Page 1

No 2 – 87e année Mars-avril 201 1

Passion Montagne Dossier

Quand l’altitude rend malade Portrait

Jocelyne Gay environnement

Vent contraire pour les éoliennes?

Journal de la section des Diablerets Section lausannoise du Club Alpin Suisse et sous-sections de Château-d’Œx, Morges, Payerne et Vallorbe.

Club Alpin Suisse CAS Club Alpino Svizzero Schweizer Alpen-Club Club Alpin Svizzer


Quel que soit l’événement, Quel que soit l’événement, vivons l’émotion ensemble. vivons l’émotion ensemble.

Quelque part en Quelque part en8h14. terre vaudoise, terre vaudoise, Chaque année, 8h14. Chaque année, plus la BCV soutient la BCV soutient plus de 800 événements de 800 dans le événements canton. dans le canton.

Ça crée des liens Ça crée des liens

design :  www.monokini.ch - photos : © E.Gachet

www.bcv.ch www.bcv.ch

L’AVENTURE A L’ETAT PUR UN BUREAU DE GUIDES QUATRE MAGASINS SPECIALISTES : MONTHEY | GENEVE | LAUSANNE | DIABLERETS WWW.PASSEMONTAGNE.CH


Locaux de la section Entrée: Rue Charles-Monnard Stamm Chaque vendredi dès 19h30 Bibliothèque Ouverte le vendredi de 20h à 21h15 Président de la section Luc Anex, tél. 021 881 28 09 e-mail : presidence@cas-diablerets.ch Secrétaire général Gérard Chessex, tél. 021 320 70 79 e-mail : direction@cas-diablerets.ch Secrétariat de la section Ouvert de 8h à 12h Eliane Ryser Tél. 021 320 70 70 – Fax 021 320 70 74 e-mail : secretariat@cas-diablerets.ch Rédaction e-mail : internet@cas-diablerets.ch Postfinance Compte postal: 10-1645-3 IBAN CH38 0900 0000 1000 1645 3 Gestion des membres, changements d’adresse 8h à 12h / 13h30 à 17h30 Sarah Bersier Tél. 021 635 53 27 – Fax 021 635 35 24 e-mail : membres@cas-diablerets.ch Annonces publicitaires, sponsoring et réalisation Inédit Publications Rue des Jordils 40 - 1025 Saint-Sulpice Tél. 021 695 95 22 - e-mail : pub@inedit.ch Tirage 4000 exemplaires Impression Courvoisier - Attinger

© NK Editions

Photo de couverture ©Jiri Benovsky Délai rédactionnel No 3 29 avril 2011



les bénévoles?

La chose est vraie pour notre section comme pour toutes les autres sections du CAS : elles ne peuvent vivre et survivre que grâce au travail fourni par les bénévoles (vous êtes plus de 200 pour Les Diablerets!). Ces derniers ne comptent ni les heures ni les soirées et les week-ends qu’ils mettent à la disposition de notre petite communauté. Dans une période de matérialisme ambiant envahissant tous les secteurs de notre existence et d’individualisme forcené, quel est donc le moteur de cette disponibilité gratuite? L’argent, certainement pas. Les compensations matérielles éventuelles (verrées, montée en hélicoptère…) elles sont tellement dérisoires qu’elles sont insignifiantes. Non, le moteur c’est le PLAISIR. Celui qui est lié au partage d’un idéal, d’un effort gratuit dans lequel on met le meilleur de soi, du sentiment d’être utile, voire indispensable, et naturellement de l’amitié échangée. Tout cela donne du SENS à nos existences et c’est probablement la chose qui manque le plus aux individus de ce début de XXIe siècle! C’est donc une lourde responsabilité dévolue aux membres dirigeants des structures associatives comme le CAS de gérer…. le plaisir de leurs membres. Le comité actuel essaye de créer les conditions pour que chacun y trouve son compte. Espérons que nous y parviendrons! Longue vie donc au CAS et à notre section des Diablerets vivante et dynamique grâce à vous les bénévoles. Encore un immense merci. Le président de la section Luc Anex

En couverture Image réalisée par le photographe Jiri Benovsky (www.benovsky.com) lors d’une séance de prises de vue organisée par le guide (et ici «modèle»!) Pascal Arpin (www.pascalarpin.fr) pour les besoins du tournage d’un film de Mathieu Le Lay sur l’introduction du gypaète en Europe et les difficultés de la cohabitation de cet oiseau avec les grimpeurs: les nids sont bien souvent situés en haut des voies d’escalade! Cascade du Mône.

SOMMAIRE numéro 2 2011    Magazine 4 Actu  Dossier Quand l’altitude rend malade 6 Tech Sensation de froid, température ambiante et vitesse du vent 12 Portrait Jocelyne Gay 13 Cabanes La cabane du Mountet 14

u

Section des Diablerets Club Alpin Suisse CAS Rue Beau-Séjour 24 Case postale 5569 – 1002 Lausanne e-mail : internet@cas-diablerets.ch Internet: www.cas-diablerets.ch

éDITo

Passion Montagne Quel salaire pour

   Test matériel Peaux de phoque Gecko Environnement Vent contraire pour les éoliennes? Portfolio Javier Sanchis    La vie du club Sommaire détaillé

Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2011

16 18 20 23

3


ACTU

L’argentique au sommet

Un petit frère pour le «Grigri»

EXPO – Le Musée alpin expose les clichés de Jules Beck, premier Suisse à avoir été à la fois alpiniste et photographe en haute montagne. A partir de 1866, il est régulièrement parti à l’assaut des sommets avec son matériel photo sur le dos. Un exploit, car à l’époque, il ne tenait pas dans la poche, mais pesait une quinzaine de kilos! De ses expéditions qui l’amenaient sur les plus hauts sommets des Alpes plusieurs fois par année, il a rapporté quelque 1200 clichés. Cette exposition est la première consacrée à son œuvre.

Matériel – 20 ans après l’arrivée sur le marché du premier «Grigri», l’assureur Petzl à freinage assisté, voilà son petit frère. Plus compact, plus léger — il ne pèse que 185g contre 225 pour son prédécesseur —, il est compatible avec toutes les cordes à simple de 8,9 à 11 mm. Son grand plus: il permet un meilleur contrôle de la descente en évitant les à-coups. Et, comme son prédécesseur, il fonctionne aussi bien pour l’assurage en tête que pour les moulinettes.

«Acrobaties photographiques» — Jules Beck (1825-1904) — Les débuts de la photographie de haute montagne en Suisse. Jusqu’au 25 septembre 2011. Musée alpin suisse, Helvetiaplatz 4, à Berne.

Toujours plus haut avec l’ESM

«Grigri 2», de Petzl. Prix conseillé: 113 fr. Existe en gris, orange et bleu.

Topo nouveau

SPORT-éTUDES – Un bachelor

4

Plus d’informations sur www.esm.ch ou au 022 979 33 79. Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2011

Escalade – 480 grammes de bonheur pour les amoureux des Calanques! Sur les 3436 voies répertoriées à ce jour sur ce sublime site, ce topo en a sélectionné 2555. Toutes les voies recommandées sont tracées sur photo, ce qui vous aidera à vous repérer. La sélection, très variée, va du 4 au 9 et s’adresse aussi bien aux grimpeurs chevronnés qu’aux débutants. Quant aux textes, ils donnent tous les renseignements techniques nécessaires, expliquent comment accéder au site tout en étant émaillés d’anecdotes. A se faire ramener de France (35 euros, commande sur www.topocalanques.com, livraison en France uniquement) ou à emprunter à la bibliothèque du CAS.

© D. R.

u

pour sportifs d’élite et une formation en management de projets sociaux et culturels sont les dernières formations mises en place par l’ESM, école de management et de communication de Genève. Unique programme sport-études universitaire en Suisse, ce cursus permet de concilier carrière sportive et études supérieures. Il conduit à l’obtention d’un bachelor en management et communication. Formation continue en cours d’emploi, le management de projets sociaux et culturels s’adresse aux personnes actives dans des organisations sociales ou solidaires désirant apprendre les outils du management.


En bref La Rega à portée de clic App La Rega

© D. R.

Expédition – L’automne dernier, nous vous avions annoncé le départ à vélo de Guénolé Addor, membre de la section Diablerets et jeune médecin de 30 ans de HauteNendaz, direction l’Aconcagua. L’expédition a atteint le sommet visé le 31 décembre, hélas sans Jessika qui a dû rebrousser chemin à quelques centaines de mètres du but. Une chose est sûre, tous rentreront fin mars avec des souvenirs plein leurs sacs à dos. Arrivés à Port-Camargue le 7 octobre, ils embarquent sur leur voilier le 12, direction le Cap-Vert. Une étape qui leur tient particulièrement à cœur car le but de leur expédition n’est pas seulement de réaliser un exploit, il s’agit également de collecter des fonds pour

le Centre de Récupération Nutritionnelle de Mindelo, qui aide des enfants souffrant de carence alimentaire. Quelques avaries en début de parcours les ralentissent, le bateau n’avance pas aussi vite que prévu... Autant de facteurs qui amènent nos aventuriers, qui accostent au Brésil début décembre, à revoir leurs plans. Ils avaient prévu de parcourir les quelque 5000 km les séparant de la montagne à vélo. Ils y renoncent faute de temps pour prendre le bus, qui leur fait avaler en quatre jours la même distance qu’en un mois de bateau! Puis c’est l’acclimatation, en quelques sommets à 4000 et 5000 mètres, et l’attente, à 5500 mètres, d’une fenêtre de beau temps.

Toute la nature en poche

© éd. Rossolis

Livre – Les éditions Rossolis sortent quatre petits livres qui réjouiront les amoureux de la nature. L’un est consacré aux arbres et permet d’en identifier 400 espèces. Pas besoin d’être botaniste pour s’y retrouver, ils sont classés selon la forme de leurs feuilles et plusieurs photos viennent à la rescousse du néophyte. Celui consacré aux fleurs permet d’en reconnaître 440 d’après leurs couleurs. Les amis des bêtes apprécieront le volume spécial oiseaux (420 espèces) et celui sur les mammifères, tous deux richement illustrés et complétés par des dessins. «Arbres et arbustes», «Fleurs sauvages», «Oiseaux» et «Mammifères», éd. Rossolis. De 17 à 24 fr. par volume.

iRega, sur l’App Store. Gratuit.

Peakfinder Alps App Encore une app pour trouver les sommets? Certes, mais celleci a le bon goût d’être toute simple. Elle ressemble à une table d’orientation, les montagnes y sont dessinées en noir et blanc. Du coup, retrouver le nom de la silhouette qui vous fait face relève du jeu d’enfant. Vous pouvez aussi y introduire la liste de vos pointes favorites. Un outil bien pensé... conçu avec la collaboration du CAS! Peakfinder Alps, 2 fr. 20 sur l’App Store.

«Ascension» Manga Le jeune Buntarô Mori est un solitaire. Son existence change du tout au tout lorsqu’il est transféré dans un nouveau lycée. Là, un de ses camarades, fou d’escalade, le met au défi de se lancer dans l’ascension d’un bâtiment scolaire sans matériel ni préparation. En atteignant le toit, pour la première fois de sa vie, Buntarô se sent vraiment vivant. Le virus de la grimpe est en lui! Une histoire inspirée d’un roman, à recommander à tous les amoureux des rochers. «Ascension», de Shin’ichi Sakamoto, Yoshio Nabeta et Hiroshi Takano. Ed. Delcourt, plusieurs tomes, en cours de parution en français.

Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2011

© D. R.

De Haute-Nendaz au sommet de l’Aconcagua

vient de lancer son application iPhone. Deux clics suffisent à déclencher l’alarme et à transmettre automatiquement la position de l’appelant. Parallèlement, une liaison téléphonique est établie avec la centrale. De quoi gagner du temps! Et le système fonctionne aussi bien en Suisse qu’à l’étranger.

5


DOSSiER

Quand l’altitude rend malade Le sentier de Mountet au pied de l’arête SW du Besso, avec l’Obergabelhorn et le Mont Durand.

Coup de chaleur ou de froid, mal des montagnes, œdème: autant de pépins qui peuvent arriver même à une personne en bonne santé lorsqu’elle s’aventure en altitude. Revue des maux et des gestes à adopter.

6

* Merci à Luc Anex, médecin et président de la section Diablerets, pour ses précieux renseignements. Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2011

© François Gindroz

u

TEXTES SyLVIE ULMANN *


Quel que soit le mal dont est victime un membre d’une cordée, le mot d’ordre est le même pour tous: interrompre la course. Pas question de laisser sur place une personne mal en point, même si l’on a déjà appelé les secours.

  Coup de chaleur Ce qui se passe: Toute activité physique produit des calories. Si l’on ne peut les évacuer, la température du corps augmente. Lorsqu’elle atteint les 41 °C, on tombe. Rien à voir donc avec une insolation, où c’est uniquement «le bocal qui surchauffe», autrement dit, de la chaleur qui s’accumule sous la calotte crânienne. Les symptômes: Perte de connaissance, lésions du foie et des reins. Prévention: Adapter sa tenue aux conditions atmosphériques. Eviter de porter des vêtements trop chauds. Se méfier du rayonnement et de la déshydratation comme de la marche dans un environnement très humide. Dans une atmosphère saturée, la transpiration n’est plus à même d’effectuer son travail d’élimination. Attention aussi à l’alcool, à la fatigue, au manque de sommeil. Les bons gestes: Retirer des vêtements à la personne souffrante, la mettre à l’ombre. Lui donner à boire (pas de boisson alcoolisée!).

  Refroidissement Ce qui se passe: Il s’agit d’une chute de la température corporelle. Les vaisseaux périphériques se contractent de façon à conserver un maximum de chaleur au centre du corps. Le débit sanguin diminue.

© manubelin - Fotolia.com

T

out le monde n’est pas égal devant l’altitude. Et c’est avant tout sur le taux d’hémoglobine dans le sang que se joue la différence. S’il est élevé, le sujet aura une meilleure résistance à l’altitude. Les globules rouges, responsables du transport de l’oxygène, agissent comme de petits camions amenant le précieux gaz à toutes les cellules du corps via les poumons. Autrement dit, plus on dispose de petits camions, mieux l’organisme sera oxygéné. Certains individus bénéficient d’un taux d’hémoglobine particulièrement élevé, qui les prédispose à bien supporter un séjour en haute montagne, exactement comme d’autres personnes seront très souples ou auront un don pour courir le cent mètres. S’ajoute à cela le genre: les hommes, qui ont naturellement 16 g d’hémoglobine par dl de sang, sont avantagés par rapport aux femmes, qui n’en ont que 14. Cette quantité peut tomber à 12 en période de règles, voire à 10 lors d’une anémie sévère. Les problèmes dus à l’altitude se doublent de ceux découlant du froid ou de la chaleur.

Alcool et montagne Alcool et haute altitude sont un mélange détonnant. L’alcool perturbe le contrôle de l’équilibre hydrique dans l’organisme. Le corps élimine l’eau de façon excessive. Résultat: la déshydratation et son cortège de symptômes que sont la fatigue et les maux de tête. Cette substance influence également le cycle du sommeil en raccourcissant les phases de sommeil paradoxal et en allongeant celles de sommeil profond. Au matin, même si l’on a suffisamment dormi, on est épuisé et pas vraiment dans son assiette. Enfin, l’alcool augmente le risque d’œdème pulmonaire. Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2011

7


Cette baisse de température vise à limiter les déperditions par rapport à l’extérieur. Les symptômes: Les parties affectées blanchissent. Gelures. Prévention: Porter des vêtements assez chauds, isolants, imperméables à la pluie et au vent, mais permettant à la transpiration de s’évaporer. Multiplier les strates d’air comprises entre les différentes couches de vêtements est une façon de diffuser la vapeur d’eau, évitant ainsi la condensation. Lorsque l’on skie ou marche par des températures glaciales, il faut se surveiller les uns les autres et repérer les parties du corps qui blanchissent. Les bons gestes: Boire chaud, faire une pause. Si une zone du visage (généralement les joues ou le nez) a blanchi, la frotter jusqu’à ce qu’elle redevienne rose.

  Mal aigu des montagnes Ce qui se passe: En haute altitude, la pression atmosphérique diminue. L’air est moins dense et, par conséquent, chaque inspiration apporte moins de molécules d’oxygène dans le sang. Il s’épaissit et il y a risque de thrombose, comme en avion. L’organisme répond à ce stress en augmentant sa fréquence respiratoire de façon à mieux oxygéner le sang. Le cœur bat aussi plus vite. Lorsque le corps n’arrive pas à s’adapter, les premiers signes du mal aigu des montagnes apparaissent. Les symptômes: Grosse fatigue, nausées, vertiges, maux de tête, perte d’appétit. Si l’on ignore ces phénomènes, il y a risque d’œdème cérébral ou pulmonaire (lire ci-dessous). Prévention: Prendre son temps pour monter. S’hydrater suffisamment, car l’hyperventilation dessèche. Les bons gestes: Cesser l’ascension. Se reposer. Redescendre si c’est possible et si aucune amélioration n’est visible. Il n’est pas forcément nécessaire de retourner immédiatement en plaine: perdre quelques centaines de mètres peut déjà soulager la personne souffrante.

  Œdème pulmonaire Ce qui se passe: La pression dans la circulation sanguine pulmonaire augmente. Du liquide s’accumule dans les poumons. Conséquence: les échanges gazeux se compliquent, entraînant

En altitude, le danger de déshydratation est constant. La déshydratation n’est pas le premier souci de l’alpiniste amateur, celui-ci étant plutôt confronté au froid. Mais il faut garder en tête que, peu importe la température, exercice égale perte de liquide par sudation – et celle-ci peut atteindre le litre par heure. Un fort ensoleillement et un équipement inadapté aggravent encore ce phénomène, de même que les pertes respiratoires dues à la plus grande sécheresse de l’air et du vent en haute altitude. Une seule règle: boire régulièrement et suffisamment même lorsque l’on n’a pas soif.

8

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2011

© Daniel Rapin / lilufoto - Fotolia.com

Altitude et déshydratation


TOUT UN MONDE À DÉCOUVRIR !

INÉDIT PUBLICATIONS SA | Rue des Jordils 40 | Case postale 135 | CH-1025 Saint-Sulpice T +41 21 695 95 95 | F +41 21 695 95 50 | info@inedit.ch | www.inedit.ch

Pour qu’il n’arrive rien: alarme-mEtEo par SMS. Envoyez le texte START AMK (votre code postal) au 4666. Exemple pour Lausanne: START AMK 1000. Un service gratuit des Établissements cantonaux d’assurance, de La Mobilière et de SF METEO. > Plus d’infos sur www.alarmemeteo.ch.

maintena

mini-d

nt aussi

en

ose (4g)

Est-ce que votre trousse de premiers secours ne pèse aussi que 19,4 g? Le Baume du Tigre soulage en cas de blessures dues au sport, de maux de tête, de douleurs musculaires et articulaires, de refroidissements. Disponible dans toutes les pharmacies et drogueries. pot 19.4g

Works where it hurts. Ceci est un médicament. Prière de lire la notice d’emballage.

021_300_Tigerinserat1_180x117_f 1

www.tigerbalm.ch

21.02.11 12:32


«Beau temps, belle neige? Prenez votre temps.»

www.meteosuisse.ch Votre météo au quotidien sur notre répondeur Pour les Alpes Tél. 0900 162 168 CHF 1.20/min. Ligne direct avec le météorologue Météo personnalisée Tél. 0900 162 666 CHF 3.– + 1.50/min.

mch_shop_sac_92x130_f.indd 1

07.02.11 13:43

Pensez aujourd’hui à ce que vous ferez demain. Agence générale de Lausanne • Jacky Delapierre, Directeur régional Avenue du Théâtre 1 • 1002 Lausanne • Tél. 021 310 02 02 www.vaudoise.ch

Prenons les devants.


Problèmes de sommeil Pour l’alpiniste amateur, dormir en cabane est souvent mission impossible. Le cœur bat plus vite, on respire moins bien et il n’en faut pas davantage pour faire fuir Morphée. Le remède s’appelle Stilnox, un somnifère à base de zolpidem, un dérivé des benzodiazépines. Ce médicament s’obtient uniquement sur prescription médicale. Pas besoin d’en prendre beaucoup, 10 mg suffisent. Son avantage? Sa durée de vie dans l’organisme est assez courte pour qu’il soit entièrement éliminé le matin suivant. Le risque de somnolence est donc moindre. Accessoirement, pour être sûr-e de fermer l’œil, un bon début est d’éviter le café passé 18 h ainsi que l’alcool.

une insuffisance respiratoire. L’oxygénation se faisant moins bien la nuit, c’est souvent à ce moment que l’œdème se prépare. Les symptômes: Essoufflement, toux et légère fièvre (38,5 °C). La toux devient ensuite productive et s’accompagne d’expectorations mousseuses, tachées de sang. Au stade suivant, des douleurs thoraciques ou des difficultés à respirer apparaissent. Non traités, ces symptômes peuvent évoluer en coma. Prévention: Monter par paliers. Ne pas dormir seul-e et être attentif-ve aux signes de détresse respiratoire de ses voisins de cabane. Ne pas se dire que l’on bénéficie encore des effets d’une acclimatation due à son dernier séjour en altitude, car ceux-ci ne durent pas plus d’une semaine. A moins de passer le plus clair de son temps en altitude, tout est à recommencer à chaque expédition! Les bons gestes: Cesser l’ascension. Se reposer. Redescendre si possible et si aucune amélioration n’apparaît. Il n’est pas forcément nécessaire de revenir en plaine, perdre quelques centaines de mètres peut suffire à soulager la personne souffrante. Si les symptômes perdurent ou s’aggravent, appeler les secours, car en cas de coma, il y a risque de mort.

