Page 1

251-01-couv_InfosFleurs Gabarits-Couverture 01/02/11 10:35 Page1

fleuristes

n° 251

INFORMATIONS

Février-Mars 2011 /// 8 € /// 36e année

FLEURS TROPICALES En toutes saisons page 33

VISIBILITÉ Mettre en avant sa boutique page 40

Laurence Hanauer Au goût du jour SALON DU VÉGÉTAL Un rendez-vous incontournable page 6

LAURENCE HANAUER présente EuroFlorist

P. 20


251-01-couv_InfosFleurs Gabarits-Couverture 01/02/11 10:35 Page2


251-03-sommaire_Infos fleuristes /9 31/01/11 18:01 Page3

Sommaire

251

© Rosedor&Vincentflor

© Bastiaan van den Berg

© Pascal Guittet

Édito

Fleuristes

Marchés

page 4

Portrait

Chiffres clés

Laurence Hanauer, EuroFlorist Au goût du jour

page 42

Fleurs Actus Salon du Végétal d’Angers 2011: Un grand rendez-vous annuel

page 6

page 20

Actus profession

Boutique L’Air des Champs, à Paris Comme à la campagne

Metz Day 2011 (13e

arrondissement)

Un salon professionnel et convivial

page 44

page 30 Concours Innovert Une palette de nouveautés

Scala Verd’Or, 3e édition

page 8

Client mystère

Couleurs Sud-Ouest

page 28

En partenariat avec Rosedor & Vincentflor La fleur à découvrir ce mois-ci : la rose

Un bouquet pour une amie Pour se réconcilier avec élégance

Bouquet

Fleurs de saison

BOUQUETS DE SAISON, COMPOSITION ET EXPLICATIONS

Botanique Le zantedeschia

page 16

Pas à pas Clair de lune

Page 18

page 46 Cahier de tendances Interflora 2011 Retour aux sources de la vie

page 12

Page 14

“Les fleurs font leur carnaval”

Encart central

Dossier

Fleurs tropicales, pour en profiter toute l’année! page 33

Enquête

page 48 41es Olympiades des métiers Portraits d’anciens candidats

page 50 Larbaletier Toujours plus d’innovation

page 58

La librairie page 60

Visibilité Comment mettre votre boutique en valeur

Sur votre agenda

page 40

page 62

Ce numéro comporte un encart « bouquets et compositions » (non paginé) agrafé au centre du magazine, ainsi que un encart jeté « xxx ».

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

3


251-04-edito_InfosFleurs Gabarits-Actualités 31/01/11 17:17 Page4

ÉDITO

Vous avez dit e-commerce ? Selon la dernière étude de la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), les ventes sur Internet ont progressé en 2010 de 24 % à 31 milliards d’euros (contre 25 milliards en 2009). Une progression qui confirme le dynamisme du commerce sur le Web en France. En effet, l’année dernière, plus de 27,3 millions de Français (+ 12 % par rapport à 2009) ont acheté sur Internet (82 000 sites marchands actifs : + 28 % par rapport à 2009). L’achat en ligne séduit donc de plus en plus d’internautes. Pour preuve : le nombre de cyber-acheteurs continue de progresser plus vite (+ 12 %) que le nombre d’internautes (+ 9 %). Et la confiance repart quant à elle à la hausse : près de 65 % des internautes sont confiants dans l’achat en ligne (+ 17 %). Enfin, la fracture générationnelle continue de se réduire grâce à l’afflux massif d’internautes âgés de 65 ans et plus, sur les sites de e-commerce : ils sont 73 % de plus à avoir déjà acheté en ligne par rapport à l’année précédente. Enfin, toujours selon la Fevad, un cyber-acheteur effectue en moyenne douze transactions par an pour un montant estimé à 1 100 €. Parallèlement, l’étude réalisée en décembre 2010 par Médiamétrie sur un échantillon de 374 e-commerçants d’Oxatis* démontre

que le e-commerce est non seulement générateur de revenus et d’emplois pour ceux qui se lancent, mais qu’il favorise également la dynamisation des régions. Les créations de site ont pour but de permettre à leur créateur, d’une part, de dégager des revenus professionnels, et, d’autre part, de s’adjoindre un canal de distribution complémentaire. Plus des trois quarts des e-commerçants interrogés (77 %) ont créé leur site e-commerce eux-mêmes. 45 % mettent entre un et six mois à publier leur site. Ce qui semble renforcer l’idée qu’un site de commerce en ligne répond de plus en plus à un projet d’entreprise réfléchi. L’utilisation de plus en plus massive de canaux de distribution variés s’inscrit dans une démarche professionnelle complète : ils renforcent leur présence sur les places de marché (36 % des personnes interrogées) et s’appuient de plus en plus sur les réseaux sociaux pour développer leur marque (44 % ont un compte Facebook à usage professionnel contre 28 % l’année dernière). Informations Fleuristes vous donne rendezvous du mardi 15 au jeudi 17 février 2011 à Angers au Salon du Végétal, le grand rassemblement professionnel de la filière horticole en France. n LA RÉDACTION

*Première plate-forme de commerce en ligne en Europe avec 6 500 clients attestés, Oxatis a été créée en 2001 par Marc Schillaci. L’offre innovante d’Oxatis est basée sur le cloud computing : en proposant une technologie puissante et exclusive, elle permet une approche industrielle à des TPE-PME (artisans, commerçants…) en intégrant logiciel e-commerce, hébergement, support technique illimité et programme d’accompagnement pour réussir, même sans connaissances techniques, sans frais de départ, ni engagement de durée. Sources : Fevad, Oxatis.

4

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011


251-04-edito_InfosFleurs Gabarits-ActualitĂŠs 31/01/11 17:17 Page5


251-06-actusfleurs_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 11:58 Page6

Fleurs Actus

SALON DU VÉGÉTAL

Un événement incontournable! Grand rassemblement professionnel de la filière horticole en France, le Salon du Végétal, organisé par le Bureau horticole régional des Pays de la Loire, ouvrira ses portes du 15 au 17 février prochains TEXTE DOMINIQUE POURRIAS au Parc des expositions d’Angers.

Tendances florales pour la saison printemps-été 2011 Le stand Tendances fleurs coupées® est l’occasion pour les fleuristes de découvrir les tendances en matière d’art floral pour la saison printemps-été 2011. Elles sont ici décryptées par trois partenaires du salon : Artisans Fleuristes de France, Interflora et Oya. Chacun présente ses idées sur un espace dédié et décline son univers unique où fleurs, accessoires, couleurs, matières et formes sont mêlés avec élégance et créativité.

Le site www.salondu-vegetal.com

Le site Internet du Salon du Végétal vous permet de demander vos badges en ligne. Il présente toutes les informations pratiques sur le salon, la liste des exposants…

Avec le slogan “La mode est au végétal”, le Salon du Végétal d’Angers regroupe près de 640 exposants – dont une dizaine de nationalités – qui présentent les diverses facettes du végétal, entre création variétale, production, commercialisation, tendances, décoration et équipement. Un événement qui devrait accueillir plus de 16 000 visiteurs professionnels.

Nouveauté 2011 : un pôle Jeunes plants Avec un nouveau pôle baptisé Jeunes plants, les organisateurs du salon ont voulu rassembler des exposants producteurs de jeunes plants et semences de plantes en pot et à massifs, de pépinière et de vivaces.

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

Le pôle Espaces verts et aménagement pour les collectivités et les paysagistes réunit des entreprises qui œuvrent dans ce domaine par le biais des végétaux, du mobilier ou des intrants. Des conférences, organisées en partenariat avec le Lien horticole et Plante et Cité, auront lieu pendant les trois jours (de 10 h 30 à 12 h 00). Elles traiteront de la place du végétal dans les nouveaux quartiers urbains.

Le pôle Fleurs coupées Le pôle Fleurs coupées est dédié aux fleuristes et aux professionnels de la fleuristerie. Il rassemble des expo-

sants spécialisés et s’appuie sur deux animations phares : Bouquets d’aujourd’hui® et Tendances fleurs coupées®.

Un espace pour aider l’inspiration Passerelle entre horticulture et design, l’espace Inspiration® cible les professionnels (producteurs, distributeurs, collectivités et paysagistes). On y découvre les créations d’une vingtaine de designers. Le thème de cette année ? Les plantes bienfaisantes. Un travail reconnu par deux trophées : le premier, baptisé Un nouveau regard design sur le végétal, est remis par la région des Pays de La Loire ; le second, Coup de cœur des visiteurs, est remis par le Crédit agricole. n

À NE PAS MANQUER • La Bourse à l’emploi : lieu de rendez-vous des entreprises et des candidats à l’embauche. • Le Savoir-faire horticole français : l’association a pour but de favoriser, d’organiser et de développer toute action permettant de mettre en avant le savoir-faire des entreprises françaises de l’horticulture ornementale. Lors du Salon du Végétal, une mention “Producteur référencé du savoir-faire horticole français” sera délivrée aux entreprises dont les produits ou les lignes de produits sont en phase avec la charte d’engagement. • Le prix Jardin de l’année : décerné par l’AJJH (Association des journalistes du jardin et de l’horticulture) à un jardin français. • Baromètre annuel Les Français et le Végétal : réalisé par Efficience 3* pour La Lettre du Végétal et le Salon du Végétal, il vise à connaître les préférences des Français en matière de plantes.

Source : Salon du Végétal

6

Un pôle pour les collectivités

2011


251-06-actusfleurs_InfosFleurs Gabarits-ActualitĂŠs 01/02/11 11:58 Page7


251-06-actusfleurs_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 11:58 Page8

Fleurs Actus

CONCOURS INNOVERT® 2011

Une palette de nouveautés a

Pour le concours Innovert® 2011, ambassadeur de l’innovation, le comité de présélection a retenu 47 produits, 21 en catégorie A (nouveauté végétale), 11 en catégorie B (innovation commerciale végétale) et 15 en catégorie C (produit non végétal). Voici quelques produits à découvrir lors de votre visite au salon. TEXTE DOMINIQUE POURRIAS

porte une double originalité pour les endroits ensoleillés Catégorie A / Nouveautés végétales inédite : les fleurs sont doubles et les sols bien humides.

z e

a Begonia boliviensis Million KissesTM Honeymoon ‘Yamoon’ Premier Begonia boliviensis jaune, il complète la série des bégonias Million Kisses™ de boutures. Les fleurs sont en forme de trompettes, jaunes avec le revers du pétale jaune abricot clair. Idéal pour une utilisation en grands pots et en suspensions. Infos : Graines Voltz (68) / www.graines-voltz.com

z Calibrachoa x Mille Baci

r

Série de Calibrachoa compactes et rondes. Existe en rouge (Scarlet Lazzcal0906), bleu (Blue Lazzcal0918), blanc (White Lazzcal0901), rose (Rose Lazzcal0916) et magenta (Magenta Lazzcal0915). Pas besoin de nanifiants. Plus précoce que les autres variétés (15 à 20 jours).

t

Infos : Lazzeri Trading SNC Italie) / www.lazzeri.com

e Euphorbia hypericifolia ‘Diamond Fizz’ Comparable à l’Euphorbia hypericifolia Diamond Frost, cette variété d’euphorbe ap-

y

8

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011

et roses. La floraison (avril aux premières gelées) est fournie, avec une multitude de petites fleurs rosées, sur un port rond. Idéale pour une utilisation en potées ou en massifs, seule ou même en association. Infos : Plan Ornemental SAS (49) – www.plan-ornemental@plansas.com

r Osteospermum ecklonis FlowerPower® Double Pink, Double Purple, Double White Variétés d’Osteospermum à fleurs doubles (l’espèce d’origine n’a que des fleurs simples). Existe en trois coloris : rose, mauve et blanc bleuté. Port rond. Floraison de printemps. Infos : SAS Challet-Hérault Productions (49) / www.challetherault.com

t Primula acaulis F1 Zebra Blue Cette variété de primevère compacte se distingue par ses fleurs blanches striées de bleu intense (fleurissant de janvier à début mai). Sa longue période de floraison au printemps et sa forte résistance au Botrytis permettent d’en profiter longtemps. À réserver

Infos : Raes SA (Belgique) – www.raes.be

y Rosa Blue Eyes® ‘Pejbigeye’ Variété de rosier à fleurs semidoubles au coloris inédit : un cœur pourpre violacé sur un fond blanc nacré de lavande rappelant la pensée ou l’hibiscus. Sa période de floraison va de mai à fin octobre, parfois jusqu’à décembre selon les climats. Très résistant, il trouvera naturellement sa place en massifs (5 plantes ou plus), en bordures ou en bacs. Infos : Pépinières de La Saulaie (49) - pepsaul@wanadoo.fr

u Saxifraga x arendsii Touran Large White ‘Rocklarwhi’ Variété de saxifrage caractérisée par une fleur extra large (3 cm de diamètre). Cette vivace fleurit dès le mois de février et sa floraison s’étend jusqu’en avril. Infos : Syngenta FloriPro Services TM (49) - www.floriproservices.fr

u


251-06-actusfleurs_InfosFleurs Gabarits-ActualitĂŠs 01/02/11 11:58 Page9


251-06-actusfleurs_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 11:58 Page10

Fleurs Actus

e

des autres par un ensemble de r Hippeastrum Catégorie B / critères validés par un jury in- Bulbe d’amaryllis présenté Innovation commerciale végétale dépendant : qualité de la fleur dans un contenant aux lignes

a Espace Biodiversité

a

Gamme de 50 espèces de semences de fleurs en faveur de la biodiversité, segmentées selon la contribution de chacune d’entre elles au jardin ou au potager. Chaque pack produit comprend un sachet de graines au taux de germination contrôlé, une fiche technique, une aide au semis naturel (engrais organique) et un chromo pour visualiser son semis et sa plantation. Pour en savoir plus : Nova Flore SARL (49) - www.nova-flore.com

z

z Gammes de dahlias Label Rouge

© Chlorosphère, design : Florie Bertrand & Jean-François Gastineau

Premier Label Rouge obtenu pour une gamme de dahlias. Ces variétés se différencient

Pour en savoir plus : Turc Ernest Productions SAS (49) www.ernest-turc.com

e Green Reverse Ce concept permet de faire pousser les plantes d’intérieur la tête en bas. Les plantes sont suspendues au-dessus du sol grâce à un pot spécial. Un gain d’espace qui conviendra tout à fait à un public urbain. Pour en savoir plus : Action Plant (49) - www.actionplant.nl

fluides et modernes, constitué d’une collerette de fines lamelles laissant s’échapper le bouton floral et accentuant les lignes de la plante. Entièrement démontable, il accueille un pot classique et fait office de cache-pot et de coupelle. Pour en savoir plus : Jade Flor SCEA (44) - www.jadeflor.com

t Sapin Glacé Robin® Sapin naturel coupé recouvert par pulvérisation d’une résine, blanche ou colorée, puis d’un voile de floc. Le sapin est ainsi parfaitement recouvert tout en gardant un aspect naturel, contrairement au sapin flocké où le floc masque les détails des aiguilles et des rameaux. Pour en savoir plus : Pépinières Robin (05) – info@robinpepinieres.com

À DÉCOUVRIR DANS LA CATÉGORIE C (PRODUIT NON VÉGÉTAL)

r

t

10

et du feuillage, aspect général de la plante, originalité et résistance naturelle aux maladies. La traçabilité est assurée par une certification totale de la chaîne de production (via CERTIPAQ). Le Label Rouge répond à un cahier des charges validé par l’Institut national de l’origine et de la qualité.

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

• C-Green : clôtures végétales composées de modules en acier rigide standard servant de support à des plantes irriguées par un tuyau “goutteur”. C-Green Clôture Végétale (92) • Crystal Light : vases rétro-éclairés avec Led intégrées, réalisés dans un très beau verre blanc et munis d’un interrupteur on/off. Autonomie d’éclairage : 60 h. Clayrton’s (59) www.clayrtons.com • Étiquettes Braille : premières étiquettes imprimées en Braille proposées sur le marché du végétal. Floramedia France (69) - www.floramedia.fr • Food Drops : kit de vente de soins nutritifs permettant d’apporter aux plantes la juste quantité d’éléments nutritifs rapidement assimilables, indispensables à leur santé et leur épanouissement. Chrysal France (78) - www.chrysal.fr • Luminaire végétal : cadre végétal lumineux composé d’un coffret à poser ou à suspendre, d’une façade amovible en matière synthétique, d’un bac incorporé pour recevoir les compositions végétales ainsi que d’un éclairage Led à piles. Vertical Green (06) - www.verticalgreen.fr • Paperproof : papier imperméable permettant la confection de bouquets avec bulle d’eau. Graphiti (83) - www.graphiti.eu • Snapsil : packaging multi-usage composé d’une étiquette clipsée sur un contenant hermétique d’une capacité de 30 ml. Floramedia (69) - www.floramedia.fr • Vase Fizzy : vases colorés en plastique moulé incassable, imitation verre. Clayrton’s (59) www.clayrtons.com • Vertisol : tapis de terreau autoportant, compact, souple et résistant. Greenworks (49) www.vertilignes.com Source : Salon du Végétal

2011


251-06-actusfleurs_InfosFleurs Gabarits-ActualitĂŠs 01/02/11 11:58 Page11


251-12-couleursso_InfosFleurs Gabarits-Metier 01/02/11 10:36 Page12

Fleuristes Production En partenariat avec Rosedor & Vincentflor

Couleurs Sud-Ouest

La rose Basé dans le Sud-Ouest de la France, Rosedor & Vincentflor est producteur et distributeur de fleurs coupées. Chaque mois, un de ses adhérents nous fait découvrir une variété spécifique de sa production. Ce mois-ci : la rose… Fiche signalétique

LAURENCE PEYREBRUNE

«NOS ROSES SONT PRODUITES DE MANIÈRE ARTISANALE. »

Quelle est la particularité des roses que vous produisez ? Les variétés sont sélectionnées en tenant compte des tendances de consommation et sont testées par des fleuristes avant leur mise en culture. Nos roses sont produites de manière artisanale, c’est-à-dire que, contrairement aux productions intensives, hollandaises notamment, plusieurs variétés cohabitent dans la même serre. Cette particularité nécessite une attention d’autant plus soutenue en culture.

