Issuu on Google+

Le magazine culturel genevois ingo@gooutmag.ch www.gooutmag.ch En cover: Go Out! fête ses deux ans

n°20 5 CHF

AVril.14


On sort art/expo

DU 18 JUILLET AU 3 AOÛT 2014

Joshua Bell

Grigory Sokolov

Renaud Capuçon

Yuri Temirkanov

Charles Dutoit Thomas Hampson

Ramón Vargas Pretty Yende

L’EXCELLENCE MUSICALE AU CŒUR DES ALPES SUISSES

Go Out! n° 20 Avril 2014

blossom communication

04


05

Co-directeurs de la publication // Mina Sidi Ali, Olivier Gurtner

Edito Le Go Out! que vous avez entre les mains est un peu spécial pour nous. En effet, c’est la 20ème édition, et donc cela veut dire deux ans d’activité, d’aventures rédactionnelles, de travail d’équipe, de bouclages, de vernissages et autres histoires moins sages! La cover de ce numéro particulier a été réalisée par Arsemio Rojas, un étudiant de la Haute école d’art et de design (HEAD), une institution partenaire qui a accepté de jouer le jeu et d’offrir un tel cadeau. A nous de vous remettre quelques présents à l’occasion des deux ans, avec pour commencer un agenda culturel désormais disponible sur internet, grâce à l’agence Too Pixel. Ensuite, un lifting graphique habille les pages du magazine. Nous vous convions à célébrer cet anniversaire lors d’un vernissage spécial au MAMCO, l’occasion aussi d’apprécier le dernier accrochage imaginé par son Directeur Christian Bernard. Pour ses deux ans d’existence, le comité et nousmême souhaitons adresser un immense merci à tous qui ont fait avec nous l’histoire du magazine, à ceux qui ont cru en nous dès les débuts, aux sceptiques qui ont changé d’avis, à ceux qui sont venus vernir les nouveaux numéros, à ceux qui nous aident, soutiennent et supportent dans cette aventure voulue par Michel Chevrolet, que nous saluons et continuons à aimer, avec sa force, sa vision et son énergie positive. Nous tenons également à remercier notre équipe de rêve: Hermès, Nicolas, Meret, Vincent, Alice, Ornella, Sarah, Vanesa, Jamile, Ben, Mathieu, Mayla, Renate et Daniel. Et surtout nos amis chéris; Juan Romero,

Stéphane (DAS), Alexandre Lanz, Mathias Gratry, Sébastien Kaech, Alexandre Buser, Princesse Hélène, Marietta Budiner, Yessine Sidi Ali, Caroline Vitelli et Ingimar, Meesha Chang, Henry Landeau, Emma Revol et Véronique Rougier, Cynthia Udriot, Francis Ases, Nicolas Gurtner, Nicolas Metzler, Pedro Neto, Shigeru Kita, Theo De Maesmaker, Fabien Hoyois, Sebastiano Marras, Marguerite Vappereau, Ben (Challumettes), Suzanne Zhang, Camille Jucker, Gabrielle Wagnière, Boris Gratry, Giulia Rumasuglia, Camille Loup, Sabrina Debbah, Suzanne Nemariam, Faouzan Kakoun, Jenny Freib’, Kristin Stein, Pierrine, Aurélien Wasem, Olivier Dubey, David Clérigues, Johanna Lachenmann, Florence Notter, Lauren Adler, Hachemi Ghozali, Ken Aouadi, Antonio Roo De Cor, Yann & Diane, Maria Watzlawick, Anouck Mutsaerts, Karin Strescher, Jeanne et Sen Catala, Antoine Gaillet, Léa Kloos, Margaux Mosimann, Kevin Daire, Hervé Annen, Manon Barraud, Audrey Boner, Arnaud Eberlé, Alexa Schermesser, la famille Scalea, Stéphane Ducret, Evelyne Lozeron-Gentile, Arnaud Delaloye, Ushange Elébé, Barbara Polla, Sophie Eigenmann, Garrett Landolt, Edward Mitterand, Frédéric Leyat, Baptiste Lefebvre, Dan Lagardère, Patrick Mengelt, Déborah Savoret, Aziadé Cirlini, Shaliy Simpson, Mai Karani, Rui Vieira, Natacha Veen, Julien Girard, Alix Lefeuvre, Sabrina Bailly, Aurélien Bergot, Anne-lise, Luis (Le Festival), Renata Navarro Occampo, Albane Schlechten, Pierre Balser, Fred Post, Fabien Clerc, Elena Montesinos, Raphaël Bressler, Joséphine Devaud, Diane-Laure Nowacka, Franck Vionnet, Laurence Favez, Jeremy Lauer, Alexandre Giammarresi, Jadd Hilal, Amélie Le Bars et bien d’autres encore!

Mina Sidi Ali & Olivier Gurtner

Go Out! n° 20 Avril 2014


07

somma ire impressum 9 on en parle 10 Her mès aime... 12 un peu, beaucoup, ... on découv re 15 L’aventure Go Out! on est charmé 20 HEAD selection E x positions 22 Videogames à Meyrin 25 Journées européennes des métiers d’art thé âtre 26 Serial murders à Carouge Littér ature 28 Salon du livre nippon

Go Out! n° 20 Avril 2014

Cl assique 31 Au chœur de Wagner 32 Chopin, Leonskaja, Petrenko et l’OSR 34 La Suisse en chambre

On like 56

Danse 37 Le BFM danse à l’heure suisse 38 Vernier enfante Mammame

coup de food 66 Le café sur trois roues

cinéma 41 Réelle Nyon 44 L’Orient sur pellicule

cosmétiq ues 71

li v e 47 200 ème genevois en famille 50 Fabrice Melquiot à Am Stram Gram l à-bas 53 Caprices des cieux

On prend le l arge 62 Arrêt au port de Nice

on follow 68 Ksar Saad

bien-être 74 Spa Clarins Agendas 77 expositions, théâtre, cinéma, classique, danse, clubbing, live, là-bas, en famille


Théâtre

Mardi 15 et mercredi 16 avril à 20h30

Le Signal du promeneur

Photo © Cici Olsson

Raoul Collectif

Co-accueil

forum-meyrin.ch / Théâtre Forum Meyrin, Place des Cinq-Continents 1, 1217 Meyrin Billetterie + 41 22 989 34 34 du lu au ve de 14h à 18h Service culturel Migros / Stand Info Balexert / Migros Nyon-La Combe


09

Im press um Éditeur Association Go Out! Présidente // Renate Cornu Vice-président // Daniel Ybarra Co-directeurs de la publication Mina Sidi Ali // mina@gooutmag.ch Olivier Gurtner // olivier@gooutmag.ch Secrétaire générale Mayla Chevrolet

Photographe Nicolas Schopfer

Cover Arsemio Rojas, HEAD

Designer Meret Watzlawick Sarah Duvillard Rédacteurs Ornella Caponi Vanesa Dacuña Rodriguez Sarah Duvillard Alice Escorel Bourdeau Vincent Magnenat Mathieu Roux

Coordination de production d’impression Chamberlinprod. Carouge Diffusion Naville

m ercis Mathieu Arsac (ZenithOptimedia), Isabelle Baeriswyl (Little Buddha), Sofiane Bouchaïb et Tahar Houchi (FIFOG), Marietta Budiner (Shiseido), Caroline Buisson (Plan-les-Ouates), Olivier Calloud, Catherine Cornu et Jérôme Sicard (Piguet Galland), Elodie Cauchebrais (Atout France), Anicée Favero (Vernier), Mirjana Farkas, Jérôme Baratelli et Sandra Mudronja (HEAD), Christine Ferrier (Comédie de Genève), Hachemi Ghozali (RUKH), Anne Go Out! n° 20 Avril 2014

Gilet (Office du tourisme de Nice), Daniel Haefliger (Swiss Chamber Concert), Simone Jenni (Visions du Réel), Irène Kaiser (Verbier Festival), Sébastien Kaech (Clinique des Grangettes), Véronique Lombard (Ville de Genève), Evelyne Lozeron-Gentile, Christian Schwab et Arnaud Delaloye (SWISS), Luca Martino (Caffettino), Danièle McLellan (Electron festival), Cécile Monnier (Palexpo), Florence Notter, Henk Swinnen, Philippe Borri et Céline

Tissot (OSR), Caroline de Senger, Andrew Ferguson et Sébastien Leboisne (L’OCG), Yessine Sidi Ali (Nespresso) et Marion Vallée (Am Stram Gram).


On en parle

La jeune fille et la mer Que faire lorsque notre destinée semble toute tracée? Lorsqu’on s’appelle Néla, qu’on est une petite rêveuse, fille de Mo le boucher, qu’on veut voyager et qu’on comprend vite combien un héritage familial peut peser? Eh bien on part. On décide d’aller voir la mer avec le félin le plus fidèle qui soit, Ventrosoleil. Dernière création de la saison d’Am Stram Gram en coproduction avec l’ensemble Contrechamps, Ventrosoleil, est une pièce, ou plutôt un dialogue musical entre comédiens et mélodies. Spectacle onirique qui pousse le rêve jusqu’à la réalité.

Feuille, ciseaux 1, 2, 3 Le découpage papier, art ancien mais pas obsolète, est à l’honneur au Château de Prangins et Musée national suisse. Invités par l’Association des amis du découpage, 80 artistes se sont inspirés des classiques pour compléter une collection hétéroclite comptant des pièces des années 50 à 60, ainsi qu’un film d’animation avec silhouettes. Chaque dimanche, l’exposition propose un cours d’initiation pour les plus curieux. Attention au coup de ciseaux. Du 11 avril au 28 septembre 2014 Musée national suisse - Château de Prangins 1197 Prangins 022 994 88 90 www.chateaudeprangins.ch

Prêts? Partez! Après un brillant 25 ème anniversaire fêté avec 17 000 spectateurs, Morges sous rire revient avec plusieurs têtes d’affiche du 16 au 21 juin 2014. Les plus pressés se jetteront sur Internet le 1 er avril afin de découvrir la programmation et acquérir les précieux sésames, la billetterie ouvrant le même jour. A vos agendas! Morges sous rire Du 16 au 21 juin 2014 021 804 97 16 021 804 15 90 www.morges-sous-rire.ch

Du 1 er au 5 avril Théâtre Am Stram Gram Route de Frontenex 56 1207 Genève 022 735 79 24 www.amstramgram.ch

© Musée national suisse

10

Go Out! n° 20 Avril 2014


On en parle

Shall we dance? Avec 65 000 participants l’année dernière, la Fête de la danse 2014 se doit de relever un beau défi! Tout le Canton se transformera en pistes de danse: Plaine de Plainpalais, vitrines de boutiques, appartements privés. A l’affiche notamment, Living Room à Carouge, une idée du chorégraphe Willi Dorner qui investira plusieurs lieux privés de la cité sarde. Voyage dans le temps Pour ce «Concert de soirée n°6», le chef titulaire de l’Orchestre de chambre de Genève (L’OCG) Arie van Beek emmènera ses solistes et mus ciens de Bach (Concerto brandebourgeois n°1), Beethoven (Symphonie n°8) à une création mondiale du jeune Levin Juillerat en passant par le Concerto pour sept instruments à vent de Frank Martin. Mardi 6 mai à 20h Bâtiment des Forces Motrices Place des Volontaires 4 1204 Genève 022 807 17 90 www.locg.ch

Go Out! n° 20 Avril 2014

Du 1 er au 4 mai A Genève, Carouge, Meyrin et Vernier www.fetedeladanse.ch

On the top of the mountain Malgré la neige de moins en moins fréquente, il y a une raison d’aller à la montagne. Cette fois-ci c’est une exceptionnelle rencontre autour de l’art contemporain, avec d’Orsa et son invité d’honneur, Philippe Pasqua. A l’Hôtel Crans-Ambassador, les peintures réalisées par Orsa et les sculptures de M. Pasqua sont à découvrir jusqu’au 6 avril à Crans Montana. Orsa et Philippe Pasqua Jusqu’au 6 avril Hôtel Crans-Ambassador Route du Petit Signal 3 3963 Crans-Montana 027 485 48 48 www.cransambassador.ch

11


12

Hermès

Hermès aime

Chaque mois, Hermès notre félin-câlin, expert en psy-chat-na-lyse, ronronne ou sort les griffes sur l’actualité locale. Miaou qui peut !

un peu

Beaucoup

Se tailler une mine

Wassup bro?

Quand je lis Barbier je crie «pas touche à mes moustaches!» Mais au Barbershop de Plainpalais, ils ont d’autres chats à fouetter. La niche aux inspirations eighties propose des cocktails uniques, épicés et inventifs, au point d’en oublier le cher bol de lait que me prépare maîtresse! Dans cette niche, matous cool et félins apprêtés ronronnent de plaisir, ici, il y en a pour tous les chats. Une platine vinyle est à disposition pour ceux qui veulent se dégourdir les pattes et chalouper sans modération. Ça vaut le détour, parole de minet!

Une très belle raison pour moi de quitter ma douce tanière: Brooks Brothers a ouvert à Genève. Ce véritable Graal de la mode masculine américaine a inventé la button-down collar shirt. Je me réjouis déjà de faire mes griffes sur les belles étoffes en oxford ou coton d’Egypte, au désespoir du friendly staff. Preppy boys, your Mecca has just opened!

Barbershop Genève Boulevard Georges Favon 14 1204 Genève 022 320 71 92 www.lebarbershop.ch

Brooks Brothers Rue de la Tour Maîtresse 12 1204 Genève 022 310 24 38 facebook.com/brooksbrothersgeneva

Go Out! n° 20 Avril 2014


Hermès

à la folie Raow rạk khuṇ Pam La padthai expert et roller spring provider de la team a fait fureur lors de son dernier passage à Go Out!. Ils veulent tous me piquer ma mama marshmallow. Toujours toute sourire, la patte sur le cœur, elle m’a séduit par sa cuisine chavirante de saveurs. Pam, je l’acclame comme une grande dame méritant ronron et à son effigie des oriflammes. Je caresse le rêve de l’emmener un jour au Panama, rien que pour l’avoir que pour moi.

Passionnément Vanesarah Elles sont entrée en même temps à Go Out!, l’une fougueuse, l’autre mystérieuse. Vanesa m’amène sa chaleur au quotidien, son charmant stress des journalistes actu et son sourire de chaque instant. Sarah m’apporte sa sagesse enracinée, son œil averti et ses idées parfois folles mais qui font toujours école. Ces deux plumes renforcent le coussin moelleux qu’est l’équipe Go Out!, sur lequel j’aime me poser pour ronronner!

PAS DU TOUT Manquer la Nuit des Bains Chatastrophe! Bouclage oblige, la Team Go Out! n’a pas pu assister à la dernière Nuit des Bains. Fidèle comme toujours, je caresse de mon flegme impassible les nerfs en boule de ma Go Out! family. Miaulant au désespoir, ils n’ont pas pu frotter leur poil aux expositions griffées, retenus par l’urgence du travail. C’est avec une petite larme dans mon bol de lait que je saluerai donc un de mes rendez-vous préférés. Je reste sur mes pattes pour le prochain épisode en mai! Rendez-vous le 22 mai dès 18h www.quartierdesbains.ch

Go Out! n° 20 Avril 2014

13


MON BANQUIER est un expert

Ma prévoyance

Planification

Gestion privée

Crédit hypothécaire

conseil pour une utilisation optimale efficience fiscale de mon portefeuille

maîtrise des ressources en tout temps au service de mon patrimoine

Evaluation consolidée analyse globale de mes actifs et passifs

Produits institutionnels pour les caisses de pensions suisses

Être client de la banque Piguet Galland, c’est bénéficier d’un « CFO familial » qui m’accompagne dans l’optimisation de mon patrimoine économique et fiscal.

Genève – Lausanne – Neuchâtel – Nyon – Yverdon-les-Bains – piguetgalland.ch


On découvre Go Out! a 2 ans Texte // Mina Sidi Ali & Olivier Gurtner

une histoire déclic Pour ceux qui auraient manqué le début, comme on dit dans les séries américaines, Go Out! c’est l’histoire d’un déclic après une grosse claque. Un projet vite éclipsé que Michel Chevrolet décide de reprendre fin 2011, afin de mettre en valeur Genève, sa vie culturelle et la partager avec les publics de la région, d’Annemasse à Lausanne. Retour sur un parcours.

Post tenebras Phoenix Décembre 2011 naissait l’association Go Out!, prenant place à la rue du Diorama, aux côtés de Très Classic, le bateau musical gouverné par Anne-Lise Allisson. Tout est à repenser: peinture, murs, électricité et architecture d’intérieur. Aidée par une myriade d’amis, de la famille et des connaissances, l’arcade se transforme en openspace ouvert à tous. Le destin ici injuste aura voulu que Michel ne puisse voir le premier numéro sortir des presses en mai 2012. Il avait relancé le projet, rassemblé les énergies et qui a finalement cru en Go Out! avant tout le monde. A lui, le comité et l’équipe restent reconnaissants et sont heureux de voir se poursuivre son initiative! Au micro de Go Out! En deux ans, bien du chemin a été parcouru et des gens rencontrés, parmi lesquels: Jean-Jacques Aillagon, Sou Fujimoto, Christian Bernard, Hugh Jackman, Sami Kanaan, Joseph Gordon-Levitt, Santiago Calatrava, Florence Notter, Denis Savary, Daniil Trifonov, Chris Dercon, Wax Tailor, Andonis Foniadakis, Francisco Mateus, Amon Tobin, Robert Carsen, Brice Pauset, Edouard Waintrop, Hélène Carrère d’Encausse, Bernhard Willhelm, Go Out! n° 20 Avril 2014

Charles Dutoit, Chinese Man Records, Kore-Eda Hirokazu, Cody Chesnutt, Tahar Ben Jelloun, Andrea Bellini, Ziggy Marley, Mehdi Benkler, Claude Ratzé… Avec Go Out! Très attaché à s’insérer dans le milieu culturel régional, Go Out! travaille avec des partenaires de nombreuses institutions et notamment: Théâtre Forum Meyrin, Orchestre de la Suisse romande, Bâtie Festival, Villes de Genève, Vernier, Meyrin et Plan-les-Ouates, Fondation Martin Bodmer, HEAD, ADC, MAMCO, Visions du Réel, Grand Théâtre, Orchestre de chambre (L’OCG), Festi’neuch, Quartier Libre, Quartier des Bains, Teatro Malandro, Motel Campo, Gravière, Festival Electron, FIFDH, Verbier Festival, Festival Antigel, Septembre Musical, Ensemble Contrechamps, Black Movie, Théâtre Am Stram Gram, FIFOG, Mapping Festival, et encore bien d’autres. Les prochaines pages de Go Out! sont encore à écrire. En attendant, il suffit de passer celleci pour découvrir ce que plusieurs partenaires pensent de votre magazine et de découvrir l’équipe au (presque) grand complet!

15


On découvre

16

Go Out! a 2 ans

Q.

ro l

eP a ro

di

3

Ca

5

©

lèn

eT ob

ler

©

1

2

Que représente Go Out! pour vous?

6

4

Go Out! n° 20 Avril 2014


On découvre Go Out! a 2 ans Tobias Richter (1) Grand Théâtre de Genève, Directeur général Le Grand Théâtre de Genève est heureux de soutenir Go Out!, un magazine culturel devenu incontournable dans le paysage médiatique du canton, en ayant notamment accueilli quelquesuns de ses fameux vernissages, à la place de Neuve ou dans la salle de répétition de Ste. Clotilde. Chaque mois, Go Out! présente une actualité culturelle genevoise foisonnante sur un ton résolument nouveau. Richement illustré et fort d’une mise en page originale, Go Out! parle indifféremment de musique classique, de théâtre, de danse, de cinéma, d’opéra, etc. et touche un large public. J’espère qu’il éveille la curiosité des lecteurs sur des thèmes qui leur sont moins familiers. À l’heure des agendas en ligne, quel beau challenge que de produire un magazine papier de qualité rendant honneur à la culture de notre région. Deux ans déjà que cette belle aventure a commencé. Longue vie à Go Out! Ushanga Elébé (2) Théâtre Forum Meyrin Responsable de la communication Un petit miracle. Une perle brusquement surgie. Mois après mois, la promesse d’une lecture savoureuse, riche de découvertes et de stimulations. A chaque numéro, la certitude d’une évasion bienvenue. Go Out! ça pétille, fait pschitt. Go Out! c’est champagne. Go Out! c’est un partenaire chic et choc. Go Out! c’est beaucoup, passionnément, à la folie. Go Out! c’est encore et toujours. Merci Go Out! n° 20 Avril 2014

R. Sami Kanaan (3) Conseiller administratif en charge de la culture et du sport A Genève, l’offre culturelle est à la fois très riche et variée. Qu’elle soit initiée par des institutions et ser vices rattachés à mon département, de partenaires subventionnés, ou d’initiatives privées, concerts, spectacles ou expositions foisonnent . La revue Go Out! réussit à allier une présentation attractive et compétente de cette offre (lieux, portraits ou inter views d’acteurs et actrices culturelle-s, agenda détaillé, etc.) et un regard vivant et décalé sur la vie culturelle genevoise. Go Out! est donc précieux, je lui souhaite longue vie! Evelyne Lozeron-Gentile (4) Communications Manager (Greater Geneva Area) chez SWISS SWISS en Suisse romande transmet ses meilleurs vœux d’anniversaire au magazine Go Out!. SWISS et Go Out!, c’est l’association entre deux cultures, toutes deux passionnées de voyage et d’évasion. SWISS, en tant que compagnie nationale basée à Genève, transporte en Europe les reporters de Go Out!, afin de recueillir les tendances lifestyle et les informations insolites à dénicher au cœur des destinations. Bon vol à GoOut! vers le succès!

Christine Ferrier (5) La Comédie de Genève Directrice de la communication Go Out!, ce n’est pas un magazine culturel comme les autres. Il a ceci d’unique qu’il est transdisciplinaire. On retrouve dans les choix rédactionnels la formidable diversité de propositions cuturelles que Genève accueille, et son traitement graphique rend compte de cette énergie. Ici une expo qui fait événement, là un spectacle à ne pas manquer. Et puis, avouons ne pas dédaigner les rubriques lifestyle… je rêverais d’être, pour quelques jours seulement, journaliste lifestyle chez Go Out! Une suggestion: pourquoi ne pas consacrer une rubrique à vos partenaires? Je pourrais ainsi nourrir de vrais espoirs de devenir un jour journaliste lifestyle, pour un jour seulement, et seulement pour Go Out! Caroline de Senger & Sébastien Leboisne (6) L’Orchestre de Chambre de Genève Avec les nouvelles technologies et la tendance actuelle, parier sur le «print», n’est-ce pas une folie? Il faut croire que non. Go Out! a relevé le challenge en proposant un magazine culturel de qualité, s’adressant aux habitants de Genève et des alentours. Notre orchestre porte le nom de Genève! Il était donc évident d’intégrer cette belle aventure qu’Olivier et Mina nous ont proposée. La team communication de L’OCG est donc heureuse et fière de faire partie de cette grande famille Go Out!.

