Page 1

English / Italiano / Deutsch

MUSIQUE

DANSE

2011

THÉÂTRE

EXPOSITIONS

www.musee-saint-antoine.fr

04 76 36 40 68


EXPOSITION PERMANENTE

Un Trésor... Des Trésors

aborde l’histoire des chanoines hospitaliers de Saint-Antoine.

Noviciat 7 mars – 11 novembre

NOUVEAU

« Visite-découverte » Visite-découverte du Logis de l’Abbé XV e-XVIII e siècles Après l’évocation du décor peint au XIV e siècle (chapelle de l’Abbé), du Cabinet de Curiosités aux XVIIe et XVIIIe siècles, une approche architecturale de l’église abbatiale est proposée depuis le triforium. Du fait de l’exigüité des lieux, le groupe ne peut dépasser

Par leur seule évocation, les Trésors fascinent, intriguent, induisant une part de mystère qui prévaut depuis la nuit des temps. Entre mythe et légende, leur approche se veut à la fois historique et artistique, au-delà de la typologie même des objets – ou de l’objet même du Trésor, rare, précieux, unique – de leur genèse, de leur destinée. C’est cette histoire que se propose d’explorer le musée de Saint-Antoine-l’Abbaye à travers son exposition estivale “ D’ombre et de lumière.Trésors sacrés,Trésors profanes”, fil conducteur de l’ensemble de la saison où tant de “trésors” contés, chantés, interprétés, dansés seront révélés, montrés, expliqués, commentés. Telles sont les tonalités de la nouvelle programmation, telle est la vocation du musée, à destination de tous les publics. Ainsi, “ Le Cœur d’Amour épris” mettra à l’honneur l’un des plus beaux textes de René d’Anjou à partir d’un manuscrit éponyme, chef d’œuvre enluminé du XV e siècle alors que les secrets de l’Eau de Mélisse seront dévoilés à l’occasion du 4e Centenaire du célèbre élixir. Entre le Couvent des Carmes de Beauvoir-en-Royans et le musée de Saint-Antoine-l’Abbaye, d’une rive à l’autre de l’Isère, des parcours olfactifs, des fontaines de jouvence et un spectacle, “ Le labyrinthe des parfums”, aiguiseront les sens, éveilleront la curiosité. Les plus belles partitions résonneront entre cours et jardins, sous les voûtes de pierre ou sous les étoiles, le temps d’un festival, le temps d’une soirée, où Haydn, Liszt, Berlioz sauront vous enchanter autant que leurs talentueux interprètes, qu’ils soient musiciens, narrateurs ou danseurs. Cette saison sera sans doute l’occasion pour vous d’une (re)découverte de l’église abbatiale et de son Trésor dans un écrin réaménagé, que ce soit à la lumière des lanternes lors de la Nuit des musées ou lors d’une promenade dans un site d’exception.

19 personnes par visite.

Chaque premier dimanche du mois de juin à octobre de 14 h15 à 15 h15 (sauf le 6 août ). Inscriptions le jour-même.

Le Président du Conseil général

André Vallini, Député de l’Isère

Photos – Franck Crispin, Henri-Jacques Bourgeas

« Chroniques d’une abbaye au Moyen Âge, guérir l’âme et le corps »


LES CONCERTS EXPOSITION TEMPORAIRE

Dans le cadre de « MUSIQUES AU CŒUR DES MUSÉES », des concerts sont donnés le dimanche après-midi en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon ( CNSMD ) et le Service des pratiques artis-

« Jardins des cloîtres, Jardins des princes…

Quand le parfum portait remède »

tiques-culture et lien social du Conseil général de l’Isère. Cette exposition propose une nouvelle approche de l’image et met en scène les débuts de la pharmacopée quand le parfum

Musique autour du clavecin

était également remède. En deux espaces très différents, une

TRIO ESTAMPES

découverte ludique, une re-création des eaux parfumées du

Salon aux gypseries

Moyen Âge au XIXe siècle. Impressions grand format, projection, images fixes et animées, documents sonores, diffusion de

Dimanche 3 avril à 16 h

parfums, déclenchent un intérêt particulier, une attention, des sensations nouvelles. Le décor n’est pas figé.

Duo Emler / Dehors

EXCEPTIONNEL

ANDY EMLER, orgue LAURENT DEHORS, saxophone

Dans le cadre de la tournée des « Bons tuyaux de l’Isère » Festival 38e Rugissants / Les détours de Babel.

