Page 1

GRATUIT - Numéro 197 - Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

Journal Israélien en langue française


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

3

La pensée unique du Rififi au sein du consistoire de Paris d’honneur du Consistoire de Paris et de ses deux acolytes qui écrivent une lettre ouverte au président Mergui, reprise par la presse. Ensuite ce sont les sentiments personnels qu’aurait le président envers le Grand Rabbin de France Bernheim qui posent problème. Ils reprochent aussi le climat d’intolérance et d’invective ainsi que le système de cumul de mandat. De plus d’après les contestataires que nous pourrions appelé les rebelles de la communauté, c’est à la mode en ce moment après toutes ses révolutions ... Pointer du doigt la mauvaise gestion qui existe entre l’ACIP et le Consistoire Central au détriment de ces deux instances qui ont chacune leur propre vocation ... De plus, la situation au sein même deux consistoires entre les administrateurs est loin d’être saine. Je reçois régulièrement des mails et des courriers concernant tel ou tel Depuis quelques jours apparaissent dans la presse (Journal La Croix) et sur Internet (jforum.fr) des articles concernant le Consistoire de Paris et le Consistoire Central sur la manière dont sont gérés ces deux institutions en pointant du doigt le Président Joël Mergui et en le traitant d’autoritarisme. Depuis sa réélection au sein du consistoire de Paris, après la démission de Dov ZERAH appelé à diriger l’Agence Française pour le Développement par le président Nicolas SARKOZY et après quelques alliances bien menées par le président du consistoire Joël Mergui, celui-ci redevient le président du Consistoire de Paris avec 18 voix pour et 7 contre. Fait nouveau depuis la création de ces deux institutions, Joël Mergui s’octroie un cumul de mandat en siégeant à ces deux postes et, fait inhabituel, ce qui va entraine de surcroit une chose qu’au sein du Consistoire on n’avait jamais vu : le développement de la Pensée UNIQUE ... Mais ce qui se passe en ce moment dépasse son entêtement et les problèmes que rencontre

Directeurs de la publication Alain Sayada Tel: 06 68 17 25 55 Rédacteur en chef Eliahou Ben Yéouchoua

administrateur qui soit loin d’honorer nos responsables au sein de la communauté. Et, la cerise sur le gâteau, c’est ce que je vais vous annoncer (cela concerne la nomination du prochain Grand Rabbin de Paris). Accrochez-vous bien ! Il y aurait de fortes chances, d’après un proche de Joël Mergui, que ce poste resterai vacant car aujourd’hui personne ne peux remplacer l’ancien grand Rabbin de Paris David Messas za’’l. Dans quelle dimension vivons-nous mes amis? Cela montre aussi le manque de respect envers les anciens grands rabbins de Paris. C’est pour cela que Président Joël Mergui doit se justifier ou démentir. En tant que président de ces deux institutions, il est important pour vous et pour la communauté de communiquer afin de vous expliquer sur ces attaques. Aujourd’hui, Monsieur le pré-

sident vous avez pour devoir de remettre de l’ordre dans les affaires de ces deux institutions et de faire taire les bruits de couloir ... Vous êtes entouré d’administrateurs qui doivent vous soutenir et vous apporter des solutions, car aujourd’hui, vous n’êtes pas seul à bord et les décisions doivent être prises de façon collégiale pour le bien de la communauté. La pensée unique n’est pas la seule solution pour le bien de nos institutions, de la démocratie et l’oxygène de nos institutions. Alors ne faite pas comme ceux qui usés par l’ambition et le pouvoir, n’ont eu pour but que de vouloir imposer leur point de vue. Encore une fois, la pensée unique n’existe pas dans le judaïsme alors pour plus de sérénité, il serait opportun de vous expliquer sur ces attaques en règle ... Alain Sayada

aujourd’hui le président Joël Mergui au sein du Consistoire de Paris. dépasse aujourd’hui les frontières de la communauté, car la presse nationale a commencé à mettre son nez dedans. Pourquoi ne pas faire la Une dans «le Canard Enchainé» avec la photo de Joël Mergui ... Il faut aujourd’hui que ceux qui sont aux commandes de cette humble institution puissent prendre du recul et faire leur mea culpa en reconnaissant qu’ils ont fait des erreurs car aujourd’hui, il est important que l’orgueil personnel s’efface devant l’intérêt de notre communauté. En ce qui me concerne, les courriers que je reçois me désolent sur la façon dont nos responsables communautaires correspondent entre eux. Dernièrement, l’un d’eux traitale président de noms d’oiseaux , on peut ne pas être d’accord avec Joël Mergui et sa façon de gérer les affaires ... Il est important de garder le respect d’autrui car aujourd’hui ou demain quelle image reproduirons nous sur nos enfants et au sein du Consistoire de Paris. Je n’entends ou ne lis que des mécontents ; à commencer par Moise Cohen président

Directeur commercial Israel: Sigalit Siksik Sitbon 06 67 78 40 00

Régie publicitaire exclusive Epsilon Media Associés 77bis, rue Robespierre 93100 Montreuil France

Crédits photo AFP, Reuters, Alain Azria Directeur commercial France: Yohann Azoulay 06 68 75 46 26

Commerciaux : Elyahou Sayada 01 48 97 46 85

Israël Actualités est une marque déposée en France


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

Embargo pétrolier contre l’Iran : Lieberman salue la décision de l’UE l’appel des Européens à un nouveau

dialogue ». Les Européens veulent donc « un nouveau dialogue » ce qui traduit en perse signifie « nouveau gain de temps ».

4

Un rédacteur en chef juif qui avait proposé à Israël «d’éliminer Obama» démissionne

La décision de l’UE ne prendra effet qu’à partir du mois de juillet, délai où s’achèvent les accords commerciaux précédents signés entre l’Union Européenne et l’Iran. Cette décision est issue d’un compromis.

Ces sanctions n’auront qu’un effet limités, puisque la Turquie est approvisionné à 40 % par du pétrole iranien, qu’elle revend sur le marché européen !!!!! De plus , Ahmadinedjad a conclu un accord avec ses alliés Sud Américains (Brésil compris) pour vendre sous leur couleurs le pétrole iranien, UN COUP POUR RIEN, ou un effet d’annonce , au choix ..AVIS DE MARCO ROBIN : « C’est un bon pas dans la bonne

direction », a précisé le Premier ministre « mais il est impossible de savoir quelles seront les conséquences exactes de cette sanction ». Netanyahou est depuis longtemps partisan de sanctions très fortes et brutales à l’encontre du régime des ayatollahs. La « ministre des Affaires étrangères » de l’UE, Catherine Ashton a justifié lundi la décision des 27 pays membres en disant « qu’il fallait exercer des pressions sur Téhéran afin que les dirigeants iraniens prennent au sérieux

Car la France voulait que ces sanctions prennent effet immédiatement alors que d’autres pays désiraient qu’elles n’entrent en vigueur qu’à la fin de l’année !! Des mesures ont également été prises contre la Banque centrale iranienne, mais elles sont plus symboliques qu’effectives pour l’instant afin que l’Iran puisse rembourser des dettes qu’il a contractées avec des pays européens notamment l’Allemagne. En réaction, les responsables politiques et militaires iraniens sont revenus sur leurs menaces de fermer le Détroit d’Ormuz. Un autre dirigeant a appelé « à cesser immédiatement toute vente de brut aux pays européens afin de les mettre en difficulté en attendant qu’ils trouvent d’autres fournisseurs » ! . par Shraga Blum

USA : Le Hezbollah, un adversaire difficile et imprévu

Le combat difficile au Liban et à Gaza», c’est sous ce titre que l’institut américain Rand a publié, un rapport, à la demande l’armée américaine et avec son financement. Selon le chercheur David Johnson, « l’armée américaine a fait face, lors des deux guerres, en Irak et en Afghanistan, à des adversaires possédant des armes défensives efficaces ». Ceci a obligé l’armée US à changer son « mode d’action », puisque le recours excessif à ce type d’armes a multiplié, considérablement, les défis de cette armée. « En se concentrant, uniquement, sur la guerre classique, les forces américaines doivent adopter une approche semblable à la guerre israélienne, en juillet 2006 », a conseillé Johnson.

En effet, l’armée US a demandé à Rand de lui fournir un compte rendu sur les expériences vécues par les Israéliens, dans leurs guerres, au Liban et à Gaza, pour en tirer les leçons, savoir comment faire face à ce genre de conflits et comprendre les capacités de l’ennemi ». Et pour rédiger son rapport sur « le conflit difficile », le chercheur de l’institut Rand a révisé tous les livres sur les guerres du Liban et de Gaza, a rencontré des responsables militaires israéliens et américains, ainsi que des civils travaillant dans le domaine sécuritaire, des académiciens et des analystes militaires, tout comme les responsables militaires américains, à l’ambassade américaine, à Tel-Aviv, des individus, au Liban, et des journalistes israéliens, américains et britanniques.

La rédaction du rapport : Dans son rapport, le chercheur en question a écrit : « Les Israéliens croyaient que la confrontation directe entre les deux ennemis, notamment, les frappes aériennes, constitue un moyen utile, pour ébranler la ténacité de l’ennemi et déterminer, à l’avance, les résultats de la guerre, et ce, compte tenu des guerres de Kossovo, de l’invasion de l’Afghanistan, en 2001 et de l’Irak en 2003 ». « Mais malheureusement, la guerre de juillet 2006 a démontré aux Israéliens que la confrontation avec des groupes armés nécessite des forces entraînées et organisées à ce type de tactiques et de manœuvres », estime-t-il. Evoquant la nature géographique du Sud Liban, le chercheur avance que «

Le propriétaire et rédacteur en chef de l’hebdomadaire Atlanta Jewish Times, Andrew Adler, a donné sa démission du journal, à la suite d’un éditorial qu’il a écrit la semaine dernière. Dans cet article il proposait à Israël d’envisager une élimination du président américain Barack Obama, afin d’éviter une attaque iranienne anti-israélienne. Les propos tenus par Adler ont suscité une vague d’indignation au sein de la communauté juive américaine. Dans une lettre d’excuses publiée vendredi, Adler a dit

‘’beaucoup regretter’’, souhaitant ‘’ne pas avoir écrit cela du tout’’.

ses routes compliquées obligent, souvent, les véhicules militaires àrester sur les rues principales, et ceci les expose aux embuscades et aux attaques.

teries aux tactiques de manœuvres, avant l’opération « plomb durci », à Gaza, en 2008 ». Conclusions du rapport :

Mais le plus important, c’est que le Hezbollah a démontré qu’il est un adversaire difficile, après que ses membres eurent reçu des entraînements intensifs et appris comment assimiler les tactiques militaires classiques aux armes en leur possession, pour en créer un concept original, pour la défense du Sud Liban », face à toute incursion israélienne.

A la fin de son rapport, Johnson a conclu que :

Il a rappelé ce que l’armée israélienne avait conclu, au sujet de son échec de réaliser ses objectifs de la guerre, à savoir « contrôler le Liban et restituer les deux soldats enlevés, à travers la force aérienne, sans envoyer d’imposantes forces, pour mener des incursions, au Liban ». « Mais l’armée israélienne a dû, en fin de compte, envoyer des troupes, après l’échec de l’attaque aérienne.

3- Les Américains doivent suivre le modèle des Israéliens, en modifiant leurs entraînements et leur organisation militaire. Il faut surtout qu’il y ait coordination entre les forces aériennes et terrestres.

De plus, l’armée est allée en guerre, sans aucun plan pratique consensuel, alors que l’incursion est apparue improvisée. L’infanterie israélienne a payé cher, parce qu’elle n’était pas prête à faire face à un adversaire aussi fort », a ajouté le chercheur américain.

