Page 1

Slovakia HumennÅ

PDF gÄnÄrÄs en utilisant lÄatelier en source ouvert Å mwlib Ç. Voir http://code.pediapress.com/ pour plus dÄinformations. PDF generated at: Fri, 15 Jun 2012 11:39:09 UTC


Contenus Articles Slovaquie

1

HumennÄ

29

RÄfÄrences Sources et contributeurs de lÄarticle

36

Source des images, licences et contributeurs

37

Licence des articles Licence

39


Slovaquie

1

Slovaquie CoordonnÄes gÄographiques: 48ÉÑ09ÇÑ00ÉÑN 17ÉÑ07ÇÑ00ÉÑE SlovenskÄ republika (Slovensko) [1]

RÅpublique slovaque (Slovaquie)

(fr)

(Drapeau de la Slovaquie) (Armoiries de la Slovaquie) Devise nationale : aucune

[2]

Langue officielle

Slovaque

Capitale

Bratislava 48ÑÉ08'9N, 17ÄÅ07'7E

Plus grande ville

Bratislava

Forme de lÄÇtat

RÄpublique

[3]

[4] [5]

[6]

parlementaire

Ñ-ÑPrÄsident de la RÄpublique Ivan GaÖparoviÜ Ñ- PrÄsident du Gouvernement Robert Fico Superficie Ñ- Totale Ñ- Eau (%)

ClassÄ 126e [7] 49,035 km2 NÄgligeable

Population Ñ- Totale (2011) Ñ- DensitÄ

ClassÄ 103e [8] 5477038 Ñhab. 111Ñhab./km2

IndÅpendance Ñ- Date

De l'Autriche-Hongrie [10] De la TchÄcoslovaquie [9] 28 octobre 1918 [10] 1erÑjanvierÑ1993

GentilÅ

Slovaques

Monnaie

Euro

IDH (2006)

[9]

[11],[12]

[12]

(EUR

0,885 (ÄlevÄ) (41e)

)


Slovaquie

2 [13],[14]

Fuseau horaire

UTC +1

Hymne national

Nad Tatrou sa blÇska

Code ISO 3166-1

SVK, SK

Domaine internet

.sk

Indicatif tÅlÅphonique

+421

[15]

[16]

La Slovaquie, en forme longue la RÅpublique slovaque, en slovaque Slovensko et SlovenskÉ republika, est un pays situÄ en Europe centrale, Å au cáur de l'Europe Ç continentale et à l'est de l'Union europÄenne, dont elle est membre depuis 2004[17]. Ses pays frontaliers sont la Pologne au nord, l'Ukraine à l'est, la Hongrie au sud, l'Autriche au sud-ouest et la RÄpublique tchâque au nord-ouest[17]. Du 28ÑoctobreÑ1918 au 21ÑmarsÑ1939, puis du 4ÑavrilÑ1945 au 31ÑdÄcembreÑ1992, elle a fait partie de la TchÄcoslovaquie[9],[18]. La Slovaquie est membre de nombreuses organisations internationales, telles que l'ONU[19], l'OTAN[19], l'OMC[20], l'OCDE[19] ou encore le V4[21], et fait partie de la zone euro[12].

Histoire Avant le XIe siÉcle SlavisÄ au VeÑsiâcle[22],[23], le territoire slovaque constituait le cáur de la Grande-Moravie[24] et du XIeÑsiâcle une partie du Royaume de Hongrie[25],[26] (bien qu'il fät temporairement occupÄ par la Pologne au XIeÑsiâcle[27]). La Slovaquie tiendrait son nom des Slaves (slovanskã) et des Valaques.

Possession hongroise / austro-hongroise Aprâs la chute de Buda en 1541 aux mains des Ottomans, et l'occupation de la Hongrie jusqu'à la fin du XVIIeÑsiâcle, Presbourg devient la capitale[29],[30] et la ville de couronnement de la couronne de Hongrie[31]. La Hongrie devient une possession des Habsbourg en 1526[32]. Au XVIIIeÑsiâcle, sous l'influence du panslavisme et face au processus de magyarisation, un nationalisme slovaque voit le jour[33]. En 1847, une version codifiÄe du slovaque par éudovèt êtër[33] est acceptÄe par Le Krivåç, mont symbole de l'identitÄ slovaque, aujourd'hui prÄsent sur les piâces de 1, 2 et 5 catholiques et luthÄriens[34] (une version codifiÄe par Anton [28] centimes de l'euro slovaque Bernolåk[33] au XVIIIeÑsiâcle n'Ätant acceptÄe que par les catholiques, les protestants utilisant jusqu'alors une version slovacicisÄe du [34] tchâque - ces notions panslaviques continueront d'ítre soutenues par certains intellectuels, tels que Jån Kollår míme aprâs 1847[34]. ì la suite du Printemps des peuples, lors duquel les Slovaques s'opposârent aux Hongrois[35], le nationalisme slovaque continue à se dÄvelopper, avec la crÄation de l'association culturelle Matica slovenskå en 1863[36] et le Parti national slovaque en 1871[37]. NÄanmoins, peu aprâs la crÄation de la Double Monarchie en 1867, lors de laquelle la Slovaquie retomba sous contrîle hongrois, ces institutions furent fermÄs[38] et le processus de magyarisation reprit[39].


Slovaquie

3

En tant que partie de la TchÅcoslovaquie ì la suite du traitÄ de Saint-Germain-en-Laye de 1919 et du traitÄ de Trianon de 1920 mettant fin à la Premiâre Guerre mondiale, la Slovaquie, les pays tchâques (Bohíme, Moravie, SilÄsie tchâque), et jusqu'en 1939 la RuthÄnie[40] ont constituÄ de novembreÑ1918[9] au 31ÑdÄcembreÑ1992[41] la TchÄcoslovaquie. Cette union politique, prînÄe à Versailles[42] , accordÄe par le traitÄ de Saint-Germain-en-Laye, dÄmantelÄe par l'Allemagne nazie et reconstituÄe en 1945[40] est partiellement artificielle : les pays tchâques, l'ancien Royaume de Bohíme possession autrichienne, situÄe en Cisleithanie, Ätaient un pays plus dÄveloppÄ et industrialisÄ et sa population largement dÄchristianisÄe, tandis que la Slovaquie, ancienne possession hongroise situÄe en Transleithanie, Ätait plus rurale et profondÄment catholique[43], bien que les deux langues fussent trâs similaires (et comprises mutuellement, phÄnomâne confortÄ à partir de annÄes 1950 par une premiâre chaïne de la tÄlÄvision d'ñtat bilingue)[44]. L'autonomie slovaque et ruthâne reste longtemps un ríve[45],[46], exception faite des annÄes 1938 - 1939, quand les Slovaques profitent du chaos consÄcutif aux accords de Munich[45] pour proclamer l'autonomie du pays[47],[48]. En effet, en 1939, un ñtat indÄpendant (RÄpublique Slovaque) dirigÄ par MgrÑTiso est crÄÄ[48],[49] à la suite de la pression de la part de Hitler qui menace de donner la Slovaquie aux Hongrois. Cet ñtat sera largement infÄodÄ au Troisiâme Reich[49].

IndÅpendance Le pays redevient indÄpendant au 1erÑjanvierÑ1993[41], trois ans aprâs la Å RÄvolution de velours Ç de 1989 qui mit fin au rÄgime totalitaire Piâce slovaque datant de la Deuxiâme Guerre communiste[50] imposÄ par le Å coup de Prague Ç de fÄvrierÑ1948[51], le mondiale à l'effigie de Jozef Tiso fÄdÄralisme prînÄ par le Å Printemps de Prague Ç de 1968 ayant ÄtÄ interrompu brutalement en aoät de cette annÄe par l'Union soviÄtique et ses alliÄs[46],[52]. Depuis l'indÄpendance, le pays a poursuivi une politique d'intÄgration du pays dans les institutions internationales[21]; la Slovaquie fait partie de l'OTAN depuis le 29ÑmarsÑ2004[53], et de l'Union europÄenne depuis le 1erÑmaiÑ2004. En 2005, le pays fut Älu pour la premiâre fois au Conseil de SÄcuritÄ de l'ONU[54]. L'euro est sa monnaie depuis le 1erÑjanvierÑ2009[12],[55].

Politique La Slovaquie est une rÄpublique[5] parlementaire[6] ayant à sa títe un prÄsident, Älu tous les cinq ans au suffrage universel[56], lors d'un scrutin uninominal majoritaire à deux tours)[57].

Le palais Grassalkovitch à Bratislava, rÄsidence du prÄsident de la RÄpublique de Slovaquie

Le pouvoir exÄcutif est exercÄ principalement par le chef du gouvernement[56], le Premier ministre, qui est habituellement le chef du parti ou de la coalition majoritaire au parlement[58], nommÄ par le prÄsident[59]. Le reste du gouvernement est nommÄ par le prÄsident sur recommandation du premier ministre[60].

Le pouvoir lÄgislatif est exercÄ par le Conseil national de la RÄpublique slovaque (NÉrodnÉ rada Slovenskej republiky)[61], parlement monocamÄral comprenant 150 membres[6]. Les dÄlÄguÄs sont Älus pour un mandat de quatre ans à la proportionnelle[6], lors d'une Älection en un tour, oó chaque parti ou coalition obtenant 5 % des voix (7 % pour une coalition de 2 ou 3 partis, 10 % pour une coalition de 4 partis ou plus)[57].


Slovaquie

4

La plus haute juridiction est la Cour supríme (NajvyÑÑÖ sud), qui siâge à Bratislava[62],[63]. La Cour constitutionnelle (ÜstavnÇ sád) dÄcide des questions constitutionnelles. Ses 13 membres sont nommÄs par le PrÄsident pour 12 ans, à partir d'une liste de candidats sÄlectionnÄs par le Parlement[64].

Politique intÅrieure Gouvernement Gouvernement du 4ÑjuilletÑ2006, remaniÄ le 26ÑoctobreÑ2009[65] ò Premiâre ministre : Iveta RadiÜovå Partis politiques Les partis qui ont participÄ aux derniâres Älections sont[66]: ò Direction - Social-dÄmocratie (Smer - sociÉlna demokracia) : Le parti de l'actuelle Premier ministre Rôbert Fico ò Parti national slovaque (SNS) ò Mouvement pour la dÄmocratie (HZD) ò Union dÄmocratique et chrÄtienne slovaque (SDKÜÄDS) : le parti de l'ancien Premier ministre Iveta RadiÜovå ò Parti de la coalition hongroise (MKP / SMK) ò Mouvement chrÄtien-dÄmocrate (KDH) ò Parti civique conservateur (OKS)

Ivan GaÖparoviÜ, PrÄsident

ò DÄmocrates conservateurs de Slovaquie (KDS) ò Forum libre (SF) ò Parti populaire - Mouvement pour une Slovaquie dÄmocratique (àS-HZDS) ò Parti communiste slovaque (KSS) RÅsultats des derniÉres Ålections RÄsultats des Älections lÄgislatives du 12 juin 2010

Robert Fico, PrÄsident du gouvernement slovaque


Slovaquie

5

Parti

Suffrages

+/-

SiÉges +/-

Direction - Social-dÄmocratie (Smer-SD)

880 111 34,79 % +5,60

62

+12

Union dÄmocratique et chrÄtienne slovaque - Parti dÄmocrate (SDKö-DS)

390 042 15,42 % -2,93

28

-3

LibertÄ et solidaritÄ (SaS)

307 287 12,14 % +12,14 22

+22

Mouvement chrÄtien-dÄmocrate (KDH)

215 755 8,52 %

+0,21

15

+1

MostÑHèd

205 538 8,12 %

+8,12

14

+14

Parti national slovaque (SNS)

128 490 5,07 %

-6,66

9

-11

Parti de la coalition hongroise (SMK-MKP)

109 639 4,33 %

-7,35

0

-20

Parti populaire - Mouvement pour une Slovaquie dÄmocratique (éS-HZDS) 109 480 4,32 %

-4,47

0

-15

Autres

n/a

0

n/a

183 044 7,39 %

[d

[67]

] Å []

RÅsultats de l'Ålection prÅsidentielle slovaque du 21ÑmarsÑ2009 et du 4ÑavrilÑ2009 Candidats et partis

1er tour Votes

2e tour %

Votes

%

Ivan GaÖparoviÜ (Smer, SNS, HZD)

876 061

46,71 1 234 787

55,53

Iveta RadiÜovå (SDKöÑDS, MKP, KDH, OKS)

713 735

38,05

988 808

44,47

FrantiÖek MikloÖko (KDS)

101 573

5,42

Ö

Ö

Zuzana Martinåkovå (SF)

96 035

5,12

Ö

Ö

Milan Melnèk (HZDS)

45 985

2,45

Ö

Ö

Dagmara Bollovå

21 378

1,14

Ö

Ö

Milan Sidor (KSS)

20 862

1,11

Ö

Ö

Total (taux de participation: 43,63 % / 51,67 %) 1 875 629 100,00 2 223 595 100,00 Sources: (sk) statistics.sk

[68]

, (en) electionresources.org

[d

[69]

[70]

] Å []

RÅsultats de l'Ålection lÅgislative slovaque du 17ÑjuinÑ2006 Partis

Voix

% SiÉges

Direction - Social-dÄmocratie (Smer Ä sociÉlna demokracia)

671185 29.14

50

Union dÄmocratique et chrÄtienne slovaque Ñ Parti DÄmocratique (SlovenskÉ demokratickÉ a kresâanskÉ ánia Ä DemokratickÉ strana)

422815 18.35

31

Parti national slovaque (SlovenskÉ nÉrodnÉ strana)

270230 11,73

20

Parti de la coalition hongroise (Strana maäarskej koalÖcie - Magyar KoalÖciã PÉrtja)

269111 11.68

20

Parti populaire - Mouvement pour une Slovaquie dÄmocratique (àudovÉ strana Ä Hnutie za demokratickå Slovensko)

202540

8.79

15

Mouvement chrÄtien-dÄmocrate (Kresâanskodemokratickå hnutie)

191443

8.31

14

Parti communiste slovaque (KomunistickÉ strana Slovenska)

89418

3.88

-

Forum libre (Slobodnå fãrum)

79963

3.47

-

Alliance du nouveau citoyen (Aliancia Novåho Obçana)

32775

1.42

-


Slovaquie

6

Mouvement pour la dÄmocratie (Hnutie za demokraciu)

14728

0.63

-

Espoir (NÉdej)

14595

0.63

-

Total (Participation 54,67 %) Sources : (sk) statistics.sk

2258533

[71]

, (en) electionresources.org

150

[72]

Politique extÅrieure La Slovaquie et la RÄpublique tchâque s'Ätant sÄparÄs pacifiquement, et Ätant tous les deux les ñtats successeurs de la TchÄcoslovaquie, le pays a ÄtÄ reconnu sur la scâne internationale dâs son indÄpendance. Il a ÄtÄ admis aux Nations unies 19 jours aprâs son indÄpendance[73]. En 2005, le pays fut Älu pour la premiâre fois au Conseil de SÄcuritÄ de l'ONU[54]. Organisations internationales La Slovaquie fait partie de nombreuses organisations internationales, telles que :

Le ministre de la DÄfense slovaque Juraj LiÖka rencontre Donald Rumsfeld au Pentagone le 24ÑmarsÑ2004 pour parler de l'OTAN

ò Nations unies[19], depuis le 19ÑjanvierÑ1993[73] ò OTAN[19], depuis le 29ÑmarsÑ2004[74] ò OCDE, depuis le 14ÑdÄcembreÑ2000[75] ò Union europÄenne[19], depuis le 1erÑjanvierÑ2004 ò OSCE[19], depuis le1erÑjanvierÑ1993[76] ò Conseil de l'Europe, depuis le 30ÑjuinÑ1993[77] Liste des organisations internationales dont la Slovaquie est membre [78]: Groupe Australie ÑÜ Banque des râglements internationaux ÑÜ Conseil de l'Europe ÑÜ Initiative centre-europÄenne ÑÜ Organisation europÄenne pour la recherche nuclÄaire ÑÜ Conseil de Partenariat Euro-Atlantique ÑÜ Banque europÄenne pour la reconstruction et le dÄveloppement ÑÜ Banque europÄenne d'investissement ÑÜ Union europÄenne ÑÜ Europol ÑÜ Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture ÑÜ Agence internationale de l'Änergie atomique ÑÜ Banque internationale pour la reconstruction et le dÄveloppement ÑÜ Organisation de l'aviation civile internationale ÑÜ Chambre de commerce internationale ÑÜ Cour pÄnale internationale ÑÜ Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ÑÜ Association internationale de dÄveloppement ÑÜ Agence internationale de l'Änergie ÑÜ SociÄtÄ financiâre internationale ÑÜ FÄdÄration internationale des SociÄtÄs de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ÑÜ Organisation internationale du travail ÑÜ Fonds monÄtaire international ÑÜ Organisation maritime internationale ÑÜ Organisation internationale de tÄlÄcommunications mobiles par satellites ÑÜ Interpol ÑÜ ComitÄ international olympique ÑÜ Organisation internationale pour les migrations ÑÜ Union interparlementaire ÑÜ Organisation internationale de normalisation ÑÜ Union internationale des tÄlÄcommunications ÑÜ ConfÄdÄration syndicale internationale ÑÜ Agence multilatÄrale de garantie des investissements ÑÜ OTAN ÑÜ Agence pour l'Änergie nuclÄaire ÑÜ Groupe des fournisseurs nuclÄaires ÑÜ OCDE ÑÜ Organisation pour l'interdiction des armes chimiques ÑÜ OSCE ÑÜ Cour permanente d'arbitrage ÑÜ Convention de Schengen ÑÜ Nations unies ÑÜ ConfÄrence des Nations unies sur le commerce et le dÄveloppement ÑÜ UNESCO ÑÜ Force des Nations unies chargÄe du maintien de la paix à Chypre ÑÜ Organisation des Nations unies pour le dÄveloppement industriel ÑÜ Organisme des Nations unies chargÄ de la surveillance de la tríve ÑÜ Organisation mondiale du tourisme ÑÜ Union postale universelle ÑÜ ConfÄdÄration mondiale du travail ÑÜ Union de l'Europe occidentale (pays partenaire associÄ) ÑÜ FÄdÄration syndicale mondiale ÑÜ Organisation mondiale


Slovaquie

7

de la santÄ ÑÜ Organisation mondiale de la propriÄtÄ intellectuelle ÑÜ Organisation mÄtÄorologique mondiale ÑÜ Organisation mondiale du commerce ÑÜ ComitÄ Zangger Elle a Ågalement un statut d'observateur au sein des organisations suivantes : Organisation de coopÄration Äconomique de la mer noire ÑÜ Conseil des ñtats de la mer Baltique ÑÜ Organisation des ñtats amÄricains ÑÜ Organisation internationale de la francophonie ÑÜ Initiative europÄenne du Sud-Est de coopÄration Relations avec les pays voisins Avec la RÅpublique tchÉque Les relations entre la Slovaquie et la RÄpublique tchâque ont ÄtÄ Ätablies le 1erÑjanvierÑ1993, le jour oó la TchÄcoslovaquie a ÄtÄ dissoute[79], que les deux pays ont constituÄe entre 1918 et 1993[80]. Avant cela, ils faisaient tous deux partie de l'Autriche-Hongrie, l'actuelle RÄpublique Tchâque Ätant autrichienne depuis 1526 tandis que la Slovaquie faisait partie de la Hongrie reconquise à la fin du XVIIeÑsiâcle[81]. Les deux pays ont 197Ñkm de frontiâre commune[82] ; il y a environ 200000 Slovaques habitant en RÄpublique tchâque[83], et environ 45000 Tchâques en Slovaquie[84].

