiste et ses ressources inépuisables. Imaginons que nos chers islamistes se mettent à se faire gonfler les burnes à l’explosif… si si…c’est possible… Mais non ! Je vous fais marcher les aminches. Qu’une bonne femme pour la cause aille se faire implanter des faux nibs bourrés d’explosifs, c’est possible… mais qu’un djihadiste laisse ses prunes dans un attentat, c’est IMPOSSIBLE ! Réfléchissez un instant…Faut tout vous servir sur un plateau : Sans service 3 pièces, le croyant musulman ne pourra pas aller bourrer ses vierges au paradis d’allah ! On avait déjà eu ces cas là lors de la vague des attentats

confirmé à l’AFP avoir dû s’expliquer devant «des membres du bureau politique» du FN. «On m’a expliqué que quand on est au FN, on ne peut pas faire ce genre de caricatures» et «mon investiture a été retirée», a-t-il ajouté, se disant le premier surpris de s’être retrouvé début mai de retour sur les listes des candidats aux législatives dans le Rhône. Stéphane Poncet a depuis rouvert deux blogs, l’un sur la vie politique du FN, l’autre où il affiche ses caricatures, plus consensuelles qu’avant le scandale de mars. Source :AFP

en Israël et remarqué que les islamikazes se scotchaient le zguègue afin d’honorer leurs houris. Ils mettaient le paquet si je puis dire…Des tonnes de ouate et plein de sparadrap…On ne retrouvait rien à la fin de sa sinistre besogne sinon un vieux truc tout cramé hors d’usage…tssssttt c’est pô bien malin un islamikaze. Alors ? C’est pas remarquablement bien construit ce truc coranique ? » Personnellement, je me fous complètement des problèmes que notre nouveau 1er Ministre Ayrault rencontre avec son blase. Je dirais même que j’y vois un signe divin... Arrêtez j’rigole ! Le mec est une tête de nœud et c’est tout. Lorsque Maire de Nantes, il succomba aux injonctions de Palestine solidarité pour que la fondation France-Israël ne puisse faire de conférence dans SA ville en 2010, j’avais déjà réglé son compte à ce mou du genou, à cet empoté arriviste qui ressemble si bien à son boss Hollande. Ayrault ne veut pas décevoir ses arabes. Ni dedans, ni dehors, quitte à se faire relooker le patronyme façon muslim. On ne lésine pas pour lécher les babouches de nos électeurs au PS. La preuve...Il est question pour la presse arabe de rebaptiser Hollande en ALLAHANDE (prononcé tout haute ça le fait grave !)


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

François Hollande : le temps des imposteurs vient de saluer le mouvement Europalestine. Arnaud Montebourg était avocat, façon Saint-Just, ce qui fait de lui un spécialiste de l’économie industrielle. Nicole Bricq n’a jamais travaillé dans le domaine de l’environnement, ce qui fait qu’elle pourra s’entourer d’une armée de charlatans expliquant qu’il y a un réchauffement global ou que la terre va bientôt tourner dans le sens inverse : ce n’était pas mieux sous Sarkozy, je sais.

A de rares exceptions près, les médias français s’extasient sur les débuts de la présidence Hollande. Il y a donc un Premier ministre et trente-quatre ministres. Merveilleux, non ! Cela fait quasiment deux fois plus de ministres qu’auparavant, mais il faut bien cela. C’est un gouvernement socialiste, et, c’est bien connu, les socialistes ont besoin de beaucoup de ministres pour gouverner. Les salaires des ministres et du Président baissent, ne cesse-t-on de nous dire, mais dès lors que le nombre de ministres augmente, l’addition est plus lourde pour les contribuables. C’est un détail, bien sûr. Un infime détail qui sera peu évoqué. Le socialisme est coûteux, c’est bien connu aussi. Mais c’est tellement beau, le socialisme. Et comme dirait un socialiste : tout l’argent dépensé par l’Etat est de l’argent que le secteur privé n’aura pas. C’est la logique du socialisme mise en œuvre. Les noms des ministères eux-mêmes montrent que l’imagination est au pouvoir. « Egalité des territoires » : cela vous a un air de planification soviétique très rassurant. Une ministre socialiste en 1981 avait dit être pour l’égalité des sexes, et avait affirmé qu’elle prendrait ellemême les mesures. Nous en sommes maintenant à l’égalité des territoires : que si passera-t-il si un territoire dépasse ? On le coupera sans doute. Si un territoire est plus riche ? On prendra une part de sa richesse pour la donner à un autre territoire vraisemblablement. Il y a une ministre délégué à la

