Issuu on Google+

T

E S I A T AREN

2.0

É SÉCURIT

Pointe de la Tsantéleina - 11h00 - 3 602m Skieur : Philippe Deslande - Guide des Arcs Photographe : Pascal Arpin

E FREERID

RANDO ERANDO ALTER E E R F / ANDO G / FRE

SKI DE RIDE SKI TOURIN ER

Y

SÉCURIT

HORS-SÉRIE TRÈS COOL

FRE

NATIVESG R E T L A S GLISSE NATIVE SLIDIN


ROULETTE ANGLAISE & BLACK-JACK 20h30/3h00 MACHINES À SOUS 11h/3h00

POKER Cash game (cave à 50€ minimum) TEXAS HOLD’EM Tournois (se renseigner) 20h30/3h00

vrez

Décou ur Resta

+33 (0)4 79 55 23 07 - www.casino3vallees.com - 4, Esplanade des Thermes - BRIDES-LES-BAINS

ino u Cas a n t d soir le

t di emen Uniqu nche & lun a im d é m fer


EDITO

Fermez les yeux…

HORS-SÉRIE TRÈS COOL

Imaginez-vous gravir les sommets enneigés, alors que le soleil pointe tout juste le bout de son premier rayon. Vous êtes accompagné, et pourtant seul au monde. D’une solitude magnifique qui vous recentre sur vous- même, vos forces et la beauté de ce qui vous entoure. Vous respirez profondément, comme si chaque respiration était la première… comme si les autres avaient moins de saveurs. Enfin, vous touchez au but et le sommet vous accueille avec bienveillance. Le respect est le maitre mot de votre aventure : respect de l’effort, respect du lieu, respect de votre vie. Une pause contemplative vous ramène à l’immensité de l’instant, un instant unique où vous vous sentez infiniment grand et infiniment petit à la fois. Puis c’est la descente, vierge, intense, fluide et grisante. Le vent caresse votre visage, vous en voulez encore… Bienvenue dans l’aventure hors des sentiers battus, bienvenue dans FACE NORD 2.0 !

Gaëtan

Directeur des publications Infosnews.

CLOSE YOUR EYES... Imagine climbing snowcovered mountaintops at sunrise. Accompanied by a qualified guide, but yet whole alone. Perfect to refocus on the most important things, yourself, your strengths and the beauty that surrounds you. Breath, like each breath is your first... and your last. Finally, you reach your goal and the mountaintop welcomes you with kindness. Respect is the keyword of your adventure: respect the effort, respect the location, respect your life. Devote time to contemplation and meditation, a unique instant, you feel big and small at the same time. You ski back to the station, the wind strokes your face, you want more... Welcome to the off-piste adventure, welcome to FACE NORD 2.0 !

Sécurité Rencontre : Alain Duclot spécialiste en nivologie 04 Rencontre : Éric Charamel Guide de haute montagne 06 Nouveautés 2017 : des pictos pour sauver des vies 07 Portrait : Gendarme de Haute-Montagne 08 Découverte : Le sac airbag 10 Shopping : matériel de sécurité 11 Les sites hospitaliers de Tarentaise 12  L’ANENA : Association Nationale pour l’Étude de la 14 Neige et des Avalanches

16

Battle : Léo Taillefer vs Mickaël Bimbœs : 2 pratiques, 1 passion

Freeride World Qualifier Tour 18 Team Riders Les Arcs 20  Portfolio : Pascal Arpin, Guide de Haute Montagne 22 

Freeride

24 26

et Photographe

 Shopping : Freeride La First Track aux Menuires

Ski de rando / Freerando Test Freerando : secteur Val d’Isère 30 Julbo : Walk The Line 32 Plum : Performance made in chez nous 34 Test splitboard 36  Stations : les pistes dédiées au ski de rando 38  Peuf Experience : par la Société des 3 Vallées 39 Portfolio : Pascal Arpin, guide de haute montagne 40

FACE NORD 2.0 HORS-SÉRIE INFOSNEWS

73 350 Montagny Chef Lieu +33 (0)4 79 410 410/ www.infosnews.fr Editeur / Eurl INFOSNEWS, RCS 818 149 395.

Impression Lorraine Graphic. Direction Gaëtan B. Coordination Aurélie D. Rédaction Sabrina M. / Johanne B. / Céline L. (Indépendante) Géraldine R. (Indépendante) Frédéric V. (Indépendant) Graphisme Johanne B. / Amandine P. / Jérémy T. Publicité Gaëtan B. / Sabrina M. / Yoann R. / Ludo R. / Sarah F. Traduction Katrien S. (Indépendante) © Pascal Arpin

et photographe

Shopping : ski de rando et freerando 42 Portrait de champion : Gary Ozeray 44  À la découverte du glacier de Gébroulaz 46

avec les Guides de la Vanoise

Calendrier des événements

48

50 52 54 58 60

62 64

Glisse alternative

Découverte : le film «DPMJ» Le speed riding L’escalade sur glace Test : initiation au snowkite Shopping : alternatif

Récupération sportive avec les spas Ô des Cimes Petit mémo des mots


ons de la BMW X5 xDrive40e 313ch en cycle mixte et selon type de jantes :

sommationsConsommations de la BMW X5 de xDrive40e en cycle mixteenetcycle selonmixte type et deselon jantes : de jantes : la BMW 313ch X5 xDrive40e 313ch type Consommations la xDrive40e 313ch en cycle NEDC. mixte et selon type. de jantes : : 77de àkm 78BMW selon la g/km norme européenne à 3,4 l/100 km.à CO 77 à 78 selon la norme européenne NEDC NEDC. 3,3 3,42 l/100 km. . g/km CO2 :X5 NEDC 3,3 à 3,4 l/100 km. km CO2 : 77 à 78 g/km selon la norme européenne NEDC.

BMW X5

BMW X5 BMW X5

Le plaisir Le plaisir conduire de conduire deLe plaisir de conduire

DAVID ANDRÉ

www.bmw.fr www.bmw.fr www.bmw.fr

AU SOMMET DE L’EFFICIENCE. AU AU SOMMET L’EFFICIENCE. DE L’EFFICIENCE. BMW SOMMET X5 xDRIVE40e DE HYBRIDE RECHARGEABLE.

MW X5 xDRIVE40e HYBRIDE RECHARGEABLE. À partir seulement 77 grammes de CO2/km, BMW X5 xDrive40e 313 ch BMW X5de xDRIVE40e HYBRIDE RECHARGEABLE.

et sa technologie hybride rechargeable fait entrer BMW dans une nouvelle ère. partir de seulement 77 grammes de CO2/km, BMW X5BMW xDrive40e 313 ch elle À partir de de seulement 77 grammes de CO X5 xDrive40e 313rend ch Équipée la technologie 4 roues motrices intelligente BMW xDrive, xDrive, 2 /km, sa technologie hybride rechargeable fait entrer BMW dans une nouvelle ère. également votrehybride conduiterechargeable en montagnefait toujours etune exalnouvelle exaltante. tante. ère. et sa technologie entrer plus BMWsûre dans uipée Équipée de la technologie 4 roues motrices intelligente BMW xDrive, rendelle rend de la technologie 4 roues motrices intelligente BMWelle xDrive, alement votre conduite en montagne toujours plus sûre et exaltante. également votre conduite en montagne toujours plus sûre et exaltante.

BMW Partenaire Officiel BMW Partenaire BMW Partenaire Officiel Officiel


4

SECURITE

Rencontre avec Alain Duclos, spécialiste en nivologie Alain Duclos est LE spécialiste en nivologie des Alpes du Nord. Expert auprès des tribunaux, consultant auprès des conseils départementaux de Savoie, Haute-Savoie et Isère, il a une expérience impressionnante. Guide de haute montagne, pisteurartificier sur le terrain, il est aussi un universitaire titulaire d'un doctorat en géographie et d'un diplôme d'ingénieur. Avec un tel palmarès, a-t-il encore des choses à apprendre sur la neige ? Par Fréderic V.

QUAND LES CONDITIONS SONT RÉUNIES POUR QU'UNE AVALANCHE PARTE, LA PLUPART DU TEMPS, ELLE NE PART PAS.

© M. Daviet

Comment l'idée d'approfondir vos connaissances en nivologie a-t-elle germé ? Vers la fin des années 80 j'étais pisteur et je venais de devenir guide. J'ai remarqué sur le terrain que les choses qui arrivaient en cas d'avalanche ne correspondaient pas aux déclenchements auxquels j'assistais. Je suis retourné sur les bancs d'études jusqu'à un doctorat en 1992. Les connaissances d'alors étaient-elles erronées ? Oui parce qu'on se contentait de la base qui existait. En 1900 on avait déjà posé les principes de la nivologie. En 1970 il y a eu l'avalanche de l'UCPA à Val d'Isère qui a entraîné la création de l'ANENA, puis la recherche s'est structurée. Après les pionniers qui étaient des gens de terrain est venu le temps des chercheurs et des universitaires. Depuis 2000 on a mieux compris le mécanisme de déclenchement des plaques grâce à la collaboration du terrain et de la science.


A-t-on encore des choses à découvrir sur la neige ? Oui bien sûr. Depuis les progrès techniques de 2000/2010 où le mécanisme de déclenchement des plaques a été formalisé, on arrive à savoir comment ça fonctionne mais on n'arrive pas encore à savoir quand. Souvent on a les conditions requises : pente à plus de 30°, une couche fragile sous la neige nouvelle... et rien ne bouge ! On ne sait pas encore pourquoi certains modèles fonctionnent un jour et pas le lendemain. Le danger, surtout pour les montagnards aguerris, c'est quand on leur enseigne ces facteurs de risque et que ça ne s'applique pas. Et ils s'habituent à cette science inexacte. Sauf qu'avec « pas de chance », un jour ça va marcher... Du coup, on ne peut pas réellement apprendre de l'expérience.

Nouveauté 2017 > Des pictos

POUR SAUVER DES VIES Par Sabrina M.

L'avalanche ne reconnaît pas l'expert. Aucune étude ne prouve que l'expérience apporte quoi que ce soit à la prévention du risque d'avalanche. L'avalanche est aussi trop rare pour que l'on puisse retenir quoi que ce soit en termes d'expérience. Comment avez-vous appris tant de choses sur la neige et les avalanches ? J'ai beaucoup appris par la science, puis sur le terrain parce que je sors tous les jours mais aussi par le biais de l'expertise après accident auprès des tribunaux. Ce que j'ai retenu, c'est que les victimes d'avalanche ont eu un comportement standard. Il est confortable de leur attribuer un comportement particulier mais le facteur « chance » est très présent lors de la survenue d'un drame, comme un escadron d'avions de combat parti en mission et dont l'un a été descendu. A-t-il fait autre chose que ceux qui sont rentrés ? Y-a-t-il aussi une coopération entre les états qui sont exposés aux avalanches ? J'étais à Breckenridge au Colorado cet automne à l'ISSW (International Snow Science Workshop) pour un rassemblement sur ces études. Tous les pays qui ont des montagnes et de la neige s'y intéressent, la plupart pour assurer la circulation (à pied, à ski, en voiture, en train) des particuliers, mais on peut citer des pays comme l'Inde qui n'y voient qu'une activité pour leur armée. Peut-on craindre une explosion du nombre de victimes avec le phénomène « freerando » ? Malgré le fait qu'il y ait de plus en plus de pratiquants, le nombre des victimes reste stable. Ce n'est pas avec des méthodes empiriques qu'on peut estimer que les gens ont la bonne méthode, acquise ici ou là, pour éviter les avalanches. On fait aussi partie d'un système qui a fait rentrer les facteurs 30°, couche fragile et neige nouvelle, dans la façon qu'ont les skieurs d'envisager ce risque. Mais on peut encore faire beaucoup de progrès. J'ai œuvré, avec beaucoup d'autres, pour que l'on puisse avoir au premier coup d'œil sur les cartes IGN la représentation graphique des pentes à plus de 30°. C'est un progrès capital dans la phase de préparation d'une journée en montagne. Il y a aussi une application iPhiGeNie qui permet d'avoir sa position et celle des pentes à plus de 30° (ce qu'il y a au-dessus, au-dessous ou si on est dedans). Comment améliorer la formation d'un pratiquant confirmé ? Je crois beaucoup que ce qu'on enseigne sur la neige n'est pas parole d'évangile. L'essentiel de ce qu'on pense savoir sur les avalanches, n'est pas vrai. Beaucoup des théories apprises au public, assimilées ou non, noient le poisson. Il faudrait arriver à une méthode aussi simple que les panneaux de circulation routière, où les signes de danger sont clairement identifiés, par exemple : • Pente à plus de 30° • Y-a-t-il eu une surcharge récente? (Accumulation par le vent, pluie, neige...) • Existence d'une couche de neige fragile en dessous À ce moment là on pourrait, soit supposer le danger dans un grand nombre de situations, soit maîtriser ou avoir la prétention de maîtriser et se dire que la couche du dessous n'est pas si fragile, et y aller.

Alain Duclos studies the snow conditions Alain Duclos studies the snow conditions and is thé expert in the Northern Alps. He studies the snowpack and analyses its evolution. Based on several data of which the slope steepness (more or less than 30), snow accumulation and the presence of a fragile snow layer underneath..., Alain estimates the avalanche risks in the ski resort. All the data are registered and compared with the data of the preceding days. Another part of his job is the fieldwork: the study of the different layers of the snowpack and the triggering of avalanches. The application iPhiGeNie gives off-piste skiers their exact position and slope steepness.

Faible

Limité

Marqué

Conditions généralement favorables

Instabilité limitée le plus souvent à quelques pentes

Instabilité marquée, parfois sur de nombreuses pentes

Fort

Très fort

Forte instabilité sur de nombreuses pentes

Conditions très défavorables

Face à la montagne, le danger est toujours présent et la sécurité est un enjeu de taille pour les professionnels. La bonne information, délivrée au bon endroit au bon moment, peut faire prendre la bonne décision. Dès cet hiver, de nouveaux pictogrammes et messages types font leur apparition, sur les niveaux de risques d’avalanche estimés par Météo France, pour mieux informer les skieurs sur les dangers. 5 pictogrammes accompagnés de messages forts, remplacent les 3 drapeaux (jaune, damier jaune et noir, noir) utilisés jusqu’alors. Formalisés fin 2016 sous l'égide d'AFNOR (organisme français de référence pour les normes volontaires), chacun symbolise l'un des cinq niveaux de risques d'avalanche (très fort, fort, marqué, limité, faible) fixés à l'échelle européenne. Au vu du nombre important de pratiquants étrangers dans les stations d'Europe, cette harmonisation est un vrai pas vers le renforcement de la sécurité en montagne. Les pictogrammes sont assortis d'un code couleur et de messages informatifs clairs. L'enjeu de ce nouveau dispositif est d'apporter une information précise, fiable et compréhensible par le plus grand nombre. Ils sont d'ailleurs traduits en anglais, allemand, italien, catalan et néerlandais, et pourront être déclinés sur les applications smartphone des stations, les réseaux sociaux et les écrans d'information au pied des remontées mécaniques. Initié par les Domaines Skiables de France et l'ANMSM (Association Nationale des Maires de Stations de Montagne), le projet a été testé l'hiver 2016 dans 8 stations françaises et sur les réseaux sociaux. Sur un échantillon d'environ 1 500 personnes, 75 % des personnes interrogées ont trouvé le dispositif plus lisible. Selon Serge Riveill, chargé de mission des Domaines Skiables de France « le risque 3 que tout le monde connaît sous la forme de drapeau à damier jaune et noir était trop banalisé. Lors des dix dernières années, près de la moitié des accidents en hors-piste ont eu lieu lors d'un épisode de risque 3. Le nouveau pictogramme, avec ses deux points d'exclamation, va plus attirer l'attention ! », espère-t-il.

Avalanche risk This winter, new pictograms make their appearance to inform about the avalanche risks. Five new pictograms, each with a strong message, replace the traditional yellow, checkerboard pattern and black flags. The goal of the new pictograms is to give precise, reliable and comprehensible information, translated into English, German, Italian, Catalan and Dutch. The project has been tested last winter season in 8 French stations and on social networks.


6

SECURITE

Suivez le guide !

Présentation de la Compagnie des Guides de la Vanoise avec Éric Charamel, un amoureux de la montagne qui vit et fait vivre sa passion en ne manquant jamais de mettre l'accent sur la sécurité. Par Géraldine R.

Pouvez-vous nous présenter cette structure ? La Compagnie des Guides de la Vanoise, c'est 25 bureaux des guides répartis entre Vanoise, Tarentaise et Maurienne, soit 250 guides et accompagnateurs moyenne montagne. En plus d'offrir le meilleur service à nos clients skieurs, alpinistes, randonneurs...grâce à un niveau très élevé de compétences, nous assurons un rôle de formateur : auprès de jeunes aspirants aux métiers de la montagne en les préparant aux examens à travers des stages et journées de formation, mais aussi avec des formations continues autour de la sécurité. Pourquoi prendre un guide ? Un guide a une connaissance parfaite du territoire sur lequel il évolue : le patrimoine, le terrain, mais aussi l'historique et l'évolution des chutes de neige. Il sait aller aux bons endroits en fonction de ce que recherche son client : une pente bien raide, un bon restaurant, une sortie raquettes à la découverte de l'Art baroque... Notre ancrage au territoire est très fort, et représente notre plus grande valeur ajoutée. Quel est le bénéfice en termes de sécurité ? Si la montagne est aléatoire et que l'on ne peut jamais tout prévoir à 100%, nos guides assurent une sécurité maximale lorsqu'ils accompagnent des clients. C'est aussi votre guide ou accompagnateur qui vous apprend à connaître la neige, à développer votre autonomie et votre capacité à prendre des décisions. Nous proposons d'ailleurs des journées destinées au grand public avec l'Association Nationale Neige et Avalanches, afin d'être mieux préparé en cas d'accident.