© Rosedor&Vincentflor

12

INFORMATIONS

Adhérente à la coopérative Rosedor & Vincentflor, Laurence Peyrebrune est productrice de roses et d’alstroémères. Elle gère l’exploitation familiale créée par son père en 1972.

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011

© Rosedor&Vincentflor

Variétés produites par Rosedor & Vincentflor : ‘Red Naomi’, ‘Red Ribbon’, ‘Passion’, ‘Naranja’, ‘Orange Juice’, ‘Avalanche’, ‘Mi Amor’, ‘Homerun’, ‘Dekora’, ‘Utopia’, ‘Prima Dona’, ‘Amandine’, ‘Mini Eden’. Chaque variété est disponible en 50, 60 et 70 cm, sauf la ‘Mini Eden’ qui se décline en 30, 40 et 50 cm. Nombre de tiges produites en février-mars 2010 : 1,1 million de tiges. Sites de production : les trois producteurs de roses sont basés à Vélines (Dordogne). Surface cultivée : le groupe Rosedor & Vincentflor consacre 39 500 m² à la production d’une rose respectueuse de l’environnement ; culture hors sols dans des bacs de pouzzolane et chauffage aux résidus de bois (pour plus de 50 %). Toutes les cultures de roses du groupe sont agréées Charte Qualité Fleurs.

Quelle est la difficulté principale de la culture de la rose ? La rose est “la” fleur la plus sensible aux maladies. Il est donc primordial d’être attentif au moindre signe pour enrayer rapidement le parasite avec un produit adapté. Depuis quelques mois, nous utilisons, avec succès, des produits de traitements naturels que nous élaborons par distillation de plantes (lierre, prèle, orties…). L’adhésion à la Charte Qualité Fleurs a-t-elle changé votre manière de travailler ? Nos méthodes de travail n’ont pas changé, nous avons toujours eu le souci de la qualité. En revanche, nous avons gagné en formalisation, pour assurer une meilleure traçabilité. Un responsable prévention et traitements à été nommé au sein de la coopérative. Il navigue entre les différentes exploitations de roses du groupe et apporte un regard extérieur sur notre travail.


251-12-couleursso_InfosFleurs Gabarits-Metier 01/02/11 10:36 Page13


251-14-fleursaison_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:37 Page14

Fleurs de saison

Bientôt dans les bacs

Cette période est d’abord dominée par l’afflux des roses, rouges de préférence, Saint-Valentin oblige. Passé le 14 février, les cours reviennent à la normal et le petit monde floral peut poursuivre sa route vers le printemps avec ses grands classiques, ses belles couleurs et ses doux parfums.

M

A

Arum / calla

© Véronique Cottier

fleuristes

FÉVRIER-MARS

J

A

S

2011

Origine : France, Pays-Bas. Mise en marché : toute l’année sur les marchés hollandais. Apports à Rungis (1) : - février 2010 : 353 506 tiges ; - mars 2010 : 375 322 tiges ; - avril 2010 : 574 334 tiges. Volumes commercialisés par la SICA Marché aux fleurs d’Hyères (2) : - février 2010 : 227 950 tiges ; - mars 2010 : 807 940 tiges ; - avril 2010 : 448 780 tiges. Ventes sur les marchés au cadran hollandais (3) : - février 2010 : 23 698 823 tiges ; - mars 2010 : 39 968 178 tiges ; - avril 2010 : 39 864 728 tiges.

O

N

D

Gerbéra et mini-gerbéra

(Freesia x Duet)

Origine : Sud de l’Europe, Pays-Bas. Mise en marché : toute l’année. Apports à Rungis (confondus avec les anthuriums) (1) : - février 2010 : 171 614 tiges ; - mars 2010 : 148 520 tiges ; - avril 2010 : 193 932 tiges. Volumes commercialisés par la SICA Marché aux fleurs d’Hyères (2) : - février 2010 : 39 695 tiges ; - mars 2010 : 195 973 tiges ; - avril 2010 : 330 845 tiges. Ventes sur les marchés au cadran hollandais (3) : - février 2010 : 872 795 tiges ; - mars 2010 : 2 452 210 tiges ; - avril 2010 : 2 074 497 tiges.

INFORMATIONS

J

Freesia

(Zantedeschia æthiopica)

14

M

(Gerbera)

© Véronique Cottier

F

© OH F

J

Origine : France, Pays-Bas. Mise en marché : toute l’année. Apports à Rungis (1) : - février 2010 : 534 012 tiges ; - mars 2010 : 589 284 tiges ; - avril 2010 : 675 765 tiges. Volumes commercialisés par la SICA Marché aux fleurs d’Hyères (2) : - février 2010 : 344 910 tiges ; - mars 2010 : 606 055 tiges ; - avril 2010 : 532 692 tiges. Ventes sur les marchés au cadran hollandais (3) : - février 2010 : 54 949 543 tiges ; - mars 2010 : 86 637 392 tiges ; - avril 2010 : 90 477 302 tiges.


251-14-fleursaison_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:37 Page15

Lys

(Lilium)

(Rosa)

(Antirrhinum)

© D.R.

Origine : fleur coupée la plus prisée du consommateur, la rose est cultivée quasiment partout dans le monde. Mise en marché : toute l’année, selon les variétés. Apports à Rungis (tous coloris) (1) : - février 2010 : 6 288 580 tiges ; - mars 2010 : 5 145 616 tiges ; - avril 2010 : 6 366 619 tiges. Volumes commercialisés par la SICA Marché aux fleurs d’Hyères (2) : - février 2010 : 649 675 tiges ; - mars 2010 : 853 360 tiges ; - avril 2010 : 1 541 956 tiges. Ventes sur les marchés au cadran hollandais (3) : - février 2010 : 91 199 061 tiges ; - mars 2010 : 82 781 089 tiges ; - avril 2010 : 72 319 209 tiges.

© D.R.

Origine : France, Pays-Bas. Mise en marché : pleine saison de novembre à mai dans le Var, avec une baisse de production l’été. Production plus tardive dans le bassin parisien. Quasiment toute l’année sur les marchés hollandais. Apports à Rungis (1) : - février 2010 : 71 507 tiges ; - mars 2010 : 74 823 tiges ; - avril 2010 : 102 288 tiges. Volumes commercialisés par la SICA Marché aux fleurs d’Hyères (2) : - février 2010 : 204 320 tiges ; - mars 2010 : 309 910 tiges ; - avril 2010 : 296 760 tiges. Ventes sur les marchés au cadran hollandais (3) : - février 2010 : 1 102 890 tiges ; - mars 2010 : 1 818 760 tiges ; - avril 2010 : 2 741 440 tiges.

© Semmaris

© Véronique Cottier

Origine : France (Sud-Ouest, Ouest, Île-de-France), Pays-Bas. Mise en marché : toute l’année. Apports à Rungis (1) : - février 2010 : 270 642 tiges ; - mars 2010 : 281 729 tiges ; - avril 2010 : 308 777 tiges. Volumes commercialisés par la SICA Marché aux fleurs d’Hyères (2) : - février 2010 : 171 825 tiges ; - mars 2010 : 222 231 tiges ; - avril 2010 : 236 022 tiges. Ventes sur les marchés au cadran hollandais (3) : - février 2010 : 21 123 878 tiges ; - mars 2010 : 25 679 427 tiges ; - avril 2010 : 23 219 017 tiges.

Rose rouge

Muflier

Sources : (1) Rungis Marché International, SEMMARIS. (2) SICA Marché aux fleurs d’Hyères. (3) VBN.

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

15


251-16-botan_InfosFleurs Gabarits-Découverte 31/01/11 14:01 Page16

Fleurs en partenariat avec l’OHF

Botanique

Le Zantedeschia Issu de la famille des Aracées, le genre botanique zantedeschia, originaire d’Afrique du Sud, réunit huit espèces. Son nom lui a été donné par le botaniste allemand Sprengel, en l’honneur d’un confrère italien, Giovanni Zantedeschi (1773-1846). Le zantedeschia est disponible tout au long de l’année sur les marchés au cadran néerlandais. Nous vous présentons ici neuf cultivars relativement nouveaux se vendant bien. La majorité de l’offre néerlandaise est commercialisée sous la dénomination zantedeschia autre. Il s’agit de variétés fleurissant en été qui sont disponibles quasiment toute l’année. Elles ont une période de repos et ont un bulbe. L’autre partie est composée de zantedeschia æthiopica, une variété qui fleurit au printemps et en été. Elles sont surtout disponibles d’octobre à juin. Elles ont un rhizome. • Soins en magasin : - Les zantedeschias sont livrés dans l’eau ; - renouveler l’eau après avoir bien nettoyé le seau ; - les vases et autres contenants peuvent être nettoyés avec une solution composée d’une cuillère à café d’eau de Javel pour un litre d’eau. À laisser agir une heure au moins ; - renouveler l’eau tous les trois jours avec de l’eau froide ; - présenter la fleur dans un endroit frais pour éviter sa croissance ; - les tiges ont tendance à se courber vers le bas. Pour l’éviter, on peut donc coller un bout de ruban adhésif sur la tige ou utiliser un vase opaque pour empêcher le processus de photosynthèse. • Conseils aux clients : - Attention, toute la plante est toxique par ingestion ; - la durée de vie du zantedeschia est de 10 à 14 jours, cela dépendra de la température ; - renouveler l’eau tous les trois jours avec de l’eau froide ; - la nourriture pour fleurs coupées n’est

16

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011

pas nécessaire. - pour éviter que la plante ne se courbe, protéger la tige en utilisant un vase opaque par exemple ; - éviter le soleil direct ainsi que toute autre source de chaleur.

‘Captain Troy’

• Ventes sur les marchés au cadran hollandais en 2010 : 11 285 825 pots de zantedeschia æthiopica vendus, pour un chiffre d’affaires de 7 269 064 euros, soit un prix moyen de 0,64 euro le pot. 70 696 361 pots de zantedeschia autre vendus, pour un chiffre d’affaires de 26 144 639 euros, soit un prix moyen de 0,37 euro. Source : VBN/FloraHolland. Photographies : VKC

‘Perfect Lover’

Zantedeschia à fleur rouge foncé de 8 à 8,5 cm de diamètre et haute de 9,5 à 10 cm. Parfumée. Toxique.

Zantedeschia à fleur jaune foncé assez grande : 9,5-10 cm de diamètre et 11 à 12 cm de hauteur. Parfumée. Toxique.

‘Paco’

Zantedeschia de couleur unie violet. Fleur de 7 à 7,5 cm de diamètre pouvant mesurer de 6,5 à 10 cm de haut. Parfumée. Toxique.


251-16-botan_InfosFleurs Gabarits-Découverte 31/01/11 14:01 Page17

‘Pink Jewel’

Zantedeschia de couleur pourpre. Fleur de 5 à 5,5 cm de diamètre allant de 9,5 à 10 cm de hauteur. Parfumée. Toxique.

‘Ambon’

Zantedeschia de couleur rouge à rouge foncé. Fleur élancée qui peut atteindre de 10 à 11 cm. Diamètre de 7,5 à 8 cm. Parfumée. Toxique.

‘Captain Malibu’

Zantedeschia à fleur bicolore, rouge foncé et jaune. Fleur de 6,5 à 7 cm de diamètre mesurant jusqu’à 11 ou 12 cm. Parfumée. Toxique.

‘Cantor’

Zantedeschia de couleur noire. Petite fleur de 5 à 5,5 cm et de 5,5 à 6 cm de hauteur. Parfumée. Toxique.

‘Captain Maori’

Zantedeschia à fleur rouge foncé à noir. Diamètre de 5 à 5,5 cm. Hauteur de la fleur : 8,5 à 9 cm. Parfumée. Toxique.

‘Captain Melrose’

Zantedeshia bicolore, rose pâle et blanc. Fleur de 6,5 à 7 cm de diamètre, haute de 8,5 à 9 cm. Parfumée. Toxique. FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

17


251-18-pap_InfosFleurs Gabarits-Pratiques 31/01/11 14:02 Page18

Fleurs en partenariat avec Hortisud

Pas à pas

Clair de lune Tout en élégance, les arums ont parfois une ligne trop linéaire. En brisant la ligne verticale par l’ajout d’un panier en demi-lune et de quelques lianes de jasmin, Hervé Frézal leur donne de la légèreté et apporte une note de délicatesse. COMPOSITION RÉALISÉE PAR HERVÉ FRÉZAL, PHOTOS SARAH CHAMBON.

18

Végétaux : une botte de Viburnum, vingt craspédias, cinq tiges de jasmin liane, cinq arums. Fournitures : une bobine de fil Oasis Rustic Wire, tiges de fil de fer recuit, Floratape marron.

1ère étape : gainer les fils de fer de Floratape puis réaliser une poignée.

2e étape : couper douze longueurs de 60 cm de fil rustique et fermer les extrémités pour réaliser une demi-lune.

3e étape : fixer la poignée à la demi-lune.

4e étape : placer les arums en hauteur, le Viburnum et les craspédias à la base. Réaliser un jeté de jasmins par-dessus la demi-lune.

5e étape : pour les finitions, utiliser le fil rustique.

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011


251-18-pap_InfosFleurs Gabarits-Pratiques 31/01/11 14:02 Page19

Les astuces de l’expert Hortisud i Bien briser les tiges de Viburnum et couper les tiges d’arum sur deux centimètres pour une meilleure tenue en vase. i Temps de réalisation : 25 minutes.

i Tenue en vase : une semaine. i Prix de vente en boutique : 60 à 65 euros.

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

19


251-20-portrait_InfosFleurs Gabarits-Metier 31/01/11 14:04 Page20

Fleuristes Portrait Publi-rédactionnel

Laurence Hanauer

Au goût du jour Rue du Faubourg de Pierre, à Strasbourg, Laurence Hanauer tient avec ses parents le magasin Flora. Cette passionnée d’art floral mise sur les nouvelles technologies et le développement d’activités complémentaires pour pérenniser un point de vente dont le savoir-faire est depuis toujours réputé.

L

aurence Hanauer s’était bien juré de ne jamais travailler dans la boutique de ses parents. Les fleurs, c’était toute sa jeunesse ; une bonne raison de vouloir changer et découvrir un autre secteur d’activité, sans doute plus facile, moins “preneur” de temps et plus rémunérateur. Elle opte donc pour un BTS de comptabilité. Pourtant, très vite, et tout particulièrement au cours de son stage, c’est la déception. Elle s’ennuie ! « J’ai compris que je préférais les fleurs », explique-t-elle. Retour donc à la case familiale. Les fleurs, oui, mais pas n’importe comment. Laurence Hanauer s’inscrit à un CAP en Allemagne, à Appenweier, puis elle poursuit sa formation à Düsseldorf, dans une boutique de fleurs, chez Manfred Hoffmann, le maître fleuriste des nouvelles tendances florales outre-Rhin. Enfin, elle passe sa maîtrise à Grünberg près de Francfort. Elle termine sa formation en apothéose puisqu’elle sort major de sa promotion. Aujourd’hui, Laurence a intégré Flora, le point de vente de ses parents, et elle met tout en œuvre pour développer l’entreprise. Depuis sa création, le magasin, qui est situé à Strasbourg, compte parmi les fidèles partenaires de la chaîne EuroFlorist qui regroupe 10 000 fleuristes en Europe, dont 3 000 en France. « Aujourd’hui, commente Laurence Hanauer, un fleuriste se doit d’être à la pointe des dernières technologies en intégrant une stratégie multicanal. C’est pourquoi nous avons adopté le protocole de commandes sur Internet Bring online d’EuroFlorist. » Bring online remplace toutes les opérations qui étaient auparavant effectuées par fax. « Par rapport aux commandes envoyées par fax, Bring online est à 100 % plus fiable, que ce soit en termes de saisie – il n’y a plus besoin d’écriture manuelle, souvent cause d’erreur et d’incompréhension – et de suivi des commandes. Bring online est non seulement très simple d’utilisation mais également plus économique au regard du coût engendré par

Bring online, simple “ d’utilisation, remplace toutes les opérations auparavant effectuées par fax.

les cartouches d’encre nécessaires au fonctionnement des fax, mais aussi par les communications. Enfin, Bring online, qui permet encore un gain de temps et d’espace (au regard d’un stockage des données dans des classeurs) est un service gratuit, inclus dans l’adhésion à EuroFlorist, ce qui est fort appréciable », déclare Laurence Hanauer. Autre innovation porteuse d’avenir : le site Internet marchand proposé par EuroFlorist à ses adhérents ne coûte que 160 euros (hors promotion). « Ce site Internet nous permet d’avoir une vraie stratégie multicanal ; il donne accès au catalogue EuroFlorist et offre la possibilité à Flora de toucher une double commission, en tant que transmetteur, mais aussi en tant qu’exécutant. Nous l’avons intégré à notre site vitrine www.fleurs-flora.com. Au moment des fêtes (SaintValentin, fête des Mères…), nous avons constaté de bonnes prises de commandes », indique Laurence Hanauer. Il est évident qu’Internet fait désormais partie intégrante de notre activité et qu’on ne peut plus compter uniquement sur la clientèle de la boutique. » Vous l’avez compris, Laurence Hanauer joue la carte des nouvelles technologies : « Flora se positionne désormais comme une société performante qui met tout en œuvre pour gagner des parts de marché », souligne Marilys Lerable, la responsable commerciale d’EuroFlorist France. Cependant, en complément, Laurence Hanauer dit « chercher aussi des solutions pour donner une bonne image du métier ». Elle propose ainsi des cours d’art floral avec des formules en atelier à domicile, des cours collectifs pour enfants, pour les particuliers mais aussi pour les entreprises et les collectivités. Elle anime des soirées, par exemple “Gastronomie, art floral et grands vins”, et dispense des cours en CAP, Brevet Pro, Brevet Maîtrise, comme son père. Elle vient par ailleurs de participer à la décoration florale d’un mariage princier à Bahreïn. Autant d’initiatives qui font partie d’une démarche globale qui vise à fidéliser une clientèle toujours plus versatile et créer la confiance. « Nous sommes des artisans, avec un savoir-faire et une réelle passion pour notre métier de fleuriste ; mais, aujourd’hui, je crois qu’il est indispensable de s’adapter et de profiter des atouts que nous offre les nouvelles technologies », conclut Laurence Hanauer. n

EuroFlorist - 0825 369 369


Š Pascal Guittet

251-20-portrait_InfosFleurs Gabarits-Metier 31/01/11 14:04 Page21


251-22-boutique_InfosFleurs Gabarits-Metier 01/02/11 10:38 Page22

Fleuristes Une boutique

Une devanture toujours très fournie qui illustre bien le large choix disponible à l’intérieur de la boutique.

