Industrie | 45 - Mars 2020

Page 1

45 | MARS 2020

Industrie MAGAZINE DE L’INDUSTRIE MODERNE

FABRICATION ADDITIVE : UN POTENTIEL DE DISRUPTION EXCEPTIONNEL

6

NOUVELLE VANNE ASCO™ SÉRIE 353

54 INTELLIGENCE IO-LINK ET SYSTÈME DE CONTRÔLE EN UN SEUL SYSTÈME

50

NOUVELLE GAMME COVAL DE PALONNIERS À VENTOUSES, LES VACUOGRIP

60


DANS CE MAGAZINE... 6  Fabrication additive : un potentiel de disruption exceptionnel 12  À la recherche des survivants 15  Paulo Andrade est nommé Directeur des Ventes HVAC de LENNOX EMEA 16  DUNKERMOTOREN intègre l’Alliance Open Industry 4.0 18  Rationalisation d’espace de stockage chez un constructeur automobile de renommée mondiale

20  Les solutions de levage de VERLINDE offrent confort et sérénité 22  Les aérosols de CRC Industries utilisent des gaz propulseurs conformes à la réglementation européenne sur les gaz à effet de serre

24  ULTRA 80 un nouveau ravitailleur de barres pour LNS Group 26  Les règles nues de HEIDENHAIN : pour mesurer dans des applications ultraexigeantes

28  Interpellé par les sauterelles ? 31  SECO TOOLS innove avec les fraises et les plaquettes à surfacer dresser Double Turbo 32  L’efficacité productive repose sur des délais de livraison respectés et des clients satisfaits

38  Sierra Wireless opte pour l’enceinte d’essais innovante R&S ATS1800C exploitant un réflecteur doré pour les tests 5G NR dans la gamme de fréquences FR2

41  Les nouveaux panneaux réfléchissants sécurisent les lieux obscurs 43  INNODISK propose l’avenir de l’automatisation avec le support de CANopen 44  MOXA lance des passerelles IIoT ARM double cœur robustes à connectivité 4G LTE/ Wi-Fi

46  Smart Process Gating de LEUZE ELECTRONIC chez Witron : une sécurisation d’accès efficace et commandée par le processus, sans capteurs d’inhibition

48  Avec le Han® F+B, HARTING propose une gamme de connecteurs spécifiquement conçus pour l’industrie agro-alimentaire

Industrie Envoyez vos communiqués de presse : editor@ipmediaonline.com Pour recevoir le magazine Industrie gratuitement, inscrivez-vous en ligne : www.industrieweb.fr

49  ELESA france présente le nouveau catalogue 170 50  Intelligence IO-Link et système de contrôle en un seul système 52  Solution mobile Android complète pour la configuration et le paramétrage de dispositifs de terrain HART

53  FAULHABER lance sur le marché un codeur intégré pour les moteurs plats 54  La nouvelle vanne ASCO™ série 353 améliore le nettoyage tout en réduisant l’utilisation d’air comprimé et le temps d’installation

56  Le nouveau microscope 4K KEYENCE VHX-7000 améliore la visualisation, acquisition et mesure

Industrie est le magazine édité par la société INDUPORTALS MEDIA PUBLISHING en langue française, pour les ingénieurs. Il présente les dernières actualités produits ou sociétés pour les marchés industriels. Industrie apporte le plus grand soin à la rédaction de ses articles, toutefois nous ne pouvons pas garantir l’exactitude des informations qui y sont proposées. Nos équipes déclinent toute responsabilité quant au contenu de ce média ou à l’utilisation qui pourrait en être faite.

58  Les produits B&R communiquent avec OPC UA over TSN 59  Nouveautés dans la gamme Ex de STEUTE 60  COVAL annonce une nouvelle gamme standard de palonniers à ventouses pour la manipulation de charges lourde, les VACUOGRIP

62  SOURIAU, expert en connectique marine, innove en très haute et basse pression

www.ipmediaonline.com

INDUPORTALS

MEDIA PUBLISHING

ANNONCEURS : TDG CLAMPING SOLUTIONS 11 • FAULHABER 14 • RS COMPONENTS 17 • EMITECH 23 • EMERSON 30 • MEPAX 40 • NSK 42


Bruno FORGUE

ÉDITO

Rédacteur en chef

L’IMPRESSION 3D TRACE SON CHEMIN DANS L’INDUSTRIE Le premier brevet portant sur la fabrication d’objets en 3D par ajout de couches successives date du 16 juillet 1984. C’était un brevet français. Le second brevet était déposé le 8 août 1984. Par celui qui deviendra rapidement l’un des co-fondateurs de 3D Systems ; cette société américaine est devenue leader mondial. Que s’est-il donc passé ? Qui donc a écrit l’histoire pour qu’on oublie le brevet français ? Deux choses ont joué en faveur de l’américain. Dans les années 80, il n’était pas honteux de parler d’argent, de lever des fonds (capitalisme !) pour créer une entreprise outreAtlantique. (Pour ceux qui s’en souviennent, créer une entreprise en France était alors un casse-tête… et… un travail non-productif mais très chronophage !) Et puis surtout… (« last but not least, » comme dirait Charles Hull – à l’origine du brevet de 3D Systems…) les droits de protection de son brevet ont été… payés… régulièrement (assurant sa protection). En France, quelqu’un a sans doute trouvé une économie à faire en supprimant rapidement la protection du brevet parmi les lignes de « dépenses secondaires. » Bref ! Rapidement, de nouveaux brevets sont venus compléter les premiers travaux de 3D Systems. Bref ! Les premières imprimantes 3D sortaient à la fin des années 80. L’entreprise était lancée. Bref ! La révolution 3D était amorcée. Par ajouts de couches successives, la technique de fabrication « additive » allait pouvoir se développer. Il y a encore 10 ans, seules quelques imprimantes 3D très coûteuses offraient une précision suffisante pour la production de pièces de qualité industrielle. Il s’agissait alors essentiellement de fabriquer des prototypes. Parfois aussi plusieurs pièces, mais alors en toutes petites séries. Outre la précision dimensionnelle, les imprimantes 3D manquaient de rapidité. Aujourd’hui la maîtrise de la technologie permet de réaliser des couches très fines (quelques dixièmes de millimètre), et la réduction des temps de production permet d’atteindre des cadences de niveau industriel.

Il faut dire aussi que, si les mélanges de « colles » et poudres servant à amalgamer les couches successives commençaient à peine à se diversifier il y a une dizaine d’année, aujourd’hui ce sont différentes natures de polymères et diverses poudres métalliques qui agrémentent les catalogues des fabricants de machines. (Notons au passage que les publications scientifiques se multiplient sur l’impression 3D de peau animale et humaine – pour accélérer la cicatrisation des plaies.) Et puis, autre tendance très importante : il devient possible de construire des pièces de grande taille (un véhicule capable d’embarquer une charge de 250 kg, par exemple). Depuis plusieurs années, toutes les industries s’intéressent à l’impression 3D. Les industries mécaniques, bien entendu, mais pas seulement. Ainsi, le design, l’architecture, la construction (BTP), l’automobile, l’aéronautique, le ferroviaire et tout le secteur du transport de marchandise et de personnes (avec ou sans chauffeur, sur de longues distances comme sur « le dernier kilomètre »), le secteur de l’énergie, l’électronique, l’agroalimentaire… tout le monde trouve de nouvelles méthodes de conception et de fabrication grâce à l’impression 3D. Cette technologie permet de réaliser des formes et des pièces qui étaient jusque-là impossibles à faire. Qu’on ne se méprenne pas : au cœur de nos ateliers et de nos usines, les techniques de fabrication par usinage soustractif (alésage, fraisage, perçage, tournage) et les techniques additives (impression 3D) sont et resteront complémentaires. Mais il est clair que les secondes ouvrent de nouvelles voies de développement et de fabrication de pièces et de systèmes. Et bien entendu, si toutes les industries vont pouvoir bénéficier de cette technologie, c’est aussi parce que les prix des machines ont considérablement baissé, et que les constructeurs s’efforcent de développer leurs offres à grand pas. – Lire en page 6-11 dans ce numéro.


45 | Industrie | Mars 2020

MAGAZINE DE L’INDUSTRIE MODERNE

IDS IMAGING DEVELOPMENT SYSTEMS

6

12 LENNOX EMEA

15 DUNKER MOTOREN

WELAND SOLUTIONS

16

18 CRC INDUSTRIES

22

VERLINDE

20 LNS-EUROPE

HEIDENHAIN

24

26

NORELEM

SECO TOOLS

SECO TOOLS

28

31

32

ROHDE & SCHWARZ

38

www.industrieweb.fr

BRADY

INNODISK

41

43


LEUZE ELECTRONIC

MOXA

44

HARTING

48

46 ELESA

SICK

49

50 EMERSON INDUSTRIAL AUTOMATION

FAULHABER

53

58

52 KEYENCE

56

54 B&R AUTOMATION

SOFTING INDUSTRIAL AUTOMATION

STEUTE

COVAL

59

60

SOURIAU – SUNBANK CONNECTION TECHNOLOGIES

62

INDUPORTALS

MEDIA PUBLISHING


HORIZON DU MARCHÉ

FABRICATION ADDITIVE : UN POTENTIEL DE DISRUPTION EXCEPTIONNEL Auteur : Bruno FORGUE

L’engouement général vis-à-vis de l’impression 3D ou de la fabrication additive est de bon augure pour l’avenir de la planète.

L

INFOS

’impression 3D ou la fabrication additive est considérée comme l’une des technologies les plus disruptives de l’ère moderne, la clé de l’avenir de la production. Inventée au début des années 1980, elle suscite un engouement considérable depuis quelques années grâce à l’évolution et à la convergence rapides de plusieurs technologies de l’ère numérique, qui l’ont rendue plus accessible aux professionnels et aux amateurs. Autrefois chasse gardée du prototypage rapide, la fabrication additive ou impression 3D est désormais perçue comme la solution idéale pour fabriquer des produits ou pièces en tout lieu et à tout moment. À la différence de la fabrication classique ou soustractive, qui fait appel à des procédés comme le fraisage, la découpe ou le meulage pour éliminer de la matière, la fabrication additive implique l’ajout de matière par couches successives pour former un objet ou une pièce à l’aide d’un logiciel de CAO ou d’un scanner d’objets 3D. De nombreux procédés, technologies et matériaux sont employés en fabrication additive. Les matériaux vont des thermoplastiques aux métaux et des céramiques aux produits biochimiques, ces derniers étant souvent utilisés dans les implants médicaux. L’un des principaux avantages de la fabrication additive est le fait qu’elle facilite la production de pièces personnalisées à la demande à un prix relativement abordable, qu’il s’agisse de

45 | Industrie | Mars 2020

6

Injecteur de carburant fabriqué par GE pour le moteur LEAP.


HORIZON DU MARCHÉ

Le concept LOCI de BigRep.

Fixation de siège produite par General Motors.

45 | Industrie | Mars 2020

7


HORIZON DU MARCHÉ L’Arcam EBM Spectra L de GE Additive.

remplacer une roue d’une petite voiture ou celles d’un rover envoyé sur Mars. Surtout, le procédé permet aussi d’utiliser des designs très sophistiqués à la géométrie complexe, qui réduisent le poids tout en renforçant la solidité de pièces difficiles et/ou coûteuses à fabriquer via les méthodes traditionnelles. L’exemple de l’injecteur de carburant conçu et fabriqué par GE pour le moteur LEAP est bien connu. Auparavant assemblée à partir de 20 éléments, cette pièce complexe de la taille d’une noix est devenue une merveille d’ingénierie, produite d’un seul tenant grâce à l’impression 3D. Elle est aussi 25 % plus légère, cinq fois plus durable et 30 % plus économique que la version produite de manière classique. Comme le soutient Janne Kyttanen, visionnaire de la 3D et inventeur de 3DTI, la toute première technologie de fabrication intégrant l’impression 3D pour la personnalisation de masse, les applications de fabrication additive ne sont limitées que par la créativité. S’il présente de nombreux avantages, le procédé n’est toutefois pas exempt d’inconvénients, le principal étant le coût, tant en termes d’investissement initial que de frais d’exploitation. Ces derniers sont dus au prix élevé des matériaux qui, dans la plupart des cas, sont fournis par les fabricants du matériel et liés à des contrats OEM. Cette technologie exclut aussi la production de masse, en particulier des pièces de grandes dimensions, leurs procédés de fabrication conventionnels demeurant clairement plus économiques. En revanche, pour les besoins spéciaux, la fabrication additive présente des avantages considérables, indépendamment de la taille et des volumes. La fixation de siège fabriquée par General Motors à l’aide du logiciel de conception générative d’Autodesk illustre ce cas de figure à merveille. Cette pièce automobile standard permet de fixer les ceintures de sécurité au siège et ce dernier au sol. L’ancienne version constituée de huit éléments soudés a laissé place à une élégante pièce d’ancrage en acier inoxydable fabriquée par impression 3D. Cette version moderne est 40 % plus légère et 20 % plus solide. En outre, sa production est plus économique, car elle réduit le nombre de fournisseurs et élimine le soudage. Il est donc peu étonnant que tous les constructeurs automobiles aient

investi dans des systèmes de fabrication additive pour optimiser la conception des véhicules et réduire les coûts. En moyenne, une voiture comporte environ 30 000 pièces. S’il est impossible de toutes les fabriquer par impression 3D, certaines comme la fixation de siège évoquée ci-dessus bénéficient clairement de cette avancée technologique.

INFOS

L’innovation à l’honneur à Formnext À Francfort en novembre dernier, le salon Formnext 2019, plus grand événement professionnel en Europe pour la fabrication additive et la nouvelle génération de solutions de production intelligente, a rassemblé des entreprises de renom comme 3D Systems, Addup, BigRep, DMG Mori, EOS, Formlabs, GE Additive, HP, Markforged, Renishaw, Siemens, Stratasys et Voxeljet. Elles y ont présenté plusieurs technologies de fabrication novatrices et efficaces pouvant être utilisées dans un cadre industriel – logiciels, matériel et services –, sans compter une multitude d’annonces de rapprochements et d’alliances technologiques.

Connecteurs fabriqués par impression 3D via la technologie FDR d’EOS. 45 | Industrie | Mars 2020

8

Augmentation des volumes… GE Additive, acteur majeur et pionnier du secteur de la technologie additive, a dévoilé de nombreux produits, notamment l’Arcam EBM Spectra L, une imprimante 3D métal qui répond à l’augmentation de la demande en équipements de ce type, en particulier de la part du secteur aéronautique. Ce nouveau modèle offre un volume de fabrication supérieur, une vitesse accrue, une architecture système intégrée et des fonctions d’analyse de l’état de la machine et d’automatisation. La Spectra L a été conçue pour renforcer la productivité et réduire de 10 % le coût par pièce,


HORIZON DU MARCHÉ

Support aéronautique hybride développé par 3D Systems.

Francisco au corps étroit pour les trajets urbains quotidiens et celui de Dubaï, une luxueuse navette d’aéroport équipée de panneaux solaires et de pneus renforcés parfaitement adaptés au climat désertique, avec un espace spécialement aménagé pour les bagages.

grâce à un volume de fabrication près de deux fois supérieur à celui de l’Arcam EBM Spectra H. Son faisceau d’une puissance de 4,5 kW réduit de 20 % le temps de fabrication par rapport à l’Arcam EBM Q20plus. L’entreprise a également présenté l’imprimante métal Concept Laser M2 Series 5 qui répond aux exigences de qualité et d’homogénéité des pièces des clients, surtout ceux des secteurs fortement réglementés comme l’aéronautique et la médecine qui, avec l’automobile, sont les trois principaux utilisateurs des technologies de fabrication additive.