17


On découvre Go Out! a 2 ans

2

1

4

3

5

6

7

8

© Nicolas Schopfer

18

(1) Renate Cornu

(3) Mina Sidi Ali

(5) Hermès Le chat

Présidente de l’association Go Out!

Co-directrice de la publication

Anti-stress cat

(2) Daniel Ybarra

(4) Olivier Gurtner

(6) Ornella Caponi

Vice-président de l’association Go Out!

Co-directeur de la publication

Rédactrice

Go Out! n° 20 Avril 2014


On découvre Go Out! a 2 ans

TE am

9

10

11

12

(7) Meret Watzlawick

(9) Jamile Marques

(11) Vanesa Dacuña Rodriguez

Graphiste

Typo Expert

Rédactrice

(8) Sarah Duvillard

(10) Nicolas Schopfer

(12) Alice Escorel Bourdeau

Rédactrice & Stagiaire graphiste

Photographe

Rédactrice

Go Out! n° 20 Avril 2014

19


20

On est charmé

Texte // Mina Sidi Ali

Ch asseurs de HE AD Ardent vivier genevois d’artistes en devenir, la Haute école d’art et de design (HEAD) nous honore de son savoir et sa créativité en collaborant avec nous pour notre 20 ème édition. Sous forme de concours, la section communication visuelle en 1 ère année a été conviée à concevoir pour Go Out! des visuels synthétisant les 2 ans du magazine. Avec dextérité et inventivité, douze étudiants ont planché le temps d’un cours sur deux journées sous la houlette de leur enseignante Mirjana Farkas.

Après deux ans de partenariat avec la HEAD, c’est tout naturellement que Go Out! a pensé convier l’institut pour une spéciale collaboration. Ainsi, Jérôme Baratelli, responsable de la filière communication visuelle a proposé à Mirjana Farkas, enseignante, d’organiser un cours avec les étudiants de 1 ère année afin de créer la cover pour Go Out!. L’idée? Suggérer une mise en abyme des deux ans d’anniversaire du magazine pour la couverture du mois d’avril. Deux consignes: un rendu N/B pour un support illustration. Un challenge nébuleux puisque le magazine culturel genevois exprime plusieurs envies et idées à la fois. L’équipe Go Out! souhaitait avant tout, à travers ce projet, mettre en évidence le côté dynamique de la ville, son consommé de culture, sa riche diversité et ses talentueux acteurs culturels. La sélection s’est révélée délicate, les 12 étudiants ayant proposé des œuvres inspirées et singulières. En présence d’un casting professoral composé de Mirjana Farkas et Jérôme Baratelli pour la HEAD, et la team Go Out! (Olivier Gurtner, Meret Watzlawick et votre serviteur), le choix s’est porté sur la proposition d’Arsemio Rojas, qui voit son travail orner la couverture de cette

présente édition. En parcourant son travail, certaines impressions deviennent saillantes et s’affirment à travers les détails et mouvements luxuriants, fruits de multiples infimes traits de crayon diligents. Le style rappelle Edika (Edouard Karali) en moins scabreux et licencieux mais tout aussi expressif, avec le même pouvoir d’intimité sur le lecteur. On aime la perspective aboutie et l’harmonie intégrant Hermès le chat, la mascotte du magazine en forme de casquette et les deux ans sur le logo bougies. Le personnage, derrière ses lunettes noires renvoie l’image d’un genevois curieux et à l’affût des dernières activités culturelles de la ville. Il guette l’avenir, ce qui va venir, ce qui va s’écrire... Parce que la compétition est saine mais ne doit pas être impitoyable, nous avons voulu montrer trois autres propositions qui nous ont interpellées par leur originalité et créativité. 3 dauphins sélectionnés s’illustrent ci-contre. Flavia Viscardi (1) Tabéa Ott (2) Thierry Jean Pachoud (3)

Go Out! n° 20 Avril 2014


On est charmé

ANS

2

Le magazine culturel genevois ingo@gooutmag.ch www.gooutmag.ch En cover: Go Out! a deux ans

Le magazine culturel genevois ingo@gooutmag.ch www.gooutmag.ch En cover: Go Out! a deux ans

1

5 CHF

20 N°13 AVRIL.14

5 CHF

2

Le magazine culturel genevois ingo@gooutmag.ch www.gooutmag.ch En cover: Go Out! a deux ans

5 CHF

3

Go Out! n° 20 Avril 2014

20 N°13 AVRIL.14

20 N°13 AVRIL.14

21


22

On sort art/expo Texte // Vanesa Dacuña Rodriguez

V ideo Games Newbies (comprenez joueurs novices) ou gamers avérés laissez vos manettes en stand-by et abandonnez-vous le temps d’une partie ou deux dans le monde de Playtime, Vidéogames mythologies, aux galeries du Forum de Meyrin. L’exposition starts le 20 mars et se termine le 31 avril, permettant aux visiteurs de se lancer dans la visite d’une collection hétéroclite à l’approche artistique. Axée sur des thématiques complémentaires, Playtime s’interroge sur la place de cet art vidéo ludique. Combo gagnant Qui n’a jamais été confronté aux cliquetis provoqués par le son des touches sous les doigts agiles d’un joueur passionné? Les jeux vidéo font partie intégrante d’une culture particulière riche en adeptes. Playtime, dont le commissaire d’exposition est José Luis de Vicente, s’inscrit dans le programme GameCulture et résulte d’une collaboration gagnante entre la Maison d’Ailleurs d’Yverdon-les-Bains et Pro Helvetia. Cet événement n’en est pas à son bêta test puisqu’il compte déjà plusieurs villes à son palmarès dont Moscou et Rennes. Then and now Super Mario Bros, Tetris, Minecraft ne représentent qu’une infime partie des classiques mis en évidence. Ils complètent une collection riche, interactive et variée allant des sculptures et photographies aux vidéos. Les néophytes pourront débuter dans un univers qui leur est peu connu, sans pourtant oublier les vétérans à qui on offre la possibilité de découvrir les nouveautés ou de charger le souvenir de certains jeux oubliés. L’exposition se divise en cinq parties qui rendent le visiteur attentif sur des points tels que la réglementation, l’espace et son évolution, le corps dans le jeu, la relation joueur-avatar et enfin le monde réel imbriqué dans le virtuel. A un câble des limites Le terme cyberespace a fait son apparition au début des années 80 grâce à l’écrivain de sciencefiction William Gibson. Ce dernier observe deux enfants jouer à une console Atari et remarque que

pour eux, l’écran n’est pas qu’une simple boite à images mais une véritable porte d’accès vers un autre monde. Cette notion est toujours actuelle et de plus en plus de jeux mêlent réalité et virtuel de manière surprenante, offrant au joueur une possibilité d’exploration d’univers pixélisés uniques. Un aspect primordial de l’exposition. Alter ego Lors d’une partie, le joueur endosse le rôle d’un personnage. Il y a création d’une identité alternative, qui se fait à partir d’une image de synthèse et permet l’incarnation d’une personne qu’on ne peut être en réalité. Dans l’univers numérique, ces avatars en disent beaucoup sur le joueur. Une relation particulière se crée entre l’entité réelle et virtuelle, formant un duo de corps qui effectuent une même action. Selon l’implication du joueur dans la partie, il arrive qu’il exprime des sensations réelles provoquées par l’expérience virtuelle; il saute, bouge, s’énerve... Dans un souci d’amélioration continu, certaines consoles permettent au joueur de s’impliquer physiquement, grâce à des manettes à capteurs. Dans cette perspective, l’exposition propose des expériences surprenantes, dont l’installation d’Arturo Castro et Kyle McDonald, qui permet au visiteur de s’observer dans un miroir puis de fermer les yeux et émettre le souhait de changer. Lorsqu’il les rouvre, il peut observer un alter ego hybride qui lui ressemble physiquement mais qui n’est pas lui; il semble sorti d’un jeu vidéo. Playtime, une exposition qu’on espère jamais over.

Go Out! n° 20 Avril 2014


On sort

© Markus Persson

© Experimental Game Lab

art/expo

Jusqu’au 31 avril Galeries du Forum Meyrin Place des Cinq-Continents 5 1217 Meyrin 022 989 16 69 www.meyrinculture.ch Go Out! n° 20 Avril 2014

23


24

On sort art/expo

orchestre de la suisse romande

ConCert extraordinaire 01.05.2014 Vasily Petrenko direction elisabeth leonskaja piano Gioacchino Rossini La pie voleuse, ouverture Frédéric Chopin concerto pour piano et orchestre n° 1 en mi mineur op. 11 Ludwig van Beethoven Symphonie n° 4 en si bémol majeur op. 60

Informations et billetterie www.osR.Ch 022 807 00 00

Mécène

Sponsor

Mécène

Partenaires médias

Avec le soutien de

Go Out! n° 20 Avril 2014


On sort art/expo Texte // Ornella Caponi

Cachez cette coulisse que je ne saur ais voir Derrière le spectaculaire, la magie de l’illusion, il existe l’artisanat précieux des métiers dédiés au rêve. Des artistes que l’on voit peu, cachés derrière les coulisses, pratiquent un savoir manuel qui se fait rare dans l’ère bouillonnante de la technologie. Les Journées Européennes des Métiers d’Art (JEMA) offriront pour la troisième fois l’occasion de découvrir durant les secrets d’un trésor bien gardé. Transmis à la façon des nos ancêtres, le savoir-faire des artisans sera partagé dans une manifestation gratuite, organisée et financée principalement par la Ville de Genève. Visites d’ateliers, expositions et rencontres autour d’une expérience marquante pour qui veut trouver la carte cachée dans la manche du magicien.

Durant les JEMA, des moments uniques se multiplient dans un concentré édifiant. Entre la possibilité de suivre la transformation radicale d’une comédienne ou converser avec un taxidermiste du Muséum d’histoire naturelle, la curiosité taquine aura de quoi se satisfaire. Les lieux prestigieux de la culture genevoise ouvriront leurs portes aux habitants, accueillis en membres exclusifs de la tribu des arts. À ajouter, l’exposition de la Maison Tavel en collaboration avec Vacheron Constantin, qui décortiquera les rouages délicats des mécanismes horlogers. En parallèle, la HEAD proposera de plonger dans l’univers de la création du bijou d’auteur.

Patrimoine immatériel Une cinquantaine de métiers d’art à explorer en quelques jours, ça ne se refuse pas. Mis à découvert sous différentes formes, des acteurs de l’économie de la création transmettront une passion qui se travaille et s’apprend avec le temps. Des arts de précision transforment la matière brute en œuvre d’art, d’où nait une négociation entre tradition et modernité. Une mission européenne visant à la conscience d’un savoir précieux, tel un conte africain passé religieusement des aînés aux cadets.

Journées européennes des métiers d’art Du 4 au 6 avril Différents lieux à Genève 022 418 65 00 www.ville-ge.ch/culture/jema Go Out! n° 20 Avril 2014

25


26

On sort théâtre Texte // Ornella Caponi Photo // Nicolas Schopfer

Inéluctable comptine L’un après l’autre, ils tombent. Un cocktail empoisonné, un coup de revolver, un corps asphyxié... personne ne survivra aux Dix petits nègres d’Agatha Christie. Un succès indétrônable qui traverse les époques sur les poils hérissés des spectateurs haletants. Le récit mythique de la lady du polar investira la scène du Théâtre de Carouge avec une adaptation –Et il n’en restera plus aucun– mise en scène de Robert Sandoz. Conversation scabreuse avec un maître adaptateur. Agatha Christie avait elle-même adapté son roman au théâtre. Elle a dû transformer la fin originale du récit pour la rendre plus plausible sur scène. Comment avez-vous contourné les problèmes posés par la logique narrative prévue à l’origine? À mon avis, la fin qu’elle propose dans la pièce n’est plus satisfaisante à l’heure actuelle. Bien sûr qu’à son époque elle a cassé beaucoup de codes, mais aujourd’hui, 80 ans plus tard, nous disposons d’autres outils. Ça ne poserait plus aucun problème que le coupable s’adresse directement au public, par exemple. Du coup, on est en train de travailler sur notre fin à nous. En insistant sur la culpabilité, c’est la version où tout le monde meurt qui m’intéresse. Mais je ne briserai pas plus le suspense... De l’adaptation de Dame Christie pour le théâtre aux nombreuses versions portées à l’écran et sur scène, il existe d’innombrables alternatives. Pourquoi un tel choix? Je suis parti du roman, parce que les problèmes posés par le texte, les ellipses de temps, les scènes en extérieur m’intéressaient. Autrement dit, s’interroger sur ce qu’est vraiment une pièce policière. J’avais envie de me demander comment descendre une falaise en rappel au théâtre. Je voulais aussi de la profondeur, voir si on pouvait donner des lettres de noblesse à ce genre, parfois considéré comme mineur. Dans cette optique, je souhaitais choisir un texte qui puisse faire référence. Surtout dans la grande thématique qui m’intéressait: la culpabilité. Agatha Christie est une auteure parfaite pour

cela. Ici, on peut explorer dix façons de gérer la culpabilité. Entre Marguerite Duras et Haruki Murakami, vous n’en êtes pas à votre première adaptation de roman au théâtre. Avec Les dix petits nègres, vous vous attaquez en plus à un genre particulier. Aimez-vous l’adaptation? Ça fait dix ans que je travaille avec la même compagnie (l’Outil de la Ressemblance). J’aime que tous les arts de la mise en scène (éclairages, costumes, musique, etc.) participent à la narration. J’aime un théâtre très généreux, qui raconte beaucoup. Je prends des pièces qui me plaisent, dont la structure est réfléchie et théâtrale. En traduisant un roman au théâtre, je peux laisser de la place à mes collègues pour intégrer leurs arts à l’œuvre, arts qui deviennent plus que simplement décoratifs. Lorsque vous portez un roman à la scène, ne craignez-vous pas de trahir le texte d’origine? On reste extrêmement vigilant. L’idée est de respecter aussi l’essence de l’écriture que son style. Si le travail demeure toujours le même, on doit trouver des solutions différentes. Ainsi, aucun de nos spectacles ne se ressemblent, ce qui témoigne de notre respect au spectateur et qui nous stimule. Pour moi, le théâtre a cet énorme avantage sur le cinéma qu’il n’est pas réaliste. Le public peut conserver ses propres images dans la tête et le jeu consiste à trouver comment donner un minimum d’indications pour comprendre l’action sur scène et laisser la place à l’imagination du spectateur. Go Out! n° 20 Avril 2014


On sort art/expo

Et il n’en restera plus aucun Du 2 mai au 28 mai Théâtre de Carouge Rue Ancienne 39 1227 Carouge 022 343 43 43 www.tcag.ch Go Out! n° 20 Avril 2014

27


28

On sort littérature Texte // Sarah Duvillard

«SHEBAM, POW, BLOP, WIZZ!» On se souvient encore des mots que se lançaient les livres et les pages de l’édition 2013 du Salon du livre et de la presse. Toile de fond d’un événement incontournable, ces outils de langue et de littérature portent cette inépuisable et immense librairie de Genève. Plateforme d’expression et lieu de découvertes, la manifestation se déroulera du 30 avril au 4 mai, avec le Japon à la table d’honneur. Cette 28 ème édition est l’occasion de rencontrer son auteur préféré, celui sur lequel poser son regard, de flâner entre peintures et photographies ou de faire la halte à la place du Moi, au salon africain ou sur la scène du crime.

Etoffé et sublimé Après les mots, au tour des onomatopées d’être maîtresses de cérémonie. Clap clap à «La Grimace du monde», une exposition-rencontre entre chefs-d’œuvre du Moyen-Âge et ceux des maîtres de la bande dessinée contemporaine, sur fond de physionomie humaine. En effet, littérature et presse impliquent bien plus que de simples lettres alignées sur un coin de papier, c’est au contraire un art multiple entre coups de crayon et imagination. Olé pour la Scène du crime, la Place du voyage et le Pavillon des cultures arabes, ces nouveaux lieux de détente, de découverte et de rencontres. Trois nouvelles scènes qui viennent rejoindre L’apostrophe, la Scène de la BD ou encore la Place suisse, à savoir les nouveaux succès de l’édition précédente. Et yihaa à l’annonce de la réédition du projet Parrains&Poulains. Cinq jeunes talents présentés à cinq dompteurs de plume, pour un échange de savoir et de savoirfaire. De quoi assurer la relève de la littérature romande. ニャニャ* Mais l’exclusivité de cette 28 ème édition du Salon du livre et de la Presse de Genève vient d’ailleurs. Et de loin. À quelques 9800 kilomètres de là, sur un archipel scintillant de l’océan Pacifique, se mélangent monogatari, nikki, haïku, waka, tanka et shishōsetsu. La période ancienne de la littéra-

ture nippone plonge le lecteur au cœur de sujets tels que la vie, l’amour ou le quotidien au sein de la cour de l’Empereur, cette «divinité incarnée». La période médiévale l’entraine dans une armée de samouraïs et de guerriers. Longtemps influencée par l’omniprésence chinoise, la littérature japonaise prendra réellement son indépendance à la fin du XIX ème siècle, en s’ouvrant au monde occidental. C’est le début de la période moderne et l’apparition des romans contés avec le seul outil du «je». Voyage expérimental, confession aventurière et réflexion intérieure deviennent les problématiques principales de la littérature japonaise, enrichies par le monde fantaisiste et sensationnel des animes et des mangas. A la recherche de nouveaux paysages, d’icônes «so kawaï», ou de maki et sashimi, l’hôte d’honneur du Salon du livre et de la presse de Genève saura surprendre le visiteur. Banzai! (hourra!) *Nya nya qui signifie miaou en japonais figure parmi les nombreuses onomatopées dont la langue nippone regorge.

Go Out! n° 20 Avril 2014


On sort

© SLP 2013-2014

art/expo

28 ème Salon du livre et de la presse de Genève Du 30 avril au 4 mai Palexpo Rte Françoise-Peyrot 30 1218 Grand-Saconnex 022 761 11 11 www.salondulivre.ch

Go Out! n° 20 Avril 2014

29


CONCERT DE SOIRÉE N° 6

OPEN BACH MA 6 MAI 2014 ~ 20H ~ BFM

ARIE VAN BEEK direction ~ SOLISTES DE L’OCG bach ~ beethoven ~ martin ~ juillerat


On sort classique Texte // Olivier Gurtner

Richard, chœur de son Un an après le bicentenaire de la naissance de Richard Wagner, la Ville de Genève organise le 27 avril un concert original autour de son œuvre, en passant par un chœur –celui du Grand Théâtre– et des orgues, ceux du Victoria Hall. L’occasion d’apprécier les tubes de la scène genevoise sous-employés. Boulevard des tubes Le Chœur du Grand Théâtre investit le Victoria Hall pour un programme sur la musique chorale de Wagner, accompagnée par Diego Innocenzi aux orgues. Dirigée par Ching-Lien Wu, la formation vocale fondée en 1962 donnera notamment «Treulich geführt ziehet dahin» tiré de Lohengrin. Avec Mendelssohn, c’est l’autre fameuse marche nuptiale. Du Crépuscule des Dieux, l’on pourra écouter la «Marche funèbre» de Siegfried, dont la version forte et grave de Georg Solti met sublimement en valeur les tubas wagnériens. Sotto voce Parmi les autres extraits, notons «Wach auf!» dans Les Maîtres chanteurs de Nuremberg, dont le début très gracieux murmure le principal thème, resté célèbre. Ainsi, la musique wagnérienne –au surplus chorale– n’est forcément marquée par une emphase écœurante. L’on pourra compter sur des passages de Parsifal, Tannhäuser et trois chants autour de Tristan et Isolde retranscrits par Clytus Gottwald.

Voix de garde A la direction du chœur depuis 2001, Ching-Lien Wu a su renforcer considérablement le niveau de la formation genevoise, à l’image du Ballet du Grand Théâtre, mené avec brio depuis 2003 par Philippe Cohen. Cette cheffe experte, passée par des masterclass de Pierre Boulez, conduit également son propre ensemble, le Motet de Genève. C’est mon choix Aux orgues de Victoria Hall, Diego Innocenzi, qui a étudié chez la référence romande Michel Corboz, fera vibrer les tubes de la scène genevoise, en montrant le rôle-clé du chœur, tantôt comme fond sonore, tantôt comme élément de l’action. Pourtant, si l’idée de convoquer les orgues pour accompagner les voix est intéressante, ne risque-t-on pas de perdre toute la richesse orchestrale des partitions wagnériennes? Rendezvous le 27 pour se faire une opinion.