L’Air des Champs, à Paris (13e)

À la campagne Installé sur le boulevard Saint-Marcel, en plein cœur de Paris, L’Air des Champs propose aux citadins pure souche une petite pause champêtre. Un pari gagné par son gérant, Sébastien Eugène, qui ravit ses clients depuis près de dix ans.

P

TEXTE ET PHOTOGRAPHIES MARIE ROQUES

aris ne manque pas de boutiques au charme indéniable. Des petits coins de paradis nichés au fond des rues pavées, parfaites pour ravir les touristes. Pourtant, certaines d’entre

Fiche signalétique du magasin L’Air des Champs 47, boulevard Saint-Marcel 75013 Paris Tél. : 01 43 31 80 40 Année de création : 2002, sous sa forme actuelle. Surface de vente : boutique de 28 m2, dont 20 m2 d’espace de vente. Flotte : Peugeot Partner. Effectif : deux personnes, Sébastien Eugène le gérant et Johanna Kerignard, son employée. Jours et horaires d’ouverture : toute l’année, 7 / 7 j. Du mardi au samedi, de 10 h à 20 h ; le dimanche de 10 h à 13 h.

22

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011

elles se distinguent par leur authenticité. Elles sont agencées de façon à recréer une ambiance véritable, souvent à l’image du maître des lieux. L’Air des Champs s’inscrit tout à fait bien dans cette catégorie. Quand on pénètre dans cette boutique, l’odeur fruitée, les couleurs vives et le toucher du bois brut nous font aussitôt oublier l’exiguïté des lieux. L’âme de l’endroit atteint soudainement le visiteur. « Je travaille beaucoup le champêtre car c’est un esprit qui me plaît, traduit Sébastien Eugène, gérant de l’Air des Champs. Cela va peut-être à l’encontre de la mode, mais j’aime cet univers et les clients le ressentent. »

Le travail d’un passionné Sébastien Eugène est ce que l’on peut appeler un passionné. C’est d’ailleurs très tôt qu’il s’oriente vers l’horticulture. Une fois son diplôme en poche, ce Normand d’origine, qui habite toujours dans son Eure-et-

Loir natal débute sa carrière à Rungis. Il devient ensuite acheteur international chez Végétal avant d’être débauché par Monceau Fleurs pour travailler à la centrale. Une brève expérience qui ne lui laissera pas un très bon souvenir. «À ce moment-là, l’idée de monter ma propre boutique commençait déjà à me trotter dans la tête », se souvient-il un brin nostalgique. Il se tourne alors vers un ami qui va tout simplement lui apprendre le métier. «Le fait d’avoir travaillé dans la production m’a beaucoup aidé, estime-t-il. Mais je souhaitais aller plus loin en travaillant les fleurs coupées.» De fil en aiguille, les choses s’accélèrent. Il se démène pour trouver des fonds ainsi que l’endroit parfait pour monter son affaire. « Un ami m’a prêté des capitaux. J’ai également pu m’appuyer sur un réseau de professionnels que j’ai construit durant ma carrière. » Après quelques visites, son choix est rapidement fait. Ce


251-22-boutique_InfosFleurs Gabarits-Metier 01/02/11 10:38 Page23


251-22-boutique_InfosFleurs Gabarits-Metier 01/02/11 10:38 Page24

Fleuristes Une boutique z

a a L’esprit champêtre est cultivé dans les moindres détails avec des accessoires inspirés de la ferme.

z Les couleurs chaudes utilisées dans les bouquets renforcent la convivialité de l’endroit.

e Sébastien Eugène et Johanna Kerignard forment un duo complémentaire.

e sera sur le boulevard Saint-Marcel dans le treizième arrondissement de Paris. « J’ai ouvert le jour du printemps 2002, tient-il symboliquement à préciser. Et dès le début, les affaires ont très bien marché. »

Une clientèle fidèle et régulière Depuis l’origine, Sébastien Eugène propose à ses clients une atmosphère à la fois champêtre et chic. Les murs

en chaux naturelle, le mobilier ancien ainsi que les grands pots en zinc récréent parfaitement cette ambiance. « J’ai fait ce que j’avais envie de faire sans trop me poser de question, analyse-t-il. Je n’ai pas réalisé d’étude de marché pour voir ce qui fonctionnerait le mieux. » Ce petit coin de paradis, les clients l’ont facilement apprivoisé. En une heure de temps, de nombreux habitués viennent chercher leur bouquet habi-

Savoir-faire i Un concept champêtre et ancien bien défini et assumé jusqu’au bout, autant dans la confection des bouquets que dans la décoration de la boutique. i Une volonté de sensibiliser la clientèle au respect de l’environnement et aux produits issus de l’agriculture biologique avec un large choix d’engrais, de désherbants et la possibilité de venir chercher son panier de légumes bio. i Une ambiance chaleureuse et conviviale qui facilite la relation avec le client et permet de mieux percevoir ses attentes.

24

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011

tuel alors que les chalands, qui eux ne connaissent pas la boutique, hésitent à y pénétrer. De l’avis de Sébastien Eugène et de son employée, Johanna Kerignard, les clients de l’Air des champs viennent avant tout pour se faire plaisir ou faire plaisir à leurs proches. « Certains de nos clients s’offrent un bouquet toutes les semaines, remarque Johanna Kerignard. La semaine, nous avons essentiellement une clientèle de bureau et, le week-end, les clients viennent surtout acheter un bouquet avant de sortir. » L’essentiel des achats concerne les fleurs de jardins, « des fleurs simples », résume Sébastien Eugène. « Nos clients peuvent être assez aisés, mais la plupart aiment les choses authentiques. » Avec un panier moyen de 20 euros, l’Air des Champs met un point d’honneur à privilégier la présentation des produits. Les fleurs sont


251-22-boutique_InfosFleurs Gabarits-Metier 01/02/11 10:38 Page25

Publi-rédactionnel

Florajet 2011 :

cap sur la qualité, la proximité, le service et la technologie Philippe Lefrancq, président de Florajet

Quel est le bilan 2010 de Florajet ? Aujourd’hui, nous pouvons dire que 2010 a été une année de croissance pour Florajet. Nous sommes parvenus à une vraie maturité dans la répartition de nos flux de commandes, avec 51 % générés par notre réseau de magasins et 49 % par Internet (respectivement 70 % et 30 % en 2007). Des pourcentages qui sont stabilisés et qui ne devraient guère évoluer en 2011. D’autre part, malgré la crise sans précédent qui affecte le secteur, le nombre de 5 700 adhérents qui compose notre réseau reste constant nous positionnant comme le premier réseau de transmission florale en France de part le nombre de ses adhérents. Autre fait marquant, nous constatons que le panier moyen des transmissions de nos fleuristes a augmenté de 2,5 % en 2010 (hors frais de livraison). Un résultat particulièrement remarquable qui découle de la volonté de mettre en place une politique commerciale qui repose sur la proximité et la qualité de notre réseau.

C’est-à-dire que vous apportez une grande attention au potentiel et à l’image de chaque nouvel adhérent… Absolument ! Nous mettons tout en œuvre pour tirer le niveau du réseau Florajet vers le haut. Cela se traduit pour toute nouvelle adhésion par une étude du potentiel du postulant. La localisation de son magasin ne doit pas entrer en concurrence directe avec un autre adhérent nous faisons une appréciation globale du point de vente et des compositions florales à partir de photos. Ces éléments sont évalués par notre commission de direction avant chaque prise de décision. Par ailleurs, depuis octobre 2010, notre responsable commercial Fabrice Freixas est sur le terrain avec son équipe, et parfois moi-même, pour prospecter de nouveaux adhérents, mais aussi pour assurer un suivi commercial fondé sur des liens humains solides, conviviaux et constructifs.

Une stratégie qui permet à Florajet d’aborder 2011 avec sérénité… Sans aucun doute. Cette maturité nous permet d’envisager non seulement de rester leader sur le marché en nombre d’adhérents mais surtout de maintenir la croissance du nombre d’ordres en provenance de nos fleuristes. Elle nous offre également la possibilité de déployer de nombreux outils et d’augmenter encore l’aspect qualitatif du réseau. Cela passe bien entendu par le relationnel qui constitue un élément essentiel au regard de la fidélisation. Nos équipes s’impliquent. Nos commerciaux, rencontrent les adhérents, les écoutent, et sont à leur service pour optimiser au maximum leur démarche professionnelle. Nous misons aussi sur une meilleure visibilité de Florajet dans les boutiques avec la mise en place d’enseignes, de logos, de PLV… Et sur les nouveaux services Florajet que sont Monflorajet.com et Florajet mobile.

En 2011, vous développez de nouveaux services pour vos adhérents… Tout à fait. Nous avons lancé en juillet 2010 monflorajet.com, un site extranet, développé par notre service informatique dirigé par Jérôme Bertrand, qui permet à nos adhérents de gérer en temps réel toute la transmission de façon dématérialisée à partir d’un ordinateur. Avec Monflorajet.com, les fleuristes peuvent au-delà de la gestion de leur commandes, avoir accès au catalogue Florajet, à leur comptabilité, à leur fiche et à leur périmètre de livraison, à une messagerie interne qui permet d’accéder à tous nos services (administratif, commercial, comptabilité, production…) et ce gratuitement… Enfin, depuis décembre 2010, nous proposons l’application Florajet mobile sur téléphone portable en partenariat avec Orange et BlackBerry. Une vraie révolution dans la transmission florale. Imaginez ! Toute la transmission florale en temps réel dans la poche… Du coup plus aucune commande ne peut vous échapper. Sans oublier que, grâce à ce service, le fleuriste bénéficie d’un tarif de communication de 0,13 € la minute décompté à la seconde. Il ne paye que ce qu’il consomme ! Autant d’initiatives qui prouvent que Florajet croit à son réseau et déploie tous les moyens pour aider ses adhérents à tirer profit de la nouvelle donne économique de la transmission florale. Contact Service commercial Tél. : 0826 107 708 www.florajet.com

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

25


251-22-boutique_InfosFleurs Gabarits-Metier 01/02/11 10:38 Page26

Fleuristes Une boutique

z

a impérativement présentées dans des cache-pots et font partie d’une mise en scène qui varie régulièrement.

Priorité à la fraîcheur de la fleur Alors que la surface disponible est assez restreinte, l’aménagement du magasin change plusieurs fois par mois afin de surprendre les clients. « Les meubles ne sont pas fixes, se félicite Sébastien Eugène. Cela nous donne une certaine souplesse dans la présentation. » Afin de fidéliser sa clientèle, il mise sur un élément essentiel : la qualité de ses produits. «Je me rends à Rungis tous les matins, tientil à préciser. Car, pour moi, la fraîcheur de la fleur est une priorité. » Dans cette même idée, tous les weekends, l’Air des Champs propose une offre spéciale sur une variété de fleur. Roses, tulipes, renoncules, tout dépend de la saison, mais aussi du prix de la fleur. En somme, tout est pensé et fait pour ravir le client qui a la possibilité de confectionner luimême son bouquet mais aussi de choisir la couleur du papier de soie

26

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011

qui ira le mieux avec les teintes choisies. « Cela devient une habitude pour les clients réguliers. Certains composent même le bouquet en fonction du papier de soie. » Et pour les clients pressés, l’Air des Champs propose également une sélection de compositions toutes prêtes à l’entrée du magasin. Une pratique que l’artisan-fleuriste cultive plutôt par nécessité. Enfin, pour agrémenter les bouquets, les clients peuvent également craquer sur différents petits objets de décoration proposées dans la boutique. « Nous fonctionnons beaucoup au coup de cœur », résume Sébastien Eugène. n

e

Environnement et concurrence La boutique est située à deux pas de la place d’Italie. Elle est entourée de nombreux commerces de proximité comme des supermarchés, des boulangeries et des pharmacies, ce qui favorise beaucoup le passage. L’Air des Champs est également à quelques minutes à pied de l’avenue des Gobelins qui compte de nombreux autres artisans-fleuristes.


251-22-boutique_InfosFleurs Gabarits-Metier 01/02/11 10:38 Page27

a De petits objets sont déposés ici et là entre les fleurs, à la manière d’une chasse au trésor.

z Avec une présentation aussi soignée, on a envie de tout emporter.

e Les objets anciens sont légion et très bien mis en scène. r La boutique regorge d’idées originales pour présenter fleurs et plantes avec, ici, l’utilisation de lanternes.

r

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

27


251-28-clientmystere_InfosFleurs Gabarits-Metier 31/01/11 14:13 Page28

Lieu : Nord-Est de Paris Budget : 30 €.

Fleuristes Client mystère

Réconciliation entre amies

En toute élégance La cliente mystère, elle aussi, peut être en désaccord avec un proche. Loin de vouloir que la situation empire, il va falloir envisager un geste de réconciliation. Et pourquoi pas un bouquet coloré? Nos fleuristes sauront-ils participer à ces retrouvailles sans fausse note? LA RÉDACTION

BOUTIQUE 1

DES RETROUVAILLES PRINTANIÈRES Cette boutique aux grandes baies vitrées se caractérise par une abondance de plantes couronnées de plumes de paon, des restes de fêtes. J’entre dans une forêt de roses vert pâle et de gerberas blanches. Le sol est jonché de paillettes et de plumes et les fleurs coup é e s dans les îlots parsemés ajoutent au charme de l’endroit. L’ensemble respire le raffinement, que confirme les petites lampes bleutées nichées à

l’intérieur des pots en grès des jacinthes, plantes vertes, roses et lilas parfumés. Des plumes de paon tombent du plafond, chaque client peut en choisir une avant de repartir avec un bouquet. C’est le cas de la cliente pressée qui me bouscule. La fleuriste, surprise, vient à mon secours. « Que désirez-vous ? » Je lui explique ma dispute avec mon amie, sans lui dire mon budget ; ce qu’elle ne manque pas de me demander en vraie professionnelle. « Avez-vous une idée du budget, des couleurs préférées de votre amie ? » Je lui donne le montant de ma bourse ; le blanc comme couleur pour le bouquet ira parfaitement. Elle me montre les lilas et les tulipes et me propose de faire un duo de blanc et violet pour « donner une note printanière à la

composition ». Convaincue, je porte aussi mon dévolu sur les jacinthes, une des fleurs favorites de mon amie. Le bouquet est rapidement réalisé sur un comptoir très bien tenu. Même les tiges coupées sont vite jetées à la poubelle. Un accueil impeccable pour un résultat soigné. La touche finale, un papier de soie vert et une plume pour accompagner le bouquet. Je sors en étant sûre que la fleuriste ne s’est pas trompée. PRIX : 30 €.

Positionnement commercial : moyen/haut de gamme. Situation géographique : une avenue Taille : environ 40 m2. Personnel présent lors de la visite : une personne.

TYPOLOGIE DE LA VILLE Aux portes de Paris, cette ville de presque 50 000 habitants a une histoire ; sa fondation remontant à la Gaule préromaine. La ville mène donc depuis dix ans une politique de valorisation du patrimoine historique.

28

INFORMATIONS

fleuristes

Son souffle, elle le doit également au dynamisme de son activité économique : près de 25 000 personnes y travaillent chaque jour. Outre ses marchés et ses 250 commerces, 1 200 entreprises y sont implantées. Ses cinq zones

FÉVRIER-MARS

2011

d’activités – qui offrent de grandes possibilités de développement –, sa maison de la culture de renommée internationale, son festival de spectacle et son cinéma d’art et d’essai font d’elle la petite ville qui monte. Lieu aux

visages multiples, en été, son parc et les rives du canal se transforment en lieu de villégiature, avec plage, activités nautiques, buvette et restaurant… L’accueil est convivial, l’endroit prend des allures de village du Sud.


251-28-clientmystere_InfosFleurs Gabarits-Metier 31/01/11 14:13 Page29

BOUTIQUE 2

DÉLICAT ET CHIC Délicatesse et simplicité résument bien la personnalité de mon amie. En emboîtant le pas dans cette devanture aux allures un peu kitsch, la couleur criarde de l’enseigne ne forçant pas à la consommation, je reste méfiante. Mais l’intérieur est prometteur. Les îlots sont bien agencés, mettant les roses, les orchidées ou encore les lilas blancs en valeur dans des pots en terre cuite. La sobriété est de mise ; le service aussi. La fleuriste fait ses comptes derrière son comptoir rangé mais froid. C’est à peine si elle lève le nez à mon entrée. Je regarde les lilas, espérant qu’elle me remarque et je dois finalement lui faire remarquer ma présence. « Excusez-moi, j’aimerais offrir un bouquet à une amie. » Elle s’enquiert de ma demande et m’oriente vite vers une magnifique orchidée, après m’avoir écouté attentivement. « Quand on veut faire plaisir, l’orchidée reste la reine des fleurs », m’assure-t-elle. Je me laisse séduire par ce choix. Un peu anxieuse sur le prix, je lui donne mon avoir mais, surprise, la fleur ne coûte que 28 euros. Ma fleuriste, bien que peu prévenante, n’en reste pas moins efficace, et ce jusqu’au bout. Elle me questionne sur le choix d’un emballage assorti en papier de soie. Je décide avec elle de la couleur, me rappelant la décoration du salon de mon amie. « Avec l’emballage, soyez rassurée, votre amie pourra le disposer sur la cheminée de son salon. » Le rendu est joliment ficelé avec du lierre, le tout dans du papier kraft, enveloppé par un papier de soie ocre. Je reste satisfaite par ma composition mais un peu moins par le service puisque la fleuriste, après avoir vite réalisé mon bouquet, s’empresse de m’encaisser. Je comprends que la rentabilité prime. D’ailleurs, elle prend congé rapidement en me soufflant à peine un « au revoir, merci de votre visite ». Si pour ce qui est de l’accueil, je reste sur ma fin, le bouquet me donne le sourire. PRIX : 28 €.

