Issuu on Google+


SOMMAIRE SOMMAIRE ............................................................................................................................................. 2 INTRODUCTION ...................................................................................................................................... 4 1 DECUPLEZ VOS IDEES AVEC LA CARTE MENTALE ................................................................................. 9 1-1 La carte mentale, « un véritable couteau suisse de la pensée » .................................................. 9 1-2 Comment réaliser une carte mentale ? ...................................................................................... 10 1-3 Les logiciels de Mind mapping.................................................................................................... 10 2 LA CARTE CONCEPTUELLE : CARTOGRAPHIER L’INFORMATION COMPLEXE...................................... 13 2-1 Quelles sont ses utilisations ?..................................................................................................... 14 2-2 Comment concevoir une carte conceptuelle ? ........................................................................... 17 2-3 Les logiciels de concept mapping ............................................................................................... 18 3 LE SPRAY DIAGRAM, L’AUTRE INVENTION DE TONY BUZAN ............................................................. 20 3-1 Quels sont les composants d’un spray diagram ?....................................................................... 21 3-2 Comment élaborer un spray diagram ? ...................................................................................... 22 3-3 Quelles sont les utilisations du spray diagram ? ......................................................................... 23 4 IMAGINER UN SCENARIO PEDAGOGIQUE A L’AIDE D’UN ROMAN PHOTO ....................................... 28 4-1 La technique des personas ......................................................................................................... 28 4-2 Le Brainstorming inversé : scénario catastrophe ....................................................................... 29 4-2 Représenter ses idées par le Storyboard et le roman photo ...................................................... 29 6 CAUSAL MAPPING : CAUSE TOUJOURS ? ........................................................................................... 34 6-1

Créer une carte causale ........................................................................................................ 34

6-2 Déterminer le pour ..................................................................................................................... 35 6-3 Déterminer le contre .................................................................................................................. 39 CONCLUSION ........................................................................................................................................ 44 BIBLIOGRAPHIE .................................................................................................................................... 45 WEBOGRAPHIE ..................................................................................................................................... 47


L’AUTEUR

Consultant/formateur en management de l’information, je suis par ailleurs l’auteur ou coauteur de plusieurs livres sur la veille, le Mind Mapping et les communications électroniques. Mes thèmes de travail s’orientent aujourd’hui vers la veille et la représentation visuelle de l’information : cartes heuristiques, cartes conceptuelles, etc. Vous pouvez me suivre sur : -

Blog : www.collectivitenumerique.fr Site web : www.xdel.fr Twitter : https://twitter.com/hanaka

Vous pouvez me contacter à l’adresse suivante : xavier.delengaigne@gmail.com


INTRODUCTION Comme le rappelle John Berger dans son livre Ways of seeing 1: "La vue vient avant les mots. L'enfant regarde et reconnait avant de pouvoir parler.". La visualisation de l'information et des connaissances tire parti de cette capacité humaine pour rendre concret une réalité bien souvent abstraite. -

LA VISUALISATION DES DONNEES UNE REPONSE POSSIBLE A L'INFOBESITE AMBIANTE

"La quantité de données croît de 30% par an depuis 1999 ». (SIMS,Berkeley)" Ainsi, chacun se trouve confronté à un véritable déluge informationnel. Pour évoquer ce phénomène, les québécois ont composé le mot infobésité : mot valise formé à partir des mots information et obésité. Certes, le phénomène est loin d'être nouveau. Toutefois, l'univers numérique dans le lequel nous vivons désormais a rendu ce problème plus prégnant. Les capacités de stockage numérique deviennent de plus en plus grandes tandis que des capteurs génèrent de plus en plus de données (température, logs etc.). Visualiser l'information devient une réponse possible pour tirer avantage de ce phénomène envahissant. Depuis longtemps, l'homme a tenté de maitriser les territoires à l'aide de cartes. Dans un premier temps, les cartes furent essentiellement géographiques. Ensuite, les cartes thématiques apparurent. La « Carte figurative des pertes successives en hommes de l’Armée française dans la campagne de Russie de 18121813 » est sans doute un de ses exemples les plus connus.

