Page 1

GRATUIT - Numéro 168 - Edition du Mercredi 6 Avril 2011

El Baradei

Journal Israélien en langue française

prêt à attaquer Israël


L’information en provenance d’Israël Edition du 6 Avril 2011

L’édito patriote de Flatto Sharon :

Goldstone reconnaît : « Mon rapport était bidon »

Zone de turbulence dans les relations Israëlo-Égyptienne

Israël”. Cette ordure de Goldstone ce même individu qui a condamné à mort des criminels dans son pays avoue que parmi les crimes qui ont eu lieu pendant “Oferet itsouka”, il y a les tirs de roquettes hasardeux sur des cibles civiles, qui étaient volontaires, alors que les allégations au sujet des attaques délibérées d’Israël, n’étaient fondées que sur la mort et les blesses de la bande de Gaza, et que la commission aurait due arriver a une autre conclusion. Le juge doit s’excuser, pour avoir accusé Israël de crimes de guerre et ignoré que l’offensive d’auto-défense +Plomb durci+ avait été lancée en riposte à des milliers de roquettes tirées (depuis Gaza) contre des civils innocents» Dans une tribune publiée samedi par le Washington Post, M. Goldstone écrit que son rapport fin 2009 évoquant de possibles crimes de guerre de la part d’Israël comme du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, pendant l’opération «Plomb durci» aurait été «un document différent» aujourd’hui. Goldstone explique que les attaques israéliennes contre des civils avaient été classées comme intentionnelles parce qu’aucune autre conclusion n’était possible à l’époque, mais que de nouveaux éléments avaient montré depuis qu’il n’y avait pas eu de politique visant à cibler les civils «de manière intentionnelle». Et je précise que le rapport final de la Commission de l’ONU, rédigé par des experts indépendants, et présidé par le juge Mary Davis, déclare qu ‘«Israël a consacré d’importantes ressources pour enquêter sur plus de 400 allégations d’inconduites dans la bande de Gaza, alors que le Hamas n’a pas mené une seule enquête sur les tirs de mortiers et de missiles sur

Goldstone reconnait maintenant, après que les résultats des enquêtes de Tsahal ont été reconnus par la commission de l’ONU, qu’il s’avère que les citoyens n’étaient pas des cibles fixées par la politique de défense de l’Etat d’Israël. Le fait qu’il y ait relativement peu de victimes Israéliennes ne diminue en rien les actes de criminalité et les tirs illégaux de roquettes et les bombes de Gaza. Le conseil des droits de l’homme doit condamner ces actes criminels de manière la plus forte possible”

3

Mr ELBARADEI serait prêt à attaquer Israël dans le cas où celle-ci envisagerait d’attaquer Gaza. L’Egypte ne restera pas insensible, réagira en conséquence et ne manquera pas d’intervenir militairement au coté du Hamas. Nous voyons bien la petitesse de ce prix Nobel de la paix qui n’hésite pas à baisser son masque angélique pour se retrouver en porte drapeau du « va t’en guerre ». Bien évidement, nous pouvons constater son manque de crédibilité dans son pays. El Baradei fait monter les enchères en essayant de puiser dans le terreau islamique pour essayer de récupérer des voies lors des prochaines élections pour élire le prochain Rais d’Égypte. De plus, pour devenir le prochain Rais, il n’hésite pas un instant à se rapprocher du président Iranien, Mahmoud Ahmadinejad, ennemi juré des anciens Rais d’Egypte.

sur elle-même et sur son peuple avec l’aide de D... . Aujourd’hui, Israël est depuis longtemps devenue la première puissance militaire du Proche et du Moyen-Orient. Il ne suffit pas d’avoir des armes en quantité pour effrayer Tsahal, il faudrait déjà dans un premier temps, pouvoir et savoir s’en servir, d’en lire les notices car la qualité vaut mieux que la quantité. Et pour vous, monsieur El Baradei, nous ne sommes pas dans la même configuration que la vôtre. Notre position est très simple, nous n’avons aucune attention de vouloir exterminer qui que ce soit, encore moins l’Egypte ou les pays ou peuples avoisinants. Mais pour Israël et son peuple, à chaque moment de la journée, tout est une question de survie et cela depuis la nuit des temps (Amalek, les pogrom, la Shoah, la guerre d’indépendance, la guerre de Kippour ...). Nous ne crions pas toutes les cinq minutes l’envie de jeter à la mer ou d’exterminer les palestiniens. Notre seul soucis dans ce monde, c’est de vivre en paix avec nos voisins mais les nuages viennent assombrir le ciel avec ce genre de déclarations incendiaires Une fois de plus ... Que D... protège et bénisse Israël et son peuple Amen

Israel Actualite

Alain SAYADA

Plus qu’hier, Israël ne peut compter que

J’espère que les nouvelles déclarations de Goldstone changera la perception de l’opinion internationale sur l’opération Plomb Durci, mais il est peu probable que cette hypothèse se concrétise.

N’ATTENDEZ PAS PESSAH!

A lire et a diffuser, d’urgence ! A bientôt Samuel Flatto Sharon Ancien Député à la Kensset

Particulier loue grand appartement (cacher) a NATANIA proche kikar, mer et synagogue parking etat impecable . tout confort disponible immediatement

(PESSAH-MAI-JUIN-JUILLET-AOUT -SEPT)

TEL: 06 03 83 48 98 • 01 45 88 92 17

C’EST MAINTENANT QU’IL FAUT RESERVER! Eldan, le leader de la location de voitures en Israël, vous fait la meilleure proposition pour Pessah. Alors pourquoi attendre? Dépêchez vous de réserver.

eldan.co.il/fr 01.47.70.21.25

‫ ספי‬:‫ יפתח קופי‬:‫ ארט‬/:‫ | מדיה‬14.5*15 :‫ אלדן גודל‬:‫|לקוח‬/Israel Actualite biz| 30765:‫מס' בריף‬ 2.3.11 :‫ רינת |תאריך‬:‫ לימור מבצע‬:‫תקציבאי‬ Directeurs de la publication Alain Sayada Tel: 06 68 17 25 55 Samuel Flatto Sharon Rédacteur en chef Eliahou Ben Yéouchoua

Directeur commercial Israel: Jacques Chemla jacques.chemla@yahoo.fr 052 3 222 129 Directeur d’antenne Simon Benchetrit 00 972 (0) 54 529 60 07

Régie publicitaire exclusive Canal Media Associés 77 bis, rue Robspierre 93100 Montreuil 01 48 97 46 85 RCS : 499 444 917

Editorialiste Samuel Flatto Sharon Directeur commercial France: Yohann Azoulay 06 68 75 46 26

Commerciaux : Sigalit Sik Sik Sitbon 06 67 78 40 00 Israël Actualités est une marque déposée en France Imprimé par : Imprimerie du journal l’Union


L’information en provenance d’Israël Edition du 6 Avril 2011

Boycott d’Israël: le pire n’est pas toujours sûr Où ? Quand ? Aucun historien sérieux ne peut traiter cette affirmation par autre chose que par le mépris qu’elle mérite. Mais qualifier les Juifs de nazis et prétendre qu’ils ont commis un holocauste est l’exemple le plus criant de détournement de l’Histoire que j’ai jamais rencontré. Pareil pour l’apartheid.

Environ 270 étudiants de l’université d’Edimbourg ont voté en faveur d’une motion qui qualifie Israël d’Etat d’apartheid et ont appelé à un boycott de ses produits. Pour autant, le Jewish Chronicle rapporte que ce boycott ne sera pas appliqué, une information confirmée par l’Association des étudiants de l’université d’Edimbourg (EUSA). La lettre ouverte ci-dessous, écrite par un ancien élève de cette université a indubitablement contribué à ce sursaut de bon sens.Par le :Dr. Denis MacEoin LETTRE OUVERTE À L’ASSOCIATION DES ETUDIANTS DE L’UNIVERSITÉ D’EDIMBOURG (EUSA) À PROPOS DU BOYCOTT D’ISRAEL 29 mars 2011 «Permettez-moi de dire quelques mots aux membres de l’EUSA. Je suis diplômé d’Edimbourg (promotion 1975). J’y ai étudié le persan, l’arabe et l’Histoire de l’islam avec William Montgomery Watt et Laurence Elwell Sutton, deux des experts britanniques les plus pointus de leur époque sur le MoyenOrient. J’ai ensuite passé un doctorat à Cambridge et j’ai enseigné l’arabe et la civilisation islamique à l’université de Newcastle. Tout naturellement, j’ai publié plusieurs livres et des centaines d’articles sur ces sujets. Si je vous dis tout cela, c’est pour vous montrer que je sais de quoi je parle en ce qui concerne le Moyen-Orient et c’est précisément pour cette raison que je suis choqué et accablé par la motion votée par l’EUSA. Je suis choqué pour une raison simple : il n’existe pas et il n’a jamais existé d’apartheid en Israël. Ceci n’est pas une opinion, c’est un fait qui peut être vérifié par tous les étudiants d’Edimbourg : il leur suffira de se rendre en Israël pour le constater par eux-mêmes. J’insiste, car j’ai l’impression que les étudiants qui ont voté pour cette motion n’ont pas la plus petite idée de ce qu’est Israël et qu’ils sont certainement victimes d’une propagande mensongère du lobby pro-palestinien. Être contre Israël n’est pas critiquable en soi. Mais je ne parle pas de la critique ordinaire d’Israël. Je parle d’une haine qui ne met aucune limite aux mensonges et aux mythes qu’elle répand. Ainsi, Israël est-il qualifié à plusieurs reprises d’Etat «nazi». En quoi ce qualificatif peut-il se justifier, même comme métaphore? Où sont les camps de concentration israéliens? Les Einzatsgruppen ? Les SS ? Les lois de Nuremberg ? La solution finale ? Rien de tout cela ni quoi que ce soit d’approchant n’existe en Israël, justement parce que les Juifs, plus que tout autre peuple sur la planète, savent exactement ce qu’était le nazisme. On prétend qu’il y a eu un holocauste israélien à Gaza (ou ailleurs).

Pour qu’existe un apartheid, il faut une situation qui ressemble à celle qui prévalait en Afrique du Sud sous ce régime. Malheureusement pour ceux qui croient cela, un week-end dans n’importe quelle partie d’Israël suffit à démontrer le ridicule de cette affirmation. Qu’une association étudiante l’ait cru et ait voté sur cette base en dit long sur l’état de l’enseignement de nos jours. Les victimes évidentes d’un apartheid seraient les 20% de citoyens arabes israéliens. Selon la loi israélienne, les Israéliens arabes ont exactement les mêmes droits que les juifs ou n’importe qui d’autre, les musulmans ont les mêmes droits que les juifs ou les chrétiens. Les Baha’is, durement persécutés en Iran, s’épanouissent en Israël, où ils ont leur centre mondial. Les musulmans Ahmadi, sévèrement persécutés au Pakistan et ailleurs, sont protégés par Israël. La sécurité des lieux saints de toutes les religions est garantie par une loi spécifique israélienne. Les Arabes représentent 20% de la population universitaire (une réplique exacte de leur pourcentage dans la population générale). En Iran, les Baha’is (la plus nombreuse minorité religieuse) sont exclus des universités et n’ont pas le droit d’ouvrir leurs propres universités. Pourquoi les membres de votre association ne boycottent-ils pas l’Iran ? En Israël, les Arabes peuvent aller où ils veulent, à la différence des Noirs sud africains du temps de l’apartheid. Ils utilisent les transports en commun, ils mangent dans les restaurants, ils vont à la piscine, dans les bibliothèques, au cinéma à côté des Juifs – ce qu’aucun Noir ne pouvait faire en Afrique du Sud au temps de l’apartheid. Les hôpitaux israéliens non seulement soignent les Juifs et les Arabes, mais aussi les Palestiniens de Gaza ou de Cisjordanie. Dans les mêmes chambres, dans les mêmes salles d’opération. En Israël, les femmes ont les mêmes droits que les hommes : il n’y a pas d’apartheid entre les sexes. Les gays et les lesbiennes n’ont à subir à aucune discrimination, si bien que les gays palestiniens se réfugient souvent en Israël, car chez eux, ils risquent la peine de mort. Je m’étonne que les groupes lesbiens et gays appellent au boycott d’Israël et ne disent rien au sujet des pays comme l’Iran, où les homosexuels sont pendus ou lapidés à mort. Cela illustre un état d’esprit qui défie l’entendement. Des étudiants intelligents pensent qu’il vaut mieux se taire sur les régimes qui tuent les homosexuels, mais qu’il faut condamner le seul pays du MoyenOrient qui les sauve et les protège. C’est une blague de mauvais goût ? L’université est censée être un lieu où l’on apprend à utiliser son cerveau, à penser rationnellement, à examiner les preuves, à tirer des conclusions à partir de faits avérés, à vérifier ses sources, à comparer les points de vue.

