Page 1

No 3 – 88e année Mai-juin 201 2

Passion Montagne Dossier

Via ferrata, la verticalité à la portée de tous Portrait

Pierre-André Froidevaux environnement

Accessibilité des alpages

Journal de la section des Diablerets Section lausannoise du Club Alpin Suisse et sous-sections de Château-d’Œx, Morges, Payerne et Vallorbe.

Club Alpin Suisse CAS Club Alpino Svizzero Schweizer Alpen-Club Club Alpin Svizzer


Tant qu'il ne saura pas voler, vous pourrez compter sur la Rega.

Devenez donateur: www.rega.ch


Section des Diablerets Club Alpin Suisse CAS Rue Beau-Séjour 24 Case postale 5569 – 1002 Lausanne e-mail : internet@cas-diablerets.ch Internet: www.cas-diablerets.ch Locaux de la section Entrée: Rue Charles-Monnard Stamm Chaque vendredi dès 19h30 Bibliothèque Ouverte le vendredi de 20h à 21h15 Président de la section Luc Anex, tél. 021 881 28 09 e-mail : presidence@cas-diablerets.ch Secrétaire général Gérard Chessex, tél. 021 320 70 79 e-mail : direction@cas-diablerets.ch Secrétariat de la section Ouvert de 8h à 12h Eliane Ryser Tél. 021 320 70 70 – Fax 021 320 70 74 e-mail : secretariat@cas-diablerets.ch Rédaction e-mail : secretariat@cas-diablerets.ch Postfinance Compte postal: 10-1645-3 IBAN CH38 0900 0000 1000 1645 3 Gestion des membres, changements d’adresse 8h à 12h / 13h30 à 17h30 Tél. 021 635 53 27 – Fax 021 635 35 24 e-mail : membres@cas-diablerets.ch

Après l’assemblée générale du 25 avril et sa fin chaotique débouchant sur l’impossibilité d’accepter les nouveaux statuts du fait de la disparition progressive durant la soirée d’une bonne partie des quelques membres présents (au-dessous du quorum de 50 exigé par les statuts actuels!), j’aimerais vous faire partager quelques réflexions:

  Comment imaginer que la démocratie fonctionne quand, sur les presque 4200 membres de notre section, seule une petite soixantaine de participants avec le droit de vote se déplace pour une des deux AG de l’année?   Comment imaginer que les personnes ayant accepté un mandat totalement bénévole puissent se sentir soutenue dans leur activité au service de la communauté?   Comment ne pas croire, de ce fait, à l’indifférence totale de la part de la grande masse de nos membres quant à l’avenir de notre section et du CAS?   Comment ne pas ressentir également une grande frustration quand la majorité des membres présents expriment une grande méfiance à l’égard des propositions des gens pourtant élus pour assumer des responsabilités? Est-ce vraiment l’opinion générale des 4000 membres absents?

éDITo

Passion Montagne Vive la démocratie...

J’aimerais bien que l’on comprenne que le débat contradictoire au sein d’une assemblée m’a toujours paru un signe de santé de la démocratie; encore faut-il que les débats ne soient pas faussés par un abstentionnisme, véritable fléau de nos institutions. Je souhaite donc que lors des prochaines AG vous soyez nombreux à manifester votre intérêt par votre présence souriante, chaleureuse et pleine du désir d’améliorer la qualité et les services de ce bien commun qu’est notre section des Diablerets. A bientôt donc et bonnes courses d’été. Amicalement. Le président de la section, Luc Anex

u

Annonces publicitaires, sponsoring et réalisation Inédit Publications Av. Dapples 7 – CP 900 – 1001 Lausanne Tél. 021 695 95 22 - e-mail : pub@inedit.ch Tirage 4000 exemplaires Impression Courvoisier - Attinger

© D. R.

Photo de couverture Nicolas Xanthopoulos à la Via ferrata du Daubenhorn - ©Dietrich Renhardt Délai rédactionnel No 4 – 2012 7 juin 2012

SOMMAIRE numéro 3 2012  Magazine   Actu  4 Environnement Dossier Via ferrata 6 Accessibilité des alpages: Portrait Pierre-André Froidevaux 13 routes ou téléphériques? Cabanes Le refuge des Petoudes 14 Portfolio Emil Suter Conseil matos    La vie du club Bien choisir ses chaussures 16 Sommaire détaillé

Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

17 18 21

3


ACTU

Trails Pour la vue Jura Deux options, soit

Réouverture du Musée alpin à Berne

une course d’une journée sur une distance de 50 ou 100 km ou 100, soit 200 km sur deux jours. En plus des coureurs et coureuses en solo, possibilité de participer en équipes de deux ou dans la catégorie nordic walking. Swiss Jura Nature Trail, le 30 juin, infos sur www.swissjuramarathon.com

traverse cinq vallées et sept communes au cœur du massif des Combins. Trois parcours à choix, dont une boucle de 110 km et 7000 m de dénivelé positif, une traversée entre Verbier et La Fouly (61 km, 4000 m de D+) et un Liddes-Verbier de 29 km (2500 m de D+). Verbier-Saint-Bernard Trail, les 7 et 8 juillet, infos sur www.verbier.ch

Pour une bonne œuvre

Exposition – Le Musée alpin rouvre ses portes et abandonne ses vitrines pour l’occasion. L’exposition «Déplacer les montagnes. Un état des lieux» présente donc au sol les 1200 objets qui constituent le patrimoine de cette institution. Pitons d’escalade, livres de cabanes, caisses d’expéditions, ramures de cerfs, thermos, couvertures de glaciers, maquettes en relief, air des Alpes en spray et une multitude d’objets liés à la montagne sont à voir depuis une passerelle installée à 50 centimètres du sol en s’aidant, au besoin, de jumelles. L’occasion de découvrir tout ce matériel sous une perspective inédite et en onze «tours» expliqués dans des brochures. L’un aborde ainsi la collection du point de vue du design, un autre, intitulé «VIP», s’intéresse à des personnalités et des objets célèbres, un autre encore propose une lecture différenciée entre expériences féminines et masculines en montagne. Une fois la visite achevée, une visite au restaurant s’impose pour déguster sa cuisine alpine et pour tester son bivouac, un espace expérimental. «Déplacer les montagnes. Un état des lieux», jusqu’au 26 août au Musée alpin à Berne. Infos sur www.alpinesmuseum.ch

© Alpines Museum der Schweiz, Bern

Pour traverser les Combins Valais Une course qui

4

Fribourg Première édition de cette course qui vous propose trois parcours, dont un accessible à tous (15 km), un trail de 19 km et un autre de 37 km pour les plus motivés. Un franc par inscription sera versé à une association pour construire une école à Mera, au Népal.

Livre – Mais qu’est-ce qui pousse les hommes à souffler, souffrir, s’estropier voire mourir en montagne? C’est à cette question que Patrick Dupouëy a cherché à répondre, confrontant les points de vue d’alpinistes et de philosophes. Est-ce que l’on escalade les montagnes tout simplement, comme le disait Mallory, «parce qu’elles sont là»? Ou alors, comme l’écrivait Nietzsche, peut-être est-ce parce que «seules les pensées qui vous viennent en marchant ont de la valeur». Des questions auxquelles l’auteur, professeur de philosophie et montagnard depuis 35 ans, aussi habile à manier la corde que les idées et la plume, nous invite à réfléchir.

Trail event des Paccots, le 3 juin, infos sur www.universalsport.ch

«Pourquoi grimper sur les montagnes?» de Patrick Dupouëy, Ed. Guérin, 368 pages.

Passion Montagne – numéro 3 – mai - juin 2012

© D. R.

© D. R.

u

Ce qui nous fait grimper


A pied de Domodossola à Locarno

© D. R.

Randonnée – L’an prochain, le chemin de fer Domodossola-Locarno fêtera ses 90 ans. Mais c’est à pied que le spécialiste de la randonnée Albano Macarini nous invite à suivre cet itinéraire, tout en découvrant l’épopée de la construction des voies et du développement du matériel roulant. L’ouvrage présente à la fois le parcours en train et la randonnée à pied qui suit le che-

min de fer, tantôt en longeant la ligne, tantôt en la surplombant. Un voyage pédestre sans difficulté particulière, accessible à tous. Ses étapes sont de longueur suffisamment modeste pour permettre au marcheur d’admirer cette jolie région du sud des Alpes, ses villages de pierre, ses richesses culturelles, telles ses innombrables fresques, et ses spécialités culinaires.

En bref Un grand tour au soleil Mountainbike Du 29 juin au 1er juillet, les Portes du soleil accueilleront la neuvième édition du Pass’portes du Soleil. Cette épreuve de mountainbike se déroule à cheval entre Suisse et France pour un parcours de 80 km empruntant 15 remontées mécaniques. Pour faire le plein de sensations fortes et de paysages grandioses! Infos et inscriptions sur www.passportesdusoleil.com.

Stage gros plans et macro Photo Du 22 au 24 juin et le 1er juillet, initiez-vous à la photo d’insectes et de plantes en macro et gros plan à Verbier. Cette activité aura lieu par tous les temps.

«Le chemin de fer Domodossola-Locarno, En train et à pied dans le Val Vigezzo et les Centovalli», Ed. Rossolis.

Renseignements: Paul-André Pichard, tél. 024 499 16 39 ou par mail: Images-pap@bluewin.ch

Des lauriers pour Zermatt

Deux films de Gerhard Baur DVD – Deux films du cinéaste

24 euros, à commander sur www.filigranowa.com

Récompense C’est l’unique domaine suisse élu par le magazine «National Geographic» parmi les 25 meilleurs du monde. Ses 350 km de pistes, son panorama comme sa gastronomie ont séduit la rédaction. La fameuse station a par ailleurs été couronnée meilleur domaine skiable d’Europe par 5000 utilisateurs du portail allemand SkigebieteTest.de qui répertorie quelque 1200 hauts lieux du ski tant dans l’espace alpin qu’aux quatre coins de la planète. © D. R.

