Page 1

visiteZ la ville verte de panasonic au Japon

N°949c cc cNOVEMBRE NOVEMBRE 2012 2012 -- 11 11 N°949

www.industrie-technologies.com

VILLE DURABLE

LeS nOuVeauX QuaRtIeRS BRanChéS

ccPAGE 22

PORTRAIT ccPAGE 58

GUIDE D’ACHAT ccPAGE 42

L’homme qui met la sécurité dans votre porte-monnaie

Choisir un chariot automatique

marc bertin, responsable de l’innovation chez oberthur technologies

quatre familles de produits de 40 000 à 200 000 euros


www.industrie-technologies.com

EDITO

De Metropolis aux éco-cités

ccMuRIeL De VeRICOuRt rédacTrice en cheF

THOMAS GOGNY POUR IT

mdevericourt@industrie-technologies.com

Les métropoles futuristes ont changé de visage. Il y a quelques décennies à peine, on les imaginait grises et froides comme le métal, implacablement fonctionnelles et hygiéniques, vides de toute vie sauvage, hérissées de gratte-ciel ou jonchées de décombres technologiques, théâtres d’une imparable solitude. On les rêve aujourd’hui vertes et végétalisées comme un ultime refuge pour la biodiversité, numérisées, durables et économes, organisées en réseau et gérées de manière fluide par une communauté interconnectée. Plus encore que toute autre réalisation technique, la ville, conçue et construite pour affranchir ses habitants des contraintes naturelles, cristallise nos attentes et nos craintes vis-à-vis de la technologie. Lieu de vie collectif, caractérisée par un La ville cristallise habitat dense, elle est aussi le carrefour des nos attentes préoccupations sur l’impact environnemen- et nos craintes tal de nos activités. vis-à-vis Après la performance technologique pure, de la technologie. c’est donc l’écologie qui prend ses quartiers. À grand renfort d’innovations. Compteurs d’eau et d’électricité intelligents, logiciels de pilotage des réseaux en fonction de la demande, dispositifs d’optimisation des déplacements des véhicules, solutions d’intégration de l’énergie d’origine renouvelable produite à l’échelle des bâtiments : des industriels issus de tous les secteurs rivalisent d’imagination pour inventer des agglomérations plus durables. Ils écornent au passage la vieille distinction entre producteurs et consommateurs, l’organisation centralisée laissant place à des technologies qui placent l’individu au cœur d’un réseau au sein duquel il joue les deux rôles. En parcourant notre dossier sur le sujet, vous découvrirez peut-être quelle pierre vous pouvez apporter à la construction de ces nouvelles architectures urbaines. cm

NOVEMBRE 2012ccN°949

3


www.industrie-technologies.com

SOMMAIRE

TENDANCES CALCUL

Pourquoi les logiciels veulent décrypter les émotions cc PAGE 10

ÉCOCONCEPTION

Un pôle bio-mimétisme à Senlis

cc PAGE 12

NANOTECHNOLOGIES

Les microcraquelures éliminées des films polymères cc PAGE 13

STOCKAGE

Vers des disques optiques de très haute capacité

cc PAGE 14

RECYCLAGE

Une deuxième vie pour le béton

cc PAGE 15

INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

Autodesk à nouveau tenté par la FAO

cc PAGE 16

PRODUCTION

Le vide sec pour la verrerie cc PAGE 17

LE KIOSQUE cc PAGE 17

ROBOTIQUE

Rosa, le robot neurochirurgien made in France cc PAGE 18

CALCUL

Le CEA inaugure un supercalculateur

EN COUVERTURE Écoquartiers et sobriété : un mariage de réseaux cc PAGE 24

Machine to machine : ça vous change la ville cc PAGE 28

François Terrier, directeur de recherche au CEA List Des logiciels pour garantir les systèmes communicants cc PAGE 32 POUR ALLER PLUS LOIN

L’enquête continue sur Internet cc PAGE 34

Ville durable Les nouveaux quartiers branchés L’expansion urbaine place la ville en première ligne face aux défi défiss environneprésent : distributeurs d’énergie, gestionmentaux. Les industriels répondent présent: naires de réseaux, spécialistes du BTP… Tous se ruent vers les perspectives nouvelles du logiciel et des télécoms pour relever le défi des villes du futur, quitte à chambouler leurs vieux paradigmes. Bienvenue dans ces villes intelligentes, eldorado pour de multiples secteurs d’activités. ccPAGE 22

cc PAGE 19

MATÉRIAUX

Une colle biosourcée pour l’industrie papetière

cc PAGE 20

MESURE

La fibre optique à sa juste taille

cc PAGE 21

LA PHOTO-TECH Pris dans une usine de Siemens au Brésil, le cliché montre une série de condensateurs pour courant continu haute tension. cc PAGE 34

4

N°949ccNOVEMBRE 2012


SOMMAIRE

EXPÉRIENCES

PRODUITS

PARCOURS

GUIDE D’ACHAT

LES 3 DIMENSIONS DE

Choisir un chariot automatique cc PAGE 42

Marc Bertin

Responsable de l’innovation chez Oberthur technologies cc PAGE 58

NOUVEAUTÉS

Notre sélection de produits classés en 6 secteurs de référence Électrotechnique ENQUÊTE

Faites de l‘or avec les données

cc PAGE 38

CAS D’ENTREPRISE

Matériaux : PFW Aerospace allège l’A 350 XWB cc PAGE 41

INTELLIGENCES

cc PAGE 46

Équipements de production

PAROLES D’AUTEURS

cc PAGE 48

Organisation

Bâtiment - Travaux publics

La créativité à la chaîne

cc PAGE 50

cc PAGE 62

Emballage - Logistique

JEUX

cc PAGE 52

L’énigme

Logiciels

cc PAGE 63

cc PAGE 54

Télécoms cc PAGE 57 CE NUMÉRO COMPORTE : - UN ENCART ABONNEMENT BROCHÉ DE 4 PAGES ENTRE LES PAGES 2 ET 65 - UN ENCART JETÉ FORMATION CONTINUE - UN ENCART JETÉ DE 8 PAGES «AGILENT» - UN PUBLI-DOSSIER «MÉCATRONIQUE - ROBOTIQUE - AUTOMATION » DE 10 PAGES FOLIOTÉ EN ROMAIN

MISE À NU

LE CONFORT PREND CORPS cc PAGE 64

CRÉDITS PHOTOS COUVERTURE : GETTY. SOMMAIRE : RÉA ; SIEMENS ; T.GOGNY ; FAURECIA ; D.R.

Des câbles souples, mais pas uniquement ! Augmenter la durée de vie ... baisser les coûts ... avec chainflex à tout(s) prix ! ®

Câbles de commande Câbles de transmission de données Câbles BUS Câbles fibre optique Câbles de mesure Câbles servoconducteurs Câbles de puissance pour moteurs 49, avenue des Pépinières Parc Médicis 94260 Fresnes Tél. 01.49.84.04.04 Fax 01.49.84.03.94 info@igus.fr


Immeuble Antony Parc II 10, place du général de Gaulle BP 20156 92186 Antony Cedex Tél. : 01-77-92-92-92 Fax Rédaction : 01-77-92-98-51 Fax Publicité : 01-77-92-98-50

www.industrie-technologies.com

INDEX

Une publication de pour joindre vos correspondants, composez 01-77-92, suivi des quatre chiffres entre parenthèses indiqués après chaque nom.

président directeur général Christophe Czajka directeur général délégué Julien Elmaleh RéDaCtIOn directeur des rédactions Thibaut De Jaegher (9483) directrice adjointe de la rédaction Anne Debray (9251) rédactrice en chef Muriel de Vericourt (9957) assistante de la rédaction Marielle Flèche (9425) rédacteur en chef adjoint Jean-François prevéraud (9458) (Bureaux d’études, design, CAO, lettre Web) rédacteurs ludovic Féry (9482) (Biotechnologies, matériaux, chimie et qualité) hugo leroux (9481) (Énergie, environnement, électrotechnique et sécurité) didier ragu (9435) (Nouveaux produits) Ont COLLaBORé À Ce nuMéRO Mathieu Brisou, Alexandra Chavarot, Erik Haenhsen/TCA et philippe Richard RéaLISatIOn secrétariat de rédaction Nicole Torras (9493), première secrétaire de rédaction direction artistique Gérard Quévrin (9494) service photo Bernard Vidal (9490) infographie Florent Robert (9495) conception graphique Rampazzo & Associés COMMeRCIaL directrice commerciale du pôle industrie Béatrice Allègre (9362) directeur adjoint de la publicité Dominique Tran (9578) chef de publicité Flora Morel (9361) régions Thierry Borde, directeur (04-72-84-27-54) est Clarisse Michel (03-88-84-36-06) italie : Piero Tomassi (9690) allemagne/suisse/autriche : Axelle Chrismann (9259) benelux : Huson International Media (Rodric Leerling) +31 (0) 229 841 882 grande-bretagne : Huson International Media (Stuart Payne) +44 (0) 1932 564 999 états-unis : Huson International Media +1 212 268 3344 espagne : B2B Communication (Juan Jose Bellod) +34 91 319 8177 espace industrie - Contact Industrie - Service publicité Elodie Merat (9985) La direction se réserve le droit de refuser toute insertion sans avoir à justifier sa décision. COnFéRenCeS-eVéneMentS (9290) aDMInIStRatIOn-GeStIOn directeur administratif et financier Stéphane Deplus (9402) responsable juridique Mireille Monnier (9744) directeur des affaires sociales Frédéric Sibille (9444) directrice fabrication et achats Fabienne Couderc (9314) MaRKetInG, DIFFuSIOn-aBOnneMentS directeur Jean-Baptiste Alline (9781) abonnements Laurence Vassor (9788) promotion Marie-Sophie Leprince ( 9808) et Isabelle de Goüyon Matignon (9811) marketing Damien Delhomme (9786) taRIFS aBOnneMentS France (TVa 2,10 %) 1 an, 11 numéros + accès Web : 129 euros TTc etudiant 51 euros TTC (sur justificatif) etranger nous consulter règlement à l’ordre d’industrie et technologies pour l’ue, préciser le numéro de tva intracommunautaire librairie (vente des numéros déjà parus et des annuaires) 4288 annuaires (tva 5,5 % incluse) «l’atlas des usines»: 230 euros ttc (papier) 650 euros (format xls)

Numéro de commission paritaire : 0612T81775. Numéro ISSN : 1633-7107. Dépôt légal : à parution. Impression : Imprimerie de Compiègne, 60205 Compiègne. Industrie et Technologies est édité par Groupe Industrie Services Info SAS au capital de 38628352 euros. Siège social: 10 place du général de Gaulle 92160 Antony. RCS Nanterre 442.233.417. 10. Siret: 442 233 417 00041. TVA: FR29442233417. Principal actionnaire ETAI. Toute reproduction, représentation, traduction ou adaptation, qu’elle soit intégrale ou partielle, quels qu’en soient le procédé, le support ou le média, est strictement interdite sans l’autorisation de l’éditeur, sauf dans les cas prévus par l’article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle. Seules sont autorisées les reproductions réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et les analyses et courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d’information de l’œuvre dans laquelle elles sont incorporées. (loi du 11 mars 1957, art. 40 et 41, et code pénal, art. 425). Copyright Groupe Industrie Services Info SAS. Tous droits réservés directeur de la publication Christophe Czajka

Les entreprises et les établissements cités 7T . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 ccA

Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) . . . . . . . 32 Airbus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41 Alcimed . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Alps Electric. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Alstom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Amazon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Apple . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 ARM . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 Audi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64 Autodesk. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

BA Systèmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Balyo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Bluenove . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Bolloré . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Bouygues . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Bull. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19, 58 Busch . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17

N°949ccNOVEMBRE 2012

Kaspersky . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

SNCF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38

Kerlink . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28

Snecma . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

Cambridge Consultants . . 14 Cap Énergie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 CEA

..........................

ccE École des mines . . . . . . . . . . . . . . . . . 33

12, 19, 32

Centre de calcul recherche et technologie (CCRT) . . . . . . 19 Centre de recherche de Jülich (FZJ) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Centre de recherche spatiale allemand . . . . . . . . . . . . . 34 Checkmymetro . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Cisco. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Cnam . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Cnil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 CNRS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Cofely Ineo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Corning Cable Systems . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 ccD Darpa . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Dassault Systèmes. . . . . . . . . . . . . . . 9 Data Publica . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Delarue Card Systems . . . . . 58

Kia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10

Snox . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42

Koito Manufacturing . . . . . . . . 21

Solidworks . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

Ecole polytechnique . . . . . . . . . 62

SPI Engineering . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42

Egemin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42

Spie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28

Électricité réseau distribution France (ERDF) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Electrolux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 Embix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 European télécommunications Standards Institute (ETSI) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 EVE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

Faurecia. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64 Folio Photonics. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 ccG Gaz réseau distribution France (GRDF) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 ccH HSMWorks Aps . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

ccC

SmartGrains . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28

Kéolis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38

ccF

ccB

Smart Building Alliance . . 24

ccK

DuPont Building . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

Ademe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 Agence nationale de la recherche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38

DS Automation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42

6

DSP Valley. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Dualo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9

ccI IBM . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24, 28 Ineris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 Inria . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28, 32 Institut de physique du bâtiment Fraunhofer (IBP) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Institut Fraunhofer Manufacturing Engineering and Automation (IPA) . . . . 15 Institut national de standardisation et de technologies américain (Nist) . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

ccM M2ocity . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

Still . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42

Mapize. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38

Suez Environnement 28, 33

Medtech . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18

Syndicat des eaux d’île-de-France (Sedif) . . . . . 24

Microsoft . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10, 24 Minalogic . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Mitre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32 ccN Natureplast. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Nec . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Nestoria. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 NewLC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Nuance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 NVidia . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 ccO

Turbomeca . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 ccU Ubisoft . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Université Case Western Reserve de Cleveland. . . . . . . 14 Université de Caroline du Nord (États-Unis) . . . . . . . . . . . . . . . 16 Université de Hanovre . . . . . 42

Oberthur technologies . . . . 58

Université de Montréal . . . 10

Openstreetmap . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38

Université de Pennsylvanie (États-Unis). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13

Orange . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24, 28 Ottobock . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 Owens-Illinois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 ccP Panasonic . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33

Université de Stanford (Etats-Unis). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Université de Toulousele Mirail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 Université des sciences et technologies de Chine (USTC) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8

PFW Aerospace & Electronics . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41

Université Paris-Sud . . . . . . . . . 32

Point One . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20

Usis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

Poult . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 ccV ccR

Valeo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

RATP . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38

Veolia. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

Renault . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10

Victrex . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41

Saft . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24 ccW ccS

Watteco. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28

Schlumberger . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58 ccJ

ccT Total . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

Italproject . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 Itron . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

Synopsys . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

Wygwam . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10

Schneider Electric. . . . . . . . . . . . . . 24

JBT France . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42

SFR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28

JC Decaux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38

Siemens. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24, 34 Sigfox. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 SigrenEa . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 Silicon Europe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 Silicon Saxony

....................

20

ccX X-Log . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58


www.industrie-technologies.com

Le BLOC-nOteS De La RéDaCtIOn 0+0=ROBOt.

Les Jeux olympiques des robots se sont déroulés, à Hefei, en Chine. À l’occasion de la douzième édition du Robogame, 44 équipes d’étudiants de l’université des sciences et technologies de Chine (USTC) se sont affrontées par robots interposés. Le challenge ? Créer une machine autonome capable de reconnaître des chiffres, de résoudre un problème mathématique simple et d’écrire le résultat sur une surface prévue à cet effet. cm

COOL. Un réfrigérateur sans porte peut-il être écolo ? MaIn FORte.

Artificielle, mais, plus vraie que nature ! Cette main

est un condensé de technologies. Ce type de prothèse peut se commander de plusieurs manières. Les plus abouties sont dites myoélectriques, elles réagissent en fonction des mouvements des muscles et assurent des fonctions de préhension, comme tenir un verre ou un stylo. Pour obtenir cette étonnante apparence de vie, les chercheurs de la société Ottobock jouent sur l’opacité de couches PVC pour s’approcher du teint naturel du porteur et simuler les réseaux veineux. cm

CaRtOn

ROuGe

LA E-SANTÉ PEINE À DÉCOLLER

Elle a beau faire parler d’elle, la e-santé n’inspire pas les professionnels. D’après une enquête du Cercle des décideurs numérique et santé, les médecins et industriels du secteur doutent de la création de cette filière en France. Sur son émergence d’ici à deux ans, leur indice de confiance est de 3,99 sur 10, et 5,19 sur 10 d’ici à cinq ans. Les promoteurs de la télémédecine feraient donc bien de chercher à convaincre ceux qui en seraient les principaux acteurs! cm

8

N°949ccNOVEMBRE 2012

Des alvéoles pour butiner du froid.

L’étudiant en design Ben de la Roche en est persuadé: il faut réduire le gâchis alimentaire. Apparemment traumatisé par les Tupperware oubliés au fin fond du frigo et remplis d’aliments pourris, le jeune Néozélandais a voulu se débarrasser de la porte pour garder ses denrées à l’œil. Mais quid de l’énergie dissipée? Elle est limitée grâce à une structure en nid-d’abeilles modulable. L’espace réfrigérant peut ainsi être adapté en fonction du volume stocké, et les modules non occupés ne produisent pas de froid. Le concept, élégant mais peu compact, a remporté le deuxième prix au concours international Electrolux Design Lab 2012. Le volume total de stockage ne devait pas constituer un critère de sélection majeur! cm

haCK CŒuR Barnaby Jack, ancien hacker

australien, devenu expert en sécurité informatique, prend la sécurité à cœur. Lors de la conférence BreakPoint,

qui s’est tenue courant octobre à Melbourne, en Australie, il a affirmé que pirater un pacemaker à distance pour lui faire délivrer une tension de 830 volts est possible. En s’appuyant sur une vidéo qu’il ne veut pas rendre publique, Barnaby Jack a expliqué que les pacemakers et défibrillateurs implantés communiquent sans fil sur une distance d’environ 10 mètres. En activant une fonction secrète à distance, il est donc possible à une personne dûment outillée et malintentionnée d’en prendre le contrôle pour modifier le comportement de l’appareil. Outre le crime parfait, l’expert évoque un scénario où un virus se propagerait de pacemaker en pacemaker… Il y a six mois, il avait effectué une démonstration similaire avec une pompe à insuline. cm

ABACA ; D.R.

Une main à deux doigts de la perfection.

Un véritable combat de math amor.


La penSée Du MOIS Si vous ne pouvez pas le faire bien, au moins faites-le beau. Bill Gates, fondateur de Microsoft

WEB c www.industrie-technologies.com

INFORMATIQUE Des cartes graphiques virtualisées

éCOLeau. Pour économiser l’eau,

une drôle d’idée consisterait à vous doucher habillé. Le système WashIt, imaginé par

des étudiants en design turcs, fusionne votre lave-linge avec votre cabine de douche ! L’eau « grise » issue de la douche sert ainsi à récurer les vêtements, après une filtration sommaire. Décliné en versions domestique ou publique, le concept pourrait faire florès dans les régions en stress hydrique. cm

Une bonne douche fait toujours du bien quand on est lessivé.

eSpIOn. La seule chose qu’il ne fait pas, c’est marcher au plafond !

Malgré son nom de margouillat, surnom du gecko dans certaines régions tropicales, ce drone de reconnaissance reste au sol. Tenant dans la poche d’un treillis, ce petit engin roulant à la vitesse minimale de 1 m/s assure une autonomie de 30 minutes en version liaison radio. Il est doté de trois caméras et retransmet un signal vidéo en temps réel à son opérateur équipé d’un écran de 3,5 pouces. Adoubé par les militaires, il a été présenté courant juillet au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Le margouillat pourrait délaisser l’uniforme pour des applications civiles. cm

NVidia lancera début 2013 la carte graphique VGX K2, utilisable via le cloud computing, inaugurant le concept du « hardware as a service ». But : traiter rapidement de gros modèles 3D sur des serveurs déportés et afficher instantanément le résultat sur l’écran de l’utilisateur. cm rubrique : électronique

RÉALITÉ VIRTUELLE La Lune resurgit des profondeurs 348 ans après son naufrage au large de Toulon, le vaisseau amiral du Roi Soleil, « La Lune », va être exploré. Le célèbre trois-mâts permettra de tester le pilotage de robots sous-marins de fouille via la 3D et la réalité virtuelle développées par Dassault Systèmes. cm rubrique : simulation

START-UP Un instrument de musique intuitif La start-up francilienne Dualo a créé le du-touch, qui sera commercialisé début 2013 avec une méthode d’apprentissage inspiré des jeux de karaoké. L’instrument dispose, les unes à côté des autres sur deux claviers séparés, les notes qui sonnent bien entre elles, offrant une cartographie mentale inédite de la musique. cm rubrique : design

CHAQUE SEMAINE suivez l’actualité de l’innovation sur www.industrie-technologies.com avec nos deux newsletters:

l’Hebdo de la Techno le mardi et la Lettre de la Conception et du Design le jeudi.

NOVEMBRE 2012ccN°949

9


www.industrie-technologies.com

TENDANCES

comment les équipements informatiques existants peuvent percevoir nos états d’âme.

Pourquoi les logiciels veulent décrypter nos sentiments Déjà capables de détecter nos mouvements, du fait de la généralisation des capteurs et des écrans tactiles, ordinateurs et smartphones tentent désormais de deviner notre état d’esprit pour offrir de nouvelles fonctionnalités. Une tendance en plein essor grâce à la démocratisation des capteurs et des outils de calculs associés.

L

Siri bientôt à l’écoute de nos émotions c Capable de comprendre une question et d’apporter une réponse, Siri pourrait bientôt détecter nos émotions. L’assistant vocal né d’un projet commun entre l’université de Stanford, aux États-Unis et l’organisme de recherche de l’armée américaine, la Darpa (pour Defense Advanced Research Projects Agency), et racheté en 2010 par Apple, mise sur le cloud pour procéder à la reconnaissance vocale. Or la société Nuance, qui met à la disposition d’Apple l’infrastructure cloud nécessaire au logiciel Siri, dispose d’un assistant numérique capable de reconnaître un utilisateur au son de sa voix. Nuance a déjà officiellement annoncé l’intégration de la reconnaissance des émotions au sein de son système.

10

N°949ccNOVEMBRE 2012

outils montent en puissance. L’analyse des expressions faciales ou des comportements permet d’imaginer des dispositifs de prévention des accidents et des délits ou d’adaptation des interfaces à la fatigue d’un utilisateur. Le laboratoire de recherche en audiovisuel de l’université de Toulouse-le Mirail travaille ainsi sur des modèles pour cerner le stress ou la fatigue à partir de la fréquence et du rythme de la voix, en vue de prévenir des accidents. Une technique dont le taux de fiabilité avoisine les 80 %. Cette approche pourrait être complétée par l’analyse de mots-clés identifiés par reconnaissance vocale, à condition de disposer d’une puissance de calcul suffisante. cc Analyser

la voix et le visage pour reconnaître l’humeur

Une puissance que les systèmes ne sont pas obligés d’intégrer : ils peuvent en disposer via une plate-forme de virtualisation dans le cloud, comme l’explique Greg Madison, designer d’interactions pour Wygwam, à l’origine de l’assistant personnel Angie. Ce système fait appel au cloud pour identifier l’utilisateur, mais il n’intègre pas encore de volet de reconnaissance de son humeur. Il pourrait le faire d’ici 2014. « Avec la multiplication des capteurs dans les smartphones, nous pourrions reconnaître une personne à sa démarche ou à son frappé sur les touches. Nous serions capables de la géolocaliser, de mesurer son biorythme et d’agréger toutes ces informations ». La technologie

TECHNOLOGIES DANS LE CADRE DE L’ANALYSE VISUELLE DES ÉMOTIONS, les images issues d’une caméra servent à fixer des repères sur le visage (triangles ou points). Écartements et mouvements relatifs de ces marqueurs d’expression traduisent l’état d’esprit d’un utilisateur.

est mature, mais la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) voit d’un mauvais œil la collecte et l’analyse de données personnelles aussi nombreuses. Une limite qui n’existe pas en ce qui concerne l’analyse du visage: la puissance d’un ordinateur suffit dans ce cas et le recours au cloud n’est pas nécessaire. Wygwam dispose d’ailleurs d’un prototype fonctionnel sur la version Windows du Kinect de Microsoft. Autre application possible de l’analyse vocale : les centres d’appel, en particulier ceux destinés à répondre aux appels liés à des urgences médicales. Certaines patho-

RÉA

es outils de reconnaissance des émotions ont été initiés pour analyser a posteriori des situations de crise, comme l’état de stress d’un pilote avant un crash détecté dans les enregistrements des boîtes noires. Ils se développent aujourd’hui tous azimuts, du fait de la démocratisation et de l’amélioration continue des performances des capteurs et des outils d’analyse des signaux qu’ils recueillent. Outre les techniques d’analyse de la voix, déjà bien installées, d’autres


MARQUEUR DE MATURITÉ IT

recherche

développement

production

TENDANCES

Grâce à cet indicateur, repérez le stade de développement des innovations que nous avons sélectionnées.

Pour éviter les accidents

Mieux gérer les urgences

● Doter un tableau de bord automobile d’une caméra permet d’analyser l’état de fatigue du conducteur pour prévenir son endormissement. Les indicateurs peuvent même être adaptés au comportement.

REPOS STRESS

Améliorer l’interactivité ● L’analyse de l’état d’esprit permet une modification de l’interface. Dans le cadre d’un jeu vidéo, adapter le niveau de difficulté ou l’apparence des personnages est par exemple possible.

● L’analyse des sons est efficace en situation d’urgence. Ces marqueurs identifient stress, fatigue, désespoir ou colère, ouvrant la voie à une adaptation de la réaction d’un centre de contrôle aérien ou d’un call center.

Prévenir les délits

S’adapter à notre état de fatigue ● Certains dispositifs adaptent l’affichage en fonction des mouvements de l’utilisateur. Sa fatigue pourrait également être prise en compte.

logies modifiant la physiologie, donc la voix pourraient être détectées lors de ces appels téléphoniques, mais également dans le cadre d’un traitement, pour évaluer les progrès liés à une rééducation.

la fatigue au volant pour éviter l’endormissement

RÉA ; D.R.

cc Détecter

Pour détecter l’état de fatigue, la voix n’est pas le seul indice. Certains mouvements du corps trahissent également l’épuisement. L’industrie du jeu vidéo s’intéresse d’ailleurs de près à cette perspective. Ubisoft travaille ainsi sur l’adaptation de la difficulté et de l’apparence des jeux à

l’état d’esprit. Avec l’université de Montréal au Canada, des recherches visent à adapter l’intelligence artificielle des jeux à de telles contraintes. Microsoft a par ailleurs déposé en juin 2012 un brevet pour adapter la publicité à l’état d’esprit des utilisateurs. Ces recherches intéressent aussi l’automobile : Kia travaille ainsi sur un tableau de bord analysant la lassitude, pour prévenir tout risque d’endormissement. Le centre de commande sphérique multimodal d’Alps Electric veut analyser le comportement de l’automobiliste, afin de présenter sur écran LCD les informations dont il a

● Identifier des silhouettes et analyser les mouvements des membres et les trajectoires de déplacement permet de détecter un comportement suspect.

besoin à tout instant. Renault travaillerait aussi sur le sujet. Dans les espaces publics, ce type de système pourrait apporter une sécurisation, ou être mis à profit pour faciliter la circulation. Le Human Behavior de Nec identifie ainsi les personnes et leurs déplacements pour prévenir des comportements à risques. Susceptibles de trouver des applications tous azimuts, les systèmes capables de deviner les émotions n’ont pas fini de se développer. cm ccMATHIEU BRISOU mbrisou@industrie-technologies.com

NOVEMBRE 2012ccN°949

11


www.industrie-technologies.com

TENDANCES

cc EN BREF

Automobile Le CEA List planche sur l’électronique embarquée

la démarche zéro déchet de dupont en vidéo.

