Page 1

N°47

DÉCEMBRE .16 - JANVIER.17 LE MAGAZINE CULTUREL GENEVOIS info@gooutmag.ch www.gooutmag.ch


Palexpo / 26 – 29.01.2017 / artgeneve.ch

galleries 55 | ADN Galería | Allegra Nomad Gallery | Art Bärtschi & Cie | Aspan Gallery | Bartha Contemporary | Bernard Bouche | Bernheimer Fine Art | Blain|Southern | Blondeau & Cie | Buchmann Galerie | Catherine Duret Art Moderne et Contemporain | Christine König Galerie | Cortesi Gallery | De Jonckheere | Ditesheim & Maffei Fine Art | ESH Gallery | Gagosian Gallery | Galeria Filomena Soares | Galería Juana de Aizpuru | Galeria Marc Domènech | Galerie Andrea Caratsch | Galerie Artvera’s | Galerie Catherine Issert | Galerie Elisabeth & Klaus Thoman | Galerie Eva Meyer | Galerie Francesca Pia | Galerie Gebr. Lehmann | Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois | Galerie Gisèle Linder | galerie Jean Brolly | Galerie Jean Fournier | Galerie Joy de Rouvre | galerie lange + pult | Galerie Laurence Bernard | Galerie Laurent Godin | Galerie Lelong | Galerie Le Minotaure | Galerie Les filles du calvaire, Paris | Galerie Maria Bernheim | Galerie Mezzanin | Galerie Mitterrand | Galerie Natalie Seroussi | Galerie Nathalie Obadia | Galerie Peter Kilchmann | Galerie Rosa Turetsky | Galerie Sébastien Bertrand | Galerie Daniel Templon | Galerie von Vertes | Galerie Xippas | Galerie Zlotowski | Galleria Continua | Galleria Franco Noero | Gowen Contemporary | Grob Gallery | Häusler Contemporary | Heinzer Reszler | In Situ - Fabienne Leclerc, Paris | Jablonka Maruani Mercier Gallery | Kasia Michalski Gallery | König Galerie | Luxembourg & Dayan | Mai 36 Galerie | Marc Jancou | Marlborough | Mayoral | MLF | Marie-Laure Fleisch | multipleart | Nikolaus Ruzicska | Nosbaum Reding | Pablo’s Birthday | Paragon|InBetween | Patrick Heide Contemporary Art | [Perpitch et Bringand] | ribordy contemporary | Roehrs & Boetsch | Rotwand | Simon Studer Art | Skopia / P.-H. Jaccaud | Sommer Contemporary Art | Taste Contemporary | Tornabuoni Art institutions and art spaces Andata / Ritorno | ART for The World | Centre d’Art Contemporain Genève | Centre de la Photographie Genève | Centre d’édition contemporaine, Genève | ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne | Fondation Beyeler | Fondazione Sandretto Re Rebaudengo | Fonds cantonal d’art contemporain | Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève (FMAC) | Fri Art Kunsthalle Fribourg | Hit | ICA - Institute of Contemporary Arts | Istituto Svizzero di Roma | Jeudi x PrP | MAMCO, Musée d’art moderne et contemporain, Genève | Médiathèque du FMAC | Musée Ariana, musée suisse de la céramique et du verre | Silicon Malley special exhibitions artgenève/cinéma - Collection Julia Stoschek | artgenève/musique - Angela Bulloch | artgenève/sculptures | Collectionair | Esther Schipper, Angela Bulloch | HEAD - Genève / Fondation BNP Paribas | Mamco, Adel Abdessemed, Habibi | Collection Michael Ringier | Prix Mobilière for young Swiss artists | Prix solo artgenève - F.P. Journe | The Ball Room | The Estate Show: Anthony McCall art magazines & books Artforum | Artpassions | ArtReview | Beaux-Arts Magazine | Camera Austria | Cote | Éditions 3 fois par jour | Éditions B2 | Éditions Macula | Éditions Octopus notes | Editions Take5 | Éditions Xavier Barral | Éditions Zones Sensibles | Frieze | Go Out! | Kunstbulletin | Library Council of the Museum of Modern Art | Monopol | Mousse | International New York Times | Parkett Verlag | Serial Printer / Dirtyhands | Spike | Sternberg Press | Triangle books editions | Le Quotidien de l’Art


Go out, and even a little further...

save the date

Grimaldi Forum Monaco / 28 – 30.04.2017 / artmontecarlo.ch

Contemporary Art on a Private Yacht Port Hercule Monaco / 28-30.04.2017


Clinique des Grangettes

7, chemin des Grangettes

CH-1224 ChĂŞne-Bougeries

TĂŠl. ++ 41 22 305 -01-11

www.grangettes.ch


EDITO Genève aime-t-elle l’art ? Lausanne, ville de la nuit et du théâtre, Bâle, capitale de l’art contemporain, Zurich, cité de musées. Une trilogie à faire rougir une Genève, toujours plus proche de Kalvingrad, entre musées fatigués, vie nocturne aseptisée et lieux branchés fermés aux fauchés. Un jugement injuste ? Ecoutons les contradicteurs. D’après eux, Genève vit encore les conséquences de la philosophie iconoclaste issue de la Réforme : le sens, la profondeur priment sur le beau et l’accessible. Un seul exemple pour le comprendre, l’intérieur dépouillé de la cathédrale Saint-Pierre. Un rapport à l’image qui reste donc compliqué, une approche de la culture souvent cérébrale, difficile à communiquer au plus grand nombre. Par ailleurs, certains relèvent que seuls les musées privés se consacrent aux éléments forts de l’histoire genevoise, comme la Réforme ou l’horlogerie, et qu’aucun musée public ne daigne présenter une exposition permanente sur ces thèmes. Du côté de l’art contemporain, diront d’autres, la ligne de haute qualité (mais très élitiste) longtemps en vigueur au Musée d’art moderne et contemporain laisse un bilan mitigé. Quand on sait qu’il réunit presqu’autant de visiteurs de l’Ariana (environ 50 000), consacré à la céramique, on peut franchement s’étonner. En effet, ce n’est un secret pour personne que l’art contemporain attire aujourd’hui les foules. A condition d’en avoir envie… Sur la vie nocturne enfin, beaucoup regrettent la fin des squats, sous les coups de butoir de Daniel Zappelli, de la Loi sur les débits de boissons (LRDBHD) et de l’absence de planification cantonale sur la vie nocturne. Oui, beaucoup de ces critiques ont leur sens et leur part de vérité. Oui, il faut savoir regarder la réalité en face. Mais regardons d’autres aspects de la réalité, positifs cette fois. Plusieurs musées entament leur mue pour se rapprocher des publics, en témoigne la magnifique rénovation du Musée d’art et d’histoire (MEG) ou celle du Musée de la Croix-rouge et Croissantrouge (MICR). Les Nuits des Bains, Nuits des Musées ou Journées des métiers d’art sont autant d’occasion de sortir de sa tour d’ivoire. Rappelons aussi que la conférence des 15 musées publics et privés représente presqu’un million de visiteurs en 2015, le MEG, le MICR, le Musée d’art et d’histoire et celui d’histoire naturelle totalisant chacun plus de 100 000 entrées. Depuis 20 ans, l’art contemporain a connu un formidable réveil, grâce à l’association du Quartier des Bains, l’ouverture du Mamco et le salon artgenève, qui figure parmi les bonnes foires. On aurait aussi envie de citer l’association Art en Vieille-Ville, active depuis 10 ans. Vie nocturne parlons-en. Malgré les si nombreuses contraintes, beaucoup d’acteurs s’investissent à moyen et long terme, du Village du Soir récemment ouvert à la Praille aux associations qui promeuvent une vie nocturne dans le cadre du projet Praille-Acacias-Vernets (PAV), comme l’ARV. Voilà, comme quoi le tableau n’est pas si noir, il révèle de belles lumières. Il ne faut pas se focaliser uniquement sur les aspects négatifs, ni s’auto-flageller… un travers bien protestant n’est-ce pas ?

Mina Sidi Ali & Olivier Gurtner Go Out! Magazine

5


Partenaire principal

Avec le soutien de

LE RETOUR DES TÉNÈBRES

L’IMAGINAIRE GOTHIQUE DEPUIS FRANKENSTEIN

Un musée Ville de Genève www.mah-geneve.ch


DÉCEMBRE - JANVIER ON EN PARLE 8 News 10 Hermès

DESIGN Mahdavi

ON Y DORT 61 W Verbier 63 Widder Hotel

34  India

ON DÉCOUVRE 13 Artgenève 16 Artgenève, artpublic

SHOPPING Wonderbox

65

ON A TESTÉ 67 Iqos MODE Bompard 69 Paris

59

CINÉMA Kore Eda

36

PERFORMANCE 39 Face Z ART/EXPO

CRÉATION 41 HEAD

19

ART MARKET Hôtel des ventes

21

24

42

THÉÂTRE Sloop, Le Poche

LIVE Urgence Disk 45

47

CLASSIQUE 27  La Bohème, GTG 31  Simone Kermes 32 Concert de l'An

EN COUVERTURE Christian Waldvogel, Tides of Andromeda

Go Out! Magazine

ON LIKE

ON PREND LE LARGE 53 Laponie

57

BIEN-ÊTRE 72 Mawashi

ON LIT

COUP DE FOOD Afternoon tea, Intercontinental

IMPRESSUM Editeur Association Go Out ! Présidente Renate Cornu Vice-président Sebastien Kaech Vice-président Daniel Ybarra Co-directeurs de la publication Mina Sidi Ali • mina@gooutmag.ch Olivier Gurtner • olivier@gooutmag.ch Secretaire générale Mayla Chevrolet Design & mise en page Shadi Ekman Couverture Christian Waldvogel Relecture Nyata Riad

7

74

COSMÉTIQUES

77  AGENDAS Expositions, théâtre, cinéma, classique, danse, clubbing, live, là-bas, en famille

Rédacteurs Mabrouk Hosni Ibn Aleya, Laurence Amsalem, Olga Baranova Lucia von Gunten, Laurence Amsalem, Tania Rutigliani, Pierre-Emmanuel Fehr, Alexandra Duvanel, Fabien Bergerat Djabar, Nyata Riad Coordination de production Chamberlinprod. Carouge CONTACTS info@gooutmag.ch www.gooutmag.ch


ON EN PARLE

NEWS

V.

Swiss Press Ph to 16

I.

II.

18.11.2016 –26.2.2017 www.photo.chateaudeprangins.ch

IV.

VI.

III.

Décembre 2016 - Janvier 2017

8


ON EN PARLE

NEWS

II. GET UP, STAND UP ! III. MARCHEAD

I. AVANT LE DÉGEL

On sort ses pneus neige, son racloire et sa pelle pour aller à Antigel. Le festival pluridisciplinaire et intercommunal revient du 27 janvier au 19 février. Pour crier « allumer le feu » dans tout le Grand Genève, il faut admirer Light my fire, l’affiche 2017 créée par le graphiste indépendant Pablo Lavalley. Thuy-San Dinh, Eric Linder et Prisca Harsch donnent rendez-vous dans le nouveau QG d’Antigel : la Tour CFF Pont-Rouge. Ou alors dans une des 22 communes partenaires du festival ! Festival Antigel Du 27 janvier au 19 février Différents lieux à Genève et ailleurs www.antigel.ch

Connaisseurs, amateurs ou simples curieux de danses urbaines, une compétition hors-normes revient booster les pavés de la cité : Juste Debout Suisse, organisée par le Festival Groove’N’Move. Cette 11ème édition accueille danseurs et juges venant du monde entier autour de cinq disciplines : hip-hop, house, popping, locking et expérimental. Pour les sélectionnés, une tournée internationale est organisée et se termine à Paris en mars 2017 pour une finale phénoménale ! 22 janvier 2017 à 16h Palladium, Rue du Stand 3 bis, 1204 Genève www.groove-n-move.ch

V. PIANO ACADEMY IV. L’ACTU EN IMAGES

Retour sur les meilleures photos de presse suisses de 2016 au pittoresque Château de Prangins. La 25ème exposition « Swiss Press Photo 16 » nous fait redécouvrir les sujets qui ont marqué l’année, ceux aussi extraordinaires qu’ordinaires : l’afflux des réfugiés, le changement climatique, le scandale de la FIFA, les habitants d’une nouvelle ville construite à proximité de Tchernobyl et bien d’autres… Ce dernier thème a d’ailleurs permis à son auteur Niels Ackermann d’obtenir la palme du « photographe Swiss Press de l’année 2015 ». Bravo à lui ! Jusqu’au 26 février 2017 Château de Prangins Av. Général Guiguer 3 1197 Prangins 058 469 38 90 www.nationalmuseum.ch/f/prangins www.swisspressaward.ch

Go Out! Magazine

Fondés par Claire Haugrel, les Jeudis du Piano offrent aux jeunes talents comme aux confirmés –FrançoisXavier Poizat par exemple– un tremplin pour révéler leur talent sur le clavier. Parmi les jeudis de la saison 16-17, le jeune Américain Micah McLaurin qui s’est produit plusieurs fois dans les Amériques, mais aussi au festival de Verbier, viendra le 12 janvier à Genève. Il y jouera plusieurs œuvres de Chopin (Nocturne op. 48 n°1, Fantaisie op 49), Schumann (Fantaisiestücke op 12) et enfin les Etudes transcendantales 10, 11 et 18 de Liszt. Bonne écoute! Micah McLaurin Jeudi 12 janvier à 20h Jeudis du piano Société des Arts Rue de l’Athénée 2 1205 Genève 022 310 41 02 www.societedesarts.ch

9

Pour ses 10 ans, la HEAD de Genève organise un grand bazar à l’Abri (place de la Madeleine) en guise de marché de Noël. Les étudiants seront mis à l’honneur, puisque leurs confections seront exposées et en vente. Allant des publications éditées par l’école aux sérigraphies, en passant par les vêtements ou encore les bijoux et accessoires des artistes de l’école diplômés ou en cours de formation : le choix sera éclectique. Entre deux stands, un vin chaud ou une crêpe vous seront également proposés dans un décor magique conçu par le bureau sacha von der potter. Le samedi 10 décembre de 10h à 18h L’Abri-Espace culturel pour jeunes talents Place de la Madeleine 1, Genève

VI. LET’S DANCE !

Préparez-vous à quatre journées dédiées à la danse contemporaine et à la performance suisses. Ces journées (ouvertes au public) dénotent, avant tout, une opportunité pour les artistes de présenter leur projet et attiser l’intérêt chez les professionnels, programmateurs et journalistes venant de Suisse et d’ailleurs. 19 compagnies helvétiques se regrouperont pour cette biennale dans 12 théâtres genevois et offriront 18 spectacles et un film retenus par le jury. Les Journées de danse contemporaine suisse prônent la découverte de la danse contemporaine actuelle (son rapport au corps, à l’image, aux nouvelles technologies et à la société) et sa rencontre avec le public. Du 1er au 4 février 2017 www.swissdancedays.ch


ON EN PARLE

HERMÈS

HERMèS AIME Chaque mois, Hermès, notre felin-câlin, expert en psy-chat-na-lyse, ronronne ou sort les griffes sur l’actualité locale. Miaou qui peut !

UN MIAOU

BEAUCOUP

Encore plus de réalité !

Manteau de lumière

Non, je ne suis pas un chat alcolo. Comme ma maîtresse, je suis sage comme une image ! Pourtant, l’autre jour j’ai bien cru avoir bu un Irish Coffee au lieu de laper mon lait. En promenant mes pattes à Champel pour séduire des chattes huppées, je me suis retrouvé nez à nez avec un univers 3 D. Devant le Centre médical universitaire, d’étranges formes, de la réalité augmentée version monumentale pour frapper le mental. Imaginée par Happy City Lab et réalisée par The Heavy Projects, DIGITAL NEURON m’a donné une raison toute trouvée pour faire découvrir aux jolies que Genève aime les belles lubies !

