Page 1

LUNDI 3 OCTOBRE 2011

affiches

grand format gestion intégrée

photos

Réussir sa communication grand format Par Rodolphe Pailliez

Impression numérique, grand format et communication visuelle entretiennent, au fil des évolutions technologiques et des stratégies marketing, des liens de plus en plus étroits. La dernière édition du Salon Viscom Paris, qui s’est achevée le 29 septembre, en a une fois de plus apporté la preuve. Dans le même temps, toutes les études viennent confirmer cette tendance lourde. Selon Jean-Gilles Higel, directeur des activités jet d’encre d’Agfa Graphics France, 1 515 imprimantes jet d’encre grand format ont été installées en Europe de l’Ouest en 2010. Plus des deux tiers des ventes (68 %) étaient des machines d’un format égal

ou supérieur à 60 pouces (152 cm). Corroborant ces chiffres, la Fespa indique de son côté, dans une enquête récente, que les entreprises qui offrent des services d’impression numérique grand format s’attendent à une croissance de 50 % au cours des deux prochaines années. Pour autant, quelles sont les conditions d’une campagne de communication imprimée grand format réussie ? Bien choisir son partenaire photo « Les livraisons plus rapides, la personnalisation sur divers supports, l’impression sur courts tirages à

SUITE >

Patrice Lecomte, directeur des ventes industrielles de Xeikon France Xeikon étoffe son équipe commerciale en France en nommant Patrice Lecomte au poste de directeur des ventes industrielles. Sa mission: générer de nouvelles opportunités d’affaires et promouvoir les presses à étiquettes Xeikon dans la région. Il dispose d’une expérience d’une vingtaine d’années dans le secteur de l’étiquette. Auparavant, il occupait les fonctions de directeur commercial pour la France chez Gallus après avoir été responsable des ventes étiquettes auprès de la société britannique Harlands qu’il représentait sur le marché français. « L’industrie de l’étiquette évolue rapidement et le numérique à un rôle majeur à jouer pour son avenir, particulièrement sur le marché français », souligne-t-il. Et d’ajouter: « Les imprimeurs d’étiquettes sont nombreux à privilégier cette technologie polyvalente par rapport aux méthodes de production traditionnelles. »

LE RDV À VENIR 10 – 12 octobre 2011 IFRA Expo (Vienne) • Le salon international de l’industrie de la presse et des médias d’information fait le point sur les tendances actuelles au travers d’Internet, des mobiles et des supports papier. www.wan-ifra.org


E DÉCOUVREZ NOTRE DISPOSITIF MULTIMÉDIA

Le magazine papier e Le temps de la réflexion tous les 2 mois

L’e-magazine e La première analyse tous les 15 jours

moindre coût, le web-to-print expliquent-ils ce succès annoncé ? Les possibilités offertes par l’impression numérique grand et très grand format sont-elles illimitées, à l’instar des perspectives de croissance », s’interroge Guillaume Le Bleis, directeur France de Fotolia, banque d’images leader en Europe sur le marché des microstocks. « Pour obtenir des impressions de qualité, il est bien évidemment nécessaire d’avoir en amont des photos elles-mêmes de qualité et de savoir bien choisir dans ce domaine son fournisseur », souligne-t-il en rappelant que Fotolia a noué une politique de partenariats notamment avec des imprimeurs. Product Manager au sein du groupe Rhapso, éditeur de logiciels métier destinés aux industriels de l’imprimerie et de l’emballage, Anne-Sophie Schmitt estime que la clé du succès réside en premier lieu dans une maîtrise des coûts. « Dans la mesure où l’on a affaire à des tirages plus courts, la part relative des coûts fixes augmente. D’où la nécessité de rationaliser ceux-ci et de mettre en place des logiciels de gestion permettant d’automatiser les processus », indique la représentante de Rhapso. Autre priorité selon elle : optimiser l’effort commercial. « Nous sommes aujourd’hui face à des possibilités d’application très étendues, d’où la nécessité d’attaquer des marchés inconnus jusqu’alors. À marketing ciblé et actions commerciales efficaces doivent venir s’ajouter des outils tels que le CRM et le web-to-print permettant, d’une part, d’améliorer l’efficacité des forces de vente et, d’autre part, de gagner et de fidéliser les clients », confie-t-elle.

Au service de campagnes promotionnelles L’imprimerie Lanograph, dirigée depuis deux ans par Jean-Paul Daris, illustre bien l’évolution du métier de la communication visuelle grand format. Créée en 1966 sur la base d’une activité strictement sérigraphique, elle a été, il y a un peu plus d’une demi-douzaine d’années, l’un des premiers sérigraphes français à se lancer dans le numérique. « L’activité de l’entreprise a basculé au fur et à mesure de l’évolution du numérique. Pour mener à bien ce passage de la sérigraphie au numérique, il a été nécessaire d’avoir sur le plan humain une gestion au cas par cas et d’éviter de se retrouver face à des impacts trop lourds », indique celui qui prévoit dans les deux années à venir une progression du numérique de 75 à 95 %. Combinaison gagnante Responsable au sein du secteur Imagerie d’Océ France, José Defreitas fait pour sa part du triptyque impression + découpe numérique & logiciels associés, la combinaison gagnante. « L’objectif est aujourd’hui de pouvoir livrer un produit clés en main et dans le même temps de mettre en place une rationalisation de l’atelier de production en intégrant la logique finition dans les moyens informatiques de l’entreprise », souligne-t-il. Un succès qui passe également par des stratégies de diversification. « Il s’agit de flairer les tendances avant tout le monde et d’intégrer dans son offre les nouvelles technologies que sont par exemple les effets 3D, le lenticulaire, la sublimation. » Pour des communications grand format encore plus ■ réussies.

