__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

MAGAZINE DES SPORTS EQUESTRES ET DES COURSES

BIME STRIEL G R ATUI T M A R S - AV R I L 2 0 1 6

n째 90


Photo couverture CHARLOTTE LEBAS ET QABAR DES MONCEAUX

SSommaire 4 11 14 21 22 24 31 33 38 39 42

Tournée des As Poneys

est un magazine édité par la Société EDAS Chemin du Poirier - 14220 Hamars

QUARTZ DE LA LANDE (Erratum)

SARL EDAS - RCS de Caen 497 704 460 N° de gestion 2007 B 343 Capital de 5 000 €

SAINT LO

35ème Mémorial Eric Wauters MALINES

Lisa Nooren PORTRAIT

L’Ecole AFASEC de Graignes

Directeur de la publication Rédacteur en chef : Michel GALLET mgallet.edas@gmail.com Auteur - Photographe : Jean, Eugène BOUGIE Mobile 06 27 22 96 25 j.bougie@wanadoo.fr Charlotte MEURY - BOUGIE

Approbation des étalons KWPN BOIS LE DUC

La SAINT-VALENTIN à Graignes

Assistante Communication : Céline BELLONI Mobile 06 28 98 57 96 cbelloni.edas@gmail.com

Réalisation graphique :

JUMPING INTERNATIONAL

Agence EDAS 17 rue Mélingue - 14000 CAEN

Le CDE 50 fête ses Champions

Impression :

BORDEAUX

Mobile 06 28 98 57 96

CORLET Imprimeur 14110 - Condé-sur-Noireau

La « NIVARD Attitude »

www.corlet.fr Tél. : 02 31 59 53 00 ISSN > 221-E

Salon des Étalons de Sport et trotteurs

Dépôt légal à parution. Ne pas jeter sur la voie publique.

SAINT LÔ

Equin Normand est une marque déposée auprès de l’INPI sous le N° national 07/3527302. Toute reproduction, même partielle, des textes, photos et illustrations est interdite. La revue Equin Normand n’est pas responsable des textes, dessins, photos, cartes de situation et illustrations, qui lui sont envoyés sous la seule responsabilité de leur auteur.

Retrouvez toutes les actualités sur notre site :

www.equin-normand.com


SAINT-LO - Tournée des As Poneys - 23 et 24 janvier

Charlotte Lebas et Quabar des Monceaux se « beurrent la biscotte » !

R

oland Magdelaine et son épouse sont là depuis plus d’une heure. De Diélette, là-haut, où ils sont les premiers à respirer l’air venu de la mer, ils piaffent d’impatience. La reconnaissance du Grand Prix sonne. Charlotte Lebas qui va monter leur crack marque, comme les autres cavaliers de l’Ecurie de Beauclerc, Claude Castex à la culotte. Il est à peine plus grand qu’eux mais c’est lui qui parle. Ils l’écoutent lorsqu’après chaque obstacle il dispense ses instructions. La reconnaissance terminée, le coach brosse un commentaire général sur la tactique à adopter. Pour les Magdelaine, il va falloir attendre encore une bonne heure et peut être un peu plus que le Grand Prix Elite soit couru.

4 EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016

C

’est fait, on monte les barres de deux trous. Ils sont treize. Les Magdelaine ne sont pas superstitieux. Charlotte est 4ème sur la liste. Les 3 premiers laissent des barres à terre. Quabar des Monceaux semble d’emblée se diriger vers une formalité. C’est le cas. Charlotte Lebas et le fils de Nabor sont en harmonie totale. Ils le seront tout autant au barrage. Après deux titres européens, deux titres nationaux et de multiples autres conquêtes Charlotte et Quabar ouvrent leur palmarès 2016 avec le GP de SaintLô.


Carmen BOUCHEQUET et Qaid de la Seulles : Remportent l’épreuve Grand Prix du samedi. Carmen, la Nordiste, âgée de 15 ans est sociétaire de La Chaumière aux Poneys dans l’Eure. En 2014, elle était Championne de France (minimes 2) en catégorie Poney 2D Excellence. Poney New Forest hongre de 12 ans né chez Jean Lebranchu et Agnès Dumont à Juvigny sur Seulles dans le Calvados. En 2014, il était Vice-Champion de France Elite avec Domitille, la soeur aînée de Carmen.

Valentine Delaveau seconde de l’épreuve As Poney 1 avec

UdaipurNordmann un étalon de 8 ans par Mann du Bosc né chez Marine Lemasson à Cametours dans la Manche se classait, dans la foulée, seconde du Grand Prix en selle sur Si Jolly des Ifs. Si Jolly est une jument par Linaro née chez Sophie Boisnard à Saint Wandrille en Seine Maritime. Dans l’épreuve As Poney1, la victoire revenait à la SaintLoise Dorine Barraud et Quetisse de Lairaud qui prenait également la 4ème place avec Polka de la Motte.

Valentine Delaveau faisait ses gammes sous l’oeil bienveillant mais attentif de son coach.

Classement 1- Carmen Bouchequet- Qaid de la Seulles 2- Valentine Delaveau- Si Jolly des Ifs 3- Clothilde Jeausserand- Callas Rezidal Z

EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016 5


Future Elite 7 ans Dans toutes les disciplines équestres et aussi bien à

poney qu’à cheval, les épreuves réservées aux sujets de 7 ans revêtent un intérêt particulier. En effet, sortis du cycle classique, de 4 à 6 ans, ils sont encore jeunes mais abordent des parcours avec des difficultés qui vont les amener petit à petit vers le haut niveau. C’est à ce stade que les meilleurs et les très supérieurs commencent à se détacher du lot. Vite et Bien Descours, le vainqueur de la première épreuve piloté par Ninon Castex est un mâle New Forest né au Haras des Cours à Pierrefitte en Cinglais dans le Calvados. Valiant des Charmes le second aux mains de Charlotte Lebas, l’autre fusée de l’Ecurie de Beaucler est un fils de Quabar des Monceaux né chez Jean Lebreton à Tessy sur Vire dans la Manche. Vachno de Lanvaux lauréat du dimanche monté par Emmy Derrian est un poney français de selle baron breton. Il précède Vizir du Milon, monté par Ninon Castex. Vizir est un PFS chez qui se mêlent les sangs du Welsh Cob du Connemara et de l’anglo-arabe. Il est né à l’EARL du Milon à Bernay dans l’Eure.

Classements Samedi 23 : 1- Vite et Bien Descours/Ninon Castex, 2- Valiant des Charmes/Charlotte Lebas, 3- Vacarme Morandière/Elise Berne Dimanche 24 : 1-Vachno de Lanvaux/Emmy Derrian, 2- Vizir du Milon/Ninon Castex, 3- Vagely Noble Haryns/ Noe Morvillers La lauréate est félicitée par les nouveaux élus en charge du cheval en Normandie Madame Malika Cherrière, Monsieur Pascal Marie (à gauche) ainsi que Monsieur André Denot, (à droite) conseiller départemental de la Manche en charge de la filière équine et Axel Carpentier président de Poneys sous les Pommiers.

Charlotte Lebas – Valiant des Charmes

6 EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016

Ninon Castex – Vite et Bien Descours


des

As Charlotte Lebas Reprendre le titre amusant de certains confrères : «  Lebas en Haut », ne fait que conférer, déjà, elle le mérite, beaucoup d’intérêt à la carrière débutante de cette jeune amazone. Charlotte a eu 14 ans le 24 février. Elle est née à Lisieux. Comme dans beaucoup de belles histoires de sport, ses parents ne sont absolument pas dans le milieu équestre «  J’avais 6 ans, un dimanche mon père m’a emmenée faire un tour de poney, ça m’a plu et j’ai continué ». Devant les dispositions de Charlotte, Claude Castex et les propriétaires, ont, en mars dernier, proposé à Charlotte de monter Qabar des Monceaux : « Après un peu d’adaptation, ça se passait bien, alors on a continué » s’enthousiasme la jeune élève de 3ème au Bon Sauveur à Saint-Lô. Pour vivre sa passion et avoir une tête bien pleine, la famille Lebas fait de gros efforts  : «  Pour pouvoir monter presque tous les jours aux Ecuries de Beauclerc, j’habite Saint-Lô avec ma grand-mère qui a loué un appartement ». Championne de France Elite avec Qabar en 2015, Charlotte entame la saison 2016 avec brio en remportant l’épreuve de Saint-Lô. Une saison dont l’objectif majeur sera le Championnat d’Europe.