Bourg-Saint-Maurice

Séez

La Rosière

Sainte Foy Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

La Plagne

Follow the guide! La Compagnie des Guides de la Vanoise counts 25 offices in Vanoise, Tarentaise and Maurienne or not less than 250 passionate mountain guides. The guides have perfect knowledge of the territory, the patrimony, the terrain, but also the history and the evolution of snowfalls. Together with their clients, they choose the perfect place and itinerary for an unforgettable experience in full safety.

Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

Val d’Isère

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Méribel

Les Menuires Val Thorens

Pralognan la Vanoise

Compagnie des Guides et Accompagnateurs de la Vanoise À Séez, 25 rue Célestin Freppaz +33 (0)6 40 06 05 32 www.compagnie-guides-vanoise.com


K-STOKDRY K-STOKDRY K-STOKDRY K-STOKDRY Sèche-chaussures mural Sèche-chaussures Sèche-chaussures Sèche-chaussures mural mural mural K-STOKDRY Sèche-chaussures mural

10 10 10 ansans ans 10 ans 10 ans ans

Sèche-chaussures Sèche-chaussures mural mural

d’expertise d’expertise d’expertise d’expertise d’expertise d’expertise d’expertise

Fabr Fab FFaabbrr uuéé en Freiq eueériqrruiqiq anncFnernaFFn aanén Fab riqué ceccee en Fr FFaabb ancerriqiquuéé eennFFrr aannccee

Partez Partezskier skier Partez skier Partez skier Partez skier les les pieds pieds chauds chauds ! ! les pieds chauds ! les lespieds piedschauds chauds! !

Hotte Hotte Hotte en partie en enpartie partie partie Hotte en Hotte en partie supérieure: supérieure: supérieure: durabilité durabilité et et et Hotte Hotte durabilité en en partie partie supérieure: durabilité supérieure: durabilité et sécurité sécurité sécurité augmentées augmentées augmentées supérieure: supérieure: durabilité durabilité et et sécurité augmentées sécurité augmentées sécurité sécurité augmentées augmentées Séchage Séchage Séchage ventilé ventilé ventilé ultraultra ultra Séchage ventilé ultra Séchage ventilé ultra base base base consommation consommation consommation Séchage Séchage ventilé ventilé ultra ultra base consommation base consommation base base consommation consommation Séchage Séchage Séchage rapide rapide rapide et deet et et de de Séchage rapide de Séchage rapide et de qualité qualité qualité avecavec avec avec ou ou sans ou et sans sans Séchage Séchage rapide rapide et de de qualité ou sans qualité avec ou sans chauffage chauffage chauffage qualité qualité avec avec ou ou sans sans chauffage chauffage chauffage chauffage Personnalisation Personnalisation Personnalisation Personnalisation desPersonnalisation des emplacements des emplacements emplacements de de de Personnalisation Personnalisation des emplacements de des emplacements de séchage séchage séchage des des emplacements emplacements de de séchage séchage séchage séchage Seuls Seuls Seuls les les les Seuls les Seuls les emplacements emplacements emplacements Seuls Seuls les les emplacements emplacements occupés occupés occupés sontsont sont ventilés ventilés ventilés emplacements emplacements occupés sont ventilés occupés sont ventilés occupés occupés sont ventilés Système Système Système desont de deventilés Système de Système deintégré fixation fixation fixation murale murale murale intégré et et et Système Système de de intégré fixation murale intégré et fixation murale intégré et et discret discret discret fixation fixation murale murale intégré intégré et discret discret discret discret

Toutes Toutes Toutes lesles les solutions solutions solutions pour pour pour stocker stocker stocker et et sécher et sécher sécher votre votre votre matériel matériel matériel dede de skiski ski lesles solutions pour stocker sécher votre matériel Toutes les solutions pour stocker etetet sécher votre matériel dede Toutes Toutes les solutions solutions pour pour stocker stocker et sécher sécher votre votre matériel matériel deski ski ski

Casiers Casiers et supports et et supports supports Armoires Armoires Casiers Sèche-chaussures Sèche-chaussures Sèche-chaussures Armoires à et skiàsupports àetski ski Casiers Casiers supports supports Armoires Armoires Casiers Sèche-chaussures Sèche-chaussures Sèche-chaussures Armoires Casiers etet supports Armoires Sèche-chaussures

W W W

ààski ski ski àà ski

W WW WW .WS.. ESS CEE H C C EH H -EEC-- H C CA H HU AA S U U SSS U SS R U U ER R SEE .SSC.. O C CM O OM M W W W SC EC EC C -C CH H HA A AUU USSSSS SUU U R ESSS ..CC C O M M .W H EH H A U S U RRR EEE S . .C OOO MM WW WW . SS.. ES E HH E -EE- C-C


8

SECURITE PORTRAIT Bourg-Saint-Maurice

Séez

GENDARME DE HAUTE-MONTAGNE

La Rosière

Sainte Foy

PGHM Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

La Plagne Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Méribel

Les Menuires Val Thorens

Pralognan la Vanoise

Val d’Isère

L‘accident arrive le plus souvent au pire moment

Ils sont 19 gendarmes au Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM) de Bourg-Saint-Maurice pour veiller, intervenir et enquêter lors des accidents de montagne les plus graves. Nous avons rencontré l'Adjudant-Chef Pascal L., 21 ans de PGHM qui nous entrouvre la porte de cette unité particulière. Par Fréderic V.

Quel est le rôle de ce peloton pendant l'hiver ? Nous assurons une permanence des secours héliportés une semaine sur 2 à partir de la base de Courchevel et une astreinte à partir de Bourg-Saint-Maurice. L'autre semaine, ce sont les CRS d'Albertville qui nous relèvent. Notre rôle est d'intervenir sur les opérations difficiles sur les pistes et partout en haute montagne. Nous avons aussi le rôle d'enquêteurs en cas de recherche de responsabilité, et de contrôle des habilitations et diplômes des professionnels. Quel est votre rôle au sein du PGHM de Savoie ? Je suis le deuxième adjoint du commandant de peloton, je suis responsable de la cellule d'instruction, moniteur de secourisme et je suis coordinateur des opérations de secours de niveau 2. C'est un rôle de cadre dans les domaines formation et intervention. Comment peut-on devenir gendarme de haute montagne ? La sélection est très sévère et se fait en pyramide, avec un très gros vivier de recrutement parmi les gendarmes. Celui qui est candidat devra passer par différents filtres (de l'alpiniste initié au rôle d'encadrant à un déplacement en montagne d'un détachement de gendarmes). Puis les

choses difficiles vont commencer avec la sélection hiver (c'est une course chronométrée en ski de randonnée) puis 2 semaines en été à Chamonix où les candidats sont poussés au bout de leurs limites de résistance physique et psychologique. Chaque année, une dizaine d'entre eux arrive quand même à passer cette sélection et accéder au stage de spécialité montagne, qui fera d'eux des équipiers opérationnels et des officiers de police judiciaire. Comment avez-vous vu votre métier évoluer au cours de votre carrière ? Chez nous, la remise en question est permanente. Il faut en permanence rester affûté techniquement et physiquement. Tout évolue, tout le temps. Avec un niveau 6C en escalade j’étais parmi les meilleurs il y a 20 ans et on voit maintenant les gendarmes plus jeunes qui grimpent dans le 8. On considérait la cascade de glace comme quelque chose de monstrueux alors que c’est devenu une discipline classique. Il y a eu aussi les avancées scientifiques de la médecine d’urgence et un matériel toujours plus performant.


Quels progrès le secours en montagne a-t-il connu ces dernières années ? Chaque secours est différent mais les schémas restent les mêmes avec notre objectif qui est de toujours ramener tout le monde en bas. La médecine d'urgence est de plus en plus efficace et nous évoluons avec elle. Nous sommes à l'écoute de tous les retours d'expérience. On a l'utilisation du N° d'urgence 112 avec son signal amplifié qui permet une bien meilleure prise d'alerte. Il y a aussi l'application Gendloc. Qu'est-ce que l'application Gendloc ? Dès qu'un particulier déclenche l'alerte, la gendarmerie pourra utiliser la fonction GPS de son smartphone pour que nos services puissent la localiser plus rapidement. C'est un SMS qui invite à cliquer sur un lien qui déclenche l'application. Les délais d'intervention sont-ils une priorité ? Bien sûr mais il ne faut pas tomber dans le cliché d'une intervention par beau temps avec l'hélicoptère qui emporte la victime en un clin d'œil à l'hôpital. L'accident arrive le plus souvent au pire moment, à l'endroit le plus exposé et inaccessible, quand la météo ne permet pas à l'hélicoptère de voler. On dit souvent : là où le guide s'arrête, on va le chercher. Nous cherchons toujours dans nos entraînements à ajouter de la difficulté et des cas non-conformes, pour que nous soyons prêts quand le pire se produit. Quelle opération de secours vous a-t-elle le plus marqué ? Il y a 5 ans dans la Lauzière, dans des conditions épouvantables (neige à l'horizontale, risque 5 d'avalanche, -20°C sans abri...) nous sommes allés chercher 2 dames en raquettes qui étaient bloquées. Après une approche extrêmement difficile nous sommes arrivés avec une caravane de 5 gendarmes et un médecin. 2 Equipiers ont descendu la première qui était en hypothermie moyenne. La seconde était en hypothermie sévère et nous avons commencé un massage cardiaque qui a duré 5h15. J'ai massé 3h15 à califourchon sur le brancard, pendant que ceux qui tiraient le traîneau avaient de la neige jusqu'à la taille. J'ai été relayé par une machine jusqu'à son arrivée à Grenoble où sa température était descendue à 16,9°C. Après une telle bataille et une longue période de coma, cette dame se porte aujourd'hui comme un charme et sans séquelles. Quel est le premier conseil de sécurité que vous donneriez avant de partir en hors-piste ? La première chose c'est de regarder la météo et le bulletin de risque d'avalanche (BRA). Il faut le lire et ne pas s'arrêter aux chiffres. La plupart des avalanches avec victimes sont déclenchées en risque 2 ou 3. Si une ligne stipule : « déclenchement sur les pentes Est dès le passage d'un skieur », c'est qu'il ne faut pas aller sur une pente Est. La bonne interprétation du BRA permet d'aller skier sans être frustré sur des pentes plus sûres. Et pour un fond de sac réussi ? Porter son DVA et faire un test. Avoir un téléphone chargé et porter des protections : solaire (crème, lunettes), thermiques et contre les chocs (casque, dorsale et airbag). Dans le sac, il faut une pelle, une sonde, une couverture, un sifflet, une trousse de secours, du rechange (lunettes, veste, gants), de quoi se nourrir (eau, barres...) et de quoi s'orienter : carte et boussole ou GPS. Et enfin ? Prévenez quelqu'un de votre départ, de votre itinéraire et de votre heure de retour.

© PGHM - BSM

PGHM rescuers The PGHM in Savoie has 2 units, one in Modane and one in Bourg-Saint-Maurice. The unit in Bourg-Saint-Maurice counts 19 high-mountain rescuers who intervene and investigate during and after severe mountain accidents off and on the slopes. In the high season, in winter and summer, they work from Courchevel. If an accident occurs on the ski resort, the ski patrollers are the first to take action. The PGHM rescuers intervene in off-piste sectors, on-piste if the injured person needs to be transferred with an helicopter, or if a more technical approach is needed... In high season, the PGHM rescuers effectuate up to 18 rescues per day! Never leave without checking the weather forecast and the avalanche risks, and off course, the necessary security equipment. And tell others where you are going.


10

SECURITE

LE SAC AIRBAG INTERVIEW

De plus en plus performant, le sac airbag est devenu l’accessoire indispensable de la sécurité en montagne en complément du trio DVA, pelle, sonde. On vous présente le cas de la technologie ALPRIDE®, une rencontre gonflée à bloc ! Par Johanne B.

Quand es-tu né ? À l’origine, dans les années 80, c’est l’entreprise ABS qui a développé le système d’airbag d’avalanche. Le prototype opérationnel a officiellement été présenté au salon ISPO en 1985. Depuis, de nombreuses sociétés se sont lancées sur ce créneau dont Alpride®, ma créatrice. Comment fonctionnes-tu ? Sur mon sac, se trouve une poignée poitrine qu’il faut tirer aux premiers signes de l’avalanche pour activer les deux cartouches d’air comprimé, libérant le gaz pour gonfler le ballon de 150 litres en trois secondes. Comment recharges-tu tes cartouches ? Mes cartouches ne sont pas rechargeables mais recyclables. Par contre, elles se remplacent facilement à moindre coût. Pourquoi es-tu utile ? Lorsque mon skieur est pris dans une avalanche, mon déclenchement permet de minimiser l’ensevelissement, et dans le meilleur des cas de le maintenir à la surface pour qu’il puisse respirer. Je ne suis pas une assurance vie mais j’apporte une chance de survie supplémentaire. Quelles sont tes limites ? Me porter ne signifie pas être à l’abri des dangers d’une avalanche. Il faut, pour que je sois efficace, que le timing de mon skieur lorsqu’il tire la poignée soit optimal et que mon ballon se gonfle avant l’ensevelissement. Si mon skieur n’a pas déchaussé, ses spatules peuvent l’entraîner vers le bas. Si la neige est lourde, mon skieur peut subir de multiples traumatismes et ma protection ne sert à rien s’il y a des obstacles.

Vous êtes quelques-uns à vous partager le marché des technologies airbag, peux-tu nous en parler ? Nous avons chacun nos spécificités que nos skieurs doivent étudier pour faire le meilleur choix en fonction de leur pratique. Par exemple, la technologie JetForce que l’on retrouve chez Black Diamond, Pieps et Poc, fonctionne par gonflement du ballon grâce à un ventilateur alimenté par une batterie. L’intérêt notamment est de pouvoir recharger facilement cette batterie. Mass (chez Orthovox) est un système amovible conçu par ABS et qui gonfle deux gros airbags, ce qui présente l’avantage d’être bien repérable de loin. RAS (chez Mammut) se gonfle avec une cartouche acier ou carbone, l’intérêt étant que le remplissage de la cartouche est gratuit. Il y a aussi le système ABS, pionnier du genre, qui se compose de deux airbags gonflés par une cartouche et qui se zippe sur le sac à dos de son choix. Pour ma part, je suis sans doute le système le plus léger du marché (1,2kg). T h e compan y ABS developped the first avalanche airbag system in the eighties. Today, we present the Alpride airbag system with remarkable deployment power. The 150-litre airbag with a weight of 1,2kg inflates in 3 seconds only by using gas cylindres. The airbag’s shape protects the user’s back and head, while the rounded form offers optimal flotation. After inflation, the user can continue to ski with a complete field of vision. The airbag system can be removed from one bag and inserted into another in just a few minutes.


shopping

CONSEILS DE SECURITE PIEPS DVA

DSP Pro Ice Avec une portée de 60m, le DSP Pro Ice reste l’allié de vos sorties freeride pour maximiser vos chances de sécurité. Poids 198g. Dimensions : 115x15x28mm. The PIEPS DSP PRO ICE is the ideal support for all mountaineering pros with high demand to their beacon without any compromises.

JULBO CASQUE

Power Casque in-mold ultra léger et bien enveloppant, réglable et bien adapté au tour de tête, il bénéficie d’un niveau de finition et de confort élevé, notamment grâce à un roll neck. Ultra-light and close-fitting in-mold helmet, adjustable and perfectly designed for the headband, Power is the ultimate headgear.

SCOTT PROTECTION DORSALE

X-Active Plaques rigides articulées, couche de construction en nid d’abeilles respirante et forme ergonomique avec mousse EVA souple absorbant les chocs, la X-Active assure sécurité, protection et confort. With articulated hard plates, a breathable honeycomb layer, and an ergonomically shaped foam liner, the SCOTT X-Active Back Protector keeps skiers safe.

MILLET SAC DE SKI FREERIDE

Neo 20 ARS PIEPS PELLE

Shovel Pro+ Permet l’analyse du manteau neigeux et avec sa poignée télescopique ovale, elle se révèle indispensable en expédition. The PIEPS SHOVEL PRO+ with integrated snow saw in the telescopic handle and extra large blade is the perfect tool for professional mountain guides.

Airbag, léger, fonctionnel et compact. Sac à dos de 20L ne pesant que 2,1kg, équipé du système de sécurité avalanche airbag ALPRIDE®. Ballon de 150L qui se gonfle en 3 secondes. Airbag, lightweight and compact. This new 20L backpack of 2,1kg features the ALPRIDE® avalanche airbag system. The 150L airbag inflates in 3 only seconds.


OFFRE DE SOINS en Tarentaise

H

CENTRE HOSPITALIER ALBERTVILLE - MOÛTIERS

H

+33(0)4 79 89 55 55 MATERNITÉ NIVEAU 2

HÔPITAL

MATERNITÉ NIVEAU 1

HÔPITAL

paradiski Albertville

Bourg Saint Maurice La Bathie

Les Arcs

Cevins

Aime Peisey Vallandry

La Léchère Montalbert Aigueblanche

Montchavin Les Coches

Moûtiers

La Plagne

Séez

Sainte Foy village Tignes

Val d'Isère

Brides-les-Bains

LES 3 VALLÉES Saint Martin de Belleville

Champagny en Vanoise

Bozel La Tania Méribel

Courchevel

Les Menuires

Méribel Mottaret

Pralognan

Val Thorens

H

CENTRE HOSPITALIER ALBERTVILLE - MOÛTIERS

+33(0)4 79 09 60 60 CAM

HÔPITAL

Centre d’Acceuil Médical Consultation médicale sans rendez-vous

Service d’urgence

Cabinet et/ou maison médicale

Maternité

SMUR Service mobile d’urgence et de réanimation


14

SECURITE

L’ANENA vous guidera…

L’Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches reste la structure indispensable pour s’informer et se former sur la nivologie (étude de la neige) et les risques d’avalanches en montagne.

© Yann Borgnet

Par Johanne B.