Ambassade slovaque à Prague

Ces relations sont gÄnÄralement considÄrÄs comme Å cordiales Ç, voire Å trâs bonnes Ç dans les mÄdias[85]. La Slovaquie a une ambassade à Prague et un consulat gÄnÄral à Brno[86], la RÄpublique tchâque une ambassade à Bratislava[87] et un centre culturel à Bratislava[88] et KoÖice[89]. Il est habituel que la premiâre visite officielle à l'Ätranger d'un nouveau chef d'ñtat d'une de ces deux nations soit chez l'autre pays qui a prÄcÄdemment constituÄ le pays commun[90]. Les deux pays font partie de l'OTAN[91], de l'UE[92] et du V4[93]. Avec la Hongrie Les Relations entre la Hongrie et la Slovaquie ont ÄtÄ Ätablies le 1erÑjanvierÑ1993[94]. Les deux pays ont 676Ñkm de frontiâre commune[82],[95] ; il y a environ 514000[96] Hongrois habitant en Slovaquie, ce qui constitue environ 10 % de la population[95], principalement dans le sud du pays et environ 25000 Slovaques en Hongrie (soit environ 0,12 % de la population)[97]. La Hongrie a une ambassade à Bratislava[98] et la Slovaquie a une ambassade à Budapest, un consulat gÄnÄral à BÄkÄscsaba, et un centre culturel à Budapest[86]. Les deux pays font partie de l'OTAN[91], de l'UE[92] et du V4[93]. Bien que les deux pays soient alliÄs, des difficultÄs subsistent, tenant à l'histoire et à la question de la minoritÄ magyarophone en Slovaquie, un accord bilatÄral a ÄtÄ signÄ en dÄcembre 2003 entre les deux pays[95].

Ambassade slovaque à Budapest

Les relations ont ÄtÄ tendues par la prÄsence du parti extrÄmiste et nationaliste[99] SNS de Jån Slota au gouvernement[100].


Slovaquie

8

Avec la Pologne Les relations entre la Pologne et la Slovaquie ont ÄtÄ Ätablies en 1993[101]. Les deux pays ont 529Ñkm de frontiâre commune[82] ; il y avait environ 2000 Slovaques habitant en Pologne selon le recensement polonais de 2002[102],[103] (principalement dans les rÄgions frontaliâres d'Orava et de SpiÖ, ainsi qu'à Cracovie et en SilÄsie)[104], et 2602 Polonais en Slovaquie selon le recensement slovaque de 2001[44] bien que des estimations de 1998 donnent des nombres plus ÄlevÄs (jusqu'à 25000)[104], et environ 10000 Polonais en Slovaquie. La Slovaquie a une ambassade et un centre culturel à Varsovie et un consulat gÄnÄral à Cracovie[86], la Pologne une ambassade[105] et un centre culturel à Bratislava[106].

Ambassade slovaque à Varsovie

Les deux pays font partie de l'OTAN[91], de l'UE[92] et du V4[93]. Avec l'Autriche Les relations entre l'Autriche et la Slovaquie ont ÄtÄ Ätablies le 1erÑjanvierÑ1993[107]. Les deux pays ont 91Ñkm de frontiâre commune[82] (et les deux capitales sont à moins de 60Ñkm l'une de l'autre). Officiellement 4741 personnes se sont dÄclarÄe slovaque dont 1775 citoyens autrichiens au recensement de 2001[108], mais des estimations non-officielles cite un chiffre d'environ 25000 Slovaques habitant en Autriche[108]. Le gouvernement autrichien reconnait les Slovaques comme minoritÄ nationale[109]. La Slovaquie a une ambassade à Vienne[86] et trois consulats honoraires à Innsbruck, Linz et Salzbourg[110], l'Autriche une ambassade à Bratislava[111].

Ambassade autrichienne à Bratislava

Les deux pays font partie de l'UE[92]. Avec l'Ukraine Les Relations entre la Slovaquie et l'Ukraine ont ÄtÄ Ätablies le 1erÑjanvierÑ1993, le jour oó la TchÄcoslovaquie a ÄtÄ dissoute[112]. Les deux pays ont 98Ñkm de frontiâre commune[82], qui est Ägalement la frontiâre orientale de l'Union europÄenne et l'Espace Schengen[95] ; il y a environ 5600 slovaques habitant en Ukraine dans l'Oblast de Transcarpathie[113] (qui jusqu'en 1938 Ätait une rÄgion tchÄcoslovaque) et environ 55 000 ruthânes et ukrainiens en Slovaquie[78]. La Slovaquie a une ambassade à Kiev, un consulat gÄnÄral à Oujhorod[86], et deux consulats honoraires à Donetsk et Oujhorod[110], l'Ukraine une ambassade à Bratislava[114] et un consulat à PreÖov[112]. La Slovaquie est favorable à l'entrÄe de l'Ukraine dans l'UE[95]. Relations avec lÄUnion europÅenne LÄUnion europÄenne reste la prioritÄ de la diplomatie slovaque[95].

Frontiâre entre la Slovaquie et l'Ukraine avant l'entrÄe de la Slovaquie dans l'UE


Slovaquie

9

La Slovaquie a rejoint le premier groupe des pays adhÄrents et clîturÄ les nÄgociations lors du Conseil europÄen de Copenhague, les 13 et 14ÑdÄcembreÑ2002. Elle a signÄ le traitÄ dÄadhÄsion le 16ÑavrilÑ2003 à Athânes et lÄa ratifiÄ massivement (plus de 92 % de oui) lors du rÄfÄrendum des 16 et 17ÑmaiÑ2003. Son adhÄsion est devenue effective le 1erÑmaiÑ2004[95]. La Slovaquie dispose de 13 eurodÄputÄs[115], et a ratifiÄ le traitÄ de Lisbonne le 10ÑavrilÑ2008 (par 103 voix contre 5)[95]. La Slovaquie soutient en particulier la poursuite de la politique europÄenne de voisinage et souhaite prendre une part active dans la PESC et la PESD. Elle est attentive aux aspects concrets des politiques de lÄUnion europÄenne : budget europÄen, libertÄ de circulation des personnes, Äconomie de la connaissance, culture et Äducation, Änergie, etc[95]. Chronologie ò ò ò ò ò ò

Le 27ÑjuinÑ1995, la Slovaquie prÄsente la demande d'adhÄsion[116]. Le 10ÑdÄcembreÑ1999, a Slovaquie ouvre les nÄgociations d'adhÄsion (terminÄes le 13ÑdÄcembreÑ2002)[117]. Le 14ÑavrilÑ2003 le Conseil europÄen approuve l'adhÄsion[118]. Le 16ÑavrilÑ2003: la Slovaquie signe le TraitÄ d'adhÄsion (en vigueur au 1erÑmaiÑ2004)[119]. Le 17ÑmaiÑ2003 92,4 % des Slovaques approuvent l'adhÄsion par rÄfÄrendum[120]. Le 1erÑmaiÑ2004 la Slovaquie entre dans l'Union europÄenne[121].

ò Le 21ÑdÄcembreÑ2007 la Slovaquie intâgre l'Espace Schengen[122]. ò Le 8ÑjuilletÑ2008, la Slovaquie obtient l'accord dÄfinitif de l'Union europÄenne pour intÄgrer la Zone euro au 1erÑjanvierÑ2009[123]. ò Le 1erÑjanvierÑ2009 la Slovaquie intâgre la zone euro[12].

GÅographie La capitale et plus grande ville est Bratislava (l'ancienne Presbourg) et compte 460000 habitants[3],[4]. Les autres villes principales sont KoÖice (Cassovie), PreÖov, Nitra, úilina, Banskå Bystrica, TrenÜèn, Trnava et Martin[4],[124].

Chõteau de Bojnice

Le paysage slovaque est trâs contrastÄ dans son relief. Les Carpates (qui commencent à Bratislava) s'Ätendent sur la majoritÄ de la moitiÄ nord du pays[125]. Parmi cet arc montagneux on distingue les hauts sommets des Tatras (Tatry), qui sont une destination trâs populaire pour le ski et contiennent de nombreux lacs et vallÄes ainsi que le plus haut point de la Slovaquie, le Gerlachovskã Ötèt (2,655 m), et le Krivåç, symbole du pays[126].

Les plaines se trouvent au sud-ouest (le long du Danube) et au sud-est. Les plus grandes riviâres slovaques, outre le Danube (Dunaj) dont elles sont des affluents, sont le Våh et le Hron, ainsi que la Morava[127] qui forme la frontiâre avec l'Autriche. Le climat slovaque est un climat continental[128] accentuÄ avec un rythme rÄgulier des saisons[129]. Le mois de janvier est le plus froid (moyenne -2ÉC) et juillet aoät sont les plus chauds (+ 21ÑÉC en moyenne)[129]. Dans la rÄgion de Bratislava, le climat est plus doux en hiver et plus chaud en ÄtÄ[130].


Slovaquie

10

Subdivisions La Slovaquie est divisÄe en 8 rÄgions (kraje, au singulier kraj), nommÄes dÄaprâs leur capitale[131] : Slovaquie occidentale ò Bratislavskã kraj (Bratislava) ò Nitriansky kraj (Nitra) ò TrenÜiansky kraj (TrenÜèn) ò Trnavskã kraj (Trnava) Slovaquie centrale ò Banskobystrickã kraj (Banskå Bystrica)

Carte de la Slovaquie

ò úilinskã kraj (úilina) Slovaquie orientale ò KoÖickã kraj (KoÖice) ò PreÖovskã kraj (PreÖov) On peut aussi noter lÄexistence de 79 districts (okres)[132].

Villes En 2008, 56 % de la population habitait en ville[133]. La capitale et plus grande ville, Bratislava, avec une population de plus de 425000Ñhabitants, est la 66e plus grande ville d'Europe, et sa zone urbaine Älargie, avec plus de 600000Ñhabitants est la 110e agglomÄration europÄenne (donnÄes Eurostat)[134].

Villes slovaques de plus de 50000Ñhabitants (selon le recensement de 2001) rang

nom

kraj (rÅgion)

hab.

1

Bratislava

rÄgion de Bratislava

428672

2

KoÖice

rÄgion de KoÖice

236093

3

PreÖov

rÄgion de PreÖov

92786

4

Nitra

rÄgion de Nitra

87285

5

Üilina

rÄgion de úilina

85400

6

BanskÄ Bystrica rÄgion de Banskå Bystrica 83056

7

Trnava

rÄgion de Trnava

70286

8

Martin

rÄgion de úilina

60133

9

Trenáàn

rÄgion de TrenÜèn

57854

10

Poprad

rÄgion de PreÖov

56157

11

Prievidza

rÄgion de TrenÜèn

53097


Slovaquie

11

Infrastructures Transport routier Le rÄseau routier est en bon Ätat dans lÄensemble, míme s'il a peu dÄautoroutes[135] (exceptÄ autour de Bratislava, qui est reliÄ à 4 autoroutes, y compris vers Vienne). La capitale connait des problâmes d'embouteillages[136]. Toutes les autoroutes peuvent ítre utilisÄes moyennant la perception dÄun droit forfaitaire. Les vignettes[137] peuvent ítre achetÄes aux postes frontiâres et dans les stations-services[135]. Depuis le 1erÑjanvierÑ2010, les poids lourds doivent ítre ÄquipÄs d'un Äquipement de paiement Älectronique[138]. Transport ferroviaire úeleznice Slovenskej republiky (éSR, Råseaux ferrås de la råpublique slovaque) est la sociÄtÄ de droit public qui gâre l'infrastructure ferroviaire en Slovaquie. Le rÄseau est dense et en bon Ätat, míme si les trajets sont longs et certains trains vÄtustes[135]. úSR gÄrait en 2007 3658Ñkm de lignes ce qui correspond à 6881Ñkm de voies[139] dont : ò Voie unique : 2640Ñkm ò Deux voies et plus : 1019Ñkm ò ñcartement large (Ligne 500 Haniska (US steel) - Ukraine) : 99Ñkm

Gare ferroviaire de Ruùomberok

ò ñcartement standard (1435Ñmm) : 3509Ñkm ò ñcartement < 1435Ñmm : 50Ñkm Avec : ò 76 tunnels pour une longueur totale de 43.375Ñkm ò 2283 ponts pour une longueur totale de 46.762Ñkm Transport aÅrien L'aÄroport principal du pays est l'aÄroport M. R. êtefånik à 9Ñkm de Bratislava[140] (qui est aussi proche de l'AÄroport de Vienne-Schwechat en Autriche[141]). D'autres aÄroports pour passagers se trouvent à KoÖice[142], Poprad[143] et úilina[144]. Transport fluvial Le Danube sur 172Ñkm est la seule voie navigable de Slovaquie[145]. Du fait que le fleuve se situe en grande partie sur la frontiâre avec la Hongrie tous les projets d'amÄnagement comme par exemple le barrage de GabÜèkovo doivent se faire en concertation avec ce dernier[146]. Les ports fluviaux principaux sont à Bratislava et Komårno[78]. Transports urbains La majoritÄ des villes possâdent un rÄseau de bus[147], dans 5 villes ce rÄseau de bus est complÄtÄ par un rÄseau de trolleybus (Bratislava, KoÖice, PreÖov, úilina, Banskå Bystrica). ì Bratislava et à KoÖice, le rÄseau urbain est agencÄ autour d'un rÄseau de trams[148].

Barges sur le Danube à Bratislava


Slovaquie

12

UtilitÅs La Slovaquie est traversÄe par d'importants gazoducs[149], tel que le gazoduc Transgas reliant l'Ukraine à l'Autriche (et le hub de Baumgarten an der March). Son importance stratÄgique pour le gaz naturel devrait dÄcroitre à l'avenir avec l'ouverture du gazoduc Nabucco[150]. Elle est Ägalement traversÄe par l'olÄoduc Droujba[151]. En tout, elle est traversÄe par 6769Ñkm de gazoducs et 416Ñkm d'olÄoducs[78]. Le pays est importateur d'ÄlectricitÄ (de peu), mais dÄpend principalement d'importations pour son pÄtrole et son gaz naturel[152]. La Slovaquie est dotÄ d'un rÄseau tÄlÄphonique moderne, qui s'est largement Ätendu ces derniâres annÄes, principalement avec les services mobiles. Le rÄseau est en train d'ítre converti au numÄrique et à la fibre optique, particuliârement dans les grandes villes. Le service mobile est fourni par trois entreprises. Le pays a trois commutateurs internationaux, un à Bratislava et deux à Banskå Bystrica. Le pays participe à des projets de communication internationaux. En 2009, le pays avait 867615 hîtes internet, et 3566000 utilisateurs d'internet en 2008. Son indicatif tÄlÄphonique international est 421 et son domaine national de premier niveau .sk[153].

DÅmographie En juillet 2009, la population slovaque Ätait estimÄe à 5463046Ñhabitants, faisant de la Slovaquie le 111e pays le plus peuplÄ au monde. Selon le recensement de 2011[rÄf.ÑnÄcessaire], la majoritÄ des habitants de Slovaquie sont des Slovaques (80,7 %). Cependant, le pays compte une forte minoritÄ magyarophone (de langue hongroise) dans le sud et l'est (8,5 % de la population nationale). Les autres ethnies sont les Roms (2,0 %) (Tsiganes), les Tchâques, les Ruthânes, les Ukrainiens, les Allemands et les Polonais.

ñvolution de la dÄmographie entre 1993 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.

Selon ce míme recensement, 62,0 % de la population est catholique, 8,8 % protestante, 4,1 % grÄco-catholique, et 13 % athÄe. En 2009, 15 % de la population a moins de 15 ans, et 12,5 % plus de 65 ans. Le taux de natalitÄ est de 10,6 naissances pour 1 000 habitants, plaûant le pays au 183e rang mondial (ou 1,35 enfants par femme - 203e au monde), le taux de mortalitÄ de 9,53 pour 1000 habitants (72e rang mondial) et le taux de croissance de la population est de 0,137 % (187e rang mondial). Le taux de mortalitÄ infantile est de 6,84 pour 1000 naissances (171e rang mondial), et l'espÄrance de vie moyenne à la naissance est de 75,4 ans (78e rang mondial). Le taux d'alphabÄtisation est de 99,6 % ; le pays dÄpense 3,9 % de son PIB pour l'Äducation (111e rang mondial). En 2008, 56 % de la population vivait en ville, et le taux d'urbanisation sur la pÄriode 2005-2010 Ätait estimÄe à un taux annuel de 0,2 %[78].


