Page 1

Intégrer l'innovation dans sa collectivité Pourquoi serait-il aujourd'hui nécessaire d'innover dans les collectivités ? Comment réussir une démarche d'innovation territoriale ? Quels sont les moyens à mobiliser ? Cet ouvrage nous invite à revisiter la notion d'innovation qui, aujourd'hui, se vide de son sens par sa surutilisation. Il s'agit au contraire de la remobiliser pour mieux la mettre au service de la résolution des problèmes concrets auxquels les collectivités sont confrontées. Il nous aide du même coup à faire preuve de discernement par rapport aux différents types d'innovation, à comprendre leur utilité spécifique comme leurs limites.

François Rousseau est spécialisé dans l'accompagnement des territoires, des collectivités et des acteurs locaux dans leurs démarches d'innovation. Directeur du cabinet FR Consultants, fondateur et administrateur de la Société française de prospective, membre du conseil d'évaluation de France Bénévolat, il intervient en outre dans diverses universités sur les questions relatives à l'innovation, à la transformation et aux transitions dans les territoires, et à l'accompagnement du changement.

LES ESSENTIELS

F. Rousseau

LES ESSENTIELS

Intégrer l'innovation dans sa collectivité

Émaillé d'exemples d'initiatives innovantes prises dans des collectivités, l'ouvrage démontre les positionnements et les pratiques souhaitables de l'action publique. Il nous parle ainsi d'innovation adjacente, de rupture radicale, d'open innovation et d'intelligence collective, de hackathon, de design social et de design de service, de démarches heuristiques.

Intégrer l'innovation dans sa collectivité

François Rousseau

www.territorial-editions.fr ISSN : 2553-5803 – ISBN : 978-2-8186-1675-8


Intégrer l'innovation dans sa collectivité

LES ESSENTIELS François Rousseau

Expert en innovation sociale territoriale

CS 70215 - 38501 Voiron Cedex Tél. : 04 76 65 87 17 Retrouvez tous nos ouvrages sur http://www.territorial-editions.fr

Référence BK 344 Février 2020


Vous souhaitez être informé de la prochaine actualisation de cet ouvrage ?

C’est simple ! Il vous suffit d’envoyer un mail nous le demandant à : jessica.ott@territorial.fr Au moment de la sortie de la nouvelle édition de l’ouvrage, nous vous ferons une offre commerciale préférentielle.

Avertissement de l’éditeur : La lecture de cet ouvrage ne peut en aucun cas dispenser le lecteur de recourir à un professionnel du droit.

Il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement la présente publication sans autorisation du Centre Français d’exploitation du droit de Copie. CFC 20, rue des Grands-Augustins 75006 Paris. Tél. : 01 44 07 47 70

© Territorial, Voiron ISBN : 978-2-8186-1675-8 ISBN version numérique : 978-2-8186-1676-5 Imprimé par Reprotechnic, à Bourgoin-Jallieu (38) - Mars 2020 Dépôt légal à parution


Sommaire Introduction. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.9 Des collectivités territoriales innovantes ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.9 Des plus grands dangers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.10 Et de l’importance de se comprendre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.10 Composition de l’ouvrage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.11

Partie 1 Pourquoi intégrer aujourd’hui l’innovation dans votre collectivité ? Chapitre I L’innovation, cette illustre inconnue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.17 A - L’innovation, une notion malléable, une notion malmenée . . . . . . . p.17 1. La notion d’innovation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.18 2. L’utilisation de la notion aujourd’hui . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.19 3. Quelques repères. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.20

B - Approche historique de la notion : de l’innovation politique à l’innovation technologique, sociale et territoriale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.21 1. De la connotation négative de la notion… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.21 2. … à sa conceptualisation et connotation positive . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.22

C - Modernisation, innovation, transformation et transition. . . . . . . . . . . . . p.26 D - Quatre types d’innovation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.29 2. L’innovation adjacente. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.30 3. L’innovation de rupture . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.30 4. L’innovation radicale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.31

