Page 1

URING O T I K NÉE S N O D RITY N U A C R E E S D É SKI U R IT C É O S D N E A O LO G I FREER V I N E D I FREER

#5

© JULBO / M. DAVIET

T

E S I A T AREN


**

gle g o g l l i h n w U p a n d Do

– Photos : © Marc Daviet – *Le monde a besoin de votre regard. **Aussi à l'aise en montée qu'en descente.

e aussi à l’ais chaleur ier masque la r em re pr gé le , ux ce ie nte l’Aerospa ent vers l’avant pour m urgence ! ve in o lb Ju uvrir d’ facilem ventilés, rando à déco i se déporte monter bien qui veulent Son secret, un écran qu nouvelle référence free ux ce us to . Pour ente ions. La qu’à la desc ns les ascens à la montée de la buée da on iti ar pp et éviter l’a

COL DE THORENS, FRANCE

www.julbo.com


06 08 10 12 14 15 16 18 20 22 24 26 28 29 30 34 36 38 40 44 46 48 50 52 53 54 56 58 59 60 64 66

sécurité Initiation à la Nivologie "J'ai survécu à une avalanche" Portrait : Rémi Bacot, PGHM Rappel de sécurité Les events dédiés à la sécurité Inauguration de Mille 8 Les nouveautés matos Questions d'assurances Portrait : Richard Millan, artificier

Freeride Les nouveautés matos Portrait : Aurore Valance, photographe Les events dédiés au Freeride Le Derby du Signal Le hors-piste by Oxygène Les zones sécurisées en station Portrait : Victor Galuchot, freerider

Freerando The Line by Julbo On a testé : le Cul du Nant et le Pas de Genêt Les nouveautés matos Portrait : Didier Givois

ski de randonnée Les nouveautés matos Les events dédiés au ski de randonnée Retour sur le Championnat de France de ski alpinisme Topos des associations Portrait : Patrick Berard, pratiquant On a testé le Mont Rosset Les pistes dédiées en station Portrait : Adèle Milloz, ski alpinisme Choisir son matos de rando avec La Varappe Portrait : Pascal Arpin, photographe Portrait : Danièle Bonnevie, vainqueur Pierra Menta 1999 Récupération sportive avec les Spa Ô des Cimes © Pascal Arpin


6

securite initiation À La nivoLoGie

Revenons à nos flocons…

Monsieur météo, c'est lui. Claude Schneider est nivologue au Service des Pistes de La Plagne et chaque jour, il sonde le manteau neigeux, ausculte la neige, prend sa température et observe les flocons... Prêt pour une petite initiation à la nivologie ? nivologue, en quoi consiste votre métier ? Depuis bientôt 30 ans, j'étudie le manteau neigeux et j'analyse son évolution afin d'établir la prévision du risque d'avalanches. Je commence ma journée par faire mes relevés : température de l'air, vent, nébulosité, hauteur de neige, topo sur les avalanches observées, et je contacte l'équipe de dameurs pour savoir s'ils ont observé quelque chose de particulier, puis j'estime le risque. Toutes ces données sont enregistrées, et comparées aux journées précédentes. Il y a ensuite le travail sur le terrain avec les sondages par battage (étude des différentes couches qui composent le manteau neigeux), l'observation des déclenchements et l'analyse du résultat des tirs... Quelle est la base de la connaissance pour estimer un risque d'avalanche ? Il n'y a pas besoin d'être forcément nivologue pour apprécier la qualité de la neige, il faut observer et se souvenir de ce qu'il s'est passé. Pour estimer le risque d'avalanches, il faut connaître l'historique du manteau neigeux. Il faut se rappeler entre autres des chutes de neige, de la température (période de froid, redoux) du vent... et le noter, comme la grand-mère qui marquait ses observations météo sur son calendrier dans sa cuisine ! Cela permet de savoir par exemple, qu'il a fait froid et beau à un moment donné, donc que des grains anguleux (faces planes ou gobelets) ont pu se former. S'il neige sur ces grains qui n'ont pas de cohésion, on sait que cela va être dangereux... De même s'il y a eu du vent, on le note : on va par exemple voir les crêtes fumer (« la chasse-neige »), et selon sa direction, on pourra présumer de l'endroit où se font les accumulations. Il faut tenir compte de toutes ces différentes données pour avoir déjà une idée générale du manteau neigeux. comment analysez-vous par exemple ce début de saison ? Cette année, nous avons eu très peu de neige en début de saison, des températures froides, la nuit, ce qui a engendré une formation de grains anguleux sans cohésion dans toutes les pentes Nord où il y avait de la neige. C'est sur cette sous-couche très fragile que sont venues se déposer les chutes de neige fraîches. Les 2 couches ne se supportant pas, il y a eu des avalanches. De plus, comme la neige est arrivée très tardivement, il faut ajouter le facteur humain : en décembre, beaucoup de skieurs étaient frustrés, et même si c'était dangereux, certains ont pu penser à la première chute de neige, « il n'y a que 20 cm, ce n'est pas dangereux, on y va !!! ». Grosse erreur ! L'avalanche, c'est 20 cm de cassure, mais peut-être sur 30 m de large et 100 m de long... Aussi paradoxal que cela puisse paraître, c'est souvent plus dangereux quand il y a peu de neige !

expliquez-nous pourquoi ? Quand les flocons de neige arrivent au sol et constituent le manteau neigeux, ils ne restent pas sous forme d'étoiles mais se transforment, essentiellement à cause de la différence de température qui règne dans les différentes couches (le fameux gradient de températures). Et quand on a peu de neige et qu'il fait froid, il se forme des grains de neige qui n'ont pas de cohésion entre eux et qui forment des couches fragiles, ce qui est moins vrai quand il y a beaucoup de neige. Quels sont vos petits trucs pour tester la stabilité du manteau ? Il y a le test de la pelle : on choisit une pente équivalente, hors risque, et on découpe un bloc de 30 par 30 avec la pelle, on pose la pelle sur cette colonne et on tapote avec sa main sur la pelle pour voir si une partie de la colonne cède et ainsi se rendre compte de la fragilité du manteau neigeux. L'enfoncement du bâton est un test possible, mais il faut s'en méfier, car il est beaucoup plus difficile d'en tirer des conclusions. vos derniers conseils de prudence ? La nature gagnera toujours, et restera la plus forte... C'est pourquoi, il faut savoir renoncer, se renseigner auprès des professionnels, et surtout respecter les consignes de sécurité. Si une piste est fermée, c'est qu'il y a une raison... Ensuite, ne regarder que l'indice chiffré du risque d'avalanche ne suffit pas, il faut aussi lire TOUT le BRA (Bulletin d'estimation du Risque d'Avalanche). Attention aussi à l'effet de groupe, je dis toujours qu'il « vaut mieux être un peureux vivant qu'un kamikaze mort ! » Céline L.

SnoW ScIence Snow scientist for almost 30 years in La Plagne, Claude Schneider studies the snowpack and analyses its evolution. Based on several data of which the air temperature, the wind, the presence of clouds, the snow height, specific observations by the snow groomers,... Claude estimates the risks of avalanches in the ski resort. All the data are registered and compared with the data of the preceding days. Another part of his job is the fieldwork. He studies the different layers of the snowpack, he observes the triggering of avalanches by the ski patrollers and analyses the results.


Pour estimer Le risQue d'avaLancHes, iL Faut connaÎtre L'HistoriQue du manteau neiGeuX Petit LeXiQue de nivoLoGie manteau neigeux Accumulation des chutes de neige tout au long de la saison qui forme une sorte de millefeuille. Sa composition n'est jamais figée, et selon les caractéristiques des couches, il peut être stable ou pas. cristaux de neige Le terme cristal n'est employé que pour les cristaux de neige fraîche. Dans les autres cas, on parlera de grains de neige, à cause de leur forme granuleuse. Grains fins Petits grains bien soudés entre eux, formant des couches compactes, faciles à découper. L'idéal pour fabriquer un igloo ! neige roulée Très souvent, les cristaux de neige fraîche sont recouverts de petites pustules de glace. Ce givrage se produit dans le nuage par congélation directe de petites gouttelettes d'eau liquide. Plaque Une couche de neige présentant une certaine cohésion, reposant sur une couche fragile, c'est-à-dire sans cohésion (composée de gobelets, faces planes...)

Grains à faces planes Les liaisons entre ces grains anguleux sont très faibles, il est impossible d'en faire une boule. On dit parfois que cette neige ressemble à du sucre en poudre. Une fois enfoui sous une nouvelle chute de neige, ce type de neige constitue une couche fragile, souvent à l'origine de déclenchements d'avalanche (de type plaque). Gradient de température Il caractérise la répartition verticale de la température. Plus la différence de température entre le sommet et la base de cette couche est importante, plus la valeur du gradient est élevée. En cas de faible gradient, des grains fins se forment, en cas de moyen ou fort gradient ce sont les faces planes puis les gobelets. Gobelets Rappelant les grains à faces planes, mais avec encore moins de consistance : cette neige coule toute seule du godet d'une pelle lorsque l'on essaye d'en ramasser, elle ressemble à du gros sel. Une fois enfouie sous de nouvelles chutes de neige, elle constitue, comme les grains à faces planes, une couche très fragile.

Grains ronds Caractéristiques de la neige humide (ou mouillée). La cohésion d'une couche de grains ronds est variable et de deux types. Si l'eau présente entre les grains est liquide et en faible quantité, elle a tendance à maintenir les grains les uns contre les autres (effet de ventouse). Par contre si la quantité d'eau liquide augmente, elle a un effet inverse : elle fait perdre à la neige sa cohésion. La neige devient pâteuse (soupe). Par contre, si cette eau gèle, elle va souder très fortement les grains ronds les uns aux autres. La neige sera alors très dure : on parle de croûte de regel.

polYcrYSTalS are snowflakes composed of many individual ice crystals. HoarFroST is the deposition of ice crystals on a surface when the temperature of the surface is lower than the frost point of the surrounding air. In this process, moisture goes directly from vapor to solid, skipping the liquid phase. Hoar frost is usually composed of interlocking ice crystals, and tends to form on objects of small diameter that are freely exposed to air, such as wires, poles, tree branches, plant stems, and leaf edges.

Graupel conSISTS of snowflakes that become rounded, opaque pellets ranging from 2 to 5 millimeters (0.1 to 0.2 inches) in diameter. They form as ice crystals fall through supercooled cloud droplets, which are below freezing but remain a liquid. The cloud droplets then SnoWFlaKeS are single ice crystals or freeze to the crystals, forming a lumpy clusters of ice crystals that fall from a cloud. mass. Graupel is sometimes mistaken for hail, but tends to have a texture that poWDer SnoW is dry new snow, which is is softer and more crumbly. Graupel is composed of loose, fresh ice crystals. sometimes also called snow pellets. SnoW coVer, also called snowpack, is the total of all the snow and ice on the ground. It includes both new snow and previous snow and ice that have not melted.

an aValancHe is a rapid flow of snow down a hill or mountainside.

Pour parfaire ses connaissances : www.meteofrance.com / www.anena.org


8

securite Bourg-Saint-Maurice

Séez

La Rosière

tÉmoiGnaGe

Sainte Foy Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

La Plagne Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Pralognan la Vanoise

Méribel

Les Menuires Val Thorens

COURCHEVEL MORIOND SECTEUR CHANROSSA

Val d’Isère

robin Garnier

J’ai survécu à une avalanche

Robin fait partie de ceux qui n’ont jamais pris la pratique de la montagne à la légère. Depuis qu’il fait du ski, du freeride essentiellement, il sait combien il est important de se prémunir de toutes les consignes de sécurité pour éviter l’accident en montagne. Pourtant, lui aussi, s’est fait « coffrer » par une avalanche. Sorti indemne mais traumatisé par cette expérience, il a choisi d’en parler et de partager ses émotions pour peut-être sauver des vies…

c’est Le Facteur Humain Le PLus danGereuX


Pour bien comprendre, quel est ton parcours de skieur ? Je suis né à Courchevel, presque sur des skis (à 2 ans). Peu motivé pour intégrer le Club des Sports, je me suis dirigé très tôt vers une pratique plus libre. J’avais 13 ans quand pour la première fois, j’ai posé mes spatules sur cette neige douce et flottante en bord de piste… J’ai attrapé le virus de la poudreuse, et j’ai débuté un ski plus engagé, en freeride, dans des pentes raides. À mesure que je pratiquais, je me passionnais de la même façon pour la photographie d’action : mon terrain de jeu était définitivement hors des pistes. et puis un jour de 2015, une avalanche t’a emporté : raconte-nous ? C’était le 7 février, je m’en souviens comme si c’était hier. Je voulais faire découvrir la “peuf” à mon jeune cousin. Les semaines de vache maigre en termes de neige m’avaient conditionnées : on devait en profiter ! Nous étions sur l’Aiguille du Fruit près du télésiège de Chanrossa sur Courchevel Moriond. La descente se dessinait face à moi mais un doute subsistait dans ma tête. J’ai conseillé à mon cousin d’attendre, de laisser un peu de marge entre lui et moi le temps que j’aille voir. Je me suis avancé et là, la plaque s’est décrochée sous mes skis. Ton premier réflexe ? Ça bouillonne dans ma tête, je crie « avalanche » pour que mon cousin comprenne ce qu’il se passe. J’essaye tant bien que mal de flotter sur la neige quand derrière moi, une nouvelle plaque se détache, tape mes skis et me fait déchausser. À ce moment là, je suis dans une machine à laver, rien ne me permet de bouger, je me fais secouer dans tous les sens.

Je suis dans une macHine À Laver Que se passe t-il dans ta tête ? Quand on te donne des conseils, on te dit de mettre les bras en croix devant ton visage pour te protéger mais en réalité, il est impossible de faire un seul mouvement volontaire. Les tonnes de neige m’emportent avec une telle force que je prie pour m’en sortir tout en pensant sincèrement être perdu. Puis tout s’arrête… L’espace d’un instant ça se calme, mon visage est à découvert mais la neige continue lentement de glisser et finit de m’ensevelir complètement sans que je ne puisse rien faire. À cet instant, je suis sûr d’être foutu. Je connais les règles de survie et je sais que les 15 premières minutes sont cruciales alors pour me calmer et éviter de paniquer je hurle, comme un cri de détresse qui tente d’évacuer mon anxiété. tu pouvais respirer ? Heureusement, je n’ai pas de neige dans la bouche, facteur d’étouffement, pas de douleur non plus et il y a une légère cavité qui me permet de respirer. Alors pour ne pas gaspiller l’oxygène, j’essaye de me calmer dans un silence assourdissant, un silence de mort… Que se passe t-il ensuite ? J’essaye de me recentrer et je m’aperçois que je peux bouger ma main droite, qu’elle semble être dégagée. C’est un véritable soulagement, je vais peut-être pouvoir gratter la neige pour m’en sortir. Mais c’est un leurre, la neige est tellement compactée qu’il est totalement impossible de bouger, de déplacer un cm2 de cette prison glacée. La seule chose qu’il me reste c’est attendre ! Attendre que l’on vienne me dégager, en espérant que ça sera rapide. Ou bien attendre que tout s’arrête… c’est une angoisse indicible. ton cousin est alors venu te chercher ? J’ai senti qu’il me serrait la main et ce fut le plus grand soulagement de toute ma vie. J’ai su que j’allais m’en sortir : quel bonheur. Lui et trois autres skieurs, qui avaient assisté à la coulée, sont venus me dégager, d’abord le visage puis le reste du corps. Dans mon malheur, j’ai eu la chance de me retrouver dans une bonne position : les jambes sous 1,50 m de neige mais le visage sous 70 cm et la main tendue vers le haut. Une fois que j’ai vu la lumière traverser l’épaisseur de neige, que j’ai entendu le bruit du pelletage, un sentiment d'apaisement m’a envahi, d’autant que mon corps ne me faisait pas souffrir.

et quand tu as été libéré, quelle a été ta première réaction ? Je me suis mis face à l’avalanche (50 m de large sur 250 m de long) et je l’ai regardé, secoué et ébranlé. J’ai bien sûr remercié mes sauveteurs et le pisteur venu constater la coulée qui, par ses conseils et son vécu, m’a beaucoup tranquilisé. Je n’étais pas blessé physiquement, ce fut une chance mais j’étais déboussolé alors j’ai voulu redescendre. N’ayant plus de skis, mon cousin m’en a prêté un et nous sommes descendus tous les deux, comme ça. Arrivé chez moi, j’ai senti le besoin de sortir et d’aller voir mes amis qui étaient sur les pistes comme pour exorciser ce que j’avais vécu. C’était d’ailleurs l’un des conseils du pisteur : il fallait que je remonte vite sur les skis pour transformer cet accident en quelque chose de positif. comment as-tu vécu l’après ? Je continue de penser à tout ce qui s’est passé, aux secondes qui ont précédé le drame. Évidemment, il y avait des signes : une semaine avant, le vent avait beaucoup soufflé formant des plaques à vent (avalanches les plus fréquentes), des personnes avait été ensevelies sous le télésiège de Chanrossa 4 jours avant… J’aurais dû renoncer mais j’ai découvert que plus que le B.A. BA de la sécurité (check météo, arva pelle sonde, consultation du BRA – Bulletin des Risques d’Avalanche – discussion avec les pisteurs…) c’est le facteur humain le plus dangereux : quand tu t’entêtes et t’obstines. Dans mon cas, il s’agissait d’emmener mon cousin coûte que coûte, à cause du peu d’occasion qu’on avait eu dans la saison. C’est ce facteur qui t’envoie inévitablement au casse-pipe. C’est tout ce qui concerne ton état psychologique qu’il faut redouter ! il y a un avant et un après ? Même si je n’étais pas l'inconscient qui part en montagne sans s’être renseigné sur tous les sites, sans s’être entraîné au trio DVA - pelle - sonde, sans étudier les différentes couches de neige… je renonce beaucoup plus qu’avant. Renoncer n’est pas lâche, c’est au contraire une vraie forme de sagesse. Mais c’est le problème des années minables en termes de neige, pour beaucoup, profiter du peu de fois où ça tombe devient une idée fixe et conduit souvent à la catastrophe.

renoncer n’est Pas LÂcHe tu as un conseil à partager en tant que rescapé ? En ce qui me concerne, j’ai eu besoin de lire, de chercher, de trouver des témoignages de personnes qui avaient vécu la même chose que moi. C’est non seulement une thérapie personnelle mais ça peut permettre aussi à ceux qui n'ont pas connu ça, de prendre conscience grâce à une certaine forme d’empathie. Il y a un site super pour ça : www.powder.com Je conseillerais aussi à tous ceux qui pratiquent le hors-piste d’investir dans un sac airbag : ça n’empêche pas l’avalanche mais ça peut peut-être sauver une vie. Et je dirais aussi de ne jamais sortir sans son trio DVA, pelle, sonde même si on a prévu de faire que de la piste. Vous allez peut-être être témoin d’une coulée, vous pourrez peut-être intervenir rapidement pour sortir quelqu’un… Moi je ne m’en sépare plus. Et bien sûr, l’entraînement à son utilisation est indispensable pour être opérationnel. Johanne B.

TeSTImonY Freerider Robin Garnier survived an avalanche on February 7th, 2015. Robin and his cousin were situated near the chairlift Chanrossa in Courchevel Moriond, ready to ski down l'Aiguille du Fruit. Unfortunately Robin triggered an avalanche by moving forward and was swept away by tons of snow. Buried under a thick layer of snow, there was nothing to do but wait. His cousin and three other skiers who saw everything happen rescued him. The avalanche measured 50 metres by 250 metres. Luckily, Robin wasn't physically injured but he remains deeply traumatized by this adventure.


10

securite Bourg-Saint-Maurice

Séez

La Rosière

Sainte Foy

PGHM Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

La Plagne Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

Val d’Isère

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Pralognan la Vanoise

Méribel

PGHM Les Menuires Val Thorens

Portrait d'un Gendarme du PGHm

ProFession : saint-bernard des montagnes

Garant de la sécurité en montagne, les gendarmes du PGHM, véritables anges-gardiens des skieurs, randonneurs ou alpinistes, sillonnent les sommets pour secourir les personnes en difficulté. Rencontre avec l'un deux, Rémi Bacot, en pleine mission de prévention...