David Johnson a clôturé son étude, en affirmant que « l’ennemi non classique peut constituer des défis importants, pour les pays dont les forces terrestres se basent sur les techniques de confrontations non classiques et les forces aériennes sont faites pour être dissuasives. Au Liban, Israël a appris des leçons de la façon la plus difficile. Il a réalisé que son armée est incapable de mener des opérations contre des forces non classiques, soutenues par le gouvernement, comme le Hezbollah ».

L’attaque israélienne contre le Liban a, donc, montré « de grandes faiblesses, au niveau des capacités de cette armée, et après la guerre, l’armée israélienne a décidé de « retourner aux racines », pour fixer un nouveau plan de défense, qui consiste à entraîner, intensivement, les infan-

«L’assassinat d’Obama par le Mossad figure à l’agenda des opérations éventuelles qu’envisage de faire Israël si Netanyahou l’acceptait», avait révélé l’hebdomadaire juif. Dans le but de faire accentuer les pressions sur la Maison Blanche, Israël a mis l’assassinat d’Obama dans son ordre du jour pour le remplacer par son vice-président Joe Biden, écrivait l’Atlanta Jewish Times dans son éditorial.

1- Les capacités de l’ennemi déterminent la nature de la confrontation, parce que ces capacités changent les règles du jeu. 2- Pas de solution unique, pour faire face à un adversaire fort.

4- Les avions d’espionnage sans pilote ont une importance cruciale, tout comme les missions de renseignements et de reconnaissance.

Source : «As-Safir»


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

20% des Allemands sont des antisémites purs et durs

5

L’UE approuve l’interdiction des importations de pétrole iranien

La chef de la politique étrangère de l’UE, Catherine Ashton, a dit qu’elle voulait des sanctions financières pour persuader l’Iran de reprendre les négociations avec l’Occident, qu’elle représente dans les discussions avec l’Iran. «Je veux que la pression de ces sanctions entraîne des négociations,» a-telle déclaré devant les ministres européens. «Je veux voir l’Iran revenir a la table, et soit de prendre les idées que nous avions laissé sur celle-ci, l’année dernière, ou de venir avec ses propres idées,» a-t-elle dit.

20% des Allemands ont des idées et des sentiments antisémites, révèle un rapport transmis au Bundestag, le Parlement allemand. La commission, composée de sociologues, responsables policiers, anthropologues et psychologues, précise que cette hostilité à l’égard des Juifs trouve son origine dans un enracinement profond et une ignorance

sur les Juifs et le judaïsme. Ce phénomène ne se limite pas seulement à l’extrême droite et à l’extrême gauche, mais il touche toutes les catégories de la population et également la population arabe. «Il est impossible d’éradiquer l’antisémitisme mais on peut le contrôler.»

Le Mufti de l’Autorité Palestinienne se défend : C’est pas moi , c’est Mahomet

Les gouvernements de l’Union Européenne ont convenu lundi d’une interdiction immédiate de tout nouveau contrat d’importation, de vente ou de transport de pétrole brut iranien, un geste pour faire pressions sur Téhéran concernant son programme nucléaire. Cependant, pour protéger l’économie européenne qui se bat pour surmonter une grave crise de la dette, les gouvernements ont convenu d’une entorse à l’embargo en donnant aux pays avec des contrats en cours avec l’Iran jusqu’au premier juillet 2012 pour y mettre fin.

Lors d’une réunion des ministres des affaires étrangères a Bruxelles, les gouvernements de l’UE ont également convenu de geler les avoirs de la banque centrale iranienne, et d’interdire tout commerce d’or et d’autres métaux précieux avec la banque et les autres organismes publics, a déclaré un fonctionnaire de l’UE. Les puissances occidentales espèrent que les sanctions forceront l’Iran à réduire ou stopper ses activités nucléaires, visant très probablement à l’obtention de l’arme nucléaire.

Ces sanctions de l’UE suivent des mesures financières promulguées par le président américain Barack Obama le 31 décembre 2011, ciblant clairement le secteur pétrolier, qui représente 90% des exportations de l’Iran vers l’UE. L’Union Européenne est le plus important client de pétrole iranien après la Chine. Les efforts sans précèdent pour retirer les 2,6 millions de barils de pétrole iranien des marchés internationaux ont maintenu des prix mondiaux élevés et poussé vers le bas la monnaie iranienne, provoquant une flambée des coûts des biens de consommation de base pour les iraniens.

L’appât du «gang des barbares» est libre

l’armée en discutant dans son émission phare du matin. Le premier ministre Benyamin Netanyahou a également répondu à ces commentaires antisémites et a demandé au bureau du procureur général d’ouvrir une enquête. Netanyahou a déclaré que les commentaires du mufti étaient «un crime grave que toutes les nations doivent condamner.» Le mufti, cependant, nie désormais avoir appelé au génocide des juifs. Selon la deuxième chaîne israélienne, Hussein a déclaré à des medias égyptiens que «les phrases ont été découpées de mon discours.» Le principal chef religieux de l’autorité palestinienne, le mufti Muhammad Hussein, a nié dimanche avoir préconisé le génocide des juifs dans un discours prononcé il y a deux semaines. Lors d’une manifestation marquant le 47e anniversaire du groupe terroriste Fatah, Hussein a déclaré que l’assassinat des juifs par les musulmans est un objectif religieux islamique, ce dernier se défend en rejetant la faute sur… Mahomet. Il a cité le hadith (tradition attribuée à Mahomet) disant que «l’heure (de la résurrection) ne viendra que quand vous combattrez les juifs. Les juifs se cachent derrière les pierres ou les arbres. Puis les pierres et les arbres appelleront : ‘Oh musulman, serviteur d’Allah, il y a un juif derrière moi, viens le tuer.’» Les documents diffusés par PMW ont été largement repris dimanche par la presse israélienne, le journal Israël Hayom reprenant des commentaires sur sa première page, et la radio de

Il a ajouté que «l’islam appelle au respect de tous les êtres humains. Je suis étonné que ces commentaires m’aient été attribués.» La semaine dernière, l’érudit en théologie islamique turc, Adnan Oktar, a répondu aux affirmations du mufti. Durant son émission nocturne sur la chaîne satellitaire A9TV, Oktar a précisé qu’il n’y a pas de source dans le Coran qui appelle à assassiner des juifs, et aucune justification à cela. «Vous ne pouvez aller nulle part par des effusions de sang. Cela infligera l’affliction sur vous si vous répandez le sang, vous vous retrouverez simplement dans une spirale d’effusion de sang,» a-t-il averti. «Rassemblez-vous. Je m’adresse a ceux qui encouragent le meurtre. Les juifs sont les descendants de prophètes, Allah les a prédestiné à être juifs,» a-t-il souligné. «Ils vivent comme des juifs. Le Coran se réfère à eux comme le peuple du Livre… on ne peut pas aller les tuer comme ça.»

Emma avait été chargée de séduire Ilan Halimi par le « gang des barbares » C’était l’un des personnages centraux de l’affaire dite du « gang des barbares ». Dans cette sordide équipée criminelle qui a coûté la vie à Ilan Halimi au mois de janvier 2006, Emma a joué le rôle de l’appât. Agée de 17 ans à l’époque, l’adolescente s’est chargée de séduire ce jeune Juif de 23 ans, vendeur de téléphones. Enrôlée par Youssouf Fofana, le cerveau du gang, elle a toujours affirmé qu’elle ne connaissait pas l’issue tragique de ce traquenard. A deux reprises, en 2009 et 2010, la cour d’assises l’a condamnée à neuf ans de prison. Selon nos informations, la jeune fille aujourd’hui âgée de 23 ans a très récemment bénéficié d’une libération conditionnelle. « Elle est même allée au-delà de la date à laquelle elle pouvait prétendre une sortie. Elle n’a eu aucun traitement de

faveur », soutient son avocate, Me Dominique Attias. Une idylle avec le directeur de la maison d’arrêt A peine libérée, Emma n’en a pourtant pas fini avec la justice. La faute, en quelque sorte, à une inattendue affaire de cœur. Le 15 février, elle comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines) en compagnie de l’homme dont elle est tombée amoureuse : Florent Gonçalves, presque vingt ans de plus, et… ancien directeur de la maison d’arrêt de Versailles où elle était incarcérée. Cette passion mutuelle née derrière les barreaux a d’ores et déjà valu à ce haut gradé de la pénitentiaire d’être suspendu. Formellement, la justice lui reproche d’avoir remis une puce téléphonique à sa dulcinée pour pouvoir communiquer avec elle. Emma est poursuivie pour recel. Ce procès désespère Me Attias. « C’est grotesque. Elle va être jugée à cause

d’une puce de portable en détention! Des cas comme celui-ci, il pourrait y en avoir des centaines par jour », s’indigne l’avocate d’Emma. Le conseil de Florent Gonçalves, lui, défend le professionnalisme de son client. « Il n’y a jamais eu de favoritisme et il n’a jamais mis en cause le bon fonctionnement et la sécurité de l’établissement », assène Me Frédéric Landon. Alors que cette idylle a été largement commentée, les avocats redoutent cette audience. « Alors qu’elle peine à se reconstruire, elle ne voudrait plus entendre parler de la justice », souffle l’avocate d’Emma. Quant à Florent Gonçalves, « il attend le procès pour pouvoir rebondir », dixit son avocat. En avril dernier, interrogé par « le Monde », le directeur anticipait déjà la prochaine libération d’Emma : « Notre relation ne sera pas un long fleuve tranquille. »


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

Montée des extrémismes en Europe

Sur une période de dix semaines fin 2011, j’ai parcouru dix communautés européennes et interviewé des dizaines de juifs et non juifs, dans des domaines différents, afin de me rendre compte de l’étendue de l’antisémitisme et de l’intensité des sentiments anti-israéliens dans ces pays.

qui a minimisé le niveau de l’antisémitisme musulman. Celui-ci a suggéré qu’il était le résultat de la politique d’Israël envers les Palestiniens, cela alors qu’une jeune fille juive de 13 ans avait été battue par un groupe d’étudiantes musulmanes à son école puis hospitalisée. La meneuse avait criée : « Sale juive ! Rentre chez toi ! ». Dans ce cas particulier, le père de la jeune fille avait fait de nombreuses visites à l’école pour se plaindre aux autorités scolaires que l’on avait menacé et maltraité sa fille. Pourtant, aucune action n’a été jamais prise par l’école pour réprimander les contrevenants avant qu’elle ne soit battue brutalement. Ce ne sont d’ailleurs pas seulement les étudiants juifs qui ont été insultés ou menacés par la population musulmane croissante à Bruxelles.

