Page 1

magazine No 1 // Juin 2011

Gastronomie

Duel sous la houlette de Crisci Comment ça marche ?

Exit les calculs Chantier Domino

Une clinique pour demain www.hirslanden.ch


. Votre laboratoire pour la Vie

En réalisant chaque jour plus de 30’000 analyses médicales, nous sommes au service de la santé de tous  

Cabinets médicaux  Cliniques Etablissements médico-sociaux





Hôpitaux  Centres médicaux Cabinets de groupe

UNILABS EN SUISSE, C’EST 900 COLLABORATEURS, 72 SCIENTIFIQUES ET 22 LABORATOIRES DE PROXIMITE


Bois-Cerf sommaire juin 2011

3 ÉDITO 5 NEWS L’actualité de Bois-Cerf en brèves 6-9 PROJET DOMINO

6

Sous l’actuelle clinique, les ouvriers travaillent d’arrache-pied pour construire un centre de radiothérapie et un centre de radiologie

11 INTERVIEW

Le directeur de la clinique, Jean-Marc Zumwald, s’exprime sur les défis qui attendent Bois-Cerf

12-13 GASTRONOMIE

Duel devant les fourneaux entre Pierre Keller et Jean-Charles Simon sous la houlette de Carlo Crisci

15 COMMENT ÇA MARCHE ?

12

Le lithotripteur sous la loupe

15

Impressum Une publication de la Clinique Bois-Cerf Responsable du projet : Patricia Wiesner-Dumont Rédaction : inedit.ch Design et production : unigraf.com Tirage : 35 000 exemplaires Impression : Courvoisier-Attinger SA/Bienne Photo couverture : Shutterstock

édito

B

ois-Cerf Magazine est un véritable challenge qui revêt des espoirs et traduit des désirs de communication. Il est le partenaire fidèle des travaux menés dans les sous-sols de la Clinique Bois-Cerf. A la fois frère jumeau et reflet de leurs souvenirs, il est leur compagnon de route, d’une route ponctuée d’enthousiasme, d’inattendu, de rencontres passionnantes et hors du commun.

Silencieuse, peu démonstratrice de l’envergure du « chantier », la mise en route d’un magazine est le fruit de l’engagement de toute une équipe de professionnels. Gorgées d’étapes identiques comme « monter la charpente », choisir le ton, le style du magazine ; ou encore « aménager les sols » en élisant les sujets à aborder, les gens à interviewer ; sans oublier les aménagements « extérieurs » que sont ces images qui vont vous séduire, cette mise en page qui va vous attirer et vous donner envie de nous lire.

Patricia Wiesner-Dumont

Un travail aussi fascinant qu’excitant que nous vous invitons à découvrir !

Bois-Cerf Magazine // Juin 2011 3


Un service exclusif pour votre linge

Les Blanchisseries Générales LBG SA Tél. 024 424 20 66 Rue des Petits Champs 7 Fax. 024 424 20 63 CP 902 | 1401 Yverdon-les-Bains

www.lbgsa.ch info.sante@lbgsa

Consortium Clinique Bois-Cerf p.a. Dénériaz SA Place de l’Europe 7 – 1003 Lausanne Tél. 021 312 38 03

Le consortiume Dénériaz SA - Grisoni Zaugg SA réalise actuellement les travaux de démolition et de béton armé deneriaz-01-11.indd 1

09.05.11 08:41


news

Stars du petit écran Les Cliniques Bois-Cerf et Cecil ouvrent leurs portes aux caméras de la chaîne valdo-fribourgeoise © Shutterstock

La Télé. Dans l’émission « Cliniquement vôtre », le téléspectateur peut ainsi découvrir le fonctionnement de ces deux institutions et le travail effectué au quotidien par ses multiples acteurs, le tout à travers l’œil d’un journaliste. Au programme : l’anesthésie, la gynécologie ou encore la radiologie. Un voyage télévisuel qui ne manquera pas de vous en mettre plein la vue ! L’émission est diffusée tous les lundis à 18 h 10 et 20 h 30 sur La Télé, rediffusion ensuite en boucle.

