Issuu on Google+

GRATUIT - Numéro 161 - Edition du Mercredi 16 Février 2011

Journal Israélien en langue française

Dîner du CRIF 2011

«Le judaïsme fait partie des racines de la France et chaque Français, quelle que soit sa confession ou son origine, peut en être fier»

«Le doute, a dit Voltaire, est désagréable, mais la certitude est absurde.»


L’information en provenance d’Israël Edition du 16 Février 2011

L’édito patriote de Flatto Sharon :

L’armée égyptienne surmilitarisée à la reconquête de ses touristes !

naires au service du régime, puisqu’ils sont naturellement proches du peuple. D’autre part, les officiers supérieurs sont plutôt des courtisans du président Moubarak et, enfin, capitaines et officiers subalternes sont, eux, plus proches de la troupe. L’Egypte a une histoire militaire qui remonte au colonel Gamal Abdel Nasser, auteur avec le général Ali Muhammad Nagib d’un putsch militaire contre le roi Farouk en 1952. En 1954, c’est au tour de Nasser de renverser et remplacer Nagib à la présidence de la République.

Toute la question est aujourd’hui de savoir comment retrouver une croissance pro-pauvre et construire une économie interne qui soit moins dépendante de l’extérieur et dont les bénéfices reviennent aux Egyptiens. En attendant, les rentes traditionnelles et notamment le tourisme connaitront une baisse brutale en 2011. Les investissements directs étrangers, très sensibles à l’instabilité baisseront drastiquement. Si les troubles durent, l’aide américaine, c’est à dire une autre rente, risque d’être affectée. On voit combien est stratégique le contrôle du canal de Suez, ce que l’armée égyptienne a parfaitement compris. Au total, la situation macroéconomique de l’Egypte va se dégrader considérablement au cours de l’année, accélérant le retournement des rentes observé depuis la crise mondiale de 2008 . L’armée est fortement implantée dans l’économie égyptienne, de la construction des infrastructures à l’immobilier, en passant par le tourisme:état des lieux ! L’armée égyptienne est composée d’environ 380’000 à 420’000 hommes, dont les deux tiers sont des conscrits servant dans plus d’une dizaine de divisions différentes.Ce ne sont donc pas des merce-

Cette armée, et surtout les forces terrestres, est donc indépendante du pouvoir. Elle est, dotée de plus de 550 avions, dont près de 230 F-16, et de 3 500 chars, comme des 900 M1A1 Abrams,et 1 000 chars supplémentaires en stock, 2800 batteries d’artillerie et installations antiaériennes, ainsi qu’un nombre significatif de missiles balistiques Scud-B. La question est alors de savoir : pour qu’elle besoin l’Egypte a-t-elle besoin d’un tel arsenal ? Un simple coup d’œil à une carte de la région permet de dire qu’aucun de ses voisins – comme le Soudan et Libye – ne possède ne serait-ce que la moitié de ses capacités militaires. Sauf Israël, la démilitarisation de la péninsule du Sinaï a permis la constitution d’une zone tampon.

3

Le billet de Gil Taieb Il y a quelques jours se déroulait le traditionnel diner du CRIF. Ce rendez vous annuel s’est transformé au fil des années. Initialement prévu pour être un moment d’échange entre le chef du gouvernement et la communauté, il est devenu avec le temps, et surtout par sa retransmission intégrale à la télévision, une tribune d’où les deux intervenants s’adressent à tous les français devant les représentants politiques, diplomatiques et communautaires. Cette médiatisation a fait de ce diner, non plus un lieu d’échange, mais bien une occasion d’envoyer certains messages. Dans son intervention, le président du CRIF a rappeler,sans concession, les préoccupations de la communauté juive, son attachement à Israël et sa fidélité à la nation française. Cette année le président Sarkozy, invité pour la deuxième fois à ce diner utilise avec brio cette tribune pour s’adresser à la population française. Ainsi, réaffirmant son amitié pour Israël et son attachement à la communauté juive, il envoie par son discours un message que nous nous devons d’analyser. Avec force, il nous a parlé de son intransigeance face à l’antisémitisme. Avec conviction, il a rappelé son aspiration à voir Guilad Shalit libéré. Avec fermeté, il a condamné un Iran nucléarisé. Avec passion, il nous a parlé de» l’es-

poir qu’il a face à ce printemps des peuples qui, de Tunis au Caire, aspirent à la liberté ; tout en restant prudent quant aux étapes à venir et espérant voir la démocratie triompher mais en n’excluant pas les risques de dérives brutales ou totalitaires» ! Il a rappelé le devoir des nations et donc de la France d’aider ces mouvements mais de ne surtout pas s’ingérer !!! L’ingérence ! Un mot tellement fort et avec tant de significations ! Surtout, lorsque quelques phrases plus loin, le président Sarkozy, en ami fidèle, ce que personne ne peut contester, rappelle son désir de voir Israël enfin en paix avec ses voisins. C’est alors qu’il déclare, je cite : « la meilleure sécurité pour Israël est l’existence à ses côtés d’un état palestinien démocratique, viable et souverain ». Appelle : « Israël à reprendre les pourparlers », plaide : « pour une reprise des discussions entre la Syrie et Israël ». Et d’ajouter : « quelle transformation stratégique pour Israël si une normalisation avec la Syrie était accompagnée d’une restitution du Golan » !!! Monsieur le président de la République, je sais combien votre aspiration à la paix pour Israël est sincère mais ne pensezvous pas que là, il y a ingérence ? Ne pensez-vous pas que le» printemps des peuples» devrait d’abord souffler sur Gaza, Beyrouth, Téhéran et Damas

avant de voir Israël avancer vers des négociations de paix que chaque israélien appelle de ses vœux tant il n’en peut plus d’entendre le bruit des menaces et des armes. Monsieur le président de la République, en Israël, et vous le savez bien, la grande majorité du peuple et des politiciens est prête, aujourd’hui comme hier,à saisir la moindre main tendue sans autre condition préalable que la reconnaissance mutuelle.Meme avecle régime dictatorial de Syrie. Monsieur le président de la République, merci de votre présence et de votre amitié. Mais je me souviens de votre discours d’il y a deux ans au cours duquel vous avez parlé de la division de Jérusalem. Aujourd’hui vous nous avez parlé de la restitution du Golan. J’espère que l’année prochaine vous pourrez nous annoncer que les voisins d’Israël sont prêts à faire le pas vers sa reconnaissance dans des frontières qui lui assureront une sécurité qui ne dépend que de lui-même. Mais permettez-moi de douter des garanties internationales. Monsieur le Président de la République, vous êtes un ami, restez-le et restez vigilant. Nous, nous le resterons pour l’amour de la France et d’Israël. Gil TAIEB

Ainsi, dans le cas d’un éventuel conflit avec l’Egypte, les Israéliens bénéficieront de plus de temps pour se préparer,si jamais ,un régime radical reprenait le pouvoir en Egypte, l’armée israélienne devra toutefois se restructurer avant toute chose. A l’aide de nouvelles divisions, de nouvelles escadrilles de combat et de nouveaux vaisseaux de guerre,afin de constituer une véritable force de dissuasion conventionnelle contre l’armée du Caire, et ne pas seulement dépendre de sa stratégie d’ambiguïté nucléaire. A Bientôt Samuel Flatto Sharon Ancien député à la KNESSET

façon e r u e l l i e La m e Israël r t î a n n o c de

Israël Actualités

recherche des commerciaux

Eldan vous présente sa nouvelle application iPhone

*cha de vorgeur i iPho ture offerne t

Eldan le loueur n°1 en Israël vous propose une méthode pratique et nouvelle pour découvrir Israël .Choisissez parmi notre large gamme de véhicules et profitez des meilleurs prix. C’est juste à une application de vous

eldan.co.il/fr 01.47.70.21.25

Contactez Jacques Chemla au 00 972 (0) 52 3 222 129 Directeurs de la publication Alain Sayada Tel: 06 68 17 25 55 Samuel Flatto Sharon Rédacteur en chef Eliahou Ben Yéouchoua

Directeur commercial Israel: Jacques Chemla 052 3 222 129 Directeur d’antenne Simon Benchetrit 00 972 (0) 54 529 60 07 Echo photo : Alain Azria

*En réservant sur l'app

Régie publicitaire exclusive Canal Media Associés 77 bis, rue Robspierre 93100 Montreuil 01 48 97 46 85 RCS : 499 444 917

Editorialiste Samuel Flatto Sharon Directeur commercial France: Yohann Azoulay 06 68 75 46 26

Commerciaux : Sigalit Sik Sik Sitbon 06 67 78 40 00 Israël Actualités est une marque déposée en France Imprimé par : Imprimerie du journal l’Union


L’information en provenance d’Israël Edition du 16 Février 2011

L’alcool tue 2,5 millions de personnes chaque année (MNT), à savoir les maladies cardiovasculaires, le cancer, les pneumopathies chroniques et le diabète. L’abus d’alcool engendre chutes et accidents de la circulation, cirrhose du foie et cancers. Il est également un facteur de comportements à risques, de violences, de relations sexuelles non consenties, de dégradation de la vie sociale et professionnelle... «De nombreux pays reconnaissent les graves problèmes de santé publique provoqués par l’usage nocif de l’alcool et ont pris des mesures pour en prévenir les conséquences sanitaires et sociales et traiter les personnes qui en ont besoin. Mais il est clair qu’il faut faire beaucoup plus pour réduire le nombre de décès et les souffrances associées à l’usage nocif de l’alcool» déclare l’OMS.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de publier son rapport mondial sur la consommation excessive d’alcool. Elle tue plus que le paludisme ou le SIDA : l’usage nocif d’alcool provoque traumatismes, cancer, maladies cardio-vasculaires et cirrhose du foie. Verre d’alcool fort Dans le monde, l’usage nocif d’alcool est responsable de près de 4 % des décès : 6,2 % des décès d’hommes sont liés à

l’alcool, contre 1,1 % chez les femmes. 320 000 jeunes âgés de 15 à 29 ans meurent chaque année de causes liées à la consommation d’alcool. L’alcool est l’un des quatre principaux facteurs de risque communs, avec le tabagisme, une alimentation déséquilibrée et la sédentarité, des quatre grands groupes de maladies non transmissibles

L’OMS veut mettre en oeuvre des mesures fiscales visant à réduire la consommation nocive d’alcool, la réduction des points de vente, l’augmentation des limites d’âge légales pour acheter de l’alcool et de l’application de mesures efficaces contre l’alcool au volant. Des interventions brèves en milieu médicalisé pour modifier les modes de consommation dangereux et traiter les troubles liés à l’alcool sont également préconisées, ainsi que des campagnes d’information et d’éducation qui appuient des mesures efficaces.

Boeing dévoile son 747 modernisé, plus économe pour concurrencer l’A380

L’armée égyptienne «est actuellement surmilitarisée» !

Le directeur de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), Taleb Rifai, a déclaré mercredi ne se faire «aucun souci» quant à l’attractivité de l’Egypte comme destination touristique, L’armée est fortement implantée dans l’économie égyptienne, de la construction des infrastructures à l’immobilier, en passant par le tourisme:état des lieux ! L’armée égyptienne est composée d’environ 380’000 à 420’000 hommes, dont les deux tiers sont des conscrits servant dans plus d’une dizaine de divisions différentes.Ce ne sont donc pas des mercenaires au service du régime, puisqu’ils sont naturellement proches du peuple. D’autre part, les officiers supérieurs sont plutôt des courtisans du président Moubarak et, enfin, capitaines et officiers subalternes sont, eux, plus proches de la troupe. L’Egypte a une histoire militaire qui remonte au colonel Gamal Abdel Nasser, auteur avec le général Ali Muhammad Nagib d’un putsch militaire contre le roi Farouk en 1952. En 1954, c’est au tour de Nasser de renverser et remplacer Nagib à la présidence de la République. Cette armée, et surtout les forces terrestres, est donc indépendante du pouvoir. Elle est, dotée de plus de 550 avions, dont près de 230 F-16, et de 3 500 chars, comme des 900 M1A1 Abrams,et 1 000 chars supplémentaires en stock, 2800 batteries d’artillerie et installations antiaériennes, ainsi qu’un nombre significatif de missiles balistiques Scud-B.

aérienne-- au dernier trimestre 2011. Lufthansa, qui en a commandé 20, sera la première compagnie à en recevoir un exemplaire, normalement début 2012. «Le Boeing 747-8 Intercontinental est un excellent appareil pour Lufthansa.

Le constructeur aéronautique américain Boeing a dévoilé dimanche le 747-8 Intercontinental, version modernisée de son emblématique gros porteur, allongée et plus économe en carburant, avec l’objectif affiché de concurrencer l’Airbus A-380. «Regardez cette merveilleuse machine volante, c’est notre avenir», a lancé Pat Shanahan, vice-président des programmes civils de la division avions commerciaux, au cours d’une cérémonie à Everett, près de Seattle (Etat de Washington, nord-ouest), site de la principale usine d’assemblage de Boeing, diffusée en direct sur le site du constructeur.» Nous sommes convaincus que nos clients apprécieront ses faibles coûts d’exploitation et que les passagers seront séduits par le confort de son tout nouvel aménagement intérieur», a ajouté Jim Albaugh, président de la division avions commerciaux. Peint aux couleurs de Boeing avec une livrée rouge-orangée baptisée «Sunrise», hommage à la culture des clients asiatiques du constructeur pour lesquels ces couleurs symbolisent la prospérité et la bonne fortune, le nouveau 747-8 a été dévoilé devant une assemblée de clients et de membres du personnel de Boeing, dans un hangar d’Everett. Il a gardé de ses prédécesseurs, en service depuis plus de 40 ans, la silhouette bossue due à ses deux ponts.