Présente-nous ton unité et ses missions... Le PGHM Savoie, c'est 2 unités, une à Modane, et une à Bourg Saint Maurice. À Bourg, nous sommes une quinzaine de secouristes. Nous prenons la permanence secours une semaine sur deux avec les CRS. En haute saison (hiver et été), c'est depuis la base de Courchevel que nous intervenons. L'hiver, le PGHM de Bourg Saint Maurice travaille essentiellement avec des hélicoptères de la société privée SAF, prioritairement sur les domaines skiables. Exceptionnellement, ces appareils peuvent être amenés à effectuer des missions de secours en montagne lorsque l'hélicoptère

du détachement aérien de la gendarmerie de Modane est déjà engagé sur une mission. En cas d'accident, les premiers intervenants sur le domaine skiable sont les pisteurs secouristes de la station, nous intervenons sur le secours en montagne horsstation, ou en cas de besoins héliportés lors de blessures graves, ou encore, quand le secours demande des techniques d'approche particulières. En plus du secours, nous avons un rôle d'information, de prévention...


Quelles sont les interventions les plus fréquentes ? On intervient beaucoup sur les skieurs en hiver : premier cas, l'accident grave en station, sur piste, nécessitant l'évacuation héliportée. Nous allons assister le médecin sur la phase de médicalisation du blessé, les pisteurs sur place... Il y a aussi le secours des promeneurs, raquettistes, glaciéristes (alpinistes parcourant des cascades de glace)... En haute saison, nous effectuons jusqu'à 18 secours dans une journée ! En fonction du secours (qui a toujours la priorité), nous enfilons parfois ensuite notre casquette judiciaire, pour les accidents dus aux collisions par exemple. Nous rendons compte du résultat de nos investigations au procureur de la République qui décide, à l'appréciation des éléments objectifs que l'on fournit, de poursuivre ou non d'éventuelles personnes mises en cause. Quels sont tes conseils pour se préparer à évoluer en milieu hors-piste ? D'abord SE FORMER, acquérir des connaissances auprès de professionnels avertis : guides, moniteurs, structures fédérales comme la FFCAM ou la FFME, etc. Il y a aussi des livres qui existent comme celui sur les avalanches de François Sivardière*, les ouvrages de l'ANENA (Association Nationale pour l'Étude de la Neige et des Avalanches)... Il y a également des associations comme la Chamoniarde qui propose de nombreuses formations sur la nivologie, le sauvetage, l'utilisation du matériel de secours, la pratique du freeride, etc. Il y a enfin les conférences de spécialistes en avalanche, je pense notamment à Alain Duclos qui est une référence en matière de prévention. avant une sortie, quelles sont les bases de la préparation ? On peut déjà se renseigner sur la course sur camptocamp.org et skitour.fr où des topos sont en ligne pour se faire une idée (mais attention de garder à l'esprit que ce sont des sites collaboratifs, donc on ne sait pas qui les écrit !). Il y aussi les guides et topos version papier, et livre ! Après, il faut se renseigner sur les conditions auprès de Météo France (BRA : bulletin des risques d'avalanches par massif), et des professionnels locaux (guides, services des pistes...). Ensuite, il faut avoir l'équipement classique du skieur alpin : protection contre le froid, le soleil... et celui du skieur en montagne : trousse de secours, moyen d'alerte qui fonctionne, carte et/ ou GPS (avec des piles !), triptyque DVA-pelle-sonde et savoir s'en servir ! Pour finir, il est intéressant de se renseigner sur la méthode 3 par 3 : une aide à la décision pour toute personne s'aventurant sur un terrain enneigé pour évaluer si on y va ou pas, en analysant les conditions, le terrain, les facteurs humains... Justement comment peut-on aborder le terrain ? Cela passe par l'évaluation de l'inclinaison d'une pente. Quasiment toutes les avalanches se déclenchent sur une pente supérieure à 30°. Ensuite il faut avoir une connaissance de l'historique du manteau neigeux. Par exemple, cette année on a démarré la saison avec peu de neige, du coup, si on a les 2 ou 3 connaissances utiles sur les grains de neige, on sait qu'on va avoir des grains sans cohésion enfouis côté nord, donc potentiellement dangereux !

Quelles sont les étapes à ne pas manquer en cas d'accident d'avalanche ? Quand quelqu'un est pris dans une avalanche, il a 70% de chance de survie dans les 15 premières minutes et ce pourcentage tombe à 25 au bout d'une demi-heure... Cela veut dire qu'il faut être autonome pour sortir son collègue pris dans l'avalanche. Ensuite, on passe l'alerte au 112 : on donne son numéro, l'endroit, et le nombre de victimes. Si pas de réseau, on ne s'acharne pas. La première chose à faire, c'est de dégager la victime d'abord. Bien sûr, on se répartit les rôles si on est plusieurs... On effectue la recherche avec son DVA, une fois la victime retrouvée, on marque l'endroit sur la neige, puis on sonde perpendiculairement à la surface du manteau neigeux, en escargot, avec un trou tous les 10cm. Quand on touche la victime, on laisse la sonde, et on fait un pelletage en aval de celle-ci. Après, la priorité c'est les voies aériennes de la victime : s'il respire il faut le considérer comme polytraumatisé et en hypothermie. Se former pour réussir à effectuer tout cela correctement est donc primordial. La formation aux premiers secours civiques de niveau 1 (PSC1) est également un atout non négligeable dans ce cas.

iL Faut touJours rÉFLÉcHir Par soi-mÊme, Être au maXimum autonome et resPonsabLe Tes derniers conseils pour profiter de sa sortie ? Prendre des distances et passer un par un. Ne pas forcément suivre la trace présente, préférer faire sa propre trace (même à la montée !) si on estime que la trace précédente n'est pas le cheminement le plus sûr. Éviter de se retrouver dans le même axe en cas de coulée et savoir identifier des points de regroupements sûrs. Préparer des sorties alternatives en cas de conditions délicates (pour ne pas être frustré !) et savoir renoncer... N'oublions pas qu'il faut toujours réfléchir par soimême, être au maximum autonome et responsable. Même si on est avec quelqu'un qui connaît, cela n'empêche pas de se poser des questions, de dire « non, je n'y vais pas »... ou en tous cas, pas aujourd'hui ! * Avalanches, connaître et comprendre pour limiter le risque. François Sivardière Ed Glénat Céline L.

encounTer PGHM Savoie has 2 units, one in Modane and one in Bourg-Saint-Maurice. Rémi Bacot works for the unit in Bourg-Saint-Maurice in a team of 15 rescuers. In the high season, in winter and summer, they work from Courchevel. If an accident occurs on the slopes, the ski patrollers are the first to take action. The PGHM rescuers intervene in off-piste sectors, on-piste if the injured person needs to be transferred with an helicopter, or if a more technical approach is needed... In high season, the PGHM rescuers effectuate up to 18 rescues per day! Never leave without the necessary safety equipment!


12

securite

Pour éviter le pire, il faut s'y préparer

Les dangers subjectifs (niveau de ski faible, fatigue, déshydratation, égarement) et objectifs (nuit, météo, obstacles, barres, avalanches...) sont autant de pièges qui guettent le montagnard. L'expérience, c'est aussi d'envisager le pire et se donner les moyens de réagir. Before you leave, don't forget your safety equipment: airbag, helmet, back protection, avalanche transceiver, shovel, probe, first aid kit, survival blanket, map and compass, telephone, headlamp, energy bar and drinks. Numerous stations propose sessions with ski patrollers to exercise: Avalanche Park in Les Arcs, DVA Park in Les Menuires, DVA zone in Tignes... Pelle et sonde : Ils doivent être solides et pratiques et tenir le choc de plusieurs entraînements.

détecteur de victime d'avalanche : Tous les DVA sont compatibles entre eux (fréquence 457kHz). Aujourd'hui tous numériques, on le choisira facile à utiliser, intuitif et pratique. Le meilleur des DVA ne sert à rien s'il est mal employé ou si le sauveteur improvise au moment de chercher une victime. On porte le DVA au plus près du corps. On vérifie son fonctionnement en émission et en réception à chaque sortie. On vérifie le niveau des piles. Sous 70%, on les change. On s'entraîne régulièrement.

airbags : Tous les professionnels sont unanimes. Les ballons gonflables sauvent des vies. Ils ne garantissent pas le sauvetage ni n'empêchent l'ensevelissement. Leur prix fait encore reculer les freeriders. Attention, un airbag n'est pas un permis de chasse à la poudre. S'il limite les dommages faits à la victime, l'airbag ne dédouane pas les imprudents. On le choisira adapté à sa morphologie et à la facilité d'accès à sa poignée de déclenchement. On complétera cette protection avec un casque et une dorsale. où s'entraîner : La plupart des stations proposent des parks DVA pour s'entraîner facilement. L'Avalanche Park des Arcs permet de s'entraîner à la recherche multiple aléatoire avec un chronomètre qui s'arrête au coup de sonde. Les Menuires ont un DVA Park en haut du Roc des 3 Marches. La zone DVA de Tignes est au bord du lac. Des séances avec des pisteurs sont organisées plusieurs fois par semaine.

Le meiLLeur ÉQuiPement anti-avaLancHe est de savoir renoncer. un bon rider est un rider vivant ! Trousse de secours

Le fond de sac : C'est le minimum que tout rider doit avoir.

Couverture de survie

Barres énergétiques

Boisson, thermos Carte, boussole

Pelle sonde Lampe frontale

Téléphone www.montagne-secu.com www.anena.org


mon dva, un ami qui me veut du bien Le DVA s'est démocratisé ces dernières années et les messages de sensibilisation ont touché le grand public. De plus en plus, les skieurs s'équipent et portent leur DVA. Mais qui sait vraiment l'utiliser ? L'émission : La première fonction du DVA est d'émettre un signal afin de permettre à son porteur d'être localisé par d'autres utilisateurs. C'est le mode automatique de tous les appareils. Pour être efficace, il faut porter le DVA au plus près du corps en utilisant les sangles fournies avec l'appareil puisqu'une avalanche peut littéralement déshabiller un skieur ! La réception : C'est le mode « forcé » de l'appareil. Il devient à ce moment un Détecteur de Victime d'Avalanche. Le mode réception permet de rechercher les autres appareils qui sont en émission. C'est ce mode qui nécessite un entraînement spécifique car l'improvisation tue ! trouver une victime : On commence par la recherche primaire. Tout les sauveteurs participent. On tient son DVA devant soi, on suit les flèches jusqu'à ce que la recherche devienne plus confuse. Dès que l'on hésite sur la direction à suivre, on passe à la recherche finale. Un seul sauveteur utilise son DVA. À genou, le DVA est au ras du sol, on va affiner sa recherche jusqu'à ce que le DVA ne puisse plus se rapprocher de la victime. Si la victime est enfouie à 1,50 m il ne faut pas demander au DVA d'aller plus près. La recherche finale se fait avec la sonde. C'est la sonde qui trouve la victime, pas le DVA.

Premier contact avec un dva : On s'entraîne entre copains, sur un terrain plat (cela permet de voir le chemin suivi jusqu'à la victime). Un équipier enterre un sac avec un DVA en émission. Tout le monde éteint son DVA et un sauveteur, armé d'une sonde et d'un DVA en réception trouve la victime. Chaque membre du groupe essaie à son tour. Puis, il faut rajouter des difficultés. Rechercher plusieurs victimes, enterrer le sac plus profondément dans une pente qui sera de moins en moins accessible, garder ses skis aux pieds et déclencher le chrono quand le sauveteur est en émission, DVA sanglé sous plusieurs couches de vêtements. Quelques idées reçues : Mon DVA est en émission, on va me retrouver : vous n'êtes pas le seul. Toutes les victimes et les survivants sont aussi en émission. Si vos équipiers sont entraînés à la recherche multiple, il vont vous retrouver. Avec un DVA , je peux rider ce couloir : un DVA est un Détecteur de Victime d'Avalanche. Il ne garantit rien si ce n'est de faciliter la découverte d'une victime. Soyez sûr de votre niveau et des conditions pour prendre ce risque. J'ai trouvé une victime en moins de 2 minutes à l'entraînement : C'était un sac qui était enseveli, pas votre meilleur pote. Dans quel état de panique étiez-vous ? Le terrain était-il plat ou étiez vous dans un abominable chaos de blocs de neige tassés par une centaine de mètres de chute ? La panique multiplie par 2 ou 3 les délais, le terrain tout autant et les impondérables ralentiront vos recherches. Le DVA permet l'auto-sauvetage : toute victime ensevelie complètement sera systématiquement polytraumatisée. Dès que l'on sort les DVA pour chercher un absent, on compose le 112 pour déclencher les secours. Frédéric V.

aValancHe TranSceIVer By emitting a beacon signal, the purpose of the avalanche transceiver is to find people buried under snow. The transceiver can be switched from transmit into receive mode to search for signals coming from other skiers' transmitter beacons. Once we are close to the victim, we continue by using our probe to determine its exact location. It's important to exercise with friends by burying one or more backpacks with an avalanche transceiver or by participating in initiation sessions with ski patrollers organised by the ski resort.


save tHe dates

Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

ARC 1800

La Plagne Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Pralognan la Vanoise

Méribel

MÉRIBEL-MOTTARET Les Menuires Val Thorens

Val d’Isère

mission sÉcuritÉ

Parce que les stations ont à cœur de préserver votre sécurité, elles organisent de nombreux événements et animations destinés à vous apprendre les bons gestes, ceux qui sauvent.

À méribel-mottaret, rendez-vous les 10, 17 et 24 février ainsi que le 2 mars à partir de 17h30, pour les Serenity Days, des soirées d'animation autour de la sécurité : recherches avec chiens d'avalanches, évacuations...le tout ponctué par un feu d'artifice et la célèbre descente aux flambeaux des moniteurs de ski ! Au sommet du tapis du Doron, vous pourrez également vous initier à la recherche de victimes d'avalanches. Si vous disposez de votre propre matériel, une borne automatique vous permet de déclencher la simulation. Mais vous pouvez également être encadrés par des pisteurs secouristes, sur réservation auprès de la S3V à Mottaret au +33 (0)4 79 00 88 60. aux menuires, venez assister tous les jeudis à 17h à une démonstration d'évacuation de personnes sur le télésiège des Menuires. À val thorens, l'Office de la Montagne vous propose chaque dimanche à 17h et jusqu'au 12 février, une initiation gratuite pour apprendre à utiliser un DVA (Détecteur de Victimes d'Avalanches). À tignes, initiez-vous tous les mardis à 17h15 à l'utilisation du Détecteur de Victime d'Avalanche, avec le pool hors-piste de Tignes le Lac. Et le 18 février, une soirée organisée par la Régie des Pistes vous fera découvrir le métier passionnant de pisteur.

aux arcs, la sécurité se découvre le 17 février lors des de la 4ème édition du L.A. Safety Day, une journée pendant laquelle les professionnels de la montagne informent les vacanciers sur la sécurité en ski. Cette initiative, lancée par le groupe Skishop avec ses magasins Skiset, se déroulera en présence du parrain de l'événement et pro-rider du Team Les Arcs, Adrien Coirier. Des animations gratuites permettront de : • Découvrir le travail des pisteurs secouristes qui sont là pour informer sur l'état du manteau neigeux, les risques d'avalanches... • Rencontrer des maîtres-chiens et leurs compagnons, qui feront des démonstrations de dextérité et de recherche de victimes d'avalanche. • Tester les équipements des différentes marques présentes sur le village au sommet du Col de la Chal.

p

Sainte Foy

ho

La Rosière

Sk is

Séez

Bourg-Saint-Maurice

©

14

securite

Géraldine R.

For Your SaFeTY To ensure your safety, the stations organise numerous events and animations: the Serenity Days and avalanche simulation exercises in Méribel-Mottaret, free initiation sessions with an avalanche transceiver every Sunday in Val Thorens and every Tuesday in Tignes, free animations during the L.A. Safety Day in Les Arcs, avalanche prevention sessions every Monday in Val d'Isère, and an evacuation demonstration of skiers on a chairlift every Thursday in Les Menuires.

securite À val d'isère, l'ESF organise tous les lundis au Jardin d'Enfants une initiation sur la prévention d'avalanche. Diffusion d'une vidéo, mise en situation, explications... Vous saurez tout ! Durée : 1h à 1h30.

© Robin Garnier


©Propaganda73.com ©Propaganda73.com

©C.Stramba-Badiali

©C.Stramba-Badiali

Skier, luger, nager, déguster, jouer, marcher, et même golfer, tout est possible sur l'espace Mille8 à Arc 1800 ! Accessible à tous en journée et en soirée, pour faire le plein d'activités, se détendre, récupérer ou manger, le lieu propose aussi des animations et des événements qui en font LE spot de l'hiver...

Haut en couleurs

©Propaganda73.com

e

miLLe8 tHe PLace to be nouveau : le Lodge et ses trésors

Le Lodge est plus qu'un simple restaurant d'altitude, c'est également une Ne manquez surtout pas les soirées COLOR ME organisées devant Le Lodge, dès 17h30. Sous la forme boutique, des animations, des espaces détentes pour les enfants et les ados d'une Jukebox party, les vacanciers peuvent voter via leur smartphone pour leurs titres préférés parmi une avec télé dédiée, des infrastructures pour les séminaires ou les groupes... playlist proposée par le DJ. Sur ce Dancefloor éphémère, les jeux de lumières, le juke box géant, les live Dans un décor design et chaleureux, l'espace lounge et ses gros poufs du DJ, la tombée du jour et l'environnement naturel grandiose créent une ambiance inédite. En pleines confortables invitent à la détente. Pour déjeuner ou dîner, on a le choix vacances de février, COLOR ME Blue mettra le bleu à l'honneur : rendez-vous le 9 février. La en intérieur entre la salle et des petits salons privés pour plus d'intimité. En température monte encore à Mille8 pour accueillir la COLOR ME Green, le 1er mars ! Pour fêter le extérieur, le Lodge propose des terrasses couvertes ou découvertes et même printemps du ski et l'arrivée prochaine de l'été, cette soirée décline le vert sous toutes ses nuances. des mini-terrasses VIP accueillant jusqu'à 8 personnes. Côté carte, la part belle COLOR MILLE8 est faite aux produits d'exception et locaux de très grande qualité. Pour s'ouvrir À ne manquer sous aucun prétexte, la fête grandiose organisée pour l'inauguration officielle de l'appétit, on peut démarrer avec des Lauzes gourmandes à partager à toute l'espace : COLOR MILLE8, le 16 février, dès 18h, en haut de la télécabine Villards. heure de la journée, un Tour de France des huîtres ou une trilogie de foie gras. Le Show COLOR Mille8, création unique orchestrée par What's Up Events, mixera vidéo À noter que les desserts et pâtisseries sont faits maison et confectionnés devant mapping, ballet de faisceaux lumineux, structures monumentales, pyrotechnie et concert le client. Au snack, on peut déguster des burgers maison, des sandwichs bagels ou live. 3h de spectacle haut en couleurs retransmis en direct sur lesarcs.com, la page plus classiques et une belle sélection de salades. Ouvert tous les midis, et en soirée les Facebook des Arcs et la TV station. mercredis, jeudis et vendredis soirs. color me Les animations au Lodge Don't miss the amazing jukebox parties COLOR ME in front of Le Lodge starting from Welcome Gourmet : dégustation de produits gourmands tous les dimanches et 5.30pm. Check out the playlist proposed by the DJ and vote for your favourite songs découverte du programme d'animations Mille8. with your Smartphone! The programme: COLOR ME Blue on February 9th and COLOR Les happy hour music live : ME Green on March 1st. COLOR MILLE8 is a big party organised on the occasion of régulièrement et jusqu'à trois fois par semaine lors des vacances scolaires. the official opening on February 16th starting from 6pm at the top of the cable car Le simulateur de golf : installé dans la boutique, il permet aux novices de s'essayer à cette Villards: video mapping, a sound and light show, huge structures, pyrotechnics discipline et aux plus experts de s'entraîner véritablement. Avec une sélection d'une vingtaine de and a live concert! parcours parmi les plus beaux du monde, les golfeurs peuvent même améliorer leur swing grâce à des capteurs qui analysent toutes les données de leur jeu. Le Lodge is more than just an altitude restaurant, visit also the shop with a golf simulator and around 20 different golf courses, the relaxation areas for children and teenagers, a lounge area, infrastructures for seminars or groups,.... Enjoy a refined traditional dish or a snack made with exceptional and local quality products inside in the large dining room or in one of the private lounges, or outside on one of the terraces or the VIP mini-terraces for 8 people. Every Sunday, Le Lodge organises the animation Welcome Gourmet with a tasting of local products and the presentation of the animations programme. And regularly, up to three times a week during the school holidays, it’s Happy Hour with live music at Le Lodge! PR

www.lesarcs.com • Office de Tourisme Bourg Saint Maurice / Les Arcs • +33 (0)4 79 07 12 57


