Page 1

Go Out! Octobre 2012 N°5

Le magazine culturel genevois

www.gooutmag.ch



EN COVER Le duo créatif genevois NEO NEO

5 CHF

| Go Out rencontre Claudio Colucci | | Itinéraire à travers la Genève alternative | | Nouvelle Giselle, par Pontus Lidberg | | Francisco Mateus: une architecture du lieu |


hUile précieUse soin exceptionnel

matière sublimée

noUveaU tEXturE finE non grassE*

UsaGe Universel En avant-shampooing, masquE, pré-brushing ou finition. matièrE nourriE Et protégéE. brillancE époustouflantE. souplEssE suprêmE.

“Un instant si précieUx, mes cheveUx ne peUvent plUs s’en passer !”

HUILE EXTRAORDINAIRE

Doutzen Kroes.

* test instrumental vs huile classique.


Edito

CONCOURS DE GENÈVE INTERNATIONAL MUSIC COMPETITION

67

e

CONCOURS

PIANO 2 - 18 novembre 2012

5

Chers lecteurs, chers abonnés, chers parrains, chers mécènes, chers followers sur Facebook, chers publics, chers partenaires. Pourquoi une telle liste? Afin de dire merci. Pour l’intérêt exprimé, la confiance accordée et le soutien consenti, qui permettent ensemble de donner à Genève une publication culturelle mensuelle généraliste, qui valorise la création, le patrimoine, les musiques actuelles, l’art lyrique et tant d’autres expressions. Ce mois-ci, Go Out! invite celui qui est peut-être frileux à découvrir sa Genève alternative et underground: des lieux qui respirent la créativité, la liberté et surtout l’indépendance d’esprit. L’équipe de Go Out! a rencontré les polyartistes de Neo Neo, le designeur genevois Claudio Colucci, l’architecte portugais Fransisco Aires Mateus, le chorégraphe Pontus Lidberg et le metteur en scène Pietro Musillo. Autant d’acteurs de la culture, des érudits, des transmetteurs, des passionnés qui cherchent à vous connaître et vous témoigner de leur démarche. Petit rappel enfin, pour ceux qui n'ont pu assiter au vernissage de Jean-Gabriel Cruz, son travail est exposé à l'Espace Go Out! jusqu'à la fin octobre. N'hésitez-pas à découvrir son travail! Fuyez les frileux, vivez curieux!

Olivier Gurtner & Mina Sidi Ali

RÉCITAL I - dimanche 4, lundi 5 & mardi 6 · Conservatoire RÉCITAL II - mercredi 7 & jeudi 8 · Conservatoire DEMI-FINALE - samedi 10 & dimanche 11 · Studio E. Ansermet FINALE I musique de chambre - mardi 13 · Conservatoire FINALE II avec orchestre - jeudi 15 · Victoria Hall Orchestre de la Suisse Romande, sous la direction de Walter Weller

www.concoursgeneve.ch Partenaire principal : Montres Breguet

INFORMATIONS, PROGRAMME, BILLETTERIE : www.concoursgeneve.ch · T 022 328 62 08 LOCATION POUR TOUTES LES ÉPREUVES & FINALE I : www.concoursgeneve.ch & une heure avant le début de chaque séance LOCATION POUR LA FINALE II : www.concoursgeneve.ch & billetterie Ville de Genève & 1 heure avant le début de la finale.

«Arrêtez d'aller voir des choses que vous connaissez déjà, intéressez-vous à ce que vous ne connaissez pas.» proverbe punk

GO OUT! OCTOBRE


Sommaire

Genève alternative

22

Expositions

Carte blanche à Boris Gratry

25

Portfolio

NEO NEO: pôle créatif bicéphale

30

Classique

La Suisse a du talent: Teo Gheorghiu

32

Classique

Andrew Ferguson régit l'OCG

34

Danse

Giselle actuelle, par Pontus Lidberg

36

Théâtre

Océan mer de l’Italien Baricco, au Loup

38

Cinéma

L’underground sur grand écran à Lausanne

47

Architecture

Fransisco Mateus à la Biennale de Venise

50

En Famille

Films d’animation en festival

52

Là-bas

Revolver à Château Rouge

54

Coup de food

Cocktails vintage à l’Inter

56

Horlogerie

Vacheron Constantin outremer

58

On prend le large

Naples nous happe

60

Cosmétique

Cure de jouvence

61

Fashion

Envoûtement au Grand Théâtre

63

Fashion

40

Stylisme suisse à Genève

Jazz binational avec Contreband

Agenda

On danse

44

On a rencontré

Le designer Claudio Colucci GO OUT! OCTOBRE

75

Expositions, théâtre, cinéma, classique, danse, clubbing, live, en famille et là-bas

OCTOBRE 2012

16

On découvre

7


Impressum

Go Out! Editeur

Association GO OUT! Renate Cornu, présidente Daniel Ybarra, vice-président

Co-directeurs de la publication Mina Sidi Ali mina@gooutmag.ch Olivier Gurtner olivier@gooutmag.ch

Secrétaire générale Mayla Chevrolet

Photographe Nicolas Schopfer

Design Soraya Cadelli

Le Département de la culture et du sport

VOUS INVITE À DÉBATTRE Conférences, débats, site interactif Entrée libre Toutes les infos sur www.geneveactive.ch (onglet Rencontres théâtrales)

Interns Amélie Le Bars Giulia Rumasuglia Jadd Hilal Julien Girard

Correction Evelyne Brun

Couverture Nicolas Schopfer

Coordination de production d'impression Chamberlin prod, Carouge

Diffusion Naville

GO OUT! OCTOBRE

MERCI

9

Hermès, Juan Romero, Caroline Vitelli, Senta Simond, Florence Notter (Amis de l'OSR), Christine Ferrier (Théâtre la Comédie), Albert Garnier et Frédéric Leyat (Grand Théâtre), Lucie Rihs (Maison de l'architecture), Pascal Knoerr, Sonia Perroud (Fendi), Alrik Verbregue (Maniak), Evelyne lozeron et Ana Markovic (Léman Bleu), Véronique Zehntner, Yamina Sidi Ali, Pam Schopfer, Abderrahmane Sidi Ali, Abel Fernandez, Christophe Durand, Edvinas Gliebus, Daizy, Anne-Lise, Philippe Borri (OSR), Antoine Bal (LUFF) et les Amis de Go Out.


10

On en parle

1. Alla Turca, entre Orient et Occident Le festival «les nuits du monde» mettra la Turquie à l’honneur cette année. Pénétrez l’univers mystique et chaleureux d’une culture plurielle en vous laissant entrainer par ses chants traditionnels et ses danses orientales. Découvrez les grands solistes turcs et leur myriade d’instruments exotiques: duduk, mey, zurna de la famille des hautbois, le saz, le üçtelli bağlama, l’un des plus petits luth au monde… Et pour mieux appréhender les musiques de la mer Egée, le soufisme et ses origines, des projections de film jalonneront les festivités.

Salle des Eaux-Vives


Avenue de Miremont 46 1206 GE

http://adc-geneve.ch

4. Un carré de chocolat par jour et le médecin fait demi-tour

Le célèbre photojournaliste de guerre, David Douglas Duncan, se reconvertit dans le portrait quand il fait la connaissance de l'un des artistes les plus insatiables du XXe siècle, Picasso, dans sa villa Cannoise en 1956. De cette rencontre naîtra une complicité amicale à l'origine de milliers de clichés en noir et blanc dont plus d'une centaine seront exposés au Musée d'Art et d'Histoire à partir du 30 octobre. Le peintre y apparaît à l’œuvre, dans des poses naturelles saisies par l’œil intimiste du photographe. Une immersion dans l'atelier du génie qui mettra en exergue la toile majeure du musée: Baigneurs à la Garoupe.

La deuxième édition du Salon international des Chocolatiers et du Chocolat (SICC) s’annonce succulente et riche en surprises. Parrainé par Patrick Roger, pionnier des saveurs à la créativité débridée, la manifestation s’avère pimentée. Cette année, c’est le chocolat cru qui sera à l’honneur. Grande nouveauté de cette édition, le public aura l’occasion unique de déguster des fèves de cacao fraîchement extraites de leur cabosse et de découvrir des grands crus d’origine. Des conférences spéciales seront consacrées au fin du fin du chocolat.

4 Picasso à l’œuvre.

2 place des Volontaires

Dans l'objectif de David Douglas Duncan

1204 Genève

Du 30.10 au 13.02.2012

www.salondeschocolatiers.com

Salle des Eaux-Vives du 26 septembre au 7 octobre 2012 à 20h30 samedi à 19h dimanche à 18h

musiques de tuRquie du 4 au 13 octobre 2012 Genève · Cité Bleue

3

46, Avenue de Miremont · bus n° 3 Billetterie en ligne

www.adem.ch

Location Service culturel Migros 7 rue du Prince, Genève (lu–ve, 10h–18h) Renseignements tél. 022 919 04 94

Bâtiment des Forces Motrices

5. Allons prendre un vers

Rue Charles-Galland 2 1206 GE

La poésie s’échappe des pages feutrées et se glisse dans les rues de la cité. Discrète, nébuleuse, criarde ou ravageuse, elle fait la belle et monte sur la scène de la Tour-de-Boël. Avec des ambassadeurs tels que Vahé Godel ou Sylviane Dupuis, le festival propose de donner voix aux vers un peu trop silencieux. Lectures, rencontres ou encore ateliers d’écriture nous feront (re) découvrir l’art poétique contemporain à travers des créations novatrices et musicales.

Celestial spunk est un solo pour un corps mortel, sexué, culturel dont l’étendue dépasse la frontière de la peau. En lien avec l’espace environnant, pour intégrer un cosmos, un paysage, une masse, une construction, le corps se trouve constamment dans des situations extrêmes voire absurdes: suspendu par le cou, abandonné dans un paysage hostile.

tuRca

RUDI VAN DER MERWE Celestial Spunk

4 Le 27 et 28 octobre 2012

Musée d'Art et d'Histoire

3. Suspension néo-burlesque

2

82-84 rue des Eaux-Vives Réservations: 022 320 06 06

www.ville-ge.ch/mah

Rudi van der Merwe_Marco Berrettini _Michèle Anne De Mey Martin Rautenschtrauch_Coraline Lamaison_Cie 100% Acryliqu Rachid Ouramdane_Maud Liardon_Eugénie Rebetez_Marth Valli_Daniel Léveillé_Akram Khan company_Marti

à 20h30 samedi à 19h
dimanche à 18h

1207 Genève

Inauguration le 29.10 à 18h

11

4Jusqu’au 7 octobre,

Théâtre Cité Bleue

2. Picasso intime

1

Un corps à la dérive soumis à des tensions stratégiques en quête d’un élan céleste. Avec cette création, Rudi van der Merwe prolonge un solo esquissé lors du cabaret chorégraphique du festival Antigel 2011, Solstice, dans lequel il flirtait avec le burlesque et une certaine violence faite au corps, notamment par un jeu d’attaches et de piercings. Un présence troublante et iconoclaste que l’on retrouve dans Celestial spunk.

4 Du 4 au 13.10

www.adem-geneve.com

On en parle

© Christian Lutz Contact Cécile Simonet cecile.simonet@adc-geneve.ch 022 329 44 00

4

4 En vieille-ville du 5 au 7 octobre www.ville-ge.ch/poesieenville

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

5

Rencontre ave la re


À LA FOLIE

12

13

L’énergie d’un certain Giammarresi

La première fois où Alexandre a débarqué à Go Out! je n’ai pas tout de suite tilté. Sa jovialité et sa vivacité exacerbée, son don pour socialiser et son amour pour la cuisine made in Méditerranée ont pris du temps à me charmer. C’est vrai que ma paresse légendaire a tout de suite clashé avec ce matou roulant des mécaniques à la Aldo Maccione et à l’énergie de Roberto Benigni. Bien que je sois diamétralement opposé à ce profil latin, je me suis dit que notre amitié saurait perdurer. Avec son allure d’ange-gardien, je sais que je pourrai toujours compter sur lui en cas de pépin, s'il faut changer ma litière, m’acheter de l’herbe à chat ou encore me peigner afin que je reste le plus soyeux d’entre eux. Alexandre j’te miaou ❤.

e m i a s è m r He Chaque mois Hermès, notre félin câlin expert en psy-chat-nalyse, ronronne ou sort les griffes sur l’actualité locale. Miaou qui peut.

UN PEU

Diner st

ylé

Une fin d e journé e où je m comme u ’ennuyais n rat mo rt, j’ai dé rendre a cidé de m u CAC, a e ttiré par de mets une forte , non des odeur moins allé savoir qu chante. Il e mon m faut useau ne très rare me trom ment. Là p e que , j’y ai décou de Diner vert le ta formé d’A lent naïde Da de Grego voudlaria ry Brunis n et holz, cré ments cu ateurs d linaires e ’événet d e verres fa cuillères , bols et it patte. Après un raffinée, e dégusta je me su tion is dit que m pouvais oi aussi je devenir c h e f e t concoc croquett ter des es raffin ées. Je le CV si à G ur enverr o Out on ai mon n e se plie p quatre v lus à me olontés. s

OUP BEAUC

sont chats s e l s t tou La nui éma – épriss métrages fête in de court – de c ourts, it des

sc Nu de film t de la us les Le cha 10 ans s e ans to s d e s é é n n n li a c senté e d cett n repré ons et ues. So s horiz iq le h is s p a a u r n o t n atog e je co ciném te tou qu genres respec un ma t le s e ’e J c ssi . , s n p li m fé e t me réu t an nd mê out de a b u q n u a r il t valait depuis mps ca ’un cha longte ans, qu pouvs e depuis M d G l fi M tudios ver, au s u s o r le p à t que s. n lion e ailleur bien u it rugir a ll a n ie b t aien 5 h1 dès 19 tobre c o 5 redi 4 Vend ty Le Ci a m é ves 3 n Ci ux-Vi a des E Place e Genèv .ch 1207 court u d t ui www.n

GO OUT! OCTOBRE

PASSIONNÉME N

jeunes et jolis

T

Pour la rentrée, on m’a présenté deux nouveaux mato us pour m’assis ter dans mon travail ardu de bo oster d’énergie: Jadd et Julien. On m’a prév enu qu’ils seraien t là pour un temps indétermi né et qu’il fallait que j’évite d’abuser d’eux. Quand je les ai vu s débarquer tous les deux l’a ir innocent, je me suis dit qu’il fallait que je leu r apprenne deux trois tricks à moi. Pour sédu ire les minettes, éviter de sourire à souhait et surtout savo ir snober et minauder. Je ve ux bien qu’ils me prennent pour leur maître à penser mais s’i ls imaginent pouvoir percer les secrets du Pe rsan que je suis, c’est mal pe nsé…

GO OUT! OCTOBRE

PAS

Giu

l

DU

TOU T

Apr ia s’e ès 8 nv sem s'oc aine a cup e s de r de Giul stag ia m eà qu’e ma min oi et d Go e la lle s ette Out Go ’en ses p !, à r Out éfér alla étu ! Te it po ée m des vrai am, ur s ’ à l’U a e id ann oin ylle onc Bam ave iversité disant ée b con . Je très i, amou c cette tinu v i v reus ais fille bon une er a e de pou ped vais igre s be ux yeu x e. J l larg l ave de es l e e cm ettr on s ment s lui ai ré es e elle t alai ubv t au n’ enir orqué alle a rien v re de c que à se r po ons oulu je s eill be ur Elle s réal découv avoir. J er félin soins i e s r m mei la la lleu era tôt ir et ex isse ais r pa plor ou t s’en rti. er le ard que mon j’éta d is so e. n


14

On lit

On lit

Oasis littéraire

15

ALIMENt

COMESTIBLE

- Laure Mi Hyun CroSet

Laure Mi Hyun Croset est née en 1973 à Séoul. Après des études en littérature française et histoire de l’art à l’Université de Genève, elle se consacre à l’écriture. En 2010, elle publie Les Velléitaires, un recueil de nouvelles, et signe à l’automne 2011 l’autofiction Polaroïds. Cette œuvre antihéroïque se compose d’une centaine de fragments à travers lesquels l’auteur retrace sa vie dans le prisme de ses déboires. Cette démarche intime et courageuse se fait le miroir des faiblesses de chacun en reflétant les instants solitaires qui jalonnent une existence. Laure Mi Hyun Croset en a été récompensée en 2012 par le prix ve de l’Académie romande. D'emblée, Le Livre sur les quais, le salon des auteurs de Morges, paraît comme une bénédiction. Comme beaucoup l'ont noté, il a marqué la rentrée littéraire en Suisse romande et a ravi autant les auteurs que les lecteurs. Les allocutions d’ouverture, aussi bien celle de la présidente Nancy Huston, très émouvante, que celle d’une élue locale qui a prononcé un magnifique discours sur la nécessité absolue que le salon reste un événement chaleureux et populaire, ont été d’excellente tenue. Les lecteurs ont pu approcher dans un cadre idyllique - une immense tente blanche sise à moins de deux mètres du lac - leurs écrivains préférés, dans une atmosphère conviviale et détendue. Si certains ressentaient le désir d'entendre les auteurs parler de leur œuvre, ils pouvaient se rendre à l’un des nombreux débats, lectures et conférences. Il y avait tant de tables rondes que parfois le choix s’est avéré difficile entre deux prises de parole programmées en même temps. Le format particulièrement long de ces interventions (75 min.) a permis aux auteurs de développer leur propos, chose rare et précieuse. Du fait que chaque écrivain disposait égalitairement d’un mètre de table, les nouveaux publiés ont eu autant de visibilité que les auteurs déjà renommés. Certains ont même pu, grâce à la notoriété de leur voisin, faire découvrir leur livre, qui serait passé inaperçu, noyé dans la masse des ouvrages des près de 300 auteurs. L’équipe de bénévoles, plus que dévouée, attentionnée et enthousiaste, a grandement contribué à créer une ambiance de vacances des deux côtés des tables de dédicace. S'il fallait émettre un bémol, ce serait l'absence de badges qui auraient permis aux auteurs de s'identifier les uns les autres et de se lier d'amitié, lors des rares moments où ils ont quitté leur poste. Beaucoup de contacts professionnels et amicaux se sont néanmoins créés, lesquels prolongeront les effets bénéfiques du salon encore quelques temps. GO OUT! OCTOBRE

- Giulia Rumasuglia

La cinéaste et auteure suisse Dominique de Rivaz publie en octobre Rose Envy, un récit qui joue aux frontières du fantasme et de l’interdit avec les bribes de vie d’une femme corrosive. Puissant comme la tendresse féminine, le livre percute et aborde avec une sensibilité acérée le thème occulte de la consommation de l’autre. Un roman saveur de chair et de cendres. Mordre dans le rose pulpeux de sa joue, l’attaquer, le goûter, l’avaler. En secret, se mettre à table avec soi-même. Ce péché mignon, celle qu’on surnomme Smoothie l’a découvert au pensionnat et n’y a jamais totalement renoncé. L’héroïne se délecte d’elle-même et se fait le chantre de l’automanducation. Qu’advient-il de ce petit bout de chair une fois qu’on l’arrache à son corps? Viande crue, aliment protéiné, ou juste cadavre?

Smoothie, est celle de centaines d’entre nous. Ce court roman de 73 pages caresse l’anthropophagie. Absorption de soi vivant, de l’autre mort, péché mortel de la chair. Le livre lui aussi se fait nourriture: un goût de doux-amer, de mélancolie, de solitude face au tabou. Au final, le lecteur est attablé: il se nourrit de lui-même en dévorant les mots.

De la chair de son corps aux cendres de l’autre Un jour, à la radio, Smoothie entend parler d’Artémisia, cette reine grecque du IVe siècle avant J.-C. qui, par amour pour son défunt mari Mausole, lui bâtit une des sept merveilles du monde. Mais le Mausolée d’Halicarnasse ne suffit pas à apaiser le deuil: Artémisia décide d’offrir à son époux le seul tombeau convenable, celui de son propre corps. Chaque jour, elle dilue un peu de ses cendres dans son vin. Le second prénom de Smoothie est Cendrine. A la mort de Pierrot, elle choisit elle aussi de devenir une breathing living tomb.

«Combien de fois t’es-tu dévorée?» Dans Rose Envy, la langue est maîtresse. Langue qui tâte, qui savoure; langue au long souffle qui électrise le récit. Là où la rationalité est vaine, la syntaxe se retrouve elle aussi rongée. Comme un sentiment profond, la phrase prend son temps, s’étend, multiplie les successions de verbes et d’adjectifs comme pour rendre les sensations inconnues plus absolues. Le récit dit «tu», parce que l’histoire d’Artémisia, de GO OUT! OCTOBRE

4 Dominique de Rivaz, Rose Envy, Editions Zoé. Sortie le 4.10


On écoute

17

Chaque mois, un expert ès musique nous parle des dernières sorties disques et CD qui l’ont interpellées. Ce mois-ci, il s’appelle Pascal Knoerr. Fin connaisseur du paquebot alternatif l’Usine, il a élaboré pendant 5 ans la programmation du cinéma Spoutnik puis a conduit celle du PTR jusqu’en 2012. Pince sans rire, très cultivé et politiquement alerte, il prend le temps d'exposer ses coups de cœur, alors qu'il travaille à la création d'une nouvelle salle de cinéma dans le quartier de la Jonction. fetetrouble.tumblr.com

Grizzly Bear / Shields (Warp Records)

Grizzly Bear, groupe de poseurs horriblement labellisés art rockers, ou génies de la musique actuelle? Le débat semble passé de mode depuis le plébiscite critique et public de «Veckatimest», sorti en 2009. Et si leur dernière livraison («Shields») apportera peut-être un peu d’eau au moulin de leurs détracteurs, elle fera à coup sûr un carton plein. Moins de prouesses d’écriture, plus de mélo-dies envoûtantes: Grizzly Bear réussissent une nouvelle fois le savant dosage entre pop et musique progressive, tout en recadrant nettement leurs envolées antérieures. Certains tics sont remisés au placard et les longueurs, qui ralentissaient par endroits les précédents opus, sont dynamitées. Le groupe évolue donc sereinement avec cet album automnal, à la fois exigeant et accessible, qui s’écoute d’une traite.

Calexico / Algiers (ANTI-)

Après s’être un peu distanciés il y a quelques années du style mariachi / tex-mex qui avait contribué à forger leur son (et leur succès), les membres de Calexico prolongent avec «Algiers» le cheminement entamé depuis «Garden Ruin». Leurs arrangements recherchés sont désormais au service d’une mélancolie à fleur de peau qui n’a plus besoin de ruer dans les brancards pour se faire entendre. Et si les atmosphères cinématographiques sont toujours présentes, elles évoquent ici un western imaginaire plutôt intimiste et crépusculaire. Rien à redire: «Algiers» est un des plus beaux albums de Calexico. Pour couronner le tout, l’édition deluxe de l’album propose un live enregistré avec un orchestre symphonique; le groupe y amplifie avec grâce le souffle de morceaux récents et anciens.

Murder by Death / Bitter Drink, BitterMoon (Bloodshot Records)

Quand on prononce le nom "Christine" tout le monde pense, voiture rouge, Stephan King ou John Carpenter. Aujourd'hui la voiture meurtrière se cache derrière un duo musique électronique. Rencontre entre le hip-hop et le rock, ce tandem que l'on a pu découvrir ces derniers mois, fait l'unanimité lors de ses lives, mélangeant grosses basses saturées et scratchs. Passage marquant dans la région? Le Paleo festival, où bon nombre de personnes a succombé au charme de Christine plus qu'à celui de Justice. Une vraie performance qui n'a laissé personne indifférent, tout comme leur titre "Fucking Youth". L'aventure ne fait que commencer… GO OUT! OCTOBRE


On découvre

18

On découvre

19

Décryptage

nocturne - Dossier réalisé par Giulia Rumasuglia, Jadd Hilal et Mina Sidi Ali

Dans les années 1970, la fin de l’ère industrielle embrassée d’une crise économique délaisse de nombreux bâtiments dans toute l’Europe et à Genève particulièrement. Mettant à profit un fatras trash de friches urbaines et de squats, la cité de Calvin devient un véritable noyau de lieux alternatifs qui atteint l’apogée de ses hypogées dans les années 1990. Après une politique communale tolérante, les autorités genevoises chavirent et mènent une sévère répression à l’égard de ces circuits indépendants, en marge des courants dominants. On assiste peu à peu à une métamorphose de la vie alternative: les lieux underground, espaces à caractère expérimental, se raréfient tandis qu’ils restent inhérents au dynamisme urbain. Dès lors, les acteurs culturels doivent relever un défi, celui d’assurer la fougue créative et sociale de la ville tout en exilant la gentrification de ses quartiers. Des initiatives sont émises, des idées fourmillent, et quelques projets réussissent… Prise de température de la situation actuelle avec trois femmes au centre de la marge: Marie-Avril Bertet, Cléa Rédalié et Albane Schlechten.

Albane Schlechten Après avoir quitter la coordination de l'Usine après 5 ans, Albane Schlechten coordonne l'UECA et co-gère la Gravière. Vous avez travaillé pour l’Usine durant cinq ans et vous gérez maintenant la Gravière, quelles sont les différences et les similarités entre les deux structures ? Dans les deux organismes, l’envie de proposer une scène active existe. Le renouvellement de la programmation est permanent et l’équipe se remet régulièrement en question. La différence réside dans l’âge des structures. L’Usine a 23 ans tandis que le projet de la Gravière, lui, a six mois. Les dynamiques, de ce point de vue, s’avèrent radicalement divergentes. La Gravière est un bébé naissant, notre propension à prendre des risques se retrouve dès lors limitée. Même si nous cherchons en permanence des nouvelles formes artistiques à proposer, la réputation de cet espace n’est pas encore assez bien établie pour que nous puissions laisser libre cours à toutes nos envies. Quelle est votre perception de la scène alternative à Genève ? De nouveaux lieux comme la Fonderie, le Motel Campo, la Gravière et la Villa Baron apparaissent. Ainsi, la mobilisation semble fonctionner. Mais au niveau de l’administration et de la discussion politique, je trouve qu’il existe aujourd’hui une certaine forme d’aseptisation. Dans le milieu alternatif, nous sommes envahis par les normes de sécurité, de logistique, ou encore d’administration. Ouvrir un lieu alternatif relève aujourd’hui de l’héroïsme, voire même de la schizophrénie dans la mesure où le contexte stimule d’un côté et la société bloque de l’autre. Quels sont vos lieux nocturnes de prédilection ? Quand on gère un lieu de nuit, on ne sort malheureusement pas beaucoup. Les soirs où je ne travaille pas, je vais principalement voir des pièces au théâtre ou des concerts à l’Usine. J’apprécie tout particulièrement le Motel Campo. Son ambiance et la vue qu’il propose sur la zone industrielle en font un cadre très agréable. GO OUT! OCTOBRE

Cléa Rédalié Multicasquettes, Cléa Rédalié travaille comme conseillère culturelle au Service cantonal de la culture et occupe la fonction de vice-présidente de la FPLCE, la Fondation pourla promotion de lieux pourla culture émergente. Elle soutient avant tout le jeunes artistes dans toutes leurs démarches. La création de la fondation est intimement liée à la fermeture du site d’Artamis. Comment la transition s’est-elle opérée ? Jusqu’en 2008, personne ne s’occupait de la question des lieux culturels. Avec la fermeture d’Artamis, l’Etat a dû s’inquiéter du relogement. C’est ainsi qu’une nouvelle configuration impliquant à la fois la Ville, l’Etat et les acteurs d’Artamis a pu prendre forme. La question était tout d’abord très liée aux squats, au mouvement culturel alternatif, au changement de politique. On peut dire que cette problématique s’est déplacée ou élargie en interrogeant la place de la culture à Genève, et donc des lieux culturels. L’aspect primordial se trouve être l’autogestion: il ne s’agit pas de culture à contre-courant, mais plutôt d’un mouvement positif, afin de sortir de l’opposition culture institutionnelle/alternative. Quels sont les principaux besoins en termes d’espace ? Ils dépendent de plusieurs aspects. Dans un premier temps, cela nécessite une démarche pour mettre à disposition les bâtiments de l’Etat pour la culture émergente. Ensuite, en ce qui concerne la question du financement, désormais, la gratuité n’est plus possible. L’exemple de la Parfumerie, qui occupe un lieu public gratuitement depuis la fin des années 90 reste inenvisageable aujourd’hui. La problématique des normes pour le feu ou le nombre de personnes, engendre énormément de coûts. Par exemple, à la Gravière une centaine de milliers de francs a dû être investie uniquement pour les dispositifs de sécurité. Qu’en est-il de l’ère post-squat ? Je citerai le Motel Campo comme référence avec une initiative d’acteurs culturels consolidée par une intervention politique avec le soutien de la FPLCE pour le loyer. Jusqu’ici, on s’est beaucoup focalisé sur la culture nocturne, mais d’autres aspects ont été mis de côté, comme par exemple la réunion dans un même périmètre de lieux de création, diffusion et rencontres, à l’image d’Artamis. On a inauguré la Maison Baron qui servira de résidence pour artistes étrangers. Avant, les résidences se trouvaient dans les squats et ainsi le Théâtre de l’Usine logeait ses invités au Rhino. Maintenant, ce n’est plus possible. De plus, on a perdu la gratuité. Le défi est alors d’offrir des prix avantageux et des possibilités d’échange, de sorte que les résidences ne soient pas des hôtels. C’est là une évolution de la culture alternative. Même avec tous les efforts accomplis, on ne trouve plus de lieu où tout est possible, où les acteurs eux-mêmes pourraient réaliser seuls leurs initiatives. Le souci maintenant reste alors de savoir quel modèle développer pour permettre l’existence de lieux d’organisation autonome, avec très peu de moyens. J’aimerais rendre possible l’émergence artistique, spécifiquement pour les jeunes artistes. Il est 21h, vous avez soif de culture underground, où allez-vous ? J’opte pour le Théâtre de l’Usine, des festivals, le Galpon, le Café Livresse (pas un lieu underground à proprement parler, mais alternatif à mes yeux de par son organisation). Mais je reconnais que c’est dur en ce moment. GO OUT! OCTOBRE


20

On découvre

On découvre

21

← Théâtre

en ville et hors-la-ville, le

Galpon revendique depuis toujours une indépendance d'esprit forte. A deux pas de l'Usine Kugler.

Marie-Avril Berthet Co-auteur du rapport sur la nuit genevoise, djette à l’aura arty et chargée de communication pour Group8 (un collectif d’architectes), Marie-Avril répond franco à nos questions. Pouvez-vous résumer les Etats généraux de la nuit en quelques mots ? Il s'agit d'une semaine de conférences que j'ai co-organisée pour le Département de la culture de la Ville de Genève en mars 2010 autour de la vie nocturne, des aspects sociaux, économiques, urbanistiques et bien sûr culturels. Que pensez-vous de la scène alternative à Genève aujourd'hui? La scène alternative genevoise vit une période de transition compliquée, c'est un peu "la crise de la trentaine". D'une part, il n'y a plus, ou presque, de possibilité de faire survivre une vie alternative en dehors de l'investissement des pouvoirs publics (Ville ou Etat). Et je crois qu'il y a peu de villes dans le monde où elle est autant soutenue, ce qui révèle son investissement politique et la crédibilité qu'elle a acquise ces trente dernières années. Mais de l'autre, on perd toujours des plumes dans ce genre de transitions, donc il faut être conscient de ce que l'on a perdu. D'abord, la culture alternative, lorsqu'elle était une conséquence du squat, était intimement liée à la revendication du droit au logement. C'était plus un "mode de vie" qu'un programme de soirées, de concerts ou de spectacles. Ensuite, son institutionnalisation l'oblige à se plier aux règles de l'économie privée: heures d'ouvertures, patentes (donc prix plus élevés), normes de sécurité (normes de construction, videurs, etc). Et cela change à mon avis assez radicalement ce qui est proposé et pour qui. L'autogestion a de la peine à survivre dans ce contexte et on est passé à un mode de consommation culturelle hybride. Néanmoins, à travers cette transition, elle s'est aussi ouverte à un public plus large. Bref, il y a toujours du pour et du contre...

↑ Sortie

des décombres

d'un Artamis réduit en gravats, la Gravière a très vite ciblé sa programmation, la distinguant de son auguste voisine, la Parfumerie.

Quels sont les effets de la nuit sur vous, vous transformez-vous en loup garou ? Franchement...non! Je suis même plutôt discrète la nuit, en-dehors des décibels dont mes disques sont responsables. De nouveau, je crois qu'en grandissant dans le milieu squat et en fréquentant les soirées alternatives, j'ai développé une activité de nuit qui est vraiment une partie de ma vie, comme le jour, et pas un exutoire explosif. Je ne casse rien, je ne vomis pas partout et surtout je ne mange personne! Quels sont vos territoires nocturnes de prédilection ? Les bars "populaires" ou plutôt j'aimerais dire "invisibles" en début de soirée comme la Nasse, le Refuge et la Limite. Et Motel Campo ou la Gravière la nuit, on y est encore un peu en communauté d'initiés.

↑ Haut

lieu de la culture alternative

genevoise, l'Usine est née d'un contrat de confiance entre les occupants et le

↑ Parmi

libéral Claude Haegi. Il abrite salles les dernier-nés dans la

Geneva undeground, le Motel Campo, dont le succès a été fulgurant et mérité, programmation défricheuse et de qualité oblige.

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

de concerts, théâtre et cinéma.


22

Expositions

Expositions

23

Valeurs déverouillées -

Mina Sidi Ali

GO—Après avoir étudié l’architecture d’intérieur et la scénographie à Bâle et un passage aux arts appliqués, vous avez décidé de travailler la ferraille. Pourquoi et quand avez-vous eu le temps d’apprendre à souder? Boris Gratry—C’est à Bâle que débute cette aventure. J’y ai pris le virus de la serrurerie où l’on trouve de mégas ateliers de bois. Là-bas, les volumes et les moyens sont gigantesques. Je me suis mis à la soudure, j’ai croché dessus assez rapidement. J’adore jouer avec le métal qui détient une énergie primitive et vieille à la fois dure et dominable. Lorsque je vais à la décharge de Peney chercher la ferraille, j’ai les yeux qui brillent comme un enfant à l’idée de pouvoir modeler le métal. Pour l’usage de l’or, dont la colorimétrie se marie à merveille avec la rouille, j’ai beaucoup cherché. Au départ, j’étais parti sur des coloris fluo au rendu très kitsch… Derrière ce travail de contraste, de matière riche en symboles, il y a toute une remise en question de la société de consommation. Est-ce que votre lifestyle est orienté écolo? Oui, effectivement, je fais attention. Ainsi, je trie, je circule en vélo et je fais appel au car-sharing lorsque je dois user de la voiture.

Dans Rusting Values, le scénographe, designer et artiste, Boris Gratry juxtapose avec finesse fragments de voitures calcinées et feuilles dorées. Mariant la rouille, élément sans valeur mais vivant et l’or, matériau riche mais inerte, cet artisan aux valeurs oxydées dénonce à travers son travail la nature en destruction et la société de consommation. Multicasquettes, Boris Gratry travaille à l'instinct et avec son âme, façon fiche de cuisine improvisée. Il sent quand il faut rajouter du sel ou des épices pour éveiller les papilles d’un public toujours en attente de saveurs pimentées.

Il y a tout de même une disposition à la pollution à travers votre processus de soudure des ferrailles? Je dirai qu’il est impossible de ne pas polluer, ce qui est fort regrettable. On se retrouve comme pris au piège dans cet engrenage de société consumériste dans laquelle on évolue. On est tôt ou tard confronté au processus néfaste de pollution. D’ailleurs, je dénonce cette forme de dépendance paradoxale à travers l’usage de l’or et de la rouille dans mon travail.

Soudure instantanée avec un artiste aux valeurs non rouillées qui cultive avec esprit corrosif l'art peu délicat du chantier décati.

Peu de temps après les événements de Fukushima, vous avez présenté Atomic Igloo

↑Boris

Gratry dans son installation spatiale Atomic Igloo © Nicolas Schopfer

GO OUT! OCTOBRE

(cf photo ci-contre), une installation spatiale où le spectateur qui y pénètre peut vivre l’expérience de la cérémonie du thé. Quel impact ce travail a-t-il exercé sur la communauté japonaise? La date de présentation de ce travail coïncide avec les événements tragiques de Fukushima de manière imprévue. J’ai toujours été très intéressé par les rituels traditionnels et en particulier par la cérémonie du thé. Les traditions tendent à s’évaporer au Japon et dans le monde en général, au profit d’une société de consommation à outrance. Aussi, il me semblait judicieux de proposer une installation spatiale qui permette de pénétrer dans un lieu afin de méditer sur notre mode de vie et notre avenir le temps de quelques instants. Les Japonais à qui j’ai eu l’honneur d’introduire le concept ont compris ma démarche. J’espère un jour pouvoir le présenter au Japon. Quels sont vos référents, les artistes qui vous inspirent dans votre travail au quotidien? Je dirais entre autre le plasticien suisse Jean Tinguely, l’artiste contemporain minimaliste américain Richard Serra, l’artiste contemporain italien représenta nt du courant de l'Arte Povera Mario Merz, le peintre américain de l’expressionisme abstrait Jackson Pollock, l’artiste plasticienne française Louise Bourgeois et l’artiste américain James Turrell. Et quels sont vos projets futurs? J’envisage une installation dans un cube où je serai enfermé et que je souderai de l’intérieur. Cela s’appellera Trapp by consumerism.

4 Rusting Values de Boris Gratry Jusqu’au 18 octobre 2012 Alternative Art Space

GO OUT! OCTOBRE

Bd Saint-Georges 75 1205 Genève


s c i s s a l c l e ur t l u c t n e c r u

Portfolio

Migros/-2P01o3 au Victoria Hall à 20 h

25

saison 2012

lundi 29 octobre 2012

ORCHESTRE SYMPHONIQUE TCHAÏKOVSKI DE MOSCOU Vladimir Fedoseyev (direction), teo gheorghiu (piano)*

Mercredi 21 novembre 2012

ORCHESTRE DE PARIS

Paavo Järvi (direction), andreas Haefliger (piano)*

Dimanche 16 décembre 2012

ORCHESTRE DE CHAMbRE DU WURTEMbERg DE HEIlbRONN ruben gazarian (direction), reinhold Friedrich (trompette), ruth Ziesak (soprano)

Mercredi 16 janvier 2013

ORCHESTRE DE lA SUISSE ROMANDE charles Dutoit (direction), emmanuel Pahud (flûte)*

lundi 4 février 2013

ORCHESTRE PHIlHARMONIQUE DU lUxEMbOURg emmanuel Krivine (direction), gautier capuçon (violoncelle)

Mardi 12 mars 2013

ORCHESTRE PHIlHARMONIQUE DE MUNICH semyon Bychkov (direction), Katia et Marielle labèque (piano)

Jeudi 11 avril 2013

ORCHESTRA DEll’ACCADEMIA NAzIONAlE DI SANTA CECIlIA antonio Pappano (direction), Marie-nicole lemieux (alto)

Jeudi 23 mai 2013

ORCHESTRE DE CHAMbRE VIENNE-bERlIN

(Musiciens des Orchestres Philharmoniques de Vienne et de berlin) Yefim Bronfman (piano), rainer Honeck (violon), Dieter Flury (flûte)*, gábor tarkövi (trompette)

Talent

2

*Solistes suisses

billetterie: Service culturel Migros Genève, Rue du Prince 7, Tél. 022 319 61 11 Stand Info Balexert et Migros Nyon-La Combe. www.culturel-migros-geneve.ch

Organisation: Service culturel Migros Genève www.culturel-migros-geneve.ch | www.migros-pour-cent-culturel-classics.ch

GO OUT! OCTOBRE

- Mina Sidi Ali


Portfolio

26

Portfolio

↑ La

27

Gazette de l’Ariana 2011-2012

pour le Musée de l’Ariana

A

Poster Tribune

Auto-édité 2010-2012

Neo Neo aka le duo Thuy-An Hoang et Xavier Erni font partie de l'écume de la nouvelle vague. Leurs travaux des OGM – œuvres génialement modifiées – se composent comme une mosaïque hétéroclite et dévoilent le bon combo de ce duo de graphistes en couple. Qu’ils soient inspirés par Playmobil – invitant les enfants à des ateliers au Mudac – ou des affiches et un mobilier de signalétique pour le Festival de musique à Genève, Neo Neo trouve des solutions imaginatives à tout challenge. On apprécie leur typo au top dans Poster Tribune*, projet qui leur a valu le prix municipaux des Fonds Berthoud, Lissignol-Chevalier et Galland début septembre. Prêt à décoller pour New York en résidence pour une durée de 6 mois, le binôme de designers en communication visuelle déploie ses ailes et on attend avec zèle leur prochaine créations graphiques.

→ Programme

du Black

Movie 2012

↓Affiche

Fête de la

Musique 2012, pour la Ville de Genève

* Poster Tribune est un journal semestriel consacré à l’affiche offrant 12 pages d’articles illustrés et 3 affiches grand format. Ces dernières sont à la fois créations artistiques, supports de communication et témoins de courants sociaux, commerciaux et artistiques, à des périodes précises. Cette publication se penche sur ces affiches et redonne vie à ces supports éphémères de la rue. A travers un thème conducteur, Poster Tribune fait la promotion de la scène graphique contemporaine suisse et internationale et informe sur l’histoire et l’actualité de l’affiche.

↑Invitation

4 www.neoneo.ch www.poster-tribune.ch

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

pour les Ateliers du Mudac 2012


Portfolio

28

Portfolio

hémèaux ou ép commerci ts e je un Ob   t ↑ gagnen posters ec av res, les té méri té toute o légitimi e par Ne éé cr ie og l'anthol e un ib er Tr Neo, Post

Poster Tribune Auto-édité 2010-2012, vue d'intérieur

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

29


Classique

30

Classique

Switzerland’s

got talent

- olivier gurtner

Le public helvétique l’a découvert en 2006 dans Vitus, un magnifique film racontant l’enfance d’un pianiste prodige rêvant d’une vie libre. Teo Gheorghiu, interprète suisse virtuose, est alors propulsé vers une notoriété toute méritée. Celui qui joua le Concerto pour piano de R. Schumann à la Tonhalle de Zurich à l’âge de 10 ans, viendra interpréter le 1er de L. van Beethoven à Genève, au Victoria Hall, le 29 octobre. A découvrir absolument, pour ceux qui ignorent encore cet artiste prometteur.

↓Teo

Gheorghiu © Priska Ketterer

Son histoire est celle d’un film: son amour premier, la musique. Son outil pour devenir connu, le cinéma. Avec un film où il sera l’enfant réfractaire à la carrière pianistique imposée par sa mère. Et pourtant, le suisse Teo Gheorghiu aime le clavier, du fond du cœur et on le sent. Il suffit pour s’en convaincre de regarder la fin de Vitus, où l’enfant joue – sans partition bien sûr – le troisième mouvement du Concerto de Schumann dans une Tonhalle électrisée.

et modeste devant les éloges. Ainsi paraît Teo Gheorghiu. A la question êtes-vous un génie, il répond avec simplicité: «Je trouverais présomptueux de dire cela. Disons que j’ai la chance d’être bon dans une activité que j’aime». Comme le Bâlois, il a déjà parcouru le monde, pour donner des concerts, tout récemment au Festival de Lucerne, à Prague et à Paris, ainsi que Tokyo et Pittsburgh en 2011.

Sur le chemin de la maturité

Le concert du 29 octobre, organisé par le Pourcent culturel Migros, présente notamment le Concerto pour piano et orchestre n°1 de Beethoven, une œuvre en partie classique, pas encore affranchie de l’influence mozartienne. Elle sera interprétée avec l’orchestre symphonique Tchaïkovski de Moscou. Gageons que la formation n’imposera pas un effectif trop important; le nombre n’est pas toujours la qualité. En témoigne l’excellente version jouée et dirigée par Krystian Zimerman, où le Philharmonique de Vienne l’accompagne en nombre réduit. L’ensemble russe dirigé par Vladimir Fedoseyev jouera du même compositeur l’éloquente ouverture de Leonore III, opéra sublime qui prendra ensuite le nom de Fidelio. Enfin, la symphonie «Manfred» P.I. Tchaïkovski complètera le concert.

Avec ce même opus, il fait sa première aux sommets musicaux de Gstaad 7 ans plus tard en 2009, accompagné par l’Orchestre de chambre de Genève; une version plus sensible et riche au niveau de l’expression. Un grand chemin a été parcouru entre deux. Teo Gheorghiu a travaillé le piano et la technique à un stade très précoce, remportant plusieurs concours internationaux, par exemple le 1er prix au Concours Franz Lizst à Weimar en 2005. Désormais, il s’attache à affiner l’expression et les émotions, dans des pièces plusieurs fois jouées mais à présent abordées avec un regard critique et neuf. Son jeu est très lisible et clair, laissant la place à une lecture aisée de la partition. On le remarque assez bien dans son premier disque enregistré chez Deutsche Grammophon, qui contient le 3ème concerto de Beethoven et celui de… Schumann bien sûr.

Comme Federer Symbole d’un tempérament supposé helvétique, le tennisman reste toujours affable

A votre agenda Autre jeune talent découvert récemment, le Genevois Louis Schwizgebel-Wang au concours international de Genève en 2005. Go Out! profite pour annoncer la tenue en novembre de la prestigieuse compétition, consacrée cette année au piano. Parmi les célèbres lauréats, citons Arturo BenedettiMichelangeli, Georg Solti, et Martha Argerich. www.concoursgeneve.com GO OUT! OCTOBRE

31

GO OUT! OCTOBRE

4 Lundi 29 octobre 2012 à 20 h Victoria Hall Billetterie: Service culturel Migros-Genève 022 319 61 11 www.migros-pour-cent-culturel-geneve.ch

CONCOURS DE GENÈVE INTERNATIONAL MUSIC COMPETITION

67

e

CONCOURS

PIANO 2 - 18 novembre 2012


Classique

32

Classique

CAMARADE DE

33

«Après avoir quitté Genève pour la Suisse alémanique et la France, je reviens ici pour accompagner, si possible pour longtemps, l’OCG. Et retrouver un milieu culturel qui m’a formé.»

CHAMBRE

Andrew Ferguson, directeur général de l’Orchestre de chambre de Genève (OCG)

- olivier gurtner

Officier, commandant, titulaire du certificat, régisseur général… le point commun parmi les étapes d’Andrew Ferguson, nouveau directeur général de l’Orchestre de chambre de Genève (OCG): la musique, évidemment. Avant de conduire la régie des opéras de Rouen et Montpellier, il a dirigé l’orchestre symphonique à vent de l’armée suisse. Entretien avec le pôle administratif de la bicéphale direction de l’OCG, dont la ligne artistique est tenue depuis 2009 par David Greilsammer.

GO—Depuis l’arrivée du chef David Greilsammer, l’Orchestre de chambre de Genève (OCG) a ouvert sa programmation sur de nouveaux univers, autant musicaux que physiques (lieux inhabituels, tels l’Usine ou Flux). Quelle innovation marque la saison? Andrew Ferguson—L’OCG a effectivement trouvé une identité forte, orientée vers l’expérimentation et la nouveauté. Pour 2012-2013, l’originalité réside surtout dans l’intégrale des concerti pour piano de W.A.Mozart qui seront dirigés et interprétés au piano par David Greislammer. Je crois qu’il faut être un peu fou pour mener une telle programmation en tant que chef et soliste (Rires). Les concerts défendent une programmation éclectique, comptant souvent plusieurs périodes et styles: baroque, classique, romantique et contemporain. Un peu déroutant pour le public? Effectivement. Pour donner un exemple, le concert des 20 ans de l’OCG, présente une création mondiale de Michael Pelzel (concerto pour orchestre) et une création chorégraphique de Gilles Jobin, le tout aux côtés de L. van Beethoven, W.A. Mozart et M. Marais. Cette diversité entre les époques est rendue possible par la formation de l’orchestre, assez petite (type Mannheim), qui permet de rester flexible et souple. Cette modularité fait partie intégrante de l’identité défendue par notre orchestre; nous le voyons comme une mission.

↑Le

La volonté d’ouvrir certaines frontières, par des concerts à l’Usine, à Flux ou à l’aéroport, a-t-elle reçu un bon accueil du public plutôt traditionnel? Je pense que le public a su trouver ses marques avec David Greilsammer, qui conduit sa

nouveau directeur général de l’Orchestre

de chambre de Genève (OCG) Andrew Ferguson © Nicolas Schopfer

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

troisième saison. Il est évident que certaines idées ont pu bousculer des habitudes au début, et c’est normal. Mais désormais, on peut parler d’un véritable dialogue avec les spectateurs. S’agissant des non-habitués, a-t-on observé une évolution dans les abonnements, notamment chez les enfants et les jeunes? Pour les enfants l’OCG a organisé plusieurs ateliers-rencontres qui ont attiré du monde. Nous appliquons également une politique de prix susceptible d’attirer le public jeune, avec des entrées offertes pour les moins de 15 ans et des réductions pour les moins de 26 ans. Et au niveau des étudiants? Nous venons de lancer un partenariat avec les affaires culturelles de l’Université de Genève, donc je n’ai pas encore d’informations significatives. Après l’orchestre, parlons de votre parcours. Titulaire du certificat de clarinettiste, vous avez ensuite joué en tant qu’amateur à l’orchestre symphonique genevois. Cette expérience vous rapprochet-elle des musiciens de l’OCG? Le fait d’être passé par le pupitre m’a beaucoup aidé durant mon passage à Rouen et à Montpellier. Je l’ai senti en travaillant avec les membres de l’orchestre; je comprends les besoin et remarque des choses simples: un chef qu’ils n’ont pas forcément envie de voir, un répertoire qu’ils n’ont pas envie de suivre… Leur faire changer d’avis est peut-être plus facile pour moi.


34

Danse

Danse

rebelle

«Mon objectif consiste à dévoiler dans Giselle des protagonistes proches de nous, qui prennent des décisions sûrement stupides en dépit du bon sens, simplement parce qu’ils sont faibles, humains en somme. Comme nous.»

Giselle

Pontus Lidberg, chorégraphe de Giselle

- olivier gurtner

Une histoire entre deux êtres se caressant, s’effleurant, dans un décor délicat, néo-gothique, pittoresque, qui sert d’écrin aux émois contrariés de deux jeunes aux attentes différentes… Tel ne se jouera pas Giselle, ballet romantique par excellence, créé en 1841, dont la chorégraphie du talentueux Pontus Lidberg propose un regard contemporain, s’agissant du fond; à même de rendre la création d’Adolphe Adam lisible, accessible et compréhensible à un public attaché à comprendre son temps.

Pontus Lidberg a été appelé par le Directeur du ballet du Grand Théâtre Philippe Cohen pour monter Giselle, ballet-pantomime composé par Adolphe Adam et écrit par Henri de SaintGeorges. Il raconte l’idylle devenue impossible entre une paysanne prénommée Giselle, éperdument amoureuse et le prince Albrecht, apparemment sincère et pourtant promis à une autre. M. Cohen est tombé sous le charme du chorégraphe en découvrant son film The Rain, réalisé en 2007: «un travail à rebours d’une légèreté aérienne: un travail presque terrien, incarné, au sol. Très prenant» explique-t-il.

Par ce geste, Pontus Lidberg propose un destin décidé et assumé par l’héroïne, qui choisit sa mort. Au contraire de la version originale, où elle décède d’un haut le cœur consécutif à son inconsolable peine. «Mon objectif consiste à dévoiler des protagonistes proches de nous, qui prennent des décisions parfois stupides en dépit du bon sens, simplement parce qu’ils sont faibles, humains en somme. Comme nous. Chacun a déjà raconté un mensonge, malgré son côté immoral, par confort ou facilité» justifie le chorégraphe, par ailleurs l’ancien danseur au ballet du Grand Théâtre.

Dans le studio Balanchine au sous-sol, cette même dimension se retrouve pendant les répétitions. La gestuelle gracile, parfois maniérée en ballet classique ne semble pas visée, mais plutôt une expressivité. Egalement réalisateur et danseur, le chorégraphe, au torse dessiné en trapèze, donne ses instructions aux solistes très calmement, chuchotant presque ses instructions. Pourtant, à voir les actions de chacun, le est tout cohérent, robuste, comme imprégné de sa volonté.

Mais pourquoi une telle liberté avec l’original? «La danse classique ne doit pas rester figée dans un catalogue de prescriptions, sinon il n’y a pas de liberté, donc pas de vie» répond le Suédois. Liberté oblige, certains personnages disparaissent dans sa version, d’autres sont inventés ou fusionnés.

Au-delà d’une interprétation au «goût du jour»

↑Sarawanee

Tanatanit (Giselle) et Damiano Artale (Albrecht): deux manières d’aimer

Son caractère affecte aussi des éléments de l’argument. A la fin du premier acte, Giselle (Sarawanee Tanatanit), éprise d’Albrecht (Damiano Artale), est rejetée par ce dernier, destiné à la fille d’un aristocrate. On retrouve la malheureuse à terre, une lame à la main. Elle a compris. Elle a saisi qu’avec son amour, rien ne sera possible. Exténuée, désespérée, frénétique, elle perd la raison et se donne la mort, non avec le couteau mais, triste sort, grâce au pistolet saisi à la taille de celui qui l’aimait aussi, le garde-chasse Hilarion.

© Gregory Batardon

GO OUT! OCTOBRE

35

GO OUT! OCTOBRE

La compagnie des 22 danseurs investira le plateau du Grand Théâtre – le plus vaste de Suisse – pendant cinq représentations, accompagnée par l’OSR, sous la baguette du «docteur romand ès pédagogie», Philippe Béran, habitué à conduire de nombreux ballets, notamment Paquita et Casse-noisette. La saison du ballet se poursuivra à l’étranger, avec d’autres productions, sous la houlette notamment de Benjamin Millepied et d’Adonis Foniadakis. A noter enfin, Le Sacre du Printemps et Les Noces de Stravinsky, en février à Genève. 4 Les 2, 4, 5, 6 octobre 2012 à 19h30 au Grand Théâtre 7 octobre 2012 à 15h au Grand Théâtre www.geneveopera.com


36

Théâtre

Théâtre

EAUX TROUBLES - Jadd Hilal

La mer: que ressent-on lorsqu’on la contemple? C’est à cette question pour le moins délicate que s’est attelé à répondre le metteur en scène, peintre et acteur Pietro Musillo dans sa pièce Océan Mer. Initialement un roman de l’écrivain italien Alessandro Baricco, Océan Mer raconte l’histoire de la pension Almayer où sept personnages se retrouvent. Dans un univers fantastique, onirique, hésitant, chacun d’entre eux erre en quête d’une réponse. Chacun se questionne, à sa manière, sur son existence, sur ses expériences. Entre méditation, contemplation et interrogation, Océan Mer nous plonge dans les tréfonds de l’être, dans une quête sur la vérité de l’existence et dans l’échec quasi systématique de la recherche.

GO OUT! OCTOBRE

37

«La mer me manque très vite.» Pietro Musillo

 GO—Océan Mer est un roman que vous avez adapté au théâtre, quelles sont les forces et les faiblesses de cette transition? Pietro Musillo—J’ai couvert l’intégralité du roman en restituant, je pense, toute la poétique de Baricco. En traitant le songe et la pensée des personnages en sous-texte, j’ai rendu l’imagerie et la poétique du texte. Par ailleurs, l’environnement que je restitue fait lui aussi appel à l’imaginaire, rien n’est fabriqué, rien n’est construit, tout se joue par les acteurs. La pièce décrit un univers où le récit donne forme à l’imagination. Grâce à ce rapport au texte, je suis persuadé que quiconque connaîtra le roman ressentira les mêmes émotions au cours de la pièce. Et les faiblesses? Je n’en vois pas.

que la chronologie, le début, le milieu et la fin. L’histoire se déroule dans une mouvance, dans une musique constante. Entrer dans cette dimension-là n’a effectivement pas été simple. Vous êtes peintre, scénographe et acteur, où s’arrête l’un et où commence l’autre? Je combine les trois. Quand je joue la comédie, je pense toujours à la peinture, à la lumière, à l’éclairage et à la musique. La peinture, elle, est une histoire d’équilibre, de tension, de forces qui évoquent, en retour, l’équilibre d’un plateau, d’une scène. Pour le décor, mon intérêt a lui aussi découlé de la peinture. Sur scène comme pour une toile, je suis passionné par l’évocation, ce que je fais n’est jamais illustratif, je ne présente jamais une porte ou un salon, je suis toujours dans l’amorce d’une image.

Vraiment? Vraiment. J’ai une équipe de choc, des acteurs Etes-vous passionné par la mer? qui ont digéré le roman depuis plusieurs mois Je la côtoie beaucoup, je m’y rends très et qui connaissaient d’ailleurs déjà tous le souvent, je plonge énormément, je la regarde livre. Sur scène, ils font preuve d’intuition, de d’en haut, d’en bas et, étant aviateur, je la précision et de sensibilité. Une équipe parfaite survole. Je l’ai beaucoup photographiée et je et le théâtre dont je rêvais, que demander de l’ai peinte à de nombreuses reprises. Quand je plus? ne m’y rends pas, la mer me manque très vite. Dans le processus d’adaptation lui-même, 4 Du 02.10 au 20.10 n’y a-t-il eu aucun obstacle? Ma, Je et Sa 19h Obstacle réel, je vous le répète, non. La difMe et Ve 20h ficulté, peut-être, a été celle de fondre les Di 17h séquences, les situations et les personnages Théâtre du Loup dans une intemporalité. Océan Mer ne fait www.theatreduloup.ch pas appel aux codes théâtraux habituels tels GO OUT! OCTOBRE


Cinéma

38

39

LUFFOQUE

- Amélie Le Bars

Festival underground sans frontières et sans limites, le LUFF jouit d'une réputation grandissante depuis son lancement en 1995 à Vevey, alors qu'il n'accueillait qu'une quarantaine de personnes. Suite à son succès toujours plus important, la manifestation s'est implantée à Lausanne où elle reçoit chaque année la fine fleur du cinéma et de la musique indépendantes. Pour sa 11e édition, la programmation frappe encore un coup fort en accueillant ni plus ni moins que le plus extravagant des réalisateurs américains en la personne de John Waters, et l'icône du rock alternatif des années 1980, Kim Gordon, fondatrice des Sonic Youth. Incisif, avant-gardiste, paradoxal, contreculturel, outrancier à l'image de son maître de cérémonie, John Waters, le Lausanne Underground Film & Music Festival (LUFF) cultive la différence. Des tarifs attractifs, une programmation unique qui présente des productions cinématographiques et musicales souvent méconnues du grand-public... le concept séduit de plus en plus de curieux et d'adeptes de la scène underground, réunis pour l'occasion dans l'enceinte de la Cinémathèque suisse. Entre projections de films décalés voire provocateurs et sons expérimentaux, les festivaliers seront invités à pénétrer l'univers sous-terrain de la culture anti-conventionnelle. Cerise sur le gâteau, John Waters aura carte blanche pour présenter son One man show, «this Filthy World», un vaudeville qui retrace la carrière atypique de l’artiste, boulimique de mode et fasciné par le crime.

Trash'n'dirty/Divine rencontre dans les méandres des bas fonds de l’âme Cinéaste de génie au talent souvent décrié, John Waters excelle dans l'art du mauvais goût. Déjanté, obsessionnel, excentrique, marginal, l'homme à la petite moustache, qui fut surnommé le «Pape du Trash» par William Burroughs, a su s'imposer comme le cinéaste incontestable et incontournable de la planète underground. Une rétrospective de quatre de ses œuvres les plus emblématiques offrira un panorama des longs métrages subversifs du réalisateur et permettra de découvrir une autre facette du cinéma. De Pink Flamingos, GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

condamné pour obscénité, à Female Trouble, dans lequel feu le comédien fétiche du réalisateur, le travesti Divine, parvient à se violer lui-même. Le cinéaste bouleverse les codes établis de la bienséance, choque à outrance et rompt avec le canevas puritain du genre américain. Dans ses films, le minable que lui inspire la face cachée de sa ville, Baltimore, côtoie la perversité sous fond d'humour noir. Des personnes barrées qui se croient ordinaires, une ville façade à la réalité sordide, tels sont les thèmes de prédilection de ce cinéaste hors pair qui s'évertue à tirer la quintessence de l’abject en dénaturant l'image de la femme.

Icono-classe Sonic Youth s’est éteint mais les braises suffisamment ardentes du groupe de rock alternatif ont su raviver la créativité aussi brûlante de la mutine Kim Gordon. Celle qui encouragea Courtney Love à fonder son groupe Hole revient sur le devant de la scène avec un nouveau projet, Body/Head. Accompagnée sur scène du guitariste free-noise Bill Nace, l’artiste accomplie dévoilera les tenants et les aboutissants de cette nouvelle aventure inspirée de l’ère Pink Floyd sous Syd Barret et de l’œuvre de la romancière et réalisatrice française Catherine Breillat (Parfait Amour, Romance, Anatomie de l’enfer…).

4 LUFF du 17 au 21.10 La cinémathèque suisse / Casino de Montbenon Allée Ernest Ansermet 3 1002 Lausanne www.luff.ch


40

On danse

On danse

Jazz

«Là où le spectacle devient vraiment intéressant, c’est quand on oublie qu’on est là pour lui.»

sans frontières

Dominique Chenillot, directrice de l’esplanade du lac, à Divonne-les-Bains

- Jadd Hilal

41

22 jours, 45 concerts, 17 salles, 12 nationalités, 11 styles musicaux; le festival Jazzcontreband est une ruche musicale. Né du désir de faire dialoguer la Suisse et la France autour de la musique, il a dépassé de loin son ambition interrégionale et s’en prend maintenant aux frontières musicales. Les nombreuses nationalités des artistes engendrent des styles éclectiques, riches, dissonants. A l’image du jazz lui-même, les codes disparaissent. Jazz, urban jazz, jazz manouche, jazz fusion, electro jazz, blues, electro blues, improvisation, rock, funk et même hip-hop se retrouvent dans une sonorité commune, irrégulière mais harmonieuse. Les règles s’estompent entre les régions, les styles, les nationalités et les approches musicales. L’organisation du festival, elle, reste néanmoins un travail de minutie. Rencontre avec des organisateurs chargés d'organiser l'inorganisable. De l’autre côté de la frontière, entretien avec Dominique Chenillot, directrice de l’esplanade du lac, à Divonne-les-Bains. GO—Le festival Jazzcontreband est un événement ponctuel, travaillez-vous avec la Suisse tout au long de l’année? Dominique Chenillot—Pour les festivals comme la Bâtie ou le (passedanse), les réunions se tiennent une fois par mois. Nous songeons aussi à mettre en place des master class, des ateliers de musique et peut-être un orchestre qui tournerait sur plusieurs lieux suisses et français. Dans tous les cas, la volonté de développer les choses existe. Aucune université dans la région, un lycée assez éloigné, la population n’est pas très jeune à Divonne, comment combinez-vous cela avec la programmation? Quand l’esplanade dirige sa programmation vers les jeunes, l’info ne passe parfois pas du tout. Je pense qu’ils ont l’habitude d’aller à des endroits qui leur procurent continuellement des événements proches de leurs attentes. Ils n’ont pas forcément l’idée de venir jusqu’ici. L’esplanade souffre également d’une réelle carence d’étudiants universitaires, cela ne facilite pas les choses. Pour le festival Jazzcontreband, vous n’accueillez qu’une seule soirée. Est-ce un choix?

Pour être tout à fait honnête, ce n’est pas facile de remplir une salle de 500 personnes avec un concert de jazz. Notre choix de mélanger jazz et musiques du monde s’est en partie fait par rapport à cela. Une mère violoniste, une sœur comédienne, on peut dire que vous avez respiré la culture! Aujourd’hui vous en êtes actrice, arrivez-vous tout de même à en profiter? Oui, mais le regard n’est plus le même. Là où le spectacle devient vraiment intéressant, c’est quand on oublie qu’on est là pour lui. C’est dans les moments où on oublie qu’on est là pour le boulot qu’on arrive à être vraiment transportés et qu’on est sûrs de vouloir programmer l’artiste. Voudriez-vous que la programmation du Jazzcontreband soit un peu plus commune? Je ne pense pas qu’on y arrive. Pour cela, il faudrait un directeur comme à la Bâtie, mais je trouverais cela dommage. En venant chacun avec nos propositions, le festival devient très ouvert. Chaque acteur doit continuer à programmer de son côté tout en mettant en place un projet le plus commun possible, où le maximum de lieux s’inscrivent. GO OUT! OCTOBRE

↑A

mi-chemin entre l’émotion et la transmission, Dominique Chenillot, directrice

de l’esplanade du lac à Divonne-les-Bains © Nicolas Schopfer

GO OUT! OCTOBRE


42

On danse

On danse

«Ignorer l’artiste pour mieux en être surpris.» Brooks Giger, secrétaire de la programmation de l’AMR

Brooks Giger est secrétaire de la programmation de l’AMR: l’Association pour l’encouragement de la Musique impRovisée.

GO—L’AMR est tout particulièrement connue auprès du milieu étudiant, comment faites-vous découvrir le jazz à la scène estudiantine? Brooks Giger—L’AMR propose 10 invitations aux étudiants pour deux concerts par mois et distribue aussi le journal Viva la Musica dans les cafés. C’est un journal mensuel dans lequel il y a des articles, le programme et le bilan de l’association. Comment vous démarquez-vous par rapport aux festivals de grande envergure comme Montreux par exemple? L’association défend un style de jazz qui est un peu plus aventurier, osé. Les grands festivals comme Montreux ne font pas beaucoup de jazz au final et, quand ils le font, les artistes invités sont assez mainstreams. Le prix est lui aussi radicalement différents. Nous sommes subventionnés par la Ville et l’Etat de Genève, nos prix pour les concerts ne dépassent jamais les 25 francs et nous les adaptons aux membres, aux handicaps, aux statuts… Une commission, des agents d’artistes, 500 à 600 disques par an, comment combinez-vous tout cela avec les attentes du public genevois? C’est précisément vers cela que la commission doit tendre. Pour les artistes dont le

succès est incertain auprès du public, nous choisissons de prendre le risque. L’AMR ne fait pas que diffuser la musique, elle la fait surtout, jouer. L’association reçoit des subventions, notre objectif ne consiste donc pas simplement à faire de l’argent mais aussi à donner un espace aux musiques émergentes, à faire découvrir des choses sans nécessairement savoir si elles plaisent ou non. Un petit chouchou cette année? Bill Carrothers, fantastique pianiste américain, section rythmique hallucinante, un monsieur adorable en plus. Comment voyez-vous les choses évoluer dans les années à venir? A la base, c’est-à-dire dans les années 70, l’AMR menait un combat politique. Un groupe de musiciens défendait la musique improvisée et luttait pour qu’elle soit jouée. Aujourd’hui, l’association a gagné l’héritage idéologique de ce combat mais elle a aussi besoin de relève. Beaucoup de bonnes et nouvelles énergies circulent. Je voudrais que ces mêmes énergies diffusent une idée de surprise. Tout le monde doit accepter de se mouiller un peu, de se faire surprendre, d’ignorer l’artiste pour mieux en être surpris. Il faut de la spontanéité pour découvrir de nouvelles choses.

↑Fervent

4 Du 04.10 au 26.10 http://www.jazzcontreband.com

GO OUT! OCTOBRE

défenseur de la découverte, le secrétaire de la programmation à l’AMR:

Brooks Giger © Nicolas Schopfer

GO OUT! OCTOBRE

43


44

On a rencontré

On a rencontré

45

Claudio Colucci

Créateur

Designer d’objets narratifs et d’espaces pourvus d’histoire, Claudio Colucci réputé fabulateur, fait jouer les mots avec un talent décontracté. Avec la sortie de sa monographie à Paris en septembre et la tournée d’une exposition mondiale – avec halte prévue à Genève en 2013 – le designer industriel suisse ne s’arrête jamais de créer. Son rêve? Développer davantage son agence à Genève, ville de tous les possibles.

lyrique

Entre Shanghai et Paris, Claudio Colucci est venu nous partager ses histoires kaléidoscopées le temps d’un instant, à l’espace Go Out!.

- Mina Sidi Ali Après Tokyo, Paris et Genève vous vous installez à Shanghai et Pékin. Quel est le lien entre toutes vos agences? Je distribue et répartis le travail en créant des interactions entre les différents bureaux. Cela forme une cellule créative internationale où chacun peut participer aux divers projets. J’ai ouvert à Genève en 2010 et il vrai que j’aimerais voir cette succursale se développer davantage. Le marché genevois n’est-il pas accessible? Effectivement, à Genève il difficile de s’imposer car l’architecture d’intérieur n’est pas reconnue à sa juste valeur. Ici, les mandats liés à la scénographie ou la décoration d’intérieur sont gérés par défaut par des agences d’architectes ou des décorateurs d’intérieurs. Nous sommes mal assimilés et Genève conserve un côté calviniste, privilégiant une ligne et des marques classiques, très peu orientées sur l’innovation et l’originalité. Mais je crois en Genève, et une interactivité avec nos agences. Je suis sûr que l’on peut faire évoluer les mentalités. Pour notre agence, c’est très particulier car c’est une histoire de famille. Les rênes sont tenues par mon grand fils Fabio Colucci. Avec quel type de clients collaborez-vous à Genève ? Mon premier mandat a été l’étude Pirker & Co (cf photo) pour laquelle mon agence a dessiné un bureau à double fonction permettant ainsi de switcher l’espace de travail en galerie, un peu à l’image d’une poupée russe qui contiendrait deux espaces en un. Nous avons par ailleurs gagné le concours de la banque Safdié, un projet livré dans le courant du mois de GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

septembre. En outre, depuis 2011, nous nous occupons de la scénographie de la maison Hermès. Nous avons également été consulté par l’enseigne Caran d’Ache pour réaliser des produits. Je pense qu’il y a un réel potentiel à Genève pour ce type de marché susceptible d’être sensible à mon travail. En plus de l’architecture d’intérieur, mon agence pourvoit en scénographie et en design industriel. Quel type de collaboration rêveriez-vous d’établir ici ? J’aimerai réellement mettre en valeur le côté artisanal de la Suisse. Je me verrai bien collaborer avec une marque de montre en réinterprétant le coucou suisse ou redessiner une montre déjà éditée. J’essaie toujours de valoriser l’identité culturelle du pays dans lequel je me trouve. Ainsi, en Chine, j’ai réalisé un canapé avec un dossier en forme de paravent donnant l’illusion d’éventail. Mon travail prend toujours deux directions: une artistique et l’autre orientée design. J’aimerais bien investir un beau lieu pour présenter mon exposition l’an prochain. Quels sont les projets les plus délires du moment ? En Chine, les demandes s’avèrent très audacieuses. Je suis sur un projet de suite nuptiale sur une île au milieu d’un lac qui se trouve à deux heures de Pékin. J’ai également une commande passée pour un bateau comportant entre autre trois ponts, un karaoké, un night club et un pole dance pour le compte d’un milliardaire chinois. La chine est un véritable far west, un eldorado ou tout est possible!


46

On a rencontré

Architecture

Or à

Quelles sont vos actus pour 2012 ? Nous allons travailler sur un hôtel 5 étoiles à Genève, au bord du lac et un appartement. Avec la société Stontouch (cf photo), créée avec deux amis, nous avons exposé à la designer’s day à Renens. Nous éditons des pièces uniques en collaborant avec des designers de renommée internationale.

47

Venise

- Olivier GURTNER

Une architecture douce, à rebours de l’intraitable Chartes d’Athènes promue par Le Corbusier, qui consacre l’existant au lieu de le réduire à néant, telle se décrit l’architecture Fransisco Aires Mateus. Avec son frère Manuel, il a ouvert un bureau en 1988 et réalisé de nombreux projets, comme l’immaculée Villa Aroeira et la troglodyte maison pour personnes âgées d’Alcàcer do Sal. Comme leur compatriote Alvaro Siza, le duo portugais privilégie l’usage du blanc pour l’enveloppe. A Venise pourtant, c’est une installation en or et acier sombre qu’ils présentent à la Biennale d’architecture. A découvrir jusqu’au 25 novembre.

New Mutant table chaise

Stonetouch © VOS

Vase Atomik ©Nicolas Foucher

L’installation RADIX, située à proximité de l’ancienne fabrique à bateaux de

Plan déplié en élévation de RADIX, conçu Manuel et Francisco Aires Mateus

Venise, imaginée pour la Biennale d’architecture (acier, or peint)

Etude Pirker & co ©Annik Wetter

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE


48

Architecture

Architecture

«L’architecture doit travailler avec la vie, la mémoire et les perceptions des individus. Elles façonnent autant une construction que les plans de l’architecte.» Fransisco Aires Mateus, architecte

GO—Avec votre frère Manuel vous avez créé à la Biennale de Venise l’installation RADIX, en acier et finition or (image p. 47). Une œuvre sur le sens commun et la perception. Pouvez-vous expliquer le concept? Fransisco Aires Mateus—L’architecture consiste à concevoir des espaces. Ce faisant, l’on crée du plein et du vide, du négatif et du positif. Mais au delà du physique, le bâti est également source de sens et de perceptions. Dans cette idée, Radix peut être compris de plusieurs façons: un refuge, une coupole, une ambiance… ces manières de voir façonnent la mémoire et l’attachement que nous entretenons avec un lieu. En somme, nous voulons montrer le lien entre souvenir, vécu et individus et comment ils affectent la mémoire collective. Vous avez conçu une Villa octogonale à Aroeira. Une maison encastrée dans la pelouse, presqu’invisible du dessus, comme les thermes de Vals dessinés par Peter Zumthor. D’où vous est venue l’idée? De la parcelle, formée elle aussi en octogone. Du coup, nous avons reproduit le polyèdre à l’habitation, un peu comme un modèle réduit du terrain. Il s’agissait aussi d’intégrer la construction à l’existant, afin de ne pas le brusquer. Réaliser Aroeira, une entreprise difficile? Certains nous ont dit: «vous avez été très chanceux avec votre client», comme si tout avait été très vite. En réalité, nous avons énormément discuté avec le propriétaire avant de présenter les premières esquisses. Il a été particulièrement ouvert à l’idée d’expérimenter un nouveau mode de vie. Un père architecte, une mère peintre, un frère architecte… Avez-vous essayé d’autres arts avant de dessiner des plans? Avant de fixer ma carrière, j’ai créé des bandes dessinées pendant ma jeunesse, entre 15 et 18 ans. A cet âge, c’était une

manière pour moi de gagner un peu d’argent. Confronté à un dilemme, j’ai préféré l’architecture au design, un choix qui me convient totalement aujourd'hui. Dans un entretien donné à la Biennale de Venise en 2010, votre frère a rappelé l’influence déterminante de l’architecte portugais Alvaro Siza sur votre démarche, sa façon de valoriser l’existant. Est-ce là votre leitmotiv? Nous travaillons énormément d’éléments. Le lieu bien entendu. Mais on ne peut le séparer de ceux qui y vivent et de son héritage. C’est fondamental. Nos interventions cherchent toujours à s’inscrire dans un cadre plus grand. Avez-vous un manifeste qui défend vos idées? Nous partageons des préoccupations avec mon frère, mais on ne peut parler de manifeste. La lumière, les usagers et bien sûr le lieu, encore lui, jouent un rôle essentiel à notre sens. On ne doit pas oublier que l’architecture s’exprime physiquement, d’abord et avant tout. Ecole d’architecture d’Oslo, Graduate school of design d’Havard, Académie d’architecture à Mendrisio en Suisse… quelle place tient l’enseignement dans votre travail? C’est fondamental pour moi. Ça nous confronte à nos propres faiblesses et nos limites. Nous n’enseignons pas comme des maîtres, de façon unilatérale et supérieure. Nous menons des projets de recherche avec les étudiants d’origines différentes, ce qui rend l’exercice très riche. A Ségovie par exemple, nous avons monté un projet en à peine 4 jours, au lieu d’une période académique. C’était incroyable! Les étudiants pensaient que l’on n’y arriverait jamais. Et pourtant, tout a fonctionné.

L'architecte Fransisco Aires Mateus

© Nicolas Schopfer

4 Biennale de Venise Jusqu’au 25 novembre www.labiennale.org www.airesmateus.com

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

49


En famille

50

En famille

51

«Des films drôles pour nous dérider, dénonciateurs pour se conscientiser, engagés pour susciter la réflexion, grinçants pour renforcer nos immunités, magiques pour nous mettre à l’abri, déguisés pour nous épargner la vérité, urgents pour nous décider, croustillants pour se mettre sous la dent» Matilda Tavelli-Cunado & Lani Weber-Schaer, co-directrices artistiques

Neuf jours durant, six lieux culturels de la ville proposeront des courts et longs métrages en avant-première, en et hors compétitions, des documentaires, des animations autour des films mais aussi des concerts, des performances et même… du ping-pong! Au total, plus de 160 films seront projetés à la Maison des Arts du Grütli et dans les cinémas Spoutnik, Pathé-Rialto, Nord-Sud. «Des films drôles pour nous dérider, dénonciateurs pour se conscientiser, engagés pour susciter la réflexion (...), magiques pour nous mettre à l’abri, déguisés pour nous épargner la vérité, urgents pour nous décider...» aux dires des co-directrices du festivals Matilda Tavelli-Cunado et Lani WeberSchaer. En plein cœur du quartier des Grottes, le «10bis» accueillera ensuite les cinéphiles de 20h à 2h dans une ambiance conviviale.

↑Les

Un secteur en pleine mutation

enfants loups, Ame & Yuki, film d'animation de Mamoru Hosoda

Animatou,

un festival épicé

- Amélie Le Bars

Depuis sept ans, le Festival international du film d’animation de Genève promeut la création visuelle et artistique. Les technologies numériques, en constante évolution, se déploient sous l’œil émerveillé des petits comme des grands qui découvrent à cette occasion les perles rares du cinéma d’animation. L’image, vecteur d’émotion, devient un moyen d’expression et de communication sans pareil qui, sous la houlette de programmateurs engagés, rendra cette année hommage à l’Allemagne, pays précurseur du genre. GO OUT! OCTOBRE

Loin du dessin animé conventionnel incarné dans la mémoire collective par Walt Disney, le secteur de l’animation offre une palette de techniques variées voire expérimentales. De la 2D à la 3D en passant par le crayon, le pinceau ou la pâte à modeler qui donnent vie aux héros de notre enfance, les créateurs exploitent toutes les facettes de ce genre en plein essor. Entre les adaptations classiques du début du siècle dernier et l’apparition des images de synthèse à l’heure de la révolution numérique, un pas de géant a été franchi dans l’univers féerique du film d’animation.

par l’écrivain Daniel Pennac peindra l’histoire d’amitié insolite entre un ours marginal et une souris orpheline. Jean-Christophe Dessaint présentera le jour des Corneilles, l’apprentissage de la vie civilisée par un enfant sauvage. Couleur de peau: Miel abordera les thèmes de la mixité dans la vie d’un coréen adopté par une famille belge. Les enfants loups, Ame et Yuki du réalisateur japonais Mamoru Hosoda s’attardera sur l’intégration et l’acceptation d’une famille lupine dans l’intimité de la campagne. Les séquences «Docanim’s» susciteront la réflexion après le visionnage de 10 courts métrages documentaires oscillant entre problèmes de société et quête d’identité.

L’Allemagne invité d'honneur Le festival donnera un coup de projecteur sur le cinéma d’animation allemand en offrant un large panorama de films de grande qualité artistique dont certains datent des années 1910. L'occasion pour les cinéphiles de découvrir des films réalisés pendant et entre les deux guerres à des fins de propagande politique comme The troublemaker dont l'action se déroule en plein Allemagne nazie mais aussi des films critiques, dénonciateurs voire subversifs comme Einmart. «Certains résonnent comme messages d’urgence, révélateurs de notre époque, et reflètent les rapports humains et l’état du monde.»

Des sujets de société Parmi les longs métrages sélectionnés, l’adaptation de la B. D Ernest et Célestine GO OUT! OCTOBRE

4 Animatou du 6 au 14.10 Renseignements sur www.cinematou.ch


52

Là-bas

Là-bas

Le roadTrip de Revolver

- Amélie Le Bars

Groupe intergénérationnel, Revolver baigne dans des influences pop rock édulcorées empreintes d'une touche de musique classique et d'une inventivité rétro, délayée par un mélange de cordes et d'harmonies vocales obsédantes qui donnent la teneur de chacun de leurs morceaux, et confèrent l'identité hétéroclite de leurs compositions. Révélé au grand-public en 2006 par le single «Get Around Town», le trio parisien composé initialement d'Ambroise Willaume au chant, Christophe Musset à la guitare et Jérémie Arcache au violoncelle ne cesse de gravir les échelons dans le paysage concurrentiel critique du royaume de la pop française. Rejoint quelques années plus tard par le bassiste Pino Palladino et le batteur Maxime Baroute, le combo arpente les routes pendant deux longues tournées aux Etats-Unis et dans toute l'Europe avec l'idée, d'avancer, d'aller quelque part. De mélodies, que les musiciens qualifient eux-mêmes de «pop de chambre» sur leur premier album Music For a While écoulé à 100 000 exemplaires, à des sons plus rythmés élaborés sur les routes pour leur deuxième composition, Let go (ndlr: sorti en mars 2012), le groupe se focalise sur la recherche de contrastes instrumentaux et orchestraux. Un choix évolutif qui s'avère une réussite puisque la critique semble unanime et le succès grandissant.

Elliot Smith revival Bien qu'inspirés par l'atmosphère américaine dans laquelle ils se sont fondus pendant leurs tournées et de nouvelles influences plus modernes tel Arcade Fire, Jérémie, Christophe et Ambroise ne renient pas pour autant leurs mentors. Les Beatles, Simon & Garfunkel mais aussi le talentueux et regretté Elliot Smith qui poussa les jeunes artistes à faire leurs premières compositions. Et à entendre la pop épurée, les harmonies appliquées, la subtilité des chœurs et l'instrumental lyrique de leurs mélodies accrocheuses, nul doute que le songwriter américain a joué d'en haut un rôle primordial dans la démarche musicale des nouveaux prodiges du pop-rock français aux accents anglais.

Une once de douceur dans le monde du rock

L'invitation au voyage

Avec ce nouvel album, toujours réalisé sous la houlette du producteur Julien Delfaud (Phoennix, The Bewitched Hands...), les trois jeunes gens timides qui inventèrent le concept de pop de chambre alors qu'ils jouaient dans leur logement étudiant en silence pour ne pas déranger le voisinage, prouvent qu'ils ont mûri et côtoient l'indie rock avec une facilité déconcertante. Fort de près de deux cents concerts à travers le monde, parfois devant seulement une dizaine de personnes, Revolver, dont le nom fait référence au septième album des Beatles, a su habilement fusionner le rock des années 60 à sa formation classique tout en gardant son intégrité.

Un style plus électrique, plus énergique certes mais les garçons n'en restent pas moins fidèle à eux-mêmes. Leur humilité, ils la puisent dans l'essence de la musique classique. Elle leur a appris le respect du travail bien fait et de vraies bases symphoniques. Parfois catalogués de snobs ou de prétentieux dans leur jargon musical, le groupe qui conçoit son nouvel album comme un disque à écouter sur la route, en voyageant, démontre qu'il ne suffit pas d'être affublé de jean slims, tee shirts imprimés Ramones ou autres blousons de cuir surannés -sans ne citer personne- pour se faire une place dans l'univers impitoyable de la scène pop-rock.

4 En concert le 20.10 à 20h30 Château Rouge Route de Bonneville 1 74100 Annemasse www.chateau-rouge.net

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

53


54

Coup de food

Coup de food

Cocktail

cherche connoisseur

- Olivier GURTNER

Vodka martini pour l’agent 007, Mojito pour le touriste en sandales aux Fêtes de Genève ou Bloody Mary version vodka-tomate à l’emporte-pièce… La série AMC Mad Men a le mérite d’avoir sorti l’épicurien de cette éternelle et presqu’ennuyeuse trilogie. Les cocktails anciens et raffinés investissent à nouveau les comptoirs, au premier rand desquels le Bar des Nations de l’Hôtel intercontinental. Janvier 1920: le 18e amendement vient d’entrer en vigueur. Produire, importer ou consommer de l’alcool est désormais interdit. Les dry States ont vaincu les wet States, sous les prêches insistants des pasteurs. L’ambiance voulue par l’Hôtel intercontinental pour son nouveau bar semble ressembler à la prohibition, période forte dans l’imaginaire collectif, qu’on retrouve dans The Untouchables (par Brian de Palma en 1987, mais surtout par Martin Quinnn), Some like it hot et surtout l’excellent Boardwalk Empire.

Le visiteur serait presque tenté d’embraser sa vitole pour tirer quelques bouffées d’un bon cubain. Peut-être dans une salle cachée au soussol? Ou dans un speakeasy, ce lieu illégal où les amateurs américains consommaient à l’abri des regards, et de la loi.

Aux origines du cocktail Les bartenders ont poussé le concept assez loin, et ce n’est pas pour déplaire. Le Moskow Mule (vodka, Ginger beer et citron vert) se sert dans une tasse en étain, comme il se doit. Le Sazerac est exhumé des livres anciens, puisque la recette date de 1838: du whisky, de l’eau, du sucre, du bitter Peychaud et une pointe d’absinthe trouvent domicile dans un verre old fashioned. Ce verre a également donné le nom au cocktail favori du publicitaire Don Draper, incarné par Jon Hamm, dans Mad Men. A noter également le Jack Rose, dont l’inventeur Jakob Rosenzweig vivait du grand banditisme à New York, exige de passer au shaker Calvados, citron et grenadine.

Recréer sans imiter Le Bar des Nations réinterprète l’aménagement, sans verser dans la reconstitution. Les fauteuils club laissent leurs cadets, plus modernes, occuper l’espace. Un aîné demeure: l’indémodable Chesterfield. Eclairage indirect et bibliothèques confirment l’effet recherché: discrétion, calme et liberté.

Une eau-de-vie bretonne de pomme et poire, le Calvados, du citron et de la

grenadine, le tout agité au shaker: le Jack Rose est prêt à servir

4 Du lundi au dimanche De 8h à 23h Hôtel intercontinental Ch. du Petit-Saconnex 7-9 1209 Genève www.intercontinental-geneva.ch

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

55


Horlogerie

56

Horlogerie

57

SANS MAITRISE,

L'EXCELLENCE

n'est rien

- Amélie Le Bars & Olivier GURTNER

La vénérable maison horlogère Vacheron Constantin édite deux nouvelles pièces de la collection «Overseas». Au service du sport et de l’élégance du corps, ces deux spécimens visent une clientèle active au mode de vie raffiné, racé et risqué. Un duo de haute mécanique adapté à l’esthète voyageur, défricheur et découvreur. Avec Overseas chronographe quantième perpétuel et Overseas chronographe, Vacheron Constantin, fondé en 1755, invite à s’évader et naviguer. La première est d’or rose sur bracelet d’alligator (ou caoutchouc vulcanisé); la seconde est en acier avec cadran bleu profond. Sur le fond – le «verso» – est gravé l’Amerigo Vespucci, impressionnant navire-école de la marine italienne toujours en activité, comme appel à quitter la terre ferme. Le baroudeur raffiné se fiera à son gardetemps pour lire l’heure et compter le temps. Armé d’un Quantième perpétuel, Overseas sait quand l’année est bissextile et quand la Lune entre dans une nouvelle phase.

Sportman soigné La lunette à l'effigie de la Croix de Malte, symbole identitaire de l'enseigne, les index, la couronne, les poussoirs vissés et le fond rehaussé d'un médaillon en relief confèrent à cette montre haut de gamme tous les critères des compétences Vacheron Constantin. Et pour s'adapter parfaitement aux poignets des grands sportifs en quête de performances, le chronographe dispose d'un mouvement mécanique à remontage automatique d'une réserve de marche d'environ 40h. Avec une étanchéité garantie jusqu’à 150 mètres de profondeur et une cage en fer

doux pour contrer les indésirables effets magnétiques sur le mouvement, l'horloger flirte avec la technique de pointe, déposant la montre à la frontière de la science et confirme sa devise de toujours: «Faire mieux si possible, ce qui est toujours possible.»

Overseas Chronographe quantième perpétuel,

équipée d'une trotteuse, d'un chronomètre et d'un mécanisme pour maîtriser les années bissextiles: le quantième perpétuel (bracelet et boîtier en or rose, bracelet en

Label de haute qualité

alligator)

Ce niveau d’exigence se retrouve également dans le processus de fabrication, puisque Vacheron Constantin appartient au cercle fermé des horlogers titulaires du Poinçon de Genève, un sceau exclusif qui consacre l’assemblage et le réglage d’une montre sur le territoire cantonal. Un certificat numéroté de bienfacture, un guide d’utilisation et un sceau orné du Poinçon confirment à l’amateur la sûreté de son choix.

Modernité ancrée dans l’histoire Une telle technique de pointe pour une maison aussi ancienne, cela peut donner mal à la tête. Telle est pourtant une marque de fabrique de la maison genevoise. Un seul exemple, sa politique de soutien au patrimoine, qui va de la préservation de masques extra-européens au Musée Barbier-Müller au soutien à la création contemporaine, avec JJR, création mondiale jouée le mois dernier au Grand Théâtre de Genève. GO OUT! OCTOBRE

Overseas Chronographe

(bracelet en acier, cadran bleu profond)

GO OUT! OCTOBRE


58

On prend le large

Vols directs vers

Naples

l’Amérique du Nord

nous happE

NEW YORK

WA S H IN G T O N

- Mina Sidi Ali

Vous rêviez de Bologne, vous imaginiez Rome, vous reveniez de la biennale de Venise. Basta! Aujourd'hui, c'est Naples qui nous happe. Injustement dépréciée par les Italiens, Naples savoure crescendo sa revanche. On la trouvait dangereuse, bruyante, éreintante. On la découvre enjouée, sensuelle, et provocante. Il ne nous en fallait pas plus pour succomber à son charme. Drapée dans le zapping, cette ville n'accueille pas, elle engloutit. Et surtout, elle ne vous lâche plus une fois que vous l'avez quittée. Ses couleurs, ses rues bariolées de cris et d'aventures vous hantent longtemps après, ses odeurs vous imprègnent et sa fougue presque allégorique use de tous ses travers pour vous injecter du souvenir. Un drôle de théâtre qui vous serre à la gorge une fois qu'il s'enfuit. Labyrinthe étonnant, ruche suffocante, Naples cavale, détale, sprinte vers un horizon ponctué par la mer, l'ombre trouble du Vésuve flirtant avec le coucher de soleil et la silhouette mythique de Capri qu’on déguste comme une pizza à quatre heure, un dimanche, au port de Molo Beverello. Tout l'art de déambuler à Naples consiste à ne pas se faire fesso (avoir). Alors on ne passe pas incognito et pour éviter tout imbroglio il faut savoir négocier à tout instant, tchatcher sur tout, klaxonner jusqu'à l'ire, se doper de macchiato, danser jusqu'à l’infini, s'habiller chic & choc, en slalomant de la sphère hype de la via Dei Mille jusqu'au périmètre plus popu de la via di Chaia. Ici, la distraction l'emporte jusqu'à l'oubli de soi. Depuis quelques temps, la ville bouleverse ses ordres du jour. Il y a comme une sorte de dynamisme vers l'insensé. La formation d'un impressionnant centre d'affaires à Naples, qui dans une certaine mesure renvoie à des villes comme

Les gratte-ciels Modernes à Naples,

de Domenico Pellegriti

Los Angeles ou Phoenix, des rues qui expulsent sans toujours y parvenir des essaims d'automobiles, façonnent un paysage environnant subtropical qui s’allie à merveille à l'architecture typique, urbaine et moderne. Naples a décidé de redevenir la plus belle et redore son blason sans toutefois se laisser complètement apprivoiser. Son futur? Elle a le destin des plus grandes, elle est imprégnée dans la mythologie depuis toujours. Toutes les fables comme La belle au bois dormant ou Cendrillon, sont nées ici, sur les pentes du Vésuve. Naples, finalement c'est les mille et une nuits de l'occident. GO OUT! OCTOBRE

Les compagnies SWISS, United Airlines et Air Canada vous proposent quatre vols quotidiens vers l’Amérique du Nord (New York JFK / Newark, Washington et Montréal). Plus d’informations gva.ch

MONTRÉAL


Cosmétiques

60

en quête d'une

intemporELLE

BEAUTÉ

s re Lib rin la dre C u ion t Po us Ill ein T n i Sk d de n Fo

ins Odyssey Clar ion eUp Collect Festive Mak

Clarins n Odyssey ollectio akeUp C M e Festiv

GO OUT! OCTOBRE

Photographer: Thierry Mugler

gler ry Mu Thier uir C Alien s de arfum Les P

Erfahren Sie mehr über unsere Parfums auf mugler.com

Ni g Ea ht T u de ime Po ur T A ho oile zz tte ar m m Sp o e ra y

THE T TH HE NE N NEW EW FRAGRANCE IINTENSE IN N


Alternatives Classiques 2012-2013

MERCREDI 26 SEPTEMBRE

Concert baroque LA CAMERATA DE LAUSANNE Pierre Amoyal, Amanda Favier (violons) Bénédicte Tauran (soprano) Cécile van de Sant (mezzo-soprano) Double concerto pour violon de BACH Stabat mater de PERGOLÈSE

MERCREDI 3 OCTOBRE

Récital de piano KOTARO FUKUMA (piano)

Extraits d’Iberia d’ALBÉNIZ Reflets dans l’eau, L’Isle joyeuse de DEBUSSY Barcarolle, Sonate n°3 de CHOPIN

LUNDI 5 NOVEMBRE

Récital de piano VALENTINA LISITSA (piano)

Préludes de RACHMANINOV Sonate Appassionata de BEETHOVEN Nocturnes de CHOPIN Sonate n°7 de PROKOFIEV

JEUDI 6 DÉCEMBRE

Récital de piano NIKOLAÏ LUGANSKY (piano)

Dans les brumes de JANÁČEK Vallée d’Obermann, Jeux d’eau à la Villa d’Este, Mort d’Isolde de WAGNER-LISZT Sonate n°1 op. 28 de RACHMANINOV

JEUDI 17 JANVIER

Récital de piano MAURIZIO BAGLINI (piano)

Sonates de SCARLATTI Prélude op. 45 Etudes op. 10 & 25 Ballade n°1 de CHOPIN Tableaux d’une exposition de MOUSSORGSKI

Fashion event

63

Genève façon Fashion week Après l’engouement de la première édition à Zurich, Mode Suisse revient présenter les créations hevlétiques pour une version bis dans sa ville de fondation et pour la première fois à Genève. A ce lancement, une sélection de mode contemporaine sera dévoilée avec en parallèle un espace showrooms ouvert aux professionnels et au public. Les fondateurs de Mode Suisse, Yannick Aellen et Ursina Widmer, se réjouissent de présenter cet event dans les deux villes à la fois. Suivant les fashion weeks des capitales internationales de la mode, les défilés seront gratuits, mais sur invitation uniquement. On retrouvera notamment sur les catwalks: Asandri, Claudia Zuber, Ginny Litscher, la Haute Ecole d'Art et de Design Genève (HEAD), HGK Basel Institut Mode-Design, Little Black Dress, Mademoiselle L, Nino Bollag, Peter Müller, PortenierRoth, Stefanie Biggel et Toujours Toi*Family Affairs.

MARDI 26 FÉVRIER

OCTOBER 13, 2012

OCTOBER 19, 2012

PAVILLON SICLI, GENEVA

KUNSTHAUS ZURICH AUDITORIUM & VILLA TOBLER

Récital jeunes talents SANJA BIZJAK (piano) TRISTAN PFAFF (piano) MAMI HAGIWARA (piano)

et le futur 1er prix piano du concours de Genève 2012 Œuvres de CHOPIN, KAPUSTIN, LISZT, MAHLER, RACHMANINOV

MARDI 19 MARS

Soirée viennoise DAVID GRIMAL (violon) DÉNES VÁRJON (piano)

Sonates de MOZART et de STRAUSS, Vier Stücke op. 7 de WEBERN Grand Duo de SCHUBERT

VENDREDI 19 AVRIL

Centenaire du Sacre JEAN-FRÉDÉRIC NEUBURGER et JULIEN QUENTIN (duo de pianos)

EDITION 2

Le Sacre du Printemps de STRAVINSKI Shéhérazade de RIMSKI-KORSAKOV Danses symphoniques de RACHMANINOV

Photo Marco Guarino

SUPPORTED BY

Abonnements en vente à la Maison des Arts du Grütli | Tarifs abonnements : de 130.- à 380.- CHF (incluant un vestiaire, le programme et un verre d’entracte à chaque concert) Places à l’unité disponibles en ligne sur www.alternativesclassiques.com | Tarifs places à l’unité : de 30.- à 90.- CHF Gratuit pour les moins de 25 ans dans la limite des places disponibles en cat. 5 Renseignements : 0 800 418 418 | Victoria Hall : Rue du Général-Dufour 14 | Concerts à 20h twitter @AClassiques | facebook.com/alternativesclassiques2012

4  Mode Suisse – Genève Samedi, le 13 octobre 2012 Pavillon Sicli Route des Acacias 45 - 1227 Les Acacias www.modesuisse.com

www.alternativesclassiques.com GO OUT! OCTOBRE


64

65

Photos: Senta Simond Direction artistique: Mina Sidi Ali Make-up & hairstyle: Juan Romero Modèles (Go Out Agency): Caroline, Abel & Julien Remerciements: les boutiques Fendi et Maniak

DEVIL'S dance

Un bal nuptial, une soiree d'automne, une nuit sépulcrale, des hôtes cloitrés au grand foyer. les élégants respirent l'assurance. Réalisent-ils seulment ce qui se passe? connaissent-ils les coulisses, les dessous de scÈne, les coursives de la maison lyrique de genève? Ils croient être fortS. le sont-ils vraiment?

Caroline Caroline Jupe Fendi Collier All Saints GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE


66

67

Caroline Top Fendi Ceinture Fendi Jupe Fendi

Abel

Abel

Top H&M Accessoires Maniak

Accessoires H&M GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE


68

69

Caroline Robe Fendi Chaussure Zara GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE


70

LE TAILLEUR DES ROIS Quel est le point commun entre le président Obama, les princes William et Harry, David Beckham, Brad Pitt, le sultan de Brunei, et Al Pacino dans le Parrain? Ils sont tous des fans de . Cette marque de tissu et de costumes pour homme, sur mesure, incarne l’überchic. Fondée en 1938 par un négociant en tissus anglais, installé à Bruxelles, la maison appartient depuis 3 générations à la famille Thissen. Olivier Beti et son associé Eric Becker, sont les fondateurs de , un écrin dédié à la marque à Genève. Ils sont ambassadeurs de cette tradition à l’ancienne du « bespoke tailoring » anglais, avec une choix de plus de 5000 tissus et 250 options disponibles. De quoi réaliser ses désirs les plus pointus, allant de la veste Frac au costume de concert. vous invite à participer au SCABAL EVENT les 5 et 6 Octobre 2012 à la Rue du Conseil-Général 3-5, Tél : 022 328 07 42, www.beforyou.ch

Julien Veste Vintage Pull Fendi Pantalons Maniak Chaussures Maniak GO OUT! OCTOBRE


72

Street looks

Street looks

AMINA

CAROLINE

22 ans, chanteuse à la fanfare de Kadebostany et étudiante

32 ans, artiste

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

73


74

Street looks

KEVIN

AGENDA Expos

Classique Théatre Films Clubbing Live Famille Là-bas

 

20 ans, étudiant à la HEAD

GO OUT! OCTOBRE


76

Expos

Galeries d'art

77

Jusqu’au 16.11

Espace_L

Ma-Ve 10h-13h et 14h-18h

Rte des Jeunes 43 Allée G

ACACIAS-CAROUGE

1227 Carouge

Galerie Guy Bärtschi

FLUX Laboratory

Tél.: 022 301 64 90

Rte des Jeunes 43 Allée G

Rue Jacques-Dalphin 10

www.espacel.net

1227 Carouge

1227 Carouge

→ Latentes

Tél.: 022 310 00 13

Tél.: 022 308 14 50

Maria Carmen Perlingeiro,

www.bartschi.ch

www.fluxlaboratory.com

Josée Pitteloud, Catherine Re-

→ Philippe Favier

→ Nicolas Crispini

bois

-3-35-40-

Explosions

Jusqu’au 3.11

Gloria Dei

Exposition de photographies

Lu-Ve 11h-17h

Jusqu’au 2.11

Jusqu’au 19.10

Ma-Ve 14h-18h30

Lu-Ve 10h-17h

Studio Sandra Recio

Piano Nobile

1227 Carouge

Rte du Grand Lancy 4 1227 Carouge

Rte des Acacias 76 1227 Carouge

Tél.: 022 301 30 19

Tél.: 022 544 94 05

Tél.: 022 731 04 41

www.minesdart.com

www.sandrarecio.com

www.pianonobile.ch

→ Nancy Mizrahi

→ Marlon de Azambuja

→ In Absent Places We Dwell

«L'individu et la Foule »

Immobile

Exposition collective

Du 5 au 31.10

Biennales de Porto Alegre et

Jusqu’au 27.10

Ma-Ve 13h30-18h30

de La Havane

Je-Sa 15h-19h

Sa 10h30-17h

Mines d'Art Rue Saint-Joseph 39, Allée G

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE


78

Expos

Expos

79

EAUX-VIVES

Galerie Charlotte Moser

Xippas Art Contemporain

Art & Public - Cabinet PH

BFAS Blondeau Fine Art Services

SAINT-JEAN /CHARMILLES

Galerie TOX'n'CO

Rue des Rois 15 1204 GE

Rue des Sablons 6 1204 GE

Rue des Bains, 37 1205 GE

Rue de la Muse 5 1205 GE

Live in Your Head

Carrefour de Villereuse 1

Tél.: 022 312 14 14

Tél.: 022 321 94 14

Tél.: 022 781 46 66

Tél.: 022 544 95 95

Rue du Beulet 4 1203 GE

1207 GE

www.galeriemoser.ch

www.xippas.com

www.artpublic.ch

www.bfasblondeau.com

Tél.: 022 388 51 00

Tél.: 022 777 22 22

→ Visage et Portrait

→ Yves Oppenheim

→ Pascale Marthine Tayou

→ Jim Shaw

www.hesge.ch/head

www.toxnco.com

Jusqu’au 26.10

Peintures récentes

Jusqu’au 13.10

Dreams

→ New Heads

Ma-Ve 14h-18h

Jusqu’au 26.10

Me-Ve 14h30-18h30

Jusqu’au 22.12

– Fondation BNP Paribas Art Awards

Sa 14h-17h

→ FIAC

Je-Ve 14h-18h30

Jusqu’au 27.10

Galerie Sébastien-Bertrand

Sa 11h-17h

Grand Palais – Paris

Hard Hat

& Gruner)

Mitterrand+Cramer Art Advisory

Du 18 au 21.10

Rue des Bains, 39 1205 GE

Rue du Simplon 16 1207 GE

Rue des Bains 52 1205 GE

Ma-Ve 11h-19h

Tél.: 022 781 46 66

Cramer + Cramer

Galerie Jacques de la

Tél.: 022 700 51 51

Tél.: 022 800 27 27

Sa 13h-17h

www.hard-hat.ch

Rue de la Muse 8 1205 GE

Béraudière

→ Sam Kaprielov

www.mitterrand-cramer.com

→ Stefan Burger & Giovanni Carmine

Tél.: 022 321 48 12

Rue Etienne-Dumont 2 1204 GE

The see

→ Georges Condo

Ribordy Contemporary

Les Ephéméras de Schifferli

www.philippecramer.com

Tél.: 022 310 7475

Jusqu’au 10.11

Visions of Mexico

Bd d’Yvoy 7b 1205 GE

Jusqu’au 27.10

→ Philippe Cramer

www.delaberaudiere.ch

Ma-Ve 14h-19h

Jusqu’au 3.11

Tél.: 022 321 75 63

Objets sculptés

→ Maîtres impressionnistes,

Sa 14h-18h

Ma-Ve 14h-18h

www.ribordycontemporary.com

SKOPIA Art Contemporain

Jusqu’au 20.12

surréalistes et modernes

→ Damian Navarro

P.-H. Jaccaud

Lu-Ve 10h-18h30

Jusqu’au 26.10

(Anciennement Bertrand

VIEILLE-VILLE

PÂQUIS-NATIONS

Patricia Low Contemporary

Bit Defender

Rue des Vieux-Grenadiers 9 1205 GE

Milkshake Agency

Rue de l'Arquebuse 10 1204 GE

→ Charlotte Seidel

Tél.: 022 321 61 61

Galerie Patrick Cramer

Montbrillant 24 1201 GE

Tél.: 022 328 12 50

Cellar window

www.skopia.ch

Rue du Vieux-Billard 2 1205 GE

Tél.: 022 329 75 27

www.patricialow.com

Jusqu’au 26.10

→ Marion Tampon-Lajarriette

Tél.: 022 320 22 00

Galerie Anton Meier

www.milkshakagency.ch

→ Gavin Turk

Ma-Ve 14h-18h30

Jusqu’au 27.10

www.cramer.ch

Palais de l’Athénée

→ Alban Thomas

Jusqu’au 3.11

Sa 14h-17h

Ma-Ve 11h-18h30

→ Lucien Clergue

Rue de l'Athénée 2 1205 GE

Jusqu’au 6.10

Ma-Ve 11h-19h

Sa 11h-17h

Nuz sébrés

Tél.: 022 311 14 50

→ Emilie Decourcelle et

Sa 12h-17h

Photographies

www.antonmeier-galerie.ch

Khan Vong

Galerie Bernard Ceysson

Lu-Ve 9h30-13h30 et 14h30-18h30

Rue des Bains 40 1205 GE

TMproject

Jusqu’au 31.10

→ Ladenhüter - Les fonds de tiroir

Eurasie mon amour

SAKS

Tél.: 022 320 64 82

Rue des Vieux-Grenadiers 2 1205 GE

Lu 14h-18h30

Jusqu’au 27.10

Du 13.10 au 17.11

Rue de la Synagogue 34 1204 GE

www.bernardceysson.com

Tél.: 022 320 99 03

Ma-Ve 10h-18h30

Ma-Ve 14h-18h30

Vernissage à 17h

Tél.: 022 310 11 44

→ Rémy Jacquier

www.skopia.ch

Sa 10h-17h

Sa 10h-13h

Expositions en vitrine

www.saks.ch

Jusqu’au 4.11

→ Beat Lippert

7/7 et 24/24

→ Thomas Bonny

Ma-Sa 14h-18h

Jusqu’au 20.10

Blancpain Art Comtemporain

Interart SA

Me-Ve 13h-19h

Rue des Maraîchers 63 1205 GE

Grand-Rue 33 1204 GE

Sa 13h-17h

Tél.: 022 328 38 02

Tél.: 022 312 24 60

www.blancpain-artcontemporain.ch

www.galerie-interart.com

I'm still here

PLAINPALAIS

Jusqu’au 27.10

Red Zone Arts

Andata Ritorno

Ma-Ve 14h-18h

Rue du Vieux-Billard 7 1205 GE

Rue du Stand 37 1204 GE

Sa 14h- 17h

Tél.: 022 320 43 63

Galerie J’At Home’

→ «Almost Work»

→ En permanence: Grands maîtres

www.red-zone.ch

Av. de Sainte-Clotilde 18 1205 GE

Lionel Estève, Michel François,

impressionnistes et modernes

www.andataritornolab.ch → Maurice Castella

Espace ExpoSIG

→ Qiu Jie

Tél.: 076 493 99 45

Erwan Mahéo, Mariella Simoni

Balthus, Cézanne, Chagall, Dali,

Paysage/passage

Pont de la Machine 1204 GE

A chacun sa vérité

www.galerie-j.info

Jusqu’au 27.10

Magritte, Picasso, Toulouse-Lautrec…

Jusqu’au 13.10

Tél.: 022 546 76 00

Jusqu’au 4.11

→ At Home IX

Ma-Ve 14h30-18h30 Sa 14h-17h

Jusqu'au 2.11

Me-Sa 14h-18h

www.sig-ge.ch

Me-Ve 14h30-18h30

Finissage le 17.10 à 18h30

→ La rade de Genève: du glacier

Sa 11h-18h30

Lu-Ve 11h-12h30 et 13h30-18h30 Art en île - Halle Nord

Analix Forever

aux lacustres

Galerie Rosa Turetsky

Place de l'île 1 1211 GE

Palais de l’Athénée Salle Crosnier

Rue de Hesse 2 1204 GE

Du 10.10 au 12.12

Marc Jancou contemporary

Grand Rue 25 1204 GE

Tél.: 022 312 12 30

Palais de l'Athénée

Tél.: 022 329 17 09

Lu-Ve 9h-18h / Sa-Di 10h-17h

Rue des Bains 63 1205 GE

Tél.: 022 310 31 05

www.act-art.ch

Rue de l'Athénée 2 1205 GE

Tél.: 022 321 11 00

www.rosaturetsky.com

→ A Dream of Form in Days

www.sallecrosnier.ch

www.analix-forever.com → David Casini

The Square

www.marcjancou.com

→ Roger Ackling

of Thought

→ Sahar Suliman

Tout semble fonctionner

Rue du Diorama 2 1204 GE

→ Michael Bauer

Sculptures bois

Céline Peruzzo &

Jusqu’au 20.10

Jusqu’au 13.10

www.thesquare.ch

Exposition des derniers tableaux

Jusqu’au 27.10

Solvej Dufour Andersen

Lu-Ve 14h-18h

Me-Sa 14h-19h

→ Bibizizi

Jusqu’au 27.10

Ma-Ve 14h30-18h30

Jusqu’au 12.10

Sa 10h-12h et 14h-17h

Jusqu’au 6.10

Je-Ve 14h-18h30Sa 14h-17h

Sa 10h-12h et 14h-17h

Ma-Sa 14h-18h

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE


80

Expos/Musées

/

Musées/Classique

81

GRAND-LANCY

Musée Ariana

Médiathèque du Fonds d'art

Musée d’art et d’histoire

Musée d'ethnographie

Le Lac des Cygnes

Villa Bernasconi

Av. de la Paix 10 1202 GE

contemporain (FMAC)

Rue Charles-Galland 2 1206 GE

Ch. Calandrini 7 1231 Conches

Ballet en trois actes de Piotr

Rte du Grand-Lancy 8

Tél.: 022 418 54 50

Rue des Bains 34 1205 GE

Tél.: 022 418 26 00

Tél.: 022 346 01 25

Ilitch Tchaïkovski

1212 Grand-Lancy

www.ville-ge.ch/mah

Tel.: 022 418 45 40

www.ville-ge.ch/mah

www.rousseau2012.ch

Livret de Vladimir Begichev

Tél.: 022 794 73 03

→ La manufacture de porcelaine

www.ville-geneve.ch/fmac

→ Picasso à l’œuvre

→ C'est de l'homme que j'ai à parler

Du 11 au 13.10 à 19h30

www.villabernasconi.ch

de Langenthal

→ Back and forth

Dans l’objectif de David

Rousseau et l'inégalité

Le 14.10 à 15h

→ Etat des lieux

Jusqu'au 25.11

Vidéos tirées de la collection du

Douglas Duncan

Jusqu’au 23.06.2013

→ Grand Théâtre

Exposition collective

Ma-Di 10h-18h

Fonds André Iten

Du 30.10 au 3.02.2013

Ma-Di 10h-17h

Bd du théâtre 11 1204 GE

Du 19.10 au 9.12

→ Eric James Mellon

Jusqu’au 1.06.2013

Ma-Di 11h-18h

Ma-Di 14h-18h

Jusqu'au 14.10

Ma-Sa 11h-18h

Inauguration le 29.10 à 18h

www.geneveopera.com

et Jardin Botanique

Ma-Di 10h-18h

MEYRIN

Tél.: 022 418 31 30 Conservatoire

Concerts Classiques

Centre de la Photographie

Musée Barbier-Mueller

Ch. de l'Impératrice 1 1292 Pré-

Galerie Forum Meyrin

Musée d'histoire des sciences

Rue des Bains 28 1205 GE

Rue Calvin 10 1204 GE

gny-Chambésy

Place des Cinq-Continents 1

Rue de Lausanne 128 1202 GE

Tél.: 022 329 28 35

Tél.: 022 312 02 70

Tel.: 022 418 51 00

1217 Meyrin

Tél.: 022 418 50 60

www.centrephotogeneve.ch

www.barbier-mueller.ch

www.rousseau2012.ch

Ma 2.10

http://meyrinculture.ch

www.ville-ge.ch/mhs

→ Des économies doubles

→ Masques à démasquer

→ Je raffole de la botanique

Orchestre du Chambre de

→ Génération spontanée

→ Les jeux sont faits

Visitant une archive de l’Allemagne

Jusqu'au 15.01.2013

Avec Alexandra Cook

Genève dirigé par David

Le nouveau regard de la bande

Hasard et probabilité

de l’Est (1967-1990)

Lu-Di 14h-18h

Jusqu'au 14.10

Greilsammer à 19h

dessinée belge

Jusqu’au 7.04.2013

Du 11.10 au 25.11

Du 20.10 au 8.12

Me-Lu 10h-17h

Ma-Di 11h-18h

Musée international

Musée des suisses

des 20 ans de l’OCG

de la Réforme

dans le monde

→ Bâtiment des Forces

Concert exceptionnel en l’honneur

Me-Sa de 14h à 18h Pavillon Plantamour

Mamco

Rue du Cloître 4 1204 GE

Château de Penthes

Motrices (BFM)

Rue de Lausanne 112 1202 GE

Musée d'art moderne

Tel.: 022 310 24 31

Ch. de l’impératrice 18

Pl. des Volontaires 2 1204 GE

Tel.: 022 732 37 76

et contemporain

www.musee-reforme.ch

1292 Prégny-Chambésy

Tél.: 022 322 12 20

Fondation Baur

www.lalibellule.ch

Rue des Vieux-Grenadiers 10

→ Parfums antiques,

www.penthes.ch

www.locg.ch

Musée des Arts

→ Quatre regards naturalistes

1205 GE

senteurs bibliques

→ Le marin et le photographe

d’Extrême-Orient

Du 3.10 au 19.12

Tél.: 022 320 61 22

Jusqu'au 28.10

Corto Maltese et Marco D’Anna

Me 3.10

Rue Munier-Romilly 8 1206 GE

Me et Sa 14h-18h

www.mamco.ch

Ma-Di 10h-17h

Jusqu'au 19.12

Orchestre du Théâtre

Tél.: 022 704 32 82

Di 13h-19h

→ L'Eternel Détour Séquence automne hiver

Maison Tavel

Ballet

Musées

www.fondation-baur.ch

!

Mariinsky dirigé par Valery Gergiev à 20h

Centre d’Art Contemporain

Du 16.10 au 13.01.2013

Rue du Puits-Saint-Pierre 6

Jusqu’au 3.03.2013

Rue des Vieux-Grenadiers 10

Ma-Ve 12h-18h

1204 GE

Giselle

Ma-Di 14h-18h

1205 GE

Sa-Di 11h-18h

Tel.: 022 418 37 00

Avec l’Orchestre de la

Me 14h-20h

Tél.: 022 329 18 42

→ Dimanche gratuit

www.ville-ge.ch/mah

Suisse Romande

www.centre.ch

Visites commentées

→ Visages de Genève

Ballet-pantomime en 2 actes

Bd du théâtre 11 1204 GE

Muséum d'histoire naturelle

→ Exposition des travaux des no-

Tous les dimanches à 15h

Photographies de Josh Fassbind

d'Adolphe Adam

Tél.: 022 909 06 99

Rte de Malagnou 1 1208 GE

minés dans le cadre de la bourse

Jusqu’au 24.02.2013

Livret de Henri de Saint-Georges

Tel.: 022 418 63 00

offerte par les Fonds Berthoud,

Centre d’édition

Ma-Di 10h-18h

Les 2, 4, 5 et 6.10 à 19h30

www.ville-ge.ch/mhng

Lissignol-Chevalier et Galland de

contemporaine

→ KK.ZOO

la Ville de Genève Arts plastiques,

Rue Saint-Léger 18 1204 GE

Patek Philippe Museum

→ Grand Théâtre

Jusqu’au 21.04.2013

Arts appliqués

Tél.: 022 310 51 70

Rue des Vieux-Grenadiers 7

Bd du théâtre 11 1204 GE

→ Victoria Hall

Ma-Di 10h-17h

Jusqu’au 14.10

www.c-e-c.ch

1205 GE

Tél.: 022 418 31 30

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

→ L'Archive du Videoartfestival

→ Oscar Tuazon

Tél.: 022 807 09 10

www.geneveopera.com

de Locarno

Jusqu'au 27.10

www.patekmuseum.ch

Programmation film sur moni-

Ma-Ve 14h30-18h30

→ Des montres signées Rousseau

teurs au 4e étage

Sa 14h-17h

Jusqu'au 13.10

Le 7.10 à 15h

Jusqu’au 25.11

Ma-Ve 14h-18h

Ma-Di 11h-18h

Sa 10h-18h

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

p.34

→ Bijoux et toits du monde

Concert de Gala en faveur de la Fondation Dubois-Ferrière Dinu Lipatti → Grand Théâtre

www.dfdl.org Kotaro Fukuma à 20h Récital de piano

Tél.: 0800 418 418 www.alternativesclassiques.com


82

CLassique

/

Classique/Théâtre

83

Sa 6.10

Sa 13.10

Ve 26.10 et Sa 27.10

Orchestre du Chambre de Genève

Océan mer

Antigone

Concert d’ouverture de

André Rieu à 20h

Jean-Marie Curti

à 19h

D'Alessandro Baricco

De Sophocle

saison à 17h

Valse, violon

Pygmalion

En collaboration avec l’orchestre

Mise en scène: Pietro Musillo

Mise en scène: Jean Liermier

→ Cathédrale Saint-Pierre

→ Arena

→ Cité-Bleue

des Pays de Savoie

Le roman Océan mer raconte

Antigone veut braver la loi des

Tel. 022 311 22 11

Route des Batailleux 3

Av. de Miremont 46 1206 GE

→ Bâtiment des Forces

l’histoire de la pension Almayer.

hommes et obéir à celle des

www.concerts-cathedrale.ch

1218 Grand-Saconnex

www.ville-ge.ch/culture/

Motrices (BFM)

Sept personnages torturés s’y

dieux qui lui commande

Tél.: 022 710 90 90

rousseau

Pl. des Volontaires 2 1204 GE

retrouvent autour d’une théma-

d’enterrer son frère, même au

Tél.: 022 322 12 20

tique commune: la mer

risque de sa vie.

www.locg.ch

Du 02.10 au 20.10

Wolfgang Amadeus Mozart

www.geneva-arena.ch

!

Requiem K626

Fuzjko Hemming à 20h

Les Musiciens de Jussy à 17h30

→ Victoria Hall

Concert en faveur de la

Brouwer, Bach, Granados

Lu 31.10

Me et Ve 20h

Rue du Général-Dufour 14

Protection Suisse des Animaux

→ Temple de Jussy

Rolf Lislevand à 20h

Di 17h

1204 GE

→ Victoria Hall

www.lesconcertsdejussy.ch

Festival Luths et Theorbes

→ Théâtre du Loup

Tél.: 0800 418 418

Rue du Général-Dufour 14

→ Théâtre des Salons

Ch. de la Gravière 10

www.concertus.ch

1204 GE

Christophe Rousset à 17h

Rue Bartholoni 6 1204 GE

1227 Genève

Tél.: 0800 418 418

François Couperin dit François II

Tél.: 022 782 29 41

Tél.: 022 301 31 00

le Grand

www.acma.ch

www.theatreduloup.ch

Théâtre

Théâtre à la campagne

Di 7.10 Di 14.10

→ Victoria Hall

Musique de chambre

Orchestre de Suisse Romande

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

→ Musée d'art et d'histoire -

à 11h

Tél.: 0800 418 418

Salle des Armures

Beethoven, Mozart

http://billetterie-culture.ville-ge.ch

Rue Charles-Galland 2 1206 GE

→ Bâtiment des Forces Motrices

Tél.: 022 418 26 00

Pl. des Volontaires 2 1204 GE

Lu 29.10

www.ville-ge.ch/mah

Tel.: 022 807 00 00

Orchestre Symphonique

www.osr.ch

Tchaïkovski de Moscou à 20h

Ma 9.10

Teo Gheorghiu, piano

Quatuor Hagen à 20h

Solistes de l’ensemble

Beethoven, Tchaïkovski

Beethoven

Contrechamps à 11h

→ Victoria Hall

→ Conservatoire de musique

Orient-Occident

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

Pl. Neuve 1204 GE

→ Musée d'art et d'histoire -

Tél.: 022 319 61 11

Tél.: 022 322 22 40

Salle des Armures

www.culturel-migros-geneve.ch

www.caecilia.ch

Rue Charles-Galland 2 1206 GE

Je 11.10

Tél.: 022 418 26 00

Quatuor Merel à 20h

www.ville-ge.ch/mah

Beethoven

Radu Lupu à 20h

p.30

!

Quatuor de Genève à 11h

Ma, Je et Sa 19h

De David Lescot

p.36

Di 28.10

à 20h30

Jusqu’au 21.10 Ma, Me, Je et Sa 19h Ve 20h Di 17h Relâche les lundis et le 11.10 → Théâtre de Carouge Salle François-Simon Rue Ancienne 39 1227 Carouge Tél.: 022 343 43 43 www.tcag.ch Le tour du monde en 80 jours

Je suis un prophète, c'est mon

Mise en scène: Sara Llorca

De Jules Verne

fils qui l'a dit

Loin de la ville, Anne, Margue-

Adapté par Sébastien Azzopar-

De et par Abel Aboualiten

rite, André et Roland pour

di et Sacha Danino

Un manifeste contre les dogmes

suivent leur rêve de théâtre

Une interprétation désopilante

aussi bien religieux que commu-

en campagne

du roman de Jules Verne par

nautaristes le tout teinté d’humour, Jusqu’au 14.10

des comédiens et humoris-

de sensibilité et de force

Ma et Ve 20h

tes suisses

Du 02.10 au 03.10 à 20h30

Me, Je et Sa 19h

Du 30.10 au 31.10 à 20h30

Di 17h

→ Salle communale d'Onex

Théâtre à la campagne

→ Théâtre du Galpon

Rte de Chancy 133 1213 Onex

De David Lescot

Rte des Péniches 2 1211 Genève

Tél.: 022 879 59 99

Mise en scène: Sara Llorca

Tél.: 022 320 50 01

www.spectaclesonesiens.ch

Loin de la ville, Anne, Marguerite,

www.galpon.ch Frankenstein

André et Roland pour

→ Conservatoire de musique

suivent leur rêve de théâtre

Les Confessions: l’intégrale

De Fabrice Melquiot

en campagne

Par l'acteur William della Rocca

Mise en scène: Paul Desveaux

Du 16.10 au 17.10

Douze épisodes de Rousseau,

Quatre poètes écrivent des

Ma 20h

une aventure théâtrale à la

histoires effrayantes pour

Me 19h

hauteur de l’auteur

tromper l’ennui

Piano

La Psallette de Genève à 17h

Pl. Neuve 1211 GE

→ Victoria Hall

Orchestre Sinfonietta de

Tél.: 022 322 22 40

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

Lausanne

www.caecilia.ch

Tél.: 022 807 00 00

→ Victoria Hall

www.caecilia.ch

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

Di 30.10

→ Le Manège

Du 13.10 au 19.10 à 18h30

Jusqu’au 13.10

Tél.: 0800 418 418

Ensemble Contrechamps à 20h

Rte de Chancy 127 1213 Onex

→ Maison de Rousseau et de

Ve et Ma 19h

www.psallette.ch

Naón, Schoenberg

Tél.: 022 879 59 89

la Littérature

Sa et Di 17h

→ Studio Ernest-Ansermet

www.onex.ch

Grand'Rue 40 1204 Genève

→ Théâtre Am Stram Gram

Ve 12.10 Orchestre de la Suisse

Me 17.10

Passage de la Radio 1205 GE

Tél.: 022 310 10 28

Rte de Frontenex 56 1207 GE

Romande à 20h

Orchestre de la Suisse

Tél.: 022 329 24 00

www.m-r-l.ch

Tél.: 022 735 79 24

Beethoven, Chostakovitch

Romande à 20h

www.contrechamps.ch

→ Victoria Hall

Série symphonie

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

→ Victoria Hall

Tél.: 022 807 00 00

Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

www.osr.ch

Tél.: 022 807 00 00

www.amstramgram.ch

www.osr.ch

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE


84

Théâtre

/

Théâtre/Cinéma

85

Combat de sable

Victor Hugo mon amour

La Résistible Ascension

Bomba Latina

Coma Story

Du 02.10 au 21.10

Théâtre sonore et musical

D’Anthéa Sogno

d'Arturo Ui

Stéphane rencontre la belle

D’Estelle Zweifel et Tony Ro-

Lu-Sa à 20h

Jusqu’au 6.10

Mise en scène: Jacques Dé-

Bertolt Brecht - Gianni

Joanna et passe une nuit inou-

maniello

Di à 17h

Me, Je, Sa 19h

combe

Schneider

bliable en sa compagnie

Mise en scène: Tony Romaniello

→ Théâtre de la Parfumerie

Ve 20h

L’histoire d’amour de Juliette

Une interprétation de la car-

Jusqu’au 13.10 à 19h30

Steve perd la mémoire après

Ch. de la Gravière 7 1227 GE

Di 17h

Drouet et Victor Hugo

rière d’Hitler à travers le regard

Ma femme me prend pour

s’être assomé en plongeant

Tél.: 022 341 21 21

→ La Traverse

Jusqu’au 21.10

ingénieux de Bertolt Brecht

un sextoy

dans une piscine vide. Il ne

www.laparfumerie.ch

Rue de Berne 50 1201 GE

Me-Sa 20h30

Du 16.10 au 17.10 à 20h30

Une comédie fraîche et mo-

revient à lui que trois ans plus

Tél.: 022 735 79 24

Di 17h

→ Forum Meyrin

derne, drôle et truculente où

tard, sans aucun souvenir de

www.mqpaquis.ch

→ Théâtre Le Crève-Cœur

Pl. des Cinq-Continents 1

l'amour a sa place

sa chute.

Cinéma

Ch. de Ruth 16 1223 Cologny

1217 Meyrin

Jusqu’au 13.10 à 21h

Du 04.10 au 28.10

Sorties du 3 octobre

www.lecrevecoeur.ch

www.forum-meyrin.ch

→ Comédie de la gare

Je, Ve et Sa à 20h30

Rue de la Servette, 2 1201 GE

Di à 18h30

Laurence Anyways

Mise en scène: Marie-Chris-

Zorba

Zouc, Forfait illimité

Tél.: 0900 907 907

→ Théâtre le Caveau

Drame / France, Canada / 2h39

tine Epiney

De Nikos Kazantzaki

Compagnie Extrapol

www.comediedelagare.ch

Av. Sainte-Clotilde 1205 GE

/ de Xavier Dolan / avec Na-

Aston raconte l’horreur de son

Mise en scène: Miguel Fernan-

Un plongeon dans les tréfonds

www.lesarts.ch

thalie Baye, Melvil Poupaud

expérience dans un hopital psy-

dez-V

psychologiques avec la

Léonce et Léna

chiatrique. Il rencontre Davies

Chorégraphie: Pantelis Ver-

grande Zouc

De Georg Büchner

Celestial Spunk

anniversaire, Laurence, qui est

qu’il sauve d’une aggression

vatidis

Du 02.10 au 06.10

Mise en scène: Eric Devanthéry

De Rudi van der Merwe

très amoureux de Fred, révèle

dans un bar puis, une fois chez

La rencontre entre deux

Ma, Je et Sa 19h

Pièce phare du répertoire

Un corps à la dérive, suspen-

à celle-ci son désir de devenir

Aston, Davies fait la connais-

hommes qui partent en Crète

Me et Ve 20h30

allemand jouée sous masques

du et soumis à des tensions

une femme.

sance du petit frère de son

pour dompter une mine

→ Théâtre Saint-Gervais

Une version décalée de la

stratégiques en quête d’un

hôte, Mick, un personnage au

Jusqu’au 14.10

Rue du Temple 5 1201 GE

société occidentale

élan céleste

Do not disturb

caractère intrusif et aggressif

Me et Sa 19h

www.saintgervais.ch

Jusqu’au 7.10

Jusqu’au 07.10

Comédie/ France / 1h28 / de

Du 16.10 au 04.11

Je et Ve 20h30

Ma, Je et Ve 20h30

Me, Je, Ve 20h30

Yvan Attal / avec Charlotte

Ma-Sa 20h

Di 17h

La force de tuer

Me, Sa, Di 19h

Sa 19h

Gainsbourg, Laetitia Casta,

Di 18h

→ Théâtre Pitoëff

De Lars Norén

Di 18h

Yvan Attal, François Cluzet,

Rue de Carouge 52 1227 GE

Mise en scène: Philippe Lüscher

Un escargot dans le coccyx

→ Salle des Eaux-Vives

Asia Argento

Contre!

Tél.: 079 759 94 28

A travers les relations entre un

De et mis en scène par Da-

Rue des Eaux-Vives 82-84

→ A une fête, une discussion

D’Esteve Soler

www.cavale.ch

père, son fils et sa petite amie

niel Vouillamoz

1207 GE

évoque un festival de porno

l’auteur nous plonge dans la

Un plongeon désopilant dans le

Tél.: 022 320 06 06

amateur et l'idée prend vite

www.adc-geneve.ch

l'allure d'un pari : Jeff et Ben

Le gardien De Harold Pinter

«Contre le progrès. Contre

→ Le jour de son trentième

l’amour. Contre la démocratie»

La nuit sera calme

difficulté des liens familiaux et

monde des rencontres amou-

Jusqu’au 13.10

De Romain Gary -

leur échec.

reuses sur le net

Ma, Je, Sa 19h

Jacques Gamblin

Du 15.10 au 04.11

Du 11.10 au 21.10

La belle vie - et il en

Me, Ve 20h

La nuit sera calme est un re-

Lu et Ve 20h30

Ma, Je et Ve 20h30

parle aussi...

Di 18h

cueil d’entretiens publiés

Me, Je et Sa 19h

Me, Sa et Di 19h

Avec David Cunado

Le Sommeil d’or

en 1974. Ces échanges fictifs

Di 17h

→ Théâtre l'Alchimic

Mise en scène: Thierry

Documentaire / France, Cam-

Desperate Alkestis

entre Romain Gary et son ami

→ Le Poche

Av. Industrielle 10 1227 Ca-

Romanens

bodge / 1h40 / de Davy Chou /

D’après Euripide

d’enfance François Bondy se-

Rue du Cheval-Blanc 7 1204 GE

rouge

Le 05.10 à 20h

avec Dy Saveth, Ly Bun Yim

Mise en scène : Anne Bisang

ront lus par Jacques Gamblin

Tél.: 022 310 37 59

Tél.: 022 301 68 38

→ Point-favre

→ Le cinéma cambodgien a vu

Une enquête passionnée à partir

Le 05.10 à 20h30

www.lepoche.ch

www.alchimic.ch

Av. F.-A. Grison 6 1225

son irrésistible ascension

Chêne-Bourg

stoppée brutalement en 1975

Tél.: 022 869 41 15

par l'arrivée au pouvoir des

de l’énigme de la figure d'Al-

coucheront ensemble sous l'oeil d'une caméra.

kestis

La Loba, gardienne des mé-

Au bord du lit

Du 30.10 au 18.11

moires

De Guy de Maupassant

Ma, Je, Sa 19h

D’Aurélie Morin

Mise en scène: Raoul Pastor

Joue-moi quelque chose

d'or filme la parole de quelques

Me, Ve 20h

Aurélie Morin nous évoque le

Jusqu’au 14.10

John Berger

survivants et tente de réveiller

Di 18h

passage de mère à fille à

Ma, Me et Ve 20h

Mise en scène: Michele Millner

l'esprit de ce cinéma.

→ Théâtre du Grütli

travers la « Loba », le pouvoir

Je et Sa 19h

John Berger s'inspire des

Rue du Général Dufour 16 1204 GE

de l’intuition.

Di 17h

paysans de Haute-Savoie, de

Tél.: 022 328 98 68

Du 09.10 au 10.10 à 19h

→ Théâtre des Amis

leurs paroles, de leur travail, de

Pl. du Temple 8 1227 Carouge

leurs rites

www.grutli.ch

Tél.: 022 342 28 74

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

Khmers Rouges. Le sommeil


86

Cinéma

Cinéma

87

Elle s’appelle Ruby

Le magasin des suicides

de sa femme, un ex-flic devenu

Amrit Nectar of Immortality

Sorties du 24 octobre

Télégaucho

Comédie, Fantastique,

Animation / France / 1h25 / de

détective se retrouve

Documentaire/ Suisse / 51 min

Amour

Comédie / France / de Michel

Romance, Drame / Etats-Unis /

Patrice Leconte / avec

au cœur d'une vaste

/ de Jonas Scheu

Drame / France / de Michael

Leclerc / avec Emmanuelle

1h44 / de Jonathan Dayton,

Bernard Alane,…

machination politique.

→ Le documentaire se déroule

Haneke / 2h06 / avec Isabelle

Béart, Eric Elmosnino

Valerie Faris / avec Paul Dano,

→ Imaginez une ville où les

pendant le Kumbha Mela à Ha-

Huppert, Emmanuelle Riva,

→ Les coulisses d'une chaîne

Annette Bening

gens n'ont plus goût à rien, au

Diary of a Wimpy Kid :

ridwar, le plus grand pèlerinage

Jean-Louis Trintignant

de télévision locale et militante

→ Encouragé par son psy-

point que la boutique la plus

Dog Days

hindou, au nord de l’Inde au

→ Georges et Anne sont octo-

dans les années 90...

chiatre à écrire sur la fille de

florissante est celle où on vend

Comédie, Famille / Etats-Unis,

bord du fleuve sacré, le Gange.

génaires, ce sont des

ses rêves,

poisons et cordes pour se

Canada / 1h34 / de David

gens cultivés, professeurs de

Funsize

Calvin voit son univers boule-

pendre.

Bowers / avec Steve Zahn,

Astérix et Obélix: Au service

musique à la retraite. Un jour,

Comédie / Etats-Unis /

Rachael Harris

de sa majesté

Anne est victime d'une petite

de Josh Schwartz / avec

Tous les espoirs sont permis

→ L'école est finie pour Greg, et

Comédie, Aventure / France /

attaque cérébrale. L'amour qui

Johnny Knoxville

Comédie, Drame, Romance /

il se prépare à passer un été de

de Laurent Tirard / avec Gérard

unit ce vieux couple va être mis

→ Pendant Halloween, le petit

Mortem

Etats-Unis / 1h40 / de David

folie ! Mais tous ses plans tom-

Depardieu, Fabrice Luchini,

à rude épreuve.

frère de Justice disparaît.

Thriller, Fantastique / France /

Frankel / avec Tommy Lee

bent finalement à l'eau. Que

Edouard Baer, Valérie Lemer-

de Eric Atlan / avec Daria Pan-

Jones, Meryl Streep

va t-il pouvoir faire pendant

cier → Ils sont fous ces Anglais !

Populaire

Skyfall

chenko, Diana Rudychenko

→ Kay & Arnold sont un couple

deux mois?

Comédie / France / 1h51 / de

Espionnage, Action / Etats-Unis,

→ La réalité vécue par un être

fidèle, marié depuis 30 ans,

La mécanique du cœur

Regis Roinsard / avec Romain

Grande-Bretagne / de

aux portes de la mort…

mais Kay veut remettre du

Looper

Aventure, Animation, Drame /

Duris, Bérénice Béjo, Eddy Mit-

Sam Mendes / avec Judi Dench,

piment dans leur vie conju-

Science-fiction/ Etats-Unis / de

France / de Mathias Malzieu,

chell →Printemps 1958. Rose

Daniel Craig, Raph FIennes

Taken 2

gale devenue monotone et

Rian Johnson / avec Bruce Willis,

Stéphane Berla / avec Rossy

Pamphyle, 21 ans, tape à la ma-

→ Dans sa 23ème aventure ciné,

Thriller, Action / France / de

routinière.

Piper Perabo

de Palma, Emily Loizeau, Olivia

chine à écrire à une vitesse

James Bond doit prouver sa

→ Dans un futur proche, la Mafia

Ruiz→ Edimbourg, 1874. Jack

vertigineuse. La jeune femme

loyauté envers M lorsque le

versé par l'apparition littérale de Ruby dans sa vie.

Olivier Megaton / avec Liam Neeson, Famke Janssen

Argo

a mis au point un système infail-

naît le jour le plus froid du monde

réveille malgré elle le sportif

passé de celle-ci revient la han-

→ Bryan Mills, ex-agent de la

Thriller, Drame / Etats-Unis /

lible pour faire disparaître tous

et son cœur en reste gelé. On le

ambitieux qui sommeille en son

ter, et que le MI6 est attaqué.

CIA aux compétences si parti-

2h00/ de Ben Affleck / avec Ben

les témoins gênants. Elle

remplace par une horloge.

patron...

culières, a réussi à arracher

Affleck, John Goodman

expédie ses victimes dans le

sa fille des mains d'un gang

→ Le 4 novembre 1979, au

passé, à notre époque, où des

mafieux. Un an plus tard, le

summum de la révolution ira-

tueurs d'un genre nouveau (les

chef du clan réclame ven-

nienne, des militants envahis-

«Loopers») les éliminent.

geance.

sent l'ambassade américaine

Sorties du 10 octobre

de Téhéran, et prennent 52

Sorties du 17 octobre

Américains en otage.

The End of Time Documentaire contemplatif/ Suisse,

Dans la maison Thriller / France / de François

Ted

Canada / 1h49 / de Peter Mettler

Ozon / avec Fabrice Luchini,

Comédie/ Etats-Unis / 1h46 / de

→ Défi à l’insaisissable sujet

Kristin Scott Thomas,

Seth MacFarlane / avec Mark

du temps et sur le fil entre le

Emmanuelle Seigner

Wahlberg, Giovanni Ribisi

dicible et l'indicible, The End of

→ Un garçon de 16 ans

→ La relation amoureuse d'un

Time est un voyage d’explo-

s'immisce dans la maison d'un

homme est menacée par l'ours

ration.

élève de sa classe, et en fait le

en peluche de son enfance, qui

récit dans ses rédactions à son

prend vie par magie.

Au programme pour octobre

STEPHEN DWOSKIN (1939-2012) - UN HOMMAGE - Du 30 septembre au 13 octobre BRUCE MCCLURE'S FLASH BRIDES - Jeudi 4 octobre à 21h BLACK SEA COAST - Cinéconcert - Vendredi 5 et samedi 6 octobre à 21h HANGJUN LEE - Performance - Lundi 15 octobre à 21h JACK STEVENSON'S WILD SHOTS - Films underground - mardi 16 octobre à 21h FESTIVAL ANIMATOU, du 7 au 14 octobre. SIBERIE (2012), de Joana Preiss - du samedi 20 au dimanche 28 octobre LA TRAVERSEE DU TEMPS (2006), de Mamoru Hosoda - dimanche 21 octobre THE GARBAGE PAIL KIDS MOVIE, de Rod Amateau - vendredi 26 octobre

César doit mourir Drame / Italie / 1h16 / de Vitto-

professeur de français.

Spoutnik

Broken City

rio Taviani, Paolo Taviani / avec

Cinéma Spoutnik

Thriller, Policier, Drame / Etats-

Cosimo Rega

4 4 Place des Volontaires

Unis / 1h46 / de Allen & Albert

→Théâtre de la prison de Rebib-

Hughes / avec Mark Wahlberg,

bia. La représentation de Jules

Russel Crowe, Catherine Zeta-

César de Shakespeare s'achève

1204 Genève Entrée de la salle: Rue de la Coulouvrenière 11, 1er étage.

Jones

sous les applaudissements. Les

→ Engagé par le maire pour en-

lumières s'éteignent sur les ac-

quêter sur la possible infidélité

teurs redevenus des détenus.

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE


88

Clubbing

Clubbing

Clubbing

89

DJ Bruno L de 20h à 2h

Techno Party dès 23h

Ve 12.10

Electrypnose + Karash + DJ

Saturday Night Dance de 20h

Kudoro, reggaeton, merengue

Rebekah + Damian Deroma

Addicted R&B / Soirée Che-

Amazon + Nanodio + Sheerday

à 2h

Je 4.10

→ Santa Cruz Bar

+ Nemelka

vrolet - DJ Ricky Galiano de

dès 22h

BrunoL + Fabio

Blakat + DJ Chill Pop

Rue du Stand 40 1205 GE

→ La Gravière

23h à 5h

Psytranse live sets, tech pro-

Latin, house, reggae

de 21h à 4h

www.santacruz.ch

Ch. de la Gravière 9 1227

→ Moa Club / Jetlag

gressive…

→ Santa Cruz Bar

Acacias

Ch. des Batailles 22 1214 Ver-

→ La Gravière

Rue du Stand 40 1205 GE

www.lagraviere.net

nier.

Ch. de la Gravière 9 1227

www.santacruz.ch

Tél.: 079 721 70 01

Acacias

www.moaclub.com

www.lagraviere.net

Jam Session, groove, funk → Le Chat Noir

10 years of Plak-Records

Rue Vautier 13 1227 Ca-

dès 22h

rouge GE

Ripperton + Dachshund +

100% Latino Mix Samedis de

Tél.: 022 307 10 40

Quenum + Opuswerk…

21h à 5h

www.chatnoir.ch

→ La Gravière

All style

DJ Taloco de 22h à 5h

Sa 13.10

de 16h30 à 0h

Ch. de la Gravière 9 1227

→ Club 'La Toca'

All style

Sea Sex and Toys / Brown's de

Latino…

www.lagraviere.net

Rue de Lyon 75 1203 GE

→ Trois Huit

23h à 5h

→ Club 'La Toca'

Tél.: 022 345 81 98

Rte de Thonon 140 1222 Vé-

→ Moa Club / Jetlag

Rue de Lyon 75 1203 GE

www.latoca.ch

senaz

Ch. des Batailles 22 1214 Ver-

Tél.: 022 345 81 98

Tél.: 022 752 38 08

nier.

www.latoca.ch

www.trois-huit.ch

Tél.: 079 721 70 01

Ve 5.10

Di 14.10 Domingos Tropicales

DJ Kemar de 22h à 5h

Kenny Larkin dès 23h

All style

Electro

→ Trois Huit

→ Weetamix

Saturday Night Dance

Rte de Thonon 140 1222 Vé-

Ch. Jacques Philibert de Sau-

de 20h à 2h

senaz

vage 1211 Châtelaine

BrunoL + Fabio

The Blue Fire dès 22h

Tél.: 022 752 38 08

www.weetamix.com

Latin, house, reggae

MàD’s all style

Montereggaeton dès 23h

All style

→ Santa Cruz Bar

→ Le MàD

→ Monte Cristo Club

→ Le Chat Noir

www.trois-huit.ch

www.moaclub.com

Je 18.10 DJ Artno de 22h à 4h

Winter is back / D. D. King de

Sa 6.10

Rue du Stand 40 1205 GE

Rue du Stand 20 bis 1204 GE

Rue Simon-Durand 7 1227 Ca-

Rue Vautier 13 1227 Ca-

23h à 5h

JOH (Métissage couleur 3) de

www.santacruz.ch

www.mad.coop

rouge

rouge GE

DJ Yan Bruno + Fabiof

22h à 5h

Tél.: 022 301 40 55

Tél.: 022 307 10 40

→ Moa Club / Jetlag

Jazzy souly deep grooves

House Patry 8 de 23h à 5h

Reggaeton Sun Session

www.montecristoclub.ch

www.chatnoir.ch

Ch. des Batailles 22 1214 Ver-

→ Le Chat Noir

Kay Alce + Demetrios Giannice

dès 23h

nier.

Rue Vautier 13 1227 Ca-

+ Crowdpleaser

Live One FM

100% Latino Mix Samedis

Ve 19.10

Tél.: 079 721 70 01

rouge GE

→ Motel Campo

→ Monte Cristo Club

de 21h à 5h

Big Moa Reggaeton / Lee

www.moaclub.com

Tél.: 022 307 10 40

Rte des jeunes 13 1227 Ca-

Rue Simon-Durand 7 1227 Ca-

All style

Low - Helder Costade – Steve

www.chatnoir.ch

rouge

rouge

→ Club 'La Toca'

Nandez 23h à 5h

www.motelcampo.ch

Tél.: 022 301 40 55

Rue de Lyon 75 1203 GE

→ Moa Club / Jetlag

www.montecristoclub.ch

Tél.: 022 345 81 98

Ch. des Batailles 25 1214 Ver-

www.latoca.ch

nier.

Drop it again dès 22h Dubstep

Megaptera / Alex Kostic & Mr

→ Le MàD

Jonk de 23h à 5h

Di 7.10

Rue du Stand 20 bis 1204 GE

Nicola Fasano + Steve Forest

Domingos Tropicales

Special Brésil Vendredis de

www.mad.coop

→ Moa Club / Jetlag

de 16h30 à 0h

21h à 5h

DJ Antoine with NRJ Léman de

Ch. des Batailles 22 1214 Ver-

Latino…

Latino, Kizomba

22h à 5h

Afro-reggaeton dès 23h

nier.

→ Club 'La Toca'

→Club 'La Toca'

95% ragga

DJ Nika de 22h à 5h

Djodje

Tél.: 079 721 70 01

Rue de Lyon 75 1203 GE

Rue de Lyon 75 1203 GE

→ Bypass

Reggaeton

→ Monte Cristo Club

www.moaclub.com

Tél.: 022 345 81 98

Tél.: 022 345 81 98

Carrefour de l'Etoile 1 1227

→ Trois Huit

www.latoca.ch

www.latoca.ch

Carouge GE

Rte de Thonon 140 1222 Vé-

Tél.: 022 300 65 65

senaz

www.bypass.ch

Tél.: 022 752 38 08

Rue Simon-Durand 7 1227 Ca-

Tél.: 079 721 70 01

rouge

Boulevard des tubes dès 22h

Tél.: 022 301 40 55

→ Le MàD

Je 11.10

DJ Bruno L de 20h à 2h

www.montecristoclub.ch

Rue du Stand 20 bis 1204 GE

Descarga Pa’Gozar + DJ Raf

Kudoro, reggaeton, merengue

www.mad.coop

de 21h à 4h

→ Santa Cruz Bar

Make it bounce! dès 23h

Special Brésil Vendredis

www.moaclub.com

www.trois-huit.ch

Musiques latines, salsa

Rue du Stand 40 1205 GE

Ghislain Poirier + Schnautzi

Carïbe-Reggaeton dès 23h

de 21h à 5h

Montereggaeton dès 23h

→ Le Chat Noir

www.santacruz.ch

→ La Gravière

Zouk love, Princess lover

Latino, Kizomba

→ Monte Cristo Club

Rue Vautier 13 1227 Ca-

Ch. de la Gravière 9 1227

→ Monte Cristo Club

→ Club 'La Toca'

Rue Simon-Durand 7

rouge GE

Acacias

Rue Simon-Durand 7 1227 Ca-

Rue de Lyon 75 1203 GE

1227 Carouge

Tél.: 022 307 10 40

www.lagraviere.net

rouge

Tél.: 022 345 81 98

Tél.: 022 301 40 55

www.chatnoir.ch

www.latoca.ch

www.montecristoclub.ch

Tél.: 022 301 40 55 www.montecristoclub.ch

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE


90

Clubbing

/

Clubbing/Live

91

DJ Bruno L de 20h à 2h

C Party de 23h à 5h

House Music dès 23h

100% Latino Mix Samedis de

Cream of the Crop II de 23h

Ve 5.10

Kudoro, reggaeton, merengue

Alex from Tockyo + François

Tama Sumo + Olivier Kolly

21h à 5h

à 5h

Trio des Yayla de Denizli à 20h

→ Santa Cruz Bar

Antico + Ly Sander

+ Marlon

All style

Eddie Fowlkes + Crowdpleaser

Musiques de la mer Egée – Alla Turca

Rue du Stand 40 1205 GE

→ Motel Campo

→ La Gravière

→ Club 'La Toca'

+ Emilie Nana

→ Théatre Cité Bleue

www.santacruz.ch

Rte des jeunes 13 1227 Carouge

Ch. de la Gravière 9 1227 Acacias

Rue de Lyon 75 1203 GE

→ Motel Campo

Av. de Miremont 46 1206 GE

www.motelcampo.ch

www.lagraviere.net

Tél.: 022 345 81 98

Rte des jeunes 13

www.adem-geneve.com

www.latoca.ch

1227 Carouge, GE

Special Brésil Vendredis de 21h à 5h

Saturday Night Dance de 20h à 2h

Puro Reggaeton Urbano

Latino, Kizomba

BrunoL + Fabio

dès 23h

Saturday Night Dance de 20h à 2h

→ Club 'La Toca'

Latin, house, reggae

→ Monte Cristo Club

BrunoL + Fabio

Le Zoo et ses z’animaux

→ Le Box

Rue de Lyon 75 1203 GE

→ Santa Cruz Bar

Rue Simon-Durand 7 1227 Carouge

Latin, house, reggae

dès 23h

Pl. de l’Octroi 15 1227 GE

Tél.: 022 345 81 98

Rue du Stand 40 1205 GE

Tél.: 022 301 40 55

→ Santa Cruz Bar

«L’été s’annonce aride…»

Tél.: 076 495 09 44

www.latoca.ch

www.santacruz.ch

www.montecristoclub.ch

Rue du Stand 40 1205 GE

→ Le Zoo

www.lebox.ch

www.motelcampo.ch

Juke Box à 21h Funk, rock, jazz…

Sa 20.10

Di 21.10

Special Brésil Vendredis de

Latin Connection de 23h à 5h

1204 GE

Instant Jazz à 21h30

Megaparty Dirty Music Produc-

Domingos Tropicales de 16h30 à 0h

21h à 5h

Palenque La Papayera + El Colle-

Tél.: 022 321 67 49

JazzContreBand

tions de 23h à 5h

Latino…

Latino, Kizomba

ra + Fabio + Carnicero + Soccoro

www.lezoo.ch

→AMR

Mike Candys

→ Club 'La Toca'

→ Club 'La Toca'

+ Turkish D….

→ Moa Club / Jetlag

Rue de Lyon 75 1203 GE

Rue de Lyon 75 1203 GE

→ Motel Campo

Ch. des Batailles 22 1214 Vernier.

Tél.: 022 345 81 98

Tél.: 022 345 81 98

Rte des jeunes 13 1227 Carouge

Tél.: 079 721 70 01

www.latoca.ch

www.latoca.ch

www.motelcampo.ch

www.moaclub.com

! p.40

Pl. des Volontaires 4

Rue des Alpes 10 1201 GE

Live

www.amr-geneve.ch

Me 3.10

Malted Milk + DJ Postman à 22h

Peter Kernel à 21h

JazzContreBand

Je 25.10

DJ Bruno L de 20h à 2h

Di 28.10

Art rock

→ Le Chat Noir

DJ Tasty dès 22h

Jiggy Jiggy Thursday + Ma-

Kudoro, reggaeton, merengue

Domingos Tropicales de 16h30

→ La Gravière

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Unimàd

gash Crew de 22h à 4h

→ Santa Cruz Bar

à 0h

Ch. de la Gravière 9 1227

www.chatnoir.ch

→ Le MàD

Reggae ragga dancehall

Rue du Stand 40 1205 GE

Latino…

Acacias

Rue du Stand 20 bis 1204 GE

→ Le Chat Noir

www.santacruz.ch

→ Club 'La Toca'

www.lagraviere.net

www.mad.coop

Rue Vautier 13 1227 Carouge GE

Montereggaeton dès 23h

The Exciters + Drive by Wire à 22h

Rue de Lyon 75 1203 GE

Tél.: 022 307 10 40

Sa 27.10

Tél.: 022 345 81 98

Je 4.10

Rock

www.chatnoir.ch

Gypsy Sound System + DJ Olga

www.latoca.ch

Colour Haze à 20h30

→ La Gravière

& Dr Schnaps de 0h30 à 5h

→ Monte Cristo Club

Rock alternatif

!

Ve 26.10

Balkan beat

Electronik Supafreak 2 de 0h

→ L’usine

Tél.: 022 301 40 55

Tropical Paradise / Giorgio

→ Le Chat Noir

à 6h

Pl. des Volontaires 4 1204 GE

www.montecristoclub.ch

Galati – Sweet Mix de 23h à 5h

Rue Vautier 13 1227 Carouge GE

Janski Beeeats + OP9 + Bacalao

Tél.: 022 781 40 04

→ Moa Club / Jetlag

Tél.: 022 307 10 40

+ NIXX + Asürda

http://ptrnet.ch

Secret Life of Machines album

Ch. des Batailles 22 1214 Vernier.

www.chatnoir.ch

→ Le KAB de l’Usine

tour dès 23h

Tél.: 079 721 70 01

Steve Rachmad + Yàn + LAD +

www.moaclub.com

www.lagraviere.net

Sa 6.10 Gamblin Jazze + de Wilde Sextete à 20h30

Ezgi Köker et le trio Sava

Mythique Megalloween /

Tél.: 022 781 40 57

Özkök à 20h30

Mark''O''Mariotti 23h à 5h

www.lekab.ch

Musiques de Turquie – Alla Turca

Pl. des Cinq-Continents 1

→ Théatre Cité Bleue

1217 Meyrin

et diSOUL + DJ Babo

Sunglassezz Night dès 22h

→ Moa Club / Jetlag

→ La Gravière

RnB, hip hop

Ch. des Batailles 22 1214 Vernier.

Ch. de la Gravière 9 1227 Acacias

→ Le MàD

www.lagraviere.net

Rue du Stand 20 bis 1204 GE

Me 5.09

Av. de Miremont 46 1206 GE

Tél.: 079 721 70 01

Cut Killer de 22h à 5h

www.adem-geneve.com

www.moaclub.com

Hip-hop

JazzContreBand → Forum Meyrin

www.forum-meyrin.ch Ensemble Dertli Divani à 20h30

→ Bypass

Red Dog Blues Band with

Musique et danse des Alevi –

Montereggaeton dès 23h

Carrefour de l'Etoile 1 1227 Carouge GE

Richie à 21h

Alla Turca

www.mad.coop 100% Latino Mix Samedis

Ch. de la Gravière 9 1227 Acacias

Pl. des Volontaires 4 1204 GE

p.40

Central Rodeo aka Cosmokolor

p.10

Rue Simon-Durand 7 1227 Carouge

de 21h à 5h

DJ Kemar de 22h à 5h

→Monte Cristo Club

Tél.: 022 300 65 65

Blues

All style

RnB, hip hop, latino

Rue Simon-Durand 7 1227 Carouge

www.bypass.ch

→ BDG Club (sous-sol du Bras-

Av. de Miremont 46 1206 GE

→ Club 'La Toca'

→ Trois Huit

Tél.: 022 301 40 55

seur des Grottes)

www.adem-geneve.com

Rue de Lyon 75 1203 GE

Rte de Thonon 140 1222 Vesenaz

www.montecristoclub.ch

Rue de la Servette 6 1201 GE

Tél.: 022 345 81 98

Tél.: 022 752 38 08

www.latoca.ch

www.trois-huit.ch

www.bagblues.ch

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

→ Théatre Cité Bleue


92

Live

Live

93

Technicolor Orchestra à 20h30

Ahirkapi Roman Orkestrasi

David Le Deunff à 21h

Aliose à 21h

Elodie Rama à 21h

Les vaches laitières + Mam-

Pop en quartet

à 20h30

Blues, reggae

Chanson

Jazz, blues, soul

bassa B. B + Sergent Papou +

→ L’Epicentre

Musique tsigane d’Istambul–

→ Le Box

→ Le Box

→ Le Box

Les Michels Galabris + Raoul

Ch. de Mancy 61 1245 Col-

Alla Turca

Pl. de l’Octroi 15 1227 GE

Pl. de l’Octroi 15 1227 GE

Pl. de l’Octroi 15 1227 GE

de Bonneville + Rude Boys

longe-Bellerive

→ Théatre Cité Bleue

Tél.: 076 495 09 44

Tél.: 076 495 09 44

Tél.: 076 495 09 44

Unity Soundsystem à 23h

www.epicentre.ch

Av. de Miremont 46 1206 GE

www.lebox.ch

www.lebox.ch

www.lebox.ch

Punk rock, DJ set

Q à 21h30

Jean-Christophe Cholet +

Monogrenade à 21h

Ch. de la Gravière 9 1227

→ La Gravière

www.adem-geneve.com Aloan à 21h Trip-hop

Teenage Lobotomy à 20h30

JazzContreBand

Matthieu Michel à 21h30

Rock québécois

Acacias

→ L’usine

Opéra contemporain

→ AMR

JazzContreBand

→ Le Chat Noir

www.lagraviere.net

Pl. des Volontaires 4 1204 GE

→ Théâtre de l’usine

Rue des Alpes 10 1201 GE

→ AMR

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tél.: 022 781 40 04

Rue de la Coulouvrenière 11

www.amr-geneve.ch

Rue des Alpes 10 1201 GE

www.mad.coop

http://ptrnet.ch

1204 GE

Darkine à 21h

Tél.: 022 328 08 18

Is What? + Zion Gate à 22h

www.theatredelusine.ch

JazzContreBand

Folk

Pat Martino à 21h30

JazzContreBand

The Cyborgs + Lulùxpo à 22h

JazzContreBand

→ Le Chat Noir

→ Le Chat Noir

JazzContreBand

→ AMR

Rue Vautier 13 1227 Carouge www.chatnoir.ch

→ Le Box

Jam Session à 21h

Rue Vautier 13 1227 Carouge

→ Le Chat Noir

Rue des Alpes 10 1201 GE

Pl. de l’Octroi 15 1227 GE

Blues

www.chatnoir.ch

Rue Vautier 13 1227 Carouge

www.amr-geneve.ch

Tél.: 076 495 09 44

→ BDG Club

www.lebox.ch

Rue de la Servette 6 1201 GE

Sa 13.10

www.bagblues.ch

End of the weak Suisse

Daniel Humair à 21h30

Aqua Potable DJ Phiphi & Persil à 22h

www.amr-geneve.ch

Sa 20.10

www.chatnoir.ch King Pepe à 21h

Dead Can Dance à 20h30

Lu 15.10

Charmante musik

Rock

à 20h30

Patricia Tondreau à 21h30

→ La Gravière

→ Bâtiment des Forces Motrices

JazzContreBand

Théodore Paul et Gabriel

Concours d'improvisation hip-hop

JazzContreBand

Ch. de la Gravière 9 1227

Pl. des Volontaires 2 1204 GE

→ AMR

à 21h

→ La Traverse

→ AMR

Acacias

www.bfm.ch

Rue des Alpes 10 1201 GE

Pop, rock, folk

Rue de Berne 50 1201 GE

Rue des Alpes 10 1201 GE

www.lagraviere.net

www.amr-geneve.ch

→ Le Box

www.mqpaquis.ch

www.amr-geneve.ch

Pl. de l’Octroi 15 1227 GE

Bojan Z à 21h30

Ve 19.10

JazzContreBand

Me 10.10

Tél.: 076 495 09 44

The Horny Bitches + Ghetto

Me 17.10

Nev’Juice Radio Live à 19h30

→ AMR

Arch Enemy + Titans Eve à 20h

www.lebox.ch

Blaster à 21h

Julia Kent + Good Bye Ivan

This is Africa

Rue des Alpes 10 1201 GE

Punk rock

à 21h

→ La Traverse

www.amr-geneve.ch

Métal → L’usine

Ve 12.10

→ L’Ecurie

Ambient instrumental

Rue de Berne 50 1201 GE

Pl. des Volontaires 4 1204 GE

Dorsaf Hamdani à 20h

Rue Montbrillant 14 1201 GE

→ La Gravière

www.mqpaquis.ch

Tél.: 022 781 40 04

Hommage aux divas arabes

http://ptrnet.ch

Ch. de la Gravière 9 1227

http://ptrnet.ch

→ Espace Vélodrome

www.lagraviere.net

Vincent Ruiz + JR & PH7 à 22h JazzContreBand

Helium à 21h

→ Le Chat Noir

Soul, pop

Rue Vautier 13 1227 Carouge www.chatnoir.ch

Ch. de la Mère-Voie 60

Ensemble Mehmet Kemiksik

Je 11.10

www.plan-les-ouates.ch/

à 20h30

Je 18.10

→ Le Box

Florin Niculescu trio à 20h

culture

Les voix du soufisme – Alla Turca

Brain Police + Greenleaf + The

Pl. de l’Octroi 15 1227 GE

→ Théatre Cité Bleue

Graviators + Process of Guilt

Tél.: 076 495 09 44

Je 25.10

→ Salle communale d'Onex

Ensemble Murat Salim Tokac

Av. de Miremont 46 1206 GE

à 20h30

www.lebox.ch

Citizens ! à 20h

Rte de Chancy 133 1213 Onex

à 20h30

www.adem-geneve.com

Psyché rock

www.spectaclesonesiens.ch

Musique classique Ottomane –

Jazz

Indie pop

→ L’usine

Saul Williams à 21h

→ L’usine

Alla Turca

Ochumare Quartet à 20h30

Pl. des Volontaires 4 1204 GE

Spoken words & dédicace de

Pl. des Volontaires 4 1204 GE

Left Lane Cruiser à 20h30

→ Théatre Cité Bleue

Musique cubaine en quartet

Tél.: 022 781 40 04

son livre Chorus + slam

Tél.: 022 781 40 04

Blues

Av. de Miremont 46 1206 GE

→ L’Epicentre

http://ptrnet.ch

→ Le MàD

http://ptrnet.ch

→ L’usine

www.adem-geneve.com

Ch. de Mancy 61 1245

Rue du Stand 20 bis 1204 GE

Collonge-Bellerive

Michael Hawkeye Herman à 21h

www.epicentre.ch

Blues

Blues

Soul, Hip-hop

→ BDG Club (sous-sol du Bras-

→ BDG Club (sous-sol du Bras-

→ Salle des Fêtes de Thônex

seur des Grottes)

seur des Grottes)

Av. de Tronchet 18 1226 Thônex

Rue de la Servette 6 1201 GE

Rue de la Servette 6 1201 GE

www.opus-one.ch

www.bagblues.ch

www.bagblues.ch

Pl. des Volontaires 4 1204 GE Tél.: 022 781 40 04

Youssoupha à 20h30

http://ptrnet.ch

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

www.mad.coop

Jam Session: Unplug the Blues à 21h


/

94

!

Live/En famille

Sa 27.10

Animatou

Indie folk

Ganesh Geymeier + Marc

Festival International du

→ Le Box

Mean + Maxence Sibille

Film d’Animation

Pl. de l’Octroi 15 1227 GE

à 21h30

Du 6 au 14.10

Tél.: 076 495 09 44

JazzContreBand

→ Uptown Geneva

www.lebox.ch

→ AMR Rue des Alpes 10 1201 GE

Kaas chante Piaf

95

→ Théâtre Am Stram Gram

Festival Nyon’s on fire

Le zoo de Monsieur Jean

Rte de Frontenex 56 1207 GE

Rock, métal, électro

Théâtre de marionnettes

http://amstramgram.ch

Du 26 au 27.10 à 20h

Jusqu’au 16.10

→ Usine à gaz

Sa 17h, Di 11h et 17h, Ma 19h

Planètes, étoiles et autres

Rue César Soulié 1 1260 Nyon

Rue de la Servette 2 1201 GE

→ Théâtre des Marionnettes

astres! Que se passe-t-il dans

Tél.: 022 361 44 04

www.cinematou.ch

Rue Rodo 3 1211 GE

le ciel?

www.usineagaz.ch

Tél.: 022 807 31 07

Mercredis des sciences

www.marionnettes.ch

31.10 de 14h à 16h

ArchéoAlix

→ Musée d'histoire

L'Antiquité imag(in)ée par

Tic Tac

des sciences

Jacques Martin

www.amr-geneve.ch La boîte à joujoux

Chanson

p.50

Dan San à 21h

/

En famille/Là bas

→ Victoria Hall

Keziah Jones with band à 20h

Spectacle musical de C. Debussy

Rue Général-Dufour 14 1206 GE

Blufunk

6.10 à 17h

www.patriciakaas.net

→ Le MàD

→ Salle de spectacle de l’Insti-

Théâtre pour enfants

Rue de Lausanne 128 1202 GE

Jusqu'au 15.04.2013

Rue du Stand 20 bis 1204 GE

tut Jaques-Dalcroze

7 et 10.10 à 14h30

www.ville-ge.ch/mhs

Ma-Di de 10h à 17h

www.mad.coop

Rue de la Terrassière 44 1208 GE

→ Le Manège

Tél.: 022 300 46 43

Rte de Chancy 127 1213 Onex

Petits Rendez-vous GRA-

Rue Maupertuis 1260 Nyon

www.spectaclesonesiens.ch

TUIT !!!

Tél.: 022 361 75 91

Visites guidées et ludiques

www.mrn.ch

Sakine Trio + Denge Dinan + DJ Scott Soyouz à 20h

→ Musée romain

Soirée Kurde, folklore moderne

Ma 30.10

→ La Gravière

Firewater à 20h

Ch. de la Gravière 9 1227

Punk

Contes et légendes pour

Oust…

pour les 5-10ans

www.lagraviere.net

→ L’usine

petits et grands

Théâtre pour enfants

Tous les mercredis à 15h15

Pl. des Volontaires 4 1204 GE

13.10 à 15h

10.10 à 14h30

→ Mamco

15e Festival Bach

Ve 26.10

Tél.: 022 781 40 04

→ Point-Favre

→ La Traverse

Rue des Vieux-Grenadiers 10 1205 GE

Du 26.10 au 24.11

Assassin/Rockin’Squat + Le

http://ptrnet.ch

Av. F.-A. Grison 6 1225 Chêne-Bourg

Rue de Berne 50 1201 GE

www.mamco.ch

→ Eglises Saint-Laurent, Saint-

www.chene-bourg.ch

www.mqpaquis.ch

Cercle à 20h30

www.ensemblevariante.ch

Me 31.10

→ L’usine

Les Stentors à 20h30

Je trouve qu’elle est

Pl. des Volontaires 4 1204 GE

Chanson

Tél.: 022 781 40 04 www.usine.ch

François, Casino de Mon

!

Tamiero

benon, Opéra de Lausanne

Bonhomme tiroirs

Spectacle musical théâtral

1002 Lausanne

trop belle!

Spectacle de figurines animées

Du 20 au 21.10

www.festivalbach.ch

→ Théâtre du Léman

Conte de Casilda Regueiro

Du 19 au 28.10

→ Le Box

Quai du Mont-Blanc 19 1201 GE

17.10 à 15h30 et 17h

Me, Sa, Di: 11h, 15h et 17h. Ma,

Pl. de l’Octroi 15 1227 GE

Lausanne Underground Film &

www.theatreduleman.com

→ Société de Lecture

Je, Ve: 10h, 15h, 16h30

Tél.: 076 495 09 44

Music Festival

Grand-Rue 11 1204 GE

→ Théâtre des Marionnettes

www.lebox.ch

Avec John Waters

www.societe-de-lecture.ch

Rue Rodo 3 1205 GE

Plexus à 21h Pop rock

Grime + Kernal vs Absürda à 21h

→ Le Box

Ultramassive sludge

Pl. de l’Octroi 15 1227 GE

→ La Gravière

Jaguar plante un arbre

Tél.: 076 495 09 44

Ch. de la Gravière 9 1227 Acacias

Théâtre de marionnettes

2e salon des chocolatiers

3.10 à 15h

www.lebox.ch

www.lagraviere.net

Du 10 au 14.10

Du 5 au 7.10

→ Catalyse

En famille

Me 14h30 et 16h, Sa 14h30,

→ Bâtiment des Forces Motrices

Avenue de Rosemont 14

Bill Carrothers à 21h30

Di 11h et 14h30

Pl. des Volontaires 2 1204 GE

1208 GE

→ Salle communale d'Aire-la-Ville

www.salondeschocolatiers.com

www.catalyse.ch

Réalité non ordinaire – Une

Là Bas

JazzContreBand

www.marionnettes.ch

→ AMR

Poésie en ville Gratuit !!

Ch. de Mussel 1 1288 Aire-la-Ville

Rue des Alpes 10 1201 GE

Lectures, concerts, ateliers

www.regart.ch/croquettes

www.amr-geneve.ch

jeune public

Du 17 au 21.10 Mercredis Grenadine

Rue du Valentin 34 1004 Lausanne

Spectacle pour enfants

www.luff.ch

expérience de magie mentale

Du 5 au 7.10

Mummenschanz – 40 ans

Du 2 au 4.10 à 19h

Nyon

MeLL + Geek is Chic – Mr Hob-

→ Bibliothèque de la Cité

Théâtre de mimes

→ Forum Meyrin

Sandra Nkake + Licia Chery

bs à 22h

Pl. des Trois-Perdrix 5 1204 GE

Du 20 au 24.10

Pl. des Cinq-Continents 1

Soul, funk

Pop rock, blues, funk

www.ville-ge.ch/culture/poesie

Sa, Ma, Me: 20h30, Di:17h

1217 Meyrin

6.10 à 21h30

→ Théâtre du Léman

www.forum-meyrin.ch

Belleruche + Tim & Puma Mimi

→ Le Chat Noir Rue Vautier 13 1227 Carouge

7e Festival Suisse de Cirque

Quai du Mont-Blanc 19 1201 GE

www.chatnoir.ch

de Jeunesse

www.theatreduleman.com

Electro, trip hop Intérieur nuit

12.10 à 21h30

Du 5 au 7.10

Nouveau cirque

No Square

→ Ch. Sous le Clos 1232 Confignon

Du 16 au 20.10

Jazz

www.unefoisuncirque.ch

Ma-Ve: 19h, Sa:17h

13.10 à 20h30

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE

p.38

Rap, rock

Lausanne


96

Là bas

Là bas

97

Paradise Lost

Le songe d’une nuit d’été

Mézières

Saint-Julien-en-Genevois

Ferney-Voltaire

Exposition Voltaire et Butor

Gothic Metal

De W. Shakespeare, avec

Camille

Le manga dans tous ses états

4e Festival d’orgue

Du 4.10 au 3.11

13.10 à 21h

Lorànt Deutsch

Chanson

GRATUIT!!!

Du 5 au 14.10

Maison Fusier

Dionysos

11.10 à 20h

5.10 à 20h

Du 1 au 31.10

→ Temple de Ferney

26 Grand'rue

→ Théâtre du Jorat

→ Bibliothèque municipale

13 rue de Gex 01210 Fer-

01210 Ferney-Voltaire

Rock 19.10 à 21h

Kyasma

Rue du Théâtre 1083 Mézières

74160 Saint-Julien-en-Genevois

ney-Voltaire

Tél. : 04 50 40 18 56

Charlie Winston

Pop rock

Tél.: 021 903 07 55

www.st-julien-en-genevois.fr

Tél. : 04 5040 78 28

www.paysdevoltaire.com

Pop folk

12.10 à 20h

www.theatredujorat.ch

→ Les Docks

Collaboration

Annemasse

allemand

Yaron Herman Quartet

du 6 au 7.10

Avenue de Sévelin 34 1004 Lau-

Théâtre

Camille + Baptiste et Elisa

Du 17 au 23.10

Festival JazzContreBand

Théâtre Micromégas

sanne

31.10 à 20h

Chanson

Cinéma le rouge et noir

6.10 à 20h30

24 bis rue de Meyrin

Tél.: 021 623 44 44

→ Théâtre de Beausobre

4.10 à 20h30

7 Rue Amédée VIII de Savoie

→ Comédie de Ferney33

01210 Ferney-Voltaire

www.lesdocks.ch

Avenue de Vertou 2 1110Morge

Crossroads

74160 Saint-Julien-en-Genevois

Grand'rue 01210 Ferney-Voltaire

Tél. : 04 50 20 64 40

www.beausobre.ch

Danse hip hop

www.cine-rouge-et-noir.fr

Tél. : 04 50 28 09 16

www.paysdevoltaire.com

www.orguedeferney.fr Le Clown, la fleur et l'oiseau

5e semaine du cinéma

31.10 à 20h30

25e Jazz Onze

www.compagniethalie.org

9.10 à 20h30

Marcus Miller…

Pully

Asmoday + Jaéko + Ro-

Du 30.10 au 4.11

Call Alibis

méo Paratonnerre

→ Casino de Montbenon

Spectacle vidéo et théâtre

Rock

Allée Ernest-Ansermet 3

Du 5 au 6.10 et du 11 au 13.10 à

10.10 à 20h

1003 Lausanne

20h30 les 7 et 14 à 18h

Hubert Félix Thiéfaine Rock

www.jazzonzeplus.ch Heidi Baba et les 40 yodleurs

12.10 à 20h30

Ils s’aiment

Comédie

L’usage du monde

Théâtre

Du 19 au 20.10 à 20h30

Théâtre

Du 26 au 27.10 à 20h30

le 21.10 à 18h

16.10 à 20h30 Acqua Di Cielo

→ Théâtre de la Colombe Drôles d’oiseau

Jazz

www.theatre-colombe.ch

Musique du monde

17.10 à 19h30

Du 26 au 27.10 à 20h30

Petit Mal

Le Tour du Monde en 80 jours

→ Café théâtre de la Voirie

Cirque

Théâtre

Rue du centre 10 1009 Pully

Du 19 au 20.10 à 19h30

Jusqu’au 13.10

Tél.: 021 728 16 82

Revolver + Transgunner

Ma, Me, Je, 19h30, Ve,

www.regart.ch

Rock

sa, 20h30

20.10 à 20h30

! p.52

Route d'Oron 98 1010 Lausanne

→ Théâtre Boulimie

Camerata de Lausanne

Marcus Miller + Linda Joze-

Place Arlaud 1 1003 Lausanne

GRATUIT !!!!!

fowski 4tet

www.theatreboulimie.com

Classique

Jazz

2.10 à 20h

23.10 à 20h30

Morges

Collaboration

King Charles + Doba

Les 7 doigts de la main, la vie

Théâtre

Rock country

Nouveau cirque

9.10 à 20h30

27.10 à 20h30

Du 2 au 3.10 à 20h

Angelin Preljocaj et Syl-

→ Château Rouge

Célina Ramsauer

vain Groud

1 route de Bonneville

Chanson

Danse

74100 Annemasse

4.10 à 20h

11.10 à 20h30

Tél.: 04 50 43 24 24

→ Octogone

www.chateau-rouge.net

Pinocchio, les aventures d’un

Avenue de Lavaux 41 1009 Pully

pantin rebelle

Tél.: 021 721 36 20

Théâtre de marionnettes

www.theatre-octogone.ch

5.10 à 19h

GO OUT! OCTOBRE

GO OUT! OCTOBRE


DGrosmangin/MCMorazzani

98

abonnez -vous

99

et gagnez Chaque nouvel abonné enregistré entre le 1er et le 30 octobre participera au tirage au sort pour: deux places pour une représentation de la pièce de théâtre Le Citoyen, un polar philosophique autour d’œuvres marquantes de Rousseau: le Contrat Social et L’Emile. Le texte de Denis Guénoun, commandé par la Comédie et mis en scène par Hervé Loichemol, propose une enquête sur les temps troublés de l’an 1762.

Les abonnements: 1. Le Sympathique (abonnement individuel) 50 CHF 2. Le Sublime (abonnement individuel de soutien) 250 CHF 3. Le Tonique (abonnement entreprise ou institution) 100 CHF 4. Le Paradis (abonnement institutionnel de soutien) 1000 CHF Vous allez adorer recevoir le magazine chaque début de mois pour faire vos choix de sorties. Alors abonnez-vous ou, selon votre humeur du moment, soutenez GO OUT! en utilisant le coupon ci-dessous ou en consultant www.gooutmag.ch. En plus du tirage d’inscription, les membres de soutien sont tirés chaque mois au sort pour recevoir des billets pour des représentations, en partenariat avec différentes institutions culturelles et festivals en Suisse.

Nom

Prénom

Adresse

NPA/Localité

Courriel

Tel

Abonnement

Portable

A renvoyer par mail à mayla@gooutmag.ch ou par courrier à GO OUT! magazine Rue du Diorama 16 – 1204 Genève

Atlantic: au crépuscule, l’infinie délicatesse d’un collier en carbone, émeraudes et diamants adler, joailliers depuis 1886

GO OUT! OCTOBRE

GENEVE 23, rue du Rhône +4122 819 80 26 . GSTAAD 26, Lauenenstrasse +4133 744 66 80 . LONDON . HONGKONG . TOKYO GO OUT! OCTOBRE

www.adler.ch


100

UNE EAU ENTRE TERRE ET CIEL

GO OUT! OCTOBRE Terredhermes.com

Go Out! Octobre  

Go Out ! Magazine Culturel Genevois N°5 octobre 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you