Il est plus long de 5,60 que son plus récent prédécesseur, le 747-400, ce qui lui offre une capacité additionnelle de 51 sièges et 26% de cargo. L’empennage est le même, mais les ailes ont été légèrement allongées. Avec une capacité de 467 passagers et un rayon d’action de plus de 14.815 km, le 747-8 se positionne sur le marché des appareils de 400 à 500 places, c’est-àdire entre l’A380 d’Airbus (555 places) et le Boeing 777-300 à rayon d’action étendu (365 places), a précisé Boeing dans un communiqué. Son coût au siège-kilomètre est inférieur de 6% à l’A380, a souligné Boeing. Le 747-8 utilise certaines innovations technologiques du 787 Dreamliner, le futur gros porteur de Boeing, dont la finalisation accuse trois ans de retard en raison de multiples problèmes techniques et qui devrait être livré fin 2011. Son aménagement intérieur a notamment été inspiré par celui du 787, avec un escalier arrondi pour accéder au pont supérieur, un plafond plus haut et des hublots allongés. Le 747-8 Intercontinental, dont le lancement a été annoncé en 2005, a déjà été commandé à 107 exemplaires, dont 33 pour sa version passagers et 74 en version cargo, selon un porte-parole de Boeing. Le premier exemplaire de la version passagers doit être livré à un client encore non identifié --mais qui n’est pas une compagnie

Il s’intègre parfaitement dans la catégorie des avions de 400 places et contribuera à améliorer le rendement énergétique de notre flotte», a déclaré Nico Buchholz, vice-président exécutif de Lufthansa Group Fleet Management, lors de la cérémonie. C’est la version cargo qui sortira en premier: la première livraison, destinée à la compagnie luxembourgeoise de fret aérien Cargolux est prévue à la mi-2011, a précisé le porte-parole. Le 747-8 est censé décoller et atterrir en toute sécurité dans tous les aéroports où les 747-400 sont actuellement en service, ce qui devrait faciliter la continuité avec ses prédécesseurs. Les pilotes n’auront pas besoin de nouvelles qualifications et les aéroports n’auront pas à modifier leurs installations, a souligné Boeing, en allusion à l’A380 qui a nécessité de nouvelles installations aéroportuaires.

4

La question est alors de savoir : pour qu’elle besoin l’Egypte a-t-elle besoin d’un tel arsenal ? Un simple coup d’œil à une carte de la région permet de dire qu’aucun de ses voisins – comme le Soudan ou la Libye – ne possède ne serait-ce que la moitié de ses capacités militaires. Sauf Israël, la démilitarisation de la péninsule du Sinaï a permis la constitution d’une zone tampon. Ainsi, dans le cas d’un éventuel conflit avec l’Egypte, les Israéliens bénéficieront de plus de temps pour se préparer,si jamais ,un régime radical reprenait le pouvoir en Egypte, l’armée israélienne devra toutefois se restructurer avant toute chose. A l’aide de nouvelles divisions, de nouvelles escadrilles de combat et de nouveaux vaisseaux de guerre. Afin de constituer une véritable force de dissuasion conventionnelle contre l’armée du Caire, et ne pas seulement dépendre de sa stratégie d’ambiguïté nucléaire.

L’armée suspend la Constitution et dissout le Parlement

L’armée égyptienne, en charge de la gestion du pays depuis la chute du président Hosni Moubarak, a annoncé dimanche la dissolution du Parlement et la suspension de la Constitution, qui sera amendée. L’armée a en outre indiqué que la période de transition politique durerait six mois. Dans son «communiqué numéro 5», le conseil suprême des forces armées, à qui M. Moubarak a transmis le pouvoir vendredi, annonce «la dissolution de l’Assemblée du Peuple et de la Choura», la chambre haute consultative. La dissolution du Parlement, après des élections, l’an dernier, entachées de soupçons de fraude massive, et la révision de la Constitution, accusée de limiter les conditions de candidature à la présidence, font partie des principales revendications des manifestants qui ont poussé Hosni Moubarak au départ. La Constitution suspendue Le Conseil suprême annonce aussi, dans ce texte lu par une présentatrice à la télévision d’État, la «suspension de la Constitution» et la création d’une commission pour l’amender et organiser un référendum sur ces changements. Le Conseil suprême, instance formée d’une avingtaine de généraux, ajoute qu’il «prend en charge la direction des affaires du pays provisoirement pendant six mois, ou jusqu’à la fin des élections législatives et pour la présidence de la République». « Le chef du Conseil suprême des forces

armées (soit le nouvel homme fort du pays, le maréchal Mohammed Hussein Tantaoui, NDLR) le représentera auprès de toutes les parties à l’intérieur et à l’extérieur», affirme-t-il en outre. «Le Conseil suprême des forces armées publiera des décrets à valeur de loi pendant la période transitionnelle» et «le gouvernement d’Ahmad Chafik est chargé de continuer à travailler jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement», selon le texte. L’armée s’engage également à «tenir des élections pour les chambres haute et basse (du Parlement) et pour la présidence». «L’État s’engage à appliquer tous les traités et pactes internationaux dont il fait partie», réaffirme-t-il enfin. L’armée promet une «transition pacifique du pouvoir» La veille, l’armée avait voulu rassurer sur ses intentions, autant à l’intérieur de l’Égypte qu’à l’étranger. Elle s’était notamment engagée à une «transition pacifique du pouvoir» qui «prépare le terrain à un pouvoir civil élu en vue de construire un État démocratique libre» et au respect des traités internationaux. Le gouvernement israélien, qui n’a pas caché ces derniers jours ses craintes de voir émerger au Caire un nouveau pouvoir hostile à cet accord, s’est félicité de ces «assurances», ajoutant que ce traité était «une pierre angulaire pour la paix et la stabilité dans tout le Moyen-Orient». Le président américain Barack Obama a quant à lui «salué» samedi la promesse faite par l’armée égyptienne d’une transition pacifique vers un pouvoir civil élu. Le Maroc a exprimé l’espoir que l’Egypte continue de jouer son rôle «primordial», notamment «dans la défense des causes arabes».


L’information en provenance d’Israël Edition du 16 Février 2011

5

Le Rabbi en 1981 : « Qui peut évaluer quelle sera la situation en Égypte dans 30 ans ? » un grand sage ! me dit ce vieil ami. – Que se passe-t-il ? lui ai-je demandé. – Sadate, qui a été assassiné il y a deux semaines ! – Mais quel rapport avec Sadate ? ai-je dit. Il avait piqué ma curiosité. – Tu ne te rappelles pas ce que je t’ai raconté au sujet de ma ye’hidout, mon entrevue avec le Rabbi l’année dernière ? m’a-t-il demandé incrédule. De fait, je ne me rappelais pas grandchose de ce qu’il m’en avait raconté, si ce n’est qu’il s’était adressé au Rabbi en français (et le Rabbi lui avait répondu « Vous parlez certainement aussi l’hébreu ? ») et qu’ils avaient parlé de ses visites dans les pays arabes. – Rafraîchis-moi la mémoire, ai-je dit. – Rappelle-toi : j’avais demandé au Rabbi pourquoi il était contre les accords de Camp David avec l’Égypte et pourquoi il était si inquiet à l’idée de leur rétrocéder les champs pétrolifères du Sinaï. Maintenant je vois combien le Rabbi est sage ! – Mais que t’a-t-il dit exactement à ce sujet ? ai-je demandé, brûlant d’impatience. –

Le Rabbi en 1981 : « Qui peut évaluer quelle sera la situation en Égypte dans 30 ans ? » chabad.org par Aaron Dov Halprin Le Rav Aaron Dov Halprin, rédacteur en chef du journal « Kfar ‘Habad » publié dans la ville du même nom en Israël, raconte : C’était en 1981, à la fin du mois de Tichri 5742. Je venais de rentrer de New York où j’avais passé le mois des fêtes au « 770 ». Un message me disait de rappeler d’urgence le professeur Yossef Tsuriel de ‘Haïfa…

Le professeur Tsuriel était un spécialiste mondial du sable (ne me demandez en quoi cela consiste) et avait voyagé dans le monde entier à ce sujet, y compris, de façon secrète, dans plusieurs pays arabes. Votre Rabbi est vraiment un grand sage !C’était la première fois que j’entendais cet homme, d’ordinaire de nature calme et réfléchie, avec autant d’excitation dans la voix. – Écoute-moi ! Votre Rabbi est vraiment

Le Rabbi m’a dit : « Comment peut-on s’en remettre à un tel accord ? Qui sait qui gouvernera l’Égypte dans un an ?

Peut-être avez-vous entendu parler de «Super Foods» et, plus récemment, de «Super Fruits». Des concepts basés sur la capacité antioxydante et la teneur en composés naturels tels que les polyphénols dans les fruits ou jus de fruits qui peuvent apporter des bénéfices pour la santé. Cette nouvelle étude montre que le chocolat est une source riche en antioxydants et contient plus de polyphénols et de flavonoïdes que les jus de fruits. Source : Chemistry Central Journal

Et qui peut évaluer quelle sera la situation là-bas dans 30 ans. » Nous sommes un an plus tard et Sadate a été assassiné ! Le Rabbi avait vu juste ! J’avais publié notre échange à l’époque dans le journal et j’avais reproduit la phrase du Rabbi mot pour mot, en mettant bien évidemment l’accent sur son début.

La poudre de cacao obtenue à partir d’un extrait des graines du fruit du cacaoyer, ferait partie de ses super fruits. Cette étude, menée par des chercheurs de l’Université du Michigan, qui valide la capacité, est publiée dans l’édition du 7 février du Chemistry Central Journal (BioMed Central).

Aujourd’hui, la seconde partie de la phrase apparaît comme non moins extraordinaire : « qui peut évaluer quelle sera la situation là-bas dans 30 ans. » 19812011…

Dans cette étude, les chercheurs ont comparé des produits de cacao en poudre avec des jus à base de fruits communément considérés comme des «Super Fruits».

Extrait du Kfar ‘Habad de Tetsavé

Ces « produits du fruit » ont été analysés pour estimer leur pouvoir antioxydant (ORAC- Oxygen Radical Absorbance Capacity- (uM TE / g)), leur teneur totale en polyphénols (TP (mg / g)), et en flavanols (TF (mg / g)).

Astéroïde le 13 avril 2036 : la fin du monde ?

Si vous avez prévu quelque chose pour le 13 avril 2036, oubliez tout. C’est la fin du monde.Selon des scientifiques russes, un astéroïde pourrait frapper la Terre en 2036, le 13 avril exactement (c’est-à-dire le jour de la saint Ida). Cet événement astral provoquerait un véritable cataclysme sur notre petite planète bleue. Les scientifiques américains de la NASA confirment la prévision des Russes, à une nuance près : la chance de collision avec Apophis serait selon eux de 1 sur 250.000. Bref, pas de quoi perturber, selon nos irréductibles optimistes yankees, le règne de Sarko Junior...

ANTIOXYDANTS : Le chocolat plus fort que les jus de fruits Parmi les différents produits testés, la poudre de cacao et le chocolat noir s’avèrent les sources les plus concentrées en antioxydants et en flavanols : Lorsque les chercheurs ont comparé, gramme par gramme ou portion par portion, l’activité antioxydante de la poudre de cacao aux poudres de fruits ils constatent une plus grande capacité antioxydante et une teneur plus élevée en flavanols dans la poudre de cacao. Cependant ils précisent que le chocolat chaud, en raison de la transformation (alcalinisation) du chocolat, contient peu de ces composés. Les graines de cacao constituent donc apport nutritif au-delà de ceux provenant de leur composition en macronutriments et répondent à la définition médiatique de «Super Fruit». Ces nouvelles données viennent s’ajouter à nombre d’autres sur l’effet bénéfique des composants (flavanols) du cacao à l’égard des maladies cardio-vasculaires et des cancers. Les flavanols du cacao sont déjà connus pour des effets bénéfiques qui vont bien au-delà de leur pouvoir antioxydant. D’excellentes nouvelles pour les amateurs de chocolat, conclut le Dr Debra Miller, co-auteur de l’étude Source : Chemistry Central Journal

par Air man

Décoration: Meubles, Rideaux, Literie, Cuisine, vaisselles, Ect...


L’information en provenance d’Israël Edition du 16 Février 2011

Algérie: La première manifestation contre le régime a eu lieu au Sahara

6

Obama, parrain de la révolution islamique ? céder. Je notais qu’Obama avait choisi l’insurrection et les Frères Musulmans : c’est plus que jamais exact. Je précisais que c’était un choix inepte et lourd de conséquences. A mes yeux, cela reste un choix inepte. Je dirais même que c’est un choix criminel. C’est un choix lourd de conséquences, je le maintiens. Les conséquences ne sont pas encore visibles. Ceux qui cèdent à l’ivresse aujourd’hui se réveilleront demain avec une très sérieuse gueule de bois, sauf s’ils ont déjà choisi le camp du totalitarisme, ce qui est peut-être le cas. Je concluais en disant qu’Obama s’était aliéné tous les amis des Etats-unis au Proche-Orient. La réalité impliquerait de dire que nous sommes désormais au delà de l’aliénation d’amis.

Ce fut un truisme, que de dire des Tunisiens qu’ils étaient le plus doux, et le plus paisible des peuples du Maghreb. Et qui ne se soulèveraient donc jamais contre le régime qui les opprimait.La révolution de Jasmin a culbuté ces idées toutes faites. Puisque non seulement les Tunisiens purent chasser, tout seuls, l’un des régimes les plus féroces du monde, mais ils allaient devenir un exemple à suivre, pour tous les peuples de la région Pourtant, ce qui s’est passé à Ghardaïa est bel et bien une manifestation politique, avec banderolles et slogans. Et quels slogans ! Puisque les manifestants ne réclamaient pas moins que le ralliement de tout le peuple algérien, jusqu’à la chute totale du régime. Cette marche, symbolique à plus d’un titre, aura été la première à avoir brisé cette lourde ambiance qui pèse sur tout le pays, pendant des semaines. Et elle sera certainement un signal, et un modèle, pour le reste du pays. Un signal, parce que la chape de plomb a enfin été levée, que la peur a été exorcisée, et un modèle, parce que cette marche a été réellement exemplaire.

déplorées, contrairement aux émeutes quelques peu violentes qui ont lieu à Alger, il y a quelques semaines. Des manifestations qui ont vite tourné à la jacquerie, faute d’organisation. Mais aussi, il faut le dire, à cause d’agents provocateurs du DRS (Police politique du régime), dont le rôle a toujours été, à chaque manifestation de la rue, de pousser les jeunes émeutiers à la dévastation et au pillage. Une méthode éprouvée, par le régime, pour créer une peur panique au sein des populations, et s’ériger ainsi en sauveur de la paix civile. Rien de tel, dans cette manifestation des habitants du M’Zab. Forte de plusieurs centaines de manifestants, la marche s’est ébranlée depuis La Cour de justice de Justice jusqu’à la prison de la ville, et de celle-ci vers la Salle d’une Association, en traversant plusieurs artères de la ville.