L'aFFaire est dans Le sac... sac airbaG

miLLet

mammut

scott

RIDE PAS 30L / AIRBAG RAS

PACK AIR FREE AP 30 KIT

Il combine les dernières innovations en termes de sécurité : système Alpride Air Bag intégré, rescue pocket pour la pelle et la sonde, porte-skis frontal, porte piolet Quick Axe… il est sûr, léger, ergonomique et fonctionnel. Avalanche safety system: built-in Alpride AirBag, tescue Pocket™ dedicated to shovel and probe, diagonal front ski holder, snowboard holder, Quick Axe™ ice-axe holder... 699€

Un sac airbag polyvalent pour la randonnée à ski ou à snowboard ou le freeride grâce à sa fonctionnalité et son confort. Système livré avec cartouche. Volume 150L pour une bonne flottaison sur la neige. Poids sac seul 1710 g. The Ride Protection Airbag is a functional backpack, perfect for all-mountain and freeriding. 700€

Sac à dos freeride avec le système airbag Alpride. C'est probablement le système le plus léger mais aussi le moins cher du marché. The Scott Air Free AP 30 is a big freeride backpack with the ultimate Scott Alpride Airbag system. 640€

dva - PeLLe - sonde

SAGA 40 JETFORCE

Idéal pour les pisteurs, les professionnels de la neige et les raids itinérants, le Saga est doté de la technologie JetForce (ballon 200L). Une révolution dans la technologie airbag, la JetForce permet d'augmenter la marge de sécurité fournie par le kit avalanche. A large volume airbag, JetForce technology, snow safety gear pocket, packs nicely and is super comfortable. 1 100€

01 cL u2

un trio de cHoc

bLack diamond

617

AIR BAG NEO 30 ARS

eX

16

securite

arc’terYX

PiePs

Trio DSP Sport + Shovel Tour Composé d’un DVA 3 antennes de grande portée de réception circulaire (largeur de bande de recherche de 50 m) avec bouton unique et système d’émission intelligent (bascule automatique du mode réception au mode émission, scénario d’enfouissement multiple, système d’auto-contrôle). Assorti d’une pelle très légère (520 g) à la forme ergonomique et à l’alliage en aluminium avec revêtement spécial et de la sonde en aluminium très solide. The PIEPS DSP SPORT is a digital 3-antenna-beacon with a big range and ONE single button for best support in every situation. Probe and shovel made of special aluminium alloy and a special coating assure extreme durability as well as lowest possible weight. dsP sport : 250€ - shovel tour : 45€ - Probe alu 260 : 50€

Sac Voltair 30 L Nouvelle technologie Airbag Avalanche avec nouveau Voltair Fonctionne sur batterie rechargeable Lithium Polymer de 22,2V pour un déploiement de l’airbag plusieurs fois qui permet de faire des tests donc de s’entraîner. Doté d’une soufflerie centrifuge haute pression pour remplir les 150 litres du ballon, il assure un déploiement plus rapide que ses confrères, efficace et continu même s'il y a des impacts au moment de la chute. Autre avantage : la batterie est rechargeable sur le terrain avec un adaptateur spécial pour sources de courant : mobiles, panneaux solaires, éoliennes... Unlike traditional compressed air cylinder airbag systems that are limited to one deployment per charged cylinder, the ARC'TERYX Voltair airbag system is powered by a heavy-duty 22.2V LithiumIon Polymer rechargeable battery that allows the user to deploy the air bag multiple times. 1650€ Voltair 30L (sac, batterie et chargeur inclus)


Protection raPProcHÉe casQue et dorsaLe

JuLbo

Symbios Connect Technologie embarquée Bluetooth, il suffit d'appuyer sur un bouton pour être en contact avec son mobile. Un casque haut de gamme avec son concept Hybrid II, sa double ventilation réglable, sa visière intégrée. Connecté, il permet de rester en contact ou rider en musique sans enlever ses gants. Built-in Bluetooth technology, simply press a button to make rapid contact, high-end helmet with its Hybrid II concept, adjustable double venting, integrated visor. 169,90€

rossiGnoL

Rossifoam vest back Protec Maintien optimal avec sa ceinture velcro, couches d’EVA de densités variables pour l’amorti et Mesh intérieur comme extérieur pour la respirabilité : le Rossifoam c’est la dorsale à avoir sur soi ! Designed for comfortable protection and style, made of soft, shock absorbing foam, with a front zip and breathable, stretched fleece fabric for improved support. 89.99€

QWidam

saLeWa

Casque Vert Un modèle double certification : ski-escalade, le must de la protection de tête. Et avec son rembourrage high-tech qui élimine la chaleur, le confort est à son paroxysme The extremely versatile Climb-to-ski helmet is the ideal compromise between the classic climbing helmet and the more fashion-conscious ski one. 160€

rossiGnoL

Rossifoam vest back Protec Attraxion Parce que les sacs et les casques ça peut encore passer en version mixte, la protection dorsale doit rester une affaire de femme avec une coupe dédiée aux courbes féminines pour celles qui n’ont décidemment pas froid aux yeux. Designed for comfortable protection and style, made of soft, shock absorbing foam, with a front zip and breathable, stretched fleece fabric for improved support. 89.99€

Appli L’appli sécurité est née ! Pour signaler une zone dangereuse, un skieur en détresse, un accident en montagne : Qwidam c’est l’entraide instantanée. Un réseau de qwidamers qui, s’ils sont à proximité, permet de trouver une solution rapidement en diffusant. À noter, les boutons d’appel qui permettent de contacter la police, les pompiers ou le Samu. First proximity based network to help each other in case of danger. application gratuite et sans publicité, disponible sur l’appstore et Google Play.

WAYFARER PLIANTE 153 €

ITALIA INDEPENDENT 167€

AIME OPTIQUE

262, GRANDE RUE 73210 AIME +33 (0)4 79 00 60 42 Facebook.com/aimeoptique


© Robin Garnier

18

securite

assurance Terrain glissant…

Mal ou pas assuré, un secours sur piste ou en dehors, peut vite coûter très cher... Comme il vaut mieux prévenir que payer, voilà quelques petits conseils avant de chausser ses skis...

#1 Lire ton contrat, tu feras...

#4 Loin des idées reçues, tu resteras...

#2 Quelques items importants, tu vérifieras...

#5 Quelques exemples d'assurance, tu consulteras...

Il est important d'identifier les garanties dont vous bénéficiez déjà si vous avez les contrats suivants : carte bancaire, habitation, santé, accidents de la vie, FFME, CAF, SAF, Carré Neige, Carte Neige... Comparez les prestations, car beaucoup se recoupent, et il peut y avoir des restrictions (notamment sur la pratique du horspiste), des plafonds ou des franchises.

Selon votre pratique, vérifiez notamment ce qui concerne : les frais de secours et de recherche sur piste, hors-piste et en randonnée, les frais de santé en complément de la sécurité sociale, le rapatriement au domicile, le remboursement du forfait et des leçons de ski non utilisées, le remboursement du matériel de ski s'il a été abîmé dans l'accident. Contrôlez bien les franchises et les montants maximums, car la facture gonfle souvent très vite...

#3 sont payants les secours sur pistes, à l'esprit tu garderas... Le domaine skiable d'une station est toutes pentes pouvant être atteintes par déclivité de remontées mécaniques : le maire de la commune concernée délègue ainsi au service des pistes ses pouvoirs et peut faire payer le secours. Par exemple, sur les 3 Vallées, une évacuation en hors-piste (accessible par les remontées) peut coûter jusqu'à 858€. À Tignes, les secours en hors-piste sont de 691€, auxquels il faut rajouter des frais si intervention de chenillette, motoneige... Et les frais d'hélicoptère s'élèvent à 55€ la minute ! À cela se rajoute le transport en ambulance vers l'hôpital...

Si la zone de montagne n'est pas dépendante de remontées mécaniques, le préfet devient responsable, dépêche des équipes compétentes (PGHM, CRS...) et même si cela est extrêmement rare et que l'on peut penser que ce genre de secours est gratuit (financé par l'impôt en fait), il peut y avoir des exceptions (en cas d'appel à une société privée, etc.) et l'état peut se retourner contre vous...

La Carte Neige (licence FFS) couvre toute activité de ski (piste, hors piste, ski de rando, freeride...) et aussi rando pédestre ou raquettes. En plus, cela permet d'aider le club où vous l'avez acheté, et les équipes de la fédé de ski ! Les assurances des clubs (CAF, FFME...) incluent aussi de gros package de garanties comme la prise en charge directe des frais de secours et de recherche, le remboursement des frais médicaux en complément des régimes de prévoyance... Du côté des sociétés privées, MMA recommande sa Garantie des Accidents de la Vie, indeminisant la famille notamment en cas d'accidents dans le cadre du sport, d'invalidité ou de décés. Dans tous les cas, l'idéal est de prendre le temps de comparer en fonction de sa pratique et de bien lire toutes les petites lignes !

Céline L.

SKI InSurance Check the details of your insurance policy, your coverage, the amounts of reimbursement and franchise. An evacuation with a helicopter or snowmobile, and an ambulance transfer to the hospital can be very expensive. If the sector is not reachable with a chairlift, specialised intervention teams (PGHM, CRS...) need to be called. The Carte Neige (FFS licence) covers the entire ski activity (piste, off-piste, ski touring, freeride...) and also hiking and snowshoe outings.


e

GARANTIE

DES ACCIDENTS DE LA VIE Indemnisation de la famille, notamment en cas dʼaccidents dans le cadre du sport, TOUS les sports… hors-piste inclus*

À partir de 11€/mois en mode individuel et 21€/mois en mode famille * Garantie dans le cadre exclusif de la vie privée. Invalidité permanente dès 1%.

SARL AXIMA BANCASSURANCES Virginie DIAFERIA & Christelle BRIU

www.mma.fr N° Orias : 08045268

MOÛTIERS 31 rue de la Sous Prefecture BP 83 - 73600 +33 (0)4 79 24 01 24 virginie.diaferia@mma.fr christelle.briu@mma.fr

BOURG SAINT MAURICE 64 C rue Desserteaux BP 16 - 73700 +33 (0)4 79 07 14 24 virginie.diaferia@mma.fr christelle.briu@mma.fr


20

securite Bourg-Saint-Maurice

Séez

Portrait

La Rosière

Sainte Foy Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

La Plagne Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Pralognan la Vanoise

Méribel

MÉRIBEL

Les Menuires Val Thorens

Val d’Isère

Pisteur-secouriste artificier ricHard miLLan

Pisteur-secouriste depuis 2005 à Méribel Alpina, Richard a passé en 2010 son Certificat de préposé au tir, auquel il a ajouté une spécificité « mèche lente » afin de pouvoir déclencher des avalanches. Un métier de passion, qui lui permet de « vivre à la montagne et de la montagne ».

en quoi consiste votre métier ? Le but est la sécurisation du domaine skiable, mais aussi des pentes qui pourraient menacer les routes ou les habitations. C'est un métier que j'adore par son côté très excitant, mais surtout pour la satisfaction que l'on retire d'offrir à la clientèle un domaine skiable sécurisé. est-ce un métier à risque ? Il faut être conscient de ce que l'on fait, très impliqué. Car ce sont des explosifs que nous avons dans les mains, et nous sommes responsables de notre sécurité, mais aussi de celle de nos collègues et des skieurs. Chaque intervention se fait en binôme, et une seconde équipe se tient en amont, prête à intervenir en cas de besoin. comment choisissez-vous les secteurs à faire « exploser » ? Pour chaque station, il existe un PIDA (Plan d'Intervention de Déclenchement des Avalanches), inscrit au niveau de la municipalité et de la préfecture. Toute l'organisation est décrite, ainsi que les personnes impliquées : les artificiers, mais aussi les conducteurs d'engins de damage, les remontées mécaniques, les stations voisines...La sécurité passe aussi par la communication. Dans ce PIDA sont répertoriés des itinéraires avec des points de tir précis. Mais nous faisons aussi notre propre analyse du terrain pour vérifier s'il ne faut pas miner à d'autres endroits en fonction des conditions.

Quel matériel utilisez-vous ? De l'émulsion, qui se déclenche avec une mèche lente allumée à la main. Elle doit se consumer à la bonne vitesse pour éviter le « long feu » : un raté de tir car la charge n'explose pas et la « mèche qui fuse » : elle se consomme beaucoup plus vite que prévu ; dans ces cas-là, il ne faut surtout pas trainer après avoir jeté la charge ! En plus du grenadage à la main, utilisé également pour les catex, il existe des systèmes de déclenchement à distance comme les gazex et les obel'x. Quand on va déclencher, on espère toujours voir de la neige couler car cela signifie que la travail a été bien fait. Mais ce n'est pas une science exacte, parfois il faut plusieurs explosifs, parfois il n'y a pas assez de neige... En cas de doute, on utilisera toujours la même solution : garder la piste fermée. C'est souvent beaucoup de pression de savoir que les skieurs attendent avec impatience l'ouverture d'une piste ou du domaine. Ils ne sont pas toujours bien informés des enjeux et de la nécessite de garder des secteurs fermés. Mais leur sécurité passe avant tout le reste.

Géraldine R.

I loVe mY JoB Ski patroller since 2005 and artificer since 2010, Richard Millan and the rest of his team prepare the slopes, secure dangerous zones, give information and first-aid, rescue injured people... and trigger avalanches before the opening of the slopes to secure the ski resort. At all times, ski patrollers are responsible for their own safety and the safety of their colleagues and the skiers.


Š andyparant.com


22

Freeride

dYnastar

mon matos Free

Cham 2.0 117 Non seulement c’est une bête de freeride mais le Cham 117 remporte aussi tous les suffrages grâce à son accroche et sa puissance en neige dure. Grande stabilité, équilibre et pilotage accessible : il s’adresse aux mecs qui en ont sous la spatule et dans les cuisses ! Moderate tip rocker providing better snow contact, float, and control; combined with traditional camber and a slightly rockered pintail for confident power and maneuverability. Taille de référence : 190 Ligne de côtes : 147-117-127 Rayon (m) : 22 Poids : 4 500 g 929,99€ avec fixations spx 12

bLack diamond

Boundary 107 Nec plus ultra de la polyValance et de la stabilité en freeride comme sur piste damée, le Boundary est l’allié parfait des riders joueurs qui font leur trace. Black Diamond describes their Boundary Series skis as being incredibly versatile, stable and damp across a variety of snow conditions. Taille de référence : 176 Ligne de côtes : 137-107-123 Rayon (m) : 19 Poids : 4 000 g 675€

rossiGnoL

Star 7 Un ski purement freeride, le plus large de la gamme, dédié aux expertes. L'ensemble des technologies utilisées (Air Tip, Powder Turn Rocker, Free VAS) en font un ski qui se pilote facilement en profonde et reste très maniable sur piste. Allégé grâce à un noyau en Paulownia, il reste exemplaire pour les rideuses qui ont de la technique mais pas trop de cuisses ! The new women's STAR 7 simply makes powder skiing easier, more natural, and more fun for expert to intermediate skiers: Air Tip technology, Powder Turn Rocker profile, ultra-lightweight... Taille de référence : 178 Ligne de côtes : 140-116-130 Rayon (m) : 20 Poids : 4 230 g 749.99€ avec fixations Axial Dual 120

mammut

Alyeska GTX Pro 3L Jacket 4 poches avant et une poche intérieure à fermeture éclair avec passe-câble pour appareils multimédias, capuche compatible avec le port d’un casque, manches préformées, ventilation sous les bras à fermeture éclair bidirectionnelle : la veste idéale pour évoluer dans la peuf. 4 front pockets and an internal pocket with zipper and cable outlet for multimedia items, a helmet-compatible hood, pre-shaped sleeves and 2-way underarm vents. Imperméabilité : 28 000 mm Respirabilité : 30 000 g 700€

norrona

Røldal dri PrimaLoft Gants en cuir minimalistes et étanches avec paumes en peau de chèvre. Le must pour garder ses mains au chaud grâce au tissu dri™1 et à l'isolation PrimaLoft® Gold. Imperméabilité : 20 000 mm / Respirabilité : 20 000 g These gloves with goatskin in the palms keep your hands warm and dry with a dri™1 insert, PrimaLoft® Gold Insulation. 109€

JuLbo

mammut

Alyeska GTX Pro 3L realization Hyper technique avec harnais intégré, matière GORE-TEX® Pro, plastron amovible avec bretelles réglables, genouillères préformées, soufflet à l’entrejambe, ventilations latérales avec inserts mesh, réglage de la largeur des jambes ainsi que protection des bords en Dyneema®, matière résistante aux entailles. Integrated climbing harness and robust, breathable GORE-TEX® Pro material, a detachable bib with adjustable straps, pre-shaped knees, a gusset crotch, mesh side vents, adjustable leg length and tearproof Dyneema® edge protection. Imperméabilité : 28 000 mm Respirabilité : 30 000 g 650€

Pictures Calgary – 30L Un sac conçu pour le backcountry avec ventilation et différents supports de portage : le must de la polyValance. The brand’s new freeride bag, with a ventilated, strengthened back as well as various wearing systems. 109€

rossiGnoL

Titan Châssis XXl ultra confortable pour un champ de vision maximisé, hyper clair et précis grâce à une technologie photochromique inégalée by Julbo. Designed for larger faces, the Titan is extremely flexible and comfortable with excellent ventilation. de 149.90 à 159,90€

Chaussure Alltrack 100 Le mix parfait entre technicité avec une largeur à l'avant-pied tolérante de 102 mm, un flex de 100, le système Hike Mode et confort grâce au nouveau chausson Thermo Optisensor 3D. Featuring a committed 100mm fit, Sensor Grid shell technology, and new OptiSensor 3D Thinsulate™ Platinum liners, the ALLTRACK PRO delivers optimized foot wrapping, comfort, warmth and support. 279.99€


© A.Bertrand

WWW.OFFICE-MONTAGNE.COM FREERIDE SKI DE RANDONNÉE SNOWBOARD HELISKI

Office de la Montagne • Maison de Val Thorens • 73440 Val Thorens • +33 (0)4 79 00 02 86 • office-montagne@esf.me


24

Freeride Bourg-Saint-Maurice

Séez

PHotoGraPHe

obJectiF

La Rosière

Sainte Foy Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

La Plagne Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

Val d’Isère

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

TIGNES Pralognan la Vanoise

Méribel

Les Menuires Val Thorens

Le ski magique, la montagne majestueuse, les paysages magistraux... Aurore Valance immortalise toute cela dans des clichés d'où jaillissent trainées de poudre et émotions captées, le temps d'une descente glacée...

revenons sur tes débuts en photo... Quand as-tu eu le déclic ? C'est venu petit à petit, tout d'abord avec mon père, passionné lui aussi, qui m'a enseigné les bases quand j'étais adolescente, avec des appareils argentiques à l'époque. Puis plus tard, j'ai pas mal voyagé, en Amérique du sud, au Népal... Ma passion pour la photo a grandi avec l'envie de capturer les beaux paysages que je traversais, les instants que je vivais... Je suis désormais dans les Alpes depuis plusieurs années et la passion de la montagne et du ski y est vraiment liée. Quel est le programme de ton hiver ? Quels sont tes projets ? Je suis aussi pisteur-secouriste à Tignes l'hiver, mais dès que j'ai un peu de temps, j'en profite pour faire des images. Je suis dans une démarche de faire un maximum de photos et d'essayer de les vendre aux marques, aux magazines... Ce qui n'est pas toujours simple étant donné le nombre de photographes présents sur le marché. Je propose également mes services aux structures sportives, acteurs locaux... Hors hiver, je me mets de plus en plus à faire de la photo de mariage et je souhaite développer ce créneau. Cela n'a pas grand chose à voir avec le ski mais ce sont des moments uniques de vie que je me plais à immortaliser. comment s'organise un shooting de ski ? Quels riders suis-tu ? Les shootings ski s'organisent souvent à la dernière minute, selon les conditions météo, de neige et les dispos de chacun. Je suis principalement des riders qui sont aussi des amis, on se connait et cela facilite le travail. J'accompagne régulièrement Yves Tollon, qui réalise les web séries "À la Française" et "Serial Heelers". Cependant, avoir de nouveaux modèles serait une bonne chose, avis aux motivés!

en parlant de motivation, la tienne justement tu la trouves où ? Qu'est ce qui te plaît en photo et où puises-tu ton inspiration? J'essaye d'innover au maximum, de découvrir de nouveaux endroits, paysages, de capter de belles lumières, avec en bonus, la bonne action! Le but est d'essayer de rassembler tous ces paramètres pour tenter de faire la photo qui sortira du lot. Côté inspiration, je la puise dans la beauté de la nature... tes meilleurs souvenirs de photo? Je pense que c'est avant tout les moments vécus qui font les beaux souvenirs, et par le fait, les plus belles photos (de mon point de vue en tout cas). Mais meilleurs souvenirs sont par exemple mes voyages, les paysages traversés, les gens rencontrés, et aussi tous ces moments uniques passés en montagne. ton conseil pour quelqu'un qui voudrait se lancer dans la photo de ski? Être patient! On passe parfois des journées sur le terrain pour ne sortir que 2-3 photos qui valent le coup car il faut trouver le spot, se placer, recommencer... Les journées de shootings ne sont souvent pas des grosses journées de ski! Et surtout, je dirais qu'il faut suivre son inspiration, essayer d'être original, et jouer un maximum avec la lumière, c'est ce qui fait toute la photo.