« réussite éducative » : la réussite se décrète donc politiquement ! Comme il y a déjà un ministre de l’économie, on crée un ministère de « l’économie sociale et solidaire » : on sait depuis longtemps que pour les socialistes, la solidarité se décrète politiquement elle aussi. On sait, en supplément, grâce à ce ministère, que pour les socialistes, il y a l’économie d’un côté, et d’un autre côté une « économie sociale et solidaire », distincte de l’économie en général qui n’est ni sociale ni solidaire mais antisociale et égoïste. Le ministre du travail est aussi désormais ministre du « dialogue social » : cela va sans dire, mais cela va tellement mieux en le disant. On aurait pu ajouter au titre « soumission aux syndicats » ou, plus feutré, « coordination avec les syndicats ». On se demande pourquoi le poste n’est pas revenu à un membre de la CGT, les choses auraient été plus claires. Plutôt qu’un ministre de l’industrie (dont on pourrait se passer d’ailleurs, comme des trois quarts des ministères), il y a un ministère du « redressement productif » : intitulé arrogant qui sous-entend que la production est effondrée, et que seul un homme politique socialiste pourrait la redresser. Dès lors que François Hollande a promis la « croissance » et a suggéré qu’il suffisait de prononcer le mot et de nommer quelques bureaucrates pour qu’elle vienne, c’est très cohérent. On doit aussi noter qu’il y a un véritable afflux de compétences : chacun sait que Christiane Taubira a une expérience de juriste confirmée, ce que

Cécile Duflot est une spécialiste mondialement reconnue du logement, nul ne l’ignore. Pascal Canfin était journaliste chez les Verts : il ne connaît rien à l’économie, ce qui justifie qu’il devienne spécialiste du « développement », qu’il ne faut pas confondre avec le « développement durable » dont est chargée madame Bricq : le développement dont est chargé monsieur Canfin n’est pas durable, et c’est, d’ailleurs un développement qui n’existe pas. Confier un développement qui n’existe pas à quelqu’un qui ne connaît rien au sujet a le mérite de la cohérence. Les projets que tout ce joli monde doit mettre en œuvre, si on en croit le programme de François Hollande, consiste à dépenser plus dans divers domaines, et à prétendre équilibrer les comptes en taxant plus : prétendre relancer l’économie par les dépenses publiques s’appelle « relance par la demande » et c’est du keynesisme. Prétendre équilibrer les comptes en taxant plus, c’est oublier l’une des leçons élémentaires de la pensée économique, à savoir, que les incitations comptent, et des incitations négatives à travailler et à entreprendre produisent toujours des résultats négatifs. Toutes les économies qui ont connu de la croissance ces dernières années sont parvenus à ce résultat par des relances par l’offre, à base de déréglementations et de baisses d’impôts et de charges. Toutes les économies qui ont avancé vers l’équilibre des comptes sont des économies où on n’a pas détruit les incitations à travailler et à entreprendre. Mais pour savoir tout cela, il faut comprendre l’économie et ne pas être socialiste : ces deux qualités sont absentes du nouveau gouvernement.

Ces deux qualités sont également absentes chez la plupart des commentateurs : ce qui explique que lorsque des membres du nouveau gouvernement leur parlent de « relance » tout court, ils ne demandent pas de quel type de relance il s’agit, et se contentent de sourire d’un air niais. Sachant tout de même (il n’est pas aussi bête qu’il en a l’air) que taxer plus ne suffira pas pour équilibrer les comptes, et que dépenser plus risque de pousser le pays davantage vers la faillite, François Hollande entend demander des changements à l’échelle européenne : une mutualisation des dettes sous la forme d’eurobonds, ce qui équivaut à demander à l’Allemagne de payer pour les dépenses françaises, un changement des règles de la banque centrale dans la direction de l’inflation et de la dévaluation de la monnaie, la création d’une taxe européenne sur les transactions financières. Je l’ai déjà dit : je serais très surpris que l’Allemagne accepte les eurobonds et l’inflation. Je serai surpris que le Royaume-Uni accepte la taxe sur les transactions financières. Angela Merkel va être sous la pression des pays du Sud de l’Europe, sous celle de François Hollande, et très vite sous celle de Barack Obama, que la situation européenne inquiète au sens où un effondrement de l’Europe assurerait sa défaite en novembre prochain, en plongeant les Etats-Unis vers une situation économique pire encore que celle qui résulte de la lutte engagée par Obama lui-même contre la libre entreprise dans son propre pays. Ce qui est dramatique est que si Angela Merkel campe sur ses positions, la Grèce va sortir de l’euro et glisser vers le chaos, ce qui entraînera des tensions exacerbées en Espagne, au Portugal, en Italie et sans doute en France. Ce qui est tout aussi dramatique est que si Angela Merkel cède un peu, cela ne remédiera que temporairement à la situation. La zone euro telle qu’elle est construite n’est pas viable et est, à terme, condamnée. Faire survivre la zone euro sera de plus en plus coûteux. Laisser éclater la zone euro serait très coûteux. Les engrenages enclenchés font qu’il n’y a que de très mauvaises solutions. Mettre en place une forme de gou-

