Issuu on Google+

Quel que soit votre job, vous pouvez y insuffler de la créativité DOSSIER En pratique

Technique inspirée de l’architecture naturelle du cerveau, le Mind Mapping a de nombreuses applications possibles, avec la perspective de réaliser des gains de productivité importants. C’est aussi un dispositif qui peut permettre aux responsables RH d’ouvrir leur imagination, de sortir de leurs compétences et d’explorer d’autres disciplines pour enrichir leur pratique.

C

’est Luc de Brabandere, célèbre consultant en créativité et en stratégie d’entreprise, qui le dit: « Une pensée linéaire et rationnelle marche bien dans un monde certain, dans lequel nous pouvons planifier notre avenir. Dans un monde incertain, complexe et en mouvement tel que le nôtre, c’est fini. Ce qui fait la différence, désormais, c’est l’audace de s’ouvrir à la nouveauté, à l’imagination, à la capacité à sortir du cadre de ses compétences, avant d’y retourner et d’y appliquer raisonnablement ses nouvelles idées. » Le propos est repris en introduction du dernier ouvrage de Xavier Delengaigne, spécialiste en expression visuelle et management de l’information: Boostez votre créativité avec le Mind Mapping (Dunod, 2013). Le Mind Mapping, c’est un outil inventé par le psychologue anglais Tony Buzan dans les années 70. « Il plonge ses racines profondément dans l’histoire de la pensée humaine, précise Xavier Delengaigne. Durant l’Antiquité, par exemple, les arbres de connaissances tentaient de cartographier les

44

Dossier

connaissances de l’époque. Par la suite, le Moyen Âge fut riche en représentations graphiques de la pensée. Plus près de nous, des responsables de grandes boîtes américaines recourent depuis plusieurs années déjà à des cartes colorées, des mind maps, pour accroître leur créativité, améliorer leur perception ou affûter leur mémoire. » Le Mind Mapping s’inscrit dans la théorie de la

« Le Mind Mapping se révèle être un outil puissant dans les descriptions de fonctions. » spécialisation hémisphérique – controversée depuis par les scientifiques contemporains –, selon laquelle les activités du « cerveau gauche »

seraient celles de la logique, de la pensée rationnelle, de la structuration et celles du « cerveau droit » celles de la créativité, de la pensée holistique, des émotions, etc. Partant de cette hypothèse, cette méthode permet de réintroduire les capacités moins privilégiées – entendez celles du cerveau droit – dans nos habitudes de réflexion: elle offre d’organiser nos idées à l’aide d’un graphique arborescent, appuyé de dessins, de couleurs, d’ajouts, de liens, etc.

COUTEAU SUISSE «  Cette technique peut servir à de nombreuses utilisations, au point qu’elle a été qualifiée par Tony Buzan de ‘couteau suisse de l’intelligence’, explique-t-il. Des entreprises de plus en plus nombreuses y font appel pour augmenter leur productivité, assurer l’efficacité de leurs réunions, simplifier leurs processus, gérer les connaissances de l’entreprise, optimiser la gestion des projets ou améliorer la collaboration et la communication. » Une méthode telle que le Mind Mapping représente une piste intéressante pour aider les DRH à « à sortir du cadre de leurs compétences, avant d’y retourner et d’y appliquer raisonnablement de nouvelles idées », comme le suggère Luc de Brabandere. On attend en effet des DRH qu’ils prennent un positionnement plus stratégique dans l’entreprise. « Le Mind Mapping peut y contribuer, tout d’abord en aidant à se doter d’une vision stratégique de l’entreprise, puis dans le pilotage de l’activité RH elle-même, avec, par exemple, mise sous forme de carte mentale des différents rôles de celle-ci, assure ainsi Xavier Delengaigne. On l’uti-

PEOPLESPHERE N0184. AVRIL 2014


Plus largement, le Mind Mapping représente un dispositif pouvant contribuer à améliorer la productivité, par exemple en recourant à la méthode GTD, pour Getting Things Done. « Elle aide à penser en termes de tâches et d’objectifs, de sorte de découper chaque projet en actions élémentaires, à simplifier le processus et à le faire avancer en se rendant compte de sa progression. » Ainsi, une étude réalisée par l’expert en Mind Mapping Chuck Frey montre que les utilisateurs ayant recours à cette technique du Mind Mapping dans le cadre de leur profession estiment qu’elle leur fait réaliser des gains de productivité d’environ 25%.