© D. R.

bavarois Gerhard Baur viennent de sortir sur un même DVD. L’Histoire est à l’honneur dans le premier, «Grandes Jorasses Face Nord», qui raconte l’ascension de cette impressionnante muraille de 1200 mètres par Rudi Haringer et Rudi Peters en 1934. Grand frisson au programme pour le deuxième, «La décision», où un skieur de l’extrême arrive sur une crête dominant une paroi verticale. Les voies de descente qui s’offrent à lui sont toutes plus risquées les unes que les autres. Laquelle va-t-il choisir?

TEXTES: SYLVIE ULMANN

Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

5


DOSSiE u

Via Ferrata,  la verticalité à la  portée de tous

6

Passion Montagne – numéro 3 – mai - juin 2012


Particulièrement en vogue depuis les années 90, les Via ferrata poursuivent leur croissance impressionnante ces dix dernières années. En accord avec cette tendance, la section Diablerets du Club Alpin propose depuis six ans des cours ainsi que des sorties ouvertes à un public large et hétéroclite. Vincent Gillioz

© D. R.

A

mi-chemin entre l’alpinisme, l’escalade et la randonnée engagée, la Via ferrata est devenue au fil des ans une discipline à part entière. Parfaitement adaptée à l’apprentissage du milieu alpin et de l’environnement escarpé, cette spécialité peut autant se pratiquer pour elle-même que dans une vision de formation. Robert Milej, responsable du programme Via ferrata au sein du CAS Diablerets, la définit comme: «Un moyen d’aborder la verticalité en toute sérénité.» Car si la difficulté et l’engagement de ces dernières peuvent varier, l’aspect sécurisé, pour autant qu’on Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

7


6 mai

• Cours d’initiation Via Farinetta

Italien. L’activité s’est d’abord développée dans les Dolomites avant de faire tache d’huile dans toutes les Alpes vers la fin des années huitante.

10 juin

• Rochers-de-Naye

1er juillet

• Via ferrata du faux-monnayeur • Saix des Miolaines

Ferratisme et environnement

15 juillet

• Dauberhorn

Programme des courses

Saix des Miolaines.

8

Passion Montagne – numéro 3 – mai - juin 2012

Avec seulement douze itinéraires aménagés à la fin des années nonante, la Suisse en compte aujourd’hui entre 70 et 80. Cette augmentation exponentielle, si elle réjouit les amateurs d’échelons métalliques et de câbles d’assurage, n’est par contre pas du goût de plusieurs associations de protection de la nature. Le débat existe en effet, et plusieurs milieux contestent la légitimité de ces aménagements pour différentes raisons. Dans certains cas, c’est la gêne occasionnée à la faune qui est mise en avant. Pro Natura et le WWF s’étaient opposés en 2006 à la réalisation d’une voie aux Rochers-deNaye, avec pour argument l’empiétement de cette dernière sur un site de nidification d’oiseaux. Un compromis avait finalement été trouvé en 2008, permettant finalement l’ouverture du projet. Une des variantes du parcours est simplement fermée pendant une période afin de limiter la pression sur la faune au moment opportun. Mountain Wilderness milite

pour sa part pour une limitation stricte des Via ferrata en Suisse. L’association considère en effet qu’elles rendent l’accès à certains sites trop facile. Ce qui ne fait qu’augmenter la pression humaine sur une faune et une flore déjà fragiles, de part le milieu où elles vivent. Des discussions entre les divers milieux intéressés ont eu lieu au début des années 2000 pour tenter de cadrer ce développement. Un forum national a même été organisé à Engelberg en juin 2005. Des représentants du tourisme, des sports de montagne, de la protection de l’environnement ainsi que des autorités cantonales et communales ont participé à ce dernier. Une charte, visant à définir des garde-fous, est née de cette rencontre. Elle constitue aujourd’hui une déclaration d’intention et sert de recommandation aux constructeurs et aux autorités qui dispensent les autorisations. La charte considère par exemple que le nombre total de Via ferrata sur le territoire suisse ne doit pas dépasser la centaine. Nombre contesté par Mountain Wilderness, qui n’est d’ailleurs pas partie prenante du document. Katharina Conradin, directrice de l’association, encourage avant tout la découverte

© D. R.

applique les bons gestes, reste le caractère principal de ces voies particulières. Historiquement, les Via ferrata sont des aménagements militaires, destinés à faciliter le passage des troupes alpines dans les parois. Les premières apparaissent en Autriche au XVe siècle, en haute montagne. Les aménagements comparables à ceux que l’on connaît datent par contre de la Première Guerre mondiale, et se rencontrent dans les Dolomites, le véritable fief du ferratisme, comme l’appellent certains. Ces échelles métalliques, pitons et mains courantes permettaient d’acheminer du matériel, parfois d’artillerie, sur des positions dominantes stratégiquement intéressantes. Les parcours ont continué à être développés par l’armée italienne durant la Seconde Guerre. Les villes et villages ont, après la fin des conflits, eu l’ingénieuse idée de les exploiter à des fins touristiques. La première Via ferrata équipée pour les loisirs fut aménagée en 1936 par le Club Alpin


d’une nature la plus vierge possible. «C’est l’augmentation des infrastructures qui pose problème. L’accès à la nature doit se faire de la manière la plus autonome possible.» Si, comme on peut le constater, tous les acteurs ne sont pas forcément d’accord sur le développement de ces itinéraires, on ne peut que se réjouir qu’une réelle volonté de coordination existe. Pour Nicolas Wüthrich, responsable de l’information chez Pro Natura: «De notre point de vue, l’important est que les gens se mettent autour d’une table pour peser les divers intérêts. Dans certains cas sensibles, il suffit parfois de déplacer la voie de quelques dizaines de mètres pour qu’elle soit acceptable. D‘une manière générale, nous considérons, comme pour tous les loisirs de nature, qu’un encadrement est indispensable. Mais nous n’avons en aucun cas la volonté de limiter systématiquement leur développement.»

© D. R.

S’initier pour être autonome Mais si les adeptes de Via ferrata doivent être concernés par les problèmes de protection de la nature, la question de la sécurité doit rester prioritaire au moment de s’engager dans une voie. La section Diablerets du CAS dispense en ce sens des cours d’initiation depuis plus de cinq ans, dans le but de rendre les pratiquants autonomes. Robert Milej aime d’ailleurs à rappeler que la peur du vide est naturelle. «C’est un apprentissage, ce n’est pas inné. Nous commençons donc de manière progressive. On apprend d’abord aux stagiaires à se pendre sur un vachage. Il faut prendre confiance dans le matériel, c’est la base du travail.» Le cours permet également aux participants d’acquérir la gestuelle propre à la discipline, assez proche de l’escalade en certains points. «Il faut pousser sur ses jambes et non tirer sur les bras», explique le moniteur. Et d’ajouter: «Je conseille également d’évoluer en utilisant ses mains de manière opposée, une contre soi, et une de l’autre sens. Ça permet d’évi-

Les bases de la sécurité Le principe de la Via ferrata est d’être assuré en continu sur sa longe. La longe en Y permet de passer les points d’ancrages du câble tout en restant assuré. A part lors des transitions, les deux mousquetons doivent toujours rester sur le câble. Certains recommandent d’utiliser la même main pour passer les mousquetons, ce qui permet de garder une bonne visibilité sur ce qu’on fait. Si l’on s’élance avec des débutants ou des enfants, il est recommandé de mettre en place une procédure de communication (questionréponse, et validation de la réponse) pour être sûr que la personne sous notre responsabilité réalise les bons gestes. Il est important de savoir que la force du choc en cas de chute peut être bien plus élevée en Via ferrata qu’en escalade par exemple. L’absorbeur de choc est donc l’élément clé qui sauve la vie, il est donc impératif de s’assurer de son bon état et fonctionnement. Finalement, comme pour toutes les activités qui se déroulent en montagne, les précautions d’usage doivent être prises. Un équipement adapté à la météo, une connaissance préalable du terrain (lecture de topo, connaissance des échappatoires) et une bonne maîtrise de son niveau sont de mise.

Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

9


design : www.monokini.ch - photos : © Samuel Gachet

L’AVENTURE A L’ETAT PUR

UN BUREAU DE GUIDES QUATRE MAGASINS SPECIALISTES : MONTHEY | GENEVE | LAUSANNE | DIABLERETS WWW.PASSEMONTAGNE.CH


Le matériel L’équipement est fondamental dans la pratique de la Via ferrata, et s’il est assez évident, il appartient à chaque pratiquant de trouver celui qui lui convient le mieux. La location est généralement la bonne solution pour ceux qui s’y adonnent occasionnellement. Les magasins spécialisés des villes romandes ainsi que ceux des stations équipées proposent généralement des kits complets comprenant casque, baudrier et longe.

  Le baudrier Doit bien sûr être conforme aux normes d’alpinisme et porter la marque CE. Un cuissard est parfait, mais on recommande un harnais complet à bretelles pour les enfants.

  La longe en Y (proscrire les longes en V). Elle constitue le matériel de base de Via ferrata. Elle est composée d’un absorbeur de choc qui doit être indémontable et de deux mousquetons. Les mousquetons de progression à fermeture et ouverture automatique doivent être spécifiquement développés pour la Via ferrata (ouverture avec 2 doigts).   Le casque Renoncer aux casques de vélos, et n’utiliser que des casques d’alpinisme certifiés. Ils protègent d’abord des chutes de pierres, mais peuvent être utiles en cas de chutes du pratiquant, contre le câble ou les échelons.

  Les gants Une paire de gants de vélos convient généralement assez bien à la Via ferrata. Pas indispensables, ils sont recommandés pour éviter de se blesser sur un câble qui pourrait présenter des gendarmes.