Ce que j’ai découvert, c’est que l’antisémitisme n’est pas lancé par la publicité ni artificiellement par les médias juifs ou les militants pro-israéliens aux Etats Unis, en Europe ou en Israël. En fait, la montée de cette forme malveillante d’antisémitisme est dangereusement ignorée.Pendant de nombreuses années, j’avais lu d’inquiétants rapports concernant des incidents antisémites en France, en Suède, en Hollande, en Allemagne, au Danemark, en Norvège, ainsi que dans d’autres pays européens. En outre, l’animosité envers l’État d’Israël, telle que démontrée par les manifestations massives organisées contre Israël à travers l’Europe au moment de « l’opération plomb durci » (27 décembre 2008- 18 janvier 2009) ainsi que lors de la réponse d’Israël à la « Flottille de la liberté pour Gaza » (événement public fortement médiatisé visant à briser le blocus maritime israélien du Hamas, le 31 mai 2010), a reçu une couverture internationale. Il faut également prendre en considération que, dans de nombreux pays européens, en particulier au Royaume-Uni, certains tentent de boycotter les produits israéliens et souhaitent empêcher la participation de professionnels israéliens dans les forums internationaux, cela dans le but de délégitimer l’existence de l’Etat d’Israël, faits bien connus. Dans le même temps, un certain nombre de personnes à la tête de postes officiels au sein de la communauté juive laïque et des communautés religieuses en Europe, ainsi que de nombreux dirigeants politiques européens, ont cherché à minimiser l’ampleur de l’antisémitisme sur le continent et ont affirmé à plusieurs reprises que les rapports des activités antisémites dans leurs pays respectifs ont été fortement exagérés par le lobby pro-israélien. Par conséquent, j’ai pris la décision de visiter personnellement ces pays, de rencontrer les divers membres de la communauté juive là-bas, des personnes occupant des postes de direction, mais il m’a aussi paru intéressant d’étudier le quotidien des juifs et des non-juifs, cela afin d’évaluer la gravité et l’ampleur de l’antisémitisme en vigueur aujourd’hui dans ces pays. L’itinéraire des villes que j’ai finalement choisi de visiter – Amsterdam,

Weesp

(Pays-Bas),

6

Stockholm, Copenhague, Francfort, Berlin, Londres, Manchester, Paris et Bruxelles - a été déterminé, en partie, par des conseils que j’ai reçus de consultations avec le Docteur Manfred Gerstenfeld, de l’Institut des affaires mondiales juives, situé à Jérusalem, et en partie, par ma capacité à établir des contacts dans ces pays avant mon départ des États-Unis. Je savais, lorsque j’ai entrepris ce voyage qu’il y aurait certaines personnes qui chercheraient fortement à me dissuader de visiter leurs communautés respectives. Par exemple, j’avais été clairement averti par un chef communal à Vienne: « Ne venez pas ici. Personne ici ne veut vous voir, ni ne discutera de ce sujet avec vous ». Pour être honnête, je n’ai pas entendu une seule évaluation monolithique de la situation, car j’étais déterminé à entendre beaucoup de points de vue différents. Évidemment, les conditions ont varié d’un pays à l’autre. Par ailleurs, mes recherches se poursuivent en Israël et je m’entretiens avec ceux qui ont émigré d’Europe vers Israël afin de savoir dans quelle mesure cet antisémitisme les a conduits à immigrer. Et pourtant, certaines conclusions ne peuvent plus être évitées. L’antisémitisme en Europe n’est pas quelque chose de faussement gonflé par des groupes de défenses juifs aux Etats Unis, en Europe ou en Israël. Au contraire, l’ampleur et la gravité terrifiantes des violences, dirigées contre des Juifs, sont dangereusement minimisées. Pourquoi ? Parce que l’on ne peut pas parler de l’antisémitisme en Europe occidentale aujourd’hui, sans devoir exposer

le fait politiquement inconfortable que beaucoup de personnes au sein de la population musulmane grandissante ont adopté une attitude très féroce et violente de haine des Juifs. Apparemment, le racisme et la bigoterie religieuse de ceux qui ont été désignés par la gauche comme les victimes du colonialisme occidental sont trop doctrinalement problématiques pour être ouvertement discutés.

Sur les communautés que j’ai visitées, les situations à Paris et Bruxelles ont été les plus alarmantes. Beaucoup de Juifs qui ont été victimes d’attaques antisémites ont trop peur ne serait-ce que d’indiquer qu’ils ont été victimes, peur justifiée par le fait qu’ils ne seront pas protégés par les autorités de l’Etat ou de la police et risquent alors d’avoir à endurer un plus grand risque de danger pour euxmêmes et leurs familles.

Non, les Musulmans ne sont pas les seuls en Europe à être antisémites. En fait, la conspiration du silence et les rationalisations qui cherchent à minimiser le danger de l’antisémitisme islamique témoignent du fait que beaucoup d’Européens de souche sont satisfaits de servir à nouveau de collaborateurs parce qu’ils éprouvent eux aussi un mépris des Juifs.

J’ai rencontré à Paris une mère juive qui m’a dit qu’à cause du harcèlement verbal et physique par les musulmans dans les écoles françaises, « qu’il n’était pas rare, non pas rare du tout aujourd’hui » pour les étudiants juifs, de prétendre publiquement qu’ils sont musulmans, allant même jusqu’à jeûner pour le Ramadan, afin de le faire croire.

La culpabilité de l’holocauste et les suspicions antisémites classiques quant au pouvoir des juifs et à la richesse juive internationale ont créé une synergie culturelle et politique avec les Musulmans qui ont choisi d’adopter une politique de haine et de mépris envers l’État juif, fournissant une couverture acceptable pour cette forme d’Antisémitisme car moralement fondée et guidée par la préoccupation humanitaire des « droits de l’homme des Palestiniens ».

Ainsi, une jeune fille juive qui s’était prêtée à ce jeu pendant des années, a été surprise par de jeunes musulmanes en train de manger de la Matzah dans les toilettes des son écoles lors de la fête juive de Pessah. Elles l’ont battue brutalement et ont invité les garçons musulmans de leur école à participer à un viol collectif.

Et, si dans ce processus, la gauche semble si confortablement insensible, loin de ses préoccupations traditionnelles pour les droits des femmes et des homosexuels (causes dénigrées par les islamistes extrémistes) c’est un prix, apparemment, que de nombreux Européens indigènes sont plus que disposés à payer. Leur haine des Juifs l’emporte sur leur amour de l’humanité.

Cet incident n’a jamais été signalé aux autorités par peur de plus fortes représailles. J’ai d’ailleurs entendu Sylvain Zénouda, vice-président du BNVCA, le bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, dire que les » meilleurs et plus brillants » jeunes juifs de Paris ont déjà quitté ou sont en train de quitter la France pour Israël, le Canada ou les Etats-Unis. À Bruxelles, une semaine avant que je ne sois arrivé et auparavant aussi, on m’a fait part des remarques malheureuses de l’Ambassadeur américain en Belgique, Howard Gutman,

Un homme âgé, dans un bus public lors d’une chaude journée, avait retroussé ses manches révélant son tatouage des camps de concentration. Il a été hué et insulté par de jeunes hommes musulmans et personne dans ce bus n’a tenté d’intervenir ni de faire taire les délinquants. J’ai été informé par une députée Bruxelloise, Viviane Teitelbaum, que dans certaines écoles à Bruxelles, qui ont une population étudiante musulmane prédominante, des étudiants ont exigé des autorités scolaires qu’elles cessent d’enseigner la Shoah dans le cadre du programme scolaire. Ni les enseignants, ni les administrateurs de l’école n’ont éprouvé le désir de raisonner ces élèves. Selon une étude récente, « Jong (Young) à Bruxelles », menée par trois principales universités belges, et rapportée dans le Morgen belges (11 mai 2011,) 50% des lycéens musulmans à Bruxelles sont antisémites et 56,8 % déclarent que « les juifs veulent tout dominer ». Avec la crise économique qui s’aggrave dans la zone euro, et qui aboutira à une considérable diminution du bien-être de nombreux immigrants musulmans au chômage, l’accusation de la communauté juive internationale comme « la vraie cause » de cette crise, risque de servir de motif à la hausse de la violence dirigée contre les Juifs. Je serai très intéressé de rencontrer et d’interviewer des Juifs ici en Israël qui sont venus d’Europe, afin que je puisse en apprendre davantage sur leurs propres expériences avant de faire leur Alya (ou communiquer par mail avec ceux en dehors d’Israël). J’invite quiconque se soucie de la sécurité et du bien être de nos compatriotes juifs à me contacter. Par Aaron D. Rubinger – JSSNews


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

Israël et la Chine célèbrent le 20e anniversaire de leurs relations diplomatiques

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a fait l’éloge mardi des relations entre Israël et la Chine lors d’une réception destinée à célébrer le 20e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.   «Nous célébrons ajourd’hui les 20 ans de nos relations diplomatiques, mais nos peuples celèbrent mille ans d’amitié,» a indiqué M. Netanyahu.

n’en sont qu’à leur commencement. Je suis convaincu que dans les années à venir, nous verrons se produire une expansion remarquable de ces relations», a-t-il souligné.

Il a rappelé le traitement équitable accordé aux communautés juives par la Chine dans le passé, et le havre de sécurité qui leur avait été offert en Chine durant l’holocauste. «Comme le peuple chinois, le peuple juif possède une longue mémoire.

Quand nous avons établi des relations diplomatiques en 1992, le volume des échanges commerciaux bilatéraux entre les deux pays ne totalisait guère plus de 50 millions de dollars. Maintenant, il suffit de deux jours à peine pour égaler le volume commercial de toute l’année 1992.»

Nous nous souvenons toujours de nos amis. Nous nous souvenons toujours de ceux qui nous ont tendu la main dans les moments les plus sombres, et pour cette raison nous sommes reconnaissants envers la Chine», a-t-il déclaré. Le Premier ministre israélien a ajouté que l’amitié entre les deux pays pouvait encore être renforcée. «Je pense que les relations israélo-chinoises

De son côté, l’ambassadeur de Chine en Israël, Mme Gao Yanping, a déclaré : «Au cours des 20 dernières années, la coopération pragmatique entre la Chine et Israël s’est considérablement développée.

«Le développement des relations sino-israélienne est non seulement profitable aux deux pays et aux deux peuples, mais il est également un facteur de stabilité régionale, une contribution à la paix dans le monde et à la prospérité économique globale», a-t-elle fait remarquer. cri.cn

Israël et les USA vers une crise ?

en effet que Barack Obama ne veuille pas bouger durant l’année qui vient afin d’éviter une crise énergétique et économique mondiale qui hypothéquerait sa réélection en novembre prochain. Dès lors, le président américain serait susceptible de bloquer Israël pour ses calculs de politique intérieure.

Selon le « Sunday Times » une conversation téléphonique tendue aurait eu lieu récemment entre le Premier ministre Binyamin Netanyahou et le président Barack Obama, qui voulait avoir des éclaircissements sur une question cruciale : les dirigeants israéliens avaient-ils ou non l’intention de prévenir les Etats-Unis au cas où le gouvernement décidait de lancer une attaque contre les installations nucléaires iraniennes? Le Premier ministre israélien craint

Netanyahou aurait dit en substance à Obama « qu’Israël ne demanderait pas l’autorisation des Etats-Unis mais les préviendrait 12 heures avant le déclenchement d’une éventuelle offensive». Toujours selon le journal britannique « la visite en Israël du chef d’état-major US Martin Dempsey devait entre autre régler cette question mais sa conversations avec le ministre de la Défense Ehoud Barak aurait davantage compliqué les choses entre les Etats-Unis et Israël qu’elle ne les a arrangées ». Le « Sunday Times » précise « qu’extérieurement, les deux pays font mine en totale coordination, mais que l’annulation du grand exercice militaire commun n’était qu’un exemple de la crise qui couvre entre les deux pays ». par Shraga Blum

7


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

BRONX SYNOPSIS

Le Bronx des années 60. Un quartier en pleine ébullition où la mafia règne sans partage et le racisme fait son apparition…

Le petit Cologio observe de ses 9 ans le monde des « affranchis ». Il est particulièrement fasciné par Sunny, leur chef. Son père Lorenzo, accepte mal l’intérêt de son fi ls pour les malfrats : chauffeur d’autobus, il a toujours refusé de se compromettre. Un soir, Cologio est témoin d’un meurtre perpétré par Sunny mais ne dit rien à la police. Le gangster lui en est reconnaissant et le prend sous son aile. En grandissant, Cologio hésite entre le mode de vie que lui propose le milieu et celui de sa vraie famille… Résistera-t-il à l’attrait de l’argent facile ? NOTE DE MISE EN SCÈNE Les histoires de mafi a ont toujours fasciné un large public, que ce soit Le Parrain au cinéma ou Sopranos à la télé. Ces destins nous touchent parce qu’il s’agit souvent d’histoires vraies,