La santé sur la Toile et sous tous les angles

Soyez interactifs ! Dans le hall de la Clinique Bois-Cerf siège une nouvelle borne interactive. Elle dévoile ce qui est caché ! En effet, elle regorge d’informations sur les travaux actuels menés dans les sous-sols de la clinique. Une occasion de visiter virtuellement les futurs locaux, de découvrir les photos de l’avancement de la future radiologie et du nouveau centre de radiothérapie ; les plans et les sociétés locales engagées dans cet immense projet sans oublier des films virtuels. Voyagez à votre guise !

Un site internet dédié à la santé où sont accessibles gratuitement des articles, des enregistrements audio et des films médicaux. Telle est l’offre proposée par Hirslanden, 24Heures et Femina. Rédigés par des journalistes d’Edipresse, des médecins indépendants accrédités par Hirslanden Lausanne ou des experts locaux, les textes se veulent accessibles à toute personne intéressée par la santé. Les internautes peuvent ainsi lire un article sur une mutation génétique qui accélérait le cours de Parkinson ou l’histoire du bâtiment de la Clinique Cecil. L’agenda des conférences médicales publiques des Cliniques Bois-Cerf et Cecil est également en ligne. Quant aux amateurs d’hémoglobine, ils ne seront pas en reste avec, par exemple, un petit film sur une opération de la cataracte puisque le site propose une plate-forme de services multimédias. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.sante.24heures.ch sante.femina.ch

Mangez des pommes ! Des scientifiques ont confirmé les bienfaits de la pomme sur la santé. Selon une étude américaine publiée par l’American Journal of Clinical Nutrition, les femmes qui en mangent beaucoup seraient moins sujettes aux fractures que les autres. Le fruit interdit aurait aussi des propriétés anticancéreuses. Une étude allemande dirigée par Dieter Schrenk démontre en effet que la pectine, une fibre contenue dans les pommes, inhibe la croissance de cellules cancéreuses au niveau du côlon.

Bois-Cerf se met au vert Dans le cadre de la rénovation de la Clinique Bois-Cerf, le parking est agrandi et un plan de mobilité est à l’étude. L’idée : encourager et faciliter l’adoption de nouvelles habitudes de déplacements afin de réduire l’usage de la voiture individuelle. Le plan de mobilité va permettre de rationaliser les déplacements liés à l’activité des cliniques et proposera la mise en œuvre de diverses actions comme la promotion des transports publics, l’incitation au covoiturage ou bien encore l’organisation du stationnement. Dans ce cadre, le tarif horaire du parking sera augmenté au 1er juillet 2011. « Nous avons également acheté quatre vélos électriques pour permettre au personnel de se déplacer entre les Cliniques Bois-Cerf et Cecil », précise Pierre Aubert, responsable du département technique pour les deux institutions. Un plan de mobilité, outre les avantages économiques et écologiques qu’il apporte, renforce l’adhésion des collaborateurs à un projet d’entreprise à vocation citoyenne.

Bois-Cerf Magazine // Juin 2011 5


Projet Domino

Deux hôpit La Clinique Bois-Cerf développe ses infrastructures. Elle se dote d’un centre de radiothérapie et agrandit celui de radiologie. Tous deux éliront domicile, d’ici à fin 2012, dans l’ancien hôpital militaire situé sous l’institution. Juliette Bridel

E

nviron 1700 m2. C’est la surface des locaux du centre opératoire protégé enterrés sous le parking de la Clinique Bois-Cerf et qui accueilleront d’ici à la fin de l’année prochaine deux services de l’institution : un centre de radiologie agrandi et un centre de radiothérapie flambant neuf.

« Ce qui est impressionnant dans ce projet, c’est l’agrandissement majeur du site sans la modification de sa physionomie »

6 Bois-Cerf Magazine // Juin 2011

Depuis novembre dernier, les ouvriers s’affairent sur le site lausannois pour réaliser ces importants travaux qui comprennent également une extension du service de physiothérapie et un aménagement du parc. Pour Didier Caron, architecte à l’Atelier Gamme Architecture et responsable du projet, l’intérêt et parallèlement la difficulté de ce chantier résident dans « l’adaptation de locaux conçus

© Photos : Atelier Gamme Architecture – Images de synthèse : www.atelier-vert-pomme.com

Dans un dédale de fers à béton se creuse et se scie le futur centre de radiothérapie de la Clinique Bois-Cerf


taux en un Le futur en image : une cour intérieure lumineuse et verdoyante.