A plus forte raison qu’elle a été entreprise par les citoyens du M’zab, dont le civisme, le pacifisme et la conscience politique sont autant de qualités typiques de cette région. Parfaitement bien organisés, brandissant des banderoles qui appellent au changement, les manifestants ont clamé des slogans qui ne laissent aucune place à une quelconque ambiguïté : « Chaab yourid iskat ennidham »

Les services de sécurité, venus en renfort, ne sont pas intervenus, et sont restés à distance. Après la manifestation, des débats ont été organisés par les Docteurs Kamel Eddine Fekhar et Salah Eddine Sidhoum, tous deux défenseurs des Droits de l’Homme, autour de la situation en Algérie, et des actions qu’il sera nécessaire d’entreprendre afin de hâter un changement radical et pacifique du régime, pour l’avènement d’un Etat de Droit. Bon augure pour l’Algérie où tout le monde est dans l’attente d’une explosion annoncée, et dont on dit déjà qu’elle ne s’apaisera qu’avec le départ de tout le régime.

(Le peuple exige la chute du régime), « En nidhal, en nidhal, hata yeskout ennidham »(Militons, militons, jusqu’à la chute du régime). Cette manifestation, qui s’est voulue résolument politique, s’est déroulée dans le calme.

Mais où tout le monde craint que le régime ne parvienne, comme à l’accoutumée, à faire dégenerer le soulèvement populaire en chaos. Comme les régimes de Tunisie et d’Egypte ont tenté de la faire dans ces pays.

Aucune dégradation du mobilier urbain, ni la moindre violence n’ont été

D.Benchenouf

Dans les circonstances actuelles, j’ai peu de chose à modifier par rapport à l’analyse à laquelle je procédais hier, et j’entends y revenir. Hosni Moubarak s’est battu jusqu’au bout, comme un vieux guerrier, sûr de ce qu’il a accompli. Et quoi qu’on lui reproche, il a maintenu la paix avec Israël pendant trente ans, il a tenu les Frères musulmans à distance du pouvoir politique, sans parvenir à les éradiquer. Il a contribué, ces dernières années, à moderniser l’Egypte et à la doter d’ouvertures économiques. par Guy Millière Il a, certes, composé avec les propensions islamiques des habitants du pays et a laissé persister un antisémitisme virulent. Mais, dans les circonstances présentes, et alors que la diabolisation va se mettre en marche, je préfère insister sur ce qui fait partie des dimensions positives du personnage. Il pensait que son fils pourrait lui succéder et aller dans le sens de davantage de capitalisme. Il se défiait de la démocratisation pour des raisons qui vont devenir de plus en plus flagrantes au cours des mois à venir. Celle-ci aurait été envisageable sur le mode du gradualisme, en s’accompagnant de changements dans le domaine de l’éducation, entre autres. Dans les conditions actuelles, elle est le plus court chemin vers la catastrophe. J���écrivais hier aussi qu’Obama était un collégien gauchiste attardé, et je garde cette description : Obama n’a pas évolué depuis ses années de collège où il lisait Franz Fanon et Che Guevara. Il était gauchiste. Il l’est resté, même s’il a appris à dissimuler son gauchisme sous un discours policé et très hypocrite. Etre gauchiste à vingt ans est fréquent, l’être encore à cinquante montre qu’on est un attardé. Le malheur immense est que le gauchiste attardé est Président des Etats-Unis. Je disais que les pressions de l’administration Obama s’étaient révélées vaines et contre-productives. Je dois procéder à une correction : elles n’ont, au bout du compte, pas été vaines.

Elles sont contre-productives si on se place dans la perspective d’une défense de la liberté au sens occidental du terme. Elles sont très productives si on se place dans la perspective d’une avancée de la liberté au sens islamique du mot, qui signifie en ce cas, soumission à l’islam. J’ajoutais qu’Obama s’est placé dans une position honteuse, et je ne doute pas d’être, en France, l’un des seuls à voir les choses ainsi : pour moi, un Président des Etats-Unis qui se conduit comme il le fait est une honte. Mais les laudateurs d’Obama, qui ont collé le portrait de celui-ci à côté de leur poster de Che Guevara et des Damnés de la terre de Franz Fanon vont au contraire chanter de plus belle la gloire d’Obama. C’étaient les mêmes qui s’extasiaient il y a trente ans devant l’ayatollah Khomeiny, et qui, voici quarante ans ne sortaient jamais sans leur Petit livre rouge, je les connais. J’écrivais que Moubarak n’était pas parti dans la précipitation et avait dit ce qu’il avait à dire à Obama. Cela reste exact. Moubarak a résisté. Et il a dit ce qu’il avait à dire à Obama. J’ai, pour ce qui me concerne, trouvé le dernier discours d’Hosni Moubarak très digne et très respectable, et même si j’étais le seul à le penser, cela ne m’importerait pas. J’ai infiniment plus de respect pour Hosni Moubarak que j’en ai pour Barack Obama. Hosni Moubarak a été un meilleur ami d’Israël que Barack Obama, et il a été un meilleur défenseur du monde occidental que Barack Obama, ce qui, il est vrai, n’est pas très difficile. J’écrivais que l’armée ne s’était pas retournée et avait gardé le pouvoir en main : la différence entre jeudi et vendredi est que, pour garder le pouvoir en main, l’armée s’est retournée, et cela s’est joué dans la journée de vendredi. Toutes les sources dignes de foi indiquent qu’Obama a accentué ses pressions sur l’armée égyptienne dans la nuit du jeudi au vendredi. L’armée a fini par

Elle impliquerait de dire que les EtatsUnis n’ont plus beaucoup d’amis au Proche-Orient : l’Arabie Saoudite est en sursis, tout comme la Jordanie. Quand la Jordanie et l’Arabie Saoudite auront basculé, il ne restera qu’Israël, et en Israël, l’inquiétude aujourd’hui est extrêmement vive. A très juste titre. J’ai écrit qu’Obama était un ennemi d’Israël. Obama est plus que jamais un ennemi d’Israël. J’ai écrit qu’Obama voulait la mort d’Israël : je pense plus que jamais qu’Obama veut la mort d’Israël. Et j’écris ces mots avec en moi un mélange de dégoût, de révolte et d’effroi. L’Europe ayant choisi son camp depuis longtemps, Israël est seul et encerclé. La situation est, à mes yeux, plus terrible encore qu’avant la signature du traité de paix avec l’Egypte. A l’époque, il n’y avait pas le Hamas à Gaza et le Hezbollah au Liban. A l’époque, l’armée égyptienne ne disposait pas de tout le matériel militaire fourni par les Etats-Unis depuis trente ans. A l’époque, il n’y avait pas un ennemi absolu d’Israël à la Maison Blanche. Carter était un crétin influencé par Zbignew Brzezinski. Obama est un gauchiste influencé par Zbignew Brzezinski, Samantha Power, George Soros, Rashid Khalidi, Bill Ayers et quelques autres qui ne valent pas mieux. Je n’ai cessé d’écrire qu’Obama était un homme très dangereux. J’ai expliqué qu’il avait une stratégie et une doctrine. J’ai écrit un livre sur le sujet. Tout ce que j’anticipais se vérifie. Cela fait même bien davantage que se vérifier. J’ai, je dois le dire, du mal à dormir en ce moment. Je ne peux regarder la télévision française sans avoir la nausée. La démocratie et la liberté en Egypte ? Non. L’ombre du totalitarisme islamique qui vient s’appesantir et des idiots utiles hilares et lobotomisés. Obama, parrain de la révolution islamique ?, titrait un article israélien hier. Je me pose sérieusement la question. Guy Millière


L’information en provenance d’Israël Edition du 16 Février 2011

7

L’Egypte est un Don du Nil

«L’Egypte est un don du Nil». C’est ce que j’ai appris au Lycée d’Héliopolis quand j’étais gamin. Mais à cette époque il n’y avait que 15 millions d’âmes à nourrir, grâce aux eaux du fleuve. Aujourd’hui, comment le même Nil peut-il nourrir plus de 80 millions d’habitants ? L’Egypte est obligée d’importer sa nourriture dont le prix a fait un bond gigantesque ces dernières années. Malgré les subventions, le citoyen égyptien n’arrive pas à joindre les deux bouts et a souvent faim. La croissance économique ne parvient pas à juguler la croissance démographique et créer des emplois. Celui qui a la chance d’en trouver un a peur de le perdre et de sombrer dans la misère où sont nés ses parents. Le citoyen dans la misère est pris en charge par des organisations caritatives religieuses financées par l’Arabie saoudite. Ce pays finance les retraites des médecins, avocats, journalistes et ingénieurs. L’économie égyptienne est renflouée par des apports américains de l’ordre de 2 milliards $/an qui ont servi dans le passé à acheter surtout des armes. Les Etats-Unis et l’Arabie sont les 2 plus grands donateurs de l’Egypte. Pour faire face à une situation socio-économique qui se détériorait, Nasser a fait appel à la fierté nationale, aux conflits armés hégémoniques et à la démagogie qui ont ruiné encore plus le pays. Sadat a enterré la hache de guerre, a fait la paix avec Israël, et il s’est allié à l’Occident. Sur les traces de Sadat assassiné par les Frères Musulmans, Moubarak a amorcé la modernisation de son pays, en s’appuyant sur une oligarchie, souvent militaire, qui n’a pas su redistribuer les richesses créées. Le pays s’est enrichi grâce au tourisme, au gaz, à l’intensification du trafic à travers le canal de Suez et aux activités subsidiaires qui ont été générées. La classe moyenne, qui existait à l’époque royale et qui a été annihilée à l’époque de Nasser, a réussi à émerger de nouveau durant ces 2 ou 3 dernières générations, mais elle est fragile et frileuse. Cette classe moyenne, docile et enjouée, qui a accepté pendant 60 ans un régime autocratique et le joug du quadrillage policier des «moukhabarat» (renseignement) et du parti politique unique, n’a pas accepté en plus de s’appauvrir, avec la crise économique, alors que la classe dirigeante corrompue continuait de se remplir les poches. C’est elle qui a libéré l’Egypte «place de la Libération». De nombreux autres facteurs ont contribué au succès: un dirigeant vieillissant et malade, au bout du rouleau, l’explosion des relations par internet et par mobile, les interférences extérieures (le président Obama, l’Europe et l’Iran), le travail de sape des Frères Musulmans.

De plus, Moubarak n’a pas su ou voulu protéger les minorités comme les Coptes chrétiens, et s’était mis à dos les juges. Or la justice est une valeur essentielle pour les Egyptiens, et l’absence de justice se trouve au cœur de toutes les protestations. Le trucage aux dernières élections législatives de 2010, où les partis liés aux Frères Musulmans (1) se sont retirés du scrutin et où le parti du pouvoir, le PND a obtenu plus de 98% de voix, a déclenché une colère contenue. L’étincelle est venue d’un pays voisin où un jeune chômeur tunisien s’est immolé par le feu, victime d’une injustice et pris à partie par la police de son pays et provoquant un soulèvement populaire. Un autre facteur latent pourrait aussi avoir contribué à éveiller les esprits d’une population à moitié analphabète, afin qu’elle choisir son destin. Le référendum au Soudan méridional qui s’est conclu massivement par l’indépendance d’une région où se situe l’une des nombreuses sources du Nil. Farouk était roi d’Egypte et du Soudan. L’Egyptien de la rue méprise le Noir d’Afrique, le traitant de «barbari» (être étrange non humain) ou de «a’bd» (esclave). Et voilà que ce Noir, de plus chrétien, peut décider de son sort et choisir son régime. La junte militaire qui a pris le pouvoir au nom du peuple a devant elle d’énormes défis. Défi politique: comment arriver à reconstituer un état avec un minimum de démocratie, une «démocratie» adaptée à la société et aux moeurs égyptiennes (2).Défi socio-économique, alors que le revenu moyen n’est pas très supérieur à 1300 $/hab/an, (3) que les ressources sont limitées et que près d’un tiers de la population est sans emploi et conditionnée par des sheikhs salafistes rétrogrades. Défi sécuritaire: comment assurer la sécurité du pays, alors que des bandes de bédouins occupent le Sinaï et rançonnent les pouvoirs publics, à coup d’attentats et de sabotages (4), alors que 10% des citoyens, les coptes (5), vivent dans la peur d’êtres persécutés, harcelés ou tués, alors que le pays a une police puissante et un Service de Renseignement pléthorique (2 millions de personnes), l’armée la plus nombreuse du Moyen Orient (un million de soldats), la plus équipée (6), avec des officiers de plus en en plus ouverts à l’islamisme (7). Défi relationnel avec son voisin, Israël: un traité de paix a été signé en 1979 par Anwar al Sadat et il a été respecté pendant la présidence de Moubarak. Il n’est pas sûr que ce traité soit respecté par les autorités qui émergeront du chaos actuel, surtout si la composante reli-

gieuse est forte. (8) Le monde entier observe avec sympathie les insurgés de la place de la Libération: sauront-ils transformer l’avantage qu’ils ont aujourd’hui en une partie gagnante, en construisant, avec l’aide de la junte, une patrie libre, stable et prospère ? Ou bien une fois de plus l’Egypte sombrera dans la nuit d’un Orient voué à la destruction (9). Notes (1) Le groupe des Frères Musulmans a obtenu aux élections de 2005, 20% des sièges au Parlement égyptien, ses candidats se présentant sous diverses étiquettes. (2) La constitution égyptienne accorde au président un pouvoir sans limite. La constitution est à revoir sérieusement, ainsi que l’équilibre des pouvoirs des organes politiques. (3) Le revenu moyen du Tunisien est le double. (4) La situation au Sinaï menace aujourd’hui la sécurité de l’Egypte. La contrebande d’armes, de drogues, de femmes bat son plein. De plus des agents du Hamas et du Hezbollah travaillant pour l’Iran se sont infiltrés dans la péninsule et coopèrent avec les groupes installés en montagne d’al Qaeda et leur fournissent des armes et des explosifs. (5) Les Coptes, descendants chrétiens des égyptiens de l’Antiquité, subissent la violence de meutes fanatisées par les Frères Musulmans et sont obligés de

plus en plus de s’expatrier, représentant aujourd’hui moins de 10% de la population, au lieu des 20/25% après la 2ème guerre mondiale. (6) En 25 ans, l’Egypte a dépensé 55 milliards de dollars pour ses forces armées, et en a reçu 56 milliards sous forme d’aide américaine (7) Un ex-officier des renseignements militaires israéliens, Youval Steinitz a affirmé que «l’accumulation d’armes égyptienne est disproportionnée et alarmante» et «pendant des d’années d’incitation, Moubarak a préparé psychologiquement son peuple à la guerre contre Israël… l’Egypte cause à Israël plus de dommages diplomatiques et constitue une menace militaire plus grande que tous les Etats de la région qui sont pourtant nos ennemis déclarés» (8) L’Egyptien n’a pas de sympathie particulière à l’égard du citoyen de Judée Samarie, généralement d’origine syrienne ou arabe de la péninsule. Le citoyen de Gaza est soit un bédouin, soit un immigrant d’origine égyptienne et Gaza avait été rattachée à l’Egypte entre 1949 et 1967. Mais pendant 63 ans, le citoyen égyptien a été intoxiqué par l’argument que les Juifs ont spoliés des Arabes. D’où une antipathie égyptienne, entretenue par l’état et ses médias, à l’égard des Israéliens.