Des pièces spéciales, pour les industries de pointe 3D Systems, entreprise cofondée en 1983 par Chuck Hull, l’inventeur de l’impression 3D, a présenté à Formnext 2019 quatre solutions de production spécialement conçues pour le secteur médical, l’aéronautique et l’automobile. L’entreprise est idéalement placée pour proposer des solutions sur mesure en réponse aux besoins des clients par le biais de matériel, de logiciels, de matériaux et de services professionnels, en intégrant la fabrication additive aux environnements de production traditionnels. Dans le cadre d’un partenariat stratégique avec GF Machining Solutions, 3D Systems allie ses innovations et son expérience de la fabrication additive au savoir-faire de GF Machining Solutions en matière d’usinage de précision. Les fabricants peuvent ainsi associer facilement les technologies additives et soustractives pour produire plus efficacement des pièces métalliques complexes selon des tolérances strictes et réduire le coût total d’exploitation. Parmi les solutions présentées sur le stand commun aux deux entreprises, les visiteurs ont pu découvrir un procédé de production permettant de créer un support aéronautique en sept étapes intégrant des technologies additives, des technologies métal traditionnelles et des solutions

INFOS

… pour des pièces de plus en plus complexes… BigRep, l’entreprise qui fabrique les plus grandes imprimantes 3D de production en série au monde, a présenté un concept de robot taxi électrique autonome, le LOCI, entièrement fabriqué par impression 3D. Spécialement conçu comme « solution de transport pour le dernier kilomètre » dans les environnements urbains, ce prototype est destiné aux aéroports et aux gares ferroviaires, aux transports en commun et aux autres trajets courts, ou encore aux livraisons locales. Développé via la modélisation paramétrique, le LOCI tire pleinement parti du potentiel de la fabrication additive, notamment de son extrême souplesse. La conception de ce robot taxi peut facilement être personnalisée pour un environnement ou une application donnée, en adaptant les capacités de manutention, les matériaux, les propriétés structurelles, les pneus selon le type de terrain et l’identité visuelle de la marque, ainsi qu’en intégrant ou non des panneaux solaires. À Formnext, l’entreprise a présenté trois versions de son concept : le modèle de Berlin destiné au transport individuel sur un campus étudiant, celui de San

… et de très grande taille Toujours sur le même salon, BigRep a lancé NEXT AGV. Développé conjointement avec Bosch Rexroth, ce véhicule autoguidé est destiné aux usines intelligentes. Étroitement intégré aux sites de production agiles, ce véhicule fabriqué par impression 3D est alimenté par un module d’énergie inductif lui-même alimenté par le réseau électrique. Doté d’une capacité de charge maximale de 250 kilos, il peut servir de transporteur logistique automatisé. Des outils et dispositifs supplémentaires, par exemple des robots, peuvent être fixés sur la plateforme. Grâce à des roues spéciales fabriquées par impression 3D à partir de deux matériaux différents, la plateforme peut effectuer des mouvements latéraux.

45 | Industrie | Mars 2020

9


HORIZON DU MARCHÉ

logicielles innovantes pour obtenir des pièces de grande qualité et reproductibles à un coût unitaire optimisé. Métaux et polymères EOS, premier fournisseur technologique mondial dans le domaine de l’impression 3D industrielle de métaux et polymères, a présenté pour la première fois sa technologie Fine Detail Resolution (FDR) pour le traitement des polymères. EOS est le premier fabricant à mettre au point une solution pour l’impression 3D industrielle sur lit de poudre à l’aide d’un laser CO. Cette solution permet de produire des composants très délicats, mais robustes, avec des surfaces aux résolutions très fines et des parois très minces de seulement 0,22 mm. Elle ouvrira la voie à de nouvelles applications de production en série, et permettra de proposer un large choix de technologies d’impression 3D EOS pour le traitement des polymères. La technologie FDR réunit le meilleur des deux mondes : la résolution détaillée

La nouvelle HSE 180•S HT d’Essentium.

INFOS

Essentium, Inc., a annoncé l’extension de sa plateforme de fabrication additive avec l’introduction de matériaux haute température (HT) et de nouveaux modèles de sa plateforme d’impression par extrusion à grande vitesse (HSE™). La température de buse de la nouvelle HSE 180•S HT peut atteindre 550 °C et utilise une grande diversité de matériaux pour produire des pièces capables de résister à des températures de 180 °C. En proposant des capacités de fabrication additive à haute température sur le marché sans transiger sur la vitesse, la solidité, l’évolutivité ou les coûts, Essentium a accéléré le potentiel de la fabrication additive à l’échelle industrielle, et tenu son engagement de créer un écosystème ouvert et mondial offrant aux clients la maîtrise de leurs innovations. L’entreprise a également introduit quatre nouveaux matériaux, notamment le PEEK, le nylon haute température (HTN), le HTN-CF25 et le HTN-Z (résistant aux décharges électrostatiques), conçus pour offrir une

10

Mesure acoustique et logiciel au service de la qualité Autre acteur de premier plan, Renishaw a lancé le logiciel de surveillance acoustique InfiniAM™ Sonic pour compléter sa suite InfiniAM d’outils de supervision des procédés de fabrication additive. InfiniAM Sonic permet aux ingénieurs de détecter les événements acoustiques dans la chambre de fabrication et de convertir ces données en informations utiles sur la qualité de fabrication. Ce logiciel est le premier en son genre au sein du secteur de la fabrication

L’équipe de Renishaw au salon Formnext 2019.

de la stéréolithographie (SLA) et la durabilité et la qualité du frittage laser sélectif (SLS). Elle ouvre la voie à de nouvelles applications dans le domaine de la fabrication additive de polymères : unités de filtration, canaux de fluides, connecteurs et autres composants électroniques, mais aussi produits de grande consommation comme les lunettes.

45 | Industrie | Mars 2020

grande résistance à la chaleur, aux produits chimiques et à la fatigue ainsi qu’une grande robustesse pour les applications industrielles. La marque a également annoncé l’intégration du logiciel d’impression 3D Materialise Magics Essentials avec son imprimante 3D HSE. Cette intégration permettra d’obtenir un workflow de bout en bout avec toutes les fonctionnalités nécessaires à la fabrication 3D à l’échelle industrielle pour transformer la production des usines.

Stealth Key a remporté le premier prix du purmundus challenge 2019.

additive. Le package InfiniAM Sonic est installé au sein du système RenAM 500Q en option et inclut quatre capteurs acoustiques pour détecter les vibrations de fabrication. Le système RenAM 500Q dispose de quatre lasers 500 W haute puissance capables de quadrupler la vitesse de fabrication par rapport aux systèmes classiques à un seul laser. Le RenAM 500Q offre un rendement de fabrication réellement plus élevé, car ses lasers sont chacun capables d’atteindre tous les points de la plaque de base. Les interactions entre les lasers peuvent ainsi être gérées efficacement, pour éviter que la qualité ne soit affectée par plusieurs interactions de laser en cours de traitement. Renishaw collabore également avec Sandvik Additive Manufacturing pour qualifier de nouveaux matériaux de fabrication additive pour les applications de production. Il s’agit d’une large gamme de poudres métalliques, notamment de nouvelles compositions d’alliages optimisées pour le procédé de fusion laser sur lit de poudre (LPBF) et qui offrent des propriétés matérielles supérieures. Sans oublier la sécurité Si l’impression 3D est capable de répliquer un objet uniquement en le numérisant et en l’imprimant, le procédé crée un risque de sécurité. Une clé peut par exemple être


N O UHORIZON V E AU T É DU MARCHÉ

facilement photographiée ou scannée, puis une copie imprimée. La société suisse UrbanAlps AG a conçu et produit une solution qui devrait mettre un terme au problème. Fabriquée par impression 3D, la Stealth Key, une clé qui n’a rien d’ordinaire, a remporté le premier prix du purmundus challenge à Formnext 2019. Grâce à la technologie furtive, UrbanAlps a créé une clé physique dont le codage (ou taillage) unique est dissimulé sous des rebords étroits. Cette clé purement mécanique ne pouvant être scannée, elle offre une sécurité maximale et fonctionne indépendamment des systèmes numériques, neutralisant ainsi la menace de manière efficace à l’aide la même technologie.

de toutes les formes de transport terrestre, aérien et naval est l’une des grandes priorités des fabricants. Les logiciels de conception générative constituent la technologie permettant d’y parvenir. Quand General Motors a réinventé la fixation de siège à l’aide de la technologie de conception générative d’Autodesk dans Fusion 360, le logiciel a proposé plus de 150 designs alternatifs, le plus optimal ayant finalement été retenu. Autodesk et BMW travaillent actuellement à la création d’un nouveau genre de véhicule, plus léger, rapide, économique, fiable et facile à produire, grâce aux technologies de conception générative et aux méthodes de fabrication additive.

Les exemples évoqués ci-dessus ne sont que quelques-unes des innovations présentées par les 852 exposants (contre 632 en 2018) à Formnext 2019 pour illustrer l’ensemble de la chaîne de valeur de la fabrication additive. L’événement a attiré 34 000 visiteurs provenant de 99 pays, preuve que la communauté de la fabrication additive ne cesse de s’agrandir.

Cette association présente un potentiel d’applications bien plus vaste que le seul domaine de la mobilité. Elle pourrait s’avérer précieuse dans de nombreux domaines reposant sur les matériaux – architecture et construction, bâtiments et usines, machines industrielles, biens de consommation –, avec à la clé des gains de productivité et des économies d’énergie contribuant à réduire l’empreinte carbone. S’agissant des matériaux, l’impression 3D connaît également des avancées rapides dans le domaine alimentaire, en particulier le segment de la confiserie, en permettant de réaliser des modèles de gâteaux et chocolats complexes et attrayants.

Développement durable : une solution pour l’avenir L’inquiétude croissante vis-à-vis de la dégradation de l’environnement et des changements climatiques a fini par attirer l’attention des gouvernements, et autres décideurs politiques et industriels du monde entier. C’est le nouveau leitmotiv et la carboneutralité le nouvel objectif, alors que plus de 60 pays ont annoncé à l’ONU vouloir parvenir à zéro émission nette de CO2 d’ici 2050. À la mi-2019, le fournisseur mondial de technologies et services Bosch a déclaré que l’entreprise atteindrait la neutralité carbone en 2020. Bon nombre d’entreprises mettent actuellement en place leur propre calendrier pour atteindre cet objectif. Alors que le monde s’engage en faveur du développement durable, l’impression 3D aura un rôle important à jouer, en particulier dans le domaine de la mobilité. L’allègement

Avec son évolution rapide et son accessibilité croissante à mesure que le matériel et les consommables deviennent plus abordables, l’impression 3D ou la fabrication additive va encore gagner en popularité dans les années à venir. Des chaussures aux engins spatiaux, cette technologie est en train de révolutionner les méthodes de conception et de fabrication, et s’impose de plus en plus comme la clé d’un avenir durable.

45 | Industrie | Mars 2020

11


S M A R T FA C TO R Y

PRODUIT DU MOIS

À LA RECHERCHE DES SURVIVANTS

USB 3 uEye CP

Larves de nématodes (Anisakis spp.) présentant une vitalité diverse dans un échantillon de tissu (lumière transmise [NIR]/ boîte de Petri)

Le système de caméra minimise les risques sanitaires lors de l’ingestion de produits de la mer.

INFOS

C

haque année, l’Union européenne traite plus de 6 millions de tonnes de poissons. Ils sont soumis à de stricts contrôles réglementaires afin de minimiser les risques sanitaires pour les consommateurs. Les poissons de mer peuvent contenir des parasites dangereux pour l’homme en cas d’ingestion de produits à la préparation insuffisante. Le risque d’infection dépend du degré de vitalité des parasites, tels que les anisakis par exemple. La société technet GmbH sise à Stuttgart a développé un système qui détecte les contours et les paramètres de surface des parasites à l’aide d’une caméra industrielle USB 3 uEye CP d’IDS et en déduit les énergies de courbure des différentes larves. L’énergie de courbure permet ensuite d’établir un lien avec le métabolisme et donc la vitalité.

des produits de la mer. Ils visent principalement à contrôler la viabilité des anisakis dans les produits à base de poisson.

Avec l’ingestion de poissons de mer à la cuisson insuffisante, tous les ans, plusieurs milliers de personnes sont contaminées par des larves de nématodes Anisakis spp. ou Pseudoterranova spp. et développent diverses pathologies pouvant aller jusqu’à des réactions allergiques. L’Union européenne réglemente donc vivement le prétraitement des produits bruts (p. ex. congélation à -20 °C à cœur sur une période de temps inférieure à 24 heures) et les contrôles

En microbiologie, la vitalité est déterminée par le taux de reproduction (numération bactérienne). Cette méthode standard ne s’applique cependant pas aux larves de nématodes. Pour cette raison, dans le secteur des produits de la mer, des échantillons de tissu sont dissous par digestion artificielle. Ce procédé n’altère cependant pas les larves contenues dans les échantillons. Au cours d’un examen ultérieur, une évaluation visuelle de leurs mouvements permet de réaliser une classification grossière de la vitalité

45 | Industrie | Mars 2020

12

Contexte Les parasites ont un cycle de vie complexe et sont absorbés comme hôtes intermédiaires par les poissons lorsqu’ils se nourrissent. Du fait des activités de pêche, ils peuvent se retrouver dans les produits de la mer et être transmis à l’homme. Dans le cadre des contrôles alimentaires, des échantillons sont prélevés dans le tissu des poissons et des céphalopodes, puis examinés en laboratoire afin de vérifier la présence de larves de nématodes. Le degré de vitalité en particulier constitue un indice en termes d’éventuel risque sanitaire pour l’homme.


États de courbure d’une larve de nématode (Anisakis simplex s.p.) sur 2 secondes

Génération de motifs de lumière transmise à l’aide de la caméra et calcul de la vitalité des larves

La capture d’images permet de déterminer de manière fiable et reproductible la vitalité, indépendamment des mouvements et des évaluations visuelles d’experts.

en les classant dans les états « vivant » ou « mort ». Le mouvement n’est toutefois pas un indice fiable concernant le pouvoir infectieux des larves de nématodes, car elles peuvent être immobiles temporairement. Fiabilité du test grâce au traitement des images Le Viability Test Device (VTD, dispositif de test de viabilité) de la société technet GmbH est un système de mesure adapté à ces incertitudes. Il exécute un contrôle optique automatisé et indépendant. La base du système repose sur une caméra USB 3.0 de la société IDS Imaging Development Systems GmbH. Elle est positionnée à la verticale sur une boîte de Petri. Au sein d’une plage de longueurs d’onde étroite dans le spectre de l’infrarouge proche (NIR), des séries d’images des échantillons sont produites dans la lumière transmise et sont complétées par des mesures de température infrarouge. Sur chaque image, les données relatives à la caméra, la température, l’éclairage, la position et le temps sont inscrites. Le protocole d’étude comprend alors des données brutes complètes, ce qui permet de tracer les résultats des tests.

Perspectives La mondialisation du marché des produits de la mer ainsi que les contrôles et mécanismes de sécurité associés de plus en plus drastiques rendent les systèmes d’inspection automatisés indispensables. Avec le Viability Test Device, technet propose aux laboratoires un système de contrôle rapide et objectif dans le domaine vétérinaire et alimentaire. L’indépendance des facteurs humains et l’enregistrement automatique sont des avantages clairs pour une utilisation quotidienne dans les laboratoires. Concrètement, la cadence de traitement des échantillons de poisson cru augmente considérablement. Avec le traitement d’image, le système identifie en toute fiabilité le degré de menace des parasites marins. Les minuscules survivants ont alors plus de mal à cacher leur énergie et leur pouvoir infectieux. En revanche, nous, consommateurs, pouvons bénéficier d’une plus grande sécurité alimentaire et déguster sans arrière-pensée de délicieux fruits de mer. Bon appétit !

INFOS

La caméra du VTD fournit des séries de 2 images par seconde, d’où sont déduites des formes statiques et dynamiques. Elles servent de paramètre de décision pour la suite du traitement. Dans les séries d’images, différentes larves sont identifiées, leurs contours 2D sont déterminés et les données géométriques sont représentées selon l’hypothèse (réaliste) d’une section circulaire sur un modèle de membrane 3D du parasite marin. Avec ce modèle, les propriétés mécaniques des larves – en particulier leurs énergies de courbure – sont calculées en tenant compte de détails biologiques.

Technet met en œuvre dans le VTD le modèle de caméraindustrielle UI-3370CP-NIR-GL Rev.2. Elle est équipée du capteur CMOS 4 mégapixels très sensible et rapide de CMOSIS (CMV4000). Le capteur offre une résolution de 2048 x 2048 pixels. L’architecture de pixel novatrice permet de réduire considérablement les parasites et le bruit à motif fixe. La fonction de traitement en pipeline permet aussi le maintien de l’exposition pendant la lecture, ce qui permet un traitement des données plus rapide et réduit efficacement les flous cinétiques. Grâce à son grand format optique de 1 po, le capteur allie de grands pixels, une haute sensibilité à la lumière et un bruit de fond très faible. « La puce carrée de la caméra UI-3370CP délivre à partir des images circulaires de la boîte de Petri une grande quantité d’informations avec très peu de perte grâce à des zones d’image inutilisées. La caméra met ainsi rapidement à notre disposition toutes les données nécessaires et de qualité : c’est parfait pour notre système d’inspection », déclare Michael Kroeger, physicien chez technet et expert en applications biologiques de la technologie membranaire.

www.technet-gmbh.com www.ids-imaging.fr

45 | Industrie | Mars 2020

13


Applications FAULHABER

Incroyablement fiables

Les systèmes d‘entraînement FAULHABER pour les robots d‘inspection

WE CREATE MOTION

Équipés de toute une panoplie d‘outils, les robots d‘inspection travaillent dans des endroits inaccessibles. À cet effet, FAULHABER peut fournir des systèmes d‘entraînement solides et fiables, tels que des entraînements pour les roues, les fonctions d‘outil ou pour le contrôle de la caméra. Partout dans le monde, les fabricants de robots d‘inspection font confiance aux moteurs de FAULHABER dans l‘industrie chimique et pétrochimique, mais également pour la rénovation des canalisations.

www.faulhaber.com/pour-les-robots-dinspection/


CO R P O R AT E

PAULO ANDRADE EST NOMMÉ DIRECTEUR DES VENTES HVAC DE LENNOX EMEA

Lennox a le plaisir d’annoncer la nomination de Paulo Andrade au poste de Directeur des Ventes HVAC (chauffage, ventilation et climatisation) de Lennox EMEA. Il poursuivra la stratégie de Lennox EMEA, en se concentrant sur la diversification des technologies, tout en restant concentré sur le client.