Si celle d’Edimbourg ne peut former que des étudiants qui n’ont pas la moindre notion de toutes ces choses, alors l’avenir est sombre. Je n’ai aucune objection à la critique argumentée contre Israël. Mais je m’oppose à ce que des gens supposés intelligents stigmatisent l’Etat juif comme celui qui traiterait sa population de la pire façon. Le plus grand soulèvement depuis les VIIe et VIIIe siècles est en train de se produire au Moyen-Orient et il est clair que les Arabes et les Iraniens se rebellent contre des régimes tyranniques qui ripostent en tirant à balles réelles sur leurs propres citoyens. Les citoyens israéliens, Juifs et Arabes, ne se soulèvent pas (alors que le droit de manifester y est libre et garanti). Pourtant, les étudiants de l’université Edinburgh Mount ne manifestent pas contre ni n’appellent au boycott de la Libye, de Bahrein, de l’Arabie saoudite, du Yémen ou d’Iran. Ils préfèrent inventer de fausses accusations contre l’un des pays les plus libres au monde, le seul au Moyen-Orient qui ait accueilli des réfugiés du Darfour, le seul qui offre une protection aux gays et aux lesbiennes, le seul qui protège les Bahaïs...

Je continue ? Le deux poids deux mesures crève les yeux et ne fait pas honneur à ceux qui ont voté pour ce boycott. Faites preuve de bon sens. Demandez des renseignements à l’ambassade d’Israël. Demandez-lui de vous envoyer des conférenciers. N’écoutez pas qu’un seul son de cloche. Ne vous faites pas d’opinion tant que vous n’avez pas entendu les deux parties. Vous avez un devoir vis-à-vis de vos élèves, c’est de les protéger des arguments à sens unique. Ils ne sont pas à l’université pour recevoir un lavage de cerveau. Et ils ne sont certainement pas là pour être embarqués dans de l’antisémitisme en stigmatisant un pays entre tous, celui qui se trouve être le seul Etat juif de la planète. S’il y avait eu un Etat juif dans les années 1930 (ce n’était malheureusement pas le cas), vous ne croyez pas qu’Hitler aurait décidé de le boycotter ? Bien sûr que si, et il ne se serait pas arrêté là. Votre génération a le devoir de veiller à ce que ce racisme particulièrement vivace qu’est l’antisémitisme ne prenne jamais racine parmi vous. Aujourd’hui, pourtant, il est clair qu’il l’a fait et qu’il cherche à se renforcer. Vous avez encore une chance d’éviter un grand crime, simplement en utilisant votre raison et en montrant un minimum de justice. Dites-moi que vous comprenez ce que je vous dis. Je vous ai donné quelques éléments de preuve. C’est à vous d’en chercher d’autres. Sincères salutations Dr. Denis MacEoin» Traduction Liliane Messika © Primo-Info Denis MacEoin (né en 1949, Belfast, Irlande du Nord) est un écrivain irlandais et ancien enseignant, titulaire d’un doctorat en histoire de l’Islam. Il a fait une partie de ses études à Edimbourg. Ses spécialités universitaires sont notamment le Chiisme, le Shaykhisme, le Babisme et le Bahaisme, sur lesquels ses publications sont nombreuses. Ses romans sont écrits sous les pseudonymes de Daniel Easterman et Jonathan Aycliffe. Il vit avec sa femme à Newcastle upon Tyne, en Angleterre.

4

Roumanie : inhumation de juifs retrouvés dans un charnier de l’Holocauste Les restes de plusieurs dizaines de juifs tués pendant la Seconde Guerre mondiale retrouvés dans un charnier du nord de la Roumanie vont être inhumés lundi au cours d’une cérémonie officielle au cimetière juif de Iasi (nord-est), a-t-on appris auprès de l’Institut Wiesel de Bucarest.

vées dans cette fosse commune. «Nous n’avons pas encore les rapports définitifs de l’Institut médico-légal sur le nombre des personnes enterrées dans ce charnier, mais nous avons exhumé 35 crânes. D’autres ossements ont aussi été retrouvés et on peut parler d’une quarantaine de personnes», a-t-il affirmé.

«L’inhumation des restes des personnes exhumées dans le charnier du village de Propricani aura lieu lundi au cimetière juif de Iasi. Il y aura une cérémonie religieuse en présence de six rabbins dont quatre venus d’Angleterre et un des Etats-Unis», a déclaré à l’AFP le directeur de l’Institut Wiesel, Alexandru Florian.

D’après les témoignages recueillis sur place, les civils juifs retrouvés dans ce charnier ont été tués au cours des massacres de 1941, avait indiqué l’Institut Wiesel en novembre.

Un charnier contenant les restes de plusieurs dizaines de juifs, hommes, femmes, enfants et personnes âgées tués par l’armée roumaine pendant l’Holocauste, avait été mis au jour en 2010 par l’historien Adrian Cioflanca. Ce dernier a indiqué à l’AFP qu’au moins 35 personnes avaient été retrou-

Plus de 15.000 juifs ont été tués dans des pogroms dans la ville de Iasi et ses alentours en 1941, selon le rapport d’une commission internationale d’historiens présidée par le Prix Nobel de la Paix Elie Wiesel, lui-même d’origine roumaine, et publié en 2004. Au total, entre 280.000 et 380.000 juifs roumains et ukrainiens sont morts pendant l’Holocauste en Roumanie et dans les territoires sous son contrôle, a conclu cette commission.

Deux fils de Kadhafi proposent de mener la transition Au moins deux fils du dirigeant libyen proposeraient une transition vers une démocratie constitutionnelle qui prévoirait le retrait du pouvoir de leur père, rapportait, dimanche 3 avril, le New York Times. Citant un diplomate sous le couvert de l’anonymat et un responsable libyen informés du projet, le quotidien américain indique que la transition serait pilotée par Saïf Al-Islam Kadhafi. Le NYT ne précise pas si le colonel Kadhafi, âgé de 68 ans, souscrit à cette proposition. Mais une personne proche de ses deux enfants a indiqué qu’il semblait être d’accord, poursuit le journal. Les deux fils «veulent avancer pour faire changer le pays» sans leur père, relève le quotidien, citant un interlocuteur proche de Saïf et Saadi. Selon le NYT, la proposition d’une transition peut traduire les différences existant de longue date entre les différents fils Kadhafi. Alors que Saïf et Saadi ont fréquenté l’école occidentale, les deux autres, Khamis et Mutuassim, sont considérés comme des partisans de la ligne dure. DISCUSSIONS DIPLOMATIQUES EN GRÈCE ET EN TURQUIE Le vice-ministre des affaires étrangères libyen, Abdelati Laabidi, qui a eu dimanche des contacts en Grèce, était «en route» pour Ankara afin de discuter de la possibilité d’un cessez-le-feu avec les insurgés, selon un haut diplomate turc sous couvert d’anonymat. Venu à Athènes à la demande de Tripoli, l’émissaire du colonel Kadhafi a transmis un message faisant apparaître que le régime «cherche une solution» au conflit en Libye. Un éventuel départ du chef du régime libyen a également été évoqué par les rebelles. Moustapha Abdeljalil, le chef du Conseil national de transition (CNT), rappelle, dans un entretien à La Stampa, que «dès le début nous ne nous sommes pas opposés à l’idée d’un exil de Kadhafi». «Il y a pas mal de jours que l’on en parle. De toute évidence, il n’y a aucun pays disposé à l’accueillir», a-t-il ajouté. Lundi dans la matinée, le responsable pour la politique extérieure du CNT,

Ali Al-Isawi, ex-ambassadeur de Libye en Inde qui a fait défection, a été reçu à Rome par le chef de la diplomatie italienne, Franco Frattini. Celui-ci a indiqué que l’Italie reconnaissait désormais le CNT comme «seul interlocuteur légitime». COMBATS AUTOUR DE BREGA D’intenses combats ont fait rage, dimanche et lundi, aux portes du site pétrolier de Brega, à 800 km de Tripoli et à 240 km au sud de Benghazi, entre les rebelles et les forces kadhafistes. Si l’armée de Mouammar Kadhafi résiste aux assauts des rebelles sur le terrain, le pouvoir libyen a connu un nouveau revers politique et diplomatique avec la démission d’un conseiller du colonel, Ali Triki, doyen des diplomates et ancien «M. Afrique» du dirigeant libyen. Ce diplomate, ex-ministre des affaires étrangères et des affaires africaines, ambassadeur de Libye à l’ONU, n’a toutefois pas dit s’il rejoignait le camp des rebelles, a indiqué la Ligue arabe au Caire. Dimanche, des avions français ont de nouveau détruit plusieurs blindés des forces kadhafistes aux abords du port pétrolier de Ras Lanouf, à une soixantaine de kilomètres à l’ouest de Brega, selon l’état-major français. Le Pentagone a annoncé, lui, dans la soirée de dimanche que les Etats-Unis avaient accepté, à la demande de l’OTAN, de prolonger les frappes jusqu’au lundi 4 avril en raison «du mauvais temps récent». Des avions britanniques participeront aux opérations de maintien de la zone d’exclusion aérienne en Libye «pendant au moins six mois», a déclaré le chef de la Royal Air Force, le maréchal Stephen Dalton, au quotidien britannique The Guardian de lundi.