E - Les caractéristiques d’une démarche d’innovation dans une collectivité territoriale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.33 1. Une démarche d’innovation sociale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.33 2. Vers une place de plus en plus structurante de l’innovation sociale dans les collectivités territoriales et dans les politiques publiques ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.35

Sommaire

Intégrer l’innovation dans sa collectivité

1. L’innovation incrémentale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.29

3


Chapitre II Des collectivités confrontées à une diversité de défis . . . . . . . . . . . . . . . . . p.37 A - Non pas faire plus, mais faire autrement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.38 B - Intégrer la transition sociétale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.39 C - Relever le défi environnemental, réparer les écosystèmes. . . . . . . . . p.40 D - Accompagner l’émergence et la structuration d’une économie symbiotique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.41 1. La notion d’économie symbiotique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.41 2. Ses principes de construction. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.42 3. Ses principes de régulation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.43 4. Des exemples d’économie symbiotique ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.43

E - Agir sur les évolutions technologiques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.46 1. Des impacts du numérique à la fois internes et externes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.48 2. Des impacts environnementaux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.48 3. Des impacts en termes de politiques publiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.49

F - Accompagner la transition démocratique et institutionnelle en cours. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.50 1. De nouvelles formes de production de l’action publique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.52 2. Une gouvernance du faire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.52

Chapitre III Un rapport renouvelé des collectivités publiques à l’habitant et au territoire ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.53 A - Du faire pour au faire avec . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.53 B - De l’aménagement des territoires à leur résilience. . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.55 1. Des priorités institutionnelles qui se déplacent. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.55

Intégrer l’innovation dans sa collectivité

2. Une priorité au développement culturel et social ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.56

4

Partie 2 Réussir aujourd’hui votre démarche d’innovation territoriale Chapitre I Peut-on innover sans valeurs ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.59

Sommaire


Chapitre II Les vertus d’une approche systémique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.61 A - Envisager les choses d’un autre point de vue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.62 1. Ouvrir le champ des possibles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.62 2. Soyez déterminé, mais commencez humblement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.63

B - De la définition du besoin à l’expérimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.64 1. Collez à vos intentions initiales et aux besoins . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.65 2. Soyez créatifs ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.66 3. Donnez toute leur place aux individus ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.66 4. Développez l’intelligence collective !. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.67 5. Expérimentez et perfectionnez chemin faisant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.71

C - Bien se positionner comme collectivité publique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.72 1. Quel positionnement favorise l’innovation dans une collectivité ?. . . . . . . . . . . . . . . . . p.72 2. Un positionnement « éthique ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.72

D - Réapprendre à lire le territoire en dépassant les a priori aveuglants. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.73

Chapitre III Construire de nouveaux récits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.75 A - De quelques ressorts des récits dominants. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.75 B - L’innovation territoriale comme processus de coconstruction culturelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.76 1. Les approches de la culture selon Sandrine Roudaut . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.77 2. La démarche de l’Espace libre de Charleval. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.78 3. La place donnée à la question culturelle dans une fabrique des transitions . . . . . . . p.78 4. La démarche de l’association La Turbine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.79

A - Identifier les besoins. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.81 1. La notion de besoin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.81 2. Répondre aux besoins actuels ou futurs ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.84

B - Construire une action innovante et prototyper . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.86 1. Une diversité de méthodes pour construire des actions innovantes . . . . . . . . . . . . . . . p.86 2. Une phase clé dans la construction d’une action innovante : le prototypage. . . . . . . p.95

Sommaire

Intégrer l’innovation dans sa collectivité

Chapitre IV Faire émerger des réponses adaptées. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.81

5


Chapitre V L’évaluation des impacts de la démarche d’innovation. . . . . . . . . . . . . . p.98 A - L’innovation comme démarche d’investissement « sociétal ». . . . . p.98 B - L’évaluation de la politique d’innovation territoriale . . . . . . . . . . . . . . . . . p.99 C - Comment évaluer vos innovations et les perfectionner ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.99 1. Un processus continu. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.99 2. Comment faire ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.100

