Page 1

Juin 2013 N°12

5 CHF 5CHF

Le magazine culturel genevois

www.gooutmag.ch info@gooutmag.ch 1

| On découvre > Une nuit genevoise en convalescence? | | Exposition > Evan Gruzis applique sa méthode chez SAKS | | On a rencontré > Hélène Carrère d’Encausse | GO OUT!

JUIN 13

| Architecture > Sou Fujimoto à Genève et Londres |


PUBLICITEEE

2

3

SPREAD PUB

RESTAURANT – SERVICE TRAITEUR La bistronomie, voilà notre maître-mot! Les Gourmet Brothers vous invitent dans un comptoir du goût où se mêlent: un restaurant ouvert midi et soir, une boulangerie-pâtisserie-salon de thé avec des créations exclusives, et quelques produits d’exception en épicerie. Avec notre service traiteur chef à domicile, nous organisons également vos cocktails dînatoires ou vos repas pour tout événement privé ou d’entreprise.

Gourmet Brothers

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13

52 route de Thonon 1222 Vésenaz +41 (0)22 772 30 30 info@gourmetbrothers.com www.gourmetbrothers.ch


PUB

5

Chemins de traverses Après l’enquête «Voyage au bout de la nuit» sur la vie nocturne genevoise puis les états généraux de la nuit, la Ville de Genève veut inviter élus, communes et habitants à appréhender et comprendre cette «face cachée du jour», souvent décriée ou incomprise. Go Out! en propose un portrait dans «On découvre» de juin. Juin, un mois pour quitter sa routine le temps d’un concert à la fête de la musique –où GoOut! aura le plaisir de vous accueillir à son stand à St-Antoine–, dans lequel on découvre que l’Usine Gravière propose désormais du théâtre, qu’Antonín Dvořák avait composé plusieurs opéras (dont Rusalka) et qu’Alexandre Pugin et Raphaël Pasquali (The Workshop) forment un duo talentueux, à qui l’on doit la couverture et quelques interventions graphiques dans ce magazine! Pour vous, Go Out! a rencontré le directeur de la quinzaine cannoise des réalisateurs Edouard Waintrop, la Secrétaire perpétuel de l’Académie française Hélène Carrère d’Encausse, l’architecte Sou Fujimoto et le nouveau chef de l’Orchestre de chambre de Genève (OCG) Arie van Beek.

Production du festival de salzbourg

Antonín Dvořák Mise en scène Décors Costumes

dmitri Jurowski Jossi Wieler sergio Morabito barbara ehnes anja rabes

www.geneveopera.ch

Direction musicale

L'Ondin alexei tikhomirov Rusalka camilla nylund Ježibaba birgit remmert Le Prince ladislav elgr La Princesse étrangère nadia Krasteva avec elisa cenni, stephanie lauricella, cornelia oncioiu, Marc scoffoni

chœur du grand théâtre

Cocktails à l’Hôtel Intercontinental, 50 ans du premier centre commercial à Meyrin, signatures comiques à Morges, Ecoutes au vert dans divers parcs de la ville, les raisons de sortir son nez de l’hyper-centre genevois sont nombreuses, alors empruntez les chemins de traverses…

Olivier Gurtner & Mina Sidi Ali

Direction ching-lien Wu

orchestre de la suisse romande 13 | 19 | 21 | 24 | 27 Juin

2013 à 19 h 30 16 Juin 2013 à 15 h GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13

ÉDITORIAL

4


6

PUB

Sommaire 14

On découvre

Genève la nuit

18

Expositions

50JPG au centre de la photographie

20

Evan Gruzis: la méthode

23

On est charmé

The Workshop, graphic partners

26

Théâtre

La Gravière (s’)initie au théâtre

28

Mme de Staël revient à Coppet

30

Classique

Rusalka, une rareté au Grand Théâtre

AU FIL DE L’EAU

32

L’OCG, nouvelle vague

Du 6 au 8 juin au bâtiment des Forces motrices

34

Cinéma

GoOut! rencontre Edouard Waintrop

LE PRINTEMPS DE L’IMMOBILIER

36

Bienvenue à notre stand : concours et nombreux prix

47

Fête de la musique

48

Là-bas

Morges-sous-rire

50

En famille

Meyrin en fête pour ses 50 ans

52-53 GoOutips

Car bleu et Marché sans puces

55

On prend le large

Lisbonne

58

Coup de food

Cocktails d’été à l’Intercontinental

60

Gourmet brothers

64

Horlogerie

Swatch à la pointe

64

Arcade GoOut!

Jeremy Spierer

38

Fashion

41

Architecture

Sou Fujimoto

GO OUT!

46

Montreux Jazz

Alessia Sacco à la Biennale Hélène Carrère d’Encausse

JUIN 13

Ecoutes au vert

Danse

On a rencontré

GO OUT!

44

Live

JUIN 13

71

East Side Story au Victoria Hall

77

Agendas expositions, théâtre, cinéma, classique, danse, clubbing, live, là-bas, en famille

7


WWW.ATELIERK.ORG

8

PUB

Impressum

9

Editeur

Association GO OUT! Renate Cornu, présidente Daniel Ybarra, vice-président

Co-directeurs de la publication Olivier Gurtner olivier@gooutmag.ch Mina Sidi Ali mina@gooutmag.ch

Secrétaire générale Mayla Chevrolet

Photographe Nicolas Schopfer

Design Meret Watzlawick

Rédacteurs

HORS PISTE SAISON 2013-2014

Hervé Annen Manon Barraud Jadd Hilal Alix Lefeuvre Valroff Andrea Machalova Vincent Magnenat Margaux Mosimann Céline Zamora

ENSEMBLE CONTRECHAMPS NEUF CONCERTS DIRIGÉS

CINQ CONCERTS DE MUSIQUE DE CHAMBRE DES ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES UN CYCLE DE CONFÉRENCES

Merci Thibaut Drege et Chakib Tahri (Hôtel Intercontinental), Jean-Vital Domezon (Hôtel d’Angleterre), Stéphane-Barbier Müller (Pilet & Renaud), Florence Dozol (Ensemble Contrechamps), Isabelle Baeriswyl (Little Buddha), Andrew Ferguson, Caroline de Senger et Sébastien Leboisne (OCG), José Salcedo (Graphicom), Alexandre Pugin & Raphaël Pasquali (The Workshop), Christian Tschannen, Patricia Jenzer, Antoine La Mendola & Luis Vasquez (Victoria Hall), Yessine Sidi Ali (Nespresso), Christophe Durand & Edvinas Gliebus (Le Bal des Créateurs), Ushanga Elébé (Forum Meyrin), David El-Eini, Stael (Eastside Genève), Véronique Lombard (Ville de Genève), Benjamin Luzuy (Gourmet Brothers), Sandra Mudronja (HEAD – Genève), Tobias Richter, Albert Garnier et Frédéric Leyat (Grand Théâtre), Nicole Rupp (L’Oréal), Christophe Prudent & Julien Leroy (Too Pixel), Fahid Taghavi (SquareStudio) et Loris Guerreiro.

Make-up artist Juan Romero

ABONNEZ-VOUS + 41 22 329 24 00 / WWW.CONTRECHAMPS.CH

Couverture The Workshop

Coordination de production d'impression Chamberlin prod, Carouge

Diffusion Naville

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13

Go Out!


10

On en parle

On en parle

Il était une fois un festival consacré à la musique classique né en 2003 à Cully. 10 ans plus tard, l’enfant a grandi et il joue dans la cour des grands, tels Grigory Sokolov et Nikolaï Lugansky. Cette année, cap sera mis sur l’Est avec des compositeurs comme Chopin, Rachmaninov, Prokofiev et Janáceck. A noter également la scène off, riche d’une quarantaine de concerts, pas seulement en musique classique.

www.lavilleestavous.ch

Joyeusement macabre

MAI-SEPTEMBRE

2013 2013 2013

10 ans de Cully Classique!

Théâtre équestre, poésie, danse et musiques du monde… la compagnie Zingaro embrasse de nombreuses disciplines. Elle débarque à Genève Leun théâtre pour show sombre et surprenant. Bartabas, en cavaLe fondateur de ce théâtre décalé, promet un ticket à Pitoëff SaiSon 12-13 52, rue de Carouge /genève pour un monde nouveau, dans le ciel et le monde des morts, qui habitent ce show. Calacas; un«carUne grande fresque colorée menée à un rythme du 17 mai 9 juinchevaux croisent des chinchineros, naval oùaules d’enfer par une de chevaux des orgues de barbaries, des squelettes horde et des et des hommesorchestres à la virtuosité fanfares mexicaines! époustouflante. »

Allez… Salut ! de Miguel Fernandez-V.

par le Théâtre Mediterraneo

Mise en scène : Miguel Fernandez-V. et Vincent Babel

Avec : Patrick Brunet, Victor Costa, Gilles Decorvet, Miguel Fernandez-V., Hélène Hudovernik, Véronique Mattana, Stéphane Mayer

C

M

J

CM

MJ

CJ

CMJ

Lumière : Jean-Michel Carrat

N

Du 21 au 30 juin

Décors : Valérie Margot Musique : Stéphane Mayer

Ve n So dred iré i 1 e fe 4 La Cav ju Pro Der ales stive in n d g iè dè ra s le mm re C ’Or & av 1 er e ww ju de a w.c in s la s le ! av ur oiré ale le .ch site e

ARTE

graphisme : Camille Thomas - © HEAD-Genève - Communication Visuelle - 2013

Costumes : Sylvie Linder

+41 21 312 15 35

www.lavilleestavous.ch

FÊTES DE RUE

www.cullyclassique.ch

759 94 28 du www.cavale.ch 1er au 07930 juin 2013 •

Location Service Culturel Migros • Billetteries de la Ville de Genève

Plaine de Plainpalais • 19h mercredi, samedi • 20h30 jeudi, vendredi • 17h dimanche • Relâche lundi et mardi

www.bartabas.fr

Mercredi 29 mai à l’issue de la représentation Autour de Allez… Salut ! Visite du Théâtre Pitoëff et de ses dessous en compagnie de l’équipe du Théâtre en Cavale, entrée libre

Avec le soutien du Département de la culture et du sport de la Ville de Genève, du Théâtre en Cavale, du Service culturel Migros Genève. En partenariat avec : Léman Bleu, Transports publics genevois, Librairie du Boulevard, Les Nouvelles, Service culturel Migros Genève, Billetteries de la Ville de Genève, Activités culturelles Université de Genève

« Une heure trente durant, on va d’éblouissement en surprise, de rire en sourire, de peur en soulagement. Trop fort, décidément, Bartabas! » LE FIGARO

Prenez vos quartiers!

Au parc ou en croisière, on s’amuse! Genève prouve qu’en été il n’est pas nécessaire de quitter la ville. L’équipe d’Elite Party a concocté deux nouveaux concepts éphémères pour faire rêver. Mon premier est une Garden Party. On commence par un brunch sur les transats, et on finit par une soirée DJ au coucher de soleil, dans le parc Barton. Mon second est une croisière. After work tous les mercredis pour trois heures de navigation, de musique et d’apéro sur le Neptune, voilier mythique du Lac Léman.

11

De mai à septembre www.ville-ge.ch/lavilleestavous

L’été… son florilège d’apéros, de soirées jusqu’au petit matin et d’innombrables parties de pétanque. Le pop-up store The Square propose une boutique de boules réunissant une vingtaine d’artistes et leurs pièces uniques créées autour de ce thème. Le must de cette exposition, un tournoi toutes catégories avec différents gains à la clé de ces dix jours placés sous le signe du cochonnet et du marcel Ricard.

Zingaro

Du 13 au 23 juin The Du Square 29

Dernière cavale

Graphisme : ATELIER XL / Thomas Grand Impression : Imprimerie la Genevoise

Après un hiver interminable, la vie reprend son cours. Quelques étirements s’imposent et le grand ménage de printemps fait son entrée. C’est à ce moment de l’année que tous les quartiers de la ville de Genève, se réveillent et s’animent à l’occasion de la Ville est à vous. Cinq mois de convivialité, de mai à septembre, organisés par les habitants eux-mêmes, désireux de partager leur cadre de vie, dans le dédale de stands de nourriture du monde, de vide-greniers et autres animations.

Tu tires ou tu pointes ?

mai au 7 juillet 2013

2-4 rue dude Diorama - 1204 Genève Plaine Plainpalais - Genève

www.petanque-at-the-square.tumblr.com Locations: Ticketcorner - Fnac Renseignements au 0901 566 500 (CHF 1.49/min. depuis le réseau fixe) - livemusic.ch

Après neuf saisons passées au sein de la Maison Communale de Plainpalais, le Théâtre en Cavale termine ses activités et dit adieu à la salle qu’elle aura animée. La page se tourne joliment, puisque la place est reprise par l’association Mediterraneo, également créée par le comédien et metteur en scène Miguel Fernandez-V. Pour son dernier spectacle, il propose justement l’histoire d’un acteur qui doit dire au revoir à son théâtre.

Billetterie www.cullyclassique.ch +41 21 312 15 35

Du 17 mai au 9 juin 2013 Le Théâtre en Cavale 52 rue de Carouge - 1205 Genève www.cavale.ch

Garden Party Les dimanches du 9 au 22 juin dès 11h30 Plein cœur du Parc Barton

Concert humanitaire L’organisation environnementale et humanitaire Green Cross fêtera ses 20 ans par un récital du pianiste Andrei Gavrilov. Le Russe au jeu lyrique et spirituel donnera plusieurs nocturnes de Chopin et la Sonate n°8 de Prokofiev (sur un piano Fazioli), en présence du fondateur de l’ONG, Mikhaïl Gorbatchev.

Rue de Lausanne 132 - 1202 Genève La Croisière

Billetterie

Départ du port 2 Quai Gustave Ador

Service culturel Migros 022 319 61 11

www.thesummer.ch

Ville de Genève 0800 418 418

GO OUT!

JUIN 13

« Rien de plus beau que l’écuyère-acrobate, grimée en Catrina (squelette de femme du monde), s’envolant de sa monture, ou se balançant dans la pénombre à côté d’un cheval blanc. » LIBERATION

GO OUT!

JUIN 13


12

13

Hermès aime

à LA FOLIE Ma nouvelle Rennes Féline à souhait, Alix m’a catnappée de ses cat’s eyes dès le premier battement de cil. Fraîchement catapulté de Rennes, elle catastrophe mon quotidien. Depuis, je n’en dors plus. Eprise d’un certain Quentin, elle aurait quitté père et mère pour son job de trader. Sans foi, ni loi, je manigance de la séduire en catimini. Bretons, bretonnes, oubliez votre Rennes, car elle sera bientôt mienne.

UN PEU

Au Mam co, let’s go

!

Cet été, je vais a ller traîn du côté er mes c du MAM oussine CO. Qua ts program nd j’ai fe mation d uilleté la e la n’ai pas séquenc arrêté d e d’été, e miaule je employé r jusqu’à m’y laiss qu’un e re ntrer. L’E la nouve ternel D lle prog étour, rammati donne e on du m nvie de usée, m fr o tter mes e toiles. D poils co u chat d ntre les e gouttiè re au ch il y en au at de ra ra pour ce, toutes le s classe s. www.ma

mco.ch

Passionnément

Beaucoup le embal nous Le Bal

du Bal arman veau b u o e du n r u le ouvert Bachir vié à l’ uuuu, n onne u o r c o n o ia ’a r M m e hain! J ateurs c é o r r C p rvue s de ée pou le 6 juin tte soir au bar e e c v h, je e u 7 d o 1 n idée . Dès isir à l’ ramme g ouse o h r de pla p la t r atoyan ttes su h a c p n s 9h, on ’u e 1 d ser m e 18h à émous ean. D J ar, j’en it o t vais tr r r e r P R de DJ s gogo! le à a e n im g per me min hampa ir trem uomis c a pouvo r s p is s a d ’a v m ce. Je ux stan d’avan sse. De vec un salive rées a ’à l’ivre u q m s a ju h ar s c e e in é r ceux b ir u ba p, po ette so make u imer c hes! n d a n t a t t s n s u o o ac r to & un leur m o r h e r p d d u o stan se rep / ent de ss.com qui rêv ordpre .w s r u e screat ebalde http://l

GO OUT!

JUIN 13

Astrocat

Bon lui, je ne co mprends pas to ujours ce qu’il écrit, ni de quell es musiques il parle. Vincent c’est notre abso lute expert ès electro, goa, transe progress ive, down tem po, trip hop… bref, je sais jam ais si mes poils vont s’hérisser quand il passe du son. Avec so n look inclassable et son flegme inc assable, mon Berlinois d’ado ption m’emmèn e partout!

GO OUT!

JUIN 13

PAS DU G ra TOU ou q T ui p eu

t

Cet te b Jon ctio uvette n, o de l lait nm a po pou ’y se i r s i L’AR rvai nte sau peu Vs t de ,e vag e de tr mat ’est fai h bien l on d ès bon t vo ous bo a v l er s irait u de le m ls d on p que ond gou e ro c e d’h ttiè Cer re, p jet par ’est fin abit tain i ! u e u reb n vi u co de, rous s ont d eux nce écid là j’ai e se-p r n é nv éme par oil u nt l’a ie de f n sp eule Ça m ort à p ir de fa r ire d . lei e hé u riss n temp e! s, h ou !


14

On découvre

On découvre

15

A A la la recherche recherche

de de la la nuit nuit perdue perdue «Avec les traversées nocturnes,

- olivier gurt ner - Margaux Mosimann

nous voulons que les services

a

publics dialoguent pour mieux comprendre Genève la nuit.» Sami Kanaan, Conseiller administratif de la Ville de Genève chargé de la culture

La Ville de Genève organise à la rentrée des «traversées nocturnes» pour rapprocher élus, fonctionnaires, entrepreneurs et publics du monde de la nuit. Ce concept appliqué notamment à Lyon, Helsinki et Rome cherche à mieux connaître cette Terra incognita, habitée par les noctambules. Les traversées genevoises (gérées par l’Université de Grenoble et le professeur Luc Gwiadzinski) ne veulent rien rater: le centre et la banlieue, de l’apéro à l’after du petit matin, des endroits festifs aux lieux de travail. Face à la disparition des squats dans les années 2000, les menaces constantes sur le MOA et l’Usine, la fermeture de la SIP et du MàD, les attentes des publics sont fortes, mais freinées par le droit au repos. Quelle politique se dessine pour la vie nocturne? Discussion avec le Conseiller administratif de la Ville de Genève en charge de la culture, Sami Kanaan et la coordinatrice de la Gravière, Albane Schlechten.

Comment va la nuit à Genève? Nous vivons une période intéressante et compliquée, en pleine transformation, ce qui est toujours un processus difficile. Les lieux accessibles aux jeunes et aux revenus moyens perdent du terrain. Une tendance notamment due au marché foncier: cinéma, cafés, tea rooms et boîtes sont souvent contraints de fermer après des augmentations importantes de loyers. Il est demandé aux collectivités publiques de réagir, mais elles sont soumises à deux contraintes: notre parc immobilier limité d’abord. Ensuite notre capacité à agir sur les règles du jeu (via les plans d’utilisation du sol, PUS, par exemple) est parfois contrecarrée par des recours devant les tribunaux.

Quelle solution alors? Nous devons lutter contre la désertification du centre, en contactant les régies immobilières et le Canton afin de parvenir à des solutions. Globalement, il y a un manque de compréhension face au besoin d’une vie nocturne diversifiée. Et peu comprennent qu’une adresse qui ferme, c’est une pression supplémentaire sur les autres.

GO OUT!

JUIN 13

Nicolas schopfer

GO OUT!

JUIN 13

Les traversées nocturnes ont été expérimentées dans plusieurs villes d’Europe. Avezvous des exemples de résultats concrets de ces démarches ? C’est comme un moteur diesel, ça prend du temps à démarrer mais au final cela produit généralement un résultat. Tout ce qui s’est passé à l’hiver 2010-2011, avec les manifestations en faveur du MOA et de l’Usine puis le Grand Conseil de la Nuit, est très précieux pour comprendre les besoins autour de la vie nocturne. Malheureusement, cela n’a pas conduit à un suivi suffisant. Désormais, il nous faut vraiment entretenir une logique concertée. Le meilleur exemple qui montre cette carence de dialogue est le service du commerce (Scom) qui décide seul de réduire des heures d’ouvertures dans plusieurs quartiers pourtant à forte affluence. Il semble que la direction du département concerné n’avait pas été impliquée dans cette une décision, pourtant à l’enjeu politique important.


16

On découvre

Avec l’enquête commandée par la Ville en 2010, et les Etats généraux de la nuit justement, les besoins ne sont-ils pas déjà connus? L’objectif des traversées nocturnes c’est d’abord et surtout de faire dialoguer les services publics. C’est très important, notamment en cas de crise. Car aucun service ne dispose seul des clés de compréhension de d’action.

Comment améliorer concrètement la vie nocturne alors?

On découvre

Il faut d’abord rappeler que Genève est une ville très dense, donc les clivages et les problèmes sont forcément tendus. Pour soulager le centre, il faut imaginer des solutions en périphérie, comme Carouge ou Meyrin, cité satellite encore plus active depuis l’arrivée du tram. Beaucoup de villes utilisent les friches industrielles comme soupape, ce que nous devons faire aussi. Le principe a été accepté par le Grand Conseil, mais seulement sur dérogation. Le Canton doit vraiment prendre conscience de son rôle et s’engager sur ces questions, car il dispose de leviers que nous n’avons pas.

En tant que coordinatrice de la Gravière, Albane Schlechten se situe au cœur des préoccupations noctambules. Invitée aux traversées nocturnes en tant qu’actrice de la nuit genevoise, elle donne sa vision des choses.

Quel est votre avis sur les traversées nocturnes? Elles se situent dans la continuité des Etats généraux de la Nuit et du Grand Conseil de la nuit. Avec ces traversées, c’est un peu le passage à l’action, en invitant les élus, les administrations, les acteurs culturels et nocturnes et finalement au public. Je pense que c’est bien qu’un maximum d’élus y participe. Il s’agit d’appréhender au mieux le fonctionnement de la nuit à Genève.

Ne s’agit-il pas d’un nième diagnostic?