Alors que je redouble ma fourrure la plus soyeuse pour affronter ces frimas à vous refroidir un chat, une lumière vient me réchauffer pour l’hiver : le GENEVA LUX Festival. Je fais un gros câlin pour dire merci à la Ville de Genève qui a eu cette bonne idée. Sous la baguette et la houlette du directeur artistique Julien Pavillard, le centre-ville sortira ses plus beaux étendards. Et cette année, j’irai découvrir les 11 nouvelles créations parmi les artistes funambules, quitte à quitter ma confortable bulle ! Et vous ?

Capture © R. Gindroz DIGITAL NEURON, œuvre en réalité augmentée Centre médical universitaire (CMU 5-6) Jusqu’à fin décembre

Décembre 2016 - Janvier 2017

GENEVA LUX Festival jusqu’à fin janvier 2017,différents lieux à Genève ww w.ville-ge.ch/genevaluxfestival

10


ON EN PARLE

HERMÈS

PASSIONNÉMENT

Soufflé ! C’est au Street food Festival en errant parmi tous les friands stands que j’avais catnappé en catimini quelques popcorns hors-normes aussi craquants qu’addictifs. Apportés en offrande à ma piquante équipe, ils avaient tous crépité d’emballement pour le packaging épuré et naïf et pour les saveurs complétement fêlées: sel fou & herbes, curry & citron, chocolat & citron vert, framboise & chia… Fini le temps du vendeur de ma petite enfance qui au cinéma m’interpellait d’une simple question «sucré ou salé»? Ici, le délicieux encas que je laisse fondre sous ma langue râpeuse, se décline 100% naturel, soufflé à l'air suisse et sans calories (ou presque)! J’espère qu’ils songeront bientôt à en créer au goût saumon ou thon…Je soufflerai l’idée lors du prochain vernissage où ils seront désormais proposés à nos lecteurs adorés . www.bepopcorn.com À LA FOLIE

PAS DU TOUT

Talent Persan

Je me plains de la Plaine

Entre mes quotidiennes épopées de 500 mètres séparant mon manoir à mon bureau, mes expéditions entre mon canapé, ma litière et la table des réunions, mon aspect fluffy ronronnant cache en réalité un véritable Sindbad en herbe. Une particularité visiblement propre aux persans puisqu’aujourd’hui c’est la création «Wolkaan» de la jeune et talentueuse Bahar Noorizadeh qui vient de remporter le premier Prix Générations, décerné par la Biennale de l’Image en Mouvement. Une œuvre remarquable qui questionne l’idée de mémoire partagée, à travers des plans tantôt fixes, tantôt qui lévitent, d’abord à Téhéran puis aux EtatsUnis. Couplés à un travail sonore qui se plaît à exagérer chaque élément de l’image, la réalisatrice appose des phénomènes quasi-métaphoriques issus de son imaginaire. On garde en tête la coulée de lave dans un bazar désert de Téhéran. Une belle odyssée introspective qui baigne dans une atmosphère proustienne teintée d’onirisme et d’une douce mélancolie. Il est temps de lever les voiles, mon écuelle débordante de croquettes m’attend de l’autre côté de la planète.

Appelez ça comme vous voulez : coup de cœur, coup de griffe, je ne sais pas ! Mais je sais que notre belle Plaine de Plainpalais mérite mieux que ce qu’elle est. Alors oui, j’aime traîner mes pattes sur le ghorr. Mais bon sang, à un peu de gazon (ou d’herbe à chats), faut-il toujours répondre non, foi de chaton ? A force d’idées vagues, ma Plaine chérie se transforme en terrain vague ! Cet immense losange pourrait pourtant transformer Plainpalais en cité des Anges. Donc avec mes copains félins, je vais créer une meute pour créer le FLPdP : le front de libération de la Plaine de Plainpalais ! Vous rejoignez le mouvement ?

www.centre.ch/bim-2016 www.baharnoorizadeh.com

Go Out! Magazine

11


Rolle, Suisse • Informations et prélocation : www.roseyconcerthall.ch

SAISON 2016-2017 7 SEPTEMBRE 2016

NATURALLY 7

2 MARS 2017

Vocal play : a cappella

MAXIM VENGEROV AVEC LES SOLISTES DE L’ACADÉMIE MENUHIN

4 OCTOBRE 2016

20 AVRIL 2017

CYRANO DE BERGERAC - THÉÂTRE Compagnie « Le Grenier de Babouchka » Mise en scène : Jean-Philippe Daguerre

7 NOVEMBRE 2016

ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE ST-PETERSBOURG Yuri Temirkanov, Direction Jean-Yves Thibaudet, Piano

18 NOVEMBRE 2016, 20H15 20 NOVEMBRE 2016, 15H00 11 DÉCEMBRE 2016, 15H00

LES SECRETS DU PETIT PRINCE Musique, théâtre et animation de sable avec les solistes de l'Académie Menuhin

31 JANVIER 2017

MR FOLLOWER Compagnie « Opinion Public » Spectacle de danse contemporaine sous la direction d'Etienne Béchard

12 MAI 2017 (Hors abonnement)

CINÉ-CONCERT : LES LUMIÈRES DE LA VILLE Orchestre de la Suisse Romande Concert caritatif Lions Club La Côte

17 MAI 2017

RÉCITAL Renaud Capuçon, Violon Khatia Buniatishvili, Piano

28 JUIN 2017

LE BATEAU IVRE

Poésie, peinture et musique avec Alain Carré et François-René Duchâble

BERLINER PHILHARMONIKER Gustavo Dudamel, Direction 22/11/2016

Partenaire média :


ON DÉCOUVRE

ARTGENÈVE

L'ART FAIT SALON

Abdellah T., Voïta Melencolia VIII - Galerie Laurence Bernard

Go Out! Magazine

13


ON DÉCOUVRE

ARTGENÈVE

Agostino Bonalumi, Grigio - Cortesi Gallery

La foire est bruyante, agitée, frénétique et fatigante ; le salon est élégant, racé, plein d’esprit, harmonieux. A Palexpo, artgenève préfère faire salon. Par cette volonté aussi modeste qu’ambitieuse, la messe lémanique de l’art contemporain accueille cette année 80 galeristes, alors que sa version tutélaire, Art Basel, en a reçu 300 en juin dernier. Entre les pointures du marché – Gagosian, De Jonchkheere, Galleria Continua, Blondeau & Cie, Bartha contemporary (Londres), Laurent Godin – et les nombreuses collections publiques et privées, artgenève renforce son savant équilibre, à découvrir du 26 au 29 janvier. Par OLIVIER GURTNER

Décembre 2016 - Janvier 2017

14


ON DÉCOUVRE

ARTGENÈVE

L’ART PREND LE LARGE

Sur le Quai Wilson, artistes, sculpteurs et plasticiens chercheront à rendre l’art contemporain directement accessible au public grâce au programme extra-muros artgenève/sculptures. Extra-muros justement, car le concept artgenève s’exporte. En effet, Monte-Carlo a confié à Palexpo l’organisation de sa foire d’art contemporain, qui s’est tenue pour la première fois en avril dernier. En passant le cap des cinq ans, Palexpo poursuit un développement très pertinent qui ne consiste pas uniquement à louer ses espaces mais à les investir franchement et avec intelligence. Chapeau et bravo !

ART CONTEMPOR AIN DANS LA CITÉ DE CALVIN

Galeristes, artistes, collectionneurs, curateurs et critiques d’art se donneront rendez-vous à Genève à l’occasion de la sixième édition d’artgenève, salon consacré à l’art contemporain et moderne. Les nombreuses œuvres présentées seront à apprécier à travers les 300 stands et les 20 expositions de collections. Parmi ces dernières, mentionnons la Fondation Beyeler, l’Institute of Contemporary Arts (Londres) ou encore l’Institut suisse de Rome.

artgenève salon d’art du 26 au 29 janvier Palexpo 022 761 11 11 www.artgeneve.ch

DU CÔTÉ DU MARCHÉ

Certains estiment qu’on juge un dîner en fonction des convives présents. Si on retient la même raison pour le salon genevois, la liste des invités fera largement foi. Au sein d’une sélection bien arbitraire, retenons les Zurichois Roehrs & Boetsch qui présentent notamment Angelo Semeraro, ou la Genevoise qui monte incontestablement, Laurence Bernard. On se souvient de la passionnante installation qu’elle avait proposée en 2014, Antre, des frères Chapuisat. Egalement basée à Genève, mais présente dans le monde entier, la galerie Xippas revient avec ses poulains : l’espiègle Denis Savary, le fantomatique Darren Almond, les références de Vik Muniz et le sobre Stéphane Dafflon. Célèbre adresse italienne, la Galleria Continua viendra avec Daniel Buren et Hans Op de Beeck. De Paris, retenons évidemment Laurent Godin mais aussi Les filles du Calvaire (avec Mitch Epstein et John Beech) et la galerie Mitterrand, fondée par Gabriel et reprise par Edward qui en assume la direction artistique. Le marchand passé par Genève proposera Francisco Sobrino et Allan McCollum. MONUMENTA GENEVA

Les dernières années avaient reçu Sol LeWitt et Ugo Rondinone. Comment ont-ils marqué leur présence ? Par des installations monumentales, un peu à l’image de la série Art Unlimited à Art Basel. A Genève, en 2017, le directeur du salon a invité Anthony McCall, dont ses installations de Solid light avaient marqué la foire bâloise, en 2012. A Palexpo, l’artiste britannique investira une immense black box de 2000 m2. A la Villa Sarrasin juste à côté, c’est Angela Bulloch qui placera son installation sonore dans le cadre d’artgenève/ musique (son directeur étant musicologue). Go Out! Magazine

Hans Op de Beeck, Pond (Circular) - Galleria Continua

15


ON DÉCOUVRE

ARTGENÈVE

L'ARTGENÈVE INSTITUTIONNEL

Roehrs & Boetsch FABRICA A container of errors Flaw

Artgenève est devenu un rendez-vous incontournable des acteurs du marché de l’art, qui participe à dynamiser l’art contemporain dans l’arc lémanique. Mais au cœur de ce « salon d’art », des institutions publiques et des espaces d’expositions indépendants permettent de prendre un autre pouls de la création contemporaine. Cette année, ils sont une vingtaine à investir la foire, avec des expositions personnelles ou collectives, mais aussi l’espace public, sur invitation du jury présidé par Thomas Hug. Par LUCIA VON GUNTEN

Décembre 2016 - Janvier 2017

16


ON DÉCOUVRE

ARTGENÈVE

LES INSTITUTIONS À LA FOIRE : UN WIN-WIN ?

Comment un visiteur lambda est-il censé apprécier les arts plastiques contemporains qui recourent souvent à une pluralité de techniques, ouvrant sans cesse des perspectives à de nouvelles expérimentations et représentations ? La Fri Art Kunsthalle offre une piqûre de rappel de ce phénomène qui bouscule régulièrement le marché de l’art depuis l’absorption dans les années 1970 du médium photographique. En exposant à artgenève des projets de la galerie P.A.P (Progressive Art Production), l’institution fribourgeoise retrace la tentative de Karlhein Heinz et Dieter Meyer d’intégrer le médium du film expérimental au marché de l’art à la fin des années 60. Un pari finalement réussi malgré l’échec de l’époque (1969-1972) devant le désintérêt du marché et des musées. L’opportunité pour Fri Art de réaffirmer aujourd’hui son avant-gardisme dans le monde de l’art contemporain.

L’INSTITUTION FAIT LA FOIRE

Genève compte un nombre important d’institutions d’art contemporain, entre les musées (Mamco), centres d’art (CAC) et maisons d’édition (CEC). Leur présence à artgenève confirme leur rôle-clé dans la visibilité apportée aux artistes. On y retrouve l’ensemble des institutions publiques genevoises, des espaces d’art autogérés (Andata Ritorno, HIT, Silicon Malley, Jeudi x PrP), ainsi que des institutions suisses et internationales comme la Fondation Beyeler, Fri Art Kunsthalle (Fribourg) et l’Institute of Contemporary Arts, ICA (London).

La présence des institutions et autres espaces d’art à artgenève n’est pas anodine et représente un atout, tant pour l’image du salon que pour l’ensemble de ses participants. Elle est d’autant plus capitale pour cette scène contemporaine et ses artistes qui ont tout à y gagner, grâce à la visibilité acquise auprès du public, du marché et du monde de l’art en général – un facteur non négligeable pour l’épanouissement d’un parcours artistique.

PAS À VENDRE, MAIS QUOI ALORS ?

Alors que les institutions publiques et parapubliques ont traditionnellement pour mission culturelle et sociétale l’encouragement et la conservation de l’art contemporain dans sa plus grande diversité, son impact dans le marché de l’art est également central. La sociologue Raymonde Moulin a montré d’ailleurs le rôle important des musées dans la légitimation et la cotation d’un artiste.

artgenève programme institutionnel et public Du 26 au 29 janvier Palexpo et différents lieux au centre-ville www.artgeneve.ch

Ainsi, en parallèle à des artistes suisses de renommée internationale (Pipilotti Rist, John Armleder, Philipp Keel), les scènes émergentes et plus confidentielles de l’art contemporain suisse sont à l’honneur dans cette sixième édition de artgenève. Une manière de déhiérarchiser l’art contemporain et de le rendre accessible : au delà de la qualité de l’œuvre, la démarche et la diversité artistique priment. Dans cette idée, les accrochages des institutions publiques agissent comme un repère pour le visiteur qui aurait besoin d’être guidé dans ses pulsions d’acheteur. En effet, il est parfois difficile d’appréhender la très grande variété présentée par les galeries ; le musée ou la Kunsthalle aident à faire le tri. Go Out! Magazine

17


21.12.2016-05.01.2017

la bohème SAISON1617 À L'OPÉRA DES NATIONS

Giacomo Puccini

DIRECTION MUSICALE

PAOLO ARRIVABENI

MISE EN SCÈNE

MATTHIAS HARTMANN EKATERINA SIURINA / DMYTRO POPOV RUZAN MANTASHYAN / SÉBASTIEN GUÈZE

CHŒUR DU GRAND THÉÂTRE DE GENÈVE www.geneveopera.ch T +41 22 322 5050

DIRECTION ALAN WOODBRIDGE

ORCHESTRE DE LA SUISSE ROMANDE


ART / EXPO

ON SORT

QUAND LA RUE DEVIENT SCÈNE Depuis août et ce jusqu’à décembre, l’Association What About Performance Art ? propose le projet Walk on the Public Site . Pas moins d’une dizaine d’artistes de Suisse et d’ailleurs y participent, dont Elena Montesinos. Ce projet fait partie du programme .perf, proposé par l’association depuis 2005 et nominé aux Swiss Art Awards en 2015. Par ALEXANDRA DUVANEL

En fait, cette mise en scène, tournant autour dudit bûcher (dont la forme cylindrique se rapproche fortement d’une corbeille à papier – ô, puissance symbolique !) est double : d’une part tributaire d’un autre siècle, elle est également très à même de correspondre avec notre époque où accumulation rime avec démoralisation. Le moment risque d’être exaltant, et brûlant .

DE L’ART SUR LE TROTTOIR

Le projet Walk on the Public Site, littéralement « Marche (ou : Marcher) sur l’espace public », permet d’élargir le spectre des lieux de représentations de performances. Les spectateurs sont invités à vivre des moments d’art à même le sol de leur ville, entre deux rendez-vous, ou en allant prendre le bus. Ainsi, l’art s’imbrique dans les rues, frôle les murs et se faufile entre les passants, d’un air nonchalant. Le défi est de taille, car le monde urbain est plein de surprises, plein d’imprévus – mais c’est justement cet aspect qui passionne les deux curatrices, Madeleine Amsler et Marie-Eve Knoerle : « les propositions créent des moments de plaisir, de réflexion et de partage, surprenants et engagés dans les problématiques actuelles, pour convoquer l’art dans les interstices urbains ».