Écoconception Un pôle bio-mimétisme à Senlis Le futur centre occupera des bâtiments militaires inoccupés de Senlis.

La ville de Senlis (Oise) lance un centre de compétences européen dédié au bio-mimétisme.

Pour harmoniser les développements de la filière française de l’électronique embarquée, dans le cadre de son explosion dans les voitures neuves, le CEA List mène plusieurs projets en lien avec les industriels. Le standard Autosar, développé depuis 2003 pour harmoniser toute l’architecture électronique d’une voiture, voit ses premières implantations sur des calculateurs équipant des voitures de série. Le CEA List planche en parallèle sur les adaptations logicielles pour sécuriser les opérations assurées par les systèmes embarqués, dans le cadre défini par la norme internationale ISO 26262 intitulée «Véhicules routiers - Sécurité fonctionnelle», récemment publiée. cm

12

N°949ccNOVEMBRE 2012

Production DuPont atteint le zéro déchet Une quantité de déchets mis en décharge réduite de 36 700 tonnes par an à… zéro : l’exploit de la filiale Building Inno-

vations de DuPont, qui regroupe quinze sites industriels dans le monde, est de nature à inspirer d’autres industriels. L’équipe aux compétences transversales chargée de cette mission a procédé en deux temps. Elle a d’abord cartographié les gisements de déchets grâce à la méthode d’organisation « Six sigma ». Elle a ensuite trouvé pour chaque type de déchet un débouché viable, en collaboration avec des acteurs spécialisés dans le recyclage. Pour s’adapter aux besoins identifiés, DuPont a mené un travail de réingénierie sur certains procédés et sur sa chaîne d’approvisionnement. Ce résultat marque l’aboutissement du programme « drive to zero » lancé en 2009. Celui-ci répondait à une demande forte de sa clientèle pour recycler les déchets du bâtiment, encore peu valorisés. ccH. L.

Aucun déchet de DuPont Building (Corian, Tyvek…) n’est envoyé dans un site d’enfouissement.

CEA ; D.R.

L’électronique est à la base de plus d’une innovation sur deux dans l’automobile.

Confrontée au départ d’un régiment, la municipalité entend profiter de l’abandon d’installations en bon état pour l’y implanter. Ses recherches seront destinées à des start-up innovantes, des TPE, des PME, mais aussi à des grands groupes industriels. « Nous souhaitons créer avec ce centre de compétences une filière de formation, industrielle et scientifique de référence et de dimension interna-

tionale, qui soit source de croissance et d’emplois, tout en répondant à un véritable besoin autour du développement durable », explique Pascale Loiseleur, maire de Senlis. Ce centre, qui bénéficiera de 12 millions d’euros d’investissements, disposera d’un pôle universitaire, d’un pôle de formation, de laboratoires mutualisés pour les entreprises en phase de recherche et de développement, d’installations de télétravail pour les entreprises et d’un espace de conférence et d’exposition. ccJ-F. P.


Simple.Ergonomique.Efficace

TENDANCES

Une gamme complète de couteaux à gâchette

Nanotechnologies Les microcraquelures éliminées des films polymères

Rétraction automatique de la lame

Lame 92 utilisable sur 4 côtés

MARTego 122001

Films polymères. À droite, la superposition de nanoparticules évite les craquelures généralement observées au séchage (à gauche).

Obtenir des films polymères sans craquelures, sans ajouter d’additifs. C’est l’exploit qu’ont réussi

Lame 92 utilisable sur 4 côtés

des chercheurs de l’université de Pennsylvanie, aux États-Unis. En production, les films polymères peuvent être fonctionnalisés en déposant à leur surface des nanoparticules en suspension. Mais, quand le liquide s’évapore, la couche supérieure se craquelle comme la boue au soleil. Pour contourner ce problème, il faut recourir soit à de lourds équipements, soit à l’ajout d’un additif prévenant la formation de fissures, ce qui nuit souvent aux propriétés du nanomatériau. Les ingénieurs chimistes américains ont développé une alternative : leur procédé consiste à superposer plusieurs couches de nanoparticules, en alternance avec des phases de centrifugation pour faire sécher chaque couche et obtenir un dépôt uniforme. Ils ont démontré la faisabilité de leur méthode en construisant des réseaux de Bragg, des réflecteurs utilisés notamment dans les fibres optiques, avec des nanobilles de silice. ccL. F.

Merak 124001

Rétraction semi-automatique de la lame

au Nouve

Mizar 125001 |

Lame trapèze 5232

cc EN BREF

Énergie Silicium-air, une nouvelle piste pour les batteries

D.R.

Le nouveau laboratoire du centre de recherche de Jülich (FZJ), en Allemagne, va explorer la chimie des batteries silicium-air. Cette technologie émergente vise à exploiter la forte densité énergétique du couple métal-air. Elle pourrait constituer une alternative plus stable et moins coûteuse à des concepts plus avancés comme le lithium-air ou le zinc-air.cm

recherche

développement

Lame non interchangeable

Clip 63000

L’alliance efficace de l’innovation technique et des matériaux performants :

la qualité allemande

production

ZI • 67110 Gundershoffen • 03 88 72 96 34 NOVEMBRE 2012ccN°949

13

martor@martor.fr

www.martor.com


www.industrie-technologies.com

TENDANCES

Environnement La détection des fuites d’hydrocarbure

L’entreprise Cambridge Consultants développe des capteurs pour traquer la fluorescence des hydrocarbures dans l’eau. Dérivée d’appareils de diagnostic médical, la technologie a été encapsulée et adaptée à l’environnement marin. Elle devrait aboutir à des outils de détection de fuites en temps réel pour les ports ou les plates-formes pétrolières. cm

Immergé, le système détectera très tôt une fuite sur un pipeline sous-marin.

Stockage Vers des disques optiques de très haute capacité Folio Photonics, une spin’off de l’université Case Western Reserve de Cleveland, met au point des disques optiques de nouvelle génération, capables de stocker de 1 à 2 To, l’équivalent d’un disque dur de moyenne gamme. Pour

ce faire, l’entreprise américaine mise sur un millefeuille de couches de stockage. L’une de 0,3 µm est élaborée à l’aide d’un polymère polyethylène téréphtalate glycol (PETG), dopé avec une substance fluorescente, l’autre de 3,1 µm, réalisée en polyfluorure de vinylidène (PVDF), sert d’isolant optique entre les couches de stockage de données. Le dépôt des couches se fait à l’aide d’un procédé, rouleau à rouleau, sur un substrat similaire à celui utilisé pour les DVD et Blu Ray. Testé avec 23 couches, le système pourrait en comporter 64 à terme. Folio Photonics insiste sur la simplicité de sa technologie qui fait appel à un faisceau laser déjà utilisé sur des lecteurs et graveurs largement répandus. Cette simplicité pourrait faciliter, d’ici trois ans, la production en volume de ce format de stockage. ccM. B.

MARQUEUR DE MATURITÉ IT

recherche

50 1962 | 2012

FRANCE

Vous êtes à la recherche d‘une solution qui allie gain de temps et gain de place ? Le transpalette EJE 112i à technologie lithium-ion peut être complètement rechargé en seulement 80 mn et grâce à son châssis court de 425 mm il est rapidement et facilement embarqué dans tout type de camion.

développement

production

Cette forme stockée dans une des couches du support en polymère fluorescent valide la simplicité de la technologie. D.R.

cc EN BREF

disque durs, disques optiques : le match.


TENDANCES

Recyclage Une deuxième vie pour le béton

Du 19 au 22 novembre 2012 Paris norD villePinte - FranCe

L’Institut de physique du bâtiment Fraunhofer (IBP) développe une méthode qui pourrait permettre le recyclage du béton. Les procédés exis-

4 jours de salon100% intralogistique au service de votre compétitivité

tants peinent à séparer les deux constituants du matériau roi du BTP, le ciment et le gravier, intimement liés. Les éléments de ce Pour y parvenir, les cherbéton ont été séparés cheurs ont misé sur la fragpar fragmentation mentation électrodynamiélectrodynamique. que. Dans ce procédé, des éclairs extrêmement brefs sont impulsés à travers la matière pour la désolidariser. Les chercheurs ont réalisé que lorsque la fréquence de ces impulsions est inférieure à 150 nanosecondes, le courant traverse préférentiellement les particules solides, plutôt que l’eau qui les convoie. Ils sont ainsi parvenus à « atomiser » une tonne de béton par heure. Leur objectif est désormais de pousser le procédé à 20 tonnes par heure, seuil estimé de sa rentabilité. ccH. L.

Manutention / levage Manutention / levage, équipements spéciaux, composants & accessoires de manutention, équipements & accessoires de levage, d’arrimage et de sécurité...

Chariots et CoMposants Chariots automoteurs, tracteurs, porteurs, manuels, transpalettes et gerbeurs, composants et accessoires...

stoCkage et rayonnages Rayonnages fixes, statiques, stockage mobile, rotatif, dynamique, conteneurs, bacs, palettes...

ÉquipeMents d’entrepôts Sécurité des personnes et matériels, éléments d’entrepôts, entretien des entrepôts, équipements d’ateliers...

prestations logistiques Conseil en logistique, ingénierie, maintenance, location, autres services...

cc EN BREF

FRAUNHOFER

Production Le nettoyage au CO2 s’affirme

Manutention Continue Manutention mécanique, pneumatique, machines de tri, pièces et composants...

recherche

développement

systèMes autoMatisÉs Transtockeurs, systèmes de palettisation, manipulateurs et robots, AGV, constructeurs-ensembliers, manutention et tri de bagages, cartons, bacs, systèmes automatisés de chargement et déchargement de véhicules...

systèMes d’inforMation Logiciels de gestion d’entrepôts, des stocks, des commandes, préparation des commandes, gestion des flux, solutions et matériels d’identification, informatique embarquée...

en savoir plus et réservez votre badge

www.manutention.com

Cette machine combine deux procédés de nettoyage au CO2 : supercritique et neige.

Avec le soutien du With the support of

un événement

production

NOVEMBRE 2012ccN°949

15

Tenue conjointe avec Held jointly with

Lautrestudio

Des chercheurs allemands de l’Institut Fraunhofer Manufacturing Engineering and Automation (IPA) ont combiné en une machine compacte deux procédés de nettoyage de précision au dioxyde de carbone (CO2). Elle peut ainsi enchaîner le dégraissage des pièces sous CO2 supercritique et le dépoussiérage par la neige carbonique. Cette innovation répond aux exigences de propreté toujours plus pointues d’industries comme l’électronique ou l’aéronautique. cm


www.industrie-technologies.com

TENDANCES

Informatique industrielle Autodesk à nouveau tenté par la FAO

Matériaux Une structure en pétales pour doper l’énergie

Des chercheurs américains Cette nanostructure offre une large de l’université de Caroline du Nord surface d’échange. ont mis au point une nanostructure en forme de fleur. Objectif : afficher une très grande surface dans un espace compact. Obtenue à partir de sulfure de germanium (GeS), un semi-conducteur, elle pourrait doper la capacité des matériaux à abriter des charges électrochimiques. Premières applications visées : les électrodes de batteries et les cellules photovoltaïques. cm

Autodesk s’emploie à intégrer le maillon manquant dans sa gamme d’outils de gestion du cycle de vie (PLM). L’entreprise

vient pour cela d’acquérir une partie des actifs de l’éditeur danois HSMWorks Aps dédiés à la fabrication assistée par ordinateur (FAO). Après avoir essayé de pénétrer ce marché dans les années 1990 avec l’acquisition de MES et de son logiciel Solution 3000, Autodesk avait jeté l’éponge devant les difficultés pour s’implanter sur un marché très technique, difficile à gérer à travers un réseau de distributeurs. L’éditeur se lance donc à nouveau dans l’aventure. Outre l’expertise en usinage,

MARQUEUR DE MATURITÉ IT

recherche

développement

HSMWorks fournisseur de Solidworks intègre le portefeuille d’Autodesk.

Autodesk compte profiter de cette acquisition pour changer fortement la donne dans le monde de la FAO en offrant également ses nouveaux applicatifs au sein de son offre 360 de services en cloud computing. Une pierre dans le jardin de son concurrent le plus virulent, Solidworks, dont HSMWorks Aps était un fournisseur important d’applicatifs FAO. cc J-F. P.

D.R.

cc EN BREF

production

EnrEgistrEurs de puissancE et d’énErgiE Compteurs compatibles sur tous les réseaux électriques Consultation à distance des mesures ( Logiciel

)

Compacts et aimantés pour intégration en armoire fermée PEL 102

Enregistrement des données sur carte SD intégrée IEC 61010 1000 V cat iii 600 V cat iV

IP

54

Chauvin Arnoux

Tél : 01 44 85 44 85 info@chauvin-arnoux.fr www.chauvin-arnoux.fr

PEL 103 Toutes les informations sur www.pel100.com


TENDANCES

LE KIOSQUE Q

Production Le vide sec pour la verrerie

Essai L’intelligence artificielle est-elle bornée ?

Sans lubrification, moins énergivore, et plus simple d’entretien, la technologie de vide sec profite à l’industrie du verre.

Le groupe américain Owens-Illinois (O-I) l’a adoptée dans son usine de Veauche (Loire), en remplaçant les douze anciennes pompes à piston par des pompes à vide Mink, fournies par le français Busch. Chez l’industriel, le vide intervient à deux étapes de la fabrication : lors de la formation de la bague, la partie supérieure du goulot, alors que le verre est encore à l’état Pompes à vide Mink pâteux, puis en fin de dans deux étapes chaîne, pour la manipulade fabrication chez tion des bouteilles avant le Owens-Illinois. stockage. Le groupe O-I en a tiré plusieurs bénéfices. D’abord, le refroidissement à l’eau est remplacé par un refroidissement à l’air, beaucoup moins consommateur d’énergie ; ensuite, une intervention annuelle suffit sur les pompes à vide, là où les pompes à piston requéraient un entretien drastique. Enfin, O-I peut ajuster la valeur de vide sur sa ligne de production, grâce à la connexion de six des douze pompes à un vacuostat. ccL. F. cc EN BREF

MGM , D.R.

Informatique Serveurs ARM : une puce gère jusqu’à 16 cœurs

L’arrivée sur le marché, annoncée pour 2013 du CoreLink CCN-504 renforcera la stratégie défendue par ARM pour imposer son architecture 64 bits dans les serveurs énergétiquement efficaces. Ce composant pilote les échanges entre processeurs et autres éléments situés sur la carte mère. Aidé par une mémoire cache de troisième niveau de 8 ou 16 Mo, il prend en charge jusqu’à 16 cœurs de calcul. cm

L’Artificial General Intelligence, ou AGI, symbolisée par l’ordinateur Hal dans 2001 l’Odyssée de l’espace, n’a aucunement progressé depuis 60 ans. David Deutsch, physicien de l’université d’Oxford et membre de la Royal Society, part de ce constat dans un essai passionnant publié par Aeon, un magazine numérique dédié aux idées et à la culture. Revenant sur les apports des théoriciens du calcul et de l’informatique comme Charles Babbage ou Alan Turing, l’auteur affirme que c’est la difficulté de modélisation des notions abstraites qui serait la cause du peu d’avancées en matière d’intelligence artificielle. Le lecteur peut être d’accord ou non. Les commentaires sont d’ailleurs tout aussi intéressants que cet essai, dont la vertu est d’ouvrir un vrai débat. cm c cRÉFÉRENCES : « The very laws of physics imply that artificial intelligence must be possible. What’s holding us up ? » octobre 2012. http://www.aeonmagazine.com/being-human/david-deutsch-artificial-intelligence/

Web Une pierre de rosette techno

Déchiffrer un langage oublié grâce à une technologie inédite : c’est ce qu’espère accomplir le docteur Jacob Dahl. L’espoir du chercheur repose sur un appareil combinant un éclairage LED et un appareil photo numérique, utilisé pour photographier des tablettes de la collection du Louvre écrites dans une langue utilisée vers 2900 ans avant Jésus-Christ en basse Mésopotamie. En mettant en ligne ces clichés dont la précision fait apparaître des détails jusqu’ici illisibles, Jacob Dahl espère trouver de l’aide pour décrypter les textes. cm c cRÉFÉRENCES : « Breakthrough in world’s oldest undeciphered writing », octobre 2012 http://www.bbc.co.uk/news/business19964786

Presse Le retour de la bande magnétique

L’augmentation du besoin de stockage impose le recours à de nouvelles technologies. Pour IBM et Fujitsu, l’avenir se nomme bande magnétique. Il ne s’agit pas de ressusciter la vieille cassette audio mais bien de mettre au point un système fiable et économique capable à terme de stocker 100 To par cartouche. Un prototype d’une épaisseur de 2 centimètres et de 10 cm de côté existe et peut déjà archiver 35 To. Le plus grand radio télescope du monde nommé SKA qui sera mis en service en 2014 devrait générer un flux de données de 1 petaoctet par jour! Cela représenterait 120000 disques durs de 3 To par an, les remplacer par des bandes magnétiques induira une consommation énergétique bien moindre. cm c cRÉFÉRENCES : « Play that tape again » New Scientist n°2887, semaine du 20 octobre 2012, page 20

bonus c Sautant de 39 045 mètres d’altitude, Felix Baumgarnter franchit le mur du son en chute libre. http://www.industrie.com/it/

baumgartner-le-saut-aux-3-records.13873

MARQUEUR DE MATURITÉ IT

recherche

développement

production

NOVEMBRE 2012ccN°949

17


www.industrie-technologies.com

la chirurgie du cerveau pilotée grâce au robot rosa.

TENDANCES

Robotique Rosa, le robot neurochirurgien made in France

cc AGENDA

Pollutec fait la part belle aux villes durables

Ce robot guide avec une très grande prècision le chirurgien lors d’une intervention sur le cerveau.

MARQUEUR DE MATURITÉ IT

recherche

og hnol ie uni ec

TION C E T O PR YPE 5/6 En

Nouvelle

t

®

production

e qu

Tyvek classic xperT

développement

URE E I R É UP • S T

vet

a tt e n t e d e

b

REDÉFINIR LA PROTECTION DANS LES MOINDRES DÉTAILS tra protection contre les liquides tra protection contre les particules ceptionnel au niveau du design et du confort Venez découvrir Tyvek Classic Xpert sur notre stand Expoprotection 2012 Hall 7.2, Stand F79. Pour en savoir plus, ou pour commander un échantillon, rendez-vous sur www.dpp-europe.fr/TyvekClassicXpert/ ®

Copyright © 2012 DuPont. Tout droits réservés. L’ovale DuPont, DuPont , The miracles of science et tous les produits marqués du signe ou sont des marques ou marques déposées de E.I. du Pont de Nemours and Company ou de ses sociétés affiliées. TM

TM

®

TM

D.R.

au centre eurexpo de Lyon http://www.pollutec.com/

planifier l’intervention chirurgicale, telle que la pose d’électrodes intracrâniennes ou l’ablation d’une tumeur. Grâce à elle, le repérage des zones à opérer se fait sans contact par un laser, ce qui évite d’immobiliser la tête du patient dans une boîte de contention. Ensuite, le chirurgien opère à l’aide du bras robotisé, programmé pour intervenir seulement dans des zones de sécurité, afin d’éviter de toucher des vaisseaux sanguins par exemple. Bertin Nahum, PDG de Medtech, a été classé début octobre quatrième parmi les dix entrepreneurs high-tech les plus révolutionnaires par la revue pédagogique canadienne Discovery Series. Il se positionne ainsi derrière Steve Jobs, Mark Zuckerberg et James Cameron. ccL. F.

c Du 27 au 30 novembre 2012

Capable d’intervenir sur la boîte crânienne avec une précision inframillimétrique, Rosa, robot développé par la société montpelliéraine Medtech, a déjà assisté les neurochirurgiens dans plus de 600 procédures à travers le monde, et sept sites en France. Un logiciel sert à

re

Le 25e salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement consacrera deux événements aux villes durables, sujet de notre dossier de couverture ce mois-ci : une série de conférences « Sustainable City Solutions » les 27 et 28 novembre et une zone d’exposition « Ville durable et réseaux urbains intelligents » regroupant les principaux industriels du domaine. Enfin, les visiteurs pourront découvrir le pavillon du réseau Ecotech qui rassemble quatorze pôles de compétitivité. cm


TENDANCES

OFFRE 100% NUMÉRIQUE NOUV

Calcul Le CEA inaugure un supercalculateur Airain a été déclaré bon pour le service le 9 octobre 2012, à Bruyères-le-Châtel (Essonne), par le Centre de calcul recherche et technologie (CCRT) du CEA. Dédié à soutenir

les efforts de R&D de ses partenaires, ce supercalculateur d’une puissance de 200 téraflops a subi une période de rodage dans le cadre d’une opération dite Grands challenges. À cette occasion, des utilisateurs pilotes ont réalisé divers travaux. L’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) a fait une

simulation sur 15 jours des déplacements de pollution particulaire en France et en Europe avec une résolution de l’ordre de 2 kilomètres. Snecma et Turbomeca se servent d’Airain pour modéliser une chambre de combustion d’un moteur d’avion et simuler l’allumage d’un moteur d’hélicoptère. Valeo, dernier arrivé sur la liste des partenaires, exploite Airain pour calculer des optiques de phares de plus en plus complexes. D’autres grands challenges ont été réalisés, comme des calculs liés à l’EPR. ccM.B

Le calculateur, Airain, fourni par Bull, a été installé sur le CCRT en 2012.

EAU

TOUT L’USINE NOUVELLE ACCESSIBLE EN LIGNE

L’hebdomadaire feuilletable en ligne + Le web abonné + La base Industrie Explorer Basic

1 AN - 220

E

HT

B U L L E T I N D ’A B O N N E M E N T

Compléter et renvoyer par courrier, fax ou email à : L’Usine Nouvelle Service Abonnements - Antony Parc II - 10, place du Général de Gaulle - BP 20156

OUI, je m’abonne à l’offre 1 an 100% numérique au prix de 220E HT (soit 263,12 E TTC - TVA 19,6%)*

WUN1A02

En avant-première chaque mercredi, L’Usine Nouvelle directement en ligne + l’accès au site et aux archives réservées aux abonnés sur usinenouvelle.com + la base de données Industrie Explorer version basic.

Sécurité Kaspersky protège les systèmes Scada

Je préfère m’abonner à l’offre 1 an Magazine + Web pour 240E HT (soit 245 E TTC - TVA 2,10%)*

44 numéros de L’Usine Nouvelle + l’accès au site et aux archives réservées aux abonnés sur usinenouvelle.com + la base de données Industrie Explorer version basic.

Chèque bancaire à l’ordre de L’USINE NOUVELLE Carte bancaire N° Expire fin

Date et signature

Notez les 3 derniers chiffres figurant au verso de votre carte

déploiement se ferait au cas par cas. Le projet ne doit reprendre aucune ligne de code pré-existante, pour empêcher l’exécution de code tiers et non signé au niveau du noyau. La surveillance en temps réel de l’intégrité du système serait intégrée au noyau du système d’exploitation dès sa conception. Pour le fondateur de la société, ces particularités techniques sont des impératifs puisque les procédures de sécurité actuelles ont montré leurs limites et font primer la continuité de la production sur la sécurité des systèmes. La société reconnaît que le projet est complexe et ne peut se réaliser sans des relations étroites avec des acteurs du monde de la production. Des accords auraient été signés en ce sens.

Je préfère régler à réception de facture Je souhaite recevoir une facture acquittée Mr

Nom / Prénom : Société : Adresse : Code Postal : Tél. : Siret : E-mail :

production

NOVEMBRE 2012ccN°949

Mlle

Fonction : Ville : Code NAF : @

* Offre France métropolitaine avec la version Basic d’Industrie Explorer, réservée aux nouveaux abonnés et hors Indices & Cotations. Offre valable jusqu’au 31/12/2012. Conformément aux lois Informatique et Libertés du 06/01/1978 et LCEN du 22/06/2004, vous pouvez accéder aux informations, les rectifier et vous opposer à leur transmission éventuelle en écrivant au Service Abonnements. GISI - SAS au capital de 38 628 352 € - RCS Paris 442 233 417 - N° TVA FR 29442233417.

développement

Mme

INDISPENSABLE pour recevoir mes accès web et à Industrie Explorer (MAJUSCULES OBLIGATOIRES)

ccM. B.

D.R.

USI1241

Je règle :

Pour l’éditeur d’antivirus Kaspersky, l’apparition de logiciels malveillants comme Flame ou Stuxnet rend nécessaire la création d’un système d’exploitation sécurisé à destination de l’industrie de production. Son

recherche

USI1A03

19


www.industrie-technologies.com

TENDANCES

Nano-électronique Un réseau européen inter-clusters

Quatre clusters européens, DSP Valley (Belgique), Minalogic (France), Point One (Pays-Bas) et Silicon Saxony (Allemagne), se fédèrent au sein du réseau Silicon Europe pour maintenir et consolider la position de l’Europe en tant que leader mondial de la micro-électronique à haut rendement énergétique. Il regroupe ainsi près de 800 instituts de recherche et entreprises, dont 75 % sont des PME. cm

Matériaux Une colle biosourcée pour l’industrie papetière La colle PLC 001 est biosourcée à plus de 85 %. Fournie depuis peu

par le français Natureplast, la résine a pour composant principal de l’acide polylactique issu de la fermentation du maïs. Fusible à chaud, autour de 170 °C, l’adhésif se destine à l’industrie papetière pour coller des matériaux hétérogènes ou encore à d’autres secteurs, pour assembler des pièces en plastique. Biodégradable dans des composts industriels portés à la température de 60 °C, le PLC 001 a aussi l’avantage de rester stable dans des environnements extrêmes : la colle ne perd ainsi pas ses performances entre – 88 et + 90 °C. NaturePlast conditionne le PLC 001 par sacs de 750 kilogrammes. ccL. F.

MARQUEUR DE MATURITÉ IT

recherche

développement

La colle PLC 001 se présente sous forme de cristaux solides à température ambiante.

production

D.R.

cc EN BREF

retrouvez toute l’actualité du secteur matériaux sur notre site internet.


www.industrie-technologies.com

TENDANCES

MANIPULATEURS INDUSTRIELS DALMEC

Mesure La fibre optique à sa juste taille

La manipulation zéro effort !

La longueur de la fibre optique sera déterminée plus précisément. Corning Cable Sys-

tems, un des plus importants fournisseurs mondiaux du matériau, s’est adjoint les services de l’Institut national de standardisation et de technologies américain (Nist) pour développer une méthode de mesure plus rapide de la fibre. Au lieu de déplacer un interféromètre sur toute la section du câble, les chercheurs ont eu l’idée de placer un traqueur laser au milieu de la fibre et des réflecteurs à chaque extrémité. La distance parcourue par l’onde lumineuse est déterminée grâce à des distancemètres électroniques couplés au traqueur laser. Le procédé du Nist permet d’obtenir une précision d’un micron par mètre de fibre optique, avec un temps d’inspection réduit d’un facteur trois comparé à la méthode conventionnelle. Les chercheurs veulent maintenant trouver un moyen de déplacer facilement les réflecteurs pour rendre la mesure plus flexible.

SALON MANUT E PARIS 19-22 N NTION OV 20 STAND 12 3F

069

Alignement d’une fibre optique avec son outil de mesure conçu par le Nist.

ccL. F.