Mais l’homme de la rue ne veut pas de guerre avec Israël, une simple rupture des relations. Une question plus sérieuse concerne l’attitude de l’Armée vis-à-vis des Frères Musulmans. Elle serait sans doute plus indulgente à leur égard que Moubarak, du fait de l’infiltration en son sein d’officiers islamistes ou par simple calcul politique, pour partager le pouvoir avec eux et asseoir un semblant de légitimité. (9) Le ministre israélien Binyamin Ben Eliezer (Fouad) a eu un entretien téléphonique avec Hosni Moubarak qui lui aurait dit, la veille de sa démission: «On voit ce qu’est devenue la démocratie que les Etats-Unis ont voulu installer en Iran, à Gaza… C’est cela le destin du Moyen Orient. Les Américains ne savent pas de quoi ils parlent, quant ils parlent de démocratie ici; comme résultat ils auront l’extrémisme et l’Islam radical. L’avalanche ne s’arrêtera pas à l’Egypte, elle emportera tous les pays du Moyen Orient et du Golfe…. Aucun ne sera épargné. L’Amérique a encouragé une ère de troubles, de changements dramatiques et de soulèvements» Par Albert Soued


L’information en provenance d’Israël Edition du 16 Février 2011

8

« L’Egypte perd le contrôle du Sinaï au profit des bédouins » égyptien du Caire.

« Le Sinaï est déjà connu comme étant une terre sans loi, » a déclaré un haut responsable de la défense ce week-end. « Il est à craindre que si les égyptiens ne reprennent pas le Sinaï sous leur contrôle, il pourrait devenir une menace majeure pour Israël. »

L’inquiétude augmente en Israël sur les rapports disant que la police égyptienne a abandonné la péninsule du Sinaï face à la violence croissante des bédouins, et que le territoire se transforme en un terrain fertile pour le Djihad mondial. Selon les informations qui sont arrivées en Israël, les autorités policières égyptiennes ont abandonné des dizaines de postes de police dans toute la péninsule après avoir été attaqués par des bédouins armés de missiles et de fusils d’assaut. Cette préoccupation est derrière la déci-

sion d’Israël, il y a deux semaines, de permettre le déploiement de 800 soldats égyptiens à Charm el-Cheikh et Rafah. Des demandes supplémentaires ont depuis lors été rejetées. Ces dernières années, le Sinaï s’est transformé en tremplin pour des attaques contre Israël, y compris par le Hamas, qui a lancé il y a plusieurs mois des roquettes Katioucha sur Eilat depuis le territoire égyptien. L’armée égyptienne rencontre depuis des années des difficultés à contrôler la population bédouine, qui ne reconnaît pas le gouvernement

Israël, qui a exhorté tous ses ressortissants à quitter le Sinaï immédiatement, est particulièrement préoccupé par la possibilité que le Hamas s’empare d’une partie de la péninsule et l’utilise pour lancer des attaques contre Israël, via la frontière israélo-égyptienne de 240 kilomètres de long, et mettant l’accent sur Eilat. On craint également que, sans une réelle présence de la sécurité égyptienne dans le Sinaï, le Hamas soit en mesure d’augmenter la quantité et la qualité des armes et des explosifs qu’il passe en contrebande dans la bande de Gaza, via l’Egypte. Israël a partagé ses préoccupations avec ses alliés, ainsi que sur un plan personnel entre le chef d’état-major, le lieutenant général Gabi Ashkenazi, et le chef de l’état-major américain, l’amiral Michael Mullen.

Billet d’humeur : Zorba la haine 2004, il récidive parce qu’il était tombé aux oubliettes de l’Histoire. Comme Le Pen, il espère par l’invective, attirer l’attention d’un public qui l’a déserté parce qu’il ne peut plus le mobiliser par son talent perdu. Il a compris qu’en s’attaquant aux juifs, les médias parleraient de lui, le compositeur oublié, l’homme des trois seuls succès de chansons (Sto Perigiali, Kaïmos, Une hirondelle) et des trois seuls musiques de films (Electre, Zorba le Grec, Z, Serpico). Son mal réside dans la perte de son inspiration. Parce qu’on ne parlait plus de son œuvre sans relief, il vient de mobiliser la télévision pour se lancer dans des attaques antisémites désolantes. Il estimait mot pour mot : « être non seulement antisioniste mais également antisémite. Tout ce qui se passe dans le monde provenait du sionisme ». Sa vieillesse lui avait seulement fait oublier qu’il avait composé une œuvre « Mauthausen » pour s’associer aux victimes des camps de la mort. Mais c’était il y a longtemps, du temps où il avait du talent. Le compositeur grec Mikis Theodorakis s’était rendu célèbre durant la dictature des colonels grecs, dans les années 1967-1974, parce qu’il s’était opposé au régime oppressif qui s’était abattu sur la Grèce. Nous avions une grande admiration pour lui et pour ses chansons patriotiques. Mais il vient de nous convaincre que ni ses dons musicaux et ni ses visions politiques n’étaient à la hauteur de sa réputation. La « vieillesse est un naufrage » et il se confirme que la danse du sirtaki ne favorise pas le développement des neurones. Par Jacques BENILLOUCHE Il est tombé dans la mythomanie et dans le complexe de la persécution. En 2004 déjà, il estimait que « le peuple juif était à la racine du mal et qu’il existait un masochisme psychologique dans la tradition juive. »

Parce qu’il n’avait pas réussi à se hisser au niveau des grands compositeurs internationaux, il imputait son échec aux autres. Il n’a pas voulu comprendre que la seule musique du film de « Zorba le Grec » ne suffisait pas à inscrire son nom au palmarès des grands noms.

Mais comme d’autres aigris, il a viré vers un antisémitisme virulent sous couvert d’antisionisme. Il a dénoncé son premier ministre, George Papandreou, qui entretient d’excellentes relations avec Benjamin Netanyahou, parce qu’il est entré de plein pied dans le monde du gauchisme stérile.

Alors, il avait reporté sur les juifs l’origine de ses lacunes : « ils contrôlent une grande partie des finances mondiales et la plupart des grands orchestres symphoniques du monde ». Il justifie par des arguments fallacieux son absence des salles de concert prestigieuses :

Alors il faut le laisser dans l’oubli, parmi les gens de mauvaise foi qui imputent aux juifs leurs déconvenues littéraires ou artistiques alors que l’inspiration les a quittés. Notre silence sera la pire des punitions pour un compositeur de musique.

« Partout où il y a des juifs, partout où il y a des orchestres contrôlés par des juifs, on boycotte mon œuvre ». L’idée qu’il y avait peut-être des motifs artistiques à la défection de son auditoire ne l’a jamais effleuré. Alors aujourd’hui, comme en

Par Jacques BENILLOUCHE http://benillouche.blogspot.com


L’information en provenance d’Israël Edition du 16 Février 2011

GB : Caméra cachée dans les écoles islamiques où l’élite de demain est formée

10

Alerte sécuritaire en Israël et rappel des Israéliens en voyage dans 7 pays

l’«ENA de l’Islam».

Cette école est tenue d’enseigner la tolérance et le respect des autres religions, par des inspections. Mais l’émission “Dispactches” de la chaîne de télévision Channel 4 a filmé en caméra cachée à l’intérieur de l’école - et, a découvert qu’au contraire, c’est l’apartheid religieux et de la ségrégation sociale qui sont enseignés aux enfants musulmans. Nous avons enregistré des professeurs qui tenaient des propos profondément troublants au sujet des juifs, des chrétiens et des athées.

La scène se passe dans une grande salle du type que l’on peut trouver dans une école ordinaire. Des garçons âgés de 11 ans et plus, sont assis en tailleur sur le sol en lignes droites. Ils font face à l’avant de la salle et écoutent attentivement. Mais ce n’est pas un cours ordinaire. Celui qui captive l’attention des enfants est un homme en robe islamique coiffé d’une calotte qui caresse sa longue barbe noire pendant qu’il parle. «Vous n’êtes pas comme les non-musulmans, dehors» dit le professeur, en montrant la fenêtre. «Toutes ces choses diaboliques que vous voyez dans les rues, ces gens qui ne portent pas le hijab correctement, ces gens qui fument. . . vous devez détester tout cela, vous devriez détester marcher dans cette rue. “

Il appelle les non-musulmans «kouffar», un terme souvent péjoratif qui signifie mécréant ou un infidèle. Bienvenue dans l’une des écoles religieuses islamiques les plus réputées en Grande-Bretagne, l’une des 2.000 écoles au minimum de ce type en Grande-Bretagne, qui enseignent à plein temps pour certaines, ou à temps partiel pour d’autres. Elles témoignent de l’essor d’un système éducatif parallèle. Cette école est le lycée Darul Uloom islamic à Birmingham, un institut indépendant avec plus d’élèves inscrit que sa capacité ne le permet. Les écoles Ulooms Darul sont des écoles islamique de renommée mondiale, et leur objectif est de produire la prochaine génération de leaders musulmans. En fait, ces écoles ont été décrites comme

Nous avons vu des enfants de 11 ans qui apprennent que les hindous n’ont «pas d’intellect» et qu’ils «boivent la pisse des vaches». Et nous avons rencontré des élèves qui disent que les «mécréants» sont «les pires créatures» et que les musulmans qui adoptent des manières soi-disant non-musulmanes, telles que le rasage, le fait de danser, d’écouter de la musique et - dans le cas des femmes - d’oter leur foulard, seront torturés dans l’au-delà avec une fouche avec un manche de fer. En 2009, cette école avait été encensée par les équipes d’inspection approuvées par le gouvernement pour ses enseignements interreligieux. Le rapport dit que «les élèves apprennent sur les croyances et les pratiques d’autres religions et on leur apprend à faire preuve de respect envers les autres religions». Source : Daily Mail via Weasel Zippers Traduction Bivouac-id.

Al Jazeera a réussi son coup : démission du négociateur en chef palestinien

comme étant disposés à céder une partie du Quartier arabe de la vielle ville de Jérusalem, et d’accepter l’annexion par Israël de la plupart des quartiers de la ville. Ils sont également disposés à accepter le retour de seulement cent mille réfugiés sur une période de dix ans, sur un total de cinq millions (note de JPG : est considéré comme réfugié, selon le droit international, toute personne qui a été forcée de quitter son lieu de résidence.

Le négociateur en chef palestinien pour les pourparlers de paix avec Israël, Saëb Erakat, a présenté sa démission ce samedi 13 février 2011, selon une source officielle palestinienne. Saëb Erekat a démissionné pour assumer sa responsabilité dans le ‘’ vol de documents dans son bureau’’. Ces documents ont été divulgués par la chaîne qatarie Al Jazeera, fin janvier dernier, après avoir été selon lui, ‘’falsifiés’’ intentionnellement et ‘’sortis de leur contexte’’. Ces centaines de «documents confidentiels», selon la chaîne, montraient que les négociateurs palestiniens étaient prêts, en 2008, à d’importantes concessions sur Jérusalem-Est et sur le sort des réfugiés palestiniens. Le mouvement terroriste Hamas, en la personne de Fawzi Barhoum, l’un de ses porte-parole, a salué la démission de Saëb Erekat. Cette démission ‘’démontre la véracité des documents divulgués’’, a indiqué Barhoum. Saeb Erekat a fait partie de toutes les équipes de

négociateurs avec Israël, sauf celle qui avait négocié secrètement les accords d’Oslo de 1993. La démission du négociateur en chef palestinien est un coup dur pour le processus de paix, surtout suite à la chute de Hosni Moubarak. Le Hamas cherche maintenant à se renforcer en Judée-Samarie. Les responsables de l’Autorité Palestinienne craignent que l’agitation ne se propage dans les territoires. Al Jazeera, ou plutôt le Qatar, qui prend faits et causes pour le Hamas et la Syrie, essaie d’affaiblir et de discréditer l’Autorité Palestinienne à travers ces révélations douteuses. mille six cent documents confidentiels ont été divulgués par Al Jazeera, qui couvrent dix années de négociations entre Israël et les Palestiniens, de Camp David en 2000, aux pourparlers de l’année dernière, en présence des négociateurs américains. Dans ces «palestinian papers», les négociateurs palestiniens sont présentés

Les palestiniens sont les seuls réfugiés au monde a avoir étendu cette appellation à ceux qui ont fui de leur propre gré, d’une part, et pire encore, à leurs descendants, sans limite de génération, ce qui veut dire que bientôt, ce ne sera pas cinq millions, mais dix, puis trente, puis cinquante millions de réfugiés à qui il faudrait faire de la place !).