Chapitre VI La solvabilisation de la démarche. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.102 A - Les sources de financement de l’innovation territoriale . . . . . . . . . . .

p.102

1. Des fonds publics. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.103

2. Les appels à projets . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.104

3. Les marchés publics. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.104

B - La mobilisation des ressources du territoire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.107

Partie 3 Se donner les moyens de l’innovation dans la fonction publique territoriale, le référent innovation

Intégrer l’innovation dans sa collectivité

Chapitre I Le rôle du référent innovation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.111

6

A - Accompagner l’innovation territoriale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.111

1. Des aptitudes et compétences de base. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.111

2. Vers un référentiel de compétences . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.113

B - La place du référent innovation au sein de la collectivité territoriale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.114

Chapitre II Construire sa légitimité comme référent innovation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.116 A - Une légitimité à construire en interne et… en externe. . . . . . . . . . . . . .

p.116

B - De la recette passe-partout à la méthode . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.117

1. Contextualiser. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.117

2. Problématiser . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.118

Sommaire


C - Se professionnaliser comme référent innovation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.119

1. Des visites in situ, des lectures . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.119

2. Des coachings et accompagnements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.120

3. Des formations continues. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.120

4. Des formations universitaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.121

Chapitre III Des démarches et des outils. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.122 A - Comment améliorer le service rendu à la population ?. . . . . . . . . . .

p.122

1. S’emparer de la question de la qualité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.122

2. Un processus type. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.122

B - Comment mettre en place un nouveau service ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.123

C - Comment influencer en douceur les comportements ?. . . . . . . . . .

p.123

D - Comment renforcer l’attractivité d’un territoire ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.127

1. La notion d’attractivité d’un territoire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.127

2. Marketing territorial et renforcement de l’attractivité territoriale. . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.128

E - Savoir accompagner les transitions d’un territoire ?. . . . . . . . . . . . . . . . .

p.130

A - Consolider l’économie d’une structure porteuse d’un projet territorialement innovant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.133

1. L’approche classique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.133

2. L’apprche en terme d’économie politique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.133

3. Faire mieux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.135

B - Le cas de l’économie d’un projet de territoire innovant . . . . . . . . . . .

p.135

Chapitre V Quelle communication ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.137 A - De la communication marketing à la communication sociale. p.137 B - Communiquer sur le contenu . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.138

Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.139 Une intégration nécessaire de l’innovation dans les collectivités. . .

p.139

Une intégration exigeante. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.139

Le rôle des référents innovation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.140

Quelques défis stimulants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p.140

Sommaire

Intégrer l’innovation dans sa collectivité

Chapitre IV Comment consolider l’économie de projets territoriaux innovants ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p.132

7


Introduction Des collectivités territoriales innovantes ? Quand une collectivité territoriale innove, cela se voit, cela se sent, cela s’observe. Notre observateur découvrira par exemple, au pied des tours des Hauts de Bayonne, des jardins partagés en proximité d’un Artotekafé. À la saison des récoltes, il verra les enfants soulever comme un trophée courges et potimarrons. Ces mêmes enfants qui, l’hiver venu, participeront à réutiliser le bois d’arbres abattus pour en faire des sculptures. Des adultes viennent et s’investissent bénévolement sur le lieu. Certains d’entre eux assurent l’accueil et une partie du service des repas du midi aux « clients » de l’Artotekafé. L’ambiance est douce, chaleureuse. Il s’étonnera qu’à Prissac, dans le parc de la Brenne, quelques élus engagés ont décidé de réhabiliter le musée du machinisme agricole pour en faire un outil participatif de développement local, en prise avec les réflexions en cours sur notre relation à la nature. Il verra comment des élus, des personnels administratifs et des habitants ont décidé de consacrer plusieurs temps de leurs week-ends à une réflexion commune sur le devenir et le fonctionnement de l’espace musée. Sur les Hauts de Rouen, le restaurant Léo à Table, qui, sous forme d’une entreprise d’insertion où les employés se forment aux métiers de cuisinier et de serveur, propose, dans un cadre convivial et au travers d’un accueil spontané, une cuisine de qualité et un service exemplaire de produits bio issus de circuits courts, à un prix accessible, retiendra toute son attention.