TOUT EST POSSIBLE

Xavier Delengaigne: « Toute fonction dans l’entreprise, et donc aussi les RH, gagne à intensifier sa production d’idées, à améliorer leur originalité et à mettre en œuvre les idées générées. »

lise aussi pour définir des objectifs et les décliner en projets. L’outil pourrait être très intéressant pour aider à structurer l’organisation de l’entreprise et/ou à imaginer sa transformation, par exemple d’une structure pyramidale à structure en réseau. »

EFFET VISUEL Dans le cadre des processus RH, le Mind Mapping se révèle puissant dans la construction de fiches de poste et, en recrutement, dans l’évaluation des candidats par rapport au profil qui est prédéfini. « La description de fonction est souvent une tâche fastidieuse et aboutit souvent à un résultat pas forcément très sexy, observe

le consultant. On voit généralement des listes de responsabilités et de tâches qui se suivent de façon assez décousue. Et, reconnaissons-le franchement, rébarbative. Le Mind Mapping offre à l’entreprise une solution à la fois visuelle et plus enthousiasmante. En outre, la vision synthétique permet de se rendre compte en un coup d’œil de l’ampleur et de la diversité des tâches. » D’autres applications sont possibles, par exemple la cartographie des compétences et des savoirfaire clés. Au service de la formation, elles peuvent aider les managers à exercer d’autres rôles: formateurs, coaches, tuteurs, accompagnateurs… et les outiller pour mieux faire passer les messages.

! L’essentiel 1. La fonction RH n’a assurément pas la réputation d’être parmi les plus créatives de l’entreprise. Or, avec le crise, la créativité est plus que jamais un besoin prégnant. 2. Nous sommes tous créatifs. Ou nous pouvons tous l’être, pour autant de s’outiller afin d’explorer des champs d’innovation. 3. Le Mind Mapping représente un outil que l’on peut mettre au service de la créativité, mais aussi dont l’application est de nature à enrichir les pratiques RH à différents niveaux. PEOPLESPHERE N0184. AVRIL 2014

Plus que jamais, les DRH sont confrontés à la nécessité de trouver des solutions innovantes à des problèmes et à explorer des voies originales. « La créativité n’est pas un don réservé aux artistes: toute fonction dans l’entreprise, et donc aussi les RH, gagnent à intensifier sa production d’idées, à améliorer leur originalité et à mettre en œuvre les idées générées, souligne Xavier Delengaigne. Quel que soit votre travail, vous pouvez y insuffler une part de créativité. » Une façon d’y parvenir consiste à traduire les idées et les concepts en mots, puis en images, puis à créer des catégories. « La carte mentale rend tangibles les idées. Loin de les figer, elle permet au contraire de les animer pour mettre en mouvement votre pensée. En mode arborescent, les idées viennent les unes après les autres, sans forcément posséder de liens apparents. Chaque idée est vite laissée de côté pour passer aux suivantes. La carte mentale va permettre d’une part de reconstituer le cheminement de votre pensée arborescente. D’autre part, elle va permettre de réorganiser vos idées pour clarifier votre pensée, c’est-à-dire trouver un ou plusieurs sens. » Pour Xavier Delengaigne, la carte mentale permet d’une certaine façon de se reconnecter à son « enfant intérieur ». « Souvenez-vous, conclut-il. Quand vous étiez enfant, vous pensiez que tout était possible. Il faut reprendre plaisir à choisir ses crayons de couleur et composer vos cartes en faisant écho à ses émotions. Depuis que nous avons quitté la maternelle, nous ne dessinons plus. C’est un muscle qu’il nous faut à nouveau entraîner, notamment parce que le côté émotionnel des choses rajoute de la simplicité. C’est une démarche intéressante en RH où l’on a de plus en plus tendance à intellectualiser et, parfois, à perdre de vue l’essentiel, qui est l’humain. Le côté visuel peut aider à opérer un retour au concret, au pragmatisme. Et au bon sens… » CHRISTOPHE LO GIUDICE

En pratique / Dossier 45


Insuffler de la créativité grâce au mind mapping