L’information en provenance d’Israël Edition du 6 Avril 2011

5

La délégation de Zaka Israël travaille aux côtés de la délégation iranienne dans un effort humanitaire au Japon Le président de ZAKA Yehuda Meshi-Zahav et ses collègues bénévoles de la délégation ZAKA au Japon sont habitués à se retrouver dans des situations inhabituelles en temps de crise. Toutefois, aujourd’hui (dimanche), a été particulièrement inhabituel. Après avoir aidé les équipes de recherche et de sauvetage japonaises et internationales à retrouver des corps dans les bâtiments qui se sont effondrés dans une ville du Nord-Est du Japon, les volontaires de ZAKA ont été envoyés pour aider à la distribution alimentaire aux habitants survi-

vants. «C’est seulement alors que nous travaillions que nous avons remarqué le drapeau iranien flottant sur le poste de distribution de nourriture», explique Meshi-Zahav. «Après l’embarras initial des deux côtés, nous avons tous mis nos opinions politiques de côté afin de mener à bien notre effort humanitaire commun.» L’unité de secours Internationale de ZAKA, qui a aidé à l’échelle internationale sur des catastrophes naturelles (ex : Haïti, la Nouvelle-Orléans, Thaïlande); accidents d’avion

(ex : États-Unis, Mexique) et des attaques terroristes (ex : Mumbai, Mombasa, Istanbul), est l’un des trois organismes Israélien reconnu par l’Organisation des Nations Unies en tant qu’organisation volontaire international humanitaire. À ce titre, l’équipe est actuellement au Japon pour aider, partager et recueillir des informations sur les incidents de pertes massives. Demain (lundi), la délégation de ZAKA rejoindra la délégation médicale israélienne. Eliahou Michel Touboul Directeur de ZAKA-France

Le BNVCA exprime sa satisfaction

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme exprime avec tous ses correspondants sa satisfaction et son soulagement à l’annonce du « méa culpa » du juge Richard GOLDSTONE qui dans une libre opinion du Washington Post en date du 1er avril 2011 dément les conclusions de son propre rapport établi à la demande du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU à propos de l’offensive israelienne « Plomb Durci » qui visait à mettre un terme aux tirs de roquettes du Hamas sur la population civile d’Israel, en 2008-2009.

Jérusalem : « peu probable que l’ONU retire le rapport Goldstone »

« Nous demandons justice, le rapport Goldstone doit être jeté dans la poubelle de l’histoire, » a déclaré dimanche le premier ministre Benyamin Netanyahou, au milieu du torrent de réactions suite au retour du juge Richard Goldstone sur ses conclusions sur la guerre de Gaza. Dans un article d’opinion publié vendredi dans le Washington Post, Goldstone a déclaré qu’il doutait maintenant ses propres conclusions en ce qui concerne l’opération Plomb Durci, et a regretté d’avoir accusé Israël d’avoir perpétré des crimes de guerres pendant la campagne de Gaza.

Le ministre de la défense Ehoud Barak a déclaré qu’Israël demandait à Goldstone de retirer son rapport devant les instances des Nations Unies, mais une telle action est-elle même possible ? Depuis que le rapport Goldstone a été compilé par un proxy de la commission des droits de l’homme, qui a adopté une décision à cet effet à l’assemblée générale, le seul moyen d’annuler le rapport serait de voir l’assemblée générale passer une autre décision déclarant la nullité de l’ancienne. Une telle démarche a un précèdent historique, qui comme par hasard concerne aussi Israël : en 1991, l’assemblée générale des Nations Unies a annulé la résolution 3379, passée en 1975, qui éclairait que le sionisme était « une forme de racisme ». La décision faisait suite à la réunion de Madrid de 1991. Il semble cependant que pour l’instant une rétractation officielle du rapport Goldstone

soit impossible.

« Il n’y a aucune chance de faire passer une telle décision aujourd’hui, » a déclaré une source haute placée à Jérusalem. « Maintenant, c’est une affaire politique. » Les obstacles sont nombreux : le lobby arabe a un poids significatif à l’assemblée générale, qui est traditionnellement difficile à contourner. Ajoutant à cela le tourbillon de l’agitation au Proche Orient, et l’affaire est peu probable de se retrouver à l’ordre du jour. Si Israël insiste sur l’introduction du sujet, même si ce n’est que pour l’amour du symbole, il serait difficile de le faire seul : « exiger de revoir la résolution à ce moment nous ferait plus de mal que de bien » a déclaré une source politique. Théoriquement, Israël pourrait demander aux Etats-Unis de faire appel pour elle, mais compte tenu des relations glaciales avec l’administration Obama, il est douteux que Washington fasse de cette affaire une priorité. Certaines sources prudemment optimistes ont déclaré qu’Israël peut toujours essayer d’utiliser le précèdent établi par l’annulation de la résolution 3379 pour avoir les conclusions de Goldstone annulées à l’avenir, disant que la proche campagne présidentielle américaine pourrait être la voie, les candidats pouvant choisir cette option pour se disputer le vote juif. Pourtant, beaucoup à Jérusalem pensent qu’Israël devrait concentrer ses efforts en soulignant sa victoire morale, plu-

tôt que de travailler sur des nuances, au moins jusqu’à un changement de la position mondiale d’Israël. Pendant ce temps, les réactions au revirement de Goldstone continuent : l’ancien ambassadeur d’Israël à l’ONU, Dore Gold, qui affrontait les juges lors d’un débat à l’université Brandeis en 2009, a déclaré que bien qu’il n’était pas surpris par les nouvelles conclusions, il admirait la déclaration de Goldstone. « Ce n’est pas facile pour un homme de se réveiller un matin et d’admettre qu’il avait tort, mais il est responsable de cette terrible réputation qu’a Israël maintenant. Le rapport était pratiquement une diffamation sanguinaire. » Gold, qui est actuellement le président du Jerusalem Center for Public Affairs, a ajouté que même en 2009, il était clair que les équipes travaillant avec Goldstone n’étaient pas fiables, ajoutant que cela posait un « sérieux problème » avec son rapport. Le docteur Roni Berger, du département de médecine d’urgence de l’université Ben Gourion, est d’accord, disant que l’enquête était unilatérale et donc corrompue. Berger a témoigné devant la commission Goldstone sur le syndrome de stress post-traumatique chez les habitants de Sderot en général, et chez les enfants de la ville en particulier, mais a dit que ses conclusions avaient été « marginalisées dans le rapport ».

Comme n’a jamais cessé de le clamer le BNVCA (y compris lors du meeting du 22/11/09 Theatre du Gymnase Paris) ce réquisitoire était mensonger ,partial , et télécommandé par des états qui sont depuis le « printemps arabe » qualifiés de « voyous » Nous devons saluons le courage du juge sud africain qui, peut être plus libre aujourd’hui, admet enfin qu’en vertu des éléments qu’il dispose , Israel est innocent de toute imputation de crime de guerre. En revanche, il souligne « que les crimes qui auraient été commis par le Hamas ont été intentionnels et ajoute qu’il a « trouvé des preuves de crimes de guerre présumés et peut-être des crimes contre l’humanité par le Hamas » Le BNVCA rappelle que ce rapport tendancieux a été de nature à encourager la haine de l’Etat juif, qui a conduit à la commission d’actes antisémites plus nombreux et plus graves depuis sa publication, faisant augmenter de façon exponentielle les chiffres des actes recensés.

(Synagogues incendiées, violences physiques, menaces injures etc…) Ce même rapport fallacieux a incité et incite encore des organisations , des associations, des mouvements politiques,à mettre en place des opérations hostiles à Israel , comme des flotilles, ou « Un bateau français pour Gaza »ou les commandos de Boycott illégal qui investissent les grandes surfaces.(Suite aux plaintes du BNVCA 80 personnes sont poursuivies devants les tribunaux ) Les preuves et les aveux du juge Goldstone discréditent tout tentative d’opération de ce type, autant qu’elles désavouent Stéphane Hessel à l’indignation sélective. Compte tenu de ces nouveaux éléments, nous demandons aux autorités de la France d’intervenir auprès des instances d’ l’ONU pour faire annuler définitivement ce rapport « Goldstone » et réparer ses effets nocifs. Nous demandons aux organisations prétendues humanitaires, aux partis politiques engagés sans discernement pour la seule cause palestinienne, de faire preuve de lucidité, de rechercher la vérité, et de mettre un terme à leur « palestinisme » exacerbé, source principale de l’antisémitisme. BBNVCA 8 Boulevard Sait Simon 93700 Drancy 0663883029 Le Président Sammy GHOZLAN 0668563029

Le New-York Times a refusé de publier la lettre de Goldstone Quand il s’agit de mensonge, de désinformation, de propagande et de presse politique, la France n’est pas forcément le seul pays coupable. Bon, ce n’est pas une nouveauté. Mais là, le New-York Times vient de dépasser les bornes ! Des source proches de Richard Goldstone prétendent que pour publier sa rétractation sur son rapport, il a d’abord approché le New-York Times… Qui a refusé. New York Times dit en réponse, il ne fait aucun commentaire sur le processus de rédaction. Donc non seulement les mots de regret du juge Richard Goldstone ne rencontre aucune résonance au niveau mondial, mais en plus, l’un des plus grand journaux a refusé de publier sa rétractation ! Une source proche de Goldstone a dé-

claré que dans les derniers jours, le juge avait approché l’éditeur des pages “Opinion” du New York Times, proposant d’éditer le document qui sera finalement plus tard publié dans le Washington Post. L’éditeur n’a donné aucune explication quant aux raisons pour lesquelles l’article a été rejeté, mais la source croit que cela serait du à “l’ordre du jour politique du quotidien.” Le New York Times ne veut, pour l’instant, ne faire “aucun commentaire” sur le processus de rédaction ou d’information. Ces dernières années, ce journal “libéral” a adopté une ligne critique très dure à l’encontre de l’Etat des Juifs, et ces derniers mois, le commentateur star Thomas Friedman, a publié des vrais brulots contre Israël. Jonathan-Simon Sellem- JSSNews


L’information en provenance d’Israël Edition du 6 Avril 2011

Eichman :

«Nous aurions dû tuer tous les Juifs»

6

Fukushima: rejet de milliers de tonnes d’eau radioactive

culier dans celle du réacteur 2, avec un taux de radioactivité supérieur à 1.000 millisieverts par heure, ce qui empêche toute activité humaine. «Il est nécessaire de la transvaser dans des réservoirs prévus pour le traitement des déchets. Mais ils sont actuellement remplis de 10.000 tonnes d’eau faiblement radioactive. Il faut rejeter cette eau afin de faire de la place», a-t-il expliqué. Le représentant de Tepco a affirmé que ces rejets n’auraient pas de conséquence sur la santé. «Un adulte peut être exposé à une radioactivité d’environ 0,6 millisievert pendant un an s’il consomme chaque jour des algues et des produits de la mer de cette région.

Le journal allemand Der Spiegel a publié de nouveaux enregistrements d’Adolf Eichmann,l’un des plus infâmes criminels de guerre nazis. Les cassettes audio ont été enregistrées peu avant son arrestation. Des cassettes audio découvertes par le journal allemand Der Spiegel donnent un aperçu du seul regret exprimé par Adolf Eichmann, celui de ne pas avoir réussi à assassiner tous les Juifs.

Discutant des crimes contre l’humanité perpétrés systématiquement par le régime nazi, dont il était un élément important, Adolf Eichmann se vantait de ne pas ‘’avoir été un une personne ordinaire qui recevait des ordres’’. ‘’Si j’avais été (une personne ordinaire) j’aurais été un sot. Au lieu de cela, je faisais partie du processus de pensée, j’étais un idéaliste’’, a-t-il ajouté.

Les enregistrements ont été effectués lors d’une réunion organisée entre les anciens nazis qui avaient fuit en Argentine après la seconde guerre mondiale.

Exprimant son regret unique concernant le projet d’extermination nazi, il a déclaré à ses compagnons en exil que les nazis ‘’n’avaient pas fait (leur) travail correctement. Il y avait encore plus à faire’’.

Le rapport révèle que les anciens nazis qui ont vécu en Argentine, surtout ceux qui n’ont pas été directement impliqués dans les camps de concentration, partageaient un sentiment commun selon lequel l’histoire du génocide juif avait été un produit de la propagande des Alliés.

Les enregistrements effectués en 1953 reflètent la transparence des nazis lorsqu’ils ont vécu à Buenos Aires. Eichmann, qui était connu alors sous le nom de ‘’Clemens’’ a en effet fréquenté d’autres nazis connus de l’ambassade d’Allemagne en Argentine.