Dimanche 27 avril 2014 à 17h00 Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0800 418 418 www.ville-ge.ch

Go Out! n° 20 Avril 2014

31


32

On sort classique Texte // Olivier Gurtner

Chopin, pour toujours Si orchestres et opéras nomment souvent avec légèreté certains concerts comme «extraordinaires», celui du 1 er mai au Victoria Hall mérite cette appellation. Ce certain jeudi, l’Orchestre de la Suisse romande (OSR) jouera le Concerto pour piano n°1 de Chopin avec une interprète aussi passionnée que discrète, Elisabeth Leonskaja, ainsi que la Symphonie n°4 de Beethoven et l’ouverture de La Pie voleuse de Rossini. La formation sera conduite par l’énergique et pertinent Vasily Petrenko, qui l’a notamment dirigée en 2013. A nos actes manqués Le principe d’une occasion, c’est de ne pas la manquer. Jeudi 1er mai se produiront Elisabeth Leonskaja et Vasily Petrenko autour du Concerto pour piano n°1 de Chopin, une œuvre tout en tendresse, force, délicatesse et intelligence sensible. De quoi facilement lâcher une larme. Si la pianiste est une habituée de la scène romande (festival de Verbier, Septembre musical), la programmation du concert de l’Orchestre de la Suisse romande a tout d’un régal. En plus de la pièce concertante seront donnés la Symphonie n°4 de Beethoven et l’ouverture de La Pie voleuse de Rossini. Voyage au bout de l’émoi Au piano, ce sera donc une référence de «l’école soviétique». Mme Leonskaja a notamment remporté le très prestigieux concours Reine Elisabeth (de Belgique…) en 1968, qui a couronné Emil Gilels et Vladimir Ashkenazy. Précisons tout de même qu’elle était 9ème. Celle qui quitte son URSS d’origine (elle est géorgienne) en 1978 a travaillé sous l’influence de Sviatoslav Richter et avec les plus importants orchestres du monde: Philharmoniques de Vienne, Berlin, Tonhalle (Zurich) et de la BBC. Son jeu dénote une belle expressivité émotionnelle, toute en délicatesses et rubatos, mais parfois au détriment de la ligne, du phrasé. Si le mystérieux prélude op. 32 de Rachmaninov est sublime, le Concerto n°1 de Tchaïkovski (avec Kurt Masur) dénote une technique parfois hésitante, à l’image du Concerto de Schumann donné en 2013 au festival de Verbier. Comparaison n’est pas raison Sur l’œuvre concertante de Chopin, la sensibilité raffinée, délicate, intérieure et pourtant si évidente se retrouve chez Krystian Zimmerman (son incroyable

version avec le Polish national orchestra) ou encore avec le lauréat en 2000 du concours Chopin de Varsovie, Yundi Li. Là aussi, le corps résiste difficilement aux émotions. Le jeu de Martha Argerich, aussi premier prix de la compétition polonaise (en 1965), est souvent considéré comme plus masculin et strict dans le tempo. A l’entendre en finale du concours Chopin, cela est se vérifie, et pourtant elle se libère, laissant les rubatos s’exprimer, par exemple en 1975 avec Charles Dutoit et… l’OSR. Jeune premier En plus de la pianiste, la présence de M. Petrenko est une raison largement suffisante pour venir. Avec sa chevelure à la petit Prince, il dépoussière l’image associée à la musique classique. Depuis 2006, il hisse l’Orchestre philharmonique royal de Liverpool parmi les meilleures phalanges britanniques, comme Simon Rattle trois décennies plus tôt à Birmingham. Le chef à la gestuelle minimaliste propose un jeu riche en émotions et rythmé, en témoigne sa Symphonie n°9 de Beethoven donnée pendant les BBC Proms 2013. Son répertoire est nordique, russe et germanique. Ne m’oublie-pas Un petit mot pour conclure sur la Symphonie n°4 de Beethoven. Elle est importante pour l’histoire du compositeur, car elle confirme l’incroyable virage pris avec la Symphonie n°3, la voie tracée vers le romantisme. Avec le Philharmonique de Berlin, Rattle en donne une version délicate mais peut-être pas assez grave. Avec Vienne, Léonard Bernstein fait remonter le baromètre émotionnel avec une réelle richesse de timbres alors que Christian Thielemann reste désespérément scolaire. Quelle lecture proposera M. Petrenko? Go Out! n° 20 Avril 2014


On sort

Elisabeth Leonskaja © MarcoBorggreve

art/expo

Concert extraordinaire de l’OSR Jeudi 1 er mai à 20h00 Victoria Hall Rue Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 www.osr.ch Go Out! n° 20 Avril 2014

33


34

On sort classique Texte // Olivier Gurtner Photo // Nicolas Schopfer

Chambre commune C’est l’histoire d’un trio d’avant-garde, de passionnés d’une musique classique qui n’est pas uniquement celle du passé, mais aussi du présent. Avec le bâlois Felix Renggli et le zurichois Jürg Dahler, Daniel Haefliger a fondé les Swiss Chamber Concerts, une association qui défend une programmation de répertoire et de création sur toute la Suisse. Le 7 mai, un concert Miroir BACH invite trois solistes autour de Bach, Beethoven et David Philip Hefti, qui signera une nouvelle partition, Trio à cordes. Entretien avec un amoureux des émotions, Daniel Haefliger. Miroir BACH. Pourquoi ce titre? En posant un titre, il s’agit toujours de poser un emballage, avec un petit côté artificiel, mais pédagogique, qui permet au public de se faire une idée. Dans les Swiss Chamber Concerts, on tente toujours de proposer une programmation compacte. Pour résumer, on essaie de montrer la bonne et la nouvelle musique de toutes les époques. Quel programme pour le 7 mai? Je suis heureux de voir une création mondiale, comme presque à chacun de nos concerts. Je n’ai pas encore pu voir la partition du Trio pour cordes de David Philip Hefti, mais je me réjouis d’écouter le résultat de ce compositeur excellent, reconnu par le prix Siemens. En effet, il arrive qu’en Suisse la qualité des créations ne soit pas toujours au rendez-vous. Si je devais résumer ce concert, c’est la beauté de la musique qui doit le marquer, entre les contrepoints de Bach, le niveau des exécutions et une œuvre nouvelle spécialement créée pour nous. Quels seront les musiciens? Au violon, ce sera Esther Hopper, une des meilleures de sa génération, qui a notamment remporté le très prestigieux premier prix du Concours international de musique de l’ARD en tant que membre du trio Tecchler. Jürg Dahler est altiste, cofondateur de notre association. Nous sommes des partenaires de scène et avons énormément joué ensemble. Je l’apprécie beaucoup. Enfin, Thomas Grossenbacher est premier violoncelliste à l’orchestre de la Tonhalle. Je ne pourrais pas vous en dire beaucoup, car pour être honnête, je le connais personnellement peu.

Que pensez-vous du panorama classique et contemporain en Suisse? Il est extrêmement varié et différent selon les villes où l’on se trouve. En revanche, j’ai l’impression que les acteurs et publics ne se rencontrent pas vraiment, même dans certaines tournées. On remarque aussi que chacune de nos régions linguistiques est fortement influencée par son pays voisin respectif. Swiss Chamber Concerts poursuit une mission différente? Oui justement. Dans une Suisse culturelle éclatée, on propose une programmation unique et une identité forte, qui franchit les passerelles. Ainsi, un même concert sera joué à Zurich, Genève, Bâle et Lugano. L’âme et le cœur de notre projet, c’est de s’approcher d’un idéal de la musique de chambre, et ainsi favoriser les plus belles émotions, les plus belles rencontres et les plus belles transmissions. Pour arriver à un tel objectif, il faut parfois passer par des éléments prosaïques, comme l’acoustique, la manière de jouer, l’agencement d’une salle. Relier tout ça ensemble, donner une identité et une émotion, est un exercice délicat. L’essentiel avant tout, c’est que la joie et le mystère soient présents dans chaque concert. Le 11 mai tiendra la Swiss Chamber Academy… C’est la première fois qu’est proposée une rencontre des meilleurs quatuors des hautes écoles de Suisse. L’objectif est de stimuler la passion autour de cette musique. C’est une première pour nous, donc on se réjouit. Go Out! n° 20 Avril 2014


On sort art/expo

Mercredi 7 mai 2014 à 20h Concerts de la Swiss Chamber Academy le 11 mai 2014 Salle Ernest Ansermet, Maison de la Radio Passage de la Radio 2 1205 Genève www.swisschamberconcerts.ch

Go Out! n° 20 Avril 2014

Billetterie Très Classic Rue du Diorama 16 1204 Genève 022 781 57 60

35


Hourra ! Entrée gratuite le mercredi 30 avril au 28e salon du livre et de la presse de Genève qui se tiendra à Palexpo du 30 avril au 4 mai 2014. salondulivre.ch


On sort danse Texte // Vanesa Dacuña Rodriguez

Bicentenaire sur les pointes Avec Helveticdanse, le Grand Théâtre de Genève met sur le devant de la scène plusieurs compagnies de ballets venues de toute la Suisse, à l’occasion du Bicentenaire de l’entrée de Genève dans la Confédération. Du 26 au 30 avril, le Bâtiment des Forces Motrices (BFM) danse sur le plateau de la diversité. Organisé par l’Association GE200, l’année commémorative profite ainsi de recevoir le fleuron des institutions helvètiques de la danse, avec les ballets des opéras de Genève, Zurich, Bâle ainsi que le Béjart Ballet Lausanne. Une occasion rare dont il faut profiter. Entrelacs helvétique Le Grand Théâtre de Genève assouvit un rêve partagé par de nombreux férus du monde de la danse: réunir dans un même lieu les corps de ballet genevois, zurichois, bâlois et lausannois. Helveticdanse met la lumière sur la qualité et diversité des compagnies helvétiques. Rendezvous immanquable qui permettra au Béjart Ballet Lausanne d’inaugurer sa première représentation publique en sol genevois. Haut port de tête C’est le ballet du Grand Théâtre qui aura l’honneur d’ouvrir la danse avec Glory chorégraphié par Andonis Foniadakis. L’homme qui avait notamment séduit le public lors du somptueux, physique et rythmique Sacre du Printemps en 2012, revient sur les planches avec un programme qui

célèbre la musique baroque d’Haendel. Sur scène, délicatesse, légèreté et élévation entraînent le spectateur dans une exaltation grandissante et majestueuse. Le ballet de Zurich poursuivra les festivités en présentant Notations, une trilogie signée Wayne McGregor, Marco Goecke et Christian Spuck sur une musique de Schönberg, Phillip Glass (récemment vu au Victoria Hall avec Antigel) et Max Richter. Gil Roman fera voyager le Béjart Ballet Lausanne autour de Bach (Cantate 51), de l’Inde (Bhakti III) et des percussions (Syncope) pour se terminer en apothéose avec le Boléro, œuvre chérie par le prestigieux chorégraphe lausannois. La clôture des festivités sera assurée par le Ballett Basel qui donnera Tempus Fugit de Johan Inger et Flockwork d’Alexander Erkman. Honneur à la subilité des corps helvétiques.

© Mikki Kunttu

Du 26 au 30 avril Bâtiment des Forces Motrices (BFM) Place des Volontaires 2 1204 Genève 022 322 50 50 www.bfm.ch

Go Out! n° 20 Avril 2014

37


38

On sort danse Texte // Sarah Duvillard

RE-CRE ATION ET RECRE ATION C’est ce que la danse contemporaine attendait pour se rendre accessible à un nouveau public. Un public aux petites jambes énergiques qui se faufilent en grand bruit entre les hauts strapontins d’un théâtre de grands. Le mercredi 21 mai prochain, la Salle des Fêtes du Lignon se laissera envahir par une troupe de danseurs en short et marcel blanc, pour les beaux yeux des enfants de 5 à 9 ans. Chorégraphe rendu célèbre grâce à des pièces fondatrices comme Ulysse ou Les Aventure d’Ivan Vaffan, Jean-Claude Gallotta propose une adaptation jeune public de la célèbre Mammame. Au-delà des mouvements des danseurs, L’Enfance de Mammame fera voyager son public au pays de la musique, du théâtre et de la solidarité. Un régal pour les petits et leurs parents.

Jean-Claude Gallotta, l’enfant aux grands genoux Directeur du Centre chorégraphique national de Grenoble et figure de la danse contemporaine française, M. Gallotta était destiné à jouer dans la cour de récré’. En effet, si L’Enfance de Mammame est une adaptation jeune public, l’œuvre d’origine, Mammame –un incontournable de son répertoire–contenait déjà les éléments essentiels d’un spectacle pour enfants. Théâtralisation, humour et jeu d’acteur, celui dont «l’enfance court dans les genoux devenus grands» porte la danse contemporaine vers tous les publics. La danse contemporaine, ouverture Les parents sont les premiers à le dire, L’Enfance de Mammame est une lumière sur son origine. Tout s’illumine, tout devient clair et limpide. Il ne manquait qu’une chose à Mammame pour attirer l’attention du plus jeune et exigeant des publics: une histoire, un fil rouge, une narration. Alors c’est un petit lutin, interprété en alternance par Jean-Claude Gallotta et Stéphane Vitrano, qui nous conte l’aventure d’un groupe de Mammames partant à la recherche d’un soleil-projecteur. Un spectacle qui n’est ni simplifié ni schématisé et qui prend tout son sens dans l’humour et la facétie d’un conteur amusé.

L’œuvre et son prélude Finalement qui sont ces «Mammames»? On peut les reconnaître à deux signes distinctifs: ils vivent dans les théâtres et se réchauffent à la lumière d’un projecteur. Quel n’est pas leur désespoir alors, lorsque ce soleil s’éteint et disparaît. Commence donc une ronde d’aventures et de danses, pour ramener cet élément essentiel d’une vie de bohème. Pendant 45 minutes, la symbiose entre les danseurs du Centre chorégraphique offre un spectacle à la portée de tous, avec pour toile de fond un espoir de fraternité et d’amour de la différence. Entre théâtre, danse contemporaine et histoire fantastique, c’est l’occasion d’admirer l’union d’une sirène de sable et de son prince des terres, ou l’étreinte entre un timide Mammame Dubois et la somptueuse Reine des Volcans. Il est temps de prendre ces chères petites têtes blondes par la main…

Go Out! n° 20 Avril 2014


On sort

@ Guy Delahaye

art/expo

L’Enfance de Mammame Le mercredi 21 mai, à 16h30 Salle des Fêtes du Lignon Place du Lignon 16 1219 Le Lignon, Vernier 022 306 07 80 www.vernier.ch/billetterie Go Out! n° 20 Avril 2014

39


40

On sort Cinéma

Go Out! n° 20 Avril 2014


On sort cinéma Texte // Vincent Magnenat

V ison & airelles Les générations post-baby-boomers que nous sommes, élevés dans un climat de pacifisme dogmatique et pavé de bonnes intentions, vivons décidément une période que le terme realpolitik ne définit que trop mal; on se réjouit. Mais au lieu de regarder le Tatort * du dimanche, las de toujours rechercher «à qui profite le Krim», concentrons-nous sur une géopolitique plus locale et parlons du festival Visions du réel, qui se tient à Nyon du 25 avril au 3 mai 2014.

Voilà vingt ans cette année que le festival livre sa vision du film documentaire sous ce nom et se positionne comme une plateforme européenne d’échanges pour professionnels. Cette édition anniversaire fait d’ailleurs office de pied-de-nez à l’éjection bien prévisible de la Confédération du programme Media de l’UE, mais passons. Visions du réel s’est donné pour mission éponyme de montrer la réalité telle qu’elle est vécue, la représenter non pour l’enjoliver mais pour contribuer à l’améliorer, elle et la perception qu’on s’en fait. Point(s) de vue Cette année, le festival propose des innovations de taille. La création du prix «Maître du réel», qui couronne la meilleure réalisation dans le domaine du réel documenté ou du réalisme fictionnel. A noter aussi le lancement de la section «Grand Go Out! n° 20 Avril 2014

angle», qui jouera le rôle de revue de presse des meilleures réalisations présentées dans d’autres festivals en projetant une dizaine de films dans cette section annexe. Outre-communicants Le programme à proprement parler ne sortira que le 7 avril. On pense bien que l’eau vous était abondamment venue à la bouche devant tant de perspectives. Qu’on se reprenne, nous allons procéder ensemble au décorticage de l’os que le service presse à bien voulu donner à votre enquêteur favori. Les deux points forts de la nouvelle section Grand angle justement.

* Litt. « Scène de crime», bouche-trou traditionnel germanique des dimanches pluvieux.

41


42

On sort art/expo

Go Out! n째 20 Avril 2014


On sort cinéma

Ainsi donc Visions du réel vous élargit le champ jusqu’au Sundance et la Berlinale en vous proposant «20’000 Days on Earth» de Jane Pollard et Iain Forsyth. Touchant au mystère universel du processus créatif, ce long métrage imagine le 20 000 ème jour de la vie de Nick Cave. Transposée dans la peau du chanteur-auteur-compositeurécrivain-scénariste-etc, la réflexion créative se retrouve à notre portée. Certes observateurs, contribuer ne demanderait qu’un mot; et Nick de se tourner pour écouter notre point de vue. On participe à l’équilibrage des contrastes, le contrepoint indispensable au songwriting, «c’est un peu comme laisser un enfant en compagnie d’un psychopathe patenté or something» nous dit le compte-rendu du Sundance. Voilà qui donne envie. Le 26 avril à 22h au Théatre de Marens. Le second highlight, c’est la projection en libre accès du film «Les Optimistes» de Gunhild Westhagen Magnor, en première suisse au Théatre de Marens le 24 avril à 19h. Face à la vie qui file et défile, cet extrait de joie de vivre propose de relativiser la peur du temps qui nous échappe. La Norvège, une équipe de volleyball -on parle ici de charmantes sexa à nonagénaires que rien Go Out! n° 20 Avril 2014

n’arrête, surtout pas leur lumbago. Ces joyeuses dilettantes décident, après 30 ans sans matchs, de se remettre en selle –ainsi qu’en scène– pour affronter une équipe de collègues masculins d’âge tout aussi mûr. Forfriskende* , dirait-on dans la langue d’Edvard Hagerup Grieg. Trève de confiture, étalons-nous très brièvement plutôt sur les workshops auxquels le festival a eu le bon goût de nous habituer. Cette année c’est Pierre-Yves Vandeweerd, anthropologue cinéaste et Ross McElwee, l’historien intimiste qui sont à l’honneur. À vos prélocs, vos bacs de popcorn et guettez le 7avril! * «Rafraîchissant», tout simplement. Festival Visions du réel Du 25 avril au 3 mai Théatre de Marens, Cinémas Capitole, Usine à Gaz et autres endroits 022 365 44 55 www.visionsdureel.ch Photo : «20’000 Days on Earth»

43


44

On sort cinéma Texte // Mathieu Roux

Le FIFOG, à cor(ps) et à cri

La 9 ème édition du Festival International du Film Oriental de Genève (FIFOG) se déroulera du 4 au 13 avril 2014 entre Genève, Lausanne, Versoix et Gex. Cette année, le célèbre, introspectif écrivain et poète marocain Tahar Ben Jelloun présidera la manifestation qui s’annonce sous les attirants auspices de l’ailleurs et du beau. Au travers d’une jalousie Pour cette mouture 2014, le Festival intégrera étonnement à sa programmation des œuvres en provenance d’Orient mais aussi d’Occident, autour du thème du corps au cinéma, en tant qu’objet fantasmatique et/ou espace d’expression idéologique. Non sans préciser qu’il s’agit aussi bien du corps humain que du corps social. Une homonymie parfaitement à propos pour le FIFOG. D’abord, parce que selon la partie du globe concernée, la manière de traiter la nudité à l’écran et d’y réagir diffère. A ce titre, le président du festival s’emparant de la question à bras-le-corps: «Aujourd’hui, on assiste à l’invasion du corps nus et en action sexuelle de manière directe voire pornographique comme dans Nymphomaniac de Lars Von Trier ou La vie d’Adèle de Abdellatif Kechiche(…) Le cinéma que je préfère est celui qui fait travailler mon imagination et ne montre pas avec un réalisme brûlant et brutal l’acte sexuel. Je suis de l’avis d’Orson Welles, qui disait avoir toujours refusé de filmer un tel acte. Il a raison. Et le FIFOG explore cette thématique dans les cinémas des pays d’Orient». Ensuite, parce que le corps social et ses mutations sociopolitiques

se retrouveront également au centre du Festival: chroniques sociétales, retour sur les révolutions, témoignages personnels; autant de sujets abordés durant ce 9 ème rendez-vous. Questionner l’Orient Au FIFOG, les long-métrages, courts-métrages et documentaires projetés seront regroupés en cinq sections intitulés respectivement L’Orient dans tous ses états, Regards de femmes, Regards croisés: Suisse-Orient, Migration et intégration, Voix d’Amérique et le FI-FON-FAN, le Festival dédié aux enfants. Une partie des splendeurs de l’Orient se matérialiseront néanmoins dans les FIFOG d’or et d’argent récompensant les vainqueurs des sept catégories en compétition (longs et courts-métrages, prix de la critique, compétition vidéos et deux compétitions scolaires). Un focus particulier sera fait sur la Syrie à travers le programme Sous le ciel de Damas, visant à donner la parole à différents cinéastes syriens qui eux-mêmes transmettront le désir de paix partagé par l’ensemble du peuple syrien. Il ne restera plus qu’au public des environs à se jeter à corps perdu dans l’aventure. Go Out! n° 20 Avril 2014


On sort

Festival international du film oriental de Genève (FIFOG) Du 4 au 13 avril 2014 Différents lieux à Genève www.fifog.com Go Out! n° 20 Avril 2014

45


On sort live Texte // Olivier Gurtner

L’histoire sur un pl ate au Il y a 200 ans commençait un processus long et important: l’entrée de Genève dans la Confédération suisse. Pour commémorer cette étape marquante de l’histoire locale, «1814 ou la cuisine de l’histoire»: un spectacle scénique conçu par le chorégraphe et metteur en scène Nicolas Musin sur des textes de Michel Beretti. Ce Genevois d’adoption, qui collabore notamment avec le Ballet du Grand Théâtre, a participé au célèbre bicentenaire de la Révolution française, dont la prestation de Jessye Norman, alors habitée par le drapeau tricolore, reste inoubliable. Pour GE200, il a proposé à son fils Louis –passionné par la danse, le théâtre et la musique– de donner sa version de l’histoire genevoise et suisse (en tandem avec Timur). Rencontre d’un duo familial et artistique.

Nicolas Musin, quelle est l’idée maîtresse du projet? L’intérêt du projet, c’est sa genèse. En effet, quand je me promène à Genève, je me rends compte que presque personne ne connaît son histoire. 1814, c’est un événement historique complètement méconnu. A l’école, mon fils Louis n’en a jamais entendu parler par exemple. L’Escalade au contraire, tout le monde connaît. Justement Louis, pour toi c’est quoi GE 200? Un événement pour fêter les 200 ans de Genève en Suisse. Mon père m’a expliqué les bases, car en classe, on ne nous enseigne presque rien sur le sujet.

Go Out! n° 20 Avril 2014

Parmi les participants, on peut citer Dance Area et le Conservatoire populaire de musique, danse et théâtre de Genève. Un spectacle pluridisciplinaire? NM: Tout à fait. L’idée n’est pas de provoquer avec une production trop conceptuelle, mais on insiste sur la beauté, le visuel, un peu comme dans le bicentenaire de la Révolution conçu par Jean-Paul Goude et pour lequel j’ai participé. Nous aurons par exemple des chevaux frisons, des acteurs représentant le passé et le présent, des figurants, mon fils qui sera une sorte de Monsieur Loyal et même des plongeurs. Des plongeurs? Expliquez-nous. NM: Pour les décors eux-mêmes, on propose de ne pas surcharger le Port-Noir, en laissant le lac et la ville prendre la place qui leur reviennent.

