Page 1

N°40 Avril.16

Le magazine culturel genevois info@gooutmag.ch www.gooutmag.ch

4


SURMONTER LE TRAUMATISME DU HARCÈLEMENT SCOLAIRE

www.fondationdavidlynch.ch


Clinique des Grangettes

7, chemin des Grangettes

CH-1224 ChĂŞne-Bougeries

TĂŠl. ++ 41 22 305 -01-11

www.grangettes.ch


EditO C’est un numéro spécial que vous tenez entre les mains. Le numéro 40. Go Out ! Magazine a ainsi la chance et le plaisir de vous conduire depuis 4 ans à travers la Genève culturelle. Quatre années à faire découvrir des artistes, des créateurs, des œuvres et à rencontrer des lecteurs. Une émulation autour de l’art. En face d’une plume, il faut toujours un œil. Et «Le sens du mot art est de montrer c’est bien vous qui lisez chaque mois les lignes conscience à des hommes de la grandeur que nous proposons à votre regard curieux qu’ils ignorent en eux.» et critique. Aux nouveaux comme aux plus André Malraux fidèles, l’équipe Go Out ! Mag tient à dire merci du fond du cœur. En créant le magazine il y a plus de quatre ans, nous ne pouvions imaginer un accueil si positif, notamment de la part des nombreux acteurs culturels devenus des partenaires, dont beaucoup dès les débuts. Nous les remercions tellement d’avoir cru en nous. Si nous en sommes ici aujourd’hui, c’est aussi grâce à eux. Parce que l’avenir de Go Out ! se décline autant sur papier que sur internet, notre équipe cherche toujours de nouveaux outils, raison pour laquelle nous avons développé un nouvel agenda sur notre site et une application, TootSweet. Par ailleurs, nous sommes heureux de vous annoncer notre collaboration éditoriale avec la chaîne de télévision Léman Bleu. Nous nous réjouissons de vous donner rendez-vous l’année prochaine, à vous et aux nouvelles personnes rencontrées, autour de Go Out ! mais surtout autour de l’art et de son rôle pour une société plus ouverte, plus riche, plus sensible, plus tolérante et… plus vivante ! Mina Sidi Ali & Olivier Gurtner

Go Out! Magazine

5


13 RESTAURANTS ON NE DEVIENT PAS LE PLUS GRAND CENTRE COMMERCIAL DE SUISSE ROMANDE PAR HASARD...

Crêperie - Gelateria

Crêperie - Gelateria

Votre moment

115 ENSEIGNES


AVRIL On en parle 10 News 12 Hermès

Classique de la Suisse Romande reçoit Capuçon

51  On

like

32  L’Orchestre

On prend le large 57  Belle Lisbonne

On decouvre Out ! fête ses 4 ans !

15  Go

Expositions Vieille-Ville respire au rythme d’AVV 23  Aad, laboratoire créatif 24  Les journées européennes des métiers d’art 20  La

On Lit sélection 36  Le Salon du Livre célèbre la Tunisie 35  Notre

On a rencontré 39  Philippe Ramette En Famille 42  Les Contes vont à la Cour On est charmé… Fondation David Lynch 29  Maxime Büchi

Live

26  La

44  Mapping

Festival pays réinventé» 48 Temiri

46  «Mon

Théâtre internet envahit nos vies

30  Quand

En couverture 4 ans, c’est pas du gâteau

4 Go Out! Magazine

Impressum Editeur Association Go Out ! Présidente Renate Cornu Vice-président Sebastien Kaech Vice-président Daniel Ybarra Co-directeurs de la publication Mina Sidi Ali • mina@gooutmag.ch Olivier Gurtner • olivier@gooutmag.ch Secretaire générale Mayla Chevrolet Design & mise en page Boris Meister, assisté de Shadi Ekman Couverture Shadi Ekman

7

On y dort Belmonte

62  Palacio

Coup de Food Beau-Rivage

62  Café

Tendances 67 Shopping 69 Horlogerie 70 Cosmétiques 73  Agendas Expositions, théâtre, cinéma, classique, danse, clubbing, live, là-bas, en famille

Relecture Nyata Riad Rédacteurs Laurence Amsalem, Olga Baranova, Fabien Bergerat Djabar, Audrey Dijkhuizen, Lucia von Gunten, Mabrouk Hosni Ibn Aleya, Vincent Magnenat Coordination de production d’impression Chamberlinprod. Carouge Contacts info@gooutmag.ch www.gooutmag.ch


BACH— MADE JE 12 MAI 2016 ~ 20H ~ BFM

ANDREAS STOEHR direction ~ JACQUES ZOON flûte ~ ISABELLE MORETTI harpe j.c. bach ~ henze ~ mozart ~ j.s. bach L’OCG +41 22 807 17 90 / BILLETTERIE@LOCG.CH / WWW.LOCG.CH / BILLETS DE CHF 10 .– À CHF 50 .– MANOR / HOTELPLAN / GLOBUS / LA POSTE / COOP CITY / STARTICKET.CH 0900 325 325

chf 1.19/min depuis un poste fixe

design : pablo lavalley / photos : © bjorn hickmann (andreas stoehr), © joseph molina (jacques zoon) & © eric larrayadieu (isabelle moretti)

CONCERT DE SOIRÉE N° 6


L’image du mois

Fonderie KUGLER

Créée en 1854 par Henri Jean Charles Kugler à l’âge de 32 ans, la société éponyme fut l’un des fleurons industriels genevois. Le bâtiment de 1930 abrite aujourd’hui plusieurs lieux culturels, comme l’Usine Kugler ou encore Cheminée Nord. Go Out ! a l’honneur de fêter son quatrième anniversaire dans ce lieu artistique et industriel mythique. Rendez-vous le jeudi 14 avril dès 19 heures !

Go Out! Magazine

9


NEws

I

Nihon no Hanga, Amsterdam, Itô Shinsui (1898-1972), Miroir à main, 1954

On en parle

II

nuit antique Vendredi 15 & Samedi 16 avril 2016 Parc des Bastions Uni Bastions Musée d’art et d’histoire Entrée libre

IV

Programme complet sur

www.nuitantique.ch

FACULTÉ DES LETTRES DÉPARTEMENT DES SCIENCES DE L’ANTIQUITÉ

III

VI

Avril 2016

10

© JB Millot

V


On en parle

NEws

I

III

V

Voyage dans le temps

Dance with the stars!

Verte chambre

C’est à un itinéraire initiatique à travers l’histoire que nous invitent les organisateurs de la Nuit Antique. Les 15 et 16 avril, les participants seront invités à voyager entre Egypte ancienne, Grèce antique et Empire romain, découvrant les nombreux trésors de la Vieille-Ville mais également de Carouge. La manifestation, soutenue par la Faculté des Lettres de l’Université, sera sans aucun doute de haute qualité, tout en restant… gratuite !)

Science-fiction, utopie, poésie,… « Danse avec les étoiles » est une invitation à voyager dans le passé et dans l’avenir, entre différents arts. Musique, bande dessinée, littérature, cinéma, architecture, urbanisme, design… la science-fiction a fait entrer l’utopie futuriste dans les disciplines artistiques. L’accrochage pensé par Marc Atallah est sensoriel, ludique, tactile et participatif. L’occasion de naviguer entre livres anciens, mapping et vjing !

Nuit Antique Les 15 et 16 avril Différents sites en Vieille-Ville www.nuitantique.ch

Danse avec les étoiles Jusqu’au 28 août Maison d’Ailleurs Place Pestalozzi 14, 1401 Yverdon-les-Bains 024 425 64 38 www.ailleurs.ch

Imaginez l’Oregon vu comme Kubrick a filmé le Montana dans Shining. Ici, on ne descend pas au Overlook Hotel, mais dans une maison glauque. C’est Green Room, un film effrayant et palpitant donné au Cinérama Empire en avant-première le vendredi 22 avril… à 23h15. Rien que pour voir Patrick Stewart dans le rôle du meneur de troupes skinheads, il faut s’y rendre. Green Room Le 22 avril à 23h15 Cinérama Empire Rue de Carouge 72, 1205 Genève 022 310 72 74 www.cinerama-empire.ch

VI Monteverdi en

ii

création mondiale

Fondation Baur présente

IV

ses estampes

Pigments d’après-guerre

Célèbre institution muséale dans les arts d’Extrême-Orient, la fondation Baur propose jusqu’au 22 mai une sélection d’estampes japonaises modernes. Entre estampe «nouvelle» et «créative», la collection s’inspire de l’ukiyoe traditionnel des XVIIIème et XIXème siècles. Entre beauté féminine, paysages et vues urbaines, les œuvres apportent un éclairage résolument moderne, en incorporant des techniques et des principes inspirés de la gravure occidentale.

Retour sur les années soixante avec deux artistes autrichiens qui ont marqué leur temps. Hermann Nitsch –un créateur entre Gesamtkunstwerk et Fluxus– nous présente une série d’œuvres qui mélangent pigments et sang dans des toiles qui rappellent le chaos et l’actionnisme viennois auquel il a pris part. Otto Muehl expose quant à lui une série de peintures et sérigraphies remplie d’une énergie frénétique, dénonçant l’époque d’alors. La Galerie Mezzanin nous offre une exposition explosive aux airs scandaleux abordant une autre approche de la peinture.

Estampes japonaises modernes, 1910-1960 Jusqu’au 22 mai 2016 Fondation Baur, Musée des arts d’Extrême-Orient Rue Munier-Romilly 4, 1204 Genève www.fondation-baur.ch

Go Out! Magazine

Galerie Mezzanin Otto Muehl, Hermann Nitsch jusqu’au 14 mai 63, rue des Maraîchers, 1205 Genève 022 328 38 02 www.galeriemezzanin.com

11

Moment fort dans la saison culturelle classique, la création mondiale des Péchés capitaux de Monteverdi, jouée par la Cappella Mediterranea dirigée par le prestigieux chef Leonardo García Alarcón, qui a récemment conduit Alcina au Grand Théâtre. La production mise en scène par Olivier Lexa sera ensuite accueillie au Palais des Doges puis au Carnergie Hall, en 2017. Le 8 avril à 20h Temple de la Commune du Sentier (Vaud) Rencontres culturelles de la Vallée de Joux www.rcvj.ch


On en parle

Hermès

HERMèS AIME Chaque mois, Hermès, notre felin-câlin, expert en psy-chat-na-lyse, ronronne ou sort les griffes sur l’actualité locale. Miou qui peut !

UN MIAOU

BEAUCOUP

Un livre un jour Pile pour le printemps, juste après l’équinoxe, le Café Slatkine a ouvert ses portes le 21 mars, juste à côté du Vino Olio Caffee. Bon, je dois vous dire, c’est un de mes éditeurs genevois préférés. Donc quand la rumeur court qu’il ouvre un café-libraire, c’est moi qui cours à quatre pattes monter la Vieille-Ville ! Je découvre un lieu épuré et reposant, parfait pour ma troisième sieste de l’après-midi. Avec son enseigne en lettres de feu et ses lampes Tiffany, le lieu se veut aussi trendy que cosy.

Rwoa-Arceau ! Rien de tel qu’un homonyme synonyme d’élégance pour venir se crocher à ma patte. Incollable en matière de luxe, j’aime me rincer l’œil sur le félidé peint avec finesse dans le cadran de mon garde-temps Arceau de chez Hermès, une édition limitée de montre qui promet de me faire ronronner au rythme de ses tic-tacs cadencés. J’en roulerais bien encore des mécaniques si l’heure de ma sieste ne venait pas de sonner. Allez, je file je suis en retard.

Café libraire Slatkine 5, Rue des Chaudronniers 1204 Genève 022 310 04 76 www.facebook.com > café slatkine

Montre Arceau Tigre En série limitée à 12 exemplaires Illustration réalisée par l’artiste Robert Dallet

Avril 2016

12


On en parle

Hermès

PASSIONNEMENT

Fête à Athéna Ça y est, je frétille déjà à l’idée d’y penser. Chaque année c’est la même chose. Avec le printemps un de mes festivals préférés pointe le bout de son nez. Son nom ? Les Athénéennes, un événement au format de poche, riche d’artistes dont je peux être proche, tant l’Athénée 4 –lieu du festival– s’y prête. Je viendrai frissonner devant les grands noms de cette 11ème édition, parmi eux: Dame Felicity Lott, Audrey Vigoureux ou encore David Fray. L’occasion de se frayer un chemin entre musique classique, jazz et de création ! Les Athénéennes Du 6 au 14 mai Rue de l’Athénée 4, 1205 Genève www.lesatheneennes.ch

à LA FOLIE

Hermès–sur–Léman Voir la vie en bleu, autrement que sur les bords du Léman, je peux désormais le faire tout le temps ! Mon équipe favorite collabore avec Léman Bleu, une chaîne TV qui déchaîne les Genevois amoureux de culture, de politique et d’actu. Chaque moew, Go Out ! publiera des articles tandis que la team Léman Bleu accompagnera nos escapades culturelles ! Sur le canapé, dehors ou devant votre télé, c’est à tout moment et sur tout support que vous m’accompagnerez pour apprécier la culture ! Go Out ! × Léman Bleu

Pas du tout

Le Motel décampe Après cinq années passées à y festoyer avec ma cohorte de matous de nuit, voici que retentit une énième tragédie: le Motel Campo met la clé sous le portail ! Triste legs imputable, entre autres, à la loi sur le divertissement et les débits de boissons. Comme toujours, Genève en ressort avec une vie nocturne appauvrie, et moi, à me triturer les moustaches pour savoir où traîner la patte et la remuer sur les têtes d’affiches techno et électro conviées par le Motel Campo. J’attends avec impatience que mes trois félidés Fred, Mathias et Fabien me concoctent un nouveau projet aussi bien ficelé que fêlé. Entre temps, moi je rugis et vous le dis: matous sans le sou, on nous interdira bientôt d’aller laper des p’tits verres de lait bon marché. Puisque pour certains la nuit ne se résume qu’à déverser des pépètes dans du strass et des paillettes, je continuerai à hérisser le poil pour que l’on arrête de mener la vie dure à la convivialité et à la culture ! Roaar ! Go Out! Magazine

13


Dianne REEVES MARDI 2 AOÛT 2016

19h00 | SALLE DES COMBINS

© DR

avec Peter Martin, Romero Lumbabo, Reginald Veal et Terreon Gully

Réservations sur verbierfestival.com


on découvre

4 ans !

Entre quatre yeux photos Pierrem fehr

ne cessent de mener la vie dure aux préjugés. Car tel est le sens de ce magazine, voulu comme un trait d’union, grâce une équipe qui a vécu des épopées épiques et qui travaille unie comme les 4 doigts d’une patte d’un chat. Cet anniversaire, c’est donc le sien. Nous lui dédions ces pages pour les remercier de leur fidélité et leur engagement.

Difficile de résumer 4 années sur une page. Le nombre incalculable de fois où, on s’est mis en 4 pour être tiré à 4 épingles et ou on a fini plié en 4 car nous étions conscients de certaines failles. Ces failles qui habitent chacun de nous et qui nous poussent à essayer toujours de faire mieux à chaque édition. Ceci pour continuer une mission: celle de toujours rêver, faire rêver, rêver que Genève poursuivre sa vocation de laboratoire, où les cultures se brassent et s’embrassent, à mille lieues des aboiements réactionnaires, des amalgames et du repli identitaire. Telle les 12 salopards de Robert Aldrich, on restera attentifs devant ces aspirations, au lieu de s’assoupir. Déterminés à repousser l’ignorance aux limites de son arrogance, nous gardons le plaisir intact et nos idéaux seront toujours guidés par l’ouverture et l’esprit critique.

Ainsi, nous vous présentons notre équipe dans les 4 pages qui suivent sans passer par 4 chemins, brut de décoffrage, entre 4 yeux. Chacun y répond à une des 4 questions que voici: Go Out ! en 4 mots 4 raisons de lire Go out ! Une anecdote couper en 4 Pourquoi se saigner aux 4 veines pour Go Out!? Merci à l’infini à notre tribu de félins malins: Hermès, Mayla, Mabrouk, Vincent, Pierrem, Fabien, Shadi, Lucia, Audrey, Tania, Mathieu, Laurence, Olga, Boris, Nyata et Alexandre.

Go Out ! continuera de brandir un manifeste Dada face aux discours sur les découpes budgétaires, une pièce de théâtre pour dépecer les grognements des tout-sécuritaire, du Wagner pour parer au cynisme des va-t-en-guerre et des concerts de xylophone pour noyer la déferlante xénophobe. Sous les grésillements des riffs rock que nous promouvons, on continuera à faire grincer les crocs du conformisme, avec des escapades qui Go Out! Magazine

Merci aussi à l’œil de lynx de Pierrem, qui a révélé les beaux traits de notre équipe par ses portraits. Mina et Olivier

15


on découvre

4 ans !

Audrey – 4 raisons de lire Go Out ! Parce que les auteurs sont des virtuoses de l’écriture. Parce que la rubrique d’Hermès est inégalable. Parce que Go Out ! c’est découvrir Genève autrement. Parce que se cultiver n’a jamais fait de mal à personne.

Hermès – Go Out ! en 4 meow Challenge. Chavirant. Charmant. Chaleureux.

Fabien – Go Out! en 4 mots Übergeil, übergenfer, übergurtner, übergasmic.

Laurence – Go Out ! en 4 mots pétillant, délicieux, percutant, à-l’affût-des-meilleurs-plans

Avril 2016

16


on découvre

4 ans !

Lucia – Go Out ! en 4 mots captivant, frais, élégant, inimitable

Mathieu – Une anecdote couper en 4 La fois où je me suis finalement retrouvé seul, un samedi matin, à la conférence de presse du Théâtre des marionnettes. J’ai rien contre le théâtre, ni contre les marionnettes, mais ce genre d’évènements en petit comité, vaut mieux s’y rendre avec quelqu’un. Histoire de croiser au moins le regard d’une tête connue, en mangeant un petit four et en sirotant un jus. Mabrouk – Une anecdote couper en 4 Remplacer un membre féminin de la rédaction en lui proposant gracieusement d’interviewer le créateur d’une marque de cosmétique tôt le matin. Arriver en retard, se frotter les yeux face à une foule de journalistes lifestyle manquant de choir devant le dernier mascara. Réaliser que les boules Quies ont une réelle utilité quand des acouphènes viennent meubler les cris stridents d’une assemblée frisant l’hystérie, se plonger dans la peau d’un reporter de guerre en tentant d’approcher le dernier gloss avant de comprendre que tout cela n’est autre que le fruit d’appréhensions au troisième verre de vin servi à onze heures du matin. Partir digne et fier pour courir plonger dans les pattes d’Hermès.

Go Out! Magazine

17


on découvre

4 ans !

Mayla – Pourquoi se saigner aux 4 veines pour Go Out!? Parce qu’Olivier et Mina en valent la peine, parce que la culture est importante, parce que j’aime le théâtre et parce que GoOut ! s’engage pour une vie culturelle vivante !

Nyata – Pourquoi se saigner aux 4 veines pour Go Out!? Bien égoïstement, avoir l’élégant et ronronnant Hermès pour collègue compense largement ce que le bouclage peut receler de stress et tourments. Cependant, consacrer de son temps à Go Out ! – modestement, en tant que correctrice – c’est finalement donner un peu de son sang pour animer le cœur éclectique et vibrant de la vie culturelle genevoise, en espérant qu’il (se) battra encore longtemps ! Olga – 4 raisons de lire Go out ! Trouvez-moi un média qui vous guide avec autant d’habileté à travers le labyrinthe culturel genevois ! La musique classique s’y frotte aux rythmes électro, les maîtres de la peinture classique contemplent la photographie contemporaine tout en s’entremêlant joyeusement: Go Out !, c’est l’invitation permanente à la découverte. A coup de coups de cœur et de coups de griffe, les rédacteurs décèlent les diamants (parfois bruts) et les perles rares qui égaient le quotidien de notre métropole. Et cela, avec l’inévitable touche urbaine, un air d’escapade et une bonne prise d’autodérision. Si Genève, c’est la diversité, Go Out, c’est son manifeste !

Avril 2016

18


on découvre

4 ans !

PierreM – Go Out ! en 4 mots For Hermès' eyes only!

Shadi – Une anecdote couper en 4 Une anecdote qui se reproduit au quotidien chez Go Out!: 1. «J’ai faim !» 2. «Nous aussi !» 3. «Mikado ?» 4. «Oui allez go !»

Boris – Go Out ! en 4 mots L’esprit de Genève

Vincent – 4 raisons de lire Go out ! Déjà, c’est écrit et donc destiné à être lu. Ensuite, ça peut contenir des informations pertinentes. Il est certain que la rédaction n’est pas vendue à un gros groupe de presse qui privilégie la bienséance de ses actionnaires véreux au détriment de sa mission. Enfin, ses acteurs font de réels efforts pour lier Genevois et vie genevoise, ce qui est plutôt chouette Go Out! Magazine

19


On sort

expositions

Genève entre art et histoire interview Olivier Gurtner

Anciennement baptisée Haute-Ville, la Vieille-Ville a toujours constitué un centre des arts, entre musées, galeries, antiquaires et marchands spécialisés. De l’Antiquité à l’art contemporain, le quartier révèle l’art depuis les origines à nos jours. Depuis 2007, marchands et musées sont regroupés au sein d’AVV. Cette association d’Art en Vieille-Ville compte parmi ses membres la Fondation Baur, les galeries Patrick Gutknecht, Rosa Turestky, de Jonckheere ou encore Gagosian Gallery. A leur tête, c’est Marie-Laure Rondeau de la Galerie Grand-Rue, spécialisée en œuvres sur papier des XVIIIème et XIXème siècles. Rencontre avec la présidente d’AVV. Avril 2016

20


On sort

expositions

répondre présent. Cela implique des portes ouvertes. Il est important que les gens viennent à Genève pour l’art, notamment grâce à ses musées privés: Baur, Barbier, Patek Philippe. Mais il est essentiel que cette ville ait un musée public phare. Comment évolue le marché de l’art en Suisse ? Cela fait 28 ans que j’ai repris la Galerie Grand-Rue. Côté contemporain, il a complètement émergé. Du côté de l’art ancien, les marchands se raréfient et les clients recherchent davantage du particulier, de l’exceptionnel. Or, ces pièces sont évidemment rares. Comment distinguer le marché de l’art ancien et contemporain ? Je n’aime pas beaucoup qu’on distingue les deux. Un amateur d’art contemporain collectionne souvent de l’art ancien. Il n’y a pour moi pas de rupture : l’un reste une source pour l’autre, et les démarches sont les mêmes, bien que si les medium changent.