15

vernement européen harmonisant les fiscalités et les règles sociales, et chargé de la redistribution généralisée, avec une banque centrale créant de la monnaie à n’en plus finir, ne changerait rien aux écarts de productivité qui séparent la Grèce et l’Allemagne ou le Portugal et les Pays Bas, et ne changerait rien à la faillite des Etats providence, au vieillissement des populations, à l’asphyxie du dynamisme sous le poids de l’étatisme, et à l’ignorance généralisée concernant les règles de l’économie et de la finance, disséminé par les médias et l’université. Les populations d’un nombre croissant de pays d’Europe ne comprennent rien (et pour cause), et incriminent la finance. La majorité des dirigeants politiques ne comprennent rien non plus, et ceux d’entre eux qui comprennent ne sont pas écoutés, sont chassés du pouvoir, ou gardent un silence prudent. Ce qui vaut pour les dirigeants politiques vaut pour les journalistes. Le Titanic a coulé très rapidement. Il n’y avait pas assez de canots de sauvetage et, surtout, pas assez de bateaux à proximité pour accueillir les rescapés. L’Europe coule de plus en plus vite. Il n’y a pas beaucoup de canots de sauvetage, et pas vraiment assez de bateaux à proximité pour ceux qui voudraient se sauver. La Suisse n’est plus ce qu’elle était. Israël est une issue pour certains. Le Canada et les Etats-Unis sont une issue pour d’autres. Ceux qui resteront doivent s’attendre à un futur pénible, tissé de pénurie et d’inepties. Cette situation aurait pu être évitée. Nous vivons un temps d’imposture et d’imposteurs. La France a aujourd’hui le gouvernement qu’une majorité de Français a bien voulu avoir. La Grèce va peut-être porter au pouvoir des gens qui sont l’équivalent grec de Mélenchon, avec sur le bord inverse, des néo-nazis, des vrais. Que c’est beau l’Europe. Obama va sans doute partir bientôt. Le déclin européen, lui, ne fait que commencer. Préparez vous aux prochains épisodes. © Guy Millière


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

Un vase plein de bijoux cananéens découvert par des archéologues

16

L’israélienne Bar Rafaeli, femme la plus Hot 2012 selon Maxim

du pot», a raconté le professeur Israel Finkelstein, co-directeur des fouilles à Tel Megiddo. Selon les chercheurs, ces pièces datent de l’âge de Fer I, qui remonte à 1100 avant notre ère, et certaines pourraient provenir de l’Egypte voisine. Les archéologues pensent que cette collection pourrait avoir appartenu à une femme cananéenne ayant habité dans la maison où elle a été découverte. Selon eux, la boucle en or aux motifs de chèvre est «sans parallèle» dans les contextes égyptien et cananéen.

Des archéologues ont découvert dans un vase enfoui à Tel Megiddo, dans le nord d’Israël, un trésor: une magnifique collection de bijoux cananéens vieux de trois mille ans, comprenant des centaines de perles, des boucles d’oreille en or et une bague à sceau. Les bijoux étaient enveloppés dans du tissu et rangés dans un pot en céramique mis au jour lors de fouilles sur le site de la Vallée de Jezreel, entre Jérusalem et Haïfa. Le trésor est composé de huit boucles

d’oreille en forme de lune, un millier de perles en or, argent et cornaline, et une boucle d’oreille ornée d’une série de figurines de chèvres sauvages qui est unique selon les chercheurs. Le vase en argile a été exhumé à l’été 2010 mais il a subi six mois d’analyse moléculaire avant d’être nettoyé et examiné par des experts, indique le département d’archéologie de l’Université de Tel Aviv dans un communiqué. «Quand ils ont finalement pu le nettoyer, les bijoux se sont répandus hors