Un bureau de médecin pour les consultations.

Bois-Cerf Magazine // Juin 2011 7


Découpage de la dalle puis du radier avant reconstruction du bunker. Toute cette surface sera refermée en finalité.

Bois-Cerf en chiffres

109 Près de

médecins actifs

300
collaborateurs

866

pour la médecine de guerre en un centre de soins à la pointe de la technologie ». Pour pouvoir contenir les rayons produits par les instruments de radiothérapie, la salle doit par exemple être profondément enfouie et parfaitement isolée. Les murs en béton doivent avoir une épaisseur de 80 à 250 cm en fonction de leur situation et de la nature du béton utilisé. C’est donc un véritable bunker à l’intérieur d’un bunker que les ouvriers et ingénieurs s’attellent à construire en ce moment! Réchauffer les lieux Installer de nouvelles infrastructures hospitalières dans des locaux de la protection civile représente aussi un défi sur le plan de la chaleur, au sens propre comme au figuré. « Comme les anciens locaux n’ont pas été conçus à la base pour être habitables, nous devons les revêtir d’un matériau isolant extrêmement compact et performant. Une opération qui finalement épaissira les dalles de 12 cm avant que nous n’installions encore les réseaux techniques », poursuit Didier Caron.

8 Bois-Cerf Magazine // Juin 2011

traitements en lithotritie en 2010

171 prothèses du genou en 2010

300

ouvriers travaillent 8 heures par jour pendant 2 ans sur le projet Domino

Si aucune chambre d’hospitalisation n’est prévue dans la nouvelle extension, patients et personnel occuperont toutefois pleinement ces locaux. D’où, souligne l’architecte, la nécessité de les rendre les plus accueillants et lumineux possible. « Nous allons par exemple utiliser du bois pour l’aménagement des secteurs d’ac-


Les surfaces de couleur bleue, rose, rouge sont les surfaces en sous-sol traitées dans le projet Domino. La surface gris foncé est la partie actuelle hors sol de la clinique et les surfaces vertes indiquent les secteurs directement périphériques aux travaux.

Création d'une ouverture par sciage dans le béton existant pour une future fenêtre.

cueil des patients car c’est un matériau chaleureux, et les murs vont être peints dans des teintes claires. Nous créerons également des éclairages zénithaux et des patios qui permettront à la lumière naturelle d’éclairer des lieux stratégiques. » Conserver l’enveloppe « Ce qui est impressionnant dans ce projet, c’est l’agrandissement majeur du site sans la modification de sa physionomie », résume Pierre Aubert, responsable du service technique à Bois-Cerf et Cecil, et chargé de la coordination du chantier. Sur le plan externe, le projet Domino – dont le budget s’élève à 27 millions de francs – implique tou-

tefois quelques modifications : un agrandissement du parking et des investissements dans le jardin qui jouxte le bâtiment central. « Ce très beau parc est un des atouts de la clinique, il compte même quelques espèces protégées, à l’instar de deux cèdres de l’Himalaya. Nous nous sommes engagés auprès de la Ville de Lausanne et de nos voisins à l’entretenir et le développer », ajoute Pierre Aubert. Il faudra encore patienter quelque temps pour découvrir le résultat final de cet inédit et exigeant chantier. Le centre de radiologie devrait être terminé dans moins d’une année et celui de radiothérapie, à l’été 2012. L’extension du service de physiothérapie et l’aménagement du parc prendront fin trois mois plus tard.