Vidéo : Francis Comberton, viticulteur imprimeur Francis Comberton, viticulteur, a créé en octobre dernier la société Speed Etiq. Après l’acquisition d’une presse numérique couleur Primera CX1200e et d’une unité de finition digitale FX1200e, ce propriétaire de 17 hectares près du village de Galgon, dans le bordelais, s’est rapidement fait connaître grâce à l’étiquette en spirale qu’il a créée pour ses propres bouteilles. Grâce au bouche à oreille, il réalise désormais des travaux d’impression pour des amis viticulteurs mais également pour des restaurateurs ou des commerçants de la région. Découvrez notre reportage vidéo sur le site de France Graphique. B. J.

Francegraphique.com e L’info à chaud 24h/24

En bref

21%

LES PAPIERS EN ÉVENTAIL AU BENELUX

de réduction

Le grossiste belge Igepa Belux vient de lancer sa White box, une boîte contenant douze nuanciers de papier. C’est la seconde fois que le grossiste propose un tel outil pour assister les imprimeurs dans leurs choix de

Abonnez-vous sur www.francegraphique.com

papiers. Cette année, les éventails d’échantillons ont été réalisés avec l’aide du designer Gert Dooreman. Ils contiennent notamment un carnet de papiers recyclés, un carnet « board », un autre « metallic » ou encore « tree free » (sans bois). Les couvertures de ces carnets ont été imprimées en typo.


Des photos de moins en moins figées L’univers de la photo ne cesse d’évoluer et connaît de profondes mutations. Selon un certain nombre de sources, les activités commerciales liées au marché de la photo devraient progresser de 23,5 % au cours des cinq prochaines années, alors que le marché de l’impression commerciale ne connaîtra qu’une progression de 3 % et celui de l’impression traditionnelle de photos qu’un petit 0,9 %! Ces mêmes études (InfoTrends, IDC, NAPL) tablent sur une marge d’exploitation moyenne de 35 % pour les livres photos. Selon Jeff Tabit, directeur mondial des développements clients pour le segment de la photo au sein de Kodak, trois grandes opportunités viennent bouleverser le paysage. Au développement extrêmement important des livres photos, viennent s’ajou-

ter pour les consommateurs des possibilités de création de plus en plus facilitées via notamment un certain nombre de logiciels et, pour ceux qui se trouvent à la tête de magasins photos, des outils de production plus aisés à mettre en œuvre. Aux photos traditionnelles renvoyant à des

moments spéciaux, attachées à certains souvenirs et mettant en œuvre des supports tactiles, viennent désormais s’ajouter ou se substituer livres photos et applications photos. « Les livres photos sont en mesure quant à eux de raconter des histoires. Ils assurent une longévité aux photos et se prêtent parfaitement aux cadeaux. De leur côté, les applications photos trouvent des débouchés sur tous les outils modernes: Internet, mobiles, ordinateurs, cadres numériques. Le consommateur se trouve aujourd’hui à la convergence de ces différents choix d’images », souligne le représentant de Kodak. Autant de tendances que devrait mettre en avant le prochain Salon de la photo 2011 qui se tiendra du 6 au 10 octobre à Paris Porte de Versailles. R. P.

Une campagne de communication très spontanée Le festival lyonnais d’improvisation « Spontanéous », dont la septième édition aura lieu à Lyon du 22 au 29 octobre 2011, mise cette année sur la créativité des passants. Grâce à des affiches à compléter peintes à la main et dont le maître d’œuvre est le graphiste Tom Henni, l’événement a pour ambition de multiplier les artistes et d’offrir un espace ouvert à l’imagination. 100 affiches correspondant aux panneaux JC Decaux de l’agglomération lyonnaise ont été confiées à dix artistes lyonnais prometteurs. Lors d’un happening graphique fin septembre à Lyon, ils avaient pour mission de dessiner devant les passants, sans brouillon, à l’image d’un spectacle d’improvisation. En octobre, la performance devient participative puisque plus de 3000 affiches à compléter s’étaleront sur les grandes places lyonnaises!