47


On sort live Ainsi, quand le public arrive, il découvre un plateau complètement vide. Avec Genève comme toile de fond, on part d’un tambour flottant sur le Léman. Viendront s’ajouter les éléments au fur et à mesure, grâce aux plongeurs. Par cette saturation progressive, l’ensemble sera totalement monté une fois le spectacle terminé.

© Etienne Boisrond

Pourquoi ce tambour au départ? NM: C’est un peu comme un clin d’œil au film Le Tambour inspiré du livre de Günter Grass où un autre enfant, Oscar, est victime et témoin d’une période marquante, en l’occurrence terrifiante. Cet enfant demande du fort, du romanesque, de l’uniforme et de l’histoire. D’ailleurs, plusieurs sociétés historiques seront bien sûr présentes, comme celle d’Artillerie. LM: Comme dans le film, je déclencherai des événements avec le tambour. Contrairement à la guitare électrique, c’est un instrument assez dur, avec des mouvements pas vraiment naturels.

Go Out! n° 20 Avril 2014

L’équipe regroupe plusieurs visages connus… NM: Le premier élément qui m’a touché est de voir qu’aucun des artistes participants est 100% genevois; un beau symbole par les temps qui courent. Parmi eux, j’aimerais citer Philippe Lüscher, ancien directeur du Grütli et qui va assurer la direction d’acteurs, l’auteur Michel Beretti, qui a notamment créé les textes pour Calvin Genève en flammes ou encore Thierry Debons, remarquable percussionniste de l’ensemble Contrechamps, qui assurera la direction musicale.

1814 ou la cuisine de l’histoire Du 30 mai au 11 juin vers 21h45 Port Noir Quai Gustave-Ador 87 1207 Genève www.ge200.ch

49


50

On sort en famille Texte // Ornella Caponi Photo // Nicolas Schopfer

L a voi x de l’enfance Une voix grave et poétique. Un conteur-né qui porte ses mots telles des petites valises pour un voyage dans les contrées lointaines de l’imagination. Destination: la maison Am Stram Gram, une demeure où les enfants sont maîtres. Fabrice Melquiot immortalisera la fin d’un cycle d’aventures spectaculaires dans une carte postale géante, dernier rendez-vous de la saison, le Spring Frozen Day. Une freeze flash mob devant le jet d’eau, puis au cœur de Vieille-ville. Le chantre de l’enfance dévoile en avant-première les escales de la nouvelle programmation. Un hibou, le vent, de la magie ou encore des monstres fantastiques: votre théâtre n’hésite pas à introduire des éléments inattendus sur scène. Quelles surprises réservez-vous pour les épisodes suivants? La saison prochaine, je souhaite céder l’espace à d’autres auteurs et metteurs en scène, donc je ne serai pas en création. 2014-15 s’ouvrira sur une adaptation du Songe d’une nuit d’été (dès 8 ans), montée par Jean Bellorini et intitulée Cupidon est malade. Une version très libre et contemporaine. C’est lui qui inaugurera le cycle de créations; je ferai juste un accueil avant, avec une adaptation de Moby Dick. Je l’ai écrite avec cette même liberté, puisqu’il n’y aura pas de baleine sur plateau (rires)! A noter également la recréation de L’histoire du soldat d’Omar Porras, tiré du texte de Ramuz et créée en 2003 icimême. Un des grands succès de la maison. J’avais le désir d’associer le Teatro Malandro à Am Stram Gram, j’ai donc proposé à Omar de réinventer ce spectacle. Côté danse, la compagnie Vlalavouivre proposera une version ballet de La belle au bois dormant. On recevra également un duo de circassiens brésiliens, danseurs et jongleurs de ballons gonflés à l’hélium. Le jeu est d’éviter que les ballons s’envolent, par un jonglage à l’envers très beau et délicat. Et puis le Laboratoire Spontané et beaucoup d’autres surprises. 20 rendezvous au total. J’aime l’idée que l’enfant sente sa maison –le théâtre– vivante. Votre théâtre est multidisciplinaire et féérique. Il établit un rapport intime et interactif avec son public. Dans quelle mesure votre approche se retrouve-t-elle dans la programmation à venir?

J’ai voulu venir ici pour la taille idéale de l’endroit. On peut créer un rapport direct avec le public. Pour moi, Am Stram Gram est un lieu parfait. Et l’enjeu aujourd’hui, à mon avis, consiste à créer des assemblées vraiment à l’image des villes où s’inscrivent ces lieux, ce qui n’est pas souvent le cas. Ici, nous proposons une image du monde avec les enfants, les ados, les adultes et des adultes qui ne sont pas forcément des parents. Je souhaite que la population en général s’identifie au lieu. Ainsi, je n’utilise plus le terme jeune public. En effet, il s’agit pour moi d’affirmer que l’on est un espace d’enfance et jeunesse pour toutes les générations. Et enfin pouvoir prétendre à ce label de centre international de création, étant directeur français d’une institution suisse, qui se veut un pont entre deux réseaux, permettant par là d’ouvrir les horizons des artistes. Qu’est-ce qui vous plaît dans le théâtre pour jeunes? Je n’ai pas commencé à écrire mes textes en pensant qu’ils seraient destinés aux enfants. Ça s’est imposé. Les enfants ont toujours été des partenaires pour moi. Et c’est poétiquement que ce champ. Je cherche une voie de conciliation entre mon enfant métaphysique, mon jeune homme lyrique et mon moi adulte; ces trois identités que tout le monde a été et qui ne meurent pas. Et c’est encore plus vrai lorsqu’on est artiste: comment revenir habiter le monde aussi bien que petit ou petite. Progressivement, s’est imposée à moi l’idée que l’île centrale c’est l’enfance. Go Out! n° 20 Avril 2014


On sort

La petite fille aux allumettes Du 8 avril au 15 avril Dernier laboratoire: Spring Frozen Day Le 10 mai Théâtre Am Stram Gram Route de Frontenex 56 1207 Genève 022 735 79 24 www.amstramgram.ch Go Out! n° 20 Avril 2014

51


On sort là-bas Texte // Ornella Caponi

Hors pistes Qu’est ce qu’un caprice? Une envie généralement forte et soudaine, peut-être irréfléchie et obstinée. Dans le jargon des beaux-arts, le terme désigne une «œuvre aux contours imprévisibles, dont l’inspiration, la réalisation s’écarte des règles et des conventions habituelles». Cet avril, un festival qui porte bien son nom investira les rues de Crans Montana pour la onzième fois. De l’inattendu au plaisir, le Caprices passe à la vitesse supérieure. Entre programmation off enrichie de talents surprenants, projections cinéma pour les férus de musique ou encore concerts de fanfares, la station prendra des airs de festivalière déchaînée. Entretien avec Maxime Léonard, directeur innovateur. Quelles sont les nouveautés cette année aux Caprices? La grande nouveauté, c’est qu’on change de lieu! Le festival se déplace sur le parking de Cry d’er, plus au centre. On souhaitait rendre plus vivante la station et ne plus être en marge comme les années précédentes. Le public restait dans les infrastructures prévues sans pouvoir profiter du reste du cadre. Du coup, on a tout concentré sur Crans. La deuxième nouveauté s’inscrit dans cette ligne: une offre gratuite plus étoffée. Plus de concerts offerts dans les rues, une scène d’aprèsski avec des artistes importants, une qui sera dédiée au Valais avec des fanfares. Justement, l’accent a été mis sur la gratuité et la diversité... Dans quelle optique? Dynamiser la vie à la station! On a repensé la manière de faire vivre cette expérience. On a conçu une sorte de parcours pour les festivaliers de 16 à 21h. Les principaux concerts payants ont été retardés pour pouvoir bénéficier des zones gratuites. Dans le centre seront installés divers stands de nourriture, pour commencer 1

au cœur de la station et finir sur le parking de Cry d’er. Trois clubs nous accueilleront également: le Monki’s, l’Xellence et le Pacha, avec une nouvelle production et déco pour l’occasion. Autour du concept Rock the Blocks, on invite des Djs de forte notoriété dans des espaces de petite capacité. Le principe est de tirer profit des établissements en place, du cadre pour tous les publics. L’objectif, une véritable ambiance de vacances. Vos caprices cette année? Une nouveauté dont je ne vous ai pas encore parlé! On consacre le premier week-end entièrement à la musique électronique et le deuxième prévoit un mélange de lives et clubbing. Si je devais choisir un coup de cœur sur le week-end électro, ce serait Richie Hawtin (1), un des grands noms que j’affectionne et que l’on n’avait pas encore invité. En live, je me réjouis d’entendre George Clinton (2). On veut l’inviter depuis longtemps, lui et sa funk family de 28 musiciens!

2

Caprices Festival Du 11 au 19 avril Crans Montana www.caprices.ch Go Out! n° 20 Avril 2014

53


54

On sort là-bas Texte // Alice Boudreau Traduction // Mina Sidi Ali

E NVOLéE REGGA E Marley. Le simple énoncé de ce nom évoque la royauté musicale. Ziggy, le fils aîné du légendaire musicien de reggae, cinq fois vainqueur du Grammy Awards et une icône en son propre empire. Mêmes dreads, même look, même passion mais parcours divergent. Artiste, chanteur et activiste, l’héritier Marley a récemment ajouté PDG et créateur de bande dessinée à son répertoire. Il marche sur les traces de son père à travers son personnage public multi-facettes et pluri-talents. Coup de fil privilégié avec Ziggy pour la sortie de son nouvel album, Fly Rasta, présenté au Caprices Festival à Crans Montana le 17 avril prochain. Votre style est défini reggae. Cependant, on découvre dans votre nouvel album «Fly Rasta» des nouvelles vibes funk, rock et soul. Une nouvelle aventure musicale? Cet album contient beaucoup d’imagination afin de vous faire voyager. J’explore de nouveaux territoires musicaux tout le temps afin de garder une énergie créatrice et un flow dynamique pour m’aventurer en faisant de la musique. Qui a influencé en particulier cet album ? Je pense que la plupart des grands artistes m’ont influencé tels que les Beatles, Bob, Fela Kuti. Comment combinez-vous votre activisme politique avec votre musique ? Vos chansons tententelles de sensibiliser le public à vos préoccupations au sujet de l’environnement ? Oui, sur l’album les chansons combinent ces deux éléments, musique et activisme. La musique forme un écosystème avec nous, humains. L’activisme pour moi concerne les causes d’aujourd’hui. C’est la Terre. Et nous pouvons tous nous unir afin d’en prendre soin; nous focaliser sur l’essentiel, qui ne se trouve être ni l’argent, ni le matériel mais bien la planète.

la marijuana car c’est une plante diabolisée et criminalisée aux USA. Les gens pensent qu’elle n’est pas bonne pour l’homme mais je crois que l’utilisation industrielle du chanvre peut se connecter à l’ensemble de la planète. La marijuana est une herbe naturelle à l’usage séculaire et aux nombreuses propriétés médicamenteuses. La terre nous a donné une plante pour une raison. Les plantes et les animaux jouent un rôle tout comme nous, êtres humains. À mon avis, le chanvre, que l’Amérique avait l’habitude de cultiver à l’époque, peut sauver l’environnement.

Après cette interview hors du commun, la conversation s’est prolongée sur l’usage des drogues dans le monde animalier. J’ai pu expliquer à Ziggy que beaucoup d’animaux tels que les lions, les dauphins, les singes et les éléphants consomment des plantes hallucinogènes. En effet, cactus et poissons globes se révèlent avoir d’intéressants effets psychotropes. Ce fut un honneur pour moi de révéler à Ziggy des informations sur un de ses domaines de prédilection. Pour ce coup de fil atypique et inattendu, merci Ziggy, et à bientôt au Caprices.

Vous avez créé en parallèle à vos projets musicaux votre propre bande dessinée Marijuanaman. Comment est né ce projet? J’avais l’habitude de lire des bandes dessinées depuis très jeune et j’ai une imagination très forte. Je voulais créer un héros autour de Go Out! n° 20 Avril 2014


On sort

© Roxane Haynes

Là-bas

Caprices Festival Le 17 avril Crans Montana www.caprices.ch Go Out! n° 20 Avril 2014

55


On like

© Régis Golay

ON LIKE

© Romulo Fialdini Architecture

56

Fuori Casa

Design italo-suisse

Milan fête chaque année son printemps avec un salon très important. Du 8 au 13, c’est le mythique Salon du Meuble qui nous fait quitter notre doux Heim. La capitale du Rinascimento voit naître les nouveaux concepts qui façonneront les intérieurs de demain. Design, mobilier, art, aménagement passent par le moulin à talents de la Cité lombarde. Ne pas oublier aussi le Fuorisalone, spécialement consacré au design. Eleganza maestro!

Entreprise centenaire et pourtant toujours en avance sur ses pairs, bj-office débute une collaboration avec un auguste soixantenaire, la firme italienne Tecno, connue pour avoir aménagé les intérieurs du Parlement européen de Bruxelles ou le British Museum de Londres. Entre esthétique, optimisation et ergonomie, une bonne raison de se rendre à bj.

Salone Internazionale del Mobile Du 8 au 13 avril Milan www.cosmit.it www.fuorisalone.it

Route des Acacias 43 – BAT L 1227 Carouge 022 708 08 08 www.bj-office.ch

Go Out! n° 20 Avril 2014


© Taina

On like

Home & Maison

Æ(g)on a de quoi craquer

Après ses collections de créateurs, ses basiques à prix imbattables, ses accessoires et make-up à prix mini, le géant suédois débarque à Berne pour habiller nos intérieurs. Privilégiant des couleurs tons pastels, des décos créatives avec coussins printés d’animaux sortis de la jungle et des matières en bois, H&M Home a suivi la tendance ethnic chic. Promis, l’enseigne ouvrira prochainement d’autres succursales en Suisse.

Ægon + Ægon, concept store installé à Lausanne dans un ancien atelier de réparation de vélos, risque de faire flamber nos économies. Meubles anciens, porcelaine délicate et autres curiosités d’antan flirtent avec articles tendances reflétant les goûts hétéroclites des trois propriétaires. Pour les Genevois sédentaires, ouverture de l’e-shop prévue cet été, d’ici-là, halte conseillée dans la Cité Olympique pour un saut dans un univers unique.

H&M Home Gilberte-de-Courgenay-Platz 4 3027 Berne Tél. : 031 990 70 10 www.hm.com/fr/ch

Ægon + Ægon Place du tunnel 8 1005 Lausanne 021 312 79 12 www.aegonaegon.com

Go Out! n° 20 Avril 2014

57


58

On profite On Like

Go Out! n째 20 Avril 2014


On like

Apéro mon amour

Deluxe Burger

Une accolade, c’est un signe de ponctuation protecteur et ouvert sur l’extérieur, et un geste d’affection et de reconnaissance. Et L’Accolade, c’est le charmant bistrot contemporain et carougeois d’Estelle et Raphaël. Biscuits et confitures maison et produits frais du marché, brunch, petitdéjeuner, plat du jour ou pour l’apéritif… on s’y précipite. Surtout, on ne manque pas les apéros de l’Histoire, l’occasion rêvée de voyager dans le passé, un verre de rouge au bout des doigts.

Gourmands et gourmandes, laissez-vous tenter par le Food Hall à Globus. La raison? Philippe Chevrier, chef doublement étoilé Michelin, rend hommage à sa mère qui lui a transmis l’amour de la cuisine et du bon goût, en proposant «Denise’s Art of Burger». Assisté par son second de cuisine Benjamin Garin, ils donnent un coup de fourchette au traditionnel burger et l’élèvent à un niveau gastronomique, allant jusqu’au «Lobster rolls» composé de homard. Et pour terminer, vous prendrez bien une part de moelleux au chocolat au cœur de guimauve?

L’accolade Rue de Veyrier 25 1227 Carouge 022 301 09 38 www.laccolade.ch

Go Out! n° 20 Avril 2014

Denise’s Art of Burger Globus Food Hall Rue du Rhône, 48 1204 Genève 058 578 52 47 www.denises-burger.ch

59


60

On Profite

On Like Bâtiment des forces motrices le 9 avril à 20h30 www.adc-geneve.ch service culturel migros

CCN-Ballet de Lorraine direction Petter Jacobsson La Ribot

E E E XE E ECU U U U T I O O O O O N S !!!

Mathilde Monnier

OBJETS RE-TROUVÉS

Go Out! n° 20 Avril 2014 association pour la danse contemporaine genève


On like

Avec ou sans crème?

Forever young

Après l’univers tordu et diabolique du Sheitan et l’enfermement asphyxiant de Dog Pound, les veines perverses de nos esprits curieux se languissaient dans l’attente du nouveau long-métrage de maître Kim Chapiron. Le réalisateur des extrêmes sonde un mal qui gifle sournoisement les jeunesses étudiantes, La crème de la crème. Trois étudiants d’une des meilleures écoles de commerce expérimentent grandeur nature les lois du marché. Un pragmatisme glaçant, symptôme du monde où tout s’achète et se vend, donnera le ton au dernier film griffé Chapiron. Avis aux esprits détournés.

Un livre sur la jeunesse par les jeunes, c’est le principe évident et pourtant utile de YOUth, créé comme une photographie de la Génération Y à partir d’internet. Manifeste de la création par internet, YOUth est édité par Syrtes.

La Crème de la Crème, un film de Kim Chapiron Sortie en salles le 2 avril www.helveg.ch

Go Out! n° 20 Avril 2014

YOUth Editions des Syrtes 17A, rue de la Croix-d’Or 1204 Genève www.editions-syrtes.fr

61


62

On profite on prend le large Texte // Olivier Gurtner & Mina Sidi Ali

L’autre cité des Anges Certains parleraient de «belle endormie», d’une ville «pittoresque» de la Côte d’Azur. Nice poursuit pourtant sa mue. Avec son Musée d’Art Moderne et Contemporain (MAMAC) comptant plus de 200 expositions temporaires depuis son ouverture en 1990, la cité rénove son bâti, s’offre un tram et transforme une ancienne gare routière en avenue de verdure sur 12 hectares. A mi-chemin de Cannes et Monte-Carlo, la capitale des Alpes-Maritimes est le deuxième pôle touristique de France. Le ciel et les saveurs douces et azurées de la méditerranée, l’insouciance du temps qui s’étire et une cuisine sentimentale provençale sauront séduire les plus timorés. Entre la Baie des Anges, l’architecture turinoise, Belle époque et contemporaine, portrait d’une destination qu’on peut rejoindre en 45 minutes grâce au vol direct de SWISS. Où rejoindre les bras de Morphée Hello l’hôtel ultraconceptuel! Certains hôtels sont une expérience inattendue. C’est le cas du Hi Hôtel, pionnier en matière d’hôtellerie écologique et technologique. Il ne ressemble à rien de connu, pour son fonctionnement du moins. Composé de 38 chambres et 9 typologies atypiques, le concept réinvente les codes de l’hôtel urbain avec, entre autres, une cantine bio se transformant en sushi bar le soir, des bars automatiques aux étages, une bibliothèque design, un jardin d’intérieur et un hammam. Chaque chambre possède sa

propre relation avec l’espace. Matali Crasset, la designer, a ramené la nature à l’intérieur de cet hôtel haut de gamme en mettant en avant la convivialité et la communication. En plus d’une piscine sur le toit, l’hôtel est doté d’une Hi beach: une plage singulière où l’on peut, le jour, vivre les expériences et animations d’un espace balnéaire et, la nuit, jouit d’un espace culturel avec une programmation de projections audiovisuelles. Avis aux hispters écolos. Hi Hôtel Eco SPA & Beach **** Avenue des Fleurs 3, 06000 Nice www.hi-hotel.net

7° 16’ 17” E 43° 41’ 45” N

NCE

Pays: France Durée de vol: 45 min. (299km), au départ de Genève (GVA) Compagnie aérienne: SWISS Température actuelle: °C17

Go Out! n° 20 Avril 2014


On sort ?

Go Out! n째 20 Avril 2014

63


64

On profite on prend le large Où poser ses yeux

Où déguster des spécialités NIçOISES

MAMAC (1) Ouver t en 199 0, le Musée d’Ar t Moder ne et d’Ar t Contemporain, appelé aussi MAMAC, offre un programme ar tistique autour du Nouveau Réalisme européen et de l’expression américaine de l’Art d’assemblage et du Pop Art. Les artistes d’origine niçoise ont richement doté le lieu avec notamment la salle Yves Klein qui propose un ens emble e xcept ionnel d’une v ing t aine d’œuvres majeures de l’artiste. On reste scotché face à l’installation aérienne d’Arne Quinze, sur le par vis du MAMAC et qui semble se prolonger à travers le musée pour s’achever au-dessus de la cour intérieure. Plus de 35 tonnes de bois ecocer tifié ont été nécessaires à la réalisation de cet ar tiste belge dont l’œuvre est un hommage à Stabile- Mobile d’Alexander Calder. A noter la très belle architecture du bâtiment de st yle néo-classique dessinée par Yves Bayard et Henri Vidal.

L’Ane Rouge (3) Pourquoi ce nom? Ce restaurant a été fondé au milieu du siècle dernier par une maîtresse de Matisse, prénommée Anne et de chevelure rousse. A quai du por t de Nice, l’enseigne à deux toques Gault Millau de Michel Devilliers of fre à l’œil un f in équilibre entre clas sique et contemporain. En bouche, il faut es sayer notamment la crème de champignons et foie gras avec poutine de salade: un ensemble de carac tère mais équilibré. Pour continuer, un velouté de petits pois à la menthe avec croûtons. Les petits pois entiers supplémentaires ajoutent du croquant aux arômes raffinés. En poisson, le filet de cabillaud et polenta jus de homard est à tomber: délicatesse, cuisson excellente, polenta bien présente! Avec des menus de 26 à 68 euros, chacun peut y trouver son compte et ressor tir l’appétit satisfait.