Céline. L

pHoToGrapHer Aurore Valance travelled around the world and settled down in the Alps a few years ago driven by her passion for photography, the mountains and skiing. In winter, she works as a ski patroller in Tignes. Her biggest inspiration is the beauty of nature. Aurore makes a lot of action shots during the winter season. She regularly accompanies Yves Tollon who realises the webseries A la Française and Serial Heelers. She is always looking for the perfect spot, the best light and the best angle. www.aurore-valance.com

Rider : Bertrand Clair © Aurore Valance


Rider : Guillaume Harleaux Š Aurore Valance

Rider : Aymeric Cloerec Š Aurore Valance


26

Freeride Bourg-Saint-Maurice

Sainte Foy

ARC 1950 / ARC 2000 FWQ 2 ET 4 ETOILES

Champagny en Vanoise

Tignes

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Pralognan la Vanoise

Méribel

Les Menuires Val Thorens

FWQ 3 ETOILES

Peisey Vallandry

La Plagne

Bozel

La Rosière

Séez

Les Arcs

Aime

Moûtiers

save tHe dates

FREERIDE JUNIOR TOUR ETOILES

Val d’Isère

Freeride contest Tous les sports passent par la case compétition. Le freeride ne fait pas exception. Mais n'y-a-t-il pas une contradiction à caler des skieurs libres par définition entre deux jalons ? Qu'est-ce qui pousse ces chasseurs de poudre à se faire dicter leur calendrier non par la météo mais par les organisateurs de contests ? La gloire, le prestige... ou tout simplement le dépassement ultime de soi ?

Le Freeride World tour : C'est la structure la plus prestigieuse dans ce domaine. 5 étapes, 29 skieurs, 13 skieuses, autant de snowboarders, ce circuit réunit la fine fleur de la discipline. En France, il passe par la Flégère à Chamonix une fois par an. Le principe : les skieurs reconnaissent la face aux jumelles, définissent une ligne (du haut vers le bas, la plus droite possible, avec quelques sauts...) et doivent skier le plus proprement possible le jour J. La plus belle est celle de Verbier, qui a été remportée en 2013 par Kévin Guri des Menuires. Les dates : Du 23 au 27/01/2016 : Andorre Du 06 au 12/02/2016 : Chamonix Du 06 au 11/03/2016 : Kitzbühl Du 17 au 24/03/2016 : Alaska Du 02 au 10/04/2016 : Xtrem à Verbier Près de chez nous : Du 01 au 04/02/2016 : FWQ 2 étoiles Les Arcs 1950. Du 05 au 06/02/2016 : FWQ 4 étoiles Les Arcs 2000 19/03/2016 : FWQ 3 étoiles Sainte Foy Du 12 au 13/03/2016 : Freeride Junior Tour 2 étoiles Val Thorens.

Le Freeride World Qualifier : C'est un peu le championnat d'Europe du Freeride. Il n'y a pas 29... mais plus de 600 riders qui concourent ! Seuls les 3 premiers au général en fin d'hiver gagneront leur ticket pour le FWT. Le dernier skieur de Tarentaise à avoir réalisé cet exploit est Mickaël Bimboes, de Courchevel, qui a couru la saison 2014. Le « Qualifier » consiste en des compétitions organisées dans toute l'Europe, de 1 à 4 étoiles, selon la difficulté. Il faut déjà être très bien classé pour prendre le départ d'une 4 étoiles. En Tarentaise, plusieurs skieurs comme William Cochet (Les Arcs), Solan Dejouy (Courchevel), Chloé Roux-Mollard (Les Arcs) font régulièrement des Tops 10 sur ces courses. Propreté, fluidité, aisance, engagement, il faut moins de 2 minutes sur 300 m de dénivelé pour marquer l'esprit des juges au pied de la pente. Frédéric V.

FreerIDe conTeSTS The most prestigious competition in the Freeride discipline is the Freeride World Tour in 5 legs: Andorra, Chamonix, Kitzbühl, Alaska and Verbier. More than 600 riders participate in the Freeride World Qualifier, only the 3 first at the end of the winter season obtain a ticket for the Freeride World Tour.

contest © andyparant.com


NOUVEAU DISCOVERY SPORT

L'AVENTURE ? C'EST DANS NOTRE ADN.

DELTA SAVOIE

Land Rover [Raison Sociale] [Adresse - CP VILLE - Tél. : 00.00.00.00.00] [www.delaconcession] [RCS et Ville de la concession]

63 rue Aristide Bergès 73200 ALBERTVILLE +33 (0)4 79 10 03 37

22 rue Pierre & Marie Curie 73490 LA RAVOIRE +33 (0)4 79 72 94 08 Véhicules neufs et occasions www.deltasavoie.fr

ABOVE AND BEYOND : Franchir de nouveaux horizons. Consommation mixte Norme CE 1999/94 (L/100km) : de 4,7 à 8,3 - CO2 (g/km) : de 123 à 197.


Freeride

29

une bouffée d’oxygène Ecole de ski réputée à Val d’Isère, Oxygène propose des produits hors-piste dans l’esprit et la philosophie des Guides de Haute Montagne. C’est ce que nous explique Yohann Perissat, Guide de son état et membre du staff permanent de l’école.

Qu’est ce que l’esprit « Guide de Haute montagne » quand tu parles de l’école ? En faisant appel à nous, Oxygène a clairement énoncé ses intentions : la pratique du hors-piste doit se faire selon les mêmes principes que ceux que l’on t’enseigne à la formation de Guide. Et la base reste la responsabilisation des membres du groupe, leur donner les moyens de se sentir concernés par leurs sorties et ne pas s’en remettre exclusivement à l’encadrement. Ceci passe par la connaissance des règles de sécurité, l’implication envers son groupe et le respect de la montagne. en terme de sécurité, qu’est-ce qui fait la différence ? Oxygène fournit le trio DVA, pelle, sonde et le sac airbag, ce qui est un gros plus dans l’équipement et un très beau geste de la part de l’école. Ensuite, notre travail porte, dans la mesure du possible, sur l’apprentissage de l’utilisation du DVA et quelques principes fondamentaux comme avoir toujours dans son téléphone, le numéro des secours en montagne, savoir en permanence où l’on se trouve… Pas seulement le guide, mais chaque membre du groupe pour intervenir en cas d’accident : c’est une question de responsabilisation. Et je tiens toujours compte de leur avis : si l'un d'eux ne sent pas une face, nous n’y allons pas. Il vaut mieux remonter à pied et suivre un autre itinéraire que s’engager sur une pente que l’on sent risquée simplement par facilité. La fainéantise, c’est le meilleur moyen pour aller droit dans le mur… dans le mauvais sens de l’expression ! Quels sont les produits hors-piste que propose oxygène ? Nous avons le « Steep and Deep », une formule de 5 sorties collectives (6 personnes max) les matins, du lundi au vendredi. A côté de ça, nous proposons des encadrements privés qui répondent aux envies du skieur. Bien sûr, il existe les sorties en ski de rando sur le massif de la Vanoise, directement accessible par Val d’Isère : un endroit fabuleux pour découvrir la discipline. Et pour finir, on peut faire des sorties Héliski en Italie. Avant toute chose, on s’assurera des capacités et du niveau du groupe pour adapter la formule au mieux, pour que le plaisir reste maximal.

Johanne B.

Bourg-Saint-Maurice

Séez

La Rosière

Sainte Foy Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

La Plagne Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Pralognan la Vanoise

Méribel

Val d’Isère

VAL D'ISÈRE GALERIE DES CIMES

Les Menuires Val Thorens

FreerIDe ScHool Oxygène, a well reputed ski school in Val d'Isère, proposes off-piste sessions based on three important principles: knowledge of mountain safety rules, commitment to the group and respect for the mountains. Sessions with their qualified High Mountain Guides include all safety equipment: avalanche transceiver, probe, shovel and ABS airbag with training on how to use these correctly. Each member of the group should be able to intervene, along with the guide, in case of an accident. The ski school proposes different off-piste sessions: Steep & Deep, 5 group sessions in the mornings from Monday to Friday with a maximum of 6 people per group; private sessions which offer flexibility and concentrates in the client's individual needs; ski touring sessions on the Vanoise mountain range, accessible from Val d'Isère; héli-skiing excursions to Italy.

Ecole de Ski Val d'Isère, Galerie des Cimes +33 (0)4 79 41 99 58 / oxygene-ski.com/fr/val-disere/ PR

© Oxygène

Hors-Piste


30

Freeride

Aime

Champagny en Vanoise

Peuf expérience !

Tignes

Pralognan la Vanoise

COURCHEVEL PISTE JEAN BLANC

Janvier, après de longs jours très pauvres en neige... elle arrive enfin et en abondance. Bien sûr, les spatules nous démangent, bien sûr, la peuf nous manque et bien sûr... on va se jeter dessus à s'en faire péter le cœur de bonheur.

Mais on sait tous que l'impatience est un facteur majeur de risque quand on cherche la poudreuse « à tous prix », et comme on tient à la vie, on réfléchit un peu... C'est décidé, nous attendrons que le manteau neigeux frais se stabilise un peu avant d'attaquer le freeride sauvage.

le plaisir est intense. C'est vrai que la peuf, ça fatigue vite les jambes, surtout lorsque les lignes sont longues, mais qu'importe ! Cette sensation de flotter sur un champ de coton est tellement fluide, tellement pure, tellement douce et grisante à la fois... qu'elle motive au dépassement de soi.

C'est alors que le concept de Peuf Expérience, développé par les remontées mécaniques de Courchevel Méribel prend tout son sens : profiter de la poudreuse fraîche en toute sécurité. Le principe : partir sur des pistes volontairement non damées les lendemains de grosses chutes de neige. La règle d'or : partir tôt !

La JEAN BLANC finie, on fonce sur Méribel-Mottaret pour faire la GRANDE ROSIÈRE (piste noire), mais déjà les traces se sont multipliées. Le plaisir reste très présent car la piste est large, mais cette virginité offerte aux courageux lève-tôt est le saint Graal de la glisse pure... La matinée s'achève après avoir tiré du côté de la majestueuse Saulire et bénéficié d'une ouverture tardive, nous laissant encore quelques parcelles de neige immaculée. C'est l'heure de la pause déj' bien méritée et déjà de se remémorer ce qui restera un temps fort de la saison et une très belle expérience à vivre.

Rendez-vous donc à 9h à Courchevel, au départ du premier téléski ouvert pour atteindre le sommet de la Loze et être les premiers à se lancer sur la JEAN BLANC. Une piste noire spectaculaire qui plonge sur la vallée, entourée de sapins et d'arolles. Aujourd'hui c'est jour blanc et un crachin glacé nous agresse le visage... pas grave, l'envie de plonger dans la poudreuse est la plus forte. Les moniteurs de ski disent : « qui trop regarde la météo, reste au bistro » l'expression prend ici tout son sens. Passer les premiers cent mètres, les arbres arrivent et la visibilité s'accroît brusquement. On est les premiers... et là, c'est juste magique !!!! Imaginez un beau dénivelé complétement vierge avec 40 cm de fraîche rien que pour vous... tout est dit. On se lance, on se gave, on se re-gave et on va au bout de notre résistance physique tant

PR

Gaëtan B.

TeSTeD anD approVeD The ski lift company of Courchevel and Méribel developped the concept Peuf Expérience: secured, non-groomed Freeride zones only open the day after heavy snowfall. As soon as the ski lifts open, we reach the top of La Loze to be the first to ski down the slope Jean Blanc. A spectacular black slope surrounded by firs and pines with 40 cm of fresh snow! We continue in Méribel-Mottaret with the black slope Grande Rosière. Our morning ends near the majestic Saulire. An unforgettable experience!

Val d’Isère


Zones Freeride sÉcurisÉes :

À vous de Jouer !

Réputée pour ses hors-pistes d'exception, la Savoie est un véritable terrain d'expression pour tous les freeriders avides de grands espaces et de liberté. Pour s'adonner à ce plaisir sans danger, les domaines skiables ont développé des zones de freeride sécurisées, autrement dit, des pistes non damées sécurisées. Petite mise en garde tout de même, descendre ces pentes requiert un certain niveau, se renseigner avant de s'y engager est très recommandé. Petit tour d'horizon.

méribel

Vertical Xperience : ça engage ! Sommet mythique, la Saulire est équipée d'un aménagement un peu particulier inédit dans les 3 Vallées : un couloir à plus de 75% ! Réservé aux experts qui engagent, c'est LA piste noire des 3 Vallées. La signalétique, très présente, indique parfaitement le niveau avec toute une scénarisation en jaune et noir, des panneaux avec la représentation des couloirs concernés en 3D, des avertissementzs et conseils de prudence, pente, dénivelé, blocs rocheux... tout y est ! Le skieur peut ainsi décider de s'engager ou non, en toute connaissance du niveau exigé. Accès : Saulire Express Infos, +33 (0)4 79 08 60 01

courchevel et méribel

Peuf Experience : champs de poudre Pour vivre l'expérience freeride, les remontées mécaniques ont mis en place un super concept : Peuf Experience ! Les lendemains de chute de neige uniquement, des pistes bien identifiées sont sécurisées, mais pas damées. Pas une minute à perdre, c'est tôt le matin qu'il faut en profiter. Courchevel : Méribel : Chanrossa : Chanrossa Grande Rosière : Pas du Lac 2 Jean Pachod : Chanrossa Mauduit : Pas du Lac 2 Roches Grises : Creux Noirs Tetraz : Loze Express M : Vizelle Combe du Vallon : Mont Vallon Combe Pylônes : Vizelle Mouflon : Plattières 3 Jockeys : Forêt Bartavelle : Téléski Roc de Tougne Jean Blanc : Plantrey Écureuil : Tougnète 2 Face : Olympic Courchevel, +33 (0)4 79 08 00 29 / +33 (0)4 79 08 98 86 Méribel, +33 (0)4 79 08 60 01 / +33 (0)4 79 00 43 44

Les menuires

Liberty Ride : 100% Nature, 100% Plaisir ! Permettre au plus grand nombre de s'adonner à la pratique du ski freeride dans un espace sauvegardé et sécurisé, c'est le principe des zones Liberty Ride des Menuires. Familles, amis, riders aguerris ou apprentis, elles sont accessibles à tous et permettent à chacun de découvrir les sensations magiques du ski dans la poudreuse. Accès : La Masse, accessible avec la de la Masse 2 Ariondaz sur Saint Martin, accessible depuis le de Saint Martin Express Des pylônes, accessible depuis le du Sunny Express Menuires : +33 (0)4 79 00 73 00 Saint Martin de Belleville : +33 (0)4 79 00 20 00

De 3 mois à 12 ans

From 3 months to 12 y.old

Journée et demi journée Half-Day & Full Day

Ouvert tous les jours de 8h30 à 19h30 Open everyday from 8:30am to 7:30pm

Soirées animées pour les 6/12 ans* Evening entertainment for 6 to 12 years old*

Accessible aux locaux, saisonniers et touristes Available for seasonal workers, locals & tourists.

Accompagnement aux cours de ski ESF (le midi

et en début d’après midi)**

Accompanied to ESF ski lessons (at noon & early afternoon).**

Arc Pierre Blanche - Hôtel La Cachette 73700 ARC 1600 Tél. : + 33(0)4 79 07 70 50 Mail : direction.hotelcachette@tuiski.com

www.hotels-altitude.com

* Pendant les vacances scolaires - During school holidays ** Pour les enfants à la journée - For full day children.


32

Freeride

Zones Freeride sÉcurisÉes :

À vous de Jouer ! suite

Paradiski :

tignes et val d'isère :

Natu'r : Ski libre

Le domaine Paradiski a harmonisé ses espaces de ski freeride sécurisés. On trouve ainsi, disséminées sur le domaine, Les pistes Natu'r. Facilement identifiables sur le plan Paradiski, ce sont des pistes naturelles qui exigent un bon niveau de ski, destinées à tous les amoureux de poudreuse et d'espaces préservés. Dérochoir : Bellecôte Rochu : Traversée Bellecôte : Traversée Colosses : Téléski Dou du Praz Grande pente : Téléski Crêtes Etroi : Téléski Crêtes Les Coqs : Bécoin Morbleu : Bécoin Bosses : Verdons Génépy : Téléphérique Aiguille Rouge Robert Blanc : Téléphérique Aiguille Rouge Lanches : Varet Dou de l'Homme : Varet Crètes : Varet Malgovert : Comborcière

2 Têtes : Mont Blanc Bosses : Derby Ours : Bois de L'Ours Droset : Lanchettes Soit 19 pistes Natur' sur le domaine skiable Paradiski On conseille...

• La Robert Blanc (Les Arcs/Peisey-Vallandry), très

raide car reprenant le tracé de la piste de KL • La Bellecôte (La Plagne), avec un départ à 3200m dans un univers glaciaire et de haute montagne Bourg Saint Maurice/Les Arcs : +33 (0)4 79 07 12 57 La Plagne : +33 (0)4 79 09 02 01 Peisey-Vallandry : +33 (0)4 79 07 94 28

Les Naturides : Sensations assurées ! Stations où le ski hors-piste est roi, Tignes et Val d'Isère ont développé les Naturides, 12 pistes noires balisées, sécurisées mais non damées. Les conditions naturelles du freeride sont ainsi préservées, ce qui permet d'apprivoiser le milieu hors-piste en toute sécurité. Silène : Marais Aiguille percée : Aiguille percée Œillet : Palafour Epilobe : Chaudanne Golf : Merles Guerlain Chicherit : Col des Vés Campanules : Tufs Paquerettes : Tovière Envers de Campanules : entre les pistes Creux et Prariond Forêt : Téléphérique Fornet Marmottons : Manchet Express Piste S : Téléphérique Solaise Val d'Isère : +33 (0)4 79 06 06 60 Tignes : +33 (0)4 79 40 04 40

Freeride FreerIDe ZoneS Several ski stations developped 100% natural, secured, non-groomed Freeride zones for 100% pleasure! Vertical Xperience in Méribel, thé black

slope of Les 3 Vallées, accessible via the cable car Saulire Express. Peuf Experience in Méribel and Courchevel or secured, non-groomed slopes open only the day after snowfall. The Liberty Ride zones in

Les Menuires, accessible to all. Paradiski proposes not less than 19 Natu'r slopes and Tignes and Val d'Isère developped the Naturides or 12 black secured, non-groomed slopes.


