HP#199-janvier 21

Page 1

199

janvier 2022

14 30 JAN.

FESTIVAL DE DANSE Nantes Rezé Saint-Herblain Haute-Goulaine Saint-Nazaire



ÉDITO

P.03

LE GRAND AIR DE LA CAMPAGNE Bien sûr on pourra toujours dire qu’il y a un candidat potentiel qui manque à l’appel (du moins à l’heure où j’écris ces lignes), que d’autres n’auront peut-être pas leurs 500 signatures mais depuis quelques semaines les idées jaillissent, les promesses sont faites croix de bois croix de fer, les projets se chiffrent, les meetings se tiennent ou s’annulent : la campagne pour l’élection présidentielle est lancée. Alors quelles propositions pour la culture ? Mais quelle question je pose là ? Tout le monde s’en fout. À part celui qui l’utilise en compilant des extraits de films, séries, chansons, en additionnant les références à des écrivains et poètes. De là, il n’y a qu’un pas à faire pour se poser en sauveur de la culture française et, dans sa logique, de l’identité française. La culture n’est alors rien d’autre qu’un instrument au service du candidat qui tend à montrer un pays perdu. Quitte à s’arranger avec l’Histoire, quitte à sortir de leur contexte des extraits de films. N’attendez pas de proposition de sa part pour que vive la culture : pour ce genre de personnes ceux qui pensent sont dangereux. Alors dans les pages qui suivent, il y a plein de gens dangereux qui chantent, qui dansent, qui jouent, qui font, qui disent, qui créent. Des gens qui regardent devant sans peur et qui en ce moment nous rassurent. Ils embellissent ce début d’année qu’on vous souhaite parfaite. Chine Dandelion

N°199 janvier 2022 Éditeur Popamine SARL 451 030 639 RCS ZAC de Brais, 111 route de Fondeline 44600 Saint-Nazaire 02 40 66 55 01 contact@popamine.com www.lehautparleur.com www.popamine.com

Directeur de publication & Rédacteur en chef David Daunis Rédaction David Daunis, Alain Geffray, Isabelle Hallereau Mise en page / Site internet Julien Pouplin Publicité - partenariats David Daunis Collaboration de Audrey Alliot, Chine Dandelion, Yoann Duran, Emvé, Gus

Goldenberg, Quentin Roche, Cyrille Taillandier. Couverture : Trajectoires ©Simon Forest Distribution Responsable : Aurélie Germain Distributeurs-trices : Antoine Allamelou, Serge Gourdou, Hervé Le Béchec, Jonathan Michaud. Distribution N°ISSN 1626-9578 Impression La Mouette - 44500 La Baule


© Jean-Michel Delage

Fragment N° 27 © Roman Proniaev

SOMMAIRE

P. 31 | Musique | Kham Meslien - Jazz au VIP

06

09

10

16

INTERVIEW

VIRTUOSE

LA UNE DU HP

LE FIL HP

Gildas Buron, Directeur du Musée des marais salants

Astrig Siranossian

Festival Trajectoires

18

33

36

MUSIQUE

THÉÂTRE

DANSE ET CIRQUE

18 | Musique classique

33 | Actualités théâtre

36 | Actualités danse et cirque

20 | Bise festival 23 | Hyper : Claire Diterzi 24 | Actualités musique

JANVIER


© Boby Leon

P.05

P. 10 | Danse | Cie 6.58 Manifesto - Trajectoires

38

42

44

EXPOSITIONS

CINÉMA

EN FAMILLE

38 | Centre Claude Cahun

42 | Actualités cinéma

44 | Les bambins d’abord

40 | Actualités expositions

42 | Le choix du cinéphile

46 | Les plus grands aussi

48 CHRONIQUES 48 | Juke box 49 | Biblio 50 | Parole

# 199 2022


INTERVIEW

GILDAS BURON [Directeur du Musée des marais salants - Batz-sur-Mer]

LE SEL DES INCAS

L’Atlantique les sépare, le sel les rapproche. Le Musée des marais salants de Batz-sur-Mer propose une superbe exposition sur la culture du sel à Maras au Pérou. « Le sel, une matière première commune. Elle est marine et maritime à Guérande et celle de Maras est terrestre et provient d’une source salée », nous dit Gildas Buron, le directeur du Musée des marais salants de Batz-sur-Mer où se tient jusqu’au 6 novembre 2022 l’exposition «Le sel des Incas». Un temps fort qui témoigne de l’activité salicole de Maras, petite ville site située à flanc de montagne dans les Andes, à 10 000 km de notre littoral ligérien. L’exposition est photographique et ethnologique avec l’idée d’une ouverture au monde à travers cette activité commune au territoire guérandais et à la région andine. Plus de 80 agrandissements photographiques, vidéos, documents d’archive et objets collectés, témoignent de l’histoire des salines de Maras, traitant de son organisation, son environnement sociétal et économique. Les parallèles sont nombreux et prêtent à une lecture en miroir avec l’activité des Marais salants de Batz-Guérande. Les photographes se sont rapprochés de l’humain, de ces hommes et ces femmes de la communauté indigène de Maras qui exploitent les salines. Gildas Buron souligne « Comme chez nous la saliculture à Maras doit au travail et au savoir du monde paysan ». La preuve par ce reportage soigné et passionnant. Exposition Le Sel des Incas - Musée des marais salants Batz-sur‑Mer - du 27 nov. 2021 au 6 nov. 2022. Accès libre à l’exposition avec le billet d’entrée du musée, aux horaires d’ouverture du musée. Fermeture du musée du 1er au 24 jan. inclus - Tél. : 02 40 23 82 79

Texte et Interview : David Daunis Photo : Musée des marais salants


P . 07

C L’opportunité d’une exposition autour des

omment est née cette exposition « le sel des Incas »?

salines de Maras est née par une sollicitation de la direction des Alliances Françaises au Pérou, Nicolas Mezzalira, pour qu’une coopération technique et culturelle puisse s’établir entre notre région et celle de Maras. C’est dans l’ADN du Musée des Marais Salants de s’intéresser au sel du monde, de faire du lien vers d’autres territoires et d’autres cultures du sel. D’où cette exposition temporaire dédiée au « sel des Incas ».

U On est en effet dans le champ d’un ne exposition ethnographique ?

source salée au XXe siècle, que la collectivité de Maras a réussi à reprendre en obtenant la reconnaissance de ses droits sur la source salée, ceci grâce à un mouvement populaire à la fin des années 70. Une action que nous pouvons mettre en parallèle avec celle que la région de Guérande a connue également à la même époque pour que les paludiers reconquièrent leur outil de travail. J’ajoute l’observation de techniques de récolte assez proches. Sinon, un autre parallèle qui concerne le tourisme, lequel vient apporter de la lisibilité aux salines ici et chez eux. Celles de Maras sont inscrites dans les incontournables visites de la vallée Sacrée des Incas.

