Page 1

JEUDI 15 SEPTEMBRE 2011

Par Rodolphe Pailliez

À sept mois et demi de l’ouverture de l’édition 2012 de la drupa qui se tiendra du 3 au 16 mai prochains en Allemagne à Düsseldorf, les organisateurs de la plus grande exposition d’arts graphiques au monde ont officiellement lancé le compte à rebours du salon. Jusqu’au mois de février 2012, près d’une soixantaine d’événements prédrupa vont en effet se dérouler dans plus d’une quarantaine de pays. La première de ces présentations s’est tenue le 12 septembre à Chicago (États-Unis) suivie ce 15 septembre d’une seconde présentation à Manille (Philippines) et trois jours plus tard à Tokyo. Pendant cinq mois, les présentations et conférences de presse vont se succéder.

À Paris, elles devraient se tenir dans le courant du mois de décembre prochain (les dates ne sont pas pour l’instant arrêtées). « Ce drupa World Tour constitue un élément important de notre campagne marketing générale englobant les relations publiques, les relations presse, les campagnes de publicité, le marketing direct, les campagnes en ligne et le sponsoring », souligne Manuel Mataré, le directeur de la drupa 2012. Le point sur le futur de l’impression Pour le directeur de l’association VDMA consacrée aux technologies de l’impression et du papier, Markus Heering, le

SUITE >

graphisme

drupa 2012 : le compte à rebours est lancé

drupa 2012 étiquettes adhésives

ACV exposition

Alexandre Riesser, nouveau directeur marketing et commercial de Vertaris Le producteur de papier 100 % recyclé Vertaris vient de recruter Alexandre Riesser aux fonctions de directeur marketing et commercial. Il sera en charge des activités de pâte et papier. Avec plus de 20 ans d’expérience, Alexandre Riesser a notamment officié chez M-Real Zanders, M-Real PSM et plus récemment chez Steinbeis Papier à des postes commerciaux. En poste depuis le 1er septembre dernier, Alexandre Riesser prend ses nouvelles fonctions alors que l’entreprise vient d’acquérir une unité de séchage de pâte composée d’une ligne d’essorage, de systèmes « flashdry » et d’une unité de mise en balle. Cette acquisition a pour but de permettre la commercialisation de la pâte Vertafibre®, issue de l’unité de désencrage de Vertaris. L’entreprise souhaite ainsi se positionner comme un futur producteur incontournable de la pâte 100 % recyclée.

LE RDV À VENIR

28 septembre – 1er octobre 2011 LABELEXPO (Bruxelles) • Pour découvrir toutes les nouveautés et les dernières tendances de l’industrie des étiquettes et des impressions en laize étroite. www.labelexpo-europe.com


E DÉCOUVREZ NOTRE DISPOSITIF MULTIMÉDIA

Le magazine papier e Le temps de la réflexion tous les 2 mois

L’e-magazine e La première analyse tous les 15 jours

Francegraphique.com

futur dans ce domaine devrait concerner en priorité les secteurs de l’emballage, des impressions électroniques du type RFID et, bien évidemment, l’impression numérique et les solutions de personnalisation. « L’impression des emballages devrait plus particulièrement jouer à l’avenir un rôle croissant », précise-t-il. Tandis que les marchés traditionnels sont sur le point d’être saturés, les pays émergents se développent quant à eux à une vitesse grand « V ». En Asie, les volumes traités sont passés de 133 à 168 milliards d’euros. Ceux-ci ont doublé pour s’établir à 49 milliards d’euros pour la Chine à elle seule. Ces dynamiques ne sont pas prêtes de s’arrêter. Les instituts de recherche estiment qu’en Chine, le volume des produits imprimés devrait atteindre 70 milliards d’euros en 2014. Ce développement du marché de l’impression en Chine sera illustré par la participation de nombreux acteurs à la drupa. Celleci devrait s’étendre sur quelque 11 000 m2 de superficie, soit une progression de près de 100 % par rapport à 2008. Les solutions numériques en leader Pour les organisateurs de la drupa 2012, il est clair que parmi les quelque 1 800 exposants en provenance de plus de 50 pays qui occuperont les 19 halls du parc des expositions de Düsseldorf, ce sont les fournisseurs de solutions numériques qui se tailleront la part du lion. « Par apport à l’édition 2008, ces fournisseurs sont devenus encore plus importants et reflètent clairement les tendances majeures liées à la digitalisation », soulignent-ils. « En 2012, six halls présenteront tout ce qui a trait à l’impression numérique, au workflow et aux applications web-to-print, pour ne citer que quelques exemples importants. »