Comment s’est créée l’association Art en Vieille-Ville ? Avec Catherine Tabatabay-Schmitt et François Horngacher, nous avions décidé d’organiser des vernissages ensemble. J’avais également tenu des dîners communs avec la galeriste contemporaine Charlotte Moser. C’était une époque où les contemporains n’aimaient pas l’art ancien. Par la suite, Catherine avait insisté pour qu’on édite un plan commun et qu’on lance une association. Tout a vite démarré, avec Zannettacci, Krugier, etc. L’année dernière nous ont rejoint Sébastien Bertrand, Salomon Lilian et Charly Bailly.

Vous dirigez la galerie Grand-Rue spécialisée dans les œuvres sur papier du XVIIIème et XIXème siècles. Quel sera votre prochain accrochage ? Notre prochaine exposition concerne le Grand-Tour, ce fameux itinéraire des jeunes élites de l’Italie à l’Egypte, en l’occurrence présenté par l’artiste suisse Abraham Louis Rodolphe Ducros. Il arrive totalement inconnu en Italie avant de s’associer avec un graveur et y rencontrer un grand succès, puisque même Catherine II de Russie achète une série de ses gravures aquarellées. Dans le fond, j’aime le voyage et les souvenirs qu’il crée, c’est pour ça que j’ai cette galerie.

Quelle est la mission d’AVV ? D’abord défendre le grand éclectisme dont on peut se prévaloir, de l’art antique à l’art contemporain en passant par le XVIII-XIXème siècles. Ensuite, le but est que les Genevois redécouvrent leurs galeries, alors que les gens viennent du monde entier nous voir. Et ça marche très bien, puisque nous en sommes à la 19ème édition de nos vernissages communs !

Pour terminer, vos coups de cœur pour le prochain vernissage commun ? Dans le désordre, je recommande de voir Fernand Léger chez Bailly Gallery, les Mountain Prints d’Ed Ruscha à Gagosian, la magnifique tête d’Aphrodite à Phoenix Ancient Art. Chez Anton Meier, c’est «Prisons imaginaires», une exposition de gravures en noir et blanc réunissant trois artistes sur 200 ans: Piranesi, Gachnang et Melcher.

On ne peut s’empêcher une comparaison avec Quartier des Bains. Vous en êtes-vous inspirée ? Plutôt du Carré Rive Gauche de Paris en réalité. Au début tout le monde disait «c’est une bonne idée» mais personne ne s’y mettait concrètement. D’ailleurs, nous devrions davantage collaborer avec Quartier des Bains, qui est aussi une démarche inédite. Vous savez, peu de villes ont ce système.

Art en Vieille-Ville Prochain vernissage commun le 21 avril www.avv.ch

artgenève a connu une belle évolution depuis quelques années. Sentez-vous son impact sur les galeristes de la Vielle-Ville ? Pour nous, c’est important de jouer le jeu. Il y a une telle démarche de la part d’artgenève que nous devons Go Out ! Magazine

Galerie Grand-Rue Marie-Laure Rondeau Grand Rue 25, 1204 Genève 022 311 76 85 www.galerie-grand-rue.ch 21


Inscription 2016 – 2017

Aad Les Ateliers d’art & de design Inscription 2016 – 2017 enseignement préparatoire à l’entrée aux écoles d’arts Portes ouvertes Samedis 2016 16 avril + 21 mai + 4 juin 14 h – 18 h


expositions

on sort

La passerelle des créatifs Depuis 2009, les Ateliers d’art et de design (AAD) ont réussi à s’imposer de manière singulière et artistique dans le — non des plus colorés — quartier des banques à Genève. L’école offre des cours préparatoires pour les créatifs de demain désirant intégrer une école d’art afin de se former à un métier d’art, du design ou de la culture. Doté de vitrines alléchantes, on est vite tenté d’entrer dans cet espace ouvert et vivant. En attendant les portes ouvertes prévues le 16 avril prochain, mini preview avec l’architecte, designer et enseignant Yvan Jaton, directeur aussi discret qu’engagé des AAD. interview Audrey Dijkhuizen

Y’a-t-il a une unique filière pour tous les élèves ou en proposez-vous diverses aux Ateliers d’art et de design ? Il y a d’abord un tronc commun jusqu’au mois de décembre, ensuite nous validons la filière de chaque étudiant et on ne peut plus en changer, car le portfolio est déjà bien avancé. On les prépare pour les concours d’entrée, qui ont lieu assez tôt, surtout dans les pays anglo-saxons. On touche à tout et c’est très important, car quand ils arrivent dans leur future école, ils débutent par du design, de la création bijou, du textile ou de la 3D. Ils doivent savoir travailler sur les logiciels.

au long de l’année. De septembre à fin décembre, il y a trois enseignants dont l’un en charge des techniques de dessin, un autre qui s’occupe du dessin d’observation à l’extérieur et le dernier qui exerce le design industriel, d’objets en trois dimensions. A partir de janvier, des intervenants plus spécifiques prennent part aux ateliers pour chaque filière. Comment est financé le matériel pour leurs projets artistiques ? Le matériel est fourni par l’école pour que les élèves puissent travailler. Ainsi, pinceaux, tissus, papiers ou bois sont à leur disposition. Ils ont également accès à l’imprimante 3D, au ploter et autres infrastructures professionnelles.

Quels sont les pré-requis pour y accéder ? Avoir des affinités artistiques… Oui de toute façon ! Il y a un concours d’entrée et je choisis des étudiants qui ont plus de 18 ans, dotés d’une maturité ou le bac. Je prends aussi 2-3 étudiants qui pourraient entrer aux Arts appliqués.

Quelles sont les écoles où des élèves ont déjà été admis après être passé aux Ateliers ? Il y en a plusieurs. En Suisse Romande, on compte la Haute école d’art et de design (HEAD), le Centre Formation Professionnelle Arts Appliqués (CFPAA), l’Ecole cantonale d’art de Lausanne (ECAL) ou encore l’Ecole cantonale d’art du Valais (ECAV). A l’étranger, nous avons la Central Saint Martins College of Arts and Design (CSM) à Londres ou la Goldschmiedeschule en Allemagne.

Les étudiants ont-ils un espace pour exposer leurs créations ? Nous avons la galerie à côté, où il y a 3-4 expositions par année, et là il faut qu’ils soient présents au vernissage, ils y rencontrent du monde, puisque j’essaie de prendre des artistes de la région, ainsi des ex-étudiants de la HEAD ou ECAL, ce qui permet de créer des liens. Les enseignants et les parents sont aussi présents. C’est une première immersion dans le monde professionnel. La galerie leur est réservée au moins de juin pour une exposition-vente de leurs travaux.

Portes ouvertes: le 16 avril, le 21 mai et le 4 juin Les Ateliers d’art et de design // AAD Rue de Hesse 16, 1204 Genève 022 310 92 10 contact@lesateliersad.ch www.lesateliersad.ch

Quels types de professionnels viennent intervenir à l’école ? Il y a une vingtaine d’intervenants professionnels tout Go Out! Magazine

23


On Sort

expositions

Rohr, j’adore !

Les fameuses poubelles genevoises de Rohr

Chaque printemps, les Journées des Métiers d’Art à Genève sont l’occasion de découvrir des maîtres d’art passionnés dans leurs ateliers et de partir à leur rencontre le temps d’un weekend, en l’occurrence les 15, 16 et 17 avril 2016. On a choisi d’ouvrir les portes de la Chocolaterie Rohr, dont la production est située dans les rues de Carouge. Sans avoir même passé la porte, la délicieuse odeur de chocolat fondu vient chatouiller nos papilles; difficile de rester concentré quand son moi intérieur n’a qu’une envie, déguster tout ce qui se trouve dans l’atelier ! Rencontre avec Henri Rohr, représentant de la deuxième génération d’une famille de passionnés et fin créateur d’instants de bonheur interview Audrey Dijkhuizen

Mars 2016

24


On sort

expositions

Comment naissent vos recettes ? Combien de temps prend leur création ? Cela peut prendre entre dix minutes et une année. Il s’agit d’une création donc cela dépend de l’inspiration et de divers autres éléments. Je rencontre souvent des collègues et je goûte leurs œuvres en essayant d’apporter ma touche personnelle. Il y a également mon personnel qui me renseigne sur les attentes des clients, ainsi je m’attelle à répondre à la demande. De quelle création êtes-vous le plus fier ? Il y a quelques créations qui proviennent de mon grand-père, elles ont été un peu adaptées avec le temps mais elles restent des recettes d’il y a quatre-vingts ans. C’est une fierté familiale d’avoir pu garder cet héritage dans la production, comme le cake Rohr et depuis peu les forêts noires qui ont fait connaître mon grand-père à Genève, ou encore une de mes créations, le Petit Calvin: un praliné chocolat noir avec à l’intérieur du biscuit et des éclats de noisette, vendu entre autres au Musée de la Réforme à Genève. Que diriez-vous à un jeune qui souhaite se lancer dans cette voie ? On a la chance d’avoir une profession orientée sur la création. C’est un métier manuel et plutôt gratifiant, on en voit la finalité. Cela permet de donner du plaisir aux gens, aux clients qui vont avoir une belle pièce comme en gastronomie. Il faut surtout retenir que la formation en entreprise donne l’opportunité d’un travail sur le terrain qui ne se limite pas à la théorie. Ainsi, on connaît le monde du travail, ce qui fait qu’à la fin du cursus on a plus facilement la chance de trouver un travail.

Comment avez-vous appris votre métier ? J’ai suivi le parcours habituel dans notre métier. Ainsi, j’ai débuté par un apprentissage de pâtissier-confiseur-glacier en Suisse, qui dure trois ans. On fait nos classes dans une entreprise avec un jour par semaine de cours dans une école pour l’aspect théorique. Suite à cela, j’ai voyagé de trois mois à une année en Suisse et à l’étranger – en Espagne, au Luxembourg et en Allemagne – pour voir ce qui se faisait dans d’autres ateliers avant de revenir à Genève.

Les chocolats Rohr en trois mots ? Que du plaisir

D’où vient votre matière première ? Laquelle (rires) ? Le cacao que nous utilisons vient d’Amérique du Sud exclusivement. Je ne fabrique pas mon chocolat moi-même car cela demande des compétences et une infrastructure particulières, ce qui ne correspond pas à mon métier. Un pâtissier-confiseur transforme principalement. Je collabore ensuite avec une maison familiale au niveau suisse qui fabrique mon chocolat noir et lait avec mes recettes. L’avantage, c’est que je sais exactement ce qu’il y a dedans, comment le tout est composé. J’ai donc un suivi et je sais d’où vient chaque cacao. Ce qui me permet d’avoir une traçabilité de A à Z de mes produits. Go Out ! Magazine

Les Journées européennes des Métiers d’Art 15, 16 et 17 avril www.journeesdesmetiersdart.ch Chocolaterie Rohr Divers lieux à Genève www.rohr.ch

25


On est Charmé

Œil de Lynch

On vénérait le réalisateur américain David Lynch pour Mulholland Drive, Twin Peaks, ou encore Lost Highway. Doté de cette dextérité à tâter la face délétère et retorse du cinéma pour nous crisper avec délectation ainsi que d’une habileté à toujours nous foutre les jetons en douceur sans jamais baigner dans le carnage, il nous avait happés à jamais dans ses talentueux filets tentaculaires. Il réussissait le pari de réhabiliter des acteurs sans saveurs, issus souvent de l’univers cadenassé de la télé. Avec l’annonce de l’ouverture d’un bureau de sa fondation éponyme à Genève, active dans la promotion de la méditation transcendantale, on saisit mieux le cerveau de ce martien multitask à la mèche grise. Close-up. par Mina Sidi Ali

Avril 2016

26


On est Charmé

La Fondation David Lynch, un organisme à but non lucratif qui œuvre depuis 2005 et est actif dans trentecinq pays, aide les populations dans le besoin comme les femmes victimes de la violence, les vétérans de guerre, les sans abri, les détenus, les jeunes en rupture à vaincre le stress traumatique. Et ceci par la Méditation Transcendantale (MT), une technique mentale simple et naturelle que Lynch lui-même exerce tous les jours depuis 1973. Il affirme d’ailleurs devoir beaucoup à cette pratique: «Elle m’a apporté un accès sans effort à des réserves illimitées d’énergie, de créativité et de bonheur profondément à l’intérieur de moi». On comprend dès lors un peu mieux ce personnage touche-à-tout: films, série TV, photos, meubles, peintures, club, son et fondation. Si vous vous demandez ce que David Lynch a fait, posez-vous plutôt la question de ce qu’il n’a pas encore réalisé. L’artiste à la créativité démente, si habile à porter à l’écran la souffrance humaine, prône la relaxation, la sérénité et l’équilibre par la MT. «Un cinéaste n’a pas besoin de mourir pour filmer une scène de mort». C.Q.F.D.

Le bureau de la Fondation David Lynch à Genève visera à mieux faire connaître son travail auprès de la Genève internationale ainsi qu’à développer des partenariats pour aider ceux qui ont en le plus besoin en Suisse. Il s’agit également d’établir cette organisation dans le pays en tant que fondation de droit suisse. Un projet caritatif à suivre de très près car enclin à l’ouverture d’esprit et à l’entraide. Des ondes bienfaitrices nécessaires en ces temps flottants.

Fondation David Lynch Avenue de la Praille 35, 1227 Carouge www.davidlynchfoundation.org Soirée portes ouvertes le 29 avril à 19h30 avec projection du documentaire Méditation Créativité Créativité Paix sur David Lynch. Inscriptions: leonard@fondationdavidlynch.ch

SURMONTER LE TRAUMATISME DE LA VIOLENCE DOMESTIQUE


SAISON1516

CARMINA BURANA À L’OPÉRA DES NATIONS

CARL ORFF DIRECTION MUSICALE

KAZUKI YAMADA CHORÉGRAPHIE

CLAUDE BRUMACHON

BALLET DU GRAND THÉÂTRE DE GENÈVE CHŒUR DU GRAND THÉÂTRE DE GENÈVE ORCHESTRE DE LA SUISSE ROMANDE WWW.GENEVEOPERA.CH

+41 22 322 5050

13 > 22.05.2016


On est Charmé

Du Sang Bleu dans les veines d'Hublot Du sport, de la culture ou de la mécanique automobile, la marque horlogère suisse Hublot a su se distinguer en tissant des liens avec des univers bien divergents du sien. Dernière collaboration en date ? Celle annoncée en février dernier, en pleine Fashion Week, avec le célèbre tatoueur lausannois installé à Londres, Maxime Büchi. Décryptage d’un duo aussi atypique qu’audacieux. par Mina Sidi Ali

ses rêves et s’est battu pour les réaliser. Il personnifie aussi l’innovation et le talent suisses qui s’exportent. Ses tatouages évoquent la tradition et les symboles d’appartenance. Derrière leurs messages codés, ils affichent une propension à s’affirmer et à oser se différencier. Ils fascinent ou dérangent, mais ne laissent personne indifférent.» Ce à quoi Maxime Büchi répondra en expliquant sa vision de la jonction entre Sang Bleu et d’Hublot comme «d’un match made in heaven dans la mesure où les deux projets, dans leurs domaines respectifs, représentent le plus haut niveau d’innovation technique et créative, sans jamais compromettre la qualité de leur esthétique. Sang Bleu et Hublot ont pour caractéristique le principe de «fusion», dans leur manière de créer des ponts entre matériaux, techniques et cultures.»

Hublot élargit son cortège d’ambassadeurs en dévoilant en début d’année sa collaboration avec le tatoueur romand basé à Londres Maxime Büchi. Surprenant ? Un peu effectivement, car on n’a du mal à imaginer une marque comme Hublot changer de veine pour s’associer à un corps de métier si différent. Si on se penche sur la question, on peut penser que les concepts et univers paraissent s’opposer alors qu’il existe une multitude de points communs entre le tatoueur et l’horloger. D’une part, tous deux s’expriment à travers une matière commune: le cuir, l’un en bracelet et l’autre directement sur l’épiderme. L’aspect artisanal relie également les deux corps de métier: on ne travaille pas à la chaîne, que ce soit chez Hublot ou chez l’ex-élève du légendaire tatoueur Filip Leu. L’autre lien c’est «La passion, moteur qui pousse à créer et à aller de l’avant», comme l’a souligné en février dernier le chairman de Hublot, Jean-Claude Biver, lors de l’annonce de la collaboration. Et d’ajouter, «J’aime l’audace, le courage d’entreprendre et le parcours atypique de Maxime Büchi. Il a cru en Go Out! Magazine

Des dualités, des forces contraires qui se muent en de jolies synergies. Singulière et audacieuse, cette alliance s’est exprimée à travers une sculpture de verre et de métal signée par l’ex-écalien également typographe et graphiste. Une géométrie insolite, transposant spatialement les inspirations nées de la rencontre entre Maxime Büchi et Hublot. Exposée au cœur du pop-up Sang Bleu à Londres, elle esquisse un projet ambitieux et innovant, dévoilé en avril prochain. Une montre «statement». Une expérience au-delà du tatouage qu’on attend de découvrir avec impatience. www.hublot.com www.sangbleu.com

29


On sort

théâtre

Théâtre augmenté au Poche Nouvelle production du Poche, désormais dirigé par Mathieu Bertholet, Ctrl-X est résolument moderne et traite brillamment des transformations engendrées par notre rapport aux technologies connectées. Scène et narration flirtent avec l’excellence dans ce rendez-vous numérique. Rencontre avec son metteur en scène Cyril Teste. par Lucia von Gunten

Avril 2016

30


©François Deladerrière

on sort

théâtre

Cette nuit-là, Ida est seule chez elle. Aucune sollicitation de sa sœur ou de son amant à peine parti ne la fera changer d’avis. Face à leurs insistances, Ida trouve refuge dans l’infini du web ; une échappatoire fragile articulée par les extraits vidéo, les emails et les recherches sur Wikipédia. C’est alors au fil de ses clics que l’on accède à l’intimité d’une protagoniste isolée dans sa réalité virtuelle. Une écriture hyper- connectée

La production est une réussite tant sur le plan de l’écriture que de la mise en scène. L’écriture d’abord. Son auteure Pauline Peyrade l’a voulue fragmentée, faisant ainsi écho à l’état de tourment de l’héroïne principale, duquel rien n’est explicitement raconté.

Cyril Teste

De quelle manière est reproduite cette simultanéité sur scène ? La question est de savoir à partir de quelle fenêtre Ida regarde-t-elle le monde. Est-ce la fenêtre de son ordinateur ou celle de son appartement ? Sur scène, on retrouve l’appartement d’Ida avec une immense baie vitrée qui donne sur l’extérieur. Mais cet extérieur représente également l’écran de son ordinateur et les interfaces qu’elle utilise pour aller sur Internet. Il n’y a alors plus de dissociation entre l’espace qu’elle regarde de chez elle et l’espace qui arrive à elle par le prisme de son ordinateur.

La narration se révèle sur la toile de fond qu’Ida dessine au cours de sa navigation sur Internet. Alors qu’Ida s’abstrait de la réalité en surfant de fenêtre en fenêtre, le spectateur, témoin, reconstruit le puzzle de sa vie grâce aux bribes d’informations qu’il recueille. À cela s’ajoutent les incursions répétées de son entourage. Les outils de communication qui permettent initialement l’évasion d’Ida la reconnectent inlassablement avec la réalité qu’elle semble tour à tour fuir et désirer. Un contraste mis en exergue par les émotions qui habitent la protagoniste et habilement retranscrit dans l’écriture captivante de la jeune auteure.

D’où la nécessité d’une scénographie interactive L’équipe qui crée les interfaces sur le plateau et qui est en régie évolue en fonction des mouvements d’Ida. Certains réglages sont faits simultanément. Il y a aussi des caméras qui tournent en direct pendant le temps de la performance. On passe par exemple d’une caméra à une autre afin d’obtenir différents angles de vue de la scène. Ce projet est en réalité une expérience au cours de laquelle le spectateur est invité à rentrer dans l’intimité d’une personne à travers les outils de sa navigation.

De l’écriture au langage multimédia, entretien avec le met teur en scène Cyril Teste

L’univers hypertextuel est au cœur de Ctrl-X, comment le définissez-vous ? L’univers est hypertextuel de part tout ce qui entoure la protagoniste durant sa soirée et qui la constitue. Qu’il s’agisse d’emails, de textos ou de pop-ups, tous ces outils donnent lieu à de l’hyper-information, de la surinformation et je dirais aussi de la simultanéité. Le spectacle questionne l’organisation de l’intimité dans l’hyper-simultanéité des choses.

Comment les autres protagonistes interagissent-ils avec Ida ? Leurs intrusions envahissent l’espace d’Ida par le biais des outils de communication. Cependant, à certains moments les personnages apparaîtront également sur scène, de manière fantomatique. Ctrl-X Poche /GVE Du 11 avril au 1er mai 2016 Texte Pauline Peyrade Mise en scène Cyril Teste Rue du Cheval-Blanc 7, 1204 Genève www.poche--— gve.ch

Go Out! Magazine

31


On sort

classique

© Mats Hennek

Au bon son de Capuçon

Renaud Capuçon. D’aucuns se ruent déjà au guichet à la lecture de son nom. Mais rasseyez-vous et lisez quand même l’article : il y a deux dates, il y en aura donc pour tout le monde. Le jeune quadragénaire se produit avec faste en cette année d’anniversaire et n’oublie pas de passer par Genève, les 20 et 22 avril au Victoria Hall, où il nous fera rêver au son d’un répertoire poétique, qui saura stimuler l’imaginaire d’un large public. Sous la baguette du Finlandais Osmo Vänskä, le prodige français sera accompagné de l’Orchestre de la Suisse Romande (OSR). Deux dates à ne pas manquer. par Fabien Bergerat Djabar

Avril 2016

32


on sort

Classique

Suivra Ravel, avec Tzigane, pièce aux influences éponymes dont la première partie ravira les amateurs de violon seul, laissant l’archet régner en maître sur l’auditoire. Enfin, ce trio de compositions franco-françaises sera suivi, pour clôturer la soirée, d’une sélection de pièces issues du ballet Roméo et Juliette de Sergueï Prokofiev.