Mathis Burnouf Un peu malchanceux pendant cette Tournée des As, Mathis n’en demeure pas moins, l’un de nos meilleurs espoirs. Né le 24 mai 2001 à Urville Bocage, près de Valognes dans la Manche, il serait, comment dire : « dans le sang ». Un tempérament que son père, coach, éleveur et formateur de jeunes chevaux ne manque pas de guider avec doigté. En classe de 3ème par le CNED : « le collège, le travail des chevaux et la compétition ne sont pas très compatibles » note Mathis dont la vocation est cela va sans dire la compétition de haut niveau. Il rappelle d’ailleurs qu’outre un stage chez les Hauri en Suisse, il est allé aux USA travailler sous la baguette de Juli Ulrich. S’il est encore trop tôt pour lister son palmarès, le « Tom Pouce » de la relève manchoise construit sa saison autour du poney avec, en particulier, Tequila des Monts et Saphir de Cormeilles. Tout en formant les jeunes chevaux de 4 et 5 ans nés à la maison, il s’est mis en évidence dans les grandes compétitions « children » à cheval avec la jument maison Pour l’Histoire et Stardux qui appartient à Caroline Marquet. Licencié chez Laurence Taja, on le verrait bien marcher dans les pas de Julien Epaillard.

Rexter d’Or

Champion d’Europe par équipes en 2014 et de bronze individuel avec Victoria Tachet est passé en 2016 sous la selle de Nina Mallevaey (médaillée aussi dans l’équipe de 2014). Rexter est un étalon, fils du Connemara Dexter Pondi et d’une mère SF par Jeff d’Or. Il est né chez Albert Lebrun à La Beuglais à Saint-Méloir des Ondes en Ille et Vilaine.

Shamrock du Gîte

Champion d’Europe individuel avec Justine Maerte à Malmö en 2015, le gris Connemara part bred de 10 ans (père Welcome Sympatico, Hannovrien et mère Connemara) évolue depuis l’automne sous la selle du Normand Léo Pol Pozzo qui fêtera ses 15 ans le 29 mars. EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016 7


Les Grands Prix

AUDOU - LAINE – THOMAZO : Un trio toxique !

Soligny la Trappe, Sommery et Avessac, : Claire Audou, Alice Laîné et Léo Thomazo représentaient à la remise des prix du Grand Prix Elite la large implantation et la qualité de l’équitation à poney dans les territoires. Ces trois jeunes toxiques ont littéralement contaminé à la fois leurs adversaires par leur capacité à se défaire des embûches du parcours et plus particulièrement l’oxer fatal collé à l’ombre du flanc de la piste tout autant que le public, dynamisé par leur ferveur au moment du barrage. Le cavalier d’Avessac, aux marches de la Bretagne près de Redon, laissait la voie libre aux deux filles. En sortant avec 21 points de pénalité, Readership du Pont, son Connemara, passait à côté du sujet. Alice Laîné, licenciée aux écuries paternelles de Sommery en Seine Maritime et âgée de seulement 12 ans bien que particulièrement en verve avec Simili de la Buqueuse, concédait la victoire à l’Ornaise Claire Audou qui fêtera sa majorité en juin. La cavalière du Haras de la Chéchinière montait Regate du Costil.


Qui derrière Charlotte et Quabar ???? Les 12 autres concurrents de ce Grand Prix Excellence et plus précisément les 4 barragistes. Le suspens fut de courte durée. En effet, en entamant le final Charlotte Lebas et Quabar des Monceaux ne laissaient que peu de chances aux autres d’autant que lors de la reconnaissance, il sautait aux yeux que Claude Castex, le manager de Beauclerc avait fait de cette échéance d’ouverture sa chasse gardée. On pouvait imaginer, par ailleurs, que Mathis Burnouf allait donner la réplique aux cavaliers de Feugères mais, il l’avouera luimême, ce n’était pas son concours. Donc, une fois Charlotte et Quabar passés avec un sans-faute, la chasse était ouverte pour descendre en-dessous de 36.63. Pour Lauryne Collet et Montbazillac du Lin ce sera 35.23 mais avec 8 points de pénalité. Nellie Largerie et Mon Chou d’Otahon sortent avec 4 points en 40.73. La Toulousaine Sara Brionne qui profitait de l’occasion après un stage à Deauville commet une faute mais en 37.22 avec Quibel des Etisses, une jument par Quidam de Revel et une mère par l’arabe Fazay. Elle sera seconde dans la mesure où la Francilienne Clothilde Jeausserand dernière à s’élancer avec Callas Rezidal Z, une autre jument grise sera aussi pénalisée de 4 points mais suffisamment rapide – 37.55- pour glaner le deuxième accessit. Par ailleurs, au registre des satisfactions locales, donc Saint-Loises, on note les bons classements d’Amélie Colin de l’écurie Bérangère Mouroux. EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016 9


Portes Ouvertes le 13 Mars 2016 de 10h Ă 17h

3


QUARTZ DE LA LANDE ERRATUM

Dans notre édition précédente, à propos de Quartz de la

Lande vainqueur du GP*** de Saint-Lô, nous avancions qu’il était né chez Vincent Renaud à Dragey. Comme la famille Leconte à Périers, Vincent Renaud conduit un élevage sous l’affixe « de la Lande ». Eh bien ! Nous commettions une erreur qu’aujourd’hui nous rectifions. Quartz de la Lande est né chez Marie-Pierre Ridel à Ardevon dans la Baie du Mont Saint-Michel. « J’avais commencé une activité agricole. J’avais 7 poulinières. Je m’étais diversifiée avec des trotteurs, mon père en avait, des chevaux de sport et une Haflinger. J’avais acheté la mère de Quartz à Plouer sur Rance. (NDLR : elle est née chez Hubert Angot à Saint Sauveur le Vicomte). Avant Quartz, elle m’avait fait plusieurs poulains. Il a été débourré par David Meslin. Revenu à la masion il s’est blessé à un antérieur. Je l’ai alors vendu avec deux autres à Cyril Bouet de la région de Saint-Hilaire du Harcouet » précise Marie-Pierre qui, par ailleurs titulaire du Galop 7 et d’un brevet d’accompagnatrice de tourisme équestre ne parvenant pas à la rentabilité de son activité s’est tournée vers la gérance d’une crêperie au Mont-Saint-Michel. Aujourd’hui, Marie-Pierre Ridel très occupée par son activité n’entretient plus que deux poulinières trotteuses. Vendue à un éleveur de la région, Jade du Pépin, la mère de Quartz a produit avec Jenny de la Cense, Boreale Jeff, la propre soeur de Quartz. Depuis, le cheval a été vendu au Brésilien Juri Mansur.

My Horse Family : la première plateforme d'élevage collaboratif.

Enfin ! En 2016 tout le monde accèdera à la passion du cheval en

quelques clics : la première plateforme d'élevage collaboratif a vu le jour ! L'élevage de chevaux, une passion réservée aux initiés ? C'est justement pour lutter contre cette idée que Romain Lévy, fondateur de myhorsefamily.fr, lance son innovation pour la filière équine. Elle met en relation les éleveurs voulant transmettre leur passion et le public souhaitant y accéder. Le principe est simple : en se connectant sur la plateforme, les futurs propriétaires choisissent le projet d'élevage qui leur convient en divisant les frais avec les autres membres. Ils pourront par la suite découvrir l'envers du décor grâce aux actualités fréquentes sur le poulain et des visites organisées chez l'éleveur. Pourquoi s'impliquer auprès des chevaux ? Romain a grandi dans une famille d'éleveurs et d'entraîneurs qui lui transmet sa passion depuis qu'il est né. C'est en voulant, à son tour, la partager avec toujours plus de personnes qu'il s'est confronté à la réalité du terrain : les plaisirs de l'élevage sont difficiles d'accès pour les amateurs et les budgets restreints. Le projet est judicieux et l'idée louable. On notera également la démarche de son fondateur, portée sur le partage et l'ambition d'offrir un nouveau souffle à notre univers. SITE www.myhorsefamily.fr BLOG www.myhorsefamily.fr/blog Retrouvez les également sur Facebook et Twitter

EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016 11


14 EQUIN NORMAND n째90 MARS - AVRIL 2016


Taloubet Z Espoir Legend of Love Les “Grosses légumes” du « Nekkerhal« Bruxelles Nord- Malines » Le Nekkerhal une histoire rocambolesque Particulière l’histoire du Nekkerhal en effet. En tirant son nom de la rivière qui arrose Malines, cette construction à laquelle il ne manque qu’un clocher pour en faire une cathédrale voit le jour en 1981. Il s’agissait d’un marché au cadran destiné au commercé de légumes. La ville de Wavre –Sainte Catherine mue par la même idée en édifie également un. Très vite, le jeu de la concurrence s’exerçant à fond, le site de Malines périclite. L’affaire s’avère un véritable fiasco. Depuis 1984, cet édifice de plus de 300mètres de long et de 60 de large couvrant 18000m2 accueille de multiples manifestations commerciales. Depuis l’automne 2015, il a pris le nom « Nekkerhal-Bruxelles Nord- Malines » et vise, via le nouveau gérant, des activités élargies.