M

. Andrade sera chargé de diriger les ventes de produits HVAC dans six régions (France, Espagne, Portugal, Allemagne, Benelux, Royaume-Uni et Europe de l’Est), ainsi qu’auprès de grands comptes et de nos distributeurs de l’Union européenne, du Moyen-Orient et d’Afrique. Paulo Andrade a commencé sa carrière chez Lennox International Incorporated (LII) en 1998 au Brésil, en tant que commercial, puis comme Directeur des Ventes chez Heatcraft Amérique du Sud. Depuis 2017, M. Andrade occupait le poste de Directeur des Ventes de Lennox EMEA en Espagne, pour les gammes LENNOX (climatisation), FRIGA-BOHN et HK REFRIGERATION (réfrigération commerciale).

Paulo Andrade succède à Bruno Vilaseca, qui a décidé de saisir une nouvelle opportunité, après sept ans passés chez Lennox EMEA. « Nous remercions M. Vilaseca, qui a joué un rôle important dans le développement des ventes de systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation en région EMEA, et nous lui souhaitons bonne chance dans ses nouveaux projets, » ajoute Ricardo Freitas.

INFOS

Ricardo Freitas, Vice-Président et Directeur Général de Lennox EMEA, se réjouit de continuer à coopérer avec Paulo Andrade dans ses nouvelles fonctions. « Les compétences de M. Andrade en matière de pilotage des performances commerciales, ses exceptionnelles qualités de leader, ainsi que son expérience en tant que Directeur des Ventes sur un grand marché européen, font

de lui le candidat idéal pour diriger l’équipe commerciale HVAC de Lennox EMEA. Je suis convaincu qu’il excellera dans son nouveau poste et qu’il assurera une parfaite coordination de nos opérations commerciales afin de garantir le meilleur service à nos clients, tout en atteignant nos objectifs de croissance en région EMEA, » déclare Ricardo Freitas.

www.lennoxemea.com/fr

45 | Industrie | Mars 2020

15


CO R P O R AT E

DUNKERMOTOREN INTÈGRE L’ALLIANCE OPEN INDUSTRY 4.0

Nils Herzberg, Uwe Lorenz - OpenIndustry Dunkermotoren.

La numérisation des usines et des ateliers, ainsi que l’IoT (Internet of Things, ou Internet des objets), offrent toujours plus d’opportunités d’automatisation. Dans le cadre de cette évolution, de nombreuses technologies, allant du terrain jusqu’au Cloud, et aussi tout au long de la chaîne de valeur, doivent être combinées entre différents fabricants pour créer une véritable valeur ajoutée pour les clients. L’idée directrice est qu’au sein d’un tel écosystème, tous les participants parlent le même langage, et qu’aucune intégration fastidieuse ne soit nécessaire.

D INFOS

unkermotoren, leader mondial du marché des servomoteurs intégrés, a décidé de relever le défi. En parallèle, le fabricant de systèmes d’entraînement a pris conscience que cela ne pouvait se faire dans le cadre d’une seule et unique entreprise, mais seulement dans celui d’un écosystème de partenaires, comprenant des fabricants de composants, des éditeurs de logiciels, des constructeurs de machines, et des intégrateurs. Dunkermotoren a trouvé cet écosystème de partenaires dans « l’Alliance Open Industry 4.0 ». L’objectif de cette alliance est de construire un écosystème interopérable et indépendant des fabricants, capable de proposer des solutions Industry 4.0 fonctionnelles, basées sur des normes existantes.

À propos de l’Alliance Open Industry 4.0 L’Alliance Open Industry 4.0 est une association d’entreprises industrielles de premier plan, qui participent de manière pragmatique à la mise en œuvre de solutions et de services Industry 4.0 multi-fournisseurs, destinées aux unités de fabrication et aux entrepôts automatisés. L’alliance a été lancée en avril 2019. Depuis lors, elle s’est développée et compte désormais plus de 40 membres avec différentes compétences industrielles de base, et elle a réalisé de grandes avancées techniques ces derniers mois. Les membres fondateurs sont notamment Beckhoff, Endress+Hauser, Hilscher, ifm, KUKA, MULTIVAC, SAP et Voith. L’alliance a continué de s’étendre avec entre autres : Balluff, SICK, Pepperl+Fuchs, Gebhardt, Software AG… www.dunkermotoren.com

45 | Industrie | Mars 2020

16


RS Components Votre partenaire distributeur Industrie et Électronique.

600 000 références en ligne

2500 marques leaders

Disponibilité 24/48h

Service clients et conseils techniques

Service Métrologie

RS Components

au salon Global Industrie Paris Nord Villepinte Hall 5 - Stand 5D76


I N T R A LO G I S T I Q U E

RATIONALISATION D’ESPACE DE STOCKAGE CHEZ UN CONSTRUCTEUR AUTOMOBILE DE RENOMMÉE MONDIALE

Pour aider ses clients à optimiser leur espace de stockage, Weland Solutions est toujours prêt à adapter ses stockeurs verticaux automatiques en fonction de besoins spécifiques. Le constructeur automobile de renommée mondiale, Koenigsegg, fait partie de ceux qui excellent dans leur production grâce à une solution de stockage personnalisée.

K

oenigsegg est réputé dans le monde entier pour ses voitures iconiques et exclusives. L’entreprise est en croissance constante et a donc besoin d’espace de stockage supplémentaire. Elle a décidé d’entamer une collaboration avec Weland Solutions, à la suite de quoi deux stockeurs verticaux automatiques sur mesure type Compact Twin 2440 ont été mis en place.

INFOS

Deux équipements, une solution Lorsque Koenigsegg a choisi de travailler avec Weland Solutions, c’était principalement pour la capacité du fournisseur à personnaliser ses équipements en fonction de besoins spécifiques. Une solution a ainsi été mise en œuvre, qui fait appel à deux stockeurs verticaux connectés pour fonctionner ensemble. En outre, l’aménagement intérieur et les logiciels ont été adaptés et connectés.

45 | Industrie | Mars 2020

18

« La voiture la plus rapide du monde est conçue et fabriquée en Suède, tout comme l’entrepôt vertical le plus rapide du monde. Notre objectif est de continuer à croître avec Koenigsegg et, pour cela, de continuer à adapter nos équipements à leurs besoins spécifiques, » explique Björn Karlsson, Président Exécutif de Weland Solutions. Un choix durable Weland Solutions propose toujours des produits avec des durées de vie très longues. La société assume aussi l’entière responsabilité de ses équipements, que ceux-ci soient neufs ou restaurés. Cela comprend le déménagement, l’installation, le démarrage et la formation des employés concernés. Du point de vue du client, les produits restaurés constituent aussi un choix économique. Toutes ces raisons ont conduit Koenigsegg à choisir Weland Solutions. L’investissement s’est fait sur deux Compact Twin 2440 restaurés et, grâce aux modifications réalisées sur mesure, leur productivité est excellente.


Pour en savoir plus sur les stockeurs verticaux Weland Solutions, veuillez consulter le site welandsolutions.com, vous pouvez en apprendre davantage sur les collaborations passées et actuelles de l’entreprise, qui mettent en œuvre plusieurs solutions de stockage efficaces et optimisées. www.welandsolutions.com

INFOS 45 | Industrie | Mars 2020

19


I N T R A LO G I S T I Q U E

LES SOLUTIONS DE LEVAGE DE VERLINDE OFFRENT CONFORT ET SÉRÉNITÉ

Prosdocimo Funeral Home a choisi le projet de Handel Sollevamenti, basé sur les solutions de Verlinde, pour accompagner les défunts avec dignité, dans un cadre confortable et en respectant les diverses croyances et traditions.

S

ituée à la périphérie de Pordenone, Prosdocimo Funeral Home a été le premier funérarium du Triveneto. Créée en 2012 sur une intuition d’Alessandro Prosdocimo, l’entreprise est l’évolution naturelle de l’activité funéraire de la famille, qui remonte à 1938. Prosdocimo Funeral Home est née pour répondre au besoin d’accompagner ses proches avec dignité dans leur dernier voyage, dans un cadre confortable et en respectant les diverses croyances et traditions du territoire. Face au nombre des demandes, les propriétaires ont décidé en 2017 d’agrandir le salon funéraire pour avoir plus d’espace et offrir plus de prestations à la clientèle.

Le projet d’agrandissement prévoyait notamment la modification du laboratoire de traitement et préparation des dépouilles, car il était nécessaire de déplacer les cercueils pendant le processus. Alessandro Prosdocimo s’est adressé à Handel Sollevamenti pour étudier la solution de levage la plus apte à répondre aux exigences fonctionnelles dans un environnement si particulier. Handel Sollevamenti, société spécialisée dans la conception, la fourniture et la construction d’installations de levage et associée depuis longtemps à Verlinde, a proposé de réaliser un système de levage ayant une charge utile de 200 kg, des chemins de roulement d’environ 4 mètres, un déplacement par palan de 3 mètres et un actionnement entièrement manuel pour éviter le bruit.

INFOS

Alberto Alcido, responsable qualité de Handel Sollevamenti, explique que « les besoins essentiels du client étaient un encombrement minimal en hauteur, un équipement léger et enfin, ce qui est capital pour des questions d’hygiène, la facilité de nettoyage du système de levage, utilisé dans un environnement assimilable au milieu médical. » 45 | Industrie | Mars 2020

20


Le projet de Handel Sollevamenti a misé sur le système de levage à rail suspendu en aluminium produit par Verlinde, appelé Eurosystem Alu, doté d’un palan à chaîne à deux vitesses, du même fabricant. M. Alcido confirme que « ce choix répondait à toutes les demandes du client et nous garantissait le niveau de qualité et de fiabilité des produits Verlinde, que nous connaissons bien. » Le système en profilés d’aluminium Eurosystem Alu a été fixé au plafond à l’aide de quatre poutrelles en HEA100 recouvertes d’une peinture RAL 7011. La hauteur des divers éléments de la structure a été déterminée avec soin en tenant compte de l’encombrement de toutes les gaines électriques et des appareils de ventilation, qui ont été installés ensuite afin de produire une installation peu voyante, mais très solide et extrêmement efficace.

M. Alcido conclut : « nous avons toujours été animés par la volonté de réaliser des produits d’excellente qualité, soignés dans les moindres détails et personnalisés selon les exigences de nos clients. Chaque projet s’appuie sur les compétences professionnelles et l’expérience acquise par l’ensemble du personnel, ainsi que sur la capacité à choisir des composants d’une qualité et d’une fiabilité qui ont fait leurs preuves, comme ceux de Verlinde, que nous utilisons régulièrement. » www.verlinde.com

INFOS

L’utilisation des profilés en aluminium Eurosystem Alu présente de grands avantages en termes d’ergonomie, de précision, de résistance à la corrosion, de rentabilité, de durée, de sécurité et de niveau sonore. La légèreté des rails permet aux opérateurs de déplacer très facilement et sans effort excessif des charges lourdes et encombrantes, avec la précision garantie par la grande qualité de fabrication et de roulement du matériau. L’aluminium des profilés est anodisé à l’extérieur et à l’intérieur, pour garantir d’excellentes propriétés anticorrosion ; grâce à l’allègement et à la simplification des structures portantes, le système de levage est très facile à monter, ce qui contribue à réduire les frais

généraux de l’installation. De plus, l’anodisation du matériau et le type de rouleaux choisi assurent une exceptionnelle résistance à l’usure, qui prolonge sensiblement la durée de vie de l’équipement. Enfin, le profilé étant dépourvu de soudure, il est également très sûr et la planéité notable de la surface de roulement en garantit le très faible niveau sonore.

45 | Industrie | Mars 2020

21


MAINTENANCE

LES AÉROSOLS DE CRC INDUSTRIES UTILISENT DES GAZ PROPULSEURS CONFORMES À LA RÉGLEMENTATION EUROPÉENNE SUR LES GAZ À EFFET DE SERRE

L’impact climatique d’un gaz est communément évalué en Pouvoir de Réchauffement Climatique ou PRG (Global Warning Potential ou GWP). Plus la substance présente un PRG bas, plus elle est respectueuse de l’environnement. La réglementation européenne interdit désormais la mise sur le marché des gaz à effet de serre fluorés, les F-Gaz, présentant un PRG supérieur à 150 ; l’objectif est de réduire de deux tiers les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030.

L INFOS

e F-Gaz le plus courant en Europe est l’hydrofluorocarbures (HFC) ; il appartient à une famille de gaz synthétique utilisé dans un large éventail d’applications industrielles, dont les aérosols techniques. Les HFC représentent un pouvoir de réchauffement global jusqu’à 14 000 fois plus actif que le CO2 et sont contributeurs à l’effet de serre. Un de ces HFC les plus communs en Europe est le R134a, fluide utilisé pour les systèmes de refroidissement et de conditionnement d’air, et également comme propulseur ininflammable dans les aérosols dépoussiérants, givrants et autres formules haute performance dans des applications de sécurité spécifiques. Avec un PRG de 1430, il est désormais interdit de mise sur le marché.

45 | Industrie | Mars 2020

22

Des solutions alternatives éprouvées à ces gaz HFC ininflammables en faveur de l’environnement existent aujourd’hui. CRC Industries a reformulé l’ensemble de ses aérosols concernés par la nouvelle réglementation, avec comme priorité d’offrir des solutions pertinentes et efficaces pour chaque usage. CRC Industries a également fait le choix d’orienter ses nouvelles formules écologiques sur la sécurité des utilisateurs. CRC Industries propose des nouvelles références de dépoussiérants, de givrants et de nettoyants de précision en plusieurs versions selon les usages. www.crceurope.com


Confrontés à des essais en environnement ? Les choix que vous prenez aux différentes étapes de vos projets sont cruciaux ! Simula on, analyse modale ...

Caractérisa on d’un profil de vie

Exper se fonc onnelle

Les modèles mathématiques permettent de valider des choix technologiques, d’identifier des causes de défaillances et évaluer les marges de conception - Gain de temps

Des mesures in situ vous permettent de valider les contraintes réelles de votre produit - Economie en développement

Management d’essais

Analyse réglementaire

De la rédaction de QTP au suivi d’essai en passant par le design d’outillage et la préparation de campagnes de tests Une qualification plus sereine

Pluie

De l’intégration de tests de performance (essais d’endurance ...) à l’ingénierie fonctionnelle (adaptation d’antenne, choix de technologies,...) - Un produit optimal

Connaître les procédures d’homologation, valider une enveloppe d’essais, savoir quand recourir au schéma OC ou bénéficier de l’apport d’un Organisme Notifié - Une mise sur le marché sans surprise

Humidité

Feux

Chocs

Radiofréquences Pression

Parasites

chaleur

Foudre

Froid

Electricité

Poussières Secousses

Ondes

Décharges électrosta ques

Varia on de température

Vibra ons

Electromagné sme

UV

Dimensionner Une exper se à votre service

contact@emitech.fr

Prototyper

Concevoir

Optimiser Etudes documentaires, calculs numériques et simula ons, management ...

Nos ingénieries aident vos projets à grandir plus vite !

Vous vous interrogez sur les essais en environnement, l’adéquation de la conception de votre produit, les conséquences en coût et délais ? Notre département ingénierie a une solution à vous proposer.


MÉCANIQUE

ULTRA 80 UN NOUVEAU RAVITAILLEUR DE BARRES POUR LNS GROUP

C’est beaucoup plus qu’une évolution de sa gamme Sprint que le spécialiste suisse s’apprête à offrir au marché. L’ULTRA 80 est effectivement plus près d’une vraie révolution dans le système des ravitailleurs de barres.

INFOS

Un châssis de base surdimensionné LNS innove sur le marché de l’embarreur en étant le premier à proposer une poutre support en fonte minérale de 700 kg extrêmement rigide. Sa masse contribue à « asseoir » la machine dans sa position. C’est un gage de qualité d’usinage, car l’amortissement des vibrations générées par la barre en rotation est maximal. Lors de la réalisation de cette poutre, un processus de fabrication spécifique breveté est utilisé par LNS Group. Des inserts et des plaques de métal sont pré-positionnés et intégrés dans la masse. Ils sont ainsi directement positionnés correctement au démoulage. Cette pièce maîtresse est géométriquement finie, la précision de fabrication ne nécessite aucune retouche. L’ensemble de la machine complète pèse jusqu’à 2 tonnes et reste parfaitement stable même lors de la rotation de barres longues de 80 mm de diamètre pesant plus de 160 kg.