Q

musée de société avec ici une exposition de ue nous montre l’exposition ? photographies et d’objets ethnographiques On a souhaité montrer le travail familial qui ont été collectés avec la collaboration des hommes et des femmes qui collaborent des habitants et de la coopérative de Maras. pour extraire le sel. Il est important d’insister Une exposition sur l’excellent travail contemporaine sur des photographes « Une histoire de Maras qui s’est une exploitation qui ont eu un double salicole du XXIe écrite un peu en miroir de celle du regard très précieux siècle située dans la et professionnel. sel de Guérande.  » cordillère des Andes, D’abord esthétique au cœur de l’ancien sur les lieux, pour Empire des Incas. percevoir les spécificités de l’environnement singulier et ses couleurs, mais aussi sur eux mots sur les salines de Maras et leurs l’humain pour faire ressortir toute l’humanité spécificités ? de cette population paysanne en action, Au Pérou, à 50km de la ville de Cusco, les hommes et femmes. La saliculture doit au salines de Maras sont un petit site de 13 ha, travail et au savoir du monde paysan. Une superficie nettement inférieure aux salines de même logique à Maras et chez nous. Un des Guérande. Elles sont situées à 3100 m d’altitude photographes s’est penché sur l’environnement et exploitent une source salée dans un canyon où un flanc de montagne, aménagé en terrasses sociétal et économique de Maras, un autre a traité les différentes phases de la récolte, de de 4 à 24 m2, reçoit les eaux de la source par le l’extraction à la diffusion. La remise en état et jeu d’un canal principal et de dérivations qui l’entretien des salines est aussi un sujet exposé distribuent l’eau à des bassins. grâce à de passionnantes archives filmiques. es similitudes entre les salines de Maras et Tout cela permet de faire de multiples parallèles celles de Guérande ? très intéressants avec les salines de Guérande. Je dirais, les similitudes que l’on est tenté de ’intérêt d’une telle exposition pour le musée faire : l’aménagement d’un terroir agricole et votre équipe ? et son système d’irrigation, avec bien sûr Découvrir un site salicole d’ailleurs, s’ouvrir cette notion de l’exploitation d’une ressource au monde en s’approchant d’un site éloigné commune, une eau salée. On parle d’un en prenant contact avec ses exploitants. Faire système d’exploitation collectif et familial alors une mise à niveau de ses connaissances. à Maras, comme l’était celui de la région de Le sel est prétexte à une ouverture Guérande par le passé. Aussi, pour parler culturelle. Intellectuellement intéressante et d’Histoire, on peut souligner qu’il y a eu un humainement enrichissante. temps des tentatives de privatisation de cette

D

L

L



VIRTUOSE

UNE ÉPOQUE/UNE PERSONNALITÉ

P.09

ASTRIG SIRANOSSIAN VIOLONCELLISTE Qu’est-ce qui relie (ou plutôt qui ?) Michel Legrand, Astor Piazzolla, Philip Glass, ou Quincy Jones ? Une musicienne et pédagogue mythique, Nadia Boulanger, certes, mais aussi une violoncelliste française d’origine arménienne, Astrig Siranossian, qui lui/ leur rend hommage dans son album Dear Mademoiselle (novembre 2020). Entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon à l’âge de quinze ans, sortie en 2009 avec les félicitations du jury, la jeune violoncelliste de 37 ans, la « petite étoile » (Le Monde), brille également par son humilité. En 2020, elle est allée en Arménie pour apporter un peu de réconfort à travers la musique : « c’est un moyen de communication, sans barrière, sans frontière, qui peut vraiment faire du bien ». Sur ce point, on rejoint la nouvelle prodige du violoncelle !

Du 26 au 30 jan. 2022 - La Folle Journée la Cité des Congrès - Nantes

« Ne perdons pas cette volonté d’exigence vis-àvis de l’art et de la culture parce que c’est essentiel. »

Texte : Audrey Alliot Photo : Frédéric Coutisson


LA UNE DU HP

P . 10

FESTIVAL TRAJECTOIRES

DING, DINGUE, DANSE Le Centre Chorégraphique National de Nantes et ses partenaires lancent la quatrième édition d’un festival qui célèbre la danse contemporaine sous ses formes les plus inventives. Temps fort.

N

ous, on est dingue de danse  ! Et pour servir notre soif d’aventures et surtout de régals, le festival Trajectoires se pointe en janvier comme une formidable et dynamisante opportunité avec quinze jours de programmation ultra excitants dans les salles de spectacles de l’agglomération nantaise. Mille propositions chorégraphiques (en fait 85 événements en tout !), mille formes et autant de créateurs et danseurs, de renom ou pas, sur les nombreuses scènes qui les attendent. Les réalisations seront follement contemporaines et imprévisibles (le hip-hop embrasse le classique, l’humour côtoie le tragique, l’opéra et la danse s’entrelacent, le passé se mêle à aujourd’hui…), parfois mystérieux et pour la plupart inattendues, souvent festives (et ce n’est pas rien), se liant avec la musique, la vidéo, avec des hommes et des

Du 14 au 30 jan. 2022 www.festival-trajectoires.com

femmes, tous-tes incroyablement vivants‑tes sur les parquets. En solo ou en collaboration, la danse multipliera les vocabulaires d’une pratique que les créateurs aiment questionner en la redéfinissant, en inventant pour plaire à tous-tes, aux connaisseurs, aux curieux, aux grands ou aux tout-petits. Le talent s’invitera forcément pour que jouissent de plaisir les publics. La bonne raison pour s’y perdre, c’est trop tentant, quels que soient les chemins, et les trajectoires. Lieux partenaires de Trajectoires : À Nantes : CCNN, le lieu unique, TU, Le Grand T, Stereolux, Théâtre Graslin , Théâtre Francine Vasse, Château de ducs de Bretagne, Musée d’arts, Nouveau Studio Théâtre, Ecole Nationale supérieure d’architecture, Sept Cent Quatre Vingt trois, Passage Sainte Croix, Le Cinématographe, Frac. À Rezé : La Soufflerie. À Haute Goulaine : Le Quatrain, À Saint Herblain : Onyx, Maison des Arts. À Saint-Nazaire : Le Théâtre

Texte : David Daunis


© Puidou

y Le malade imaginaire

Marie-Geneviève Massé, Vincent Tavernier et Hervé Niquet - Attention : œuvre d’art totale et intégrale ! Il y a du monde sur scène durant 2 h 30 sans entracte : comédiens, solistes, instrumentistes, danseurs ; c’est baroque et exubérant, grandiose et virtuose. Une comédie musicale façon Molière. IH Sam. 22 et 29 jan. à 18 h, dim. 23 et 30 jan. à 16 h, mar. 25, mer. 26, jeu. 27 et ven. 28 jan. à 20 h Théâtre Graslin - Nantes - 4/30 € ou 21/25 € tarif festival - Dès 12 ans


LA UNE DU HP

y Wax

Tidiani N’Diaye et Copier// Coller - Danseurs et espace scénique se confondent ; les artistes se font caméléons, ton sur ton. Une chorégraphie esthétisante, où le motif devient gestuelle. À travers le wax, le chorégraphe interroge l’identité et l’appropriation culturelle. IH Jeu. 27 jan. à 20 h et ven. 28 jan. à 21 h - TU - Nantes - 6/16 € ou 10 € tarif festival

TRAJECTOIRES 2022


P . 13

y Résonance

François Veyrunes et Cie 47.49 - Le chorégraphe nous livre sa version de l’existentiel : la résonance comme mise en relation entre le soi et son environnement, entre ses espaces intérieurs et extérieurs.

y Counting stars with you (musiques femmes)

Maud Le Pladec - Découvrez enfin le « matrimoine musical » ou la musique des femmes telles Barbara Strozzi ou Ethel Smyth. Le langage corporel se met au service du son, de la voix et du chant, autant de nouvelles modalités d’expression pour les danseurs. IH Lun. 24 jan. à 20 h - Auditorium, La Soufflerie - Rezé - 9/19 € ou 9 € tarif festival

© Alexandre haefeli

© Boby Leon

Ven. 28 jan. à 21 h - Le Quatrain - HauteGoulaine - 8/16 € ou 12 € tarif festival


y Les infirmières

Cie David Rolland Chorégraphies - David Rolland met en gestes chorégraphiés les mouvements rituels de ces personnels de santé. Derrière la gravité de l’intime, l’hommage est plein d’humour et de poésie.