«La sur-normalisation tue la vie nocturne à petit feu.» Albane Schlechten, coordinatrice de la Gravière

17

D’une certaine manière, oui. Mais il est encore nécessaire. Il ne faut pas oublier que nous partons de très loin. Certains élus et communes sont encore très éloignés des réalités de la nuit. Nous attendons des politiciens qu’ils soient plus présents sur le terrain, ne serait-ce qu’une nuit tous les dix ans. Le gérant du Silencio ou moi-même n’allons peut-être pas apprendre grand-chose, mais pour ceux qui ne connaissent la nuit qu’à travers certaines polémiques, cela permettra d’ouvrir leur regard. De sortir du cadre de la pétition de voisins excédés par le bruit et les problèmes de sécurité.

graphique. La ville de Lausanne voit désormais sa vie nocturne uniquement sous l’angle du problème et de la réglementation. Nous entrons dans un rapport infantilisant qui rend responsable les établissements au lieu d’encourager les activités. Les problèmes, nous les connaissons, il ne s’agit en aucun cas de les nier. Mais finalement, c’est comme si nous devions gagner le droit d’exercer notre activité alors que nous répondons à un besoin!

A Genève, loi cantonale sur la culture va-t-elle exercer des effets sur la vie nocturne? Attention, tous les lieux nocturnes ne sont pas forcément des lieux culturels. Et inversement. Je ne crois pas que cette loi doive régenter la vie nocturne. Il existe suffisamment de problèmes qui doivent être réglés. Aujourd’hui, ce sont surtout les administrations qui imposent des cadres extrêmement stricts et des temps d’attente et de traitement trop longs. Plus généralement, on ne parle pas beaucoup des travailleurs de la nuit ou de leurs conditions de travail. On se dirige de plus en plus vers une société 24h/24h et nous devons réagir. Dans ce sens, toutes ces problématiques administratives rendent la nuit ennuyeuse.

L’exercice reste donc utile? Oui, pour mieux saisir les problématiques de la nuit, c’est essentiel. Cependant un contre-pied se fait sentir: le risque de trop institutionnaliser la vie nocturne. A Genève, un phénomène de «surnormalisation» au niveau sécuritaire et administratif tue cette vie à petit feu. La nuit devient hyper normée et se voit privée de liberté. Cela n’est pas si souhaitable, tant pour les consommateurs que pour les gérants d’établissements.

Ce point rappelle la situation lausannoise… Tout-à-fait. Il s’agit d’une volonté de cadrer la vie nocturne de façon règlementaire ou géo-

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13

Est-ce que la Ville ou le Canton devraient ouvrir des lieux ? Non, je ne crois pas. Mais le législateur doit encourager les démarches, notamment sur le marché de l’immobilier, en encourageant la concertation. Pour les mineurs, il existe un réel manque. Les maisons de quartier ferment de plus en plus tôt. Il ne reste que les bars pour eux. Pour certains, qui dit mineurs dit problèmes. Donc personne ne veut s’en occuper. Ce qui prouve qu’un tabou est à faire sauter, car des moyens existent pour contrer l’éternelle critique des jeunes débridés qui consomment de l’alcool…


Expositions

18

Expositions

Les apparences sont parfois T oujours trompeuses - M argau x

M osima n n

Quoi de mieux que l’épreuve photographique pour scruter notre réalité contemporaine? La triennale initiée en 2003 par le Centre de la Photographie–Genève (CPG) entend le confirmer une fois de plus. Du 5 juin au 28 juillet, les 50 jours pour la photographie reprennent leurs quartiers pour la quatrième édition à Genève. Septante artistes locaux et internationaux questionnent ainsi notre regard face au document photographique à travers l’exposition instigatrice fALSEfAKES. Parallèlement à ce noyau réflexif installé au Bâtiment d’art contemporain (BAC), une trentaine de galeries d’art et d’institutions culturelles genevoises parti cipent à l’événement. Rejoignant la thématique (IN) ou proposant plus librement des accrochages photographiques (OFF). Décryptage de ce rendez-vous incontournable. Vraisemblance factice A l’heure de la profusion massive d’images et de la normalisation de Photoshop, alors que le monde entier muni d’un smartphone peut capturer des fragments de réalité et que des nations paranoïaques légitiment leur entrée en guerre à partir d’images falsifiées, comment démêler le vrai du faux? Cette préoccupation tout à fait contemporaine nourrit l’édition 2013. Dans ce sillage, fALSEfAKES-VRAIFAUXSEMBLANTS éprouve le bon sens et la crédulité du visiteur. Ce dernier, livré à lui même dans une quête de vérité, déambulera dans les salles du Commun volontairement dépouillées de cartels. Joerg Bader, commissaire de l’exposition et directeur du CPG, explique: «L’exposition s’organise de manière aussi chaotique que se présente le monde. Par la suite, un fascicule sera transmis pour apporter les clés de lecture».

Du document au discours Il existe un contrat de confiance entre le spectateur et la photographie depuis sa naissance au XIXe siècle. Dèa lors, utilisée comme instrument de l’expérimentation scientifique, elle force la croyance et devient preuve. Sa reconnaissance artistique, si elle en est, n’existe alors qu’au travers du prisme documentaire porté à son apogée par des figures tels que Bernd et Hilla Becher. Il faut attendre la fin des années 1970, pour que des artistes comme Cindy Sherman et Jeff Wall - chefs de file de l’exposition fALSEfAKES - bousculent les

paradigmes du style et remettent en cause la force de cette croyance collective. «Les conséquences de leurs travaux vont très loin. Aujourd’hui, beaucoup de documentaristes poussent leurs images vers la fiction et l’irréel», confie Joerg Bader.

Eric Baudelaire, The Dreadful Details, 2006

Photogrammes illusionnistes Les instantanés exposés au BAC brouillent les pistes de lecture. Parmi les 70 artistes invités, Philippe Dudouit capte les fragments d’un désert hostile avec une improbable vivacité alors qu’Eric Baudelaire fige le simulacre hollywoodien d’une scène de guerre. La plasticité des portraits et l’humanité des pantins de Valérie Bélin laissent planer le doute tandis que les architectures du genevois Régis Golay flirtent allégrement avec la fiction. Ainsi prévenus par ces faux-semblants, acceptons l’invitation et laissons-nous nous faire berner par cette dualité ironiquement déstabilisante durant les 50 prochains jours.

Du 5 juin au 28 juillet ma-di 11h à 18h Centre de la photographie Genève Bâtiment d’art contemporain (BAC) rue des Bains 28, 1205 Genève Tél. : 022 329 28 35 www.centrephotogeneve.ch

GO OUT!

JUIN 13

CICR pour Group8, 2012 © Régis Golay

GO OUT!

JUIN 13

19


Expositions

20

Expositions

21

Lumière noire - h erv é

a n nen

La galerie d’art contemporain SAKS propose pour la seconde fois une exposition de l’Américain Evan Gruzis. Jusqu’au 22 juin, l’artiste présente une série de travaux sous le nom «Stricly Method». Si les symboles de la culture pop habitent continuellement ses travaux, l’abstraction vient peu à peu faire de l’ombre à l’imagerie représentative. Son travail rayonnant s’affine. Notre regard est plongé au sein d’une méditation abyssale et troublé par un halo de lumière artificielle. Evan Gruzis zoome dans ses visuels pour mieux enlacer et hypnotiser le spectateur. A découvrir chez Sibylle Rochat et Kristin Stein, un duo qui sait promouvoir artistes confirmés et émergeants. Cauchemar exotique Avant New York, l’artiste a vécu à Los Angeles. Ses œuvres des débuts transpirent la nostalgie hollywoodienne des années 80. Il emploie cyniquement certains signes pop, tels que les palmiers, les fameuses lunettes Wayfarer ou les montres aux chiffres digitaux. Ses propositions marient la noirceur des couvertures de disques New Wave avec l’esthétique colorée de génériques TV grand public. Evan Gruzis explore les interstices entre vie rêvée et réelle. Il présente un Los Angeles cauchemardesque,

une réalité sombrement fantasmée, comme a pu le faire David Lynch avec son film Mulholland Drive. À l’encre de Chine, il dessine des natures mortes aussi précises que des images photographiques. Actuellement tourné vers l’aquarelle, ses fresques restent étrangement réelles.

Abstraction dramatique Dernièrement, Evan Gruzis a décidé de nous emmener dans un univers plus contemplatif et méditatif. Il défend le même discours des débuts, mais celui-ci s’affine. Il explore l’interprétation du cerveau, l’état de relaxation profonde ou encore la passivité d’une personne devant la télévision. La réflexion de la lumière dans l’œil humain le captive. Il emploie la couleur violacée que l’on retrouve dans les yeux quand ceux-ci sont touchés par les rayons lumineux. Les halos colorés d’un night club ou d’un écran font partie de sa palette, contrairement aux tons plus naturels. À la fois accessible et mystérieuse, ouverte et tournée vers l’intérieur, la démarche d’Evan Gruzis oscille entre ombre et lumière, abstraction et figuration. On se réjouit de découvrir la prochaine étape d’une œuvre jeune et porteuse de sens.

2.

1. «Monolith», 2013, encre de Chine sur papier Arches Aquarelle, 96.5 x 60 cm 2. «Study of A Light Source», 2013, encre acrylique, Fusain et pastels sur papier Arches Aquarelle, 147.5 x 96 cm 3. «Placement du Produit No. 3», 2013, encre de Chine sur papier Arches Aquarelle, 96.5 x 60 cm

Evan Gruzis: «Strictly Method» Du 3 mai au 22 juin SAKS Rue de la Synagogue 34 1204 Genève 1.

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13

3.


22

PUB

On est charmé

23

Serial créateurs - Min a

a

sidi ali Nicolas schopfer

Agence tous risques, The Workshop aka Alexandre Pugin et Raphaël Pasquali apprécie relever les défis. Avec leurs parcours atypiques, ces deux graphistes genevois ont traversé plus de vies que n’importe quel chat. Leurs créations recèlent le charme d’une boîte à musique. Pour Go Out!, ils sortent leurs baguettes de maestros pour diriger la ligne graphique du magazine. Une cover musicale à l’effet 3D et le tour est joué!

Après avoir acquis techniques théoriques et empiriques aux Arts Appliqués de Genève et chez divers employeurs, les compères scolaires Alexandre Pugin et Raphaël Pasquali décident de créer en 2011 une agence de design créative et alternative, pour imaginer de belles histoires. Ces deux esthètes helvètes conçoivent avant tout des travaux a l’image de ceux dont ils parlent: graphiques, ludiques ou chics. Leur champ de création s’étend de la vague institutionnelle à l’ouragan internet, du packaging à l’édition de magazines pour accros de la culture.

Fête de la musique 2013 Rive dRoite et Rive gauche 21/22 /23 Juin à genève et dans les communes Jusqu’au 12 mai

Chemin Gilbert-Trolliet 5 1209 Petit-Saconnex 022 733 05 75

www.fetedelamusique.ch www.villadutoit.ch

RENSEIgNEMENTS : 0800 553 553 / PROgRAMME ET INFORMATIONS DANS LA TRIbUNE DE gENèVE DU 20 JUIN ORgANISATION : VILLE DE gENèVE DéPARTEMENT DE LA CULTURE ET DU SPORT COLLAbORATION AVEC L’éTAT DE gENèVE ET L’ASSOCIATION DES COMMUNES gENEVOISES CRéATION VISUELLE JEAN-MARC HUMM, LA FONDERIE

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13

Ainsi, le duo réalise avec brio et presto des créations tous azimuts (cf pages 24-25): pochettes de disques, affiches, logos, polices de caractère, direction artistique, vidéos… Mini-mosaïque de quelques-unes de leurs pépites artistiques. www.theworkshop.ch

Raphaël Pasquali (à gauche) et Alexandre Pugin


Génération Urbaine T Sun Medallion H Je suis la mode E Freaks W the Ani men O Freaks R Proxima Serif K Eighteen S the Jamborines H Redemption O Tropea P Gomar


26

Théâtre

27

La Gravière se

met en scène scène a

Cé li n e Z amora Herv é A n n e n

Se rendre à la Gravière, non pas pour danser sur une musique électro, ou une de leurs soirées à thème, mais pour découvrir un nouveau concept et y participer, c’est désormais possible. Exit plateaux et rideaux de velours. Exit côtés cour et jardin. Oubliés les codes traditionnels du théâtre. Les lundis 3 et 17 juin, la Gravière présente une expérience créative et décoiffante, à l’image du titre de la pièce: Ambitions. Une série théâtrale de 4 épisodes, dont le pilote a été joué le 6 mai. Exploiter le potentiel d’un cadre particulier et interagir avec le public, telle est l’envie de cette jeune troupe. Une série qui rendra accro

Le pilote

Pourquoi avoir choisi pour scène un dancefloor? L’envie de la Gravière de devenir un endroit pluridisciplinaire comme Ambitions ne date pas d’hier, comme l’explique Albane Schlechten, responsable du club: «Dès le départ nous voulions rassembler plusieurs activités à la Gravière. Le challenge est que l’endroit n’offre pas les meilleures conditions pour monter un spectacle. Il était donc nécessaire d’accueillir un projet qui soit construit autour des contraintes et des avantages de ce lieu particulier.»

Pour ceux qui auraient loupé le premier épisode, GoOut! en donne le synopsis. Tout d’abord les personnages. Il y a Aude, Laurent et Adrian. Ces trois acteurs se sont mis en tête de révolutionner le théâtre. Mais face à un objectif aussi colossal, l’imagination et l’égo leur fera perdre la tête. Pièce jouée au son de la musique et improvisée la plupart du temps, Ambitions laisse place à une grande créativité. D’épisode en épisode, des artistes invités, musiciens, vidéastes et photographes viendront titiller la base du scénario pour donner du fil à retordre à nos trois comédiens, déjà fétiches, en quête constante d’inventivité.

Un spectacle théâtral Ambitions est à la fois une pièce de théâtre et un spectacle. Elle reprend tous les codes d’une série classique à laquelle s’ajoute le théâtre. Au lieu se s’avachir sur le canapé, la Gravière propose 45 minutes de divertissement en live, sans streaming ni replay. Bonjour la magie de l’attente qu’un nouvel épisode se déroule enfin en direct sous nos yeux. Après Top Chef, voilà le nouveau rendez-vous du lundi soir. C’est le jour de relâche pour les acteurs, mais également pour les calvinistes, qui ont apérotté et bougé leurs corps tout le week-end. L’esprit disponible en début de semaine rend l’exercice intéressant. Le but n’est donc pas de s’asseoir et écouter sagement, mais d’apprécier la musique, prendre un verre et que le théâtre prenne place.

Que le spectacle commence La nature du projet est modulable, pour pouvoir y intégrer de nouveaux personnages et de nouvelles idées. Ils sont quatre, ces épisodes coulés dans le bloc. L’ambition des trois acteurs est que le spectacle reprenne en septembre, après la pause estivale, pour faire de la Gravière un lieu incontournable non seulement les fins de semaine, mais aussi les lundis. Il ne dépend que de public que cette série ne dure plus qu’une saison.

Les 3 et 17 Juin à 20h50 (épisodes 3 et 4 de la saison 1) La Gravière Ch. de la Gravière 11 1227 Acacias www.serie-ambitions.com

Ambitions

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13


Théâtre

28

Théâtre

Ma semaine

chez Germaine - olivier gurtner Une figure intellectuelle du XIXe au bord du Léman… Lord Byron, Châteaubriand? Il s’agit pourtant de célébrer ici une femme. Du 17 au 21 juin, le Château de Coppet accueille pour la troisième année «Autour de Mme de Staël», un parcours autour d’un esprit libre, éclairé et en avance sur son temps. La programmation de Pascale Méla donne le premier rôle à cette annonciatrice du romantisme, cheval de Troie de la culture allemande, mais qui n’oublie pas ses collègues, amis et sources d’inspiration; parmi eux, cette année, Denis Diderot. Portrait d’une semaine chez Germaine.

De l’origine des parentés Difficile de comprendre Germaine de Staël sans donner certains repères au regard de l’histoire. Elle est la fille de Jacques Necker, brillant banquier protestant qui sera, entre autres, ministre des finances de Louis XVI. Il achète 1874 le Château de Coppet. Elle, richissime, épouse l’un des rares aristocrates protestants, le baron de Staël-Holstein, en l’occurrence très endetté. Elevée dans une famille érudite, elle fréquente les hautes intelligences de l’époque. Exilée de Paris par Napoléon encore consul en 1803, elle retrouve Coppet où se rendent plusieurs plumes: Châteaubriand, Mme Récamier, Goethe et Lord Byron. «Elle incarne à merveille l’intelligence brillante, qui joue, non celle mortifère de certains» explique la directrice du festival Pascale Méla.

souvent un moyen très efficace pour comprendre un individu» explique Pascale Méla, qui s’est inspirée des échanges de lettres pour préparer ce portrait d’une adolescente lettrée. Enfin, mentionnons le 21 juin, Le Mannequin, comédie écrite à Coppet en 1811 par Germaine de Staël, qui sera mise en scène par l’ancienne directrice de la Comédie Anne Bisang, avec Adrien Barrazzone, Zoé Schellenberg, Gilles Tschudi et Olivier Yglesias. Le texte pose les prémices du mariage fondé sur l’amour et non la raison, à l’inverse de l’écrivaine genevoise qui ne connut pas ce bonheur, heureusement complété par des voies… officieuses.

Les Larrons, qui a connu un important succès au festival off d’Avignon, souligné par le Canard enchaîné et Télérama.

Du 17 au 21 juin 2013 Billetterie 0900 800 800 www.autourdemmedestael.com

La Cour d’honneur du Château de Coppet, écrin de plein air au Festival «Autour de Mme de Staël»

Opéra et théâtre

© Yves Perradin

Le 19 juin est donné Hansel et Gretel par l’inventif Piccolo Opéra créé par Sophie Ellen Frank. L’autre temps fort de la journée sera le monologue d’Anne Durand (aussi passée par Avignon), L’affaire Calas. Cette affaire judiciaire impliqua Jean Calas, père protestant de Toulouse condamné à mort pour l’assassinat de son fils converti au catholicisme. Dans Traité sur la tolérance, Voltaire prit la défense du père, dont la mémoire sera finalement réhabilitée par la justice royale française. A noter également Le neveu de Rameau, un dialogue de Denis Diderot mis en scène par Alain Carrez.

Festin intellectuel La semaine en plein air commence avec une plaidoirie de l’avocat genevois Marc Bonnant, qui défendra l’entrée de Denis Diderot au Panthéon. Le rhéteur souligne le rôle essentiel du contributeur dans l’Encyclopédie des arts et des techniques (6000 entrées sur 70 000!) et «ce geste si important de placer sciences et arts au même niveau dans cette somme intellectuelle.» Parmi les événements du lendemain, le Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux, joué par la Compagnie

29

Sage comme une image Avec Germaine, une petite fille modèle, Olivier Lafrance (venu au théâtre le Poche en début 2013 jouer Pourquoi ont-ils tué Jaurès?) propose de revenir sur un important épisode dans l’existence de Mme de Staël. A 12 ans, victime semble-t-il d’une mère trop exigeante, Mme Suzanne Curchod, elle quitte le foyer familial sur les conseils du Dr Franklin. «Etudier la correspondance est

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13


Classique

30

31

La Petite Sirène

Rusalka, opéra d’Antonín Dvořák Les 13, 19, 21, 24 et 27 juin à 19h30

à Genève

Le 16 juin à 15h00 Grand Théâtre de Genève 11 Bd du Théâtre 1204 Genève 022 322 50 50

- Olivier gurtner Pour la première fois sera joué à Genève Rusalka, l’opéra le plus connu du compositeur Antonín Dvořák, au Grand Théâtre, du 13 au 27 juin. Directement tiré d’Ondine, le texte de Friedrich de la Motte Fouqué et inspiré du conte d’Andersen, La Petite Sirène, Rusalka offre un regard sur Dvořák qui dépasse la fameuse 9ème Symphonie «du nouveau monde» ou le Concerto pour violoncelle n°2. Créée en 2008 au Festival de Salzbourg, la production montée par Jossi Wieler et Sergio Morabito offre une relecture contemporaine plutôt qu’une mise en scène littérale. L’Opéra de Genève accueille en juin une œuvre jamais jouée sur la scène de Neuve, pourtant composée en 1901: Rusalka, d’Antonín Dvořák. Le conte lyrique décrit le destin funeste d’une ondine amoureuse d’un prince. Sur le conseil de la sorcière Jezibaba, Rusalka boit une potion pour devenir humaine, à condition de demeurer muette. Autre condition: si elle perd son amour, la sirène sera damnée à jamais. Le prince succombe au charme, mais épousera une princesse étrangère, laissant Rusalka désespérée. L’ondine apprend par la sorcière qu’elle peut conjurer le sort en assassinant le prince, ce qu’elle refuse. Ce dernier revient lui demander de l’embrasser, comprenant bien qu’il en mourra. L’étreinte consumée, elle repart au fond des eaux chez les damnés, lui meurt.

Double face Œuvre au grand dessein, Rusalka est également un conte intime sur l’amour, avec une action proche du Lac des Cygnes: un prince, deux femmes dont l’une éconduite, une fin triste (selon la version du ballet). Malgré un épilogue de réconciliation entre la sirène et le prince, la mise en scène de Jossi Wieler et Sergio Morabito offre un regard cynique et sans issue. L’ondine trompée par une haute société hypocrite et cruelle finit rejetée dans un lieu glauque et hostile aux sentiments, un bordel. Une manière de dénoncer la moralité petite bourgeoise et le souci des apparences. Cette lecture pessimiste, rehaussée des projections vidéo de Chris Kondek, a reçu un accueil peu hospitalier à Salzbourg et Covent Garden, où l’œuvre se jouait également pour la première fois en 2012.

Etendard national Par des traits musicaux typiques de la Bohème, par son livret écrit et chanté en Tchèque, Dvořák s’inscrit dans la lignée de Bedřich Smetana, avec ses œuvres La Moldau et Ma patrie. Chacun utilise la musique pour encourager le retour à la langue et l’identité nationales, étouffées au XIXe siècle par le compromis de Vienne en 1815 et la chape de l’empire Habsbourg. L’Europe tumultueuse de 1848 fera naître de nombreux espoirs d’unité nationale, qui se soldera par la création de la Tchécoslovaquie en 1918, sur les ruines de l’Autriche-Hongrie.