«Pour les objets uniques, nous cherchons à établir des parallèles pour essayer de les situer dans le bon contexte culturel et chronologique, mais dans ce cas nous n’avons toujours rien trouvé», ont-ils indiqué. Tel Megiddo, l’un des sites archéologiques majeurs d’Israël, était une cité-Etat cananéenne jusqu’au début du 10è siècle avant JC, et un centre d’échange important du Royaume septentrional d’Israël aux 9e et 8e siècle avant JC. AFP

Les Kibboutz israelien au top des exportations de caviar …

Un effet des sanctions sur les produits iraniens profite aux kibboutzs Israelien dont les ventes de caviar explose. Le Kibboutz Dan au nord d’Israël est devenu une source assez improbable dans le monde délices marins les plus exclusives : le caviar. Le projet d’exportation du kibboutz »est florissante aurait à la suite des sanctions commerciales imposées à l’Iran – un des principaux exportateurs du monde caviar de premier plan – par l’Occident. Selon le Times de Londres, le moratoire sur la pêche autour de la mer Caspienne – la plupart du temps dans un effort pour protéger l’esturgeon béluga sauvage en voie de disparition – a également considérablement réduit la production de caviar par la

République islamique. Le Kibboutz Dan a dirigé ses ressources naturelles – l’eau de source de montagne – dans une série d’étangs de pisciculture. A l’origine de truites et de la brème, la communauté a décidé de se lancer dans l’esturgeon béluga. Quelque 15 ans plus tard, les affaires sont florissantes. “Il ya sept ans 95% du caviar dans le monde était d’origine de la mer Caspienne et de 5% dans les exploitations piscicoles, et aujourd’hui, les proportions sont inversées: 90% provient de fermes et de 10% de la nature,« selon Yigal Ben Zvi En 2011, le kibboutz à vendu 3.000 kg de caviar et ses ventes pour 2012 devraient dépasser 4000 kg. Les Etats-Unis et l’Europe sont ses

principaux marchés, et à $ 468 pour chaque 50g, la récolte vaut plus que $ 32,3 millions. Certains des meilleurs chefs du monde, y compris JeanFrançois Bruel, Daniel Boulud et Eric Ripert, ont salué le caviar israélien comme l’un des meilleurs dans le monde, et font l’éloge de son «goût prononcé» Malheureusement, la délicatesse précieuse ne peut être vendu en Israël, comme l’esturgeon n’est pas considéré comme une espèce casher en vertu du droit halakhique juive. “Les autorités rabbiniques ont menacé que si nous vendons des poisson non casher ou du caviar en Israël, ils suprimerons cacheroute (casher) de la truite. ”Il s’agit simplement de faire du chantage.”

La mannequin israélienne Bar Refaeli est la plus attractive femme du monde, selon la liste annuelle publiée par le magazine Maxim. Ce mensuel pour homme couronnera officiellement Refaeli dans son prochain numéro. Mais le rédacteur en chef a déjà expliqué qu’il s’agit du choix des lecteurs du monde entier. La gagnante de l’an passée, Brit Rosie Huntington Whiteley, termine en deuxième position. Refaeli, un modèle devenue actrice, qui est originaire de Hod Hasharon, a été classé n° 6 sur la liste Hot 100 de 2011. En 2010, elle était 3ème.

Actrice Mila Kunis, qui a récemment dévoilé son héritage juif, prendra cette année la 3ème place du classement mondial. Refaeli, est actuellement en tournage d’un long métrage en Israël ou elle joue une espionne dans l’affaire Al Mahbouh. Ce terroriste du Hamas assassiné a Dubai sera « héros » malgré lui d’une production franco-israélienne. La famille de Mabhouh a déjà déclaré qu’elle ferait tout pour bloquer la sortie du film. Elinor Cohen Aouat


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

17

Comment un mathématicien israélien a réalisé une percée scientifique majeure Cet aspect est primordial en statistique, et nous allons tenter de l’expliquer sur un exemple simple. Supposons que nous voulions jouer à pile ou face, et que nous voulons tester si la pièce est truquée. L’hypothèse nulle pourrait être : la pièce n’est pas truquée. Le test pour confirmer cette hypothèse pourrait être alors : on lance 10 fois la pièce, et si elle tombe au moins 9 fois sur pile ou au moins 9 fois sur face, alors on rejette l’hypothèse nulle et on conclut que la pièce est truquée.

