Page 1

N°53

JUILLET-AOUT.17 LE MAGAZINE CULTUREL GENEVOIS info@gooutmag.ch www.gooutmag.ch


© Grégoire Le Bacon

G RA N D PETIT

Tahiti Et Ses Îles présentent de multiples facettes. Et toutes sont unies par le Mana. Le Mana est cette énergie vitale, cette force spirituelle qui nous entoure. Vous pouvez le voir. Le toucher. Le goûter. Le ressentir.

© Gilles Diraimondo/AMV Voyages

Et dès votre arrivée, vous comprendrez pourquoi nos Îles sont

ch Découvrez le Mana sur Tahiti -Tourisme.fr


ÉDITO A l’heure où ces quelques lignes prennent vie, le masque de Banksy semble une énième fois tomber tandis que Genève se résout enfin à enfiler le sien. Celui d’une capitale culturelle européenne et non d’une simple province ornée d’un jet d’eau et d’une horloge fleurie. Comme à l’accoutumée, la révolution se fait assurément et, surtout, discrètement. A commencer par la Cité de la Musique qui, prévue en 2022, ambitionne à la fois de soulager les ensembles locaux tout en hissant Genève au rang de port d’attache pour orchestres symphoniques de haut vol et d’aimant pour les mélomanes des contrées environnantes. L’ADC et la place Sturm (Vieille-Ville) se verront, quant à elles, flanquées d’un espace de 220 places destiné à la danse contemporaine et à renforcer la réputation de la ville en la matière. Dans le quartier des Eaux-Vives, le ballet des tractopelles s’active avec frénésie au sein du chantier de la Nouvelle Comédie sise dans le site stratégique du CEVA. L’inauguration est agencée en 2019, date à laquelle il sera amplement possible pour un Lyonnais d’assister à une pièce entre deux navettes ferroviaires. En 2018, le Grand Théâtre recouvrera quant à lui son reluisant fief refait à neuf à Place de Neuve. Du côté de la Haute École d’Art et de Design, dix années d’hyperactivité créatrice se verront couronnées d’un nouvel espace digne de ses ambitions. Promettant au passage d’extirper le quartier des Charmille de sa léthargie. Il va de soi que Genève a bien plus à offrir au monde que son quartier des banques, la renommée de son lac ou celle de ses enseignes d’horlogeries. Sommes-nous donc en droit de voir fleurir un nouveau type de tourisme, cette fois-ci porté sur l’art et la culture comme le souhaite ardemment Sami Kanaan? Si c’est en bonne voie, cette question en soulève une autre. Miser sur les institutions reste une bonne chose, seulement qu’en est-il de l’essence de l’art et de son futur? Bien qu’ils soient nécessaires, ce dernier ne germe ni dans le degré de perfectionnement des infrastructures, ni sur le béton ciré des galeries ni dans le formol des musées mais bien dans le situationnisme de lieux improvisés, polymorphes et ouverts. Ils insufflent à la fois une âme à la cité, permettent de s’affranchir des règles et laissent libre cours à l’expérimentation sans se soucier du nombre d’entrées qu’ils génèreront. Des lieux à l’avant-garde, destinés à nourrir dans le futur les institutions célébrées ci-dessus. Souvent discrets, ces espaces ne nécessitent ni enveloppes budgétaires ni projets d’aménagements mais un assouplissement des dispositions légales. Parce qu’au final, nulle culture sans audace, sauvegardons sa spontanéité !

Mina Sidi Ali & Mabrouk Hosni Ibn Aleya

Go Out! Magazine

5


^^

JUILLET-AOÛUT ON EN PARLE 8. News 10. Hermès

LA VOLVO XC60 RÉINVENTÉE

ON DÉCOUVRE Mini festivals de l'été

13.

19.

RENSEIGNEZ-VOUS AUPRÈS DE VOTRE CONCESSIONNAIRE VOLVO OU SUR VOLVOCARS.CH

DESIGN Prix Swarovski et Ruinart

20.

37.

ON A RENCONTRÉ 38. Jean-Pierre Greff THÉÂTRE 41. Théâtre du Forum de Meyrin 45. Théâtre de l’Orangerie

CLASSIQUE de Bellerive 30.  Grand Théâtre de Genève, Saison 2017-2018 34. Septembre Musical

EN COUVERTURE Carla Marlier shootée par Peter Knapp pour Courrèges

SWISS PREMIUM

SERVICE GRATUIT PENDANT 10 ANS/150’000 KM GARANTIE COMPLÈTE PENDANT 5 ANS

> AUTOBRITT AUTOMOBILES SA > AUTOBRITT GRAND-PRÉ SA

INNOVATION MADE BY SWEDEN.

RUE VIGUET 1 | ACACIAS RUE GRAND-PRÉ 2 | SERVETTE

022 308 57 00 022 919 05 00

Volvo Swiss Premium® avec service gratuit pendant 10 ans/150'000 kilomètres, garantie constructeur pendant 5 ans/150'000 kilomètres et réparations pour cause d’usure pendant 3 ans/150'000 kilomètres (au premier des termes échus). Valable chez les concessionnaires participants. Le modèle présenté dispose évent. d’options proposées contre supplément.

Go Out! Magazine

HEURE DE POINTE 68. Montres de plongée BIEN ÊTRE Valmont et Guerlain

75.

COSMÉTIQUES

ON PREND LE VOLANT 76. Morgan 3 Wheeler

LÀ-BAS Paul Delvaux, Palais Lumière CINÉMA Eileen Hofer

Les Berges de Vessy, L’abeille, miroir de l’homme?

29.  Festival

67.

71.

ART / EXPO Espace Muraille, Marc Couturier

ON EST CHARMÉ 25. Peter Knapp

COUP DE FOOD Denise’s Art Of Burger Brunch, Hôtel de la Paix

65.

49.

22.

ON LIT

50.

53.

ON DANSE Montreux Jazz Festival 57. Château Perché 59.

77.

Land Rover Discovery

79  AGENDAS Expositions, théâtre,cinéma, classique,danse, clubbing, live, là-bas, en famille

ON LIKE

DESIGN D'INTÉRIEUR 62. La Redoute

IMPRESSUM Editeur Association Go Out ! Présidente Renate Cornu Vice-présidente Evelyne Lozeron-Gentile Trésorière Mayla Chevrolet Directrice de la publication Mina Sidi Ali • mina@gooutmag.ch Vice-directeur de la publication Mabrouk Hosni Ibn Aleya • mabrouk@gooutmag.ch Secrétaire générale de la rédaction Nyata Riad Graphiste Shadi Ekman Responsable musique classique Laurence Amsalem Correctrice Nyata Riad

7

Stagiaire Cécile Haissly Rédacteurs Alexandra Duvanel, Alexandre Kaspar, Ameidie Terumalai, Fabien Bergerat Djabar, Jeanne Gressot, Laurence Amsalem, Lucia von Gunten, Nyata Riad, Olivier Müller, Renate Cornu, The Line, Yessine Sidi Ali Coordination de production Chamberlinprod. Carouge CONTACTS info@gooutmag.ch www.gooutmag.ch


ON EN PARLE

NEWS

ON EN PARLE

IV. IV.

I.

Minoviras

I. LA PHOTOGR APHIE AU-DELÀ

II. T’ES TOUJOURS AUSSI BIEN

III. NON-LIEUX

DU PHOTOGR APHE

BÂTIE !

La Fondation Auer Ory rend hommage à Aris Georgiou à l’occasion du don d’une partie des archives de l’artiste à la Fondation, soit plus de 800 tirages. Le photographe grec expose un choix d’images de quatre séries à admirer jusqu’au 9 septembre. Photographe, architecte, peintre, ce talent prolifique écrit depuis 1988 des articles pour les éditeurs, collabore au journal d’art et de littérature, Entefktirio. Il a également fondé à Thessalonique le Mois de la photographie, PhotoSynkyria. De 1998 à 2002, il est nommé directeur et conservateur du Musée de la photographie à Thessalonique.

Après l’annonce de la programmation de la Bâtie, en juin dernier, on s’est offert un bain dans billetterie! Comme chaque année, l’un des plus anciens mais pas des moins novateurs festival genevois nous fait rêver avec une line-up toujours aussi plurielle et interdisciplinaire. Une 41ème édition chapeautée une dernière fois par Alya Stürenburg Rossi à qui on dégaine notre chapeau! On notera, notre duo de danseurs adorés, Laurence Yadi & Nicolas Cantillon, l’acteur, auteur et metteur en scène français Mohamed El Khatib et la talentueuse sud-africaine Dada Masilo...

The Heavens, c’est un projet visant à photographier l’invisible qui a beaucoup fait parler de lui. Né de l’initiative de Paolo Woods et de Gabriele Galimberti, il s’agit de clichés récoltés pendant trois ans dans des paradis fiscaux, du Delaware aux fameuses Iles Vierges Britanniques. Gorgés d’humour, ils traduisent bien l’absurdité criante de ces endroits où nombre de multinationales n’y possèdent qu’une boîte postale. Sur une proposition de l’Association Espace JB, 30 images de la série seront exposées au Parc des Bastions à la fin de l’été. Les photographes seront ensuite à Genève à la rentrée, pour une très prometteuse conférence avec Xavier Oberson et Serge Michel (Le Monde).

Fondation Auer Ory pour la photographie Route du Couchant 10, 1248 Hermance Visites sur rendez-vous uniquement. Pour réserver: auer@auerphoto.com ou 022 751 27 83 www.auerphoto.com

VI. LE SIDA S’AFFICHE AU MICR

II. VI.

V.

The Heavens © Paolo Woods, Gabriele Galimberti, Espace JB II.

Juillet-Août 2017

8

III.

NEWS

Avec « SIDA – Une lut te en images », le Musée International de la Croix-Rouge et du CroissantRouge en collaboration avec le « Deutsches Hygiene-Museum » de Dresde revient sur de trente ans de communication sur la maladie. À travers une collection d’affiches de campagne de sensibilisation, d’œuvres d’art et de projections, cette exposition montre comment s’exprimer sur un sujet si sensible, qui incarne encore aujourd'hui un défi. L'occasion d'observer l'évolution du regard de la société sur le virus à travers les époques. «SIDA - Une lutte en images» Jusqu’au 7 janvier 2018 Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge Avenue de la Paix 17 www.redcrossmuseum.ch

Go Out! Magazine

Du 1er au 16 septembre www.batie.ch

V. AUBES MUSICALES

Réveil en vol plané pour lève-tôt ou alunissage en douceur pour irréductibles couche-tard, les Aubes Musicales demeurent depuis dix ans un trait d’union entre public diurne et nocturne. La clef de leur succès ? Cet instant suspendu qu’elles offrent aux Bains des Pâquis où les notes résonnent à mesure que les rayons du soleil pianotent sur leurs reflets. Une double jouissance, visuelle et sonore, qui, victime de son succès, se voit condamner d’arrêter pour mieux se repenser. Pour combler tant soit peu le vide, l’orchestre d'instruments à vent Harmonie Nautique sonne le rappel avec un concert dirigé par Eric Haegi. Un feu d’artifice de sonorités classiques qui affiche déjà 2'600 participants ou intéressés sur les réseaux sociaux. Aubes Musicales Dimanche 27 août à 6:00 Bains des Pâquis, 1201 Genève www.harmonie-nautique.ch

9

Les Paradis (The Heavens) Du 10 août au 1er octobre 2017 Parc des Bastions Vernissage et conférence le 5 septembre à 18h Uni Bastions Association Espace JB www.espacejb.com

IV. TOUS AUX ABRIS!

Depuis le 21 juin et jusqu’au 29 octobre 2017, l’enchanteur Jardin botanique alpin se mue en cocon pour accueillir cinq installations artistiques éphémères, sélectionnées suite à un appel à projets lancé par le Fonds d’art contemporain de la ville de Meyrin (FACM). «Nids, terriers et autres refuges» invite à découvrir espaces et constructions inspirés de la nature et de sa force esthétique, évoquant par exemple les nids d’abeille, la forêt ou la montagne, tout en interpellant le visiteur sur la fragilité des équilibres écologiques. Nids, terriers et autres refuges Jardin botanique alpin, 1217 Meyrin Jusqu’au 29 octobre 2017


ON EN PARLE

HERMÈS

ON EN PARLE

HERMèS AIME Chaque mois, Hermès, notre félin-câlin, expert en psy-chat-na-lyse, ronronne ou sort les griffes sur l’actualité locale. Miaou qui peut !

HERMÈS

PASSIONNÉMENT

Minette coquette Un timide minois de matou nous a rejoint pout mettre ses doigts de fées au service de notre équipée. Graphiste, j’ai eu tout le loisir de la tester en lui miaulant de me designer des croquettes aux crevettes. Tâche qu’elle a tout de suite su accomplir haut les pattes. Depuis on ne se quitte plus, il m’arrive même, quelque fois, de m’allonger confortablement sur son clavier, l’obligeant ainsi à prendre soin de mon pelage quelques minutes avant ses deadlines. Discrète et réservée, sa douceur et ses manières raffinées m’ont de suite emballé au point de daigner lui promettre de prendre sous mon aile ses deux chats, Cognac et Ballou, pour leur enseigner l’art et la manière de faire ses griffes sur un canapé avant de détaler.

À LA FOLIE UN MIAOU

BEAUCOUP

Very bat trip Si je n’étais pas si fier d’être un représentant de la famille des félins - particulièrement beau de surcroît - je serais bien tenté de me réincarner en spécimen de chauve-souris. Tout comme moi, elles affichent une aura de mystère, des sens affûtés et une grâce que les autres mammifères envient. Je dois d’ailleurs admettre avoir les moustaches qui frémissent légèrement de jalousie en admirant mes amis chiroptères dessiner des motifs saccadés dans les cieux nocturnes… Puisque j’ai de mon côté la chance de me faire câliner à l’envi par une team de rédacteurs qui m’obéit à la patte et à l’oeil, c’est toutefois sans animosité que j’irai scruter mes compères volants lors de la nuit d’été qui leur est consa-crée.

Roar ! Avant de me retrouver à la plage à mirer les minettes et siroter petits bols de lait sur herbe à chat, mon catgang et moi nous sommes livrés à une petite épopée d’acide gras saturés lors de la Fête de la Musique, le mois dernier. Croyant que trôner avec un stand au parc des Bastions n’était l’affaire que de deux trois coups de patte, j’ai été bien heureux de pouvoir compter sur ma kyrielle de pote matous, toujours présents à mes miaulements. A toute la cat clique qui m’a épaulé: Meow-rci!

Tourne disque sur patte Démarche lascive, look wild minutieusement chiné et regard perçant, ce félin n’est pas un chat mais un léopard dénommé Yas. Affable, sa rapidité à dégoter une anecdote sur tel groupe, musicien ou chanteur n’a d’égal que la vigueur avec laquelle elle décoche des rires pour ponctuer ses phrases. Espiègle et affûtée comme sa sœur jumelle, ma maîtresse, elle vient de rejoindre la team pour mettre ses talents de collectionneuse dans la rubrique musique de mon magazine. Mémoire d’éléphant dans un corps de guêpe, toujours à l’écoute de mes ronrons, débordante d’attentions, je prends plaisir à la briefer comme elle prend pied à me faire découvrir ses dernières découvertes. Sur son tourne-disque, elle dégaine les vinyles comme des rafales de space guns. Conquis par son pétillant esprit et son sens de la répartie, j’en ai fait ma patte droite. Son blase est ‘’The Line’’ et elle est en plein dans ma ligne de mire pour en faire ma plus grande fan.

PAS DU TOUT

Où sont mes millions ?! Par les croquettes de la planète! Un des matous du Cimetière des Rois m’apprend qu’on menace de retirer au Grand Théâtre les 3 millions qui lui étaient promis. Le Grand Théâtre a-t-il balancé ses croquettes par les fenêtres? ‘’Pardi, ce serait une affaire de fierté et de partis’’ qu’il me dit! De quoi tomber les pattes en l’air, lui rétorqué-je! Est-ce en menaçant un fleuron genevois dédié à l’opéra que l’on ressort grandi? Ben l’ami, c’est bien connu, à chaque feulement la culture se retrouve comme toujours la première à trinquer. Pendant ce temps, le Grand Théâtre approche dangereusement de la cessation de paiement. De quoi me donner l’envie de faire mes griffes sur les tapis du Grand Conseil.

Nuit des chauves-souris 25 août 2017 Muséum d’histoire naturelle Route de Malagnou 1 1208 Genève www.ville-ge.ch/mhng/cco

Juillet-Août 2017

10

Go Out! Magazine

11


ON SORT

ON DÉCOUVRE

F-ESTIVAL

Fest, Jack Teagle

Phobique des grandes scènes ambiance conserves de tomates concassées, Go Out! lâche ses têtes chercheuses sur les grandes étendues essaimer les proto-festivals pour électrons libres. La finalité: s’imbiber d’événements dont la notoriété laisse toute la place à l’authenticité de l’état d’esprit. Au menu du road trip: programmations calibrées, spots idylliques et découvertes soniques. Par MABROUK HOSNI IBN ALEYA, THE LINE

Subventionné par la Ville de Genève

Go Out! Magazine

13

et

THE TEAM


ON DÉCOUVRE

ON SORT

ON DÉCOUVRE

ON SORT

LES GEORGES

Waouuuuuu ! Un festival qui arrange toutes les bourses même pour ceux qui n'en ont pas, le Festival les Georges, qui a célébré ses 4 ans et 15’000 visites lors de la précédente édition, propose six jours de festivités avec le mardi, vendredi et dimanche en entrée libre. Le programme débute en trombe avec les virées électro hip-hop de la somptueuse kenyane Muthoni Drummer Queen, on retrouve l’excellent Dj trip-hop downtempo Wax Tailor, l’indie planante des Newyorkais Blonde Redhead qui remplace Grandaddy et le Blues Folk sombre de Timber Timbre. Une soirée est spécialement consacrée aux artistes suisses avec l'Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp, Buvette et Larytta. Le week-end se finira avec le légendaire belge Arno et les pimpantes sœurs yéménites A-wa, et se bouclera avec de l’art de rue et un spectacle avec l'Impossible concert du ténor Stengel & du pianiste Kivitz. Et comme chaque année une plateforme interactive est prévue, avec le retour de la mini-scène Bühneli créée lors de l’édition 2016, sous forme d’escale dansante rythmée de sets sélectionnés par des Labels invités.

ESTIVALE OPEN AIR

Les pieds dans l’eau, Estavayer-le-lac et son festival open air promettent pour cette 27ème édition de faire frissonner les tripes du public, en partance pour cinq jours de line up au top pimentés par la fine fleur et les plus appétissantes découvertes en herbe. Au menu de la grande scène seront présents les délices d’Asaf Avidan, le festin de Patti Smith, les bombances d’IAM (suivies des friandises de K’s Choice), ainsi que des interventions saccadées de l’exquise lituanienne GiédRé. D’autres succulents morceaux choisis résonneront comme autant de cerises sonores. La scène du Lac fera quant à elle la part belle aux talents frais avec des paroles à boire cul sec des rappeurs Pipoh, Anna Kova et une ribambelle de spécialistes locaux. On n’oublie pas la session réservée aux artistes français avec Maître Gims et Sh’ym. En dessert une dégustation musicale agrémentera le 1er août avec, à l’honneur, des faiseurs de son suisses : Fensta, Get in the Car Simone et le digestif avec les gagnants de la Moon Light Jam.

Estivale Open air Du 28 juillet au 1er août

Festival Les Georges

Estavayer-le-Lac

Du 11 au 16 juillet

estivale.ch

Fribourg www.lesgeorges.ch

ECOUTES AU VERT

Ouvrir ses écoutilles pour y voir germer une luxuriante jungle sonore, telle est la vocation caressée depuis douze ans par le Festival Ecoutes au Vert. Déployée dans la multitude de poumons que compte Genève, sa programmation oscille entre découverte et décloisonnement musical de la Pointe de la Jonction aux Bains des Pâquis. Entre concerts live, défilés de passeurs de disques et DJ sets foisonnants, l’événement concilie aussi bien les néophytes en quête de gesticulations saccadées que de collectionneurs de vinyles avides de nouvelles cuvées. A ce sujet, on table clairement sur du millésimé avec l’hypnotique Grup Simsek, un hypnotique flirt entre psychédélique des 70’s et répertoire dansant turc ravivé par l’époustouflante voix de Derya Yildrilm. Citons aussi Jil Gnawa, Sean Nicholas Savage et l’iconique duo nigérien de Sahel Sounds, Les Filles de l’Illighadad.

ROCK ALTITUDE

OCTOPODE FESTIVAL

Rencontres tentaculaires en campagne meyrinoise avec deux scènes qui se déploient pour mieux propager les ondes positives de ce rendez-vous explosif. Cet open air gratuit est composé d’une équipe d’une centaine de bénévoles, «les octocrews», histoire d’être paré à toute tempête. Le festival prévoit pour vendredi des vagues de claques métalliques distribuées sur la scène Nautilus par les Français Ultra Vomit et Dagoba escortés des collègues de guerre finlandais Children of Bodom et en parallèle sur la scène Neptune, pour l’autre joue, des groupes suisses avec les Neuchâtelois Deep Kick et les Genevois Cardiac, les NRV, suivis pour finir de Voice of Ruin. La suite des surprises sera annoncée d’ici peu avec pour sûr du reggae à l’affiche du samedi.

Festival Ecoutes au Vert Du 1er au 29 juillet

Octopode

Bain des Pâquis, Pointe de la Jonction, Fonderie Kugler

25 et 26 août

www.ecoutesauvert.ch

Meyrin

PUPLINGE CLASSIQUE

Pas le temps de réfléchir, incinérez vos boules Quies en mode bad attitude. Sautez dans une caisse et foncez direction Le Locle au Rock Altitude! Cette 12ème édition agencée du 9 au 12 août offre une programmation en béton qui vous fera oublier vos fins de semaine sur les dents. Démarrage en douceur avec Archive et leur dernier album électro trip-hop sorti en fin d’année, suivi d’une soirée parfumée au hip-hop des marionnettes allemandes de Puppetmastaz et les techniques fantastiques du génie local Koqa Beatbox. On retrouvera les vétérans enflammés du métal genevois Impure Wilhelmina et le retour cyclonique de Nostromo, pour finir en grande classe avec le rock inclassable des cultissimes Young Gods, Boris, Peter Kernet et bien d’autres régals sonores. Faites vite, le prix des prélocs flambe dès le 3 juillet.

Derrière le nom Puplinge Classique se cache un festival injectant du piquant dans la conception traditionnelle de la musique classique, en proposant une série de concerts dont les influences s’étendent des Balkans jusqu’à la Méditerranée en passant par la Chine. Le 15 juillet, à l’occasion de sa soirée d’ouverture, Puplinge accueillera le Quatuor Aviv pour une soirée «Le long de la Moldau» avec au programme Leoš Janáček et Antonin Dvořák. La saison sera également marquée par l’Ensemble Maurice Klezmer ainsi que par le National Chamber Orchestra of Armenia. En prime, le festival compte depuis cette année Michel Onfray comme président d’honneur, l’occasion idéale de réquisitionner ce philosophe mélomane pour une conversation palpitante autour d’une dégustation de vin, on y court!

Rock Altitude Du 9 au 12 Août Le Locle Camping gratuit www.rockaltitude.ch

Du 15 juillet au 19 août

Puplinge Classique Église de Puplinge Rue de Graman 70

www.octopode.ch

1241 Puplinge www.puplinge-classique.ch

Juillet-Août 2017

14

Go Out! Magazine

15


ON DÉCOUVRE

ON SORT

ON DÉCOUVRE

ON SORT

LANCY TENNESSEE

Après la disparition du Country Marignac festival, la ville de Lancy renoue avec le genre, tout en ou-vrant ses horizons au blues et au rock. Ainsi naît le Lancy Tennessee, festival inspiré par la terre d’origine d’Elvis, de BB King, de Billy Ray Cyrus et tant d’autres. Ce festival de qualité, multigénéra-tionnel et gratuit proposera pour cette première édition des concerts de groupes en provenance des Etats-Unis, du Canada, de France et de Suisse et des activités surprenantes comme les initiations à la danse country ou les simulations de rodéo.

Lancy Tennessee Les 7 et 8 juillet Parc Navazza-Oltramare www.lancy.ch/culture/culture/festival-lancy-tennessee

FAR° FESTIVAL – NOS FUTURS

Le FAR° festival des arts vivants (Nyon), c’est réunir en un lieu des spectateurs et des artistes avec comme enjeu autre chose que le simple divertissement culturel. Cette 33 ème édition (du 9 au 19 août 2017), intitulée Nos futurs, vise à jouer avec le mot afin de proposer une réflexion sur les possibles visions du monde et les initiatives porteuses d’optimisme. Le but du FAR° est de réunir des «artistes et des œuvres qui explorent le potentiel des arts vivants pour façonner de nouvelles approches, que ce soit par un usage ludique du conditionnel dans les récits, en acceptant l’idée du corps comme capteur de forces et de signaux qui le dépassent, ou encore par l’usage de formes in situ pour éprouver des versions décalées de la réalité». Cette nouvelle édition sera donc le lieu de l’expérimentation pour envisager notre monde et ce qu’il pourrait être, à travers les imaginaires et pour le réel.

FAR° festival Du 9 au 19 août 2017 Nyon www.festival-far.ch

GENA FESTIVAL

CHÂTEAU SONIC

Balayant la léthargie estivale avec la grâce d’une grosse bourrasque, le festival gratuit Gena Festival Open Air déboule troubler les tympans pour augurer ses 20 années. Un cyclone de 8'000 personnes doublé d’un arc-en-ciel de courants musicaux oscillant entre le blues inattendu des Heymoonshaker et The Two, le rock étincelant des Cold Bath et la chanson française de Sirop de la Rue et Jim & le Nomade Jazz. On continue avec du rocksteady en beauté avec Rootstudy puis un show de percussions brésiliennes histoire d’enflammer en surface le relief des fesses de l’assemblée. Du côté des hyperactifs du marqueur, le festival inaugure aussi sa fresque participative histoire de marquer chaque concert d’une encre indélébile. Comme celui du groupe Original Nature, instigateurs peace and love, qui clôturera le festival en force et reggae.

Petit fief sonore consacré à l’adoubement des tympans, Château Sonic réunit chaque année une belle poignée d’activistes dans une bonne charge multi-instrumentale. Lové dans l’enceinte d’un domaine royal sis à Avully en Haute-Savoie et fort d’un crew forgé par «quelques décennies passé dans le milieu du show-biz à Las Vegas», pour reprendre leur propos, l’événement prévoit pour cette édition une fine sélection de lives et Djs sets déployés les 18, 19 et 20 août. Pour ne citer qu’eux, Buvette, Faire, Hush Moss, Renart, The Madcaps, Keep Dancing Inc et les Cats Never Sleep forment un avant-goût de l’éclectisme d’une programmation qui s’articule autour de le scène émergente électronique et rock. Gratuit en journée et petit prix en soirée, Château Sonic demeure avant tout une parenthèse jouissive dans un lieu historique foutrement magique.