Le 35 ème anniversaire du « Mémorial Eric Wauters ». Créé en 1980, par ce cavalier de renom décédé en 1999, le concours hippique de Malines débuta en extérieur pour intégrer le Nekkerhal en 1984 en même temps qu’il intégrait le circuit Coupe du Monde. L’ambiance du concours malinois est à nulle autre pareille mêlée de rigueur et de déchaînement de joie et de libations populaires. Aujourd’hui, le dressage, l’attelage et pour la première fois en 2015 la voltige complètent le programme construit autour du saut d’obstacles. Après le succès de Peter Devos associé à Espoir dans la première grosse épreuve, celui de Nicola Philippaerts et Legend of Love dans le Grand Prix des Flandres le lendemain, tout ce que la Flandres compte de passionnés s’était massée pour faire bouillir la marmite malinoise et terminer une sorte de repas brughelien avec une victoire des leurs. Il ne manqua pas grand-chose : 15 centièmes pour que Niels Bruynsseels y parvienne avec Cas de Liberté. Consolation malgré tout pour la communauté flamande puisque le vainqueur, Christian Ahlmann : le Germain, montait Taloubet Z, un cheval né sur leurs terres. Christian Ahlmann est par ailleurs le compagnon de Judy-Ann Melchior.


du Grand Sport avec

Ces trois partenaires du mémorial Eric Wauters, se partageaient les épreuves majeures à 150 avec barrage et la « Queens Cup » réservée aux amazones. Peter Devos et Espoir pour le banquier

Le CSI ***** montait en puissance sous le label KBC. Une

épreuve qui en général est généreusement ouverte aux barragistes. Ils étaient effectivement 15. Olivier Robert décida de ne pas y présenter Quenelle du Py. Ce final se résuma en un duel DevosGuéry. On pressentait depuis longtemps de belles performances de la part d’Espoir. Le fils de Surcouf de Revel n’avait quasiment pas fréquenté les pistes depuis 2012. Alors que tous les autres concurrents tourneront autour de 33 secondes, les deux Belges, se départageront pour 44 centièmes, soit en 30.48 pour Pieter Devos et 30.92 pour Jérôme Guéry et Papillon Z. Kevin Staut se classe 5ème avec Bleu Bayou.

Prix Samsung Epreuve de vitesse à 145 en deux phases. Victoire aisée du Suédois Douglas Lindelöw avec Talina une jument KWPN de 15 ans par Matterhorn. Le meilleur cavalier de l’édition 2014 devance l’Austro-Allemand Max Kühner et son Coeur de Lion (Coriano) âgé lui aussi de 15 ans. Roger-Yves Bost montait pour la première fois Record d’Oreal (Cartier v Heffinck).

16 EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016


Olivier Philippaerts :

Un "Top" Flamand !

P

rélude au Grand Prix Coupe du monde, le prix des Flandres ne doit jamais échapper à un local. Pour ne pas échapper : Il n’a pas échappé à Olivier Philippaerts. Premier cavalier à partir avec Legend of Love (Landzauber), le fils de Ludo, n’a pas fait dans le détail en plombant totalement le barrage. Il a fait courir les 14 autres, courir au point que la deuxième place, à près d’une seconde, est prise par Jérôme Guéry, très en verve mais seulement placé pendant tout son séjour malinois. Le Wallon montait Grand Cru vd Rozenberg, un hongre de 9 ans par Malito de Rêve. Il précède Pénélope Leprévost et Nice Stéphanie. Roger-Yves Bost, malgré deux fautes se classe 8ème avec Sunshine du Phare, un puissant fils de Kannan à Olivier Brohier.

POELS – APPELEN : Des noms à

retenir La Queens Cup, prix Stephex revient à Caroline Poels. La Néerlandaise, à la ville madame Peter Devos, montait Apart un hongre hollandais de 10 ans par Larino. Elle devance la Suissesse Fiona Meier et F Olympic (Nonstop). Le petit Grand prix, consolante du GP Coupe du monde revient au Flamand Jeroen Appelen et Filesto vd Herkant. Une très belle performance pour ce cavalier désigné comme « Talent de l’année » et jusque- là cantonné à des seconds rôles. EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016 17


Christian Ahlmann

Z

Lui et…………….

……comme Zorro ! Mis au ban des sports équestres, bouc-émissaire de la Fédération allemande lors de l’épisode de dopage des Jeux Olympiques de Pékin. Mouton noir dans son village, le vainqueur de la Coupe du Monde de Leipzig en 2011 domine avec aisance et art la Coupe du Monde 2015/2016. Deuxième à Lyon et vainqueur à Madrid et Malines avec Taloubet Z, à Stuttgart en selle sur Codex One, le Champion d’Europe 2003 (Cöster) a, par-dessus le marché, remporté le GP de Bâle de nouveau associé à Codex One. A Malines, 8ème des 10 barragistes à affronter le public qui avait fait sienne la victoire du Belge Niels Bruynseels, le cavalier à la veste bleue et Jaune du Haras de Zangersheide fait étalage d’une équitation accomplie. Un titre olympique à Rio lui conviendrait bien pour couronner la carrière la plus constante de ces 20 dernières années.

18 EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016


………. les Autres Et en particulier Niels Brunyssels. Installé à

Bonheiden, aux portes de Malines, Niels est bien connu en Normandie pour ses performances avec Pommeau du Heup. Maintenant, il dispose avec Cas de Liberté, d’une jument de 9 ans capable de l’emmener vers les plus beaux podiums. Née Z par Cracky Z et Chellano Z chez qui le sang d’Almé et Cor de la Bryère sont présents, Cas de Liberté a pour grand-mère maternelle Badine la Mare (Le Sartillais) est née chez Gérard Mauger à Bricqueboscq dans la Manche. A Malines le couple a fait merveille. Après leur succès dans le GP**** de Liège, le couple flamand cède la victoire à Christian Ahlmann pour 15 centièmes. Avant que leur sort ne soit réglé par le Teuton, la bataille a été rude entre le Flamand Bruynseels et le Wallon Guéry. Jérôme installé à Sart-DamesAvelines près de Nivelles surfait sur ses succès estivaux de Knokke et Mons. Là, toujours avec le démonstratif Papillon Z et malgré son « body language », il échoue à plus d’une seconde pour malgré tout glaner la 3ème place.

La 4ème place revient au bouillant Jos Verloy et Sunshine. Le Belge devance la « speedy » Laura Renwick avec Bintang II, comme Sunshine un hongre de 9 ans. EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016 19


Lisa Nooren “Rabobank “ Talent van het Jaar 2015 Elle vient de fêter ses 18 ans. C’était le 21 juin, l’été, la fête de la musique : une bonne étoile. La fille d’Henk, l’entraîneur aux multiples casquettes nationales dont la France ne quitte pas d’un pouce sa progéniture. Fin janvier, lors du jumpg d’Am terdam, Lisa s’est vu décerner la récompense de talent de l’année 2015 par la Rabobank , partenaire des équipes jeunes aux Pays-Bas. Intégrée au team VDL aux côtés de Maikel vd Vleuten, Jurg Vrieling et Leopold Van Asten, la jeune Néerlandaise franchit, à grands pas, à l’instar de l’Irlandais Bertram Allen, les marches du succès. On s’en rejouit d’autant plus lorsqu’elle réalise ses performances avec un cheval normand, Manchois qui plus est. A Maastricht, quasiment chez elle, Lisa gagne, en passant le prix « Chapeau » du nom d’une firme multimédias avec Centora de Wallyro, une jument de 8 ans par Cento.

Sabech d’Ha pour les « grosses » Sabech est un hongre de 9 ans par Qredro de Paulstra et une mère par Talent Platière. Sabech est né chez Hubert Doublet à Saint-Pierre-Eglise. Acquis par Marina Storgato et Roland Gonsolin, il est monté à 4 et 5 ans par Benjamin Devulder, puis Adelaïde Lautié. Il est ensuite vendu pour une part à Henk Nooren qui finalement l’achète avant de le vendre à VLD.

Malade à Saint-Lô Victorieuse à La Corogne Pour préparer le CSI***** de La Corogne, Lisa passait par Saint-Lô et le CSI** de l’AEC. Hélas ! Victime d’une intoxication alimentaire, elle devait renoncer à prendre le départ du Grand Prix. En Espagne , avant dernière à partir dans la seconde manche d’un Grand prix doté de 500.000€, la Néerlandaise prenait le leadership devant Hansi Dreher qui l’avait battue à Maastricht . Les 4 points d’Edwina Tops-Alexander qui clôturait cette épreuve donnait à Lisa Nooren qui montait Sabech d’Ha son premier succès au très haut niveau .