L’approche innovante d’un professeur en mathématiques de l’Université de Tel Aviv a changé pour toujours la façon dont les scientifiques à travers le monde utilisent les statistiques pour analyser les résultats de leurs recherches. Cette nouvelle approche, décrite dans cet article, a contribué au développement d’analyses statistiques plus précises et plus efficaces.Par Patrick Fischer Lors de la mise sur le marché d’un nouveau médicament, une société pharmaceutique doit effectuer un nombre important d’essais cliniques qui font notamment appel à des méthodes statistiques assez complexes. Les questions auxquelles ces essais doivent répondre pouvant être par exemple : le nouveau traitement proposé est-il efficace ? Est-il meilleur que ceux qui existent déjà ? Est-il bien toléré par les patients ? Quelles sont les interactions possibles avec d’autres médicaments ? Le fait de poser ces questions oblige, dans une étude statistique, à définir « l’hypothèse nulle » : l’hypothèse de base que les tests devront confirmer ou rejeter. Le choix même de l’hypothèse nulle est primordial car il entraine la façon dont les tests sont réalisés. En effet, dans un autre domaine, prenons par exemple le cas d’une personne accusée d’un crime. L’hypothèse nulle utilisée dans le droit français est que toute personne est présumée innocente. Cela entraîne que c’est à l’accusation de prouver la

culpabilité de l’accusé. Or si l’hypothèse nulle était que toute personne est présumée coupable, alors la défense aurait à charge de prouver son innocence. De la formulation de l’hypothèse nulle dépend donc la nature des tests à effectuer. Dans le cas d’un nouveau traitement, comment cela se passe-t-il ? Il y a plusieurs façons de tester, la plus simple étant de tester l’efficacité contre l’effet placébo. On prend un groupe de personnes affectées de la pathologie que l’on cherche à traiter, et on divise ce groupe en 2 sous-groupes : le premier recevra le traitement et l’autre recevra une molécule neutre. Plus le nombre de personnes dans ces groupes est important et plus les tests sont fiables, et le risque d’erreur faible. Cependant, il y a toujours plusieurs symptômes pour une pathologie donnée, et l’hypothèse nulle peut donc contenir plusieurs critères (diminuer la douleur, diminuer la fièvre, déboucher le nez, etc…). D’un point de vue statistique, il s’agit donc de tests « multiples », et le risque de se tromper dans la conclusion est alors plus élevé que sur un test unique. En effet, si on augmente le nombre de symptômes à tester, le nouveau traitement pourra paraître plus efficace car il aura plus de chances d’être meilleur que le placébo sur au moins un des symptômes. En résumé, il est plus facile de réussir au moins un test parmi une centaine que de réussir un unique test.

Cependant, même une pièce non truquée a une probabilité non nulle de tomber 9 fois ou plus sur pile (ou face) au cours de 10 lancers. La probabilité qu’une pièce non truquée obtienne un tel résultat est d’environ 0,02 (autrement dit, vous avez environ 2 chances sur 100 d’obtenir un tel résultat). Selon les critères statistiques habituels, cette probabilité est suffisamment faible (inférieure à 0,05 ; cette valeur étant la valeur limite habituellement considérée en statistique) pour que si nous obtenions 9 fois pile (ou face) ou plus lors du test, nous pouvons déclarer notre pièce comme étant truquée. En rejetant l’hypothèse nulle, nous avons alors une probabilité de 0,02 de nous tromper. Pour illustrer le problème des tests multiples, supposons maintenant que nous voulions tester 10 pièces différentes à l’aide de ce test. Nous lançons donc 10 fois chaque pièce. La probabilité qu’une pièce particulière tombe 9 fois ou plus sur pile ou sur face est toujours la même, par contre la probabilité pour qu’au moins une pièce (sans se soucier de savoir laquelle) parmi les 10 tombe sur pile ou sur face est alors d’environ 0,18. On voit ainsi qu’en utilisant ce test simple sur des tests multiples on augmente la probabilité de déclarer une pièce non truquée comme étant truquée, et donc de faire une « fausse identification ». Ce genre d’erreur en statistique est appelé « erreur de type I » et est bien connue des personnes faisant de l’analyse de données. Ce taux d’erreur pour un ensemble de tests, appelé FWER (FamilyWise Error

Tragique accident de la route près de Tibériade : une famille de 8 personnes décimée Un conducteur a appelé la police dans la nuit de lundi à mardi pour signaler un problème de freins dans son véhicule, quand il a basculé dans un ravin près de Tibériade. La voiture a pris feu. Toute la famille qui avait pris place à l’intérieur : un couple et leurs 6 enfants, a été tuée sur le coup. Seule une fillette de 7 ans, qui a été éjectée du véhicule, a survécu à la tragédie. Ils étaient originaires de la localité de Bar Yohaï en Galilée.