Gena Festival 7 et 8 juillet Avully www.genafestival.ch

Juillet-Août 2017

FESTIVERBANT

GUITARE EN SCÈNE

Biker barbu, crooner imberbe ou simple amateur de riff poilu sur sauce de son gras, voici poindre le paradis à grand pas. Au service du rock pur et dirty blues frais depuis 1999, Festiverbant revient du 25 au 27 aout arroser l’audition de roulements de batterie et crissements de guitare avec, à l’honneur, Johnny Gallagher & the Boxtie band pour faire friser les moustaches. Vrombissement de sono et vibrato de voix rauques, ici on table tant sur les légendes intemporelles que les nouveaux noms pour esquisser des cornes avec l’index et l’auriculaire. Au menu de la programmation, un hommage collectif à Chuck Betty, aux Zz Top avec Fuzz Top et au King avec Mel Bouvey & The Memphis Band. Et comme c’est avec du vieux qu’on tire le meilleur neuf, Sonic Crash, The Trash et One Rusty Band n'Tap viendront souffler jusqu’à s’essouffler un air frais pour le bonheur des adeptes de bacchanals locales. Hell Yeah !

Petit par la taille, maouss costaud par l’affiche, Guitare en Scène peut se targuer malgré sa jeunesse (11 ème édition en 2017) d’avoir déjà convié les plus grands: Marcus Miller, Mark Knopfler, John Paul Jones, entre autres possesseurs de doigts de fée à y être passés. Pour cette cuvée, le festival qui résonne comme une ode à la six cordes remet le couvert pour quatre jours de festins sonores. Le mercredi 19 juillet ouvre le bal avec le génial Popa Chubby, qui rendra hommage à Jimi Hendrix à l’aide de ses doigts saucissonnés recelant une insoupçonnable magie. Le même soir, les indécrottables Scorpions prouveront qu’un demi-siècle de vie placée sous le signe du hard rock est parfaitement compatible avec débauche d’énergie. La semaine se poursuivra notamment avec les inclassables YES, la suave Amy MacDonald et se terminera en beauté jazz-funk avec the Al McKay’s Earth Wind & Fire Experience et au meilleur du son américain avec The Kenny Wayne Shepherd Band.

Château Sonic

16

Du 18 au 20 août

Festiverbant

Château d'Avully

25-26-27 Août 2017

Route du Pont des Amours,

Landecy

74890 Brenthonne, Rhône-Alpes

1257, Bardonnex

www.chateausonic.com

www.festiverbant.ch

Go Out! Magazine

Du 19 au 22 juillet Saint-Julien-en-Genevois www.guitare-en-scene.com

17


ON SORT

—HEAD Genève

DESIGN

ART BASEL: UN GRAND CRU TOUJOURS AUSSI PÉTILLANT

Programmes Bachelor & Master

La foire d’art contemporain Art Basel affiche toujours un appétit mammouth pour les œuvres majeures comme pour les méga installations de Unlimited. Plus de 100'000 visiteurs ont défilé devant les stands des galeries rivalisant d’accrochages accrocheurs, ou se promenant dans les allées des antiquaires du XXe et de leurs aménagements vintage de Design/Miami. Cette année de nombreux artistes et designers ont été récompensés pour leur créations, les plus jeunes par les Bourses fédérales, les seniors par Swarovski ou Ruinart. Mini close-up sur ces deux prestigieux prix. Par RENATE CORNU

récipient. «Grâce au concept Designers du Futur de Swarovski nous avons eu accès à une imprimante 3D hors normes. Nos expérimentations nous ont poussé à réaliser pour la première fois ces objets à l’aspect fragile, mais très solides au toucher» s’enthousiasme Satoshi. Pour s’inspirer dans une démarche en devenir, le designer a compulsé les archives de la maison Swarovski à Wattens en Autriche. Au fil des recherches, il a imaginé un processus qui a abouti au trio de vases transparentes. A regarder de près, on aperçoit un léger maillage en surface, comme un tissage de fils à peine visibles. A travers son concept de stimulation d’un design inédit, Swarovski vise à explorer tous les possibles pour jouer et révolutionner l’excellence et l’innovation.

JAUME PLENSA AIME LES BULLES DE RUINART QUI LE LUI REND BIEN

Ruinart, un nom prédestiné à célébrer l’art contemporain. Le prestigieux champagne a décerné son prix cette année au sculpteur catalan : Jaume Plensa. L’artiste aime l’eau, il a créé entre autres une fontaine murale sur une façade aveugle, des têtes colossales en albâtre ou des représentations de la diversité humaine sans esquisser de genre. Sa figure assise pour Ruinart, composée d’un maillage de lettres de tous les alphabets utilisés dans le monde, s’appuie sur une allégorie qui traverse l’oeuvre de Plensa depuis ses débuts. L’artiste est un humaniste inspiré par le corps, la langue, les lettres et leurs significations. Jaume Plensa envisage l’art comme un lien au sein d’une communauté. Humain, trop humain? QUAND LA POUSSIÈRE DE CRISTAL

www.head-geneve.ch Suivez-nous sur #headgeneve Haute école d’art et de design

Penultimo par Jessica Friedling & Margaux Charvolin © HEAD – Genève, Michel Giesbrecht

PREND FOR ME EN 3D

Pour son Prix Designers du Futur Swarovski se positionne sur le terrain de l’innovation à la pointe des technologies. Le Studio TAKT Project, animé par le japonais Satoshi Yoshiizumi, a créé un véritable ovni. Grâce à la très futuriste imprimante MICRON3DP, dont l’unique modèle au monde est à Tel Aviv, le très talentueux designer a réussi, à l’instar d’un magicien, à transformer un petit monticule de poussière de cristal en d’élégants objets de table. Le résultat est spectaculaire. Soliflore ou bougeoir, les longues tiges sont assemblées par trois, pour former un seul Go Out! Magazine

Satoshi Yoshiizumi, gagnant du Prix Designers du Futur Swarovski www.artbasel.com jaumeplensa.com www.ruinart.com www.swarovski.com

19


ON SORT

ART / EXPO

EMBARQUEMENT CHEZ MARC COUTURIER

ART / EXPO

ON SORT

VISIONS DE L’IMAGINAIRE

Pour l’occasion, un motif abstrait vert et jaune habille la porte vitrée de l’espace d’exposition. C’est une feuille d’aucuba, mais ça pourrait être bien d’autres choses. À l’image de Redressement "Aucuba minéral" (2015), un cadre accroché au mur renfermant une pierre aux motifs similaires à ceux de la fameuse feuille. Bienvenue dans l’univers de Marc Couturier. Un monde où l’imaginaire prime sur le réel, une invitation au calme et à la plénitude dans l’espace intimiste de la galerie d’art et même bien au-delà. La récupération d’objets et de matériaux représente une partie importante du travail de l’artiste français, et continue d’être déclinée dans ses Redressements – des résidus d’objets abandonnés dans lesquels Couturier décèle pourtant des merveilles. C’est le cas par exemple lorsqu’un morceau de carton ou d’étagère révèle les contours du Cervin ou la beauté d’un mirage. L’aspect usagé du support passe presque inaperçu dans une scénographie sobre et somme toute fidèle aux canons traditionnels. Pourtant, en l’absence de plaquettes descriptives, la matière première dénichée et transformée dans les mains de l’artiste donne lieu aux apparitions les plus subtiles. L’illustration la plus parfaite reste probablement Redressement "Danseuse" (2017), une fleur séchée sur papier blanc encadré et accroché dans un petit renfoncement de mur au soussol d’Espace Muraille.

Marc Couturier, Dessins

elle a été retirée. La seconde (Barque Miroir, 2017) se contemple sans fin grâce à une installation de miroirs qui offre des perspectives inédites dans lesquelles le spectateur se trouve soudainement happé. DERRIÈRE LA MATIÈRE

Couturier a l’art de surprendre au-delà du choix des matières et d’une certaine réminiscence avec l’art conceptuel et l’Arte Povera en particulier. Indissociable de la pratique de l’artiste français est également la dimension spirituelle et parfois divine de ses œuvres. À noter Grande Lame (2015), objet aux contours épurés réalisé en bois de samba recouvert d’or blanc, qui habille majestueusement l’escalier d’Espace Muraille et dont un second exemplaire se trouve actuellement exposé à la basilique Notre Dame de Genève dans le cadre du projet heart@geneva. Dans la même veine, coup de projecteur sur L’Infini (2012), une suite de cent dessins du Troisième Jour – jour de création de la nature porteuse de vie, une thématique qui habite subtilement tout l’œuvre de l’artiste.

À L’ORIGINE LE BOIS

Marc Couturier, Barque

«Voyage, voyage, des aucubas aux dames de nage». Un titre d’exposition qui en dit long sur l’œuvre de Marc Couturier (1946), artiste français au travail hautement symbolique et séduisant. Les aucubas sont ces arbustes recouverts de feuilles tachetées jaunes alors que les dames de nages se réfèrent aux pivots sur lesquels s’appuient les rames d’une barque pour accompagner la brasse de l’eau. Deux exemples qui dévoilent l’intérêt de l’artiste pour ce qui échappe parfois à notre attention, jusqu’aux composantes les plus subtiles de nos environnements. Des éléments à priori anodins pourtant soigneusement choisis par Couturier qui, sous le titre de Redressement entre autres, leur offre la perspective d’une deuxième vie. Voyage dans les remparts de la vieille-ville pour découvrir une riche sélection d’œuvres réunies sur une proposition de Béatrice Guesnet-Micheli, réalisée en collaboration avec la galerie Laurent Godin à Paris. Par LUCIA VON GUNTEN

Juillet-Août 2017

20

Parmi les matériaux d’expression de l’artiste, le bois occupe une place de choix. Un composant ancestral qui résiste aux transformations qui lui sont continuellement imposées. Et même dans les conditions les plus périlleuses, l’artiste crée la surprise, d’abord avec les Teatrini (2003-07), des reliques de planches de tonneaux de bois où les marques du temps deviennent le sujet de nouvelles narrations. Présentés dans des encadrements illuminés de modeste dimension les Teatrini s’animent selon la sensibilité de chaque œil rappelant de par leurs tons chauds, des peintures murales primitives.

Une exposition bonheur pour les yeux et l’esprit à Espace Muraille, lieu de choix pour l’art contemporain à Genève.

L’intérêt pour ce matériau peu regardé atteint son apogée avec les barques de la Saône, une série développée par Couturier depuis ses débuts en 1985. L’artiste récupère ici les vieilles barques des passeurs de cet affluent du Rhône afin de les transformer dans des mises en scène qui surprennent sous l’effet de jeux de lumière et de reflets. Dans un espace sombre, la première (Barque Eau, 2017) est accrochée le long du mur, remplie d’un liquide bleu qui rappelle l’environnement duquel Go Out! Magazine

Marc Couturier Voyage, voyage, des aucubas aux dames de nage Jusqu’au 26 août 2017 Espace Muraille Place des Casemates 5 Tél.: 022 310 42 92 www.espacemuraille.com

21


ON SORT

ART / EXPO

MIROIR, MIROIR, DIS-MOI QUI EST L'ABEILLE

© Eric Tourneret

Considérées en tant que clade, les abeilles incarnent à la fois les reines et les ouvrières de la biodiversité. Rôle royal, car elles assurent la pollinisation – et donc la reproduction – des plantes à fleurs; rôle laborieux car cette indispensable mission s’accomplit à la sueur de leurs antennes par d’incessants allers-retours entre la ruche et les zones de butinage. Sans compter qu’on leur met des bâtons dans les ailes: à coups de néonicotinoïdes (pesticides largement soupçonnés de leur nuire), de monocultures massives et d’infections parasitaires, les abeilles sont aujourd’hui particulièrement menacées. Afin de sensibiliser le public à cette problématique écologique de première importance, les SIG – en partenariat avec Bees4you – ont installé quinze ruches (donc plus de 300’000 abeilles!) sur le site des Berges de Vessy et consacrent en parallèle une exposition dévolue à ce fascinant insecte. A découvrir jusqu’au 31 octobre à la maison du futur sise à Vessy, «L’abeille, miroir de l’homme?» aborde de manière ludique l’univers de ces hyménoptères sous l’angle biologique, environnemental, historique, culturel et patrimonial. Par NYATA NATALIE RIAD

Juillet-Août 2017

22

ON SORT

ART / EXPO

L’abeille fait partie de ces animaux qui intriguent les hommes depuis la nuit des temps. Et pour cause: une organisation sociale calibrée et très particulière, la fabrication de ce mets si prisé qu’est le miel (principalement par Apis mellifera, l’abeille européenne), la pollinisation, sans laquelle nous perdrions une part importante de nos cultures, rendent, entre autres faits d’armes, cet insecte si fascinant. Le philosophe grec Aristote a par exemple passé beaucoup de temps à étudier le comportement des abeilles, et en avait tiré la conclusion que l’analyse du microcosme formé par la ruche expliciterait l’organisation du «grand cosme universel». Eternels objets d’analogies sociales, ruches et essaims se sont vus comparés à toutes les tendances politiques: monarchique, aristocratique, féministe ou anarchique, notamment.

Le rucher © Pierre Vallier - SIG

(2012) de Markus Imhoof traitant de la disparition des abeilles mellifères. Côté ludique, le visiteur a la possibilité de se mettre dans la peau d’un apiculteur en enfilant la combinaison adéquate et de pénétrer à l’intérieur d’une ruche, construire un nichoir, évaluer ses connaissances par des jeux interactifs, tester des miels genevois ou encore se laisser inspirer par les abeilles en tentant de capturer leur grâce par le dessin.

Le lien qui unit les hommes aux abeilles dépasse pourtant largement le cadre de ces projections anthropomorphiques qui titillent les esprits philosophes. Ce sont en effet près des trois quarts des cultures agricoles qui dépendent de la pollinisation d’origine animale pour leur reproduction, assurée dans 90% des cas par des insectes butineurs tels que les abeilles. D’où la vigilance accrue quant au «syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles», observé depuis environ vingt ans, qui désigne les taux de mortalité anormaux touchant les ruches. Si les causes de ce phénomène ne sont pas encore parfaitement établies par les scientifiques, il semble que les infections dues au parasite Varroa destructor, un acarien transportant des virus, et l’utilisation de certaines classes de pesticides, voire la synergie entre ces éléments, sont à incriminer. Les effets de la disparition des abeilles sur les cultures et plus largement sur la biodiversité pourraient être potentiellement désastreux à long terme.

Une fois la visite de l’exposition achevée, il est vivement conseillé d’aller lorgner du côté des quinze ruches (chacune produit 15 kg de miel par an) installées sur le site des Berges de Vessy, dont cinq sont parrainées par les SIG: avec un peu de chance, on peut y observer l’envol d’une colonie comptant 20’000 abeilles! Celles-ci sont bien loties à Vessy, puisqu’elles peuvent y profiter de prairies naturelles et d’une belle diversité de fleurs. Mais ce n’est pas le cas partout; il est plus que jamais le moment d’en prendre conscience et de faire en sorte de protéger nos fidèles alliées, sans quoi elle pourraient bien écouter les encouragements des vers de Victor Hugo dans son magnifique poème «Le manteau impérial» (Les Châtiments, 1853): Ruez-vous sur l’homme, guerrières! O généreuses ouvrières, Vous le devoir, vous la vertu Ailes d’or et flèches de flamme, Tourbillonnez sur cet infâme! Dites-lui: «Pour qui nous prends-tu?»

Avec le souci de sensibiliser la population à cette problématique, mais également avec l’ambition de faire découvrir l’abeille – et son rapport aux hommes – sous tous les aspects, les SIG ont monté une exposition à la mise en scène originale rappelant la ruche. Déployée sur les deux étages de la maison du futur à Vessy, elle invite les curieux, petits ou grands, à partir à la rencontre des butineuses via foule d’informations et des photographies de la fabuleuse série «Les routes du miel» d’Eric Tourneret, qui a fait de l’abeille son sujet de prédilection. L’on peut aussi y (re)voir le film documentaire suisse et multi-primé «More than honey» Go Out! Magazine

L’abeille, miroir de l’homme? Jusqu’au 31 octobre 2017 Mardi au vendredi de 13h à 17h Samedi et dimanche de 10h à 17h Entrée libre Les Berges de Vessy Route de Vessy 49, 1234 Vessy 022 420 75 72 www.lesbergesdevessy.ch

23


ON SORT

Irène Jacob Gilles Jobin

Johann Le Guillerm

Dorian Rossel

Stephan Eicher

Jacques Gamblin

Dorothée Munyaneza

Emmanuel Meirieu

Batsheva Dance Company

Emma Dante Erika Stucky

PETER KNAPP NOUS HAPPE

Pierre Richard

Dada Masilo

Cie Alias

ON EST CHARMÉ

Olivier Letellier

Pierre Guillois

Katie Mitchell Jeanne Candel

Samuel Achache

Cie Finzi Pasca

Titi Robin

Ambra Senatore

Saison 17–18 forum-meyrin.ch

Dans une époque tiraillée entre typographie au plomb et débuts de l'héliogravure – peu avant la photocomposition – un talent helvète sort ses clichés du jeu et détonne dans le paysage de la photo et du graphisme: Peter Knapp. Atypique et visionnaire, il révolutionne l’univers de la mise en page et de l’image et s’impose en France dès les années 60 comme l'un des grands photographes de son temps, captant la lumière, les corps et l'esthétique visuelle d'une époque. Coup de maître: en 2017, il reste terriblement moderne! Multicasquette, il questionne sans cesse le monde à travers les diverses formes de son art privilégiant les écritures contrastées et usant de techniques toujours inouïes (il est le premier à user d’un grand angle pour la mode ou la caméra Rotoflex). Riche d’un œil habile à capter la beauté la plus formelle, il fait de son travail son chef-d'œuvre, tant pour la presse de mode (le magazine Elle), que pour ses campagnes pour les marques (Courrèges, Chloé). Après avoir inauguré le Centre de la photographie à Genève en 1988 chapeautée par ses amis M+M Auer, ces derniers publient en mai dernier un catalogue présenté en parallèle à l’expo «Peter Knapp photographie la mode» à la Galerie Boléro à Versoix. Il reste éclatant, quel que soit le format usé. Il suffit d'un rapide coup d'œil sur ses photos pour réaliser du génie. On reste scotché par ses mannequins photographiés tels des cosmonautes en état d’apesanteur ou par cette photo iconographique de la divine Carla Marlier en cover pour Go Out !, une muse qu’il revoit cinquante ans après en notre présence à son vernissage. Un instant émouvant, hors du temps, qui nous a chamboulé et qu’on a souhaité partager à travers une photo prise de ces deux exquises personnalités. Teaser sur un photographe qu’on ne peut cloisonner dans un style, et dont les kyrielles d’expérimentations conceptuelles caractérisent une démarche, celle d’une capacité d’invention illimitée. Par MINA SIDI ALI

Go Out! Magazine

25


ON SORT

ON EST CHARMÉ

© Peter Knapp, avec la permission de la Fondation Auer

© Peter Knapp, avec la permission de la Galerie Boléro

ON SORT

ON EST CHARMÉ

© Peter Knapp, avec la permission de la Galerie Boléro

© Peter Knapp

Exposition "Peter Knapp photographie la mode» à la Galerie Boléro à Versoix Jusqu'au 30 juillet Livre aux Editions Fondation Auer Ory à acheter sur place ou à la Fondation Auer Boléro à Versoix www.versoix.ch/bolero/ © Peter Knapp, avec la permission de la Galerie Boléro

Juillet-Août 2017

26

www.auerphoto.com

© Peter Knapp, avec la permission de la Fondation Auer

Go Out! Magazine

27


CLASSIQUE

ON SORT

MÉLODIES AVEC VUE On ne présente plus le Festival de Bellerive, qui fait désormais figure d’institution avec son programme oblong plié en accordéon que nous avons le plaisir de trouver chaque été dispersé dans les cafés de la ville. Fondée en 1985, cette véritable pierre angulaire des festivals d’été se tiendra en juillet au domaine de la Ferme de Saint-Maurice, comme chaque année depuis 1999, où talents brillants et étoiles montantes se mêleront pour servir, durant cinq soirs et une matinée, de prélude au Verbier Festival. Par FABIEN BERGERAT DJABAR

ATMOSPHÈRE BOISÉE

Ceux qui ont déjà eu la chance de découvrir la Ferme de Saint-Maurice ne peuvent l’avoir oubliée. Sise sur la commune la plus cossue du canton, elle se fond tout naturellement en un jardin des plus splendides, d’où l’on peut admirer un vaste panorama du lac et du jura au soleil couchant. Propriété de la commune de Collonge-Bellerive, la ferme a été transformée en une salle feutrée dont les notes font vibrer la charpente dans un subtil équilibre entre douceur et profondeur. Son ouverture complète sur le parc à tribord permet au mélomane de jouir – au cours de la performance – à la fois des plus belles pièces de musique de chambre et de la somptueuse vue qui s’offre à lui. Avec l’excellente petite restauration proposée dans les jardins, il est vivement recommandé d’arriver en avance pour une petite dégustation agrémentée d’un crépuscule estival.

avoir manié avec dextérité un instrument mystérieux nommé «guitare électrique». Enfin, tradition oblige, le concert de fermeture du 20 juillet accueillera le Verbier Festival Chambers Orchestra, qui offrira au public un avant-gout du festival éponyme, qui débutera le lendemain sous l’œil bienveillant du Mont-Fort. Gábor TakácsNagy conduira ses troupes aux sons de Haydn et de Schumann, avant d’accompagner Zoltán Fejérvári dans son Concerto pour piano N°1 de Johannes Brahms. Dès le 21 juillet, l’orchestre bagnard rejoindra son domicile alpin jusqu’au 6 août, l’occasion pour ceux qui n’auraient pas eu la chance d’assister à cette 22 ème édition du Festival de Bellerive de se rattraper avec un événement d’une autre envergure, à ne pas manquer pour rien au monde!

PROGR AM ME VARIÉ

Un thème illustrera chaque soirée, avec pour la première un concert d’ouverture autour des plus grandes compositions de Mozart. Dirigé par Gábor TakácsNagy, l’Orchestre de Chambre de Genève interprètera l’ouverture de La flûte enchantée, puis accompagnera Alexandre Malofeev dans le 20 ème concerto pour piano et Julian Bliss dans le Concerto pour clarinette. Une soirée aux mélodies illustres, qui fera le bonheur de tous les publics. Suivront alors cinq concerts, auxquels Mozart sera l’abonné le plus fidèle, accompagné de Chopin, Beethoven, Schumann, Grieg, Brahms et Tchaïkovsky parmi bien d’autres. Le lundi, l’audacieuse Camerata Alma Viva proposera une pièce inspirée par Haendel et… Jimmy Hendrix, musicien semble-t-il connu pour Go Out! Magazine

Festival de Bellerive Du 14 au 20 juillet Ferme de St-Maurice 1222 Collonge-Bellerive http://www.bellerive-festival.ch

29


ON SORT

CLASSIQUE

ON SORT

CLASSIQUE

DESTI-NATIONS

FIGARO - CI, FIGARO -LÀ

«Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur», fait dire Beaumarchais à son fils le plus légitime, Figaro, au milieu d’un extensif monologue au cours duquel ce dernier reproche à la femme sa décevante faiblesse, tel un insolent brise-cœurs revendiquant son droit à la sottise. À la fois maître et valet, fruit du plus grand cru de l’opportunisme, Figaro incarne un hédonisme débridé. Figure de modernité à l’avant-garde des révolutions, le plus futé des sévillans a su séduire Mozart à peine huit ans après sa naissance sous la plume du dramaturge français et, sans s’encombrer de précautions inutiles, le jeune compositeur nous livre ses célèbres Noces, que Rossini augmentera d’une hilarante préquelle en 1816 avec Le barbier de Séville. Caractérisées par une exquise balance entre légèreté et caricature des enjeux sociaux de l’époque, ces deux pièces comptent parmi les opéras les plus produits au monde et constituent le point d’orgue de la prochaine saison du Grand Théâtre.

Le Nozze

Mis en scène par Sam Brown et dirigé par Jonathan Nott, qui a récemment fait briller l’OSR, Il Barbiere di Siviglia ouvrira le bal avec le baryton pavesan Bruno Taddia dans le rôle titre, et la mezzo-soprano ukrainienne Lena Belkina dans une très attendue Rosine, dont le succès reposera sur l’équilibre entre virtuosité maîtrisée et jeu comique passionné. Les célèbres Nozze di Figaro nous raconteront la suite des aventures de l’illustre merlan, bien que le librettiste ait pris la précaution – utile cette fois – de se faire censeur en «omettant» de traduire les références politiques afin de caresser l’empereur Joseph II dans le sens du poil. La cérémonie sera tenue par Marko Letonja, qui dirigeait Manon la saison dernière, avec une mise en scène de Tobias Richter, qui s’absentera brièvement du bureau du directeur pour renouer avec l’art de la mise en scène, qu’il pratiquait lors de ses débuts au Grand Théâtre en 1972.

Il Barbiere

Drames, amours, passions, telles sont les couleurs annoncées pour la dernière saison du Grand Théâtre dans les murs de bois de l’Opéra des Nations. Quel dommage, le public s’était (presque) accoutumé à celui-ci et avait (presque) perdu le réflexe de se rendre instinctivement Place de Neuve pour n’y trouver que… des échafaudages. Au programme de cette saison remplie d’aventures, une palette d’opéras mettant en avant nouvelles productions et jeunes talents, mais aussi des ballets issus de trois mondes que tout oppose ainsi que des récitals de qualité, articulés autour de bijoux de Castafiore, de danseuses de flamenco, de tours enflammées, de barbiers et de bagues de fiançailles. Alors… que choisirez-vous? Par FABIEN BERGERAT DJABAR

Juillet-Août 2017

30

On oublie parfois que Beaumarchais nous a laissé un troisième volet, La Mère coupable, qui inspira l’opéra éponyme de Darius Milhaud créé en 1966 au Grand Théâtre de Genève et dont la notoriété demeure de toute évidence anecdotique. Créé à Cardiff en 2016, Figaro Gets a Divorce d’Elena Langer tente à nouveau l’aventure avec un titre plutôt annonciateur, puisque Suzanna plaque son barbier. Un divorce via lequel la compositrice britannique se mesure à ses grands prédécesseurs, et si Figaro et Suzanna choisissent des chemins différents, nous espérons tout de même que l’alliance subsistera entre le public et son héros.

Figaro gets a divorce

Go Out! Magazine

31


ON SORT

CLASSIQUE

ON SORT

CLASSIQUE

FIGARO ? LA BARBE !

Oui, le Grand Théâtre a aussi prévu d’autres opéras, à commencer par un joyau perdu, Fantasio, composé par Offenbach sur un livret de Paul de Musset et basé sur une pièce de son illustre frère Alfred, avant d’être livré aux oubliettes. Thomas Jolly l’en ressort pour ses débuts au Grand Théâtre, avec une mise en scène qui s’annonce novatrice. Bien que plus méphistophélique, il n’a jamais été question d’oubliettes pour Faust de Gounod, dont l’air des bijoux nous rappellera avec sourire les prestations assourdissantes de Bianca Castafiore. Bien ancré dans la culture populaire, ce chef-d’œuvre est, après Carmen, l’opéra français le plus célèbre. Cette saison, c’est le français Georges Lavaudant qui en assurera la mise en scène pour ses débuts au Grand Théâtre, avec à la direction Jesús López Cobos, qui est pour sa part un habitué des lieux, ayant notamment conduit l’excellent Guillaume Tell lors de la dernière saison à la Place Neuve.