© Richard Dumas

Sam. 22 jan. à 21 h et dim. 23 jan. à 18 h - Stereolux - Nantes - 12/16 €

© Michel Cavalca

© Boby Leon

LA UNE DU HP

y Boxe boxe Brasil

Mourad Merzouki et le Quatuor Debussy - Corps à cordes étonnants ! Des danseurs-boxeurs, pieds et poings levés, dansent (hip-hop, ballet) ou combattent (boxe, full-contact). Le quatuor Debussy mêle ses cordes à celles du ring, offrant aux corps musclés un écrin musical. IH Ven. 14 et sam. 15 jan. à 20 h - Le Théâtre Saint-Nazaire - 7/25 € ou 15 € tarif festival Dès 10 ans


P . 15

y Lorsque l’enfant était l’enfant

Sylvain Groud, Ballet du Nord - Sur scène un enfant, un chorégraphe adulte et une musicienne violoniste : un trio rare ; l’homme est assis, semblant désabusé. La rencontre émerge, un dialogue commence entre celui qui fut et celui qui sera. Entre naïveté et maturité, la complicité oscille. IH Sam. 22 jan. à 17 h - Théâtre Francine Vasse - Nantes - 5/10 € ou 5 € tarif festival - Dès 7 ans

TRAJECTOIRES 2022


LE FIL HP

CONFÉRENCE

RENCONTRES

L’AVENTURE PRISUNIC

LES BIS DU SPECTACLE C’est LE grand rendez-vous dédié au spectacle vivant (théâtre, danse, musique, Arts de la rue, cirque…). Durant deux jours intenses, les professionnels du spectacle échangent avec les acteurs culturels. Au menu des Biennales internationales 2022 : débats riches, diversité et qualité des thématiques, grands témoins, forums, ateliers, petits déjeuners, scène Sacem, banquet culturel, soirée côte à côte, spectacles…

L’historienne de l’art, Isabelle de Maison Rouge, rend passionnantes les belles années de Prisunic. Quand Denise Fayolle est nommée directrice artistique en 1953, elle impose « le style Prisu » et lance la formule de vente par correspondance. Elle s’entoure des meilleurs designers comme Andrée Putman. Elle prône « du beau au prix du laid » pour tous. L’épopée d’une période créative à découvrir.

Mer. 19 jan. à 9 h/20 h et jeu. 20 jan. à 8 h 30/1 h - Cité des congrès - Nantes - sur accréditations

Ven. 28 jan. à 18 h 30 - Atlantia - La Baule - 20 €

L’OISEAU TEMPÊTE Une nouvelle librairie a ouvert ses portes sous l’impulsion de Roxane Moreuil et Quentin Quellien, amis de longue date. L’oiseau de légende se pose rue de la Paix et propose un fonds généraliste, étoffé d’ouvrages sur l’image, la sérigraphie, le roman graphique, les beaux arts, la musique et les sciences humaines. Les éditeurs indépendants trouveront une place de choix dans les rayons. Un lieu de rencontres et d’expo. Du mardi au samedi 10 h/19 h - 20 bis, rue de la Paix - Saint-Nazaire

© Ddl

LIBRAIRIE

FESTIVALS EUROFONIK #10 En 2022, Eurofonik revient, déterminé à incarner à nouveau la diversité des « musiques des mondes d’Europe ». Fort de ses nombreux partenariats, le festival irrigue l’agglomération nantaise, entre rendez-vous intimistes et grandes soirées festives. Pour cette dixième édition, pas de focus sur une région spécifique de l’Europe mais une mise en avant des projets novateurs, défricheurs, tous nourris des musiques populaires européennes, qu’elles soient d’Irlande, de Norvège, de Grèce... ou de France ! Du 10 au 20 mars sur l’agglomération nantaise


P . 17

HANDICLAP

L’éléphant des Machines de l’Île retrouvera les chapiteaux du Collectif Quai des Chaps en mars pour le 35e festival Handiclap. Piloté par l’APAJH44, le festival maintient ses mêmes objectifs : favoriser, par l’expression artistique, l’inclusion des enfants et adultes handicapés. Concerts, spectacles, expositions rythmeront quatre jours consacrés à la culture « par tous et pour tous ». On peut déjà noter au programme le trio déjanté d’équilibre de la Cie Lombric Spaghetti ou L’Odyssée d’Ulysse en chanson et chansignes par le groupe Albaricate. Du 17 au 20 mars - Île de Nantes - sous chapiteaux

CORDE RAIDE Le festival reprend des couleurs. La guitare sera au cœur de la musique. Parmi les nombreux artistes qui se produiront, notons les Fatals Picards, Manu Lanvin, Les Ramoneurs de Menhirs ou encore Monty Picon et The Blue Butter Pot… Du blues, du rock, du punk celtique, du punk-rock teinté d’humour… Le dénominateur commun : la guitare. Suave, énervée, énergique, saturée, distordue, mais toujours porteuse d’émotions. Du 4 au 13 mars - Pont-Château - Le Carré d’Argent, Jardin Boule d’Or et dans des bars. Gratuit -10 ans ; 1 jour, 12/24€ ; Pass 2 jours, 32/37 € ; Pass 3 jours, 43/54 €


MUSIQUE

AFFOLEMENT GÉNÉRAL ! En janvier, la musique « classique » s’égare un peu partout. C’est le retour des classiques d’une musique dite savante mais qui pourrait bien devenir populaire, pour peu que l’on fasse tout pour !

LA FOLLE JOURNÉE

Pour sa 28e édition, la Folle Journée célèbre Schubert, le voyageur. Les chiffres sont toujours vertigineux : plus de mille artistes pour près de 220 concerts et quinze villes partenaires en région. Au programme de ce voyage musical : l’intégrale de la musique de chambre du compositeur, l’intégrale de sa musique pour piano à quatre mains et la majeure partie de la musique chorale, une part importante des lieder et de la musique pour piano seul, ainsi que quatre de ses plus belles symphonies. La Folle Journée en région Pays de la Loire, du ven. 21 au dim. 23 jan. La Folle Journée à Nantes, du mer. 26 au dim. 30 jan. Informations et réservations : www.follejournee.fr et sur les sites internet des différents lieux partenaires

HAUT ET BAROQUE

LA PHILHARMONIE DES DEUX MONDES

La Philharmonie des deux mondes investit le théâtre Jean Bart à Saint-Nazaire le temps de faire découvrir au plus grand nombre un instrument finalement méconnu, l’alto. C’est l’archet d’Anne Aurore Anstett, altiste à l’Orchestre de l’Opéra de Paris, qui vous initiera à la sonorité feutrée et enveloppante de cet instrument. Au programme : Telemann, Grieg et Haendel. Ven. 7 et sam. 8 jan. à 20 h 30, dim. 9 jan. à 16 h Théâtre Jean Bart - Saint-Nazaire - 8/20 €

BAROQUE EN SCÈNE

La nouvelle saison de Baroque en scène a démarré ! À nouveau, ce sont plusieurs salles nantaises et rezéennes qui vont accueillir concerts et ensembles musicaux variés. Pour bien débuter l’année 2022, on se précipitera au Théâtre Graslin pour apprécier le chef-d’œuvre baroque de Molière, Le Malade imaginaire, comédieballet jouée ici pour la 1ère fois depuis 30 ans dans sa version intégrale. Du sam. 22 au dim. 30 jan. - Théâtre Graslin Nantes - 21/30 € - Dès 12 ans


P . 19

Quatuor Hanson à La Folle Journée

DU CLASSIQUE AU HANGAR

De la musique classique au Hangar à bananes, 7e édition. Le programme de ces quatre jours est riche et varié. De la Calle à l’Australian, il y aura du saxo, de la clarinette, du piano, du chant lyrique, de la danse et même un ciné-concert avec une performance au piano sur les images de L’émigrant de Chaplin. Du mer. 26 au sam. 29 jan. à 19 h et 20 h - Gratuit. Programme sur : www.duclassiqueauhangar.com

Texte : Isabelle Hallereau Photo : Rémi Rière


P . 20

MUSIQUE

BISE FESTIVAL

TOP LA RELÈVE Patchwork régional classieux pour le Bise Festival dans le HP. Jeunesse et insouciance pourraient bien rimer avec l’émergence des talents d’ici. Pas ou peu dans les hits-parades, ils cassent déjà pas mal la baraque à coup de chansons, de hip et de hop, d’électro et plus encore. Des groupes qui pétillent et des individualités qui brillent.