Le Type Directors Club en vedette Ces évolutions technologiques majeures n’éclipseront pas pour autant d’autres secteurs plus traditionnels de la profession. Parmi les présentations significatives qui marqueront la drupa 2012, citons celles du musée Gutenberg de Mayence, du musée des Arts de l’impression de Leipzig, sans oublier la traditionnelle exposition du Type Directors Club de New York (TDC). Les travaux lauréats de la dernière compétition internationale du TDC, récompensant les plus prestigieux typographes et designers graphiques, seront présentés pour la première fois à Düsseldorf. Et toujours l’innovation Enfin, et dans le droit fil des éditions 2004 et 2008, le drupa Innovation Park 2012 présentera les principales solutions « innovantes et intelligentes » au service de l’impression, de la publicité et des industries en ligne. Cet Innovation Park sera décliné en neuf thèmes dont le Print Product Innovation Park, le Marketing Solutions Park, le Dynamic Publishing Park et le Print Automation Park. Cet espace prendra place dans le hall 7 et constituera, comme le souligne le directeur de la drupa 2012, « un point de référence et d’information pour les acheteurs d’imprimés et les producteurs de médias innovants. » Les animations de ces neuf parcs à thème pourront prendre des aspects différents mais, pour Manuel Mataré, l’objectif demeure néanmoins le même. « Il s’agit d’encourager des échanges et des communications interactives, non seulement entre les visiteurs et les exposants mais également et autant que faire se peut entre les exposants ■ eux-mêmes. »

Graphisme au menu Avez-vous déjà remarqué à quel point la présentation d’un menu peut jouer sur votre appréciation des plats qui vont vous être servis? Le menu de restaurant, véritable outil marketing, connaît un véritable engouement depuis le milieu du XIXe siècle. L’ouvrage Menu Design In America se propose de mettre l’accent sur les menus américains imprimés, qui tiennent une place particulière dans les collections internationales. Leur conception révèle un nombre considérable d’innovations graphiques et les menus ont d’ailleurs souvent été utilisés comme supports publicitaires par de nombreuses marques comme Acme Ale, Budweiser ou Coca Cola. À la carte: typographies, photographies, dessins souvent associés par plusieurs concepteurs… Un régal graphique! B. J.

Menu Design In America, Jim Heimann, Steven Heller, John Mariani, Taschen

e L’info à chaud 24h/24

En bref

21% de réduction

Abonnez-vous sur www.francegraphique.com

DES CARTES POSTALES GÉANTES À PARIS Les 17 et 18 septembre prochains, l’Union professionnelle de la carte postale organise la première édition de « L’Emotion s’écrit ». L’opération, programmée à Paris au moment

des journées du patrimoine, célèbre à la fois les 120 ans de la première carte postale photographique française et l’attachement des Français à ce support. Des cartes postales géantes (2x3m), réalisées par la société Centthor (91), seront ainsi installées dans

trois lieux prestigieux de la capitale. Composées d’une structure en acier avec finition en peinture époxy blanche, elles ont été imprimées en impression numérique directe sur PVC. Une partie amovible a été prévue pour une zone de dédicace ouverte à tous.


Quand l’ouvr’âge parle L’éditeur français Terre vivante, spécialisé dans l’écologie pratique, a réalisé une Analyse de cycle de vie (ACV) de ses livres. Il est ainsi le premier éditeur français à entreprendre cette démarche qui permet de faire un vrai bilan environnemental de son activité. L’ACV a été testée pour un livre-type, soit un ouvrage de 160 pages en 15x21 cm, de 310 g broché cousu, en papier couché PEFC recyclé de 115 g/m2 et tiré à 5000 exemplaires. Elle a été réalisée par les cabinets Kaori et Airbe, avec le concours de la région Rhônes-Alpes et de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Depuis sa création, la maison d’édition a cherché à proposer des ouvrages reposant sur les bons choix de papiers, de techniques, de prestataires. Grâce à l’ACV, elle a recueilli des enseignements sur ses impacts sur la chaîne de production, lui

permettant de prendre les décisions adéquates pour les réduire. Le papier recyclé, jugé par certains trop consommateur d’eau, a ainsi été adopté définitivement pour la fabrication des livres et magazines de Terre vivante, à condition qu’il soit français ou européen. Une charte technique a été rédigée pour formaliser les exigences de l’entreprise envers ses prestataires, comme la démarche de certification, la préférence pour les produits hautement biodégradables ou la limitation des produits toxiques. Terre vivante a par ailleurs décidé de participer à l’expérimentation nationale sur l’affichage environnemental, dans le cadre du groupement scoredit. L’étiquette Impact écologique sera donc apposée sur tous les ouvrages dès l’automne 2011. Parallèlement à ces actions, l’éditeur a entrepris une gestion écologique de sa forêt de 50 hectares située en Isère

afin de compenser, même partiellement, son impact sur l’effet de serre. L’éditeur, qui a souhaité faire partager son expérience et ses connaissances, a publié un livret intitulé « Fabriquer des livres, quel impact sur l’environnement? », disponible gratuitement sur www.terrevivante.org. B. J.