Autant dire que la version dirigée par Dmitri Jurowski –notamment directeur musical du Glyndebourne Festival Opera depuis 2001– ne laisse planer aucun doute. Il ne faut pas espérer trouver lac, roseaux et forêt sur le plateau conçu par le Suisse et l’Allemand, qui proposent au contraire un sauna, une église et une maison close. Indépendamment de la mise en scène, il faudra garder l’oreille attentive pour le fameux «Chant à la lune», en l’occurrence interprété par la soprano finlandaise Camilla Nylund, qui incarnera Elisabeth dans Tannhäuser en août à Bayreuth. © ROH 2012 / Clive Barda

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13


32

Classique

Classique

La nouvelle vague - olivier gurtner

«Assurer le rayonnement de l’OCG hors de Genève est très important pour moi» Arie van Beek, nouveau chef de l’Orchestre de chambre de Genève (OCG)

Avec un nouveau chef à sa tête, Arie van Beek, l’Orchestre de chambre de Genève (OCG) marque un changement de cap, après l’épisode David Greilsammer. Nouvelle identité visuelle, une programmation remaniée, plusieurs collaborations, notamment avec le festival Wagner de Genève, celui de la Bâtie ou encore la prestigieuse Tonhalle de Zurich (avec le lauréat 2012 du concours de Genève, Lorenzo Soulès)… l’OCG confirme sa mue. Au pupitre de la phalange, Arie van Beek est passé par l’Orchestre d’Auvergne et celui de Picardie, entre autres. Formé comme percussionniste, le Hollandais en a tiré une connaissance intime du répertoire moderne et contemporain, qu’il partagera avec l’orchestre genevois fondé en 1992. Conversation au bout du fil avec Arie van Beek. Un point fort de la prochaine saison? Chaque année nous aurons un concert une autre discipline artistique: ballet, cinéma, marionnettes, cirque. Pour la saison 13-14, au concert de Noël, nous établissons un programme avec le Cirque de Noël. En février vous avez dit dans GoOut: «On a l’impression que les chefs d’aujourd’hui restent bloqués entre Mozart et Mahler»… Pas seulement les chefs, mais beaucoup de musiciens. C’est ce que j’observe chez mes étudiants au Conservatoire de Rotterdam. Dans ma génération, issue des idées de 1968, des compositeurs avaient décidé de rejeter certains conformismes, comme porter la queue-depie et jouer Beethoven. C’était une époque où tout le monde était très curieux, par exemple face aux œuvres inconnues, contemporaines ou médiévales. Aujourd’hui, les élèves entretiennent un niveau instrumental très élevé, mais je trouve que leur curiosité est moindre. Comment comprendre Bach sans s’intéresser au contexte et à la musique médiévale? Justement. Allez-vous accorder une place importante à la musique contemporaine? Il est important que les orchestres généralistes mettent en avant cette musique. Après, cela soulève évidemment des questions vis-à-vis du public. Si vous ne programmez que de la

musique du XXe siècle, la fréquentation s’en ressent. C’est là que le travail d’explication devient important. En Picardie par exemple, nous avons joué l’Adagio de la 10ème Symphonie de Gustav Mahler. J’ai expliqué un peu au public, en rappelant cette période à la fois très créative, marquée par la psychanalyse mais aussi très sombre, avec l’antisémitisme et la souffrance de Mahler. Du coup, la soirée a été un réel succès. Voilà un exercice que je pourrais réessayer. En février vous avez joué à Genève un concert mêlant le contemporain Takemitsu et le romantique Mahler. L’envie de passerelles? Concevoir une programmation me passionne, mais c’est un exercice difficile: il faut essayer d’offrir une affiche variée et cohérente. On ne peut pas forcément lier une pièce romantique avec une autre contemporaine. Le chef sortant de l’OCG David Greilsammer met sur pied une nouvelle formation musicale, le Geneva Camerata. Qu’en pensez-vous? Il peut faire ce qu’il veut. De notre part, on va travailler le mieux que l’on puisse musicalement, en développant le programme et le son. Je suis très heureux de commencer le travail avec l’OCG, un groupe avec un énorme potentiel, une superbe ambiance et qui partage un but commun: partager avec le public.

GO OUT!

JUIN 13

© Gregory Batardon

33


Cinéma

34

Cinéma

Edouard & Le 7

ème

«Cannes, c’est le moment de la grande adrénaline, à Genève les idées se remettent en place.»

art -

35

Edouard Waintrop, Directeur des Cinémas du Grütli

A n drea M ac h alova

A la tête des cinémas du Grütli et Délégué général de la Quinzaine des réalisateurs pour la deuxième année consécutive, Edouard Waintrop additionne les rôles. Avant de s’installer dans la cité de Calvin, il a été pendant 26 ans critique à Libération et a dirigé le Festival international de film de Fribourg (FIFF). Avant de filer vers la Croisette, il nous livre la recette de sa sélection. Quelles leçons tirez-vous de la première année en tant que Délégué général? L’année dernière, tout s’est passé comme dans un rêve: les films sont arrivés de manière échelonnée, j’avais une équipe extraordinaire et une idée très précise de ce que je voulais réaliser. Le but consistait à rétablir la crédibilité de la Quinzaine en sélectionnant des films qui plaisent au public et aux critiques. Cette année, nous avions plus de pression, car les gens nous attendaient au tournant. On a voulu souligner le côté aventureux du festival. Je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent que la production cinématographique s’est effondrée cette année. Il y a des films intéressants, mais il faut aller les chercher.

Quels sont vos critères de sélection ? Un film doit me plaire et me surprendre. C’est le cas du Congrès, d’Ari Folmand, qui mélange le dessin animé et le jeu d’acteurs, ou du polar The Selfish Giant de Clio Barnard. La Quinzaine propose un large éventail. Si vous voulez du cinéma atypique, il faut venir chez nous.

Existe-t-il des tensions entre la Quinzaine et la compétition officielle? Les tensions existent, mais elles font partie du jeu. Si Cannes veut sélectionner un film pour la compétition, nous ne pouvons que nous incliner. On doit surtout marchander avec la section Un certain regard, créée par le directeur du festival Gilles Jacob il y a 25 ans pour contrecarrer la

Quinzaine, car des films identiques nous intéressent. Même si on se fâche parfois avec les deux autres délégués généraux, Charles Tesson et Thierry Frémaux, des liens d’amitié très forts nous unissent.

Préparer un festival et la programmation d’un cinéma, est-ce compatible? Ce sont deux tâches complètement différentes. Il y a des films qui marchent très bien à Cannes, mais pas du tout en salle et inversement. Au Grütli, on travaille sur le long terme, il faut créer un public et l’entretenir. J’aime faire des expériences à la Quinzaine, mais je sais où il faut que je m’arrête. Cannes c’est le moment de la grande adrénaline, à Genève les idées se remettent en place.

Que préparez-vous pour le Grütli? Tout d’abord nous accueillons pour la première fois, du 5 au 11 juin, la Quinzaine des Réalisateurs avec une sélection de dix films présentés à Cannes. En septembre, nous reprenons la rétrospective Cukor de Locarno. Nous aurons également la semaine du cinéma russe contemporain. Le 4 octobre, on reçoit la Nuit du Court Métrage. En décembre, hommage sera rendu au cinéma coréen. On réinvite l’équipe de Folamour et l’on essaiera de faire venir Claude Lelouch. Plusieurs festivals également: Animatou, Festival Tous Ecrans, Filmar.

GO OUT!

JUIN 13

Pourquoi diriger le Grütli de Genève? Après quatre ans au festival de Fribourg, il fallait un regard neuf. J’avais envie de changer d’air et un poste se libérait ici. Au début c’était terrible, il fallait tout construire. Nous avons amélioré les conditions de projection dans les deux salles, changé notre manière de travailler, engagé un responsable de la communication et commencé à animer les salles. Les premiers fruits ont porté avec la rétrospective d’Audrey Hepburn au mois d’août 2012. Désormais nous avons trouvé un vrai public, c’est donc un bonheur de travailler ici et de ne plus sentir que nous avons un couteau sous la gorge.

Cinéma du Grütli Rue Général-Dufour 16
 1204 Genève
 022 320 78 78 www.cinemas-du-grutli.ch/

GO OUT!

JUIN 13


36

Danse

Danse

37

Rythm Maker - Margaux Mosimann

a

Herv é A n n e n

Alessia Sacco entrevoit sa passion à chaque esquisse de mouvement: «La danse se retrouve partout du moment qu’il y a du rythme. Et puisque tout est rythme, même les arbres dansent». Après avoir foulé la scène du Grand Théâtre de Genève pour l’opéra Macbeth, dirigé des performances à Flux Laboratory et Berlin, elle joue notamment dans La R’vue genevoise depuis deux ans. Aujourd’hui, cette passionnée de danse aux origines italiennes se prépare à un nouveau challenge: la section danse de la Biennale de Venise qui s’ouvrira au public du 28 au 30 juin. Portrait d’une artiste profonde et délirante.

Biennale de Venise Du 28 au 30 juin www.labiennale.org

Alessia Sacco en création, ici sur la scène du Victoria Hall

Voir Venise et grandir

Sur les pas de Pina

Sélectionnée parmi des dizaines de danseurs internationaux, Alessia Sacco s’apprête à participer à l’une des plus importantes manifestations artistiques d’Europe. Vingt jours durant, elle va collaborer avec des grands noms de la danse contemporaine tels que le danseur américain David Hernandez et l’autrichienne Renate Graziadei. Sous le titre Living in the World, le programme du directeur de la section Virgilio Sieni place la danse au centre d’un dialogue intense. «Les journées seront partagées entre des cours techniques et de la création chorégraphique. Notre corps ne sera pas le seul à être sollicité, notre intellect sera nourri de rencontres, notamment avec des philosophes», s’enthousiasme Alessia Sacco.

Depuis 2010, Alessia Sacco tire le bilan de son expérience: «Je peux enfin nommer ma voie: la danse-théâtre! Mon rêve est de danser chez Pina Bausch». Ce nom mythique auquel Wim Wenders a rendu hommage en 2011 avec son film Pina fait vibrer Alessia Sacco. Dès 1974, la danseuse et chorégraphe allemande révolutionne le monde de la danse avec sa compagnie Tanztheater. Mêlant la parole et le jeu d’acteur à la danse, les pièces de Pina Bausch traitent des émotions et des rapports entre homme et femme. Des gestes répétés, des robes soyeuses et un détail de la mise en scène constituent l’univers de cette chorégraphe décédée en 2009. La longue chevelure sauvage d’Alessia Sacco rappelle d’ailleurs férocement l’allure sensuelle de ses danseuses.

Des plateaux genevois aux racines romaines

Un ciel d’automne

La ballerine écume depuis son enfance les écoles de danse genevoises. Les planchers plastifiés de Brigitte Matteuzzi, Beatriz Consuelo et Danse Area éprouvent alors ses premières pirouettes. En 2005, Alessia Sacco débute une formation professionnelle complète de danse technique, chant et théâtre chez Anne-Marie Porras à Montpellier. Son diplôme de scène empoché, elle quitte la France pour «retrouver ses racines» à Rome. Elle y décroche une place de danseuse au sein de la compagnie Senza Piombo dirigée par Sara Simeoni et collabore à de nombreuses créations. Son aventure romaine s’interrompt brutalement à la suite d’une blessure dont la longue convalescence la ramènera à Genève.

A côté de sa pratique de la danse, entre ses remplacements et ses mandats ponctuels, Alessia Sacco compose sa première pièce. Intitulée Vogue sous un ciel d’automne, sa pièce dansée traitera de l’humanité et de ses névroses sur la 3ème symphonie de Gustav Mahler. «Profonde et folle à la fois, elle interrogera les possibles chemins pour se libérer de nos modes de vie cloisonnés», confie la danseuse. L’automne, toujours, devrait la porter vers d’autres cieux: celui du Grand Théâtre du Luxembourg pour y interpréter une création d’un ancien danseur de Pina Bausch. Un projet qui rapprocherait alors un peu plus la danseuse de son rêve.

GO OUT!

JUIN 13


38

On a rencontré

On a rencontré

«Je me dois de réinventer le rapport entre visiteurs et musée»

39

Hélène Carrère

d’Encausse

Chris Dercon, directeur de la Tate Modern

- Jadd Hilal Elle a le corps nerveux, la pupille vive. Dans une des salles de la Société de Lecture, la Secrétaire perpétuel de l’Académie française Hélène Carrère d’Encausse enchaîne les signatures de son ouvrage Des siècles d’immortalité: L’Académie française, 1635 -… Elle écrit rapidement, sans préparation, les mots paraissant lui arriver naturellement à l’esprit. Une ancienne étudiante lui murmure: «j’ai adoré vos cours, vous ne suiviez aucune note mais vous nous teniez en haleine».

Membre de l’Académie depuis 1990, Hélène Carrère d’Encausse a mené une longue carrière dans l’enseignement de l’histoire de la Russie et des sciences politiques au sein de nombreuses universités: Sorbonne, l’Institut d’études politiques de Paris (IEP), Laval, Louvain la catholique, de Montréal et de Bucarest entre autres. Non contente de son parcours académique, elle s’engage également dans la politique et devient députée européenne en 1994. Cinq ans plus tard, elle est Secrétaire perpétuel de l’Académie française. Tout au long de sa carrière, cette émigrée russe a revendiqué le changement, la diversité, le mouvement. Rencontre avec la «bonne à tout faire» – une appellation qu’elle se donne elle même – de l’Institut.

«J’ai toujours ressenti le besoin de commencer une nouvelle vie» Hélène Carrère d’Encausse

GO OUT!

JUIN 13

© John Foley Opal

Quel regard posez-vous sur votre entrée à l’Académie? Un pur hasard. Je n’ai jamais imaginé l’intégrer. Aucune femme n’y a été avant moi, je n’aurais donc jamais été candidate. Un jour, Henri Troyat m’a appelée pour me dire qu’on souhaitait me voir y entrer. Je n’ai eu qu’à envoyer une lettre de remerciement. Je n’ai pas eu besoin de faire campagne; on m’a proposé directement.

Chaque académicien choisit ses symboles sur son épée, quels sont les vôtres?

GO OUT!

JUIN 13

J’ai choisi Saint Georges écrasant le dragon et le drapeau de Saint André, respectivement symbole de la ville de Moscou et ancien drapeau russe. Mon père venant du Caucase, j’ai également décidé de représenter une toison d’or et des grappes de raisin. J’ai aussi fait graver un coq gaulois, la main de Clio et ma devise: «heureux les pacifiques».

Une quantité de vos symboles renvoient à la Russie, vous êtes issue d’une famille d’émigrés mais votre statut social a beaucoup changé… J’ai grandi dans une situation matérielle difficile. Mais j’ai tout de même eu le privilège d’évoluer dans un environnement de très haute culture. On parlait cinq langues chez moi. La différence entre Russie et France n’a pas été très grande de ce point de vue.

Combinez-vous votre goût pour la langue française avec votre passion de la Russie? J’ai la chance de maîtriser les deux langues. Je pourrais très bien travailler pour l’Académie russe. Mais étant quelqu’un de naturellement désorganisé, je dois avoir un soutien administratif extraordinaire. Je n’accomplis pas les travaux sur la Russie et la France au même endroit. Je dispose d’un bureau pour chacun. De même, je divise mon temps en fonction des deux. J’ai besoin de toutes ces frontières.


40

On a rencontré

Architecture

Entre nature

Dans tous les domaines?

Des problèmes sociaux avant tout…

J’ai toujours ressenti le besoin de commencer une nouvelle vie. Je ne me suis absolument pas occupée de la langue française avant 1980. Je n’ai enseigné que la Russie. L’Académie et le secrétariat perpétuel se sont donc présentés comme de nouveaux chemins. La politique aussi. Avant de devenir parlementaire européen, je n’avais jamais exercé dans ce domaine.

Educatifs plutôt. Je prie le ciel pour le retour des dictées, du par cœur. Après 1968, l’école a été considérée comme le lieu d’épanouissement de l’enfant génial. Tout élève se concevait comme un génie en quête de découvertes. Je ne suis pas d’accord. Pour moi, l’école existe pour apprendre.

Qu’est-ce qui est resté russe chez vous?

Vous avez trois enfants, appliquez-vous ce modèle?

J’aime énormément la littérature russe. Mais je suis française avant tout. Quand le président Boris Eltsine m’a proposé la nationalité, j’ai refusé. La Russie me passionne mais intellectuellement, j’ai un cerveau français.

Je leur ai appris à lire avant l’école. J’ai passé avec chacun d’eux un été à travailler l’orthographe, la lecture. Ils ont commencé avec les bonnes méthodes et ont naturellement montré plus de facilité par la suite.

Un cerveau français!

Comment résoudre ce problème à grande échelle?

Je ne saurais vous dire pourquoi mais je sais que je raisonne à la française. Je suis rationnelle…

Parlons féminité, première femme porteuse d’épée et Secrétaire perpétuelle, troisième à entrer à l’Académie française… difficile de se faire une place? Mes prédécesseurs ont rencontré plus de difficultés. Personnellement, j’ai été accueillie à bras ouverts avant même mon élection. Je pense avoir correspondu aux attentes.

Quelles étaient-elles? Je me suis naturellement insérée. J’ai répondu à toutes les demandes. Je n’ai pas fait de manières et me suis comportée exactement comme un académicien, homme ou femme.

Et aujourd’hui, où vous placez-vous vis-à-vis de l’appauvrissement de la langue?

41

et ARCHITECTURE

Pour justifier la déliquescence de l’école, nous parlons souvent «d’enseignement de masse». Par rapport aux enfants des banlieues, nous évoquons l’illettrisme de leurs parents. A mon sens, cela ne représente qu’un alibi. Le problème ne réside pas dans les classes mais dans les principes. Il faut lutter pour la transmission du savoir et pour l’instauration d’un rapport éthique entre celui qui sait et celui qui apprend.

Cela passe par une meilleure reconnaissance sociale du milieu de l’enseignement… Et comment donc! On ne leur reconnaît pas un statut social adéquat. On ne valorise pas la transmission du savoir. Si on accordait une dignité aux individus qui savent et transmettent, tout serait gagné. Les instituteurs devraient être révérés. Ils possèdent et diffusent le savoir. Rien n’est plus valorisant.

Je suis désolée et inquiète. La société rencontre un rétrécissement du vocabulaire et une aggravation des difficultés lexicales et grammaticales. L’orthographe souffre également un manque de maîtrise spectaculaire. Le plus grave réside toutefois dans la faible importance accordée à ces problèmes.

a

- Mina sidi ali Nicolas schopfer

Après avoir investi la Kunsthalle de Bielefeld en 2012 avec son exposition Architecture as Forest, Sou Fujimoto –convié par La Maison de l’architecture de Genève– vient aviver la voûte céleste du pavillon Sicli le temps d’un printemps. A 40 ans et des poussières d’étoiles, ce jeune génie japonais dévoile jusqu’au 13 juin prochain ses 102 esquisses issues de ses projets réalisés, ou de purs concepts poétiques. Mini-virée dans ce circuit scandé de maquettes, tels des arbres disséminés dans une forêt, avec cet humble prodige des buildings organiques.

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13


42

Architecture

Votre exposition a d’abord été le fruit d’une collaboration avec la Kunsthalle de Bielefeld en Allemagne. Etait-ce une volonté de votre part de voir ces travaux voyager ailleurs? Non, il est vrai que cette exposition n’était initialement pas conçue pour pérégriner. La Maison de l’Architecture de Genève m’a gentiment convié à représenter mes travaux. Je n’y ai pas vu d’inconvénients. La seule différence entre les deux expositions se trouve au niveau de l’espace investi. En Allemagne, les chapitres étaient présentés dans diverses salles d’un musée alors qu’à Sicli la visite-parcours se lit dans une seule pièce. Cela amène une grille de lecture différente permettant de susciter de nouvelles impressions, de nouveaux ressentis.

Certaines maquettes ont été réalisées et d’autres sont uniquement conceptuelles. Pensez-vous que le public sera à même de distinguer les deux? Il est avant tout important de dévoiler les deux types de travaux car cela fait partie intégrante de mon processus de création architectural. Les deux se complètent, car le projet conceptuel inspire celui réalisé. Néanmoins, j’espère que les visiteurs ne porteront pas plus d’importance que cela à ces différents types. Ce qui compte, c’est de permettre au public de saisir le développement d’un processus de création.

Architecture

Quel est votre leitmotiv dans votre processus de création? Mon souhait est d’assurer le bien-être des gens. Je veux que ces derniers se sentent au mieux dans les espaces qu’ils occupent et qu’ils puissent les expérimenter. Je désigne des espaces confortables, fonctionnels, ludiques et orientés vers l’ouverture d’esprit. Au départ, on doit trouver ses repères mais finalement on trouve toujours la meilleure manière d’y vivre. Les gens ont besoin d’upgrader leur façon de vivre. Il y a 100 ans, on vivait différemment. Et le prochain centenaire, on logera également autrement.

Pourriez-vous nous donner un exemple concret de cette évolution? Par exemple, on n’avait pas de baies vitrées avant. Au départ, les gens pensaient qu’il serait impossible de vivre avec des fenêtres aussi ouvertes sur l’extérieur. Aujourd’hui, le concept a été adopté et s’est banalisé. On peut toujours moderniser et faire évoluer son environnement.

43

Vous avez obtenu le Lion d’or à la Biennale d’architecture de Venise avec Kumiko Inui, Akihisa Hirata et le lauréat du Pritzker Prize Toyo Ito (cf. GoOut! mai 2013). Pouvez-vous nous parler de ce projet réalisé pour une communauté japonaise touchée par le désastre de Fukushima? Nous avons réalisé un bâtiment appelé Home for all pour les habitants de la ville de Rikuzentakata. Le plus excitant dans ce projet a été de pouvoir se rendre sur place et de partager les bases d’une architecture avec la collaboration de toute une communauté. Les gens souhaitent avant tout un espace où pouvoir interagir, vivre, faire la fête… Nous avons imaginé sur des débris de bois, des maquettes de petites maisons très fonctionnelles. Cela m’a permis de reprendre conscience du pouvoir de l’architecture et de sa très belle relation avec l’environnement et la société. Cela a été pour moi une expérience précieuse et très enrichissante.

House NA, 2010

Quelle serait prochaine étape alors? Je n’en sais rien. Les architectes détiennent un mini-pouvoir sur ce développement. Nous faisons évoluer l’habitat étape par étape.

Tokyo Apartment, 2007

Après Herzog & de Meuron (avec Ai Weiwei) et Frank Gehry vous signez cette année le prestigieux pavillon de la Serpentine Gallery... Oui et j’en suis honoré. Pour ce projet, mon agence a réellement souhaité se distinguer des participants précédents avec toujours avec le même objectif; pouvoir innover le futur de l’architecture. Mes créations prennent souvent leurs racines dans la forêt. Je suis sans cesse en quête de nouvelles formes, de nouveaux matériaux et de nouveaux espaces à moduler entre nature et artifice. J’aime interroger la production architecturale.

En Suisse, les lois en matière d’architecture se révèlent beaucoup plus rigides et contraignantes que celles de l’étranger. Comment le percevez-vous? Je dirais que ce sont parfois les contraintes et les conditions les plus difficiles qui vous obligent à réfléchir et créer différemment et permettent ainsi la naissance de créations uniques.