Walk on the public site Curatrices : Madeleine Amsler, Marie-Eve Knoerle www.waopa.ch

AU FEU ! ZOOM SUR LE BÛCHER D’ELENA MONTESINOS

C’est une installation qui promet de réchauffer nos cœurs – et nos factures – que propose Elena Montesinos. Dans le courant du mois de décembre, Genève (probablement les Bastions) aura l’honneur d’accueillir son Bûcher des Endettés. L’idée, née de l’envie de revisiter le concept médiéval du bûcher, est la suivante : au feu, lointains et déplaisants souvenirs d’impôts ou de factures trop élevées ; au feu, tickets de caisse longs comme le bras et amendes injustifiées ! Tous ces papiers accumulés, Elena veut nous les faire jeter au bûcher. Mais la référence médiévale ne s’arrête pas qu’à l’objet : une « Parade des Endettés » précédera la performance enflammée, et un crieur tentera de rameuter les foules à l’événement. Go Out! Magazine

© Raoul Couteau

19


CONCERT DE SOIRÉE N° 3

PASSION LATINE

MARDI 10 JANVIER 2017 20H ~ BFM DANIEL REUSS direction ~ ILSE EERENS soprano ~ MARIANNE BEATE KIELLAND mezzo-soprano ~ MAXIMILIAN SCHMITT ténor ~ HENK NEVEN baryton ~ EN COLLABORATION AVEC L'ENSEMBLE VOCAL DE LAUSANNE L’OCG +41 22 807 17 90 / BILLETTERIE@LOCG.CH / WWW.LOCG.CH / BILLETS DE CHF 10 .– À CHF 50 .– MANOR / HOTELPLAN / GLOBUS / LA POSTE / COOP CITY / STARTICKET.CH 0900 325 325

chf 1.19/min depuis un poste fixe

design : pablo lavalley / photo : © lauren pasche

HAYDN Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix MENDELSSOHN Symphonie n° 4 en la majeur op. 90, « L’Italienne »


ON SORT

ART MARKET

INSOLENTE SANTÉ !

Go Out! Magazine

21


ON SORT

ART MARKET

L’Hôtel des Ventes de Genève trinque à ses dix années d’existence et en profite pour changer de nom : Piguet Hôtel des Ventes. Son directeur Bernard Piguet peut ouvrir le champagne et laisser l’Humagne pour célébrer l’insolente santé de sa maison : 162 millions de CHF en ventes depuis les débuts, un chiffre en progression de 42% ! Chaque année, ce sont 15 000 œuvres et objets qui sont « dispersés » sur quatre vacations, selon le terme consacré, en Suisse et dans le monde, notamment en Russie et aux Etats-Unis. Raison de plus pour sortir les flûtes, le renforcement des départements scientifiques, avec désormais quinze spécialistes qui dévoilent leur savoir(-faire) dans leur domaine, des arts d’Orient et Extrême-Orient à l’Antiquité, en passant par les arts décoratifs ou encore le mobilier. Sorti de sa bulle, l’Hôtel a également conduit des ventes in situ, au château d’Hauteville et celui de Gingins. Cette fois sans champagne, mais autour d’un café, rencontre avec le directeur et commissaire-priseur Bernard Piguet, un passionné passé par Londres (Sotheby’s art Institute) et Lausanne (HEC) qui manie l’ivoire sans rester dans sa tour d’ivoire. Pa r OLIVIER GURTNER P h oto PEDRO NETO

Le marché des enchères en Suisse a beaucoup évolué, avec l’émergence du design et du vêtement vintage, au détriment du meuble ancien. Comment l’expliquer ?

Toutes les maisons de vente et galeries cherchent à rajeunir leur clientèle, (Christie’s, Phoenix, etc.). Pourquoi ? Tout d’abord, je trouve que c’est une bonne tendance, qui s’explique aussi par ce que nous disions plus tôt. Nous avons accès à beaucoup plus d’informations et cela permet de former le goût, de manière générale mais aussi personnelle. Il faut accompagner les jeunes publics pour qu’ils découvrent ce qui leur parle. Plus généralement, si vous n’avez qu’une clientèle vieillissante, votre marché se perd.

On doit prendre en compte plusieurs facteurs, mais tout d’abord le changement du style de vie des gens. Ça paraît anodin, mais Internet a modifié notre manière de vivre et de penser. Par exemple, un meuble marqueté saute facilement, et cela coûte très cher. Il faut aussi rappeler qu’on est devenus plus mobiles, donc le gros mobilier lourd à déplacer, on évite. Par ailleurs, les espaces de rangement comme les greniers sont reconvertis en appartement. Finalement, je dirais qu’on a envie d’autre chose, plus pratique.

La scène romande est très active, avec l’arrivée de Bonhams ou Gagosian. Un risque de saturation ? Le risque existe, mais il faut savoir se diversifier pour imprimer sa marque. L’important, c’est d’avoir une bonne dynamique, de belles collections, des biens de qualité. Dans ce sens, nous insistons sur des spécialités.

Le mobilier ancien est-il condamné ? Je ne dirais pas cela : une belle pièce, bien préservée, attire toujours l’attention. La provenance compte aussi. Qu’elle soit grande (familles royales) et petite (au sein d’une même famille depuis deux générations), c’est devenu un élément important. Vous savez, face au factice, au jetable, on veut justement une pièce ancienne, qui donne une épaisseur et une plus-value.

Décembre 2016 - Janvier 2017

Piguet Hôtel des Ventes fête ses 10 ans. Pouvez-vous nous raconter une anecdote ? Je citerais une petite théière en forme de chameau des frères Mariage. Lors de la vente, deux acheteurs se sont battus jusqu’à 1500 CHF alors qu’on la trouve en magasin à 150 euros. Une situation assez amusante et absurde. Autrement, il y a des objets qu’on n’a pas vu passer et qui ont réalisé une belle enchère. Je me souviens d’une lanterne en laiton du XVIème estimée environ 500 CHF et finalement vendue 38 000 CHF. Nous ne l’avions pas vue ; le marché si. 22


ON SORT

ART MARKET

Bernard Piguet

Vous avez présenté beaucoup de belles collections (Roi Farouk, Succ. Charlie Chaplin, Prince Nicolas Romanov). Laquelle vous a laissé le plus beau souvenir ? La plus extraordinaire était sans aucun doute la collection du chorégraphe Serge Lifar. Il y avait 27 héritiers, la plupart en désaccord. Les objets arrivaient par bribes. D’ailleurs, juste avant d’envoyer le catalogue à notre imprimeur, de nouveaux objets sont arrivés par caisses entières. On a pu les inclure in extremis. Et deux jours avant l’exposition, j’ai reçu le courrier d’un juge vaudois voulant suspendre la vente. Finalement, tout s’est bien terminé, mais avec quelques sueurs froides quand même ! [rires]

nous avons proposé deux vases russes provenant de la manufacture impériale de Saint-Pétersbourg. Grâce à 8 mois de recherches, on a tout trouvé, même les courriers de transfert de la manufacture au palais impérial. Et le résultat à la vente s’en ressent. Cela traduit une tendance générale, qui demande une meilleure traçabilité et plus de transparence, notamment grâce à Internet. Il faut s’en réjouir. Votre prochaine vente se tiendra du 12 au 15 décembre. Quels en sont les éléments saillants ? Tout d’abord, la Chine sera très présente, avec du mobilier chinois de très haute qualité en huanghuali, des tableaux de Chu Teh-Chun (1920-2014) ainsi qu’un livre illustré par Zao Wou-Ki (1921-2013). Par ailleurs, rappelons une très belle collection d’une trentaine de montres Rolex, du vintage au plus récent.

Avec cet anniversaire, vous confirmez la dimension professionnelle et l’expertise de votre maison, avec quinze experts… Je suis très heureux et fier de pouvoir compter aujourd’hui sur une telle équipe, constituée patiemment avec le temps. Pour cataloguer correctement des objets, les spécialistes produisent un travail extrêmement important. Pour la vente de décembre 2013 par exemple, Go Out! Magazine

Piguet Hôtel des Ventes Rue Prévost-Martin 51 1205 Genève www.hoteldesventes.ch

23


ON SORT

THÉÂTRE

SLOOP À LA LOUPE

Les Morbydes © Samuel Rubio

Le théâtre c’est une histoire de vraisemblance, de représentation kaléidoscopée de notre monde imitant certains traits sociétaux. De manière plus précise, le théâtre contemporain se joue de notre réalité pour faire cogiter nos esprits parfois endormis. Répondant à ces critères, le théâtre du Poche en vieille ville propose un « sloop » (un collectif se crée autour de pièces partageant une même thématique ou une même forme, pour pouvoir les jouer en « répertoire ») de mi-novembre jusqu’à fin janvier. Pour cette création hybride, trois comédies québécoises et un drame suédo-tunisien seront présentés par cinq acteurs interprétant quatorze rôles autour des problématiques de la norme, du bonheur illusoire capitaliste et de « l’intime contemporain ». Pa r OLIVIER GURTNER

Décembre 2016 - Janvier 2017

24


ON SORT

THÉÂTRE

MÉFIEZ-VOUS DES APPARENCES

La deuxième pièce, « Les Morb(y)des », prend à contrepied la représentation de vie rêvée pour exposer celle de deux sœurs, en apparence monstrueuses, outsiders d’un monde dont elles font partie malgré elles. Stephany et Sa sœur sont obèses et recluses dans la puanteur de leur demi sous-sol. La lourdeur est le mot-clé du début de cette pièce divulguant les grosseurs et l’accoutumance des protagonistes dans une atmosphère pesante, miroitant leur apparence. Pourtant, la relation fraternelle des deux sœurs vient égayer ce paysage si morne, apportant boutades, rires, piques, complicité, sarcasme et identification d’un rapport humain universel d’amour/haine. Exclues involontairement et intentionnellement, ces héroïnes de la routine attendrissent par leur verve mordante (particulièrement Sa sœur dont on apprend le prénom à la fin). Stephany avec un y, quant à elle, émeut par son envie d’ailleurs, d’amour et d’aventure, portée par sa passion pour Moby, dont la musique ponctuera la pièce. « Les Morb(y)des » c’est un autre univers, une autre histoire, des autres personnages, pourtant avec cette deuxième pièce, on se laisse insciemment et définitivement saisir par les i-tentacules de ce sloop. JAMAIS DEUX SANS QUATRE

ENTRÉE EN MATIÈRE

Le sloop se poursuivra avec « Nino » abordant la pression sociale mise sur les nouveau-parents. Cela dans le but de se demander où se trouve la liberté de la figure maternelle par rapport au statut dicté par la société. Pour conclure, cette création en quatre temps se clôturera avec « J’appelle mes frères », une pièce dans l’air du temps. Cette dernière évoque le terrorisme d’un point de vue inhabituel afin de chambouler le regard souvent stéréotypé, parfois raciste, porté sur cet Autre. En reprenant une citation de Victor Hugo : « Il y a deux manières de passionner la foule au théâtre : par le grand et par le vrai. Le grand prend les masses, le vrai saisit l’individu », je vous laisse deviner à quelle catégorie appartient ce sloop.

« Unité modèle » introduit ce sloop et ouvre le bal des « i-monsters » oscillant entre fiction et réalité. A peine un pied dans la salle, une chanson de Céline Dion nous accueille et deux comédiens se trémoussent sur scène, affublés de costumes dignes d’un rêve psychédélique. Brisant les codes du théâtre classique, les métalepses s’enchaînent et attirent la sympathie pour les représentants de Diorama, une société dite « idéale ». La diction des acteurs accentue l’utilisation du conditionnel et met en évidence l’ironie des propos tenus. A mesure que la pièce avance dans un décor familièrement Ikea, les répliques s’alternent entre élocutions de vendeurs d’achats et vérité sur la « vraie » vie des personnages. La mise en abyme de comédiens interprétant des marchands de rêve perturbe puis expose les défauts de cette utopie dont la chute ne vous laissera pas de marbre. Ce qui est sûr avec cette pièce, c’est qu’elle veut faire méditer, déranger le spectateur pour soulever la problématique des monstres. Des monstres ou plutôt des marginaux d’une société construite de bois d’acajou, aménagée de meubles d’inspiration scandinave, décorée d’objets vintage… proposant ainsi des vies parfaitement normées plutôt qu’imparfaitement humaines.

Go Out! Magazine

Sloop3 i-monsters du 14 novembre 2016 au 29 janvier 2017 Théâtre du Poche Rue du Cheval-Blanc 7, 1204 Genève 022 310 37 59 http://poche---gve.ch/

25


20e édition


ON SORT

CLASSIQUE

VOYAGE EN BOHÈME

Paolo Arrivabeni

L’infiniment populaire Bohème de Puccini, troisième opéra le plus représenté au monde derrière La Traviata et Carmen, marquera l’arrivée de l’hiver en résonnant pour la première fois dans les cloisons boisées de l’Opéra des Nations, sous la baguette de Paolo Arrivabeni et dans un décor de Matthias Hartmann. Romantique dépiction d’une époque fragile durant laquelle les jeunes artistes en quête de liberté étaient prêts à tout pour s’émanciper des riches mécènes dont ils dépendaient avant la Révolution, La Bohème prend un tour autobiographique lorsque l’on se penche sur la jeunesse de Puccini, qui se mettait parfois hors-la-loi pour remplir son assiette et qui ne fut gagné par l’embonpoint qu’avec le succès. L’éminent chef d’œuvre romantique fera rêver les mélomanes, et son caractère universel est l’occasion rêvée pour les débutants de s’initier à l’art lyrique, du 21 décembre au 5 janvier à l’Opéra des Nations. Par FABIEN BERGERAT DJABAR

Go Out! Magazine

27


ON SORT

CLASSIQUE

Ruzan Mantashyan

Dmytro Popov

Gueze Sebastien © Yohan-Terraza

Ekaterina Siurina

EN HAUT D’UN ESCALIER

PUCCINI CONTREPOINTISTE

Rodolfo, Marcello, Schaunard et Colline, quatre jeunes amis fauchés comme les blés, se complaisent dans leur misère en pratiquant leur art respectif dans une modeste mansarde, cultivant l’insouciance, l’estomac dans les talons. Ce premier tableau illustre avec justesse ce qu’est la bohème, définie par Henri Murger, inspirateur du livret, comme une sorte de phase transitoire, naïve et passionnée, que traversent les jeunes artistes parisiens du XIXème siècle lorsqu’ils se contentent de vivre de leur passion. Ils ignorent encore si demain sera fait de gloire ou d’insoluble misère. Bien que miséreux, avec le ventre creux, ils ne cessent point d’y croire.

Décembre 2016 - Janvier 2017

Ce décor fertile introduit le dénouement tragicomique qui caractérise La Bohème, où argent et amour se lient à un incontrôlable besoin de festoyer entre amis, notamment le poète Rodolfo (Dmytro Popov en alternance avec Sébastien Guèze). Tout se terminera par un dangereux cocktail au moment de payer l’addition du Café Momus. En effet, l’intrigue se gâte lorsque Marcello (Andrè Schuen / Michael Adams) rencontre Mimì (Ekaterina Siurina / Ruzan Mantashyan). Elle ne semble pas très loin de crier famine, mais ses airs virtuoses ne trahissent guère la fâcheuse tuberculose qui aura raison d’elle. Pendant que leur amour transporte l’audience dans des mélodies au formidable romantisme, Marcello retrouve sa vénale ex-compagne Musetta (Julia Novikova / Mary Feminear), laquelle 28


ON SORT

CLASSIQUE

AUTOPORTRAIT

La genèse de l’œuvre n’est pas anodine. Authentique produit de sa bohème contemporaine, le jeune Puccini trimballait sa fringale d’une taverne à l’autre pour y jouer du piano et faisait chanter l’orgue lors des messes locales. Son petit frère activait la soufflerie, et les deux larrons prirent ensemble l’habitude de repartir avec des tuyaux afin de les revendre. Le larcin passait inaperçu grâce au génie du jeune compositeur, qui se débrouillait chaque semaine pour exclure sans en avoir l’air les notes manquantes des mélodies qu’il exécutait. Le compositeur nous expose donc sa propre jeunesse, passées avec ses amis compositeurs Mascagni, Franchetti et Leoncavallo, ce dernier ayant également composé sa propre Bohème un an après Puccini. C’est ainsi que cet esprit inspiré de la vie de bohème ne quitta jamais Puccini, dont la musique ne quitte jamais celui qui a la chance de la découvrir. A Genève, c’est Paolo Arrivabeni qui révélera les couleurs de la partition, dans la mise en scène conçue par Matthias Hartmann.

semble fatiguée de convoler avec Alcindoro, riche et ennuyeux vieillard qui devra malgré lui s’acquitter de la fameuse addition. Progressivement, ce petit monde insouciant s’effondre sans qu’ils ne s’en rendent compte, alternant sans cesse situations entraînantes de gaieté et envolées tragiques à nous tirer les larmes. Les amis entament finalement l’ultime acte en célébrant leurs souvenirs passés tout en s’empiffrant du peu qu’il leur reste, sans se douter du drame qui les attend.