© DR

Rap s olide et s incè re Mar. 18 jan. à 23 h 10 Trempo

Pos t- p unk é ne rgi vore Mer. 19 jan. à 23 h 40 Stereolux Maxi

© Greg Bréhin

Cove r ban d galac t iq u e Mar. 18, mer. 19 jan. à 20 h Déambulation

Zaho de Sagazan

© Célia Le Goaziou

The green line Geoffrey marching band Le Goaziou

Folk ir ré s is tible Mer. 19 jan. à 21 h 30 Stereolux Mini

© Zoé Cavaro

Te chn o f olie dou ce du f u tu r Mer. 19 jan. à 0 h 30 Stereolux Maxi

Mad foxes

© Yohan Gérard

Allebou

© Super Salmon

Aasana

Pop noi re h ab i té e Mer. 19 jan. à 21 h 10 Stereolux Maxi




MUSIQUE

P . 23

HYPER

HYPER Libre

© E rnest De Jouy

Claire Diter zi Adepte du pas de côté stylistique, Claire Diterzi nourrit depuis trente ans une discographie à la fois passionnante et un brin décalée, toujours placée sous le signe de l’expérimentation et d’une ambition assumée. Aussi à l’aise avec une guitare électrique qu’avec une viole de gambe, dans un opéra féministe et écologiste que dans une résidence à la Villa Médicis (Sacrilège !), c’est pour une relecture de son répertoire accompagnée de l’Orchestre Nationale des Pays de la Loire que Claire Diterzi sera à Nantes les 7 et 8 janvier. Forcément inclassable. Texte : Cyrille Taillandier


y Volo + Bonbon

MUSIQUE

Vodou C h anson

y Violons Barbares M u s i q u e du m on de

Des Balkans aux steppes mongoles, le trio nous invite au voyage, imaginaire et chamanique. Deux violonistes accompagnent un percussionniste aux mille instruments, des plus traditionnels aux plus loufoques. Concert foncièrement dépaysant. Ven. 7 jan. à 20 h 30 - Espace culturel Ste-Anne - Saint-Lyphard - 6/12 €

y Keyvan

Cheminari & the Rythm Alchemy M u s i q u e du mon de

Quand la beauté des sonorités iraniennes et indiennes croise les rythmes chantés et l’improvisation occidentale, le spectacle promet d’être riche en émotions. Un voyage musical à la fois festif et propice au rêve. Ven. 7 jan. à 20 h 30 - Le Carré d’Argent - Pont-Château - 14/20 €

y Eve Risser R êve Pa r ti

Dans un nouveau dispositif scénique immersif proposé par la Soufflerie, la compositrice Eve Risser imagine une pièce mécanique taillée pour le dance floor. Une douce transe comme un rêve éveillé... et mouvementé. Soirée inscrite dans le cadre de Jazz en Phase. Sam. 8 jan. à 20 h - La Barakason - Rezé - Gratuit (réservation conseillée au 02 51 70 78 00)

y Célimène

Daudet

Mus iq ue clas s iq ue

Un récital inédit pour découvrir le répertoire classique haïtien et mettre en valeur des œuvres méconnues. Portée par une grande pianiste, voilà une déclaration passionnée de l’âme, de la résistance et de la liberté haïtienne. Mar. 11 jan. à 20 h - l’Auditorium Rezé - 9/21 €

y Barbara Pravi Chans on français e

La nouvelle icône de la chanson française pur jus ravit l’âme par ses textes ciselés autant que les oreilles par sa voix tout simplement « juste ». Barbara Pravi, la bien nommée « authentique », nous embarque avec elle, dans une gestuelle digne de la Piaf. Ven. 14 jan. à 20 h 30 - Espace Montluc - Saint-Étienne-deMontluc - 12/15 €

Double dose de gourmandises musicales. Au menu, la douceur des voix et des guitares des frères Volo qui sert textes intimistes ou incisifs ; et une sucrerie ensoleillée, aux rythmes imprévisibles, aux instruments hétéroclites et au goût léger des îles. Ven. 14 jan. à 20 h 30 - Quai des Arts - Pornichet - 9/16 €

y Sayat Nova -

la couleur de la grenade d e S e rgue ï Parad j anov

Le compositeur nantais Jonathan Seilman, Alice Dourlen - connue pour ses expérimentations hypnotiques sous le nom de Chicaloyoh - et Paul Loiseau, membre du trio progressif La Terre Tremble !!! mettent en musique le film culte et poétique Sayat Nova, la couleur de la grenade de Sergueï Paradjanov. Sam. 15 jan. à 20 h - Le lieu unique - Nantes - 10/15 €

y Bòsc + Adar Trad ’ ac tuel

Premier rendez-vous de l’année avec la traditionnelle soirée concert/bal du Nouveau Pavillon (sans oublier l’initiation à la danse et le savoureux repas). Cinq musiciennes puis un duo qui propose un voyage dans le sud, en dansant bien sûr ! Sam. 15 jan. à 19 h (initiation danse dès 17 h) - Le Nouveau Pavillon - Bouguenais - 0/16€


©Christophe Urbain

© Fabien Tijou

Bonbon Vodou Célimène Daudet © Christophe Berlet

P.25

Violons Barbares




© Benoît Paille

MUSIQUE

Klô Pelgag

y Unschooling Po s t p u nk

Dans la programmation du Bise Festival, il y a du choix et du bon. Focus tout de même sur le quatuor Unschooling, fraîchement formé autour de l’axe Rouen/Montréal, qui balance un post-punk bouillant et sensible où les parties fines de guitares s’acoquinent avec les mélodies plus lo-fi. Mar. 18 jan. à 23 h 50 - Stereolux Maxi - Nantes - pass 2 jours = 20 €

y Erik Truffaz / Le Cri du

Caire J az z

Le Cri du Caire c’est la rencontre entre les envolées du GRAND trompettiste Erik Truffaz et le chant soufi d’Abdullah Miniawy. Un projet qui transcende les frontières, entre jazz, poésie, rock, spoken word et volutes orientales. Puissant ! Mer. 19 jan. à 20 h 30 - Pannonica - Nantes - 5 /16 €

y Lenparrot, Sarah Maison,

Cyril Pedrosa, Marion Le Nevet Pop

En reprenant le merveilleux répertoire des années 60 de Burt Bacharach, Lenparrot et Sarah Maison questionnent le sentiment amoureux contemporain. Habillé par les dessins de Cyril Pedrosa et les bandes sonores de Marion Nevet, le spectacle se fait pop, politique et séduisant. Ven. 21 jan. à 20 h - Le Théâtre - Rezé - 8/16 €

y Jean-Luc Guionnet

et Will Guthrie Jazz élec tro

Soirée expérientielle : l’un excelle au saxo, l’autre aux percussions. Jean-Luc Guionnet et Will Guthrie livrent le résultat de leurs expériences musicales entre musique électro, improvisations et recherches sonores. Le tout teinté de jazz. Ven. 21 jan. à 21 h - Pannonica - Nantes - 6/8 €


