Page 1


———

Bonjour chers étudiants, Prenons ce petit temps pour se féliciter, et féliciter la vie. Quelque chose qu’on ne fait jamais assez. Bravo aux externes seniors pour leur jumelage au CARMS, ayant enfin reçu récompense à leurs efforts. Merci à la vie de nous permettre de nous dépasser et de vivre des moments d'aussi grandes gratitudes. Bravo à tous les externes junior qui après de longues heures d’étude, peuvent enfin réaliser leur plein potentiel à l’action. Merci à la vie de nous permettre de découvrir autant de facettes de la vie elle-même. Bravo à tous les étudiants au pré-clinique pour leur détermination et leur curiosité qui les font avancer. Merci à la vie pour sa complexité, la rendant ainsi si intéressante.

Je vous souhaite une belle fin de session, et n’oubliez pas, nous avons tous choisi en partie d’être là ou nous sommes.

L’équipe de l’Influx Mia-Fay Nadeau, Fannie Nadeau, Stephanie Lio

__ __ __


Chères membres  étudiantes,   Chers  membres  étudiants,       La   médecine   évolue   et   se   transforme   à   un   rythme   effréné   tant   au   niveau   technique,   pharmacologique  ou  humain.  Cette  mutation  peut  aussi  se  manifester  en  une  réflexion  profonde   quant   au   rôle   du   médecin   face   à   la   population.   Au   Québec,   nous   sommes   au   cœur   d’une   méditation  profonde  quant  au  contrat  social  qui  lie  les  médecins  et  l’ensemble  de  la  société.  Que   cela   soit   au   niveau   salarial   que   de   l’accessibilité   des   médecins,   ce   sujet   fait   couler   beaucoup   d’encre.   Ce   brassage   médiatique   et   politique   qui   cible   les   médecins   du   Québec   est   suivi   avec   attention  par  votre  équipe  de  l’AGÉÉMUS.       Plus  localement,  l’AGÉÉMUS  tient  à  féliciter  l’ensemble  des  premières  années  qui  ont  terminé   leur   première   session.   Afin   de   bien   répondre   à   leurs   besoins   et   ainsi   s’adapter   à   leur   réalité   nouvelle,  l’AGÉÉMUS  et  des  représentants  de  leur  promotion  ont  lancé  un  sondage  de  grande   envergure.  Nous  espérons  par  cet  exercice  à  mieux  comprendre  les  embuches  nouvelles  que  font   face  les  membres  de  la  Promotion  2021.     Parlant  de  futur,  les  portes  ouvertes  du  mois  de  février  furent  un  succès.  Nous  nous  préparons  à   la   Journée   de   préparation   à   la   rentrée   en   médecine   du   14   avril   prochain.   Nous   sommes   excités   d’accueillir   ces   candidates   et   candidats   motivés.   Les   membres   organisateurs   travaillent   d’arrache-­‐pied  à  une  journée  mémorable.       Le  mois  de  février  fut  rempli  d’événements  exceptionnels.  L’AGÉÉMUS  tient  à  souligner  le  travail   fantastique   du   comité   organisateur   du   Vins   et   fromages   du   16   février   dernier.   Ayant   lieu   au   Granada,  la  soirée  fut  un  exemple  de  sophistication  et  de  plaisir.  Le  23  et  24  février  a  eu  lieu  les   représentations   de   la   comédie   musicale   Arrête-­‐moi   si   tu   peux   par   la   trouble   Broadway   FMSS.   D’une  grande  qualité,  les  comédiens,  danseurs  et  musiciens  ont  su  prouver  leur  talent  devant  un   public  conquis  au  Centre  culturel  de  l’Université  de  Sherbrooke.  Félicitations  !     L’AGÉÉMUS   tient   aussi   à   féliciter   tous   les   étudiantes   et   étudiants   étant   accepté(e)s   dans   leur   programme   de   résidence   le   1er   mars   dernier.   Le   processus   du   jumelage   est   exigeant   et   nous   ne   pouvons  que  vous  souhaiter  de  vous  accomplir  dans  cette  nouvelle  réalité  qu’est  la  résidence.     Au  plaisir,       Cédrik  Gignac   Président     Association   générale   des   étudiantes   et   étudiants   en   médecine   de   l’Université  de  Sherbrooke  

 


DÉCOUVREZ

UNE PROTECTION UNIQUE CRÉÉE PAR ET POUR VOUS, 431

312

307

7716

368

e xclusiv Offre e é validit ance inétudes; r u s s ’a L nt vos penda

!

ratuit g t s e ’ C

dont il faut profiter maintenant ! FMEQ FILIALE

Fédération médicale étudiante du Québec

PARTENAIRES

LE MEILLEUR MOMENT POUR SÉCURISER VOTRE AVENIR, C’EST MAINTENANT. JUSTIN BÉDARD, B.SC Pl. Fin. Conseiller en sécurité financière, Planificateur financier j.bedard@sogemec.qc.ca Tel. : (514) 350-5070 poste 284 | (514) 602-0438 Sans frais : 1 800 361-5303

MEZIANE LARAB, M. SC. FIN. Conseiller en sécurité financière m.larab@sogemec.qc.ca Tel. : (514) 350-5070 poste 278 |(514) 232-8026 Sans frais : 1 800 361-5303

Votre conseillère, attitrée aux étudiants en médecine de l’Université de Sherbrooke, vous offre un accompagnement financier personnalisé, en accord avec votre style de vie et vos objectifs.