La Bohème Du 21 décembre au 5 janvier Grand Théâtre de Genève 40, avenue de France 1202 Genève 022 322 50 50 www.geneveopera.ch

MAESTRO DELL’EMOZIONE

Puccini nous livre ici à la fois l’absolu chef d’œuvre de sa carrière et une pièce majeure du répertoire romantique et de l’opéra vériste. La Bohème est ponctuée d’airs populaires, souvent joyeux et comiques, et d’airs plus graves aux émotions larmoyantes. Maître en matière d’enchaînements, le compositeur n’entrecoupe sous aucun prétexte sa musique de dialogues. Les transitions entre rire, suspense et larmes sont si subtiles qu’il est impossible de résister au voyage auquel nous invite sa musique, tant il est naturel, poignant et palpitant. Indéniablement, le maître excelle en matière de représentation de la beauté et de la douleur dont sont faites les jeunes amours. Les thèmes centraux, propres à chaque personnage et à son caractère, se répètent sous diverses formes et leur retour ponctué imprime chez le mélomane l’écho d’une entraînante trame musicale dont il est difficile de se défaire une fois sorti du théâtre. Cette grandiose alchimie contribue à forger une rêverie exceptionnellement accessible, qui fait de La Bohème l’une des œuvres les plus universelles du répertoire lyrique. Go Out! Magazine

29


Yaron Herman Trio Š DR

Musique 31 janvier 20h30

Yaron Herman Trio Yaron Herman Ziv Ravitz Bastien Burger

forum-meyrin.ch


CLASSIQUE

ON SORT

LA PART DES ANGES Farinelli se produit à Genève. Ainsi aurait pu s’intituler la soirée baroque organisée par ClassicArts le 14 janvier. Si les voix aiguës sont à l’honneur, ce sera grâce aux chanteuses Simone Kermes (soprano dramatique) et Vivica Genaux (mezzo-soprano). Les « Rival Queens » seront accompagnées par la Cappella Gabetta. Objectif : faire revivre l’art vocal des castrats, ces hommes ayant perdu une partie de leur appareil masculin avant la mue, ce afin de garder le délicat timbre enfantin. Par OLIVIER GURTNER

FACE À FACE VOCAL

Retour sur nos Rival Queens. La divine rouquine Simone Kermes n’est plus à présenter. Son jeu très expressif et son vibrato contrastent avec le jeu racé et très retenu d’Anne Sophie von Otter. Habituée des récitals et soirées concertantes, elle fréquente peu les scènes d’opéra, mais souvent sous la direction d’Andres Gabetta. Mezzo-soprano, Vivica Genaux aime camper les rôles de Carmen, Cenerentola ou Dido, oscillant avec habileté entre le bel canto et le baroque, en déployant volume et vibrato très maîtrisé. Ensemble, elles interpréteront des airs des célèbres Haendel et Johann Adolph Hasse et des moins connus Carlo Franceso Pollarolo et Attilio Ariosti. Là encore, on doit remercier un salutaire retour aux sources qui fait révéler des répertoires injustement oubliés. Au pupitre, c’est le frère de la violoncelliste argentine Sol Gabetta, Andres, qui dirigera la Cappella Gabetta, formation créée par la fratrie en 2010. Spécialisée dans la musique baroque et pré-classique, l’orchestre s’est notamment produit au Concertgebouw, à la Tonhalle et la Philharmonie de Berlin.

Simone Kermes et Vivica Genaux © Thomas Märki RETOUR SUR SCÈNE

Dans la Genève classique, il existe des grosses machines très bien huilées et efficaces : l’Orchestre de la Suisse Romande (OSR) ou le Grand Théâtre. Il ne faut pas oublier les artisans, qui réalisent aussi du travail d’orfèvre, comme l’association ClassicArts. Elle invite le 14 janvier les cantatrices Simone Kermes et Vivica Genaux pour une soirée baroque, accompagnées par la Cappella Gabetta. Si ce répertoire a retrouvé son lustre d’antan avec les period instruments, il a fallu attendre davantage pour que les hommes reviennent assumer leur belle voix de tête, comme Philippe Jaroussky encore Andreas Scholl. Go Out! Magazine

Rival Queens Le 14 janvier à 20h Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0800 418 418 www.associationclassicarts.com

31


ON SORT

CLASSIQUE

NOCHE LATINA

Alondra de la Parra

A chaque nouvelle année ses nouvelles résolutions. Spirituelles, philosophiques, sportives ou culturelles, elles ne sont généralement pas respectées, à moins de rimer avec « découvrir des compositeurs étrangers ». Par chance, c’est ce que propose l’Orchestre de Suisse romande (OSR) avec son concert de l’An 2017 le 9 janvier au Victoria Hall. Il sera dirigé par Alondra de la Parra, avec à ses côtés le guitariste Miloš Karadaglić, à la tête d’un programme aussi magnifique qu’ambitieux, alternant pièces dynamiques et lentes et proposant une palette de registres musicaux. Par LAURENCE AMSALEM

Décembre 2016 - Janvier 2017

32


ON SORT

CLASSIQUE

RYTHMES POIGNANTS

En collaboration avec ces deux personnalités de taille, l’OSR interprétera une succession de pièces tout aussi courtes que variées, ayant pour point commun des emprunts à la musique classique, au jazz et à des rythmes hispaniques. C’est Gershwin qui donnera le ton avec Ouverture cubaine (1932), un morceau écrit après un séjour à La Havane duquel il est rentré des rythmes de percussions locales plein la tête. Le compositeur Silvestre Revueltas, dans un tout autre ton, lui emboîtera le pas avec Sensemayá. Cette partition reprend le titre d’un poème cubain et débute avec une dynamique cadence de basson, puis instaure un véritable dialogue entre les instruments, notamment entre clarinettes, trompettes et trombones. Il sera suivi de la paisible pièce de Joaquín Rodrigo, Concerto de Aranjuez, qui s’ouvre par un solo de guitare puis laisse s’exprimer les autres instruments de façon tragique. C’est là que Miloš Karadaglić aura un rôle important à jouer. La soirée se poursuivra ensuite avec les compositeurs Astor Piazzolla et Alberto Ginastera, ainsi qu’avec Aldemaro Romero, dans un registre très dansant : son Fuga con Pajarillo accorde une place importante aux violons et violoncelles, passant de rythmes puissants à légers. Enfin, c’est Danzón no. 2 du mexicain Arturo Márquez qui clôturera la soirée. Cette pièce, bien plus chantée, est très puissante et donne immédiatement envie de poursuivre la nuit en dansant. En somme, un programme qui constitue l’une des réjouissances de ce début d’année.

DU MEXIQUE AU MONTÉNÉGRO

Alondra de la Parra est née à New York en 1980 et a déménagé au Mexique à ses 2 ans. Elle a débuté le piano à 7 ans et le violon à 13 ans, âge auquel elle a décidé de devenir cheffe d’orchestre. Ne perdant pas de temps, elle a étudié la composition à Mexico, puis est retournée à New York pour se consacrer au piano et à la direction orchestrale, à la Manhattan School of Music. Ambassadrice culturelle du Mexique, elle a eu l’occasion de se trouver à la tête de plusieurs formations en France, en Allemagne, au Japon ou encore au Brésil et a créé à l’âge de 23 ans l’Orchestre philharmonique des Amériques. Basé à New York, ce dernier sert de tremplin à de jeunes interprètes et compositeurs et a sorti un premier disque en 2010. Miloš Karadaglić, lui, est né en 1983 au Monténégro. Malgré la situation politique y régnant, il a réussi à obtenir une bourse afin d’étudier à la Royal Academy of Music de Londres et connaît aujourd’hui une grande renommée. Il a sorti en janvier 2016 son quatrième album, interprétant à la guitare des chansons des Beatles (Blackbirds The Beatles Album), mais se plaît aussi à reprendre de grands morceaux de compositeurs espagnols ou sud-américains (Asturias, Recuerdos de la Alhambra, Libertango). Lors de ses tournées, il collabore parfois avec de grands ensembles comme l’Orchestre philharmonique de Los Angeles ou l’Orchestre de Cleveland. Go Out! Magazine

Concert de l’An des Amis de l’OSR Alondra de la Parra, direction Miloš Karadaglic, guitare Lundi 9 janvier 2017 à 20h Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève www.osr.ch

33


ON SORT

DESIGN

INDIA M'A DIT

©AnnikWetter

Architecte et designer star, India Mahdavi conçoit des hôtels, restaurants et lieux privés comme des capsules enchantées. A Genève, Ladurée, le roi du macaron, lui a confié en exclusivité mondiale son nouvel espace sis sur les quais des Bergues. Une première pour la maison à l’ADN Second Empire. Ainsi, à l'image d'une styliste de mode, la scénographe d’origine irano-égyptienne a habillé l'espace de confort, de couleurs tendres et de meubles moelleux. Un lieu de vie gourmand à la Hansel et Gretel, découpé en trois tranches: la pâtisserie, le restaurant Salon Montrose et le Salon étoilé. 300 mètres carrés dotés de comptoirs cannelés, des banquettes de velours, des poufs marshmallows, des tables en céramique aux pieds torsadés comme des sucres d’orge et des luminaires meringués sous un ciel de macarons brodés d’or. Les créations d’India Mahdavi suscitent toujours d’intenses sensations. Ici, cette bonbonnière à croquer a émoustillé chez nous une émotion, celle qui nous propulse dans les contes de fées de notre enfance. Délicieuse odyssée au côté de l’audacieuse et raffinée India Mahdavi. Par MINA SIDI ALI

Décembre 2016 - Janvier 2017

34


ON SORT

DESIGN

Vous êtes irano-égyptienne mais vous avez grandi aux Etats-Unis et vous travaillez à Paris. D’ailleurs on dit de vous que vous avez le cœur en Orient, la tête en Occident. Quel lien entretenez-vous avec vos pays d’origine ? Comment vous inspirent-ils ? Téhéran est une ville dissonante. Elle est chaotique avec une architecture très étrange dotée d’un nonsens absolu. Toutefois, ces disparités me parlent car elles créent de nouveaux accords. Je trouve d’ailleurs que ce fatras est plus intéressant qu’une immense harmonie à l’image de Paris. Cette dernière est une très belle ville, très joliment planifiée, très hiérarchisé avec une ordonnance très urbanisée qui peut parfois devenir angoissante. Mon influence de l’orient n’est pas forcément perceptible. Elle se devine dans le mélange de ma palette de couleurs ou encore l’usage du velours que j’emploie depuis des années. J’ai appris il y a peu qu’il a été inventé en Iran. Les notions de bien-être et l’idée de confort sont primordiales dans la conception de mes espaces et elles sont également essentielles en Egypte et en Iran.

India Mahdavi © Paolo Roversi

Quelle image avez-vous de Genève? Ma sœur y vit depuis des années. Je viens parfois lui rendre visite. C’est une ville assez introvertie, discrète, protestante et très orientée autour du Lac, de l’eau. J’ai l’impression que la zone privée est très privée et entre deux, il n’y a pas grand-chose. Je trouve que le salon de thé Ladurée apporte un vent de fraîcheur, un lieu d’échange. Mon lieu préféré à Genève reste le quartier des Bains. C’est ce que j’aime le plus! Il est beaucoup moins statique qu’ailleurs. Vous avez toujours rêvé réaliser des films. Avec vos créations, vous racontez des histoires à travers des décors et scénographies très éloquents. Quel film vous inspire ce projet pour Ladurée? Il est vrai que j’ai toujours été très influencée par les réalisateurs à l’univers visuel très fort à l’image de Fellini, Visconti ou encore Stanley Kubrick. J’adore aussi les James Bond pour leur univers esthétique très fort. Ici, le lieu me fait penser à Breakfast at Tiffany's. Mais ca pourrait être aussi une comédie musicale avec Marilyn Monroe, ou Singing in the rain avec Cyd Charisse et Gene Kelly. Un lieu de vie comme un rêve puisqu’on peut y passer toute la journée sans voir le temps passer!

Comment s’est déroulée la collaboration avec la Maison Ladurée? Assez facilement, je dois dire. On s’est choisies mutuellement. Ladurée est arrivée à un moment de son développement où elle avait l’envie de se réinventer et de s’ouvrir. Dans leur vision depuis le début en 1862, il y a trois périodes: les inspirations XVIIIème, le Second Empire et Madeleine Castaing. Ils avaient besoin d’un petit renouveau car ils craignaient peut-être de s’embourgeoiser. Pour Genève, j’ai eu en tête un jardin de gourmandises et je l’ai traité comme tel en transposant le coté Versailles et MarieAntoinette, pour le rendre plus contemporain. Dans le détail, chaque objet évoque ainsi soit le jardin soit la friandise. Ici, on est dans le salon étoilé, les étoiles sont des macarons brodés d’or, les luminaires sont comme quatre lunes, les fauteuils sont à l’image de bosquet d’où jaillissent des donuts et les tables sont des sucres d’orge. Go Out! Magazine

Ladurée Quai des Bergues Dim-mer de 8h à 22h et jeu-sam de 8h à 23h30 Quai des Bergues 33, 1201 Genève 022 716 06 06 www.laduree.com

35


ON SORT

CINÉMA

POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PÈRE

Hirokazu Kore-Eda

On avait rencontré le talentueux réalisateur japonais Hirokazu Kore-Eda au Festival du Film à Marrakech en 2013 pour Tel père, tel fils . Eloquent, le sensei du septième art y interrogeait tout en finesse et sensibilité la fragilité de l’enfance, l’amour filial et la question de la transmission, tout en évitant de nous asséner de sentimentalisme et de réponses clichées. Ce décembre, on découvre Après la tempête , sélectionné à Cannes dans la catégorie Un certain regard. Kore-Eda y affiche un tableau de plus à sa galerie de portraits de familles disloquées à travers une riche palette d’humeurs aussi travaillée que variée. Parmi eux, on distingue l’acteur Hiroshi Abe. Transcendant perdant, tchékhovien malin, il campe Ryota, un papa écrivain doué mais fauché par sa passion (héritée de son père) pour le tiercé. Il se retrouve obligé de travailler comme détective privé vaguement véreux pour payer la pension alimentaire de son fils dont il n’a pas la garde. Une nuit de tempête prête un joli prétexte pour réunir cette famille aux failles déchirantes. Un tourbillon familial, ode topique à l’instant, dernier refuge fugace dans un monde où rien n'est immuable, et surtout pas les rapports humains. Entretien avec Hirokazu Kore-Eda, disciple d'Ozu et Naruse, remarquable peintre des familles japonaises. Pa r MINA SIDI ALI P h oto PEDRO NETO

Décembre 2016 - Janvier 2017

36


ON SORT

CINÉMA

Plusieurs scènes ont été tournées dans votre quartier d’enfance, celle en particulier chez la grand-mère. Le film est-il inspiré de votre vie ? Effectivement, pour ce film en particulier j’ai réalisé un gros travail de mémoire. En général, je suis assez méthodique: tout d’abord il y a une phase de recherche, puis d’observation, de mémoire et enfin d’imagination. A chaque fois, j’essaie de trouver un équilibre entre tout cela afin de donner naissance à une œuvre réaliste. Dans d’autres films, j’ai plus fait appel à la recherche alors qu’ici j’ai réellement sollicité ma mémoire et mes souvenirs d’enfance.

On dit toujours qu’après un typhon, celui-ci fait place au beau temps et il permet d’irriguer les terres. La tempête provoque également des dégâts. Quels sont-ils ici? Quand j’étais plus jeune, dans le quartier où j’ai grandi et où prend place mon film, il y a eu une tempête et lorsque je suis sorti le lendemain, la pelouse était très verte. Je me suis dit que ce lieu n’était pas si sinistre. A mes yeux, après ce type de phénomènes naturels, il y a toujours une étape de purification issue du ciel. L’eau de la pluie nettoie. Cela provient d’une superstition, c’est ainsi : après la tempête les choses changent.