Le système d’alimentation électrique des six réacteurs est tombé en panne, stoppant net les pompes de refroidissement du combustible nucléaire. Quatre réacteurs ont alors commencé à chauffer dangereusement, provoquant des explosions et des dégagements de fumée radioactives. Après avoir déversé des dizaines de milliers de tonnes d’eau sur les installations jour et nuit, les ouvriers, pompiers et soldats sont parvenus à empêcher les barres de combustible d’entrer en fusion et éviter une catastrophe nucléaire beaucoup plus grave que celle

de Tchernobyl en 1986. Mais ce «lessivage» a provoqué d’énormes inondations dans les bâtiments et les galeries souterraines, qui sont envahis par des milliers de tonnes d’eau radioactive, ce qui entrave les travaux de remise en état du réseau électrique et des circuits de refroidissement. Le porte-parole du propriétaire et opérateur de la centrale, Tokyo Electric Power (Tepco), a rappelé que de l’eau hautement contaminée s’est accumulée dans les salles des machines, en parti-

Dans l’environnement naturel, les gens sont exposés à des radiations de 2,4 millisieverts par an», a-t-il déclaré. Une partie de l’eau contaminée provenant du réacteur 2 s’écoule dans l’océan par une brèche de 20 cm découverte dans une fosse surplombant la mer. Deux tentatives de colmatage à l’aide de ciment, puis d’un mélange de polymères, de papier journal et de sciure, ont déjà échoué. Lundi, les ouvriers ont décidé d’injecter du colorant blanc dans les nappes d’eau en amont afin de voir d’où provient cet écoulement.

El Baradei prêt à attaquer Israël

Dans une interview accordée à un journal arabe, l’ancien directeur de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, Mohammed El Baradei, a menacé Israël. Candidat à l’élection présidentielle, il a d’ores et déjà affirmé qu’il ouvrirait le passage de Rafah si Israël lançait une attaque contre Gaza. «Si Israël attaquait Gaza, nous déclarerons la guerre au régime sioniste», a déclaré Mohammed El Baradei. Prix Nobel de la Paix en 2005 et ancien directeur de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, il compte se présenter à la présidence d’Egypte. Dans une interview au journal Al-Watan il a affirmé: «En cas d’attaque israélienne contre la Bande de Gaza dans le futur - en tant que prochain président égyptien - j’ouvrirai la frontière de

Rafah et je considérerai les différentes façons de mettre en oeuvre un accord de défense arabe commun». Il a également estimé qu’Israël «contrôle le territoire palestinien», avant d’ajouter qu’il «n’y a eu aucune avancée significative dans le processus de réconciliation en raison du déséquilibre de pouvoir dans la région - une situation créant une sorte de paix à une voie». S’exprimant sur son ordre du jour pour l’Egypte, M. El Baradei a déclaré que sa priorité serait la redistribution des revenus entre les différentes classes de la population égyptienne s’il était élu président d’Egypte. Le principal concurrent de M. El Baradei est le secrétaire général de la Ligue arabe et ancien ministre des Affaires étrangères, Amr Moussa. Le mois der-

nier, celui-ci s’est exprimé sur sa vision des relations avec Israël. «Au cours de mon mandat, le ministère des Affaires étrangères était soumis à des politiques défavorables de la part d’Israël en ce qui concerne l’accord de paix», a-t-il déclaré. De 1991 à 2001, Amr Moussa a été le ministre égyptien des Affaires étrangères. «Nous pensions que le processus de paix était comparable à un moulin à eau - tournant sans cesse, sans jamais parvenir à un point défini. Mon opinion était que nous devions être honnêtes avec les Israéliens, en prenant des mesures concrètes dans le cadre du ministère des Affaires étrangères. C’est peut-être cela qui a mené à un manque d’accords sur toutes les questions liées à Israël».


L’information en provenance d’Israël Edition du 6 Avril 2011

FACEBOOK et 3ème intifada

Le réseau social Facebook et son cofondateur Mark Zuckerberg font l’objet d’une plainte déposée aux Etats-Unis pour avoir hébergé une page, entre-temps fermée, qui appelait à la “troisième Intifada” contre Israël, selon des documents de justice dévoilés vendredi par le site TechCrunch. La page en question avait attiré près d’un demi-million de “fans”. Elle a été fermée mardi après qu’Israël a contacté la direction de Facebook, en affirmant que son contenu appelait “à tuer des Israéliens et des juifs”. Le plaignant, Larry Klayman, a déposé plainte auprès d’un tribunal de la capitale américaine Washington et demandé un milliard de dollars de dommages et intérêts, selon les documents publiés par TechCrunch. M. Klayman se décrit comme “un citoyen américain d’origine juive (…), soucieux de la sécurité d’Israël et de tous les peuples”.

Même si la page a été retirée, Larry Klayman estime que la direction du réseau social a fait preuve de “négligence” en ne répondant pas assez vite aux injonctions de fermeture de la page. De son côté, Facebook a jugé que ces accusations étaient “sans fondement” et a promis de “se battre vigoureusement”. La page avait été lancée le 6 mars et appelait à une troisième Intifada, autrement dit à un nouveau soulèvement contre l’occupation israélienne à partir du 15 mai, date de la fête de l’indépendance d’Israël que les Palestiniens qualifient de “Naqba”, “catastrophe” en arabe. La première Intifada a commencé en décembre 1987 jusqu’aux accords sur l’autonomie palestinienne conclus à Oslo en 1993. La deuxième Intifada a éclaté en 2000 avant de cesser progressivement cinq ans plus tard.

Tariq Ramadan défend aujourd’hui la laïcité Dans une interview accordée au site Mediapart publiée aujourd’hui, le très controversé intellectuel musulman Tariq Ramadan affirme que toute sa position «consiste à demander que soit appliquée la loi [de 1905], rien que la loi, toute la loi sur la laïcité». Deux jours avant le débat du 5 avril, organisé par l’UMP sur la laïcité et l’islam, Tariq Ramadan rappelle que s’il réclamait autrefois «une laïcité ouverte capable de se négocier pour faire une place à l’islam», il a changé. « Je croyais en effet que la laïcité s’opposait à ces questions [ndlr: de pratiques religieuses]. Je m’étais trompé. J’ai compris qu’il n’y avait nul besoin de négocier puisque la laïcité offre une latitude d’application beaucoup plus large». Que dis-je en France à mes auditeurs musulmans? Vous n’avez pas à être moins vous-même pour être Français. Ne demandez pas à la France de changer mais réclamez-lui d’appliquer ses propres règles avec cohérence», ajoutet-il. «Je croyais en effet que la laïcité s’opposait à ces questions [ndlr: de pratiques religieuses]. Je m’étais trompé. J’ai compris qu’il n’y avait nul besoin de négocier puisque la laïcité offre une latitude d’application beaucoup plus large». L’intellectuel musulman influent mais controversé, accusé par ses détracteurs de tenir un discours variable, tantôt empreint de tolérance, tantôt radical, admet que «la France connaît un contentieux avec le religieux, la laïcité et la nouvelle présence musulmane». Mais, dit-il, «il ne faut pas confondre la laïcité légale, c’est-à-dire son institutionnalisation par la loi qui offre toute latitude, avec l’idéologie laïque de cer-

tains, qui font dire à la laïcité ce que jamais la loi [ndlr: de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État] ne stipule». «Aujourd’hui, être musulman n’est pas facile» «Un retour au texte de loi m’a permis de découvrir que les marges de manoeuvres jadis offertes aux catholiques, aux protestants et aux juifs, permettent aujourd’hui aux musulmans de trouver leur voie». «Ma position consiste à demander, depuis 1997, que soit appliquée la loi, rien que la loi, toute la loi sur la laïcité, même si, estime-t-il, «la question [de l’islam] n’est pas religieuse mais sociale». Pour Tariq Ramadan, «en France, aujourd’hui, être musulman n’est pas facile. Vous en prenez tous les jours pour votre grade. D’où un phénomène bien connu: on vous frappe et cela vous donne une certaine énergie. Il s’ensuit quelque chose d’imprévu, dans tous les pays européens: il n’y a pas désislamisation mais réislamisation. Le retour à la pratique religieuse est plus important chez les étudiants que dans les populations les plus paupérisées»

7


L’information en provenance d’Israël Edition du 6 Avril 2011

8

Parachat Métsora : Attention à la médisance !

Cette paracha est le prolongement de la précédente, car elle mentionne également les lois de l’impureté. Il est écrit dans le verset : «Voici la règle à appliquer pour un lépreux, au jour de sa purification» Ceci vient nous enseigner dit Rachi, que seul le grand prêtre pouvait décider de l’état de pureté ou d’impureté d’un individu! Par ailleurs, le Talmud par la voix de Rav Hounna nous apprend que les enfants d’Israël ont été atteints par la lèpre et le flux, justement parce que ces deux maladies venaient sanctionner la médisance. Dans ce domaine nous savons que Moise pour avoir «douté» de la bonne foi des hébreux..De même que Myriam sa sœur pour avoir «colporté» sur Moïse et son épouse, se sont vu infligés des signes de lèpre. Toutefois il faut bien reconnaitre que les Bné Israël ne ménagèrent guère la «famille des Levy et des Grands» (Moise, Aaron et Myriam) que certains ont même appelées, «la famille des lépreux». Comment venir à bout de ce péché de la médisance? S’interroge Rav Hamma bar Hanina : “Cette personne doit étudier la Thora assidument comme le dit le Roi Salomon : « La guérison de la langue (mauvaise langue) c’est l’arbre de vie (la Thora) !. D’autre part nous voyons que la description de la lèpre est désignée par le mot : « Zoth » - Ceci est la loi de lèpre- qui correspond également au mot « Zoth » qui désigne la Thora « Zoth Athora »-Ceci est la Thora, que nous trouvons dans un autre verset. Dans le Midrach Tanhouma on nous raconte qu’au moment ou HM a établi le monde avec sa parole, il avait été décidé que le péché de la médisance serait sanctionné par la lèpre. Nous trouvons d’ailleurs l’allusion dans le mot qui désigne le coupable. « Métsorâa » ce mot se lit de la façon suivante : « Motsi »(débite), « Râa »(Le mal) « Chem Râa » (mauvais renom). La médisance est susceptible de provoquer la mort de trois personnes nous dit le Talmud Arakhim : Celle qui s’en rend coupable, celle qui est là pour l’entendre et celle qui en est la victime! (Et bien malin celui qui ne se laisse pas prendre..). Toujours dans le Midrach Tanhouma on nous raconte comment procède le grand prêtre : «Il ordonnera qu’on égorge l’un des deux oiseaux, le second sera lâché vivant dans la plaine pour signifier au malade atteint de la plaie que, dans le cas où il se repend sincèrement (il fait téchouva) alors la lèpre ne réapparaitra pas sur son corps,

tout comme cet oiseau qui s’envole et ne reviendra pas… Le Kéli Yakar souligne pour sa part, qu’il existe trois sortes de péchés sanctionné par la lèpre : La médisance, l’orgueil et la soif du gain. Pour lui, l’oiseau offert en expiation, fait allusion aux paroles médisantes qui sont proférées «aux quatre vents»... L’orgueil également est symbolisé par cet oiseau qui veut atteindre des sommets…et enfin la soif du gain est aussi symbolisée par cette colombe qui fait comprendre à l’homme que la richesse peut aussi s’envoler ! Comme il est écrit dans Michlé : « Ne t’approche pas du riche au risque (que D-ieu) fasse des ailes à sa richesse… » Le Rav Chalom Messas zatsal rapporte dans son livre «Véham achémech» les paroles du Roi Salomon : «Chômer piv léchono chômer métsorot nafchô » «Celui qui surveille sa langue, se protège des tourments de son corps..» (lèpre). Le Rav précise que les paroles influent sur la langue, un peu comme cette tourterelle qui ne cesse de roucoler dans tous les sens…Pour expier ce péché explique le Rav, l’homme devra apporter une offrande composée de deux tourterelles comme nous l’avons rappelé, mais également d’un peu de bois de cèdre qui est un puissant conifère, qui symbolise l’orgueil dont l’homme s’est drapé et enfin de l’isope, qui est une plante relativement basse…qui symbolisera désormais les nouvelles dispositions que devra adopter l’homme pour rester humble, à l’image de cette petite plante… Mais le Talmud Yoma par la bouche de Rabbi Yéhouda nous dit ceci : «Un pécheur repenti est celui devant lequel se présente la même occasion qu’il avait eu de pécher…et malgré tout, surmonte cette nouvelle tentation ! ».Et Rébbi Yéhouda précise : «Le «teste» le plus probant est celui des «Arayot» (des relations interdites) lorsque l’homme se retrouve avec la même femme, au même moment, et dans le même lieu..!». Dans le livre « Eretz Hemda » on nous explique que la valeur numérique du mot « Zoth » vu plus haut correspond à 408 et ce chiffre symbolise les trois piliers de la Téchouva -le repentir, qui sont : Le jeûne, la prière, et la tsédaka. Chacun de ces trois termes a en effet la valeur numérique de 136, ce qui donne : 136 X 3 = 408 = « Zoth » égal à repentir. Ce serait donc le repentir à travers ses trois éléments, qui indiquerait le chemin au lépreux et lui assurerait ainsi une purification sans risque de récidive !