Berger, John. Ways of Seeing: Based on the BBC Television Series. 1st éd. Penguin Books, 1990 1


De nos jours, la cartographie d'information couvre un vaste domaine. Le plus souvent, elle remplit les missions suivantes : - générer des idées (brainstorming, idéation etc.) - organiser, planifier, analyser - communiquer Ses applications les plus récentes sont : -, la représentation des big data - la mise en forme des données issues de l'open data Pendant longtemps, la visualisation des données est restée l'apanage des experts en science de l'information. Désormais, des outils faciles d'accès sont apparus pour démocratiser ce phénomène. Toutefois, l'objectif reste le même. Comme le rappelle David Mc Candless « L’objectif de la datavisualisation est de remettre les informations à un niveau humain pour que nous puissions les comprendre »2. « Devant la masse toujours croissante des données, la cartographie offre des possibilités de communiquer synthétiquement et dégager les informations stratégiques utiles aux décideurs. Seulement, comment passer des données brutes à la carte ? » Pierre Mongin (préface de Poidevin, 1999]) -

POURQUOI LA VISUALISATION DE L'INFORMATION TIRE SON EPINGLE DU JEU

Transformer les données ou les concepts abstraits en informations visuelles permet de tirer parti des capacités de l'œil et de la perception humaine. En effet, la perception préattentive nous apporte par exemple les avantages suivants : "sans effort, d'un coup d'œil et en temps constant"3 .

http://www.cooperatique.com/2012/retour-sur-la-visite-de-david-mccandless-papede-la-datavisualisation-a-paris/ consulté le 10/07/2012 2

http://www.slideshare.net/Microsoft_France/big-data-revolution-1-infoviz-datavizquand-linformation-prend-du-sens consulté le 08/07/2012 3


La visualisation de l'information offre la possibilité d'appréhender le contenu sous différents angles. D'une part, un peu comme un caméscope, vous avez la possibilité de zoomer en avant et en arrière. D'autre part, la plupart des logiciels de cartographie offrent une fonctionnalité intéressante : filtrer l'information en fonction de différents paramètres. Comme le remarque justement Frédéric Martinet, sur son blog Actulligence4, la visualisation cartographique est également impactante. Bien utiliser, elle se révèle un très bon outil de communication. De plus, la spatialisation des données et l'aspect visuel renforcent d'autant la mémorisation de l'information présentée. La visualisation de l'information offre également un intermédiaire rarement égalé entre un trop grand nombre de données et notre esprit. "Un peu comme la cuillère prolonge la main", la visualisation d'information permet d'externaliser sa pensée pour mieux jouer avec. Enfin, last but not least, la visualisation des données permet de véritables découvertes. Par exemple, des éléments que nous n'aurions pas vus sans représenter graphiquement les données. La visualisation de l'information n'est toutefois pas exempte de faiblesses. La cartographie sémantique par exemple se base essentiellement sur des données. Plus elles seront fiables et structurées, meilleure en sera la carte. L'auteur de la carte doit également choisir une forme graphique adaptée son intention.

4

http://www.actulligence.com/ consulté le 16/11/12


-

LA VISUALISATION DE L'INFORMATION : UN UNIVERS AUX CONTOURS FLOUS

A ce jour, les frontières de la visualisation de l'information restent floues. Sur le web, une floraison de termes (datavisualisation, cartographie cognitive, mind mapping etc.) se confond bien souvent pour donner naissance à un véritable flou artistique. En ce qui nous concerne, nous retiendrons une représentation du domaine fondée sur une étude empirique. -

-

La visualisation d'informations est « l'utilisation informatisée de représentations visuelles interactives de données abstraites afin d'amplifier la cognition ». La visualisation de connaissances représente : "l'utilisation de représentations visuelles pour améliorer le transfert de connaissances entre au moins deux personnes ou groupes de personnes" Burkhard 2004 5. Ainsi, la visualisation des connaissances repose sur les mêmes principes que la visualisation de l'information sauf qu'elle représente essentiellement des concepts ou des données brutes qui représentent des connaissances.