Don Giovanni

Pour clore la saison, l’illustre opéra des opéras, comme le qualifiait Wagner, se déchaînera sur les planches des Nations. Don Giovanni ressort en effet son little black book, dans lequel sont cataloguées ses 640 conquêtes italiennes, 231 allemandes, 100 françaises, 91 turques et, comme le chante avec justesse Leporello, «in Spagna 1003». Le Don Juan saura chauffer les esprits des coureurs de jupons avant le solstice, sous la baguette de Stefan Soltesz et avec Simon Keenlyside dans le rôle titre.

Surnommées Cav et Pag depuis qu’elles se sont partagées une affiche au Met en 1895, la Cavalleria Rusticana de Mascagni et I Pagliacci de Leoncavallo seront également jouées ensemble la saison prochaine, étant chacune trop courte pour en faire une soirée. D’une même époque mais de compositeurs différents, ces œuvres ont un caractère ostensiblement sororal qui – avec le temps – les a rendues indissociables. Alexander Joel assurera la direction du diptyque, dont les mises en scène seront assurées par Emma Dante pour Cav et Serena Sinigaglia pour Pag.

BONS TONS

Plusieurs voix pour le moins éminentes donneront également le ton à la saison, à commencer par la contralto québécoise Marie-Nicole Lemieux. Après s’être plu à parcourir le répertoire baroque, celle-ci a eu l’occasion de s’essayer avec succès aux mélodies françaises et italiennes, passant notamment par les maestros Rossini i Verdi et incarnant avec grande conviction les personnages qu’elle chante tour à tour. Ayant l’occasion de se produire avec de grands orchestres, elle envoûtera plutôt de ses cordes vocales le public genevois lors d’un récital, pour lequel elle sera accompagnée par le pianiste anglais Roger Vignoles.

Autre récital, celui de la voix de basse de Mikhail Petrenko. Né en 1975, il a passé son enfance à StPétersbourg et fait ses débuts au Théâtre Mariinksy avant de voir sa carrière propulsée à l’internationale en 2004, s’étant notamment vu attribuer le rôle clé de Hunding dans La Walkyrie par Daniel Barenboim. Et du côté des concerts dits «exceptionnels», la soprano bulgare Sonya Yoncheva fera aussi une entrée sur scène remarquée. Après avoir étudié au Conservatoire de Genève et fait ses gammes auprès du Chœur du Grand Théâtre, la jeune récitante a récemment su incarner avec brio les rôles de Norma au Royal Opera House ainsi que de l’héroïne de La Traviata au Metropolitan Opera.

Callas

Le ballet Voces transmettra lui l’univers du flamenco dans toute sa splendeur, avec ses chants, ses costumes typiques et ses décors intimistes permettant de rapprocher musiciens et danseurs. Il a été imaginé par Sara Baras, qui a grandi dans la belle ville de Cadix et qui a créé sa propre compagnie en 1998, grâce à laquelle elle a pu collaborer avec de (très) grands noms tels que Paco de Lucía.

PAS CHASSÉS

Trois ballets issus de royaumes totalement disparates marqueront également la saison. Le premier, Callas, est un témoin du Tanztheater, un style développé dans les années 20 et 30 autour des travaux de Rudolf Laban, qui a par la suite pris un bel essor sous l’influence de Pina Bausch ainsi que de Reinhild Hoffmann. Cette dernière est la chorégraphe du ballet en question, dont le titre s’inspire de la célèbre cantatrice grecque Maria Callas, qui a marqué l’histoire aussi bien de sa voix que de son mystérieux décès et que l’on surnommait La Diva assoluta.

La saison se ponctuera finalement par la création mondiale Vertige romantique, une danse visant à explorer en deux actes les tourments dont se compose le romantisme. Le premier, Fallen, sera l’œuvre du chorégraphe américain Andrew Skeels, composé en harmonie avec des morceaux de Tchaïkovsky et de Schuman et paré de costumes made in On Aura Tout Vu, la maison qui avait déjà positivement marqué de sa griffe Casse-Noisette ainsi que Carmina Burana. Le second, Return to Nothingness, sera signé Natalia Horecna sur des tons schubertiens, remettant dès lors le mouvement romantique au goût du jour par deux coups. Côté ballet, pourrait-il donc s’agir d’un trio gagnant? Qui vivra verra.

Grand Théâtre de Genève Saison 2017-2018 Opéra des Nations Avenue de France 40 1202 Genève Billetterie et abonnements: 022 322 50 50 www.geneveopera.ch Faust

Juillet-Août 2017

Voces

32

Go Out! Magazine

33


ON SORT

CLASSIQUE

ON SORT

CLASSIQUE

LE SEPTEMBRE SAIT TOUJOURS SURPRENDRE MONUMENT ANNUEL

Né le 6 septembre 1946 au Casino-Kursaal de Montreux, le Septembre Musical fait figure de vétéran dans la longue liste des festivals classiques de Suisse. Initié par Manuel Roth, l’évènement avait pour objectif de redynamiser une scène musicale profondément entamée par la guerre, durant laquelle de nombreux artistes se sont réfugiés sur les rives du lac de Genève, parfois surnommé le Léman. Visionnaire, le fondateur a su profiter de ce terreau fertile pour bâtir un festival qui ne cesse, depuis plus de 70 ans, d’attirer chaque année les plus grands artistes du monde.

Royal Philharmonic Orchestra © Nick Rutter

Tobias Richter © Yunus Durukan

Malgré une brève période de crise au cours des années 1990, le Septembre Musical est sauvé de la faillite par Karl Anton Rickenbacher au début des années 2000. Mais le renouveau reste timide, jusqu’à l’arrivée à la direction de Tobias Richter, directeur du Grand Théâtre de Genève, qui rendra au festival toute sa gloire – voire même davantage. Dès 2005, la manifestation renaît en force, attirant un nouveau public et n’hésitant pas à mêler stars mondiales et talents locaux lors de soirées dont la portée de l’écho ne connaît aucune frontière.

Il serait également regrettable de manquer la soirée du 29 août, au cours de laquelle l’European Philharmonic of Switzerland tentera de suivre la virtuosité de Renaud Capuçon, violoniste que l’on retrouve souvent aux quatre coins de la Suisse et qui interprètera ce soir-là l'ineffable Concerto pour violon n°1, chef-d’œuvre absolu de l’Allemand Max Bruch dont ce fût probablement l’unique succès. Enf in, Mikhail Pletnev et le Russian National Orchestra clôtureront avec brio ce millésime en deux ultimes concerts, où résonneront des symphonies de Prokofiev, de Mendelssohn et de Dvořák et, fait assez rare pour être souligné, le Concerto pour piano n°2 de Camille Saint-Saëns, dont les arpèges du sublime premier mouvement ne manqueront pas d’épuiser les glandes lacrymales de tous les publics. Un événement haut en couleurs, dont chaque soir regorge de découvertes uniques.

OLYMPIADE DE PHALANGES

Le Septembre Musical enchantera dès le 25 août la sublime Riviera vaudoise pour la 72ème fois, attirant comme chaque année un éventail intimidant de phalanges et de solistes que l’on ne présente plus, comme Renaud Capuçon, Marc-André Hamelin ou encore Mikhail Pletnev. Star bien de chez nous, Charles Dutoit mènera le Royal Philharmonic Orchestra de Londres – qui vient juste de fêter ses 70 ans – de sa baguette assagie mais toujours minutieuse. À vos agendas ! Pa r FABIEN BERGERAT DJABAR

Juillet-Août 2017

34

C’est à Vevey que cette édition s’ouvrira, avec la finale du concours international de piano Clara Haskil, au cours de laquelle les trois finalistes seront accompagnés par l’Orchestre de Chambre de Lausanne sous la direction de Christian Zacharias. Le somptueux Auditorium Stravinsky de Monteux ne désemplira pas au cours des soirs suivants, avec notamment un concert de Marc-André Hamelin, accompagné par le Royal Philharmonic Orchestra sous la baguette du grand Charles Dutoit. Le pianiste québécois, célèbre pour son amour des œuvres rares et oubliées ainsi que pour son répertoire d’une originalité particulièrement fouillée, interprètera Ravel et Gerschwin. Go Out! Magazine

Septembre musical Du 25 août au 2 septembre Montreux-Vevey www.septmus.ch

35


ON SORT

ON LIT

HARO SUR LES IMPRESSIONS

communication et graphisme: trivialmass.com / photo : © Luca Casartelli

RUSSIAN NATIONAL ORCHESTRA

ROYAL PHILHARMONIC ORCHESTRA LONDON

FESTIVAL OFF 2 – 3.09

25.08 – 2.09 2017

EUROPEAN PHILHARMONIC OF SWITZERLAND

Par THE LINE

MUSICAETERNA, ORCHESTRE ET CHOEUR DE L’OPÉRA DE PERM

Teodor Currentzis Charles Dutoit Conrad van Alphen Lorenzo Viotti

Renaud Capuçon Bertrand Chamayou Thomas Cooley Marc-André Hamelin Julia Lezhneva Catriona Morison Tareq Nazmi Mikhail Pletnev Andrew Tyson

Lauréats Verbier Festival Academy : Pavel Kolesnikov Samson Tsoy Finalistes du Concours international de piano Clara Haskil

VOYAGE INTEMPOREL SUR L’ÎLE DES SAMOUR AÏS

DESTINATION PLAN B

Immersion picturale dans le Japon du XIXème siècle sur la route Kisokaido - ou Nakasendo - l’une des cinq routes majeures tracées par Tokugawa Ieyasu (shogun du Japon) au XVIIème siècle. Ces voies restructurées permettaient de connecter la capitale administrative Edo (l’actuelle Tokyo) à la capitale impériale Kyoto. A cette période, une estampe valait un bol de riz et les escapades extérieures, interdites, encourageaient nobles, marchands, pèlerins et artistes à une mobilité douce à travers les montagnes. Après commande passée en 1835, l’artiste Kesai Eisen débute une série d’estampes décrivant ces trajets incessants en terre du milieu et réalise 27 estampes parachevées par son successeur et contemporain Utagawa Hiroshige. Ces 69 stations de la route de Kisokaido, 70 tableaux en réalité, nous projettent dans l’atmosphère des variations saisonnières traversée de scènes de vie quotidienne. Des paysages à couper le souffle!

Réalisateur du lumineux Traité de réalité, vidéo pansée décalée retraçant huit ans de sa vie, ainsi que de teasers et design alléchants pour les excellents rockers genevois Rebels of Tijuana, le photographe et vidéaste Fred Csupor revient avec un nouveau projet: La Logique de l’absurde. Mise sur papier d’une de ses premières expositions, cette monographie éditée à 100 exemplaires est numérotée et signée. Un petit trésor rare et intime avec vue illimitée sur les détournements de situations. Ici, Fred Csupor transforme les aléas de son voyage en système D hallucinant, créant des ambiances où le sujet dissimulé est sublimé. Son programme d’origine ? Un voyage aux USA avec un projet photographique défini. Résultat des courses ? Des bris de glace et le vol de son matériel : une chambre 4x5 (ancêtre de l’appareil numérique). Il se retrouve au final avec un appareil photo compact argentique 24x36. Son travail reflète la nécessité de transformer la perte en rebondissement. Une logorrhée visuelle et un regard fou sur un voyage flou.

Hiroshige & Eisen, les 69 stations de la route Kisokaido

www.septmus.ch

Aux Editions Taschen www.taschen.com

La logique de l'absurde De Fred Csupor, produit par Claire & Marc à l’atelier Ooblik

Billetterie: 021.962.80.05

Disponible chez ORAIBI+BECK BOOKS c/o Le Rameau d’Or 17 bvd Georges-Favon, 1204 Genève www.beckbooks.ch/

Go Out! Magazine

37


ON SORT

ON A RENCONTRÉ

ON SORT

ON A RENCONTRÉ

À LA TÊTE DE LA HEAD

À Genève, la HEAD (Haute Ecole d’Art et de Design) se dévoile depuis quelques années comme une véritable ruche : workshops, collaborations, expos, éditions, conférences; cela ne s'arrête jamais ! A la tête de cette escouade d'avant-garde, Jean-Pierre Greff, directeur, aussi zélé que passionné. Onze ans qu’il œuvre sur ce vivier d'artistes hardis menant la HEAD en perpétuel mouvement et lui réinventant tout le champ des possibles. Bref, un directeur qui se soucie autant du présent que de l'avenir de ses élèves et met toute son énergie à faire de son école d'art la meilleure, quitte à faire soupirer. Ses étudiants à l’instar – entre autres – de Marina Chedel (Grand Prix Accessoires de mode Swarovski 2017), Vanessa Schindler, (lauréate de deux prix au Festival International de Mode et Photographie de Hyères 2017) ou encore Sayaka Mizuno (Prix du Jury SSA au Festival Visions du Réel de Nyon 2017) raflent prix sur prix. Leurs réalisations sont parfois plus percutantes que celles de certains artistes confirmés. De quoi nous faire tourner la tête. Pa r MINA SIDI ALI

Juillet-Août 2017

38

Comment professionnalise-t-on ces étudiants? Tout d’abord en favorisant leur singularité, leur imaginaire, leur imprévisibilité. C’est la plus précieuse de leurs compétences sociales, celle qu’attend le monde de l’art, bien sûr, mais aussi plus secrètement les forces vives de la société dans son entier. Mais cela ne suffit pas. Nos étudiant-e-s poursuivent un projet des plus exigeant qui soit. A côté de leur compétence créative, ils et elles doivent développer des compétences conceptuelles, techniques (les savoir-faire restent essentiels et complexes en dépit de nouvelles technologies qui ne font que les transformer ou déplacer), communicationnelles, de gestion de projet, ou encore, de plus en plus fréquemment, entreprenariales. C’est assez vertigineux et c’est l’une des raisons pour lesquelles nos étudiant-e-s forcent le respect. A commencer pour moi-même.

Quelles étaient vos priorités en arrivant à la tête de la HEAD en 2006? Et quelles sont-elles aujourd’hui ? Ma priorité était de construire une « grande » et belle école, une école de référence à l’échelle européenne, une école désirable, aventureuse, attractive. Cela me semblait une ambition naturelle pour Genève, au regard de la place de Genève dans le monde. Une école ambitieuse donc, non pour elle-même mais pour ses étudiant-e-s, d’abord et surtout, et en second lieu pour le territoire auquel elle appartient. Une école ouverte et conviviale : l’une des priorités étaient de placer cette nouvelle école au cœur de la cité, qu’elle soit traversée par toutes celles et ceux qui font Genève, d’une manière ou d’une autre, que l’école elle-même inscrive ses projets à travers les situations les plus diverses qu’offre cette Genève aux 1000 visages, qu’elle multiplie des partenariats de toutes natures, avec l’ensemble des structures culturelles, institutionnelles ou indépendantes, mais aussi à l’ensemble des acteurs du monde socio-économique. Nos ambitions restent les mêmes car rien n’est jamais acquis en la matière. Mais forts de cet ancrage local puissant, l’une de nos priorités actuelles réside dans le développement international de l’école, engagé depuis des années déjà et de manière croissante, mais que nous pouvons et devons encore intensifier.

Cet été, vous investirez les anciennes usines Elna de Châtelaine. Que représente ce déménagement ? Un conte de fées, un cadeau du ciel, un petit miracle, un rêve éveillé, comme vous voudrez. Mais aussi, sans immodestie, une reconnaissance formidable, inespérée du travail accompli. Passé ce moment de bonheur, c’est surtout une opportunité inouïe. Un tel cadeau vous oblige : il donnera une intensité nouvelle à l’ensemble de notre projet. Que nous réservez-vous pour l'avenir? Pour l’avenir immédiat, une suite de manifestations, expositions, publications qui feront le bilan de ces dix années que nous n’avons pas vu passer, en trouvant trop rarement le temps d’un regard rétrospectif, pourtant nécessaire. Mais toujours avec le seul de nous projeter plus avant. Ainsi, 10 ans très exactement après AC/DC, nous organiserons en décembre prochain un nouveau colloque international intitulé Histoires d’un futur proche. Il s’agira, pour le dire vite, d’explorer les conditions et enjeux nouveaux auxquels répondront l’art et le design au cours des dix prochaines années. Suivront quelques surprises de taille… qui n’en seraient plus si je les dévoilais. Mais ce sont surtout nos étudiant-e-s qui nous réservent les plus belles surprises en allant au bout de leurs propres rêves. Et de ce point de vue, nous n’en sommes qu’au tout début…

Etes-vous pour la fécondation croisée des genres artistiques ? Absolument, c’est même là un credo de l’école que nous avons contribué à théoriser à l’occasion du colloque AC/DC que nous avons organisé il y a dix ans qui a constitué pendant des années un socle intellectuel de notre projet d’école. Mettre l’art, le cinéma, le design, la mode en situation de dialogue serré – ce que j’avais alors appelé le colloque permanent –, favoriser leurs rencontres et convergences de terrain, sans jamais les confondre cependant. Go Out! Magazine

39


ON SORT

lesgeantsgeneve.ch

KALÉIDOSCOPE DE SPECTACLES

© Pascal Victor / ArtComPress / Royal de Luxe / Artwork by fresh-design.net

Royal de Luxe 29, 30 sept 1er oct 2017 Genève

THÉÂTRE

Anne Brüchweiler © Ella Josephine Campbell

Assis à la terrasse du café du Forum Meyrin, la lumineuse Anne Brüschweiler nous a livré les coulisses de la programmation de la saison 2017-2018 du Théâtre du Forum de Meyrin. Du théâtre, à la danse, au cirque, à la musique et à la performance: le TFM garde son statut d’institution pluridisciplinaire en mettant en exergue l’innovation, l’engagement et la bulle d’espoir, l’emblème de cette saison. La programmatrice, ancienne journaliste télévisuelle, met un point d’honneur à proposer des spectacles pointus, tout en restant à l’image du cirque, un art transgénérationnel et rassembleur. Le partage et le burlesque gardent leur statut de résidents, puisque selon les paroles de la responsable: «comme au fond ce monde est si mal en point, il est important de faire de la place à l’humour, à l’espoir». La convivialité sera elle présente, notamment, autour d’un repas poétique proposé par l’équipe. Bulle discursive avec la directrice du TFM. Pa r AMEIDIE TERUMALAI

et

MABROUK HOSNI IBN ALEYA

@geantsgeneve Go Out! Magazine

41


ON SORT

THÉÂTRE

ON SORT

THÉÂTRE

Avec Unwanted, Dorothée Munyaneza propose un spectacle basé sur des faits réels (les massacres au Rwanda), quelle est l’histoire derrière ce spectacle? Il se trouve que Dorothée Munyaneza est venue avec Tom Hopkins il y a six ans, elle dansait et chantait. En marge du spectacle on a discuté, elle m’a raconté qu’elle était rwandaise, qu’elle était partie à l’époque des massacres, à l’âge de 14 ans. Elle avait envie de faire un spectacle là-dessus, je lui ai répondu que j’étais journaliste au moment des massacres et qu’il s’agit sans doute d’une des expériences les plus douloureuses de ma vie. Le fait que quelqu’un puisse transformer cela en un objet artistique, est une transcendance, une résurrection pour laquelle j’ai énormément de désir d’accompagner. Cela a pris des années et en même temps une relation s’est nouée, à la fois artistique et personnelle. De plus, cela m’a permis de faire des démarches auprès du CICR pour qu’ils s’intéressent au projet.

La Cosa Claudio Stellato

L’espoir constitue le noyau de la programmation de cette saison, par espoir entendez-vous “L'espoir est une mémoire qui désire.” de Balzac ou ‘’Nous souffrons d’un mal incurable qui s’appelle ‘’espoir’’ de Mahmoud Darwich? Je ne sais pas si l’espoir représente le noyau de la programmation, c’est plutôt le sens que je donne au travail que je fais. La programmation est tributaire de ce que les artistes amènent et de leur reflet du monde, lequel va mal. L’espoir démontre l’’importance de leur apport artistique. Je m’approcherai plutôt de Balzac, néanmoins, l’espoir est une maladie au même titre que la vie: on en meurt et c’est la vie. L’espoir est sans doute destiné à être insatisfait, pourtant il ne faut pas y renoncer. Le partage de la beauté, des larmes, des émotions, du rire, des poèmes… c’est rendre le monde meilleur, même si certains sceptiques seront outrés de rire alors que le monde va si mal.

le fait que ce soit un théâtre d’accueil, de spectacles pluridisciplinaires, d’envergure internationale. Au fond, il existe quelque chose de profondément œcuménique dans cela, ce qui est une chance puisque cela me correspond totalement. J’aime qu’il n’existe pas un, mais plusieurs publics. J’ai tout de même essayé de mettre en avant les artistes femmes, car peu d’entre elles accèdent à des grands plateaux en tant que rôles primaires. Vous commencez la saison avec la performance, Actions , qui aborde la question des migrants. Une ouverture de bal engagée? Le spectacle se trouve dans le cadre du Festival de la Bâtie et est programmé dans la salle Verchère, l’ancienne salle communale de Meyrin. Yan Duyvendak propose des dispositifs qui ne sont pas toujours de nature théâtrale mais de l’ordre de la performance. A Meyrin, il existe un centre d’accueil pour requérants d’asile. Il y a quelques années, il a été question d’accueillir plus de migrants ce qui a créé une mobilisation dans la commune. J’ai fait partie de cette coordination et j’avais dans la perspective de cet accueil pris contact avec certains artistes, pour créer des projets artistiques avec les réfugiés, dont Yan Duyvendak. Finalement le projet n’a pas abouti. Pourtant, il en est resté toute une réflexion autour de l’accueil.

C e t t e p r o g r a m m a t i o n s e mb l e f o r t e m e nt s’imprégner de l’actualité. Est-ce là une décision réfléchie? Je ne me suis pas dit que je voulais faire une saison qui reflète le monde. Etre programmateur reste un métier curieux, on porte des antennes, desquelles sortent plein de sons, et on essaie de les mettre en musique. On est loin de la science exacte. L’harmonie se trouve dans la mission du Théâtre Forum Meyrin, c’est-à-dire Juillet-Août 2017

Orféo, Je suis mort en Arcadie de Samuel Achache et Jeanne Candel

Vous proposez cette saison encore un repas avec vos spectateurs, lesquels devront s’adonner au Festin de poèmes (chacun leur tour, ils déclameront un poème de leur choix). L’idée est qu’à partir d’une proposition artistique, on mange ensemble et on partage un moment privilégié pour fêter l’équinoxe. L’année dernière on avait fêté les 20 ans du Forum et j’avais organisé un marathon de chansons de midi à minuit, accompagné de onze chorales dont le répertoire devait être partageable. Il fallait qu’à un moment durant le récital, tout le monde puisse chanter ensemble. Cette forme de culture participative devient de plus en plus présente et contribue à la recherche de l’artiste dans son rapport avec le public. Les artistes aiment revenir à l’idée du jeu, je crois que dans tout art il existe quelque chose qui fait appel à l’enfance. Une authenticité transparaît lorsque l’enfance ressurgit.

Côté danse toutefois, l’espoir semble aller de pair avec expérimentation et technologie, notamment, VR_I et La Cosa? Une chose est l’utilisation de la réalité virtuelle dans le spectacle vivant qui représente une mode très actuelle, comme avec VR_I. Les artistes l’introduisent et se l’approprient, mais ce qui est pertinent est dans le fait de repousser les frontières. Ce que Gilles Jobin propose est un spectacle de réalité virtuelle immersive, non seulement on voit un spectacle 3D avec les lunettes, mais en plus on en fait partie. On se trouve dans d’autres espaces de représentations. L’idée est d’attiser la curiosité des spectateurs dans un domaine qui innove avec l’art. Concernant Cosa, c’est du cirque et le propre du cirque contemporain réside dans le fait d’inventer à chaque fois un élément structurant le spectacle.

Théâtre du Forum de Meyrin Place des Cinq-Continents 1, 1217 Meyrin +41 22 989 34 34 www.forum-meyrin.ch

Unwanted_Dorothée Munyaneza © Bruce Clarke

42

Go Out! Magazine

43


ON SORT

THÉÂTRE

CHAPEAU BAS SAISON1718 À L'OPÉRA DES NATIONS ABONNEZ-VOUS !

Trois Petits Cochons

[ L’espace d’une saison ] IL BARBIERE DI SIVIGLIA | LE NOZZE DI FIGARO | FIGARO GETS A DIVORCE FANTASIO | LE BARON TZIGANE | FAUST | SZENEN AUS GOETHES FAUST CAVALLERIA RUSTICANA / I PAGLIACCI | KING ARTHUR | DON GIOVANNI CALLAS | VOCES | VERTIGE ROMANTIQUE LA CLEMENZA DI TITO | NINA STEMME | SONYA YONCHEVA | RICCARDO MUTI MARIE-NICOLE LEMIEUX | WILLARD WHITE | DOROTHEA RÖSCHMANN | MIKHAIL PETRENKO FIGARO-CI, FIGARO-LÀ ! | ASCANIO | LE CONCERT DES LAURÉATS | COUP DE CHŒUR !

Niché au cœur du parc des Eaux-Vives, le Théâtre de l’Orangerie est un havre de paix où se rejoignent chaque été créations théâtrales innovantes, concerts de jazz, plats fraîchement concoctés et soirées enflammées. Cette saison-ci est particulière, car il s’agit de la dernière en présence de son directeur Valentin Rossier, véritable personnage à lui tout seul qui occupe les lieux depuis six ans. En parallèle à huit spectacles - dont quatre détaillés ici - inspirés d’oeuvres littéraires ou fruits de créations, plusieurs évènements seront proposés sur le site de l’Orangerie, dont l’exposition Femmes de pouvoir, pouvoir des femmes , en collaboration avec le Centre de photographie et Angela Marzullo. Par AMEIDIE TERUMALAI

www.geneveopera.ch +41 22 322 5050

Go Out! Magazine

et

45

LAURENCE AMSALEM


ON SORT

THÉÂTRE

ON SORT

Macbeth © Marc Vanappelghem

Trois Petits Cochons

à celui-ci, qui n’est pas tout à fait comme ils l’imaginaient… Après avoir effectué des haltes dans plusieurs théâtres romands et français, la pièce pointera son nez en milieu de saison et en fin de matinée à l’Orangerie, accompagné d’un petit-déjeuner pour le moins alléchant.

THE SCOT TISH PLAY

Cette année, Valentin Rossier tire certes son chapeau, mais ne dit pas pour autant son dernier mot, car c’est son adaptation de Macbeth qui marquera le début de la saison théâtrale. La mythique tragédie de Shakespeare fait l’objet d’une superstition: prononcer son titre dans un théâtre transformerait en fiasco sa représentation, raison pour laquelle elle est surnommée The Scottish Play, qualification moins risquée à déclamer. Bien que fictive, cette pièce s’inspire du roi écossais éponyme du XIème siècle et conduit son personnage principal à une série de meurtres, après que sa route ait croisé la prophétie de trois sorcières. A l’Orangerie, ce drame sera transporté dans la suite d’un hôtel desservie par un oppressant ascenseur, qui livrera sur scène les différents personnages et qui rappellera la descente aux Enfers à laquelle Macbeth est condamné.