Le Midrach Tanhouma au 1er chapitre de la paracha, nous explique son approche sur le verset de Kohélet- l’Ecclésiaste qui dit ceci : «Garde-toi que ta bouche ne charge ta personne d’un péché !» En fait nous disent les sages, le verset utilise un langage pudique pour dissuader l’homme de faire des avances à son épouse…pendant sa période de Nidda (de règles). Garde-toi de « tendre la perche » à l’Ange préposé à la conception de l’enfant, pour qu’il utilise une défense basée sur une prétendue méconnaissance ou inadvertance de ta part… Dans ce cas tu risquerais de susciter la colère d’HM qui aurait des conséquences sur l’enfant à naitre «Haz véchalom». C’est pourquoi nous dit Rav A’HA dans le Talmud : « les enfants conçus pendants les périodes de menstrues seront marqués, à vie, notamment par la lèpre ». Le Talmud poursuit et précise q’un rapport interdit dès le premier jour se traduira par une marque du mal sur l’enfant à l’âge de 18ans, si ce rapport à lieu au second jour, c’est à 20 ans, au troisième jour, à 30 ans, et si c’est au 7éme jour qu’il aura un rapport interdit, cela se traduira par une sanction à l’âge de 70 ans pour l’enfant, D-ieu nous en préserve. Au terme de cette paracha il est écrit : « Veizartêm êt béné Israël mitoumotam vêlo yamotou bétoumotam ! » « Vous mettrez en garde les enfants d’Israël contre leurs impuretés afin qu’ils ne meurent pas…par leurs impuretés!» Rabinou Bahyé nous explique que : «C’est à travers ce verset que nous apprenons qu’un homme doit s’écarter de son épouse au moment de l’apparition de ses règles ! » Rabinou Bahyé nous rappelle également une prophétie d’Ezéchiel : « D-ieu dit : « Dans ce monde, je sais que vous êtes impurs pour de multiples raisons…mais sachez que dans les temps futurs, je vous purifierais d’une purification éternelle ! Comme il est écrit : « Je verserais sur vous des eaux pures et vous serez purifiés de toutes vos impuretés ! ». Toutes ces mises en garde indiquées par la Thora viennent nous protéger contre nos dérives, et D-ieu sait si nous en avons!. Bien que la tendance de chacun d’entre nous soit d’investir son énergie pour la satisfaction de ses besoins personnels, la Thora nous recommande de nous entrainer constamment à penser à l’amélioration du sort des gens autour de nous, mais surtout des autres, les plus démunis et leur offrir notre aide généreusement. Cette aide peut être d’ordre financière, parfois psychologique ou physique. Il est bon également d’inciter ses amis ou les membres de sa famille à aider autrui. Ainsi écrit le Rav Eliezer Papou dans son livre «Pélé Yoétz» : « Si une personne venait à frapper à notre porte, nous ne la renverrions jamais les mains vides! Et D-ieu nous le rendra au septuple !». Les préparatifs pour la fête de Pessah sont autant d’occasions pour mettre à exécution ces nouvelles résolutions! Hôdéch Tov Oumvourakh. Yvan Lellouche


L’information en provenance d’Israël

Brigitte Bardot en remet une pelletée…

avec les afficheurs, à maintenir une campagne nationale dénonçant la cruauté de l’abattage rituel. Celle-ci était présente en janvier 2011 dans de nombreuses villes françaises (Paris, Bordeaux, Brest, Lyon, Bayonne, Marseille, Nantes, Toulon, Toulouse, Rouen, Lille, Nancy, Tours, etc...). Egorgé à vif sans étourdissement et dans de grandes souffrances dit-elle C’est ça, un abattage rituel !«Du point de vue de la protection des animaux et par respect pour l’animal en tant qu’être sensible, la pratique consistant à abattre les animaux sans étourdissement préalable est inacceptable, quelles que soient les circonstances ». Cet avis de la Fédération des Vétérinaires d’Europe est repris en signature de l’affiche placardée depuis un certain temps, dans de nombreuses villes françaises, sur plus de 2.200 panneaux publicitaires.

Nous avons écrit il y à quelques mois un important dossier sur la Cacherout en Europe et en France en particulier, dans lequel nous avons parlé des contraintes qu’elle rencontre ici et là, car il faut bien le reconnaître la législation est souvent en opposition avec notre «Alakha». Depuis quelques jours notamment dans la presse, BB repart en guerre contre l’abattage rituel. Y a-t-il un rapport avec le fameux débat contesté sur l’Islam en France? Le fait est que BB est repartie à l’offensif. Alors dit-elle que l’on trouve, partout, la publicité Isla Délice « fièrement halal » (presse écrite, affichage) ou Zakia halal « toujours un régal » (spot TV), les organisations françaises de défense des

animaux ont été contraintes de ne pas mentionner « halal » ou « casher » sur leurs affiches…Et pourtant BB ne se gène pas mentionner ces abattages sur une pleine page publicitaire «manuscrite» dans le quotidien Le Parisien Aujourd’hui en France ! On peut donc s’afficher « fièrement halal » mais il est interdit de dire ou montrer la souffrance qui se cache derrière cette dénomination dit-elle. Malgré l’avis défavorable de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) et les pressions exercées par son Président, Dominique Baudis (également Président de l’Institut du Monde Arabe), nos organisations ont tout de même réussi, après un bras de fer

Sa fondation considère qu’il y à tromperie du consommateur. Toutefois, l’information du consommateur sur la distribution dans le circuit classique de viandes issues d’un abattage sans étourdissement reste interdite… comme s’y est engagé Brice Hortefeux il y à quelques mois auprès des cultes musulman et juif. Sans étiquetage spécifique, le consommateur est donc volontairement tenu dans l’ignorance du mode d’abattage affirme t-elle. Pourtant, jusqu’à 60% de la viande issue d’animaux abattus selon le rite musulman et plus de 70% de la viande issue du rite juif se retrouvent dans le circuit classique à l’insu des consommateurs… Ce que reproche BB c’est que pratiquement 100% des bêtes destinées à la consommation générale sont égorgées en toute conscience ! Si la réglementation européenne prévoit une dérogation à l’obligation d’étourdissement préalable des animaux dans le cadre de l’abattage rituel, cette dérogation tend à devenir la règle dans de nombreux abattoirs, pour des raisons économiques. D’après une enquête menée, en France, par l’OABA dans 225 établissements d’abattage : 28% des gros bovins, 43% des veaux et 62% des ovins-caprins sont abattus sans étourdissement. Ce type d’abattage se généralise au point que, dans les abattoirs d’Île-de-France, pratiquement 100% des bêtes desti-

Edition du 6 Avril 2011

nées à la consommation générale sont égorgées en toute conscience ! Tous les rabbins spécialisés dans les questions de «Chéhita» le savent : Une bête abattue rituellement qu’il s’agisse d’un ovin ou d’un bovin, doit impérativement bouger ses membres dans les quelques secondes qui suivent son abattage, dans le cas contraire le bête serait non cachére ! Cela nous fut confirmé par d’éminents rabbins tel que le Rav Chimone Dahan Responsable de la Chéhita au Consistoire de Paris ou encore le Rav Chlomo Azoulay un grand spécialiste de ces questions d’abattages rituels, lui-même «Chôhét» depuis plus de 40 ans. Par ailleurs, voici la liste des associations qui portent main forte à BB dans le combat qu’elle a décidé de mener contre le « Halal » et le « Cacher » : Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs - Fondation Brigitte Bardot - Fondation Assistance aux Animaux - Protection Mondiale des Animaux de Ferme - Conseil National de la Protection Animale - Société Nationale pour la Défense des Animaux - Confédération Nationale des SPA de France. Ecœurée par l’immobilisme des pouvoirs publics face aux dysfonctionnements des abattoirs écrit-elle, Brigitte Bardot a publié, mercredi 30 mars, une lettre manuscrite, sur une pleine page du quotidien « Le Parisien ». L’occasion pour elle de faire un rappel des faits et de lancer un vibrant appel : Silence on tue ! Il y a bientôt 50 ans, en 1962, alors que j’étais une jeune femme, je menais mon premier combat contre la torture animale, bien avant le massacre des phoques, pour dénoncer l’horreur des abattoirs. Après des années d’action, l’étourdissement des animaux avant leur saignée était rendu obligatoire (Article R. 214-70 du code rural). Aujourd’hui, nous constatons une effrayante régression et un « je-m’en-foutisme » terrifiant et coupable des autorités face aux dérives observées dans ces lieux de mort. On égorge désormais à vif les animaux, sans se soucier de la réglementation et encore moins de la douleur provoquée

12

qui est insupportable et ignoble. Les bovins égorgés mettent 14 minutes avant de perdre conscience durant lesquelles l’animal épouvanté se débat, tente de s’échapper. Ce massacre est quotidien dans nos abattoirs. Je ne l’accepte plus ! Je vous supplie de le combattre à mes côtés. A la suite de ces immondes dérives affirme-t-elle, nous avons porté une plainte, le 10 février 2011, auprès de la Cour de justice de la République enregistrée 11/06 contre messieurs Hortefeux, ministre de l’Intérieur et Le Maire, ministre de l’Agriculture. Rien n’a changé écrit-elle encore ! Je ne suis plus une jeune femme, je ne pourrai pas recommencer encore et toujours le même combat, alors j’exige du gouvernement qu’il fasse appliquer la loi française et européenne dans les abattoirs. Il est inadmissible et illégal qu’en Ile de France, 100 % des bêtes soient égorgées à vif, sans étourdissement préalable, dans des conditions de violence et d’inhumanité abjectes avec la volonté manifeste de cacher ce scandale aux consommateurs puisqu’aucun étiquetage ne précise le mode d’abattage. Le ministère de l’Agriculture dispose des moyens financiers suffisants pour contrôler les abattoirs, vérifier l’entretien du matériel (à l’abandon) et surtout veiller à ce que les animaux ne subissent aucun service supplémentaire ce qui me parait la moindre des choses que nous leur devons. Pourtant, ce même ministère préfère dépenser des millions d’euros, payés par le contribuable, dans des publicités mensongères faisant propagande d’élevage intensif(*). Elle termine sa lettre en ces termes : « Nous sommes tous des assassins mais, par pitié, que leurs morts ne soient pas un supplice ! Aidez moi à ne plus accepter l’inacceptable ! (*) il subventionne aussi des éleveurs « ripoux » qui ne respectent aucune norme. Le pire dans cette histoire, c’est que bon nombre de députés à l’assemblée nationale sont prêts à lui prêter main forte. Reportage : Yvan Lellouche

Vol AF 447. Une «grande partie» enfin de l’épave localisée Des panneaux solaires flotteront dimanche à lundi avoir localisé des bientôt dans le sud-est de la France éléments d’avion au large des côtes En partenariat avec EDF, une société israélienne lancera en septembre prochain l’expérimentation de panneaux solaires flottant à la surface de l’eau. Un site a été choisi à Cadarache, commune du sud-est de la France. Cet étonnant concept a été développé par une start-up israélienne créée il y a deux ans : Solaris Synergy. Comme l’explique le site de l’Expansion, les panneaux solaires flottants sont composés de modules photovoltaïques articulés.Par:maxisciences

du Brésil. «

Le système sera expérimenté pendant neuf mois, pour une mise sur le marché prévue dès l’été 2012. L’intérêt écologique de cette technologie est double, puisqu’en plus de produire une énergie d’origine renouvelable, les panneaux flottants ne nécessiteront pas la destruction de forêts ou de terres agricoles, un problème majeur dans l’installation des centrales solaires classiques qui occupent de vastes surfaces au sol.