VERTICAL 75% XPERIENCE POUR SKIEURS EXPERTS

INÉDIT

dans Les 3 Vallées : un couloir à plus de

75% !

Aux amateurs de verticalité, aux adeptes du grand frisson, aux épargnés du vertige, rendez-vous :

AU SOMMET DE LA MYTHIQUE SAULIRE

Réservée aux experts qui engagent. Cette piste n' est pas accessible à tous. De la pente, du dénivelé, des blocs rocheux... tout y est ! À Méribel, sommet de la TC Saulire Express www.verticalxperience.com Méribel Alpina, +33 (0)4 79 08 65 32

La zone Vertical Xperience est ouverte sous réserve de conditions d'e nneigement suffisantes.


34

Freeride Bourg-Saint-Maurice

Séez

Portrait

victor GaLucHot

La Rosière

Sainte Foy

Le Freeride c’est la liberté.

Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

La Plagne Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Pralognan la Vanoise

Méribel

Les Menuires Val Thorens

Val d’Isère

avant c’était un rêve, aujourd’hui c’est ma réalité Soit il est né la tête dans la poudreuse, soit il est tombé dedans quand il était petit... Originaire des Menuires et freerider de son état, Victor Galuchot nous explique comment la discipline l'a piqué et il nous parle de ce qui le fait vibrer.

comment es-tu devenu freerider ? J'ai suivi le chemin assez classique d'un enfant né en station : Club de ski alpin puis section ski-étude au lycée de Bourg Saint Maurice... jusqu'à ce que je me fasse virer parce qu'au lieu de manger du piquet, je partais skier en forêt. J'ai très vite su que je n'étais pas fait pour l'alpin, ni pour la compétition. Depuis que je suis monté sur des skis j'ai toujours été attiré par la poudre mais aucune structure n'existait pour le freeride. Je suis donc retourné en section classique au lycée de Moûtiers et pratiquais le ski seul, avec des potes, tous les week-ends et les mercredis après-midi... dès que je pouvais en fait. Animé par le ski, je regardais des vidéos et je rêvais de faire comme mes idoles. C'est l'époque où le ski freeride et freestyle ont explosé. J'avais 16 ans, c'était bien l'âge où on a envie de changer le monde...

vivait dans les Belleville et on shootait beaucoup ensemble. Référence en France dans le monde du ski, il a vendu pas mal de mes clichés et c'est comme ça que, d'images en images, j'ai réussi à convaincre Salomon de me faire confiance.

Comment définis-tu ton style de ride ? Je ne traîne jamais dans les parks, mon truc c'est vraiment le freeride. Mais il est vrai que je me suis fait un petit nom avec mon back flip sur des barres et que j'aime bien associer quelques figures aux lignes. Si avant on avait un vrai clivage entre le freeride et le freestyle, il est de moins en moins marqué. C'est plus sympa d'avoir à l'image un 360 qu'un simple saut donc je mixe un peu les 2. Mais je ne suis pas freestyler, il y a un monde entre ce que je fais et ce que font les pros.

tu nous expliques ? On en avait assez de voir que du ski-porn, de grosses productions qui ne montraient que le meilleur du ski. Ça n'a rien à voir avec la réalité. Nous avons choisi de mettre en scène la vraie vie du pro-skieur, avec tout ce que cela implique : des conditions météos difficiles, des chutes, des amis qui s'éclatent... on cherche à ce que les passionnés s'identifient à nous et se disent que ce qu'on fait leur est accessible.

Le freeride, qu'est-ce que ça représente pour toi ? La liberté. Avant c'était un rêve, aujourd'hui c'est ma réalité. J'ai une chance immense de pouvoir m'éclater tous les jours et de ne pas travailler derrière un bureau. comment ta carrière a-t-elle décollé ? Je me suis inscrit à une compétition aux Arcs, l'ancien format du Freeride World Tour. Si aujourd'hui avant de pouvoir y participer les prétendants doivent passer un an sur le Qualifier, ce n'était pas le cas avant. J'ai gagné le 1er jour des qualifs et je me suis classé 8ème le jour de la compèt'. D'un tout petit nom dans l'univers freeride, je suis passé dans le top ten mondial. Ce fut une très belle surprise car je ne savais pas du tout où je me positionnais. Forcément pour les sponsors, ça aide.

© Nico Favre

mais tu n'aimais pas vraiment la compétition... qu'as-tu fait après ? J'ai participé à quelques compétitions mais il était clair que j'étais beaucoup plus intéressé par la production d'images. Un jour j'ai réalisé que je n'avais pas posé le dossard en alpin pour le remettre en freeride. À l'époque, le photographe Dom Daher

Le début d'une belle aventure... À la base on réalisait des images, c'était le début des voyages, des sessions ride dans des spots sensationnels... jusqu'à ce que notre team « Bon Appétit » voit le jour. Avec mes potes Fabien Maierhofer (prorider) et Nicolas Favre (vidéaste), nous sommes partis au Japon avec Skipass et nous faisions chaque jour de petits reports. Fab avait déjà pensé à développer un format de ce style... On a proposé l'idée à Salomon qui a très vite été emballé. Bon Appétit était né.

Vos scénarios sont bien ficelés et toujours tournés sur le ton de l'humour... En début de saison nous définissons plusieurs trames dans lesquelles nous piochons tout au long de l'hiver, en fonction de ce qu'il est possible de réaliser. Nico filme, Fab et moi sommes le fil conducteur des épisodes et, systématiquement, nous invitons des riders qui insufflent toujours une bonne dynamique. Qu'est-ce qu'on peut te souhaiter ? Que ça continue !

Sabrina M.

encounTer: VIcTor GalucHoT Driven by his passion for skiing and powder snow, Victor Galuchot entered the Freeride discipline around the age of 16. According to Victor, Freeride equals liberty. He worked with Dom Daher, a well-known professional photographer, and he created the team Bon Appétit with his friends Fabien Maierhofer (professional rider) and Nicolas Favre (video maker). www.bonappetitski.com


© Pascal Arpin


36

Free rando

Hiver 2015. Julbo et Cédric Pugin tracent un itinéraire freerando grandiose : The Line. Plus de 16 000 m de dénivelé positif pour 10 étapes au cœur des Alpes où souffle un vent de liberté... Alors pourquoi une telle aventure ? Pour un parcours magique... De Briançon à Chamonix en passant par Courchevel, Val Thorens, Tignes... The Line traverse une partie des Alpes à travers cols et sommets : massif des Cerces et le mont Thabor, col de la Tempête, brèche de Portette, col de la Grande Casse, mont Fortin, vallée blanche... Un parcours freerando de 16 000 m de dénivelé positif, oscillant entre pentes raides, vallées sauvages, refuges non gardés, domaine skiable... La nouvelle référence en raid à ski est en marche ! Pour réunir pros et amateurs... Pour partager le plaisir de la glisse, Julbo a invité des amateurs à vivre cette expérience et à accompagner Cédric Pugin et ses acolytes sur 3 étapes. Celles de Val Thorens et Courchevel ayant été annulées suite à des conditions défavorables, il reste encore celle de Tignes prévue du 6 au 12 mars ! Toute personne avec un minimum de pratique du ski de rando, et avec un matériel adéquat peut s'inscrire. Les skieurs sélectionnés sont contactés 48/72h avant le créneau choisi pour être informés du déroulement exact de l'étape...

Pour tester du matos... L'idée de ce tour était aussi d'en profiter pour tester l'innovation AEROSPACE en conditions réelles : le premier masque aussi à l'aise en montée (avec le SuperFlow System qui évite l'apparition de buée) qu'en descente (écran sphérique, champ de vision XXL). Ceci est possible grâce à un système ingénieux permettant de déporter l'écran vers l'avant pour laisser passer l'air, et on le replaque pour la descente. Une innovation récompensée par un ISPO AWARD ! Prochaine étape : tignes Elle s'effectuera sur deux jours avec une montée au refuge de Palet en fin d'après-midi depuis Tignes Brévières, puis un itinéraire freerando en passant par le Col du Palet et redescente.

Céline. L

THe lIne The brand Julbo and Cédric Pugin designed the itinerary The Line from Briançon to Chamonix passing by Courchevel, Val Thorens, Val Fréjus, Pralognan, La Rosière, Courmayeur... and Tignes. A total of 16 000 metres of positive ascent! The occasion to try out the latest Julbo innovation, the Julbo ski mask Aerospace. Julbo invites amateur skiers to share this amazing experience with Cédric Pugin and skiers of the Julbo team, from Tignes Les Brévières passing by the mountain pass Col du Palet. PR Infos et inscriptions sur theline.julbo.com / www.julbo.com


Le mot de cÉdric PuGin “le traceur” de l’itinéraire the Line

comment est née cette aventure ? Ce projet de faire un itinéraire à ski me trottait dans la tête, et au même moment, le produit Julbo Aerospace sortait : c'était l'occasion de le tester en conditions réelles ! tu as alors tracé ce parcours de rêve l'année dernière, quelle était l'idée ? Au début, je voulais partir de Chamonix, mais au lieu d'aller à Zermatt, je me suis dit, pourquoi pas plutôt vers Briançon... et puis finalement, on a fait l'inverse : de Briançon à Cham, du sud au nord pour rider le plus longtemps possible de la bonne neige. 10 étapes jalonnent ce parcours, aucune ne se ressemble : du refuge non gardé (et donc non chauffé !) aux stations renommées, les journées les plus courtes font 1000 m de dénivelé, les plus longues jusqu'à 3 400 m... Qu'est ce qui t'a motivé dans ta participation à the Line ? Dessiner l'itinéraire et ensuite le faire, c'est magique ! Je connaissais certains secteurs, mais j'en ai découvert d'autres...

ton meilleur souvenir ? Le départ à Briançon, c'était une longue étape jusqu'à Val Fréjus, avec la traversée du massif du Thabor... Pralognan-Tignes aussi était une belle étape avec la meilleure neige de The Line, sous la Grande Casse... Pour La Rosière-Courmayeur, j'étais tout seul, au pied du Mont Blanc côté sud, magnifique... et si différent de la Vallée Blanche où il y a avait beaucoup plus de monde ! Qui sont les rideurs qui t'accompagnent ? Il y a toujours un skieur ou une skieuse du Team Julbo, cela change au fil des étapes. Cette année des skieurs amateurs peuvent s'inscrire pour participer, il suffit de faire du ski de rando, d'aimer le glisse et la montagne !

Céline. L

In collaboration with Julbo and accompanied by skiers from the Julbo Team, Cédric Pugin designed the itinerary The Line from Briançon to Chamonix passing by Val Fréjus, Thabor massif, Pralognan, Tignes, La Rosière, Courmayeur... in 10 different stages, the shortest days count an altitude difference of 1 000 metres, and up to 3 400 metres for the longest days. This year, The Line is open to amateur skiers.

vous en vouLeZ encore ? Julbo organise aussi sa White Session : du ski, de la pente, et de la grimpe aux côtés de deux rider du team Julbo, Samuel Anthamatten et Vivian Bruchez. Le challenge à relever ? Grimper et skier le Mont-Blanc et le Mont Rose. Tu as un solide niveau en freeriede et alpinisme, tu es passionné de montagne... la White Session est pour toi ! Julbo organises the White Session (Mont Blanc and Mont Rose) open to freeride and ski mountaineering lovers, accompanied by two riders of the Julbo team, Samuel Anthamatten and Vivian Bruchez. Pour postuler : www.julbo.com/fr/jeu-concours/white-session-2016 © M. Daviet / Julbo


38

Free rando Bourg-Saint-Maurice

Séez

randonnÉe

c'est quoi ce cirque!

La Rosière

Sainte Foy Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

La Plagne Moûtiers Bozel

LA PLAGNE CUL DU NANT ET PAS DU GENÊT

Champagny en Vanoise

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Pralognan la Vanoise

Méribel

Les Menuires

Tignes

Val d’Isère

Cette fois-ci, c'est l'envie de sortir des sentiers battus qui nous a attrapée. À partir de La Plagne, ce sont 2 itinéraires classiques qui nous ont accueillis, le Cul du Nant et le Pas du Genêt. Soyons modestes : il s'agit d'un des plus beaux hors-pistes du monde !

Val Thorens

Ces 2 itinéraires partagent le départ et les derniers 500 m de dénivelé. Le premier est un grand classique que les guides aiment faire découvrir à leurs clients. Le deuxième est un peu plus confidentiel, sans doute parce qu'il faut se payer la montée d'un couloir sur 150 m... au départ : La montée du départ est physique ! À 3 200 m, monter jusqu'à la crête nous coupe le souffle. Ce qui nous restait est définitivement coupé par le panorama qui s'offre à nous : 360° sur la Vanoise. La Grande Motte, La Grande Casse, le Grand Bec... Tout est grand, gigantesque ! Le cul du nant : Tirons à droite, c'est l'itinéraire classique. La descente se fait en feston pour trouver le couloir qui mène au plateau. Nous sommes seuls au monde. Sous le Cirque glaciaire, nous trouvons le refuge de Plaisance, stratégiquement placé au milieu de sa vallée. Nous suivons le Nant en main courante en faisant attention aux avalanches monstrueuses qui viendraient de l'Ouest. Il nous conduit dans les alpages au dessus de la cascade du Py. Nous l'évitons en rive gauche (chute interdite !) et soufflons au hameau du Laisonnay. 3 km de plat nous amènent à Champagny le Haut.

Le Pas de Genêt : Si nous prenons à gauche, nous visons la moraine au pied du couloir. En peaux, nous zig-zaguons jusqu'au Pas de Genêt. Au départ, nous avons vu l'itinéraire. La descente jusqu'au lac de Plan Sery est assez évidente. Nous restons assez haut en rive gauche du cirque avant de trouver la pente qui nous conduit au refuge de Plaisance. Il faut compter une heure de plus pour réaliser cette variante. avant de s'y engager : Ces deux itinéraires doivent être abordés comme des courses en haute-montagne à part entière. Ils ne sont pas accessibles par gravité aux secouristes, rendant la possibilité de secours difficile. Une erreur d'itinéraire pourrait se payer dramatiquement, le franchissement du cirque glaciaire n'étant possible que par ces 2 itinéraires. Il en est de même avec le passage des abords du Py, dont la cascade verrouille la vallée. D'énormes avalanches peuvent tomber et s'écraser littéralement dans le torrent sous le refuge. Ce danger est présent sur presque toute la descente. Il faut être en forme. L'effort est continu et aucun échappatoire n'est possible. Enfin, si les conditions de neige sont moyennes, on peut se retrouver du haut en bas dans une abominable croûte. Choisissez un jour de fraîche ou de neige de printemps.

Qui peut y aller ? Leur difficulté technique est abordable pour un skieur classe 4 qui se fait encadrer par un professionnel. Les guides de la Plagne et de toute la Tarentaise y emmènent leurs clients pour la plus belle journée de hors-piste de leur vie... Tout simplement.

Frédéric V.

oFF-pISTe ITInerarIeS Starting from La Plagne, we tried out two of world's most beautiful off-piste itineraries: Cul du Nant and Pas du Genêt. These two south-facing itineraries share the same departure at an altitude of 3 200 metres with an amazing view on La Grande Motte, La Grande Casse, Le Grand Bec... and the same arrival at an altitude of 1 500 metres. They join each other on the last 500 metres of positive ascent. Both itineraries count 1 700 metres of descents, with 100 metres of ascents for the itinerary Cul du Nant, and 250 metres of ascents for the itinerary Pas de Genêt. Départ : 3 200 m / Arrivée : 1 500 m Denivelé positif : 100 m (Cul du Nant) 250 m (Pas du Genêt) Projection : 15 km / Dénivelé négatif : 1 700 m Difficulté : Bon skieur-alpin. Classe 4 ESF Danger objectifs : Risque marqué Orientation : Sud


Couloir du Cul du Nant

Hors-piste sauvage

Refuge Plaisance

Tous les Tous les

Virage de carte postale


40

Free rando

so cLotHes norrona

saLeWa

Antelao Capuche tempête avec visière préformée, aérations perforées pour la respirabilité et finition imperméable car toutes les coutures sont soudées : la veste de ski alpinisme. This water- and windproof, breathable, 3-layer laminate jacket is extremely comfortable to wear, thanks to its wide, ergonomic fit. 449,90€

saLeWa

Antelao Avec l’Antelao, la neige ne passera pas ! Ceinture haute, bretelles fixes et réglables et protections sur les bas de jambes, ce pantalon est une véritable défense contre le vent et le froid. This water- and windproof, breathable, 3-layer laminate pant is extremely comfortable to wear, thanks to its wide, ergonomic fit. 399,90€

miLLet

arc'terYX

Softshell ProCline FL Pantalon coupe droite idéal pour les ascensions techniques notamment grâce à la combinaison des tissus Burly et Fortius 1.0 qui assurent une excellente gestion de l’humidité. Fortius 1.0™, lightweight, durable, non-insulated, stretchy nylon/spandex blend textile, and Burly™ double weave, durable, stretch woven fabric with a smooth outer face and a soft inner face that is comfortable next to the skin. 280€

Lyngen Hybrid Veste hybride idéale pour une respirabilité optimale avec les tissus driflex et flex1 et pour une protection contre les intempéries avec une excellente étanchéité aux endroits exposés. Imperméabilité : 20 000 mm Respirabilité : 20 000 g This jacket combines driflex and flex1 material to get the best breathability combined with good water resistance. 299€

arc’terYX

norrona

ProCline Elle associe à merveille le tissu GORE® Fabric Technology, imperméable et respirant pour une gestion des zones thermiques à la montée, au tissu softshell Fortius™1.0 pour une très bonne protection climatique à la descente. Imperméabilité : 28 000 mm Respirabilité : 28 000 g GORE® Fabric Technology , breathable and waterproof, Softshell Fortius™1.0 Technology. 400€

Pierra Menta La veste isolante et confortable par définition pour la performance et le cumul de dénivelé positif. Elle offre une grande liberté de mouvement, une légèreté et une respirabilité à toute épreuve. Comfortable jacket, wind-resistant and good ventilation, a second skin offering full protection. 169,90€

Lyngen Hybrid Pantalon hybride spécialement conçu pour le ski qui permet une excellente étanchéité aux fesses comme aux bas du devant des jambes. Une protection parfaite contre les intempéries. Imperméabilité : 20 000 mm Respirabilité : 20 000 g These pants combine driflex and flex1 material to get the best breathability combined with good water resistance. 259€

Faction

Harper Coupe technique slim-fit, membrane 3 couches Toray Dermizax en 20K / 20K, réflecteurs RECCO, coutures 100% étanches, capuche compatible casque, jupe pare-neige et système Aerogel : les girls qui rident ont trouvé leur veste ! Imperméabilité : 20 000 mm Respirabilité : 20 000 g The technical slim-fit Harper Jacket combines 3L Toray Dermizax 20,000mm/20,000br fabric, RECCO reflectors, 100% sealed seems and powder skirt to keep you warm and dry all day. 449€ sans aerogel 499€ avec aerogel


DĂŠguster, Nager, Explorer, Glisser.