DISCUSSION FUNESTE

Finalement, Didier Carrier s’attaquera à plusieurs nouvelles de l’écrivain russe Anton Tchekhov autour de la thématique de la mort. Nouvelles mortuaires est un assemblage d’histoires de personnages qui se livrent lors d’une visite au cimetière. Cet espace décrit comme une hétérotopie par Michel Foucault est propice au récit mortuaire, lequel se trouve également dans un entre-deux: à la croisée de la farce et du tragique. On ne rigole pas de la Faucheuse et pourtant, le metteur en scène, également auteur, comédien et marionnettiste humaniste prend à contrepied le rapport à la mort en la démystifiant. En effet, pourquoi la voir comme une fin, alors qu’elle pourrait être le début d’autre chose.

RUPTURE SUR UN COM MUN DÉSACCORD

UN LOUP BIENVEILLANT

Dans un tout autre registre, la pièce Les trois petits cochons entrera également sur scène de façon quelque peu particulière. Réécrite par l’écrivaine romande Noëlle Revaz, elle a fait l’objet d’une mise en scène de Georges Grbic en 2015. Dans celle-ci, trois enfants rêvent, à la manière des petits cochons, de défier le Grand méchant loup, mais se retrouvent déçus face Juillet-Août 2017

THÉÂTRE

Nouvelles Mortuaires

46

A la fois cinéaste de talent et psychanalyste conjugal, Woody Allen place le couple et les relations humaines au centre de sa dramaturgie et de son cinéma avec humour et réalisme. A l’Orangerie, Michel Kacenelenbogen adaptera son film Maris et Femmes, une œuvre mordante sur les conséquences de la rupture d’un couple auprès de leur entourage. Sept comédiens se donneront la réplique à coup de tournures incisives, drôles, tristes et surtout vraisemblables, suite à la bombe lâchée par Jack et Sally, désormais désunis. Gabe et Judy, le couple d’amis, ne comprennent pas, s’insurgent, questionnent en abordant des sujets tabous, mis sous silence par peur de se confronter à la vérité et à la réalité de leur propre couple. Comme à l’écoute d’un air de jazz, on se laissera divertir et on relèvera la pertinence de certaines notes ingénieuses, dont l’improvisation nous rappellera notre propre musique d’ascenseur. Go Out! Magazine

Théâtre de l’Orangerie Du 27 juin au 30 septembre Parc La Grange Quai Gustave-Ador 66b 1207 Genève 022 700 93 63 www.theatreorangerie.ch

47


ON SORT

saison _ drüüü Bienvenue au théâtre. Bienvenue chez vous ! La Bâtie–Festival de Genève

__ 4.48 Psychose

texte_Sarah Kane mise en scène_mAthieu Bertholet 11.09 – 16.09 sloop4 murmures

__ Les voies sauvages

texte & mise en scène_Régis Duqué d’après les récits de Dominique De Staercke 25.09 – 05.11

__ Krach

texte_Philippe Malone mise en scène_Selma Alaoui 25.09 – 05.11

__ Votre regard

texte_Cédric Bonfils mise en scène_Guillaume Béguin 02.10 – 05.11

__ Erratiques

texte_Wolfram Höll traduction_Laurent Muhleisen mise en scène_Armand Deladoëy 16.10 – 05.11 sloop5 machines du réel

__ Arlette

texte_Antoinette Rychner mise en scène_Pascale Güdel 27.11 – 28.01

__ Moule Robert

texte_Martin Bellemare mise en scène_Joan Mompart 04.12 – 28.01

LÀ-BAS

À LA RENCONTRE DE PAUL DELVAUX Une belle exposition réunira cet été au palais Lumière d’Evian des œuvres phares de l’artiste Paul Delvaux, figure atypique et fascinante de la peinture du XXe siècle. Lié au mouvement surréaliste, le peintre s’en démarque pourtant par le caractère profondément personnel de son œuvre. Par JEANNE GRESSOT

__ Voiture américaine

texte_Catherine Léger mise en scène_Fabrice Gorgerat 08.01 – 28.01

appelées «petit théâtre du rêve». Mettant ensemble symboles et motifs chers à l’artiste, elles forment des visions condensées qui transcendent les époques, les distances et les carcans des normes sociales. Grâce au catalyseur artistique qu’est le rêve, une figure obsédante surgit constamment dans les tableaux: celle de la femme, déclinée à l’infini, toujours inatteignable et placide. Une obsession qui renvoie à la difficulté que Delvaux rencontra dans ses rapports avec le genre féminin: une éducation puritaine, des mésaventures, un mariage platonique y ont sans doute contribué. Les muses de Delvaux se font toujours mystérieuses: femmes fatales, prostituées ou créatures mythologiques, elles se repaissent de solitude ou préfèrent les amours lesbiennes au monde désillusionné des relations hétérosexuelles. L’œuvre de Delvaux évoque aussi le voyage: le chemin de fer, symbole incontournable de la modernité, permet de figurer l’évasion du quotidien. L’œuvre sait enfin également se jouer des conventions: une série de tableaux présente ainsi de sympathiques squelettes dans des attitudes de la vie quotidienne ou dans des scènes religieuses. L’exposition ne manquera donc pas non plus d’une bonne dose d’humour à l’encaustique.

cargo6

__ Bois Impériaux

texte_Pauline Peyrade mise en scène_Céleste Germe, Collectif Das Plateau 19.02 – 11.03 cargo7

__ CHANGE L’ÉTAT D’AGRÉGATION DE TON CHAGRIN ou QUI NETTOIE LES TRACES DE TA TRISTESSE ? texte_Katja Brunner traduction_Marina Skalova mise en scène_Anna Van Brée 23.04 – 13.05

POCHE /GVE Théâtre /Vieille-Ville Rue du Cheval-Blanc 7 1204 Genève +41 22 310 37 59 billetterie@poche---gve.ch

poche---gve.ch

Paul Delvaux, Les Squelettes, 1944

«Paul Delvaux, maître du rêve» sera l’occasion de découvrir ou de redécouvrir, à travers un parcours thématique et chronologique, l’univers mystérieux et envoûtant du peintre. Cette personnalité atypique majeure de l’histoire de l’art belge, méconnue du grand public, est au contraire adulée par les connaisseurs et son succès ne diminue pas depuis ses débuts, dans les années 1930. La rencontre avec le peintre italien De Chirico fut déterminante pour Paul Delvaux. C’est ce premier qui lui a donné le goût du mystère et des mises en scène insolites. Les œuvres du peintre belge prennent alors un aspect figé, comme un instantané de pièce de théâtre, dans un décor plein d’étrangeté. Delvaux crée ainsi un univers artistique bien à lui, teinté d’onirisme et de théâtralité; ses œuvres sont d’ailleurs parfois Go Out! Magazine

Paul Delvaux, maître du rêve Du 1er juillet au 1er octobre 2017 Palais Lumière Quai Albert Besson 74500, Evian www.ville-evian.fr

49


ON SORT

CINÉMA

ON SORT

CINÉMA

LIMITLESS

représente en quelque sorte leur seul véritable horizon. Au départ, je ne savais pas exactement comment utiliser ces images et c’est après l’inauguration de Chaplin’s World que le lien s’est fait, comme une sorte d’apparition à la Alfred Hitchcock. A Cuba, Chaplin est partout et la cinémathèque porte même son nom. J’ai donc incrusté dans les écrans des prises de vue des parties de films de Chaplin, puis ai demandé à Ju-lien Painot, le pianiste avec lequel je collabore, de créer un univers musical revisitant celui de Charlot. Un travail de son a aussi été réalisé par Benjamin Benoit, sur la base d’enregistrements des rues cubaines. Prenez-vous beaucoup de photographies ou rushes à côté de la réalisation de vos films? De manière générale, pas vraiment, mais à Cuba, il était impossible de préméditer quoi que ce soit et le film s’est dessiné lors du montage, suite auquel je me suis rendue compte qu’il y avait aussi du matériel pour un court-métrage: Nuestro Mar, que j’ai pu réaliser grâce au financement de l’Union bancaire privée (UBP). Par exemple, nous étions enfermés dans notre immeuble en raison du cyclone Sandy et en avons profité pour filmer le propriétaire des lieux, images que nous avons réutilisées dans ce court-métrage. Nous avions aussi découvert que la chanteuse Omara Portuondo (Buena Vista Social Club) habitait dans le même immeuble que le nôtre et l’avons invitée au tournage, ce qui explique son apparition dans Nuestro Mar.

Quel a été le facteur déclencheur de votre premier film? J’étais partie en Erasmus à Madrid dans le cadre de mes études en histoire de l’art et espagnol pour pren-dre des cours d’histoire du cinéma. Là-bas, j’ai rencontré un groupe de personnes issues du milieu du 7ème art, avec lesquelles je suis partie en Serbie. Nous y avons rencontré cinq artistes et voulions tourner un documentaire permettant de découvrir Belgrade à travers leurs yeux, mais ce projet n’a pas abouti. En-suite, en 2003, j’ai profité de six mois de césure pour partir en Afghanistan, afin de devenir journaliste pour la presse écrite jusqu’en 2008, où j’ai commencé à tourner mon premier court métrage.

Eileen Hofer © point-of-views.ch

«Plus loin que l’horizon» qualifierait bien l’état d’esprit d’Eileen Hofer, étant à l’origine celui de l’une des protagonistes principales de son film Horizontes (2015). Réalisatrice, journaliste et passionnée de découvertes, elle nous livre ici quelques récits, le pied entre deux valises. Son film en question, tourné à Cuba, porte sur trois danseuses ayant le ballet comme passion commune et a donné naissance à deux autres projets: un courtmétrage, Nuestro Mar (2016), ainsi qu’une exposition au Chaplin’s World de Vevey: Tomorrow the birds will sing (du 17 juillet au 17 août), titre directement emprunté à une réplique de Charlot dans son film City Lights (1931). Par LAURENCE AMSALEM

Juillet-Août 2017

50

L’ensemble de vos réalisations paraît très hétéroclite… En réalité, après avoir tourné deux films, je me suis rendue compte que la thématique de l’immigration était présente dans ceux-ci et qu’il serait intéressant de réaliser un triptyque. Le premier traitait de quitter la Turquie (Racines, 2008), le second de tensions politiques au Liban (Le deuil de la cigogne joyeuse, 2009) puis est venu le troisième, sur l’histoire d’un émigré portugais en Suisse qui tombe amoureux d’une Philippine (Soap Opera in Wonderland, 2010).

Eileen Hofer www.eileenhofer.ch Tomorrow the birds will sing Du 17 juillet au 17 août Chaplin’s World Route de Fenil 2 1804 Corsier-sur-Vevey www.chaplinsworld.com

Étant donné que vous n’avez pas de formation de réalisateur, avez-vous l’impression d’avoir encore énormément de choses à apprendre? Il y a toujours des choses à apprendre. En ce moment par exemple, j’ai un nouveau projet avec le Musée Chaplin, en collaboration avec Jaeger-LeCoultre. Il s’agit d’une exposition composée de sept écrans placés dans les combles du manoir où a vécu Chaplin, diffusant des séquences emmagasinées lors du tournage à Cuba d’Horizontes et montrant des personnes de tous âges regardant la télévision, un médium qui Go Out! Magazine

51


vert tous les jours de 11h à 21h jusqu’à fin septembre.

ON DANSE

LIVE / CLUBBING

JAZZ ON THE WATER3

© 2016 FFJM – Emilien Itim

The new summer hotspot in Geneva! Le Urban Beach Club est un lieu unique, avec un accès direct à la piscine. Une atmosphère à la fois décontractée, trendy et cosmopolite s’y dégage. Venez découvrir les oeuvres incomparables et emblématiques de l’artiste Richard Orlinski. Ouvert tous les jours de 11h à 21h jusqu’à fin septembre. Quai du Mont-Blanc 19, CH 1201. Genève, Suisse. T. 022 908 9380 | bar.grandhotelgeneva@kempinski.com | kempinski.com/geneva

Rituel annuel des mélomanes de tout poil, fort d’un pouvoir d’attraction inégalé sur les plus grands artistes, le Montreux Jazz Festival n’a plus rien à prouver. Eté après été, il continue de graver plus profondément son auguste nom dans la légende et dans les mémoires de festivaliers et musiciens conquis d’avance. Parrain des festivals – à la pérennité assurée par le soutien de partenaires de choix tels que Manor ou Parmigiani – le «Jazz» réussit le tour de force de réunir les bourses les mieux fournies comme les plus démunies autour d’un amour de la musique transcendant toutes les barrières, avec vue sur les Alpes en prime. L’espace de deux semaines, ce big boss du brassage de populations en quête de délices sonores éclectiques devient le centre de gravité vers lequel les bords du Léman basculent, tant les poids lourds de la musique s’y trouvent nombreux. Pour vous frayer un chemin au milieu de l’avalanche d’offre musicale qui caractérise le festival, Go Out! vous propose un tour d’horizon non-exhaustif de ce 51ème Montreux Jazz côté ON bien sûr, mais également côté OFF avec un focus sur le Lisztomania, nouvelle salle dévolue aux musiques indépendantes. Par NYATA RIAD, ALEXANDRA DUVANEL

Go Out! Magazine

53

et

ALEXANDRE KASPAR


LIVE / CLUBBING

ON DANSE

ON DANSE

Zoom maintenant sur quelques soirées à venir. Le 10 juillet, le rock sera à l’honneur, avec The Kills et Kasabian. Le 13, l’incontournable guitariste George Benson et le trompettiste virtuose Ibrahim Maalouf feront vibrer le jazz dans toutes ses nuances. Autre soirée phare: le 15, dernier jour du festival, où l’Auditorium résonnera aux sons chauds de Youssou N’Dour puis du nouveau projet de Matthieu Chedid, Lamomali de –M-. Ce dernier, un habitué du festival, sera accompagné de plusieurs invités, dont Oxmo Puccino. L’EXCELLENCE MUSICALE: LE MONTREUX JA ZZ CLUB

Comme son nom l’indique, le jazz est à l’honneur au Club montreusien. Citons Kurt Rosenwinkel ou John Scofield, bien connus du festival. La salle intimiste retrouvera également les gagnants des compétitions de l’année passée: Esteban Castro au piano le 8 juillet, Olli Hirvonen à la guitare le 10 et Arta Jekabsone au chant le 12. Ces trois jeunes avaient réussi à se hisser à la première place de leur catégorie respective lors des compétitions 2016 au Montreux Palace. Des talents bruts à déguster sans modération, assis dans l’ambiance tamisée du Club, un cocktail à la main.

Ms Lauryn Hill

THE PLACE TO BE: LE MONTREUX JA ZZ LAB

LE ON SORT DE SA BOÎTE

Ah, le Lab... La salle des musiques actuelles, avec sa capacité parfaite de 2’000 personnes, révèle talent sur talent. Le jeudi 6 juillet, la tête d’affiche LP sera précédée du fameux Peter Doherty. Mais en toute première partie de soirée (attention gros coup de cœur à suivre), ce sera Tash Sultana qui foulera la scène. La jeune australienne, qui oscille entre folk et reggae, est un véritable diamant brut. Côté rap, foncez le 9 juillet avec Casey, Youssoupha et Kery James. Plutôt rock? la soirée du 11 vous appelle avec (attention: gros coup de cœur numéro 2) The Lemon Twigs, puis Slaves et Royal Blood. On en frémit déjà de joie.

Un mot pour décrire la programmation payante du Montreux Jazz Festival 2017: bouillonnante. Pour sa 51 ème édition, le festival qu’on ne présente plus a concocté une line-up des plus appétissantes, qui remplit les deux premières semaines de juillet avec brio. Cerise sur le gâteau, un nouveau concept voit le jour cette année: OUT OF THE BOX. L’idée? Proposer des concerts dans la région montreusienne. Ainsi, vous aurez la possibilité d’assister à des concerts dans des lieux insolites: l’hôtel des trois couronnes à Vevey, l’abbaye de Saint-Maurice, le Montreux Palace et l’irremplaçable Château de Chillon.

LIVE / CLUBBING

OFF CE QUE C’EST BON!

Montreux c’est bien, mais Montreux c’est cher. Montreux c’est loin, même s’il y a des palmiers et la statue de Fredo qui lève le point. Mais Montreux c’est aussi gratuit. Et qui dit Montreux gratuit dit Montreux folie. Le OFF du MJF, c’est des artistes moins connus mais que l’on connaît et des artistes connus que l’on connaît moins. Les noctambules genevois y croiseront foule d’ambianceurs du cru, parmi lesquels Primr (aka Temiri) ou Thomas Lavanchy au Strobe Klub et Jean Charles de Monte Carlo dans une salle fraîchement inaugurée. Car en effet cette année, dépoussiérage, adieu la Rock Cave – «pourquoi moi? – Adieu.» et place au petit nouveau très prometteur, aka le Lisztomania. Du haut de son petit nom original aux sonorités mi-latines mi-slaves (tiré du morceau éponyme du groupe Phoenix, présent à Montreux cette année? Le mystère reste entier), la nouvelle scène gratuite du Jazz annonce un programme d’une lourdeur ineffable. Si le Lisztomania avait un visage, il vous ferait un clin d’œil et aussitôt, vous succomberiez. Avec presque une cinquantaine d’artistes, le Lisz ou Liszto – futur surnom – nécessite une attention particulière. Des artistes internationaux d’une part et des afters Dj’s d’autre part, organisés notamment par Yannick Maffli, véritable «brigadier du kiff» originaire de la Riviera, qui a milité pour mettre en avant les collectifs de la région. De ce beau menu, nous vous proposons une sélection, un genre de plat du jour, mais en réalité, c’est buffet à volonté.

Tash Sultana

Après un départ tout en douceur, tout en chaleur, entamé début juillet, on se retrouve tout bronzé et prêt à entamer une deuxième semaine de festivités. Le vendredi 7 juillet, on goûte un flow enivrant, Danitsa nous a conquis, sous le charme on voit trouble quand Cosmo Pyke, plus jeune que jeune, nous berce de sa pop aux harmonies jazzy. Pas le temps de sortir de table quand entourés de plantes nous plongeons sec dans la soirée Cocotiek’s du Collectif Hapax 21, qui passe des vinyles aux côtés des tout grands de Mount Liberation Unlimited. Dimanche 9, on prolonge la bonne vibe avec la Main Mise et le talentueux SA3. Le lendemain, on se sent comme un lundi. Heureusement, Les Diplomates corrigent notre état avec un voyage dans le temps direction les îles. Mardi 11, le timing est parfait, la fraîcheur du collectif genevois Constellation nous requinque pour la dernière ligne droite. On entrevoit la fin quand on décide d’opter pour un dernier plat avec dessert: WTF le jeudi 13 juillet comme valeur sûre et le natif de la Riviera, FSS, le 15, pour rendre hommage à Montreux et son audace. Santé.

Montreux Jazz Festival Du 30 juin au 15 juillet www.montreuxjazzfestival.com

LE REPÈRE DES LÉGENDES: L’AUDITORIUM STR AVINSKI

Comme à son habitude, la plus grande salle du festival voit défiler sur sa scène les géants de la musique: Herbie Hancock, Lauryn Hill, Tom Jones, Bryan Ferry, Brian Wilson, and the list goes on. En parallèle, le Stravinski accueille aussi des groupes plus jeunes: Beth Ditto (ex-chanteuse du groupe Gossip, elle vous avait forcément fait chanter à tue-tête leur tube «Heavy Cross»), Emeli Sandé, John Newman, Erykah Badu, The Lumineers, London Grammar… certains, dont Passenger, s’étaient déjà produits à Montreux, mais dans des salles plus petites. Leur retour ne peut donc que s’annoncer grandiose. Juillet-Août 2017

George Benson © Jim Hagopian

54

Ibrahim Maalouf © Denis Rouvre

Go Out! Magazine

55


ON DANSE

LIVE / CLUBBING

DONJON DANSANT

GENEVA LOVES GROLSCH

Prenez un château médiéval planté en Auvergne, une bande de fêlés de l’électronique, une nuée de disciples de soirées sauce berlinoise et vous obtiendrez Château Perché. Un festival de trois nuits consécutives durant lesquelles une kyrielle de live acts, perfos d’art contemporain et Dj sets flanqués d’une flopée de BPM embrase la Diagonale du Vide. Bim! Initié par l’hyperactif crew de Perchépolis, l’évènement monte cette année au créneau avec plus de 180 destriers dans sa programmation, tous déterminés à faire vibrer une région dont le patrimoine demeure le plus souvent méconnu, voire délaissé. Cette année, au tour de feu Charles de Bigny de vibrer du 4 au 6 août dans son fief le château d'Ainay-le-Vieil. Tour du Diocèse. Par MABROUK HOSNI IBN ALEYA

avec des instruments acoustiques et une technique de jeu propre. Côté voyage, Mecavolic prend le large avec un vaisseau sonore teinté de ragga, de beatbox, d’électro-pop et de musiques ethniques. Assemblant, au passage, guitares cristallines et voix épurées à des sons électroniques saturés. Holy Hand Grenade fera teinter le répertoire jazz avec de gros doigts, de l’électricité massive et du groove ciselé tandis ChänChän présentera une performance brassant musique et théâtre, dans le noir, le tout au fin fond d’une faille temporelle. Côté set électro, on retrouvera le Camion Bazar dans un show empli de house et d’amour ouatiné, l’underground d’Alinka, la downtempo house de Iorie ainsi que Miyagi et son hypnotique combinaison delirium house, tech house et techno. Enfin le duo Savaggio apposera pour la troisième fois au festival ses envolées de violon sur un lit d’électro. Bref, ne vous reste qu’à dénicher un fiacre et vous y frayer un chemin.

Revanche sur son événement précédemment avorté, La Mouche Sur le Cuir, le collectif Perchépolis sort les arbalètes et signe son retour avec la 4 ème édition de son festival Château Perché du 4 au 6 août. Bien déterminé à faire mousser les mâchicoulis du domaine d’Ainay-le-Vieil, une horde de 180 artistes, musiciens, peintres, danseurs et performeurs se produira sur sept scènes dans une programmation aussi électro qu’éclectique. En parlant d’éclectisme, l’événement s’associe cette année avec le YingYang Musci Festival de Chine pour accueillir The Shanghai Restoration Project, un groupe mariant la musique traditionnelle chinoise à l’électro. Côté techno, l’excellent Cabaret Contemporain qui s’était distingué une année auparavant au NODE, à Lausanne, en générera exclusivement Go Out! Magazine

Château Perché Du 4 au 6 aout Ainay-le-Vieil 18200, Cher, France

57


eastpak.com

ON PROFITE

ON LIKE

ON LIKE 1 LES COLLABOR ATIONS FONT LA FORCE

F

R

R

E

T

O

O

L

E

Magazine et boutique en ligne à la fois, Rosepoudrée s’est muée ce printemps en une marque à part entière dotée d’un concept novateur : chaque designer peut unir son univers à l’enseigne reine des connivences. Créateurs et acteurs artistiques locaux unissent leur créativité afin de créer bijoux et accessoires en vente sous forme de pop up sur le site. Derrière ce projet à qui on souhaite tout le succès escompté, Nadia Merzoug, entrepreneuse aussi audacieuse que talentueuse.

EN VACANCES À LA MAISON

La raffinée marque australienne de soins corporels Aesop, qui a fait de l’évocation de senteurs subtiles sa spécialité, étend son expertise aromatique, passant du corps à l’environnement qui l’entoure. Disponibles dès ce mois, trois parfums d’intérieur à base d’extraits botaniques de haute qualité et aux noms qui résonnent comme autant d’invitations au voyage en Méditerranée intègrent l’offre d’Aesop: le floral Istros (poivre rose, lavande et mimosa sur fond de cèdre et bois de santal, avec une pointe de tabac), l’hespéridé Olous (bergamote, jasmin, pamplemousse, cardamome et galbanum associés au cèdre et à l’encens) et le boisé Cythera (néroli, géranium et patchouli en écho à la myrrhe et à l’ambrette). Deux ou trois vaporisations suffisent pour habiller son intérieur d’une estivale élégance.

Rosepoudrée Webzine/Boutique www.rosepoudree.com

L

Parfums d’Intérieur Istros, Olous et Cythera Aesop Prix conseillé : 57 CHF les 100 mL www.aesop.com

HANDS-FREE LIVING SINCE 1952

TM

LA BOURSE ET LA VIE

Lassé par les flans, les biscuits à l’huile de palme ou les chips humant le cholestérol, levez-vous, ajustez votre cravate ou votre tailleur, poing menaçant en l’air, filez exiger de votre employeur qu’il vous nourrisse s’il veut que son chiffre d’affaire grossisse. Un honnête deal que prône Hoppbox à travers un abonnement dans lequel ils s’engagent à livrer de saines friandises, explosives en nutriments et en antioxydants, directement à votre bureau. Un cocktail bio de graines et de fruits secs bourré de dopamine, dont l’effet est de parer au stress tout en boostant la motivation et l’engagement de la team. Pressez votre DRH! Hoppbox www.hoppbox.com

Go Out! Magazine

59


ON PROFITE

ON LIKE

ON LIKE

ON PROFITE

2

3

ODYSSÉE GASTRONOMIQUE

Adulé par les adeptes d’épopées nocturnes, le légendaire Baroque signe son retour auprès de la biosphère diurne avec la réouverture de son restaurant. Discrètement lové au Passage des Lions, il arbore un jardin d’hiver, un étage festif et un autre plus paisible recouvert d’une magnifique verrière. Subtil mélange de bois noble, de marbre gris et de miroirs tapissant le plafond, l’agencement laisse entrevoir une sublime perspective contrastant avec une atmosphère intime et tamisée divulguée par des moucharabieh d’Iran. Loin de se limiter à un étalage de luxe tapageur, le lieu se prête aussi bien à une discrète rencontre arrosée qu’à une virée gustative. Cette dernière se présente comme un périple digne des aventures de Sinbad le marin, liant la Méditerranée à Lima en passant par la mer du Japon. À la commande de l’expédition, le chef Charles Parreau, qui marie dans la même assiette délicatesse japonaise, exubérance péruvienne et douceur méditerranéenne.

CAPTIF DU PALAIS

Que vous soyez choco-addict, sceptique ou indifférent, un nom incarne désormais le suprême lieu de perdition : Mr & Mrs Renou. Avec le duo éponyme, Christophe et Vanessa, aux commandes, la pâtisserie-chocolaterie cultive la perfection au point où on finit à coup sûr captifs de leurs créations. Meringue, madeleine, tarte ou gâteau constituent chacune une œuvre d’art dont l’arôme n’a d’égal que son sens unique de l’esthétique. Chaque détail est peaufiné au millimètre près pour laisser échapper une kyrielle de goûts dont les nuances resonnent chacune comme une variation d’un des concertos de Chopin. Ici chaque sens y trouve son compte, à commencer par le toucher, premier à se voir bluffé par la légèreté de la texture des pâtisseries dont chaque bouchée provoque un vibrato. Plus que des gourmandises, ici on parle de poème, de sonate et d’amour. Sans exagérer, on vient de mettre le doigt sur la révélation de l’année. Précision d’une consternante banalité, Christophe, le pâtissier-confiseur est membre du club très fermé des Meilleurs Ouvriers de France.