8

de gens ordinaires qui rêvent d’une vie extraordinaire. Il était une fois le Bronx est une histoire universelle sur l’enfance, l’importance de l’éducation, la transmission des valeurs qui vont nous donner la force de nous affi rmer, tout ce qui nous prépare à la vie, à faire les bons choix, à ne pas gâcher son talent… En 1993, Robert de Niro en a fait un film Il était une fois le Bronx… J’étais le premier dans la salle. Je ne savais pas que ce texte incroyable était l’adaptation d’une pièce autobiographique de Chazz Palminteri, un one-man-show de 18 personnages dont un gamin de 9 ans.... J’étais loin de penser alors qu’un jour je mettrais en scène ce texte magnifi que rempli de pureté, d’humour et d’émotion… Et comme le hasard n’existe pas, c’est Francis Huster, mon « père » de théâtre, à qui j’ai confi é la vie de ce personnage bouleversant. Steve Suissa

représentations Du lundi au mercredi à 20h30 vendredi à 19h00, samedi à 18h45 et dimanche à 18h00 Représentations à 20h30 au lieu de 19h00, les vendredis 13, 20, 27 janvier et 3 février 2012

THÉÂTRE DES BOUFFES PARISIENS 4 rue Monsigny - 75 002 Paris Location : 01 42 96 92 42 - Collectivités : 01 42 96 92 44 www.bouffesparisiens.com M° 4 Septembre ou Pyramides • Bus : 20, 21, 29, 39, 81, 95 Parkings : Bourse, Pyramides • Vélib : n° 1116 (4 rue de Ventadour) & n° 2012 (10 rue de Choiseul)

INTERVIEW DE DAVID BITTAN – ACTION HAYAL BODED AS : Quelle sera la composante de la soirée 2012 ? DB : Un mélange de films sur les actions de l’association, sur les actions des MAGAV et plus particulièrement de l’unité anti-terroriste du YAMAM. Cette année, le côté émotion sera le témoignage du frère de Pascal, soldat franco-israélien de l’unité d’élite du YAMAM, tombé lors de l’attentat d’août sur la route d’Eilat.

AS : MIGDAL organise comme tous les ans, son gala en l’honneur des MAGAV d’Israël. Quelle va en être la teneur ?

La formule que nous sublimons est le spectacle, assis confortablement dans un fauteuil et se laisser transporter durant 4 heures dans un voyage.

DB : Le principe des galas de MIGDAL, est de faire passer une soirée inoubliable à ceux qui viennent soutenir ces jeunes soldats.

AS : Programme ambitieux ! DB : Peut-être, mais réalisé avec brio durant ces 10 dernières années.

Du côté spectacle, la troupe musicale du MAGAV, qui va nous interpréter les chansons d’hier et d’aujourd’hui, qui font l’histoire d’Israël, les sympathiques frères NACASH et enfin celui que tout le monde attend, BEN SNOF. AS : Les produits de vos soirées vous permettent tous les ans de concrétiser différents projets pour les MAGAV. Quel va être le projet de cette année ? DB : Les HAYAL BODED, les sol-

dats seuls. C’est à dire ces jeunes qui ont tout lâché dans leur pays d’origine et notamment en France et qui ont décidé, quelque fois contre l’avis de leurs parents, de monter en Israël pour réaliser leur rêve sioniste. Ces jeunes font alors leur service national et durant 3 ans sont séparés de leur attache familiale, amicale, professionnelle ou universitaire.

Ils passent leur shabbat seuls, les fêtes seuls, loin de tous, pendant que leurs camarades rentrent chez eux où les attendent leurs parents et leur famille. Cette solitude est souvent liée à une détresse financière qui empêche toute possibilité d’un voyage vers leur famille. Cette année, notre bureau à décidé d’aider ces jeunes, de les parrainer, de leur donner la possibilité d’être accueilli dans une ambiance familiale durant les shabbat, de passer les fêtes avec joie et chaleur et de subventionner des vols afin de permettre à ces jeunes de retrouver le temps d’une semaine de permission leur famille.

En parallèle, rentre dans le cadre de HAYAL BODED, de jeunes soldats israéliens, issus de familles nécessiteuses, vivant en dessous du seuil de pauvreté. Ces jeunes, préfèrent souvent rester le shabbat à la base où ils peuvent bénéficier de repas chauds, alors que chez eux le frigo reste malheureusement vide. Pour ces deux types de soldats, nous allons mobiliser nos forces durant cette soirée du 29 janvier. AS : Comment peut-on vous aider pour cette merveilleuse cause ? DB : En participant à cette soirée et/ ou en envoyant vos dons à : MIGDAL Action HAYAL BODED 38 rue SERVAN 75011 Paris Tel 0148072141 Cerfa par retour


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

Parachat Bô : Vers le chemin de la Liberté !

Cette paracha exprime la délivrance du peuple hébreu .On y découvre ce peuple quittant à jamais l’Egypte, et commencer sa longue marche vers la liberté qui l’amènera au pied du Mont Sinaï pour entendre la voix d’HM et recevoir la Thora qui fera de lui, le Peuple d’Israël. Pour atteindre ce sommet historique, il aura fallu d’abord passer par les dix plaies. Les premières sont contenues dans la paracha Vaéra, et les trois dernières dans cette paracha, dans laquelle sont mentionnées la plaie des sauterelles, celle des ténèbres et celle enfin des premiers nés égyptiens qui ferons céder définitivement Pharaon. Le verset dit : « Moise leva sa main vers le ciel et d’épaisses ténèbres recouvrirent tout le pays d’Egypte » Rachi contrairement à d’autres commentateurs ne s’interroge pas sur la raison des plaies, du reste, il ne le fait qu’une seule fois, à l’occasion de cette plaie des ténèbres : « Pourquoi HM a-t-il recouvert l’Egypte de cette plaies? Il répond : «Il y avait parmi les hébreux, des mécréants qui ne voulaient pas quitter l’Egypte (trop content du confort que leur procurait la Galout…disait souvent le Rav Emanuel Chouchena zal ) En fait, Ils sont morts pendant les trois jours de ténèbres, de manière à ce que les Egyptiens ne soient pas témoins de leur mort et ne disent qu’après tout ces hébreux ont eux aussi, subi le même sort qu’eux !. Le Kéli Yakar revient sur ce commentaire de Rachi : Etant donné que pour les autres plaies, Pharaon avait la possibilité de se repentir, dans ce cas là pourquoi HM a-t-il ainsi infligé une plaie qui l’empêcha de faire cette re-

pentance? En effet face à cette obscurité exceptionnelle, quand bien même Pharaon décidait de faire Téchouva, il se trouvait totalement immobilisé et donc incapable de faire le moindre mouvement. Par conséquent, on comprend mieux Rachi sur la raison de cette plaie des ténèbres. Il s’avère donc bien que cette plaie ne fut destinée que pour les mécréants vivant au sein même du peuple hébreu! D’ailleurs ceci est confirmé dans la paracha Béchallah où Rachi commente le verset «Hamouchim alou béné Israël mi misraïm » : Un cinquième du peuple est sorti d’Egypte, quatre cinquième étant dessimé pendant les trois jours des ténèbres!» En d’autres termes et aussi surprenant que cela puisse paraître : Quatre vingt pour cent des Hébreux se refusaient à quitter l’Egypte! Et donc, les six cent mille qui sortirent, ne constituaient plus en réalité que le cinquième de ce peuple!.

Le Ibn Ezra explique quant à lui que ce refus de quitter l’Egypte était du en grande partie à la peur qui paralysait les Hébreux : en effet, ce peuple asservi et maltraité durant 210 ans ne pouvait concevoir l’idée même d’être libéré ! De la même manière ceux qui sortirent du pays étaient tétanisés et n’osaient à peine s’affranchir de leur maîtres. Cette peur ils l’exprimèrent au moment même où ils reçurent l’ordre d’immoler l’agneau pascal, qui était l’idole par excellence de tout le peuple égyptien!. Le Prophète Ezéchiel rapporte la parole d’HM et dit : «Le moment était arrivé pour le serment que j’avais fait à Abraham de délivrer ses enfants!». Or, ils n’avaient aucun commandement à accomplir pour mériter d’être délivrés,

ainsi qu’il est dit : «Tu étais nue, entièrement découvert » Alors HM leur a donné deux commandements : le sang de l’agneau pascal et celui de la circoncision. Comme il est dit : «Je te vis t’agiter dans tes sangs et je te dis, Vis grâce à ton sang (celui de l’agneau), Vis grâce à ton sang (celui de la Brith Mila).. «Vous n’en laisserez rien au matin!» tel fut l’ordre divin à propos du sacrifice pascal. Ce sont donc ces mesures strictes qui seront imposées aux enfants d’Israël, pour extirper la peur et les doutes de leur cœur. Par cet acte, les voila à présent libérés de toutes les servitudes. Désormais, les Egyptiens ne sont plus leurs maîtres. Mais pour parvenir à apprécier la délivrance, il faut qu’ils parviennent à «sortir» de leur passivité, en un mot il faut qu’ils participent activement à leur propre libération en tant qu’acteurs!. Ce n’est que lorsqu’ils auront prouvé par des actes concrets leur totale confiance en HM que la bienveillance divine se manifestera et qu’ils seront délivrés. En fait, nous constaterons plus tard dans désert que dés les premières difficultés, les Béné Israël exprimèrent leur mécontentement en ces termes : « Il vaudrait mieux pour nous de vivre asservis par les égyptiens, que de mourir dans ce désert!» . Mais le Talmud nous révèle que ceux qui ont tenu de tels propos, étaient en réalité ce qu’on appelle les «Erev rave» ces égyptiens qui se sont convertis par opportunité à la foi juive ou tout simplement quelques «infiltrés» parmi le peuple d’Israël…

Le verset dit à propos de l’or et de l’argent: «l’Eternel avait inspiré pour

son peuple de la grâce aux yeux des égyptiens qui lui prêtèrent ». Rachi, nous dit : Même ce qu’ils ne demandaient pas, les égyptiens le leur donnaient. Tu dis un seul objet! Prends en deux et va-t-en! . On nous enseigne également dans le Midrach Raba, que du temps d’Alexandre de Macédoine, de nombreuses familles égyptiennes étaient venues réclamer d’Israël la restitution de l’or et de l’argent dont ils avaient dépouillées à la sortie. En réponse, Israël réclama le salaire de 600.000 hommes employés par l’Egypte 210 années durant!.(Récemment encore un ministre égyptien fit la même réclamation au gouvernement d’Israël ! Il attend toujours…) Un Mékhithar de Rabbi Eliezer nous enseigne également : La grâce que l’Eternel avait suscitée à son peuple chez les Egyptiens n’était autre que l’esprit saint dont ils étaient inspirés, de sorte qu’ils étaient en mesure de préciser à l’Egyptien, la nature de l’objet qu’ils désiraient lui emprunter et l’endroit précis où il était caché. Impressionné, l’Egyptien s’empressait d’accéder à la demande… Il faut beaucoup de temps en effet à ce peuple «à la nuque raide» pour extirper ses craintes et ses doutes et cela durera des siècles…C’est dans ce sens qu’il faut comprendre les innombrables commandements de la fête de Pessa’h-la Pâque juive. Nous avons notamment l’obligation de consommer des Matsot et du Marôr, (du pain azyme et de la laitue) de boire quatre coupes de vin, de réciter des prières bien spécifiques et de faire le récit de la sortie d’Egypte. La question que nous pourrions nous poser serait : pourquoi avons-nous besoin de tant de symboles pour nous souvenir de cette sortie d’Egypte? Un