Auriez-vous des anecdotes à nous donner? J’en ai beaucoup! Le fait de l’écriture par exemple. Lorsque la grand-mère critique la calligraphie, c’est une remarque que me faisait ma propre mère. Je n’ai jamais eu de discussions très profondes avec mon père, qui ne m’a jamais donné son avis sur mon travail. Mais ce dernier allait dans un salon de massage pour soigner ses douleurs aux pieds et il est tombé sur un article qui parlait de mes films. En rentrant, il l’a affiché sur le mur de la maison. On retrouve cela à la fin de mon dernier film, lorsque Ryota va chez le prêteur sur gages qui lui parle de ce que pensait son père à son sujet. J’ai transformé cet élément de ma vie pour les besoins du film.

Après la tempête de Hirokazu Kore-Eda, sortie le 21 décembre Les Scala 23, rue des Eaux-Vives, 1207 Genève www.les-scala.ch

Si on les compare avec ceux de Still walking (2008), dans lequel on retrouve le même type de cellule familiale mise en exergue, les discours entre les personnages ont beaucoup évolué, avec davantage d’humour… Il y a certes beaucoup de similitudes dans ces deux films, avec un propos toujours centré sur la sentimentalité des personnages, sur mon père et ma mère, mais ici la touche d’humour a été ajoutée afin d’aborder certaines thématiques tristes de manière plus comique. J’ai voulu alléger le poids des sentiments dans le dialogue. Ainsi, j’ai renversé certains codes car il est plus aisé de traiter de sujets profonds avec le rire. Go Out! Magazine

37


© Eric Marin

Meilleurs Heureuse & Voeux Année Décembre 2016 Ce n’est pas si souvent que les orgues du Victoria Hall résonnent pour l’OSR. Pour bien terminer l’année, les tuyaux se mettront au service de Diego Innocenzi le 21 décembre dans le Concerto pour orgue de Poulenc. Cette œuvre adopte une structure inhabituelle, de par son mouvement unique. Le Carnaval des animaux de Saint-Saëns enchantera petits et grands par la caractérisation mélodique et instrumentale des animaux. Le lendemain (22 décembre), Saint-Saëns sera remplacé par Mozart et sa Symphonie N° 41 qui contrastera de nouveau avec l’oeuvre de Poulenc en réinstallant joie et calme intérieur au moyen de la légèreté et du positivisme de l’écriture. Mercredi 21 décembre 19h00 (destiné aux familles avec enfants dès 7 ans) | Jeudi 22 décembre 20h00 | Victoria Hall - Genève

Janvier 2017 Vasily Petrenko (direction) et Simon Trpčski (piano) se sont entendus pour varier ce concert presque à l’infini: Brahms recompose des chansons estudiantines dans son Ouverture académique, il varie neuf fois un choral ancien attribué par erreur à Haydn, Rachmaninoff élabore 24 variations virtuoses et charmeuses sur le 24e caprice de Paganini, tandis qu’Elgar propose un parcours fait de secrets et d’énigmes. Jeudi 12 & vendredi 13 janvier 20h00 | Victoria Hall - Genève Partenaire de diffusion

Partenaire radio

Avec le soutien de

www.osr.ch

022 807 00 00


ON SORT

PERFORMANCE

FACE FASTE Genève n’a jamais été aussi prolifique en sonorités que cette année. A peine le festival Acouphène s’est-il fait la malle qu’Urgence Disk et la Cave 12 reprennent le relais avec une prog aussi dense que diversifiée. A la différence près que, cette année, le festival Face Z dégaine lui aussi la grosse timbale, histoire de graver 2016 dans votre audition. Ayant vu le jour en 2006 avec la lettre B, le festival Face Z continue au cours des années de réciter l’alphabet en déversant chaque premier week-end du mois de décembre un florilège de concerts. Au départ orienté néo-folk, il s’est très vite ouvert pour s’étendre aux musiques africaines, orientales, punk et funk, avec un penchant prononcé pour le psyché et l’expérimentation. Cette année et pour sa 6ème édition, la lettre L se déploie du 8 au 11 décembre, englobe le Pneu, la Cave 12 et le Spoutnik et nous réserve 17 lives, 3 DJ sets et 2 films. Tour d’horizon du top 3 à ne pas rater quitte à y laisser ses bras. Pa r MABROUK HOSNI IBN ALEYA

Mayfield avait une extinction de voix et qu’il avait viré ses violons. Comme si Soul Train n’était plus une bizarrerie nostalgique de bobos mais bel et bien une évidence à prendre au pied de la lettre. Comme si Booker T & The MG’s venaient de l’Europe de l’est. L’Eclair est encore plus obscur que la B.O. d’un film des 70’s jamais sorti. L’Eclair revendique le game et les gangs, ainsi qu‘un kraut-exo-soul-brutal-funkturkish-groove garanti 100% sans costards. Rien que pour ça toute la rédaction sera aux premières loges.

CANTENAC DAGAR

Jeudi 8 décembre Le démarrage des festivités s’annonce ultra-corsé en compagnie d’un duo de fous furieux toulousains. Armées de bandes k7 triturées, de kicks rythmiques types break beats exécutés en beat box, et d’un banjo au goût de qanûn en fin de parcours lorsqu’il est pincé, leurs compositions vous explosent littéralement en tête tant elles recèlent de richesses et de textures sonores. Pas d’introduction, ni de prélude, les virées hypnotiques aux teintes bhangra vous emportent en un instant dans une procession soufie BABA COMMANDANT & THE MANDINGO BAND

Vendredi 9 décembre Au légendaire arrangement de Fela Kuti et de King Sunny Ade, Baba Commandant l’agrémente d’un balafon et d’un ngoni typique de l’Afrique de l’Ouest, sur lequel vient se transposer des chants hypnotiques soutenus par sa voix éraillée. Ce fervent défenseur de la musique et de la culture mandingues reste musicalement largement dans le registre de l’afrobeat nigérian, à la différence qu’au niveau vocal ça s’enflamme au point qu’il est surnommé le punk en pagne.

© Fred Fivaz Face Z Du 8 au 11 décembre Le Pneu, Espace Velodrome Avenue Pictet 28, 1203 Genève www.festivalfacez.ch

L’ECLAIR

Dimanche 10 décembre Seul groupe genevois, quasi-inexistant sur la toile web, il se présente ainsi : l’Eclair comme si Curtis Go Out! Magazine

39


LUND I 9 JA NV I E R 2 01 7 2 0 H00 — Vi cto ri a Ha l l

ALONDRA

DE LA PARRA PABLO

Direction

SÁINZ VILLEGAS Guitare

Œuvres de Gershwin, Revueltas, Rodrigo, Piazzolla, Ginastera, Romero et Márquez

photo : enrique pardo

ORCHESTRE DE LA SUISSE ROMANDE

AMIS DE L’ORCHESTRE DE LA SUISSE ROMANDE W W W. A M I S O S R . C H

LO C AT I O N   : B I L L E T T E R I E D E L’ O S R , R U E D E S M A R A Î C H E R S 3 6 , 0 2 2 8 07 0 0 0 0 , W W W.O S R .C H P L AC E S E N V E N T E L E S O I R D U CO N C E R T DA N S L A L I M I T E D E S D I S P O N I B I L I T É S


ON SORT

HEAD MODE

WUNDERKIND DE LA HEAD Avec sa collection diplôme Master 2016 « An evening glory » présentée lors du dernier défilé de la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD) le 18 novembre dernier, Jeremy Gaillard nous a bluffé. On l’avait déjà repéré en 2013, lorsqu’il avait raflé le Prix HEAD Bongénie récompensant la collection la plus prometteuse des Bachelors. Et bien que le jury ait été unanime en récompensant Vanessa Schindler, chez Go Out! on a décidé de miser sur cet étudiant prodige tout droit sorti de cette pépinière de talents qu’est la HEAD. Pa r MINA SIDI ALI

5 raisons pour suivre de très près Jeremy Gaillard. 1 . Déjà très abouti en Bachelor, il a perfectionné son travail et affûté une identité affirmée dans ses premières collections. On reconnaît sa patte trois ans après. 2 . Entre son Bachelor et son Master, Jeremy a effectué des stages chez des designers de renom, tels Balenciaga, Balmain et Dior. 3 . Spectaculaires, ses pièces ne passent jamais inaperçues et restent gravées en mémoire, des semaines après les avoir admirées. De vraies performances artistiques et techniques soulignent l’audace de ce jeune designer de 25 ans. 4. Ses pièces revêtent des éléments féminins à l’image des fourrures pour une collection unisexe. 5. Les vêtements de sa dernière collection relèvent des rites de passage et des communions des années 30 et 40 ainsi que de l’univers cinématographique hollywoodien de la même époque. Comme il le souligne à juste titre: « Si on veut créer du neuf, il faut repenser l’ancien. » Ici, la tenue ne se porte que le temps d’un événement spécial célébrant la notion de l’instant. www.jeremygaillard.com www.hesge.ch/head

Go Out! Magazine

41


ON DANSE

LIVE

URGENTISTES EN PISTE - PARTIE I

Dans l’apparat, le grandiose ne cache que médiocrité. C’est en ces termes qu’on est tenté de se référer à la tapageuse simplicité d’un des cœurs battants de l’Usine : Urgence Disk. A la fois mémoire vivante et activiste hyperactif de la culture alternative genevoise, il ne compte que quelques mètres carrés auxquels on accède indirectement depuis l’entrée du Zoo, au rez-de-chaussée. Un bar jouxtant une scène miniature ornée de bacs débordants de vinyles, un graffiti de Goin arborant Mickey Mouse sous les allures d’un djihadiste sauce Daesh et un plafond tapissé d’affiches de divers concerts résument le lieu. Avec plus de 900 lives et show-cases au compteur, Urgence Disk fait figure d’une véritable Kaaba autour de laquelle gravite la scène punk, électronique, rock, dirty blues, noise, indus, black wave, synth wave, no wave et expérimentale. Dans ce capharnaüm où chaque poster, t-shirt, VHS, CD, flyer et vinyle recèle une anecdote, un homme cristallise cette épopée de 27 années : Damien Schmocker. Bidouilleur sonique aussi inflammable qu’infatigable, engagé des premières heures du KAB et multi-casquette, il a tour à tour été DJ résident, portier, barman, cuistot et ingénieur du son, avant d’intégrer l’équipe de programmation pour expérimenter des projets tels les scènes libres, le festival Underground, le fanzine Info Rock (57 numéros entre 1990 et 1995), l'Electrodark Night et de l'Electro-Kitsch Night… S’ensuit Urgence Disk, dont le nom n’est autre que le condensé d’Etat d’Urgences (ancêtre de l’actuelle Usine) et de hard disk (disque dur). A la fois bar à vinyle, scène miniature, label et agence de booking, immersion dans l’une des ces pépites que recèle l’ex-usine de dégrossissage d’or. Pa r MABROUK HOSNI IBN ALEYA P h oto PEDRO NETO

Décembre 2016 - Janvier 2017

42


ON DANSE

LIVE

Fondée en mars 1990 par une poignée de bénévoles du KAB et Damien Schmocker, Urgence Disk voit le jour sous la forme d’un bar couplé à un vinyle shop. L’objectif était alors d’offrir un débouché aux albums d’artistes locaux. Bas prix et marges réduites résument alors la politique de la maison puisque, comme l’explique Damien Schmocker: « l’objectif était de s’impliquer dans l’effervescence musicale locale et internationale en mettant en avant des courants de niche ». Bref, à contre-courant des sonorités de grande consommation. L’argent recueilli est quant à lui totalement réinvesti dans le fonctionnement de l’organisation, tandis que l’équipe demeure exclusivement constituée de bénévoles. Un mode de fonctionnement qui, à ce jour, fait d’Urgence Disk une exception au sein de l’Usine. Parallèlement, l’hyperactivité de Damien déborde de l’enceinte du shop et le propulse parmi les instigateurs des trois premières Fêtes de la Musique initiées dès 1992. Comme relique : une peinture sur bois de trois mètres de long, signée Beltran, surplombe encore le comptoir du bar. Dès 1995, Urgence Disk lance les premiers show-cases auxquels il nous est donné d’assister chez Bongo Joe Go Out! Magazine

ou Central Station. Le principe est alors simple, l’entrée est gratuite et l’artiste se produit en semi-privé, sans cachet pendant un vernissage ou en day off lors d’une tournée. Dans ce dernier cas, les performances étaient alors programmées à la dernière minute. La machine s’ébranle, les artistes défilent jusqu’à déboucher sur un premier live en 2001 : Billy Childish. Dès 2010, pour faire face aux coûts trop importants d’exploitation de la petite scène du Rez, Urgence Disk prend la relève et lance les bouchées doubles pour atteindre une moyenne de 10 à 20 show-cases par semaine avec la même formule. Côté artistes, Damien Shmockler assure repas, boissons et logement à la maison, ainsi qu’un suivi promo et vidéos du live posté sur sa chaine YouTube, qui comprend aujourd’hui plus de 1500 vidéos d'archives.

Urgence Disk 4 Places des volontaires 1204 Genève www.darksite.ch/urgences Chaîne Youtube : Smocky Balboa Line up de décembre sur Go Out ! Online

43


ON SORT

FOODPORN SURRÉALISTE

Quarante-trois ans après, les Editions Taschen remettent au goût du jour l’improbable livre de recettes de Salvador Dalí: les dîners de Gala. Au menu, 13 6 recette s i l lustrée s pa r le peintre surréaliste, magnifiées par des collages et des peintures toutes plus absurdes les unes que les autres mêlant érotisme, cannibalisme et gastronomie. Car Dalí n’était pas que peintre. Eh oui, avec sa femme Gala, il organisait des dîners mondains très courus et c omplétement dé c a dent s . Des montagnes de nourriture a r r iva ient s u r de s pl ate au x dorés pour des invités parfois déguisés. Ainsi, en 1973, Dalí finit par écrire un livre pour partager ses recettes, peintures, collages et autres pensées surréalistes autour de la nourriture. «Si vous êtes un disciple de ces peseurs de calories qui transforment les joies d’un repas en punition, refermez ce livre, il est trop vivant, trop agressif et bien trop impertinent pour vous.», dixit Dalì lui-même.

ON LIT

QUAND LE VIN EST TIRÉ…

L’œuv r e d ’ E n r i c o B e r n a r d o L’impossible collection de vins estelle une adaptation œnologique de La Bibliothèque de Babel de Jorge Luis Borges ? Ce dont on est certain, c’est qu’elle partage de s élément s de la nouvel le Argentine, en imaginant une collection homérique autour de la liqueur de Bacchus. Le magnifique ouvrage artisanal, rangé dans une originale caisse en bois, illustre la cave parfaite selon le meilleur sommelier du monde. L’écrivain s’attarde sur le fleuron des vins du XX ème siècle et propose un h istor ique de l’évolution des techniques et des saveurs, en renda nt hom ma ge au x cr u s d’exception de notre globe. Enrico Bernardo partage dans ce bouquin sur le vin son goût et son savoir de l’art du jus de grappe, pour tout amateur de la boisson aussi ancienne que l’humanité même.

Enrico Bernardo L’impossible collection de vins Editions Assouline www.assouline.com

Dalì – Les dîners de Gala Editions Taschen www.taschen.com

Go Out! Magazine

45

ARTY ROMANDIE

Pour sa troisième édition, le Guide Contemporain élargit ses horizons et propose une sélection de 375 artistes et collectifs – plasticiens, photo g r aphe s , de s ig ner s ou performers – ainsi que 123 lieux institutionnels ou indépendants consacrés à l’art dans la région lémanique. Il contient un ensemble d’i l lustrations préalablement choisies par un comité de 17 professionnels de milieux culturels disparates. Le recueil s’inscrit dans la démarche de la Fondation Lémanique de l’Art Contemporain de promouvoir, développer et dynamiser la vente d’œuvres d’artistes présents dans celui-ci.