BORN AGAIN

PAPILLES VOYAGEUSES

Calciné par un quotidien corrosif dont le mood se résume à stress et junk food, une oasis vient de germer dans le quartier des Eaux-Vives. Sise à deux pas de la Promenade des Anglais, Alive brille par la sérénité que dégage un agencement épuré signé Antoine Matisse. Plus de 400 m2 ravivés par des tonalités claires sont dédiés à la détente et à la régénérescence de l’âme et du corps. A la carte, thé, jus et smoothies bios, délices végans et sans gluten, mais aussi salle de yoga et de sport et espace de massage. Les proportions parfaites de l’endroit donnent l’impression de s’y déplacer en lévitation tandis que l’harmonie qui s’en dégage nivelle d’un seul trait le relief sismographique de son rythme de vie frénétique. In fine: Genève vient d’inaugurer un véritable repère pour esthètes essoufflés.

Chez Yamori Izakaya, sushis et autres sashimis sont non seulement délicieux mais également audacieux! Préparés à la minute, ils font le tour du monde à la rencontre des saveurs de la Méditerranée, d’Asie, du Pacifique et d’Amérique latine pour révéler toutes les subtilités d’une cuisine fusion qui fait saliver. Bien installé sur sa chaise Starck, entouré par les bambous de la terrasse, on fond sans hésiter pour le Red Rainbow sushi (saumon, thon, loup, tempura de crevette, concombre et avocat) et on craque pour la Pizzetta avec sashimi de thon et huile de truffe. Côté plats, on se laisse tenter les yeux fermés par le bœuf teriyaki accompagné de sa purée de pommes de terre au wasabi ou par le filet de bar en croûte de gingembre. En dessert, les sorbets bio servis dans leur fruit concurrencent la tartelette au citron yuzu. Itadakimasu!

Alive

Restaurant Yamori Izakaya 8, avenue de la Gare des Eaux-Vives, 1207 Genève 022 735 37 45 www.yamori.ch

Rue des Barques 2, 1207 Genève 022 735 30 75 Le Baroque Restaurant

www.we-are-alive.ch

4, rue du Rhône, 1204 Genève 022 310 39 90 www.lebaroque.com

LOUNGE QUI PEUT !

Disciple du complet blanc en lin porté avec mocassins, de noires lunettes et de panama vissé sur la têt ? La raison d’être de votre été se résume en un lieu: l’Upstairs. Lounge estival dominant le verdoyant parc des Eaux-Vives depuis la terrasse du restaurant éponyme, le lieu se prête tant à l’élégance d’une entrevue formelle qu’à la nonchalance d’un apéro copieusement arrosé entre complices confirmés. A ce sujet une pléthore de cocktails et du champagne Laurent-Perrier se tiennent prêt à honorer le gosier d’un mouvement de main entre deux bouffées d’un cigare de la Maison Gérard. Côté ambiance, deux Djs fraîchement débarqués des dancefloors londoniens distillent de la house à paillettes façon Acid Jazz ou Nu Disco. Parfait pour accompagner un so glamour éclat de rire suivi d’un so funky mouvement de hanches esquissé du sommet d’une paire de Louboutin. Corboeuf, ce qu’on est bien… Upstairs, Restaurant- Hôtel du Parc des Eaux-Vives

Mr & Mrs Renou

82 Quai Gustave Ador, 1207 Genève

Rue Joseph 39

www.parcdeseauxvives.ch

1227 Carouge

Tél. 022 849 75 75

www.patisserie-renou.ch

E-mail : info@p-e-v.ch

Juillet-Août 2017

60

Go Out! Magazine

61


ON PROFITE

DESIGN D'INTÉRIEUR

ON PROFITE

DESIGN D'INTÉRIEUR

LE CULOT ENTRE DEUX CHAISES Par MINA SIDI ALI

Camille Omerin, créatrice de la marque parisienne Maison Père Comment s’est déroulée cette toute première collaboration pour Maison Père qui est un jeune label de 3 ans ? Ca toujours été une volonté chez moi de réaliser un duo en déco. J’ai toujours été passionnée de design intérieur et cela se ressent dans les visuels de Maison Père ainsi que dans la boutique ouverte en décembre dernier. Ainsi, la collaboration s’est merveilleusement bien déroulée avec les équipes de La Redoute. D’ailleurs j’avais dessiné la collection avant même d’avoir le rendez-vous avec eux ! Je voulais leur montrer que j’étais très motivée. L’univers Maison Père leur a plu et cela collait parfaitement avec leur envie. Quels ont été vos matériaux de prédilection pour cette collection capsule ? On retrouve beaucoup de velours, du laiton et du bois J’ai privilégié du velours pour les canapés (modulables), beaucoup de bois et du laiton pour les pieds de la table basse et la console. Quant à la lampe arrondie, elle est réalisée en cristal taillé. J’aime beaucoup ce matériau. Pour les coloris, j’ai opté pour un vert-bleu céladon, une teinte pas commune mais qui est très lumineuse. Cela réveille un intérieur !

Agnès B X La Redoute

Agnès B Pour La Redoute, vous avez conçu une collection autour du linge de maison. Pourquoi ? C’était une proposition de La Redoute et j’ai accepté car cela m’amusait de créer une collection pour la maison. Depuis longtemps, je désirai réaliser Agnès B maison mais les fournisseurs diffèrent complétement de ceux de la mode. Je souhaitais le faire avec des gens dont c’est le métier, ce qui est le cas de La Redoute. J’ai eu carte blanche et j’ai choisi les rayures qu’on retrouve dans mes collections de vêtement.

Maison Père X La Redoute

Dans une société volatile, volontiers vaporeuse, où le statut social ne dépend plus du service à assiettes, l'industrie du meuble a opéré sa mue depuis quelques années. La Redoute Intérieurs a très vite saisi la tendance en lançant des collaborations contemporaines audacieuses, diversifiées et innovantes, démocratisant ainsi l’accès au design. Pour la rentrée automne-hiver 2017, l’enseigne au savoir-faire hexagonal propose deux duos pour sa gamme mobilier, l’une autour du linge de maison avec l’éminente Agnès B et l’autre autour d’un mobilier aux tonalités vintage pour le jeune label de vêtement Maison Père. Une première pour la griffe tricolore qui n’avait jamais sollicitée l’univers de la mode pour concevoir des collections de design d’intérieur. Fragments choisis d’entretiens croisés avec deux stylistes au tempérament bien trempé. Juillet-Août 2017

62

Quel est votre type de mer ? Et où avez-vous immortalisée celle que l’on retrouve dans cette collection capsule ? J’aime beaucoup l’atlantique et la méditerranée. Elles n’ont pas la même odeur du tout. Pour La Redoute, j’ai opté pour une photo shootée il y a quelques années en Bretagne dans le Golfe du Morbihan et je trouvais qu’elle convenait parfaitement à cette collection. Cela rappelle les vacances.

Maison Père X La Redoute

Go Out! Magazine

www.laredoute.ch

63


ON PROFITE

Rennweg 7

8001 Zurich

*Garden Restaurant Al Fresco

* •

T +41 (0)44 224 25 26

home@widderhotel.com

widderhotel.com

COUP DE FOOD

PIQUE-NIQUE URBAIN Par MABROUK HOSNI IBN ALEYA

Anticonformiste et résolument associée à la street, l'action de succomber au hamburger en bonne compagnie revient tout haut à proclamer son audace. Celle d’envoyer valser les bonnes mœurs pour entamer, à chaque bouchée, une valse de rugissements ponctuée du martèlement d’une mâchoire devenue hachoir. Bad ass, le burger libère les pulsions et déchaîne les passions de tous bords. Qu’il soit adulé par Elvis Presley, méprisé par les chartriers du fourneau ou déifié par une infinité de mèmes sur la toile web, il sème autant la panique chez les chantres de la diététique qu’il enflamme l’imaginaire des chefs étoilés. A commencer par celui de Philippe Chevrier, le chef aux deux macarons dont l’esprit mutin a su extirper le hamburger de son tombeau junk food pour le réinventer et finalement l’ériger au rang de born again de la gastronomie. Avec le Denise’s Burger, c ’est tout un temple qui lui est consacré, où résonnent encore les recettes incantatoires du saint patron des grills, Benjamin Garin.

heurter au contact du palais. L’association du goût et des textures terrasse d’une traite toutes velléités pour laisser échapper une multitude d’arômes nuancés. Aucune bouchée ne ressemble à la précédente mais chacune d’elles se décline comme une énième variation d’un concerto pour trio à cordes. Edifiant à l’image de la qualité des ingrédients, principalement sélectionnés chez les artisans du coin, parmi lesquels on compte la Boucherie du Molard et les maraîchers du canton. Côté sauces, oubliez les enseignes de l’agroalimentaire, elles sont toutes faites maison. Et comme nulle scène ne saurait égaler celle de la rue, la formule box offre tout le loisir d’emporter les créations du Denise’s burger pour les célébrer lors de pique-niques urbains.

Lové dans le hall guindé du Globus Food, le Denise’s Burger a pris depuis trois ans le pari de hisser l’icône du fast food au rang de concept gastronomique mis sur assiette en quelques minutes. Du prêt à déguster dans lequel Benjamin Garin et l’incontournable Philippe Chevrier laissent échapper toute leur folie créatrice pour décliner le hamburger en une infinité de combinaisons. Sur la carte, le Lobster Rolls d’homard grillé aux buns à l'encre de seiche et rémoulade de citron vert côtoie le classique Bacon & Cheese tandis que le Basic Burger copine avec le Spices Lamb et son agneau confit aux sept épices. Improbables, extravagants, hérétiques, les épithètes pour qualifier les mariages ont tout pour provoquer une levée des boucliers pour illico se Go Out! Magazine

Denise’s Art Of Burger Formule pique-nique Salade fraîche de coleslaw, burger, chips maison et cookie: 20 CHF Grand Magasin Globus Food Hall Entrée Place du Molard Rue du Rhône 48 - 1204 Genève Pour les commandes à l’emporter: + 41 (0)58 578 52 47

65


ON PROFITE

COUP DE FOOD

EAT IN PEACE Par MINA SIDI ALI

Votre prochain restaurant préféré est sur LaFourchette

Sans cesse en quête de nouveaux concepts, on s’est rué sur le nouveau brunch du Living Room Bar & Kitchen, la table délicieusement lotie dans un des lieux les plus zens de la ville: l’Hôtel de la Paix. Loin de la conventionnelle offre où buffet rime avec tohu-bohu, l’enseigne méduse nos palais indolents. Ici, exit les niaises viennoiseries, les chipies chipolatas, les steppes de crêpes, les lasses gambas et les sushis hachis, et place à une palette de mets qui laisse nos estomacs en émoi. Avec sa carte zébrée, baladeuse, osant un métissage suave, le chef Alessio Corda propose un menu qui mène à la baguette les appétits les plus entêtés. Depuis qu’on l’a testé, on en fait tout un plat. Morceaux choisis. au jus home made «lueur du jour» à base de carotte, orange, gingembre et citron histoire de rebooster la production d'énergie cellulaire paumée la veille entre le dancefloor de la Gravière et celui du Wunderbar. Pour les plus téméraires, on peut aussi flancher pour la formule Prosecco à volonté. On notera la jolie sélection de thés biologiques et surtout le chocolat chaud signé Philippe Pascoët.

Jusqu’au 20 juillet, recevez 1000 YUMS avec le code GOOUT*

Avec les mets sucrés fini la maturité, on préfère retrouver l'enfant qui sommeille en nous. Impossible de dire non aux douceurs de Pascal Fourdrinier, c'est trop bon. Le Chef pâtissier propose les incontournables du brunch, tels que la gaufre belge et le pain perdu mais aussi des desserts de saison à tomber, comme la tartelette agrumes et sa meringue coco. Idéal pour filer une romance avec sa panse sans se ruiner autour d'une délectable cuisine cosmopolite. Mention spéciale pour le service 5 étoiles chapeauté par le diligent et charmant Nicolas Coppel, restaurant manager.

Il est le mix parfait des accros aux petits-déjeuners sucrés et des déjeuners salés: le brunch du weekend est pour certains une tradition voire une addiction. Panaché mais relativement équilibré, il combine en un repas viennoiseries, pâtisseries, pains, œufs, charcuterie et salades. Le Living Room Bar & Kitchen, sis dans l’Hôtel de la Paix – désormais partenaire de Ritz-Carlton – innove dans le paysage gourmand des environs en proposant un brunch bien-être et gourmand servi à la carte ou en formules (deux ou trois plats au choix). Le chef Alessio Corda a su accorder à merveille son multiculturel parcours professionnel à son menu.

Réservez gratuitement sur lafourchette.ch ou sur * 7 jours après le repas, 1000 Yums seront crédités sur votre compte fidélité. Ces Yums sont alors convertibles en CHF 15.- de remise fidélité dans un restaurant partenaire du programme. Voir restaurants participants au programme sur le site lafourchette.ch. Code utilisable une seule fois. Offre valable jusqu’au 20 juillet 2017 inclus. Apple et le logo Apple sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. App Store est une marque de service d’Apple Inc. Google Play et le logo Google Play sont des marques de Google Inc.

Pour les adeptes de la healthy food, on loue le poulet en escabèche accompagné d’une quinoa en salade à la vinaigrette miel et citron. La générosité du geste culinaire se double d'une justesse des cuissons, et les saveurs directes nous épatent. La sélection des œufs nous fait de l’œil avec notamment l’œuf mollet en croute, crevettes snackées, yaourt, aneth et pickles. Et pour escorter ses vénus culinaires, on succombe Go Out! Magazine

Brunch du Living Room Bar & Kitchen Samedi et dimanche de 12h à 15h Hôtel de la Paix Geneva 11 Quai du Mont-Blanc, 1201 Genève 022 909 60 65 www.ritzcarlton.com/geneva

67


ON PROFITE

HEURE DE POINTE

MONTRES DE PLONGÉE: L'HORLOGERIE TOUCHE LE FOND ! Par OLIVIER MÜLLER

ON PROFITE

HEURE DE POINTE

Il y a celles qui sont nées avec et celle qui se l’ont appropriée. La fibre marine, en horlogerie, exige dans tous les cas un savoir-faire qui se construit sur la durée. Officine Panerai en est l’un des pionniers : dès la Seconde Guerre Mondiale, la firme de Florence se spécialisait dans les montres de nageurs de combats. Aujourd’hui encore, ses deux lignes historiques sont toujours d’actualité, les Radiomir et Luminor, du nom de leurs propriétés luminescentes sous l’eau. Elles sont sans cesse perfectionnées et, depuis trois ans, leur principale nouveauté est de bénéficier de mouvements 100% maison, réalisés dans la toute nouvelle manufacture de la marque à Neuchâtel.

Cette polyvalence horlogère se retrouve au poignet d’un certain James Bond, équipé de sa fidèle Omega Seamaster. Etanche à 300 mètres, la version 41 mm fut produite en édition limitée de 11 007 exemplaires et la version 36,25 mm à 3 007 exemplaires. Toutes furent réservées aux premiers jours de sortie. Il se dit toutefois que, dans quelques mois, Omega devrait préparer la sortie du prochain opus de 007 avec un autre millésime...

MB&F ET SA MÉDUSE DE POIGNET

MB&F ne fait rien comme tout le monde. Le collectif visible rue Verdaine a dévoilé cette année son improbable « Horological Machine 7»: l’Aquapod. Son design inspiré par une méduse se caractérise par un tourbillon volant central qui domine la construction verticale concentrique du mouvement. Ses indications se propagent autour, telles des vagues. Bien que la bête ne soit pas une montre de plongée à proprement parler, elle se porte sans problème dans l’eau. MB&F y a donc intégré une lunette tournante unidirectionnelle. Cependant, contrairement à toutes les montres de plongée traditionnelles, celle de l’Aquapod est indépendante du boîtier, flottant à l’extérieur telle une bouée de sauvetage. Unique et ludique !

1953, ANNÉE MARINE

C’est Rolex qui, en 1953, prendra le virage civil le plus significatif. La Submariner est alors la première montre de plongée étanche jusqu’à 100 mètres. Depuis, la Sea-Dweller s’avère étanche à 1200 mètres, la Deepsea à 3900 mètres. Ces profondeurs insondables sont aussi le terrain de jeu de Blancpain, où sa fameuse Fifty Fathoms (littéralement « cent brasses », son étanchéité estimée de l’époque) fait des merveilles. Coïncidence historique, la « Fifty » est elle aussi sortie en 1953. Là encore, Blancpain l’a considérablement enrichie. Après d’improbables modèles (sertis ou à tourbillon), la manufacture est aujourd’hui revenue à l’essence de cette pièce emblématique de la plongée. Les modèles les plus sobres (trois aiguilles, date) sont une ode marine aux créations originelles, bénéficiant d’un mouvement de prestige avec échappement silicium, une lunette avec inserts en céramique et une boite en titane qui la rend particulièrement légère. BELLES NAÏADES

Rolex, Deepsea

Envie de parcourir les grands fonds ? La belle horlogerie vous y accompagne ! Depuis 80 ans, les montres mécaniques ont bénéficié d’incroyables développements leur permettant de sortir saines et sauves des océans. Après les progrès induits par les guerres et leurs commandos de combats, une véritable culture de la montre de plongée civile a vu le jour. D’abord utilisée par les océanographes et plongeurs professionnels, elle s’est progressivement démocratisée sans rien perdre de ses qualités techniques. Aujourd’hui, le cahier des charges d’une montre de plongée est le même pour toutes les enseignes: il est défini par la norme ISO 6425. Pour autant, beaucoup de marques décident de la dépasser. D’autres s’en contentent sur le plan technique et préfèrent travailler sur une valeur ajoutée esthétique, des matériaux nouveaux, des séries limitées anniversaires. Coup de projecteur sur les perles horlogères qui accompagneront un été radieux. Juillet-Août 2017

68

Au-delà de ces mythes des profondeurs, bien des maisons ont développé des pièces moins techniques, plus abordables, misant sur l’esthétique. Carl F. Bucherer a par exemple frappé fort il y a deux ans avec sa première montre de plongée, la ScubaTec. La pièce existe aujourd’hui en diverses variations capables de se marier avec une combinaison en néoprène comme avec un smoking ! C’est également le cas des Admiral’s Cup de Corum, reconnaissables avec leurs drapeaux nautiques et leur lunette à douze pans. Reste enfin la première incursion très réussie de Cartier dans l’univers de la montre de plongée, avec la Calibre Diver, une pièce de 42 mm disponible en dix versions qui combine la technique (étanchéité 300 mètres, bracelet caoutchouc, lunette unidirectionnelle, luminescence) avec l’inimitable esthétique du joaillier parisien, notamment son large « XII » en chiffre romain à midi. Go Out! Magazine

MB&F, Aquapod

69


ON PROFITE

The most beautiful way to give flowers.

ORDER ONLINE AND SEND FLOWERS ACROSS SWITZERLAND

BIEN-ÊTRE

BEAUTÉ ENGAGÉE Par MINA SIDI ALI

Einstein disait que sans elles, il ne nous resterait que quatre ans à vivre. Elles, ce sont les abeilles, ces insectes pollinisateurs qui jouent un rôle essentiel dans la production alimentaire (cf p.22-23 L’exposition l’abeille, miroir de l’homme). Certaines marques de beauté ont saisi l’enjeu en surfant sur la vague de l’or jaune à l’image des maisons Valmont et Guerlain, toutes deux investies dans la cause pour la protection de ces insectes. Leurs laboratoires, dont le mode de production respecte l'homme, l'environnement et la vie animale, se plient à un cahier des charges exigeant et redonnent ainsi des ailes à l’apiculture. Valmont collabore étroitement avec Stéphanie Vuadens, la seule apicultrice professionnelle de Genève avec ses 300 ruches qui fournissent du miel 100% naturel, tandis que Guerlain s’est engagé pour le Développement Durable depuis dix ans à travers son programme «Au Nom de la Beauté» aux côtés de l’ACANB (Association Conservatoire de l’Abeille Noire Bretonne). Cette année, en sus, la maison parisienne lance un partenariat avec l’OFA (Observatoire Français d’Apidologie). Objectifs d’ici 2020? 10 millions de nouvelles ruches en Europe et la formation de 30'000 nouveaux apiculteurs Miel d’Ouessant et Gelée Royale de Sologne 100 % traçables. Close-up sur ces nouveaux produits de beauté dotés d’un zeste d’insecte. Go Out! Magazine

71


ON PROFITE

ON PROFITE

BIEN-ÊTRE

BIEN-ÊTRE

MIEL, PROPOLIS ET GELÉE ROYALE

Coffret exclusif Elixir des Glaciers designé par Didier Guillon, président et directeur artistique du groupe Valmont

La rencontre entre l’Elixir des Glaciers de Valmont et l’univers des abeilles prend son envol lors d’une rencontre avec des apiculteurs suisses, animés par la passion de leur métier et protecteurs d’un savoir-faire empirique et précieux. De leur savoir, Valmont a pu élire les trois éléments à entrer dans le complexe Essence of Bees: la propolis, qu’Aristote décrivait en son temps comme «un remède aux affections de la peau», pour ses vertus assainissantes, la gelée royale régénérante, connue comme étant le plus précieux des produits de la ruche ainsi que le miel connu pour ses propriétés hydratantes.

APICULTURE, SCIENCE ET LUXE

LA BONNE ACTION DE VALMONT

L’abeille a toujours fasciné l’homme. Son nectar doré se décline en d’infinies nuées d’effluves et de goûts, soigne les toux et les rhumes et recouvre nos tartines matinales. Mais plus encore, comme le décrivait déjà dans son Traité des affections Hippocrate, père de la médecine moderne, le miel se dévoile comme un puissant hydratant et réparateur de l’épiderme. Ainsi, la gamme Elixir des Glaciers de Valmont, adepte des environnements protégés, a décidé de décliner pour la rentrée une collection hommage aux abeilles qu’elle baptise Essence of Bees. On y trouve une Cure Majestueuse, un Masque Majestueux et un Sérum Majestueux Vos Yeux, tous trois dédiés à protéger la peau avec autant de soin que le sont les délicates butineuses.

En outre, pour les clientes philanthropes, Valmont décline ses produits dans un coffret exclusif et limité à douze exemplaires qui servira la cause des abeilles par le biais d’enchères silencieuses organisées dans les différents pays partenaires. Designé par le président et directeur artistique du groupe, Didier Guillon, l’écrin en bois laqué accueille un fourreau en or plaqué 18 carats, ciselé d’alvéoles à la géométrie imparfaite en référence à Gaudi. Il contient trois fioles de Cure Majestueuse et trois mois de beauté Suprême.

APITHÉR APIE COSMÉTIQUE

Surnommé le «nectar des dieux» dans l'Antiquité par les Egyptiens, les Grecs et les Romains, le miel est essentiel à notre épiderme mais il faut avant tout en préserver ses artisanes butineuses. Depuis près de dix ans, la Maison Guerlain s’est engagée pour le développement durable à travers son programme Au nom de la beauté. En février 2017, elle lance la crème yeux Abeille Royale dotée d’une gelée royale exclusive utilisée en surconcentration dans cette nouvelle formule issue de ses laboratoires. Ce soin prend des allures de véritable baume riche et fondant, pour former un film ultra-fin sur le contour de l’œil. Immédiatement, il lisse, gaine, enveloppe la zone et offre une action ciblée.

Crème Yeux NUTRITION, RÉGÉNÉR ATION ET PROTECTION

Nourriture de la reine des abeilles, la gelée royale est aussi une nourriture reine pour les cellules de la peau. Produite par les glandes salivaires de l’abeille, sa qualité ne dépend pas des pollens environnants. C’est un ingrédient totalement pur et non transformé. Un concentré unique de glucides, de protéines, de lipides et de vitamines. Elle renferme également des acides aminés dits essentiels parce que l’homme ne sait pas les synthétiser alors qu’ils sont essentiels à son métabolisme. La gelée royale exclusive de la Maison Guerlain est produite en Sologne. Toutes les étapes d’élaboration, depuis la ruche jusqu’au pot de crème respectent une traçabilité parfaite.

En vente dès septembre www.evalmont.com

BEAUTÉ ENGAGÉE

Sur l’île d’Ouessant, le parfumeur s’engage dans la protection d’une espèce si symbolique dans l’histoire de la Maison: l’abeille. Raison pour laquelle elle a noué un mécénat de développement durable avec l’Association Conservatoire de l’Abeille Noire Bretonne de l’île d’Ouessant. Elle renouvelle cet engagement en 2014 pour une durée de dix ans. Ainsi, Guerlain grâce à son soutien financier a notamment permis le recrutement d’un apiculteur salarié pour veiller aux 150 ruches qui composent le conservatoire et les entretenir.

www.guerlain.com

Essence Of Bees

Juillet-Août 2017

72

Go Out! Magazine

73


ON PROFITE

COSMÉTIQUES

AZUR UN JOUR AZUR TOUJOURS

Sa publicité télévisée vous a intrigué? Kenzo World décrit une femme spontanée, dynamique et sensuelle. Véritable bouquet floral, il allie avec subtilité la pivoine, le jasmin et l’ambroxan. Une composition signée Francis Kurkdjian..

Des cheveux raplapla? La pâte lavante et volumisante de la marque Christophe Robin va changer votre vie. A 85% d’origine naturelle, à base de rassoul et extraits de rose, elle ré-équilibre le cuir chevelu et apporte de la densité à la chevelure.

Parfum, KENZO World

Pâte lavante volumisante, Christophe Robin

Les ongles sont polis et limés. Les cuticules repoussées, le tout hydraté! Il ne vous reste plus qu’à poser une super couleur fun pour une manucure estivale! Ce vert lagon ira à merveille lors des vacances à la mer. Vernis Strike a Pose-itano #475, ESSIE

Les Bergeries de Palombaggia, Corse

OFFREZ LE GOÛT DE L’ESCAPADE Petit-déjeuner cinq étoiles, chambre avec vue à couper le souffle, massage relaxant… Relais & Châteaux fait la promesse d’instants suspendus capturés dans un Coff ret pur luxe. La garantie d’une expérience inoubliable, que l’on opte pour une nuit ou pour un soin au spa suivi d’un dîner étoilé. Il ne vous reste plus qu’à choisir le Coff ret qui vous correspond parmi les 7 off res existantes, à partir de CHF.239 ! Chèques cadeaux également disponibles à partir de CHF.100. www.relaischateaux.com/gift

On en rêve toutes, une crème tout en un. La Normaderm BB Clear de Vichy est une crème teintée qui nous embellit et hydrate la peau tout en la préservant des imperfections. Une texture oil-free, non-comédogène, sans paraben et la cerise sur le gâteau: hypoallergénique!

Pour habiller votre regard aux tonalités des tropiques, Shiseido associe trois couleurs tendances. Des fards modulables, parfaits pour créer un maquillage naturel ou sophistiqué. Laissez libre cours à votre créativité!

Normaderm BB Clear, VICHY

Ombre doux éclat Trio, Shiseido

Go Out! Magazine

75


ON PROFITE

ON PREND LE VOLANT

ON PROFITE

OLD SCHOOL IS COOL

LAND ROVER AIRLINES

Par YESSINE SIDI ALI

Si l’on peut considérer que les véhicules du XXI ème siècle se ressemblent tous à s’y méprendre, que les constructeurs actuels se focalisent sur la technologie et que le charme des voitures d’antan se perd année après année, ce qui suit prouve qu’il est encore possible de conduire «à l’ancienne». En effet, Morgan, marque légendaire fondée en 1910, perpétue la fabrication artisanale de ses voitures. Ici, pas d’interminables chaînes de montage automatisées, tout se fait à la main selon un savoir-faire centenaire qui donne toute son âme à la voiture. Ce mois-ci, Go Out! vous présente la Morgan 3 Wheeler, sans conteste la voiture la plus atypique et charmante du parc automobile actuel, qui mettrait la larme à l’œil à tous les centenaires encore de ce monde.