Ces éléments ont été identifiés par les enquêteurs comme appartenant à l’avion A330-203, vol AF 447», annonce-t-il dans un communiqué. Il s’agirait «des moteurs» et de «certains éléments de la voilure». Ces informations ont été confirmées ce lundi matin par Nathalie KosciuskoMorizet. La ministre des Transports a évoqué sur France Inter la découverte d’une «grande part de l’avion d’Air France, en une pièce» et relayé le message d’espoir du BEA. Pour les familles, cette annonce était devenue presque inespérée. Les recherches ont bien failli être abandonnées après trois campagnes sans résultat.

Afin de ne pas nuire aux paysages, cette innovation est destinée aux plans d’eau industriels et agricoles, et ne devra pas être installée dans des sites touristiques ou en pleine mer. En outre, les plateformes sont conçues de façon à ce que l’oxygène puisse passer pour assurer la survie des écosystèmes marins. Le premier prototype du projet sera testé dès le mois de septembre, en collaboration avec EDF. Il sera installé sur un plan d’eau situé à proximité d’une installation hydroélectrique, à Cadarache, dans le sud-est de la France.

Voilà maintenant deux ans que les enquêteurs du BEA scrutent l’océan Atlantique à la recherche des boîtes noires du vol AF 447 d’Air France. Elles permettraient certainement

d’en savoir plus sur les circonstances du crash qui a coûté la vie à 228 personnes le 1er juin 2009. Après trois phases de recherches infructueuses, le BEA a annoncé dans la nuit de

Mais le 25 mars dernier, le BEA a lancé une quatrième phase d’investigagtions sur une zone de 10.000 km2, soit un rayon de 75 kilomètres autour de la dernière position connue du vol AF 447. Un succès, semble-t-il, pour ces recherches de la dernière chance.


L’information en provenance d’Israël Edition du 6 Avril 2011

Dérapage antisémite à l’ULB Sushi West : 6 personnes déférées

Les associations juives dénoncent la publication d’un article intitulé «Quelle religion choisir? « dans le magazine «Caducée», édité par le Cercle Solvay de l’ULB. Le chapitre sur le judaïsme reprend les thèses du «Protocole des Sages de Sion», présentant le Juif non dans sa religion mais bien dans son appartenance sociale, comme un voleur ou un comploteur, rapporte lundi Le Soir. L’auteur du texte publié dans «Caducée» écrit notamment: «Votre jeunesse a été bercée par les aventures de Minus et Cortex et vous voulez rejoindre le mouvement international dont le dessein secret est de dominer le monde? Vous vous êtes inscrits à Solvay car la simple évocation de l’Or fait battre votre coeur au rythme des pièces sonnantes et trébuchantes que vous cachez dans la sacoche portée autour de votre cou? «. «Ne cherchez plus, direction les fours polonais,

la synagogue du quartier où le rabbin vous expliquera les démarches nécessaires», ajoute-t-il. Le président du Cercle Solvay, qui a fait retirer certains passages de l’article, parle d’un humour déplacé et a adressé, ainsi que l’auteur de l’article, une lettre d’excuses à l’Union des étudiants juifs de Belgique (UEJB). Pour la députée Viviane Teitelbaum (MR), l’article est un «dérapage nauséabond» et montre «une nouvelle fois une banalisation de l’antisémitisme». David Welner, le président de l’UEJB, ne comprend pas pour sa part comment un tel texte a pu être publié: «ils auraient dû se rendre compte que ce texte était antisémite, même si l’intention de l’auteur ne l’était pas». L’UEJB a saisi la présidence de Solvay. (belga)

Six des quatorze personnes travaillant pour la chaîne de restauration «Sushi West» placées en garde à vue mardi car soupçonnées d’employer de la main d’oeuvre clandestine, devaient être déférées devant la justice jeudi, a-t-on appris au ministère de l’Intérieur. Ces six suspects devaient être présentés à un magistrat du tribunal de grande instance (TGI) de Nanterre (Hauts-de-Seine), a précisé la même source. La place Beauvau a confirmé jeudi qu’une «opération d’envergure» de 200

policiers et gendarmes de l’office central pour la répression de l’immigration irrégulière et de l’emploi d’étrangers sans titre (OCRIEST) et de l’Office central de lutte contre le travail illégal (OCLTI) a été menée mardi en régions parisienne, lyonnaise et marseillaise. Policiers et gendarmes ont «investi» mardi seize points de restauration japonaise à l’enseigne «Sushi West», a dit l’Intérieur pour qui l’enquête «a débuté dans la région marseillaise par la découverte dans une succursale (...) de ressortissants étrangers travaillant en cuisine».

13


L’information en provenance d’Israël Edition du 6 Avril 2011

14

Maccabi Tel-Aviv de retour dans la cour Israël réclame l’annulation du rapport de l’ONU sur Gaza des grands d’Europe, mais … Mais ce grand retour sur la scène européenne risque d’être contrarié au cas où Maccabi accède à la finale. Le Final Four se déroulera à Barcelone les 6 et 8 mai, la finale devant se disputer le 8 à 22 heures, heure israélienne. Or, ce même 8 mai, à la tombée de la nuit, marquera le début de la journée consacrée à la mémoire des soldats tombés lors des guerres d’Israël. Une commémoration au rituel immuable qui comporte aussi la fermeture des cinémas, des théâtres, des restaurants et la non-tenue d’évènements sportifs. Il est impensable donc que Maccabi Tel-Aviv puisse s’aligner en finale ce soir-là.

Après trois années de disette, Maccabi Tel-Aviv se retrouve en phase finale de l’Euroligue où, en demi-finale, il affrontera le vainqueur de la confrontation Real Madrid-Valence. Un retour dans la cour des grands d’Europe pour ce club le plus titré d’Israël, aussi bien sur le plan intérieur qu’international. Le Macabi, comme il est dit familièrement ici, fondé en 1935 au temps du mandat britannique sur la

Palestine, c’est 48 titres de champion et 37 coupes d’Israël, et c’est aussi 5 titres de champion d’Europe (1977, 1981, 2001, 2004, 2005), c’est encore 8 autres participations à une finale (1980, 1982, 1987, 1988, 1989, 2000, 2006 et 2008), c’est enfin une Coupe intercontinentale en 1980. Un palmarès que lui envient bien des clubs plus nantis que lui, côté budget de fonctionnement s’entend, en Europe.

Depuis sa qualification, jeudi dernier au détriment de Vittoria, les tractations vont bon train pour parvenir à un compromis acceptable par toutes les parties concernées, y compris le propriétaire des droits de diffusion radiotélévisée. Un report de la finale étant tout aussi impensable, la solution serait d’avancer l’heure de la finale de 21 heures, heure locale à 16 heures, et peut-être même à 13h30. « Si tel était le cas, a déclaré le président de Maccabi Tel-Aviv, Moshe Mizrahi, il s’agira-là d’un geste exemplaire d’esprit sportif bien compris. »

La chanteuse Jenifer se produira le 10 août prochain en Israël pour un concert unique avec les autres », déclarait-elle en mai 2008, à l’occasion d’un concert géant au Trocadéro, pour les 60 ans d’Israël. Pour sa venue à Tel Aviv, Jenifer a fait appel à Cyril Houplain, créateur de l’univers visuel de Matthieu Chedide – alias M – et de la comédie musicale Le soldat rose. Dans l’entourage de la chanteuse corse, on promet d’élaborer une scénographie qui favorisera l’échange avec le public. L’artisan de ce concert est David Stern. Il signe un retour de qualité sur la scène culturelle franco-israélienne. « C’est un formidable évènement », se réjouissaitil jeudi soir, à l’annonce du concert de Jenifer à Raanana.

La rumeur était dans l’air depuis plusieurs semaines. C’est désormais officiel, la chanteuse Jenifer débarque en Israël cet été. Le 10 août prochain, elle se produira à l’amphithéâtre de Raanana, près de Tel Aviv, pour un concert unique qui promet d’attirer la foule. En cette période de vacances, marquée par une invasion de touristes

français, ce sont près de 8500 fans qui sont attendus pour ce spectacle en plein air.

Concert de Jenifer en Israël Mercredi 10 août 2011 – 20H30 Amphithéâtre de Raanana Transport en autocar depuis Ashdod, Netanya et Jérusalem

Révélation de la Star Academy en 2001, Jenifer – de son vrai nom Jenifer Bartoli – effectuera son tout premier spectacle en Israël : « c’est le pays de mes origines, que j’ai envie de revendiquer

Réservation : www.jeniferisrael.com Tel : +972 57 57 88 575 Offre spéciale : les 1000 premières places à 99 shekels (20 euros)

Israël : un acte d’accusation émis contre l’ingénieur palestinien Abou Sissi le Hamas, ainsi que toutes les autres présomptions pesant contre lui. Les détails de cette affaire sont interdits de publication jusqu’à la mi-mai.

Un acte d’accusation va être présenté ce lundi au tribunal de district de Béersheva contre l’ingénieur palestinien Dirar Abou Sissi, arrêté par

Israël en Ukraine. Le directeur technique de la centrale électrique de la bande de Gaza a nié tout lien avec l’enlèvement de Guilad Shalit et avec

Veronika, la femme d’Abu Sisi, a nié cette accusation, soulignant que son mari était ‘’totalement apolitique’’. Elle a également affirmé que son mari ne détenait aucune information concernant Guilad Shalit. De son côté, la juge Lia Lev On, de la Cour de Petah Tikva, qui avait décidé le 20 mars dernier de retirer l’imposition du silence sur l’affaire, a finalement ordonné l’interdiction de ‘’publier quelque détail que ce soit concernant l’enquête ou l’arrestation’’ jusqu’au 17 avril prochain.