Slovaquie

Çconomie LÄÅconomie de la Slovaquie est en forte croissance depuis 2000, en particulier grõce aux bÄnÄfices de son intÄgration à lÄUnion europÄenne et des rÄformes libÄrales menÄes par le gouvernement de MikulåÖ Dzurinda[154]. Depuis 1999, le taux de croissance annuel n'a ainsi cessÄ d'augmenter, passant de +0,3 % à +8,8 % en 2007[155]. Le terme Å tigre des Tatras Ç est parfois employÄ, basÄ sur le terme Tigre Celtique[156]. ì la faveur d'une main d'áuvre assez qualifiÄe, des salaires faibles et un droit du travail flexible, le pays attire de nombreuses entreprises industrielles. Aprâs Volkswagen à Bratislava, c'est PSA Peugeot Citroün qui a annoncÄ un investissement à Trnava, puis Hyunda† Kia à úilina. Le secteur de l'industrie automobile reprÄsente dÄsormais un tiers du PIB et constituait le premier poste à l'exportation en 2006[157]. En 2007, 550000 voitures devraient ítre assemblÄes dans le pays et 900000 en 2010[158]. Hormis la mÄtallurgie (vers la capitale et KoÖice)[159], les principales Le bõtiment de la Banque nationale de Slovaquie à Bratislava activitÄs du pays sont le bois et ses dÄrivÄs (rÄgion de Banskå [160] [161] Bystrica et autour de Ruùomberok ), les biens d'Äquipement et, à un degrÄ moindre, l'Älectronique et l'habillement[152]. Le pays exploite aussi du charbon[162]. Le PIB se montait en 2008 à 95,4 milliards de dollars, soit 22000Ñ$ par habitant[78],[163]. L'impît est à un taux unique de 19 %, et ce aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers[164]. Pour l'annÄe 2009, le taux de chîmage s'Ätablit à 11,9 % de la population active [165]. La balance commerciale slovaque est lÄgârement nÄgative. En 2008 ses importations Ätaient de 73620000000Ñ$ contre des exportations de 72570000000Ñ$. Les partenaires commerciaux de la Slovaquie Ätaient principalement des pays de l'Union europÄenne, la Russie, la CorÄe du Sud et la Chine. Un quart des exportations en 2004 Ätaient des vÄhicules[78].

Secteur primaire En 2008, l'agriculture composait 3,7 % de l'Äconomie slovaque. L'agriculture slovaque produit principalement des cÄrÄales, des pommes de terre, de la betterave à sucre, du houblon, des fruits ; l'Älevage principalement des porcs, des báufs, de la volaille ; le pays est Ägalement engagÄ dans la sylviculture[78].

Industrie En 2008, les principaux secteurs industriels Ätaient: la mÄtallurgie, l'agroalimentaire, l'Änergie (ÄlectricitÄ, gaz, coke, combustible nuclÄaire), la chimie et les fibres chimiques, les machines, la papâterie, la poterie et la cÄramique, les vÄhicules, les textiles, les Äquipements Älectriques et optiques et le caoutchouc[78].

13


Slovaquie

14

Monnaie La devise officielle de la Slovaquie est l'euro depuis le 1erÑjanvierÑ2009[12]. L'ancienne devise Ätait la couronne slovaque (Slovenskå Koruna) qui fut en circulation du 8ÑfÄvrierÑ1993[166] au 17ÑjanvierÑ2009[12],[167]. Le cours de change dÄfinitivement adoptÄ est de 30.1260 couronnes slovaques pour un euro[12]. Les faces des piâces slovaques en euro ont ÄtÄ adoptÄes par la Banque centrale slovaque en dÄcembreÑ2005[168], le public put voter pendant une semaine parmi 10 motifs possibles[169],[170].

Sports

Piâce de 2Ñá slovaque

[28]

Hockey sur glace

La Slovaquie opposÄ à la France lors des JO d'hiver de 2002.

Le sport le plus populaire et le plus pratiquÄ en Slovaquie est le Hockey sur glace[171]. La Slovaquie fait partie des meilleures nations au monde, Ätant classÄe actuellement 10e au classement IIHF[172]. L'Äquipe nationale a notamment ÄtÄ championne du monde en 2002[171]. Par ailleurs de nombreux joueurs slovaques Ävoluent dans la LNH, la meilleure ligue du monde. En 2011, Bratislava et KoÖice ont ÄtÄ les villes hîtes du Championnat du monde de hockey sur glace 2011[171]. Plus rÄcemment encore, l'Äquipe nationale s'est classÄe seconde à la coupe du monde de hockey sur glace de 2012.

Au niveau national, le Championnat de Slovaquie de hockey sur glace s'appelle la Slovnaft Extraliga. Le championnat est disputÄ par treize Äquipes et les huit premiâres disputent des sÄries Äliminatoires[173]. Le HC Slovan Bratislava est le club le plus titrÄ (7 titres)[174], puis le HC KoÖice (4)[175], le HC Dukla TrenÜèn (3)[176]. Le HKm Zvolen[177] et le MsHK úilina[178] ont tous les deux gagnÄs un titre chacun. Quatre Äquipes slovaques ont gagnÄ la Coupe continentale de hockey sur glace: le HC KoÖice, le HC Slovan Bratislava, le HKm Zvolen et le MHC Martin[179]. Environ 10000 joueurs sont licenciÄs auprâs de la FÄdÄration de Slovaquie de hockey sur glace (SlovenskÇ zvèz êadovåho hokeja ou SZàH)[180].


Slovaquie

15

Football L'Äquipe nationale avait failli se qualifier notamment pour la Coupe du monde 2006, seulement ÄliminÄe en matchs de barrages face à l'Espagne[181]. La Slovaquie s'est qualifiÄe pour la premiâre fois de son histoire pour la Coupe du monde de football de 2010, le 14ÑoctobreÑ2009, en Ätant premiâre de son groupe. Elle finit ainsi devant la SlovÄnie[182]. Lors de la phase finale en Afrique du Sud, elle crÄe la surprise en Äliminant l'Italie, tenante du titre, remportant la rencontre directe dÄcisive sur le score de 3 à 2. Elle possâde actuellement dans ses rangs des joueurs tels que Martin êkrtel (Liverpool FC) un des meilleurs dÄfenseurs du championnat anglais[183], Robert Vittek (Ankarag°c°)[184], Miroslav Stoch (Fenerbahûe SK), Marek Mintal (FC Nuremberg) qui fut meilleur buteur de la Bundesliga en 2005[185] et surtout Marek HamÖèk (SSC Naples)[186] en qui on voit un futur grand joueur et qui est intÄresse les meilleures Äquipes europÄennes[187],[188].

HamÖèk sous les couleurs du SSC Napoli

Au niveau national, le premier niveau du championnat est la Corgoç Liga qui a 12 Äquipes[189]. Les Äquipes les plus titrÄs sont le Slovan Bratislava (5 titres)[190] et le MêK úilina (4)[191]. Le 1.FC KoÖice[192], l'Inter Bratislava[193], et l'Artmedia Bratislava[194],[195] ont gagnÄ 2 titres et le MFK Ruùomberok 1[196].

Tennis En tennis, la Slovaquie est prÄsente sur la scâne internationale aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Chez les hommes, la meilleure performance de l'Äquipe nationale est la finale de la Coupe Davis, oó elle s'inclina face à la Croatie[197]. Parmi les joueurs reconnus, se trouvent notamment Dominik Hrbatã (noÑ12 mondial en 2004 et demi-finaliste à Roland-Garros en 1999)[198],[199] et Karol Beck (ex 36e mondial)[200]. Aucun joueur slovaque ne figure dans le Top 100 masculin en 2011[201]. Dominik Hrbatã

Les femmes possâdent une bonne Äquipe de Fed Cup emmenÄe par Daniela Hantuchovå (rÄguliârement classÄe parmi les 10 meilleures joueuses mondiales) et Dominika Cibulkovå[202].


Slovaquie

16

Canoâ-kayak La Slovaquie fait partie des meilleures nations en canoü-kayak. Elle possâde dans ses rangs, Michal Martikan[203] le meilleur cÄiste de ces 15 derniâres annÄes avec Tony Estanguet[204]. Il a à son palmarâs plusieurs Coupe du monde et surtout 2 titres olympiques (en 1996 à Atlanta et 2008 à PÄkin)[203] et a ÄtÄ 2 fois vice-champion olympique (en 2000 à Sydney et 2004 à Athânes)[203]. En canoü biplace, les frâres Pavol[205] et Peter Hochschorner[206] ont un palmarâs tout aussi impressionnant puisque ils ont ÄtÄ trois fois consÄcutivement champions olympiques en 2000, 2004 et 2008[207].

Autres sports ò Aux Jeux olympiques d'ÄtÄ, la Slovaquie a remportÄ des mÄdailles d'or (7) en Canoü-kayak, mais a Ägalement en natation, au tir, au judo, en lutte. Aux jeux olympiques d'hiver, la Slovaquie a gagnÄ des mÄdailles en biathlon et en snowboard[208].

Peter Velits

ò En cyclisme, bien que peu prÄsente au niveau international[209], la Slovaquie possâde un grand espoir, le jeune Peter Velits de l'Äquipe Milram qui fut champion du monde des moins de 23 ans en 2007[210] mais aussi Peter Sagan

Culture LittÅrature La littÄrature slovaque du Moyen ¢ge est en grande partie d'inspiration biblique et les thâmes, le style ont ÄtÄ souvent recopiÄ d'une áuvre à l'autre et Ätaient gÄnÄralement annonymes[211]. Si la littÄrature slovaque Ätait active depuis la renaissance, elle n'a pris son essor qu'à partir de 1843 lorsque le dialecte du centre de la Slovaquie fut codifiÄ pour [212] en faire une langue au niveau national . Au XVIIIeÑsiâcle apparait un nationalisme savant (avec des auteurs comme Juraj Papånek ou Juraj Sklenår), et avec les changements sociaux sous les râgnes de Marie-ThÄrâse et Joseph II (fin du systâme fÄodal, alphabÄtisation, rapprochement des notions de Nation et de communautÄ linguistique), les premiâres codifications du slovaque et textes littÄraires en slovaque apparaissent[213].

Jån Kollår

La seconde codification du slovaque par éudovèt êtër devint le slovaque que l'on connait aujourd'hui, grõce entre autres à l'áuvre des poâtes Janko Krå£, Andrej SlådkoviÜ et Jån Botto. La propagation du slovaque et de sa littÄrature souffrirent sous la pÄriode de magyarisation entre 1867 et 1919 (bien que l'on peut noter des auteurs tels que Pavol DobÖinskã et Pavol Orszågh Hviezdoslav)[213]. Aprâs la crÄation de la TchÄcoslovaquie, la prose devient plus prÄdominante, en particulier rÄaliste (Ladislav NådaÖi-JÄgÄ, Milo Urban, Jozef Cèger-Hronskã). Lors des annÄes 1930, des courants plus lyriques et naturalistes apparaissent (Dobroslav Chrobåk, Margita Figuli, FrantiÖek êvantner)[213]. Aprâs la Deuxiâme Guerre mondiale, les thâmes de la Partisannerie et du Soulâvement national slovaque dominent, mais les premiers thâmes anti-stalinistes apparaissent dâs 1954, sous la plume d'Alfonz Bednår (mais aussi de FrantiÖek HeÜko, Rudolf JaÖèk, Dominik Tatarka, ou Ladislav MçaÜko). Dans les annÄes 1970, la littÄrature slovaque


Slovaquie

17

devient moins politique (Vincent êikula, Ladislav Ballek, Jån Johanides, Pavel Vilikovskã, Rudolf Sloboda, DuÖan Mitana)[213]. Depuis l'indÄpendance de la Slovaquie, la Slovaquie a une littÄrature trâs vibrante, on peut noter par exemple Martin M. êimeÜka ou Peter PiÖ§anek[213].

Arts plastiques La tradition artistique slovaque remonte jusqu'au Moyen ¢ge. De l'Äpoque, de nombreux maïtres sont connus, tels que maïtre Paul de LevoÜa ou Maïtre MS. L'art slovaque moderne a ÄtÄ influencÄ par le folklore slovaque et l'art europÄen[214]. Au milieu du XIXeÑsiâcle, un style slovaque apparait avec des artistes comme Peter Michal Bohëç ou Jozef Boùetech Klemens. D'autres artistes importants Vladimèr Kompånek, Ladislav Medçanskã, Dominik Skuteckã, la peintre cubiste Ester êimerovå-MartinÜekovå, ou le surrÄaliste Imro Weiner-Krå£, ou au XXeÑsiâcle, Koloman Sokol, Albèn Brunovskã, Martin Benka, MikulåÖ Galanda, ou éudovèt Fulla[214].

Musique La musique slovaque remonte à la musique religieuse catholique, elle est Ätroitement liÄe à la musique des pays et peuples voisins (Autriche, Roms), et des Ätats dont la Slovaquie a fait partie (Hongrie, TchÄquie). Elle a Ägalement d'autres influences telles que les musiques allemande, espagnole, franûaise, italienne, ou provenûale[215].

MÄmorial Eugen Suchoç à PieÖ§any

La vie musicale ne reprend son cours pleinement qu'au XVIIeÑsiâcle (avec des compositeurs tels que Jån Kusser), à la suite des invasions ottomanes et Bratislava devenant la ville de couronnement hongroise, et qui reste jusqu'à maintenant un centre musical important, visitÄ par de nombreux grands compositeurs[215].

ì la suite de l'indÄpendance, sur les bases de la musique tchâque et traditionnelle naït une musique nationale slovaque, avec des compositeurs tels que Eugen Suchoç, Jån Cikker, et Alexander Moyzes, qui sera suivie par une avant-garde forte dans les annÄes 1960, avec Roman Berger, Jozef Malovec, Pavol êimai, Ilja Zeljenka, Miro Båzlik, Ivan Parèk, Peter Kolman, Ladislav KupkoviÜ. Aprâs les annÄes 1980, des compositeurs influencÄs par la musique minimaliste apparaissent, tels que Martin Burlas, ou Peter Machajdik[215]. La Slovaquie possâde Ägalement de grands orchestres tels que l'Orchestre philharmonique slovaque, et de trâs bons interprâtes tels qu'Edita Gruberovå. La musique populaire slovaque est trâs caractÄristique et trâs riche, bÄnÄficiant de la situation du pays à un carrefour entre l'est et l'ouest, ainsi que le sud et le nord de l'Europe[216], et cette musique a influencÄ les premiers compositeurs slovaques[217]. La musique traditionnelle slovaque a Ägalement bÄnÄficiÄ du travail de BÄla Bartôk (Les Chants populaires slovaques)[218]. Un des instruments traditionnels slovaques est la fläte fujara, qui a ÄtÄ reconnue comme patrimoine culturel immatÄriel de l'humanitÄ par lÄUNESCO en 2005[219]. La scâne pop a ÄtÄ dominÄe depuis des annÄes par Richard M°ller[220], les musiques actuelles sont trâs en vogue depuis la chute du rÄgime communiste[217] (voir aussi Liste de groupes musicaux slovaques).


Slovaquie

CinÅma Le cinÄma en Slovaquie a souffert sous le rÄgime communiste de la censure, et depuis l'indÄpendance de la compÄtition internationale et la rÄduction des subventions culturelles. NÄanmoins, certains rÄalisateurs slovaques ont rÄussi à obtenir une reconnaissance internationale, comme Jån Kadår, Juraj Jakubisko, DuÖan Hanåk, êtefan Uher[214]. La Slovaquie hÄberge Ägalement une des sociÄtÄs les plus rÄputÄes en porno gay: Belami.

Autres personnes La Slovaquie est aussi connue pour ses polymathes, tels que Pavol Jozef êafårik, Matej Bel, Jån Kollår, et ses rÄformateurs et rÄvolutionnaires politiques tels que Milan Rastislav êtefånik et Alexander DubÜek. D'autres personnalitÄs cÄlâbres incluent le hÄros Juraj JånoÖèk (Äquivalent slovaque de Robin des Bois), ou l'aventurier Môric Beçovskã.

Architecture De nombreux grands monuments ont ÄtÄ construits sous le rÄgime communiste dans les annÄes 1960 et 1970 (tels que le Novã Most ou la tour de tÄlÄvision du Kamzèk), qui ne sont pas toujours unanimement apprÄciÄs de nos jours[221]. L'architecture slovaque reprÄsente de nombreux styles (mÄdiÄval, baroque, moderne ou encore Art nouveau)[222]. Parmi les architectes slovaques on peut noter DuÖan JurkoviÜ[223]. Une curiositÄ touristique rare et intÄressante de la Slovaquie orientale (prâs de KoÖice) est le grand nombre d'Äglises rurales en bois, qui Ävoquent les stavkirke de Norvâge[224].

Gastronomie La cuisine est fortement influencÄe par les cuisines hongroise, autrichienne et slave[225] on retrouve donc sur les tables la goulash, les Strudels et borchtch. Mais le plat national est un plat typiquement montagnard qui s'appelle haluÖky au brynza (slovaque : BryndzovÄ haluÖky) et qui consiste en un plat de gnocchis au fromage de brebis appelÄ Bryndza[225]. Deux autres plats, des galettes de pommes de terre (slovaque : zemiakovÄ placky) et une soupe aux choux (slovaque : kapustnica) prÄsente sur toutes les tables le soir de Noül sont à signaler[226]. Les alcools traditionnels slovaques sont des alcools forts à base de prune (slivovica) et de baie de genÄvrier (BoroviÜka)[225]. Les rÄgions viticoles sont traditionnellement orientÄes vers la production de vin blanc dont le vin de Tokaj produit dans le sud-est de la rÄgion de KoÖice[225].

Langues Le slovaque est une langue du groupe slave occidental, proche du tchâque, qui prÄsente trois principaux dialectes. Il fut codifiÄ par Anton Bernolåk en 1787 (Bernolåk se basa sur le dialecte slovaque occidental pour codifier la premiâre langue littåraire slovaque), et éudovèt êtër, qui se basa sur le dialecte central en 1843[212]. Le slovaque est la seule langue officielle[44]. Une nouvelle loi controversÄe adoptÄe par le parlement slovaque en juillet 2009 prÄvoit des sanctions, allant jusqu'à 5000Ñeuros d'amende, pour l'utilisation d'une langue d'une minoritÄ dans les services publics[227]. NÄanmoins, les communes dont une minoritÄ linguistique reprÄsente plus de 20 % des habitants bÄnÄficient d'une signalisation bilingue[44]. Les langues minoritaires reconnues sont en ordre dÄcroissant du nombre de locuteurs, le hongrois, le romani des Carpates parlÄ par les Roms, le tchâque parlÄ par les Tchâques et les Moraves, le ruthâne et l'ukrainien, l'allemand (0,1 %), le croate (0,1 %), le polonais (0,05 %) et le bulgare (0,02 %). Les Juifs (0,06 %) sont Ägalement reconnus comme minoritÄ mais se distinguent par la religion et non par la langue[44].