Il sera curieux de savoir comment fonctionne, dans cette communauté d’agglomération ou conseil départemental, ce lieu dédié à l’innovation. Un lieu où les agents se réunissent chaque fois que l’un d’entre eux a soumis un problème à instruire, chaque fois qu’une idée nouvelle est apparue dans la boîte aux « Et si ? ». Un lieu où se construit une culture de l’innovation, se partagent les points de vue des uns et des autres, où l’on imagine, on prototype, on teste, on expérimente et où l’on associe les habitants. Sur certains territoires, notre chercheur comprendra assez vite qu’aujourd’hui, quand une collectivité territoriale innove avec authenticité, les innovations n’arrivent pas seules. C’est une succession d’innovations qui se déploient sur le territoire.

Introduction

Intégrer l’innovation dans sa collectivité

Il s’émerveillera du fonctionnement de la ludo-médiathèque d’Étrépagny, dans le Vexin normand, installée dans une ancienne abbaye. Le personnel est très accueillant. Les enfants viennent jouer à des jeux de société, visionner des films, faire des recherches d’information sur Internet. Des parents sont présents. L’ambiance ici aussi est douce, chaleureuse, humaine.

9


Est-ce à dire qu’aujourd’hui l’innovation territoriale serait de rupture ? Qu’elle entraînerait ce qu’un des théoriciens de l’innovation, Schumpeter, appelait des « grappes d’innovation » ?

Des plus grands dangers Pourtant les collectivités territoriales traversent aujourd’hui des zones de turbulence, des zones à haut risque. Leur vulnérabilité s’exprime tous azimuts : au plan financier et économique, d’un point de vue environnemental et social, d’un point de vue politique. Elle se traduit quelquefois par des démissions impressionnantes et rapides de nouveaux élus1. N’est-il pas temps de s’inspirer de la maxime de Peter Drucker, grand théoricien de l’innovation : « Le plus grand danger, dans les moments de turbulence, ce n’est pas la turbulence, c’est d’agir avec la logique d’hier » ?

Et de l’importance de se comprendre Il faut donc innover. Ah, le mot est lâché ! Il suscite chez certains l’enthousiasme, chez d’autres le dégoût, chez d’autres enfin la lassitude. Il devient un cri de ralliement généralisé, une injonction presque : innovons ! Et voilà qu’il est peut-être mis « à toutes les sauces ». Sa surutilisation le vide peu à peu de son sens. Nous détruisons un bien commun.

Intégrer l’innovation dans sa collectivité

Et pourtant, nos forgerons du langage l’ont travaillée, cette notion, pour que nous puissions nous comprendre, comprendre, et innover !

10

Gilbert Simondon en a sans doute passé du temps à comprendre ce qu’est une innovation dans le domaine des techniques et ses conditions d’émergence. Comme Roger Schumpeter à propos de l’économie, et Peter Drucker à propos de l’entreprise innovante. Quand l’innovation sociale s’est construite comme « discipline » à la fin du siècle dernier, d’autres forgerons du langage se sont éreintés à donner du sens à la notion, dans le champ éducatif puis dans le champ du développement social territorial.

1.  Un an après les élections de mars 2014, 508 conseillers municipaux avaient démissionné de leurs fonctions dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais.

Introduction


Vous souhaitez innover dans votre collectivité ? Notre devoir était dans cet ouvrage de la collection Les Essentiels de commencer par le début : la signification de la notion et son histoire. D’autant que la notion d’innovation nous parle des affaires de la cité, c’est un concept politique.

