Issuu on Google+

“Paysages re-créatifs” une collaboration entre

l’association Pomme Z design et la Ferme du Val Fleury

Dossier de Presse -

Page 1


Page 2


Table des matières Les protagonistes Ils en ont parlé... Le projet Calendrier du projet Descriptif global Projet 1 - La photocopieuse de campagne Projet 2 - Passage Projet 3 - Baignoire/Abreuvoir Projet 4 - Salle du tank à lait Projet 5 - Le chêne Projet 6 - Kit découverte

4 7 9 10 12 15 17 21 23 25 27

Page 3


Les protagonistes La ferme du Val Fleury est une ferme pédagogique. Elle reçoit toute l’année des groupes constitués d’adultes, personnes âgées, centre aérés et scolaires. Au travers de cette structure, ils tentent de transmettre la spécificité du mode de vie paysan.

Page 4


Créée en 2002 à l’occasion de sa première participation à la biennale de Saint-Etienne, Pomme Z est une association de promotion de jeunes designers. C’est un lieu de brassage dont le but est d’ouvrir le design à de nouveaux territoires, le partage des cultures techniques et la médiatisation du travail de ses membres.

Page 5


Page 6


Ils en ont parlé... Deux vidéos du projet sont disponibles sur internet. Il vous suffit de cliquez sur les liens suivant : • Journal télévisé TL7 du 26 Mars 2008 • Emission Vox Populi du 12 Avril 2008 Page 7


Le paysan fait trace sur le territoire, il écrit le paysage :

“ Tout le monde le sait. C’est évident. Si évident que nous l’avons oublié. „ Page 8


Le projet Notre but est de rendre visible et lisible cette écriture. Faire de ces choses extrêmement ordinaires et fragiles des sortes de manifestations extra-ordinaires. Nous cherchons à créer des outils qui permettent de rendre lisible des éléments d’écriture du paysage rural grâce aux outils et aux matériaux trouvés sur place en fonction de l’environnement ainsi qu’au savoir-faire agricole. Ces outils de lecture du paysage serviront de support à la pédagogie. Il est ainsi également question, au travers de ce projet, d’émettre une posture du designer sur le territoire, pas seulement en tant que regard démiurge ou concepteur mais en tant que force de travail impliquée dans une coproduction où les milieux mis en relation s’apprennent mutuellement. L’expérience a donc autant d’intérêt dans son existence propre que dans son résultat. Au travers de ce travail nous chercherons à transmettre les relations qui unissent l’homme à son environnement, la façon dont il en dépend, la manière dont il le transforme. Le fruit de ce travail a été sélectionné pour la prochaine biennale du design 2008 de Saint-Etienne, et sera présenté au travers de témoignages qui peuvent être de différentes natures, reportage photo, vidéo, éventuellement présentation de certaines pièces dans l’exposition. Par ailleurs, la ferme du Val Fleury ouvrira gratuitement ses portes pendant toute la durée de la biennale Off. Page 9


Calendrier du projet La ferme du Val Fleury invite Pomme Z dans ses murs pour trois sessions de recherches et réalisation des prototypes. La durée de chacune est d’une semaine. Les designers bénéficient de l’hébergement, en échange de quoi, les prototypes seront utilisés par la ferme du Val Fleury. La première étape s’est déroulée du 3 au 10 janvier 2008. Cette phase de recherche, d’échange avec les propriétaires ont permis de mettre au point plusieurs projets d’outils.

Page 10


La deuxième session a eu lieu du 22 au 26 mars 2008 pour le développement de chaque pièce. Au cours de cette semaine, des pré prototypes ont été mis au point en vue de leur confrontation avec des groupes de visiteurs composés d’enfants. Ces tests ont permis de valider et d’améliorer les projets en vue de la fabrication des prototypes finaux. Ces tests ont été couverts par les journaux télévisés locaux de France 3 Loire et TL7, et présenté en présence des membres de Pomme Z dans l’émission Vox Populi. La troisième et dernière phase se déroulera du 15 au 22 Août 2008. L’ensemble des installations seront finalisé en vue d’une présentation à la prochaine Biennale de Design de Saint-Etienne.

Page 11


Descriptif global Nous avons défini ensemble 3 thèmes autour desquels s’articulent le projet global. La temporalité: Le temps et sa représentation sous différentes formes. Le temps linéaire et son effet d’usure sur le paysage, le temps cyclique des saisons, le temps de la journée d’accueil et la tenue du rythme que cela implique. La physique de l’espace: établir une relation qui mobilise tout les sens avec le paysage. Montrer aussi bien ses aspects précieux que sa rusticité. La délimitation, les limites : Montrer les limites, ce qu’elles écrivent dans le territoire et comment marquer le territoire de la ferme. Page 12


Ces 3 thèmes sont investis dans trois types d’actions: 1. Image et signalétique : Il s’agit de faire le lien entre espace de la ferme et publics distant ou directement présent, être en mesure de fournir une information au public, sans forcément être présent, lui donner une autonomie dans son envie de satisfaire sa curiosité sur la ferme, sur le paysage. 2. Espace : Nous avons identifié trois types d’espaces à mettre au point : • Les Espaces de transition : Nous avons constaté que les transitions entre différents espaces de la ferme méritaient d’être soulignées ou mises en place. • Les Espaces ouverts correspondent aux lieux ou l’observation du paysage est intéressant, ce qu’on pourrait appeler des panoramas... la problématique est comment donner accès et souligner ces lieux. • Les Espaces intimes : Il est nécessaire, dans ce paysage finalement assez ouvert des monts du lyonnais, de ménager de espaces plus intimes, pour écouter ce que le paysage raconte. 3. Outils de lecture : Des outils à manipuler pour faire le lien avec le paysage. Page 13