Bois-Cerf Magazine // Juin 2011 9


compétences en milieu opératoire depuis 1961

Va u d

SERVICE CERTIFIÉ POUR LE RETRAITEMENT DES DISPOSITIFS MÉDICAUX Déchargez-vous du travail exigeant de stérilisation et profitez des avantages financiers pour vous recentrer sur l’exercice de la médecine. www.steriswiss-vaud.ch SteriSwiss Vaud SA | chemin des Dailles 12 | 1053 Cugy VD 021 731 30 22 | info.lausanne@steriswiss.ch

Dossiers médicaux personnalisés Ordonnances Cartes de rendez-vous Cartes de visites En-têtes de lettres Enveloppes BVR A4

Votre partenaire pour le conseil, l’investissement et la maintenance de matériel médical fête ses 50 ans! 2011 marque aussi l’arrivée d’un nouveau service: un shop en ligne www.marcel-blanc-shop.ch qui vous permet de commander toute l’instrumentation et nos consommables d’un simple clic! Votre satisfaction est notre objectif. www.marcel-blanc.ch - info@marcel-blanc.ch - En Budron C2 1052 Le Mont-sur-Lausanne - T 021 654 30 80 - F 021 652 44 10

IF IMPRIMERIE FLEURY Sàrl Rue des Petits-Champs 13 1400 Yverdon-les-Bains T 024 425 90 19 F 024 425 62 12 www.imprimeriefleury.ch info@impimeriefleury.ch


interview

Jean-Marc Zumwald, directeur de Bois-Cerf

Une clinique en mouvement Dynamique quadragénaire, la Clinique Bois-Cerf s’offre un lifting. Des travaux qui doivent notamment permettre au site de se positionner à la pointe de l’oncologie. Explications par son directeur Jean-Marc Zumwald. Propos recueillis par Juliette Bridel

D

epuis novembre 2010, la Clinique Bois-Cerf est en travaux. Pouvez-vous nous en dire plus ? Nos bâtiments datent des années 70, il était donc temps de les rafraîchir. Nous avons décidé d’agrandir le service de radiologie et de créer un nouveau centre de radiothérapie qui nous permettra d’être à la pointe dans le secteur de l’oncologie. Nous réaménageons également le parc qui jouxte nos bâtiments. Au total, le projet Domino représente un investissement de 28 millions de francs. Quand les nouveaux locaux pourront-ils être utilisés ? Le centre de radiologie digitalisée ouvrira ses portes en janvier 2012. Celui de radiothérapie, une année plus tard.

Où vont-ils être installés ? La plupart des nouveaux locaux seront construits dans l’ancien hôpital militaire (centre opératoire protégé) situé sous la clinique. Sur les 1700 m2 à disposition, nous construisons le centre de radiologie, le centre de radiothérapie et aménageons le service de physiothérapie.

Clinique Cecil – également membre du groupe Hirslanden et qui s’occupe pour l’heure de l’oncologie – et Bois-Cerf. La Clinique Cecil va continuer la chirurgie tumorale alors que le volet médical de l’oncologie (chimiothérapie/ rayons) se fera à Bois-Cerf. Pourquoi choisir de vous spécialiser dans l’oncologie ? Tout d’abord, Hirslanden Lausanne est déjà spécialisé en oncologie ! Ensuite, l’Arc lémanique connaît un fort essor démographique. Concernant le secteur hospitalier, les autorités vaudoises estiment qu’à l’horizon 2015-2020, il pourrait manquer 150 lits dans la région. Dans cette logique, le groupe Hirslanden a décidé de compléter son offre en donnant au patient la possibilité d’être soigné sous les trois angles (chirurgie/chimiothérapie/rayons). Avez-vous déjà constaté une hausse du nombre de patients dans votre clinique ? Oui, depuis 2005 la progression est d’environ 10%. Et si dès 2012, nous figurerons sur la liste hospitalière, nous allons cruellement manquer de lits. En effet, tout assuré, y compris assuré de base, pourra se faire soigner dans les hôpitaux figurant sur la liste hospitalière que l’Etat de Vaud doit encore officialiser.

« Je suis convaincu que les « cliniques généralistes » sont un modèle en voie en disparition. »

Ce développement va-t-il être synonyme de nouveaux postes de travail ? Je pense que les deux nouveaux centres vont mener à la création d’une trentaine de postes. Et puis, il y aura un transfert d’effectif entre la

Quels sont les défis de la Clinique Bois-Cerf pour ces prochaines années ? Avec la Clinique Cecil, nous sommes intéressés à figurer sur la liste. Je suis convaincu que les « cliniques généralistes » sont un modèle en disparition. Les cliniques devront se spécialiser. Si cette analyse de la fin des cliniques généralistes s’avère être correcte, les deux cliniques vaudoises du groupe Hirslanden auront une longueur d’avance puisque ce que l’une fait, l’autre ne le fait pas !