42

iL est Free

Free rando

iL a tout comPris

G3

Faction

Synapse 101 Cambre progressif, Freeride Rocker en spatule, rocker talon plus léger et lignes de côte moins marquées, il excelle en toute neige, toute condition. Extrêmement léger, il s’adapte parfaitement à la randonnée mais n'oublie pas d'être très tonique grâce à sa construction "Carbon Stealth". Taille de référence : 185 Ligne de côtes : 130-101-118 Rayon (m) : 19 Poids : 2 600 g Freeride Rocker tip and Stealth early-rise tail, Low camber underfoot, extremely light. 819€

scott

Agent 100 La montée devient une partie de plaisir avec le noyau ultraléger en Paulowina renforcé de carbone. Et que dire de la descente qui s’apparente au plus beau ride d’une vie facilité grâce au cambre sous le pied, au rocker avant, au talon plat… Taille de référence : 179 Ligne de côtes : 132-102-122 Rayon (m) : 24 Poids : 2 960 g A lightweight carbon and paulownia core makes touring a breeze, while camber underfoot, rocker in the tip, and 102mm waist make skiing down a pleasure ride. 599€

rossiGnoL

Cascade 110 Muni du noyau bois Paulownia, le dernier né de la gamme freerando chez Scott propose un ski ludique pour les exaltés de la poudreuse et du fun en rando. Taille de référence : 183 Ligne de côtes : 142-108-130 Rayon (m) : neutre Poids : 3 300 g Its wood core is combined with carbon stringer laminates (strips of carbon fiber) intended to make the ski as lightweight as possible for easier touring. 550€ skis nu

Soul 7 L’un des skis incontournables dans la gamme freerando pour une utilisation véritablement all mountain grâce à son Powder Turn Rocker qui le fait passer partout, à sa légèreté et son rayon de courbe plutôt court pour un ski de peuf. Taille de référence : 180 Ligne de côtes : 136-106-126 Rayon (m) : 17 Poids : 3 800 g Air Tip technology, Powder Turn Rocker profile, ultra-lightweight paulownia construction, and 106mm waist width. 949.99€ avec fix XM13 L C115 1129.99€ avec fix Look HM 12 D120

cramPons

Harnais

FiXation

PeauX

Snaggletooth Crampon horizontal mono-pointe doté d'une pointe avant secondaire plus petite, fabriqué en acier inoxydable qui s’avère précis techniquement, robuste et stable : l’allié parfait pour les expés en alpi. 890 g Combining the precision of a monopoint with the stability and versatility of horizontal frontpoints, the Snaggletooth is the perfect crampon for technical alpine routes in the big mountains. 150€

Mirage Recco Grâce au process Web-Core, il offre une parfaite répartition de la pression sur les hanches et les cuisses. Et avec 4 portes-matériel, 2 passants pour fixer des porte-broches et système de recherche RECCO® de série, ce harnais est le parfait compagnon des sorties ski alpinisme. Comfortable and compact thanks to the WebCore concept, 2 loops for attaching ice screw holders, 2 sizes, 4 'Kar-Aside' gear loops. 65€

Fixation ION LT 12 Avec son poids de 456 g (la fix), la ION LT 12 combine simplicité, efficacité, fonctionnalité, le tout en version Light, côté poids, pas côté performance! Powerful and intuitive lightweight freeride touring binding: the ION LT 12. 429€

CHAM 2.0 97 SKIN Fabrication 70% mohair et 30% nylon : une peau étanche, résistante et simple d’utilisation. 70% mohair and 30% nylon, waterproof, resistant and easy to use. 189,99€

bLack diamond

beaL

Faction Agent 90W Plus destiné aux rideuses qui s’épanouissent en poudreuse, l’Agent 90W reste joueur, maniable et stable en toute neige. Ligne de côtes : 126-92-116 Rayon (m) : 20 Poids : 2 420 g The Agent 90w is built for all you ladies out there who enjoy the up as much as the down. 579€

mammut

snoWboard sPLit Jones Ultracraft Split La performance de l’Ultracraft en mode splitboard et version ultralégère pour profiter autant de la montée que de la descente. Un pur bijou de ride qui se transforme en ski de randonnée pour aller chercher les meilleurs lignes en mode free ! The Ultracraft is lighter than ever thanks to the ULTRA ISOcore that has ultralight yet dimensionally stable stringers of ISOcore foam/ fiberglass composite layered within the wood core. 1249.99€

dYnastar

LanGe XT 130 À peine 2 kg pour cette chaussure adaptée à la marche qui va chercher les plus beaux itinéraires free. Récompensée de l’Award de l’innovation – ISPO 2015, elle chausse avec confort et polyValance tous les pieds. The mono-injected shell and cuff offer a smooth and predictable 130 flex that accommodates fast, hard-charging skiing in all conditions. 549,99 €


Ô Des Cimes, RCS Annecy Siret 533 813 390 00275 - Édition 01/2016 - Crédits photos : Shutterstock - Photononstop - Studio Bergoend, Thierry Genand, Ludovic di Orio -

RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS LES MÉNUIRES Résidence Les Clarines Tél. +33 (0)4 79 41 41 41

TIGNES 1800 Résidence Le Kalinda Tél. +33 (0)4 79 06 91 34

SAINT-MARTIN-DE-BELLEVILLE Résidence Les Chalets du Gypse Tél. +33 (0)4 79 09 45 00

LA PLAGNE Résidence Les Granges du Soleil Tél. +33 (0)4 79 23 22 10

SAINTE-FOY-TARENTAISE Résidence Les Fermes de Sainte-Foy Tél. +33 (0)4 79 06 14 61

CHAMPAGNY-EN-VANOISE Résidence Les Alpages de Champagny Tél. +33 (0)4 79 22 21 20

TIGNES VAL CLARET Résidence Le Névada Tél. +33 (0)4 79 41 58 79

PEISEY-VALLANDRY Résidence L’Orée des Cimes Tél. +33 (0)4 79 04 38 00

TIGNES LE LAC Résidence Le Télémark Tél. +33 (0)4 79 41 31 60

BOURG-SAINT-MAURICE Résidence Le Coeur d’Or Tél. +33 (0)4 79 24 75 50

www.odescimes.com


44

Free rando

Portrait

didier Givois

on n'a pas encore inventé les skis qui ne laissent pas de traces

Guide de haute-montagne depuis 1978, Didier a jeté un pavé dans la mare en réalisant son très remarquable « Les Clés de Paradiski » (puis de l'Espace Killy et des 3 Vallées). Qui n'a jamais rencontré un de ses ouvrages ? comment l'idée de faire un livre est-elle née ? C'est en 2003 à la création du domaine Paradiski. Il n'y avait aucun ouvrage qui permettait d'englober tout le domaine. J'avais beaucoup de photos et l'envie de le faire. J'ai consacré tout l'hiver à rassembler une iconographie suffisante, puis je me suis lancé en éditant 5 000 exemplaires à compte d'auteur. Le succès fut-il immédiat ? J'ai démarché les commerces pour le laisser en dépôt-vente et le départ a été fulgurant ! J'ai vendu mes 5 000 exemplaires en une saison ! J'ai enchainé sur l'espace Killy et les 3 Vallées 2 ans plus tard. Le livre sur Paradiski a été rénové et actualisé en 2013. Il a toujours son succès. comment fut-il accueilli par les autres guides ? Au début j'ai senti que l'accueil était un peu froid de la part de mes collègues. Mais toute la profession s'est vite rendue compte que ça pouvait ouvrir le champ des possibles. Beaucoup de monde s'est tourné vers les guides pour aller skier des itinéraires auxquels ils n'auraient jamais pensé. Ceux qui avaient déjà une clientèle ont renouvelé leur liste... Quant à l'augmentation de la fréquentation, elle était inéluctable. Que vous inspire l'évolution de la pratique du hors-piste ? On voit que le nombre de pratiquants a explosé. C'est une évolution normale. Les nouvelles formes de ski nous permettent de skier aussi bien hors-piste que sur un boulevard et c'est une bonne chose. La seule évolution qui n'a pas encore eu lieu c'est de faire des skis qui ne laissent pas de traces ! Jusqu'où peut-on aller ? Quand on prévoit une sortie hors-piste, on va placer une barre à une certaine hauteur. Trop haut, on se met en danger, trop bas... on ne skie plus. Un bon montagnard saura placer la barre. Il faut savoir trouver l'équilibre entre l'inconscience et le renoncement. Mais je vous invite tous à découvrir nos merveilleux hors-pistes des domaines de Tarentaise...

© D. Givois

Frédéric V.

Didier Givois: Les Clés de Paradiski Les Clés de l'Espace Killy Les Clés des 3 Vallées

encounTer High mountain guide since 1978, Didier Givois realised the remarkable book Les Clés de Paradiski in 2003 at the creation of the ski resort Paradiski. He sold the 5 000 copies of his book in one season! Two years later, he released two new books about the ski resorts Espace Killy and Les 3 Vallées. An update of his first book took place in 2013.


46

ski rando

montÉe ÉQuiPÉe

HaGan

G3

Ultra Combine parfaitement légèreté et vitesse pour la performance en ski alpinisme. 940 g seulement et une nouvelle forme qui permet un meilleur contact avec la neige. A fantastic ski for advanced ski mountaineers and for professional use: extreme lightness, exceptional ski performance. Taille de référence : 163 cm Ligne de Côte : 112-76-99 Rayon (multiple) 16-18-19 499,99€

scott

Zenoxide Carbon Fusion 93 Ski de rando all-mountain, il est léger et permet une montée avec un minimum d’effort et propose une stabilité en descente en toute neige. Sa construction a été repensée en semi-cap, noyau bois, renfort carbone et chants en ABS/TPU. Carbon Fusion ‘Semi Cap’ construction – with ABS/ TPU sidewalls for impact resistance & power transfer. Taille de référence : 185 Ligne de côtes : 122-93-112 Rayon (m) : 26 Poids : 2 700 g 590€

Superguide Carbon Une nouvelle coque en Powerlite Carbon, et ses inserts en carbone avec injection Grilamid, cette chaussure garantit une mobilité parfaite en montée et une excellente stabilité en descente. 2 830 g. New POWERLITE Carbon shell, combining strength and stability with carbon frame inlays from a Grilamid® material injection. 675€

dYnaFit

TLT 6 Performance CL Une version encore plus polyvalente que ses prédécesseurs, conçue pour les longues randonnées et l’escalade en rocher et en glace. Adapté aux skieurs qui ont un pied plus large, c'est la performance et l'efficacité dans une chaussure plus mobile pour un poids amélioré : 1 210 g. With its carbon fiber shaft, the TLT6 Performance delivers an unbeatable mix of weight and performance for Alpine terrain. 700€ Performance collier carbone 500€ Mountain

scott

dYnaFit

Superguide 88 Un ski ultraléger grâce à sa structure en carbon/ kevlar, il est aussi à l’aise en ascension que dans les rides de grands espaces. Taille de référence : 178 Ligne de côtes : 125-88-114 Rayon (m) : 3D 18-24-14 Poids : 2 540 g The combination of an elliptic construction paired with carbon and Kevlar laminates, results in a lightweight performance construction ideally suited for demanding ski touring endeavors. 550€

cramPon

PetZL

Irvis Crampon 10 pointes à la fois léger, grâce à un châssis d'épaisseur réduite, et compact pour un transport facilité. 730 g (avec FIL), 765 g (avec FIL FLEX). The 10-point IRVIS crampons are lightweight and easy to use. 115€

Cho Oyu Le ski idéal pour les longues montées et les descentes exigeantes : alliance de la légèreté et de la polyValance absolue. Taille de référence : 174 Ligne de côtes : 124-88-110 Rayon (m) : 16-11,5-15 Poids : 2 320 g/1 080 g The Cho Oyu ski weighs only 2320g and is perfect for deep snow as well as for expeditions and highaltitude tours. 800€

FrontaLe beaL FF210 R Rechargeable et puissante, la FF210 R offre simultanément une vision rapprochée ET une vision longue distance. Avec une portée jusqu’à 74 m et seulement 103 g, c’est la frontale à posséder pour toutes les sorties en rando. A powerful rechargeable headtorch able to simultaneously provide both close proximity lighting as well as long distance lighting. 71€ Première coucHe

berGan oF norWaY

Memurutind Down Jkt Le parfait exemple de la légèreté, du maintien au chaud (duvet d’oie sans plumes), de la facilité à mettre dans la poche et de la qualité coupe-vent et déperlant (membrane extérieure en Pertex®). Le + : Le torse contient plus de garnissage en duvet sur les modèles féminins. Very compressible and extremely lightweight down jacket, it has great insulating properties and is specially developed as a climbing and ski touring jacket for cold days. 400€

mammut

NTS Mid 250 Asymmetrical Crew Un condensé des bénéfices du Mérino (rétention d’odeur et régulation de température), cette première couche offre en plus l’avantage d’être confortable notamment avec le port du sac grâce au décalage des coutures sur les épaules. The Mid 250 offers all the benefits of no-stink Merino like natural temperature regulation and moisture management. Chafe-free seam construction and offset shoulder panels. 89€


en mode

P O K E R | T E X A S H O L D ’ E M | B L AC K - JAC K ROULETTE ANGLAISE | MACHINES À SOUS

D é c o u v re z

L’ U N I Q U E

miLLet

Pierra Ment Suit La tenue du coureur par définition. Ergonomie, respirabilité, légèreté, sportive près du corps, dos ventilé : la compétition de ski de randonnée prend tout son sens ! Insulating suit designed for modern ski touring: ergonomic, breathable, lightweight. 279,90€

dYnastar

Pierra Menta Rocker Carbon Ski 100% carbon donc hyper léger (700 g) créée pour les compétiteurs dans l’âme qui veulent avaler du dénivelé mais aussi s’assurer une très bonne skiabilité en descente. Featuring Early Rise tip rocker and ultra-lightweight carbon construction, the Pierra Menta Rocker Carbon delivers easy and efficient climbing with enhanced stability and maneuverability for the descent. Taille de référence : 160 Ligne de côtes : 95-65-79 Rayon (m) : 23 Poids : 1 430 g avec fix 799,99€

PLum Race 150 Utilisation simplifiée, ultra performante : c’est la fix des compétition. Son poids (300 g la paire) et sa hauteur de cale de 36 mm en font l’allié parfait des courses. The high performance and simplicity are real proof that Race 150 is a binding with great reliability. 399€

CA S I N O d e Ta re n t a i s e

+33 (0)4 79 55 23 07 4, Esplanade des Thermes - BRIDES-LES-BAINS www.casino3vallees.com

POKER > Cash game (cave à 50€ minimum) TEXAS HOLD’EM – Tournois (se renseigner) > 20h30/3h00 ROULETTE ANGLAISE & BLACK-JACK > 20h30/3h00 MACHINES À SOUS > 11h/3h00


48

save tHe dates

ski rando

ski de rando

Le ski de randonnée quitte parfois les grands espaces pour goûter à la compétition. Mais chassez le naturel... il reviendra au galop ! Rendez-vous pour les plus belles courses du monde sur longue distance. Le sprint : Réalisé sur un petit denivelé (80 m), le sprint consiste à courir plusieurs boucles en enchainant montée en peaux, portage, manip de transition, descente, skating au plus près du public. Le sprint représente l'espoir de voir un jour le ski alpinisme aux Jeux Olympiques. La vertical race ,le kilomètre vertical (kv): Montée sèche de 750 ou 1 000 m, cette épreuve sur domaine sécurisé fait courir les skieurs au plus léger. Skis, bâtons, il faut arriver le premier en haut. L'individuel : C'est une course longue (entre 1 500 et 2 500 m positifs) en terrain haute montagne. Toute les techniques sont employées : montée, portages, cramponnage, corde fixe, passages de crêtes, descentes de couloir à plus de 40... Un puriste y retrouvera l'âme profonde du ski alpinisme.

La Longue distance en équipe (Ldt) : C'est l'excellence de la discipline. On retrouve l'esprit de cordée (2 ou 3 équipiers) et l'ambiance d'un raid de plusieurs jours. Des étapes longues, dans un terrain très difficile où le volume des poumons ne fait pas tout, il faut avoir le pied alpin.

Frédéric V.

SKI mounTaIneerInG The Ski Mountaineering competitions are classified according to the disciplines: sprint race (several loops with an ascent of 80 m), vertical race (an ascent of 750 m or 1 000 m), individual race (between 1 500 m and 2 500 m positive ascent), long distance race in teams (in teams of 2 or 3, several days).

Les grandes courses Ldt

• La Pierra-Menta : du 9 au 12 mars 2016 • La Patrouille des Glaciers : 22 et 23 avril 2016 • Le Tour du Ruitor : du 1 au 3 avril 2016

Les courses locales

déjà passées • Le Championnat de France (Sprint, Individuel, Vertical Race) a eu lieu le 10 janvier à Méribel page 48 • Big UpDown aux Arcs a eu lieu du 22 au 24 janvier 2016, ouvert à tous Bourg-Saint-Maurice Sainte Foy

Aime

Peisey Vallandry

PIERRE BLANCHE

Tignes

VERTICALE RACE Pralognan la Vanoise

PLUME KV MILLET SKI TOURING Les Menuires Val Thorens

COUPE DE FRANCE

Le millet ski touring courchevel 9 dates à compter du 20 janvier 2016, ouvert à tous La verticale race de méribel 7 dates à compter du 9 février 2016, ouvert à tous. La Plum kv à courchevel 4 dates à compter du 21 janvier 2016 La Pierre blanche les arcs Le 9 février 2016, ouverte à tous coupe de France Le 27 mars 2016 à Valmorel (Sprint, VR, Individuel) Le 3 avril 2016 à Pralognan-la-Vanoise (Sprint, VR, Individuel)


50

ski rando Séez

Bourg-Saint-Maurice

cHamPionnats de France de ski aLPinisme

La Rosière

Sainte Foy Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

La Plagne Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Pralognan la Vanoise

Méribel

MÉRIBEL-MOTTARET Les Menuires

Val d’Isère

Sous les flocons…

Les 9 et 10 janvier derniers, Méribel-Mottaret accueillait les Championnats de France de ski alpinisme. Au programme une épreuve individuelle et une de sprint dans le plus pur esprit montagne !

Val Thorens

Kilian Jornet

De la neige, il y en avait (ce qui n'a d'ailleurs pas facilité la course !), de l'ambiance aussi et les athlètes au sommet de leur art étaient bien présents pour en découdre sur les hauteurs de Mottaret. Samedi, place à l'épreuve individuelle sur un parcours exigeant : 3 bosses à silloner deux fois, 1 460 m de dénivelé pour les femmes, 1 850 m pour les hommes. Laetitia Roux, fort attendue pour son retour de blessure, remporte l'or du côté des femmes, et chez les hommes, Wiliam Bon Mardion rafle la première place. Le lendemain, 105 sprinteurs étaient au départ sur le stade de slalom de la station, la 2e plus grosse participation sur une épreuve nationale de sprint ! Un bel engouement, malgré les conditions météo de nouveau très neigeuses-pluvieusesbrumeuses... Didier Blanc remporte la victoire après un rude combat avec Wiliam Bon Mardion. Côté fille, Valentine Fabre a totalement assumé son statut de favorite et se hisse sur la première marche du podium. À noter, la présence de la suédoise Emelie Forsberg et de l'espagnol Kilian Jornet qui ont joué les lièvres de luxe pour les athlètes français en remportant la victoire au scratch !

Petit rappel technique : L'épreuve individuelle requière des qualités d'endurance (le parcours fait 1800m environ) et de technicité. Entre montées et descentes, il faut gérer l'effort, la prise de risque et l'appréhension du terrain. L'épreuve de sprint est plus courte : 3 minutes pour 70 à 80 m de dénivelé. Chaque seconde compte !

Céline L.

