EQUIN NORMAND MARS AVRIL 2017

Page 1

Patrice Delaveau

BIM ESTR IE L G R ATU IT

M A R S - AV R I L 2 0 1 7

n° 96

survole Amsterdam

Horse-Ball

Les « Roses » s’accrochent

Salon des Etalons Le Grand Match

MAGAZINE DES SPORTS EQUESTRES ET DES COURSES


AUVERS JUMP CALENDRIER DES MANIFESTATIONS 2017 10 au 12 Mars 17 au 19 Mars 24 au 26 Mars 3 au 5 Avril 8 et 9 Avril 14 au 17 Avril 25 au 27 Avril 28 Mai

PRO 2 / AM lons ê r G s PRO 1 / AM e urnée d o T PRO 1 /AM JEUNES CHEVAUX TDA PONEYS / CLUB / CLASSIQUES PONEYS PRO ELITE DRESSAGE / CSO AM / CLUB PONEYS JEUNES CHEVAUX CLUB / PONEYS / CLASSIQUES PONEYS

www.auvers-jump.com Auvers jump

@auversjump

@AuversJ

13 au 15 Juin 17 et 18 Juin

JEUNES CHEVAUX CHAMPIONNATS DE NORMANDIE AMATEUR 26 au 28 Juin CIR 4 ANS / 5 ET 6 ANS 13 au 16 Juillet CHAMPIONNAT DE FRANCE DES AS 17 au 19 Août CSI**/*/ AM LADIES 22 au 24 Août CSI**/*/ AM LADIES 29 Sept au PRO 2 / AM er 1 Oct 6 au 8 Octobre PRO 2 / AM / CLUB PONEYS

Organisation : A.F.A.E « les écuries d’Auvers » 33, rue de l’Eglise – 50500 Auvers Tél/Fax : + 33 (0)2 33 42 04 35 Contact : Alexa Hinard : 06 09 33 34 92 Alain Hinard : Port. 06 20 35 42 36 Courriel : alain.hinard@ecurie-auvers.fr Site : www.auvers-jump.com

Conception EDAS 0636940899


Patrice DELAVEAU - AQUILA, Horse-Ball, Marine BOUTON - VIRUS DES CABANES

SSommaire 4 8 12 14 17 20 23 25

CSI****

AMSTERDAM

EQUICER - Portrait ERICK BOSSARD

Programme 2017 - Pôle Hippique SAINT LÔ

Trophée des AS poneys SAINT LÔ

Championnat de France Horse-Ball

est un magazine édité par la Société EDAS Chemin du Poirier - 14220 Hamars SARL EDAS - RCS de Caen 497 704 460 N° de gestion 2007 B 343 Capital de 5 000 € Directeur de la publication Rédacteur en chef : Michel GALLET mgallet.edas@gmail.com Auteur - Photographe : Jean, Eugène BOUGIE Mobile 06 27 22 96 25 j.bougie@wanadoo.fr Charlotte MEURY - BOUGIE Assistante Communication : Céline BELLONI Mobile 06 28 98 57 96 cbelloni.edas@gmail.com

SAINT LO

Réalisation graphique :

Salon des Etalons Trotteurs

Mobile 06 28 98 57 96

Agence EDAS 17 rue Mélingue - 14000 CAEN

SAINT LÔ

Impression :

Ecole AFASEC GRAIGNES

CORLET Imprimeur 14110 - Condé-sur-Noireau www.corlet.fr Tél. : 02 31 59 53 00

Salon des Etalons de Sport SAINT LÔ

ISSN > 221-E Dépôt légal à parution. Ne pas jeter sur la voie publique.

Equin Normand est une marque déposée auprès de l’INPI sous le N° national 07/3527302. Toute reproduction, même partielle, des textes, photos et illustrations est interdite. La revue Equin Normand n’est pas responsable des textes, dessins, photos, cartes de situation et illustrations, qui lui sont envoyés sous la seule responsabilité de leur auteur.

Retrouvez toutes les actualités sur notre site :

www.equin-normand.com


Patrice Delaveau

Avec Carinjo, Aquila, Lacrimoso * HDC

4 EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017


A Amsterdam, Patrice Delaveau : Hors

Du Commun !

A Amsterdam on était là ni pour les dames et encore moins pour Dieu : encore que ! Nous, pour qui le saut d’obstacles est une passion les Bost, Delaveau et consorts sont des dieux. Des dieux qui nous conduisent avec eux au paradis du bonheur quand la victoire éclate. Ce fut le cas à Amsterdam. « Qu’est-ce que t’es venu faire ici » C’est ce que le gouverneur de Cayenne avait demandé à Albert Londres parti enquêter sur le bagne. A Amsterdam, Patrice Delaveau me le demande. Etonnant en effet ! Quelle idée a pu germer dans la tête d’un journaliste français pour qu’il vienne à Amsterdam suivre un concours hippique où un seul cavalier français est engagé. Il aurait pu rester devant son fauteuil à regarder le GP de Zürich et raconter sur son site internet ce qu’il venait de voir et ce que tout le monde avait vu. Albert Londres se retournerait dans sa tombe ? « Je suis venu pour te voir gagner le Grand Prix ». Je n’avais pas l’outrecuidance de me prendre pour Albert Londres mais je me disais quand même que ça pourrait être une sacrée bonne occasion. Si comme en 2009 à Stuttgart où j’avais parié qu’il gagnerait le Mercedes masters avec Katchina Mail. Sur les marches de l’escalier qui conduit à la piste construite dans le RAI on lit le nom des Navet père et fils : l’un avec Luma, l’autre avec Quito de Baussy, à trente ans d’intervalle : un signe. Pour lancer ses trois chevaux dans un concours où le Batave règne en maître, Patrice se classe deux fois 5ème avec Carinjo et Aquila. Pour la « grosse » du vendredi soir il a engagé Lacrimoso. Victime de 4 points mais le plus rapide, il est qualifié pour la deuxième manche. La 10ème place n’est pas à négliger.