Église abbatiale Dimanche 10 avril à 17 h

Scénographie : ARIELLE PICAUD, directrice artistique aux éditions du Garde-Temps Commissaire de l’exposition : ANNICK LE GUÉRER,

docteur en anthropologie, spécialiste du parfum. Réalisation des films : MARIE-PAULE VETTES, journaliste,

réalisatrice pour la télévision.

Musique autour du clavecin Avec les étudiants du CNSMD de Lyon –

Salle voûtée des Grandes écuries

Département de musique ancienne.

Salon aux gypseries

7 mars – 11 novembre

Dimanche 8 mai Coproduction Éditions du Garde-Temps / musée de Saint-Antoine-l’Abbaye. Le programme détaillé des concerts est disponible sur simple demande.

Photos – Henri-Jacques Bourgeas

& dimanche 22 mai à 16 h


AUTOUR DU

« Quatrième centenaire de l’Eau de Mélisse des Carmes – Boyer 1611-2011 »

4e CENTENAIRE

Le mystère des odeurs Ateliers thématiques. Une découverte de l’histoire de l’Eau de Mélisse des Carmes – Boyer à travers les plantes et leurs parfums. Un

Pour le quatrième centenaire de l’Eau de Mélisse des Carmes – Boyer

voyage didactique et olfactif au cœur du jardin et de l’exposition

le musée de Saint-Antoine-l’Abbaye et le Couvent des Carmes de

Quand le parfum portait remède.

Jardin de jouvence et À la recherche de l’eau de jouvence, deux parcours olfactifs qui Beauvoir-en-Royans présentent

Dimanche 15 mai de 15 h à 17 h ( Musées en Fête en Isère)

font écho à l’exposition Jardins des cloîtres, Jardins des princes...

Samedi 4 et dimanche 5 juin de 15 h à 17 h ( Rendez-vous aux Jardins)

Élaborée par des religieux en 1379 avec douze plantes aromatiques distillées à l’alcool, l’Eau des Carmes que l’on peut sentir à SaintPhotos – Henri-Jacques Bourgeas

Antoine-l’Abbaye inspira, dès1611, la formule de l’Eau de Mélisse. Au XIX e siècle, la famille Boyer rachète aux Carmes la licence et la commercialise sous le nom de « L’Eau de Mélisse ». Pour célébrer cet événement les quatorze plantes et les neuf épices utili-

« Le labyrinthe des parfums »

CRÉATION

Des effets sonores, des lumières, un conte fantastique entrainent le visiteur dans les profondeurs de l’histoire parfumée du XVII e siècle où

sées aujourd’hui dans la composition

l’on croise François Couperin, la Marquise de Monflambert... de salons

de l’Eau de Mélisse des Carmes – Boyer

en cabinets, d’odeurs en parfums, Ménalque conduit en musique et en fragrances le spectateur dans les méandres de l’Histoire... entre le

diéval alors qu’un labyrinthe végétal

Pavillon des Roses et le Cabinet des pierreries... entre Beauvoir-en-

animera le parvis du Couvent des Carmes. Deux fontaines rythmeront olfac-

Croquis – Pierre Buffa

seront présentées dans le jardin mé-

Royans et Saint-Antoine-l’Abbaye... deux sites avec en toile de fond l’Eau de Mélisse.

tivement ces deux espaces consacrés

Direction artistique, ALAIN CARRÉ – Clavecin, MARYSE SCORZA –

à la détente et à la découverte.

Décors, ÉRIC FAUGERON – Costumes, DOMINIQUE LOUIS – Régie son et lumière, ALDO PERISSINOTTO

Le labyrinthe de Ménalque

Itinéraire des eaux de jouvence Jardin médiéval – Saint-Antoine-l’Abbaye, Couvent des Carmes – Beauvoir-en-Royans et Couvent des Cordeliers – Forcalquier

Première partie /

24 avril – 11 novembre

À Saint-Antoine-l’Abbaye

Au Couvent des Carmes – Beauvoir-en-Royans Les jeudis 7 et 21 juillet – 18 et 25 août à 21h30 Deuxième partie / Le

secret du parfum

Les samedis 9 et 23 juillet – 20 et 27 août à 21h30


WEEK-END MUSÉES / TÉLÉRAMA

« Le Cœur d’amour épris »

« Les Sept dernières paroles du Christ en croix.