SKI mounTaIneerInG FrencH cHampIonSHIpS On January 9th and 10th, Méribel-Mottaret welcomed the Ski Mountaineering French Championships. The individual race took place on Saturday, around 1 800 metres with 1 460 metres of positive ascent for women and 1 850 metres of positive ascent for men, won by Laetitia Roux and William Bon Mardion. The day after, not less than 105 participants were ready at the slalom stadium for the sprint race, between 70 and 80 metres of positive ascent in only 3 minutes, won by Didier Blanc and Valentine Fabre. Pour suivre en direct le planning et les résultats des courses de ski alpinisme : www.ski-alpinisme.com


52

ski rando

toPo des assos

Souvent nées de l'envie de pratiquer leur passion ensemble et de la partager, les associations de ski de randonnée sont le fruit d'hommes et de femmes animés par le plaisir grisant de gravir des sommets et de trouver des champs de poudre vierge... Rapprochons-nous de ces organisations qui offrent à tous ceux qui souhaitent s'y frotter, de vivre ces instants intenses...entre effort, plaisir et dépassement de soi. Haute tarentaise montagne sports Basée à Bourg Saint Maurice et créée en 2014, l'association rassemble des coureurs pour la pratique et la promotion des activités d'endurance de montagne en Haute-Tarentaise, notamment le ski de randonnée. Ouverte à tous, elle organise des sorties chaque semaine, notamment sur l'itinéraire balisé des Arcs, crée en partenariat avec le Service des Pistes. Created in 2014, the association Haute Tarentaise Montagne is based in BourgSaint-Maurice. À Bourg Saint Maurice François-Xavier GIRARDO +33 (0)6 16 15 32 14 http://htms73.canalblog.com/

Le caF, club alpin Français Le Club Alpin France, CAF, propose des sorties en montagne toute l'année, dans de nombreuses disciplines. Tout au long de la saison, des premières aux dernières neiges, les adeptes de ski de randonnée se réunissent pour pratiquer leur sport préféré. Pour les non licenciés, des cartes découvertes sont disponibles. Le plus : organisation de journées sécurité neige The association Club Alpin France or CAF organises different Ski Touring excursions. Club Alpin Français de Moûtiers et Haute Tarentaise +33 (0)6 32 18 52 81 Infos et programme www.clubalpinmht.org clubalpinmht7321@neuf.fr Club Alpin Français Vanoise Tarentaise vanoise-tarentaise.ffcam.fr +33 (0)6 77 69 70 45 edluzio@yahoo.fr

méribel sport montagne Créée en 2014 par un groupe d'amis de la Vallée de Méribel, l'association organise « la Nocturne des restos » des soirées de compétitions sur la station, en partenariat avec le label Food Altitude. Il s'agit d'une verticale de nuit avec une arrivée dans un restaurant d'altitude différent à chaque fois, ouverte aux débutants comme aux experts. Le club est également organisateur de courses officielles, telles que la Coupe de France de Vertical Race (début d'hiver) et les Championnats de France individuel et de Sprint (janvier). Created in 2014, the association Méribel Sport Montagne organises official competitions and La Nocturne des Restos. Calendrier Nocturnes des restos Mardi 9/02 : Chalet Tonia Mardi 23/02 : Côte 2000 Mardi 01/03 : Refuge du Christ Mardi 08/03 : Le Chardonnet Mardi 15/03 : Les Crêtes Mardi 29/03 : Les Pierres Plates Mardi 05/04 : Le Plan des Mains Méribel Sport Montagne +33 (0)6 28 13 97 28 info@meribel-sport-montagne.com www.meribel-sport-montagne.com

courchevel sports alpinisme Créée en 2010, l'association a pour objectif de faire découvrir toutes les richesses de la montagne par la pratique de différentes disciplines, dont le ski de randonnée. À travers l'organisation de différents évènements, compétiteurs et amateurs se retrouvent autour des mêmes valeurs. The association Courchevel Sports Alpinisme, created in 2010, proposes different Ski Touring competitions of which the vertical race competition Millet Ski Touring Courchevel, the vertical race competition Plum KV Courchevel identical in winter and summer and Dynastar X3 Courchevel an unusual Triathlon competition open to all. Millet Ski Touring Courchevel, épreuve de Vertical Race Tous les mercredis soirs (du 16/12 au 23/03), les randonneurs à ski se retrouvent à 18h pour grimper les 3,2 km de et les 500 m de dénivelé+ qui séparent Courchevel Le Praz de Courchevel.

t mars e le 23 e montée le a in F 0 réole ! e la 10 fête d ompagnie C aC avec L 1200 inscrits maxi. Plum KV Courchevel Format de compétition unique au monde où les skieurs alpinistes et trailers peuvent comparer leurs performances sur un parcours de Kilomètre Vertical strictement identique. Manches à venir en ski alpinisme : les vendredis 5 et 19 février et 18 mars. Manches à venir en trail : les mercredis 13, 27 juillet et 10, 24 août. Dynastar X3 Courchevel Triathlon hors norme qui enchaîne vélo, trail et ski alpinisme en partant du point le plus bas de la station de Courchevel, le Carrey (830m), pour arriver au point le plus haut, la Saulire (2710m). Un format de course original et innovant puisque qu'elle est ouverte à tous, amateurs éclairés et spécialistes, en Solo ou en équipe Trio. Dimanche 17 avril

© CAF

Courchevel Sports Alpinisme +33 (0)6 88 51 09 88 www.courchevelsportsalpinisme.fr


Portrait d'un amateur

Patrick bérard

ski rando

une sortie en ski de randonnée, c’est vivre une aventure en une matinée

53

Originaire de Macôt La Plagne, Patrick Bérard, Directeur Carrefour Market Moûtiers, pratique la montagne depuis son plus jeune âge. Le ski de randonnée c'est son sport, son moment d'évasion. Ayant écumé tous les sommets du coin et les plus beaux massifs alentours, il partage avec nous son expérience.

comment avez-vous chaussé les peaux pour la première fois ? J'avais une vingtaine d'années quand j'ai rencontré un groupe d'amis qui pratiquait le ski de randonnée de manière assez intensive. Dès qu'ils m'ont entrainé dans leurs périples, j'ai attrapé le virus. On sortait beaucoup tout au long de l'hiver et une fois par an, on organisait une semaine dans un massif, en France ou en Italie. On est allés partout : Italie, Chamonix, Mont Blanc, l'Oisans, Le Grand Paradis, le Queyras... et tous les weekends, c'était par ici. Il suffisait de regarder une carte, de décider un sommet et c'était parti.

Quels conseils avez-vous à donner à un novice qui souhaite s'initier ? Contrairement à ce que je fais, ne pas partir seul ! Toujours être accompagné, soit par des amis expérimentés soit en se rapprochant d'associations comme le CAF qui permettent de faire des journées découverte. Choisir de bonnes conditions, en neige de printemps c'est le top pour avoir le moins de difficultés possibles. Bien se renseigner sur les conditions météo, évidemment. Mais le premier conseil que je donne... c'est d'essayer !

vous pratiquez encore aujourd'hui... J'en fais beaucoup tout seul, toutes les semaines, de plus petites randos d'une ou deux heures dans des coins que je connais bien : dans les Belleville, je pars du village de Béranger en direction de la crête de Méribel, du Chatelard je monte au Col de la Fenêtre. Dès que j'ai deux heures c'est là que je vais car c'est rapide et pas très dangereux. Quand je pars seul je recherche les pentes qui sont peu raides, pour éviter tout danger.

L'essayer, c'est l'adopter ? Il y a tellement de moments agréables, il n'y a que ça en fait. Même dans la préparation de la sortie et du choix de l'itinéraire : c'est comme pour les vacances, on s'y projette déjà. Ensuite il y a l'activité physique de la montée, le réconfort avec la pause casse-croûte, la contemplation de paysages magiques, la récompense de la descente et le meilleur, l'arrivée au sommet avec la bouteille ! Une sortie en ski de randonnée, c'est vivre une aventure en une matinée.

Qu'est-ce qui vous plaît dans la rando ? Le fait de me retrouver en pleine nature, loin du bruit, de l'agitation. C'est un moment qui permet de se ressourcer en alliant effort et plaisir. Certains font du jogging pour se faire du bien, moi je pratique la montagne, l'hiver à skis, l'été à pieds. au niveau des sensations, que recherchez-vous ? L'effort de la montée ou le plaisir de la descente ? Les deux ! J'ai un matériel performant et léger, idéal pour se faire vraiment plaisir à la montée, et j'ai un niveau de ski qui me permet de descendre dans tout type de neige en me régalant, quelles que soient les conditions.

Sabrina M.

encounTer Originally from Macôt La Plagne, director of Carrefour Market in Moûtiers, Patrick Bérard practises the Ski Touring discipline in his free time. Every week, he recharges his batteries during one or two hours in the Belleville valley, from the village Béranger in the direction of the ridge of Méribel or from Chatelard to Col de la Fenêtre. It is important to be accompanied by experienced friends or an association that organises Ski Touring outings. And before you leave, check the weather forecast and the snow conditions!

© Pascal Arpin


54

ski rando

une rando tout bénéf’

Depuis quelques semaines, la nature a enfin rattrapé son retard et a lancé une OPA enneigée massive sur les sommets... Le revers de la médaille : un risque d'avalanche accrue et de nombreuses sorties ski remises à plus tard. Toutefois, en ces temps de pénuries, il reste quelques itinéraires accessibles, aux dangers minimisés et qui permettent de goûter aux plaisirs de la pratique du ski de randonné. Le Mont Rosset (2 449m) sur la Côte d'Aime en fait partie. Le choix du Mont Rosset n'est pas anodin. Le jour où, avec quelques amis, nous décidons de faire une sortie, le risque d'avalanche est de 4 sur 5. Cet itinéraire présente l'avantage d'un relief aux pentes ne dépassant pas 30° (limite pour les glissements de neige) et d'une accessibilité facile : débutants comme initiés à la pratique. Notre expédition commence à l'embranchement de la Bergerie vers le parking du Chalet de ski de fond Chez Milka : la neige tient sur la route, plusieurs voitures sont garées sur le chemin... l'accès au parking se mérite !!!! Nous somme huit copains au départ, tous niveaux confondus : du débutant au coureur de compétition. C'est l'une des premières sorties de la saison et il faut se roder pour mettre les peaux, vérifier le sac à dos... Avant de se lancer, check sur nos DVA, il est 8h45. Deux skieurs devant nous ont commencé à faire la trace sur le sentier en forêt. Nos skis glissent sur 30cm de fraîche, duveteuse et scintillante, la visibilité est dégagée, c'est un bonheur. Au terme d'une heure de montée, le brouillard devient plus dense, les sapins disparaissent, nous sommes au petit hameau nommé Pré Pinet, les dômes se distinguent légèrement. C'est ici que nos prédécesseurs se sont arrêtés et avec eux les traces dans la neige. Les deux « avions de chasse » de notre groupe, Manu et Adrien, entament alors l'ouverture du chemin. Il faut savoir que cet exercice requiert une certaine « caisse » car l'effort n'est plus le même, force et endurance sont nécessaires.


Bourg-Saint-Maurice

MONT ROSSET

Séez

La Rosière

Sainte Foy Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

La Plagne Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

Val d’Isère

La Tania Courchevel Saint Martin de Belleville

Méribel

Pralognan la Vanoise

Les Menuires Val Thorens

À mesure de notre ascension sur les épaules enneigées, les nuages se déchirent et laissent apparaître les rayons du soleil pour découvrir un superbe paysage. C'est à ce moment précis que les quantités de poudreuse se révèlent et annoncent une descente magique. Manu et Adrien sont déjà au sommet, ils font demi tour pour nous rejoindre et refont une seconde fois la montée à nos côtés. Le groupe arrive au point culminant sur les crêtes du Mont Rosset. Le vent souffle mais la vue sur le Col de la Charbonnière, le Dôme de Vaugel et la Pierra Menta est parfaite. Une pause photo s'impose pour immortaliser ce moment. Chacun retire alors ses peaux, s'équipe pour la descente, les plus téméraires changent même de t-shirt alors qu'il fait un froid glacial. Et c'est parti pour un ride en peuf qui tient toutes ses promesses : le smile est collé sur nos lèvres. Au final, nous aurons fait environ 2h30 de montée, chacun à son rythme, pour 1 050m de dénivelé +. Pour les débutants, la montée est régulière et sans trop de conversions : un bel itinéraire d'initiation, une distance et un dénivelé moyen et un relief très varié entre forêt, dômes et crêtes.

Par Vincent S.

TeSTeD anD approVeD We chose this itinerary for its easy access and its gentle slopes (incline below 30°) and a low avalanche risk. The itinerary starts near the parking of the chalet Chez Milka in La Côte d'Aime. After an ascent of one hour through the forest, we arrive at the small hamlet called Pré Pinet. We continue to the top of Le Mont Rosset with an amazing view on the Col de la Charbonnière, Dôme de Vaugel and Pierra Menta. After a short break, we remove the climbing skins from our skis and are ready to ski down!

Direction la Côte d'Aime, suivre La Petite Bergerie. Passer devant le chalet de ski de fond Chez Milka'. Le parking se trouve peu après


56

ski rando

Liberté, sécurité, randonnée Après Courchevel, et dans l'esprit d'une nouvelle aspiration des skieurs à la découverte, au dépassement de soi et aux grands espaces, de nombreuses stations ont suivi le mouvement et créé des pistes dédiées à la pratique de la randonnée.

En 2012, Courchevel a été la première station de ski française à créer et baliser un parcours de ski alpinisme damé et sécurisé de 3,2 km et 500 m de dénivelé positif. En 2014, c'est un parcours de Kilomètre Vertical de 5 km et 1000 m de D+, allant du Praz au Col de la Loze, qui voit le jour. À Arc 1600, la « Trace des Arcs » propose un parcours allant de 1630 m à 2070 m, soit 440 m de D+ avec redescente obligatoire par la piste bleue « Mont-Blanc ». À Méribel depuis cet hiver, il est possible d'effectuer un tracé allant de la Chaudanne au sommet de la télécabine de Tougnète (ou juste en contrebas si enchaînement avec la piste de la Perdrix puis montée sur la piste de rando de Mottaret), le long des pistes de la Truite et du Bois d'Arbin. 480 m de D+ et 2,7 km de long. Un second parcours de 350 m de D+ et 1500 m de long offre un départ depuis le Hameau et une arrivée au Plateau des Combes. Autre nouveauté de la saison, du côté des sites de la Plagne cette fois, 6 tracés permanents balisés et entretenus sont accessibles librement pendant les heures d'ouverture du domaine skiable. La Roche-Sommet TC Montalbert : 480 m D+ et 3,5 km (intermédiaire) ; Bellecôte-Col de la Grande Forcle : 350 m D+ et 5 km (facile) ; Plagne Centre-Col de la Grande Forcle : 320 m D+ et 4 km (facile) ; Montchavin-Plan Bois : 390 m D+ et 3,7k m (facile) ; Montalbert-Sommet TC Montalbert : 620 m D+ et 5 km (intermédiaire) ; Champagny-La Porcière : 950 m D+ et 6 km (difficile). À Val Thorens, s'il n'y a pas à proprement parler de piste dédiée à la randonnée, les skieurs randonneurs ont désormais une piste ouverte et sécurisée spécialement pour eux, tous les jours de 7h à 9h et de 17h à 20h. Le secteur changera en cours de saison pour varier les plaisirs. Et aux Menuires, un projet est à l'étude et devrait voir le jour la saison prochaine. Enfin à Val d'Isère, une piste a été créée l'hiver dernier. Depuis la Savonnette, juste au-dessus du front de neige, elle monte sur le Massif de la Solaise (400 m de D+) pour redescendre ensuite par la piste Rhône Alpes. Géraldine R.

Numerous stations propose trails dedicated to the practice of the Ski Touring discipline. Courchevel: 3,2km with 500m A+ and a Vertical Race trail of 5km with 1 000m A+. Arc 1600: from an altitude of 1630m to an altitude of 2070m, 440m A+. Méribel proposes two trails: 2,7km with 480m A+ and 1 500m with 350m A+, and 6 trails in La Plagne: 3,5km with 480m A+, 5km with 350m A+, 4km with 320m A+, 3,7km with 390m A+, 5km with 620m A+ and 6km with 950m A+. Every day, from 7am till 9am and from 5pm till 8pm, Ski Touring lovers have access to a secured slope in Val Thorens. And finally, one trail in Val d'Isère from La Savonnette to the Massif of Solaise.

attention

À votre pratique du ski de randonnée sur les pistes de ski : en fonction des communes et des stations, les règles peuvent être différentes, et parfois remonter les pistes est tout simplement interdit. Le cas échéant, soyez toujours extrêmement prudents, respectez les skieurs qui descendent en empruntant les bords de piste pour la montée, et vérifiez les horaires d'ouverture et de fermeture des domaines.


Les peaux dans la peau rencontre avec des amateurs

Hervé, Arnaud et Marco travaillent ensemble chez Jean Blanc Sports depuis une dizaine d'années. Dès qu'ils en ont l'occasion, ils partent chausser les peaux pour arpenter les pentes environnantes et se faire plaisir dans cette montagne qu'ils aiment tant. Rencontre. À la boutique, les 3 sportifs se sont rendus compte depuis quelques années de l'ampleur qu'a pris le ski de randonnée. « Il y a eu un nouvel engouement pour les sports outdoor, en parallèle avec l'évolution du matériel qui a rendu ces pratiques accessibles à un plus large public, explique Marco. En moins de 10 ans, rando en hiver et trail running en été sont devenus très populaire ». Deux activités qui trouvent une vraie résonnance à Courchevel, station très dynamique du point de vue sportif et organisatrice de nombreux événements d'envergure. À commencer l'hiver par les Millet Ski Touring tous les mercredis soirs, et les Plum KV Courchevel une fois par mois sur la piste allant du Praz au Col de la Loze. Des compétitions auxquelles participe la team Jean Blanc Sports dès qu'elle le peut. « Le 17 avril, avec Marco, nous participerons en solo et pour la troisième année consécutive à la Dynastar X3 Courchevel un triathlon de montagne qui part du Carrey pour arriver au sommet de la Saulire après avoir fait du vélo, de la course à pied et de la rando », confie Arnaud. Pour Hervé, l'objectif cette saison c'est plutôt la Patrouille des Glaciers, course mythique en Suisse par équipe de 3, un 100 km de Zermatt à Verbier avec 4000 m de D+. Et pour s'entrainer tout en profitant du coin, le futur patrouilleur sort ses peaux du côté de la Brèche de la Portetta, des Avals et du Glacier de Gébroulaz.

Niveau matériel, la team est servie. Avec des Fischer Alpattack aux pieds, ils disposent des skis d'alpinisme les plus légers du marché : 880g (peau + fixation + ski) pour 1360€. Côté chaussures, Hervé penche pour la Backland Carbon d'Atomic, une nouveauté chez Atomic très efficace puisqu'elle combine à merveille légèreté et skiabilité (629€) ; quand Arnaud et Marco optent pour la Salomon MTN Lab, qui se skie comme une chaussure alpine tout en restant très légère (550€). Chez Jean Blanc Sports, comme l'explique Marco le spécialiste textile, c'est haut de gamme et pointu : la gamme Eiger Extrem de Mammut, la gamme montagne d'Arc'teryx et la Summit Series de The North Face. Pour choisir le bon sac à doc, il conseille le Trab Wolrd Cup, idéal pour la compétition, ou la collection Mammut du 8 au 35L pour des sorties allant de la demi-journée à deux jours.

Géraldine R.

Team Jean Blanc Sports Colleagues Hervé, Arnaud and Marco share the same passion. Together they participate in numerous Ski Touring competitions of which Millet Ski Touring every Wednesday evening, Plum KV Courchevel once a month and Dynastar X3 Courchevel for the 3rd following year. For Hervé, this year's objective is the competition La Patrouille des Glaciers in Switzerland.


58

ski rando Bourg-Saint-Maurice

Séez

Portrait

La Rosière

adèle miLLoZ

Sainte Foy Les Arcs

Aime

Peisey Vallandry

La Plagne Moûtiers Bozel

Champagny en Vanoise

Tignes

Val d’Isère

La Tania

TIGNES

Courchevel Saint Martin de Belleville

Pralognan la Vanoise

Méribel

Les Menuires

avec mon équipière, on vise le podium de la Pierra menta

© FFME

Val Thorens

Adèle grimpe à 1 500m/h. Elle est l'une des étoiles de l'équipe de France de ski-alpinisme. Elle veille aussi sur la population de la Vanoise à travers son métier, qui n'accueille que l'élite des montagnards... cela fait déjà quelques années que tu évolues au très haut niveau. Je suis en équipe de France depuis 2012. J'ai gagné la Pierra Menta Jeunes et la Patrouille des Glaciers Jeunes en 2013 et 2014. Cette année, je me suis classée 5e lors de la première étape de la Coupe du Monde en individuel en Andorre. comment organises-tu ton entraînement ? Je suis passionnée par ce que je fais. Chaque hiver je cumule environ 130 000 m de dénivelé positif, sans compter les courses. J'ai commencé autour de chez moi, au Franchet au bord du Barrage du Chevril et depuis je prends toujours autant de plaisir, que ce soit à la montée ou à la descente. Quelle rando nous conseillerais-tu ? Je vous dirais de sortir au printemps sur les zones glaciaires. Pour une course technique, je choisirais le Mont Pourri ou la Grande Casse. Pour une sortie plus accessible, c'est le Dôme de la Sache (3 600 m). Après la nuit en refuge, on progresse sur ce glacier magnifique au petit matin, pour descendre dans une neige revenue idéale.

