HP#200 février 2022

Page 1

février 2022

# 200

WE WEAR OUR WHEELS...

ROBYN ORLIN

LE GRAND T - NANTES

3

20H

ET 4

20H30

MARS



ÉDITO

P.03

ET DE

200 !

Il y a des coups de fil dont je me passerais bien. Par exemple celui du rédacteur en chef du Haut Parleur qui me dit : « Ton prochain édito ce serait bien que tu le fasses sur le n°200 du magazine ». Alors que j’avais écrit un texte définitif et percutant sur un sujet grave et profond, me voilà obligée de recommencer l’exercice que je fais depuis… Attends… Voyons… Je suis littéraire pas matheuse mais il se pourrait bien qu’à raison de dix numéros par an, j’écris cette page 3 depuis 20 ans. Vingt ans. Même écrit en lettres c’est terrible. L’impression de me prendre un parpaing sur le coin du nez. Je suis si vieille que ça. Merde, je n’avais pas réalisé. Lire chaque mois des chroniques qui me soufflent une ration de rock à écouter, une flopée de spectacles à voir c’est jouvence. Et des expos qui bousculent à en avoir l’impression d’avoir les doigts dans la prise, c’est mieux qu’un anti-rides. Le magazine a survécu à la tempête des derniers mois : puisse-t-il atteindre la prochaine centaine et son équipe, la prochaine dizaine. Chine Dandelion

#200 février 2022 Éditeur Popamine SARL 451 030 639 RCS ZAC de Brais, 111 route de Fondeline 44600 Saint-Nazaire 02 40 66 55 01 contact@popamine.com www.lehautparleur.com www.popamine.com

Directeur de publication & Rédacteur en chef David Daunis Rédaction David Daunis, Alain Geffray, Isabelle Hallereau Mise en page / Site internet Julien Pouplin Publicité - partenariats David Daunis Collaboration de Audrey Alliot, Chine Dandelion, Yoann Duran, Emvé, Gus

Goldenberg, Roxanne Moreil, Cyrille Taillandier. Couverture : ©Robyn Orlin Distribution Responsable : Aurélie Germain Distributeurs : Antoine Allamelou, Serge Gourdou, Hervé Le Béchec, Jonathan Michaud. Distribution N°ISSN 1626-9578 Impression La Mouette - 44500 La Baule


SOMMAIRE

P.04

06

09

10

12

INTERVIEW

RENVOYÉ SPÉCIAL

LA UNE DU HP

LE FIL HP

15

22

26

MUSIQUE

THÉÂTRE

DANSE ET CIRQUE

15 | Hyper : Ryoji Ikeda

22 | Actualités théâtre

26 | Actualités danse et cirque

31

35

36

EXPOSITIONS

LITTÉRATURE

CINÉMA

31 | Bertrand Dezoteux

35 | Atlantide :

36 | Actualités cinéma

Mickaël Phelippeau

17 |

Mohammed Badra : Photojournaliste

Robyn Orlin : We wear our Wheels...

Actualités musique

18 | Actualités musique

32 |

Actualités expositions

Les mots du monde

39

44

EN FAMILLE

CHRONIQUES

39 | Festival Nijinskid

44 | Juke box

40 | Les bambins d’abord

45 | Biblio

42 | Les plus grands aussi

46 | Parole

FÉVRIER

36 | Le choix de la Cinéphile

# 200 2022


© Philippe Matsas

Eiríkur Örn Norðdahl, invité du festival des littératures Atlantide à Nantes


INTERVIEW

MICKAËL PHELIPPEAU [Danseur, chorégraphe]

De son sens de l’humanité et du dialogue Michaël Phelippeau tire ses créations. Angers Nantes Opéra lui confie son chœur et la musique de C.W.Gluck pour une œuvre tout en mouvement. Mickaël Phelippeau. Il est l’un des plus singuliers danseurschorégraphes d’aujourd’hui. Et c’est là où on ne les attend pas que l’on trouve ses créations. « Sans chercher à révolutionner l’art de la danse, sans avoir la prétention de changer quoi que ce soit… » nous dit-il, son terrain de jeu favori il le trouve plutôt au fil des rencontres et des personnes qu’il invite sur scène. «Je n’ai pas la prétention de révéler le monde non plus. Ce n’est pas mon point de départ». Mais plutôt s’enrichir des uns et des autres, se laisser surpendre au contact, pour en faire profiter la création artistique. On ressent chez lui ce plaisir à produire un art plein et pluriel qu’il se plait à partager. La prestigieuse scène d’Angers Nantes Opéra confie à la liberté créative du chorégraphe l’œuvre de C. W. Gluck « Orphée et Euridyce » pour que seul le chœur de 30 artistes joue, en l’absence des deux personnages principaux. Un portrait chorégraphique qu’on imagine grand, sensible et un peu fou. Événement assurément.

Sans Orphée ni Eurydice de Christoph Willibald Gluck (1774) Pièce chorégraphique de Mickaël Phelippeau pour le chœur d’AngersNantes Opéra. Nantes, Théâtre Graslin, mar 22 fév. à 20 h et jeu 24. fév. à 20 h

Texte et Interview : David Daunis Photo : Philippe Savoir


« Les rencontres me déplacent, me confrontent à l’inconnu, me rendent curieux et me surprennent moi-même. » De mes projets j’aime parler de portraits V chorégraphiques composés avec des otre approche de la danse ?

partenaires de plateau qui sont invités avec leur histoire, leur parcours, leur formation ou non formation. Des collaborateurs qui portent le poids de leur propre parole, autant avec le corps qu’avec la voix. C’est ce qui m’intéresse dans la création. pièces sont à l’image de ceux qui LsontSisurmesscène, l’esthétique et la dramaturgie es danseurs, des personnalités ?

dépendront des personnes impliquées. Une chose de l’ordre de l’intime est toujours présente, que ce soit pour un solo, un duo, une pièce de groupe, avec une équipe de football ou 24 chanteurs-euses. J’ai souvent travaillé avec des gens que V je ne m’attendais pas à croiser dans ma vie otre danse, des rencontres ?

de chorégraphe. Comme un curé que j’ai apprécié pour l’homme, avec ses rires et ses ambiguïtés, avec son parcours singulier, qui m’a donné envie d’aller vers lui alors que je suis complètement athée. Me rapprocher aussi, sans être fan de la discipline, d’une équipe féminine de football pour questionner à la fois leur pratique, et le fait d’être une femme aujourd’hui. Faire danser une femme et sa fille pour aborder le handicap mental parce que je ne connaissais pas le sujet. Les rencontres me déplacent, me confrontent à l’inconnu, me rendent curieux et me surprennent moi-même. J’ai une formation de plasticien aux V Beaux-Arts et une formation en danse. Je tiens ous multipliez les médiums ?