Rate) en anglais, augmente lorsqu’on augmente le nombre de tests de cet ensemble. Dans le cas de la pièce, il serait alors par exemple de 0,87 pour 100 pièces.

Il existe des solutions pour corriger ce problème. La plus connue a été développée au début du XXème siècle et est due à Carlo Emilio Bonferroni. Elle consiste par exemple l’à accepter un critère 10 fois plus restrictif au niveau du test individuel pour pouvoir l’utiliser dans un ensemble de 10 tests (ou 100 fois plus restrictif pour un ensemble de 100 tests). Les solutions apportées pour les tests multiples peuvent aussi prendre en compte le fait que les différents tests sont indépendants ou non (nos pièces étaient toutes indépendantes, mais dans le cas de symptômes médicaux on comprend aisément qu’il peut y avoir un lien entre la fièvre et les nausées par exemple). Cependant, les solutions du type de celle de Bonferroni sont beaucoup trop contraignantes lorsqu’on veut effectuer un très grand nombre de tests. En 1995, Yoav Benjamini du Département de Statistiques et Recherche Opérationnelle de l’Université de Tel Aviv, en collaboration avec Yosef Hochberg, propose une nouvelle approche pour contrôler le taux de faux rejets de l’hypothèse nulle dans les tests multiples. Constatant que dans de nombreux tests multiples le nombre de faux rejets de l’hypothèse nulle doit aussi être pris en compte, et pas seulement le fait de savoir si un faux rejet a été fait, il définit un nouveau taux baptisé FDR pour False Discovery Rate. Le FDR correspond à la valeur moyenne du taux de faux rejets de l’hypothèse nulle sur le nombre total de rejets. Le contrôle de ce taux permet alors d’être moins exigeant que la correction proposée par Bonferroni tout en étant plus puissant (dans le sens où l’on peut effectuer un plus grand nombre de tests) que le FWER. Les applications où cette méthode peut être appliquée sont nombreuses et variées. Citons par exemple le cas où une décision doit être prise (conclusion,

recommandation etc) à partir d’un ensemble de résultats, comme dans le cas de l’autorisation de mise sur le marché d’un nouveau traitement. Toujours dans le milieu médical, on rencontre des cas où plusieurs décisions séparées doivent être prises en fonction des résultats de tests de plusieurs traitements sur différents groupes de patients. Nous pouvons également citer comme exemple le design d’un nouveau produit dont la qualité peut être affectée par l’utilisation de plusieurs composants différents. Une proportion trop importante de faux rejets dans la phase de tests des composants peut alors conduire à l’élaboration d’un produit final de moins bonne qualité. Les travaux de Yoav Benjamini et Yosef Hochberg se sont très vite imposés dans le monde de la statistique, et ont influencé profondément la façon de faire des tests statistiques en sciences fondamentales mais également dans l’industrie (pharmaceutique, informatique, électronique, etc). Yoav Benjamini a reçu le prix Israël 2012, la plus haute distinction décernée par l’état d’Israël. Ce prix est attribué chaque année à l’occasion de la célébration de l’indépendance du pays et vient récompenser l’excellence des récipiendaires dans leurs domaines. Yoav Benjamini en quelques mots : Yoav Benjamini est titulaire d’un doctorat en statistiques de l’université de Princeton, USA. Il rejoint en 1981 l’université de Tel Aviv où il obtient un poste de Maitre de Conférences. Professeur invité à plusieurs reprises par l’université de Pennsylvanie, USA, il obtient un poste de professeur à l’université de Tel Aviv en 2000. En 2006, il prend la tête de l’équipe statistique du Département de Statistiques et Recherche Opérationnelle de l’université de Tel Aviv. Il détient depuis 2009 la chair Nathan et Lily Silver pour les Statistiques Appliquées. Professeur invité à Berkeley et Stanford, Yoav Benjamini a été viceprésident puis président de l’Association de Statistiques d’Israël. En résumé, Yoav Benjamini, un grand nom dans le domaine de la statistique dans le monde. Source: http://siliconwadi.fr/


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 23 Mai 2012

Obama : «le G8 est uni sur l’Iran»

dirigeants présents au G8 sont aussi largement d’accord sur la nécessité d’une action rapide sur un plan pour faciliter la transition politique en Syrie.