© Nathalie Pallud

P.2 9

Erik Truffaz

y Maria Dolores y Amapola

Quartet

A p é ro - con cer t h u m or is t iq u e

Mise en bouche musicale, burlesque et drôlissime. La diva espagnole, entourée de l’Amapola Quartet, conte et revisite à sa manière l’histoire du tango. Les cinq comparses nous embarquent joyeusement, mais tout en sensualité, dans les rues de Buenos Aires. Sam. 22 jan. à 19 h 30 - Espace culturel Ste-Anne Saint-Lyphard - 3/6 €

y Klô Pelgag C ha ns o n

La singulière chanteuse-compositrice-pianiste québécoise présente son dernier album Notre Dame des Sept Douleurs, tout droit sorti des rives du Saint Laurent certes mais largement nourri de l’imaginaire et de l’intimité de l’artiste. Mar. 25 jan. à 20 h 30 - Salle Paul Fort - La Bouche d’Air - Nantes - 16/21 €


Christian Olivier et Yolande Moreau

y Prévert, Yolande Moreau

et Christian Olivier

S p e c ta cl e m u sical et poétiq ue

Isolés de leurs camarades habituels, la comédienne et le chanteur-compositeur s’emparent de l’univers poétique de Prévert. Accompagnés par trois musiciens, tour à tour, ils chantent ou déclament, offrant aux mots du poète leurs timbres de voix si singuliers. Mer. 26 jan. à 20 h - Le Champilambart - Vallet 19/32 €

Baptiste Trotignon

y Cie Oiseaux disparus Pe rcus s ions , d anse

Électroplume est un spectacle qui mêle chants d’oiseaux, danse et percussion. Il s’inspire des mouvements de la nature et plonge le public dans un univers ethnique, imprégné d’histoires et de rituels réinventés. Mar. 25 jan. à 10 h et 14 h - Salle Bonne-Fontaine Montoir-de-Bretagne - En partenariat avec musique et danse en Loire-Atlantique

y Les fils Canouche y Trotignon/Segal/Peirani J az z

Le festival propose des concerts magiques. Celui-ci en fait partie. Au piano, à l’accordéon et au violoncelle, le trio inédit compte parmi la crème à l’échelle internationale. Des virtuoses à ne pas manquer. Mar. 25 jan. à 20 h - Piano’cktail - Bouguenais dans le cadre du Festival Jazz en Phase - 11/24 €

Mus iq ue gips y

Vous avez dit « jazz manouche » ? Oui, mais pas que ! Ça s’essouffle dans les clarinettes et les doigts valsent sur l’accordéon. Ce quartet mayennais, rompu à l’exercice de la scène depuis plus de quinze ans, mélange les genres et les musiques du monde. Sam. 29 jan. à 20 h 30 - L’Artymès - Mesquer - 5/15 €

© Richard Dumas

© Giovani Cittadini

MUSIQUE


© Pierre-Antoine Sims

P.3 1

Fools in love

y JAZZ au VIP J az z

La biennale consacrée au Jazz est de retour au VIP, transformé en club. Au menu : des concerts. Avec Mox, la musique traditionnelle à danser est triturée créant des rythmiques quasi hypnotiques. Guillaume Perret, le « sax bombe » façonne une bande originale, à la fois synthétique et organique. Le post jazz de Freak it out, le modern Jazz du duo Dalès, la proposition entre acoustique et électronique du duo EIS et les compositions d’une grande puissance narrative du contrebassiste Kham Meslien composent une programmation alléchante. Du 14 au 22 jan. - Le VIP - Saint-Nazaire. Et aussi conférence sur le Jazz au féminin par Daniel Brothier (le 18 jan. à 19 h) et table ronde sur l’improvisation suivie d’Improvible avec Stéphane Legars et Vincent Barbin (le 21 jan. à 19 h).



THÉÂTRE

© Philippe Rocher

© Jean-Louis Fernandez

P . 33

y Le Ciel de Nantes

Texte et mise en scène de Christophe Honoré. Toute la famille est là, trois générations réunies par magie dans cette salle de cinéma aux fauteuils d’un rouge passé. Six destins individuels vont se livrer à travers des souvenirs issus du récit familial de Christophe Honoré et nous immerger dans notre histoire collective. Tout son univers, théâtre et cinéma réunis dans un même lieu pour révéler avec humour et sensibilité la famille et ses dysfonctionnements. Avec tendresse. Les souvenirs affleurent portés par une famille de huit acteurs et actrices magnifiques parmi lesquelles Chiara Mastroianni. AG Jeu. 6, lun. 10, mar. 11, mer. 12, jeu. 13 à 20 h, ven. 7 à 20 h 30, sam. 8 jan. à 17 h 30 - Le Grand T - Nantes - 4/30 €

y Un démocrate

De Julie Timmerman. Idiomécanic Théâtre. Connaissez-vous Edward Bernays ? Neveu de Freud, il quitta Vienne au début du XXe siècle pour vivre aux Etats-Unis et il y mourut à 103 ans en 1995. Un démocrate est le portrait de cet homme qui voué tout jeune à devenir marchand de grain, inventa les techniques de marketing et de la publicité moderne. Ses idées se propagèrent dans le monde entier et intéressèrent même le chef de la propagande nazie. Une pièce haletante et pleine d’humour qui rappelle que ces théories demeurent bien vives à l’heure de l’hyper communication. AG Jeu. 6 jan. à 20 h - L’Embarcadère - Saint Sébastiensur-Loire - 8/20 € Mer. 12 jan. à 20 h - Quai des arts - Pornichet - 9/16 €


THÉÂTRE

yJoueurs

Cie Les Maladroits. Youssef et Thomas, deux amis qui ont vécu ensemble les grands bouleversements de ces 40 dernières années partent pour partager une dernière partie d’échecs avec le grand-père de Youssef qui vit toujours en Palestine. Un voyage à deux, sur fond de conflit israélo-palestinien où l’amitié est mise à l’épreuve. Les chemins divergent, les émotions se mêlent au militantisme. AG © Damien Bossis

Sam. 8 jan. à 20 h 30 - Cœur-en-Scène - Rouans - 7 € - Mer. 12 jan. à 20 h - Le Quatrain - Haute-Goulaine 8/17 € - Ven. 14 jan. à 20 h - Cap Nort - Nort-sur-Erdre - 5 € - Mar. 18 jan. à 20 h 30 - Saint-Nicolas-de-Redon - 9/18 €

y Ruptures

De Sedef Ecer et Sonia Ristic. Théâtre du Rictus. Une chambre d’hôtel, un squat, un hall d’aéroport et des inconnus qui racontent. Ils sont six couples qui disent leur histoire, le cours de la vie avec un point commun : la rupture. Celle de l’amour, de la séparation, de l’exil toujours confiée avec sensibilité, humour et tendresse. La vie, quoi ! AG Mar. 11 jan. à 20 h - Le Théâtre - Saint-Nazaire - 7/20 €

y Qui est Monsieur Schmitt ? De Sébastien Thiéry. Avec Valérie Bonneton et Stéphane de Groodt. Mr et Mme Bélier dînent tranquillement lorsque le téléphone sonne… sauf qu’ils n’ont jamais eu le téléphone et qu’autour d’eux, ils ne reconnaissent rien. Cauchemar, cet appartement n’est pas le leur. On plonge dans l’absurde, la folie guette et les comédiens sont excellents. AG

© Pascal Ito

Mar. 11 jan. à 20 h 45 - La Fleuriaye - Carquefou 27/48,5 €


P . 35

y Un furieux désir de bonheur

De Catherine Verlaguet. Mise en scène d’Olivier Letellier. À 70 ans, Léonie se dit qu’il est temps de vivre, de passer outre les empêchements et de suivre son désir. Au diable les injonctions, les freins et les peurs de tous ordres, vivons à donf ! Et le virus se transmet… Ils sont sept en scène, acteurs et danseurs, les mots et les corps virevoltent et ça fait du bien ! AG