à dire que mes créations sont des pièces chorégraphiques, que l’art principal que j’emprunte est la danse contemporaine. En revanche, il est vrai que la danse est un art poreux qui en embrasse d’autres. Si j’aime travailler sur des plateaux nus où les corps jouent leur rôle de dessiner l’espace, je peux utiliser la dimension plastique, par l’écriture par exemple. Je peux aussi utiliser la lumière avec ses possibilités de gestes et de variations scénographiques. L’art de la lumière peut avoir un énorme sens dramaturgique jusqu’à coller aux propos de la pièce. Pour revenir sur cette notion de porosité en danse contemporaine, si

P . 07

j’ai envie d’utiliser plus la parole que le corps c’est parce qu’elle doit prendre place, alors je lui offre. Et c’est la même chose pour le corps. Même chose pour la musique si elle peut permettre de véhiculer une pensée et identifier un peu plus les personnes qui jouent. Une magnifique commande de Nantes U Angers Opéra pour adapter Orphée et Eurydice ne création, un opéra ?

de Christophe Willibald Gluck, pour une création qui doit proposer spécifiquement une pièce pour les chanteurs de l’opéra, le chœur. Pour y répondre, j’ai dû me pencher intensément sur le genre opératique puisque c’était une première pour moi. J’ai beaucoup écouté et vu d’opéras et j’ai aussi demandé conseil. À l’écoute d’Orphée et Eurydice, j’ai été subjugué par cette pièce et notamment par les parties du chœur. En effet, tous les chanteurs et les U chanteuses du chœur, habituellement au n chœur en mouvement ?

service d’une œuvre, d’un ou d’une soliste, vont cette fois être totalement acteurs et vont danser tout ce qu’ils chantent. Dans un mouvement permanent. Le processus de création que j’ai décidé d’adopter m’a invité à rencontrer individuellement cette trentaine de personnalités qui constituent ce grand ensemble. Encore des rencontres. Mais cette fois la matière ne pouvait pas venir que d’eux. L’histoire et son mythe, la partition et les actes, devaient être pris en compte. Ce fut pour moi une manière nouvelle et plus classique de travailler même si décider de ne garder que les parties de chœur dans cet opéra restait très original, excitant, et cela m’amusait. Une occasion de trouver des moyens pour expliquer et contextualiser, par des interventions nouvelles, comme l’utilisation de l’art pictural et d’autres inventions qui contribuent à la compréhension globale de l’œuvre. Une création chorégraphique avec un groupe entièrement engagé malgré le challenge qui lui a été proposé de déplacer ses habitudes. C’est très simple, on n’entendra ni Orphée P ni Eurydice. Seul le chœur est présent, avec ourquoi Sans Orphée ni Eurydice ?

l’intervention d’une pianiste.



RENVOYÉ SPÉCIAL

UNE ÉPOQUE/UNE PERSONNALITÉ

P.09

MOHAMMED BADRA PHOTOJOURNALISTE Résilience, mot compte triple. « La capacité à réussir, à vivre, à se développer en dépit de l’adversité ́ » (Boris Cyrulnik). Synonyme : Mohammed Badra ! De la guerre civile en Syrie est né un correspondant de guerre, un photojournaliste multi-récompensé et accrédité par l’European Pressphoto Agency en 2015, un réfugié politique... À 22 ans, celui qui se destinait à l’architecture a dû abandonner ses rêves. Au cœur de l’enfer, pour venir en aide aux victimes du régime, il se fait sauveteur bénévole puis caméra. Photo après photo, il raconte l’horreur : « aucune photographie n’arrête une guerre, mais chacun d’entre nous doit jouer son rôle. Il y a une responsabilité mondiale. »

Mohammed Badra est intervenu le 11 janvier dernier au lycée Brossaud-Blancho ( CAP 1ATMFC / F. Guillet) dans le cadre de l’opération Renvoyé Spécial, un programme de sensibilisation à la presse auprès des lycéens.

« Ni oubli, ni pardon »

Texte : Audrey Alliot Photo : David Daunis


LA UNE DU HP

P . 10

WE WEAR OUR WHEELS WITH PRIDE AND SLAP YOUR STREETS WITH COLOR… WE SAID « BONJOUR » TO SATAN IN 1820…

ROBYN ORLIN

Début mars, au Grand T à Nantes, la chorégraphe sud africaine Robyn Orlin présente sa dernière pièce. De l’énergie à l’état pur.

F

in des années 60, l’Afrique du Sud, l’apartheid, la chorégraphe blanche sud africaine est une enfant. La trace est restée vive dans l’inconscient de Robyn Orlin : ces rickshaws zoulous, pousse-pousse débordants de couleurs chatoyantes, œuvres d’art ambulantes tirées par des hommes aux costumes bariolés, rehaussés de coiffures reprenant les motifs traditionnels. « Des anges avec des envols et des chutes ». Mais, derrière ces parures rutilantes se cache « la sale histoire », celle du passé colonial et des conditions de vie abominables. La danse de Robyn Orlin s’ancre à cet endroit, à la fois insolente et flamboyante, éminemment politique, sombre et vivifiante. Sur scène, huit danseurs tout droit venus du Moving into Dance, école de danse de Johannesburg. Huit anges toujours en mouvement, avec une virtuosité et une fulgurance sidérantes, comme si la vitesse s’était emparée de leur corps. Energie pure à laquelle se joignent les images vidéo et les mélopées déchirantes chantées a cappella, voix lancinantes auxquelles se mêlent celles du public. Interactivité précieuse des spectacles de Robyn Orlin abolissant la frontière entre la scène et le public. Ne faire qu’un, communier avec l’impression troublante d’assister à une cérémonie profane. La danse de Robyn Orlin est un lieu de mémoire, un mémorial vivant, qui vient bousculer le présent pour le rendre plus vif et plus lisible.

Jeu. 3 mars à 20 h et ven. 4 mars à 20 h 30 Le Grand T - En coréalisation avec Théâtre ONYX Nantes - 9/25 € - Au jour de notre bouclage, des places ont été remises en vente du fait de la situation sanitaire

Texte : Alain Geffray Photos : Jérôme Séron



LE FIL HP

EXPOSITION

FESTIVAL LES ESCALES ONT 30 ANS

FILIATION Isabelle Legrand, Nazairienne depuis 1996 et formée aux Beaux Arts de Paris, tisse une œuvre colorée. À la mort de son père Bernard Legrand, héraldiste et chercheur dans l’étude des armoiries et l’art des blasons, elle réalise que son travail s’est construit autour de cet héritage inconscient. L’exposition met en lumière cette filiation entre l’œuvre de la fille et celle du père.

Clara Luciani

LIFTING ONYX ROUVRE

Sans festival en 2021, les Escales veulent marquer les esprits cet été. 30 ans, ça se fête ! Les premiers artistes dévoilés promettent une très belle édition. Clara Luciani, la crème de la chanson française ; La Femme qui se démarque de la pop française mais aussi le touche-à-tout de talent Woodkid ou encore l’étonnant DJ, Vladimir Cauchemar. Du beau monde qui devrait fédérer un large public.

La salle-cube herblinoise fait peau neuve. Fermée en juillet 2018 pour travaux, elle accueille à nouveau des spectacles. Les Enfants Terribles investiront le lieu. Le festival mixera danse, cirque, marionnettes et chanson. Des indisciplinés de choix comme la Cie Éolienne et son Lac des cygnes revisité et tonique ; Robyn Orlin et sa danse insolente ; le Cirk Biz’Art qui fait son Boucan et bien d’autres pépites.