Pour l’impression des affiches, 12650 au total, le graphiste Tom Henni a fait appel aux services de Presta’Prim pour trouver un imprimeur et assurer le suivi du dossier pour l’ensemble des imprimés. Presta’Prim a choisi l’imprimerie ICA Courand & Associés à Tignieu-Jameyzieu (38). Cette dernière, certifiée Imprim’Vert, PEFC et FSC a imprimé sur une Komori 72 x102 en 5 couleur + groupe vernis. En 2010, le festival avait également utilisé le happening urbain pour faire parler de lui. Le graphiste Tom Henni avait alors dessiné 100 affiches à la main, chacune sur un dessin unique. Grâce à cette idée, le festival, le graphiste et la ville de Lyon avaient remporté le premier prix du concours d’affiches françaises du Festival international de l’affiche et du graphisme de Chaumont. B. J. www.spontaneous-festival.com


EN CHIFFRES •34. C’est, en pourcentage, le taux moyen de pénétration des solutions de gestion intégrée au sein des entreprises françaises en 2011. • 81. C’est, en pourcentage, le nombre de grandes entreprises françaises ayant recours à une solution de gestion intégrée. • 90. C’est, en pourcentage, le nombre de décideurs français qui estiment que la solution de gestion intégrée doit évoluer afin d’intégrer à sa périphérie des fonctionnalités additionnelles. • 1 500. C’est, en millions d’euros, la taille du marché français des logiciels et services IT associés aux évolutions des solutions de gestion intégrée.

Éditée par ETAI : Antony Parc 2 – 10, place du Général-de- Gaulle – 92160 Antony – Tél. : 01 77 92 92 92 – Fax. : 01 77 92 98 20 – www.groupe-etai.com • Directeur de la publication : Christophe Czajka • Directeur général adjoint pôle presse spécialisée et salons professionnels : Gilles de Guillebon • Pour joindre vos correspondants, composez le 01 77 92 suivi des deux chiffres entre parenthèses après chaque nom • Rédacteur en chef : Guillaume Bregeras (96 06) ; gbregeras@etai.fr • Rédacteur en chef adjoint : Rodolphe Pailliez (96 05) ; rpailliez@etai.fr • Rédactrice : Bakhta Jomni (93 60) ; bjomni@etai.fr • Secrétaire de rédaction : Philippe Abgrall (96 13) ; pabgrall@etai.fr • Directeur de la publicité : Véronique Durègne de Launaguet (96 59) ; vduregne@etai.fr • Assistante : Martine Fourment (96 56) ; mfourment@etai.fr • Responsable du studio : Thierry Michel (96 30) ; tmichel@etai.fr • Rédacteur graphiste : Maxime Perlemoine • Directeur de la promotion et de la diffusion : Jean-Baptiste Alline ; jballine@infopro.fr • Directrice de la promotion : Marie-Sophie Leprince ; msleprince@groupe-etai.fr • Directeur des abonnements : Patricia Rosso ; prosso@gisi.fr • Responsable des abonnements : Marie-Christine Soyeux (97 99) ; mcsoyeux@groupe-etai.fr

Quelles solutions de gestion intégrée pour les entreprises ? En prélude au Salon ERP 2011 qui se tiendra au CNIT Paris La Défense du 4 au 6 octobre prochains, Markess International publie une étude sur les attentes des entreprises en matière de solutions de gestion intégrée de type ERP (Enterprise Resource Planning) ou PGI (Progiciel de Gestion Intégrée). Si elles sont aujourd’hui présentes dans une organisation sur trois, cette étude multiclients souligne que les besoins des entreprises en matière de solutions informatiques ont considérablement évolué ces dernières années. Plusieurs facteurs expliquent cette évolution: la collaboration croissante – interne mais aussi externe – avec les partenaires desdites entreprises; la dématérialisation accrue touchant désor mais tous les métiers ; la mobilité et le nomadisme des collaborateurs sans oublier les contraintes économiques actuelles ainsi que l’environnement légal et réglementaire toujours plus strict. « Parallèlement, les outils de gestion jusqu’alors déployés par les entreprises s’avèrent parfois contraignants et inadaptés à ce nouveau contexte. C’est notamment le cas pour les solutions de gestion intégrée dont l’évolution

devient inévitable », soulignent les responsables de cette étude. La progression inéluctable de la dématérialisation des échanges et des documents constitue aujourd’hui l’élément majeur qui impacte les solutions de gestion intégrée. « Quels que soient les documents et quelle qu’en soit leur nature, les entreprises et administrations prennent progressivement la voie de la dématérialisation afin d’automatiser des processus encore majoritairement gérés manuellement », explique Hélène Mouiche, analyste responsable de cette étude chez Markess International. Face à un marché en mutation et afin de s’adapter aux évolutions de la demande des entreprises, les éditeurs de solutions de gestion intégrée se doivent également de revoir leurs offres en tant que telles. Conclusion de l’étude: il reste un important travail de sensibilisation et d’accompagnement à effectuer, tant par les éditeurs de solutions de gestion intégrée que par les partenaires qui les accompagnent sur ce marché. R. P. www.markess.fr

Réussir sa communicationgrand format  

Impression numérique, grand format et communication visuelle entretiennent, au fil des évolutions technologiques et des stratégies marketing...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you