© vlorzor - Fotolia.com

  Œdème cérébral Ce qui se passe: L’accumulation de liquide dans les tissus cérébraux induit une augmentation de la pression dans la boîte crânienne, qui comprime le cerveau. Les symptômes: Plus grave que l’œdème pulmonaire, cette pathologie se manifeste par des vomissements, des maux de tête, des troubles de l’humeur, du comportement ou de la vue. Prévention: Prendre de l’altitude par paliers. Rester à l’écoute de son corps. Les bons gestes: Pour les formes légères: repos, aspirine ou paracétamol suffisent. Eviter le tabac et l’alcool. Pour les formes graves: si le sujet a sombré dans le coma, redescendre en urgence s’impose. Une «redescente artificielle» en caisson hyperbare est aussi possible. Elle permet de traiter sur place ces troubles et d’arrêter l’évolution de l’œdème. Passion Montagne – numéro 2 – octobre 2010

11


Lorsque l’atmosphère est calme, par basse température, l’air qui entoure le corps subit un réchauffement qui établit une sorte de matelas isolant contre la froidure ambiante. Michel Demenga

S

i le vent souffle, ce manteau de chaleur est constamment chassé loin du corps, qui devra compenser la perte par une production accrue de chaleur, afin de maintenir sa température à un niveau convenable; d’où l’importance d’habits coupe-vent qui contribuent à la conservation du manteau de chaleur. Au cours d’un effort même modéré, l’organise transpire, c’est-à-dire qu’il y a production d’humidité à travers la peau. Cette humidité, imprégnant le vêtement, diminue sa capacité d’isolation thermique, l’eau étant bonne conductrice de la chaleur. De plus, le vent active l’évaporation de l’humidité du vêtement, qui ne peut avoir lieu qu’en prenant de l’énergie calorifique au corps (chaleur latente), aggravant son refroidissement. Le confort relatif à l’extérieur est lié à la rapidité avec laquelle le corps perd de la chaleur, ainsi l’alpiniste vêtu d’un gros pull-over aura chaud en air calme, mais se sentira transpercé dès que le vent soufflera… et ce d’autant plus si le sous-vêtement est chargé d’humidité. Pour juger à quel point sont liées température ambiante et vitesse du vent, examinons le tableau ci-dessous: il nous montre que la température ambiante seule ne donne pas une indication exacte du confort relatif de celui qui séjourne à l’extérieur, mais que la sensation de froid dépend très fortement de la vitesse du vent.

Relation entre température ambiante et ressentie

u

5

12

Vitesse du vent en km/h 7.4 18.5 27.8 37 46.3 55.6 64.8 74

Température ambiante (°C) 0 -5 -10 -15 -20 -25 -30 Température ressentie (°C)

5 -3 -6 -8 -10 -11 -12 -12

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2011

0 -9 -13 -16 -18 -19 -20 -20

-5 -16 -21 -24 -26 -28 -29 -29

-10 -22 -27 -30 -32 -34 -35 -35

-15 -28 -34 -37 -39 -41 -42 -42

-20 -34 -40 -44 -47 -49 -50 -50

-25 -41 -48 -52 -55 -57 -58 -58

-30 -47 -55 -60 -63 -65 -66 -66

Exemples   0 °C avec vent de 55.6km/h (vent fort) est ressenti comme -19 °C sans vent sur la peau nue exposée (on roule à 60 km/h à moto, sans gants et visière relevée…).   -10 °C avec un vent de 37km/h (vent modéré) est ressenti comme -30 °C sans vent sur la peau nue exposée (mieux vaut enfiler l’anorak, les gants, le bonnet avant de déboucher sur l’arête ou le col… ou de s’asseoir sur la banquette du télésiège…). Cette valeur est à considérer comme le seuil à partir duquel le risque de gelures de la peau exposée devient sérieux. Habituellement, l’alpiniste apprécie la vitesse du vent avec des qualificatifs tels que faible, modéré, fort… plutôt qu’à l’aide d’un anémomètre et repère la température avec un thermomètre. Il ne doit donc pas vouloir interpréter ce tableau avec trop de rigueur, d’autant plus que d’autres facteurs, tels l’humidité de l’air, la perte de chaleur due à l’air expiré, une température cutanée plus basse que la normale (vasoconstriction) vont sensiblement modifier le résultat. C’est à partir de ces considérations que l’alpiniste pourra déterminer quels vêtements choisir; les critères à examiner étant le pouvoir isolant en air calme, l’imperméabilité au vent et à l’eau de pluie mais la perméabilité à la vapeur d’eau (évapotranspiration), les qualités hydrophobes, solidité et fonctionnalité, esthétique et prix… en somme le vêtement idéal! Selon le type d’utilisation, les critères n’auront pas tous la même importance: ainsi dans l’air sec de la haute altitude, l’imperméabilité à l’eau est moins importante que la protection contre le froid et le vent… mais ce sera l’inverse lors d’un trekking en Ecosse ou à bord d’un voilier.

© rcaucino - Fotolia.com

TECH

Sensation de froid, température ambiante  et vitesse du vent


Jocelyne Gay, une femme et  82 sommets Première femme à avoir gravi les huitante-deux 4000 mètres des Alpes, et surtout première à prendre la présidence du Club, Jocelyne Gay pose un regard modeste et passionné sur sa carrière hors du commun. Vincent Gillioz

© D. R.

«L

a montagne et l’alpinisme m’ont permis de découvrir une autre dimension de ma propre existence», déclare avec simplicité Jocelyne Gay, en commentant les albums photo de ses nombreuses courses. Son goût pour les Alpes, elle le découvre naturellement en compagnie de ses parents, déjà férus de grand air et de sommets. Les vacances de son enfance se déroulent dans des mayens. Les images en noir et blanc, prises au Muveran, sur le miroir d’Argentine ou devant la plaine de Salanfe, témoignent sans équivoque de la passion qui anime toute la famille. «A l’époque, les gens travaillaient le samedi matin, et les courses commençaient depuis la plaine, raconte-t-elle. Il fallait un sacré physique et une bonne dose d’enthousiasme pour faire un sommet pendant un week-end.» Entre les innombrables souvenirs qui

Quelques années plus tard on la retrouve au CSFA (Club suisse des femmes alpinistes), le CAS étant fermé aux dames qui ont passé l’âge de l’OJ. Elle ne s’embarrasse pas de la situation et poursuit son bonhomme de chemin de son côté jusqu’en 1980, date de l’ouverture du Club aux femmes. Elle devient ensuite chef de course et accède même à la présidence de la section entre 1991 et 1994. Investie sans compter dans sa fonction, elle consacre une grande partie de son temps libre au développement de l’association. «J’ai toujours fait du bénévolat et la richesse des expériences vécues compense largement l’investissement personnel.» En plus de son engagement, elle parcourt les sommets des Alpes avec André Georges et devient une conquérante de 4000 «sans quête d’exploit, mais seulement d’émotion», précise-t-elle. Elle participe également à la Patrouille des Glaciers «le petit parcours entre Arolla et Verbier» et préside la fameuse UPA 10, qui organise le Trophée du Muveran. En août 2001, Jocelyne Gay réalise, toujours accompagnée d’André Georges, la traversée des cinq pointes de plus de 4000m des Grandes Jorasses; Croz, Elena, Marguerite, Walker et Whymper. Cette ascension, un de ses plus beaux souvenirs, marque pour elle la fin de l’épopée des 4000 qu’elle a commencée vingt-huit ans plus tôt. Elle devient ainsi la première femme à inscrire ce palmarès à son actif. Si les grandes courses difficiles sont maintenant derrière elle, Jocelyne Gay continue à parcourir les montagnes qui lui ont tant apporté, avec toujours autant de passion mais surtout beaucoup d’humilité.

PoRTRAIT

En quête d’émotion

Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2011

u

l’ont marquée, Jocelyne Gay retient ce jour où, âgée de 15 ans, elle admire le Cervin en compagnie de son père et lui exprime son vœu de gagner un jour le sommet. En 1968, vers l’âge de 16 ans, la Lausannoise rejoint l’OJ de la section Diablerets du Club Alpin Suisse où elle poursuit son apprentissage de la montagne avec les jeunes de sa génération. Son regard s’illumine encore quand elle évoque cette période faite de rencontres, de militantisme et de courses en montagne. Elle se réjouit toujours lorsqu’elle parle des sorties de week-ends, qui représentaient à cette époque une véritable aventure.

13


La cabane du Mountet Au cœur de la Couronne impériale formée de quatre «quatre mille» prestigieux: le Weisshorn, le Rothorn de Zinal, l’Obergabelhorn et la Dent Blanche. La rédaction et François Gindroz

L’Obergabelhorn (4063 m) et le Mont Durand (3713 m).

14

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2011

25 ans Le sentier du Mountet est réalisé en 1986 sur les flancs du Besso avec le concours de l’armée et le dévouement de nombreux amis de la montagne. Inauguré en 1989, son tracé suit presque le parcours du projet retenu en 1906 par les ingénieurs pour la réalisation d’un chemin de fer de Sierre à Zermatt, via Zinal, avec une halte pour l’accès à la cabane.

La Pointe de Zinal et la Dent Blanche, avec le Roc Noir au premier plan.

© François Gindroz

cabanes u

La nouvelle cabane du Mountet inaugurée en 1943.


C’

est en 1872 que la section Monte Rosa établit une petite cabane blottie en contrebas de l’esplanade actuelle. Ne pouvant plus assumer les charges de ce premier refuge, elle demande à en être déchargée et fait appel à la section des Diablerets, en 1882. Martine la gardienne entourée de ses aides.

Son histoire est mouvementée Comme elle est en triste état, l’idée de la reconstruire sur la terrasse s’impose, bien que la présentation des plans fasse pousser les hauts cris à certains clubistes: folie des grandeurs! La cabane Constantia, un palace pour l’époque, est construite en 1887 sur l’emplacement actuel, et agrandie en 1919. Devenue trop exiguë après un demi-siècle de service, elle est remplacée en 1943 par la nouvelle cabane du Mountet, après sept ans de palabres: couverture financière, deuxième guerre mondiale, opposition de la Société des guides du val d’Anniviers, propriétaire de l’hôtel voisin. Finalement, la section rachète l’hôtel pour le faire disparaître... Quelque cinquante ans après cette épopée, la cabane est rénovée et agrandie en 1996.

© François Gindroz

Dans son écrin de rocs et de glace L’effort de la montée est vite oublié. A l’approche du Mammouth, la touche rouge et blanche des volets aux couleurs de la section attire le regard. C’est la cabane avec son esplanade de granit: vue superbe sur un imposant site glaciaire au confluent du glacier du Mountet, du glacier Durand et du glacier du Grand Cornier, qui se joignent pour former le glacier de Zinal. Un univers de haute montagne. Là-bas, sur la droite, le Pigne de la Lé, avec sa simple crête de neige, est le sommet le plus proche de la vallée. Plus à gauche, le regard suit l’arête des Bouquetins, ourlée de corniches, et caresse l’impressionnante face nord du Grand Cornier. Pigne, Bouquetins et Cornier ne forment qu’une masse, en prélude aux Géants. Il faut un col, une cassure profonde pour faire ressortir la majesté de la Dent Blanche. Elle jaillit d’une gigantesque chute de séracs, abrupte et attirante. C’est aussi l’arête des Quatre-Anes. Col et face nord de la Pointe de Zinal: rimaye, glaciers suspendus, arête en corniches, tout brille. Sur la

En un coup d’œil Altitude:

2886m

Situation:

Massif des Alpes valaisannes, Zinal, val d’Anniviers. Coordonnées 616.630/100.960. Carte nationale 1 : 25 000 feuille 1327 Evolène. Carte nationale 1 : 50 000 feuille 283 Arolla.

Dortoirs:

115 places.

Gardien:

Nicolas Theytaz - Chalet Pin Sylvestre 3961 Ayer - 027 475 35 00

Tél. cabane:

027 475 14 31

Ouverture:

de fin mars à fin mai (hiver) et de fin juin à mi-septembre (été).

Accès été :

De Zinal par le Vichiesso, pont sur la Navisence, versant ouest du Besso (4h30).

De Zinal par le Vichiesso, Petit Mountet, Plan des Lettres, glacier de Zinal (5h30).

Accès hiver:

De Zinal par le Vichiesso et glacier de Zinal.