Par SYLVIE DELOM et ÉLIANE BROCCA-ASTORI.

Sept murmures et autres souffles »

En 1457, René

I er,

duc d’Anjou et de Lorraine, roi de Sicile écrit

LES ÉVÉNEMENTS

Par le QUATUOR ÉLYSÉE et la Compagnie MYRIAM NAISY

le récit d’un parcours amoureux, préfiguration des cartes du Tendre. Inspiré du manuscrit original richement enluminé

Associer la chorégraphie à la lumineuse partition Les Sept dernières paroles

( Bibliothèque nationale de France, français 24399 ), le récit

du Christ en Croix de HAYDN, être face à la Sainte écriture, genèse de la

scénique est ponctué de chants et de musiques issus du ré-

partition, faire écho à la musique interprétée par le Quatuor Élysée grâce à JACKY MÉRIT, collectionneur de sons et de bruits de la vie… À travers

pertoire médiéval.

l’église abbatiale, Myriam Naisy imagine aux côtés du quatuor un parcours en chemin de croix pour évoquer en toute humilité l’immensité de la vie. Enfin, la méditation d’un homme, l’auteur JEAN-YVES CLÉMENT, autour Cœur lisant

des Sept dernières paroles du Christ en croix donne une texture vibratile à

l’inscription

la composition .

de la fontaine

Des danses en résonance, qui proposent des échos visuels entre musiques

de fortune

et paroles. Quatre danseurs ouvrent généreusement leurs bras, embras-

Français 24399,

sant l’espace et tissant des fils à travers le temps. Musique, Joseph Haydn – Texte, Jean-Yves Clément –

Le livre du Cœur d’amour épris, par le roi René d’Anjou

Ainsi, un surprenant violon-boite pleure, grince, et chuinte.

(1401-1500 )

Le oud ( luth oriental ) rappelle les temps anciens, tandis que

Bibliothèque

percussion, guimbarde et shruti-box ( bourdon oriental ) té-

nationale

moignent de l’intemporalité du sentiment amoureux.

de France,

Récit, SYLVIE DELOM Musique et chants, ÉLIANE BROCCA-ASTORI Mise en scène, NATHALIE STORA et SYLVIE DELOM Mise en lumière, ALAIN BASSO Costumes, SANDRA PICCHIOTTINO

Salon aux gypseries Dimanche 20 mars à 16 h

Département

Musiciens, Quatuor Élysée, Christophe Giovaninetti / Marc Vieillefon / Photos – Joël Robine, Emmanuel Thomas

Photo – Bibliothèque nationale de France

folio 43

François Martigné / Igor Kiritchenko – Chorégraphie et conception lumière, Myriam Naisy – Musiques originales, Jacky Mérit – Costumes, Philippe Combeau – Danseurs, Audrey Hector, Mireille Reyes, Melissa Courbin, Nicolas Maye

Église abbatiale

des manuscrits

Vendredi 22 avril à 21h

LES ÉVÉNEMENTS


PARTENARIATS 2011

LA NUIT DES MUSÉES

« DD et les trésors du temps »

AUTOUR DE LA BIENNALE DE NORD EN SUD

Par ÉRIC ALFIERI

« MIRAJ »

Entreprendre,“l’instant d’une danse”, la recherche d’un temps perdu,

BIBEN, c’est une rencontre entre des artistes marocains et français.

Se plonger dans l’âme d’une éternité retrouvée,

C’est un spectacle qui s’inspire de la transe gnawa et de ses maté-

Révéler en chacun le trésor de ses songes.

riaux pour développer un langage contemporain fait de corps, de so-

En se référant au trésor de l’abbaye de Saint-Antoine, le choré-

norités et de lumière, qui laisse place à l’improvisation.

graphe Éric Alfieri propose une chorégraphie où le temps et l’espace

Les danseurs sont porteurs de sons, les musiciens sont porteurs de

se lient sous le regard d’une danse.

gestes, la lumière respire...

Sur les traces des ornements, des reliques, ce chorégraphe / plasti-

Nous inventons notre matière, elle est mise en jeu dans une relation

cien donne un duo d’ombres et de lumières. Aux portes d’un espace

sensible : plonger dans le noir et dans l’écoute, être stimulé par une

mis en exergue par le truchement de la danse, ce duo d’éclats de lu-

lumière sans corps, regarder un corps sans musique et sans effet...

mière évoque un déploiement artistique de la beauté du lieu.

