Industrie 04

Page 1

04 | D é cem b re 2 0 1 3

Industrie Magazine de l’industrie moderne

InAuguRAtIon du CEntRE tECHnologIQuE VoSSloH CogIFER

32 Solution maître hautement personnalisable pour EtherCAT, CANopen et Powerlink

50 Lecteur de codes 2D de hautes performances dans un boîtier compact

22

Industrie | Décembre 2013

ContRôlE dE lA tEMPéRAtuRE ConFoRME à lA noRME AMS 2750 dE nAdCAP PouR lES éVAluAtIonS dE SûREté dES FouRS AéRonAutIQuES

35


EATON

KEYENCE

4

5 VERLINDE

BAUMER

12

16

BRADY

HAIMER

20

24 MOXA SouRIAu

31

PEPPERL FUCHS

48

36

IXXAT

50



n o u velles

Eaton enrichit sa gamme d´onduleurs haut rendement 9PX avec des modèles à entrée triphasée

L

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

4

a société Eaton spécialisée dans la gestion de l´énergie complète sa gamme d´onduleurs haut rendement 9PX par de nouveaux modèles à entrée triphasée et sortie monophasée (3:1). C’est un choix idéal pour les installations informatiques et industrielles disposant d´une alimentation triphasée, où un rendement énergétique exceptionnel est primordial. Proposés dans des puissances de 6,8 et 11 kVA, ils complètent la gamme 9PX existante de modèles à entrée/ sortie monophasées (1:1) de 5 à 11 kVA. Tous incorporent un by-pass de maintenance qui permet de changer l’onduleur sans arrêter les équipements connectés.

d’un éventail encore plus large d’applications », explique Christophe Jammes, Responsable Produit, Division Power Quality d’Eaton. « Les modèles monophasés lancés à la fin de l’année dernière ont rencontré un grand succès et je ne doute pas un instant que les nouveaux reçoivent le même accueil enthousiaste ». Dans un souci de convivialité, les onduleurs 9PX sont pourvus d’un grand écran graphique LCD qui affiche les informations de fonctionnement en temps réel et donne accès aux analyses et au paramétrage. Par ailleurs, un système de contrôle sophistiqué surveille en permanence l’état du réseau et optimise le rendement de l’onduleur.

La gamme Eaton 9PX se distingue par un rendement de tout premier ordre, qui contribue à réduire la consommation d’énergie et les coûts. En mode online double conversion, les onduleurs offrent jusqu’à 95% de rendement, valeur grimpant à 98% en mode haut rendement avec un réseau d’alimentation de qualité. Autre point fort : avec un facteur de puissance en sortie de 0,9 (1000 VA = 900 W), les onduleurs 9PX fournissent 28% de puissance supplémentaire en watts par rapport à la plupart des autres onduleurs de leur catégorie. « Les nouveaux modèles sont un apport important dans cette famille d’onduleurs très appréciée, en mettant les avantages décisifs offerts par nos produits 9PX à disposition

Le logiciel de gestion d’énergie Intelligent Power Manager (IPM) d’Eaton, livré en standard avec tous les onduleurs 9PX, permet de le superviser à distance. Il est compatible avec les systèmes d’exploitation et les plates-formes de virtualisation les plus répandus tels que VMware vCenter, Microsoft HyperV, Citrix XEN et Red Hat KVM. Tous les onduleurs 9PX sont d’une conception compacte et peu encombrante avec, pour les nouvelles unités, une hauteur de 6U. L’ensemble de la gamme s’installe en autonome et en configuration tour ou rack avec kit de montage optionnel.


n o u velles

Keyence annonce un micromètre haute vitesse et haute précision grâce à son système optique innovant et sa cadence d’échantillonnage de 16 000 Hz

Cette solution novatrice affiche une précision, une stabilité, une rapidité et une facilité d’utilisation accrues par rapport à la génération précédente des micromètres de la série LS-7000 qui font partie des produits phare de Keyence.

L

es micromètres traditionnels mettent généralement en œuvre une technologie par balayage laser qui requiert des pièces mobiles. Ce qui limite leur capacité de mesures rapides ainsi que leur précision. La série LS-9000 intègre un système de mesure composé de 3 capteurs CMOS et d’une source lumineuse à LED vertes. Cette solution de mesure optique ne comporte aucune pièce mobile ce qui améliore sa durée de vie, sa précision et accélère sa vitesse de mesure. Chacun des trois capteurs CMOS améliorent les performances et l’efficacité de la mesure. Le premier est dédié à la mesure proprement dite. Le second compense l’inclinaison des pièces contrôlées afin de corriger toutes erreurs inhérentes. L’inclinaison des pièces est un problème récurrent sur les lignes de production automatisées. Elle peut être induite par des vibrations excessives ou un mauvais positionnement des pièces. Le troisième capteur détecte la position de la cible suivant l’axe entre le transmetteur et le récepteur. Cette fonctionnalité unique sur le marché permet d’adapter la zone de focalisation et réaliser une mesure de haute précision et d’une très grande répétabilité : 0,1 µm et 0,03 µm en modèle haute résolution. L’emploi d’une source à LED de couleur verte affiche notamment une durée de vie bien plus longue que les LED

classiques tout en présentant une haute densité et une lumière uniforme qui est émise sous la forme d’un faisceau parallèle. La haute intensité des LED vertes évite la perte de puissance du faisceau laser, inconvénient caractéristique des systèmes classiques. De plus, aucune pièce mobile n’est utilisée pour générer le faisceau lumineux ce qui évite l’usure du moteur et du système de miroir, et donc leur remplacement prématuré et leur étalonnage régulier. Aucun entretien n’est ainsi nécessaire pendant une longue période d’utilisation. Opérant à une fréquence d’échantillonnage de 16 000 Hz, les micromètres de la série LS-9000 offre des performances de mesures inégalées. Cette cadence d’échantillonnage est à comparer aux 2400 Hz proposés par les modèles de la génération précédente et aux valeurs affichées par les solutions concurrentes qui se situent au mieux à 3 600 Hz. L’intégration sur une seule puce électronique des circuits périphériques du capteur CMOS haute vitesse a considérablement amélioré le rapport signal sur bruit, ainsi, la série LS-9000 peut atteindre une fréquence d’échantillonnage élevée. Par conséquent, des cibles se déplaçant à une vitesse de 1 000 m/min peuvent être mesurées avec une résolution de 1 µm.

More Information 04 | Industrie | Décembre 2013

5


n o u velles

Codage d’outils par RFID industriel

L

’identification des outils via la technologie RFID industrielle de Balluff renforce l’efficacité en supprimant les erreurs d’affectation et les pertes d’outils. Toutes les données importantes sont stockées sans contact sur un support de données incorporé au porte-outil. Le chargement automatique dans la mémoire système garantit des données toujours correctes, celles-ci étant mises à jour à chaque charge et décharge de l’outil. Sur les sites de production modernes, cela permet une utilisation maximale des outils et un temps de disponibilité élevé des machines. Les systèmes d’identification d’outils reposent généralement sur la technologie RFID de pointe. Les systèmes d’identification Balluff sont adaptés aux utilisations industrielles et sont conçus pour résister à des charges extrêmes en termes de chocs, de vibrations et d’effets électromagnétiques, thermiques et chimiques.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

6

BIS C est la première solution d’identification reposant sur RFID garantissant un transfert fiable des données, même dans les zones proches des matériaux métalliques. Intégrée aux systèmes de gestion des outils, elle permet de transférer automatiquement les paramètres d’outils, ce qui réduit de manière importante les pertes de productivité sur la machine, sans compter les gains de temps et de

main-d’œuvre pour l’approvisionnement en outils et équipements et l’optimisation de la durée de vie des outils. Les résidus et le réusinage liés à une utilisation excessive des outils sont pratiquement éliminés. Les effets de rationalisation supplémentaires incluent l’organisation plus facile des outils et équipements, la meilleure assurance de production et l’élimination des erreurs telles que les entrées erronées ou l’utilisation d’outils incorrects. Les systèmes d’identification BIS de Balluff intègrent trois composants principaux : un support de données miniature résistant, une tête de lecture/écriture et une unité de processeur. Dans les solutions de gestion d’outils complexes, ils sont aussi utilisés dans les dispositifs de configuration et de mesure qui, conformément aux pratiques actuelles, servent à effectuer la première programmation du support à l’aide de données d’identification et géométriques. Les systèmes d’identification Balluff sont disponibles dans différentes versions. L’expérience a démontré que l’investissement était rentabilisé au bout d’un ou deux ans.


n o u velles

Solutions pour applications sécurisées certifiées IEC 61508

Avec IXXAT Safe, HMS propose une gamme de produits permettant de mettre en œuvre des solutions de communication sécurisée de manière rapide et économique dans les dispositifs d’automatisation industrielle.

L

a gamme IXXAT Safe de HMS fournit diverses solutions de communication sécurisée conformes à la norme IEC 61508, des logiciels de protocole de sécurité aux modules d’E/S de sécurité complets, prêts à être intégrés aux dispositifs du client. L’équipe de développement de HMS dédiée à la sécurité peut aussi aider le client à développer ses propres applications de sécurité et à obtenir la certification de ses produits finis. Par ailleurs, des développements personnalisés sous formes de solutions d’équipementier sont proposés. Dernière nouveauté en date de la gamme, IXXAT Safe T100 est une solution complète pour l’intégration rapide et simple d’E/S sécurisées à l’aide d’un protocole de communication sécurisé. Le module de sécurité IXXAT Safe T100 est intégré directement au produit ou système du client : systèmes de soudure, entraînements, bornes de comptage, etc.

Grâce à son architecture complète rassemblant du matériel et des logiciels de sécurité, et bénéficiant d’une précertification par TÜV Rheinland, IXXAT Safe T100 simplifie considérablement le développement d’équipements et systèmes communiquant de manière sécurisée.

L’utilisateur peut ainsi réduire de manière importante les délais, les coûts et les risques liés au développement. IXXAT Safe T100 utilise les célèbres modules Anybus CompactCom de HMS comme passerelle de communication sur le réseau non sécurisé. Ici, les communications sécurisées sont mises en œuvre en appliquant le principe du « Black Channel ». Outre la première version publiée, IXXAT Safe T100/PS pour PROFIsafe sur PROFINET, des variantes supplémentaires seront bientôt disponibles, notamment pour CIP Safety sur EtherNet/IP et Functional Safety over EtherCAT. En cas de besoins spécifiques en termes de format, de connecteurs ou de nombre d’E/S, des versions personnalisées d’IXXAT Safe T100 peuvent aussi être mises au point.IXXAT Safe inclut également des piles de protocoles pour Functional Safety over EtherCAT (FSoE), CIP Safety sur EtherNet/IP, CIP Safety sur Sercos et openSAFETY. Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site www.ixxat.com.

More Information 04 | Industrie | Décembre 2013

7


n o u velles

Tata Steel lance sur le marché mondial un rail de grande longueur résistant à l’usure

Tata Steel a mis en service aujourd’hui de nouvelles installations de pointe qui produiront des rails d’une durée de vie jusqu’à trois fois supérieure à celle des rails standards.

A

vec la nouvelle installation de traitement thermique de l’usine Tata Steel d’Hayange en Lorraine, la société pourra fournir les rails superdurcis de grande longueur que veulent ses clients. Une gamme complète de rails « sans stress » traités thermiquement d’une longueur de 108 mètres maxi y sera fabriquée, grâce à laquelle les exploitants ferrovaires pourront améliorer les performances et réduire les coûts liés au remplacement plus fréquent des rails usés. Tata Steel a annoncé l’an dernier un investissement de plus de 12 millions € dans l’usine. Ce montant faisait suite à un précédent investissement de 35 millions € permettant au laminoir d’Hayange de produire des rails plus longs, de 108 mètres, destinés aux lignes ferroviaires à grande vitesse en France et en Europe. Les rails traités thermiquement ont une durée de vie jusqu’à trois fois supérieure à celles

04 | Industrie | Décembre 2013

8

des rails standards dans les conditions sévères d’utilisation (circulation dense, fortes charges à l’essieu ou courbes serrées) « Ces nouvelles installations de traitement thermique vont nous ouvrir de nouveaux débouchés sur le marché européen », confie Henrik Adam, Directeur commercial de Tata Steel. « Nous serons en mesure de répondre aux besoins de clients en Allemagne, en Suisse, en Belgique, aux Pays-Bas, au Luxembourg et en Scandinavie qui veulent des rails de plus grande longueur traités thermiquement afin de réduire le coût total de possession». Les nouvelles installations de traitement thermique vont renforcer Tata Steel sur les marchés actuels comme le Brésil, le Gabon, la Mauritanie et l’Afrique du Sud, où les rails sont soumis à de plus fortes charges à l’essieu, ainsi que pour les réseaux de métro à Hong Kong, en Inde et à Singapour, où les rails traités thermiquement assurent des performances techniques exceptionnelles dans des conditions de circulation difficiles. Les nouvelles installations fonctionneront aux côtés d’une ligne de traitement thermique existante destinée aux rails de 36 mètres de long. Elles multiplieront par plus de deux la capacité de production annuelle de rails traités thermiquement, qui passera de 55 000 à 125 000 tonnes.


Les rails traités thermiquement de Tata Steel sont produits selon un procédé breveté exclusif qui leur garantit une résistance à l’usure exceptionnelle. Les rails passent dans un four à induction qui fait appel à un champ électromagnétique pour chauffer l’acier à 950°C, avant d’être rapidement refroidis à l’aide d’air comprimé. L’acier destiné à l’usine d’Hayange est produit sur le site Tata Steel de Scunthorpe (Royaume-Uni) avant d’être expédié en France aux fins de laminage. « Nous avons construit cette usine pour répondre à la demande de nos clients. Alors même que nous procédions aux tests et essais de notre traitement thermique, nous avons continuons d’innover selon deux axes : l’efficacité énergétique de l’unité de production et le respect des délais de livraison impartis », confie David Petitjean, Directeur de l’usine d’Hayange. «Tata Steel a investi dans cette usine près de 50 millions € au cours des quatre dernières années, contribuant ainsi à créer un avenir durable pour les 400 personnes qui y travaillent ». Tata Steel a fourni, depuis son site d’Hayange, les rails de la voie sur laquelle le TGV a battu le record du monde de vitesse en 2007. Le train français a atteint la vitesse de 574,8 km/h entre Paris and Strasbourg.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

9


n o u velles

Verrouillage à ouverture rapide pour l’évacuation de la cabine en cas d’urgence

Ulrike Sturman de Southco nous explique l’importance des composants de verrouillage à ouverture rapide comme moyen d’évacuation des véhicules tout terrain et de construction en cas d’urgence.

L

e terrain étant souvent instable, les conditions de fonctionnement des véhicules tout terrain et de construction peuvent être extrêmement dangereuses. Malgré les équipements de sécurité renforcée - souvent obligatoires - présents dans de nombreux véhicules tout terrain pour protéger la cabine contre les dégâts et l’opérateur contre les impacts, en cas d’urgence, le conducteur doit toujours pouvoir quitter la cabine rapidement. C’est pourquoi de nombreux véhicules sont équipés de trappes d’évacuation au fonctionnement simple, installées à l’avant et à l’arrière de la cabine. Lors de la conception de dispositifs de sécurité, une option courante consiste à utiliser la porte de sortie de

04 | Industrie | Décembre 2013

10

la cabine comme moyen d’évacuation, en l’équipant de composants à ouverture rapide. Les trappes à ouverture rapide permettent à l’ingénieur d’utiliser cette porte existante comme issue de secours tout en préservant son fonctionnement classique en temps normal. Cela supprime le besoin de découper un autre panneau de la cabine, ce qui réduit d’une part la complexité de la conception, et d’autre part le support structurel supplémentaire et le poids associés à l’installation. L’utilisation d’une porte de cabine comme trappe d’évacuation permet de réduire la quantité de matériel et le nombre de pièces utilisées pour installer et faire fonctionner la porte. Par ailleurs, en associant les deux besoins essentiels de sortie normale et d’urgence au sein d’une seule solution, les coûts d’installation et de main-d’œuvre liés à la production du véhicule sont réduits. Du fait de la nature des activités effectuées avec les véhicules concernés, les portes d’évacuation de la cabine doivent être revêtues de pièces robustes, garantissant un verrouillage sécurisé, une résistance aux vibrations et un accès simple et rapide. Les spécifications d’une application de porte d’évacuation doivent associer de manière efficace fonctionnalité du véhicule et sécurité de l’opérateur.


Lors de la définition des spécifications d’une application de trappe d’évacuation, il est essentiel que les ingénieurs fassent appel à un prestataire comprenant les besoins de l’industrie du tout terrain. Un matériel à ouverture rapide de pointe doit répondre aux caractéristiques suivantes : cycle de vie élevé, finition résistante à la corrosion, fabrication en acier hautement résistant, conception du verrouillage en arc-boutement et facilité d’identification. Dzus est l’un des noms les plus connus en matière de fixations à ouverture rapide répondant à l’ensemble des critères précités. Cette marque de Southco présente la gamme de fixations à ouverture rapide et résistantes la plus complète au monde. Réputée depuis près de 70 ans, Dzus représente aujourd’hui le choix idéal de fixations à accès rapide pour le secteur mondial des véhicules tout terrain et de construction. Les opérateurs qui optent pour la solution Dzus bénéficient d’un avantage supplémentaire : l’expérience considérable de Southco, tirée de sa collaboration avec les principaux fabricants de véhicules de construction pour mettre au point des mécanismes de verrouillage à ouverture rapide spécialement conçus pour les portes et trappes d’évacuation.