Positionnement commercial : moyen de gamme. Situation géographique : une rue piétonne. Taille : environ 30 m2. Personnel présent lors de la visite : une personne.

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

29


251-28-clientmystere_InfosFleurs Gabarits-Metier 31/01/11 14:13 Page30

Fleuristes Client mystère BOUTIQUE 3

ROUGE FLAMBOYANT

Positionnement commercial : jardinerie. Situation géographique : près d’un carrefour, sur un boulevard. Taille : environ 40 m2. Personnel présent lors de la visite : deux personnes.

Cette boutique à la franchise connue attire l’œil avec son lot de gerberas flamboyantes. À l’entrée du magasin, les restes de fleurs laissés au sol manquent de faire glisser une cliente… J’ai le sentiment de marcher sur des œufs. La vitrine est toutefois très bien agencée : de grandes orchidées en pots en céramique blanche accompagnent des roses vertes, rose ou jaune pâle. L’offre est importante, même si elle est largement constituée de gerberas. À l’intérieur de la boutique, les tiges et les feuilles laissées à l’abandon sur la table de travail donnent l’impression d’un service peu soigné. Le fleuriste s’adresse à moi sans attendre. Étonné par ma demande, il m’accompagne pour, justement,

regarder les gerberas dehors. Je reste réticente sur le houx dans le bouquet. « Vous verrez, cela donne une touche originale », m’affirmet-il. Effectivement, il compose un joli bouquet fait de gerberas, solidagos, santinis, eucalyptus et houx, le tout conférant une note piquante, à l’image de mon amie. Cependant, le bouquet ressemble plus à une composition pour un dîner en amoureux. Alors que je paie en essayant de me faire une place sur la table de travail, le fleuriste, pressé, me dispense d’un dernier conseil : «Pensez à arroser les fleurs tous les deux jours. » Pas de carte pour la réconciliation, le service est rapide ; le travail d’artisan un peu décevant. PRIX : 25 €.

BOUTIQUE 4

ROSES ET LYS REINES DE LA COMPOSITION Cette enseigne située dans un quartier commerçant vit une heure d’affluence. La boutique est une ode aux lys, roses, tulipes. Beaucoup de variétés de feuillages offrent un programme attrayant. Le panneau à l’entrée indique une journée promo : “deux bouquets pour le prix d’un”. J’entre, un peu bousculée par une jeune maman avec sa poussette. Pas vraiment le moment pour faire ses achats car le patron réprimande le jeune fleuriste devant les clients. Un quart d’heure plus tard, le fleuriste vient à ma rencontre, un peu gêné par la scène avec son patron. En lui parlant de mon désir d’offrir un bouquet de réconciliation, il comprend très bien ma demande et c’est avec amabilité qu’il me questionne sur les goûts de mon amie. Il me présente

30

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011

alors le lys royal. « C’est une fleur qui évoque la délicatesse de votre amie. Il serait bon de coordonner ce bouquet avec les tableaux de Matisse qui sont dans son salon, qu’en pensez-vous ? » Ravie par le temps qu’il prend à s’occuper de moi, je réponds sans hésiter que je lui fais une entière confiance. Dans ce bouquet, roses pastel, gerberas, wax, lysianthus et lys royal sont mariés de façon harmonieuse. Ici, la qualité prime. L’accueil est irréprochable, et les conseils bien sentis. PRIX : 28 €.

Positionnement commercial : franchise libre-service. Situation géographique : sur un rond-point. Taille : environ 50 m2. Personnel présent lors de la visite : trois personnes.


251-28-clientmystere_InfosFleurs Gabarits-Metier 31/01/11 14:13 Page31

k

- La fraîcheur et la qualité des fleurs; - la décoration du magasin et le must sur l’ornement du bouquet.

m

- L’aspect très professionnel qui peut manquer de chaleur et de naturel.

30 €

k

m

- Qualité; - rapidité; - prix.

- Accueil froid et réservé qui ne donne pas envie de revenir.

28 €

k

m

- Le choix des fleurs et des plantes; - le prix du bouquet.

- L’accueil pressé, le travail est fait sans conviction; - la boutique, il y a un laisser-aller et un manque de propreté.

25 €

k

- Un bouquet harmonieux; - un accueil irréprochable et de bons conseils.

m

- Un service déplorable de la part du patron; - l’attente.

28 €

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

31


251-32-dossier_InfosFleurs Gabarits-Dossier 01/02/11 10:39 Page32


251-32-dossier_InfosFleurs Gabarits-Dossier 01/02/11 10:39 Page33

© DR

Dossier

Les fleurs tropicales

En toutes saisons Leurs formes majestueuses et leurs couleurs flamboyantes font rêver. Pourtant, certains fleuristes ont banni les fleurs tropicales de leur boutique. Parfois, il s’agit d’un choix délibéré et cohérent : le concept du magasin, dans le cadre d’un style champêtre ou romantique, se marie mal avec l’exotisme. Mais d’autres professionnels se privent – et leur clientèle par la même occasion –, de ces produits, souvent, à la suite d’une mauvaise expérience concernant la tenue des fleurs. DOSSIER RÉALISÉ PAR VÉRONIQUE COTTIER ET MARTINE LÉONARD

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

33


251-32-dossier_InfosFleurs Gabarits-Dossier 01/02/11 10:39 Page34

Dossier

Les fleurs tropicales

P

© Penja

© Penja

ar goût, Bruna Patiès, fleuriste à Guéret (Creuse), a longtemps vendu des fleurs tropicales. Aujourd’hui, elle n’en vend plus. « Le contexte commercial ne s’y prête pas vraiment, dit-elle. La clientèle, principalement des seniors, a des goûts classiques et apprécie peu les formes modernes et originales des fleurs tropicales. De plus, mis à part pour Noël et le Nouvel An, l’approvisionnement demeure difficile. Même, si les fleurs tropicales apportent des ventes occasionnelles intéressantes, la demande de la clientèle est trop irrégulière. » Un témoignage bien plus fréquent qu’on pourrait l’imaginer, même si le contexte a changé. « Depuis une quinzaine d’années, les fleurs tropicales sont entrées dans les mœurs, raconte Jawad Hajjar, gérant de Jawad, grossiste/importateur. Les gens voyagent aux Antilles, par exemple, en apportent en métropole et se familiarisent avec ces fleurs. » Pour autant, c’est souvent à cause d’une mauvaise expérience en matière de tenue que de nombreux fleuristes renoncent aux fleurs tropicales. « C’est le principal frein », confirme Jean-Philippe Landrieu, directeur général de Penja, producteur au Cameroun, importateur/grossiste à Rungis et spécialiste des espèces tropicales. « Un certain nombre de fleuristes abandonnent les fleurs tropicales parce qu’ils ont été déçus à cause d’une mauvaise manipulation, comme l’exposition au froid par exemple. Une heure d’exposition à une température de 10 °C suffit pour anéantir une tige d’héliconia ! La fleur noircit et est bonne à jeter », explique-t-il. Un minimum de connaissances des différentes espèces permet alors de réduire les risques et d’obtenir une tenue remarquable du produit.

Le bon choix Que conseiller à un fleuriste qui souhaite aborder ou développer la vente de fleurs tropicales ? Tout simplement de commencer par des fleurs “faciles” comme les protéas, les orchidées ou les guzmanias et autres broméliacées. En revanche, pour les alpinias ou les héliconias, mieux vaut bien les connaître et être sûr d’avoir

34

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011

des conditions de transport et de stockage adaptées. « On se focalise sur les héliconias, mais il y a tellement d’autres espèces de fleurs d’une grande qualité, d’une tenue extraordinaire, idéales pour les abonnements (entreprises, hôtels…) : pas de pétales qui tombent, ni de pollen qui tache », explique Jean-Philippe Landrieu. Et d’ajouter : « C’est un marché qui demande simplement à ce que les fleuristes soient curieux de ce qu’ils vendent. » Ainsi, n’oubliez pas l’anthurium dans votre assortiment. Aujourd’hui, l’essentiel de la production vient d’Europe, Hollande (le premier producteur mondial), Italie, Madère, Sud de la France ou Ile Maurice. On constate une importante évolution dans les gammes de produits : on passe des rouges aux verts, marrons et bicolores. En matière de vente, c’est la fleur (toujours très appréciée) qui est restée la plus constante à des prix raisonnables : 1,50 euro la tige chez le grossiste. Pas trop sensible au froid (au-dessus de 10 °C), elle tient facilement trois semaines, mais au-dessous, des taches bleutées peuvent apparaître sur les fleurs. Pensez aussi aux nutans “têtes d’épingles”, des protéacées moins fragiles. Cultivées dans la région du Cap (Afrique du Sud), ces fleurs sont de climat méditerranéen chaud. Elles supportent donc des températures de stockage de 2/3 °C, comme n’importe quelle fleur de région tempérée. Ce produit de l’hémisphère sud, Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande et Australie, commence à être cultivé en Europe, au Sud de Lisbonne (Portugal), et dans les îles portugaises de Madère et des Açores. Cette production européenne est intéressante en matière de réduction des coûts. En effet, le transport représente la moitié, voire davantage, du prix d’une fleur australienne. Même chose pour des fleurs lourdes comme l’héliconia. Une fleur peut peser jusqu’à un kilo, ce qui représente 2,50 euros de transport sur une fleur vendue 4,50 euros chez le grossiste. Avantage supplémentaire, la production portugaise arrive sur le marché dès le mois de janvier, au moment où celle de l’hémisphère sud diminue. Ce décalage permet de proposer ces fleurs toute l’année.


251-encart_InfosFleurs Gabarits-Cahi#97A00 31/01/11 14:34 Page1

Bouquet

de saison

© Pim VAN DER MADE

L’art du design

BOUQUET RÉALISÉ PAR JOHAN HUISMAN POUR L’OFFICE HOLLANDAIS DES FLEURS Explications dernière page de l’encart.

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes


251-encart_InfosFleurs Gabarits-Cahi#97A00 31/01/11 14:34 Page2

Bouquet

© Sarah Chambon/Hortisud

de saison

Couronne chic COMPOSITION RÉALISÉE PAR HERVÉ FRÉZAL POUR HORTISUD. Explications dernière page de l’encart.

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011


251-encart_InfosFleurs Gabarits-Cahi#97A00 31/01/11 14:34 Page3

Bouquet

© Sarah Chambon/Hortisud

de saison

L’air des champs COMPOSITION RÉALISÉE PAR HERVÉ FRÉZAL POUR HORTISUD. Explications dernière page de l’encart.

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes


251-encart_InfosFleurs Gabarits-Cahi#97A00 31/01/11 14:34 Page4

Explications des bouquets

L’ART DU DESIGN

COURONNE CHIC

L’AIR DES CHAMPS

Prix de vente approximatif en magasin : N. C. Végétaux : 8 zantedeschias ‘Schwarzwalder’, 5 roses, 10 freesias, 5 eucalyptus, 15 allium, 5 aspidistras (feuilles). Accessoires : fil de fer, contenant en forme elliptique, mousse florale. Réalisation : prendre un contenant en forme elliptique dans une couleur ton sur ton avec les fleurs. Mettre de la mousse florale préalablement trempée. Piquer ensuite les feuilles et placer le fil de fer que vous aurez tordu dans tous les sens. Les fleurs d’allium sont piquées à travers le fil de fer. Placer le fil de manière équitable dans le contenant. Piquer les zantedeschias à travers la construction de fil de fer de part et d’autre du contenant. Terminer par le feuillage d’eucalyptus. Temps de réalisation : environ 20 minutes.

Prix de vente approximatif en magasin : 40 à 60 euros (dépend de la saison). Végétaux : 5 viburnum, 10 cornus verts de 1 mètre, frais et souples, 20 craspedias, 10 renoncules blanches. Accessoires : 1 vase. Réalisation : confectionner avec le cornus une couronne de 20 cm de diamètre. Avec le même bois, réaliser une poignée que vous allez bloquer dans la couronne. Le tout ne faisant qu’un. Avec le reste des tiges cornus, glisser à l’intérieur de la couronne les renoncules, les viburnum et les craspedias de façon très naturelle et végétative. Temps de réalisation : 20 minutes.

Prix de vente approximatif en magasin : 55 à 60 € Végétaux : 10 œillets roses, 10 œillets fuchsia, 3 vandas, 10 anémones fuchsia. Accessoires : 1 mètre de laine bouillie, 1 vase. Réalisation : placer tous les œillets à la même hauteur pour réaliser un tapis sur lequel les anémones ressortent à des hauteurs différentes. Ensuite, entourez les tiges avec la laine bouillie. Astuces : veiller à bien retailler les végétaux en biseau avant de pratiquer la laine. Temps de réalisation : 12 à 15 minutes.

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011


251-32-dossier_InfosFleurs Gabarits-Dossier 01/02/11 10:39 Page35

© DR

Autre solution, les bouquets clés en main proposés par les grossistes comme Jawad ou Agora Floris. « En plus des bouquets plats (héliconias, alpinias), nous commercialisons des bouquets composés, souligne Olivier Gaborieau, responsable du site Agora Floris de Biarritz. Soit, ils les vendent tels quels, soit ils les retravaillent. » Quoi qu’il en soit, tout est une question de choix. « Un fleuriste n’est pas obligé d’avoir des fleurs tropicales dans son offre, affirme Maxime François, dirigeant de Fleurassistance, grossiste/importateur. Tout dépend s’il aime les travailler et s’il a la clientèle. Mais, attention, il ne faut pas oublier qu’elles constituent une offre complémentaire très utile, surtout dans les périodes creuses ; en janvier notamment. Pour

TROIS

ma part, je propose une offre régulière, mais courte, ainsi que des “coups” ponctuels et des bouquets composés. »

La marche à suivre En matière de fleurs tropicales, la première chose à faire est de les protéger du froid et de ne les utiliser que si l’on a des conditions optimales pour les stocker : une température de 15 °C et pas de courant d’air. Une contrainte dont les producteurs tiennent compte en sélectionnant des variétés moins sensibles au froid ; quitte à en écarter certaines. « Nous enlevons de nos assortiments les variétés plus petites qui sont aussi les plus sensibles, précise Jean-Philippe Landrieu. D’autre part, nous demandons à nos clients éloignés (55 % de nos ventes sont

QUESTIONS À…

JEAN-PHILIPPE LANDRIEU, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE PENJA Comment se porte le marché ? C’est un marché mature. En ce qui nous concerne, nous importons du Cameroun dix tonnes de fleurs par semaine. Pour autant, je n’ai pas envie qu’il devienne un marché de masse. Pour moi, le seul frein est parfois la méconnaissance du produit et non pas les fleuristes. Ces fleurs demandent une réelle implication de leur part : il ne suffit pas de les sortir du carton et de les mettre dans l’eau. Ce qui est positif, c’est que je constate, depuis cinq ou six ans, une évolution de nos clients, notamment grâce aux écoles et aux CFA qui font de gros efforts d’information et d’éducation, en faisant venir leurs élèves à Rungis pour que nous leur fassions une présentation spécifique.

les shampoo. Sans doute les plus difficiles à utiliser chez nous, car elles ont besoin de chaleur et d’humidité, elles peuvent durer deux à trois semaines en vase si elles sont bien traitées.

Quelles sont les “grandes” familles de fleurs tropicales ? Les plus exigeantes sont les héliconias et toutes celles de la famille du gingembre comme les alpinias, les roses de porcelaine et

Qu’en est-il pour les orchidées ? Elles ont pris une place énorme et l’assortiment a explosé en cinq ans. Lorsque j’ai débuté, il y a 25 ans, je vendais vingt boîtes de phalaenopsis par semaine. Aujourd’hui, j’en vends

200 à 300. Voici quelques années, les cattleyas, cymbidiums, phalaenopsis, dendrobiums étaient considérées comme des fleurs de luxe. Elles sont devenues des classiques, tandis que d’autres espèces, considérées comme de collection, sont arrivées sur le marché. Le phénomène le plus spectaculaire est celui de la vanda, cultivée en masse en Hollande par Anco, le “Pape de la Vanda”. De confidentielle, son utilisation est devenue presque classique en quelques années. Quelle que soit la variété, la gamme s’est énormément élargie en termes de coloris. Parallèlement, de nouveaux acteurs mettent de gros moyens pour investir le marché. C’est le cas du Vietnam par exemple. Les produits sont d’une très grande qualité et sont emballés de manière incroyable pour souffrir le moins possible lors du transport. Au final, vous avez des phalaenopsis qui tiennent en vase jusqu’à quatre semaines !