être pris dans un tourbillon sensoriel...

Ainsi le chorégraphe transpose le trésor de l’abbaye de Saint-

La lutherie traditionnelle gnawa est rejouée dans une musique brui-

Antoine en un trésor de chacun, un trésor personnel mêlant la mé-

tiste et électroacoustique, les rythmes traditionnels sont joués et

moire collective aux mouvements de nos âmes. Le personnage

transformés sur des instruments électrifiés.

principal DD révèle les images colorées de nos vies intérieures. Il

Notre langage est celui inspiré par le lieu et par les spécificités de © Association Les rencontres de la danse – Casablanca

soulève le voile de nos pensées imaginaires par de tendres et douces poésies de pas cadencés.

Jardin médiéval ( Salon aux gypseries en cas de pluie ) Samedi 14 mai à 21 h ( groupe1) – durée 40’ à 22 h ( groupe 2 )

Le spectateur est invité à se frotter aux limites de la perception... Danse et mise en scène, Meyriem Jazouli – Créateur lumière, Manu Majastre – Batterie, percussions, Emmanuel Fitte-Duval – Claviers électroniques, Pierre Henri Michel – Guitares et basse, Didier Bouchet – Électroacoustique, Anne-Julie Rollet.

Lumière sur le Trésor originale de l’église abbatiale et de son Trésor.

Samedi 14 mai à 21 h ( groupe 2) à 22 h ( groupe 1) En partenariat avec l’association Les Amis des Antonins. LES ÉVÉNEMENTS

Photos – Eric Alfieri, Henri-Jacques Bourgeas

Un cheminement à la lumière des lanternes pour une découverte

Photo – Henri-Jacques Bourgeas

Le musée ferme ses portes à 18 h pour un accueil “Nuit des musées” à partir de 20 h 30

Les 2 groupes sont invités à partager un moment de convivialité à 23 h.

chaque protagoniste.

Site abbatial et Jardin médiéval Samedi 11 juin à 21h30 En partenariat avec la biennale De Nord en Sud organisée par le Syndicat mixte du Sud Grésivaudan / Pays de Saint-Marcellin.


PARTENARIATS 2011

AUTOUR DE SAINT-ANTOINE EN MOYEN ÂGE

AUTOUR DU FESTIVAL TEXTES EN L’AIR

Tornals -- Ensemble Vox Dei

« Traîne pas trop sous la pluie... »

Itinéraire spirituel à travers le Moyen Âge Chant de l’Église de Rome VIII e XI e – Codex Calixtinus XII e –

De et par RICHARD BOHRINGER,

La Cançon del trobador XIII e – Manuscrit de Bayeux XV e –

textes, interprétation et mise en espace. Chaque soir, Richard Bohringer réinvente, retrace toute une vie d’écriture,

(d’après un texte de saint Thomas d’Aquin du XIII e siècle).

de passions, d’amours et de tendresse.

La Compagnie TORNALS travaille à sauvegarder et à interpréter le

Un voyage au pays de sa mémoire, un road-movie dédié à l’Afrique, aux

chant d’Église de la chrétienté médiévale.

amis, morts ou vivants, aux femmes, à l’alcool, aux errances.

Dans le désir permanent d’approcher au mieux l’interprétation ori-

Tel un boxeur sur le ring, l’émotion à fleur de peau, il nous fait voyager au

ginale, l’Ensemble étudie les textes anciens musicaux, les anciens

travers de ses propres textes, dans cette atmosphère que lui seul sait créer.

systèmes ( notation musicale neumatique ou carrée ) et dans un

Entre chaque texte, l’improvisation a toute sa place.

souci d’authenticité tente de s’immerger dans l’environnement complet des chanteurs de l’époque (concerts à la bougie, costumes,

En tournée depuis octobre 2009.

lutrin, purification à l’encens, etc.).

Production La Lune dans les pieds.

C’est dans cette ambiance et cette énergie que sont

Basse cour de l’Abbaye

lumière, des chants sacrés du VIII e au XV e siècle

proposés, en lien avec l’exposition D’ombre et de pour un véritable moment d’écoute.

Vendredi 29 juillet à 21h45 – durée 1h 30

Chant et nyckelharpa, Frédéric Montels – Chant et Boha (cornemuse des landes de Gascogne), Arnaud Bibonne – Chant et percussion, Marie Samuel –

En partenariat avec le Festival Textes en l’Air

Photo – Astrid Bohringer

Chant et percussion, Francis Esteves.