© Christophe Raynaud de Lage

Jeu. 13 jan. à 20 h - Champilambart - Vallet - 12/18 € - Sam. 15 jan. à 20 h 30 - Espace de Retz - Machecoul-SaintMême - 8/16 € - Mar. 18 jan. à 20 h 30 - Théâtre de Verre - Châteaubriand - 8,5/18 € - Jeu. 20 jan. à 20 h 30 - Le Canal - Redon - 9/18€ - Jeu. 24 fév. à 20 h 30 - Carré d’Argent - Pont-Château - 9/16 €

Un furieux désir de bonheur

y Les lauriers roses de Bel

Abbès

De Gwénaël Ravaux. Mise en scène de Stéphane Daurat. Lili et Jean vivent heureux à Sidi Bel Abbès. Lili rencontre Abdellah, le père d’un de ses élèves et en tombe amoureuse. La guerre d’indépendance se durcit et les histoires personnelles sont vite tiraillées par la grande Histoire. Un récit de vie émouvant qui montre avec sensibilité ces moments terribles où l’intime est confronté à la tourmente. AG Ven. 14 jan. à 20 h 30 - Capellia - La Chapelle-sur-Erdre 5/10 €

y Ilyes Djadel

Ilyes Djadel est un adepte de l’improvisation seul en scène. Risqué. Tout juste 22 ans, l’humoriste parle de sa vie et de celle des autres en évoquant sa famille, son éducation, ses années au lycée qui ne furent pas un long fleuve tranquille. De la tchatche, de l’aisance, de l’énergie et de l’humour. AG Ven. 21 jan. à 20 h 30 - Amphihéâtre Thomas Narcejac - Pornic - 8/14 €


DANSE

P . 36

yOpéra pour sèche-cheveux

Cie Blizzard concept - À ma droite, Antoine, le sérieux, celui qui pense et invente. À ma gauche, Julien, le naïf, celui qui expérimente et prend tous les risques. Et ce duo burlesque, affronte sérieusement mais aussi avec légèreté les lois de la gravité à l’aide de sèche-cheveux qui ne manquent pas d’air. Ébouriffant. AG

© Benoît Dochy

Sam. 15 jan. à 20 h - Le Quatrain - Haute-Goulaine - 8/16 €

Opéra pour sèche-cheveux, compagnie Blizzard concept

yLe Lac des Cygnes

Grand ballet de Kiev - Vers 1875, Tchaïkovski compose la musique de ce ballet devenu l’un des plus célèbres et qui encore aujourd’hui reste une œuvre mythique dont on ne se lasse pas. Douceur et mélancolie réunies… les jeunes filles sont transformées en cygnes et l’interprétation par les 35 danseurs de cette troupe russe est magnifique. AG Sam. 22 jan. à 20 h 30 - Palais des congrès Atlantia La Baule - 24/44 €

yÉternels idiots Cirq ue

Cie El Nucleo - Dans un décor qui évoque autant la cour de récréation que la chambre d’adolescent, six interprètes s’en donnent à coeur joie, entre portés acrobatiques, chorégraphies et voltiges. IH Dim. 30 jan. à 15 h 30 - l’Odyssée - Orvault - 2/11 € Dès 7 ans



EXPOSITION

CENTRE CLAUDE CAHUN

LA PHOTOGRAPHIE AUJOURD’HUI

À la fois initiateur d’expositions, de rencontres et de formations à l’image, le tout nouveau Centre Claude Cahun lance ses premiers événements à Nantes. Rencontre avec les co-directrices, Emilie Houssa et Yolande Mary. Un nouveau projet nantais mené par l’association Confluence photographique, quel est son nom ? L’association Confluence lance un projet de Centre pour la photographie contemporaine appelé Centre Claude Cahun en hommage à cette femme née à Nantes en 1894, artiste photographe, écrivaine engagée et résistante. Artistiquement, politiquement, son nom est tout un symbole.


P.3 9

En quoi consiste ce “Centre Claude Cahun” ? L’objectif est la promotion et la diffusion de la photographie contemporaine auprès d’un large public, par le soutien des jeunes artistes et le développement de partenariats avec des institutions culturelles nationales et internationales. Expositions, conférences, résidences d’artistes, autant d’actions pour une éducation à l’image destinée à tous. Quels événements pour inaugurer le Centre ? Quatre grands événements sont d’ores et déjà prévus. Deux expositions en janvier, la première, fruit d’une collaboration avec le musée de La Roche-sur-Yon est intitulée Le Modèle et son artiste. La seconde, intitulée Terres permet de découvrir les photographies d’Anne Marie Filaire. Plus tard, début mars auront lieu trois journées de rencontres autour de l’idée de l’engagement photographique : PhotographeS, journée de la photographie à Nantes et une exposition des Portraits de Caste par Leah Gordon se tiendra dans la Cour du Château des Ducs. Le Centre Claude Cahun sera alors lancé. Du sam. 15 jan. au dim. 6 mars - L’Atelier - Nantes - Le Modèle et son artiste - Entrée libre Du sam. 15 jan. au sam. 12 mars - Centre Claude Cahun - Nantes - Terres d’Anne Marie Filaire

Interview : Alain Geffray Photo : Estelle Jourdain


EXPOSITIONS

yÉtoiles distantes

The escape ©Camille Dumond

Un double objectif pour Étoiles distantes initié par le Frac Pays de la Loire : exposer des jeunes artistes émergents et les faire connaître dans plusieurs lieux de la région. Six d’entre eux exposent au nouveau lieu du Frac, quai des Antilles. Une pluralité de regards sur le monde avec des pratiques différentes allant de la peinture à la vidéo en passant par la performance. AG Jusqu’au dim. 20 fév. - Frac - Quai des Antilles Nantes - Ouv. du mer. au ven. de 13 h à 18 h et le week-end de 13 h à 19 h - Entrée libre

y Roman Proniaev

Déssert à la fraise © Roman Proniaev

Peinture - D’origine russe, Roman Proniaev a beaucoup voyagé en Europe et il vit à Nantes depuis une vingtaine d’années. À la lisière de l’abstraction géométrique et du surréalisme, du réel et de l’imaginaire, ses peintures transportent au-delà du visible. Elles sont comme des sculptures entrelacées avec cette forte impression de volume, de travail en trois dimensions. AG Du jeu. 27 jan. au jeu. 17 fév. - Le Triphasé - Nantes Ouv. tlj sauf dim. et lun. de 14h à 19h - Entrée libre

Zarfs et Findjals 952-3-43-44-45-46-47-48b © L. Preud’homme, Musée Dobré

yLes arts de l’islam. Un

passé pour un présent

Nantes est l’une des 18 villes en France où se déploie cet événement. Des œuvres exceptionnelles venant de plusieurs musées dont le Louvre. Tous ces magnifiques objets révèlent les fastes de l’Empire ottoman, des rois iraniens de la dynastie qajare et des palais de Cordoue. Une belle occasion de se pencher sur les merveilles du passé pour le comprendre et envisager l’avenir. AG Jusqu’au sam. 19 mars - Passage Sainte-Croix - Nantes - Ouv. du mar. au sam. de 12 h à 18 h 30 Entrée libre


Robe de chambre et gilet, vers 1755-1765. musée de la Mode de la Ville de Paris. CCØ Paris Musées / Palais Galliera