Ces deux formes de visualisation débouchent sur deux entités : - la cartographie de données Elle est dédiée à la représentation graphique d'un volume important de donnée le plus souvent de manière automatique. La cartographie de données repose en partie sur des techniques de text mining. - la cartographie d'information. La cartographie de l'information inclut notamment - les cartes cognitives Deux principaux types de cartes cognitives existent : - les cartes mentales - les cartes conceptuelles

Card S. K., Mackinlay J. D., Shneiderman B., Information Visualization : Using Vision to Think, p.10-11]. 5


VISUALISATION DE L’INFORMATION

CARTOGRAPHIE DE DONNEES

VISUALISATION DE CONNAISSANCES

CARTOGRAPHIE D’INFORMATIONS

CARTES COGNITIVES

CARTES MENTALES

CARTES CONCEPTUELLES


1 DECUPLEZ VOS IDEES AVEC LA CARTE MENTALE La technique de la carte mentale (ou mind mapping en anglais) a été développée par le psychologue Tony Buzan dans les années 70. En français, le terme carte mentale se retrouve sous plusieurs appellations : carte ou schéma heuristique, arbre d'idées, Topogramme. Stricto sensu, la carte mentale est un schéma à polarisation centrée non radiale 6: Elle présente un centre et une périphérie dotés d'un sens différent. Dans une carte mentale par exemple, plus on s'éloigne du centre moins les éléments sont importants. Par ailleurs, la carte mentale est centrée non radiale car le plus souvent, elle ne contient pas de traits droits et elle possède un centre de symétrie (cercle, rond, carré).

1-1 La carte mentale, « un véritable couteau suisse de la pensée » Selon son inventeur, Tony Buzan, la carte mentale représente le véritable couteau suisse de la pensée. En effet, la carte mentale se veut multiutilisations. Ses applications les plus courantes sont les suivantes : - gérer un projet - mémoriser un cours Adam, Michel. Les schémas : un langage transdisciplinaire - les comprendre, les réussir. L’Harmattan, 2000 6


- organiser ses idées - rédiger - prendre des notes

1-2 Comment réaliser une carte mentale ? 1. Notez le thème de votre carte au centre de votre feuille. Dessinez-le. Entourez le tout. 2. Notez votre première idée à proximité du centre puis tracez une branche en dessous 3. Au choix, vous pouvez développer cette première branche principale ou repartir sur le centre pour produire de nouvelles branches principales

1-3 Les logiciels de Mind mapping Le Mind Mapping peut se pratiquer sous la forme de carte manuelle ou informatique. Utiliser un logiciel de mind mapping comporte des avantages certains : - elles paraissent plus professionnelles - elles offrent la possibilité de s'affranchir de la contrainte du brouillon - elles offrent une traçabilité du contenu. De nos jours, de nombreux logiciels sont dédiés au Mind Mapping. Nous nous concentrerons sur les plus utilisés d'entre eux : -

MindManager7, le leader en entreprise

A ce jour, MindManager demeure le logiciel leader au sein des entreprises. Il est disponible pour PC et pour mac. MindManager est actuellement en version 2012 sous la forme d'un logiciel à installer. Depuis peu, son éditeur Mindjet propose également une version dans le Cloud Mindjet Connect. A noter que pour l'instant la version iPad de MindManager demeure gratuite. MindManager est compatible avec l'univers Microsoft et notamment la suite Office. Il est possible d'exporter une carte dans Word ou dans PowerPoint. Il est également lité avec Outlook, SharePoint et Microsoft Project. MindManager peut également intégrer des flux RSS. Chaque article du flux RSS correspondra à une branche. MindManager permet également de lancer directement des recherches non seulement sur le web à partir de Google et Bing mais également 7

http://www.mmdfrance.fr/


à partir des principaux réseaux sociaux. Le logiciel permet ainsi de sourcer l'information. Cette fonctionnalité de recherche indique notamment la date d'interrogation et le moteur utilisé. Il est possible de conserver une copie du résultat et supprimer les résultats non pertinents.

Ensuite, vous pouvez ajouter des indicateurs visuels (ex. un point d'interrogation pour indiquer que le résultat de Google doit être confirmé.)