18


Slovaquie

19

Religion La majoritÄ des Slovaques s'identifie[228] comme catholiques ou d'origine catholique (68,9 %), on compte Ägalement 6,93 % de luthÄriens, 4,1 % de grÄco-catholiques, 2 % de calvinistes et 0,9 % d'orthodoxes et 13,0 % se sont dÄclarÄs sans confession. Il semble que bien que moins que ces pourcentages frÄquentent les lieux de culte car selon l'Eurobaromâtre de la Commission europÄenne en 2005, 40 % de la population Ätait athÄe ou agnostique[229]. Seuls un peu plus de 2000 juifs demeurent aujourd'hui[228] (comparÄ à 89000 avant-guerre[230]).

Fätes et jours fÅriÅs Jours fÅriÅs en Slovaquie Date

Nom franãais

Nom local

1erÑjanvier (1993)

Nouvel An et Fíte nationale

6 janvier

ñpiphanie (Adoration des Mages ou Baptíme du Christ Zjavenie PÉna (Traja krÉli a vianoçnÇ et Noül pour les chrÄtiens orthodoxes) sviatok pravoslÉvnych kresâaëov)

Remarques

Novy Rok + Deë vzniku Slovenskej republiky

Vendredi Saint

VeêkÇ piatok

Lundi de Põques

VeêkonoçnÇ pondelok

1erÑmai (1886)

Fíte du travail

Sviatok prÉce

8 mai (1945)

Jour de la victoire sur le nazisme

Deë vÖâazstva nad faÑizmom

5 juillet (863)

Fíte de saints Cyrille et MÄthode

Sviatok svètåho Cyrila a Metoda

29 aoät (1944)

Jour anniversaire du Soulâvement national slovaque

VÇroçie SNP

1erÑseptembre (1992)

Jour de la Constitution de la RÄpublique slovaque

Deë Üstavy Slovenskej republiky

15 septembre

Fíte de Notre-Dame des Sept Douleurs, patronne de la Slovaquie

Sviatok Panny MÉrie Sedembolestnej, patrãnky Slovenska

1erÑnovembre

Toussaint

Sviatok vÑetkÇch svètÇch

17 novembre (1989/1939)

JournÄe de la lutte pour la LibertÄ et la DÄmocratie

Deë boja za slobodu a demokraciu

24 dÄcembre

Veille de Noül

ítedrÇ veçer

25 dÄcembre

Noül

1. sviatok vianoçnÇ

26 dÄcembre

Saint-ñtienne

2. sviatok vianoçnÇ

lendemain de la Sainte-Croix

[231]

Galeries

PreÖov

KoÖice

úilina

Banskå Bystrica


Slovaquie

20

TrenÜèn

Nitra

Trnava

Bratislava

Codes La Slovaquie a pour codes : ò SK, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-2[232], selon la Nomenclature d'unitÄs territoriales statistiques de l'Union europÄenne[233], et selon la liste des codes internationaux des plaques minÄralogiques[234] ; ò SVK, selon la norme ISO 3166-1 (liste des codes pays), code alpha-3[234], selon la liste des codes pays utilisÄs par l'OTAN, code alpha-3[235], et selon la liste des codes pays du CIO, code alpha-3[234] ; ò LO, selon la norme FIPS 10-4[236] ; ò LZ, selon la liste des prÄfixes des codes OACI des aÄroports[237] ; ò OM, selon la liste des prÄfixes OACI d'immatriculation des aÄronefs[238] ; ò .sk, le domaine national de premier niveau (country code top level domain : ccTLD)[234] ; ò 421, selon la liste des indicatifs tÄlÄphoniques internationaux par pays[234] ;

Notes et rÅfÅrences [1]

Å Nom officiel : RÄpublique slovaque Ç France Diplomatie: PrÄsentation de la Slovaquie (http:// consultÄ le 4 dÄcembre 2009 www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ pays-zones-geo_833/ slovaquie_229/ presentation-slovaquie_1282/ index. html),

[2] Å Langue officielle : slovaque Ç France Diplomatie: PrÄsentation de la Slovaquie (http:/ / www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ pays-zones-geo_833/ slovaquie_229/ presentation-slovaquie_1282/ index. html), consultÄ le 4 dÄcembre 2009

[3] Å Capitale : Bratislava (460000 hab.) anciennement Presbourg Ç France Diplomatie: PrÄsentation de la Slovaquie (http:/ / www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ pays-zones-geo_833/ slovaquie_229/ presentation-slovaquie_1282/ index. html), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [4] Å Villes principales (N. dÄhabitants.): Bratislava: 452 288; KoÖice: 240 915, PreÖov: 92 687; Nitra: 87 357; úilina: 86 685; Banskå Bystrica: 84919 Ç Office de tourisme slovaque : Infos gÄnÄrales (http:/ / www. old. sacr. sk/ article?id=286& category=43& lang=fr), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [5] Å RÄgime politique: rÄpublique Ç Europa.eu: Les pays europÄens - Slovaquie (http:/ / europa. eu/ abc/ european_countries/ eu_members/ slovakia/ index_fr. htm), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [6] Å Le pays possâde un parlement monocamÄral dont les 150 membres sont Älus pour quatre ans. Ç Europa.eu: Les pays europÄens - Slovaquie (http:/ / europa. eu/ abc/ european_countries/ eu_members/ slovakia/ index_fr. htm), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [7] Å Superficie : 49.035Ñkm2 (45 % de foríts) Ç France Diplomatie : prÄsentation de la Slovaquie (http:/ / www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ pays-zones-geo_833/ slovaquie_229/ presentation-slovaquie_1282/ index. html), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [8] Central Intelligence Agency, The World Factbook, 2011 [9] Å 1918: Accord de Pittsburgh - IndÄpendance de la premiâre RÄpublique tchÄcoslovaque Ç La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [10] Å La Slovaquie est devenue indÄpendante en janvier 1993, aprâs la scission de la TchÄcoslovaquie en deux ñtats. Ç Europa.eu : Les pays europÄens - Slovaquie (http:/ / europa. eu/ abc/ european_countries/ eu_members/ slovakia/ index_fr. htm), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [11] Avant 2009, la monnaie Ätait la couronne slovaque. [12] Å Monnaie : couronne (1Ñeuro = environ 40 SKK) Adoption de lÄeuro le 1er janvier 2009 Ç France Diplomatie: PrÄsentation de la Slovaquie (http:/ / www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ pays-zones-geo_833/ slovaquie_229/ presentation-slovaquie_1282/ index. html), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [13] Å DÄcalage horaire (par rapport à Paris) - en ÄtÄ : Pas de dÄcalage horaire. - en hiver : Pas de dÄcalage horaire. Ç France Diplomatie: PrÄsentation de la Slovaquie (GÄographie) (http:/ / www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ pays-zones-geo_833/ slovaquie_229/ presentation-slovaquie_1282/ geographie_8537. html), consultÄ le 4 dÄcembre 2009


Slovaquie [14] Å Zone de temps: Temps dÄEurope centrale (GMT +1 heure), temps dÄÄtÄ du premier dimanche de mars au dernier dimanche dÄoctobre (GMT + 2 heures) Ç Office de tourisme slovaque: Infos Pratiques (http:/ / www. old. sacr. sk/ article?id=287& category=43& lang=fr), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [15] Å LÄHymne national : de la RÄpublique slovaque est composÄ des deux premiâres strophes du chant Å Nad Tatrou sa blyska Ç dont les paroles sont du poâte Janko Matuska (1821-1877). Ç Symboles de la Slovaquie - Association des originaires et amis des pays tchâques et slovaque (http:/ / www. aots. com/ Symboles-de-la-Slovaquie. html), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [16] Å Le code international pour appeler de lÄÄtranger est +421, suivi par le code rÄgional (par exemple 2 pour Bratislava) Ç Office de tourisme slovaque: Infos Pratiques (http:/ / www. old. sacr. sk/ article?id=287& category=43& lang=fr), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [17] Å Au cáur de lÄEurope, la Slovaquie couvre une superficie de 49036Ñkm2 et partage ses frontiâres avec la Pologne au nord (597Ñkm), lÄUkraine à lÄest (98Ñkm), la Hongrie au sud (679Ñkm), lÄAutriche (127Ñkm) et la RÄpublique tchâque (265Ñkm) à lÄouest. Ç France Diplomatie: PrÄsentation de la Slovaquie (GÄographie) (http:/ / www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ pays-zones-geo_833/ slovaquie_229/ presentation-slovaquie_1282/ geographie_8537. html), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [18] Å 1er janvier 1993 : "Divorce de velours" Ç La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [19] (en)(sk) Membership in international organisations: EU, NATO, OSN, OECD, OSCE, WHO, INTEPOL etc. Permanent Mission of the Slovak Republic to the UN in NY (http:/ / www. unnewyork. mfa. sk/ App/ WCM/ ZU/ NewYorkOSN/ main. nsf?Open) [20] OMC | RÄpublique slovaque - Renseignements par Membre (http:/ / www. wto. org/ french/ thewto_f/ countries_f/ slovak_republic_f. htm), consultÄ le 3 janvier 2010 [21] Å Appartenance aux org. internation.: OSN, OECD, WTO, V4, OTAN, EU Ç Office de tourisme slovaque: Infos GÄnÄrales (http:/ / www. old. sacr. sk/ article?id=286& category=43& lang=fr), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [22] Å Ve siâcle : Invasions slaves Ç La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [23] Å 300-500 : Les premiers Slaves sÄinstallent sur le territoire de lÄactuelle Slovaquie Ç Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des originaires et amis des pays tchâques et slovaque (http:/ / www. aots. com/ Histoire-de-la-Slovaquie-quelques. html) consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [24] (en) Heart of Europe: A comprehensive guide to Slovakia|History of Slovakia: The Great Moravian Empire (http:/ / www. heartofeurope. co. uk/ history_slovakia4. htm), consultÄ le 5 janvier 2010 [25] Å 1018: La Slovaquie passe sous domination magyare (jusquÄau XXeÑsiâcle) Ç La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [26] Å 1000 : Le premier roi de Hongrie ñtienne Ier est couronnÄ par le pape. Aprâs sa mort, il est canonisÄ comme saint ñtienne. ì cette Äpoque lÄempire hongrois sÄÄtendait sur les territoires de la Hongrie, de la Slovaquie, de la Croatie, de la SlovÄnie et une partie de la Roumanie et de lÄUkraine Ç Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des originaires et amis des pays tchâques et slovaque (http:/ / www. aots. com/ Histoire-de-la-Slovaquie-quelques. html) consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [27] (en) Å Stephen was crowned the first Hungarian king in 1000 and Hungary became an independent church province. Shortly after Stephen's coronation the Polish king Boleslaw the Great overpowered the territory of Slovakia and entrusted it to the administration of Michael's son Ladislas. This lasted even after Boleslaw's death, until 1029, when Stephen I took advantage of the Poles' weakening influence and took Slovakia for himself. Ç (Å ñtienne fut couronnÄ premier roi de Hongrie en l'an 1000 et la Hongrie une province indÄpendante de l'ñglise. Peu aprâs le couronnement d'ñtienne, le roi de Pologne Boleslas le Grand vainc la Slovaquie et place Ladislas, fils de Michel, responsable du territoire. Ceci continua jusqu'aprâs la mort de Boleslas, jusqu'en 1029, quand saint ñtienne tira avantage de l'affaiblissement de l'influence des Polonais et reprit le contrîle de la Slovaquie. ì) : The Visegrad Group: the Czech Republic, Hungary, Poland and Slovakia Brief History of Slovakia (http:/ / visegradgroup. eu/ main. php?folderID=948& articleID=4082& ctag=articlelist& iid=1), consultå le 6 janvier 2010 [28] (sk) Banque Nationale Slovaque : Les piâces slovaques (http:/ / www. nbs. sk/ sk/ bankovky-a-mince/ eurove-mince/ obehove/ slovenske-euro-mice), consultÄ le 6 janvier 2010 [29] Å 1536 : Aprâs la prise de Buda par les Turcs, Bratislava devient capitale de la Hongrie Ç La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [30] Å 1500-1600 : La plupart du territoire de lÄEmpire hongrois, y compris Budapest, tombe sous occupation turque. De fait Bratislava devient capitale du territoire hongrois libre Ç Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des Originaires et amis des pays tchâque et slovaque (http:/ / www. aots. com/ Histoire-de-la-Slovaquie-quelques. html) consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [31] Å 1740-1780 : Râgne de la reine Marie-ThÄrâse couronnÄe à Bratislava Ç Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des originaires et amis des pays tchâques et slovaque (http:/ / www. aots. com/ Histoire-de-la-Slovaquie-quelques. html) consultÄ le 5 dÄcembre 2009 [32] Å 1526: Aprâs la dÄfaite des Hongrois à Mohåcs, les Habsbourg sÄemparent de la couronne de Hongrie Ç La Slovaquie en quelques dates Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [33] Å XIXeÑsiâcle Abolition du servage, dÄveloppement industriel, mines (75 % de la production hongroise) DÄbut de la renaissance culturelle et nationale slovaque en rÄaction contre la domination hongroise ; codification de la langue slovaque (Anton Bernolåk puis éudovèt êtër) Ç La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009

21


Slovaquie [34] (en) Robert William Seton-Watson, A History of the Czechs and Slovaks, Hamden (Connecticut), Archon Books, 1965, 413Ñp., p.Ñ261: The Slovaks under Hungarian Rule: êtër, Hurban and Hodùa [35] Å 1848 : Echec des mouvements anti-hongrois et anti-Habsbourg ; germanisation Ç La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [36] Å 1863: Fondation de Matica Slovenska pour lÄenseignement et la culture slovaque Ç La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [37] (en) Å The Slovak National Party was established in 1871 on the basis of the Memorandum of the Slovak Nation. Ç (Å Le Parti national slovaque fut Ätabli en 1871 sur les bases du MÄmorandum de la Nation Slovaque. ì) : The Visegrad Group: the Czech Republic, Hungary, Poland and Slovakia - Brief History of Slovakia (http:/ / visegradgroup. eu/ main. php?folderID=948& articleID=4082& ctag=articlelist& iid=1), consultå le 6 janvier 2010 [38] (en) Å The realisation of this state doctrine resulted in steps taken by the ruling power which led to the abolition of Matica slovenskÉ and the Slovak gymnazia in 1874-1875. Slovaks were left without opportunities for higher education in their mother tongue and an institution whose mission was to promote cultural activity, education and scientific learning. Ç (Å La rÄalisation de cette doctrine d'Ätat rÄsultant en l'abolition de Matica slovenskå et des lycÄes slovaques en 1874-1875. Les slovaques se retrouvârent sans opportunitÄs d'Äducation supÄrieure dans leur langue maternelle et sans institution qui avait pour mission de promouvoir l'activitÄ culturelle, Äducative et scientifique. ì) : The Visegrad Group: the Czech Republic, Hungary, Poland and Slovakia - Brief History of Slovakia (http:/ / visegradgroup. eu/ main. php?folderID=948& articleID=4082& ctag=articlelist& iid=1), consultå le 6 janvier 2010 [39] Å 1867: "Double Monarchie" ; magyarisation brutale de la Slovaquie (jusquÄen 1914) Ç La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [40] Å 1945: LibÄration par les troupes soviÄtiques et effondrement de lÄñtat slovaque - reconstitution de la TchÄcoslovaquie, amputÄe de la Transcarpathie Ç La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [41] Å 1993 : 1er janvier, indÄpendance de la RÄpublique Slovaque Ç Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des originaires et amis des pays tchâques et slovaque (http:/ / www. aots. com/ Histoire-de-la-Slovaquie-quelques. html) consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [42] (en) Ladislav Deåk, Trianon: Illusions and Reality, Bratislava, Porozumenie, 1995, 32Ñp. (ISBNÑ80-967427-2-8), p.Ñ6-7 : The act of signing the peace with Hungary was only a symbolic ceremonial act, since the Entente powers has already recognized Czecho-Slovakia as an allied state almost two years before. The peace conference had already decided about frontiers, and from the end of 1918, the territory of Slovakia was already part of the Czecho-Slovak state. Only the signature of Hungary was lacking to give confirmation in international law to the dissolution of the old Kingdom of Hungary. [43] (en) Å The new state consisted of three politically, economically and culturally unequally developed territorial units. Ç (Å Le nouvel ñtat consistait de trois territoires au dÄveloppement politique, Äconomique et culturel inÄgal. ì) : The Visegrad Group: the Czech Republic, Hungary, Poland and Slovakia - Brief History of Slovakia (http:/ / visegradgroup. eu/ main. php?folderID=948& articleID=4082& ctag=articlelist& iid=1), consultå le 6 janvier 2010 [44] LECLERC, Jacques. ÅSlovaquieÇ dans L'amÄnagement linguistique dans le monde, QuÄbec, TLFQ, UniversitÄ Laval (http:/ / www. tlfq. ulaval. ca/ axl/ Europe/ slovaquiepolminor. htm) ConsultÄ le 11 janvier 2009 [45] Å 1938 : à la suite des accords de Munich et de la dÄception de la non application de lÄaccord de Pittsburgh par les Tchâques, les Slovaques crÄent un gouvernement autonome Ç La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [46] Å 1948-1968: Les dirigeants communistes de la TchÄcoslovaquie refusent lÄautonomie aux Slovaques Ç La Slovaquie en quelques dates Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 5 dÄcembre 2009 [47] Å 15 mars 1939: "IndÄpendance" de la rÄpublique slovaque ; la Hongrie annexe la Slovaquie mÄridionale. Ç ÅÑLa Slovaquie en quelques datesÑÇ - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [48] Å 1939 : Occupation par lÄarmÄe allemande de la rÄgion des Sudâtes (territoire tchâque). Un ñtat indÄpendant slovaque dirigÄ par MgrÑTiso est crÄÄ à la suite de la pression faite par Hitler qui menace de livrer la Slovaquie à la Hongrie Ç Histoire de la Slovaquie, quelques dates Association des originaires et amis des pays tchâques et slovaque (http:/ / www. aots. com/ Histoire-de-la-Slovaquie-quelques. html) consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [49] Å 1939-1945 : ñtat fasciste dirigÄ par MgrÑTiso, Ätroitement infÄodÄ à lÄAllemagne nazie. Ç ÅÑLa Slovaquie en quelques datesÑÇ - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [50] Å 1989 : novembre, amorcÄe par des groupes dÄÄtudiants à Bratislava le 16 novembre et à Prague le 17 novembre, la "RÄvolution de Velours" met fin au pouvoir des communistes Ç Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des Originaires et amis des pays Tchâques et Slovaque (http:/ / www. aots. com/ Histoire-de-la-Slovaquie-quelques. html) consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [51] Å 1948 : fÄvrier, les communistes prennent le pouvoir et Klement Gottwald instaure un rÄgime quasi stalinien, cÄest le Coup de Prague Ç Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des Originaires et amis des pays Tchâques et Slovaque (http:/ / www. aots. com/ Histoire-de-la-Slovaquie-quelques. html) consultÄ le 5 dÄcembre 2009 [52] Å 1968: Invasion des troupes du Pacte de Varsovie Ç La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [53] Å Le 29 mars 2004: La Slovaquie entre dans lÄOTAN. Ç La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 5 dÄcembre 2009