Musée d’Ar t Moderne et d’Ar t Contemporain, MAMAC Arne Quinze, jusqu’ au 28 septembre 2014 Promenade des Arts, 06000 Nice www.mamac-nice.org Opéra de Nice (2) Autant être sincère, pour un opér a par fois considéré «de province», la programmation ne s’épargne ni le risque ni l’ambition. Avec Adriana Lecouvreur du compositeur peu connu Francisco Cilea, la création mondiale Dreyfus (en mai) sur des textes de Didier van Cauwelaer t ou encore un ballet réunissant en une soirée Rachmaninov, Duke Elling ton et Leoš Janácek (en avril), la scène lyrique mérite largement qu’on s’y arrête. Première scène française à avoir accueilli L’Or du Rhin en 1902, la salle à l’italienne dirigée par Philippe Auguin mérite clairement de s’y arrêter, notamment avec des tarifs très accessibles (à partir de 12 €). 4 & 6 Rue Saint-François-de-Paule +33 4 92 17 40 00 www.opera-nice.org

7 Quai des deux Emmanuel 0033 4 93 89 49 63 www.anerougenice.com JapaNice (4) En t r e P a c i f i q u e e t M é di t e r r a n é e , Ke i s uke Mat s ushima , c h e f é toilé nat if d e Fuk u o k a au Japon, maîtrise célestement une cuisine française aux couleurs provençales. Dans un décor minimaliste, on se laisse empor ter dans un nehan* gourmand avec une dorade royale minestrone jasmin et gingembre. Une cuisine sentimentale qui vous prend au cœur, que ce niçois d’adoption a décidé de privilégier en optant pour des produits du terroir de qualité subtilement et sobrement relevé d’une japanice touch. Mention spéciale: le Moscato d’Asti divin et une car te des vins séduisante. On relèvera également les desser ts dont la tar te citron du pays renversée. Bouleversante. *nir vana Keisuke Matsushima 1 étoile Michelin, 3 toques Gault & Millau Ter rue de France 22, 06000 Nice www.keisukematsushima.com Go Out! n° 20 Avril 2014


On profite On prend le large

1

2

3 4

Go Out! n째 20 Avril 2014

65


66

On profite coup de food Texte // Ornella Caponi Photo // Nicolas Schopfer

Macchi ato Dolce V ita Si vous voyez débarquer la célèbre Ape de Piaggio et que vous entendez Pippo sussurrer des mots d’amour au café qui sort de la machine, vous ne rêvez pas! Vous venez de faire un saut dans l’Italie des années 1960 grâce à Caffettino. Le triporteur Vespa offre ses services aux entreprises à la recherche d’une solution originale pour les évènements ou rendez-vous avec des partenaires. Flexibles à toutes sortes de demandes, les baristas proposent des petits-déjeuners et l’aperitivo italiano servis dans les règles de l’art. La dolce vita dans une tasse. Ma che bello! Esquisse avec Luca Martino, fondateur de ce concept novateur. Comment est né Caffettino? La passion est née lorsque je regardais la nonna (grand-maman) préparer l’espresso. L’heure du café était un moment sacré dans ma famille (d’origine italienne, bien sûr). Et papa qui trimballait toujours sa petite cafetière dans sa valise en vacances. J’ai grandi dans cette culture. J’ai commencé à m’y intéresser vraiment à 21 ans lors d’un voyage en Australie. J’avais un ami napolitain réellement affligé de ne pas pouvoir trouver un bon café. C’est avec lui que j’ai eu le déclic. On a vécu des aventures inimaginables pour trouver une cafetière! En rentrant, l’envie est née de monter un projet à Genève. Je voulais partager ma passion et je l’ai fait avec mon beau-frère, aujourd’hui associé. On a longuement réfléchi afin de développer un concept exclusif. Puis j’ai pensé à l’Ape, aux souvenirs d’enfance en Italie, à la campagne et aux marchés. Le véhicule mythique de Piaggio a amené la solution: créer une caffetteria à l’italienne mobile. Notre triporteur emblématique attire l’œil des curieux tout en renforçant l’ambiance rétro que l’on souhaitait inspirer. Les machines à café sont des répliques d’un modèle des années 1960, fabriquées en Italie. Pas de boutons automatiques! Nos baristas ont suivi une formation auprès de grands maîtres italiens pour assurer un savoir-faire professionel et de qualité. Pourquoi avoir misé davantage sur un concept nomade plutôt qu’à un vrai café? Au départ, c’est le prix de location des arcades qui m’a poussé à chercher une alternative au café

bistrot traditionnel. L’Ape s’est très vite imposée comme la réponse. Aussi parce que j’aime l’idée d’aller chez les gens, de sonner à leur porte et leur permettre de découvrir un peu de ma passion, dans un parc, un jardin, à l’intérieur d’un bâtiment, etc. Le côté mobile amène une ambiance insolite! On remarque un souci de qualité à l’italienne. Mais peut-on trouver des graines suisses? Oui! La Suisse a influencé notre recherche dans le goût de nos produits. On a choisi parmi les 800 torréfacteurs italiens (rires) celui qui pouvait le mieux s’adapter à la demande suisse, un qui n’utilise que des grands crus. Dans le sud de l’Italie, le café est très court et épais, avec un goût dit «corsé», mais en réalité plutôt amer. Plus au nord et en Suisse, on préfère un café doux, techniquement plus acide. On a donc cherché un mélange équilibré. Et vous quel est votre café préféré? Le premier café du matin. Exceptionnel. J’aime les gestes rituels de sa préparation, sentir l’odeur, attendre le moment où il commence à sortir. Au niveau du goût, je préfère les cafés prononcés, ceux du sud, qui laissent leur trace dans la bouche pendant une heure! De toute manière, le meilleur des cafés au monde reste un choix personnel. Quel serait le café Go Out!? Un macchiato. Un bon espresso avec du caractère et une touche de lait juste pour dire: «je suis un peu trendy, mais je ne me mélange pas dans le capuccino!». Go Out! n° 20 Avril 2014


On sort

© picsaddikts

art/expo

Caffettino Quai des Forces Motrices 8 | 1204 Genève
 079 378 19 03
 079 611 84 02

 www.caffettino.ch Photo en bas à droite: Luca Martino et son associé Go Out! n° 20 Avril 2014

67


68

On profite on follow Texte // Mina Sidi Ali

Oasis progressiste RUKH, revue du renouveau arabe, poursuit sa quête de défriche intellectuelle dans un monde arabe en mutation perpétuelle. Son fondateur Hachemi Ghozali, perturbateur érudit, fait partie de l’écume de cette nouvelle vague de talents multitasks à sans cesse osciller entre plusieurs projets «philentropiques». Entre deux voyages en terre d’orient, il nous dévoile son dernier bijou conceptuel à démarche socio-culturelle: le riad Ksar Saad à Marrakech. Concept protéique, le projet RUKH s’étend audelà de l’édition et dévoile depuis mars dernier une nouvelle facette, celle des beitRUKH (Maison Rukh) avec la première à Marrakech: Ksar Saad. Quel en est le concept? BeitRUKH part du principe qu’informer c’est bien, mais agir c’est mieux. Ce sont une série de maisons de culture inspirés de notre revue RUKH et parfois même de projets agricoles, éducatifs, architecturaux. L’idée est de sensibiliser la jeunesse arabe à un nouveau développement, à asseoir l’idée que la culture et l’art sont pour l’instant les seuls moyens de construire des ponts entre les Algériens, Marocains, Tunisiens, Libanais, Emiriens. Je tenais le même discours en lançant la revue RUKH dont s’inspirent ces projets, mais il me semble plus réaliste de dire deux ans après que beitRUKH a plus de chances de réaliser ces projets, au même titre que d’autres initiatives. Je pense à The Space par Brownbook, Dar Al Ma’mun de Redha Moali et Omar Berrada, et quelques projets dans les tuyaux à Tunis.BeitRUKH ouvrira quatre maisons, chacune dédiée à une discipline d’ici à 2015. L’éducation et l’art dans la Kasbah de Marrakech, la mode et la scénographie à Sidi Bou Said en bord de mer, et l’architecture et le cinéma dans le centre-ville d’Alger à Hydra, et l’agriculture à Ouled Fayet en Algérie toujours. Chacun sera une matérialisation de nos idées et invitera le public à réfléchir à un nouveau monde. Pourriez-vous nous décrire le Riad? Comment l’avez vous pensé au niveau du design et de l’architecture? Le riad est composé d’une douria, partie attenante

qui sera consacrée à des ateliers éducatifs. Il arbore deux galeries et une terrasse qui seront consacrées à terme à des résidences d’artistes internationaux et au parasitage urbain pour la jeune population de la ville. Il compte douze chambres hôtelières, un rooftop avec un restaurant, et un spa sous-terrain. Le Ksar va financer les ateliers sur le modèle économique du Fellah, à savoir que chaque client sera un mécène. Et il est d’un niveau de grand luxe mais écologique. Nous fonctionnons par panneaux solaires, les produits consommés proviennent d’un verger bio de la vallée de l’Ourika affilié au beitRUKH, et le riad ne compte pas de télé mais est connecté à internet. Le projet s’inscrit dans une volonté de sensibilisation et de partenariat. Vous collaborez entre autres avec le Festival du Film Libanais, Art Dubaï, Agrofilha Expo à Alger, et êtes impliqué dans des projets humanitaires! Que nous réservez-vous prochainement? Moi-même, je ne peux répondre clairement à la question, car RUKH est une étoile parmi d’autres dans la constellation du nouveau monde arabe. Il y a tellement de jeunes qui font des choses extraordinaires en ce moment de Casa à Damas. L’idée c’est de relier tout ce beau monde qui a pris les rênes de la politique culturelle pour avoir un exécutif plus efficace et en faire profiter les gens qui n’en ont pas la chance et qui ont leur mot à dire. C’est une démocratie participative mais avec une nouvelle économie culturelle. Et les maisons ne sont qu’un début. Pourquoi pas des garages et des écoles de mécanique au Liban, des biennales d’art en Algérie, au Liban… Go Out! n° 20 Avril 2014


On profite

Ksar Saad Derb Snane, Kasbah 20000 Marrakech | Maroc www.ksarsaad.com www.rukh.fr Go Out! n째 20 Avril 2014

69


70

On profite On suit

Go Out! n째 20 Avril 2014


On profite cosmétiques Texte // Alice Boudreau, Sarah Duvillard, Mina Sidi Ali

O N EST FéLI N P OUR L’AUTRE

1

2

3

4

P OUR LES mATOUS Les Fleurs du Mâle (1) Plus déterminé que jamais à rejoindre sa dulcinée, Le Beau Mâle franchit les obstacles à bord du puissant navire que sont sa fougue et ses ardeurs. Incontournable de Jean Paul Gaultier, cette fragrance se trouve sublimée par les accessoires d’une édition collector. De quoi renforcer ce lien sacré entre force et sensualité. Jean Paul Gaultier, Le Beau Mâle

Soyez spontané ! (3) Un nouveau parfum et la sublimation de l’original Kenzo Homme de 1991. Romantisme et sensualité sont portés au sommet de leur art par les notes à la fois fruitées et boisées de Kenzo Homme Night. Pamplemousse, coriandre, géranium et fève tonka, des accords prometteurs pour un mâle charmeur et instinctif. Kenzo, Kenzo Homme Night, Eau de toilette

Forte tête (2) Avec la force et l’expérience d’un regard charmeur, entourez-vous des puissances de la nature pour vous attirer les fougues de l’heureuse élue. Anis étoilée, néroli ou vétiver, laissez derrière vous une envie d’aventure et de risque. Irrésistible. Azzaro Pour Homme, Eau de toilette

T’as de beaux yeux, tu sais (4) Malgré l’étouffante agitation urbaine, vous voulez garder un teint clair et reposé. Combattez les rides et stimulez votre peau grâce au Revitalisant Total Yeux de Shiseido. Un souffle d’air frais et un puissant allié contre les rides d’expression, à utiliser sans modération. Shiseido Men, Revitalisant Total Yeux

Go Out! n° 20 Avril 2014

71


72

On profite cosmétiques

P OUR LES MIN ETTES Forever young (4) La trentaine ne fait que pointer le bout de son nez que votre peau réclame déjà l’anti-âge tant redouté. Soyez sans crainte, Decléor a tout prévu pour préserver votre teint. Huiles essentielles 100% naturelles et mandarine énergisante: le cocktail rêvé pour garder sa peau de bébé! Decléor, Collections Aroma Lisse et Aromessence Peau de pêche (8) Aujourd’hui, Nuxe se place en maître dans la catégorie des soins quotidiens. Extraordinaire produit hybride, sa BB Crème Soyeuse Perfectrice devient un essentiel de votre rituel beauté, pour un doux moment fruité. Hydrater, protéger et unifier votre peau. Une cause noble et sans faille. Bio Beauté by Nuxe, BB Crème Soyeuse Perfectrice 100% floral (1) Comme l’original, sorti en 2012, la nouvelle variation du parfum Jour d’Hermès développé par le parfumeur Jean-Claude Ellen de la maison Hermés exprime l’essence de la féminité avec des fleurs. De l’aube au crépuscule, où les fleurs grandissent et fleurissent à l’image de l’épanouissement d’une femme, le parfum rend hommage à la féminité. Une profusion de bouquets dans un flacon sublime signé Pierre Hardy. Hermès, Jour d’Hermès, Absolu Libre comme l’air (9) La fragrance qui sautille sur les chemins de campagne, entre les roses sauvages et celles de Bulgarie, c’est Pleats Please, l’Eau de toilette signée Issey Miyake. Un bol d’air frais pour faire le plein de fraicheur et de légèreté. À laisser virevolter sans modération, en riant aux éclats devant tant de liberté. Issey Miyake, Pleats Please, Eau de toilette Super Kawai (5) Fan des héroïnes manga? Envieuse de leurs regards de biche? À vous de battre des cils! Miss

Manga de L’Oréal dévoile un mascara maxi volume idéal pour un regard saillant et hypnotique. À découvrir en noir, indigo ou turquoise. L’Oréal, Mascara Miss Manga, noir/indigo/turquoise Happy Brightday (7) Baume de Rose By Terry fête dignement ses 10 ans avec une édition exclusive anniversaire. Un concentré de roses et une texture fondante pour des lèvres douces et pulpeuses. De quoi ravir les fines bouches, qui ne rêvent que d’égaler celles d’Angelina Jolie. Mouah! By Terry, Baume de Rose 10 Year Anniversary Edition Numéros gagnants (2) #12, #30 ou #44? Pourquoi choisir! Craquez pour toute la collection de pinceaux Artistry de Nars, sans exception. Du contour des lèvres à la courbe des sourcils, en passant par le creux de vos joues, offrez à vos produits de beauté les accessoires qu’ils méritent. Nars, Artistry Brushes Immortalise moi! (3) Fleur du printemps et messagère des beaux jours, la pâquerette est à déposer au coin des lèvres réchauffées par le doux soleil d’un après-midi d’avril. Capturez un brin de sa fraicheur grâce à Immortelle, la nouvelle gamme de soins pour le visage de L’Occitane. Elle réduit l’apparence des rides, unifier et illuminer le teint. Un must-have ad eternum! L’Occitane en Provence, Essence Lumière/Pinceau Lumière/Soin et Masque Yeux Belle de jour, belle toujours (6) Sortie de la mélancolie d’un hiver grisonnant , votre peau ne demande qu’à être gorgée de lumière. Capturez les regards grâce au nouveau soin perfecteur Haute Beauté de Carita. Teint uniforme et peau lisse sont les résultats d’une combinaison parfaite entre soin et produit de beauté. De quoi raviver les flammes enneigées. Carita, Haute Beauté Teint, Soin perfecteur éclat lissant Go Out! n° 20 Avril 2014


On profite cosmétiques

1

5

Go Out! n° 20 Avril 2014

2

6

3

7

4

8

9

73


74

On profite bien-être Texte // Mina Sidi Ali

«Toi, toi mon tout, mon SPA » Fin de l’hiver, on se sent las, raplapla, à côté de ses New Balance. Deux options: se laisser submerger ou prendre les choses en main. Les super-women n’existent pas mais les soins-massages si. Et comme un institut de beauté c’est un peu une seconde maison, on doit s’y sentir comme chez soi. Ce mois-ci, pour s’assurer des lendemains qui ne déchantent pas, on opte pour un soin visage au Clarins Skin SPA; le must de la remise en beauté sans high-tech et 100% manuel et naturel!

Lorsqu’on travaille en permanence ou que l’on court sans cesse après le temps, cela fait forcément des dégâts. On en demande trop à son corps. Un seul remède pour recharger les batteries: dormir, se reposer ou se faire masser. Rien de tel qu’un bon soin pour compenser les déséquilibres d’une working girl ou d’un workaholic boy à la vie sans cesse en mouvement. RDV pris à l’Institut Clarins Skin SPA à l’Intercontinental Hôtel Genève, la seule des 5 adresses genevoises à offrir en plus d’un soin un espace avec hammam, sauna et jacuzzi. Niché au deuxième étage de l’hôtel, ce petit nid de beauté de 400 m² offre une palette de soins du visage, soins du corps, solaires et maquillage ainsi que des soins pour homme. L’experte beauté c’est Dorothée! Elle nous guide pour un diagnostic pré-soin et nous explique que Clarins développe une méthode unique exclusivement manuelle

associée à des huiles 100 % purs extraits de plantes. On tente le soin visage, une spécialité de l’institut: le soin purifiant éclat mat d’une durée de 60 minutes. Tous les soins visage passent par un exfoliant. Objectif: purifier, nettoyer, rééquilibrer et apaiser la peau. éliminer les cellules mortes en excès et purger la peau en profondeur. Très vite le corps capitule et se relâche. Le massage déclenche la sécrétion d’une hormone du plaisir et stimule le système immunitaire. A l’issue du soin, un rituel de massage des mains complète la sensation de bien-être et de détente. Verdict: un pur moment de détente absolu grâce à la dextérité de Dorothée. Quand l’expertise scientifique des bienfaits végétales aux huiles essentielle se marie à une maitrise des énergies vitales et de la peau, le corps adore.

Go Out! n° 20 Avril 2014


On sort art/expo

New! Depuis le 13 mars. Clarins Skin Spa Chez Marionnaud Passage des Lions, rue de la Confédération 5, 1204 Genève www.clarins.ch Go Out! n° 20 Avril 2014

Clarins Skin Spa Hôtel Intercontinental Chemin du Petit-Saconnex 7-9 1209 Genève www.clarins.ch

75


TRANSPHERE SA ’

du 2 au 11 mai 2014

Plan-les-Ouates Billetteries:

Mairie de Plan-les-Ouates - rte des Chevaliers-de-Malte 3 www.plan-les-ouates.ch/contes Informations: t +41 22 884 64 60


AGE N DA

E x positio n s Cl a ssiq u e thé â tre ci n é m a li v e cl u bbi n g e n f a m ille l à -b a s


78

Agenda Expositions

GALERIES D’ART ACACIAS-CAROUGE Galerie Guy Bärtschi

Rte des Jeunes 43 | 1227 Carouge 022 310 00 13 www.bartschi.ch ▶ Fabian Marti, WAHE! Du 25.03 au 16.05

Espace_L art contemporain

Blancpain Art Contemporain

Route des Jeunes 43, Allée G 1227 Genève / Acacias 022 301 64 90 www.espacel.net ▶ Nouveau Départ 4’ 33’’ Du 26.04 au 09.05

Rue des Maraîchers 63 | 1205 GE 022 328 38 02 www.blancpain-artcontemporain.ch ▶ Sarah Burger, Pascal Danz Other episodes Du 20.03 au 03.05

EAUX-VIVES Galerie TOX’n’CO

BTW Gallery

Rte des jeunes 4ter | 1227 Acacias 022 548 02 42 www.sandrarecio.com ▶ Benoît Billote Concrete block Du 10.04 au 06.06

Carrefour de Villereuse 1 | 1207 GE 022 777 22 22 www.toxnco.com ▶ Genève vu par ses peintres Rochat, Forestier, Vautier, Sylvestre, Goetz , Guinand Du 28.02 au 22.04

Boulevard Saint-Georges 63 1205 GE 076 329 60 28 www.btwgallery.com ▶Peter Contigliozzi Still life & Abstraction Du 20.03 au 02.05

FLUX Laboratory

Galerie Sébastien Bertrand

Cité du Temps

Rue J.-Dalphin 10 | 1227 Carouge 022 308 14 50 www.fluxlaboratory.com ▶ Flux school Du 27.01 au 22.06

Rue du Simplon 16 | 1207 GE 022 700 51 51 www.galeriebertrand.com ▶ Sam Kaprielov, Witch way? Plein air 2013 Du 28.02 au 03.05

Pont de la Machine | 1204 GE 022 818 39 00 www.citedutemps.com ▶Béatrice Mazzuri, Traces d’invisible Du 28.03 au 22.04 ▶Oriane Zanone Espace Temps Du 02.04 au 04.05

Studio Sandra Recio

Mines d’Art

Rue St-Joseph 39 | 1227 Carouge 022 301 30 19 www.minesdart.com ▶ Heinz Pfister La femme en noir et blanc, Papercuts Du 28.03 au 10.05

MEYRIN

Krisal

▶ PlaytimeGame Culture du jeu à l’art Maison d’Ailleurs, Pro Helvetia Du 20-03 au 31-05 P. 22

Rue du Pont-Neuf 25 | 1227 Carouge 022 301 21 88 www.krisal.com ▶ André Kasper Salles d’attente et de plein air Du 15.03 au 18.04 Galerie Annick Zufferey

Place des Charmettes 1 1227 Carouge 022 343 03 05 www.galerie-annickzufferey.com

Galeries Forum de Meyrin

Place des Cinq-Continents 1 1217 Meyrin 022 989 34 34 www.forum-meyrin.ch

PLAINPALAIS Art & Public - Cabinet PH

Rue des Bains 37 | 1205 GE 022 781 46 66 www.artpublic.ch ▶ Franz West Du 20.03 au 25.04

Rue ancienne 20 | 1227 Carouge 022 301 34 57 www.galeriembrand.ch ▶ Christine Fabre Céramique et bronze Du 15.03 au 11.04

Rue du Vieux-Billard 7 | 1205 GE 022 320 64 82 www.bernardceysson.com ▶ Sadie Laska Play it as it lays Du 20.03 au 17.05 Mitterrand+Cramer

Rue des Bains 52 | 1205 GE 022 800 27 27 www.mitterrand-cramer.com ▶ Sherrie Levine, Richard Pettibone Appropriation / Part I Du 20.03 au 17.05 Blondeau & Cie

Art en île - Halle Nord Marianne Brand

Galerie Bernard Ceysson

Place de l’île 1 | 1204 GE 022 312 12 30 www.act-art.ch ▶ Bourses déliées Lauréats 2012 du Fonds cantonal d’art contemporain Vernissage le 10.04 de 18h à 21h Du 11.04 au 10.05

Rue de la Muse 5 | 1205 GE 022 544 95 95 www.blondeau.ch ▶ Adel Abdessemed Merci Du 20.03 au 03.05


Agenda Expositions

Quartier Libre SIG

TMproject

VIEILLE-VILLE

Pont de la Machine | 1204 GE 022 420 75 75 www.sig-ge.ch/espace-sig ▶Olivier Föllmi Du 17.01 au 06.04 ▶Eurêka Du 30.04 au 28.09