-

FreeMind/FreePlane

FreeMind8 est un logiciel libre et gratuit pour réaliser des cartes mentales. FreePlane9 est le fork de Freemind. A ce jour, il apporte certaines améliorations : filtres, mise en page. FreeMind et FreePlane offrent la possibilité d'exporter une carte en texte via OpenOffice. FreeMind et FreePlane peuvent être couplés à d’autres logiciels libres pour gérer un projet : Gantt Project 10 pour générer un diagramme de Gantt à partir d’une carte et TaskJuggler pour gérer les tâches

-

XMind11

XMind est un produit chinois proposé en version Freemium c’est-à-dire avec une version de base gratuite et une version avancée payante. XMind offre la particularité de proposer des formes graphiques complémentaires : organigramme, diagramme d'Ishikawa

-

8

MindView12

http://freemind.sourceforge.net/ http://sourceforge.net/projects/freeplane/ 10 http://www.ganttproject.biz/ 11 http://www.xmind.net/ 12 http://www.matchware.com/fr/products/mindview/default.htm 9


MindView est édité par Matchware. MindView est également compatible avec la suite Office. Il est notamment possible d'exporter une carte dans Microsoft Word. MindView présente la particularité de pouvoir exporter la carte en frise de temps.

-

IMindMap13

IMindMap est le logiciel proposé par Tony Buzan l'inventeur du Mind Mapping. La forme graphique des cartes générées par IMindMap se rapproche davantage des cartes manuelles. IMindMap offre également la possibilité d'exporter une carte dans Microsoft Word.

13

http://www.thinkbuzan.com/fr/


2 LA CARTE CONCEPTUELLE : CARTOGRAPHIER L’INFORMATION COMPLEXE La technique de la carte conceptuelle (ou concept mapping) a été développée par Joseph D. Novak dans les années 70. Dès les années 50, Disney utilisait déjà des schémas similaires

Schéma de l’univers Disney14

Novak l'a popularisée grâce à son livre Learning how to learn. 15 A ce jour, la carte conceptuelle est le plus souvent utilisée dans le domaine scientifique et/ou de l'éducation. Elle se retrouve sous plusieurs appellations : 14

15

Cartes conceptuelles Cartes de concepts Réseau de concepts

http://www.mind-mapping.org/blog/mapping-history/roots-of-visual-mapping/

Novak, Joseph D., D. Bob Gowin, and Jane Butler Kahle, Learning How to Learn, Cambridge University Press, 1984.


Quelles différences avec le mind mapping ? Une carte conceptuelle se compose de concepts et de liens. Au contraire d'une carte mentale, la carte conceptuelle ne contient pas de centre et les relations entre les concepts sont signifiées. La carte conceptuelle sera particulièrement adaptée pour représenter des réseaux complexes.

2-1 Quelles sont ses utilisations ? La carte conceptuelle offre notamment les utilisations suivantes : -

Simplifier une information complexe

La NASA a utilisé cette technique pour cartographier ses missions sur Mars.

Explorer Mars16

16

http://cmap.ihmc.us/publications/researchpapers/theorycmaps/theoryunderlyingconceptmaps.htm


En France, certains journaux l’ont utilisé pour représenter certaines affaires médiatiques : -

Mediapart

Les acteurs de l’affaire Bettencourt17

-

Le Monde

Affaire Bettencourt : les 10 principaux protagonistes18

17

Vincent Truffy, les acteurs de l’affaire Bettencourt http://www.mediapart.fr/content/bettencourt


La carte conceptuelle peut également être utilisée en économie pour représenter les différentes appartenances.

Les grands groupes du secteur de l’alimentation 19

-

18

Prendre des notes Rédiger Apprendre Réaliser une procédure

http://www.lemonde.fr/politique/infographie/2010/07/07/affaire-bettencourt-les-differentsprotagonistes_1384815_823448.html 19 http://1.bp.blogspot.com/-LlPTemdH7mk/T5mXTyzaXcI/AAAAAAAADQs/AZIMICP5cgw/s1600/image.jpg


Procédure informatique

-

Réaliser une présentation informatique

2-2 Comment concevoir une carte conceptuelle ? Une carte conceptuelle se compose des éléments suivants : -

Des concepts : Ils sont représentés par des libellés dans des cases Des relations : une description, une organisation, une explication Des liens croisés

Vous pouvez bâtir une carte conceptuelle de la manière suivante : 1. Ecrivez la thématique de la carte en haut de la feuille 2. Déterminez les concepts clés. Comme pour le mind mapping, réduisez les phrases en mots clés. Si vous utilisez une carte manuelle, prenez des post it 3. Identifiez les relations entre les concepts 4. Rangez les concepts de manière hiérarchique à partir de la thématique