A Amsterdam avec Royalty des Isles Un peu moins en vue avec Sabech , Lisa remporte une épreuve à 145 avec la jument de Lauren Hough blessée et ce, devant Julien Epaillard et Abdelkebir Ouaddar : une référence en terme de vitesse.

EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016 21


GRAIGNES - ECOLE « AFASEC » DES APPRENTIS LADS JOCKEYS Toujours du nouveau

L

’école de Graignes, forte de ses références, avance avec sérénité et vigueur vers son demi-siècle d’existence. En plus de 40 ans d’existence, les noms de Bazire, Nivard, Abrivard, et autres, sont inscrits dans ses registres de présence et de notoriété. Pour parvenir à ces résultats qui portent largement au-delà des frontières normandes sa réputation, l’école de Graignes ne cesse d’innover.

A l’occasion du premier salon des étalons trotteurs, dans le hall du Pôle Hippique de Saint-Lô, le Conseil des Chevaux mettait à l’honneur Clément Duvaldestin et Pierre Jean les deux meilleurs apprentis de France 2015 élèves à l’Ecole de Graignes

Au Conseil d’Administration d’Hippolia

Depuis quelques années, Pascal Launey, directeur de l’établissement, représente l’AFASEC au Conseil d’Administration d’Hippolia. Il siège également au Conseil des Chevaux de Normandie. Une manifestation de l’insertion de l’enseignement professionnel des courses dans la globalité de la filière équine.

Une intégration européenne

Membre fondateur de l’EARS- Association Européenne des Ecoles de Courses, l’Afasec l’est également de l’ETSA (European Trotting Schools Association) (Association des Ecoles Européennes de Trot) qui regroupe, outre la France, la Suède, la Finlande et la Norvège. L’ouverture de l’école internationale du cheval au Haras du Pin, laisse entrevoir pour l’Ecole de Graignes des perspectives d’échange particulièrement valorisantes pour la filière d’excellence de l’enseignement de la discipline en Normandie.

Des projets d’extension

Avec un effectif global de plus de 160 élèves, compte tenu des évolutions de l’enseignement, l’école s’agrandit. Sur une surface d’environ 300m2, une structure accueillera 3 classes, 1 foyer et 14 chambres.

Toujours tournée vers Dragey

Si les besoins des professionnels sont manifestes et bien identifiés, l’accueil d’élèves destinés à l’obstacle est encore à l’état de projet. Un projet que l’école de Graignes a relancé, avec la ferme intention de le faire aboutir.

Les meilleurs apprentis

Après Cédric Terry, meilleur apprenti du combiné en 2014, ce sont Clément Duvaldestin et Pierre Jean qui se sont distingués en 2015. L’un est meilleur apprenti de France au trot attelé, l’autre l’est au combiné (Trot attelé et monté).

Un simulateur de trot

Bien connu dans le domaine du galop, le simulateur, équipement particulièrement performant, n’existait pas pour le trot « Lors des jeux Equestres, nous avons rencontré le fabricant anglais de ce matériel appelé MK9. La Suède en a commandé. Les professionnels ont pu le tester : c’est remarquable. »  s’enthousiasme Pascal Launey qui précise que deux appareils sont prévus pour équiper les écoles de Grosbois et Graignes. Pour les servir, la formation de personnels ad-hoc sera nécessaire avant leur mise en œuvre, en principe pour la rentrée 2016.

Rien à ajouter pour un établissement dont la valeur ajoutée n’est plus à démontrer. Elle se manifeste de façon magistrale au poteau du prix d’Amérique !


- Bois le Duc – Approbation des étalons de 3 ans

« In Between »


KWPN

Le – Koninklijk Warmbloed Paard Nederland- est le pendant, aux Pays-Bas du stud-book Selle Français chez nous. C’est en 1988 que la reine Beatrix attribuait à l’organisation le label « Koninklijk » : royal. Comme en France, et plus particulièrement en Normandie où le Selle Français le KWPN a ses racines et où il est le produit des croisements entre les juments carrossières et le pur-sang anglais, il est, aux Pays-Bas, le croisement entre les juments de travail des provinces de Gelderland et de Groningue situées au nord-est du pays et des pur-sang issus des mêmes lignées. A la différence des chevaux Selle-Français essentiellement orientés vers le saut d’obstacles et le concours complet, les chevaux du KWPN se sont taillés une réputation mondiale à la fois dans ces disciplines et en dressage. Pour le saut d’obstacles, dans les années 60, ils se sont beaucoup imprégnés de chevaux français tels Cor de la Bryère ou Almé.

Les noms de Totilas associé à Edward Gal et Valegro à la Britannique Charlotte Dujardin ont trusté les podiums de dressage alors que Hickstead avec Eric Lamaze, Big Star avec Nick Skelton et Silvana avec Kevin Staut ont dominé le saut d’obstacles sans oublier Zenith et Jeroen Dubbeldam double Champion du Monde à Caen et d’Europe à Aix la Chapelle. Par ailleurs, l’étalon Kannan, performant sous la selle de Michel Hécart, aujourd’hui propriété de la société française GFE basée à Falaise, est l’un des têtes de liste des reproducteurs dans le stud-book selle-français. Mais, bel échange européen, Zirocco Blue (ex Quamikase des Forêts) né chez Fabrice Paris à Couvains (50) (aussi membre du GFE) est un reproducteur très convoité chez les éleveurs bataves. Comme à Saint-Lô, en octobre, pour le Selle-Français, le stud-book KWPN organise, selon une organisation non transposable à notre culture, l’approbation de ses étalons tant de dressage que de saut d’obstacles, chaque année la première semaine de février à ‘s-Hertogenbosch – Bois le Duc- capitale de la province du Brabant.


Kampioen : « In Between » En plus d’avoir eu celles des juges, « In Between » obtenait largement les faveurs du public. Il s’agit donc d’un champion très légitime. Fils de Toulon (Heartbreaker) et d’une mère par Berlin, ce bai brun d’1 mètre 69 est né chez Johann Vanderbosch (société de Radstake) à Varsseveld à qui il appartient. Eleveur de l’année 2012 aux Pays-Bas, Johan né d’une famille d’éleveurs travaille avec son fils André et sa fille Henriette sur des souches de la jumenterie originaire de Groningue. A leur actif, ils ont fait naître, outre plusieurs étalons reconnus (Habsburg), Ocolado performant avec Ellen Whitaker et Viceroy (Tangelo par NarcosII) avec Billy Twomey et Karim El Zohby. Avec le sang d’Almé et de Calvados dans son pedigree, In Between porte les gènes de l’élevage français.

La place de vice-champion revient à un étalon fort différent. Alezan, longiligne, très typé hollandais à savoir, sport, très

près du sang, agile, chic, félin à l’obstacle manquant de force mais rapide au sol, I Wellie R58 est un fils de Dexter et d’une mère par Mermus R. Né aux haras Roelof à Den Ham, il était la propriété du cavalier Stefan Adamowocz avant d’être acquis aux ventes qui suivaient l’approbation, aux écuries d’Emile Hendrix pour le top price de 70.000€

Sixième du Championnat, Idrigill van

de Groote Kamps est l’un des 4 fils de Kannan approuvés sur 5 sujets présentés. Une preuve supplémentaire s’il en fallait de la valeur génétique de ce reproducteur aujourd‘hui propriété du GFE. Parmi les autres Kannan approuvés, Investment, un alezan brûlé avec une mère Emilion a su capter l’attention des éleveurs.

26 EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016


Le sang français, outre les « anciens » Almé et Cor de la Bryère était bien présent à Den Bosch. Interadel BH, le seul fils de Diamant de Semilly présenté, était approuvé tout autant que le divin, dans sa locomotion, Naico par Indoctro et une mère par le mythe Baloubet du Rouet. Par ailleurs et en la présence de son naisseur, Patrice Bourreau du Haras de la Gisloterie à Sainte-Marguerite d’Elle (14), Drake un gris, fils de l’anglo-arabe Fusain du Defey par Naomi (Papillon Rouge et Laudanum) obtenait facilement son approbation.

U

n système difficilement transposable en France Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il s’adresse à un peuple respectueux en tout point des codes qui régissent le règlement et qui accepte sans commentaire les observations publiques des juges fussent-elles élogieuses ou pas. Les sélections locales

Avant d’être admis à concourir la finale, les étalons participent à deux sélections, cela au saut en liberté et au modèle et allures et de façon simultanée dans le rond de présentation.

La finale

Les juges parmi lesquels Wout-Jan vd Schans, (à gauche) un cavalier de haut niveau habitué de Saint-Lô.