Créée en 1971 et reconnue d'utilité publique, l'Association travaille dans la prévention, l'information et la formation à destination des professionnels et du grand public. Elle s'adresse à toutes les personnes qui pratiquent la montagne : skieurs, snowboardeurs en hors-piste, alpinistes, randonneurs à ski, à raquettes et même à pied, tous susceptibles d'être confrontés aux risques d'avalanches. Son rôle est de délivrer les clés de compréhension du manteau neigeux, des conditions météo, de tous les facteurs à prendre en compte pour toutes sorties en montagne. Sous forme de conférences, de formations pédagogiques, d'informations via sa revue « Neige et Avalanche », l'Anena met tout en œuvre pour faire passer le message et éveiller les consciences face aux dangers de la montagne. Entourés des meilleurs Guides de Haute Montagne et des professionnels du sauvetage, les adhérents à l'Association n'ont plus qu'à choisir le sujet qui les intéresse.

Bilan des accidents en montagne saison 2015-16

En Savoie, l'ANENA a recensé 18 accidents sur la saison passée dont 4 mortels. Le nombre de décès a été porté à 9 et les lieux d'accidents ont été répertoriés comme tels en Tarentaise : • Val d'Isère hors-piste (05/01/16) • Saint Martin de Belleville hors-piste (09/01/16), piste (17/01/16) et randonnée raquettes (15/03/16) • Tignes hors-piste (13/01/16 + 18/01/16 + 19/04/16) • Méribel hors-piste (20/01/16) • Champagny hors-piste (21/01/16) et randonnée pédestre (25/01/16) • Courchevel St Bon hors-piste (27/01/16) • Bourg Saint Maurice Les Arcs hors-piste (06/02/16) • La Tania hors-piste (13/02/16) Dans les Alpes, du 1er octobre 2015 au 14 avril 2016, 37 accidents d'avalanches ont emporté 90 personnes. 10 de ces accidents ont été mortels pour 18 skieurs.

ANENA, your guide... Created in 1971, the French association ANENA, situated in Grenoble, informs and trains mountain professionals and amateurs exposed to avalanche risks: off-piste skiers and snowboarders, mountaineers, ski tourers, snowshœrs and hikers. Conferences, trainings, the magazine Neige et Avalanche,... ANENA dœs it utmost to raise awareness. In the Alps, between October 2015 and April 2016, 37 avalanche accidents have been identified.

TEST INFOSNEWS

J'ai participé à la Formation Ski de Randonnée

Ce jour-là, nous sommes cinq, skieurs et snowboardeurs en recherche de sécurité et de connaissances, pour suivre cette formation avec notre guide de haute montagne. Au programme de cette journée, on commence par se repasser les fondamentaux : manteau neigeux, BRA, préparation d'une sortie,... le tout ponctué des précieux conseils de notre formateur. Les conditions météo étant mauvaises, la sortie prévue est repensée et réduite. Alors pour se mettre en jambes, on s'octroie un petit entrainement à la recherche de victime en avalanche : le B.A. BA quand on est équipé du trio DVA, pelle, sonde. L'heure du casse-croûte a sonné et les expériences de chacun fusent et s'échangent avec panache avant de chausser les peaux et de prendre la direction des pentes pour la formation en conditions réelles. Sur le terrain, notre guide nous donne toutes les recommandations pour lire les indices, tester la stabilité du manteau neigeux, prendre les bonnes décisions. Des indications inestimables qui permettent de prendre conscience des risques liés à la montagne et de se préparer au mieux. Une formation enrichissante mais surtout idéale pour apprendre les bons réflexes et surtout se délester des mauvais. Une ambiance haute montagne grisante en prime ! ANENA 15, rue Ernest Calvat - 38000 Grenoble +33 (0)4 76 51 39 39 www.anena.org


Š andyparant.com


16

FREERIDE

Tous les mêmes ?

Nous sommes allés à la rencontre de 2 excellents freeskieurs pros. Ils ont chacun leur web-série mais au-delà des apparences, les pros du freeski sont-ils tous les mêmes ?

Par Frédéric V.

Léo Taillefer

Age : 27 ans Station : Val d'Isère Discipline : Freeski backcountry Sous sa tignasse, Léo a toujours en tête d’aller chercher « la » ligne, celle que personne n’a encore su apprécier comme lui. Ça donne des runs incroyables filmés sous tous les angles, avec celui qui est reconnu comme un des meilleurs skieurs freestyle backcountry de France. Si on devait tracer ton parcours en quelques lignes...

J’ai toujours habité et skié à Val d’Isère. J’ai un parcours classique : ski club, ski de bosses, des années sur les parks et une énorme expérience dans les films de ski avec l’équipe des Gpsy Feelin. Membre du team Picture, j’ai gagné en 2015 et 2016 le Gopro « Line of the Winter ».

Comment envisages-tu « ta » pratique du ski ?

Y-a-t-il encore des spots à découvrir sur ton domaine ?

Ça fait 25 ans que je skie ici mais je cherche à montrer ma station sous un jour nouveau à chaque épisode. Et puis, chaque hiver est différent, ça m’oblige à être original dans mes choix. Au fur et à mesure que je trouve des idées il en vient encore d’autres et les possibilités, ici à Val, sont presque sans limites.

J’ai fait un peu de compétition mais juste pour l’ambiance et connaître mon niveau par rapport aux autres skieurs. Mais c’est surtout devant la caméra que j’ai le plus montré mon style de ski. Je me définirais plutôt comme un « freeskier », c’est-à-dire que j’ai touché à tout et que je continue à élargir ma vision de la discipline.

Quel est l’esprit de ta web série ?

En vidéo justement, quels ont été les progrès accomplis ?

Y-a-t-il autre chose que le ski dans ta vie sportive ?

Avant on faisait une prise d’élan, un saut, une réception et coupez ! Maintenant, je cherche à faire une ligne complète, avec dix sauts en une seule prise. Je cherche à être très précis dans les choix, les trajectoires, les allures pour que le résultat soit à la hauteur de ce que je recherche. Et puis il y a la technique du ski qui évolue... je bosse aussi sur des nouveaux tricks comme le double cork 1080°.

Quels sont tes projets de ski-trip cet hiver ?

En février je pars avec le team Picture pour tourner 3 semaines en Europe de l’Est : des Dolomites à la Bulgarie en passant par Sarajevo, la Slovénie la Macédoine et le Kosovo. J’ai aussi un projet qui n’est pas encore bouclé pour aller en Alaska ou au Canada en fin d’hiver.

On peut reconnaître les lieux, qui sont très identifiables autour de Val d’Isère. Mais je cherche à les montrer à travers ma façon de voir le terrain, avec des séquences d’une ou deux minutes sans coupure, avec une dizaine de sauts. J’ai commencé le speed riding et je vais de plus en plus l’inclure dans les films. Je fais aussi pas mal de parapente en été. On retrouve toutes les sensations du ski mais en l’air. Au fond conduire un virage en parapente ou en ski, c’est très semblable. Enfin, il suffit aussi d’une paire de chaussures pour se retrouver en altitude. La montagne, c’est mon psychologue.

Léo Taillefer Léo Taillefer from Val d’Isère, 27 years old, is one of the best backcountry freestyle skiers in France. He has a huge experience with the team Gpsy Feelin. Member of the team Picture, Léo won the Gopro Line of the winter competition in 2015 and 2016. In February, Léo and the team Picture will be shooting new images in the East of Europe. They will be travelling for 3 weeks through Bulgaria, Sarajevo, Macedonia and Kosovo. Besides skiing, Léo has a passion for speedriding, and paragliding in summer.


Mickaël Bimbœs

Âge : 30 ans Station : Courchevel Discipline : Ski / Snowboard Freeride

© M. Bimbœs

Mickaël, c'est une bête de compét' avec un palmarès impressionnant et aussi un amoureux des grands espaces, de la poudre et de la montagne sur toutes ses formes, quelles que soient les conditions du moment. Il nous embarque dans son univers pentu et engagé. Si on devait tracer ton parcours en quelques lignes...

Je suis arrivé il y a presque dix ans de Lorraine pour être moniteur de ski. Ensuite j’ai commencé les compétitions et j’ai couru en 2014 une saison sur le Freeride World Tour, avec les 25 meilleurs skieurs freeride mondiaux de cette année.

Comment envisages-tu « ta » pratique du ski ?

Ça combine tout ce que j’aime dans ce sport. Du gros ski, des potes et de la compét’ parce que j’adore ça. Et je veux aussi en faire profiter tout le monde avec des films et l’équipe Bioskieur. On a fait plusieurs gros « 26 minutes » et une web-série depuis 2 ans : Winteractivity.

Quel est l’esprit de ta web-série ?

Quels ont été les progrès artistiques ?

À chaque saison, on gagne en précision, en originalité, en cadrage et en qualité utile des images. Quand on a des conditions de rêve, on utilise 5 à 10% des images tournées. Quand les conditions sont difficiles, on doit choisir le cadre, découper la scène avant de tourner et avoir une première prise qui soit très efficace. Pour notre épisode de Winteractivity du début de cette saison, on a mis 80% des images tournées.

Quels sont tes projets de ski-trip cet hiver ?

Il n’est pas nécessaire d’aller chercher la neige au bout du monde mais j’adore la compétition. Je serai sur 6 étapes du Freeride World Qualifier cet hiver. J’ai la chance de pouvoir sélectionner mes courses. Je vais courir les compétitions 4 étoiles les plus belles (Chandolin en Suisse, Hochfugen en Autriche, et aussi l’étape des Arcs). J’ai acquis une certaine philosophie vis-à-vis des déplacements. Désormais je privilégie le covoiturage et le fait de rester suffisamment longtemps sur place pour profiter des conditions locales. Il faudra aussi sortir 6 épisodes au long de cet hiver.

Y-a-t-il encore des choses à découvrir sur ton domaine ?

© M. Bimbœs

J’ai fait pas mal de saisons dans d’autres stations avant de m’installer à Courchevel. Ici, j’ai trouvé les lignes qui correspondent exactement à ce que je cherche. Des lignes accessibles, pentues avec un terrain joueur qui reste vierges suffisamment longtemps pour que je sois le premier à y faire une trace.

© M. Bimbœs

C’est surtout l’histoire d’une bande de potes ! On cherche en premier à faire de belles images, des séquences originales et bien léchées. Ensuite on plaque nos textes au montage, pour se marrer et interagir avec nos spectateurs. C’est totalement auto-produit et ça nous laisse une liberté qu’on ne veut pas lâcher. L’idée, c’est d’embarquer le spectateur avec nous sur les planches.

Y-a-t-il autre chose que le ski dans ta vie sportive ?

Je suis aussi sur le circuit FWQ en snowboard, ce qui me permet de courir chaque compétition 2 fois. Il y a moins de concurrents et l’ambiance est différente du ski. Sinon, je m’adapte aux conditions du moment. S’il n’y a pas de neige, je sors le VTT ou les baskets !

Mickaël Bimbœs Originally from Lorraine, Mickaël Bimbœs, 30 years old, arrived in Savoie about 10 years ago to become a ski instructor. He settled down in Courchevel and integrated the Freeride World Tour in 2014, part of world’s best riders. With a few friends, Mickaël produces his own webserie W!interactivity with amazing photographs and videos taken all over the world. This winter season, Mickaël will participate in 6 legs of the Freeride World Qualifier or the most beautiful 4-star competitions of which Chandolin in Switzerland, Hochfugen in Austria and Les Arcs.


© Skipass

18

FREERIDE

FREERIDE WORLD QUALIFIER TOUR

Ils envoient du gros !

Pour la troisième année consécutive, Arc 1950 Le Village organise la freeride week sur les pentes vertigineuses autour du domaine : de la forêt de Malgovert aux pentes nord de l'Aiguille grive en passant par les barres rocheuses de l'Aiguille rouge... ça sent la poudre ! Par Fréderic V.

ARC 1950 LE VILLAGE, L'ESPRIT FREE

LE VILLAGE FREERIDE

Pendant 4 jours (du 30 janvier au 02 février) le village accueille le Freeride World Qualifier 2 étoiles. De niveau national, c'est l'antichambre des grosses compétitions. L'objectif des riders sera de prendre des points et les tickets d'entrée pour les contests 3 et 4 étoiles. Le point d'orgue de la compétition aura lieu du 03 au 06 février avec le Freeride World Qualifier 4 étoiles. L'expérience va faire parler la poudre. Parmi les meilleurs européens, 45 skieurs seront au départ et vont s'affronter autour de l'ancien stade de KL. On va sortir les cloches pour encourager les locaux de l'étape : Chloë Roux-Mollard qui a été 4e en 2016 sur 25 filles et William Cochet, classé 7e l'an passé également.

Arc 1950 Le Village sera le camp de base des 400 concurrents qui se confronteront cette semaine. Comme tous ne sont pas des anges, on les retrouvera lors des soirées (ouvertes à tous). En journée, nous pourrons découvrir les métiers de la sécurité en montagne, des séances de prévention au cœur du village et des ateliers de recherche de victimes d'avalanches. Enfin, ce sera l'occasion de partager la joie des vainqueurs, place de l'Horloge, pour la cérémonie des podiums après chaque épreuve.

Bourg-Saint-Maurice

Séez

La Rosière

Sainte Foy Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

ARC 1950 LE VILLAGE

La Plagne

Les snowboardeurs ne seront pas laissés de côté puisqu'ils auront les mêmes épreuves que les skieurs, sur les mêmes faces.

L'OBJECTIF DES RIDERS : MONTER SUR LE FREERIDE WORLD TOUR

Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Méribel

Les Menuires Val Thorens

Sur les quelques 600 concurrents mondiaux du Freeride World Qualifier, 4 skieurs (3 garçons + 1 fille) et 2 snowboardeurs (1 fille + 1 garçon) seront sélectionnés pour accéder au prestigieux Freeride World Tour (FWT). Ils rejoindront l'élite pour courir sur les plus grandes lignes, jusqu'à la plus belle de toute : L'Extrême de Verbier.

UN NIVEAU DE SKI PARMI LES MEILLEURS DU MONDE

Tignes

Avec beaucoup de dossards au départ, l'émulation est au maximum. Il n'y a que 6 courses 4 étoiles dans toute l'Europe, une seule en France. Les riders présents ne viennent pas acheter du terrain... mais bien tracer leurs lignes sur les spots dénichés par l'organisation, et laisser leur trace sur le FWT.

Pralognan la Vanoise

LE FREERIDE DE COMPÉTITION, QU'EST-CE QUE C'EST ?

Le principe est simple : Un portillon de départ, un portail d'arrivée et une face entre les 2. L'objectif des concurrents n'est pas d'être le plus fondu qui sautera le plus haut, ira le plus vite avec le dossard en drapeau et les fesses qui font bravo ! Les juges donneront des points aux meilleurs choix de ligne, au skieur le plus fluide, le plus équilibré et efficace dans son engagement. On notera les sauts, de l'élan à la réception. Au FWQ, la sanction est immédiate... et sans appel ! Val d’Isère

Freeride World Qualifier For the 3rd following year, Arc 1950 Le Village organises the Freeride week. After the Freeride Junior Tour on January 21st and 22nd, Arc 1950 Le Village welcomes the Freeride World Qualifier ** from January 30th until February 2nd. The best international ski and snowboard freeriders reunite in the station with the same goal: being qualified for the Freeride World Tour! Arc 1950 Le Village will be the base camp for the 400 participants and organises numerous animations and demonstrations open to all! 21& 22 Janvier : Freeride Junior Tour - 30-31 Janvier : FWQ 2* #1 - 01-02 Février : FWQ 2* #2 - 03-06 Février : FWQ 4* Organisation : Évolution 2/ Spirit Arc 1950 / +33 (0)4 79 04 25 72


COURCEHVEL - LA TANIA - MÉRIBEL - BRIDES-LES-BAINS - LES MENUIRES - SAINT MARTIN DE BELLEVILLE - VAL THORENS - ORELLE


20

FREERIDE

Une Team au Top !

Ils sont 9, ils sont sportifs, ils aiment la montagne, ils la parcourent en ski, snowboard, VTT... et adorent leur station ! Par Céline L.

Il s'agit des 9 athlètes du Team Riders Les Arcs. Leur principal objectif ? Produire du contenu photos et vidéos, à travers lesquelles ils véhiculent l'image de la station, son positionnement « Freeski » toujours très présent et ses événements phares via leurs prises de parole et leurs aventures dans le monde entier. Plus que des athlètes, ce sont des ambassadeurs ! Focus sur cette équipe fantastique et leur palmarès enchanteur...

More than just amazing athletes, the 9 members of Team Riders Les Arcs share their love for the mountains and their station by producing photographs and videos all over the world. Focus on this amazing team:

ENAK GAVAGGIO

MARIELLE BERGER

JULES BONNAIRE

Palmarès

Palmarès

Palmarès

Enak Gavaggio, c'est une carrière de Ski Cross au plus haut niveau suivie de plusieurs années à enchaîner les shootings photos et vidéos de Freeride aux 4 coins du monde. Découvert depuis 3 saisons dans le rôle de « Rancho » dans la web série éponyme, le ski dans toute sa largeur n'a plus de secret pour l'homme à la moustache la plus célèbre du monde du ski !

« Les objectifs sont fixés, maintenant il faut tout mettre en place pour les atteindre ! » telle est la devise de Marielle pour cette nouvelle saison qui commence en beauté pour elle avec à son actif, 2 médailles de Coupe du Monde ramenées à la maison !

Entre tournages et compétitions, Jules parcourt le monde à la recherche des meilleurs spots pour s'entraîner, filmer et partager sa passion pour le Freestyle.

3 MOTS QUI DÉFINISSENT SA VISION DES ARCS

MARIELLE BERGER SKI CROSS • 2nd place World Cup Montafon (Austria) 2016 • 3rd place World Cup San Candido (Italy) 2016 • Olympic Games 2014

SKI FREERIDE DANS TOUTE SA LARGEUR • 7 médailles aux X-Games Aspen • 5e aux JO Ski Cross Vancouver 2010 • 3 fois médaillé aux Championnats du Monde de Ski Cross 2007 et 2001

Apocalypse Snow, Partage, Atmosphère.