22


Slovaquie [54] Å Le 10 octobre 2005 : la Slovaquie a ÄtÄ Älue membre non-permanent du Conseil de sÄcuritÄ de lÄONU (mandat pour 2 ans) Ç La Slovaquie en quelques dates - Ambassade de France en Slovaquie (http:/ / www. ambafrance-sk. org/ france_slovaquie/ spip. php?article256), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [55] Å 2009 : La Slovaquie adopte lÄEuro, devise de lÄUnion europÄenne Ç Histoire de la Slovaquie, quelques dates - Association des Originaires et amis des pays Tchâques et Slovaque (http:/ / www. aots. com/ Histoire-de-la-Slovaquie-quelques. html) consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [56] Å Le prÄsident, Älu au suffrage universel direct pour cinq ans, ne dispose que d'un pouvoir limitÄ. Ç Europa.eu: Les pays europÄens Slovaquie (http:/ / europa. eu/ abc/ european_countries/ eu_members/ slovakia/ index_fr. htm), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [57] (en) Election Resources on the Internet: Presidential and Legislative Elections in Slovakia, Part I (http:/ / electionresources. org/ sk/ ), consultÄ le 3 janvier 2010 [58] (en) Å The left-wing Smer Party led by Robert Fico won nearly 30% of the votes, but not enough seats to govern alone, at general elections in June 2006. The president appointed M. Fico prime minister after he reached a coalition agreement with the centre-left Movement for a Democratic Slovakia (HZDS), led by Vladimir Meciar, and the right-wing Slovak National Party. The three parties together have 85 seats in the 150 seat parliament. Ç (Å Le parti de gauche Smer de Robert Fico remporta 30 % des voix, mais pas assez pour gouverner seul, aux Älections lÄgislatives en juin 2006. Le prÄsident nomma M. Fico en tant que premier ministre aprâs qu'il forma une coalition avec le Mouvement pour une Slovaquie dÄmocratique de Vladimir Meciar (de centre gauche), et le parti de droite Parti national slovaque. Ensemble, les trois partis on 85 des 150 siâges au parlement. Ç), BBC : BBC NEWS | World | Europe | Country profile: Slovakia (http:/ / news. bbc. co. uk/ 1/ hi/ world/ europe/ country_profiles/ 1108491. stm#leaders), consultÄ le 3 janvier 2010 [59] (en) Å The president appoints the prime minister. Ç (Å Le prÄsident nomme le premier ministre. Ç), BBC : BBC NEWS | World | Europe | Country profile: Slovakia (http:/ / news. bbc. co. uk/ 1/ hi/ world/ europe/ country_profiles/ 1108491. stm#leaders), consultÄ le 3 janvier 2010 [60] (en) Å The Government of the Slovak Republic (SR) is the head of the Executive. It is made up of the Prime Minister, presiding over it, his or her Deputies and Government Ministers. The Government is appointed by the President of the Slovak Republic on the recommandation of the Prime Minister. Ç (Å Le gouvernement de la rÄpublique slovaque est chargÄ du pouvoir exÄcutif. Il est composÄ du premier ministre, qui est à sa títe, ses adjoints et ministres. Le gouvernement est nommÄ par le prÄsident sur recommandation du premier ministre. Ç) Government of the Slovak Republic (http:/ / www-8. vlada. gov. sk/ 9711/ government-of-the-slovak-republic. php?menu=1290) [61] (en) Å However, parliament exercises legislative power. Ç (Å NÄanmoins, le parlement exerce le pouvoir lÄgislatif. Ç), BBC : BBC NEWS | World | Europe|Country profile: Slovakia (http:/ / news. bbc. co. uk/ 1/ hi/ world/ europe/ country_profiles/ 1108491. stm#leaders), consultÄ le 3 janvier 2010 [62] (en) Å The system of courts is composed of: The Supreme Court of the Slovak Republic with its seat in Bratislava Ä and other courts (Article 143 of the Constitution SR), i.e. regional courts, district courts and military courts Ç (Å Le systâme de tribunaux est composÄ de : la cour supríme de la RÄpublique slovaque basÄe à Bratislava et d'autres (Article 143 de la constitution de la RÄpublique slovaque). Ç Ministry of justice of the Slovak republic (http:/ / www. justice. gov. sk/ a/ wfn. aspx?pg=lb& htm=l4/ crt_sys. htm), consultÄ le 2 janvier 2010 [63] (en) Å Under Chapter VII of the Constitution, judicial power in the Slovak Republic is exercised by the Supreme Court of the Slovak Republic and other courts. Ç (Å Selon le chapitre 7 de la constitution, le pouvoir judiciaire de la rÄpublique slovaque appartient à la cour supríme de la rÄpublique slovaque et les autres cours. Ç Ministry of justice of the Slovak republic (http:/ / nssr. blox. sk/ blox/ cms/ portal/ en/ 1), consultÄ le 2 janvier 2010 [64] (en) Å (1)The Constitutional Court shall consist of thirteen judges. (2) The President of the Slovak Republic shall, on the nomination of the National Council of the Slovak Republic, appoint the judges of the Constitutional Court for a period of twelve years. Ç (Å (1) La cour constitutionnelle sera composÄe de 13 juges. (2) Le prÄsident de la rÄpublique nommera les juges de la cour constitutionnelle pour 12 ans parmi les nominÄs du Conseil national de la RÄpublique slovaque). Ç Constitutional Court of the Slovak Republic (http:/ / www. concourt. sk/ sudca. do?id_submenu=a& sudca=& lang=a& aktualny=1), consultÄ le 2 janvier 2010 [65] PrÄsentation de la Slovaquie: Composition du gouvernement de la RÄpublique de Slovaquie France-Diplomatie (http:/ / www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ pays-zones-geo_833/ slovaquie_229/ presentation-slovaquie_1282/ composition-du-gouvernement_1067. html), consultÄ le 5 dÄcembre [66] (en) electionresources.org: 2006 National Council Election Results (http:/ / electionresources. org/ sk/ nrsr. php?election=2006) 2009 Presidential Election Results (http:/ / electionresources. org/ sk/ president. php?election=2009& region=), consultÄ le 3 janvier 2010 [67] http:/ / en. wikipedia. org/ wiki/ Template_talk%3A%C3%A9lection_pr%C3%A9sidentielle_slovaque_de_2009?redirect=no [68] http:/ / www. statistics. sk/ prezident2009/ jsp/ okres/ tab7. jsp [69] http:/ / electionresources. org/ sk/ president. php?election=2009& region= [70] http:/ / en. wikipedia. org/ wiki/ Template_talk%3A%C3%A9lection_l%C3%A9gislative_slovaque_de_2006?redirect=no [71] http:/ / portal. statistics. sk/ nrsr_2006 [72] http:/ / electionresources. org/ sk/ nrsr. php?election=2006 [73] . EntrÄe à l'Organisation des Nations unies le 24 octobre 1945, la TchÄcoslovaquie Ätait Membre fondateur de l'Organisation. Dans une lettre datÄe du 10 dÄcembre 1992, son reprÄsentant permanent a informÄ le secrÄtaire gÄnÄral que la RÄpublique fÄdÄrative tchâque et slovaque cesserait d'exister le 31 dÄcembre 1992 et que la RÄpublique tchâque et la RÄpublique slovaque, ñtats successeurs, demanderaient à ítre admis au sein de l'Organisation. Aprâs rÄception de sa demande, le Conseil de sÄcuritÄ a recommandÄ le 8 janvier à l'AssemblÄe gÄnÄrale d'admettre la RÄpublique tchâque et la RÄpublique slovaque à l'Organisation. La RÄpublique tchâque et la RÄpublique slovaque sont ainsi devenues, le 19 janvier 1993, des ñtats Membres de l'Organisation des Nations unies ñtats Membres - Nations unies > Slovaquie (http:/ / www. un. org/ fr/ members/ index. shtml#s), consultÄ le 5 dÄcembre 2009

23


Slovaquie

24

[74] (en) Å Bulgaria, Estonia, Latvia, Lithuania, Romania and Slovakia and Slovenia were invited to begin accession talks at the AllianceÅs Prague Summit in 2002. On 29 March 2004, they officially became members of the Alliance, making this the largest wave of enlargement in NATO history. Ç (Å La Bulgarie, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie, la Slovaquie et la SlovÄnie furent invitÄs à commencer des discussions en vue d'une admission au sommet de l'Alliance à Prague en 2002. Le 29 mars 2004, ils devinrent officiellement membres de l'Alliance, faisant de cet Älargissement le plus grand de l'histoire de l'OTAN. Ç NATO - Topic: Member countries (http:/ / www. nato. int/ cps/ en/ natolive/ topics_52044. htm#About), consultÄ le 3 janvier 2010 [75] Å En signant la convention relative à lÄOrganisation de coopÄration et de dÄveloppement Äconomiques le 14 dÄcembre 2000, la RÄpublique slovaque rejoignait lÄOCDE et sÄengageait à tout mettre en áuvre pour atteindre ses objectifs fondamentaux. Ç [www.oecd.org/slovaquie OCDE : RÄpublique slovaque], consultÄ le 19 janvier 2010 [76] (en) Å Slovak Republic: Admission to the OSCE: 1 January 1993 Ç (Å RÄpublique slovaque, Admission à l'OSCE : 1er janvier 1993 Ç) OSCE: About - Participating States (http:/ / www. osce. org/ about/ 13131. html#S), consultÄ le 3 janvier 2010 [77] Å Slovaquie (membre): AdhÄsion le: 30 juin 1993 Ç Conseil de l'Europe en bref > Slovaquie (http:/ / www. coe. int/ aboutCoe/ index. asp?l=fr& page=47pays1europe), consultÄ le 5 dÄcembre 2009 [78] (en) CIA CIA - The World Factbook - Slovakia (https:/ / www. cia. gov/ library/ publications/ the-world-factbook/ geos/ lo. html), 11 novembre 2009 (consultÄ le 3 dÄcembre 2009) [79] (en) DÄpartement d'ñtat des ñtats-Unis : Background Note: Czech Republic (http:/ / www. state. gov/ r/ pa/ ei/ bgn/ 3237. htm), consultÄ le 2ÑfÄvrierÑ2010 [80] (en) UCSD : Czechoslovakia (http:/ / history. sandiego. edu/ GEN/ 20th/ czech. html), consultÄ le 2ÑfÄvrierÑ2010 [81] (en) UCSD : Czechoslovakia (http:/ / history. sandiego. edu/ GEN/ ww1/ czech2. html), consultÄ le 2ÑfÄvrierÑ2010 [82] (sk) êtatistickÄ ëdaje o Ötåtnych hraniciach (http:/ / www. civil. gov. sk/ archiv/ p10/ p10-04. shtm) consultÄ le 12 janvier 2010 [83] (cs)(en) 1erÑmarsÑ2001, •eskã statistickã ë¶ad (Office statistique Tchâque) : Population tchâque par nationalitÄ et rÄgion (http:/ / www. czso. cz/ eng/ redakce. nsf/ i/ 29_6_population:_by_nationality_and_region_1_march_2001/ $File/ 2906. XLS), consultÄ le 1erÑfÄvrierÑ2010 [84] (en) CentroConsult.sk: Slovakia census 2001 (http:/ / www. centroconsult. sk/ Genealogy/ census. html), consultÄ le 21 janvier 2010 [85] (en) Slovakia's Relationship with Neighbouring Countries | Slovak-Republic.org (http:/ / www. slovak-republic. org/ neighbours/ ), consultÄ le 21 janvier 2010 [86] (en) Missions diplomatiques slovaques (http:/ / www2. mfa. sk/ en/ ministry/ slovak_diplomatic_missions-slovak_ambassadors), consultÄ le 8 janvier 2010 [87] (cs) Ambassade tchâque à Bratislava (http:/ / www. mzv. cz/ bratislava/ cz/ index. html), consultÄ le 8 janvier 2010 [88] (cs) Centre tchâque de Bratislava (http:/ / www. czechcentres. cz/ bratislava/ ), consultÄ le 8 janvier 2010 [89] (cs) Centre tchâque de KoÖice (http:/ / www. czechcentres. cz/ kosice/ ), consultÄ le 8 janvier 2010 [90] (en) New Slovak President Gasparovic hopes to continue "exceptional" relations with Czech Republic - Radio Prague (http:/ / www. radio. cz/ en/ article/ 55946), consultÄ le 29 janvier 2010 [91] (en) Membres de l'OTAN (http:/ / www. nato. int/ cps/ en/ natolive/ nato_countries. htm) consultÄ le 8 janvier 2010 [92] Membres de l'UE (http:/ / europa. eu/ abc/ european_countries/ index_fr. htm) consultÄ le 8 janvier 2010 [93] (en) Groupe de Visegråd (http:/ / www. visegradgroup. eu/ main. php), consultÄ le 8 janvier 2010 [94] (hu) Ambassade hongroise à Bratislava : KÄtoldalë kapcsolatok > ßltalånos adatok (Relations bilatårales > Informations gånårales) (http:/ / www. mfa. gov. hu/ kulkepviselet/ SK/ hu/ Bilateralis/ ), consultÄ le 20ÑmarsÑ2010 [95] France-Diplomatie: PrÄsentation de la Slovaquie - Politique extÄrieure (http:/ / www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ pays-zones-geo_833/ slovaquie_229/ presentation-slovaquie_1282/ politique-exterieure_1072. html), consultÄ le 7 dÄcembre 2009 [96] au 31 dÄcembre 2008 Regional statistics database Statistical Office of the Slovak Republic (http:/ / px-web. statistics. sk/ PXWebSlovak/ ) [97] (en) 2.1.9 Population by affinity with nationalities' cultural values, traditions Population Census 2001 - National and county data Summary Data (http:/ / www. nepszamlalas. hu/ eng/ volumes/ 06/ 00/ tabeng/ 2/ load01_9_0. html), consultÄ le 19 janvier 2010 [98] (hu)(sk) Ambassade hongroise à Bratislava (http:/ / www. mfa. gov. hu/ kulkepviselet/ SK/ HU), consultÄ le 8 janvier 2010 [99] (en) Å The Slovak National Party (SNS), a partner in the Meciar-led coalition government until it lost the 1998 general elections, is clearly an extremist nationalist party. (Le Parti national slovaque (SNS), partenaire dans la coalition gouvernementale menåe par Meçiar jusqu'î sa dåfaite aux ålections lågislatives de 1998, est clairement un parti extråmiste et nationaliste.) Ç Stephen Roth Institute: Antisemitism And Racism in Slovakia (http:/ / www. tau. ac. il/ Anti-Semitism/ asw99-2000/ slovakia. htm), consultÄ le 8 dÄcembre 2009 [100] Le Monde : La minoritÄ hongroise de Slovaquie et sa langue (http:/ / plurilinguisme. europe-avenir. com/ index. php?option=com_content& task=view& id=2438& Itemid=31), consultÄ le 22 janvier 2010 [101] (pl) Ambassade slovaque en Pologne : Przegl®d podstawowych umôw bilateralnych (Accords bilatåraux) (http:/ / www. ambasada-slowacji. pl/ 69), consultÄ le 20ÑmarsÑ2010 [102] (en) Demographics Of Poland Population Polish 2003 Years 2002 Census (http:/ / www. economicexpert. com/ a/ Demographics:of:Poland. htm), consultÄ le 31 janvier 2010 [103] (en) Polska.name: all about Poland (http:/ / polska. name/ polska. htm), consultÄ le 31 janvier 2010 [104] LECLERC, Jacques, Pologne DonnÄes dÄmolinguistiques (http:/ / www. tlfq. ulaval. ca/ axl/ europe/ pologne-1demo. htm) ConsultÄ le 11 janvier 2009 [105] [106]

(pl) Ambassade polonaise à Bratislava (http://www.bratyslawa.polemb.net/), consultÄ le 8 janvier 2010 (pl) Institut polonais à Bratislava (http://www.polinst.sk/), consultÄ le 8 janvier 2010


Slovaquie

25

[107] (de) Å Die ïsterreichische Botschaft in der Slowakei besteht seit der Unabhèngigkeit des Landes, 1993 Ç (L'ambassade autrichienne en Slovaquie a ÄtÄ Ätablie à l'indÄpendance du pays, en 1993) ©sterreichische Botschaft in Bratislava - Vorwort (http:/ / www. rakusko. eu/ de/ velvys1. aspx), consultÄ le 21 janvier 2010 [108] (sk) Slovaci.at - êtatistickÄ ëdaje o Slovåkoch v Rakësku (http:/ / www. slovaci. at/ slovaci-v-rakusku-o-nas. html), consultÄ le 13 janvier 2010 [109] LECLERC, Jacques. ÅAutricheÇ dans L'amÄnagement linguistique dans le monde, QuÄbec, TLFQ, UniversitÄ Laval (http:/ / www. tlfq. ulaval. ca/ axl/ europe/ autriche_politique_minorites. htm) consultÄ le 13 janvier 2010 [110] (en) Liste des Consulats slovaques (http:/ / www. mzv. sk/ App/ WCM/ WHK/ main. nsf/ vw_ByID/ ID_B405AECBAECDC111C125757A006FD658_EN/ $File/ Addressbook HC SR (Eng). rtf), consultÄ le 8 janvier 2010 [111] (de)(sk) Ambassade autrichienne à Bratislava (http:/ / www. rakusko. eu/ ), consultÄ le 8 janvier 2010 [112] (en) Political relations between Ukraine and the Slovak Republic (http:/ / www. mfa. gov. ua/ slovakia/ en/ 2538. htm), consultÄ le 8 janvier 2010 [113] ™´¨≠ÆØ∞±≤´≥Æ¥µ ∂¨Ø¨∂¥´ ≤∞´¨∑¨≤≤∏ 2001Ñ|ÑEnglish versionÑ|ÑResultsÑ|ÑGeneral results of the censusÑ|ÑNational composition of population: (http:/ / www. ukrcensus. gov. ua/ eng/ results/ general/ nationality/ ), consultÄ le 7 dÄcembre 2009 [114] (en)(sk)(uk) Ambassade ukrainienne à Bratislava (http:/ / www. mfa. gov. ua/ slovakia/ en/ news/ top. htm), consultÄ le 8 janvier 2010 [115] Europarl: Vos DÄputÄs (Slovaquie) (http:/ / www. europarl. europa. eu/ members/ public/ geoSearch/ search. do?country=SK& language=FR), consultÄ le 7 dÄcembre 2009 [116] EUROPA - L'UE en bref - L'histoire de l'Union europÄenne - 1995 (http:/ / europa. eu/ abc/ history/ 1990-1999/ 1995/ index_fr. htm), consultÄ le 5 janvier 2010 [117] EUROPA - L'UE en bref - L'histoire de l'Union europÄenne - 1999 (http:/ / europa. eu/ abc/ history/ 1990-1999/ 1999/ index_fr. htm), consultÄ le 5 janvier 2010 [118] DÄcision du Conseil de l'Union europÄenne du 14 avril 2003 relative à l'admission de la RÄpublique tchâque, de la RÄpublique d'Estonie, de la RÄpublique de Chypre, de la RÄpublique de Lettonie, de la RÄpublique de Lituanie, de la RÄpublique de Hongrie, de la RÄpublique de Malte, de la RÄpublique de Pologne, de la RÄpublique de SlovÄnie et de la RÄpublique slovaque à l'Union europÄenne ([PDF] GU EU L 236 du 23.9.2003 (http:/ / eur-lex. europa. eu/ LexUriServ/ site/ fr/ oj/ 2003/ l_236/ l_23620030923fr00150015. pdf)) [119] EUROPA - L'UE en bref - L'histoire de l'Union europÄenne - 2003 (http:/ / europa. eu/ abc/ history/ 2000-today/ 2003/ index_fr. htm), consultÄ le 5 janvier 2010 [120] (en) Slovakia - Heart of Europe: The Slovak Referendum on the European Union (http:/ / www. heartofeurope. co. uk/ features_interviews_reports2. htm), consultÄ le 5 janvier 2010 [121] EUROPA - L'UE en bref - L'histoire de l'Union europÄenne - 2000 - aujourd'hui (http:/ / europa. eu/ abc/ history/ 2000_today/ index_fr. htm), consultÄ le 5 janvier 2010 [122] EUROPA - L'UE en bref - L'histoire de l'Union europÄenne - 2007 (http:/ / europa. eu/ abc/ history/ 2000-today/ 2007/ index_fr. htm), consultÄ le 5 janvier 2010 [123] (en) Macau Daily Times : Slovakia gets final EU greenlight to adopt euro: official says (http:/ / www. macaudailytimesnews. com/ index. php?option=com_content& task=view& id=12901& Itemid=33), consultÄ le 6 janvier 2010 [124] Å 4) Villes principales Ç France Diplomatie : PrÄsentation de la Slovaquie (GÄographie) (http:/ / www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ pays-zones-geo_833/ slovaquie_229/ presentation-slovaquie_1282/ geographie_8537. html#sommaire_4), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [125] Å Les 4/5es du territoire (nord et centre) sont constituÄs de montagnes. Ç France Diplomatie: PrÄsentation de la Slovaquie (GÄographie) (http:/ / www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ pays-zones-geo_833/ slovaquie_229/ presentation-slovaquie_1282/ geographie_8537. html#sommaire_4), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [126] Å La chaïne la plus ÄlevÄe, les Hautes Tatras, ne prÄsente que 26Ñkm dans sa longueur mais rassemble une dizaine de sommets de plus de 2600Ñmâtres. Le mont Gerlachovska y culmine à 2655Ñmâtres. Ç France Diplomatie: PrÄsentation de la Slovaquie (GÄographie) (http:/ / www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ pays-zones-geo_833/ slovaquie_229/ presentation-slovaquie_1282/ geographie_8537. html#sommaire_4), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [127] Å Des cours dÄeau qui arrosent la Slovaquie, le Danube, second fleuve dÄEurope, qui forme une part de la frontiâre avec la Hongrie, et la Morava, qui dÄlimite une partie de la frontiâre avec la RÄpublique tchâque, sont les plus notables. Ç France Diplomatie: PrÄsentation de la Slovaquie (GÄographie) (http:/ / www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ pays-zones-geo_833/ slovaquie_229/ presentation-slovaquie_1282/ geographie_8537. html#sommaire_4), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [128] Å La Slovaquie bÄnÄficie dÄun climat continental, caractÄrisÄ par des hivers longs souvent rigoureux, et des prÄcipitations importantes durant les mois dÄÄtÄ. Ç France Diplomatie: PrÄsentation de la Slovaquie (GÄographie) (http:/ / www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ pays-zones-geo_833/ slovaquie_229/ presentation-slovaquie_1282/ geographie_8537. html#sommaire_4), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [129] Å Le territoire slovaque se trouve dans une zone climatique tempÄrÄe, avec un rythme rÄgulier des saisons. Ç Climat - Association des Originaires et amis des pays Tchâques et Slovaque (http:/ / www. aots. com/ Climat. html) consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [130] Å Les rÄgions les plus chaudes et les plus sâches se trouvent dans les plaines du Sud et de lÄEst de la Slovaquie. Ç Climat - Association des Originaires et amis des pays Tchâques et Slovaque (http:/ / www. aots. com/ Climat. html) consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [131] Å Divisions administratives: 8 rÄgions (Bratislavskã, Trnavskã, TrenÜiansky, Nitriansky, úilinskã, Banskobystrickã, PreÖovskã, KoÖickã Ç Office de tourisme slovaque : Infos GÄnÄrales (http:/ / www. old. sacr. sk/ article?id=286& category=43& lang=fr), consultÄ le 4 dÄcembre 2009 [132]

(pl) Ambasada Republiki Sπowackiej (http://www.ambasada-slowacji.pl/69), consultÄ le 29 janvier 2010


Slovaquie [133] (en) Å urban population: 56% of total population (2008) Ç (Å population urbaine : 56 % de la population totale (2008) Ç) CIA - The World Factbook -- Slovakia (https:/ / www. cia. gov/ library/ publications/ the-world-factbook/ geos/ lo. html), consultÄ le 2 janvier 2010 [134] (en) Urban Audit - CityProfiles: Bratislava (http:/ / www. urbanaudit. org/ CityProfiles. aspx?CityCode=SK001C& CountryCode=SK), consultÄ le 2 janvier 2010 [135] France-Diplomatie: Conseil aux Voyageurs - Slovaquie > Transports (http:/ / www. diplomatie. gouv. fr/ fr/ conseils-aux-voyageurs_909/ pays_12191/ slovaquie_12361/ index. html), consultÄ le 5 dÄcembre 2009 [136] (en) Transport and Infrastructure : The Official Website of the City of Bratislava (http:/ / www. visit. bratislava. sk/ en/ vismo/ dokumenty2. asp?id_org=700014& id=1047& p1=1815), consultÄ le 5 dÄcembre 2009 [137] (en) Site de la sociÄtÄ nationale des autoroutes (http:/ / www. ndsas. sk/ vignettes/ 13284s), consultÄ le 5 janvier 2010 [138] (en) Site de la sociÄtÄ nationale des autoroutes (http:/ / www. ndsas. sk/ toll/ 13285s), consultÄ le 5 janvier 2010 [139] (sk) Zmluva o prevÉdzkovanÖ drÉh na rok 2007 (http:/ / www. zsr. sk/ buxus/ docs/ / Zmluva_o_vykone/ Zmluva_o_prev_drah_2007. rtf) Longueurs des voies) [140] Å Bratislava Airport (BTS), (M. R. êtefånik) 9-12Ñkm du centre-ville Ç Slovakiatourism.sk > INFOS TRANSPORT (http:/ / www. old. sacr. sk/ article?id=288& category=43& lang=fr), consultÄ le 3 janvier 2010 [141] Å AÄroports proches: Vienna International Airport (VIE)-Schwechat - à 50Ñkm de Bratislava Ç Slovakiatourism.sk > INFOS TRANSPORT (http:/ / www. old. sacr. sk/ article?id=288& category=43& lang=fr), consultÄ le 3 janvier 2010 [142] (en)(sk) Site officiel de l'aÄroport de KoÖice (http:/ / www. airportkosice. sk/ ), consultÄ le 5 janvier [143] (en)(sk) Site officiel de l'aÄroport de Poprad-Tatry (http:/ / www. airport-poprad. sk/ index. php?lang=en), consultÄ le 5 janvier 2010 [144] (sk) slovak-airports.net - Unofficial pages of slovak airports (http:/ / www. slovak-airports. net), consultÄ le 3 janvier [145] (en) Field Listing :: Waterways (https:/ / www. cia. gov/ library/ publications/ the-world-factbook/ fields/ 2093. html?countryName=& countryCode=& regionCode=∫ ) , consultÄ le 6 dÄcembre 2009 [146] LÄAffaire GabÜikovo-Nagymaros (http:/ / www. nouvelle-europe. eu/ politiques/ politiques-europeennes/ l-affaire-gabcikovo-nagymaros. html), consultÄ le 6 dÄcembre 2009 [147] (sk) Liste des villes avec une service de bus public et nombre de ligne (http:/ / www. kamim. sk/ doprava/ mhd/ podniky. php),consultÄ le 5 janvier 2010 [148] (sk) Mestskå hromadnå doprava (MHD) (http:/ / imhd. zoznam. sk/ ), consultÄ le 6 dÄcembre 2009 [149] (en) Gazprom : Unified Gas Supply System (UGSS) of Russia, gas transmission systems of CIS and Europe (Systñme d'offre de gaz unifiå de Russie, systñmes de transmissions de gaz de la CEI et d'Europe) Major Gas Pipelines in Europe (http:/ / www. gazprom. com/ f/ posts/ 15/ 301731/ img23886. jpeg), consultÄ le 5 janvier 2010 [150] Une offre hostile pour Nabucco par une sociÄtÄ russe (http:/ / www. euractiv. com/ fr/ energie/ offre-hostile-nabucco-socit-russe/ article-182412) consultÄ le 5 janvier 2010 [151] (en) Reuters : Å The southern leg of the Druzhba pipeline supplies Slovakia, Hungary and the Czech Republic and has total capacity of over 400,000 bpd but is often under-used. Ç (ÅLa branche sud du pipeline Droujba fournit la Slovaquie, la Hongrie et la Råpublique tchñque et a une capacitå totale de 400000 barils par jour, mais est souvent sous-utilisåe. Ç FACTBOX - Russia's Druzhba pipeline (http:/ / uk. reuters. com/ article/ idUKL0881252620070108?pageNumber=2& virtualBrandChannel=0), consultÄ le 3 janvier 2010 [152] (en) CIA CIA - The World Factbook - Slovakia - Economy (https:/ / www. cia. gov/ library/ publications/ the-world-factbook/ geos/ lo. html), 11 novembre 2009, consultÄ le 3 janvier 2010 [153] (en) CIA CIA - The World Factbook - Slovakia - Communications (https:/ / www. cia. gov/ library/ publications/ the-world-factbook/ geos/ lo. html), 11 novembre 2009, consultÄ le 3 janvier 2010 [154] Slovaquie : l'Europe dans la peau (http:/ / www. lesechos. fr/ info/ enquete/ 4625100. htm), Les ñchos, 2 octobre 2007 [155] (en) Banque nationale slovaque (http:/ / www. nbs. sk/ VYBEKON/ ZMU/ U1999A. HTM), estimation pour 2007 [156] (en) Matthew Reynolds, New York Times, 28ÑdÄcembreÑ2004: Once a Backwater, Slovakia Surges (http:/ / www. nytimes. com/ 2004/ 12/ 28/ business/ worldbusiness/ 28slovakia. html?_r=1& scp=1& sq=& st=nyt), consultÄ le 3 janvier 2010 [157] Raphaüle Karayan, Redaction L'Usine Nouvelle, ÅÑ Slovaquie : l'eldorado automobile (http:/ / www. usinenouvelle. com/ article/ slovaquie-l-eldorado-automobile. 141506)ÑÇ sur www.usinenouvelle.com, 20 juin 2008. ConsultÄ le 1er fÄvrier 2010 [158] Les constructeurs åtrangers font du pays le ó Detroit de l'Est ì, Les ñchos, 2 octobre 2007 [159] Lionel Beehner, ÅÑ Once Soviet Gray, Now a Colorful Mix (http:/ / travel. nytimes. com/ 2008/ 08/ 10/ travel/ 10next. html)ÑÇ sur http:/ / travel. nytimes. com'',& #32;NY Times, 10 aoòt 2008. Consultå le 4 fåvrier 2010 [160] (en) RIS Banskå Bystrica summary fiche (http:/ / www. innovating-regions. org/ download/ RIS_BaBy_summary. pdf), consultÄ le 27ÑfÄvrierÑ2010 [161] (en) Ruùomberok: Trade and history (http:/ / www. ruzomberok. eu/ en/ Town/ Trade-industry), consultÄ le 4ÑfÄvrierÑ2010 [162] F. Laby, ÅÑ La commission europÄenne maintient les aides à l'industrie houillâre au grand dam des ONG (http:/ / www. actu-environnement. com/ ae/ news/ commission_aides_industrie_charbon_2729. php4)ÑÇ sur www.actu-environnement.com, Actu-Environnement, 24 mai 2007. ConsultÄ le 1er fÄvrier 2010 [163] Regional Wealth (http:/ / www. pitt. edu/ ~votruba/ qsonhist/ regionalwealthcentraleurope. html), Slovak Studies Program, University of Pittsburgh. ConsultÄ le 2010-05-12 [164] (en) Å In 2009 the individual income tax rate in Slovakia is flat at 19%. The standard 2009 corporate tax in Slovakia is fixed at 19%. Ç (Å En 2009 l'impît sur le revenu en Slovaquie Ätait à un taux unique de 19 %. L'impît sur les sociÄtÄs en Slovaquie est fixÄ à 19 %. Ç) Slovakia Tax Laws Tax System Slovakia. - WorldWide-Tax.com (http:/ / www. worldwide-ARETIRERtax. com/ slovakia/ slovakia_tax. asp), consultÄ

26


Slovaquie le 3 janvier 2010 [165] http:/ / epp. eurostat. ec. europa. eu/ portal/ page/ portal/ employment_unemployment_lfs/ data/ main_tables [166] (en) Å After the coming into existence of the Slovak Republic, the first Slovak coin to be released, at a nominal value of 10 Sk, was put into circulation on February 8, 1993 Ç (Å Aprâs la crÄation de la RÄpublique Slovaque, les premiâres piâces slovaques à ítre mises en circulation, avec une valeur nominale de 10 couronnes, apparurent le 8ÑfÄvrierÑ1993 Ç) Slovak Coins - www.nbs.sk (http:/ / www. nbs. sk/ en/ banknotes-and-coins/ slovak-currency/ slovak-coins), consultÄ le 6 janvier 2010 [167] (en) Å Till 16 January 2009 - Dual circulation: exchange of koruna cash for euro and withdrawal Ç (Å Jusqu'au 16 janvier 2009 - double circulation, Ächange des couronnes en liquide pour des euro et retrait Ç) Timetable of the euro changeover in Slovakia - www.nbs.sk (http:/ / www. nbs. sk/ en/ euro/ euro-changeover/ timetable-of-the-euro-changeover-in-slovakia), consultÄ le 6 janvier 2010 [168] (en) Slovakia - ECFIN - European Commission (http:/ / ec. europa. eu/ economy_finance/ euro/ cash/ national/ slovakia_en. htm), consultÄ le 22 janvier 2010 [169] (en) Royal Dutch Mint: Slovakian people choose euro-design (http:/ / en. knm. nl/ domains/ knm/ pages/ article. asp?content=11720000000578_999_11650000000011& navid=11650000000014_11690000000009& cookie=init), consultÄ le 6 janvier 2010 [170] (en) Saeima EU Information Centre (http:/ / www. eiroinfo. lv/ pages/ SEUIC/ content_list. jsp?category_id=200& chapter_id=5665& content_id=7470), consultÄ le 6 janvier 2010 [171] (en) Ice hockey in Bratislava (http:/ / www. bratislavaguide. com/ ice-hockey), consultÄ le 6 janvier 2010 [172] (en) Profil de la Slovaquie sur le site de l'IIHF (http:/ / www. iihf. com/ iihf-home/ countries/ slovakia. html), consultÄ le 6 janvier 2010 [173] (sk) êtatistiky - SZéH (http:/ / www. szlh. sk/ statistiky/ c-0001_l-214), consultÄ le 6 janvier 2010 [174] (sk) HC Slovan - Kronika (http:/ / www. hcslovan. sk/ Default. aspx?CatID=52), consultÄ le 22 janvier 2010 [175] (sk) HC KoÖice - Vznik Slovenskej hokejovej extraligy (http:/ / www. hckosice. sk/ historia/ index. php?context=13& p=29), consultÄ le 22 janvier 2010 [176] (sk) HKDukla.sk (http:/ / www. hkdukla. sk/ index. php?cmd=klub), consultÄ le 22 janvier 2010 [177] (en) Elite Hockey Prospects - Slovnaft Extraliga - Champion History (http:/ / www. eliteprospects. com/ league_home. php?leagueid=14), consultÄ le 23 janvier 2010 [178] (sk) MsHK úilina - HISTºRIA KLUBU (http:/ / www. mshkzilina. sk/ index. php?url=static& stranka=5), consultÄ le 22 janvier 2010 [179] (en) IIHF: Continental Cup (since 1997) | Past winners (http:/ / www. iihf. com/ iihf-home/ history/ all-medallists/ club-events/ continental-cup-since-1997. html), consultÄ le 23 janvier 2010 [180] (sk) ZåkladnÄ ëdaje - O nås - SZéH (http:/ / www. szlh. sk/ o-nas/ zakladne-info), consultÄ le 23 janvier 2010 [181] Eurosport.fr : Le Mondial affiche complet (http:/ / www. eurosport. fr/ football/ barrages-mondial-20061/ 2005/ le-mondial-affiche-complet_sto790028/ story. shtml), consultÄ le 6 janvier 2010 [182] 20minutes.ch : La Slovaquie dÄcroche son billet (http:/ / www. 20min. ch/ ro/ sports/ football/ story/ 27685378), consultÄ le 6 janvier 2010 [183] (en) Profil de Martin êkrtel sur le site Liverpool FC (http:/ / www. liverpoolfc. tv/ team/ first-team/ player/ 37-martin-skrtel), consultÄ le 6 janvier 2010 [184] LOSC.fr - Fiche sportive de Robert VITTEK du LOSC Lille MÄtropole (http:/ / www. losc. fr/ ?r=0,1,0,1,1,1,1982,0,0,0), consultÄ le 6 janvier 2010 [185] (de) Profile de Marek Mintal sur le site du!. FC N°rnberg (http:/ / www. fcn. de/ team/ spieler/ profil/ mintal/ ), consultÄ le 6 janvier 2010 [186] (it) Profil de Marek HamÖèk sur le site du SSC Naples (http:/ / www. sscnapoli. it/ client/ render_e. aspx?root=913& content=0), consultÄ le 6 janvier 2010 [187] (en) Marek Hamsik tops Ronaldinho | ESPNSTAR.com (http:/ / www. espnstar. com/ football/ serie-a/ news/ detail/ item108437/ Marek-Hamsik-tops-Ronaldinho/ ), consultÄ le 6 janvier 2010 [188] (sk) SME.sk : HamÖèk je eurôpsky prestupovã hit (http:/ / www. sme. sk/ c/ 3346789/ hamsik-je-europsky-prestupovy-hit. html), consultÄ le 6 janvier 2010 [189] (sk) Classement de la Corgoç Liga sur le site de la FÄdÄration Slovaque de Football (http:/ / www. futbalsfz. sk/ ligy/ corgon/ vysledky/ ), consultÄ le 6 janvier 2010 [190] (sk) Palmarâs sur le site officiel du Slovan Bratislava (http:/ / www. slovanfutbal. com/ index. php?ID=117& mnu=63), consultÄ le 6 janvier 2010 [191] (sk) Palmarâs sur le site officiel du MêK úilina (http:/ / www. mskzilina. sk/ index. php?url=static& stranka=21), consultÄ le 6 janvier 2010 [192] (en) Two-time champions 1.FC Kosice disappears from Slovak football - Slovensko.com (http:/ / www. slovensko. com/ news/ 1556), consultÄ le 23 janvier 2010 [193] (sk) AêK Inter Bratislava - Histôria (http:/ / www. askinter. sk/ index. cfm?module=ActiveWeb& page=WebPage& s=o_klube_hist), consultÄ le 22 janvier 2010 [194] (en) ESPNsoccernet - UEFA Champions League - Champions League 2005/6, Group H (http:/ / soccernet. espn. go. com/ print?id=341682& type=story& cc=4716), consultÄ le 23 janvier 2010 [195] (en) uefa.com - UEFA Europa League - News | Ravens gathering around stricken Artmedia (http:/ / www. uefa. com/ competitions/ uefacup/ news/ kind=1/ newsid=753322. html), consultÄ le 23 janvier 2010 [196] (sk) MFK Ruùomberok - official website of football club :: The biggest achievements (http:/ / en. mfkruzomberok. sk/ index. php?context=18), consultÄ le 22 janvier 2010 [197] Coupe Davis Saison 2005 (http:/ / www. lequipe. fr/ Tennis/ DAV_2005. html), consultÄ le 13 janvier 2010

27


Slovaquie [198] (en) Site personnel de Dominik Hrbatã (http:/ / www. dominikhrbaty. com/ ), consultÄ le 13 janvier 2010 [199] (en) ATP Word Tour - Dominik Hrbatã (http:/ / www. atpworldtour. com/ Tennis/ Players/ Hr/ D/ Dominik-Hrbaty. aspx), consultÄ le 13 janvier 2010 [200] (en) ATP Word Tour - Karol Beck (http:/ / www. atpworldtour. com/ Tennis/ Players/ Be/ K/ Karol-Beck. aspx), consultÄ le 13 janvier 2010 [201] (en) ATP Word Tour - Ranking (http:/ / www. atpworldtour. com/ Rankings/ Singles. aspx), consultÄ le 13 janvier 2010 [202] (en) Fed cup official website - Slovak Republic (http:/ / www. fedcup. com/ teams/ team. asp?team=SVK), consultÄ le 13 janvier 2010 [203] olympic.org Michal Martikan (http:/ / www. olympic. org/ fr/ content/ Athletes/ Tous-les-athletes/ Athletes-MA-to-MM/ -Michal-MARTIKAN-/ ), consultÄ le 5 janvier 2010 [204] Tony Estanguet site officiel (http:/ / www. tonyestanguet. com/ ), consultÄ le 5 janvier 2010 [205] (sk) osobnosti.sk Pavol Hochschorner (http:/ / www. osobnosti. sk/ index. php?os=zivotopis& ID=206), consultÄ le 5 janvier 2010 [206] (sk) osobnosti.sk Peter Hochschorner (http:/ / www. osobnosti. sk/ index. php?os=zivotopis& ID=207& mainkat=5), consultÄ le 5 janvier 2010 [207] C-2 (canoü biplace) hommes - Olympic.org (http:/ / www. olympic. org/ fr/ content/ Sports-olympiques/ Tous-les-sports/ CanoeKayak-/ Canoe--Kayak-Slalom/ Canoe--Kayak---Toutes-les-competitions/ C-2-canoe-biplace-Hommes/ ), consultÄ le 5 janvier 2010 [208] (en) Olympic.org : Slovak medals at the Olympic Games (Mådailles slovaques aux JO) (http:/ / www. olympic. org/ en/ content/ All-Olympic-results-since-1896/ ?Country=347647& AthleteName=& Category=& Games=& Sport=& Event=& MenGender=false& WomenGender=false& MixedGender=false& TeamClassification=false& IndividualClassification=false& Continent=& GoldMedal=false& SilverMedal=false& BronzeMedal=false& TargetResults=true& resultsPageIPP=50), consultÄ le 5 janvier 2010 [209] (en) Å 14(14) Slovakia - 10 pts Ç Men - Elite - UCI Europe Tour Ranking - Nations (http:/ / www. uci. ch/ templates/ BUILTIN-NOFRAMES/ Template3/ layout. asp?MenuId=MjExMw& LangId=1), consultÄ le 3 janvier 2010 [210] (en) Å Peter becoming World champion U23 in Stuttgart, wining GP Fourmies and we both switched to Team Milram. Ç (Å Peter devint Champion du monde des moins de 23 ans à Stuttgart, gagnant le GP de Fourmies et nous transfÄrõmes chez l'Äquipe Milram. Ç) WWW.VELITS.NET - Martin & Peter Velits Official Web Site - About us (http:/ / www. velits. net/ AboutUs. aspx?lang=en), consultÄ le 3 janvier 2010 [211] (sk) StarÖia slovenskå literatëra (800-1780) (http:/ / www. ulib. sk/ sk/ stredisko-unesco/ pamat-sveta/ pamat-slovenska/ zlata-nit-slovenskej-literatury/ starsia-slovenska-literatura-800-1780/ ) ConsultÄ le 12 janvier 2010 [212] (en) Slovakia and its Literature (http:/ / www. litcentrum. sk/ slovaklit_en) ConsultÄ le 12 janvier 2010 [213] (en) James Naughton: Slovak Literature - A Brief Introduction (http:/ / users. ox. ac. uk/ ~tayl0010/ slovaklit. htm), consultÄ le 22 janvier 2010 [214] (en) Slovak Culture | Slovakia (http:/ / www. slovakia. org/ culture1. htm), consultÄ le 23 janvier 2010 [215] LΩInstitut Slovaque de Paris - France | Musique slovaque à dÄcouvrir (http:/ / www. mfa. sk/ zu/ index/ podstranka. php?id=4279), consultÄ le 23 janvier 2010 [216] (en) Ballet national folklorique slovaque LëÜnica (http:/ / www. lucnica. sk/ index. php?eng), consultÄ le 27ÑfÄvrierÑ2010 [217] (en) Music in Slovakia, Folk and Popular Slovak Music, Music Bands - Slovakia Site (http:/ / www. slovakiasite. com/ music. php), consultÄ le 27ÑfÄvrierÑ2010 [218] Les Chants populaires slovaques de BÄla Bartôk (http:/ / portal. unesco. org/ ci/ fr/ ev. php-URL_ID=21218& URL_DO=DO_TOPIC& URL_SECTION=201. html), consultÄ le 23 janvier 2010 [219] UNESCO Secteur de la culture - Patrimoine immatÄriel - Convention 2003 : La Fujara et sa musique (http:/ / www. unesco. org/ culture/ ich/ index. php?RL=00099), consultÄ le 23 janvier 2010 [220] (en) Site officiel de Richard M°ller, biographie en anglais (http:/ / richard. muller. sk/ index. php?sekcia=englishhome), consultÄ le 27ÑfÄvrierÑ2010 [221] (en) EASTMODERN ARchitecture of the 1960s and 1970s in Eastern Europe (http:/ / www. eastmodern. com/ index. html), consultÄ le 23 janvier 2010 [222] (en) Bratislava: Destinations: Leading Hotels of the World (http:/ / www. lhw. com/ destinationprofile. aspx?id=96), consultÄ le 23 janvier 2010 [223] (cs) DuÖan Samo JurkoviÜ (http:/ / www. jurkovic. cz), consultÄ le 23 janvier 2010 [224] (en) Come To Slovakia ~ Churches/Cathedrals (http:/ / www. cometoslovakia. com/ churches. html), consultÄ le 23 janvier 2010 [225] Gastronomie en Slovaquie (http:/ / www. 2travelandeat. com/ slovaquie/ index. html), consultÄ le 12 janvier 2010 [226] Cuisine et boissons Slovaquie (http:/ / www. routard. com/ guide/ slovaquie/ 1420/ cuisine_et_boissons. htm), consultÄ le 12 janvier 2010 [227] http:/ / plurilinguisme. europe-avenir. com/ index. php?option=com_content& task=view& id=2359& Itemid=31 Loi linguistique slovaque: Budapest veut saisir l'ONU (communiquÄ AFP) [228] (sk) Druhå språva o implementåcii Eurôpskej charty regionålnych alebo menÖinovãch jazykov v Slovenskej republike Bratislava, 2008 (http:/ / www. mensiny. vlada. gov. sk/ data/ files/ 4112. pdf), consultÄ le 13 janvier 2010 [229] (en) Eurobarometer Social values, Science and Technology January - February 2005 (http:/ / ec. europa. eu/ public_opinion/ archives/ ebs/ ebs_225_report_en. pdf), consultÄ le 13 janvier 2010 [230] (sk) Doc. Eduard Niùçanskã, CSc. úidovskå komunita na Slovensku 1938 - 1945 (http:/ / www. holocaust. cz/ cz2/ resources/ texts/ niznansky_komunita)

28


Slovaquie

29

[231] LΩAmbassade de la RÄpublique slovaque à Paris QUI SOMMES NOUS? > FETES NATIONALES (http:/ / www. mzv. sk/ paris) (consultÄ le 4 dÄcembre 2009) [232] ISO - AutoritÄ de mise à jour de l'ISO 3166 (ISO 3166/MA) - Codes de pays - Noms de pays et codets en franûais (http:/ / www. iso. org/ iso/ fr/ country_codes/ iso_3166_code_lists/ french_country_names_and_code_elements. htm#s. . ), consultÄ le 5 janvier 2010 [233] Principes de base de la NUTS (http:/ / ec. europa. eu/ eurostat/ ramon/ nuts/ basicnuts_regions_fr. html), consultÄ le 6 janvier 2010 [234] (en) Country Codes (http:/ / www. unc. edu/ ~rowlett/ units/ codes/ country. htm), consultÄ le 5 janvier 2010 [235] (en) NATO Codification System Country Codes (http:/ / www. nato. int/ STRUCTUR/ AC/ 135/ main/ links/ codsp3-alt. htm), consultÄ le 5 janvier 2010 [236] (en) Liste des codes pays sur le CIA Factbook (https:/ / www. cia. gov/ library/ publications/ the-world-factbook/ appendix/ appendix-d. html#S), consultÄ le 6 janvier 2010 [237] (en) ICAO Nationality Codes (http:/ / www. airlinecodes. co. uk/ icaonat. asp), consultÄ le 5 janvier 2010 [238] (en) AIRCRAFTSPOTTING.NET | ICAO country codes | Aircraft registrations (http:/ / www. aircraftspotting. net/ photos/ icao_codes. php), consultÄ le 5 janvier 2010

HumennÅ HumennÅ (Chef-lieu de district)

Drapeau HÄraldique

HumennÄ Administration Pays

ÑSlovaquie

RÅgion

PreÖov

District

HumennÄ

Code postal

06601

Plaque minÅralogique HE Primator (maire)

Jana Va£ovå ( SMER,éS-HZDS,SNS,SZ,öSVIT,SF,ND ) Mandat : 2013 DÅmographie


HumennÄ

30 Population

DensitÅ

34620Ñhab.Ñ(31 dÄc. 2010) ÑæÑHommes:16772 ÑæÑFemmes:17848 1204 hab./km2 GÅographie

CoordonnÅes Altitude Superficie

CoordonnÄes gÄographiques: 48ÉÑ56ÇÑ09ÉÑN 21ÉÑ54ÇÑ24ÉÑE48ÉÑ56ÇÑ09ÉÑNord 21ÉÑ54ÇÑ24ÉÑEst 155Ñm 2876.2ÑhaÑ=Ñ28.762Ñkm2 Localisation en Slovaquie

Localisation dans la rÅgion de PreÖov

Divers Site de la commune

www.humenne.sk

[1] Sources


HumennÄ

31

RÄsultat des Älections

[2]

Statistique de population http:/ / www. e-obce. sk

[3]

[4]

http:/ / www. statistics. sk

[5]

http:/ / www. slovakregion. sk/

[6]

HumennÅ (allemand : Homenau, hongrois : Homonna)[7] est le centre de la division administrative du míme nom, dans la rÄgion de PreÖov en Slovaquie.

GÅographie De tout temps la contrÄe a ÄtÄ un lieu de passage pour les armÄes. Les nombreuses fortifications rencontrÄes à travers le pays le dÄmontrent. Les plus voisines sont le chõteau de Brekov à 6Ñkm et celui de •iÜava à 12Ñkm, tous deux en ruine. Plus à l'ouest, à deux heures de route, SpiÖskã hrad, une forteresse mÄdiÄvale des XIIIe et XIVeÑsiâcles, qui est par ses dimensions, peut-ítre la deuxiâme d'Europe centrale. HumennÅ est situÄe aux confins de la Slovaquie orientale, entre Pologne au nord, Ukraine à l'est et Hongrie au sud. Son territoire fait de collines et vallÄes, est traversÄ par la riviâre Laborec et son confluent la riviâre Cirocha. Sa partie Nord est boisÄe majoritairement de hítres. La commune se situe à prâs de 500Ñkm de Bratislava, la capitale, que ce soit par la route la plus directe passant par KoÖice, ou par la E50 passant au nord du pays par Zilina et PreÖov, en empruntant quelques tronûons terminÄs de l'autoroute D1. Cette derniâre, une fois terminÄe, doit passer à une trentaine de kilomâtres de HumennÄ.

AccÉs ò La ville est desservie par la route I/74 partant de Stråùske au Sud-est jusqu'à la frontiâre ukrainienne à l'Est via Snina. Deux routes secondaires font leur jonction avec la I/74 : la II/558 à l'Ouest à l'entrÄe de la ville, et la II/559 à l'Est au centre ville. ò HumennÄ possâde deux gares : la gare de HumennÄ à l'Ouest et la gare de HumennÄ Mesto à l'Est sur les lignes 191 entre Micha£any et Medzilaborce et la ligne 196 qui double la route I/74 de HumennÄ à StakÜèn. ò Le plus proche aÄroport est situÄ à KoÖice (code AITA KSC), la seconde ville du pays, soit à plus d'une heure de route.

Communes limitrophes Brestov

Ve£opolie

Myslina Zåvadka

N

Brekov

UdavskÄ

Kochanovce Lackovce O ÑÑ HumennÅ ÑÑ E Haùèn nad Cirochou S Jasenov

PtiÜie


HumennÄ

32

Histoire La plus ancienne mention de HumennÄ remonte à 1317[5].

La Seconde Guerre mondiale Le camp d'internement pour prisonniers de guerre (1942-1944) Pendant la Seconde Guerre mondiale, lÄancien Hîpital de HumennÄ fut transformÄ en camp dÄinternement pour prisonniers de guerre[8]. Ainsi, de 1942 à 1944, 70 soldats y furent dÄtenus : 52 soldats franûais et 18 soldats yougoslaves. BÄnÄficiant dÄune certaine libertÄ de mouvement, la quasi-totalitÄ des prisonniers franûais parvinrent à sÄÄchapper du camp, pour la plupart en automne 1943, contrairement aux dÄtenus yougoslaves qui, plus Ätroitement surveillÄs, furent transfÄrÄs au camp dÄinternement de Ilava le 2 mai 1944. Un mois plus tard, le camp de HumennÄ Ätait dÄfinitivement fermÄ.

Çconomie

Panorama sur la ville

Chemlon, un complexe chimique, hÄritage du passÄ communiste, emploie une majoritÄ des travailleurs de la ville. Plusieurs entreprises europÄennes (Nylstar, Nexis-fibers entre autres) y sont installÄes.

Depuis l'adhÄsion de la Slovaquie à l'Union europÄenne en mai 2004, le paysage commercial de la ville a ÄtÄ totalement transformÄ et a modifiÄ la vie quotidienne de ses habitants. Le secteur de la grande distribution, sous dominance de pays Ätrangers, s'est soudain dÄveloppÄ avec l'implantation de plusieurs grandes enseignes. Au supermarchÄ Billa implantÄ depuis une quinzaine d'annÄes, se sont ajoutÄes de grandes surfaces : Hyper Nova, Kaufland et Tesco.

Lieux et monuments Namestie Slobody (place de la LibertÅ) RÄnovÄe rÄcemment, cette place arborÄe est une zone interdite aux vÄhicules et engins à moteurs. Elle comprend une allÄe centrale et deux contre-allÄes. ì un bout, le monument aux Morts de la ville et à l'opposÄ, un petit marchÄ couvert achalandÄ en saison estivale. Un jet d'eau musical Ägaye son centre. En haut de la place, se dresse une stâle à la mÄmoire de Milan Rastislav êtefånik, gÄnÄral slovaque titulaire de la LÄgion d'honneur. La place est de nos jours bordÄe de boutiques aux devantures modernes, d'Ätablissements bancaires et de bars restaurants. Elle est trâs frÄquentÄe en tout temps.

êtefånik


HumennÄ

33

Le grand parc SituÄ au centre ville, dans le prolongement de la place de la LibertÄ, il est composÄ de plantes ligneuses rares. Il jouxte le manoir et ses jardins. Dans sa partie haute, à Pol'ana, a ÄtÄ installÄ le musÄe en plein air de Vihorlat.

Le manoir De style renaissance-baroque le manoir est le symbole de la ville. Il en est le monument architectural le plus important et lÄun des plus importants de la Slovaquie orientale. Il Ätait la propriÄtÄ de la famille Andråssy. Devant le manoir, sont les jardins avec une piâce d'eau et des sculptures.

Les musÅes

Manoir mázeum

Manoir mázeum

ñglise de l'archange St-Michel du Vihorlatskå mázeum

ñglise de l'archange St-Michel du Vihorlatskå mázeum

ò Le musÅe en plein air de Vihorlat (Vihorlatskå mázeum) en haut du parc. Il est le lieu dÄexposition de lÄarchitecture populaire et de lÄhabitation du musÄe dÄHistoire naturelle à HumennÄ. Une quinzaine d'objets reprÄsentant lÄarchitecture populaire en bois de la rÄgion des Carpates orientales y sont exposÄs. L'áuvre maïtresse en est lÄÄglise de lÄarchange Saint-Michel, construite entiârement en bois et sans un seul clou ! De grandes sculptures en bois ont ÄtÄ ajoutÄes rÄcemment. ò Le musÅe de lÄHistoire et GÅographie national, abritÄ dans le manoir. Des portraits de rois de Hongrie, des piâces de monnaies celtes-daciques, des armes et míme un salon chinois y sont prÄsentÄs.

Brekov Les ruines du chõteau de Brekov se dressent à prâs de 6 kilomâtres de HumennÄ, sur une colline dominant un petit village Äponyme. Ce chõteau gothique avait ÄtÄ ÄdifiÄ au XIIIeÑsiâcle, sur l'emplacement d'un ancien site fortifiÄ des VIIIeÑsiâcle Ñ IXeÑsiâcle. Sous les Habsbourg, le chõteau changea souvent de propriÄtaires jusqu'à ce qu'il soit conquis puis dÄtruit en 1644 par les soldats dÄImrich Tøkøli.

Hrad Brekov


HumennÄ

34

Çdifices religieux

Nanebovzatia Panny MÉrie

Nanebovzatia Panny MÉrie

PravoslÉvny chrÉm Cyrila a Metoda

PravoslÉvny chrÉm Cyrila a Metoda

ò L'Äglise paroissiale catholique situÄe dans le centre ville ò La cathÄdrale catholique grecque Nanebovzatia Panny MÉrie, dans la rue Lipova à HumennÄ. Bõtie en 1767 et rÄnovÄe en 1785 par l'ajout d'ÄlÄments. ò L'Äglise orthodoxe du 2e arrondissement de la ville : PravoslÉvny chrÉm Cyrila a Metoda. Cette Äglise est dÄdiÄe aux saints Cyrille et MÄthode, deux frâres missionnaires qui avaient ÄtÄ envoyÄs en 861 par l'empereur byzantin Michel III, pour ÄvangÄliser les pays slaves.

Sports La ville possâde depuis 1908 un club de football qui s'appelle dÄsormais le 1. HFC HumennÄ. Les principaux sponsors du club sont des entreprises de Chemlon.

Galerie photos

Place de la LibertÄ Namestie Slobody

Le parc la veille de Noül 2007

Jumelages La ville de HumennÄ est jumelÄe avec : [9] ò ò ò ò ò

T¶ebèÜÑ(RÄpublique tchâque)Ñdepuis le 10ÑoctobreÑ1995 SanokÑ(Pologne)Ñdepuis le 27ÑoctobreÑ1997 JarosπawÑ(Pologne)Ñdepuis avrilÑ2005 PeretchynÑ(Ukraine)Ñdepuis le 9ÑmaiÑ1999 MåtÄszalkaÑ(Hongrie)Ñdepuis le 25ÑoctobreÑ2005

¿uvre à l'entrÄe du parc et du Vihorlatskå mázeum

ñglise de Brekov et ruines du chõteau


HumennÄ

Liens externes ò Site municipal [1]

Notes et rÅfÅrences [1] http:/ / www. humenne. sk [2] http:/ / app. statistics. sk/ kv2010/ sr/ tab9. jsp?lang=en& sr=1 [3] http:/ / portal. statistics. sk/ showdoc. do?docid=9490 [4] (sk) e-obce.sk (http:/ / www. e-obce. sk). ConsultÄ le 28 janvier 2010 [5] (sk) (en) Mestskå a obecnå Ötatistika SR (http:/ / www. statistics. sk/ mosmis/ eng/ run. html). ConsultÄ le 28 janvier 2010 [6] (sk) Slovak region (http:/ / www. slovakregion. sk/ ). ConsultÄ le 28 janvier 2010 [7] (sk) SlovenskÄ slovnèky (http:/ / slovnik. juls. savba. sk/ ?d=obce). ConsultÄ le 7 fÄvrier 2010 [8] Old¶ich Pejs, k existenci internaçnÖho tÉbora pro vÉleçnå zajatce v Humennåm (1942-1944), Vojenskå Histôria, 1/2008, 184 p., p. 70 -92 [9] PartnerskÄ mestå (http:/ / www. humenne. sk/ index. php?lng=sk& page=t15& go=10& PHPSESSID=ee5d7b98c3995f62dcb100928f573a0a)

35


Sources et contributeurs de lÄarticle

Sources et contributeurs de lÄarticle Slovaquie ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?oldid=79738122 ÑContributeurs: (:Julien:), 16@r, Adehertogh, Aladin34, Alain Schneider, Alchemica, Alexm57, Alibaba, Allauddin, Altor, Annuaire, Aymericf2000, Badmood, Banjamin, Barbe-sauvage, Baronnet, Bbullot, Ben2, Biau, Birdie, Bob08, Byb64, CHARQUIN, CMO, Cantons-de-l'Est, Catilinus, Cham, Chico75, Chris93, Chun-hian, Clem23, Clicgauche, Copros, Coyote du 86, Critias, Croquant, Curry, Cyril-83, CÄrÄales Killer, Cáur, Deep silence, Denis Dordoigne, Dhatier, Diligent, DocteurCosmos, Dunderklumpen, Dxerty, EDUCA33E, ERdi43, Ediacara, Elisabeth Cottier F, Emericpro, En passant, Enzino, Escaladix, Esprit Fugace, FREDERIC PRAUD, Fabant, Fabienamnet, Fabrice75, Fm790, Ftr, Gemini1980, Geof, Goku, Greifenklau, Gribeco, Guilhem06, Gz260, H2O, Hashar, Hbbk, Hector2, Hercule, Hesoneofus, Hetmanber, Howard Drake, Hrcolyer, Idarvol, Inisheer, Isaac Sanolnacov, Isherishen, Iznogood, JB, Jean-Jacques Georges, Jerotito, Jihaim, Joris.barrat, Jules78120, Juro, Jusjih, Kassus, Kelovy, Kilith, Kiply, Kolossus, Korrigan, Kozakchok, Kuja IX, Lasalle, Laurent Nguyen, Le sotrÄ, Leag, Leklem, Litlok, Ljubinka, Louisch, Lubor, Lucio fr, Luna04, Macdir, Mafiou44, Maloq, Manu18, Manuguf, Marc Mongenet, Marge, MarkBA, Martinmy1983, Martinwilke1980, Masterdeis, Maurege, Maurilbert, MetalGearLiquid, Mindead, Mirgolth, Mro, Mu, Mutichou, Myt, Nabucco, Naddy, Nataraja, Necrid Master, Nemoi, Newsoul, NicolasBertoni, Nono64, Nouill, NoychoH, Ole Einar, Ollamh, Olynais, Orthogaffe, Panoramix, Pautard, Pem, Penjo, Petrusbarbygere, Phe, Pixeltoo, Pll, Pok148, Prysme, Pseudomoi, Pylambert, PÄkan 34, PÄpÄàsamaman, R, Racconish, Ratigan, Rayman3640, Rinaldum, Romanc19s, Romanm, Romary, Rpa, RÄmih, Sam Hocevar, Sardur, Sbrunner, Schtong, Sebb, Sebjarod, Sebleouf, Shaihulud, ShreCk, Sorcierbob, Speculos, Sroulik, Suisui, Sum, Sylvinhoo, TaraO, Tavernier, Tibauk, Tim9, Tomaskukla, Udufruduhu, Ulysse23, ValÄrie75, Vargenau, Vincent Ramos, Vlaam, VonTasha, Wikiniki, Woww, YAHYABNOULGAOURI, Yann, YannBloch, Yotna, Zetud, Ziel10, ~Pyb, 293 modifications anonymes HumennÅ ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?oldid=76522017 ÑContributeurs: Adehertogh, Angeldream, Bob08, Cliath, Coyote du 86, Ftr, Isaac Sanolnacov, Leag, Loveless, MarkBA, Pierre BONA, Pierre Bona, Richardbl, VonTasha

36


Source des images, licences et contributeurs

Source des images, licences et contributeurs Image:Flag of Slovakia.svg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Flag_of_Slovakia.svg ÑLicence: Public Domain ÑContributeurs: SKopp Image:Coat of Arms of Slovakia.svg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Coat_of_Arms_of_Slovakia.svg ÑLicence: GNU Free Documentation License ÑContributeurs: Tlus§a Image:EU-Slovakia.svg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:EU-Slovakia.svg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0 ÑContributeurs: NuclearVacuum Fichier:Increase2.svg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Increase2.svg ÑLicence: Public Domain ÑContributeurs: Sarang Fichier:Krivan from Vychodna.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Krivan_from_Vychodna.jpg ÑLicence: GNU Free Documentation License ÑContributeurs: Daniel Barånek, Fransvannes, Kristo, Selso Fichier:50 Slovak Koruna 1944 front Josef Tiso.png ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:50_Slovak_Koruna_1944_front_Josef_Tiso.png ÑLicence: Public Domain ÑContributeurs: de:User:Sebastian Wallroth Fichier:Grassalkovich Palace (2).jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Grassalkovich_Palace_(2).jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0 ÑContributeurs: Paulrudd, Pescan Fichier:Ivan GaÖparoviá.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Ivan_GaÖparoviÜ.jpg ÑLicence: inconnu ÑContributeurs: Senat RP/Polish Senate Fichier:Robert Fico (2010).jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Robert_Fico_(2010).jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution 3.0 ÑContributeurs: Dmitry_Medvedev_in_Slovakia_7_April_2010-14.jpeg: Presidential Press and Information Office derivative work: CÄsar (talk) Fichier:Juraj Liska - Donald H. Rumsfeld.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Juraj_Liska_-_Donald_H._Rumsfeld.jpg ÑLicence: Public Domain ÑContributeurs: Benchill, Bubamara, High Contrast, Pescan Fichier:Praga ambasada SK 3639.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Praga_ambasada_SK_3639.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0 ÑContributeurs: User:Darwinek Fichier:Embassy of Slovakia Budapest.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Embassy_of_Slovakia_Budapest.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: TheFlyingDutchman Fichier:PL Slovak Embassy building.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:PL_Slovak_Embassy_building.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported ÑContributeurs: Daniel Ko¡ (Kocio) Fichier:Blava 2007-3-28-53.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Blava_2007-3-28-53.jpg ÑLicence: Public Domain ÑContributeurs: Wizzard Fichier:Border Velke Slemence Ukr.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Border_Velke_Slemence_Ukr.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Share Alike ÑContributeurs: User:VargaA Fichier:Slovakia Bojnice Castle 2004 hires.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Slovakia_Bojnice_Castle_2004_hires.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported ÑContributeurs: Helix84, Szarka Gyula, Wojsyl, 2 modifications anonymes Fichier:Carte de Slovaquie.png ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Carte_de_Slovaquie.png ÑLicence: Public Domain ÑContributeurs: Original uploader was Idarvol at fr.wikipedia Fichier:Ruåomberok.Bahnhof.JPG ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Ruùomberok.Bahnhof.JPG ÑLicence: GNU Free Documentation License ÑContributeurs: Anna Regelsberger Fichier:Barges in Brataslava.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Barges_in_Brataslava.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution 2.0 ÑContributeurs: Olga Pavlovsky from Cambridge, UK Fichier:Slovakia demography.png ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Slovakia_demography.png ÑLicence: Creative Commons Attribution 2.0 ÑContributeurs: Demmo, Diwas, LokiiT, Pescan, ValÄrie75, 1 modifications anonymes Fichier:Bratislava Central Bank3.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Bratislava_Central_Bank3.jpg ÑLicence: Public Domain ÑContributeurs: User:Ondrejk Fichier:2 Euro coin Sk.gif ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:2_Euro_coin_Sk.gif ÑLicence: Trademarked but can be freely used ÑContributeurs: European Central Bank (ECB) Fichier:Slovakia vs France 2002 Winter Olympics.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Slovakia_vs_France_2002_Winter_Olympics.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 2.0 ÑContributeurs: Uncleweed Fichier:Marek HamÖàk - SSC Neapel (1).jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Marek_HamÖèk_-_SSC_Neapel_(1).jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Steindy (talk) 10:00, 26 July 2009 (UTC) Fichier:Hrbaty.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Hrbaty.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-ShareAlike 1.0 Generic ÑContributeurs: Original uploader was Jonathan71 at fr.wikipedia Fichier:Peter Velits TF 2009.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Peter_Velits_TF_2009.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 2.0 ÑContributeurs: Josh Hallett Image:Kollar jan.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Kollar_jan.jpg ÑLicence: Public Domain ÑContributeurs: Norway.today, Pescan, 1 modifications anonymes Image:Eugen Suchoç, pamétnÄ tabuèa, PieÖêany (2008).jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Eugen_Suchoç,_pam¬tnå_tabu£a,_PieÖ§any_(2008).jpg ÑLicence: Attribution ÑContributeurs: Martin Hlauka (Pescan) Image:Town Presov Slovakia 52.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Town_Presov_Slovakia_52.jpg ÑLicence: GNU Free Documentation License ÑContributeurs: Jozef KotuliÜ Image:Kosice (Slovakia) - St. Elizabeth's Catedral 2.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Kosice_(Slovakia)_-_St._Elizabeth's_Catedral_2.jpg ÑLicence: GNU Free Documentation License ÑContributeurs: Bubamara, Maros, Pescan Image:Zilina-namestie ahlinku.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Zilina-namestie_ahlinku.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported ÑContributeurs: User:Juloml Image:Banska Bystrica from Urpin.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Banska_Bystrica_from_Urpin.jpg ÑLicence: Public Domain ÑContributeurs: Pescan, Twisp, 1 modifications anonymes Image:Trencin hrad 20010302.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Trencin_hrad_20010302.jpg ÑLicence: GNU Free Documentation License ÑContributeurs: Helix84, Pe-Jo, Poganyp Image:Nitra.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Nitra.jpg ÑLicence: GNU Free Documentation License ÑContributeurs: Fransvannes, Tamba52, Wizzard Image:Slovakia-Trnava-Town tower.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Slovakia-Trnava-Town_tower.jpg ÑLicence: Public Domain ÑContributeurs: Fransvannes, Pescan, Rado Bahna, êJ√, 1 modifications anonymes Image:Capital Bratislava Slovakia 0943.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Capital_Bratislava_Slovakia_0943.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported ÑContributeurs: Jozef KotuliÜ Fichier:Humenne-Ecusson.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne-Ecusson.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona Fichier:Vlajka mesta Humenne.png ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Vlajka_mesta_Humenne.png ÑLicence: Public Domain ÑContributeurs: Nostra Fichier:Humenne.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne.jpg ÑLicence: GNU Free Documentation License ÑContributeurs: Original uploader was Marek.Kvackaj at en.wikipedia Fichier:Flag of Slovakia.svg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Flag_of_Slovakia.svg ÑLicence: Public Domain ÑContributeurs: SKopp Fichier:Slovakia location map.svg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Slovakia_location_map.svg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0 ÑContributeurs: NordNordWest Fichier:Relief Map of Slovakia 2.png ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Relief_Map_of_Slovakia_2.png ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0 ÑContributeurs: derivative work

37


Source des images, licences et contributeurs Fichier:PreÖov Region - outline map.svg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:PreÖov_Region_-_outline_map.svg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Caroig Fichier:PreÖov Region - physical map.png ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:PreÖov_Region_-_physical_map.png ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0 ÑContributeurs: PreÖov_Region_-_background_map.png: Caroig PreÖov_Region_-_outline_map.svg: Caroig derivative work: Adehertogh (talk) Image:Brosen windrose-fr.svg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Brosen_windrose-fr.svg ÑLicence: GNU Free Documentation License ÑContributeurs: Delhovlyn et Mitrane Image:Humenne-pano.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne-pano.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona image:Humenne-Stefanik.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne-Stefanik.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona Image:Humenne-manoir-1.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne-manoir-1.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona Image:Humenne-manoir-2.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne-manoir-2.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona Image:Humenne-Eglise archange St-Michel-summer.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne-Eglise_archange_St-Michel-summer.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona Image:Humenne-Eglise archange St-Michel-winter.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne-Eglise_archange_St-Michel-winter.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona Image:Brekov-ruines.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Brekov-ruines.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona Image:Humenne-CathÅdrale catho-grecque-1.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne-CathÄdrale_catho-grecque-1.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona Image:Humenne-CathÅdrale catho-grecque-2.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne-CathÄdrale_catho-grecque-2.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona Image:Humenne-Sts Cyrille et MÅthode-1.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne-Sts_Cyrille_et_MÄthode-1.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona Image:Humenne-Sts Cyrille et MÅthode-2.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne-Sts_Cyrille_et_MÄthode-2.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona Image:Humenne-place-Liberte.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne-place-Liberte.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona Image:Humenne-parc-2.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne-parc-2.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona Image:Humenne-parc-1.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Humenne-parc-1.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona Image:Brekov.jpg ÑSource: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Brekov.jpg ÑLicence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.0,2.5,2.0,1.0 ÑContributeurs: Pierre Bona

38


Licence

Licence Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported //creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

39


Slovakia Humenné  
Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you