Prêt à tracer de SOLIDES REPÈRES?

/ Gestion de vos dettes / Épargne : REER et CELI / Placements / Achat d’une première propriété

Pour votre parcours professionnel

/ Incorporation / Acomptes provisionnels

Pour votre vie personnelle

/ Congé parental / Assurances* * Par l’entremise de Sogemec Assurances

Frédérique Dandois Fafard Conseillère en gestion de patrimoine 1 800 720-4244, poste 322 ffafard@fprofessionnels.com

Notre actionnaire

Nos partenaires

Financière des professionnels inc. détient la propriété exclusive de Financière des professionnels – Fonds d’investissement inc. et de Financière des professionnels – Gestion privée inc. Financière des professionnels – Fonds d’investissement inc. est un gestionnaire de portefeuille et un gestionnaire de fonds d’investissement, qui gère les fonds de sa famille de fonds et offre des services-conseils en planification financière. Financière des professionnels – Gestion privée inc. est un courtier en placement, membre de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et du Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE), qui offre des services de gestion de portefeuille.


L’intelligence artificielle et ses impacts en radiologie Tiré d’une présentation de la journée scientifique 2017 de Manuel Gaudreau Poudrette, R2 en radiologie Texte rédigé par Mia-Fay Nadeau, externe junior

Depuis ses débuts avec la machine de Turing et le test de Turing en 1950, le développement de l’intelligence artificielle n’a cessé d’évoluer: le début du Machine Learning comme sujet d’étude scientifique en 1958, la défaite aux échecs de Gary Gasparov (champion du monde aux échecs de 1985 à 2000) par Deep Blue d’IBM en 1997, la victoire de l’ordinateur Watson d’IBM à Jeopardy en 2011 et les débuts de l’application concrète de l’intelligence artificielle à la radiologie depuis 2005 environ. Aujourd’hui, l’utilisation de l’intelligence artificielle dans un contexte médical est inévitable dans un futur proche. La révolution touchera d'abord les spécialité impliquant l'analyse d'image, dont notamment la radiologie, la médecine nucléaire, mais aussi la pathologie et la dermatologie. Déjà, les ‘’machines’’ peuvent diagnostiquer les naevus atypiques en dermatologie avec une simple photo, et on anticipe que dans quelques années, des programmes de diagnostic établis pourront outiller les radiologues et améliorer leur rendement et efficacité.

Exemples de projets: 1) Annotation automatique de radiographies thoraciques
 Learning to Read Chest X-Rays: Recurrent Neural Cascade Model for Automated Image Annotation, HooChang Shin et Al, 2016


2) Comparaison entre des neuroradiologistes et un algorithme (SMV: support vector machine) pour la détection de l'Alzheimer au scan. 
 Résultats de sensibilité/spécificité (de détection des cas d’Alzheimer sporadique vs contrôle): AI : 83-100/86-95 % Radiologistes : 64-88/76-90 %
 Accuracy of dementia diagnosis, a direct comparison between radiologists and a computerized method, Stonnington et Al., Brain, 2008

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle? L’intelligence artificielle (AI), incluant le machine learning, est une technologie par laquelle des algorithmes permettent aux ordinateurs de reconnaître des processus complexes et de prendre des décisions intelligentes basées sur des données empiriques par le biais d’un processus cognitif nécessitant un haut niveau d’intégration informationnelle. Pour entrer plus dans les détails, le machine learning constitue un modèle mathématique d’optimisation probabilistique qui utilise la transformation des données brutes en vecteurs matriciels pour ensuite faire la pondération rétroactive des différents vecteurs selon leur force d’association respective avec les résultats recherchés. Par exemple: On montre une image de chien à la ‘’machine’’. On lui dit que c’est un chien. La machine va transformer les pixels ou les groupes de pixels de l’image du chien en vecteurs pondérés, qui seront ensuite analysés. La machine peut ’’apprendre’’ ce qui définit un chien grâce à ces informations. On lui montre des milliers d’image de chien, de loup, de tigre, d’éléphant… Pour chaque image, on lui révèle l’animal affiché. La machine accumule les informations. Ensuite, seulement en affichant une image d’un animal, par exemple un chien, la machine pourra suggérer les probabilités: 90% de chance que ce soit un chien, 5% que ce soit un loup, 3% que ce soit un chat, 2% que ce soit une hyène.

Le modèle mathématique du machine learning est basé sur un Neural Network (deep convolutional neural network), qui est un processus d’analyse de l’information constitué autour d’unités fondamentales (neurones), lesquelles sont regroupées en couches. Chaque neurone intègre une quantité limitée d’information vectorielle. Les couches sont ensuite reliées entre elles.


En vérité, c’est beaucoup plus complexe que cela, mais il vaut mieux épargner les détails des équations…

Quelle est la situation actuelle? Présentement, les applications à la radiologie sont encore peu nombreuses, et la plupart n’utilisent pas encore le machine learning et les DCNN (deep convolutional neural network). De multiples limitations freinent l’implantation de l’intelligence artificielle dans un cadre médical:

- De multiples considérations éthiques et médicolégales, telles que les implications d’un diagnostic posé par un algorithme, l’analyse à posteriori des images antérieures , le risque de sur-diagnostique…

- Cela nécessite une quantité importante d’images pour acquérir une sensibilité suffisante. - Il n’existe aucune technologie générale pour l’instant. Les algorithmes sont encore très spécifiques. - Il est difficile voire impossible d’implanter l’intelligence artificielle avec les architectures PACS actuelles (système d’échange et d’archive d’images radiologiques actuel).