Traversées:

Cabane du Rothorn par le col du Mountet. Cabane Schönbiel par le col Durand. Cabane et bivouac de la Dent Blanche par le col du même nom. Cabane de Moiry par le col de Pigne.

Courses:

Le Besso, le Rothorn de Zinal, l’Obergabelhorn, le Trifthorn, le Mont Durand, la Pointe de Zinal, la Dent Blanche (arête des Quatre-Anes), le Grand Cornier. Voies d’escalade sur le Mammouth

gauche, col Durand. Au Mont Durand, un bloc de séracs se détache et dévale vers le glacier, laissant une cicatrice turquoise à la montagne. Et voici l’Obergabelhorn, le plus fascinant de tous, par l’harmonie de ses lignes, par sa face nord en patinoire verticale, par ses corniches et ses rochers. Plus à gauche, l’arête de la Wellenkuppe, via le Grand Gendarme. A l’est, le Trifthorn est une pyramide aux couches sédimentaires verticalement dressées en ondulation. Enfin, voici le Rothorn de Zinal. Cette étrange crête de coq tout hérissée de gendarmes et de béquets porte particulièrement bien son

nom, à l’automne, quand le soleil couchant l’enflamme de ses rayons horizontaux.

La vie à la cabane Comme chaque année à fin juin, Martine et Nicolas Theytaz, entourés des préposés à la cabane et de quelques amis, procèdent à l’ouverture de «leur» cabane. Ils ont choisi d’y vivre une vie quelquefois difficile et aventureuse pour être au service de la clientèle et répondre à leurs attentes. Martine et Nicolas accueillent alpinistes et randonneurs avec bienveillance jusqu’à l’automne et pour quelques jours au printemps. Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2011

15


TEST matériel

Peaux de phoque Gecko Par ALAIN BESSON,

16

L

a particularité de ces peaux est leur système d’adhésion sur le ski, bien différent des colles traditionnelles, et pour lequel une demande de brevet a été déposée: «L’invention concerne une peau pour ski, caractérisée en ce qu’une masse de silicone est appliquée sur la face arrière de la peluche, laquelle masse adhère au ski sous l’effet des forces de Van der Waals.» Quels sont les avantages pratiques de cette nouveauté, selon le fabricant?  Une grande facilité à décoller les peaux entre elles avant de les poser sur les skis  Longévité: l’application et l’enlèvement répété des peaux n’affectent pas leur performance d’adhésion aux skis  Les peaux peuvent être simplement nettoyées à l’eau tiède pour enlever toute salissure  Fiabilité dans une large gamme de conditions de neige et résistance à la température de 70 °C à 250 °C (!).

Prise en main Les peaux m’ont été livrées sans intercalaire, et en effet il n’y en a nul besoin, les peaux se détachant très facilement l’une de l’autre. La paire de peaux, pour des skis de 167 cm de long, pèse environ 500 g (envi-

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2011

Les

+

 Grande facilité de peautage et dépeautage  Ne laisseront jamais de colle sur le ski après dépeautage  Bonnes qualités de glisse et d’accroche  Poids modéré

Les

 Longévité moindre de la peluche Mohair  Par neige mouillée, adhésion sur le ski quand même un petit peu moins fiable qu’avec une peau collante en bon état

+ d’informations  Site du fabricant http://www.gecko.co.at/GECKO_Skifell_ENG.html  Article des Alpes 2006 http://alpen.sac-cas.ch/fr/archiv/2006/200612/af_2006_12_04.pdf  Article Bulletin 2010 http://www.cas-diablerets.ch/documents/CASno3mars.pdf  Wild Snow http://www.wildsnow.com/1634/gecko-climbing-skins-info-2/  Forum SkiTour http://www.skitour.fr/matos/peaux/mp-sports-gecko Les prix de vente recommandés varient avec les dimensions des skis, allant par exemple de CHF 189.- pour des peaux droites de 59 ou 61 mm de large, à 299.- pour des peaux à tailler d’une largeur maximale de 130 mm.

© D. R.

u

Membre depuis 36 ans, président de la CA de 1999 à 2001, de retour d’un voyage à vélo de plus de deux ans en Asie, pratique à nouveau activement le ski de randonnée et l’escalade. ! Vous voudriez à votre tour tester du nouveau matériel relatif à la pratique de la montagne? Annoncez-vous à: secretariat@cas-diablerets.ch


sur le silicone sont faciles à enlever à la main, et puisqu’il n’y a pas de colle on n’aura jamais de traces de colle sur les skis, les mains ou les gants.

Peautage/dépeautage

Méthode de pliage rapide: les deux plis adhéreront moins bien au ski.

Méthode de pliage recommandée: enroulage des peaux collées l’une contre l’autre.

ron 100 g de moins que mes peaux précédentes). Les peaux sont en 100% Mohair.

Fixations  A l’avant, elles sont munies d’un crochet métallique riveté sur la peau.  A l’arrière, une sangle et un crochet permettent d’ancrer la peau sur l’arrière du ski. Selon d’autres utilisateurs, il est nécessaire de conserver ce système d’ancrage arrière, sinon la peau aurait tendance à se décoller. Quelques forums mentionnent des défauts de jeunesse des premiers modèles tels qu’effilochage, décollement de la couche de silicone, voire déchirement des peaux. Je n’ai pas observé ces problèmes, mais ai testé la version de la saison 2010 - 2011 de ces peaux, qui ont été améliorées depuis leur introduction en 2008.

© D. R.

Utilisation J’ai pu tester ces peaux durant environ deux mois et effectué avec elles 25 000 m de dénivelé. Les avantages revendiqués par le fabricant ont pu être vérifiés, à l’exception de leur longévité puisque le test n’a porté que sur deux mois. La couche de silicone étant restée intacte, je crois volontiers que la performance d’adhésion au ski se prolongera jusqu’à la fin de vie de ces peaux. Par contre, si la peluche Mohair assure une bonne glisse, sa longévité pourrait bien être assez limitée. Le fabricant garantit ses peaux pour 60 sorties. Après 20 sorties, mes peluches Mohair montraient déjà des signes d’usure. Les petits débris ou salissures qui pourraient venir adhérer

Les peaux sont très faciles à poser et enlever, il n’y a plus besoin d’intercalaire à placer entre les peaux lorsqu’on les enlève, d’où gain de poids et facilité de manipulation. Cette facilité sera particulièrement appréciée des personnes n’ayant pas une grande force physique, ou des solitaires, puisqu’il n’est pas rare de voir deux personnes s’aidant à décoller l’une de l’autre des peaux collantes neuves ou ayant été récemment ré-encollées. Même si la force d’adhésion au ski est inférieure à celle d’une peau encollée, elle reste en général suffisante pour maintenir la peau bien en place sous le ski. Par neige mouillée, j’ai eu une fois des décollements plus importants, et ai dû m’arrêter pour les nettoyer et re-peauter. Le mode d’emploi recommande, lorsque l’on enlève les peaux, d’assembler les côtés adhésifs des deux peaux sur toute leur longueur, puis de rouler les peaux avant de les ranger dans leur housse. L’expérience permet de mieux comprendre pourquoi cette pratique est préférable à la pratique usuelle de replier la peau sur elle-même, qui provoque un ou deux plis marqués: lorsque l’on déplie la peau, ces plis ont une certaine mémoire de forme, et il sera plus difficile d’assurer une bonne adhésion avec le ski. Mais lorsque vent ou froid mordant empêche cette méthode d’enroulage particulier, j’ai utilisé une méthode de pliage plus rapide. Une fois de retour à la maison, je les fais sécher puis les ré-enroule selon la méthode recommandée. Lorsque de la neige adhère à la couche de silicone et que l’on veut replacer la peau sur le ski, il faut l’enlever délicatement en frottant la couche sur la carre du ski. Si l’on privilégie la bonne glisse et le poids réduit des peluches Mohair à leur longévité moindre, ces peaux sont donc tout à fait recommandables: le système d’adhésion par couche de silicone a plus d’avantages que d’inconvénients par rapport aux peaux collantes. Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2011

17


Vent contraire  pour les éoliennes? Rien que sur l’Arc jurassien, il y a actuellement entre Genève et Bâle une quarantaine de projets de parcs éoliens, chacun regroupant entre 5 et 12 turbines. Cela sans concertation entre les cantons, ni avec les départements du Jura et du Doubs. Laurent Trivelli

18

© D. R.

u

ENVIRONNEMENT

Photomontage du parc éolien de Dorénaz-Collonges.

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2011


S

elon le Conseil d’Etat vaudois, il y a actuellement dans le canton pas moins de 32 projets de parcs éoliens, sur les crêtes ou en plaine. Sur le Jura, 18 éoliennes sont prévues à la Grandsonnaz et au Chasseron, 7 sur les flancs de la vallée de Joux et 12 entre le col du Mollendruz et le Chalet Dernier, soit 37 sur les seules crêtes vaudoises. Ce sans oublier les 7 turbines prévues à Sainte-Croix, et celles prévues à Bassins, à Burtigny ou à la Givrine.

© D. R.

Une question d’emplacement L’état de la technique et les plus récentes études de mesures de vents montrent que les éoliennes (200 mètres de hauteur!) ont un rendement pratiquement aussi bon en plaine qu’en montagne. Il n’y a plus aucune justification à mordre impérativement sur les crêtes ou sur des sites protégés et particulièrement sensibles, puisque le choix d’emplacements favorables s’est considérablement élargi au fil des années. Il

«1000 éoliennes géantes ne produiraient que 3% de la consommation nationale D’électricité. Il serait plus simple d’économiser un peu de courant.» Philippe Roch, ancien directeur de l’Office fédéral de l’environnement.

y a donc une grande latitude pour épargner les crêtes et sommets les plus importants du point de vue paysager.

Une question de pays

Il ne s’agit nullement de refuser par principe les éoliennes. Mais, compte tenu de leur faible apport énergétique et de leur très forte emprise sur le paysage, il s’impose de ne pas laisser toutes nos crêtes se garnir de moulins à vent. Une planification non seulement vaudoise mais aussi intercantonale voire internationale s’impose.

A chaque pays sa topographie... et ses ressources énergétiques. Certes il y a des centaines d’éoliennes en mer Baltique et en mer du Nord, alimentant l’Allemagne et le Danemark. Mais l’on ne demande pas à ces pays d’édifier le pendant des barrages de la Dixence ou de Mauvoisin!

w w w. s q 2 4 . c h M ARQ UE dE QUAlité - poUR votRE sAnté Et biEn-êtRE

m v t ( g / m2/24h);

bleu nuit noir vert nuit Taille: S, M, L, XL, XXL

Veste d‘extérieur haut de gamme avec 1 veste intérieure amovible en tissu polaire. Veste Softshell élégante „urban style“, sans couture se zippe dans la veste d‘extérieur. Ces deux vestes sont extrêmement légères et hautement respirantes. Microaération 6‘000 g/m2/24h.

sa

iso

n

100% imperméable (colonne d‘eau: 20‘000 mm), coutures soudées étanches.

So f t s he l l - i d éal en

t ou

t

PRIX D‘ENSEMBLE (Veste fonctionnelle + veste polaire + veste softshell et en supplément une fine cagoule)

le softshell isole du vent et de l‘eau. son élasticité vous laisse libre de vos mouvements. 2 poches sur les hanches avec fermeture éclair, 2 poches intérieures

au lieu de 629.-

198.-

au lieu de 169.-

98.-

Quant.: Article: 12-00x-24 Veste

Couleur: Taille:

fonctionnelle incl. polaire & softshell p. 198.-/p.