  Chaussures Des bonnes chaussures à semelles rigides sont souhaitables pour ne pas se plier le pied en deux sur les échelons. Les baskets ne sont pas adaptées.

  Longe de repos Fixée au baudrier, elle permet de se pendre sur un point fixe pour se reposer.

  Un équipement de montagne adapté

© D. R.

On veillera à prendre de quoi boire, s’alimenter et se couvrir en fonction du degré de difficulté, de l’engagement et de l’altitude de la voie.

ter la tétanisation, de s’économiser dans les longues voies.» Robert Milej n’hésite d’ailleurs pas à assurer les stagiaires qui ne se sentent pas sûrs d’eux. «Je pense que les groupes devraient toujours s’équiper au moins d’une corde pour assurer un participant. Ce point est incontournable si on évolue avec des enfants. Ce matériel peut par ailleurs s’avérer très utile en cas de chute, pour récupérer quelqu’un pendu sur sa longe. Dans certaines situations, ça peut être réellement problématique si on n’est pas équipé.» Connaître son niveau, ses limites, sa capacité à réagir en cas de difficultés restent donc, comme pour toutes activités de montagne, les maîtres mots de la pratique de la Via ferrata. En tenant compte des principes de sécurité de base, et en prenant conscience que l’environnement dans lequel on évolue est fragile, cette activité prend une dimension vraiment ludique et intéressante. On peut autant pratiquer des itinéraires d’altitude, comme celui du Dauberhorn, au-dessus de Loèche, ou de plaine, comme la nouvelle Farinetta, au-dessus de Saillon. Cette voie a l’avantage d’être praticable presque toute l’année. Elle comporte par ailleurs une connotation patrimoniale, puisqu’elle évolue dans la gorge ou le célèbre fauxmonnayeur a trouvé la mort en 1880. On relèvera encore la Ferrata de Nax, parfaitement adaptée aux débutants. Celle de Noiraigue, pour ceux qui veulent découvrir le Val-de-Travers sous un autre angle et celle du Moléson, pour une escapade dans les Alpes fribourgeoises. Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

11


«Je suis Vaudoise.»

Agence générale de Lausanne Jacky Delapierre, Directeur régional Av. du Théâtre 1, Case postale 7703, 1002 Lausanne T 021 310 02 02

Là où vous êtes.

vaudoise.ch

Gerold Biner, Zermatt

s’équiper montagne. à Lausanne, et aussi sur notre Zermatt shop outlet en ligne: et Vevey. shop.yosemite.ch Yosemite Lausanne Bd de Grancy 12 1006 Lausanne 021 617 31 00

Yosemite Zermatt Bahnhofstrasse 20 3920 Zermatt 027 968 17 77

Yosemite Vevey Rue du Torrent 5 1800 Vevey 021 922 40 41

© 2012 desieb.com | photo: David de Siebenthal

grimper.


Pierre-André Froidevaux,  se surpasser  pour le plaisir Depuis sa découverte du Miroir d’Argentine, ce grimpeur chevronné à la force tranquille et au moral d’acier a gravi les plus grands sommets des Alpes.  Rebecca Mosimann

© D. R.

A

u Club alpin, tout le monde l’appelle PAF. Un surnom hérité de son enfance et qui le suit depuis plus de soixante ans. Du haut de ses 190 centimètres, PierreAndré Froidevaux affiche une carrure d’athlète et un large sourire illumine son visage bronzé. Fraîchement retraité, il a quitté le canton de Vaud où il dirigeait une entreprise de plâtrerie et peinture pour s’installer sur le flanc des montagnes valaisannes. Depuis sa terrasse qui domine la vallée du Rhône, il lui suffit de lever les yeux pour admirer les cimes et penser à ses futures aventures alpines. L’homme est loin d’être blasé,

Sa première course hivernale reste un souvenir mémorable. Avec son ami Fernand, qui vient de s’inscrire comme lui à la section, il part à la cabane Barraud entre Noël et Nouvel-An. Sans expérience, ils rejoignent un groupe qui les emmène au col des Chamois. «Je n’arrivais à suivre personne, même pas les filles. Je leur ai demandé ce qu’ils avaient tous sous les skis. C’est là que j’ai découvert les peaux de phoque», dit-il en riant. Une fois arrivé à la Haute Corde, il observe en contrebas le Miroir d’Argentine. Impressionné, il se fait la promesse qu’il le gravira un jour. L’été suivant, le jeune homme revient faire découvrir la région à ses parents. La famille rencontre «Petit Léon», un membre de la section treize ans plus âgé que PAF. Le père lui demande d’emmener son fils dans la célèbre paroi rocheuse. C’est le début d’une belle amitié et de nombreuses courses en commun. Le jeune homme, déjà très sportif, ne lâche plus la montagne. «J’y étais tous les week-ends sauf le jour de Noël», se souvient-il. Il ouvre de nouvelles voies d’escalade avant de s’attaquer aux sommets mythiques comme les Grandes Jorasses et la pointe Walker ou encore le pilier Bonatti. A 25 ans, PAF a déjà accumulé une solide expérience. «Dans le groupe, j’ai toujours été le plus prudent.» L’homme connaît ses limites et ne les dépasse pas. Même lorsqu’il dévale à skis des pentes raides dans la Vallée blanche, il analyse toujours les conditions avant de se lancer. La montagne lui a pris quelques amis. Il a lui-même frôlé la mort. Une première fois dans une avalanche près de la cabane de Trient, puis au Pérou où il fait un œdème pulmonaire lors d’une expédition. Pudique, il ne s’épanche pas sur ces événements mais reconnaît simplement que gravir des sommets lui a apporté l’équilibre, la patience et surtout beaucoup de plaisir.

PoRTRAIT

La découverte des peaux de phoque

Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

u

même avec près de 5000 courses au compteur, dont plusieurs sommets réputés difficiles. Originaire de La Chaux-de-Fonds, il découvre le ski sur les pentes douces du Jura. Puis il arpente les Préalpes avec ses parents après leur déménagement en terre vaudoise. L’adolescent entend parler du Club alpin pour la première fois dans le train en discutant avec un copain. «Si tu aimes la montagne, rejoins l’OJ», lui lance-t-il.

13


cabanes

Le refuge et une partie de son panorama.

Le refuge S  des Petoudes

itué dans les montagnes du Trient sur la rive gauche du glacier, ce refuge de pierre datant de 1797 a été reconstruit en 1990 sur les anciennes fondations d’une bergerie, grâce à une équipe de bénévoles motivée et passionnée. Il est géré par la section des Diablerets du CAS et fait partie des Alpages de Trient (VS).

u

un très agréable but de randonnée, la vue y est spectaculaire, la flore riche et diversifiée, les torrents tumultueux. Y passer la nuit est un cadeau supplémentaire. Son accès est facilité par l’installation d’une passerelle simple et fonctionnelle sur le torrent de la Tzornevette, qui rend sa traversée facile et permet d’attaquer les pieds au sec la 2e partie de la montée au refuge. L’aménagement d’une table et banc extérieur convient aux pique-nique tirés du sac après une belle montée et sa fontaine apporte de l’eau pour se désaltérer et se rafraîchir. Son aménagement intérieur est un havre de paix et de confort simple.

14

Passion Montagne – numéro 3 – mai - juin 2012

© D. R.

Ancienne bergerie, petit joyau de pierre niché dans un écrin de rocaille et d’anciens pâturages. Le refuge Marielle DemEnga Monter aux Petoudes pour la journée est 


Dès la fonte des neiges, la soldanelle est l’une des premières fleurs à saluer le retour du printemps.

Ce petit refuge accueille chaleureusement un public diversifié; des familles dont le sentier permet de nombreuses pauses et un terrain de jeu propice aux enfants de tous âges, des cristalliers attirés par le recul du glacier, des botanistes, des solitaires, des couples, des camps de jeunes, des groupes de copains.

Itinéraire d’accès 1. Départ du col de La Forclaz, suivre le bisse jusqu’à la buvette du glacier, traverser le torrent du Trient, monter en direction du chalet des Grands et bifurquer sur la droite en direction des Petoudes, traverser la Tzornevette et monter jusqu’au refuge. 2. Départ de Trient, monter en direction du chalet des Grands et bifurquer à droite en direction des Petoudes.

© D. R.

Pour conclure Des montagnes aux glaciers, de la rocaille aux pâturages, du ruisselet aux torrents, tout est issu d’un même souffle: La Terre. La Terre est un être vivant dont la magie mérite tout notre respect. Bonne randonnée à tous.

La passerelle sur le torrent de la Tzornevette installée grâce à une équipe bénévole du comité des Alpages.

En un coup d’œil Altitude:

2169 m

Situation:

Coordonnées 566.860/096.570 Carte nationale 1 : 25 000 feuille 1344 col de Balme Carte nationale 1 : 50 000 feuille 282 Martigny

Dortoirs:

9-12 places

Ouverture:

Début juin à fin septembre, pas gardienné Réservation indispensable

Equipements:

Eau à la fontaine, bois pour le fourneau, éclairage solaire, vaisselle pour 12-15 personnes, réchauds à fondue, linges vaisselle, couvertures, WC à l’extérieur

Responsable:

Marielle Demenga – Tél. 021 728 10 06, e-mail: marielledemenga@hotmail.com Clés au Relais du Mont-Blanc Eliane Rosset, 1929 Trient – Tél. 027 722 46 23

Accès été:

Par le bisse partant du col de La Forclaz (VS) ou par le village du Trient (VS)

Randonnée:

Col de La Forclaz – Trient – Col de Balme – alpage des Grands – refuge des Petoudes – buvette du Glacier – Fenêtre d’Arpette – Champex. Proche de l’itinéraire du TMB, il permet une variante boucle de randonnée.

Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

15


u

e seill n o c vous

16

Pour profiter des beaux jours et des belles randonnées qui se profilent, il est primordial de bien se chausser. Mais c’est quoi une bonne chaussure?

I

l existe de très nombreux modèles et les plus jolis sont rarement les plus adaptés. En effet, il n’est pas facile de trouver chaussure à son pied c’est-à-dire adapté à son volume: longueur, largeur, hauteur du cou-de-pied…

Une histoire de catégorie On peut diviser les chaussures en quatre gammes A, B, C et D. Des basses très légères, à utiliser au quotidien et pour les loisirs (catégorie A) 1 aux alentours de CHF 170.–, au top rigide et chaud destiné à l’alpinisme technique engagé, pour les conditions les plus extrêmes (catégorie D) 2 dépassant les CHF 600.–, il existe de nombreux modèles plus ou moins rigides et structurés. Garder en tête que plus la chaussure est légère et souple moins elle est structurée pour donner la part belle au confort; plus elle est rigide et «grosse», plus elle est stable en terrain accidenté. Les chaussures de catégorie B et B/C (de CHF 220.– à 400.–) 3 et 4 ; des longues balades dans les alpages au trekking engagé d’altitude, elles donnent l’avantage au confort de marche tout en offrant un bon maintien de la cheville. Sur les modèles les plus techniques de cette gamme, on peut fixer un crampon lanière pour traverser un névé ou un

Passion Montagne – numéro 3 – mai - juin 2012

1 Patagonia Scree shield (catégorie A).

2

LA SpoRtiva Nepal evo (catégorie D).

3

lowa Regenade (catégorie B).

4

LA sportiva Karakorum (catégorie B/C).

glacier. Les chaussures de montagne de catégorie C et D (de CHF 370.– à 600.–); destinées à la haute montagne, elles sont semi-rigides ou rigides, parfaitement adaptées à l’utilisation de crampons et sécurisent le pied sur les terrains les plus accidentés. Certain modèles plus asymétriques et dotés de zone plate sur l’avant sont particulièrement adaptés à la grimpe et aux courses d’arêtes. Les catégories C ou semi-rigide restent «souples» sur la partie avant du pied pour garder un déroulé de pied confortable. Mon conseil est de se laisser guider par ses pieds et le vendeur, il sera le plus à même d’aiguiller vos choix grâce à une fine connaissance des produits. Un bootfiteur peut encore améliorer votre confort en ajoutant des semelles personnalisées type «conformable». Il peut aussi détendre le cuir pour élargir la chaussure si besoin. Enfin, utilisez des chaussettes adaptées au trek; renforcées au talon et sur l’avant-pied qui limitent les échauffements. Oui, on peut marcher des heures tout en restant confort, c’est possible; mais, pour ça, il faut prendre le temps d’essayer et ne pas avoir peur de se laisser conseiller.

© D. R.

Conseil MATOS

Bien choisir  ses chaussures


© D. R.

D

ans la plupart des cas, des chemins permettent l’accès par des véhicules motorisés. Cependant il existe également des estivages sans accès pour lesquels des éleveurs demandent de nouveaux chemins, mais ces derniers vont à l’encontre de la protection des paysages et de l’environnement. Il en résulte que l’accessibilité des alpages par les éleveurs devient problématique. Les paysans et agriculteurs de montagne sont de véritables entrepreneurs: l’une de leurs nombreuses activités est l’estivage. Cette activité permet également de garder des paysages riches et vivants en évitant l’embroussaillement, puis l’extension des forêts. Malheureusement, une étude de la Confédération a démontré qu’il existe une baisse régulière des surfaces d’estive, notamment parce que la relève par les plus jeunes tend à diminuer vu que les conditions de travail sont difficiles et peu payées. Dans certaines régions, cette accessibilité est discutée depuis longtemps par les parties prenantes afin de trouver un compromis routes – téléphériques. Effectivement les intérêts ne sont pas les mêmes pour tous: la commune voulant gérer son patrimoine tant économique, touristique que paysager, les éleveurs désirant des facilités d’accès à leurs alpages et les associations de protection de la nature proposant des alternatives à l’aide de téléphériques d’alpage afin de protéger nos montagnes de ces longues cicatrices routières gâchant le paysage. Il n’existe pas de solution idéale car chaque région a ses spécificités. Mais avant de creuser nos montagnes pour créer des chemins, ne faudrait-il pas mieux développer le concept de téléphériques d’alpage?

Rodoval Adret Rossinière Cray pointe.

u

Chaque année, des milliers d’animaux de rente remontent les pentes de nos montagnes au début de l’été pour brouter de l’herbe en altitude. Une fois à l’estive, les éleveurs doivent redescendre régulièrement leurs fromages en plaine.  Annelore Kleijer

ENVIRONNEMENT

Accessibilité des alpages:  routes ou téléphériques?

Téléphérique d’alpage moderne.

Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

17


portfolio u

Né et toujours resté Schwytzois de cœur, j’ai découvert la haute montagne dans les Alpes bernoises. Je me sens aussi à l’aise au jardin potager que sur des skis de rando. L’appareil photo me sert à garder des souvenirs de mes sorties. J’essaie de trouver des sujets dans la nature qui ne sont pas toujours conventionnels, mais pris sur le vif ! Emil Suter

18

Envoyez-nous vos plus belles images (300 dpi minimum) par e-mail secretariat@cas-diablerets.ch, sur clé USB ou sur CD.

Passion Montagne – numéro 3 – mai - juin 2012


Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

19


maintena

nt aussi

mini-dos

en

e (4g)

Est-ce que votre trousse de premiers secours ne pèse aussi que 19,4 g? Le Baume du Tigre soulage en cas de blessures dues au sport, de maux de tête, de douleurs musculaires et articulaires, de refroidissements. Disponible dans toutes les pharmacies et drogueries. pot 19.4g

Works where it hurts. Ceci est un médicament. Prière de lire la notice d’emballage.

021_300_Tigerinserat1_180x117_f 1

www.tigerbalm.ch

21.02.11 12:32

TOUT UN MONDE À DÉCOUVRIR !

INÉDIT PUBLICATIONS SA | Avenue Dapples 7 | Case postale 900 | CH-1001 Lausanne T +41 21 695 95 95 | F +41 21 695 95 50 | info@inedit.ch | www.inedit.ch


la vie du club Grimpeur d’autrefois?

Bulletin de la section

© D. R.

Sommaire Mémento Mai à juin 2012 Application Go2top Concours de photos Procès-verbal de l’AG de printemps Courrier des lecteurs Patrimoine Cabanes Alpines Recherche du 150e Nouveaux membres Décès Les sous-sections Morges Château-d’œx Rapports Col d’Argentière Grande Lui Tour de Famelon Chalet du Régiment Sentier des Adonis Voies ferrées dans la vallée du Trient

Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

22 23 23 24 27 27 27 28 28 29 29 30 32 33 34 35 35

21


la vie du club Mémento MAI à JUiN 2012 Mercredi 20 juin  Dès 18h: soirée à la Grotte de la Borde (voir encadré ci-dessous).

Mercredi 27 juin  A 19h30: réception des nouveaux membres. Dès 20h : soirée récréative et culturelle organisée par la Commission d’alpinisme (voir encadré).

Soirée du mercredi 27 juin La Commission d’alpinisme vous convie à la conférence: «Le temps qu’il fera?» Une entrée dans le monde captivant de la météorologie avec Christophe Salamin, prévisionniste à MétéoSuisse, responsable avertissements pour la Suisse romande. Quel montagnard n’a donc jamais été confronté à un changement subit de temps, ou à un ciel finalement plus clément qu’annoncé? La météorologie est une science hautement subtile et les phénomènes en jeu passablement complexes. A ce jeu-là, le prévisionniste fait figure de prophète en son pays. Malgré tout il reste toujours des zones d’ombre. Et c’est encore plus vrai en montagne, où le relief, les courants, l’interaction air-sol contribuent à rendre la grande marmite du ciel moins prévisible.

La Commission des archives vous invite à la Soirée à la Grotte de la Borde, berceau de la Section Pour honorer la tradition et la convivialité clubistique, tous les membres de la section sont invité(e)s à partager une agape sympathique et bucolique sous forme de repas canadien à la Grotte de la Borde, mercredi 20 juin 2012 dès 18h (en remplacement du mercredi 6 juin) La Musique d’Anzeinde assurera l’animation musicale dans ce cadre champêtre, face à la cathédrale de Lausanne. Un repas canadien suppose la contribution culinaire de chacun(e): une petite salade, un gâteau (salé ou sucré), une assiette de fromage ou de charcuterie, et pourquoi pas un verre de vin (ou d’eau minérale) sont, bien sûr, les bienvenus. Le café et d’autres surprises seront préparés avec bienveillance par la Commission. L’essentiel, c’est votre présence et votre bonne humeur! Pour faciliter l’organisation de cette soirée, veuillez confirmer votre participation et parler d’intendance avec notre secrétaire, Ruth Liniger, tél. 021 647 12 05 ou rliniger@ citycable.ch d’ici au lundi 18 juin 2012.



22

Robert Pictet Président de la Commission des archives et son Comité

Passion Montagne – numéro 3 – mai - juin 2012

Cheminement: La Grotte se trouve au nord-ouest du collège de la Barre, Borde 4, Lausanne, chemin des écoliers, direction ouest vers la salle de gym-atelier.

© Dean Gill / D. R.

Qu’on se le dise, tous au berceau de notre section...