Conception Synopsys se met à l’émulation Synopsys sucombe aux charmes de EVE. L’américain

Les célèbres plates-formes d’émulation (ZeBu) d’EVE porteront les couleurs de Synopsys.

Synopsys, le numéro un mondial de la CAO-électronique, complète sa panoplie de technologies de vérification en faisant l’acquisition de la société française EVE (Emulation & Verification Engineering), spécialisée depuis 2000 dans les plates-formes d’émula-

tion matérielle pour la vérification des circuits SoC (System on a Chip). Une acquisition qui lui permet de disposer, comme ses concurrents, d’une offre propriétaire dans le domaine de l’émulation. Soit une réponse à la demande de ses clients désireux de disposer d’un flot de conception unifié. ccJ-F. P.

cc EN BREF

D.R.

Éclairage Des LED blanches moins éblouissantes

Pour amoindrir l’éblouissement des LED blanches et les rendre plus adaptées à un usage quotidien, une équipe de chercheurs japonais a développé, sous l’égide de l’entreprise Koito Manufacturing, un matériau en dopant du phosphore avec de l’europium, du chlore et des métasilicates. Le composé obtenu convertit le violet en jaune tout en présentant une absorption limitée du bleu. La lumière obtenue s’avère moins éblouissante. cm MARQUEUR DE MATURITÉ IT

recherche

A gauche, la LED blanche dopée au phosphore, comparée à une LED classique.

DALMEC, pour la manipulation des charges de 0 à 900 kg en absence de poids, en conditions maximales de sécurité et d’ergonomie, sans fatigue pour l’opérateur, de manière rapide et précise. Chaque manipulateur est le fruit de solutions personnalisées . au produit à manipuler, . au poste de travail, . au secteur industriel.

Manipulateurs Industriels développement

www.dalmec.com

production

NOVEMBRE 2012ccN°949

21

2, boulevard du Général Delambre 95100 Argenteuil - dalmec@dalmec.fr Tél. : 01 39 47 10 00 - Fax : 01 39 47 48 72


Écoquartiers et sobriété : un mariage de réseaux

ccPAGE 24

Machine to machine : ça vous change la ville ccPAGE 28

François Terrier Directeur de recherche au CEA List

Des logiciels pour garantir les systèmes communicants

ccPAGE 32

POUR ALLER PLUS LOIN

L’enquête continue sur internet ccPAGE 33

Les premiers pas du smart grid sont étudiés à Kempten, en Allemagne. Sur cet écran Siemens teste l’intégration des énergies renouvelables dans le réseau.


www.industrie-technologies.com

EN COUVERTURE

ViLLe DUraBLe

Les nouveaux quartiers branchés L’expansion urbaine place la ville en première ligne face aux défis environnementaux. Elle doit d’abord mieux distribuer et économiser les ressources d’électricité, d’eau et de gaz. Elle doit aussi rendre des services comme le transport ou la gestion des déchets plus accessibles et dynamiques. Pour réussir ces mutations, le moteur d’innovation s’appelle « TIC », pour technologies de l’information et de la communication. Leur imbrication de plus en plus étroite dans les infrastructures urbaines ouvre la voie à tous types de services. Et les industriels ne s’y trompent pas : distributeurs d’énergie, gestionnaires de réseaux, spécialistes du BTP… Tous se ruent vers les perspectives nouvelles du logiciel et des télécoms, quitte à chambouler leurs vieux paradigmes. Bienvenue dans ces villes intelligentes, eldorado pour de multiples secteurs d’activités. cm

D.R.

UrBanisaTion D’ici 2050, 70 % de la population mondiale vivra dans un environnement urbain, contre 50 % actuellement.

NOVEMBRE 2012ccN°949

23


www.industrie-technologies.com

EN COUVERTURE

comment malte a marié ses réseaux d’eau et d’électricité.

Écoquartiers et sobriété : un mariage de réseaux Eau, gaz, électricité… Autant de ressources dont la gestion constitue une problématique majeure pour les villes. Pour l’optimiser, de nombreux projets de réseaux « intelligents » visent à connecter les quartiers consommateurs et les «îlots énergétiques», qui tendent à l’autonomie. Le point sur ces expérimentations.

I

maginez : des bâtiments bardés de panneaux photovoltaïques produisent leur énergie. Plutôt que d’approvisionner le réseau électrique lorsqu’il est congestionné, ils stockent les watts dans des batteries. Celles-ci les libèrent pour répondre aux pics de consommation, correspondant, par exemple, à la recharge des voitures électriques pendant la pause déjeuner. Si la trop forte demande menace l’équilibre du réseau, des dispositifs incitent les particuliers et les entreprises à modérer leurs consommations. Cette vision d’un quartier plus respectueux de l’environnement parce que plus connecté est celle portée par le projet Issygrid, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-deSeine). Un programme emblématique de

la multiplication, en France et dans le monde, des expérimentations de réseaux intelligents, ou smart grids, qui misent sur l’apport des technologies de l’information et de la communication pour flexibiliser les réseaux d’électricité, mais aussi d’eau et de gaz. Dans l’Hexagone, l’Ademe doit investir pas moins de 250 millions d’euros et a déjà financé une dizaine de démonstrateurs sur la question. cc Garantir

une même qualité de service aux usagers

De fait, il y a urgence à innover : la recherche de l’efficacité énergétique a conduit à la multiplication des voitures électriques, des énergies renouvelables et des éclairages modulables en ville. Un phénomène qui menace de déstabiliser le

L’innovation mélange les genres Pour créer une distribution « intelligente » de ressources et d’énergie à l’échelle de la ville, les métiers auparavant cloisonnés de l’énergie, du bâtiment, ou de l’informatique et des réseaux doivent fusionner. Voici trois exemples de la mutation à l’œuvre : c Embix, créée en mars 2011, combine les expertises d’Alstom Grid et de Bouygues Immobilier. Pilotage énergétique et sécurité des réseaux d’un côté, connaissance du terrain urbain de l’autre.

24

c M2O city, enfanté début 2011 par Veolia eau et Orange, est un opérateur de télécommunications. Sa spécialité : la collecte et la transmission des données de relève des compteurs d’eau.

N°949ccNOVEMBRE 2012

c Infrastructure & Cities a été créée par Siemens en 2012. Cette unité regroupe ses compétences et sa R&D autour de la mobilité, l’environnement et l’efficacité énergétique urbaine.

réseau électrique, en générant des pics de consommation ou une production difficile à prévoir. « Certaines zones fortement équipées en dispositifs photovoltaïques comme Toulouse, Aix ou Toulon sont déjà congestionnées. Or il faut continuer à garantir une même qualité de service », souligne Marc Boillot, du distributeur français Électricité réseau distribution France (ERDF). cc À

qui profite le grid ?

Côté utilisateur, le smart grid promet un retour sur la consommation permettant d’adapter ses usages pour économiser. Reste que les défis liés à la mise en place de ces quartiers intelligents ne sont pas minces. Premier d’entre eux : faire travailler ensemble des industriels d’horizon variés. Qu’on en juge par le casting d’Issygrid : Schneider Electric, Total, Bouygues, Alstom et Microsoft! Conséquence de cette multiplicité d’acteurs : les modèles d’affaires capables de satisfaire tous les corps de métier restent à inventer. Qui paye le déploiement des compteurs ? Comment rémunérer l’effacement énergétique ou le stockage ? Bref, à qui profite le grid ? La ville constitue un cadre naturel pour expérimenter ces nouvelles collaborations: «l’implication de métiers différents complique l’émergence d’un leadership naturel. Les villes ou les communautés d’agglomérations constituent une entité structurante », analyse Jean-Philippe Tridant Bel, responsable de l’activité énergie et environnement pour le cabinet de conseil Alcimed. Au-delà des métiers, ce sont les technologies qu’il faut apprendre à marier et à interconnecter pour arriver à un pilotage à l’échelle urbaine. Lancés pour la majorité il y a un à deux ans en France, les démonstrateurs sont encore embryonnaires. « Le but est d’avoir un retour d’expérience et de proposer des

D.R.

INVESTISSEMENT D’ici 2030, 100 milliards de dollars seront investis dans le smart grid au niveau mondial. Source : Alcimed


EN COUVERTURE

ISSY-LES-MOULINEAUX connecte les bâtiments c 10000 personnes, 160000 m² de bureaux… Le projet Issygrid mène à Issy-les-Moulineaux (Hauts-deSeine) une expérimentation de taille sur un véritable quartier. Parmi ses défis: orchestrer les consommations et les productions électriques de bâtiments de natures diverses. Les premiers contributeurs seront les utilisateurs volontaires du résidentiel, équipés de compteurs communicants et des box énergétiques de Bouygues. Dégager les tendances générales de consommation d’une entité si fourmillante sera le travail de la société Embix. Son rôle: développer une plateforme de gestion qui agrège et formalise l’information en temps réel. Le chef d’orchestre connectera dans un second temps les systèmes de gestion technique des bâtiments de bureau à cette plate-forme globale.

NAVIDIS ; D.R.

LAMBESC teste l’effacement sur demande

c Le projet Premio, mené en Provence Alpes Côte d’Azur par le pôle Cap Énergie, est l’un des rares projets déjà en phase opérationnelle. Au compte-gouttes, il expérimente une palette d’outils innovants pour le smart grid sur plusieurs types de bâtiments (écoles, habitations, commerces…). À noter : un volet dédié à l’effacement des consommations pour lisser le « pic » de demande. Côté éclairage public, une partie des lampadaires Led pourra s’éteindre. Côté résidentiel, radiateurs ou pompes à chaleur pourront suspendre momentanément leur activité ou être relayés ponctuellement par un poêle à bois.

GRENOBLE charge la voiture au solaire

cLe projet GreenLys a élu la Zac de Bonne de Grenoble (Isère)

comme terrain d’essai du couple photovoltaïque et véhicule électrique. Le challenge: marier une vingtaine de sites de production photovoltaïques tertiaires ou résidentiels, une quinzaine d’unités de cogénération et une trentaine de véhicules électriques. Cerise sur le gâteau: une station de recharge rapide – et son appel de puissance abrupt– devrait également être testée.

NOVEMBRE 2012ccN°949

25


www.industrie-technologies.com

EN COUVERTURE

NICE stocke le photovoltaïque

TOULOUSE joue la transparence sur les consommations d’eau

c La ville de Carrosse (Alpes-Maritimes) accueille le projet Nicegrid

depuis l’été 2011. Son ambition: ériger un véritable quartier solaire –1000 producteurs photovoltaïques décentralisés pour 2 à 3 MWc de puissance totale. Les partenaires étudieront d’abord sa capacité «d’auto-cicatrisation» ou comment prévenir les black-out en cas de surcharge locale. Les volontaires pourront ainsi suspendre leur consommation ou leur production en cas d’alerte réseau. Plus radical, un second pan de l’expérimentation concerne une zone autonome, isolée du réseau principal et dotée de ses propres moyens de production solaires et de stockage électrique. Au centre des préoccupations du projet, les batteries fournies par Saft. Elles auront pour mission de soulager le réseau à trois niveaux, le poste source, les postes basse tension et les clients.

c La

généralisation des compteurs d’eau communicants oui, mais à condition qu’elle bénéficie aussi au consommateur final. Pour décrocher un contrat de déploiements de tels compteurs pour la régie du Grand Toulouse (Haute-Garonne), Itron s’est vu imposer le développement d’un portail d’information permettant à chaque Toulousain de suivre ses consommations journalières. Premiers retours d’expérience d’ici quelques mois.

ÉTAMPES jauge la télérelève du gaz intéressant de rendre communicants les 11 millions de compteurs à gaz français, à l’image des compteurs électriques Linky ? Pour le savoir le distributeur Gaz réseau distribution France (GRDF) a lancé son enquête en 2010 : quatre terrains d’essais, quatre fournisseurs. De quoi faire le tri entre les fonctionnalités d’un compteur idéal. Parmi les compteurs testés, ceux d’Elster, émettant à 868 MHz. Les historiques ont également été fournis aux volontaires pour évaluer l’impact sur leur consommation. Si son intérêt est démontré, GRDF pourrait arrêter les spécifications d’un éventuel « Linky du gaz » d’ici l’été 2013.

26

N°949ccNOVEMBRE 2012

M. DE POOTER ; GETTY ; D.R.

c Est-il


EN COUVERTURE

D. R.

services à la carte pour les municipalités», explique Jean-Philippe Tridant Bel. Vaste programme, que les consortiums réalisent en agrégeant pas à pas les différentes briques technologiques, le niveau d’intégration étant variable d’un projet à l’autre. À Carosse (Alpes-Maritimes), véritable « péninsule électrique » peu ramifiée au réseau, les acteurs de Nicegrid veulent mieux intégrer le photovoltaïque grâce à des batteries de stockage. Ils envisagent aussi d’étudier des « microgrids » autosuffisants, totalement coupés du réseau. Le projet Issygrid, quant à lui, se focalise avant toute chose sur le suivi global et en temps réel des consommations. Une plate-forme devrait centraliser et analyser les flux d’informations remontant des immeubles résidentiels et tertiaires.

Côté eau et gaz, la collecte et l’analyse d’informations sur la consommation deviennent également des classiques. M2ocity, opérateur spécialisé formé de Veolia Eau et Orange pour la télérelève des compteurs, a ainsi remporté un contrat sur 500000 compteurs communicants pour le Syndicat des eaux d’Île-de-France (Sedif). Intérêt: identifier les fuites liées à des surconsommations et fournir des portails d’information pour les clients. Côté gaz, GRDF étudie les spécifications d’un compteur de gaz intelligent en vue d’une décision gouvernementale sur son déploiement généralisé vers l’été 2013. Cette production d’informations n’est pas limitée aux seuls compteurs. Sur la tuyauterie, l’intégration de capteurs acoustiques constitue un atout pour visualiser les fuites en ligne, qui peuvent aller jusqu’à 30% des cc Le suivi chiffré pertes! Cette démarche de production d’inforest indispensable D’autres projets planchent sur la recharge mations inédites, visant à optimiser le des flottes de véhicules électriques en dou- pilotage, implique d’innover dans la colceur. Ainsi de GreenLys à Grenoble (Isère) lecte et l’agrégation de l’information. ou Smart Campus à Saint-Quentin-en- « Des masses de données remontent en Yvelines, qui affineront les stratégies de vrac. Il faut les agréger et les organiser charge, en fonction des énergies disponi- dans un même référentiel. Or au-delà d’un certain volume cribles ou en jouant sur SANS COMPTEURS tique, les algorithmes ne l’éclairage public. COMMUNICANTS sont plus capables de Les technologies appor- DONNANT traiter l’information », tant des services au DES INDICATIONS s’exclame Gilles Thomé, consommateur sont l’objet SUR LES responsable marketing de deux autres projets, CONSOMMATIONS, UN RÉSEAU d’Embix. Bras armé de GreenLys et Watt et moi, EST AVEUGLE. Bouygues et Alstom Grid, menés à Lyon. Objectif : la société développe la étudier l’accès régulier des MARC BOILLOT, plate-forme de suivi gloclients à leurs informaERDF bale du projet Issygrid. tions de consommation… et leur capacité à la réduire en conséquence. Son défi consiste aussi à développer de À Lambesc (Bouches-du-Rhône), le projet nouveaux outils de prise à la décision lisiPremio testera des dispositifs innovants bles et en temps réel. « Quand auto-consommer l’électricité visant à commander, via le compteur Linky, l’effacement de certains équipements produite par un bâtiment ? Quand la stocker ou la revendre ? Ce sont des décisions domestiques. Le dispositif communicant qui rempla- complexes car elles reposent sur énormécera à terme les quelque 32 millions de ment de paramètres. Il y a les contraintes compteurs électriques en France détient en techniques du réseau de distribution, les effet la clé d’un défi commun à tous ces pro- besoins des utilisateurs comme le chaufjets: le suivi chiffré. «On ne peut pas éco- fage ou la voiture électrique, ou encore la nomiser quelque chose qu’on ne sait pas tarification de l’énergie », explique Gilles compter. Or sans compteurs communicants Thomé. Signe de l’importance croissante donnant des indications régulières sur les du logiciel, les géants de l’informatique et consommations, le réseau basse tension est du traitement de données, comme IBM et Cisco s’intéressent de près au smart grid. aveugle», explique Marc Boillot.

ccSeRGe Le Men présidenT de la sMarT bUilding alliance

«attention à l’interopérabilité» « Les smart grids misent sur la maîtrise de l’énergie et la télégestion des données via des plates-formes d’information. Issygrid, Nicegrid… les projets de démonstration vont bon train, mais, la tête dans le guidon, aucun consortium ne prévoit l’interopérabilité des solutions développées. Pensons aux clients finaux ! Pour proposer une offre lisible par les collectivités ou les promoteurs immobiliers, il faudra que les bâtiments ou les îlots puissent s’interconnecter… En un mot, qu’ils affichent un label « smart grid ready ». La Smart building alliance a été créée il y a cinq mois pour définir un standard de communication. Il faut une norme pour le langage et la teneur des informations à échanger sur le réseau, ainsi que pour les plates-formes de pilotage qui faciliteront la vie des collectivités »

Pour mieux surveiller les consommations, les techniques de modélisations sont aussi en plein essor. Schneider Electric, historiquement spécialisé dans les automatismes, a ainsi récemment racheté la société danoise 7T. Son savoir-faire: prédire les flux d’eau provoqués par une intervention sur le réseau, à partir de l’information parcellaire fournie par les capteurs. Autant de briques technologiques à peaufiner et à intégrer. Les projets de démonstration s’annoncent donc riches d’enseignements. cm ccHUGO LEROUX hleroux@industrie-technologies.com

NOVEMBRE 2012ccN°949

27


www.industrie-technologies.com

EN COUVERTURE

consultez le compte-rendu du salon machine to machine 2012.

Machine to machine : ça vous change la ville Les réseaux de capteurs communicants deviennent accessibles aux collectivités. Judicieusement exploitée, cette manne d’informations peut devenir, pour les services municipaux, une source d’efficacité et d’innovation afin de rendre les villes plus vertes. Visite d’un paysage urbain en pleine mutation.

COMMUNICATION 100 millions, c’est le nombre de puces GSM dédiées au M to M en Europe à l’horizon 2015, contre 20 millions actuellement. Source : Beijaflore Consulting

F

aire communiquer les infrastruc- essentielles telles que la disponibilité des tures pour les surveiller en temps bornes, la charge des véhicules ou l’itinéréel et à distance. appliqué à l’en- raire des voyageurs… lesquelles sont vironnement urbain, le principe remontées jusqu’à son système d’infordu machine to machine (M to M), mation par des solutions de SFR. autopartage et vélopartage ne sont déjà bien connu de la logistique et de l’industrie pour la maintenance de parcs d’ailleurs qu’un pan de la mutation à l’œude machines éparpillées, permet d’imagi- vre dans les transports. Dans les flottes ner des agglomérations plus respectueu- municipales de bus ou de camions de collecte des déchets, la téléreses de l’environnement. lève des données GpS donne actuellement, l’envoi des «LE BUT la possibilité d’optimiser la données jusqu’au système EST DE CROISER DES SOURCES d’information de l’exploitant D’INFORMATIONS tournée des véhicules. avec à la clé, un gain en efficacité s’appuie essentiellement sur AUPARAVANT de service… et en essence. le réseau téléphonique (GSM, CLOISONNÉES Rajoutez des étiquettes 2G, 3G). Un usage en plein POUR PRODUIRE DES PRÉVISIONS RFID, en guise de cartes essor: chez Orange, on pré- UTILES.» d’identité électroniques sur voit cette année 40 % de PHILIPE SAJHAU, divers équipements municicroissance pour cette activité IBM paux et vous obtenez une par rapport à 2011. À tel point que les opérateurs télécoms se sont base pour développer une kyrielle d’autres mis à proposer des lots de cartes SIM… services. Sur les bacs de déchets individuels, conditionnées en rouleaux! plus compac- leur télérelevé permet d’expérimenter la tes, elles peuvent être intégrées dès la fabri- facturation des ordures ménagères au cation de masse pour certaines machines volume ou au kilo (voir infographie). Les études environnementales peuvent aussi destinées à devenir communicantes. en bénéficier. 10000 arbres de paris contiencc Les villes, nent une puce RFID. En tournée, jardiniers et bûcherons peuvent accéder facilement à déjà connectées La baisse des coûts en matière de capteurs leur fiche de suivi phytosanitaire. Ils s’éparélectroniques ou de télécoms aidant, voilà gnent ainsi un long travail de repérage. Vidéosurveillance, éclairage public dynamaintenant le M to M à la portée des collectivités. L’intérêt ? Gérer les services mique… la liste des services à bénéficier du aux usagers de manière plus dynamique… M to M est encore longue. D’où une nouVoire en développer de nouveaux. Sans velle tendance: marier les différents systèM to M, pas d’autolib, par exemple. pour mes d’informations en une plate-forme piloter le service d’autopartage parisien, multimétier à l’échelle de la ville. «Le but Bolloré s’appuie sur des informations est d’avoir un logiciel qui croise ces sources

28

N°949ccNOVEMBRE 2012

d’informations auparavant cloisonnées pour produire des prévisions utiles», explique philipe Sajhau, vice-président «smarter cities» chez IBM France. Le géant américain a développé le concept «d’Intelligent operational center» avec la ville de Rio, au Brésil. Le projet portait initialement sur l’agrégation des données géographiques, météo et de vidéosurveillance pour mieux planifier l’évacuation des populations en cas de pluies diluviennes. La gestion des transports y a été intégrée par la suite. Sur le même créneau, Cofely Ineo, filiale de Suez Environnement, devrait expérimenter l’année prochaine à Courbevoie (Hauts-de-Seine) la plate-forme multimétier Opencontrol. Elle doit piloter l’éclairage public, la vidéosurveillance ou la mobilité urbaine de manière transverse. Signe des temps, les discussions vont bon train à l’European télécommunications standards institute (ETSI) pour définir des bases communes à ce type d’interfaces. cc Innovation…

et modèle d’affaire

pourtant, le potentiel du M to M dans la ville n’en est qu’à ses balbutiements. «On est loin d’avoir imaginé tous les services possibles», note Rodolphe Frugès, vice-président M to M chez Orange business services. pour l’instant, les applications sont encore limitées par la gourmandise des capteurs. première marge d’amélioration: ménager la batterie par une gestion de l’énergie plus fine, des phases de transmission de données plus concises… voire la supprimer! La pME Watteco s’apprête ainsi à commercialiser en 2013 une gamme de capteurs communicants alimentés par de petits films photovoltaïques. D’autres tenants de l’autoalimentation par l’énergie environnante planchent sur des mécanismes thermoélectriques ou piézoélectriques, récoltant respectivement la chaleur ou les vibrations.


EN COUVERTURE

COLLECTE DES DÉCHETS : PESEZ, C’EST FACTURÉ Orange et Plastic Omnium ont réinventé la collecte des déchets à Besançon (Doubs). Avec un double objectif : optimiser les itinéraires des camions et facturer les foyers en fonction du volume de déchets produits, conformément aux recommandations du Grenelle.

1. DES POUBELLES ATTITRÉES

3. UN SYSTÈME DE GÉOLOCALISATION

2. UNE COLLECTE AFFINÉE

Chaque bac de collecte possède une carte d’identité électronique par une puce RFID. Un simple lecteur suffit à le relier à son foyer et sa localisation d’origine.

Les camions sont équipés d’un module de pesée. Pour chaque bac collecté, les agents relèvent la masse de déchet et scannent sa puce RFID.

Le GPS dont sont équipés les camions de ramassage enregistre les données de parcours : notamment l’itinéraire, le nombre de kilomètres parcourus et les temps d’arrêt.

GQ 75

12 Kg

M. DUPONT Patrick

12,5 kg

7 rue Jean Jaurès

Fichier Edition Texte

Déchets

18 32 50

Volumes

3,8

Réseau GPRS

5 1,5

2

Start

17h28

4. UNE TRANSMISSION EN TEMPS RÉEL L’ordinateur de bord centralise les données de collecte et de parcours. Il les transmet quasiment en temps réel (plusieurs fois par minute) sur les serveurs de Plastic Omnium par le réseau GPRS.

Fichier Edition Texte

Réseau Internet

6056 5862 4571 4596 3254 3698 1478 9852 Start

13/09/2012 13/09/2012 13/09/2012 14/09/2012 14/09/2012 14/09/2012 14/09/20 15/09/2012 15/09/20 15/09/2012 15/09/20

17 rue belgarde 2B rue des paq 95 av ludovic 2 place de la ba. 56 rue de la mar. 14 av croix bern. 156 bd nicole 3 rue hugo 17h28

Fichier Edition Texte

18 32 50 Start

Volumes

3,8 2

5 1,5 17h28

5. UNE ANALYSE DES DONNÉES

La régie municipale suit les tournées en temps réel et compare des rapports d’activité pour optimiser les itinéraires au jour le jour en les téléchargeant sur le GPS des camions. Le citoyen est facturé « sur mesure » et reçoit un historique de ses rejets.

Plastic Omnium traite l’information et l’agrège sous forme lisible, par exemple via des historiques et des cartographies. Le tout est accessible par le client (la collectivité) via un portail Internet. GQ 75

F. ROBERT POUR INDUSTRIE ET TECHNOLOGIES

6. UN SUIVI EN TEMPS RÉEL

12 Kg

Déchets

57 QG

gK 21

NOVEMBRE 2012ccN°949

29


www.industrie-technologies.com

EN COUVERTURE

D’autres marges de progrès résident dans le choix des protocoles de communication. Certains acteurs contestent la subordination systématique du M to M aux réseaux téléphoniques. Ces derniers peuvent s’avérer surdimensionnés, donc trop coûteux ou énergivores, pour certaines applications basées sur un échange d’informations limité. En juin 2012, l’opérateur Sigfox a fait parler de lui en inaugurant un réseau « 0G ». Basé sur un protocole radio à bande ultra étroite, son service « low cost » s’adresse aux besoins de télétransmission frustes. au-delà de la technologie, le grand défi du M to M au service de l’environnement urbain est de trouver un modèle rémunérateur. «par exemple, on sait bien cartographier la pollution sonore sur un territoire, mais il faut évaluer s’il y a un réel besoin, pour lequel la collectivité est prête à inves-

tir», explique Frédérique Liaigre, directrice des solutions et produits machine to machine chez SFR business team. cc Standardisation :

la pomme de discorde

Dans des infrastructures urbaines truffées de systèmes communicants, reste un énorme relais de croissance : définir un langage commun. « Feux tricolores, transports, eaux, déchets… chaque métier repose sur son propre réseau. Mutualiser les développements grâce à des protocoles de communication interopérables permettrait de réduire les besoins d’investissement », analyse patrick Vial, directeur développement transports chez Spie sudouest. « À l’heure actuelle, on réinvente l’eau chaude à chaque développement de réseau », renchérit le consultant indépendant en M to M Benoît ponsard.

Reconnue par tous, cette nécessaire standardisation s’annonce pourtant laborieuse, les industriels défendant chacun les technologies propriétaires sur lesquelles ils ont misé. Dans cette logique de mutualisation, certains acteurs du MtoM plaident pour le remplacement des réseaux cellulaires par un Internet généralisé. L’espéranto des machines reposerait alors sur le protocole Ip. avec plusieurs avantages : « Dans les réseaux cellulaires, chaque application communique avec ses propres serveurs centraux. L’Internet des objets tire parti d’une infrastructure de communication maillée. Chaque objet peut communiquer avec son voisin ou acheminer les données du réseau», explique Bernard ponsard. De jeunes sociétés françaises comme Kerlink ou Watteco se sont ainsi positionnées en pointe sur les réseaux de capteurs communicants dans un protocole Ip ouvert,

Des capteurs « zéro watt » pour l’Internet des objets Déployer un réseau de capteurs communicants dans la ville, trop cher ? Pas si l’on conçoit des capteurs ultra-économes et sans batteries ! L’architecture des processeurs, comme ici les Sandybridge d’Intel, contribue aussi à rendre des capteurs moins énergivores.