Chaque gamme de produits possède ses propres socles, ce qui facilite le montage et garantit une insertion précise et sûre dans les applications de portes et trappes d’évacuation. Par ailleurs, Dzus est synonyme de coûts d’installation et d’assemblage réduits, d’accès rapides répétables, de service client réactif, d’ergonomie optimisée et d’esthétique améliorée. Les autres avantages incluent des options de fixations captives pour protéger contre les pertes de matériel ou d’équipement provoquées par des chutes de fixations, ainsi qu’un grand choix de types de têtes. Dans les véhicules tout terrain, le matériel d’accès choisi pour les applications de porte et de trappe d’évacuation peut faire toute la différence dans les situations d’urgence concrètes. Avec les fixations Dzus à accès rapide, la fabrication résistante du loquet et son fonctionnement simplifié garantissent la sécurité de l’opérateur lors de l’actionnement, en maintenant la porte fermée tout en permettant un accès rapide lorsque l’opérateur doit quitter le véhicule en urgence.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

11


n o u velles

Des ponts roulants Verlinde équipent tous les ateliers de Belgium Metal

L

a société Belgium Metal forte de plus de 20 ans de présence sur le marché de la charpente métallique et de la chaudronnerie est installée depuis 2011 dans un tout nouveau bâtiment situé dans la zone industrielle des Plenesses, à Thimisther-Clermont en région liégeoise, à l’est de la Belgique. La société profite pleinement du potentiel industriel très varié de la région Wallonne, et étend son activité dans le nord de la France, au Luxembourg, ainsi qu’en Flandre. Les ponts roulants Verlinde qui équipent les ateliers de Belgium Metal participent pleinement à l’efficacité des processus de fabrication. Pour Jean Luc Boulanger, fondateur de Belgium Metal : « Ferronnier de métier, J’ai commencé seul mon activité de ferronnerie en 1986. Bien implanté sur le territoire, c’est en saisissant l’opportunité de reprendre en 2003, les ateliers Monami que Belgium Metal a réellement pris son essor. Aujourd’hui, l’entreprise comporte 40 personnes sur un site de 15.000 M² dont 6.000 M² d’ateliers et 800 M² de bureaux. »Jean-Luc Boulanger entretient des relations de confiance avec Electrolevage, l’importateur Verlinde pour la Belgique : « Depuis des années, notre fournisseur dans le domaine de la manutention et plus particulièrement des ponts roulants

04 | Industrie | Décembre 2013

12

est Electrolevage, qui nous fait profiter de ses conseils. » et Jean-Luc Boulanger poursuit : « En charpentes métalliques, comme en chaudronnerie ou en mécano-soudure, nous devons manipuler en atelier des charges lourdes avec parfois des formes complexes. La base des manipulations dans nos ateliers repose sur l’emploi de ponts roulants Verlinde offrant différentes capacités de levage. Dans la gamme des ponts roulants Europont de Verlinde, nous disposons de cinq ponts mono-poutre de 5 tonnes et de 2 ponts de 10 tonnes. Ils sont équipés de palans électriques de la gamme EUROBLOC VT dont tous les mouvements de translation horizontaux sont pilotés par variateurs de fréquence, ce qui offre, comme avantage, une souplesse lors des déplacements ainsi que des balancements de charges insignifiants. De même, pour des raisons de facilité d’utilisation, de rapidité et de sécurité pour le personnel, tous les ponts sont actionnés par radio commande. Spécialisée dans la transformation des métaux, Belgium Metal a acquis une expertise et une fiabilité reconnues par ses clients, qui sont pour la plupart des industriels et des entreprises de construction.


Des réalisations prestigieuses sont à mettre à l’actif de Belgium Metal, comme par exemple, la fabrication de passerelles autoroutières, mais aussi une station-service pour la société Total ou encore la fourniture d’éléments pour le tunnel TGV de Soumagne. En mécano soudure, l’activité est essentiellement tournée vers la réalisation à la demande de châssis mécano-soudés pour supporter des cuves, des compresseurs ou encore des pompes. Enfin, en chaudronnerie, Belgium Metal maîtrise les techniques de cintrage, de pliage, de tôlerie et d’oxydécoupage qui lui permettent notamment de réaliser des cheminées métalliques et des gainages allant jusqu’à trois mètres de diamètre, mais encore sans oublier la réalisation de bâtis allant jusqu’à dix tonnes. « Nous sommes globalement très satisfaits des matériels qu’Electrolevage nous a proposés et installé, aussi bien en termes de rapport qualité/prix, que de diversité de l’offre et d’efficacité du SAV apporté. Aussi, dans le cadre de notre développement, prévoyonsnous à court terme de nous équiper de 2 nouveaux ponts roulants Verlinde de 20 tonnes.»

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

13


n o u velles

Accord Kennametal - Haimer portant sur la fourniture de l’avant-gardiste interface outil/broche KM4X de Kennametal

John Tucker (à gauche) et Andreas Haimer (à droite) paraphent l’accord portant sur la fourniture, pour l’ensemble des marchés mondiaux d’Haimer, de la nouvelle interface avant-gardiste outil/broche KM4X de Kennametal.

Les fabricants bénéficieront de l’alliance des meilleures techniques de serrage et des solutions de raccordement à broche

S

elon l’accord signé le 23 juillet 2013, Kennametal a accordé au leader mondial des techniques de serrage Haimer GmbH (Igenhausen, Allemagne) une licence portant sur la fourniture, sur les marchés mondiaux d’Haimer, de la nouvelle solution Kennametal avancée d’interface outil/broche KM4X. Haimer, leader mondial des techniques de serrage et fournisseur de l’innovante technologie de prévention anti-extraction SAFE-LOCKTM, estime conjointement avec Kennametal que cet accord représente un avantage considérable pour la clientèle industrielle. « Le raccordement à broche KM4X est à l’heure actuelle le système le plus rigide au monde. Grâce à sa conception, les fabricants optimisent leurs investissements. Le KM4X assure des taux d’enlèvement de métal plus élevés, ce qui augmente le rendement des machinesoutils et réduit les coûts à la pièce tout en améliorant la capacité disponible du fabricant », explique John R.

04 | Industrie | Décembre 2013

14

Tucker, Vice-Président & Président du Pôle Industriel & Commercial de Kennametal Inc. La commercialisation, par un partenaire technologique innovant comme Haimer, de l’interface KM4X en plus de porte-outils comme SAFELOCKTM donnera un avantage non négligeable en termes de production aux industries manufacturières du monde entier. « Cet accord nous convient parfaitement car il confirme la position de leader de Haimer et de Kennametal dans les technologies haut de gamme innovantes pour l’industrie mondiale », souligne Andreas Haimer, Directeur et membre du comité exécutif de Haimer GmbH. « C’est un grand honneur pour nous et nous prévoyons de soutenir et informer activement nos marchés quant aux bénéfices de ces technologies mutuellement avantageuses ». Le raccordement à broche, interface entre la broche de la machine-outil et le porte-outil, doit dispenser des capacités de couple et de charge en flexion compatibles avec les caractéristiques de la machine-outil. Les efforts de coupe, notamment pour l’ébauche et l’usinage des matériaux à haute résistance, génèrent des moments de flexion qui dépassent alors les capacités de l’interface avant même d’atteindre les limites de


transports. Ces nouveaux matériaux posent en soi des défis d’usinage de taille. Si l’on ajoute à cela les pressions concurrentielles régnant au sein de ces industries mondiales, la découverte de solutions de fabrication avancées devient une priorité absolue. Les fabricants de machines-outils ont réagi en lançant des centres spécialisés de fraisage et tournage caractérisés par une rigidité et un amortissement supérieurs au niveau de la broche et des structures essentielles de machines, ce afin de fournir des valeurs importantes de puissance, couple et poussée tout en réduisant les vibrations parasites qui détériorent la qualité de la pièce et mettent en péril la longévité de l’outil. « Dans la plupart des cas, l’interface outil/broche détermine la quantité de matière pouvant être enlevée sur une opération donnée », explique Doug Ewald, Directeur chargé de la gestion globale des produits Systèmes d’outillage de Kennametal. « Cela tient au fait que cette interface doit résister à de lourdes charges et cependant conserver sa rigidité. Grâce aux progrès constants des outils de coupe et des centres d’usinage, une interface exploitant toute la puissance disponible constitue un point important à envisager en phase initiale de planification de la production »

En combinant une force de serrage élevée à des niveaux d’interférence optimisés, le KM4X™ garantit un raccordement robuste, une rigidité particulièrement élevée et une capacité de charge en flexion qui améliorent sensiblement les performances de l’usinage des alliages et autres matériaux à haute résistance.

couple. En combinant une force de serrage élevée à des niveaux d’interférence optimisés, le KM4X garantit un raccordement robuste, une rigidité particulièrement élevée et une capacité de charge en flexion qui améliorent sensiblement les performances de l’usinage des alliages et autres matériaux à haute résistance. Résultat : des taux d’enlèvement de métal extrêmement élevés et la réalisation quotidienne d’un nombre supérieur de pièces. « Nous organisons de nombreux séminaires portant sur les techniques de serrage, qui abordent plus particulièrement la manière d’accroître la rigidité, la précision, l’équilibre et la sécurité dans l’usinage des métaux », explique Brendt Holden, Président de Haimer USA (Villa Park, Illinois). L’une des questions les plus fréquemment posées, c’est : ‘quel est le meilleur type d’interface à broche ?’ Avec l’interface outil/broche extrêmement résistante et pouvant tourner à haut régime en toute sécurité, nous estimons disposer de la meilleure réponse ». Les matériaux légers à haute résistance toujours plus performants comme les alliages de titane, l’Inconel et les nouveaux alliages d’aluminium sont très recherchés par les fabricants dans de nombreux secteurs industriels, en particulier l’aéronautique et la défense, l’énergie et les

La rigidité du serrage de l’outil est tout aussi critique. « Du point de vue technique, le raccordement à broche KM4X nous permet d’exploiter pleinement le potentiel de nos porte-outils », explique Oliver Sax, Directeur de la gestion des produits de Haimer. « Les systèmes obsolètes double face à forte conicité limitaient le potentiel des machines-outils actuelles. Le retour positif de clients Kennametal nous a conduits à étudier de plus près le nouveau raccordement à broche KM4X. Nous avons estimé, à l’analyse des données, que le KM4X était la meilleure interface pour les porte-outils à vitesse et couple élevés, équilibrés avec précision, que fournit Haimer ». « C’est un partenariat système complet entre deux sociétés qui partagent une philosophie identique », confie John Jacko, Vice-président et responsable du Marketing de Kennametal. « Avec le raccordement à broche KM4X et les techniques de serrage de Haimer, les entreprises n’ont aucune raison de différer leur recherche de capacités d’usinage à couple et vitesse élevés pour leurs équipements existants ou nouveaux. C’est pour elles le moyen d’améliorer la productivité de leurs machines-outils ».

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

15


n o u velles

Détection de la mousse de levure, fin des débordements : utilisation des détecteurs de niveau dans les applications de brasserie

Détecteurs de niveau LBFS et LFFS de la gamme CleverLevel et outil de configuration FlexProgrammer

L

a levure est un ingrédient essentiel du procédé de fermentation des brasseries, mais elle peut aussi poser des problèmes. Carlsberg a récemment fait appel à Baumer pour résoudre un problème lié au résidu de levure produit à l’issue du procédé de fermentation grâce au détecteur de niveau CleverLevel. Fondé en 1847, Carlsberg est aujourd’hui le quatrième brasseur au monde. Basé à Fredericia au Danemark, son centre de production et de distribution opère 24h/24. Carlsberg produit 2,2 millions d’hectolitres de bière chaque année et emploie quelque 45 000 personnes dans le monde. Chaque jour, Carlsberg vend environ 120 millions de bières sur la planète. Baumer fournit des composants à Carlsberg depuis plus de 10 ans, à l’origine aux chaînes de production situées à proximité de Copenhague et, depuis le changement de site en 2008, au nouveau centre de production et de distribution de Fredericia. La fermentation est le procédé par lequel la levure convertit le glucose du moût en alcool et en gaz de dioxyde de carbone, donnant ainsi à la bière sa teneur en alcool et sa

04 | Industrie | Décembre 2013

16

carbonatation. Lorsque la fermentation touche à sa fin (le processus nécessite entre 4 et 6 jours), une grande partie de la levure se dépose au fond de la cuve de fermentation. Cette levure est alors retirée et réutilisée pour différents procédés de fermentation, avant d’être finalement stockée dans une cuve, puis vendue comme aliment pour animaux. Lors de cette étape finale de remplissage des levuriers de stockage, Carlsberg rencontrait des problèmes de débordement en raison de l’importante accumulation de mousse, empêchant le déclenchement des lames vibrantes classiques utilisées pour le contrôle des niveaux. Carlsberg a donc décidé d’employer des détecteurs de niveau CleverLevel de Baumer pour détecter le niveau de remplissage des levuriers de stockage. Basé sur la technologie de balayage de fréquences, CleverLevel peut être employé dans tout type de milieu : humide, sec, collant ou en l’occurrence mousseux. Les lames vibrantes quant à elles sont incapables d’identifier le type et l’état du milieu. Avec sa profondeur d’installation minimale de 15 mm et sa pointe de capteur autodrainante, CleverLevel ne nécessite aucune maintenance. Il est également certifié conforme 3A et


Lone Højbjerg Petersen, coordinatrice de maintenance chez Carlsberg au Danemark, a déclaré : « grâce à ses options de configuration simples et exclusives, le détecteur de niveau CleverLevel a résolu nos problèmes de débordement des levuriers de stockage. Nous envisageons désormais de l’utiliser également dans nos cuves NEP de soude caustique, où nous rencontrons des problèmes similaires de débordement en raison de la mousse ». Le remplacement des lames vibrantes par CleverLevel a totalement éliminé les problèmes de débordement des levuriers de stockage. En outre, cette solution fournit un avantage écologique à Carlsberg car dorénavant, aucun résidu de levure n’est déversé dans les égouts en raison de débordements. Enfin, l’optimisation des procédés et la réduction des besoins de maintenance ainsi obtenues sont synonymes d’économies pour le brasseur. Auteur : Thomas Jydby Hedemark, responsable du secteur agroalimentaire et boissons chez Baumer

ccumulation de mousse dans un bocal contenant de l’excès de levure

EHEDG. Il peut être configuré facilement, de manière visuelle, via l’outil de configuration et le logiciel dédié FlexProgrammer.