Ven. 29, sam. 30, dim. 31 juil. - Port de Saint-Nazaire Pass 1, 2 et 3 jours. www.festival-les-escales.com

Du 2 au 20 mars - Onyx - Saint-Herblain - 5/25 €

ERRANCES EN PAYS DE RETZ Depuis plusieurs mois, huit écoles de musique du Pays de Retz rencontrent des musiciens de deux groupes. Ensemble, ils s’initient à la musique des Balkans, festive et énergique. Flying Orkestra et une centaine d’amateurs formeront l’Orchestre national de Boukravie, l’espace d’un week-end. Une autre centaine d’amateurs et Pelandruska les suivront sur scène. Sam. 26, dim. 27 fév. à 16 h 30 - Salle Étoile de Jade, Saint-Brevin - 6/10 €

Le lac des Cygnes, cie Éolienne

© Albane

© Alice Moitié

À voir jusqu’au 26 février - Médiathèque Étienne -Caux - Saint-Nazaire - Accès libre


P . 13

ÉDITION LU, LA NANTAISE « PUR BEURRE » L’épopée démarre en 1846 quand Jean-Romain Lefèvre débarque de Reims, bien décidé à faire apprécier ses recettes de biscuits aux Nantais. S’ensuit une réussite industrielle « monumentale » d’une lignée familiale, férue d’art. La tour de l’usine symbole de Nantes et ses friches vont ensuite vibrer aux rythmes de la culture underground avant de devenir « une usine à produire de l’imaginaire ». Lieu unique, vraiment unique…

© Weiner

L’usine lu, des Lefèvre-Utile au lieu unique, 95 pages, 18 €

CONTRE-VENTS Ce livre-ressources restitue avant tout des expériences artistiques en lien avec les luttes paysannes et ouvrières, les questions identitaires et environnementales en Bretagne et Loire-Atlantique, des années 60 à aujourd’hui. Citons le théâtre collectif d’Armand Gatti, la poésie paysanne d’Anjela Duval, le cinéma des Cent Fleurs et Torr e Benn, de René Vautier, de Carole Roussopoulos, de Nicole Le Garrec… Ouvrage Contre-vents - publié par Paraguay avec Le Grand Café-centre d’art contemporain de SaintNazaire - 296 pages, 30 €


- Un tennisman - Un concours d’éloquence - De la trott’ freestyle - Un roman botanique - Une BD - De la wingfoil - Des avions du futur...

#

sortie en février

www.sinon-magazine.com


MUSIQUE

P . 15

HYPER

HYPER Enveloppant

© DR Ryoji Ikeda

R yoji Ikeda à Stereolu x Un artiste qui fomente des sons avec des formules mathématiques. Un fondu d’infophonie, vidéographe en noir et blanc. Des concerts de lumière, c’est tout cela Ryoji Ikeda. Depuis quasi trente ans et les clubs de nuit de Tokyo auxquels il doit son inspiration il forge, à partir de recherches scientifiques avantgardistes, ces matières familières que nous percevons nuit et jour sans plus y prêter attention. D’installations en symphonies sensorielles il fait jouer ses œuvres hypnotisantes dans tous les recoins de notre globe, laissant nos sens appréhender, l’air de rien, un autre pan de réalité. Électrons libres : Ryoji Ikeda - Ven. 25 fév. à 20 h - Stéréolux - Nantes - 9,50/13,50 €

Texte : Gus Goldenberg


MUSIQUE

y Benjamin

Moussay J az z p i ano

ySoma

Mu s i q u es et ch a n t s du mon d e

Le musicien et chanteur Alain Larribet en duo avec PierreMichel Grade sublime notre planète Terre par des voix et des sonorités à la beauté singulière. Un dialogue entre les musiques de tous les continents. Envoûtant.

Le pianiste strasbourgeois, auréolé de prix, s’affiche pour un seul en scène : son album solo Promontoire, unique en son genre, fait résonner les notes du clavier depuis l’intimité du compositeur. Un ascension musicale accessible à tous. Dim. 6 fév. à 17 h 30 - Pannonica Nantes - 5/10 €

Mar. 1er fév. 20 h 30 - Carré d’argent - Pont-Château - 10/16 €

y Come Prima B D Co n cer t

Splendor in the grass - Au son d’une musique originale, découvrez l’histoire familiale et fraternelle de Fabio et Giovanni : les bulles de la BD d’Alfred (primée à Angoulême en 2014) et les mélodies du groupe vous emmènent sur la route de l’Italie cinématographique des 60’s. Mar. 1er fév. à 20 h - L’Embarcadère - Saint-Sébastien-sur-Loire 8/20 €

y Qonicho D +

SubuteX Free jazz

En prem’s, Qonicho D, un girl power trio saxo, basse, batterie qui balance un jazz bien barré et noiserock. Ensuite, les secousses hypnotiques et sinueuses des trois membres de SubuteX tapent là où il faut, grâce à l’impro. Ven. 4 fév. à 21 h - Pannonica Nantes - 5/10 €

y Malik Djoudi + y Hypnotic Brass

Ensemble

Fu n k , R ’ n B, S ou l

Les six frères, fils du trompettiste Phil Cohran et cuivres remarquables, offrent un groove festif et puissant, mêlant les influences du jazz des années 60/70 et du hip-hop. Selon Nova : « Une véritable diablerie swinguante ». Sam. 5 fév. 21 h - le VIP - SaintNazaire - 13/18 €

Zaho de Sagazan Pop français e

Sa voix et ses arrangements électro-synthétiques sont devenus marques de fabrique : Malik Djoudi, nouveau pape de la pop, présente ici son album Troie avec lequel il a conquis définitivement la scène musicale française. En amuse-bouche, l’énergie de la Nazairienne Zaho. Ven. 4 fév. à 20 h - La Barakason Rezé - 8/16 €

y Miroirs étendus V i d é o- op é ra

An Index of Metals de Fausto Romitelli et Paolo Pachini Composé par l’italien Fausto Romitelli sous l’influence du rock psychédélique et de la musique électronique, An Index of Metals est un opéra phare. Sur scène, une soprano et onze instrumentistes dévoilent une magnifique transe lumino-sonore. Mar. 8 fév. à 20 h - L’Auditorium Rezé - 14/25 €

y Hubert-Félix

Thiéfaine, Unplugged C h anson

HFT prend sa guitare et son harmonica et revient, avec quatre complices, dans une version acoustique et épurée. L’occasion de redécouvrir des morceaux intemporels et des joyaux méconnus. Un retour à l’essentiel. Jeu. 10 fév. 20 h - La Cité des congrès - Nantes - 45/65 €


©Tho

Hubert-Félix Thiéfaine

© Juliette Bohème

© Yann Orhan

P.17

SubuteX

Hypnotic Brass Ensemble


Mélissa Laveaux

y PKRK / TOXXIC TV / Shake

yEnsemble Stradivaria et le

Punk

Baroq ue en s cè ne

Them All

Bien connus dans le milieu du punk rock, les bads boys de PKRK reviennent déjantés pour distribuer leur punk attitude. En lever de rideau : le plus vieux groupe punk nantais TOXXIC TV et Shake Them All, des jeunes vieux nourris au Clash et Rancid. Sam. 12 fév. à 20 h 30 - Le Ferrailleur - Nantes - 10/12 €

y Victor Solf É l e c t ro - p op

Moitié de Her, Victor Solf s’est lancé en solo après la disparition de Simon Carpentier en 2017, autre moitié du groupe. Charismatique et solaire, il habille son électro-pop sensuelle d’une voix rauque qui ne laisse pas insensible. Dim. 13 fév. à 21 h - Le VIP - Saint-Nazaire - 13/18 €

chœur Aria Voce

Deux icônes de la scène classique nantaise s’attaquent à un chef-d’œuvre : la Missa Sancti Hieronymie de Michael Haydn. Quand on sait, qu’à son sujet, Léopold Mozart écrivit « tout m’a extraordinairement plu »…, on y court ! Lun. 21 fév. à 20 h - Basilique Saint-Nicolas - Nantes - 9/21 €

y Courir

T hé âtre mus ical

Accompagné d’un trio électro-jazz, l’artiste Thierry Romanens raconte l’épopée d’Emil Zatopek, coureur de fond surnommé « la locomotive tchèque ». Son ascension, ses records jusqu’à sa chute brutale. Passionnant. Mar. 22 fév. 20 h 30 - Athanor - Guérande - À partir de 12 ans - 6/15 €