Répartis en 12 groupes de 8 et ce par origine, les impétrants, observés par 4 juges, sont observés au modèle et aux allures cela selon un scénario parfaitement réglé et dans une grande sérénité eu égard aux compétences des hommes de piste pour qui la chambrière n’est que le prolongement occasionnel d’une main douce et feutrée. Ensuite, débute l’exercice du saut en liberté avec, selon, le comportement du cheval, des modifications dans la conduite de l’exercice. Après le passage de chaque groupe, les juges viennent au centre du rond. Les chevaux reviennent pour faire l’objet d’un » décision quant à leur sélection pour la dernière inspection. Ceux qui ne sont pas retenus font l’objet de commentaires justificatifs de la part du président du jury. Le silence du public, évalué le deuxième à plus de 5000 personnes, est remarquable. Lors de la dernière inspection, les étalons sont présentés en main. Dans un dernier défilé, le jury annonce : « Approuvé » ou « Non approuvé » toujours en motivant sa décision. Ceux retenus pour le Championnat sont là, aussi annoncés. Ils furent 6. Après un dernier tour devant le public, le verdict tombait pour désigner « In Between » fêté alors dans deux tours d’honneur débridés et devant une standing ovation.

Le testage

Zirocco Blue distingué Keur En présence de son naisseur, Fabrice Paris, l’ex Quimakase des Forêts –SF (Mister Blue) a reçu la distinction de « Keur » que seuls les meilleurs étalons obtiennent. Vendu à 18 mois, Zirocco a produit de nombreux étalons KWPN reconnus.

L’approbation de Bois le Duc est provisoire tant que l’étalon n’a pas satisfait à la période de 70 jours de testage qui a lieu sur le site d’Ermelo. Le testage a pour but de confirmer les aptitudes du cheval, sous la selle, tout en vérifiant ce qui avait été observé en février à savoir en particulier son caractère et sa santé. Contrairement à la France, l’approbation ne comporte pas d’atelier au saut monté. En ajoutant que pour assister à la finale, les éleveurs et autres spectateurs doivent s’acquitter d’une entrée à 17 € complétée de la même somme pour le catalogue. Alors ! Transposable en France et en…….Normandie ? Pas tout de suite. Ceci étant, les observateurs français, trop peu nombreux, présents à Den Bosch, dont Pascal Cadiou, Président du stud-book SF faisaient remarquer légitimement que notre élevage n’a pas à rougir face à celui de KWPN. En ajoutant que les éleveurs hollandais utilisent rapidement et massivement la jeune génétique. Une dynamique indispensable à l’émulation commerciale et qui fait encore défaut en France. EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016 27


Auvers Carentan Calendrier 11 au 13 mars - Pro 2, Amateurs 18 au 20 mars - Pro 1, Amateurs 25 au 28 mars - Grand National 5 au 7 avril - Jeunes Chevaux 9 et 10 avril - Cycles libres 15 au 17 avril - Pro 2, Amateurs 26 au 28 avril - Jeunes Chevaux 6 au 8 mai - Dressage 31 mai au 2 juin - Jeunes Chevaux 17 au 19 juin-Championnats de Normandie Amateurs 27 au 30 juin - Jeunes Chevaux 19 au 21 août - CSI 24 au 26 août - CSI 30 septembre au 2 octobre - Pro 2, Amateurs 7 au 9 octobre - Pro 2, Amateurs, Poneys

10/01/16 - Poneys 31/01/16 - Poneys 21 fevrier - Poneys 23 et 24 avril - Tournée des « As Poneys » 7 au 9 octobre - Pro 2, Amateurs, Poneys 13/11/16 - Poneys 27/11/16 - Poneys

Organisation : A.F.A.E « les écuries d’Auvers » 33, rue de l’Eglise – 50500 Auvers Tél/Fax : + 33 (0)2 33 42 04 35 Contact : Alexa Hinard : 06 09 33 34 92 Alain Hinard : Port. 06 20 35 42 36 Courriel : alain.hinard@ecurie-auvers.fr Site : www.auvers-jump.com


Les Courses de la Fédération de Basse Normandie Mars 6 - Argentan (61) - Obstacle 6 - Cherbourg (50) - Trot 13 - Le Mont-Saint-Michel (50) - Trot 19 - Lisieux (14) - Trot 20 - Argentan (61) - Obstacle 20 - Villedieu les Poêles (50) - Trot 24 - Lisieux (14) - Trot 26 - Graignes (50) - Trot Semi nocturne 27- Vire (14) - Trot 28 - Cherbourg (50) - Trot 28 - Rânes (61) - Trot 28 - Villedieu les Poêles (50) - Trot

Avril 3 - Graignes (50) - Trot 3 - Lisieux (14) - Trot 5 - Argentan (61) - Plat 10 - Le Mont-Saint-Michel (50) - Trot 10 - Lisieux (14) - Plat 17 - Argentan (61) - Trot 17 - Lisieux (14) - Plat 17 - Villedieu les Poêles (14) - Trot 18 - Cherbourg (50) - Trot 24 - Alençon (61) - Trot 24 - Vire (14) - Trot et Plat 25 - Graignes (50) - Trot Semi nocturne 30 - Argentan (61) - Trot (Trophée Grande Vitesse) Semi nocturne Fédération Régionale des Courses de Basse-Normandie 4, rue Ecuyères-14500 Vire Tel 02 31 68 09 04 Email : fede.bassenormandie@lescourseshippiques.com www.lescourseshippiquesbassenormandie.com


COURSES A GRAIGNES

La belle Saint-Valentin de Virginie et Sylvain

14 Février, l’hippodrome du Vieux Château ouvrait ses portes pour sa saison 2016 avec toujours 30 réunions au programme. Alors que le ciel avait déversé sans relâche ses trombes d’eau, la 7ème course labellisée Prix de Normandie prenait son envol. Assise sur le dos d’un banc au bord de piste une petite dame à demi–protégée par une couverture suivait passive et calme le premier passage des trotteurs, le deuxième aussi. Du moins le pensait-on. Puis, alors que les concurrents allaient entamer le dernier virage, elle s’est levée avec précipitation ; elle a déployé les bras comme des petites ailes pour s’envoler : « Aller mon Vauban, aller encore un p’tit bout, tiens bon ». Vauban, Vauban ? On l’a à peine vu filer avant que le speaker n’annonce photo entre le 5 Vauban de Vrie, c’est lui, et le 11 Vizir Carisaie drivé par Caroline Gustin. Le verdict tombe c’est Vauban de Vrie le gagnant.

Virginie Couillaud-Devulder remporte sa première course d’entraîneure. Associée à son mari Sylvain, ils ont acquis Vauban en décembre lors d’une course « à réclamer ». « Il y a quinze jours je l’ai fait courir à Vincennes pour lui ouvrir les poumons après quelques semaines de repos » lance ravie la jeune femme. Sylvain, voilà déjà un moment qu’il n’a pas franchi le poteau en tête. Le métier est dur pour les petits provinciaux. Une belle journée pour le jeune couple qui a repris, sous une pluie toujours battante, la route vers Gaillon. Gaillon aux portes de Giverny. Avant l’heure, ce 14 février a été une journée d’explosion de couleurs et de fleurs pour Virginie et Sylvain. Des couleurs et des fleurs à qui Monnet aurait su donner toute la lumière pour illuminer leur belle Saint-Valentin.


A

Vive la France

l’époque de la jeunesse de ceux qui, aujourd’hui, coulent une retraite paisible en investissant les paquebots de croisière ou les centres de thalasso, ce slogan engendrait leurs premiers gestes de vigueur et d’enthousiasme. Le pas encore hésitant, ils levaient les bras pour affirmer leur appartenance au pays de leur naissance. Après le patriotisme sur commande de l’après 13 novembre dont l’effet aura été de courte durée car purement de circonstance, qu’il est bon de pouvoir écouter à 7 reprises la Marseillaise. L’écouter avec dignité et distinction, pour honorer des cavaliers français qui, à Bordeaux, ont écrit et écrivent partout dans le monde, le roman national des sports équestres. Ils l’écrivent par leur performance avec le soutien d’une poignée de propriétaires, dont deux en particulier, sans qui l’équipe de France serait : à pied ! Gageons qu’à Rio, imprégnés des expériences malheureuses de Londres et plus récemment Aix la Chapelle, les cavaliers et ceux qui les entourent sauront, enfin, se prémunir du syndrome de « la peau de l’ours » ! EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016 33


BORDEAUX C’est tout ça !

La prometteuse Nina Mallevaey remporte le Grand Prix de la Tournée des As poneys avec le fabuleux Rexter d’Or

Patrice Delaveau bien qu’un peu déçu de ses performances dans les deux épreuves majeures, monte trois fois sur la première marche avec Ornella Mail et Carinjo. Bel ensemble que les jeunes « ouvriers et ouvrières » de piste habillés « à la Hollandaise » par Freejump.