Lone Højbjerg Petersen, coordinatrice de maintenance chez Carlsberg au Danemark

La plage de déclenchement peut être ajustée pour ignorer la mousse lors du contrôle des niveaux maximum ou minimum. Cette fonction peut aussi être utilisée lorsque le contacteur de niveau est censé ignorer les substances adhésives, par exemple dans les cuves de chocolat liquide. Même lorsque la cuve est vide, le capteur et les parois de la cuve sont recouverts de chocolat. Avec une configuration adéquate, CleverLevel ne se déclenche que lorsque la cuve est réellement pleine ou vide. Le logiciel de configuration graphique bénéficie également d’une convivialité accrue. Avec les lames vibrantes classiques, trois versions différentes doivent être utilisées selon le type de milieu : sec (poudre, grain, etc.), humide ou collant. CleverLevel quant à lui peut être utilisé dans la totalité du processus de brasserie, du stockage de l’orge à la fermentation secondaire.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

17


n o u velles

100 tunnels contrôlés par PcVue en Lombardie

Vue du centre d’opérations d’ANAS, situé à Bellano (Lecco)

D

u fait de sa topographie montagneuse, l’Italie comporte de nombreux tunnels routiers. La société Gemmo S.p.A. a conçu et déployé un nouveau système de supervision et de contrôle à distance en Lombardie. Reposant sur le système SCADA PcVue d’ARC Informatique, il garantit le confort et la sécurité des usagers empruntant les différents tunnels, dont la longueur totale dépasse 140 km. Le grand arc alpin qui entoure une partie du territoire italien est traversé par des routes comprenant de nombreux tunnels. En raison de leurs différentes dates de mise en service et technologies employées, les équipements des tunnels varient. Dans le cadre d’un projet de grande ampleur, le système de tunnels du réseau routier est désormais géré par un nouveau système de contrôle et de supervision unique en son genre, de par sa taille et sa complexité. 140 millions d’euros de budget ANAS (Société Nationale Autonome des Autoroutes), qui construit et gère l’ensemble du réseau routier italien, a initié ce projet de requalification technologique et de gestion de la sécurité d’environ 100 tunnels en Lombardie. Il porte notamment sur la standardisation ou la rénovation des installations électriques, d’éclairage, de ventilation, de

04 | Industrie | Décembre 2013

18

vidéosurveillance et de transmission de données. Le montant estimé des travaux s’élève à 140 millions d’euros, dont 50 % sont financés par ANAS et 50 % par le secteur privé. Tunnel Gest (société détenue majoritairement par Gemmo S.p.A.) sera responsable de la gestion du projet fini pour les 17 prochaines années, à compter de juin 2013, qui marque la fin de la période de construction et de requalification de trois ans. Cette durée de concession définie dans le plan de financement au début du projet permettra à l’entreprise de faire son retour dans le domaine de la prestation de services tels que la maintenance des installations. La gestion routière demeurera la responsabilité d’ANAS. « La première étape, qui est presque terminée, prévoyait la requalification technologique des tunnels selon les recommandations d’ANAS, qui adopte les principales normes européennes en matière de sécurité des tunnels », détaille M. Ciro Ascione, directeur de la division Systèmes chez Gemmo S.p.A. « En fonction de leur longueur (entre 250 m et 5 km), les tunnels disposent d’installations de complexité variable : celles-ci vont d’un simple éclairage à des équipements pour la ventilation, l’analyse de la pollution, la détection de la chaleur, la vidéosurveillance et l’analyse des images, la gestion des alertes, un système d’annonces sonores pour les situations d’urgence, des panneaux d’affichage à messages variables et des


des alarmes et de contourner la logique de contrôle locale pour contrôler l’équipement à distance.Tous les objets représentés peuvent fonctionner de manière automatique ou en mode manuel distant. En cas de problème tel qu’un risque d’incendie ou une pollution élevée, les procédures automatiques correspondantes sont activées, mais l’opérateur peut intervenir manuellement pour gérer la situation de manière plus appropriée. Par exemple, lorsqu’une procédure d’alarme liée à une pollution excessive dans un tunnel est démarrée automatiquement, l’opérateur peut visionner la situation via le système vidéo (composé d’environ 1 500 caméras) et éventuellement modifier les paramètres de ventilation et les panneaux d’affichage pour faciliter l’évacuation des véhicules avant de bloquer l’accès au tunnel. L’application inclut deux serveurs redondants, un serveur supplémentaire pour la gestion des bases de données, deux postes clients pour ANAS, deux postes clients pour Tunnel Gest et un poste client pour les autorités en charge de la circulation. Deux autres postes de maintenance sont utilisés par l’équipe de Gemmo. Chaque station de travail du centre de contrôle dispose de deux écrans 42» pouvant être utilisés indépendamment. Cela permet par exemple de gérer le système d’alertes d’un tunnel tout en surveillant l’ensemble du système.

la page principale de l’application affichant les alarmes et la fenêtre d’information du tunnel de Regoledo

communications radio pour aider les secours. » Chaque tunnel est doté de son propre système d’automatisation par API et est connecté pour la supervision et le contrôle au centre d’opérations d’ANAS, situé à Bellano (Lecco), via un réseau de communication WAN employant de la fibre optique et des technologies sans fil. Le protocole TCP/IP Modbus a été principalement utilisé pour l’intégration des systèmes locaux avec le réseau WAN, car il permet un contrôle direct et fiable des périphériques et données utiles. Supervision et contrôle à distance Le système de supervision et de contrôle à distance configuré par Gemmo S.p.A., partenaire certifié d’ARC Informatique, repose sur le logiciel SCADA PcVue. Environ 50 000 points de données, 800 nœuds réseau et plus de 500 pages graphiques sont gérés. La page principale offre une vue d’ensemble du système, qui permet d’accéder aux différentes pages annexes propres à chaque tunnel. Lors de l’accès à une page annexe, une fenêtre d’information s’affiche pour faciliter la navigation. Dans le même temps, lorsqu’un système donné est sélectionné (par exemple l’éclairage), il est possible de visualiser son état dans un ou dans tous les tunnels. Enfin, en ouvrant la fenêtre d’information d’un équipement donné, il est possible de visualiser plusieurs aspects de son état de fonctionnement, de définir des limites d’alarme, de visualiser les notifications

« Nous avons centralisé la totalité de la surveillance des équipements des tunnels dans le centre d’opérations d’ANAS situé à Bellano », explique M. Ascione. « Le système SCADA présente à l’opérateur une série de cartes graphiques indiquant l’état de tous les équipements en temps réel. » Grâce à la connexion réseau, chaque contrôleur peut se connecter via le Web. Localement, à l’aide d’un PC portable, il est aussi possible de se connecter via le client PcVue et d’envoyer une requête à un contrôleur, ou d’accéder au serveur en réseau dans un navigateur. L’ensemble du système se caractérise par plusieurs niveaux de sécurité. Dans chaque tunnel se trouve un LAN redondant connecté au WAN général, auquel se réfère l’ensemble des périphériques et sous-systèmes d’automatisation. Le système d’automatisation de chaque tunnel est indépendant du centre. Tous les sous-systèmes interagissent donc via le LAN du tunnel. « Lorsqu’un SOS est déclenché dans un tunnel, une procédure d’alarme générale est activée », explique M. Ascione. « Depuis la page principale, en deux étapes maximum, l’opérateur est toujours dirigé vers le point indiqué par l’alarme. » Les données d’historique sont conservées pendant environ deux mois, en fonction du nombre d’événements d’alarme consignés.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

19


n o u velles

Des pictogrammes et rubans photoluminescents dans l’obscurité au service de votre système de guidage pour les évacuations de sécurité

La signalisation de sécurité photoluminescente ne nécessite ni alimentation électrique, ni inspection ni maintenance.

U

n plan d’évacuation d’urgence donnant lieu régulièrement à des exercices de simulation, vous permet de faire sortir rapidement et en toute sécurité votre personnel en cas de coup dur. Lorsque tout un immeuble de bureaux ou une usine de production se retrouve dans l’obscurité, la présence d’une signalétique de sécurité parfaitement visible telle que pictogrammes et marqueurs, augmente les chances d’évacuer tout le monde sans dommages. « En étant judicieusement placée, une signalisation de sécurité de haute qualité continuera à briller afin de guider à travers le site les pompiers faisant face à la catastrophe en cas de panne de courant générale », explique Dominique Roosen, Responsable Produits EMEA Sécurité & Solutions d’identification des locaux de Brady Corporation, un fabricant et distributeur international de matériels de signalisation de sécurité. Choix d’une classe de photoluminescence Les matériaux photoluminescents se répartissent en différentes catégories (ou classes) en fonction de leur luminosité dans l’obscurité au bout de 10 et 60 secondes. La classe A regroupe les matériaux photoluminescents de base, présentant une restitution de 23 mcd/m² après 10 minutes et de 3 mcd/m² après une heure. « La marque NiteGlo de Brady est une offre photoluminescente de classe

04 | Industrie | Décembre 2013

20

Cet escalier et cette sortie de secours font courir de grands risques en cas d’évacuation dans l’obscurité.

B, avec une restitution de 50 mcd/m² après 10 minutes et de 7 mcd/m² après une heure. Notre marque XtraGlo est un matériau photoluminescent de classe C, avec 140 mcd/ m² après 10 minutes et 20 mcd/m² après une heure dans l’obscurité ». « Les classes de photoluminescence donnent une vue d’ensemble claire de la qualité disponible à la commande, en fonction de vos besoins. N’oubliez pas que de nombreux pays ont édicté des lignes directrices ou adopté des normes réglementant la luminescence minimale de la signalisation de sécurité photoluminescente », souligne Dominique Roosen. « Brady peut vous aider à choisir la classe de photoluminescence la mieux adaptée à vos besoins ». Systèmes de guidage pour cheminements d’évacuation de sécurité « Les matériaux photoluminescents sont mentionnés dans les normes ISO 16069, ANSI et DIN 67510, visant à la standardisation des systèmes de guidage pour cheminements d’évacuation de sécurité à travers le monde. L’ISO 16069 énonce les principes généraux applicables aux composants aussi bien électriques que photoluminescents. Elle fournit des informations spécifiques liées au type de composant, afin de contribuer à définir l’environnement d’utilisation, le choix de matériau, l’implantation, l’installation et la maintenance ».


photoluminescente bien placée dans un couloir, un atelier de production, un espace de bureau ouvert ou une vaste zone, couvre trois hauteurs. La signalisation au sol de type ruban photoluminescent indique au personnel le chemin de la sortie en cas d’accumulation de fumée ou d’incendie. Fixée au niveau du sol ou du mur à une hauteur ne dépassant pas 40 cm, elle indique le chemin de fuite le plus direct, même s’il faut se pencher pour évier d’inhaler une trop grande quantité de fumée. Brady recommande de marquer les deux côtés d’un couloir s’il dépasse deux mètres en largeur. La signalisation au niveau intermédiaire est placée entre 1,2 m et 1,5 m. Ces panneaux comportent davantage d’information, comme par exemple un plan indiquant où se trouve l’extincteur ou l’escalier le plus proche, le sens d’ouverture des portes ou l’emplacement de la trousse de premiers soins. Ces panneaux et formes photoluminescentes sont placés à hauteur idéale de lecture. La signalisation en hauteur, à plus de 1,80 m, permet au personnel de repérer de loin la sortie de secours la plus proche. Elle aide aussi à garder son calme et son sangfroid car elle reste visible, y compris lorsque des centaines d’employés se ruent tous en même temps vers la sortie la plus proche.

Mais avec un marquage approprié, l’évacuation dans le noir sera rapide et sans incidents.

Dans certains cas, la signalisation électroluminescente peut s’utiliser en combinaison avec des éléments électriques. Les matériaux électroluminescents offrent en plus l’avantage ne pas induire de coûts supplémentaires en inspection et maintenance. Matériaux de signalisation photoluminescente« Chez Brady, nous proposons plusieurs matériaux de signalisation électroluminescente. Le choix du matériau est fonction de l’endroit où vous souhaitez apposer votre signalétique de sécurité. Polyester adhésif : « Ce matériau est facile à appliquer et suffisamment fin pour les panneaux de sécurité de faibles dimensions. Le polyester adhésif nécessite une surface d’adhérence propre pour la fixation de la signalétique de sécurité ». Polypropylène rigide : « Le polypropylène rigide est utilisé pour les plus grands panneaux de sécurité, tels que les symboles d’issue de secours dans les salons professionnels. Il est essentiellement destiné à un usage intérieur. Le matériau standard n’est pas adhésif, mais peut se fixer sur des surfaces plus rugueuses à l’aide d’une colle bien adaptée ». Aluminium : « L’aluminium est à usage essentiellement extérieur et s’avère également très pratique sur les panneaux magnétiques ou sur les machines ». D’autres matériaux, comme le polypropylène adhésif, sont aussi proposés.Une signalisation de sécurité

Une fois ces trois hauteurs couvertes, veillez à baliser clairement les obstacles ou les allées de dégagement, au moyen de rubans, formes ou accessoires photoluminescents. Le personnel pourra ainsi, en cas d’évacuation, emprunter plus facilement les escaliers dans l’obscurité, en évitant les salles de réunion, le mobilier ou les piliers de bureaux, les machines des zones de production, de façon à réduire les risques de blessures provoquées en tombant ou en heurtant des objets durs. De brillantes étoiles de sécurité La signalisation de sécurité photoluminescente de haute qualité s’utilise pour le marquage des obstacles et des allées de dégagement aux fins d’évacuation rapide. Elle brille toujours suffisamment au bout d’une heure dans le noir pour guider les pompiers à travers les locaux après évacuation du personnel. Les matériaux photoluminescents se chargent par exposition à la lumière (la source idéale étant la lumière du jour) et ne nécessitent ni inspection ni maintenance. Ils brillent dans l’obscurité et guident les personnes en toute sécurité vers la sortie, même en cas de panne de courant générale. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre site www.bradyeurope.com, ou à nous adresser un e-mail à emea_request@bradycorp.com pour recevoir notre brochure sur les panneaux et rubans photoluminescents.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

21


n o u velles

Lecteur de codes 2D de hautes performances dans un boîtier compact

Keyence complète sa gamme de lecteurs d’identification automatique grâce à la série SR-750. Les lecteurs de codes-barres 1D et 2D de cette famille mettent en œuvre des algorithmes de décodage avancés leur conférant des capacités de lecture de très hautes performances assurant une lecture stable des codes difficiles à lire.

L

es lecteurs de la série SR-750 de Keyence proposent diverses techniques de prétraitement telles que la correction de niveau de contraste et de luminosité. Associées à des outils de filtrages des images de haut niveau, ces techniques optimisent la capture d’images avant l’opération de décodage. Les codes difficiles à lire en raison d’une densité d’impression inégale ou d’un état dégradé sont corrigés afin d’assurer la netteté de l’image capturée. Un tout nouvel algorithme sélectionne automatiquement les conditions optimales de capture selon l’état du code. Plusieurs corrections peuvent être ainsi appliquées : correction de la luminosité de capture, correction des seuils de contraste, réduction et correction de la taille de l’image, correction géométrique (lorsque le code est imprimé sur une surface cylindrique par exemple), etc.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

22

Grâce à des outils de traitement basés sur l’état du code, les erreurs de lecture sont réduites même lorsque les codes capturés sont difficiles à lire. Par exemple, l’algorithme de classification noir/blanc des concentrations locales divise le code en de plus petites parties afin d’appliquer un traitement binaire à l’aide des seuils spécifiés pour chaque partie. Une classification noir/blanc précise peut ainsi être réalisée indépendamment de toute variation de la densité d’impression. La détection de codes, tels que ceux imprimés

directement sur des surfaces irrégulières et dont la qualité d’impression varie, s’effectue donc aisément. Par ailleurs, une nouvelle fonction de recherche détecte immédiatement et avec une grande stabilité un code 2D se situant dans le champ de vision du capteur même en cas de changement de position du code ou en présence de plusieurs motifs ressemblant à des codes. Enfin, le lecteur de la série SR-750 est le premier lecteur de sa catégorie capable d’évaluer la qualité de l’image d’un code balayé. Cette fonction de maintenance préventive repère, pour un fonctionnement stable, toute détérioration de l’image avant qu’une erreur ne survienne. Toutes ces avancées ne se sont pas faites au détriment de la simplicité d’utilisation du lecteur SR-750. Son réglage s’effectue en trois étapes sur PC via le logiciel de configuration ou directement via son boîtier. La gamme SR-750 est composée de quatre modèles s’adaptant à de nombreuses applications, allant de la lecture de minuscules codes imprimés sur de petites pièces à la lecture de codes à une grande distance. Leur résolution s’étend selon les modèles de 0,082 mm à 0,19 mm et leur distance focale de 38 à 250 mm. Celle-ci peut atteindre 400 ou 600 mm (pour une résolution de 0,33 ou 0,5 mm) sur le modèle longue portée (SR-752) équipé d’un objectif.


n o u velles

Lancement de la gamme industrie en Russie

V

erlinde était présent au Salon Cranes Expo à Moscou du 19 au 21 Juin dernier pour lancer la commercialisation locale de toute sa gamme de produits de levage pour l’industrie.

Tous les marchés habituels de l’entreprise sont ciblés : métallurgie, mécanique, nucléaire, chimie, pétrochimie, btp et génie civil, transport, agroalimentaire, automobile, aéronautique, … Plusieurs intégrateurs sont en cours de qualification. Ils seront spécialisés par application, et bien entendu, par zone géographique afin d’apporter le service après-vente le plus efficace possible.

charges comprises entre 630 kg et 250 tonnes. EUROLIFT BH, palan électrique à sangle pour charges comprises entre 500 kg et 5.000 kg. EQUIBLOC AIR, gamme d’équilibreurs de charge pneumatiques pour charges comprises entre 70 et 350 kg.

EUROSYSTEM ST & ALU, la solution légère de manutention aérienne en profilé creux pour déplacer des charges jusqu’à 2.000 kg.

COMPOSANTS +, gamme de composants de levage pour la réalisation de ponts roulants standards.

Lors de Crane Expo, le stand Verlinde s’est vu récompensé du prix du meilleur design de stand, et surtout de la meilleure animation commerciale. Les produits phares de la gamme Verlinde étaient exposés : EUROCHAIN VR, la nouvelle génération de palans électriques à chaîne pour les charges comprises entre 63 kg et 5 tonnes. EUROBLOC VT, palan électrique à câble et treuil ouvert pour

More Information 04 | Industrie | Décembre 2013

23


n o u velles

La gamme HAIMER Power Mill

La nouvelle gamme Power Mill de HAIMER, dans des diamètres de coupe de 2 à 20 mm, sera proposée avec 3, 4 et 5 arêtes de coupe offrant diverses longueurs de coupe. Différentes solutions d’arêtes de coupes seront proposées, dont une géométrie d’ébauche.