Par Issy les livres d’artistes

Médiathèque centre-ville, 33 rue du Gouverneur-GénéralEboué, 92130 Issy-les-Moulineaux

Sous le titre « Dialogues avec l’art », la médiathèque d’Issy-les-Moulineaux (92) propose jusqu’au 27 novembre une exposition consacrée au poète et collectionneur Michel Bohbot. Parmi les pièces exposées, pas moins de 300 livres d’artistes (livres imprimés, éditions de bibliophilie, ouvrages manuscrits) auxquels il a participé. Expert en art contemporain, écrivain, historien de l’art, Michel Bohbot a dirigé à Paris la prestigieuse galerie A. Maeght. C’est là qu’il rencontre et noue des liens étroits avec de très nombreux artistes avec lesquels il réalise plus d’une centaine d’ouvrages (Le Gac, Klasen, Bram Van Velde, etc). Il est également l’auteur d’innombrables préfaces, monographies et arti-

cles sur des artistes tels que Max Ernst, Hartung, Bacon, Chagall pour n’en citer que quelques-uns. « Toute rencontre appelle un lieu ; le livre, le blanc du papier apprivoisé est cette demeure, cet espace sacralisé, cet ailleurs qui nous fascine et nous dépasse (…) », écrit-il en ouverture du catalogue de 120 pages publié à l’occasion de l’exposition. Celui-ci a été imprimé sur les presses de l’imprimerie STIPA à Montreuil (93), lauréate du Cadrat d’Or 2010, et tiré à 1 000 exemplaires sur un papier couché moderne mat. Il rassemble une somme exceptionnelle de livres imprimés, éditions de bibliophilie ainsi que de livres manuscrits et peints réalisés « à quatre mains ». R. P.


EN CHIFFRES • 15,3. C’est, en pourcentage, la progression en 2010 de la demande d’étiquettes en bobines réalisées à partir de films PE, PP, etc. • 22,5. C’est, en 2010, la part représentée par les films dans la demande de supports adhésifs en Europe. • 70. C’est, en pourcentage, le poids des étiquettes papier en bobines dans la demande totale de supports adhésifs. • 5,1. C’est, en pourcentage, la progression du secteur au premier trimestre 2011 en Europe de l’Est. Le Royaume-Uni et l’Irlande ne sont pas loin (+ 4,2 %).

Éditée par ETAI : Antony Parc 2 – 10, place du Général-de- Gaulle – 92160 Antony – Tél. : 01 77 92 92 92 – Fax. : 01 77 92 98 20 – www.groupe-etai.com • Directeur de la publication : Christophe Czajka • Directeur général adjoint pôle presse spécialisée et salons professionnels : Gilles de Guillebon • Pour joindre vos correspondants, composez le 01 77 92 suivi des deux chiffres entre parenthèses après chaque nom • Rédacteur en chef : Guillaume Bregeras (96 06) ; gbregeras@etai.fr • Rédacteur en chef adjoint : Rodolphe Pailliez (96 05) ; rpailliez@etai.fr • Rédactrice : Bakhta Jomni (93 60) ; bjomni@etai.fr • Secrétaire de rédaction : Philippe Abgrall (96 13) ; pabgrall@etai.fr • Directeur de la publicité : Véronique Durègne de Launaguet (96 59) ; vduregne@etai.fr • Assistante : Martine Fourment (96 56) ; mfourment@etai.fr • Responsable du studio : Thierry Michel (96 30) ; tmichel@etai.fr • Rédacteur graphiste : Maxime Perlemoine • Directeur de la promotion et de la diffusion : Jean-Baptiste Alline ; jballine@infopro.fr • Directrice de la promotion : Marie-Sophie Leprince ; msleprince@groupe-etai.fr • Directeur des abonnements : Patricia Rosso ; prosso@gisi.fr • Responsable des abonnements : Marie-Christine Soyeux (97 99) ; mcsoyeux@groupe-etai.fr

La bonne tenue des étiquettes adhésives Alors que se profile l’édition 2011 du Salon Labelexpo Europe (lire page 1), le secteur de l’étiquette adhésive semble afficher à nouveau un certain dynamisme après le reflux de 20082009. Selon une étude récente de la Fédération internationale des fabricants et transformateurs d’adhésifs et thermocollants (Finat), la profession a, en 2010, retrouvé un niveau d’activité similaire à celui qu’elle affichait avant la crise financière mondiale. C’est ainsi que lors de l’année écoulée, la production d’étiquettes adhésives a atteint en Europe un volume global de 5,7 milliards de mètres carrés, en hausse de 11,4 % par rapport à 2009. Cette croissance est notamment à mettre à l’actif des pays de l’Est tels que la Russie, la Bulgarie, la Roumanie et la… Turquie qui affichent des progressions à deux chiffres, parfois supérieures à 20 %! Très précisément 20,6 % pour les pays d’Europe de l’Est. Au cours du premier trimestre 2011, la demande générale a continué à progresser (+ 3,3 %). Ce tableau d’ensemble plutôt réconfortant se trouve cependant assombri par la forte pression exercée sur les matières premières qui ne

manque pas de préoccuper les professionnels du secteur. De janvier 2010 à janvier 2011, les prix de référence de la pâte à papier ont ainsi augmenté d’environ 20 à 25 %. Idem pour ceux des résines pour la fabrication des films (+ 25 à 35 %) et des adhésifs (+ 65 à 75 %). R. P.

drupa 2012 : le compteà rebours est lancé  

À sept mois et demi de l’ouverture de l’édition 2012 de la drupa qui se tiendra du 3 au 16 mai prochains en Allemagne à Düsseldorf, les orga...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you