Quels seront les impacts de telles technologies dans la pratique radiologique? L’implantation de l’intelligence artificielle dans la pratique radiologique a pour but d’augmenter l’efficacité des soins de la santé. On peut s’attendre à ce que les tâches radiologiques qui nécessitent un faible niveau d’intégration conceptuelle, telles que la détection de micro-nodules ou de fractures costales, soient automatisées. Cela pourrait permettre une libération des ressources pour une meilleure prise en charge et analyse des tâches à plus haut niveau d’intégration conceptuelle, telles que les diagnostics différentiels appuyés par une recherche optimisée dans le dossier antérieur et clinique ou la description de lésions complexes, etc.


De nombreuses discussions sur le sujet sont en cours par presque toutes les associations de radiologie dans le monde. Des groupe de travail nouvellement créés par la Canadian Association of Radiology (AI) sur l’intelligence artificielle ont été formés, entre-autre pour définir les orientations et les politiques relatives à l’application de l’AI au Canada dans les prochaines années. Or, malgré que d’importants changements à la pratique radiologique sont à prévoir, on est encore très loin de l’analyse automatisée complète, et donc, nous ne serons pas complètement remplacés par les machines de sitôt… Néanmoins, cela va probablement entrainer d'importantes modifications à la pratique qui obligeront les professionnels concernés d'acquérir certaines connaissances de base en la matière, ce qui sera sera prochainement à l'agenda de la formation continue, spécialement en radiologie. L’intelligence artificielle sera un outil de taille qui nécessitera une adaptation de tous, certes, mais qui améliorera sans aucun doute l’efficacité de la pratique médicale.

Références: •

Learning to Read Chest X-Rays: Recurrent Neural Cascade Model for Automated Image Annotation, HooChang Shin et Al, NIH, 2016

Accuracy of dementia diagnosis, a direct comparison between radiologists and a computerized method, Stonnington et Al., Brain, 2008

Machine Learning and Radiology, Wang et Al, NIH, 2012

Deep Learning in Medical Image Analysis, Shen et Al, HSS, 2017

http://www.asimovinstitute.org/neural-network-zoo/

http://car.ca/fr/education/resources-tools/artificial-intelligence.aspx

Dermatologist-level classification of skin cancer with deep neural networks. Nature. 2017 Feb 2;542 (7639), Esteva, Kuprel, Novoa, Swetter, Blau, Thrun.


LA DERMATOSCOPIE EN MÉDECINE FAMILIALE Article publié dans la revue des médecins de famille Première ligne / 5 mars 2018 ______________________________ Ariane Thibault Étudiante en 3e année, Université de Sherbrooke

Les cancers de peau, qu’il s’agisse de carcinomes basocellulaires, de carcinomes épidermoïdes ou des mélanomes, peuvent être de vrais casse-têtes à différencier dans le cadre d’un examen physique effectué par un médecin de famille. Est-ce un nævus bénin, atypique ou malin (mélanome)? Est-il nécessaire de faire une biopsie? Est-ce que mon patient devrait être référé en dermatologie? Il s’agit de questions légitimes et nécessaires à la prise en charge d’une lésion cutanée pigmentée chez un patient. Par contre, les médecins de famille sont-ils assez outillés pour répondre avec confiance à ces mêmes questions? Afin de répondre à mes interrogations, je me suis entretenue avec Dre Marie-Josée Filion, médecin de famille ayant un intérêt en dermatologie qui pratique présentement au GMF-U Quatre Bourgeois. Présentement, les médecins de famille font l’examen d’une lésion cutanée pigmentée à l’œil nu. Plusieurs techniques sont utilisées afin de dépister une lésion potentiellement maligne et afin de différentier un nævus d’un mélanome. Une des techniques utilisées est le « signe du vilain petit canard ». Le « signe du vilain petit canard » se base sur le principe que les nævi sur la peau d’une personne se ressemblent tous. Alors, lorsqu’une lésion ne ressemble pas aux autres, il y a des risques qu’elle soit cancéreuse. Une autre technique très connue est d’utiliser les critères de l’ABCDE. Avec cette méthode, la lésion est analysée en fonction de certains critères : si la lésion est asymétrique, a une bordure irrégulière, a plusieurs couleurs, a un diamètre de plus de 6 mm et évolue (changement de taille et d’apparence). La présence de ces critères oriente vers un mélanome plutôt que vers un nævus bénin. La présence de quelques-uns de ces critères oriente vers un nævus atypique ou, encore une fois, vers un mélanome. Souvent, les médecins de famille se contentent de ces deux dernières techniques. En cas de doute, il est possible de faire des biopsies afin de clarifier la nature de la lésion pigmentée ou bien de référer en dermatologie. Mais les listes d’attente sont souvent longues. Par contre, il existe une technique supplémentaire permettant de spécifier le diagnostic ou de confirmer les suspicions; il s’agit de la dermatoscopie (aussi appelé dermoscopie). Largement


utilisée par les dermatologues, la dermatoscopie est toutefois probablement moins utilisée par les médecins de famille. En résumé, un dermatoscope est une loupe illuminée (avec un agrandissement d’environ x10). Après avoir fait l’examen à l’œil nu d’une lésion pigmentée, un examen au dermatoscope permet de détecter certaines structures ou des détails sous l’épiderme impossibles à voir à l’œil nu. En plus de pouvoir différencier un nævus bénin d’un mélanome en analysant la structure des réseaux de pigments, la dermatoscopie est aussi très utile afin de reconnaitre les carcinomes basocellulaires et les carcinomes épidermoïdes qui ont chacun des caractéristiques bien spécifiques. Plusieurs types de lésions bénignes peuvent aussi être reconnues à l’aide d’un dermatoscope lorsque l’examen à l’œil nu n’est pas assez convaincant, telles que les kératoses séborrhéiques, les dermatofibromes, les lentigos solaires, etc.