L’aîné des archets

Il fête ses quarante ans cette année et affiche toujours la jeunesse de ses débuts. On ne présente plus Renaud Capuçon, l’aîné de deux frères tombés dans la virtuosité étant petits. Tant connu des mondains que des plébéiens, il compte parmi les perles de sa génération et promeut autour du monde ce que la France a de plus étincelant. Remarqué par le grand Claudio Abbado dans la tendresse de ses débuts, il est nommé premier violon de l’Orchestre des Jeunes Gustav Mahler, une collaboration avec une phalange de taille, qui lui permet rapidement de côtoyer les plus grands instrumentistes à un âge où il entame une belle collection de prix. Sa carrière s’internationalise aussitôt, et c’est pour notre plus grand plaisir qu’il passe une nouvelle fois par Genève accompagné de son Guarnerius del Gesù, duquel il caressera nos oreilles au son d’un vibrant éventail de pièces résolument poétiques, dans le cadre de la Série Symphonie de l’Orchestre de la Suisse Romande (OSR).

Deux im manquables rendez-vous

Une première date le 20 avril à 20h au Victoria Hall pour ce concert dont le programme séduira tous les publics. Le 22 avril, ce programme sera à nouveau joué, à l’exception de la pièce introductive de Debussy. Même lieu, même heure, mais cette fois-ci dans la Série Répertoire de l’Orchestre de la Suisse Romande. Il s’agira alors d’un concert Rush Hour, à l’occasion duquel la scène sera ornée d’une installation visuelle imaginée par les étudiants de la Haute École d’Art et Design.

Palet te romantique

La poésie est à l’honneur pour cette soirée dont le programme s’adresse tant aux plus avertis qu’aux néophytes en bas âge. Sous la baguette d’Osmo Vänskä, qui a conduit les plus grandes formations et dirige depuis plus de dix ans l’Orchestre du Minnesota, Renaud Capuçon et l’OSR planteront le décor avec le Prélude à l’après-midi d’un faune. Cette célèbre composition bucolique qui constitue un pilier du répertoire de Debussy illustre un poème de Mallarmé aux ambiances à la fois mythologiques et champêtres qui, assurément, porteront l’auditeur dans ses plus célestes rêveries.

Renaud Capuçon, Osmo Vänskä et l’Orchestre de la Suisse Romande 20 et 22 avril à 20h Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14, 1204 Genève 022 807 00 00 www.osr.ch

Puis viendra l’Introduction et Rondo Capriccioso, mythique pièce de virtuosité composée par SaintSaëns à l’attention du jeune Pablo de Sarasate, qui oscille entre douces harmonies et rythme soutenu, tout en étant ponctuée d’arpèges démesurées.

Go Out! Magazine

33


THÉÂTRE / CRÉATION DÈS 10 ANS FABRICE MELQUIOT & MARIAMA SYLLA DU 15 AU 24 AVRIL

16

©Adrien Hippolyte

15

THÉÂTRE AM STRAM GRAM ROUTE DE FRONTENEX, 56 / 1207 GENÈVE / 022 735 79 24 WWW.AMSTRAMGRAM.CH / LOCATION SERVICE CULTUREL MIGROS GENÈVE, RUE DU PRINCE 7.


On SOrt

On Lit

I

II

III

Gr aphique monogr aphie

Correspondances intenses

Rétrospective artistique

Les éditions Taschen repiquent notre attention avec un ouvrage esthétique et photographique sur le travail du créateur Issey Miyake. Une plongée hypnotique au cœur de l’univers lyrique du designer japonais. L’exposition qui lui est consacrée au Centre national des arts de Tokyo servira de déclic à l’éditeur allemand pour publier un ouvrage retraçant la carrière du styliste. Oscillant entre traditions ancestrales, nouvelles technologies et arts plastiques, le créateur n’a cessé de surprendre au cours de sa carrière débutée dans les années 1960. Au fil des pages, les images font plisser d’émoi nos yeux tout ébahis par tant de poésie en dévoilant de nombreuses photos de tenues créées par le couturier à la créativité effrénée. «Issey Miyake» par Issey Miyake repense les diverses périodes du designer, des débuts du Miyake Design Studio au fameux Pleats Please, en passant par la très futuriste ligne Body Series, dans les années 80. Emois garantis.

Les échanges épistolaires de Le Corbusier avec ses proches viennent parfaire la connaissance de sa personnalité et de son œuvre à une période marquée par de grands chantiers comme ceux de Chandigarh ou du Carpenter Center d’Harvard, certains événements intimes difficiles comme la mort de sa femme et de sa mère, ou ses réflexions sur la mort et la pérennité de son œuvre. Ce dernier tome achève ainsi le cycle des correspondances du mythique architecte. Un document essentiel et inédit: à la fois une source dorénavant incontournable, et un portrait au jour le jour d’un des grands créateurs du XXe siècle.

Aperti fête ses 10ans ! Une manifestation qui donne l’opportunité de découvrir une multitude d’ateliers d’artistes de la scène contemporaine vaudoise. Pour célébrer cet événement, 93 artistes ont été rassemblés dans un ouvrage sur le thème commun «atelier et intimité» qui recueille peintures, sculptures, photographies, installations, illustrations, dessins, gravures et textes où les artistes nous laissent pénétrer dans leur intimité.

Vernissage le 8 avril à 18h30 à la Villa «Le Lac» Le Corbusier à Corseaux. Le Corbusier. Correspondance - Tome III Lettres à la famille 1947 - 1965 De Arnaud Dercelles et Rémi Baudoui, aux éditions Infolio A acquérir chez Payot Payot Cornavin Place Cornavin 7, 1201 Genève Tél 021 341 33 31 Payot Rive Gauche Rue de la Confédération 7, 1204 Genève Tél 022 316 19 00

Issey Miyake par Issey Miyake, Midori Kitamura, Kazuko Koike, Yuriko Takagi, Editions Taschen

Go Out! Magazine

Atelier et Intimité, Aperti X, Ed. Originale en collaboration avec les Editions A l’Envers

35


On SOrt

On Lit

©Fred Merz

Les trente glorieuses

Trente ans et pas une ride ! C’est ainsi que nous pourrions aborder la 30ème édition du Salon du Livre et de la presse qui se tiendra du 27 avril au 1er mai à Palexpo. Une édition qui célèbre une démocratie naissante, en conviant la Tunisie comme hôte d’honneur, comme pour prendre à contre-pied un contexte marqué par des clivages croissants et ancrer sa tradition d’ouverture et d’échange. Une seconde jeunesse célébrée en grande pompe, avec une nouveauté de circonstance: l’inauguration d’un nouvel espace intitulé Young Adult spécialement pensé au rapport nouveau qu’entretienne les adolescents avec la lecture. Un dynamisme à travers lequel la plus grande manifestation littéraire de Suisse nous rappelle qu’aujourd’hui: thirty is the new twenty. par Mabrouk Hosni Ibn Aleya

Avril 2016

36


On SOrt

On Lit

Au centre des attentions, les défis de la liberté avec comme hôte d’honneur la Tunisie. Un pays dont la société civile s’est vue décerner le prix Nobel de la Paix, et où la liberté naissante a donné lieu à un renouveau artistique et culturel, traçant la voie vers une véritable movida. En plus de la culture littéraire, la culture gastronomique tunisienne sera mise à l’honneur, histoire de faire palpiter la panse des auteurs, visiteurs et penseurs. A propos de ces derniers, le jeudi 28 avril sera dédié à la reflexion autour des problématiques suivantes: Faut-il repenser le modèle suisse et doter ses acteurs de moyens nouveaux ? Comment ? Où trouver des inspirations ? Existe-t-il des obstacles spécifiques qui restreignent l’imitation des bonnes pratiques étrangères ? L’industrialisation de l’édition suisse est-elle possible sur un marché sans masse critique suffisante ? Faut-il nécessairement grandir pour faire évoluer les métiers du livre ? Faut-il absolument viser l’exportation de la littérature suisse ?

Aux origines…

Créée en 1987 par Pierre-Marcel Favre, la manifestation n’a cessé d’évoluer pour se démarquer complètement des Salons du livre traditionnels, tels que nous les connaissons à Paris ou à Bruxelles. Un virage à 180 degrés marqué que l’arrivée du duo Isabelle Falconnier (présidente) et Adeline Beaux (directrice) a mené à marche forcé. Une nouvelle formule hybride voit le jour pour s’adresser autant aux professionnels du livre –on passe de 821 auteurs en 2013 à 1050 en 2015– qu’à un large public, via des scènes thématiques, consacrées notamment au polar, à la psychologie, à l’édition suisse, aux cultures arabes ou encore à la bande dessinée. Bien plus qu’un lieu d’exposition, le Salon s’est mué en un festival, accueillant entre 90 000 à 100 000 participants par an.

Salon du livre et de la presse Du 27 avril au 1er mai www.salondulivre.ch

Cet te année

Pour célébrer dignement sa trentième année, le Salon du Livre débute les festivités par la publication d’un recueil mariant les photos du salon 2015 aux souvenirs d’une centaine d’écrivains. Pour l’occasion, le photographe genevois Fred Merz s’est plongé dans l’édition 2015 du Salon du livre et en a saisi à la perfection l’âme et les vibrations intimes. Une centaine d’auteurs suisses, francophones et internationaux, de Joël Dicker à Douglas Kennedy, en passant par Metin Arditi, Jean-Christophe Rufin ou Marie Laberge, témoignent par ailleurs de leur expérience du Salon du livre et livrent de savoureuses anecdotes au sujet de leurs rencontres avec leurs lecteurs. Sera également organisée une série d’expositions, l’une consacrée au Brésilien le plus célèbre de Suisse, Paulo Coelho et l’autre présentant 42 planches originales illustrant le passage de Titeuf à l’adolescence. Une adolescence qui fera l’objet de toutes les attentions avec l’espace Young Adult qui lui sera dédié et qui accueillera par exemple la créatrice de la chaîne youtube « Margaud Liseuse », en compagnie de ses auteurs préférés, qui seront là pour des lectures, des discussions ainsi que des meet-up avec d’autres booktubeurs. Go Out! Magazine

37


Notturnino Š Benedict Johnson

Danse 14 avril 20h30

Notturnino & Set and Reset/Reset Candoco Dance Company forum-meyrin.ch


On sort

on a rencontré

Philippe Ramette, Sans titre, 2015

Focale contemplative

Talent polymorphe, être élégant, allure altière, vêtements tirés à quatre épingles et humour pince-sans-rire… l’artiste Philippe Ramette aime ce qui déconcerte. Originaire de Nice, ce peintre devenu photographe et amateur d’installations offre un regard sur le monde, un regard décalé, déstructuré qui brouille les repères des compères pépères. Avec lui, les codes rassurants sont bousculés, toujours avec humour, dans des compositions qui défient rationalité, gravité et logique rationnelle. Une manière d’interroger nos habitudes et nos vues arrêtées. Un artiste confirmé, représenté par la galerie Xippas et invité le mois dernier par la Maison de l’Architecture. Rencontre avec un être aux relents proustiens, entre humour et contemplation. interview Olivier Gurtner

Go Out! Magazine

39


On sort

on a rencontré

que le quartier des Bains est très intéressant, avec beaucoup d’identités culturelles. Par ailleurs, je suis toujours très sensible à la politesse des gens qui y vivent et travaillent. Enfin, c’est une ville qui est propice, plus que d’autres, à la contemplation. Par exemple j’aime bien y marcher. Le temps m’y paraît suspendu. Vos photographies sont pleines d’humour. Pensez-vous que le marché de l’art contemporain se prend trop au sérieux ? Oui. Le marché de l’art a énormément évolué depuis que je l’ai connu. Je ne veux pas entrer dans un jugement d’aigreur ou d’incompréhension. Quand je le vois… j’ai le sentiment que l’artiste y semble de moins en moins considéré. La liberté devrait y être préservée. Dans votre travail, on perçoit un refus de la logique. Pensez-vous que le monde est absurde ? L’absurdité ne définit pas au mieux ce travail. Il est toujours très important de resituer les éléments constitutifs : je suis d’abord un sculpteur, avec une dimension esthétique. Cette dimension exige une mise à distance. En ce sens, il faut considérer ma démarche entre sculpture et photographie. Sur le fond, il s’agit d’une réflexion sur le point de vue, la perception, pour offrir un point de vue différent.

Votre travail interroge fortement les représentations usuelles. Pensez-vous qu’avec internet, les manières de voir se sont diversifiées ou uniformisées ? En termes de photographie d’abord, les techniques actuelles sont très propices à la manipulation. Je regarde souvent les publicités et l’impact qu’elles peuvent avoir, le rôle de l’informatique, permettant de réaliser des images surprenantes. La quantité d’images accessibles va inf luer énormément sur notre regard, et notre regard sur le monde. Cela a d’immenses qualités mais recèle aussi quelques dangers. C’est ici qu’on peut trouver un lien avec ma démarche. Par exemple, quand on peut accéder à une immense somme d’informations, il y a un risque de les mettre toutes au même niveau. En effet, on peut voir mes œuvres rapidement et penser les avoir comprises. Si on veut bien leur accorder plus d’importance, on peut remarquer plus d’incohérences, des ambiguïtés. Par exemple de la tension dans mon corps…

Par le côté souvent décalé de vos œuvres, certains les rapprochent du Surréalisme. Est-ce juste ? Je ne peux pas éliminer cette influence, à un niveau mécanique tout le moins. Mais j’espère que cet angle n’est pas le seul. Car on trouve aussi de l’humour. Notamment avec l’apprêt. Qui est justement le rôle du costume cravate ? C’est une manière de montrer le côté cérémonial, souligner un moment important.

C’est donc un danger ? Je crains qu’avec cette somme d’informations, dire à quelqu’un « sois libre », ce n’est pas dire grandchose. Dans ce contexte, il faut éveiller le regard critique, et aussi préserver certaines attitudes, comme prendre son temps. Par exemple, quand on visite le Mamco, on sent toujours cette odeur particulière, qui ravive le souvenir. Comme la tension d’un lieu en somme. Tout ce qu’on ne trouve pas dans une visite virtuelle.

Vous exposez chez Xippas Genève, vous faites une présentation à la Maison de l’architecture. Nourrissez-vous un rapport particulier à Genève ? J’ai un lien affectif avec cette ville, notamment grâce à Christian Bernard, directeur du Mamco, qu’il a su construire avec les années. J’ai travaillé au tout début de ce musée et je ressens une filiation particulière avec. Plus généralement, je trouve

Avril 2016

40


On sort

on a rencontré

Vous avez déclaré dans une interview : «Ma démarche est une attitude contemplative.» Pourquoi ? Je défends cette attirance de la lenteur, dans un monde artistique où certains créateurs sont obligés de devenir des entrepreneurs. La contemplation est liée à mes productions: je ne produis pas tant que cela. Un des espaces de liberté que je me réserve est d’accorder un rythme qui me correspond. Quand je réalise une œuvre, ça prend plus de temps qu’on ne pourrait le croire. Finalement la lenteur est devenue une forme de résistance. Aujourd’hui, le luxe réside dans la contemplation, la lenteur !

Philippe Ramette www.xippas.com > philippe ramette

Philippe R amet te Balcon 2 (Hong -Kong)

Go Out! Magazine

41


On sort

En famille

© Laurent Barlier

Enfilade d'histoires

«Si vous voulez que vos enfants soient intelligents, lisez-leur des contes de fées. Si vous voulez qu’ils soient encore plus intelligents, lisez leur davantage de contes de fées», aurait dit un certain Albert Einstein. Lorsqu’un tel génie prononce de telles paroles, pourquoi ne pas, après tout, tenter l’expérience et vérifier la véracité de ses propos ? Plan-les-Ouates s’est apparemment laissée tentée par les conseils de ce grand Monsieur en proposant, du 22 avril au 1er mai, le Festival de la Cour des contes. Un jeu de mots troublant les plus grands, mais séduisant certainement tout garnement par Laurence Amsalem

Avril 2016

42


En famille

© Laurent Barlier

On sort

de cuisine seront aussi au rendez-vous. Pour celles et ceux qui n’auraient jamais assisté à une prestation du Piano-cocktail, objet mythique et plus qu’ingénieux, venu directement du chef d’œuvre de Boris Vian, créé par Géraldine et Nicolas Schenkel, ce sera aussi le moment idéal pour le découvrir. Enfin, après une longue et épuisante journée remplie de tirades en tous genres, il sera possible de rejoindre le Nid, un espace de détente accueillant le public entre les spectacles.

Prémisse

En parlant de conte, Il était une fois un monde d’adultes bercé par les soubresauts d’un réveil trop matinal, d’une avalanche de courriers électroniques, d’une pression quotidienne et d’un stress persistant, auxquels, même s’ils en rêvaient, il était impossible de mettre un terme, ne serait-ce que pour quelques heures. De l’autre côté, en passant une frontière d’âge assez floue, se situant dans les tréfonds de l’adolescence, vivait un groupe d’avortons friands de sucreries et de jolies histoires, qui ne connaissait pas encore cette vie remplie des tracas ennuyeux du quotidien. Eux, rêvaient plutôt à un endroit où personne ne leur dicterait rien, que ce soit d’apprendre à compter sur leurs doigts ou de confectionner d’horribles figurines en pâte à sel. Faute de pouvoir arrêter le temps, ceux appartenant au premier monde, pour le bien de leur progéniture, mais aussi pour le leur, ont lancé une jolie idée : sauvegarder le talent de conter des histoires en y consacrant un festival. Par ce moyen, ils se garantissent ainsi un éternel accès à la cour de récré.

Epilogue

Au niveau des thèmes proposés, le programme affiche des histoires actuelles, mais aussi des mythes antiques pour satisfaire le plus grand des publics. Se côtoient alors histoires de Dieux hindouistes, prémisses de la Guerre de Troie, thèmes écologiques ou liés à de grandes questions existentielles, comme le rapport au temps qui passe. Chaque conte aspirera à transporter son auditeur dans un univers bien spécifique, lui faisant découvrir certains mythes, mais aussi certaines cultures. En effet, l’étude des contes, au-delà du côté divertissant, permet de contribuer à la richesse d’une culture et de rendre compte d’une vision du monde par une civilisation. Un festival qui promet donc d’être enrichissant.

Corps de texte

Mais que trouve-t-on dans ce merveilleux festival ? Tout d’abord, des classiques revisités, impliquant des histoires très «XXIème siècle» de princesses partant à la rescousse de chevaliers, ou encore des nuits de contes particulières avec un théâtre d’ombres, mais aussi un accès à une librairie, à des ateliers de marionnettes à doigts et d’improvisation. Pour ne pas laisser les festivaliers sur leur faim, brunchs, crêpes-party et ateliers Go Out! Magazine

Festival de la Cour des Contes, 19ème édition Du 22 avril au 1er mai Plan-les-Ouates www.plan-les-ouates.ch/contes

43


On Danse

Live

«Mignonne, allons voir si les projecteurs qui ce matin avaient desclose.» Battement d’ailes d’hirondelles et beau temps, on va éviter une énième fois de nous extasier sur le retour du Printemps, histoire de nous imaginer Ronsard célébrer l’arrivée du festival Mapping. Un événement dont la notoriété a hissé Genève au rang de capitale internationale en matière d’exploration technologique, de création, et de génération d’images. Une orgie de pixels pour laquelle on ne manquera pas de tourner le dos aux rayons du soleil lors de cette 11ème édition agencée du 28 avril au 8 mai. par Mabrouk Hosni Ibn Aleya

Avril 2016

44

Vlad Prokofieff

PIXELS EN PÊLE-MÊLE


On Danse

Live

(le 29 avril et le 2 mai) et la spécialisation sonore dans un environnement immersif (le 4 mai et le 6 mai). Migraines à part, cinq expositions s’invitent au Commun avec cinq œuvres réunissant cinq artistes et autant de pays avec Martin Messier, Lawrence & Vincent, Malstaf, Refik Anadol, Nestor Lizalde et Kimchi & Chips explorant chacune la notion d’immersion pendant dix jours. L’Alhambra, le Musée d’art et d’histoire, le Spoutnik accueilleront plusieurs performances, parmi lesquelles le nouveau projet de Kode9, ou le travail de l’artiste montréalais Herman Kolgen. Pendant trois nuits, le Zoo de l’Usine proposera aux noctambules des DJs à la pointe de la scène musicale électronique du moment dont Call Super, Douglas Greed, Laolu, Shackleton, Deadbeat, Idealist, accompagnés d’installations visuelles spécialement créées pour l’occasion.

De New-York…

A l’origine, le Vjing a été inventé en 1980 à NewYork lors de la performance de la réalisatrice newyorkaise Merrill Aldighieri au « Hurrah » club. Popularisé par la suite par la chaine MTV lors de ses nombreux mashups, le Vjing s’est vu longtemps assimilé à l’habillage de dancefloors lors de Lives ou de Dj Sets avant de progressivement s’émanciper, au fil des années pour s’imposer, début de ce siècle, comme une discipline à part entière. Un mouvement dont le Mapping Festival est loin d’être étranger. à aujourd’hui

Fondé en 2005 par Boris Edelstein, l’inventeur d’un des trois logiciel VJ de référence – Modul8 – le Mapping Festival n’était à ses débuts qu’une plateforme destinée à une poignée de geeks désireux de partager les dernières avancées techniques en la matière. De l’audace et quelques années plus tard, le festival s’est hissé d’un laboratoire technologique à un événement culturel majeur d’avant-garde. Conjuguant l’art aux possibilités infinies offertes par les dernières technologies de création et de génération visuelle, la programmation continue brillamment de jouer avec les frontières de l’art contemporain et des cultures numériques. Performances audiovisuelles, installations, soirées, spectacle vivant, mais aussi workshops et conférences, c’est aujourd’hui en véritable référence internationale du milieu du Vjing, des arts audiovisuels et plus généralement dans la culture électronique que le Mapping continue à piquer la curiosité d’un public toujours plus large en soulignant les artistes les plus pointus.