Souples et de rendement égal quelle que soit l’incidence de la lumière, les cellules photovoltaïques de Grätzel s’insèrent dans les petits objets.

c Le consortium européen Guardian Angels, qui fédère 28 partenaires industriels et académiques, pousse à l’extrême l’objectif d’efficacité énergétique des dispositifs communicants. Ces capteurs démocratiseront tout type de services liés à l’environnement et à sa surveillance. Leur cahier des charges est drastique: miniatures, communicants, intégrables partout et capables de s’autoalimenter. Quitte à flirter avec la rupture technologique. Côté récupération d’énergie, les partenaires planchent sur des alliages photovoltaïques, thermoélectriques ou piézoélectriques capables d’exploiter la lumière, la chaleur

30

N°949ccNOVEMBRE 2012

ou les vibrations environnantes, en misant sur des matériaux abondants. Côté électronique, la recherche porte sur des câbles nanométriques et des transistors à effet tunnel basés sur des phénomènes de physique quantique. L’intégration des éléments devrait recourir à des architectures 3D. Enfin les protocoles de communication seront également au régime énergétique sec. Guardian Angels est en lice pour décrocher la méga-subvention européenne FET Flagship de 100 millions d’euros pendant 10 ans. Celle-ci récompensera à compter de début 2013 un projet R&D d’avenir.

T. PAREL ; IBM

Plus informatifs, moins énergisants et miniatures: voilà la triple promesse des transistors en nanotubes de carbone.


EN COUVERTURE

D.R.

le 6Lowpan. Une telle architecture est encore au stade de l’expérimentation pour plusieurs types de services comme la relève unifiée de tous les compteurs communicants d’électricité ou de gaz. D’autres acteurs parient sur des réseaux maillés en radio fréquence à courte portée. Très faiblement consommateurs, ces protocoles (Zigbee, Wavenis…) échangent les données de proche en proche jusqu’à un concentrateur qui, lui, communique à distance. Une telle stratégie permet à la startup SigrenEa, spécialisée dans la télérelève du remplissage des conteneurs de déchets, de limiter le nombre de conteneurs équipés pour la communication longue distance. Une démarche similaire a valu à SmartGrains un prix Cleantech open en 2011, récompensant les start-up en pointe sur l’éco-innovation. Son application parkSense permet aux automobilistes de trouver une place de stationnement grâce à des capteurs magnétiques signalant si une place de parking est occupée ou non. Ces capteurs utilisent un protocole propriétaire de communication radio ultrabasse consommation mis au point avec l’Inria, le Cnam et le CnRS. La start-up a ainsi équipé le plus grand réseau de capteurs sans fils européen sur le centre commercial régional Vélizy 2. M to M ou Internet des objets, les approches ne manquent pas pour créer des services toujours plus intelligents, au service de villes plus vertes. cm

A Rio, IBM a mis au point une gigantesque plate-forme qui interconnecte, 24 heures / 24, des informations de multiples sources pour améliorer les services municipaux et leur réactivité face à divers incidents.

ABONNEZ-VOUS !

1 an

129

E TTC

J Le magazine

+ J les newsletters

J Le site web

Stimulez vos capacités d’innovation

ccHUGO LEROUX hleroux@industrie-technologies.com

Découvrez toutes nos offres d’abonnement sur

NOVEMBRE 2012ccN°949

31

www.industrie-technologies.com


www.industrie-technologies.com

EN COUVERTURE

François Terrier

Responsable du département Ingénierie logiciels et systèmes du CEA List

Des logiciels pour garantir les systèmes communicants Porteurs de promesses en termes de réduction de l’empreinte environnementale et de la consommation, les compteurs communicants suscitent des inquiétudes liées à leur sécurité. Pour François Terrier, du CEA List, les outils innovants d’analyse logicielle pourraient servir à garantir leur fiabilité. ccPARCOURS

Nous n’avons pas étudié le cas particulier des compteurs intelligents. Nos outils pourraient aider les acteurs de la sécurité à réaliser des analyses de logiciels de ces systèmes. Quoi qu’il en soit, quand nous trouvons des failles sur un logiciel, nous ne les divulguons que de façon responsable, en passant par les organismes gouvernementaux compétents ou les concepteurs des systèmes. Communiquer sur la découverte d’une faille risquerait de donner des pistes pour des attaques. Le grand public a-t-il raison de s’inquiéter de la sécurité des dispositifs communicants ?

Dans tout système impliquant de l’intelligence logicielle, on distingue les problématiques de sûreté et de sécurité. La sûreté consiste à s’assurer qu’un dysfonctionnement au sein du dispositif n’impacte pas son milieu de manière négative. Quant à la sécurité, il s’agit d’assurer qu’un système est résistant à la malveillance destinée à l’uti-

32

N°949ccNOVEMBRE 2012

liser de façon illicite. Le logiciel étant de plus en plus présent et complexe, il constitue une «surface d’attaque» potentielle de plus en plus grande dans les systèmes. De plus, la frontière entre le matériel et le logiciel se réduit: il devient difficile de considérer la sécurité de l’un sans l’autre. Quels sont les outils pour évaluer la sécurité du logiciel ?

Nos outils analysent de façon exhaustive et systématique le code source des logiciels, afin de démontrer qu’ils sont dépourvus de défauts. Dans le domaine de la sécurité logicielle, ces défauts mettent en cause l’authentification, la confidentialité des données et l’intégrité du logiciel lui-même. Nous nous fondons sur les recommandations d’organismes dédiés comme, en France, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi), et sur la définition publique des familles d’erreurs de programmation telles que, par exemple, celles identifiées par l’organisation non gouvernementale américaine Mitre. Nous nous focalisons sur les défauts qui pourraient laisser le champ libre à des attaques. Pour trouver un bug puis en démontrer l’absence, nous utilisons notre technologie d’analyse de code Frama-C, une plate-forme en logiciel libre développée au CEA en collaboration avec l’Inria et l’université Paris-Sud.

Quel type d’erreur peut-on rencontrer sur des systèmes embarqués ou non comme un compteur intelligent ?

Il y a des erreurs classiques comme le «buffer overflow», ou dépassement de tampon, qui désigne le fait que des données puissent être écrites en dehors d’un endroit autorisé. Ce défaut, qui peut avoir des impacts majeurs en termes de sécurité, est exploité dans beaucoup d’attaques. L’exploitation de ce type de défaut se fait de l’extérieur du système en manipulant ses entrées. Ce qui peut permettre de prendre le contrôle complet du système, d’en induire un crash complet, d’y remplacer des informations par d’autres ou d’y modifier des données. Des travaux menés avec une autre équipe du CEA List sur une plate-forme de virtualisation pour le cloud computing ont démontré que nos outils permettaient de donner de fortes garanties à cet égard. cm cc PROPOS RECUEILLIS PAR MATHIEU BRISOU mbrisou@industrie-technologies.com

J.L. BERTINI POUR INDUSTRIE ET TECHNOLOGIES

Pour communiquer avec le gestionnaire du réseau, les compteurs intelligents utilisent un algorithme de délivrance de certificats de sécurité présentant une faille, découverte il y a un peu plus d’un an par deux chercheurs allemands. Avez-vous trouvé d’autres failles de ce type ?

François Terrier est titulaire d’une thèse en intelligence artificielle. Spécialiste des modèles objets et de l’ingénierie des systèmes industriels embarqués, il a la responsabilité du département Ingénierie logiciels et systèmes de l’Institut CEA List.


EN COUVERTURE

www.industrie-technologies.com

Les nouveaux quartiers branchés Notre enquête continue sur Internet La numérisation des infrastructures urbaines pour les rendre plus vertes n’en est qu’à ses balbutiements. Mais ces réseaux intelligents n’auront de sens que s’ils font la preuve de leurs bénéfices et de leur sécurité. Pour explorer ces problématiques plus avant, rendez-vous sur notre site Internet.

Article Des villes intelligentes construites… ex-nihilo !

Livre Peut-on croire aux TIC vertes ?

Certains industriels voient la construction des écoquartiers comme un terrain d’expérimentation rêvé. Sous

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) portent de nombreuses promesses écologiques

l’égide de Panasonic, neuf industriels japonais s’associent pour construire à Fujisawa 1 000 foyers qui redéfiniront l’urbanisme écologique. Construit sur un ancien site industriel, ce projet ambitieux généralisera dès la première brique l’utilisation du photovoltaïque et du stockage d’énergie. Date d’inauguration prévue : 2018, pour les cent ans de Panasonic. cm

D. R.

PLONGÉE DANS L’ÉCOCONSTRUCTION Un dossier sur les technologies vertes à l’échelle non de la ville, mais du bâtiment.

it n°938, novembre 2011

Outil Comment auditer la sécurité de Linky La sécurité des compteurs intelligents préoccupe au-delà des frontières. Une

société américaine a publié une application pour réaliser des tests de sécurité sur ces dispositifs. Disponible sur Internet et « open source », Terminiter a été rendue disponible à l’occasion de la conférence Black Hat USA 2012, qui a consacré plusieurs présentations aux compteurs intelligents. L’outil ne fait pas l’unanimité : complexe, il nécessite une prise spécifique pour se raccorder au compteur à tester. Mais il a le mérite d’attaquer une question cruciale. Découvrez-le dans le détail. cm

DE L’INTELLIGENCE DANS LE RÉSEAU Notre enquête sur le smart grid et les problématiques globales d’un réseau électrique de plus en plus complexe.

it n°929, janvier 2011

comme la dématérialisation des services, le changement des mentalités du consommateur vers une société du partage, les services urbains plus efficaces… En même temps, leur massifimassification n’est pas anodine : utilisation de matériaux rares, recours croissant aux énergivores data centers… Quel est réellement leur bilan environnemental ? Pour faire le point, cet ouvrage publié par l’École des mines croise les impacts sociologiques et environnementaux des TIC. Enrichissant. cm

SMART GRID DE L’EAU, UNE RÉALITÉ Dans un entretien, Bernard Guirkinger, directeur général adjoint de Suez Environnement revient sur les défis et la R&D dans la gestion de l’eau.

it n°932, avril 2011

NOVEMBRE 2012ccN°949

33


www.industrie-technologies.com

PHOTO-TECH

34

N째949ccNOVEMBRE 2012


PHOTO-TECH

Forêt high-tech

siemens

Ceci n’est pas une collection de gratte-ciel miniatures ! Pris dans une usine brésilienne du géant de l’énergie Siemens, le cliché montre une série de condensateurs destinés à la production de courant continu haute tension. Ces systèmes transmettant l’électricité sur de longues distances avec un minimum de perte, ils sont particulièrement adaptés au transport de l’énergie d’origine renouvelable, issue de parcs éoliens ou photovoltaïques.

NOVEMBRE 2012ccN°949

35


suivez le voyage

PHOTO-TECH

www.industrie-technologies.com de la pale d’éolienne

Mega pale

Ce moule de la largeur d’un A380 a servi à fabriquer les premières pales d’éolienne de 75 mètres de long, un record mondial. Les pales B75 de Siemens sont assemblées grâce à un procédé unique. Au lieu d’être moulées en deux moitiés puis collées ensemble, elles sont coulées en une seule pièce dans une enceinte sous vide. Les premières éoliennes B75 vont être installées dans le parc offshore expérimental de Siemens au large du Danemark.

Extraterrestre

imAGineCHinA ; siemens

La Chine tend une oreille vers l’espace. Une fois finalisé, ce radiotélescope en construction au pied du mont Sheshan, à Shanghai, deviendra le plus grand du continent asiatique, avec 65 mètres de diamètre et 70 mètres de haut. Sa première fonction sera d’améliorer le positionnement des satellites chinois.

36

N°949ccNOVEMBRE 2012

géante de siemens.


PHOTO-TECH

Tuba d’enfer

dlr

Voilà un instrument qui ne manque pas d’air. Ce turbocompresseur, ici en cours de livraison au Centre de recherche spatiale allemand de Cologne, peut aspirer 200 000 mètres cubes d’air par heure. L’engin servira à simuler de façon réaliste le comportement en fonctionnement de moteurs d’avions ou de turbines industrielles, en vue d’améliorer leur conception.

NOVEMBRE 2012ccN°949

37


PUbLIDOSSIER Informations commerciales

n

Novembre 2012

Baloncici- 123RF

MÉCATRONIQUE, ROBOTIQUE, AUTOMATION

objectif : intégration Dossier réalisé par Archipresse Média Consulting


MÉCATRONIQUE,ROBOTIQUE,AUTOMATION

R Plendl-123RF

PUbLIDOSSIER

34000 robots sont en activité en France contre 62000 en Italie et 144000 en Allemagne.

MÉCATRONIQUE, ROBOTIQUE, AUTOMATION

Accélérer et faciliter l’intégration Les industriels français doivent mettre à profit la robotique et la mécatronique pour rivaliser avec leurs concurrents européens et asiatiques. L’intégration plus poussée entre matériels, logiciels d’automation et outils de communication est nécessaire.

A

près un premier trimestre 2012 plutôt satisfaisant, le marché français de la robotique et des automatismes s’est, contrairement aux prévisions, quelque peu contracté au fil de l’année. Ce constat, réalisé parleSYMOP(Syndicatdesmachines et technologies de production) à l’occasion de son point de conjoncture de l’été dernier, montre ainsi qu’une “large majorité des fournisseurs de robots a enregistré une baisse sensible des commandes par rapport

II

N°949_NoVEMbRE 2012

au même trimestre de 2011, période où l’activité avait, il est vrai, nettement progressé ”. Les commandes d’automatismes ont également chuté (de 9 %) entre le premier et le deuxième trimestre 2012. Certains secteurs restent néanmoins porteurs, l’agroalimentaire, le packaging, ainsi que les marchés export hors Europe, avec des clients qui recherchent “des applications plus complexes, sous réserve que les solutions proposées soient éprouvées et limitent les risques liés à l’innovation”. Le niveau des consultations et la charge des bureaux d’étude sont jugés corrects mais les décisions d’investissements se font attendre... LaFranceestàlatraîneenmatièrede robotisation industrielle, une mutation pourtant devenue quasi universelle aujourd’hui. L’International Federation of Robotics (IFR) estimait à 150000 le nombre de robots acquis en 2011 dans le monde (+30 % par

rapport à 2010), avec une hausse particulièrement sensible dans les pays émergents qui entendent, eux aussi, renforcerlaqualitéetlaproductivité deleurs moyens de production.

Un retard à rattraper

Malgrédeseffortsnotablesd’investissements, les industriels français accusent un net retard sur leurs voisins allemands ou italiens (34 000 robots en activité dans notre pays, contre 62000 en Italie et 144000 en Allemagne) , et les statistiques actuelles indiquent que cet écart se creuse encore... Nombre de nosPME-PMI,lesgrandesabsentesdu marché de la robotisation (5 % des entreprises de moins de 50 employés en sont équipées), considèrent à tort que les robots ne sont pas faits pour elles (trop chers, trop compliqués à mettre en œuvre, inadaptés) ; il n’en est rien : les robots sont aujourd’hui beaucoup plus faciles d’intégration,


Baloncici-123RF

Les robots sontaujourd’hui beaucoupplusfaciles d’intégration etleurprix aétédivisépardeux.

leur prix a été divisé par deux en dix ans, et leurs effets bénéfiques ne sont plus à prouver : revalorisation du travail salarié, sécurisation des process, gains de temps, montée en qualité et répétabilité des productions, meilleure réactivité aux exigences du marché…

CAO robotique

Les PME sont toutefois confrontées au défi de la conception et de la mise en œuvre du poste robotisé dans

son ensemble. Comme l’indique le Symop dans son “Guide de la Robotisation ”, les entreprises doivent nonseulementsélectionnerlerobot approprié (degrés de liberté, cinématique, performances) mais aussi optimiser ses positions et ses trajectoires afin d’éviter les obstacles et minimiser le temps de cycle, intégrerlepréhenseuretsescontraintes dynamiques, choisir la périrobotiqueadéquate...La tendance étantà l’augmentation de la fréquence des

Flexibilité et haute précision

Le levier de la mécatronique

Au cœur du mouvement, réagissant quand il faut et comme il faut, les solutions mécatroniques représentent un partenaire clé non seulement de la robotique mais aussi de toute l’industrie. Le champ d’applications de la mécatronique est immense, depuis les régulateurs et organes de transmissions de véhicules électriques, d’éoliennes, de turbines… jusqu’aux systèmes autoconfigurables d’embouteillage en agroalimentaire et en cosmétique, ou encore aux dispositifs de surveillance de la santé des outils de production où ils peuvent détecter toute déviation anormale

de paramètre et réagir aussitôt. Les systèmes mécatroniques apportent aussi plus de souplesse, sont plus légers et plus petits, et sont donc parfaitement en phase avec les notions d’efficience énergétique et de développement durable. Reste à assurer leur sûreté de fonctionnement et leur fiabilité…

Des solutions moins hétérogènes

Une problématique croissante est aussi celle de la nécessaire intégration plus poussée entre matériels, logiciels d’automation et outils de communication.

changements de série, il leur faut aussi penser la reprogrammation rapide des robots pour minimiser la durée des arrêts entre séries, et ainsi augmenter la flexibilité et la réactivité de leur équipement. La simulation par logiciel de CAO robotique prend alors tout son intérêt en permettant, en phase de conception, d’optimiser le poste robotisé et les temps de cycle des opérations et, en phase d’exploitation, de simuler et programmer (en temps masqué et hors ligne) les trajectoires pour la série suivante...

Les robots sont aujourd’hui bien plus faciles d’intégration.

Cetteintégrationdevraitpermettrede réduireencorelescoûtsetderenforcer les performances par l’amélioration des conditions de fonctionnement tout en réduisant le nombre de solutions hétérogènes qui cohabitent sur unsite. n Chiffres 2009 (source IFR)

Totalement Adept Totalement dédié aux domaines de la distribution flexible et de la manipulation fine à très haute vitesse, l’AnyFeeder associé à nos robots Cobra permet la distribution et l’assemblage fin des composants les plus complexes. Conçue, fabriquée et garantie par nos ingénieurs, la distribution flexible est totalement Adept. HALL 4 STAND C131

Robot Adept Cobra SCARA avec Anyfeeder

www.adept-technology.fr 04 50 02 81 16 - info.fr@adept.com

NoVEMbRE 2012_N°949

III


PUbLIDOSSIER

MÉCATRONIQUE,ROBOTIQUE,AUTOMATION

Fabrication

Quand la mécatronique se met au vert, les innovations fleurissent ! mécatroniqueauservicedudéveloppement durable et de l’environnement.Lethèmedecetteéditionétait, en effet, “la Mécatronique se met au vert!”. Éolienne,énergiesolaire,habitatàhauteperformanceénergétique, véhicules hybrides ou électriques, chaînes de production économe : la mécatronique, technologie des systèmes, est au cœur de tous les développementsvisantàtirerlemeilleur partidelaressourceénergétique.

N. Lukiyanova-123RF

La mécatronique, technologie des systèmes, est au cœur de tous les développements visant à tirer le meilleur parti de la ressource énergétique.

Véhicules , solaire, agroalimentaire…

La mécatronique au service du développement durable et de l’environnement. Démonstration lors des rencontres européennes de la Mécatronique…

L

es 6 et 7 juin dernier, la station de ski haut-savoyarde du GrandBornand accueillait les rencontres européennes de la mécatronique (EMM 2012). Ce véritable “Davos de la Mécatronique” aura été l’occasion d’explorer les perspectives, opportunités et nouveaux concepts de la

„ Quoi de neuf ? Une pince de préhension Schunk au Musée des Arts et Métiers Leader mondial en technique de serrage et en automation, Schunk fabrique depuis 1982 des systèmes de préhension pour la robotique industrielle et de service, et ses innovations sont régulièrement saluées par la profession. Partenaire du Musée des Arts et Métiers pour l’exposition “Et l’homme...créa le robot ” (jusqu’au 3 mars 2013 à Paris), Schunk y présente au grand public sa pince de préhension mécatronique PG070. Grâce à sa commande électrique intégrée, cette pince contrôle en continu la position des doigts de serrage (70mm de course), leur vitesse d’ouverture / fermeture et leur force (30 à 200N) ; elle peut ainsi répondre à un grand nombre d’applications exigeant flexibilité et précision du serrage, comme par exemple la manipulation de pièces variées et/ou fragiles. Pour en savoir plus : www. schunk.com

IV

N°949_NoVEMbRE 2012

Les différents prix décernés lors de ces Rencontres ont illustré de brillante façon la variété des applications de la mécatronique dans ce domaine. Le Grand Prix 2012 a ainsi été attribué à l’unanimité à la sociétéNTN-SNRpoursonprojetde moteur-roue intelligent (In Wheel Motor):endéportantlemoteurdans lesroues,lesystèmeIWMpermetde supprimerlatransmissionetledifférentiel, ce qui libère de l’espace et réduit la consommation d’énergie. Les juges ont particulièrement apprécié dans ce projet le rassemblementdesdifférentesfonctionsmécatroniques dans une approche très globaleduvéhicule:rotationderoue, moteur, réducteur, convertisseur, freinage, capteurs associés et lois de commande. LasociétéSew-Usocom a,quantàelle, obtenu le Prix “Grand Groupe” pour son unité d’entraînement mécatroniqueMovigear,unproduitintégréà faible consommation et communiquant, qui répond en particulier aux exigences de l’industrie agroalimentaire. Le Prix “Entreprise de Taille Intermédiaire” est revenu à Poclain Hydraulics pour son application de moteur hybride thermique-hydrauliquedestinéauxvéhiculesutilitaires, une alternative écologique au 4x4

lorsquelebesoind’uncoupleélevéest ponctuel. Un projet a également suscité un grand intérêt chez les participants, celui de la fondation Desertec, basé sur l’idée que “les déserts reçoivent en six heures plus d’énergie que n’en consomme l’humanitéenunan…”Récupérer cette énergie renouvelable ne peut se faire sans l’apport de la mécatronique,notammentpourassurerle mouvementetleguidageultra-précis des héliostats et concentrateurs. Les perspectivesindustriellesdecesdéveloppements solaires pourraient à terme, selon les responsables de Desertec,représenterunmarchédela tailledeceluidel’automobile... n

„ Quoi de neuf ?

LPB : une nouvelle version à deux étages de réduction

Spécialiste des réducteurs de vitesse de positionnement, la société Wittenstein propose depuis de nombreuses années sa gamme de réducteurs planétaires à jeu réduit LPB en version à un étage de réduction (rapport 3 à 10). La gamme LPB, réputée pour apporter des solutions compactes et intelligentes à toute problématique d’entraînement, ainsi que pour ses couples élevés et son bruit réduit, dispose dorénavant d’une version à deux étages de réduction (rapport 9 à 100). Cette nouvelle configuration est particulièrement attractive pour des applications telles que, par exemple, l’entraînement de table d’indexage. Pour en savoir plus : www.wittenstein.fr


Votre salon PoUr la maintenance et l’éqUiPement de l’Usine 19-20 JUIN 2013 LYON EUREXPO

Le premier préhenseur au monde avec guidage multi-cran PGN-plus, le préhenseur universel SCHUNK

Le premier gardien de but professionnel avec des qualités de « but de la tête » Jens Lehmann, gardien de but allemand de légende

Lancement d’equip’usine 2013 ! Prenez date et positionnez-vous d’ores et déjà sur la 2ème édition du salon Equip’Usine ! Venez exposer vos produits/services et rencontrer les industriels du grand Rhône-Alpes à la recherche de solutions !

Inscrivez-vous rapidement et bénéficiez d’avantages exclusifs 10 % de réduction sur votre stand Un emplacement de choix dans les villages thématiques pour une communication plus ciblée vers vos prospects

Venez rencontrer les 3 000 visiteurs décideurs et prescripteurs de l’industrie

témoignage exposant 2012 Pour nous, le salon a été une belle première. Nous avons atteint notre objectif de contacts. Vous l’avez compris, si Equip’Usine était de retour sur Lyon l’année prochaine, réservez-nous un stand d’office ! Thanh NGUYEN - Ingénieur Commercial - Aplicod

Superior Clamping and Gripping

www.equipusine.com Contactez dès à présent Tatiana DERMIGNY au 01 46 99 24 37 tdermigny@infopro.fr Rainer Scholl, du département système de préhension, spécialiste en opération de rectification

Un événement du groupe :

E-T-A-I

Un salon


PUbLIDOSSIER

MÉCATRONIQUE,ROBOTIQUE,AUTOMATION

Fabrication

Aujourd’hui, les robots deviennent réellement rentables en PME Les robots améliorent la qualité et la productivité, même pour les très petites séries. Les nouvelles techniques accélèrent leur intégration.

G. Risteski-123RF

L

Le prix desrobots aétédivisé pardeuxen dixans.

* En 2012, le Cetim (avec la FIM) a organisé 70 “Lundis” (en fait des demijournées), avec plus de 2500 participants attendus, sur une variété de thèmes intéressant la mécanique : technologies prioritaires, composites thermoplastiques, opportunités des énergies renouvelables, robots, etc.

es robots sont aujourd’hui devenus quasiment Plug and Produce, simples à installer, économiques et sûrs. La nouvelle réglementation “Machines” facilite d’ailleurs leur mise en œuvre, puisqu’elle admet désormais des systèmes sans barrière de sécurité. Très rentables en PME-PMI, les robots améliorent les conditions de travail, la qualité de fabrication et la productivité, même pour les très petites séries. Voilà résumé en quelques mots l’essentiel du message porté par un des “Lundis de la Mécanique” consacré à l’intégration des robots dans les PME. Organisés par le Cetim en régions, les “Lundis de la Mécanique*” sont des événements très prisés des industriels, qui y voient une façon simple et pratique de rester à la pointe de l’innovation en

échangeant avec des experts et des confrères de proximité. Le “Lundi” du 24 septembre dernier, consacré aux robots, s’est tenu chez le constructeur de scooters MBK (groupe Yamaha).

Combattre les idées reçues

La quarantaine d’industriels présents a d’abord pu découvrir, lors d’une visite commentée des ateliers MBK, les lignes robotisées de soudage et de peinture ainsi que les concepts hautement productifs de robots jumelés et de robot sur double table. La conférence qui suivait, alternant exposés, témoignages et discussions, a permis de passer en revue les nombreux arguments favorables à la robotisation et de présenter la démarche à suivre pour une intégration la plus efficace possible. Les PME-PMI françaises sont notoirement sous-équipées en robots, et l’écart avec leurs voisines allemandes et italiennes, loin de se réduire, s’accentue. Pour

inverser cette tendance, plusieurs idées reçues sont battues en brèche. Non, les robots ne sont pas compliqués à mettre en œuvre, pas plus qu’ils n’exigent de spécialistes : l’introduction de nouvelles techniques (programmation au pied de la machine, systèmes d’apprentissage, commande vocale, reconnaissance automatique…) simplifie et accélère grandement leur intégration et leur priseenmain.Non,lesrobotsnesont pas trop chers pour une PME : leur prix a été divisé par deux en dix ans (alors que, dans le même temps, le coûtdelamain-d’œuvreaugmentait de 30%). Non, ils ne tuent pas l’emploi, mais au contraire participent à leur maintien… Et grâce aux avancéesdelacobotique(robotcollaboratif),ildevientmêmepossibledefaire travailler ensemble hommes et robots sans barrières ni “cages”. Dernierargument,etnondesmoindres, le retour d’expérience révèle que les robots sont effectivement très rentables:grâceàeux,MBKapuréduire ses coûts de production de 44 %... n

„ Quoi de neuf ? “ePLC Connect ” de Adept Technology facilite l’intégration robotique

„ Quoi de neuf ? Les nouveaux petits robots KUKA vous emballeront !