18

Bill Clinton aurait qualifié Barack Obama d’amateur et d’incompétent

«Nous croyons tous que la résolution pacifique et la transition politique en Syrie est préférable. Nous sommes tous profondément préoccupés par la violence qui se déroule là-bas et les pertes en vies humaines,» a dit Obama. Toutefois, le sommet du G8 se concentre principalement sur les conséquences pour l’économie mondiale sur la Grèce quitte le bloc euro. Le fait que l’Iran a violé les règlements internationaux et qu’il est loin de prouver qu’il ne cherche pas à obtenir de capacité nucléaire est «très préoccupant pour nous tous,» a déclaré samedi le président américain Barack Obama à la réunion du G8 à Camp David.

Le président a parlé la veille de l’arrivée du directeur de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique à Téhéran, Yukiya Amano, qui tentera de régler les derniers détails d’un accord qui permettrait à l’AIEA de continuer à enquêter sur l’éventuel programme militaire nucléaire iranien.

Obama a souligné que les dirigeants du G8 sont unis dans leur position sur l’Iran : «je pense que nous convenons tous que l’Iran a droit à l’énergie nucléaire pacifique, mais que ses violations persistantes des règles et normes internationales, et son incapacité à ce jour à convaincre la communauté internationale qu’il ne poursuit pas la militarisation de l’énergie nucléaire est une grave préoccupation pour nous tous,» a dit Obama.

Une déclaration officielle de l’AIEA a dit que Amano «discutera de sujets d’intérêt mutuel avec de hauts responsables.» La visite d’Amano est prévue pour durer qu’une seule journée, et comprend une réunion avec le négociateur iranien sur le nucléaire, Saïd Jalili. La réunion du G8 se tient quelques jours avant la prochaine réunion de négociations internationales sur l’Iran qui doit se tenir à Bagdad. Les

Lors d’une réunion vendredi, Obama et le nouveau président Français, François Hollande, se sont alignés sur un appui à des mesures d’incitation accrues pour les économies européennes en difficulté, par opposition aux programmes d’austérité que la chancelière allemande Angela Merkel réclame. L’attitude d’Obama reflète sa crainte que la crise en spirale du bloc euro nuise à la fragile reprise de l’économie américaine, et entame ses chances de réélection en novembre. Suite à une rencontre avec Hollande, Obama a dit qu’ils ont convenu que faire face à la crise de la zone euro était «une question particulièrement importante, non seulement pour les européens, mais aussi pour l’économie mondiale dans son ensemble.»

«Bibi» sacré «roi» d’Israël par le magazine Time

Après l’entrée de Kadima au gouvernement, le Time sacre roi le Premier ministre israélien, qui fait la couverture de l’hebdomadaire américain cette semaine. «King Bibi’’ titre le magazine devant une photo en noir et blanc d’un portrait de près d’un Binyamin Netanyahou pas souriant, regardant droit l’objectif. ‘’Il a conquis Israël. Mais Netanyahou va-t-il faire la paix ou la guerre’’, s’interroge l’article écrit par Richard Stengel. C’est la 37e fois qu’Israël fait la couverture du magazine en 89 ans d’histoire. Le Premier ministre qui se trouve actuellement en visite officiel en République tchèque a qualifie le pays tchèque de ‘’meilleur ami d’Israël’’ Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou a souligné les liens forts qui unissent Israël à la République tchèque, lors d’une courte visite à Prague, qualifiant ce pays de ‘’meilleur ami d’Israël en Europe’’. ‘’Les Tchèques comprennent ce que cela veut dire de croire en la démocratie dans une région hostile’’, a-t-il ajouté.

« Aznar : ‘Khamenei veut brûler Israël’ » (Israël Hayom)