© Letizia Nicolini

MUSIQUE


© Joaquim Bayle

P.1 9

Victor Solf

y Andando Lorca 1936 T hé â t re m u sical

Six comédiennes-chanteuses à la gloire de la poésie de Fédérico Garcia Lorca jouent et chantent leur liberté et leurs rêves dans l’Espagne de 1936. Un concert théâtral rare mis en scène par Daniel San Pedro, avec une musique de Pascal Sangla. En avant ! Mar. 22 fév. à 20 h - Le Théâtre - Saint-Nazaire 20/35 €

y Mélissa Laveaux Fo l k p o p

Quelle meilleure nourrice que Mélissa Laveaux pour nous susurrer à l’oreille berceuses et comptines ? Revisitées, bien entendu, à grand renfort de guitare, de sonorités électriques et de voix jazzy ! Mer. 23 fév. à 20 h - Le Théâtre - Rezé - 14/25 €


PR2B

Bonbon Vodou

y PR2B

y Yan Wagner

Vous aurez du mal à classer cette jeune autricecompositrice parce que sa recette musicale est subtile : un brin de rap, un soupçon de hip hop, une grande quantité de textes ciselés, une très belle dose de chant façon Barbara. Cocktail à découvrir sans modération.

Dans un juke box des années 80 il s’insèrerait entre Depeche Mode et Chagrin d’amour. Mais ce crooner se paye aussi Arnaud Robotini comme producteur, car ce français-américain est aussi un excellent ovni technoïde. Top.

C ha n s o n

Jeu. 24 fév. à 20 h 30 - La Bouche d’Air - Nantes 12/17 €

y Wör

Fo l k d y namiq u e

Cinq Flamands reconnus et primés pour savoir revisiter avec talent des morceaux du répertoire musical du XVIIIe siècle. Guitare, cornemuse, saxophone, accordéon et violon, pour une folk aventureusement tonique. Jeu. 24 fév. à 20 h 30 - Le Nouveau Pavillon Bouguenais - 4/16 €

Chans on pop élec troni q ue

Ven. 25 fév. à 21 h - Le VIP - Saint-Nazaire - 11/16 €

y Tük Tük

Du Groove au Jaz z

Venez découvrir une association insolite d’instruments de musique et de timbres et échanger avec les artistes autour du mode de fonctionnement d’un trio, des compositions et des sources d’inspiration. Pédagogique. Ven. 25 fév. à 18 h - Médiathèque ÉtienneCaux - Saint-Nazaire - Gratuit, sur réservation. 02.44.73.45.60. Tout public. En partenariat avec le conservatoire.

© Fabien Tijou

© Kira Bunse

MUSIQUE


© Fromet trio

P.2 1

Frédéric Fromet

y Bonbon Vodou C ha ns o n m étissée

Une poésie rêveuse qui se pare de sons créoles, caribéens ou africains, voilà le plan du duo composé d’Oriane Lacaille et JereM. Sur scène, une pile d’instruments, deux voix qui se mêlent, se répondent et en avant la joie ! Sam. 26 fév. à 19 h - Le Champilambart - Vallet 10/16 €

y Frédéric Fromet C ha ns o n h u mor is t iq u e

Le célèbre chansonnier des ondes françaises se produit sur scène bien accompagné. Ces textes grinçants et irrévérencieux, cyniques et satiriques font rire ou sourire et réfléchir. Et ne laissent personne indifférent… à (re) découvrir en présentiel ! Sam. 26 fév. à 20 h 30 - Quai des arts - Pornichet 15/23,5 €


THÉÂTRE

yBlanche-Neige, histoire d’un Prince

De Marie Dilasser. Mise en scène de Michel Raskine. Quand un conte devient une farce surréaliste bien déjantée. Blanche-Neige a grandi, grandi et le Prince a vieilli, vieilli… un peu paumés, ils vivent entourés d’une Souillon aux cheveux jaunes et de 101 nains ! Des personnages truculents dans une époque bien actuelle et un conte toujours présent pour aider à affronter ce qui terrifie. AG

© Venkat Damara

Lun. 31 jan., mar. 1er, mer. 2, jeu. 3 fév. à 20 h et ven. 4 à 20 h 30 - Le Grand T - Nantes - 9/25 €

Blanche Neige, histoire d’un Prince

yLe sublime sabotage

De et par Yohann Métay. Ce comédien a fui le succès pour vivre à la campagne, loin des lumières de la scène jusqu’au jour où il décide de se lancer dans l’écriture d’un nouveau spectacle. Yohann Métay nous plonge avec grand plaisir dans les affres de la création, un tourbillon de drôlerie à la recherche du chef-d’œuvre. Un sabotage qui vire à l’épopée burlesque. AG Ven. 4 fév. à 20 h 30 - Quai des arts - Pornichet 15/23,5 €

ySi on savait

D’Éric Fraticelli. Mise en scène de Jean-Luc Moreau. « Vous êtes mort ! » : pour Patrick, la phrase est brutale et inattendue. Alors il doute, n’y croit pas et pourtant c’est vrai. Entouré de ses proches le voilà qui se met à dresser le bilan de sa vie, ce qu’il a fait, ce qu’il aurait dû faire et même pourquoi pas à envisager de changer de destin. AG Dim. 6 fév. à 17 h - Atlantia - La Baule - 24/47 €


P . 23

yPôvre vieille démocrasseuse

De Marc Favreau. Mise en scène de Michel Bruzat. Les mots de Marc Favreau alias Sol sont aujourd’hui plus que jamais nécessaires. Portés par Marie Thomas, ils s’envolent et radiographient la planète et ses maux avec humour, simplicité et sans emphase. Seule en scène, la comédienne conte avec talent cette histoire de mots pour rire avec en fond la mélancolie. AG Dim. 6 fév. à 16 h - Espace A Cappella - Besné - 5/10 €

yUne trop bruyante solitude D’après Bohumil Hrabal. Mise en scène de Laurent Fréchuret. Hanta est recycleur de papier. Sa fonction est de détruire sans relâche des milliers de livres interdits par la censure. Mais en douce il sauve des ouvrages phares de la pensée et il les lit. Regard illuminé, l’acteur Thierry Gibault, la tête pleine de ces œuvres s’insurge contre le silence de la page blanche et l’amnésie collective. Et le texte de Bohumil Hrabal irradie. AG

© PLG

Jeu. 24 et ven. 25 fév. à 20 h - Le Théâtre - SaintNazaire - 7/20 €

yNous sommes les amazones du futur

De et par Marion Thomas. À mi-chemin du stand-up et de la conférence, les constats distillés par la comédienne Marion Thomas ne sont pas vraiment joyeux : le monde va de travers et le réchauffement climatique est bien là. Elle le dit sans détour mais l’avenir qu’elle imagine ne sombre pas dans le catastrophisme. Et si un futur désirable rimant avec écologie était possible. AG Mar. 22, mer. 23, jeu. 24, ven. 25 fév. à 20 h - TU - Nantes - 6/16 €