Page 14


Projet 1 - La photocopieuse de campagne Le domaine de la ferme du Val Fleury est composé d’une haie qui abrite un nombre important de plantes, arbrisseaux, et petits animaux sauvages, Comment communiquer au sein de cet espace sans le transformer en espace muséale ? Nous avons mis au point un système de stèles en plâtre émaillé, qui de prime abord ne laisse apparaître aucun signe visuel. Pour révéler l’information l’enfant doit y poser une feuille de papier et y frotter un fusain. Le léger relief de la stèle sous l’action du fusain laisse alors apparaître un mode d’emploi pour fabriquer un jeu d’antan. Jeu dont la totalité des composantes sont présentes dans la haie près de chaque stèle. L’enfant peut ainsi emporter ce butin chez lui, un souvenir, un éveil de sa curiosité et une mise en lumière des possibilités et de la valeur de la nature.

Page 15


Page 16


Projet 2 - Passage La problématique de cet espace est le franchissement d’une clôture électrifiée délimitant le clos des ânes par des groupe d’enfants. Notre prototype composé de 125 piquets en châtaignier propose un passage libre pour enfants et adultes et un obstacle infranchissable pour les ânes, vache ou éventuels moutons. Sur le principe élémentaire du filtre, la densité des piquets empêche l’avancement et le retournement de l’animal. Cet atroupement de piquets crée un événement au sein de l’enclos et permet d’identifier de loin les zones de franchissement libres et sécurisés.

Page 17


En présence des ânes, la structure rassure les enfants moins hardis et leur permet de s’avancer, à leur rythmeau contact de l’animal.

Page 18


L’installation est également un support pédagogique, les enfants peuvent s’amuser à reconnaître «Quel animal domestique ou sauvage passe entre les deux piquets aux marquages identiques ?»

Page 19


Page 20


Projet 3 - Baignoire/Abreuvoir Le besoin sur ce site est de créer un atelier pendant lequel les enfants vont être isolés visuellement et phoniquement les uns des autres pour s’imprégner totalement du paysage. Notre réponse détourne un objet déjà présent dans les paysages ruraux - la baignoire - couramment utilisée en abreuvoir. Cet objet placé debout, créé une cellule dans laquelle le visiteur peut s’asseoir. A l’intérieur les rebords cadrent le paysage, et recueillent les sons qui en émanent. L’attention de l’enfant est alors portée à son maximum.

Page 21


Page 22


Projet 4 - Salle du tank à lait La ferme du Val Fleury élève des vaches dont ils tirent du lait Biologique. Lors de la visite de l’étable et notamment du tank à lait, les visiteurs ne réalisent pas que le lait qui est présent devant eux est le même qu’ils retrouvent dans leur Frigidaire. Notre postulat sur cette installation est de créer la surprise pour marquer les esprits. Par un jeu de double porte il est possible lors de l’explication du parcours du lait d’ouvrir la porte factice et de découvrir échelle 1 le rayon laitier d’un supermarché. L’immersion est totale et elle provoque chez les enfants un plaisir non-dissimulé. Page 23


Page 24


Projet 5 - Le chêne Les vastes terres du Val Fleury bénéficient d’un point culminant offrant un point de vue panoramique sur le paysage. Ce point est associé un chêne a l’allure emblématique. Nous proposons sur ce site la construction d’une structure autour du chêne par empilement de traverses de chemin de fer. L’idée est de matérialiser le point de vue, de permettre aux visiteurs de prendre de la hauteur ou de s’asseoir en groupe en profitant de l’ombrage naturel qu’offre l’arbre. L’installation est laissée aux mains des multiples plantes sauvages qui prendrons place dans les interstices terriques afin de créer un micro-paysage au sein même de la structure. Page 25


Page 26


Projet 6 - Kit découverte Lors de la visite sur le terrain les enfants utilisent «tout un tas de petits outils» tels qu’un cône d’observation, un support rigide, une pelle, une loupe, du papier, un moyen de mesure, un moyen de marquage (type allumette). Jusqu’à présent c’est la monitrice qui porte l’ensemble du matériel et qui les distribue au fil des ateliers. Afin de responsabiliser l’enfant, de lui donner de l’importance, nous proposons un sac/tablier qui permets d’y ranger l’ensemble du matériel. Comme chaque atelier nécessite des outils adaptés, une ouverture «étape par étape» oblige l’enfant à se focaliser uniquement sur les outils dont il a besoin sans se laisser dissiper par la découverte de la totalité de ce qu’il transporte. Le tablier sac est conçu en vinyle pour faciliter l’entretien et un code couleur permettra à l’encadrant d’identifier facilement de loin les groupes repartis sur l’ensemble du domaine. Nous avons également réalisé un outil complémentaire : un cône en osier tressé dont la paroi intérieur est recouverte d’une feuille P.E.T. Placé sur l’oreille, le cône sélectionne les sons pour épier les oiseaux ou le tracteur qui laboure au loin, mis sur l’oeil il focalise le regard pour examiner les fourmis ou détailler les vaches, au bout du nez il est possible de sentir plus intensément l’odeur du laurier sauvage ou celle du lisier...

Page 27


Pour tout renseignement complÊmentaire : Association Pomme Z design Hangar 12 Quai du Marquis d’aiguillon 44000 Nantes 02 40 20 50 14 pommezdesign@free.fr

Page 28


Dossier de presse Pomme Z