Mapping Festival Du 28 au 8 mai 2016.mappingfestival.com

En passant par Genève

Avec 12 500 visiteurs lors de l’édition précédente, on ne change pas une formule qui gagne, on l’affine, et la onzième édition ne déroge pas à la règle. Loin de là. Avec le Commun comme lieu central, le festival s’étalera cette année sur une dizaine d’endroits, dont l’A lhambra, l’Usine Kugler, la HEAD et le Bureau Culturel. Cinq workshops aborderont, entre autres, les systèmes de contrôle audiovisuel

Go Out! Magazine

45


On danse

Live

L’i dentité chantée En héritage de l’exil interview Olga Baranova

Avril 2016

46


On danse

live

La passion et la souffrance ont marqué l’histoire tourmentée du Chili. Avec Te recuerdo («Je me souviens»), la compagnie Zdenko nous propose de replonger les 22 et 23 avril dans l’espoir d’un monde meilleur, sans pauvreté, ni exclusion. Un monde chanté par Pablo Neruda et Victor Jara, artistes ayant légué à l’humanité des paroles qui résonnent encore aujourd’hui, même s’ils ont perdu leur vie dans le tourment politique de 1973. Te recuerdo nous enchantera avec la nouvelle chanson chilienne, le parcours des enfants des exilés et leurs identités multiples, inséparables des moments les plus mouvementés de l’histoire. Nous avons posé trois questions à Emiliano Gonzalez Toro, directeur musical et ténor. Comment est né le projet Te recuerdo ? Mes parents ont fui le Chili après le coup d’Etat, et sont venus s’installer à Genève, où je suis né. Pendant toute mon enfance je les ai écoutés chanter les chansons chiliennes. Mon père n’est pas chanteur professionnel, mais il a un timbre unique, avec une force que l’exil a sans doute contribué à lui donner. Plus tard, il m’a invité à chanter avec lui. Pendant les concerts, mon père racontait le contexte, l’histoire, et le public changeait d’écoute. J’ai conçu Te recuerdo à la fois comme un hommage à ces chansons, et à mon père. Je ne me voyais pas écrire sur ma propre famille, il fallait que cela sorte du cadre privé pour prendre une dimension plus universelle. Mathilde Etienne a accepté de monter le projet avec moi et nous avons créé ce personnage, Amanda, une jeune fille qui veut absolument connaître le pays d’origine de ses parents et qui le découvre et ce faisant, plonge dans la vie adulte. Le spectacle est une comédie musicale, avec alternance de textes parlés en français et de chansons latino-américaines.

Comment interpréter cette musique aujourd’hui ? La beauté est toujours actuelle ! Sinon je ne serais pas chanteur d’opéra. Te recuerdo Amanda, qui donne son titre à notre spectacle, est une chanson magnifique. Le texte et la mélodie reflètent cette qualité incroyable de Jara à pointer d’une manière directe ce qui va toucher l’auditeur. Après, il y a un gros travail d’arrangement. Nous avons enregistré l’album du spectacle, en faisant venir des artistes d’horizons différents, tous liés par l’amour de la musique latino-américaine. Ophélie Gaillard m’a fait l’amitié d’apparaître dans l’album, de même que le célèbre ténor Rolando Villazón. Le résultat est bluffant. En quoi le message de Te recuerdo est-il universel ? Après les show-cases, beaucoup de gens sont venus nous voir, très émus. Des Chiliens, bien sûr, mais aussi des Rwandais, des Libanais, des Bosniaques… Tous ont dit : « C’est mon histoire ». Te Recuerdo pourrait s’appliquer à beaucoup de récits de l’histoire contemporaine. On raconte un déchirement. Malgré tout, le message de Te Recuerdo est un message joyeux, vivant. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ! C’est pour cela que nous avons traité le récit comme une comédie, avec beaucoup de folie. Comme dit Michel Audiard: « Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière » !

Quelles sont les particularités de la Nouvelle Chanson Chilienne ? Le Chili était pétri d’inégalités sociales dans les années 60. La Nouvelle Chanson Chilienne est devenue un instrument de lutte politique : aux côtés du président Allende, on a vu Victor Jara, les groupes Quilapayun et Inti-Illimani dans les grands rassemblements populaires. Il y a un caractère visionnaire dans ces chansons, une foi dans l’homme et dans l’avenir, comme pour la folk music américaine. Luchin, par exemple, est un petit bijou de poésie, sur un enfant laissé-pour-compte, un équivalent musical du Kid de Chaplin. Go Out! Magazine

Te recuerdo 22 et 23 avril Forumeyrin Billetterie : Théâtre Forum Meyrin et Service culturel Migros www.terecuerdo.ch

47


On danse

Live 

Tahiti under The Sea

Vlad Prokofieff

par Vincent Magnenat

Avril 2016

48


On danse

Live 

C’est un jeudi que votre serviteur s’engouffra au cœur des Grottes pour une observation zoologique de la scène genevoise. L’idée était de rejoindre à heure dite le Central Station, jeune bar labellisé WF, fringant et électronique, nouvellement installé 2 rue de la Faucille pour y rencontrer Temiri aka Primr, jeune artiste local. Passé un cerbère plutôt docile, l’encens diffuse son Sacré cancérigène en échange des madeleines proustiennes qui usuellement l’accompagnent, et qui nous transportent ici et là-bas. Tout en même temps. Enfin vous voyez.

Parlons musique, Vis ma vie c’était pour le chapitre précédent. Nouveauté, au lieu de brasser de l’air comme des margoulins en after, des morceaux concrets, produits localement et à peu près bio. On parle d’abord de «xmas +odcast», 113bpm, présent sur le compte Soundcloud de PrimR (soyez pas relou demandez à Google). Pondu un an en arrière, ce mix illustre le passage de boucles à travers quatre machines qui vont chacune les modifier en fonction du filtre qui leur a été assigné au préalable. Faisons comme si l’auteur du présent article savait de quoi il parlait, celui du mix, lui, tient quelque chose, c’est certain. Ici on peut se risquer à dire qu’on tape dans l’abysse. Sans prétentions, juste l’abysse, le fond du fond, là où on vous fout un minimum la paix. Histoire d’avoir le temps de se demander ce qu’on fait là, ou ailleurs d’ailleurs.

On s’assied au sous-sol, calés dans le canapé face au booth, la discussion s’engage à mesure que fond la neige carbonique. Quelques contours se dessinent. Franco-sino-germano-tahitien – dès le départ presque un vrai genevois donc – Temiri apparaît dans le Sud entre aïoli et romarin. Une adolescence dans le rock, un groupe, des dates, des grattes et du bordel. La musique prend le dessus, le dessin s’efface. Un instrument c’est bien, une infinité d’instruments c’est mieux. L’ordinateur et le départ à Lyon, Paris, Berlin en vrac, et enfin Genève. Genève qui semble plaire, avec sa taille humaine, petit village. Jouer avec un ordinateur dans les années 2000 semblait encore acceptable, toute boutade mise de côté, un outil génial mais fragile: perdre ses selfies passe encore, son travail et ses recherches, moins.

Ensuite et fin, le titre «π», 118bpm, tout fresco-fresco présent d’ici la fin du mois sur son Soundcloud et sur le blog Go Out: Coolcats. Réexpliquer la valeur de ce symbole serait prendre l’audience pour des débiles, il convient néanmoins de rappeler qu’il est question de ronds, de cycles, d’itérations et donc de rythme. Voilà voilà, vous devriez voir à présent. Entendre plutôt. Et ça envoie.

Du live et des machines, on se rend compte que c’est finalement la meilleure idée: flexible, adaptable et surtout solide. Le monde de la nuit nécessite mieux qu’une pomme entamée. Mais comment remplacer ces couches de machines interconnectées ? Bref, Temiri, qui devient à partir de là PrimR, s’embêterait un peu vite s’il n’avait qu’à presser play. Ce ravalement de façade aura été de pair avec une refonte de sa recherche vers un originel plus profond, et donc des rythmes plus lents. Petit souvenir: sa première date live à Genève fin de l’été 2013 dans une de ces sauvageries estivales que la jeunesse genevoise chérit tant. Pour 2016, les perspectives lorgnent sur les bords de la Mer Noire et ses touches électroniques locales très reconnues que d’aucuns en coulisse n’hésitent plus à qualifier de «roumanisme».

Go Out! Magazine

Primr aka temiri s qqq.soundcloud.com/temiris www.facebook.com/primaryakatemiri

49


“ Le monde de Paulo Coelho � Du 27 avril au 1er mai 2016

Communication : trivialmass.com Photo : Sylvia Feudor

Exposition #salondulivregeneve


On profite

On like

1

Faire la fête, quite simply indeed !

BS & Co, c’est Adam Bowers et Gurchaten ‘Nanoo’ Sandhu, et quelques amis unis par la même passion pour la musique, et la quête sur Genève de lieux funky et trendy, sans être élitistes ou exclusifs. Cette quête a abouti à l’organisation de leurs premières soirées mensuelles genevoises –baptisées After Twerk– avec bonne musique et cocktails de qualité. On y écoute old school et hip hop, groove et deep house, en passant par les classiques et derniers rythmes RnB. Après un été de soirées en plein air, ils planifient déjà leurs prochains rendez-vous After Twerk, notamment le 29 avril. Et au duo de conclure, « Tout ce que nous pouvons vous dire c’est : soyez prêt à faire partie d’un show nocturne où tout le monde joue le rôle principal ». After Twerk Le 29 avril à 19h Café Jules Verne, Némo Bar Rue Jean-Violette 20, 1205 Genève

Accro aux bocaux

Un nouveau concept de restauration made in France ouvrira bientôt ses portes sur le Boulevard Georges-Favon. Le concept ? Des plats, de l’entrée au dessert, à petits prix, concoctés par de grands chefs étoilés à l’instar d’Anne-Sophie Pic, Emmanuel Renault, Christophe Michalak et bien d’autres encore. Le tout — produit avec des aliments bio — est servi dans des bocaux. Sur place ou à l’emporter, une cuisine à tester les yeux fermés. Boco Ouverture le 18 avril Boulevard Georges-Favon, 1204 Genève www.boco.fr

Go Out ! Magazine

51


21 et 22 mai 2016

NUIT DES MUSÉES & Journée internationale des musées Genève 26 institutions vous dévoilent leurs petits secrets et grands mystères... Billets en vente dès le 27 avril. www.nuitdesmusees-geneve.ch Un événement Ville de Genève www.ville-geneve.ch


On profite

On like

2

Healthy galaxy

A l’ère des burn-out, on tente tant bien que mal de survivre au stress à flots de gras saturés, de sucres raffinés, ou pire, distillés pour être absorbés lors d’apéros bien arrosés. Votre dégaine en prend un coup au profit de votre bedaine. Le cafard s’installe, on ne songe plus qu’à de nouveau plonger dans les insanités ci-dessus énumérées. Le cercle vicieux guette, une seule issue: s’employer à retrouver une taille de guêpe. La solution ? Une vie saine all inclusive que le Studio SoHam créé par la pétillante Soraya Francisco s’emploiera à vous distiller à grands coups de boxe, afrovibe et crosstraining. Question santé, un coin «So Miam» se chargera de dorloter votre estomac à grands renforts d’oligo-éléments et quelques pelletées d’anti-oxydants. Cerise sur la salade de quinoa: des cours de yoga se chargeront d’insuffler un esprit saint à un corps paré aux tumultes du quotidien. Studio SoHam Rue du Prieuré 23, 1202 Genève www.studio-soham.com

Nescens d’un SPA

Si la vie s’apparentait à une fashion week, notre santé serait le podium sur lequel défilerait le temps. Escamotés par ces allers-retours cadencés, une seule issue s’offre au corps et à l’esprit: le programme Nescens better-aging. Dispensé dans le nouveau Spa Nescens, niché à la Réserve, il réunit les dernières technologies issues de la recherche biologique sur le vieillissement cellulaire et l’expertise des plus chevronnés spécialistes en la matière pour dispenser une batterie de soins complets et sur-mesure. Une véritable fontaine de jouvence où activité physique, ostéopathie, kinésithérapie, traitements régénératifs et épidermiques se conjuguent avec les conseils des meilleurs spécialistes en nutrition. De quoi confortablement rallonger sa jeunesse avant de songer à s’en offrir une deuxième.

Go Out! Magazine

Spa Santé Nescens La Réserve Genève 301, route de Lausanne, 1293 Bellevue Tél. 022 959 59 99 www.lareserve.ch

53


CIRQUE LUNDI 23 MAI 2016 - 20H00

AT TACHED LA COMPAGNIE MAGMANUS

ESPACE VÉLODROME PLAN-LES-OUATES www.plan-les-ouates.ch/culture


On profite

On like

3

Im mersion totale

En ouvrant la porte de la nouvelle agence Club Med à Genève, on a le sentiment d’avoir déjà un pied en vacances. Le nouveau design permet de vivre une expérience en mode réalité virtuelle. On se balade dans le village comme si on y était avec plongée dans la mer et piscine. Une immersion totale, le temps de nous faire rêver quelques minutes ! L’agence propose des lunettes à vision 360° pour succomber aux charmes de 4 clubs: aux Maldives, à Punta Cana (République Dominicaine) et dans les Alpes du nord à Peisey-Vallandry. On trépigne d’impatience de se téléporter vers toutes les destinations proposées par l’agence de voyage qui sans cesse se renouvelle et innove. Agence Club Med Rue François-Versonnex 5, 1207 Genève Tél. 022 817 12 34 www.clubmed.ch

Go Out! Magazine

55


15 / 16 / 17 avril Venez découvrir les savoir-faire des artisans d’art à Genève

manifestation gratuite

Inscrivez-vous ! www.journeesdesmetiersdart.ch


On profite

ON PREND LE LARGE

Sept collines et mille facettes par Mina Sidi Ali & Mabrouk Hosni Ibn Aleya

TOUR DE BELÉM

La compagnie aérienne SWISS et sa kyrielle de destinations en Europe éveille chaque week-end en nous à nouveau l’envie de départ depuis Genève. Parmi nos destinations printanières: Lisbonne. On la croyait noyée sous des flots de clichés, l’antique cité portuaire portugaise, ancien nombril du monde au XVI ème siècle, a désormais regagné ses galons de cité centrale. Ainsi, à ceux pour qui la ville au sept collines évoque seulement les fées du logis, les fadas de fado, les passionnés de pastéis ou les ruées sur la morue, l’antique cité lusitanienne vous lance le défi de vous surprendre et vous faire changer d’avis. La fille du Tage ne se limite pas à ces illustres Magellan ou Vasco de Gama. Grand voyageur ou pas, simple routard en mal de guide, voici quelques tips pour vous ménager et vous aider à redécouvrir cette cité trop longtemps méjugée, à travers des dédales adulés et des nuitées effrénées. 38°43 ’0 0 ’’ N 9 ° 0 7 ’5 9 ’ ’ w

LIS

Durée du voyage: 2h30m Distance depuis GVA: 1800 km


On profite

ON PREND LE LARGE

Elle darde ses rayons et revendique fièrement son identité. Dès notre arrivée, Lisbonne fanfaronne. C’est que depuis quelques années, la Ville Blanche s’est hissée au rang des cités à visiter. Les concept-stores et restaurants y explosent comme du pop-corn. Ainsi, aussi fougueux et intrigués que Jeremy Irons dans «Un Train de nuit pour Lisbonne» on a filé dare-dare découvrir la cité aux sept collines. A peine les valises déposées dans notre impressionnant et renversant hôtel – le Palacio Belmonte – on était attablé dans l’une de meilleures adresses de la ville. Sélection des adresses gastronomiques les plus décalées.

Café Lisboa Largo de São Carlos 23, Portugal www.cafelisboa.pt +351 21 191 4498

CUISINE INSOLITE

Lové au théâtre São Luiz, le Mini Bar Teatre est le premier bar gastronomique conçu par José Avillez. Ouvert tous les soirs à partir de 19h, il est à l’image-même du quartier Chiado: animé et convivial. L’agencement classique, oscillant entre raffinement et décontraction, s’efface dès l’ouverture de la carte. La carte des mets est présentée telle un dépliant d’opéra en cinq actes; le menu Epico se place d’office comme la scène Allegro con brio de l’œuvre. Composé d’une multitude de plats où chaque met se décline en un mariage méthodique de saveurs, on y déguste des plats aussi insolites qu’une sphère de foie gras au cœur de parmesan et cacahuètes ou un tartare de veau présenté dans un cornet de glace. L’assemblage du tout vous laissera à coup sûr vos papilles en émoi.

José Avillez

Si gastronomie était un verbe, elle aurait certainement pour seul sujet: José Avillez. Chef prodige de seulement 37 ans, la créativité de sa cuisine locale et la renommée de ses cinq établissements dépassent à ce jour les frontières de l’Europe. Un de ses joyaux n’est autre que le Belcanto, deux étoiles Michelin, désigné comme l’un des cent meilleurs au monde par la prestigieuse « The World’s 50 Best Restaurants List ». Sans surprise il faut y réserver plusieurs semaines à l’avance, seulement, notre emploi du temps, aussi chargé qu’une francesinha, ne nous a malheureusement permis d’y accéder. Deux autres des établissements du même chef se sont néanmoins empressés de nous ouvrir grand leurs portes pour délicieusement nous cajoler: Le Café Lisboa et le Mini Bar Teatro. Café Lisboa

Né du désir d’insuffler une nouvelle vie au Largo de São Carlos, le Café Lisboa est logé au cœur du Théâtre National de São Carlos et se prolonge à l’extérieur par une charmante terrasse nichée sur une splendide place. Le cadre ne déroge pas à l’élégance de l’architecture art déco du théâtre, il y intègre subtilement quelques éclairages rétros de type industriel, ponctués de quelques éléments contemporains. Côté plats, les victuailles sont à l’image du plat, à la fois sobres et raffinées, brillamment relevées par juste par ce qu’il faut d’innovation. Avril 2016

Mini Bar Teatro R. António Maria Cardoso 58, Lisbonne www.minibar.pt 00 351 21 130 53 93

58


On profite

ON PREND LE LARGE

Clube Do Peixe

Après avoir jonglé avec toutes les complexités gastronomique, il est temps d’aller faire le plein d’authenticité. Au diable les concepts novateurs, une ruée au Club Do Peixe s’impose. La chaleur du restaurant est à l’image même de sa simplicité. Une simplicité joyeuse, euphorisante imbibée de douceur. L’agencement, avec ses poignées en forme de coquillages, ses filets de pêches disposés de façons éparses et ses étales de poissons alignés à même l’entrée ne laisse planer aucun doute quant à sa spécialité. Dorades, ceviches, morues, chincha, le poissons est omniprésent tout comme l’adorable sourire de Bruno, l’homme qui s’est chargé de nous combler de milles attentions tout au long de notre joyeux repas. Clube Do Peixe Avenida 5 de Outubro 180A, 1050-063 Lisbonne www.clube-do-peixe.com 00 351 21 797 3434

BREATHTAKING PANORAMA

Pour rejoindre ce bar sis sur le toit d’un hôtel, dont la vue panoramique vaut le détour d’après nos sources, direction le quartier hype de Bairro Alto, (quartier haut). Ici, un monde à part entière, singulier et déroutant. Dans véritable labyrinthe, on s’y perd à coup sûr, dans ces rues brutes et étroites, sans équivalent et au charme ineffable. Niché dans l’immeuble art déco de l’Hotel Independente, on file dans un minuscule ascenseur au dernier étage où se trouve le toit-terrasse, palace à tapas. Un verre de mint julep à la main, notre regard y embrasse un renversant panorama sur toute la ville !

LE VENT EN POULPE

Perché au sommet de l’une des sept collines de la capitale, la Cevecheria constitue l’un des passages obligés pour tous les fins gourmets amoureux de la profusion de délices que l’Atlantique peut receler. L’entrée à peine foulée que nous voici accueillis par deux accolades: la première, du poulpe géant logé au plafond du restaurant et la deuxième – plus chaleureuse – du chef Kiko. Un chef aussi jeune que souriant, adepte de toute forme de chair et dont le parcours est ponctué de faits d’arme au Mozambique, au Brésil mais aussi dans le prestigieux restaurant Ledoyen à Paris. A la Cevecheria, la préparation des produits de la mer constitue le spectacle central de l’établissement. Déclinés à l’infini avec une prodigieuse créativité dans l’assemblage de goûts et de matières, une dégustation en ces lieux rendra vos papilles des addicts aux saveurs iodées. Cevicheria R. Dom Pedro V 129, Lisbonne

Insolito, Rua de Sao Pedro d’Alcantara 8, Lisbonne www.theinsolito.pt

00 351 21 803 8815

Go Out! Magazine

59


On profite

ON PREND LE LARGE

Barbershop au top

Coquet soucieux de faire la noce, mieux vaut préalablement se tailler une beauté avant de s’aventurer dans les belles ruelles de la cité. Passage obligé pour tout dandy désireux de faire sensation en courant la Lisboète ou en discourant avec sa dulcinée lors d’un dîner en tête à tête: Le Figaros. Un barbier dont la spécialité n’est autre que remettre à jour les canons de beauté des années 1920 à 1950. Au nez et à la barbe des petits looks proprets type joli minet, ici on cultive l’allure badass dans tout ce qu’il y a de plus singulier et dépareillé. Chef de famille, sachez que l’établissement est strictement réservé aux hommes, donc n’oubliez donc pas de laisser femme et enfants sur le carreau avant de fouler le magnifique carrelage du local.

SOS poupées abîmées

On s’étonne de trouver l’adresse dans une grande place très prisée de Lisbonne. On imaginait plutôt un lieu un peu plus macabre pour y dénicher cet hôpital atypique: l’Hospital de Bonecas, où l’on y soigne poupée de toute époque et de toute entaille. Niché entre une pâtisserie et une bijouterie, on entre dans un magasin de poupée assez banal mais qui fera rêver enfants et amateurs de jouets. Puis vous montez à l’étage avec Manuela Cutileiro, ange gardien des lieux, pour y rendre visite à 3000 poupées, et de fil en aguille vous passez par une salle d’opération remplie de visages d’anges ébréchés et de faciès fracassés à vous glacer le sang. Ouvert depuis 1830, cet atypique refuge a accumulé un nombre effrayant de corps en plastique plus ou moins entiers. Toutes les poupées y séjournent pour retrouver leur dignité perdue suite à un accident domestique ou à cause des ravages du temps.

R. Alecrim 39, 1200-014 Lisbonne www.figaroslisboa.com 00351 21 347 0199

Praça da Figueira, 7, 1100-240 Lisbonne www.hospitaldebonecas.com

Avril 2016

60


On profite

ON PREND LE LARGE

DU JAMAIS VU

Quand on débarque dans le Village Underground – appelé VU par tous – un peu excentré et situé sous le pont du 25 avril, au-dessus du Tage, on se croirait dans une casse automobile ou dans un remake de Transformer. Ici vieux bus et conteneurs se côtoient pour former un espace investi d’un bar, d’ateliers de créateurs de mode, de bureaux d’écrivains ou d’avocats, d’une troupe de théâtre formant un lieu incontournable de la scène culturelle de Lisbonne. R. 1º de Maio 103, 1300-472 Lisbonne www.vulisboa.com

À Lisbonne, les soirées dans les ruelles sont effrénées. Notre spot préféré: Zé Dos Bois R. da Barroca 59, 1200 Lisbonne MISCELLANéES

Pour écouter du fado à vous en arracher les tripes: Fado Em Si, Arco de Jesus 7, Alfama,1100-037 Lisbonne En mode immersion totale: Tasca Bela – Vinhos e Petiscos Rua dos Remédios 190

USINE IN

Pour dévaler la ville en side-car façon star: Sidecar Touring Co. www.sidecartouring.co.pt

Attenant au Village Underground, LxFactory réunit librairie, restaurants, écoles de cuisine, ateliers... L’exmanufacture textile qui fut aussi imprimerie est un lieu incontournable de la scène mode lisboète.