Rue des Vieux-Grenadiers 2 1205 GE 022 320 99 03 www.tmproject.ch ▶Frances Goodman The Sweetest Ride Du 19.03 au 17.05 ▶Frances Goodman Du 19.03 au 17.05

Artvera’s

Red Zone Arts

Rue du Vieux-Billard 7 | 1205 GE 022 320 43 63 www.red-zone.ch ▶Lifang Les rochers sont les racines des nuages Du 05.03 au 03.05

Xippas Art contemporain

Rue des Sablons 6 | 1205 GE 022 321 94 14 www.xippas.com ▶ Peintures récentes Michael Scott Du 03.04 au 17.05

Ribordy Contemporary

Boulevard d’Yvoy 7B | 1205 GE 022 321 75 63 www.ribordycontemporarycom ▶Davina Semo Stay Up Du 20.03 au 10.05

Jancou Contemporary

Rue des Bains 63 | 1205 GE 022 321 11 00 www.marcjancou.com ▶ Seriality Sherrie Levine Du 20.03 au 17.05

Bâtiment d’Art Contemporain

Rue des Vieux Grenadiers 10 1205 GE 022 321 30 37 www.cercledesbains.ch ▶ Boris Gragtry Aseroïd I <3 you Du 20.03 au 04.04

Galerie Patrick Cramer

SAKS

Hard Hat

Rue de la Synagogue 34 | 1204 GE 022 310 11 44 www.saks.ch ▶Laurent Kropf Les éléments Du 20.03 au 17.05

Rue des Bains 39 | 1205 GE 022 320 37 20 www.hard-hat.ch ▶Squeeze Lorenzo Bernet Du 20.03 au 04.05

Skopia

Quark

Rue des Vieux-Grenadiers 9 1205 GE 022 321 61 61 www.skopia.ch ▶Jérémy Chevalier Echos Du 14.03 au 20.04 ▶Thomas Huber Du 20.03 au 10.05

Rue Charles-Humbert 6 | 1205 GE 022 731 04 60 www.espacequark.ch ▶Paul Limoujoux Solo Show, prix Quark 2014 Du 20.03 au 08.05

Rue du Vieux-Billard 2 | 1205 GE 022 732 54 32 www.cramer.ch ▶ Moi Antonio Saura Du 20.03 au 20.05

Rue Etienne-Dumont 1 | 1204 GE 022 311 05 53 www.artveras.com ▶Poésie du silence et réminiscences flamandes René Rimbert Du 01.01.13 au 25.04.14 ▶Swiss airbrush Ceresa, Ducret, Feuz, Ybarra Du 28.03 au 06.05 Galerie Anton Meier

Palais de l’Athénée Rue de l’Athénée 2 | 1205 GE 022 311 14 50 www.antonmeier-galerie.ch ▶ Roger Chappellu Nuit blanche Du 27.02 au 26.04 Galerie Rosa Turetsky

Grand-Rue 25 | 1204 GE 022 310 31 05 www.rosaturetsky.com ▶Alexandre Joly Voir des sons, entendre des images Du 06.03 au 03.05 Galerie Patrick Gutknecht

Galerie Patrick Gutknecht Rue de Saint-Léger 28 | 1204 GE 022 312 32 14 www.gutknecht-gallery.com ▶Domenico Battista et Antoine Poncet Du 08.05 à 15.10 Galerie Franck Pages

Grand-rue 2 | 1204 GE 076 602 50 54 www.frankpages.com ▶Domenico Battista et Antoine Poncet Du 20.03 au 13.05 Gagosian Gallery

Place de Longemaille 19 | 1204 GE 022 319 36 19 www.gagosian.com ▶Alberto di Fabio Du 03.04 au 24.05

79


80

Agenda Expositions / Musées

MUSÉES

Nest Gallery

Rue Etienne-Dumont 14 | 1204 GE 022 518 02 83 www.nest-geneva.ch ▶Charoula NikolaÏdou La Rue des Belles Villes Du 31.03 au 13.04 Nest Pop-Up

▶Sandra Minotti Du 07.04 au 13.04

GRAND-LANCY Villa Bernasconi

Route du Grand-Lancy 8 1212 Grand-Lancy 022 794 73 03 www.villabernasconi.ch ▶ La belle saison Concerts, performances, ateliers Du 05.04 au 27.04 La Ferme de la Chapelle

Route de la Chapelle 39 1212 Grand-Lancy 022 342 94 38 www.fermedelachapelle.ch ▶Enfance et sortilèges Du 05.04 au 18.05

GRAND SACONNEX 28ème Salon du livre et de la presse

Palexpo Rte Françoise-Peyrot 30 1218 Grand Saconnex 022 761 11 11 www.salondulivre.ch Du 30 avril au 4 mai

Musée d’art et d’histoire

Rue Charles-Galland 2 | 1206 GE 022 418 26 00 www.ville-ge.ch/mah ▶ Livres de photographes Un musée de papier pour l’image Du 05.11 au 31.05 ▶ Not Vital Du 17.01 au 13.04 ▶Corps et esprit Regards croisés sur la Méditérannée antique Du 31.01 au 27.04 Fondation Baur - Musée des Arts d’Extrême-Orient

PETIT SACONNEX

Bibliothèque d’art et d’archéologie

Musée Ariana

Musée des suisses dans le monde

Av. de la Paix 10 | 1202 GE 022 418 54 50 www.ville-ge.ch/ariana ▶Terre d’islam Du 28.02 au 31.08

Château de Penthes Chemin de l’impératrice 18 1292 Prégny-Chambésy 022 734 90 21 www.penthes.ch ▶Objectif Penthes Tint’interdit : pastiches et parodies Du 15.02 au 03.05

Rue de Lausanne 128 | 1202 GE 022 418 50 60 www.ville-ge.ch/mhs ▶ Dompter la lumière Du 09.04 au 11.04

Villa Dutoit

Chemin Gilbert Trolliet 5 1209 Petit-Saconnex 022 733 05 75 www.villadutoit.ch ▶ A quoi rêvent-ils? Du 07.03 au 06.04

BERNEX

Rue des Vieux-Grenadiers 10 1205 GE 022 320 61 22 www.mamco.ch Cycle des histoires sans fin ▶Hommage à Philippe Thomas et autres oeuvres augmenté de L’ombre du jaseur ▶Allan McCollum, Encore Franck Scurti, The Brown Concept et Nouvelles Lumières de Nulle part Marijke van Warmerdam, Light Cristopher Wlliams ▶Flatland, un plateau de sculptures Du 12.02 au 18.05

Rue Munier-Romilly 8 | 1206 GE 022 704 32 82 www.fondation-baur.ch ▶ La route du Tôkaidô Estampes japonaises Du 13.02 au 06.04

Musée d’histoire des sciences

P. 28

MAMCO

Centre de la photographie Genève

Rue des Bains 28 | 1205 GE 022 329 28 35 www.centrephotogeneve.ch ▶Christiane Grimm, Clemens Klopfenstein Still, The film Du 03.04 au 25.05

Promenade du Pin 5 | 1204 GE 022 418 27 00 ▶Livres de photographes Du 05.11 au 31.05

Centre d’Art Contemporain

Rue des Vieux Grenadiers 10 1205 Genève 022 329 18 42 www.centre.ch ▶ Nicole Miller The death of a school Du 31.01 au 27.04 ▶ Robert Overby Works 1969-1987 Du 31.01 au 27.04

Mairie de Bernex

Rue de Bernex 311 | 1233 Bernex 022 850 92 92 www.bernex.ch ▶La forêt, une communauté vivante Du 26.03 au 02.04

Journées européennes des méters d’art

Différents lieux dans Genève www.journeesdesmetiersdart.ch Du 04.04 au 06.04 P. 25


Agenda Opéra / Concerts Classiques

OPÉRA Götterdämmerung

Le Crépuscule des dieux, quatrième et dernier épisode de la tétralogie de L’Anneau du Nibelung par Richard Wagner. Ici se termine le récit fait par Dieter Du 23.04 au 02.05 Le Grand Théâtre de Genève Boulevard du Théâtre 11 | 1204 GE 022 322 50 00 www.geneveopera.ch

CONCERTS CLASSIQUES ME 02.04 À 20H L’Orchestre de Suisse Romande

Manfred Honeck, direction Oeuvre: Gustav Mahler Symphonie N° 9 en ré majeur Victoria Hall Rue du Général Dufour 14 | 1204 GE 022 807 00 00 www.osr.ch

JE 03.04 À 20H K&K Philharmoniker, K&K Opernchor

Georg Kugi, direction Victoria Hall Rue du Général Dufour 14 | 1204 GE 022 418 35 00 www.ville-ge.ch

L’Orchestre de Suisse Romande

Manfred Honeck, direction Oeuvres: Gustav Mahler Symphonie N° 9 en ré majeur Victoria Hall Rue du Général Dufour 14 | 1204 GE 022 807 00 00 www.osr.ch

SA 05.04 À 19H30 Gli Angeli Genève

Stephan MacLeod, direction Oeuvres de Bach Victoria Hall Rue du Général Dufour 14 | 1204 GE 022 418 35 00 www.ville-ge.ch

DI 06.04 À 11H Cantabile ma non troppo

Salomé Kammer, soprano Sébastian Jacot, flûte Laurent Bruttin, clarinette Antoine Françoise, piano Isabelle Magnenat, violon Olivier Marron, violoncelle Musée d’art et d’histoire de Genève Rue Charles-Galland 2 | 1206 GE 022 329 24 00 www.contrechamps.ch

81


82

Agenda Concerts classiques

ME 09.04 À 19H

VE 11.04 À 20H

DI 13.04 À 11H

L’Orchestre de Chambre de Genève, L’OCO-Motion, chœurs du Cycle d’orientation et des Ecoles de culture générale

Murray Perahia, piano

L’Orchestre de Suisse Romande

Oeuvres: Bach, Beethoven, Schumann, Chopin Victoria Hall Rue du Général Dufour 14 | 1204 GE 022 319 61 11 www.caecilia.ch

Jérôme Capeille: Hautbois Roland Perrenoud: Hautbois Céleste-Marie Roy: Basson Caroline Siméand-Morel: Violoncelle. Ewa Rzetecka: Clavecin Oeuvres: Jean-Marie Leclair, Johann Friedrich Fasch, François Couperin, Jan Dismas Zelenka Bâtiment des Forces Motrices Place des Volontaires 2 | 1204 GE 022 807 00 00 www.osr.ch

Philippe Béran, direction Victoria Hall Rue du Général Dufour 14 | 1204 GE 022 418 35 00 www.ville-ge.ch

Corps de Musique d’Elite, Brass Band Genève

JE 10.04 À 20H Geneva camerata - concert prestige N°4

“La voix d’un ange” David Greilsammer, direction Andreas Scholl, contreténor Oeuvres: Mendelssohn, Boccherini, Bach, Porat, Händel Bâtiment des Forces Motrices Place des Volontaires 2 | 1204 GE 022 322 12 20 www.genevacamerata.com

rs es lo e de c a l p vos iversair mco nez Gag ktail ann il au Ma vr oc du c t ! le 2 a u Go O

SA 12.04 À 20H

Jean-Pierre Chevailler, direction Jazz, variétés, transcriptions d’œuvres de Bach, Verdi, Gershwin. Œuvres pour Brass Band Victoria Hall Rue du Général Dufour 14 | 1204 GE 022 418 35 00 www.ville-ge.ch

MA 15.04 Abdullah Ibrahim New Trio à 20h30

Abdullah Ibrahim, piano Cleave Guyton clarinette, clarinette basse, flûte, saxophone alto Eugen Bazijan cello Victoria Hall Rue du Général Dufour 14 | 1204 GE 022 418 35 00 www.ville-ge.ch

Opus One, MAAG et Blixten & Co présentent, en accord avec General Entertainment Associates B.V.

vsky Tchaikots e e m ce Streetdan

DU MARDI 8 AU DIMANCHE 13 AVRIL 2014 THEATRE DU LEMAN – GENEVE


Agenda Concerts classique / Théâtre

THÉÂTRE

Hommage à Emmanuel Nunes à 20h, préconcert à 19h

JE 29.04 À 20H

Clement Power, direction Isabelle Magnenat, violon Ensemble Contrechamps Radio Studio Ernest-Ansermet Passage de la Radio 2 | 1205 GE 022 329 24 00 www.contrechamps.ch

Sakari Oramo, direction Leonidas Kavakos, violon Oeuvres: Brahms, Ammann, Elgar Victoria Hall Rue du Général Dufour 14 1204 GE 022 319 61 11 www.culturel-migros-geneve.ch

JE 17.04 À 20H

Orchestre Symphonique de la BBC

K&K Philharmoniker, K&K Opernchor

DI 01.05 À 20H

Les plus beaux chœurs d’opéra Georg Kugi direction Oeuvres: Verdi, Mozart, Weber, Donizetti, Lysenko, Wagner, Puccini, Rossini, Bizet, Tchaïkowski Victoria Hall Rue du Général Dufour 14 | 1204 GE 022 418 35 00 www.ville-ge.ch

Concert extraordinaire Vasily Petrenko, direction Elisabeth Leonskaja, piano Oeuvres: Rossini, Chopin, Beethoven Victoria Hall Rue du Général Dufour 14 1204 GE 022 807 00 00 www.osr.ch P. 32

JE 26.04 À 20H

L’Orchestre de Suisse Romande

ME 07.05 À 20H

Marco Raimondi, direction Barbara Post, soprano Oeuvres: Rossini, Verdi Victoria Hall Rue du Général Dufour 14 | 1204 GE 022 418 35 00 www.ville-ge.ch

MiroirBach Esther Hoppe, violon. Jürg Dähler, alto. Thomas Grossenbacher, violoncelle Oeuvres: Bach, Hefti, Beethoven Salle Ernest Ansermet, Maison de la Radio Passage de la Radio 2 1205 GE www.swisschamberconcerts.ch

Chœur du Grand Théâtre, Bicentenaire Richard Wagner

Ching-Lien Wu direction Diego Innocenzi orgues Chœurs extraits de: Die Meistersinger von Nürnberg, Lohengrin, Götterdämmerung, Tannhäuser, Tristan und Isolde, Wesendonck-Lieder Concert en collaboration avec le Grand Théâtre de Genève Victoria Hall Rue du Général Dufour 14 | 1204 GE 022 418 35 00 www.ville-ge.ch P. 31

Bd des Philosophes 6 | 1205 GE 022 320 50 01 www.comedie.ch ▶Cabaret

À la Comédie, on se retrouve au Cabaret... tables de bistrot, piano et de quoi boire un verre. C’est l’occasion de rire, chanter… et de se dire joyeusement ses quatre vérités. Les plus touchantes, les plus inavouables. C’est que l’humour d’Hanokh Levin est féroce. De l’intime au politique, il dévoile notre humanité dans toute sa noirceur, mais aussi sa fragilité, son entêtement, son aspiration à la grandeur. Du 25.03 au 06.04 ▶Yvonne, princesse de Bourgogne

Orchestra Sinfonica Amadeus, Coro Sinfonico Amadeus

DI 27.04 À 17H

COMÉDIE DE GENÈVE

Swiss Chamber Concerts

P. 31

Le prince héritier Philippe rencontre Yvonne, une fille sans charme, empotée et anémique. Il ne peut la souffrir, mais ne supporte pas qu’on le force à la détester, ni que la nature exige qu’on n’aime que des filles séduisantes. Il décide de l’aimer et la prend pour fiancée. À la cour, le silence, les peurs et les carences de la jeune femme révèlent à chacun ses propres failles. Du 08.04 au 11.04 ▶Désir sous les ormes

1850 en Nouvelle-Angleterre, dans une ferme, Ephraïm Cabot est parti vers l’Ouest depuis deux mois, et ses fils se disputent déjà sa succession. Leur déconvenue est vive lorsque le père revient, marié à la belle Abbie Putnam. Cette présence féminine change la donne. L’envie de posséder la ferme se confond peu à peu avec celle de posséder la femme. Du 29.04 au 11.05

83


84

Agenda Théâtre

THÉÂTRE AM STRAM GRAM Route de Frontenex | 1207 GE 022 735 79 24 www.amstramgram.ch ▶la brioche des mioches

Au menu du chocolat, des jus de fruits, des croissants... À 10h30, l’estomac plein, prenez place sur les bancs disposés devant la scène, sous la verrière d’Am Stram Gram. Les plus petits au premier rang, les grands derrière, comme sur les photos de classe.Théâtre, musique et poésie sont les invités d’honneur. Le 06.04 à 10h ▶Ventrosoleil

Néla, c’est la fille de Mo le Boucher. Figurez-vous qu’un jour, Néla se réveille avec un pied en moins. Pas pratique quand on veut voyager. Ajoutez au tableau un vieux chat aux yeux de fée, Ventrosoleil, qui est toujours là où l’on espère qu’il sera. Rassemblez tous les rêves possibles en un seul : voir la mer. Mais c’est où, la mer ? C’est qui ? C’est quelle musique, la mer ? Et un chat, c’est quelle musique ? Et Louis, l’ami de Néla, c’est quelle musique? L’amour qu’il porte à Néla, ça cogne avec quel instrument ? Du 01.04 au 05.04 ▶La petite fille aux allumettes

Combien d’enfants à travers le monde se sont-ils sentis désemparés, à la fin du conte? Franchement, était-il raisonnable de laisser à un adulte le soin de choisir la fin de l’histoire? C’est la question que PAN! (La Compagnie) a choisi de poser à des groupes d’enfants, dont les voix si vivantes viennent soulever des forces de vie. Et le résultat, c’est Andersen, la fatalité en moins, les questions en plus. L’humour bouscule, la tendresse renverse. Du 08.04 au 15.04

THÉÂTRE ALCHIMIC Av.Industrielle 10 | 1227 Carouge 022 301 68 38 www.alchimic.ch ▶L’anniversaire

Pinter Gardien a créé ce que l’on a appelé le théâtre de la menace: des inconnus apparemment dangereux font irruption dans un univers banal s’emparerent d’une victime terrorisée mais presque consentante. Cette victime est celui dont on fête l’anniversaire. Et pourtant, ce qui pourrait être un drame macabre baigne dans un humour de tous les instants, fait de jeux de mots et de décalages absurdes entre le comique et tragique. Du 27.03 au 16.04 ▶Viande hachée

Max est un serial killer à la tronçonneuse. Mais personne ne le sait. Lui-même l’ignore: il se considère comme un plasticien. Une fois ses victimes démembrées, il en fait des moulages, qui deviennent des meubles design, mais qui ont un du succès dans le monde de l’art. De plus en plus de disparitions dans la région, victimes de Max, et les soupçons pèsent sur lui. Il est alors assassiné. Projeté dans un tunnel de lumière, il rencontre Dieu. Max est renvoyé sur terre à condition qu’il prie tous les jours, qu’il aime sa femme et qu’il cesse de tuer des gens. Mais Max est très amoureux de Jacqueline. Celle-ci raffole des moulages de Max. Car quand il moule, Max est très gentil. C’est pour ça que Max amoureux héroïque, décide de défier l’ordre de Dieu et de ressortir sa tronçonneuse... Du 06.05 au 25.05

THÉÂTRE LE CRÈVE COEUR Chemin de Ruth 16 | 1223 Cologny 022 550 18 45 www.theatreducrevecoeur.ch ▶ Les poètes maudits: Baudelaire, Rimbaud, Baudelaire

En alternance sur toute la période, une soirée par poète. Du 19.03 au 13.04

THÉÂTRE ST GERVAIS Rue du Temple 5 | 1201 Genève 022 908 20 00 www.saintgervais.ch ▶C’est une affaire entre le ciel et moi

C’est une affaire entre le ciel et moi propose une approche inédite des canons de l’art dramatique. L’intention de L’aLFP est de rendre à l’œuvre l’énergie, l’esprit et la pertinence de l’original, dans un dialogue libre et ludique avec un texte qui traverse les siècles, et dont l’interprétation est sans cesse à reformuler. Du 01.04 au 18.04 ▶Mercedes-Benz W 123

Une Benz parquée au milieu de la scène. Le commencement, c’est donc une orgie de violence. Une affaire tristement banale : une jeune fille – sosweet sixteen – est découverte dans la W 123 de son daddy. Il y a du sang et d’autres fluides corporels sur les cuirs et la tôle brillante. Le jour d’avant, Juliette chantait, avec Billy Idol et MTV, le mythe américain de la virginité. A présent, la fille est ouverte en deux. Bienvenue dans «la vraie vie». Les hommes qui côtoyaient Juliette – le père, le frère, l’amant – prennent la parole, à tour de rôle, pour comprendre. La paix des familles explose. Une intrigue se noue. Et la Mercedes parle. Du 30.04 au 17.05


Agenda Théâtre

LE POCHE

UPTOWN GENEVA

▶Et il n’en resta plus aucun

Rue du Cheval Blanc 7 | 1204 GE 022 310 37 59 www.lepoche.ch

Rue de la Servette 2 | 1201 GE 022 734 00 02 www.uptown-geneva.ch

▶ Irrésistible

▶Lamine lezghad est le roi des enc...