L

es fraises en carbure monobloc Power Mill de HAIMER constituent les derniers outils développés par HAIMER GmbH, le leader du marché européen des attachements. Elles sont réalisées en carbure haut de gamme à grain fin et équipées du système de serrage anti-extraction de HAIMER, Safe-Lock™, devenu ces dernières années le standard en matière de fraisage par coupe rapide (HSC) et à haut rendement (HPC). Les géométries de fraises développées par HAIMER reposent sur une conception à goujures hélicoïdales décalées pour un usinage haut de gamme sans broutage. Tous les outils sont revêtus des dernières technologies PVD et présentent une surface extrêmement lisse pour favoriser au mieux l’évacuation des copeaux.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

24

La nouvelle gamme Power Mill de HAIMER, dans des diamètres de coupe de 2 à 20 mm, sera proposée avec 3, 4 et 5 arêtes de coupe offrant diverses longueurs de coupe. Pour garantir une flexibilité maximale afin de répondre aux besoins d’applications des clients, différentes solutions d’arêtes de coupe seront proposées (angles vis, arrondis ou chanfreinés). Une géométrie d’ébauche avec profil de cordon fera également partie de la gamme. La haute précision des outils est une spécificité de HAIMER. Toutes les fraises sont parfaitement équilibrées et offrent une

tolérance de 5 µm. Tous les mandrins sont basés sur une tolérance h5. A l’occasion du lancement de la nouvelle gamme Power Mill, HAIMER a étendu son offre Safe-Lock™. Suite aux demandes unanimes et réitérées des clients portant sur différents domaines d’application, le Safe-Lock™ sera disponible à partir de diamètres de mandrins de 6 mm. « Inventeur du Safe-Lock™, HAIMER renforce son offre et propose cette solution de mandrin en standard pour tous les outils HAIMER Power Mill à partir de dimensions de mandrin de 6 mm, en renonçant volontairement aux mandrins à queue cylindrique Weldon », résume Andreas HAIMER. En raison de leur conception intrinsèquement équilibrée, les porte-outils Safe-Lock™ peuvent être sans aucun problème serrés dans des mandrins à ajustement fretté et à pinces courantes. En comparaison, il serait absurde de serrer des géométries de haut niveau offrant une précision de l’ordre du micron avec des mandrins à queue Weldon et de les pousser de manière très décentrée en introduisant un déséquilibre extrême. HAIMER vise à obtenir un niveau élevé d’accessibilité et à remplacer le système Weldon dans les dix années à venir. Alors que le Safe-Lock™ prend non seulement en charge l’ébauche, mais devient une nouvelle solution universelle à laquelle on recourt de plus en plus lors des applications HSC avec des fraises à hélice rapide.


n o u velles

Nouvelle imprimante d’étiquettes Brady BMP™41

U

n nouveau modèle portable résistant, qui facilite la création d’étiquettes destinées aux secteurs de l’électricité et des communications réseau Brady présente la nouvelle BMP™41, une imprimante d’étiquettes portable. Très facile à utiliser, ce modèle imprime des étiquettes résistantes sur rouleaux continus ou prédécoupés d’une largeur maximale de 25,4 mm, destinées à diverses applications de communications réseau et d’électricité. « Les imprimantes portables d’étiquettes prédécoupées offrent un grand choix de types d’étiquette et font gagner en productivité », déclare Hilde De Swerdt, directrice de la création EMEA chez Brady Corporation. « Compatible avec un grand nombre d’étiquettes prédécoupées, bénéficiant d’une conception ultra résistante et proposé à un prix très abordable, ce modèle constitue la solution idéale pour les utilisateurs à la recherche d’une solution d’impression d’étiquettes prédécoupées. » La BMP™41 est extrêmement robuste. Elle peut notamment résister à des chutes de 1,8 m. Son revêtement en caoutchouc antidérapant et antichoc facilite le transport et la manipulation. Elle peut être tenue d’une seule main et bénéficie d’une importante autonomie grâce à sa batterie NiMH rechargeable. C’est donc un outil idéal pour

l’étiquetage sur site. La BMP™41 intègre une technologie avec puces électroniques qui simplifie la configuration et permet le chargement de cartouches de type drop-in contenant des rouleaux présélectionnés, ce qui garantit un changement rapide et simple des consommables. Elle peut imprimer 250 étiquettes par jour à une vitesse de 33 mm par seconde. Dotée d’un grand écran LCD rétroéclairé et d’un clavier Qwerty, la BMP™41 permet de visualiser précisément le contenu imprimé. Les assistants et graphiques intégrés facilitent la création des étiquettes. Compatible avec 10 matériaux destinés à différents secteurs, la BPM™41 est idéale pour les applications telles que le marquage de câbles, le gainage, l’étiquetage de panneaux, les blocs de terminaux, les tableaux de connexions, l’identification générale, etc. « Avec la BMP™41, l’utilisateur dispose des supports et types d’étiquettes nécessaires à l’étiquetage d’un projet de manière plus efficace, ce qui réduit le risque d’erreurs », explique Nicole Nelson, directrice Monde des produits pour les systèmes portables. « Qu’il soit utilisé de manière régulière ou occasionnelle, nous souhaitions proposer un produit garantissant un résultat parfait dès la première impression. »

More Information 04 | Industrie | Décembre 2013

25


n o u velles

Les répéteurs CAN IXXAT réduisent les coûts de câblage et renforcent la fiabilité du système

HMS Industrial Networks lance une gamme de répéteurs CAN via sa marque IXXAT. Ces produits éprouvés permettent de coupler plusieurs segments d’un réseau CAN, leur fournissent une isolation galvanique et éliminent les effets des interférences électromagnétiques.

C

ommercialisés sous la marque IXXAT, récemment acquise par HMS, les répéteurs CAN permettent aux fabricants de machines et intégrateurs systèmes d’utiliser les topologies CAN étendues, notamment les topologies en arbre et en étoile. Leur isolation galvanique intégrée protège contre les surtensions, et leur circuit antibruit élimine les effets des interférences électromagnétiques. Conformes aux normes les plus strictes en matière de résistance, de températures de fonctionnement et de sécurité, les répéteurs IXXAT sont spécialement conçus pour être utilisés dans les environnements industriels.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

26

Un répéteur permet de construire des segments électriques indépendants, aux terminaisons optimales en termes de signaux. Le répéteur augmente de manière considérable la fiabilité du système : d’une part, en améliorant la qualité du signal, et d’autre part, en permettant d’isoler les pannes afin de préserver le fonctionnement du reste du système CAN. La fonction de surveillance détecte les lignes CAN perturbées ou présentant des dysfonctionnements et les déconnecte automatiquement, ce qui permet au reste du réseau de continuer à fonctionner normalement. Une fois la panne corrigée, le segment déconnecté est automatiquement reconnecté au réseau. Selon le type de répéteur, les lignes CAN sont protégées

entre elles et contre les alimentations supérieures à 4 kV. En outre, la fonction intégrée d’arrêt du bus CAN fournit une protection contre les pics de signal, et le circuit antibruit contribue à éliminer les effets des interférences électromagnétiques tels qu’un niveau de bruit élevé sur le bus CAN. « Les répéteurs CAN IXXAT s’appuient sur des technologies éprouvées. Nous pensons qu’il est temps de les proposer à l’international, sur un marché plus important », déclare Thomas Waggershauser, directeur marketing produits pour les solutions IXXAT chez HMS. « Les répéteurs CAN IXXAT permettent d’étendre les topologies et d’améliorer la résistance des réseaux CAN depuis 1992, date de présentation par IXXAT du premier répéteur CAN au monde. Les cas d’utilisation varient. Il peut s’agir de clients souhaitant réduire la quantité de câbles sur leur réseau CAN, ou d’utilisateurs ayant besoin d’isoler galvaniquement les lignes CAN et de restituer les signaux CAN. Les turbines éoliennes, dont les pales contiennent de la fibre optique, sont un exemple courant. Les répéteurs CAN servent à isoler contre la foudre et à actualiser les signaux pour les connecteurs tournants à faible entretien. Les répéteurs CAN sont utiles aux intégrateurs systèmes et fabricants de machines utilisant cette technologie, car ils permettent de réduire la complexité du câblage et d’améliorer la fiabilité du système. »


n o u velles

SK 180E : nouveaux variateurs de fréquence embarqués de NORD DRIVESYSTEMS

Le nouveau variateur SK 180E de NORD DRIVESYSTEMS permet des systèmes d’entraînement totalement automatisés sous forme de systèmes autonomes ou de systèmes avec plusieurs unités synchronisées

P

our compléter la gamme de variateurs de fréquence SK 200E, NORD DRIVESYSTEMS introduit le SK 180E, monté sur des moteurs asynchrones, comme ses équivalents de plus grande taille. Bénéficiant d’une commande vectorielle ISD éprouvée, le SK 180E est plus économique que la gamme actuelle de variateurs décentralisés. Le nouveau variateur se concentre sur les besoins essentiels de contrôle de la vitesse et rendement. Doté de deux entrées analogiques et de fonctions de processus intégré et de contrôle PI, il peut gérer de manière autonome des applications d’entraînement simples. Il est adapté à la fois pour un fonctionnement autonome d’un système d’entrainement et au fonctionnement synchronisé avec plusieurs unités. Exemple type de ce dernier cas de figure : les applications de convoyeurs horizontaux ne nécessitant aucun positionnement ni retour codeur, aucune fonction de sécurité particulière ou résistance de freinage, avec des puissances utiles moteur comprises entre 0,25 et 2,2 kW. Le SK 180E inclut également toutes les fonctions nécessaires à de nombreuses applications de ventilation et de pompage. Il peut alors permettre d’économiser jusqu’à 30 % d’énergie, grâce au réglage automatique de la magnétisation en cas de charge partielle. Fournissant une suppression des interférences radio classe C1 et un courant

de décharge inférieur à 16 mA, le SK 180E peut fonctionner dans les bâtiments résidentiels ou industriels pour la quasi-totalité des pays dans le monde. Pour les applications pompes mobiles, broyeurs et agitateurs, les variateurs de fréquence sont fournis avec une prise secteur classique. Les variateurs disposent généralement d’une réserve de surcharge de 150 % pendant 60 secondes, et brièvement jusqu’à 200 %. Tous les variateurs électroniques embarqués de NORD bénéficient du même concept de simplicité et de polyvalence de fonctionnement : ils peuvent être programmés directement, via un boîtier de paramétrage, ou sur ordinateur, via le logiciel gratuit NORD CON. Les paramètres peuvent être exportés rapidement vers d’autres équipements à l’aide du bus système interne ou d’une interface Ethernet. Outre le SK 180E et le SK 200E, qui peuvent aussi contrôler les applications convoyeurs diagonaux et verticaux avec des niveaux de sécurité jusqu’à SIL3, les solutions décentralisées de NORD incluent également le nouveau démarreur-inverseur électronique SK 135E, capable d’effectuer des tâches de commutation simples pour des applications logistiques et convoyeurs.

More Information 04 | Industrie | Décembre 2013

27


n o u velles

Souriau, distingué meilleur fournisseur Labinal pour l’année 2012

Labinal, du Groupe Safran, a remis à Souriau le prix du meilleur fournisseur 2012 à l’occasion d’un événement qui a réuni le management de la Société ainsi que des représentants de ses principaux fournisseurs.

L

’attribution du prix du meilleur fournisseur Labinal est pour Souriau le résultat de tous les efforts logistiques, qualité et R&D réalisés ces dernières années, couplés à une politique d’investissement constante sur le long terme aussi bien dans les moyens de production, que dans les nouvelles technologies. Dans un environnement concurrentiel particulièrement agressif, le groupe SOURIAU a amplifié le développement de nouveaux produits et l’extension de ses gammes permettant d’accompagner ses clients dans les nouveaux défis du marché des avions civils tels que la réduction de la consommation de carburant, les nuisances sonores ou l’impact sur l’environnement.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

28

Souriau approvisionne toutes les usines Labinal et est présent sur la majorité de ses programmes clients. « Non seulement Souriau a réalisé une performance globale 2012 très solide, en atteignant des résultats en ligne avec nos attentes, mais il a aussi démontré une volonté particulière de continuer à progresser grâce à une démarche d’amélioration continue. Nous avons d’ailleurs lancé avec Souriau un projet pilote de déploiement de la méthodologie QRQC (« Quick Response Quality Control ») au sein de leur entreprise afin de continuer à s’améliorer ensemble. Ce pilote constituera le premier pas d’un déploiement plus global de cette approche au sein du

panel de nos principaux fournisseurs » nous indique Alain Frehring, Directeur des achats de Labinal. Parmi ces technologies pour lesquelles SOURIAU est leader mondial dans l’aviation civile, on peut citer les contacts pour la transmission de haute puissance, les transmissions hauts-débits par fibre optique, la réduction du poids avec une offre complète de connecteurs 38999 en composites et la miniaturisation de son offre avec la micro38999 et la microComp®. « Nous sommes particulièrement fiers de recevoir cette récompense » explique Jean-Luc GAVELLE, Président de SOURIAU. « Elle est le fruit de l’implication de toute la société dans une approche de Qualité Totale et d’Excellence Opérationnelle avec le souci permanent de l’amélioration continue et de l’innovation déployée sur tous nos sites de production.» « Nous attendons des fournisseurs qu’ils fassent preuve de compétitivité dans le développement et l’industrialisation de nouvelles solutions, mais aussi en termes de performance opérationnelle et d’amélioration continue. Pour continuer à soutenir le développement de Labinal, nous avons besoin de fournisseurs leaders et en avance sur tous ces axes » conclut Alain Frehring.


n o u velles

Tata Steel maintient la Grande-Bretagne sur la bonne voie

Tata Steel, deuxième producteur d’acier d’Europe, a remporté un contrat d’une durée d’au moins cinq ans portant sur la fourniture à Network Rail de rails de chemin de fer et de traverses en acier.

N

etwork Rail, l’entreprise dédiée à l’exploitation et à la maintenance des infrastructures ferroviaires britanniques, a choisi de s’approvisionner à plus de 95% en rails de Tata Steel jusqu’en 2019, avec possibilité d’extension de contrat jusqu’en 2024. Le contrat pourrait voir Tata Steel, qui emploie 18 500 personnes au RoyaumeUni, fournir plus d’un million de tonnes de rails, y compris des rails de très haute performance (HP), destinés aux liaisons voyageurs et fret de Grande-Bretagne. « C’est une excellente nouvelle », confie Henrik Adam, Directeur Exécutif en charge des Ventes et du Marketing chez Tata Steel Europe. « Je suis ravi que le réseau ferroviaire de Grande-Bretagne continue d’être réalisé et entretenu par notre industrie locale ». « Ce contrat a été remporté grâce aux efforts constants mis en place pour nous rapprocher de nos clients. En collaborant étroitement avec Network Rail, en apprenant à leur contact et en développant les produits et services dont ils ont besoin, Tata Steel a montré les avantages que peut apporter cette étroite relation ». Quotidiennement, plus de trois millions de Britanniques se déplacent dans des trains circulant sur des rails de qualité supérieure développés et fabriqués à Scunthorpe. Le réseau

ferroviaire britannique transporte chaque année un milliard et demi de voyageurs, chiffre le plus élevé des 60 dernières années. « Nous allons sans cesse renouveler et améliorer le réseau ferroviaire britannique au cours des cinq prochaines années et il est indispensable de disposer d’une chaîne logistique sécurisée et fiable pour nous aider à atteindre cet objectif de manière sûre et efficace », explique Patrick Butcher, Directeur financier du Groupe Network Rail. « Cela peut paraître évident, mais les rails sont au cœur de nos activités et ce contrat nous donne les moyens de continuer à améliorer le réseau ». Depuis 2000, plus de 160 millions £1 ont été investis dans les installations ultramodernes de laminage de rails de Tata Steel à Scunthorpe afin de produire le rail de 216 m voulu par les clients. Parallèlement à cet investissement, Tata Steel a transformé la logistique de fabrication pour traiter les nouveaux rails longs demandés par des clients comme Network Rail.« Ce contrat démontre clairement la contribution, en termes de rééquilibrage de l’économie britannique, des industries de base comme la sidérurgie », ajoute Henrik Adam. « Nous favorisons des emplois manufacturiers hautement qualifiés, développons de nouveaux produits et services et contribuons à la réalisation des infrastructures du 21e siècle ».

More Information 04 | Industrie | Décembre 2013

29


n o u velles

Une combinaison intelligente nominée au prix Automation Award 2013

Grâce à l’association unique d’un guidage par bande de couleur et de la lecture de codes, le système PGV est la solution idéale pour les véhicules autoguidés.