The concept store Praça do Príncipe Real 26, 1250-184 Lisbonne www.embaixadalx.pt

Rua Rodrigues Faria 113, 1300 Lisbonne www.lxfactory.com/

www.visitlisboa.com Festival du poisson Du 7 au 17 avril www.peixemlisboa.com Du 20 avril au 1er mai Indielisboa Le Festival International du Film Indépendant, IndieLisboa www.indielisboa.com Juin Fêtes de Lisbonne Au Cœur des quartiers historiques de Lisbonne. On y danse, écoute le fado, déguste des sardines grillées et boit. Le mariage collectif - «Mariées de Saint Antoine» fait également partie de la tradition.

Go Out! Magazine

61


On profite

on y dort

Du haut de cette falaise, 2000 ans vous contemplent par Mina Sidi Ali & Mabrouk Hosni Ibn Aleya

Lisbonne, drapée dans un passé étoffé, captivante par son extraordinaire legs, millefeuille trimillénaire cumulant civilisations celte, grecque, romaine et maure, recèle en elle le plus beau 5 étoiles que nos pieds aient jamais foulé: le Palacio Belmonte. Lové en haut d’une falaise au pied du château St-Georges (IIème siècle avant J-C) dans un palais du XV ème siècle classé monument historique, ce merveilleux joyau lisboète culminant le portuaire portugais d’une vue grisante sur le Tage,hante encore toutes nos pensées des semaines après l’avoir visité. Ce n’est pas un hôtel mais une expérience en soi. Ici, il n’y a pas de réceptionofficielle, pas de foule, pas de télévision, pas de chocolats sur l’oreiller, seulement la beauté et la simplicité des lieux donnant le ton de l’adresse, raffinée et discrète, très très loin des grandes enseignes standardisées. Visite. Avril 2016

62


On profite

on y dort

A l’extérieur, on se prosterne devant la piscine revêtue de marbre, entourée de terrasses avec vue panoramique sur le Tage et les luxuriants jardins méditerranéens dans lesquels sont servis le petit-déjeuner. Il est vrai qu’après avoir foulé le pied des plus grands hôtels du monde entier, on ne peut que s’incliner devant le Palacio Belmonte. Difficile voire impossible d’envisager un autre lieu où séjourner…

Perché sur les murs du château St-Georges au sommet de la colline au cœur du centre historique de Lisbonne, dans le fameux quartier de l’Alfama, le Palacio Belmonte démonte tous les clichés de l’hôtellerie 5 étoiles. Sous l’égide d’un couple visionnaire et collectionneur d’instants de bonheur, Frédéric Coustols et Maria Mendonca, le palace embrasse une nouvelle identité depuis une vingtaine d’années. Grâce à eux deux, tous les palaces d’Europe peuvent aller se rhabiller. La déco allie meubles portugais du XVème siècle et pièces contemporaines. Ajoutez-y le duo au caractère bien trempé et au cœur de velours et la séduction opère aussi bien sur le personnel que sur les hôtes. On a ce sentiment qu’ils n’ont rien perdu du charme initial qui a dû leur servir pour se séduire réciproquement. Devenu maison dotée de trois tours en 1420, puis palais en 1640, il sera épargné par l’énorme tremblement de terre de 1775 qui secoua la Ville Blanche et détruisit une grande partie de son patrimoine architectural. Lorsqu’il est découvert en 1994 par l’œil aguerri de Frédéric Coustols, écologiste de la première école, le lieu a besoin d’être repensé. Ainsi, pendant deux ans la bâtisse vernaculaire se voit étudiée et analysée afin de voir son potentiel valorisé tout en respectant les principes de durabilité et les règles de la Charte de Venise. Dès lors, les 380 portes et fenêtres se transforment sur 3700 mètres carrés en neuf suites toutes uniques mais ayant toutes conservé plusieurs murs et sols d’origine, véritables joyaux du palais. On ne s’étonne pas d’apprendre que les décors de deux films mythiques «Lisbon Story» de Wim Wenders et «A firma Pereira» de Roberto Faenza avec Marcelo Mastroianni ont été tournés dans cet écrin au charme sans fin, ni que Vasco de Gama y a séjourné juste après son retour de voyage triomphal d’Inde. Go Out! Magazine

Palacio Belmonte Páteo Dom Fradique 14, 1100-624 Lisbonne, Portugal Tél. +351 218 816 600 www.palaciobelmonte.com

63


On profite

Coup de food

Table ouverte par Olivier Gurtner

Avril 2016

64


On profite

Coup de food

Le décor est proustien, l’écrin d’un autre temps. Entre architecture hôtelière classique et Art Nouveau, le Beau-Rivage Palace déploie ses importants édifices sans intimider pour autant. L’hôtel se veut bien actuel, puisqu’il a récemment reçu d’importantes négociations diplomatiques internationales. Dans ce fourmillement d’activités, entre table japonaise et restaurant d’Anne-Sophie Pic, se cache une belle table ouverte: le Café Beau-Rivage.

« Un peu de douceur ? »

La question du maître d’hôtel peut sembler traître. Quand on pense « un peu », lui voit les choses généreusement, puisqu’il revient accompagné d’un véritable chariot d’où viennent les nombreuses douceurs pour arriver devant soi : île flottante, tiramisu, tarte aux fruits de saison… pas besoin de trancher, on peut tout garder.

Passé le portique

Le Beau-Rivage Palace est un fleuron de l’hôtellerie helvétique, entre vue imprenable sur le lac Léman et service excellent. Si l’on entre côté ville, le Café BeauRivage se visite côté lac, avec une terrasse s’ouvrant généreusement sur le port d’Ouchy. Le décor, couleur coquille d’œuf, est élégant et chaleureux. De même que l’ambiance. Contrairement aux tables d’hôtels étoilés souvent désertées, le Café paraît réunir clients de l’hôtel et habitués de la Cité. Passons à table. Avec un menu du soir à cinq plats à moins d’une centaine de francs, le Beau-Rivage joue la carte de l’accessibilité et mérite son titre auto-proclamé : Brasserie de Luxe. Sans compter les Menus du déjeuner et d’affaires. Parmi les mets goûtés, il faut citer l’excellente ballottine de caille farcie au foie gras en entrée. Toujours dans les volailles, le suprême de poularde fermière AOC de Fribourg avec morilles et vin jaune. Une cuisson parfaitement maîtrisée, puisque le blanc est tendre et la peau croustillante, de même que morilles et vin accompagnent parfaitement la pièce centrale. De son côté l’agneau basse température à l’origan et citron confit finit par se rapprocher du beurre, tant la texture est fondante. On recommande les yeux fermés le tartare d’artichaut à la truffe noire ou le tataki thon rouge avec papaye verte au gingembre. Du côté de Bacchus, la carte des vins se trouve être bien complète, entre étiquettes prestigieuses et crus à portée de chacun. Go Out! Magazine

« Féérie féérique »

Pour reprendre les mots de Barbara, on ne saurait passer au Beau-Rivage Palace sans évoquer son Spa Cinq Mondes, véritable oasis au cœur d’Ouchy. Entre une vue féérique sur le Léman et le Grammont, patio intérieur empli d’un plan d’eau fleuri et salle de détente si reposante, ce lieu caché est pensé pour laisser aller ses pensées. Le site compte évidemment les immanquables : piscine, bain à remous, sauna, hammam, salles de soin et une « douche tropicale ». A table ou au spa, le Beau-Rivage mérite que l’on y descende, le temps d’une nuit, ou davantage...

Café Beau-Rivage Place du Port 17-19, 1006 Lausanne cafe@brp.ch 021 613 33 30 www.brp.ch > café Beau-Rivage

65


On profite

on shoppe

2.

1.

3. 6.

4.

5.

1. Tshirt Irresistible Gelati, Eric Bompard, 208 CHF, www.eric-bompard.com / 2. Casque audio, Freitag × Sennheiser, prix sur demande, www.freitag.ch / 3. Longchamp 2.0 Toile, Longchamp, 215 CHF, www.longchamp.com 4. Lunettes de soleil Humble Col.A, Andy Wolf, prix sur demande, www.andy-wolf.com 5. Ballerines Charlotte’s web, Charlotte Olympia, 595 CHF, us.charlotteolympia.com 6. Chaise Low Back Counter stool, Bend, 420 CHF, www.shop.bengoods.com

Go Out! Magazine

67


On profite

On shoppe

2.

3.

after BASELWORLD TIC-TAC PICKS

1.

7.

4.

5.

6.

1. True Open Heart (blanc), RADO / 2. Jazzmaster Open Heart Lady, Hamilton 3. Rise, CalvinKlein / 4. Bella Ora Piccola, Tissot / 5. Euphelia, Balmain 6. Speedmaster CK, OMEGA / 7. Baroncelli HĂŠritage, MIDO,

Go Out! Magazine

69


On profite

COSMéTIQUES

NEZCE PAS ? Avril 2016

70


Rêve d’infini, eau de parfum, Lalique Azzaro Pour Elle Extrême, Eau de parfun Azzaro

Néroli & Orchidée, eau de toilette, l’Occitane

Thé glacé, aqua parfum, Terry de Gunzburg L’eau d’Issey pure, parfum, Issey Miyake

Le muguet millésime 2016, eau de toilette, Guerlain

Chrome édition limitée 2016, eau de toilette pour homme, Azzaro


Agenda

Avec Go Out ! Vous vivez heure après heure l’offre culturelle genevoise avec notre application Toot Sweet. Vous pouvez également être informé à informé à l’avance sur notre agenda multimédia. Dorénavant, plus aucun prétexte pour ne plus sortir ! Go Out! Magazine

Expositions, théâtre, cinéma, classique, danse, clubbing, live, là-bas, en famille …

73


Agenda

Cinéma

écran total Le printemps ? Une période idéale pour se retrouver dans une salle de ciné, histoire de se prélasser, eh oui à l’ombre d’un écran. Quatre films qui ont tapé dans l’œil de la rédaction.

I

II

En pièces

«La Piscine» revisitée

Comme à son ordinaire, le réalisateur JeanM a r c Va l l é e tente d’apprivoiser des personnages en crise, en quête de sens. Après Dallas Buyers Cl u b (2 013 ) avec Matthew McConaughey et Reese Wither­ spoon dans Wil d (2014), le Québécois dirige Jake Gyllenhaal dans Demolition. Ce dernier campe un homme d’affaires qui vient de perdre sa femme. Incapable d’extérioriser sa tristesse, il formalise son deuil en mettant sa vie sens dessus dessous. Insensible, insensé et instable, il se met à démonter les objets du quotidien ou à littéralement détruire ses possessions matérielles. Alors qu’il porte plainte auprès d’une compagnie d’automates, la préposée au service après-vente (Naomi Watts) se pique au jeu de la correspondance… Réussira-t-il, en brisant toutes les routines du quotidien et en prenant des risques, à finalement se reconstruire ?

Le réalisateur Luca Guadagnino nous plonge dans une adaptation du film culte de Jacques Deray La Piscine (1969), avec Alain Delon, Romy Schneider et Jane Birkin. Gros challenge dans lequel se mouille le metteur en scène italien qui avoue ne pas avoir adoré la première version qu’il réinterprète de manière très libre avec pour muse la fascinante Tilda Swinton (il l’avait merveilleusement dirigée dans Amore (2009). Ici, elle campe une légende du rock – Marianne Lane – qui débarque sur l’île de Pantelleria avec Paul, son compagnon, pour s’y reposer. Mais Harry, son ex, débarque avec sa fille Pénélope et la situation chamboule tout… Le nom A Bigger Splash renvoie à la toile éponyme du peintre anglais David Hockney, figurant une piscine dans laquelle quelqu’un vient de plonger. L’art du remake est délicat surtout lorsqu’on s’attaque à un film culte. On attend avec impatience de peser le poisson. Gros plouf ou pas ?

Demolition de Jean-Marc Vallée, dès le 13 avril à Ciné17

A Bigger Splash de Luca Guadagnino dès le 20 avril

Mars 2016

74


Agenda

Cinéma

III Héros ou anti-héros ?

Jay Roach, familier des récits flirtant avec la politique (notamment Recount en 2008 ou Moi, député en 2012) nous pique avec son nouveau biopic. Ici, il décide de s’attaquer à un événement tristement célèbre, une chasse aux sorcières qui sacrifia de nombreux érudits et talents d’Hollywood. En pleine guerre froide, le maccarthysme traqua des agents, militants ou sympathisants communistes dont Dalton Trumbo (Bryan Cranston). Talentueux scénariste et romancier à Hollywood dans les années 1930, il est persécuté et mis au placard par la censure au début des années 1940. Inscrit sur la blacklist du gouvernement (sur laquelle figurait Albert Einstein, Luis Buñuel, Charlie Chaplin, …), Trumbo ne peut plus exercer son métier. En regroupant plusieurs auteurs et artistes du cinéma, il organisera une rébellion contre la censure. Il trouvera également une firme qui acceptera de tourner ses films et continuera à écrire sous divers pseudonymes. On lui doit notamment le scénario de Spartacus de Stanley Kubrick, mais aussi de Roman Holiday et The Brave One, qui lui vaudront deux Oscars en 1954 et 1957. Après avoir crevé le 16/9ème, Bryan Cranston dévoile toute l’étendue de ses talents sur grand écran. Dalton Trumbo de Jay Roach, dès le 27 avril à Ciné 17

SURMONTER LE TRAUMATISME DE LA TORTURE

Go Out ! Magazine

75


Agenda

Expositions

Expositions

GALERIES D’ART QUARTIER DES BAINS Andata.ritorno laboratoire d’art Contemporain Rue du Stand 37 | 1204 GE 022 329 60 69 www.andataritornolab.ch • Mood Motel, Maureen Brodbeck Du 17 mars au 24 avril 2016 Art Bärtschi & Cie 24, rue du Vieux-Billard 1205 Genève 022 310 00 13 www.bartschi.ch Fabien Mérelle Reconstruire Du 17 mars au 14 mai 2016 Blondeau & Cie Rue de la Muse 5 | 1205 GE 022 544 95 95 www.blondeau.ch • Jonathan Monk Du 17 mars au 30 avril 2016 Galerie Laurence Bernard Rue des VieuxGrenadiers 2 1205 GE 022 320 61 24 www.btwgallery.com •” TRIAL AND ERROR “ LES FRÈRES CHAPUISAT Du 17 mars au 30 avril Centre d’édition contemporaine Rue des Rois 15 | 1204

Avril 2016

Marc Jancou Contemporary Rue des Bains 63 | 1205 GE 022 321 11 00 www.marcjancou.com • RICHARD HOECK & JOHN MILLER: Hard Hat / Soft Hard Hat & Mannequin Death Du 17 mars au 3 mai 2016

GE 022 310 51 70 www.c-e-c.ch • Artist’s Voices, Exposition collective, vocale et sonore Jusqu’au 16 avril Galerie Bernard Ceysson Rue du Vieux-Billard 7 | 1205 GE 022 320 64 82 w w w.bernardceysson. com •Lauren Luloff – New Growth Du 17 mars au 14 mai

Quark Rue Charles-Humbert 6 | 1205 GE 022 731 04 60 www.espacequark .ch •Giulia Essyad – Face of the goddes Du 18 mars au 24 avril 2016 Ribordy Contemporary Boulevard d’Yvoy 7B | 1205 GE 022 321 75 63 www. ribordycontemporary. com •Erik Lindman Torso Jusqu’au 15 mars •L’alphabet des ombres, Pierre Vadi Du 17 mars au 7 mai 2016

Galerie Mezzanin Rue des Maraîchers 63 | 1205 GE 022 328 38 02 www.galeriemezzanin. com •Blut und Pigmente – Otto Muehl, Hermann Nitsch Du 18 mars au 14 mai 2016 Galerie Patrick Cramer Rue du Vieux-Billard 2 | 1205 GE 022 732 54 32 www.cramer.ch

Skopia Rue des VieuxGrenadiers 9 1205 GE 022 321 61 61 w w w.skopia.ch •Erik Bulatov Du 17 mars au 7 mai 2016

•Hard Hat Rue des Bains 39 | 1205 GE 022 320 37 20 www.hard-hat .ch • Quentin Lannes Biolympics Jusqu’au 06 mars • Timothée Calame Du 18 mars au 8 mai 2016

Fonderie Kugler Rue de la Truite 4 + 4bis | 1205 GE w w w.usinekugler.ch

76

Xippas Art contemporain Rue des Sablons 6 | 1205 GE 022 321 94 14 w w w.xippas.com • Vik Muniz – Pictures of America Jusqu’au 7 mai 2016 Stéphane Dafflon – Turnover Du 18 mars au 7 mai 2016 Xippas Art contemporain Rue des Bains 61, Genève |1205 GE 022 321 94 14 w w w.xippas.com •Vik Muniz – Pictures of America Jusqu’au 7 mai 2016 Stéphane Dafflon – Turnover Du 18 mars au 7 mai 2016 Studio Sandra Recio 26 rue du Vieux Billard |1205 GE 022 548 02 42 w w w.sandrarecio.com • Yaima Carranzana / Loidys Carnero Jusqu’au 9 avril QUARTIER DE L’ÉTOILE Galerie Guy Bärtschi Rte des Jeunes 43 | 1227 Carouge 022 310 00 13 w w w.bartschi.ch Studio Sandra Recio Rte des jeunes 4ter | 1227 Acacias 022 548 02 42 w w w.sandrarecio.com


Agenda

Espace_L art contemporain Rue des Bains, 23|1205 Genève 022 301 64 90 w w w.espacel.net • La Couleur de la Peau Victoire Cathalan, Fernando de la Rocque et Julien Spiewak Du 17 mars au 7 mai 2016 Pavillon Sicli Route des Acacias 45 1227 Acacias 022 596 43 80 w w w.pavillonsicli.ch Villa Bernasconi Route du Grand-Lancy 8 1212 Grand-Lancy 022 794 73 03 w w w.villabernasconi.ch La Ferme de la Chapelle Route de la Chapelle 39 1212 Grand-Lancy 022 342 94 38 www.fermedelachapelle. ch • Virginie Otth, Isabelle Schiper, Yuki Shiraishi / Epace, Espaces Du 27 février au 24 mars 2016 Truth and Consequences Boulevard d’Yvoy, 7| 1205 Genève 079 533 46 67 w w w. truthandconsequences. ch CAROUGE Joy de Rouvre Rue des Moraines 1 1227 Carouge

Go Out! Magazine

Expositions

079 614 50 55 w w w.galeriejoyderouvre.ch • Dominik Stauch, On Stage Du 17 mars au 3 mai 2016

•Guillaume Arlaud Hybrides Du 22.04 au 13.05.16 •Supercocotte Capsule 1.27 Du 16.03 au 08.04 •Bourses déliées Du 16.03 au 08.04

Mines d’Art Rue St-Joseph 39 | 1227 Carouge 022 301 30 19 w w w.minesdart .com

Galerie Anton Meier 2, rue de l’Athénée, 1205 Genève Palais de l’Athénée w w w.antonmeier-galerie.ch

Krisal Rue du Pont-Neuf 25 | 1227 Carouge 022 301 21 88 w w w.krisal.com • Régis Colombo – L’ici e(s)t l’ailleurs Du 27 février au 24 mars 2016

Artvera’s Rue Etienne-Dumont 1 | 1204 GE 022 311 05 53 w w w.artveras.com Bailly Gallery Rue l’Hôtel-de-Ville 10 | 1204 GE 022 827 24 24 w w w.charlybailly.com

Marianne Brand Rue ancienne 20 | 1227 Carouge 022 301 34 57 w w w.galeriembrand.ch

Galerie Sébastien Bertrand Rue de l’Evêché, 1| 1204 GE 022 700 51 51 w w w.galeriebertrand. com •Michael Hilsman, The softest Bullet Du 11 mars au 16 avril 2016

Espace Diamono 4bis, rue des Moraines, 1227 Carouge 022 548 37 33 • Art de Birmanie Mysticisme et Folklo Jusqu’au 16 avril Espace JB 32 rue des Noirettes studio 526 1227 Carouge w w w.espacejb.com

Cité du Temps Pont de la Machine | 1204 GE 022 818 39 00 w w w.citedutemps.com • « CMS – L’Art de la Science » science et art se rencontrent, tant visuellement que physiquement, dans une exposition

CITÉ-CENTRE Art en île - Halle Nord Place de l’île 1 | 1204 GE 022 312 12 30 w w w.act-art .ch

77

inédite, inspirée d’une expérience scientifique réalisée pour le bien de l’Humanité. Du 27 février au 10 avril Evartspace Grand-Rue 12 | 1204 GE 079 352 96 82 w w w.evartspace.ch Gagosian Gallery Place de Longemalle 19 | 1204 GE 022 319 36 19 w w w.gagosian.com • Dan Collen – When I’m Gone Du 21 mars au 13 mai 2016 Galerie Anton Meier Palais de l’Athénée Rue de l’Athénée 2 | 1205 GE 022 311 14 50 w w w.antonmeiergalerie.ch Galerie de Jonckheere Rue de l’Hôtel-de-Ville 7|1204 Geneve 022 310 80 80 w w w.dejonckheeregallery.com Interart SA Grand-Rue 33 |1204 Geneve 022 312 24 60 w w w.galerie-interart. com • En permanence • Grands maîtres impressionnistes et modernes Jusqu’au 15 avril


Agenda

Galerie Jacques de la Béraudière Rue Etienne-Dumont 2 | 1204 GE 022 310 74 75 w w w.delaberaudiere.ch Galerie Patrick Gutknecht Rue de Saint-Léger 28 | 1204 GE 022 312 32 14 w w w.gutknecht-gallery. com Galerie Franck Pages Grand-rue 2 | 1204 GE 076 602 50 54 w w w.frankpages.com Galerie Rosa Turetsky Grand-Rue 25 | 1204 GE 022 310 31 05

Expositions

w w w.rosaturetsky.com • Marie Frechette – Entre Deux Du 21 avril au 28 mai 2016 Galerie Sébastien Bertrand Rue du Simplon 16 1207 Genève (Galerie 2) 022 700 51 51 w w w.galeriebertrand. com • Michael Hilsman, The softest Bullet Du 11 mars au 16 avril 2016 Galerie Sonia Zannettacci Rue Henri Fazy 4 | 1204 GE 022 311 99 75 w w w.zannettacci.com • Kosta Alex Jusqu’au 16 avril

Palais de l’Athénée Salle Crosnier Palais de l’Athénée Rue de l’Athénée, 2 |1205 Genève w w w.societedesarts. ch/societe-des-arts/ salle-crosnier/

022 420 75 75 w w w.sig-quartierlibre.ch • « Rhodanie. Du glacier du Rhône à la mer Méditerranée » Du 12 février au 29 mai 2016

Gowen Contemporary Rue Jean-Calvin 4 | 1204 GE 022 700 30 68 w w w. gowencontemporary. com Angels and Demons. A selection of works by Waseem Ahmed and Rashid Rana. • Jusqu’au 4 Mai

Hermance Fondation Auer Ory pour la photographie Rue du Couchant 10 |1248 GE 022 751 27 83 w w w.auerphoto.com • Marc-Albert Braillard Parcours Jusqu’au 28 mai

Quartier Libre SIG Pont de la Machine | 1204 GE

PETIT-SACONNEX Villa Dutoit Chemin Gilbert Trolliet 5 1209 Petit-Saconnex

CARGO/3 __SAISON UNES SAISON 2015__2016

SAISON 2016__2017

__CTRL-X

POCHE---GVE.CH

texte__PAULINE PEYRADE mise en scène__CYRIL TESTE__COLLECTIF MxM __Ida erre mais son errance nocturne est immobile : elle surfe, elle visionne, elle clique, elle aime, elle commente, elle déroule, elle tape, elle lit. Devant son écran d’ordinateur, solitaire et mutique, elle ouvre d’innombrables fenêtres qui sont autant d’indices sur sa vie.