Adept Technology, leader sur le marché des systèmes robotisés par vision et du service à la clientèle, propose son nouveau logiciel de contrôle “ePLC Connect ”. Ce logiciel permet de programmer les robots Adept série S à partir de n’importe quel automate de la gamme SIMATIC S7-300 de Siemens. Aucune connaissance spécifique en programmation robotique n’est nécessaire et tout automaticien habitué au langage Siemens Step7 est à même de déployer des robots Adept sans formation additionnelle. L’intégration des robots est ainsi grandement facilitée, à la satisfaction de nombreux utilisateurs. Les mouvements et positions des robots sont complètement gérés par la commande SIMATIC S7. Applications : pick & place, transfert de pièces, opérations de vissage et de perçage, palettisation, etc.

Compacts, précis, agiles et rapides, les petits robots de la série KR Agilus, du constructeur Kuka Roboter, offrent des résultats impressionnants combinés à des temps de cycle réduits. Dotés de la technologie “safe ”, ils permettent une production de haute qualité en toute sécurité. Le modèle de base “KR 6 R900 sixx ”, d’un poids de 51 kg, peut transporter jusqu’à 6 kg. Il sera bientôt suivi par de nouvelles variantes de charge, en versions standard, agro-alimentaire, salle blanche et waterproof. Les KR AGILUS sont pilotés par la même technologie de commande que les gros porteurs, mais dans une version KR C4 “compact”, conçue pour une faible maintenance et une optimisation de l’efficacité énergétique. Kuka Roboter présentera ces produits au salon Emballage (19-22 novembre, stand 5D161).

Pour en savoir plus : www.adept-technology.fr

Pour en savoir plus : www.kuka.fr

VI

N°949_NoVEMbRE 2012


www.zeroseven.de

Compacts, précis et rapides. KR AGILUS. Les petits robots de la série KR AGILUS sont les nouveaux champions de la vitesse. Avec la série KR AGILUS, KUKA présente une vaste famille de petits robots avec des versions Standard, agro-alimentaire, salle blanche et Waterproof. La performance de ces robots est unique dans cette capacité de charge. Pour les tâches de manutention aussi bien que les applications de process continu, les KR AGILUS offrent des résultats impressionnants, combinés à des temps de cycle réduits. Comme ses grands frères de la série KR QUANTEC, le KR AGILUS est piloté par la technologie de commande KR C4. Un fonctionnement et une fiabilité exemplaires Made by KUKA.

Si vous voulez en savoir plus sur la nouvelle série KR AGILUS, allez sur www.kuka.fr

KUKA Automatisme Robotique SAS, Techvallée – 6 Avenue du Parc, 91140 Villebon sur Yvette, France, Tél.: +33 169 3166 00


PUbLIDOSSIER

MÉCATRONIQUE,ROBOTIQUE,AUTOMATION

Automation

Lespetits automates programmables, un segment particulièrement porteur

U. Jinama-123RF

Les petits automates programmables représentent le segment le plus important du marché.

L’Europe totalise plus de la moitié du marché mondial des petits automates.

L

es automates programmables industriels (API) sont des dispositifs électroniques destinés à la commande programmée de process industriels, par traitement séquentiel. Relativement simples, robustes et réactifs, ayant des entrées et des sorties physiques, ils sont très largement utilisés dans les industries manufacturières et de process, pour automatiser la commande de machines sur une ligne de montage, piloter des équipements de

„ Quoi de neuf ?

Nouveau distributeur ASCO Numatics , débit maximum de 1400 l/min pour une taille de 26 mm

ASCONumaticsproposesonnouveaudistributeurélectro-pneumatique série503.Cedistributeurcombineundébitmaximum(1400l/min)pour unetailleminimum(26mm).Touteslesfonctionspneumatiquesycompris lafonctiondouble3/2sontdisponiblesetdéveloppéessurlabasededeux technologies:tiroiràjointsoutiroirmétal/métalsansjoint. Laconnexion électriquedelasérie503sedéclineendeuxversions:uneconnexionM12 intégréequipermetdesmontagessurembasessimplesoujuxtaposables; etuneversionîlotpourrépondreauxinstallationsbusdeterrainavec diagnosticsetmodulesentrées/sorties.Unelargegammed’accessoires pneumatiquesfaitdesîlotssérie503unesolutionintégréeàpartird’un schémaclientpourlepilotagedevannesoud’actionneurspneumatiques desindustries Automation,Agroalimentaire,Automobile,Emballage,etc. Pour en savoir plus : www.asconumatics.eu/fr

VIII

N°949_NoVEMbRE 2012

manutention automatique... Un simple API programmé peut par exemple réguler un niveau de liquide en ouvrant et fermant une vanne, conduire un réacteur chimique et commander en conséquence les entrées de réactifs, catalyseurs ou solvants, le réchauffement ou le refroidissement, etc. Les automates programmables sont également très utilisés en gestion de bâtiments, en logistique ou en conditionnement, ainsi que dans des applications exigeant une grande sécurité telles que les systèmes ferroviaires, les ascenseurs, les machines dangereuses… Leur simplicité et leur robustesse leur permet de fonctionner dans des environnements sévères (poussières, produits toxiques, perturbations électromagnétiques, vibrations des supports, fortes variations de température, nucléaire …), avec un temps d’exécution minimal.

Rockwell à l’assaut du marché européen

Les petits automates programmables (de cent à mille entrées/sorties) représentent le segment le plus important du marché et celui dont la croissance attendue pour les prochaines années est la plus forte, tant du fait d’industriels cherchant à augmenter la productivité de leurs équipements que de gestionnaires de bâtiments souhaitant économiser de l’énergie. Ce segment, jusqu’ici largement dominé en Europe par Siemens, se voit aujourd’hui attaqué par Rockwell Automation, le spécialiste américain de l’automatisme et leader sur les gros automates (33 % du marché mondial). A l’écoute de ses clients industriels et fabricants de machines européens, qui totalisent plus de la moitié du marché

mondial des petits automates, Rockwellvientdelancerunenouvelle offreavec des mini-automates (voire des micro-automates) programmables simples mais évolutifs, dotés de nombreuses fonctionnalités, faciles à configurer, installer et maintenir, et à un prix nettement plus attractif qu’auparavant. Objectif : prendre une part croissante d’un marché évalué par le cabinet Arc Advisory Group à 2,3 milliards de dollars (en 2010), et dont la croissance annuelle moyenne atteindrait 7,4 % d’ici 2015. n

„ Quoi de neuf ?

Une gamme complète de panneaux d’informations pour la sécurité du travail

Siebert présente sa nouvelle série XC600, une gamme complète de tableaux d’affichage novateurs pour la sécurité du travail. Disponibles en plusieurs formats, ces systèmes d’information sont proposés avec une, deux ou trois lignes d’affichage, pour indiquer par exemple le nombre total de jours sans accident, le nombre d’accidents depuis le début de l’année, le nombre d’accidents avec arrêt du travail... Installés de manière ostensible à l’entrée de l’usine ou dans la halle de production, ils représentent un support idéal pour contribuer à l’efficacité des mesures préventives de sécurité. Certaines versions sont équipées d’un afficheur de texte supplémentaire pourdesmessagespersonnalisées. Pour en savoir plus : www.siebert-group.com


1400 l/min pour 26 mm avec une connectivité bus de terrain inégalée Que demander de plus pour un îlot de distribution pneumatique ? Le nouveau distributeur électropneumatique série 503 combine toutes les fonctions pneumatiques, y compris la fonction double 3/2 et est disponible en deux technologies : tiroir à joints ou tiroir métal/métal sans joint. Ces distributeurs peuvent être associés en îlots de distribution avec un choix multiple de connexions : multifilaire (connecteur Sub-D 25 ou 37 broches, bornier ou connecteur rond 19 broches) ou l’électronique G3 pour répondre aux installations bus de terrain avec diagnostics et modules d’entrées/sorties. La G3 constitue une interface entre les vannes de process ou les actionneurs pneumatiques et les réseaux de communication Profibus-DP, Ethernet/IP, Profinet ou DeviceNet entre autres.

Pour de plus amples informations, appelez le 02 47 23 43 63, envoyez vos demandes par courriel à l’adresse webmaster.asconumatics.fr@emerson.com ou bien consultez notre site Web à l’adresse www.asconumatics.eu

Emerson et son logo sont des marques déposées d’Emerson Electric Co. Le logo ASCO est une marque appartenant à ASCO Valve Inc. © 2012 ASCO. Tous droits réservés.


www.industrie-technologies.com

EXPÉRIENCES

consultez les conseils de la société de consultants en open innovation bluenove.

ENQUÊTE

Faites de l’or avec les données

La démarche d’open data, qui consiste à rendre accessibles des données variées, a été initiée par les administrations. Elle représente une opportunité pour les entreprises, qui peuvent à leur tour jouer l’ouverture et le partage des informations pour se différencier, améliorer leur offre de services et se rendre plus visibles auprès de leurs clients.

opportUnItÉ Le potentiel économique de l’open data s’élèverait à 27 milliards d’euros, selon la Commission européenne.

snCF

ettre à la disposition de tous des jeux de données numériques: c’est le principe de l’open data. Ce mouvement apparu en 1966 aux États-Unis avec la loi sur le libre accès à l’information a d’abord concerné les renseignements récoltés par les collectivités, notamment des bases géographiques ou statistiques, des textes réglementaires, des études ou des annuaires. Désormais, il inspire aussi des entreprises, qui

M

choisissent de publier certaines informations produites dans le cadre de leur activité. Une mine d’or, pour qui sait l’exploiter. Voire un exemple à suivre: passer du statut d’exploitant à celui de producteur peut se révéler payant.

1

Évaluez le potentiel du gisement

Pour tirer parti des données disponibles, posez-vous d’abord les questions classiques avant tout lancement d’une nouvelle activité. À qui pourriez-vous

apporter votre capacité d’innovation ? Dans l’écosystème de quelle entreprise pourriez-vous trouver votre place ? Qu’avezvous à offrir ? Pour l’instant, les informations publiées ont surtout été mises à profit par des développeurs, qui les ont essentiellement transformées en applications mobiles, notamment à la suite d’une série de concours à idées ciblant ce type de services. Une activité qui permet de gagner rapidement en visibilité. Avec

En ouvrant ses données, elle a inspiré la création d’applications, par exemple pour optimiser son trajet selon le trafic.

Eo’City, un programme qui informe les Rennais des horaires de bus et de la disponibilité de places dans les parkings de la ville, la société NewLC a ainsi été primée d’une somme de 3 500 euros, qui n’a pas remboursé les quelque

DATAMINING : QUATRE PORTAILS À VISITER

Créée en juillet 2011, cette plate-forme privée est un des acteurs historiques de l’open data. www.data-publica.com

38

N°949ccNOVEMBRE 2012

ccREGARDS CITOYENS

Ce collectif a ouvert en novembre 2010 un portail de recensement des données publiques librement accessibles sur www.nosdonnees.fr

ccDATALIFT 70

Ce projet fi financé nancé par l’Agence nationale de la recherche vise à développer une plate-forme pour interconnecter des jeux de données. http://datalift.org/fr

ccDATA.GOUV.FR

ouvert en décembre 2011, il permet d’accéder à des données des administrations et les services publics. http://www.data.gouv.fr

D.R.

ccDATA PUBLICA


EXPÉRIENCES

Ils ont tiré parti de l’open data keolIs

nestorIa

Avec Rennes Métropole, ce pionnier de l’open data a lancé « l’entrepôt des données », qui facilite la création d’applications

Cette start-up implantée dans six pays propose un service payant de consultations d’offres immobilières issues de sites partenaires, associées à des informations sur les transports et services à proximité.

CheCkmymetro Après un bras de fer avec la RATP, cette start-up a utilisé le plan du métro parisien pour ses applications iPhone et Android.

openstreetmap

D.R.

Cette association propose des outils de cartographie élaborés à partir de données librement disponibles, dont le cadastre.

20 000 euros qu’avait nécessité le développement. « En revanche, nous nous sommes fait connaître. Nous avons même signé un contrat. On peut donc considérer que le retour sur investissement est là », résume Éric Bustarret, fondateur de la société qui emploie huit personnes. Quant aux entreprises spécialistes du e-commerce ou de la livraison, elles sont nombreuses à s’intéresser aux nomenclatures des voies et des adresses, qui figurent parmi les fichiers les plus téléchargés sur les plates-formes open data. Ces informations peuvent également être utilisées pour requalifier un fichier clients en fonction de critères géographiques. Au-delà de ces créneaux particuliers, d’autres usages des données peuvent être envisa-

gés, par exemple pour mieux comprendre les évolutions de votre secteur. C’est par exemple le choix qu’ont fait le groupe Poult, un producteur de biscuits sous marque de distributeurs basé à Toulouse, et certains de ses partenaires industriels non concurrents. Chacun a apporté sa contribution et a bénéficié en retour d’un riche ensemble d’informations.

2

Trouvez les filons porteurs

Dans ce cas précis, les parties prenantes ont été directement sollicitées et informées de la disponibilité de données susceptibles de les intéresser. Même si ce n’est pas votre cas, peut-être existe-t-il, parmi les informations déjà mises à la disposition du plus grand nombre, des renseignements

pertinents pour votre activité. Pour les cibler, vous pouvez procéder vous-même au repérage, en explorant les sites dédiés (voir encadré ci-contre) ou vous faire accompagner. « Aujourd’hui, seuls les grands groupes sont capables de s’offrir des analyses et des jeux de données souvent très chers et très riches. Notre offre va permettre aux PME, TPE, développeurs, indépendants d’acquérir des données aussi qualifiées et riches, mais à moindre coût, voire gratuitement », affirme François Bancilhon, fondateur de Data Publica, qui veut créer une place de marché des données.

3

Apprenez à extraire les pépites

Une fois les informations utiles repérées, penchez-vous sur

les modalités de leur intégration. Car si l’open data consiste en principe à supprimer les contraintes techniques, juridiques et financières qui entravent la libre diffusion des données, il vous incombe toutefois de vérifier quels droits d’utilisation leur propriétaire accorde à des tiers. Vous devez évidemment vous plier à la législation, notamment en ce qui concerne l’enregistrement, la conservation et l’utilisation de données nominatives, encadrées par la loi informatique et liberté. Enfin, des outils spécialisés peuvent vous aider à exploiter au mieux les éléments recueillis. Pour comprendre une série statistique ou établir une relation de cause à effet entre deux variables, des logiciels de visualisation comme les NOVEMBRE 2012ccN°949

39


www.industrie-technologies.com

EXPÉRIENCES

l’information thématisée

tableurs s’avèrent précieux. Mais ils ne sont pas toujours suffisants. Les outils d’infographie et de cartographie en ligne, comme ceux que propose la société française Mapize, sont efficaces pour rendre « visuellement compréhensibles » des informations.

4

Devenez producteur

L’idée d’une circulation fluide des données vous semble désormais naturelle ? Vous êtes prêt pour l’étape ultime : rendre publiques vos propres informations. Une démarche qui peut contribuer directement à l’accroissement de votre activité, comme les poids lourds de l’Internet l’ont bien compris. Plutôt que de chercher à vendre des applications mobiles, Amazon a par exemple ouvert dès 2005 ses bases de données de livres via une interface de programmation (API), à savoir des jeux de données ouverts aux programmateurs. Des professionnels et des amateurs affichent ainsi

40

en 2010) faute d’informations à haute valeur ajoutée. Pour booster l’utilisation de ses données, l’équipe de data.gov a eu l’idée de créer des communautés d’intérêts autour d’une même thématique, pour catalyser la création de solutions intéressantes dans des domaines comme la santé ou encore l’éducation. 1 079 applications (Web et mobiles) ont été développées.

sur leur site ou leur blog des informations sur les livres. Les internautes intéressés sont redirigés vers Amazon et le revenu éventuellement généré est partagé entre le géant du e-commerce et le tiers. L’ouverture de données peut également répondre à d’autres motivations, qu’il s’agisse de mieux comprendre l’environnement ou l’histoire de votre entreprise en ouvrant ses archives à des universitaires, d’améliorer son image ou encore d’éviter les usages sauvages. La RATP ou JC Decaux, ont ainsi rendu certaines informations publiques pour mettre fin à des réutilisations non autorisées. Tout d’abord, il vous faudra sélectionner les données qui répondent aux objectifs que vous vous êtes fixés. Évidemment vous devez écarter les informations relevant de la vie privée et de la sécurité nationale et les informations présentes dans des documents sur lesquels des tiers détiennent des droits de propriété intellectuelle. Vous pouvez

N°949ccNOVEMBRE 2012

plus de 2 millions de téléchargements ont été effectués sur le portail américain Data.gov en 2011, contre 652 412 en 2010.

alors commencer à préparer le terrain. Il vous faut pour cela déterminer la présentation la plus adéquate. Celle-ci dépend de ce que sera le mode d’accès aux données. Les mettez-vous à disposition uniquement en vue de la création d’une application mobile ? Ou bien est-il judicieux de créer un portail Internet destiné à une consultation depuis un PC de

ccLEXIQUE

apI

(application programming Interface) : Interface à un ou plusieurs jeux de données permettant à un programme d’y accéder.

Ckan

(Comprehensive knowledge archive network) : Logiciel open source pour portail open data permettant de publier, de partager et de trouver des données.

mashup :

Pratique consistant à combiner différentes sources, le plus souvent externes, pour enrichir son propre site.

Web sémantique :

Également désigné sous le nom de « Web des données », il désigne l’explicitation du sens des informations afin que les ordinateurs puissent les exploiter de façon automatique, sans ambiguïté et à grande échelle.

bureau ? S’il est suffisamment convivial, son lancement peut en tout cas être une source de trafic et donc de publicité. Reste ensuite à choisir le mode d’hébergement de ces informations. À défaut de posséder un gros serveur et une équipe informatique capable d’en assurer la gestion, faites appel à un prestataire spécialisé. Il peut fournir un espace de stockage et un nom de domaine adapté. Pensez néanmoins à mettre en place une politique de sauvegarde des données afin de pallier une défaillance de l’hébergeur. Montrez-vous enfin vigilant sur le niveau de protection. Qu’il s’agisse d’un prestataire ou de votre serveur, pensez à filtrer les accès et à identifier les personnes pouvant administrer ce projet, pour éviter une infiltration sur le réseau interne de l’entreprise. Vous tirerez ainsi parti de votre politique d’ouverture en toute sécurité. cm ccPHILIPPE RICHARD redaction@industrie-technologies.com

D.R.

c 380 000 jeux de données, peuvent être récupérés sur le portail américain ouvert début 2010. De la consommation d’énergie dans les foyers au pourcentage de femmes dans les prisons en passant par la liste des tremblements de terre dans le monde sur les sept derniers jours, on y trouve de tout. Mais le grand public et les entreprises ne se précipitaient pas sur ce portail (652 412 téléchargements


EXPÉRIENCES

CAS D’ENTREPRISE pfW aerospace allège l’a 350 XWb MatéRIauX

Pour réduire la consommation des avions, il faut limiter leur poids. La substitution de certaines pièces métalliques par des polymères aussi résistants mais plus légers constitue une voie d’avenir. ccPFW AEROSPACE EN BREF

Société allemande présente dans neuf pays, PFW Aerospace, fabrique depuis près d’un siècle des tubes métalliques de précision pour l’industrie aéronautique. Elle est l’un des fournisseurs clés d’Airbus.

D.R.

en utilisant le peeK de Victrex pour ses tubes destinés au drainage en soute, pFW aerospace allège significativement (­–33%) le réseau de conduites de l’a 350 XWb.

ccLe probLème

SubStituer une pièce technique

Dans un contexte de pression réglementaire pour rendre les avions moins polluants, proposer des pièces allégées constitue un argument de vente déterminant pour les fournisseurs. Au moment de la conception du système de drainage en soute de l’Airbus A 350 XWB, PFW Aerospace & Electronics, spécialiste des systèmes d’atterrissage, de cabine, de détection et de gestion des fluides pour l’aérospatiale et la défense s’est donc posé la question de la substitution des tubes en Inox par un équivalent en polymère. Une démarche déjà à l’œuvre dans les avions sur une multi-

tude de pièces, en intérieur et en extérieur, pour le secteur électrique, la gestion des fluides et le train d’atterrissage. La société se rapproche alors de Victrex, pour étudier la faisabilité de ce remplacement. Dans le cadre d’une utilisation en aéronautique, le respect des sévères exigences en matière de sécurité, qualité et fiabilité nécessitait non seulement de poser le bon choix pour le matériau mais aussi d’entrer dans une démarche de qualification pour cet usage. ccLa soLution

un polymère léger et performant

Le choix de PFW s’est porté sur le PEEK (polyétheréthercétone). Ce thermoplastique semi-cristallin développé en 1978, au poids réduit de 40 % par rapport à l’aluminium, fait partie d’une famille de composés à propriétés mécaniques élevées, même à haute température. Son utilisation est pourtant restée limitée pendant de nombreuses années. Pour Didier Padey, responsable clientèle aérospatiale Europe chez Victrex, « il existe une barrière psychologique à remplacer du métal par des polymères thermoplastiques. Or, l’homologation de nouveaux matériaux coûte très cher, il fallait donc une vraie motivation. » En effet, les polymères destinés au secteur de l’aviation doivent démontrer une excel-

lente résistance mécanique et chimique, une stabilité dimensionnelle parfaite et une tenue au feu sans faille. Pour entériner la substitution, PFW Aerospace a donc entamé une collaboration avec Victrex qui a duré trois ans, de la phase de développement du produit jusqu’à la procédure de qualification du matériau. ccLe résuLtat

un gain de tempS et de poidS

Au cours des tests, le polymère a fait la preuve de sa robustesse et de sa facilité d’installation, mais aussi de ses propriétés d’amortissement supérieures à celles des métaux, garantes d’une réduction des niveaux de vibration. Les spécialistes de PFW ont par ailleurs constaté la compatibilité des tubes en PEEK avec différents procédés de formage, qui permet une grande souplesse dans la conception et le dimensionnement du réseau. En mai dernier, la société PFW Aerospace a obtenu l’homologation de ses tubes de nouvelle génération, générant un gain de poids de 33 % par rapport à leurs équivalents métalliques. Une démarche d’allégement par substitution dont plusieurs autres équipementiers européens seraient sur le point de s’inspirer. cm ccALEXANDRA CHAVAROT redaction@industrie-technologies.com

NOVEMBRE 2012ccN°949

41


www.industrie-technologies.com

PRODUITS

GUIDE D’ACHAT Choisir un chariot automatique Les AGV (automated guided vehicle) sont des alliés précieux pour améliorer la productivité en automatisant la logistique interne. De plus, ils assurent la sécurité des personnes en limitant les risques d’accidents de manutention et de troubles musculosquelettiques. Reste à choisir le système de guidage le plus adapté : filoguidage, magnétoguidage, guidage laser, système hybride ou vision 3D.

CLassement Près de 1500 AGV ont été produits en 2011, dont 78% en Europe, 14% aux États-Unis et 6% en Asie. Source : Université de Hanovre.

D

commande et les expéditions. Les motivations pour s’équiper sont multiples. À commencer par la recherche d’une plus grande productivité. « Lorsqu’une usine augmente sa production, par exemple, de 80 palettes à 120 par jour, elle y fait face soit en embauchant davantage de manutentionnaires et de caristes, soit en installant de nouveaux moyens robotiques », constate Guy Caverot, directeur de l’innovation chez BA Systèmes, qui conçoit

cc Des

systèmes toujours plus flexibles et simples à installer

QUATRE FAMILLES DE GUIDAGE 1. FILOGuIDaGe

3. GuIDaGe OptIQue 4. GuIDaGe hYBRIDe

SnOX

Ba SYStÈMeS

SnOX

StILL

Encore très répandu, le filoguidage montre à l’AGV le chemin à suivre grâce à un fil électrique dans le béton qui crée un champ magnétique. Très fiable, le filoguidage nécessite des travaux assez lourds et manque de souplesse.

Détrônant le filoguidage, le guidage laser balaie l’environnement et assure sa trajectoire grâce à des mires adhésives de 5 x 15 cm placées à 2 ou 3 m de hauteur.

Cette technologie remplace le fil de guidage noyé dans le béton par soit une bande adhésive soit par un trait de peinture (bleu, ici) que repère une caméra vidéo afin de recaler la trajectoire du véhicule.

Ces solutions combinent le laser au filoguidage ou au magnétoguidage. Elles garantissent une grande précision de déplacement et permettent à l’AGV de travailler dans une zone étroite et à très grande hauteur où il ne voit plus les mires du guidage laser.

Filoguidé

42

2. GuIDaGe LaSeR

gerbeur frontal

N°949ccNOVEMBRE 2012

cartclaas

et fabrique des AGV. « Les AGV offrent une disponibilité de 24 heures /24 ainsi qu’un retour sur investissement d’un à trois ans », souligne Albert Gobyn, responsable commercial de JBT France, un autre fabricant. Autre motivation : les AGV contribuent à réduire les troubles musculosquelettiques en limitant la manipulation de charges lourdes. Et surtout, ils évitent le risque de piétons percutés à 15 km/h par des chariots manuels que conduisent les caristes.

Tridi

Une fois prise la décision de s’équiper, reste à opter pour la meilleure technologie de guidage, en fonction de son activité. Les possibilités sont multiples. Les premiers AGV, destinés à remplacer certaines infrastructures fixes comme les convoyeurs à bandes ou à rouleaux, étaient des navettes montées sur rails. Puis sont apparues les navettes filoguidées. « Tout au long du chemin que doivent emprunter les navettes, on creuse dans le sol une saignée dans laquelle on insère plusieurs câbles. En laissant passer un courant alternatif, ceux-ci génèrent alors un champ magnétique qui guide la navette tout au long du chemin qu’elle a à parcourir », décrit Albert Gobyn. Problème : cette infrastructure est rigide.

SNOX ; BA SYSTÈME ; STILL

e plus en plus présents dans les ateliers industriels, les chariots automatisés, ou AGV (pour automated guided vehicles) sont d’abord conçus pour automatiser certaines opérations de transfert pour les palettes, matériaux, conditionnements ou pièces d’un poste de fabrication à l’autre. Mais aujourd’hui, ils s’étendent également à l’approvisionnement, la préparation de


LES CRITÈRES DÉTERMINANTS Le Partenaire

Le suPerViseur

c il doit assurer l’ingénierie globale

c Le logiciel de gestion des missions

doit tenir compte des processus de production et savoir gérer une flotte d’AGV. Il doit aussi s’interfacer aisément avec les logiciels de gestion d’entrepôt.

du projet et garantir, dans le temps, son aptitude à maintenir les AGV tant au niveau de la mécanique que de l’automatisme.

La sÉCuritÉ

Les ComPosants

c C’est le critère le plus important.

c La standardisation

D.R.

est le maître mot. Système électrique, batteries, capteur laser, scrutateur laser, odomètre doivent être le plus standards possible, même si le système électronique est dédié. La maintenance en sera plus aisée.