12-10x-24 Pantalon

de Trekking fonctionell pour 98.-/pièce

noir

Vous commandez avec un droit de renvoi dans les 8 jours (sauf articles hygiène portés). Prix TVA incl., frais de port en sus (8.50), livraison jusqu‘à épuisement du stock.

gniviL

Capuchon renforcé ajustable, enroulable dans le col ou amovible. Fermeture éclair sous les aisselles. bas des manches ajustable, etc.

Functional Outdoor Wear

OQ stealth interior labelled Manufactured in Nepal

Pantalon de trekking fonctionnel BON DE COMMANDE - Offres spéciales Passion Montagne Réalisé dans le même matériau que la veste, ce pantalon complète idéalement la veste d‘extérieur. il est aussi hautement résistant au vent et à l‘eau. Couleur noire. s,M,l,Xl,XXl.

Softshell et polaire à l’intérieur!

IDÉAL POUR TOUTES SAISONS ET TOUT TYPES DE TEMPS

e

Ce système de vêtements modulable comporte 3 vestes individuelles qui peuvent se porter de 5 façons différentes - permet de s‘adapter tout au long de l‘année aux changements climatiques et d‘être ainsi idéalement équipé pour l‘extérieur. bien que la veste softshell ait été développée pour les sports de montagne, elle s‘adapte parfaitement à la vie citadine. Grâce à sa forme droite et ses plis ajustés cette veste tombe parfaitement et est très élégante. son élasticité permet des mouvements libres et procure un pur confort Complète et une protection la veste: parfaite contre le vent Zip latéral dissiet l’humidité. mulé sur toute la longueur de la jambe, bas de jambe réglable. 2 poches zippées imperméables. Renforts genoux et fessiers. imCagoule c h a Ve s t e p o l a i r e b l e ud e et c on f o r t a perméabilité: 20‘000 mm, Unisexe MicroaératiCouleurs: on: 6‘000

!

VEau

Nou

Pour toutes les activités en extérieur - Système OutQuest ® : 3 vestes de qualité en une - 5 façons de la porter - 1 prix

Expédition à:

L24-IPM-24

Nom/Prénom:

Adresse: S w iss Q ualified AG Case Postale, 9029 Saint-Gall NPA/Lieu: Tél. : 0 8 4 8 0 0 0 2 0 1 Téléphone: Fax: 0 8 4 8 0 0 0 2 0 2

w w w. s q 2 4 . c h

Date/Signature:

E-Mail:


portfolio u 20

Coucher de soleil sur l’Aiguille du Midi depuis Chamonix.

Né à Barcelone, mon amour pour la montagne naît aux Pyrénées où la photographie devient rapidement une passion et le moyen d’immortaliser ces paysages. Par la suite, les formes plus douces de ces montagnes vont laisser la place aux verticalités saisissantes des Alpes. Je suis venu vivre en Suisse, ai rejoint le club en 2003 et depuis dix ans je parcours ses sommets, ses crêtes et ses glaciers, touché par cette nature sauvage et les gens qui y habitent. Parallèlement, j’ai développé d’autres intérêts en photographie, notamment la photo de voyage et le reportage de rue en noir et blanc, pour le plaisir de saisir ces moments éphémères du quotidien. Javier Sanchis www.photosanchis.com

Envoyez-nous vos plus belles images (300 dpi minimum) par e-mail secretariat@casdiablerets.ch, sur clé USB ou sur CD.

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2011

Un petit chamois perdu entre les précipices. Région de la Dent de Morcles.


L’arbre et le randonneur solitaires. Région d’Ovronnaz.

Vue imprenable de la Dent d’Hérens, depuis le sommet du Stockji (3091m).

Le Pigne d’Arolla depuis la Cabane Bertol.

Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2011

21


DEPPING JARDINS L’entrepreneur de vos extérieurs www.vigousse.ch ou par téléphone: 021 695 95 81

Rue Praz-Palud 7 • 1040 Echallens Tél. 021 881 28 90 • Fax 021 881 28 92


la vie du club

Bulletin de la section

© Claude Remy

Sommaire Mémento Avril à mai 2011 Rapport du président de la section Les comptes 2010 Bilan Immeubles Exploitation Chalets Cabanes Les rapports 2010 Trésorier Vérification des comptes Commission financière Nouveaux membres Décès / Remerciements Les sous-sections Morges Payerne Vallorbe Château-d’œx

24 25 26 27 28 28 29 30 31 31 32 33 34

Sortie dans la via ferrata des Rochers de Naye, Ivan Cherpillod suivi par Marcel Remy. Au fond, la Dent de Jaman. Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2011

23


la vie du club Mémento avril à mai 2011 Mercredi 27 avril  A 18h00: réunion avec les présidents des groupes et commissions A 20h00: assemblée générale de printemps (voir encadré)

Mardi 3 mai A 18h00: soirée des membres d’honneur à la Tour de Gourze.

SOIRée FAMILIALE Organisée par la Musique d’Anzeinde et le Groupe des photographes Chères amies et chers amis de la section des Diablerets du CAS, vous êtes cordialement invités, ainsi que les membres de votre famille et vos connaissances, à participer à la soirée du mercredi 4 mai 2011, à 20h00, dans notre grande salle, rue Beau-Séjour 24 à Lausanne. L’entrée est gratuite et la buvette sera ouverte à l’entracte.

Mercredi 4 mai  A 20h00: soirée familliale (voir encadré).

Mercredi 25 mai  A 20h00: soirée récréative et culturelle organisée par la commission environnement (voir encadré Abruzzes)

Au programme:  Concert de la Musique d’Anzeinde sous la direction d’Alain Jeanneret.  Film de Samuel Monachon intitulé «Passion nature» (2e partie).

Les Abruzzes, sanctuaire de l’ours marsicain

24

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2011

Hans Woodtli et Alain Junod

Venez nombreux à cette soirée où vous êtes les bienvenus.

© D. R.

En Italie, les grands prédateurs que sont l’ours et le loup n’ont jamais disparu. Une sous-espèce de l’ours brun, nommée marsicain, vit dans le centre du pays, partageant ce territoire avec une faune abondante et variée, dont le loup. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’homme n’est pas exclu de cet environnement. En effet, il y vit et y exerce de nombreuses activités comme l’élevage, l’agriculture, le commerce et le tourisme, dont il tire largement profit. Ce film d’Alain Rauss témoigne d’une façon originale de la situation qui prévaut en Italie, sans être polémique. Son auteur viendra nous présenter ce documentaire.

Dans cette deuxième partie de son film, Samuel Monachon nous fera découvrir, de façon poétique, un monde parallèle, où la faune, les insectes, les fleurs et les arbres forment une parfaite symbiose. Une harmonie que l’homme moderne doit s’efforcer de sauvegarder. A travers la douceur et la rudesse des saisons, tourné entièrement en Suisse romande, ce documentaire nous mène au cœur des forêts, en montagne ou en plaine, dans les prairies, les marais, les rivières, à la découverte de scènes belles et vraies, où l’animal tient une place importante. Le cinéaste privilégie l’aspect contemplatif, où l’image accompagnée d’un texte simple laisse le spectateur ressentir ses propres émotions.


Assemblée générale de printemps Mercredi 27 avril 2011 à 20h Ordre du jour: 1 Accueil, adoption de l’ordre du jour. 2 Adoption du procès-verbal de l’assemblée générale d’automne du 24 novembre 2010. 3 Informations diverses du comité. 4 Informations des commissions, des groupes et des sous-sections. 5 Désignation des scrutateurs. 6 Discussion et approbation du rapport 2010 du président de la section. 7 Discussion et approbation des comptes 2010 de la section, des rapports du caissier, des vérificateurs des comptes et de la commission financière. 8 Discussion et approbation des rapports 2010 des commissions, des groupes et des sous-sections. 9 Election de la commission des vérificateurs des comptes pour l’exercice 2011. 10 Divers et propositions individuelles.

Tous les rapports d’activité 2010 peuvent être lus sur le site Internet et sont à la disposition des membres pour lecture au secrétariat et à la bibliothèque.

Rapport 2010 du président de la section des Diablerets Le nouveau comité entré en fonction en janvier 2010 s’est réuni à neuf reprises pour gérer les affaires courantes. Par ailleurs les réunions de deux groupes de travail ont eu lieu parallèlement à cinq reprises. Leur tâche était la suivante:  Pour le premier, la mission était la création d’une fondation destinée à la recherche de fonds pour nos cabanes. Création de statuts, rédaction d’une plaquette de présentation, demande auprès de l’Etat de Vaud de l’exonération fiscale. Ce travail est à bout touchant. Une fois l’outil constitué, les démarches de demande de mécénats pourront débuter. Le travail de ce groupe a été considérable et j’aimerais sincèrement remercier chacun de sa disponibilité.

et d’Eliane Ryser, secrétaire. Le travail accompli par ce super duo a été considérable et tout ceci sur un mi-temps, d’ailleurs souvent largement dépassé… Un grand merci à eux deux. Rappelons tout de même que répondre au téléphone pour des renseignements de toute nature sur la section, discuter et renseigner les visiteurs, rédiger texte et présentation pour le journal, mais également les PV des différentes réunions, répondre au courrier, effectuer les paiements, saisie des pièces comptables, préparer les assemblées de la section, relever le courrier à la case postale, lire quotidiennement les e-mails, y répondre, faire signer le courrier, etc. constitue la base du travail de chaque jour pour notre secrétariat. Je pense qu’ils méritent largement notre respect et notre reconnaissance. Sans eux rien ne serait possible.

 Pour le deuxième, la mission était d’améliorer la communication à l’interne grâce à la création d’un journal (Passion Montagne) et d’une newsletter, mais également à l’externe en améliorant les contacts avec nos partenaires, notamment la Ville de Lausanne (service des sports). Dans la même perspective, plusieurs réunions avec les responsables du «SE-GRAL» (escalade sportive en salle) ont eu lieu pour essayer de déterminer si des synergies pouvaient exister avec leur projet de construction d’une salle de grimpe à la Tuilière (dans le cadre de «Métamorphose» le très important projet d’implantations sportives notamment à la Blécherette). Ce groupe de travail a également entrepris les premières démarches pour l’organisation du 150e anniversaire en 2013 de la section et du CAS suisse. Beaucoup de responsabilités donc pour les personnes concernées. Merci également à eux. Le comité pour 2011 reste sans changement, à l’exception du départ de Daniel Rapin, président de la commission des cabanes après plus de dix ans d’activités intenses. Notre reconnaissance est immense devant tout le travail accompli pendant toutes ces années. Je profite de remercier également son épouse Christine qui l’a beaucoup secondé. Elle quitte également la commission de la buvette après plus de dix ans de présidence. Il est souvent difficile de remplacer des personnes aussi disponibles et dévouées. Heureusement que la relève a pu être assurée grâce à leurs démarches! (une manière de faire qui devrait d’ailleurs être la règle…). Tout le travail fait à côté de la gestion souvent lourde du quotidien n’a été naturellement possible que grâce à notre secrétariat professionnel, constitué de Gérard Chessex, secrétaire général

Il va sans dire que l’activité des différentes commissions de la section a été également considérable. J’encourage chacun à consulter et lire, sur le site internet des Diablerets, leurs différents rapports 2010. Pour terminer ce rapport qui se veut court, il est nécessaire de redire un immense merci à tous ceux qui œuvrent à faire de notre section ce qu’elle est, c’est-à-dire une communauté vivante et dynamique:

 Mes collègues du comité dévoués et compétents (Michel Fardel, Christian Gilliard, Pierre Delaloye, Daniel Rapin, Jean-Luc Piguet, Marc Gilgen, Blaise Regamey).  Les comités des sous-sections de Morges, Payerne, Vallorbe, Château d’œx avec lesquels nous essayons de maintenir les liens les plus serrés.  Les responsables des comités des 15 commissions permanentes et groupes des Diablerets dont je vous encourage encore une fois à lire les rapports pleins de renseignements et d’informations intéressantes, sur le site de la section.  Les gardiens de nos cabanes, les préposés, les responsables de nos chalets.  Les chefs de courses, les membres de la station de secours de Château d’œx. C’est donc plus de 200 personnes qu’il faut féliciter, encourager, remercier pour leur activité, car sans elles notre association serait une coquille vide! Vive le CAS et la section des Diablerets et à bientôt lors des manifestations et des activités de 2011. Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2011

25


la vie du club comptes 2010 BILAN AU 31 décembre 2010 31.12.10 CHF

31.12.09 CHF

Liquidités Créances Stocks Actifs transitoires Total Actifs circulants

1’029’130 24’592 5’178 34’997 1’093’896

31%

877’495 29’524 6’588 1’347 914’954

29%

Titres Mobilier et installations Immeuble Cabanes Chalets Terrains Total Actifs immobilisés

3 5 1’884’000 285’005 232’000 3 2’401’016

69%

2 35’003 1’884’137 335’005 3 2’254’150

71%

Total Actifs

3’494’912

100%

3’169’104

100%

176’048 176’048

5%

130’054 130’054

4%

1’364’985 312’000 1’676’985

48%

1’308’118 344’000 1’652’118

52%

21%

399’000 294’000 693’000

22%

13%

220’000 60’443 42’000 25’000 25’000 27’490 399’933

13%

ACTIFS

PASSIFS Créanciers et transitoires Dettes à court terme Hypothèques Crédits LIM Dettes à long terme Provisions immeubles Provisions réinvestissement Provisions

449’000 294’000 743’000

Fonds des cabanes Fonds Jeunesse Fonds Alpages Fonds Buvette Autres fonds Fonds divers Fonds

250’000 60’443 42’000 15’500 42’500 27’490 437’933

Fortune initiale Fusion GSD Résultat au bilan Fortune

293’999 166’183 764 460’946

13%

1’757 293’999

9%

3’494’912

100%

3’169’104

100%

Total Passifs

292’242

26

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2011

2010 CHF

2009 CHF

Loyers Loyers section Total des produits

206’024 35’840 241’864

205’513 35’840 241’353

Conciergerie Services industriels Assurances Honoraires de gérance Frais divers, Emoluments et taxes Intérêts hypothécaires Impôts directs et fonciers Charges courantes

9’111 6’259 5’496 12’552 5’939 47’889 19’737 106’982

9’092 5’702 5’496 11’884 8’453 49’917 12’273 102’819

Entretien

48’086

79’340

Résultat immeuble

86’796

59’195

© herreneck - Fotolia.com

Résultat immeuble


COmpte d’exploitation 2010

Cotisations nettes Locations de salles Recettes diverses et dons Intérêts produits financiers

2010 CHF

2009 CHF

337’732 12’597 5’442 2’656

214’017 11’335 17’961 8’987

358’428

252’300

Frais d administration et de secrétariat Frais de locaux Programme des courses Bulletin Conférences, soirées, événements Frais de la section

164’399 59’741 5’433 21’053 14’947 -265’573

91’825 77’302 4’215 24’439 18’133 -215’913

Alpinisme Jeunesse Alpage Buvette Bibliothèques Archives Gymnastique Subsides au groupes Résultat des Activités de la section

4’258 1’991 -6’470 144 1’328 3’148 158 3’500 -8’058

4’075 2’307 -5 -5’479 1’722 1’740

Total des produits

3’800 -8’160

Cabanes Chalets Immeuble Beau-Séjour Résultat immeuble de la section

-119’230 776 86’796 -31’659

-71’415 59’195 -12’220

Résultat avant amortissements et allocations aux fonds

53’138

16’007

34’874 17’500

Amortissements Allocations aux fonds

9’250 5’000

764

Résultat

1’757

Résultat des chalet CHF

Barraud 2010

Nuitées Boissons Dons et recettes diverses Produits bruts

Borbuintze 2009

2010

-

26’328 956 270 27’555

7’166 3’439 10’604

© D. R.

Indemnités préposés Bois et combustible Lingerie et nettoyage Entretien et outillage Assurance et frais généraux Frais divers Impôts Intérêts Total des charges Résultats

2009

2010

-

6’628 1’073 812 8’513

2’177

Taxes de séjour Produits nets

Lacombe

10’604

-

800

25’377

Total 2009

2010

2009

-

40’122 5’468 1’082 46’672

-

2’447

-

-

44’224

-

270 -

800 2’947 1’035 2’609 1’289 5’852 572

8’243

448 2’165 2’220 7’352 216 3’384 -16’586

800 805 259 5’443 1’499 2’658 296

-

-15’104

-

-11’759

-

2’400 3’752 1’741 10’218 5’008 15’861 1’084 3’384 -43’449

-5’982

-

10’274

-

-3’517

-

776

Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2011

27


la vie du club Résultat des cabanes CHF

A Neuve

Nuitées Quote-part Gardiens Dons Produits bruts Taxes de séjour Redevances CC Produits nets Indemnités gardiens Bois et combustible Transports Lingerie et nettoyage Epuration Entretien et outillage Assurance et frais généraux Frais divers Impôts Total des charges Résultats avant amortissements et charges extraordinaires

Mountet

Trient

2009

2010

2009

2010

2009

2010

2009

18’926 1’000

19’630 1’000

58’884 4’600

69’382 4’600

66’246 4’250

62’442 4’250

47’144 9’765

19’926

20’630

63’484

73’982

70’496

66’692

56’909

47’781 9’538 111 57’430

1’364 3’733

1’388 4’085

2’658 12’312

2’992 14’982

3’970 13’326

4’024 13’314

1’672 9’419

1’725 9’810

2’851 20’354

3’455 26’075

14’829

15’156

48’515

56’009

53’200

49’354

45’818

45’895

80’476

91’542

7’444 2’963 294 1’019

7’989 1’794 845 2’179

5’173 2’517 3’737

8’156 2’262 2’178 916

9’553 1’775 1’182 1’371

8’274 5’799 2’331

9’581 2’501 4’693

8’005 3’135 1’903 914 -26’764

1’920 4’218 2’940 9’640 1’663 8’919 9’874 6’448

7’818 2’214 2’713

3’570 3’353 2’225 688 -21’555

2’900 4’185 5’320 11’903 600 6’880 10’451 7’754 -49’993

-45’622

5’502 12’192 11’670 4’396 -46’504

5’528 11’772 6’599 5’830 -41’156

647 4’782 4’066 2’032 -25’038

1’373 4’593 3’710 -23’558

-6’726

-11’608

-1’478

10’387

6’696

8’198

20’780

22’337

29’296

23’599

20’000

5’000 114’846

30’000 79’437

5’000

6’702

14’078

-92’509

-80’141

18’599

-6’726

Rapport 2010 du Trésorier Mesdames et messieurs, chers amis clubistes, j’ai le plaisir de vous présenter mon premier rapport du trésorier sur les comptes 2010. Explications concernant le compte de résultat. Recettes Les recettes générales de notre section s’élèvent à CHF 358 428, en augmentation d’environ CHF100’000 par rapport à 2009. La variation des recettes s’explique comme suit: L’augmentation des cotisations, votée par votre assemblée générale, n’a pas entraîné une érosion des membres puisque notre effectif est stable à environ 4000 clubistes pour un montant de cotisations de CHF 337 732.–, en augmentation de CHF 123 715.– par rapport à 2009. Les recettes diverses diminuent à CHF 5 442.– . Cette diminution est liée à une dissolution de provision exceptionnelle comptabilisée en 2009. La rémunération des placements ayant forte28

Rambert

2010

Amortissements Charges extraordinaires Allocation au fonds des cabanes Résultats après amortissements et charges extraordinaires

Orny

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2011

-11’608

-21’478

5’387

6’696

8’198

ment diminué, les intérêts et produits financiers se réduisent à CHF 2 656.–. Frais de la section Les frais de la section augmentent d’environ CHF 50 000.– à CHF 265 573.–. Cette augmentation est liée notamment à l’engagement du secrétaire général, sous déduction des économies réalisées sur les autres postes de dépenses et notamment sur les frais de locaux. Activités de la section Le résultat des activités de la section est stable. Les alpages présentent un résultat positif de CHF 6 470.–, sans allocation au fonds alpage en 2010 (CHF 5  150.– en 2009) tandis que la buvette présente une charge de CHF 144.–. Les travaux effectués à la buvette pour un montant d’environ CHF 14 500.– ont été partiellement compensés par la dissolution du fonds buvette par CHF 9 500.–. Immeubles de la section Les produits nets des cabanes, après taxes de séjour (CHF 12 515.–) et redevances au CC

2010

2009

98’682 116’072 5’000 5’000 103’682 121’072

3’544 18’941 15’322 13’977 11’429 12’823 4’482 5’426 -51’180 -67’942

(CHF 59 704.–) ont diminué de CHF 13 871.– à CHF 246 021.– du fait de la baisse des nuitées (2010: 14 973 nuitées; 2009: 16 256 nuitées). Après des charges extraordinaires de CHF 86 139.–, liées principalement à la cabane Trient, des amortissements ordinaires de CHF 50 000.– une allocation au fonds cabanes pour un montant de CHF 30 000.– a été enregistrée à charge de l’exercice. Les chalets émargent pour la première fois aux comptes de la section suite à la fusion avec le GSD. Le résultat positif de la Borbuintze permet de compenser les pertes de Barraud et Lacombe. Les travaux sur l’immeuble étant moins importants qu’en 2009, l’exploitation de ce dernier génère un bénéfice de CHF 86 796.– en augmentation de CHF 27 602.–. Amortissement et allocations aux fonds Le résultat de l’exercice permet l’amortissement de l’ensemble des biens mobiliers de la section et l’allocation de CHF 10 000.– au fonds du 150e ainsi que de CHF 7 500.– au fonds «SE-GRAL».


Mittelaletsch

Rapport de la commission de vérification des comptes de l’exercice 2010

l’exactitude de la comptabilité et les comptes présentés sont conformes aux livres. Le total du bilan (en chiffres arrondis) au 31 décembre 2010 s’élève à Fr. 3 544 912.-

Lausanne, le 28 février 2011 Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Les membres de la Commission de vérification des comptes ont procédé au contrôle de la comptabilité des comptes de la section pour l’exercice du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2010.

Les créances comprennent les montants à recevoir des sous-sections ainsi que le solde du compte gérance de l’immeuble de Beau-Séjour. Les actifs transitoires se composent de factures payées d’avance pour le carnet des courses 2011 ainsi que de divers montants à récupérer des assurances sociales. Les passifs transitoires comprennent les redevances au CC pour les cabanes ainsi que différentes factures en suspens à la date de bouclement, principalement liées à l’entretien des cabanes. La fusion des comptes du GSD explique l’augmentation de CHF 50 000.– au compte provisions immeubles. La variation des fonds de CHF 38 000.– s’explique de la manière suivante:

En conséquence, nous invitons l’Assemblée générale à approuver les comptes tels qu’ils sont présentés dans ce numéro.