Lunette de guidage À l’écoute de ses clients qui souhaitent diminuer le nombre de changements des éléments de guidage, LNS Group a conçu un système de lunette très souple d’utilisation. C’est un élément clé de support de la barre avant son entrée dans la broche du tour, qui maintient la barre parfaitement centrée, tout en acceptant une grande plage de diamètres de barres. Son ajustement est automatique pour des barres de différents diamètres, l’opérateur n’a ainsi pas à changer les éléments de guidage. Cette lunette innovante et brevetée est complémentaire et ne remplace pas le principe de l’Hydrobar, dont l’ULTRA 80 s’inspire afin d’offrir des qualités de guidage idéales. Cette technologie qui a fait la renommée de l’entreprise est donc toujours bien présente sur l’ULTRA 80. Un flux d’huile élevé contribue à réaliser un centrage hydrodynamique optimal des barres à usiner. De nombreuses autres innovations pour l’ULTRA 80 L’Interface Homme Machine (IHM) fournie avec l’ULTRA 80 possède un grand écran tactile couleur et de nombreux menus contextuels, guidant l’opérateur au travers des

45 | Industrie | Mars 2020

24


actions. Extrêmement graphique, cette IHM offre un agencement permettant d’arriver immédiatement aux informations nécessaires pour plus de productivité et de sécurité, et offre des messages et alertes avec texte et images. ULTRA 80 est disponible en 2 versions, rampe interne ou élévateur externe, afin d’offrir au client la configuration la mieux adaptée. Le système d’insertion et d’extraction surdimensionné est en outre équipé d’un booster pour toutes les pinces disponibles sur le marché. Avec toutes ces innovations apportées à son nouveau ravitailleur de barres, LNS Group garantit aux industriels encore plus de sécurité et de productivité. https://lns-europe.com

INFOS 45 | Industrie | Mars 2020

25


MÉCANIQUE

LES RÈGLES NUES DE HEIDENHAIN : POUR MESURER DANS DES APPLICATIONS ULTRA-EXIGEANTES

L’évolution des technologies, les défis de la robotisation ou la miniaturisation des composants amènent les fabricants à faire preuve d’ingéniosité et à repousser les limites du possible. Les systèmes de mesure linéaire HEIDENHAIN se révèlent indispensables sur les machines ou processus qui sont soumis à des exigences strictes en termes de précision de positionnement et/ou de vitesse de déplacement.

L

INFOS

orsque les chaines d’assemblage des fabricants automobiles s’activent, c’est pour créer, de manière automatisée, des véhicules qui respectent les spécificités de la commande de chaque client, ainsi que des règles de sécurité et de respect de l’environnement qui évoluent constamment. La robotisation permet de gagner en rapidité et en qualité si l’instrumentation qui mesure le déplacement de chaque robot garantit le respect de l’instruction exacte, sur des grands mouvements et sur des millions de cycles. La technologie du groupe HEIDENHAIN est de s’autocontrôler grâce à un protocole de communication sécurisé qui assure des échanges constants avec son environnement : il est ainsi possible de « prédire » les pannes afin de sécuriser et fiabiliser tout le processus de fabrication.

45 | Industrie | Mars 2020

26

D’autres applications présentent des contraintes techniques auxquelles il semble extrêmement complexe de pouvoir répondre. C’est par exemple le cas des appareils de traitement médical dans lesquels la mesure doit trouver sa place en toute discrétion, pour une mission clé qui est de soigner de manière extrêmement ciblée, et sans altérer ce qui n’a pas à l’être. Afin de détruire des cellules cancéreuses sans chirurgie invasive, un appareil de traitement par radiothérapie dernier cri est capable de diriger une centaine de faisceaux à ultrason dans une partie de notre corps, tous concentrés sur un emplacement de la taille d’un grain de riz pour ne pas détériorer les cellules saines environnantes ce qui ne tolère bien évidemment pas une grande marge ou approximation de positionnement. Dans un tout autre domaine, que nous utilisons au quotidien, situé juste au-dessus de nos têtes, l’exigence est encore primordiale : les satellites ne sauraient remplir leur devoir sans un réglage d’une précision extrême des émetteurs et récepteurs pour que chacun puisse utiliser son GPS de manière fiable.


Absence de frottement, pour un mouvement parfaitement harmonieux Les systèmes de mesure linéaire à règle nue de la marque HEIDENHAIN sont constitués d’un support de mesure et d’une tête de lecture qui se déplacent l’un par rapport à l’autre sans aucun contact mécanique entre les deux éléments. Cette absence de frottement évite les erreurs de positionnement lors du déplacement, ce qui se traduit par des mouvements harmonieux, à vitesse lente comme très élevée. Ces codeurs sont parfaitement adaptés aux environnements propres, difficiles, sous vide et aux espaces très réduits.

les machines-outils et les appareillages à très haute précision (voire d’ultra haute précision), les comparateurs et autres dispositifs de précision en métrologie, les appareillages de production et de contrôle dans tout type d’industrie, les équipements automatisés ou robotisés, ou enfin les déplacements motorisés à entrainement direct, linéaires ou angulaires. Le salon Global Industrie (31 mars - 4 avril à Villepinte) sera une belle occasion de présenter et d’illustrer le savoir-faire du groupe HEIDENHAIN (stand 5J170). www.heidenhain.fr

Ces systèmes de mesure linéaires HEIDENHAIN offrent une grande résistance aux salissures et liquides corrosifs du fait que la surface de la règle est minutieusement protégée et parfaitement lisse. Et même lorsqu’un dépôt parvient à trouver une place, la nouvelle technologie de lecture assure une vérification et correction constante des données pour aboutir à une fiabilité surprenante.

INFOS

Des exigences strictes ? La vaste gamme du groupe HEIDENHAIN a de quoi répondre aux exigences les plus poussées Les différentes marques du groupe HEIDENHAIN, parmi lesquelles on trouve ETEL, RSF, AMO ou encore Numerik Jena, représentent une offre vaste qui répond aux contraintes techniques de nombreux domaines d’application, tels que 45 | Industrie | Mars 2020

27


MÉCANIQUE

INTERPELLÉ PAR LES SAUTERELLES ?

En dépit d’une large disponibilité et applicables à de nombreux cas, les sauterelles de bridage sont souvent négligées et ne viennent pas spontanément à l’esprit des ingénieurs des méthodes. Marcus Schneck, PDG de norelem, démontre les meilleures utilisations des sauterelles et ce qu’elles peuvent apporter à leurs utilisateurs.

INFOS

B

rides à crampons, brides à cames, brides étagées, brides à excentriques… dans le monde de l’ablocage et des éléments de bridage, nous n’avons que l’embarras du choix.

En exemple, quelques brides ont été sélectionnées dans un des plus gros projets d’ingénierie récents au Canada. Connu sous le nom de « big lift », le pont Angus Mc Donald à Halifax devait être soulevé et le revêtement routier remplacé.

Toutefois, de la même façon qu’une même taille ne convient pas pour tous, une bride ne saurait répondre à toutes les applications. Cependant, nous pouvons souvent tomber dans le piège de ne recourir qu’aux éléments de bridage que nous maîtrisons bien et en qui nous avons confiance.

Au cours de ce chantier, un quasi-accident arriva. Lorsque les ouvriers ont voulu libérer une bride, celle-ci sauta et atterrit sur le tablier car elle était sous charge. Bien que personne n’ait été blessé, tout le chantier fut arrêté le temps qu’une solution sûre soit trouvée.

C’est bien naturel en fait, ne dit-on pas que nous sommes des créatures d’habitudes ? Néanmoins, en tombant dans la routine, l’efficacité peut baisser, la solution de bridage choisie peut ne pas être optimale et des défauts peuvent apparaître.

Il s’agit bien sûr là d’un projet d’ingénierie de haut niveau avec de nombreux paramètres et d’une grande complexité, mais le principe reste le même : un mauvais choix de bridage peut causer des difficultés au cours du travail sans parler de la sécurité. C’est là que les sauterelles de bridage interviennent. En dépit du fait qu’elles existent sous de nombreuses apparences et types selon une grande variété d’applications, elles ne sont pas largement reconnues pour le bridage en ingénierie

45 | Industrie | Mars 2020

28


pour verrouiller le composant. La force de serrage est préréglée en amont sur la vis de serrage au travers du bras. De cette manière, la force de serrage est garantie. Le contraste est élevé par rapport aux autres méthodes de bridage, comme par exemple les brides à crampons. Les brides à crampons travaillent en compression et sont serrées à la main comme un étau. Bien entendu, ce type de bride introduit un élément humain, selon lequel il dépend de chaque personne de juger d’un serrage puissant. Un serrage jugé suffisant par une personne ne le sera peut-être pas par une autre. Les systèmes de bridage basés sur la compression peuvent aussi être difficiles à évaluer si le serrage est trop puissant, ce qui peut causer de l’inefficacité. Trop de serrage peut aussi marquer les pièces travaillées. Flexibles, ergonomiques, autoréglables Une des caractéristiques majeures des sauterelles est leur flexibilité. Dans la gamme norelem, elles sont proposées pour verrouiller verticalement, horizontalement, angulairement, en petites ou grandes dimensions. Elles peuvent aussi être livrées en version pousser-tirer pour montage sur support. Tout cela signifie que les sauterelles de bridage peuvent être utilisées pour quasiment toutes les applications quotidiennes. En outre, les poignées peuvent être livrées avec des grips ergonomiques. Ceci soulage les troubles musculosquelettiques de répétition des opérateurs, spécialement quand ils travaillent sur des séries importantes de pièces.

industrielle. Voici pourquoi vous devriez leur accorder la considération qui leur est due. Une puissance de bridage élevée à peu de frais Les sauterelles proposent une des plus grandes forces de serrage disponible. Elles travaillent suivant l’effet de levier et peuvent être actionnées avec une faible dépense d’énergie. Son principe de travail fonctionne en appliquant une pression par effet de levier pour sécuriser le composant considéré. Une fois que les trois points de l’articulation sont alignés (lorsque le levier est redressé et verrouillé), il n’est plus possible pour la pièce de réagir par une force antagoniste. Un auto-verrouillage est garanti dès que le point mort est dépassé (alignement des trois articulations), tandis que la force de serrage peut être réglée en agissant sur la vis de réglage.

Pas d’ambiguïté Les sauterelles s’utilisent suivant un mode opératoire. Elles sont positionnées avant le serrage et sont ensuite rabattues

Les sauterelles auto réglables sont recommandées quand les opérateurs travaillent sur des volumes importants en usinage et fraisage, avec des pièces de dimensions variées. Ceci évite d’avoir à régler manuellement la bride en ajustant la vis de serrage. Basculer vers une ingénierie plus efficace Deux des principes de base de l’ingénierie sont la résolution des problèmes et de « rester simple ». Les sauterelles de bridage y répondent quand elles sont bien prises en compte. Pour les ingénieurs d’études, il faut réfléchir à la possibilité qu’une sauterelle soit une solution de bridage plus simple et plus efficace. Au lieu de recourir à de multiples brides à crampons, ne serait-il pas mieux d’utiliser une sauterelle à la place ? Dans cette optique, non seulement les sauterelles de bridage constituent une solution potentiellement meilleure, mais elles peuvent aussi réduire les coûts. Moins d’investissement dans le bridage, moins de blessures et de tensions physiques, et une force de travail plus efficace signifie et une meilleure production et des profits accrus.

INFOS

Les sauterelles de bridage sont la solution optimale pour les opérations de perçage, soudage, rectification et de contrôle. Pour l’industrie du bois, elles évitent des déformations extrêmes en cas de collages ou assemblage de feuilles fragiles, la force de serrage étant contrôlable.

Un autre bénéfice des sauterelles est qu’elles peuvent être autos réglables, comme celles de la gamme norelem. Ces sauterelles s’ajustent automatiquement en hauteur, largeur ou profondeur de la pièce et offrent une infinité de positions de serrage sur 35 mm, sans avoir besoin de retoucher la vis de serrage. La force de serrage peut être réglée jusqu’à 1000 newtons via une vis située sous le levier dans la charnière, ainsi la pièce travaillée se trouve sécurisée.

www.norelem.fr 45 | Industrie | Mars 2020

29


Contrôle des fluides et pneumatique. Une longue expertise et des solutions intelligentes pour vos processus industriels. Faites confiance à ASCO™, AVENTICS™, TESCOM™ et TopWorx™.

www.Emerson.com

t


MÉCANIQUE

SECO TOOLS INNOVE AVEC LES FRAISES ET LES PLAQUETTES À SURFACER DRESSER DOUBLE TURBO

Pour permettre d’obtenir des états de surface de qualité supérieure avec des machines à basse consommation d’énergie, Seco Tools, déjà très bien implanté en fraisage, avec ces nouvelles Double Turbo élargit sa gamme de fraises de surfaçage-dressage pour les fabricants de l’Industrie.

C

elles-ci permettent d’améliorer les opérations d’ébauche et de réduire la consommation d’énergie lors du travail de l’acier, des aciers inoxydables, de la fonte et des alliages haute température grâce à une géométrie de fraise innovante. Pour atteindre le meilleur niveau de productivité, ces outils s’utilisent avec des plaquettes réversibles à quatre arêtes de coupe et de nuances de fraisage Seco Tools.

La conception des fraises de surfaçage-dressage Double Turbo utilise les matériaux et les ressources avec une plus grande efficacité, entraînant ainsi une réduction des émissions de gaz à effet de serre (CO2), ce qui en fait le choix le plus durable et le plus écoresponsable. www.secotools.com

INFOS

Les fraises Double Turbo répondent aux besoins des soustraitants comme à ceux des unités de production à grand volume. Ce système dispose d’une géométrie très précise combinée à un angle d’hélice le plus positif possible afin de réduire les mauvais états de surface et de permettre une impressionnante précision des angles à 90 degrés. Une telle précision raccourcit ou élimine carrément les temps de cycle de finition. Elles sont disponibles en 19 versions métriques, allant d’un diamètre de 32 mm à un diamètre de 125 mm, et en 16 versions « inch », allant de 1,25" à 5".

Les plaquettes ZOMX16 sont dotées de géométries positives performantes pour une évacuation des copeaux efficace et des efforts de coupe réduits. Ces caractéristiques minimisent les vibrations pour prolonger la durée de vie de l’outil et créer des états de surface lisse. La conception réversible permet de réaliser des économies majeures en coût par arête. Les plaquettes ZOMX16 comprennent deux géométries, ME10 et M12, et deux rayons, 0,8 et 1,6 mm. Les nuances CVD PVD et Duratomic® sont disponibles.

45 | Industrie | Mars 2020

31


MÉCANIQUE

L’EFFICACITÉ PRODUCTIVE REPOSE SUR DES DÉLAIS DE LIVRAISON RESPECTÉS ET DES CLIENTS SATISFAITS

Un atelier en usinage cherche à produire un certain nombre de pièces, au niveau de qualité requis, de la manière la plus efficace possible, livrées dans les délais exigés. Traditionnellement, les entreprises de production définissaient l’efficacité en fonction du retour sur investissement. La réussite était mesurée en lots fabriqués des milliers ou des centaines de milliers de pièces, et l’objectif était de maintenir la production régulière d’une ou plusieurs machines. De ce point de vue, une machine qui fonctionnait et fabriquait des pièces était considérée comme efficace.

A INFOS

ujourd’hui, les industriels traitent plus souvent des cas de production à grande variabilité et faibles volumes adaptés aux besoins spécifiques des clients. La taille des lots peut varier de quelques centaines de pièces à moins de dix. Cependant, même lorsque toutes les machines d’un atelier fonctionnent sans interruption, les clients pourraient attendre encore des pièces qu’ils ont commandées. Les stratégies de production de masse s’opposent à la flexibilité et aux exigences de planification complexe des scénarios de production à faibles volumes et forte variabilité.

45 | Industrie | Mars 2020

32

Dans l’environnement de production actuel, une efficacité véritable exige d’atteindre une flexibilité équilibrée entre quantité maximale de fabrication et le traitement dans les délais impartis d’une grande quantité de commandes de clients différents et individualisés. L’accent est mis sur le résultat final : le respect des délais de livraison des produits et la satisfaction des clients. Contrôle qualité Tout en établissant un équilibre entre la production et la demande, les fabricants doivent veiller à conserver la qualité du produit. La fabrication de composants d’une qualité insuffisante provoque des imprévus dans les programmations en atelier, des dépenses supplémentaires, et des retards de livraison. Une planification au fil de l’eau entraîne des arrêts machine alors que les coûts de main-


d’œuvre se multiplient pour gérer les problèmes imprévus provoqués par les arrêts.

compris l’ingénierie, les achats, le personnel de l’atelier et les administrateurs, s’assurent que les promesses soient tenues.