Peut-on vivre de ce sport ? Le ski alpinisme n'est pas très médiatisé, même s'il est de plus en plus populaire. Pour continuer à vivre en montagne, je me suis engagée au Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de Modane en tant que secouriste. Mes supérieurs aménagent mon service en fonction de mes compétitions et j'ai trouvé un métier qui colle avec mes compétences. Quels sont tes objectifs sportifs ? Je vais former une nouvelle équipe avec Léna Bonnel pour viser le podium de la Pierra Menta et de la Patrouille des Glaciers. Plus loin, je vais tenter le probatoire de l'examen de guide de haute-montagne afin de faire carrière dans un PGHM. Plus que du sport, il s'agit là aussi d'excellence !

Frédéric V.

encounTer Member of the French Team since 2012, Adèle Milloz, 19 years old, won the Ski Mountaineering competitions Pierra Menta and Patrouille des Glaciers, both for young athletes, in 2013 and 2014. This season, she obtained the 5th place during the first leg of the World Cup in Andorra. Adèle climbs at a speed of 1 500 metres in one hour, amazing!


La Rosière

Bourg-Saint-Maurice

ski rando

Sainte Foy

Aime Vallandry

La Plagne Champagny en Vanoise

sPÉciaListe de la rando depuis…1974 Val d’Isère

Pralognan la Vanoise

MÉRIBEL-MOTTARET Les Menuires Val Thorens

59

Dans l'un des premiers magasins de Méribel, La Varappe, ouvert par Gustave Crousaz en 1974, cela fait 42 ans que l'on est spécialiste de la rando d'abord, puis du freeride ensuite. Repris par l'un des fils, Guillaume, La Varappe continue d'écrire son histoire de spécialiste.

T OR SP

e

NE AG NT O M

ARTI CLE SD E

T OR SP

DE

ES PR IT

e

La cordée

la Varappe, mÉrIBel In 1974, Gustave Crousaz opened the sport shop La Varappe in Méribel. For 42 years, the shop is specialised in the Ski Touring discipline, but proposes also Alpine Ski, Freeride and Telemark equipment. La Varappe sponsors Théo Guittet, a young local talent. Professional skis, bindings of the best brands, but also specialised clothing, backpacks with the Snow Pulse system and Smartwool underwear and socks, the equipment is also available for rental.

la varappe - DEPUIS 1974 -

Si plus jeune, Guillaume était un passionné de randonnée qu'il pratiquait régulièrement, le rythme de vie d'aujourd'hui ne lui permet plus de faire autant de sorties. Mais lorsqu'il en a l'occasion, il chausse en direction des crêtes au-dessus du Raffort. Heureusement, son amour de la rando et du bon matériel, il peut le vivre à travers son magasin. Location et vente « classique » de skis, mais aussi de matériel freeride, randonnée et télémark, « nous avons voulu continuer dans les pas de notre père », confie Guillaume. Pour rester proche de la pratique, La Varappe sponsorise également un jeune du coin, Théo Guittet, en lui fournissant tout son équipement de compétition.

Le club

Un équipement de pro qui fait la réputation de la boutique, comme avec les chaussures Scarpa F1, très légères et typées course. Chez Scarpa, Guillaume conseille aussi la TX Pro (pour le télémark et la rando) et la Freedom pour la rando. Côté fixations, que des marques leaders : c'est la Diamir Vipec, une fixation low tech typée rando avec insert spécialement adapté à cette pratique ; ou encore la G3 ION, très légère et low tech aussi. Parmi le large choix de skis possible, l'expert en retient 4 : il y a d'abord le Blizzard Zéro G et le modèle femme de Movement, Vista, tous deux des skis de la gamme léger/très léger. Vient ensuite le Scott The Ski, un all mountain, puis le Trab Maximo pour de la vraie rando. Que du technique et du performant en textile également puisque La Varappe propose la ligne Eiger Extreme de Mammut pour les vêtements et des sacs à dos intégrant le système Snow Pulse, et Smartwool pour les sous-vêtements et chaussettes en laine mérinos. Guillaume est formel, dans votre sac, il ne faut pas non plus oublier : pelle et sonde (ARVA), trousse de secours, gourde (Source), casque (Salomon MTN), dorsale (ARVA ou Komperdell) et masque (Julbo Aerospace) ! Tout le matériel de glisse est bien sûr disponible à la location également, même s'il s'agit de produits aussi pro que des fixations de télémark NTM, un nouveau système d'attache pour une attaque plus précise.

Le : Méribel Centre Galerie des Cimes bivouac +33(0)4La Varappe 79 08 65 65 / www.mottaretsports.com

Géraldine R.

PR

V


60

ski rando

Bourg-Saint-Maurice

La Rosière

Sainte Foy

La Plagne Tignes

Val d’Isère

BUREAU DES GUIDES Saint Martin de Belleville

PHotoGraPHe

Méribel

Pralognan la Vanoise

Les Menuires Val Thorens

Pascal arPin

Pascal Arpin, c’est un homme passionné par les régions montagnardes et la photographie. Explorateur aimant voyager, découvrons qui est ce Guide de Haute Montagne qui se cache derrière l’objectif…

vous êtes Guide de Haute montagne, pourquoi ce choix? Je fais de la randonnée depuis que j’ai 5-6 ans. Mon père nous emmenait mon frère et moi, tous les week-ends, marcher en montagne. De plus, j’ai fait mon service national dans le secours de montagne à St Gervais ; j’ai été tout de suite imprégné par l’ambiance haute montagne. Alors en sortant de l’armée, j’ai décidé de m’investir complétement et de devenir guide. Quel parcours faut-il faire ? Je me suis présenté à l’examen d’entrée pour la formation d’aspirant guide. Il s’agit d’une formation de 4 ans, se déroulant à Chamonix. Ça n’a pas été simple car il faut avoir un niveau excellent en alpinisme, escalade et ski de rando. Aujourd’hui, je suis rattaché au Bureau des Guides de Val d’Isère l’hiver, à celui de Peisey-Vallandry l’été. Quelles sont vos endroits fétiches pour amener vos clients ? Je reste en Tarentaise la moitié de la saison. Puis l’autre moitié, je sors de la vallée, que ce soit sur les autres massifs français ou dans d'autres pays comme le Groenland, la Mongolie, la Norvège… Je ne voyage toujours qu'en petit groupe : seulement 4 ou 5 clients, pour des raisons de convivialité et de sécurité. Justement, parlez-moi de sécurité. Peut-on considérer que votre métier est dangereux ? Le risque 0, en montagne, n’existe pas. L’idée est de le minimiser en mettant l’accent sur la sécurité : s’informer sur les conditions climatiques, avoir le matériel de sécurité obligatoire, et surtout, savoir renoncer. Si on estime que tous les facteurs ne sont pas réunis pour faire une sortie sans prendre de risque, il faut savoir faire demi-tour. La connaissance de la neige est une science qu’on ne maîtrise pas complètement. comment doit-on s’équiper pour aller en montagne ? Que ce soit pour le ski de rando ou en hors-piste, le trio DVA, sonde, pelle est indispensable. Ensuite, si on prévoit d’aller sur des itinéraires glaciers, il faut rajouter un baudrier, une corde et de quoi faire un mouflage pour sortir quelqu’un d’une crevasse. Enfin, sur les parcours plus techniques, on complète le tout avec un piolet et des crampons. Et bien sûr, il est fortement conseillé d’avoir une carte ou un GPS pour se repérer.

Le ski de rando a évolué, votre avis? En temps que professionnel, c’est vrai qu’on a de plus en plus de demandes. Personnellement, je pousse aussi les gens dans cette direction. L’avantage de cette activité, c’est qu’on est au calme dans une ambiance haute-montagne. en plus d’être Guide, vous êtes aussi photographe amateur. d’où vous vient cette passion ? En 1996, quand j’étais encore aspirant, j’ai eu l’opportunité de partir en expédition durant 3 mois sur l’Everest. Cette expédition m’a donné le goût du voyage. J’ai aussi développé une forte sensibilité par rapport à la contemplation des paysages. Dans mon équipe, il y avait des photographes et un caméraman qui m'ont donné l’idée de ramener des souvenirs de mes parcours et de mes journées passées en montagne. Depuis, je n’ai pas arrêté de faire de la photo. J’ai quand même pris des cours pour me perfectionner. vos sujets de prédilection ? Tout d’abord, les panoramas pour immortaliser la haute-montagne. Sur mes itinéraires, je fais aussi beaucoup de clichés d’actions : des skieurs en train de grimper, par exemple. Enfin, je prends des photos d’animaux. On est dans une très belle région et j'aime ramener des témoignages visuels. En plus, j'ai besoin de partager ce que je vois : je les diffuse sur mon site internet et je fais aussi des tirages pour les exposer dans les Offices de Tourisme, des restaurants et des magasins. Ces photos sont là pour dire que la nature est belle et qu’il faut la protéger.

Marie-Camille P.

pHoToGrapHer High mountain guide and passionate photographer, Pascal Arpin works for Le Bureau des Guides, in winter in Val d'Isère and in summer in Peisey-Vallandry. He takes his clients to beautiful spots in Tarentaise and France, but also to other interesting countries like Greenland, Mongolia, Norway... He travels only in small groups, only 4 to 5 clients, for reasons of safety and conviviality. Pascal nevers goes skiing without the necessary safety equipment: avalanche transceiver, probe and shovel.


SKI DE RANDONNÉE TENUE ARC’TERYX JACKET PROCLINE GORE 429€ PANT PROCLINE GORE 299€ SOUS-VESTE NUCLEI GORELOFT 239€ GANTS IGNIS 49€ LUNETTES JULBO OCTOPUSS 209€ BONNET MAMMUT 39€

JEAN BLANC SPORTS

DEPUIS 1947 À COURCHEVEL 1850 +33 (0)4 79 08 26 41 www.jeanblancsports.com


Pointe de la Tsantéleina - Haute Tarentaise © Pascal Arpin

Alpes de Lyngen - Norvège © Pascal Arpin


Massif du Mont Blanc Š Pascal Arpin


64

ski rando vainqueur de la pierra menta en 1999

Une vie en haute montagne danièle bonnevie

Originaire de Val d'Isère, Danièle Bonnevie est née avec les skis aux pieds... Devenue garde-monitrice au Parc de la Vanoise, elle a découvert en même temps le ski de rando. Depuis, elle arpente les sommets, a participé à de nombreuses courses de ski alpinisme et a même remporté la mythique Pierra Menta en 1999...

Parle-nous d'abord un peu de ton métier, en contact permanent avec la montagne que tu aimes tant... Je suis rentrée au Parc en 1981 à Val d'Isère, ensuite, je suis arrivée à Méribel en 2001, là où j'ai toujours mon poste actuellement. Mon métier consiste à faire connaître la réglementation du Parc et à la faire appliquer. Il y a aussi toute la partie connaissance de la faune, la flore et du milieu naturel (suivi des bouquetins, des gypaètes, inventaire sur la flore...). Enfin nous avons un 3e pôle animation communication pour faire découvrir le Parc aux scolaires et au grand public lors de projections, rencontres, soirées dans des refuges, sorties... Dans ce métier, comme il fallait beaucoup se déplacer en ski de rando, c'est là que j'ai découvert cette discipline qui m'a tout de suite attirée... Et qui t'a même amenée à la compétition ! Raconte-nous comment cela s'est passé... En 1988, je me suis inscrite à ma première course de ski alpinisme : la TransVanoise de Pralognan, sur deux jours. A la base, l'idée était plutôt de découvrir d'autres milieux, d'autres massifs... J'ai trouvé cela sympa, et j'ai commencé à courir dans les Alpes du Sud, en Italie, en Suisse... Puis je suis rentrée en équipe de France en 1992/93 et dans la véritable compétition. Quels sont tes meilleurs souvenirs de cette époque ? La Pierra Menta bien sûr. C'est un peu les Jeux Olympiques du ski de rando, LA course de l'année... J'ai participé la première fois en 89 sur le 7000m. Puis j'en ai fait 5 sur le 10 000m, la dernière en 1999, là où j'ai gagné avec Claudine Trécourt, un souvenir incroyable... Chaque année, à force d'expérience, on a réussi à se rapprocher un peu plus du podium... Ce qui était important pour moi, c'était d'avoir une équipière avec qui je m'entendais très bien : un seul regard permettait de nous comprendre. Un autre moment mémorable a été la Suède où on a couru par équipe de 3 avec les sœurs Trécourt : il fallait se faire un igloo pour dormir, pointer sur des cols, des crêtes... Comment as-tu vu l'évolution du matériel ? Les premières courses, on avait des skis lourds, des fixations lourdes aussi... Dans les années 90-91 on a vu arriver les premières Low Tech, toute légères ! Ce sont les compétitions et les compétiteurs qui ont fait évoluer ce matériel : on bidouillait les chaussures en enlevant la semelle pour les alléger, on remplaçait les crochets

par des scratchs... Et les fabricants ont repris ces améliorations. Certains sportifs ont même créé leur propre matériel comme Pierre Gignoux qui a lancé sa chaussure et ses fixations. Tout cela a dynamisé ce ski de rando qui avait une image « cafiste, vieille France »... relooké, les jeunes s'y sont mis, et l'accès a été facilité par cette légèreté. Que penses-tu de toutes ces pistes dédiées, ces événements... Aujourd'hui, il y a beaucoup plus de courses sur piste, ou en individuel, ce qui est bien pour ceux qui débutent et peuvent ainsi trouver un équipier et passer à des courses en haute-montagne. Pour moi, ma référence reste quand même ces grandes courses comme la Pierra Mente, la Patrouille des glaciers, la Mezzalama où il y a un esprit d'équipe, de cordée. Ce qui est bien dans ce développement, c'est que plus de personnes peuvent découvrir ce sport, lors d'initiations ou de verticales. Tes endroits préférés pour le ski de rando ? Val d'Isère, car on est vite en haut, il y a des refuges, la frontière avec le parc du Grand Paradis : on peut naviguer entre France et Italie... c'est superbe ! Et puis, chaque année, on s'organise un petit raid : il y a eu des massifs comme les Taurus en Turquie, une traversée exceptionnelle du Mercantour... En fait, c'est beau partout, tout dépend de la période, des conditions et des gens avec qui on est ! Qu'est ce qui te fait courir encore aujourd'hui... Aujourd'hui, je cours quand même beaucoup moins, juste une montée sèche par-ci, par-là ! En fait, ce qui m'attire le plus, c'est la poudreuse, le plaisir de faire sa trace à la montée et à la descente... C'est un moment d'évasion et de liberté unique ! Céline L.

Encounter Originally from Val d'Isère, Danièle Bonnevie became a guard of the Vanoise National Park in Val d'Isère in 1981 and in Méribel since 2001. She discovered the Ski Touring discipline thanks to her job as a guard. In 1988, she participated in her first Ski Mountaineering competition, TransVanoise in Pralognan. She became a member of the French Team in 1992-1993. She won the mythical competition Pierra Menta in 1999 with her teammate Claudine Trécourt. Her favourite spot remains Val d'Isère situated near Grand Paradiso National Park and Italy.


DYNASTAR

X3

COURCHEVEL

DIMANCHE 17 AVRIL 2016 TRIATHLON MONTAGNE CYCLISME / TRAIL / SKI-ALPINISME 25 km (2060m D+) En «SOLO» ou en «TRIO»

.FR PINISME L A S T R ELSPO URCHEV O .C W WW

TS

A CA LSP I NIS

ME

SP

OR

L

C

RCHE V E OU

.9k BIKE 13

0 m D+ m - 93

RU N 6

.3km -

180m

D+/-

D+ - 950m 4.8km URING O T I K S


66

ski rando

Le massaGe Le meilleur ami du sportif…

Le simple repos ne suffit pas toujours pour bien récupérer après un effort. Le soin du sportif est le partenaire idéal pour passer une semaine de vacances au ski en pleine forme ! Marylène Mazoyer, spa praticienne Ô des Cimes de la Résidence CGH Le Nevada à Tignes, nous parle des bienfaits de ce massage relaxant et tonifiant.

Comment ce soin spécifique a-t-il vu le jour ? Les résidences CGH étant situées dans les grandes stations de ski de France, il était important qu'à la création de leur spa, cette position géographique particulière soit prise en compte et que des soins adaptés à la demande de la clientèle soient créés. Que ce soit en hiver ou en été, à la montagne les vacanciers vivent des séjours sportifs. Par la pratique du ski, du snowboard, de la randonnée, du VTT... les muscles sont très sollicités. Pour récupérer après l'effort ou pour préparer son corps à ces activités physiques, un massage très performant existe dans nos établissements, le Soin du Sportif. Parlez-nous en... C'est un soin signature Ô des Cimes très spécifique, dédié aux vacanciers en stations de montagne. Pour le réaliser nous suivons un protocole établi, tout en suivant la philosophie Ô des Cimes qui permet aux praticiennes de s'adapter aux besoins de chacun. Un skieur novice peut se crisper au niveau des bras, un plus expérimenté va faire travailler ses cuisses, un marcheur aura des douleurs musculaires au niveau des mollets... en réponse, nous appuyons nos gestes sur ces zones. La personnalisation, c'est l'identité Ô des Cimes. Que se passe-t-il dans notre corps quand il est en activité ? Durant l'exercice, les toxines générées par l'effort s'accumulent dans les vaisseaux qui nourrissent les muscles, ce qui perturbe leur rendement et engendrera sans nul doute des courbatures le lendemain. Par le biais de ce soin nous drainons et activons

le système sanguin intra-musculaire. Les effleurages, les frictions, les percussions et les étirements éliminent les toxines, permettent aux muscles de se ré-oxygéner en profondeur et par la même occasion, de se régénérer. Chaque geste a une action particulière qui stimule la vitalité du corps pour mieux récupérer et être frais et dispo les jours suivants. Nombreux sont les clients qui nous remercient de n'avoir eu aucune courbature le lendemain de leur première journée sur les pistes ou d'une session ski intense. Que conseillez-vous aux sportifs ? S'il est plus que recommandé après l'effort, ce soin est très bénéfique également avant de pratiquer une activité physique, afin de préparer chacun des muscles à être en action. Pour finir, le meilleur des conseils que l'on puisse donner, c'est de boire beaucoup d'eau. Le sport, combiné au froid, provoque une déshydratation des tissus et des muscles. Bien boire avant, pendant et après l'effort est indispensable pour une bonne récupération. Sabrina M.

relaXInG maSSaGe Prepare your body before a physical effort and recover better afterwards without aches, thanks to relaxing and toning massages at the spa Ô des Cimes of the residence CGH Le Nevada in Tignes. All the body treatments at the spa Ô des Cimes are adapted to the wishes and needs of the client. Very important for a good recovery is to drink a lot of water, before, during and after the physical effort. PR Le soin du sportif Spa Ô des Cimes, résidences CGH / www.cgh-residences.com


Skier, Nager, DĂŠguster, Jouer.


DECOUVREZ Une envie folle de shopping dans des magasins élégants, un restaurant dans un lieu original, un besoin soudain de massage avec vue sur le Mont-Blanc ? Détendez-vous dans l’atmosphère chaleureuse et unique d’ARC 1950.Et si vous ne venez pas à ski,les navettes inter-stations (Arc 1600,Arc 1800 et Arc 2000) vous déposeront à l’entrée du village. Vous résidez à Arc 2000 et vous voulez profiter de nos animations nocturnes et des bars & restaurants ? Les télécabines du Cabriolet vous ramèneront chez vous jusqu’à 23h30. If you have an irresistible urge to go shopping in elegant boutiques, eat in a restaurant with an unusual setting or have a massage overlooking Mont Blanc…come and relax in ARC 1950’s warm and unique atmosphere. If you don’t want to ski over, the inter-resort buses (Arc 1600, Arc 1800 et Arc 2000) will let you out right at the entrance to the village. If you are staying in Arc 2000 and want to enjoy our evening entertainment and the great choice of bars & restaurants, the Cabriolet gondola is open until 11.30pm.

w w w. a rc 1 9 5 0 . c o m 0 Pub kfe des sports arc1950 FR/GB 34x31.indd 1

www.7-aero.com - Crédit photo : Pete Webb - Chris Ryan - Pierre & Vacances.

L E S H O P P I N G S K I S AU X P I E D S TRY SHOPPING WITH SKIS ON

29/10/2015 15:50

Tarentaise Face Nord  

Freeride - Freerando - Ski de rando - Sécurité

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you