Nos contrôles ont porté sur la comptabilité générale de la section, comprenant également les comptes suivants : l’Immeuble, la Buvette, les Cabanes, la Commission d’Alpinisme, le Bulletin (devenu en 2010 «Passion Montagne»), les Alpages et le Groupe de Jeunesse. Les sondages effectués à travers les preuves existantes et réelles ont démontré

Nous vous demandons également de donner décharge au caissier de la section et le remercions pour l’excellent travail accompli.

Rapport de la Commission financière

tat de l’exercice a permis de procéder à des amortissements plus importants qu’en 2009 en particulier sur le mobilier de la section, ainsi que sur les cabanes de Mountet et de Trient. Il a également permis d’alimenter divers Fonds.

Lausanne, le 2 mars 2011 Explications concernant le bilan Les liquidités de la section s’élèvent au 31.12.2010 à CHF 1 029 130.–, en augmentation de CHF 151 634.–. Cette augmentation est due notamment à la fusion avec le GSD dont les liquidités au 1er janvier 2010 s’élevaient à CHF 92 564.–.

Le compte de Profits et Pertes présente un excédent de Fr. 98 264.– avant attributions pour amortissements et alimentations de fonds pour un total de Fr. 97 500.– et un solde final de Fr. 764.–.

L’analyse des comptes annuels 2010 par les membres de la Commission s’est attachée à mettre en évidence les points essentiels du résultat en collaboration avec notre trésorier. Les faits majeurs de cet exercice sont l’intégration des comptes du Groupe de skieurs, la hausse des recettes liée à l’augmentation des cotisations et l’engagement de notre secrétaire général. Le bon résul-

 Augmentation du fonds des cabanes  CHF 30 000.–  Diminution du fonds buvette  CHF 9 500.–  Augmentation du fonds 150e  CHF 10 000.–  Augmentation du fonds «SE-Gral»  CHF 7 500.–

Le président de la commission de vérification des comptes Uwe Schmidt

Nous souhaitons rappeler que les liquidités disponibles ne couvrent pas la totalité de nos capitaux propres (Provisions, Fonds et Fortune de l’association). La gestion de la trésorerie reste ainsi une tâche importante pour le trésorier et le comité. Corinne Pointet

Les fonds divers sont constitués de différents fonds qui n’ont plus de raison d’être, à savoir le fonds archives (CHF 2 869.66), le fonds bibliothèque (CHF 1 577.76) et le fonds d’entraide (CHF 23 043.–). Après examen attentif et concerté, votre comité vous propose de transférer CHF 25 000.– au fonds des cabanes et le solde restant à la fortune libre. Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2011

29


la vie du club Nouveaux membres Section lausannoise I I F F I I F I J I J I I F I I I F F I I I I I J I I F J I I I I F F F I I I I I I I I I I I I I I I I I I F I I I

Alberini Adrien Axelsson Henrik Baillod Nicolas Baillod Olivier Bataillard Nathalie Bédard Christine Belaiboud Kenzi Bonner Neil Bourg Marcel Boutin Geneviève Bovay Thomas Bussard Norbert Bussard Stéphane Butcher Mark Chadwick Jake Michael Chatelan Anton Chauvin Françoise Clemens Thierry Comas Joana Constantin Jean-Maurice Cuénoud Florence Cymbalista Amir Danenberg Esther Decroux Fabrice Diebold Claire Dion Renée Flavia Pirovano Fontannaz Gabrielle Fouvy Yaelle Galler Florian Gartenmann Stéphane Genoux David Giardello Sandra Gloor Belaiboud Anne Sophie Grivel Baptiste Grivel Virginie Guertin Anne-Marie Gumy Aymone Haefliger Werner Hoh Claude Jacob Silva Paulo Henrique Jagerska Jana Jaunin-Beyeler Lucas Juliano Angelo Juriens Stéphanie Kolly Pierre Kounina Anna Kratzer Gilles Kronenberg Marielle Lara Rodrigo Larrain Diego Lazreg Malika Le Bitoux Marie-Aude Lemaire Tanguy Lemay Mathieu Lindqvist Antti Loginov Evgeny Loth Grégoire

Nyon Lausanne Echallens Echallens Prilly Lausanne Lausanne Vevey Pully Lausanne Lausanne Lausanne Palézieux Lausanne Westmount, QC Canada Renens La Croix-sur-Lutry Sottens Lausanne Eclagnens Cully Aigle Lausanne Lausanne Val-d’Illiez Lausanne Servion Lausanne Morges Lausanne Ebikon Lausanne Cugy Lausanne Lausanne Lausanne Lausanne Boussens Pully Bouxwiller France Lausanne Chavannes-près-Renens Lausanne Vernier Lausanne Lausanne Lausanne Chavannes Orbe Lutry Lausanne Lausanne Lausanne Lausanne Renens Lausanne Lausanne Bretigny

Catégorie : I = Individuel / F = Famille / J = Jeunesse 30

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2011

J I I I I I I I J I I I I I I I I I F I I F I I J I I I I I I I F F F F F F I I J I

Marchand Maxime Marmet Véronique Martin Jeannine Massé Kunal Maurer Charly Michel Bertrand Micodin Pavel Moisan Louis Thomas Munoz Rojas Rodrigo Neuvy Fabrice Okura Toki Pascarella Alexandre Paulatto Luisa Pirinen Eija Planchamp Sébastien Prédour Antoine Ramelet Nicole Rams Stefanie Ribes Delphine Richoz Benoît Rochat Christelle Santos David Schlatter Christoph Spertini Anne-Dominique Spielmann Andrej Switek Agnieszka Tacchini Aurélia Teuscher Rémy Tharrault Cécile Traversi Floriano Turin Marianne Vergères Morgane Vigreux Gothier Villard Claire Villard Delphine Villard Edith Villard Maxime Villard Théa Vinatier Corinne Wenzel Sandro Zahn Clara Zanou Sonia

Sous-section de MORGES I I I I I I

Drygajlo Anna Emery Marc Guidetti Hervé Nassar Vincent Perreaud Christophe Plan Isabelle

Sous-section de payerne F J

Delacrétaz Caroline Favez Caroline

Corcelles-sur-Chavornay Lonay Pontarlier France Lausanne Lausanne Rolle Epesses Lausanne Lausanne Lausanne Leysin Cugy Lausanne Lausanne Monthey Lausanne Pully Lausanne Renens Epalinges Froideville Lausanne Etoy Echallens Cugy Lausanne Lausanne Lausanne Grandvaux Renens Sainte-Croix Morges Lausanne Romanel Romanel Romanel Romanel Romanel Savigny Lausanne Vufflens-la-Ville Lausanne Morges Morges Lausanne Lausanne Préverenges Lausanne Fribourg Combremont-le-Petit

Sous-section de Château-D’œx I I

Kleinwort Michael Villoz Laetitia

Londres - Grande-Bretagne Sorens


Les sous-sections décès Avec regrets, nous donnons connaissance du décès des personnes suivantes:   Samuel Blanc Membre de la section depuis 1959.   Pierre Lederrey Membre de la sous-section de Château-d’œx et ancien conducteur de chien d’avalanche.   Claude Reymond Membre de la section depuis 1966.   Jean-Claude Vuilliomenet Membre de la section depuis 1951.

REMERCIEMENTS Profondément touchée par les très nombreux témoignages de sympathie et d’affection qui lui ont été adressés lors du décès de son très cher

  MORGES Agenda Mardi 28 juin Assemblée à 19h30 à notre cabane Orny II à Vaulion. Elle est suivie par des grillades préparées par le Comité. Pour nous permettre d’organiser le déplacement et de prévoir suffisamment de victuailles pour tout le monde, veuillez vous annoncer jusqu’au vendredi 24 juin auprès de Elisabeth Regamey (tél. 021 800 48 87 ou elisabeth.regamey@peinturedeco.ch). Les nouveaux membres de notre Sous-section sont invités à venir faire connaissance de notre cabane (Orny II, près de Vaulion), lors de cette assemblée de juin. En plus de faire de nouvelles connaissances, vous recevrez quelques informations concernant la cabane, l’ambiance de notre groupe et la vie de notre Sous-section. Message du Comité des Activités Alpines La fraîcheur des infos est garantie sur notre panneau d’affichage du site Internet ou sur demande lors d’un stamm. Les infos concernant les Activités alpines sont mises à jour par les chefs de courses et autres intéressés. Le stamm reste néanmoins le lieu des décisions finales. Les grandes courses de printemps sont réservées aux actifs du club, entraînés au club depuis le début de la saison.

Aux chefs de courses: Les changements de programmes, courses, itinéraires devraient être validés par écrit au plus tard à la fin du stamm. Nous vous conseillons d’utiliser les feuilles de préparation de course. Pour faciliter la validation, nous avons modifié le modèle des feuilles d’inscriptions aux courses. Simple, efficace et rassurant pour chacun. Bonnes fêtes de Pâques à chacun. Bonne neige et Prudence... Nous félicitons chaleureusement nos jubilaires 2011 25 ans  Bolliger Catherine  Chenaux Jean-Marcel  Paquier Serge

40 ans  CoEndoz Roland  Perry Robin Morris  Vez Jean-Daniel  Zimmermann Charles

60 ans  Dupuis Etienne  Juvet Jean-Pierre

Bonne continuation à vous tous et au plaisir de vous revoir.  Amicalement, Monika (Suite en page 32)

© Cabane Orny II

  Jean-Christophe Anex

sa famille remercie du fond du cœur toutes les personnes qui l’ont entourée par leur présence, leurs messages et les prie de trouver ici l’expression de sa vive reconnaissance.

Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2011

31


la vie du club Les sous-sections (suite)   MORGES (SUITE)

  PAYERNE

Rapport de la présidente 2010 Les premières sorties à skis sont un peu difficiles. Peu de neige et beaucoup de cailloux. Par la suite les conditions d’enneigement s’amélioreront, mais le danger d’avalanche restera longtemps à 3. Ce qui obligera les chefs de course à modifier pas mal de sorties. Par contre c’est avec d’excellentes conditions que nous aurons le plaisir de clôturer la saison dans les «Bernoises». Avec les randonnées nous avons découvert de belles contrées. Pour les sorties d’été en haute montagne, en revanche, c’est seulement en septembre que nous avons pu les réaliser. Notre section a désormais trois nouveaux chefs de course d’hiver ainsi qu’un chef de course randonnée et un chef d’escalade sur cascade de glace.