D’après Dix petits nègres d’Agatha Cristie Dix personnages prisonniers volontaires sur une île et une étrange série de meurtres où chacun tente de résoudre l’énigme. Dix individus dont on ne sait rien, à part qu’ils sont tous coupables de crimes impunis. La culpabilité tient alors le rôle principal dans cet étrange décor pluvieux et brumeux. P. 26 Du 02.05 au 28.05

C’est un couple tentant d’échapper au « modèle bourgeois » en vivant dans une confiance et une liberté réciproques. Ce soir-là, tout allait bien mais le seul fait qu’elle arrive à la maison légèrement plus tard qu’à l’ordinaire suffit à tout faire dérailler. L’homme suspecte sa compagne d’éprouver un désir caché pour un écrivain et plonge peu à peu dans un délire paranoïaque. Du 24.03 au 13.04

THÉÂTRE FORUM MEYRIN Place des Cinq-Continents 1 Case postale 250 | 1217 Meyrin 1 GE 022 989 34 34 www.forum-meyrin.ch ▶Le signal du promeneur

Sur scène règne un chaos foutraque mais tenu. Les comédiens chantent dans le noir, s’habillent en chevaliers pour déblatérer un discours hilarant sur l’art de la guerre, se déchaînent sur un piano. A Paris, jeunes et moins jeunes se sont mis debout à la fin du spectacle. Les 15.04 et 16.04 à 20h30 ▶ Le Crocodile trompeur Didon et Énée

Mix entre théâtre et musique, un ovni théâtral et lyrique; une version jeune, déjantée et jazzy du chef-d’œuvre baroque de Purcell. L’histoire de l’amour malheureux de la reine Didon pour le futur fondateur de Rome, prend un tour inattendu et surréaliste. Les 29.04 et 30.04 à 20h30

Dans cette nouvelle inspiration, qui est aussi un virage radical dans sa carrière, Lamine se sert outrageusement de son apparence de « bogosse » lisse et propre sur lui pour nous prendre à contrepied par la noirceur de son humour et la jubilation de ses saillies cruellement drôles. Lamine réveille en nous notre capacité à rire de l’horreur. Le 15.04 à 20h30 ▶ Nanar Party Volume 5

Et oui, elle revient avec plus de surprises et une soirée de folie. Daily Movies, en partenariat avec le site Nanarland.com et l’Uptown Geneva gratifie le public de plus en plus nombreux à une fête sans pareil autour de nos bien-aimés mauvais films sympathiques. Le 26.04 à 20h30

THÉÂTRE DE CAROUGE Rue Ancienne 39 | 1227 Carouge GE 022 343 43 43 www.tcag.ch ▶La double inconstance

Silvia, jeune paysanne amoureuse promise à Arlequin, a été enlevée ; la voici prisonnière à la cour d’un Prince qui souhaite l’épouser. Séparé de sa belle, Arlequin finit par la rejoindre. Désormais, cinq personnes, dont le Prince, vont se relayer pour détruire l’amour des jeunes gens : Trivelin d’abord, officier à la cour, deux filles d’un haut domestique du Prince, et un noble seigneur. Du 21.03 au 06.04

THÉÂTRE DU LOUP Chemin de la Gravière 10 1227 Les Acacias 022 301 31 00 www.theatreduloup.ch ▶La puce à l’oreille

Victor-Emmanuel Chandebise, directeur d’une compagnie d’assurances, n’honore plus sexuellement sa femme. Celle-ci le soupçonne alors d’adultère et décide de le piéger. Du 01.04 au 20.04

THÉÂTRE DE L’USINE Rue de la Coulouvrenière 11 1204 GE 022 328 08 18 www.theatredelusine.ch ▶ Stimul-Us 2

Un long week-end de performances. Spectacles, atelier, discussion, repas... Du 24.04 au 27.04

BÂTIMENT DES FORCES MOTRICES Place des Volontaires 2 | 1204 GE 022 322 12 20 www.bfm.ch ▶ 120’’ Présente la Suisse

Vincent Kucholl et Vincent Veillon Les 11.04 et 12.04 à 20h30 ▶ Thé à la mente ou t’es citron?

Une pièce de Danielle NavarroHaudecœur et Patrick Haudecœur. Le 15.04 à 20h30

85


86

Agenda Danse

DANSE

THÉÂTRE DE L’USINE

THÉÂTRE CITÉ-BLEUE Théâtre Cité Bleue Avenue Miremont 46 | 1206 GE 076 223 49 71

Rue de la Coulouvrenière 11 1204 GE 022 328 08 18 www.theatredelusine.ch ▶ Introducing Schaffter & Stauffer

Place des volontaires 2 | 1204 GE 076 436 08 79 www.bfm.ch

Gregory Stauffer, performer et chorégraphe, et Marius Schaffter, comédien géographe et dramaturge, s’inventent un duo – Schaffter & Stauffer. Sous les yeux du public, ils le soumettent à un ensemble d’actions chorégraphiques et performatives pour établir son existence. Passant d’une confession à une farce théâtrale, d’un rituel sacrificiel à un ultra-happening, d’un exploit sportif à leur propre disparition, ils mettent leur duo à l’épreuve de la performance scénique autant qu’ils se servent de la représentation théâtrale pour se faire un nom. Du 03.04 au 13.04

▶ Eeexeeecuuutiooons!!! et Objets re-trouvés

THÉÂTRE FORUM MEYRIN

▶ Triptyque

“Dawari”, “Singulier” et “le début de la fin” composent tryptyque, mise en forme dansée du ressenti d’Hassen Bachraoui sur les métamorphoses de la société tunisienne. Un regard emprunt d’émotions traitant de l’individu, du collectif, des institutions et de la façon dont les changements peuvent être métabolisés ici et là-bas. Du 26.04 au 27.04

BATIMENT DES FORCES MOTRICES

Le Ballet de Lorraine entre les mains de deux chorégraphes complices pour une soirée double qui s’articule comme l’envers et l’endroit d’une même pièce: ce que les danseurs sont, ce que l’on en fait et comment l’on s’en sert. Le 09.04 à 20h30 ▶ Helveticdanse

Dans le cadre des célébrations du bicentenaire de l’entrée de Genève dans la Confédération, Genève se tourne vers les forces vives du paysage chorégraphique suisse. En invitant trois des plus prestigieuses compagnies de danse du pays, le Grand Théâtre offre une occasion unique de découvrir des chorégraphes qui ne se sont jamais produits à Genève. Du 25.04 au 30.04

P. 37

Place des cinq-contients 1 Case postale 250 | 1217 Meyrin 1 - GE 022 989 34 34 www.forum-meyrin.ch ▶ Sfumato

Dans cette pièce, il pleut beaucoup, la brume vient brouiller les repères, Rachid Ouramdane explore le drame des réfugiés climatiques. Des « éco-réfugiés » doivent faire face à la disparition de leurs territoires, à l’exil forcé par une nature dévastatrice. Sur des écrans géants, des visages filmés en très gros plan, comme autant de paysages ravagés, racontent la catastrophe d’où ils viennent. Tandis que dans l’eau qui gicle et ruisselle tout autour des danseurs, on croit deviner la topographie des lieux disparus, effacés Du 08.04 et 09.04 à 20h30

SALLE DES FÊTES DU LIGNON Place du Lignon 16 1219 le Lignon, Vernier 022 306 07 80 www.vernier.ch/billetterie ▶ L’enfance de Mammame

C’est l’histoire d’une bande de Mammames qui vivaient à l’intérieur du théâtre et avaient une passion pour le projecteur mais “un jour, par mystère, dit le conteur, le projecteur s’éteint et disparaît.” Les Mammames vont affronter le froid et la tristesse. Pourtant une légende raconte qu’en créant de nombreuses danses différentes, le projecteur va revenir. Les Mammames partent dans leur quête chorégraphique. Le lutin Schiotto les présente en chantant et lance la danse des Mammamesenfants. Le 21.05 à 16h30 P. 38

FÊTE DE LA DANSE La Fête de la Danse, c’est quelques jours pour danser dans les théâtres, les centres culturels et dans l’espace public. Du hip hop au tango, de la danse contemporaine à la valse ou aux danses folkloriques, à chacun de se concocter son programme favori, de prendre le temps de découvrir le travail des chorégraphes ou d’esquisser son premier pas de danse. A Genève, Carouge, Meyrin et Vernier www.fetedeladanse.ch Du 1er au 4 mai


Agenda Cinéma

CINÉMA

DU 07.03 AU 16.03 SORTIE DU 02.04

▶ FESTIVAL

47 Ronin

Festival International du Film Oriental de Genève (FIFOG)

Un perfide seigneur de guerre ayant tué leur maître et banni leur tribu, 47 samouraïs errants jurent de se venger et de restaurer l’honneur de leurs compatriotes. Arrachés à leurs foyers et perdus aux quatre coins des terres connues, cette poignée de rebelles se voit contrainte de recourir à l’aide de Kai - un demi sang qu’ils avaient jadis renié. Cet exil sera l’occasion pour cet esclave rejeté de se révéler leur arme la plus redoutable, et de devenir la figure héroïque qui donnera à cette troupe d’insoumis l’énergie de marquer à jamais l’éternité.

La cuvée 2014 présentera une centaine de films, tous genres confondus, en provenance des pays d’Orient et d’Occident, et mettant en valeur un cinéma de qualité bousculant les normes et enclenchant des dynamiques de transformation des mentalités. Le FIFOG cherche également à initier des débats sur des thèmes touchant aussi bien à l’Orient qu’à l’Occident, à offrir une plate-forme d’expression pour les jeunes réalisateurs suisses et orientaux, et à favoriser le dialogue et la compréhension interculturelle. Lieux de projection sur le site www.fifog.com Du 04.04 au 13.04 P. 44

Avis de Mistral

Léa, Adrien et leur petit frère Théo, sourd de naissance, partent en vacances en Provence chez leur grand-père, Paul «Oliveron», qu’ils n’ont jamais rencontré à cause d’une brouille familiale. Ce ne sont pas les vacances dont ils rêvaient, surtout que leur père a annoncé la veille qu’il quittait la maison. En moins de 24 heures, c’est le clash des générations, entre les ados et un grand-père qu’ils croient psychorigide. A tort. Car le passé turbulent de Paul va ressurgir et les Seventies vont débarquer au fin fond des Alpilles. Pendant cet été tourmenté, les deux générations vont être transformées l’une par l’autre.

87


88

Agenda Cinéma

Apprenti gigolo

Clochette et la Fée Pirate

Le démentèlement

Deux amis, l’un libraire, l’autre fleuriste, ont des problèmes d’argent. Le premier devient le mac du second. Ils feront le bonheur de leurs clientes.

Zarina, la fée chargée de veiller à la sécurité de la poussière de fée, décide d’emmener avec elle un peu du précieux trésor et de se lier avec la bande de pirates qui sillonne les mers. Pour Clochette et ses amies, c’est le début d’une nouvelle aventure où tous leurs pouvoirs vont se retrouver chamboulés.

Gaby est éleveur de moutons dans une ferme qu’il a héritée de son père. Il y vit seul depuis que ses filles sont parties s’installer à Montréal. Dans cette région reculée, la crise économique contraint de plus en plus les paysans à céder leurs propriétés. Gaby, lui, résiste. Sa ferme est sa seule raison de vivre. Jusqu’au jour où sa fille, acculée par des problèmes financiers, lui demande de l’aide. Gaby, chez qui le sentiment de paternité est particulièrement développé, va tout faire pour l’aider...

La crème de la crème

Dan, Kelliah et Louis sont trois étudiants d’une des meilleures écoles de commerce de France. Formés pour devenir l’élite de demain ils décident de passer à la pratique. Les lois du marché semblent s’appliquer aux relations entre garçons et filles et vont transformer le campus en lieu d’expérimentation. La crème de la jeunesse française s’amuse et profite pleinement de ses privilèges : tout se vend car tout s’achète… mais dans quelle limite? Pelo Malo - Cheveux rebelles

Junior,9 ans, vit à Caracas avec sa mère et son frère de 2 ans. Junior a les cheveux frisés de son père mais voudrait ceux lisses de sa mère. Junior adore chanter, danser avec sa grandmère et se coiffer devant la glace. Mais pour sa mère, Junior est l’homme de la famille. C’est comme ça qu’elle l’aime... Puppy Love

À quatorze ans, Diane est énigmatique et solitaire. Elle s’occupe de son petit frère et entretient avec son père une relation fusionnelle. L’apparition de Julia, jeune anglaise charismatique et affranchie, bouleverse le quotidien de Diane. Plus elle est se rapproche de Julia, plus elle laisse de côté la morale et n’envisage ni conséquences, ni limites à ses désirs.

09.04 Divergente

Adaptation du roman de Veronica Roth. Tris vit dans un monde post apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Erudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). A 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant ; elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, elle intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entrainement est basé sur la maitrise de nos peurs les plus intimes. La belle vie

Yves vit dans la clandestinité avec ses fils, Sylvain et Pierre. Il y a dix ans, il les a soustraits à leur mère à la suite d’une décision de justice. Mais les garçons grandissent et la cavale sans fin les prive de leurs rêves d’adolescents. Caché sur une île de la Loire, Sylvain, le cadet, rencontre Gilda : premiers regards, premier amour et première étape sur le chemin de la belle vie, la sienne.

Les yeux jaunes des crocodiles

Joséphine, historienne, confrontée aux difficultés de la vie, Iris,sa soeur parisienne aisée et futile,s’opposent totalement. Un soir, lors d’un dîner mondain, Iris se vante d’écrire un roman. Prise dans son mensonge, elle persuade sa sœur, abandonnée et endettée, d’écrire ce roman qu’elle signera, lui laissant l’argent. Le succès du livre va changer à jamais leur relation. Les manuscrits ne brulent pas

Khosrow est un tueur à gage. Sous l’autorité de Morteza, ils partent tous deux en mission pour un assassinat commandité. Le meurtre doit être mis en scène pour faire croire à un suicide. Les deux tueurs doivent changer leur plan initial au dernier moment... My Sweet Pepper Land

Dans un village isolé du Kurdistan, Baran, qui s’est battu pour l’indépendance est le policier nouvellement affecté au commissariat. Il va mener un nouveau combat, cette fois contre Aziz Aga, chef tribal mafieux. Baran trouve une alliée en la belle et rebelle Govend, l’institutrice laïque.


Agenda Cinéma

Noé

Babysitting

Need for speed

Sur une Terre minée par le sacrilège des Hommes, Noé est chargé d’accomplir une mission cruciale : ériger une arche pour sauver l’humanité du cataclysme.

Faute de baby-sitter pour le week-end, Marc Schaudel confie son fils Remy à Franck, son employé, “un type sérieux” selon lui. Sauf que Franck a 30 ans ce soir et que Rémy est un sale gosse capricieux. Au petit matin, Marc et sa femme Claire sont réveillés par un appel de la police. Rémy et Franck ont disparu ! Au milieu de leur maison saccagée, la police a retrouvé une caméra. Marc et Claire découvrent hallucinés les images tournées pendant la soirée.

Tobey Marshall et Dino Brewster partagent la passion des bolides et des courses, mais pas de la même façon… Parce qu’il a fait confiance à Dino, Tobey s’est retrouvé derrière les barreaux. Lorsqu’il sort enfin, il ne rêve que de vengeance. La course des courses, la De Leon – légendaire épreuve automobile clandestine – va lui en donner l’occasion. Mais pour courir, Tobey va devoir échapper aux flics qui lui collent aux roues, tout en évitant le chasseur de primes que Dino a lancé à ses trousses. Pas question de freiner…

Rio 2

Blu a pris son envol et se sent chez lui à Rio, aux côtés de Perla et de leurs trois enfants. Mais la vie de perroquet ne s’apprend pas en ville et Perla insiste pour que la famille s’installe dans la forêt amazonienne. Von heute auf morgen

Ils ont connu la guerre, les privations et les rations alimentaires et ont vécu nombre d’autres événements historiques en direct. Ils ont élevé leurs enfants, se sont retrouvés à la retraite puis ont perdu leur conjoint. Anny Fröhlich, Monique Hofmann, Silvan Jeker et Elisabeth Willen ont atteint un âge respectable et leurs modestes demeures sont devenus leur unique refuge. Pourtant, d’un jour à l’autre, rien ne va plus: ils devront sous peu quitter leur appartement pour déménager dans une anonyme chambre d’un EMS.

Cerro torre - A snowball’s chance in hell

Des paysages à couper le souffle, David Lama, jeune prodige de l’escalade, s’attaque à la fameuse face sud-est du Cerro Torre, montagne dont il se disait autrefois qu’elle était la plus difficile au monde. À la fois un documentaire sur l’alpinisme, l’amitié et la transformation, c’est aussi un parcours initiatique, qui dresse un aperçu détaillé de la pratique de l’escalade et de l’alpinisme, ainsi que de leurs nombreuses philosophies et approches éthiques.

16.04

Nebraska

Une promesse

Un vieil homme, persuadé qu’il a gagné le gros lot à un improbable tirage au sort, cherche à rejoindre le Nebraska pour y recevoir son gain, à pied puisqu’il ne peut plus conduire. Un de ses deux fils se décide finalement à emmener son père en voiture chercher ce chèque auquel personne ne croit. Pendant le voyage, le vieillard se blesse et l’équipée s’arrête dans une petite ville perdue du Nebraska qui s’avère être le lieu où le père a grandi. C’est ici que tout dérape. Rassurez-vous, c’est une comédie !

Allemagne, 1912. Un jeune d’origine modeste, devient le secrétaire d’un homme âgé. L’épouse du patron jeune femme belle et réservée. Le jeune homme s’éprend d’elle, sans oser se déclarer. Le huis-clos de la demeure, couve cette passion amoureuse. Brusquement, le patron décide d’envoyer son protégé au Mexique, afin d’y superviser l’exploitation de mines de fer. L’épouse désespérée fait une promesse : au retour du jeune homme, dans deux ans, elle sera à lui.

Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu?

Claude et Marie Verneuil, issus de la grande bourgeoisie catholique provinciale sont des parents plutôt “vieille France”. Mais ils se sont toujours obligés à faire preuve d’ouverture d’esprit...Les pilules furent cependant bien difficiles à avaler quand leur première fille épousa un musulman, leur seconde un juif et leur troisième un chinois. Leurs espoirs de voir enfin l’une d’elles se marier à l’église se cristallisent donc sur la cadette, qui, alléluia, vient de rencontrer un bon catholique. Tante Hilda

Tante Hilda, amoureuse de la nature, conserve dans son musée végétal des milliers de plantes dont une nouvelle céréale, Attilem, mise au point par des industriels qui se cultive avec si peu d’eau, sans engrais, et produit des rendements si prodigieux, qu’elle apparaît comme la solution miracle pour enrayer la faim dans le monde et prendre le relais du pétrole. Mais la catastrophe n’est pas loin…

89


90

Agenda Cinéma

Tom à la ferme

States of Grace

Un jeune publicitaire voyage jusqu’au fin fond de la campagne pour des funérailles et constate que personne ne connaît son nom ni sa relation avec le défunt. Lorsque le frère aîné de celui-ci, lui impose un jeu de rôles malsain visant à protéger sa mère et l’honneur de leur famille, une relation toxique s’amorce bientôt pour ne s’arrêter que lorsque la vérité éclate.

Sensible et déterminée, Grace est à la tête d’un foyer pour adolescents en difficulté. Parmi les jeunes membres de son équipe, diversement expérimentés, la solidarité et le bon esprit sont de mise. Jusqu’à l’arrivée soudaine d’une fille tourmentée qui ignore les règles du centre et renvoie Grace à sa propre adolescence… pas si lointaine.

Pierre, c’est d’abord sa famille : ses enfants et sa femme depuis quinze ans qu’il aimera toujours. Elsa, de son côté, se reconstruit suite à un divorce compliqué. Pour elle, l’homme marié est un tabou et même pire: une erreur. Pourtant… Dès le premier regard, la rencontre de Pierre et Elsa s’inscrit dans une temporalité différente jusqu’à créer une réalité où tout serait possible.

Triple alliance

30.04

Carly découvre que son nouveau petit ami Marc est un imposteur, lorsqu’elle rencontre accidentellement sa femme, Kate. Carly va se prendre d’affection pour elle, et leur improbable amitié va se renforcer lorsqu’elles réalisent que Marc les trompe toutes les deux avec une autre femme, Amber. Les trois femmes vont joindre leurs forces et mettre au point un impitoyable complot pour se venger.

Barbecue

Tokyo Family

Hunting Elephants

Un vieux couple habitant sur une petite île proche d’Hiroshima vient rendre visite à ses trois enfants devenus adultes et vivant à Tokyo. Ceux-ci, ayant leurs propres problèmes et obligations, auront peu de temps à consacrer à leurs parents. 50 ans après la mort de Yasujiro Ozu, Yoji Yamada rend hommage à son maître en tournant une adaptation contemporaine d’un de ses chefs-d’œuvre, Tokyo monogatari (Le voyage à Tokyo), réalisé en 1953.

Lhistoire de Jonathan, un jeune garçon de 12 ans, dont la vie menace de sécrouler lorsque son père meurt dans un accident dans la banque où il travaille. La banque refuse de prendre ses responsabilités et menace de faire saisir la maison de Jonathan ce qui l’amène à projeter un braquage avec le concours de trois hommes âgés: deux paumés israéliens et un lord anglais particulièrement excentrique.

Workers

Rafael et Lidia ont été en couple et ne se sont pas revus depuis des années, leurs vies demeurent intimement entrelacées par la monotonie de leur travail et par le souvenir de leur enfant disparu. Rafael occupe un emploi de balayeur depuis 30 ans. A la veille de sa retraite, il apprend que son patron ne lui versera aucune pension car il est immigrant non déclaré... Lidia fait partie des sept employés qui entourent et soignent une vieille mexicaine fortunée qui n’a d’yeux que pour son chien.

23.04 Dans la cour

Antoine est musicien. A quarante ans, il décide de stopper sa carrière. Après quelques jours d’errance, il se fait embaucher comme gardien d’immeuble. Mathilde, jeune retraitée, découvre une fissure sur le mur du salon. Son angoisse grandit et se transforme en panique: et si l’immeuble s’effondrait... Antoine se prend d’amitié pour cette femme qu’il craint de voir sombrer vers la folie. Entre dérapages et inquiétudes, tous deux forment un tandem maladroit, drolatique et solidaire qui les aidera, peut-être, à traverser cette mauvaise passe.

Une rencontre

Elsa écrivain, et Pierre, avocat, se croisent lors de la soirée de clôture d’un salon du livre. Un regard, un briquet qui change de mains, des rires un peu trop nerveux, le frémissement d’une histoire possible… Une rencontre ? Sauf que la vie de

Antoine est victime d’un infarctus le jour de ses 50 ans. Il en réchappe mais ne comprend pas. Lui qui a toujours été prudent, qui n’a pas commis d’excès et qui, chaque fois, compose avec les défauts des autres, se trouve bien injustement puni. Cet incident décide le quinquagénaire à commencer une nouvelle vie qui va malmener quelque peu son entourage.

Last Days of Summer

Lors du dernier week-end de l’été, Frank, un détenu évadé, condamné pour meurtre, oblige Adèle et son fils Henry à le cacher chez eux. Très vite, la relation entre le ravisseur et la jeune femme prend une tournure inattendue. Pendant ces quatre jours, ils vont révéler de lourds secrets et réapprendre à aimer...


Agenda Conférences / Clubbing

Les drôles de poissons-chats

CONFÉRENCES

Claudia a 22 ans et vit seule au Mexique. Une nuit, elle atterrit aux urgences pour une crise d’appendicite. Elle se lie d’amitié avec Martha, qui occupe le lit voisin. Martha a 46 ans, 4 enfants, et une inépuisable joie de vivre. A sa sortie de l’hôpital, Martha invite Claudia à habiter chez elle. D’abord désorientée par l’organisation chaotique, Claudia trouve progressivement sa place. Et tandis que la santé de Martha s’affaiblit, le lien de Claudia avec chaque membre de la famille se renforce.