10

seul d’entre eux ne serait-il pas suffisant, comme pour d’autres fêtes? Certes, la Guemara argumente que cette sortie d’Egypte, préfigure toutes les autres, jusqu’à la dernière ! Celle que nous attendons impatiemment !.Mais le Rambam explique de cette façon : « Ne cherche pas mon fils à demander pour quelle raison il faut autant de signes pour nous rappeler du miracle de la délivrance d’Egypte, Ne crois pas qu’un seul serait suffisant! Ce serait une pensée puérile, car sache que la nature de l’homme est forgée par ses actes…Son cœur et ses pensées sont intimement liées aux actions qui sont les siennes, que ce soit pour le bien ou pour le mal. Même un mécréant s’il décide de commencer à faire et à refaire de bonnes actions, il ressentira alors clairement que ses actes influents sur sa vraie nature, et progressivement redeviendra un bon croyant. (c’est en forgeant que l’on devient forgeron.. dit le dicton) De la même manière, une personne juste et intègre qui s’est consacrée à diverses reprises à des exercices un peu douteux, verra sa nature influencée par ses actes répréhensibles, et finira inéluctablement par devenir un «rachâ» un méchant. Voilà pourquoi D-ieu dans son infinie bonté, nous a demandé d’accomplir plusieurs commandements pour nous souvenir de la Sortie d’Egypte, car il a voulu que ces Mitsvots forgent notre âme et notre nature et nous aide tous les jours à devenir des hommes meilleurs. » Yvan Lellouche


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

11


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

La Russie a vendu 36 avions de combat à la Syrie aucun intention de justifier ses ventes d’armes à la Syrie. Nous ne considérons pas nécessaire de nous expliquer, ou de nous justifier, car nous ne violons aucun traité international, ni aucune résolution du Conseil de sécurité de l’ONU »

12

Benny Gantz : “Je suggère au Hezbollah de ne pas mettre à l’épreuve notre détermination”

Selon l’agence d’information Interfax, la Russie a livré, en décembre, un navire anti-missiles à la Syrie, quelques jours avant que la Commission des requêtes de l’ONU exige un embargo sur les armes livrées à Damas.

C’est une fuite au niveau de l’industrie militaire Russe qui vient de révéler au quotidien russe Kommersant, ce matin lundi, que Rosoboronexport, la société exportatrice d’armes de la Russie, a signé un contrat de 36 avions de combat Yakoviev Yak-130 à La Syrie. Le YAK-13 est entré en production en 2009, avec une commande initiale

de 55 appareils, et la production des appareils destinés à la Syrie débutera « dès que la Syrie aura versé les premiers fonds » a précisé la source au journal. Le contrat, d’un montant de 526.9 millions de dollars, a été signé en décembre 2011. Le ministre des affaires étrangères russe Sergei Lavrov avait déclaré, début janvier, que « la Russie n’a

La France et l’Union Européenne n’ont fait aucun commentaire. Le Quai d’Orsay préfère que ces informations ne circulent pas trop dans les médias, car elles mettent le doigt sur la faiblesse de la stratégie du Ministètre de l’Intérieur, hier embarqué comme un cheval fou sur le terrain libyen, et aujourd’hui assis sur un strapontin © Jean-Patrick Grumberg http://www.theaustralian.com.au/

Erdogan qualifie de “Raciste” la loi française sur le génocide arménien

Un suprémaciste, islamiste et négationniste qui accuse la France de racisme, c’est plutôt savoureux, non? Quoi qu’il en soit, bravo la France ! Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié de “raciste” mardi le texte de loi adopté la veille par le Sénat français pénalisant la négation du génocide arménien, sans cependant annoncer de riposte concrète dans l’attente de sa promulgation par Nicolas Sarkozy. Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié de “raciste” mardi le texte de loi adopté la veille par le Sénat français pénalisant la négation du génocide arménien, sans cependant annoncer de riposte concrète dans l’attente de sa promulgation par Nicolas Sarkozy. “La proposition (de loi) adoptée en France est ouvertement discriminatoire et raciste”, a-t-il dit au Parlement devant ses députés du Parti de

la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste). M. Erdogan a affirmé que cette loi est “entièrement nulle et non avenue” pour la Turquie et assuré que son pays imposera “étape par étape” les sanctions qu’elle a prévues contre la France, “sans nulle façon de faire marche arrière”. “Nous allons annoncer notre plan d’action en fonction des développements sur ce dossier”, a-t-il prévenu, affirmant que la “Turquie est encore dans une période de patience”. D’avril 1915 à juillet 1916, les deux tiers des Arméniens qui vivaient sur le territoire actuel de la Turquie ont été exterminés au cours de déportations et massacres de grande ampleur. Ce génocide fut planifié et exécuté par le parti au pouvoir à l’époque, le comité Union et Progrès, plus connu sous le nom de « Jeunes-Turcs »,

“En ce moment-même, alors que nos ennemis au nord ne prennent pas le risque de nous attaquer, craignant une riposte sévère de notre part ; nous savons que le Hezbollah et d’autres entités hostiles tentent de commettre des attentats terroristes vicieux loin des frontières l’état d’Israël.“ Le Chef d’État-major Benny Gantz s’est exprimé pendant une cérémonie

officielle en mémoire du sous-marin “Dakar”, disparu en mer entre l’Angleterre et Israël, le 9 janvier 1986. Le Chef d’État-major, le Lieutenant-général Benny Gantz a évoqué la récente tentative d’attentat en Thaïlande, et a conclu son discours par cet avertissement : “Je ne conseille à personne de mettre à l’épreuve notre détermination.“ Armée de Défense d’Israël

Les USA déterminés à empêcher un Iran avec des armes...

dirigeant l’Empire ottoman et engagé dans la Première Guerre mondiale aux côtés des Empires centraux. Considéré comme l’un des tout premiers génocides du XXe siècle, il a coûté la vie à un million deux cent mille Arméniens d’Anatolie et du haut-plateau arménien. Par Melba

Les Etats-Unis sont déterminés a empêcher l’Iran d’obtenir une arme nucléaire et n’enlèvera «aucune option de la table» pour atteindre cet objectif, a déclaré le président américain Barack Obama lors de son discours sur l’état de l’Union mardi. Obama a déclaré qu’une résolution pacifique du conflit nucléaire iranien est encore possible si l’Iran change de cap, et respecte ses obligations internationales. Dans un discours largement consacré à l’économie américaine, le président américain a exprimé son engagement à la sécurité d’Israël au cours de son discours. «Notre engagement à toute épreuve à la sécurité d’Israël signifie la plus étroite coopération de l’his-

toire entre nos deux pays,» a déclaré Obama. Le président américain a également brièvement abordé la «vague de changement» traversant le Proche Orient et l’Afrique du Nord. «Nous nous tiendrons contre la violence et l’intimidation. Nous allons défendre les droits et la dignité de tous les êtres humains,» a déclaré Obama. Il a dit que le dictateur syrien Bachar el-Assad découvrirait que «les forces du changement ne peuvent pas êtres inversées.» Le président américain a insisté sur le fait que les Etats-Unis gagnaient la guerre contre le terrorisme, en disant : «les terroristes d’Al-Qaïda savent qu’ils ne peuvent pas échapper aux Etats-Unis.»


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

13

Incroyables technologies utilisées par Tsahal

ll y a quelques temps, nous vous avions proposé un article sur les huit plus incroyables technologies utilisées par Tsahal pour protéger l’État d’Israël et ses citoyens. Comme beaucoup nous l’ont fait remarqué, il y a encore d’autres systèmes avec lesquelles les soldats de Tsahal travaillent quotidiennement. Donc prenez un peu de temps pour en savoir plus sur cinq autres incroyables technologies utilisées par Tsahal. 1 – Le Protector USV Vous avez sans doute entendu parler de l’utilisation de drones par l’armée israélienne mais saviez-vous que Tsahal utilisait des bateaux robotisés? Découvrez le Protector USV. Ce drone naval de surface est rapide, furtif et très maniable. Capable d’atteindre la vitesse de 92 kilomètres à l’heure, le Protector permet de surveiller, d’identifier et d’intercepter. Le Protector est très autonome mais peut facilement être contrôlé à distance par deux soldats stationnés sur la côte ou sur un bateau à proximité. Équipé d’une arme, très précise, d’un radar, d’un système de détection électro-optique, d’un haut-parleur et d’un système de ciblage marchant de jour et de nuit, ce système peut être utilisé pour un grand nombre de missions. Protection, missions anti-terroristes, surveillance ou sabotage, le Protector USV peut tout faire sans mettre en danger un équipage. 2 – Le VIPeR (Versatile, Intelligent, Portable Robot) Vous aimiez les voitures radio-commandés quand vous étiez enfant mais vous aviez l’impression que quelque chose manquait? Jetez un oeil au VIPeR!C’est un robot portable et léger conçu spécifiquement pour faire face à la guérilla urbaine et qui grâce à son système de roue spécial peut littéralement changer de forme. VIPeR peut gérer une grande variété d’obstacles tels que des escaliers ou de gros rochers à monter ou encore ramper dans des espaces confinés ou des grottes. VIPeR est équipé de plusieurs caméras utilisables jour et nuit, de micros, d’un GPS et d’un réseau de capteurs qui peuvent détecter et localiser les produits chimiques, les gaz, les explosifs et les radiations. Un seul soldat contrôle le robot à l’aide d’une manette ressemblant à celle d’un jeu vidéo et d’un casque sur lequel s’affiche tout ce que voit le VIPeR. Cela permet de voir tout

en étant à une certaine distance et en sécurité. Malgré toutes ces capacités, le VIPeR pèse à peine plus de onze kilogrammes et peut facilement être transporté dans le sac à dos des soldats. En plus d’être l’outil parfait pour la surveillance et les missions de reconnaissance, cet étonnant robot peut être équipé d’un bras robotisé et d’une pince, d’un mini-Uzi 9mm ou même d’un lance-grenade. Ce n’est définitivement pas un jouet. 3 – Le missile Delilah «Honnêtement, c’est l’arme la plus étonnante au sein de l’armée de l’air aujourd’hui», ce sont les mots d’un officier de l’armée de l’air pour décrire le missile Delilah et il est facile de comprendre pourquoi il a raison. Pendant des années, le Delilah était l’un des plus grand secret de Tsahal, en cours de développement, jusqu’à ce qu’il devienne ce qu’il est aujourd’hui. Delilah est un missile de croisière mais il possède quelques fonctionnalités uniques qui le distingue. Un missile de croisière ordinaire est tiré et trouve sa cible pré-programmée grâce à un système de navigation. Le navigateur peut faire des petits ajustements dans sa trajectoire de vol à distance mais une fois que le missile commence à approcher de sa destination finale, aucune modification ne peut être apporté. Si le missile attaque une cible qui se déplace à la dernière minute ou encore une mauvaise cible, le missile rate tout simplement sa mission en provoquant d’éventuelles conséquences désastreuses. C’est là que les capacités spéciales du Delilah entre en jeu. La patience est une vertu, le Delilah peut survoler la zone ciblée et attendre le bon moment pour attaquer Disons que Delilah s’approche d’une cible et qu’au dernier moment, le navigateur voit sur les images transmises par la caméra du missile qu’il y a des civiles dans la zone ciblée. Tout ce qu’il a à faire est de pousser un bouton et Delilah annule son attaque, retourne dans les airs et survole la zone jusqu’à la réception de nouvelles instructions. Delilah peut également être lancé dans la direction d’une cible suspecte et être chargé de patrouiller dans la zone à la recherche de la cible, fonctionnant alors comme un drone de surveillance.