Malgré le fait que la dermatoscopie ne permette pas toujours de conclure à un diagnostic, cette technique permet toutefois de resserrer le diagnostic différentiel et d’éviter des biopsies non nécessaires. Tel qu’expliqué dans le Canadian Family Physician : « L’une des façons de déterminer si la dermoscopie s’applique à la pratique clinique est d’évaluer les taux d’excision de lésions soupçonnées à la suite d’un examen à l’œil nu seulement par comparaison à ces mêmes taux après l’examen à l’œil nu combiné à la dermoscopie. Une étude randomisée auprès de dermatologues formés en dermoscopie a révélé une réduction de 42 % du nombre de biopsies inutiles par rapport à l’utilisation d’un examen à l’œil nu seulement1. » Cette réduction du nombre de biopsies inutiles est très intéressante. Par contre, comme le spécifie ce même extrait, cette technique doit être effectuée par un médecin formé en dermatoscopie, ce qui n’est présentement pas le cas des médecins de famille. Selon Dre Filion, il existe plusieurs stratégies afin d’introduire la pratique de la dermatoscopie en médecine familiale. Il serait pertinent que ceux et celles qui le désirent aient accès à une formation supplémentaire afin d’utiliser le dermatoscope. Il serait aussi possible de former au moins 1 patron par GMF, ce qui permettrait, progressivement, d’exposer les résidents en médecine familiale à l’enseignement de la dermatoscopie. Aussi, Dre Filion a introduit l’idée d’une formation orientée en dermatoscopie, au même titre que les médecins de famille peuvent avoir une formation en échographie au département d’urgence (ÉDU). Cette formation orientée permettrait aux médecins de famille d’avoir des lignes directrices et des critères précis dans leur pratique.


Par contre, l’obstacle rencontré présentement par les médecins de famille intéressés à utiliser le dermatoscope est qu’il ne semble pas y avoir de formation organisée accessible. En effet, après confirmation, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) n’est pas en mesure de dire s’il existe une telle formation en dermatoscopie pour les médecins de famille ayant un intérêt en dermatologie. Donc, en conclusion, plusieurs stratégies sont possibles afin d’améliorer la prise en charge de lésions pigmentées dans la pratique de la médecine familiale. Ces stratégies permettront de différencier plus facilement les différents types de lésions cutanées, ce qui favorisera une diminution des biopsies inutiles pour les patients, mais aussi une rassurance et une confiance augmentées chez les médecins de famille. De plus, comme avantage supplémentaire, il pourrait y avoir une diminution des demandes de consultation en dermatologie, département qui est présentement engorgé. Il serait donc intéressant qu’une formation en dermatoscopie soit offerte aux médecins de famille qui le désirent afin d’élargir leur champ de compétences et d’offrir l’opportunité d’une pratique de la médecine familiale encore plus diversifiée.


On s’occupe de vos finances. On vous laisse le soin des patients. Économisez jusqu’à 790 0 $* annuellement. Adhérez à l’offre exclusive pour les étudiants en santé. bnc.ca/etudiant-sante

* Sous réserve d’approbation de crédit de la Banque Nationale. L’économie annuelle potentielle de 792 $ est une illustration de ce qui peut être obtenu par un détenteur de l’offre. Elle est basée sur le profil type d’un détenteur de l’offre qui détient ce qui suit : un forfait bancaire équivalent au forfait Le TotalMD (le forfait Le Total est disponible au coût mensuel de 16 $ pour les étudiants à temps plein de niveau postsecondaire âgés de 18 à 24 ans inclusivement, d’autres forfaits et programmes bancaires sont aussi disponibles); et un Fonds de roulement étudiant (marge de crédit) autorisé par la Banque à être détenu avec caution avec un solde annuel courant de 30 000 $. L’économie a été calculée de la manière suivante : absence de frais mensuels liés aux transactions incluses dans le forfait Le Total (économie annuelle de 192 $), plus un rabais annuel de 2,00 % sur le taux du Fonds de roulement (économie annuelle de 600 $). Ces rabais représentent la différence entre ce que pourrait avoir un client ne faisant pas partie de l’offre, et un client qui en fait partie. Certaines conditions d’admissibilité s’appliquent, pour plus de détails, visitez bnc.ca/etudiant-sante. Il se peut que l’économie potentielle ne représente pas l’économie nette que vous obtiendrez, puisqu’elle varie selon votre situation financière. MC RÉALISONS VOS IDÉES est une marque de commerce de la Banque Nationale du Canada. MD LE TOTAL est une marque déposée de la Banque Nationale du Canada. © 2018 Banque Nationale du Canada. Tous droits réservés.