Rapport annuel 2010 2010, encore une bonne année pour notre sous-section. Elle se termine pour nos 236 membres sans que nous ayons à déplorer d’accident, ce qui procure un grand soulagement pour le comité et les organisateurs de sorties. Notre société est essentiellement composée de membres fidèles. J’en veux pour preuve les jubilaires que nous avons fêtés lors de notre traditionnelle choucroute:

Pour innover, nous avons invité les jubilaires à notre assemblée de janvier afin de les présenter et de partager un repas en leur compagnie. Malheureusement une seule personne sur neuf a répondu à notre appel, deux se sont excusées. Nous poursuivrons avec cette idée, en espérant avoir plus de succès l’an prochain. Carnet noir début février, nous apprendrons le décès de Jacques Beroud, ancien président et jubilaire de 65 ans. Novembre nous plongera également dans la tristesse par le départ inattendu d’Armand Lambert. En mai une jolie équipe se motive pour participer à Morges Bouge. C’est encordée et sous la pluie qu’une troupe effectuera la course alors que d’autres se porteront volontaires pour aider l’USL. Un souper leur a ensuite été offert pour récompenser leur effort, le tout dans une ambiance très sympathique! Les amateurs de grimpe ont, quant à eux, eu l’occasion de réaliser bon nombre de voies, toujours sous les encouragements d’entraîneurs formidables. Les cours de gym à la préparation du ski sont bien suivis, permettant ainsi d’aborder la saison en bonne forme, et grâce à un coach efficace. Pour terminer, une note pour tous les chefs de course qui continuent à offrir de leur temps, en veillant toujours à la sécurité des participants. Ils méritent toute notre reconnaissance. Je remercie également du fond du cœur toutes les personnes qui d’une manière ou d’une autre contribuent au bon fonctionnement de notre club et de notre cabane. Senarclens, le 15 février 2011, Monika Savary 32

Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2011

25 ans  Pletscher Christian  Borel Catherine  Rieker Jean-Pierre  Baumann Roland  Challand Michel  Martin Marie-Hélène

40 ans  Berger Heinz

Merci à eux tous pour leur fidélité. Lors de l’année écoulée, 52 courses réunissant 480 participants ont été effectuées, soit:  12 randonnées à ski, plus 1 cours avalanche et 1 cours haute neige, 2 annulées à cause de la météo.  6 sorties en raquettes, aucune annulation.  13 randonnées à pied, y compris l’ouverture et la fermeture du chalet des Grands. Deux autres courses prévues ont dû être annulées pour cause de forte pluie.  Alpinisme: 4 des 5 sorties ont pu se dérouler normalement.  Escalade: 15 activités réalisées, 1 annulée. Merci et bravo aux chefs de courses. Bravo aussi à ceux qui, au cours de cette année, ont suivi et réussi une formation. Il s’agit de Marc Schütz, Vincent Michel, Claude Schneuwly, Yvan Duc et Emmanuel Convers. Pour les AJ/OJ ce fut une année de transition. Michel Gaiani et Anne-Marie Perrinjaquet ont gentiment passé la main à une nouvelle équipe emmenée par Martin Pidoux et Alain Peter. 55 journées d’activités ont été proposées à nos juniors, dont certaines en collaboration avec les membres actifs de la société. Malgré un programme varié, on note une baisse de la fréquentation. Notre petit bijou, le chalet des Grands, a été ouvert les 5 et 6 juin et la fermeture a eu lieu les 16 et 17 octobre. La fréquentation a été dans la moyenne des années précédentes. L’absence des moutons a été très appréciée: l’eau a retrouvé toute sa pureté originelle et les alentours sont devenus beaucoup plus accueillants. Des duvets ont remplacé les anciennes couvertures.


Du 7 au 10 août, nous avons eu notre traditionnel jumelage avec le CAI de Rivarolo. Nous avons effectué le Tour du mont Viso en quatre jours, avec une option randonneur et une autre pour les grimpeurs. Nous avions souvent des bouts de parcours communs, puis nous nous séparions, les uns pour continuer notre marche, les autres pour grimper l’un ou l’autre des nombreux sommets alentour. Tous les soirs nous nous rejoignions à la même cabane. Ce fut une excellente formule, chacun y a trouvé son compte. La nourriture dans les cabanes italiennes frisait parfois la gastronomie.

  VALLORBE Rapport du président 2010 Au 31 décembre 2010, l’effectif de notre sous-section était de 143 membres, soit en légère diminution puisque nous étions 146 en 2009. Une analyse des statistiques fournies par le CC démontre que 62% de nos membres ont plus de 51 ans et 28% entre 23 et 50 ans. Le comité s’est retrouvé quatre fois durant l’année pour traiter les affaires courantes et organiser le traditionnel souper de Noël.

© lilufoto - Fotolia+.com

Lors de notre soirée «diapo» du mois de mars, nous avons eu le plaisir d’écouter Claude Schneuwly qui nous présentait son périple au Tibet, et Vérène Bersier qui nous a fait part de son pèlerinage à pied à Saint-Jacques-de-Compostelle. Comme je l’ai dit au début de ce rapport, l’année fut bonne pour notre sous-section. L’ambiance y est excellente, les comptes sont équilibrés et nous comptons beaucoup de membres dévoués et compétents. Jusqu’à maintenant nous n’avons jamais eu de peine à renouveler un poste vacant. Nous avons accueilli une dizaine de nouveaux membres. Le comité demeure inchangé et on note la nomination de Rolf Fehlmann à la commission de la cabane. Vous pouvez nous rencontrer le vendredi à 20 heures, au stamm du café de la Reine Berthe, où l’équipe de Marie-Jeanne nous reçoit chaque fois avec un sourire accueillant. Vous pouvez aussi y venir durant la semaine et y consulter les livres de courses et de randonnées, qui y sont déposés depuis peu, et sont à la disposition de chacun. Je n’ai qu’un souhait: que l’année 2011 nous apporte autant de satisfactions. 

Philippe Loup

Concernant les courses, l’année 2010 a été relativement bonne car, sur l’ensemble de la saison, seulement 5 courses ont été annulées, 4 à cause du mauvais temps et la course VTT par manque de participants. C’est donc 11 sorties d’un jour, 5 courses de deux à quatre jours et une semaine clubistique de 7 jours, réalisées dans les différentes activités suivantes: ski rando – ski de fond – alpinisme – via ferrata – escalade et randonnée pédestre soit 30 journées en montagne avec une moyenne de 10 participants pour les courses d’hiver et 6 pour l’été. A relever qu’en début de saison, 15 membres ont participé au stage pour la prévention des avalanches qui s’est déroulé dans le val d’Entremont. Des félicitations sont adressées à Romarick Favez qui a brillamment réussi le cours de chef de courses hiver 1 à La Fouly. Le mur de grimpe du Frézillon a été réparé en début d’année, ceci grâce à la commune de Vallorbe qui en est propriétaire. Durant la saison, quelques membres de notre section ont assuré 9 permanences de mai à septembre. Le 26 novembre a eu lieu la soirée des chefs de courses, laquelle a réuni 14 personnes au local du club pour partager un petit repas.  (Suite en page 34) Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2011

33


la vie du club Les sous-sections (suite)   VALLORBE (suite)

  Château-d’œx

Notre groupe jeunesse est toujours en collaboration avec celui d’Yverdon et cette année avec le GMLO de Leysin. Les faits marquants sont une sortie cascade de glace dans le val d’Hérens – le camp de l’Ascension à Orpierre/F, dans le froid et la grêle – une sortie alpinisme à la Tour Salière – le camp d’été à Ailefroide/F et plusieurs sorties escalades dans la région de Pontarlier et Saint-Loup. Un grand merci aux responsables.

Rétrospective 2010 Cette année, six sorties ont pu avoir lieu et sans report dû à la météo. La première à ouvrir la saison fut une sortie à la cascade de glace de Lourtier, en Valais. Nous avons pu «taper les piolets» à volonté et même parfois où il ne fallait pas! (Aïe, ça fait mal!)

Le groupe des 29 jeudistes a suivi son programme toujours aussi complet et varié soit 51 journées ou après-midi, avec une moyenne de 10 participants. Le responsable tenant une statistique des participations; voici les plus fidèles pour 2010: 1er Jean EGGER avec 49 participations 2e Charly SOGEL avec 42 participations 2e (ex aequo) Paul-Henri POGET (responsable des jeudistes) 3e Markus GURTNER avec 39 participations.

Merci à tout le comité mais aussi à tous les chefs de course pour leur motivation sans faille et leur soutien. Janry Morier, février 2010 Jubilaires 2011:

La fréquentation de notre cabane du Mont d’Or est stable et son apport financier, fort appréciable. Le samedi 30 octobre a eu lieu notre traditionnelle soirée choucroute où nous avons reçu nos jubilaires: 25 ans  GIDDEY André  SCHAUENBERG Pierre  ZANCHI Pierre-Gilbert

40 ans  GUIGNET Bertrand  MARET Jean  MASSON Michel  MONNEY Michel

50 ans  FANKAUSER Joseph  FLACTION Jean-Claude

25 ans  Boillat Yves  Scheidegger Françoise

40 ans  Masson Jean-Claude

60 ans  JOLLIET Félix

Samedi 11 décembre, une quarantaine de membres ont participé au traditionnel Souper de Noël où ils pouvaient choisir entre vacherin et assiette froide, complété par de délicieux desserts préparés par les dames. Au nom du comité, je tiens à remercier tous les chefs de courses, les responsables du groupe jeunesse et les organisateurs des sorties du groupe des jeudistes qui grâce à leur dévouement, leurs compétences et leur disponibilité permettent à nos membres de pouvoir pratiquer leur sport dans les meilleurs conditions. Pour conclure, je souhaite à tous que l’année 2011 vous permette de trouver votre bonheur et beaucoup de plaisir dans les courses programmées.  34

Jean-Pierre Rochat Passion Montagne – numéro 2 – mars - avril 2011

 Les Aiguilles Rouges de Chamonix furent la découverte d’une grande voie pour certains et une magnifique escalade pour d’autres. En plus, le panorama en face remplit la liste des sommets «à faire» à plus d’un.


 En mars déjà, une semaine de peau de phoque au Piémont rencontra un franc succès. Toutes les conditions étaient réunies pour de belles sensations: une météo fabuleuse comme la neige.  Durant l’été, l’ascension du Pointu

prévue initialement fut déplacée aux Gastlosen, voie la Marti, afin de faire découvrir un nouveau sommet aux participants, vu que ces derniers étaient déjà allés au Pointu.

© D. R.

 En automne, retour à Anzeidaz pour une sortie familiale, avec des enfants pas toujours motivés à monter encore. Le foehn nous a obligés à nous mettre à l’abri pour que nos verres ne se renversent pas en mangeant nos pique-niques. Au retour, le bon raisin de Riez nous a été offert par les organisateurs.

 Pour finir l’année en beauté, nous nous sommes rencontrés pour un Noël avec le Club Vanil. L’apéro au feu de bois nous fut servi au bord de la Sarine à Rougemont. A la lumière des bougies, nous avons rejoint la cabane du Ski-Club de Rougemont, pour un repas «patates-fromage».

 L’Arête de l’Argentine a tenu toutes ses promesses avec un rocher et un panorama magnifiques. Il ne fallait toutefois pas sous-estimer sa longueur. Heureusement que nous sommes partis aux aurores, nous avons même failli réveiller les paysans d’Anzeidaz! En fin d’après-midi, nous avons savouré une bonne bière, bien méritée, sur la terrasse de Solalex, avec les touristes.

Passion Montagne – numéro 2 – mars – avril 2011

35


maintenant

103.–

avant

129.–

EXEMpLE: dEutEr Sac à dos piz palü 30 maintenant

159.20

avant

199.–

EXEMpLE: tatONka Sac à dos Jaca 36 Lady

maintenant

119.–

avant

149.–

EXEMpLE: dEutEr Sac de couchage trek Lite 200

maintenant

79.90

avant

99.90

EXEMpLE: thErM-a-rESt Natte trail Lite regular

www.outdoor-sportxx.ch Offres valables du 29.3 au 11.4.2011 ou jusqu’à épuisement du stock dans le magasin Outdoor by SportXX de Lausanne (Centre Métropole Lausanne)

Passion Montagne No 2 - 2011  

Ce magazine offre une plate-forme d’information dynamique et complète fournissant des informations en lien avec la montagne et ses activités...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you