La qualité du composant à fabriquer est généralement décrite au niveau du respect strict de ses dimensions et des exigences d’état de surface. Une autre mesure de la qualité, à savoir les délais de livraison respectés, peut être appelée la qualité du processus. Le fabricant doit les vérifier, en évaluant si le temps de production prévu est suffisant pour réaliser cette tâche et le livrer à temps au client.

Les différents groupes ne définissent pas l’efficacité de la même manière. Le personnel d’usinage souhaite optimiser les processus d’usinage individuels pour un rendement maximum. En supplément, les autres groupes se concentrent sur l’amélioration du rendement du système global. Leur analyse porte sur des questions telles que l’efficacité globale de l’équipement (OEE, Overall Equipment Effectiveness) et la productivité du travail.

La satisfaction des clients vs la réalisation de bénéfices Les équipements d’un atelier peuvent tourner à temps plein, mais si les faibles performances déçoivent les clients et qu’ils arrêtent d’acheter les produits de l’atelier, il risque de ne pas tenir le coup. Le bonheur des clients est un objectif primordial, mais se concentrer uniquement sur celui-ci risque de nuire à la rentabilité. Il est indispensable de mettre l’accent sur le client, mais le fournisseur doit maximiser l’utilisation de son équipement tout en respectant les exigences du client en matière de qualité, de volume de pièces et de livraison.

Dans la fabrication, si le cœur est la technologie d’usinage, le corps représente l’ensemble de l’organisation de fabrication, y compris l’ingénierie, la planification des activités et l’administratif. Le cerveau de l’organisation est le groupe de personnes qui coordonnent tous les éléments du système. Toutefois, le cerveau ne peut pas simplement décider que le cœur pompe plus vite, tout comme une personne ne peut pas contrôler son rythme cardiaque par la simple pensée. De même, l’ensemble des procédures en usinage n’est pas toujours contrôlable d’un point de vue rationnel.

INFOS

Les promesses et la planification La réussite de la fabrication repose sur l’interaction coordonnée de plusieurs groupes au sein de la production. Un groupe promet aux clients certains résultats en matière de coût, qualité et temps de livraison des pièces qu’ils commandent. Les autres services de l’organisation, y

Le cœur de l’efficacité Pour décrire l’efficacité en termes biologiques simples, le cœur de toute opération de production est le processus d’usinage. Si le cœur est indispensable, il ne fonctionne pas tout seul. Il fait partie d’un système qui comprend le reste du corps et le cerveau.

45 | Industrie | Mars 2020

33


Dans le monde actuel des technologies numériques et de l’Internet des objets industriel (IIoT), les gens, particulièrement les jeunes personnes, veulent des réponses et des règles claires pour contrôler le processus d’usinage. Malheureusement, dans de nombreux cas, il n’y a pas de règles rationnelles et il est nécessaire d’accepter, de réagir à et de résoudre des problèmes d’usinage inattendus.

INFOS

Les problèmes inattendus et les personnels non qualifiés Dans un monde idéal, les personnels de l’atelier ont les connaissances, les compétences et l’expérience nécessaires pour faire face à des problèmes inattendus. Cependant, beaucoup d’entrepreneurs se plaignent de la difficulté de garder un personnel suffisamment compétent. Si la formation peut aider à surmonter la pénurie de travailleurs qualifiés, il est toutefois surprenant de constater que certains employeurs voient leurs efforts en matière de formation mal récompensés par des employés qui jugent inutile l’acquisition de nouveaux savoir-faire. Les responsables précisent que, bien souvent, lorsqu’ils offrent une formation technique à leurs employés, ces derniers pensent connaître suffisamment leur travail et n’ont pas besoin de formation supplémentaire. (Voir encadré.) Le temps total de production L’analyse et l’optimisation de l’efficacité d’un atelier peuvent donner plus de temps pour l’usinage, et ainsi une plus grande souplesse et réactivité aux besoins des clients. Le temps total nécessaire à la fabrication d’un composant est 45 | Industrie | Mars 2020

34

la somme d’un grand nombre d’activités distinctes, parmi lesquelles la durée d’usinage réelle, la manutention des outils, la manipulation de la pièce à usiner, la vérification de la qualité, les imprévus, l’attente, les tâches administratives, etc. Certaines activités sont essentielles et ne peuvent pas être éliminées, telles que les changements d’outils et la manipulation de la pièce à usiner. Par ailleurs, les ateliers consacrent aussi du temps au traitement des événements imprévus, tels que les changements de planification, les problèmes de qualité et l’attente d’outillage ou de matières à usiner manquantes. Dans un cas, un atelier a examiné un certain nombre de différentes activités impliquées dans l’usinage d’une pièce pour trouver le temps consacré à chacune (Figure 3). Le temps d’usinage réel représentait 15 % de l’ensemble de la production totale, alors que l’installation et l’attente représentaient un quart du temps, et les problèmes imprévus, comme l’absence ou le retard de l’outillage, ou les arrêts machine pour éliminer les copeaux trop longs, représentaient également 25 %. En diminuant le temps des imprévus, à l’installation, à la manipulation de l’outil, à l’attente et à l’administration, le temps d’usinage réel est passé à 50 % du temps total (Figure 4). L’augmentation du temps a permis à l’atelier d’acquérir une plus grande souplesse de fabrication pour adapter les opérations


d’usinage aux exigences spécifiques des applications des clients. Les effets imprévus des efforts de gain de temps À la suite d’une enquête sur les gains de temps comme celle mentionnée ci-dessus, un autre atelier a pu tripler le nombre d’heures pendant lesquelles les broches équipées d’outils coupaient activement les pièces. Toutefois, l’atelier a constaté que la production de pièce, de son côté, ne triplait pas.

La leçon à en tirer est que les changements opérationnels doivent être pris en compte par rapport au processus global. C’est un équilibre difficile à atteindre, et il n’y a pas de règles générales, à part trouver comment utiliser le temps disponible le plus efficacement possible.

Lorsque la planification est désorganisée, les pièces à usiner sont réparties dans l’atelier de façon aléatoire, sur n’importe quelle machine disponible, provoquant ainsi plus de problèmes que de solutions. La situation peut se transformer en cercle vicieux. Lorsque des incidents de planification surviennent, ils peuvent se propager comme un virus. Un petit dérèglement peut vite devenir important et, comme un virus chez l’homme, il peut être très difficile à surmonter. L’option de capacité de réserve Afin d’améliorer véritablement l’efficacité et la flexibilité de l’atelier, ajoutez une capacité d’usinage de réserve. Cette notion est étrangère à la majorité des ateliers, et le service financier peut soutenir l’investissement dans de nouvelles capacités d’usinage en exigeant que le nouveau matériel reste actif. Ils considèrent la machine comme un investissement d’un ou deux millions d’euros et ne peuvent pas comprendre que, lorsqu’elle est acquise à titre comme

INFOS

Une nouvelle étude a révélé un certain nombre d’incidents qui augmentaient ce phénomène. Un problème majeur était que le temps de processus initial incluait l’ébavurage hors usinage. Les initiatives de gain de temps indiquaient que l’ébavurage pouvait être effectué plus efficacement sur la machine elle-même. Toutefois, lorsque l’ébavurage hors usinage a été déplacé sur la machine-outil, le temps de machine global a augmenté pour tenir compte de celleci. La situation montre que les gains de temps d’un côté de la chaîne peuvent entraîner une augmentation de la consommation de temps, ou une diminution apparente de l’efficacité, d’un autre côté de la chaîne.

Le changement de planification Pour atteindre l’efficacité et la flexibilité, il faut s’adapter sans cesse à l’évolution des exigences de production. Les changements proviennent souvent de l’extérieur, lorsqu’un client modifie une conception ou le nombre de pièces demandées. L’atelier de fabrication doit alors modifier son fonctionnement, au risque de perturber l’ensemble du plan de la production, et de conduire à une réponse désorganisée qui entraîne encore davantage de perturbations.

45 | Industrie | Mars 2020

35


MÉCANIQUE

telle, elle peut rester inutilisée. En réalité, elle apporte quelque chose de significatif : la garantie de satisfaction des clients. C’est une solution de secours utile qui favorise la flexibilité et facilite la résolution des incidents imprévus. Dans certaines situations, au lieu d’acheter une machine de secours, un atelier travaillera avec son propre équipement jusqu’à la surcharge, puis il sollicitera les services d’un sous-traitant. Mais, si ce sous-traitant rencontre les mêmes problèmes de surcharge de travail et de manque de personnel, la responsabilité sera simplement transmise à une autre partie. Il est extrêmement difficile de convaincre les ateliers de construire une capacité de réserve susceptible d’être utilisée. Les délais de livraison longs vs la livraison dans les délais La contrainte de respect des délais de livraison peut prolonger le temps de production réel. Si un travail de fabrication dans des conditions normales prend une semaine, mais que le client souhaite une garantie absolue que la livraison soit effectuée dans les temps, un atelier peut demander un délai de deux semaines pour s’assurer une marge de manœuvre. Dans un autre cas, si un client a besoin d’une pièce à usiner à une certaine date, un atelier peut lancer deux pièces à usiner afin d’avoir une solution de secours en cas d’imprévu sur la première pièce. Ces pratiques désuètes consomment inutilement du temps et de l’argent en termes de production, et prolongent les délais de livraison au-delà de ce qu’ils devraient normalement être. Le choix multi-tâches Une autre manière d’améliorer l’efficacité et la flexibilité, bien que coûteuse, consiste à mettre en place l’automatisation sous forme de machines multi-tâches et de palettes. Un atelier peut rapidement changer une cellule automatisée d’une opération à une autre et utiliser les palettes pour créer et stocker des installations futures. Un tel système peut être construit autour d’une machine multi-tâches entourée de palettes de pièces à usiner et accompagnée d’un magasin d’outils avec plusieurs outils, tous accessibles par un robot. Dans cette organisation, l’équipe de jour peut configurer la machine et les palettes pour traiter une variabilité de pièces, et l’équipe de nuit peut produire les pièces. Cette solution est relativement coûteuse et son niveau d’investissement dépasse aussi parfois celui que les entreprises peuvent se permettre.

INFOS

Les obstacles aux multi-tâches Un obstacle organisationnel à l’approche multi-tâches est la pratique typique en usine qui consiste à organiser les machines uniquement selon leur fonction, comme par exemple le maintien d’un îlot distinct pour le fraisage, un autre pour le tournage, etc. Dans de nombreux cas, il est préférable d’organiser les machines dans des cellules où chaque groupe de machines dispose de certaines capacités de traitement adaptées à certains groupes ou familles de pièces. Le regroupement de machines par fonction encourage également les opérateurs à se définir de façon limitée, comme le tourneur ou le fraiseur. Former les opérateurs afin qu’ils soient polyvalents et capables d’utiliser différents types de machines apporte à l’atelier la souplesse de gestion de ses propres problèmes de capacité interne.

45 | Industrie | Mars 2020

36

Conclusion De nos jours, l’efficacité dans la fabrication met l’accent sur la satisfaction des clients en plus de trouver les meilleures méthodes d’usinage des composants. Les fabricants doivent équilibrer leurs efforts afin de proscrire tout retard de livraison sans nuire à la rentabilité. En plus d’optimiser les opérations d’usinage, une attention toute particulière doit être portée aux manques de qualité des processus et des pièces, à la planification organisée du point de vue de l’organisation de fabrication dans son ensemble et à la poursuite de l’analyse des éléments de consommation de temps d’usinage, afin d’améliorer le temps disponible pour usiner des pièces et d’optimiser la flexibilité et l’efficacité. Par : Patrick de Vos, Directeur du développement commercial et Responsable de l’enseignement technique, service Conseil Seco www.secotools.com


L’état d’esprit de fabrication efficace soutenu L’évolution des stratégies de fabrication place les opérateurs face à un éventail de nouveaux défis. Des machines-outils extrêmement automatisées, des logiciels intuitifs et des outils coupants de dernière génération ont réduit les responsabilités pratiques de l’opérateur. Malheureusement, l’un des effets secondaires de cette technologie sophistiquée est que certains personnels de fabrication ont tendance à se satisfaire de leurs compétences professionnelles.

La plupart des ateliers d’usinage d’aujourd’hui disposent de matériel, d’outillage et de programmes d’usinage puissants. De fait, les personnes sont devenues l’élément crucial de l’efficacité en production. Avec un esprit positif favorable au progrès, la compétence particulière requise aujourd’hui est une aptitude à lire la procédure d’usinage, non pas en travaillant avec un ordinateur, mais en se tenant debout devant la machine, en écoutant et en observant.

Bon nombre d’industriels ont découvert que lorsque certains employés ont la possibilité de faire des formations, ils manquent d’enthousiasme et estiment qu’ils ont les compétences suffisantes pour faire ce qu’ils ont à faire. Ces employés n’ont pas l’ouverture d’esprit nécessaire pour évoluer et progresser dans un nouvel environnement de production.

En général, le processus indiquera son état, de la même manière que l’on peut écouter son propre cœur et ressentir s’il va bien ou non. Cette prise de conscience ne se calcule pas avec une formule. Il est essentiel de savoir ce qu’il faut surveiller et quels sont les facteurs favorables dans l’environnement du processus. Seco prévoit plusieurs types de formations techniques, de connaissances d’usinage et d’assistance. Si les personnels d’un atelier ont le bon état d’esprit, Seco est là pour les aider à apprendre et à appliquer ce dont ils ont besoin pour réussir.

En Flandre, cet état d’esprit est décrit ainsi : « Inutile de donner une bougie et des lunettes de lecture à un hibou s’il ne peut pas ou ne veut pas lire ». L’expression américaine équivalente est « On peut conduire un cheval à l’abreuvoir, mais non le forcer à boire. » Pour résumer, partout dans le monde, vous pouvez donner aux gens tout ce dont ils ont besoin pour atteindre un objectif, s’ils ne veulent pas participer, l’effort est inutile.

45 | Industrie | Mars 2020

37


MESURE

SIERRA WIRELESS OPTE POUR L’ENCEINTE D’ESSAIS INNOVANTE R&S ATS1800C EXPLOITANT UN RÉFLECTEUR DORÉ POUR LES TESTS 5G NR DANS LA GAMME DE FRÉQUENCES FR2

L’extension des bandes de fréquences exploitées notamment par les technologies de communication 5G NR nécessite l’évolution des méthodes d’essais. Les essais ne peuvent plus être réalisés en mode conduit mais par voie aérienne (OTA pour Over The Air). Les essais OTA présentent une importante contrainte : ils doivent être effectués dans une enceinte compacte disposant cependant d’une large zone silencieuse (QZ), ou zone de mesure utilisable, dans une large gamme de fréquences.

L

e système de test R&S ATS1800C, développé par Rohde & Schwarz, combine ces deux exigences afin de répondre aux besoins actuels et futurs des essais OTA des appareils de communication exploitant la technologie 5G NR.

INFOS

La solution clé en main R&S ATS1800C est une enceinte de test haut de gamme présentant un faible encombrement (à peine 1,3 m2). De conception mobile et transportable, elle offre une grande flexibilité d’usage puisqu’elle peut être déplacée facilement d’un laboratoire à l’autre. Cette chambre d’essais dispose d’une large zone silencieuse de 30 cm, répondant ainsi aux exigences des tests de conformité du standard 3GPP 5G NR. Grâce à son blindage hautement efficace, la chambre R&S ATS1800C fournit un environnement dépourvu de perturbation électromagnétique, propice aux mesures en continu sur des antennes, des modules et des appareils de communication 5G.

45 | Industrie | Mars 2020

38

Le réflecteur doré CATR à la pointe de la technologie, conçu pour transformer le front d’onde sphérique entrant en une onde plane, est l’une des caractéristiques de la chambre d’essais R&S ATS1800C qui en fait une solution d’exception. Ce réflecteur nécessite la mise en œuvre de procédés de fabrication capables d’atteindre des niveaux de précision de l’ordre du micromètre. Pour obtenir une telle précision, Rohde & Schwarz a développé une méthode de fabrication innovante et reproductible rendant possible la production de réflecteurs de haute qualité. L’enceinte d’essais R&S ATS1800C permet de tester des appareils dont la masse peut atteindre jusqu’à 8 kg. Elle est donc parfaitement adaptée aux tests d’une variété d’équipements actifs ou passifs : des petits modules à puces électronique jusqu’aux tablettes et aux ordinateurs portables, en passant par de petites cellules. Le dispositif de déclenchement matériel permet d’effectuer des mesures durant le déplacement en continu du positionneur 3D


de haute précision. Ce qui permet de réduire le temps de mesure d’un facteur 5 à 10. « En tant que leader du marché des solutions sans fil, nous souhaitions disposer d’une solution basée sur un CATR pour garantir des mesures du meilleur niveau de qualité et de précision. Nous avons été impressionnés par les performances des solutions OTA proposées par Rohde & Schwarz. Nous avons donc choisi le système d’essais R&S ATS1800C de Rohde & Schwarz dont Sierra Wireless est un client de longue date », a déclaré Bill Seefeldt, premier viceprésident chargé de l’ingénierie chez Sierra Wireless. Alexander Pabst, vice-président des systèmes et des projets chez Rohde & Schwarz, a ajouté : « Rohde & Schwarz s’engage à proposer des solutions de Test & Mesure haut de gamme à ses clients du marché de l’industrie des communications mobiles. Nous sommes heureux de fournir à Sierra Wireless cette version unique avec réflecteur doré du système de test R&S ATS1800C. Nous nous réjouissons de poursuivre notre coopération avec Sierra Wireless dans le domaine des technologies avancées de communication sans fil ».