SAVE THE DATE! __RDV POUR DÉCOUVRIR LA SAISON__2016__2017

__11 avril __1er mai

__12 mai

POCHE /GVE THÉÂTRE /Vieille-Ville


Agenda

022 733 05 75 w w w.villadutoit.ch •Eau – Fibre – Papier, 29 artistes internationaux Biennale Art Eau-FibrePapier Du 15 avril au 8 mai 2016

BERNEX Mairie de Bernex Galerie Aux portes de la Champagne Rue de Bernex 311 | 1233 Bernex 022 850 92 92 w w w.bernex.ch COLOGNY Fondation Martin Bodmer Route Martin Bodmer 19-21 1223 Cologny 022 707 44 36 w w w.fondationbodmer. ch • Henri Michaux Zao Wo-Ki 05 décembre au 10 avril 2016 MEYRIN Galeries du Forum de Meyrin Place des CinqContinents 5 1217 Meyrin 022 989 16 69 w w w.meyrinculture.ch/ evenements/exposition •Six pattes et autres Bzzzzz Jusqu’au 16 avril Vivant pour de vrai – Exposition interactive pour enfants Du 14 avril au 14 mai 2016

Go Out! Magazine

Expositions

MUSÉES

Musée d’art et d’histoire (MAH) Rue Charles-Galland 2 | 1206 GE 022 418 26 00 w w w.ville-ge.ch/mah •Urs Fischer Faux Amis Du 28 avril au 17.juillet

Centre d’Art Contemporain Rue des Vieux Grenadiers 10 | 1205 022 329 18 42 w w w.centre.ch • Rochelle Feinstein In Anticipation of Women’s History Month. Selected works. Jusqu’au 24 avril

Maison Tavel Rue du Puits-Saint-Pierre 6, 1204 | Ge 022 418 37 00 w w w.ville-ge.ch/mah

Centre d’édition contemporaine 15, rue des Rois | 1204 GE 022 310 51 70 w w w.c-e-c.ch • Mathis Gasser Sept sont tombés vers le ciel Travaux sur papier Vernissage le jeudi 19 mai 2016 de 18h à 21h Exposition du 20 mai au 3 septembre 2016

Bibliothèque d’Art et d’Archéologie Prom. du Pin 5, 1204 Genève 022 418 27 00 •200 ans de fêtes et de livres ! Autour du Bicentenaire de l’entrée de Genève dans la Confédération suisse Jusqu’au 28 mai

Centre de la photographie Genève Rue des Bains 28 | 1205 GE 022 329 28 35 w w w. centrephotogeneve.ch •Rhodanie Bertrand Stofleth Jusqu’au 29 juin

Musée BarbierMueller Rue Jean-Calvin 10, 1204 Geneve 022 312 02 70 w w w.barbier-mueller.ch • Monnaies Objets d’échange dans les collections Barbier-Mueller Du 11 février au 30 octobre

Musée d’ethnographie (MEG) Bd Carl-Vogt 65-67 | 1205 GE 022 418 45 50 w w w.ville-ge.ch/meg •Couleurs d’Amazonie Exposition de photographie hors murs Du 28 avril 2016 au 15 décembre 2016

Musée Rath Place Neuve | 1204 GE 022 418 33 40 w w w.institutions.villegeneve.ch Cabinet d’arts graphiques Promenade du Pin 5 1204 Genève 022 418 27 70

79

w w w.ville-ge.ch/cde Muséum d’Histoire Naturelle Route de Malagnou 1 | 1208 GE 022 418 63 00 w w w.ville-ge.ch/mhng Faites comme chez nous: Les géants des Kem Kem 25 juin 20174 avril 2016 Musée Ariana Av. de la Paix 10 | 1202 GE 022 418 54 50 w w w.ariana-geneve.ch •Nicolas Lieber Chroniques céramiques Jusqu’au 22 janvier 2017 •Passionnément céramique - Collection Frank Nievergelt Jusqu’au 25 septembre 2016

Musée d’histoire des sciences Rue de Lausanne 128 | 1202 GE 022 418 50 60 w w w.ville-ge.ch/mhs • T’es où ? Entendue 100 fois par jour, la phrase “T’es où ?” rythme les conversations téléphoniques. A l’heure du GPS, on y répond facilement, mais comment faisait-on avant ? Le visiteur est invité à la découverte de cette aventure. La définition d’une position nécessite de pouvoir se baser à des éléments de référence, que ce soient des étoiles, des montagnes,


Agenda

des clochers ou la longitude, la latitude et l’altitude. C’est là que différents instruments de topographie entrent en jeu. Lunettes, graphomètres, théodolites ou boussoles dialoguent alors avec les cartes et les compas… Jusqu’au 23 avril 2017 Fondation Baur Musée des Arts d’ExtrêmeOrient Rue Munier-Romilly 8 | 1206 GE 022 704 32 82 w w w.fondation-baur.ch • Estampes modernes japonaises 1910-1960 Du 3 mars au 22 mai 2016

Expositions

Musée des suisses dans le monde Château de Penthes Chemin de l’impératrice 18 1292 Prégny-Chambésy 022 734 90 21 w w w.penthes.ch •Adèle d’Affry (18361879) – Marcello. Femme artiste entre cour et bohème Du 9 mars au 4 juin 2016

Musée de Carouge Place de Sardaigne 2 | 1227 Carouge 022 342 33 83 w w w.carouge.ch •Lime ! Coupe ! Grave ! Histoire de la Fabrique de limes Vautier Jusqu’au 9 avril Musée d’art moderne et contemporain (MAMCO) Rue des Vieux-Grenadiers 10 | 1205 022 320 61 22 w w w.mamco.ch •Séquence printemps 2016 • Emilie Parendeau, lauréate du Prix Culturel Manor 2016 Bruno Pélassy Marnie Weber Jusqu’au 30 avril

Salon du livre 30em salon du livre et de la presse Du 27.04 au 1.05 Palexpo Route François-Peyrot 30, 1218 Le Grand-Saconnex 022 761 11 11 w w w.salondulivre.ch/

Expositions et rencontres avec les étudiant-e-s en design horloger, design bijou et accessoires Visite libre, sans inscription Bd James-Fazy 15, 1201 Genève Vendredi 15 avril de 14 h à 19 h Avril Samedi 162016 avril de 10 h à 17 h

80

© HEAD – Genève, Baptiste Coulon

La HEAD ouvre ses portes pour les Journées européennes des métiers d’art, 15, 16, 17 avril 2016


Agenda

Expositions

Opéras / Concerts classiques

Le Médecin malgré lui Juste une année avant la création de Faust en 1859, Gounod présentait au Théâtre Lyrique de Paris son Médecin malgré lui, adaptation très réussie de la célèbre comédie de Molière. « Œuvre excellente de tout point de vue » selon les dires de Berlioz, le troisième opéra de Gounod n’est quasiment jamais donné. Cet opéra-comique combine astucieusement l’humour farcesque de la pièce originale et une musique fort séduisante qui annonce déjà les grandes heures de Gounod. Alternant passages parlés et numéros musicaux, l’œuvre retrace les facéties de Sganarelle, fagotier qui prend un malin plaisir à se faire passer pour un médecin. Des personnages tordants, des situations hilarantes, une partition fort charmante: c’est bel et bien une perle rare du répertoire lyrique français que le Grand Théâtre vous invite à découvrir – entre des murs qui sont déjà familiers à l’univers de Molière ! Lu 04 avr 16 - 19:30 / me 06 avr 16 - 19:30 / ve 08 avr 16 - 19:30 / di 10 avr 16 - 15:00 / ma 12 avr 16 - 19:30 / je 14 avr 16 - 19:30 / sa 16 avr 16 - 19:30

Go Out! Magazine

Avenue de France 40 1202 Genève 022 418 35 00 www.genevaopera.ch

Opéra des Nations Avenue de France 40 1202 Genève 022 418 35 00 www.genevaopera.ch

concerts classiques MA 05.04 à 20h L’Orchestre de Chambre de Genève et Sinfonietta de Lausanne Arie van Beek direction Georg Friedrich Haendel Concerto grosso n° 7 op. 6 Arnold Schönberg Concerto pour quatuor et orchestre Béla Bartók Musique pour cordes, percussion et célesta Johannes Brahms Akademische Festouvertüre Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 418 35 00 billeterie-culture.ville-ge. ch

Sara Mingardo Touchante Neris dans la dernière production de Medea, Sara Mingardo a rappelé au public de la place de Neuve qu’elle était bien l’une des plus remarquables contraltos de sa génération, un Fach dont les défenseuses se font d’ailleurs rare. Elle nous fait l’agréable surprise de revenir à Genève pour un récital en compagnie de l’altiste allemande Diemut Poppen et du pianiste portugais João Paulo Santos. Connue pour ses interprétations du répertoire baroque, elle abordera lors de ce récital à l’Opéra des Nations des pages du romantisme allemand, en inscrivant notamment au programme les Zwei Gesänger op. 91 de Brahms, les Wesendonck-Lieder de Wagner et lesKindertotenlieder de Mahler. Le public genevois pourra donc apprécier un nouveau penchant musical de la contralto vénitienne qui inaugura d’ailleurs la dernière édition du prestigieux Festival de Lucerne avec… l’Alt-Rhapsodie de Brahms ! ve 15 avr 16 - 19:30 Opéra des Nations

ME 06.04 à 20h Hélène Grimaud piano Luciano Berio Wasserklavier Toru Takemitsu Rain Tree Sketch II Gabriel Fauré Barcarolle n° 5 en fa dièse mineur op. 66 Maurice Ravel Jeux d’eau Isaac Albéniz Iberia, deuxième cahier: Almeria Franz Liszt Années de pèlerinage III S. 163 n° 4: Les Jeux

81

d’eau à la Villa d’Este Leoš Janávek In the Mists n° 1 Claude Debussy Prélude, premier livre: La Cathédrale engloutie Johannes Brahms Sonate pour piano n° 2 en fa dièse mineur op. 2 Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 418 35 00 billeterie-culture.ville-ge. ch VE 08.04 à 11h Geneva Camerata MASTERCLASS DE CLARINETTE Centre des Arts Ecole International de Genève La Grande-Boissière, Genève 022 310 05 45 genevacamerata.com VE 08.04 à 20h30 Stacey Kent Jim Tomlinson saxophone Graham Harvey piano Jeremy Brown bass Joshua Morrison drums Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 418 35 00 billeterie-culture.ville-ge. ch DI 10.04 à 11h Julia Heirich - Cor Sarah Rumer - Flûte Afonso Venturieri Basson Benoît Willmann - Clarinette Vincent Gay-Balmaz Hautbois


Agenda

Alexandre Borodine Quintette en ré majeur (d’après le quatuor à cordes no 2, transcr. pour quintette à vent de Vincent Gay-Balmaz), 1881-transcr. 2006 ANTONÍN DVOŘÁK quintette en fa majeur (d’après le quatuor à cordes op. 96, dit « américain », transcr. pour quintette à vent de David Walter), 1893-transcr. 1986 Bâtiment des Forces Motrices 2, Place des Volontaires 1204 Genève 022 807 00 00 w w w.osr.ch MA 12.04 à 12h Geneva Camerata “Schumann, À La Folie...”

Opera / classique

Société de Lecture Grand-Rue 11 1204 Genève 022 311 45 90 genevacamerata.com DI 17.04 à 17h Prokofiev, Brahms - Orchestre de la Suisse Romande Orchestre de la Suisse Romande sous la baguette du chef finlandais Osmo Vänskä s’attaque à deux monuments: Roméo et Juliette de Prokofiev et la 2e Symphonie de Brahms. Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 w w w.osr.ch ME 20.04 à 20h

Renaud Capuçon et l’Orchestre de la Suisse Romande - OSR L’incontournable violoniste français Renaud Capuçon pose ses valises à Genève pour une série de concerts. Répertoire de prédilection de l’OSR, les œuvres françaises et russes font danser l’imaginaire aux rythmes des notes qui s’envolent. Claude Debussy Prélude à l’après-midi d’un faune (d’après un poème de Mallarmé), 1891-1894 Camille Saint-Saëns Introduction et Rondo Capriccioso pour violon et orchestre op. 28, 1863 Maurice Ravel Tzigane, Rhapsodie de concert pour vi-

olon et orchestre, 1924 Serge Prokofiev Roméo et Juliette, sélection parmi la musique du ballet op. 64, 1935 Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 w w w.osr.ch JE 21.04 à 20h Renaud Capuçon et l’Orchestre de la Suisse Romande L’incontournable violoniste français Renaud Capuçon pose ses valises à Genève pour une série de concerts. Répertoire de prédilection de l’OSR, les œuvres françaises et russes font danser l’imaginaire aux rythmes des notes


Agenda

qui s’envolent. Maurice Ravel Pavane pour une infante défunte, 1899 Ludwig van Beethoven Concerto pour violon et orchestre en ré majeur op. 61, 1806 Johannes Brahms Symphonie No 2 en ré majeur op. 73, 1877 Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 w w w.osr.ch VE 22.04 à 20h Renaud Capuçon et l’Orchestre de la Suisse Romande L’incontournable violoniste français Renaud Capuçon pose ses valises à Genève pour une série de concerts. Répertoire de prédilection de l’OSR, les œuvres françaises et russes font danser l’imaginaire aux rythmes des notes qui s’envolent. Camille Saint-Saëns Introduction et Rondo Capriccioso pour violon et orchestre op. 28, 1863 Maurice Ravel Tzigane, Rhapsodie de concert pour violon et orchestre, 1924 Serge Prokofiev Roméo et Juliette, sélection parmi la musique du ballet op. 64, 1935 Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 w w w.osr.ch

Go Out! Magazine

Opera / classique

SA 23.04 à 20h Ecole de musique les Cadets de Genève et Les Orchestres en Classe du Val d’Arve Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 418 35 00 billeterie-culture.ville-ge. ch

Chœur du collège de Saussure, Alexandre Diakoff, baryton-basse Mikis Theodorakis, Alexion Esti, Oratorio sur un texte d’Odysséas Elytis. Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 418 35 00 billeterie-culture.ville-ge. ch

MA 26.04 à 20h Sol Gabetta et l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam | Tchaïkovski, Chostakovitch, Prokofiev Sol Gabetta et l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam proposeront lors de ce concert au Victoria Hall un programme composé d’œuvres de Tchaïkovski, Chostakovitch et Prokofiev. Au programme de ce concert: Piotr Ilitch Tchaîkovski Francesca da Rimini, fantaisie symphonique en mi mineur, op. 32 Dmitri Chostakovitch Concerto pour violoncelle et orchestre Nº 2 en sol mineur, op. 126 Sergueï Prokofiev Symphonie Nº 7 en ut dièse mineur, op. 131 Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 418 35 00 billeterie-culture.ville-ge. ch

ME 28.04 à 19h30 Don du Chœur 2016 Ensemble instrumental Chœur composé de 400 enfants des écoles privées de Genève Sue Power direction Daniel Darbellay, Benjamin Lubrano, Sue Power chefs de chœur Magie des tropiques et du monde Répertoire de chants francophones et anglophones Concert de bienfaisance en faveur de la construction d’une école à Madagascar Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 418 35 00 billeterie-culture.ville-ge. ch ME 29.04 à 20h30 Jan Garbarek Group Jan Garbarek sax Rainer Brüninghaus piano/keyboards Juri Daniel bass Trilok Gurtu percussion Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14

ME 27.04 à 20h Chœur du collège de Saussure et L’Orchestre de Chambre de Genève -

83

1204 Genève 022 418 35 00 billeterie-culture.ville-ge. ch SA 30.04 à 20h30 Luc Baghdassarian direction Karine Mkrtchyan soprano Carine Séchaye mezzo-soprano Nan Wei ténor Jérémie Brocard basse Ludwig van Beethoven Symphonie pour chœur, solistes et orchestre n° 9 en ré mineur op. 125 Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 418 35 00 billeterie-culture.ville-ge. ch MA 03.05 à 20h Révolution Geneva Camerata La violoniste Viktoria Mullova accompagnera le Geneva Camerata dans un programme composé d’œuvres de Salvatore Sciarrino, Felix Mendelssohn et Ludwig Van Beethoven. Salvatore Sciarrino «Autoritratto nella notte» Felix Mendelssohn Concerto pour violon en mi mineur Ludwig Van Beethoven Symphonie n°5 en do mineur Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 418 35 00 billeterie-culture.ville-ge. ch


Agenda

théâtre

Théâtre

La Comédie Boulevard des Philosophes 6 1205 Genève 022 320 50 01 w w w.comedie.ch •Le Violon de Rotschild | Hinde Kaddour Avez-vous lu les nouvelles de Tchekhov ? Véritables bijoux de concision et de finesse, elles nous font découvrir un monde de petites gens, de drames quotidiens, de joies sans prétentions… Là où réside le génie de Tchekhov, c’est de déceler, sous cette apparente banalité, au détour d’un événement parfois infime, quelque chose de l’ordre du sublime. La qualité de son regard substitue la bienveillance au mépris, et aux préjugés une haute idée de la fraternité. Du 12 au 24 avril Ma, me, je et sa à 19h Ve à 20h Di à 17h THÉÂTRE DU GALPON Route des Péniches 022 321 21 76 w w w.galpon.ch • Une Enéide Sandra Amodio s’appuie sur le poème épique de Virgile, texte fondateur de l’Empire

Avril 2016

thèmes, le chemin d’une vie, de femme debout, envers et contre tout. À elle de murmurer… « à quoi sert une chanson si elle est désarmée ». Yvette Théraulaz veut être utile à vivre, et à chanter et à rêver. Un spectacle d’une incroyable émotion, tour de force et tour de chant pour raconter sa vie, transmettre un témoignage qui résonne en chacun de nous. Jusqu’ au 23 mars 2016 Mardi, mercredi, jeudi et samedi à 19h / Vendredi: 20h / Dimanche: 17h

romain, pour questionner la différence entre le migrant et le conquérant. Du 13 au 17 avril Me, je, ve et sa à 20h Di à 18h •Zokwezo Un homme, une femme, aujourd’hui. Une Européenne, un Africain, l’histoire de deux solitudes qui se rencontrent, se révèlent à elles-mêmes l’espace d’un instant qui pourtant les bouleversera. Du 29 mars au 10 avril Du lundi au samedi à 20h Le dimanche à 18h.

THÉÂTRE Forum Meyrin Place des CinqContinents 1, 1217 Meyrin 022 989 34 34 w w w.forum-meyrin.ch • Figaro Divorce Il s’en sortira toujours, Figaro. Il retombera toujours sur ses pattes. Tout peut s’effondrer autour de lui, il ne perdra jamais le nord, il suivra son cap. Il est vrai que les idéaux et la morale ne sont pas sa tasse de thé. Ce qui compte avant tout pour lui, c’est de sauver sa peau et de se créer une situation. Exilé avec son maître, il ronge son frein. Il veut monter un salon de coiffure et devenir un homme respectable. Sa femme Suzanne ne l’approuve pas ? Eh bien, tant pis pour elle. Et tant pis pour leur mariage.

THÉÂTRE DE CAROUGE Rue Ancienne 39 1227 Carouge GE 022 343 43 43 w w w.tcag.ch •La Grenouille avait raison Nous sommes en 1947. « C’est un garçon ? » « Euh, pas tout à fait… » « Bon, on f’ra avec, dit papa. » Bienvenue en ce monde Yvette Théraulaz ! Accompagnée de Lee Maddeford au piano, elle chante avec ses mots ses chansons et celles des autres. Les années 50, Mai 68, le premier enfant et puis à l’autre bout les chrysan-

84

On ne sacrifie pas sa carrière sur l’autel de la fidélité. Les 27 et 28 avril à 20h. THÉÂTRE DU GRÜTLI Général-Dufour, 16 1204 Genève 022 888 44 84 w w w.grutli.ch •Les Reines Dans la pièce de Normand Chaurette, les rois sont tenus loin de l’échiquier, et avec eux leurs tristes manigances. Place aux reines qui, blafardes et revêches, hantent les couloirs des châteaux dans le bruissement ténu de leurs royales parures Du 19 avril au 8 mai Les mardis, jeudis et samedis à 19h Les mercredis et vendredis à 20h Les dimanches à 18h • Marathon | Midi, Théâtre ! Il y a ceux qui détiennent le record du baiser le plus long, d’autres qui s’évertuent à courir, 42, 76 puis 168 kilomètres. Il y a ceux qui s’ingénient à vivre jusqu’à 150 ans en testant les nouvelles technologies. Mais les plus mythiques d’entre tous, ce sont les couples qui durent. Comment font-ils, ces vieux couples ? Le 20 avril à 12h. THÉÂTRE le poche Rue du Cheval-Blanc 7, 1204 Genève 022 310 37 59


Agenda

w w w.poche---gve.ch •CTRL-X Ida rentre chez elle dans la nuit et allume son ordinateur. Sa sœur ne cesse de l’appeler, inquiète, mais Ida désire être seule. Le spectateur assiste à sa nuit d’errance sur internet où toute la matière textuelle et interactive qui la traverse nous est présentée. Rien n’est dit de la vie d’Ida, mais par le canal numérique, on parvient à saisir l’essentiel de son intimité. Du 11 avril au 1er mai Lu, je et sa à 19h Ma et me à 20h30 Di à 17h THÉÂTRE St Gervais Rue du Temple 5, 1201 Genève 022 908 20 00 w w w.saintgervais.ch • Tu Nous Entends ? Emilie Blaser / Adrien Barazzone / Claire Deutsch La Distillerie Cie La rencontre du rock et du théâtre ne pouvait susciter qu’un grand feu de joie. La Distillerie Cie, trio d’artistes issus de la Manufacture, branche les amplis et allume les projecteurs. Thèmes obsessionnels rejoués jusqu’à la transe – l’amour, la mort, le bonheur –, rage de vivre, envolées héroïques et batailles d’ego en coulisses… Oui, la rock’n’roll attitude et la tragédie ont beaucoup à se dire.