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

35


251-32-dossier_InfosFleurs Gabarits-Dossier 01/02/11 10:39 Page36

Dossier

expédiées en province par camion) de n’acheter que des colis conditionnés, parfois dans six épaisseurs de mousse de polyuréthane. Enfin, je conseille de conserver ces fleurs dans leur carton et de ne les sortir qu’à la demande. » De même, le taux d’hygrométrie joue un rôle important. En la matière, il y a des petits trucs pour éviter le dessèchement. Pour les héliconias, par exemple, vous pouvez créer une barrière protectrice anti-transpirante en vaporisant les bractées avec du brillant pour plantes vertes d’intérieur qui crée une pellicule ralentissant l’évaporation. Si vous n’avez pas de brillant à plantes, n’importe quelle huile végétale fera l’affaire. Concernant l’eau du vase, ces plantes ne boivent pas tellement. Le principe est de leur faire perdre le moins d’eau possible ; c’est pourquoi chaque fleur est emballée dans un sachet scellé, qui, là aussi, ralentit l’évaporation de l’eau. Pour la mise à l’eau, recoupez les tiges, puis trempez les fleurs dans une eau tiède/chaude pour réactiver les cellules. Valable pour toutes les fleurs, cette opération permet de relancer le métabolisme. En revanche, toutes les fleurs tropicales ne nécessitent pas les mêmes soins. Les protéas par exemple. Un cas particulier puisque ce sont les seules fleurs tropicales à avoir besoin d’un conservateur. « Lorsque nous recevons la fleur en bouton, elle a besoin de sucre pour s’épanouir, raconte Jean-Philippe Landrieu. Si elle ne le trouve pas dans l’eau (c’est le cas en l’absence de conservateur), elle le pompe dans ses feuilles, qui noircissent. Quand nous recevons des protéas, nous les mettons dans du conservateur universel pendant 24 heures afin qu’elles s’épanouissent. Je le conseille toujours à mes clients. Bien traitée, la fleur peut tenir jusqu’à trois semaines. »

© Penja

Les fleurs tropicales

Une chose est sûre, de par leur taille, leur rigidité et leur poids, les fleurs tropicales ne sont pas toujours faciles à travailler. Ainsi, un héliconia d’un kilo trouvera davantage sa place dans un hall d’hôtel. Voilà pourquoi les clients les plus importants de ces produits sont des fleuristes travaillant dans l’événementiel pour des grands décors. On peu aussi les vendre à la tige ou les intégrer dans un bouquet ou une composition (avec des fleurs de même taille et de même tenue). D’ailleurs, pas un seul

LA PAROLE À… ASTRID MOUSSY, Capucine à Dormans (Marne) J’adore les fleurs tropicales et ne les trouve pas difficiles à travailler, à condition de maintenir une température plus élevée. J’en propose un peu en hiver. Les clients tranchent rapidement : « Je n’aime pas du tout ou pourquoi pas ? ». Je constate, cependant, qu’à la campagne, les gens sont moins attirés par les formes modernes. Et puis, il faut compter avec un budget augmenté de 10 % à cause du transport. JEANNE CRETON, Miss Vanda aux Rousses (Jura) Les fleurs tropicales représentent plus d’un tiers de mes ventes. J’aime beaucoup les travailler, elles sont massives et permettent de réaliser des bouquets imposants et originaux pour les fêtes, y compris la Saint-Valentin et la fête des Mères. Pour moi, elles ne

36

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011

présentent pas d’inconvénients majeurs et ne craignent pas trop le froid. De même, le surcoût n’est pas un obstacle puisqu’elles durent plus longtemps, deux à trois semaines. Les consommateurs se laissent tenter puis deviennent fidèles. EMMANUELLE QUERÉ, Treboul Fleurs à Douarnenez (Finistère) Même si les ventes sont plus importantes pour les s, nous en vendons toute l’année. Ce qui plaît ? Les formes originales et la bonne tenue. Certes, elles sont plus fragiles à travailler pendant l’hiver mais on les couvre dans le magasin et on les sort au fur et à mesure. Enfin, côté prix, nous essayons de rester dans des montants abordables et proposons des petites compositions aux alentours de 20/25 euros contre 40 euros pour les plus grandes.


251-32-dossier_InfosFleurs Gabarits-Dossier 01/02/11 10:39 Page37


251-32-dossier_InfosFleurs Gabarits-Dossier 01/02/11 10:39 Page38

Dossier

Les fleurs tropicales

© DR

L’orchidée, de la famille des orchidaceae qui compte plus de 30 000 espèces, est aujourd’hui l’une des fleurs exotiques les plus “faciles” à manipuler. Elle est également l’une des plus prisées. Pour les manipuler, il conviendra toutefois de rester vigilent car, selon les variétés, les températures de conservation sont différentes.

concours d’art floral ne se déroule sans fleurs tropicales. La preuve qu’elles conviennent à toutes les occasions… On les retrouve toute l’année dans les boutiques, « même si elles sont mieux travaillées pour les fêtes », note Jawad Hajjar. Car les ventes connaissent des pics de consommation, Noël, Nouvel An, Saint-Valentin, fête des Mères... Pour les trois premières occasions, c’est parfois problématique, particulièrement cette année en raison des conditions climatiques. En revanche, pas de souci pour la fête des Mères : les prix sont intéressants

«

Auparavant, la plupart des fleurs tropicales provenaient d’Afrique. C’est de moins en moins le cas pour des raisons de qualité ; les fleurs sèches étant trop nombreuses. Grâce à son climat et à son savoir-faire, la Colombie est, désormais, un important pays producteur.

attendent les fleurs de printemps. » Mais surtout si l’on souhaite séduire le consommateur : « Il est judicieux d’indiquer la provenance, ajoute Jawad Hajjar. Elle rappelle les vacances, de bons souvenirs. Les fleurs tropicales font voyager. » n

LES TEMPÉRATURES DE CONSERVATION DES FLEURS EXOTIQUES Famille/Genre

Variété

2 à 5 °C

Température

PROTÉA

nutans banksia waratha leucodendron

7 à 12 °C

strelitzia ananas eucharis ORCHIDÉES

»

Olivier GABORIEAU

car, en France, la fête des Mères arrive après celles des autres pays ; par conséquent, les cours sont retombés. De plus, il n’y a pas de problème climatique à cette époque de l’année. Les fleurs tropicales aiment la chaleur et peuvent même avantageusement remplacer les fleurs tempérées en cas de coup de chaud. « Malheureusement beaucoup de fleuristes, même parmi nos clients, persistent à considérer les fleurs tropicales comme étant des fleurs d’hiver, regrette Jean-Philippe Landrieu. Ils les proposent de fin octobre à fin avril, et

38

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011

12 à 15 °C

banane déco ORCHIDÉES

ANTHURIUM BROMELIA 15 à 20 °C Source : Penja

héliconia alpinia shampoo

phalaenopsis cymbidium brassia paphiopedilum vanda aranda arachnis oncidium dendrobium guzmania vriesa aechmea


251-32-dossier_InfosFleurs Gabarits-Dossier 01/02/11 10:39 Page39


251-40-enquete_InfosFleurs Gabarits-Metier 01/02/11 10:33 Page40

Enquête En pratique

Visibilité

Montrez-vous, de jour comme En matière de commerce, la visibilité est la clé du succès. Et la boutique du fleuriste ne fait pas exception à la règle. Étalage extérieur, enseigne, store, vitrine, mobilier et éclairage sont des outils précieux pour la mettre en valeur et attirer le chaland. MARTINE LÉONARD Objectif : surprendre les clients, les séduire et les fidéliser.

L

e premier concept des magasins Au nom de la rose reposait sur une idée simple : on ne sort pas les roses sur le trottoir pour les protéger. « Voici une dizaine d’années, dans la petite boutique de l’avenue Victor Hugo (Paris), les vendeuses ont installé les roses sur le trottoir par manque de place à l’intérieur, raconte Farid Djouad-Guibert, le directeur général de l’enseigne. Les ventes se sont immédiatement envolées. » Cet “incident” a alors conduit la chaîne à effectuer un virage à 180 degrés. « Aujourd’hui, la visibilité est très importante pour nous et nous la construisons petit à petit, poursuitil. Désormais, dans les boutiques Au

nom de la rose, on sort le maximum de fleurs; lorsque le temps le permet, naturellement. Et comme nous avons un taux de perte de 5 à 10 %, nous jetons les pétales des fleurs sur le trottoir, c’est devenu notre signature. » Sortir les fleurs a obligé Au nom de la rose à changer son mobilier extérieur, des modules de différentes tailles qui s’imbriquent pour plus d’effet. Présenter des fleurs à l’extérieur est un code incontournable du métier. « Plus il y a de fleurs dehors, plus on vend, confirme Jean-Louis Anxoine, meilleur ouvrier de France et directeur des Artisans Fleuristes de France. Nombreux sont les fleuristes qui ne le font pas afin de les proté-

AKDV RELOOKE AU NOM DE LA ROSE L’agence de design AKDV a travaillé sur le concept Au nom de la rose. En voici les principales lignes. « Tout d’abord nous avons donné davantage d’intensité lumineuse au vert kaki, code couleur de l’enseigne », explique François Hannebicque, directeur de création d’AKDV. Ensuite, l’agence a harmonisé les couleurs sur le store désormais imprimé de pétales de rose, comme sur la façade, et a travaillé les enseignes horizontales et verticales à Led. « Plutôt que de laisser le magasin allumé la nuit, une enseigne lumineuse horizontale est installée derrière la vitrine », poursuit François Hannebicque. Avantage : elle sert de support aux affiches et ne nécessite aucune autorisation. Mais surtout, AKDV a dessiné un mobilier spécifique, gigogne et modulable en fonction de la place dont on dispose, aux couleurs de la marque. Une ardoise sur chevalet est utilisée pour l’information éphémère et est transformable en présentoir.

40

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011

ger du temps et/ou du vol. Or, sous un store ouvert et équipé d’halogènes, les fleurs ne gèlent pas, même par - 4/- 5°. » Le but est de séduire le passant et d’arrêter le client potentiel qui passe en voiture. À l’extérieur, des chariots, une profusion de fleurs disposées dans un étalage aux coloris contrastés pour marquer l’œil produisent un effet de masse, ce qui constitue un atout indéniable. À condition, aussi, de présenter des bouquets d’impulsion et un maximum de fleurs coupées ; car ce sont elles qui font le chiffre d’affaires. De son côté, la vitrine a un impact qui n’est plus à démontrer. Ainsi, Au nom de la rose a un plan marketing précis pour ses 85 magasins. « L’année est découpée en 13 ou 14 périodes, indique Farid DjouadGuibert. Pour chacune d’elles, nous éditons une affiche et réalisons une vitrine spéciale. Les vitrines sont renouvelées toutes les trois ou quatre semaines, le même jour dans toutes les boutiques. » Une vitrine doit faire la part belle aux couleurs et proposer une décoration proche du consommateur ; un intérieur dans lequel il se reconnaît donne des résultats probants. « Une fleuriste m’a consulté au mois de novembre der-


251-40-enquete_InfosFleurs Gabarits-Metier 01/02/11 10:33 Page41

de nuit nier et a, aussitôt, refait sa vitrine, note Jean-Louis Anxoine. En décembre, son chiffre d’affaires a bondi de 9 % alors que les ventes du secteur se sont effondrées, précisément, ce mois-là. »

Que la lumière soit ! Un autre élément est essentiel, c’est l’éclairage ; intérieur comme extérieur. Et sur ce point, on constate que la plupart des magasins manquent de lumière. « Il faut allumer à l’intérieur du magasin, tonne JeanLouis Anxoine. Les fleuristes ont, au mieux, le réflexe d’allumer un peu; au pire, celui d’éteindre. Ils sont même des milliers à ne pas mettre de lumière dans le magasin le matin sous prétexte qu’il y a peu de clients. Il faut le faire, même en plein jour. C’est le signe que le magasin est ouvert. » Pour autant, pas question de confondre lumière et éclairage. Une boutique de fleuriste nécessite un éclairage professionnel à moduler, plus présent en vitrine que dans le magasin et différent pour les végétaux (ils absorbent la lumière et ne la restituent pas) et les objets. Et là encore, les végétaux sont souvent sous éclairés. « Nous nous sommes aperçus que notre éclairage était faible, admet Farid DjouadGuibert. Depuis un an et demi, les boutiques sont équipées de stores à rampe lumineuse, d’un bandeau et d’une enseigne drapeau lumineux. C’est important dans les zones où les voitures passent assez vite. » Un avis partagé par Xavier Carbonnel, atta-

ché de direction en charge du développement de l’enseigne Le Jardin des Fleurs. « Nous jouons avec l’éclairage et la luminosité, ce qui met en valeur le point de vente. Nos nouveaux magasins sont équipés d’un éclairage programmé et allumé jusqu’à 22 h 30 / 23 h 00. » Il faut dire qu’avec les lampes Led, la dépense est très raisonnable. À ces points essentiels s’ajoutent l’enseigne, le store, le chevalet trottoir, les kakémonos, les oriflammes. Faire appel à un professionnel évite les erreurs. Il a un œil neuf et apporte des conseils avisés. « Le produit et le client sont au cœur de la réflexion, précise Bruno Lindecker, responsable commercial chez Allianz Shop. Nous aménageons un magasin qui représente l’acte d’achat et gérons couleur, logo, ambiance, mobilier et éclairage. Parfois nous empruntons même des idées d’autres commerces en les adaptant. » n

LES POINTS CLÉS • Le store doit toujours être déployé; c’est le signe que le magasin est ouvert. • Les fleurs, présentées en gradin, sont à l’extérieur (code métier et piège olfactif qui peut déclencher l’achat). • Le nom du magasin est cohérent avec le commerce. • Pas de rideau métallique qui masque la vitrine. • Les articles de décoration et les bougies sont disposés au second plan ; sinon cela entraîne la confusion. • Dans la boutique, bien montrer le travail et les gestes du fleuriste. • Se différencier de la concurrence à l’image des magasins Happy habillés de noir.

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

41


251-42-chiffrecle_InfosFleurs Gabarits-Actualités 31/01/11 14:26 Page42

Marchés Chiffres clés

26 000 3,24 milliards d’euros. C’est, en 2009, la consommation française des végétaux d’ornement, dont 2,3 milliards d’euros pour les fleurs et plantes et 956 millions d’euros pour les végétaux d’extérieur. En 2009, les achats en volume ont progressé pour les plantes fleuries en pot et les coupes et bacs. Ils ont légèrement régressé pour les bottes de fleurs et les plantes vertes. La régression est plus marquée pour les fleurs coupées et les compositions florales. Les végétaux d’extérieur les plus vendus sont les plantes à massif (34% de la consommation en valeur), les conifères/arbres et arbustes de haie et d’ornement (28%). Viennent ensuite les arbres et arbustes fruitiers (13%), les rosiers (10%) et les bulbes (8%). Sources : FranceAgriMer, Salon du Végétal.

Possession de végétaux Quels types de végétaux possédez-vous actuellement à l’intérieur ou à l’extérieur de votre habitation, qu’ils soient en vase, en pot, en bac ou en jardinerie, ou en pleine terre ? Plantes vertes 78 Plantes fleuries 62 (- 6 points)* Pelouse 60 Rosiers 56 Arbres et/ou arbustes d’ornement 52 (- 3 points) Plantes vivaces 50 (- 4 points) Arbres et/ou arbustes à fruits 47 (- 3 points) Plantes à massif 41 Potager 37 (+ 3 points) Conifères 35 (- 4 points) Fleurs coupées 34 (- 4 points) Plantes de terre de bruyère 24 (- 3 points) Plantes méditerranéennes 23 (- 4 points) Plantes aquatiques 8 Aucune 7 *Évolution significative par rapport à la mesure de 2009. Sources : baromètre Salon du Végétal (Efficience 3 / novembre 2010).

42

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011

C’est le nombre de détaillants en France (secteur ornemental). Le commerce de détail est majoritairement composé de magasins spécialisés : 14994 fleuristes en boutique (1), 1862 jardineries (2), 670 grainetiers (3), 800 marbriers fleuristes et 965 fleuristes sur marchés (4). Les détaillants non spécialisés (hypermarchés, supermarchés, libres-services agricoles et grandes surfaces de bricolage), assurent environ 17% des ventes de produits ornementaux. (1)

Données 2007 ; (2) données 2009 ; (3) données 2008 ; (4) données 2006.

Sources : FranceAgriMer (panel consommateurs TNS Sofres, étude AND), Insee, Val’Hor, journal Jardineries végétales, FNMJ, Salon du Végétal.

1,77 milliard d’euros. C’est la valeur estimée du chiffre d’affaires du secteur ornemental en France, dont 46 % de plantes en pot et à massif (y compris jeunes plants), 38 % de pépinière (y compris jeunes plants, plantes vivaces et aromatiques), 12 % de fleurs coupées et 4 % d’autres cultures (y compris bulbes). Sources : FranceAgriMer (étude AND), Viniflhor chiffres clés 2006, Salon du Végétal.

888 C’est le nombre de grossistes qui exercent en France (secteur ornemental). Le commerce de gros opère essentiellement sur le marché de la fleur coupée. Ces entreprises y réalisent 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires (1). (1)

Données 2007.

Sources : FranceAgriMer (panel consommateurs TNS Sofres, étude AND), Insee, Val’hor, journal Jardineries végétales, FNMJ, Salon du Végétal.


251-42-chiffrecle_InfosFleurs Gabarits-ActualitĂŠs 31/01/11 14:26 Page43


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:55 Page44

Marchés Actus profession

METZ DAY 2011

LES TEMPS FORTS DU METZ DAY 2011

Un salon professionnel et convivial…

De nombreuses démonstrations florales

en fil rouge sur le stand Metz, comme sur les stands des exposants, avec des offres spéciales et beaucoup de nouveautés.

Le lundi 24 janvier 2011 au Parc Floral de Paris Vincennes, la cinquième édition du Metz Day organisé par la société Metz, un des négociants leaders du secteur fleurs, plantes et accessoires, a rassemblé une cinquantaine d’exposants et accueilli près de 1 800 visiteurs, artisans fleuristes indépendants et étudiants.

Le concert des “Odieux Visuels”

© Pascal Guittet

avec quelques stars de la télévision comme Gérard Holtz et Nelson Montfort pour le lancement de l’opération “Une rose pour l’avenir” parrainée par Thierry Beccaro.

© Pascal Guittet

La présentation par Stein Are Hansen, le champion du monde des fleuristes 2010, de créations spéciales pour la Saint-Valentin et les mariages.

Ci-dessus le stand de Metz. Les roses rouges sont de rigueur à l’approche de la Saint-Valentin. Ci-dessous, l’invité d’honneur Stein Are Hansen.

© Pascal Guittet

qui ont présenté le travail des candidats du Scala Verd’Or.