Application Go2top Le développement de l’application baptisée Go2top qui permettra aux membres de notre section de s’inscrire Go2top en ligne pour les activités du club progresse rapidement. La collaboration entre la société responsable pour le développement de l’application et le comité de pilotage a été très efficace et tous les acteurs ont œuvré à la réalisation de ce grand projet avec beaucoup d’enthousiasme et de professionnalisme. L’application Go2top a de multiples facettes. D’une part elle permettra aux chefs de course de préparer leur programme annuel tout en bénéficiant d’un catalogue très vaste d’anciennes courses. D’autre part, la Commission d’alpinisme

disposera de tous les outils nécessaires pour homologuer les activités proposées, pour analyser les diverses activités de la section et les habitudes de nos membres. L’administration du club pourra également profiter d’outils pour automatiser certaines tâches qui chargent encore trop souvent le secrétariat. Et finalement ce sont les membres du club qui en premier lieu pourront bénéficier de tous les outils nécessaires pour choisir leurs courses et s’inscrire en ligne à leur souhait. Un des points les plus importants dans ce développement concerne l’accès automatisé à la base de données des membres de notre section qui est nécessaire au bon fonctionnement de Go2top. Actuellement il est beaucoup plus aisé

Go2top

de fournir des données à cette base gérée par le comité central du CAS; par contre, la récupération par notre section de cette information au moyen d’un système automatisé n’est pas complètement résolue et fait encore l’objet de tests entre le comité de pilotage et le comité central. Nous espérons cependant résoudre ce problème dans les meilleurs délais. Sous peu, le comité de pilotage sélectionnera un certain nombre de testeurs parmi les chefs de course et les membres de la section pour exploiter toutes les facettes de Go2Top et ainsi éliminer les problèmes éventuels avant de mettre l’application à la disposition des membres au début de 2013.  Gervais Chapuis, 25 avril 2011.

Concours de photos Commission de l’environnement Sports de montagne et changements climatiques

© D. R.

Ce concours est ouvert à tous les membres de notre section, ainsi que de ses sous-sections. Les photos proposées par nos membres doivent mettre en évidence l’un ou plusieurs des thèmes suivants:

L’impact des changements climatiques sur la pratique des sports de montagne constitue l’un des thèmes prioritaires retenu par le comité central du CAS pour son 150e anniversaire, l’année prochaine. Notre section fêtera également son 150e anniversaire en 2013, c’est pourquoi la commission de l’environnement de la section a décidé, en accord avec le comité de la section, d’organiser cette année un concours de photographie en rapport avec ce thème.

  Conséquences des changements climatiques.   Impact de ces changements sur la pratique des sports de montagne.   Origine de ces changements.   Moyens de réduire ces impacts. Dès lors, cet été, lorsque vous partirez en montagne, n’oubliez pas votre appareil de photos. Au détour d’un chemin, vous découvrirez peut-être le sujet à ne pas manquer, un petit arrêt vous permettra de l’immortaliser. Ayez l’œil ouvert! Vos photos, en couleur ou en noir et blanc, au format A4 et sur papier professionnel, ou sur CD, en format haute définition, seront adressées, d’ici au 30 novembre 2012, à l’adresse suivante:

Secrétariat de la section des Diablerets du CAS Concours de photos Case postale 5569 1002 Lausanne (Sans indication de l’expéditeur.) Par contre, en plus des photos ou du CD, l’enveloppe comprendra une indication du lieu et de la date de la prise de vue, ainsi qu’une petite enveloppe fermée avec le nom et l’adresse du concurrent. Le règlement détaillé du concours est accessible sur le site web de la section www.cas-diablerets.ch Bonne chance à toutes et à tous.

Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

23


la vie du club Procès-verbal assemblée générale de printemps du 25 avril 2012 1 Accueil, adoption de l’ordre du jour L’assemblée est ouverte vers 20h15 par les salutations d’usage, Luc Anex relève la présence d’anciens présidents de la section des Diablerets qui portent le bredzon. Pour que l’assemblée se déroule normalement, le président désigne Jean-Marc Mermoud, Daniel Rapin, François Gindroz en qualité de scrutateurs, sans opposition.

Roland Eggen, membre depuis 1975   Joseph Savioz, ancien gardien de la cabane  

Compliments et gratitude Luc Anex remercie aussi les responsables des commissions et groupes d’avoir participé à leur réunion annuelle avec les membres du comité.

Gryon Luc Anex commente la situation du terrain de Gryon. Pro Natura a déposé un recours au Tribunal administratif. Suite à des négociations entre l’acheteur et Pro Natura, un accord a été trouvé et une servitude sur le terrain sera inscrite au registre foncier. En conséquence, la partie constructible du terrain va être bien diminuée. Le prix de vente de la parcelle a été fixé à CHF 270 000.–. La signature de l’acte de vente a été fixée au 3 mai 2012 à 8 heures.

Adoption de l’ordre du jour Sans remarque concernant l’ordre du jour, les listes de présence sont complétées par les clubistes présents. Le quorum étant atteint, l’assemblée peut valablement délibérer (70 membres ont signé les listes de présence). 2 Adoption du procès-verbal de l’assemblée générale d’automne du 30 novembre 2011 Le procès-verbal de l’assemblée générale d’automne a été publié dans le bulletin du mois de janvier 2012. Aucune remarque n’étant formulée à son sujet, il est approuvé à l’unanimité. 3 Informations diverses du comité Excusés Luc Anex lit la liste des personnes excusées. Décès Au cours des mois écoulés, le comité a appris avec regret et tristesse le décès des membres et membre d’honneur suivants: Roger Chapuis, membre depuis 1955   René Corthésy, membre depuis 1930   Henri Jaquet, membre depuis 1942   Pierre Jaquenoud, membre depuis 1955   24

Passion Montagne – numéro 3 – mai - juin 2012

du Grand-Mountet, membre depuis 1961 Alphonse Trautmann, membre depuis 1959   La section adresse ses très sincères condoléances aux familles éprouvées par le deuil et les assure de toute sa sympathie. Pour honorer la mémoire des personnes disparues, l’assemblée se lève et observe un moment de silence.

Commission de l’immeuble Roland Mosimann a démissionné de la présidence de cette commission. Nous sommes à la recherche d’un nouveau président. Des travaux devraient être entrepris en juillet 2012 dans la grande salle. Nous sommes à la recherche d’un architecte au sein du club pouvant assurer le suivi de ces derniers. Go2top Luc Anex informe l’assemblée des différents développements de ce logiciel de gestion de nos activités: la phase de programmation s’est bien   déroulée. Il y a eu une bonne entente entre la société QUOD et le groupe de travail. nous sommes entrés dans la phase de test.   nous devrions pouvoir utiliser ce nouveau   logiciel pour le programme des courses 2013.

Soirée des membres d’honneur La soirée aura lieu le 15 mai à 18 heures à la Tour de Gourze. Fondation pour les cabanes La démarche de recherche de fonds a commencé mais elle n’est pas aisée. Nous réalisons que sans un projet «phare», il sera difficile de motiver de futurs donateurs. Afin de pallier ce manquement, il a été décidé de réactualiser le projet de Rambert sur des bases plus raisonnables (budget financier et grandeur des locaux). Patrik Troesch sera le chef de ce projet. 150e anniveraire du Cas et de la section Huit sections fêtent, en parallèle du CC, le 150e anniversaire de la fondation du CAS. La section des Diablerets est la seule section romande à fêter ses 150 ans. Toutes sortes d’activités ont été planifiées dans le cadre de la section : Forum   Repas de la section   Journée en cabane   Festival du film alpin   Concours de photos   Mur de grimpe   Flyer   4 Informations des commissions, des groupes et des sous-sections La parole est passée aux président(e)s ou responsables des groupes et commissions, ainsi que des sous-sections. Les commissions et les sous-sections de la section  Alpage Nicolas Favrod est excusé.  Alpinisme Marc Gilgen annonce qu’il n’y a pas de changement majeur à court terme à la CA. Une personne en moins en 2012: Eric Joye. La CA est à la recherche de 5 chefs de course pour le 150e. Cela sera annoncé dans le Passion Montagne.


AVRIL

25 2012

Les cabanes de l’A Neuve, Trient et Mountet viennent de fermer pour la saison d’hiver. A l’ouverture de la cabane du Trient, il y a eu des problèmes de fuite d’eau.

 Immeuble Roland Mosimann est démissionnaire.  Vérificateurs des comptes Erica Nobs n’a pas de problème à signaler.

Travaux à entreprendre en 2012: Orny: remise à niveau de l’électricité (pan  Objectifs du logiciel Go2top: valider les courses 2013 en automne 2012   éviter à long terme de publier   ce programme sous forme papier pouvoir proposer de nouvelles courses   en cours d’année Evénements en 2012: en juin: conférence de MétéoSuisse   en octobre: conférence sur les zones de   tranquillité en montagne. Le but est de sensibiliser les chefs de course à cette problématique.  Station de secours du Pays-d’Enhaut André Mottier est excusé.  Archives Marcel Vouillamoz remplace Robert Pictet. Rien à signaler.  Bibliothèque Christian Hubert. La commission a participé à une discussion concernant la création d’une commission de la culture. L’idéal pour cette commission serait d’avoir un accès internet pour les membres avec visualisation des livres disponibles. L’effectif s’est renforcé de trois jeunes membres. Merci au comité pour les nouveaux meubles.  Buvette Marie-Louise Jeandrevin, la nouvelle présidente, décrit la situation comme bonne. Robert Pictet est le nouveau caviste. Introduction en 2011/2012 des bouteilles PET et de l’uniformisation des prix.  Cabanes Depuis l’automne 2011, Patrick Troesch est le nouveau président. Une commission technique (Philippe Bonnet et Jean-François Kählin) a été mise sur pied pour soutenir le nouveau président.

neau photovoltaïque) – CHF 6000.–. Mountet: remise en état du local à provi  sions (aide de l’institut Lavigny). Rambert: il a été décidé en comité de réac  tiver le projet de renouvellement de la cabane Rambert sur la base d’une cible financière beaucoup plus réduite. Les architectes ayant gagné le concours ont été approchés. Une rencontre est prévue prochainement. Patrik lance un appel quant à la recherche de nouveaux préposés. Télésiège de la Breya: la section s’est engagée d’une manière symbolique.  Chalets Florian Vermot est absent. Christine Rapin prend la parole pour annoncer des travaux à venir à Borbuintze: électricité, porte principale et fontaine (offerte par Gérard Blanc); Barraud: on doit demander la clé à Louis; Lacombe: tout est en ordre.  Cours de ski de la section des Diablerets Bertrand Sieber est excusé.  Environnement Jean-Bernard Gay est excusé. Eliane Ryser le remplace. Six réunions en 2011. Deux nouveaux membres en 2011. En automne se tiendra l’assemblée des responsables romands dans nos locaux. Le concours du 150e sera supporté par un article dans Passion Montagne.  Financière Le rapport de Corinne Pointet se trouve à la page 27 du dernier Passion Montagne.  Gymnastique Dorien Kruithof est excusée.