Le Bureau Israélien de Lutte contre le Terrorisme vient d’émettre une alerte sécuritaire maximale, exhortant les Israéliens à quitter la péninsule du Sinaï et 7 autres pays. L’avis d’urgence demande aux proches des Israéliens qui sont actuellement dans le Sinaï de contacter les touristes pour leurs demander de rentrer de toute urgence dans l’État Juif. Une déclaration publiée par le Cabinet du Premier Ministre explique que des cellules terroristes, comme l’Armée de l’Islam (des affiliés d’organisation djihadistes), arpentent actuellement l’Égypte à la recherche de Juifs israéliens dans le but de les enlever. Dans ce contexte, l’armée israélienne a éliminé la semaine dernière à Gaza un haut responsable de ce groupe impliqué dans la planification d’attaques anti-civiles israéliennes. Pendant ce temps, les responsables de la sécurité égyptienne déclarent qu’ils détiennent 25 djihadistes planifiant de passer à l’action contre des cibles civiles juives ou chrétiennes. Des sources ont dit à la presse palestinienne que « des islamistes radicaux planifient également d’attaquer les forces de maintien de la paix dans le Sinaï ». Cependant, il semble que les voyageurs israéliens en Égypte n’ont pas été trop impressionnés par le ton grave de l’avertissement. Ni par la situation actuelle au

pays de Pharaon. Un garde de sécurité israélien, à la frontière entre l’Égypte et l’État Juif, a déclaré à la télévision que « les Israéliens ne s’intéressent pas vraiment à ces avertissements, et que beaucoup n’ont pas l’intention de rentrer si vite de leur week-end ». Sur Aroutz 2 (TV N°2), deux Israéliens qui partent à Taba en voiture expliquent « nous allons juste au casino. Nous n’avons rien à craindre. Taba est sécurisé ». « J’ai entendu parler de la mise en garde mais je n’ai vraiment pas l’intention de partir d’ici, et c’est la même chose pour tout le monde. Tout ici est calme et tranquille. » Il y a quelques mois, le Bureau de Lutte contre le Terrorisme avait émis un avertissement aux Israéliens séjournant à l’étranger, et surtout aux hommes d’affaires, leur ordonnant de rester en état d’alerte et de rejeter toute offre inattendue. Les autres pays où il est déconseillé d’aller ces temps-ci : la Turquie, l’Azerbaïdjan, la Géorgie, l’Arménie, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie et le Venezuela. Mais l’alerte sécuritaire concerne également les habitants du nord d’Israël puisque le Hezbollah se serait mobilisé ces dernières heures. Jonathan-Simon Sellem– JSSNews

Egypte : les Frères musulmans ne veulent pas le pouvoir

Après avoir fait précéder ces révélations d’une campagne bien orchestrée, Al Jazeera a réussi son coup. Elle à décrédibilisé les dirigeants de l’Autorité Palestinienne, notamment Mahmoud Abbas et Saeb Erekat, en les faisant passer pour des traitres, prêts à sacrifier les intérêts palestiniens, notamment Jérusalem. Ceci montre qu’Al Jazeera est aligné sur les thèses de Damas, et surtout sur celles du Hamas. Selon Saeb Erekat, Al Jazeera participe à une dangereuse campagne visant l’OLP, dans le but de renverser l’Autorité palestinienne. Ces révélations feront encore beaucoup de dégâts auprès des palestiniens, en affaiblissant davantage l’Autorité Palestinienne, au profit du Hamas soutenu par le Qatar, la Syrie et surtout l’Iran. Ftouh Souhail

Les Frères musulmans réaffirment ne pas ‘’chercher le pouvoir’’ en Egypte. Ce mouvement islamiste d’opposition qui suscite les craintes d’Israël et de l’Occident, semblent conciliants au lendemain de la démission de Hosni Moubarak. «

Nous soutenons et apprécions la saine direction que le Conseil suprême des forces armées a prise sur la voie d’un transfert pacifique du pouvoir pour aboutir à un gouvernement civil conformé à la volonté du peuple», écrivent-ils dans un communiqué.


L’information en provenance d’Israël Edition du 16 Février 2011

GB : Caméra cachée dans les écoles islamiques où l’élite de demain est formée sémites soulevaient la réprobation de la société civile française, aujourd’hui, il semble qu’on les décompte en en observant les variations, comment expliquezvous cela ? A cette époque, et je pense aux épisodes de Copernic et de Carpentras, l’opinion publique s’est indignée avec force contre des actes commis ou supposés commis dans le cas de Copernic, par des groupuscules d’extrême droite. Le SPCJ publie son rapport sur l’antisémitisme en France pour l’année 2010 Ces chiffres officiels émanent du recensement des actes antisémites effectué par le SPCJ qui opère un recoupement régulier avec le Ministère de l’Intérieur. Le directeur général du SPCJ commente ces chiffres pour Israel Infos Ron Refaeli, vous êtes directeur général du SPCJ, pouvez vous synthétiser les principaux éléments de votre rapport sur les actes antisémites en France en 2010 ? Depuis quelques années, le SPCJ a décidé de publier un rapport qui se veut une mise en perspective et une analyse des tendances de l’antisémitisme sur l’année écoulée. Cette année encore, on retrouve des tableaux et des statistiques, des extraits judiciaires des condamnations, ainsi qu’un éclairage complémentaire par des dossiers rédigés par nos partenaires. C’est le seul document fondé sur l’ensemble des actes recensés, qui traite globalement et officiellement de l’évolution de l’antisémitisme année après année. Quelle est l’évolution de ces chiffres par rapport à 2009 ? En 2010, nous constatons une baisse évidente par rapport à 2009 (466 contre 832), mais qui en réalité n’en est pas une. Il s’agit seulement d’un retour à un seuil préoccupant avoisinant les 500 actes par an, en dessous duquel nous ne sommes jamais descendus depuis 2000. Considérez vous que ces chiffres constituent finalement ce qui pourrait être l’étiage normal de l’antisémitisme en France ? Je ne pense pas qu’on puisse qualifier cela de normal. Mais c’est en effet un seuil qui parait maintenant structurel et qui ne suscite plus l’indignation (toute mesurée d’ailleurs) du début des années 2000 Il y a une vingtaine d’années, les actes anti-

Cette indignation s’est placée naturellement me semble t il dans une dynamique globale de lutte engagée contre toutes les formes de racisme, et dans un combat mené contre l’extrême droite. Au delà du fait que ce seuil structurel des 10 dernières années semble inquiéter finalement peu de monde et tendrait à s’inscrire dans ce que vous qualifiez «d’étiage normal», je pense que cet antisémitisme a «gêné» dès 2000, toutes les organisations et mouvances traditionnelles anti racistes. Il s’agit on le sait pour une grande partie des actes, d’auteurs issus de l’immigration, de 2ème ou 3ème génération, et il est malheureux de constater la difficulté pour une partie de l’opinion publique à condamner le racisme, dès lors qu’il provient d’une autre minorité. Veulentils fermer les yeux par égoïsme ? Ont-ils peur de briser un semblant de «paix civile et sociale»? Il faut demander aux victimes d’actes antisémites de ces dernières années si cette paix civile n’a pas été brisée justement par ce silence de l’opinion. Quant à certaines organisations anti racistes, elles ont tout simplement démontrés que leur agenda est politicien et calculateur, et que la lutte anti raciste connaît des niveaux d’indignation différents en fonction de l’origine des auteurs. Il n’y a pas eu faits saillants au Proche Orient en 2010, constatez vous un lien direct entre les conflits dans la région et les actes antisémites en France ? Il y a tout de même eu les images de l’intervention de l’armée israélienne contre la flottille pseudo humanitaire à Gaza, et les commentateurs qui se sont succédés dans les médias pour dénoncer avec violence l’action israélienne. Pendant cette période, on remarque bien à la lecture des chiffres une augmentation sensible.

Comme je vous le disais, il existe un seuil structurel préoccupant qui est maintenant totalement déconnecté de l’actualité au proche orient. Cependant, lorsqu’une crise survient dans la région, on assiste à un pic alourdissant ce niveau structurel déjà inquiétant. Les victimes de ces actes portent elles plaintes en général? Avez-vous une vision de celles qui ne le font pas par peur ou par négligence? Il y a une meilleure connaissance des procédures, et une meilleure compréhension de l’intérêt de déposer plainte, chez la plupart des victimes. C’est dans cette démarche pédagogique que nous publions depuis 3 ans des extraits de condamnations : afin que les gens se rendent compte que le système pénal fonctionne, mais que toute cette chaîne ne peut se mettre en place qu’après la première étape indispensable, le dépôt de plainte. Notre Département d’aide aux victimes (joignable 24/h24) agit en ce sens. Une de ses nombreuses missions est de renseigner, accompagner et soutenir la victime dans ses démarches. Mais il est certain que certaines victimes refusent encore de le faire, par peur des représailles plus que par négligence je dirais. Comment qualifieriez vous vos relatons avec les pouvoirs publics ? Nos relations avec les pouvoirs publics et notamment le Ministère de l’Intérieur sont excellentes. Il s’agit pour nous d’échanger quotidiennement avec différents interlocuteurs dans les préfectures et les commissariats afin d’améliorer la sécurité des activités régulières ou événementielles de la communauté juive, ou de partager des informations et une analyse à la suite d’incidents graves. En quelques mots, le SPCJ en 2010 ? Une organisation qui a 30 ans. Trente années au cours desquelles des générations se sont mobilisées et continuent de l’être, pour protéger avec force et courage la libre expression de l’identité juive en France. Tout le mérite revient à ces volontaires engagés comme peu le sont, et qui ne comptent pas les heures et les sacrifices pour défendre un idéal. Rapport complet est téléchargeable: sur le site du spcj www.spcj.org

GB : Caméra cachée dans les écoles islamiques où l’élite de demain est formée

Le forum de Davos vient de placer la cybersécurité en tête de liste de ses préoccupations. Le classement est effectué par un demi-millier de décideurs mondiaux politiques et économiques avec l’éclairage de grands cabinets spécialisés dans la gestion des risques.

Les conclusions sont publiées dans le rapport «Global Risks» 2011 (ici) . Le chapitre consacré à la cyber sécurité n’est pas franchement rassurant. Il y est dit en effet que si l’on est de plus en plus conscient de la vulnérabilité du monde réel aux menaces du monde virtuel, en revanche la complexité des questions de cyber sécurité n’est toujours pas très bien comprise et les risques pourraient bien être sous-estimés (the complexity of “cyber security” issues is still not well understood and its risks could be

underestimated). Venant du temple de la gouvernance, la petite phrase fait un peu froid dans le dos.

Suit un classement des menaces en 4 catégories cyber-quelquechose, pour tout de même s’y retrouver un peu : vol, espionnage, guerre, terrorisme. Bon. Et puis comme rajoutée aux 4 précédentes une cinquième catégorie un peu hors classement car échappant à toute volonté humaine justement: la perte de contrôle de systèmes « intelligents » connectés à internet. Avec potentiellement l’apparition de nouvelles menaces « machines to machines » conclut évasivement le rapport. Une façon élégante de botter en touche, non sans s’être couvert en préambule de l’étude: la principale menace planétaire reste en effet les échecs de gouvernance

mondiale et la difficulté à anticiper et à gérer les risques…(à suivre). Copyrights « NANOJV »

11


L’information en provenance d’Israël Edition du 16 Février 2011

Plus un Juif en France en 2011:Yes We Can ! de ce défi. Aussi bien voilà ce que veut dire ce mot d’ordre surréaliste En premier lieu, les temps que nous vivons nous dépassent. Qui aurait imaginé il y a cent ans ce qui s’est passé? La shoah, la création de l’Etat d’Israël, les miracles incroyables que nous vivons au jour le jour et qui font mourir de rage nos ennemis. Tout cela prouve la volonté de la Providence de ramener son peuple Israël sur sa terre, de tourner définitivement la page de la galout. Celui qui refuse de voir cette réalité est soit inconscient, soit malhonnête. Il faut donc aller dans ce sens et s’atteler au retour de tous les exilés quels qu’ils soient parce que c’est notre destin commun. Cela veut dire qu’il faut se mobiliser sur deux facteurs essentiels: Les rabbins et les responsables communautaires de France.

En toute modestie..L’appel Gaullien du 18 Juin est une plaisanterie en comparaison de celui-ci! Bravo à l’étonnant et détonnant Abraham Bliah! Un texte qui ne laissera pas indifférent...Et qui rejoint d’une certaine façon l’appel trés poli et nuancé d’Arnold Lagémi à nos Maîtres. Que signifie: plus un juif en France en 2011? Suis-je assez naïf pour le croire? Ne connais je pas mes frères pour avoir habité si longtemps avec eux en France? Ne-sais je pas que parmi eux il y en a un grand nombre pour qui le nom de frère est un euphémisme? Ne sais-je pas le nombre de juifs assimilés? Ne connaisje pas ceux qui ont changé de nom, perdu leur identité dans des mariages

mixtes? Et le nombre de ceux qui n’ont nulle envie de changer de vie, de tout recommencer, de changer de métier, bref de quitter la proie pour l’ombre! Et ceux qui voudraient tant mais qui n’ont pas les moyens ! Et ceux qui sont trop vieux ou ceux qui attendent la retraite! Tout cela je le sais et plus encore. Ne connais-je pas la société israélienne et ses difficultés, ses contradictions, ses règles dures et les écueils qui attendent mes frères pour manier la langue, retrouver un métier, éduquer leurs enfants, etc etc…? Oui je le sais et même Hercule, pardon Moise ne pourrait dissimuler l’ampleur

Les responsables de l’alyah israélienne. Les uns et les autres ne sont pas à la hauteur de leurs missions. Ce serait trop long à expliquer mais il n’y a qu’à les entendre pour comprendre qu’ils sont petits et qu’ils sont dépassés. Donc, c’est le peuple, c’est-à-dire vous qui devez prendre votre destin en main et exiger que les solutions à l’échelon collectif soient prises. Renvoyez tous ces gros plein de soupe avec une légion d’honneur, tous ces rabbins appointés de l’Etat français qui n’iront jamais demander la sortie de la galout et qui vous bassineront avec des histoires à dormir debout sur le «Machiach» qui viendra sur un grand cheval blanc. Et dés que cela aura commencé, nous saurons en Israël faire la révolution pour vous aider à venir.

12

Départ d’Arlette: elle à Chabotté France 2 depuis trop longtemps!