G

uidage optique par bande de couleur pour l’entraînement, codes Data-Matrix pour le positionnement, codes de contrôle pour la navigation : le système de positionnement PGV est le seul produit offrant cette combinaison, ce qui en fait la solution optimale pour le contrôle des véhicules autoguidés. Grâce aux puissantes capacités intégrées de traitement des signaux de la caméra, le positionnement le long des axes X et Y, la vitesse, l’angle et l’état de fonctionnement sont détectés avec précision et signalés en permanence. La large fenêtre de lecture gère les embranchements, les croisements et même les virages serrés, et garantit un signalement précis de la position en toute circonstance. Imperturbable La caméra du système PGV bénéficie d’une technologie révolutionnaire qui la rend totalement insensible à la lumière ambiante. Les impuretés ou les dommages présents sur la bande de couleur ou les codes ne provoquent aucune perturbation.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

30

Les sols brillants qui altèrent la lumière ambiante et les reflets importants interfèrent avec les systèmes de

positionnement optique habituels, car ils ne bénéficient d’aucun équilibrage de l’ouverture, de l’objectif ou de la vitesse d’obturation. Les composants optiques du nouveau système de positionnement PGV sont totalement focalisés sur la zone d’intérêt, et l’ouverture et la vitesse d’obturation sont coordonnées avec un éclairage optimal. Cela supprime totalement le risque de surexposition et signifie que la lumière ambiante n’affecte en aucun cas les performances de lecture. Ainsi, quelle que soit sa couleur ou sa largeur, la bande de guidage n’a plus besoin d’être distinguée de manière optique des bandes de contraste au sol. Fiabilité éprouvée dans tous les domaines Grâce à son matériel et à son logiciel de grande qualité, le système PGV garantit une excellente fiabilité du processus, une manipulation flexible et une grande rentabilité. L’interface universelle intégrée pour tous les bus de terrain et systèmes de contrôle des processus standard fournit au système de positionnement une connectivité plug&play. En résumé, cette solution est idéale pour les véhicules autoguidés employés dans un grand nombre de secteurs : intralogistique, manutention, industrie automobile, impression et papier, médical, etc.


n o u velles

Souriau : 20 % de la production cadmium a déjà été transférée sur la ligne de traitement de surface RoHs Zinc Nickel

L

’année dernière, Souriau a produit plus de 50 % de ses connecteurs 38999 avec un traitement de surface RoHS, confortant ainsi sa position de leader industriel écologique sur le marché des connecteurs. La société jouit de plus de dix ans d’expérience en matière de Zinc-Nickel RoHS, aujourd’hui considéré par les industries militaire et aéronautique (MilAero) comme une alternative de qualité au cadmium, conforme à la norme RoHS. Souriau a désormais industrialisé ce procédé pour la plupart de ses gammes de connecteurs MilAero (D38999 séries I, II et III, MIL-C-26482 série I, VG96918, micro38999, bouchons et raccords).

Souriau est l’un des principaux fabricants de traitement de surface utilisant le Zinc-Nickel RoHS pour les connecteurs D38999. L’entreprise a obtenu la certification QPL en 2009 pour l’excellence de sa production de connecteurs en ZincNickel RoHS. Les clients MilAero considèrent le Zinc-Nickel RoHS de Souriau comme l’alternative industrielle la plus crédible au cadmium pour les connecteurs D38999 série III. Le Zinc-Nickel RoHS est non réfléchissant et peut être utilisé à des températures élevées (+175 °C) ou avec des fluides spécifiques, notamment ceux utilisés pour le dégivrage.

Cette association exclusive permet aux connecteurs D38999 en Zinc-Nickel RoHS d’être utilisés dans un grand nombre d’applications. Dans l’industrie militaire, le Zinc-Nickel RoHS est largement employé en raison de sa rétrocompatibilité avec les pièces en cadmium existantes. Il peut par exemple être employé pour la connectique des ordinateurs, les moteurs électriques et autres boîtiers de commande d’arme renforcés. L’avantage du Zinc-Nickel RoHS dans les applications MilAero est son acceptation universelle des différentes finitions déjà appliquées telles que l’acier inoxydable passivé, le nickel composite et l’alodine. La remarquable résistance aux fluides du Zinc-Nickel RoHS est un avantage supplémentaire lorsqu’il est utilisé avec des systèmes d’actionneur dans des zones dépressurisées. Le Zinc-Nickel RoHS est déposé conformément au procédé reconnu et accepté d’électrodéposition, est conforme à la norme RoHS et n’est pas répertorié parmi les substances cancérigènes pour l’homme. Un autre avantage du ZincNickel RoHS de Souriau est sa surface rugueuse, qui le rend idéalement adapté aux manchons thermorétractables. Le Zinc-Nickel RoHS s’est donc imposé comme un choix évident pour Souriau en remplacement du cadmium au cours des décennies à venir.

More Information 04 | Industrie | Décembre 2013

31


n o u velles

Inauguration du centre technologique Vossloh Cogifer

Grâce à l’association unique d’un guidage par bande de couleur et de la lecture de codes, le système PGV est la solution idéale pour les véhicules autoguidés.

V

ossloh Cogifer, filiale du groupe allemand Vossloh, et spécialisé dans les appareils de voie et équipements associés, vient d’inaugurer à Reichshoffen, dans le Bas-Rhin, son nouveau centre technologique. Il s’agit d’un investissement de près de 3 M€ dans lequel une trentaine d’ingénieurs mettront au point les aiguillages et signalisation associée de demain. Dans le Centre Technologique, Vossloh Cogifer a regroupé l’ensemble des ressources de R&D de ses deux usines de Reichshoffen, l’une dédiée aux appareils de voie et l’autre aux équipements de signalisation associés. Le nouveau bâtiment abrite également le service clients et un centre de formation. D’une surface de 1 500 m², il représente un investissement de 1,9 million d’euros, auquel s’ajoute 1 million d’euros pour des nouveaux moyens d’essai et de test. « Entre 25 et 30 ingénieurs et techniciens vont travailler dans ce nouveau centre technologique et nous avons recruté 8 ingénieurs pour renforcer nos compétences » indique Jean-Claude Leval, Directeur Industriel Régional de Vossloh Cogifer.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

32

« La partie signalisation est une partie intégrante de l’appareil de voie. En regroupant les 2 équipes, nous voulons encore améliorer l’intégration système de tous les

composants dans l’appareil » ajoute Monsieur Leval. De nouveaux équipements sont, de plus, mis à disposition des ingénieurs. Il s’agit d’abord d’un atelier pour la réalisation des prototypes et d’un laboratoire de métallurgie, qui permettent de sélectionner les nuances d’acier les plus résistantes selon les conditions d’exploitation des appareils. Ensuite, deux nouveaux bancs de test en fatigue et endurance mécanique vont doubler les capacités d’essai de la société. Ils sont destinés au test de sous-systèmes des appareils: traverses, composants de cœur, éléments mecanosoudés, pièce de fonderie etc. Enfin une nouvelle cellule de calcul dynamique et modélisation de composants est ajoutée aux moyens déjà existants. Le centre permettra aussi aux équipes de Vossloh Cogifer Services, chargées de la mise en service des équipements et de l’expertise en voie, de disposer de moyens d’intervention renforcés au service des clients. Vossloh Cogifer, un des pionniers de la grande vitesse ferroviaire, renforce ainsi sa capacité d’innovation pour contribuer à faire du chemin de fer un moyen de transport toujours plus sûr, performant et moderne. A travers son nouveau centre technologique Vossloh Cogifer pourra accroitre sa contribution aux différents programmes de recherche nationaux et internationaux.


n o u velles

Acquisition du leader des appareils de voie russe, Novosibirsk

L

e 21 mai 2013, le groupement formé par Vossloh Cogifer et son partenaire russe SP-Technology a été déclaré vainqueur de l’appel d’offres pour la privatisation de l’usine d’appareils de voie de Novosibirsk.

Avec plus de 10 000 appareils fabriqués chaque année et plus de 80 % de parts de marché, il s’agit du plus gros fabricant russe d’appareils de voie. Novosibirsk sera détenue à 75 % par le groupement, la part restante étant en possession des chemins de fer russes, qui représentent 87 % de son activité. La première prise de participation de Vossloh Cogifer dans le groupement, à hauteur de 7,5 %, sera financée par apport de fonds. Des transferts de technologies et de compétences lui permettront ensuite de faire passer cette participation à 36,7 %. « Notre volonté d’améliorer la durée de vie des appareils russes et de réduire le coût de leur maintenance a été déterminant pour remporter cet appel d’offres de privatisation », a déclaré Xavier Quemener, directeur Business & Développement de Vossloh Cogifer. « Nous allons étudier divers aspects tels que la conception des interfaces des rails et roues, les possibles améliorations des

composants, par exemple via l’utilisation de cœurs de voie monobloc au manganèse, et nous avons aussi l’intention d’optimiser les processus de fabrication de l’usine. » Fondée en 1942, Novosibirsk a réalisé un chiffre d’affaires de 130 millions d’euros en 2012. L’usine emploie plus de 200 personnes et assure la fabrication de l’ensemble des pièces des appareils de voie, grâce à ses fonderies et à sa forge. Novosibirsk fabrique principalement des appareils pour les chemins de fer conventionnels, qu’il s’agisse de transport de passagers ou de fret. Conjointement avec les équipes locales, Vossloh Cogifer envisage également plusieurs possibilités d’extension de sa gamme de produits, par exemple les appareils de voie à très grande vitesse, au-delà de 250 km/h, le développement d’appareils spécifiques pour les charges lourdes, les appareils pour le transport urbain et en particulier le tramway, ainsi que les moteurs intégrés Easyswitch.

More Information 04 | Industrie | Décembre 2013

33


n o u velles

Images thermiques des procédés industriels : Nouveau système autonome de balayage linéaire infrarouge Ircon ScanIR3

Scanner en ligne ScanIR3 : un capteur infrarouge analyse les procédés défilants via un miroir rotatif pour créer des images thermiques haute précision

L

a récente introduction du système de balayage linéaire infrarouge ScanIR3 complète la gamme de produits du fabricant de pyromètres Ircon. Cette nouvelle série a été développée spécialement pour créer des images thermiques en temps réel dans diverses applications, par exemple pour les secteurs du verre, des métaux, des semiconducteurs et du plastique. Les scanners en ligne conviennent au contrôle de la température des procédés continus et discontinus. La série comprend huit modèles aux plages de températures et longueurs d’onde diverses. Intégrant une visée laser, un système de refroidissement par eau et une purge à air, ces unités robustes fonctionnent dans les conditions les plus difficiles. Le boîtier de protection permet un fonctionnement à des températures ambiantes très élevées. Avec une résolution optique maximale de D:200/1, une vitesse de balayage maximale de 150 lignes par seconde et jusqu’à 1 024 points de mesure par ligne, les nouveaux scanners en ligne Ircon font partie des systèmes les plus rapides et précis du marché.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

34

La moindre anomalie est ainsi détectées et affichées en temps réel. Le capteur infrarouge calibré du ScanIR3 analyse

les points de mesure le long d’une ligne droite au moyen d’un miroir motorisé doté d’un champ de vision à 90°, ce qui permet de créer une image thermique bidimensionnelle des procédés défilants. Le scanner est fourni avec un boîtier de processeur résistant qui se connecte à l’aide d’un seul câble à connecteur clic. Le boîtier est doté d’une interface Ethernet ou fibre optique (en option), ainsi que de diverses options d’E/S analogiques et numériques. Le système peut ainsi fonctionner de manière autonome, sans ordinateur, ce qui élimine le risque de blocage du système d’exploitation Windows. Les données de température s’affichent en temps réel et peuvent être transférées sur un réseau via un serveur OPC ou DDE. Le logiciel ScanView Pro inclus fournit des fonctions de paramétrage et d’analyse complètes. Le système ScanIR3 comprend également une gamme complète d’accessoires.


n o u velles

Contrôle de la température conforme à la norme AMS 2750 de NADCAP pour les évaluations de sûreté des fours aéronautiques

L

es fabricants de moules céramiques destinés aux superalliages utilisés dans l’aéronautique doivent effectuer régulièrement des évaluations de sûreté pour s’assurer de la conformité des fours de réchauffage à la norme AMS 2750 de NADCAP.

Cette norme précise également les critères applicables aux pyromètres et systèmes d’analyse. Datapaq fait partie des rares fournisseurs de solutions de contrôle de la température pouvant garantir la conformité à la norme AMS 2750E.

La solution Datapaq permet de réaliser des économies d’énergie grâce à l’optimisation des paramètres du four. Les besoins de maintenance et les périodes d’indisponibilité sont également réduits. Profil de température complet et production de rapports conformes à la norme AMS 2750E : un nouveau bouclier thermique Datapaq permet d’effectuer le contrôle de la température à l’intérieur d’un four de réchauffage.

L’entreprise a mis au point une solution dédiée pour les fours de réchauffage qui fournit des données précises, en temps réel, sur les températures à l’intérieur du processus. Un bouclier thermique résistant aux températures élevées protège un système de journalisation des données Tpaq21 équipé d’un émetteur radio intégré. Ce bouclier thermique personnalisé permet des utilisations répétées dans les évaluations de sûreté des fours, pouvant nécessiter jusqu’à 8 heures et atteindre une température maximale de 1 250 °C. Le logiciel fourni produit des rapports de processus conformes à la norme AMS 2750E.

More Information 04 | Industrie | Décembre 2013

35


n o u velles

Intégration du bus de terrain aux réseaux Ethernet : Moxa optimise les réseaux d’API avec des solutions de convergence Ethernet dans l’automatisation industrielle.

Forte d’une gamme de produits étendue, Moxa prend en charge tous les niveaux de l’automatisation industrielle et fournit une solution de convergence Ethernet avec intégration homogène du bus de terrain. Salon SPS/IPC/Drives 2013, halle 9, stand 231

S

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

36

i les applications d’automatisation industrielle d’aujourd’hui ont tendance à intégrer les périphériques de terrain anciens aux réseaux Ethernet, elles n’en exigent pas moins des solutions de cybersécurité complexes, sans compter que l’implémentation de solutions sans fil gagne en importance. La gamme de produits Moxa couvre tous les domaines de l’automatisation industrielle avec des solutions qui améliorent la visualisation dans les réseaux d’API grâce à de nouveaux commutateurs et passerelles Ethernet/IP destinés à l’intégration du bus de terrain. Moxa s’est appuyée sur une étude des tendances actuelles de l’automatisation industrielle pour adapter ses solutions de communication. Ses produits constituent une infrastructure Ethernet performante en termes de gestion. Du point de vue du contrôle, ses commutateurs Ethernet permettent une agrégation flexible et évolutive du réseau, tandis que ses passerelles Ethernet prolongent l’utilisation des appareils de bus de terrain anciens. Ses solutions d’E/S à distance permettent une gestion et un contrôle à distance, ses routeurs sécurisés industriels répondent, quant à eux, à toutes les exigences d’une communication sécurisée. De multiples produits sont mis en œuvre pour accomplir les tâches les plus diverses sur le terrain, notamment des ordinateurs embarqués, des composants réseau vidéo, des périphériques sans fil et des périphériques pour la

communication série. La MGate 5105-MB-EIP de Moxa est une passerelle Ethernet industriel de communication par Modbus RTU/ASCII/TCP et réseau EtherNet/IP. La MGate 5105-MB-EIP sert à intégrer des périphériques Modbus existants dans des réseaux EtherNet/IP. Utilisée comme maître ou esclave Modbus, cette passerelle permet de collecter et d’échanger des données avec des périphériques EtherNet/IP et d’en enregistrer les plus récentes. La passerelle convertit les données Modbus enregistrées en paquets EtherNet/IP afin que le scanner EtherNet/IP puisse contrôler ou superviser les périphériques Modbus. La MGate prend aussi bien en charge les adaptateurs que les scanners EtherNet/IP. Elle se configure très simplement sur le Web ou via un utilitaire Windows et fournit des informations d’analyse et de diagnostic complètes sur les paquets à des fins de maintenance. Avec la passerelle, la maintenance des données d’E/S est effectuée facilement via une interface Web. Elle comporte également une carte microSD pour la sauvegarde de la configuration et des journaux système et existe en modèle pour une utilisation à des températures de fonctionnement comprises entre -40 et 75°C. Le port Modbus de la passerelle est muni d’une isolation intégrée de 2 kV et d’une mise en cascade Ethernet intégrée facilitant le câblage. Elle prend aussi en charge le logiciel d’administration de réseau industriel MXview de Moxa via le plugin MXview.


n o u velles

Une avancée considérable dans le secteur des sonars pour Morgan

Morgan Advanced Materials vient de lancer une nouvelle gamme de blocs céramiques piézoélectriques (PZT) de grandes tailles dédiés aux marchés des sonars commerciaux et militaires, grâce à une avancée révolutionnaire de ses capacités de fabrication.