 Jeunesse Nicolas Simon est absent.  Web Gervais Chapuis mentionne qu’il n’y pas de changement dans la commission. Go2top: Après un projet bien réussi, le travail de   formation et de mise en place commence. Nous devons réfléchir à investir dans la   mise en place de postes de travail (3) à la grande salle. Base de données: Comment devons-nous améliorer notre   relation avec le CC pour avoir une base de données de bonne qualité?  Jeudistes Alain Junod est le nouveau président depuis janvier 2012. Il y a environ huitante membres. Il déclare que que la fréquentation des courses est très encourageante et les nouveaux membres augmentent. La plupart des sorties sont dédoublées. Cinquante-cinq courses par année. Il y a 33,5 personnes par course en moyenne.  Marraine Eliane Cuche est excusée.  Mercredistes Jean-François Milliet décrit la situation comme très bonne. Il y a 140 membres. Cinquante-neuf courses ont été organisées. Il y a eu 1331 participants. Certaines courses sont dédoublées. Différentes «semaines» ont été organisées. Le ski de randonnée a été introduit avec succès. Les sorties à raquettes ont de plus en plus de succès.  Musique d’Anzeinde Hans Woodli est content de son équipe de 18 musiciens. André Laurent a rejoint la Musique en 2011. Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

25


la vie du club Procès-verbal (suite) AVRIL

25 2012 Il annonce les événements suivants : 28 avril: 20 Km de Lausanne (de 17 à 18h)   9 mai: soirée familiale   26 mai: mariage en France   20 juin: soirée à la Grotte   4 août: marché folklorique à Vevey   18 septembre: Comptoir suisse    Groupe de photographes Afin de passer au numérique, Alain Junod annonce qu’un groupe de travail de 11 personnes (membres et non-membres) étudient les différentes options possibles. 3 options possibles: dissolution   gestion des archives   redémarrer une activité technique   Il rappelle la soirée des photographes du 9 mai 2011 sur le thème de la vie des animaux. Les archives ont été réorganisées avec Robert Pictet. Organisation d’un cours de photos tout prochainement à Villeneuve.  La sous-section de Morges Monika Savary salue cordialement tous les membres présents.  La sous-section de Payerne Jacques Thévoz salue cordialement tous les membres présents. 26

Passion Montagne – numéro 3 – mai - juin 2012

5 Discussion et approbation du rapport 2011 du président de la section Sans remarques concernant le rapport paru en page 23 dans le dernier Passion Montagne, ce dernier est approuvé. 6 Discussion et approbation des comptes 2011, des rapports du trésorier, des vérificateurs des comptes et de la commission financière Comptes 2011 et rapport du trésorier Le trésorier Pierre Delaloye est à la PDP 2012. En son absence les comptes sont présentés et commentés par Gérard Chessex. Ils figurent aux pages 24, 25, 26 et 27 du dernier Passion Montagne et ont été adoptés par le comité. Gérard Chessex commente l’exercice écoulé. Rapport de la commission financière Corinne Pointet mentionne que le rapport de la commission financière pour l’exercice 2011 se trouve en page 27 du dernier Passion Montagne. Pierre Muller va quitter la commission et sera remplacé par Sacha Aeschlimann. Rapport des vérificateurs des comptes Erica Nobs déclare avoir contrôlé les comptes et n’a pas de problème à signaler. Elle fait lecture de son rapport de la commission des vérificateurs des comptes de l’exercice 2011 qui se trouve en page 27 du dernier Passion Montagne. Discussion et approbation des comptes 2011 Vincent Durgnat demande si les coûts du travail de l’administration concernant Passion Montagne sont compris dans le compte «administration» ou celui du «journal». Gérard Chessex précise que ces coûts sont compris dans le compte «administration». Jean Duboux demande que le trésorier essaye d’obtenir l’exonération fiscale pour la vente du terrain de Gryon (même principe que la Meyette).

Les comptes 2011 et les trois rapports soumis sont approuvés à l’unanimité. Il est donné décharge au trésorier et au comité, les vérificateurs des comptes sont relevés de leur mandat. 7 Discussion et approbation des rapports 2011 des commissions, des groupes et des sous-sections Les rapports sont adoptés à l’unanimité (moins 1 abstention) et en bloc. 8 Approbation des statuts révisés Suite à différentes lettres et e-mails reçus par le président concernant les nouveaux statuts (8 dont 3 demandant le report de l’AG), une motion d’ordre est proposée afin de déterminer si l’on veut discuter de ces statuts à cette assemblée générale. Suite au vote d’entrée en matière (57 oui, 3 abstentions et 10 non) il est décidé de procéder à l’examen des statuts. Les articles 1, 2 et 3 de ces statuts ont été discutés. Au fur et à mesure de ces discussions, un certain nombre des personnes présentes se sont retirées. Il est devenu clair, après un certain temps, que le quorum n’était plus suffisant pour délibérer ou poursuivre cette assemblée statutairement. Le président a donc demandé une suspension de séance afin de déterminer la procédure à suivre. Le quorum n’étant plus atteint, le président a décidé de suspendre cette assemblée générale ainsi que les discussions concernant les statuts. Une décision touchant ce point sera proposée à une date ultérieure. L’assemblée générale est donc interrompue vers 22 heures 15 et les points 8 à 11 de l’ordre du jour ne sont donc pas couverts (y compris les statuts).

Lausanne, le 1er mai 2012 Gérard Chessex, secrétaire général


Courrier des lecteurs L’aventure de la cabane Mutthorn racontée par Fred Lang dans le numéro 2/2012 de Passion Montagne est l’une des quatre courses dans lesquelles j’ai été sauvé, avec mes compagnons de route, par ma boussole et mon altimètre, en l’espace de douze ans. La première fois, c’était en descendant du Jungfraujoch sur Concordiaplatz dans la tempête de neige, le 1er août 2000. Après 30 minutes, le chef de course, le regretté Beat Sutter qui naviguait entre les crevasses, avait fait, sans s’en rendre compte, un demi-tour complet et remontait vers le Jungfraujoch. Une autre fois, je n’ai trouvé la cabane du Binntal que

grâce à ma boussole: le brouillard était apparu en l’espace de trois minutes alors qu’il nous restait une demiheure de marche à parcourir dans la neige. Il faut savoir que la condensation de la vapeur d’eau, une fois qu’elle a commencé en un point, se propage à une vitesse fulgurante. C’est tout simplement de la physique. Même par ciel entièrement bleu, il faut être prêt, audessus de 2000 m, à faire face au brouillard en quelques minutes; je l’ai vécu plusieurs fois. La seule fois où j’ai

Soutenez notre fondation  Patrimoine  Cabanes  Alpines! exonérée nt! fiscaleme

© D. R.

Notre mission: entretenir et rénover nos cabanes Nous contacter: 021 320 70 79 – CCP: 12-291397-0

regretté de ne pas avoir emporté ma boussole était à skis de fond dans les bois du Jorat: après avoir parcouru 6 km «toujours dans la même direction et en suivant des chemins», je me suis retrouvé à 200 m de mon point de départ. Le temps était tout simplement couvert et il était impossible de s’orienter avec le soleil. Jean-Marc Suter, chef de course

Recherche Chefs de courses et adjoints pour le 150e 2013 rime avec 150e anniversaire de la section (et du Club Alpin Suisse). Parmi les manifestations prévues, des montées dans nos cabanes auront lieu le week-end des 20 et 21 juillet 2013, accompagnées par un professionnel qui développera un thème particulier en lien avec la montagne. Le comité d’organisation recherche cinq chefs de courses et cinq adjoints pour encadrer ces courses. Vous vous occuperez de l’organisation de la course (horaires, déplacements, itinéraire, etc.) et de son bon déroulement. Une occasion unique d’apporter votre pierre à l’édifice et de mettre vos compétences à la disposition des participants. Alors, motivé(e)? Contactez sans attendre le vice-président Michel Fardel par téléphone au 021 617 87 49 ou par courriel à michelfardel@bluewin.ch 


Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

27


la vie du club Nouveaux membres I I I I I F I I I I I I I F F F I J I I I I I J I I I F I F F J J I J I I F F I J J I I I F F I F I I I I I I I I J

Ahumada Carolina Aissaoui Lahssene Alipio Duraes Hugo Miguel Anderegg Karin Balibouse Yves Barsot Stéphan Bonjour Steve Brandvold Vibeke Caro Lucia Cette Marie-Sophie Chappuis Marianne Clozier Lucie Custo Anna Dassesse Ernest Dassesse Kate Dassesse Thelma De Montmollin Nicole De Siebenthal Claire Demaurex Bénédicte Dross Jean-Baptiste Epiphani Hadrien Fabbro Marusca Freire Jaime Fuchs Laureline Golay Manuela Gonin Pascal Grassi Simona Hanson Denisa Härri Ferdinand Harvey Jérémie Harvey Lucie Himmich Ismael Hubert Arthur Jaquet Nathalie Katz Pauline Keller Roland Laurençon Jonathan Ledermann Cyril Ledermann Livia Leopold Bertrand Macherei Constentin Macherei Héléna Macherei René Mahé Sylvie Malzieu Jessica Mauerhofer Jean Mauerhofer Yvette Mbombo Tshimanga Monnin Gallianne Moss Thierry Mulon Adrien Paillex Soizick Panchaud Noélie Petermann Aanoud Pilo Giada Rao Riccardo Rochat Sabine Romanens Jimmy