Conduite à ras du sol, on bondit de virage en virage à une vitesse folle grâce à la légèreté du véhicule (525 kg) tandis que le bicylindre de 2,0 litres et 115 ch gronde comme le tonnerre à chaque accélération. Les 140 nm de couple sont transmis à la seule roue arrière qui permet d’effectuer le 0 à 100 km/h en 6 secondes, gage d’une bonne motricité, et la voiture atteint tout de même les 185 km/h en vitesse de pointe. L’habitacle, certes dépouillé et spartiate, serti de son immense volant à trois branches, possède un charme intemporel et présente une qualité - tout particulièrement celle du cuir employé - et des finitions parfaites. La voiture peut de plus être customisée à souhait, par exemple en imitant les couleurs et les motifs d’un bombardier de l’époque. La Morgan 3 Wheeler permet d’appréhender ce que nos (arrières) grands-parents devaient ressentir au volant et offre un plaisir de conduire qu’aucun autre constructeur ne propose, le tout à un prix abordable… voire d’époque!

La 3 Wheeler, comme son nom l’indique, est un véhicule à trois roues. Lors de sa sortie au Royaume-Uni en 1911, cette spécificité permettait aux acquéreurs de bénéficier d’avantages fiscaux par rapport à l’achat d’une 4 roues, d’où la sortie à cette époque de plein de véhicules aussi charmants qu’exubérants. Un siècle plus tard, Morgan nous fait l’immense joie de ressortir ce mythe roulant qui a fait les beaux jours des lords anglais lors de leurs escapades du weekend. Si vous estimez que les voitures contemporaines sont trop faciles à conduire et trop aseptisées, alors la Morgan 3 Wheeler est définitivement faite pour vous. De fait, pas de direction assistée ou autre caméra de recul; il s’agit ici de ne faire qu’un avec la machine, on fusionne avec elle et ressent ce qu’elle ressent. Juillet-Août 2017

Morgan 3 Wheeler Garage Autobritt SA

ON PREND LE VOLANT

Par YESSINE SIDI ALI

Quand on prend un vol long courrier pour se rendre à l’autre bout de la planète, il y a toujours une partie de nous qui espère un miraculeux surclassement en première classe. On se met alors à rêver de pouvoir allonger ses jambes, d’être assis dans des sièges accueillants, de pouvoir jouir d’un vaste espace et d’un service personnalisé, d’avoir tout simplement la chance de se sentir privilégié. Imaginez pouvoir reproduire tout cela sur la route… Avec son nouveau Discovery, Land Rover prouve qu’il est parfaitement réaliste de voyager sur 2000 km de route dans un confort royal, digne de la première classe.

Cet atout lui offre une tenue de route optimale, pour un confort tout bonnement divin. Avec le Discovery, on peut aller partout, que ce soit sur les routes ou sur les plages du sud. Il est même capable de grimper le Salève pour prendre un raccourci et rejoindre en voie directe Genève lors du retour des vacances. La révolution se joue également à l’intérieur: la qualité de la fabrication se révèle parfaite et les finitions sont de haut standing. Disponible en 5 et 7 places, l’espace intérieur est tel qu’on se croirait en première classe à bord d’un Airbus 380. Le volume du coffre peut carrément atteindre les 2’500 litres dans sa configuration 2 places, du jamais vu! Trois moteurs diesel (de 180, 240 ou 258 ch) sont disponibles alors qu’en essence le véhicule bénéficie du moteur 3,0 compresseur de 340 ch aussi élastique à bas régime que rageur dans les tours.

Lancée en 1989, la première génération de Discovery a immédiatement trouvé sa place dans le segment des 4x4 familiaux, se présentant à la fois confortable et spacieuse pour un usage quotidien et possédant une capacité de franchissement hors normes. Sa polyvalence était alors inégalée. Pour sa toute récente cinquième génération, le Land Rover Discovery fait intégralement peau neuve. Loin des lignes cubiques de la mouture précédente, le modèle présente des courbes consensuelles et harmonieuses et déploie un certain charisme à travers son gigantisme. La voiture fait carrément passer pour des jouets la plupart des SUV qui se trouvent à ses côtés au feu rouge.

Ce nouveau Discovery donne envie d’avaler des milliers de kilomètres de route: à la pointe de la technologie, confortable, doté d’un intérieur raffiné, épuré et spacieux, il incarne le rêve de tout voyageur exigeant!

Land Rover Discovery Garage Autobritt SA

Rue Boissonnas 15, 1227 Les Acacias 022 308 58 00 www.autobritt.ch Remerciements à Véronique Grivel et Florian Cellammare

76

Rue Boissonnas 15, 1227 Les Acacias

Autre bonne nouvelle pour ce nouveau cru, sa forte perte de poids! Eh oui, le Discovery s’est délesté de plus de 400 kg, notamment grâce à une nouvelle plateforme monocoque en aluminium dérivée de la Range Rover. Go Out! Magazine

022 308 58 00 www.autobritt.ch Remerciements à Véronique Grivel et Florian Cellammare

77


F EM M ES D EME NAGE . CH

AGENDA

FORMULE NETTOYAGE - RANGEMENT - LAVAGE REPASSAGE HEBDOMADAIRE DÈS 260.- PAR MOIS WWW.FEMMESDEMENAGE.CH

© Peter Knapp, avec la permission de la Fondation Auer

Cinéma / expositions / classique / théâtre / danse / en famille / là-bas… Go Out! Magazine

79


AGENDA

CINÉMA

AGENDA

CINÉMA

ÉCRAN TOTAL VUES D’AFRIQUE

L’été ? Une période idéale pour se retrouver devant des projections en plein air ou en salle histoire de se prélasser, eh oui à l’ombre d’un écran. Cet été, quatre festivals à ne pas manquer: le NIFFF, le Festival Cinémas d’Afrique et le Festival de Locarno.

NEUCHÂTEL FANTASTIQUE ET SOLEIL LEVANT

Du 30 juin au 8 juillet 2017, le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel revient (NIFFF) nous faire frémir avec une programmation inouïe. Avec des créations suisses prometteuses, on découvre celles du maître du genre, Suzuki Seijun dans une rétrospective de dix chefs-d’œuvre. La présence de Miike Takashi ainsi que la projection en première mondiale de son film-événement «JoJo’s Bizarre Adventure: Diamond Is Unbreakable» complètera comme il se doit cette 17ème édition aux couleurs du Japon. Dans le cadre de la sélection officielle, le festival propose quatre compétitions dont la Compétition Internationale avec en lice des films comme «A Dark Song» du réalisateur irlandais Liam Gavin, «Bitch» de l’Américaine Marianna Palka ou encore l’adaptation du célèbre manga «JoJo’s Bizarre Adventure» de Miike Takashi. Les trois autres compétitions proposées sont Le Méliès d’argent, le New Cinema from Asia et la Compétition SSA / SUISSIMAGE de courts métrages suisses. En dehors des compétitions existe le NIFFF Extended, organe du festival plaçant le genre comme un «terreau de réflexion et d’innovation pluridisciplinaire». On y découvre le GSGS’17, l’Epic Game Jam, Imaging the Future ou encore Storyworlds qui propose différentes analyses de l’impact des nouvelles technologies dans notre conception de la réalité et la production de récits fantastiques. Au programme de ce dernier, des conférences aux problématiques comme: «Quand la réalité dépasse la fiction: la dystopie, une expérience aux limites du réel» ou «De l’incidence des médias immersifs sur la narration». Le NIFFF est l’occasion de découvrir ou d’approfondir ses connaissances d’un cinéma trop peu connu dans un cadre exceptionnel qui permet de magnifier un programme impressionnant tant dans ses dimensions quantitatives que qualitatives.

Le Festival cinémas d'Afrique Lausanne reprend s e s quar tie rs à la Cinémathèque suisse du 17 au 2 0 a o û t 2 017 autour du thème Rencontre. Au riche programme: un panorama des cinémas africains contemporains, un très beau focus sur la Mauritanie avec la nouvelle garde des réalisateurs du pays, une table ronde sur la culture de l'image cinématographique dans les sociétés musulmanes, une rétrospective, une carte blanche proposée au festival Visions du Réel, l’exposition photo «Sunu Street» du Burkinabé Siaka Soppo Traoré présentée au Festival PhotoQuai à Paris ainsi qu'à la Biennale des Arts de Dakar, une soirée ciné-concert, des rencontres et des débats. Une soirée spéciale sera dédiée au film «Félicité» du réalisateur franco-sénégalais Alain Gomis (Ours d’argent au Festival de Berlin 2017 et Étalon d’or au dernier FESPACO - Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou). Détails de cette 12ème édition dévoilés ce mois de juillet.

CINÉMA D’AUTEUR À L’HONNEUR

Fort de ses 70 ans d’histoire, le Locarno Festival s’est forgé une place à part dans le paysage des grands festivals de cinéma. Entre Cannes et la Mostra de Venise, il oscille entre les deux faces du 7e art en devenant la capitale mondiale du cinéma d’auteur l’espace de dix jours à travers une compétition pointue se terminant par l’attribution du Léopard d’or (motif d’un timbre émis spécialement par la poste helvète cette année). Une pléthore de cinéphiles et de professionnels convergent sur la Piazza Grande tous les soirs (jusqu'à 8’000 spectateurs) afin d’assouvir et de partager leur passion pour le cinéma dans toute sa diversité. Créé dans le but de dénicher les nouvelles tendances, le festival de Locarno a souvent reconnu avant les autres le génie de jeunes réalisateurs qui, par la suite, se sont imposés comme les chefs de file de leurs générations. Citons parmi ceux-ci Claude Chabrol, Stanley Kubrick, Spike Lee ou encore Gus van Sant. Cette année, un hommage sera notamment rendu au Suisse Michel Merkt, producteur de Toni Erdmann de Maren Ade et Elle de Paul Verhoeven. On trépigne d’impatience de découvrir ce que nous réserve cette édition anniversaire !

12ème Festival cinémas d'Afrique Du 17 au 20 août www.cine-afrique.ch/

Festival de Locarno Neuchâtel Intenational Film Festival

Du 2 au 12 août

Du 30 juin au 8 juillet

www.pardo.ch

The Swiss Event For Fantastic Film, Asian Film, Asian Cinema & Digital Creation 17ème édition

Juillet-Août 2017

80

Go Out! Magazine

81


LÀ-BAS

AGENDA

LÀ-BAS

AGENDA

LÀ-BAS

Lola Membrives et Federico García Lorca devant le Théâtre Avenidas de Buenos Aires pour la 100 e représentation de Noces de sang, 21 novembre 1933 © Herederos de Federico García Lorca

Viviane Sassen, Détail de la bibliothèque personnelle de l'artiste, 2017 © Viviane Sassen

Niels Ackermann & Sebastien Gobert / Lundi13

Bombino ©Mads Maurstad

INVASION PHOTOGR APHIQUE

PALPITATIONS

Il n’est aujourd’hui plus nécessaire de présenter Les Rencontres de la Photographie qui prennent place à Arles chaque été depuis déjà 48 éditions. Toutefois, une piqûre de rappel à leur propos ne fait jamais de mal et permet d’opérer une ultime modification à son agenda estival déjà plein à craquer d’envies d’évasions culturelles et géographiques. Ce rendez-vous photographique annuel se voit cette saison agrémenté de nouveaux lieux d’expositions: une friche industrielle, des maisons abandonnées, ainsi que des entrepôts et des jardins urbains. Pour les peupler, pas moins de 40 expositions figurent au programme, divisées en plusieurs séquences. L’une, Latina!, fait un focus sur la Colombie, en réunissant des travaux parcourant l’identité latino-américaine et brisant les tabous sur soixante ans de conflit armé. Une autre, Désordres du monde, passe de problématiques environnementales à politiques, avec une enquête sur les désastres de Monsanto par Mathieu Asselin, ainsi qu’une recherche sur la présence de Lénine en Ukraine depuis la révolution bolchévique de 1917 par Sébastien Gobert et Niels Ackermann (qui avait marqué la Maison de Rousseau avec son exposition «L’Ange blanc» dès novembre dernier). Dans un autre registre encore, la séquence Je vous écris d’un pays lointain, réunissant 62 photographes autour de l’Iran des années 1979-2017, traduisant bien le caractère pluriel de ces Rencontres.

Le PALP est un festival plus que singulier. Décliné en plusieurs parties, il propose de sillonner divers recoins valaisans entre le 19 juillet et le 19 août, dans le but de partir à la découverte du patrimoine régional ainsi que des producteurs locaux (aucune inquiétude de ce côté-là, les produits du terroir seront au rendez-vous et la raclette abondera), mais aussi, dans une ambiance bon enfant, d’inviter des musiciens de tous bords à découvrir ces derniers et à se produire dans différents cadres. Fort de sa 7ème édition, ce festival itinérant sera basé à Sion les 21 et 22 juillet pour un weekend baptisé du nom de «Schlösser», avec au programme, l’exposition Art en demeure, ainsi qu’un concert de la Pierre Omer Swing’s Revue, mêlant des influences swing et jungle et de la chanteuse Oy, alias Joy Frempong, se baladant entre jazz, soul et électro sur les terrasses du Musée d’Art du Valais. Autre réjouissance, ces journées s’accompagneront de buffets gourmands et d’ateliers pour enfants. Les 12 et 15 août, ce sera plutôt direction Bagnes pour 4 jours «Rocklette», secoués des rythmes du guitariste touareg nigérien Bombino, ainsi que du maintenant très fameux quatuor de rock psyché AllahLas et des Blues Pills, qui ont quelques airs du groupe Gossip. Le tout dans un cadre à couper le souffle, sans aucun risque de déranger les voisins. De Dieu que c’est beau! PALP

Federico García Lorca en scène

et d’autres expositions temporaires

Les Rencontres de la Photographie

Festival itinérant

Jusqu’au 24 septembre

à découvrir jusqu’au 15 octobre

Du 3 juillet au 24 septembre

Du 19 juillet au 19 août

Fondation Jan Michalski pour

Musée des Beaux-Arts du Locle

Divers lieux arlésiens

www.palpfestival.ch

l’écriture et la littérature

Rue Marie-Anne Calame 6

Chemin du Bois Désert 7, 1147 Montricher

2400 Le Locle

www.fondation-janmichalski.com

www.mbal.ch

TÉMOINS IM MUABLES

Une poignée d’expositions prend place de façon simultanée jusqu’au 15 octobre au Musée des Beaux-Arts du Locle. L’une, en place depuis le mois de février, porte sur la pratique du wall drawing de Sol Lewitt et s’est vue agrémentée en juin de quatre autres, dont Document, un accrochage mettant en valeur la série éponyme du photographe suisse Henry Leutwyler, qui prouve que les objets ont eux aussi leur histoire. Cette série consiste en des portraits d’objets ayant appartenus à des célébrités, pris de façon extrêmement brute, comme de façon à les faire parler. Y figure les iconiques lunettes de John Lennon ou encore le gant de Michael Jackson. Cette série, réalisée entre 2004 et 2016, est désormais regroupée en un livre. En parlant de livre, une autre des expositions en question, Photobook - Le culte du livre, propose d’exposer les ouvrages sélectionnés dans le cadre du concours organisé chaque année par la Fondation Aperture et la Foire Paris Photo, deux évènements clés de la scène photographique internationale. En disposant la sélection effectuée par les membres des jurys, un souffle nouveau est en quelque sorte donné à la conception du livre photographique, un objet né avec la photographie et lui étant essentiel, la promouvant et étant plus accessible qu’une exposition qui est elle, éphémère. Document Photobook

www.rencontres-arles.com

Juillet-Août 2017

ÉCHOS ANDALOUS

L’Espagne se trouve encore marquée de façon profonde par l’héritage du célèbre Federico García Lorca et de la Generación del 27, groupe littéraire auquel l’auteur était rattaché. Poète, dramaturge, musicien, acteur, metteur en scène, Lorca a su transmettre son amour pour l’art du théâtre et son idée selon laquelle la culture peut transformer la société. Celle-ci est encore présente à Grenade, lieu où il a étudié et proche d’où il a connu la mort, assassiné en 1936 aux débuts de la Guerre civile. Dans l’optique de parcourir son œuvre théâtrale, la Fondation Jan Michalski propose, en collaboration avec la Fondation madrilène portant le nom du poète, une exposition d’archives jusqu’en septembre. Composée d’affiches, de manuscrits, de dessins ou encore de photographies de représentations théâtrales (comme celle de Noces de Sang, l’une des plus célèbres pièces de théâtre du dramaturge s’inspirant de la vie de villages andalous), elle permet de se familiariser avec les thèmes que Lorca affectionnait tels que l’amour, la solitude, la mort ou le masque. En parallèle, un atelier de théâtre de marionnettes sera proposé en août pour les plus petits, ainsi qu’une projection du film Viaje a la luna, réalisé par le co-commissaire d’exposition Frederic Amat à partir du scénario que Lorca avait imaginé à New York entre 1929 et 1930, en réponse au Chien Andalou de ses compères Luis Buñuel et Salvador Dalí.

82

Go Out! Magazine

83


AGENDA

EXPOS

GALERIES QUARTIER DES BAINS andata.ritorno - laboratoire d’art contemporain Rue du Stand 37 | 1204 GE 022 329 60 69 www.andataritornolab.ch Art Bärtschi & Cie Rue du Vieux-Billard 24 | 1205 GE 022 310 00 13 www.bartschi.ch Atelier des Bains Rue des Bains 22 | 1205 GE 022 320 51 70 www.facebook.com/AtelierDesBains — Romero Britto Sharing Happiness Jusqu’au 29.07 Blondeau & Cie Rue de la Muse 5 | 1205 GE 022 544 95 95 www.blondeau.ch — Peter Saul, John Tweddle Make america great again Jusqu’au 08.07 Espace L - art contemporain Rue des Bains 23 | 1205 GE 022 301 64 90 www.espacel.net Espace Kugler - art contemporain Avenue de la Jonction 19|1205 GE www.espacekugler.ch Fonderie Kugler Rue de la Truite 4 + 4bis | 1205 GE www.usinekugler.ch Galerie Analix Rue de Hesse 2 | 1204 GE 022 329 17 09 www.analixforever.wordpress.com Galerie Laurence Bernard Rue des Vieux-Grenadiers 2 | 1205

Juillet-Août 2017

022 320 61 24 www.btwgallery.com — Koka Ramishvili Light Machines, Part I: How I build New World Order on my balcony Jusqu’au 22.07 Galerie Mezzanin Rue des Maraîchers 63 | 1205 GE 022 328 38 02 www.galeriemezzanin.com — Marzena Nowak Jusqu’au 07.07 Galerie Patrick Cramer Rue du Vieux-Billard 2 | 1205 GE 022 732 54 32 www.cramer.ch — Yuri Kuper Huiles et techniques mixtes Jusqu’au 15.07 Hard Hat Rue des Bains 39 | 1205 GE 022 320 37 20 www.hard-hat.ch — La Cabale du cheval Pégase Jusqu’au 16.07 Quark Rue Charles-Humbert 6 | 1205 GE 022 731 04 60 www.espacequark.ch — Constellation Pyrrhon Jusqu’au 22.07 ribordy contemporary Boulevard d’Yvoy 7b | 1205 GE 022 321 75 63 www.ribordycontemporary.com — Russell Tyler Jusqu’au 07.07 Skopia Art contemporain Rue des Vieux-Grenadiers 9 |1205 022 321 61 61 www.skopia.ch

EXPOS

AGENDA

Jusqu’au 29.07

Jusqu’au 26.08

Studio Sandra Recio Rue du Vieux-Billard 26 | 1205 GE 022 548 02 42 www.sandrarecio.com

Bailly Gallery Rue l’Hôtel-de-Ville 10 | 1204 GE 022 827 24 24 baillygallery.com

Togu Art Club & Togu Architecture Rue Bergalonne 3 | 1205 GE www.espace-ugot.com

Ceysson & Bénitière Rue du docteur Alfred Vincent 16 | 1201 GE +33 608 07 02 79 www.ceyssonbenetiere.com

Gagosian Gallery Place de Longemalle 19|1204 GE 022 319 36 19 www.gagosian.com — Balthus Jusqu’au 29.07

Xippas | Art Gallery Espace 1 Rue des Bains 61 | 1205 GE 022 321 94 14 www.xippas.com — Céleste Boursier-Mougenot Solidvideo Jusqu’au 29.07 Xippas | Art Gallery Espace 2 Rue des Sablons 6 | 1205 GE 022 321 94 14 www.xippas.com — Yves Zurstrassen Jusqu’au 29.07

Cité du Temps Pont de la Machine | 1204 GE 022 818 39 00 www.citedutemps.com Espace Muraille Place des Casemates 5 | 1204 GE 022 310 42 92 www.espacemuraille.com — Marc Couturier « Voyage, voyage, des aucubas aux dames de nage »

Gowen Contemporary Rue Jean-Calvin 4 | 1204 GE 022 700 30 68 www.gowencontemporary.com — Nick Archer, Jenny Pockley Beyond the sublime Jusqu’au 28.07 Galerie Alexandre Mottier Blvd Georges-Favon 17 | 1204 GE 022 310 03 73 www.galerie-mottier.ch Galerie Anton Meier Palais de l’Athénée Rue de l’Athénée 2 | 1205 GE www.antonmeier-galerie.ch

Galerie de Jonckheere Rue de l’Hôtel de Ville 7|1204 GE 022 310 80 80 www.dejonckheere-gallery.com — Peindre en Flandres au XVIIème siècle Jusqu’au 28.07 Galerie Grand Rue Grand-Rue 25 | 1204 GE 022 311 76 85 www.galerie-grand-rue.ch Galerie l’Art’monie Rue de Villereuse 1 | 1207 GE 022 777 22 22 www.facebook.com/galerielarmonie. ch Galerie Patrick Gutknecht Rue de Saint-Léger 28 | 1204 GE 022 312 32 14 www.gutknecht-gallery.com — The Magnificent Obsession The Last Ones

CITÉ-CENTRE Act — Art / Halle nord Place de l’Île 1 | 1204 GE 022 312 12 30 www.act-art.ch — Carnets 08.07-19.08 Vernissage le 07.07 à 18h ArtDynasty Grand-Rue 23 | 1204 GE 022 310 21 03 www.artdynasty.ch — Resonances Jusqu’au 09.09 Artvera’s Rue Etienne-Dumont 1 | 1204 GE 022 311 05 53 www.artveras.com — 1917 Russian Phoenixes in the West

BESOIN DE NOUVELLES PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES ?

Découvrez les métiers de l’infographie et spécialisez-vous dans la création et conception graphique assistées par ordinateur !

Certificat d’illustration numérique 2D

L'illustration à l’aide d’outils numériques, tablettes et logiciels.

Prochaine rentrée : 1er novembre 2017

Certificat de design horloger

Élaboration du concept global d’un produit horloger.

Prochaine rentrée : 22 septembre 2017

Certificat de polygraphe

Création et publication professionnelle impression et digitale.

Prochaine rentrée : 28 août 2017 Informations & inscriptions : vicky.golay @ ifage.ch I T +41 22 807 30 82

84

Place des Augustins 19, 1205 Genève I www.ifage.ch


AGENDA

EXPOS

Collages par Joanna Blanquart-White Jusqu’au 08.07

Peinture, dessins, photographies et sculptures (1900-2016) Jusqu’au 21.07

Galerie Rosa Turetsky Grand-Rue 25 | 1204 GE 022 310 31 05 www.rosaturetsky.com — Yves Dana Oeuvres récentes 15.08-02.09

KiosK Collectif Halte Place des Augustins 1205 Genève 079 576 89 34 https://kioskaugustins.tumblr.com

Galerie Salomon Lilian Rue Verdaine 6 | 1204 GE 022 310 56 88 www.salomonlilian.com — Intérieurs de Hollande Jusqu’au 30.10 Galerie Schifferli Grand Rue 32 | 1204 GE 022 312 18 20 http://galerie-schifferli.ch Galerie Sébastien Bertrand Rue du Simplon 16 | 1207 GE 022 700 51 51 www.galeriebertrand.com — Richard Kern USED / solo show LIKE / group show Jusqu’au 02.09 Galerie Sonia Zannettacci Rue Henri Fazy 4 | 1204 GE Rue des Granges 16 | 1204 GE 022 311 99 75 www.zannettacci.com — Jacques Villegle Aux urnes, Citoyens Jusqu’au 31.07 Galerie TACTILe Place du Grand-Mézel 8|1204 GE 022 310 21 56 www.tactile.ch Grob Gallery Rue Etienne-Dumont 2 1204 Genève 022 810 86 56 https://grobgallery.com — Nudes

Juillet-Août 2017

Quartier Libre SIG Pont de la Machine | 1204 GE 022 420 75 75 www.sig-quartierlibre.ch — Le fil d’une passion En partenariat avec le Théâtre des Marionnettes Jusqu’au 15.10 LiveInYourHead Haute école d’art et de design Bâtiment Général-Dufour Rue de Hesse 5 | 1204 GE 022 388 51 00 https://head.hesge.ch/art/liveinyourhead/ Next Door Gallery Rue de l’Arquebuse 16 | 1204 GE 022 320 90 57 www.next-door.ch Opera Gallery Place Longemalle 10-12 |1204 GE 022 318 57 70 www.operagallery.com/geneva Palais de l’Athénée Salle Crosnier Rue de l’Athénée 2 | 1205 GE www.societedesarts.ch Papiers Gras Place de l’Île 1 | 1204 GE 022 310 87 77 www.papiers-gras.com — Georges Schwizgebel, Simon Tschopp Jusqu’au 22.07 Phoenix Ancient Art SA Rue Verdaine 6 | 1204 GE

86

AGENDA

022 318 80 10 www.phoenixancientart.com/workof-art — Exceptionnelle sélection de bijoux et orfèvrerie antiques Jusqu’au 31.10 TOPIC Espace d’art indépendant Av. Ernest-Pictet 28-30 1203 Genève www.topic.to QUARTIER DE L’ÉTOILE Art Bärtschi & Cie Rte des Jeunes 43 | 1227 Carouge 022 310 00 13 www.bartschi.ch Espace L Route des Jeunes 43, Allée G 1227 Carouge 022 301 64 90 www.espacel.net Ferme de la Chapelle Route de la Chapelle 39 1212 Grand-Lancy 022 342 94 38 www.fermedelachapelle.ch — Lucia Masu, Jacqueline Benz, David Jacot Féminin pluriel Jusqu’au 09.07

EXPOS

Villa Bernasconi Route du Grand-Lancy 8 1212 | Grand-Lancy 022 794 73 03 www.villabernasconi.ch — Winshluss Un monde merveilleux Jusqu’au 16.07 CAROUGE

Galerie Joy de Rouvre Rue des Moraines 1|1227 Carouge 079 614 50 55 www.galeriejoyderouvre.ch

Air Project Art Gallery Quai du Cheval-Blanc 11 1227 Les Acacias 022 342 47 05 www.airproject.ch

Galerie Marianne Brand Rue Ancienne 20 | 1227 Carouge 022 301 34 57 www.galeriembrand.ch