INFOS

www.rohde-schwarz.com/ats1800C

45 | Industrie | Mars 2020

39


OPTIMISEZ VOS RELATIONS PRESSE INTERNATIONALES ET VOS PLANS MEDIA POUR LES MARCHÉS INDUSTRIELS

Capacités internationales

Des résultats excellents

Des procédures optimisées

Plus de 100 employés dans 35 pays différents qui garantissent une relation forte avec les principaux media locaux. Mepax se distingue par son expertise des media et sa capacité à sélectionner les meilleurs opportunités publicitaires papier et digitales. Les communiqués de presse peuvent être traduits en 35 langues.

35000 articles publiés en 2018 : EMEA 48%, Asie 31%, Amériques 21%. La majorité des articles sont publiés dans le Top 1000 mondial des media les plus pertinents.

Avec des procédures éprouvées et utilisées pour plus de 120 clients internationaux actifs, nous pouvons nous adapter à chaque besoin spécifique, en toute fiabilité. Nous avons développé en interne le plus performant des ERP pour les relations presse. Il fournit à nos clients un reporting et une transparence en ligne en temps réel (articles publiés, EAV, listes de diffusion...). La gestion internationale des media est ainsi facile, rapide et efficace, pour des résultats optimisés.

www.mepax.com L’ AGENCE DE RELATIONS PRESSE LA PLUS INNOVANTE

info@mepax.com @mepaxIntPR


SÉCURITÉ

LES NOUVEAUX PANNEAUX RÉFLÉCHISSANTS SÉCURISENT LES LIEUX OBSCURS

Les nouveaux panneaux de sécurité ISO 7010 très réfléchissants de Brady Corporation renforcent considérablement la sécurité dans les lieux obscurs. Ces panneaux réfléchissent deux fois plus de lumière lorsqu’ils sont éclairés par une torche ou les phares d’un véhicule et peuvent être utilisés aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Hautement visibles Les panneaux réfléchissants de Brady sont hautement visibles, car ils réfléchissent la lumière sans aveugler grâce à leur revêtement prismatique rétroréfléchissant. En général, ils sont deux fois plus réfléchissants que les panneaux à revêtement rétroréfléchissant standard à billes de verre. Ceci permettra aux employés de mieux voir les panneaux dans l’obscurité et dans des conditions climatiques extrêmes lorsqu’ils sont éclairés par une torche ou les phares d’un véhicule.

installation optimale à l’extérieur. Tous les panneaux ont une longue durée de vie à l’extérieur grâce à la protection par plastification anti-UV B-7639 de Brady.

Parfaits pour une utilisation en extérieur Les panneaux réfléchissants sont disponibles sur des supports en aluminium pour une utilisation en extérieur. Les supports sont munis de bords à deux plis et ne présentent aucune arête vive. Des supports de forme circulaire, triangulaire et rectangulaire sont disponibles pour correspondre à toutes les formes de panneaux de sécurité ISO 7010. Chaque support est également disponible avec des poteaux de section ronde ou carrée de différentes longueurs, avec des brides ou des embases pour une

www.brady.fr

Personnalisation Tous les panneaux de sécurité réfléchissants ISO 7010 peuvent être personnalisés dans les usines Brady. Ils peuvent être fournis avec ou sans légende, dans n’importe quelle langue. Des tailles personnalisées sont disponibles jusqu’à 0,9 x 4 mètres.

INFOS 45 | Industrie | Mars 2020

41


28 970 BONNES RAISONS POUR PLUS

D’ÉLECTRICITÉ Découvrez comment NSK a pratiquement éliminé les coûts des pannes de pompes d’une centrale énergétique chez nskeurope.fr/succes


S M A R T FA C TO R Y

INNODISK PROPOSE L’AVENIR DE L’AUTOMATISATION AVEC LE SUPPORT DE CANOPEN Les cartes d’extension CAN BUS d’Innodisk sont désormais compatibles avec le protocole CANopen, et ouvrent ainsi la voie à des applications encore plus sophistiquées dans le domaine de l’automatisation.

U

ne automatisation plus aboutie est la clé de la quatrième révolution industrielle, et constitue un bon moyen de renforcer la rentabilité des entreprises du monde entier. Avec l’introduction du support CANopen pour ses périphériques embarqués CAN BUS, Innodisk propose aux leaders technologiques mondiaux une solution puissante pour faire progresser l’automatisation, et renforce encore sa position d’acteur incontournable pour l’avenir de l’automatisation. Rendre les modules embarqués CAN BUS d’Innodisk encore plus polyvalents Avec le support du protocole de couche supérieure CANopen, les modules embarqués CAN BUS d’Innodisk sont désormais plus polyvalents, et permettent d’élaborer des solutions encore plus sophistiquées dans les domaines de la robotique, de la commande d’axes, des applications médicales et de l’industrie automobile. L’introduction du support CANopen souligne la volonté d’Innodisk de disposer de la gamme de périphériques embarqués la plus complète, ainsi que l’engagement de la société à proposer des solutions innovantes à l’avant-garde de l’AIoT (Artificial Intelligence of Things, ou intelligence artificielle des objets) et de l’IIoT (Industrial Internet of Things, ou Internet industriel des objets).

Combiner le meilleur matériel et le meilleur support logiciel du marché L’introduction de CANopen par Innodisk démontre l’engagement indéfectible de la société à fournir le meilleur support logiciel pour ses produits. Avec des solutions de plus en plus sophistiquées et des dispositifs toujours plus intelligents, l’intégration matérielle et logicielle transparente n’a jamais été aussi importante pour les clients d’Innodisk, et l’introduction de CANopen est l’une des nombreuses manières dont l’entreprise répond à ce besoin. Grâce à ses kits de développement logiciel puissants, à ses API très souples, et à ses périphériques embarqués polyvalents, comme l’EMUC-B202, compatible CANopen, Innodisk propose des solutions à la fois performantes et faciles à utiliser, qui sont prêtes à être déployées dans les secteurs les plus innovants du monde entier.

INFOS

Un protocole ouvert pour des solutions innovantes CANopen est un protocole de communication pour systèmes embarqués, développé par « CAN in Automation (CiA) », un consortium d’utilisateurs et de fabricants de CAN (Controller Area Network, ou réseau de commande) à but non-lucratif. Comme d’autres protocoles CAN de couche supérieure, tels que SAE J1939 ou DeviceNet, CANopen permet aux dispositifs au sein de systèmes embarqués de communiquer entre eux. Il s’agit du protocole de couche

supérieure de bus CAN le plus utilisé en automatisation, dans les systèmes de commande d’axes et dans d’autres industries de haute technologie, et il est au cœur de certaines des solutions industrielles les plus innovantes au monde.

www.innodisk.com

45 | Industrie | Mars 2020

43


S M A R T FA C TO R Y

MOXA LANCE DES PASSERELLES IIOT ARM DOUBLE CŒUR ROBUSTES À CONNECTIVITÉ 4G LTE/WI-FI

Moxa, grand fournisseur de solutions informatiques industrielles, ajoute à son offre d’ordinateurs industriels à architecture ARM de nouvelles passerelles IIoT robustes à compatibilité sans fil : la gamme UC-8200. Cette gamme rassemble des ordinateurs sans ventilateur à processeur ARM Cortex-A7 double cœur 1 GHz pouvant être utilisés dans les environnements difficiles, avec une large plage de températures de fonctionnement (de -40 à 85 °C).

A

vec deux ports série, deux ports Gigabit Ethernet, quatre entrées et quatre sorties numériques, un port CAN ainsi que deux emplacements mPCIe et SIM pour une connectivité Wi-Fi/cellulaire redondante, les passerelles UC-8200 peuvent être déployées pour divers scénarios de communication complexes dans les applications IIoT. Pour répondre au besoin de longévité dans les projets d’automatisation industrielle, la gamme UC-8200 est couverte par une garantie matérielle de 5 ans et la prise en charge de Linux pendant 10 ans via Moxa Industrial Linux.

Compatibilité sans fil Les ordinateurs UC-8200 bénéficient d’une connectivité cellulaire intégrée avec les réseaux LTE Cat. 4, avec deux emplacements SIM pour la redondance et un GPS pour la localisation. La connectivité Wi-Fi peut être activée via des modules d’extension. Pour accélérer le déploiement, Moxa propose un utilitaire de gestion permettant aux programmeurs de configurer rapidement les fonctions cellulaires sur les ordinateurs. La compatibilité sans fil avec les opérateurs locaux est assurée via les homologations des différents types de RF comme FCC, IC, PTCRB, RED, RCM et NCC*.

INFOS

Connectivité polyvalente Les passerelles IIoT jouent un rôle important dans la collecte de données auprès d’équipements en périphérie et le transfert de données de terrain vers une base de données dans le cloud. Dotées d’un grand nombre d’interfaces de communication (ports Gigabit Ethernet, ports série RS232/422/485, port CAN, entrées et sorties numériques), 45 | Industrie | Mars 2020

44


elles facilitent la connexion des équipements déployés sur le terrain avec le cloud. Une conception adaptée aux environnements difficiles et aux sites distants Dans les applications exigeantes comme l’énergie solaire, les hydrocarbures ou la gestion des eaux et eaux usées, les ordinateurs sont souvent déployés dans des environnements aux températures extrêmes, avec une exposition importante aux atmosphères poussiéreuses et explosives. Avec leur conception sans ventilateur et leur vaste plage de températures de fonctionnement (de -40 à 85 °C et de -40 à 70 °C en mode LTE), les ordinateurs UC8200 sont conçus pour fonctionner avec fiabilité dans les environnements industriels difficiles. Ils sont aussi certifiés C1D2, ATEX zone 2 et IECEx*, ce qui les rend adaptés aux déploiements dans les environnements dangereux à atmosphère explosive.

En savoir plus Pour plus d’informations sur le produit, consultez la page https://www.moxa.com/en/products/industrialcomputing/arm-based-computers/uc-8200-series. Pour en savoir davantage sur les ordinateurs ARM série UC, consultez la page https://www.moxa.com/en/spotlight/ industrial-computing/arm-linux-iiot-edge-gateway-portal/ index.htm. *Processus de certification en cours.

INFOS

Prise en charge matérielle et logicielle longue durée Les ordinateurs série UC sont couverts par une garantie matérielle de 5 ans et une prise en charge de Moxa Industrial Linux pendant 10 ans, incluant des améliorations et mises à jour de sécurité, pour offrir la fiabilité et la stabilité requises dans les déploiements industriels de longue durée.

45 | Industrie | Mars 2020

45


S M A R T FA C TO R Y

SMART PROCESS GATING DE LEUZE ELECTRONIC CHEZ WITRON : UNE SÉCURISATION D’ACCÈS EFFICACE ET COMMANDÉE PAR LE PROCESSUS, SANS CAPTEURS D’INHIBITION

Wiron est aujourd’hui un des leaders mondiaux dans la planification et la réalisation de systèmes de stockage et de préparation de commandes hautement dynamiques pour l’intralogistique. Witron, pour qui le choix de partenaires appropriés, compétents et innovants joue un rôle décisif dans l’automatisation et l’optimisation de la logistique de stockage, s’appuie sur les solutions de détection créatives de Leuze electronic pour sa propre production et sa logistique de stockage. Witron réalise également avec Leuze des solutions de sécurité efficaces, dont certaines, entre autres, utilisent le procédé « Smart Process Gating » (SPG) développé par Leuze electronic qui rend la sécurisation d’accès avec transport de matériaux plus compacts, plus simple et plus sûre.

INFOS

La sécurité avant tout Lorsque l’homme et la machine se côtoient dans un environnement technique, les pièces des machines et des installations doivent pouvoir être arrêtées en une fraction de seconde. « La sécurité de toutes les personnes qui travaillent dans les nombreux centres logistiques de nos clients partout dans le monde, que ce soit dans l’industrie, le commerce de détail ou les services, est l’atout le plus important à protéger », explique Stephan Schmid, ingénieur projet expérimenté du département Développement Technique de commande chez Witron. Cela signifie que Witron équipe les secteurs correspondants d’équipements de sécurité ou de clôtures conformes aux normes et standards en vigueur 45 | Industrie | Mars 2020

46

afin d’éviter tout accident, avant même qu’il ne risque de survenir. Comme il n’est pas possible de clôturer complètement tous les endroits où l’homme et la machine se côtoient dans un système mécanisé en réseau, Witron utilise notamment des barrières immatérielles de sécurité sur les voies de convoyage. Celles-ci doivent faire une distinction fiable entre l’homme et les biens. La solution de sécurité classique En particulier dans l’intralogistique mais aussi dans l’industrie automobile et de l’emballage, les zones à protéger doivent être jalonnées au moyen de capteurs optiques de sécurité. Afin de détecter clairement l’approche de marchandise


Josef Apfelbeck, Leuze electronic (à gauche) et Stephan Schmid, WITRON (à droite) travaillent ensemble depuis de nombreuses années.

d’inhibition plus simples, plus compacts et plus stables. Avec le procédé SPG développé sur la base des barrières immatérielles de sécurité MLC, il est possible de se passer complètement des capteurs de signalisation nécessaires jusqu’alors. Les systèmes de convoyage peuvent ainsi être rendus plus compacts. Par ailleurs, le risque de dérèglement ou de dommage des capteurs pendant la phase de fonctionnement disparaît, de même que les efforts liés à leur maintenance et à leur entretien. Cela augmente la disponibilité de l’ensemble du dispositif de sécurité et réduit en outre les risques liés à la pratique. Avec le SPG, le premier signal d’inhibition provient de la commande du processus (API) tandis que le deuxième est généré par le champ de protection lui-même. Le Smart Process Gating requiert donc un flux de matériau contrôlé afin que les signaux de commande d’API nécessaires soient mis à disposition exactement au moment attendu. La barrière immatérielle de sécurité MLC 530 dans sa version avec SPG est certifiée par le TÜV du point de vue technique de sécurité. En combinaison avec une commande standard, il est possible d’atteindre un niveau de performance PL d, ce qui s’avère suffisant pour de nombreuses applications dans l’intralogistique. Un niveau de performance PL e peut également être atteint avec une commande de sécurité.

et que celle-ci puisse traverser le champ de protection au bon moment, on utilisait par le passé dans toute l’industrie des procédés d’inhibition avec capteurs d’inhibition de signalisation. Ces capteurs étaient installés en plus des barrières immatérielles de sécurité et permettaient de laisser entrer et sortir les palettes et les marchandises transportées sans interruption. Mais devant et derrière la barrière immatérielle de sécurité, la situation est généralement étroite. Ainsi, le fait d’ajouter des capteurs de pontage en plus entraînait souvent une augmentation de l’encombrement, le système prenait donc plus de place. Les coûts d’installation et d’entretien pour leur montage, leur alignement et leur réajustement supplémentaires étaient également associés à de nouvelles dépenses. « Witron a donc voulu trouver une solution alliant sécurité des processus, disponibilité du système et simplicité d’utilisation », explique M. Schmid.