Lausanne Lausanne Lausanne Pully Puidoux Métabief (France) Renens Lausanne Lausanne Lausanne Rivaz Valeyres-sous-Ursins Lausanne Yverdon-les-Bains Yverdon-les-Bains Yverdon-les-Bains La Tour-de-Peilz Epalinges La Conversion Lausanne Lausanne Pully Prilly Epalinges Mézières Renens Renens Yverdon-les-Bains Epalinges Paudex Paudex Lausanne Lausanne Yverdon-les-Bains Echandens Lausanne Pully Lausanne Lausanne Lausanne Pully Pully Pully Puidoux Penthalaz Lausanne Lausanne Lausanne Métabief (France) Bavois Lausanne Lausanne Penthalaz Cully Montreux Pully Lausanne Chavornay

Catégorie : I = Individuel / F = Famille / J = Jeunesse 28

Passion Montagne – numéro 3 – mai - juin 2012

F F J J F F I I I I I I I I I I I

Salamon Welwert Baltasar Schmid Harvey Emmanuella Schütz Jérémie Schütz Lara Schütz Laurent Schütz Valérie Sturny Pascal Sulliger Pascale Uldry Michel Verdan Christophe Von Orelli Claudia Vorlet Michel Wentein Rainer Wu Philippe Wuilleret Sabrina Zimmermann Olivier Zürcher Loïc

Sous-section de MORGES J I I I F I I I F

Gebhard Gilles Massacand Alexia Menin Laure Pellet Joanie Pillinini Gianpaolo Rhyner Rita Rossand Jean-Christophe Schlatter Christoph Stagni Elena

Sous-section de payerne I

Gilibert Françoise

Sous-section de VALLORBE F I

Bunting Christophe Marcon Célia

Saltsjöbaden Paudex Curtilles Curtilles Curtilles Curtilles Tatroz Lausanne Pully Renens Lausanne Lausanne Puidoux Lausanne Morges Lausanne Saint-Prex Vaux-sur-Morges Morges Saint-Livres Essertines s/Rolle Lausanne Epalinges Morges Etoy Lausanne Le Vaud Bretonnières Bettens

Sous-section de chateau-D’œx I I

Link Matthias Vejlupek-Rossier Martine

Château-d’œx Rougemont

décès Avec regrets, nous donnons connaissance du décès des personnes suivantes:   Roger Chapuis   Henri Jaquet Membre de la section Membre de la section depuis 1955. depuis 1942.   René Corthésy   Pierre Jaquenoud Membre de la section Membre de la section depuis 1930. depuis 1955.

© olly - Fotolia.com

Section lausannoise


Les sous-sections   MORGES

  Château-d’œx

© Cabane Orny II / D. R.

Agenda Mardi 26 juin Assemblée à 19h30 à notre cabane Orny II à Vaulion. Elle sera suivie par des grillades préparées par le Comité. Pour nous permettre d’organiser le déplacement et de prévoir suffisamment de victuailles pour tout le monde, veuillez vous annoncer jusqu’au vendredi 22 juin auprès de Elisabeth Regamey (tél. 021 800 48 87 ou elisabeth.regamey@peinturedeco.ch). Les nouveaux membres de notre Sous-section sont invités à venir faire connaissance de notre cabane (Orny II, près de Vaulion) lors de cette assemblée de juin. En plus de faire de nouvelles connaissances, vous recevrez quelques informations concernant la cabane, l’ambiance de notre groupe et la vie de notre Sous-section. Message du Comité des Activités Alpines Rappelons que les Stamms des mois de juillet et août se déroulent à la buvette « La Véranda » du camping de Morges (du 1er juillet au 31 août inclus). Après un mois de mars avec des périodes aux températures plutôt estivales, nous voilà de retour en hiver avec neige, vents, dangers d’avalanche marqués. Les quelques belles sorties de fin de saison, récompenses pour ceux qui ont assidûment participé à un maximum de randonnées depuis le début de l’hiver, ont dû être annulées. A cette période nous étions plutôt habitués à porter les skis ! Ce mois d’avril offre une neige plutôt abondante, point positif pour les glaciers qui ont subi de graves outrages au printemps de l’année passée. Point moins réjouissant pour la faune qui avait déjà payé un lourd tribut durant les grandes périodes de froid du début d’année. La nature nous a rappelé qu’elle restait maître envers et contre tout. Une fois de plus les chefs de courses se sont investis un maximum pour organiser, trouver une fenêtre météo favorable, ainsi que des parcours sûrs pour vous offrir de belles journées de partage dans ces montagnes pleines de magie. Au mois de mai nous réitérons le cours de maniement de corde, en deux sessions cette année. C’est la fenêtre qui s’ouvre sur la préparation d’une belle saison estivale, que nous vous souhaitons abondante en belles courses de tout niveau, avec des paysages majestueux où plane l’aigle, sous un soleil généreux, bucoliques et fleuris en abondance avec des odeurs de mélèzes, avec le petit ruisseau pour y mettre un petit jus au frais, tout ça sous le regard bienveillant des chamois et des bouquetins.

Championnats suisses de ski-alpinisme au Tessin Elena et Tassio, cadets, membre de la sous-section de Château-d’œx ont participé au Tris Rotondo, dans le Val Bedretto. Cette épreuve existe depuis 2004 et se déroule tous les deux ans dans un cadre majestueux, en grande partie au-dessus de 2000 mètres. Elena et Tassio Serra di Cassano sont établis au Paysd’Enhaut depuis plus de dix ans. Depuis très petits ils ont été orientés vers le sport et pratiquent plusieurs disciplines. Tassio faisait beaucoup de football et de course à pied durant la saison d’été ainsi que du ski de fond en hiver avec le ski-club local. En 2010, il a participé à ses premières courses de ski-alpinisme comme le trophée des Monts-Chevreuils et la nocturne d’Isenau qu’il a remportés. Ces succès l’ont motivé à s’investir plus à fond dans ce sport. Elena pratique de la gymnastique, de la course à pied et du ski de fond. Elle a suivi son frère dans les courses de ski-alpinisme. Depuis 2011, ils s’entraînent avec l’équipe régionale de ski-alpinisme. Ils ont également participé aux championnats d’Europe de Pelvoux en France avec des résultats conformes à leurs capacités. Je leur souhaite beaucoup de succès pour leur carrière sportive. Hervé Schopfer Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

29


les rapports

SKI-Rando Col d’Argentière - 3549 mètres • Date: 19 février 2012 • Chef de course: Gindroz François • Adjoint: Pictet Robert • Participants: 6

30

Passion Montagne – numéro 3 – mai - juin 2012

Reportée, déplacée, la sortie a eu lieu samedi 17 mars, pour notre plus grand plaisir, ceci avant de nouvelles «perturbations»! Cette région du massif du Mont-Blanc nous a fait découvrir l’univers de la haute montagne. Avec l’utilisation du téléphérique des Grands Montets (3225 m), le glacier d’Argentière est d’accès facile par le glacier des Rognons. Sur le glacier d’Argentière, au bas du glacier des Améthystes, nous avons bifurqué pour remonter le glacier du Tour Noir, avec quelques crevasses. Les images montrent bien la variété de la météo que nous avons eue. Ce qui est moins visible, c’est la neige qui est tombée lors de la montée… et le vent qui nous a fait froid aux mains lors du décollage des «peaux». Nous avons eu une grande chance, puisqu une éclaircie a surpris tout le monde

© D. R.

Eclaircie à l’arrivée au col d’Argentière.


Retour sur le glacier d’Argentière, au bas du glacier des Améthystes.

à l’arrivée au col d’Argentière. Les nuages ayant disparu, la descente jusqu’au village d’Argentière s’est déroulée avec une excellente visibilité. Lors de cette course très variée, nous avons fait 950 m de dénivellation positive pour 2900 m de descente! Pour terminer cette journée sportive-conviviale: un petit apéro à l’hôtel du Buet et plus tard, dans les hauteurs de Martigny, une succulente fondue moitié-moitié «VacherinBagnes»… Une fois de plus, merci aux guides du jour pour cette belle et exigeante sortie. Hans Hilty

Parcourez les grands espaces à pied TREK CULTURE NATURE ORIENT AFRIQUE ASIE AMÉRIQUES Brochure sur demande

Rue du Petit-Chêne 28 1003 Lausanne

021 566 74 91

www.tirawa.ch


les rapports

Vue sur le mont Dolent, 3820 m.

SKI-RANDO Grande Lui - 3509 MèTRES

Magnifique journée qui peut être résumée ainsi. Lever à «l’aurore-horreur!?», l’horaire d’été nous ayant, en plus, mangé une heure. 7h45, tout le monde sur les skis, départ de La Fouly pour la Grande Lui; belle montée bénéficiant d’un bon enneigement. Vue superbe au sommet et descente magnifique sur une neige de printemps. Au cours de la course, le soleil nous rejoint pour ne plus nous quitter jusqu’à l’apéritif dînatoire sur la terrasse de l’Edelweiss à La Fouly qui a requinqué chacun selon ses besoins. Merci à tous, on a formé une chouette équipe. Christine Droguet 32

Passion Montagne – numéro 3 – mai - juin 2012

Excellent départ pour une très belle journée.

© D. R.