P.41

yÀ la mode, l’art de paraître

au 18e siècle

Au Musée d’arts de Nantes, objets textiles rarissimes côtoient portraits habillés ou négligés de la bonne société du 18e siècle. Dans une scénographie théâtralisée, la résonance visuelle entre le vêtement et sa représentation picturale brouillent les pages du grand livre d’histoire de la mode. Une expo qui déshabille les rapports entre l’art et la mode. IH

yL’Égypte dans l’estuaire

En 1857 et 1860, l’anglais Francis Frith voyage en Egypte et photographie les splendides architectures conçues et édifiées par les pharaons au bord du Nil. Pour sa deuxième édition de Janvier de l’image, la ville de Paimbœuf organise en bord de Loire cette exposition de 80 photographies exceptionnelles, traces précieuses et rares d’une civilisation disparue. AG Du ven. 21 jan. au dim. 13 fév. - Galerie À contreCourant - Paimbœuf - Ouv. le ven. de 15 h à 18 h et le sam. de 10 h à 12 h 30 et de 15 h à 18 h - Entrée libre

y L’abîme

L’exposition se penche sur la place de Nantes dans la traite Atlantique et l’esclavage colonial dont encore aujourd’hui le nombre de victimes reste indéfini. Présentées dans un dispositif immersif, les collections du musée révèlent avec sensibilité le destin de ces victimes et cette approche éclaire plusieurs débats actuels. AG Jusqu’au dim. 19 juin - Château des Ducs de Bretagne - Nantes - De 10h à 18h tlj. Sauf lundi - 0/8 €

Zarfs et Findjals 952-3-43-44-45-46-47-48b © L. Preud’homme, Musée Dobré

Jusqu’au dim. 6 mars - Musée d’arts - Nantes - Ouv. du lun. au dim. de 11 h à 19 h, nocturne le jeu. jusqu’à 21 h. Fermé le mardi - 4/8 €


P.42

CINÉMA

LE CHOIX DU CINÉPHILE Par Louis Beauvié

Programmateur du cinéma Le Cep à Vallet

yFestival Télérama yVidéo Club Danse

Dans le cadre du Festival Trajectoires La danse s’invite au cinéma grâce à quelques artistes qui mêlent les recherches chorégraphiques et les expériences cinématographiques. Tamara Seilman réalise des portraits chorégraphiques ; on visionne les films de danse d’Alice Gautier ; Madeleine Fournier partage les films qui ont inspiré sa pratique ; Noé Soulier, lui, filme le mouvement dans ses moindres détails. IH Dim. 16 et 23 jan. à 16 h et 18 h - Le Cinématographe - Nantes - 3/5 €

yMarie-Antoinette

De Sofia Coppola, 2006 - Avec Kirsten Dunst, Jason Schwartzman, Judy Davis Évocation de la vie de la reine d’origine autrichienne, arrivée en France à l’âge de 14 ans pour épouser le futur roi Louis XVI. Prolongez le faste de l’exposition du musée nantais À la mode, l’art de paraître au 18e en plongeant dans l’univers satiné et fleuri de la cour, vu par Sofia Coppola. IH Mer. 12 et ven. 14 jan. à 18 h 15, sam. 15 jan. à 21 h Le Cinématographe - Nantes - 3/5 €

Comme chaque année, une session de rattrapage cinématographique, le meilleur des sorties ciné selon Télérama. Repérez votre salle et demandez le programme : Nomadland, Le sommet des dieux, Aline ou La fracture sont quelques exemples de ce que vous pourrez voir ou revoir.

yFirst cow De Kelly Reichardt, 2021 Avec John Magaro, Orion Lee, Toby Jones

Au début du XIXe siècle, sur les terres encore sauvages de l’Oregon, Cookie Figowitz, un humble cuisinier, se lie d’amitié avec King-Lu, un immigrant d’origine chinoise. Rêvant tous d’une vie meilleure, ils montent un modeste commerce de beignets qui ne tarde pas à faire fureur. Le succès de leur recette tient à un ingrédient secret. On oublie que les westerns sont des films d’histoire. En filmant l’Oregon au moment de l’arrivée des premiers pionniers, Kelly Reichardt nous rappelle les logiques du capitalisme naissant. En introduction du film, un poème de William Blake fait acte de profession de foi : « The bird a nest, the spider a web, man friendship. » Une célébration lucide, un rappel de l’essentiel. L’humain est une particule du vivant, rien de plus. Un « film-monde » extrêmement resserré par un format 1:37 de circonstance. Du 19 au 25 jan. - Dans les cinémas partenaires - 3,5 € avec le pass Télérama Séance de First cow - mer. 19 jan. à 18 h et dim. 23 jan. à 14 h 30 - Le Cep - Vallet - 5/6 € ou 3,5 € avec le pass



LES BAMBINS D’ABORD

AGENDA yTrês C i rq u e

Groupe Zède - Ils sont trois… pour un seul mât chinois. Les artistes se le disputent ou se le partagent au gré d’acrobaties de haut niveau. IH © Nora Houguenade

Mer. 5 jan. à 20 h - Piano’cktail Bouguenais - 9/19 € - Dès 6 ans

yPillowgraphies © Noémie Devaux

D ans e

Cie La BaZooKa - Ballet pour fantômes. Ces drôles de danseurs vont vous hypnotiser : le jeu de lumière défie les repères et les lois de la gravité. Moment chorégraphique suspendu. IH

yMule C i rq u e

Anne Rose-Williams et Hélène Levea - Derrière une histoire de chips, il y a les portés acrobatiques et les jeux icariens qui laissent parfois sans voix mais le sourire aux lèvres. IH Sam. 8 jan. à 17 h - Théâtre Boris Vian - Couëron - Gratuit sur réservation - Dès 6 ans

Ven. 21 jan. à 20 h 30 - Capellia - La Chapelle-sur-Erdre - 9/15 € Dès 6 ans Mar. 25 jan. à 20 h - Le Quatrain - Haute-Goulaine - 12 € - Dès 6 ans

yLes deux oiseaux T héâtre mus ical

Madame Glou - Les tout-petits prennent place dans ce kiosque scénographié et vagabondent dans les images d’un monde fabuleux, au son d’une musique live, propice à l’émerveillement. IH Dim. 30 jan. à 14 h 30, 15 h 45 et 17 h 15 - Stereolux - Nantes - 7 € Dès 18 mois

yEntre chien et loup

yComme c’est étrange

Cie 3 x rien - Du cirque brinquebalant : les deux frères oscillent d’agrès en agrès, avec seaux, lampes et caisses. Ils enchantent par leurs prouesses non dénuées de poésie. IH

Söta Sälta - Découvrez un étrange univers fait de deux chanteuses-musiciennes polyglottes, de jeux vocaux, d’instruments originaux et de chansons loufoques et surréalistes. IH

C i rq u e

Mer. 12 jan. à 15 h - Quartier libre - Ancenis - 5€ Dès 5 ans

Chans ons louf oq ues

Dim. 30 jan. à 16 h 30 - Salle Paul Fort - La Bouche d’air - Nantes - 8 € - Dès 4 ans


P . 45

LIVRE yNature, devine, cherche

& trouve

Gallimard Jeunesse Autrice : Manon Bucciarelli Dès 5 ans

Connaissez-vous le régalec ou le saguaro ? Vos enfants, eux, le sauront bientôt ! Partez avec eux à la découverte d’espèces végétales et animales insolites et méconnues. Seize écosystèmes ont été croqués, à la loupe, par la graphisteillustratrice talentueuse. Alors, maintenant, cherchez et devinez ! IH

CINÉ-CONCERT yÉmoi & moi Matthieu Le tournel et Pierre-Yves Prothais - Assistez à un savant jeu de miroirs entre deux multiinstrumentalistes et six courtsmétrages qui abordent, chacun à leur manière, le thème de la différence et de l’altérité. Du doublage musical et vocal pour caquetage et barrissement. IH Dim. 16 jan. à 16 h - Stereolux - Nantes - 7 € Dès 3 ans