Pour modifier une route, il faut construire une nouvelle infrastructure. Une contrainte forte, qui explique la relative perte de vitesse de cette technologie. Les autres systèmes s’orientent vers plus de flexibilité. À commencer par le magnétoguidage par système de capteurs à effet Hall, qui tracent la trajectoire à suivre par les navettes grâce à un réseau d’aimants de la taille d’une pièce de 2 euros, logés dans des trous percés au sol et recouverts de résine. «Pour créer une nouvelle trajectoire, il suffit de percer des trous tous les 2 m en ligne droite et de façon plus rapprochée pour les virages ou dans les zones de manœuvre. On peut ainsi obtenir des mouvements très fins, avec des espacements jusqu’à 5 cm, la limite étant la perturbation électromagnétique entre les aimants », détaille Ludovic Denis, ingé-

Le budget à prévoir c Le prix d’un chariot automatique dépend à la fois de son design et de sa capacité. Pour bien évaluer l’investissement nécessaire, il faut garder à l’esprit le fait que le chariot lui-même ne représente qu’un tiers du coût total. Au budget correspondant, il faut en effet ajouter le prix du logiciel de supervision, de la conduite du projet, du serveur, de la mise en place des bornes Wi-Fi et de l’infrastructure. Des enGins automatiques De 40 000 À 200 000 euros 200 000 euros

150 000

1 tonne

200 000

150 000 140 000

100 000

2 tonnes (4 palettes) 70 000

50 000

0

50 000

1,2 à 2 tonnes 100 000 90 000

40 000

600 kg à 1,2 tonne TridimenChariot sionnels à convoyeurs motorisés

Gerbeur à longerons

SOURCE : INDUSTRIE ET TECHNOLOGIES

Elle doit être assurée tout autour du chariot grâce à des capteurs laser à l’avant et à l’arrière et des boutons d’arrêt d’urgence faciles à atteindre.

Pour l’automatisation du site de Clairefontaine à Etival, BA Systèmes a mis en place une flotte d’une vingtaine d’AGV ou chariots sans conducteur.

nieur commercial chez Egemin, le leader mondial des AGV. « Le magnétoguidage convient aux situations où le filoguidage et le guidage laser sont inefficaces : pour les processus en extérieur soumis au brouillard, à l’humidité ou à l’usage fréquent des produits de nettoyage comme dans l’agroalimentaire. Ou encore à l’aveuglement dû au soleil. À l’heure actuelle, les aimants se font détrôner par des balises RFID, plus faciles à poser. » Encore plus souple, le guidage optique recourt à une caméra qui lit une bande adhésive ou peinte au sol. Peu onéreuse et facile à mettre en œuvre, cette infrastructure réclame néanmoins une attention soutenue. En effet, la bande adhésive peut être arrachée ou la peinture salie, voire effacée. Le chariot ne sait alors plus où il se trouve. « Le guidage optique est très peu utilisé. Il sert

NOVEMBRE 2012ccN°949

43


www.industrie-technologies.com

PRODUITS

la vision du pdg de ba systèmes sur le marché des agv, en vidéo.

GUIDE D’ACHAT Choisir un Chariot automatique

non pas à la navigation mais plutôt au positionnement d’accostage afin d’offrir une très grande précision – inférieure à 1 cm », explique Ludovic Denis. Le guidage laser est souvent retenu pour sa simplicité. « Présente dans 85 à 90 % des installations AGV, cette technologie se base sur une fonction d’odométrie, qui mesure l’avancement du véhicule. Ensuite, 5 à 7 fois par seconde, le laser aide l’AGV à se replacer sur sa trajectoire », précise Ludovic Denis, selon l’étude annuelle de l’université de Hanovre. « Le laser se développe d’autant plus qu’il faut assez peu de mires, à savoir des réflecteurs autocollants de 5 x 15 cm, très faciles à poser en hauteur entre 2 et 3 mètres », explique Davy Guillemard, directeur des ventes chez Still, un des leaders du chariot élévateur qui automatise ses équipements avec les solutions de BA Systèmes, DS Automation et Egemin. « Quant aux systèmes d’anticollision, obligatoires, ils embarquent des scrutateurs à l’avant et à l’arrière, également à

base de laser. Une tendance émerge tout juste : avoir un même système laser à la fois pour le guidage et l’anticollision. » Une solution séduisante car les scrutateurs coûtent plusieurs milliers d’euros. cc Les

solutions hybrides pour s’adapter à différentes zones

À tel point que certains utilisateurs n’en veulent qu’un seul à l’avant. Un mauvais calcul, selon Laurent Euzebio, directeur commercial France chez le constructeur

GuiDaGe automatique : oui mais Comment ? La grande majorité des constructeurs mise avant tout sur le laser guidage, sans toutefois négliger les autres systèmes et les technologies hybrides (laser+filoguidage ou laser+magnétoguidage). Balyo se distingue avec la vision 3D. Italproject y réfléchit. navigation

FOuRnISSeuRS Filoguidage magnétoguidage Laser c asti c Ba systèmes c Balyo c Ds automation c egemin c e&K automation c italproject c JBt c snox

optique

Filo-laser

magnéto -laser Vision 3D

✔ ✔

✔ ✔

✔ ✔

✔ ✔

✔ ✔

✔ ✔

✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔

✔ ✔ ✔

✔ ✔ ✔

✔ ✔ ✔

✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔

✔ ✔ ✔ ✔ ✔ ✔

mÉthoDoLoGie : Ce tableau présente les constructeurs ne proposant que des AGV et figurant dans la liste des dix premiers constructeurs mondiaux. Tous conçoivent et construisent leurs propres véhicules. Certains proposent en outre leur technologie à des constructeurs de chariots manuels afin de les automatiser.

44

N°949ccNOVEMBRE 2012

Italproject. « La sécurité n’a pas de prix. Nous installons trois lasers : deux au niveau des fourches et le dernier sur le côté opposé ». Seule exception : les tracteurs, qui ne reculent pas « On peut donc se contenter d’un seul scrutateur », note David Rigo, directeur commercial chez Snox. Si le guidage laser est omniprésent, le filoguidage et le magnétoguidage se taillent une place dans des systèmes qui se combinent à du laser. « Les chariots tridimensionnels vont utiliser le filoguidage ou magnétoguidage pour manœuvrer à très grande hauteur (jusqu’à 15 m) et dans des zones très étroites –à peine plus larges qu’une palette – car la palette peut masquer les réflecteurs. En revanche, dans les autres zones, ils utiliseront le guidage laser », souligne Davy Guillemard, directeur des ventes chez Still. Autre voie : le géoguidage 3D, une technologie exclusive du français Balyo qui s’affranchit de toute infrastructure. Un scrutateur laser à longue portée couplé à un logiciel de navigation permettent au véhicule de percevoir en temps réel son environnement, d’en construire une représentation 3D et de s’y positionner de façon absolue, comme s’il était doté d’un GPS. «Le chariot fonctionne et se déplace même si les lumières sont éteintes. Il fait la différence entre les éléments fixes ou mobiles », assure Raul Bravo, PDG de Balyo. « L’environnement d’action tout comme les trajets du chariot sont ainsi modifiables. Si, par exemple, le client souhaite

D.R.

Les engins Flexy d’Italproject sont guidés par laser. SPI les a choisis pour leur grande précision de déplacement. De plus, les accidents sont évités grâce à leurs capteurs avant et arrière.


PRODUITS

ENTREZ EN CONTACT AVEC LES DÉCIDEURS DE L’INDUSTRIE !

H

Toutes les coordonnées des sièges : l’outil indispensable pour la veille et la prospection de vos marchés

version papier

ccStéphane Juenet responsable de l’ingénierie chez spi engineering

« notre principal critère de choix : la sécurité des personnes »

E L’Atlas de l’Industrie 2012 J 6 000 sièges

« Notre usine de conditionnement à façon pour l’industrie agroalimentaire s’est agrandie. Nous avons donc souhaité passer à un système de navettes automatisées en limitant le risque de collision entre piétons et transpalettes sur une grande allée. Nous avons opté pour un AGV de la gamme S15 d’Italproject, qui lève une charge de 1,2 tonne à 1,70 m. Il est très sécurisé grâce à ses capteurs laser à l’avant et à l’arrière et ses bumpers en caoutchouc tout autour de la machine. Si on tape dedans, celle-ci se met à l’arrêt. Après plusieurs années de fonctionnement, nous avons amélioré notre schéma logistique interne. Du coup, nous venons de nous équiper de deux nouveaux AGV d’Italproject qui travailleront 24 heures/24. Les caristes n’auront plus besoin de traverser cette allée à 15 km/h avec leur chariot ! »

d’entreprises industrielles

NOUVELLE ÉDITION

J 20 000 dirigeants J 21 secteurs

Parution avril 2012

d’activités référencés

fichier Excel®

Données disponibles : J Raison sociale, coordonnées postales, téléphone, fax J Secteur d’activités, effectif, SIRET J Noms et fonctions des dirigeants

Je commande L’Atlas de l’Industrie 2012 : J version papier J version fichier Excel

®

IND1206 Prix TTC

U20012N

215 E

U22012N

790 E

Qté

Frais de port forfaitaire fixe offerts pour toute commande de L’Atlas papier + fichier Excel®

transformer son atelier ou entrepôt, les chariots détecteront les changements en temps réel, rectifieront leur cartographie de référence en conséquence et en informeront les autres chariots simultanément. » De son côté, Italproject réfléchit également à un système de vision 3D. À l’instar de BA Systèmes, DS Automation ou Egemin, le constructeur conditionne sa technologie, sous le nom de Movebox, pour automatiser soit les parcs de chariots existants soit les offres des constructeurs de chariots manuels. cm D.R.

"

BON DE COMMANDE

à renvoyer à L’USINE NOUVELLE - Service Éditions - Antony Parc II 10, place du Général de Gaulle - BP 20156 - 92186 Antony Cedex

m Je joins mon règlement par chèque bancaire à l’ordre du Groupe Industrie Services Info

Total TTC

+ 8,50 E TTC

TOTAL ............................................................E

TTC

Offre valable en France métropolitaine jusqu’à épuisement des stocks. Ma commande sera expédiée après enregistrement de mon règlement. Société....................................................................................................................................................... m Mme m Mlle

m M.

Nom ........................................................................ Prénom................................................................... Fonction ................................................................. Activité.................................................................... Adresse ..................................................................................................................................................... Code Postal

Ville..............................................................................................

E-mail.................................................................... @........................................................................... Indispensable pour recevoir le fichier Excel® Tél. Siret

Fax Code Naf

N° TVA Intracommunautaire .............................................................................................................

ccERICK HAEHNSEN redaction@industrie-technologies.com

Loi Informatique et Libertés du 06/01/78 et LCEN du 22/06/04 - Les informations demandées sont indispensables au traitement de votre abonnement. Vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier et vous opposer à leur transmission éventuelle en écrivant au Service Abonnements. GISI - SAS au capital de 38 628 352 E - 442 233 417 RCS Nanterre - N° TVA FR 29 442 233 417

NOVEMBRE 2012ccN°949

45


notre sélection de produits

classés en 6 secteurs de référence équipements de production cc PAGE 48

cc ÉLECTROTECHNIQUE cc Composants

Et apparEillagEs Connexion usB plastique pour milieux difficiles

bâtiment travaux publics cc PAGE 50 emballage logistique cc PAGE 52 logiciels cc PAGE 54 télécoms cc PAGE 57

Ce type de connexion pour environnements sévères se distingue par des cordons renforcés d’une fiche USB surmoulée avec à l’embase un bouchon automatique qui protège automatiquement lors de la déconnexion. Il existe aussi des versions clés USB étanches avec une capacité allant de 2 à 8 Go. La protection est IP54 et l’étanchéité est IP67. La plage de température d’utilisation de la série s’étend de – 40 à + 85 °C. Fournisseur amphenol

Borniers seize voies pour distribution sécurisée des signaux

Ces borniers multiniveaux PRV permettent de distribuer plus de 1700 signaux par mètre. Ils repartissent 16 niveaux. La technologie intégrée «Push in» garantit tout risque de contact ou de court-circuit accidentel. La connexion créée produit une distribution de puissance simple et sert de point test. Elle résiste aux secousses et vibrations. Elle assure une excellente étanchéité. Les marquages matriciels identifiables et un codage couleur constituent une aide précieuse pour l’extension du système ou les travaux de maintenance. Fournisseur Weidmüller

Branchement moteur par prise dB

Câbles hautes performances dédiés aux sites à risques

Vous trouverez en page 54 un lexique des unités utilisées dans cette rubrique.

Vous PouVez adresser Vos informations de presse concernant de nouveaux produits par e-mail (en joignant une photo) : produitsnouveaux@ industrie-technologies.com

46

Ces câbles électriques répondent aux exigences extrêmes des centrales d’énergie et des sites industriels à risque. Ils fournissent une solution à l’ensemble des besoins des applications de puissance, contrôle, instrumentation et pyrométrie. Ils sont fabriqués dans des matériaux variés comme les résines fluorées, les rubans Mica, les polyoléfines ou le caoutchouc de silicone. La gamme Enersyl se décline en cinq familles de câbles répondant à des contraintes techniques particulières (zéro halogène, haute température, résistant au feu, gaine PVC et résistant aux hydrocarbures). L’utilisateur a le choix du standard ou sur mesure avec de nombreuses options (souplesse, blindage électrique ou mécanique, armure, paires, tierces ou quartes). Fournisseur omerin

N°949ccNOVEMBRE 2012

Ce type de branchement moteur combine à travers la prise DB deux fonctions complémentaires. Il assure l’alimentation des moteurs et il intègre une fonction d’interrupteur moteur (AC-3). La prise résiste aux environnements difficiles grâce à un châssis en métal supportant les chocs (IK09) et la corrosion. Il existe en trois versions déconnectables jusqu’à 125 A. L’étanchéité est assurée (IP66 ou IP67). Il est certifié Veritas, LCIE, UL, AS et CSA en plus de la conformité aux directives internationales et européennes des prises de courant de l’industrie. Fournisseur maréchal

support protecteur à simple clip

Ce support protecteur à quatre pieds et quatre languettes sécurise l’installation des lampes de faux plafond. Il permet d’espacer l’isolation du spot encastrable en créant un écran thermique. Avec une hauteur de 115mm, il s’adapte aux nouveaux spots encastrables LED. Il est fabriqué en matière polyamide 6.6 chargé de fibre de verre. Il résiste au fil incandescent à 960 °C et répond à la norme UL94 V0. SpotClip-II s’utilise aussi sur les panneaux de lambris ou sur des plaques de plâtre. Il réduit les risques de surchauffe et d’accumulation de chaleur et évite que les matériaux isolants soient endommagés. Fournisseur hellermann tyton

cc EntraînEmEnts Variateur compact avec fonction automate intégrée

À installer dans les armoires de contrôles, ce variateur haut de gamme est doté d’une fonction automate basique intégrée. Il contrôle plusieurs applications exigeantes comme la surveillance de pompe à l’aide de séquences et de liaisons avec des compteurs, des comparateurs et autres indicateurs selon un programme généré sous NordCon pour PC. Le SK 540E gère jusqu’à huit entrées numériques, trois sorties numériques, deux relais, deux entrées analogiques et une sortie analogique. Il peut accepter des modules d’extensions d’E/S supplémentaires. Fournisseur nord réducteurs

D. R.

électrotechnique cc PAGE 46


www.industrie-technologies.com retrouvez ces produits

sur l’expo permanente.

PRODUITS

cc ÉnErgiE alimentations de haute densité au format 2u

moteurs pour entraînement de rouleaux

D.R.

Utilisables comme système d’entraînement pour les trains de rouleaux, ces moteurs facilitent le processus de montage et d’alignement en fonction de l’application. La plage de puissance nominale de toutes les variantes s’étend de 3 à 380 kW. L’1FW3 est refroidi à l’eau. Une plaque signalétique électronique et l’interface système Drive-Cliq assurent une mise en service fluide. Le dimensionnement des moteurs s’effectue avec une grande simplicité à l’aide d’outil de configuration Sinamics Sizer. Fournisseur siemens

Ces alimentations DC programmables au format 2U délivrent une puissance de sortie de 400 W. La tension de sortie peut atteindre 10 V et le courant de sortie jusqu’à 75 A. Les modèles standards ne mesurent que 70 mm de large, six unités peuvent donc être installées dans un châssis de 19 pouces. Un boîtier double unité est proposé pour une utilisation sur table. Le flux d’air de refroidissement de type avant/arrière permet l’empilement sans bandeau d’aération. Le Z+400 est équipé des interfaces USB, RS-232 et RS-485. 31 alimentations peuvent être chaînées sur un même bus. La programmation et la surveillance analogiques à distance sont paramétrables de 0 à 10 V. Léger, il pèse près de 40 % de moins que les modèles précédents. Il dispose de fonctions arbitraires, six fonctions pré-programmables, des fonctions de sécurité étendues pour le démarrage ou le redémarrage de sécurité. Il est conforme à la norme CE et aux normes d’interférences électromagnétiques. Il est garanti cinq ans. Fournisseur tdK-lambda France

cc DESCRIPTION

référence Z+400 Caractéristique Alimentation à

sortie DC programmable, ce modèle délivre une puissance de sortie de 400 W. Il est proposé avec tension de sortie de 100 V et un courant de sortie jusqu’à 75 A.

cc POINTS FORTS

Hauteur 2U Pour utilisation sur table ou en rack (6 unités par rack 19 pouces) Dispositif de commande ultrarapide

moteurs freins à économie d’énergie

Ces moteurs freins électromécaniques se caractérisent par l’intégration de systèmes d’entraînement à économie d’énergie. Avec leur faible inertie, ils supportent des cadences de freinages jusqu’à 6 000 par heure. Ils peuvent être équipés d’un mécanisme optionnel qui améliore le temps de réaction. Basés sur un concept modulaire, ces freins de sécurité ou d’arrêt d’urgence apportent une grande adaptabilité à toutes les applications. La série FCR permet un fonctionnement en variation de vitesse. Tous les modèles sont certifiés CE et C-CSA-US. En technologie asynchrone, ils se montent rapidement sur les nouveaux moteurs LS2 Leroy Merlin à haut rendement grâce à de nombreuses options mécaniques ou électriques. Fournisseur leroy-somer

„A la recherche de l‘optimum – il n‘y a rien de mieux: La nouvelle série C BOGE.“ Michael Jäschke, Directeur des Ventes BOGE La série C a établi de nouvelles normes, et maintenant elle est en pôle position: moins de bruit, moins de tuyauterie, moins de joints – mais, au contraire, plus de débit, plus de configuration possible, et plus d‘efficacité et tout cela avec un minimum d‘espace. Les compresseurs à vis C 15, C 20 et C 30 lubrifiées à l‘huile allant de 15 cv à 30 cv ont une efficacité sans pareille. Les options: récupération de chaleur intégrée et vitesses variables sont disponibles sur la série C. Après avoir écouté les besoins de nos clients, la série C fournit l‘air pour travailler.

B O G E A I R . TH E A I R TO WO R K . Pour en savoir plus sur BOGE tel +33 1 34 21 01 06 ou www.boge.com/fr

NOVEMBRE 2012ccN°949

47


www.industrie-technologies.com retrouvez ces produits

sur l’expo permanente.

PRODUITS

cc ÉQUIPEMENTS DE PRODUCTION

Plaquettes à revêtement dur pour usinage à sec

Ces plaquettes de fraisage indexables, de nuance KCPM20, sont conçues pour l’usinage à sec à grande vitesse ou le façonnage léger de pièces en acier ou en Inox en conditions stables. Elles sont adaptées aux outils de coupe Kennametal : Dodeka (fraisage roulant) ; KSOM (faibles forces de coupe) ; Mill 1 (fraisage performant d’épaulement); KDM (usage général, usinage de matrices et moules). Le revêtement dur CVD (dépôt chimique en phase vapeur) subit un traitement de surface exclusif afin de réduire la contrainte de rupture inhérente à cette technologie. Ce traitement améliore aussi l’adhérence du revêtement, diminue les micro-copeaux et prolonge la durée de vie de l’outil. Fournisseur Kennametal

Platines miniatures de positionnement de précision

Fraises à 5 arêtes de coupe

cc ROBOtiQue

Ces fraises HFD-Mini à 5 arêtes de coupe, sont destinées à l’ébauche et à la semi-finition à grande avance. Conçues avec une coupe très positive, elles réduisent les efforts de coupe. Elles sont proposées en tête vissée, de 20 à 42 mm de diamètre, et en trou lisse DIN 8030, de 50 à 66 mm de diamètre, avec deux nuances de plaquettes, IN2505 pour les aciers et Inox et IN2035 pour les Inox et matériaux exotiques. Les profondeurs de coupe vont jusqu’à 1 mm avec une avance de 1,5 mm. Elles sont adaptées aux machines de faible puissance et aux applications avec de grands porte-à-faux, pour l’usinage de cavités profondes.

Ne mesurant que 75 mm de large, disponibles en 4 courses de 25 à 100 mm, ces platines de positionnement linéaire (MPS75SL) présentent une précision standard de ± 4 µm. La précision étalonnée Halar s’élève à ± 1,5 µm pour 100 mm de course, avec une répétabilité bidirectionnelle de 0,75 µm. Elles sont fournies avec un moteur CC ou pas à pas. Grâce aux roulements à rouleaux croisés, la capacité de charge centrée de 15 kg permet un facteur de charge excentrée, essentiel pour la rigidité des configurations multi-axes.

Fournisseur ingersoll France

Fournisseur aerotech

Robot rapide et compact pour salles blanches

ABB a décliné son robot IRB 120 en une version pour salle blanche. Pour répondre aux exigences de la norme ISO5 (classe 10 US), les surfaces ont été lissées et des peintures spécifiques utilisées. Le robot a conservé agilité et précision. Il est doté d’une structure poly-articulée six axes avec un rayon d’action de 580 mm, une capacité de charge de 3 kg et une répétabilité de dépose de 0,01 mm. Ce robot s’implante au sol, au mur ou en suspension. Il est associé à une baie de commande compacte, IRC5, équipée d’un large écran tactile. La précision des commandes est assurée grâce aux fonctions True Move et Quick Move ainsi qu’à la puissance du langage de programmation.

D.R.

cc Outils-Outillages

Fournisseur abb France - division robotique

ABONNEZ-VOUS !

Bulletin d’abonnement

Complétez et renvoyez par courrier, fax ou email à : INDUSTRIE & TECHNOLOGIES - Service Abonnements - Antony Parc II 10 Place du Général de Gaulle - BP 20156 - 92186 Antony Cedex • Fax : +33 (1) 77 92 98 39 • Email : abo@infopro.fr

OUI, je m’abonne à Industrie & Technologies

1 an

1 AN D’ABONNEMENT : 11 numéros

+ 2 newsletters hebdomadaires + l’accès réservé au site www.industrie-technologies.com pour 129 ETTC*.

129

ITE 1A01

OFFRE DUO : 1 an à Industrie & Technologies + L’Usine Nouvelle

E TTC

(l’hebdomadaire + les newsletters + l’accès au site et aux archives réservées aux abonnés** + la base de données Industrie Explorer UNCIT02 version basic) pour 285 ETTC*.

M ÉTUDIANTS : 11 numéros pour 51 ETTC*.

(Je joins obligatoirement une photocopie de ma carte étudiant et mon règlement par chèque)

Je vous indique mes coordonnées :

m Mme

m Mlle

ITE ETU01

m M.

Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

J Le magazine

Société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Activité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Code Postal

Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Fonction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Service . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tél.

+

(Indispensable pour recevoir vos newsletters et codes d’accès au site web MAJUSCULES OBLIGATOIRES)

m Chèque bancaire ou postal joint à l’ordre d’Industrie & Technologies

Date et signature (obligatoire)

m Je préfère régler à réception de facture

J Le site web

Stimulez vos capacités d’innovation

Code Naf

m Je souhaite recevoir une facture acquittée *TVA 2,10%. **Hors indices et cotations. Offre valable en France métropolitaine et réservée aux non abonnés jusqu’au 31/12/2012. L’imputation des frais d’abonnement au Crédit d’impôt recherche (CIR) pour une revue scientifique est applicable sous réserve des conditions édictées par le CGI, art. 244 quater B-II-j. Loi Informatique et Libertés du 06/01/78 et LCEN du 22/06/04 - les informations demandées sont indispensables au traitement de votre abonnement. Vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier et vous opposer à leur transmission éventuelle en écrivant au Service Abonnements : abo@infopro.fr

Groupe Industrie Services Info - SAS au capital de 38 628 352 € - RCS Paris 442 233 417 - N° TVA FR 29442233417.

ITE 1221

N° Siret

Règlement

"

J Les newsletters

Mobile

E-mail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


PRODUITS

cc Machines

Gamme de tours mono-tourelle

Basée sur une architecture simple avec une grande variété de combinaisons de multiples options, la gamme Genos de tours d’usinage mono-tourelle à CN, comporte 14 machines regroupées en quatre séries, combinant un tour deux ou trois axes, avec un mandrin 8 ou 10 pouces. La gamme, qui est économique mais performante, inclut le pilotage de l’axe Y et de la contre-broche. D’une conception mécanique extrêmement robuste, les tours d’usinage Genos disposent, grâce à la CN Okuma, de fonctions sophistiquées optimisant les conditions de coupe (Mach Navi) et évitant les collisions. La Genos bénéficie de cinq ans de garantie sur la broche, hors collision, et sur la CN. Fournisseur codem - okuma

Peseuse ultrarapide pour produits granuleux

La série CG-R vient enrichir la gamme de peseuses Cut-Gate, dédiée aux produits granuleux. Doté d’un système intégrant tête de pesage, clapet et benne de pesage, elle augmente ses cadences en passant de 10/15 à 30 doses /min, avec une précision de 0,2 à 2 g selon le produit traité. Flexible, elle peut recevoir d’une à six têtes de pesage pour des doses allant jusqu’à 5 kg. Les performances de la CG-R sont dues à la communication ultrarapide entre la tête de dosage, qui est équipée d’un clapet de fermeture avec un moteur pas à pas, et la benne de pesage, ainsi qu’à l’utilisation d’une jauge de contrainte double faisceau. La machine est munie d’un capot qui la protège de la poussière. Fournisseur ishida europe

Imprimante jet d’encre à sublimation

Destinée à l’impression textile ainsi qu’à la signalétique souple, cette imprimante jet d’encre à sublimation, TS500-1800, imprime jusqu’à 150 m2 à l’heure sur papier transfert. Elle est équipée de six têtes d’impression, décalées en trois groupes. Elle accepte des bobines de 60 kg et de 300 mm de diamètre. Un filtre élimine le brouillard d’encre. L’encre qui a été mise au point pour cette technique, sèche rapidement et donne des résultats éclatants. Elle est disponible en six couleurs Le logiciel RasterLink permet aux opérateurs de convertir aisément les couleurs spéciales en teintes Pantone afin de préserver l’intégrité chromatique. Un module de dégazage élimine les gaz ou les bulles susceptibles de se former dans l’encre durant l’impression, ce qui réduit les risques de bouchage des buses et améliore le positionnement des points d’encre. Il permet également d’utiliser des bouteilles d’encre non dégazées à la place des réservoirs dégazés habituels, d’où une baisse des coûts liés à l’encre. Fournisseur mimaki europe b.v.