© Sydney Carron

yCoupable

D’après le film The Guilty. Mise en scène de Jérémie Lippmann. Richard Anconina monte pour la première fois sur les planches et il incarne un fonctionnaire de police préposé au standard d’un commissariat. Il reçoit les plaintes, c’est vendredi soir. Lorsqu’une femme prénommée Sarah appelle et dit avoir été enlevée. Une enquête nocturne débute, le suspens s’installe et le thriller est haletant. AG Sam. 26 fév. à 20 h 45 - La Fleuriaye - Carquefou 27/48,50 €




DANSE

P . 26

FESTIVAL HIPOPSESSION yBattle Opsession 2022

C’est l’événement phare du festival, la grand-messe du hip-hop, où le gratin de la discipline vient y faire le show. Le lieu unique devient amphithéâtre : les danseurs, en solo, duo ou par équipe s’affrontent dans des rixes chorégraphiques, selon plusieurs catégories (hip-hop, popping, locking). Entre compétition acharnée et spectacle époustouflant. IH

© CLACK /David Gallard

Ven. 4 fév. à 19 h et sam. 5 fév. à 14 h - Le lieu unique - Nantes - 8/18 €

yAlexandre Fandard et Soa

Ratsifandrihana

Ils sont deux représentants de la scène contemporaine à se succéder sur scène. L’un porte « le jeune de banlieue » comme un étendard ; l’autre part à la recherche et aux confins du « gr oo ve ». IH Ven. 11 fév. à 20 h - L’Auditorium, la Soufflerie - Rezé - 8/16 €

yQueen blood

Ousmane Sy - Elles sont sept danseuses, avec chacune sa gestuelle et son énergie singulières. Mais elles ne font plus qu’une dans ce ballet à la gloire du hip-hop et de sa représentation féminine. IH Jeu. 17 fév. à 20 h 30 - Capellia - La Chapelle-surErdre - 12/20 € - Dès 8 ans



DANSE

y100% circus

Mikkel Hobitz et Julien Auger - Équilibres, acrobaties et portés n’ont plus de secrets pour vous ? Vous pensiez sans doute avoir tout vu ? Ce duo circassien hors norme devrait vous détromper et une lévitation ou une suspension par les cheveux sauront vous convaincre du contraire. IH

© Thor Hauknes

Jeu. 3 fév. à 20 h - Le Champilambart - Vallet - 10/16 € - Dès 6 ans

100% circus

ySiguifin

Compagnie Amala Dianor - Neuf danseurs issus du continent africain montrent, sous la houlette du chorégraphe Amala Dianor, toute la vitalité créative de la danse africaine. Un spectacle puissant, un « monstre » en mouvement. IH Sam. 5 fév. à 20 h 30 - Espace culture Saint-Roch - Saint-Père-en-Retz - 6/12 €


P . 29

yGiselle

Grand ballet de Kiev - La troupe de l’Opéra national de Kiev présente Giselle, le ballet romantique par excellence, créé en 1841. C’est la chorégraphie de Marius Petipa, imaginée en 1884, qui est ici reprise : l’occasion de redécouvrir ce chorégraphe célèbre du XIXe siècle. IH Sam. 19 fév. à 20 h 30 - Atlantia - La Baule - 24/44 €

yOmbres portées

© Cie L’Oublié(e)

Cie L’Oublié(e) - Dans une scénographie du clair-obscur, des silhouettes, souvent suspendues, tentent de se discerner, ou de se dissimuler. Performances circassiennes avec mât et sangle pour expérience visuelle rare, quasi chorégraphique, voire cinématographique. IH

© Guillaume Fraysse

Lun. 21, mar. 22 et mer. 23 fév. à 20 h - Grand T Nantes - 9/25 €

ExCentriques, Cie Les Acrostiches

yExCentriques

Cie Les Acrostiches - Mono-roue et gyropode, ces nouveaux moyens de transport citadins, deviennent agrès de cirque et objets de toutes les inventions circassiennes possibles. Les Acrostiches détournent l’usage individuel de la chose pour en faire un spectacle du collectif. IH Ven. 25 fév. à 20 h 30 - Amphithéâtre Thomas Narcejac - Pornic - 8/14 € - Dès 7 ans


// De février à mai 2022

Dim. 6 fév. à 16 h Théâtre - Pövre vieille Démocrasseuse // Jeu. 24 fév. à 20 h Conférence-documentaire - Tumik // Dim. 27 mars à 17 h Musique folk - Folk en Scènes festival //

Pövre vieille Démocrasseuse ©J.Barak

ESPACE A CAPPELLA //

//

Sam. 30 avril à 11 h et 16 h Jeune public rap - Boom Bap // Lun. 9 mai à 20 h 30 Théâtre - le Cabaret des Métamorphoses // Sam. 14 mai à 14 h Arts et spectacles - Les Talents du Pat’lin // et billeterie : // Infos 02 40 01 30 13 - www.mairie-besne.fr

Tumik ©JDR

Sam. 9 avril à 20 h 30 Musiques du monde - El Gato negro //


EXPOSITION

Harmonie

P . 31

BERTRAND DEZOTEUX

MÉMOIRES D’UN TOURISTE À la HAB Galerie, le Voyage à Nantes invite le plasticien Bertrand Dezoteux à exposer ses Mémoires d’un touriste. Un monde merveilleux et décalé.

A

ttention, OVNI (Objets Visuels Non Identifiés). Les films en 3D de Bertrand Dezoteux ont quelque chose de magnétique. Hybrides. En digne héritier des Surréalistes (un de ses héros s’appelle Salvadam Dalire), les films d’animation qu’il fabrique sont décalés, pleins d’humour, parfois complexes, toujours cocasses. Ce plasticien né en 1982 à Bayonne a l’art de passer du coq à l’âne et c’est un plaisir. Son univers lorgne du côté de la SF, du jeu vidéo et il s’intéresse autant à la littérature, à l’Histoire qu’aux sciences. Ce bricoleur d’images numériques reste bien connecté au monde, il s’en inspire mais les associations d’idées sont parasitées par des montages anachroniques, des décalages ou des métamorphoses. Une plongée onirique dans l’inconnu qui engendre un incertain jouissif. À la HAB Galerie, ses films seront projetés et entreront en résonance avec d’autres œuvres. Dezoteux invite à regarder le monde de manière ironique et critique, comme des explorateurs plongés dans un rêve plausible mais irréel. Un monde merveilleux et décalé.