Guide Contemporain Vol III www.guide-contemporain.ch


General Sponsor of the Bolshoi Theatre

Direction Tugan Sokhiev Airs d’opéras russes Eugène Onéguine | Iolanta | Snégourotchka | La Fiancée du tsar | La Dame de pique | Boris Godounov Extraits du ballet Casse-noisette

Informations et réservations Service Culturel Migros Genève T: 058 568 29 00 | Stand Info Balexert | Migros Nyon - La Combe | www.caecilia.ch


ON PROFITE

ON LIKE

1

VIU ET SPRÜNGLI CHEZ BONGÉNIE Cela fait presque cent ans que Bongénie scintille à la rue du Marché. Pour marquer le coup et la fin de ses sept années de rénovations, les délices s’immiscent dans le grand magasin genevois, pour le plus grand plaisir des sens. A commencer par la vue puisque le Zurichois Viu y a déployé sa bannière au deuxième étage, histoire de bien ajuster sa vision avant de plonger au rez-de-chaussée lécher du regard les légendaires Luxemburgerli de Sprüngli. La confiserie zurichoise, dont l’histoire remonte à 1836, vient d’y inaugurer sa première boutique à Genève. L’occasion pour Bon Génie de réaffirmer son attachement pour les créations locales et les produits de niche. Sprüngli Viu c/o Bongenie Grieder Rue du Marché 34, 1204 Genève Tél. 022 818 11 11 www.bongenie-grieder.ch

UN SERVICE BICHONNÉ Original ? Conceptuel ? Personnalisé ? On dit trois fois check et on rajoute ultra mignon à la liste. Be Biche, c’est des créations sur-mesure : des illustrations personnalisées sur différents supports (carnet, marque-page, banderole, décorations pour cupcakes ou body pour bébé). La charmante créatrice Kim Marko privilégie « le goût des choses faites avec amour ». En plein dans la tendance actuelle de personnalisation d’objets, l’auteure de Be Biche démocratise le cadeau unique pour chaque occasion. www.bebiche.com

COS TOUJOURS LAUSANNE!

B O N G É N IE E Tde sobriété racée et de coupes millimétrées, Fringant-e esthète, adepte BO N S CAD AUX ce mois sa nouvelle boutique à l’égérie du minimalisme, COS Einaugure Lausanne! Lancée en 2007, l’enseigne a su instantanément détonner en apposant sa griffe unique dans l’univers du prêt-à-porter. Une redéfinition Le label suisse de lunettes VIU a ouvert courant novembre contemporaine de4 l’élégance, un brin futuriste, é tage du Bongénie de G enève (rue duqui excelle aussi bien u n sh op in sh op au March é 34). Un large éventail de la collection VIU est désormais dans le graphisme épuré que dans la maitrise du volume. Pour lui rendre disponible au coeur de l’institution genevoise. hommage, 630 m2 sont agencés à la rue du Bourg. Au total, deux étages D epuis plus deles 125collections, ans, Bongénie le esttout le leader Suisse accueilleront reliéenpar despour escaliers pointés vers la la m ode internationale. Sur sept niveaux, vous décrouvrez les pointe du bonm arques goût. de Vaudois, pantois de joie comme te voilà. plus grandes prêt-à-porter et accessoires, ème

Valentino, Gucci, Stella McCartney, Chloé, G ivenchy, Balenciaga, Saint Laurent et bien d’autres encore, pour la l’homme et Ouverture enfemme, décembre l’enfant. 5000 mètres carrés pour le shopping, la gourmandise COS Store et le bien-être !

Rue de Bourg, 1003, Lausanne

www.cosstores.com U n apéritif d’ouverture sera servi le 10 décembre lors de l’ouverture officielle entre 14 et 18h. THE BON CAD EAU Gosouh Out! Magazine Vous aitez offrir une monture VIU à un-e proche ? Bonne i dée m ais quelle forme, quel style, quelle couleur conviendra le mieux à l’élu-e? Vous vous rendrez bien vite compte que rien n ’est plus personnel qu’une paire de lunettes, au même titre

47


ON PROFITE

ACCRO AUX MOMOS

ON LIKE

2

Depuis cet été, la ville se régale d’un nouveau restaurant aux Eaux-Vives: le Café Tibet. Pour vous mettre le «toit du monde» à la bouche, la charmante Kalsang Hartmann vous concocte des spécialités tibétaines. Au menu, principalement des momos, ces tendresses de raviolis à base de farine de blé fourrés de bœuf ou d’épinard et fromage. Beaucoup plus juteux et goûtus que la version chinoise, ces petites bouchées addictives se dévorent à la main par panier de bambou de huit! Unique restaurant à proposer des spécialités du Tibet, l’espace a le mérite de jouer la transparence culinaire, avec une cuisine ouverte dans un décor à la scénographie ethno-chic.

ÇA VA LE CHALET ?

Café Tibet Rue de l’avenir 5, 1207 Genève Tél. 022 736 08 62 http://tibetcafe.ch

Le restaurant Café Calla du Mandarin Oriental de Genève se pare pour une deuxième année consécutive de son habit d’hiver. Dépaysement total au sein de l’hôtel avec un authentique chalet alpin qui vous attend pour un copieux repas. Au menu, des spécialités suisses telles que la fondue moitié-moitié, de la viande séchée des Grisons, une tartiflette, des röstis et comme touche sucrée une meringue avec sa double crème de gruyère. Tout cela servi par un personnel à l’accoutrement folklorique assorti à la scénographie entièrement boisée. Que cela soit pour une pause intimiste entre amoureux ou pour une soirée conviviale de fin d’année entre collègues ou entre amis, le Chalet vous promet un moment aussi chaleureux que l’aurait été un week-end à la montagne!

IMPATIENT PATIO

Jusqu’au 10 mars Mandarin Oriental Geneva Quai Turrettini 1, 1201 Genève www.mandarinoriental.com/geneva

A Noël, on est tous comme des enfants, impatients à l’idée d’ouvrir les présents qui nous sont réservés. Pour passer le rude hiver genevois, le Grand Hotel Kempinski se met en quatre, en faisant de son patio une « Petite Forêt ». On pourra s’y offrir une excellente fondue au champagne et truffe blanche. Du côté des bulles, le palace genevois s’associe avec la prestigieuse maison Dom Pérignon. Entre vin de Champagne, œuvres du sculpteur Richard Orlinski et décor de campagne, tout se justifie pour venir en bonne compagnie ! « La Petite Forêt » Grand Hotel Kempinski Genève Quai du Mont-Blanc 19 1201 Genève 022 908 90 81 www.kempinski.com/fr/geneva/grand-hotel-geneva

Go Out! Magazine

49


THÉÂTRE MERCREDI 1ER MARS 2017 - 20H00

FACE À LA LUMIÈRE JENNIFER ANDERSON

ESPACE VÉLODROME PLAN-LES-OUATES www.plan-les-ouates.ch/culture


ON PROFITE

ON LIKE

GÉNÉR ATION NINTENDO

3

La Nintendo NES, console culte des années 1980, est de retour! On prépare ses Raiders, ses Captain choc, son pain d’épice Prosper et sa boisson en poudre Tang pour se poser assis par terre en tailleur à l’ancienne devant son écran TV. Nintendo pour ces fêtes de fin d’année nous transporte dans le temps en nous faisant croquer dans cette addictive madeleine de Proust. Ecoulée à plus de 60 millions d'exemplaires, la NES fait encore partie des dix consoles les plus vendues dans le monde. Normal, avec son caractère fédérateur et son effet nostalgique, la magie a opéré en moins de deux chez Go Out! Sa réédition version miniature se dote désormais de 30 jeux mythiques intégrés. On y retrouve entre autres les intemporels Donkey Kong et Pac-Man, la trilogie Super Mario Bros., la fameuse Legend of Zelda et sa suite, l’adorable Kirby’s Adventure, des classiques de l’action comme Castlevania ou Megaman II est même des inédits comme le premier Final Fantasy ou le jeu d’aventure StarTropics. La carte du rétro est jouée à fond et en deux temps, trois mouvements de manettes, on en redevient à nouveau accro !

LES MAGES DU MÉNAGE Stakhanoviste de la besogne et fêtard sans vergogne, vous enchaînez les rendez-vous pros au rythme des expos, soirées et apéros. Un quotidien frénétique laissant peu de place aux tâches ménagères, au point où votre chambre s’apparenterait au fameux lit (1998) de Tracy Emin. A partir de là, deux choix s’imposent, soit déménager dans une galerie, apprivoiser un collectionneur et faire fortune ou, plus réaliste, plonger dans les 12 travaux d’Hercule avec pour glaive une paire de gants en latex. Si seulement vous pouviez vous offrir les services d’une femme de ménage sans avoir le compte bancaire d’un Donald Trump. Qu’à cela ne tienne, femmesdemenage.ch vous clean votre appart avec des forfaits sur mesure ajustés à l’étroitesse de votre portefeuille. Une offre nous a fait sursauter : le forfait célibataire ! 300 CHF par mois suffisent à vous offrir une vie de palace avec, pour point de départ, un ménage à fond auquel s’ajoute un rangement et un nettoyage hebdomadaire (vaisselle incluse), le lavage et le repassage de vos vêtements une fois toutes les deux semaines et un tri sélectif des déchets.

Nintendo NES mini Disponible chez Manor

www.femmesdemenage.ch

THÉLICIEUX

On adore les thés Kusmi pour leurs jolies boîtes en fer coloré au style baroque et leurs mélanges insolites (réglisse, ginseng, épices et guarana ou encore thé vert aux algues). On peut désormais trouver la célèbre maison de thés française en Suisse, avec une première ouverture à Lausanne ce début de mois de décembre. L’espace reprend tous les codes des boutiques de la maison de thés : couleurs, élégance et sobriété. Les 34 mètres carrés accueilleront l’ensemble de la gamme Kusmi, ainsi qu’un espace dédié à Løv Organic. On attend avec impatience la boutique à Genève, prévue pour 2017. Amateur de thé, novice ou passionné, chacun trouvera son bonheur dans la galaxie Kusmi. Kusmi Tea Rue Centrale 6 1003 Lausanne www.kusmitea.com Go Out! Magazine

51


IL EST TOUJOURS TEMPS DE S’ABONNER !


ON PROFITE

ON PREND LE LARGE

WHITE PARADISE Par NYATA RIAD

Si la simple évocation de la Laponie finlandaise titille immédiatement le rêveur-voyageur qui sommeille en chacun de nous, les émotions et l’enchantement qu’elle suscite lorsque l’on s’y aventure transcendent tout ce que l’esprit peut imaginer en terme de féérie. L’ensemble des sens s’y trouve en état d’émerveillement permanent. Qu’il s’agisse de la pureté de l’air, de l’effet tonifiant du froid, de la magie qu’offrent les constants changements de luminosité ou de la chaleur purifiante d’un sauna après une journée d’activités en extérieur, tous les éléments sont réunis pour vraiment déconnecter du quotidien et se revigorer, notamment grâce au contact privilégié avec la nature. De fait omniprésente, la nature lapone désarme par sa force et fascine par sa beauté celui qui la contemple, lui léguant à court terme un teint et des poumons rafraîchis, et, pour toujours, le souvenir d’une précieuse connivence avec elle. A seulement 3h30 de Zurich en vol direct jusqu’à Rovaniemi – capitale de la Laponie finlandaise traversée par le cercle polaire arctique et accessoirement QG du (vrai !) Père Noël – grâce à la nouvelle liaison assurée par Germania, pourquoi s’en priver ? 66°30 ’0 ’’ N 2 5 °4 3 ’ 0 ’ ’ E

Go Out! Magazine

RVN

Durée du voyage: 3h30m Distance depuis ZRH: 2340 km

53


ON PROFITE

ON PREND LE LARGE

La Laponie, traditionnellement considérée comme le pays des Sames (qu’on appelle à tort Lapons), s’étend de la Norvège à la Russie. En Finlande, la Laponie bénéficie d’une densité de population très faible (2 hab./km2 en moyenne), caractéristique qui induit de nombreux bienfaits, en plus d’en faire le lieu idéal pour se ressourcer loin de tout et de tous. En effet, 99% des forêts, qui recouvrent l’énorme majorité du territoire, sont non traitées et proposent ainsi les meilleurs produits que la nature septentrionale puisse offrir, tant aux hommes qu’aux autres animaux. Les emblématiques rennes, plus nombreux que les humains dans cette région, sont semi-sauvages et se nourrissent donc librement au gré de leurs pérégrinations sylvestres. Des variétés de baies inconnues sous nos latitudes au poisson fraîchement pêché dans l’un des innombrables lacs, en passant par la délicieuse viande de renne, il est aisé d’y manger à la fois bio, bon et local !

Sans oublier un petit coucou au Père Noël, son impressionnante barbe, ses ravissants elfes et son office de poste, où il réceptionne annuellement plus de 500'000 lettres du monde entier. La localité de Ruka-Kuusamo possède une sympathique station de sports d’hiver à environ 2h30 de route de Rovaniemi, proche de la frontière russe. Tout au Nord, dans la municipalité d’Inari où la densité de population chute à 0,45 hab/km2, on peut découvrir le formidable musée Siida, consacré à l’histoire, la culture et la nature sames, en sus de se laisser transporter par la beauté et le calme des lieux.

Une fois repu et les batteries rechargées, place aux nombreuses activités qu’il est possible de pratiquer dans la région, qu’on soit petit ou grand, en solo, couple ou famille : ski de piste ou de fond, sortie en raquettes, escapade à toute allure avec des huskies, ou en motoneige sur les lacs gelés, tout en se ménageant des haltes bienvenues dans les sacro-saints saunas! Décembre 2016 - Janvier 2017

54


ON PROFITE

ON PREND LE LARGE

En parallèle aux expériences en plein air, les trajets en bus (la Laponie est très bien desservie) sont aussi l’occasion de se faire hypnotiser par la nature à la fois implacable, magnétique et somptueuse. L’infini défilé des arbres, qui semblent nés de la neige et pousser tout de glace, est tantôt perturbé par un troupeau de rennes qui passe par là, tantôt par les lueurs oscillant des tons pastel à orange sanguine dont il se pare au soleil couchant de l’après-midi. Les Sames considèrent d’ailleurs qu’il existe huit saisons, en fonction des variations de luminosités.