INFOS

Smart Process Gating Leuze electronic présente alors à son client clé Witron son « Smart Process Gating (SPG), encore à un stade très précoce de développement. Celui-ci est rapidement convaincu par cette idée et accompagne son développement avec de nombreux tests pratiques. « Le résultat est plus que satisfaisant : la solution intelligente créée combine les exigences de la sécurité au travail avec une grande sécurité des processus et une haute disponibilité des installations », explique Josef Apfelbeck, responsable Grands Comptes et spécialiste en intralogistique chez Leuze electronic. Le nouveau Smart Process Gating rend les processus

Depuis le début des années 90, Leuze electronic et Witron entretiennent une relation client-fournisseur basée sur une collaboration de confiance et de respect mutuel. « De nombreuses heures de travail acharné de développement, de planification de projets communs, de discussions et d’essais d’éclusage de matériau sur des convoyeurs d’essai, avec Witron comme partenaire solide à nos côtés, ont abouti à un résultat plus que satisfaisant », explique avec fierté M. Apfelbeck. M. Schmid ajoute : « Ce qui est particulièrement attrayant pour WITRON, c’est la stabilité et la haute disponibilité du dispositif de sécurité, avec un effort réduit. Nos équipes sur site ainsi que nos clients le confirment. » Depuis l’automne 2016, Witron utilise le Smart Process Gating, cette nouvelle technologie est devenue le nouveau standard dans tous ses projets à travers le monde – dans le commerce de détail, comme dans l’industrie et les services. Les installations conçues par WITRON avec le SPG comme dispositif de sécurité sont maintenant disponibles en France, mais aussi en Norvège et aux États-Unis. Le Smart Process Gating et d’autres solutions de détection de Leuze electronic sont utilisées à des fins de formation interne, qu’il s’agisse du capteur mesurant AMS dans l’entrepôt à haut rayonnage de Witron ou du lecteur de codes à barres BCL 300 pour identifier les codes. Parmi les systèmes récemment mis en place dans les appareils de contrôle de rayonnages, on trouvera également le barrage immatériel de transmission des données DDLS 500 avec interface EtherCAT de Leuze. « Rien ne quitte nos usines tant que nous n’avons pas complètement testé nous-mêmes un nouveau composant ou une nouvelle technologie. Nous ne recommandons à nos clients que ce qui a fait ses preuves dans la pratique, un must pour nous, explique M. Schmid. Le SPG a également dû passer de nombreux tests d’endurance. Aujourd’hui, il s’impose pour nous sur toute la ligne, son utilisation est standard dans les projets avec flux de matériau ». www.leuze.com

45 | Industrie | Mars 2020

47


S M A R T FA C TO R Y

AVEC LE HAN® F+B, HARTING PROPOSE UNE GAMME DE CONNECTEURS SPÉCIFIQUEMENT CONÇUS POUR L’INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE

Ses surfaces lisses permettent de réduire l’accumulation de bactéries. De conception robuste, les embases, capots et joints protègent efficacement la connectique contre les jets d’eau et les produits d’entretien agressifs.

L

es capots et embases plastiques Han® F+B sont certifiés Ecolab et FDA 21. Ils présentent des angles et surfaces largement dimensionnés, conformément aux directives de l’European Hygienic Engineering & Design Group (EHEDG). Homologués IP69k, le Han® F+B offre le degré d’étanchéité le plus élevé. Un jet d’eau de nettoyeur haute-pression ne peut pas pénétrer dans un assemblage capot/embase fermé. Toutes les précautions sont prises pour obtenir une étanchéité irréprochable : les interstices sont scellés et les presse étoupes de la gamme comprennent des variantes en plastique blanc combinées avec des bagues d’étanchéité bleues, des vis et filetages en acier V2A.

Les connecteurs peuvent être de couleur bleue afin d’être facilement identifiés dans les équipements. Le volume dans les capots et boîtiers est suffisant pour intégrer des inserts spéciaux, avec jusqu’à neuf contacts pouvant transmettre des signaux ou de l’alimentation électrique. La puissance maximale est de 16 A sous 500 V. En utilisant un adaptateur, les inserts de la taille Han® 3A sont compatibles avec Han® F+B, ce qui permet une multitude de possibilités : des interfaces RJ45, un insert haute densité de 21 points, des inserts de puissance jusqu’à 40 A. Toutes les technologies HARTING sont exploitables avec Han® F+B, comme le Ha-VIS preLink®, la solution de câblage Ethernet nouvelle génération. Sont également disponibles les techniques de raccordement à visser, à sertir ou Quick Lock.

INFOS

HARTING sera présent du 11 au 12 Mars au CFIA de Rennes, Hall 5, Stand F27. www.harting.com

45 | Industrie | Mars 2020

48


S M A R T FA C TO R Y

ELESA FRANCE PRÉSENTE LE NOUVEAU CATALOGUE 170

Un outil conçu par des ingénieurs et accessible à tous. Il sera à la disposition des visiteurs sur le salon GLOBAL INDUSTRIE, hall 5 stand E80. ELESA continue à innover dans le monde des composants mécaniques La 17ème édition de son catalogue prouve son savoir-faire, avec les « standards ELESA » bien connus des industriels ainsi que les dernières nouveautés développées pour les constructeurs de machines et équipements. Plus de 1900 pages, 18 groupes de produits pour un total de plus de 45 000 codes produits disponibles en stock : depuis plus de 75 ans, Elesa s’efforce de proposer l’offre la plus complète de composants pour l’industrie mécanique. En complément, son site de vente en ligne offre le téléchargement des plans 2D/3D avec redimensionnement automatique ainsi que la mise en ligne permanente de nouvelles fonctionnalités pour faciliter le quotidien des ingénieurs et des services achats.

Avec plus de 40 prix de design obtenus auprès des plus grands jurys internationaux, Elesa confirme son statut de fabricant et de référence mondiale pour les composants mécaniques standard destinés aux machines et équipements industriels. www.elesa.com

INFOS 45 | Industrie | Mars 2020

49


S M A R T FA C TO R Y

INTELLIGENCE IO-LINK ET SYSTÈME DE CONTRÔLE EN UN SEUL SYSTÈME

SIG200 PROFINET Passerelle d’intégration de capteurs avec interface REST API : connexion simple dans le cloud via DualTalk.

L

INFOS

a nouvelle passerelle d’intégration du capteurs SIG200 PROFINET Sensor Integration Gateway de SICK garantit une intégration rapide, simple et transparente des appareils IO-Link de différents fabricants ainsi que le traitement et le transfert numérisés des données d’état, des paramètres de processus et des informations de diagnostics. L’intelligence à distance de cet IO-Link Master permet de réaliser des fonctions de commande orientées à l’aide de l’éditeur logique graphique de la passerelle et de les exécuter de manière autonome sur le terrain. La programmation correspondante dans le système d’automatisation n’est plus nécessaire – et la charge sur le bus de terrain est réduite en même temps. Avec DualTalk, le SIG200 peut utiliser le même câble pour communiquer simultanément via le bus de terrain avec la commande de la machine et effectuer un échange de données ciblé avec les niveaux MES et ERP ou des applications cloud via l’interface REST API intégrée. Ceci garantit un trafic de données extrêmement efficace et une sécurité future élevée pour la passerelle.

45 | Industrie | Mars 2020

50

Cette communication et intégration de données cohérente est également disponible pour les capteurs binaires standard : le IO-Link Sensor hub SIG100 permet de regrouper jusqu’à douze E/S standard dans un seul flux de données IO-Link et de l’intégrer à des niveaux d’automatisation plus élevés via le SIG200. SIG200 PROFINET : IO-Link Master est intelligent et facile à intégrer Les passerelles d’intégration de capteurs SIG200 garantissent une connexion simple, intelligente et économique des appareils IO-Link. L’IO-Link Master est déjà disponible en variante REST API. Une version supplémentaire pour le protocole de bus de terrain PROFINET est disponible à partir de début novembre. Chaque version du SIG200 offre un total de quatre ports, via lesquels les périphériques IO-Link et les capteurs d’E/S numériques peuvent être facilement configurés et visualisés à l’aide du SOPAS Engineering Tool (ET) intégré. Pour ce faire, il est possible de charger une description d’appareil IO-Link (IODD) sur le SOPAS ET via le port USB M8 et un PC ou par accès à distance via le serveur web intégré. La configuration et la visualisation avec le SIG200 est indépendante du fabricant : les utilisateurs peuvent également créer et configurer facilement leur


Le SIG200 IO-Link Master avec serveur web intégré garantit une intégration rapide, simple et transparente des appareils IO-Link ainsi que le traitement et le transfert numérique des données d’état, des paramètres de processus et des informations de diagnostic.

solution d’automatisation avec des appareils IO-Link de différents fabricants.

Un commutateur réseau canalise le flux d’informations et assure ainsi un trafic de données extrêmement efficace.

Le SIG200 est également un collecteur de données intelligent à distance. Outre la collecte, la conversion et le transfert de données, la passerelle évalue également les données et les utilise pour des opérations logiques et des tâches intelligentes telles que le comptage ou la mesure du temps. Même les fonctions de commandes orientées processus telles que l’activation de poussoirs mécaniques pour l’éjection d’objets sur des installations de convoyage peuvent être configurées dans l’éditeur de logique et exécutées de manière autonome dans le processus – sans avoir à communiquer avec un système d’automatisation supérieur ni à effectuer de programmation dans ce système.

Portefeuille de solutions d’intégration et de communication personnalisées SIG Avec ses Smart Gateway, SICK a créé une gamme évolutive pour l’intégration de capteurs binaires et de dispositifs IO-Link dans des environnements de bus de terrain et des niveaux d’automatisation supérieurs. La passerelle d’intégration de capteurs SIG100 est un concentrateur IO-Link pur avec intelligence, mais sans propre connexion directe au bus de terrain. Il peut convertir les signaux de commutation binaires jusqu’à douze signaux d’E/S standard connectables en un paquet de données IOLink et communiquer ces informations via le SIG200 aux contrôleurs de machines et applications à des niveaux supérieurs. La gamme SIG permet donc désormais d’utiliser les avantages d’IO-Link : installation simplifiée, flexibilité, possibilités de diagnostic et sécurité technologique future - à la pointe du progrès, là où jusqu’à présent, des capteurs d’E/S purs étaient utilisés. www.sick.com/fr

INFOS

DualTalk : communication simultanée avec la commande de la machine et les niveaux d’automatisation supérieurs Les passerelles des familles de produits SIG200 offrent les meilleures conditions pour un cloud edge computing efficace. Contrairement aux autres IO-Link Masters, cette passerelle ne nécessite qu’un seul câble pour communiquer simultanément en DualTalk avec la commande de la machine (via l’interface bus de terrain) et avec les niveaux MES ou ERP ou les applications en mode cloud (via l’interface REST API).

45 | Industrie | Mars 2020

51


S M A R T FA C TO R Y

SOLUTION MOBILE ANDROID COMPLÈTE POUR LA CONFIGURATION ET LE PARAMÉTRAGE DE DISPOSITIFS DE TERRAIN HART Softing Industrial, en collaboration avec la société allemande i.safe MOBILE et la société américaine ProComSol, propose désormais une solution complète pour le paramétrage et la configuration des dispositifs de terrain HART dans les applications Android.

Offre mobile Android groupée pour la configuration et le paramétrage de dispositifs HART.

L

a combinaison de l’interface mobiLink de Softing, des tablettes et smartphones Android d’i.Safe MOBILE et de l’appli DevComDroid de ProComSol destinée aux dispositifs de terrain mobiles, a été testée avec succès en tant que solution simple et sûre de configuration et de paramétrage de dispositifs de terrain HART, même en zones dangereuses. Cette offre groupée est disponible auprès d’i. safe MOBILE. La société i.safe MOBILE, basée à Lauda-Koenigshofen en Allemagne, compte plus de 10 ans d’expérience dans le développement d’équipements utilisables en atmosphères explosives, et c’est l’une des entreprises les plus innovantes et les mieux établies sur ce marché. Tous les produits i.safe MOBILE sont certifiés pour une utilisation sûre en zones dangereuses (ATEX, IECEx, CSA, EAC, etc.) et conviennent à un usage dans l’industrie et en milieu extérieur. La société ProComSol, basée à Lakewood dans l’Ohio aux États-Unis, est un leader du développement et de la fabrication de produits HART pour le secteur des processus industriels.

INFOS

Thomas Rummel, Vice-Président Senior Ingénierie et Produits, chez Softing Industrial, déclare : « Nos entreprises ont des compétences complémentaires. Ce partenariat est très intéressant pour le marché HART. Notre interface mobiLink simplifie l’accès mobile aux dispositifs de terrain pour les opérateurs industriels, les intégrateurs système, les concepteurs d’appareils, et autres utilisateurs des industries de transformation. Avec les tablettes et les smartphones 45 | Industrie | Mars 2020

52

i.safe MOBILE, certifiés pour une utilisation en zones dangereuses, et l’application DevComDroid de ProComSol, nous disposons aujourd’hui d’une solution complète, à la fois économique et facile à utiliser, pour les applications Android. » Martin Haaf, Président Exécutif d’i.safe MOBILE, ajoute : « L’interface mobiLink de Softing, associée à notre tablette IS930.1 et à notre smartphone IS530.1, ainsi qu’aux applications à base DD (Device Desciption, ou description de dispositif ) de ProComSol, constitue une offre très intéressante pour nos clients. Nous sommes ravis de cette extension de notre offre de solutions de communication pour l’automatisation des processus. » • Informations produit mobiLink : https://industrial.softing.com/en/products/usb-andbluetooth-modems/mobilink-multiprotocol-interface.html • A propos d'i.safe MOBILE : www.isafe-mobile.com • A propos de ProComSol : https://procomsol.com


S M A R T FA C TO R Y

FAULHABER LANCE SUR LE MARCHÉ UN CODEUR INTÉGRÉ POUR LES MOTEURS PLATS

Codeur intégré pour les moteurs plats.

Moins de sept millimètres pour un codeur parfaitement ajusté.

L

a famille de moteurs BXT composée de moteurs C.C. sans balais d’une conception particulièrement courte, a été complétée du codeur magnétique IEF3-4096 au diamètre correspondant. Avec seulement 6,2 mm de longueur supplémentaire, les unités moteur/codeur restent également extrêmement courtes. En outre, le codeur est entièrement intégré au boîtier robuste du moteur.

Dans cette conception plate, l’IEF3-4096 offre trois canaux avec une fonction d’index et une haute résolution allant jusqu’à 4096 impulsions par tour. De plus, une variante avec « Line Driver » est disponible pour l’IEF3-4096 L. Le codeur peut être combiné aux moteurs BXT avec boîtier 2214… BXT H, 3216… BXT H et 4221… BXT H.

La combinaison de moteurs BXT avec le codeur IEF3-4096 constitue la solution idéale si un positionnement précis dans un espace restreint et des couples élevés sont requis. On trouve des applications typiques dans les domaines de la robotique, des technologies médicales, de l’automatisation de laboratoire et de l’automatisation industrielle. Le codeur se connecte à l’aide d’un câble plat ; des connecteurs adaptés sont disponibles. Les avantages en un coup d’œil : • Conception courte, car entièrement intégrée • Fonction d’index et haute résolution • « Line Driver » disponible • Pour un positionnement précis avec un couple élevé dans des espaces restreints www.faulhaber.com/fr

INFOS 45 | Industrie | Mars 2020

53


S M A R T FA C TO R Y

LA NOUVELLE VANNE ASCO™ SÉRIE 353 AMÉLIORE LE NETTOYAGE TOUT EN RÉDUISANT L’UTILISATION D’AIR COMPRIMÉ ET LE TEMPS D’INSTALLATION

La nouvelle vanne de décolmatage d’Emerson offre une pression maximale plus élevée pour une plus longue durée de vie des sacs et des filtres, et une maintenance réduite des systèmes de décolmatage à jet d’air inversé.

E

merson présente sa nouvelle vanne de décolmatage ASCO série 353, conçue pour aider les fabricants d’équipements d’origine (OEM) et les utilisateurs finaux à obtenir un nettoyage des sacs systématiquement plus efficace, plus efficient et plus pratique.

INFOS

Grâce à une pression maximale plus élevée, à une plage de températures plus vaste, à un raccord rapide breveté et à une simplification globale des composants, cette nouvelle série allonge la durée de vie des sacs et des filtres, tout en nécessitant moins d’entretien.

La nouvelle vanne peut être utilisée dans un large éventail d’applications, notamment la préparation du béton, les céréales, l’agriculture et l’alimentation animale, la métallurgie (projection abrasive), l’agroalimentaire, les fonderies, l’industrie pharmaceutique, l’exploitation minière, le mélange/traitement de caoutchoucs, la transformation des métaux, l’industrie de la chaux, les cimenteries, les centrales électriques ou encore les aciéries. Quand la pression maximale n’est pas optimale, le nettoyage du système de décolmatage devient inefficace et la consommation d’air comprimé augmente. En atteignant rapidement sa pression maximale, la série 353 renforce l’efficacité du processus de nettoyage. La nouvelle conception permet également d’améliorer le flux d’air à travers les cartouches ou les sacs filtrants afin d’optimiser les performances de décolmatage, tout en réduisant la consommation onéreuse d’air comprimé. « Grâce à une conception technique et à un processus d’essai rigoureux, Emerson a optimisé la vanne de décolmatage ASCO série 353. Elle s’ouvre, atteint sa pression maximale et se ferme plus rapidement que les produits concurrents. Elle

45 | Industrie | Mars 2020

54


permet à nos clients d’optimiser le nettoyage des filtres et de réaliser d’importantes économies d’air comprimé dans toutes les applications de décolmatage à jet d’air inversé », explique Erik VanLaningham, vice-président du marketing mondial pour la branche automatisation industrielle d’Emerson. La vanne comporte en outre moins de pièces mobiles pour une fiabilité accrue et un entretien simplifié. L’allongement de la durée de vie de la vanne, à plus d’un million de cycles en moyenne, allonge les intervalles entre les cycles d’entretien. La série 353 inclut également un raccord rapide breveté qui facilite et accélère l’installation, mais aussi d’autres options de raccordement, comme le raccord « Dresser » classique et la version filetée. Cette série repensée offre une plage de températures de fonctionnement plus vaste, allant de -40 à 140 °C (-40 à 284 °F), ce qui la rend adaptée aux environnements dangereux et industriels modérés à difficiles.