Go Out! Magazine

théâtre

blessures, espoirs, défis et échecs disent leurs existences et nous invitent à en chercher le sens. Mais celui-ci n’est pas facile à attraper: il apparaît, puis périme, ou s’échappe, ou s’écroule sous le poids de l’incohérence. Alors quand soudain on le voit ressurgir à l’horizon tel un géant vert qui s’en irait faire son jardin, on croit voir le père noël, mais c’est un soulagement. Le 3 et le 6 mars à 19h Le 4,5,8 et 9 mars à 20h

Adrien Barazzone, Émilie Blaser et Claire Deutsch connaissent leurs classiques. Et ils ont de l’humour. Déjà trentenaires, sûrs de ne jamais appartenir au mythique club des rockers fauchés à l’âge de 27 ans, ils descendent dans l’arène pour répondre à l’appel de Patti Smith: «Nous avons tous une voix, et il est de notre responsabilité de la faire entendre !» Mar-Jeu-Sam: 20h30 / Mer-Ven: 19h Théâtre Alchimic 10 avenue Industrielle 1227 Carouge w w w.alchimic.ch • Le Moche Le Moche est une comédie satirique, implacable et délirante écrite en 2007, et qui interroge la notion d’identité dans une société où la dictature de la beauté plastique devient une condition de reconnaissance et de réussite sociale. Du 12 avril au 1er mai Ma et ve à 20h30 Me, je, sa et di à 19h.

Bâtiment des Forces Motrices (BFM) 2 Place des Volontaires 1204 Genève w w w.bfm.ch • La porte à côté Elle est psy. Il vend des yaourts. Ils sont voisins de palier, ils se détestent cordialement, et comme des millions de célibataires perdus dans la ville, ils explorent furtivement les sites de rencontre à la recherche de l’amour – quelqu’un qui serait juste aux antipodes de ce personnage infernal qui vit la porte à côté. Et lorsqu’enfin ils trouvent chacun l’âme sœur, ils ne résistent pas au plaisir de se l’annoncer. Histoire de s’engueuler encore une fois… La dernière ? Les 19 et 20 avril à 20h30.

THÉÂTRE De l’Usine Rue de la Coulouvrenière 11, 1204 Genève 022 328 08 18 w w w.theatredelusine.ch •Claptrap Avec Claptrap, Marion Duval et Marco Berrettini livrent une confession embarrassante sur leurs vies. Réflexions,

85

Espace Vélodrome 60 Chemin de la MèreVoie 1228 Plan-les-Ouates +41 22 884 64 60 w w w.plan-les-ouates.ch •Le Mahâbhârata Partez pour un voyage artistique dépaysant au cœur de la culture indonésienne. Déclaré patrimoine mondial immatériel de l’UNESCO, le Wayang Kulit (littéralement “théâtre de cuir”), en Indonésie, est une forme de théâtre de marionnettes qui se pratique depuis plus de dix siècles et qui se joue une nuit entière sur la place publique. Il s’agit d’un art du rassemblement, un art populaire et sacré où le public vient en masse partager ces cérémonies. Scènes contées, musiques et chants relatent un ou plusieurs épisodes du Mahâbhârata ou du Ramâyana, les deux épopées fondatrices de l’hindouisme. Le 30 avril à 20h. Comédie de la Gare Uptown Geneva, rue de la Servette 2 1201 Genève w w w.uptown-geneva.ch •Les emmerdes commencent Alors que leurs conjointes sont sorties entre filles, 3 meilleurs amis pour la vie voient leur soirée “tequila-poker” tourner au cauchemar ! Entre un voisin “Francky Vincent” écrasant, s’en


Agenda

suit une salle de bain dévastée, une révélation incongrue “qui met le paquet”, une femme de ménage imposante ou autres mafieux chinois aux aguets… Nos 3 larrons vont vivre une “putain de soirée entre amis !” Le 12 avril à 20h30 L’Etincelle Avenue de Sainte-Clotilde 18BIS, 1205 Genève 022 545 20 20 w w w.mqj.ch •Dédoublement Dédoublement est une création chorégraphique réunissant danse contemporaine et multimédia qui évoque la rencontre et la séparation de soi-même dans l’espace et le temps. C’est une création où le public sera transporté visuellement et avec émotion dans un monde imaginaire, riche en couleurs et en sensations tangibles et virtuelles à la fois. Les 6, 7, 8, 9 avril 2016 à 20h

Avril 2016

théâtre / DANSE

DANSE

Festival Steps Steps, Festival de danse du Pour-cent culturel Migros n’a pas d’équivalent en Suisse: depuis 1988, ce festival international consacré à la danse contemporaine invite tous les deux ans une douzaine de compagnies du monde entier pour une tournée à travers la Suisse. du 7.04 au 1.05 www.steps.ch

de l’acrobatie la plus folle. À croire que ce spectacle euphorisant renferme une force vitale inusable capable de circuler entre les générations!Le 17 avril à 20h30 • Atomos | Wayne McGregor La danse de Wayne McGregor est un défi permanent à l’anatomie. Son approche chorégraphique très personnelle fait se rencontrer la danse, la science, la musique, l’art visuel et les nouvelles technologies. Wayne McGregor est décrit comme un visionnaire. Tout est parfaitement articulé dans cette nouvelle production qui s’amuse avec les structures atomiques et les mouvements corporels, décomposés jusqu’à l’infime par ses danseuses et danseurs qui sont, on peut le dire, d’une virtuosité surhumaine. Le 22 avril à 20h30

ADC Salle des Eaux-Vives Rue des Eaux-Vives 82-84 1207 Genève 022 320 06 06 www.adc-geneve.ch •Dancing Grandmothers | Eun-Me Ahn Soit la rencontre de dix jeunes danseurs professionnels survoltés et de douze amateurs malicieux en diable (onze grand-mères et un grand-père). Et voilà qu’éclot un dance floor géant où l’énergie semble sans limite, la gamme des couleurs (costumes, lumières) infinie. La musique (tubes coréens et remixages actuels, folklore et électro) emporte les êtres dans son tourbillon. La troupe de jeunes danseurs se livre à une transe qui tient

•Buzz Riot Rudi van der Merwe intriguait en 2012 dans Celestial Spunk, performance avec ballons et suspensions. En février dernier, il présentait Trophée, saga épique dans une vaste clairière. Avec Buzz Riot, il ex-

86

plore le GIF animé – ces petits bouts de vidéos de quelques secondes qui passent en boucle et fourmillent sur le Net. « Les GIF sont les haïkus de la création audiovisuelle, dit-il. Sortis de leur contexte, ils deviennent des objets en soi et représentent un nouveau langage, où il faut dire beaucoup avec peu. » En duo avec la danseuse Ondine Cloez, Rudi van der Merwe devrait créer un buzz séditieux. 6 – 10 avril / 20h30 / sa 19h, di 18h

Théâtre Forum Meyrin Place des CinqContinents 1, 1217 Meyrin 022 989 34 34 www.forum-meyrin.ch •Notturnino & Set and Reset/Reset | Thomas Hauert La compagnie britannique Candoco bouscule les codes de la danse contemporaine et repousse les limites corporelles en associant dans un même élan danseurs handicapés et danseurs valides. Fondée par Celeste Dankerer, ancienne danseuse en chaise roulante, la troupe aplanit les différences dans le mouvement et porte l’exigence artistique à son plus haut niveau. Le 14 avril à 20h30


Agenda

Salle du Lignon Place du Lignon 16 1219 Vernier +41 22 306 07 80 • RISING / AAKASH ODEDRA COMPANY Rares sont les danseurs capables de remplir la scène à eux seuls et de capter l’attention du public toute une soirée ; Aakash Odedra est l’un eux. Au cours des dernières années, le Britannique à l’énergie débordante qui avait suivi une solide formation de danse indienne classique s’est tourné vers diverses techniques de danse contemporaine pour devenir un artiste au vocabulaire gestuel d’une extrême variété. Le 15 avril à 20h

DANSE

•One - Felahikum Sébastien Ramirez, Rocío Molina et Honji Wang viennent en Suisse avec une pièce qui marque la rencontre de deux solistes que tout oppose, si ce n’est leur extraordinaire présence et leur amour de la perfection. Malgré une ressemblance physique, les deux danseuses viennent de mondes totalement différents et leurs parcours se situent aux antipodes l’un de l’autre: Felahikum (expression arabe signifiant: paysan qui se promène) met en scène la rencontre de ces deux univers. Le 30 avril à 20h

Opéra des Nations 40, avenue de France 1202 Genève +41 22 322 50 50 www.geneveopera.ch billetterie@geneveopera. ch → Street Dance Club | Andrew Skeels Sous la houlette du chorégraphe américain Andrew Skeels, Street Dance Club puise sa sève et son audace dans les danses et l’atmosphère du mythique Cotton Club de Harlem, à New York. Dans les années 20, ce carrefour ardent de vitalité et de créativité, accueille les plus grands musiciens de jazz noirs américains qui mèneront

jusqu’à La Revue Nègre de Joséphine Baker en Europe. Street Dance Club se veut aussi un clin d’œil au Savoy Ballroom, premier club de danse à avoir intégré les noirs et les blancs dans un même élan de lindy hop et de danses débridées. Du 24 au 27 avril à 19h30

Responsive ? SEO ? SEA ?

Si vous ne comprenez pas ces termes c’est que vous passez à côté de

72% des internautes

suisses qui utilisent un

Smartphone pour naviguer sur internet

EMINENCE, VOTRE PARTENAIRE POUR LA DIGITALISATION DE VOTRE MARQUE Go Out! Magazine

www.eminence.ch Agence Eminence, 2 rue de la faïencerie, 1227 Carouge 022 731 10 76 87 agence@eminence.ch


Agenda

Live

LIVE

Mapping Festival Music / Contemporary Dance / Contemporary Art / Vijing / Conferences / Workshops / Films Du 24 mars au 27 mars 2016 w w w.electronfestival.ch MA 05.04 Sleep concerts / Nuits sonorisées Portes 20h / performances 22:30 Pour lancer cette semaine d’expérimentation musicale, la Bamba Team vous a concocté une nuit de douceurs ! Une sélection des œuvres magistrales d’Eliane Radigue, pionnière de la musique Drone dans les années 70, des sons introspectifs d’Aphex Twin, des litanies berçantes de Altair Temple et d’autres œuvres obscures viendront bercer vos rêves lors de cette première Nuit Sonorisée. Iles Resonantes, d’Eliane Radigue , Altair Temple, Come On, Die Young, de Mogwai Fonderie Kugler rue de la Truite 4 + 4bis CH-1205 Genève http://w w w.usinekugler. ch/ ME 06.04 Sleep concerts / Nuits sonorisées Portes 20h / performances 22:30

Avril 2016

Fonderie Kugler rue de la Truite 4 + 4bis CH-1205 Genève http://w w w.usinekugler. ch/

Pour cette deuxième Nuit Sonorisée, c’est .Repo qui prend les commandes de vos rêves et de la Fonderie Kugler. Après des débuts bruitistes, .repo se laisse cette fois aller à un exercice tout différent, celui de faire vagabonder vos esprits dans des contrées encore inconnues. Vallées, pluies, soleil, questionnements, découvertes… Laissez-vous guider, et faites-lui confiance pour vous faire vivre une expérience inoubliable et unique. .repo (Bamba Triste, CH) Fonderie Kugler rue de la Truite 4 + 4bis CH-1205 Genève http://w w w.usinekugler. ch/

Ve 08.04 Sleep concerts / Nuits sonorisées Portes 20h / performances 22:30 Véritable légende dans le monde de l’Ambiant et instigateur du concept même de nuits sonorisées, nous ne pouvions proposer ce festival sans y laisser une place à Robert Rich. Cet hommage se fera par la diffusion de son album Perpetual, paru en 2013, qui accompagnera vos 8h de sommeil… Caverneux, lumineux, parfois enchantant et exaltant, laissez-vous bercer au cours de cette dernière nuit sonoriseée par ce chef d’œuvre du genre ! Fonderie Kugler rue de la Truite 4 + 4bis CH-1205 Genève http://w w w.usinekugler. ch/

JE 07.04 Sleep concerts / Nuits sonorisées Portes 20h / performances 22:30 Ave Eva donnera vie à cette troisième Nuit Sonorisée. Manipulations d’échos, de reverb, de cassettes, de delay berceront cette fois votre sommeil. Quels rêves cet artiste ultra prolifique arrivera-t-il à faire germer dans votre esprit assoupi ? Il n’existe qu’une seule manière de le savoir… La seule certitude est qu’il vous fera passer une nuit exceptionnelle.

Bears Of Legend // Quiet Island Portes 21:30 / Concert 22:00 Le Chat noir Rue vautier 13 1227 Carouge 022 307 10 40 w w w.chatnoir.ch Esman Musique Traditionnelle Kurde Portes 20:30 / Concert 21:30

88

AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30 YOUR GESTURE IS MINE Brøcøliwald CE QU’ON PEUT RETENIR Cie Outrebise DARKINE Folk EYE’S SHAKER Rock’n roll 19h La Gravière Chemin de la Gravière, 1227 Genève w w w.lagraviere.ch SA 09.04 Sleep concerts / Nuits sonorisées soirée de clôture Portes: 20h / Performances: 21h00 - 02h Aes Dana (Ultimae Records, FR): Un des deux piliers du légendaire label Ultimae Records, Aes Dana a collaboré à de nombreux projets tels qu’Asura, HUVA Network, la banque de son Fragments Libraries ou encore les compilations Fahrenheit Project Series. Habitué des projets originaux et des expériences d’écoute novatrices, il semblait naturel de se tourner vers lui pour terminer la soirée de clôture par un set live unique en son genre ! MAHIANE (Ultimae Records, FR) Deuxième pilier du label Ultimae, MAHIANE a su montrer sa parfaite maîtrise de nombreux types de son, et la série


Agenda

des compilations Oxycanta est là pour l’illustrer. Sa performance au festival Boom en 2014 où elle a proposé un voyage merveilleux de plus de trois heures reste gravée dans les oreilles de celles et ceux qui y ont assisté. Fonderie Kugler rue de la Truite 4 + 4bis CH-1205 Genève http://w w w.usinekugler. ch/ Rumba De Bodas (It) + Farrapo (It) + Dj Mitch (Ge) + Dj Rouni (Ge) 23h00 Le Kalvingrad Place des Volontaires 4 1204 Genève 022 321 67 49 w w w.kalvingrad.com Sylvie Courvoisier Trio Portes 20:30 / Concert 21:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève ANONYM(S) Kayije Kagame O.V.N.I. K7 Productions LiA Chanson rock 19h30 La Gravière Chemin de la Gravière, 1227 Genève w w w.lagraviere.ch

Live

Military Danceable Space Music Explosive Duo Portes 21h00 / concert 21h30 Cave 12 Rue de la Prairie 4, 1202 Genève 078 682 12 35 w w w.cave12.org TeenLou Golaz 17h La Gravière Chemin de la Gravière, 1227 Genève w w w.lagraviere.ch

Maurice Magnoni Quartet Portes 20:00 / concert 20:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30

Over The Top & High Level Deep Organic Experimental Electronics Swiss Heroes/Explorers Duo + Irrrrresistible

MA 12.04 Maurice Magnoni Quartet Portes 20:00 / concert 20:30 AMR/ Sud des Alpes

Go Out! Magazine

ME 13.04

VE 15.04

BURIED AT SEA (sludge, USA) + BRUTALIST (signal to noise, CH) 20h30 Le Kalvingrad Place des Volontaires 4 1204 Genève 022 321 67 49 w w w.kalvingrad.com

STEFANO SACCON GROUP XIII Portes 20:30 / concert 21:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30

LP VERNISSAGE with HIGH FOCUSED ACOUSTIC SOUNDS QUEST TRIO EXPLORERS Portes 21h00 / concert 21h30 Cave 12 Rue de la Prairie 4, 1202 Genève 078 682 12 35 w w w.cave12.org

lu 11.04

Di 10.04

Chemin de la Gravière, 1227 Genève w w w.lagraviere.ch

MAURICE MAGNONI QUARTET Portes 20:00 / concert 20:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30

Jim Black Trio Portes 19:30 / concert 20:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30

Marco Von Orelli 5 Portes 20:30 / concert 21:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30

10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30

JE 14.04 MAURICE MAGNONI QUARTET Portes 20:00 / concert 20:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30 Son Little Hot Sugar La Gravière

89

EmilyWells 21h La Gravière Chemin de la Gravière, 1227 Genève w w w.lagraviere.ch TOKEN - LITTLE EMINEM EN SUISSE Portes 20:00 / Concert 20:30 Le Chat noir Rue vautier 13 1227 Carouge 022 307 10 40 w w w.chatnoir.ch MONGOLIE, LE CHANT DES STEPPES 19h30 Musique, conférence et danses de Mongolie - Ateliers d’ethnomusicologie Alhambra Rue de la Rôtisserie 10, 1204 Genève w w w.alhambra-geneve. ch 078 966 07 97 SA 16.04 THÉO DUBOULE TRIO Portes 20:30 / concert 21:30 AMR/ Sud des Alpes


Agenda

10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30 MONGOLIE, LE CHANT DES STEPPES 78h Musique, conférence et danses de Mongolie - Ateliers d’ethnomusicologie Alhambra Rue de la Rôtisserie 10, 1204 Genève w w w.alhambra-geneve. ch 078 966 07 97 DI 17.04 Captivating Infinite Objects Shadow-Sounds Explorations/Manipulations Duo + Aerial Vibraphone Piece Portes 21h00 / concert 21h30 Cave 12 Rue de la Prairie 4, 1202 Genève 078 682 12 35 w w w.cave12.org

Live

Le Chat noir Rue vautier 13 1227 Carouge 022 307 10 40 w w w.chatnoir.ch

Chemin de la Gravière, 1227 Genève w w w.lagraviere.ch

Highly Hypnotic, Trance Psychedelic & Communicative Shaabi & More Popular Arabic Music Mosaic/Collage Explorations Duo From Beyrouth, Yeah! Portes 21h00 / concert 21h30 Cave 12 Rue de la Prairie 4, 1202 Genève 078 682 12 35 w w w.cave12.org

MAD DOGS & ENGLISHMEN / Musique improvisée / FanfareduLoup Orchestra 19h Alhambra Rue de la Rôtisserie 10, 1204 Genève w w w.alhambra-geneve. ch 078 966 07 97

VE 22.04

LA SCENE (Beyond The Door, Moon Road, Deaf Souls) 20h30 Le Kalvingrad Place des Volontaires 4 1204 Genève 022 321 67 49 w w w.kalvingrad.com JE 21.04

Jucifer (Sludge, Grind, Doom, Usa) + Rorcal (Doom, Black Metal, Vernissage, Ch) + Borgne (industrial, black metal, CH) 18h00 Le Kalvingrad Place des Volontaires 4 1204 Genève 022 321 67 49 w w w.kalvingrad.com ME 20.04 LES TROUBADOURS DU CHAOS Dès 20h

Avril 2016

MAD DOGS & ENGLISHMEN / Musique improvisée / FanfareduLoup Orchestra 19h Alhambra Rue de la Rôtisserie 10, 1204 Genève w w w.alhambra-geneve. ch 078 966 07 97 Verena Von Horsten 21h (A Tree In A Field Records, CH) Lord Kesseli & The Drums (CH) La Gravière

DI 24.04

Temenik Electric Pop Rock Electro Portes 20h00 / concert 20h30 Le Chat noir Rue vautier 13 1227 Carouge 022 307 10 40 w w w.chatnoir.ch

Crushing & Cataclysmic New Power Protest Trance Music Amazing Uk Combo + Finland Fairy Psychelectronics Trio + Special Unknown Dirty Paradises Dj Set_yeah!!! Portes 21h00 / concert 21h30 Cave 12 Rue de la Prairie 4, 1202 Genève 078 682 12 35 w w w.cave12.org

GERALD CLAYTON TRIO Portes 20:30 / concert 21:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30

JOHANN BOURQUENEZ SOLO Portes 19H00 / concert 20H00 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30

GUV (UK) + BETA BROTHERS (B) + THE OFFENDERS (B) + MITIKAL (CH) + MC SKYWALKER (CH) 23H00 Le Kalvingrad Place des Volontaires 4 1204 Genève 022 321 67 49 w w w.kalvingrad.com

LU 25.04

SA 23.04

Hell (Funeral Doom-­‐ US) Yellow Eyes (Black Metal Atmosphérique-­‐ US)

Galissa-Liebeskind 4Tet«Talking

90

Strings» Portes 20:30 / concert 21:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30

MAKHATHINI/I Portes 20:00 / concert 20:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30 MA 26.04


Agenda

20h30 La Gravière Chemin de la Gravière, 1227 Genève w w w.lagraviere.ch MAKHATHINI/I Portes 20:00 / concert 20:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30 ME 27.04 Makhathini/I Portes 20:00 / concert 20:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30 Hypnotic Spiraling & Mesmerising Infinite Long Repetitive Traditional Music Patterns Trance Extensions Explorations Lp Vernissage + Sepcial Dj Set_yeah! Portes 21h00 / concert 21h30 Cave 12 Rue de la Prairie 4, 1202 Genève 078 682 12 35 w w w.cave12.org