Bois-Cerf Magazine // Juin 2011 11


A table !

et orato

Joutes culinaires Pour la cinquième édition du défi culinaire de Carlo Crisci – Hirslanden Lausanne, Pierre Keller et Jean-Charles Simon se sont affrontés derrière les fourneaux de la Clinique Cecil. L’ancien directeur de l’ECAL remettait son titre en jeu après quatre victoires consécutives. Juliette Bridel

12 Bois-Cerf Magazine // Juin 2011

Charles Simon passe à l’attaque. Il pèle, coupe, assaisonne, fait revenir légumes, poisson et… mollusques. Pour sa première participation, le cuisinier amateur concocte des « atolls de cabillaud se prélassant sur ses escargots côtiers ». « Fais gaffe, prévient son rival, j’ai glissé un escargot en plastique dans ton lot… ». « Pas grave, rétorque l’animateur d’Aqua Concert, je ne suis pas là pour gagner mais pour m’exprimer. » Il avouera tout de même avoir testé ce plat la veille, avec sa femme dans le rôle de la goûteuse. Premier obstacle De son côté, Pierre Keller rencontre une première difficulté : il bute sur  les arêtes du poisson. C’est François Carraretto, second dans les cuisines de la clinique, qui vient à sa rescousse, permettant ensuite au tenant du titre de passer aux choses sérieuses. « Je vais cuisiner de la féra du lac au Dézaley chemins de fer. » Et de clamer, un verre du précieux breuvage dans la main : « Je suis serein, j’ai eu Rochat au téléphone avant le défi. » Chacun retourne alors à ses casseroles, tout en gardant un œil attentif sur son concurrent. L’heure du jugement approche. Le jury, Pierre Thomas, journaliste spécialiste des vins et de

© Photos : Robert Kovacs

M

ercredi 11 mai, 13 h 30. Deux comparses amoureux du verbe et de la bonne chère s’apprêtent à s’affronter dans un duel culinaire au cœur des cuisines de la Clinique Cecil. A gauche : l’outsider JeanCharles Simon, animateur sur la Première. A droite : le quadruple lauréat et tenant du titre Pierre Keller, ancien directeur de l’Ecole cantonale d’art de Lausanne. Au centre : Carlo Crisci, Chef cuisinier au Restaurant Le Cerf à Cossonay, 18/20 au GaultMillau et chef d’orchestre de ce rendez-vous gastronomique. La démarche est simple. Les candidats concoctent le plat de leur choix avec un panier d’ingrédients élaboré par le Chef. Au choix : céleri, épinards, artichauts, lard, gruyère, asperges, agneau ou encore cabillaud. C’est sur ce dernier poisson que Jean-Charles Simon jette son dévolu, sourire en coin. Son concurrent Soin gourmand semble apprécier le chalLes patients des cliniques Hirslanden Bois- lenge qu’il décide de releCerf et Cecil à Lausanne bénéficient du sa- ver en optant pour la féra. voir-faire et de la créativité de Carlo Crisci « J’étais pourtant sûr qu’il dans leurs cuisines. « A la Clinique, en dehors cuisinerait de la viande », des visites, la nourriture est le seul moment nous confiera plus tard agréable de la journée », observe le chef at- l’homme de radio. tentif à l’impact émotionnel d’un bon repas. Pierre Keller a en effet « Le patient n’est pas au mieux de sa forme remporté trois fois la et n’a pas choisi de se faire surprendre, à l’incompétition grâce à ses verse de la clientèle de mon restaurant qui recettes à base d’agneau. vient s’offrir un moment de plaisir et de fête. » C’est pourquoi il leur propose avec le chef Dans les starting-blocks des cuisines d’Hirslanden Lausanne des mets Après quelques conseils « cosy » et diététiques. C.B. de Carlo Crisci, Jean-


Le nouveau tenant du titre, Jean-Charles Simon, reçoit le trophée des mains du Chef cuisinier Carlo Crisci.