Église abbatiale Samedi 6 août à 21h et dimanche 7 août à 20h30

Tarifs et réservations auprès du bureau du festival 04 76 36 29 22

Festival de théâtre contemporain du 27 au 31 juillet

En partenariat avec l’association Saint-Antoine-Développement. Tarifs et réservations auprès de l’Office de Tourisme / antenne de Saint-Antoine-l’Abbaye 04 76 36 44 46 Fête médiévale 6 & 7 août PARTENARIATS 2011

© Tornals, Galorbe

Office des morts XVI e XVII e – Chant corse XVII e


« D’ombre et de lumière

EXPOSITION TEMPORAIRE

Trésors sacrés, Trésors profanes » Oscillant à la lisière de deux mondes, matériel et immatériel, les Trésors s’inscrivent dès l’Antiquité dans un courant de vénération ostentatoire tant pour attirer les suffrages d’une divinité

Bras-reliquaire de

ou d’un saint que pour rendre perceptible le prestige d’un sanc-

l’abbaye de Saint-Saëns

tuaire, d’un commanditaire ecclésiastique ou princier.

( détail )

Trésor Sacré, il est cet objet de cristal de roche façonné, de gem-

XIII e siècle

mes serti, de pierres incrusté, de métaux niellé, d’ivoire ciselé,

Âme de chêne,

il est ce textile de soie tissé, ce manuscrit précieux, cet orne-

cuivre doré et émaillé,

ment inhérent à l’accomplissement de la liturgie. Si les reliquaires

argent doré et plaqué,

en sont la partie constituante à la fin du Moyen Âge, des pièces

pierreries, verroterie,

issues du vocabulaire civil ou de découvertes extracontinen-

émail champlevé. Rouen,

Trésor profane, il est cet inextinguible réceptacle de pouvoir,

musée départemental

ce catalyseur de courants artistiques, véritable collection à

des Antiquités

l’aune des cabinets d’étude ou des cabinets de curiosités qui gagnent le monde européen aux prémices de la Renaissance. Vulnérables, convoités, perméables aux aléas de l’Histoire, les Trésors perdus, morcelés, reconstitués assoient durablement leur notoriété tant au travers d’une littérature prolixe que d’un foisonnement d’images.

Salle voûtée du Noviciat 10 juillet – 9 octobre

Boucle d’oreille, Trésor des Lazaristes Fin du II e siècle Or, émeraudes et perle Lyon, musée de la Civilisation gallo-romaine EXPOSITION TEMPORAIRE

Photos – Jean-Michel Degueule, MCGR Lyon – Yohann Deslandes,Département de Seine-Maritime

tales sont progressivement introduites.


FESTIVAL BERLIOZ

LES JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE

« Saint François d’Assise »

CRÉATION

Dans le cadre du bicentenaire de la naissance de FRANZ LISZT (1811-1886), comment ne pas évoquer, au piano, la vie de saint François d’Assise à partir de La Prédication aux Oiseaux. La musique de Liszt et les textes de Julien Green, Christian Bobin et François d’Assise font de cette création un moment d’élévation, de spiritualité, de simplicité et de vérité.

À l'occasion

De la sagesse du pauvre naît une forme de beauté particulière et

du bicentenaire

envoûtante, un message de paix et d’unité, d’amour entre les

de la naissance

êtres et toutes les créatures de la terre.

de Liszt.

« L’enfant partit avec l’ange et le chien suivit derrière. Cette phrase convient merveilleusement à François d’Assise. On sait de lui peu de choses et c’est tant mieux. Ce qu’on sait de quelqu’un empêche de le connaître. Ce qu’on en dit, en croyant savoir ce

Mise en scène et narration, ALAIN CARRÉ

« Beethoven / Liszt : 9e Symphonie, transcription pour piano et chœur »

Musique, FRANZ LISZT interprété par FRANÇOIS-RENÉ DUCHÂBLE Régie son et lumière, ALDO PERISSINOTO

Pianiste virtuose et compositeur de talent, LISZT passa une partie importante de sa vie à vouloir faire connaitre la musique de

Église abbatiale

BEETHOVEN. Le maître hongrois du piano, auteur de nombreuses

transcriptions, mit plusieurs années pour réécrire cette version

Samedi 17 septembre à 20 h30

pour piano qui conserve indiscutablement la grandeur et l’émotion contenues dans les différents mouvements de la 9 e Symphonie. Mais l’intérêt principal de son travail réside dans le fait qu’il a su

Dimanche 18 septembre à 14 h30, 15 h30 et 16 h30

transcrire les différences de timbres instrumentaux et le relief de

Les Ateliers autour de l’exposition D’ombre et de lumière

Les trésors cachés de l’Abbaye une découverte du site abbatial et de son histoire à travers les motifs architecturaux et ornementaux de l’église abbatiale.