BORDEAUX C’est tout ça !

Le Suisse Pius Schwizer est le seul cavalier étranger à inscrire son nom au palmarès de Bordeaux 2016.

Finale hollandaise pour l’attelage avec le succès imprévu mais ô combien fantastique d’Ijsbrand Chardon.

34 EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016


Coupe du Monde Longines

Kevin et Simon – Rêveur et Qlassic

L

’épreuve de Bordeaux, depuis que ‘s-Hertogenbosch a quitté le circuit, est la dernière chance de qualification pour la finale. Une finale programmée, en 2016, le week-end de Pâques à Göteborg en Suède. Dans le clan français si les choses étaient entendues pour Pénélope Leprévost et Simon Delestre, en revanche, Kevin Staut et surtout Patrice Delaveau étaient devant un défi important. D’autres aussi telle Edwina Tops-Alexander. A voir l’Australienne se concentrer sur la reconnaissance en disait long sur sa motivation.

C’est sans doute pour ne mettre les couples trop dans le

« rouge » que le chef de piste accordait un temps assez long pour couvrir le premier tour. Malgré tout, il n’imaginait pas que 17 d’entre eux, bien répartis tout le temps de la compétition, allaient se qualifier. Ulliano Vezzani confessa un petit mea-culpa en admettant que 12 auraient été suffisants. Parmi les Français, la bonne surprise vint d’Olivier Robert, le local, qui, associé à la jument angloarabe Quenelle du Py décrocha son billet avec, il faut le souligner, une certaine aisance. Ehning en éclaireur. Après la démonstration de Marcus Ehning, ancien vainqueur avec Cornado, le rythme s’accéléra, car, l’Allemand avait laissé une marge, on l’imagina de l’ordre de deux secondes, à ses adversaires.

Simon Delestre – Qlassic Bois Margot

Tel fut le cas puisque l’Australienne Tops –Alexander en

ôta une et que Kevin Staut en parfait métronome avec Rêveur de Hurtebise termina le job. Nous étions alors en 39.86 pour 41.97 à l’Allemand. Pénélope Leprévost qui avait tutoyé deux, voire trois fois lors du premier tour avec Vagabond de la Pomme, fut moins chanceuse en affichant toutefois le chrono le plus rapide. Patrice Delaveau bien que fautif également avec Lacrimoso réussit à glaner les points qui lui ouvraient la voie suédoise. Enfin, selon l’expression « last but not least », Simon Delestre bondissant dans la première moitié du parcours engrangea le temps nécessaire pour soigner son final et prendre la deuxième place avec Qlassic Bois Margot.

Edwina Tops - Alexander, Caretina de Joter EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016 35


Grand Prix Land Rover

Pénélope Leprévost : « Quatre à Quatre »

C

'est en effet aux couleurs du spécialiste britannique du véhicule tout terrain (4X4) que le Grand Prix de Bordeaux est labellisé. Effet " Kiss Cool " pour Land Rover par ailleurs partenaire de Pénélope Leprévost qui s'impose associée à Nice Stéphanie.

La Normande, sixième des sept barragistes à partir devait battre le temps rapide, très rapide même de la Britannique Laura Renwick qui, après la période fastueuse de ses chevaux "Brève", a trouvé en Bintang II (KWPN - Tangelo) un cheval de haut niveau déjà en vue à Malines en décembre et classé 6ème de l'épreuve Coupe du monde 24 heures plus tôt. Déjà deux fois deuxième de ce Grand Prix aquitain, Pénélope Leprévost pouvait craindre l'être une 3ème fois sachant que Marcus Ehning était le dernier concurrent.

36 EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016

En parfait accord avec Prêt à Tout (Hiram Chambertin) le bien nommé, Marcus aérien, félin comme à son habitude, donnait l'impression de pouvoir pulvériser le temps de 38.15 établi par la cavalière du Haras de Clarbec. Mais, peinant un peu à trouver sa foulée pour l'obstacle final, outre une faute, l'Allemand concédait 6 dixièmes à la lauréate pour terminer 5ème. Par ailleurs, les deux Normands Cédric Angot et Julien Epaillard heureux barragistes terminent respectivement 7ème et 6ème alors que le Belge Jérôme Guéry prend la 3ème place avec Grand Cru, le cheval de circonstance. Le routinier Harry Smolders est 4ème avec le puissant Emerald.


Retrouvez toutes les offres sur : http://www.equiressources.fr/

Cavalier maison H/F Cavalier d’entrainement (GALOP) H/F Lieu de travail : Département 50 Avranches Type de contrat : CDI - Temps plein Début de contrat : Dès que possible Secteur d'activité : Galop Nombre de postes : 1 Logement : Non Vos missions : Entraînement des galopeurs - Entretien des boxes - Pansage et soins aux chevaux - Mènes aux courses Profil : Personne autonome et responsable ayant déjà une expérience sur ce type de poste. Permis B exigé Poste à temps plein en CDI Profil : Expérience : 1 - 3 ans Expérience(s) dans : Galop Niveau de formation : Indifférent Compétences transversales : Permis B (voitures) Exigé

Moniteur d'équitation avec permis C H/F Lieu de travail : Département 76 Rouen Type de contrat : CDI - Temps plein - Heures supplémentaires à prévoir Salaire : 2 100.00 euros brut / mois Début de contrat : 04/07/2016 Secteur d'activité : Centre équestre Nombre de postes : 1 Logement : Non Poste et missions : Structure dynamique de 30 hectares et trois carrières organisatrice de concours, écurie de propriétaire, centre équestre proche de Rouen recherche un enseignant H/F. Missions: Accueil du public, Encadrement et enseignement du Galop 1 à 7, Encadrement et gestion des sortis concours : club, Ponam, Amateur (du G1 à G7), Soins aux chevaux, Entretien des écuries, Soutien au cavalier Pro 2 (possibilité de monter en concours et les chevaux d'élevage) Profil : Autonome, Permis PL o Goût pour la compétition et l'animation, Polyvalent L'écurie est labellisée École Française d’Équitation et écurie de compétition, idéalement vous êtes diplômé(e) en plus du BPJEPS équitation (BEES1) d'une mention tourisme équestre et du Brevet Fédéral d'Encadrement Handi-cheval (ou volonté d'être formé(e)) Rémunération : Environ 2100euro brut par mois (35heures) => Enseignant Responsable Pédagogique, Possibilité d'heures supplémentaires, Possibilité d'avoir un box CDI - 35HEURES Poste à pourvoir pour Juillet Profil : Expérience : 4 - 10 ans Au moins 3 ans d'expérience Expérience(s) dans : Centre équestre Diplôme Exigé : BPJEPS (Niv 4) Diplôme Souhaité : BPJEPS (Niv 4) Compétences spécifiques : Toilettage (tonte, pions, soins) Souhaité, Débourrages et/ou travail du jeune cheval Souhaité, Niveau d'équitation minimum : Galop 7 et + Exigé o Sorties compétitions amateur : CSO Souhaité Compétences transversales : Permis B (voitures) Exigé, Permis C (poids lourd) Exigé

Lieu de travail : Département 14 Proche Dozulé Type de contrat : CDI - Temps plein Début de contrat : Dès que possible Secteur d'activité : Sport (équitation) Nombre de postes : 1 Logement : Oui Poste et missions : Écurie de compétion CSO cherche cavalier maison H/F Vous devez être motivé(e) sérieux(se), travailler en équipe et avoir de l’expérience avec les jeunes chevaux. Idéalement vous avez de très bonne base de travail sur le plat. Pas de sorties en compétition. Vous serez également chargé(e) des soins aux chevaux et de l'entretien des écuries. Profil : Expérience : 1 - 3 ans Expérience en tant que cavalier professionnel indispensable Expérience(s) dans : Sport (équitation) Compétences spécifiques : Toilettage (tonte, pions, soins) Exigé, Débourrages et/ou travail du jeune cheval Exigé, Niveau d'équitation minimum : Galop 7 et + Exigé Compétences transversales : Permis B (voitures) Exigé