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle : - La bonne : Arlette Chabot quitte France 2. - La mauvaise : elle rejoint Europe 1. Arlette, surnommée “Madame Enderlin” ou “Mademoiselle Al Dura” pour son rôle fondamentale dans la propagande mensongère du fameux reportage de Charles Enderlin sur la (fausse ?) mort du (faux ?) Mohamed al Dura. « D’un commun accord, France Télévisions et Arlette Chabot sont convenus de mettre fin à sa collaboration avec France 2 », indique le groupe. Rémy Pflimlin, président-directeur général de France Télévisions, « tient à saluer l’impor-

tance et la qualité du travail accompli par Arlette Chabot au sein de France Télévisions », poursuit le groupe. Arlette quitte donc la Deux. Il était temps. Mais quel dommage qu’Europe 1 lui fasse confiance. Comment peut-on lui faire confiance après cette affaire qui a engendrée la haine et des actes terroristes dans le monde entier ? Une chose est sûre, elle laisse derrière elle la plus grosse “trace de frein” qui entache à jamais la culotte France Télévision. Un vrai chabotage ! Jonathan-Simon Sellem – JSSNews

SCOOP : Le Groupe saoudien Ben Laden fixé pour un accord sur le nucléaire avec une société française

© Abraham BLIAH pour : parolevolée www.parolevolee.com

Le BNVCA alerté sur une pièce de théâtre à caractère antisémite Là où j’habite on peut pas bouger tellement y en a, avec leurs fringues bizarres à la con, leur façon de remuer leur petite tête, leurs franges, leur barbe, leurs petits yeux débiles de petites fouines parce qu’y restent trop longtemps à écouter leur musique à la con… . Se lavent jamais » S’ensuit une diatribe négationniste absolument répugnante : « Mais rien à foutre de Buchenwald, Auschwitz, putain, ça fait 30 ans qu’on vit à l’ombre de ce truc… Je vais vous dire y eu a des atrocités, des trucs bien pire à des tas d’autres, seulement y possédaient pas tout à fait autant de groupes de presse… »

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme a été requis par des spectateurs choqués par le caractère perçu comme antisémite d’une pièce de théâtre HARPER REGAN de Simon Stephens qui est présentée au théâtre du Rond Point à Paris et au cours de laquelle « l’un des personnages tient des propos violemment antisémites et négationnistes ».Cette pièce se joue du 19 janvier au 19 février salle Renault Barrault A la scène six, dans une tirade extrême-

ment choquante, un des acteurs injurie les juifs, en dénigre leur pratique religieuse et en attaque leur aspect physique. Les propos reprennent tous les poncifs antisémites des périodes les plus noires de notre histoire sur le lobby juif et ses moyens financiers. « Moi je déteste les juifs … putain parce que avec leur pognon, à se cogner la tête contre le mur des lamentations : si j’étais là-bas je leur arracherais leur kippa de merde, je leur écraserai la tête dans le mur.

Le BNVCA demande au Ministre de la Culture et au Ministre de l’Intérieur de prendre les dispositions que requièrent le respect de nos valeurs, la lutte contre l’antisémitisme, et la lutte contre l’apologie du racisme et de l’antisémitisme. Comme nos requérants nous demandons la suspension immédiate de la pièce incriminée. Nous considérons qu’en l’espèce l’auteur et les acteurs de la pièce en question abusent de l’art et de la liberté d’expression pour caricaturer les juifs et inciter à la haine. Quelles que soient les formes que prend l’antisémitisme, il reste un délit et non une opinion. Le BNVCA dépose plainte auprès du Procureur de la République de Paris

ABU DHABI - L’Arabie saoudite, qui prévoit de réduire la consommation de combustibles fossiles , a l’intention de signer un important contrat nucléaire avec la France . Des représentants officiels ont déclaré que le royaume saoudien est sur le point de signer un accord de partenariat avec Areva France pour la construction d’un réacteur nucléaire. L‘accord sur l’énergie nucléaire et solaire sera une coopération entre Areva et le groupe Ben Laden, dont la famille comprend le chef d’Al-Qaïda Oussama Ben Laden. “Nous pensons qu’il y a il y a un marché important dans le domaine de l’energie solaire thermique en Arabie Saoudite , et nous travaillons en partenariat avec le Groupe Ben Laden pour développer ce projet a declare la directrice d’Areva Anne Lauvergeon . Lors d’une reunion d’informations le 24 janvier , Anne Lauvergeon n’a pas fourni les détails de l’accord. Areva, dont 90 pour cent est contrôlé par le gouvernement français a fait pression pour construire le premier réacteur nucléaire en Arabie Saoudite. L’Arabie Saoudite a accepté l’accord. Des officiels ont déclaré que Riyad veut

réduire sensiblement la consommation de combustibles fossiles et de diversifier les ressources énergétiques. «Vous voulez avoir un melange energetique pour économiser du pétrole, et avec ce petrole , nous pouvons fixer les prix afin de vendre à l’étranger et de pouvoir construire ces installations», a declare Hashim Yamani, le président es énergies renouvelables et atomiques de la Cité du Roi Abdullah , . “ Le nucléaire sera suffisant pour les chargements de base. Nous allons utiliser des énergies renouvelables pour ajouter plus de capacité. Il existe certaines variations. Le gaz et pétrole continueront a être favorises . Yamani a déclaré que le nucleaire et énergies renouvelables permettraient de réduire la dépendance sur les combustibles fossiles en Arabie en 2050 ainsi que d’accroître les exportations de pétrole brut. Il n’a pas dit quand le royaume, qui en 2010 a consommé 3,4 millions de barils par jour d’équivalent pétrole, pourrait construire sa première centrale nucléaire. Source : worldtribune


L’information en provenance d’Israël

Saint Valentin : le saint pogrom … Les artisans décident alors de nommer un nouveau conseil, mais en y incluant, à côté des artisans, des chevaliers, des employés municipaux et des bourgeois. Cette fois ci, les anciens Meisters sont conscients que plus personne ne les soutient et décident alors de rendre leur charge. Betscholt le Boucher, un artisan, est nommé Ammeister (chef des corporations de métier). Ainsi, les corporations ont atteint pleinement leurs objectifs: le dernier obstacle sur la voie de l’extermination des Juifs été éliminé. Les hommes derrière ce renversement La noblesse écartée du pouvoir au profit des patriciens joue un rôle non négligeable au cours de ce soulèvement.

Ce massacre populaire (ou Pogrom) de plus de 2 000 habitants juifs a lieu le 14 février 1349 à Strasbourg. Depuis le printemps 1348, de nombreux pogroms se produisent tout d’abord en France faisant des milliers de victimes parmi la population juive, puis à partir de novembre, par la Savoie, s’étendent dans de nombreuses villes du Saint-Empire en particulier de Rhénanie voisine. En janvier 1349 des pogroms ont lieu à Bâle et à Fribourg-en-Brisgau où les Juifs sont envoyés par centaines au bûcher, et le 14 février, c’est au tour de la communauté juive de Strasbourg d’être anéantie. A Strasbourg, cet événement tragique est étroitement lié à la révolte des corporations de métiers qui se déroule cinq jours auparavant et qui renverse le pouvoir en place depuis 1332, composé de riches patriciens dont le juge Sturm et Conrad Kuntz von Winterthur, les deux stadtmeister (maire de l’époque) et Pierre Schwaber, l’ammeister (chef des corporations de métiers), qui garantissaient jusqu’alors une protection aux Juifs de la ville. Les artisans, aidés par une grande partie de la population, se sont insurgés plus particulièrement contre Schwaber, jugeant son pouvoir trop important, et sa politique envers les Juifs trop favorable. La haine des Juifs dans la population Les causes de la haine des Juifs sont facilement identifiables. Au cours des siècles, se sont ajoutées des causes religieuses et sociétales. Parmi ces nombreuses causes, on trouve l’accusation du meurtre du Christ, de profanations d’hosties, de meurtres rituels, de complot mondial, de vol et d’usure. Souvent dans l’interdiction de pratiquer d’autres métiers, les Juifs exercent le rôle de prêteur et assurent ainsi une position importante dans l’économie urbaine. Mais cette activité leur attire de nombreuses inimitiés. Les chroniqueurs relatent que les Juifs font l’objet de nombreux griefs: ils sont considérés comme présomptueux, durs en affaires et ne désirent s’associer avec personne. Ce manque d’égard apparent des Juifs n’est pas dû à une dureté particulière, mais trouve sa véritable raison dans l’énormité des droits et taxes qui leur est imposée pour l’octroi d’une protection. Les Juifs formellement appartenaient toujours à la maison du roi, mais celuici avait depuis longtemps fait don des droits à la ville.

Strasbourg reçoit donc la plus grande partie des impôts juifs, mais en contrepartie doit prendre à sa charge la protection des Juifs. Pour pouvoir répondre aux exigences pécuniaires de la ville, les Juifs devaient se montrer très stricts sur leurs créances, ce qui provoquait la haine de la population et surtout de leurs débiteurs. Dans ce contexte déjà tendu, survient la menace de la peste noire, une épidémie de peste bubonique qui fit en tout près de 25 millions de morts en Europe. Les Juifs sont accusés d’empoisonner les puits. En ce début de 1349, la peste n’a pas encore atteint Strasbourg, mais les nouvelles de sa propagation à travers l’Empire germanique, créent un climat de panique parmi la population, climat entretenu par certains provocateurs dont le but inavoué est de se libérer des dettes contractées auprès des Juifs et de s’approprier leurs biens. Le peuple réclame leur extermination. La protection politique des Juifs par le gouvernement Contrairement à la grande majorité de la population, le conseil de la ville et le chef des corporations de métiers appliquent une politique de retenue et de protection des Juifs, et tentent de calmer le peuple afin d’empêcher le déclenchement d’un pogrom incontrôlé et sanguinaire. En tant que suzerain effectif des Juifs, la ville se doit de les protéger, d’autant plus que ceux-ci versent pour cela en contrepartie des sommes considérables. Peter Schwaber attire l’attention que la ville en étant payée a donné par une lettre frappée de son sceau, des gages de sécurité et qu’elle a donc un devoir à l’égard de sa minorité juive. Aussi, il ne peut approuver et refuse tout massacre de la population juive, avec en plus la crainte que cela pourrait avoir des conséquences économiques négatives pour la ville. Un affaiblissement de la ville conduirait immanquablement à un affaiblissement du patriciat bourgeois qui gère la politique de la ville de façon à pouvoir assurer une économie saine. En plus, les Juifs jouaient un rôle important en prêtant de l’argent pour tous les investissements importants et par leurs activités financières interrégionales assuraient une balance commerciale positive à la ville de Strasbourg et remplissaient les caisses de la municipalité. Il y avait donc suffisamment de raisons pour que la municipalité protège les Juifs. Le Conseil essaye tout d’abord d’infirmer la rumeur d’empoisonne-

ment des puits par les Juifs. Il procède à l’arrestation de plusieurs Juifs et les fait torturer pour qu’ils avouent leurs fautes. Comme prévu, il n’obtient aucune confession des accusés, malgré le supplice de la roue. En plus, le quartier réservé aux Juifs est gardé par des gens en armes afin de les protéger et écarter tout excès de la population. Le gouvernement désire respecter la voie légale vis-à-vis des Juifs pour éviter que la situation dégénère et que leur pouvoir même soit remis en question.. Une lettre du 12 janvier 1349 du conseil municipal de Cologne adressée à la mairie de Strasbourg, met en garde contre le risque très élevé d’une rébellion, en avertissant que dans d’autres villes, le peuple s’était révolté et qu’il en était résulté déjà de “nombreux maux et de grandes dévastations ” Pour s’attaquer aux Juifs en toute quiétude, il fallait détenir des preuves de leur culpabilité : on en trouva sans peine. Des juifs torturés à Wintzenheim avouèrent tout ce que les tortionnaires voulaient. Désormais, on pouvait passer aux actes : les Juifs le savaient et vivaient dans l’angoisse. A Strasbourg, au début de l’année 1349 , aucun Juif ne se risquait plus dans la rue. La révolte des artisans La motivation des Meisters est considérée comme suspecte par les autres citoyens de Strasbourg. Pour eux au contraire, la cause évidente de la bienveillance du conseil à l’égard des Juifs, est que les maîtres se sont faits séduire par les Juifs et qu’ils agissent ainsi contre la volonté du peuple. C’est la raison pour laquelle le peuple va tout d’abord chasser les Meisters avant de se retourner contre les Juifs. Grâce aux récits faits par les chroniqueurs, nous possédons une chronologie assez détaillée des événements qui ont conduits à la destitution des Meisters. Le lundi 9 février, les artisans se réunissent devant la cathédrale et déclarent aux Meisters que le peuple rassemblé ne veut plus d’eux car ils ont trop de pouvoir. Cette action semble avoir été préméditée et concertée entre les différentes corporations, car tous les artisans se retrouvaient regroupés sous la bannière de leur corporation. Les Meisters essayent de leur côté de disperser le rassemblement mais sans succès et ils n’envisagent nullement dans un premier temps d’obtempérer.