Live / En famille

EN FAMILLE

B) + Breads (Post Punk, Uk )+ Sect Tape (Punk’n’roll,B) 20H30 Le Kalvingrad Place des Volontaires 4 1204 Genève 022 321 67 49 w w w.kalvingrad.com

Muséum Histoire Naturelle Route de Malagnou 1, 1208 Genève 022 418 63 00 https://w w w.ville-ge.ch/ mhng/ •Le Cosmoscope Le cosmoscope permet de comprendre l’Univers et son évolution au moyen d’une petite pyramide qui montre notre cosmos de 4 points de vue différent: à 10 secondes lumière, à 10’000 années lumières (2 vues) et à 10 millions d’années lumière de la Terre. Dans le cadre de l’exposition Exoplanètes au Muséum.Tous les mercredis de mars de 14h à 16h30 A partir de 7 ans

VE 29.04 HMF Live House Portes 22H00 Le Chat noir Rue vautier 13 1227 Carouge 022 307 10 40 w w w.chatnoir.ch A NIGHT IN … OPORTO - Miguel Araujo & Casa de Fados 18h Alhambra Rue de la Rôtisserie 10, 1204 Genève w w w.alhambra-geneve. ch 078 966 07 97

•Animaux imaginaires d’autres mondes Ateliers de modelage et d’émaillage destinés à des enfants de 6 à 13 ans proposés dans le cadre de l’exposition Exoplanètes et d’Aquina au Muséum.Renseignements et inscription (obligatoire): info[x] carolinecarret.com Tous les samedis de mars 13h30-15h & 15h-16h30 Le 23,24,25 et 27 février à 19h Le 26 février à 20h Le 28 février à 17h A partir de 10 ans

COLLECTIF LEBOCAL INVITE OLE JØRN MYKLEBUST Portes 20:30 / concert 21:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30

JE 28.04 MAKHATHINI/I Portes 20:00 / concert 20:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30 Le Prince Harry (Post Coldwave,

Go Out! Magazine

SA 30.04 FRANÇOIS LINDEMANN “NU-BASS 4TET”jazz day Portes 20:30 / concert 21:30 AMR/ Sud des Alpes 10, rue des alpes 1201 Genève +41 22 716 56 30

91

•Dinosaures, fossiles et autres aventures de la Terre Animations conçues et animées par une géologue spécialiste des dinosaures (membre de l’association AniMuse). Voici les thèmes au programme: 14h30: Les dinosaures 15h30: Les volcans Tous les samedis de mars A partir de 7 ans THÉÂTRE Des marionnettes Rue Rodo, 3 1205 Genève 022 807 31 00 w w w.marionnettes.ch •Si je rêve Le Prince Sigismond est injustement exclu, enfermé dans une tour dès son plus jeune âge, parce que son père a cru aux mauvais présages annoncés en rêve. Au fil de cette adaptation de La Vie est un songe de Calderon, pièce phare du siècle d’or espagnol, les marionnettes à fils et à chaînes, les tringles et les personnages grandeur nature racontent la tension entre la bête et l’humain, entre l’enfance et l’âge adulte, entre le rêve et la réalité. Le tout à travers la quête de justice de deux jeunes gens aux destins parallèles. Jeune femme déguisée en homme, Rosaure recherche son


Agenda

identité alors que Sigismond, jeune homme vêtu de peaux de bêtes, piste la reconnaissance publique. Du 5 au 24 avril Les mardis, mercredis, jeudis et samedis à 19h Les vendredis à 20h Les dimanches à 17h A partir de 10 ans AM STRAM GRAM Route de Frontenex 56, 1207 Genève 022 735 79 24 w w w.amstramgram.ch •Les yeux Bandés Prenez des classiques du cinéma de science-fiction: Alien, E.T., Hunger Games, Interstellar, Star Wars, Terminator ou Avatar. Imaginez des scènes célébrissimes rejouées dans un environnement sonore inédit, en explorant des intentions de jeu inattendues: un nouvel éclairage apporté à des répliques d’anthologie. Détournement du cinéma par le théâtre, opéré en votre présence aveugle, puisque vous avez les yeux bandés. L’espace, le fin fond de la galaxie, les monstres, Luke Skywalker et tutti quanti, comme vous ne les avez jamais entendus. Ni sentis, ni touchés. Mardi 12 et mercredi 13 avril à 19h Samedi 16 et dimanche 17 avril à 15h A partir de 12 ans • Traverser le cinema de Godard C’est une bande de

Avril 2016

En famille

vinyle. Une carte postale. Il situerait ça avant ou après les Mérovingiens ? 1985, c’est quand les parents étaient euxmêmes des enfants. Des ados, peut-être. Mais pas encore des parents. 1985, c’est aussi l’année de naissance de Cristiano Ronaldo et de Philippe Senderos. Qui se souvient de 1985 ? Qui est né après ? Qui est né vingt ans après ? Vingt-cinq après ? Dans 1985, on parle du passé, du présent et du futur. Comment les enfants s’imaginent-ils devenir adultes ? Comment les adultes se revoient-ils enfants ? Comment les enfants imaginent-ils l’enfance des adultes ? Comment les adultes s’imaginaient-ils adultes lorsqu’ils étaient enfants ? Vendredi 29 avril à 19h Samedi 30 avril à 17h A partir de 8 ans

jeunes. Avec batterie et violoncelle. Sont pas dangereux, pas trop, sont pas méchants, enfin ça dépend. Sont tous un peu fous, c’est normal. Fous de Jean-Luc. De qui ça ? Jean-Luc. Jean-Luc qui ? Ben Jean-Luc Godard. Des jeunes, fous de Jean-Luc Godard ? Fous. Vous parlez bien de Jean-Luc Godard, le type qui fait des films ? Oui oui. C’est une blague ? Non non. Sont pas fous de Taylor Swift ou Zac Efron ? Non non. Sont pas fous de Lionel Messi ou Miley Cyrus ? Non, Jean-Luc Godard. À bout de souffle, Pierrot le Fou, le Mépris, la Chinoise, tout ça. D’ailleurs, ils préparent une audition pour son prochain film. Vraiment ? Oui oui. Ce sera quoi, son prochain film ? On sait pas. Mais ils rêvent tous de jouer dedans. Sont dingues, ces jeunes. Un peu, oui: c’est pour ça qu’il faut les voir traverser le cinéma de Godard à bord de kayaks ultra-rapides, avec leur irrévérence, leur insolence, leur poésie, leur audace. Et leur amour pour lui, Jean-Luc. Vendredi 15 avril à 19h Les 16,17,23 et 24 avril à 17h A partir de 10 ans

CAC Rue des Vieux-Grenadiers 10, 1205 Genève 022 329 18 42 w w w.centre.ch •Les mercredis de l’animation Le Centre en collaboration avec Animatou, Festival International du Film d’Animation de Genève, propose aux plus jeunes de découvrir le meilleur du cinéma d’animation chaque dernier mercredi du

• Imaginez la frimousse d’un enfant d’aujourd’hui à qui on présenterait une cassette VHS. Un walkman. Un disque

92

mois au Cinema Dynamo, pour s’initier de façon ludique à l’image en mouvement. Mercredi 6 avril à 15hA partir de 4 ans. MEG Boulevard Carl-Vogt 65-67, 1205 Genève 022 418 45 50 w w w.meg-geneve.ch • MUSIQUE DE MONGOLIE La culture musicale de Mongolie est caractérisée par des techniques vocales prodigieuses, dont les plus connues sont le chant «long» (urtyn duu), développé sur un rythme libre, et le chant «diphonique» (khöömii), qui consiste à faire entendre simultanément un son et l’une ou l’autre de ses harmoniques. Les sept artistes, hommes et femmes, qui se partagent cette soirée nous proposent une introduction magistrale à l’un des univers musicaux les plus originaux de la planète. Jeudi 14 avril de 22 h30 à 22h A partir de 12 ans •MEGnomade – Au fil des contes Retrouvez le MEGnomade et la comédienne Floriane Facchini pour de nouvelles aventures contées au cœur de l’exposition de référence et découvrez les secrets d’objets des cinq continents ! Mercredi 9 mars à 14h


Agenda

A partir de 6 ans avec accompagnant • L’épopée des steppes ! Dans les contes et légendes mongols, l’homme est le fils du loup, le frère du chameau, de la marmotte et du cheval, le barde aveugle s’avère être un guide clairvoyant, la fille du khan est sauvée par les fils du chamane, l’homme-loup devient le compagnon d’une princesse… Le chant, omniprésent, est porté par une musique envoûtante au son de la vièle cheval, de la guimbarde, de la trompe, de la flûte mongole et d’une mandole. Samedi 16 avril à 15h A partir de 6 ans avec accompagnant

•MEG Nomade Sorties tel un lapin du chapeau du magicien, les activités que renferme le MEGnomade vous feront voyager à travers le monde et l’exposition de reférence ! Dimanche 17 avril à 14h A partir de 6 ans • Kachina Esprits farceurs, bienfaisants ou malfaisants, esprits de la nature, du feu, de la pluie ou du serpent, il y aurait plus de 250 Kachina dans la mythologie des Indiens Hopi et Zuñi du Nouveau-Mexique et de l’Arizona aux États-Unis. Lors des fêtes rituelles, ces esprits viennent s’incarner dans des

En famille

danseurs masqués et costumés. Comme les Indiens qui fabriquent des poupées en bois pour familiariser les enfants à ce monde mythologique et spirituel, venez, vous aussi, confectionner votre propre Kachina lors de cet atelier. Dimanche 17 avril à 14h à 16h30 A partir de 5 ans avec accompagnant Musée d’art et d’histoire Rue Charles-Galland 2 1206 Genève 022 418 25 00 w w w.mah-geneve.ch • Mercredis Family Les Mercredis Family poursuivent leur exploration des milliers d’objets conservés au musée et racontent plein de nouvelles histoires aux enfants. Au soleil des pharaons, le 27 avril à 15h En avant la musique! Le 13 avril à 15h Agile comme un chat ! Le 6 avril à 15h En selle ! Le MAH à cheval le 20 avril à 15h De 6 à 10ans avec accompagnant •Le MAH à tout petits pas Il n’y a pas d’âge pour découvrir le musée et s’y sentir bien ! Et ça, nos visiteurs en herbe l’ont bien compris… Ce rendez-vous est l’occasion de (re)découvrir ce bâtiment exceptionnel qu’est le Musée d’art et

d’histoire et les objets qui s’y trouvent. Ce parcours, spécialement pensé pour les tout-petits, nous amènera à partager ensemble questions, sentiments et histoires autour des œuvres et à apprécier l’espace et l’architecture des lieux. Chaque mois, une nouvelle aventure vous attend. Alors pas la peine de vous priver: (re)venez ! Le 20 avril à 10h30 et 15h30 De 3 à 5 ans avec accompagnant • Mosaïques Sillonne le musée en suivant les petits carrés de mosaïques qui t’emmènent de salle en salle, du temps des Romains à aujourd’hui, lors d’un moment de visite. Viens ensuite déposer toi aussi quelques pièces pour composer une longue frise de mosaïque en pierre, en céramique et en verre… Le 16 avril à 14h, 15h et 16h De 5 à 11 ans avec accompagnant

Musée RATH Place de Neuve 1, 1204 Genève 022 418 33 40 •La Maison Tavel à tout petits pas et grandes oreilles ! Et si ce premier voyage a plu à vos oreilles, Myriam Boucris vous emmène avec vos tout-petits explorer le corps sonore de la

Maison Tavel. De la cave au premier, en passant par la citerne du XVIIe siècle, la maison reprend vie grâce à ce parcours musical. Samedi 5 mars à 10h et 11h. De 3 à 5 ans avec accompagnants MAMCO Rue des Vieux-Grenadiers 10, 1205 Genève 022 320 61 22 w w w.mamco.ch •Petits Rendez-vous Visites guidées interactives et ludiques de 45 min. Les mercredis 13, 20 et 27 avril à 15h15 pour les 5-10 ans accompagnés d’un adulte. Théâtre Forum Meyrin Place des Cinq-Continents 1 1217 Meyrin 022 989 34 34 • Oh boy ! Barthélémy Morlevent a 26 ans et une vie de Peter Pan. Alors quand il reçoit une convocation de la juge des tutelles, il se demande quelle catastrophe va lui tomber sur la tête. Quand la nouvelle tombe, c’est la douche froide. Par la grâce d’un père butineur au possible s’ajoutent au puzzle familial un demi-frère, Siméon (14 ans), et deux autres demi-sœurs, Morgane (11 ans) et Venise (5 ans). Le tableau est


Agenda

En famille / LA-BAS

Là-Bas

posé et il est sacrément éclaté. Le 19 et 20 avril à 19h. L’Étincelle 18, avenue Ste-Clotilde 1205 Genève +41 22 545 20 20 w w w.mqj.ch • Comptines de bouche à oreilles Viens partager une ribambelle de comptines, randonnées et ritournelles, qui de tous temps ont rythmé nos vies avec humour, poésie et fantaisie ! Expo interactive avec des modules d’animation: marionnettes, mécanismes, bruitages, déguisements, ombres chinoises, petit manège et théâtre d’objets.

LAUSANNE

Du 15 au 24 avril

Opéra de Lausanne Avenue du Théâtre 12 1002 Lausanne 021 315 40 20 w w w.opera-lausanne.ch

Salle Métropole Rue de Genève 12 1003 Lausanne w w w.sallemetropole.ch 021 311 63 17 ▶ Les Grands Concerts 7/10 Pascal Rophé Direction - Jean-Guihen Queyras Violoncelle - Christina Landshamer Soprano Lundi 4 Avril 2016 20:00 Mardi 5 Avril 2016 20:00 Salle Metropole - Lausanne Jean-Guihen Queyras Violoncelle Christina Landshamer Soprano Pascal Rophé Direction Orchestre De Chambre De Lausanne +41 21 345 00 25 w w w.ocl.ch

▶ Ariodante Georg Friedrich Haendel (1685-1759) S’il est un chef-d’œuvre dans la production de Haendel, c’est réellement Ariodante. Une intrigue aussi simple qu’efficace, loin des complications habituelles du genre ; des personnages attachants Théâtre Töpffer et vrais, qu’il s’agisse 21, avenue Eugène-Pittard des bons ou du méchant 1206 Genève Polinesso, un des plus 022 703 51 25 beaux airs de l’histoire http://w w w.theatre-topde l’opéra seria avec ffer.ch/ le lamento d’Ariodante « Scherza infida… »: • Le prince et le petit voilà, avec les balpois lets, quelques unes Un prince demande à sa des merveilles à voir mère: “Maman, comment et entendre dans cet faire pour trouver une opéra. Le rôle-titre sera princesse à marier ?”. La chanté pour la première reine mère donne alors fois par un contre-ténor, avec beaucoup de joie le magnifique Yuriy ses précieux conseils. Et Minenko, entouré de ainsi l’aventure coml’exceptionnelle Marina mença. Rebeka dans une Du 17 avril au 1er mai prise de rôle, pour sa Me, sa et di à 15h30 première apparition à l’Opéra de Lausanne. Connue pour son énergie communicative, la baguette de Diego Fasolis dynamisera le tout.

Avril 2016

▶ LES DOMINICALES 7/8 dimanche 17 avril 2016 – 11h15 Alexander Mayer, direction Sinfonietta de Lausanne DVORÁK Symphonie n° 6 en ré majeur, op. 60 Orchestre de chambre de Lausanne +41 21 345 00 25 w w w.ocl.ch ▶ LES DÉCOUVERTES

94

4/4 mercredi 27 avril 2016 - 17:00 Claire Levacher, Direction Donatienne MichelDansac, Lecture & chanson Clémentine Colpin, Mise en espace Orchestre de chambre de Lausanne +41 21 345 00 25 w w w.ocl.ch

Musée du design et des arts appliqués contemporains (MUDAC) Place de la Cathédrale 6 / 1005 Lausanne w w w.mudac.ch ▶ Sains et saufs, Surveiller et protéger au 21e siècle Consignes de sécurité diverses, campagnes d’affichage pour conduite prudente, sas de contrôle dans les lobbies d’entreprises, tunnels de rayon-X dans les aéroports, objets de protection pour les loisirs: la société actuelle regorge d’instructions et de gestes obligés relatifs à la sécurité. Nombre de professions consacrent une attention particulière à la sûreté des citoyen. Même si, au fil des décennies, ces mesures ont permis d’éviter des accidents, on peut toutefois se demander si la sécurité n’est pas devenue une obsession. Jusqu’au 21 août


Agenda

LA-BAS

▶ Qu’en lira-t-on ? La lecture sous toutes ses formes Le mudac se réjouit de présenter la première exposition sur la lecture... sans livre ! Partant du constat que la lecture, bien loin de disparaître, est un plaisir qui se décline désormais sous des formes multiples et inattendues, l’exposition est une ode à la joie de lire, inspirée des 10 droits du lecteurs de l’écrivain Daniel Pennac. Jusqu’au 21 août Musée de l’Elysée 18, avenue de l’Elysée 1014 Lausanne Suisse PubGoOut.pdf 021 316 99111 22.02.16 w w w.elysee.ch

▶ Anonymats d’aujourd’hui, Petite grammaire photographique de la vie urbaine Quelle place la ville contemporaine donnet-elle à l’individu ? Il est d’usage de dire que les métropoles actuelles sont anonymes, brassant des masses humaines dans lesquelles le citadin se noie. L’isolement dans la masse qu’implique l’anonymat urbain n’est pourtant pas uniforme. Facteur d’exclusion lorsque la cité ne souhaite pas reconnaître l’individu – trop pauvre ou trop différent –, il offre également à des 17:34 millions de gens la liberté de vivre en bonne

harmonie les uns à côté des autres. Réalisée à partir des collections du Musée de l’Elysée, cette exposition explore quelques représentations contemporaines de l’anonymat dans la ville, et ses conséquences sur la figure humaine. Jusqu’au 1er mai 2016 ▶ Werner Bischof - Point de vue et Helvetica A l’occasion du centième anniversaire de la naissance du photographe suisse Werner Bischof (1916-1954), le Musée de l’Elysée présente une rétrospective de son travail intitulée Point de vue, produite par Magnum Photos (Paris).

vente d’instruments de musique Location de son et eclairage Interactive Media Design

Fondation de l’Hermitage 2, route du Signal CH - 1000 Lausanne 8 021 312 50 13 w w w.fondation-hermitage.ch Signac, une vie au fil de l’eau C’est une collection très prestigieuse d’œuvres de Paul Signac (1863-1935) qui sera présentée du 29 janvier au 22 mai à la Fondation de l’Hermitage: près de 140 peintures, aquarelles et dessins illustreront la carrière foisonnante du maître néo-impressionniste. Jusqu’au 22 mai 2016

www.music-and-design.ch Tel +41 22 792 48 16 mobile +41 79 873 77 08

Route de chancy, 128 1213 Onex Go Out! Magazine

Jusqu’au 1er mai 2016

95


Agenda

Le Musée Olympique 1, quai d’Ouchy 1006 Lausanne Suisse 021 621 65 11 w w w.olympic.org/fr/ musee « Cap sur Rio 2016 les Jeux » est la partie du programme qui présente tout ce qu’il faut savoir sur les Jeux de Rio. Histoire, candidature, incontournables (médailles, torche, relais de la flamme, mascottes), sites de compétitions, sports au programme, nouveaux sports insolites…

Jusqu’au 25 septembre VEVEY Musée Jenisch Avenue de la Gare 2 /1800 Vevey http://w w w.museejenisch.ch/ ▶David Hominal Né en 1976, David Hominal est reconnu pour sa peinture qu’il fait sans cesse déborder vers d’autres médiums. Polymorphe, son œuvre est le fait d’un rapport exacerbé au monde. Il est le lieu d’interférences des images tirées de sources tant personnelles qu’ordinaires, mais aussi des disciplines telles que la danse, la musique et les arts visuels. Ses estampes et multiples forment la périphérie de cette orchestration

Avril 2016

LA-BAS

du réel. Sous la forme d’une rétrospective, l’exposition cherche à comprendre dans quelle économie s’inscrit la production de ses éditions. À cette occasion paraît la première monographie de l’artiste. Du 4 mars au 15 mai 2016

Yverdon-LesBains La Maison D’ailleurs Danse avec les étoiles Jusqu’au 28 août Maison d’Ailleurs Place Pestalozzi 14 1401 Yverdon-les-Bains 024 425 64 38 w w w.ailleurs.ch Prangins Musée National Suisse Louis-Auguste Brun, peintre de Marie-Antoinette. De Prangins à Versailles Jusqu’au 10.07.2016 Château de Prangins 1197 Prangins 058 469 38 90 w w w.nationalmuseum. ch/f/prangins

96


abonnez -vous

Vous allez adorer recevoir le magazine chaque début de mois pour faire vos choix de sorties. Alors abonnez-vous ou, selon votre humeur du moment, soutenez Go Out ! en utilisant le coupon ci-dessous ou en consultant www.gooutmag.ch. En plus du tirage d’inscription, les membres de soutien sont tirés chaque mois au sort pour recevoir des billets pour des représentations, en partenariat avec différentes institutions culturelles et festivals en Suisse.

Nom

Prénom

Adresse

NPA/Localité

Courriel

Teléphone Les abonnements: 1. Le Sympathique   50 CHF (abonnement individuel)

Abonnement choisi

2. Le Tonique   100 CHF (abonnement entreprise ou institution) 3. Le Sublime   250 CHF (abonnement individuel de soutien) 4. Le Paradis   1000 CHF (abonnement institutionnel de soutien)

A renvoyer par mail à: info@gooutmag.ch ou par courrier à: GoOut ! magazine Rue du Diorama 16 1204 Genève


SURMONTER LE TRAUMATISME DE LA VIE EN PRISON

www.fondationdavidlynch.ch


AlcinA

Opéra en trOis actes de GeOrG Friedrich hÆndel théâtre Orchestre Bienne/sOleure

Vendredi 22 AVril – 20h dimAnche 24 AVril – 15h SAlle du lignon Place du Lignon 16 – 1219 Le Lignon

Service de la culture – T. 022 306 07 80 www.vernier.ch/billetterie

Go Out! n°40 Avril 2016  

Spécial numéro anniversaire! Go Out! Magazine fête ses 4 ans. Go Out! Magazine a ainsi la chance et le plaisir de vous conduire depuis 4 ans...

Advertisement