« Il faut jeter immédiatement ce rapport aux poubelles de l’histoire », a proclamé Benyamin Nétanyahou, le chef du gouvernement israélien. Crédits photo : Sebastian Scheiner/AP Richard Goldstone, l’auteur de l’enquête internationale qui accusait Tsahal d’avoir commis des «crimes de guerre» à Gaza à la fin de 2008, s’est livré à un mea culpa. L’ambiance était dimanche à la jubilation en Israël. Celui qui était devenu depuis deux ans la bête noire du pays, l’incarnation d’une certaine «hypocrisie internationale», autrement dit le juge sud-africain Richard Goldstone, auteur d’un rapport à l’ONU sur l’opération de l’armée israélienne à la fin de 2008 dans la bande de Gaza, s’est effet livré à un mea culpa. Ce rapport avait provoqué la colère et l’indignation d’Israël, explicitement accusé, tout comme les islamistes du Hamas, qui contrôlent la bande de Gaza, de «crimes de guerre» et peut-être de «crimes contre l’humanité», ce qui aurait pu valoir aux dirigeants politiques et militaires d’être traduits en justice devant une cour internationale. «Si j’avais su ce que je sais maintenant, le rapport aurait été un document différent», a admis le juge dans un article publié par le Washington Post. Alors qu’il avait mis sur un pied d’égalité Israël et le Hamas, le juge estime désormais que les islamistes ont tiré des roquettes vers les localités du sud d’Israël avant et pendant l’opération «en visant de façon intentionnelle des civils». En revanche, selon la nouvelle version du juge, Israël n’a pas suivi une «politique» visant à prendre des civils palestiniens pour cibles. Richard Goldstone va même jusqu’à rendre hommage aux enquêtes diligentées par l’armée sur des cas de «bavures» présumées, alors que le Hamas s’est refusé à effectuer la moindre investigation.

Un document « biaisé et tendancieux» Détail important toutefois : durant les trois semaines de combats, environ 1400 Palestiniens, dont une majorité de civils, ainsi que 13 Israéliens ont été tués. Les militaires ont expliqué ce très lourd bilan en accusant le Hamas d’avoir utilisé la population «comme bouclier humain». Un argument qui n’avait qu’à moitié convaincu à l’étranger. En se rétractant, le juge a d’ailleurs aussitôt déclenché un véritable tir de barrage. «Il faut jeter immédiatement ce rapport aux poubelles de l’histoire», a proclamé Benyamin Nétanyahou, le chef du gouvernement, en annonçant la constitution d’une «équipe spéciale» pour diriger une campagne destinée à convaincre l’ONU d’annuler ce document qualifié de «biaisé et tendancieux» par Ehoud Barak, le ministre de la Défense. Les médias ont applaudi également à la volte-face du juge, mais se rangent dans deux camps. Certains estiment, comme le quotidien Maariv, que Richard Goldstone a provoqué de tels dégâts pour l’image d’Israël dans le monde qu’il ne mérite aucun pardon. D’autres, tel le quotidien Yediot Aharonot, rendent hommage à son «repentir» et à son «honnêteté». Le commentateur militaire de la télévision publique, Yoav Limor, tout en dénonçant le rapport, souligne qu’il pourrait malgré tout avoir eu des «conséquences positives» pour d’éventuels conflits à venir dans la bande de Gaza ou au Liban contre le Hezbollah. Selon lui, le «code éthique» de l’armée a été modifié et l’état-major a annoncé la présence sur le terrain lors de prochaines opérations de grande envergure d’officiers chargés des «questions humanitaires» et de procureurs militaires. Par Marc Henry

Les caves du plateau du Golan remportent un prix mondial Les caves du plateau du Golan, fondées en 1983, ont remporté la ‘’coupe mondiale du vin’’ et ont été déclarés ‘’meilleur producteur du monde’’ au 45e salon international des vins et spiritueux Vinitaly de Vérone. Ce prix est octroyé au producteur qui obtient

les meilleurs scores pour 2 vins médaillés dans 2 catégories différentes. Les caves de Ramat Hagolan ont été récompensés pour leur Chardonnay de Kerem Adom et pour leur spiritueux Heitesuwein.


L’information en provenance d’Israël Edition du 6 Avril 2011

15

Israël bientôt 2ème plus gros producteur de pétrole au monde ?

Avec la deuxième plus grande réserve au monde, certains croient que c’est fort possible. Le plus amusant dans cette histoire et cette vieille blague juive qui n’a, aujourd’hui, plus aucun sens. « Permettez-moi de vous dire quelque chose que nous, les Israéliens, avons contre Moïse. Il nous a fait marcher dans le désert pendant 40 ans afin de nous amener dans le seul endroit de tout le Moyen-Orient où il n’y a pas une goutte de pétrole ! » Cette blague a été rendue célèbre par Golda Meir, ancien premier ministre d’Israël, et depuis de nombreuses années, sa pertinence l’a rendue particulièrement populaire. Elle tient une grande part de vérité. Le manque de pétrole et de gaz naturel est considéré comme l’une des principales raisons de l’isolement d’Israël… Mais c’est aussi ce qui fait qu’Israël est un leader scientifique, technologique, et énergétique ! Mais avec les récentes découvertes du puits de pétrole de Tamar et des réserves de gaz naturel au large du Leviathan dans les eaux israéliennes, l’État Juif a un avenir radieux en tant que pays indépendant de l’énergie. Alors pourquoi s’arrêter là ? Certains croient qu’Israël pourrait devenir l’un des principaux producteurs mondiaux de pétrole. Israël, un leader de l’OPEP ? Devant l’Iran et l’Irak ? Tel est le plan de Harold Vinegar et de ses collègues. Le docteur Vinegar est le chef scientifique de la compagnie pétrolière hollandaise Royal Shell. Et c’est lui qui est aujourd’hui le directeur scientifique de l’Israël Energy Initiatives (IEI). Et c’est toujours lui qui estime que les réserves d’Israël en pétrole pourraient être plus qu’énormes ! L’IEI travaille sur un projet ambitieux d’extraction de pétrole et de gaz naturel à partir de schistes bitumineux, dans une zone de 238 kilomètres carrés au large du bassin Shfela, au sud-ouest de Jérusalem.

Comme le prix du pétrole augmente à vu d’oeil, les schistes bitumineux ont attiré l’attention en tant que source d’énergie, et comme un moyen utile d’assurer l’indépendance énergétique nationale. Toutefois, l’extraction du schiste bitumineux soulève un certain nombre de préoccupations environnementales parce qu’elle nécessite une très grosse utilisation d’eau et rejète dans l’air énormément de gaz à effet de serre. La Chine a une industrie pétrolière bien établie à base schiste et le Brésil, l’Allemagne et la Russie utilisent autant que faire ce peut les schistes bitumineux. Les revendications de l’IEI sont simples : « nos techniques seront plus propres que celles utilisées actuellement parce que le pétrole sera séparée de la roche de schiste à 300 mètres sous le sol. Cela nous permet de grandement réduire la quantité d’eau consommée ». Selon le Dr Vinegar, Israël a le deuxième plus grand gisement de schistes bitumineux au monde, en dehors des États-Unis. « Nous estimons qu’il y a l’équivalent de 250 milliards de barils de pétrole. Pour mettre cela dans le contexte, il existe des réserves prouvées de 260 milliards de barils de pétrole en Arabie saoudite. » Une fois opérationnel, l’IEI estime que le coût de la production d’huile de schiste se situe entre 34 et 40 dollars le baril. Il serait ainsi comparable au prix actuel de 30-40 dollars le baril pour les champs pétrolifères en eau profonde et moins cher que le pétrole tiré du désert ou du brut canadien de l’Arctique.

« Quittez le Sinaï immédiatement ! » dans le Sinaï, qui est généralement instable, crée un risque réel pour les israéliens qui s’y rendent, » dit l’avertissement.

Les attentes de Tamar et Leviathan ont déjà donné à Israël une attitude très positive. Si les prévisions de l’IEI deviennent réalité, Israël deviendra l’un des pays les plus riches du monde… Et, dés lors, il n’est aucun doute que, de manière très étrange, tous les problèmes diplomatiques disparaitront ! Tiens tiens…

« Au cours du week-end, Tsahal a touché une cellule terroriste à Gaza, qui préparait une attaque dans le Sinaï. Cet incident démontre la réalité de ces tentatives. » L’armée israélienne a déclaré vendredi soir qu’une opération conjointe entre l’armée et le Shin Bet a pris pour cible une cellule terroriste du Hamas qui planifiait d’enlever des israéliens dans le Sinaï et en Israël avant la fête de Pessah. Trois terroristes sont morts dans cette attaque.

Jonathan-Simon Sellem – JSSNews

Le bureau de lutte contre le terrorisme a émis un avertissement samedi sur la péninsule du Sinaï après la mort de trois terroristes à Gaza, appelant tous les israéliens à quitter immédiatement la zone. « Des cellules terroristes dans le Sinaï préparent une attaque avec l’aide de tribus bédouines locales, » dit l’avertissement.

L’avertissement invite également les membres des familles des israéliens actuellement dans le Sinaï à contacter leurs proches et les informer que « les forces de sécurité disposent d’informations fiables et actuelles indiquant que des cellules terroristes tentent actuellement de kidnapper des israéliens dans le Sinaï à des fins de négociation. » « La situation sécuritaire


L’information en provenance d’Israël Edition du 16 Mars 2011

16

Polémiques entre Paris et Rome Claude Guéant estime que le nombre de musulmans sur les migrants de Lampedusa «pose problème»

Evacués tant bien que mal vers la Sicile ou le sud de la péninsule, ils retrouvent leur liberté au bout de quelques jours. Du coup, la police française multiplie les contrôles aléatoires, notamment dans les AlpesMaritimes, interceptant chaque jour environ 40 personnes et les renvoyant à Vintimille. La semaine dernière, le chef de la diplomatie italienne, Franco Frattini, dénonçait « l’absence de solidarité » de la France.Paris et Rome sont à couteaux tirés à propos des immigrés en situation irrégulière originaires d’Afrique du Nord, au point qu’hier soir Nicolas Sarkozy a appelé Silvio Berlusconi. Tous deux ont décidé d’organiser « au plus vite » un sommet, en présence de leurs ministres des Affaires étrangères, de l’Intérieur et de l’Economie, pour aplanir le contentieux. Depuis fin janvier, 20.000 personnes ont réussi à atteindre par bateau la petite île de Lampedusa, dont plus de 18.000 Tunisiens et 800 Libyens. La grande majorité cherche à gagner l’Hexagone. Vendredi, c’est Bruxelles qui a haussé le ton. « Les autorités françaises ne peuvent pas renvoyer les migrants en Italie », a déclaré la commissaire en charge de l’Immigration, Cecilia Malmström. Seule « une menace grave à l’ordre public » peut faire exception à la liberté de circulation dans l’espace Schengen, affirme Cecilia Malmström, « or nous ne sommes pas dans ce cas ». Analyse contestée par Paris, eu égard à l’accord bilatéral de « réadmission » passé entre la France et l’Italie en octobre 1997, à

Chambéry. Ce texte prévoit que les deux pays réadmettent sur leur territoire, à la demande de l’autre Etat, « toute personne qui ne remplit pas les conditions d’entrée ou de séjour applicables ». Le quai d’Orsay reproche en outre à l’Italie de ne pas utiliser tous ses droits de tirage sur les aides européennes activées ces dernières semaines. Seuls 80 millions d’euros ont été débloqués au travers notamment de l’Agence pour le contrôle aux frontières de l’Union (Frontex). Celle-ci a mobilisé trois bateaux, deux avions et une trentaine d’experts pour aider le gouvernement italien à désengorger Lampedusa. Alors qu’il doit se rendre aujourd’hui à Tunis pour trouver avec le gouvernement provisoire le moyen de rapatrier les migrants, Silvio Berlusconi a bizarrement annoncé vendredi l’ouverture de centres d’accueil spécifiques près des frontières nord de l’Italie, pour ceux qui ont « exprimé la volonté de rejoindre leurs parents et amis en France ou en Allemagne ». Il leur serait délivré « des permis de séjour » pour « circuler librement en Europe », a-t-il expliqué. Dirigées majoritairement par la Ligue du Nord, parti connu pour ses positions anti-immigrés, les régions concernées refusent de servir de zone de transit. En attendant, les migrants sont hébergés en priorité dans les Pouilles, présidées par la gauche. Guillaume Delacroix, CORRESPONDANT À ROME

Claude Guéant: le ministre de l’Intérieur a affirmé que «l’accroissement du nombre de fidèles (musulmans) et un certain nombre de comportements posent problème.» Des propos qui interviennent à quelques heures du débat sur la laïcité. Mixité dans les piscines, prières musulmanes dans les rues, carrés musulmans dans les cimetières...