ENAK GAVAGGIO SKI FREERIDE • 7 medals in X-Games Aspen • 5th place Olympic Games Ski Cross Vancouver 2010 • 3 medals Ski Cross World Championships 2007 and 2001

SKI CROSS

• 2 podiums en Coupe du Monde en 2016 : 2e - Coupe du Monde Montafon (Autriche)  3e - Coupe du Monde San Candido (Italie) • Participation aux J.O de Sotchi 2014

SON SPOT DE RIDE FAVORI AUX ARCS

La piste des Arolles.

SKI SLOPESTYLE, STREET BACKOUNTRY • Participation aux J.O de Sochi 2014 • 12e - Championnat du Monde 2014 • 1er - Best team Kumi Yama, 2014 • 2e au général des SFR Freestyle Tour 2013-2014 • 11e - X-Games Europe 2013

3 MOTS QUI DÉFINISSENT SA VISION DES ARCS

Un terrain de jeux inépuisable et surtout un snowpark au top ! JULES BONNAIRE SKI SLOPESTYLE, STREET BACKCOUNTRY • Olympic Games 2014 • 12th place World Championships 2014 • 1st Best team Kum Yama 2014 • 2nd place in the general ranking SFR Freestyle Tour 2013-2014 • 11th place X-Games Europe 2013


CHLOË ROUX-MOLLARD

VINCENT PERNIN

VALÉRIAN DUCOURTIL

Palmarès

Palmarès

Palmarès

SKI FREERIDE ET HIGHLINE

• 1ère - Roldal Norway SWQ 4* 2016 • 4e - Les Arcs Freeride World Qualifier 4* 2016 • 3e Française et 7e au général Freeride World Qualifier 2016 • 1ère Française et 3e au général Freeride World Qualifier 2015 Freerideuse et highlineuse native des Arcs, passionnée de montagne et de nature, Chloë parcourt le monde à la recherche des plus belles lignes, autant estivales qu'hivernales ! SON SPOT DE RIDE FAVORI

Derrière l'Aiguille Rouge... CHLOË ROUX-MOLLARD SKI FREERIDE AND HIGHLINE • 1st place - Roldal Norway SWQ 4* 2016 • 4th place - Les Arcs Freeride World Qualifier 4* 2016 • 3rd French and 7th place general ranking Freeride World Qualifier 2016 • 1st French and 3rd place general ranking Freeride World Qualifier 2015

VTT

• 9e Contest Freeride de niveau mondial, catégorie pro, Châtel Mountain Style 2010 Vincent pratique le VTT de descente Freeride, la pratique la plus engagée en VTT. Après 6 années de compétition en descente à haut niveau (Coupe du Monde), il s'est orienté vers le Freeride et spécialisé dans la création de web vidéos. Le Bike Park des Arcs pour Vincent, c'est : un domaine VTT très diversifié où on peut à la fois rouler dans les alpages à Arc 2000, dans la forêt dense de Malgovert ou dans une forêt plus ouverte sur Peisey-Vallandry. On y trouve tout type de riding !

SNOWBOARD

• Dans le top 10 des riders les plus médiatisés en France depuis 5 ans • Membre du Crew Almo Film depuis 2014 • Top 5 des meilleurs riders en Backcountry de 2010 à 2016 • 4e - Championnat du Monde Junior en Halfpipe 2006 Adrenaline addict. Haut dans les airs ou profond dans la poudreuse ! SON MEILLEUR SOUVENIR AUX ARCS

La John Dœ Frendly Session !!! De la bombe à faire et refaire !!

VINCENT PERNIN MTB • 9th place Freeride Contest, category pro, Châtel Mountain Style 2010

VALÉRIAN DUCOURTIL SNOWBOARD • Member Crew Almo Film since 2014 • Top 5 best riders Backcountry 2010 till 2016 • 4th place - Junior World Championships Halfpipe 2006

MAXIME RIZZO

ROMAIN GROJEAN

ADRIEN COIRIER

Palmarès

Palmarès

Palmarès

SKI ALPIN

• 2e - Coupe d'Europe à San Vigilio (Italie) 2016 • 4 victoires en courses FIS 2016 (2 à Isola 2000 et 2 à Valmeinier) • Fait désormais partie du top 15 européen en slalom • 7e mondial espoir en slalom 2016 Né dans la vallée face à la montagne, aujourd'hui Maxime est au sommet de celle-ci et veut la descendre le plus vite possible ! SON SPOT DE RIDE FAVORI AUX ARCS

La forêt de Malgovert.

MAXIME RIZZO SKI ALPIN • 2nd place - European Cup San Vigilio (Italy) 2016 • 4 victories FIS races 2016

FREESKI

• 6e - RedBull Linecatcher 2013 Rider 100% intégré aux Arcs, c'est grâce au travail qu'il fournit que Romain a pu créer sa web série Home From The Top et qu'il produit chaque saison toujours plus de contenus ! SON SPOT DE RIDE FAVORI

L'Aiguille Rouge.

ROMAIN GROJEAN FREESKI • 6th place - RedBull Linecatcher 2013

Retrouvez le Team Les Arcs sur lesarcs.com/athletes

SKI FREERIDE

• 2e - Freeride World Tour Chamonix 2011 • 3e - Xtrem Verbier 2011 • Vainqueur US Free Skiing Tour 2006 et 2007 Humble, passionné et accessible, Adrien et son chien Jango savent nous faire voyager avec leurs projets atypiques d'expéditions à travers le monde. 3 MOTS QUI DÉFINISSENT SA VISION DES ARCS

Précurseur, Liberté, Grands espaces.

ADRIEN COIRIER SKI FREERIDE • 2nd place - Freeride World Tour Chamonix 2011 • 3rd place - Xtrem Verbier 2011 • Winner US Free Skiing Tour 2006 and 2007


22

FREERIDE

Arêtes de Montséti - Haute Tarentaise © Pascal Arpin

Roc du Blanchon - Tarentaise © Pascal Arpin


PHOTOGRAPHE ascal Arpin est un homme passionné par les PExplorateur régions montagnardes et la photographie. aimant voyager, découvrons le

ww

w.p a

sca

l-a

rpi

n.f

r

travail de ce Guide de Haute Montagne, caché derrière l’objectif…

Glacier de la Gurraz - Haute Tarentaise © Pascal Arpin


24

FREERIDE

SUPER MAN shopping pour

SCOTT CASQUE

couloir Un casque qui répond aux normes de sécurité de ski et d’alpinisme et qui procure une sécurité maximale en escalade ou sur spatules. The SCOTT Couloir is designed to shine for all vertical endeavors, up or down. The Couloir, which adheres to both ski and mountaineering safety standards, is a versatile helmet for those seeking protection in climbing and skiing.

JULBO MASQUE

Aerospace

Pour éviter l’apparition de buée lors des ascensions le SuperFlow System permet de déporter l’écran vers l’avant pour plus de ventilation, tout en restant parfaitement protégé des rayons du soleil. Disponible avec tous les écrans techniques photochromiques Julbo : Zebra, Zebra light, Cameleon et Snow Tiger. Ski goggles, SuperFlow System, available for all technical photochromic screens: Zebra, Zebra light, Cameleon and Snow Tiger.

PLUM SKIS

Trou dans la mouche L’année passée, c’était le Môle, cette saison un nouveau ski fait son entrée et c’est le TROU DE LA MOUCHE, mythique sommet du massif des Aravis, qui est à l’honneur. Tous niveaux. Pour la pente raide, la piste, la freerando, les expéditions. Last year, its was Le Môle, this season a new ski saw the light: Le Trou de la Mouche, the mythical summit in the Aravis mountain range. For all levels, steep slopes, slopes, Freerando and expeditions.

BLIZZARD SKIS

SPUR De la pointe de la masse aux escarpements avalins, le Spur est l’arme parfaite pour la poudreuse. Une seule longueur est offerte et la production mondiale est limitée… The Blizzard Spur has proven to be a very capable ski. The Spur is Blizzard’s fattest, most pow-specific ski

SCOTT BÂTONS DE SKI

Riot 18

TECNICA CHAUSSURES

COCHISE 100 Chaussure rando freeride, outil polyvalent qui fera le bonheur d’un skieur pratiquant le freeride et la free rando. Une compagne de choix tout au long de l’hiver ! If you want a boot that has a sturdy flex, great fit and a trusted ski/hike mechanism, the Tecnica Cochise 100 will be a solid boot for you.

Spécial freeski. Poignée en mousse extra longue, tube robuste, système de libération de la dragonne (S.R.S) : utilisé par les pros de la montagne et du backcountry. The SCOTT Riot 18 is a revolutionary freeski pole. An extra-long foam grip allows for easy grabbing and different hand positions while hiking. The strap release system (S.R.S.) makes the Riot 18 a can’t-miss for mountain guides and backcountry professionals.


RIDEUSE DE L’EXTREME shopping pour

JULBO CASQUE

REBBY Pour les rideuses qui recherchent haute sécurité et grand confort. Construction coque ABS rassurante et ventilation réglable 4 positions. Helmet for riders seeking high security and comfort. Adjustable ventilation, 4 positions.

JULBO MASQUE

Aerospace Un masque qui saura séduire celles qui veulent un maximum d’aération lors d’une belle journée de ski et pas de buée quand elles sont à l’arrêt ou dans la benne. Un vrai confort ! Maximum ventilation, no condensation, a real comfort!

MOVEMENT SKIS

GO ON

TECNICA

Déjaugeage immédiat grâce à sa longue spatule rocker, le GO ON reste en surface et glisse sans effort avec ses 100mm au patin : le ski parfait pour les rideuses engagées. 130/100/118 (170cm). R=18m The GO ON skis glide without effort, the perfect skis for committed skiers.

CHAUSSURES

COCHISE 95 W Botte idéale pour la skieuse de niveau avancé en quête de performance, de confort et de commodité, elle peut vous emmener au bout de vos ambitions ! The Cochise 95W can get you to those new heights, realize your ski ambitions and conquer your mountain.

BLIZZARD SKIS

SAMBA Si vous cherchez un ski qui peut flotter dans la poudreuse, fendre la neige morcelée ou tracer des arcs sur le damé, c’est la samba qu’il vous faut mesdames. Ski polyvalent et performant sur tous les terrains et dans toutes les conditions. Strong women skiers looking for the perfect mix of on-piste and backcountry performance have settled on the Blizzard Samba Skis in increasing numbers the past few years, and for good reason.


26

FREERIDE

ON PASSE À LA TRACK ! L'un des buts majeurs recherché en freeride est de faire la première trace, dans un environnement vierge, naturel et calme. Un rêve qui peut faire peur, car le risque attenant est réel. Il existe cependant une solution, pour s'initier à ces joies, sans risque. Ce n'est pas du freeride, mais ç'est-ce qui s'en rapproche le plus... Par Sabrina M.

Ouvrir le plus grand domaine skiable du monde, aux premières lueurs du jour, quand le soleil commence tout juste à caresser les montagnes enneigées... avec la First Track, le rêve devient réalité. Comment une journée pourrait-elle mieux débuter qu'en prenant son petit‑déjeuner à plus de 2 800 mètres d'altitude, seuls sur les pistes, en étant les premiers à fouler la neige après le passage de la dameuse ? Tous les mercredis matins de la saison, la société des remontées mécaniques des Menuires, la Sevabel, donne rendez-vous à 8h au pied de la télécabine de la Masse 1, à tous ceux qui souhaitent profiter d'un instant privilégié. On embarque, direction les étoiles... où plutôt le soleil, qui pointe tout juste le bout de ses rayons là-haut, sur les sommets immaculés. L'ascension commence, nous permettant de découvrir le domaine comme nous ne l'avons jamais vu, vierge de toute présence. Arrivés au sommet de la pointe de la Masse, sommet mythique s'il en est, le spectacle est grandiose : pas un bruit, la nature se réveille doucement, on se sent petit au milieu de cette immensité blanche.

Après quelques photos des paysages alentours, on prend la pause près de la statue d'un bouquetin géant en bois, pour immortaliser l'instant... on profite pleinement et on remplit nos poumons d'air pur. L'odeur du café chaud nous attire, un copieux petit-déjeuner nous attend, histoire de prendre des forces avant la descente. On chausse les skis, le moment qu'on attend tous impatiemment, c'est maintenant ! Une formidable descente s'offre à nous, on laisse les toutes premières traces sur la neige fraiche des 3 Vallées. L'instant est magique, on se sent unique, hyper privilégié. C'est peut-être le chaînon manquant qui réconcilie les grandes quêtes du freeride avec la sécurité prodiguée sur les pistes... À vivre.

First Track Be the first to leave your tracks in the snow accompanied by ski patrollers! Every Wednesday morning at 8am before sunrise, the participants gather at the foot of the cable car La Masse. Breakfast is served at the top of the cable car at an altitude of 2 800 metres, far away from the crowd, with an amazing view on the surrounding mountaintops. A privileged moment before skiing down to the station, alone on the slopes. The activity is open to all, reservations and tickets at the ski lift cash registers (skipass + 10€).

© G. Lansard

First Track Aux Menuires, rendez-vous à 8h à la télécabine de la Masse 1, tous les mercredis Achat et réservation aux caisses des remontées mécaniques Accès avec un forfait en cours de validité + 10€ +33 (0)4 79 00 62 75


SCOTT_GOGGLE_2016_AD_FR_210x270.pdf SCOTT_GOGGLE_2016_AD_FR_210x270.pdf

11

05/09/16 05/09/16

14:25 14:25

L C G G O G G L E LL C CG G G GO OG GG GL LE E

C

M

J

MCM

JMJ

JCJ

CMJ J

N

VISION VISION AMÉLIORÉE, AMÉLIORÉE, CONFIANCE CONFIANCE DÉCUPLÉE DÉCUPLÉE N O S H O R T C U T S*

NNOO SSHHOORRTTCCUUTTSS* *

Au cours de nos 40 années à développer des masques, nous

Au Aucours coursde denos nos40 40années annéesààdévelopper développerdes desmasques, masques,nous nous n'avons cessé perfectionner savoir-faire. Precision n'avons n'avons cessé cessé de dede perfectionner perfectionner notre notrenotre savoir-faire. savoir-faire. Precision Precision Optics est lefruit fruit de toutes ces années. C'est un Optics Optics est est lelefruit de detoutes toutes ces cesannées. années. C'est C'estun un gage gage de degage de qualité que nous soutenons promouvoir notre héritage qualité qualité que que nous nous soutenons soutenons pour pourpour promouvoir promouvoir notre notrehéritage héritage en en matière d'écrans d'écrans innovants. innovants. Couvrant Couvrant ààlalafois fois notre enmatière matière d'écrans innovants. Couvrant ànotre la fois notre brevet brevet déposé déposé pour pour lalatechnologie technologie Amplifier Amplifier favorisant favorisant lele brevet déposé pour la technologie Amplifier favorisant le contraste, contraste,tout comme commenotre notresérie séried’écrans d’écransIlluminator Illuminator contraste,tout tout comme notre série d’écrans Illuminator pour pourlelemauvais mauvaistemps, temps,SPO SPOest estnotre notreengagement engagement pour le mauvais temps, SPO est notre engagement d’apporter d’apporterààtous tousles lesskieurs skieursetetààtous tousles lesriders ridersdes des d’apporter à tous les skieurs et à tous les riders des écrans écransadaptés adaptésààtout touttype typede deconditions. conditions.

écrans adaptés à tout type de conditions.

SCOTT-SPORTS.COM SCOTT-SPORTS.COM ©© SCOTT SCOTT SPORTS SPORTS SASA 2016 2016| Photo: | Photo: Lee Lee Cohen Cohen

* pas * pas dede compromis compromis SCOTT-SPORTS.COM

© SCOTT SPORTS SA 2016 | Photo: Lee Cohen * pas de compromis


L’HYPERMARCHÉ DES VALLÉES The hypermarket of the valley

OUVERT LE DIMANCHE MATIN Open on Sunday morning

MOÛTIERS - LES SALINES +33 (0)4 79 24 12 44

TOUS LES JOURS : 8H30 -20H - Everyday, 8:30 am - 8.00 pm VENDREDI : JUSQU’A 20H30 - On friday : until 8.30 pm ET DIMANCHE : 8H30 -12H20 - On sunday : 8:30 am till 12h20 pm

nouveau

Passez votre commande

+33 (0)6 52 06 20 41 FAITES VOS COURSES... ET C’EST PReT ! Fabriques chaque jour devant vous Liste des produits disponibles sur sushidaily.com


30

SKI DE RANDO / FREERANDO

Test Infosnews

Aller boire aux sources de l'Isère La neige est là, la tempête est passée il y a quelques jours et le froid s’est installé. Le manteau est stable et nous avons choisi un itinéraire avec peu de pentes au delà de 30°, peu de neige sur les sommets mais beaucoup dans les combes, il était temps de basculer derrière la crête de l’Aiguille Pers puis d’accompagner l’Isère dans ses premiers kilomètres, jusqu’au hameau du Fornet. Par Frédéric V.

10h00 > En haut du glacier du Pissaillas Nous chaussons les peaux et les couteaux en haut du téleski du Montet. Notre objectif est un (presque) col évident au Nord de celui de l'Ouille Noire. Nous l'atteignons en 30 minutes. Au soleil, on fait le point. Le rendez-vous suivant est un lac. Facile à voir, il est 200m en aval après un longue traversée. Il manque un peu de neige pour poser un pied sur le glacier du Montet mais nous voilà plein Sud, partis dans une belle traversée en neige souple. 11h30 > Au pied du col du Montet, versant Sud Nous avons fait le topo. Il y a 150m positifs avec les skis et 40m dans un couloir de neige. On sonde la neige. Il y a du dur sous la couche fraîche. Pour nous ça tient et on décide d'y aller. On mettra près d'une heure avec de la neige jusqu'au ventre pour franchir 40m de couloir. Il peut être utile de prévoir une corde (main courante) et d'avoir un piolet court par personne. 13h15 > Col du Montet, 3185m Pause rapide, point topo, nous sommes à 1km des sources de l'Isère. Nous partons en ski parmi les pénitents (structures en neige dure formées par le vent qui cassent le rythme et les jambes des skieurs) pour rejoindre le glacier des Sources de l'Isère. Majestueux, imposant, il a pris soin de bien combler de neige toutes ses crevasses pour nous permettre de skier. Sa Majesté a même accepté d'adoucir l’or blanc qui le recouvre. L'itinéraire à partir de là est évident. Nous skierons en compagnie de l'Isère jusqu'à la station.