Du ven. 18 fév. au dim. 24 avril - HAB Galerie - Nantes Ouv. : du mer. au dim. de 13 h 30 à 19 h

Texte : Alain Geffray


EXPOSITIONS

Costume de travestissement dit à la «van Dyck», cape, veste, culotte, paire de noeuds de chaussures, 18e siècle, Damas de soie rose et bleu, dentelles métalliques, Amsterdam, Rijksmuseum, photo : © Rijksmuseum, Amsterdam

yÀ la mode, l’art de paraître

au 18e siècle

Au Musée d’arts de Nantes, objets textiles rarissimes côtoient portraits habillés ou négligés de la bonne société du 18e siècle. Dans une scénographie théâtralisée, la résonance visuelle entre le vêtement et sa représentation picturale brouillent les pages du grand livre d’histoire de la mode. Une expo qui déshabille les rapports entre l’art et la mode. IH Jusqu’au dim. 6 mars - Musée d’arts - Nantes - Ouv. du lun. au dim. de 11 h à 19 h, nocturne le jeu. jusqu’à 21 h. Fermé le mardi - 4/8 €

yLe Sel des Incas

© Vadim Zignaigo Del Pino

Point commun entre la presqu’île guérandaise et la ville de Maras au Pérou : les salines. Cinq photographes, cinquante clichés pour cette exposition qui montre l’activité de ces salines situées à 3200m d’altitude dans la vallée sacrée des Incas et où 4500 bassins s’accrochent aux flancs de la montagne. Une culture du sel vivante aux techniques ancestrales. AG Du sam. 27 nov. au lun. 7 nov. 2022 - Musée des marais salants - Batz-sur-Mer - Ouv. du mar. au dim. de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h - 0/5 €

yARN (Atlas des Régions

Naturelles)

É r i c Ta b uch i et N ell y Mon n ier

Du sam. 19 fév. au dim. 15 mai - Galerie Hasy - Le Pouliguen - Ouv. sam. et dim. de 10 h à 12 h 30 et de 16 h à 18 h - Entrée libre

© Leon 2

Cinq ans qu‘Éric Tabuchi et Nelly Monnier sillonnent l’Hexagone pour photographier ses 450 régions naturelles en fixant par le menu nos manières d’investir le paysage, de le façonner, de l’habiter. Un travail de fourmi et sur les 22000 images prévues, une vingtaine seront exposées à la Galerie Hasy. Fil conducteur : voir, être vu et se dissimuler dans le paysage. Passionnant ! AG


P.33

yI don’t need the sunshine,

i’m singing in the rain D ominiq ue L acou d re Vue du cap Français et du Nvr La Marie Séraphique d

Dans son atelier, Dominique Lacoudre touche à tous les médiums : dessin, vidéo, sculpture, photographie. L’installation de ces diverses recherches a lieu lors de l’exposition, moment de la rencontre avec le regardeur et point d’orgue de son processus. À la Galerie RDV, il invite à pénétrer le paysage, sa complexité, comment on l’habite et comment il titille notre imaginaire. AG Jusqu’au sam. 26 fév. - Galerie RDV - Nantes - Ouv. du mer. au sam. de 14 h à 19 h - Entrée libre.

Maximilienne Guyon, Jeune fille accoudée, 1897 Huile sur toile, 112 × 86 cm

yLe modèle et son artiste

Le centre Claude Cahun invite les collections du Musée de la Roche-sur-Yon. Ce sont ainsi une cinquantaine de photographies, parmi lesquelles quelques chefs-d’œuvre et grands noms, qui répondent aux œuvres peintes et dessinées. Une fois n’est pas coutume : c’est ici le modèle, plus que l’artiste, qui a les honneurs. IH Jusqu’au 6 mars - Du mar. au sam. de 13 h à 19 h et le dim. de 11 h à 13 h 30 et de 14 h 30 à 18 h - L’Atelier Nantes - Entrée libre

yTerres

© 9 janvier 2021-40x60

A nne -Mar ie Filaire

Les photographies d’Anne-Marie Filaire ont tout des photographies de paysage, dont la photographe auvergnate s’est fait une spécialité. Ces déserts anonymes et sans ancrage appellent l’immensité. Leurre : dans l’objectif, il est question de territoires arrachés, éventrés, comme sortis d’euxmêmes ; ce sont ces terres du grand Paris, déplacées dans les marges, pour laisser la place aux extensions de la capitale. IH Jusqu’au 12 mars - Du mer. au sam. de 15 h à 19 h Centre Claude Cahun - Nantes - Entrée libre



LIT TÉR ATURE

P . 35

ATLANTIDE

LES MOTS DU MONDE À NANTES

Mohamed Mbougarr Sarr

Une cinquantaine d’auteurs réunis au lieu unique et dans divers lieux de Nantes sous la houlette du romancier Alain Mabanckou. Du 24 au 27 février, dixième édition d’Atlantide, le Festival des littératures.

P

our cette dixième édition d’Atlantide, le festival des littératures, le romancier Alain Mabanckou, directeur artistique invite une cinquantaine d’auteurs de vingt nationalités à partager les mots du monde. Impossible de tous les nommer mais notons la présence de Mohamed Mbougarr Sarr, prix Goncourt 2021. Certains viennent d’Espagne (Rosa Montero), d’Inde (Neel Mukherjee), d’Islande (Eirikur Orn Norddahl), d’autres des quatre coins de la France ( Philippe Jaenada, Thomas Vinau, Mariette Navarro, Camille de Toledo…) Quatre jours durant, au lieu unique, dans les librairies, les médiathèques, au Château des ducs de Bretagne ou dans les quartiers nantais se succéderont des rencontres ponctuées de lectures. De mille manières les mots vont circuler, s’agglomérer, se contredire et visiter les formes variées de la littérature d’aujourd’hui toujours là pour dire le monde sans oublier de le contrarier. Plaisir immense que de lire ceux qui affrontent ce défi fou : se tenir seul, plume à la main, débarrassé de tout soutien, pour oser dire la vie et donner sens au rien. Atlantide, on plonge. Du jeu. 24 au dim. 27 fév. - Le lieu unique - Nantes.Entrée libre - Rencontres au Château des ducs, dans les médiathèques et les librairies nantaises. www.atlantide-festival.org

Texte : Alain Geffray Photo : Antoine Tempé


P . 36

CINÉMA

LE CHOIX DE LA CINÉPHILE Par Élise Guignard

Programmatrice du cinéma Le Beaulieu à Bouguenais

yLes 20e Rencontres Jeune public

yFestival Univerciné italien Pour cette nouvelle édition, il s’agira de découvrir un cinéma italien complexe et universel, marqué semble-t-il par la pandémie. Attendez-vous à un cinéma qui creuse là où ça fait mal. Plusieurs films s’attaquent à la montagne qu’il faut gravir, au sens propre comme au figuré. Pour son élan créatif, ne ratez pas Freaks out. IH À l’heure où nous écrivons ces lignes, le contexte sanitaire laisse planer quelques doutes sur la programmation et la présence de certains invités. Du 22 au 27 fév. - Le Katorza - Nanteswww.italien.univercine-nantes.org

y5e semaine du film

palestinien en LoireAtlantique

Dix-huit cinémas du département s’associent à l’Association France Palestine Solidarité pour promouvoir le cinéma palestinien, sa richesse et sa diversité. Avec dix films au programme, dont quatre documentaires, entrez dans un cinéma de la douleur, de la mémoire, du conflit mais aussi de l’humour et de l’auto-dérision. IH Du 25 jan. au 6 fév. - Cinémas de Blain, Héric, Pornic, Clisson, Ancenis, Vallet, Rezé, Campbon et bien d’autres - programmation à retrouver sur les sites internet des salles partenaires et sur www.afps44.france-palestine.org

C’est un savant cocktail de propositions cinématographiques qu’offre une nouvelle fois le Cinéma Le Beaulieu. Quelques avantpremières, comme Icare, des classiques (Laurel et Hardy ou Crin-Blanc), des programmes courts (Les mal-aimés) et le tout sous couvert de techniques d’animation variées, de formes diverses et d’origines multiples. À ne pas rater les animations en marge des séances.

yCrin-blanc Film d’Albert Lamorisse • France • 1953 • 0h40

Crin-Blanc, un cheval fougueux et indomptable, galope librement dans les marais de Camargue, parmi les troupeaux de chevaux sauvages. Les dresseurs de chevaux veulent le capturer. Mais Crin-Blanc ne se laisse approcher par personne. Dans ce film en noir et blanc de 1953, Albert Lamorisse nous invite à nous évader dans la nature sauvage, au cœur des marais salants de Camargue. Ciné-concert Compagnie Anaya : Camille Saglio et Matthieu Dufrene Inspirés par le souvenir du film, le chanteur Camille Saglio et son complice accordéoniste composent une musique qui rythme la cavalcade des deux amis dans une nature sublime. Du 9 au 18 fév. - Cinéma Le Beaulieu - Bouguenais - 4 € www.cinemalebeaulieu.com Spectacle Crin-Blanc - mer. 16 fév. à 14 h 30 - en partenariat avec le Piano’cktail - sur réservation auprès du Piano’cktail ou sur place dans la limite des places disponibles - 4 € - Dès 6 ans




EN FAMILLE

P . 39

Le petit lac par la Cie l’Éolienne

FESTIVAL NIJINSKID

L’ENFANCE EN MOUVEMENT À l’occasion de sa 9e édition, le festival de danse Nijinskid, organisé par ONYX, offre aux enfants un condensé de mouvements et d’émotions.