Aubert Jansem Galerie Rue Saint-Victor 11 1227 Carouge 022 342 55 56 www.aubertjansem.ch — Wu Hao « pittura » Jusqu’au 05.08 Espace Diamono : ED Rue des Moraines 4bis 1227 Carouge 022 548 37 33 www.cms2.espace-diamono.ch

Pavillon Sicli Route des Acacias 45 1227 | Les Acacias 022 596 43 80 www.pavillonsicli.ch

Espace JB Rue des Noirettes 32 Studio 526 | 1227 Carouge www.espacejb.com — Paolo Woods, Gabriele Galimberti Les Paradis 10.08-01.10, Vernissage le 05.09 Parc des Bastions

Simon Studer Art Rte des Jeunes 4t 1227 | Les Acacias 022 544 94 00 www.simonstuderart.ch

Flux Laboratory Rue Jacques-Dalphin 10 1227 Carouge 022 308 14 50 www.fluxlaboratory.com

Studio Sandra Recio Route des Jeunes 4ter 1227 | Les Acacias 022 548 02 42 www.sandrarecio.com

Galerie Annick-Zufferey Place des Charmettes 1 1227 Carouge 022 343 03 05 www.galerie-annickzufferey.ch

Go Out! Magazine

GalerieLIGNEtreize Rue Ancienne 29 | 1227 Carouge 022 301 42 30 www.galerielignetreize.ch

Krisal galerie Rue du Pont-Neuf 25 | 1227 Carouge 022 301 21 88 www.krisal.com Le Salon Vert Rue Ancienne 15 | 1227 Carouge 022 300 56 65 www.salonvert.ch — Marieke Ringel We are all stardust Jusqu’au 09.09 NOV Gallery Rue Joseph-Girard 4 1227 Carouge 079 245 10 87 www.novgallery.com Séries Rares Rue Vautier 15 | 1227 Carouge 022 557 66 97 www.series-rares.ch HERMANCE Fondation Auer Ory pour la Photographie Rue du Couchant 10 |1248 GE 022 751 27 83 www.auerphoto.com — Aris Georgiou La photographie au-delà du photographe Jusqu’au 09.09 PETIT-SACONNEX

87

Villa Dutoit Chemin Gilbert Trolliet 5 1209 Petit-Saconnex 022 733 05 75 www.villadutoit.ch BERNEX Mairie de Bernex Galerie Aux portes de la Champagne Rue de Bernex 313 | 1233 Bernex 022 850 92 40 www.bernex.ch/galerie COLOGNY Fondation Martin Bodmer Route Martin Bodmer 19-21 1223 Cologny 022 707 44 36 www.fondationbodmer.ch — Germaine de Staël et Benjamin Constant L’esprit de liberté Jusqu’au 01.10 — Jazz & Lettres Jusqu’au 25.02.18 MEYRIN Galeries du Forum de Meyrin Place des Cinq-Continents 5 1217 Meyrin 022 989 16 69 www.meyrinculture.ch/evenements/ exposition — Kiki et Albert Lemant Nids d’ici, ni d’ailleurs 15.07-29.10, Vernissage le 15.07 dès 14h Bibliothèque d’Art et d’Archéologie Prom. du Pin 5 | 1204 Genève 022 418 27 00 www.ville-ge.ch/mah Cabinet d’arts graphiques Promenade du Pin 5 | 1204 GE 022 418 27 70 www.ville-ge.ch/cde


AGENDA

AGENDA

EXPOS / MUSÉES

Musée d’histoire des sciences Rue de Lausanne 128 | 1202 GE 022 418 50 60 www.ville-ge.ch/mhs — Images de science

— Martin Disler Des coups au coeur Jusqu’au 30.07 MUSÉES Centre d’Art Contemporain Rue des Vieux Grenadiers 10 1205 | GE 022 329 18 42 www.centre.ch — From Concrete to Liquid To Spoken Worlds to the Word Jusqu’au 27.08

Jusqu’au 29.10

Centre d’édition contemporaine Rue des Rois 15 | 1204 GE 022 310 51 70 www.c-e-c.ch — Jakob Kolding The Outside or the Inside of the Internalised Externalised Jusqu’au 30.09

Musée Ariana Av. de la Paix 10 | 1202 GE 022 418 54 50 www.ariana-geneve.ch — Morceaux choisis Jusqu’au 27.08 — Assiettes parlantes Jusqu’au 21.01.18 — Schnaps & rösti Jusqu’au 18.02.18

Médiathèque (FMAC) Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève Rue des Bains 34 | 1205 GE 022 418 45 40 www.ville-geneve.ch/fmac-mediatheque

Centre de la photographie Genève Rue des Bains 28 | 1205 GE 022 329 28 35 www.centrephotogeneve.ch — Efrat Shvily The Jerusalem Experience 02.06-20.08

Musée Barbier-Mueller Rue Jean-Calvin 10 | 1204 GE 022 312 02 70 www.barbier-mueller.ch — 6000 ans de réceptacles, La vaisselle des siècles Jusqu’au 31.12

Fondation Baur - Musée des Arts d’Extrême-Orient Rue Munier-Romilly 8 | 1206 GE 022 704 32 82 www.fondation-baur.ch — L’Aventure chinoise Une famille suisse à la conquête du Céleste empire Jusqu’au 02.07

Musée d’ethnographie (MEG) Bd Carl-Vogt 65-67 | 1205 GE 022 418 45 50 www.ville-ge.ch/meg — Les archives de la diversité humaine — L’effet boomerang Les arts aborigènes d’Australie Jusqu’au 07.01.18

Maison Tavel Rue du Puits-Saint-Pierre 6|1204 GE 022 418 37 00 www.ville-ge.ch/mah — Faire le mur ? Le Monument International de la Réformation a 100 ans !

Musée d’art et d’histoire (MAH) Rue Charles-Galland 2 | 1206 GE 022 418 26 00 www.ville-ge.ch/mah — Musées du XXIème siècle Visions, ambitions, défis

Juillet-Août 2017

88

Jusqu’au 20.08 — Présentation d’objets issus du trafic illicite Jusqu’au 30.09 Musée d’art moderne et contemporain (MAMCO) Rue des Vieux-Grenadiers 10 1205 | GE 022 320 61 22 www.mamco.ch — Kelley Walker — General Idea, Photographs — Swiss Pop Jusqu’au 10.09 Musée de Carouge Place de Sardaigne 2 | 1227 Carouge 022 342 33 83 www.carouge.ch/musee — Ma vie de Courgette, on vous dit tout ! Jusqu’au 20.08 Musée des Suisses dans le Monde Château de Penthes Chemin de l’Impératrice 18 1292 Pregny-Chambésy 022 734 90 21 www.penthes.ch Musée Rath Place de Neuve 1 | 1204 GE 022 418 33 40 www.ville-ge.ch/mah Muséum d’Histoire Naturelle Route de Malagnou 1 | 1208 GE 022 418 63 00 www.ville-ge.ch/mhng — Fourmis, la grande exposition Jusqu’au 07.01.18

MUSÉES / OPÉRA

Jusqu’au 26.08

OPÉRA 01.07 Norma Tragedia lirica en 2 actes de Vincenzo Bellini. Norma, une histoire passionnée d’une rare noblesse, une histoire d’amour, de trahison et d’élégance. Connaissez-vous Casta Diva ? L’incantation mystique à la lune, dans la forêt sacrée, est une leçon de bel canto qui exige une interprète exceptionnelle, tant sur le plan de la technique vocale que sur celui de la tragédie. Grâce à son génie dramatique, Bellini ressuscite les vestales de l’Antiquité et fait porter à Norma les deux actes de son drame. Norma,

une parenté certaine avec Medea, est troublée par un conflit triangulaire entre l’amour humain, l’amour divin et l’amour maternel. C’est le retour d’Alexandra Deshorties, l’époustouflante Medea de la saison 2014-2015. Opéra des Nations Avenue de France 40 1202 Genève 022 322 50 50 www.genevaopera.ch 27.08 La clemenza di Tito Chanté en italien avec surtitres anglais et français.

près avoir impressionné par son interprétation de The Indian Queen, Teodor Currentzis est de retour avec son Ensemble MusicAeterna pour un des ultimes chefs-d’œuvre de Mozart. Dans les derniers mois de sa vie, il trouve la force d’écrire des pages exceptionnelles, dont son ultime opera seria, La Clemenza di Tito. Grâce à la musique, il sublime amitié, vengeance, passion, intrigue politique, dilemme moral… Faut-il faire respecter la loi ou primer l’amitié ? Titus incarnerait-il l’idéal du souverain éclairé ? Une réflexion sur le pouvoir et la confiance en la nature humaine. Allu-


AGENDA

sion à l’idéal maçonnique ? Au fond, il n’y a que deux passions dominantes : la haine et la vengeance d’un côté ; l’amour et le pardon de l’autre. Poison négatif, détachement positif. Un rendez-vous incontournable avec Mozart et Teodor Currentzis, pour cet événement rare et unique. Une autre façon d’entendre et d’écouter Mozart.

OPÉRA / CONCERTS CLASSIQUES

Opéra des Nations Avenue de France 40 1202 Genève 022 322 50 50 www.genevaopera.ch

CONCERTS CLASSIQUES

U LE N C M

UI MET TOU É Q D’ACCOR T D A F ND E O

40, RUE DES BAINS • 1205 GENÈVE • BIRDIECOFFEE.COM

CONCERTS D'ÉTÉ EN VIEILLE-VILLE Du 29 juin au 12 août, l’association humanitaire Musique et Vie propose d’assister gratuitement à 39 concerts pendant la pause de midi, de 12h30 à 13h30, dans le cadre apaisant de l’Eglise Luthérienne de Genève.

en tournée au Japon, en Malaisie, à Singapour, aux Philippines et à Taiwan en 2000 et aux Pays-Bas en 2004. Eglise Anglicane de Holy Trinity www.calvin.edu 14 Rue du Mont-blanc 1201 Genève

Musique et Vie a choisi de soutenir la partie musicale du projet Couleurs cachées, un spectacle musical itinérant organisé par le Mouvement ATD Quart-Monde et qui sera en tournée en suisse cet automne. www.ville-ge.ch/culture/musiques Jusqu’au 12.08

02.07 à 20:30 Orchestre de la suisse romande et Denis Kozhukhin, Piano L’Orchestre de la Suisse Romande et Denis Kozhukhin nous emmènent vers des horizons colorés et rythmés, avec pour commencer la Provence de Georges Bizet. Sa musique de scène accompagnant la pièce L’Arlésienne d’Alphonse Daudet connut, dès sa création en 1872, un succès jamais démenti depuis. L’auteur y adapte même quelques mélodies populaires provençales pour nous plonger mieux encore dans l’ambiance de ce drame amoureux. Scène Ella Fitzgerald Parc La Grange 1211 Genève 022 418 36 18 www.musiquesenete.ch

01.07 à 20:30 Seiji ozawa International Academy Switzerland 2017 Kazuki Yamada, direction Quatuors et ensemble à cordes Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 022 418 35 00 1204 Genève www.ville-ge.ch/culture/victoria_hall 02.07 à 17:00 The Calvin college Alumni Choir The Calvin College Alumni Choir sera en concert à l'Église Anglicane de Holy Trinity à Genève le 2 juillet 2017.nationale des musiciens pastoraux (NPM) et de l’association américaine des organistes (AGO). Le Dr. Shangkuan a emmené le chœur

Go Out! Magazine

04-07 - 08.07 à 20:45 Il re pastore | Serenata de Mozart Deux actes de Mozart dirigée par Franco Trinca. Ecrit à l’âge de vingt ans par Wolfgang Amadeus Mozart En cas de pluie, cet évène-

91

ment sera déplacé à l’Alhambra. Cour de l’Hôtel de Ville Rue de l’Hôtel-de-Ville 2 1204 Genève 06.07 à 20:30 Trio da kali Hawa Diabaté, voix Lassana Diabaté, balafons Madou Kouaté ngoni et chœur Cour de l’Hôtel de Ville Rue de l’Hôtel-de-Ville 2 1204 Genève 022 418 36 18 www.musiquesenete.ch 11.07 à 20:30 The Mozart Project | Olivier Cavé, piano Rinaldo Alessandrini, direction The Mozart Project, un concert avec le pianiste Olivier Cavé à découvrir dans la Cour de l’Hôtel de Ville de Genève le 11 juillet dans le cadre du Festival dMusiques en été 2017. Cour de l’Hôtel de Ville Rue de l’Hôtel-de-Ville 2 1204 Genève 022 418 36 18 www.musiquesenete.ch 13.07 à 20:30 Quatuor Arod | Mozart, Beethoven, Mendelssohn Le Quatuor Arod sera en concert dans la Cour de l’Hôtel de Ville de Genève le 13 juillet dans le cadre du Festival Musiques en été 2017.


AGENDA

Cour de l’Hôtel de Ville Rue de l’Hôtel-de-Ville 2 1204 Genève 022 418 36 18 www.musiquesenete.ch 14.07 à 20:30 OCG GáborTakács-Nagy direction Julian Bliss - clarinette Alexandre Malofeev - piano Ferme de Saint-Maurice +41 76 308 03 99 reservations@bellerive-festival.ch www.bellerive-festival.ch 18.07 à 20:30 Beatrice Rana, Piano La pianiste Beatrice Rana sera en concert dans la Cour de l’Hôtel de Ville de Genève le 18 juillet dans le cadre du Festival Musiques en été 2017. Cour de l’Hôtel de Ville Rue de l’Hôtel-de-Ville 2 1204 Genève 022 418 36 18 www.musiquesenete.ch 20.07 à 20:30 Stephan Genz, Baryton et Michel Dalberto, Piano Stephan Genz et Michel Dalberto seront en concert dans la Cour de l’Hôtel de Ville de Genève le 20 juillet dans le cadre du Festival Musiques en été 2017. Cour de l’Hôtel de Ville Rue de l’Hôtel-de-Ville 2 1204 Genève 022 418 36 18 www.musiquesenete.ch 25.07 à 20:30 22E Académie Baroque Européenne D’ambronay Paul Agnew, direction musicale et mise en espace. Ensemble Repicco Kinga Ujszaszi, violon Jadran Duncumb, théorbe. Avec les chanteurs et instrumentistes de la 22e Académie baroque européenne d’Ambronay Cour de l’Hôtel de Ville

Juillet-Août 2017

CONCERTS CLASSIQUES

Rue de l’Hôtel-de-Ville 2 1204 Genève 022 418 36 18 www.musiquesenete.ch 27.07 à 20:30 Quatuor Zaïde Charlotte Juillard, violon Leslie Boulin Raulet, violon Sarah Chenaf, alto Juliette Salmona, violoncelle Cour de l’Hôtel de Ville Rue de l’Hôtel-de-Ville 2 1204 Genève 022 418 36 18 www.musiquesenete.ch 03.08 à 20:30 Geneva Camerata et Marie-Nicole Lemieux, contralto David Greilsammer, direction Marie-Nicole Lemieux, contralto Damien Darioli, percussions Cour de l’Hôtel de Ville Rue de l’Hôtel-de-Ville 2 1204 Genève 022 418 36 18 www.musiquesenete.ch 08.08 à 20:30 Ensemble Raro Diana Ketler, piano Alexander Sitkovetsky, violon Razvan Popovici, alto Jan-Erik Gustafsson, violoncelle Pablo Barragán, clarinette Olivier Darbellay, cor Cour de l’Hôtel de Ville Rue de l’Hôtel-de-Ville 2 1204 Genève 022 418 36 18 www.musiquesenete.ch 10.08 à 20:30 L’orchestre de Chambre de Genève et Muzsikás Arie van Beek, direction Mihály Sipos, violon et cithare László Porteleki, violon, koboz et chant Péter Éri, alto, mandoline et flûte Dániel Hamar, contrebasse,

92

AGENDA

tambour, cymbales et chant Scène Ella Fitzgerald Parc La Grange 1211 Genève 022 418 36 18 www.musiquesenete.ch 15.08 à 20:30 Berlin STradivari Arie van Beek, direction Wolfram Brandl et Christoph Streuli, violons Matthew Hunter et Walter Küssner, altos Knut Weber et Stephan Koncz, violoncelles Cour de l’Hôtel de Ville Rue de l’Hôtel-de-Ville 2 1204 Genève 022 418 36 18 www.musiquesenete.ch 04.08 à 20:30 Soirée Fantasque À L’opéra Geca En Tournée Ludwig Van Beethoven (1770-1827) Symphonie N°4 en Si Bémol Majeur, Opus 60 Gioachino Rossini (1792-1868) L'italiana in Algeri - "Per lui Che Adoro" Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) La Betulia Liberata - "Parto inerme e non pavento" Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) "Non piu di fiori" Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) La clemenza di Tito - "Deh per questo istante solo" Gioachino Rossini (1792-1868) La Scala Di Seta · Ouverture Gioachino Rossini (1792-1868) L'Italiana In Algeri - "Cruda Sorte" Geneva Camerata 2 bis rue St-Léger 1205 Geneva 022 310 05 45 www.genevacamerata.com

CONCERTS CLASSIQUES / THÉÂTRE / EN FAMILLE

05.08 à 16:00 Beethoven à Paris Arturo Corrales (né en 1973) "Muévete, Janus...!" - Concerto pour percussion & orchestre commande du Geneva Camerata création française ludwig van beethoven (1770-1827) concerto pour piano n°4 en sol majeur, opus 58 ludwig van beethoven (1770-1827) symphonie n°4 en si bémol

majeur, opus 60 Geneva Camerata 2 bis rue st-léger 1205 geneva 022 310 05 45 www.genevacamerata.com 28.08 à 17:00 Variations musicales de Tannay Juan Crisóstomo De Arriaga Los Esclavos Felices Joaquín Rodrigo - Fantaisie pour un gentilhomme

Concerto d’Aranjuez - pour guitare & orchestre Concerto d’Aranjuez pour guitare & orchestre Danzas gitanas op. 55 pour orchestre Parc du Château de Tannay Route François-Louis Duvillard 6, 1295 Tannay Ticketcorner.ch 0900800800 www.musicales-tannay.ch

THÉÂTRE Théatre du Galpon 2 route des Péniches 1211 Genève +41 22 321 21 76 www.galpon.ch — Songe d’une nuit d’été De William Shakespeare, mise en scène Valentin Rossier Avec Edwige Baily, Barbara Baker, Claire Bodson, Maxime Anselin, François Nadin, Valentin Rossier et Gilles Tschudi Macbeth de William Shakespeare dans une mise en scène de Valentin Rossier à découvrir au Théâtre de l’Orangerie à Genève Du 30.06 au 02.08 Théâtre de l’Orangerie Parc La Grange, 66C Quai Gustave Ador 1207 Genève 022 700 93 63

www.theatreorangerie.ch — Macbeth De William Shakespeare, mise en scène Valentin Rossier Avec Edwige Baily, Barbara Baker, Claire Bodson, Maxime Anselin, François Nadin, Valentin Rossier et Gilles Tschudi Du 27.07 au 16.08 — Maris et femmes De Woody Allen, mise en scène Michel Kacenelenbogen Avec Aurélia Bonta, Nicolas Buysse, Isabelle Defossé, Inès Dubuisson, Charlie Dupont, Tania Garbarski et Damien Gillard Du 18.07 au 30.07 — Fool for love De Sam Shepard, mise en scène Pietro Musillo Avec Julia Batinova, Christian Grego-

ri, Yann Schmidhalter et Frank Semelet Du 02.08 au 13.08 — Nouvelles mortuaires D’Anton Tchekhov, mise en scène Didier Carrier. Avec Isabelle Bosson, Nathalie Boulin, Marie Ruchat, Vincent Babel et Didier Carrier Du 15.08 au 27.08 — L'illuminé Texte et mise en scène Marc Hollogne. Avec sur scène Marc Hollogne et Laurent Dauvillée Et sur écran Rufus, Michel Jonasz, Mathilda May, Angela Del Ni, Claude Aufaure, Jean-Paul Bordes, Félicie Baille et Nathalie Gillet Du 29.08 au 14.09

EN FAMILLE Théâtre du Galpon 2 route des Péniches 1211 Genève +41 22 321 21 76 www.galpon.ch — La véritable histoire de blanche neige au mexique Conception et jeu Denis Correvon,

Go Out! Magazine

Stefania Nuzzo, Christine Torche et Mathieu Ziegler Christophe Kiss, marionnettes Du 04.07 au 08.07 Théâtre de l’Orangerie Parc La Grange, 66C Quai Gustave Ador 1207 GE

93

022 700 93 63 www.theatreorangerie.ch — Les trois petits cochons Dès 5 ans De Noëlle Revaz, mise en scène Georges Grbic avec Céline Goormaghtigh, Agathe Hazard Raboud, Ludovic Chazaud et Cédric Simon


AGENDA

Du 22.07 au 12.08 LAUSANNE ESTIVALE ETE 2017 - J'explore ma ville Les promenades découvertes sont accompagnées par Floriane Nikles. Elles ont lieu par tous les temps sans

EN FAMILLE / FESTIVALS

AGENDA

inscription préalable. Les enfants sont sous la responsabilité de leurs parents ou d'un adulte accompagnant durant toute la promenade. Trouver les dates et parcours sur: www.jexploremaville.ch du 05.07 au 17.08

FESTIVALS Festival international "Les heures d'orgue de saint-pierre" Le festival international "Les heures d’orgue de Saint-Pierre" s'étend cette année du 3 juin au 30 septembre 2017, chaque samedi à 18h00. Voir les horaires sur www. leprogramme.ch/concerts/festival-international-les-heures-dorgue-de-saint-pierre/geneve/cathedrale-saint-pierre Cathédrale Saint-Pierre, 1200 Genève 03.06 - 30.09 Montreux jazz Festival de musique Jazz, Blues, Rock, Pop, Electro 3 scènes payantes et scènes gratuites. Yello, Brian Wilson, Usher, Montreux s'apprête à accueillir l'habituel grouillement annuel de mélomanes et de fêtards, venus écouter leur artiste préféré, découvrir de nouveaux talents au gré de leurs envies ou plus simplement fouler les espaces verts du bord du Léman. En effet, s'il se crée un bouillonnement musical à l'intérieur des salles de concert, c'est la flânerie collective qui rythme la vie en extérieur. Grace Jones, Pet Shop Boys, Lauryn Hill, Emeli Sandé, LP, Passenger, Tom Jones… www.montreuxjazzfestival.com 30.06 - 15.07

Juillet-Août 2017

Musiques en été Concerts aux styles variés (folk, soul, jazz, classique) Scène Ella Fitzgerald Cour de l’Hôtel de Ville www.musiquesenete.ch 01.07 - 18.08 Ecoute au vert Pour sa 12ème édition Ecoutes au vert vous invite à vous embarquer pour des expériences sonores intenses et dépaysantes. Aventures sonores au grand air Genève – Suisse ecoutesauvert.ch 01.07 - 21.07 Festival de la cité Lausanne 46ème édition Concerts, spectacles de danse, théâtre, cirque, humour et autres performances artistiques, Lausanne Tourisme vous offre un tour de ville de la danse! www.festivalcite.ch 04.07 - 09.07 Gena Festival Le festival open-air gratuit d’ Avully fête ses 20 ans ! Et pour célébrer l’événement comme il se doit, le programme de cet édition est aussi chargé qu’alléchant! Cold Bath, Le Fabuleux Jukebox, Alice Roosevelt, DJ Mitch, Heymoonshaker, Rootstudy, Original Nature… Avully

94

www.genafestival.ch 07.07 - 08.07 Lancy Tennessee Un tout nouveau festival de musique country, blues et rock’n’ roll à Lancy cet été! La ville de Lancy renoue avec le genre, tout en ouvrant ses horizons au blues et au rock avec un festival gratuit. The Amazing McNasty Brothers, The Foster Martin Band, Paul Mac Bonvin, Ribs & Bacon, Ben Toury, The Two. A noter que la programmation est signée Cowboy Kurt Parc Navazza-Oltramare www.lancy.ch/culture/culture/ festival-lancy-tennessee 07.07 - 08.07

CinéTransat Superbes films sous les étoiles et dans un des plus beaux lieux de Genève. Des Karaokés géants où toute la foule chante ensemble, des soirées à thèmes, des courts-métrages en avant-programme… CinéTransat, c’est Genève telle qu’on l’aime! Un projet Happy City Lab, organisé par l’Association CinéTransat, reconnue d’utilité publique. Projections cinématographiques gratuites Parc de la Perle du Lac www.cinetransat.ch 13.07 - 20.08 Festival de Bellerive Le festival de Bellerive a été fondé en 1985 et se tient depuis 1999 dans le domaine exceptionnel de La Ferme de Saint-Maurice. Situé sur les hauteurs de la commune de Collonge-Bellerive à 7km du centre de Genève. Une petite restauration se tient à votre disposi-

FESTIVALS

tion dès 19h00. Concerts de musique classique et opéras. Ferme de St-Maurice Chemin de la Dame 67 1222 Collonge-Bellerive www.bellerive-festival.ch 14.07 - 20.07 Guitare en Scène 11ème édition L'objectif des organisateurs est de placer au tout premier plan les fondamentaux de la musique. Marcus Miller, Mark Knopfler, John Paul Jones, Amy MacDonald, Popa Chubby... Saint-Julien-en-Genevois www. guitare-en-scene.com 19.07 - 22.07 Puplinge Classique Festival de musique classique Allant de la musique médiévale au jazz, en passant par les rythmes folkloriques arméniens et le tango argentin. Bref, la musique au

carrefour des nations! 65 solistes/chambristes et 3 orchestres. Concerts payants, concerts gratuits Quatuor Aviv, Ensemble Caravelle, Ensemble Maurice Klezmer, Eric Silberger… Église de Puplinge Rue de Graman 70 1241 Puplinge www.puplinge-classique.ch 15.07 - 19.08 Paleo Festival 42 ème édition du Paléo Festival Nyon. Le plus grand festival open air de Suisse et fait partie des événements musicaux majeurs en Europe. Red Hot Chili Peppers, Arcade Fire, Jamiroquai, Renaud, Manu Chao ou encore Black M fertont partie des artistes qui enflammeront la Plaine de l'Asse Route de Saint-Cergue 312, 1260 Nyon

Thé où ?

Les Georges Le Festival les Georges, a célébré ses 4 ans et 15’000 visites lors de la précédente édition. Muthoni Drummer Queen, Downtempo Wax Tailor, Blonde Redhead, Timber Timbre, Arno... Fribourg www.lesgeorges.ch 11.07 - 16.07 Sion sous les étoiles Sting, Michel Sardou, Zucchero, Véronique Sanson, Les Insus, Roger Hodgson, David Guetta sont les têtes d'affiche de la 4e édition du festival de la plaine de Tourbillon. Plaine de Tourbillon, Sion www.sionsouslesetoiles.ch 12.07 - 16.07

Marchands de thé à Carouge

35 RUE ST JOSEPH 1227 CAROUGE +41 22 301 20 30 WWW.BARTON.CH


Go Out! Magazine

www.ville-geneve.ch

97

Genève Ville de culture Plus d’infos : www.ville-geneve.ch/sentiers-culturels Les cartes illustrées sont disponibles dans les musées des Sentiers, à Genève Tourisme, à l’Espace d’information du Pont de la Machine et à la Maison des arts du Grütli. Suivez les Sentiers culturels conçus par la Ville de Genève pour découvrir les richesses, l’histoire et les personnages marquants de la ville. Le

SBOTANIQUE_FR__PROD_06.02.2017.indd 1

Rh

ône

Botanique

1

1

3,5,7,

10,19

R

www.ville-geneve.ch ,19

e

14,18

Le Département de la culture et du sport gère un important réseau de bibliothèques organisé en trois grands ensembles. Les Bibliothèques municipales, réparties dans sept quartiers, forment le premier, RUEservice de proximité et multipliant les assurant un DU RHÔ NE rencontres littéraires. Le second est composé de la Bibliothèque de Genève, avec ses importants fonds anciens et encyclopédiques, ainsi que de ses entités : le Musée Voltaire, la Musicale et le Centre d’iconographie. Le troisième rassemble les bibliothèques scientifiques des différents musées, tournées vers le monde de la recherche, mais accessibles au public.