2-3 Les logiciels de concept mapping A ce jour, le concept mapping reste le plus souvent cantonner dans le domaine de l’éducation. Toutefois, désormais, son champ d’application s’élargit. Depuis peu, certains journalistes n’hésitent pas à utiliser les cartes conceptuelles pour expliquer des situations complexes. Une carte conceptuelle est constituée de formes graphiques (rond, carré) reliées par des liens. Ainsi, un simple traitement de texte suffit pour élaborer une carte conceptuelle. Toutefois, utiliser un logiciel dédié facilite grandement la tâche. A ce jour, les logiciels de concept mapping sont assez peu nombreux. Deux logiciels sont reconnus : -

CmapTools

CmapTools a été développé par l’Institut for Human and Machine Cognition. Il peut se télécharger gratuitement à l’adresse suivante : http://cmap.ihmc.us/download/

-

Vue

VUE (Visual Understanding Environment) est un logiciel libre développé par la Tufte University. Il est téléchargeable à l’adresse suivante : http://vue.tufts.edu/ Le logiciel VUE offre la particularité de pouvoir élaborer un chemin pédagogique au sein de la carte puis de proposer une présentation de l’exposé type PowerPoint.


3 LE SPRAY DIAGRAM, L’AUTRE INVENTION DE TONY BUZAN

Les Spray Diagrams sont issus des travaux de Tony Buzan. Malgré sa ressemblance avec les Mind Maps, les Spray Diagrams diffèrent quelque peu qu'en à leur utilité. Les Spray Diagrams sont le plus souvent utilisés pour : - Représenter la structure d'un argument. - Structurer la pensée d'autrui (interconnexion des idées) - Prendre des notes


3-1 Quels sont les composants d’un spray diagram ? 1. Cercle positionné au centre 2. Des bulles (cercles) pour les sous éléments; 3. Des libellés sur les branches ou à leur extrémité; 4. Des branches représentées par des lignes; 5. Un titre.

Schéma : Présentation des Spray Diagrams20

20

Adapté du site http://systems.open.ac.uk/materials/t552/index.htm


3-2 Comment élaborer un spray diagram ?

ETAPE

PROCEDURE

1

Ecrire le sujet de réflexion. Laisser de l'espace autour. (encercler le). De manière générale, placer le sujet au centre de la feuille

2

A partir de ce cercle, tracer des traits pour y ajouter vos idées à l'aide de quelques mots (encerclez-les),

3

A partir de ces idées, ajouter de la même façon vos "sous idées" (sans jeu de mots !) sans ordre prédéfini, suivre le fil de votre réflexion.

COPIE D'ECRAN

Remarques : - Les mots peuvent être écrits le long des traits ou à l'extrémité. - Les idées semblables pressent sur la carte peuvent être reliés par un trait. - Les lignes ne sont pas directionnelles.


3-3 Quelles sont les utilisations du spray diagram ? - Prendre des notes - Représenter la structure d'un argument - Réfléchir sur un sujet - Structurer la pensée d'autrui ou des informations en surnombre Exemple : Travail sur le thème de la sécurité routière 21 ETAPE 1 : brainstorming sur le thème de la sécurité routière

21

Adapté du site www.osiris.sunderland.ac.uk/~cs0jwr/IT&P/lect06.ppt


ETAPE 2 : Trouver des relations entre les idĂŠes :


ETAPE 3 : Regrouper les idées, supprimer les idées inutiles, ajouter de nouvelles idées :

ETAPE 4 : Revisiter votre carte. De nouveaux regroupements sont-ils possibles? Une meilleure organisation spatiale de l'information est-elle réalisable ? Ajouter des couleurs, non seulement pour faire beau mais aussi pour donner une signification à votre schéma. L'insécurité routière et ses corollaires, les accidents, la mort, l'alcool peuvent être colorés en noir pour symboliser le mal. La prévention en vert pour l'espoir, la répression en rouge pour faire attention. La route en orange pour la couleur du ministère de l'équipement mais aussi pour symboliser la vigilance. La symbolique des couleurs (personnelle et culturelle) permet de s'approprier l'information en lui donnant un sens, en exprimant sa sensibilité sur le sujet (faire jouer ainsi son intelligence émotionnelle22)