Salle pédagogique du Noviciat Dimanche 18 septembre de 14 h à 16 h et de 16 h à 18 h

Photo – Henri-Jacques Bourgeas

Visites commentées à thème autour du site historique

l’orchestre sur le clavier. dans un équilibre parfait entre le piano de MAURIZIO BAGLINI et l’ ENSEMBLE VOCAL SOLISTES DE LYON – BERNARD TÉTU, dirigés par BERNARD TÉTU.

Église abbatiale

Lundi 22 août à 21h

Tarifs et réservations auprès de la billetterie du festival 04 74 20 20 79 à partir de mai 2011 www.festivalberlioz.com

Photo – Jean-François Leclercq

qu’on dit, rend difficile de le voir. »


Noël entre Italie et Flandre

NOËL AU MUSÉE

mise en lumière de l’église abbatiale

Autour de la Féérie de Noël organisée par l’Office de Tourisme inter-

par ALDO PERISSINOTTO

communal du Pays de Saint-Marcellin

Samedi 10 & dimanche 11 décembre

« Les Anges musiciens » Chansons et musiques de Noël de l’Europe médiévale

DANSE

Par l’ENSEMBLE OBSIDIENNE Obsidienne propose un voyage musical autour du thème éminemment festif de Noël dans l’Europe médiévale ( Laudes italiennes, carols anglais, cantigas espagnoles et chansons françaises ). De la chapelle au château, les cours du Moyen Âge résonnaient de musiques angéliques. Aux voix des chantres se mêlaient les sonoril’amour courtois et l’amour divin dans un même élan lyrique. Les chantres étaient savants, construisant leurs cathédrales sonores, les ménestrels étaient virtuoses faiseurs d’entrelacs fleuris. Cet art du beau se fondait sur le plain chant grégorien et sur la subtile poétique des trouvères. Les compositeurs fleurissaient cet art mélodique de compositions habiles. Ces musiciens étaient également improvisateurs : L’ENSEMBLE OBSIDIENNE restitue ces techniques pour parta-

Photos – Hervé Letourneur, vitrail © Menling 2011

tés des psaltérions, tympanon, rebec, muses et frestels chantant

ger avec le public l’émotion d’une création en direct. Chant, flûtes et muses, Florence Jacquemart – Chant, psaltérion et percussions, Hélène Moreau – Chant, chalemie et flûtes, Xavier Terrasa – Chant, vièles, rebec et citole, Emmanuel Bonnardot – Chant, vièles, rebec et hautbois, Barnabé Janin – Chant, tympanon et percussions, Ludovic Montet – Régie son et lumière, Aldo Perissinotto

Église abbatiale Dimanche 11 décembre à 16h00

Atelier créatif Salle pédagogique du Noviciat Samedi 10 et dimanche 11 décembre de 14 h00 à 16 h30

Anges musiciens – Vitraux de la cathédrale de Sens, vers 1520


Musée de Saint-Antoine-l’Abbaye Le Noviciat 38160 Saint-Antoine-l’Abbaye Téléphone 04 76 36 40 68 Fax 04 76 36 48 10

OUVERTURE

Public individuel du 7 mars au 11 novembre, les 10 et 11 décembre Public scolaire du 3 janvier au 16 décembre HORAIRES

Tous les jours de 14 h 00 à 18 h 00 En juillet et août, tous les jours de 10 h 30 à 12 h30 et de 14 h 00 à 18 h 00 Fermé le mardi et le 1er mai ENTRÉE GRATUITE

Aux expositions, concerts, spectacles et ateliers En Isère, à 45 minutes de Grenoble et Valence A 75 minutes de Lyon

Design Graphique – Eric Fauchère

www.musee-saint-antoine.fr

Photos – Henri-Jacques Bourgeas, Gilles Galloyer ( couverture )

musee.msa@cg38.fr

programme2011  

programme2011

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you