G

râce à un procédé innovant, Morgan Advanced Materials peut désormais presser, fritter et usiner des blocs ainsi que d’autres formes, à des épaisseurs pouvant atteindre les 45 mm. Cela permet de produire des composants bien plus grands qu’auparavant. Ces blocs de plus grandes tailles peuvent aussi fournir une fréquence d’épaisseur considérablement réduite par rapport à celle des blocs de petite taille, améliorant l’imagerie et la plage des sonars à des profondeurs plus importantes dans les applications composites de type 2-2 et 1-3. Fabriquée dans diverses tailles et fréquences pour répondre aux besoins des clients, la nouvelle gamme est disponible dans des épaisseurs usinées pouvant atteindre les 40 mm en types PZT Navy I et Navy III, et jusqu’à 45 mm en types PZT Navy II, Navy V et Navy VI. Des tailles supérieures sont disponibles sur demande, tandis que des variantes d’épaisseur et de fréquence peuvent aussi être créées pour répondre aux besoins spécifiques des clients. La nouvelle gamme de blocs sera fournie en standard avec des électrodes en argent, afin de garantir la bonne adhésion du brasage et du soudage, et à une épaisseur

pouvant préserver la durabilité dans les applications extrêmes. Ces composants peuvent aussi être fabriqués avec des électrodes en nickel évaporé. Lors de la fabrication en composites 1-3, les blocs peuvent être usinés sans métallisation. Richard Carus, responsable commercial des composants piézoélectriques chez Morgan Technical Ceramics, a déclaré : « Nous bénéficions d’une grande expérience dans les domaines de la conception et de la fabrication de céramiques en PZT et, en tant que leader du marché, nous continuons de repousser les limites technologiques. Cette dernière innovation représente non seulement une avancée capitale dans la capacité de nos procédés de fabrication, en nous permettant de produire des composants plus épais, mais elle nous a aussi permis d’élaborer une nouvelle gamme de produits destinés aux clients des secteurs des sonars commerciaux et militaires. Nous sommes convaincus que cette avancée ouvre la voie à de futurs produits qui viendront s’ajouter a nos gammes de composants de grande taille. »

More Information 04 | Industrie | Décembre 2013

37


n o u velles

Les fabricants d’implants médicaux convoitent la céramique

L

a plupart des grands fabricants d’implants médicaux cherche activement, d’une manière ou d’une autre, à rendre la fabrication de divers implants communs en céramique rentable.

L’utilisation de la céramique pour la fabrication d’implants est idéale. Elle offre un degré bien plus élevé de robustesse, de résistance à l’usure, de confort et de biocompatibilité que certains métaux ou polymères. Il lui manque toutefois une qualité essentielle : l’usinabilité. Parlez de céramique et la plupart de vos interlocuteurs penseront à des assiettes ou des mugs qui se brisent facilement lorsqu’ils tombent sur une surface dure. Cela n’est pas le cas avec la céramique utilisée dans un cadre industriel ou médical. Beaucoup plus dure et dense, donc moins fragile, elle est cependant plus difficile à usiner en utilisant des méthodes traditionnelles. Heureusement, les faisceaux laser peuvent apporter une solution à ce problème. Actuellement, seuls quelques types d’implants en céramique sont produits. Fabriqués à l’aide de machines à meuler équipées de meules diamants et offrant des capacités limitées en termes de définition des contours

04 | Industrie | Décembre 2013

38

et de logements ou de création de pièces aux formes complexes, leur forme est simpliste. De plus, le processus de meulage est lent, ce qui rend la production coûteuse et par conséquent les implants extrêmement onéreux. En effet, le prix de ces pièces pousse un grand nombre de patients à choisir des implants en métal, beaucoup plus abordables. La majorité des implants fabriqués de nos jours sont en titane, chrome-cobalt ou acier inoxydable. Les implants les plus courants sont utilisés dans le cadre d’un remplacement de la hanche ou du genou, mais les composants fémoraux, articulaires et tibiaux sont également très répandus. La durée de vie moyenne des implants en métal dépend de leur utilisation. Plus le receveur est actif, plus l’implant s’usera rapidement. Dans certains cas, ces implants peuvent être totalement usés en 10 ans. Une personne moins active pourra conserver son implant jusqu’à 25 ans. Si le receveur de l’implant est jeune, il est possible que l’implant d’origine doive être remplacé une ou deux fois au cours de la vie de cette personne. De plus, la rééducation engendrée par de telles opérations orthopédiques, comme le remplacement de l’articulation de la hanche ou du genou, est longue et douloureuse.


spécialement conçus et une utilisation révolutionnaire d’un laser monté sur une machine multitâches. La machine positionne précisément le faisceau laser sur l’insert de coupe afin de changer la nature de la matière à usiner et ainsi la rendre plus facile à couper. Parmi les avancées dans les technologies de coupe permettant un usinage meilleur marché de la céramique, figure le diamant polycristallin (PCD) et le nitrure de bore cubique (CBN). Le CBN dispose d’un excellent potentiel dans le cadre de plusieurs utilisations de la céramique. De plus, un outillage en carbure très dur a été testé pour la fabrication de la céramique. Jusqu’à présent, un usinage assisté par laser a permis de tourner, de fraiser et de fileter des matériaux céramiques comme le nitrure de silicium, le zirconium et l’alumine. Mais ce système permet surtout d’augmenter la durée de vie de l’outil de coupe et de réduire la durée nécessaire à la conception de ces matériaux, tout en permettant la fabrication de pièces jusqu’ici impossibles à fabriquer. Toutes les entités impliquées dans le développement des technologies d’usinage assisté par laser continueront d’acquérir une meilleure compréhension globale du processus de coupe de la céramique. Par ailleurs, de grandes avancées seront sans doute réalisées dans l’utilisation de la céramique, non seulement dans le secteur médical, mais également pour d’autres applications, comme dans des pièces de moteurs et des roulements à billes destinés aux domaines automobile et aéronautique.

Parlons maintenant des implants en céramique, dont la durée de vie moyenne est de 75 ans, soit environ la durée de vie d’un individu. Le receveur d’un tel implant ne devrait donc subir qu’une seule opération chirurgicale et n’aurait à suivre qu’une seule période de rééducation. De plus, l’implant n’engendrerait aucune abrasion et ne libérerait donc pas de particules étrangères dans le corps, comme c’est le cas lors de l’usure des implants en métal. Malheureusement, aucun des avantages inhérents aux implants en céramique ne sera perceptible jusqu’à ce que le matériau puisse être usiné de manière rentable, afin de rendre ces implants plus facilement disponibles et plus abordables. Cette raison a motivé des ateliers de fabrication, des universités et d’autres établissements de recherche à étudier et à tester différentes approches pour parvenir à usiner efficacement cette céramique en utilisant des machines traditionnelles. Jusqu’à présent, seule une technique utilisant un laser a fourni des résultats très prometteurs. Ce processus peu onéreux de fabrication de la céramique compte des éléments clés comme des inserts de coupe

Il faut cependant continuer les recherches afin de mieux appréhender les étapes nécessaires à la préparation des lames des outils de coupe et les interactions chimiques entre ces outils et certains matériaux céramiques spécifiques. De nouveaux tests aideront également à améliorer l’utilisation efficace du laser pour chauffer plus rapidement les matériaux céramiques et pour déterminer avec précision les parties devant être chauffées sur la matière à usiner. Si la méthode assistée par laser continue de progresser à son rythme actuel, l’usinage de la céramique pourrait sans aucun doute remplacer le meulage diamant de la même manière que le tournage a remplacé le meulage il y a vingt ans. Bien que la méthode en soit encore à ses débuts, une étape importante a été franchie dans la quête pour réduire les coûts de fabrication des implants et des composants médicaux à partir de céramique industrielle.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

39


n o u velles

Maplesoft présente une bibliothèque de composants hydrauliques avancés

Cette nouvelle bibliothèque de composants est le fruit d’un partenariat technologique avec Modelon

M

aplesoft™ a annoncé aujourd’hui le dernierné de la famille de produits MapleSim™, la bibliothèque MapleSim Hydraulics Library® de Modelon. Cette nouvelle bibliothèque de composants est le fruit d’un partenariat technologique avec Modelon, le très réputé développeur de bibliothèques Modelica de haute qualité. Avec la MapleSim Hydraulics Library de Modelon, les ingénieurs peuvent facilement intégrer les composants hydrauliques éprouvés tout en continuant à profiter pleinement de toutes les possibilités de modélisation, d’analyse et de simulation de MapleSim. MapleSim propose une approche moderne de la modélisation et de la simulation physique. Il réduit

04 | Industrie | Décembre 2013

40

considérablement le temps de développement et d’analyse du modèle tout en produisant des simulations rapides extrêmement fidèles. MapleSim assurant la modélisation au niveau système, les ingénieurs ont par conséquent la possibilité d’associer des sous-systèmes hydrauliques à d’autres domaines et d’analyser leurs interactions. La MapleSim Hydraulics Library de Modelon comporte plus de 200 composants pour la modélisation des pompes, des moteurs, des cylindres, des restrictions, des soupapes, des circuits hydrauliques, des volumes groupés et des capteurs. Les ingénieurs peuvent ainsi réaliser des modèles extrêmement fidèles en tenant compte des phénomènes de compressibilité des huiles et de cavitation, avec pour effet une vision extrêmement précise de la dynamique des systèmes. « Les systèmes hydrauliques sont notoirement difficiles à modéliser avec une grande précision, mais tellement importants pour comprendre le comportement au niveau système, explique le Dr Laurent Bernardin, Viceprésident exécutif et Directeur scientifique de Maplesoft. « Dorénavant, grâce à notre partenariat avec Modelon, nos


clients peuvent immédiatement profiter de toute l’expérience et des connaissances approfondies injectées dans la bibliothèque de composants hydrauliques de Modelon depuis l’intérieur de l’environnement MapleSim et ainsi satisfaire, voire dépasser, leurs exigences au niveau système ». « Modelon s’engage à proposer des bibliothèques haut de gamme à l’ensemble de la communauté Modelica et nous sommes ravis de mettre à la disposition des clients MapleSim notre bibliothèque de composants hydrauliques bien connue », confie le Dr Hubertus Tummescheit, Directeur général de Modelon. « La sortie de la MapleSim Hydraulics Library de Modelon démontre la puissance de la plate-forme standard Modelica pour la communauté de l’ingénierie des systèmes ». Pour en savoir plus sur la MapleSim Hydraulics Library de Modelon, rendez-vous sur www.maplesoft.com. Modelon est le spécialiste international des meilleurs pratiques et outils de simulation de systèmes basés sur les standards Modelica et FMI (Functional Mockup Interface). Modelon aide les clients à récolter les fruits des stratégies robustes MBSE (Model-Based Systems Engineering), tout

en évitant les inconvénients classiques que sont la dépendance vis-à-vis d’un fournisseur, l’incompatibilité des outils et les langages propriétaires de développement. Fondé en 2005 par des précurseurs de la mutation vers le standard ouvert Modelica, Modelon supporte activement les communautés Modelica et FMI par le biais d’un leadership, de contributions de développement et d’une formation à but non lucratif. Modelon emploie la plus vaste équipe d’experts Modelica au monde et est présent en Suède, en Allemagne et aux Etats-Unis. Les bibliothèques commerciales Modelica haut de gamme très réputées de Modelon renforcent les initiatives MBSE réussies de clients comme Audi, BMW, Daimler, Saab Aerospace, Siemens, Tetrapak, Toyota, Volkswagen, Volvo Car Corporation et beaucoup d’autres.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

41


n o u velles

Cybersécurité améliorée, débit des données intact

L

es routeurs sécurisés industriels de Moxa améliorent la sécurité du réseau sans compromettre la communication en temps réel.

Au vu de l’interconnexion croissante des réseaux d’automatisation industrielle, la sécurité du réseau est aujourd’hui devenue une préoccupation des plus prioritaires. Toutefois, les routeurs sécurisés industriels qui protègent les réseaux de contrôle présentent l’inconvénient de compromettre le débit des données par le temps qu’ils prennent pour traiter et filtrer la communication. Ceci s’avère particulièrement problématique dans les applications qui requièrent une rapidité et une bande passante très importantes, notamment dans la surveillance vidéo. Pourtant, la sécurité n’est pas forcée de peser sur la performance du réseau. Les routeurs sécurisés de Moxa vous aident à améliorer la cybersécurité sur l’ensemble de votre réseau d’automatisation, tout en assurant une transmission fluide des données.

04 | Industrie | Décembre 2013

42

Avec Moxa, à chaque niveau du réseau son routeur sécurisé. Tandis que l’EDR-G903 avec WAN double offre un débit de 500 Mbps à l’ensemble du système, l’EDR-G902 offre, avec 300 Mbps, le meilleur rapport performance-prix pour les zones individuelles, telles que le contrôle des processus. Avec un débit de 110 Mbps, le routeur sécurisé multiports EDR-810 garantit une excellente intégration dans les cellules spéciales au niveau des périphériques. Les routeurs sécurisés Gigabit de Moxa disposent de fonctionnalités clés qui améliorent la sécurité à tous les niveaux et assurent avant tout un débit de données capable d’atteindre 500 Mbps et de garantir une communication en temps réel rapide. En outre, les routeurs prennent en charge la fonction VPN pour l’encryptage des données, le serveur VPN pour la gestion dynamique à distance et les protocoles standard IPSec, L2TP, PPTP. Les fonctions de firewall et de traduction d’adresse réseau (NAT) sécurisent l’accès à distance et protègent les périphériques de terrain critiques. Les routeurs empêchent les connexions non autorisées aux API, automates et DCS. Par ailleurs, ils isolent les périphériques présentant des dysfonctionnements afin


en charge le déploiement N pour 1 et 1 pour 1 ainsi que la redirection de ports, une configuration flexible des ports WAN et LAN et, enfin, 20 connexions VPN pour une gestion à distance sécurisée, le tout sur une plage de températures de fonctionnement étendue comprise entre -40 et 75°C. L’EDR-810 est idéal pour le déploiement dans des réseaux nécessitant un accès à distance sécurisé ou une supervision à distance d’équipements sur le terrain et permet de mettre en œuvre un périmètre de sécurité électronique destiné à protéger les biens informatiques critiques tels que les systèmes de pompage/épuration des stations de traitement de l’eau, les systèmes DCS dans les applications Oil & Gas et les systèmes API/SCADA dans l’automatisation industrielle.

qu’ils ne puissent plus envoyer de paquets de données au reste du réseau. La fonction PacketGuard embarquée du routeur effectue une inspection en profondeur des paquets Modbus TCP (DPI). Cette technologie simplifie l’installation des réseaux de bus de terrain Ethernet sécurisés qui communiquent via Modbus TCP. La fonction PacketGuard prend en charge la couche 7 d’OSI pour les applications de filtrage Modbus TCP. Ce nouveau produit est un routeur multiports industriel sécurisé avec fonctions de firewall/NAT/VPN* et de commutateur administrable de niveau 2 qui lui permettent de transmettre des données efficacement tout en protégeant le réseau et les périphériques critiques contre les attaques informatiques. L’intégration de fonctions de sécurité et de mise en réseau dans un appareil unique réduit les coûts et les efforts nécessaires au déploiement. L’EDR-810 offre 8+2 modules SFP Gigabit, l’inspection en profondeur des paquets Modbus TCP pour le filtrage du firewall, la traduction des adresses réseau (NAT) qui prend

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

43


n o u velles

Mesure en ligne de flacons chez Capitol Europe

Exemple de flacon plastique produit par Capitol Europe

P

our assurer le contrôle à haute cadence et avec une précision élevée, de la fabrication d’une nouvelle gamme de flacons, Capitol Europe a opté pour les micromètres optiques de la série TM-3000 de KEYENCE..

Capitol Europe est spécialisé dans la fabrication de produits d’emballages et de conditionnement destinés à l’industrie pharmaceutique ou aux applications d’analyses médicales. Sa force repose sur les spécificités technologiques de ses tubes et de ses flacons en polypropylène qui se distinguent en plusieurs points. D’une part, ils sont fabriqués d’un seul tenant directement avec leur bouchon. D’autre part, ils mettent en œuvre des technologies innovantes et brevetées qui garantissent leur stérilité ou leur étanchéité. De plus, leur revêtement actif assure l’absorption des gaz et de l’humidité. Cette fabrication exige la mise en place d’un processus de production d’une extrême précision, à l’image d’une nouvelle ligne de production, conçue par la société Sandmann, destinée à réaliser des flacons en plastique par un procédé d’injection. Ces pièces de 26 mm de diamètre présentent un biseau

04 | Industrie | Décembre 2013

44

afin d’en percer l’opercule. Le dispositif de contrôle en ligne requis pour cette application devait se montrer à la hauteur en termes de précision tout en étant capable de suivre la cadence de production élevée. Quatre cotes sur chacune des 32 pièces produites doivent être mesurées toutes les 10 secondes (2 pour la mesure de la hauteur et 2 autres pour le contrôle du biseau). « Nous savions qu’il serait difficile de trouver une solution relevant un tel défi : être suffisamment rapide tout en répondant à nos exigences en termes de précision », indique Eric Daniel, Directeur Maintenance chez Capitol Europe sur le site de Niederbronn-Les-Bains. Capitol Europe s’est orienté vers une solution novatrice autorisant la mesure bidimensionnelle en ligne à haute vitesse et avec une précision de l’ordre du micron : le capteur TM-3000 de Keyence. Avec un tel système, fi ni les contrôles hors ligne coûteux et trop dépendants de l’opérateur. Ce micromètre optique 2D est équipé d’une unité centrale haute vitesse et de deux circuits DSP dédiés au traitement d’images. Il peut atteindre une cadence de 1800 images par minute grâce à quatre processeurs opérant en parallèle.


inutile tout système mécanique de repositionnement de la pièce à contrôler. Par ailleurs, la technologie de source LED utilisée affiche une exceptionnelle stabilité et une très grande durée de vie. Ce que confirme Eric Daniel : « Nous avons produits 11 000 000 de pièces depuis la mise en place du TM-3000. Nous n’avons pas eu le moindre souci de mesure qui reste stable avec une précision de 0,03 mm. Nous avons obtenu ce résultat en réalisant plusieurs fois les mesures sur un même lot de production. Ce résultat est remarquable à ce degré de précision car nos pièces sont de forme irrégulière».