Liens utiles : Pour un voyage sur mesure avec le spécialiste de la Scandinavie: www.glur.ch

En guise de cerise sur ce gâteau de neige et de lumières, la Laponie constitue également l’endroit idéal pour assister au fabuleux spectacle des aurores boréales : elles s’y produisent environ 200 nuits par an. Poste rêvé pour les observer à quelques minutes de route de Rovaniemi, le flambant neuf Arctic Treehouse Hotel est en fait un ensemble de cubes chaleureux disséminés dans la forêt, et dont chaque face nord est une baie vitrée dédiée à l’observation des aurores boréales. Ce phénomène, dû à l’interférence entre l’activité solaire et le champ magnétique terrestre, garantie de laisser le chanceux spectateur de ces renards de feu s’agitant dans les cieux, tels que décrits par les anciens Sames, bouche bée dans le silence de la nuit lapone. Go Out! Magazine

www.germania.ch www.visitfinland.com www.arctictreehousehotel.com Pour un condensé d’activités et d’histoire locale : www.pohjolanpirtti.com Pour une sortie avec des huskies : www.erasusi.com Pour un bon repas 100% local à Rovaniemi : www.aittadeli.com

55


D É G U S TAT I O N DE POUR

LES M U I R A LE BIB SE DÉPLACE IS CHEZ SES AM IRES A N E T R A P T E En 5 étapes

VIN

FÊTES

CAFÉ DU MARCHÉ - CAROUGE

Place du Marché 4

1227 Carouge

VENDREDI 9, SAMEDI 10 ET DIMANCHE 11 DÉCEMBRE DÉGUSTATION, VENTE, JEUX D’ANALYSE SENSORIELLE ET UN AUDACIEUX ACCORD «FISH & CHIPS» ET VIN. Durant le Marché de Noël

MARCHAND DE SABLE

Rue vautier 4

1227 Carouge

MERCREDI 30 NOVEMBRE DÉGUSTATION, VENTE, JEUX D’ANALYSE SENSORIELLE ET ACCORD METS-VINS RÉALISÉ PAR UN CHEF ET UN ŒNOLOGUE. Dégustation dès 17h00, repas à 19h30 Sur réservation 022 342 10 75

NATURE EN VRAC

Place des Grottes 1

1201 Genève

JEUDI 8 DÉCEMBRE DÉGUSTATION, VENTE ET JEUX D’ANALYSE SENSORIELLE. Dégustation dès 17h00

FERME DE BUDÉ

Chemin Moïse-Duboule 2

1209 Genève

VENDREDI 16 ET SAMEDI 17 DÉCEMBRE DÉGUSTATION, VENTE ET JEUX D’ANALYSE SENSORIELLE. Vendredi de 09h00 à 18h00

Samedi de 09h00 à 16h00

CASA MOZZARELLA

Rue Dizerens 1

1205 Genève

DU LUNDI 19 AU VENDREDI 23 DÉCEMBRE DÉGUSTATION, VENTE, JEUX D’ANALYSE SENSORIELLE ET ACCORD FROMAGES ET VINS RÉALISÉ SUR LA BASE D’UNE ÉTUDE DE CHANGINS. De 14h00 à 19h00

r des Venez profite ionnés et ss pa ls consei génieur in précis d’un guster dé et e gu œnolo e de vins m m une large ga ent em us ne ig so en BIB Litres 5 1. de , sélectionnée de gran s jusqu’aux plus écologiques. et soifs, locales


ON PROFITE

COUP DE FOOD

PRÉLUDE À L'APRÈS-MIDI D'INFUSION Par OLIVIER GURTNER

Dans « Du côté de chez Swann », Marcel Proust fait vivre au narrateur un tressaillement lorsqu’il goûte à une madeleine, à l’heure du thé, dont les arômes le font sursauter aussi fortement qu’ils lui rappellent des souvenirs. On quitte Combray pour Genève, les lourdes étoffes moirées du XIXème siècle finissant pour l’univers minéral du XXI ème siècle, dans l’hôtel InterContinental à l’heure de prendre l’afternoon tea.

cèdre. Au Soleil-Levant, on prend le temps d’un thé vert aux grains de riz soufflés, le Genmaicha. Particularité de ces thés couleur chlorophylle, on pourra l’infuser deux fois, mais toujours à 80° au maximum. Sinon l’astringence n’affirmera que trop sa présence. Chez les thés parfumés, retenons une rareté : la Dame du Lac. Une légende raconte qu’à chaque cité où Betjman et Barton établissent un comptoir, ils signent un thé. Il faut donc goûter ce thé dédicacé, gourmand à souhait, entre pommes, caramel et mirabelles. Enfin, à ceux à peine sortis d’une table familiale peut-être trop garnie, on recommande le thé Rooibos, célèbre infusion rouge sud-africaine. GOÛTER SUR UN PLATEAU

Parlons plutôt de desserte, puisque que c’est ainsi qu’on appelle cette tourelle à trois niveaux chargée d’accueillir la chaîne sucrée-salée pour accompagner votre thé. A l’étage de la pâtisserie, c’est Steeve Rochambeau qui est aux commandes, avec un citron meringué, une pomme verte ainsi qu’un mini-dôme chocolat à la noix de coco. A déguster également, le mini club sandwich, sa version nordique au saumon et la bruschetta italienne. Expérience sage à tous les étages, sauf pour ceux qui cèderont à l’afternoon tea au champagne !

DINNER FOR ONE OR TEA FOR TWO ?

A moins d’être un peu sauvage, on privilégiera la seconde. Au froid et glacial qu’est l’hiver, on cherche le moment confortable, à se réchauffer la joue au coin d’un foyer coiffé d’un manteau. Dans le lobby de l’InterContinental, c’est devant la cheminée qu’on vient prendre le thé, chaque dimanche. VISAGE(S) DU MONDE

Avant de passer aux pâtisseries, encore faut-il emprunter l’ancienne route du thé, avec la maison Betjman and Barton à chaque étape. Perchées à 2000 mètres d’altitude, les plantations de Darjeeling en Himalaya procurent un Darjeeling Margaret’s hope aux arômes de fleurs tout en rondeur. Dans l’Empire du Milieu, on retient le fameux Pu-Erh, thé rouge idéal pour éliminer les toxines, qui convoque saveurs sucrées et bois de Go Out! Magazine

Afternoon tea Hôtel InterContinental Ch. du Petit-Saconnex 7-9 1209 Genève 022 919 39 39 www.intercontinental.com/geneva

57


julien de preux

Dinosaures du 24 septembre 2016 au 12 mars 2017

www.museum-geneve.ch

Tibo, 5 ans


ON PROFITE

MODE

DUO AVEC BRIO Par MINA SIDI ALI

Pour sa première collaboration, Eric Bompard a choisi d’allier son savoir-faire à celui des sœurs Anémone et Caroline Anthon, créatrices d’Albertine. L’oracle du cachemire français, valeur sûre de nos dressings, dévoile une capsule de lingerie ultra-chic avec des pièces aux coupes féminines et sensuelles. Le tout dans une palette de gris chiné, rose pâle, marine et moutarde parfaite pour la saison en carence de douceur et chaleur. Qui aurait prévu que ce serait une jeune marque basque de vêtements de plage et de lingerie qui nous rhabillerait pour cet hiver? On salue l’esprit aventurier et audacieux de la griffe Eric Bompard qui à trente ans passés, nous prouve qu'elle n'a rien perdu de sa jeunesse. Entretien avec la créative et pétillante Lucille Léorat, la styliste de la marque.

leur sincérité et simplicité nous ont séduit. Elles nous ont appelé, ont trouvé les mots adéquats et on a tout de suite relevé le challenge. On s’est tout de suite bien entendu. Cela nous a fait du bien de réfléchir sur d’autres supports. Elles ne s’embarrassent pas des lourdes contraintes d’un gros navire. Ainsi, on a associé leur grande liberté à notre savoir-faire technique et notre exigence. Les goûts ont matché et on a créé une collection à quatre mains, complémentaire. Comment s’annonce 2017 pour le cachemire ? Une de nos prochaines étapes c’est d’essayer de s’inscrire dans le durable et socialement responsable, bien qu’on soit déjà très près de ce label. On est très soucieux de la préservation de l’écosystème. En Mongolie intérieure, les paysans avec lesquels nous collaborons traitent leurs chèvres comme les vaches sacrées en Inde. Il faut qu’elles vivent le plus longtemps possible. Ils les peignent et prennent très bien soin d’elles. Stressées, elles ne produiraient pas le même poil. Et pour 2017, on a des wagons d’idées. On relance d’ailleurs notre collection Labo, notre petite haute-couture à nous. Attention chut, c’est un scoop !

Quel est le portrait de la griffe Bompard à passé 30 ans ? Cela fait aujourd’hui 14 ans que je collabore avec l’enseigne. J’avais 29 ans lorsque j’ai débuté et je me souviens encore de ce qu’Eric m’avait dit: « Je veux des clientes comme vous et toutes vos copines ! ». C’est resté mon mantra depuis. Ce qui me plaît, c’est de voir réunies plusieurs générations et le fait que chaque année, on repart à 0. Ici, les années se suivent et ne ressemblent jamais. On se réinvente chaque fois. Parlez nous de cette collaboration avec Albertine et cette capsule de lingerie ultraféminine ? Il est vrai qu’à la base, on n’est pas fou de collaborations. Mais le savoir-faire et l’adresse de ce duo ainsi que

Go Out! Magazine

www.eric-bompard.com www.albertine-swim.com

59


The most beautiful way to give flowers.

ORDER ONLINE AND SEND FLOWERS ACROSS SWITZERLAND


ON PROFITE

ON Y DORT

WONDERWORLD IN W VERBIER Par OLIVIER GURTNER

Le site devait être une salle de concerts, il sera finalement un hôtel contemporain, le World’s Best Ski Hotel. A Verbier, le lieu-dit de Médran accueille la première adresse alpine de la chaîne W. A l’inverse des franchises standardisées et sans âme, W s’est très bien inséré dans la station valaisanne, entre architecture en bois et toit de montagnes en ardoise. Mais l’intérieur révèle une atmosphère contemporaine, épurée tout en maintenant une ambiance chaleureuse pour l’après-ski. Visite à pas de husky. le W Kitchen, la nouveauté, bistronomique moderne, représentant cuisine locale et moderne. Sinon, il faudra flâner au W Living room, s’asseoir au fumoir, choisir quel cocktail boire et finalement s’allonger sur les profonds canapés comme un loir. Pour la cuisine plus légère, le CARVE Sushi bar saura répondre aux attentes. YOU CAN’T GET AWAY FROM ME

Mais on peut quitter un temps la frénésie du quotidien. Dans le spa AWAY, tout est prévu pour se remettre en forme. Loin d’être un minuscule sous-sol transformé en zone humide, le WET marque par son ampleur et ses élégants volumes. Sudation humide ou sèche, piscine (intérieur/extérieure) et bains à remous alternent avec les phases de détente dans la salle de repos ou les soins. Une belle façon de se reposer après une intense journée sur les pistes. Mais finalement, y a-t-il vraiment besoin de sortir ? L’hôtel n’a-t-il pas déjà tout à vous offrir ?

SOUS LE BLANC MANTEAU

On conseille de laisser sa voiture et autres soucis dans la vallée : on descend au W à pied, depuis la télécabine ou à skis depuis les pistes. Autrement, une voiture viendra vous chercher. Hôtel atypique et avant-gardiste de Bagnes, le W Verbier marque par sa forte personnalité : un accueil chaleureux, un style contemporain, des couleurs vives et des concepts qui visent juste dans taper à l’œil. On passe tout de suite aux chambres et suites. La plus petite fait déjà 36 m2 : confort assuré. A l’inverse des pièces standardisées, celles du W respirent la chaleur, avec terrasse privée, éclairage travaillé et cheminée, tandis que les talents locaux ont la part belle, notamment les fameuses couvertures épaisses ou les liqueurs de chez Morand. De la cozy room à la Extreme WOW suite, chacun devrait trouver son bonheur parmi les 123 chambres. A TABLE !

Même pas besoin de chercher une adresse où dîner, tant l’offre du W est complète. Le chef Sergi Arola déploie sa fine créativité dans les tapas au Eat-Hola tandis que les amateurs d’une belle table préféreront Go Out! Magazine

W Verbier Rue de Médran 70, 1936 Verbier 027 472 88 88 www.wverbier.com

61


31.12. 2016 S AT U R D AY - 1 0 P M

WIDDER CLUBSAAL DANI KOENIG GEORGE LAMELL

WIDDER BAR LE WAX ROLLO TOMASI

HOUSE - DISCO - DANCE

80’S - 90’S - HITS

1 TICKET - 2 FLOORS / TICKETS UNDER STARTICKET.CH FOR TABLE RESERVATIONS PLEASE CONTACT: VIP@WIDDERHOTEL.COM / +41 (0)44 224 28 06

Widder Hotel • Rennweg 7 • 8001 Zurich


ON PROFITE

ON Y DORT

BULLE INTEMPORELLE Par MABROUK HOSNI IBN ALEYA

On ne se rend pas à sa chambre au Widder hôtel, on s’y faufile à travers l’Histoire. Erigé sur un site archéologique celtoromain, déployé sur neuf édifices médiévaux, à deux pas de la célèbre Bahnhofstrasse et au cœur de la vieille ville zurichoise, le cinq étoiles affiche une personnalité intemporelle propre au mariage des époques. Ici, l’agencement épuré et contemporain du lobby côtoie la bibliothèque Turicensia dont les poutres apparentes, les piliers de bois et l’enceinte en pierres et mortier d’origines toisent un mobilier signée Eames, Mies van der Rohe, Eileen Gray et Le Corbusier. Luxe dénué d’ornements, sobre avec une élégance tout en discrétion, l’établissement scintille à travers les mille récits que recèlent les siècles qu’il a vu passer. Immersion dans un fascinant joyau façonné par l’architecte suisse Tilla Theus.

La panse choyée, place au gosier. Le Widder bar jouit d’une renommée telle que, dès l’entrée franchie, une tirade retentit à l’esprit : « du haut de ce comptoir, 1000 spiritueux vous contemplent ». En effet, plus de 1000 breuvages comprenant 250 whiskies single malt font du lieu le point de départ rêvé d’une épopée digne de la campagne d’Egypte. La musique calmant les mœurs, des concerts de jazz menés par Laila Biali Trio, Freddy Cole Quartet ou Amina Figarova Sextet vous convaincront de délaisser le bicorne belliqueux de Napoléon pour le chapeau melon hédoniste de Churchill. La fascination produite par le Widder Hôtel est à l’image de celle tirée d’un joyau : façonné par l’Histoire, jamais érodé par le temps. S’en dégage un sentiment d’immortalité grisant faisant de l’établissement le lieu rêvé pour fêter le réveillon.

Après dix années de travaux, le Widder Hôtel voit le jour en 1995. S’étendant sur neuf maisons classées patrimoine protégé, il dispose de 42 chambres et 7 suites où l’on peut voir les fresques murales du XIIème siècle côtoyer des classiques du design moderne et des œuvres d’artistes contemporains tels que Robert Rauschenberg et Andy Warhol. Tirant son nom de Zum Widder, corporation des bouchers fondée en 1336, l’établissement dispose de deux restaurants, dont un en accord avec ses origines : l’August Boucherie. Comme une carte postale retraçant l’esprit du lieu où nos aïeux se fournissaient en viande au début du XXème siècle, la salle à manger brille par la simplicité d’un agencement où seulement l’essentiel est sublimé : un mobilier de bistrot, des lampes de style industriel, une procession de saucissons suspendus mais aussi une sélection de viandes à vous percher les papilles. Le steak tartare méritant à lui seul une édition spéciale. Go Out! Magazine

Widder Hôtel Rennweg 7, 8001 Zürich www.widderhotel.com Réservation pour le réveillon 044 224 28 06 vip@widderhotel.com

63


LE JARDIN D’HIVER LA BÛCHE DE NOËL de Sébastien Quazzola Les contes de fées et la nature ont inspiré le chef pâtissier Sébastien Quazzola pour sa dernière création, une exquise bûche de Noël au citron et à la verveine, drapée dans un manteau de chocolat au lait.

Cette édition limitée de la bûche peut être commandée au Jardin du 19 décembre 2016 au 1er janvier 2017. CHF 48 Pour 6 personnes

Pour toute information ou pour réserver: +41 (0)22 715 7100 Lejardin.LRG@dorchestercollection.com

LE RICHEMOND | Jardin Brunswick |1201 Genève +41 (0)22 715 7000 | dorchestercollection.com


ON PROFITE

ON A TESTÉ

WHAT A WONDERFUL WORLD)) Par AMEIDIE TERUMALAI

Un concept surprise a surgi il y a quelques mois en Suisse, répondant à la sempiternelle question «Que vais-je bien pouvoir lui offrir?»: la Wonderbox. Un cadeau parfait qui s’adapte au destinataire en promettant de faire un heureux à l’aide d’une box pas comme les autres. A l’heure où la problématique des cadeaux de fin d’année se pose (le Père Noël n’est pas le seul à avoir sa liste), la Wonderbox arrive comme une réponse toute trouvée au milieu du champs des possibles. Une escapade, une activité sportive, un repas gastronomique, un week-end de détente ou un séjour romantique s’inscrivent sur la longue liste des divers choix de boî tes toutes plus «wonderful» les unes que les autres. Trois raisons de les offrir ce Noël.

2.LA VARIÉTÉ

© EpicStockMedia-Shutterstock

« Mille et une Nuits », « Feel Good », « Magic Moments », « 2 jours en amoureux », « 3 jours enchanteurs », « Tables de Grands Chefs », et j’en passe. La sélection d’offres est tout aussi diverse et variée que considérable, proposant ainsi des petits et grands plaisirs pouvant plaire à tout le monde. A noter qu’en plus de la variété, l’originalité n’est pas en reste, puisqu’il est proposé de faire des activités comme passer une nuit dans un tipi, sur un voilier ou encore dans une yourte mongole, de quoi créer des souvenirs mémorables. 3. DU SUR MESURE

Il est désormais possible de personnaliser une box avec la photo d’un proche, des activités spécialement sélectionnées pour lui ou pour elle, ainsi que le choix entre deux budgets. Si vous trouviez le concept un peu impersonnel, c’est désormais chose rectifiée!