Un nouveau livre bientôt publié aux États-Unis affirme que l’ancien président américain Bill Clinton a qualifié le président Barack Obama d’«amateur» et a exhorté sa femme, Hillary, de quitter son poste de secrétaire d’État pour s’opposer à M. Obama lors des primaires démocrates de 2012. «Amateur», la biographie non autorisée de Barack Obama écrite par Edward Klein, ancien rédacteur en chef du New York Times Magazine, accuse Bill Clinton d’avoir qualifié le président actuel d’«incompétent» et d’avoir dit qu’il «ne sait pas comment être président» .En citant un récit de la conversation alléguée, Edward Klein écrit que l’ancien président a pressé sa femme de quitter son poste et de défier Barack Obama lors des primaires démocrates, estimant qu’elle serait meilleure pour faire le travail. Un article publié vendredi dans le New York Post expose les passages les plus controversés du livre. «L’économie est une catastrophe: elle est à plat. Les États-Unis ont perdu leur cote AAA. (…) Tu sais mieux y faire qu’Obama», aurait dit Bill Clinton à sa femme Hillary lors d’une conversation dans leur propriété de Chappaqua, dans l’État de New York. De proches amis du couple étaient présents, selon l’auteur du livre. «Le pays a besoin de toi! Le pays a besoin de nous!», aurait dit l’ancien président démocrate. Hillary Clinton lui aurait répondu: «Que faistu de la loyauté, Bill? La loyauté?». Selon le livre, Bill Clinton lui aurait répondu: «La loyauté est une blague, la loyauté n’existe pas en politique.» «Pourquoi tout risquer maintenant?», aurait renchéri Mme Clinton, en ajoutant qu’elle voulait laisser un héritage fort en tant que secrétaire d’État largement respectée. «Je veux que mon mandat soit important, et le quitter

« Aznar : ‘Khamenei veut brûler Israël’ » (Israël Hayom) Added by admin on 17/05/2012. Saved under IRAN - GOLFE, les articles du jour Tags: aznar, iran, israel, jerusalem center for public affairs, khameney, mollah, onu L’ancien Premier ministre espagnol Jose Maria Aznar, l’un des plus grands leaders pro-israéliens de la planète est en visite en Israël.

deur d’Israël à l’ONU. Il a rapporté les propos que lui avait tenus l’ayatollah Khamenei lors d’une entrevue en l’an 2000, et qui étaient dénués de toute ambigüité : « Nous avons la ferme intention d’embraser Israël jusqu’à ce que ce pays disparaisse de la surface de le terre ».Khamenei avait déjà indiqué à l’époque « qu’une guerre entre l’Iran, les EtatsUnis et Israël était inéluctable ».

Il a prononcé une conférence à Jérusalem à l’invitation du « Jerusalem Center for Public Affairs » présidé par Dr. Dore Gold, ancien ambassa-

Jose Maria Aznar a confié à ses auditeurs « que l’Ayatollah était convaincu et déterminé, décrivant Israël comme un cancer à extirper et une anomalie

maintenant serait comme laisser une note en bas de page.» L’échange se serait poursuivi jusqu’à ce que la fille du couple, Chelsea, s’interpose dans la conversation pour dire que sa mère «méritait» d’être présidente. Le clan Clinton a rapidement nié les allégations de l’auteur. Le porte-parole de Bill Clinton, Matt McKenna, a utilisé des termes inhabituellement durs pour condamner le livre, qui doit être publié mardi prochain. M. McKenna, cité par le New York Post, a qualifié Edward Klein de «menteur reconnu» et a affirmé que les allégations étaient «totalement et complètement fausses». En 2005, Edward Klein a publié une biographie non autorisée d’Hillary Clinton qui a été très mal reçue par la principale intéressée et ses proches. L’auteur s’est retrouvé sous le feu des projecteurs après avoir été accusé de nombreuses inexactitudes. La Maison-Blanche a elle aussi nié les allégations d’Edward Klein. «Aucune personne sensée ne croira aux non-sens (de ce livre), en particulier parce que la secrétaire Clinton et le président Clinton ont été loyaux et ont soutenu le président Obama à chaque instant», a dit un porte-parole de la Maison-Blanche, Eric Schultz, au New York Post. Un stratège démocrate qui a travaillé pour Hillary Clinton lors de sa course à l’investiture démocrate en 2008 affirme que toutes les allégations de l’auteur sont fausses. «Il est totalement impossible qu’Hillary Clinton, qui a été une démocrate loyale tout au long de sa carrière, puisse se lancer dans les primaires contre un président démocrate en exercice, et il est impossible que Bill ait pu le suggérer», a dit ce stratège sous le couvert de l’anonymat. http://www.lapresse.ca

de l’Histoire », et affirmant « travailler dans le but de détruire physiquement Israël » avec tout ce que cela sous-entendait. Aznar a également rencontré le Premier ministre Binyamin Netanyahou, qui tente d’avertir la communauté internationale depuis des années sur les intentions de l’Iran envers Israël mais aussi envers la communauté internationale. ptithebdo


Israël Actualités n°213  

Toute l'information en provenance d'Israël

Advertisement