Maison de l’architecture

Pas son genre

Clément, jeune professeur de philosophie parisien est affecté à Arras pour un an. Loin de Paris et ses lumières,il est perdu. C’est alors qu’il rencontre Jennifer, jolie coiffeuse, qui devient sa maîtresse. Si la vie de Clément est régie par Kant ou Proust, celle de Jennifer est rythmée par la lecture de romans populaires, de magazines « people » et de soirées karaoké avec ses copines. Cœurs et corps sont libres pour vivre le plus beau des amours mais cela suffira-t-il à renverser les barrières culturelles et sociales ? The Amazing Spider-Man : le destin d’un Héros

Le combat le plus rude de Spider-Man est celui qu’il mène contre lui-même en conciliant la vie de Peter Parker et les responsabilités de Spider-Man. Etre Spider-Man a un prix: il est le seul à pouvoir protéger ses concitoyens new-yorkais des méchants qui menacent la ville. Face à Electro, Peter devra affronter un ennemi plus puissant que lui. Au retour de son vieil ami Harry Osborn, il se rend compte que tous ses ennemis ont un point commun : OsCorp.

▶ Mathias Müller / EM2N Architecte, Zurich Palais de l’Athénée Rue de l’Athénée 2 | 1205 GE le 03.04 à 18h30 www.ma-ge.ch ▶ One week, un film de Buster Keaton & Edward F. Kline Dialogues & CinéLunch Hepia Rue de la Prairie 4 1202 Genève le 09.04 à 12h15 www.ma-ge.ch ▶ L’architecture à l’écran: la classe laborieuse en GrandeBretagne Cinémas du Grütli Rue du Général-Dufour 16 1204 Genève le 30.04 à 18h00 www.ma-ge.ch Société de lecture de Genève

Grand’Rue 11 | 1204 GE 022 311 45 90 www.societe-de-lecture.ch ▶Christophe Ono-dit-Biot le 08.04 de 12h à 14h ▶Erik Emptaz le 10.03 de 12h à 14h ▶ Vincent Kucholl et Vincent Veillo le 11.04 de 12h à 14h ▶ Mix & Remix le 29.04 de 12h à 14h ▶Haruki Murakami le 01.05 de 12h à 14h

CLUBBING VE 04.04 Prosumer, Murat Tepeli The House Giants à 23h30 La Gravière Chemin de la Gravière 9 | 1227 www.lagraviere.net Dj Pone, Schnautzi, Lemonik, La Fauve & Stella Schnautzi Release Party with Special Guest DJ Pone à 23h Le Zoo Place des Volontaires 4 | 1204 GE 022 321 67 49 www.lezoo.ch Uncle Acid & The Deadbeats, Black Moth, After Party with Jackson Bloomberg & Dj Ole the Beat à 21h PTR Place des Volontaires 4 | 1204 GE 022 781 40 04 www.ptrnet.ch

SA 05.04 Vogel, Crowdpleaser, entlet, Sender House patry 19 à 23h Motel Campo Route des Jeunes 13 | 1227 Carouge www.motelcampo.ch Peggy Sue, Mr Cheeky, Treblebooster, Lionel early sound Wild Wild Wild! à 22h La Gravière Chemin de la Gravière 9 1227 Acacias www.lagraviere.net Juju & Jordash, Dj QU, Oram Modular House & Jamming à 23h Le Zoo Place des Volontaires 4 | 1204 GE 022 321 67 49 www.lezoo.ch Klezmic Zircus à 23h Chat Noir Rue vautier 13 | 1227 Carouge 022 307 10 40 www.chatnoir.ch

91


Agenda Clubbing

JE 10.04 Johnny Foreigner (Punk rock-UK) & after rock à 22h La Gravière Chemin de la Gravière 9 1227 Acacias www.lagraviere.net

VE 11.04 Marc Berube, Granum 007.104 Main Floor: Jesper Dahlbäck, Oram Modular Bar: Olivier Kolly, Marlon, Pandallougi dès 21h La Gravière Chemin de la Gravière 9 1227 Acacias www.lagraviere.net Liquid Stranger,Oxsa, Tam, Monnsta In the mood for violence III à 23h Le Zoo Place des Volontaires 4 | 1204 GE 022 321 67 49 www.lezoo.ch Morgan Heritage, Strictly Roots, Straight Sound & Jay Unity à 21h PTR Place des Volontaires 4 | 1204 GE 022 781 40 04 www.ptrnet.ch Diaphonics Chat Noir Rue vautier 13 | 1227 Carouge 022 307 10 40 www.chatnoir.ch

SA 12.04 Madmotormiquel, Marieavril, Madame biscuit à 23h Motel Campo Route des Jeunes 13 | 1227 Carouge www.motelcampo.ch Solange La Frange, Demetra Vox, Les Femmes Fauchées, Serge Electric Electronic Party à 22h La Gravière Chemin de la Gravière 9 1227 Acacias www.lagraviere.net

Obf Soundsystem, Stand High Patrol Dubquake (Dub digital) à 23h Le Zoo Place des Volontaires 4 | 1204 GE 022 321 67 49 www.lezoo.ch Drum & Bass in your Face X à 23h PTR Place des Volontaires 4 | 1204 GE 022 781 40 04 www.ptrnet.ch Misteur Valaire à 22h Chat Noir Rue vautier 13 | 1227 Carouge 022 307 10 40 www.chatnoir.ch

ME 16.04 The Goodnight Circus, Mitch & Les Gypsy Sound System Balkan & Swing night à 22h La Gravière Chemin de la Gravière 9 1227 Acacias www.lagraviere.net

JE 17.04 Clara Moto, La Fleur, Dana Ruh Jacqui, Garance soirée organisée Electron Festival & la Gravière à 23h La Gravière Chemin de la Gravière 9 1227 Acacias www.lagraviere.net

SA 19.04 Le Cercle, Featuring Faute de Frappe, Nosteps & Kemar à 23h La Gravière Chemin de la Gravière 9 1227 Acacias www.lagraviere.net

DI 20.04 Sleepmakeswaves, Syberia à 20h30 La Gravière Chemin de la Gravière 9 1227 Acacias www.lagraviere.net

JE 24.04 Jaaq, République Atypique, David Lamon, Gelivan & Big T Feed your soul à 21h La Gravière Chemin de la Gravière 9 1227 Acacias www.lagraviere.net

VE 25.04 Main floor: Karash, Torog, Poz-ziom Bar: Gaspard, Atomental, Airi Twisted Gravity– Psytrance à 23h La Gravière Chemin de la Gravière | 1227 www.lagraviere.net Bad Taste (Drum’n’bass) à 23h Le Zoo Place des Volontaires 4 | 1204 GE 022 321 67 49 www.lezoo.ch

SA 26.04 Microtrauma, Sheerday, Lagitane, Otavio, Yann Ou à 23h Motel Campo Route des Jeunes 13 | 1227 Carouge www.motelcampo.ch tech-house: Hard Ton, Livebabo, Se-te-ve, all stylz disco: Radio Momie et Greta Gratos GR36 dès 19h La Gravière Chemin de la Gravière 9 | 1227 www.lagraviere.net High Tone, Ubik Studio Crew High Tone: Ekphrön Tour à 23h Le Zoo Place des Volontaires 4 | 1204 GE 022 321 67 49 www.lezoo.ch

ME 30.04 The Entrance Band & dj Rock This Town Soirée oganisée par Rock this town & La Gravière à 21h La Gravière Chemin de la Gravière 9 1227 Acacias www.lagraviere.net

93


94

Agenda Live

LIVE ▶ FESTIVALS Electron

L’Electron s’est imposé comme un événement électronique incontournable, qui trouve résonnance bien au-delà des frontières helvétiques. Résolument urbain, l’événement investit chaque année une dizaine de scènes en plein cœur de Genève et offre une programmation unique en son genre, alliant DJ sets, live, collaborations inédites, spectacles de danse, cinéma, conférence, vijing et art contemporain. Du 17.04 au 20.04 Jazz day Festival

Un hommage à un genre musical qui en plus de 100 ans est devenu langage universel synonyme de liberté, d‘individualité et de diversité. JazzDayFestival se déroulera dans différentes villes et différents lieux, lors de la troisième Journée internationale du jazz www.jazzdayfestival.ch Le 30.04 Caprices Festival

Le Caprices Festival séduit aussi bien les amateurs de sports d’hiver alliant le plaisir du ski en journée et les concerts le soir, attire les aficionados de sonorités électro ainsi que les festivaliers en quête de réjouissances musicales. Crans Montana Du 11.04 au 19.04 P. 53

MA 01.04 Jam Session à 21h AMR Rue des alpes 10 | 1201 Genève 022 716 56 30 www.amr-geneve.ch

ME 02.04

MA 08.04

Concert et jam des ateliers à 19h AMR Rue des alpes 10 | 1201 GE 022 716 56 30 www.amr-geneve.ch

Jam Session à 21h AMR Rue des alpes 10, 1201 Genève 022 716 56 30

JE 03.04 Heymoonshaker, Victor Transistor à 20h PTR Place des Volontaires 4, 1204 GE 022 781 40 04 www.ptrnet.ch Les ateliers de l’AMR à 20h30 AMR Rue des alpes 10 | 1201 GE 022 716 56 30 www.amr-geneve.ch

VE 04.04 Patti Smith, Lenny Kaye, Tony Shanahan à 21h Les Docks Avuenue de Sévelin 34 1004 Lausanne 021 623 44 44 www.docks.ch Tango Jazz à 21h30 AMR Rue des alpes 10 | 1201 GE 022 716 56 30 www.amr-geneve.ch

SA 05.04 Florian Favre Trio à 21h30 AMR Rue des alpes 10 | 1201 GE 022 716 56 30 www.amr-geneve.ch

LU 07.04 Mathieu Rosignelly Trio à 20h30 Du 07.04 au 10.04 AMR Rue des alpes 10 | 1201 GE 022 716 56 30 www.amr-geneve.ch

Concert ETM à 20h Chat Noir Rue vautier 13 | 1227 Carouge 022 307 10 40 www.chatnoir.ch

ME 09.04 Patrice à 20h30 Les Docks Avuenue de Sévelin 34 1004 Lausanne 021 623 44 44 www.docks.ch Jam des ateliers à 21h30 AMR Rue des alpes 10 | 1201 GE 022 716 56 30 www.amr-geneve.ch

JE 10.04 Ateliers de l’AMR concert à 20h30 AMR Rue des alpes 10 | 1201 GE 022 716 56 30 www.amr-geneve.ch Descargar pa’ gozar à 21h30 Chat Noir Rue vautier 13 | 1227 Carouge 022 307 10 40 www.chatnoir.ch

VE 11.04 trio du Sénégal à 21h30 AMR Rue des alpes 10 | 1201 GE 022 716 56 30 www.amr-geneve.ch

SA 12.04 La Rue Kétanouà 21h Les Docks Avuenue de Sévelin 34 1004 Lausanne 021 623 44 44 www.docks.ch


Agenda

95

Live

Gourlay Trio à 21h30 AMR Rue des alpes 10 | 1201 GE 022 716 56 30 www.amr-geneve.ch

JE 17.04

DI 27.04

Moncef Genoud 30 ans de jazz Chat Noir Rue vautier 13 | 1227 Carouge 022 307 10 40

DI 13.04

JE 24.04

MØ, Metropolitan Parc à 20h PTR Place des Volontaires 4 | 1204 GE 022 781 40 04 www.ptrnet.ch

Les Marinellis à 20h PTR Place des Volontaires 4 | 1204 GE 022 781 40 04 www.ptrnet.ch

Augustines à 20h30 Les Docks Avuenue de Sévelin 34 | 1004 021 623 44 44 www.docks.ch

The Eric Dolphy Project à 20h30 AMR Rue des alpes 10 | 1201 GE 022 716 56 30 www.amr-geneve.ch

Si vous ChantieR à 21h Chat Noir Rue vautier 13 | 1227 Carouge 022 307 10 40 www.chatnoir.ch

MA 15.04

SA 26.04

Jam Session à 21h AMR Rue des alpes 10 | 1201 GE 022 716 56 30 www.amr-geneve.ch

Housy Mother funkers à 22h Chat Noir Rue vautier 13 | 1227 Carouge 022 307 10 40 www.chatnoir.ch

MA 29.04 Jam session à 21h AMR Rue des alpes 10 | 1201 GE 022 716 56 30 www.amr-geneve.ch

ME 30.04 The Baseballs à 20h30 Les Docks Avuenue de Sévelin 34 1004 Lausanne 021 623 44 44 www.docks.ch

Anai

Nélida Nortik

☼ UN REGARDE INTENSE,

avec Eyeliner/Densification. ☼ LEVRES PULPEUSES,

avec Contour et Remplissage.

AVANT

APRÈS

AVANT

APRÈS

☼ REDESSINER

DES SOURCILS, poil à poil.

☼ TACHES DE ROUSSEUR,

GRAINS DE BEAUTÉ

1, blvd. George-Favon  - 1204 Genève   +41 (0)79 308 90 74 - email: nelida90@bluewin.ch (sur RDV)


96

Agenda En Famille

EN FAMILLE ▶Voyage en Polygonie

Kré est un carré à qui il manque une partie. Différent de la géométrie ludique habituelle, il s’en va rechercher sa partie absente, son petit bout, dans un tourbillon de jeux d’ombres et de lumières. Au sein de la société des ronds, triangles et carrés, le héros, pas très en forme et qui a mal au coin, trouvera-t-il sa place, pareil à la pièce d’un puzzle? La dénichera-t-il au concours olympique des plus athlétiques formes? Du 29.03 au 13.04 Théatre des marionnettes Rue Rodo 3 CP 217 | 1211 Genève 4 022 807 31 07 www.dev.marionnettes.ch

▶Ne m’appelez plus jamais mon petit lapin

Jean Carotte est un petit lapin avec d’immenses oreilles. Mais est-ce une raison pour que tout le monde l’appelle « mon petit lapin »? Pour que cela cesse, Jean Carotte décide de se révolter, malgré les sages conseils de son grand-père. Arrivé à la case prison, il fait l’expérience de la fraternité et du partage avec? incroyable, mais vrai? Jim Radis, un lapinou frondeur e encore plus minuscule que lui. C´est peut être un tout petit pas très gentil, mais avec un coeur grand comme ça. Ensemble, ils feront une échappée belle dans la montagne. Du 30.04 au 18.05 Théâtre des marionnettes Rue Rodo 3 CP 217 | 1211 GE 4 022 807 31 07 www.dev.marionnettes.ch

▶Ventrosoleil

▶La petite fille aux allumettes

Néla, c’est la fille de Mo le Boucher. Mo c’est typiquement un boucher, dans tous les sens du terme, y compris les pires. Un jour, Néla se réveille avec un pied en moins, pas pratique quand on veut voyager. Ajoutez au tableau un vieux chat, Ventrosoleil, qui est toujours là. Rassemblez tous les rêves en un seul : voir la mer. Mais c’est où, la mer? C’est qui? Qu’est-ce qu’elle sait de nous, la mer? C’est quelle musique, la mer? Et un chat, c’est quelle musique? Et Louis, l’ami de Néla, c’est quelle musique, Louis? L’amour pour Papa, ça sonne comment? L’amour qu’il porte à Néla, ça cogne avec quel instrument? Du 01.04 au 05.04 Théâtre Am Stram Gram En coproduction avec Contrechamps Route de Frontenex | 1207 GE 022 735 79 24 www.amstramgram.ch

Combien d’enfants à travers le monde se sont-ils sentis perdus, désemparés, à la fin du conte d’Andersen? Elle meurt? Mais quand tu dis qu’elle meurt, elle meurt mais pas vraiment, pas vrai? Franchement, était-il raisonnable de laisser à un adulte le soin de choisir la fin de l’histoire? C’est la question que PAN ! (La Compagnie) a choisi de poser à des groupes d’enfants de 5 à 12 ans, dont les voix si vivantes viennent soulever des forces de vie. Et le résultat, c’est Andersen, la fatalité en moins, les questions en plus ; rien n’est édulcoré du conte original, car le XXIe siècle n’est pas moins dur que le XIX e, mais l’humour bouscule, la tendresse renverse. Du 08.04 au 15.04 Théâtre Am Stram Gram Route de Frontenex | 1207 GE 022 735 79 24 www.amstramgram.ch ▶spring frozen day

▶La brioche des mioches

Accueil dès 10h : chocolat, jus de fruits, croissants, tartines, confiture, miel et Cenovis ! À 10h30, essuyez-vous la bouche et prenez place sur les bancs disposés devant la scène, sous la verrière d’Am Stram Gram. Les plus petits au premier rang, les grands derrière, comme sur les photos de classe. Attention, le spectacle va commencer ! Théâtre, musique et poésie sont toujours à l’honneur. Le 06.04 Théâtre Am Stram Gram Route de Frontenex | 1207 GE 022 735 79 24 www.amstramgram.ch

Pour fêter le printemps, arrêtons-nous, marquons le pas, prenons la pose et la pause : c’est l’Am Stram Gram Spring Frozen Day! Rejoignez-nous au théâtre à partir de 14h: combien serons-nous à nous rassembler pour envahir le Pont du MontBlanc, tendre l’index vers le jet d’eau, durant 15 minutes, dans une immobilité parfaite, à contre-courant du monde qui s’affaire? Combien serons-nous ensuite à gagner les rues basses pour 15 minutes d’un autre tableau vivant stupéfiant? L’Am Stram Gram Spring Frozen Day, c’est une flashmob à la chorégraphie glacée. Le 10.05 à 14h Théâtre Am Stram Gram Route de Frontenex | 1207 GE 022 735 79 24 www.amstramgram.ch

P. 50


Agenda

97

Là-bas

Il barbiere di Siviglia, Rossini Opéra Opéra de Lausanne Avenue du Théâtre 12 | 1002 021 315 40 20 www.opera-lausanne.ch Du 27.04 au 07.05 Les demeurées Théâtre Théâtre Vidy-Lausanne Avenue Jacques Dalcroze 5 | 1007 021 619 45 44 www.vidy.ch Du 29.04 au 18.05 Couture Graphique Musée de design et d’arts appliqués contemporains Place de la Cathédrale 6 1005 Lausanne 021 315 25 30 www.mudac.ch Du 7.03 au 9.06 Philippe Halsman, Etonnez-moi exposition Musée de l’Elysée Avenue de l’Elysée 18 1006 Lausanne 021 315 40 20 www.elysee.ch Du 29.01 au 11.05 Le goût de Diderot exposition Fondation de l’Hermitage Route du Signal 2 1018 Lausanne 021 320 50 01 www.fondation-hermitage.ch Du 07.02 au 01.06

VEVEY Bernard Dubuis, Tant et temps de passages Musée suisse de l’appareil photographique Grande Place 99, 1800 Vevey 021 925 34 80 www.cameramuseum.ch

La seconde surprise de l’amour théâtre Château Rouge Route de bonneville 1 74100 Annemasse Du 23.04 au 24.04 à 20h30 Yodelice + Léon pop-rock Château Rouge 1 route de bonneville 74100 Annemasse Le 29.04 à 20h30

NYON Papiers découpés Musée national suisse - Château de Prangins 1197 Prangins 022 994 88 90 www.chateaudeprangins.ch Du 11.04 au 28.09 Visions du réel Festival international de cinema Théatre de Marens, Cinémas Capitole, Usine à Gaz et autres endroits 022 365 44 55 www.visionsdureel.ch Du 25.04 au 03.05 P. 41

MORGES J’avais un beau ballon rouge Théâtre Théâtre de Beausobre Avenue de Vertou 2, 1110 Morges 021 804 15 65 www.beausobre.ch Le 08.04 à 20h 3 lits pour 8 Théâtre Théâtre de Beausobre Avenue de Vertou 2 1110 Morges 021 804 15 65 www.beausobre.ch Le 09.04 à 20h

WWW.GOOUTMAG.CH

LAUSANNE

ANNEMASSE

L’AGENDA GO OUT! EST DESORMAIS DISPONIBLE EN LIGNE !

LÀ-BAS


78

ABONNEZ -VOUS & GAGNE Z Nom

Prénom

Adresse

Chaque nouvel abonné enregistré entre le 1 er et le 31 avril fera partie d’un tirage au sort pour: 2 billets pour le concert de l’Orchestre de la Suisse romande (OSR) du 5 juin 2014. Sous la direction de Thierry Fischer, le violoncelliste Jean-Jacques Queyras interprétera Emergences de Michael Jarrell en création suisse. Seront également joués Le Martyre de St-Sébastien de Debussy et Roméo et Juliette de Berlioz.

NPA/Localité

Courriel

Teléphone

Abonnement choisi

Vous allez adorer recevoir le magazine chaque début de mois pour faire vos choix de sorties. Alors abonnez-vous ou, selon votre humeur du moment, soutenez Go Out! en utilisant le coupon ci-dessous ou en consultant www.gooutmag. ch. En plus du tirage d’inscription, les membres de soutien sont tirés chaque mois au sort pour recevoir des billets pour des représentations, en partenariat avec différentes institutions culturelles et festivals en Suisse. Les abonnements: 1. Le Sympathique (abonnement individuel)

50CHF

A renvoyer par mail à: info@gooutmag.ch

2. Le Tonique (abonnement entreprise ou institution)

100CHF

ou par courrier à: GoOut! magazine Rue du Diorama 16 1204 Genève

3. Le Sublime (abonnement individuel de soutien)

250CHF

4. Le Paradis 1000CHF (abonnement institutionnel de soutien)

Go Out! n° 20 Avril 2014


Nous sommes là pour vous à Genève. Et aux quatre coins de l’Europe.

Dès CHF 39.–* Le tarif aller simple attractif de Genève vers l’Europe SWISS.COM

*Prix valable pour un billet aller simple, direct au départ de Genève, toutes taxes comprises, redevances et frais en cas de réservation sur swiss.com. Supplément éventuel selon le mode de paiement. Le prix comprend un bagage à main (jusqu’à 8 kg/max. 55 x 40 x 23 cm). Aucun bagage en soute autorisé (pas de bagage gratuit). Aucune modi cation ni annulation (destinations concernées par ce tarif : Ajaccio, Athènes, Belgrade, Catane, Copenhague, Göteborg, Lisbonne, Londres City/Gatwick/Heathrow, Madrid, Malaga, Marrakech, Nice, Olbia, Oslo, Palma de Majorque, Porto, Prague, Rome et Stockholm). Nombre de places limité. Sous réserve de modi cations.


Goout avril 2014