Une fois que le navigateur identifie la cible, il ordonne à Delilah de s’en approcher. Si la cible a été correctement identifiée, Delilah va attaquer. Si ce n’était pas la bonne cible, une simple pression sur un bouton suffit et le missile va interrompre son approche et continuer à chercher la vraie cible. “L’arme la plus étonnante de l’armée de l’air aujourd’hui”, l’oeil de Delilah peut vous trouver à plus de 15 kilomètres de distance 4 – La grenade SIMON Une des tâches les plus dangereuses dans la guérilla urbaine est d’entrer dans un bâtiment avec des combattants ennemis à l’intérieur. Les sons émis par les soldats essayant d’ouvrir la porte peuvent permettre à l’ennemi de les localiser ou encore la porte peut-être piégée mettant ainsi en danger la vie des soldats.Dans cet esprit, Rafael a développé le SIMON. C’est un petit système moderne et léger pour défoncer les portes. Il se fixe au bout de n’importe quel fusil d’assaut et est tiré à une distance de sécurité de 15 à 30 mètres. Un mécanisme de sécurité assure que la grenade SIMON n’est armée qu’après avoir parcouru une distance minimale de 15 mètres. Lorsque la pointe du SIMON frappe la porte, les explosifs présents dans l’ogive sont déclenchés et le souffle de l’explosion ouvre la porte. SIMON ne contient que 120 à 150 grammes d’explosifs, mais sa forme spéciale assure que l’énergie de l’explosion est dirigé sur la porte, limitant les

dommages pour les personnes à l’intérieur comme à l’extérieur du bâtiment. 5 – Le MATADOR Parfois entrer par la porte ne suffit pas. C’est là que le MATADOR entre en scène. Ce lanceroquettes peut fonctionner de deux façons. Dans le premier cas, la tête de la roquette explose à l’impact sur un mur et crée un trou de taille humaine pour permettre aux soldats de rentrer dans le bâtiment visé. Lorsque les soldats savent que l’entrée dans une salle est trop dangereuse à cause du nombre élevé d’ennemis à l’intérieur, ils peuvent passer en mode retardement. Dans ce mode,

l’ogive explose en deux étapes. Une petite détonation permet de pénétrer le mur et un retard d’une seconde assure que la deuxième explosion se produit à l’intérieur du bâtiment, détruisant efficacement toute menace à l’intérieur. Le mécanisme spécial du MATADOR permet aux soldats de tirer depuis un endroit clos. Ils ne sont donc pas exposés au moment de tirer. Et si ce n’est pas assez pour vous, sachez que le MATADOR est également une arme très efficace contre les véhicules blindés et les chars légers. Armée de Défense d’Israël


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

Mon hommage au Rav Chalom Mendel KALMENSON Après plusieurs péripéties, les Kalmenson arrivent en France et s’installent à Aubervilliers, banlieue ouvrière du nord de Paris dans ce département où affluent les réfugiés d’Afrique du Nord. En 1965 l’école Chné Or est fondée. Quand j’arrive moi même en 1969 au Commissariat de Police de Pantin ville voisine d’Aubervilliers,je découvre cette communauté. Aucune synagogue ni à Pantin ni ailleurs alentour mais on sait qu’il existe un école juive à Aubervilliers.

Chalom Mendel KALMENSON né en 1922 à Vitebsk, en Bielorrusie, y a vécu 7 ans jusqu’au départ de sa famille pour Saint Petersbourg, Au début du régime de Staline les écoles juives étaient d’abord admises officieusement , puis pourchassées . Le père du jeune Chalom Mendel enseignant, était lui même recherché, et lui devait étudier et respecter les lois de Shabbat en cachette. La famille a du fuir, et s’est rendue d’abord en Pologne.Chalom KALMENSON à l’âge de 16 ans, devient du Rabbi de Loubavitcth, chargé de s’occuper des autres éxilés..Jeune mais déjà très responsable,, il a consacré son action à l’éducation , en dépit des menaces et des difficultés. On raconte qu’il est arrivé de souffrir d’une maladie de l’oeil . Les médecins avaient prescrits une opération qui l’aurait empêché d’accomplir la mission à laquelle il s’est dévoué; Il s’adresse au Rabbi qui lui conseille de ne pas se faire opérer, de continuer son travail , et que tout irait bien. C’est ce qui s’est produit.

20 ou 30 élèves. Pour la plupart d’entre nous, nous considérions les membres de cette petite communauté orthodoxe comme des extra terrestres. Et pourtant, la volonté, la tenacité du Rav KALMENSON ont eu raison de nos doutes.Je n’ai rencontré le Rav KALMENSON que très tard,vers 2001, grâce à la faveur de la création du CCJ 93, constitué pour répondre aux attaques antisémites dans le département. Attaques dont le Rav lui même a été victime.Insulté, frappé au bureau de Poste. Les cars scolaires de Chné Or incendiés... Ce qui m’a conduit à interpeller le Maire, l’ancien ministre Jack RALLYTE, communiste, propalestinien de la première heure. Il a alors décidé d’inviter autour d’un repas Kacher; les représentants des communautés musulmane et juive d’Aubervilliers. Cette réunion nous a permis d’identifier la confusion des élus qui considèrent que les palestiniens représentent les musulmans car face à nous nous avions des palestiniens dont Elias Sanbar. Chné-Or grandit , progresse, devient très rapidement un pôle majeur de l’éducation juive d e la région parisienne.

Mais le Rav KALMENSON veut aller plus loin. Il acquiert un terrain, construit la maquette d’un complexe éducatif. C’était son rêve.Pour aider à la réalisation, il organise un voyage communautaire chez le Rabbi à New York, dont je fais partie .je découvre un monde jusqu’alors inconnu pour moi. Comme moi certains des participants paraissaient incrédules, et pourtant, un an juste après notre voyage, la première pierre de l’édifice était posée. Et le projet a vu le jour.

Le Rav Chalom Mendel KALMENSON a disparu,. Nous le regretterons longtemps..Il laisse son épouse ,cette compagne formidable,qui l’a accompagné ,aidé, conseillé,encouragé,et qui lui a donné 7 filles,et 2 garçons, dont le rav MéїrSim’ha devenu chalia’h d’Aubervilliers. Il leur a transmis le virus de l’education juive. Ils ont hérité de son courage, de sa détermination, de sa gentillesse, de sa patience,et de son engagement pour perpétuer le judaisme pour tous. Son exemple nous inspire, nous instruit. C’était le but de son combat, il a réussi. Il est de ces maîtres du judaisme qui nous font aimer la Thora dans la joie,et le bonheuur de l’accomplissement des mitsvot, pour le bien d’autrui. Sammy Ghozlan BNCVA

tie, et encourager les efforts de paix.Il est temps de sanctionner sévèrement ceux qui menacent et terrorisent. Nous rappelons que le Liban, comme beaucoup d’autres pays arabes sont depuis longtemps JUDENREIN.qui pratiquent la discrimination, l’apartheid, l’antisémitisme officiel, même en l’absence de juifs. BDS et les détracteurs d’Israel n’ont aucune leçon à donner ni à l’Etat Juif, ni à ses amis et admirateurs.

détermination, le BNVCA demande au Ministre de l’Intérieur d’user de son pouvoir et de son autorité pour faire interdire le site B D S.incitatif à la haine, à la discrimination.

Après les pressions exercées déjà sur Vanessa Paradis qui a dû céder aux menaces, après les tentatives opérées contre Gad Elmaleh,ou Jane Birkin, dont nous saluons le courage et la

Le fait pour un artiste, un intellectuel, un universitaire,un homme politique, d’être ami d’Israel, n’est en rien une faute ou un délit,ni une tare, bien au contraire, c’est soutenir la démocra-

Parce que les actions d’appel à boycott sont prévues et réprimées par nos lois, nous demandons au Procureur de la République de Paris de poursuivre d’initiative ceux qui appellent à commettre cette infraction,dont se flatte le mouvement B D S sur son site,et qu’il revendique.

Le BNVCA exprime les protestations de nombreux lecteurs de l’EXPRESS

Avec beaucoup de tact, de discrétion, d’amour, il savait faire aimer sa vision du judaisme. Jamais je n’’oublierai les efforts qu’il a consentis,en gravissant a pied ,à son âge,les six étages de l’hôpital d’Auvervilliers,pendant les jours féries de Pessah, pour me rendre visite alors que je venais d’être opéré.

Le BNVCA attend que la communauté artistique se mobilise pour soutenir Lara Fabian

Le Bureau National de VIgilance Contre l’Antisémitisme condamne les actions de B D S et les menaces de mort qui selon les médias et le site http://www.ism-france.org/ analyses/Une-nouvelle-victoireBDS-Lara-Fabian-obligee-dannuler-son-concert-au-Libanarticle-16523 ont contraint la chanteuse belge ,francophone,Lara Fabian à annuler ses concerts au Liban, au prétexte que l’artiste avait exprimé son admiration légitime pour Israel.

14

Il est temps que les campagnes B D S cessent. Etrangères à la liberté d’expression,elles procèdent de la pire propagande palestinienne , source essentielle de l’antisémitisme que subit la communauté juive en France comme en Europe, depuis plus de 11 ans.Ce fléau peut être maîtrisé, cela dépend de la volonté de la police et de la justice à mettre hors d’état de nuire B D S , ses militants,et tous les adeptes de la haine . Nous assurons la chanteuse Lara Fabian de notre solidarité, de notre amitié, de notre sympathie. Le BNVCA attend que le milieu artistique se mobilise enfin ,pour à la fois soutenir Lara Fabian; condamner et combattre les boycotteurs.

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme est requis par de nombreux lecteurs de l’hebdomadaire l’Express, (3155/3156 )choqués, irrités par le dessin prétendu humoristique de Plantu,(révélé par Europe Israel) qui pour illustrer sa vision d’un évènement critiqué et critiquable, survenu en Israel, devient le relais d’une propagande antiisraelienne ,inadmissible, source depuis 11 ans de l’antisémitisme.Ce dessin de Plantu caricature à la fois les juifs, le judaisme et Israel. C’est sous le titre SEGREGATIONS A JERUSALEM, que Mr PLANTU rappelle une incident qui s’est produit non pas comme il le le prétend , dans la capitale Jerusalem, mais dans la petite commune Beth Shemesh, où des individus appartenant à une secte orthodoxe intégriste, minoritaire , auraient voulu que dans un autobus les femmes soient séparées des hommes, installées à l’arrière et les hommes à l’avant.Les institutions publiques,politiques et religieuses,les médias en Israel ‘ont pourtant abondamment condamné ce comportement marginal,de même que le Grand Rabbinat de France. Plantu n’a pas été inspiré par les lapidations quotidiennes des bus israeliens par des palestiniens, ni par les menaces «Tuez les juifs c’est un devoir»scandées par les tunisiens accueillant officiellement le chef du Hamas le 5 janvier.Rien non plus sur le «judeinrein « appliqué dans

les pays arabomusulmans, à Gaza ou Ramallah. Le parti pris de Plantu, ses préjugés,son ignorance,l’inconséquence, révélés dans son dessin ne font ni rire ni sourire, mais inquiètent ceux qui comme les juifs ont de tout temps,subi les conséquences des méfaits des adeptes de cette maxime» Diffammez , diffamez, il en restera toujours quelque chose.»IL n’y a aucun talent à mettre l’art Au service du mensonge et de la méchanceté. Le plus intolérable , c’est que cette caricature qui veut légitimement critiquer le débordement d’une secte religieuse dérive sur le politique, en faisant croire au lecteur que les juifs discriminent les palestiniens, présentés comme des esclaves portant sur leur dos l’autobus qui transporte les juifs. Loin de prendre leur défense Plantu humilie plus encore les palestiniens. Dans un ancien dessin, PLANTU écrivait « La Liberté d’Expression fait couler de l’encre mais pas le sang.»Il est à craindre que le croquis mis en cause ,produise l’effet contraire, en attisant les haines et exacerbant les passions, Le BNVCA a contacté la rédaction de l’Express, pour exprimer les protestations des lecteurs de l’Express qui se sont sentis bafoués. Sammy Ghozlan


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

France : expulsion prochaine de l’imam radical d’une mosquée parisienne pour prêches antisémites Mohammed Hammami, imam de la mosquée tabligh Omar à Paris (XIe), a été informé en fin de semaine dernière qu’une procédure d’éloignement, initiée par le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, était envisagée contre lui. Le 7 février prochain en effet, son cas sera examiné par la commission d’expulsion à Paris.

adultère soit battue à mort. D’après nos informations, Mohammed Hammami, imam de la mosquée tabligh Omar à Paris (XIe), a été informé en fin de semaine dernière qu’une procédure d’éloignement, initiée par le ministère de l’Intérieur, était envisagée contre lui. Le 7 février prochain en effet, son cas sera examiné par la commission d’expulsion à Paris.