Agence: Titre:

M&H Offre exclusive pour les étudiants en santé o N d’annonce: A119086 Format: 8,5" x 11" Couleur: 4 couleurs process Client: Banque Nationale Publication: AEPUM / AGEEMUS / ESGA Matériel requis le: 15 janvier 2018

CYAN

MAGENTA

YELLOW

BLACK

DIE CUT

PMS XXX

PMS XXX

PMS XXX

M&H 87, RUE PRINCE, BUREAU 310 MONTRÉAL QC H3C 2M7 T. 514 866-6736 | STUDIOBN@MH.CA

A119086_01_ANN_PF_ETU_ProSante_8-5x11_FR_4c

Approbation

2018-01-09 Épreuve #1 - FINALE

JB Page 1

BN_PUBLICITAIRE GÉNÉRAL

FINAL-LIVRÉ

Bien que tous les efforts aient été mis en œuvre pour éviter toute erreur, S.V.P., bien vérifier cette épreuve. Notre responsabilité se limite au remplacement des fichiers finaux.

100%

50%

0%


Tu es intéressé à t’impliquer Broadway FMSS pour 2018-2019?

dans

l’organisation

de

la

production

de

Sache que le comité organisateur de la Troupe Broadway FMSS commence à se réunir dès avril afin de débuter un nouveau projet. Écris-nous à broadwayfmss@usherbrooke.ca et envoie-nous ton CV si tu désires t’impliquer dans le comité organisateur! Les possibilités sont multiples: décors, costumes, chant, théâtre, direction de production, accessoires, danse, musique, etc. Si tu désires plutôt auditionner pour le chant-théâtre, la danse ou le band afin de faire partie de notre production de 2018-2019, contacte-nous en fin août pour recevoir les informations relatives aux auditions! Pour ne rien manquer, suis-nous sur notre page Facebook: www.facebook/BroadwayFMSS


La demi-journée annuelle du Dr Samir Jarjoura: la neurologie sous un angle humaniste                    Par Catherine Veilleux

Le 18 janvier dernier s’est tenu la 3 édition de la demi-journée annuelle du Dr Samir Jarjoura, à laquelle les étudiants sont conviés depuis 2 ans maintenant. Dans le cadre de cette soirée, le service de neurologie convie une vingtaine d’étudiants en médecine au Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke. La soirée débute par un coquetel de bienvenue, où vins et bouchées sont au rendez-vous. Ce coquetel permet aux étudiants de rencontrer les patrons et résidents dans un contexte informel qui est toujours très apprécié de tous. C’est également l’occasion de rencontrer et discuter avec des étudiants des autres promotions qui ont eux aussi un intérêt pour la neurologie. Suite à ce coquetel, plusieurs courtes conférences ont lieu. Certains thèmes sont récurrents lors de cette demi-journée, incluant la sclérose en plaques et la médecine humanitaire. Ce sont deux thèmes qui ont grandement marqué la pratique du Dr Jarjoura, d’où la récurrence de ces thèmes. L’an dernier, Dre Martel, R5 en neurologie, avait présenté son stage en Haïti en incluant à sa présentation des cas qu’elle avait vus, de même que plusieurs histoires cocasses dont elle avait été témoin. Cette année, le Dr Albert Lamontagne a présenté son engagement personnel en Haïti, SPES Haïti, qui signifie « Par solidarité, en partenariat, par l’éducation, en santé ». SPES Haïti vise à favoriser un partenariat entre les médecins canadiens et haïtiens. Ce partenariat se concrétise de plusieurs façons, dont par des séminaires de « Compétences neurologiques de base » où le Dr Lamontagne partage avec les étudiants en médecine ses connaissances et compétences à l’aide de divers outils pédagogiques dont des courts quiz avant et après les cours afin de voir l’évolution des connaissances des étudiants. En ce qui a trait au thème de la sclérose de plaques, l’an dernier, Pr Julie Duval, une neuropsychologue du CHUS, était venue présenter sur les enjeux de l’annonce d’un tel diagnostic chez les patients. Cette année, le Dr Jarjoura a lui-même présenté sur la sclérose primaire progressive, en faisant le parallèle entre celle-ci et la sclérose en plaque secondaire progressive qui fait habituellement suite à la forme cyclique « poussées-rémissions », qui est beaucoup mieux connue. La sclérose en plaques primaire progressive est une forme de la maladie qui a peu été abordée dans le cadre du cours de médecine, donc sur laquelle il a été très intéressant d’apprendre. De même, lors des deux dernières éditions, des projets de recherche menés en neurologie ont été e


présentés. Cela permet de promouvoir l’aspect recherche en neurologie parmi les étudiants, et de faire connaître les divers projets en cours dans le domaine à Sherbrooke. Il va sans dire qu’il s’agit toujours d’une agréable soirée, à la fois légère et enrichissante, et je dois dire que personnellement, j’ai déjà hâte à la 4 édition ! e

En espérant vous y voir l’an prochain !


Le SRT  :  Une  expérience  incroyable  !   27-29 avril 2018

Comptés parmi  la  panoplie  d’activités  et  d’opportunités  d’implication   offertes   par   IFMSA,   la   communauté   internationale   qui   regroupe   des   étudiants  en  médecine  à  travers  le  monde,  les  SRTs  (Sub-­‐Regional  Trainings),   sont  des  séances  d’entrainement  ou  d’apprentissage  offertes  au  niveau  local   dans   plusieurs   pays.   Ces   congrégations   d’étudiants   visent   à   explorer   différentes  problématiques  médicales,  et  à  engager  chaque  participant  dans   une  instruction  dynamique,  motivante,  et  basée  sur  la  collaboration.  Chaque   participant   peut   aussi   choisir   de   suivre   un   «   stream   »   ou   une   formation   parallèle   en   leadership,   et   passer   plutôt   la   durée   de   l’évènement   à   développer  ses  traits  de  leader,  pour  ressortir  de  l’expérience  en  tant  que   trainer  d’IFMSA  reconnu  à  l’internationale,  avec  la  possibilité  d’organiser  des   évènements  semblables  dans  le  futur.  Toutes  les  formations  incorporent  des   facilitateurs  qui  sont  eux  aussi  des  étudiants  en  médecine,  choisis  pour  leur  