13h45 > À hauteur du refuge de Prariond Il faut encore pousser ! Cette fois-ci nous retrouvons une partie plus classique des grands horspistes de Val d'Isère. Dans 2km, nous entrerons dans les Gorges de Malpasset. 14h15 > En haut des Gorges de Malpasset Un avalanche monstrueuse a comblé les gorges. Canyon de plus d'1km en pente soutenue pour un torrent (100m) où la rivière déchaîne sa force pour aller vers l'aval, les gorges doivent être envisagées avec prudence. Marmites, trous, glace bleue, chaos d'avalanches et d'obstacles, elles arrivent après 5 heures d'efforts soutenus. Beaucoup de skieurs les empruntent mais attention au relâchement de la vigilance. 15h00 > Au Fornet Nous rentrons calmement par la route d'été qui a été damée ce matin. La pause, on la fait au soleil au Pont-Saint Charles. La fatigue se fait sentir. Alors, les sources de l'Isère sont-elles une Fontaine de Jouvence ? L’AVIS DES SKIEURS : Nicolas : C’est un itinéraire en haute montagne qui sort de l’ordinaire. Il faut accepter les conditions du moment... et en profiter. Laurent : Si on y va au printemps, la neige glissera mieux et on gagnera des délais.

Pierre : La sortie au col du Montet est technique et l’itinéraire demande beaucoup d’endurance car on reste longtemps au-dessus de 3000m.

Test Freerando 10am: glacier Pissaillas. We get ready at the top of the skilift Montet. After a 30-minute walk we arrive at a mountainpass situated north from the mountainpass l’Ouille Noire. Our next meeting point is a lake, 200 metres down. 11.30am: at the foot of the mountainpass Montet, south face. We need 1 hour to climb 150 metres and 40 metres extra in belly-deep snow. 1.15pm: Col du Montet mountainpass, 3 185 metres. A fast break, we are at 1 km from the sources of the Isère river. Our next itinerary gœs from the glacier to the station following the Isère river. 1.45pm: Prariond mountain refuge. A more classical part of the big off-piste itineraries of Val d’Isère. 2 km later, we enter the Gorges of Malpasset. 2.15pm: at the top of the Gorges of Malpasset. Canyon of more than 1 km with numerous obstacles, be careful. 3pm: Le Fornet. We go back to the station via a freshly groomed slope. A sunny break at Pont-Saint Charles.

Lieu > Val d’Isère Altitude max > 3294m (l’Ouille noire) Altitude mini > 1950m (le Fornet) Dénivelé positif > 50+220m Dénivelé négatif > 1400m pour 13 km Niveau > Bon skieur (classe 4) endurant ! Temps > 5 heures Carte IGN 3633 ET Topo Vanoise-Tarentaise ski de randonnée par Christophe Gotti et Fabrice Villaret. Edition Vamos.


32

SKI DE RANDO / FREERANDO

Walk The Line

Dans notre premier numéro de FACE NORD (janvier 2016), nous vous présentions The Line, l'itinéraire de freerando imaginé par Cédric Pugin et parrainé par Julbo. Julbo souhaitait tester son innovation technologique SuperFlow System sur le masque Aérospace, et Cédric cherchait le parcours parfait : De Briançon à Chamonix, en passant par la Tarentaise... 16 000m de dénivelé positif, 10 étapes... un raid à couper le souffle. Par Gaëtan B.

Les deux protagonistes ont chacun trouvé leur bonheur, à tel point que la technologie SuperFlow System de Julbo a été couronnée de multiples prix prestigieux, pléthore de récompenses pour un produit unique, magique et fantastique... ON FAIT LE TECHNO-POINT Le SuperFlow System se décline sur plusieurs masques de la gamme Julbo  : Aerospace + Airflux. Son principe est simple, mais il fallait y penser. En montée, un système permet de décaler l'ensemble de l'écran vers l'avant, même avec des gants. Vous bénéficiez alors d'une ultra-ventilation boostant la circulation d'air évitant ainsi la buée dans les phases statiques, tout en gardant une protection solaire optimale. En mode descente, il suffit de replaquer l'écran pour profiter des autres technologies qui ont fait de Julbo une marque référence dans l'univers du ski  : écran sphérique pour champ de vision XXL, verres photochromiques et/ou polarisés, évoluant de 1 à 4 selon les modèles et l'ensoleillement. Pour faire simple : c'est le masque idéal du freerandonneur exigeant. Des skieurs de haut niveau comme Adrien Coirier, Samuel Anthamatten, Enak Gavaggio, Vivian Bruchez, Victor Galuchot ou encore la légende Glen Plake, en vantent les mérites. www.julbo.com Last year, Cédric Pugin imagined the itinerary The Line from Briançon to Chamonix passing by Tarentaise and sponsored by Julbo. A total of 16 000 metres of positive ascent! The ideal opportunity to try out the latest Julbo innovation, the Julbo ski mask Aerospace or Airflux with the SuperFlow System. A technology that has been rewarded with several prizes and that is used by numerous champions of which Adrien Coirier, Samuel Anthamatten, Enak Un trek de rêve Gavaggio, Vivian Bruchez, Victor Galuchot and Glen Plake. L’incroyable succès de l’aventure The Line a inspiré le voyagiste Allibert pour sa gamme Trekking. Il propose 2 parcours conçus dans l’esprit de cette traversée et adaptés à une pratique grand public, le tout encadré par un guide spécialisé dans le ski de randonnée. 5 jours de pur bonheur pour un ressourcement total. À partir de 975€. www.allibert-trekking.com


– Photos : © Jérémy Bernard - Semaphore. *Le masque pour la montée et la descente. **Le monde a besoin de votre regard.

AEROSPACE AEROSPACE AEROSPACE LE 1 MASQUE AUSSI CONFORTABLE ER

ER ER LE 1LE 11ER MASQUE AUSSI AUSSI CONFORTABLE CONFORTABLE EN MONTÉE QU’EN DESCENTE. LE MASQUE MASQUE AUSSI CONFORTABLE EN EN MONTÉE QU’EN QU’EN DESCENTE. DESCENTE. EN MONTÉE MONTÉE QU’EN DESCENTE.

SuperFlow System pour déporter l’écran vers l’avant SuperFlow SuperFlow System déporter déporter l’écran l’écran versà vers l’avant l’avant et System offrirpour unpour maximum d’aération la montée, SuperFlow System pour déporter l’écran vers l’avant et le refermer et offrir et un maximum un maximum d’aération àparfaite laààmontée, la leet le uned’aération protection à laet descente. et offrir offrir unpour maximum d’aération la montée, montée, etrefermer le refermer refermer pourpour uneune protection protection parfaite parfaite à laààdescente. la Écran photochromique sphérique pour une protection parfaite la descente. descente. et Minimalist Frame Écran Écran photochromique photochromique sphérique sphérique Minimalist et pour une vision XXL laetplus parfaiteFrame : laFrame nouvelle Écran photochromique sphérique et Minimalist Minimalist Frame pourpour uneune vision vision XXLXXL la freerando, plus la parfaite parfaite : la :nouvelle référence à découvrir d’urgence. pour une vision XXL la plus plus parfaite : la la nouvelle nouvelle référence référence freerando, freerando, à découvrir àà découvrir d’urgence. d’urgence. référence freerando, découvrir d’urgence.

Sam ANTHAMATTEN Sam Sam ANTHAMATTEN ANTHAMATTEN Freerider / Mountain guide Freerider Freerider / Mountain / guide guide Freerider / Mountain Mountain guide

julbo.com julbo.com julbo.com

** **

**

Photos: :©©Jérémy JérémyBernard Bernard- -Semaphore. Semaphore.*Le *Lemasque masquepour pourlalamontée montéeetetlaladescente. descente.**Le **Lemonde mondeaabesoin besoinde devotre votreregard. regard. ––Photos

AND DOWNHILL UP UPUP AND AND DOWNHILL DOWNHILL GOGGLE ** * GOGGLE GOGGLE


34

SKI DE RANDO / FREERANDO

LA PERFORMANCE MADE IN CHEZ NOUS !

Prendre la plume, pour vous vanter les mérites des fixations Plum, ça commence par une belle fierté locale. Car les produits Plum, sont intégralement fabriqués dans les Alpes françaises et c'est une histoire de famille, une histoire de savoir-faire, une histoire de passion, sur laquelle on ferait bien une fixation... Par Johanne B.

LE BONHEUR EST DANS LA FIX... Tout commence en 1968 avec Henri Felisaz, chamoniard de son état, qui se lance dans l’industrie du décolletage (usinage de pièces en métal : écrous, vis, etc.) en fabriquant des cames pour tours numériques dans la vallée de l’Arve. Albert et Jean-Michel, ses fils, reprennent le flambeau en 1994 et diversifient l’activité en produisant des pièces de mécanique de précision : pièces de motos, montres suisses... Albert, montagnard passionné, décide d’ouvrir les horizons de son entreprise au ski alpinisme en mettant au point une talonnière en 2005, qui se fixe à l’arrière sur le ski de randonnée. À cette époque, la marque Dynafit détenait le brevet pour la butée. Ce monopole est retombé dans le domaine public en 2008, ce qui a permis à Felisaz SAS de créer la première fixation complète. La quête d’excellence était en marche. En 2010, la marque et le logo Plum sont déposés. Cette fixation ultra-légère et performante rencontre un tel succès, que l’entreprise décide de faire de la fixation son premier métier (70% fixation / 30% cames). En 2012, Plum innove en se lançant dans la fixation pour Splitboard et la commercialise en 2014.

PETIT TOUR DES ATELIERS : FIX... ACTION ! Complétement fabriquées en Haute-Savoie dans la Vallée de l'Arve, les fixations Plum sont un pur produit bleu, blanc, rouge marqué par l'amour de la montagne. Pour comprendre ce processus de conception «  100% made in chez nous », une petite visite des ateliers de Thyez (74) s'impose ! ETAPE 1> LE TEMPS DE LA RÉFLEXION Les ingénieurs Plum sont de fervents pratiquants de montagne en général et de ski alpinisme en particulier. À ce titre, ils veillent sur les tendances actuelles : freeride, freerando, ski de rando... pour établir un cahier des charges visant à définir la fonction des futurs produits et leurs conditions de réalisation.

ETAPE 2 > LA CRÉATION DU PROTOTYPE Une fois le cahier des charges rédigé, les ingénieurs créent les pièces numériques en 3D et s'occupent des solutions techniques qui doivent ensuite être testées et validées en interne. C'est la naissance du prototype. ETAPE 3 > MÉTHODE D'USINAGE Après réception, contrôle et validation du prototype, le service Méthode élabore le programme définitif des pièces à usiner tout en cherchant les moyens de production les plus adaptés pour optimiser les coûts de fabrication.


ETAPE 4 > FABRICATION « MAISON » Les agents du service Méthode relaient le programme d'usinage aux régleurs qui fabriquent les différentes pièces de la fixation.

© Philippe Rebreyend

ETAPE 5 > UN PASSAGE EN SOUS-TRAITANCE Pour obtenir la protection, la résistance et le design souhaité, Plum fait appel à d'autres entreprises de la Vallée de l'Arve pour effectuer les traitements thermiques, de surface et de marquage des pièces.

ETAPE 7 > LA PRATIQUE : et maintenant, on savoure ...

© Yann Borgnet

ETAPE 6 > L'ASSEMBLAGE FINAL Les pièces sont ensuite assemblées au cœur de l'entreprise, essentiellement à la main sauf pour quelques manipulations complexes qui nécessitent des postes semi-automatiques. Les fixations sont finalement contrôlées une à une par les techniciens monteurs.

© Philippe Rebreyend

80 pièces sont nécessaires pour une paire de fixations de ski. 200 pièces composent une fixation de splitboard. Alors quand on a la chance d'avoir une belle entreprise locale, passionnée par la montagne, et qui fait des supers produits... et bien on la défend.

PLUM workshops It all started in 1968 with Henri Felisaz, from Chamonix, who worked in the small parts turning industry in the Arve valley. His sons Albert and Jean-Michel took over the company in 1994. They diversified the activity by fabricating small parts for motorcycles, Swiss watches... Albert, with a passion for mountains and the ski mountaineering discipline, decided to create heel bindings for ski mountaineers in 2005. The profits of the company Felisaz SAS was mainly a consequence of the expiry of the patent held by the brand Dynafit until 2008. Felisaz SAS could finally create the first complete binding for ski mountaineers. In 2010, the company registered the brand and the logo Plum. The complete light and performing Plum binding is a huge success. In 2012, Plum innovates by creating the binding for Splitboard, commercialised in 2014. www.fixation-plum.com www.plum-splitboard.com +33 (0)4 50 34 63 90


36

SKI DE RANDO FREERANDO

TEST INFOSNEWS

100% snowboard, 100% Splitboard !

Après plus de 20 ans passés les deux pieds scotchés sur une board, dur de passer au ski. Pourtant, lire le bonheur en grand sur le visage des amateurs de freerando, c’est tentant… Et pour monter en quête des sommets, rien ne vaut des skis et une paire de peaux... Merci aux dieux du snowboard d’avoir inventé le Splitboard ! Par Gaëtan B.

Le principe : un snowboard qui se sépare en deux

parties et dont les fixations se détachent pour se mettre en mode « ski de rando » avec peaux et talons détachables. Une petite prouesse de technologie qu’il fallait impérativement tester. On part sur du top matos avec la marque PLUM, reconnue pour la solidité, la légèreté et la fiabilité de ses fixations. 1ère belle surprise  : le système se révèle assez simple à convertir entre les modes montée et descente… cool. Et tant qu’à faire, le top des accompagnateurs : Dids, moniteurs à l’ESF de la Tania, passionné de nature et de freeride, co-auteur du film à sensation DPMJ (voir p 50-51).


Le terrain de jeu : le Rocher de la Loze à la Tania – objectif : 2526m

Le départ se fait sur le plateau du Roc Tania, joignable par remontée mécanique. C’est un circuit accessible mais qui nécessite l’encadrement d’un pro, car il y a de l’engagement en descente et de belles barres rocheuses. Bien sûr, équipement complet de rigueur : Arva, sac, pelle et sonde... Enfin, on vérifie une dernière fois l’état de la neige pour ré-évaluer les risques potentiels. C’est bon, on peut y aller ! L’aventure commence par une petite marche d’approche dans les rochers avec portage de rigueur. Ensuite, on équipe le splitboard en mode ski de rando pour commencer l’ascension. C’est parti pour 45min-1h de montée. 2e belle surprise : la montée en splitboard se révèle très proche de celle en ski de rando, avec juste quelques grammes en plus, consécutifs à la taille des éléments. C’est sûr, on ne fera pas une compet’ de ski d’alpinisme avec… mais pour du freerando, c’est finalement assez similaire à des skis dans la pratique. Les fixations Plum sont étonnantes d’efficacité avec différentes cales s’adaptant parfaitement aux degrés de pentes rencontrés. En mode ascension, on oublie assez vite le froid environnant… la buée envahit rapidement nos masques et je bénis JULBO d’avoir inventé l’Aérospace !!!! Un système très simple qui permet de décaler l’écran vers l’avant pour laisser un espace de vide permettant une hyper ventilation (voir p32), révolutionnaire ! Les paysages s’enchainent à mesure que l’on prend de l’altitude, les pistes s’éloignent et les skieurs en bas paraissent tout petits. C’est magnifique, le soleil nous accompagne sur toute la montée, la chance est avec nous. On prend naturellement nos distances en quête de calme et solitude salutaire. C’est l’heure de l’introspection, du dépassement de soi et de la contemplation… le Saint Graal de la randonnée. Arrivée en haut, la première récompense s’impose d’elle-même : un spectacle d’une infinie beauté sur une mer de sommets à perte de vue. En trame de fond, le Mont Blanc, roi des Alpes. Puis, la deuxième partie de l’aventure commence… celle qui nous rappelle pourquoi on préfère le snowboard en poudreuse, les mains libres de caresser la neige. On passe en mode descente sur nos splitboards, en moins de 5 minutes. Une neige parfaite, vierge de toutes traces et suffisamment profonde pour absorber nos grandes courbes. Un pur moment de bonheur… Dernière grande surprise : le splitboard se comporte parfaitement bien en descente et il est même difficile de sentir une différence avec un snowboard classique. Trop vite nous sommes en bas, mais le sourire est gravé sur nos visages et l’expérience s’avère plus que concluante. Un retour station par les pistes nous permet même de valider la tenue du splitboard sur terrain damé : nickel. Nos craintes d’origine sont levées.

A splitboard is a snowboard that can be separated into two ski-like parts used with climbing skins to ascend slopes the same way alpine touring or telemark skis are. The two halves can then be connected to form a regular snowboard for descent. We tried out the Splitboarding activity with material made by PLUM, made in France and known for its solid, light and reliable bindings. With a passion for nature and freeride, Dids, instructor at the ESF ski school in La Tania and co-writer of the film DPMJ (see page 50-51), is happy to accompany us. Our playground: Rocher de la Loze in La Tania. Our objective: altitude of 2 526 metres. We depart from the Roc Tania plateau, accessible by skilift. We check our security equipment (avalanche transceiver, shovel and probe) and the snow and weather conditions before we take off. We split the splitboard in two parts for an ascent of almost 1 hour. Luckily, I brought my ski goggles equipped with JULBO’s revolutionary Aérospace ventilation system. Once we reach the mountaintop, we take a deep breath and enjoy the magnificent panorama! We put the splitboard together and we are ready for an amazing descent back to the station: powder snow and groomed slopes, the splitboard did it all! In short, if you’re 100% snowboard with a passion for freeride,... you will be 100% splitboard!