Sou Fujimoto – Architecture as a forest Jusqu’au 13 juin 2013 Me et ve 11h-18h, je 11h-20h, sa et di: 10h-17h Pavillon Sicli

Pavillon Serpentine Gallery,

Route des Acacias 45

Dessins et images préparatoires

1227 Carouge

Londres, 2013

www.ma-ge.ch

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13


44

Live

45

L’écoute est

dans le pré - Vincent Magnenat

Après la virulence de l’hiver moribond, on se remémore que l’espace public n’est pas limité aux seules terrasses mâtinées de CO². Les buvettes éclosent à la belle saison et pour Ecoutes au vert, qui a fait le choix malicieux du nomadisme il y a 8 ans, il est à nouveau temps de promener ses événements au gré des chaudes brises estivales. Une quinzaine de dates en plein air et gratuites sont proposées par ce festival de musique qui a lieu de mai à août avec quelques soirées intramuros payantes au Motel Campo et la Fonderie Kugler.

On a là un projet construit avec peu de moyens mais beaucoup de passion, débrouillardise et savoir-faire de ses deux organisateurs Daniel Rosenthal et Matthias Solenthaler. Ecoutes au vert poursuit sa route iconoclaste avec un soutien encore trop faible des pouvoirs publics, malgré la qualité de la programmation et de l’organisation qui progresse d’année en année et sa mue en l’une des manifestations phares de l’été genevois. Les échos positifs dans la presse et le fort intérêt du public le confirment: 7500 personnes en 2012. Ce projet a su se placer savamment entre l’utilisation sauvage de l’espace public et la case autorisée. C’est ce qui se reflète dans le terme « musique d’écoute » avec lequel le projet se définit. Le niveau sonore et le style de musique joués sont toujours en adéquation avec le lieu visité. On fait ainsi connaître des artistes pas assez exposés, à un plus large public dans un cadre propice à la découverte. C’est cette générosité, cette volonté de partage qui donne cette impression de pénétrer un univers à part lorsqu’on vient à Ecoutes au vert. Quiconque se donne la peine de tendre l’oreille peut emprunter cette passerelle qu’on lui tend vers un monde sonore riche et en perpétuelle évolution. Au travers des nombreux concerts, c’est l’occasion de redonner corps à la musique trop consommée par écran plasma et 3g, de mettre en avant sa dimension humaine et sa force communicative. De musiciens prometteurs à des affiches plus confirmées, la variété de

La manifestation s’exportera par ailleurs à Lausanne le samedi 15 juin lors d’une après-midi à Bourg-plage avec le concert cosmique pop des suisses Oha Aho, suivie d’une soirée dansante au Bourg avec le genevois Cobeia. Enfin, Ecoutes au vert implantera pour la 1ère fois sa scène au Parc Trembley du 31 juillet au 2 août avec le concert phare de l’américaine Julia Holter, suivi de soirées à la Fonderie Kugler pour un final en beauté de cette édition 2013.

la programmation surprend et nous invite à des moments d’exceptions en de très beaux lieux. Le festival fera escale sur le Bateau Genève le samedi 8 juin pour une soirée tropicale avec le meilleur des sons afro-latino-caribéens vintages emmenés par les DJs français Turkish D et ORL Muzzicaltrips de Palmwine Records. Le vendredi 21 juin à la Fête de la Musique, Ecoutes au vert sera au Parc Beaulieu, au dessus des Cropettes. On y relève le concert rock/pop/synthé de la colombienne Lucrecia Dalt et l’audace sonique de Dustin Wong, talonné de près par le suisse Buvette et son electronica-synth-rave. Notons aussi les britanniques Halo Halo, qui avec leur mélange de rock/pop aux accents no wave/psyché, seront bientôt d’avantage connus comme leurs confrères rock lyonnais Reveille. Après ces concerts open-air, la nuit se poursuivra au Motel Campo, où Prosumer mixera pour la 1ère fois à Genève. DJ et producteur berlinois à la finesse aussi pertinente que dansante, il sera accompagné de l’excellent DJ genevois Crowdpleaser. GO OUT!

JUIN 13

Ecoutes au vert De mai à août 2013 pour suivre toute l’aventure: www.ecoutesauvert.net Pour avoir plus d’échos sonores: www.soundcloud.com/ecoutesauvert www.mixcloud.com/ecoutesauvert

Affiche © Kavin Beau

GO OUT!

JUIN 13


Live

46

In

Live

3D we trust 3D - Herv é

47

Be Curious

and Go Out! a n nen

8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1, Go! Le show 3D de Kraftwerk prévu le 17 juillet prochain à l’auditorium Stravinski au Montreux Jazz festival promet de nous en mettre plein les yeux! Orpheline de son charismatique créateur Claude Nobs depuis janvier 2013, cette 47 ème édition donne le ton en programmant ce groupe détonnant. En bookant Krawtwerk, le cultissime festival se démarque une nouvelle fois avec un show hors normes et avant-gardiste. Le vénérable groupe électro adapte la technologie trois dimensions (3D) à son propre langage et ajoute caractère et volume à l’imagerie qui les a suivi tout au long de leur vaste carrière. Grâce à Kraftwerk, l’avenir, c’est maintenant. Vous avez dit arty?

Montreux 3D

La formation allemande, l’une des plus influentes des 50 dernières années a inspiré l’univers entier, du monde musical à celui de l’art contemporain. Ainsi, depuis leur présence à la Biennale de Venise en 2005, le groupe se voit convié à des rencontres artistiques et auprès de diverses institutions muséales. Une mise en lumière exceptionnelle pour un groupe musical. Peu de formations peuvent se vanter d’avoir brancher leurs instruments (ou ordinateur) entre les murs du Musée d’Art Moderne de New York (MoMA). C’est là qu’ils ont subjugué un auditoire transporté, en proposant, pour la première fois, un show conceptuel et époustouflant: Retrospective 12345678. La formation a joué 8 jours de suite dans cet espace mythique. Une soirée a été consacrée pour chaque album afin de couvrir leur discographie en proposant leur répertoire chronologiquement soutenu par des visuels et typographies projetées et visibles en 3D.

Il est des groupes comme ça qui, malgré le temps, conservent un talent énorme. Créée dans les années 1970, l’électro pop de Kraftwerk se dévoile plus que moderne. La pertinence de certains thèmes chers au quatuor reste d’actualité, comme le rôle de l’homme face à la technologie ou la peur du nucléaire. Les projections en trois dimensions balancent des notes musicales en rafale et le train du TransEurope Express frôle une foule conquise, envahie par un sentiment de bonheur et de nostalgie. Kraftwerk en 3D? Un concert incontournable d’une tournée qui s’annonce renversante et qu’on ne manquera pour rien au monde le 17 juillet prochain. Kraftwerk 3D
Auditorium Stravinski 17 juillet 2013
 1820 Montreux www.montreuxjazzfestival.com

- Alix Lefeuvre Valroff Du 21 au 23 juin prochain se tiendra la 22 ème édition de la fête de la musique. Cet événement, devenu incontournable, abonde de grands classiques. Mais préparez vos sens car cette année risque bien d’être singulière. En effet, le mot d’ordre c’est d’être curieux et de voyager d’une rive à l’autre! Et Le plus de ce rendez vous? tinlin-tinlin-tinlin-tin-tin suspens...Go Out! Mag investit un stand sur la promenade de Saint-Antoine et vous a concocté quelques surprises… French touch Cette fête est d’abord imaginée en 1976 par le musicien américain Joel Cohen qui travaillait alors pour Radio France-France Musique. Après les élections présidentielles de 1981, l’idée est mise en place en France par Jack Lang alors ministre de la culture. Sa première édition a lieu le 21 juin 1982. Depuis, cette liesse populaire ne cesse de s’étendre et connaît un succès croissant.

pêtre, participez à notre jeu-concours afin de remporter un des trois merveilleux prix proposés! Cette année, changez vos habitudes, ne soyez pas timide et partez à la conquête d’instants sonores privilégiés. Du Chat Noir au Musée d’art et d’histoire, laissez traîner vos oreilles et vos envies et n’oubliez pas de venir nous narrer vos aventures les plus musicales!

Profitez des nouveautés Pas d’inquiétude, l’ambiance conviviale, familiale et sympathique s’annonce toujours de la partie. Pour cette 22ème édition, la Ville de Genève aimerait seulement exaucer un souhait: rendre le public encore plus curieux. Afin de réaliser ce défi, quelques nouveautés sont proposées. A commencer par les discothèques municipales, qui seront présentes pour la première fois sur la place de Neuve, avec la mise en vente à un prix symbolique d’un stock impressionnant de près de 15’000 vinyles. De plus, un QR code sera créé afin de découvrir le programme complet des 500 concerts. Le public disposera également d’une navette TPG rive gauche-rive droit, afin de profiter de toute l’ampleur de la manifestation.

A place to be Sur le stand GoOut! se trouveront des spécialités dans le ton du temps; raclette, tartes acidulées, cocktails maison et mille autres délicieuses surprises. Depuis notre petite place suisse chamGO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13

Fête de la musique 2013 du 21 au 23 juin Rive droite - Rive gauche www.ville-ge.ch/culture/fm/


Là-bas

48

Là-bas

49

À enmourir

de rire - Manon

barraud

Le rire… volontaire, imprévisible ou communicatif, un réflexe universel excellent dans l’art de la transmission instantanée. On rit pour un oui ou pour un non, à gorge déployée, à pleines dents et parfois même jusqu’à s’en décrocher la mâchoire. Dans le cadre du festival «Morges-sous-rire», la fine fleur des humoristes de Suisse et d’ailleurs relèvent le pari du marathon et se passent le témoin pour vous faire marrer pendant neuf jours consécutifs, du 7 au 15 juin 2013.

Take Me Home Le 6 juin à 18h45 Crans-près-Céligny Scène du Lac www.caribana-festival.ch

Artistes confirmés et fidèles au poste, jeunes humoristes montants et prometteurs, l’équilibre est atteint pour fêter les 25 ans du festival Morges-sous-rire. 25 ans que cette semaine donne aux visiteurs une tranche de détente. Pour cette édition 2013, les choses ont changé. Les organisateurs donnent une pause aux spectacles donnés dans les environs de la ville de Morges, «pour mieux revenir en 2014», explique la directrice du Théâtre de Beausobre, adresse culturelle et artistique incontournable. Le tout se déroule dans trois lieux différents, Beausobre et ses 850 places, le café-théâtre qui peut accueillir jusqu’à 150 personnes et le Chapiteau, sorti de terre spécialement pour l’occasion, avec ses 350 places.

Départ en fanfare

La crème de la crème Les visiteurs étant de plus en plus nombreux, les humoristes se pressent au portillon pour faire partie de cette programmation très fournie. Se délectant d’une notoriété désormais affirmée, le festival propose plusieurs galas d’anniversaires, tous présidés par des pointures de l’humour. L’incontournable Marie-Thérèse Porchet réunit une dizaine de comiques suisses, des duos et des trios de brio avec «Ces Suisses qui nous font rire». Frédéric Recrosio et Jean-Luc Barbezat rassemblent une brochette d’artistes fidèles au poste depuis de nombreuses années, Marc Donnet-Monay, Laurent Flutsch, les Peutch, Thierry Romanens, Brigitte Rosset, Karim Slama, se mélangeant pour «faire sa fête au plus chouette des festivals du monde». Arek Gurunian, comédien morgien met en scène la «Comedy Party» et ses jeunes talents venus de Paris, déjà reconnus de la profession comme Shirley Souagnon du ONDAR show ou Anne-Sophie Girard, découverte dans le Jamel Comedy Club. En bref, «Venez tous mourir de rire, on va bien se marrer», conclut Carlos Hoyas, président de l’Association des Amis du Festival de «Morges-sous-Rire».

GO OUT!

JUIN 13

Frédéric Gafner AKA Foofwa d’Imobilité

©Yves Burdet

Pour fêter dignement 25 années d’existence, les responsables de l’événement décident de se recentrer sur les fondamentaux. Une manière de faire écho à la naissance du festival, en 1989. Jean-Marc Desponds, créateur et grand patron en mal d’humour, offre la possibilité aux étoiles montantes du rire de faire leurs preuves dans les murs du théâtre morgien. Le concept plaît, une habitude s’installe. Anne Roumanoff âgée d’à peine 19 ans amuse la galerie, suivie de Dany Boon, déniché dans une salle de spectacle en Belgique et de Yann Lambiel, repéré dans un café du village vaudois. S’ajoutent ensuite les jeunes pousses comme Kev Adams et ses problèmes

d’ado, Ahmed Sylla, Claudia Tagbo, John Eledjam, Garnier et Sentou, Constance, tous poussés par Michel Boujenah, grand habitué des lieux.

Le 30 avril à 19h00 Théâtre Forum Meyrin

Morges-sous-rire Du 7 au 15 juin www.morges-sous-rire.ch GO OUT!

JUIN 13

Pl. des Cinq-Continents 1

1217 Meyrin 022 989 34 34

www.forum-meyrin.ch


En famille

50

En famille

Quinqua Quinqua

51

lumière au spécimen. Les œuvres d’art ne ressemblent en rien à des dessins sous cadre en

pa mpa ym sy s

dorure façon Louis XVI. Que nenni! Des artistes du monde entier ont envahi le plancher, les murs et les escaliers avec des jeux de lumières, de textures et de sons. Donner à l’art une dimen-

-

sion ludique, créative et pleine de rêves, c’est Cé li n e Z amora

mission réussie pour le Mumo.

I love Meyrin Centre Jusqu’au 18 septembre

Il paraît qu’on ne fête pas la cinquantaine tous les jours. Telle ne sera pas la devise de Meyrin centre qui soufflera ses 50 bougies, jusqu’au 18 octobre prochain. 50 jours de festivités avec un programme aussi fou que le Paléo. Cinéma open air, expositions de photographies, dédicaces du Servette FC… ce n’est qu’un échantillon des mois à venir.

Il était une fois

ture, il a impressionné par ses expositions de

Pourquoi un centre commercial suscite autant

voitures. Cette année, les curieux pourront se

d’intérêt au milieu de pages classiques et lit-

jeter dans des châteaux gonflables et s’envoler

téraires? Simplement parce que ce centre a la

jusqu’aux nuages. Et à défaut d’un été de Coupe

particularité d’être le premier en Suisse. Il a été

du monde, reste le tournoi de baby-foot géant.

Alors back to the basic, du temps où l’Internet n’existait pas et où les Beatles chantaient A Hard Day’s Night. Il est temps de célébrer comme il se doit Meyrin Centre et profiter des 50 jours de festivités.

le premier à ouvrir ses portes automatiques en 1964 en plein cœur d’une cité satellite dévelop-

Un ovni appelé Mumo

pée à la vitesse grand V. Conçu par le célèbre

GoOut! a eu un véritable coup de cœur pour

architecte Georges Addor, Meyrin centre était à

l’une des toutes premières activités: le Mumo.

son ouverture un marché à ciel ouvert, à l’image

Le Mu quoi? Acronyme de musée mobile, cet

de celui de Plainpalais. Il est vite devenu un

objet verbal et visuel en quête d’identification se

espace de vie où les habitants de la commune

dresse sur la place, non du village, mais de Mey-

de Meyrin avaient l’habitude de se retrouver.

rin Centre. A quoi ressemble ce fameux Mumo?

Imaginez faire vos courses par temps de pluie.

Véhicule géant, il est composé d’un camion

En plus de la liste des achats, il ne fallait pas

à remorque et de trois bennes de cargo. Rêve

oublier son parapluie. Restructuré dans les

psychédélique ou réalité sur 3 dimensions, un

années 80, Meyrin Centre se couvre de grandes

gigantesque lapin gonflable vient se percher en

verrières.

haut de cette étrangeté, pour mieux nous hypnotiser dans notre avancée. Astucieux, le Mumo

Dans la commune de Meyrin

reprend le concept du camion-dentiste, souve-

Le centre commercial a sauvé bien des week-

nir terrifiant pour certains, et la Ludothèque. Ce

ends sous la pluie, fait gagner des voitures, des

camion fou sillonne les préaux d’écoles et les vil-

voyages ou des paniers garnis et fait décou-

lages perchés en montagne pour faire découvrir

vrir l’Égypte ancienne lors d’expositions tem-

aux enfants, et uniquement aux enfants, l’art.

poraires. Meyrin Centre s’est toujours voulu un

Treize artistes ont été réquisitionnés pour don-

lieu débordant d’animations. Dès son ouver-

ner une touche de pinceau, de chatterton ou de

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13

Centre Commercial de Meyrin Avenue de Feuillasse 24 1217 Meyrin 022 785 18 88 www.meyrincentre.ch


Go Outips

52

Go Outips

LA fripe

Il CARtonne

c’est chic

- Margaux mosimann

Envie de dégoter le dernier magazine danois en vogue, un vélo customisé ou la paire de lunettes vintage de l’été? Ne cherchez plus, le Marché Sans Puces revient le 27 juin de 17h30 à minuit pour assouvir votre fièvre acheteuse et réveiller votre instinct chineur. Après le succès de la première édition, une vingtaine de nouveaux stands investissent la Fonderie Kugler sous le regard bienveillant de sa cheminée de briques. L’atmosphère industrielle prendra alors des airs de solderie chic aux accents festifs. Petit tour en repérage. Malle aux trésors

Le petit frère dandy

Pour cette édition estivale, l’événement hype s’empare de l’Espace 27 pour bénéficier de 100m2 supplémentaires. En lineup? Les bijoux ethnochic de I R M A W Y, les posters et stickers de Lifeonmars, le désormais célèbre vide-dressing du pop-up store The Square, les lampes industrielles customisées par E27 ou encore les vêtements et sacs vintages de la boutique Flair n°3 façonneront le paysage de cette seconde édition. Même la dream team de Go Out! participera aux festivités!

Si la poussière et les effluves des vieux greniers cultivent un certain charme, dans cette version revisitée, il s’agit davantage de dénicher la perle trendy au gré des rencontres dans une ambiance festive. Les curieux déambuleront cette fois-ci sur les vibes de la «nu disco» (mélange de disco et de house) du DJ Mike Arthur Le Trèfle (Flashworx). Et puisque le shopping –tout le monde le sait– creuse la faim, une véritable food-court accompagnera The Hamburger Foundation (expert hamburger) pour parer aux fringales nocturnes. Des douceurs qui inscrivent désormais ce rendezvous trimestriel à nos agendas gourmands.

Deux amis, un concept L’initiative novatrice voit le jour en 2012 d’un duo de choc: la québécoise Pascale Clemann, férue de flea market, et son ami Nicolas Droz dénicheur professionnel de mobilier estampillé du XXe siècle. Ensemble, ils travaillent depuis longtemps sur ce concept de marché de nuit. «Nous avions cette envie commune de dépoussiérer le marché aux puces et de promouvoir des artistes locaux, des petites boutiques méconnues et des chineurs professionnels», explique le cofondateur du projet. C’est chose faite! Le Marché Sans Puces offre aux particuliers et amateurs de design en tout genre une vitrine éphémère inédite pour rencontrer un large public et se faire connaître.

- A n drea

Fonderie Kugler Av. de la Jonction 19 1205 Genève www.marchesanspuces.ch

Peau neuve

Les plus du bus

Cette année, le bus se pare d’une nouvelle et rutilante carrosserie. Un concours, sponsorisé par la Loterie Romande, a été lancé afin de lui offrir une seconde peau. Ce sont deux étudiants de la HEAD, Julien Mouron et Marius Margot, qui ont remporté la compétition. Le nouveau visuel sera inauguré au début de la saison.

Accueil, distribution de prospectus (dont Go Out!), aide à l’hébergement et guide d’événements culturels, telles sont les missions du bus. La secrétaire de l’association Mélanie Tanquerel livre ses petits plus: «On donne des renseignements sur Genève, mais également la France voisine et le reste de la Suisse. On répertorie des chambre d’étudiants libres en été, vrai bon plan pour se loger pas cher». Une sélection de musées, festivals, activités de loisir, bars et restaurants bon marché se trouvent dans la brochure C.A.R. Info, disponible dans une centaine de lieux publics.

Trafic en hausse En 2012, la fréquentation du Bus bleu a explosé. Il a conseillé près de 22 000 voyageurs et locaux, contre 13 000 l’année précédente. Malgré ces chiffres, la Fondation Genève Tourisme revoit à la baisse la subvention qu’elle octroie à l’association. Pour éviter de fermer une semaine plus tôt, le CAR Bleu est forcé d’ouvrir ses portes une heure plus tard, de 10h à 21h.

Du 17 juin au 8 septembre Rue du Mont-Blanc 10h-21h 022 731 46 47 www.car-ge.ch

Le marché dandy des amis de la nuit

JEUDI 27 JUIN 2013

17H30 – MINUIT et des poussières...

Mike Arthur Le Trèfle (Flashworx) Greg Agiani

Av. de la Jonction 19 1205 Genève – Entrée libre –

GO OUT!

JUIN 13

M ac h alova

Lieu incontournable de tout Genevois avide de bons plans, le CAR Bleu revient cette année avec une carrosserie flambant neuve. Du 17 juin au 8 septembre, il reprend sa place au soleil à la sortie de la gare Cornavin. Coordination, Accueil et Renseignements, telles sont les activités qui se cachent derrière l’acronyme de l’association fondée en 1974. Au fil du temps, elle s’est imposée en tant qu’office de tourisme alternatif pour jeunes backpackers de passage dans la cité de Calvin.

Le jeudi 27 juin, De 17h30 à 24h

53

GO OUT!

JUIN 13


54

PUB

On prend le large

55

T’es bonne

Lise

- Mina sidi ali

A ceux pour qui Lisbonne évoque seulement la morue, les fadas de fado ou les passionnés de pastéis, l’antique cité portuaire, au charme infini, vous lance le défi de vous surprendre. En effet, la capitale lusitanienne ne se limite pas à ces illustres Amalia Rodrigues, Fernando Pessoa ou Madre Deus. Grand voyageur ou pas, jetsetteur ou simple routard en mal de guide, voici quelques tips pour découvrir cette ville européenne à suivre de près. Cité colorée Lisbonne, ville aux mille couleurs, avec ses toits aux tuiles chamarrées et ses façades aux teintes chaleureuses, se définit par ses collines et ses maisons imbriquées comme des escaliers. La multitude de quartiers offre une série de panoramas qui vous laisse la bouche en émoi. Il faut d’abord se familiariser avec la Baixa, dont les trois grandes artères relient la place du Rossio à la très grande place du commerce. Entre ces deux carrefours majeurs, la rue Augusta qui fait office de repère: une rue piétonne, revêtue de petits pavés blancs qui font le renom orée de la cité. L’Alfama, un des trésors de Lisbonne, définit la dualité de ce cette ville dont la rudesse et l’absence d’apparat manifeste une richesse authentique. A l’opposé, le quartier du Chiado se dévoile comme le repère des boutiques de mode. La jeunesse dorée lisboète ne se limite plus aux collections de Fatima Lopez et suit de très près les tendances mode grâce une fashion week nationale organisée deux fois l’an.

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13


www.superposition.info

56

On prend le large

Genève, été 2013 classique, jazz musiques colorées

On prend le large

Dédales adulés On atteint le Bairro Alto, ou quartier haut, un monde à part entière, singulier et déroutant. Véritable labyrinthe, on se perd à coup sûr dans ces rues brutes et étroites, sans équivalent et au charme ineffable. Plus qu’aucun autre, c’est un quartier éclectique qui a le mérite de rassembler des individus hétéroclites. Il plaît aux jeunes avec ses nombreux bars ouverts la nuit, et reste le lieu de vie de beaucoup d’autochtones habitués à palabrer sous la lumière blanche d’un néon de bazar.

www.musiquesenete.ch LOCATION : Classique et jazz : Maison des arts du Grütli • Espace Ville de Genève • Genève Tourisme • Cité Seniors • Sur place : une heure avant chaque concert • Billetterie en ligne sur le site • Musiques colorées : concerts gratuits Partenaires médias :

GO OUT! Genève, ville de culture

57

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13

Nuitée effrénée A Lisbonne, dormir c’est perdre son temps. Alors après l’heure du dîner, moment privilégié –la table faisant partie de l’art de vivre– une lente descente s’engage pour les noctambules, direction le Biarro Alto où se concentre la majorité des bars. La nuit, Lisbonne scintille comme si elle était envahie des lucioles. Et pour prolonger seul où en groupe sa plongée vespérale, on se retrouve au choix dans les boîtes le long du Tage, dans celles du quai de l’Alcantara ou encore celles des docks de la Marina. Chaudes et hasardeuses, les nuits lisboètes vous feront frémir d’ardeur. Une virée aux doux songes fantasmagoriques qui vous restera dans l’esprit, longtemps gravé…


Coup de food

58

Coup de food

Embarquement immédiat

pour l’éden

- Cé li n e

zamora

Caché de l’agitation urbaine, en plein quartier des organisations internationales, se trouve le petit paradis de l’Hôtel Intercontinental: le Poolside. Véritable jardin d’éden, il ouvre ses portes pour une dégustation hors du commun. Après-midi de voyage entre l’Italie et Taïwan: Vincent le chef Barman commence sa danse au rythme du shaker. Spritz et Bubble Tea sont les nouveaux cocktails aux saveurs gourmandes et pétillantes qui vont arroser l’été. Les deux spécialités se déclinent à coup de liqueurs fruitées et colorées.

Made in Taiwan

Prossima fermata: Venezia

C’est après avoir vécu des années en Asie que le directeur Food & Beverage, Thibaut Drege est arrivé à l’Hôtel Intercontinental avec une idée originale: proposer une boisson avec un drôle de nom, le Bubble Tea. Véritable institution sur le continent du Soleil levant, l’élixir fait ses premiers pas timidement dans notre cité et c’est à l’Intercontinental qu’il faut le déguster. Pour les voyageurs curieux, le Bubble Tea ne se présente plus. Pour les autres, petit cours d’introduction: traditionnellement, le Bubble Tea est un mélange de thé noir, miel d’acacias, lait et billes de Tapioca. Cette boisson qui a vue le jour à Taïwan est une véritable institution au pays de la tour Bambou. Ses billes aux allures de caviar surdimensionné ne sont autres que des racines de manioc cuites. Aspirées au moyen d’une paille XXL, le bulles procurent en bouche un ouragan de saveurs et un rafraîchissement pour les jours de chaleur. Une déclinaison plus fruitée et colorée vient agrémenter un thé de qualité, choisi pour l’occasion. D’un côté, thé vert et sirop de fruit de la passion saupoudré de billes de mangue, de l’autre, thé rouge rooibos mélangé à un sirop de fruits rouges et billes de groseilles. Ces élégants cocktails paraissent presque trop beaux pour être dégustés… il faudra pourtant bien goûter!

Il s’impose cet été à l’apéritif ou au dîner comme un must have, tel le it-bag à devoir porter. Le Spritz fait son entrée sur les catwalks de l’Hôtel Intercontinental. A chacun sa recette, celle de l’adresse genevoise restera bien gardée mais Go Out! en révèle un secret. En plus du Spritz Aperol désormais aussi connu que les Beatles, l’Hôtel a réservé trois pétillantes surprises. Mon premier s’appelle Chambord. Cette liqueur de mûres donne ses allures royales à cette boisson estivale. Mon second est à la pomme, plus précisément à la liqueur de Manzana pour une touche acidulée. Mon dernier est d’ici puisque c’est à la fleur d’edelweiss qu’il est aromatisé. Vous l’aurez compris, l’orange du célébrissime Spritz Aperol a su attirer le regard, avec ses couleurs pop, mais les créations genevoises n’ont rien à lui envier. Hôtel Intercontinental Genève

Atterrissage gourmand

Poolside

On se réjouit donc que le soleil fasse enfin son apparition pour aller déguster le fameux menu seafood tous les jeudis. Autour de ce bassin turquoise, ces cocktails accompagnent l’hédoniste pour un parcours autour des sens en éveil. Qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs, mais surtout d’ailleurs cette année, les cocktails de l’Hôtel Intercontinental font voyager hors de la cité.

Ch. du Petit-Saconnex 7

GO OUT!

JUIN 13

1209 Genève 022 919 39 39 www.intercontinental-geneva.ch

GO OUT!

JUIN 13

59


Coup de food

60

Coup de food

Complétement

toqué

- Min a

a

sidi ali Nicolas schopfer

Esthète du goût et de la vie, Benjamin Luzuy travaille à l’instinct et selon son âme, façon fiche de cuisine improvisée. Il sent quand il faut rajouter une pincée de sel émotionnel où quelques épices sensitives. Allurée Feng-shui, précise dans la saveur, pointue dans l’exotisme, cinglante à chaque bouchée, la cuisine de Benjamin Luzuy nous a séduit. Ainsi, Go Out! conviera ce chef prodige à proposer plusieurs recette à réaliser et savourer chez soi. Avant cette aventure de bouche ineffable, en route pour un portrait de ce chef hors-normes. Leçon de talent. Une obsession post-berceau pour la cuisine pousse Benjamin Luzuy –à seulement 15 ans– à explorer cet univers en suivant des cours culinaires. Comme tous les métiers de création, la cuisine c’est d’abord, une vraie question de passion. Il gagne ainsi ses toques de manière authentique. Autodidacte, il n’apprend rien académiquement. A part Philippe Chevrier, qui l’avait engagé en stagiaire post-Ecole hôtelière de Lausanne, il ne cite aucun autre professionnel lorsqu’il évoque ses sources d’apprentissage. Amateur de sports extrêmes, ce chef prodige cultive la différence; s’amuser, partager, s’exprimer, tracer son propre chemin.

Bistronomie oh oui! Ouverte à l’envie, fermée à l’ennui, la cuisine en mouvement de Benjamin Luzuy se veut bistronome. Ainsi, le dégustateur ne paie que ce qu’il a dans l’assiette. Exit les nappes, l’argenterie et les uniformes d’une addition salée comme la mer. Vraies sculptures gourmandes, ses créations affolantes de talent exciteront vos sens en vous transportant sur orbite de cette nouvelle scène foodeuse. Bref, une adresse qui porte la chandelle avec le service complice, une cuisine qui vous laisse les lèvres ravies avec ses desserts bourrés de food-appeal.

Entre appétit et happening Dans son restaurant-boulangerie-pâtisserie-salon de thé et épicerie fine, sis à Vésenaz, l’espace séduit avec tout ce qu’il faut de brun voûté et métallisé, de bleu azur, d’anthracite tamisé et de lumières affûtées. Ici, l’on vous sert une cuisine gourmande et directe. Chaque plat va comme il va, facile, futile, amusant la papille. Une cuisine méditative souvent propice à vous plonger au fond d’un bol en même temps qu’au plus profond de vous-même. Go Out! a craqué pour le cochon laineux fondant, morilles et petits pois, polenta crémeuse ainsi que pour les langoustines rôties, mousseline et carpaccio de chou-fleur aux amandes…des cuissons sur-précises et des idées inédites bousculés par une émotion poétique et déviés par un sens des binômes culinaires.

Gourmet Brothers Mardi–samedi: 12h-14h et 19h-00h Dimanche: 9h-15h (Brunch) Route de Thonon 52 1222 Vésenaz Tél. 022 772 30 30 www.gourmetbrothers.ch Service traiteur 022 752 07 53 ou info@gourmetbrothers.ch

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13

61


Arcade Go Out!

62

GRAPHIC DESIGN & PRODUCTIONS

63

Voyage en noir et blanc - Alix Lefeuvre Valroff Le 6 juin, à l’espace Go Out! s’ouvre l’exposition de Jeremy Spierer, un jeune et talentueux photographe genevois, présenté par Square Studio. Cette agence de promotion d’artistes met en lumière le travail de talents croisés au fil des ans. La spécialité de ce Genevois: les portraits pris sur le vif et la vie quotidienne. De son entourage proche aux rencontres réalisées durant ses voyages, ses photographies en noir et blanc emportent le spectateur dans un univers frais et lumineux.

Regard et curiosité

Du 6 au 27 juin (vernissage le 6)

Jeremy Spierer commence la photographie très tôt. Il apprend à manier la gachette de son appareil et capte les émotions et les mouvements, durant ses périples et rencontres. A regarder son travail, la lumière et les contrastes touchent immédiatement. Instants de vie, regards, sourires, mouvements, exaltation, Jérémy Spierer réussit à attirer l’œil averti dans son monde et laisse la liberté d’y voyager, au moins mentalement.

Espace Go Out!

Un photographe pluridisciplinaire Au delà de l’image, Jeremy aime aussi les mots. Bientôt avocat, il entretient une passion pour l’expression depuis son enfance, durant laquelle il noircit des pages de cahier. Influencé par son enseignant de français, il remporte même un prix récompensant les jeunes auteurs.

Célèbres inspirations

NOUS SERONS RAVIS DE VOUS ACCUEILLIR AU

18, rue Caroline 1227 Les Acacias Genève

ET DE VOUS RÉPONDRE AUX

t. +41 (0) 22 301 10 33 m. +41 (0) 79 429 43 62 info@graphicompub.ch www.graphicompub.ch

Le Genevois développe sa démarche photographique à partir d’influences multiples, comme celle de Vivan Maier, Helen Levitt et William Klein, des artistes qui captent également la vie quotidienne. « La photographie est pour moi un témoignage, parfois intime, de la vie que nous menons. Un instant suspendu sur le fil de notre mémoire. Une liberté féroce et si fragile à la fois » expliquet-il.

Appel au voyage Pour cette exposition, Jeremy Spierer livre dans l’espace GoOut! son regard singulier, grâce à ses photographies d’Israël, d’Argentine, du Brésil et du Chili. Les vibrations de ses œuvres seront perceptibles tout le mois de juin.

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13

Rue du Diorama 16 - 1204 Genève 022 552 33 44 www.jeremyspierer.com


64

Horlogerie

Horlogerie

Simply the

Swatch -

Les Mayas l’ont prédit Si la SISTEM51 se dit première mondiale, c’est avant tout parce qu’il s’agit du premier mouvement mécanique jamais construit dont l’assemblage est 100% automatisé. Ultramoderne, ce bijou technologique prouve qu’il n’y a peut-être pas eu de fin du monde telle que les Mayas l’avaient prédite. Nous sommes bien rentré dans une nouvelle ère. Plus besoin d’homme ou presque, étant donné que cette SISTEM51 ne passe ni de salle en salle ni de mains en mains. Ce qui justifie aussi son prix. Swatch a encore une fois réussi à rendre la technologie de pointe accessible à tous.

Céline Zamora

Après le couteau Suisse et le Scratch, l’Helvète peut se vanter d’une nouvelle trouvaille qui peut sans doute révolutionner le monde de l’horlogerie. Et qui d’autre que Swatch pour faire scintiller les yeux des amateurs du son du Tic Tac. SISTEM51. Voilà le nom du nouveau bijou que s’offre la maison pour souffler son 30ème anniversaire.

La SISTEM51 à nu Son design plutôt inventif recueille un avis peutêtre mitigé mais il est bien vite rattrapé par une valeur forte de Swatch: la transparence. Et c’est ce qui crée vraiment la surprise. Elle offre une vue imprenable sur le mouvement interne. La plus célèbre marque de montre en plastique révolutionne donc, comme il y a 30 ans, le marché de l’horlogerie. La SISTEM51 sera déclinée en trois styles différents et fera une entrée aussi attendue dans nos boutiques que le prochain concert des Stones en octobre prochain. Soyez prêts, la petite dernière de chez Swatch est prête à agiter les garde-temps du marché.

Le chiffre porte bonheur: 51 SISTEM51 a fait trembler les murs du nouveau bâtiment de Baselworld (foire internationale de l’horlogerie) conçu par le duo Herzog & De Meuron et exciter les fans lors de sa présentation. Fruit d’une collaboration entre les différentes entités de Swatch Group, elle se décrit en chiffres, qui vont plus loin que les 12 coups de minuit. 5 modules assemblés par soudage, 6 rubis, 51 composants et 1 unique vis centrale pour assembler l’ensemble ainsi qu’une réserve de marche de 90 heures. Ce sont aussi 17 brevets pour une montre 100% Swiss Made. Comme Swatch aime le dire: «Lorsque Copernic a placé le soleil au centre du système solaire, il a chamboulé la façon dont ses contemporains percevaient et comprenaient la vie. SISTEM51 est une idée copernicienne des temps modernes!» GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13

65


Cosmétique

66

Cosmétique

Beauté

sculptée

Reine victoria

Charles Barton

3. Azzaro Chrome Summer Edition 100ml

7.

Hermès Cologne Eau mandarine ambrée, 200ml Nuxe Prodigieux® le parfum, 50 ml

Hermès Cologne Eau de narcisse bleu, 200ml

By Terry crème de rose, 12ml

GO OUT!

JUIN 13

By Terry teint de rose, 12ml

67


68

PUB

Shooting

69

STORY

Photographe: Nicolas Schopfer Direction artistique: Mina Sidi Ali Assistantes: Manon Barraud & Alix Lefeuvre Hair & Make up: Juan Romero Modèles : Aziadé Cirlini & Julien Girard (Go Out ! Agency) Shooting sponsorisé par L’Oréal et Eastside EastSide Genève Photo © Frank Ternier

Place des Eaux-Vives 9

FORUM-MEYRIN.CH GO OUT!

JUIN 13

1207 Genève 022 700 77 22

Aziadé:

GO OUT!

JUIN 13

T-shirt: Maison Scotch, Pantalon:Maison Scotch, Chaussures: Colors of California


70

Shooting

Shooting

Julien: T-shirt Osaka Superdry, Jeans: Superdry Aziadé: Sweater: Wildfox, Short: Blank NYC

Julien: T-shirt: Maison Scotch, Jeans: Maison Scotch, Chaussures: Cryme Aziadé: T-shirt: Maison Scotch, Pantalon: Maison Scotch, Tongs: Dolce Vita

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13

71


72

Shooting

Shooting

AziadĂŠ: Veste en cuir: Umgee, Robe: Lovers & Friends Julien: Veste: Maison Scotch, T-shirt: Boom Bap, Pantalon: Superdry, Converses

GO OUT!

JUIN 13

Julien: T-shirt Maison Scotch, Blazer Maison Scotch, Short Maison Scotch

GO OUT!

JUIN 13

73


74

Shooting

PUB

Aziadé: T-shirt: Maison Scotch, Veste: Maison Scotch, Pochette: Maison Scotch, Pantalon: Maison Scotch, Ballerines: Wanted

Aesop Genève

Aesop Basel

Rue de la Fontaine 15 Spalenberg 24 CH – 1204 Genève CH – 4051 Basel +41 22 311 87 00 +41 61 261 40 05

GO OUT!

JUIN 13

GO OUT!

JUIN 13

75

Aesop Zürich Bärengasse 4 CH – 8001 Zürich +41 44 361 87 00

Oberdorfstrasse 2 CH – 8001 Zürich +41 43 541 87 00

« L’art ne se termine jamais, il est simplement abandonné. » Léonard de Vinci


76

4 - 9 JUIN 201 3

PUB ??

77

cinéMa arts plastiques danse colloque t H é Ât r e

AGENDA Expos Classique Théatre Films Clubbing Live Famille Là-bas

B i e n n a l e d es a rts i n c lu s i f s - Gen ève

les cinéMas du Grütli l’ e s pa c e 3 4 danseHaBile M i r ’a r t s coMédie de Genève

www.biennale-outofthebox.ch avec le souti en de: B u r e a u f é d é r a l p o u r l’ é G a l i t é p o u r l e s p e r s o n n e s H a n d i c a p é e s / d é pa r t e M e n t d e l a c u lt u r e e t d u s p o r t d e la ville de Genève / fonds de Jeunesse du dip / coMMune de Meyrin / coMMune de lancy / coMMune de de v a n d o e u v r e s / l o t e r i e r o M a n d e / p o u r - c e n t c u l t u r e l M i G r o s / c r e d i t s u i s s e f o n d a t i o n /GO fOUT! é d JUIN é r a t 13 ion suisse des sourds / ZiGZart

GO OUT!

JUIN 13


p.18

Galeries d'art Triennale 50JPG

Expos

79

p.52

▶ Valérie Glasson

Galerie Annick Zufferey

Théâtre du Saint-Gervais

Hard Hat

Xippas Art Contemporain

Correspondances

1 place des Charmettes

5 rue du Temple

Rue des Bains 39 1205 GE

Rue des Sablons 6 1204 GE

Jusqu’au 15.06

1227 Carouge

1201 Genève

Tél.: 078 789 60 29

Tél.: 022 321 94 14

Tél. : 022 343 03 05

www.saintgervais.ch

www.hard-hat.ch

www.xippas.com

www.galerie-annickzufferey.

Tél. : 022 908 20 00

▶ Trix & Robert Haussmann

▶ Yves Belorgey

com

▶ Enfance Volées

Jusqu’au 31.07

Siedlung Halen

▶ Bijoux d’auteurs

Regards et témoignages

Exposition permanente

d’enfants placés

Mitterrand+Cramer

Jusqu’au 7.07

Rue des Bains 52 1205 GE

Ribordy Contemporary

Tél.: 022 800 27 27

Bd d’Yvoy 7b 1205 GE

www.mitterrand-cramer.com

Tél.: 022 321 75 63

50 jours pour la photographie à Genève

Espace L

Du 7.06 au 28.07

43 Route de Jeunes

www.50jpg.ch

1227 Acacias Tél: 022 301 64 90

Marché sans puces

www.espacel.net

Marché d'art des amis de la nuit

▶ Ozi

Stand Go Out! Mag

Bazar

Je 27.06 dès 17h30

Jusqu’au 9.07

Fonderie Kugler Krisal

www.marchesanspuces.ch

25 rue du Pont-Neuf

Du 2.05 au 2.06

1227 Carouge Tél. : 022 301 21 88 www.krisal.com

Galerie Guy Bärtschi

Angels & Devils

Rte des Jeunes 43

5 ans de Jpeg

1227 Carouge

Du 11.06 au 6.07

Tél.: 022 310 00 13

! !

Route des accacias 45,

La Libellule

1227 Carouge

Pavillon Plantamour

▶ Liam Gillick, Jack Pierson,

www.ribordycontemporary.

▶ Sou Fujimoto

112 rue de Lausanne 1202 GE

Sol Lewitt, Daniel Lefcourt

com

Architecture as Forest- 102

Tél. : 022 732 37 76

Jusqu’au 29.06

▶ Zak Kitnick

maquettes

www.lalibellule.ch

exposition jusqu’au 13.06

▶ Chauves-souris

www.ma-ge.ch

Jusqu’au 30.06

SAKS

Rue de la Synagogue 34 1204 GE

Plainpalais

EAUX-VIVES Galerie TOX'n'CO

Espace Go Out ! Mag

Carrefour de Villereuse 1

▶ Jérémie Spierer

1207 GE

Photographie

p.63

▶ Sara Saudkova

!

Pavillon Sicli

Jusqu’au 27.07

p.20

Av. de la jonction 19, 1205 Genève

ACACIAS-CAROUGE

Expos

p.41

! !

78

Jusqu’au 29.06 Galerie Bernard Ceysson Rue du Vieux-Billard 7 1205 GE

Tél.: 022 310 11 44

Tél.: 079 128 54 90

www.saks.ch

www.bernardceysson.com

▶ Evan Gruzis

▶ Mitja Tusek

Strictly Method

Jusqu’au 29.06

Jusqu’au 27.06

Red Zone Arts

www.bartschi.ch

ID Galerie d’art

Tél.: 022 777 22 22

A partir du 6.06

▶ Alighero Boetti

18 rue Ancienne

www.toxnco.com

Tél. : 022 328 10 90

Yet Projects Art

Rue du Vieux-Billard 7 1205 GE

Jusqu’au 21.06

1227 Carouge

▶ Armand Frascarolo

www.gooutmag.ch

Contemporain

Tél.: 022 320 43 63

Tél. : 022 342 25 60

Jusqu’au 12.06

Rue Jean-Violette 15 1205 GE

www.red-zone.ch

Art & Public - Cabinet PH

Tél.: 022 322 21 90

▶ Dans les sables du Takla

Studio Sandra Recio

www.galerie-id.com

Rte des jeunes 4ter

▶ Roger Pfund

Galerie Sébastien Bertrand

Rue des Bains 37 1205 GE

www.yetprojects.com

makan

1227 Acacias

Le multiple et le singulier

16 rue du Simplon

Espace Go Out ! Mag (art p.63)

▶ Gian Paolo Minelle

Catherine Bolle

Tél.: 022 548 02 42

Jusqu’au 11.08

1207 Genève

▶ Jérémie Spierer

Photographie

Plasticienne

www.bertrand-gruner.com

Photographie

Du 5.06 au 5.07

Olivier Thomann

Vernissage le 4.06 à 18h

Photographe

www.sandrarecio.com ▶ Johanna Abraham

Marianne Brand

▶ Jonathan Hartshorn

A partir du 6.06

Liebe

20 rue Ancienne

How Hell Was Right the Rain

Tél. : 022 328 10 90

Jusqu’au 14.06

1227 Carouge

Du 6.06 au 31.07 Art & Public - Cabinet PH

Pont de la Machine 1204 GE

Marc Jancou contemporary

Rue des Bains 37 1205 GE

Tél.: 022 546 76 00

Rue des Bains 63 1205 GE

Tél.: 022 781 46 66

www.sig-ge.ch

Tél.: 022 321 11 00

Milkshake Agency

www.artpublic.ch

▶ Reporters sans frontières

www.marcjancou.com

Montbrillant 24 1201 GE

▶ Christopher Wool

Des images à la liberté d’ex

▶ John Miller

Tél.: 022 329 75 27

Works on Paper, 1990

pression

Subjective Monuments

Jusqu’au 15 juin

Du 12.06 au 15.09

Jusqu’au 29.06

Tél. : 022 301 34 57 FLUX Laboratory

www.galeriembrand.ch

Rue J.-Dalphin 10

▶ Jo Fontaine

1227 Carouge

Sculpture

Tél.: 022 308 14 50

Jusqu’au 14.06

www.fluxlaboratory.com

Jusqu’au 29.06 Espace ExpoSIG

PÂQUIS-NATIONS

▶ Collectif SPAM

Espace Jorg Brockmann

www.milkshakagency.ch

Projet Occupation

32 rue des Noirettes

7/7 et 24/24h

Jusqu’à juin 2013

1227 Carouge

▶ Striped

Blondeau & Cie

Cité du Temps

Andata Ritorno

Lu au Ve, 10h à 17h

Tél. : 079 668 67 32

Exposition de groupe

5, rue de la Muse 1205 GE

Pont de la Machine 1204 GE

Rue du Stand 37 1204 GE

www.espacejb.com

avec des œuvres de

Tél. : 022 544 95 95

Tél. : 022 818 39 00

Tél.: 022 329 60 69

Mines d'Art

▶ Jean-Luc Adrianasolo

Liam Gillick, Daniel Lefcourt,

www.bfasblondeau.com

www.citedutemps.com

www.andataritornolab.ch

Rue St-Joseph 39

Misc

Sol Lewitt et Jack Pierson

▶ Sol LeWitt

▶ Planète Océan

▶ Contre-nature

1227 Carouge

Du 7.06 au 12.09

Jusqu’au 29.06

Wall drawings and Works

Fondation GoodPlanet

Collectif Fact

Tél: 022 301 30 19

Vernissage Je 6.06

on paper

Jusqu’au 9.06

Rima Ayache

www.minesdart.com

Jusqu’au 13.07

GO OUT! mai   13

GO OUT! mai   13

Du 6.06 au 29.06


80

Expos

Expos

SKOPIA

Tél.: 022 312 12 30

www.act-art.ch

Sonia Zannettacci

New Works

Rue des Vieux-Grenadiers 9

www.act-art.ch

Ma-Sa 14h-18h

4 rue Henri-Fazy 1204 GE

Jusqu’au 30.06

1205 GE

▶ Sabine Tholen

Tél.: 022 321 61 61

Du 6.06 au 29.06

www.skopia.ch

Vernissage le 6.06 Galerie Frank Pages

▶ Pierre-Olivier Arnaud

Jusqu’au 22.06

grand-lancy

www.zannettacci.com

vieille-ville

81

▶ Jacques Villeglé

Phoenix Ancient Art

Rue de Paris

Rue Verdaine 6 1211 GE

Villa Bernasconi

Jusqu’au 22.06

www.phoenixancienart.com

Rte du Grand-Lancy 8

▶ Impressions from antiquity

1212 Grand-Lancy

Jusqu’au 30.06

Tél.: 022 794 73 03

Rive Gauche galerie d’art

Grand-Rue 2 1204 GE

Grand-Rue 12

www.frankpages.com

Ferrero Galerie d’art

TMproject

1204 Genève

▶ Allen Jones

9 rue de l’Hôtel-de-ville

Rue des Vieux-Grenadiers 2

www.ville-ge.ch

Peinture et Sculpture

1204 Genève

Galerie Rosa Turetsky

▶ Alice Anderson, Pierre Vadi

1205 GE

▶ Clichés exotiques

Jusqu’au 29.06

www.galerieferrero.com

Grand Rue 25 1203 GE

Jusqu’au 23.06

Tél.: 022 320 99 03

Le tour du monde

▶ Antoine Graff

Tél. : 022 310 31 05

www.tmproject.ch

en photographies (1860-1890)

Galerie Daniel Besseiche

Jusqu’au 16.06

www.rosaturetsky.com

La Ferme de la Chapelle

▶ Tatsuya Matsushita

Jusqu’au 30.09

4 rue Henri Fazy, 1204 GE

▶ José Hinojo

39 rte de la Chapelle

Jusqu’au 6.06

www.villabernasconi.ch

www.dbesseiche.com

BFAS Blondeau Fine Art Ser

Oeuvres récentes

1212 Grand-Lancy

Artvera’s

▶ Christian Sylvain

vices

Jusqu’au 15.06

022 342 94 38

Espace LABO

1 rue Etienne-Dumont

Jusqu’au 18.07

Rue de la Muse 5 1205 GE

Bd St-Georges 1205 GE

1204 Genève

▶ Michel Bassompière

www.bfasblondeau.com

Galerie Sonia Zannettacci

▶ Pierre Ferrarini,

www.espacelabo.net

www.artveras.com

Jusqu’au 18.07

▶ Sol LeWitt Jusqu’au 13.07

Rue des Granges 16 1204 GE

Rodolfo Gallego et

▶ Entrée en matière

▶ Danièle Akmen

Galerie Anton Meier

Tél. : 022 311 9975

Bernard Mamie

Barbara Yvelin

Petits riens, magie du détail

Galerie Jacques de la

2 Rue de l’Athénée 1204 GE

www.zannettacci.com

Du 1er au 30.06

Jusqu’au 8.06

Jusqu’au 20.09

Béraudière

www.antonmeier-galerie.ch

▶ Jacques Villeglé

Rue Etienne-Dumont 21204 GE

▶ Annelies Strba

Rue de Paris

Cramer + Cramer

Foëx

Tél.: 022 310 74 75

Rue de la Muse 8 1205 GE

1 rue de l’Evêché

www.delaberaudiere.ch

Tél.: 022 321 48 12

1204 Genève

▶ Autour de Joan Mirò

www.philippecramer.com

www.ville-ge.ch

Jusqu’au 26.07

▶ Philippe Cramer

▶ Thierry Leclerc

Meuble teinté

Travaux récents

Gagosian Gallery

Jusqu’à mi septembre

Jusqu'au 22.06

Place de Longemalle 19

Galerie Patrick Cramer

Bel-Air Fine Art

Tél.: 022 319 36 19

Rue du Vieux-Billard 2 1205 GE

7 rue de la Corraterie

www.gagosian.com

Tél.: 022 320 22 00

1204 Genève

▶ Albert Oehlen

www.cramer.ch

www.belairfineart.com

Jusqu’au 26.07

▶ Henry Moore

▶ Matter of Time,

Animals

Hyperrealistic

Galerie Interart

Jusqu'à 17.07

and surrealistic Paintings

Grand-Rue 33 1204 GE

Jusqu’au 29.06

Tél.: 022 312 24 60

Jusqu’au 22.06

1204 GE

The Square

▶ Artistes d’après-guerre

1205 GE

2 rue du Diorama

et contemporains

Tél.: 022 328 38 02

1204 Genève

Jusqu’au 21.06

www.blancpain-artcontempo

www.the-square.ch

rain.ch

▶ Let Me Fly

Galerie Rosa Turetsky

▶ Marie José Burki

Natacha Veen

Grand Rue 25 1204 GE

Au jour le jour

Du 29.05 au 9.06

Tél.: 022 310 31 05

Jusqu’au 29.06

▶ Boutique de boules

www.rosaturetsky.com

Indoor Pétanque League

▶ José Hinojo

Art en île - Halle Nord

Du 13 au 23.06

Œuvres récentes

Place de l'île 1 1204 GE

Vernissage Je 13.06 dès 18h

Jusqu’au 15.06

GO OUT! mai   13

design : BaseGVA, www.basedesign.com

www.galerie-interart.com

Rue des Maraîchers 63

! p.22-23

Blancpain Art Contemporain

www.fermedelachapelle.ch

LUC ANDRIÉ LAURENCE BONVIN GABRIELE DI MATTEO WALTER GRAB ROBERT HEINECKEN JEAN-JACQUES LEBEL JEAN OTTH HERVÉ TÉLÉMAQUE GO OUT! mai   13

5 JUIN 15 SEPTEMBRE 2013

cycle

L’ÉTERNEL DÉTOUR séquence – été 2013

Musée d’art moderne et contemporain, Genève 10, rue des Vieux-Grenadiers CH-1205 Genève www.mamco.ch


82 meyrin

Expo/Musées

Musées

Musées

83

Maison Tavel

▶ Génie des artisans, De l’atelier

made in Italy

Bibliothèque d'art et

Rue du Puits-Saint-Pierre 6

au laboratoire

▶ Walter Grab, Du peu de réalité

d'archéologie

Galerie Forum Meyrin

Fondation Baur - Musée des

1204 Ge

Entrée libre

Cycle L’Éternel Détour, séquence

Promenade du Pin 5 1204 GE

Pl. des Cinq-Continents 1

Arts d’Extrême-Orient

Exposition réalisée en

Jusqu’au 5.01.14

été 2013

Tel.: 022 418 27 00

1217 Meyrin

Rue Munier-Romilly 8 1206 GE

collaboration

Lu-Di de 10h à 17h, fermé le Mardi

Du 5.06 au 15.09.

www.ville-ge.ch/mah

http://meyrinculture.ch

Tél.: 022 704 32 82

Avec l’atelier des femmes de la

▶Atelier mouvement et

www.fondation-baur.ch

prison de Champ Dollon

Pavillon Plantamour

Centre d'édition contemporaine

créativité

▶ Noirs d’encre

Jusqu’au 1.07

Rue de Lausanne 112 1202 GE

Rue Saint-Léger 18 1204 GE

Patek Philippe Museum

Caroline de Cornière

Regards croisés

Ma-Di 10h-18h

Tel.: 022 732 37 76

Tél.: 022 310 51 70

Rue des Vieux-Grenadiers 7

Jusqu’au 27.06

Hans Hartung et les peintres

www.lalibellule.ch

www.c-e-c.ch

1205 GE

petit-saconnex

Lu-Ve 10h-18h

chinois contemporains

Musée Ariana

▶ Chauves-souris

▶ David Hominal

Tél.: 022 807 09 10

Jusqu’au 4.08

Av. de la Paix 10 1202 GE

Jusqu’au 30.06

Through the Windows

www.patekmuseum.ch

Tél.: 022 418 54 50

Me et Sa de 14h à 18h, Di de 13h

Du 7.06 au 19.10

▶ Des montres signées Rousseau

à 19h

Ma-Ve 14h30-18h30, Sa 14h-17h

Jusqu’au 13.10

Villa Dutoit

Muséum d'histoire naturelle

www.ville-ge.ch/ariana

Ch. Gilbert Trolliet 5 1209

Rte de Malagnou 1 1208 GE

▶ 8 artistes & la terre

Petit-Saconnex

Tel.: 022 418 63 00

Du 27.03 au 08.09

Centre d’Art Contemporain

Musée de l’Institut Florimont

www.villadutoit.ch

www.ville-ge.ch/mhng

Vernissage le 26.03 à 18h30

Rue des Vieux-Grenadiers 10

Av. du Petit-Lancy 37

Ma-Di 10h-18h

1205 GE

1213 Petit-Lancy

Fondation Bodmer

Tél.: 022 329 18 42

▶ Jérémie Gindre

Rte Martin Bodmer 19-21 1223 Co

Musée d'histoire des sciences

www.centre.ch

Variété des passions

logny

Rue de Lausanne 128 1202 GE

▶ Gianni Piacentino

Jusqu'au 28.06

Tél.: 022 707 44 36

Tél.: 022 418 50 60

Une rétrospective

www.ville-ge.ch/mhs

Jusqu’au 18.08

Musée d’art et d’histoire

▶ Le Lecteur à l’œuvre

Ma–Di de 11h à 18h

Rue Charles-Galland 2 1206 GE

Jusqu’au 25.08

Tél.: 022 418 26 00

Ma-Di 14h-18h

▶ La nuit

▶ Chapeau les champignons

tous les loups sont verts

Animation du mercredi

Jusqu’au 16.06

Jusqu’au 4.08

--- Exposition permanente

!

Ma-Ve 14h-18h, Sa 10h-18h

www.fondationbodmer.ch

Médiathèque du Fonds d'art

www.ville-ge.ch/mah

contemporain (FMAC)

▶ Roger Pfund

Musée de Carouge

Rue des Bains 34 1205 GE

Le multiple et le singulier

Pl. de Sardaigne 2 1227 Carouge

Tel.: 022 418 45 40

Jusqu’au 11.08

Tél.: 022 342 33 83

www.ville-geneve.ch/fmac

Ma-Di 11h-18h

www.carouge.ch ▶ Ainsi font, font, font… Ma

▶ Décartographie

p.98

Véronique Goël

Musée Rath

rionnettes d’ici et d’ailleurs

Du 4.06 au 31.07

Place Neuve 1 1204 GE

Jusqu’au 1.09

Ma–Di de 11h à 18h

Tel.: 022 418 33 40

Ma-Di 14h-18h

www.ville-ge.ch/mah Centre de la Photographie

▶ M Sélection

Musée d'ethnographie

Rue des Bains 28 1205 GE

La collection du Musée Migros

Ch. Calandrini 7 1231 Conches

Tél.: 022 329 28 35

d’art Contemporain

Tél.: 022 346 01 25

www.centrephotogeneve.ch

Jusqu’au 22.09

www.rousseau2012.ch

▶ Falsefakes - 50JPG

Ma-Di 11h-18h

▶ C'est de l'homme que j'ai

Du 5.06 au 28.07 Ma–Di de 11h à 18h MAMCO 1205 GE Tél.: 022 320 61 22 www.mamco.ch ▶ Luc Andrié, Bolaño

GO OUT! mai   13

p.12

!

Rue des Vieux-Grenadiers 10

à parler Palais de l’Athénée

Rousseau et l'inégalité

2, rue de l’Athénée 1205 GE

Jusqu’au 23.06

Tél. : 022 310 41 02

Ma-Di 10h-17h

www.athenee.ch ▶ Gaël Grivet

Musée des suisses dans

Jusqu’au 22.06

le monde Château de Penthes Ch. de l’impératrice 18

▶ Laurence Bonvin, Passing

1292 Prégny-Chambésy

▶ Gabriele Di Matteo, China

www.penthes.ch

GO OUT! mai   13


84

Classique

/

Classique/Théâtre

85

Palais de l'Athénée –

Lu 3.06

Je 13.06

Du Ve 21 au Di 23.06

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

Du 11 au 30.06

Salle Crosnier

Série Grands Classiques

Duo Amazona

Fête de la musique 2013

Tél.: 0800 418 418

Ma, Me, Je, Ve, Sa à 20:30 et Di

Palais de l'Athénée

Orchestre de la Suisse

Doris Sergy et Telma Habermann

Rive Droite- Rive Gauche

www.osr.ch

à 18:00

Rue de l'Athénée 2 1205 GE

romande (OSR)

Musique classique brésilienne

www.fetedelamusique.ch

Tél.: 022 310 41 02

Cycle Rachmaninov

Salle de l’Athénée

Œuvre de Piotre Ilyitch Tchaïkovski

Théâtre

Théâtre l'Alchimic

www.sallecrosnier.ch

Direction : Neeme Järvi

Rue de l’Athénée 4 1205 GE

Direction : Michail Jurowski

▶ Gaël Grivet

Piano : Alexander Gavrylyuk

Tél. : 077 428 40 72

Piano : Mélodie Zhao

Théâtre T50

Tél.: 022 301 68 38

Jusqu’au 22.06

Victoria Hall

Victoria Hall

Ruelle du Couchant 11bis 1207 GE

www.alchimic.ch

Av. Industrielle 10 1227 Carouge

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

Voyage à Saint-Pétersbourg

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

Tél. : 022 735 32 31

▶ Ring

Villa Bernasconi

Tél.: 022 319 61 11

à 20h30

Tél.: 0 22 319 61 11

www.t50.ch

De Léonore Confino

Rte du Grand-Lancy 8

www.osr.ch

Trio Makarenko, balalaïka-piano

www.osr.ch

▶ LAGUNE

Mise en scène : Sarah Marcuse

De Joseph Conrad

Avec ces douze scènes comiques

1212 Grand-Lancy

-hautbois

Tél.: 022 794 73 03

Di 9.06

Salle centrale Madeleine de

Di 30.06

Performance lecture, musique

empruntées à la vie amoureuse,

www.villabernasconi.ch

La Psallette de Genève

Genève

Musique en été

et video

RING vous entraîne dans une

▶ Alice Anderson et Pierre Vadi

Ensemble symphonique de

10 rue de la Madeleine 1204 Genève

Seiji Osawa International Acade

La nouvelle se situe en Malaisie, au

danse effrénée et haletante, de

Jusqu’au 13.06

Neufchâtel

Tél : 022 311 60 35

my, Switzerland

dix-neuvième siècle, à l’époque

quiproquos en ruptures, de ren

Ensemble vocal Neufchâtel

www.sallecentrale.ch

Mouvement de quatuors à cordes

des colonies anglaises. Au cours

contres en malentendus. L’amour

Œuvres de Jenkins, Pârt

www.lesconcertsdulac.ch

Direction : Seiji Osawa ou

d’un déplacement en pirogue,

avec un grand A ou tout simple

Kasuki Yamada

dans les méandres marécageux

ment les petits flirts, les histoires

Ma-Di 14h-18h www.villabernasconi.ch Ma-Di 14h-18h

Rusalka

!

Opéra d'Antonín Dvořák

Conte lyrique en 3 actes

p.30-31

Opéra

Steve Dunn : direction Brigitte Hool et les enfants

Ve 14.06

Victoria Hall

des côtes malaises, un Blanc dé

d’un soir ou celle de toute

Victoria Hall

Concert de Gala du 150ème anni-

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

cide de passer la nuit sur une

une vie…

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

versaire de la musique muni-

Tél.: 0 22 319 61 11

lagune, chez Arsat, un vieux

Jusqu’au 16.06

Tél.: 022 319 61 11

cipale de la ville de Genève

www.ville-ge.ch/vh

compagnon d’armes.

Ma, Ve à 20h30, Me, Je, Sa, Di à 19h

www.ville-ge.ch/vh

Les plus grands moments musicaux qui ont marqué l’histoire de

Crée au théâtre National

Ma 11.06

la société

de Prague

Les solistes de Moscou

Direction : Ferran, Gilli- Millera

Oeuvres de Schubert et Saint-

Victoria Hall

Saêns

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

Les 13, 16, 19, 21, 24 et 27 Juin

Direction et solistes :

Tél.: 022 319 61 11

Grand Théâtre

Uriy Baschmet

www.ville-ge.ch/vh

Production du Salzburger Festspiele

Pl de Neuve 1204 GE Tél.: 022 322 50 50

www.geneveopera.com

Concerts Classiques

Chopin - pRoKoFiEV INTerpréTé pAr ANdreI GAVrILOV-pIANO

Lundi 2 septembre 2013 - 20h

Acteurs : Konstantin Khabenskiy Victoria Hall

Sa 15.06

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

Orchestre Ad Hoc

Tél.: 022 319 61 11

Œuvre de Verdi

www.ville-ge.ch/vh

Andréa Bottaro : Responsable Victoria Hall

Me 12.06

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

Di 2.06

Concert n°9 OCG

Tél.: 022 319 61 11

Orchestre de l’université de

Œuvres de Franz Schubert, Félix

www.ville-ge.ch/vh

Genève et l’AMA musique

Mendelssohn, Nicola Campgrande

Œuvres de Lyadov, Rachmaninov,

et Ludwig Van Beethoven

Di 16.06

Tchaïkkovski

Direction : Christian Benda

Orchestre de chambre de Genève

Sébastien Brugière : direction

Violon : Francesco Dego

(OCG)

Mikhail Sporov: piano

Orchestra Filarmonica di Torino

Œuvre de Mozart VIII

Victoria Hall

Bâtiment des Forces Motrices

Direction et Piano : David

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

2, Place des Volontaires 1204 GE

Greilsammer

Tél.: 022 319 61 11

Tél. :022 322 1220

Bâtiment des Forces Motrices

www.ville-ge.ch/vh

www.locg.ch

2, Place des Volontaires 1204 GE Tél. :022 322 1220

Billetterie - Points de vente Service Culturel Migros (Genève-Nyon) Ville de Genève Kiosque du CAGI à l’ONU Informations www.gcint.org . T +41 (0)22 789 16 62

www.locg.ch

Avec le soutien de

GO OUT! mai   13

GO OUT! mai   13


86

Théâtre

Théâtre

87

Théâtre de Carouge

▶ Excusez-le

ans et d’une vingtaine d’albums, le

www.saintgervais.ch

Décaféinés c'est deux mecs

long terme qui a débuté il y a trois

De et avec Pierre Miserez

plus international des chanteurs

▶ Un arabe dans mon miroir

dépressifs qu'on a posé sur une

ans au théâtre de L'Usine. Julien

Rue Ancienne 57 1227 Carouge

Mise en scène : Anne-Marie Yerly

suisses touche toutes les généra

De Philippe Vincent

scène pour qu'ils vous chantent

Basler et Zoé Cadostch travaillent

Tél.: 022 343 43 43

Le Miserez nouveau est arrivé ! Et

tions. Artiste essentiel de la scène

Pour rompre avec le manichéisme

des chansons. Telle une comédie

l'improvisation guidée par la

www.tcag.ch

comme du bon vin il nous livre son

helvétique, digne représentant de l

politique, Philippe Vincent pré

musicale, ils vous réservent unsss

construction scénographique avec

▶ Oncle Vania

bouquet d’humour, de folie douce

a diversité culturelle de son pays,

sente une lecture des rapports

pectacle-concert absurde.

une équipe d'acteurs qui a grandi

D’Anton Tchekhov

et de clownerie tendre. Miserez

Stephan Eicher puise son inspira

passionnels que les médias occi

Le 12.06 à 20h30

chaque année. L'acteur est, dans

Mise en scène : Rimas Tuminas

nous fait rire, mais derrière ses

tion dans ses origines, ses

dentaux entretiennent avec

▶ Mathieu Madenian

ce travail, auteur et metteur en

Le metteur en scène Rimas Tumi

personnages déjantés se cachent

rencontres et ses voyages mul

l’Orient en brossant un tableau

Dans son spectacle, Mathieu

scène. Il porte la responsabilité de

nas aborde Oncle Vania comme si

une ample humanité et une poésie

tiples.

impressionniste et intimiste de

Madénian nous livre sa vision du

ses actions en même temps que

personne d’autre avant lui ne

allègre, alors : Excusons-le !

Me 26.06 à 20h30

l’Histoire. Une galerie de portraits

monde et en profite pour se (et

celle du groupe tout entier.

l’avait interpreté.

Jusqu’au 16.06

compose ce miroir déformé,

nous) venger des petites et des

Du 04.06 au 09 Juin 2013 à 20h30

Théâtre du Loup

vivant, multiple, polyphonique, à

grandes humiliations de la vie. Le 14.06 à 20h30

Théâtre de la Gravière

!

Théâtre du Grütli

Ch. de la Gravière 10 1227 Acacias

l’image du monde en cours.

Comédie de Genève

Rue du Général Dufour 16 1204 GE

Tél.: 022 301 31 00

Ma, Je, Sa à 19h Me, Ve à 20h30

Bd des Philosophes 6

Tél.: 022 328 98 68

www.theatreduloup.ch

Théâtre de l’Usine

Ch. De la Gravière 11 1227 Acacias

1205 Genève

www.grutli.ch

▶ Festival Danse Habile

Uptown Geneva

Rue de la Coulouvrenière 11,

www.lagravière.net

Tél. : 022 320 50 01

▶ Le ravissement d’Adèle

Direction artistique: Uma

Rue de la Servette 2 1201 GE

1204 GE

▶ Ambitions

www.comedie.ch

De Rémi De Vos

Arnese Pozzi

www.uptown-geneva.ch

Tél.: 022 328 08 18

Issus de la créativité et de la pas

▶ Héritages

Mise en scène: Geneviève Pasquier

Cette sixième édition du Festival

▶ Les Décaféinés

www.theatredelusine.ch

sion de certains membres de

De Bertrand Leclair

Ce n’est pas possible, ces ados qui

Dansehabile rassemble des com

Un spectacle écrit par Rémi Deval

▶ Les fondateurs font du théâtre

l'association gérant la Gravière,

Mise en scène Emmanuelle Laborit

disparaissent. Prenez Adèle. Elle

pagnies de danse et de théâtre de

Influencés, entre autres, par l'uni

De Julien Basler et Zoé Cadotsch

Ambitions, un projet de théâtre

La pièce se déroule de nos jours:

était là et puis, pschitt, évaporée !

divers pays, des artistes dits «

vers des Deschiens de Canal +, Les

« Les fondateurs » est un projet à

scènarisé mais laissant place à une

Julien Laporte, sourd profond de

Alors, forcément, le village s’agite.

différents » et d’autres dits

naissance, revient vingt-cinq qui

Du 04 au 15.06

« valides »,

fut sa maison d’enfance et qu'il

Ma, Me, Je, Sa 19h, Me, Ve 20h,

Du 5 au 9.06

a fui à vingt ans.

Di 18h

▶ La loi d’interaction…

Sa 8.06

▶ Mademoiselle A

De et avec Katy Hernan et

De Lothar Trolle

Adrien Rupp

Théâtre Le Crève-Cœur

Mise en scène: Julien Schmutz

La danseuse Katy Hernan et le

A comme Anonyme. A comme

comédien Adrien Rupp nous

Ch. de Ruth 16 1223 Cologny

Alice. A comme la demoiselle qui

convient à une conférence-spec

Tél.: 022 786 86 00

quitte sa caisse après le service

tacle ludique et ingénieuse.

www.lecrevecoeur.ch

pour se rendre au vestiaire.

de la sociologie et du théâtre.

▶ Cuche et Barbezat rallument

Ma, Me, Je, Sa 19h, Me, Ve 20h,

Le 12 et 13.06 à 20h

AVEC LE SOUTIEN DE

▶ Une histoire où Christian Crain

le sapin

Théâtre du Léman

Mise en scène: Ludovic Chazaud

soirées, le fameux duo neuchâ

Quai du Mont-Blanc 19 1201 GE

Un projet qui convoque pêle-mêle

telois Cuche et Barbezat

www.theatreduleman.com

la petite Sirène de Walt Disney,

rallument l

▶ Michael Gregorio

Ulysse ou encore Roger Federer.

e sapin, en recommençant plus

Après avoir conquis plus de

Avec humour et sérieux, les

fort qu’avant, dans la pure tradition

300’000 personnes avec « Michaël

grandes épopées et

du café-théâtre, sous le regard de

Gregorio pirate les chanteurs », l

la petite histoire se croisent et font

Miserez le jurassien. Leurs per

’imitateur revient avec une nou

le charme

sonnages fétiches Jean-Henri et

velle création, «En Concert». Excell

de ce travail novateur et exigeant.

Pierre-Etienne se retrouvent dans

ent chanteur, véritable bête de

Le 19 et 20.06 à 20h

une série de sketches inédits, un

scène, ce passionné de musique

brin provocants, assez extrava

n’imite que des chanteurs.

gants et surtout cocasses.

Me 5.06 à 20h30

Théâtre Saint-Gervais

Jusqu’au 16.06

▶ Stephan Eicher

Rue du Temple 5 1201 GE

Fort d’une carrière de plus de 30

Tél.: 022 908 20 00

GO OUT! mai   13

!

E M E 8 1

L A TIV E

V S I E R F BELLE

p.28-29

Chaque semaine pendant quatre

Me, Je, Ve à 20h30 et Di à 17h15

p.26

Du11 au 13.06 à 19h

201 T LLE I U J 17 U 9 A

3

DE

FERME DE SAINT MAURICE GO OUT! mai   13

www.bellerive -festival.ch


/

88

Théâtre/Cinéma

Cinéma

89

grande part d'improvisation, se

on more than twenty characters as

alles lassen

rompus dont ils sont les tueurs

partir, ils volent quelques objets

Grégory Gadebois, Jonathan Co

veut aussi une expérimentation de

they face the trials and tribulations

Fiction/ Suisse/ De Marie-Elsa

à gages. Francis et Joachim, les

sans valeur et deux fusils de collec

hen / Chaque été, depuis leur

trois jeunes comédiens dans la

of dealing with the opposite sex in

Sgualdo/ le 5.06 à 19h30

deux policiers qui enquêtent sur

tion. Quand la propriétaire de

adolescence, les Dead MaKabés se

fleur de leur pratique!!!

love and relationships throughout l

Il y a des spectres d’histoires qui

les meurtres commis, sont loin

la maison débarque de Paris, elle

paient ce qu’ils appellent préten

Le 3 et 17 Juin à 20h50

ife. This is your chance to enjoy a

naviguent parmi nous et auxquels

d'imaginer que les criminels qu'ils

se plaint du cambriolage à un petit

tieusement une "tournée d’été"

Ambitions sous un format rare au

pleasant meal at sunset on a

on attache de l’importance sans

recherchent sont déjà derrière les

patron local de sa connaissance…

- quelques concerts dans des

théâtre: la série. Un nouveau ren

summer’s evening followed by a

le savoir. Ainsi, en 2011, Marie-Elsa

barreaux... Ces quatre hommes

dez-vous bimensuel à la Graviere.

great musical comedy.

Sgualdo a découvert le travail du

tentent de gagner leur vie quel

Jodorowski’s dune

Mais,

A suivre donc.

Du 13 au 15.06 à 20h

réalisateur espagnol José-Luis

qu'en soit le prix pour subvenir aux

Documentaire/ Etats-Unis/ De

pour ces quatre copains, la crise de

Guerin qui lui a aussitôt donné

besoins de leurs familles. Ils vont

Franck Pavich 1h25/ le 9.06 à16h30

la trentaine couve et cette

envie d’entrer en contact avec lui.

s'affronter, pris dans une spirale

Ce documentaire tourné entre la

semaine de récréation risque bien

«J’ai alors pensé à lui adresser une

infernale et piégés par une machi-

France, l’Angleterre, la Suisse et

d’être la dernière. Difficile de rester

ADC - Salle communale des

lettre, sous la forme d’une auto-

nation politique qui fera de leurs

les États-Unis raconte la tentative

fidèle à ses idéaux quand on est

Théâtre Pitoëff

Eaux Vives

fiction, pour tenter de saisir ce qui

premières victimes.

d’adaptation don quichottesque

membred’un groupe de

Rue de Carouge 52, 1205 Genève

Rue des Eaux-Vives 82 1207 GE

m’avait émue dans ses films.

du roman de science fiction

rock satanique…

www.theatreinenglish.ch

www.adc-geneve.ch

Tél. : 022 341 5192

--- Not my piece

L’escale

Drame/ Grande-Bretagne/ De Clio

La danza de la realidad

Song for Marion

▶ Calendar girls

De Martin Schick

Documentaire/ Irano-Suisse/

Barnard/ 1h31/ le 7.06 à 19h00 et le

Autobiographie imaginaire/ Chili/

Comédie, Musical, Romance / UK /

By Tim Firth

Martin Schick entreprend une

De Kaveh Bakhtiari/ 1h40/ le

9.06 à 20h45

D’Alejandro Jodorowoski/ 2h10/ le

De Paul Andrew Williams / Avec Ter

When Annie’s husband John

recherche consacrée à la question

5.06 à19h30

Exclus de l'école, Arbor et Swifty se

9.06 à 18h15

ence Stamp, Vanessa Redgrave,

dies, the ladies of the Knapeley

de l’économie de première main

Pour réaliser leur rêve d'une

mettent à travailler pour un

Ce film brosse la fresque d'une

Gemma Arterton / Arthur et

Women’s

sur un terrain situé aux abords de

vie meilleure et de liberté, de

ferrailleur (Gilder) tandis que leur

existence qui exalte, au-delà de

Marion,

Institute (WI) decide to raise money

Fribourg. Il se pose des questions

nombreuses personnes d'horizons

amitié est mise à mal...

toute mesure, les potentialités

couple de retraités londoniens,

for a new settee in the family wai

substantielles : peut-on vivre

différents font le choix radical

de l'être dans le but de repousser

sont profondément unis malgré

ting area of the hospital. They

mieux avec moins ? De quoi a-t-on

de quitter l'Iran, abandonnant

Les garçons et Guillaume à table

les limites de l'imaginaire et de la

leurs caractères dissemblables ;

realize that they need a more com

vraiment besoin pour assurer

tout derrière eux. Ils traversent la

Comédie/ France/ De Guillaume

raison, et d'éveiller le capital de

Marion est positive et sociable,

pelling way to raise money than

bien-être ? Intrépide, Martin

très dangereuse frontière pour

Galliene 1h25/ le 8.06 à 19h00

transformation de vie qui se trouve

Arthur est morose et fâché avec

their traditional calendar with

Schick déploie un répertoire simple

la Turquie, risquent leurs vies sur

« Le premier souvenir que j’ai de

en chacun de nous.

la terre entière. Aussi ne com

views of Yorkshire.

mais visionnaire de stratégies pour

des embarcations de fortune pour

ma mère c’est quand j’avais quatre

Du 18 au 22.06

une nouvelle vie économique. Une

atteindre la Grèce, avant d’arriver

ou cinq ans. Elle nous appelle, mes

Le congrès

femme à chanter dans cette

manière audacieuse et drôle d’ex

enfin à Athènes. Parmi eux, Moh-

deux frères et moi, pour le dîner en

Fantastique/ D’Ari Folman 2h11/ le

chorale férue de reprises

plorer un mode de vie inédit.

sen, cousin du réalisateur.

disant: «Les garçons et Guillaume,

10.06 à 21h00

pop décalées et menée par

à table!» et la dernière fois que je

Robin Wright (qui joue Robin

la pétillante Elizabeth. Au

Tip top

lui ai parlé au téléphone, elle rac

Wright), se voit proposer par la

réveil, il n’a plus aucun souvenir de

Comédie/ France/ De Serge Bozon/

croche en me disant: «Je t’em

Miramount d’être scannée. Son

l’endroit où il a caché le tableau.

1h46/ le 6.06 à 19h0 et le 8.06

brasse ma chérie»; eh bien disons

alias pourra ainsi être librement

Lu 6 et Lu 20.05 à 20h30

Théâtre en anglais

Salle de spectacle de Founex Rte de Châtaigneriaz 3 www.theatreinenglish.ch

Danse

The selfish giant

Du 5.06 – 7.06 à 20h30

Cinéma

Tél. : 022 341 5192

festivals du fin fond de l’Europe.

prend-il pas l’enthousiasme de sa

▶ I Love You, You're Perfect,

Le Cyclofestival fait son cinéma

à 16h30

qu’entre ces deux phrases,

exploité dans tous les films que la

sorties du 12.06

Now Change

à 20h

Deux inspectrices de la police

il y a quelques malentendus.

major compagnie hollywoodienne

Araf – Somewhere in Between

By Rachel Ash

Court métrage

des polices débarquent dans un

décidera de tourner, même les

Drame / Turc, Allemand / De Yesim

Everything you’ve secretly wanted

Cinéluxe

commissariat de province pour

Les Apaches

plus commerciaux, ceux qu’elle

Ustaogli / Avec Neslihan Atagül,

to know about dating, mating and

Bd St-Georges 8 1205 GE

enquêter sur la mort d'un indic

Drame/ Corse/ De Thierry Peretti/

avait jusque-là refusés. Pendant

Özcan Deniz, Nihal Yalcin

marriage; husbands, wives, kids

Tél. : 022 329 45 02

d'origine algérienne. L'une tape,

1h20/ le 8.06 à 21h00. Pendant que

20 ans,

and in-laws but were afraid to ask!

www.autre-salon.ch

l'autre mate, tip top.

des milliers de touris

elle doit disparaître et reviendra

Atilla Marcel

tes envahissent les plages, les

comme invitée d’honneur du

Comédie / France / De Sylvain Cho

Parents who talk baby talk, men who talk and women who pretend

Les cinémas du Grütli

On the job

campings et les clubs, cinq

Congrès Miramount-Nagasaki

met / Avec Guillaume Gouix,

to listen, infidelity and the injustice

Rue Général-Dufour 16 1204 Ge

Thriller/ Philippines/ D’Erik Matti/

adolescents de Porto-Vecchio

dans un monde transformé et aux

Anne Le Ny, Bernadette Lafont /

of long lines for the ladies room are

▶ Grütli Quinzaine des

2h00/ le 6.06 à 21:00

trainent. Un soir, l’un d’eux conduit

apparences fantastique.

Paul a vu

just some of the issues that are

Réalisateurs

À Manille, deux détenus, Tatang et

les quatre autres dans une l

hilariously skewed in Joe Di-Petro

Du 5 au 11.06 2013 :

Daniel, bénéficient secrètement

uxueuse

Pop Redemption

deux ans. Le choc fut tel qu’il perdit

and Jimmy Roger’s hugely success

Man kann nicht auf einamal alles

de droits de sortie occasionnels

villa inoccupée… La bande y passe

Comédie / France / 1h34 / De Mar

à la fois la mémoire et la parole.

ful musical review. Four actors take

tun, aber man kann auf einmal

délivrés par des politiciens cor-

clandestinement la nuit. Avant de

tin Le Gall / Avec Julien Doré,

Élevé par ses tantes, deux vieilles

GO OUT! mai   13

GO OUT! mai   13

ses parents mourir lorsqu’il avait


90

/

Cinéma/Clubbing

Cinéma

91

aristocrates qui rêvent de le voir

sorties du 19.06

sorties du 26.06

Depardieu, JoeyStarr, Héléna

Je 6.06

Boddika, South London Ord

devenir pianiste virtuose, sa vie se

Epic

Before Midnight

Noguerra /

Paul Eg (Minimo Imprint)

nance, Muller system à 23h

résume à une routine quotidienne,

Animation, Aventure, Famille /

Romance, Drame / Etats-Unis,

A Paris, Lionel Kasdan, commis

Les halles de l’île

Electro

entre le grand piano du salon et le

Amérique / De Chris Wedge / Voix

Grèce / 1h58 / De Richard Linklter /

saire de la BRI à la retraite,

Place de l'Ile 1, 1204 Genève

Le Zoo / Usine

cours de danse de ses tantes .

Ginger & Rosa

Avec Ethan Hawke, Julie Delpy,

enquête sur un meurtre étrange

www.brasseriedeshallesdelile.ch

4 pl. des volontaires

Drame / UK, Danemark, Canada,

Seamus Davey-Fitzpatrick / Après

: un chef de chœur a été retrouvé

Oh Boy

Croate / De Sally Potter / Avec Elle

"Before Sunrise" et "Before

mort dans sa paroisse, les tympans

DJ Chill pop à 1h00

Tél. : 022 321 67 49

Comédie, Drame / Allemagne /

Fanning, Christina Hendricks, Philip

Sunset",

détruits, sans qu'aucun témoin n'ait

Funk

www.lezoo.ch

1h28

Harvey / À Londres dans les

On retrouve Céline et Jesse dans

apparemment assisté à la scène.

Le Chat Noir

De Jan Ole Gerster / Avec Tom

années 1960, Ginger et Rosa, deux

"Before Midnight". Jesse est tou

Rue Vautier 13,1227 Carouge

Brown’s à 00h

Schilling, Friederike Kemter, Marc

ados inséparables vivent ce

jours un écrivain reconnu. Quant à

Les Stagiaires

Tél.: 022 307 10 40

House

Hosemann / Niko, Berlinois

moment unique du passage de

Céline, elle est à un tournant de sa

Comédie / Etats-Unis / De Shawn

www.chatnoir.ch

Jetlag Geneva Club

presque trentenaire, éternel étu

l’enfance à l’âge adulte.

carrière, prête à accepter un poste

Levy / Avec Rose Byrne, John

au gouvernement. Presque deux

Goodman, Dylan O’Brian / Deux

Ve 7.06

1214 Vernier www.moaclub.ch

diant et rêveur incorrigible,

1204 Genève

Chemin de Batailles 22

s’apprête à vivre les vingt-quatre

Les Beaux jours

décades après leur première ren

vendeurs au chômage tentent de

DJ Zion Gate à 22h00

heures les plus tumultueuses de

Comédie dramatique / France / De

contre dans un train en partance

rebondir et de se réinventer. Mais

Reggae ragga dancehall

son existence : sa copine se lasse

Mairon Vernoux / Fanny Ardant,

pour Vienne, les voilà de retour en

dépassés par l'ère numérique, ils

Le Chat Noir

Ma 11.06

de ses indécisions, son père lui

Laurent Lafitte, Patrick Chesnais /

Grèce avec leurs jumelles.

se retrouvent stagiaires dans une

Rue Vautier 13 1227 Carouge

DJ Raf à 00h30

coupe les vivres et un

Des beaux jours ? Caroline, fraîche

grande compagnie d’électronique.

Tél.: 022 307 10 40

Salsa

psychologue.

ment retraitée, n’a que ça devant

Moi, moche et méchant 2

www.chatnoir.ch

Le Chat Noir

elle : du temps libre et encore du

Animation / Etats-Unis / De Pierre

Star trek into darkness

temps libre.

Coffin, Chris Renaud / Voix de

Science fiction, Action, Aventure /

La belle vie ? Pas si simple…

Steve Carell, Al Pacino, Kristen

Etats-Unis / 2h09 / De J.J. Abrams /

Comment alors tout réinventer ?

Avec Chris Pine, Zachary Quinto, Benedict Cumberbatch / Alors qu’il

Clubbing

Rue Vautier 13 1227 Carouge Oxsa- The upbeats- Loccomo

Tél.: 022 307 10 40

Sa 1.06

tion- DJ Highman- Lisa Laser

www.chatnoir.ch

Wiig /

Lulùxpo à 00h30

Electro ravageuse, drum and bass

Transgresser les règles, provoquer

A partir de 6 ans / Ils vous ont man-

Pink Electro

mutante, drumstep

Ve 14.06

de nouvelles rencontres, ou bien

qués... ? Gru, le plus grand vilain

Le Chat Noir

Le Zoo / Usine

Malki / Darkhans / Bat à 23h00

rentre à sa base, l’équipage de l

simplement remplir son agenda ?

de tous les temps, et ses amis

Rue Vautier 13,1227 Carouge

4 pl. des volontaires, 1204 Genève

Drum'n'bass

’Enterprise doit faire face à des

A moins que tout soit déjà là ?...

minions reviennent pour de

Tél.: 022 307 10 40

Tél. : 022 321 67 49

PTR - Usine

nouvelles aventures encore plus

www.chatnoir.ch

www.lezoo.ch

Place des Volontaires 4 1204 GE

Dj Efe / Coyote girls

Sa 8.06

www.ptrnet.ch

forces terroristes implacables au sein même de son organisation.

Man of Steel

L’ennemi a fait exploser la flotte et

Fantastique, Action, Aventure /

tout ce qu’elle représentait, plon

Etats-Unis, UK, Canada / De Zack

Grand Central

All style

Tribe records party

Addicted Rnb

geant notre monde dans l

Snyder / Avec Henry Cavill, Amy

Romance, Drame / France / 1h35 /

Moa Club,

Zepherin saint- London, Emilie Na

Dj Vincz Lee – Dj Prems – Dj Kemar

e chaos…

Adams, Diane Lane / Un garçon

De Rebecca Zlotowski / Avec Léa

22 Chemin des Batailles,

na, François Antico, Star Child

& Mc Manolito

apprend qu'il est doté de pouvoirs

Seydoux, Tahar Rahim, Olivier Gour

1214 Vernier

Motel campo

Moa Club

The Bling Ring

extraordinaires et qu'il n'est pas né

met / Gary est jeune, agile, il

www.moaclub.com

13 route des Jeunes, 1227 Acacias

22 Chemin des Batailles,

Drame / Etats-Unis / 1h30 / De So

sur Terre. Une fois jeune adulte, il

apprend vite. Il fait partie de ceux à

www.motelcampo.ch

1214 Vernier

fia Coppola / Avec Emma Watson,

part en voyage pour découvrir d'où

qui on n’a jamais rien promis. De

Teknologik birthday à 23h00

Leslie Mann, Taissa Fermiga /

il vient et pourquoi il a été envoyé.

petit boulot en petit boulot, il est

Main floor: Andy Martin I.C.E,

Secret Database Party à 23h00

déjantées !

Tél. : 022 781 40 04

www.moaclub.com

embauché dans une centrale

IRomano Rapeso

La Gravière

Panorama bar 05 à 00h00

lescents californiens qui cambriolè

Ciné Chat, "La vie en deux"

nucléaire. Là, au plus près des

Enki, Robert Shiver, Klengmann

Ch. de la Gravière 9 1227 Acacias

Steffi- Marlon

rent les maisons de plusieurs

Chroniques de trentenaires céliba

réacteurs, où

La Gravière

www.lagraviere.net

La Gravière

célébrités hollywoodiennes

taires. Un film documentaire de

les doses radioactives

Ch. de la Gravière 9 1227 Acacias

d’otobre 2008 à août 2009. Parmi l

Frédéric Baillif pour Fresh Pro

sont les plus

www.lagraviere.net

eurs victimes Megan Fox, Orlan

duction.

fortes, il trouve enfin

Bloom, ou encore Paris Hilton...

www.freshprod.com/la-vie-endeux

ce qu'il cherchait : de l’argent,

Om Unit- Ital Tek- Brassica à 23h00

Le Chat Noir

DJ Toots à 22h00

écrivain, Nick Carraway quitte la

Suliman, Evengenia Dodena,

une équipe, une famille.

Bass Music, Post Dubstep

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Hip Hop Funk Dancehall

région du Middle-West pour

Reymond Amsalem / Un chirurgien

Le Zoo / Usine

Tél.: 022 307 10 40

Le Chat Noir

s'installer à New York.

arabe vivant à Tel-Aviv découvre

La marque des anges

4 pl. des volontaires, 1204 Genève

www.chatnoir.ch

Rue Vautier 13 1227 Carouge

un sombre secret sur son épouse

Policier, Thriller / France /

Tél. : 022 321 67 49

Tél.: 022 307 10 40

à la suite d'un attentât suicide.

De Sylvain White / Avec Gérard

www.lezoo.ch

www.chatnoir.ch

L’histoire vraie d’un groupe d’ado-

Ch. de la Gravière 9 1227 Acacias DJ Hobbs à 22h00

www.lagraviere.net

All style

GO OUT! mai   13

GO OUT! mai   13


92

Clubbing

Zingaro

D.D. King à 00h

Ve 21.06

▶ Bar: DJ Buenavibra

House

Ecoutes aux vert party

Afrobeat, disco, funk,

Jetlag Geneva Club

Prosumer - Berlin

La Gravière

Chemin de Batailles 22

Crowdpleaser

Ch. de la Gravière 9 1227 Acacias

1214 Vernier

Motel campo

www.lagraviere.net

www.moaclub.ch

13 route des Jeunes, 1227 Acacias www.motelcampo.ch

Sa 15.06

Du 29 mai au 7 juillet 2013 Plaine de Plainpalais - Genève

93

DJs de Jameson Production à 22h00

Zombie disco squad – London

Fête de la musik I à 00h00

Jamaican music

Guillaume Petrequin, Fred 34

▶ Main floor: Barny Carter, Big T

Le Chat Noir

Motel campo

, Gelivan

Rue Vautier 13 1227 Carouge

13 route des Jeunes, 1227 Acacias

Feed Your Soul #4 / UK bass,

Tél.: 022 307 10 40

www.motelcampo.ch

garage,

www.chatnoir.com

▶ Bar: Mr Riddler, Biky bike Rock the Gravière à 23h00

Funk, disco, oldschool hip-hop,

Jeu 27.06

▶ Rock this town

La Gravière

Jiggy jiggy Thursday ma gash intl

Dj's Lady Black Sally, Mitch & Tre

Ch. de la Gravière 9 1227 Acacias

à 22h00

blebooster

www.lagraviere.net

Reggae Ragga Dancehall

Rock'n roll, calypso, 50's r'n'b, exoti

Le Chat Noir

ca, mambo, 60's garage, twist,

DJChill Pop et Pato à 22h00Funk

Rue Vautier 13 1227 Carouge

early ska

Le Chat Noir

Tél.: 022 307 10 40

▶ Black grooves explosion

Rue Vautier 13 1227 Carouge

www.chatnoir.com

Enjoy Yourself- Dj HairyOops

Tél.: 022 307 10 40

Soul, Rare Soul, Disco & latin Vibes

www.chatnoir.com

Ve 28.06

La Gravière

Soulmaniacs à 00h

Dj Nika - Dj Darka

Ch. de la Gravière 9 1227 Acacias

Dino Amas & Dany Movida

Big mousse reggaeton

www.lagraviere.net

House

Moa Club

Jetlag Geneva Club

22 Chemin des Batailles,

Soirée spéciale festival week-

Chemin de Batailles 22,

1214 Vernier

end au bord de l’eau

1214 Vernier

www.moaclub.com

DJ Joh à 00h30

www.moaclub.ch

House Electro Hip Hop

Don Malastas, DJ Rolla, Kenhobiz,

La Gravière Crew à 00h00

Le Chat Noir

DJ Highman, Dser à 23h

Rythm'n blues, ska, techno, house

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Drum’n bass

La Gravière

Tél.: 022 307 10 40

Le Zoo / Usine

Ch. de la Gravière 9 1227 Acacias

www.chatnoir.ch

4 pl. des volontaires, 1204 Genève

www.lagraviere.net

www.aubordeleau.ch

Tél. : 022 321 67 49 www.lezoo.ch

Mark O Mariotti à 00h

Funk - Hip Hop - House

House

Sa 22.06

Le Chat Noir

Jetlag Geneva Club

One more night “summer

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Chemin de Batailles 22,

edition“

Tél.: 022 307 10 40

1214 Vernier

Dj P-Style – Dj Vidy

www.chatnoir.com

www.moaclub.ch

Moa Club 22 Chemin des Batailles

Green Velvet - 19.454.18.5.25.5.18

Je 20.06

1214 Vernier

– Opuswerk à 23h

DJ Artno à 23h00

www.moaclub.com

Techno Le Zoo / Usine

Le Chat Noir Rue Vautier 13 1227 Carouge

Fête de la musik II à 00h00

4 pl. des volontaires, 1204 Genève

Tél.: 022 307 10 40

▶Main floor: Plastic FM, Oram

Tél. : 022 321 67 49

www.chatnoir.com

Modular, Yosko

www.lezoo.ch

Minimal-house, techno

GO OUT! mai   13

DJ Madfunk à 22h00

GO OUT! mai   13


/

94

Dj Set & Live

Jetlag Geneva Club

Cocktails, Lake, Love & Sun

Chemin de Batailles 22 1214 Vernier www.moaclub.ch

Les dimanches de Juin à Septembre

Sa 29.06

De 11h30 à 16h

Space invaders

Dj Set, 16h à 21h

House – Special guest « Joachim

Rue de Lausanne 132 GE

Garraud »

www.thesummer.ch

Moa Club

!

Ch. de la Gravière 9 1227 Acacias

Chemin de la Gravière 5,

PTR - Usine

www.lagraviere.net

1227 Acacias

Place des Volontaires 4 1204 GE

www.lagraviere.net

Tél. : 022 781 40 04

Blakat Jam Session à 21h

95

Fête de la musique de l’Usine de 14h à 00h The Cats never Sleep- Space Fis

www.ptrnet.ch

ters- Burning Flesh- Nae- Ghetto

Mathieu Llodra/Vincent Ruiz Group

Descarga Pa'gozar

Plateau libre Jazz Funk

Plateau libre musique latine

Ve 21.06

Le Chat Noir

Le Chat Noir

Fête de la musique

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Rue Vautier 13,1227 Carouge

Stand Go Out ! Mag

Tél.: 022 307 10 40

Tél.: 022 307 10 40

Raclette, cocktail maison,

www.chatnoir.ch

www.chatnoir.ch

Surprises !

!

Blaster- Cardiac- Intercostal- Rash Panzer- Hell’s Kitchen- The TrapBak XIII La Crypte- Scène des bastions Tél. : 022 781 40 04 www.ptrnet.ch

Stand numéro 25 - promenade

Chemin des Batailles 22

Lu 3.06

Ma 11.06

Black Pyramid/ Black Cobra/

1214 Vernier

Hatebreed - Black Shiva à 20h00

Patrick Bruel à 20h

Bison BC/ Arabrot à 20h00

www.moaclub.com

Hardcore

Chanson française

Métal

Fête de la musique de Genève

Stand Go Out ! Mag

Di 23.06

Saint Antoine

Fête de la musique

!

Arena de Genève

PTR - Usine

Rive droite, rive gauche et dans

Raclette, cocktail maison,

DJ Luluxpo à 22h00

Place des Volontaires 4 1204 GE

Route des Batailleux 3 1218 Le

Place des Volontaires 4 1204 GE

les communes

Surprises !

Electro

Tél. : 022 781 40 04

Grand-Saconnex

Tél. : 022 781 40 04

Concerts, Spectacles, Animations,

Stand numéro 25- promenade

Le Chat Noir

www.ptrnet.ch

Tel : 022 710 90 90

www.ptrnet.ch

Play me I’m yours

Saint Antoine

PTR - Usine

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Me 5.06

www.chatnoir.com

Afterwork Sunset Cruise

p.10

Tél.: 022 307 10 40

Music, Cocktails, Good Vibes

p.44

!

Live

p.47

BBQ Brunch & Garden Party

House

p.10

! !

U-Corp à 00h

Clubbing/Live

www.ville-ge.ch/culture/fm/

www.geneva-arena.ch The Blues Mistery à 21h

Fête de la musique de Genève

Me 12.06

Jazz blues

Fête de la musique de l’Usine

Rive droite, rive gauche et dans

Marc Lavoine à 20h

BDG Brasseur des Grottes,

Six months of sun/ Eddy Slovik/

les communes

Chanson française

6 rue de la Servette, Genève

Mumakil/ Red Fang à 20h

Concerts, Spectacles, Animations,

Arena de Genève

www.bagblues.ch/

Rock/ hard rock/ Heavy metal

Play me I’m yours

La Crypte- Scène des bastions

www.ville-ge.ch/culture/fm/

Keew à 00h

Les mercredis de Juin

House

à Septembre

Jetlag Geneva Club

Bateau NEPTUNE

Chemin de Batailles 22

Quai Gustave Ador 2 Eaux-Vives

Le Grand-Saconnex

Sa 15.06

Tél. : 022 781 40 04

1214 Vernier

Embarquement dès 18h

Tel : 022 710 90 90

Tremplin Vernier sur Rock

www.ptrnet.ch

www.moaclub.ch

www.thesummer.ch

www.geneva-arena.ch

à 21h00

Live

Franco Casagrande Funk Pop Rock

Route des Batailleux 3, 1218

Fête de la musique de l’Usine Cotton Mount- The Crags- Delta

Tremplins jeunes artistes

30ème bal des tresses

R- No Roots- Cosmosonic-

Assia

Le Chat Noir

Le Bal des créateurs

Rayon Mortel

Soul

Rue Vautier 13,1227 Carouge

25 rue de l’arquebuse, 1204 Ge

La Crypte- Scène des bastions

Fenomeno

Tél.: 022 307 10 40

nève

Tél. : 022 781 40 04

www.chatnoir.ch

Tél. : 022 320 00 55

www.ptrnet.ch

Ecoutes au vert

Fenomeno

Aventure sonore au grand air

Rue des Pâquis 28, 1201 Genève

Rue des Pâquis 28, 1201 Genève

Jusqu’à fin août

Tél. : 022 732 32 02

Tél. : 022 732 32 02

www.facebook.com/ecoutesauvert

www.fenomenobar.ch

www.lebaldescreateurs.ch

Me 19.06

www.fenomenobar.ch

Bridge

Sa 22.06

!

Me 26.06 Samia Tawil

Sa 1.06

Lia à 18h30

Showcase de Bertrand Belin

Soul pop rock

Fête de la musique

Lokos festival à 20h30

Chanson

à 18h30

Fenomeno

Stand Go Out ! Mag

Jeunes talents carougeois

Salle du haut

Chanson française

Rue des Pâquis 28, 1201 Genève

Raclette, cocktail maison,

Rue des Pâquis 28, 1201 Genève

Le Chat Noir

Le Chat Noir

Oyat

Tél. : 022 732 32 02

Surprises !

Tél. : 022 732 32 02

Rue Vautier 13,1227 Carouge

Rue Vautier 13,1227 Carouge

Chanson

Stand numéro 25- promenade

www.fenomenobar.ch

Tél.: 022 307 10 40

Tél.: 022 307 10 40

Le Chat Noir

Je 20.06

www.chatnoir.ch

www.chatnoir.ch

Rue Vautier 13,1227 Carouge

Rock a round à 21h00

Tél.: 022 307 10 40

Scène découverte rock pop folk

Fête de la musique de Genève

Rock

www.chatnoir.ch

Le Chat Noir

Rive droite, rive gauche et dans

Théâtre du Léman

Rue Vautier 13 1227 Carouge

les communes

Quai du Mont-Blanc 19,

Folk pop Fenomeno

Saint Antoine Stephan Eicher à 20h30

Di 2.06

Je 6.06

Bonobo- Throwing snow à 20h

Mandoline, bluegrass et barbecue...

Electro trip-hop

au coin du feu- bbq dès 20h,

Je 13.06

Tél.: 022 307 10 40

Concerts, Spectacles, Animations,

1201 Genève

PTR - Usine

à 21h30

Kassette

www.chatnoir.com

Play me I’m yours

Tél. : 022 908 97 66

www.ville-ge.ch/culture/fm/

www.theatreduleman.com

Place des Volontaires 4 1204 GE

Indie Pop-CH

Tél. : 022 781 40 04

The Paydays-The Comancheros

et Disagony

Hellyeah/ Pod/ Sacred Mother

www.ptrnet.ch

Dj East and Dj Wood

Grunge rock-CH à 21h00

Tongue à 20h

La Gravière

La Gravière

Metal

GO OUT! mai   13

GO OUT! mai   13


/

96

L’AMR aux Cropettes

Chanson

La Foire à Siron, Melnotte &

Le Chat Noir

Fournier à 17h30

Rue Vautier 13 1227 Carouge

L’Anbrooksius trio à 19h30

Tél.: 022 307 10 40

Samuel Charrier trio à 20h30

www.chatnoir.com

Oggy & the Phonic à 21h De Ayer y de Hoy à 22h30

! p.50

Raspail à 18h30

En famille/Là bas

Là bas

97

50ème anniversaire

Ve, Sa à 20h00 et Di à 18h00

Yves V- Bad Nelson- Lu

av. de Vertou 2 - 1110 Morges

Animations pour enfants

Théâtre de Beaulieu

cas Moneme

Tél. : 021 804 15 68

Jusqu’au mois de décembre

Avenue des Bergières 10,

Electro House

www.morges-sous-rire.ch

Centre commercial Meyrin

1000 Lausanne

Sa 15.06 à 23h

Avenue de Feuillasse 24,

Tél. : 022 643 21 11

Reboot- Andrea oliva- Mirko

Neuchâtel

1217 Meyrin

www.theatredebeaulieu.ch

Loko

Festi’neuch

House

Jusqu’au 2.06

Face Nord

Ve 21.06 à 23h

Neuchâtel Open Air Festival

Cirque- Jeux de cirque

Modestep- The Phat Crew- Kma

Festival Musical

La ville est à vous (art p.10)

Du 5 au 23.06

Dub- the Deadline

Electro-Pop-Rock

Stands et Animations dans

Me au Sa à 19h30 et Di à 17h

Dubstep, rock , pop, soul

032 721 23 88 www.festineuch.ch

Tél. : 022 785 18 88

L’AMR aux Cropettes

Gumbo Kings à 23h30

L’AMR Genève

L’AMR Genève

Rue des Alpes 10 1201 Genève

Rue des Alpes 10 1201 Genève

Tél. : 022 716 56 30

Tél. : 022 716 56 30

www.amr-geneve.ch/lamr-aux-cro

www.amr-geneve.ch/lamr-aux-cro

vos rues

Théâtre Vidy Lausanne

Sa 22.06 à 23h

pettes

pettes

Jusqu’au 29.09

Avenue Jaques-Dalcroze 5,

Paul Ritch live- Djerry C

En famille

12 quartiers de Genève

1007 Lausanne

Techno

Nyon

Je 27.06

www.ville-ge.ch/lavilleestavous

Tél. : 021 619 45 45

Ve 28.06 à 23h

ArchéoAlix

www.vidy.ch

Chocolate Puma- Radi & keith-

L’antiquité imag(in)ée par Jacques

Moussy Key

Martin

Festival de la terre

Tech house

Exposition Temporaire

Sa 29.06 à 23h

Du 9.06 au 8.09

L’AMR aux Cropettes

www.meyrincentre.ch

Là-bas

Atelier Mathieu Rossignelly

Calacas Zingaro (art p.10)

à 18h30

La nouvelle création de Bartabas

Organic Flowers à 20h30

pour le théâtre équestre Zingaro

Annemasse

Festival Durable, équitable et

Weill Experience II à 21h30

sur la Plaine de Plainpalais à

The Monberry Moon Orchestra /

musical (gratuit)

Orioxy à 22h30

Genève.

Jackson Wahengo Group / The

Du 14 au 16.06

Morges

Rue Maupertuis 9 1260 Nyon

L’AMR Genève

Après avoir martelé la terre de son

Black Widow's Project

▶ Hugh Coltman

Diabolo Festival

Tél. : 022 361 75 91

Rue des Alpes 10 1201 Genève

Théâtre équestre Zingaro, durant

Pop sixties

Jazz, rock and blues

Festival pour enfants

Tél. : 022 716 56 30

plus d'un quart de siècle, voici que

Ve 14.06 à 20h30

Sa 15.06

www.amr-geneve.ch/lamr-aux-cro

Bartabas s'attaque au ciel. Et qu'il

Château rouge

Esplanade de Montbenon

pettes

entend y festoyer de plus belle en

Rte de Bonneville 1, 74100 Anne

Allée Ernest Ansermet CH

masse

1003 Lausanne

Ve 28.06

les morts vivants à cheval.

Tél. : +334 50 43 24 24

www.festivaldelaterre.ch

L’AMR aux Cropettes

Du 01 au 30.06

Atelier Wes Montgomerry de

http://www.livemusic.ch/concerts/

David Robin à 17h30

zingaro-calacas-358

p.28

Trombone Altitude à 19h30

www.chateau-rouge.net

▶ CocoRosie

▶ Compagnie Service Compris Théâtre

Théâtre musical

Ve 28.06 et Sa 29.06 â 20h30

Ma 11.06 à 19h

Usine à Gaz de Nyon

Slam-Damian Deroma- Daparec

▶ Arnaud Ducret

Rue César Souliee 1

Electro-Techno

J’me rends

1260 Nyon

Ve 14.06 à 21h30

www.usineagaz.ch/

www.docks.ch

Rue des Alpes 10 1201 Genève

Muséum d'histoire naturelle

Tél. : 022 716 56 30

de Genève

www.amr-geneve.ch/lamr-aux-cro

Route de Malagnou 1 1208 GE

pettes

Tél : 022 418 63 00

Cully

Cully Classique

Festival de musique classique

p.10

www.autourdemadamedestael.ch

I love Meyrin centre

Ve 21.06 à 19h

▶ Voca People

mations sur les champignons.

Tél. : 022 850 92 40

Blended, Claoca Maxima+ DJ

Le mères se cachent pour mourir Lu 10.06 à 20h30

L’AMR Genève

www.lagraviere.net

Soirée plus de 25 ans ave

▶ Constance

Av. de Sévelin 34, 1004 Lausanne Tél. : 021 623 44 44

Rue de Bernex 1233 Bernex

▶ La rioule du BRP

Di 9.06 à 19h

Allée du château, 1296 Coppet Tél. : 079 217 58 66

Ch. de la Gravière 9 1227 Acacias

Sa 15.06 de 18h à 4h

Invite la jeune génération

Les Docks

une exposition et par le biais d'ani

Di 2.06 De 11h à 19h

Concerts et bal

▶ Michel Boujenah

Château de Coppet

Red Planet à 23h30

La Gravière

▶ Fête de la musique

Festival d’humour

Ma 18.06 à 20h30

Muséum en se présentant dans

d’animations

Jeu, Ve, Sa à 20h et Di à 17h

Morges sous rire

Du 17 au 21.06

That’s the Band à 22h30

▶ Bar: all stylz disco

Du 6 au 9.06

Papa Roach

célèbre son centenaire au

Journée de spectacles et

Cirque et concerts

www.diabolofestival.ch

Festival de théâtre

Suidi’s à 21h30

▶ Main floor: tech-house

Av. de Vertou 2 1110 Morges

Ma 4.06 à 20h30

La Société mycologique genévoise

La rue aux enfants

Fsschhhh

Autour de Madame De Staël

Silenzio à 20h30

GR36 à 18h00

▶ Artafou

Théâtre de Beausobre

Pop envoûtante

Chapeau les champignons

Sa 29.06

Du 22 au 23.06

Coppet

Massimo Pinca Solo – Suoni dal

www.ville-ge.ch/museum

! p.48

!!

mettant la camarde en cavale et

Musée Romain

Ve 7.06 à 23h

▶ 120 secondes

Rue du temple 24, 1096 Cully Tél. : 021 311 02 29

Nick Curly- Troy Pierce- Pe

Présente la Suisse

www.cullyclassique.ch

dro Andrade

Ve 14.06 à 21h30

Electro minimal

▶Laurent Gerra

Sa 8.06 à 23h

Un spectacle rural

Lausanne

Béjart Ballet Lausanne

Sa 15.06 à 20h

Soirée Gustav Mahler

Ezikiel-Masaya-Volta

Théâtre de Beausobre

Hommage à Jorge Donn

Techno

Chapiteau

Du Sa 22.06 au dim 30 juin 2013

Ve 14.06 à 23h00

Café-théâtre

GO OUT! mai   13

GO OUT! mai   13


On en parle

78

abonnez-vous

&

gagnez

Chaque nouvel abonné enregistré entre le 1er et le 30 juin participera au tirage au sort pour: deux abonnements de la saison 2013-14 de l’Orchestre de chambre de Genève (OCG), dirigé par Arie van Beek. L’occasion de découvrir et vivre les émotions de la musique classique, avec 7 concerts sur toute l’année, en première catégorie.

Les abonnements: 1. Le Sympathique (abonnement individuel) 50 CHF 2. Le Tonique (abonnement entreprise ou institution) 100 CHF 3. Le Sublime (abonnement individuel de soutien) 250 CHF 4. Le Paradis (abonnement institutionnel de soutien) 1000 CHF Vous allez adorer recevoir le magazine chaque début de mois pour faire vos choix de sorties. Alors abonnez-vous ou, selon votre humeur du moment, soutenez GO OUT! en utilisant le coupon cidessous ou en consultant www.gooutmag.ch. En plus du tirage d’inscription, les membres de soutien sont tirés chaque mois au sort pour recevoir des billets pour des représentations, en partenariat avec différentes institutions culturelles et festivals en Suisse.

Nom

Prénom

Adresse

NPA/Localité

Courriel

Tel

Abonnement choisi

Portable

A renvoyer par mail à mayla@gooutmag.ch ou par courrier à GO OUT! magazine Rue du Diorama 16 – 1204 Genève GO OUT!

JUIN 13


80

On en parle

GO OUT!

JUIN 13

Go Out! juin 2013  

Go Out ! Magazine Culturel Genevois N°12 juin 2013

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you