Arrivé en France dans les années 1960, Mohammed Hammami, ce Tunisien qui avait ouvert un lieu de culte rue Jean-Pierre Timbaud, dans le XIe arrondissement de Paris, paie aujourd’hui tous ses excès. À l’origine de prêches virulents, notamment à caractère antisémite, il aurait indiqué que «l’argent des fidèles ne devait pas être placé en banque car il profite aux juifs.»

Dès l’avis de cette structure émis le jour même ou dans un mois -, un arrêté ministériel d’expulsion devrait être pris. Une mesure qui pourra alors s’appliquer sur-le-champ. Né en 1935 et arrivé en France dans les années 1960, Mohammed Hammami, ce Tunisien qui avait ouvert un lieu de culte rue Jean-Pierre Timbaud, dans le XIe arrondissement de Paris, paie aujourd’hui tous ses excès.

Adepte d’un islamisme radical, il aurait aussi demandé que la femme

À l’origine de prêches virulents, notamment à caractère antisémite, il au-

rait indiqué que «l’argent des fidèles ne devait pas être placé en banque car il profite aux juifs.» Adepte d’un islamisme radical, il aurait aussi demandé que la femme adultère soit battue à mort.

Il y aurait beaucoup à dire sur le discours du Président Français du 20 janvier dernier concernant ses vœux au Corps diplomatique étranger. Par exemple lorsqu’il affirme que « Les chrétiens d’Orient sont une des richesses de l’Orient. (…) La France sera de façon déterminée à leurs côtés. (…)

Tout doit être fait pour éviter une intervention militaire » (sic). Les ayatollahs en sont surement tout ragaillardis ! Par ces trois petits échantillons prélevés dans ce discours qui se veut orientation politique, on s’aperçoit rapidement que la France n’est autre que vent quant à la défense des valeurs de la civilisation occidentale et de la paix de la planète. Quel poids accorder en conséquence à l’assurance que donne le Président Français quant à la sécurité d’Israël ? «

La France veille sur son territoire à ce que chacun puisse vivre son engagement religieux et le transmettre à ses enfants. (…) la France entend que sur tous les territoires du monde, il puisse en aller de même pour toutes les minorités religieuses. C’est un sujet considérable qui touche absolument le cœur de nos convictions ».

La position de la France est claire. Nous n’accepterons jamais que soit mise en cause la sécurité d’Israël. Nous le disons à chacun. Israël n’est pas seul. La naissance d’Israël, au tournant de la moitié du XXème siècle, est un fait politique majeur de l’Histoire du monde, au lendemain de la tragédie de la Shoah.

Où était la France de Sarkozy lorsque les Coptes et les Chrétiens d’Irak se firent assassinés, ainsi que leurs lieux de cultes détruits, ou encore ceux sous juridiction de l’Autorité palestinienne (AP) et celle du Hamas obligés d’immigrer ailleurs ? Où se cachait alors la France ?

Ceux qui menacent l’existence d’Israël doivent savoir que nous n’accepterons jamais la disparition, la mise en cause de l’intégrité de ce pays. » Quelle considération octroyer à cette promesse si l’on se souvient que lors d’une réunion de cabinet, le 27 septembre 2011, le président français rentrant de New York, où il avait participé à l’Assemblée générale des Nations Unies, avait déclaré qu’« Il est ridicule de parler d’un État juif (…)

A n’en pas douter, très loin d’eux ! Autre perle : « En Syrie, nous ne pouvons pas accepter la répression féroce menée par les dirigeants syriens contre leurs peuples, répression qui conduit tout droit le pays au chaos ». Le chaos est bien là et la France toujours absente ! Officiellement parce que la Russie s’oppose à toute intervention militaire. La France, puissance militaire ? En ce qui concerne l’Iran, c’est cette dernière qui s’oppose, cette fois-ci, à une intervention militaire. Malgré que, dixit Sarkozy, « L’AIEA a révélé les progrès réalisés par le régime iranien dans sa course insensée vers la bombe nucléaire. La base mili-

Ce serait comme de dire que cette table est catholique. Il y a deux millions d’Arabes en Israël ». Le monde musulman partage ce même avis mais pas sur la pérennité de l’Etat d’Israël entant que refuge du peuple juif à majorité juive et état héritier de la culture juive ! Est-ce cela qui est ridicule et nocif à la paix ou bien l’exigence d’un droit au retour de centaines de milliers de « réfugiés » au sein même de l’état juif ? La France viendra t-elle alors au secours des Juifs devenus minoritaires

Boycotteurs boycottés: Les exportations israéliennes vers la France ont fait un bond de 21%

Condamné à quatre mois de prison avec sursis D’après Samir Amghar, chercheur et auteur d’un récent ouvrage sur le salafisme (éditions Michalon), cette mosquée du XIe arrondissement «a régulièrement défrayé la chronique». Dans les années 1990, elle abritait des filières de recruteurs djihadistes. À sa tête, Mohammed Hammami avait été, durant plusieurs années, le représentant du Tabligh en France, ce mouvement «rigoriste et ultraorthodoxe», qui fut, pendant un temps, le «sas du terrorisme».

Que vaut la parole de Nicolas Sarkozy ? taire de Qom commence à produire de l’uranium hautement enrichi. Les dirigeants iraniens ont menti, pas une fois ; les dirigeants iraniens ont menti de façon continue et à tout le monde ». Nonobstant ceci nous dit-il, «

15

dans leur propre pays par l’arme de la démographie alors qu’elle ne fit et ne fait rien pour les « chrétiens d’Orient » si chers, paraît-il, à son cœur ? Qui peut soutenir une telle hypothèse ? Où se trouve le courage français et la détermination française à résoudre ce conflit si l’on sait que JAMAIS l’administration politique sarkozienne, mais pas seulement, ne s’est élevée contre le monde musulman afin qu’il abandonne l’exigence d’un ‘’droit au retour’’ alors que la « Palestine » à naître sera, quant à elle, purifiée de tout juif ? Où se situe la France, patrie des Droits de l’homme, lorsqu’après avoir soutenu l’entrée des ‘’Palestiniens’’ à l’UNESCO, « organisme qui met l’éducation et la culture au service de la Paix » dixit Sarkozy, elle se tait lorsque la plus haute autorité religieuse palestinienne, le Mufti Muhammad Hussein, présente, lors du 47e anniversaire du Fatah retransmis sur la chaîne de l’AP, le meurtre des Juifs par les musulmans comme un but religieux de l’Islam ? Est-ce cette culture que prône l’Unesco ? La France, comme on le devine aisément par ces petites questions, est absente du nœud du conflit proche-oriental, mais aussi de la réalité concernant la planète. Ses hommes politiques se réfugient dans des discours creux, se gorgent de mots tout en s’éloignant du concret et des solutions réelles dont la planète a besoin. Seul l’auditoire du moment modifie quelque peu la teneur du discours. Quête de suffrages oblige ! La ligne directrice, quant à elle, ne varie guère. Des raisons mercantiles et la paix de la population sont les raisons justifiant une telle couardise ! L’alternance présidentielle, si elle a lieu en mai prochain, ne changera strictement rien à la politique étrangère française. Cela sera bonnet blanc ou blanc bonnet. Aux défenseurs des valeurs universelles à en prendre bonne note ! Publié par Victor PEREZ

Les boycotteurs doivent faire grise mine – très grise en effet. Israël prouve une fois de plus qu’il est un pays incontournable et indispensable. Les échanges commerciaux franco-israéliens ont résisté à la crise de l’euro : En 2011, la France restait le 8e client d’Israël et son 10e fournisseur de marchandises. En 2011, le volume des échanges entre Israël et la France s’est monté à 3,2 milliards de dollars, importations et exportations confondues; c’est une progression de 14% par rapport à l’année précédente. Selon le bilan des échanges commerciaux par pays que vient de publier l’Institut israélien de la Statistique, les échanges franco-israéliens semblent avoir bien résisté à la crise de l’euro et à la récession internationale. Équilibre commercial Les données du commerce extérieur par pays font apparaître que le commerce d’Israël avec la France a retrouvé son niveau d’avant la crise mondiale de 2009 qui avait touché de plein fouet les débouchés des marchandises israéliennes. En 2011, les exportations israéliennes vers la France ont fait un bond de 21% pour se monter à 1,5 milliard de dollars. De même, les fournitures françaises à Israël ont augmenté de « seulement » 7% pour totaliser 1,6 milliard de dollars l’an passé. La progression plus forte des exportations que des importations dans le commerce extérieur franco-israélien s’est aussi traduite par un recul du

déficit commercial d’Israël : Vis-àvis de la France, le déficit israélien est tombé de $ 235 millions en 2010, à seulement $ 88 millions en 2011, soit trois fois moins en un an. Désormais, on pourrait presque parler d’équilibre commercial entre les deux pays. Cosmétique contre électronique Selon les chiffres du Service israélien des Douanes, la France semble avoir gagné quelques places au classement des principaux partenaires commerciaux d’Israël, diamants exclus. En 2011, la France était le 10e client d’Israël (2,3% de ses exportations) derrière les États-unis, le RoyaumeUni, la Chine, la Hollande, l’Allemagne, la Turquie et l’Inde, et devant l’Italie. La France achète à Israël des équipements électriques et électroniques (38%), de la chimie (22%) et de l’agroalimentaire (10%). En sens inverse, la France était le 12e fournisseur de marchandises d’Israël avec un part de marché de 2,2%. En 2011, la France était devancée par les Étatsunis, la Chine, l’Allemagne, l’Italie, la Hollande, la Suisse, le Japon, la Turquie et le Royaume-Uni. Parmi les principaux produits que la France fournit à Israël, on trouve des biens d’équipement (25%), des véhicules de transport (17%), de la chimie (15%) et de la cosmétique (5%). Source : Philosémitisme, via Israel Valley , par Jacques Bendelac (Jérusalem)


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

Hanin Zouabi préface un livre antisémite

qu’elle a accepté de faire dans un livre de l’écrivain antisémite britannique Ben White.

16

Accusé de sévices lors d’interrogatoires, un ex-officier israélien réclame des dommages et intérêts

Ce dernier a écrit un livre au titre dénué d’ambigüité : « Palestiniens en Israël : séparation, discrimination et démocratie » dans lequel il déverse sa haine anti-israélienne. Dans la préface, que l’auteur a demandé à Hanin Zouabi de bien vouloir écrire, la députée décrit le conflit israélopalestinien « comme une entreprise coloniale raciste inspirée par une philosophie d’épuration ethnique ». Zouabi définit les citoyens juifs d’Israël comme « ceux qui sont venus de l’étranger pour nous voler la terre » et insiste sur le fait « que les victimes ne sont pas uniquement les Arabes qui vivent en Judée-Samarie ou à Gaza mais également ceux qui n’ont pas été chassés en 1948 » !