D

e la danse à hauteur d’enfants : revoilà Nijinskid et ses treize spectacles pour les tout-petits petits et les un peu plus grands. Organisé par l’ONYX, en partenariat avec la ville d’Indre et le Piano’cktail à Bouguenais, Nijinskid met la danse sous les projecteurs et fait œuvre éducative en proposant aux plus jeunes le must de la création contemporaine. Avec Nijinskid, non seulement on va au spectacle mais on danse vraiment aussi puisque trois ateliers sont proposés en lien avec les spectacles Nouages, Mam mam et À la lueur du doute. Le rythme (Dire grand), le mouvement (Icône), l’équilibre (Nouages), le rapport au corps et à la matière, la sensibilité, les émotions (Bao Béi Shinéi), l’amusement (Boum Bap) : bref, tout ce qui fait la danse n’aura plus de secrets pour vos kids !

Du 27 jan. au 11 fév. - Saint-Herblain, Couëron, Indre, Bouguenais - 5 € - De 0 à 8 ans programmation à retrouver sur www.theatreonyx.fr

Texte : Isabelle Hallereau Photo : Éric Botrel


LES BAMBINS D’ABORD

AGENDA

yFicelle… une odyssée tissée de

petits bouts

Mar ionnet tes et mus iq ue

même toit

T hé â t re de papier

Cie Art Zygote - Inspirée de Toi grand moi petit de Solotareff, cette histoire raconte l’amitié et l’exclusion. De jolis personnages et décors en papier, et des marionnettistes qui donnent de leur personne, prêtent vie au récit. IH Mer. 2 fév. à 16 h et 17 h 30 Équinoxe - Savenay - 4/8 € - Dès 3 ans

yBack to the 90’s Co nce r t rock ’n ’ toys

Les Wackids - Doit-on encore les présenter ? Ces « Rolling Stones » pour moins de 12 ans proposent un véritable voyage dans le temps musical et sonore, qui ravira parents quarantenaires et leurs enfants ! IH

Lun. 7 fév. à 15 h 30 et 18 h - Espace culturel - Saint-Lyphard - 5 € - Dès 3 ans

yLe dernier jour Conte mus ical

Monsieur Lune - Une musique qui a tout pour plaire + une histoire passionnante, celle d’Émile et de son dernier jour d’école + des projections d’images et d’illustrations = un conte musical très réussi. Validé ! IH Jeu. 17 fév. à 15 h 30 - Quai des arts - Pornichet - 5/7 € - Dès 6 ans

© Patrick Grange

yMoi et toi sous le

Cie Le Mouton Carré - Il est touchant ce tout petit Ficelle, personnage de fils et de cordes. Au son d’un luth et d’un piano, il suit le fil de sa vie et de ses émotions et apprend à grandir : récit initiatique pour mini kids. IH

Ven. 4 fév. à 20 h - Salle Bonne Fontaine - Montoir-de-Bretagne 4/7 € - Dès 6 ans

yLe bal du « tout-

© Serge Picard

monde » Danse

Cie Engrenage(s) - Attention, attention : ne pas attacher sa ceinture et embarquer avec quatre danseurs et un DJ dans ce tour du monde de la danse, de l’Afrique aux Caraïbes, en passant par la Nouvelle-Orléans. IH Dim. 6 fév. à 16 h - Salle des 3 îles Indre - 5 € - Dès 6 ans - dans le cadre du festival Nijinskid

yMasques et tuba Mus iq ue

Cie Nid de coucou - L’été en plein hiver : c’est le pouvoir de ce concert multi-instrumental, un brin théâtralisé, avec de jolies chansons aux textes drôles, tendres ou poétiques et des mélodies travaillées. IH Dim. 27 fév. à 16 h 30 - La Bouche d’Air/Salle Paul Fort - Nantes - 8 € - Dès 5 ans


P . 41

LIVRE yLa reine et les trois sœurs École des loisirs, collection Kaléidoscope Autrice : Julia Sarda Dès 6 ans Sans le savoir, Franca va entraîner ses soeurs cadettes, Carmela et Tomasina, dans une aventure hors du commun, à la recherche d’une reine mystérieuse, dans un monde inquiétant et fascinant. Partez avec elles à la poursuite d’un monde imaginaire à travers les illustrations fabuleuses (quelle minutie !) de Julia Sarda... IH

CINÉMA yFestival Télérama

Jeune Public

Le festival revient pour sa 5e édition et propose une programmation riche de seize films (courts et longs métrages) sortis en 2021 et 2022 et de quatre films en avant-première. On retrouvera avec bonheur Le peuple loup ou Maman pleut des cordes ou bien l’on découvrira avec attention La Chance sourit à Madame Nikuko… IH Du 9 fév. au 1er mars - Dans les cinémas d’art et essai partenaires - 3,5 € la séance sur présentation du pass à récupérer dans le magazine


LES PLUS GRANDS AUSSI

yLe champ des

AGENDA

possibles

T hé âtre - h um our

© Stéphan Menoret

Élise Noiraud/Cie 28 - Dernier volet de la trilogie : l’arrivée dans l’âge adulte. Élise, âgée de 19 ans, quitte son village pour la capitale. Encore une performance pour la comédienne aux multiples personnages. IH Mar. 22 fév. à 19 h 30 Le Champilambart - Vallet - 10/16 € - Dès 9 ans

yBoum Bap

yLa guerre de

D a n s e hi p -h op

C S - Trois danseurs et un DJ préparent les festivités ; ça va swinguer ou plutôt « hip hoper » ; ceux-là ont l’art et la manière de faire danser évidemment mais aussi celle de raconter l’histoire de la discipline. IH ie

Sam. 12 fév. à 19 h - Le VIP - Saint-Nazaire - 5 € - Dès 7 ans

yLa famille vient

en mangeant T héâtre humour

© DR

Cie Mmm… - Un conseil de famille hilarant où chacun campe son rôle admirablement : Jean-Marie le père, Marie-Odile la mère, Joseph le petite frère ou Alice la mamie… tout ce beau monde joué par une seule comédienne : performance ! IH Sam. 12 fév. à 20 h 30 - Artymès Mesquer - 5/15 € - Dès 10 ans