INFOS

www.emerson.com

45 | Industrie | Mars 2020

55


S M A R T FA C TO R Y

LE NOUVEAU MICROSCOPE 4K KEYENCE VHX-7000 AMÉLIORE LA VISUALISATION, ACQUISITION ET MESURE

La dernière innovation de KEYENCE présente de nombreux avantages pour les utilisateurs de microscopes qui souhaitent optimiser leurs applications de visualisation, d’acquisition et de mesure.

D

ésormais disponible en Suisse et en Autriche, le microscope numérique VHX-7000 offre une capacité de grossissement et une précision considérables, et s’avère à la fois polyvalent et simple d’utilisation. Avec ses multiples fonctionnalités, le VHX-7000 constitue la solution idéale pour répondre à divers besoins de microscopie au cours des années à venir.

INFOS

Le KEYENCE VHX-7000 facilite les mesures 2D et 3D. Un seul microscope suffit pour effectuer une multitude de mesures : rugosité, contamination, granulométrie, etc. L’observation est assurée avec un équilibre optimal de luminosité et de clarté. Les images peuvent être enregistrées sur le disque dur de 1 To (qui offre une capacité suffisante pour stocker plusieurs millions d’images) et transférées via un réseau LAN ou par USB. L’appareil inclut également des fonctions de création et de partage automatiques de rapports.

45 | Industrie | Mars 2020

56

Les fonctionnalités telles que le mode d’ombres accentuées font ressortir des détails infimes (en couleur) et améliorent les surfaces inégales ainsi que les taches d’une simple pression sur un bouton. En associant un capteur d’image CMOS 4K et une nouvelle technique de variation d’éclairage multidirectionnel, le VHX-7000 peut produire des images rivalisant avec celles d’un microscope électronique à balayage (MEB). Même les utilisateurs inexpérimentés peuvent facilement obtenir des images haute résolution. Il suffit à l’opérateur de placer la cible sur la platine : tout le reste, notamment l’ajustement de l’alignement et de la mise au point, s’effectue automatiquement. Grâce à la console de commande, les fonctions comme le changement d’échelle de grossissement sont aisément accessibles. L’une des principales fonctionnalités est l’assemblage d’images à grande vitesse, qui s’effectue automatiquement via une fonction dédiée. De plus, la capture de plusieurs images pendant que la platine se déplace permet d’acquérir et d’assembler simultanément des données 3D, et donc de visualiser et d’analyser tous les détails de la cible.


En termes de mesure 3D, même lorsque la cible présente une surface irrégulière, il est possible d’obtenir instantanément une image parfaitement mise au point, celle-ci étant créée à partir de plusieurs images dont la mise au point varie. La nouvelle tête entièrement intégrée offre la qualité d’image la plus élevée de la série VHX. L’observation peut s’effectuer à des échelles de grossissement comprises entre 20x et 6 000x sans changer d’objectif. L’association d’optiques, d’une caméra numérique, de composants électroniques, d’un logiciel et d’un grand choix de platines XYZ et rotatives motorisées permettent d’effectuer des inspections et analyses complètes via un seul système. Le VHX-7000 peut ainsi prendre en charge des applications jusque-là réservées aux microscopes stéréoscopiques, métallurgiques et même MEB.

Au final, le nouveau microscope numérique tout-enun VHX-7000 simplifie les inspections de la qualité dans tous les secteurs, tout en fournissant des résultats spectaculaires en termes d’images. KEYENCE propose actuellement une démonstration sur site et sans engagement du système. Une brochure détaillée répertoriant l’intégralité des fonctions, caractéristiques et options est disponible à l’adresse : www.keyence.eu/vhx7000fr

INFOS

Pour l’automobile et les autres industries reposant sur les métaux, une analyse automatisée de la contamination et de la propreté sur la machine, conforme à la norme ISO 16232, est rendue possible pour la mesure des grandes surfaces. L’association du grossissement considérable, des images haute résolution et de la mesure automatique en un clic permettent des inspections de la qualité dans les secteurs des semiconducteurs et de l’électronique, tandis que la mesure automatique des surfaces avec comptage de particules peut être utilisée pour l’analyse de la structure granulaire en pharmacie, en métallurgie ou dans d’autres secteurs exigeants. 45 | Industrie | Mars 2020

57


S M A R T FA C TO R Y

LES PRODUITS B&R COMMUNIQUENT AVEC OPC UA OVER TSN

B&R permet une communication indépendante des fabricants à tous les niveaux, du capteur au cloud.

INFOS

B

&R est un des premiers fabricants à lancer une offre produit complète pour la communication avec le protocole ouvert et temps réel OPC UA over TSN. L’offre comprend notamment des automates haute performance, des contrôleurs de bus, des PC industriels et un switch TSN. B&R permet ainsi la mise en place d’un réseau standard, indépendant et unifié qui facilite la réalisation de machines adaptatives et connectées.

Simples à configurer et à administrer, les réseaux OPC UA over TSN concrétisent le concept « plug-and-produce » de l’Industrie 4.0. De plus, avec ce protocole, les participants du réseau communiquent 18 fois plus vite qu’avec n’importe quel autre protocole disponible aujourd’hui sur le marché. Les nouveaux produits de B&R ouvrent ainsi de nouvelles possibilités pour les applications de contrôle et d’entraînement à haut niveau de synchronisation.

Configuration automatique et performances record La configuration des produits et du réseau OPC UA over TSN est intégrée dans l’outil logiciel Automation Studio de B&R, de même que la définition des droits d’accès. La configuration s’effectue ainsi automatiquement. De plus, Automation Studio réduit l’effort de programmation nécessaire pour développer des machines modulaires grâce à ses modules logiciels prêts à l’emploi. Connecter des variateurs, des contrôleurs, ou d’autres appareils de différents fabricants ne demande ainsi aucun effort supplémentaire. Le développeur n’a plus besoin d’écrire des lignes de code : régler quelques paramètres suffit.

Convergence IT-OT OPC UA permet une communication directe et transparente du capteur au cloud. L’extension TSN permet de fusionner les technologies IT et OT au sein d’un réseau commun, satisfaisant ainsi un prérequis essentiel des applications IoT Industriel. La technologie permet de connecter plusieurs dizaines de milliers de participants à un seul et même réseau. De plus, elle bénéficie des extensions de bande passante du standard Ethernet. Gérer d’importants volumes de données pour, par exemple, réaliser une maintenance prédictive ne pose ainsi aucun problème.

45 | Industrie | Mars 2020

58

www.br-automation.com


S M A R T FA C TO R Y

NOUVEAUTÉS DANS LA GAMME EX DE STEUTE Interrupteurs d’urgence à commande par câble et de déport de bande robustes pour zones Ex.

L

es versions « Extremes » des nouveaux interrupteurs à tirette et de déport de bande ZS 92/ZS 92 SR font déjà leurs preuves dans la pratique. Au salon SPS 2019, steute présentera pour la première fois les versions Ex des séries, développées toutes les deux spécialement pour les applications extrêmes. Les caractéristiques de conception comprennent un boîtier en aluminium moulé sous pression très robuste avec revêtement multiple (passivation, couche de fond, revêtement en poudre), le degré de protection élevé (IP 65) et, par rapport à la version précédente, des forces de déclenchement et de course considérablement réduites. Cela facilite l’actuation de la fonction d’arrêt d’urgence de l’Ex ZS 92 S et garantit que toutes les normes internationales pertinentes (par exemple pour les interrupteurs d’arrêt d’urgence, les interrupteurs d’urgence à commande par câble et la sécurité des convoyeurs continus) sont respectées. Les interrupteurs d’urgence à commandés par câble de la série Ex ZS 92 S seront disponibles avec les homologations ATEX/IECEx pour les zones 1 (Ex gaz) et 21 (Ex poussière). Les interrupteurs de déport de bande Ex ZS 92 SR auront les homologations pour la zone 21 (Ex poussière).

Le réglage très facile du point de déclenchement par paliers de 5 ° (de 5 ° à 35 ° pour deux inserts de commutation) augmente également la flexibilité de l’Ex ZS 92 SR pour l’utilsation en pratique. Les dimensions de raccordement compatibles avec la série précédente Ex ZS 90, ainsi qu’avec les autres interrupteurs de déport de bande et les interrupteurs d’urgence à commande par câble, simplifient le équipement ultérieur de la nouvelle série sur les installations (convoyeurs) précédentes. L’Ex ZS 92 S peut être utilisé à des températures comprises entre -10 et +55 °C - avec des longueurs de câble maximales de 2 x 100 m. Avec l’Ex ZS 92 SR, la position du levier de déport de bande peut être ajustée aux besoins individuels par paliers de 12 °. Avec les deux séries, steute élargit sa gamme de dispositifs de commutation « Extreme » à haute résistance pour les zones menacées d’explosion. Les applications typiques pour ces appareils sont entre autres dans l’industrie minière internationale et dans la production de produits chimiques et de matériaux de construction.

INFOS

Les deux séries se caractérisent par une très longue durée de vie, même dans des conditions environnementales défavorables – par leurs flexibilités et leurs options de montage polyvalentes. Ces nouveaux commutateurs Ex sont disponibles dans différentes configurations pour le réglage du levier de déclenchement et de déverrouillage.

Cela permet de les installer dans presque toutes les positions d’utilisation imaginables et, pour la première fois, également de les monter à l’arrière.

www.steute.fr 45 | Industrie | Mars 2020

59


S M A R T FA C TO R Y

COVAL ANNONCE UNE NOUVELLE GAMME STANDARD DE PALONNIERS À VENTOUSES POUR LA MANIPULATION DE CHARGES LOURDE, LES VACUOGRIP

Spécialiste de la manutention par le vide de charges lourdes, COVAL, certifiée ISO9001 : V2015, conçoit et fabrique depuis plus de 30 ans une large gamme d’appareils de levage par le vide, de palonniers à ventouses et de tubes de levage, adaptables à de nombreuses applications industrielles. Ces solutions permettent de lutter contre les TMS et améliorent en toute sécurité la productivité.

F

orte de cette longue expérience, et de son savoir-faire sur le marché de la manutention, COVAL propose aujourd’hui une nouvelle gamme complète de palonniers à ventouses VACUOGRIP, dédiés à la manutention de charges lourdes de 100 à 1000 kg comme des tôles, des panneaux de verre ou de plastique, etc. pour des applications de palettisation et dépalettisation, d’approvisionnement de machines ou encore de déchargement de convoyeurs.

La gamme de palonniers à ventouses VACUOGRIP constitue la réponse standard de COVAL aux besoins de manipulation horizontale (série VGH) et/ou de pivotement à 90° (série VGR) de charges lisses et étanches par un seul opérateur. Simples d’utilisation, ils se démarquent par leur fiabilité et leur robustesse à toute épreuve, et leur mise en œuvre aisée et rapide. Ils humanisent les travaux physiques les plus contraignants en améliorant les conditions de travail tout en garantissant l’intégrité des charges manipulées. Leur retour sur investissement est rapide. Conforme aux directives CE, ils sont disponibles en version électrique ou pneumatique.

INFOS

Un produit représentant de la FrenchFab Les VACUOGRIP s’appuient sur l’expertise acquise par COVAL auprès de ses partenaires intégrateurs ou industriels depuis près de 30 ans et sur les capacités d’innovation de son bureau d’études intégré. Les palonniers VACUOGRIP sont produits en France, sur le site de Montélier, renforçant l’engagement de COVAL comme acteur de la FrenchFab. www.coval.fr 45 | Industrie | Mars 2020

60


INFOS 45 | Industrie | Mars 2020

61


S M A R T FA C TO R Y

SOURIAU, EXPERT EN CONNECTIQUE MARINE, INNOVE EN TRÈS HAUTE ET BASSE PRESSION

SOURIAU possède une forte expertise dans la conception et la fourniture de connecteurs immergeables robustes et extrêmement fiables. Ses gammes de produits dry-mate, à accouplage hors de l’eau, anciennement connues sous le nom de connecteurs Jupiter, sont éprouvées dans les applications sous-marines tant civiles que militaires depuis plus de 50 ans.

A

ujourd’hui, Souriau propose également des connecteurs qui peuvent être accouplés sous l’eau, ils sont dits wet-mate, qui bénéficient d’une méthode particulière pour évacuer l’eau de l’interface de connexion et ainsi réduire les possibilités de court-circuit et la corrosion des contacts pour une sécurité et une durée de vie maximales. Souriau innove avec une offre très large, répondant aux évolutions des applications en eaux très profondes mais aussi en eaux peu profondes, à très haute comme à basse pression.

M, la gamme de connecteurs submersibles à grandes profondeurs Les défis liés au milieu marin sont nombreux, car les équipements doivent opérer de plus en plus profondément, jusqu’à – 7000 mètres, et peuvent rester immergés pendant de plus longues périodes. Dans de telles conditions extrêmes, les connecteurs sous-marins doivent résister à des pressions de plus en plus élevées, résister à la corrosion et être fiables car les opérations de maintenance à ces profondeurs sont très délicates. La résistance à la haute pression est une caractéristique courante pour les connecteurs submersibles du marché.

INFOS

Les connecteurs de la série M de Souriau, largement reconnus comme les connecteurs sous-marins dry-mate les plus robustes, sont fabriqués à partir de bronze « marin » pour sa résistance à la corrosion et à l’encrassement biologique (biofouling). Ils sont également disponibles en acier inoxydable (316L), en Titane et même en Super Duplex, un acier inoxydable avec une forte teneur en chrome, pour une durée d’immersion encore étendue. Ces connecteurs, initialement développés pour des applications militaires permettent d’assurer une résistance extrême aux forces d’arrachement ou transversales sur les câbles ainsi qu’aux vibrations et aux chocs. Pour la terminaison des câbles, l’étanchéité est assurée plusieurs façons : soit avec un presse étoupe (résistance à la pression jusqu’à 100 bars/1500 Psi). Cette méthode permet de s’affranchir de toute résine colle ou autre potting, elle présente donc 45 | Industrie | Mars 2020

62


l’avantage d’être réparable. Elle résiste à des profondeurs de -1000 mètres environ. Pour une étanchéité jusqu’à – 7 000 mètres, on utilisera plutôt le surmoulage. Ces connecteurs d’adressent à des applications telles que les robots sousmarins téléguidés, la plongée commerciale, les puits de pétrole offshore et les sous-marins militaires. Une nouvelle version de connecteurs M+ vient d’être annoncée pour les profondeurs jusqu’à – 7 000 mètres (résistance à la pression jusqu’à 700 bars/4350 Psi en face ouverte et connecteurs accouplés), actuellement disponible en taille 10 et en taille 14 début 2020. Souriau les a développés pour répondre à l’évolution du marché des robots sous-marins ROV (Remotely Operated Vehicle) et des drones AUV (Autonomous Underwater Vehicle) et UUV (Unmaned Underwater Vehicle).

La gamme SWIM répond parfaitement aux besoins des drones de surface océaniques utilisés pour des missions océanographiques, pour de l’exploration pétrolière ou pour des applications plus militaires comme la surveillance maritime. Ils conviennent également aux bouées météoocéanographiques et aux robots téléguidés d’observation sous-marine ainsi qu’à une grande diversité d’équipements intégrant des capteurs (hydrophones, température, salinité…) et des boîtiers électroniques.

INFOS

SWIM, pour une fiabilité à toute épreuve à basse pression La spécificité de Souriau est de proposer des connecteurs fiables à la fois en environnement haute pression à grande profondeur et en environnement basse pression à faible profondeur. Les fabricants de matériels immergés à faible profondeur sont confrontés à des problèmes d’étanchéité, de corrosion des contacts et de mise en œuvre des connecteurs. Avec ses demi-harnais et harnais SWIM, lancés en 2016, Souriau apporte des solutions fiables pour des profondeurs jusqu’à -300 mètres à des coûts très compétitifs. La conception même des connecteurs permet

cette polyvalence : le verrouillage à vis de la fiche sur l’embase, associé à 2 joints toriques au niveau du couplage des boîtiers assurent l’étanchéité même à basse pression. C’est la compression des deux joints qui assure l’étanchéité et non la pression, comme la plupart des connecteurs concurrents. Fabriqués en thermoplastique, les connecteurs SWIM sont légers et étanches. Ils résistent à la corrosion, aux UV et ne sont pas soumis aux phénomènes de délamination cathodique, ce qui leur procure une longue durée de vie en environnement marin. Le verrouillage par vis et les clés de détrompage facilitent l’accouplement des connecteurs, quel que soit le nombre de contacts.

www.souriau.com

45 | Industrie | Mars 2020

63