Le samedi, le vice-champion du monde n’est pas engagé dans les épreuves intermédiaires. On le croise dans le village dont les pores respirent l’opulence de ce pays de marchands. Pour la soirée, Patrice Delaveau a opté pour Aquila. Jacob Milissen qui fut à l’origine du syndicat qui possédait puis venait de vendre le hongre hollandais aux Haras des Coudrettes, attendait la prestation du Français. Devant la princesse Beatrix, Patrice se présente au barrage. Il est le 3ème de 9. Il ne sera pas battu. Seul le Belge Guéry l’approchera mais à près d’une seconde. Programme chargé pour le dimanche avec une épreuve à barrage à 145 suivie du Grand Prix à 160. Dans la première, ils sont 19. C’est la règle pour ce type de compétition propre à mettre le public en appétit. Patrice Delaveau qui a sellé Carinjo est le 9ème. Il croise le jeune Remco Been. Le Hollandais vient de descendre en-dessous des 32 secondes. Patrice quitte la piste en 31.05. C’est gagné ? On l’imagine d’autant que l’Italien « petit marrant » Govoni a tendance à confondre vitesse et précipitation. Là, avec Winn-Winn, il bouscule les aiguilles en 30.81. Finalement Patrice termine 3ème après qu’en fin de série Marc Houtzager se soit propulsé en deuxième position avec Bylou. EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017 5


Le «

Vainqueur »

A 15h15 précises, est-ce utile de le préciser, tant chez les Néerlandais tout est organisé et respecté. Trop parfois pour notre esprit frondeur, pour eux-aussi lorsqu’ils sont lâchés en vacances chez nous : c’est comme ça. Quarante-six partants, Patrice qui a engagé Lacrimoso vient en 44ème position. Pour mon pari le tirage est favorable. Ils sont déjà 8 à s’être inscrit au barrage. Le meilleur scénario serait qu’il soit le dernier. Après avoir touché un peu l’oxer 5 et joué du « body language» sur le vertical du triple, il en est et il sera le dernier. La petite Zoé Conter déclarant forfait, la partie se jouera à 8. Le danger viendra de Dermott Lennon et Lougview. Il termine 3ème. Peter Devos est à craindre avec Dream of India, il est second. Ruben Romp et Frank Schuttert n’ont pas la pointure pour l’occasion. Restent Bertram Allen et Patrice. Dangereux l’Irlandais d’autant que c’est, à Amsterdam, en 2014 qu’il se révéla en décrochant le trophée du « vainqueur » (meilleur cavalier du concours). D’emblée il attaque avec Hector. Très vite il est hors course en faisant tomber le vertical « I amsterdam ». Patrice rentre, resserre sa selle, il est comme chaque fois qu’il va gagner. Rien ne va l’en empêcher. A mi-parcours, aux tables audessus de moi on l’a déjà désigné le « Winnar » : le « Vainqueur ». Avec une seconde et 3 dixièmes de moins que Devos, le Normand me fait gagner mon pari. Il gagne surtout le sien et quoiqu’il en dise ce n’était pas que son « jour de chance ». C’était un de ces jours où il est grand.

6 EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017


Coupe du Monde de dressage

Isabel Werth seule au sommet Aux Pays-Bas, avec deux étapes Coupe du monde, davantage encore qu’en Allemagne, le dressage est la discipline équestre la plus populaire. Cela est certes dû à l’élevage particulièrement dynamique mais aussi et surtout à l’attitude de gens telle Anky Van Grusven, Adeline Cornelissen et Edward Gal. C’est dans cette ambiance qu’Isabel Werth a dominé avec une supériorité d’exception la compétition en selle sur Weihegold FRH s’imposant dans la Kür avec la moyenne étourdissante de 90.720 – deux juges lui attribuèrent plus de 97 %.

Elle devance le Britannique Carl Hester et Nip Tuck noté oserait-on dire à seulement 83.325. Le Suédois Patrick Kittel est 3ème et Edward Gal (photo en bas à droite) prend la 4ème place avec Glock’s Voice. Dans ces conditions évoquer la prestation de Stéphanie Brieussel et Amorak, 14ème avec 68.904 est délicat si ce n’est que comme dans toutes les autres épreuves de Coupe du monde, la présence française est remarquée et certainement très utile à terme.

EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017 7


Au service de la filière équine

Erick «

Boss Hard »….comme son nom l’indique ! C

’est en 2001, qu’à l’initiative des CER France de Basse Normandie, la franchise EQUICER voit le jour. En novembre 2016, à Deauville, ce label dédié uniquement à la filière équine, fêtait ses 15 ans d’existence. Erick Bossard, entré au CER France dès la fin de ses études et après quelques années dans le domaine de l’aquaculture découvre le cheval. Il est aujourd’hui à la tête du réseau national d’EQUICER France. Rencontrer une personnalité dont l’activité s’exerce exclusivement au sein de la filière équine ne manque pas d’intérêt mais lorsqu’il s’agit d’un Saint-Lois pure souche par ailleurs très impliqué dans le tissu associatif local :