44

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

« Notre souhait lorsque nous avons lancé le premier Metz Day était de permettre aux clients de Metz de se réunir autour d’une bonne table dans une ambiance conviviale. Depuis, cet événement floral réservé aux artisans fleuristes indépendants, dont l’entrée et le déjeuner sont offerts sur inscription, est devenu un rendez-vous professionnel incontournable, avec davantage de participants, des animations, des démonstrations, la présentation des nouveautés en

2011

fleurs, plantes et accessoires ainsi que le concours Scala Verd’Or », explique Eric Megel, le responsable communication et relation clients du Metz Day. Cette année, le salon accueillait donc près d’une cinquantaine d’exposants, dont une dizaine d’entreprises hollandaises et une anglaise représentant plus de cent producteurs. « Un des grands atouts du Metz Day découle du fait qu’il se déroule sur une seule journée, ce qui permet aux exposants comme aux visiteurs

d’optimiser au maximum leur déplacement », ajoute Eric Megel. n

© Pascal Guittet

Le défilé des danseuses de Sabor Brasil


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-ActualitĂŠs 01/02/11 10:55 Page45


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:55 Page46

Marchés Actus profession

LES CANDIDATS

1. Emily Alarcon : Lidé Fleurs à Sanary-sur-Mer 2. Bertrand Barthel : Josée Fleurs à Montigny-lèsMetz 3. Marlène Buet : Atelier Chardon Bleu à Etupes 4. Stéphanie Chantier : Bouquet d’Idées à Carrières sous-Poissy 5. Viviane Deserges : Viviane Fleurs à SaintLéonard-de-Noblat 6. Philippe Donflut : L’Orchidée à Auvelais (Belgique) 7.Pierre Henry : Gil Boyard Fleuriste à Maisons-Alfort 8. Jean-Baptiste Martin : Fleuriste de Qualité à Givry 9. Corinne Ngo Tjonok : Marjory Fleurs à Marseille 10. Cyrill Tronchet : L’Atelier Armelle Alleton au Mans

Troisième concours Scala Verd’Or Organisé par la société Metz et coordonné avec tout le talent de Sylvie Meurlet, le concours Metz Day, intitulé Scala Verd’Or, avait cette année pour thème “Les fleurs font leur carnaval”. Le concours Scala Verd’Or comporte trois épreuves imposées et une épreuve entièrement libre faisant appel à la technicité, au sens commercial et à la créativité. Les candidats sont récompensés par des lots et des cadeaux offerts par les partenaires du Metz Day. « Je trouve totalement fabuleux le fait que ce soit une société privée comme Metz qui organise une telle manifestation qui associe à la fois les aspects art floral et commercial », déclare Sylvie Meurlet. n

Les danseuses brésiliennes présentent au salon portent les compositons florales réalisées par les candidats.

LES MEMBRES DU JURY

46

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

© Pascal Guittet

Gilles Pavan (président) : formateur AFF, membre du groupe d’art floral Interflora, fleuriste à Montauban Marie-Noëlle Auzely : formateur Floriform, fleuriste à Fréjus Mickael Besnardeau (meilleur ouvrier de France) : formateur indépendant, ambassadeur Smithers-Oasis, fleuriste à La Flèche Stéphane Chanteloube (gagnant du deuxième Metz Day) : fleuriste à Gerzat Arnaud Lechantre (meilleur ouvrier de France) : formateur indépendant, ambassadeur Smithers-Oasis, fleuriste à Arras

© Pascal Guittet

© Pascal Guittet

METZ DAY 2011

2011


© Pascal Guittet

251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:56 Page47

METZ DAY 2011

Le Scala Verd’Or 2011 Pierre Henry, Gil Boyard Fleuriste à Maisons-Alfort, a reçu un trophée en verre à remettre en jeu lors du concours 2012, a gagné un

voyage pour deux personnes en Hollande, et ses droits d’inscription à la Coupe de France, d’une valeur de 600 euros, ont

été intégralement pris en charge par Metz. Plus de nombreux lots et cadeaux offerts par les partenaires du Metz Day. n

LES PRIX

Prix Spécial Guérin : Cyrill Tronchet (L’Atelier Armelle Alleton au Mans)

Prix Reine du Carnaval : © Pascal Guittet

Pierre Henry (Gil Boyard Fleuriste à Maisons-Alfort)

Prix Bouquet de la Reine du Carnaval : Cyrill Tronchet (L’Atelier Armelle Alleton au Mans)

LE CLASSEMENT 1er

Prix Masque de la Reine du Carnaval : Pierre Henry (Gil Boyard Fleuriste à Maisons-Alfort)

Pierre Henry : Gil Boyard Fleuriste à Maisons-Alfort

Lidé Fleurs à Sanary-sur-Mer

Prix Soulier de la Reine du Carnaval :

3e

Corinne Ngo Tjonok (Marjory Fleurs à Marseille)

2e Emily Alarcon :

Cyrill Tronchet :

Prix Épreuve Commerciale :

L’Atelier Armelle Alleton au Mans

4e

1 / Fleurs et douceurs pour une mamie toute douceur… : Bertrand Barthel (Josée Fleurs à Montigny-lès-Metz)

Corinne Ngo Tjonok : Marjory Fleurs à Marseille

5e Josée Fleurs à Montigny-lès-Metz

© Pascal Guittet

Bertrand Barthel : 2 / Bouquets ou compositions : Pierre Henry (Gil Boyard Fleuriste à Maisons-Alfort)

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

47


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:56 Page48

Marchés Actus profession

CAHIER DE STYLES INTERFLORA 2011

Retour aux sources de la vie

© Bastiaan van den Berg

Quelles sont les grandes tendances pour 2011? Nous constatons un retour aux sources de la vie avec un besoin pour toujours plus de nature et d’authenticité. C’est pourquoi notre cahier de styles Interflora 2001, intitulé “Élémenterre”, puise son inspiration dans les quatre éléments que sont la terre, l’air, le feu et l’eau. Avec la mise en avant de matières uniquement naturelles et de techniques sans artifice. Il décline des couleurs arc-enciel ponctuées de jaunes,

48

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

© Bastiaan van den Berg

© Bastiaan van den Berg

Comment ce cahier de styles est-il réalisé? Nous nous appuyons sur l’expertise de l’horti-cultu-

2011

© Bastiaan van den Berg

riste Lisa White – une styliste reconnue au niveau international – et de celle de vingt autres fleuristes Interflora, qui sont parmi les plus titrés de France, regroupés au sein du Groupe d’Art Floral Interflora.

Pourquoi avoir créé un cahier de styles Interflora? Depuis de nombreuses années, il existait des cahiers de tendances dans la mode, bien sûr, mais également le design, la décoration, etc. Mais, jusqu’à la création de notre premier cahier de styles Interflora, en 2008, les fleurs ne faisaient pas l’objet d’une telle démarche. Pourtant, à l’évidence, le secteur fait partie intégrante de l’univers de la décoration et du cadeau. C’est à la demande des consommateurs et des journalistes que nous avons lancé cette opération annuelle qui rencontre, depuis, un grand succès.

orange, rouges ou bruns, avec également des tonalités blanches, bleues, transparentes, glace, nude… On y découvre des foisonnements de graminées, de fleurs des champs… Un vrai retour à la campagne ! n

© Bastiaan van den Berg

© Bastiaan van den Berg

“Élémenterre”, c’est le thème du cahier de styles Interflora 2011. Une inspiration, conforme aux tendances en termes d’éthique et d’écologie qui repose sur les quatre éléments, la terre, l’air, le feu et l’eau. La parole à Pascale Denain, du Département marketing et communication chez Interflora.


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:56 Page49

Publi-rédactionnel

RENDEZ-VOUS ANGERS OZ Export au Salon du Végétal 2011

G

rand rassemblement professionnel de la branche horticole en France, le Salon du Végétal, au Parc des Expositions à Angers, accueille pour son édition de février 2011 quinze exposants étrangers, dont OZ Export (Hall Les Terrasses), un des plus importants exportateurs néerlandais de fleurs coupées. Pour OZ Export, la France représente un des plus dynamiques marchés pour l’export en raison de son potentiel élevé pour les gammes de haute qualité et son réel intérêt pour les fleurs hors du régulier. Jan van den Berg, membre de l’équipe française d’OZ Export, explique : « En participant au Salon du Végétal 2011 à Angers, nous voulons montrer aux professionnels du secteur notre assortiment qui comprend des fleurs coupées de haute qualité de la gamme régulière jusqu’aux fleurs très exclusives. » Un festival de couleurs formé par des fleurs en provenance du monde entier à découvrir sur le stand d’OZ Export (Hall Les Terrasses). Mourad Harbaoui, également membre de l’équipe française d’OZ Export, ajoute : « Nous connaissons le marché français depuis plusieurs années ; mais jusqu’à présent nous n’y avions joué qu’un rôle relativement modeste. Toutefois, depuis l'année dernière, notre croissance dans l’Hexagone a commencé, et cela malgré la crise financière. Un résultat qui est le fruit d’un travail permanent de nos commerciaux qui mettent tout en oeuvre pour connaître les besoins du marché français. Cette année, nous

voulons poursuivre cette stratégie pour acquérir de nouveaux clients, essentiellement des grossistes, en répondant également de façon la plus optimale possible à leurs besoins. » L’innovation en première ligne Depuis sa création, OZ Export, dans le monde entier, a toujours été à la pointe de l'innovation. Les fleurs peuvent être commandées de différentes façons en fonction des souhaits des clients : par le biais de la boutique complète et exhaustive en ligne présentant les photos réelles des produits, par e-mail, fax ou bien en appelant directement le vendeur francophone. Et puis si vous faites du négoce de fleurs en gros, le Salon du Végétal, uniquement réservé aux professionnels constitue un événement incontournable. Cette année, le thème du salon est l'innovation : nouvelles fleurs, nouveaux arrangements et nouvelles techniques de vente. Car, aujourd’hui, on doit faire plus d’efforts qu’avant pour arriver à suivre les évolutions du monde et réaliser ses objectifs. Il ne suffit plus d’acheter et de vendre ; il faut aussi faire du marketing ! Alors, n'hésitez pas ! Tous les membres de l’équipe commerciale d’OZ Export vous donnent rendez-vous sur leur stand (Hall Les Terrasses) au Salon du Végétal à Angers les 15, 16 ou 17 février 2011. Forcément, vous serez convaincus par tous les « plus » qu'ils pourront vous apporter.

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

49


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:56 Page50

Marchés Actus profession en partenariat avec Worldskills France

Questions à Josiane Coupry, présidente d’Interflora, partenaire des Olympiades des métiers Comment s’est fait le partenariat entre Interflora et les Olympiades des métiers? Fleuriste et élue à la chambre des métiers du Mans, région des Pays de la Loire, j’étais impliquée dans les Olympiades pour la formation et la compétition régionale. Quand je suis devenue directrice d’Interflora en 2005, WorldSkills France m’a demandé d’être partenaire. Le but était d’encourager les candidats français dans le métier Art floral qui, jusqu’alors, ne montaient pas sur le podium international. Comment se traduit ce partenariat ? Interflora apporte sa notoriété aux Olympiades, et nous, nous nous impliquons dans la formation des jeunes fleuristes. Nous avons suivi Clément Petit, médaillé d’or des 40es Olympiades. Nous soutenons aussi les experts; c’est par notre réseau que l’experte du métier Art floral a rejoint les Olympiades en 2009. Nous finançons les fleurs et accessoires de la compétition nationale et un meilleur ouvrier de France de notre groupe d’art floral dispense la formation technique aux vainqueurs régionaux et nationaux.

50

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

41es OLYMPIADES DES MÉTIERS

Portraits d’anciens candidats Jenny Drugeot

Candidate à la 39e édition des Olympiades des métiers dans le métier Art floral, Jenny Drugeot a décroché la médaille d’or en 2007 aux finales nationales et a ainsi intégré l’équipe de France des métiers. Elle a ensuite représenté la France à la compétition internationale, à Shizuoka (Japon). « J’ai passé beaucoup de concours, mais c’était la première fois que je

franchissais le cap international. Les Olympiades des métiers m’ont permis d’atteindre un niveau que je n’avais jamais franchi. » Là-bas, Jenny doit réaliser un bouquet de mariée, une composition florale, un grand décor ainsi qu’un centre de table. Arrivée 9e sur 16, elle repart sans médaille mais ravie et enrichie de son expérience. « Trois jours de concours, c’est fatigant mais impressionnant! » Des autres pays, elle apprend de nouvelles techniques : « Je me souviens du Thaïlandais qui avait réalisé un travail très fin avec des techniques que je ne connaissais pas ». Rentrée en France, elle passe son baccalauréat professionnel et la fleuriste de la boutique Un été à la

Delphine Theis C’est en 2003 que Delphine Theis, 22 ans, se lance dans l’aventure des Olympiades des métiers, section Art floral. Après avoir franchi avec brio les sélections régionales puis les finales nationales, elle décroche son billet pour intégrer l’équipe de France des Métiers et ainsi défendre son titre à la compétition internationale, à Saint-Gall (Suisse). Récompensée d’un diplôme d’honneur, la jeune femme en ressort grandie. « La compétition internationale a été tout simplement énorme : l’ampleur du concours, les rencontres, l’organisation, la pression… tout était hors norme. J’ai beaucoup apprécié que les sujets

2011

ne soient pas connus à l’avance, ce qui est rare dans les concours de fleuristes. Cela m’a permis de faire appel à ma créativité et d’être spontanée! » À son retour, Delphine passe son brevet professionnel en alternance chez un fleuriste de Paris élu meilleur ouvrier de France. « Les Olympiades m’ont beaucoup ap-

campagne, chez qui elle travaillait en alternance, l’embauche. « Les clients, qui avaient suivi mon histoire dans les journaux, étaient contents de venir à la boutique, de me poser des questions sur les techniques des autres pays ou le Japon. » Sans hésiter, Jenny conseille aux jeunes de tenter leur chance. « C’est une magnifique expérience. On découvre des techniques qu’on ne pourra jamais apprendre dans les boutiques en temps normal ni même au lycée. J’ai adoré participer à ce concours, qui est celui dont je garde le meilleur souvenir. » n Interview réalisée par Florence Martin (Agence Carré final pour WorldSkills France-COFOM)

porté. D’une part, j’ai pu acquérir une certaine confiance et, d’autre part, toutes ces rencontres, ces échanges avec les candidats étrangers sur les différentes techniques, le travail en équipe et l’ouverture d’esprit sont autant d’atouts qui me servent professionnellement. » Au printemps 2005, Delphine décide de créer “Nivéole”, un atelier d’expression florale installé en Touraine. Création de décor, fleurissement de mariage ou stage de création florale, la jeune femme a choisi de mettre sa passion au service des autres. n Interview réalisée par Ludivine Bassière (Agence Carré final pour WorldSkills France-COFOM)


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-ActualitĂŠs 01/02/11 10:56 Page51


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:56 Page52

Marchés Actus profession

RÉSEAU OYA

Fin 2010, Alexandre Chafa a ouvert deux magasins Rapid’Flore dans le Val-d’Oise, à Cormeilles-en-Parisis (150 m2) et à Enghien-lesBains (170 m2 sur deux niveaux). Véritable chef d’entreprise, Alexandre Chafa, après avoir ouvert un premier point de vente à Argenteuil en 2003 sous l’enseigne Monceau Fleurs, gère désormais trois points de vente. Il étudie également l’opportunité d’ouvrir prochainement un magasin Happy avec, à terme, un objectif d’une dizaine de boutiques. Preuve que les synergies d’enseignes au sein du groupe Monceau Fleurs sont une réelle opportunité pour les franchisés.

© Artais Studio / Interflora

Rapid’Flore

Nouvelles boutiques à Challans et Aubenas

L’enseigne Oya décline un concept de boutiques à la fois design et fonctionnelles. Les collections sont renouvelées au moins une fois par mois.

Forte de vingt-et-une boutiques en France et au Maroc (un point de vente), dont trois succursales, l’enseigne Oya décline un concept qui repose sur un environnement design et fonctionnel, avec un assor-

timent de collections renouvelées entre douze et quinze fois par an. C’est en décembre dernier, que Roselyne Bernard a ouvert la première enseigne Oya, à Challans, en Vendée. En effet,

après avoir géré sa précédente boutique L’Oasis Fleurs pendant trente ans, elle souhaitait s’investir dans un nouveau projet, proposer un choix plus large dans un environnement agréable et moderne, et avoir le soutient d’une équipe pour les achats, la formation et la communication. De son côté, à Aubenas, François Diz et son équipe ont ouvert la première unité Oya implantée en Ardèche. Outre les produits tendances Oya, le magasin d’Aubenas propose également toute une palette de services destinés aux particuliers (mariage, réception, transmission, etc.) ainsi qu’aux entreprises (décoration, abonnements, livraisons express, etc.). n

NOUVELLE COLLECTION

Bonté, confiserie fondée en 1860, c’est l’art du bonbon sous toutes ses saveurs. Sa collection de “boîtes exquises” s’enrichit, entre autres, d’une version “Coeur de Chocolat”. Chez Bonté, pour trois cartons achetés, le présentoir est offert. ARTISANS FLEURISTES DE FRANCE

500 adhérents en 2011

« Le réseau des Artisans Fleuristes de France comptait 350 adhérents en 2010 ; pour 2011, notre objectif est d’atteindre le nombre de 500 au mois d’août prochain », a déclaré Jean-Louis Anxoine, le président du réseau.

52

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

AU NOM DE LA ROSE

Hommage aux femmes À l’occasion de la fête des Grands-mères et de la journée de la Femme, respectivement les 6 et 8 mars prochains, l’enseigne Au nom de la rose, qui fêtera ses 20 ans cette année, rend hommage aux femmes à travers deux initiatives. Entre le 1er et le 8 mars 2011, pour célébrer la journée de la Femme, les fleuristes Au nom de la rose offriront une rose à chaque femme se présentant en boutique (pour

2011

tout achat, quel que soit le montant, dans les boutiques participant à l’opération) ; de même, à l’occasion de la fête des Grands-mères, ils proposeront un bouquet tout en lumière (15 roses et 6 jonquilles). n

À l’occasion de la fête des Grands-mères et de la journée de la Femme, Au nom de la rose propose deux opérations spéciales début mars.

© DR

Passion bonbon


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:56 Page53

HAPPY À TOULOUSE

© DR

Que du bonheur !