Les performances uniques des micromètres de la série TM-3000 n’empêchent pas leur facilité de mise en œuvre. « Mon collègue en charge du système l’a pris en main en 10 minutes et son installation a été quasi immédiate », conclut Eric Daniel à qui les performances de la Série TM-3000 donnent des idées pour d’autres contrôles.

www.keyence.fr/MENEWSTM

Mesures simultanées sur pièce à contrôler : 32 pièces sont contrôlées en 10 secondes.

Son système optique télécentrique double diffuse un faisceau de lumière collimatée uniforme. Il s’affranchit ainsi de la variation de l’image projetée sur le capteur CMOS en fonction de la position de la cible. Le capteur CMOS bidimensionnel détecte les transitions entre les zones sombres et les claires et mesure les dimensions de la cible. Ce procédé, qui est aussi insensible aux surfaces réfléchissantes, garantit une précision de 0,5 µm à 3 µm selon les modèles pour une répétabilité de +/0,06 µm à +/- 0,2 µm. La plage de mesure atteint 65 mm pour une distance maximale de 270 mm entre l’émetteur et le récepteur. Les micromètres de la série TM-3000 sont capables de mesurer jusqu’à 16 points sur la pièce à contrôler et proposent plus de 15 modes de mesure : diamètre, distance entre centres, coordonnées du point d’intersection, angle, hauteur, pas, distance à une perpendiculaire, rayon, circularité… De plus, le recalage en position corrige automatiquement les défauts d’alignement et l’inclinaison de la cible. Ce qui assure une précision élevée même lorsque le positionnement est difficile ou que les objets se déplacent de façon aléatoire. Le réglage s’en trouve simplifié et rend

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

45


n o u velles

Dans les entrailles de Londres Des systèmes d’entraînements pour convoyeur utilisés pour la construction d’un tunnel pour une nouvelle ligne de transport rapide dans le centre de la capitale britannique

La technologie allemande au service de la création de lignes de train à Londres. Ici, les tunneliers fournis par Herrenknecht.

L

a métropole de Londres est le théâtre d’un important chantier : la création d’une ligne de train rapide est-ouest, d’une longueur de plus de 100 km, qui viendra s’ajouter au réseau existant de transports en commun, à la fréquentation extrêmement élevée. Pour ce projet de grande envergure, 21 km de nouveaux tunnels sont en cours de forage dans le centre de la ville. Le sol de cette zone se constitue principalement d’argile, dont la consistance collante complique le transport des matériaux creusés. H+E Logistik et NORD DRIVESYSTEMS, deux sociétés industrielles hautement spécialisées, fournissent des technologies de convoyeur adaptées à ces conditions, notamment des motoréducteurs. Tirant respectivement leur nom de la mathématicienne Ada Lovelace et de la cartographe Phyllis Pearsall, les tunneliers Ada et Phyllis, mesurant environ 100 m de longueur et pesant aux alentours de 1 000 tonnes, ont été fournis par Herrenknecht. Dans le cadre du projet London Crossrail, leur tête de forage de 7 m de diamètre creuse sous la City depuis 2012. À l’issue d’un parcours de 6,5 km entre Royal Oak et Farringdon Station, leur remontée à la surface est prévue

04 | Industrie | Décembre 2013

46

pour 2015. Outre Ada et Phyllis, d’autres tunneliers creusent actuellement des tunnels similaires sur d’autres portions du trajet de la ligne est-ouest, dont la longueur totale atteint 118 km. Les premières sections de la ligne Crossrail entreront en service en 2018. Avec un volume d’investissement dépassant les 17 milliards d’euros, London Crossrail est le plus grand projet d’infrastructure en cours de réalisation en Europe. Dans les deux tunnels de 6,2 m de diamètre creusés en parallèle sous le centre de la ville, les tunneliers extraient jusqu’à 1 300 tonnes d’« argile londonienne » par heure. Le transport de ce matériau requiert des solutions adaptées à sa consistance. En l’occurrence, la difficulté réside dans le transport fiable des matériaux creusés hors du chantier, ce qui inclut leur acheminement sur des convoyeurs de machine, tunnel et site avant leur chargement sur des trains. La construction de tunnels de pointe inclut l’ajout d’agents de surface, dits tensio-actifs, aux matériaux creusés directement sur les tunneliers pour faciliter leur manutention. Mais en cas de contact de l’argile londonienne et de ces additifs avec des convoyeurs standard, des complications peuvent survenir : la masse s’accumule rapidement et


minimiser la diversité des réducteurs, et l’arbre double face fournit la polyvalence recherchée : à l’issue d’un projet de tunnel, nos systèmes sont souvent rachetés pour effectuer d’autres tâches. Avec une configuration à entraînement variable, ils peuvent plus facilement être utilisés sur différents sites », explique M. Uphues. Tous les carters NORD sont fabriqués en une seule pièce, sans aucun joint ni aucune soudure, y compris pour les réducteurs industriels les plus puissants, pouvant atteindre 242 kNm, nécessaires dans les inclinaisons extrêmes de convoyeurs et le déplacement de très grandes quantités de matériaux convoyés. Les carters monobloc UNICASE des réducteurs industriels NORD disposent de paliers intégrés. Il n’y a donc aucun risque d’endommagement d’une surface d’étanchéité entre l’entraînement et le carter en raison du couple ou des forces radiales. Dotés d’une disposition d’arbre à paliers décalés, les carters UNICASE bénéficient aussi de dimensions très compactes, tout en permettant l’utilisation de paliers de grande taille, pour des charges supérieures et une durée de vie étendue. Les réducteurs industriels peuvent être installés en tant qu’entraînements de convoyeur gauche ou droite. La plupart des modèles sont livrables rapidement, partout dans le monde.

Le projet fait aussi appel à la technologie de convoyeur allemande : chaque heure, plusieurs milliers de tonnes de matériaux creusés doivent être évacués par transport.

constamment sur certains éléments des convoyeurs. Les convoyeurs de tunnel du projet London Crossrail ont donc dû être spécialement adaptés par H+E Logistik, filiale de Herrenknecht. Outre des revêtements en plastique spéciaux et d’autres mesures, un système d’essuie-glace développé spécialement pour répondre aux besoins du site permet d’empêcher les problèmes liés à l’adhésion des matériaux convoyés sur les composants exposés des systèmes. La spécification et la fourniture d’une technologie de convoyeur fiable s’est avérée tout aussi importante. H+E Logistik a contacté son partenaire de longue date, la société NORD DRIVESYSTEMS, basée à Bargteheide, près de Hambourg. « Nous collaborons avec NORD depuis une dizaine d’années. Ensemble, nous avons traité des centaines de projets », déclare Dirk Uphues, chef de projet chez H+E en charge des opérations londoniennes. « La fiabilité des motoréducteurs de nos convoyeurs a toujours été un élément décisif. Quel que soit le type d’entraînement fourni, NORD s’acquitte toujours de cette tâche essentielle avec succès. » Pour les convoyeurs destinés aux tunnels londoniens, NORD a fourni des motoréducteurs hélicoïdaux dotés d’un arbre de sortie double face. Un accouplement d’expansion transfère le couple au convoyeur. « Nous souhaitions évidemment

Bien que les projets de tunnel puissent durer plusieurs années, les clients tels que H+E Logistik apprécient les fournisseurs capables de les livrer rapidement. Outre le creusage de tunnels, le projet London Crossrail prévoit aussi la rénovation de gares existantes et la construction de nouvelles gares. Il y a quelque temps, des travaux supplémentaires de forage manuel imprévus près de Bond Street Station ont dû être planifiés en un temps record. Pour ne pas impacter les autres échéances du projet, H+E a dû fournir en huit semaines des convoyeurs courts adaptés. « NORD a livré les sytèmes d’entraînement nécessaire cinq jours après la commande », déclare Birgit Barian, du service Achats de H+E. « Lorsqu’un projet touche à sa fin, il n’est pas rare de se retrouver dans des situations avec des délais serrés, qui engendrent une pression considérable. Même lorsque l’on a respecté ses propres délais, des problèmes extérieurs et parfois des circonstances imprévisibles entrent en jeu. Sans des partenaires tels que NORD, disponibles quasiment à la demande, on peut vite se retrouver dans une situation difficile. »

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

47


n o u veau x pr o d u i t s

alimentation, selon la combinaison des signaux. Ce gain de place à l’installation fournit une flexibilité accrue lors de la conception de solutions d’automatisation à l’aide de systèmes d’E/S déportées Pepperl+Fuchs. Ces modules innovants et fins peuvent être installés dans des endroits où on ne peut pas implanter d’armoires de grandes tailles. Les étroits modules haute densité ont une taille réduite de moitié et leur épaisseur réduite permet de gagner de la place pour l’installation d’autres modules.

Un gain de place de 40 % dans l’armoire électrique : des modules d’E/S déportées impressionnants de compacité Pepperl+Fuchs complète sa gamme de modules d’E/S avec des modules d’entrées digitales à huit voies dont la taille a été réduite de moitié, proposant ainsi la solution d’E/S déportées la plus compacte du marché pour l’automatisation des processus. Ces modules compacts font gagner une place considérable dans les armoires électriques et contribuent ainsi à réduire le coût par voie.

Pepperl+Fuchs complète sa gamme de produits extrafins avec de nouveaux modules d’entrées digitales huit voie. Pour les créer, Pepperl+Fuchs a dû mettre au point une nouvelle conception de l’électronique. Les nouveaux boîtiers de ces modules d’entrées digitales haute densité sont deux fois plus fins que ceux de la version précédente, notamment grâce à leurs fiches de raccordement compactes. Les deux connecteurs enfichables situés à l’avant du boîtier disposent chacun de huit contacts. En outre, les nouveaux boîtiers intègrent des LED d’état pour chacun des huit voies disponibles, ce qui facilite le diagnostic et accélère la mise en service et la maintenance. Les nouveaux modules prennent jusqu’à 40 % de place en moins pour un système d’E/S déportées complet comprenant un coupleur de communication et une

04 | Industrie | Décembre 2013

48

Les versions analogiques déjà disponibles depuis un certain temps sont le fruit d’une conception de l’électronique innovante. Avec une épaisseur record de seulement 16 mm, ces modules haute densité sont compatibles avec les platines d’accueil existantes et sont simples à configurer.

Plus d’ informations

µCom-10Gb+

et d’encombrement. Il assure à nos clients une transmission sécurisée et fiable des signaux, notamment pour les communications tactiques militaires,» déclare Christophe Bernardi, Directeur de la Division Industrie et Réseaux d’Amphenol Socapex. Ce nouveau connecteur réponds aux exigences des applications en environnements sévères avec : Un haut débit de 10Gb+ et une Catégorie 6A qui surpassent les normes IEEE 802.3an2006, TIA568C.2 et ISO/IEC11801 pour répondre aux exigences 10GBase-T. Une taille réduite avec son diamètre extérieur de 15mm maximum. Une grande résistance à la corrosion, aux chocs et aux vibrations et une protection IP68. Les essais environnementaux sont basés sur la norme militaire MIL-DTL38999 série III. Une brochure détaillée sur ce nouveau connecteur est disponible sur le site www. amphenol-socapex.com

Plus d’ informations La nouvelle plateforme EPLAN version 2.3 disponible La nouvelle version de la plateforme EPLAN vient de sortir. Cette version

Amphenol Socapex lance son nouveau connecteur Ethernet miniature et à haut débit, le µCom-10Gb+ Dédié aux applications C4ISR, communication sur champ de bataille, aéronautique et ferroviaire, le connecteur µCom-10Gb + associe miniaturisation et haut débit avec une résistance aux environnements les plus sévères. « Ce nouveau connecteur miniature sur base cuivre adresse les besoins actuels du marché en matière de haut débit

2.3 se concentre sur la standardisation et l’automatisation, ce qui ouvre de nouvelles possibilités en termes de conception conforme aux normes et de prise en charge des valeurs de sécurité. La modification simple des macros et les fonctions de recherche étendue pour


les paramètres système garantissent un processus de conception hautement productif aux utilisateurs. Autre avantage pratique : l’administration centralisée des composants en phase d’abandon et des tests associés, pour une transparence et une sécurité accrue des projets existants. Monheim, le 14 août 2013 - La dernière version 2.3 de la plateforme EPLAN, disponible en téléchargement depuis la mi-août, se caractérise par des opérations d’ingénierie standardisées et largement automatisées à l’aide d’une base de données homogène. Les nouvelles désignations de conformité basées sur la norme EN 81346 et le format d’échange VDMA 66413 focalisé sur les valeurs de sécurité sont entièrement pris en charge. L’administration centralisée des composants en phase d’abandon et la nouvelle fonction de recherche de paramètres système sont les autres nouveautés du logiciel d’IAO pour permettre la coopération et la configuration interdisciplinaires. Par exemple, la version 2.3 propose de nombreuses options de manipulation des macros et circuits partiels, ainsi que de leurs variantes. Ces macros peuvent désormais être modifiées et mises à jour si nécessaire dans la totalité du projet via un affichage en tableaux très clair. Des modifications complètes peuvent ainsi être apportées au sein du projet en quelques clics. Le stockage centralisé des données réduit les sources d’erreur potentielles. La définition de solutions mécatroniques et les désignations appropriées dans la documentation font partie des tâches de conception quotidiennes classiques. La norme EN 81346 relative aux systèmes, usines, équipements et produits industriels, qui pose les principes de structuration et énonce les désignations de référence, est très répandue au niveau international. La plateforme EPLAN version 2.3 permet d’utiliser les structures et désignations de projet de manière conviviale et conforme à la norme actuelle. Se pose également le problème de la sécurité intégrée des composants et de la fonction de sécurité dans le cadre de la directive 2006/42/EU relative aux machines. EPLAN prend en charge un format d’échange de données électroniques homogène pour les valeurs de sécurité concernées des composants d’automatisation, conformément à

la norme VDMA 66413. Les données de sécurité nécessaires des fabricants d’équipements peuvent être transférées vers le système de gestion des pièces d’EPLAN via une interface standardisée. Les valeurs sont enregistrées directement avec les composants et sont de ce fait accessibles directement pour les besoins de conception. Cela supprime le travail nécessaire mais fastidieux de recueillir manuellement des valeurs de sécurité et garantit à l’utilisateur l’obtention de valeurs correctes. Les composants en phase d’abandon sont généralement remplacés par un modèle plus récent, mais continuent d’être utilisés dans des projets existants ; ils doivent donc être administrés de manière transparente. Dans sa version 2.3, la plateforme EPLAN facilite l’administration centralisée des composants en phase d’abandon, en permettant de les identifier en tant que tels dans le système d’administration des articles. De nouvelles vérifications fournissent encore plus de sécurité aux utilisateurs lors de la conception. Une fois stockées de manière centralisée dans le système de gestion des pièces, les informations sont accessibles par tous les acteurs impliqués dans le projet. Ainsi, le logiciel d’IAO apporte une transparence accrue au processus d’ingénierie et préserve la gérabilité des projets existants. S’agissant de gérabilité, le logiciel EPLAN propose un grand nombre d’options de configuration, qui permettent aux utilisateurs de l’ajuster à leurs méthodes de travail. La nouvelle version 2.3 incorpore une fonction de recherche très performante, qui facilite l’identification et le réglage des paramètres système à l’aide de mots-clés. Pour les navigateurs de données de projet disponibles dans EPLAN, il est désormais possible de définir les informations supplémentaires devant s’afficher ou non dans l’arborescence. Pour ce faire, les options d’affichage ont été harmonisées, étendues et rendues personnalisables. La navigation s’en trouve simplifiée et l’utilisateur bénéficie d’une flexibilité accrue en termes de configuration personnelle. Une brève présentation des informations essentielles rend l’ingénierie encore plus productive.