22

L'intelligence émotionnelle de Coleman


Recommandations : En cas de blocage, ou de diagramme confus, recommencez un autre Spray Diagram. Si vous manquez de place sur votre feuille, faites un Spray Diagram subsidiaire. Pas particulièrement pressé par le temps ? Laissez votre diagramme de côté pour y revenir plus tard. Pensez également à utiliser des couleurs pour grouper les idées, et ainsi favoriser la compréhension et la mémorisation. Bilan de l'exercice : Lors du brainstorming, l'idée du train apparaît. Pendant la sélection des idées, cet élément aurait pu être supprimé car le train ne fait pas partie à priori de la sécurité routière. Toutefois en réfléchissant un peu plus, on peut s'apercevoir qu'une relation existe notamment par : - Le ferroutage : Avec le transport des camions sur les trains. Le nombre de poids lourds sur les routes diminuerait. Le nombre d'accidents devraient donc en principe baisser également - Les passages à niveau, facteurs d'accidents Le Spray Diagram en spatialisant l'information permet de faire avancer plus en avant la réflexion.


La proximité des usagers de la route sur le schéma : motos, camions, piétons ; mais aussi la difficulté à bien positionner ces éléments lors de la construction du diagramme peut faire germer une idée : la difficulté à cohabiter sur la route entre : -

Automobilistes et motos,

-

Camions et voitures,

Peut faire penser : -

Aux pistes cyclables,

-

Aux zones piétonnes etc.

La création du groupe "insécurité routière" peut permettre de générer de nouvelles idées: - Quelles sont par exemple les autres causes de l'insécurité routière ? (La drogue au volant peut être un élément de réponse.)

Pour aller plus loin: Démonstration par le biais d'animation flash http://systems.open.ac.uk/materials/t552/index.htm


4 IMAGINER UN SCENARIO PEDAGOGIQUE A L’AIDE D’UN ROMAN PHOTO Chaque année, l’INSET (Institut national spécialisé d'études territoriales) de Dunkerque organise une rencontre pour ses intervenants. En 2013, l’atelier pratique fut consacré à élaborer un scenario pédagogique pour le learning center. « L’objectif fut de produire par atelier un scénario de parcours d’apprentissage qui pourrait être mis en œuvre dans le cadre de la dynamique du learning center. » Qu’est-ce qu’un Learning Center ?23 « Le concept de Learning center, mis en œuvre dans des universités américaines puis britanniques et néerlandaises depuis plusieurs années (première réalisation marquante en Grande-Bretagne en 1996 à l’Université de Sheffield Hallam), est lié à l’évolution de l’enseignement supérieur et des bibliothèques universitaires dans les années 90. Il allie un lieu architectural, souvent emblématique, et l’intégration d’un ensemble de ressources et de services, également accessibles à distance. » Au final, chaque groupe devrait produire un roman photo pour expliquer son scénario pédagogique. Naturellement, les organisateurs avaient mis à disposition le matériel nécessaire : - Photocopies avec des personnages, des objets, des bâtiments etc. - Paire de ciseaux - Scotch et tube de colle Réaliser le scénario passa par plusieurs étapes : - La technique des personas - Le brainstorming inversé - Le storyboard et le roman photo

4-1 La technique des personas Dans un premier temps, notre groupe a appliqué la technique des personas. Elle est utilisée notamment en ergonomie web pour ajuster au mieux la navigation et le contenu aux besoins des visiteurs. Le principe reste assez simple : on créé des personnages virtuels puis on leur confie une mission. Pour notre scénario pédagogique, nous avons créé le personnage virtuel suivant : - Patronyme : Christine Poutou - Situation familiale : mariée, deux enfants - Situation professionnelle : réussite du concours d’attaché territorial, poste de responsable des marchés publics pour une ville de la banlieue parisienne.

23

http://www.bibliobsession.net/2010/01/20/les-learning-centres-sont-des-bibliotheques-universitairesmodernes/


4-2 Le Brainstorming inversé : scénario catastrophe Dans un second temps, nous avons réalisé un brainstorming inversé afin de créer un scénario catastrophe. Chaque membre du groupe ajouter une idée par post it. - Phasage du scénario Ensuite, nous avons phasé le scénario à partir des temps suivants : - avant - pendant - après

4-2 Représenter ses idées par le Storyboard et le roman photo Dans un troisième temps, comme pour un film, nous avons réalisé un storyboard. Nous avons dessiné les étapes principales de notre scénario pédagogique.