La boutique Happy ouverte à Toulouse il y a un an par Manuela et Franck rencontre un véritable succès.

franchise par Manuela et Franck depuis un an, qui ont recruté une fleuriste professionnelle formée au sein de la prestigieuse école florale d’Angers (La Piverdière), rencontre un véritable succès. Des résultats encourageants qui pourraient même les amener à ouvrir bientôt un deuxième point de vente, toujours sous l’enseigne Happy. n

© DR

C’est une étudiante toulousaine, Élodie Benoît, qui en participant au concours national organisé par l’enseigne Happy, a gagné un voyage pour deux personnes à Punta Cana en République Dominicaine. Mais, pour cause d’examens, elle a décidé d’offrir ce cadeau à ses parents. À savoir également : à Toulouse, le magasin Happy créé en

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

53


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:56 Page54

Publi-rédactionnel

Les rendez-vous de Le tour de France des régions Charte Qualité Fleurs : une exigence qui fait la différence Mise en place il y a trois ans, la Charte Qualité Fleurs a pour objectif principal de répondre aux attentes des consommateurs, notamment en matière de fraîcheur et de tenue en vase. C’est pourquoi les professionnels (horticulteurs, grossistes et fleuristes) ont fixé ces 6 engagements. 1. Un agrément exclusif Les fleurs commercialisées sont produites uniquement par des producteurs signataires de la Charte : une garantie d’origine. 2. Une sélection des fleurs Seules les fleurs en catégorie Extra sont soigneusement sélectionnées et cueillies après avoir atteint un développement approprié : une garantie de fraîcheur. 3. Une stricte application des normes européennes Tous les produits de chaque entreprise productrice sont rigoureusement contrôlés quotidiennement par des experts agréés : une garantie de sérieux. 4. Des tests de tenue en vase Des tests systématiques sont réalisés en fonction des espèces, pour vérifier la tenue jusqu’à 2 semaines minimum : une garantie de satisfaction. 5. Un audit des structures adhérentes Un organisme indépendant vérifie la mise en œuvre des procédures exigées et contrôle chaque adhérent à la Charte : une garantie de fiabilité. 6. Un outil d’observation de la qualité Des fiches de contrôle aident à valider tout au long de l’année les résultats des tests et à veiller au respect scrupuleux de la Charte : une garantie de qualité.

54

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

Var et Côte d’Azur

« La proximité de la production et la fraîcheur des produits sont des valeurs essentielles » Depuis 2007, la Charte Qualité Fleurs met en avant le travail des professionnels, à toutes les étapes, de la production à la commercialisation. Cette Charte, qui s’inscrit dans le cadre de la valorisation des fleurs coupées, vise à souligner pour le public la qualité et l’excellence de la tenue en vase, critère essentiel d’appréciation. Pour faire un point sur le sujet, nous avons débuté un tour de France des régions en démarrant par le Sud-Est, réputé par sa production et par son marché aux fleurs. Pour ce premier rendez-vous de l’année, nous avons mis l’accent sur une fleur, l’alstroemère, aussi décorative qu’appréciée pour sa tenue en vase. Pour ces professionnels, la qualité, avant d’être une charte, c’est une logique d’exploitation et une façon de se distinguer de la concurrence, proximité oblige. À travers leur vécu, ils nous parlent à leur façon de la Charte Qualité Fleurs, de ce qu’ils en attendent. Le savoir-faire c’est aussi le faire savoir !

P

roducteur d’Alstroemérias sur environ un hectare de serres, Christophe Massel de la société Mignone fleurs (4 salariés) s’inscrit dans la continuité d’une activité familiale créée par ses beauxparents : « Réputée pour sa tenue en vase exceptionnelle, cette fleur a aussi de grandes qualités décoratives même si elle est encore relativement méconnue du public car souvent associée dans des compositions et peu vendue seule comme la rose ou la tulipe. On constate une certaine évolution vers une offre monovariétale qui côtoie une offre plus traditionnelle en couleurs mélangées ». Une opinion partagée par Hervé Frezal, fleuriste à Beaulieu-sur-Mer, dans les Alpes-Maritimes, et vainqueur de la Coupe de France en 2005, qui l’utilise depuis peu : « sa palette de couleurs et sa tenue en vase sont appréciables, c’est pourquoi je la propose en composition.

2011

D’autant que l’on fidélise le client si le plaisir n’est pas trop éphémère ». De son côté, Anne-Marie Métal, Contrôleur Qualité de la Sica Marché aux fleurs de Hyères précise : « L’alstroemeria est une espèce sur laquelle nous rencontrons rarement de problèmes qualité et qui lors des essais de tenue en vase va au-delà des 2 semaines ». La qualité, un cheval de bataille pour chacun. « Nous essayons par un travail rigoureux de proposer à nos clients un produit d’une qualité optimale, et avec une sécurisation de l’approvisionnement, nous pouvons mieux valoriser notre production » constate Christophe Massel qui poursuit : « face à la mondialisation, il est clair que la tenue en vase et la provenance sont deux arguments de poids d’autant qu’avec une augmentation du coût de l’énergie et des transports, je crois à une relocalisation des marchés ». Un aspect que ne néglige pas Hervé Frezal pour qui « la proximité est un gage de fraîcheur, c’est aussi un argument de vente car il est important de raconter une histoire sur le produit, de personnaliser l’achat ». La Charte Qualité Fleurs : un bon vecteur de communication De son point de vue, Patrick Bannwarth, grossiste sous l’enseigne DIA Fleurs et Président de la FEDHOM (Fédération des


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:56 Page55

la Charte Qualité Fleurs (n°1) Distributeurs de l’Horticulture Méditerranéenne) analyse l’évolution sous divers angles : « côté production, la pression foncière est forte et entraîne une diminution du nombre d’exploitants, côté commerce, une tendance à la concentration des entreprises pour plus de rentabilité, laquelle se retrouve côté transporteur ; ce qui pousse les acteurs à privilégier les grandes lignes au détriment d’un service global ». Ce qui l’amène à ajouter : «la Charte Qualité Fleurs est une nécessité dans la mesure où elle concourt à replacer les producteurs au cœur du travail. Elle suscite la confiance notamment dans le cadre de la vente à distance et c’est un bon vecteur de communication. Cela dit, si le concept fonctionne, il est encore trop flou pour le fleuriste ». Ce que ne conteste pas Hervé Frezal : « on travaille tous les jours afin que cette charte soit connue par tous les professionnels de la fleuristerie dans l’intérêt de la profession et de notre clientèle… La proximité des produits, leur fraîcheur restent des valeurs essentielles pour certains fleuristes ». C’est pour cela qu’il reste attaché aux producteurs régionaux «qui nous apportent une belle qualité de produits». Une question de fiabilité avant tout Christophe Massel semble sur la même longueur d’ondes : « La Charte Qualité Fleurs permet de renforcer la capacité de communication autour des produits sur un échelon différent de celui représenté par notre marque régionale Hortisud». Ce sur quoi enchaîne Patrick Bannwarth « Pour valoriser les fleurs, ayant le label de la charte, nous sélectionnons les producteurs afin de proposer au

fleuristes les fleurs avant même qu’elles ne soient coupées ; l’objectif est de réduire au maximum le délai entre la cueillette et la livraison du produit, pour maximiser la tenue en magasin et, si la rotation du stock chez le fleuriste est rapide, chez le particulier ». Alors, certaines contraintes de la Charte seraient-elles un atout ? Oui conclut AnneMarie Métal « Certes, dès qu’on parle de cahier de charges, de contrôles, ce n’est pas forcément évident pour les producteurs et encore moins s’il nous arrive de déclasser un produit. Mais globalement l’intérêt général l’emporte sur les réactions négatives à chaud. D’ailleurs, en cas de problème, nos producteurs bénéficient de l’appui de conseillers techniques ». Comme quoi la qualité n’a pas de prix ou plutôt si : celui de l’exigence… pour le plus grand bénéfice de tous les acteurs de la filière et du consommateur final qui en sera reconnaissant à son fleuriste. n

Rendez-vous dans le prochain numéro d’Informations Fleuristes. Nous donnerons la parole à des professionnels d’autres régions. www.charte-qualite-fleurs.com pour plus d’informations FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

55


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:56 Page56

Marchés Actus profession

LANCEMENT

www.jardiner-autrement.fr

Dans la continuité de la campagne de sensibilisation « Les pesticides, apprenons à nous en passer ! », le ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, avec la société nationale d’horticulture de France (SNHF), lance en 2011 un site collaboratif www.jardinerautrement.fr où les jardiniers amateurs trouveront des témoignages, des informations fiables et actualisées et des conseils. Par ailleurs, la date de remise des dossiers pour le concours “Jardiner autrement, réduisons l’usage des pesticides” a été fixée au 15 avril 2011. VAN DER MEY

Agrandissement du site de Caen-Carpiquet

Le groupe Van Der Mey, négociant cash & carry, spécialiste dans la vente en gros de fleurs coupées auprès des fleuristes, agrandit son site de Caen-Carpiquet. En effet, pour répondre aux objectifs de croissance amorcés en 2010, le groupe a procédé à l’agrandissement de son site pour offrir aux fleuristes détaillants de la région une offre encore plus diversifiée de fleurs coupées et plantes. Grossiste indépendant depuis avril 1987, le groupe Van Der Mey inaugurera donc, le lundi 28 février 2011, ce site de Caen-Carpiquet agrandi (3 400 m2 sur un site d’un hectare désormais) par deux journées portes ouvertes dédiées aux fleuristes, avec démonstrations, offres et promotions exceptionnelles.

56

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

TOITURE VÉGÉTALE

Novintiss présente Covertiss Covertiss, système de culture simple et efficace dédié à la végétalisation des toitures, est réalisé en polypropylène expansé entièrement recyclable. Il s’agit d’un système de culture unique proposant en un seul module toutes les principales couches nécessaires à la conception d’une toiture végétale : isolation, protection, substrat, réserve d’eau et drainage. Il peut être installé sur tous les supports étanchéifiés jusqu’à une pente de 55 % : béton, acier, bois, matériaux, composites. De même, Covertiss présente des vertus environnementales multiples. 100 % recyclable et issu partiellement de produits recyclés, il limite l’émission de polluants, tout en participant à la conservation de la flore et de la faune locales. De plus, en cas de fortes précipitations, il ralentit le ruissellement des eaux et évite l’engorgement des réseaux

urbains. À noter également : la végétalisation du module Covertiss DR © peut se faire à partir de semences, boutures, micro-mottes, plants en godets ou tapis végétalisés. En outre, selon le milieu d’implantation, il peut accueillir un large choix de plantes (annuelles, vivaces herbacées, succulentes, graminées, herbes aromatiques, bulbes, tubercules ou rhizomes). n

SAITEC-MOUSSES

Le système de culture Covertiss a été mis au point par la société Novintiss pour concevoir des toitures végétales.

FLORALES

Smartbox Floride

Saitec, dont la marque commerciale pour les mousses florales est Floride, renouvelle son opération Smartbox Floride jusqu’au 31 mai 2011 dans son réseau de vente. Une façon originale d’attirer l’attention des fleuristes sur une marque 100 % française. Pour Floride, c’est en fait le grand rendez-vous annuel avec ses clients pour, d’une part, faire passer un message qualité autour de cette mousse mouillable et, d’autre part, sonder la perception exacte de cette qualité auprès de ses utilisateurs. Floride commercialise aujourd’hui ses briques mouillables sous deux formats : 20 ou 35 briques mouillables avec à chaque fois l’engagement « Satisfait ou échangé ».

2011


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:56 Page57

OFFICE HOLLANDAIS DES FLEURS

Nouvelles fonctionnalités pour MyMarketingShop Incontournable, le site www.officedesfleurs.com, lancé au mois d’octobre dernier par l’Office Hollandais des Fleurs, propose aux fleuristes, avec les fonctionnalités de MyMarketingShop, une large gamme de conseils marketing, d’idées de présentation, d’informations, de tendances, etc. Parmi les dernières nouveautés proposées : « Avec la Boîte à Outils Communications de MyMarketingShop, nous offrons aux fleuristes la possibilité de réaliser eux-mêmes, gratuitement, simplement et rapidement les moyens de communication dont ils ont besoin pour inciter

les consommateurs à acheter plus de fleurs et de plantes. Sur la Boîte à Outils Communications, ils disposent d’un grand choix en moyens de communication et matériels d’illustration », explique Esther de Haas, coordinatrice de projets à l’Office Hollandais des Fleurs. Les fleuristes, après avoir ouvert, peuvent utiliser leurs photos ou celles du site, intégrer leur logo… Il ont ensuite la possibilité de rassembler l’ensemble de leur propre matériel de promotion sur une clé USB, avant de passer au stade de l’impression et de l’installer dans leurs boutiques. n

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

57


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:56 Page58

Marchés Actus profession

Cette année, du 13 au 15 mai, les Journées des Plantes de Courson, concoctées avec la complicité des pépiniéristes exposants lors de la manifestation, aura pour thème “Impressions exotiques”. Il sera dédié à toutes sortes de végétaux qui se singularisent par des silhouettes à la douanier Rousseau, par des feuillages XXL ou dotés d’une forme, d’une texture ou d’une couleur inhabituelle, par des floraisons particulièrement originales, des parfums envoûtants. GUÉRIN

Nouveautés, astuces, idées

© DR

Guérin, le créateur d’emballage, rivalise d’imagination en sortant trois nouveaux thèmes papiers et films : Rainbow proposé

avec des couleurs vives (rouge, jaune, rose…) et pétillantes alliées à des motifs dynamiques ; Nature sauvage qui décline des tendances bio avec des couleurs chaudes, dont un modèle panthère ; Garden Party, très jardin anglais, pour une approche douce et pleine de charme, avec des touches anis.

58

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

Toujours plus d’innovation Larbaletier propose de nouvelles technologies au service du végétal. Le Tropicwall est un présentoir mural, spécialement conçu pour la présentation de plantes réclamant un environnement spécifique telles que les orchidées, les bonzaïs, les broméliacées, etc. Pour cela, deux technologies ont été utilisées : le Layer Control, système de nébulisation développé par Larbaletier, et l'éclairage leds multicolore

intégré. Le Tropicwall n'est donc pas seulement un outil de théâtralisation, c'est également une véritable solution technique pour le point de vente. Avec à la clé, l’optimisation de l’espace de vente (nombre de plantes au m²) grâce à la verticalité de l’offre, un impact visuel incomparable grâce à l’association de la nébulisation Layer Control, pour une hydrométrie parfaite sans excès, et de la tech-

© DR

« Impressions exotiques »

LARBALETIER

nologie leds, pour un éclairage de très grande qualité à moindre coût. Quant à la gamme Eva (sellettes, tables, comptoir), elle allie gain de place et efficacité de la présentation en boutique... Évasé, voilà la principale caractéristique des produits de cette gamme. Une forme singulière pour un outil de travail parfaitement adapté à la vente en boutique, alliant modularité et esthétisme. n

GAIGNARD FLEURS

MySquare : un mini jardin nomade Le MySquare, commercialisé par gaignard Fleurs, est un mini-jardin nomade qui voyage au gré des envies de son propriétaire – il s’accroche au mur et peut être posé n’importe où. C’est un cadre de 15 x 15 cm pour seulement 3,5 cm de haut, sobre et design, qui renferme un bloc de terreau compressé (Vertibloc, un procédé exclusif). Il peut accueillir un choix varié de plantes décoratives ou aromatiques : pour la cuisine, le bureau, etc. Concernant le Vertibloc, la société Vertilignes a réussi à solidifier du terreau et à lui donner la consistance d’une éponge grâce à un procédé exclusif et breveté. Naturellement nutri-

2011

© DR

JOURNÉES DES PLANTES DE COURSON

tif, le Vertibloc est idéal pour la croissance des plantes. Les racines s’y développent comme dans un terreau classique. De plus, le Vertibloc est majoritairement constitué de fibres de coco issues de la valorisation des chutes de noix de coco, ce qui le rend écolo-

gique. D’autre part, Gaignard Fleurs lance l’opération “C’est qui k’invit” avec un kit communication comprenant affiche et étiquettes à coller sur les pots. Sur chaque étiquette, il y a un cœur à gratter qui découvre alors la mention « Toi » ou « Moi », le but étant de jouer sur l’égalité des sexes (savoir qui paye le restaurant). « Il s’agit de mettre en avant un produit n’existant pas dans la gamme classique des fleuristes. Nous devons donner une identité à ce princettia, L’étoile des princesses, afin de s’éloigner de son cousin le poinsettia rouge à grandes bractées, L’étoile de Noël », commente Alan Guyard, le directeur commercial. n


251-44-actuspro-M2_InfosFleurs Gabarits-Actualités 01/02/11 10:56 Page59

DAVID AUSTIN

Roses coupées de luxe vase de sept à huit jours, la couleur de chaque rose est très subtilement différente, avec un mélange de rose chair et de crème qui contient des éclats de pêche très chaleureux. Pour Darcey, qui possède une durée de vie en vase de neuf à dix jours, la couleur change au fil du temps. Les boutons d’un vif cramoisi s’ouvrent progressivement pour former des rosettes rouge framboise aux multiples pétales et révéler des étamines

Mousse florale au top

© DR

Dans sa collection de roses coupées de luxe, David Austin décline deux variétés, Keira et Darcey, qui offrent une durée de vie en vase grandement allongée ; permettant aux fleuristes de les stocker en magasins pour la vente de tous les jours. Il s’agit de roses très polyvalentes et idéales pour créer des bouquets cadeaux, des compositions spéciales pour les mariages par exemple. Pour Keira, qui bénéficie d’une durée de vie en

OASIS

magnifiques au cœur de la fleur. Au fil des jours, la couleur fonce et prend des tons violets. Cette variété se sèche très bien et alors sa couleur tourne au cassis profond. n

Avec Oasis Floral Foam maxlife, les fleurs durent jusqu’à 50 % plus longtemps que dans n’importe quelle autre mousse. C’est en effet la première et la seule mousse florale qui peut procurer aux fleurs une durée de vie aussi longue, voire plus longue que dans un vase. Ses avantages : elle évite les brûlures des pétales, leur chute et leur flétrissement prématuré ; elle empêche aussi le brunissement des tiges et le « bent neck » (cou penché) prématuré des fleurs à tige tendre.