LES PLUS GRANDS AUSSI

AGENDA

yLe champ des possibles T héâtre -humour

Élise Noiraud/Cie 28 - Dernier volet de la trilogie : l’arrivée dans l’âge adulte. Élise, âgée de 19 ans, quitte son village pour la capitale. Encore une performance pour la comédienne aux multiples personnages. IH Jeu. 27 jan. à 20 h - Centre culturel - Saint-Lyphard - 6/12 € - Dès 11 ans Sam. 29 jan. à 20 h 30 - L’Escale culture - Sucé-sur-Erdre - 5/13 € - Dès 11 ans

yVie de papier T héâtre de papie r

© Timothee Lejolivet

Cie La Bande passante - Un spectacle format enquête. À partir d’un album photo trouvé sur une brocante, remonter le temps, interroger la mémoire et tirer les fils de vies oubliées. IH Dim. 30 jan. à 16 h 30 - La Fleuriaye - Carquefou - 9/24 € - Dès 11 ans

yQueen blood Danse

© Thomas Faverjon

Ousmane Sy - Elles sont sept danseuses, avec chacune sa gestuelle et son énergie singulières. Mais elles ne font plus qu’une dans ce ballet à la gloire du hip-hop et de sa représentation féminine. IH Jeu. 13 et ven. 14 jan. à 20 h 30 - Le Canal - Redon - 6/18 € - Dès 8 ans

yMon père est

yVestiges

une chanson de variété

D anse

Robert Sandoz / Cie L’outil de la ressemblance - La musique de notre enfance forge-t-elle notre identité ? Et quand on a été élevé au son de Sardou, Balavoine, Goldman, qu’en reste-t-il ? Fredonnements assurés en salle ! IH Mar. 18 jan. à 20 h - Le Champilambart - Vallet - 10/19 € Dès 12 ans

© Guillaume Perret

T hé â t re m u sical

Satchie Noro et Cie Furinkaï - Imaginez une plateforme circulaire : deux danseuses évoluent, dans un jeu d’équilibres, au gré des variations de vitesse, accompagnées parfois d’étranges objets ; ça tourne et ça s’entremêle. IH Dim. 30 jan. à 16 h - CCNN Nantes - 5/8 € - Dès 6 ans


P . 47

LIVRE yMadeleine, Résistante Tome 1, la rose dégoupillée Auteurs : Bertail - JeanDavid Morvan - Riffaud Éditions : Dupuis, collection Aire Libre

Madeleine vit heureuse avec son grand-père et ses parents instituteurs, du moins, jusqu’à ce que la Seconde Guerre mondiale n’éclate. Envoyée dans un sanatorium des Alpes, l’adolescente est résolue à réaliser un projet fou : lutter contre l’occupant. On est happé par ce destin hors du commun et le lavis bleu de l’illustration ! IH

CINÉMA

© Ville de Bouguenais

yLes 4 saisons #générations Cie NGC 25 - Pendant quatre saisons, quatre tournages mettent en scène quatre générations de plus de 100 danseurs de 7 à 93 ans. Au son de Vivaldi, la compagnie NGC 25 réussit le pari de l’œuvre participative. Quand la forêt devient scène et le spectacle, film. Après chaque séance, profitez d’un échange avec le chorégraphe Hervé Maigret. IH Mer. 12 jan. à 20 h, sam. 15 jan. à 15 h et dim. 16 jan. à 18 h - Cinéma Le Beaulieu - Bouguenais - 6 €


JUKE BOX

Léonie Pernet Le Cirque de Consolation

[CryBaby/InFiné)] Électro-poétique

Découverte debout à la batterie derrière Yuksek, Léonie Pernet s’est depuis fait un nom sur la foi d’un premier album électronique nerveux et habité par ses questionnements identitaires et spirituels. Mais la violence froide et dense de Crave (2018) laisse désormais place à davantage de douceur et de variations. Des inspirations sahariennes (Intérieur Négro), des cordes impressionnistes (Le Cirque de Consolation) sur un subtil substrat électronique dans lequel sa poésie s’épanouit tantôt en anglais tantôt en français. Bijou. Cyrille Taillandier

Atomic Blue However Many Days [Nice Guys] Pop

Voix hypnotisantes, basse groovy, guitares planantes, notes atmosphériques ou dignes des plus belles fin de teufs souterraines, le groupe basé à Copenhague confirme sa patte dans ce deuxième disque. Mixé en couches complexes, However Many Days s’assume engourdi à la première écoute, avançant pas à pas dans sa brume sonore, mais une fois le mode réécoute activé, il se révèle sensuel à l’extrême comme toute bonne dream-pop. En l’absence d’un léger spleen, s’y référer. Yoann Duran

Cannibale Life is dead

[Born Bad Records] Rock psyché-tropical

Trois galettes en moins d’un quinquennat, bravo les mecs ! Avec dans leur chaudron la bonne dose de claviers dingos énamourés d’une section rythmique doucement tellurique, les cinq anthropophages, désormais piliers du plus bath des labels d’ici, poursuivent leur chasse au groove imparable. Au programme : du rock pour tous, chaleureux, toujours fabriqué en Normandie, avec dedans de quoi rameuter tous les popotins sur la piste pour une folle séance de déhanchés hypnotiques-érotiques. Gus Goldenberg


BIBLIO

Solak

De Caroline Hinault

[Éditions du Rouergue] Roman noir

Le premier roman de cette Bretonne, agrégée de Lettres Modernes, frappe fort. Au nord du cercle polaire arctique, un scientifique et deux militaires vivent en huis clos dans la base de Solak. Un jeune soldat muet les rejoint juste avant la nuit polaire. Sur la banquise, sa présence installe une tension palpable qui enfle. Les passions et les pulsions sont exarcerbées. 5e personnage, la nature se fait tour à tour prédatrice, proie et néant. Que restet-il quand on a tout enlevé ? Emvé

État des Lieux, (Autobiographie en mouvement part 3)

47 cordes

[Éditions du sous-sol] Roman

[Éditions Glénat] Bande dessinée

De Deborah Levy

Janvier, bonnes résolutions déjà oubliées, angoisse de l’ombre, marasme planétaire. On s’enferme ou on s’aère ? Les deux ! Avec ce troisième opus de son autobiographie singulière, D.Levy, pose, ouvre et secoue nos imaginaires malmenés. Son élégance de la dérision, sa classe de la débâcle s’infusent en vous au fil de cette écriture libérée, aérienne, et vous envoient directement (chez votre libraire) chercher les deux premiers. Il ne s’agirait pas de redescendre tout de suite ! En 2022 restons perchés. Peggy Shoes

De Timothé Le Boucher

Qui dit Timothé Le Boucher dit thriller psychologique ! Ambroise un jeune musicien ne comprend pas pourquoi tant de personnes s’intéressent soudainement à lui, et si elles n’étaient qu’une seule et même entité ? Une métamorphe, un être capable de changer de forme est tombé amoureux de lui, mais comment le séduire ? Quelle apparence prendre ? Ambroise ignorant tout des manipulations de cette créature fantastique cherche sa place au sein de l’orchestre qu’il vient d’intégrer. Première partie d’un récit hypnotisant. Quentin Roche, librairie de bandes dessinées Le Chaudron à Saint-Nazaire


PAROLE

P . 50

GUILLAUME MEURICE

[Humoriste]

Il nous a dit ! Et si un jour Guillaume Meurice devenait homme politique ? « N’ayant pas du tout le goût du sacrifice, si j’y trouve pas mon compte en me marrant ça va être compliqué pour moi d’être homme politique. Donner son avis à la radio est une porte d’accès politique. Mais même si j’aime susciter le débat et que les gens réagissent, non, faire de la politique, j’y ai déjà réfléchi, je ne sais pas vraiment comment faire. Pour l’instant je me sens plus utile que si j’étais président d’asso ou d’un parti politique. Mon idée est avant tout de faire marrer. Ce qui m’intéresse c’est m’amuser. » Ven. 21 jan. - L’odyssée - Orvault - Complet

Interview : David Daunis Haut parleur #174 Photo : William Let




Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.