expérience parmi   des   candidats   de   partout   dans   le   monde,   ainsi   que   des   conférenciers  experts  dans  leurs  domaines.     Les  SRT  offrent  aussi  la  chance  incroyable  de  rencontrer  des  étudiants   en   médecine   de   toutes   les   universités   du   Québec,   ainsi   que   quelques   membres  d’IFMSA  Monde  provenant  d’une  variété  de  différents  pays.  Il  est   possible   de   former   des   liens   avec   des   futurs   collègues   tant   au   niveau   provincial  qu’international,  et  de  découvrir  diverses  réalités  des  études  en   médecine.     Cette   année,   l’Université   de   Sherbrooke   a   l’honneur   d’accueillir   les   participants   du   SRT   annuel   de   notre   province.   On   attend   avec   beaucoup   d’enthousiasme   des   étudiants   en   médecine   qui   viendront   passer   une   fin   de   semaine  à  travailler  vis-­‐à-­‐vis  les  élèves  de  Sherbrooke  pour  développer  leurs   compétences  et  connaissances.  On  encourage  également  la  participation  des   étudiants  de  Sherbrooke,  et  on  vous  invite  à  découvrir  le  monde  d’IFMSA  au   sein   d’un   évènement   qui   regroupera   des   trainings   exceptionnels,   des   activités   sociales   qui   vous   permettront   d’explorer   Sherbrooke   avec   vos   collègues  d’ailleurs,  ainsi  que  des  rencontres  inoubliables  !          

Au plaisir  de  vous  y  voir,    

Romina Hassid   De  la  part  du  comité  organisateur.  


Vous êtes étudiant en médecine? Voici un souci de moins.

Obtenez une marge de crédit avec une limite pouvant atteindre 275 000 $* au taux préférentiel1 moins 0,25 %. De plus, payez uniquement les intérêts jusqu’à deux ans suivant votre résidence, tout en continuant d’utiliser les fonds de votre marge de crédit.

Rendez-vous à votre succursale la plus près de chez vous, ou allez à rbcbanqueroyale.com/carriere-med.

® / MC Marque(s) de commerce de Banque Royale du Canada. * La marge de crédit pour étudiant est offerte par la Banque Royale du Canada sous réserve de ses critères de prêt standard. La présente offre peut être modifiée, retirée ou prolongée à tout moment, sans préavis. Elle ne peut être jumelée à d’autres réductions, offres ou promotions de taux. 1 Le taux préférentiel s’entend du taux d’intérêt annuel variable que nous annonçons de temps à autre comme taux de référence pour déterminer les taux d’intérêt sur les prêts commerciaux en dollars canadiens consentis au Canada. Le taux de la Marge de crédit Royale® pour étudiant indiqué peut changer selon les fluctuations du taux préférentiel de la Banque Royale. Consultez le taux préférentiel de la Banque Royale en date de la présente offre. Le taux de la Marge de Crédit Royale pour étudiant ne peut dépasser le taux préférentiel actuel de plus de 0,25 %, selon le programme d’études. 116955 (07/2017)

99188_AD 116955_8.5x11_4C_Chantal.indd 1

2017-07-18 12:29 PM


Il y a de cela plus de six mois, je postais désespérément ce message sur toutes les pages Facebook possible : Recherche talents cachés. Doit être à l’aise de s’exprimer et porter du rouge. Contactez-moi au plus sacrant! …okay, peut-être que ça ressemblait plus à ça : Une ambitieuse gang d’étudiants tente d’échapper à la dure réalité de l’université en fondant un groupe de chant pop, où ils y trouvent de l’acceptation, de la force, et ultimement, leur voix, tout en travaillant chacun de leur côté afin de poursuivre  leurs rêves. Ça te rejoint? Écris-moi! …ou peut-être bien que ma mémoire n’est plus très bonne…

BREF, l’a capella, c’est l’art de chanter sans accompagnement instrumental. Comme sans piano, guitare, drum, même pas de trame karaoké. Dit comme ça, ça peut peut-être donner l’impression que c’est une terrible idée et que ça va sonner terriblement off. Eh bien, je peux vous assurer que effectivement, ça sonne off (par moments) et qu’en écoutant ça je me demande parfois quelle idée tordue c’était!!

MAIS, l’a capella, c’est aussi une tradition universitaire qui perdure depuis des décennies au sein des universités américaines et européennes, au même titre que les équipes sportives ou les frat parties. À chaque année, des étudiants de différents programmes passionnés par le chant s’unissent dans un but commun : délivrer une performance musicale par la seule utilisation de leur voix. Particulièrement sérieuse chez nos voisins gouvernés par la carotte orange, cette discipline se voit mise en valeur lors de compétitions universitaires internationales à chaque année, soulignant la performance exceptionnelle de groupes virtuoses.


FINALEMENT, l’a capella, c’est aussi, depuis cette année, un projet pilote à l’Université de Sherbrooke, qui n’a (presque) rien à envier aux grandes universités américaines! Présentement composée de 11 étudiants en médecine, ergothérapie et physiothérapie, les Sherbellas sont le premier groupe a capella de l’UdeS (à ma connaissance) et présenteront un spectacle à la sauce Pitch Perfect à la salle du Parvis à Sherbrooke, le samedi 26 mai prochain. Je fais mon pitch de vente : les billets seront disponibles très bientôt auprès des membres du groupe, grouillez-vous car il n’y en aura que 200!

Bon, j’ai beau essayer de vous persuader de comment ça va être awesome, je pense que la meilleure chose à faire demeure un Q&A pour répondre aux questions qui vous brûlent le plus la langue en ce moment :

Q : Est-ce que c’est une chorale? A : NON! Une chorale, c’est un grand groupe de choristes chantant des voix en harmonie (musicalement). Dans un groupe a capella, il y a habituellement moins de chanteurs, mais le nombre de voix différentes est plus grand, et certaines voix vont imiter des instruments ou des percussions.

Q : Est-ce que ça sonne bien sans instruments? A : On chante du pop de qualité : ça peut pas mal sonner! (Je me croise les doigts...)

Q : Faites-vous comme dans Pitch Perfect avec les chorégraphies et tout? A : C’est certainement une source d’inspiration! Ce qui faut garder en tête, c’est que les performances au sein de la série Pitch Perfect sont enregistrées et retouchées à l’avance, et lors du tournage, les actrices n’ont qu’à « lip-sync » leur voix, ce qui leur permet de se concentrer sur leur chorégraphie (désolé de briser vos rêves pour ceux qui ne le savaient pas ). Par contre, on fait de notre mieux pour mettre le plus de mouvements, dans la mesure de ce qui est réalistement faisable sans être à bout de souffle après deux phrases. Je pense tout de même que le résultat final sera assez satisfaisant et beau à voir! Q : Est-ce que y’a du drama dans le groupe comme dans Glee? A : Une série télévisée sera annoncée prochainement : « Sherbellas – leçons de chant ».

Q : Est-ce que le groupe va continuer l’an prochain? C’est quoi, vos prochains projets? A : Certain! L’objectif est de stabiliser et agrandir le projet, autant en terme d’effectifs que de niveau. Donc pour l’instant, ça s’enligne vers le bigger and better l’an prochain. L’objectif est aussi de décupler le nombre de performances, dès que l’opportunité se présentera (on en a eu quatre cette année), et un objectif personnel que je me suis lancé est la participation du groupe au sein de compétitions de chant et d’a capella qui ont lieu sur le continent. Ambitieux? J’accepte le défi!

Q : OMG où est-ce qu’on s’inscrit?!! A : Surveillez votre Facebook à partir de la rentrée en août! Ça sera l’expérience d’une vie dont vous ne voulez pas manquer… et n’oubliez pas de mettre le show du 26 mai à votre agenda!

Écrit par Foan Song, étudiant en médecine en 1ère année et membre du groupe Sherbellas


4

DÉFIS FINANCIERS DU NOUVEAU MÉDECIN

Ça y est! Vous êtes finalement prêt à vous lancer dans une carrière en médecine. Cependant, après ces nombreuses années de formation, vous pourriez avoir à surmonter certains défis qui touchent particulièrement les nouveaux médecins.

1

S’OCCUPER DE SA DETTE D’ÉTUDES (S’IL Y A LIEU)

Maintenant, en tant que nouveau médecin, vous profiterez d’une augmentation marquée de vos revenus. Il vous faudra donc choisir à quel rythme vous souhaitez payer vos dettes d’études en médecine, s’il y a lieu. Quel est le montant de la dette que les étudiants en médecine s’attendent à avoir après l’obtention de leur diplôme?

17 %

17 %

Aucune dette Entre 1 $ et 99 999 $

29 %

Entre 100 000 $ et 199 999 $

37 %

LE MONTANT DES ACOMPTES PROVISIONNELS 2 CALCULER En tant que médecin, vous êtes maintenant un travailleur indépendant et devez effectuer vos paiements trimestriels d’impôt sur le revenu. Pour vous aider à vous organiser, consultez votre fiscaliste.

Est-ce que je dois faire des versements durant ma première année d’exercice?

Quand doisje faire mes versements?

Plus de 200 000 $ Source : Sondage sur la loyauté des médecins envers MD, décembre 2016

3

ÉPARGNER ET INVESTIR POUR LA RETRAITE

La plupart des médecins sont des travailleurs indépendants et ne peuvent donc pas se fier à un régime de pension du gouvernement ou d’une entreprise. Plus tôt vous commencerez à épargner et à investir, plus votre argent aura le temps de fructifier. Quel montant faut-il épargner pour s’assurer un revenu durant 30 années à la retraite?

1,7 million

4

SE CONSTITUER EN SOCIÉTÉ OU NON?

Environ 60 % des médecins optent pour la constitution en société1. Cependant, cette approche peut ne pas convenir à tous les médecins. Voici un exemple des avantages potentiels de la constitution en société. Médecin non constitué en société – revenu de 325 000 $

Médecin constitué en société – revenu de 325 000 $ 29 000 $

1,5 million

39 500 $

1,4 million

190 000 $ 135 000 $

92 500 $

1,2 million

70 000 $

164 000 $

80 000 $

90 000 $

100 000 $

Revenu annuel souhaité à la retraite (avant impôt) Hypothèse : Le rendement composé annuel du portefeuille de placements est de 4 %. Source : Gestion financière MD

Impôt des particuliers

Impôt des sociétés

Salaire net

Impôt des particuliers

} }

Salaire net Revenu net de la société pouvant être reporté

68 500 $

256 500 $2

ACCÈS AUX SERVICES DE GESTION FINANCIÈRE MD En tant que membre de l’Association médicale canadienne, vous pouvez faire appel à Gestion financière MD. MD est la seule société de gestion financière qui se consacre au bien-être financier des médecins canadiens et de leur famille. De plus, si vous êtes un médecin résident ou un nouveau médecin, vous avez accès aux services de Conseils MedEd MDMC et de son équipe de conseillers et de spécialistes du début de carrière MD. Pour en savoir plus sur Conseils MedEd MD ou pour trouver un conseiller MD près de chez vous, visitez le site Web md.amc.ca/conseilsmeded.

1 Source : Association médicale canadienne 2 Cet exemple tient compte du taux d’imposition des sociétés en vigueur en Ontario (15 %). Les chiffres sont arrondis à la centaine près. De plus, cet exemple ne tient pas compte des frais de préparation initiaux, ni des honoraires de l’avocat et du comptable. Gestion financière MD offre des produits et services financiers, la famille de fonds MD et des services-conseils en placement par l’entremise du groupe de sociétés MD. • Gestion financière MD inc. est une propriété de l’Association médicale canadienne. • Les services de Conseils MedEd MDMC sont offerts par Gestion MD limitée, société de l’AMC. • Conseils MedEd MDMC est une marque de commerce de l’Association médicale canadienne utilisée sous licence.

MEDED-16-00287—New in Practice ad_8.5x11_F.indd 1

2017-11-10 11:09 AM


MÉLI-MÉLO Recette Brownie au Nutella - le meilleur au monde Tirée de Ricardo INGRÉDIENTS 125 ml (1/2 tasse) de farine tout usage non blanchie 1 ml (1/4 c. à thé) de sel 2 oeufs 250 ml (1 tasse) de tartinade aux noisettes (de type Nutella) 125 ml (1/2 tasse) de cassonade 5 ml (1 c. à thé) d'extrait de vanille 125 ml (1/2 tasse) de beurre non salé fondu, tempéré

PRÉPARATION 1- Placer la grille au centre du four. 2- Préchauffer le four à 170 °C (325 °F). Tapisser le fond d'un moule carré de 20 cm (8 po) d'une bande de papier parchemin en le laissant dépasser de chaque côté. Beurrer les deux autres côtés. 3- Dans un bol, mélanger la farine et le sel. Réserver. 4- Dans un autre bol, fouetter les oeufs, la tartinade aux noisettes, la cassonade et la vanille au batteur électrique jusqu'à ce que le mélange soit lisse et homogène, soit environ 2 minutes. À basse vitesse, incorporer les ingrédients secs en alternant avec le beurre fondu. 5- Répartir dans le moule. Cuire de 35 à 40 minutes jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte avec des grumeaux et non pas complètement propre. 6- Laisser refroidir dans le moule, soit environ 2 heures. Démouler et couper en carrés. Servir tiède ou froid.

DÉGUSTEZ ET LAISSEZ VOUS ENVAHIR PAR LA JOUISSANCE DU BONHEUR GUSTATIF…


Recette Burger aux betteraves - délicieusement santé et végé

Ingrédients: 4 betteraves rouges cuites 2 oignons rouges 4 gousses d'ail 12 c. à soupe de flocons d'avoine 10 feuilles de basilic frais 4 oeufs 1 filet d'huile d'olive sel, poivre

Préparation des boulettes: 1- Essuyez les betteraves rouges cuites. Râpez-les. 2- Pelez et hachez finement les oignons rouges et l'ail. 3- Dans un saladier, mélangez les betteraves râpées, les oignons rouges et l'ail hachés et un bon filet d'huile d'olive. 4- Ajoutez les oeufs, les flocons d'avoine, du sel et du poivre puis mélangez bien. 5- Nettoyez et essorez le basilic. Hachez-le et ajoutez-le au mélange. Remuez bien jusqu'à obtenir une pâte compacte, bien homogène. 6- Laissez reposer au frais pendant 30 minutes. 7- Au bout de ce temps, confectionnez 4 steaks avec la pâte, à l'aide de vos mains. 8- Faites chauffer un filet d'huile d'olive dans une poêle. 9- Faites revenir les steaks de betterave pendant 10 minutes environ, en les retournant à micuisson. 10- Réservez les steaks de betterave au chaud en fin de cuisson. 11- Faites une sauce de votre choix pour accompagner le burger. Nous suggérons une sauce à l’ail ou à l’aneth.


PAR ET POUR LES MÉDECINS

CONTACTEZ-NOUS SANS TARDER! MONTRÉAL 514 868-2081 ou 1 888 542-8597 QUÉBEC 418 657-5777 ou 1 877 323-5777

www.fondsfmoq.com

FILIALE DE LA FMOQ, NOUS OFFRONS DES PRODUITS ET SERVICES EXCLUSIVEMENT CONÇUS POUR LA COMMUNAUTÉ MÉDICALE : • SERVICE-CONSEIL GRATUIT • INVESTISSEMENT • PLANIFICATION FINANCIÈRE ET BUDGÉTAIRE • FACTURATION DES HONORAIRES RAMQ ET AUTRES

COMME DES MILLIERS DE VOS COLLÈGUES,

FAITES-NOUS CONFIANCE.

Influx Hiver 2018 - La médecine du futur  
Influx Hiver 2018 - La médecine du futur  
Advertisement