Enfin, à partir du storyboard, nous avons élaboré notre roman photo. Nous avons choisi les différentes images à découper pour illustrer notre storyboard : - Vignette 1 : La stagiaire explique à son chef qu’elle part à Dunkerque pour suivre une formation au sein d’un learning center. Son chef pense qu’elle part


-

en vacances. Elle, elle réfléchit comment elle organiser la garde de ses enfants pendant son absence. Vignette 2 : La stagiaire pense qu’elle va devoir se lever tôt pour partir en formation sur Dunkerque Vignette 3 : La stagiaire n’arrive pas à télécharger le programme de la formation sur Internet. Vignette 4 : A Dunkerque, lorsqu’elle recherche la direction du learning center, elle voit d’autres directions beaucoup plus attirantes Vignette 5 : Elle arrive au learning center. La salle de formation est vide. Vignette 6 : Durant son hébergement, elle n’arrive à joindre sa famille faute de réseaux téléphoniques disponibles. Vignette 7 : La stagiaire se réveille. En fait, elle rêvait ! Vignette 8 : Elle se rend au learning center qui est le top en matière de formation.


6 CAUSAL MAPPING : CAUSE TOUJOURS ? Comme son nom l’indique, le causal mapping s’intéresse aux relations causales. Ainsi, certaines informations (par exemple une description) ne pourront pas être représentées sous forme de cartes causales. Comprendre les cartes de ce chapitre Dans ce chapitre, les cartes utilisent les abréviations suivantes : -So = solution -Csq = conséquence Sur un format papier A4, les cartes deviennent rapidement illisibles. Pour faciliter la lecture de la carte, vous trouverez ci-dessus des copies d’écran avec des zoom (départ en haut à droite de la carte, puis dans le sens des aiguilles d’une montre)

6-1

Créer une carte causale

1- Prenez position par rapport au sujet ex Pour l’implantation des éoliennes 2- Déterminez une première cause 3- Creuser cette première cause : quelles sont ses causes, quelles sont ses conséquences 4- Déterminer une seconde cause, puis une troisième etc. 5- Réitérez l’opération pour une position contraire (par exemple contre l’implantation des éoliennes. 6- Au final, vous pouvez fusionner les deux cartes.


6-2 Déterminer le pour

-

Une énergie renouvelable

-

Popularité de la solution


-

Nuisance sonore limitĂŠe


-

Diminution de la facture d’énergie du foyer

-

Activité économique


-

Efficience de cette ĂŠnergie par rapport aux autres

6-3 DĂŠterminer le contre


-

Les nuisances sonores


-

La perturbation des ondes

-

Les nuisances visuelles


-

La rentabilité économique

-

Solution non écologique


-

Localisation des ĂŠoliennes


CONCLUSION Dans le monde francophone, le terme « pensée visuelle » reste peu évocateur. Sans doute, sommes-nous obnubilés par la dictature du mot et du linéaire. Cet ebook a pour vocation de vous ouvrir l’esprit sur les possibilités offertes par les outils visuels. Les six outils visuels présentés dans cet ouvrage représentent la partie émergée d’un iceberg. Les outils visuels sont de plus en plus nombreux. Nous en utilisons certains (comme le tableau par exemple) tous les jours. Nous nous en rendons même plus compte ! Toute la difficulté réside dans l’utilisation du bon outil pour le bon usage. En la matière, rien ne vaut la pratique. Naturellement, je reste à votre écoute pour améliorer le contenu de cet ebook. Vous pouvez me contacter à l’adresse mail suivante : xavier.delengaigne@gmail.com


BIBLIOGRAPHIE Pensée visuelle Rudolf, Arnheim. La pensée visuelle. Flammarion, 1999.

Coaching visuel Delengaigne, Xavier, and Salma Otmani. Visualiser Sa Vie En Quelques Coups de Crayon, 2013.