Technico-commercial, Construction pour chevaux H/F Lieu de travail : Département 14 Lisieux Type de contrat : CDI - Temps plein Salaire : fixe + variable selon réalisation des objectifs Début de contrat : Dès que possible Secteur d'activité : Commerce Nombre de postes : 1 Logement : Non Entreprise : Fournisseur incontournable en matière d'équipements équestres. Connu et reconnu en France et à l'étranger aussi bien en Europe que dans le reste du monde. 5 magasins en France, un site internet et un catalogue de vente par correspondance sont autant d'atouts pour vendre les produits. Poste et missions : Fort d une expérience commerciale similaire, vous connaissez le secteur de la construction pour chevaux (barns, boxes, abris, façades de box, etc.). Missions: - Prospection et démarchage clientèle - présentation et le suivi des offres commerciales, promotion de l image de l entreprise sur les salons, évènements internationaux ou nationaux auprès de la clientèle de particuliers et de professionnels selon les règles du commerce, la stratégie et les objectifs commerciaux de l entreprise. - suivi des devis et relance - suivi des dossiers clients Profil recherché : - Formation commerciale supérieure ou première expérience du commerce exigée - Connaissance du monde du cheval indispensable - Vous maîtrisez les outils informatiques - Dynamique, réactif et souriant Profil : Expérience : 4 - 10 ans Expérience(s) dans : Commerce Niveau de formation : Niveau 3 (BTS, Deug, DEUST, ...) Compétences transversales : Permis B (voitures) Exigé, Informatique : Intermédiaire

MAISON FAMILIALE DE BALLEROY

« Formation Cavalier de jeunes chevaux » Prise en charge de la formation dans le cadre d'un contrat de Professionnalisation avec une écurie. - Calendrier et contenu de formation directement adaptés aux exigences d'une écurie concours ou d'un élevage. - Financement du permis poids-lourds

Portes ouvertes dimanche 13 mars La maison familiale de Balleroy formations de la 4ème au Bac Pro ou au CAP dans le domaine Agricole et Cheval.

Tél : 02 31 21 68 48


Le CDE 50 fête ses Champions

La tradition a été respectée. Dans la salle commune de Saint-Jean de Daye, en présence d’André Denot, frais émoulu Président du Pôle Hippique saint-lois, le Comité d’Equitation de la Manche a fêté ses lauréats 2015.

Equin normand n’en a pas manqué 1. CHAMPIONNAT D’EUROPE DE HORSE BALL 1er Pro Élite : Équipe de France Clément HABY de Coup d’Envoi 1er Ladies : Équipe de France Estelle LEGUEVAQUES de Coup d’Envoi Baptistine SEPTVENTS (50) du CE de Hauteville sur Mer CHAMPIONNAT DE FRANCE DE HORSE BALL 2ème Pro Elite Féminine : Equipe Coutainville Agrial Coach : Marie QUETIER Lisa BOURDON, Mathilde DUBOSCQ, Estelle LEGUEVAGUES, Marlène LEQUERTIER, Julie PETIT 2ème Amateur 2 Féminine : Equipe Coup d’Envoi Coach Marlène LEQUERTIER Rosanne BREUX, Marie GRANDAZZI, Prune GUERNIER, Prisca HIRTZ, Lucie LEGALLAIS, Marie PATIN 2ème Pro Elite : Equipe Coup d’envoi Coutainville Izzea Sernin PITOIS, Pierre ABADIE, Thomas DATIN, Mathilde DUBOSCQ, Gildas MABILAIS, Arthur SCHMWB CHAMPIONNAT DE FRANCE DE CSO AMATEURS 1er Amateur Elite Jeune : Jérémy SCHILLEWAERT, du CE de Lairaud 3ème Amateur Elite Senior : Romain KUGEL de la SHR de St Vaast la Hougue3. 3ème Amateur 2 Senior : Nadège MORVAN de Auvers Equitation OPEN DE FRANCE DE PONY GAMES 3ème Club Poney 2 Cadets : Equipe « Les Pics verts » CE du Picotin Avec Romain ALEXANDRE, Marine VANDENEYNDE, Louise SAINT, Elodie GIRES, Romain SARTORI 2ème Club 2 Juniors : Equipe « La Picot’s team » CE du Picotin Avec Lucie GUILLOTIN, Agathe LEFEBVRE, Agathe HAIRON, Emeline REHAULT, Emma LECARDONNEL OPEN DE FRANCE DES AS DE CSO 3ème AS Juniors : Laure SCHILLEWAERT du CE de Lairaud 3ème AS Enfants : Lilou BURNOUF Du Haras de Siva Laurence Taja OPEN DE FRANCE CLUBS CCE 3ème Club 2 Jeune Senior Excellence : Pierre Yves BINET du CE de La Choinetiere 3ème Club 2 Junior 2 : Mathilde DAVID du CE de La Choinetiere OPEN DE FRANCE CLUBS DRESSAGE 1ère Coupe Club 2 Equipe : « Les Gamins de Paris » du PC de La Choinetière, Quentin L’HTELLIER et Lucie PETERS 1ère Club Carroussel 9 Cav et + : Equipe « Les Templiers du Graal » du PC de la Choinetière, Avec Pierre Yves BINET, Louise CANDON, Paul CANDON, Mathilde DAVID, Aurélie DELISLE, Julie JARDIN , Quentin L’HOTELLIER, Mauricette LECONTE, Lucie PETERS, Clarisse PIEN, Amandine RENAULT, Floriane TESTARD.

38 EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016

CHAMPIONNAT DE NORMANDIE DE CSO INDIVIDUEL AMATEUR 1er Amateur Elite : Céline LEPELLETIER, SHR Les Pieux 1ère Amateur 1 : Catherine NIKONOFF, Equit@too 1ère Amateur 2 : Manon LEBRUN, Equit@too CHAMPIONNAT DE NORMANDIE DE CCE INDIVIDUEL AMATEUR 1er Amateur Elite : Renaud LIMAYRAC, Les Tancrèdes CHAMPIONNAT DE NORMANDIE DE HORSE BALL 1ère Club Poney Benjamins : Equipe du CE Les Pieux, coach Stéphane MEUGNOT Avec Luna ACCOSSATO ? Agathe RICHER, Sarah MANUSE, Simon GUILLOT, Zoé DESTEVISES 1ère Club Poney Cadets : Equipe CE de Lairaud, coach Jean Loup FOUGERAY Avec Pierre Théo PIEDAGNEL, Léo Paul THEVENON, Max VINCENT, Fabien DUDOUIT, Aurélien LOYER 1ère Club Mixte 2 (R3) : Equipe Etrier Cherbourgeois Ados, coach Hervé LOYER Avec Célia LECACHEUX, Laurie LEVAUFRE, Christelle COLLIARD, Vanessa CORBET, Marine FEREY, Claire BABIN 1ère Club Mixte Elite : Equipe CE Hauteville s/Mer, coach Jean François BOURDON Avec Marine LAINE, Marie GAUTIER, Corentin LEBOUVIER, Magalie LEBOULANGER PRIX SPECIAL FAIR PLAY Equipe Centre Equestre de Lairaud pour leur adaptation au règlement lors du championnat de Normandie par équipe de CSO : Antoine HERVIEU, Dorine BARRAUD, Anne Sophie LECUIR, Manon KEIPERT CHAMPIONNAT DEPARTEMENTAL DE DRESSAGE 1ère Club 4 Imposée : Pascaline FERON , CE Les Pieux 1ère Club 3 Grand Prix : Alix KELLIAN, Ecurie d’Oz 1ère Club 2 Grand Prix : Elise BRISSET, CH A Cheval 1ère Club 2 Grand Prix : Major, Annick Doucin, CE Les Pieux 1er Club 1 Grand Prix : Quentin L’HOTELLIER, CE La Choinetière 1ère Amateur 3 Imposée A : Estelle HEBERT, Village Equestre de Brix OPEN DE FRANCE CLUBS ATTELAGE 3ème Club Elite GP Pair : Equipe de Manche Attelage, Pénélope BROOKE (meneur), Tracey BARBER (equipier) CHAMPIONNAT DE NORMANDIE DE CCE 1ère Club 3 : Julie JARDIN, PC La Choinetiere 1ère Poney 2 : Noémie LEMOIGNE, Les Tancrèdes 1ère Amateur 4 : Estelle CAVALLI GROSBOIS ? Brix Equitation 1ère Amateur 1 : Marlène ADDES, Village Equestre Grégory Angot CHAMPIONNAT DE NORMANDIE DE CSO MAJOR ET EQUIPES 1er Majors 3 Gd Prix : Luc LE VOURCH, CE Val de Sienne 1er Majors 2 Gd Prix :Véronique DOUTRESSOULLES, Auvers Equitation 1er Majors 1 Gd Prix : Fabrice ERNOUF, Percy Cheval 1ère Amateur 3 Equipe : Claudine et Alexa PREVOST, Estelle HEBERT, Juliette LEVEQUE 1ère Amateur 2 Equipe : Marion GUERIN, Nadège MORVAN, Elodie ELIAS, Cynthia MILLION CHAMPIONNAT DE NORMANDIE DE VOLTIGE 1ère Club Pas de 2 : « Les Princesses de Sahara », complexe hippique des Pieux, longeuse Marie SCELLES avec Jeanne LAMY, Ambre SEMAINE, Mélanie LEBREDONCHEL