La notion de collectivité territoriale D’entrée de jeu, une précision est nécessaire : la notion de « collectivité territoriale » peut s’entendre en deux sens : - le premier, le plus courant, et qui correspond à son acception juridique : la collectivité territoriale s’applique à la personne morale qui exerce sur son territoire certaines compétences dévolues par l’État ; - le second : la collectivité territoriale correspond à l’ensemble et à la diversité des personnes qui vivent sur un territoire donné. Vous qui innovez ou souhaitez le faire dans votre collectivité, quels que soient votre statut, votre place et votre rôle (membre de la cité, acteur de l’économie sociale, chef d’entreprise, agent de la collectivité publique ou élu), ce sont bien ces deux « composantes » du territoire que vous devez prendre en compte.

Signification des termes utilisés dans cet ouvrage Pour la clarté de notre propos, nous utilisons tout au long de cet Essentiel le terme de collectivité publique pour parler de la personne morale (sens 1). Et nous utilisons le terme de communauté territoriale pour parler de la diversité des personnes qui vivent sur un territoire donné (sens 2).

Pour vous que cet Essentiel renforce votre capacité à innover dans votre collectivité, vous trouverez dans la première partie des repères sur les principaux enjeux auxquels les collectivités territoriales sont aujourd’hui confrontées. Ces enjeux traversent de part en part cet ouvrage, qu’il s’agisse de la relation des citoyens à l’action publique, de la pauvreté, du cadre de vie, de la transition écologique, de l’économie, du numérique, de la nécessité de nouveaux modèles de développement, de stimuler l’intelligence collective, de nous inventer de nouveaux récits. Dans la deuxième partie, vous trouverez exposés des principes et méthodes de base pour vous aider à réussir, aujourd’hui, dans votre collectivité, votre démarche d’innovation territoriale.

Introduction

Intégrer l’innovation dans sa collectivité

Composition de l’ouvrage

11


Vous y trouverez également des techniques aujourd’hui utilisées pour associer, identifier les besoins, construire une action innovante, expérimenter et évaluer, être créatif, oser, mais aussi solvabiliser et financer votre démarche.

Intégrer l’innovation dans sa collectivité

La troisième partie, quant à elle, propose des repères pour accompagner l’innovation dans votre collectivité, et pour y construire votre légitimité sur ce rôle. Cette troisième partie explore différentes démarches que vous pouvez envisager, que ce soit pour améliorer le service rendu aux usagers, mettre en place un nouveau service, positionner votre collectivité comme ville en transition, communiquer de manière adéquate.

12

Introduction


Intégrer l’innovation dans sa collectivité

Partie 1 Pourquoi intégrer aujourd’hui l’innovation dans votre collectivité ?

Partie 1

13


Résoudre les problèmes auxquels sont confrontées les collectivités suppose qu’elles intègrent l’innovation. Celle-ci doit faire partie intégrante du fonctionnement des collectivités. Ces problèmes sont multiples et varient par définition en fonction des collectivités territoriales. Ils se cristallisent aujourd’hui autour de quatre questions : - l’épanouissement de la diversité des habitants ; - des interactions constructives entre les divers acteurs d’un territoire ; - la réparation et le respect de nos écosystèmes ; - une amélioration continue de nos conditions de vie.

Intégrer l’innovation dans sa collectivité

Innover consiste précisément à trouver et mettre en œuvre des solutions atypiques en réponse à des problèmes complexes.