Bilan de l’aventure : si t’es 100% snowboard et que tu aimes vraiment le freeride, alors t’es 100% splitboard !

Merci à Plum et Julbo.


38

SKI DE RANDO / FREERANDO

Séez

Bourg-Saint-Maurice

La Rosière

Sainte Foy Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

La Plagne Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

Val d’Isère

La Tania

PISTES DEDIEES

Faites chauffer les cuisses

Courchevel Saint Martin de Belleville

Méribel

Pralognan la Vanoise

Les Menuires Val Thorens

La tendance est au ski de rando. Les stations de Tarentaise l'ont bien compris, et répondent aux attentes de leurs clients avec des itinéraires balisés et sécurisés dédiés à une pratique en toute tranquillité.

VAL D’ISÈRE

Créée pour la saison 2014/15, la piste dédiée au ski de randonnée de Val d’Isère part juste au-dessus de la Savonnette, sur le front de neige, pour monter sur le Massif de Solaise. Elle est accessible à tous les niveaux de pratiquants et compte un dénivelé positif d’environ 400 mètres. La descente s’effectue ensuite par la piste Rhône Alpes. above La Savonnette to the mountain range Solaise, 400m AD+, descent via the slope Rhône Alpes.

TIGNES

Tignes aussi s’équipe cette saison d’une piste de ski de rando. Le départ se situe en haut du téléski du Col du Palet, avec un retour station à Tignes Val Claret en bas du funiculaire. 600m de D+ et 3,5km pour ce beau parcours qui séduira amateurs et experts de la discipline. at the top of the skilift Col du Palet, descent to Tignes Val Claret, 3,5km and 600m AD+.

LES ARCS

À Arc 1600 rendez-vous sur la « Trace des Arcs », une piste de 440m de dénivelé positif et 2,5km qui vous emmènera à travers la nature et les paysages alpins. La descente se fait ensuite obligatoirement par la piste bleue Mont-Blanc. À Arc 1800, un tout nouvel itinéraire a vu le jour au départ du sommet de la télécabine des Villards à 1810m et arrivez au sommet du stade Tétras à 2250m soit 440m de dénivelé positif. Arc 1600: 440m AD+, 2,5km, descent via the blue slope Mont-Blanc. Arc 1800: 440m AD+, 2250m.

LA PLAGNE

La Plagne comptait jusqu'à maintenant 6 tracés permanents : La Roche - Sommet TC Montalbert : 480m D+ et 3,5km (intermédiaire) ; Bellecôte - Col de la Grande Forcle : 350m D+ et 5km (facile) ; Plagne Centre - Col de la Grande Forcle : 320m D+ et 4km (facile) ; Montchavin - Plan Bois : 390m D+ et 3,7km (facile) ; Montalbert - Sommet TC Montalbert : 620m D+ et 5km (intermédiaire) ; Champagny - La Porcière : 950m D+ et 6km (difficile). Cet hiver un nouvel itinéraire voit le jour, de Montchavin-La-Plagne aux Pierres Blanches : 850m D+ et 6km (difficile). La Roche - top chairlift Montalbert (480m AD+ and 3,5km), Bellecôte - Col de la Grande Forcle (350m AD+ and 5km), Plagne Centre - Col de la Grande Forcle (320m AD+ and 4km), Montchavin - Plan Bois (390m AD+ and 3,7km), Montalbert - top chairlift Montalbert (620m AD+ and 5km), Champagny - La Porcière (950m AD+ and 6km) and Montchavin la Plagne - Pierres Blanches (850m AD+ and 6km).

© Andy Parant

© ESF Olivier Damond

Par Géraldine R.

PEISEY

NOUVEAU ! Débutez cet itinéraire depuis le télésiège Parchet à 1650m pour arriver au sommet du télésiège 2300 à 2300m soit 650m de dénivelé positif. NEW ! 650m AD+,

VAL THORENS

Nouveauté cet hiver à Val Thorens : la création d’une piste gratuite d’1,5km pour la pratique de la peau de phoque, au départ de la station. Il faut environ une heure pour parcourir les 280m de dénivelé positif, avant demprunter la piste bleue Plein Sud pour la descente. Une fois bien entrainé, serez-vous prêt à partir à l’aventure sur le hors-piste du Vallon du Borgne !? Equipé et accompagné, bien sûr. 1,5km, 280m AD+, descent via the blue slope Plein Sud.

MÉRIBEL

Deux itinéraires balisés vous attendent à Méribel pour découvrir les forêts et sapins de la station, ainsi que de grandioses panoramas. Un premier itinéraire part de la Chaudanne pour une montée de 2,5km et 550m de D+, alors que le second se situe au départ de Mottaret sur un parcours de 1,5km et 400m de D+. from La Chaudanne, 2,5km and 550m AD+ and from Le Mottaret, 1,5km and 400m AD+.

COURCHEVEL

Courchevel qui fut la première station française à proposer un itinéraire dédié au ski de rando, dispose d'une piste de 1000m de D+ et 5km entre le Praz et le sommet de la Loze. Sur la première partie du parcours, du Praz à Courchevel 1850 (500m D+ et 3,5km) sont effectués tous les mercredis soirs de l'hiver les Millet Ski Touring. La deuxième partie accueille quant à elle les épreuves de Plum KV. 1000m AD+ and 5km, between Le Praz and the top of La Loze.


© Chlœ CR. Robichon © C.Arnal

© C.Arnal

Let it snow

La neige est tombée en abondance cette nuit... Ce matin au réveil, tout est blanc et calme. Les yeux à peine ouverts, vos cuisses vous le réclament : elles veulent aller s'éclater dans cette poudre fraichement tombée ! Par Géraldine R.

Vos désirs sont des ordres ! Alors pour répondre aux envies pressantes des amateurs de paradis blanc, la Société des 3 Vallées à Courchevel et à Méribel-Mottaret a eu une idée géniale : la Peuf Experience. Des pistes sécurisées et balisées qui, les lendemains de chutes de neige, sont laissées en poudreuse ! Sentir les skis en apesanteur sur la neige, la faire s'envoler en grandes gerbes élégantes au moindre de vos virages, vous prendre des gamelles dans une épaisse couche de fraiche...un bonheur dont raffole tous les skieurs ! Parmi la dizaine de pistes labellisées Peuf Experience, il y a la Jean Blanc et les Jockeys sur le domaine de Courchevel, aux profils parfaits pour faire parler les skis. Elles enchainent toutes les deux passages dégagés avec magnifiques vues, puis itinéraires en forêt. Ici, non seulement les sapins recouverts de blanc donnent aux lieux une atmosphère enchantée, mais en plus la visibilité est renforcée en cas de brouillard ou de mauvais temps. La Jean Blanc, une piste

Looking for fresh powder snow? S3V of Courchevel and Méribel Mottaret had a great idea: Peuf Experience or a dozen ungroomed, secured and marked trails of which the black slope Jean Blanc from the top of the chairlift Plantrey to Courchevel Le Praz and the black slope Jockeys from the arrival of the cable car La Tania to Courchevel Le Praz. Get ready for an unforgettable experience, in full safety, in a sector frequented by experienced skiers only...

noire de plus de 2km, part du sommet du télésiège Plantrey avant de rejoindre la piste rouge des Amoureux pour arriver à Courchevel le Praz. Classée noire également, la piste des Jockeys commence à l'arrivée de la télécabine La Tania, pour s'enfoncer dans les arbres sur 1,5km et filer rejoindre la piste rouge Murettes, qui se termine à Courchevel le Praz toujours, cette fois juste à côté des tremplins olympiques. Préparez-vous à vivre un pur moment de montagne en toute sécurité, sur ce secteur fréquenté seulement par les fins connaisseurs...

Peuf Experience À Courchevel et Méribel Mottaret Société des 3 Vallées +33 (0)4 79 08 04 09 www.s3v.com www.facebook.com/courchevel www.facebook.com/meribel


40

SKI DE RANDO / FREERANDO

Dôme de la Sâche - Haute Tarentaise © Pascal Arpin

Roc de la Bessagne - Haute Tarentaise © Pascal Arpin


Col des Barmes de l’Ours - Haute Tarentaise © Pascal Arpin


42

SKI DE RANDO / FREERANDO

SKI DE RANDONNÉE shopping pour

BLIZZARD SKIS

zero G 085 Ski léger et pratique pour faciliter l’ascension vers les neiges immaculées de l’arrière pays. Le Zero G 85 est conçu pour les longues journées à grimper à pied, à négocier d’étroits couloirs pour ensuite remettre les peaux et recommencer… ZERO G 085 skis are mountaineering, classic touring skis. Lightweight, mild rocker with camber underfoot.

PLUM FIXATIONS

RACE 170 Simplicité, fiabilité et polyvalence, la Race 170 a en prime 20 mm de débattement pour optimiser votre réglage. Poids par pied : 170g. Niveau : confirmé. Pour les expéditions. Simple, reliable and versatile, the Race 170 bindings weigh 170g each. For experienced skiers.

PLUM FIXATIONS

WEPA Plus de compromis! La WEPA, c’est le parfait mélange entre la légèreté et la précision de déclenchement sécurisé. Poids par pied : 245g. Tous niveaux. Pour les expéditions. The WEPA bindings are the perfect mixture between light and secure bindings. The weigh 245g each. For all levels.

MOVEMENT

MILLET

PEAUX DE PHOQUE

COMBINAISON

Whizzz camlock

Pierra Menta Suit’

Tous les avantages d‘une peau sans colle : peautage/dépeautage ultrarapide, pas de perte d‘adhésion, pas de peaux qui collent dans le sac. Résistance extrême à la température. La réactivation du traitement est aussi une nouveauté mondiale : facile, rapide et à froid grâce à WHIZZZ tape. Cutted for each ski, easy to put on and off, extreme resistance to temperatures, Whizzz tape.

Combinaison isolante conçue pour le ski de rando moderne dans sa version «compétitionperformance». Pour avaler de la dénivellation positive et gagner la course. Ergonomie, respirabilté, légèreté. L.T.K series. Poids : 510g Insulating suit designed for modern ski touring in its performance/competition version. For eating up elevation gain and winning the race. Ergonomic, breathable, lightweight. L.T.K series. Weight: 150g


FREERANDO shopping pour

SALOMON

MOVMENT

SKIS

SKIS

MTN Lab

À l’aise sur tous les terrains, cet ALP TRACKS confirme sa position de leader pour tout free-randonneur recherchant la performance dans un produit large et léger lui garantissant un confort optimum. 138-106-126. R=19m / poids = 1 250 grs Perfect for all kinds of slopes and for free touring thrill seekers. A leader in the freetouring and wider ski market, it is an exceptionally accessible ski.

106

HAND MADE LIMITED EDITION

Performance en descente sur une plate-forme large suffisamment légère pour faciliter les ascensions et étendre son terrain de jeu. 141-115-129 (184cm). R=24m The Salomon MTN Lab Skis are the widest entry in Salomon’s new MTN series, and though they’re designed as a touring ski they could easily fill the single ski quiver slot for many soft snow addicts.

HAND MADE LIMITED EDITION

ALP TRACKS 106 LTD

106

SALOMON PANTALON

QST CHARGE GTX 3L PANT M Conçue avec la technologie MotionFit offrant une mobilité illimitée pour chasser la poudreuse, la tenue QST Charge GTX 3L pour homme est dotée d’une protection anti-intempéries GORE® PRO 3 couches, d’une matière extérieure résistante et de fonctionnalités complètes développées avec l’équipe pro de Salomon. Ski pants for men, MotionFit technology, QST Charge GTX 3L with GORE® PRO 3 protection.

SALOMON CHAUSSURES

MTN Lab

PLUM FIXATION

GUIDE M stopper La Guide M Stopper, 920 grammes d’efficacité. Pour les skieurs dès 50 kg et plus. Poids par pied : 460g. Tous niveaux. Pour la piste, la freerando, le freeride. The Guide M Stopper bindings weigh 460g each, for skiers of 50kg and more. Freerando, Freeride and slopes.

Grimpe comme une chaussure de ski de randonnée, attaque en descente comme une chaussure de freeride. Poids : 1551g (26.5) / Inserts Low Tech Climbs like a ski touring shœ, and skies like a freeride shœ.


44

SKI DE RANDO / FREERANDO

Gary OZERAY

le ski dans la peau ! Dans sa Normandie natale, Gary n'était pas prédestiné à une carrière sur les spatules. Mais c'était sans compter sur cet amour pour la montagne qui l'a gagné dès le plus jeune âge. Rencontre avec un athlète façonné par les sommets.

© Gary Ozeray

Par Johanne B.

Ta passion pour le ski t'as valu une jeunesse un peu particulière ? Enfant, je venais en vacances en station avec mes parents et très vite c'est devenu une évidence pour moi, je devais me rapprocher de la montagne, faire du ski mon métier. Je suis donc rentré à l'internat au lycée de Bourg Saint Maurice à 15 ans en option montagne avec découverte du ski alpinisme et formation pour devenir moniteur de ski. Je ne saurais décrire autrement la montagne que comme une passion qui m'anime chaque matin, quelle que soit sa pratique : le ski, l'alpinisme ou l'escalade. J'envisage d'ailleurs d'aller plus loin en passant mon diplôme de guide de haute montagne.

Quels sont tes objectifs « compétition » sur cette saison ? Les mêmes que l'an passé, c'est à dire le circuit Coupe de France avec huit épreuves au programme et la Pierra Menta, la plus prestigieuse des courses, une Coupe du monde ouverte à tous qui me permet de côtoyer les meilleurs mondiaux. Sur cette dernière, j'envisage une 10e place. Je m'entraîne aussi pour faire un doublé gagnant au Challenge des Moniteurs de ski alpinisme qui aura lieu aux Menuires cet hiver. Et j'espère même pouvoir courir sur la Coupe du Monde à l'Alpe d'Huez...

Aujourd'hui, on te retrouve sur le circuit des compétitions de ski alpinisme, quelle est ta motivation ? Je viens du cyclisme à la base et cet effort foncier, je le retrouve dans le ski alpinisme. J'entame mon troisième hiver de compétition car c'est aussi un moyen d'associer plaisir et performance, de se mesurer à des ténors de la discipline mais aussi de retrouver des ambiances chères aux amoureux de l'effort sportif en montagne. Même si je déplore parfois la perte de cet esprit à cause du développement du ski de randonnée qui attire des personnes parfois peu en phase avec notre environnement. La montagne est un vrai terrain de jeu alors pour toi ? Bien sûr, j'aime le ski alpin, je suis d'ailleurs moniteur. Pour me faire plaisir, je pratique aussi la freerando, histoire de trouver des belles lignes de poudreuse à rider. Je suis dingue d'escalade et plus je mûris, plus je me rapproche de l'alpinisme. Alors oui, la montagne en général est une addiction saine pour moi. D'ailleurs, cette année je tente de nouveau un record. L'an passé, j'ai battu celui du Mont Pourri au départ de Peisey en 3h08 (2600m de D+ sur 30km). Cette année, je vais tenter le record de la Grande Casse (moins de 3h30) à partir de Pralognan en compagnie d'un équipier. Ces défis ne seraient possible sans toute une équipe derrière moi qui m'accompagne dans cette aventure.

Ton hiver est plutôt chargé ? Mes journées sont intenses puisque je m'entraîne quotidiennement de 5h à 8h, puis j'enchaine sur les cours de ski de 9h à 17h pour reprendre ensuite des séances d'entraînements de 17h à 19h. Heureusement pour les courses, l'ESF de Peisey-Vallandry me soutient dans l'aménagement de mon temps. Mais je sais que la compétition s'arrêtera un jour, c'est pourquoi je rêve de devenir guide pour continuer de vivre de ma passion. Tu es sponsorisé par les fixations Plum, parle-nous de cette collaboration ? Elle est particulièrement marquée par de belles relations humaines : avec Albert le boss, Ennia à la communication, Marc à la technique. Ils ont dans leurs ambassadeurs les plus beaux palmarès français mais ils s'attachent également à donner leur chance aux « seconds couteaux » comme moi, qui véhiculent une passion avant tout. Et puis, si aujourd'hui le matos Plum est utilisé par plus de 50% des coureurs, ça montre bien la qualité du matériel qu'ils produisent !

Encounter: Gary Ozeray At the age of 15, Gary Ozeray went to boarding school in Bourg-Saint-Maurice, option mountains and ski mountaineering. Today, Gary is an instructor at the ESF ski school and participates in well-known ski mountaineering competitions. Gary did the ascent from Peisey to Mont Pourri in 3h08 (2 600m AD+, 30km), a new record! Sponsored by the French brand Plum, Gary is ready for the French European circuit with 8 competitions of which Pierra Menta, the most prestigious competition, a World Cup open to all.

RETROUVEZ

Toutes nos gammes de fixations, nos skis et notre splitboard EN VENTE OU EN LOCATION PEISEY-NANCROIX

Intersport Centre village +33 (0)6 19 19 00 02


MAGASIN DE SPORT à COURCHEVEL

DEPUIS 1947

LA RANDO 100%

VESTE Beta 575€ JACKET

SOUS-VESTE Atom 285€

HOODY JACKET

PANTALON Cassiar 575€ PANT

BONNET Fortrez 22€ GANTS Ignes 55€ GLOVES

SKI CHAUSSURES DE Procline 730€ SKI SHOES

JEAN BLANC SPORTS +33 (0)4 79 08 26 41 Courchevel 1850 www.jeanblancsports.com


46

SKI DE RANDO / FREERANDO

Bourg-Saint-Maurice

Séez

La Rosière

Sainte Foy Les Arcs

Aime

GLACIER DE GÉBROULAZ the place to freeski

Peisey Vallandry

La Plagne Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

Val d’Isère

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Méribel

Pralognan la Vanoise

Les Menuires Val Thorens

« Le glacier de Gébroulaz, dans le massif de Péclet-Polset, est l'une des plus belles sorties que l'on puisse faire dans le coin, le must de ce que l'on propose ! », confie Roland Georges, guide au sein de la Compagnie des Guides de la Vanoise. Tout de suite, on a envie d'en savoir plus sur ce paradis blanc perché au sommet des 3 Vallées, à 3430m d'altitude...