ARRÊ

Conseiller administratif en charge de l

2,3,5,

7,10

Sami Kanaan

RD

la ville le porte fièrem internationale grâce n 6 millions d’échantillo importants au monde ; totalité des ouvrages de la science botaniqu d’année pour le plus g un projet unique en Su culturel éveillera la cu

OLA

12,3

PONT DU MONT-BLANC

,10,

I

12,7

H

Condorcet, est particu durant l’année 2017. E de la création des Con par Augustin-Pyramus vous est proposée ave abordant l’histoire de intellectuelle de Genèv

D RUE DE

Bastions – Vieille-Ville – Rues Basses

LA

CIT É

A

i

Jardin Anglais

RUE

AV. PI CT

CO DE LA RRAT ERIE

3

ET-D

E-RO

CH

B RU

h

AQ

UE

S-

DA

R LC

OZ

GR

RUE DU

AN

D-

RU

RHÔN

E

FR

AN

KM

A R T IN

E

E

RUE JEAN-CALVI

h

33 A,E,G

40’ ES

GR

A

NG E

S

N

’A

D ÉE E US R M OI T ST RÊ ’HI AR T D E

RT

7

VÉ EL

TIQ

ED E

f

UE

RU

LA

TR

EIL

E

DE S

F

EL A

ER D

IN

C

RO I

AN

D-

X-

HO

RO U

DL

Bibliothèque de la Cité

Place des Trois-Perdrix 5, 1204 Genève Tél 022 418 32 00 mail webbmu@ville-ge.ch web ville-ge.ch/bm Ma-ve 10h-19h, sa 10h-17h Transports Tram : 12,14 (arrêt Bel-Air) ; Bus 2, 10, D, 4, 5, 7, 19, 36

50’

Promenade du Pin 5 - 1204 Genève tél 022 418 27 00 mail info.baa@ville-ge.ch web ville-ge.ch/baa horaires Lu-ve : 10h-18h ; sa : 9h-12h transports Bus 1, 5, 8, 36 (arrêt Florissant) ; 7 (arrêt Musée d’art et d’histoire)

AN

D-

RU E

RUE

C

D Bibliothèque 5 du Muséum TE d’histoire naturelle

DE LA

GE

S

GE

I-

RU mail biblio.mhn@ville-ge.ch E web museum-geneve.ch DU S horaires Ma-ve : 14h-17h OL EIL E -L transports Bus 1, 5, 8, 25 (arrêt Muséum LL EV VI AN ZY ET des Eaux-Vives FA E-D Bibliothèque 30’ EL

f

e

Pl

e

T R RÊ SE AR GLI É

ac

ur

m

RU

OM

U

GA

LL

E

LE

RU

AR

PIN

S-

36

LE

E

.D

AR

SE

PR

US

E

CH

41’

RU

CH

AN D

D

ST

RO

S-

H

M

P OL

UR

EPF

RU

R

T PAL T-

FE

RÊ AR ETI P

E TO

E DE

AI

SA

S

RU E

T-

36

IN

DE

-B

R TO VIC

EA

UM

ON

4

RUE N

RU E

DE

VE

A

C

Bibliothèque des Minoteries

RU

ED U

PU

RG

Bibliothèque de la Jonction

AT OI

A

B

Musée d’art et d’histoire

Cabinet d’arts graphiques et Bibliothèque d’art et d’archéologie du Musée d’art et d’histoire

Fondation Baur, Musée des Arts d’Extrême-Orient

Muséum d’histoire naturelle

Henry Moore, Reclining figure : Arch leg, 1969-1970 Collection Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève Promenade de l’Observatoire

RE

Albert Gaeng, Contrepoint et fugue, 1972-1974 Collection Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève École des Contamines

2

Serge Candolfi, Sans titre, 1974-1975 Collection Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève École des Contamines

5’

a

LA

Gabriel Stanulis, Sans titre, 1971 Collection Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève École de Roches

Johan Josef Heeb, Clepsydre ou Rêve en la-bémol, 1975-1976 Collection Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève Parc de Malagnou

10’

UM

Boulevard Carl-Vogt 65-67 - 1205 Genève tél 022 418 45 60 mail biblio.meg@ville-ge.ch web meg-geneve.ch horaires Ma-ve : 11h – 18h transports Bus 2, 19 (arrêt Musée d’ethnographie)

d

Rue des Chaudron

20’

-D

UT

T

ED

n

COLLÈGE CALVIN

c

15’

Site archéologique de la cathédrale Saint-Pierre

Musée international de la Réforme

D

F

Maison de Rousseau et de la Littérature

Musée Fondation Zoubov

Musée Barbier-Mueller

Heinz Schwarz, Clémentin Collection Fonds d’art cont de la Ville de Genève Place du Bourg-de-Four

Histoire de rues

La Vieille-Ville est composée de constructions datant pour la

dronniers, celles de la Taconnerie, de la Boulangerie, de la Pélisseri Grand-Mézel, qui nous renseignent sur les corps de métiers

faisaient la vie de cette ville.

L’étude historique des textes ainsi que les fouilles archéologiques apport

au « tacon », ou cuir employé par les cordonniers qui s’y étaient établis.

A ET RR D’H ÊT M IS US TO É IR E D E ’A

28’

École de Roches

EM

E

Robert Hainard, Marmotte, 1964 Collection Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève Parc de Malagnou

C Maison Tavel Robert Hainard, Héron cendré, vers 1970 Collection Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève Parc de Malagnou Paul Bianchi, Bas-relief, 1969-1973 Collection Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève Parc de Malagnou

Paul Bianchi, Guépard assis, 1961-1963 Collection Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève

Parc de Malagnou Max Bill, Colonne, 1966 Collection Fonds d’art contemporain Yvan-Louis Larsen, Chouette effraie, de la Ville de Genève 1963-1970 Place du Bourg-de-Four Collection Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève Parc de Malagnou Yvan-Louis Larsen, Tamanoir, 1960-1969 Collection Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève Parc de Malagnou

Louis Gallet, Gorille, 1945-1984 plupart des XVIIIe et XIXe siècles. Et pourtant le tracé des rues suit un Collection Fonds d’art contemporain qui remonte en grande partie au Moyen Âge, tout comme le nom même de de la Ville de Genève rues. Si de nos jours bon nombre de rues sont rebaptisées afin d’honorer Parc de Malagnou

personnalité, certaines y échappent encore et conservent leur nom d’origin

Luc Jaggi, Taureau, 1947 en va ainsi pour quelques-unes empruntées lors de ce sentier : la rue des Ch Parc de Malagnou Laurent dela Pury, 2004du place Place Sturm

parfois des réponses à l’origine du nom de ces rues. L’actuelle rue des Chaud niers rappelle la présence de ces artisans faiseurs de chaudrons et autres mites. L’emplacement de leurs échoppes était réglementé en raison du carac bruyant et des risques d’incendie liés à leur activité. La rue de la Boulang doit son nom à la présence au XIIIe siècle du four de l’évêque et de sa boul

gerie, alors que la rue de la Pélisserie possédait une tannerie ; les pellet formaient d’ailleurs l’un des corps de métiers les plus riches de la ville. La pl du Grand-Mézel tire son nom du mot « mézel » du latin macellum, qui sig boucherie. On y trouvait des étals de bouchers, un abattoir et une écorche Le nom a perduré alors même que les boucheries ont été déplacées plusie fois d’un bout à l’autre du flanc sud de la haute ville à cause d’insolubles blèmes d’odeurs et d’immondices qui dévaluaient la valeur foncière de leur d’implantation. La place de la Taconnerie garde encore quelque mystère sur origine : après s’être appelée place de la Fromagerie, pour la halle aux froma qui s’élevait à côté de Saint-Pierre, rue du Marché-au-Blé, car il s’y trouvait halle aux grains, son nom actuel pourrait remonter au XVIe siècle et renv

i er s

3

Parc de Malagnou Bibliothèque de Saint-Jean UR E-FO

g

h

G Bibliothèque du Musée d’histoire des sciences

AL O Bibliothèque de Genève – AG NO U Musée Voltaire

CH Ariana Bibliothèque du Musée AU

TH L’A

Avenue de la Paix 10 - 1202 Genève tél 022 418 54 70

B

EUV

E-DU I Bibliothèque des -MOL ARD Conservatoire et Jardin botaniques

Chemin de l’Impératrice 1 - 1292 ChambésyGenève tél 022 418 52 00 mail biblio.cjb@ville-ge.ch web cjb-geneve.ch horaires Lu-je : 13h30-16h30 ; ve : 13h30-16h transports Bus 1, 11, 25, 28 (arrêt Jardin botanique)

D

Plainpalais – Jonction J

RU

K

B

A

1

GU IL

M La Bibliothèque Marie Madeleine Lancoux du MEG

D

Saint-Jean – Servette N

U RG Avenue des Tilleuls 19, 1203 Genève U BO ED AC tél 022 418 92 01 PL mail webbmu@ville-ge.ch web ville-ge.ch/bm Q horaires Ma, je, ve : 15h-19h ; me : 10h-18h  -CO ; sa : SE US 13h30-17h HA EC transports Bus 7,11,9 (arrêt RU Miléant) ; 6, 10, 19 (arrêt Charmilles) RO

Parc de La Perle du Lac - Rue de Lausanne 128 1202 Genève tél 022 418 50 68 mail biblio.mhs@ville-ge.ch web museum-geneve.ch horaires Lu, me : 9h-12h & 14h-17h ; ve : 9h-13h

T

Musées

Parcours proposé

Musées de la Ville de Genève RT

50’

Minutage sur le parcours sans visite des musées

Guide audio

Wi-Fi

Parking vélo WC

7

Ch

Parking voiture

Rue des Délices 25 - 1203 Genève 022 418 95 60 - institut.voltaire@ville-ge.ch www.bge-geneve.ch Lu-ve : 9h-12h & 14h-17h Transports: Bus 9 (arrêt Musée Voltaire) ; 7, 9, 11 (arrêt Délices)

RU transports Bus 1, 25 (arrêt Sécheron) EM ICH EL -

H

b

Maison des arts du Grütli - Rue du Général-Dufour 16 - 1204 Genève tél 022 418 35 80 mail bmus@ville-ge.ch CO SA UR D web bge-geneve.ch IN T E E horaires Ma  : 15h-19h  ; Me : 14h-18h ; Je : S PU EIERR ; Ve : 13h-17h E ER 13h-17h  transports Trams 12, 18 (arrêt Place de Neuve); Bus 3, 5 (arrêt Place de Neuve) ; 2, 19 (arrêt RU E Théâtre)

R T LL EN HÔ Rue Sillem 2, 1207 Genève VI H DE tél 022 418 37 70 E ÊT E RU RR RU mail webbmu@ville-ge.ch A web ville-ge.ch/bm horaires espace adultes Ma, je, ve : 15h-19h ; me 10h-18h ; sa 13h30-17h transports  Bus 2, 6, E, G (arrêt Vollandes)

ER

T ARRÊ S CHÉE TRAN

1 8

Bibliothèque des Pâquis

Rue du Môle 17, 1201 Genève 33’ tél 022 418 37 50 mail webbmu@ville-ge.ch web ville-ge.ch/bm horaires espace adultes Ma, je, ve : 12h-18h30 ; me 10h-18h30 ; sa 13h30-17h transports Tram 15 (arrêt Môle) ; Bus 1 (arrêt Navigation)

St

N

M ON T

IO

E -D U

-S

Boulevard Carl-Vogt 22, 1205 Genève tél 022 418 97 10 mail webbmu@ville-ge.ch web ville-ge.ch/bm horaires espace adultes BARR ES: 13h30-17h Ma, je, ve : 15h-19h ; me : 10h-18h ;Dsa  IÈRE S UE ; transports  Tram 14 (arrêt Jonction)  Bus 4,11,D (arrêt Jonction) ; 2, 19, 32 (arrêt SainteClotilde)

0’

L Bibliothèque de Genève – La Musicale

RRAS

SIÈR Route de Malagnou E 1 - 1208 Genève tél 022 418 63 25

G

RA N

LE

ED

UE

E

Pâquis – Nations F

j

D

f

C DE

E Ddes E LAMinoteries 5, 1205 Genève Parc MAD ELE tél 022 418 37 45 INE mail webbmu@ville-ge.ch web ville-ge.ch/bm horaires espace adultes Ma, je, ve : 15h-19h ; me : 10h-18h ; sa : 10h-13h transports  Tram 12 (arrêt Augustins) ; Bus 35 (arrêt Augustins)

Tranchées - Eaux-Vives

F

C Bibliothèque d’art et d’archéologie du Musée d’art et d’histoire - BAA

GR

D

g

MP

E

.H

45’

i

Parc des Bastions

T LO

LE

EL

IL

-B

-V

IS

DE

ÇO

L-

AN

e

RT

E ÔT

FR

FO

E

.J

RU

R

BD

b

C

E

LE

RU

.E

BD

c

0’ Promenade de l’Observatoire

A

1

B

8

e

Ad

RU

F.-

E de ort re -F ua Le Sq ue r la

T-

Bibliothèque de Genève (BGE)

Promenade des Bastions 1 - 1204 Genève Tél 022 418 28 00 mail info.bge@ville-ge.ch RU ED EL web bge-geneve.ch AR ÔTI Lu-ve : 9h-18h ; sa : 9h-12h SS E R IE Transports  : Tram 12 ; Bus 3, 5

G

F

Rive ED

RU

8

g

RA

6

B

E E AD OIN d EN NT A OM TPR AIN S

b

a

a

6’

c

RU

ON

TIENN

ÉE

Gratuité

M

L’H

L

7

Personnes à mobilité réduite

j concernant l’accesToutes les informations sibilité aux bâtiments se trouvent sur le site accessibilite.ch Durée

Le parcours, sans visite des musées, dure 50 minutes. N

JoursÉfériés (se renseigner sur l’ouverture des musées) TH

A Promenade 25 saint, T décembre, 1er janvier, Vendredi RÊ du Pin Lundi AR Lundi de Pâques, Jeudi de l’Ascension, de Pentecôte, 1er Août, Jeûne genevois (1er jeudi de septembre)

La plupart des musées sont gratuits le premier dimanche du mois. Un sens de visite est proposé ; le sentier peut toutefois être rejoint à toute étape.

RUE É

M

Bel-Air Cité, rue Henri-Fazy, place du Bourgde-Four La Vieille-Ville présente peu de circulation automobile, et les vélos y sont autorisés. Il est cependant conseillé de faire ce parcours à pied car les distances sont courtes et les pavés omniprésents.

EMON T

2

5

P

Musée d’art et d’histoire bus 7, arrêts Bel-Air Cité, Molard et Musée d’art et d’histoire ; tram 12, bus 2 et 10, Cabinet d’arts graphiques du Musée d’art et d’histoire arrêts Bel-Air Cité et Molard État de mai 2015 Fondation Baur, Musée des Arts d’Extrême-Orient Pour plus de renseignements : tpg.ch Muséum d’histoire naturelle Parkings vélos

Mary Shelley (1797-1851) : statue de Frankenstein sur la plaine de Plainapalais Rodolphe Toepffer (1799-1746) : buste au square Toepffer Voltaire (1694-1778) : Musée Voltaire au 25 rue des Délices

ville-geneve.ch/sentiers-culturels

au Cimetière des Rois :

Restauration

Cafétéria du Muséum d’histoire Parkings voitures naturelle ; Restaurant Le Barocco Musée d’art et Parkingdu Saint-Antoine d’histoire

DE

ville-geneve.ch/sentiers-culturels

K

Transports

7

8

9

10

E

O

4

N

à l’autre traverse donc une zone remarquable par Site archéologique de la cathédrale Saint-Pierre ses bâtiments datés de la fin du XIXe et du début du Musée international de la Réforme XXe siècle. Le luxueux quartier a non seulement attiré Maison Tavel bon nombre de personnalités qui y ont élu domicile, Maison de Rousseau et de la Littérature mais il a également assuré une missionl culturelle en Musée Fondation Zoubov rassemblant dans un périmètre restreint plusieurs Musée Barbier-Mueller musées d’importance : le Musée d’art et d’histoire, le ville-geneve.ch/sentiers-culturels Cabinet des estampes, le Muséum d’histoire naturelle, la Fondation Baur, ainsi que le Petit Palais et le Musée de l’horlogerie aujourd’hui fermés. ARRÊT FRANZ-LISZT

36

Bus 36, arrêts Bourg-de-Four, Cathédrale et Hôtel-de-Ville ; bus 3 et 5, arrêt Palais Eynard ;

Les écrivains-e-s à travers Genève 1

2

3

4

Transports

Av .G

.V ale

t te

La botanique, « cette s détails » comme la déc

En Ville

Stendhal, Victor Hugo, Dostoïevski… Genève a été décrite par bien des hommes de Lettres et de nombreuses rues portent les noms d’auteur-e-s célèbres. Bertrand Lévy, dans Genève Voix du Sud (éd. Métropolis), a rassemblé les textes d’écrivains méridionaux qui ont dépeint la ville de leur plume. Le Sentier culturel – D’une bibliothèque à l’autre propose de se perdre dans les rues de Genève à travers l’imaginaire d’auteur-e-s pour qui la cité fut le décor de leur fiction. Les extraits reproduits sont autant d’invitations à se rendre dans l’une des bibliothèques de la ville, afin d’en prolonger la lecture.

La colline fortifiée de la Vieille-Ville, habitée depuis les Allobroges et l’époque romaine, demeure le point culminant de la ville. Centre historique de Genève, ce quartier, également appelé ville haute ou Cité, retrace deux mille ans d’histoire et atteste du développement économique, politique et religieux de la cité du bout du lac à travers les siècles. Ce Sentier culturel vous emmène battre les pavés de ces rues anciennes reliant la cathédrale Saint-Pierre et le Musée international de la Réforme, l’Hôtel de Ville comme siège de la vie politique cantonale et municipale depuis plus d’un C’est grâce à James Fazy, le père de la Genève demi-millénaire, la Maison Tavel, la rue des Granges moderne, que la cité fait sauter le corsetetde ses ses prestigieux hôtels particuliers du Siècle des remparts au milieu du XIXe siècle. Parmi les nouveaux Lumières, la maison natale de Jean-Jacques Rousseau quartiers qui formeront la Ceinture fazyste, des et lacelui très ancienne place du Bourg-de-Four où il fait 9 Tranchées est le plus résidentiel et le plus distingué. bon flâner aujourd’hui encore. k Dans ce secteur, le Sentier culturel allant d’un musée

L A TERT ASS E RUE DE

12,2 ,6 7,36 AR

Gran d -M éz el 10

12’

5

T

1

Tram 12 arrêts Villereuse et Rive ; Bus 7 arrêts Musée d’art et d’histoire  et Rive ; Bus 1 et 8 arrêts Florissant, Tranchées et Muséum ; Bus

T RÊ AR

AR R OR ÊT IS SA N

Jorge Luis Borgès (1899-1986) Robert Musil (1880-1942) Grisélidis Réal (1929-2005) Denis de Rougemont (1906-1985) Rodolphe Toepffer (1799-1746) Alice Rivaz (1901-1998) Georges Haldas (1917-2010)

PA L

ou

Pa rc

En ville

Genève Sentiers culturels

D’une bibliothèque à l’autre

Vieille -Ville

Genève Sentiers culturels

Plainpalais

Tranchées

Jorge Luis Borgès (1899-1986) : plaque commémorative sur son ancienne demeure au 26 Grand-Rue Casanova (1725-1798) : fontaine dans le parc Mon-Repos, dans la villa duquel il passa une soirée mémorable en 1762. François René de Chateaubriand (1768-1848) : monument en son honneur sur la place du même nom. Dostoïevski (1821-1881) : plaque commémorative au 16 rue du MontBlanc. Sa fille fut baptisée à l’église russe. Lamartine (1790-1869) : vers du poème « Ressouvenir du Lac Léman »

D

AR

N

EY

AI

S

AR R MU ÊTS SÉU M

RÊT RIVE

place du

Pé lis se ri e la de

ru e

rue d e la Bou lang i e er

NAL

ACHE

EN-L

ADRI

RUE

3, 5

1,8

5

f

ati

rn

lte

rs a

3,5

2,7

Pl a

Botanique

D’un musée à l’autre

Genève Sentiers culturels

D’un musée à l’autre

Genève Sentiers culturels

D’un musée à l’autre

Genève Sentiers culturels

Nations

Genève hors des sentiers battus

5

AR OL

TM

36

ARRÊ

12

36

ROC

DE

CH.

da_detail/8080/festival_de_festiverbant_a_landecy_(bardonnex). htm#ixzz4lIX621Vh The laura cox band, The trap, Johnny Gallagher & the boxtie band, Back roads, Fuzz top... Case postale 115 1257 Croix-de-Rozon www.festiverbant.ch 25.08 - 27.08

5,2

PL

la

Ta co nn er ie

ARRÊT PLACE BOURG-DE-FOUR

AC

E

HES

AR

6

2,3

ON

RR

PE

RUE DU

36

USE

T VI

DE

G-

UR

BO

de

EL

FA R

E-

R

-F OU

DU

ce

RUE

,10 ,1

ARD

MOL

E DU

PLAC

ALE

DR

CAT HÉ

ÊT

ARR

R

LERE

BIG

DE

TER AG R R A SS E IPP A-D ’AU

E

TAI N

FON

LA

NE

AI

RD

VE

E

RU

6

ÊT M

10

ARR

2, 7,

RD

CÉA

ERT-

ROB

Plein les Watts Pour sa 11e édition, Plein-lesWatts Festival (PLW) offre une programmation éclectique avec des formations reggae d'ici et d'ailleurs. Anthony B, Twinkle Brothers, Lyricson, Little Lion Sound... Chemin de la Butte 20 1228 Plan-les-Ouates www.pleinleswatts.ch 17.08 - 19.08 www.festival-far.ch 09.08 - 19.08

FESTIVALS

Coordination : Département de la culture et du sport, Ville de Genève Véronique Lombard, cheffe de l’Unité Pu et Promotion Réalisation et rédaction : Matylda Levet-Hagmajer Photographies : Eddy Mottaz Couverture : Eddy Mottaz Graphisme : Alban Thomas  – CHAT&SA Genève Sentiers Cu

TS BE

L-AI

Festiverbant 19 ème édition Le petit village de Landecy, sur la commune de Bardonnex, au sud du canton de Genève, organise le plus grand festival de rock du canton. Il représente aussi les sous-genres du rock. Des concerts gratuits se déroulent à Landecy, sur la commune de Bardonnex. Des stands permettent de grignoter sur place des produits du terroir genevois. Entrée libre. www.routard.com/guide_agenOctopode festival Open Air - Meyrin Children of Bodom, Dagoba, Voice of Ruin, Rosalie-Bassment Rue de la Campagne-Charnaux 1217 Meyrin www.octopode.ch 25.08 - 26.08

Château Sonic Château Sonic réunit chaque année une belle poignée d’activistes dans une bonne charge multi-instrumentale. Faire, Hush Moss, Renart, The Madcaps, Keep Dancing Inc, les Cats Never Sleep... Château d'Avully Route du Pont des Amours, 74890 Brenthonne, RhôneAlpes www.chateausonic.com 18.08 - 20.08 RUE

FAR° festival 33ème édition Réunir en un lieu des spectateurs et des artistes avec comme enjeu autre chose que le simple divertissement culturel 2017 Nyon Rock Altitude 12ème édition agencée du 9 au 12 août offre une programmation en béton qui vous fera oublier vos fins de semaine sur les dents. Archive, Puppetmastaz, Koqa Beatbox, Impure Wilhelmina, Nostromo, Young Gods, Boris, Peter Kernet... Le Locle Camping gratuit www.rockaltitude.ch 09.08 - 12.08 Rock Oz Arènes En août, les magnifiques arènes romaines d’Avenches prêteront une fois de plus leurs pierres empreintes d’histoire à la 26ème édition du festival Rock Oz’Arènes. Quatre jours de musique et de fête pour tous. Patrick Bruel, Julian Perretta, Franz Ferdinand, Jain, Marilyn Manson, Ben Harper... 026 675 44 22 www.rockozarenes.com 09.08 - 12.08

Verbier Festival 24 ème Edition. Créé en 1994 par Martin Engström, le Verbier Festival met l’accent sur une vie musicale intense au quotidien. Le plus grand festival classique en Europe en dehors d’une ville avec Glyndebourne vous accueille à Verbier avec les plus grands noms de la musique classique au coeur des alpes. http://www.verbierfestival.com 21.07 - 06.08 yeah.paleo.ch 18.07 - 23.07

AGENDA

Parcours alternatif

Musées de la Ville

Parcours  proposé

Musées

Guide audio Coordination : Véronique Lombard, cheffe du Service de la promotion culturelle, Wi-Fi

Remerciements : David Ripoll de l’Unité de conservation du patrimoine – Direction du Départeme


ABONNEZ -VOUS

Nom

Prénom

Adresse

NPA/Localité

Vous allez adorer recevoir le magazine chaque début de mois pour faire vos choix de sorties. Alors abonnez-vous ou, selon votre humeur du moment, soutenez Go Out ! en utilisant le coupon ci-dessous ou en consultant www.gooutmag.ch. En plus du tirage d’inscription, les membres de soutien sont tirés chaque mois au sort pour recevoir des billets pour des représentations, en partenariat avec différentes institutions culturelles et festivals en Suisse.

Courriel

Teléphone Les abonnements: Abonnement choisi

1. Le Sympathique   50 CHF (abonnement individuel) 2. Le Tonique   100 CHF (abonnement entreprise ou institution) 3. Le Sublime   250 CHF (abonnement individuel de soutien)

A renvoyer par mail à: info@gooutmag.ch

ACIER, 42 MM AUTOMATIQUE www.baume-et-mercier.com

4. Le Paradis   1000 CHF (abonnement institutionnel de soutien)

ou par courrier à: GoOut ! magazine Rue du Diorama 16 1204 Genève GENÈVE Bucherer / Kurz / Bader / Air Watch Center / Clarence / Gübelin / La Maison de l’Horlogerie / O. Zbinden / Manor espace horloger LAUSANNE Bucherer / Daniel de Guy FRIBOURG Grauwiller


Service de la culture et de la communication T. 022 306 07 80 – culturecom@vernier.ch

Go Out! n°53 Juillet-août 2017  

A l’heure où ces quelques lignes prennent vie, le masque de Banksy semble une énième fois tomber tandis que Genève se résout enfin à enfiler...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you