Le parti de la majorité présidentielle s’est engagé à apporter une réflexion sur tous ces thèmes . Claude Guéant lâche «tous les représentants des grandes religions estiment que la laïcité est un principe protecteur de la liberté de conscience. (...) En 1905, il y a avait très peu de musulmans en France, aujourd’hui il y en a entre 8 et 15 millions. Cet accroissement du nombre de fidèles et un certain

nombre de comportements posent problème. Il est clair que les prières dans les rues choquent un certain nombre de concitoyens. Et les responsables des grandes religions ont bien conscience que ce type de pratiques leur porte préjudice». Le ministre de l’Intérieur a précisé que le gouvernement se prononcer


L’information en provenance d’Israël Edition du 16 Mars 2011

Obama officiellement candidat à sa succession en 2012

18

Le naufrage de la politique étrangère de la France

même est porteuse d’orientations similaires. On pourrait aussi, avec un sourire ironique, dire aux dirigeants européens qu’ils ont détesté George W. Bush, à de rares exceptions près (Aznar, Blair), et qu’avec l’élection d’Obama, ils ont été exaucés : ils ont maintenant les fruits de l’incompétence et du dogmatisme gauchiste d’Obama. Je ne sais s’ils trouvent que la récolte est bonne et s’ils l’apprécient.

Nous déposons les documents pour lancer notre campagne 2012», a annoncé M. Obama dans une vidéo transmise par courriel à ses partisans. en devenant le premier Noir élu à la présidence des Etats-Unis. depuis son entrée à la Maison Blanche en janvier 2009: crise bancaire et automobile, réforme difficile de l’assurance maladie, guerre en Afghanistan puis tout récemment en Libye. A mesure que sa popularité plongeait, M. Obama a dû se résoudre à voir ses adversaires républicains remporter l’élection législative de décembre dernier.

Revenant sur ses deux années de présidence, M. Obama a reconnu qu’engager «un changement durable ne serait ni rapide ni facile», un aveu en direction de l’aile gauche de son parti qui lui reproche de n’avoir pas suffisamment transformé le pays. Assurant que son administration et ses partisans «se battent pour protéger les progrès enregistrés, et en réaliser d’avantage», M. Obama a souligné que ce serait sa dernière campagne dieu merci «en tout cas comme candidat»: la Constitution américaine limite à deux le nombre de mandats présidentiels.

Europe : début du Congrès juif sous l’ombre de l’antisémitisme

La France, depuis longtemps, n’est plus ce qu’elle a été. Ses prétentions à compter encore sur la planète ont reposé sur les réseaux de ce qu’on a appelé la « Françafrique », et ces réseaux sont désormais très largement effilochés. Elles ont reposé aussi sur la célèbre « politique arabe de la France » née sous le général de Gaulle et poursuivie sans interruption depuis, et qui consistait à entretenir des liens privilégiés avec divers dictateurs, sans prêter la moindre attention à la façon dont ils géraient leurs pays et traitaient leurs populations. La chute du régime de Saddam Hussein en Irak a été un revers pour cette politique. Les efforts de Jacques Chirac et Dominique de Villepin pour sauver leur criminel préféré se sont révélés vains. Avec la chute du Liban aux mains du Hezbollah, quasi complète depuis le renversement du gouvernement de Saad Hariri voici quelques semaines, et son remplacement par un homme étroitement lié au régime des mollahs, un autre revers a été subi. La chute de Zine Ben Ali en Tunisie a accentué ce qui a pris dès lors les allures d’un naufrage. Quel que soit le régime qui prendra place en Tunisie, on peut s’attendre à ce que celui-ci ait moins de mansuétude envers un gouvernement L’une des questions les plus importantes qui sera abordée par les participants est la lutte contre l’antisémitisme qui n’est pas séparée de la lutte pour l’existence des juifs en Europe. L’antisémitisme jouit aujourd’hui d’un soutien aussi bien dans les plus hautes que les plus basses sphères de la société européenne. Il en est ainsi depuis les années 2000. Le Congrès juif européen avait estimé, en juillet 2010, que la situation des juifs en Europe est la pire depuis 1945. Le Président du Congrès juif européen, Moshé Kantor, avait affirmé que la situation du judaïsme européen «est la pire qui soit depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale». «Les Juifs ont peur de marcher dans les rues, en Europe, en portant des signes juifs. Les synagogues, les écoles juives et les jardins d’enfants doivent être entourés de barbelés et de barrières de sécurité.

Un Congrès de trois jours auquel participe un millier de responsables communautaires, donateurs, et enseignants juifs, se tient à partir d’aujourd’hui dans un hôtel d’Eurodisney, à Marne-la-Vallée. Il est organisé par l’ECJC, le Conseil européen des Communautés juives. Au programme des discussions, l’éducation juive, la

transmission des valeurs juives, la gestion des différences entre les divers courants du judaïsme, le rôle des Juifs dans la construction européenne, la transmission de la mémoire de la Shoah, la lutte contre l’antisémitisme et les relations des juifs d’Europe avec Israël.

Des hommes, des femmes et des enfants juifs sont attaqués en plein jour», a-t-il dit dans un message adressé à des parlementaires européens des trois pays du Benelux qui assistaient à un déjeuner à Bruxelles pour le début de la présidence belge de l’Union européenne. Kantor a ajouté : « Ce qui est encore plus effrayant, c’est que les juifs sont forcés de quitter certaines villes européennes, comme Malmö (en Suède) en raison de l’atmosphère d’hostilité et de la violence».

français. La chute de Moubarak a fait voler en éclats le projet d’Union de la Méditerranée : que la tendance qui l’emporte en Égypte soit une tendance nassérienne anti-occidentale, façon Amr Moussa ou une tendance islamiste, façon Youssef al Qaradawi, on peut douter que les projets de Nicolas Sarkozy l’intéresseront. La situation en Libye, quelle que soit son issue, fait que les accords passés avec les dirigeants du pays seront désormais caducs. La gauche incriminera, bien entendu, le manque de clairvoyance de ceux qui ont le pouvoir en France aujourd’hui, oubliant qu’elle s’est comportée exactement de la même façon lorsqu’elle était aux affaires, et faisait, dans l’ensemble, exactement les mêmes courbettes aux mêmes gens. Il est trop tard pour inventer une nouvelle politique étrangère et, symboliquement, le remplacement de Michèle Alliot-Marie par Alain Juppé constitue le remplacement d’un adepte de la realpolitik sans grands scrupules, par un autre adepte de la realpolitik sans grands scrupules. On pourrait dire, à la décharge de ceux qui gouvernent la France, que les autres gouvernements européens suivent des orientations proches, chacun à sa manière, et que l’Union européenne elleLe professeur Ephraim Inbar, du Centre Stratégique Sadate Bégin, explique que les juifs européens subissent de plein fouet l’antisémitisme, précisément dans le continent le plus hostile à Israël. La France est le pays où le risque d’agressions antisémites est le plus grand, a affirmé en janvier 2011 une organisation de lutte contre l’antisémitisme mandatée par le gouvernement israélien. L’antisémitisme occupe une place importante dans la propagande des musulmans d’Europe. Des forces réactionnaires, dans les médias et les campus européens, œuvrent avec les populations islamisées et les néo-fascites, et font du négationnisme à outrance. Cette hostilité s’exprime lors de manifestations fascistes, ou les appels au boycott des produits israéliens sont devenues la norme. Cet antisémitisme est dirigé non seulement contre Israël mais aussi contre les Juifs d’Europe. Lorsqu’Israël est montré du doigt, boycotté et hué, ce sont aussi les juifs d’Europe qui sont victimes de déprédations, sous des prétextes politiques divers. Les juifs n’ont plus le droit de se sentir solidaire de la population israélienne, au même titre que certains peuvent éprouver cette même solidarité avec une population palestinienne, qui reçoit pourtant chaque année plus de cinq cent millions d’euros d’aide, réparties entre

Je ne sais s’ils se félicitent toujours de l’attribution du prix Nobel de la paix à Obama. Celui-ci fait, en tout cas, beaucoup mieux que Carter, autre Président des États-Unis très apprécié des Européens. Carter avait seulement perdu l’Iran. Barack Obama a fait que les États-Unis n’ont plus, dans tout le monde arabe et le Proche-Orient, un seul pays ami. Ils y sont méprisés ou détestés, mais jamais respectés. Détériorant l’armée américaine, Barack Obama fait aussi que celle-ci ne fera bientôt plus peur à personne, ce qui aiguisera bien des appétits. La France, comme les autres pays européens, devra assumer les conséquences. Le prix du pétrole monte et devrait continuer à monter, ce qui aura des effets certains sur une croissance déjà inexistante, ce qui se traduira aussi par une augmentation du prix des biens de consommation courante et des produits alimentaires. Le désordre dans le monde arabe devrait durer, voire s’accentuer avec la paupérisation et la faim. Les flux migratoires en direction de l’Europe devraient s’accentuer et s’accélérer. « Le Camp des Saints *», de Jean Raspail, vient d’être réédité à point nommé. Bat Ye’or a fait paraître récemment un livre indispensable : « L’Europe et le spectre du califat *». Ce livre, lui aussi, est plus que jamais d’actualité. Une Europe islamisée et pauvre pourrait venir bien plus vite que prévu… Guy Millière les contributions communautaires et celles des États membres. Le plus grave est que l’antisémitisme bénéficie d’un soutien des sphères décisonnaires de la société européenne. Nous en avons vu le signe en septembre 2010, lorsque le Commissaire européen au Commerce déclara que la paix au Moyen-Orient est impossible à cause du lobby juif américain. Nous en avons vu un autre exemple avec l’affaire de la « flottille pour Gaza » et le large écho consensuel contre Israël, alors que tous savaient que les passagers du Mavi Marmara étaient infiltrés par des activistes islamiques qui ont attaqué les soldats israéliens. Les exemples d’antisémitisme ne manquent pas. Surtout quand les médias occidentaux utilisent la terminologie abusive de colons et de colonies, alors que François Mitterrand lui-même avait donné la bonne définitition de territoires disputés à cette région que les jordaniens ont abandonné aux israéliens, et n’ont pas hésité à parler de colons lorsque un père de famille, Ehud Vogel, 36 ans, sa femme Ruth, 35 ans, ainsi que leurs enfants Yoav (11 ans), Elad (3 ans) et Hadass (3 mois), ont été massacrés dans leur lit, à Itamar, près de Sherem (Naplouse). Ftouh Souhail, depuis Tunis


Israël Actualités n°168  

Toute l'information en provenance d'Israël