Mind Mapping : Benz, Philip. Travailler En Classe Avec Des Cartes Mentales. Delagrave, 2011. Bihan, Frédéric Le, Anne Ambrosini, Isabelle Pailleau, Valérie Eichenlaub, and Aysseline de Lardemelle. Organisez Vos Formations Avec Le Mind Mapping. Dunod, 2012. Deladrière, Jean-Luc, Frédéric Le Bihan, Pierre Mongin, et Denis Rebaud. Organisez vos idées avec le Mind Mapping. 2e éd. Dunod, 2006. Delengaigne, Xavier, et Pierre Mongin. Booster votre efficacité avec FreeMind, Freeplane et Xmind : Bien démarrer avec le Mind Mapping. 2e éd. Eyrolles, 2010. Delengaigne, Xavier, et Luis Garcia. Organisez Votre Temps Avec Le Mind Mapping, Dunod 2013. Delengaigne, Xavier, et Luis Garcia, Boostez votre créativité avec le Mind Mapping, Dunod 2013 Delengaigne, Xavier. Mémoriser sans peine avec le mind mapping, le sketchnoting et...: toutes les astuces pour muscler et donner de bons appuis à votre mémoire. Paris: InterÉditions, 2012. Delengaigne, Xavier, Visualisez vos informations, Autoédition, 2012 Delvaux, Benoît. Des idées à la carte : Mind Mapping et Cie pour manager de 180° à 360°. EMS, 2009. Delengaigne, Pierre Mongin Xavier. Organisez votre vie avec le Mind-Mapping - Côté tête et côté coeur. InterEditions, 2009. Mongin, Pierre. Organisez vos projets avec le Mind Mapping: Des dessins au service de vos desseins. Dunod, 2011. Mongin, Pierre, Xavier Delengaigne, and Luis Garcia. Organisez Vos Notes Avec Le Mind Mapping - Dessinez Vos Idées ! Dunod, 2011.

Concept mapping Novak, Joseph D., et D. Bob Gowin. Learning How to Learn. Cambridge University Press, 1984.


Causal mapping John M. Bryson, Visible Thinking: Unlocking Causal Mapping for Practical Business Results, John Wiley & Sons Ltd, 2004.

Organisateur graphique Xavier Delengaigne, Apprendre autrement avec les organisateurs graphiques, AutoĂŠdition, 2012

Webbing Gabriele Rico, Writing the natural way, Tarcher, 2000.


WEBOGRAPHIE Pensée visuelle Collectivité Numérique (www.collectivitenumerique.fr) : Le blog de Xavier Delengaigne consacré à la pensée visuelle et à la veille. Vous y trouverez notamment des screencast pour apprendre FreeMind et MindManager.


Formation 3.0 (http://format30.com/) Le blog de Marco Bertolini consacré à la pensée visuelle, la formation et l’emploi.

Heuristiquement (http://www.heuristiquement.com/): Le blog de Philippe Boukobza. Il a développé une boite à outils : le visual mapping.


SerialMapper (www.serialmapper.com) Sur son blog, Claude Abenschremer se consacre à la pensée visuelle. Il est par ailleurs le président de l’association MetaCarto qui a pour but de promouvoir la pensée visuelle.

Vizthink (www.vizthink.fr) Le site de la communauté française de Vizthink. Elle essaime dans toute la France : Lille, Paris, Rennes etc. Ses membres se rencontrent régulièrement pour échanger sur l’expression visuelle des idées.


Mind Mapping Biggerplate (www.biggerplate.com) Il contient le plus grande ÂŤ banque Âť de cartes mentales au monde.


Carte sur table (http://www.cartes-sur-tables.com) Le site de Lionel Masson et J茅r么me Dard.


Dessine moi une idée (http://www.dessinemoiuneidee.org) Le site de l’association portée par Philippe Packu. Son but ? Offrir les chances de réussir aux apprenants quel que soit leurs origines, leurs cultures.


Freemind par l’exemple (http://www.freemindparlexemple.fr/) : Le blog de Franck Maintenay dédié à FreeMind, FreePlane et XMind. Vous y trouverez également des screencasts pour apprendre FreePlane et FreeMind.

JPC’S BLOG (http://emapsfree.fr/) Le blog de Jean Pascal Côte


Mind Management (http://mindmanagement.org/): Le site de l’association le Mind mapping pour Tous animé par Pierre Mongin

Optimind (www.optimind.be) Fabienne De Broeck vous présente ses trouvailles sur l’apprentissage, le cerveau et le mind mapping

Photolecture (http://photolecture.over-blog.fr/) Le blog de Thérèse de Laboulaye consacré à la photolecture et au mind mapping.



Xd 2014 livre blanc dessous cartes