Plus d’ informations

Équipements CANopen

Connexion d’équipements CANopen à l’API SIMATIC® S7-1200 Le module de communication CANopen de HMS Industrial Networks permet aux utilisateurs de l’API SIMATIC S7-1200 d’intégrer leurs équipements CANopen à leurs systèmes d’automatisation via TIA Portal®.Le module de communication CANopen est une extension pour l’API SIMATIC S7-1200 permettant à ce dernier de communiquer avec les équipements présents sur un réseau CANopen. Le produit a été développé par HMS Industrial Networks et a été approuvé par Siemens AG, fabricant du S7-1200. Le module de communication CANopen se connecte au S7-1200 et agit comme traducteur entre les nœuds d’un réseau CANopen et le S7-1200. Le module est adapté mécaniquement au rack système S7-1200 standard et peut être configuré en tant que maître ou esclave. Aucune programmation n’est nécessaire pour configurer la communication entre CANopen et l’API. L’utilisateur configure le flux de données via le logiciel CM CANopen Configuration Studio fourni. Trois modules de communication CANopen peuvent être connectés par API et 16 nœuds esclaves CANopen peuvent être connectés à chaque module. Chaque module prend en charge les entrées et sorties 256 octets. CAN 2.0A est également pris en charge pour la gestion des protocoles personnalisés et le module peut être intégré au catalogue de matériel de la suite de configuration de TIA Portal.« Le module de communication CANopen permet aux utilisateurs du S7-1200 d’intégrer des équipements CANopen à leur système API, ce qui leur donne accès à un plus grand choix de produits d’automatisation lors de la conception de leurs systèmes », explique Mikael Mårtensson, chef de produit chez HMS Industrial Networks. « Cette solution apporte une valeur ajoutée considérable aux utilisateurs du S7-1200, car elle leur permet de concevoir des systèmes d’automatisation plus efficaces. » Le module de communication CANopen est disponible auprès des points de vente et distributeurs de HMS depuis octobre 2013.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

49


NEW PRODUCTS

Solution maître hautement personnalisable pour EtherCAT, CANopen et Powerlink Guide de choix interactif Bricard, spécialiste des solutions pour la sécurité des biens et des personnes, lance un nouveau site Internet totalement innovant et interactif. Ce guide de choix propose les solutions les plus adaptées au projet de l’utilisateur, en fonction du secteur d’activité. Le nouveau site web, www.ingersollrandspecification.com, guide l’utilisateur vers un ensemble de produits mécaniques et électroniques pour l’équipement des portes selon la nature du projet. En fonction du secteur d’activitéLogement, Hôtellerie, Santé, Transport, Industrie, Enseignement…- une étude de projet est proposée. Après une série de questions, le guide de choix interactif oriente l’utilisateur vers la solution la mieux adaptée à son besoin. Pour la première fois, l’ensemble des marques et des services proposés par Bricard en France sont présentés de manière cohérente et exhaustive. Les marques CISA, Normbau, Randi Pegasys ou encore Interflex s’articulent ainsi autour des problématiques et des secteurs envisagés pour proposer des solutions flexibles et complètes. Le site Web offre enfin de nombreux services comme la prise de contact avec les équipes commerciales Bricard, le suivi personnalisé, le téléchargement de brochures, fiches techniques et visuels ainsi que des descriptifs types de produits pour la préparation de cahier des charges.

Plus d’ informations 04 | Industrie | Décembre 2013

50

Powerlink est implémenté à l’aide du logiciel maître/esclave POWERLINK d’IXXAT. Grâce à la logique de concentrateur intégré, l’implémentation prend aussi en charge la topologie Powerlink en ligne classique. Les fonctions de redondance telles que le maître redondant ou la redondance de ligne permettent à l’IXXAT Econ 100 de fonctionner comme solution de communication Powerlink hautement disponible. En associant les différents packages de logiciel maître, des contrôleurs performants pour les systèmes hétérogènes avec CANopen, EtherCAT ou Powerlink peuvent être facilement implémentés.

L’IXXAT Econ 100 est une plateforme ARM universelle fonctionnant sous Linux, dotée en version standard de quatre ports Ethernet, deux ports CAN et deux ports USB. Utilisé tel quel ou personnalisé afin de répondre à des besoins spécifiques, l’IXXAT Econ 100 constitue le choix idéal en termes de performances, de flexibilité et de prix pour un grand nombre d’applications. Pour l’implémentation d’applications maîtres EtherCAT et CANopen ou les nœuds de gestion Powerlink, des kits de développement d’applications spéciales sont disponibles. Ils comprennent un package de prise en charge complète de cartes, ainsi qu’une carte SD sur laquelle le package logiciel maître et le système d’exploitation Linux correspondants sont préinstallés. Pour les exemples d’application inclus, un module d’E/S adapté et une documentation détaillée sont compris, ce qui garantit un développement rapide et facile. La fonctionnalité maître EtherCAT est fournie à l’aide du logiciel de protocole éprouvé d’acontis pour les appareils maîtres EtherCAT de classes A et B. Une couche de liaison spécialement optimisée permet à l’IXXAT Econ 100 de fonctionner à des temps de cycle de moins d’une milliseconde. L’implémentation maître CANopen repose sur le logiciel maître/esclave CANopen d’IXXAT, qui permet à l’Econ 100 de servir de contrôleur CANopen multicanal.

Les domaines d’application classiques de l’IXXAT Econ 100 sont des applications de contrôle spécifiques au client et des solutions de passerelle dans lesquelles l’IXXAT Econ 100 agit en tant que maître sur un réseau et en tant qu’esclave sur un réseau de niveau supérieur. L’IXXAT Econ 100 permet d’atteindre un niveau de flexibilité remarquable, grâce à la combinaison unique d’interfaces d’extension, de composants FPGA, de logiciels et de services. Outre les interfaces de la version de base, des interfaces personnalisées ou des améliorations (par exemple, des E/S numériques et analogiques ou une sortie DVI) peuvent être ajoutées facilement via des emplacements d’extension et le composant FPGA intégré. L’IXXAT Econ 100 est donc idéal pour les solutions personnalisées. Pendant son développement, un soin tout particulier a été apporté aux besoins des différents champs d’application. Ainsi, malgré l’absence d’un ventilateur, l’unité bénéficie d’une large plage de températures de fonctionnement, comprises entre -40 et +70 °C. L’unité utilise un processeur Cortex A9 double cœur. La mémoire RAM interne par défaut est de 256 Mo. Elle peut être étendue jusqu’à 1 Go. Le système d’exploitation et les programmes sont stockés sur une carte SD. Outre la version en boîtier métallique résistant, l’IXXAT Econ 100 est proposé au format carte, pour une intégration peu encombrante avec les applications existantes du client. IXXAT peut aussi fournir des versions OEM comprenant des adaptations


matérielles et logicielles sur demande, avec des délais de livraison rapides et à un tarif intéressant. Pour plus d’information sur l’IXXAT Econ 100, consultez le site Internet d’IXXAT : www.ixxat.com/econ.

Plus d’ informations

Interface Kennametal KM4X 100™: Une avancée majeure en matière de raccordement à broche

Le raccordement à broche aide à exploiter la puissance maximale de la machine-outil pour optimiser les taux d’enlèvement de matière sur le titane et les alliages durs

Le raccordement à broche robuste Kennametal KM4X 100™ multiplie par trois la résistance aux moments de flexion, au service des opérations de fraisage, tournage et perçage. Le raccordement à broche constitue une véritable « poignée de main », l’interface entre la broche de la machine-outil et le porte-outil. Comme tel, ce composant vital doit dispenser des capacités de couple et de charge en flexion compatibles avec les caractéristiques de la machine-outil. Cependant, lors de l’usinage de matériaux durs comme le titane et certains alliages, les forces de coupe génèrent des moments de flexion qui dépassent alors les capacités de l’interface bien avant d’atteindre les

limites de couple de la machine-outil. En combinant une force de serrage élevée à des niveaux d’interférence optimisés, le nouveau Kennametal KM4X 100™ garantit un raccordement robuste, une rigidité particulièrement élevée et une capacité de charge en flexion qui améliorent sensiblement les performances de l’usinage des alliages et autres matériaux à haute résistance, en assurant des taux d’enlèvement de métal extrêmement élevés et la réalisation d’un nombre supérieur de pièces par équipe. « Dans la plupart des cas, l’interface outil/ broche détermine la quantité de matière pouvant être enlevée sur une opération donnée », explique Doug Ewald, Directeur chargé de la gestion globale des produits Systèmes d’outillage de Kennametal. « Cela tient au fait que cette interface doit résister à de lourdes charges et cependant conserver sa rigidité. Grâce aux progrès constants des outils de coupe et des centres d’usinage, une interface comme le KM4X 100™ exploitant toute la puissance disponible constitue un point important à envisager en phase initiale de planification de la production ». Une priorité mondiale Les matériaux légers très résistants comme les alliages de titane, l’Inconel, et les nouveaux alliages d’aluminium sont très recherchés par les fabricants dans de nombreux secteurs, en particulier l’aérospatial et la défense, l’énergie et les transports. Ces nouveaux matériaux constituent en soi des défis importants en termes d’usinage. Si l’on ajoute à cela les pressions concurrentielles qui s’exercent au sein de ces industries mondiales, on comprend que la découverte de solutions de fabrication avancées devient une priorité absolue. Les fabricants de machines-outils ont réagi en lançant des centres spécialisés de fraisage et tournage caractérisés par une rigidité et un amortissement supérieurs au niveau des broches et des structures essentielles de machines et moteurs, ce afin de fournir la puissance, le couple et les forces de poussée considérables nécessaires tout réduisant les vibrations parasites qui détériorent la qualité de la pièce et mettent en péril la longévité de l’outil.

Grâce à trois éléments de contact garantissant une meilleure stabilité et optimisant la répartition de la force de serrage et l’ajustement, la conception du KM4X 100™ se traduit par une capacité de résistance au moment de flexion trois fois supérieure à celle des autres systèmes d’outillages. Autrement dit : Les ateliers peuvent mettre à profit les machines-outils haute performance équipées d’un KM4X pour augmenter les avances et vitesses dans les opérations d’usinage difficiles, afin d’exploiter ainsi pleinement le potentiel de productivité de la machine-outil. Un raccordement KM4X plus petit comme le KM4X 100™ assurera souvent des résultats identiques voire supérieurs à ceux d’un raccordement de plus grande dimension. Les systèmes KM4X peuvent être appliqués sur les centres d’usinage et tournage multitâches et les machinestransferts en mode manuel, semiautomatique ou automatique. « Par conception, le KM4X 100™ est capable d’exécuter un large éventail d’opérations, depuis de faibles vitesses et couples élevés jusqu’à des vitesses élevées et faibles couples, garantissant aux fabricants de tirer le maximum de leurs équipements de production », précise Doug Ewald. « Le fraisage, le perçage et le tournage de toute une gamme de matériaux ont tout simplement fait un bond de productivité ! ».

Plus d’ informations


NEW PRODUCTS

Mise à jour de la plateforme de communication de Kepware : prise en charge accrue des normes en vigueur et interopérabilité améliorée La version 5.13 de KEPServerEX intègre des communications à la demande et bénéficie de la certification de l’ODVA grâce à d’importantes mises à jour des pilotes pour les normes ouvertes KKepware Technologies, développeur de logiciels spécialisé dans les communications des automates, vient de publier KEPServerEX® version 5.13. Cette nouvelle version de sa plateforme de communication accroît la prise en charge des normes du secteur et améliore l’interopérabilité et les communications entre les principales industries. KEPServerEX version 5.13 intègre des communications à la demande initiées par le client ou l’utilisateur par le biais de la nouvelle fonctionnalité de demande d’interrogation de périphérique. Cette flexibilité accrue permet à l’utilisateur de répondre aux critères d’interrogation initiée par les clients de ses applications. Par ailleurs, le pilote Allen-Bradley ControlLogix non sollicité inclus dans cette version de KEPServerEX a été certifié conforme aux normes de l’Open DeviceNetwork Association (ODVA), ce qui garantit l’interopérabilité avec d’autres produits Ethernet/IP. « Pour un produit destiné à fonctionner avec plusieurs fournisseurs, l’interopérabilité est fondamentale. C’est pourquoi notre engagement à prendre en charge toutes les normes du secteur est une priorité essentielle dans le développement de nos produits », a déclaré Tony Paine, PDG de Kepware Technologies. « Avec la version 5.13, nous avons amélioré les performances de notre pilote AllenBradley ControlLogix non sollicité et obtenu la certification de l’ODVA. » Les améliorations apportées à KEPServerEX EFM Suite ont fait considérablement progresser ses capacités de communication pour les secteurs amont et intermédiaire des industries pétrolières et gazières. EFM Exporter prend désormais en charge l’exportation directe des données d’archive recueillies vers n’importe quelle base

04 | Industrie | Décembre 2013

52

de données SQL pour les applications personnalisées et pour analyse. En outre, les pilotes Fisher ROC et ROC Plus Serial prennent désormais en charge les programmes utilisateurs dans les périphériques Fisher ROC et FloBoss™ d’Emerson, ce qui permet de créer automatiquement des balises et d’accéder aux données dans les points définis par l’utilisateur. « À mesure que les réglementations deviennent plus contraignantes et que les réseaux pétroliers et gaziers couvrent des distances de plus en plus importantes, le secteur a besoin de méthodes inédites et innovantes pour la collecte et la communication des données », explique Steve Sponseller, chef de produit des solutions pétrole et gaz chez Kepware. « La valeur des données du secteur pétrolier et gazier augmente de manière exponentielle. Dans la version 5.13, nous nous sommes efforcés de faciliter l’exploitation de ces informations pour aider les acteurs du secteur à prendre des décisions les mieux informées possibles. » Pour plus d’informations sur les autres fonctions et améliorations de KEPServerEX version 5.13, consultez le site Internet de Kepware Technologies, ou contactez l’un de nos représentants par téléphone au +1 207 775 1660 ou par e-mail à l’adresse sales@ kepware.com.

Plus d’ informations

Le fabricant international équipe déjà de nombreux aéroports dans le monde, notamment à Hambourg, Londres, Johannesbourg et Taipei. Le site Internet http://airport.nord.com/ dédié aux experts de l’entraînement présente de manière concise les solutions destinées au secteur. Les systèmes d’entraînement économiques de NORD sont dotés de moto-réducteurs à couple conique deux trains à haut rendement, particulièrement faciles à manipuler grâce à leur poids réduit. Par ailleurs, la gamme de produits électroniques variés et flexibles de NORD garantit un fonctionnement homogène. Les solutions d’entraînement destinées aux aéroports comprennent des convoyeurs horizontaux pour les zones d’enregistrement des bagages, effectuant de simples opérations de marche/arrêt, ainsi que des entraînements à forte capacité de surcharge et gestion du freinage, destinés à la propulsion des bandes transporteuses et convoyeurs verticaux. Les variateurs de fréquence économiques directement intégrés au moteur garantissent une dynamique et une précision élevée des opérations de levage et de triage. Ces entraînements s’installent facilement, grâce à des connexions simples réalisées à l’aide de vis et de prises. Le service client réactif et expérimenté de NORD fournit une assistance aux aéroports et équipementiers à toutes les étapes du processus : planification, livraison, assemblage et maintenance.

Systèmes d’entraînement personnalisés pour la manutention des bagages NORD DRIVESYSTEMS conçoit des solutions d’entraînement personnalisées, à faible besoin de maintenance, destinées aux systèmes de manutention des bagages.

Plus d’ informations


NEWS

Thomas Crone nommé PDG de ProSoft Technology® Inc.

P

roSoft Technology, Inc., l’un des leaders mondiaux des communications industrielles, a le plaisir d’annoncer que M. Thomas Crone a accepté le poste de président-directeur général de l’entreprise, la nomination prenant effet immédiatement.

« Nous avons entamé les recherches au printemps dernier », a déclaré Gary Joke, président du Conseil d’Administration de ProSoft Technology. « Nous avons fait appel au cabinet Korn/Ferry International, spécialisé dans le recrutement de grands dirigeants, pour identifier un candidat doté de l’expérience et des compétences adéquates en matière de direction de multinationales, de technologies d’automatisation industrielle, de commerce et marketing international ainsi que de management général de l’entreprise. Nous recherchions surtout quelqu’un correspondant parfaitement à la culture d’entreprise de ProSoft Technology. Thomas Crone remplissait tous ces critères ». Le parcours professionnel de M. Crone est jalonné d’expériences qui aideront ProSoft Technology à franchir un nouveau cap. Avant de rejoindre l’entreprise, il assurait les fonctions de vice-président exécutif et directeur marketing chez Valin Corporation, fournisseur de solutions de contrôle et d’automatisation des processus.

Il dirigeait à ce titre un réseau de distribution mondial basé aux États-Unis, comptant cinq divisions, 15 bureaux et 250 personnes. Les qualités de leader de Thomas Crone ont contribué à guider l’entreprise sur la voie de la croissance, aussi bien organique que par le biais d’une série d’acquisitions. Valin Corporation a été classée parmi les sociétés à plus forte croissance en Amérique du Nord selon Inc. Magazine. Elle apparaît aussi, d’après le Business Journal, parmi les entreprises les plus importantes et celles connaissant la croissance la plus rapide dans la Silicon Valley. « Je suivais l’évolution de ProSoft Technology depuis un certain temps déjà et c’est un honneur pour moi de pouvoir représenter cette marque très forte, aux produits exceptionnels », a déclaré Thomas Crone. « L’un des aspects les plus attractifs de ProSoft Technology est sa stratégie mondiale, accompagnée d’une action locale. Cette philosophie s’applique dans toutes ses activités. Les ventes et le support sont gérés localement, par des personnes vivant dans le même fuseau horaire et parlant la même langue que leurs clients. L’autre caractéristique de ProSoft Technology que j’apprécie le plus est cette attitude positive, cette énergie hors du commun que l’on retrouve dans chaque facette de l’entreprise. Je me réjouis à l’idée de faire partie de ce groupe extrêmement dynamique, et espère y rester de nombreuses années ».

More Information 04 | Industrie | Décembre 2013

53