La démocratie israélienne est la plus solide du monde. On peut la tendre à souhait, en user et en abuser à volonté, elle ne craque jamais. Les députés arabes sont parmi les principaux usagers de ce privilège

dont ils ne jouiraient dans aucun pays arabe et ils s’en servent allégrement pour salir l’Etat d’Israël. Après la « semaine Tibi » c’est une fois de plus Hanin Zouabi qui tient la vedette avec la préface virulente

Elle conclut sa prose ainsi : « Après 50 ans de tentatives politiques, les Palestiniens de l’intérieur (Arabes israéliens) ont compris la force qu’ils peuvent tirer de la démocratie, afin de pouvoir partir à l’assaut de la légitimité morale et politique de l’entreprise sioniste et de la réduire à ce qu’elle est : un projet colonial et raciste ». Tous les éléments sont là pour éjecter cette bactérie de la Knesset et la jeter en prison pour haute-trahison mais seule manque la volonté politique. par Shraga Blum

Touba : ce sont des islamistes qui ont brûlé la mosquée... et non pas des «colons juifs»

Un ancien officier israélien accusé d’avoir infligé des mauvais traitements et d’avoir violé lors d’interrogatoires Moustapha Dirani, un Libanais membre du Hezbollah, a réclamé dimanche 1,4 million de dollars de dommage et intérêts à Israël.

tribunal de Tel-Aviv sur les sévices corporels et sexuels qu’il affirmait avoir subis lors de son interrogatoire. Son avocat avait demandé des réparations d’un montant de 1,3 million de dollars, mais aucun tribunal israélien ne s’est pour le moment prononcé sur la recevabilité de la plainte.

Cet officier surnommé «Captain George», dont le véritable nom n’a pas été rendu public, avait été limogé il y a quelques années de l’armée en raison notamment des méthodes qu’il avait utilisées pour interroger Moustapha Dirani, a précisé la deuxième chaîne de télévision privée Aroutz 2. Moustafa Dirani, un responsable du Hezbollah, avait été enlevé au Liban-sud le 21 mai 1994 pour servir de monnaie d’échange contre des informations sur le sort de l’aviateur israélien Ron Arad, capturé lors d’un raid au Liban en 1986. Il avait été libéré en janvier 2004 dans le cadre d’un échange de prisonniers.

Moustafa Dirani avait notamment accusé le dénommé George, qu’il décrit comme un tortionnaire sadique et brutal, de l’avoir violé au moyen d’une matraque de police.Interrogé récemment le visage flouté par la deuxième chaîne de télévision, «Captain George» avait nié avoir torturé Moustapha Dirani et affirmé qu’il avait toujours agi en obéissant aux ordres de ses supérieurs.

En janvier 2004, peu avant sa libération, il avait témoigné devant un

«Mes supérieurs m’ont abandonné, je suis traité comme un bouc émissaire et depuis que je ne suis plus dans l’armée, je n’ai pas réussi à trouver du travail», a-t-il affirmé pour justifier sa demande de dommages et intérêts auprès de l’armée et du ministère de la Défense.

Netanyahou appelle le monde à condamner le mufti de Jérusalem

Le 3 octobre dernier, une dépêche de l’AFP, publiée entre autres par L’Express, et reprise par de nombreux media français, rapportait l’incendie criminel d’une mosquée dans un village bédouin du nord d’Israël, Touba-Zangariyya. L’Express l’attribuait, sans nuances, ni réserve ou doute exprimé, à des « colons » israéliens. [...] L’Humanité, lorsqu’il s’agit de commenter l’actualité moyenneorientale, est restée scotchée aux vieux principes de l’antisémitisme stalinien. L’organe du Parti Communiste titrera ainsi, sans états d’âme, « Une mosquée incendiée par des colons israéliens ». Vingt-cinq années après la

perestroïka, c’est plus qu’étonnant, c’est inquiétant.[...] Paris MATCH, qui n’est pas l’organe du Parti Communiste, mais qui s’inscrit lui aussi dans cette mouvance condamnable, écrira quant à lui :« L’événement révèle aussi la montée de l’extrémisme israélien ».

saisir que les musulmans de France ont pu, fort naturellement, se sentir blessés par la mise à sac d’un lieu de culte de leur religion par des Juifs, et que le risque objectif existait, de voir des éléments extrémistes minoritaires de cette communauté surréagir.

Répandre de telles conclusions sur la base d’une information non vérifiée, procède non seulement d’une démarche indigne de professionnels, mais, de plus, elle met en danger la paix civile, en France, en général, et les membres de la communauté israélite, en particulier.

Les media des pays arabo-musulmans, de même que des sites musulmans de France, ne se sont naturellement pas privés d’accuser les Israéliens et de déverser des flots de haine à leur encontre. Difficile, cependant, de leur jeter la première pierre, alors que les media généralistes leur avaient montré la voie.

Il n’est pas nécessaire d’être un expert dans le domaine de la sécurité pour

Par Sandra Ores http://www.menapress.org/

Le premier ministre Benyamin Netanyahou a appelé dimanche le procureur général Yéhouda Weinstein à ouvrir une enquête sur le mufti de Jérusalem, pour incitation, après qu’il ait été enregistré citant un passage de Mahomet dans le Hadith qui appelle au meurtre des juifs. «Ce sont des mots graves que le monde doit condamner,» a déclaré Netanyahou. Répondant aux accusations d’incitation sur Radio Israël dimanche, le mufti Mohammad Hussein a nié avoir lui-même incité à assassiner les juifs, disant qu’il citait seulement un texte islamique. «Je ne peux pas changer le Hadith,» a-t-il ajouté. Le ministre Uzi Landau, parlant à la réunion du

cabinet sur la journée internationale de l’Holocauste, a noté : «cela ne vient pas du Hamas, avec eux nous y sommes habitué, cela vient de la télévision de l’autorité palestinienne. Si ce n’est pas de l’antisémitisme, alors je ne sais pas ce que c’est.» Netanyahou a déclaré pour sa part : «aujourd’hui, comme il y a 70 ans, il y a des gens qui veulent exterminer le peuple juif.» Mais contrairement au passé, a-t-il poursuivi, «les juifs ont les moyens de se défendre.» «Le peuple juif et le gouvernement israélien ont le droit, le devoir et la capacité d’empêcher un autre Holocauste,» a déclaré Netanyahou.


L’information en provenance d’Israël Edition du Mercredi 25 Janvier 2012

18

Sporting Club Maccabi de Paris - Historique

Il faut remonter à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème siècle, pour voir se façonner essentiellement dans les pays de l’est, les prémices du mouvement sportif juif, qui prendra pour nom MACCABI. En effet, les pogromes et la destruction brutale des communautés juives d’Europe centrale, amenèrent leurs dirigeants à promouvoir l’éducation physique parmi les jeunes juifs pour leur permettre de défendre leur communauté en cas de danger. C’est en 1921, que le MACCABI World Union, fut créé, tirant son appellation de la famille de Judas MACCABEE, dirigeant juif du 2ème siècle avant Jésus Christ, qui était a la tête des forces juives pendant la révolte des MACCABEES contre la domination Syrienne, devenant ainsi un des plus grands héros de l’histoire juive. En 1932, fut organisé la première MACCABIADE en Israël réunissant seulement 390 athlètes venant de 14 pays. Ces jeux olympiques juifs reconnus aujourd’hui par le comité

international olympique (CIO), ont rassemblé lors de la 17ème Maccabiade en Israël (en 2009) plus de 5000 athlètes venant de 60 pays. En France le Sporting Club MACCABI de Paris, fut créé en 1926 sans qu’il ne soit officialisé. C’est seulement après la 2ème guerre mondiale, que furent déposés les statuts officialisant définitivement, le Sporting Club MACCABI de Paris (8 Mars 1947 N° 10065). Le premier président fut Monsieur Théo HASS, qui deviendra par la suite le premier président de la Fédération Française MACCABI (créée en 1971). Le Président d’honneur fut Léo KAMINSKI et le 1er Secrétaire général Monsieur Victor JACOB. Les premiers dirigeants furent Monsieur Robert LUDWIG, Monsieur Maurice ELKAIM, Monsieur Walter STARK, Monsieur Léon ZAS, Monsieur Hugo MOSBACH. En 1971 Monsieur Raymond ATTAL succède à Monsieur Théo HASS à la présidence du MACCABI PARIS,

ainsi que Messieurs José BITTON, Robert LEVY, Gérard ELBAZ, Albert CHELLI, Maurice BENAYOUN, Gérard TEMIM, qui se succédèrent comme président. Aujourd’hui Maurice BENAYOUN préside à nouveau le club.

M. Dov Mamou, M. Pascal Laloux et M. Hector Bokobza

Cependant de grands dirigeants ont marqué l’histoire de ce club : Messieurs Marcel MEIMOUN, Jacques AMAR, ANISTEN, Maurice FELMAN, William DAHAN, Albert CHABBAT, Jacky ABOUCAYA, Elie SEBBAG, Léon CHOUKROUN, Hector BOKOBZA, Francis OZILOU. Les présidents et les dirigeants qui se sont relayés pendant plus de 50 ans, ont façonné l’image du Sporting Club MACCABI de Paris, grâce à leur dévouement, leur sens du devoir, leur amour du sport et de leur club.

M. Hugo Mosbach

M. Robert Levy

Une nouvelle génération de dirigeants ambitieux tous aussi dévoués ont pris le relais pour faire grandir le club et la section Football, aujourd’hui reconnue et respectée dans le monde du Football Parisien et Francilien.

M. Enrico Macias et M. Raymond Attal Le dimanche 22 janvier 2012 VILLE EVRY - MACCABI 4-0 POUR CETTE NOUVELLE ANNéE, L’éQUIPE DSR S’EST INCLINéE LOURDEMENT face à la VILLE D’EVRY 4 BUTS à ZéRO DANS UN MATCH Où NOS JOUEURS éTAIENT ENCORE EN VACANCEs ET ONT FAIT UN BEAU CADEAU à L’éQUIPE D’EVRY SUR LES 2 PREMIERS BUTS. ET, MALGRé UNE MITEMPS Où NOUS éTIONS COMPLèTEMENTs AMORPHES, ON SENTAIT QUE NOUS POUVIONS REVENIR AU SCORE. MAIS MALGRé D’INNOMBRABLES OCCASIONS, NOUS AURIONS PU JOUER 5 HEURES QUE NOUS N’AURIONS PAS MARQUé TELLEMENT NOUS AVONS JOUé A L’ENVERS FACE AU BUT ADVERSE. EN ESPéRANT QUE CETTE CLAQUE FERA REVENIR LES JOUEURS SUR TERRE ET QU’ILS FERONT PREUVE D’UN PEU PLUS D’HUMILITé à L’AVENIR. FéLICITATION à L’éQUIPE EXCELLENCE POUR SA BELLE VICTOIRE 2-1 FACE AU LEADER DU GROUPE LE PFC , L’ESPOIR RENAIT POUR UNE ACCESSION L’éQUIPE 3 A BATTU LE PUC 4-0 ET CONTINUE SA ROUTE VERS LA MONTéE LES U 19 S’INCLINENT 3A1 FACE A RUNGIS LES U 17 S’INCLINENT 3-2 FACE A VILLENEUVE D’ABLON LES U 15 GAGNENT A VILLENEUVE ABLON 2-0 ET CONFIRMENT QU’ILS SONT DES SéRIEUX PRéTENDANTS A LA MONTéE LES ANCIENS ONT FAIT MATCH NUL 1-1 CONTRE IVRY à LA SEMAINE PROCHAINE


Israël Actualités n°197  

Toute l'Information en provenance d'Israël

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you