Les familles Zorn et Müllenheim veulent récupérer leurs anciennes prérogatives même si pour cela elles doivent s’allier avec les artisans. Les chroniqueurs relèvent que les nobles se sont rassemblés en arme sur la place de la cathédrale en même temps que les artisans, qu’ils ont participé aux discussions et imposé leurs exigences auxMeisters au nom des artisans. Les nobles ne s’associent pas seulement avec les corporations, mais aussi avec l’évêque de Strasbourg. Un jour seulement avant le soulèvement, ils avaient rencontré l’évêque et discuté duproblème juif. Lors de cette réunion, la discussion avait porté sur la façon de se débarrasser des Juifs, et non sur le fait de savoir si on devait se débarrasser des Juifs. Ce point était déjà décidé un mois auparavant… Le résultat du renversement Le renversement du conseil profite à tous les participants: les nobles retrouvent une grande partie de leurs anciens pouvoirs, les corporations participent à la vie politique, et enfin une solution rapide peut être trouvée à la Question juive. De 1332 à 1349, aucun noble n’avait un poste de Meister de la ville. Dorénavant deux des quatre Meisterssont des nobles. En plus, il est demandé une réduction du pouvoir des Meisters. Les anciens Meisters sont punis: les deux Stadtmeisters ne peuvent être élus au Conseil pendant dix ans. Quant à Peter Schwaber, particulièrement détesté, il est chassé de la ville et ses biens sont confisqués. Le Conseil est dissout et un nouveau conseil est constitué dans les trois jours qui suivent, et un jour plus tard, la Question juive est “traitée”. Le pogrom Les nouveaux dirigeants décident de traiter rapidement la question juive en les exterminant, sans tenir compte de l’accord de protection signé par la ville, ni des conséquences financières pour la ville de Strasbourg. Le 14 février, jour de la Saint-Valentin, le quartier juif est cerné et ses habitants conduits au cimetière de la communauté. Là, on bâtit un immense bûcher où les Juifs furent brûlés vifs. Certains autres sont enfermés dans une maison en bois à laquelle on met le feu. Celui-ci dure six jours. Seuls échappent au massacre, ceux qui abjurent leur foi, les petits enfants et quelques belles femmes. Le pogrom est résumé par un des chroniqueurs, Closener (page 130), en vieil allemand,: « An dem fritage ving man die Juden, an dem samestage brante man die Juden, der worent wol uffe zwei tusend alse man ahtete.” (Le vendredi on a capturé les juifs, le samedi on les a brûlés, ils étaient envi-

Edition du 16 Février 2011

13

ron deux mille comme on les a estimés). » “Dès l’aube, un vacarme indescriptible remplissait les rues de Strasbourg : c’était le bruit des troupes en marche, avançant au rythme de chants sauvages, accompagnés des cris de femmes déchaînées. Lorsqu’elle eut brisé les barrières qui fermaient l’entrée du quartier juif, la foule se précipita dans le ghetto. Hommes et femmes, enfants et vieillards furent égorgés sans pitié. Dans les maisons incendiées, des familles entières disparurent sans laisser trace.” Le témoin cité plus haut, rapporte un dialogue touchant entre un chef de famille juif et l’un des assassins. Comme le prétexte du massacre résidait dans la prétendue responsabilité des juifs dans la propagation de la peste noire, le juif s’écria : “Mais nos propres enfants aussi sont frappés par la peste”. A quoi le gros Herrmann, le boucher de la Pfalz, répliqua : “Quand on a tué le fils de Dieu, on peut bien empoisonner un de ses enfants à soi, pour faire croire à son innocence : tout le monde sait combien les Juifs sont rusés”. Bilan Toutes les dettes dues aux Juifs sont automatiquement effacées et les gages et lettres de crédit que possédaient les Juifs rendus à leurs débiteurs. Puis après la mort des Juifs, il s’agit de distribuer leurs avoirs. Le chroniqueur Twinger von Königshofen voit là la véritable raison de l’assassinat des Juifs: “S’ils avaient été pauvres et si les nobles ne leur devaient rien, ils n’auraient pas été brûlé”. Le meurtre des Juifs permet ainsi à de nombreux débiteurs de se rétablir financièrement. Beaucoup de ceux qui ont favorisé le renversement du conseil avaient des dettes chez les Juifs. A côté des nobles et des bourgeois de Strasbourg, il y a l’évêque Berthold II de Bucheck, dont les droits chez les Juifs étaient insignifiants par rapport à ses dettes, mais aussi et surtout des nobles terriens et des princes tels que le margrave de Bade et les comtes de Wurtemberg. L’argent liquide des Juifs, est selon la volonté du Conseil, réparti entre les artisans, comme une sorte de “récompense” pour leur soutien à la destitution des anciens Meisters. Cette promesse d’une partie de la richesse des Juifs, sans doute surestimée, qui leur avait été faite auparavant, les avait donc encouragés au massacre. La mauvaise conscience semble cependant avoir source : Judaisme Alsacien


L’information en provenance d’Israël Edition du 16 Février 2011

Les prix de l’essence ont baissé en Israël répondre à la grogne suscitée par la récente hausse des prix en Israël.

Les prix de l’essence ont baissé cette nuit en Israël. Le litre de super sans plomb 95 octanes, coûte désormais 7,02 shekels à la pompe, soit 23 agou-

rot de moins que la semaine dernière, après l’entrée en vigueur de l’annulation d’une taxe sur les carburants. Une mesure prise par le Trésor pour

Ces derniers mois, le pain a vu son prix croître de 10%, l’essence augmentant pour sa part de 13% tandis que le prix de l’eau de progressait de 134%, sans compter sur la hausse des prix du logement, des transports, ainsi qu’à la nette augmentation des taxes et impôts indirects. La Histadrout a obtenu l’instauration d’un salaire minimum de 4.300 shekels (environ 800 euros). De nombreux représentants du Likoud, parti de droite de M. Netanyahu, ont également mis en garde contre le vent de révolte qui pourrait gagner notamment les classes moyennes et défavorisées ... son électorat de prédilection. Interrogé à la radio, le président de la commission parlementaire des Finances, Moshé Gafni, du parti orthodoxe Judaïsme unifié de la Torah, a estimé pour sa part qu’»on ne peut pas vivre avec de telles augmentations», évoquant même un «risque de rébellion sociale».

Israël va transférer 12.000 tonnes de pommes du Golan à la Syrie superviser l’opération.

Les pommes ont été cultivées par des agriculteurs qui vivent sur les hauteurs du Golan. Bien que ce transfert a été entrepris dans le passé, il est rare car il exige une coordination intensive entre la Syrie et les ministères des Affaires étrangères israélien des Affaires étrangères, de Défense, des Finances et de l’agriculture, Le CICR agira comme un médiateur neutre pendant le transfert, ce qui prendra environ 10 semaines.

Israël va transférer les 12.000 tonnes de pommes du Golan à la Syrie C’est la plus grande quantité des produits transportés entre les deux pays, depuis que les ventes ont commencé il ya six ans. Israël commencera à transporter

environ 12.000 tonnes de pommes du Golan à la Syrie a partir de mardi. Il s’agit de la plus grande quantité du produit jamais transférée entre les deux pays, selon le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui va

Israël peut il survivre ?

«... Le peuple juif a « choisi la vie » : c’est son pacte le plus intime, le plus profond, avec l’Eternel (Deutéronome, XXX, 19), conclu « en présence du ciel et de la terre ». C’est ce qui lui a permis de renaître au-delà des destructions successives qui lui ont été infligées. Et de se réincarner dans l’Etat d’Israël moderne. Le nouveau livre de Michel Gurfinkiel Ce choix sous-tend et pénètre chaque projet, chaque acte, chaque défi. Il habite les Israéliens religieux ou laïques, de droite ou de gauche, fidèles ou rebelles. Il explique le « retour » permanent des Juifs à eux-mêmes, le refus des faux héroïsmes et l’héroïsme vrai. Le désir sans cesse renouvelé d’une paix entière avec le monde arabe et islamique, et d’abord avec les Arabes de Palestine. Et la capacité de se battre, tant que cette paix ne

sera pas établie.» (Chapitre XXVI, La Nouvelle Règle du Jeu) La question peut surprendre, alors que ce petit pays de 7 millions d’habitants dont 20 % d’Arabes, vient d’être admis à l’OCDE et collectionne les prix Nobel scientifiques. Mais si Israël a connu depuis sa création, en 1948, un développement humain sans équivalent, il est toujours confronté à des ennemis décidés à le « rayer de la carte » : Hamas palestinien, Hezbollah libanais, et surtout un Iran en passe d’acquérir l’arme nucléaire. Plus grave encore : un processus de délégitimation médiatique et politique qui pourrait le paralyser sur le plan militaire et l’isoler dans de nombreuses instances internationales, notamment l’Onu. C’est à cette question que Michel Gurfinkiel répond dans son livre, au terme d’une enquête

Trois camions du CICR circuleront sur une route à moitié démilitarisée un kilomètre et demi de long. Les pommes sont au cœur de l’économie locale dans les hauteurs du Golan, dont les agriculteurs comptent sur les ventes en Israël, en Syrie et dans d’autrespays voisins. Les transferts ont commencé il ya six ans, avec 4.000 tonnes de pommes vendues. source : Haaretz

minutieuse auprès de tous les protagonistes, Israéliens, Palestiniens, Arabes, mais aussi Américains, Européens, Turcs ou Iraniens, modérés ou extrémistes. Sa conclusion surprend, notamment parce que de nombreux pays arabes ou musulmans découvrent, ou redécouvrent, aujourd’hui, après lui avoir longtemps été hostiles, que leur sort est lié au sien. Analysant aussi bien l’arrière-plan historique que l’actualité la plus récente (respect ou non-respect des traités internationaux, origines de la question palestinienne, problèmes des réfugiés arabes mais aussi juifs, proximité mais aussi tensions entre Jérusalem et Washington …), Michel Gurfinkiel retrace avec une précision d’orfèvre, et par-delà les idées reçues, la réalité d’un pays et d’une région du monde. Israël peut-il survivre ? est une enquête sociale, démographique, historique, politique, économique et culturelle (voire même anthropologique), qui cerne avec lucidité les enjeux complexes noués dans cette région du monde et apporte des éléments de réponse pertinents et originaux. Un livre indispensable pour déchiffrer l’actualité. Et réfléchir à une paix durable entre les civilisations.

14

Muellen (amiral US) pour rassurer Israel et la Jordanie ..

Le chef d’état-major interarmes américain, l’Amiral Mike Mullen, s’est envolé samedi pour le Proche-Orient, une tournée destinée à rassurer les alliés de Washington, Israël et la Jordanie, inquiets des éventuelles répercussions du changement de pouvoir chez le grand voisin égyptien. Mike Mullen doit rencontrer dimanche le roi Abdallah II et d’autres hauts responsables jordaniens, alors que le royaume est le théâtre depuis plusieurs semaines de manifestations inspirées par les exemples tunisien et égyptien. Un début de contagion qui a poussé le roi à changer son gouvernement, nommant un nouveau Premier ministre, Marouf Bakhit, lequel s’est engagé à poursuivre sur la voie des réformes. Mike Mullen a été précédé par William Burns, sous-secrétaire d’Etat aux affaires politiques et ancien ambassadeur à Amman, qui y était vendredi et samedi, pour y aborder notamment la “récente réaffirmation d’un ambitieux calendrier de modernisation pour la Jordanie”. Mike Mullen se rend également en Israël, où il rencontrera le Premier ministre Benjamin Nétanyahou et le président Shimon Peres. Les autorités israéliennes sont très inquiètes du départ du président Hosni Moubarak, craignant l’émergence au Caire d’un gouvernement nettement moins bien disposé à l’égard de l’Etat hébreu. Si le Conseil suprême des forces armées égyptiennes a réaffirmé son engagement envers le traité de paix signé avec Israël, les changements en cours dans la région

sont lourds de conséquences aux yeux de la diplomatie américaine. L’Egypte et la Jordanie ont joué un rôle moteur, aux côtés des Etats-Unis, comme médiateurs dans le processus de paix israélo-palestinien. En outre, l’Egypte contrôle également le canal de Suez, passage obligé pour les pétroliers de la planète. Washington fournit 1,5 milliards de dollars par an à l’Egypte, principalement en matériel militaire, mais pas seulement. Cette assistance a construit des liens solides entre les deux armées et avec le Pentagone, et la plupart des officiers égyptiens sont passés par les académies militaires américaines. Face à la nouvelle donne au Caire, les relations du chef d’état-major Mullen et des militaires américains avec leurs homologues égyptiens s’annonce cruciale pour la Maison Blanche. Les liens militaires entre Américains et Jordaniens sont également très étroits, ainsi que ceux entre les services secrets des deux pays, comme l’a montré la présence d’un officier du renseignement jordanien parmi les victimes d’un attentat en Afghanistan qui a également coûté la vie à sept agents de la CIA en décembre 2009. Arrivé aux commandes en 1999 après la mort de son père Hussein, Abdallah s’était engagé à poursuivre sur le chemin des réformes politiques dans le petit royaume bédouin, marquées par le premier scrutin parlementaire en 1989, la relance du multipartisme ou la suspension de la loi martiale. AP


L’information en provenance d’Israël Edition du 16 Février 2011

16

Océan de pessimisme, une analyse «positive thinking». Ephraim Halevy (ex-Chef du Mossad) Il y a moins d’1% de chances qu’un missile iranien puisse percer ces défenses”, ajoutant que l’Iran sait pertinemment ce qu’il adviendrait après une de ses attaques compte tenu du potentiel nucléaire israélien.

Selon l’ancien secrétaire américain à la défense, Dov Zakheim, qui intervenait devant la conférence sur la sécurité d’Herzlia, une attaque israélienne sur les installations nucléaires iraniennes serait inutile et ne servirait qu’à ruiner les relations avec l’admi-

nistration Obama. Selon Zackheim, la combinaison du système de défense balistique israélien “Arrow”, et des missiles Aegis des navires américains en méditerranée, permettrait d’intercepter un tir iranien sur le pays.

Pour Zakheim, une attaque israélienne transformerait l’Iran et le monde arabe en ennemis permanents, et les conséquences sur les relations avec les USA seraient “terribles”. Un peu plus tôt, Ephraim Halevy, ancien chef du Mossad a tempéré les craintes issues des menaces iraniennes, considérant pour sa part que les Etats Unis et Israël “avaient gagné la guerre contre l’Iran”. Pour Halevy “Israël a le complexe d’infériorité d’une minorité ; nous devons considérer l’Iran comme une puissance régionale, mais l’Iran connait aussi

notre puissance”.

A l’appui de son analyse, Halevy explique que l’Iran n’est jamais intervenue directement, ni pendant la guerre contre le Hezbollah, en 2006, ni durant l’opération Plomb durci contre le Hamas, alors que la République islamique a des liens quasi organiques avec les deux milices. Gaby Ashkenazi a lui fait part de ses craintes sur la radicalisation de la région, prédisant qu’Israël doit se préparer à “des batailles sur différents théâtres d’opérations”, compte tenu notamment des liens entre les différents acteurs. Pour Ashkenazi, le camp radical se renforce, en même temps que le camp des modérés s’affaiblit. Selon lui, les menaces que font peser Hamas et Hezbollah sont limitées : « Sans les sous

estimer, ils ne peuvent conquérir ni la Galilée ni le Néguev, et ils savent que dans une guerre conventionnelle, ils seront battus». “ Tsahal possède une puissance de feu impressionnante, mais cette puissance ne peut être utilisée pour faire face au Hamas ou au Hezbollah. On ne peut pas tout résoudre par des bombardements, nous devons être capables de manœuvrer sur terre”, a-t-il souligné. Gaby Ashkenazi a également déclaré vouloir, à la fin de sa carrière militaire, contribuer à sortir les relations et la Syrie d’un statu quo “paralysant”, évoquant un Traité avec la Syrie, qui affaiblirait le Hezbollah et la présence iranienne dans la région. Par Gerard Fredj

Etats-Unis et Iran, même combat ? Les militaires égyptiens respecteront les traités

Clash entre Obama et Abdallah d’Arabie sur le sort de Moubarak. Au point que le roi a failli succomber à une crise cardiaque, après leur conversation téléphonique. Abdallah craint d’être lui aussi lâché par les Etats-Unis, comme ont été lâchés Saad Hariri (au profit de l’Iran) et Hosni Moubarak (au profit du chaos manipulé par l’Iran). Il a promis de se susbtituer à l’administration Obama, si celle-ci coupe les vivres à l’Egypte (1,5 milliard $). Les Etats-Unis ne sont pas intéressés par la paix au Moyen Orient L’administration américaine veut la région en flammes pour pouvoir la contrôler On doit le dire explicitement: les Etats-Unis ne sont pas intéressés par obtenir la paix au Moyen Orient. La paix dans la région n’est pas une priorité majeure pour eux, et n’a jamais correspondu à leurs intérêts. Cela peut paraître surprenant pour quelqu’un qui ne sent pas l’ambiance qui prévaut dans cette région. Quiconque pense que la chaîne arabe de télévision al Jazeera est le porte parole de l’Islam radical et met en danger les intérêts américains est invité à rafraîchir sa mémoire et mettre à jour son imagination. Parce que l’Islam radical a été encouragé par les diverses administrations américaines. On doit répondre à une

seule question: comment cette chaîne populiste a été hébergée par le minuscule émirat du Qatar et pas ailleurs ?

ce qui est exactement l’objectif des Américains qui veulent cette région en flammes pour la contrôler.