La « NIVARD »

Attitude

A

vranches, sa ville natale, venait de le fêter. Pour son retour au pays, le quadruple vainqueur du prix d’Amérique et de l’historique doublé Amérique-Grand Prix de France au sulky de l’extraordinaire Bold Eagle était engagé dans cinq courses sur l’hippodrome de Graignes. Un retour en fanfare ! Associé à cinq chevaux qu’il découvrait, le Manchois remporte deux épreuves, s’empare d’une 3ème et d’une 5ème place et montre les capacités manifestes de l’inédit fils de Ready Cash. Courtois, besogneux, semblant même étranger à des performances vécues par des millions de gens au coeur de l’hippodrome de Vincennes débordant, Franck demeure le même. Une attitude de Normand : raisonnée et raisonnable qui lui procure le recul indispensable à l’échafaudage et à la réalisation de ses oeuvres. EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016 39


Victoire avec Cité Magik

Victoire avec Crack de Corveil

La première sortie de Dollar Jet (Ready Cash)

Une 3ème place avec Cavelin

Cinquième avec Joker de Kacy


Ils brillent aussi à Graignes

Y

ann Jublot a conquis une victoire de classe sur le dos d’Aubade Cerisaie. Le récent vainqueur du Prix Yvonnick Bodin, le Cornulier des apprentis, mal parti a refait, pas à pas, son handicap avec beaucoup d’application. La fille de Magnificient Rodney s’est comportée avec élégance et distinction dans le final au cours duquel elle laissait sur place les animateurs de la course.

Deux pour Sébastien Ernault L’ancien vainqueur du prix d’Amérique qui vient de comptabiliser sa 1000ème victoire a démontré une belle constance. Il découvrait Crack Atout. C’est très facilement qu’il s’impose avec le pensionnaire du Suédois Malmqvist. Après une course sage, Sébastien porte une attaque fatale dans les derniers mètres au sulky d’Aragonaise. Dans cette course réservée aux chevaux de 6 ans, la fille d’Ouragan de Celland était la seule à courir pieds nus.

EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016 41


SAINT-LO – Salon des Etalons de Sport

Une Belle Fête O

ui, une belle fête ! La fête des retrouvailles au bout d’un hiver qui n’en est pas un, doux, humide. On se plaint toujours ! Se plaindre le 21 février, pas moins, pas plus que le 20 ou le 22. Mais, il convient néanmoins de s’arrêter un instant sur cette journée mémorable à plusieurs titres. Simplement pour penser à ceux qui, voilà un siècle, le 21 février 1916, partaient pour 300 jours d’enfer: « l’Enfer » de Verdun. Plus de 300.000 des deux côtés y laisseront leur jeunesse. Kapitol d’Argonne C’est au passage de cet étalon fort, puissant et courageux que l’histoire peut se rappeler à nous. Né à Varennes en Argonne, haut lieu s’il en est, par ailleurs, pour l’arrestation de Louis XVI en 1791, Kapitol porte aussi en son nom, celui de cette région où se déroulèrent des combats, parmi les plus violents, de la bataille de Verdun. Le Tour de France et Montender Avec l’étalon allemand Montender qui parade devant la banderole vantant le départ du Tour de France dans la Manche, on peut y associer le sacrifice de plusieurs dizaines de coureurs professionnels pendant la Grande Guerre. Et à Montender, on associe également le cavalier Marco Kutscher avec qui il fut Champion d’Europe. Tout ça c’est quand même mieux que de se taper dessus. Soyons–en conscients pour que la fête continue à être belle !

42 EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016


Les utilisateurs de la jeune génétique SF récompensés

A

fin de ne pas perdre le contact avec la concurrence étrangère, en particulier néerlandaise qui y a recours massivement, le stud-book selle français encourage le recours à la jeune génétique. Les éleveurs, avisés de ce conseil en 2015, ont été récompensés à l’occasion du salon des étalons de sport.

Coups de coeur

NERVOSO

Porté par les résultats de sa production à Fontainebleau, en étant en particulier le 2ème des étalons présentant le plus de qualifiés, Nervoso était l’étalon qui alimentait les conversations pendant ce salon. Distribué par Gênes Diffusion au Haras du Pays d’Auge, Nervoso, né chez le sympathique Bruno Chassaing, mérite notre coup de coeur.

Les parieurs heureux du « Grand match »

Outre son défi sportif, le Grand Match « Destrier » revêtait un intérêt pour les éleveurs qui, en pariant sur les chances des équipes engagées pouvaient gagner des saillies. Les récipiendaires ne cachaient pas leur joie lors de la reconnaissance de leur perspicacité.

CANDY DE NANTUEL Notre coup de coeur, après, le coup de foudre des ventes Fences 2015. Un coup de coeur c’est comme un coup de foudre : ça ne s’explique pas, ça se vit !

Comments !

Réalisé par notre confrère « LEPERON », le streaming du Grand Match Destrier était commenté par un duo appelé à se reformer tant la qualité de leur première prestation a été appréciée. Eric Fournier et Alexis Gautier par ailleurs cavalier du team Destrier et de l’écurie Equin normand ont su donner une vision globale des caractéristiques des étalons en analysant leur souche et en la projetant sur les performances à l’obstacle.


L’Equipe Complet de France pour 2 centièmes

Entouré des personnalités locales et du stud-book SF, le trio Borrin-Laghouag-Carlile reçoit le « Destrier Trophy » de la part de de François Fournier, l’homme au « pull-over rouge » directeur de la marque.

Karim Laghouag et Entebbe de Hus

La deuxième place revient à l’équipe du GFE, composée de Duarte Romao, Fabrice Paris et Tony Cadet

I

nitié en 2015, le Grand Match était, en 2016, labellisé « Destrier » partenaire du stud-book Selle Français et d’Equin normand. Huit équipes composées de trois couples, s’affrontaient sur un parcours de quelques obstacles selon le classement d’une Coupe des nations.

Thomas Carlile et Upsilon

A égalité, après deux manches, les équipes Complet de France et Groupe France Elevage se sont départagées au cours d’un barrage. Les chances du Complet étaient défendues par Thomas Carlile et l’étonnant Upsilon. Le fils de Canturo et d’une mère par Fusain du Defey, vice-champion du monde des 7 ans au Lion d’Angers en 2015, s’est joué du parcours. Un contexte que connaissait parfaitement son adversaire Tony Cadet au volant du routinier Consul de la Vie Z rappelons-le, vainqueur en 2015. Cette fois la jeunesse parlait. Thomas Carlile et Upsilon s’imposent pour seulement 2 centièmes d’écart. L’équipe Complet de France était composée de Thomas Carlile- Upsilon (Carlile Complet Eventing), Entebbe de Hus et Karim Laghouag (Ecurie Laghouag) et Alexis -Borrin – Andain du Thalie (Haras de Brullemail)

Tony Cadet – Consul de la Vie

44 EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016


SALON DES ETALONS TROTTEURS Une Première !

Sous

La profession rassemblée montre son intérêt pour le premier salon des étalons trotteurs : Jean Dupré, Président des courses de Graignes, Pascal Launey directeur de l’école AFASEC de Graignes, Christian Malval son prédécesseur, Yann Adam directeur du Pôle Hippique et organisateur du salon, Hervé, le sympathique représentant d’Equicer, partenaire, Stéphane Deminguet pour le Conseil des Chevaux, Clément Duvaldestin, et Nicolas Bourgault, éleveur de trotteurs et ancien directeur du Conseil des chevaux de Normandie.

Jean-Claude Hallais, le driver aux 3000 succès, ancien vainqueur du prix d’Amérique, outre représenter le Conseil des chevaux, présentait Pitt Cade son étalon fils de Fortuna Fant, cela sous l’oeil attentif de Jean-Pierre Aumont, éleveur éclectique et président des courses d’Avranches et Guy Hallais président des courses de Genêts.

l’égide du Conseil des Chevaux de Normandie et l’impulsion du Pôle Hippique de Saint-Lô, la communauté du trot normand a joué le jeu et bien joué le jeu. Une première est toujours un ballon d’essai. Un essai dont il faut tirer des enseignements pour le propulser vers une institution. Ce fut le cas voilà maintenant 10 ans passées pour le salon des étalons de sport. Pour ce qui concerne les trotteurs, une vingtaine de reproducteurs fut présentée lors d’une session matinale puis d’une autre vespérale. Entre-temps, ce fut l’occasionderécompenserClément Duvaldestin et Pierre Jean, les deux meilleurs apprentis 2015, issus de l’école de Graignes.

EQUIN NORMAND n°90 MARS - AVRIL 2016 45


Profile for JEAN BOUGIE

Equin 90  

Equin 90  

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded