Page 1

Go+ Out! Mars 2013 N°9

Le magazine culturel genevois

www.gooutmag.ch info@gooutmag.ch

Go Out! ♥

les femmes de culture

5CHF

| Live > 10 bougies pour Electron | | On a rencontré > Tahar Ben Jelloun | | Classique > Mystique Or du Rhin au Grand Théâtre | | Alter ego > Trois cocons nippons avec Go Out Japon |


2

3


Edito

«La femme est l’avenir de l’homme»

nouvelle production

Das Rheingold

Le magnifique poème de Louis Aragon chanté par Jean Ferrat résonne dans nos cœurs. Mois de mars et donc Journée de la femme obligent, Go Out! rend hommage aux femmes de culture, qu’elles soient artistes, actives dans des institutions ou simplement femmes éclairées. «On découvre» vous propose six portraits de femmes, des muses qui s’investissent pour rendre la Suisse romande vivante, riche et attrayante. Amical avertissement toutefois: ne cherchez pas les qualités «féminines» de ces actrices culturelles; Go Out! pense que les préjugés de genre doivent être dépassés.

pRologue en quatRe scènes Du ring des nibelungen

Richard Wagner Direction musicale Mise en scène Décors & costumes

Avec un choix aussi généreux, Go Out! a dû trancher pour vous proposer sa sélection de projets de mars. Parmi nos coups de cœur, le mythique Or du Rhin de Wagner au Grand Théâtre, une rencontre avec Omar Porras, une autre aux côtés de Tahar Ben Jelloun, et par téléphone avec Amon Tobin. Une Genève arty grâce à la HEAD et Shiseido, aux talentueux designers de Mode Suisse, une Genève littéraire à la Société de Lecture ou avec le Théâtre du Loup, une Genève à l’écoute avec Archipel et Electron et enfin: une Genève ouverte et connectée grâce à la collaboration avec Go Out Japon, notre alter ego de Tokyo.

ingo metzmacher dieter dorn Jürgen rose

orchestre de la suisse romande

9 | 12 | 15 | 18 | 21 mars 2013 à 19 h 30 24 mars 2013 à 15 h

Le printemps des esthètes fait verdir le gazon, alors ouvrez votre horizon!

www.geneveopera.ch

Olivier Gurtner & Mina Sidi Ali

GO OUT!

MARS 13

5


Sommaire

Venez applaudir les talents d’aujourd’hui et soutenir les classiques de demain

Séismes de Jérôme Meizoz

20

On a rencontré

Les femmes dans la culture

Tahar Ben Jelloun

22

Architecture

Les métiers d’art ont leur journée

23

47

Shard, aiguille londonienne

50

Live

Vernissage

Electron à deux voix

24

Nouvel Archipel

Sarah Haug, douceur picturale On est charmé

Talents suisses sur le catwalk

26

Théâtre

1984 au Loup

28

Omar Porras sur le divan de Go Out!

30

Classique

Le Ring à Genève, retour d’un mythe

35

Cinéma

Trois raisons d’aller au FIFDH

52

55

Là-bas

Un Amon Tobin à Crans

58

En famille

Marionnettes vedettes

60

Coup de Food

Nouvelles toques à l’Intercontinental

62

Alter ego

Go Out Japon passes by Geneva

69

Fashion

38

Copy-paste attitude

Eugénie Rebetez Encore Gina

Agendas

Danse

41

On lit

Désordre à la Société de Lecture GO OUT!

44

Expositions

HEAD + Sisheido: sparring partners

À découvrir jusqu’en mai à Meyrin

42

On découvre

MARS 13

75

expositions, théâtre, cinéma, classique, danse, clubbing, live, là-bas, en famille

MARS 2013

15

7


Impressum

Go Out! Editeur

Association GO OUT! Renate Cornu, présidente Daniel Ybarra, vice-président

Co-directeurs de la publication Mina Sidi Ali mina@gooutmag.ch Olivier Gurtner olivier@gooutmag.ch

Secrétaire générale Mayla Chevrolet

Photographe Nicolas Schopfer

Design Kevin Daire Meret Watzlawick

Chargé de rédaction Jadd Hilal

Rédacteurs Hervé Annen Manon Barraud Céline Zamora Vincent Magnenat Giulia Rumasuglia

Make-up artist Juan Romero

Coordination de production d'impression Chamberlin prod, Carouge

Diffusion Naville

GO OUT!

MARS 13

GO OUT!

MARS 13

Merci

9

Hermès, Anicée Favero (Ville de Vernier), Danièle McLellan (Electron festival), Carine Tailleferd (festival Archipel), Alexandra Schwab (LaurentPerrier Suisse), Florence Crettol et Karin Strescher (Teatro Malandro), Bertrand Tappolet (Théâtre des Marionettes de Genève), Caroline Buisson (Plan-les-Ouates), Mauro Sica (Panrai), Véronique Lombard (Ville de Genève), Nicole Rupp (L’Oréal), Albert Garnier, Isabelle Jornod et Frédéric Leyat (Grand Théâtre de Genève), Mehdi Sefrioui, Sophie Eigenmann (MAMCO), Lauren Adler (hôtel Intercontinental), Christine Ferrier (Comédie de Genève), Ushanga Elebe (Forum Meyrin), Evelyne Lozeron (Léman Bleu), Yannick Aellen et Ursina Widmer (Mode Suisse), Christiane Tarab-Pictet (Cupcakes & The City), Idole Management, le Bal des Créateurs, AnneLise Allisson (Très Classic)


10

On en parle

On en parle

11

Jazz en fête

Pleins feux sur la ville Lumière

Save the date!

Festival en VF

Amateurs et curieux de jazz, l’Association pour l’encouragement de la musique improvisée (AMR) consacre un festival au genre, du 19 au 24 mars à la salle Sud des Alpes. Jeune vibraphoniste reconnu, Jean-Lou Treboux viendra chatouiller son public d’un son purement afro-américain. Pour sa 12ème édition, la manifestation a également convié John Scofield, guitariste légendaire aux tonalités si authentiques ainsi que le duo Ballads’n’Ears, qui terminera la semaine avec un répertoire teinté de liberté, à mi-chemin entre pop et jazz. Porté par une programmation de qualité, l’AMR confirme son statut d’excellence à l’échelle régionale et au-delà.

Site internet culturel de qualité, May I Introduce You propose un contenu aussi riche qu’éclectique. Chaque semaine, l’équipe travaille à promouvoir artistes, évènements et lieux lyonnais. Dans ses rangs, les horizons sont variés: diplômés d’art, artistes plasticiens, écrivains, danseurs, comédiens, musiciens. Loin d’être innocente, cette diversité illustre parfaitement l’ambition principale du projet: l’interaction. Le site se veut un véritable melting pot. Fusionnel, créatif et mélangeur, il valorise la culture de manière interactive et dynamique.

Novices ou spécialistes en la matière, la ville de Genève soutient la jeune création contemporaine avec plusieurs bourses municipales! Les fonds Berthoud, Lissignol & Galland, noms des généreux donateurs, sont à la base de ce projet encourageant les artistes de moins de 35 ans. Chaque année, arts plastiques et arts appliqués sont récompensés par un montant de 10'000 CHF. Le formulaire d’inscription et les conditions de participation sont disponibles sur le site de la ville de Genève. Le délai de participation est fixé au 10 avril 2013. La relève artistique est assurée!

Mesdames et Messieurs, après l’éco-responsable, voici le franco-responsable! Le festival Voix de fête et sa programmation 100% francophone se déroulera du 13 au 17 mars. Quatre jours durant, Genève tremblera sous les vocalises de plus de 40 artistes dont de grands noms comme Sanseverino, Psy 4 de la Rime et Cali. Voix de Fête se donnant également pour mission de faire découvrir de nouveaux talents, il mettra en avant de jeunes prodiges aux voix exceptionnelles. Be careful l’Anglais, le Français n’a pas chanté sa dernière note!

Bourses de la ville de Genève

Du 13 au 17 mars

Informations et inscriptions

Différents lieux dans Genève

Du 19 au 24 mars

www. ville-geneve.ch/culture

079 253 52 09

AMR Sud des Alpes

rubrique «soutien aux professionnel

www.voixdefete.com

Rue des Alpes 10

de la culture»

www.miiy.fr

1201 Genève 022 716 56 30 www.amr-geneve.ch

N’vY prend vie Ecrin hype inauguré en décembre, l’hôtel N’vY offre une autre vision de l’hôtellerie, plus branchée et arty. Staff griffé en Diesel, murs graffés par le New-Yorkais Meres One et sculptures contemporaines habillent une adresse ouverte aux Genevois. Cocktails signatures du N’vY Bar, tables tactiles au Tag’s café, bœufs Simmental, Black Angus et surtout Wagyu de Kobé au restaurant Trilby, au moins trois raisons de passer les portes de l’ancien gentleman Epsom, transfiguré par son gérant, le groupe Manotel. Hôtel N’vY Rue de Richemont 18 1202 Genève 022 544 66 66

GO OUT!

MARS 13

GO OUT!

MARS 13


12

À LA FOLIE Animal sidéral ts: Souvent dans les nuages, Mayla, cumule les manda tion étudiante en psy, assistante administration pour Revolu qui minette Une nous. chez stration admini PRCo et responsable et sa mère, frère son de l’image A s! mirette les plein met en vous d’une elle rayonne de sa présence comme un astre au milieu éneret nicative commu , sourire tout rs galaxie obscure. Toujou tes, gique, elle garde un œil vigilant sur nos affaires couran à commencer par les miennes.

Hermès aime UN PEU

Musiqu

e et ski

sauvage

The Blac k week-e nd, festi pop poin val chato tue en m yant et atière de m’offre u soirées e ne nouv n altitud e lle a e et pâture venture entre va s. La mu llées sique se aux due marie fra ls par éq îchemen uipe en tartiflett t bosses. e sont a Hors pis ussi au m te et édition, enu. Pou ma cat s r cette 6 ème élection Washed sera Pon , Naive N i Hoax, A e w B cid eaters, Z the Hack ombie Z er. Situé ombie e d a n s t la nix, l’évé station d nement e Chamo propose d’ouvert aussi un ure dans e soirée une berg party. U erie et u n cadre ne pool p oétique atypique et des p s: mes to ropositio pazes à ns peine ba ligne no rrées d’u ire en sc intillent ne d’excitati on. Du 7 au 10 mars 2013 Chamon ix www.bla ckweeke nd.com

Passionnément

Beaucoup D uo d

e b r io

rs esigne ville, d in o s H Il . se andre la tête , et Alex urner o is t o t ç re fois n n iè fo Fra prem ts me la n x, e e u u a m q e e . Jum ment d’évèn t qu’un nt telle e n n le ie u b , a y m t m resse te Par ne for , qui rée Eli c é qu’ils ie t s r n e n e o g r p j’ai ux, ils oncie . et bea inalité et de c entiel jeunes on orig s m e t e n r é é e é d’év ganis réativit sociét er d’or ar sa c et mand e gue p d in gogo t r à u is s d le se inette ment e m r c û e s v pire a Je vais igot. at Em ire-lar irée C tes à t t e ma so u q cro m arty.co yelitep www.m

ts Even

tion

dina

Coor

A-meow-zing

Attitude féline, voix de velours et yeux de lou divine, Céline la ve nouvelle interne me fascine. Je la trouve bestial e mais encore un peu timorée Je vais lui faire . libérer l’animal qu i sommeille en elle. Plusieurs sorties avec les filles de la team l’ont déjà rend ue plus sauvag eonne et elle es revenue avec un t e coiffure de lio nne. Et une ca t power girl de plu s! Grraow..

PAS DU C om TOU me T ch ie n

e

t ch Je p at r retr éférera ouv is m e e r faire à l’A qui ren no catn app mêm us a fér a pour er q oce le M e qu ue d men ontr bon ’on a em t so eux dir s i t e mia rti le S ur l’é qua und s gr nd o a quip ulé. Ag i ff n es a nce acé e qu a ge tion , j’au van i no n t rai us cert . Aux ag timent ains uets prop a si ma s voulu les d l acc , j’at enfi o s é tend n qu ueil o une li e no mpten s pa c t po tiem ollabo tre o raur q m bjec e u n ’i tif n t qu ls co ’éta e mp it qu e de rennen t les a ider .


On découvre

15

La culture avec

un grand F - hervé annen, olivier gurtner jadd hilal a

nicolas schopfer

Avec seulement 30% des postes de direction, 29% des plein temps et 19% des emplois à revenu supérieur à 8’000 francs, dire que l’on tend à la parité entre hommes et femmes est une chimère. Trente années de luttes féministes et d’études genre n’ont manifestement pas suffit: les postes de direction demeurent l’apanage des hommes. Qu’en est-il dans le monde culturel? Quel rôle jouent les femmes dans cette économie des émotions et de la réflexion? Go Out! a sorti son thermomètre pour prendre la température, avec six destins croisés.

Déséquilibres

Percée assurée

D’un point de vue général d’abord, on voit que les disparités selon les sexes restent importantes dans l’éducation: 17% d'hommes contre 83% de femmes enseignent dans le primaire, 52% contre 48% dans le secondaire, 61% contre 39% dans les Hautes écoles spécialisées (HES) et 83% contre 17% à l’Université. Plus le niveau d’éducation monte, moins les femmes sont représentées.

La tendance se marque tout de même par une légère amélioration, notamment dans le service public, où les inégalités de salaires sont désormais de 14.7% contre 16.5 trois ans plus tôt. A noter pourtant un écart de 23.6% dans le secteur privé. Malgré ces statistiques qui incitent à rester alerte, les trajectoires individuelles existent. Go Out! veut montrer dans ce dossier le parcours de femmes engagées, qui contribuent à façonner la scène culturelle romande. D’ailleurs, l’idée de retenir des personnes à la tête d’institutions plutôt que des artistes est volontaire, pour montrer l’implication des femmes dans les postes à responsabilité.

Inaccessibles responsabilités Aboutissement de cette situation: l’importante sous-représentation des femmes dans les postes de direction. Elles occupent en moyenne une place sur trois parmi les professions de cadre ou dans les mandats politiques. Autre donnée nonnégligeable, à niveau de hautes responsabilités équivalent, le salaire est inférieur d’environ 30% pour la gent féminine, à Genève.

GO OUT!

MARS 13

Parcours de vie Anne Brüschweiler au Forum Meyrin, Isabelle Graesslé au Musée international de la Réforme, Florence Notter aux Amis de l’Orchestre de la Suisse romande, Barbara Polla chez Analix forever, Chantal Prod’Hom au Musée de design et d’arts appliqués contemporains (MUDAC), Kristin Stein et Sibylle Rochat chez SAKS… découvrez ces muses chéries par Go Out!, leurs convictions, leurs engagements artistiques, et leurs trajectoires en tant que femmes.


16

On découvre

On découvre

17

Anne Brüschweiler Directrice artistique du Théâtre Forum Meyrin, ancienne présentatrice du journal télévisé de la RTS. «En tant qu’actrice culturelle, je ne défends pas une seule valeur. Au Théâtre Forum Meyrin, nous favorisons l’accueil et non la création. Comme nous présentons des projets variés, il est difficile d’y trouver une idée commune. Mes responsabilités, bien qu’étant vastes, ne m’empêchent pourtant pas de développer ma sensibilité artistique. Même si une directrice d'institution n’est pas une artiste, elle doit rester attentive aux actualités culturelles et laisser une place de choix au plaisir et aux rencontres. Il ne faut pas se laisser déborder par les feuilles Excel.

Florence Notter Présidente de l’association des Amis de l’Orchestre de Suisse romande (OSR) depuis 2009, active au sein de la Fondation pour Genève. «Mon but premier à la tête des Amis de l’OSR est de défendre Genève en tant que ville de culture et de la promouvoir dans notre canton et à l’extérieur. En contribuant à cette association, j’aimerais faire partager mon enthousiasme pour la scène culturelle et musicale de très haute qualité dont nous bénéficions. Mon objectif consiste à faire découvrir aux résidents, aux nouveaux arrivés et aux personnes de passage la scène genevoise et surtout notre orchestre, bientôt centenaire et classé parmi les meilleurs du monde. Sur la question de la sensibilité artistique, la situation est assez claire: notre budget administratif est limité, alors nous avons besoin de toute l’énergie des bénévoles, en l’occurrence des personnes très compétentes et engagées. Avec les nouveaux moyens de communication et pour développer notre association nous avons beaucoup à faire, donc j’ai moins de temps pour m’occuper du côté artistique, ce que je regrette. Néanmoins, j’ai la chance de pouvoir côtoyer régulièrement l’orchestre et ses musiciens de talent, qui me font découvrir leur passion.

S’agissant du machisme, il provoque à mon sens des inégalités partout, indépendamment du milieu professionnel, culturel ou non. Au théâtre, il est moins évident de programmer des femmes, leur parcours restant percé de responsabilités familiales. Je reste toutefois très attentive à la création féminine, même si, pour moi, la qualité dépasse les questions de genre. Personnellement, je le conçois comme un avantage et un désavantage. La personnalité, l'expérience, le type… tout s’imbrique. Le plus grand problème réside dans la perception liée aux femmes sur le marché du travail. Aux yeux de certains, des postes perdent de leur valeur uniquement parce qu’ils ont été repris par elles.»

Barbara Polla Si le milieu économique peut refléter un certain machisme, je n’ai pas le sentiment que ce soit le cas pour le milieu culturel. Je pense que chacun travaille selon ses capacités et sa volonté. Personnellement, je suis entourée d’hommes et de femmes, que nous avons choisis pour leurs compétences et leur valeur respectives. Dans mon cas, je suis persuadée que le fait d’être une femme n’a pas compté non plus. Généralement, je considère que c’est la plus-value que chacun peut amener au sein d’une organisation qui importe le plus. En ce sens, je suis convaincue que c’est d’abord le dynamisme, les idées, l’engagement et la volonté de réussir qui font la différence, au-delà des questions de genre.»

Enseignante à la Haute école d’art et de design (HEAD) Genève, Barbara Polla est également écrivaine et directrice de la galerie Analix Forever. «Ce qui me passionne, c’est de favoriser avant tout la culture et la diversité de la pensée. Ces deux valeurs nous permettent de vivre, humainement. Je prône le fatras créatif. Je souhaite abattre les murs qui cloisonnent les disciplines. Ce n’est pas un hasard si chez moi, tout ce qui touche à l’administratif devient chaotique. J’aime beaucoup interagir avec les artistes. Heureusement, mon foutoir administratif ne m'empêche pas de proposer de magnifiques expositions. S’agissant des inégalités hommes-femmes, rien n’échappe au machisme: médecine, politique, culture… toutes les disciplines sont touchées. Seul l'engagement dépasse ce clivage. Aujourd'hui, mes idées ont pris le pas sur mon sexe. Cela a néanmoins pris beaucoup de temps...Dans ma carrière, le fait d’être une femme a beaucoup compté. Ma sensibilité féminine a été primordiale dans chaque domaine. Il ne faut absolument pas renier son genre. J'ai quatre enfants et j'aime les hommes!» GO OUT!

MARS 13

GO OUT!

MARS 13


18

On découvre

On découvre

19

Kristin Stein et Sibylle Rochat Directrices de SAKS, galerie d’art contemporain. «Notre valeur première réside dans l'ouverture d'esprit, c'est elle qui permet de confronter sa vision à celle des autres. Et ensuite le courage, celui de défendre ses idées. Le galeriste a besoin de cette force, il s’occupe de tout, il couvre tout l'éventail des tâches menant à la création d'une exposition, beaucoup de logistique en effet. Mais une galerie ne se conçoit pas comme un lieu d’exposition à louer. Une exhibition est le fruit de la collaboration entre tous les acteurs. L’artiste ne présente pas son travail chez un galeriste par hasard. Lorsque nous exposons, nous défendons également notre position, nous ne sommes jamais neutres. L’univers des galeries échappe légèrement aux inégalités. Il se conçoit comme un monde d’individus. Un galeriste incarne son espace. Homme ou femme, le genre n'est pas le point crucial. La vision de l'art ne change pas fondamentalement selon le sexe du public. En tout cas, le genre n’a jamais compté dans nos cas.»

Isabelle Graesslé Docteure en théologie, directrice du Musée international de la Réforme depuis 2004, ancienne directrice du Centre protestant d’études de Genève. «Tout au long de mon parcours, je n’ai jamais voulu me cantonner à la littérature, la théologie ou l’administration. Je prône l’ouverture et la perméabilité. En fait, je suis profondément rebelle à toute spécialisation. Diriger une institution comme le Musée de la Réforme me permet de compléter ma sensibilité artistique, et inversement. Par exemple, je consacre beaucoup de temps à la réflexion et à l’étude pour mener une bonne communication. Ainsi, cinq minutes passées à l’antenne d’un média nécessitent pour moi une heure de travail intellectuel.

Chantal Prod’Hom Directrice du musée de design et des arts appliqués contemporains de Lausanne (MUDAC), diplômée en muséologie de l’Université de New York, ancienne directrice de Fabrica (centre de recherche et de création de Benetton).

Sur la question du genre, je pense que le problème vient de la hiérarchisation. Il prend le dessus sur les autres caractéristiques des individus: les compétences, l’expérience ou le caractère. Le monde de la culture n’échappe pas à cette séparation. Au mieux, il l’atténue. Dans mon cas, je me suis présentée pour un poste de professeure, un rôle de premier plan qui ne m’a pas été accordé par peur que ma parole en public, en tant que femme, puisse engendrer des répercussions. On m’a même suggéré de ne plus me maquiller ni de porter de bijoux, un autre signe s’il en fallait d’un certain machisme.»

«Dans ma démarche, je place la transmission au-dessus de tout. Un professionnel de musée sert la création. Il fait en sorte qu’elle soit vue par le plus grand nombre. Il est nécessaire de laisser la parole aux artistes afin qu’ils nous aident à mieux comprendre le monde. De ce point de vue, organiser des expositions fait partie du processus créatif. Sans vision d’ensemble, l’exposition ne se fait pas. De manière générale, les professions culturelles restent très féminines. Au niveau de la direction et des domaines techniques néanmoins, les femmes sont sous-représentées. Personnellement, mon expérience professionnelle dépasse la question du genre. Mon parcours atypique a eu plus de conséquences, positives ou négatives, que le fait d’être une femme.» GO OUT!

MARS 13

GO OUT!

MARS 13


20

Expositions

Expositions

21

Emprise

des sens

- a hervé annen

Genève, rue du Marché chez Globus. Une vitrine opaque encensée de lipstick rouge via une vidéo perfo. Cela tique et attise le regard des passants. Initiatrice de nombreuses collaborations artistiques, la marque de cosmétique japonaise Shiseido a choisi la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève (HEAD) pour signer la scénographie de son rouge à lèvres Perfect Rouge et par là-même fêter ses 140 ans. Parmi cinq propositions, celle de Baptiste Portefaix, étudiant en master Media Design, est sortie du lot. Son impertinente performance vidéo au délire saccadé a dérouté, décoiffé et désacralisé la maison nippone. Effet éclaboussé et chocs graphiques assurés. Il fallait oser. Shiseido rougit et le lauréat se réjouit. Entretien pré-errance dans le pays de l’empire des sens avec Baptiste Portefaix.

Le rouge et le blanc, couleurs du drapeau japonais, habillent la vidéo. Quelle a été la place du pays dans votre travail?

La modèle qui exécute la performance est un mannequin asiatique. Les origines et la personnalité ont compté dans le choix?

Ces deux couleurs constituent la communication de Shiseido. Dans la culture cosmétique asiatique, les peaux sont blanches, le teint blafard, un symbole de pureté où le rouge contraste merveilleusement. La culture traditionnelle me séduit. Mes références en matière de design graphique sont également japonaises. J'apprécie particulièrement Kashiwa Sato, directeur artistique d'Uniqlo.

Son enthousiasme et sa patience, pour un exercice non évident, m'ont beaucoup plu. Le lien entre ses origines et la marque constitue une évidence. Le mannequin porte la simplicité et l'élégance des demoiselles que l'on retrouve dans les visuels Shiseido. Le Japon est synonyme de qualité et d’innovation; je ne souhaitais pas occidentaliser le produit.

Comment mets-tu en parallèle maquillage et peinture?

Tu as l'opportunité d'aller une semaine au Japon grâce à ce projet. Que vas-tu y faire?

Le maquillage est transposé sous forme picturale. Sa gestuelle se rapproche de celle de la peinture. La vitrine ne se termine pas tout à fait en aplat, on y voit encore des espaces, des traces, qui soulignent l'importance de la matière.

C'est fou, j'ai hâte! J'ai récolté des adresses de musées et de manifestations culturelles liées à la marque. Je vais également profiter de la nourriture et, écoutant de la musique japonaise, je vais immanquablement découvrir la culture club sur place.

shiseido

Quel rapport au temps dans votre travail? La vidéo dure le temps d'une journée. Les notions de début, de fin, de recommencement perpétuel exercent un poids considérable. Les jours défilent comme la répétition d'un grimage quotidien. La vitrine se constitue d’un monochrome blanc, au commencement, et termine la journée en rouge. Et s'éteint automatiquement.

Quels sont tes projets pour la suite? Dans un premier temps: terminer mon master à la HEAD où je travaille sur la façon dont nous consommons la musique à l'ère du numérique. Ensuite, j'aimerais beaucoup intégrer la sphère musicale pour lier mes productions hip-hop et électro à mes connaissances en nouveaux medias.

Collaboration HEAD-Shiseido Globus Genève Rue du Rhône 48 1204 Genève (vitrine côté rue du Marché)

GO OUT!

MARS 13

GO OUT!

MARS 13


Expositions

Vernissage

Culture côté

Tranche

22

coulisses

2323

de cake!

- cél ine

z amora

a   Jean-Claude Gadmer

- mina

Qui n’a jamais rêvé de passer de l’autre côté de la scène? Du 5 au 7 avril, les Journées européennes des métiers d’art (JEMA) nous immergent au cœur des savoir-faire de la culture. Plus de 10 lieux genevois participent avec une intention commune: faire découvrir tous ces métiers que nous rêvons parfois d’exercer sans jamais nous lancer. Genève, capitale européenne de choix

Une culture interactive

Pénétrer les coulisses des théâtres et des musées, voilà l’enjeu de cette deuxième édition, qui saura sans doute satisfaire la curiosité des publics, avec 11 adresses participantes: le théâtre de la Comédie, la Bibliothèque de Genève et le Muséum d'histoire naturelle notamment. Non contents d’un accès inédit, les visiteurs bénéficieront également d’une visite guidée. Un obstacle en moins au secret des métiers de l’art.

Le conseiller administratif Sami Kanaan le dit luimême, la culture «nécessite en amont tout un travail et un savoir-faire en coulisses, auquel le public peut aussi être pleinement associé». En vue de ces 3 jours et des 11 lieux culturels genevois associés, les JEMA cherchent à s’inscrire dans cette philosophie.

sidi a l i

Agitatrice de paysage artistique et lauréate du Fonds cantonal d’art contemporain (FCAC) en 2008, Sarah Haug nous a encensé avec ses vidéos lors du Mapping Festival 2010. Le 14 mars prochain pour la Nuit des Bains, la sweet illustratrice envahit l’Espace Go Out! d’explosions chromatiques culinaires qui nous fait découvrir des teintes insoupçonnées. Lovés dans un monde déjanté, ses Desserts méchants violemment colorés, seront à admirer à l’Espace Go Out! et pourront se déguster autour de gâteaux customisés par Cupcakes & The City. Une chose est sûre, l’expo sera sucrée et le beurre va couler!

Du 5 au 7 avril www.journeedesmetiersdart.ch

Behind the scenes Parmi les lieux visités, le jardin botanique ouvrira ses serres au public et dévoilera les secrets de fabrication d’une collection d’herbiers qui compte parmi les plus importantes du monde. Une autre visite se tiendra au théâtre de Carouge où le directeur Jean Liermier montrera l’autre côté du rideau de scène. Une opportunité inédite de rencontrer les artisans de la lumière, les techniciens peaufinant le décor, les costumières et les couturières aux doigts de fée.

GO OUT!

MARS 13


On est charmé

24

On est charmé

25

Made in Helvetia

-hervé annen Une vitrine pour la mode helvétique. Le pays en rêvait, Mode Suisse l’a fait. Ursina Widmer, manager événementiel et Yannick Aellen, producteur de fashion shows ont crée une plate-forme intelligente qui imagine des défilés complétés de ventes pour parfaire son vestiaire. L’espace encourage le networking entre designers, acheteurs potentiels et journalistes. La manifestation comble la barrière de röstis en proposant des évènements parallèles entre Genève et Zurich. La Suisse a déjà fait ses preuves en matière de design et d’art contemporain. Il manquait un tremplin à la hauteur des prolifiques labels de mode helvétiques. Mode Suisse joue ce rôle de défricheur stimulant. Ainsi, les sparring partners dévoilent les travaux d’étudiants de ces écoles qui rayonnent à l’international. Les lumières se tamisent, la musique esquisse et cette édition, troisième du nom, peut s’exalter.

1

Au mois de mars, ce fashion day semestriel aura lieu à Zurich, le 9 mars, et à Genève (le 15). Ursina Widmer et Yannick Aellen souhaitent avant tout présenter, de manière régulière et constante, les jeunes talents émergents et les professionnels plus établis. Pour ce faire, le duo de brios choisit avec soin les mannequins scoutés dans la rue ou chez les agences, le lieu adéquat et la scénographie, souvent épurée. La paire de partenaires s’active pour offrir un œil nouveau sur ces créations qui méritent notre attention.

2

School is cool Les créations portées lors des défilés sont ensuite présentées dans un showroom juchant les catwalks, qui permettent au public de convoiter un look copié-collé des podiums. Le fashion tandem a bien saisi l’importance d’une mise en avant des talents émergents. Les étudiants, notamment de la pépinière de talents qu’est la Haute Ecole d’Art et de Design (HEAD), sont régulièrement présents à Hyères, pour le Festival International de Mode et de Photographie, incontournable et influente semaine française qui place chaque année sous les projecteurs dix stylistes en herbe. Depuis plusieurs années, cette mode du pays de Heidi s’éveille, déploie ses ailes et dévoile ses multiples merveilles et en partie grâce à Mode Suisse.

5 3

4

GO OUT!

MARS 13

Créateurs

/ Photographes

1 / Lela Scherrer

 / DR

2 / Anaïs Pierquet

/ Sandra Pointet /Baptiste Coulon

3 / Sandro Marzo

 / DR

4 / Camille Buhler

/ Nicolas Schopfer

5 / Lucille Mosimann

/ Jean-Vincent Simonet

Le 9 mars à Zurich Le 15 mars à Genève Pavillon Sicli
 Route des Acacias 45 1227 Acacias www.modesuisse.com


26

Théâtre

Du 15 au 27 mars

Théâtre

27

Théâtre du Loup

1984

022 301 31 00 www.theatreduloup.ch

is still watching you

- j add

a Nicolas

hi l a l Schopfer

«Il suffit parfois d’un regard, ou d’un silence pour que l’imaginaire du spectateur se déploie autour du personnage»

1984, un chef d’œuvre chiffré et qui date. Pourtant, il suffit d’imaginer George Orwell se promener aujourd’hui dans sa Londres natale et ses quelques 500 000 caméras de surveillance pour comprendre toute l’intemporalité du projet. Le metteur en scène lausannois Matthias Urban le rappelle: manipulation, flot médiatique, paranoïa existent aujourd’hui plus que jamais. Pour en attester, il monte une adaptation du roman au Théâtre du Loup du 15 au 27 mars. Si 1984 transcende les époques, outrepasse t-il également les genres? Réponses avec Matthias Urban. Manipulation médiatique, surveillance… une réalité très actuelle? L’information en continu et la surveillance existent, le flot d’informations médiatiques et le nombre de caméras au Royaume-Uni en attestent. Cela constitue même une évidence dans le monde actuel. Nous sommes conscients de vivre avec la technologie. Afin de ne pas souligner une thématique si acquise, je me penche sur un aspect moins avéré du roman: la manipulation du langage.

N’oubliez-vous pas une partie de l’œuvre par ce biais? La réflexion d’Orwell sur la technologie compte moins que les conséquences de cette même technologie sur les individus. L’enjeu du théâtre tient au rapport entre les personnages, pas uniquement à la matière première.

George Orwell instaure le «novlangue», langue simplifiée à dessein pour rendre impossible l’expression d’idées subversives. Comment la transposer sur scène? Je fais tomber les personnages dans leur propre piège. Ils élaguent le langage jusqu’à ne plus se comprendre. J’apprécie beaucoup cet humour décalé.

La paranoïa: une émotion difficile à décrire. Cherchez-vous à la faire ressentir au public?

Par le jeu d’acteurs. Il suffit parfois d’un regard, d’une attitude ou d’un silence pour que tout l’imaginaire du spectateur se déploie autour du personnage.

Matthias Urban, metteur en scène de 1984

Dans 1984, Orwell livre une critique acerbe du système, considérez-vous le théâtre comme un commentaire de société? Le théâtre est social en ce sens qu’il pose des questions partagées par le spectateur, le metteur en scène et l’auteur. Toutefois, les réponses à ces questions dépendent de la sensibilité de chacun. Là réside toute l’importance de l’ouverture: la mise en scène ne doit pas être trop envahissante pour que le sens critique du spectateur garde suffisamment de place.

Une idée pour la suite? Le prochain spectacle que je monterai sera une pièce pour enfants basée sur un texte de JeanClaude Carrière. Récemment, j’ai aussi publié un recueil de nouvelles intitulé Mort au café romand et je dois dire que j’apprécie beaucoup l’écriture littéraire.

Et en littérature justement? J’ai trouvé 1984 très descriptif, le théâtre s’intéresse aux relations entre les personnages. J’aimerais écrire un roman avec de nombreux dialogues, ce serait le parfait juste milieu.

GO OUT!

MARS 13

GO OUT!

MARS 13


28

Théâtre

Théâtre

29

«Notre désir, c'est d'attirer et d'ouvrir le regard.»

Au cœur de la cité,

un théâtre

Pourquoi quitter le Forum Meyrin pour la Cité Bleue?

On parle souvent de la «méthode Omar Porras». Laquelle est-elle?

Nous avons estimé qu'il était temps de passer à autre chose. Cette envie de changement s'inscrit aussi dans un processus de création: modifier un état de fait, remettre en question sa façon de voir et d'agir... La grande nouveauté avec la Cité Bleue est que nous avons désormais à disposition un espace en permanence. A Meyrin, nous occupions des bureaux, un espace de représentation, mais nous restions itinérants dans la pratique, pour les ateliers par exemple. Aujourd'hui, nous sommes heureux d'avoir un endroit où continuer notre activité de diffusion. Nous voulons aller en profondeur sur le terrain, être plus proche de notre public et partager un quotidien créatif.

Le Teatro Malandro est un groupe qui privilégie la recherche, notamment sur la question du métissage culturel. Du mien propre. De la stratification de mes expériences pratiques et méthodologiques ont surgi des manières particulières de transmettre, de questionner, et donc une façon d’exercer où des éléments scéniques se sont développés et finalement former une méthode propre. Le maître mot est l'hybridation artistique. C'est notre nourriture, c'est notre fontaine sacrée: ce questionnement, cette ouverture, cette mise en danger constante. Voilà ce que j'ai envie de partager maintenant qu'on a une maison.

Quels projets nourrissez-vous en lien avec ce lieu?

Une prise de risque alors?

Il sera question de monter des pièces, évidemment, mais pas seulement. Nous visons à développer une activité parallèle et faire de notre nouvelle maison un espace de recherche et de questionnement. La salle de la Cité Bleue a connu une histoire très vivante dans les années 70-80, mais cela fait longtemps qu'elle n'a pas été habitée par une flamme, par un projet d'expansion, par un public. Notre désir, c'est d'ouvrir le regard, mais aussi de l'attirer. Que ce soit celui du quartier, de la ville, ou de la Cité universitaire, qui sera bientôt la plus grande de Suisse.

L'Eveil du Printemps a connu un grand succès à Genève en 2011. Vous êtes partis en tournée et revenez au bercail en mars...

- Giulia Rumasuglia

Oui, le spectacle que le public a vu en 2011 a beaucoup tourné. L'art théâtral est un art vivant, en constante évolution. Alors le spectacle s’est modifié. Le fait d'avoir joué devant un public énorme nous a permis d'interroger le contenu du spectacle, de trouver de nouvelles voies à proposer. Le thème même de la pièce, l'adolescence, la transformation de l'être humain pendant cette période si complexe, ouvre un grand champ des possibles.

Après dix années de résidence au Théâtre Forum Meyrin, le Teatro Malandro déménage et s’installe à la Cité Bleue, à Champel. La compagnie dirigée par Omar Porras dispose désormais d’un nouvel espace où rencontres artistiques et corps à corps culturels seront à l’honneur. Dès le 5 mars, le retour du brillant Eveil du Printemps inaugure une nouvelle ère à la Cité universitaire, placée sous le signe de l’univers fantasmagorique du metteur en scène. Entretien.

Oui, mais toujours ancrée dans la communication, avec d'autres artistes et avec notre public. Nous sommes toujours en quête de rencontres, de chocs culturels. En mars nous collaborons avec le Département de l’instruction publique (DIP) pour entrer en interaction avec une génération qui s'intéresse à l'art dramatique. Il s'agit d'explorer ce terrain qui est la scène, la préparation d'acteurs, ainsi que la fonction du théâtre dans la société. La confrontation est nécessaire. Nous ne sommes pas seulement des faiseurs de spectacle. Nous faisons du théâtre. Cela exige une certaine conscience, une certaine rigueur, une manière particulière de voir et d'agir non seulement par rapport à l'art, mais aussi par rapport à la vie.

L’Eveil du Printemps du 5 au 22 mars Cité Bleue 46 Av. de Miremont 1206 Genève 022 347 46 88 www.malandro.ch

GO OUT!

MARS 13

GO OUT!

MARS 13


Classique

30

Classique

31

Wagner, seigneur de l’anneau

- olivier gurtner Richard Wagner. Derrière ce nom se cache une personnalité controversée du XIXe siècle. Adulé par les uns, regroupés au sein de sociétés Wagner, détesté par d’autres pour sa musique ou ses positions antisémites. Du compositeur allemand, on retient surtout ses opéras, malgré un répertoire bien plus vaste. Apothéose de son héritage, la Tétralogie du Ring des Nibelungen (L’anneau du Nibelung), une épique épopée de 16 heures en un prélude et trois journées, dont le premier volet – das Rheingold (L’or du Rhin) – se joue ce mois-ci au Grand Théâtre, avec Dieter Dorn à la mise en scène, Jürgen Rose aux décors et Ingo Metzmacher à la direction. L’occasion de (re)découvrir l’œuvre monumentale d’un compositeur dont on fête le bicentenaire de sa naissance.

«L’origine du monde» Ainsi commence L’Or du Rhin: les contrebasses font gronder une note grave – un mi bémol majeur – pendant 16 mesures. Une manière poétique d’exprimer la création du monde, l’origine de toute chose. Suivent les cors qui soufflent un son sourd et lointain, un premier thème de la nature, base de la vie. On comprend alors ce qui est en train de se passer: l’univers se crée devant nous. Viennent les violoncelles entonner la nature, encore. Joué deux fois plus vite, l’air devient le Rhin, son leitmotiv, avec ses vagues gracieuses, qui finissent par introduire ses charmantes gardiennes, les filles du Rhin.

Pour résumer L’action peut prendre place. Très grossièrement, l’argument décrit la malédiction autour d’un anneau donnant un pouvoir extraordinaire à son détenteur. Rançon de cette force, renoncer à l’amour. Un choix que le nain lubrique Alberich, rejeté par les belles filles du Rhin, accepte. L’or volé, il fait forger l’anneau. Ailleurs, au sommet des montagnes, Wotan, dieu des Dieux, se trouve lui dans une situation compliquée: son palais – le Walhalla – terminé, il doit payer ses bâtisseurs, les géants et frères Fasolt et Fafner. Désargenté, Wotan suit l’avis du rusé Loge, de

laisser les frères garder en otage Freia, le temps de voler l’or et l’anneau d’Alberich. Descendus dans le Nibelheim, ils y parviennent après l’avoir convaincu de se transformer en crapaud. Furieux, Alberich prévient: à celui qui détient l’anneau, la malédiction tombera. Wotan et Loge revenus aux sommets chargés d’or, ils paient la rançon aux jumeaux. Mais, pour honorer sa dette, Wotan doit aussi y laisser l’anneau. Encensé par son pouvoir, Fasolt veut le garder pour lui seul, ce qui pousse son frère à le tuer. La malédiction frappe. Les dieux restent pourtant euphoriques et rejoignent le Walhalla sur un pont en arc-en-ciel, tandis que Loge et les filles du Rhin, clairvoyants, sentent la déchéance de ces divinités irrémédiablement pointer.

avec le texte pour centre, le compositeur a défini son programme: une scène aux dimensions immenses, un parterre à vocation égalitaire plutôt qu’un opéra rempli de loges luxueuses, et surtout une fosse d’orchestre invisible, qui permet de concentrer le spectateur sur la scène et de produire un son unique. Genève masquera-t-elle l’orchestre? «Nous n’avons pas encore décidé» explique Dieter Dorn.

Essai transformé La mise en scène, elle, est bien réglée. A la répétition dans un hangar de Meyrin, Dieter Dorn fait exercer la prononciation aux chanteurs – sans musique – pour mieux affiner rythme et intonations. Silence, on commence. Le prélude introduit une sphère sur scène (la nature?) que deux Nornes s’efforcent de maintenir (ci-dessous).

Le prélude de L’Or du Rhin, avec au centre la nature originelle © GTG Carole Parodi

Genève au rythme de l’Anneau Le Grand Théâtre offre sa scène – la plus grande de Suisse – à Dieter Dorn, pour monter un cycle complet du Ring des Nibelungen: Rheingold en mars, die Walküre en novembre, Siegfried (début 2014) et Götterdämmerung (le crépuscule des Dieux) en avril 2014. Le mois suivant, l’intégrale sera jouée sur une semaine, comme au festival de Bayreuth. Dans ce village, Wagner a créé un théâtre et un festival uniquement dédiés à sa musique. Attaché à l’idée d’un drame lyrique renouvelé, GO OUT!

MARS 13

Arrive alors un amoncellement de pierres flanqué des filles du Rhin, aux voix et tempéraments magnifiquement complémentaires. En Alberich, John Lundgren paraît né pour le rôle, corpulence et expression vocale font merveille. Il s’empare de l’or. Une tension immense s’installe. Les ondines sont prises d’effroi. Envoûté, Dieter Dorn, tombe sur ses genoux. Chacun suspend sa respiration, presque figé par l’instant. La suite se découvre place de Neuve.

GO OUT!

MARS 13

Du 9 au 24 mars Grand Théâtre de Genève Place de Neuve 5 1204 Genève 022 418 31 30 www.geneveopera.ch


Classique

32

Classique

«Si Wagner fait entrer les Dieux et les hommes dans la Tétralogie, c’est pour montrer qu’ils sont pareils, des êtres qui commettent des erreurs.»

Rencontre avec Dieter Dorn, metteur en scène de la Tétralogie du Ring des Nibelungen Quel sens donner au Ring? Il s’agit d’abord d’une description de notre société, indépendamment de l’époque à laquelle on joue l’œuvre. C’est à chaque fois surprenant de voir à quel point le lien entre ce monde mythologique et le nôtre reste fort, très fort. On y trouve de l’amour, du pouvoir, mais surtout de la peur. Chaque personnage la vit à un moment de Rheingold. Les toutes premières répliques montrent, avec «Besser bewacht» ([sur]veillez de plus près!), que Flosshilde a peur. En ordonnant à son mari «Wotan, Gemahl. Erwache!» (Wotan, réveille-toi!), Fricka exprime sa peur. Quand Alberich prévient de la malédiction liée à l’anneau, il la montre aussi.

Alberich, Wotan, Loge, Freia,… qui est le plus intéressant dans Rheingold? Pour moi, il y a d’un côté le grand mythe: Wotan, le dieu des Dieux. Son pouvoir, sa lance. Alberich, c’est la partie sombre. Entre les deux se trouve Loge, demi-dieu du feu. La différence entre ces mondes, le grand et le petit, se distingue par le pouvoir. Mais la force de Rheingold, c’est de montrer que tous, les Dieux et les hommes, font des erreurs.

Comment allez-vous montrer L’Or du Rhin à Genève? Je veux travailler avec une scène vide, qui vit grâce à des matériaux typiques du théâtre: le carton, les rideaux, les cordes. Les Dieux arrivent couverts de masques qu’ils finiront par retirer, pour mieux ressembler à nous les hommes. Sur le fond, nous voulons montrer ici les fables, les mythes dont Wagner s’est inspiré. Nous ne cherchons pas à présenter das Rheingold dans un écrin moderne ou moderniste. La lance de Wotan, le heaume, tout doit être présent. Pas de costume-cravate ou de jeans. Il s’agit d’inviter à l’imagination, plutôt que de ressembler au monde actuel.

33

Donc vous n’aimez pas la version Boulez/ Chéreau, qui présentèrent le Ring dans un monde capitaliste? Au contraire. J’ai eu la chance de voir cette mise en scène en 1976. Je l’ai trouvée très belle, très intéressante dans sa façon de relier mythes anciens et monde moderne.

Solti, Furtwängler, Boulez, Janowski, Knappertsbusch, Karajan… Beaucoup de versions du Ring font référence. Laquelle préférezvous? Pour moi la question ne se pose pas ainsi. Pour les travaux préparatoires, nous utilisons une version de Furtwängler. Lente comme souvent chez lui. Mais l’important n’est pas de produire un son proche de Boulez, Böhm ou un autre. L’essentiel reste le texte et sa compréhension par le public. Un point de vue que je partage avec le chef Ingo Metzmacher, qui dirigera à Genève.

Un problème pour les chanteurs? Exactement. Aujourd’hui, la majorité des œuvres lyriques sont chantées en version originale dans les salles d’opéras, ce qui est bien. Mais si vous ne parlez pas bien la langue du livret, alors il est très important que la prononciation soit claire! Beaucoup de scènes lyriques proposent désormais des surtitres (ndlr: un écran placé au-dessus de la scène montrant les paroles), ce qui provoque deux effets pervers. D’abord le public passe la moitié du spectacle à lire les répliques plutôt qu’à regarder la scène. Ensuite, beaucoup de chanteurs travaillent moins leur prononciation, voyant les surtitres comme une béquille.

Vous avez effectué les premiers essais de mise en scène en juillet 2012 déjà. Un travail très en avance pour notre époque… Oui, je trouve terrible, cette manière superficielle de travailler chez de nombreux chefs aujourd’hui. Tenez par exemple, on ne peut pas répéter le premier volet du Ring – L’Or du Rhin – sans en connaître le dernier – Le Crépuscule des Dieux. C’est une question de vision, de cohérence. GO OUT!

MARS 13

Dieter Dorn, metteur en scène de Rheingold © Nicolas Schopfer


Cinéma

35

Dissidence,

on tourne! -jadd hilal Deux institutions, une date: la simultanéité du Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains (FIFDH) et du Conseil des Droits de l’homme de l’ONU n’est pas une coïncidence. Comme chaque année depuis sa création par l’actuel directeur Léo Kaneman, le festival propose un regard critique sur le Conseil et plus généralement sur comment respire notre monde. Du 1er au 10 mars, la programmation cinématographique met le doigt sur des plaies ignorées, mal jugées. Deux thématiques parmi d’autres pour cette 11ème édition: la Chine, son artiste révolté Ai Weiwei et la journée de la femme avec un zoom sur l’artiste Zanele Muholi.

Ai Weiwei, une lutte frontale


Cinéma

36

Une épine dans le pied de la Chine

Belles et lesbiennes

Avec ses quarante dissidents dont une vingtaine issus de professions culturelles, la Chine est devenue un pays tristement phare dans la répression. Etreints par un régime policier et autoritaire, les artistes s’engagent dans des luttes indirectes. Au lieu d’attaquer frontalement le gouvernement, ils se basent sur le droit existant pour justifier leurs actions. Ils défendent le droit à l’avortement, à la liberté intellectuelle et à l’expression en s’appuyant sur la création artistique. D’autres s’attaquent directement et politiquement au pouvoir en place. Symbole de l’artiste bâillonné, Ai Weiwei provoque. Il tweet, parle, crée et expose pour condamner la fermeture des autorités chinoises. Cette année, Le FIFDH mettra l’artiste à l’honneur au cours d’une soirée consacrée au pays du Soleil Levant le 7 mars. Pour l’occasion, la Maison des arts du Grütli projettera Ai Weiwei: Never sorry, long métrage réalisé par Alison Klayman. Disposant d’un accès exceptionnel à la vie de l’artiste, la réalisatrice et journaliste livre un portrait nuancé, explorant autant la Chine contemporaine que l’une de ses figures les plus critiques. Un débat sur la dissidence suivra la projection. Alison Klayman discutera avec plusieurs intervenants de la contestation culturelle et intellectuelle en Chine.

Le FIFDH dédie sa journée internationale des femmes à la photographe et réalisatrice noire et lesbienne Zanele Muholi. Doublement marginalisée, la sud-africaine place l’homosexualité féminine au centre de son œuvre. Son film, Difficult Love, invite à découvrir les femmes de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre (LGBT) en Afrique du Sud. Elle y montre les violences subies, les viols «correctifs», visant le changement d’orientation sexuelle. Le film revient également sur les photographies de la réalisatrice, clichés parfois crus mais dépassant toujours les préjugés. Projeté à la maison des arts du Grütli à 18h30, Difficult Love sera suivi d’une discussion avec Zanele Muholi, puis de la projection de No country for Women, un court métrage réalisé par Transhumance collective. Un débat sur les différentes formes d’engagement des femmes face aux violences sexuelles viendra clore la soirée. Pour l’occasion, la réalisatrice sud-africaine débattra avec deux intervenantes des variations dans la perception du viol par la population. Elles reviendront sur la récente agression d’une étudiante indienne et s’interrogeront sur les rapports de violence entre les sexes dans chaque société et sur la responsabilité des mouvements féministes dans leur prévention.

Cinéma

37

Pas d’âge pour le partage Adolescence, âge de la rébellion et de l’émotivité, comment peut-on choisir meilleure période pour stimuler l’engagement? Le FIFDH propose un programme pédagogique destiné aux élèves du post-obligatoire qui prend place du 4 au 8 mars à la maison des arts du Grütli. Réalisé par Dominique Hartmann et le Département de l’instruction publique (DIP), la séquence réunit réalisateurs, spécialistes, acteurs de terrain et victimes directes de violations. Au cœur de l’initiative: une meilleure compréhension des problématiques humanitaires et une possibilité pour les enfants de donner leur opinion sur les thématiques qui les touchent. Dans le détail, les élèves ont la chance d’assister, chaque jour, à trois projections de films fictifs ou documentaires en lien étroit avec leur plan d’études (histoire, économie, politique, philosophie). Outre ces projections, ils bénéficieront de deux mini formations comprenant une analyse de films et une intervention d’une spécialiste des droits de l’Homme auprès des Nations Unies. Journée internationale de la Femme oblige, ils auront également l’opportunité d’analyser des affiches de cinéma en fonction de leur traitement du genre.

Du 1er au 10 mars Maison des arts du Grütli Rue du Général-Dufour 16 1204 Genève 022 809 69 00 www.fifdh.org

GO OUT!

MARS 13


38

Danse

Danse

super

nana

39

«Il m’est encore difficile de nommer ce que je crée» Eugénie Rebetez

- M anon

B arrau d

a Augustin

Rebetez

Révélée en 2010 avec son premier spectacle «Gina», l’artiste multitalents Eugénie Rebetez remonte sur la scène genevoise, du 13 au 24 mars. Sa deuxième création, «Encore», fait écho au premier tableau où déjà, la danseuse et chorégraphe d’origine jurassienne montrait l’amplitude de ses talents. Habitée par le personnage de Gina, une prolongation fantasque d’elle-même, elle illustre en chant, danse et humour, une mosaïque de petites histoires qui font l’existence de son double et de ses rêves de diva. Rendez-vous à l’Association pour la danse contemporaine (ADC) avec cette douce schizophrène.

Eugénie Rebetez est capable de tous les écarts. Le culot de l’artiste, aussi appelée «fat diva» n’a d’égal que son envie d’étonner son public en allant toujours plus loin dans la farce. «Chaque fois que je suis sur scène, c’est comme si je jouais avec ma propre vie. Je mens avec beaucoup de sincérité. J’aime faire rêver les gens. Je veux aller à l’Olympia de Paris, puis à Las Vegas, avec Céline Dion en première partie», s’amuse t-elle.

Fattitude Eugénie Rebetez s’inspire de tout ce qu’elle voit et entend au fil des jours. Un événement anodin déclenche l’élaboration de ses compositions musico-chorégraphiques. L’humour fait partie intégrante de ce monde qu’elle a imaginé autour de cette diva naufragée. «C’est ce qui me permet d’ouvrir la porte au public pour pénétrer mon univers» déclare t-elle.

Rareté de mots Starlette O’Hara Une fois le rideau levé, Eugénie Rebetez se transforme en «Gina», une madame-tout-lemonde qui se rêve starlette et s’imagine au sommet de l’affiche. Selon l’artiste, «Gina est arrivée petit à petit, elle chute, se relève» elle est un «prolongement» de sa propre fantaisie. En simple robe noire moulante comme tenue de scène, la danseuse totalement décomplexée emplit l’espace de son corps voluptueux, de sa voix et de ses mouvements vertigineux. Seuls quelques objets servent de décor et illustrent l’ascension du personnage vers la gloire. «Je m’entoure de quelques éléments qui font référence au monde des stars et aux plateaux de télévision. Mon costume est une robe noire, comme une seconde peau, qui me permet de me transformer selon les situations», explique-t-elle. Perçue comme un OVNI dans le monde de la danse, elle déclare avoir elle même de la difficulté à nommer ce qu’elle crée.

Drôle oui, mais bavarde, non. Gina parle peu. Les mots s’annulent, faisant place aux mouvements corporels et aux songes lointains, parfois ponctués de «ben oui, ben non», comme un retour à son village natal, Mervelier, dans le Jura. Une esthétique proche des créations de Zimmermann & de Perrot, un duo de renom avec qui elle a travaillé. «Je suis la fille qui parle avec son corps mais j’aime aussi ouvrir ma gueule» chantonne-t-elle en pianotant sur son clavier Roland, instrument qui l’accompagne tout au long du spectacle. Mais la danseuse sait mesurer ses effets, jamais rien de trop long ou de trop court. Une justesse sans faille. En coulisse, avant de se glisser dans la peau de Gina et de ses rêves pailletés, Eugénie Rebetez se replonge dans ses souvenirs d’enfance candide. «Je redeviens fraîche et naïve, c’est cet état qui me permet d’être vraie sur scène», confie t-elle. Un instant serein avant le grand boom.

Du 13 au 24 mars Salle des Eaux-Vives Rue des Eaux-Vives 82 1207 Genève 022 329 44 00 www.adc-geneve.ch

GO OUT! DéC-JAN

12-13

GO OUT!

MARS 13


On lit

41

On doit être hors raison - Jadd

a  Nicolas

hi l a l Schopfer

L’histoire oppose passion et raison. Professeur assistant en philosophie à l’Université de Genève, passé par Berkeley et Cambridge, le chercheur au Pôle national suisse de recherche en Sciences Affectives Julien Deonna fait de ce clivage le noyau de son travail, cherchant à mettre en valeur la passion, souvent considérée comme coupable, au détriment de la raison, mise en majesté. Au cours de la conférence intitulée Ordre et désordres affectifs à la Société de Lecture, il remettra en cause cette conception tranchée, selon laquelle la raison, seule, nous conduit à une vie meilleure.

La passion… un danger? Soit vous concevez les émotions comme des nuisances à l’ordre, soit vous pensez que sans elles, la vie ne vaut pas la peine d’être vécue. Mon objectif consiste à rendre compatible ces deux positions. Je cherche à montrer que les émotions structurent nos vies en répondant à ce qui nous entoure.

En tant que philosophe, comment étayezvous et justifiez-vous ces réflexions? Je travaille de façon inter-disciplinaire. Je pratique une philosophie expérimentale, basée sur la construction d’une théorie, que je teste ensuite dans la réalité, empiriquement. Ainsi, je vois si elle s’apparente ou non à ce que nous voyons et vivons.

Quel intérêt à interpréter nos propres émotions? Certaines personnes ne se posent jamais ces questions et elles ne s’en portent pas plus mal. L’intérêt réside pourtant dans le fait d’accepter ces émotions et de travailler avec, et pas contre. Plus généralement, je dirais que la démarche philosophique consiste à poser et se poser des questions, sans forcément y répondre.

GO OUT!

MARS 13

GO OUT!

MARS 13

Le 14 mars à 12h Grand’ Rue 11 1204 Genève 022 311 90 45 www.societe-de-lecture.ch


42

On lit

43

Magnitude inconnue sur

l’échelle de Meizoz

- Jadd hilal

a  YVONNE

BÖHLER

Aller à l’essentiel, voilà l’objectif de Jérôme Meizoz. Son dernier livre, Séismes, paraît en même temps que Destinations païennes, un ouvrage court et contemplatif, aux éditions Zoé. Séismes évoque le parcours troublant d’un enfant vers l’âge adulte. Sans encombrement stylistique, sans fioriture narrative, l’histoire se lit et se comprend rapidement. Mieux encore, elle résonne. Fort de cette écriture cristalline, le lecteur se reconnaît très facilement dans les personnages. Jérôme Meizoz insiste sur cette primauté de l’imprégnation, un point sur lequel il reviendra au cours d’une conférence à la Société de Lecture le 26 mars. En attendant, quelques mots sur l’ouvrage et son auteur.

Vous avez rédigé un livre sur Jean-Marc Lovay, un écrivain au style tout aussi épuré que le vôtre. Le voyez-vous comme une source d’inspiration? Nous venons de la même région; je le lisais souvent quand j’étais jeune. Son mode de vie m’intriguait beaucoup: il habitait la montagne, gardait les poules, un véritable hippie. Ma culture est très différente de la sienne. Jean-Marc Lovay travaille sur l’imaginaire absolu tandis que moi, j’écris sur le monde réel. Je n’utilise pas mon imagination, j’écris sur ce je vois, vis et observe.

Séïsmes serait donc autobiographique? Pas au sens strict du mot, l’enfant décrit dans le livre se veut universel. Il comprend les choses telles qu’on les voit à son âge. L’écriture nécessite d’outrepasser le singulier, il faut écrire sur ce qui captive les autres. Nos histoires personnelles n’intéressent personne.

Qu’est-ce qui intéresse alors dans Séismes?

Aucune date, aucune heure… dites-nous quelques mots sur votre conception du temps? Je mise sur une temporalité un peu spéciale. Mon objectif consiste à empêcher le lecteur de situer l’action. Je ne précise ni l’heure ni la date, tout le projet s’inscrivant dans une sorte de rêverie, un monde où tout ce qui est raconté semble ancien ou au contraire très récent, les deux en même temps parfois.

Le livre se termine sur «On n’a pas su dire», un poème en prose, pourquoi ce brusque changement à la toute fin? Le dernier texte se conçoit comme une chansonnette. Il donne la réflexion finale à toutes les histoires qui le précèdent. «On n’a pas su dire» montre les conséquences néfastes, parfois même mortelles, de ce mutisme. Ce dernier texte doit se comprendre comme un plaidoyer, une apologie de la communication. J’ai songé qu’il terminait bien le livre, lui-même pensé comme un dialogue, un mouvement vers l’autre.

«Je n’utilise pas mon imagination, j’écris sur ce je vois, vis et observe»

Séismes traite d’un monde où les individus ne parlent peu ou pas. L’enfant est entouré par la campagne, un environnement empli de non-dits et de tabous. Dans son entourage, la communication se fait soit par la violence, soit par les actes, soit par les silences.

Séismes (Destinations païennes) Editions Zoé Parution: mars 2012

GO OUT!

MARS 13

GO OUT!

MARS 13


44

On a rencontré

On a rencontré

Sagesse

45

Ecrivain, poète, passé par des études de philosophie et de psychiatrie, l’arabophone et francophone Tahar Ben Jelloun analyse depuis 40 ans l’âme humaine, l’être qui voyage, qui grandit et qui vieillit. Né à Fès, enfant à Tanger, étudiant à Rabat, enseignant à Tétouan, journaliste à Paris, l’écrivain aux ouvrages traduits dans une trentaine de langues se veut polyglotte engagé et sans frontières. Révélé par L’enfant du sable en 1985, Tahar Ben Jelloun publie sans discontinuer romans et tribunes libres, faisant de sa plume le reflet de ses cris du cœur. Rencontre avec un écrivain en lutte contre l’obscurantiste intolérance.

méditerranéenne - olivier gurtner a  Nicolas

Schopfer

Dans Mon pays réinventé, Isabel Allende décrit sa condition d’immigrée chilienne vivant depuis longtemps en Californie. Une femme entre deux continents. Chez elle partout, mais chez elle nulle part. Partagez-vous ce sentiment? Non, car je n’ai jamais quitté le Maroc, ni la France d’ailleurs. Je n’ai jamais vécu ce vide de l’exil, son déchirement. J’ai senti très vite le piège de ce sentiment, donc j’ai rapidement tranché dans le vif. En fait, je suis chez moi partout où je peux écrire. D’ailleurs j’ai toujours pu aller au Maroc. En repartir était une autre histoire, vus mes engagements civiques.

Votre engagement justement. En septembre 2010, vous critiquez le discours xénophobe de Grenoble prononcé par Nicolas Sarkozy. Comment a pris celui qui vous a fait grand officier de la Légion d’honneur deux ans plus tôt? Je crois que Nicolas Sarkozy se fiche pas mal de ce qu’un écrivain peut écrire. J’ai exprimé des opinions assez sévères contre lui. Mais je crois qu’il a de l’estime pour ceux qui lui disent ses quatre vérités. Moi je considère qu’un écrivain est d’abord libre, comme tout créateur. S’il vend son âme, il est fichu.

Vous êtes donc un écrivain politique? Politique non. Citoyen oui. Je m’intéresse, je réponds, je critique, je dénonce.

GO OUT!

MARS 13

Comme après le récent incendie de la bibliothèque de Tombouctou par les islamistes... Là j’étais vraiment en colère. Cette manière de détruire toute une civilisation, une histoire. Vous savez, il y a tellement de choses à dénoncer qu’on pourrait en faire un métier.

En 1997, vous publiez Le racisme expliqué à ma fille. Pourquoi un tel livre à l’époque? Il s’agissait d’initier et d’encourager les nombreuses manifestations qui dénonçaient des lois iniques, et la situation des sans-papiers. Aujourd’hui pourtant, les gens se préoccupent d’emploi et laissent ces questions de côté.

Etonnant quand on voit les 18% du Front national en 2012? Le succès de l’extrême droite provient de deux phénomènes: la crise actuelle qui provoque des peurs, des angoisses. Le second, la manière infecte avec laquelle le FN utilise ces peurs. Ils sont passés maître dans la démagogie, le mensonge, et la capacité de faire croire aux gens qu’ils ont des solutions. Il s’agit là d’un courant général qu’on voit en Europe: regardez en Belgique et aux Pays-Bas. Plus les gens sont dans le besoin, plus la droite dure gagne.


46

On a rencontré

Architecture

Eclat de verre sorti de terre

Dans Jour de silence à Tanger, l’on peut lire: «la vieillesse est une erreur, un malentendu entre le corps et l’esprit, entre le corps et le temps.» Une peur de la dépendance? Disons que j’ai vécu la vieillesse de mon père, de ma mère et de plusieurs amis. Je pense qu’il s’agit d’un sujet important à décrire et raconter sur le plan romanesque. Michel Tournier me dit un jour: «Mon ami, tu ne sais pas ce que fait la vieillesse. Tu perds tous tes amis. – Mais ça peut arriver aussi à 40 ans» lui répondis-je. Il eut alors cette phrase: «Oui, mais là ils partent en mourant.»

Jour de silence à Tanger et Le dernier ami. Leur point commun: un départ de Fès pour Tanger. Ce départ que vous avez vécu enfant… Oui, c’était voulu par les parents; ils avaient des problèmes économiques. Fès est restée une cité inchangée depuis le IXe siècle, ancrée dans une même structure immuable. Quand je suis arrivé à Tanger, quelle découverte incroyable: une ville du XXe siècle, une lumière magnifique, une ville entre océan atlantique et mer méditerranée.

47

-olivier gurtner

«Quand les gens sont dans le besoin, la droite extrême gagne. Raison de plus pour combattre l’inégalité.» Tahar Ben Jelloun

L’auberge des pauvres en 1999, Cette aveuglante absence de lumière en 2000. Deux expériences douloureuses comme deux illusions? Ce sont deux romans qui m’ont causé beaucoup de problèmes. L’auberge des pauvres a été piratée par une personne de la mafia de Naples, la Camorra. Pour l’avoir dénoncé publiquement comme voleur, j’ai du payer 30 000 €. Pour l’autre livre, il s’agit également d’une histoire qui s’est mal terminée. Ce genre d’expériences vous donnent l’image la plus hideuse de ce dont l’être humain est capable. La trahison, c’est toujours très difficile à avaler. Pour autant, je refuse d’affirmer que, fondamentalement, l’homme est un loup pour l’homme.

Quels sont vos projets actuels? Je travaille sur un livre pédagogique pour les adolescents du Maghreb et d’autres de France qui vivent dans les banlieues. Ce sont des contes coraniques, que je romance pour mieux les raconter. GO OUT!

MARS 13

Londres poursuit sa mue architecturale. Après l’ouverture du Gherkin en 2004, le Shard confirme la réconciliation de la capitale britannique avec les gratte-ciels, longtemps honnis, depuis les constructions souvent vilaines des années 60-70. Avec ses 310 mètres de hauteur, l’œuvre de l’italien Renzo Piano devient l’édifice le plus élevé dans l’Union européenne. Le Shard – écharde de verre – tire son nom de ses détracteurs, l’association du patrimoine English Heritage. Son vrai nom, The London Bridge tower, tombera sans doute dans l’oubli, comme le vrai nom du Gherkin (le cornichon) bâti pour SwissRe, initialement nommé 30 St Mary Axe. Avec son sommet émacié, la London Bridge Tower porte bien son nom de Shard


48

Architecture

Architecture

Epineuse pyramide

Inverser la tendance

On dirait le sud

Comment créer 125 000 m2 de surface utile sur un site de 4160 m2? En édifiant une tour de 70 étages, haute de 310 mètres. Dessiné par Renzo Piano, le Shard (écharde de verre selon les traductions) est une pyramide défendant un programme mixte: bureaux, appartements, spa, restaurants, hôtel 5 étoiles et observatoire public. On connaît de l’architecte italien le Centre Pompidou, la Fondation Beyeler à Bâle ou encore le Zentrum Paul Klee à Berne. Le projet britannique, au sommet émacié, avec ses pans de verre coupés, s’attira les foudres des conservateurs en patrimoine mais le soutien franc du maire d’alors Ken Livingstone, du vicepremier ministre John Prescott et surtout de l’urbaniste londonien Peter Rees.

Indépendamment de ses éléments intrinsèques, le Shard confirme une double tendance. La première, la fin d’une ville libérale par essence où les édifices et constructions restent d’importance moyenne. En effet, hormis des exceptions notables – Westminster de Charles Barry ou St-Paul de Christopher Wren – les bâtiments d’apparat se faisaient rare. Une caractéristique essentielle du développement historique de Londres: «la ville ne fonctionne pas selon un ensemble ordonné, mais comme une succession d’espaces domestiques» décrit l’architecte Jacques Ferrier, qui a travaillé deux ans pour Norman Foster. Exemple absolu de cette conception ancienne, l’imposante Regent street dont le tracé a suivi une courbe, pour ne pas déranger les propriétés alentours. On est loin du bulldozer haussmannien… Les boîtes à chaussures de la City – hormis l’intriguant et cybernétique siège de la Lloyd’s – avaient rendu les Londoniens sceptiques face au monumental. La communauté financière s’exilera alors à Canary Wharf pour bâtir ses tours de bureaux. Mais le Gherkin inversa la tendance. Avec ce cornichon commandé par SwissRe et conçu par Norman Foster, la ville britannique voit à nouveau les gratte-ciels comme des édifices esthétiques, loin des fonctionnels et simplistes parallélépipèdes des années 60-70. En ce sens, l’édifice en forme de… cigare – pensiez-vous à autre chose? – a changé la donne, aujourd’hui définitivement confirmée par le Shard.

Là où la pyramide de Renzo Piano innove également, c’est sur l’importance donnée au sud de Londres. Renforçant un mouvement de rééquilibrage, le Shard concentre le regard vers la partie méridionale d’une ville longtemps hémiplégique selon les mots de Jacques Ferrier. En effet, centres politique (Westminster), aristocratique (St-James), économique (la City) et créatif (East End) occupent tous la rive nord de la Tamise. Avec le gratte-ciel de l’architecte italien, la South bank confirme sa rénovation entamée depuis plusieurs années, notamment avec la centrale électrique devenue Tate Modern (grâce au duo helvétique Herzog et de Meuron) et la Battersea Power station, dont on attend bientôt sa nouvelle affectation. Regard à nouveau bienveillant sur les hauts buildings, rôle nouveau donné au sud de la capitale, le pari de l’ancien maire est tenu: «redéfinir l’architecture de Londres par son avenir, plus uniquement par son passé».

Symbole agressif et arrogant? Malgré l’impressionnante taille du Shard, Renzo Piano défend une dimension humaine: «Je vois la tour comme une petite ville verticale où 10 000 personnes travaillent et auront plaisir à vivre et que des centaines de milliers d’autres visiteront», à l’inverse du Gherkin, interdit aux curieux. Il rejette toute volonté mégalomaniaque ou égoïste. «La forme est généreuse à la base, sans arrogance, et effilée au sommet, disparaissant dans les airs comme un pinacle du XVIe siècle» détaille l’architecte basé à Gênes.

GO OUT!

MARS 13

49

L’architecte à l’origine du Shard, Renzo Piano, notamment connu pour le Centre Pompidou (avec Richard Rodgers) et le siège du New York Times


50

Live

Live

Une décennie de menus

Jérôme Soudan (gauche) et André Joye, programmateurs du Festival Electron

électroniques - a hervé annen Les deux chefs électroniciens du festival genevois Electron, André Joye et Jérôme Soudan, nous servent des performances savoureuses et pimentées pour l’édition 2013. Leurs chemins et goûts réciproques se sont heureusement croisés, pour proposer un festival riche et détonnant. La manifestation nous propose un hors-piste symphonique, un parcours qui cisèle entre les genres, entre l’avant-garde et les vedettes. La danse, l’art contemporain, la performance et la musique composent une culture autour des arts numériques. Une manifestation inédite grâce à un mariage qui ne se cantonne pas aux lives et dj sets. Pour ses 10 ans les toqués programmateurs proposent un alléchant festin. Nous les avons cuisinés pour connaître leur recette.

Quelles sont vos activités musicales et quel parcours vous a respectivement mené à codiriger ce festival? André Joye: DJ et producteur, j’ai été programmateur au Zoo de l'Usine. J'ai mixé lors des premières éditions de l'Electron, un festival créé par l'équipe du Zoo. Jérôme Soudan: Je produis des musiques pour la danse contemporaine et suis également DJ. J'ai débuté en programmant une salle du festival. Dès 2008, l'équipe a changé, de nouveaux lieux et nouvelles disciplines ont fait leur apparition, auxquelles j’ai contribué en travaillant les line-up.

Les musiques électroniques ont évolué en une décennie et le son du festival également. Quels sont les nouveaux genres ou styles qui ont marqué l'Electron? J.S: Le son anglais triomphe à Genève, comme la bass music. Puis, ayant vécu quatre années à Berlin, mes choix s'en ressentent. A.J: Nous avons vu débarquer la dubstep. La drum'n'bass marche toujours très bien. Des genres comme la techno, la house ou l'electro sont toujours là et partout. Pour les dix ans, il y a un parti pris de rétrospective. Certains artistes invités ont été des pionniers dans leur scène.

Le festival s'est géographiquement métamorphosé, avec la fermeture de lieux culturels mythiques et l'ouverture de nouveaux endroits. Comment tout ceci s'est-il articulé? J.S: Il y a indéniablement un problème de lieux et de capacité à Genève, on se débrouille avec les salles que l'on trouve. Certains artistes pourraient remplir deux milles places, mais aucune salle peut accueillir un tel public. Rester au centre ville et pouvoir se déplacer à pied se trouve être une priorité.

Recommandez-nous chacun un immanquable de cette 10ème édition... A.J: La Gravière accueillera un mini-festival dans le festival, nommé Top Ranking. Trois soirées qui fêteront les musiques à influences jamaïcaines. Un pass existe uniquement pour cet événement. J.S: L'exposition au BAC sur le thème du Chill-Out est une expérience à vivre. Il y aura des concerts, dès 5 heures du matin. Pour la première fois, il sera possible de vivre l'Electron 24 heures sur 24. Du 28 au 31 mars Divers lieux à Genève 022 344 82 26 www.electronfestival.ch GO OUT!

MARS 13

51


52

Live

Live

Le savant

et l’ignare - Vincent Magnenat

Du 17 au 23 mars se tient à la Maison communale de Plainpalais et au théâtre Pitoëff le très spécial festival Archipel, présent chaque année depuis 1992. Go Out! et votre serviteur vous proposent une descente en rappel dans cet underground musical qui a donné son lot d’innovations, souvent méconnues, dont certaines sont en réalité si familières de nos jours. Juste retour des choses. Pourtant, quand on évoque la musique contemporaine, dite aussi savante, les réactions du grand public vont souvent de l’incompréhension à la méfiance en passant par une raisonnable dose de mépris. Promouvoir une musique qui a parfois mauvaise presse, c’est un incipit un peu dur, on vous le concède, mais qui reflète assez bien la réalité. Et qui aime bien châtie bien, n’est-ce pas?

Résolument tourné vers la recherche, la musique contemporaine trouve ses origines dans la première moitié du XXe siècle avec certains compositeurs comme Stockhausen ou Nono. Les codes musicaux classiques et romantiques ayant été vus et revus, il s’agissait de parvenir à créer du neuf, de l’inouï au sens propre. Et c’est avec l’arrivée de l’électronique que les possibilités ont véritablement explosé, même si l’utilisation d’instruments reste un credo central. La composition quant à elle se veut reflet de toutes les possibilités qu’offrirait la physique, la nature, plutôt que celles du seul esprit humain. Dès le départ, il y eu la musique savante et la musique populaire. Les compositeurs rattachés à cette mouvance s’étaient enfermés dans une tour d’ivoire, leur studio de recherche, d’introspection. Alors que la culture populaire, la masse de la tour de Babel continuait à se vautrer dans la facilité. C’est ce que Theodor Adorno, philosophe et compositeur contemporain, a nommé la «coupure esthétique»; comme si recherche et audience, art et divertissement, risque et confort avaient été irrémédiablement séparés. Il était prévisible qu’un tel radicalisme finirait par s’essouffler, coupé de sa destination première: le public.

Réconcilier musiques populaire et savante Du 17 au 23 mars Salle communale de Plainpalais Rue de Carouge 52 1205 Genève 022 329 42 42 www.archipel.org/2013 GO OUT!

MARS 13

53

Or nous, les mélomanes du XXI e siècle, vous, moi, eux là-bas, avons été nourris indifféremment par les mamelles de la recherche que celle de la musique pop au sens large: la variété. En effet, en écoutant Zappa, un live psychédélique de Jefferson Airplane ou les Grateful Dead, on a un pied dans les deux à la fois. GO OUT!

MARS 13

De plus, le potentiel immense et l’accessibilité extrême aux moyens de production musicaux ont achevé de recoller la coupure esthétique. Il n’est plus nécessaire de se muer en savant fou de la composition avec un studio hors de prix et deux quintaux de feraille héterogène pour faire de la musique de recherche, parfois deux ou trois programmes informatiques et une bonne dose d’usure oculaire suffit.

A l’affiche Soucieux donc de ré-investir le champ de l’exploration électrique et celui de la variété, Archipel en a tout naturellement fait ses deux axes pour 2013. Le dimanche 17 sera l’occasion d’une journée portes ouvertes, où l’on pourra passer d’une installation à un miniconcert et autres spectacles et happenings. Un concert électrique et rock clôt la journée, évoquant la Factory de Warhol tout autant que Miles Davis. Pour la suite, le plus simple reste le chronologique. Mercredi 20 voit la tribune dédiée aux jeunes compositeurs des Hautes Ecoles de Genève et de Zurich ainsi que des madrigaux, ces chants populaires italiens «améliorés». Jeudi, c’est l’heure de la rencontre entre variété et music-hall autour du travail de Strasnoy. Vendredi, on s’intéresse au travail de Fedele, avec en parallèle la tribune dédiée aux lauréats du Concours Ferrari. Enfin samedi fait la part belle au folk de Bob Dylan et au croon lourd de Jim Morrison. Enfin, tout ceci n’est là que pour indiquer une vague idée, une perception très réduite du festival Archipel. La vraie aventure commence, bonne exploration!


Là-bas

LFO - TIGA - THEO PARRISH - EROL ALKAN - 20 YEARS OF KOMPAKT - DJ SNEAK - DERRICK CARTER - ANJA SCHNEIDER-ATARITEENAGERIOT-GUIBORATTO-SASCHA FUNKE - MALA IN CUBA - MACHINE DRUM + JIMMY EDGAR = JETS - CALYX & TEEBEE + MC GQ - MURCOF - RONE - CLOCK OPERA - RUBIN STEINER - KAS PRODUCT JON CONVEX - OTTO VON SCHIRACH - SHACKLETON - SALVA - DANIEL MILLER - ROUND TABLE KNIGHTS TROJAN SOUND SYSTEM & MANY MORE... WWW.ELECTRONFESTIVAL.CH GO OUT!

MARS 13

55

Music ex - machina - mina sidi ali

a

Joseph LIanes 

Au fil des ans, Amon Tobin a exploré le monde de la musique et n’a depuis jamais arrêté. Accro à l’audio, il suffit d’écouter l’un de ses albums pour le comprendre. La musique inscrite dans son ADN, il nous convie à son live ISAM 2.0, le 11 mars prochain au Caprices Festival. Une performance tridimensionnelle son et vidéo qui promet à nos sens de perdre pied pour se noyer dans le sublime: ce genre d’impression inoubliable qu’Ulysse a du ressentir en entendant la première fois le chant envoûtant des sirènes. Avec une délicatesse d’orfèvre, cet alchimiste du son nous offre un show exalté avec un son kaléidoscopé, retravaillé, plus expérimental et déstructuré que la première version d’ISAM en 2011. Une nouvelle tonalité, un nouveau délire. Amon Tobin nous dévoile une autre facette de son univers hétéroclite, cérébral et hypnotique. Une performance hors du commun, psychédélique et extatique dont la recherche sonore a été poussée comme jamais. Mini-aparté avec ce carioca sonsuel capable de faire danser son public en enchevêtrant euphorie et mélancolie. Le genre de présence chaleureuse et apaisante qui met tout de suite son public à l’aise. GO OUT!

MARS 13


56

Là bas

Signé par le label ultra pointu Ninja Tune, vous sortez plusieurs albums envoûtants, dont les excellents Supermodified et Foley Room. En 2012, vous présentez un live bis: ISAM 2.0., radicalement différent de tout ce que vous avez fait auparavant. Pourriez-vous le définir aux novices qui ne connaissent pas la première version ou qui seraient nostalgiques de vos précédentes créations? Le nom est un acronyme qui signifie Invented Sounds Applied to Music: sons inventés appliqués à la musique. C’est un projet complexe et compliqué combinant une performance audio et visuelle. Pour 2012, j’ai voulu, avec mon équipe de programmeurs et designers, augmenter la taille de l'installation, en créant de nouvelles musiques et monter un spectacle entièrement nouveau. ISAM dévoile une autre facette de mon univers. Aussi différente que paraît la chenille du papillon, les organes internes de l'insecte restent presque inchangés d'un stade à l'autre. Il suffit d’écouter certains morceaux d’albums précédents pour s'apercevoir que les éléments étaient déjà là, prêts à muter. ISAM a quelque chose de Foley Room qui a lui-même quelque chose de Chaos Theory.

Pour produire ce nouvel album, vous avez transformé des sons et des bruits de la vie de tous les jours, comme une chaise qui grince ou un courant d’air. Des sons inspirés de notre expérience quotidienne exploités de manière prosaïque mais que vous avez réussi à rendre méconnaissables… Par quel traitement? La forme narrative me plaît dans ce projet. Ainsi, j’ai enregistré des samples dans leur forme originale et je les ai modifiés et construits à l’aide de Haken Continuum, une série de capteurs couverts d’une couche de néoprène qui répond à la pression des doigts en trois dimensions.

Pour ce live ISAM 2.0, vous déployez un concept unique avec des interprétations visuelles SF, futuristes et fascinantes. Des dizaines de cubes et de rectangles blancs forment la base d’une projection mapping qui mobilise des techniques d’animation et

Là bas

des éléments du jeu vidéo pour augmenter la structure. Quel est le secret d’un tel live à l’échelle de production massive? C’est le fruit d’une collaboration fructueuse avec huit personnes de talents. Pour tout ce qui est visuel, je me suis associé avec V Squared Labs, vue leur maîtrise dans le domaine de projection mapping, et également à Heather Shaw de Vita Motus Design (qui a créé une scène pour son live) et pour terminer avec Alex Lazarus Blasthaus pour le design, la production et la direction artistique. Cela représente une masse de travail importante. Mais lorsqu’il s’agit de votre création, que vous avez l’opportunité de la diriger, c’est un challenge qui me plaît. C'est un mélange d'expériences authentiques, entre une performance live et de la musique. Cela n'a pas été mon projet le plus financièrement rentable, je l’admets (rires). Je ne suis pas Lady Gaga! Les coûts sont très élevés et nous ne sommes pas inondés de sponsors. Mais l’apport est incommensurable. J’ai la chance développer et réaliser une maquette et de pouvoir la vivre ensuite sur scène, en live.

Le 11 mars dès 18h. Caprices Festival Centre des Congrès Route des Mélèzes 28 3963 Crans-Montana www.capricesfestival.ch

Comment faites vous pour retomber sur vos pattes financièrement alors? Je ne suis pas capable aujourd’hui de vivre de la musique que je produis donc j’accepte ce type des mandats commerciaux (comme la musique du jeu vidéo Splinter Cell). Cela exige une autre approche de création avec divers degrés de contrainte évidemment. Je ne peux pas me permettre les mêmes libertés que dans mes propres productions.

En dehors de la musique, avez-vous d’autres hobbies, activités? Mmh… Non. J’adore décortiquer et explorer le son, comprendre le processus de création, comment les choses fonctionnent. De découvertes en découvertes, j’apprécie davantage la musique. J’ai l’impression de voyager dans mon studio. J’adore m’enfermer au cœur de mon bordel sonore pour jongler entre la tendresse de certaines mélodies mécaniques et d’autres plus instinctives, naturelles.

Vous êtes un vrai geek en fait! (rires). Oui, on peut voir cela comme ca. GO OUT!

MARS 13

GO OUT!

FÉVRIER 13

57


58

En famille

Mythologiques

marionnettes

- céline zamora Théâtre de marionnettes aux inspirations mythologiques, L’échappée belle se veut une odyssée vers les littératures méditerranéennes de l’Antiquité. Mis en scène par l’actuel directeur et scénariste Guy Jutard, elle se donnera du 2 au 26 mars au Théâtre de Marionnettes de Genève. Une manière pédagogique d’ouvrir le regard vers les classiques grecs, pour les petits comme pour les grands.

Et si nous changions nos habitudes cinéma du mercredi après-midi? Pas de 3D ni de full HD pour nos hyperactives progénitures. À la place, un retour vers nos premières amours, ceux qui ont bercé les jours de congé des enfants que nous avons été. Des personnages inspirés de grands noms de la mythologie grecque, voilà l’inspiration de Guy Jutard. L’Échappée Belle se conçoit comme un spectacle de marionnettes à l’ancienne, digne de nos vieux souvenirs d’enfants et de nos bricolages d’école.

Intemporelles marionnettes Placé dans les nuages du décor, le marionnettiste Pierre Monnerat déplace ses personnages au-dessus d’un labyrinthe. Les héros faits de fils tressés et de cordes nouées sur elles-mêmes, sculptées et entrelacées, font penser à une histoire venue d’un autre temps. Mythologie grecque oblige, les noms des personnages renvoient à une époque lointaine. Icare, fils de Dédale, souhaite se rapprocher le plus possible du soleil et finit par se brûler les ailes. Le père, artiste par excellence, forge, sculpte et mécanise jusqu’à être récompensé d’immortalité. Il crée le labyrinthe, décor omniprésent de ce spectacle mêlant philosophie et mythologie.

Héroïsme à la grecque L’Échappé Belle raconte l’histoire d’un jeune homme qui rêve d’envolées, d’un héros qui ne vit que pour découvrir le fil d’un destin à venir. Pour le trouver, il pactise avec le diable, guide facétieux qui l’entraine dans des lieux improbables et sombres, souvent habités de créatures mystérieuses. Se jouant de la mort qui le course, le jeune héros se retrouve envoûté par une créature à tête d’oiseau. Le labyrinthe, décor emblématique des récits grecs, lui amène alors une possibilité double. A l’image du héros lui-même, tiraillé entre son chemin de terrain et son rêve d’envol, il incarne autant une prison que de multiples façons de s’en extirper.

Le fil de l’histoire Les personnages entortillés de cordes renvoient également au fil d’Ariane, une pelote déroulée pour trouver le chemin dans ce labyrinthe impossible mais aussi un écho à notre monde actuel où ce fil existe toujours, prenant les formes d’une direction ou d’une conduite à tenir. L’Échappée Belle se promène entre mythologie et philosophie de vie. Un beau moment de partage avec nos chères têtes blondes, brunes ou rousses, ellesmêmes en quête de rêves et d’échappées belles.

GO OUT!

MARS 13

Du 2 au 27 mars Théâtre des Marionnettes de Genève Rue Rodo 3 1205 Genève 022 807 31 00 www.marionnettes.ch

GO OUT!

MARS 13


On profite

60

On profite

61

Symphonie pastorale - Olivier gurtner Chaises en frêne, camaïeu d’un brun chaleureux, forestier. On sentirait presque l’humus chatouiller le nez. Le restaurant Woods de l’hôtel Intercontinental se veut un orchestre des sens, avec à sa baguette un nouveau chef, Jean-Sébastien Pouch et le soliste virtuose en pâtisserie Julien Maslanka. Senteurs de bocage ma non troppo, saveurs vivace et douceurs allegretto ponctue cette symphonie des sens.

Maestros culinaires, Jean-Sébastien Pouch, passé notamment par le Bristol d’Eric Fréchon (le triple macarons Michelin) et Julien Maslanka, ayant fait sa masterclass chez Georges Blanc à Vonnas près de Macon, offrent un programme classique et romantique.

«Eveil d’impressions agréables en arrivant à la campagne» Avec Impression végétale, M. Pouch rétablit à leur juste place les légumes, froids de surcroît. Cette sonate de légumes d’hiver fait découvrir navets, raves et carottes selon un regard renouvelé, accompagnés d’herbes et de fleurs, donnant le ton d’une préparation excellente, qu’on retrouve d’ailleurs dans les autres verdures cuisinées. Parmi les autres entrées, l’œuf biologique se veut un trio mousseau à la truffe noire, servi en coquille et accompagné de topinambours. Avec un tel prélude, la suite paraît prometteuse.

Woods Restaurant de l’hôtel Intercontinental Ch. du Petit-Saconnex 7 1209 Genève 022 919 33 33 Ouvert tous les jours

1

«Au bord du ruisseau» Du côté de la mer, mentionnons l’ormeau sauvage, sauté à la patate douce et pomme verte. Imprégné d’un excellent beurre blanc, il est posé sur une rafraichissante laitue de mer. Classique du Woods, le homard en cocotte, servi avec des châtaignes et agrumes, offre un concert de sensations et de consistances. 2

«Orage et tonnerre» Attiré par une tonalité forte, le curieux pourra goûter ensuite un des fromages du plateau, issus pour l’essentiel de la région: Gruyère de Letivaz, Buche de Chèvre cendré (Sainte Maure), Jersey Blue (fromage persillé), Tomme de savoie affinée, Saint-Pierre des Moulins. On recommanderait presque un café pour renforcer les saveurs. Côté amer, le baba au chocolat renouvelle le genre, avec un dôme de Guanaja, infusé au café d’Ethiopie et cardamome qui produit un subtil mélange de sec et d’humide et un effet visuel marquant!

1 Les nouveaux chefs pâtissier (gauche) et cuisinier, Julien Maslanka et Jean-Sébastien Pouch

3

«Joyeuse assemblée de paysans» Ainsi imagine-t-on travailler maraîchers, fournisseurs et cuisiniers du Woods, tant partition et interprètes semblent s’accorder de façon heureuse. Signature du chef, le Ris de veau exige une cuisson parfaite, qui rend la pièce croustillante au dehors et moelleuse à l’intérieur. A ce solo carné s’ajoutent une mousse d’artichauts, girolles et aubergines croquantes… mais arrêtons là le supplice d’une description qui exige de goûter ce ris.

«Remerciements à la divinité après l’orage» Une véritable séquence légère et gracieuse clôt la partition. La Bulle acidulée – une sphère dorée sur un lit de douceurs – est un nuage glacé aux fruits de la passion, d’une incroyable légèreté, presque vaporeuse, une fois la coque rompue sous un simple coup de cuillère. Le tout rehaussé d’une feuille d’or, évidemment comestible. Bon concert.

GO OUT!

MARS 13

2 Impression végétale, une entrée comme un hommage aux légumes 3 Ris de veau, le morceau de bravoure du Woods 4 Exceptionnelle réalisation esthétique et gustative, le baba au chocolat

4


62

Alter ego

Alter ego

Trois cocons

Ce mois-ci, notre alter-ego nippon Go Out! Tokyo donne du piquant wasabi à la ville extatique en s’immisçant chez 3 Tokyoïtes. Chacun a réussi l’exploit d’optimiser son espace confiné en appart fonctionnel pratico-écolo. Des espaces origami et Feng shui, parfait exemple d’ingéniosité japonaise. Ikimashoo*!

nippons - mina sidi ali a

63

*Let’s go !

GO OUT JAPON 

Directeur Marketing chez Wild-1 Athlète de l’extrême, Yoshida cumule une nuée d’accessoires de sport: skis, chaussures de marches, sacs…Son espace au chaos éclairci dispose de plus de produits qu’il y a de grains de riz sur un plateau de sushis. On aime ses tatamis, son service à thé et ses portes en papier de riz. Joli compromis entre tradition et équipements dernière génération.

Designer d’intérieur Adepte de camping et de festivals rock, Azuno a su combiner ses deux passions à la maison. On craque pour son hamac, son mobilier et parquet en bois et sa lampe custom avec des pâquerettes. Une ruche qui bourdonne le chant bucolique.

yu ta k a Yo s h i d a ta d as h i azuno

GO OUT!

MARS 13

GO OUT!

MARS 13


64

Alter ego

Horlogerie

65

Jeunes cadrans

de talent

& Go Out!

- céline

zamora

Greubel Forsey, une marque horlogère de passionnés a su se démarquer, en moins de dix ans, par son tourbillon, ses valeurs des traditions et sa volonté de dépasser l’impossible. Démontage pièce par pièce d’une enseigne poly-talentueuse. Deux passionnés se rencontrent

Acheteur en ligne Collectionneur de chapeaux et autres accessoires mode, Nico a su recréer un espace arborescent, comme un jardin botanique intra-muros. On est accro à sa déco écolo, ses coussins en forme de bûches et ses tasses comme des vases pour mini plantes vertes superbes.

Nico

Comme souvent, les plus belles histoires naissent d’un face à face. Tel est le cas pour une marque horlogère qui veut dépasser les frontières. Robert Greubel tombe dans la marmite en observant longuement son père, lui-même horloger. Son parcours l’amène à s’installer en Suisse, tant il se passionne par les mouvements compliqués. Il devient par la suite co-directeur et partenaire de la maison Renaud & Papi. Il y rencontre celui qui deviendra son partenaire d’inventions folles: Stephan Forsey, un Anglais. Comme son associé, c’est auprès de son père qu’il découvre sa passion pour les subtilités mécaniques. Il se spécialise logiquement dans la restauration des horloges anciennes et emménage en Suisse, pour mieux se rapprocher du berceau horloger et rejoint l’équipe de Robert Greubel chez Renaud & Papi.

10 ans déjà En 2014, Greubel Forsey fêtera sa première décennie d’existence. L’esprit de cette ambitieuse maison consiste à se laisser la liberté

GO OUT!

MARS 13

nécessaire pour explorer et découvrir des mécanismes inédits.

Un tourbillon d’idées Un concept central dans la philosophie de Forsey: marier une technologie avancée à l’esthétique des montres anciennes. Exemple de son imagination, Greubel Forsey crée le double tourbillon à 30 degrés puis le Tourbillon 24 Secondes Incliné. En plus de finitions hautement techniques, la manufacture travaille constamment le créatif. Lors du dernier Salon international de la Haute horlogerie (SIHH) a été présentée sa première co-création avec l’artiste Willard Wigan. Ensemble ils constituent une magnifique alliance, l’enseigne proposant une création dont la couronne est complétée d’un mini-microscope. Celui-ci permet un grossissement de 20 fois pour mieux apercevoir l’impressionnant travail de minutie de Willard Wigan. Baptisé Art Piece 1, cette montre aux détails bouleversants incarne la rencontre des deux univers. Espérons que cette nouvelle création hors du temps soit la première d’une émouvante collection.


66

Cosmétique

Cosmétique

67


Photographie : Marc Vanappelghem - Graphisme : trivial mass production

le teatro Malandro Présente

du 5 au 8 et du 14 au 22 Mars 2013 Cité Bleue – GenèVe

d’aPrès frank wedekind Mise en sCène et adaPtation oMar Porras teatro Malandro

lu relâche, me 19h, di 17h, ma-je-ve-sa 20h TeaTro malandro www.Malandro.Ch - Cité Bleue aVenue de MireMont 46 - 1206 GenèVe

avec le souTien de Ville de GenèVe, déParteMent de la Culture réPuBlique et Canton de GenèVe | CoMMune de Meyrin | Pro helVetia, fondation suisse Pour la Culture | loterie roMande | fondation Meyrinoise Pour la ProMotion Culturelle sPortiVe et soCiale fondation leenaards | fondation Pour la ProMotion de lieux Pour la Culture éMerGente

locaTion serViCe Culturel MiGros GenèVe, rue du PrinCe 7 022 319 61 11 – stand info Balexert – MiGros nyon-la CoMBe www.Cuturel-MiGros-GeneVe.Ch Cité Bleue - 022 347 40 26 - Billetterie@Malandro.Ch

Go Out! LE MAGAZINE CULTUREL GENEVOIS

GO OUT!

MARS 13


GO OUT!

MARS 13

GO OUT!

MARS 13


GO OUT!

MARS 13


genève ville de culture 74

75

AGENDA

Édifié entre 1891 et 1894 en hommage à la reine d’Angleterre, le Victoria Hall est réputé, dans le monde entier, pour les qualités acoustiques de sa salle de concerts.

Expos Classique Théatre Films Clubbing Live Famille Là-bas

Consultez l’agenda des concerts

www.ville-ge.ch/vh avec entre autres : • Agence Caecilia • Migros-Pour-cent-culturel-Classics • L'Orchestre de Chambre de Genève • Orchestre de la Suisse Romande • Prestige Artists et la série • Concerts du dimanche de la Ville de Genève

Rue du Général-Dufour 14 T 0800 418 418 victoriahall@ville-ge.ch Salle équipée d’une boucle magnétique pour malentendants Accès pour personnes handicapées

GO OUT!

MARS 13

GO OUT!

MARS 13


76

Galeries d'art

Expos

Expos

77

Mines d'Art

PÂQUIS-NATIONS

Blondeau & Cie

www.mitterrand-cramer.com

Yet Projects Art Contemporain

Rue St-Joseph 39 1227 Carouge

Milkshake Agency

5, rue de la Muse 1205 GE

▶ Allan McCollum

Rue Jean-Violette 15 1205 GE

ACACIAS-CAROUGE

Tél.: 022 301 30 19

Montbrillant 24 1201 GE

Tél. : 022 544 95 95

Drawings: 1988/91

Tél.: 022 322 21 90

Galerie Guy Bärtschi

www.minesdart.com

Tél.: 022 329 75 27

▶ Dike Blair, Benjamin Cottam,

Jusqu'au 9.03

www.yetprojects.com

Rte des Jeunes 43

▶ Tadd

www.milkshakagency.ch

Kendell Geers, Kolkoz, Andrew Lewis,

▶ Arik Levy

▶ Laurence Cotting

1227 Carouge

Peintre, dessinateur et graveur

▶ Christophe Riotton

Yuri Masnij, Dan McCathy, Jerry

New Sculptures

Du 8.03 au 6.04

Tél.: 022 310 00 13

sur plexi

Jusqu'au 10.03

Phillips, Jim Shaw, Jean-Luc Verna,

Du 15.03 au 27.04

www.bartschi.ch

Jusqu'au 9.03

Expositions en vitrine

Ivan Witenstein

Vernissage le 14.03

Espace ExpoSIG

▶ Wim Delvoye

Ma-Ve 13h30-18h30, Sa 10h30-

▶ Marian Oberhänsli

Works on paper

Ma-Ve 14h-18h

Pont de la Machine 1204 GE

Œuvres choisies 1988-2011

17h

Du 18.03 au 21.04

Du 14.03 au 13.04

Vernissage le 18.03

Vernissage le 14.03 à 18h30

Jusqu'au 15.03

Tél.: 022 546 76 00 SAKS

www.sig-ge.ch

Rue de la Synagogue 34

▶ Vasarely vous a à l’œil

Hard Hat

1204 GE

Op Art

▶Khaled Jarrar

Espace L

The Battalion

43 Route de Jeunes

Du 19.03 au 26.04

1227 Acacias

La Libellule

Rue des Bains 39 1205 GE

Tél.: 022 310 11 44

Jusqu'au 19.05

Vernissage le 19.03

Tél. : 022 301 64 90

Pavillon Plantamour

Tél.: 078 789 60 29

www.saks.ch

Lu-Ve 9h-18h , Sa-Di 10h-17h

Ma-Ve 14h-18h30

www.espacel.net

112 rue de Lausanne 1202 GE

www.hard-hat.ch

▶ Olga Cafiero, Clare Kenny, Sébas-

7/7 et 24/24h

▶ Geraldo de Barros, Oscar

Tél. : 022 732 37 76

▶ Jonas Hermangeat

tien Verdon

Cité du Temps

Studio Sandra Recio

Niemeyer, Sergio Rodrigues,

www.lalibellule.ch

Exposition Personnelle

Jusqu'au 8.03

Pont de la Machine 1204 GE

Rte des jeunes 4ter

Joaquim Tenreiro, Jose Zanine

▶ Thierry Pellat

Du 14.03 au 24.03

▶ Chris Succo

Tél. : 022 818 39 00

1227 Acacias

Brazilian Design

Totémisation radicale et

The Soft Machine

▶ Le Constat

Tél.: 022 548 02 42

Du 12.03 au 07.05

cannes de houx

Mitterrand+Cramer

Du 15.03 au 27.04

Historique de la Nike Air Force One

www.sandrarecio.com

Vernissage le 12.03

Jusqu’au 01.04

Rue des Bains 52 1205 GE

Vernissage le 14.03

Du 15.03 au 14.04

▶ Yaima Carrazana

Lu-Ven 11h00-17h00

Me, Sa, Di 14h-18h

Tél.: 022 800 27 27

Ma-Ve 14h-18h, Sa 14h- 17h

Vernissage Sa 16.03 à 15h

Jusqu'au 15.03

Printemps Carougois

PLAINPALAIS

Ma-Ve 10h-13h et 14h-18h

▶ Carol Hummel

Analix Forever

Apéro Crochet

Rue de Hesse 2 1204 GE

FLUX Laboratory

Installation artistique urbaine

Tél.: 022 329 17 09

Rue J.-Dalphin 10

en crochet

www.analix-forever.com

1227 Carouge

Participation GRATUITE

▶ Emmanuel Régent

Tél.: 022 308 14 50

Je 12.04 Me 10.04 Ve 12.04

Regarder fondre le sable

www.fluxlaboratory.com

à 18h30

Du 15.03 au 27.03

▶ Holy Daughters

Chez Mizzica

Vernissage le 14.03

Prune Nourry

Rue du Pont-Neuf 5

Sculptures, Vidéos et Photo-

1227 Carouge

Art & Public - Cabinet PH

graphies

Tél . : 022 307 89 87

Rue des Bains 37 1205 GE

Diva of Geneva

Du 6 au 28.03

Tél.: 022 781 46 66

▶ Collectif SPAM

EAUX-VIVES

www.artpublic.ch

Projet Occupation

Galerie TOX'n'CO

▶ Ham Jin

Jusque juin 2013

Carrefour de Villereuse 1 1207 GE

Du 15.03 au 27.04

Lu-Ve 10h-17h

Tél.: 022 777 22 22

Vernissage le 14.03

www.toxnco.com Piano Nobile

▶ Yves Bonnier

Galerie Charlotte Moser

Rte des Acacias 76

Jusqu'au 20.03

Rue des Rois 15 1204 GE

1227 Carouge

Lu-Ve 14h-19h, Sa 14h-18h

Tél.: 022 312 14 14

Tél.: 022 731 04 41

www.galeriemoser.ch

www.pianonobile.ch

▶Jeremy Kost

▶ Vanessa Billy

Fame’s a Bitch

Jusqu'au 13.04

Du 14.03 au 12.04

Je-Sa 15h-19h

Vernissage le 14.03 à 18h30

GO OUT! MARS

2013


78

Expos

Expos/Musées

79

Xippas Art Contemporain

Jusqu'au 9.03

▶ Karim Forlin & Fabian Aydin

Jeanne Gillard, Baptiste Gaillard,

GRAND-LANCY

▶ Bijoux des toits du monde

Rue des Sablons 6 1204 GE

▶ Dorota Jurczak

Bisogna entrare da un altro

Ceel Mogami de Haas, Valérie Rougé,

Villa Bernasconi

Jusqu’au 3.03

Tél.: 022 321 94 14

Du 14.03 au 27.04

paesaggio

Serge Boulaz, Muriel Laurent

Rte du Grand-Lancy 8

Ma-Di 14h-18h, Me 14h-20h

www.xippas.com

Je-Ve 14h-18h30, Sa 14h-17h

Du 28.02 au 21.03

Bourses Déliées

1212 Grand-Lancy

Me-Ve 16h-20h

Du 26.03 au 20.04

Tél.: 022 794 73 03

Muséum d'histoire naturelle

Vernissage le 26.03

www.villabernasconi.ch

Rte de Malagnou 1 1208 GE

Ma-Sa 14h-18h

▶Daniel Demont, Yves Godin, Jona-

Tel.: 022 418 63 00

than O’Hear et Victor Roy

www.ville-ge.ch/mhng

▶ Exposition de groupe Vertigo

Andata Ritorno

Jusqu'au 9.03

Rue du Stand 37 37 1204 GE

Cramer + Cramer

▶ Dean Monogenis

Tél.: 022 329 60 69

Rue de la Muse 8 1205 GE

Du 14.03 au 27.04

www.andataritornolab.ch

Tél.: 022 321 48 12

VIEILLE-VILLE

Lumières

▶ KK.ZOO

Ma-Ve 14h-19h, Sa 12h-17h

▶ Bernard Moninot

www.philippecramer.com

Galerie Jacques de la

Jusqu'au 17.03

Jusqu’au 21.04

Antichambre

▶ Philippe Cramer

Béraudière

Ma-Di 14h-18h

Ma-Di 10h-17h

Ribordy Contemporary

Du 14.03 au 20.04

Nouveaux projets

Rue Etienne-Dumont 2 1204 GE

Bd d’Yvoy 7b 1205 GE

Vernissage le 14.03

Jusqu'en avril

Tél.: 022 310 74 75

MEYRIN

Musée Ariana

Tél.: 022 321 75 63

Me-Sa 14h-18h

Lu-Ve 10h-18h30

www.delaberaudiere.ch

Galerie Forum Meyrin

Av. de la Paix 10 1202 GE

▶ Maîtres impressionnistes, surréa-

Pl. des Cinq-Continents 1

Tél.: 022 418 54 50

www.ribordycontemporary.com ▶ Sam Falls

SKOPIA

Galerie Patrick Cramer

listes et modernes

1217 Meyrin

www.ville-ge.ch/ariana

Jusqu'au 9.03

Rue des Vieux-Grenadiers 9

Rue du Vieux-Billard 2 1205 GE

Jusqu'au 18.04

http://meyrinculture.ch

▶ 8 artistes & la terre

▶ Mathis Gasser

1205 GE

Tél.: 022 320 22 00

▶ Tefaf Maastricht

▶ La Coupure

Du 27.03 au 08.09

Du 14.03 au 12.04

Tél.: 022 321 61 61

www.cramer.ch

Stand 418

Exposition interactive

Vernissage le 26.03 à 18h30

Vernissage le 14.03

www.skopia.ch

▶ André du Besset

Du 14.03 au 24.03

Jusqu'au 22.03

Ma-Di 10h-18h

Ma-Ve 14h-18h, Sa 14h-17h

▶ Thomas Koenig

Huiles récentes

Vernissage le 19.03

Me-Sa de 14h à 18h

Sang Bleu

Du 14.03 au 30.04

Lu-Ve 9h30-13h30 et 14h30-18h30

▶ Viens chez moi!

Musée d'histoire

Galerie Bernard Ceysson

Jusqu'au 2.03

Vernissage le 14.03

Œuvre collective par les élèves

des sciences

Rue du Vieux-Billard 7 1205 GE

▶ Jérémy Chevalier

Lu 14h-18h30, Ma-Ve 10h-18h30,

Gagosian Gallery

de Meyrin

Rue de Lausanne 128 1202 GE

Tél.: 079 128 54 90

Du 14.03 au 20.04

Sa 10h-17h

P lace de Longemalle 19

Du 25.02 au 27.03

Tél.: 022 418 50 60

www.bernardceysson.com

Ma-Ve 11h-18h30, Sa 11h-17h

▶ Robert Brandy

www.ville-ge.ch/mhs

1204 GE Blancpain Art Contemporain

Tél.: 022 319 36 19

PETIT-SACONNEX

▶ Les jeux sont faits!

Œuvres récentes, peinture

TMproject

Rue des Maraîchers 63 1205 GE

www.gagosian.com

Villa Dutoit

Hasard et probabilités

Jusqu'au 9.03

Rue des Vieux-Grenadiers 2

Tél.: 022 328 38 02

▶ Elisa Sighicelli

Ch. Gilbert Trolliet 5 1209 Pe-

Jusqu’au 7.04

▶ Denis Castellas

1205 GE

www.blancpain-artcontempo-

Du 12.03 au 4.05

tit-Saconnex

Me-Lu 10h-17h

Du 14.03 au 25.05

Tél.: 022 320 99 03

rain.ch

Ma – Ve 11h à 19h Sa 12h à 17h

www.villadutoit.ch

Ma-Sa 14h-18h

www.tmproject.ch

▶ Guillaume Pilet

Lu-Ve 11h-18h

▶ Eun Yeoung, Magdalena Cenolli

Pavillon Plantamour

▶ Charles Cuccu, Cédric Hoareau

Harum-Scarum

Extended Bodies

Rue de Lausanne 112 1202 GE

Red Zone Arts

Part-Time Lovers

Jusqu'au 9.03

Galerie Interart

Jusqu’au 24.03 2013

Tel.: 022 732 37 76

Rue du Vieux-Billard 7 1205 GE

Jusqu'au 9.03

▶ Peter Hutchinson

Grand-Rue 33 1204 GE

Me-Di 14h-18h

www.lalibellule.ch

Tél.: 022 320 43 63

▶ Christopher Mir

Jacob's Ladder

Tél.: 022 312 24 60

www.red-zone.ch

Parallel Play

et

www.galerie-interart.com

Palexpo

Totémisation radicale et canne

▶ Wang Jiajia

Du 14.03 au 27.04

▶ Alfredo Aceto

▶ Grands maîtres impressionnistes

Rue François-Peyrot 30 1218

de houx

L’artiste et les sortilèges

Vernissage le 14.03

iii-ooo

et modernes

Gd-Saconnex

Sculpture

Jusqu’au 8.03

▶ Baptiste Gaillard

Vernissage 14.03 à partir de 18h

Jusqu'au 19.04

Tél.: 022 761 11 11

Jusqu’au 1.04

▶ Olivier Morel

Jusqu’au 6 avril

Du 14.03 au 27.04

Lu-Ve 11h-12h30 et 13h30-18h30

▶ 83e Salon International

Me et Sa 14h-18h, Di 13h-19h

Le peintre archer

Me-Ve 13h-19h, Sa 13h-17h

Ma-Ve 14h30-18h30, Sa 14h-17h

Espace LABO

Art en île - Halle Nord

Grand Rue 25 1204 GE

Marc Jancou contemporary

Bd St-Georges 1205 GE

Place de l'île 1 1204 GE

Tél.: 022 310 31 05

Rue des Bains 63 1205 GE

www.espacelabo.net

Tél.: 022 312 12 30

www.rosaturetsky.com

Tél.: 022 321 11 00

▶ Angella Marzullo

www.act-art.ch

▶ Veikko Hirvimaki

Fondation Baur - Musée des

www.centre.ch

www.marcjancou.com

Zabriskie Point invite Hard Hat/

▶ Théodora Quiriconi

Sculptures récentes

Arts d’Extrême-Orient

▶ Hotel Abisso

▶ Alastair MacKinven

Marbrier4

Il pleut des perles

Du 14.03 au 20.04

Rue Munier-Romilly 8 1206 GE

Du 28.02 au 12.05

Menu Of Choice, Be Warned, The

Jusqu'au 15.03

Du 21.02 au 16.03

Ma-Ve 14h30-18h30, Sa 10h-12h et

Tél.: 022 704 32 82

Vernissage le 28.02 à 18h

▶ Ismaël Abdallah, Mio Chareteau &

14.h-17h

www.fondation-baur.ch

Ma-Di 11h-18h

de l’Automobile

Du 14.03 au 30.04

Meal Will Always Be Chinese

Galerie Rosa Turetsky

GO OUT! MARS

▶ Thierry Pellat

2013

GO OUT! MARS

2013

Du 07.03 au 17.03

Musées

Centre d’Art Contemporain Rue des Vieux-Grenadiers 10 1205 GE Tél.: 022 329 18 42


/

80

/

Musées/Classique

Musées

81

Médiathèque du Fonds d'art

Tél.: 022 320 61 22

Du 20.02 au 27.04

▶ Fascination du Liban

Musée d'ethnographie

Tél.: 022 418 31 30

contemporain (FMAC)

www.mamco.ch

Ma-Ve 14h30-18h30, Sa

60 siècles d'histoire de

Ch. Calandrini 7 1231 Conches

www.geneveopera.com

Rue des Bains 34 1205 GE

▶ Alighiero Boetto, Julius

14h-17h

religions, d'art et d'archéologie

Tél.: 022 346 01 25

Tel.: 022 418 45 40

Kaesdorf, Sarkis, Aldo Walker

Jusqu'au 31.03

www.rousseau2012.ch

www.ville-geneve.ch/fmac

Exposition Monographiques

Musée de l’Institut Florimont

Ma-Di 11h-18h

▶ C'est de l'homme que j'ai

▶ Back and forth

▶ Retour du monde, Le ban-

Av. du Petit-Lancy 37

Vidéos

quet

1213 Petit-Lancy

Palais de l’Athénée

Rousseau et l'inégalité

Ma 5.12

Jusqu’au 1.06

Exposition Polygraphi-

▶ Jérémie Gindre

2, rue de l’Athénée 1205 GE

Jusqu’au 23.06

Grands interprètes à 20h

Ma-Sa 11h-18h

ques

Variété des passions

Tél. : 022 310 41 02

Ma-Di 10h-17h

London Philharmonic Orches-

▶ Biens Communs III

Jusqu'au 28.06

www.athenee.ch

à parler

tra

▶Sonia Kacem

Musée des suisses dans

Hélène Grimaud

Jusqu’au 28.03

le monde

Œuvre de Beethoven

Château de Penthes

Victoria Hall

Bibliothèque d'art et

Ch. de l’impératrice 18

Rue du Général-Dufour 14

www.ville-ge.ch/mah

d'archéologie

1292 Prégny-Chambésy

1204 GE

▶ Roger Pfund

Promenade du Pin 5 1204 GE

www.penthes.ch

Tél.: 0 22 319 61 11 www.caecilia.ch

Centre de la Photographie

Acquisitions Récentes

Rue des Bains 28 1205 GE

Du 20.03 au 5.05

Musée d’art et d’histoire

Tél.: 022 329 28 35

Vernissage le 19.03

Rue Charles-Galland 2 1206 GE

www.centrephotogeneve.ch

Ma, Me, Je, Ve 12h-18h Sa.

Tél.: 022 418 26 00

▶ Kurt Caviezel

Di 11h-18h

Global affairs - Des investiga-

Concerts Classiques

tions sur la toile

Centre d'édition

Le multiple et le singulier

Tel.: 022 418 27 00

▶ Le marin et le photographe

Du 08.03 au 05.05

wwcontemporaine

Du 21.03 au 11.08

www.ville-ge.ch/mah

Corto Maltese et Marco D’Anna

Vernissage le 07.03

Rue Saint-Léger 18 1204 GE

Ma-Di 11h-18h

▶ Pop up!

Jusqu'au 10.04

Ma-Di 11h-18h

Tél.: 022 310 51 70

Di 10.03 Mozart VI

Collages, pliages, livres

www.c-e-c.ch

Musée Rath

surgissant

Palais de l'Athénée

L’orchestre de chambre de

MAMCO

▶ Jonathan MONK

Place Neuve 1 1204 GE

Jusqu'au 31.05

Salle Crosnier

Genève

Rue des Vieux-Grenadiers 10

Egg and the edition-soft

Tel.: 022 418 33 40

Lu-Ve 10h-18h

Rue de l'Athénée 2 1205 GE

Bâtiment des Forces Motrices

1205 GE

boiled eggs 1-10

www.ville-ge.ch/mah

Tél.: 022 310 41 02

2, Place des Volontaires

Patek Philippe Museum

www.sallecrosnier.ch

1204 GE

Rue des Vieux-Grenadiers 7

▶ Sonia Kacem

Tél. :022 322 1220

1205 GE

Lauréate 2012 de la Fondation

www.locg.ch

Tél.: 022 807 09 10

Gertrude Hirzel

www.patekmuseum.ch

Jusqqu’au 28.03

Lu 11.03

▶Exposition permanente

Lu-Ve 14h-18h, Sa 10h-12h et

El sombrero de très picos à

Ma-Ve 14h-18h, Sa 10h-18h

14h-17h

9h30, 10h30, 14h15

Fondation Bodmer

Villa Bernasconi

Victoria Hall

Rte Martin Bodmer 19-21

Rte du Grand-Lancy 8 1212

Rue du Général-Dufour 14

1223 Cologny

Gd-Lancy

1204 GE

Tél.: 022 707 44 36

Tél.: 022 794 73 03

Tél.: 0 22 319 61 11

http://fondationbodmer.ch

www.villabernasconi.ch

www.osr.ch

▶Les mots et les monnaies

▶ Daniel Demont, Yves Godin,

De la Grèce à Byzance

Jonathan O’Hear et Victor Roy

Ma 13.03

Lumières

El sombrero de très picos

Jusqu'au 17.03

Capriccio espagnol à 19h00

Ma-Di 14h-18h

Concert

BIENSACQUISITIONS COMMUNS III RÉCENTES

20 FÉVRIER 5 MAI 2013

cycle

L’ÉTERNEL DÉTOUR séquence – printemps 2013

Jusqu'au 31.03 Ma-Di 14h-18h Musée de Carouge

!

Pl. de Sardaigne 2 1227 Carouge Tél.: 022 342 33 83 www.carouge.ch Musée d’art moderne et contemporain, Genève 10, rue des Vieux-Grenadiers CH-1205 Genève www.mamco.ch

GO OUT! DEC2012

JAN2013

▶ La fureur de dire Marc Vanappelghem Du 02.03 au 31.03 Ma-Di 14h-18h

GO OUT! MARS

2013

p.30

RETOUR DU MONDE LE BANQUET EXPOSITIONS POLYGRAPHIQUES

Concert Jeunes

design : gva studio, www.gvastudio.com

ALIGHIERO BOETTI JULIUS KAESDORF SARKIS ALDO WALKER EXPOSITIONS MONOGRAPHIQUES

Opéra

Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 GE

Das Rheingold

Tél.: 0 22 319 61 11

Opéra de Richard Wagner

www.osr.ch

Les 9,12, 15,18, 21, 24.03 à 19h30 Grand Théâtre Pl de Neuve 1204 GE


/

82

Classique/Théâtre

Théâtre

83

Je 14.03

52, rue de Carouge 1205 GE

Théâtre l'Alchimic

Théâtre de Carouge

▶ On ne paie pas, on ne paie

L’histoire vraie de deux amants

El sombrero de très picos

www.contrechamps.ch

Av. Industrielle 10

Rue Ancienne 57

pas !

mythiques : le philosophe

à 9h30 et 10h30

www.archipel.org

1227 Carouge

1227 Carouge

De Dario Fo

Pierre Abélard et son élève Hé-

Tél.: 022 301 68 38

Tél.: 022 343 43 43

Mise en scène Joan Mompart

loïse.

Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14

Di 24.03

www.alchimic.ch

www.tcag.ch

Les certitudes les mieux

Du 07.03 au 10.03

1204 GE

Musique sur Rhône à 11h

▶ Notes de cuisine

▶ Semianyki

ancrées volent en éclats pour

Je, Sa 20h30, Di 17h15

Tél.: 0 22 319 61 11

Bâtiment des Forces Motrices

Texte: Rodrigo Garcia

De et par le Teatr Semianyki

créer un espace de liberté où

www.osr.ch

Salle Théodore Turrettini

Tout se passe dans une cuisine

Voilà l'histoire des grandes et

se remet en question le fonc-

▶ Révélation d’une

2, Place des Volontaires

qui est sur un plateau de

petites misères d'une famille

tionnement de notre société.

écriture contemporaine

Je 14.03

1204 GE

télévision, lors d'une émis-

russe de clowns qui

Du 8.03 au 24.03

De Dorothée Schepens

El sombrero de très picos

Tél. :022 322 1220

sion culinaire.

se débat dans une mélancolie

Ma, Ve 20h, Me, Je, Sa 19h

Du 21.03 au 24.03

Capriccio espagnol à 19h00

www.osr.ch

Du 26.02 au 17.03

alcoolisée réjouissante

Di 17h

Je, Sa 20h30, Di 17h15

Ma, Je, Ve 20h30,

Du 19.02 au 3.03

Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14

Me 27.03

Me, Sa, Di 19h

Ma, Me, Je, Sa 19h, Ve 20h,

Théâtre Le Crève-Cœur

L'épicentre

1204 GE

Série Symphonie à 20h

▶ L’étranger

Di 17h

Ch. de Ruth 16 1223 Cologny

Ch. de Mancy 61 1245 Col-

Tél.: 0 22 319 61 11

Victoria Hall

Texte : Albert Camus

Tél.: 022 786 86 00

longe-Bellerive

www.osr.ch

Rue du Général-Dufour 14

Chef d’œuvre de l’existentia-

Comédie de Genève

www.lecrevecoeur.ch

Tél.: 022 855 09 05

1204 GE

liste, raconte l’histoire d’un

Bd des Philosophes 6, 1205 GE

▶ Entre ciel et chair

www.epicentre.ch

Je 14.03

Tél.: 0 22 319 61 11

homme jugé pour sa personna-

Tél.: 022 320 50 01

Mise en scène Clara Ballatore

Quatuor Escher à 20h

www.osr.ch

lité. Bel hommage à

www.comedie.ch

Adapté du roman «Une pas-

Pl. Neuve 1204 GE

Je 28.03

centenaire de sa naissance.

Tél.: 022 322 22 40

Orchestre de Chambre de

Du 20.03 au 27.03

www.caecilia.ch

Lausanne à 20h

Lu, Ma et Ve 20h30

Victoria Hall

Me, Je, Sa et Di 19h

Ve 15.03

Rue du Général-Dufour 14

▶ Le rire est à l’homme ce que

Venice Baroque Orchestra

1204 GE

la bière est à la pression

à 20h

Tél.: 0 22 319 61 11

Dîner spectacle

Giuliano Carmignola

www.osr.ch

De A.Allais

Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14

sion» de Christiane Singer.

Albert Camus à l'occasion du

Conservatoire de musique

Théâtre

Le Mess Rue de la Gabelle 20 1227 Carouge

1204 GE Tél.: 0 22 319 61 11

Théâtre T50

www.caecilia.ch

Ruelle du Couchant 11bis

Me 6.03 à 19h

1207 GE

Théâtre des Amis

Ma 19.03

Tél. : 022 735 32 31

Pl. du Temple 8 1227 Carouge

Soirée Viennoise à 20h

www.t50.ch

Tél.: 022 342 28 74

Victoria Hall

▶ BAR

www.carouge.ch

Rue du Général-Dufour 14

Mise en scène :

▶ Les émigrés

1204 GE

Christian Gregori

De Slawomir Mrozek

Tél.: 0800 418 418

L’univers de ce huis-clos est ce-

Dans une cave qui leur sert

www.alternativesclassiques.

lui du petit, du captif, du laissé

d’abri, un réfugié politique et

com

pour compte, vivant au jour le

un travailleur immigré s’organi-

jour d’expédiant et s’alimentant

sent un réveillon

Sa 23.03

d’illusion.

Du 26.02 au 24.03

Et Jim Morrison à l’arrière

Révélant ainsi des morceaux

Ma, Me, Ve 20h, Je, Sa 19h,

plan à 19h15

d’humanité.

Di 17h

Zea, Romitellli, Ligeti

Du 5 au 24.03

Maison communale de Plain-

Ma, Me, Je, Ve, Sa 20h30 Di 18h

genève, ville de culture

Toute l’année, une Maison qui vit au rythme du cinéma, du théâtre, des festivals et qui dispose d’espaces dédiés à l’art et à la culture. La Maison des arts du Grütli, c’est aussi un café-restaurant, un point d’information culturelle et de billetterie.

palais

www.ville-ge.ch/grutli 16, rue du Général-Dufour, 1204 Genève

GO OUT! MARS

2013


84

Théâtre/Danse

Théâtre

Danse

▶ J’ai trop d’amis

La Julienne

Ma, Je, Sa 19h Me, Ve 20h, 17h

Uptown Geneva

De Laurent Nicolet

Maison des arts et de la culture

Du 15.03 au 27.03

Rue de la Servette 2 1201 GE

Avec ce nouveau spectacle

Rte de St-Julien 116

humoristique, Laurent Nicolet

1228 Plan-les-Ouates

nous fais découvrir ses amis Facebook haut en couleurs

85 ▶ Gala Tchalkovski Baller en 2 actes

www.uptown-geneva.ch

ADC - Salle des Eaux-Vives

Le Poche

▶ Full Metal Molière

Rue des Eaux-Vives 82 1207 GE

Tél.: 022 884 64 00

Rue du Cheval-Blanc 7 1204 GE

La première comédie musicale

Tél.: 022 320 06 06

Salle des fêtes du Lignon

www.plan-les-ouates.ch/

Tél.: 022 310 37 59

sans musique.

www.adc-geneve.ch

Place du Lignon 16 1219

Jusqu’au 3.03

culture

www.lepoche.ch

Du 5.03 au 9.03 à 19h30

▶ Mash Up

Le Lignon

Ve, Sa 20h30 Di 17h

▶ Le spleen de Paris, petits

▶ In love with Federer

▶ J’en peux pu!

Chorégraphie: Maud Liardon

Tél. : 022 306 06 06

poèmes en prose

Mise en scène: Denis Maillefer

Du 12.03 au 16.03

Maud Liardon superpose, pas-

www.vernier.ch

Théâtre du Grütli

Avec Philippe Lüscher

Roger Federer, joueur de tennis

▶ La cerise

tiche, triture des extraits de

▶ Le Sacre du Printemps

Rue du Général Dufour 16

Plan-les-Ouates accueille en

au palmarès unique, réunit tous

D'Antoine Beauville

chorégraphies existantes sur

Ballet

1204 GE

toute intimité l’univers de

les attributs actuels de la célé-

Ferdinand Coulon est l'héritier

des reprises rock

Chorégraphe: Jean-Claude Gal-

Tél.: 022 328 98 68

Baudelaire, fait d’interroga-

brité sportive mondialisée

d'une fabrique centenaire de

Jusqu’au 3.03

lotta

www.grutli.ch

tions, d’idées sur la vie à

Jusqu’au 10.03

bouchons. Ce matin-là, Philo-

Me-Ve 20h30, Sa 19h, Di 18h

Ve 8 et 9.03 à 20h

▶ La main qui ment

travers des personnages de la

Lu, Ve 20h30, Me, Je, Sa 19h,

mène, sa fille, insouciante

▶ Encore

▶ Chicago

De de Jean-Marie Piemme

société, sans distinction.

Di 17h

et candide prépare activement

Mise en scène: Philippe Sireuil

Ve 8.03 20h Théâtre Saint-Gervais

Jusqu’au 16.03 à 21h

! ! p.38

La main qui ment est une

son 25ème anniversaire...

25.03 à 20h00

Chorégraphie : Eugénie

La comédie musicale

Rebetez

Du 15 au 17.03 à 20h

Avec Encore, Eugénie Rebetez

claque. Elle retentit sur le

Théâtre du Léman

Rue du Temple 5 1201 GE

▶ Soirée de merde.com

visage du quotidien, sur cette

Quai du Mont-Blanc 19 1201 GE

www.saintgervais.ch

L’histoire drôle d’un homme

show tragicomique et, à

«illusion parfaite» qu’est la

www.theatreduleman.com

▶ Women without Men

qui, ne trouvant pas chaussure

rebours des modes, avance en

famille avec son lot consolateur

▶ Harold & Maude

De Shirin Neshat

à son pied, décide de comman-

farceuse et au culot.

Du 17.03 au 23.03

d’habitudes et de gestes

Line Renaud, Thomas Sollivéres

Basé sur le roman Sharhnush

der une femme sur internet.

Du 13.03 au 24.03

Maison communale de

tendres

et Stéphanie Bataille

Parsipur, Women Without Men

Jusqu’au 2.03 à 18h30

Me, Je, Ve 20h30 Sa 19h Di 18h

Plainpalais, Théâtre Pitoëff

Jusqu’au 3.03

Harold et Maude nous prouvent

met en parallèle la mort de la

▶ Le Coach

Ma, Je, Sa 19h, Me, Ve 20h,

que rien n'est impossible. Un

démocratie iranienne lors du

Patrick Marmignon, simple em-

Théâtre du Léman

Di 18h

fabuleux hymne à la vie.

coup d’Etat de 1953 avec le

ployé timide et oppressé par u

Quai du Mont-Blanc 19 1201 GE

▶ Le radieux séjour du monde

Les 26 et 27.03 à 20h30

parcours de quatre femmes en

n patron tyrannique, décide,

www.theatreduleman.com

quête de leur propre vérité.

par amour pour sa collègue, de

▶ Les plus belles danses

Théâtre du Loup

2.03 14h

s'en sortir en faisant appel à un

du monde

des

Ch. de la Gravière 10

▶ Purée de Karma, contes

"Coach". Erreur Grave!

Par le Théâtre National de Sé-

Cette pièce s’inscrit dans la

1227 Acacias

ancestraux pour femme

Du 19.03 au 20.04

continuité des précédents

Tél.: 022 301 31 00

De Latifa Djerbi

où il s’agit de questionner l’art

www.theatreduloup.ch

Ce projet est porté par l’ur-

Théâtre de l’Usine

quer pour les amateurs de tous

narratif sur scène ainsi que le

▶ Histoires pressées

gence d’apporter une réponse

Rue de la Coulouvrenière 11,

les styles, pour tous les âges,

rapport de l’homme au monde.

D’après Bernard Friot

théâtrale à une vision de plus

1204 GE

pratiquants ou pas les danses

Ma, Je, Sa 19h Me, Ve 20h

Il n’y a ni comédien, ni décor,

en plus réductrice et rétro-

Tél.: 022 328 08 18

de salon, ce n’est que du plaisir.

Di 18h

ni costumes, mais la musique

grade de la femme.

www.theatredelusine.ch

16.03 à 20h30

joue tous les personnages

Du 4.03 au 8.03 20h30

De Toshiki Okada Mise en scène : Yvan Rihs Un récit à la forme insolite, comme une quête à la fois d’un improbable accord du geste, du son et de la parole Du 19 mars au 07 avril 2013 Ma, Me, Je, Ve, Sa 20h Di 18h

! p.26

joyeuse, épique et inquiète

bastopol

Un rendez-vous à ne pas man-

▶ La belle au bois dormant

Du 28.02 au 3.03

▶ A sec du sable

Ballet en 3 actes

Je,Ve 20h, Sa 19h, Di 17h

▶ Intimité Data Storage

Noémie Alberganti, Olivia Orte-

Théatre Municipal Académique

▶ 1984

De Antoinette Rychner et

ga et Raphaële Teicher

de Kiev

D’après le roman de

Jérôme Richer

A sec avec du sable est une

Me 20.03 20h00

George Orwell

Une belle histoire autour des

pièce de danse contemporaine

▶ Mr et Mme Rêve

Mise en scène Matthias Ur-

nœuds intergénérationnels, de

pour quatre égocentriques.

M.-C. Pietragalla et J. derouault

ban

ceux qui bloquent l'élan de

Du 7.03 au 17.03

Un spectacle magique, où la

Chef d'œuvre intemporel, le

vie, traversée par une force

Lu, Ma, Me, Je, Ve 20h30 Sa,

danse et la technologie fu-

roman 1984 de George Orwell

vitale épatante.

Di 19h

sionnent pour précipiter le

est

Du 12.03 au 28.03

spectateur dans un rêve inédit,

aujourd'hui adapté au théâtre

Ma, Je, Sa 19h00 Me, Ve 20h30

celui de l’illusion scénique.

par Matthias Urban.

Di 18h00

21.03 et 22.03 à 20h30

GO OUT! MARS

2013

GO OUT! MARS

2013

Festival des musiques d’aujourd’hui

Toute la programmation danse

Réalisation Jean-Louis Johanni-

▶ Cinq jours en mars

Festival Archipel

p.52

De Jon Kalman Stefansson

signe son second one-woman-

sur www.archipel.org


p.35

!

86

Cinéma

Cinéma

Cinéma

87

amour ; une femme qui rêvait

William H. Macy / L’histoire

relation qui va les mener aux

Sorties du 20 Mars

Pauline Etienne, Louise Bour

d’être comédienne; un jeune

vraie et bouleversante d’un

JO de Séoul en 1988.

Children of Sarajevo

goin /

Festival du Film et Forum In-

homme qui ne croyait pas

homme que la vie a privé de

Drame / Bosnie / 1h30 / De Aida

XVIIIe siècle. Suzanne, 16 ans,

ternational sur les Droits

beaucoup en lui.

tout, et de sa rencontre avec

NO

Begic / Avec Matija Pikic, Ismir

est contrainte par sa famille à

une thérapeute qui va lui per

Historique, Drame / Chili,

Gagula, Bojan /

rentrer dans les ordres, alors

Humains (FIFDH) Cinémas du Grütli, Alhambra,

Hansel and Gretel :

mettre d’aimer, "comme tout

France, Etats-Unis / 1h50 / De

Orphelins de la guerre de

qu’elle aspire à vivre dans « le

Auditorium Fondation Arditi

Witch Hunters

le monde".

Pablo Larrain / Avec Gael Garcia

Bosnie. Ils vivent à Sarajevo,

monde ». Mais elle va lutter par

Tél. : 022 809 69 00

Action, Fantastique, Epouvante

Bernal, Alfredo Castro, Antonia

dans cette société transitoire

tous les moyens pour retrouver

www.fifdh.org

- Horreur / Etats-Unis,

Sorties du 13 Mars

Zegers / Chili, 1988. Lorsque le

qui a perdu toute compassion

sa liberté.

Du 1.03 au 10.03

Allemagne / 1h28 / De Tommy

Ai Weiwei : Never Sorry

dictateur chilien Augusto

pour les enfants de ceux qui

Wirkola / Avec Famke Janssen,

Documentaire / Etats-Unis /

Pinochet, face à la pression

sont morts pendant le siège

Warm Bodies

Le Cyclofestival fait son

Gemma Arterton, Jeremy

1h30 / De Alison Klayman /

internationale, consent à

de la ville.

Comédie, Romance, Epou-

cinéma à 20h

Renner / Liés par le sang, Han

Avec Ai Wieiwei, Chen Danging,

organiser un référendum sur sa

Court métrage

sel et Gretel sont désormais

Changwei Gu / Ce film est le

présidence,

Gambit

1h37 / De Jonathan Levine /

Cinéluxe

victimes d’une menace bien

portrait d’un artiste engagé qui

les dirigeants de l’opposition

Comédie / Etats-Unis / De

Avec Nicolas Hoult, Teresa

Bd St-Georges 8 1205 GE

plus grande que leurs ennemis

affronte sans relâche l’Etat

persuadent un jeune et brillant

Michael Hoffman / Avec Colin

Palmer / R, un mort-vivant ro-

Tél. : 022 329 45 02

: leur passé.

chinois et nous rappelle de ma-

publicitaire, René Saavedra, de

Firth, Cameron Diaz, Alan

mantique, sauve contre toute

www.autre-salon.ch

Il Principe Abusivo

nière essentielle notre besoin

concevoir leur campagne.

Rickman / Pour voler Lionel

attente Julie. En cherchant à la

Comédie / Italie / 1h42 / De

de liberté individuelle, politique

Shabandar, l'un des hommes

revoir, il va déclencher l’ultime

8ème Festival du Film Vert

Alessandro Siani / Avec Ales

et artistique.

Oz: The great and powerful

les plus riches d'Angleterre,

guerre entre les vivants et les

Le Cinéma pour un futur

sandro Siani, Sarah Felber-

Aventure, Fantastique / Etats-

Harry Deane monte une ar

morts. Les chances de survie d

durable

baum, Christian De Sica

Cloud Atlas

Unis / De Sam Raimi / Avec Ja-

naque minutieusement pensée

e ce couple unique sont de plus

Drame, Science Fiction / Etats-

mes Franco, Mila Kunis, Rachel

avec l’aide de son

en plus fragiles…

Jusqu’au 3.03

vante-Horreur / Etats-Unis /

Dans plus de 24 villes de

La stratégie de la poussette

Unis / 2h52 / De Lana Wachows-

Weisz / Le Monde fantastique

complice. Il espère lui vendre

Suisse Romande

Comédie / France / De Clément

ki, Tom Kykwer ,Andy

d'Oz est une nouvelle adapta

un faux Monet.

Tél. : 021 635 73 28

Michel / Avec Raphaël Per-

Wachowsky / Avec Tom Hanks,

tion du roman pour enfants Le

www.festivaldufilmvert.ch

sonnaz, Charlotte Le Bon,

Halle Berry, Jim Broadbent,

Magicien d'Oz de L. Frank

Inch’Allah

Comédie / Suisse, Canada /

Jérôme Commandeur / Thomas

Susan Sarandon / À travers une

Baum. Retraçant l'arrivée du fa-

Drame / Canada, France / 1h41

De Yves Matthey / Avec Jules

Sorties du 6 Mars

a laissé partir Marie mais un an

histoire qui se déroule sur cinq

meux "magicien" au pays d'Oz

/ De Anaïs Barbeau-Lavalette /

Sitruk/ C’est l’histoire de

20 ans d’écart

plus tard, toujours inconso-

siècles dans plusieurs espaces

Avec Evelyne Brochu, Sabrina

Robert, fils d’un ex-punk. On le

Comédie, Romance / France /

lable, il va se servir d’un enfant

temps, des êtres se croisent

This is 40

/ Chloé se lie d'amitié avec sa

voit fonder des groupes rock et

1h34 / De David Moreau / Avec

pour reconquérir la femme de

et se retrouvent d’une vie à

Comédie / Etats-Unis / 2h13 /

voisine Ava, une soldate israé

prendre son envol au milieu de

Virginie Effira, Pierre Niney,

sa vie.

l’autre, naissant et

De Judd Apatow / Avec Paul

lienne chargée de la surveil-

ses guitares, jusqu’à presque

renaissant successivement.

Rudd, Leslie Mann, Megan,

lance de la frontière

toucher le firmament du rock :

Charles Berling / Réalisant

Sorties du 27 Mars Bob & les sex pistaches

qu'elle détient la clef de sa

Sprink Breakers

Huerfano Valley

John Lithgow / Pete et Debbie

promotion, Alice va feindre

Drame / Etats-Unis / 1h32 / De

De Elisa Larvego / Age légal 16

ont atteint l’âge où le pardon,

Jack the giant slayer

Botiza

la comédie d’une impro-

Harmony Korine / Avec James

ans / Avec une touche d’autodé

à eux et aux autres, et le lâ-

Aventure, Fantastique / Etats-

Suisse / 1h39/ De Catherine

bable idylle.

Franco, Vanessa Hudgens, Sel

rision dosée avec justesse, ce

cher-prise sont des conditions

Unis / De Bryan Singer / Avec

Azad, Frédéric Gonseth / Chro-

ena Gomez / Interdit aux moins

film propose une réflexion

sine qua non pour parvenir à

Nicholas Hoult, Ewan Mcgregor,

nique d’un village où tout se

A home far away

de 12 ans / En bikini et avec

sincère sur les rêves poursuivis

profiter du reste de leur vie...

Stanley Tucci / Un jeune ouvrier

fait par le cheval, au moment

1h40 / De Peter Entell / Une

une gueule de bois d’enfer, 4

par une génération.

en évitant d’en passer par

agricole ouvre involontaire-

où la modernité fait irruption.

histoire de révolution, d’utopie,

jeunes filles se retrouvent de

le meurtre.

ment un passage entre notre

de désillusion et d’espoir …

vant le juge, mais contre toute

Jappeloup

monde et celui d'une terrifiante

G.I. Joe Retaliation

attente leur caution est

Drame, Biopic / France / 2h10 /

To the Wonder

race de géants. Le

Action / Canada, Etats-Unis /

Au bout du conte

payée par un malfrat local qui

De Christian Duguay / Avec Guil

Drame, Romance / Etats-Unis /

salut de l'humanité repose sur

De John Chu / Avec Channing

Comédie / France / 1h52 / De

les prend sous son aile…

laume Canet, Marina Hands,

De Terrence Malick / Avec Ben

ses épaules...

Tatum, Bruce Willis, Ray Park /

Daniel Auteuil / Avec l’aide de

Affleck, Olga Kurylenko, Christian Bale, Rachel McAdams

Agnès Jaoui / Avec Agathe Bonitzer, Arthur Dupont, Valérie

The Sessions

Nadia, sa femme, et de Ra-

Crouzet / Il était une fois une

Comédie Dramatique / Etats-

jeune fille qui croyait au grand

devenir une rock star !

Le film est inspiré d'une célèbre La religieuse

bande dessinée américaine

phaëlle, la groom du cheval,

Drame / France, Allemagne,

publiée à partir de 1942.

Unis / 1h35 / De Ben Lewin /

Pierre va regagner la confiance

Belgique / 1h50 / De guillaume

Avec John Hawkes, Helen Hunt,

de Jappeloup et construire une

Nicloux / Avec Isabelle Huppert,

GO OUT! MARS

2013

GO OUT! MARS

2013


/

88

Cinéma/Clubbing

Clubbing

89

Identity thief

Parker

www.ptrnet.ch

Les 1an de la Gravière

Dj Madfunk à 00h30

House Music

Comédie, Thriller / Etats-Unis /

Action / Etats-Unis / 1h58 / De

Nevah Die

Minimal Techno House

Funk, Hip Hop, House

Jan Krueger, Sonja

De Seth Gordon / Avec Jason

Taylor Hackford / Avec Jennifer

Funk Soul HipHop

Olivier Huntemann, Gravière

Le Chat Noir

Moonear, Marlon

Bateman, Melissa McCarthy /

Lopez, Jason Statham, Nick

Fenomeno

Djs Crew

Rue Vautier 13 1227 Carouge

La Gravière

Diana s’offre tout ce dont elle a

Nolte / Parker est un braqueur

Rue des Pâquis 28 1201 GE

La Gravière

Tél.: 022 307 10 40

Ch. de la Gravière 9

envie. Il n'y a qu'un souci: l’iden-

professionnel avec un code de

Tél. : 022 732 32 02

Ch. de la Gravière 9 1227 Acacias

www.chatnoir.com

1227 Acacias

tité qu'elle utilise n’est

conduite : ne jamais voler ceux

www.fenomenobar.ch

www.lagraviere.net

autre que celle d’un chargé de

dans le besoin, ne jamais bles-

comptes "Sandy Patterson Bi

ser d’innocents. Il se fait

Sa 2.03

Klash

Pfirter, Damian Deroma, Ne-

Chill Pop

gelow". Le véritable prend donc

doubler par ses associés qui lui

Dj Toots & Guest à 22h

HipHop

melka

Funk and more

la route vers le sud pour

dérobent sa part du butin

Hip hop, Funnk, Dancehall

Fenomeno

La Gravière

Fenomeno

affronter la femme qui use d’un

et le laissent pour mort. Parker

Le Chat Noir

Rue des Pâquis 28 1201 GE

Ch. de la Gravière 9

Rue des Pâquis 28 1201 GE

pouvoir total sur sa vie.

planifie alors sa vengeance.

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tél. : 022 732 32 02

1227 Acacias

www.fenomenobar.ch

www.chatnoir.ch

www.fenomenobar.ch

www.lagraviere.net

Deep UK Bass, UK House

Sa 9.03

Tasty Spider

Carte blanche à Colors

Los amantes pasajeros

Clubbing

Comédie, Drame / Espagne /

www.lagraviere.net Techno Party

Sa 23.03

Up to Date à 23h

1h30 / De Pedro Almodòvar /

Ve 1.03

Le Zoo / L'Usine

Dj Mr.Hoobs à 22h

Back in Da Daze

Dj Nevahdie & Guest

Avec Javier Càmera, José Maria

Gastone Martine à 22h

Pl. des Volontaires 4 1204 GE

Geek is chic

Fenomeno

Le Chat Noir

/ Sur fond de comédie

Electro, Swing

Tél.: 022 781 40 57

Le Chat Noir

Rue des Pâquis 28 1201 GE

Rue Vautier 13 1227 Carouge

débridée et morale, tous ces

Le Chat Noir

www.zoo.ch

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tél. : 022 732 32 02

Tél.: 022 307 10 40

personnages passent le temps

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tél.: 022 307 10 40

www.fenomenobar.ch

www.chatnoir.com

en faisant des aveux inatten-

Tél.: 022 307 10 40

Alex Sumi

dus qui les aident à oublier

www.chatnoir.ch

Funk HipHop

l’angoisse du moment et à

www.chatnoir.ch

Sa 16.03

Djeronimo

Fenomeno

Postman

Dj Phiphi & Guest

HipHop

affronter le plus grand

Black Weekend tour 2013

Rue des Pâquis 28 1201 GE

Funk HipHop Ragga

Jukebok Night

Fenomeno

des dangers : celui que chacun

The Hacker, Mimetic,

Tél. : 022 732 32 02

Fenomeno

Le Chat Noir

Rue des Pâquis 28 1201 GE

porte en soi.

Edouard Rostand

www.fenomenobar.ch

Rue des Pâquis 28 1201 GE

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tél. : 022 732 32 02

Tél. : 022 732 32 02

Tél.: 022 307 10 40

www.fenomenobar.ch

www.fenomenobar.ch

www.chatnoir.com

La Gravière Ch. de la Gravière 9

Brazilian Lolipop à 00h

Animation, Comédie / Etats-

1227 Acacias

The Squares Brigade

Unis / De Chris Sanders, Kirk De

www.lagraviere.net

Jetlag Geneva Club

Je 14.03

D-Cage, Agent N

Magash Crew

Chemin de Batailles 22

Dj Raf à 23h30

Funke Reggae

Jiggy Jiggy Thursday

Micco / Voix de Emma Stone,

Je 28.03

Nicolas Cage / C’est l’histoire

Electro-Swing II à 23h

1214 Vernier

After Salsa

Fenomeno

Le Chat Noir

de la première famille moderne

Odjbox, The Carlson, Dj

www.moaclub.ch

Le Chat Noir

Rue des Pâquis 28 1201 GE

Rue Vautier 13 1227 Carouge

du monde. Elle se déroule

Sirsway, Mbiz

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tél. : 022 732 32 02

www.chatnoir.com

lorsque Mère Nature en était

Le Zoo / L'Usine

Je 7.03

Tél.: 022 307 10 40

www.fenomenobar.ch

aux premières étapes de ses

Pl. des Volontaires 4 1204 GE

Dj Chill Pop à 1h

www.chatnoir.com

expériences, dont le résultat

Tél.: 022 781 40 57

Funk

était une flore et une faune

www.zoo.ch

Le Chat Noir

Ve 29.03 Je 21.03

Dj Olga & Dr Schnaps

Ve 15.03

Dj Artno à 23h

Gypsy Sound

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Màd’s All Style Party à 23h45

All Styles

Le Chat Noir

Electroshock à 22h

Tél.: 022 307 10 40

Spécial Green Lucky Night

Le Chat Noir

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Thorberg

Palladium

www.chatnoir.ch

The Blue Fire, Mike Arthur

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tél.: 022 307 10 40

Documentaire / Suisse / 1h45 /

Rue du Stand 3bis 1204 GE

Le Trèfle

Tél.: 022 307 10 40

www.chatnoir.com

De Dieter Fahrer / 180 détenus

www.darksite.ch

Ve 8.03

Mad de Genève

www.chatnoir.com

incroyablement bizarres

issus de 40 pays différents sont

Riddler

Dj Zion Gate à 00h30

Rue du Stand 20bis 1204 GE

retenus dans l'établissement

Dj Vidy & Dj Prems

Reggae, Ragga, Dancehall

Tél. : 022 342 94 28

Ve 22.03

HipHop

pénitentiaire de Thorberg situé

Hip Hop

Le Chat Noir

www.genevaevent.ch

Luluxpo à 22h

Fenomeno

à Berne. L'auteur de ce docu

PTR - Usine

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Electro Love Is Power

Rue des Pâquis 28 1201 GE

mentaire donne à 7 d'entre eux

Place des Volontaires 4

Tél.: 022 307 10 40

Le Chat Noir

Tél. : 022 732 32 02

la possibilité de s'exprimer.

1204 GE

www.chatnoir.ch

Rue Vautier 13 1227 Carouge

www.fenomenobar.ch

Tél. : 022 781 40 04

Tél.: 022 307 10 40

GO OUT! MARS

2013

GO OUT! MARS

2013

p.40

The Croods


90

Live

Live

91

Ivonne Gonzalez

Marche à l’Ombre à 20h30

Cali, Feloche à 20h

Housy Mother Funkers

Chanteuse cubaine

Hip Hop

Voix de Fête

House, Groove On

Fenomeno

Davodka, B.T.B.

Palladium

Moran

Festival Voix de Fête

Le Chat Noir

Rue des Pâquis 28 1201 GE

PTR - Usine

Rue du Stand 3bis 1204 GE

Première Partie

Le Chat Noir

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tél. : 022 732 32 02

Place des Volontaires 4 1204 GE

www.voixdefete.com

Festival Voix de Fête

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tél.: 022 307 10 40

www.fenomenobar.ch

Tél. : 022 781 40 04

Le Chat Noir

Tél.: 022 307 10 40

Ve 15.03

Rue Vautier 13 1227 Carouge

www.chatnoir.com

Les petits chanteurs à la

www.chatnoir.com

www.voixdefete.com

p.40

Sa 30.03

www.ptrnet.ch

www.chatnoir.com François-Xavier Demaison

www.voixdefete.com

Di 17.03 Alexandre Poulin

JD

à 20h30

Me 13.03

gueule de bois

www.voixdefete.com

HipHop

Humour

Merlot à 21h30

Festival Voix de Fête

Lo’Jo à 20h

Electric Blue Kitchen à 17h

Fenomeno

Du 6 au 7.03

Festival Voix de Fête

Le Chat Noir

Festival Voix de Fête

Festival Archipel

Rue des Pâquis 28 1201 GE

Spectacles Onésiens

Le Chat Noir

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Espace Velodrome

Maison Communal de Plain-

Tél. : 022 732 32 02

Salle communale d’Onex

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tél.: 022 307 10 40

Ch. De la Mère-Voie 60

palais

www.fenomenobar.ch

Route de Chancy 131

Tél.: 022 307 10 40

www.chatnoir.com

1228 PLO

Rue de Carouge 52 1205 GE

1213 Onex

www.chatnoir.com

www.voixdefete.com

www.voixdefete.com

www.archipel.org

Tél. : 022 879 59 99

www.voixdefete.com

Live

Sajadi

Romanens & Format A3 à 19h

Chaise électrique à 13h30,

Robert Charlebois, Celina

Première Partie

Festival Voix de Fête

15h, 16h30

www.spectavleonesiens.ch

Ve 1.03 Juke-Boxe à 21h

Je 7.03

Ramsauer à 20h

Festival Voix de Fête

Théâtre de carouge

Festival Archipel

Scène Libre

Blakat Jam Session à 21h

Festival Voix de Fête

Le Chat Noir

Rue ancienne 57 1227 Carouge

Maison Communal de

Le box

Plateau Libre Jazz Funk

Casino Théâtre

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tél. : 022 343 25 55

Plainpalais

Place de l’octroi 15

Le Chat Noir

Rue de Carouge 42 1205 GE

Tél.: 022 307 10 40

www.voixdefete.com

Rue de Carouge 52 1205 GE

1227 Carouge

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tél. : 022 418 44 00

www.chatnoir.com

Tél. : 076 495 09 44

Tél.: 022 307 10 40

www.voixdefete.com

www.voixdefete.com

www.lebox.ch

www.chatnoir.ch

à 14h

No Satisfaction à 13h, 14h30

MO Miller

Fondation Bea pour Jeunes

Festival Voix de Fête (GRATUIT)

Festival Antigel

Voix et guitare acoustique

Artistes 19h

Les Hay Babies, Soraya Ksonti-

Maison Communal de

Fenomeno

Festival Voix de Fête

ni, Marc Aymon,

Plainpalais

Rue des Pâquis 28 1201 GE

Théâtre de carouge

Clara Yucatan, Vivace

Rue de Carouge 52 1205 GE www.archipel.org

www.archipel.org Les découvertes Voix de Fête

Ve 8.03

Rimogène, 3010, à 21h

Tin Men à 22h

Persona Non Grata & Danitsa

Le Chat Noir

PTR - Usine

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tél. : 022 732 32 02

Rue ancienne 57 1227 Carouge

Le Chat Noir

Place des Volontaires 4

Tél.: 022 307 10 40

www.fenomenobar.ch

Tél. : 022 343 25 55

Rue Vautier 13 1227 Carouge

1204 GE

www.chatnoir.ch

www.voixdefete.com

Tél. : 022 307 10 40

Ma 19.03

www.chatnoir.com

AMR Jazz Festival

p.10

Cool Connexion & La

Je 14.03

Tél. : 022 781 40 04

Sa 9.03

Anachuan à 21h30

Les découvertes Voix de Fête

www.voixdefete.com

Du Ma 19 au Di 24.03

-M- à 20h30

Festival Voix de Fête

à 14h

Du haut des aires à 12h30

AMR Sud des Alpes

Di 3.03

Salle des fêtes de Thônex

Le Chat Noir

Festival Voix de Fête (GRATUIT)

Festival Voix de Fête (GRATUIT)

Rue des Alpes 10 1201 GE

Michael Rose & The I-Dwins

Av. Tronchet 18 1226 Thônex

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tomas Grand, Pony del Sol, Rap-

Le Chat Noir

Tél. : 022 716 56 30

Band à 20h

Tél. : 022 365 11 60

Tél.: 022 307 10 40

sodie

Rue Vautier 13 1227 Carouge

www.amr-geneve.ch

PTR - Usine

www.opus-one.ch

www.chatnoir.com

Le Chat Noir

Tél.: 022 307 10 40

www.voixdefete.com

Rue Vautier 13 1227 Carouge

www.chatnoir.com

Me 20.03

Tél. : 022 307 10 40

www.voixdefete.com

Herbalist Crew à 18h30

www.ptrnet.ch

Place des Volontaires 4 1204 GE

Ma 12.03

Tél. : 022 781 40 04

EJMA-ETM-AMR à 20h

Sarcloret, Boby Lapointe Re-

www.chatnoir.com

www.ptrnet.ch

Concerts passerelles

pique à 20h

www.voixdefete.com

Le Chat Noir

Comprend qui peut

Me 6.03

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Festival Voix de Fête

Swiss Comedy Club à 20h30

Tél.: 022 307 10 40

Open Stage

www.chatnoir.ch

Vernissage du nouvel album Psy4 de la Rime, Jesers,

Les mercredis décalés du Chat

Adamo à 20h30

Le Chat Noir

Sa 16.03

Festival Voix de Fête

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Casino Théâtre

Salome Leclerc

Palladium

Tél.: 022 307 10 40

Rue de Carouge 42 1205 GE

Festival Voix de Fête

Rue du Stand 3bis 1204 GE

www.chatnoir.com

Le Chat Noir

Tél. : 022 418 44 00

Le Chat Noir

www.voixdefete.com

Jackson Wahengo

Rue Vautier 13 1227 Carouge

www.voixdefete.com

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Fenomeno

Tél.: 022 307 10 40

Tél.: 022 307 10 40

Rue des Pâquis 28 1201 GE

www.chatnoir.ch

www.chatnoir.com

Tél. : 022 732 32 02

GO OUT! MARS

2013

GO OUT! MARS

2013


92

/

Live/En famille

En famille/Là bas

/

93

Atelier Cosmopolite à 18h

Kaki King à 22h

Pososhok

Scooby Doo

Fête de l’Equinoxe

H2O: science et sport de

Festival Archipel

Power Rock Trio

Fenomeno

Le mystère de la pyramide

Célébrez ce moment le temps

l'extrême (GRATUIT)

Théâtre Pitoëff

Le Chat Noir

Rue des Pâquis 28 1201 GE

Du 2 au 3.03

de quelques contes suivis d’un

Mois du film documentaire

Rue de Carouge 52 1205 GE

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Tél. : 022 732 32 02

Sa 14h30-17h30 Di 11h 14h

atelier proposant aux

Projections tous les mercre-

Tél. : 022 418 49 50

Tél.: 022 307 10 40

www.fenomenobar.ch

Théâtre du Léman

enfants de s’initier à l’écriture

dis, samedis et dimanches de

www.archipel.org

www.chatnoir.com

Quai du Mont-Blanc 19 1201 GE

de haïkus.

février à 10h30, 13h30 et 15h

www.theatreduleman.com

Inscription conseillée

Madrigaux à 20h

Mad de Genève

Festival Archipel

Rue du Stand 20bis 1204 GE

Maison Communal de

Tél. : 022 342 94 28

Plainpalais

www.mad.coop

Rue de Carouge 52 1205 GE www.archipel.org

Transistor à 18h

p.50

!

Célien Schneider à 21h

Je 28.03

Me 20.03 14h30

Les cristaux de quartz du Val

Festival des Cultures

Nos amours bêtes

Fondation Baur

d'Illier (GRATUIT)

électroniques de Genèvew

Entre danse et théâtre, la

Musée des arts

Projections en continu à

Du 28 au 31.03

chorégraphe italienne Ambra

d’Extrême-Orient

l'espace vidéo

Tél. : 022 344 82 26

Senatore et l’écrivain Fabrice

Rue Munier-Romilly 8 1206 GE

Jusqu'au 31.03, fermé le lundi

www.electronfestival.ch

Melquiot leur inventent un dia-

Festival Electron

KK ZOO (GRATUIT)

logue inédit.

Ateliers du mercredi

Dépassez le stade du dégoût

Eric Bibb et Habib Koité à 20h

Jusqu’au 10.03

Pavillon Plantamour

et brisez les tabous en visitant

Le blues de Memphis à Bamako

Pink Punk Cirkus

Bricolage et surprise

cette exposition sur les crottes

Concert

Au PinKpunK CirKus, on jongle

20.03 à 17h

Jusqu'au 21.04

Lauréat des concours d’art

Je 21.03

radiophonique

Rock A Round

Festival Archipel

Tangerines, The Buckin’good,

Théâtre Pitoëff

The Staches

Rue de Carouge 52 1205 GE

Espace Velodrome

avec des mots qui ont quitté

Association la Libellule

Ma-Di de 10h à 17h

Le Chat Noir

Tél. : 022 418 49 50

Ch. De la Mère-Voie 60

leur cage.

Rue de Lausanne 112 1202 GE

Muséum d'histoire naturelle

Rue Vautier 13 1227 Carouge

www.archipel.org

1228 PLO

Du 19 au 24.03

Rte de Malagnou 1 1208 GE

Tél. : 022 884 64 60

Amstramgram

www.ville-ge.ch/mhng/

Portrait Ivan Fedele à 20h

www-plan-les-ouates.ch/

Route de Frontenex 56 1207 GE

Festival Archipel

culture

www.amstramgram.ch

Tél.: 022 307 10 40 www.chatnoir.com Atelier Cosmopolite à 18h

Maison Communal de Plain-

Festival Archipel

palais

Ve 29.03

Théâtre Pitoëff

Rue de Carouge 52 1205 GE

Primasch & The Tzigan à 22h

Rue de Carouge 52 1205 GE

www.archipel.org

Metal Rock Tzigane

Tél. : 022 418 49 50

Le Chat Noir

Sa 23.03

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Carte blanche à Colors à 22h

Tél.: 022 307 10 40

Quodlibet à 20h

The Sugazz

www.chatnoir.com

Festival Archipel

Le Chat Noir

Maison Communal de

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Sa 30.03

Plainpalais

Tél.: 022 307 10 40

A.Spell à 22h

Rue de Carouge 52 1205 GE

www.chatnoir.com

Electro World

www.archipel.org

www.archipel.org Songs of Folk à 18h Festival Archipel

Grupo Compay Segundo

Théâtre Pitoëff

à 20h30

Rue de Carouge 52 1205 GE

Musique Cubaine

Tél. : 022 418 49 50

Du 22 au 23.03

www.archipel.org

Spectacles Onésiens

Rue Vautier 13 1227 Carouge Tél.: 022 307 10 40 www.chatnoir.com

2 au 26 mars 2013

10 au 28 avril 2013

Dès 7 ans / Adultes, ados

Dès 4 ans

Conte musical pour marionnettes à fils perdues au cœur du labyrinthe de toute vie.

Joyeuse fantaisie autour des aventures d’un chat extraordinaire.

En famille L’Échappée Belle

Salle communale d’Onex

Me 27.03

Route de Chancy 131

Titiboulibi à 18h30

1213 Onex

Les mercredis décalés du Chat

nuages du décor font danser

Tél. : 022 879 59 99

Slam

des personnages habillés

www.spectavleonesiens.ch

Le Chat Noir

Inspirations mythologiques où les fils suspendu dans les

tm

de cordes.

Rue Vautier 13 1227 Carouge

Du 2.03 au 26.03

Tél.: 022 307 10 40

Ma 19h Sa 17h Di 11h-17h

www.chatnoir.com

LE CHAT SANS QUEUE

p.58

!

Ve 22.03

Le Chat Noir

L’ÉCHAPPÉE BELLE

www.marionnettes.ch

GO OUT! MARS

g es

nnett

mario

2013

GO OUT! MARS

2013

3 Rue Rodo, Genève 022 807 31 07 – www.marionnettes.ch


/

94

Là bas

En famille/Là bas

95

C'est pas sorcier: Les jeux

Lausanne

Ils se RE-aiment

Collages

Troy Von Balthazar,

Morges

de hasard et l'ironie du sort

The King’s Singers

Michèle Laroque, Pierre Pal-

Stéphanie Cousin (GRATUIT)

Nick Porsche

Sunderland

(GRATUIT)

Gesualdo, Britten, Poulenc

made

Exposition

Lu 18.03 à 20h30

Comédie é l’anglaise

Un questionnement sur les jeux

Concert

Mise en scène Alex Lutz

Jusqu’au 13.03

Frank Alpine, Peepholes

Ve 1.03

de hasard et leurs effets sur les

3.03 à 17h

Sa 9.03 à 20h30

Yo La Tengo

Je 21.03 à 20h30

Hollywood

individus

Tosca

Marry Poppins

Indie-Rock

Rock'n'roll Party

Comédie

Jusqu’au 7.04.2013

Opéra

Ballet

Ve 8.03 à 20h

Mary Chantie & Friends

Ma 5.03 Me 6.03

Me-Lu 10h-17h

Giacomo Puccini (1858-1924)

Du 21 au 23.03

Stephan Eicher

Ve 22.03 à 22h

L’amoureux

Les jeux sont faits (GRATUIT)

Du 17 au 27.03

Je 19h Ve 20h Sa 17h

Pop

Nanaracoustik

Théâtre les Tarabates

Hasard et probabilité

Opéra de Lausanne

Ma 12.03 à 19h30

Le son des plus mauvaise

Marionnettes Dès 5ans

Jusqu’au 7.04.2013

Av. du théâtre 12 1003

La Belle au Bois Dormant

Keny Arkana

film jamais tournés

Di 10.03 à 15h et 17h

Me-Lu 10h-17h

Lausanne

Ballet

Hip Hop

Sa 23.03 à 22h

Cie Yllana

Musée d'histoire des sciences

www.opera-lausanne.ch

Par Zétia Production

Je 14.03 à 19h30

Mermonte, Softer

Paganini

Di 24.03 à 18h

Inferno Festival

Mer 27.03 à 20h30

Humour Musical

Dark Funeral, My Ding Bride,

Pedal Power

Me 13.03 à 20h

Rue de Lausanne 128 1202 GE www.ville-ge.ch/mhs/

Pâkomuzé Du 29.03 au 14.04

Shen Yun

Aurora Noir

Goldsprint

Pierre Aucaigne

L’heure du conte (GRATUIT)

Musée de Lausanne et Pully

Ballet

Rorcal, Zatokrev, Algebra

Je 28.03 à 22h

Mais… Cessez

Contes de Printemps

www.lausanne.ch

Du 26 au 27.03 à 20h

Sa 16.03 17h

Pop Rock Party

Humour

Orchestre de la Suisse

m4music opening night

Dj's Mehdi Benkler, Mel-

Je 14.03 à 20h

Me 6.03 à 16h Bibliothèque de Châtelaine

Le conflit intérieur

Romande

Electro UK

chior Milan

Soucis de Plume

Av. de Châtelaine 81 1219 Châ-

Gilles Caron

Classique

Je 21.03 à 19h30

Ve 29.03 à 22h

Théâtre de Marionnettes

telaine

Jusqu’au 12.05

Je 28.03 à 20h15

Rollerdisco

Kruger, Wardhill

de Genève

Théâtre de Beaulieu

Sa 30.03

Sa 30 à 21h

Tél. : 022 306 07 97 www.vernier.ch

Nothin’but working

Avenue des Bergières 10

Les Docks

Le Romandie Rock Club

Marionnettes dès 4ans

orme.ch

phill niblock

1000 Lausanne 22

Av. de Sévelin 34 1004

Pl. de l'Europe 1A

Di 17.03 à 11h

Rétrospective

www.theatredebeaulieu.ch

Lausanne

1003 Lausanne

Cie Pietragalla – Derouault

www.lesdocks.ch

www.leromandie.ch

Mr & Mme Rêve

Là Bas

Jusqu’au 12.05 Musée de l'Elysée,

L’homme qui se hait

Cully

Av. De l'Elysée 18 1006 Lau-

Théatre

The Indie Rock Liberation

Alex Katz & Félix Vallotton

té virtuelle

Tik Tak

sanne

Le professeur Winch est le

Dj's Indie-Nation

Peinture

Ma 19.03 à 20h

Spectacle tout public, sans

www.elysee.ch

fondateur, le père spirituel

Ve 1.03 à 22h

Du 22.03 au 9.06

Le début de lafin

pourrait-on dire, de l’UPA qui

Les préliminaires de

Mcb-a

Théatre

parole, burlesque et poétique.

Danse 3D immersive et irréali-

Du 1 au 2.03

La fête du slip

n’est autre, pour ceux qui

la fête du slip

Musée Cantonal des Beaux-

Du 20 au 21.03 à 20h

Ma colocataire est encore

Festival des sexualités

l’ignoreraient, que l’Université

Dj Ena Lind, Mad Kate

Arts

Sophie Hunger

une garce

Electro, Funk

Philosophique Ambulante.

Sa 2.03 à 22h

Palais de Rumine C.P.

Chanson

Comédie de Fabrice Blind

Projection, Débats

Du 5.03 au 24.03

Think Tank Entourage

Place de la Riponne6 1014 Lau-

Ve 22.03 à 20h

Du 7 au 10.03

Ve 9.03 à 20h

Ma, Me, Je, Sa 20h30 Ve 19h

Ve 8.03 à 22h

sanne

Davaï Davaï

Slips, Bugs et Alzheimer

Le Bourg

Di 17h

Time 4 Sumaction RGNL

Tél. : 021 316 34 45

Compagnie Zahrbat & Top 9

Fantaisie humoristique, de Pa-

Zinema, Librairie Humus

Acrobates

Gambi de St Exupéry, Ketak Fu

www.musee.vd.ch

Danse Hip Hop

trick Raval de Patrick Raval

Rue du Bourg 51 1002

Danse

Sa 9.03 à 21h

Du 21 au 28.03

Lausanne

Du 6 au 24.03

Inferno Festival

La forge des anges

Théâtre de Beausobre

Paroles d’oiseaux

www.le-bourg.ch

Ma, Me, Je, Ve, Sa 19h30

Hell Millitia, Imperium

Les plus belles œuvres des

Av. de Vertou 2 1110 Morges

Di 10h30

Dekadenz

débuts de l’art verrier

Spectacle musical pour enfants

Ve 29.03 à 20h00

24.03

Des mots entre les notes

Théâtre Vidy-Lausanne

Je 14.03 à 20h30

Du 27.02 au 15.11

Le syndrome de Cendrillon

Théâtre

7e concert d’abonnement

Av. E. Jacques-Dalcroze 5

Pop Party

Mudac

Café-théâtre

L'Oxymore

Du 4 au 5.03 à 20h00

1007 Lausanne

La boom

Pl. Cathédrale 6 1005 Lausanne

22.03

Caveau-Théâtre

Salle métropole

www.vidy.ch

Ve 15 à 22h

Tél. : 021 315 25 30

19h

Ch. de Versailles 14 1096 Cully

Rue Sain-Laurent 19 1003 Lau-

Rahtid Rockaz

www.mudac.ch

→ La Longeraie

www.oxymore.ch

sanne

100% Vinyl Edition Sa 16 à 22h

GO OUT! MARS

2013

GO OUT! MARS

2013

Route de la Longeraie


96

Là bas

Là bas

!

Les Blérots de R.A.V.E.L

Ve 8.05

Sa 16.03 à 20h30

Peter Doherty, M, Lou

L’or du rhim

Doillon, Vitalic

Grand Théâtre de Genève

Sa 9.03

Opéra

Carl Graig, Fatboy Slim, Nas,

Lu 18.03 à 19h30

Dj Shadow

Pierre et le loup

Di 10.03

Ciné concert

Noa, Surprise guest

Ma 19.03 à 19h30

Rue du centre 10 1009 Pully

Lu 11.03

L’échange

Björk, Amon Tobin (art p.XX)

Théâtre

Ma 12.03

Je 21.03 à 20h30

Lescop, Célien Schneider

Eiffel

Me 13.03

Rock Pop

College Billes

Conte inédit

Rencontres et animations

Théâtre

Michigang Crew,

Sa 23.03 à 20h30

Du 25.03 au 30.03

09.03 à 19h

HipHop Elecctro House

Les Hay Babies

Plan des animations dé-

Théâtre de Marens

Je 07.03

Musique Folk d’Acadie

but mars

Rue du Stand 7

Get Togther

Ma 26.03 à 20h30

1110 Morges

1260 Nyon

lL'After CLub

Loenaï

Tel.: 021 801 32 33

www.a3a.ch

Rue de Rive 22 1206 Nyon

Concert

Tél.: 022 362 34 52

Du 29 au 31.03

www.after-club.ch

Café théâtre de la Voirie

p.55

Big Bang Festival

Caprices Festival

J’ai trop d’amis

8ème Festival International

97

Crans-Montana

Dame Kidonnaki Chasse aux œufs

www.coor.ch

Apples

du film d’archéologie

Dan Walsh

Du 19.03 au 23.03 à 20h

Star Dj Chris Kaeser

Tél.: 021 728 16 82

Table of Contents

Usine à Gaz

House

www.regart.ch/th-voirie/

Exposition

Rue César Soulié 1 1260 Nyon

Ve 08.03

Du 17.03 au 26.05

Tél.: 022 361 44 04

lL'After CLub

Toile de son

Vernissage Sa 16.03 à 15h

www.usineagaz.ch

Rue de Rive 22 1206 Nyon

Lecture et performances

The Animen, The Killers, 2Ma-

Ve 22.03 à 20h30

Tél.: 022 362 34 52

musicales avec Water Water

nyDjs

Salves

www.after-club.ch

14.03 à 20h

Je 14.03

Danse

Erika Stucky Bubbles & Bangs

The Kills, Black Rebel

Ma 26.03 à 20h30

Fondation Speerstra Route de Pampigny 42

Journée mondiale de l’eau

1143 Apples

Films, conférences et cinéma

Tél. : 021 800 34 16

22.03

Pully

Concert jazz

Motorcycle Club

Youn Sun Nah

www.fondation-speersta.ch

Cinéma Capitole

Hollywood

15.03 à 19h30

Ve 15.03

Jazz Pop

5 rue Neuve

Théâtre

Avracavabrac

Mika, Nelly Furtado,

Me 27.03 à 20h30

Nyon

1260 Nyon

Première Suisse

Spectacle d’improvisation

Cocoon Heroes

Youssoupha

Les Hivernales

Tel.: 022 566 30 71

Ve 14.03 20h30

16.03 à 20h30

Sa 16.03

Rap

Rock'n'Beat Festival

www.capitole-nyon.ch

Hofesh Schechter Company

Sisters in law

Kadebostany, Method Man &

Ve 20.03 à 20h30

Danse Première Suisse

De Kim Longinotto

Redman, Cypress Hill

Château Rouge

Du 28.02 au 3.03 Salle communale, Usine à Gaz,

Compagnie des ombres

Je 14.03

et Florence Ayisi

Du 8 au 16.03

Rte de Bonneville 1 74100

Mumbai Bar, Quai 23, Cactus

Intimit Data StoRage

Le débur de la Fin

Projection suivi

www.capricesfestival.ch

Annemasse

Jack, La Parenthèse...

Théatre

Théâtre

d’une discussion

Je 28.03

Je 7.03 à 19h30

Avec Richard Berry

21.03 à 20h

Chamonix

Toby May, Hong Komg Dong

Soraya Ksontini

Sa 23.03 20h30

Elina Duni & Bessa Myftiu

Black Weekend tour 2013

Ve 01.03

Chanson

Av. de Lavaux 41 1009 Pully

Lecture-chant

Naive New Beaters, Poni Hoax,

Terrible Twos

Puppetmastaz, Solange

Ve 8.03 à 21h30

Tél.: 021 721 36 20

24.03 à 16h

Zombie Zombie

Exposition

la Frange

TT, Lia

www.theatre-octogone.ch

Du 7 au 10.03

Villa du Parc

Sa 02.03

Chanson

A. Spell

Chamonix

Centre d'Art Contemporain

Naive New Beatters, MGMS

Sa 9.03 21h30

Suenos del Sur

Projection de «Epaules solides»

www.blackweekend.com

Rue de Genève 12

Di 03.03

Usine à Gaz

Flamenco

et concert

ALex SUmi

Rue César Soulié 1 1260 Nyon

Ve 8.03 à 20h30

29.03 à 18h30

Annemasse

Tél.: 0033 4 50 38 84 61

1260 Nyon

Tél.: 022 361 44 04

En Vivo

Oh Ma Lune

Festival Electrochoc

www.villaduparc.com

www.leshivernales.ch

www.usineagaz.ch

Flamenco

Projection de «La naissances des

Vitalic, Naive New Beaters

Sa 9.03 à 20h30

pieuvres» et concert

Electro

Dix petits nègres

Le couple, quelle histoire!

ArchéoAlix

Destins croisés

30.03 à 18h30

Sa 9.03 à 20h30

Théâtre

Soirée de contes avec Barba-

L’Antiquité imag(in)ée par

Conte et musique

Cinéma CityClub

Metalcore

Sa 9.03

ra Sauser

Jacques Martin

La plume enchentée

Avenue de Lavaux 36

Promethee

Centre d'Animation de Sciez

06.03 à 20h

Jusqu'au 15.04

Du 15 au 20.03 à 20h30

1009 Pully

Me 13.03

74140 Sciez

Bibliothèque des adultes

Ma-Di 14h-17h

Tel.: 021 711 31 91

Musique à l’Auditorium

Av. Viollier 10

Musée romain,

Pourquoi les filles ne

www.cityclubpully.ch

L’ospedale della Pietà

L'ospedalle della Pietà

1260 Nyon

Rue Maupertuis 1260 Nyon

s'épilent jamais le 1er soir

Me 13 à 19h30

Opéra

Tel.: 022 361 68 09

www.mrn.ch

One Man Show

Nos amours bêtes

Me 13.03 à 19h30

Karine C

Petit Châto

Auditorium

DU 20 au 21.03 à 20h30

Théâtre dès 6ans

Place du Jumelage

Ve 15.03 à 19h30

74100 Annemasse

www.bibliotheque.nyon.ch

GO OUT! MARS

2013

GO OUT! MARS

2013

Tél.: 04 50 43 24 24 www.chateau-rouge.net

74100 Annemasse


98

abonnez -vous

et gagnez Chaque nouvel abonné enregristré entre le 1er et le 31 mars participera au tirage au sort pour: une bouteille de Cuvée Rosé Laurent-Perrier. Un champagne imaginé par Bernard de Nonancourt, aux arômes de fruits rouges fraîchement cueillis, avec une attaque franche, acidulée et sa finale souple et tendre. Amoureux de poissons crus marinés ou pintade fermière braisée, il est temps de s’abonner à Go Out!.

Les abonnements: 1. Le Sympathique (abonnement individuel) 50 CHF 2. Le Sublime (abonnement individuel de soutien) 250 CHF 3. Le Tonique (abonnement entreprise ou institution) 100 CHF 4. Le Paradis (abonnement institutionnel de soutien) 1000 CHF Vous allez adorer recevoir le magazine chaque début de mois pour faire vos choix de sorties. Alors abonnez-vous ou, selon votre humeur du moment, soutenez GO OUT! en utilisant le coupon cidessous ou en consultant www.gooutmag.ch. En plus du tirage d’inscription, les membres de soutien sont tirés chaque mois au sort pour recevoir des billets pour des représentations, en partenariat avec différentes institutions culturelles et festivals en Suisse.

Nom

Prénom

Adresse

NPA/Localité

Courriel

Tel

Abonnement choisi

Portable

A renvoyer par mail à mayla@gooutmag.ch ou par courrier à Go Out! magazine Rue du Diorama 16 – 1204 Genève

GO OUT!

MARS 13


5/6/7 avril 2013

Venez découvrir les coulisses des musées et des théâtres de Genève !

Visites guidées et animations gratuites

Une manifestation :

Inscriptions dès le 11 mars www.journeesdesmetiersdart.ch

Avec le soutien de :


pa n e r a i . c o m

Mediterranean Sea. “Gamma� men in training. The diver emerging from the water is wearing a Panerai compass on his wrist.

history a n d heroes. luminor 1950 3 days gmt power reserve automatic - 4 4mm

Available exclusively at Panerai boutiques and select authorized watch specialists.

Go Out! mars  

Go Out ! Magazine Culturel Genevois N°9 mars 2013

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you