Mélangeur de gaz à contrôleur de débit massique numérique

Destiné à l’emballage des produits alimentaires avec atmosphère gazeuse protectrice, le KM-Flow est un mélangeur de gaz à contrôleur de débit massique numérique (MFC). Doté d’un écran tactile, il mélange deux ou trois gaz selon la version, pour tous les types de machines d’emballage qu’elles soient à vide, à thermoformage, avec sacs ou à scellage manuel. Il est certifié ISO 22 000 pour la sécurité alimentaire. Notons que le contrôleur de débit massique numérique remplit la fonction de vanne proportionnelle et de détendeur de pression qui était incluse dans pratiquement tous les mélangeurs utilisés en agroalimentaire. Fournisseur Witt France

cc Outils-Outillages Collerette pour sensibiliser les bras de robots

Combinant un capteur de pression, un actionneur et un contrôleur, cette collerette se positionne simplement entre le robot et ses outils. Elle permet au bras du robot de travailler des pièces, même complexes, avec un effort prédéfini constant et de manière autonome. Ce composant ne nécessite pas d’être contrôlé par la commande du bras du robot, mais s’ajuste lui-même automatiquement, compensant les tolérances en dynamique en envoyant les informations de position et de force d’appui au contrôleur. La pression, prédéfinie par l’utilisateur, est contrôlée toutes les 10 µs. Grâce à un logiciel dédié, une rampe peut être programmée pour que le robot entre en contact en douceur avec la pièce, puis applique progressivement son effort. La collerette est disponible en plusieurs tailles, avec 35 à 100 mm de course. Alimentée en air comprimé et en courant continu de 24 V, elle communique avec l’automate par une simple liaison Ethernet. Elle peut équiper, pour facilement les automatiser, postes de meulage, polissage, assemblage, collage, etc. Fournisseur sorelia

cc DESCRIPTION

Référence Collerette active «ACF» Caractéristiques Ce composant

asservi, combinaison d’un capteur et d’un actionneur, se positionne entre le robot et ses outils. cc POINTS FORTS

La collerette est alimentée en air comprimé et en courant continu de 24 V. Elle communique avec l’automate par une simple liaison Ethernet.

NOVEMBRE 2012ccN°949

49


www.industrie-technologies.com retrouvez ces produits

sur l’expo permanente.

PRODUITS

cc BÂTIMENT – TRAVAUX PUBLICS

Légère et maniable, cette scie murale bi-lame permet un travail très précis, dans toutes les positions, en plongée directe dans les matériaux. Silencieuse (92 dB), elle travaille à sec, ce qui élimine les problèmes de projections d’eau. Elle est destinée à la restauration d’édifices ou à la réparation de maçonnage. Cette scie est proposée avec trois jeux de lames, y compris pour le travail du bois, car elle peut servir à extraire des briques ou à finir des angles droits dans des murs, mais aussi à l’élaguer ou à couper des racines sous terre. Elle est pourvue d’un système d’évacuation raccordable à un aspirateur. Fournisseur melun hydraulique

Lecteur de badge proximité

Solution de contrôle d’accès pour l’hôtellerie, les sites industriels ou bâtiments tertiaires, ce lecteur de badges sans contact autonome bénéficie de la technologie Mifare qui accroît leur sécurisation grâce notamment à un cryptage des données. Fiable, sobre, facile à poser, et avec une façade personnalisable, ce lecteur s’intègre à tout style de décoration. Alimenté par quatre piles, le lecteur de badges C-Prox fonctionne en entrée contrôlée et en sortie libre. Monté en applique ou encastré, il garantit une traçabilité des opérations sans faille et une gestion de l’information en temps réel grâce à deux LED de signalisation bicolore en face avant et/ou un indicateur sonore. Un logiciel est disponible pour l’exploitation des données enregistrées. Fournisseur deny Fontaine

Trépied pour lasers rotatifs

Ce trépied pour lasers rotatifs (PRA 90 ) intègre un moteur qui effectue des alignements horizontaux automatiques de 0,97 à 1,90 m et jusqu’à 100 m, par simple clic sur un bouton. Associé au laser rotatif PR 35, il constitue une solution idéale pour les applications de transferts, de niveaux, excavations ou coulage de béton. Il résiste aux conditions de travail sur les chantiers: protection IP 56 contre la poussière et l’eau, moteur situé à l’intérieur des trois pieds pour une meilleure protection, et batterie lithium-ion 7,2 V. Fournisseur hilti France

Cartouches de déminéralisation jetables

Destinées au traitement des eaux de chauffage à forte dureté, ces cartouches jetables de déminéralisation se déclinent en trois modèles dont le choix dépend de la capacité en eau de l’installation à protéger et de la dureté de l’eau de remplissage. La cartouche comporte une résine filtrant l’eau. La fonction principale de la cartouche Purotap est d’éviter les risques liés à la précipitation calcaire sans adoucir l’eau. Elle participe également à une action anticorrosion dans la mesure où la déminéralisation de l’eau réduit en même temps sa conductivité électrique. Des stations mobiles de déminéralisation sont aussi disponibles pour de grandes installations. Fournisseur multibeton

D.R.

cc construction Scie murale bi-lame électroportative

B U L L E T I N D ’A B O N N E M E N T

ABONNEZ-VOUS

Compléter et renvoyer par courrier, fax ou email à : L’Usine Nouvelle Service Abonnements - Antony Parc II - 10, place du Général de Gaulle - BP 20156

OUI, je m’abonne à l’offre 1 an Magazine + Web pour seulement 240E HT (soit 245 E TTC - TVA 2,10 %)*

USI1A03

Je préfère choisir :

U UVEA AIRE

NO EBDOMAD NE LIG EH VOTR TABLE EN LE FEUIL

1 an 100% numérique (L’hebdomadaire feuilletable en ligne + Le web abonné + La base Industrie Explorer version basic) pour seulement 220EHT (soit 263,12 E TTC - TVA 19,6%)*

WUN1A02

1 an étudiant Magazine + Web pour seulement 64E TTC au lieu de 278E TTC* (TVA 2,10%), soit 77% de réduction

USIETU02

(je joins obligatoirement une photocopie de ma carte étudiant et mon règlement par chèque) USI1237

Je règle : Chèque bancaire à l’ordre de L’USINE NOUVELLE Carte bancaire N° Expire fin

Date et signature

Notez les 3 derniers chiffres figurant au verso de votre carte

Je préfère régler à réception de facture Je souhaite recevoir une facture acquittée

LE SITE WEB

L’HEBDOMADAIRE

INDUSTRIE EXPLORER

L’accès aux contenus réservés aux abonnés + Les newsletters

Chaque semaine le magazine + La version feuilletable en ligne + Les suppléments + Le Guide de l’Ingénieur

La base de données de l’industrie et de ses décideurs : 3 900 usines et 6 000 sièges d’entreprises

1 AN - 245

E

TTC

Mr

Nom / Prénom : Société : Adresse : Code Postal : Tél. : Siret :

Mme

Mlle

Fonction : Ville : Code NAF :

INDISPENSABLE pour recevoir mes accès web et à Industrie Explorer (MAJUSCULES OBLIGATOIRES)

E-mail :

@

* Offre France métropolitaine avec la version Basic d’Industrie Explorer, réservée aux nouveaux abonnés et hors Indices & Cotations. Offre valable jusqu’au 31/12/2012. Conformément aux lois Informatique et Libertés du 06/01/1978 et LCEN du 22/06/2004, vous pouvez accéder aux informations, les rectifier et vous opposer à leur transmission éventuelle en écrivant au Service Abonnements. GISI - SAS au capital de 38 628 352 € - RCS Paris 442 233 417 - N° TVA FR 29442233417


PRODUITS

Grille de synthèse pour caniveaux

Destinée à accroître la longévité des systèmes d’évacuation des eaux pluviales et plus précisément des eaux de ruissellement, cette grille polyamide pour caniveau hydraulique affiche une grande capacité d’absorption avec une surface d’avalement de 43cm2/ml. Elle est à la fois résistante, légère, étanche et facile à poser. Avec un poids optimisé (905g pour 500mm de longueur et 128 mm de largeur), la grille de synthèse L100 est facile à transporter. Cette génération de grilles en polyamide renforcée en fibres de verre est par définition antirouille. Elle est résistante à l’abrasion, aux UV et principaux agents chimiques (sels de déneigement, chlore, eau de mer…). Discrète, la L100 s’intègre facilement aux aménagements existants. Fournisseur nicoll

Mousse de calfeutrement

Fournisseur geb

cc construction Collage de maçonnerie en briques rectifiées

Adapté à tous les travaux de rénovation, cet produit en poudre performant et polyvalent s’emploie pour enduire, reboucher ou coller sur tous supports en intérieur. Il suffit de le saupoudrer à fleur d’eau dans une auge propre et de le mélanger pour obtenir en moins de 30 secondes un gâchage pour utilisation immédiate. Parfait pour rattraper des supports difficiles et dégradés, Gecko possède aussi un pouvoir gonflant afin de combler des trous importants de plus d’un litre. Ce produit est également une colle adhérant parfaitement sur tous supports et séchant en moins d’une heure. Il sert à tout faire sur tout support à base de plâtre, ciment, béton cellulaire, toile de verre, brique, ancienne peinture, enduit, etc. Fournisseur lafarge plâtres

Base automotrice pour plates-formes

Cette mousse polyuréthane expansive monocomposante polymérise au contact de l’humidité de l’air. Dotée d’une conductivité thermique de 0,034 W /m.K, elle s’utilise pour le calfeutrement, l’isolation thermique et phonique ou encore le calage des canalisations. Elle adhère bien sur la plupart des supports du bâtiment (sauf PE, PFTE et silicone). Gebsomousse contient moins de 0,1% d’isocyanates monomériques conformément aux règlements de la directive européenne et de Reach. Sa capacité d’expansion élevée, de deux à trois fois son volume initial, lui permet de parfaire une isolation. Elle tient à des températures allant de – 40 à +80 °C.

��

Enduit pour rénovation

Réputées pour leur haut niveau de performances et de sécurité pour tout type de travail en hauteur, les plates-formes ACT4 et ACT8 se dotent de bases automotrices permettant leurs déplacements de façon autonome sur les chantiers. Inutile d’utiliser un engin de manutention ou une grue pour déplacer les plates-formes à mâts. La base automotrice est équipée d’un pupitre de commandes destinées à faire bouger la plate-forme aussi bien d’avant en arrière que de droite à gauche pour un ajustement parfait le long de la façade. Son moteur hydraulique offre la même puissance que celle utilisée pour l’élévation de la plate-forme, et sa source d’alimentation provient du moteur de l’unité élévatrice. Fournisseur Fraco

����� ��������

��������� ��������

Présenté en cartouches de 0,75 l, ce liant monocomposant en mousse à prise ultrarapide est dédié au collage horizontal des briques rectifiées Porotherm sur les chantiers. Doté d’une force adhésive élevée, il trouve application dans la réalisation de murs porteurs pour tout type de bâtiments allant jusqu’à R+1. Hormis l’arase de mortier pour le premier rang, il élimine les consommations d’eau, le transport et la manutention. Rapide et simple à utiliser, Dryfix Porotherm génère un gain de temps d’environ 50 % par rapport à une maçonnerie à la truelle et supérieur à 30 % pour une maçonnerie roulée. Avec une fiabilité d’utilisation jusqu’à – 5 °C, il s’affranchit des intempéries et donc des chantiers bloqués. Le nettoyage de l’outillage est réalisé en quelques secondes. En offrant des murs ne dégageant aucun composés organiques volatils, ce liant s’inscrit dans la recherche de chantiers propres et silencieux, respectueux de la santé et de l’environnement.

�� ��� ������������ �� ��� �������� �� ������������ ��������� ���� �� �����

Fournisseur Wienerberger

cc DESCRIPTION

Référence Dryfix Porotherm Caractéristique Ce liant

monocomposant en mousse à prise ultrarapide, est dédié au collage horizontal des briques rectifiées Porotherm. cc POINTS FORTS

Fiabilité d’utilisation jusqu’à –5°C Rapide et simple à utiliser élimine les consommations d’eau, le transport du mortier, la manutention, tout en diminuant la pénibilité.

NOVEMBRE 2012ccN°949

51

��� ����������� � ������ �� �� ������������ ����� ������ � ������ ��� � �� � �� �� �� �� ��� � �� � �� �� �� �� ������������������� �� ���������������������


www.industrie-technologies.com Retrouvez ces produits

sur l’Expo permanente.

PRODUITS

cc EMBALLAGE - LOGISTIQUE

Cette solution de vision de contrôle non destructif est constituée d’une ou de plusieurs caméras. Elle comprend aussi un éclairage qui met en évidence les défauts des surfaces planes et un ordinateur de visualisation et de traitement d’images lié à un automatisme d’éjection. Elle assure un contrôle qualité en continu. Visio Line Speed Surface fait appel à une technologie qui consiste à opérer un suivi d’images des surfaces planes à contrôler. Ces images obtenues par numérisation à partir d’une ou de plusieurs caméras sont traitées en ligne par un logiciel de contrôle. Fournisseur O2game

Micropercussion électromagnétique

Utilisable sur tous les matériaux, ce type de marquage se distingue par sa technologie par micropercussion électromagnétique. L’impact créé par un stylet en pointe carbure assure un marquage durable, sans stress et sans copeaux.

U NOUVEA

La combinaison du système de pilotage avec un puissant électroaimant permet d’obtenir un marquage précis. Le XF510m propose des profondeurs de marquage pouvant atteindre 0,2 mm. Il fonctionne en hautes cadences (4 secondes pour un marquage 2D de 10x10). Le stylet de grande amplitude s’adapte à toutes les formes de pièce. L’unité de contrôle déportée, jusqu’à 15 mètres, comporte une interface en 18 langues, gère 14 types de claviers, est dotée d’une alimentation universelle de 90 à 250 V et programme tous les types de marquage (textes, logos, horodatage, compteurs). Fournisseur Technifor (GravoTech)

Lecteur industriel ultrarapide de codes 1D

Basé sur sa technologie VSoC, ce lecteur permet de lire des codes à barres 1D à une vitesse pouvant atteindre 90 codes par seconde et d’acquérir des images avec autoexposition à une cadence allant jusqu’à 1000 images par seconde. Une plus grande profondeur de champs peut être obtenue avec des options d’optiques flexibles et des éclairages interchangeables sur le terrain. Les premières offrent le choix entre une optique à monture en C et un objectif à lentille liquide à focale variable. Les secondes comprennent un éclairage LED

intégré. Le Dataman 500 se décline en deux versions: pour application 1D à grande vitesse pour l’agroalimentaire ou logistique ou pour application 2DMax afin de lire les codes matriciels difficiles même ceux du secteur de l’automobile ou des appareils médicaux. Il prend aussi en charge les fonctionnalités de communication rendant accessibles les fichiers de données ou images sur un simple terminal. Fournisseur Cognex

Lecteur de codes à barres d’entrée de gamme

Ce lecteur de codes à barres à main est simple, élégant et intuitif. Il lit tous les codes à barres 1D. Il convient à toutes les applications d’entrée de gamme de lecture de comptoir dans les environnements tertiaires ou médicaux. Prêt à l’emploi, il se connecte avec une interface USB ou écran/ clavier. Il est compatible avec l’outil de programmation EasySet pour facilement produire ses propres codes à barres de programmation. Le SG10T utilise la technologie d’imagerie linéaire à semi-conducteur pour offrir une lecture fiable et efficace. Il est proposé sous une

garantie complète de trois ans. Il trouve sa place au sein de TPE/PME dans le suivi du stockage, de la comptabilité, de la vente de stock et de marchandise. Fournisseur Intermec Technologies

Système de vision polyvalent

Ce système de traitement d’image propose une solution souple et stable pour les applications de vision industrielle. La puissance de calcul réside dans un contrôleur spécifique. La programmation à travers un PC permet de gérer le programme de vision et l’interface utilisateur. L’outil logiciel intuitif dispose d’une ergonomie de programmation et d’une bibliothèque de fonctions qui assurent une exploitation optimale d’images, de textes ou de codes. La série XG700 propose de réaliser et d’intégrer ses propres filtres. Des outils de simulation favorisent le test du programme. Sécurisée, elle gère les droits utilisateurs et conserve l’historique des modifications. Mis en réseau, l’utilisateur peut contrôler son application à distance et remonter les données ou les images via un serveur FTP. Elle offre la possibilité de traiter 1 million de pixels en 20,5 ms. Cette puissance de calcul permet de multiplier les contrôles. Fournisseur Keyence

TAPIS ANTI-FATIGUE NOUVEAU TAPIS ANTI-FATIGUE SOLCLIP 18 WATTELEZ, l’élastomère industriel, présente un nouveau tapis anti-fatigue développé pour le travail en position debout. Modulable grâce à son principe d’attache en puzzle, il s’adapte efficacement à la géométrie du poste de travail. Le tapi anti-fatigue SOLCLIP 18 fait partie de la gamme ERGONOMIE BY WATTELEZ. WWW.WATTELEZ.COM

PLUS D’INFOS SUR WWW.WATTELEZ.COM

52

N°949ccNOVEMBRE 2012

Technoparc 25, rue Charles-Edouard Jeanneret 78302 Poissy • France Tél. +33 (0)1 30 74 02 07

sur simple Catalogue e au an dem d 22 01 30 74 97

D.R.

cc MARQUAGE Vision industrielle pour le contrôle qualité


PRODUITS

cc LOGISTIQUE MANUTENTION Convoyeur pneumatique

Cet engin transporte les produits à des vitesses de 2 à 8 m/s. Les phénomènes d’abrasion dans les tuyauteries sont réduits significativement dans un rapport de 3 à 30. Conçu pour l’industrie minérale, ce convoyeur convient aux matériaux en phase dense comme le verre broyé, les cendres, les ciments, la chaux ou les carbonates. Les volumes de cuve les plus faibles sont de 50 litres pour des débits de 2 t/h sur des distances de 30 à 60 mètres et peuvent atteindre des volumes de 5000 litres pour des débits de 100t/h sur des distances au-dessus de 300 mètres. Fournisseur Gericke

Ciseaux d’extérieur à entraînement AC

Lightning Cure LC-L5

Manipulateur à ventouses pour cartons

Source UV linéaire - type LED

Cet équipement de manipulation de charges aménagé sur colonne est équipé d’un outil de préhension adapté à ventouses ou à pince pneumatique. Il permet la prise de produits encartonnés de formes et de poids différents sur les lignes d’emballage et, en sortie, leur transfert et leur palettisation. Grâce à un double bras articulé, il se développe jusqu’à 3 000 mm d’envergure sur 360° ; il bénéficie d’une course verticale atteignant 1 800 mm. Le Dalmec de type Partner est basé sur un principe d’équilibrage de la charge obtenu par l’effet d’un vérin pneumatique à air comprimé sur un système à levier qui amplifie l’action de montée et de descente : il adapte chaque manipulation à la masse soulevée. Le vérin est alimenté par deux circuits préréglés, le premier équilibre l’outil de préhension, le second équilibre les différents poids de la charge.

Spécifications:

• Surface d’éclairement:

105 x 10 mm ou 305 x 10 mm • Intensité d’éclairement: 1 200 mW/cm² • Longueur d’onde: 365 nm ou 385 nm

Applications:

• Polymérisation et séchage de vernis et encres UV

• Imprimante jet d’encre • Vernis de protection de circuits imprimés • Fluorescence • Inspection de rayures et défauts P H O T O N

de charge optimisées

Fournisseur Hormann France

53

RollBeam Vérin mécanique télescopique

c comme c_www.c-comme-c.fr

Ce SAS se gonfle à l’aide d’un ventilateur autour du véhicule après l’accostage et isole ainsi l’espace de chargement en quelques secondes. Une fois le chargement terminé et le ventilateur coupé, les bourrelets se rétractent rapidement grâce aux câbles tendeurs et aux poids internes. Il s’adapte à différents gabarits de camions. En empêchant la pénétration de l’air ambiant, ce système assure la maintenance de la chaîne du froid dans l’industrie agro-alimentaire et permet de réaliser des économies d’énergie. Disponible en blanc ou gris, l’habillage périphérique du SAS DAS-3 est réalisé en panneaux d’acier (de 20mm d’épaisseur) à isolation thermique, avec des profils d’angle arrondis en aluminium anodisé. Les bourrelets sont constitués d’un matériau de toiles à élasticité durable, noir graphite, soudé à haute fréquence et résistant aux intempéries.

NOVEMBRE 2012ccN°949

B U S I N E S S

SERAPID, des applications de transfert

SAS gonflables pour l’agroalimentaire

Fournisseur Genie France

O U R

www.hamamatsu.fr infos@hamamatsu.fr - Tél. +33 1 69 53 71 00

Fournisseur Dalmec

Ces ciseaux d’extérieur bénéficient d’un entraînement AC ultra performant constitué de batteries et d’un inverseur chargé de convertir le courant continu accumulé en courant alternatif triphasé pour alimenter les moteurs d’entraînements. Équipés d’un système d’essieu oscillant breveté à adhérence permanente, ils peuvent gravir des pentes de 35 % avec la stabilité nécessaire aux déplacements avec la nacelle élevée à hauteur. Trois modèles viennent compléter la gamme des ciseaux à entraînement électrique Genie GS-69 DC avec des hauteurs de travail respectives de 9,9 m, 12 m et 14,2 m et des capacités de levage de 363 kg, 454 kg et 680 kg. Leur rendement énergétique est de 30 % supérieur à celui des unités DC. Leur vitesse de conduite en position repliée est de 7,2 km/h. Ils sont équipés de systèmes de freinage à récupération d’énergie.

I S

www.serapid.fr STI SERAPID Group Tél. 02 32 06 35 60 info-fr@serapid.com


www.industrie-technologies.com retrouvez ces produits

sur l’expo permanente.

PRODUITS

cc LOGICIELS

Adaptée aux professionnels des installations électriques en situation de mobilité, cette application tactile est compatible avec l’ensemble des logiciels de CAO/DAO et de schématique électrique de l’éditeur. Elle bénéficie ainsi de la puissance des solutions de schématique électriques Auto’Fil et Elec’View. Elle gére l’import/export vers AutoCad. L’association de ce module tactile avec les logiciels d’Algo’Tech permet d’effectuer un relevé rapide sur site et de terminer ensuite le dossier au bureau. Parmi les principales fonctionnalités de cette association, citons les dessins de schémas unifilaires et multifilaires BT et HT, la possibilité d’afficher des plans de bâtiments et d’y insérer des dessins et des annotations, l’élaboration de règles personnalisables, l’édition rapide de symboles et de données. Fournisseur algo’tech informatique

Automatisation des processus de Simulation

La version 2012 du système de gestion des données et des procédés de simulation SimManager offre une automatisation sans précédent des méthodes de simulation, une collaboration efficace et un déploiement rapide. SimManager 2012 propose des tests standards d’automatisation dans l’industrie automobile (analyse d’impacts, études acoustiques et vibratoires, sécurité des passagers, etc.) et dans le domaine aérospatial (analyse de propulsion, de modèles, etc.). D’autres secteurs comme les biens de consommation et la construction navale utilisent également cette solution. SimManager 2012 capture automatiquement toutes les données du procédé de simula-

54

N°949ccNOVEMBRE 2012

tion, assurant la traçabilité à 100 % des objets générés. Les modules d’automatisation créent, exécutent et gèrent un nombre considérable de simulations, et génèrent des rapports durant n’importe quelle séquence d’automatisation, ceci permettant de convertir de gros volumes de données en véritable intelligence à la disposition du concepteur. Configurable via une interface Web, SimManager 2012 se déploie rapidement. L’intégration des solveurs et post-traitement est une nouveauté marquante de cette version. Fournisseur msc software

Calibrage de spectrophotomètres

Acquisition de données simplifiée

Avec la version 3.2 de ce logiciel d’acquisition de données, la configuration des systèmes amplificateurs de mesure HBM est plus facile et les valeurs de mesure sont acquises, représentées et analysées sans aucune programmation. Les principales nouveautés concernent la convivialité et la facilité d’utilisation. Pour régler une voie de mesure, il suffit d’entrer une petite partie du nom du capteur pour afficher la liste des types de capteurs correspondants. Catman AP 3.2 prend en charge le nouveau dispositif de mesure espressoDAQ ainsi que les derniers modules du système d’acquisition QuantumX. Deux nouveaux formats d’exportation MatLab et RPC III ont été ajoutés. À noter aussi la possibilité de synchroniser des systèmes non centralisés via un horodatage NTP. Fournisseur hbm France

Avec ce logiciel, les entreprises peuvent calibrer par rapport à un étalon virtuel unique les spectrophotomètres déployés dans un département créatif, une ligne de production ou un laboratoire d’essai. Ainsi, les mesures colorimétriques effectuées sur les sites distants sont fiables et précises d’un bout à l’autre de la chaîne d’approvisionnement. La version 3 étend la puissance de NetProfiler aux instruments portables dotés de capacités de caractérisation embarquées. Elle offre des nouvelles fonctions telles que la caractérisation avec ou sans connexion Internet, une interface utilisateur commune à tous les appareils de mesure, des configurations optimisées pour les appareils portables et des options de vérification ou de réglage des performances. Fournisseur x-rite méditerranée

CAO fluides du bâtiment

Conçue pour répondre aux besoins des professionnels du bâtiment pour la conception des installations des fluides (génie climatique, plomberie/sanitaire, électricité), la version V7 du logiciel nova de CAO 2D-3D est dotée d’une nouvelle interface réduisant le temps de l’étude globale de 50 % et de nouvelles fonctionnalités. Parmi celles-ci, citons le calcul des réseaux gravitaires par rapport à la norme EN 12056, la compatibilité avec Windows 7 64 bit, l’interopérabilité avec la solution Perrenoud de calculs thermiques, et une documentation entièrement revue. À noter également la fonction d’attribution automatique des isolations du module calcul chauffage et l’outil d’ingénierie pour la conception des réseaux de ventilation. Fournisseur plancal France

LES UNITÉS DE MESURE DU SYSTÈME INTERNATIONAL A A/m Bq °C C cd cd/m2 F h H Hz J K kg lm lx m m2 m3 m/s m/s2 min mol N Nm Pa Pl rad s T

ampère ampère par mètre becquerel degré Celsius coulomb candela cd par mètre carré farad heure henry hertz joule kelvin kilogramme lumen lux mètre mètre carré mètre cube mètre par seconde m/s par seconde minute mole newton newton-mètre pascal poiseuille radian seconde tesla

V VA W Wb Ω

volt voltampère watt weber ohm

Autres abréviations Å atm bar dB dpi g cal ch c/s eV Go gr Kbit km/h Ko kWh l Mo Mx Po t tr tr/min

angström atmosphère bar décibel point par pouce gramme calorie cheval vapeur cycle par seconde électronvolt giga-octet grade kilobit kilomètre par heure kilo-octet kilowattheure litre méga-octet maxwell poise tonne tour tour par minute

D.R.

cc LogicieLs D’APPLicAtioN Solution pour installations électriques


PRODUITS

Développement d’applications multicapteurs

Utilisée dans l’industrie, les laboratoires de recherche et les universités, la technologie RTMaps collecte les données de plusieurs capteurs hétérogènes de façon asynchrone, chaque échantillon de donnée étant acquis dès sa propre occurrence. Une datation précise est attribuée à chaque échantillon pour en assurer une traçabilité temporelle rigoureuse. La version 4 de RTMaps fournit une interface graphique plus ergonomique et entièrement redessinée pour faciliter le suivi de développements complexes. La bibliothèque comprend des nouveaux composants accompagnés de puissants outils de diagnostics. À noter également l’organisation hiérarchique des composants et l’amélioration de l’internationalisation par le support de l’UTF-8.

cc LogicieLs systèmes

Collecte et diffusion des « big data »

Cette solution ouverte et flexible collecte, synthétise et organise les « big data » (grands volumes de données) existants dans les entreprises. Elle prend en charge plus de

15 millions de repères. Utilisant des normes de fabrication comme Object Linking et Embedding for Process (OPC), Proficy Historian 4.5 peut recueillir des données provenant de capteurs et autres systèmes en temps réel. En plus du traitement de gros volumes de

données, l’outil offre aussi des performances améliorées pour la vitesse de collecte, la compression et la sécurité des données. La haute disponibilité est assurée par trois niveaux de redondance. Fournisseur ge Fanuc intelligent platforms

» En quête de plus de support pour vos PC industriels? «

Fournisseur intempora

Traitement de numérisations laser

D.R.