FÉVRIER-MARS

2011

INFORMATIONS

fleuristes

59


251-60-librairie_Infos fleuristes /9 31/01/11 17:20 Page60

La librairie

Art floral Floral Love

TASTY TABLES 2

Fantaisie, spontanéité, imagination lors des cours d’Art floral de Marie-Françoise Deprez. Les idées foisonnent pour exprimer passions, amours et émotions au travers de design floraux, des plus simples aux plus élaborés. Au fil des pages, Marie-Françoise dévoile ses trucs et astuces et, parfois, vous guide lors d’un « pas à pas ». Élans du cœur pour 135 compositions adaptables à chaque instant de la vie. Un excellent complément des livres « Passion Florale » et « Table Design ».

Il est plus agréable de manger à une table joliment posée, Annick Van Wesemael a fait des décorations de table de bon goût sa marque personnelle. Une fois de plus Annick Van Wesemael nous accueille dans son univers coloré de fleurs et de verdure gras frais. Chaque occasion peut être festive avec quelques touches vertes. Que vous soyez à la recherche d'inspiration pour un somptueux banquet, un dîner aux chandelles ou une fête d’anniversaire exubérante, Annick Van Wesemael part de sa vision, des astuces et des idées créatives pour transformer votre table et salle à manger dans un décor chaleureux. Tasty Tables 2 est le parfait compagnon de table.

120 pages, en français, 24 x 28,5 cm. Prix : 36 € Réf. : FLOLOV

auté e v u o N

auté Nouve

120 pages, en anglais et allemand, 23 x 23 cm. Prix : 29.90 € - Réf. : TASTY2

International Floral Art Après les succès des trois éditions précédentes du International Art Floral, la quatrième édition est lié à un autre énorme succès parmi les fleuristes et les amoureux des fleurs. Le but de cette publication semestrielle est de donner un état de l’art de l’art floral dans le monde. Cette édition rassemble des personnalités et des créations qui affichent le riche potentiel et de la variété en fleuristerie aujourd’hui. Cette publication est devenue un nom familier et est une source précieuse d'inspiration !

Bloom’s World 1/2011

304 pages en anglais, 29 x 24 cm. - Prix : 59,90 € Réf. : IFA10/11

Cours d’art floral Jane Packer, une des fleuristes les plus renommées de Londres, met enfin son savoir-faire à la portée de tous pour toutes les occasions : des fleurs à offrir, des fleurs pour la maison, des fleurs pour les fêtes. Vingt-cinq projets en pas à pas, de divers niveaux de difficulté mais expliqués avec une même clarté. Un plus pour les professionnels : des conseils pour bien choisir vos fleurs en fonction des occasions.

Le premier numéro Bloom’s World de l’année 2011 contient des tendances, des idées et des inspiration pour le printemps et l’été ainsi que des idées pour les cérémonies. 176 pages, en anglais, français, italien et espagnol, 23,5 x 33 cm. Prix : 39,90 € - WORLD11 60

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

160 pages, en français, 25,4 x 21,7 cm. Prix : 24,50 € - Réf. : COARFL. 2011


251-60-librairie_Infos fleuristes /9 31/01/11 17:20 Page61

Table arrangements Table arrangements est le septième volume de la série à succès de créativité avec des fleurs. Life3 présente des ornementations florales qui apportent de l’éclat à votre table, étourdi votre table d’hôtes et ajoutera grandement à l’ambiance d’une réception. Ce livre vous fournit de nombreuses idées et vous aide à créer pour des occasions spéciales. Casual ou élégant, délicat ou accrocheur, ces centres de table permettront à la fois d’habiller votre table et d’offrir à vos invités avec un démarreur de conversation.

PurE Summer Flowers tome1

96 pages, en anglais, 23 x 23 cm. Prix : 29.90 € – Réf. : TABARR

Flowers in love 3 Troisième opus consacré au mariage par Moniek Vanden Berghe, ce livre lui permet d’expérimenter, avec des couleurs et des formes originales, différentes façons de porter le bouquet de mariée. Sans cesse à la recherche de nouvelles idées, elle présente ici des concepts novateurs de bouquets, boutonnières, accessoires, décorations de voitures et de tables. Une source d’idées inépuisable.

Ce premier livre d’une trilogie (les tomes 2 et 3 paraîtront en 2011 et 2012) a été spécialement mis au point pour aider les fleuristes à travailler avec les fleurs d’été. Les couleurs, les espèces et les styles variés rendent les créations attractives pour les professionnels comme pour leurs clients. Classées en sept groupes de couleurs, 65 compositions sont reprises en 165 photos et commentées en quatre langues. En fin d’ouvrage, un tableau récapitule les végétaux utilisés. Simple, pratique, frais et indispensable.

120 pages, en anglais, français et néerlandais, 29,7 x 24,1 cm. Prix : 29.90 € - Réf. : FLLOVE3

100 Floral Ideas Cet ouvrage, signé Brigitte Heinrichs et Jürgen Potthoff, comme son titre l’indique, regroupe cent idées de décors de table pour des dîners conviviaux : centres de table, ronds de serviettes, sculptures graphiques ou très natures, suspensions… Des créations variées, parfois insolites, pour toutes les saisons et tous les goûts.

96 pages, en anglais, allemand, français et néerlandais, 30,5 x 21,5 cm. Prix : 14 € - Réf. : SUMFLO.

128 pages, en anglais et allemand, 29,7 x 24,1 cm. Prix : 49 € - Réf. : 100FLOI

POUR COMMANDER BON DE COMMANDE

À retourner avec votre règlement à : Informations Fleuristes - Service Abonnement 22, rue René Boulanger - 75472 Paris CEDEX 10 Référence

Quantité

Prix

Mode de paiement (aucun envoi contre remboursement) Frais de port 1 article = 4,60 €; 2 ou 3 articles = 7 €; 4 articles et + = 8,50 €. Étranger et DOM-TOM : nous consulter. o par chèque bancaire à l’ordre de ETAI - Informations Fleuristes o par carte Visa portant le signe CB Expire le o Je désire une facture

Signature

Société :............................................................................................................................................................................................................................................... Nom : ............................................................................................................................................................... Prénom : ............................................................. Adresse :.............................................................................................................................................................................................................................................

Frais de port

Total

Code postal : ............................................................... Ville : .................................................................................................................................................... Délai moyen de livraison : 15 jours (en stock). Bulletin valable jusqu’au 31 janvier 2011. * Dans la limite des stosks disponibles

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011

61


251-62-agenda_InfosFleurs Gabarits-Pratiques 31/01/11 14:33 Page62

Agenda LES RENDEZ-VOUS DES GROSSISTES i Anadia Journées “Flash” : - Lundis 7 et 21 février, puis les lundis 7 et 21 mars de 7 h à 16 h sans interruption. Site de Sarrians (Vaucluse). En partenariat avec Florelux (fleurs coupées). - Les 1ers et 3es jeudis de chaque mois. Site de Gigean (Hérault). En partenariat avec Florelux (fleurs coupées) et Horticash (fournitures fleuristerie).

i Florimat Portes ouvertes le dimanche 27 et le lundi 28 mars : - démonstration de Hervé Frézal sur le site du Plessis-Gatebled (Aube). - démonstration de Pascal Phaner sur le

site de Ludres (Meurthe-et-Moselle). - démonstration de Jean-Luc Finck, Meung-sur-Loire (Loiret). Présence sur le site de Céline Jouve le 27 mars uniquement. Stage printemps le 4 avril avec Mickaël Besnardeau, à Ludres. Stage Fête des mères le 4 avril avec Raymond Gally, à Meung-sur-Loire.

i Moinet & Fils

i Rosedor & Vincentflor

- Du lundi 31 janvier au samedi 5 février, showroom Saint-Valentin. - du lundi 21 au vendredi 25 février, showroom plantes, fleurs coupées et décoration pour la fête des grands-mères. - du lundi 21 au vendredi 25 mars, Foire de printemps.

i Flornitur

i Renaud distribution

Portes ouvertes de printemps, le dimanche 3 et lundi 4 avril 2011 8, rue des jardiniers - 76000 Rouen

Portes ouvertes “Collections Printemps” : - Du lundi 14 au vendredi 18 mars pour les magasins d’Annecy, Besançon, Chalon, Clermont, Grenoble, Lyon, Metz, Reims et Strasbourg. - Du lundi 21 au vendredi 25 Mars, à Angers, Nantes, Rennes et Rungis.

Portes ouvertes découverte des produits du Midi. Rencontres avec les producteurs autour d’un buffet provençal : - le lundi 21 février, à Nantes, coaching fleuriste avec Hervé Frézal en partenariat avec Hortisud fleurs du Var sur le thème Créations coup de cœur pour la fête des grands-mères. - le mercredi 23 février, à Bordeaux; - le jeudi 24 février, à Bordeaux, Le Mans, Nantes et Rennes.

i Horticash Portes ouvertes le lundi 14 mars sur le site de Bouchemaine (Maine-et-Loire).

i Sicamus Ventes chrono sur le thème “Saint-Valentin” dans tous les magasins. - lundi 7 février et mardi 8 février.

CALENDRIER DES SALONS SALONS PROFESSIONNELS SAUF MENTIONS CONTRAIRES i Hexagone Colmar

i Salon du Végétal

Les dimanche 6 et lundi 7 février 2011, au Parc Expo de Colmar (hall 3). Tél. : 04 92 09 18 69 Fax : 04 93 52 10 18 E-mail : info@hexagone.fr Site Internet : www.hexagone.fr

Du mardi 15 au jeudi 17 février 2011 au Parc des Expositions d’Angers (Maine-et-Loire). Tél. : +33(0)2 41 79 14 17 Fax : +33(0)2 41 45 29 05 E-mail : salon@bhr-vegetal.com Site Internet : www.salon-duvegetal.com

i DECOoh ! Du dimanche 6 au mercredi 9 février 2011, à Brussels Expo, Bruxelles (Belgique). Tél. : 00 32 2 474 85 36 Fax : 00 32 2 474 83 99 E-mail : decooh@bfe.be Site Internet : www.decooh.eu

i Ambiente Du vendredi 11 au mardi 15 février 2011, Au Parc des expositions de Francfort-sur-le-Main (Allemagne) Tél. (France) : 01 44 89 67 70 Fax (France) : 01 40 35 14 74 E-mail : ambiente@messefrankfurt.com Site Internet : www.ambiente.messefrankfurt.com

i Hexagone Rennes Les dimanche 20 et lundi 21 février 2011, au Parc Expo de Rennes Aéroport (hall 5). Tél. : 04 92 09 18 69 Fax : 04 93 52 10 18 E-mail : info@hexagone.fr Site Internet : www.hexagone.fr

i Salon international de l’Agriculture Du samedi 19 au dimanche 27 février, à Paris-Expo Porte de Versailles, à Paris. Tél. : +33 (0)1 49 20 45 12 Site Internet : www.salonagriculture.com (grand public)

i FloraHolland Trade Fair Naaldwijk Du mercredi 9 au vendredi 11 mars, sur le site de FloraHolland Naaldwijk, Pays-Bas. Tél. : +31 (0) 174 - 63 33 33 Site Internet : www.flora.nl

i Fête des plantes vivaces Du vendredi 1er au dimanche 3 avril, au domaine de Saint-Jean-deBeauregard (Essonne). Site Internet : www.domsaintjeanbeauregard.com (grand public)

Animations, portes ouvertes, opérations spéciales Contactez-nous au 01 77 92 96 04 ou sur vcottier@etai.fr

Tous les renseignements et les données de cet agenda peuvent être sujets à des modifications imprévues. C’est pourquoi, lorsque c’est possible, nous donnons toujours un numéro de téléphone ou une adresse électronique. Nous vous conseillons vivement de prendre contact par un de ces moyens avant de faire le déplacement.

62

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011


251-62-agenda_InfosFleurs Gabarits-Pratiques 31/01/11 14:33 Page63


251-62-agenda_InfosFleurs Gabarits-Pratiques 31/01/11 14:33 Page64


251-62-agenda_InfosFleurs Gabarits-Pratiques 31/01/11 14:33 Page65


251-66-prochain_InfosFleursGabarits-P#9A8C4.qxd 01/02/11 10:43 Page66

Au sommaire des prochains numéros

ENTREPRISES ET INSTITUTIONS CITÉES Action Plant

p. 10

Au nom de la rose

p. 40, 52

Allianz shop

p. 41

Allianz shop

p. 41

Artisans Fleuristes p. 6, 40, 52 Banque populaire

p. 42

Bonté

p. 52

Challet-Hérault

p. 8

Crédit agricole

p. 6

© O. Prud’homme / Agence Pearl

Office hollandais

p. 10

Rosedor & Vincentflor

Floramedia

p. 10

Rungis marché

FNMJ

p. 43

international

FrancAgriMer

p. 43

Gaignard Fleurs

p. 58

Guérin

p. 58

Happy

p. 52

Hortisud

p. 18

Insee

p.8 p.10

Plan ornemental

p. 20

p. 10

p.6, 52

Pépinières Robin

EuroFlorist

p. 8

p.16, 57

Pépinières de La Saulaie

Chrysal France

Greenworks (Vertilignes) p. 10

p. 8 p. 52 p.8

p.14

Salon du Végétal p.6, 10, 42-43 Saitec

p. 56

Sica marché aux fleurs d’Hyères

p.14

Société nationale

p.56

d’horticulture

p. 42-43

Interflora

p. 6, 48, 50

Jade Flor

p. 10

Journal Jardineries

Syngenta FloriPro

p.8

TNS Sofres

p.43

Turc Ernest Productions

p.10

végétales

p. 43

Unep

p.42

L’Air des Champs

p.22

Val’Hor

p. 43

Larbaletier

p. 58

Van Der Mey

p. 56

Vegetal

p. 22

Vertical Green

p.10

Ministère de l’écologie

Viniflhor

p.43

et du développement durable p. 56

Worldskills

p.50

Lazzeri

p. 8

Le Jardin des fleurs Metz

Sans oublier les rubriques habituelles : l’actualité de la profession, portrait et boutique de fleuristes, bouquets…

p.42

entreprise de la FCGA

Rapid’Flore

Graphiti

Dossier : apprentissage

Observatoire de la petite

Oya

Graines Voltz

Numéro 253 mai 2011

p.56

des fleurs

C-Green Clôture Végétale p. 10

Dossier : mariage

p.10

Novintiss

des Pays de la Loire p. 10

p. 22, 52

Nova Flore

Bureau horticole régionale p. 6 Clayrton’s

Numéro 252 avril 2011

Monceau Fleurs

p. 41 p. 44, 46-47

LISTE DES ANNONCEURS Abonnement Informations Fleuristes p. 64 Agora Floris p. 53 Cabinet Chevallier p. 63 Cabinet Poubeau p. 59 Casaflor p. 43 Chrysal p. 39 Clayrton’s 3e de couv Entrefleuristes p. 9, 45 Florajet p. 23, 25 Florannuaire p. 51 Hortisud p. 29

Journées des collections p. 65 Mobilwood

p. 57

OZ Export

p. 49

Parole de Fleurs

p. 32

Peugeot Promoflora

p. 7 4e de couv

Retif

p. 5

Saitec

p. 37

Salon du Végétal Serax Smithers-Oasis

p. 27 2e de couv p. 13

Antony Parc II - 10, place du Général-de-Gaulle - BP 20156 - 92186 Antony Cedex – Tél. 01 77 92 92 92. Directeur de la publication: Christophe Czajka – Directeur général adjoint Pôle Magazines spécialistes et Salons professionnels : Gilles de Guillebon – Rédactrice en chef adjointe : Véronique Cottier (vcottier@etai.fr) – Secrétariat de rédaction: Amandine Benoit (abenoit@etai.fr) – Responsable studio magazine: Thierry Michel – Rédactrice-graphiste: Laura Mignot, Hélène Virey – Conception: L’Agence Parution – Ont collaboré à ce numéro: Karine Claeren, Cécile Font, Pascal Guittet, Martine Léonard, Dominique Pourrias et Marie Roques – Directrice de la publicité: Régine Louvet (96 49) – e-mail: rlouvet@etai.fr – Directeur de clientèle: Pierre-Antoine Benoist (96 46) - e-mail : pabenoist@etai.fr – Assistante de publicité-PA: Camille Noyau-Antoine (96 47) – e-mail: cantoine@etai.fr – Abonnement annuel: 8 numéros – France: 51 € TTC – Prix au numéro: 8 € TTC - Informations fleuristes est une publication du groupe ETAI – SAS au capital de 47 111 184 € – Siret: 806 420 360 00117 – APE: 221 E – Commission paritaire n° 0514 T 85005. Président : Christophe Czajka. Autres revues: Auto Infos; L’Automobile & l’Entreprise; Chimie Pharma Hebdo; Décision Atelier; Double Liaison; France Graphique; Formes de Luxe; Galvano Organo ; Info Chimie Magazine; Pétrole et Gaz Informations; Plastiques&Caoutchoucs Magazine; La Revue du Jouet; Table&Cadeau – Imprimerie: Centre Impression, 11, rue Marthe Dutheil, 87220 Feytiat. Photo de couverture: Patrick Lazic. Directrice de la diffusion et de la promotion : Bénédicte Hartog – e-mail: bhartog@gisi.fr – Directrice promotion: Marie-Sophie Leprince – e-mail: msleprince@groupe-etai.fr – Responsable des abonnements: Marie-Christine Soyeux (01 77 92 97 99) – e-mail: mcsoyeux@groupe-etai.fr – Directrice des abonnements: Patricia Rosso – e-mail: prosso@gisi.fr – ETAI-Service Abonnements – Antony Parc II - 10, place du Général-de-Gaulle - 92160 Antony – Tél. 01 77 92 92 92 – Fax 01 77 92 98 26 – date de dépôt légal: à parution. Toute reproduction, même partielle, des articles et illustrations parus dans Informations Fleuristes est interdite. Informations Fleuristes décline toute responsabilité pour les documents remis. Les manuscrits non-insérés ne sont pas rendus.

66

INFORMATIONS

fleuristes

FÉVRIER-MARS

2011


251-01-couv_InfosFleurs Gabarits-Couverture 01/02/11 10:35 Page3


251-01-couv_InfosFleurs Gabarits-Couverture 01/02/11 10:35 Page4

Informations Fleuristes  

Le magazine de tous les fleuristes