• Date: 25 mars 2012 • Chef de course: Laurent André • Adjointe: Rack Karin • Participants: 7


SKI-RANDO Tour de Famelon en circuit - 2138 mètres

© D. R.

• Date: 24 mars 2012 • Chef de course: Hirt Laurent • Adjoint: Lorendeaux Benoit • Participants: 8 Départ du Sépey à 8h. Nous marchons 200 à 300m de distance sur le chemin qui longe la Rivière du Sépey, puis trouvons rapidement assez de neige pour chausser les skis. Nous montons tranquillement à travers la forêt et les alpages jusqu’à la Pierre du Moëllé. Idéal pour se mettre en jambes et émerger en douceur! Quelques passages manquent un peu de neige, notamment sur le bas du chemin, sans toutefois nous obliger à déchausser. Nous contournons la zone de lapiaz en longeant la crête du jardin d’escalade, qui nous offre une vue magnifique sur les Dents-duMidi et le Mont-Blanc. Il fait déjà chaud et la neige commence à mollir un peu sous les skis. Un petit passage raide offre à Arthur, dont c’est la première sortie, l’occasion de découvrir les plaisirs de la conversion! Nous contournons la Tour de Famelon par le nord-ouest et montons à un col situé entre celle-ci et les Rochers de la Latte. Encore 100 m skis aux pieds pour atteindre la crête sommitale aux alentours de 11h30, puis nous déchaussons et faisons les derniers mètres de rocher à pied. La récompense: vue à 360° sur les Tours d’Aï et de Mayen, les Rochers de Naye, la Dent de Corjon, les Monts Chevreuil, le Pic Chaussy, les Diablerets et dans le fond les Dents-du-Midi et le Mont-Blanc. Et un pique-nique bien mérité au sommet sur un tapis d’herbe au soleil! Bravo à Arthur pour cette toute première course et à Bertrand pour sa reprise après 25 ans de vie en pays plat! Il ne nous reste plus qu’à profiter d’une belle descente ensoleillée dans le joli vallon qui contourne la Tour de Famelon par le sud jusqu’aux pistes de ski de Solepra. La neige est excellente sur le haut, un peu plus lourde sur le bas: il fait chaud, c’est le printemps! Nous rejoignons ensuite notre itinéraire du matin le long de la Rivière du Sépey. Ambiance ski-cross avec des petits obstacles à passer: on déchausse, on rechausse, et on admire au passage les fleurs de printemps qui pointent déjà leur nez entre deux langues de neige. Nous voilà de retour au Sépey un peu tard pour les röstis, mais à temps pour profiter du soleil et d’une bonne boisson rafraîchissante en terrasse! Un petit tour dans ce village plein de charme jusqu’à la place centrale où Laurent a installé son cabinet d’ostéopathie, et nous rentrons sur Lausanne les yeux pleins de beaux paysages. Un grand merci à Laurent et Benoît pour cette superbe course, ainsi qu’à Eva, Anne-Sophie, Nanni, Bertrand et Arthur pour leur bonne humeur tout du long! Hélène

En suivant la crête juste devant la Tour de Famelon.

Juste sous le col entre la Tour de Famelon et les Rochers de la Latte.

Montée au col.

Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

33


les rapports RAQUETTES Chalet du Régiment - 1752 MèTRES • Date: 28 mars 2012 • Cheffe de course: Gilliéron Janine • Adjointe: Huet Françoise • Participants: 21

34

Passion Montagne – numéro 3 – mai - juin 2012

Le chalet.

On chausse et on déchausse.

Oui, c’est par là.

une première), qui a bien su organiser cette randonnée que tous les participants ont appréciée et qui s’est déroulée dans la bonne humeur. Vers 16h nous reprenons la route en direction de Lausanne. Françoise

© D. R.

Rendez-vous à 8h à la gare de La Conversion. Après l’arrivée du train de 8h07, dix-sept personnes sont présentes, réparties dans quatre voitures; deux véhicules, soit quatre personnes, nous rejoindront directement sur le parking à Jaun. En tout, nous sommes vingt et un participants. Depuis le parking de Jaun, cinq véhicules se suivent pour atteindre le parking à proximité du départ pour le Chalet du Soldat. Chacun se prépare et chausse ses raquettes. Après quelques mètres de montée, la neige commence à se faire rare, il faut se résigner à enlever les raquettes et poursuivre le chemin en les portant. Il a fallu répéter cette opération à plusieurs reprises avant de retrouver une bonne épaisseur de neige. Après une heure de course, dans une clairière ensoleillée, c’est la pause pour se désaltérer car la montée a été rude et nous a fait un peu transpirer. Notre cheffe de course profite de cet arrêt, où nous pouvons admirer la chaîne des Gastlosen, pour donner des explications relatives à ces dernières et également au Chalet du soldat construit en 1944 par des militaires et en premier lieu pour les militaires. Après ces belles paroles et avoir repris des forces, nous poursuivons la montée. Nous avons quitté la forêt, le ciel est d’un beau bleu, le soleil commence à devenir chaud, les marcheurs ralentissent. Encore un petit effort pour gravir le dernier raidillon pour apercevoir le chalet et atteindre notre but. Après 2h40 et 718 m de dénivelé, nous sommes au Chalet du Soldat (1752 m) où nous allons pouvoir pique-niquer sur la terrasse pour découvrir un merveilleux paysage. La pause était prévue de 45 minutes, mais devant un tel panorama, nous l’avons prolongée de 15 minutes. Vers 13h15 nous rechaussons les raquettes pour entreprendre la descente. L’itinéraire est un peu modifié par rapport à la montée afin de pouvoir garder au maximum les raquettes aux pieds. Après deux heures de descente nous retrouvons les voitures et repartons pour le parking de Jaun afin de faire une halte au café de l’endroit pour se réhydrater après cette chaude et belle journée dont nous garderons un merveilleux souvenir. Un grand merci à la cheffe de course (puisque pour elle c’était


RANDONNéE Sentier des Adonis • Date: 4 avril 2012 • Cheffe de course: Stoll Renata • Adjointe: Perren Marianne • Participants: 13 Rendez-vous au café de Saxon, pour bien commencer la journée. Puis au départ de l’église de Saxon, nous empruntons le «Sentier des adonis» indiqué comme tel par le TP. Horizontal, mais pas tout plat! Dès les premiers détours, nous pouvons admirer ces fleurs d’or qui captent notre regard. A Vison, nous faisons un petit crochet par la colline pour régaler encore nos yeux de ces fleurs extraordinaires. Georges Corfu nous quitte là: il ne se sent pas de continuer la course et s’en va reprendre le train à Charrat. Le reste du groupe entame la montée (soutenue) pour Mayen-Moret, où nous pique-niquons sous le couvert. Puis nous

Descente du sommet.

Adonis de printemps.

reprenons la montée par la forêt, nous traversons le magnifique verger d’abricotiers du Rosé, niché au creux d’une colline. Nous nous retrouvons bientôt dans les bas du hameau de Sapinhaut. C’est là que la cheffe de course remet le groupe à son adjointe, car elle-même a des pro-

Le Catogne.

RANDONNéE Voies ferrées dans la vallée du Trient 1800 mètres

© D. R.

• Date: 6 mai 2012 • Chef de course: Lang Fred • Adjointe: Legland Chantale • Participants: 7

Le long du sentier des Adonis.

blèmes de genou et a déposé sa voiture à cet endroit pour s’économiser la descente… Trois quarts d’heure plus tard tout le groupe se retrouve à Saxon! En résumé: temps maussade mais ambiance excellente !  Un participant

Avec cinq désistements, c’est à sept que nous partons. Les conditions météo annoncées comme mauvaises nous donnèrent bien du soleil et quelques nuages. Au départ du Col de la Forclaz, montée directe sur le sentier du sommet de l’Arpille. La neige fait son apparition à 1900 m. Nous renonçons au sentier non indiqué sur les cartes, qui relie la Preisaz et le Revé. Nous renonçons également au sentier par la Gouille et nous attaquons directement le sommet du Mont de l’Arpille avec 1m de neige pas trop molle. L’idée était de croiser et de prendre le sentier du Revé, puis de remonter aux Echelles, de descendre sur les rails de bûcheronnage (hors piste, rochers, falaises), de remonter à Charavex et au Cœur et de descendre à Ravoire. Mais impossible de trouver le sentier dans la neige. La prudence nous fait renoncer et nous entamons une magnifique descente au soleil vers le château et le Pont de la Bâtiaz de Martigny. Signalons que des dizaines d’arbres abattus par le Foehn nous ont permis d’exercer tous nos muscles! Superbe journée! Longue descente, mais sans mal. Merci à tous. Fred Lang Passion Montagne – numéro 3 – mai – juin 2012

35


Centre commercial Migros Crissier Chemin de Closalet 7 1023 Crissier Tél. 021 633 46 55

Migros Chablais Centre Aigle Chemin Sous-le-Grand Pré 4 1860 Aigle Tél. 024 466 25 02

Lundi Mardi à jeudi Vendredi Samedi

Lundi Mardi à jeudi Vendredi Samedi

9h00 - 19h30 9h30 - 19h30 9h30 - 20h00 8h00 - 18h00

Bon d’achat CHF

30.–

Bon d’achat CHF

100.–

à partir de CHF 150.– d’achats

à partir de CHF 400.– d’achats

Valable jusqu'au 31 juillet 2012 pour un achat dans les magasins SportXX (non cumulable).

Valable jusqu'au 31 juillet 2012 pour un achat dans les magasins SportXX (non cumulable).

9h00 - 18h30 8h30 - 18h30 8h30 - 21h00 8h00 - 17h00

Passion Montagne N° 3 - 2012  

Ce magazine offre une plate-forme d’information dynamique et complète fournissant des informations en lien avec la montagne et ses activités...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you