ires « Je ne suis pas là pour gagner mais pour m’exprimer » Jean-Charles Simon, vainqueur de l’édition 2011

gastronomie, et Knut Schwander, responsable romand du GaultMillau, prend place à table. La tension monte d’un cran. Le couperet tombe Mais le verdict est sans appel : le plat de Jean-Charles Simon l’emporte haut la main. « Nous avons préféré sa présentation. Elle était mieux travaillée. Celle de Pierre Keller faisait buffet de la gare », lâche Pierre Thomas. « L’assiette du challenger était aussi plus originale et il a mieux réussi la cuisson du poisson », abonde Knut Schwander. Séquence émotion, les deux concurrents se tombent alors dans les bras. « Comme à l’Eurovision », relève toujours aussi caustique le nouveau tenant du trophée.

La recette d’un défi culinaire amical entre Pierre Keller et Jean-Charles Simon ? Une pincée de compétition, une cuillère de provocation et une bonne dose d’humour.

Bois-Cerf Magazine // Juin 2011 13


comment ça marche ?

Le lithotripteur Du grec lithos (la pierre) et triptêr (casser, broyer), le lithotripteur permet de pulvériser et d’éliminer par les voies naturelles des calculs (agrégat de substances formant un amas pierreux). Ce procédé est possible grâce à l’émission d’ondes supersoniques. Ces dernières proviennent d’un générateur spécifique et sont dirigées de façon très ciblée sur la pierre afin de la briser sans qu’il soit nécessaire de pratiquer une incision. Le prix du modèle présenté ci-dessous avoisine les CHF 800 000.–. 1. Système de repérage radiologique   Permet de repérer le calcul afin de l’éliminer. Ce lithotripteur est complété d'un système de repérage échographique.

© DR

2. Ecrans de contrôle  Permettent à l’urologue d’avoir une vision simultanée ou complémentaire des images de radiologie et d’ultrasons ainsi que d’endoscopie durant l’intervention.

5. Plateau d’endoscopie Méthode d'exploration et d'imagerie médicale permettant de visualiser l'intérieur de conduits ou de cavités inaccessibles à l'œil. L'endoscope est composé d'un tube optique muni d'un système d'éclairage. Couplé à une caméra vidéo, on peut ainsi retransmettre l'image sur un écran.

14 Bois-Cerf Magazine // Juin 2011

4. Générateur d'ondes de choc Fabrique et transmet les ondes de choc qui casseront le calcul afin qu’il puisse être éliminé par les voies naturelles.

3. Table de traitement Permet d’orienter le patient dans tous les axes afin de cibler la pierre à éliminer. Télescopique et supportant une charge maximale de 250 kg.


publix.ch

Facturer par Internet :

Sans papiers,

connexion instantanée

Votre gestion sur la « toile » Tout ce dont vous avez besoin se trouve sur la « toile ». Totalement indépendant du lieu et de l’heure, vous avez accès à toutes les fonctions nécessaires à la bonne gestion de votre cabinet médical. Ceci sans vous préoccupez des mises à jour tarifaires ou autres, de la sauvegarde de vos données et à des conditions défiant toute concurrence. La Caisse des Médecins l’a mis au point pour vous.

CAISSE DES MÉDECINS Société coopérative · Agence Vaud Chemin de Closalet 4 · 1023 Crissier

Conseils + services + logiciels = Caisse des Médecins

Tél. 021 631 35 60 · Fax 021 631 35 69 www.caisse-des-medecins.ch vaud@caisse-des-medecins.ch


Vous ne pouvez vous imaginer une Annonce vie sans sport? Nous non plus. Une consultation d'orthopédie et de la main est ouverte à tous à la Clinique Bois-Cerf. Sur rendez-vous, vous serez pris en charge dans les 48 heures ouvrables et serez assuré de soins de première qualité. La consultation est atteignable 5 jours / 7 de 8h 00 à 19h 00 au T +41 21 619 69 99 Parce que vous avez le choix. Clinique Bois-Cerf, Lausanne.

Clinique Bois-Cerf, av. d'Ouchy 31 – 1006 Lausanne, T +41 21 619 69 69

Bois-Cerf Magazine  

Bois-Cerf Magazine est un véritable challenge qui revêt des espoirs et traduit des désirs de communication. Il est le partenaire fidèle...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you