On sait que la plus grande base aérienne des Etats-Unis au Moyen Orient se trouve au Qatar. Wikileaks a révélé que c’est de là que partent les missions de bombardement de l’Irak et de l’Afghanistan et le Qatar a offert son territoire comme base d’attaque de l’Iran, a exprimé son souhait de prendre part à un éventuel conflit contre l’Iran, et offrant de prendre en charge tous les coûts de la base.

Les flammes du Moyen Orient servent les intérêts de l’économie américaine. Il suffit de mentionner le contrat de fournitures d’armes à l’Arabie pour 60 milliards $, le plus gros contrat de l’histoire militaire. Ceci permettra de créer des milliers d’emplois. La tension continue au Moyen Orient alimente l’industrie de la guerre et crée des emplois.

De plus dans un entretien avec le sénateur John Kerry, début 2010, l’émir sheikh al Thani a même exprimé sa compréhension de la position d’Israël et des sentiments israéliens, le peuple d’Israël ne pouvant être blâmé de ne pas faire confiance aux Arabes, ayant vécu sous la menace arabe si longtemps. De même Shimon Peres, Tsipi Livni et d’autres dirigeants israéliens ont été royalement reçus (1). Ces visites et les relations avec Israël n’ont jamais été rapportées par al Jazeera. En même temps, cette chaîne continue de dénoncer d’autres régimes arabes pour leurs relations avec Israël. Bizarre? Pas nécessairement. Toutes les vidéos de Ben Laden sont diffusées par al Jazeera. Car la chaîne a un rôle précis: déstabiliser les régimes arabes et créer une situation de chaos,

D’où l’intérêt américain d’enflammer les passions – à travers al Jazeera par exemple – et de miner les régimes arabes, dont l’existence dépend du soutien américain. La fourniture d’armes pour les soutenir et les conflits sont surtout mus par la nécessité de survie des industries américaines. Ainsi c’est la raison pour laquelle la Maison Blanche ne fait aucun effort sérieux pour promouvoir la paix entre Israël et ses voisins. Al Jazeera est un outil entre les mains des pyromanes. Voilà la doctrine américaine en bref. Le problème c’est que ce «golem» peut se retourner contre son inventeur et nous assistons au déroulement de cet épisode Par Salman Masalha Adapté par Albert Soued http://soued.chez.com

La junte militaire au pouvoir en Egypte a rassuré ses alliés internationaux samedi en disant qu’il n’y aura pas de rupture dans son accord de paix avec Israël suite à l’éviction du président Hosni Moubarak. L’armée pose aussi les premiers pas pour maintenir l’économie de l’Egypte et le fonctionnement de l’état tout en misant sur la manière de reformer le pays pour plus de démocratie. Le communiqué de l’armée, diffusé par la télévision d’état, est sa première tentative prudente de définir les prochaines étapes après que Moubarak ait remis le pouvoir à un conseil des principaux généraux après avoir démissionné vendredi suite aux protestations populaires durant depuis 18 jours. La préservation du dernier gouvernement de Moubarak est de nature à décevoir les manifestants, dont des milliers demeurent dans leurs tentes sur la place Tahrir, au centre du Caire. Beaucoup d’entre eux ont demandé des mesures plus dramatiques, comme la dissolution du parlement et le renvoi du présent gouvernement pour former un corps de transition plus large et surveiller les réformes jusqu’à ce que les élections puissent avoir lieu. La déclaration de l’armée n’exclut toutefois pas que ces mesures puissent encore êtres prises. Un porte-parole du conseil suprême des forces armées a souligné que « les militaires s’engagent à respecter les traités internationaux de l’Egypte. » Israël a été profondément préoccupé que les turbulences en Egypte puissent menacer l’accord de paix de 1979 signé entre les deux pays. Les Etats-Unis, alliés important de l’Egypte, sont également soucieux de s’assurer que l’accord reste en place.

L’armée soutient fermement l’accord, et pas seulement parce qu’il garantit l’aide américaine pour les forces armées égyptiennes, qui est actuellement d’1,3 milliard de dollars par an, un montant assez proche de la fameuse aide américaine à Israël, qui est de 2 milliards par an (3 depuis un récent accord et pour une période déterminée). Le sentiment anti-israélien est fort en Egypte, et la plupart des centaines de milliers de manifestants ont exprimé leur colère sur l’étroite collaboration entre Moubarak et Israël sur une série de questions. Mais au final, très peu appellent sérieusement à l’abrogation du traité, réalisant l’impact international qui s’en suivrait. Le porte-parole de l’armée, le général Yahya al-Fangari, a demandé au public, en particulier aux millions d’employés du service public, de « travailler à pousser l’économie en avant, » un appel la poursuite de l’économie après les troubles de ces trois dernières semaines. L’armée a également appelé le « gouvernement actuel et les gouverneurs de provinces à poursuivre leurs activités jusqu’à ce qu’un nouveau gouvernement soit formé, » a déclaré al-Fangari. L’armée est « impatiente pour une transition pacifique, pour un système libre et démocratique, afin de permettre une autorité civile élue d’être en charge du pays, pour construire une nation libre et démocratique, » a-t-il dit. La déclaration laisse sans réponse la question principale qui se pose sur combien de temps le gouvernement actuel restera en place, qu’il continue sur une durée plus longue jusqu’à ce qu’un nouveau soit élu, ou si l’armée le considère comme un pis-aller pour maintenir l’état en fonction jusqu’à ce qu’il nomme un autre leadership de transition.


www.j-annonce.co.il

L’information en provenance d’Israël Edition du 16 Février 2011

Ben Attia : Bureau : 09 832 42 43 Portable: 054 925 2392

1/ Magnifique penthouse proche kikar 4pcs 120metre carre plus 70 metre carre de terrasse Prix: 1.930 000 shekels Century21 Natanya Tania Cohen : Bureau : 09 832 42 43 Portable: 050 353 0501

9/ Rue Abrigad ayeoudit 3 pcs de 80 metres carre air conditionne parking et jardin immeuble moderne Prix: 1 150 000 shekels Century21 Natanya Tania Cohen : Bureau : 09 832 42 43 Portable: 050 353 0501

10/ Kiriat asharon 4 pcs de 2/ Rue Jabotinsky superbe 4 pcs 100 metre carre air condionne de 120 metres carre avec une parking et balcon immeuble vue mer imprenable refait a neuf moderne Achat - Vente -- Gestion de Achat Gestion de biens biens Prix: 1 670 000 shekels - Vente Prix: 1 450 000 shekels Century21 Natanya century 21 Natanya Tania Cohen : Tania Cohen : Bureau : 09 832 42 43 Bureau : 09 832 42 43 Portable: 050 353 0501 Portable: 050 353 0501

TEL AVIV - JérusALEm

&%

+08'56

3/ Rue Smilansky superbe 5 pcs de 120 metres carre entierrement refait a neuf Prix: 1 580 000 shekels Century21 Natanya Ben Attia : Bureau : 09 832 42 43 Portable: 054 925 2392

18

souca, place de parking, cave, ascenseur de Chabbat.Prix: 1,730,000 SH David Chaouat 0547316699

Immeubles - POUR INVESTISSEURS NOMBREUX PRODUIT SUR TEL AVIV Pour investisseurs nombreux produits (immeubles, bureaux, appartements? dans toutes les tranches de prix a bonne rentabilité pour clients sérieux DC Invest David Chaouat 054-7316699 www.dcinvest.co.il

David Chaouat 054-731 66 99 Consultez tous nos produits sur

Consultez tous nos produits sur Terrains - SUPERBE TERRAIN

www.dcinvest.co.il www.dcinvest.co.il A JERUSALEM Economiste spécialiste en Superbe terrain Location jerusalem Economiste spécialiste en de 65m2 avec

permis de construire + program3 pièces rénovées, aBureaux, neuf a baka Immeubles Commerces mation d’architecte Nahlaaot / ds coin tranquille et verdoyant.

consultez tous nosinvestisseurs biens sur notre pour sur Tel Aviv et Jérusalem pour investisseurs sursite Telwww.dcinvest.co.il Aviv et Hesed.190 Jérusalem Shaare m2 sur 3.5

3700sh/mois exclusivité david 4/ Rue Dizengof superbe 3pcs niveaux avec terrasse panorachaouat 054-7316699 T N E M T E N S E TEL AVIV de 100 metres carre entierement M IS mique de 40 m2.Hauts plafonds T E S S E S T IS TEL AVIV IN V E refait a neuf IN V de 3,5 m2 et patio intérieur. Appartements TRES BEAU 3 Petit motel récent proche mer. Petit motel récent proche mer. Prix: 1 500 000 shekels Bon rendement PIECES EN PLEIN CENTRE A David Chaouat 0547316699 et bonne plus value Bon rendement et bonne plus value Century21 Natanya JERUSALEM car autorisation de transformer en habitation. habitation. car autorisation de transformer en Ben Attia : Étage complet d’une Appartement luxueux, 75m2. Bureau : 09 832 42 43 à Jérusalem Entièrement rénove et meuble. INbanque V IN520 VE ES S Portable: 054 925 2392 Sm²TTIIsur étage du bâtiment. JERUSALEM 6eme étage avec ascenseur et E SS Sun JERUSALEM EM ME EN NTTjusqu’ Avril Contrat de location parking. Une vue a couper le Terrain constructible à Talbie 5/ Rue Smilansky 4 pcs de 110 Terrain constructible à Talbie 2013. Le bâtiment est récent. souffle. Prix: 2.280,000 SH. metres carre completement Loyer annuel, 364, 000 SH. Prix David Chaouat 054-7316699 Formidable emplacement! Formidable emplacement! refait a neuf 4, 300,000 SH. Prix: 1 300 000 shekels Rendement 8.45 % N E M E N TT S E Century21 Natanya M IS T E S S E IS V IN S T Ben Attia : IN V E Immeuble a tel aviv:proche de la JERUSALEM JERUSALEM Bureau : 09 832 42 43 mer avec formidable potentiel. immeuble Portable: 054 Petit 925 2392 Petit immeuble au au Coeur Coeur de de DC Invest David Chaouat 0547316699www.dcinvest.co.il Jérusalem avec droits de construction Jérusalem avec droits de construction 6/ Rue Levontin superbe 4 pcs et plus et forte forte plus value value assurée. assurée. immeuble recent 100 metre carre avec terrasse et parking Prix: 1 350 000 shekels Appartements - 4.5 PIECES Century21 Natanya Annonces Remax DANS UNE MAISON ARABE Ben Attia : A KATMON HAYESHANA Bureau : 09 832 42 43 natanya : rue jabotinsky beau Excellente opportunité! ApparPortable: 054 925 2392 4pcs 107m2 imm.renove tement de 120 m2 avec hauts asc,park plafonds. Permis de construire 7/ Rue Smilansky 4 pcs de 91 accorde pour un balcon souka! metre carre air conditionne natanya : Location rue brenner Un grand potentiel dans un armoires murales et parking a 7mn du kikar tres beau 4pcs quartier calme et verdoyant. Prix: 1 250 000 shekels 134m2 entierement renove Prix: 2,900,000 SH Century21 Natanya asc+park David Chaouat 0547316699 Ben Attia : Bureau : 09 832 42 43 natanya : rue David hameleh Portable: 054 925 2392 beau 4pcs 125m2,imm.renove Appartements - SUPERBE 3 asc+park PIECES A ARNONA 8/ Rue Usiskin 4 pcs de 100 Dans un immeuble luxueux metre carre entierrement refait natanya : rue dizengoff tres avec concierge et organisation Prix: 1 200 000 shekels proche kikar, beau 4pcs d’activités culturelles. Tres beau N°03 Natanya Century21 125m2,2eme etage sans acs. 3 pièces de 90m2, terrasse-

dans les quartiers YOUD ZAIN, TET VAV ET YOUD ALEPH, a très bons prix. Oriel : 057-6685186 1. CITY : duplex 7pcs investi, 220m2 habitable + 100m2 de terrasse. Possibilité de diviser en 2+5. 2 350 000NIS Oriel : 057-6685186 2. ALEPH : 2pcs, 60m2 + 8m2 de terrasse. Pleine vue mer 650 000NIS Oriel : 057-6685186 3. YOUD BET : mini penthouse 4.5pcs investi, 160m2 habitable + 80m2 de terrasse. 1 850 000NIS Oriel : 057-6685186 4. MARINA : mini penthouse 5pcs + 50m2 de terrasse pleine vue mer, étage élevé. 2 500 000NIS Oriel : 057-6685186 5. YOUD ALEPH : 3pcs 80m2 + 15m2 de terrasse, vue panoramique sur la mer 1 120 000NIS 6. YOUD ZAIN : rez-de-jardin 180m2 + 200m2 de jardin avec piscine. 2 600 000NIS Oriel : 057-6685186 7. VILLAS neuves et investies

8. CITY : dans le centre, 5pcs investi 160m2 + 12m2 de terrasse, 1 320 000NIS Oriel : 057-6685186 9. TET VAV : duplex 4.5 220m2 + 50 m2 de terrasse pleine vue mer dans toute la maison. A VOIR. 2 500 000NIS Oriel : 057-6685186

10. CITY : projet DIMRI. Penthouse haut standing 5.5pcs 200m2 habitable + 120m2 de terrasse. 2 750 000NIS Oriel : 057-6685186



Israël Actualités n°161