Troie (en moins de deux !) T hé âtre

Théâtre du Mantois - Le récit mythologique totalement dépoussiéré : on n’en a gardé que les principaux événements dans une mise en scène burlesque. Les sept comédiens réussissent le pari de faire du neuf avec du très vieux. IH Mer. 23 fév. à 20 h - Piano’cktail Bouguenais - 9/19 € - Dès 9 ans Jeu. 24 fév. à 20 h - Quai des arts Pornichet - 9/16 € - Dès 9 ans Ven. 25 fév. à 20 h 30 - L’Odyssée Orvault - 9/24 € - Dès 9 ans

yIci ou (pas) là

T hé âtre d ’obj et s et d ’ i m ages

Cie X-Press / Abderzak Houmi - Accumulation, c’est un tournoiement fulgurant ponctué de quelques répits poétiques ; dans Landing, un duo de danseurs-circassiens chutent et rebondissement. On en a le souffle court ! IH

Label Brut - Un sans paroles énigmatique : un clonemannequin et les rideaux d’un théâtre pour s’interroger sur son rôle, sa place, son corps. C’est facétieux et poétique. IH

Dim. 20 fév. à 15 h30 - L’Odyssée - Orvault - 2/11 € - dans le cadre du festival HipOpsession

Dim. 27 fév. à 16 h - Le Quatrain Haute-Goulaine - 6/16 € - Dès 7 ans

yAccumulation / Landing


P . 43

LIVRE ySuzette ou le grand amour Auteur : Fabien Toulmé Éditions : Delcourt, collection Mirages

Veuve depuis peu, Suzette repense à Francesco, son premier amour, perdu de vue il y a 60 ans. Sa petite-fille Noémie l’invite alors à partir à sa recherche sur les routes de l’Italie. Et s’il n’y avait pas d’âge pour vivre le grand amour ? Un baume au cœur ensoleillé en plein hiver ! IH

CINÉMA yHaut et fort

De Nabil Ayouch 2021

Anas, ancien rappeur, est engagé dans un centre culturel d’un quartier populaire de Casablanca. Encouragés par leur nouveau professeur, les jeunes vont tenter de se libérer du poids de certaines traditions pour vivre leur passion et s’exprimer à travers la culture hip-hop… Plus qu’un film, une aventure musicale ! IH Jeu. 17 fév. à 18 h - Cinéma Le Cep - Vallet - 4 € - Dès 11 ans


JUKE BOX

Odezenne 1200 mètres

[Universeul] électro/chanson

Combien de groupes parviennent à définir un son aussi immédiatement identifiable ? Depuis quatre albums, Odezenne incarne cette fusion des esthétiques qui hésite en permanence entre électro, rap et chanson et qui balade son spleen les poings serrés, déclamé par des voix mi désabusées mi enfumées. Un drôle de cocktail qui désarçonne autant qu’il séduit par ses fulgurances tantôt désespérées tantôt réjouissantes et qui atteint souvent des sommets. 1200 mètres pour être exact.

Cyrille Taillandier

Partner Look

Lady Wray

Cat Power

[Trouble In Mind] indie-pop

[Big Crown Records] soul

[Domino] pop rock

By The Book

Armé pour moitié des sœurs Ambrin et Anila Hasnain de Cool Sounds et Studio Magic, Partner Look a déjà un petit deux titres alléchant à son actif. Il manquait l’album pour confirmer le talent des Melbourniens, le voilà. By The Book offre douze pistes d’indie-pop pétillante mais sophistiquée qui, ici ou là, frôle la country alternative comme les sons groovy. Ça va vite, c’est foufou et vivant comme un cheval au galop sur une plage australienne. En avant ! Yoann Duran

Piece of me

Il en va de la soul étatsunienne comme de l’europop : tôt ou tard il est tentant de se réfugier dans le son des pionniers. D’embrasser la rétromania, de jouer à Otis ou à Aretha. Tenante d’un r’n’b assez synthétique à ses débuts, embellie vocale du « Blakroc » des Black Keys et Damon Dash, Lady Wray possède la voix des grandes, et la balade à l’aise dans des registres balisés mais plaisants. Voici donc des morceaux d’elle et de nous, qui prêtons souvent l’oreille et le cœur à l’Amérique. Gus Goldenberg

Covers

25 ans de carrière, 10 albums dont 3 de reprises : la grande Cat Power nous revient en 2022 avec ses réinterprétations de Nick Cave, Lana Del Rey, Iggy Pop… et d’ellemême (Unhate). Ce ne sont pas 12 reprises mais 12 « nouveaux » titres qu’elle nous offre, avec une douceur infinie. Une façon pour elle d’entrer en connexion avec les artistes qu’elle aime. Une façon pour nous de vivre des moments de grande sensibilité et de pur bonheur. Le pouvoir du chat ! Audrey Alliot


BIBLIO

Au printemps des monstres De Philippe Jaenada

[Mialet Barrault Éditeur] roman

Trois chroniques/trois auteurs invités par Atlantide Festival des littératures de Nantes du 24 au 27 février au 2022

Avec ce 11e roman, l’auteur nous plonge dans le fait divers le plus mystérieux et le plus médiatisé des années 1960 : le meurtre d’un enfant de onze ans. Il applique à nouveau sa méthode. Expose les faits, contre-enquête, s’intéresse à l’homme qui signait « l’Étrangleur », à sa famille et plus généralement à la société de l’époque, tout en multipliant les digressions personnelles. À partir d’un écheveau inextricable, il tricote sa propre lecture alternative. Son identité littéraire. Emvé

Fin de saison

Ultramarins

[Gallimard] roman

[Quidam Éditeur] roman

De Thomas Vinau

On y est. Le monde est définitivement parti en sucette. Enfermé dans sa cave pendant que dehors tout s’effondre, un quinquagénaire antipathique tente de survivre en éclusant les fonds d’eau de vie et les réserves de conserves de mamie. Avec pour compagnons d’infortune son vieux chien et son lapin, cet antihéros pathétique se transforme en philosophe de bistrot d’une lucidité féroce. Dans ce huis-clos post-apocalyptique à la gouaille digne d’un film de Jean Yanne, Thomas Vinau se demande ce qui subsiste d’humanité face à la solitude et à la catastrophe. Roxanne Moreil, librairie L’oiseau tempête à Saint-Nazaire

De Mariette Navarro

Sur un cargo, une capitaine (et oui!) accordent à des marins (un peu) poètes, une baignade, au milieu de l’océan, au-dessus d’une Abyssal Plain. Tout s’arrête et de ce moment de suspension, de la demande posée et jusqu’au bout, on reste immergé, bercé dans une sublime inquiétante étrangeté. Porté par l’écriture concise, poétique, et piqué au vif, on embarque. Ce court roman est une majestueuse plongée abyssale. Peggy shoes


PAROLE

P . 46

ALAIN SURRANS

[(directeur général d’Angers Nantes Opéra]

Il nous a dit !

L’opéra est la rencontre entre un texte, une musique, des voix et un metteur en scène… donc un art d’aujourd’hui ? « La création n’est pas un devoir, c’est une expérience magique, une aventure qui, elle aussi, vous procure le grand frisson. Ce qui est merveilleux, à l’opéra, c’est tout ce sens que la musique ajoute au texte. Le metteur en scène doit puiser en elle une part essentielle de sa réflexion dramaturgique et de son inspiration. C’est ainsi que la rencontre entre les hommes de théâtre d’aujourd’hui et l’opéra d’hier provoque des étincelles. Tout prend sens, tout nous parle de nous quand la mise en scène écoute. »

Interview : Alain Geffray Haut parleur #171 Photo : Benjamin Lachenal