On dresse l’oreille ! 62 : Oh quelle année cette année là Erick nait le 22 août de cette année chantée par Claude François. Le 22 août c’est aussi le jour de l’attentat du Petit Clamart contre le Général de Gaulle. Cette année - là c’est au cinéma, la sortie de Boccace 70 dont les ados en qui montait la félicité se souviennent encore et plus particulièrement du 4ème sketch « La loterie » avec la sublime Sophia Loren. Erick, lui était au biberon. La mer avant le cheval Après des études économiques au lycée Pierre et Marie Curie, Erick intègre, au Lycée de Thère, la première promotion d’une formation de spécialisation agricole dans le domaine de la comptabilité et de la fiscalité. En 1983, Erick Bossard arrive au bureau CER France de Valognes où il demeure jusqu’en 1988. Jusqu’en 2006, il gravit les échelons et devient responsable de groupe de comptabilité. Mais l’homme n’est pas destiné à se cantonner à la routine, surtout à une époque où la polyvalence et les facultés d’adaptation sont le moteur d’une société qui entre à grande vitesse dans le numérique. Erick a bien compris que la mer représente un atout majeur pour le département de la Manche et la Normandie en général. En 2004, à l’Ile d’Oléron, dans le cadre de la VAE, il obtient un BTS Aquaculture. Acquis qu’il confirme par une formation de conseil à Fort Mahon. Il devient ainsi conseiller spécialisé en conchyliculture pour les départements de la Manche et du Calvados. Le cheval et la mer L’ouverture, en 2006, d’un poste combinant la comptabilité, le développement et le marketing au siège de CER France à Saint-Lô permet à Erick Bossard de revenir dans son berceau qui est aussi celui du cheval en général et plus particulièrement celui de sport. Jusqu’en 2010, tout en suivant, depuis 2008, une formation en Master de développement commercial, le SaintLois, mène de front le développement du réseau mer et commence à mettre son expérience au profit de la filière équine, en franchissant en l’espace de 6 ans une vingtaine de départements supplémentaires. Le cheval et rien que le cheval Bardé des diplômes ad-hoc pour coller aux exigences du moment et fort d’une expérience de terrain de plus d’un quart de siècle Erick Bossard prend, en 2010, la tête du réseau Equicer France.

8 EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017


EQUICER FRANCE Siège Administratif à Saint-Lô Mission : Vendre son savoir-faire et sa compétence au réseau CER France sur l’ensemble du territoire national au profit de clients qui viennent s’adresser à un interlocuteur qui parle cheval. Présent dans 57 départements En 2001 : travail sur 180 dossiers En 2016 : 4500 ! Personnel : 200 salariés en équivalent TP dont 30 en Basse-Normandie travaillent pour les professionnels de la filière. Afin de répondre rapidement aux besoins nouveaux, des groupes référents se réunissent deux fois par an et demeurent en veille sur les différents secteurs. Objectifs 2017 Bâtir une nouvelle offre EQUICER pour le réseau. Se développer sur des départements non franchisés. Outre la présence récurrente sur les grands rendez-vous que sont Vincennes, Fontainebleau et Lyon, être visible sur des événements où EQUICER n’est encore jamais allé tels Vichy, Pompadour ou encore le salon de Besançon. Recruter : Equicer France est en permanence à la recherche de conseillers pour la filière équine. Si le profil requis est celui de personnes titulaires d’une licence ou d’un master, les diplômés des écoles de commerce sont les bienvenus. Une bonne pratique de l’anglais des affaires est un atout déterminant. L’ouverture d’esprit à l’évolution de la société doublée d’une réactivité à saisir les besoins permet de mieux appréhender la particularité du secteur. Monter à cheval n’apportera rien si ce n’est d’aider à comprendre la filière. Et, comme le martèle Erick Bossard, ne pas se contenter d’envoyer des CV mais les suivre et montrer sa motivation à occuper le poste.

Le soir et le dimanche ?? Footballeur dans les équipes de Sainte-Croix de Saint-Lô, d’Airel et enfin avec les vétérans du FC Saint-Lô, Erick Bossard est comment dire un « multicartes » des activités associatives. Si de 2005 à 2011, l’organisation de salons conchylicoles à Saint-Lô, Saint Martin de Bréhal et Saint-Malo reste encore dans ses cordes professionnelles, celles, à Saint-Lô toujours et à plusieurs reprises, du Festival Celtic ainsi que les concerts « Quatre de Trêfle » au parc des expositions et dans les bars sur fond de mémoire envers l’hôpital irlandais ressortissent à un autre engagement. En 2004, il est partie prenante des « Urbanités » ces éclairages de façades peintes par l’artiste Dufour- Coppolani. Récemment, Erick restait très impliqué et à tous les postes de bénévoles que l’on pouvait lui confier jusqu’à la responsabilité de la salle Beaufils, dans l’organisation du festival Polyfollia. Aujourd’hui encore, il reste pénétré de l’émotion que provoque le chant vocal en regrettant que ces concerts n’aient pas été assez compris par les jeunes. Aujourd’hui ses week-ends sont occupés. Présent sur les terrains de concours et autres événements majeurs pour la filière équine, du Lion d’Angers en passant par la Baule, Avignon, Bordeaux, Lyon, Besançon, etc et Saint-Lô bien évidemment, en arpentant les terrains de concours qui l’ont vu grandir. EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017 9


Retrouvez toutes les offres sur : http://www.equiressources.fr/

Cavalier soigneur/entraînement H/F Offre n° E012478

Monitrice d’équitation H/F Offre N° E012499

Lieu de travail : Département 76 Type de contrat : CDI - Temps plein Début de contrat : Dès que possible Poste et missions : Centre Équestre recherche une monitrice) d’équitation diplômée d’un BPJEPS avec au minimum 1 ou deux années d’expérience. Nous voudrions une personne motivée pour enseigner du cavalier débutant au cavalier confirmé. Elle devra savoir travailler les chevaux. Elle devra avoir un bon relationnel avec les enfants et les adultes. Poste ouvert à une personne qui souhaite s’investir sur le long terme. Profil : Expérience : 1 - 3 ans Expérience(s) dans : sport / loisir Niveau de formation : Niveau 4 (BAC) Diplôme Exigé : BPJEPS (Niv 4) Compétences spécifiques : Débourrages et/ou travail du jeune cheval Souhaité Travail à la longe Souhaité Niveau d’équitation minimum : Galop 7 et + Souhaité Sorties compétitions amateur : CSO Souhaité Compétences transversales : Permis B (voitures) Souhaité

Lieu de travail : Département 14 Type de contrat : CDI avec période d’essai - Temps plein - du lundi au samedi 6h-13h Début de contrat : Dès que possible Poste et missions : Écurie d’entrainement de chevaux de courses (galop) plat et obstacles recrute un cavalier. Bon niveau d’équitation. Bonne expérience à cheval, cavalier de sport bienvenue avec niveau minimum galop 7. Profil : Expérience : Indifférent Expérience(s) dans : Galop (entraînement), Sport / Loisir Niveau de formation : Indifférent Compétences spécifiques : Débourrages et/ou travail du jeune cheval Souhaité Travail à la longe Souhaité Compétences transversales : Permis B (voitures) Souhaité

Secrétaire Comptable H/F Offre n° E012524

Lieu de travail : Département 14 Type de contrat : CDI - Temps plein Début de contrat : Dès que possible Secteur d’activité : Sport / Loisir Poste et missions : Ecurie concours proche Dozulé, recherche secrétaire administrative/comptable H/F pour : - gestion administrative des chevaux - saisie comptabilité (CEGID) - facturation clients - contrôle factures fournisseurs - Déclarations de naissances Profil : Expérience : 4 - 10 ans Niveau de formation : Niveau 3 (BTS, Deug, DEUST, ...) Compétences spécifiques : Démarches administratives spécifiques cheval (déclaration de naissance, saillies, engagements, ...) Exigé Compétences transversales : Permis B (voitures) Exigé Langue 1 : Anglais Courant Souhaité Informatique : Confirmé

10 EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017

Lad Jockey H/F Offre n° E012663

Lieu de travail : Département 50 Type de contrat : CDI - Temps plein Début de contrat : Dès que possible Secteur d’activité : Trot (entraînement) Logement : Oui Possible en dépannage Poste et missions : URGENT Écurie de trotteurs recherche un lad H/F Le poste proposé est un CDI mais si le candidat le souhaite, cela peut être un CDD de courte durée. La personne doit savoir atteler. Profil : Expérience : 1 - 3 ans Minimum 2 ans Compétences transversales : Permis B (voitures) Souhaité

Assistant d’élevage H/F Offre n° E012363

Lieu de travail : Département 14 Type de contrat : CDI - Temps plein Début de contrat : Dès que possible Secteur d’activité : Sport / Loisir Logement : Oui Poste et missions : Recherchons une personne pour l’élevage avec de l’expérience.Autonome, sérieux, références exigées. Suivi des poulinières pour inséminations Gestion des juments pleines jusqu’au poulinage (vétérinaire intervenant au haras, poulinages dans écurie extérieure)Gestion des poulains après naissance.Suivant la charge de travail variable de l’élevage, le candidat devra être en mesure de groomer 5 vieux chevaux. (période creuse) Profil : Expérience : 4 - 10 ans Expérience(s) dans : Sport / Loisir Niveau de formation : Indifférent Diplôme Souhaité : BAC PRO CGEA EVC (Elevage et valorisation du cheval) (Niv 4) Compétences spécifiques : Technique(s) d’élevage (passage à la barre, manipulation des foals, suivi se la reproduction,...) Exigé Toilettage (tonte, pions, soins) Exigé Compétences transversales : Permis B (voitures) Exigé


EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017 11


Pole Hippique de Saint- Lô

2017 ! Un seul mot : Dynamisme

S

!

i la nouvelle entité impose de nouveaux objectifs, elle suscite une émulation qui se ressent plus particulièrement au sein de l’équipe dirigée par Yann Adam. Après le Salon des Etalons, il nous a brossé le programme de l’année 2017 avec des temps forts propres à faire du site Saint-Lois le phare de la filière équine en Normandie. Car, l’Agglo de Saint-Lô aujourd’hui élargie détient avec le Pôle Hippique un autre atout d’envergure qu’est l’hippodrome de Graignes qui, rappelons-le propose 30 réunions par an dont 10 qui bénéficient de la couverture Equidia. Par ailleurs, si les écuries d’Auvers ne sont pas administrativement dans le giron Saint-Lois, elles n’en sont séparées que par une mince bande de marais et son boss Alain Hinard, par le biais des ventes est un acteur majeur du dynamisme équestre de la préfecture de la Manche. Enfin, le siège de Cheval Normandie installé au Pôle Hippique doit aussi être le bras armé de la Région en matière d’élevage. Les résultats des produits nés dans la Manche qui évoluent dans la sphère mondiale en sont la preuve éclatante. Février a été riche en évènements. Après le Trophée des As poneys, le Horse-ball a pris la place avec l’étape du Championnat de France. C’est bien sûr le Salon des Etalons qui a constitué le gros morceau de ce début d’année. Qu’en dire ? Une réussite d’exception.

La suite du programme Avril

La réussite du CSI** en novembre a mis en évidence la montée en puissance de l’AEC et la pleine justification de ses ambitions à organiser deux CSI** d’affilée qui seront entrecoupés des épreuves pour les jeunes chevaux animées par la SHF Ce sera le 1 et le 2 avril puis le 9 et le 10. Jusque-là rien d’extraordinaire, d’autres organisateurs le font aussi. La nouveauté consiste dans le fait que le vainqueur des deux Grands Prix - il y aura des candidats- recevra une prime plus que substantielle de 50 000€ !!

Mai

A cheval – le mot ne peut être mieux choisi- entre fin avril et la Fête du travail, Axel Carpentier sera comme à l’accoutumée, à la barre de Poneys sous les Pommiers, une organisation populaire et festive creuset de la relève. Les 7 et 8 : Un cabaret équestre Yann Adam n’en dévoile pas encore les détails mais il s’agit là de la manifestation patente de la synergie entre sport et la vulgarisation grand public de la pratique équestre. Cela d’autant qu’il se déroulera dans la cour du Haras National. Nous sommes bien là dans le « nouveau » Haras de Saint-Lô !

Juillet

Le 2 : une course d’endurance dans le bocage saint-lois Les 6 et 7 - Le stud-book Selle Français organisera sa sélection régionale des étalons de 2 et 3 ans. Les 8 et 9 : Un Week-end du patrimoine Toujours dans la cour du Haras une manifestation de promotion de ce qu’est le département de la Manche aux travers de son patrimoine historique tout autant que de ses métiers d’art et de tradition. Tradition ! C’est aussi de cheval dont il s’agira avec, c’est une nouveauté à Saint-Lô, un concours d’attelage de tradition.

12 EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017


Août Du 4 au 13 Le Normandie Horse Show avec le Championnat d’Europe de Horse-Ball Nous en serons à la 29ème édition avec un programme sinon identique aux années précédentes, du moins comparable avec surtout la perspective de la mise sur pied de l’événement 2018 : la 30ème édition ! Yann Adam est aussi fier d’annoncer le retour du Horse-ball de haut niveau avec le Championnat d’Europe.

Les Jeudis du Haras : Les traditionnelles présentations des étalons c’était avant ! Aujourd’hui, sous le slogan « le Haras à l’heure d’été » les spectacles équestres ont pris le relais. Les compagnies françaises sont devenues des références européennes et mondiales. Pour SaintLô, il y aura plus particulièrement trois présentations de haute volée. Le directeur du Pôle Hippique n’a pas encore fait son choix définitif parmi les nombreuses propositions. Septembre Les 9 et 10 Les Pony Games Une initiative menée par Julie Petit la directrice du poney-club du Picotin installé à La Tiquerie , en campagne mais toujours dans périmètre de la ville de Saint-Lô. Il faudra suivre de près et avec beaucoup d’attention cette discipline particulièrement conçue pour attirer de nouveaux adeptes à la pratique de l’équitation. Les 16 et 17 Concours national d’Attelage Handicapé par la concurrence d’un concours à Conty dans la Somme, Jean-Claude Lecomte, le Président de Manche Attelage s’est tourné vers les Pays de Loire et la Bretagne avec qui il a mis sur pied un challenge. Une belle occasion de coopération pour faire découvrir le Haras de Saint-Lô dans le cadre par ailleurs des journées du patrimoine. Les 23 et 24 Concours Pro1 organisé par le Pôle Hippique Octobre Du 20 au 29 le Meeting d’Automne Avec le NHS, le Meeting d’Automne constitue l’autre pilier des manifestations du Pôle Hippique, Articulé avec un CSI** le premier week-end, il se poursuit avec le Championnat de France des étalons de 2 et 3 ans avant de se conclure avec le CSI*** Novembre Du 10 au 12 le Grand national de Dressage Peu, vulgarisé dans la Manche, on le regrette, le dressage est porté dans le département par Jean Claude Leterrier et Normandie Dressage. Du 24 au 26 CSI** Organisé par l’AEC. Un concours qui ne cesse de prendre de l’ampleur et de la notoriété à en juger par le plateau de cavaliers internationaux qui y prennent part. Il ne s’agit là que des manifestations de notoriété sachant que, Yann Adam tient à le rappeler, le calendrier du Pôle Hippique de Saint-Lô est annoté de près de 150 événements. Le directeur ne cache pas, enfin, son intention d’organiser un petit quelquechose au moment de Noël, un « quelque-chose » qui rappellerait les parades des chevaux des Haras nationaux que Guy Bidault, le Directeur de l’époque, avait grand plaisir à présenter au public saint-lois qui ce jour-là se ruait vers les tribunes du Hall CPE.


POLE HIPPIQUE SAINT-LO Trophée des As Poneys

Les «

AS » n’étaient pas dans un bon jour Le Trophée des As poneys ouvre traditionnelle-

ment la saison à Saint-Lô. On est habitué à voir dans les Grands Prix Elite GP et Elite Excellence des couples aguerris et un plateau globalement de haut niveau. Ils étaient là mais, c'est la loi du genre dans le sport et d'autant plus lorsqu'il s'agit de jeunes en formation, il y a des jours où le meilleur des uns et des autres ne s'exprime pas au mieux. Ce fut le cas pour les deux Grand Prix de clôture. Les résultats parlent d'eux-mêmes. Alors, il est permis de s’interroger lorsque, deux heures plus tard, sur Equidia, on voyait 4 jeunes Allemands de 20 ans se classer dans l’épreuve Coupe du monde de Leipzig. Où sont les nôtres ? Et, tout en se réjouissant pour nos filles : nos garçons ? A Bordeaux, la bonne surprise française, outre le succès de Julien Epaillard, vient d’Aldrick Cheronnet, 6ème de la Coupe du monde, un cavalier de 47 ans. Il ne faudrait pas que les médailles olympiques soient l’arbre qui cache la forêt.

14 EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017


Poney Elite GP

GP Elite Excellence

Marine Allard - Marriouska du Tilleul

Camille Favrot - Uhelem de Seille

Marine Allard, la Ligérienne qui était la dernière des 29 concurrents était aussi la dernière des 5 barragistes. Avant elle, Marie Sandell, Alexandrine Artaud et Alihyaa Rinto étaient sorties de piste avec des scores conséquents : 12, 13 et 14 points. Rose de Balanda et Tricky Choice du Pena fautaient sur le dernier obstacle. La future lauréate fautive sur l'obstacle vertical en 2 n'avait pas d'autre alternative que d'être plus rapide que Rose avec Mattiouska du Tilleul. En 31.56 contre 32.61, la sociétaire de la Chaumière aux Poneys remportait le GP Elite 2017. Derrière on comptait 6 couples à 4 points, 2 à 8 et .....des scores qui allaient de 16 à 36 points sans compter 7 éliminations.

On attendait Charlotte Lebas et Quabar des Monceaux, ou Leo Pol Pozzo et Shamrock du Gite vainqueur de l'épreuve de vitesse du samedi. Comme dans l'épreuve Elite, les scores furent lourds. Sur les 13 partants on compta 2 éliminations, 1 abandon trois scores à 12, 16 et 17 points, 2 à 8 et 2 à 4. Seuls trois se qualifiaient pour le barrage. Et c'est la première à s'élancer qui allait l'emporter et être la seule double sans faute de la journée. La Parisienne Camille Favrot associée à Uhelem de Seille boucle son parcours sans faute en 32.10. Noe Morvillers plus rapide en 31.56 commet une faute, Charlotte Lebas également une sachant que Quabar des Monceaux revenait tout juste à la compétition.

URN B d n a H CRAS

!!

L’ AS 2017 de Saint-Lô Noé Morvillers - Vaguely Noble Haryns De l'avis des plusieurs observateurs, c'est Noe Morvillers qui a séduit. Le fils du cavalier international de concours a montré beaucoup de maturité avec Vaguely Noble Haryns. Sa précision dans la gestion des abords et son équilibre dans les courbes ont été particulièrement appréciés. A Saint-Lô, il fut le cavalier qui sortait du lot. EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017 15



SAINT-LO Championnat de France de Horse-Ball

Les «

R OSES » : Pâles !

Le Horse Ball dans l’ADN des Manchois

Et plus particulièrement ceux de Coutainville où il a ses racines. Il ne faut pas craindre de le dire, car bardés des titres nationaux européens et mondiaux tant au sein de leur équipe locale qu’en qualité de membres de l’équipe de France, ceux et celles que l’on a identifié depuis longtemps comme les « Roses » apportent au département un rayonnement spécial. Rayonnement qui, adossé à celui des courses, du saut d’obstacles du concours complet, de l’endurance et des pony-games, donne au Pôle Hippique de Saint-Lô, dans sa récente expansion, un rôle de leader au coeur de la filière équine de la grande Normandie. L’organisation de la 4ème étape du Championnat de France a de nouveau montré la maîtrise des gens d’Agon dans ce domaine.

Des résultats en demi-teinte pour les locaux

Les filles « AGRIAL » victorieuses le samedi par 11 à 6 au détriment de l’équipe hybride OGC (Ouest-Gif-Chambéry) se sont faites sinon plumer mais du moins mettre un coup de sabot aux fesses par les Lorraines. A égalité avec les filles de Nancy à la mi-temps, les « Roses « perdaient trop d’occasions et le 7ème but qui à 2 minutes de la fin va leur imposer de mener une rude bataille pour tenter de décrocher le titre que les Nordistes de Meurchin veulent faire leur. Les mixtes « IZZEA » dominés le samedi 9 à 6 par Chambly n’ont été guère plus convaincants le dimanche contre Lille. Les Nordistes s’imposent facilement 8 à 3.

Le Championnat d’Europe en point de mire

C’est officiel et confirmé, le Championnat d’Europe de horse-ball se disputera du 9 au 13 août dans le cadre de la 29ème édition du Normandie Horse Show. Trois ans après l’immense succès de la démonstration offerte lors des Jeux Equestres Mondiaux et hélas sans lendemain faute de combattants de niveau en 2018, la discipline offrira, au public normand l’occasion de passer plusieurs soirées mémorables. EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017 17


RESPECT !

Il est de notoriété, et ce depuis plusieurs années, que l’organisation de l’étape manchoise est la meilleure du circuit. Au-delà des horaires strictement respectés, un événement à mis en exergue les qualités de l’équipe. Le dimanche, au cours d’une rencontre pro-élite, un cheval est mort d’une rupture d’anévrisme sur la piste. Très rapidement, les bénévoles ont dressé un paravent qu’ils ont maintenu jusqu’à son évacuation elle aussi, rapide et efficace. Compliments et respect !

DOMMAGE !

Dans chacun d’entre nous, même le meilleur, il est toujours un talon d’Achille. A Saint-Lô, c’est hélas peu ou prou vrai pour toutes les organisations qui se déroulent dans le hall. Les incivilités, essentiellement de la part des concurrents et de leurs accompagnateurs sont légion et récurrentes. Celle du championnat de Horse-ball n’y échappe pas. Outre l’interdiction de fumer totalement piétinée, les reliefs des repas jonchent les tables du restaurant, cela devant un public, il faut s’en réjouir assez nombreux, et lui respectueux. Le championnat d’Europe programmé pendant le Normandie Horse Show sera, n’en doutons pas, l’occasion de redresser la barre.

18 EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017



Salon des

ETALONS TROTTEURS D

euxième édition de la discipline, le salon des Etalons Trotteurs a déjà franchi une étape supplémentaire : plus dynamique, davantage de public et de professionnels. Au prix de quelques aménagements et peut-être d’un timing plus serré, le salon des Etalons Trotteurs de Saint-Lô est, sans aucun doute, appelé à devenir le grand rendez-vous régional d’une race dans ce qui est, rappelons-le : son berceau ! Pour s’en convaincre, il a suffi de voir les étalons défiler avec en tête Offshore Dream, Apprenti Sorcier, Roi Vert Satchmo Wood et Gazouillis dernier représentant de feu les Haras nationaux distribué par France Etalons à Saint-Lô. Cet événement équestre organisé par le Pôle Hippique avec le soutien conséquent du Conseil des Chevaux de Normandie était l’occasion rêvée d’honorer les trotteurs normands et ceux qui les mènent au succès dans les pas des mythiques Nivard, Bazire etc. Après avoir mis en lumière leur formateur Pierre Levesque et les apprentis Alexis Popot et Audrey Laroche meilleurs apprentis de l’école AFASEC de Graignes en 2016, c’était au tour de Tagada Tagada, lauréate du Trophée Vert et de Vanille du Dollar vainqueure du Grand National du trot d’être récompensées en la personne de leurs éleveurs et entraîneurs : tous Normands !


EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017 21


Les Courses en Basse-Normandie Mars

Avril

Dimanche 5 - Argentan (61) - Obstacle Dimanche 5 - Cherbourg (50) - Trot Dimanche 12 - Le Mont Saint Michel (50) -Trot Samedi 18 - Lisieux (14) - Trot Dimanche 19 - Argentan (61) - Obstacle Dimanche 19 - Villedieu les Poêles (50) - Trot Jeudi 23 - Lisieux (14) - Trot Samedi 25 - Graignes (50) - Trot (semi nocturne) Dimanche 26 - Vire (14) - Trot Lundi 27 - Cherbourg (50) - Trot Mercredi 29 - Argentan (61) - Plat (semi nocturne)

Dimanche 2 - Lisieux (14) - Trot Dimanche 2 - Villedieu les Poêles (50) - Trot Mercredi 5 - Argentan (61) - Plat (semi nocturne) Dimanche 9 - Le Mont Saint Michel (50) - Trot Lundi 10 - Graignes (50) - Trot (semi nocturne) Dimanche 16 - Vire (14) - Trot Lundi 17 - Cherbourg (50) - Trot Lundi 17 - Rânes (61) – Trot Lundi 17 - Villedieu les Poêles (50) - Trot Dimanche 23 - Alençon (61) - Trot Dimanche 23 - Graignes (50) - Trot Samedi 29 - Argentan (61) - Trot (semi nocturne) Trophée Grande Vitesse Dimanche 30 - Vire (14) - Trot

Créé en 2001, le Trophée Vert est un circuit disputé en 14 étapes sur des pistes en herbe. Disputé d’avril à septembre, chaque étape est une grande fête populaire et constitue l’événement majeur des hippodromes concernés. Dans le cadre de chaque étape, 3 courses sont supports du TrophéeVert : l’une réservée aux professionnels, une deuxième aux apprentis-lads-jockeys et une troisième aux amateurs. A chaque étape, les acteurs marquent des points dans leur catégorie selon leur classement à l’arrivée.

Les Etapes en Basse-Normandie Dimanche 4 juin – Alençon Dimanche 6 août - Carentan

22 EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017

Fédération Régionale des Courses de Basse-Normandie 4, rue Ecuyères-14500 Vire Tel 02 31 68 09 04 Email : fede.bassenormandie@lescourseshippiques.com www.lescourseshippiquesbassenormandie.com

Conception EDAS 06 28 98 57 96

Le Trophée Vert


A l’école AFASEC de Graignes les feux sont au vert

Pascal Launey (Directeur de l’école), Alexis Popot, Pierre Levesque, Audrey Laroche récompensés au Salon des Etalons Trotteurs Berceau de la race trotteuse, la Manche possède l’école « berceau » de ceux qui la font briller dans le monde. A commencer par Frank Nivard qui vient de décrocher son 5ème Prix d’Amérique suivi du boulimique Jean-Michel Bazire et bien d’autres.

Audrey Laroche remporte sa 43ème victoire le 17.2 sur l’hippodrome de Graignes en selle sur Britney de Jamac entraînement Stéphane Meunier. Alexis Popot est déjà titulaire de 57 victoires

Malgré une période où la courbe de la natalité n’est pas des plus favorable, l’école dirigée par Pascal Launey, dont l’effectif tourne autour de 150-160 élèves pour moitié de jeunes femmes, ne cache pas ses objectifs de croissance. Ainsi, la construction en cours d’un bâtiment qui comprendra 14 chambres, 1 foyer, 3 salles de formation et des bureaux en est la preuve vivante. Opérationnel à la rentrée 2017, ce nouveau site permettra d’une part d’améliorer les conditions d’hébergement et de formation et d’autre part d’augmenter l’effectif. Par ailleurs, outre la formation pour adulte qui après un ancien légionnaire accueille le footballeur de Caen Benoit Lesoimier, le Directeur de l’école AFASEC, souhaite développer les formations au CAPTAV (certificat d’aptitude au transport d’animaux vivants) et celle aux soins vétérinaires. On fête les meilleurs apprentis 2016 Audrey Laroche, salariée chez Stéphane Meunier dans l’Orne recevait un prix pour sa 5ème place au combiné (monté-attelé) et Alexis Popot l’était pour sa 3ème place au trot attelé. Enfin, dans ce cadre bien choisi du Salon des Etalons Trotteurs, Pierre Levesque était honoré pour son investissement dans la formation des élèves de cette école d’excellence. Tous EquuRES Le label « EquuRES » est attribué aux structures équines qui agissent pour l’environnement et le bien-être du cheval. Qu’il s’agisse de Stéphane Meunier qui fut l’un des premiers, de l’école AFASEC de Graignes ou du pôle Hippique de Saint-Lô : tous sont labellisés EquuRES ! EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017 23


24 EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017


Salon des Etalons de Sport Une Grande Table

!

Pour l’édition 2017 du Salon des Etalons, le Pôle Hippique, le Stud-Book Selle Français et l’ASEP avaient annoncé qu’ils mettaient les petits plats dans les grands. Pourquoi émettre des doutes d’autant que depuis sa création, la manifestation ne fait que croître en s’améliorant. Mais à une période où la fabrique de casseroles tourne à plein régime, on pouvait s’inquiéter de savoir si d’une tasse, ils n’en feraient pas une soupière. Pour rester dans la métaphore culinaire, au guide des événements organisés tant à Saint-Lô que dans bien d’autres endroits qui bénéficient de moyens supérieurs, il est permis d’attribuer 3 étoiles.

Car, de l’entrée au dessert tout était bon : cuit à point, servi chaud par du personnel totalement dédié à sa tâche et ce dans une ambiance appliquée et détendue. A voir dès le samedi midi le parking du restaurant rempli, il paraissait évident que les tables allaient l’être autant. Avec une carte aussi pléthorique, les convives eurent du mal à choisir. Autant revinrent le lendemain pensant que les restes seraient bradés. Ils sont majoritairement Normands : souvenons-nous ! Le dimanche non seulement il n’y avait pas de réchauffé mais les plats repassèrent avec la même qualité que la veille. Contents de leurs journées, beaucoup repartaient sans avoir pu goûter à tout. Ils emportaient la carte des menus pour compte tenu des aptitudes de leurs cuisinières, sans doute passer commande, car une grande partie de ces mets sont aussi bons congelés que frais !


Les Stars

Mettre en lumière les chevaux qui sont ou ont été

au sommet de la hiérarchie mondiale qu’elle soit sportive ou d’élevage c’est rendre en hommage aux hommes qui y sont attachés. Certains avec le détachement de celui qui sait par-dessus tout que malgré l’expérience, l’abnégation, l’élevage demeure une source d’incertitude. Et pour le respect de ceux qui n’auront jamais la chance de faire naître un crack ,un ressort d’humilité voire de noblesse. Le « Rocker » Patrice Boureau naisseur d’Orient Express est de ceux-là.

26 EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017

Voir par ailleurs, Contendro*GFE et Diamant de Semilly défiler fièrement avec leur écharpe tricolore, mettait en exergue la place qu’occupe aussi Saint-Lô et son Salon des Etalons dans le paysage équestre mondial.


Le

Grand Match

Le Grand Match est l’attraction nocturne du samedi. Dans un format resserré, la compétition a montré tout son intérêt cela devant des tribunes combles. Après un barrage réservé aux seules équipes sans faute, la victoire revient à l’équipe « Cabanes des Isles ». Virus des Cabanes (Lupicor) né chez JF Coursaud (79) monté par sa propriétaire Marine Bouton. Le premier accessit est pour l’équipe « Aldo et Andain avec Aldo du Plessis/Alexis Deroubaix et Andain du Thalie*Mail/ Alexis Borrin ».

Candy de Nantuel-Thomas Rousseau Baikal de Talma- Axelle Lagoubie

MASTER DES ETALONS

Jusque-là disputé dans le cadre des Championnats d’automne, le Master des Etalons prend une place plus cohérente dans le programme du Salon des Etalons. Dans la catégorie des étalons de 5 ans, victoire de Candy de Nantuel (Luidam) monté par Thomas Rousseau et proposé par le GFE. Axelle Lagoubie montait Baikal de Talma (Catoki) lauréat des 6 ans et proposé par The Stallion Company. EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017 27


E C N A I B M A

Cher Epoux, Champion des étalons de 2 ans puis de ceux des 3 ans est un fils

du brillant pur-sang Network. Un étalon taillé comme un costume de haute couture, la beauté à l’état pur noté 19.5 au Modèle lors du master des étalons.

Captain Semilly fait partie d’une brochette composée de Diamant, Adiamo, Top Gun, Donatello, Away et bien d’autres.

Riche d’un large réseau de 6 haras au coeur des bassins d’élevage,

Gènes Diffusion propose quelques sires de renom tels Cornet Obolensky, Nervoso ou Maloubet de Pléville sans oublier Cartoon Z qui pourra séduire ceux qui se souviennent encore de la victoire à Malines du Japonais Eiken Sato.

28 EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017


Malito de Rêve présenté samedi en début de session a contribué à

donner à ce salon son parfum d’excellence. Présenté par Denis Brohier qui en assurera la commercialisation au Haras des Tame pour le compte de Juliette Megret, le fils de Cumano a produit des références en particulier chez Etienne Poisson.

Le Groupe France Elevage dirigé par Arnaud

Evain avait à portée de main des armes de gros calibre avec Contendro, Catoki, Balou du Rouet.

Entrée très remarquée de l’Ecurie de Meautry dans le cénacle des

étalonniers avec deux bijoux ciselés Winningmood et Lamm de Fetan. EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017 29



EQUIN NORMAND n°96 MARS - AVRIL 2017 31