© Nicolas Joly

Par Géraldine R.

Depuis l'arrivée du télésiège du Col, à Val Thorens, il suffit d'une heure de peaux pour atteindre le sommet de Gébroulaz. Et là, les possibilités sont (presque) infinies. L'une d'entre elles est de partir du côté de Pralognan, un village à 1400m d'altitude, soit 2000m de dénivelé rien que pour vous ! Sur le parcours, la pente nord du Lac Blanc est un vaste champ de poudre où enchainer plus d'une centaine de virages non stop. Une fois au lac, il est temps de rechausser les skis pour une montée de 15 minutes, avant de reprendre la descente vers le très beau village des Prioux, puis Pralognan. Cet itinéraire, c'est la promesse d'un dépaysement total au cœur du Parc National de la Vanoise. Comme lorsque l'on traverse la Vallée de Chavière et son environnement sauvage où croiser chamois, renards et perdrix. Cette destination peut aussi s'effectuer avec nuit en refuge à Péclet-Polset, au Roc de la Pêche ou aux Barmettes, pour partir le lendemain à la découverte du Roc du Blanchon ou du Col de la Grande Casse.

Gébroulaz gletsjer From the arrival of the chairlift Col in Val Thorens, a one-hour ascent is necessary to reach the top of Gébroulaz. The Gébroulaz gletsjer is very large, above 3 000 metres, guaranteeing optimal snow quality. From the top of Gébroulaz, the possibilites are (almost) infinite: to Pralognan at an altitude of 1 400 metres in the heart of the National Vanoise Park, or in direction of Mottaret passing by the mountain chalet Le Saut... it's up to you!

Un autre chemin à emprunter depuis le Col de Gébroulaz est-celui menant vers Mottaret, en passant par le refuge du Saut, le pittoresque secteur de la Gorge, idéal pour rencontrer chamois et bouquetins, ainsi que le Vallon du Fruit. Ici, les plus randonneurs auront sans doute envie de remonter jusqu'au Col de Chanrouge pour basculer vers les Avals et Courchevel. Le glacier de Gébroulaz est très large, avec une bonne partie à plus de 3000m d'altitude, garantissant ainsi une qualité de neige incroyable et le bonheur pour les skieurs de laisser leur trace dans une neige vierge. « Vous allez être servis, et ce jusqu'au mois d'avril ! », conclut Roland. Le risque de chute en crevasse étant réel, il convient de skier avec baudrier et longe, ainsi que le matériel habituel de sécurité. Freerando sur le glacier de Gébroulaz Avec la Compagnie des Guides de la Vanoise (www.compagnie-guides-vanoise.com) et ses bureaux affiliés à : Courchevel +33 (0)6 23 92 46 12 / contact@guides-courchevel.com Méribel +33 (0)6 43 89 72 91 / guides.meribel@gmail.com Les Menuires +33 (0)4 79 01 04 15 / guides-belleville@orange.fr Pralognan - 33(0)4 79 08 71 21 / guidepralo@wanadoo.fr


CALENDRIER DES ÉVÉNEMENTS

la compet dans la peau 21/12> 22/03

31/01

MILLET SKI TOURING AVALINE TRAX

Course de ski de randonnée nocturne, tous les mercredis. 3,5km / 500m de D+ Every Wednesday, nocturnal ski touring competition open to all COURCHEVEL

27/01

Course de ski alpinisme par Dynastar et Millet (500m de D+) Ski mountaineering competition by Dynastar and Millet VAL D’ISÈRE

31/01

DES RESTOS COURSE DES DAHUS LeNOCTURNE refuge du Christ Restaurants by night

Course de ski de randonnée ouverte à tous en nocturne Nocturnal ski touring competition open to all PLAGNE MONTALBERT

27-29/01

BIG UP & DOWN 2 ÉDITION E

Challenge Kilianomètre avec Kilian Jornet (montée sèche de 1000m D+) Big Nak (4 sections chrono de 350m de D+ et 1000m de D-)+ village de tests Challenge Kilianomètre in the presence of Kilian Jornet or a steep climb of +1000m, a nocturnal ascent, Big Nak with 4 timed sections of +350m and -1000m, and a village LES ARCS

MÉRIBEL

03,17/02

PLUM KV

Montée sèche 1000m de D+ Steep climb of +1000m COURCHEVEL

21/02

NOCTURNE DES RESTOS

Côte 2000 Restaurants by night MÉRIBEL

7,14/03

AVALINE TRAX

Course de ski alpinisme par Dynastar et Millet (500m de D+) Ski mountaineering competition by Dynastar and Millet VAL D’ISÈRE

17/03

PLUM KV

Montée sèche 1000m de D+ Steep climb of +1000m COURCHEVEL

25/03

LES DIABLES BLEUS

Course de ski alpinisme Ski mountaineering competition MONTCHAVIN-LA-PLAGNE

04/04

NOCTURNE DES RESTOS

Plan des Mains Restaurants by night MÉRIBEL

16/04

DYNASTAR X3

Triathlon de montagne (ski alpinisme, trail et vélo) Mountain Triathlon (ski mountaineering, trail and cycling) COURCHEVEL


© Tristan Shu


50

GLISSE ALTERNATIVE FILM

Good

VIBRATIONS « DPMJ », voici un OFNI (objet filmique non identifié) qui ne devrait pas vous laisser de glace... Entre glisse, sports extrêmes et réflexion sur notre planète et l'être humain, ce film, c'est cadeau ! Par Céline L.

Ni réalisateurs, ni scénaristes, ni producteurs... juste des riders de Tarentaise. Des riders qui à force de refaire le monde à table entre eux ont eu l'idée de mettre tout cela en vidéo... C'était il y a 7 ans. Un projet un peu fou qui les a fait parcourir le monde avec en trame de fond une question : « Nous voulons que le monde change mais sommes-nous prêts à changer nous-mêmes ? » « Cela reste un film de ride avant tout, de sports « extrêmes », avec de la neige, du ski, du snowboard, du speed riding, du free diving, du surf, de l'escalade... avec des images tournées partout dans le monde. Il y a aussi un message important pour toucher la future génération, lui donner des clés pour évoluer dans un autre monde... explique un des riders protagonistes, désirant rester anonyme. Le scénario est un peu spécial... Pour résumer, des hommes venus d'une autre planète analysent notre monde car ils ont ressenti qu'il était à l'origine d'un déséquilibre dans la galaxie... C'est un film sur l'humain, sur nous qui ne faisons qu'un avec l'environnement... » Pendant presque une heure, les riders nous offrent à travers des images magnifiques, leurs expériences, leurs ressentis et leurs émotions. Maîtrisant leur art, le sport extrême à la perfection, ces riders nomades ont tellement repoussé leurs limites qu'ils ont mis de côté leurs peurs, et veulent partager ce qu'ils ont appris de l'enseignement des éléments et de leurs rencontres. À savoir que sur cette planète tout découle de deux vibrations : la Peur et l'Amour. En ayant repoussé leurs peurs, c'est la vibration qui reste qu'ils veulent partager, la seule, la vraie : l'amour. « Ce message est dédié à tous les humains de cette planète, quels que soient votre classe sociale, votre pays, votre religion... C'est un message simple à comprendre et à appliquer au quotidien, pour qu'on puisse tous faire évoluer notre conscience et agir avec de bonnes vibrations, pour rééquilibrer ensemble nos agissements » explique le rider anonyme. Installez-vous confortablement, contemplez et prenez plaisir, c'est leur plus beau cadeau qu'ils vous offrent...

Original The project saw the light 7 years ago. A few friends, riders from Tarentaise, started working on the amateur film DPMJ. The result will be released in the beginning of February, a film of 45 minutes, with certainly a few extra episodes. The film DPMJ is about extreme sports: skiing, snowboarding, speed riding, free diving, surfing, wall climbing..., with images shooted all over the world. The film gives an important message to the next generation, and keys to evolve in a different world. On this planet, everything flows from two vibrations: fear and love. Once you put your fears aside, love appears...

Découvrez le film DPMJ et son univers sur www.dpmj.fr


52 © Davy Faure

GLISSE ALTERNATIVE

Bourg-Saint-Maurice

Séez

La Rosière

Sainte Foy Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

La Plagne Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Méribel

Les Menuires Val Thorens

Pralognan la Vanoise

Val d’Isère

SPEED RIDING Voler ET skier !?

C'est possible ! Avec l'école de speed riding des Arcs, goûtez aux plaisirs d'une nouvelle forme de glisse, voile au-dessus de la tête et skis aux pieds. Par Géraldine R.

Le speed riding, comme expliqué par Arnaud Baumy, l'un des fondateurs de l'école, « c'est un mélange de sensations entre la glisse sur les skis et la portance du parapente. La voile utilisée est de petite surface afin de pouvoir voler près du sol tout en étant également capable de skier. Cela ouvre une nouvelle dimension au ski et la possibilité d'atteindre des endroits inaccessibles sans voile ». Ça donne envie non !? Pour se lancer, rien de plus simple, il suffit de remplir quelques critères : avoir plus de 14 ans et savoir bien skier, c'est-à-dire pouvoir affronter une piste noire sans sourciller quelles que soient les conditions. Car comme le confie Arnaud « il faut être capable de se concentrer sur la voile sans être en survie sur les skis » ! En revanche, pas besoin d'avoir déjà pratiqué le parapente, le maniement de l'aile s'acquiert rapidement.

L'enseignement se fait progressivement. Dans un premier temps, dans le bas de l'ancien KL, sur une pente libre de tout obstacle qui permet tout juste de décoller. Puis, au fur et à mesure de la progression, on part de plus en plus haut, jusqu'à rapidement réaliser ses premiers vrais vols. On a vite fait de se retrouver entre 10m et 50m au-dessus de la neige et de réaliser des vols planés de plusieurs centaines de mètres : sensations garanties! Malgré cette apparente facilité, une pratique autonome et sûre du speed riding requiert de véritables connaissances et savoir faire que se propose de vous enseigner l'école des Arcs. Alors, parés au décollage ?

Flying and skiing? According to Arnaud Baumy, one of the founders of the Speed Riding school in Les Arcs, Speed Riding is a mixture of sensations, a combination of gliding on skis and flying with a small wing up to 10 to 50 metres above the snow. It makes it possible to reach places who are unreachable without a wing. The discipline is open to all, 14 years and older with a good ski level (black slopes), accompanied by professionals.

École de Speed Riding aux Arcs www.speedriding-school.com +33 (0)6 19 51 39 34


DISCOVERY SPORT

L’AVENTURE ? C’EST DANS NOTRE ADN.

À PARTIR DE 399€ PAR mOIS SANS APPORT* ENTRETIEN ET gARANTIE INCLUS Vous rêvez d’explorer les grands espaces ? De profiter d’un confort de conduite ultime quel que soit le terrain ? De bénéficier des dernières technologies d’aide à la conduite ? Avec le Discovery Sport, découvrez notre SUV compact le plus polyvalent et réveillez l’aventurier qui sommeille en vous.

Land Rover Agen - Malbet 4X4 Delta Savoie Lacapelette 63 rue Aristide Bergès 47000ALBERTVILLE Agen 73200 05 53 7779151058 +33 (0)4 03 37

22 rue Pierre & Marie Curie 73490 LA RAVOIRE +33 (0)4 79 72 94 08

Véhicules neufs et occasions landrover.fr/agen http://deltasavoie-albertville.concession-landrover.fr/

Véhicules neufs et occasions http://deltasavoie-chambery.concession-landrover.fr/

ABOVE & BEYOND : Franchir de nouveaux horizons. * Exemple pour un Discovery Sport Mark ll eD4 150ch CEE e-Capability Pure au tarif constructeur recommandé du 20/04/2016, en location longue durée sur 37 mois et 30 000 km maximum, soit 37 loyers mensuels de 399 € incluant les prestations entretien et garantie. Offre non cumulable valable jusqu’au 31/12/2016 31/03/2017 et réservée aux particuliers dans le réseau Land Rover participant. Sous réserve d’acceptation de votre dossier par Land Rover Financial Services, nom commercial de FCA Fleet Services France, SAS au capital de 3 000 000 € - 6 rue Nicolas Copernic ZA Trappes-Elancourt 78190 Trappes - 413 360 181 RCS Versailles. Courtier en assurance enregistré à l’ORIAS n. 08045147 (www.orias.fr). La prestation d’assistance est garantie et mise en œuvre par Europ Assistance, entreprise régie par le code des assurances. Modèle présenté : Discovery Sport Mark II TD4 150ch CEE HSE BVM6 avec options : 740 €/mois 750€

sans apport.

Sous réserve de disponibilité des coloris présentés. Consommations mixtes norme CE 1999/94 (L/100km) : de 4,7 à 8,3 – Émissions de CO2 (g/km) : de 123 à 197. RCS Concessionnaire.


54

MONTAGNE ALTERNATIVE

test infosnews Escalade sur glace

Le bruit des glaçons

On pourrait penser que c'est un truc de mutant mais l'escalade sur glace a vu son matériel progresser jusqu'à devenir un sport abouti, avec ses règles et ses classiques. Nous vous invitons à découvrir ce « jeu des piochons », à la fois tonique, contemplatif, sensationnel et... vivifiant. Par Frédéric V.

Le paradoxe de la glace. La glace est un matériau étrange, plein de surprises et de contradictions. Friable, elle éclate si elle est très froide et part en assiettes. À la deuxième frappe, elle nous invite à tirer sur le piolet en toute confiance. En sorbet si elle est plus douce, elle devient bleue turquoise si elle se gorge d'eau. Elle cultive ce paradoxe d'être si glissante sans équipements et si accrocheuse et sûre au contact des lames. Se préparer. Contrairement aux idées reçues, l'escalade sur glace n'exige pas d'avoir une force physique exceptionnelle. Elle demande juste de ne pas avoir peur... du froid. Qui dit glace dit gel et ombre. On a chaud pendant la marche d'approche et quand on grimpe, mais on se refroidit vite. Mais il ne faut pas qu'il fasse trop froid. La température idéale pour grimper c'est entre 0° et -10°. Se protéger. Aller en cascade, c'est entrer dans un milieu extrême. Le froid d'abord puisqu'il est promordial pour former notre terrain de jeu. Les dangers objectifs viennent ensuite parce que les cascades sont le lieu de rassemblement de tout ce qui tombe de la montagne : l'eau, les cailloux, les glaçons et les avalanches éventuellement. À cela on ajoute les éclaboussures d'une eau qui continue à courir et à chercher son chemin vers l'aval. Sachant cela, il faudra quand même pouvoir bouger et être à l'aise dans ses vêtements pour grimper. Une école d'organisation. On peut comparer les glaciéristes à des marins. Tout est dans la préparation, dans les astuces et la prise en compte du milieu. Par exemple, ils ne se feront pas piéger à prendre une gourde à pipette... qui gèlera autant que le support sur lequel ils grimpent. Ils attacheront tout : les gants, les outils, les vêtements. Pendant la progression, ils vont mettre en place leurs propres routines et procédures pour être efficaces. Le jeu est dans la grimpe et la rapidité de progression mais aussi dans la capacité à rester au sec, ne pas refroidir ses mains, ne rien laisser tomber et rester dans les délais. En montagne, on ne peut pas gagner du temps mais on peut éviter d'en perdre. Frapper oui, mais pas comme un sourd ! Le plus de la cascade et ce qui fait son piment, c'est que c'est le grimpeur qui « crée » ses prises. On progresse avec 3 points d'appui et le 4e point va devenir un ancrage. Bras droit, bras gauche, pied droit, on monte, pied gauche : je stabilise (en baissant les talons) et on recommence. Le grimpeur va frapper comme au handball. On va chercher le mouvement derrière l'épaule et on frappe sèchement, dans un creux. Avec l'expérience, on ne va plus


frapper qu'une fois et seulement les premières dents du piolet. Un piolet planté trop fort sera difficile à désancrer. La règle du jeu c'est de trouver les bons ancrages, bien placés et économes en énergie. Finalement, en cascade il faut être le plus malin pour ne pas se carboniser dès les premiers mouvements en gardant à l'esprit qu'un piolet ne décroche pas. On peut éventuellement ripper avec un pied mal placé mais ça n'est pas méchant. Devenir autonome Cette activité reste confidentielle parce qu'en plus d'un investissement important financièrement pour s'équiper, la saison est courte et les techniques à maîtriser sont nombreuses. Les guides organisent des séances collectives pour 5 ou 6 clients et fournissent l'équipement technique. L'activité étant quand même énergivore, on conseille une séance en demi-journée. Celui qui grimpe en tête... ...ne doit pas tomber. Avec ses membres supérieurs et inférieurs armés comme un gladiateur, il risque bien de se retrouver avec un bout de métal planté quelque part. Pour lui, le plaisir sera d'être autonome, de faire preuve de stratégie pour poser ses protections et d'avoir l'intelligence du cheminement. En second, on va travailler la technique, poser des ancrages de plus en plus légers, jusqu'au simple crochetage. Dès les premiers mouvements, le virus est pris. À vous de jouer. Article écrit avec la complicité de Romaric Pellicier, guide de haute montagne en Haute Tarentaise et glaciériste passionné !