Partie 1

15


Chapitre I L’innovation, cette illustre inconnue On parle beaucoup aujourd’hui d’innovation. La notion, employée de longue date dans le champ industriel puis dans la sphère de l’économie et du marketing, a été institutionnalisée il y a un peu plus de dix ans et est devenue un passage obligé de l’action publique. Entre-temps, elle s’est diffusée dans le champ de l’économie sociale et solidaire, et en premier lieu au sein des mouvements d’éducation populaire, champ qui, sous le vocable de l’innovation sociale, en revendique la pratique, la paternité et la légitimité. Il est important de mieux cerner la notion, pour ne pas la subir, en vue de la comprendre, pour s’emparer des pratiques qu’elle peut recouvrir avec discernement. Le recours aujourd’hui massif à « l’innovation » dans le champ de l’action publique peut entraîner parfois une injonction à l’innovation, des discours normatifs sur ce qu’est l’innovation et sur ce qui est innovant, une standardisation des pratiques d’innovation, des phénomènes de concurrence, et la création d’un marché de l’innovation. Autant de phénomènes qui brouillent la bonne compréhension de ce qu’est l’innovation, et plus spécifiquement l’innovation territoriale.

A - L’innovation, une notion malléable, une notion malmenée

Fondamentalement, l’innovation consiste à faire jouer un rôle instrumental à des objets ou matériaux inhabituels. Elle a partie liée avec notre créativité et avec, d’une certaine manière, notre côté astucieux et joueur.

Partie 1

Intégrer l’innovation dans sa collectivité

La notion d’innovation est une notion malléable tout autant que malmenée. On en perd de vue que l’innovation est une caractéristique de notre intelligence dite instrumentale, que nous partageons avec d’autres vertébrés.

17


1. La notion d’innovation Intuitivement, la notion renvoie à l’idée de nouveauté, de changement, et de progrès. Elle renvoie également à l’idée de « faire autrement ». L’étymologie du mot « innovation » Étymologiquement, le mot vient du latin innovare. Le verbe novare veut dire « changer », et le préfixe in- désigne un mouvement vers l’intérieur. Au Moyen Âge, innover signifiait : « introduire quelque chose de nouveau dans une chose établie ».

Pour autant, toute nouveauté n’est pas synonyme de progrès. En tous les cas, pas nécessairement pour tout le monde et de tous points de vue. Ainsi, la dématérialisation des procédures administratives n’a pas été vécue comme un progrès pour les personnes frappées d’illettrisme et d’illectronisme. Dans le même temps, elle a permis des gains considérables de temps de traitement des dossiers, et, dans certains cas, un redéploiement des agents hier affectés à des tâches administratives sur des fonctions d’accueil.

Intégrer l’innovation dans sa collectivité

En outre, le changement peut s’entendre en plusieurs sens, et, comme l’a mis en évidence Joseph Schumpeter en 2012 à propos du champ économique, peuvent se cacher derrière ce mot des changements de natures très différentes.

18

Ainsi, en ce qui concerne les collectivités publiques territoriales, le changement peut renvoyer par exemple à : - l’amélioration ou la transformation d’un service existant ; - la mise en place d’un nouveau service ; - de nouvelles modalités de construction, voire de mise en œuvre de l’action publique ; - de nouvelles formes de relation instaurées aux habitants et aux acteurs du territoire ; - de nouvelles modalités de travail entre élus et services ; - des changements organisationnels ; - un changement de la culture managériale ; - l’investissement de problématiques ne relevant pas directement du champ de compétence de la collectivité ; - un nouveau positionnement de l’action publique ; - l’ouverture de nouvelles perspectives de développement du territoire ; - la construction d’une nouvelle culture et identité territoriale ; - … En fait, l’innovation semble marquée par une ambiguïté fondamentale. L’innovation peut être source d’un mieux-être individuel et collectif sur les territoires, peut faire émerger de nouveaux acteurs jusqu’à présent marginalisés, mais dans le même temps, elle rebat les cartes, et rend obsolètes certaines pratiques professionnelles ou sociales, voire certaines activités économiques jusqu’à présent importantes sur le territoire.

Partie 1

Profile for INFOPRO DIGITAL

Intégrer l'innovation dans sa collectivité  

Intégrer l'innovation dans sa collectivité  

Profile for infopro