Ce logiciel de traitement des numérisations pour le Faro Laser Scanner se dote de nouvelles fonctions pour un travail plus efficace. La procédure de création d’un projet de numérisations à partir de plusieurs numérisations est simplifiée et les cibles artificielles (sphères ou damiers) sont superflues dans de nombreux cas. La fonction Enregistrement fin automatique interprète les données de numérisation et trouve les objets marquants qui sont utilisés pour positionner les numérisations les unes par rapport aux autres. Les résultats sont encore améliorés par un enregistrement intelligent «cloud to cloud». Pour accélérer l’accès aux différents points de numérisation, Scene 5.0 utilise une base de données spatiale appelée « le nuage de points du projet».

En tant que leader du marché, vous êtes en droit d’attendre, non seulement un petit peu plus de notre part, mais beaucoup plus. Nous vous offrons plus de services d’assistance et de support de proximité, plus de fiabilité et plus de disponibilité à long terme. Avec Kontron et ses PC industriels, vous pouvez compter sur un savoir-faire technique plus pointu et sur plus d’expérience. Qui plus est, vous pouvez gagner encore plus de temps et économiser encore plus d’argent. Alors, que pouvez-vous demander de plus ? Kontron !

HMI

BoxPC

KISS

Fournisseur Faro France

Tel: +49(0)8165 77 777 • info@kontron.com • www.kontron.com The pulse of innovation


www.industrie-technologies.com ogies.co

ESPACE INDUSTRIE réservation d’espace - service publicité tél. : 01 77 92 99 81 - Fax : 01 46 99 24 39 e-mail : hazocar@usinenouvelle.com

Simple. Sûr. Efficace.

PROFI LIGHT eau Nouv

CAISSES SPECIALES « SUR MESURE »

Changement de lame sûr par simple pression sur un bouton

Utilisable par droitier et par gaucher PROFI LIGHT réf.123001

Outil super léger (seulement 44 grammes) afin de réduire la fatigue lors de l’utilisation Lame rétractée par ressort

Le couteau universel particulièrement adapté pour l’ouverture en toute sécurité des cartons d’emballage

ZI • 67110 Gundershoffen 03 88 72 96 34 • martor@martor.fr

www.martor.com

56

N°949ccNOVEMBRE 2012

COFFRETS MALLETTES CONTENEURS B.P. 12 - 39210 DOMBLANS

Tél. 03 84 44 61 04 - Télécopie : 03 84 44 60 60

http://www.baudry-france.com - E-Mail : pack@baudry-france.com


www.industrie-technologies.com retrouvez ces produits

sur l’expo permanente.

PRODUITS

cc TÉLÉCOMS cc RÉSEAUX Switch en châssis

Destiné aux PME, ce switch Lan multicouche intelligent améliore la sécurité, le contrôle et les performances de leur réseau tout en minimisant leur temps d’arrêt. Il intègre une matrice de commutation haut débit et des fonctions logicielles avancées, notamment le support IPv6. Le switch châssis DGS-6600 s’appuie sur une architecture non bloquante qui permet l’emploi d’une approche de commutation distribuée : chaque carte de ligne contrôle ainsi le flux et le route directement vers le poste de travail. Ce qui se traduit par une transmission haut débit des paquets avec un temps d’attente quasi nul. Les densités de ports atteignent 144 ports Gbit ou 24 ports 10 Gbit par châssis à 4 emplacements. Fournisseur d-link

Points d’accès Wlan

Avec un niveau de protection IP40, ces points d’accès se déploient en environnement difficile. Selon le modèle, ils possèdent un ou deux modules standards sans fil IEEE 802.11agbn et autorisent des débits PHY jusqu’à 300Mbit/s par module sans fil. En dehors du mode point d’accès, ils fonctionnent aussi en client Wlan supportant les interfaces Ethernet et série. Les points d’accès WIx040 peuvent être installés dans des véhicules et alimentés en 24 V sur le réseau embarqué du véhicule. Ils trouvent leur application dans les transports publics, par exemple pour la mise à jour d’informations utiles aux passagers des bus. Pour doter un grand entrepôt avec des équipements sans fil, les dispositifs WI au protocole IAPP offrent un fonctionnement optimisé des terminaux. L’interface optionnelle fibre optique couvre jusqu’à 2 km. Fournisseur Funkwerk

Radios Ethernet Smart Switch

Avec une technologie Smart Switch de routage intelligent permettant des communications Ethernet sans fil d’égal à égal, et des capacités de débit de 1,1 Mbit/s en saut de fréquence dans la bande 2,4 GHz, ces radios garantissent des hautes performances quelle que soit l’application. Le réseau Scada se comporte comme un véritable réseau Ethernet qui dope les performances du système. Les RadioLinx procurent aux processus industriels et aux utilisateurs de Scada une communication fiable entre n’importe quel nœud du réseau, avec des scans, des téléchargements et des synchronisations plus rapides, ainsi que des temps de ping plus courts. Autre atout: un port série servant à l’extraction de données d’un dispositif série pour envoi à un client via Ethernet sans fil. Fournisseur prosoft technology

Smart Switch 10 gigabits

Matrice LXI de haute densité

Fournie dans des configurations de 40 x 40 ou de 40 x 20, cette matrice haute densité est pourvue de raccordements de chaînage et de relais d’isolation de contrôle sur l’axe des Y. Elle convient aux applications nécessitant un processus de démarrage simple ou un contrôle sur de grandes distances. La matrice 60-590 a une tenue en courant de 2 A et supporte jusqu’à 60 W en commutation à chaud avec des tensions max de 300 VDC. Pour assurer fiabilité et stabilité, elle utilise des relais électromécaniques de haute qualité. Les connexions à la matrice sont faites par des connecteurs du type sub D. La 60-590 est conforme à la version 1.3 de la norme LXI. Fournisseur pickering interface

Destiné aux PME et optimisé pour les applications de virtualisation, réplication, sauvegarde de données, vidéo IP et traitements transactionnels intensifs, ce Smart Switch stackable est doté de 48 ports Gigabit et de 4 ports 10 gigabits SFP+. L’empilage de jusqu’à 6 commutateurs forme un stack de jusqu’à 288 ports réseau administré comme un appareil unique. Les commutateurs empilés peuvent être installés sur plusieurs sites grâce aux connexions en fibre SFP+. En plus des fonctions traditionnelles de gestion niveau 2, le commutateur GS752TXS intègre une fonction de routage statique optimisant le rendement du réseau. L’affectation dynamique aux Vlans accroît la sécurité par une politique d’accès unique pour les utilisateurs en tout point du réseau. Le GS752TXS offre des fonctions de sécurité avancées dont le contrôle d’accès sur adresses Mac/IP et TCP/UDP. Fournisseur netgear

Passerelle Pan renforcée vers IP

Doté de la connectivité satellite Iridium, ce système de suivi et de télématique compact est basé sur la technologie sans fil. Il intègre dans un seul boîtier les fonctions de téléphonie mobile, communication par satellite, GPS, réseau Wi-Fi et réseau VAN (Vehicle Area Network). Il convient aux applications de gestion de flottes et de traçabilité des équipements. Combinant le réseau cellulaire et le réseau satellite Iridium, la passerelle ConnectPort X5 R s’adresse aux entreprises souhaitant une couverture réseau sans fil étendue dans le cadre d’applications de suivi comme le transport routier, l’exploitation des minerais et la surveillance des actifs et des équipements lourds. La connexion VAN permet la mise en place de réseaux de capteurs à faible tension à l’intérieur et à l’extérieur de véhicules. Fournisseur digi international France

NOVEMBRE 2012ccN°949

57

Investissez dès maintenant dans la performance durable ! Prix compétitif Disponible rapidement

Palan électrique à chaîne CLX

L’INNOVATION AU CŒUR DE LA MANUTENTION CARACTERISTIQUES TECHNIQUES • Levage sur 1 brin de chaîne jusqu’à 2500 kg • Des vitesses de levage supérieures jusqu’à 20m/mn • Nouveau rapport de vitesse 1/6 • Nouvelle conception de la noix de chaîne • Interrupteurs de fin de course levage en série PERFORMANCES • Rallongement de la durée de vie du palan • Température d’utilisation de -20° à +50°C • Facteur de marche élevé CONCEPTION ET MATERIAUX • Nouvelle conception • Corps de palan et carters entièrement métalliques • Composants électriques intégrés à l’intérieur palan • Excellente protection anticorrosion • Fonctionnement silencieux UNE MAINTENANCE SIMPLIFIEE • Interchangeabilité totale des composants • Accessibilité rapide à toutes les pièces • Réduction des coûts de maintenance

www.konecranes.fr


www.industrie-technologies.com

PARCOURS

3DIMENSIONSDE

LES

Marc Bertin

responsable de l’innovation cheZ oberthur technologies

ifficile d’imaginer secteur plus innovant que celui dans lequel évolue Oberthur. Le leader mondial de la sécurité pour les cartes à puce et troisième mondial pour l’authentification des billets de banque est condamné à une perpétuelle remise en question. Son leitmotiv : prouver aux clients l’infaillibilité des systèmes. «C’est un métier où il faut avoir la longueur d’avance », résume Marc Bertin. Conduire cette innovation, c’est son métier. Il l’exerce à sa façon : s’il y a bien une chose qui déplaît à ce grand gaillard, pilier de son équipe de football amateur, c’est le stéréotype de l’ingénieur enfermé dans son laboratoire. C’est d’ailleurs comme entrepreneur et responsable marketing que l’homme a d’abord fait ses preuves. Il en tire une leçon répétée à l’envi : « Déconnectée des contraintes de l’entreprise, l’innovation est stérile. » Avec Marc Bertin, la R&D devient l’affaire de tous.

D

L’HOMME

cc Il

joue collectif

Plus réfléchi qu’exubérant, Marc Bertin parle volontiers au nom d’Oberthur mais rechigne à se mettre en avant. Côté loisirs, ce quadragénaire se met au service de son équipe de foot sénior où il officie

58

N°949ccNOVEMBRE 2012

virtualisation croissante des services ». Colloques et lectures techniques en tous genres constituent son pain quotidien. Il y puise des idées neuves, indispensables pour anticiper. Son challenge : discerner les vraies tendances dans cette masse d’information. « L’innovation, c’est l’art de détecter des signaux faibles », résume-t-il. « Il faut ingurgiter tout cela, synthétiser et proposer une vision ».

comme stoppeur. Un poste où l’on balaye et relance. Il lui convient très bien : c’est le joueur qu’on ne remarque pas mais qui structure l’équipe. Chez Oberthur comme sur le terrain, il apprécie que le groupe ait L’ENTREPRENEUR le sens de la communauté : « quand quel- cc À la conquête ques cadors se contentent de jouer leur des marchés partition, on ne va pas très loin », Question vision, le responsable innovaconstate-t-il. Bref, avec lui à la baguette, tion d’Oberthur pense avant tout marché. on est plus proche de l’école espagnole Avant de prendre les rênes de la R&D, – une touche de balle et circulation maxi- Marc Bertin a écumé le monde des startmale – que de l’emup et de l’entrepreneuriat. brouillamini des Bleus à « L’INNOVATION, Après un cycle universiC’EST L’ART l’Euro. taire en informatique, il DE DÉTECTER Son goût du collectif a DES SIGNAUX s’intéresse rapidement à également conduit Marc FAIBLES. IL FAUT la recherche d’applicaBertin à s’investir dans sa INGURGITER TOUT tions et la conquête de commune de Celles-les- CELA, SYNTHÉTISER nouveaux marchés. Il ET PROPOSER Bordes (Yvelines) en tant UNE VISION.» embraye donc sur un docque conseiller municitorat en sciences de gespal… chargé des sports, tion spécialisé en intellibien sûr. Un emploi du temps profession- gence artificielle à Sup de co Lyon. Un nel et personnel bien rempli ! Le reste de choix qui ne coule pas de source : « C’était son temps libre, il le consacre à sa famille, l’époque bénie où dès que vous décrochiez au calme de la petite commune nichée un diplôme en informatique et en robodans le parc naturel de la Vallée de Che- tique, les entreprises déployaient des vreuse. ponts d’or pour vous recruter », se rapCôté travail, Marc Bertin est un curieux. pelle-t-il. « Mais j’avais le sentiment qu’en Minutieusement, il surveille les mouve- m’engageant directement dans une grosse ments de fond de l’informatique et prend société, j’allais suivre une évole pouls d’une société « en marche vers la lution de carrière classique,

T. GOGNY POUR INDUSTRIE ET TECHNOLOGIES

De la carte à puce au e-commerce, de la Silicon Valley à Paris, des start-up aux géants industriels… Marc Bertin a roulé sa bosse avant de prendre les rênes de la R&D chez Oberthur technologies. Dans le monde de perpétuelle remise en question qu’est la sécurité informatique, il s’inspire d’un parcours très marqué par l’entrepreneuriat pour impulser les technologies qui font mouche. Ses valeurs : sobriété, efficacité et business.


PARCOURS

cc SES 3 DATES

1996 Il crée sa première start-up aux États-Unis dans la télémédecine. 1998 Il devient responsable marketing des produits de vente en ligne chez Delarue Card Systems. 2008 Il est nommé responsable R&D d’Oberthur.

vidéo c Revivez le sommet organisé en juin par EuroSmart sur la sécurité des services numériques.

L’association, où siège Marc Bertin, réunit les industriels européens influents dans le domaine. www.industrie-technologies.com

NOVEMBRE 2012ccN°949

59


www.industrie-technologies.com

PARCOURS

SON MUG DÉCORÉ Cette tasse qui trône fièrement sur son bureau demeure son plus beau cadeau de fête des pères.

Déconnectée des contraintes de l’entreprise, l’innovation est stérile.

SON SÉSAME DE L’INNOVATION Équivalent des Oscars de la sécurité numérique, ce trophée a récompensé la capacité d’innovation d’Oberthur en 2011.

commençant par la technique pour finir vers le management. Avant ça, j’avais besoin de construire ». Diplômé en 1990, il se lance rapidement dans le domaine de la télémédecine. Un choix qui l’amène en 1996 dans la Silicon Valley, où Internet monte en puissance plus rapidement qu’en France. Ainsi que les préoccupations de sécurité connexes. Il fonde d’abord Usis avec l’idée avant-gardiste de proposer des programmes de prévention en santé personnalisés via les réseaux d’entreprise. Ses pas le mènent plus tard dans de nombreux projets de cartes à puce. À commencer par l’aventure Med system exports, qui conçoit avec Schlumberger des «systèmes experts ». Ces prémisses de cartes Vitale transmettent certaines données médicales en ligne. Après un passage chez Bull, il revient en France en tant que chef de projet au sein de X-Log. La société de service aux réseaux développe le premier système d’identification à clé public. Celui-ci aboutira à un registre professionnel pour les notaires, toujours en vigueur. Pour Marc Bertin, le chapitre des plus grosses structures s’ouvre en 1998 lorsque X-Log est rachetée par Delarue Card Systems. Il pilote alors le marketing d’une activité prometteuse: les produits de vente en ligne. 1999 marque enfin le rachat de Delarue par Oberthur. Rompu aux défis posés par le paiement

60

N°949ccNOVEMBRE 2012

SON BALLON DE FOOTBALL Cet aficionado de sports d’équipes taquine régulièrement le ballon rond avec son équipe de la Celle les Bordes

sur Internet, Marc Bertin finit par prendre la tête de la division sécurité.

LE MANAGER cc Il

donne du souffle à l’innovation

Promu directeur R&D en 2008, Marc Bertin chapeaute à présent pas moins de 460 ingénieurs, techniciens et chercheurs. Chez Oberthur, la recherche avance à vitesses multiples qu’il faut orchestrer. Il y a d’abord les priorités à court terme incarnées par l’innovation produits. «C’est un effort d’amélioration incrémental indispensable pour répondre aux problématiques de l’entreprise», souligne-t-il. Mais il faut aussi semer les graines de ruptures technologiques. C’est le rôle d’une recherche de fond qui, chez Oberthur, peut tutoyer la recherche fondamentale. «On développe des liens étroits avec les milieux académiques, sur les modèles mathématiques les plus abstraits». Dans tous les cas, l’ancien marketeur reste vigilant: «Il ne faut jamais perdre de vue le besoin du client et donc le produit in fine.» Pour désenclaver la R&D des laboratoires, Marc Bertin a créé les «Oberthur Awards» il y a trois ans. Cette cérémonie interne récompense les meilleurs initiateurs de brevets aussi bien les équipes techniques que commerciales ce qui fait son originalité. «Les bonnes innovations viennent d’un

aller-retour entre les deux », soutient-il. «Trop rares sont les événements techniques dans les multinationales. Ces trophées sont l’occasion d’intéresser tout le monde à l’innovation. De l’ingénieur au cadre commercial, en passant par le technicien, tous ont une expertise valorisable», explique Marc Bertin. Dans un secteur innovant où la captation et la fuite des cerveaux font la différence, son autre cheval de bataille est d’ériger Oberthur en lieu de passage obligé. C’est tout l’objet de la Technical Ladder, un dispositif de son cru inspiré du monde anglosaxon «où les talents techniques sont bien mieux valorisés». Véritable système de promotion interne, cette «échelle technique» a été mise en place «pour ne pas laisser échapper les potentiels scientifiques dans une carrière marketing ou commerciale, comme c’est souvent le cas ». Concrètement, elle instaure cinq grades qui caractérisent le degré et le domaine d’expertise de chaque cadre technique au sein du groupe. «Le retour des jeunes ingénieurs récompensés est très enthousiaste. Ils se sentent reconnus dans leur travail. C’est aussi important que le salaire», se félicite Marc Bertin. Pour que l’innovation devienne l’affaire de tous, rien de tel que d’y intéresser chacun. cm ccHUGO LEROUX hleroux@industrie-technologies.com

T. GOGNY POUR INDUSTRIE ET TECHNOLOGIES

ccSES 3 OBJETS FÉTICHES


UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE COMPIÈGNE

UTC

interactions.utc.fr

Abécédaire de l’innovation

un site d’actualités et de commentaires

webtv.utc.fr

des infos, des séries, des chaînes thématiques

Actionneur électrique I Bioraffinerie I Capteurs en réseau I Modélisation 3D I ERM I Foie bio-artificiel I GPRS I Hypertextuel I Immatériel I Jeu de lipides I Knowledge management I Lancer de rayons I Méthanisation I Nanobiotechnologies I Open innovation I Polymère à empreinte moléculaire I Qualité I Réalité virtuelle I Suppléance cognitive I Toxicologie prédictive I Unmanned Aerial Vehicles I Véhicule intelligent I Webdémocratie I Xénobiotique I Y: anticorps catalytiques I Zzzzz... onomatopée vibratoire

donnons un sens à l’innovation


www.industrie-technologies.com

INTELLIGENCES

PAROLES D’AUTEUR Organisation La créativité à la chaîne

Pleins phares sur la créativité industrialisée. Pour systématiser la mise sur le marché de biens innovants, les industriels devraient s’inspirer de l’exemple de l’industrie automobile, affirme cet ouvrage. Contrainte de se réinventer pour recréer de l’engouement autour de ses produits sur un marché mature, elle a su transformer ses sites en usines à innover.

par des exploitations ultérieures. Conséquence : « Le bénéfice direct retiré par la vente d’une innovation est le plus souvent une composante marginale de son apport économique. » D’où l’importance ndustriels désireux d’innover, d’apprendre à reproduire ce qui a conduit voici votre feuille de route. à innover. Forts d’une étude menée chez En effet, contrairement à la vision neuf constructeurs automobiles mon- romantique d’un esprit ingénieux inspiré, diaux, les auteurs identifient les freins et l’innovation demande bien à être organiles moteurs de l’invention et du dévelop- sée. Pour guider les entreprises désireuses pement de produits et de services. Remet- de progresser à cet égard, l’ouvrage tant radicalement en cause l’idée reçue détaille les stratégies à mettre en œuvre, selon laquelle les « vieilles » industries du top départ à la ligne d’arrivée. Et seraient peu innovantes, les trois ensei- pointe les écueils à éviter, notamment gnants à l’École polytechnique montrent celui de sacrifier les idées neuves à la prucomment les professionnels de l’automo- dence ou aux habitudes acquises. bile sont sortis du piège de la banalisation Au-delà des discours unanimes sur sa de leurs produits en systématisant l’effort nécessité, l’innovation est en effet loin créatif pour créer de la valeur. Leur credo ? d’être consensuelle. « Lorsqu’il s’agit non L’industrie ne survivra que si elle fait d’en parler mais de la faire, l’innovation sienne cette logique apparaît aussi, sinon d’intensification de la « LES INNOVATIONS surtout, comme une mise sur le marché de RÉUSSIES SONT aventure incertaine, VITE COPIÉES nouveaux biens et ser- ET coûteuse, déstabilisaDÉPASSÉES. vices. Autrement dit, si IL FAUT DONC trice pour les individus elle industrialise l’in- CONSTRUIRE comme pour les ressournovation comme elle a DES CAPACITÉS ces de l’entreprise. » À À INNOVER. » industrialisé la produccet égard, l’implication tion. Et pour cause : du top management « Le maintien d’une position ne dépend pour appuyer les innovateurs s’avère une pas d’un acte innovant singulier, aussi pratique vertueuse. génial soit-il. Les innovations réussies Autre risque : celui de sous-estimer la sont vite copiées et dépassées. Il faut donc déstabilisation des modes de commerciaconstruire des capacités à innover. » lisation ou des pratiques des sous-traitants ou des donneurs d’ordre associés à cc Faire de l’innovation une valeur la marque qu’un repositionnement peut commune et fédératrice induire. Pour s’en prémunir, les auteurs Indispensable, cette stratégie est d’autant suggèrent d’étendre la structuration de la plus pertinente que des économies logique de créativité à tout l’écosystème d’échelle peuvent être faites en concep- de l’entreprise. Et de faire de l’innovation tion comme en fabrication. Même peu une valeur commune et fédératrice. cm rentables et risqués, les coups d’essais ont en effet une valeur intrinsèque, liée à l’ap- ccMURIEL DE VERICOURT prentissage, et pouvant être mise à profit mdevericourt@industrie-technologies.com

ccChRIStOphe MIDLeR,

ccLE LIVRE

RÉENCHANTER L’INDUSTRIE PAR L’INNOVATION Christophe Midler, Rémi Maniak et Romain Beaume, Éditions Dunod, 176 pages, 22 euros ccET AUSSI

L’ÉPOPÉE LOGAN L’innovation low cost Cette enquête dans les coulisses de Renault et de Dacia, étayée par une série d’entretiens avec les acteurs du projet Logan et de nombreux graphiques, décrypte les clés du phénoménal succès de la voiture low-cost, archétype de l’innovation dite frugale et de la conquête de segments délaissés par la concurrence. Nouvelles trajectoires pour l’innovation Bernard Jullien, Yannick Lung, Christophe Midler Éditions Dunod, 2012, 29 euros

62

ccReMI ManIaK,

ccROMaIn BeauMe enseignanTs À l’ecole polYTechniQUe

Ces universitaires sont tous les trois spécialistes de l’innovation et de son pilotage. Les auteurs ont travaillé pendant cinq ans sur les stratégies de R&D de neuf constructeurs automobiles en Asie, en Europe et en Amérique du Nord.

N°949ccNOVEMBRE 2012

D.R.D.R.

I


LES JEUX

ccL’ÉNIGME

Deux coups de ciseaux proposée par cc PIERRE BERLOQUIN

Si l’on se donne une bande de papier deux fois plus longue que large, il est facile de la découper pour constituer un carré avec les morceaux. Deux coups de ciseaux suffisent sur les diagonales des deux carrés. Les deux plus petits morceaux se déplacent pour former un nouveau carré ayant pour côté les diagonales des petits carrés d’origine. La situation est plus difficile si la feuille de papier d’origine n’est plus une bande mais un assemblage de 5 carrés, comme le montre la figure de droite. cm Maintenant, est-il encore possible de découper en deux coups de ciseaux des morceaux qui vont pouvoir reconstituer un carré ?

RETROUVEZ LA RÉPONSE DE CETTE ÉNIGME sur notre site Internet www.industrie-technologies.com en tapant énigme dans le champ de recherche.

ccPHOTO-QUIZ Que représentent ces photos étonnantes ?

2

A. Une culture de neurones rétiniens sur des échantillons de diamant B. Des ampoules de nouvelle génération C. Un dispositif électronique reproduisant un œil d’insecte composé à facettes

SOLUTION :

A. Le support d’une machine d’impression 3D B. Une plaque à induction en céramique C. Un résonateur optique vu en microscopie électronique à balayage

3 A. Une fibre de coton résistante au feu grâce à des nanoparticules d’argile B. Un micro-organisme génétiquement modifié pour produire un précurseur de biodiésel C. Une micrographie de fonte.

1A ; 2C ; 3A

LOOKATSCIENCES ; PHYSORG ; D.R.

1

NOVEMBRE 2012ccN° 949

63


www.industrie-technologies.com

MISE À NU

patrick Koller, directeur de l’activité sièges de Faurecia, évoque l’avenir de l’assise automobile.

Cinquante kilos tout mouillé pour un niveau de confort inégalé. Avec les sièges de son dernier modèle de la gamme A8, Audi redéfinit les standards de l’assise automobile. Cours de dissection avec son créateur, l’équipementier Faurecia.

LE CONFORT PREND CORPS DOS LARGE Accueillant pour le dos, le siège de l’Audi A8 est protégé par deux couches de mousse en polyuréthane. L’air soufflé par le ventilateur s’insinue facilement à travers le matériau grâce à un tissu à mailles en polyester dans la couche inférieure et des trous dans les couches supérieures, y compris dans le cuir de l’enveloppe. Des nappes chauffantes sont également placées dans le dossier et sous l’assise.

ccFICHE TECHNIQUE

Marque Audi Assembleur Faurecia Poids environ 50 kilogrammes Prix 2 580 euros (prix catalogue d’un siège avant Sport en option) ccLUDOVIC FERY lfery@industrie-technologies.com

Armature en acier à haute limite élastique

Réservoir Ventilateur

RESPIRATION MAÎTRISÉE Ventilateur, boîtiers électriques, tuyaux pneumatiques… L’armature du siège dissimule un véritable centre de contrôle. L’air qui alimente les tuyaux et le ventilateur provient d’un compresseur situé sous le siège. Le petit réservoir blanc réduit le bruit lorsque les poches d’air se vident.

CORTEX MOTEUR Sur ce panneau situé au bas du siège, le passager ajuste la position de son assise ou gonfle les poches d’air. Dans la version la plus luxueuse, vingt-deux positions sont réglables électriquement, ainsi que cinq programmes de massage avec trois niveaux d’intensité différents. Faurecia travaille sur une application qui permettrait de contrôler ces fonctions sans-fil, par Bluetooth.

Poches d’air

64

N°949ccNOVEMBRE 2012

POIGNÉES D’AMOUR Pas moins de dix-sept poches d’air en polyuréthane sont incluses dans la structure du siège. Suivant le programme, le passager ou le conducteur profite d’un soutien au niveau des lombaires ou d’un massage dans la partie haute du dossier. Des boudins sur les côtés du siège servent d’amortisseurs dans les virages.

FAURECIA

Poches d’air


Un campus de la Plasturgie pour combiner networking et transfert des connaissances : - Des conférences plénières - Des ateliers techniques - Des temps forts de rencontres - Une exposition

Appel à communication : Présentez vos connaissances et le résultat de vos dernières recherches aux décideurs de la profession. Profitez de la puissance de la communication relais de cet événement et de son programme. Soumettez vos propositions au comité d’organisation : fmonod@idice.fr

30-31 mai 2013 Centre de congrès Disneyland Paris www.forum-plasturgie-composites.com


magazine IT n°949  

magazine-IT-n°949

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you