Quels sont les spots d'initiation en Tarentaise ? • LA CASCADE DE LA DAILLE À VAL D'ISÈRE : Presque sans marche d'approche, elle reste longtemps en condition. • LA CASCADE DES BRÉVIÈRES À TIGNES : Une goulotte en face Sud difficulté 3. • LA TOUR DE GLACE À CHAMPAGNY LE HAUT : Bénéficiez de l'encadrement et de la mise à disposition du matériel. Initiation pour les débutants et étape de la Coupe du Monde. • LA CASCADE D’ALFRED AU MORIOND (COURCHEVEL) : 3 lignes de difficulté 4 à 5 avec des moulinettes faciles d’accès. • CASCADE DU VALLON DE LA ROSIÈRE (COURCHEVEL) : Une multitude de petites cascades le long du sentier après le départ de la via ferrata. Relais sur les arbres. Quels sont les spots classiques en Tarentaise ? • LA CASCADE DU MÔNE À PEISEY : 6 longueurs avec des ressauts et une longueur clé humide. • LES CASCADES DE LA VALLÉE DE PEISEY : Plusieurs envolées verticales sous le Mont Pourri. • LA SUITE DE LA CASCADE DE LA DAILLE À VAL D’ISÈRE : En continuant la longueur d’initiation, 200m et 6 longueurs avec vue sur les gorges.

Ice Climbing Crampons, ice axes, warm clothing... and you are ready to climb one of the natural ice formations in Tarentaise accompanied by experienced mountain guides. The ice climbing discipline is the activity of ascending inclined ice formations. Usually, ice climbing refers to roped and protected climbing of features such as icefalls, frozen waterfalls, and cliffs and rock slabs covered with ice refrozen from flows of water. The ideal temperature to climb an ice formation is between 0 and -10. Throughout the season, initation sessions for 5 to 6 participants, accompanied by experienced guides, are organised every Tuesday and Thursday at 6pm in Champagny en Vanoise.

Romaric Pellicier, guide de haute montagne +33 (0)6 1990 1995 romaric.pellicier@gmail.com Champagny en Vanoise : intitiation les mardis et jeudi à 18h00 +33 (0)4 79 55 06 55


WE GO DEEP TO

rise up ALLER CHERCHER L E M E I L L E UR AU F O N D D E S O I - M Ê M E ES T SA N S C O N T ES T E L A M E I L L E UR E FAÇ O N D E S ’ É L E V E R #milletriseup

PART E NAIRE OF F IC IE L


LORENZ FRUTIGER - FACE NORD DE L’EIGER © J. GRIFFITH

EXPERT SHOP VAL D’ISERE Avenue Olympique 04 79 06 14 80 COURCHEVEL 1850 Le Camp de Base Le Forum 04 79 08 09 91 VAL THORENS Rue Caron 04 79 22 59 06 TIGNES Le VAL CLARET 04 79 00 03 94 MERIBEL CENTRE Le Cairn 04 79 08 61 65


58

GLISSE ALTERNATIVE

IT’S SNOW(kite) OR NEVER !

Tester le snowkite sur LE spot de Tarentaise, le Col du Petit Saint Bernard, ça, c'est fait ! Une voile, des skis, de la neige... et c'est parti pour une initiation à la glisse tractée. Par Céline L.

En snowkite, on ne vole pas. On glisse, tiré par un cerf-volant (certes, un gros cerf-volant !). Le mieux pour une première, c’est de tester à ski, question d’équilibre. Il suffit d’avoir le niveau piste rouge. Au Col du Petit Saint Bernard, pile-poil sur la frontière entre France et Italie, à 2200m d’altitude, face au Mont Blanc, c’est Lambert (San Bernardo Kite) qui enseigne les rudiments de la pratique sur une zone école sécurisée et damée. Après quelques explications techniques sur le matériel, on passe aux essais, sans les skis. « Mets ta voile au zénith », « Tu n’es plus dans ta fenêtre de vol », « Tire ! », « Pousse ! », « Va à gauche... l’autre gauche ! » On s’emmêle un peu les moufles au début, mais quel plaisir de chausser les skis et de faire ses premières glissades tractées ! Tout en douceur, en à peine 3h, les premières sensations sont juste inoubliables... Il ne reste plus qu’à s’entrainer encore et encore pour pouvoir faire comme ces riders que l’on voit au loin remonter la montagne et se servir de leur voile et du vent comme d’une sorte de téléski personnel (et écologique en plus !) pour atteindre les sommets, bien plus rapidement qu’en ski de rando...

Zoom sur... et si je sais déjà faire du snowkite ?

© ecole-snowkite.fr

Pour tout le reste de la zone du col, la pratique se déroule en zone de montagne, hors domaine skiable, sous la responsabilité des seuls pratiquants. Les deux sociétés d’exploitation du domaine skiable n’interviennent absolument pas dans cette pratique. Un forfait journée Snowkite (30.90€/journée) est délivré par les remontées mécaniques, sur présentation d’une licence FFVL et d’une carte d’identité. Il permet d’accéder au col en prenant les remontées suivantes (1 seul passage) : Ecudets/Roches Noires/Fort puis retour Piccolo SB/Chardonnet/Plan du Repos. Pour plus d’infos sur la pratique autonome, se rapprocher de la FFVL ou de Lambert.

San Bernardo Kite (Lambert Fournier) La Rosière, +33 (0)6 29 48 02 18 et ecole-snowkite.fr

Tested and approved Snowkiters use large kites to glide on snow or ice. The snowkite spot in Tarentaise is the mountain pass Col du Petit Saint Bernard situated on the border between France and Italy at an altitude of 2 200 metres with view on the Mont Blanc mountain range. Lambert Fournier of the San Bernardo Kite school welcome us on a marked and secured snowkite zone. First we try out the snowkite without skis before we enjoy our first ski experience using kite power. An amazing experience! The activity is accessible to all, minimum red slope ski level.


GARANTIE

DES ACCIDENTS DE LA VIE Indemnisation de la famille, notamment en cas d’accidents dans le cadre du sport, TOUS les sports… hors-piste inclus* À partir de 11€/mois en mode individuel et 21€/mois en mode famille * Garantie dans le cadre exclusif de la vie privée. Invalidité permanente dès 1%.

SARL AXIMA BANCASSURANCES Virginie DIAFERIA & Christelle BRIU

www.mma.fr N° Orias : 08045268

MOÛTIERS 31 rue de la Sous Prefecture BP 83 - 73600 +33 (0)4 79 24 01 24 virginie.diaferia@mma.fr christelle.briu@mma.fr

BOURG SAINT MAURICE 64 C rue Desserteaux BP 16 - 73700 +33 (0)4 79 07 14 24 virginie.diaferia@mma.fr christelle.briu@mma.fr


60

GLISSE ALTERNATIVE

LUSEKOFTE ONESIE (ROSE)

CHILLER... shopping pour

MARIUS ONESIE (BLEU ROYAL/ROUGE / BLANC)

LUSEKOFTE ONESIE 2.0 (NOIR)

JUMPSUIT

JUMPSUIT

JUMPSUIT

Inspiré d’un pull tricoté traditionnel Norvégien du 19e siècle appelé Lusekofte. The Lusekofte Jumpsuit is inspired by a traditional 19th century Norwegian knitted sweater called Lusekofte.

L’incontournable de la saison avec son motif jacquard contrasté rappelant les origines norvégiennes de la marque. The Marius Jumpsuit is designed with the patented traditional Norwegian knit pattern Marius.

Inspiré d’un pull tricoté traditionnel Norvégien du 19e siècle appelé Lusekofte. The Lusekofte Jumpsuit is inspired by a traditional 19th century Norwegian knitted sweater called Lusekofte.

ENGAGER shopping pour

MILLET CORDE D’ESCALADE

Absolute TRX 9 – 80m

Idéal pour alpiniste expert. Fine, solide, légère, durable et polyvalente This dynamic rope is the business for expert alpinists: skinny, solid, lightweight, durable, versatile.

PLUM SPLITBOARD

FEYAN Carbon Vous êtes à 20 secondes de la descente grâce au système innovant de PLUMsplitboard. Poids par pied : 445g. Niveau : confirmé. Innovative system, the FEYAN carbon splitboard bindings weigh 445g each. For experienced snowboarders.


APRES-SKIEZ dans un haut lieu du shopping skis aux pieds

in a ski-in / ski-out shopping hot spot

Accès au village skis aux pieds, ou pour les piétons : . par les navettes inter-stations gratuites . par le Cabriolet, depuis Arc 2000, jusqu’à 23h30

Ski in / ski out access to the village, or for non-skiers: . on the free inter-resort buses . on the Cabriolet gondola, for those in Arc 2000, open until 11.30pm

w w w. a rc 1 9 5 0 . c o m www.aerocom.eu - Photos : Pete Webb : Chris Ryan - Prestige Photos - Andy Parant - Agence Urope


62

APRÈS L’EFFORT..

...LE RÉCONFORT ! Après une séance de sport, le simple repos ne suffit pas toujours pour bien récupérer. Les spas Ô des Cimes ont mis au point un soin spécifique hypertonique, qui apporte bien-être et réconfort après l'effort. Adeline Chevallier, spa praticienne depuis cinq saisons, nous parle des bienfaits de ce massage relaxant et tonifiant. Par Sabrina M.

Pourquoi Ô des Cimes a fait le choix de créer ce soin ?

C'est une réponse apportée à la demande de notre clientèle. Les résidences CGH, cocons des spas Ô des Cimes, sont situées dans de grandes stations de ski. À la création des spas, il était primordial de tenir compte de cette position géographique afin de s'adapter aux besoins et aux envies de nos clients. Que ce soit en hiver ou en été, à la montagne les vacanciers vivent des séjours sportifs. Par la pratique du ski, du snowboard, de la randonnée, du VTT... les muscles sont très sollicités. Pour récupérer après l'effort ou pour préparer son corps à ces activités physiques, un massage très performant existe dans nos établissements, le Soin du Sportif.

Qu'apporte-t-il au corps après le sport ?

Quand on pratique une activité, et particulièrement le ski, les muscles se contractent, se crispent, ce qui créé des toxines. Durant l'effort, celles-ci s'accumulent et se logent dans les muscles, ce qui provoquera inévitablement des courbatures le lendemain. Par le biais de ce soin nous drainons et activons le système sanguin intra-musculaire. Les effleurages, les frictions, les percussions et les étirements éliminent les toxines, permettent aux muscles de se détoxifier, de se ré-oxygéner en profondeur, et par là-même, de se régénérer.

Comment se déroule-t-il ?

Au départ on commence par rassurer, il ne fait pas mal du tout ! C'est un soin signature Ô des Cimes de 30 minutes mains sur le corps, effectué avec les huiles Charmes d'Orient. Chaque geste

relaxe, stimule la vitalité du corps pour mieux récupérer et être frais et dispo les jours suivants. Il est également conseillé de se faire masser avant l'effort, pour bien se préparer, détendre ses muscles et ainsi, réduire le risque de blessure.

C'est un soin dont les gestes sont très précis ?

Quand on travaille dans les spas Ô des Cimes, on nous apprend dès notre premier jour à être à l'écoute de nos clients. Bien entendu nous avons un protocole établi, mais les spas sont ouverts à tous, nous nous adaptons donc à chacun, en fonction des besoins. C'est du sur-mesure, comme dans la haute couture !

Quels conseils peux-tu donner aux sportifs ?

Avant de partir sur les pistes il est important de bien s'échauffer, tout au long de la journée d'être à l'écoute de son corps pour ne pas se faire mal, et le soir, de faire quelques étirements. Mais le meilleur conseil que j'ai à donner, c'est de boire beaucoup d'eau. À la montagne plus qu'ailleurs, l'air est sec et avec l'effort, le corps se déshydrate rapidement. Boire hydrate les muscles, aide à éliminer les toxines et apporte des nutriments. Bien boire avant, pendant et après l'effort est indispensable pour une bonne récupération. Le soin du sportif Spa Ô des Cimes, résidences CGH

Spa Ô des Cimes Haven of peace dedicated to wellness, relaxation and beauty, the spa Ô des Cimes in Tignes proposes a large range of specialised and custom-made body, skin and facial treatments for men and women, children and teenagers in a climate of confidence. The professionals of the spa Ô des Cimes work with the cosmetic brands Sothys and Charme d'Orient for an unforgettable experience. Prepare your body before a physical effort and recover better afterwards without aches, thanks to the relaxing and toning massage 'Soin du Sportif'. Very important for a good recovery is to drink a lot of water, before, during and after the physical effort.


64

PETIT MÉMO DES MOTS

Risque 1 > Faible Manteau neigeux bien stabilisé dans la plupart des pentes. Seules des coulées de petites avalanches peuvent se produire de façon spontanée. Risk 1 : low. Snow is generally very stable. Any spontaneous avalanches will be minor sloughs.

• BACKCOUNTRY •

Risque 2 > Limité Manteau neigeux modérément stabilisé dans les pentes raides. Déclenchement d'avalanche possible par forte surcharge sur des pentes décrites dans le BRA. Risk 2 : Moderate. On some steep slopes the snow is only moderately stable. Avalanches may be triggered when heavy loads are applied.

Ski ou snowboard freestyle pratiqué en hors-piste, souvent sur des kicks naturels ou shapés par les riders pour l’occasion.

BACKCOUNTRY

a style of snowboarding or skiing in the backcountry on unmarked or unpatrolled areas either inside or outside a ski resort’s boundaries.

• BRA •

Risque 3 > Marqué Manteau neigeux modérément à faiblement stabilisé surtout en pentes raides. Déclenchement d'avalanche possible par faible surcharge. Départs spontanés probables. Risk 3 : Considerable. On many steep slopes the snow is only moderately or weakly stable. Avalanches may be triggered on many slopes even if only light loads are applied. Spontaneous avalanches may occur.

Bulletin d'Estimation du Risque d'Avalanche Un outil d'aide à la décision pour préparer sa sortie. Sont répertoriés les risques d'avalanche, les conditions de neige fraîche et météo, l'épaisseur de neige hors-piste...

BRA

(Bulletin d’Estimation du Risque d’Avalanche): avalanche risk estimation based on snow and weather conditions.

• DVA •

Risque 4 > Fort Manteau neigeux très faiblement stabilisé. Déclenchement d'avalanche probable par faible surcharge. Nombreux départs spontanés. Risk 4 : high. On most steep slopes the snow is not very stable. Avalanches are likely to be triggered on many slopes even if only light loads are applied.

Détecteur de Victimes en Avalanche Appareil électronique émetteur / récepteur qui permet aux secours de localiser une victime sous la neige. Attention : la victime doit être, elle aussi, équipée d'un DVA allumé.

DVA

(Détecteur de Victimes en Avalanche) : avalanche transceiver to find people buried under snow.

Risque 5 > Très fort Manteau neigeux instable. Départs spontanés nombreux y compris en faible pente. Risk 5 : very high. The snow is generally unstable. Even on gentle slopes, many large spontaneous avalanches are likely to occur.

• FREERANDO •

Utilisation des peaux de phoque pour accéder à une pente ou un sommet dans le but ultime de la descendre en mode freeride. La freerando est l’approche des pentes en hors-piste.

FREERANDO

a mixture of Freeride and Ski Touring.

• SKI DE RANDONNÉE OU SKI ALPINISME •

• FREERIDE •

Pratique du ski ou du snowboard hors des pistes damées en station.

FREERIDE

a style of snowboarding or skiing, performed on natural, ungroomed terrain.

• PGHM •

Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne. Unité de gendarmerie nationale française spécialiste des secours aux victimes en milieu montagnard.

Pratique de la randonnée à ski hors des pistes (ou sur les pistes dédiées en station) visant à privilégié la montée notamment grâce aux matériels légers, plutôt que la descente. La montée peut être une fin en soi pour certains pratiquants.

SKI TOURING OR SKI MOUNTAINEERING

a form of skiing where both uphill and downhill travel are possible thanks to climbing skins.

• SPLITBOARD •

Un snowboard monté en deux planches qui se dissocient pour la pratique de la randonnée. Deux skis à la montée, un snowboard à la descente.

PGHM

SPLITBOARD

French national gendarmerie unit providing assistance to victims in mountain environments..

• PLAQUE À VENT •

Plaque de neige qui s'amasse derrière une rupture de pente abritée du vent. Risque de déclenchement d'avalanche.

SHEET OF SNOW

a snowboard that can be separated into two ski-like parts used with climbing skins to ascend slopes.

• SPEED RIDING •

Pratique du ski hors-piste, associé au parapente, qui consiste à descendre une pente en restant le plus possible près du sol et en s’aidant de la voile et en alternant vol et glisse.

SPEED RIDING

off-piste skiing with a small wing.

behind a slope discontinuity sheltered from the wind, high avalanche risk.

• RISQUE D'AVALANCHE •

Sur une échelle de 1 à 5, 5 étant le plus fort.

AVALANCHE RISK © Aurore Valance

on a scale from 1 to 5.

• SNOWKITE •

! ASTUCE !

En cas de jour blanc...

C’est le kitesurf des neiges. Se pratique sur des spots où le vent est abondant (Col du Petit St Bernard ici en Tarentaise) et utilise une voile de traction avec snowboard ou skis pour parcourir des distances, sans forcément besoin de pentes.

Pour se repérer sur la piste, le mieux est encore de se fier aux piquets, mais ce n’est pas évident quand on ne voit pas à plus d’un mètre... Mieux vaut savoir que seuls ceux de droite ont le haut recouvert d’une bande orange fluo. Ainsi, on sait toujours où l’on se trouve sur la piste : pratique en cas de jour blanc !

SNOWKITING OR KITE SKIING

skiing or snowboarding using kite power to glide on snow or ice.


★ Spa "Carita" & "Cinq Mondes" ★ 400 m2 ★ 73700 ARC 2000 ★ Tél. +33 (0)479 10 34 10 ★ info@hotel-tajimah.com ★ www.hotel-tajimah.com


WWW.OFFICE-MONTAGNE.COM

© A.Bertrand

BN

GLISSE ALTERNATIVE

FREERIDE SKI DE RANDONNÉE SNOWBOARD HELISKI Office de la Montagne • Maison de Val Thorens • 73440 Val Thorens • +33 (0)4 79 00 02 86 • office-montagne@esf.me


Le Face Nord 2