DOSSIER DE PRESSE NOËL 2016

1. LA QUALITÉ DU PRODUIT

A l’origine de ce coffret se trouve le couple Bertile Burel et James Blouzard, deux entrepreneurs partageant l’amour du voyage et de l’aventure. C’est à la suite de leur voyage de noces de six mois en 2003 que ces baroudeurs ont l’idée de faire découvrir à leurs proches, puis au grand public, des expériences insolites avec un coffret cadeau (concept existant déjà à l’époque en France). Aujourd’hui leader sur le marché, les cofondateurs de Wonderbox prônent la qualité tant du côté des consommateurs que du côté des partenaires. Go Out! Magazine

Coffret Wonderbox dès 49.90 CHF ch.wonderbox.com

65


CONTEMPORARY CUISINE | REGIONAL INGREDIENTS PARK GSTAAD’S NEWEST RESTAURANT

WISPILENSTRASSE 29, CH-3780 GSTAAD TEL. : +41 (0) 33 748 98 00 INFO@PARKGSTAAD.CH @PARKGSTAAD


ON PROFITE

ON A TESTÉ

FUMER SANS PARTIR EN FUMÉE)) Par MABROUK HOSNI IBN ALEYA

Passer de la nonchalance d’un Gainsbourg sous LSD à la véhémence d’un mix de Jack Torrance et d’Abou Bakr al-Baghdadi dans la version Fox News de Psychose ? Bienvenu dans la peau d’un fumeur trente minutes après avoir tenté de bannir le tabac. Pire, pour les moins téméraires le quotidien suit délicieusement son court tel un effluve de cendrier entre mégots et fumée avec en prime, tapis dans un coin, la faucheuse au bout du chemin. Fâcheuse perspective quand on n’a ni la prestance d’un James Dean ou la gestuelle d’un Clint Eastwood dans ses Western Spaghetti. Hey baby, et si on s’entêtait à rester wild side en optant pour la méthode d’Oscar Wilde: arrêter de fumer 20 fois par jour. Comment ? Simplement avec un Iqos.

Avec un quotidien rythmé d’une sérénade de toux au réveil, de poumons en viole de gambe et d’un récital de remontrances d’une maman (ex-fumeuse) en soprano et d’un médecin (fumeur) en baryton, la vie d’un amateur de clopes se confondrait presque à une tragédie grecque. Comme chacun, vous avez surement dû le voir misérablement tenter de rattraper son tramway avant de s’écrouler et s’efforcer de reprendre son souffle avec la grâce d’un buffle entonnant un miserere. Prostré, il donne l’impression d’un portefaix sur lequel Idi Amin Dada se serait accroupis cigare au bec. Dans les transports en commun, il lui arrive même de se voir conspué par un voisin pour son petit fumet embaumant le chien mouillé. Fauché et avec la faucheuse en bout du chemin, le fumeur demeure en tout point d’un martyr des temps modernes. Bref, cessons l’effusion et contentons-nous d’arrondir les angles. Un nouveau produit a vu le jour, Iqos. Il ne s’agit pas d’une vaporette mais d’un système où le tabac s’inhale et ne se fume pas. Aucune combustion, seulement une réaction produite par un système chauffant à 350 degrés et un shoot de nicotine vous faisant vaciller, sourire figé, à 360 degrés. Les risques liés à sa consommation sont moindres et le plaisir du hit reste à peu de chose près le même, à la différence qu’il n’empeste pas. Dans ce sens, finit les expéditions Go Out! Magazine

nocturnes dans le froid, on reste confortablement allongé sur son canapé à former des petits cercles devant sa playlist ou série préférée. Bonus suprême: aucune cendre. On respire mieux. Néanmoins les plaisirs de la vie ne valent que si l’on contribue à rester vivant. Emancipez-vous de toute addiction, mangez des pommes bios, restez peace, faites du sport (ou des manifs, c’est plus convivial) et l’amour sur Summer Madness de Kool and the Gang ( la version longue dure 9 minutes et pour les moins endurants, 4 )

En vente en kiosque ou en ligne : www.iqos.ch

67


Les Bergeries de Palombaggia, Corse

OFFREZ LE GOÛT DE L’ESCAPADE Petit-déjeuner cinq étoiles, chambre avec vue à couper le souffle, massage relaxant… Relais & Châteaux fait la promesse d’instants suspendus capturés dans un Coff ret pur luxe. La garantie d’une expérience inoubliable, que l’on opte pour une nuit ou pour un soin au spa suivi d’un dîner étoilé. Il ne vous reste plus qu’à choisir le Coff ret qui vous correspond parmi les 7 off res existantes, à partir de CHF.239 ! Chèques cadeaux également disponibles à partir de CHF.100. www.cadeaux.relaischateaux.com


ON PROFITE

MODE

PARIS EST UNE FÊTE)) Par MINA SIDI ALI

Paris. Depuis toujours, la Ville Lumière tisse et évoque son histoire à travers ses bâtisses en vous envoûtant au premier revers de rue; elle vous fait traverser les miroirs de l’imaginaire et bouscule l’esprit à longueur de clochers, de cafés, d’ombres passées et de mythes composites. Mais la cité estampillée la plus filmée au monde est criblée de clichés. Notre challenge lors de notre dernière Traversée de Paris? Capitaliser les pépites shopping de la capitale mondiale de la mode en évitant les lieux communs: tour Eiffel, Galeries Lafayette, bateaux-mouches, Champs Elysées et bérets! Les yeux écarquillés et les oreilles affûtées, on a scruté sous tous les angles celle à laquelle il est difficile de dire non. On a ainsi regroupé nos bonnes adresses pour vous les confier, en évitant de les oublier à l’image d’Hemingway et de ses notes perdues dans une malle Vuitton à l'hôtel Ritz en 1928. Genève n’a jamais rimé avec shopping mais donne accès en 3h10 à la ville de tous les possibles. Close-up sur un guide non exhaustif.

4 8 ° 8 5 ’6 6 ’ ’ N 2°35’22’’ E

Go Out! Magazine

Durée du voyage: 3h10m

69


ON PROFITE

MODE

SURFACE TO AIR

Atelier shop protéiforme, Surface To Air, la marque ainsi baptisée en référence aux missiles anti-aériens s'inscrit dans une succession de collaborations à la croisée de la musique, de l'art et du cinéma. Référence ultime du bon look parisien! 129, Rue de Turenne, 75003 Paris 108 Rue Vieille du Temple, 75003 Paris www.surfacetoair.com INFOS PRATIQUES

La plupart desINFOS shopsPRATIQUES n’ouvrent pas avant 10h Lamais plupart sont desouverts shops n’ouvrent après 19h. pasNocturne avant 10hlemais jeudi sont ouverts et le Palais aprèsde 19h. Tokyo Nocturne est ouvert le jeudi jusqu’à et le minuit. PalaisLede dimanche plusieurs enseignes sont ouvertes. Tokyo est ouvert jusqu’à minuit. Le dimanche plusieurs enseignes sontdes ouvertes. La période soldes est fixée en juin et janvier Lapour période soldes fixée en juin et janvier pour une des durée de 6est semaines. une durée de 6 semaines.

THE CONRAN SHOP

La célèbre enseigne créée par Terence Conran au début des années 70 à Londres est devenue une marque incontournable dans l’univers de la maison. Son offre éclectique comporte aussi bien des classiques scandinaves du design que des pièces vintage ou du mobilier contemporain. Sans oublier de nombreux accessoires et objets ultra design!

ANDREA’S CREW

Cool collectif leadé par Maroussia Rebecq, Andrea Crews mixe avec dextérité art et mode en fédérant st ylistes, illustrateurs, musiciens, vidéastes et performeurs. Le crew met en scène leurs présentations de collection sous forme de shows ou happenings en s’appropriant l’espace en ne laissant jamais personne de glace. 83, Rue de Turenne, 75003 Paris www.andreacrews.com APRIL 77

Inspiré de l'univers rock des années 50 et des musiques alternatives, le mélomane Brice Partouche a crée un label d’habit à défaut de sortir des disques. Sa griffe garde toujours un esprit underground, avec des valeurs, comme le respect de la cause animale par exemple. Tip: dans les poches des jeans, on y trouve des codes pour télécharger gratuitement des morceaux de musique.

117, Rue du Bac, 75007 Paris www.conranshop.fr/ LE MAGASIN-MAGAZINE

Au cœur du quartier des antiquaires et des décorateurs, la Maison M déploie le meilleur de la création contemporaine sur une centaine de m2. Ici, c’est comme on entrait dans les pages de son magazine déco préféré. Hormis les collections permanentes (cuisine, arts de la table ou bibliothèque), un nouveau thème s’expose chaque mois. On M! On adore. Maison M Paris, 5, Rue de Bourgogne, 75007 Paris www.maisonmparis.com «DES OBJETS UTILES, BEAUX ET RESPECTUEUX»

Dans la lignée des magasins généraux et des bazars d’autrefois, des drogueries-quincailleries-merceries dans lesquelles on trouvait tout le nécessaire à l’équipement d’un ménage, La Trésorerie réunit des produits lookés, pratiques tout en restant accessibles. 49, Rue de Saintonge, 75003 Paris

La Trésorerie, 11, Rue du Château d'eau, 75010 Paris

www.april77.fr

www.latresorerie.fr

Décembre 2016 - Janvier 2017

70


ON PROFITE

MODE

COLETTE

L’incontournable des concept stores, c’est bien Colette! C’est le premier concept store parisien crée en 1997. La boutique est une alliance de modernité et de nouveauté, grâce à des accessoires et produits de mode, beauté, design, musique, water-bar, d’arts et haute-technologie. Un must-see à chaque passage dans la capitale! LE BON MARCHÉ & LA GRANDE EPICERIE

L’incontournable enseigne parisienne s’est spécialisée dans les vêtements et accessoires à la pointe de la mode. Elle propose à ses clients des services hors-ducommun, comme une séance de «décoiffage» par John Nollet le coiffeur des stars, ou la création de trous dans un jean pour en faire un vêtement customisé! 24, Rue de Sèvres, 75007 Paris www.lebonmarche.com MERCI

Grand vaisseau de 1 500 mètres carrés flanqué d'un café littéraire, d'un fleuriste, d'une cantine chic, cet unique concept store solidaire propose mode, accessoires et mobilier de maison design à prix accessible. 100 % des bénéfices sont reversés, via une fondation, à des associations qui aident les femmes et les enfants de Madagascar.

213, Rue Saint-Honoré, 75001 Paris www.colette.fr QUELQUES AUTRES INCONTOURNABLES : L'ECLAIREUR

Rue de Sévigné 40, 75003 Paris www.leclaireur.com CENTRE COMMERCIAL

2 Rue de Marseille, 75010 Paris www.centrecommercial.cc LA ROUTE DES GOURMETS

Une agence de tourisme culinaire au top qui propose des balades gourmandes, des visites guidées gourmets, des circuits, des conférences sur la gastronomie française! www.laroutedesgourmets.fr/ LE BHV MARAIS POUR SON VINTAGE SHOP SON PERCHOIR ET SON ATELIER DE LA TRUFFE

36 Rue de la Verrerie, 75004 Paris www.bhv.fr/

ch.france.fr/ www.atout-france.fr/ www.parisinfo.com//

111, Bd. Beaumarchais, 75003 Paris www.merci-merci.com

Go Out! Magazine

71


ON PROFITE

BIEN-ÊTRE

MINCE AFFAIRE Par MINA SIDI ALI P h oto PEDRO NETO

Sarah

Tout faire à domicile : un luxe réservé aux plus aisés ? Plus maintenant. Les presta tions sont de plus en plus abordables et permettent surtout de gagner un temps précieux pour notre génération d’hyper-affairés. Relax, ici c'est vous qui recevez et c’est votre coach qui se presse pour arriver à l'heure, désespérant de trouver une place de parking en déjouant les PV. Alors, laissez-vous aller. En prenant un coach à domicile, vous êtes sûr d'avoir un cours sur-mesure, adapté à vos capacités et modulable selon vos envies. Difficile, par contre, de jouer les dilettantes, le suivi manu militari étant millimétré. Chez Go Out!, on a trouvé celle apte à mettre un coup de pied à notre oisiveté : Sarah de MawashiCoaching. Cette jeune mais chevronnée personal trainer de 25 ans nous a sauvé la mise, en nous prenant en main et en quelque sorte par la main. Maniant avec dextérité un coaching mental et physique, elle nous a concocté un menu personnalisé pour nous aider à atteindre nos objectifs (en termes de poids et forme) alliant conseils alimentaires et sport. Ok, dur de troquer les gâteaux du pâtissier contre une salade de fruit sans sucre ajouté. On dégonfle sans se dégonfler et on arrête de jouer les félins indolents. On vous montrera nos abdos en forme de plaque de choco d’ici l’été prochain. Entretien musclé entre deux gainages, avec Sarah qui dégaine ses conseils aussi efficaces que motivants. Décembre 2016 - Janvier 2017

72


ON PROFITE

BIEN-ÊTRE

Mawashi, comme un coup de pied au karaté ? Exact! Mon nom de famille se prononce de la même manière mais je l’ai transformé afin de lui donner cette consonance japonisante. Cela représente ma philosophie, liée aux arts martiaux et à l’esprit des samouraïs, où on ne laisse jamais tomber et on va jusqu’au bout de ses objectifs. Je propose plus qu’un coaching. L’état d’esprit prévaut avant tout. Le mental est important et j’aide les gens à prendre conscience de leur corps et confiance en eux.

Que peut-on faire les jours où on n’a pas de séances de coaching ? Il y a des exercices qui nécessitent ma présence afin de vérifier que les postures soient correctes. On peut pratiquer 30 minutes d’activité cardio, faire des abdos ou encore de la corde à sauter. C’est surtout recommandé pour tous ceux qui restent assis à longueur de journée au bureau. Quel type de personnes s’adresse à vous ? J’ai vraiment plusieurs profils, dont par exemple deux jeunes adolescentes de 13 ans qui font du fit-boxing. Je me sens investie d’un rôle de grande sœur envers elles. Ça me tient très à cœur. Je propose également du Mom-Fit, des cours prénatal et postal qui permettent d’axer les exercices sur le plancher pelvien et acquérir une bonne posture pour éviter les douleurs au dos. Puis j’ai plusieurs personnes qui ont une vie active intense et qui décident de consacrer du temps pour eux, se reprendre en main, un peu comme vous [rires].

Comment se déroule un coaching ? Je donne essentiellement mes cours à domicile car les gens ne me demandent pas de le faire dehors ou ailleurs. J’apporte le matériel nécessaire selon l’objectif de la personne coachée. Un cours dure une heure en principe mais le temps m’importe peu, ce qui compte davantage c’est l’aspect relationnel, l’interaction. Je m’adapte en fonction des besoins de la personne. L’échange et l’écoute sont très importants. Un bilan de santé et nutritionnel est effectué avant de débuter une aventure Mawashi. Certaines personnes n’en ont pas besoin et ne le sollicitent pas, mais pour celles qui souhaitent perdre du poids il est nécessaire d’en établir un. Je rappelle toujours que le sommeil est primordial lorsque l’on veut se reprendre en main, mincir ou maintenir une hygiène de vie saine. Go Out! Magazine

MawashiCoaching 078 723 45 55 www.facebook.com/MawashiCoaching www.instagram.com/mawashicoaching

73


ON PROFITE

COSMÉTIQUES

TRÉSORS D'’H IVER Cure de jouvence La prestigieuse marque de soins cosmétiques L.Raphaël lance Power C Cure. Ce soin de 30 jours en masque éveille la peau en la protégeant contre les signes visibles de l’âge. Ce dernier tire sa puissance d’un étonnant cocktail de vitamines, d’une préparation liposomale et d’un extrait de plantes des Alpes Suisses. Combinés, ils suppriment les tâches brunes de la peau, la lissent, l’hydratent, subliment son éclat tout en luttant contre le stress oxydatif et les dégâts causés par le soleil. Résultat : un teint lumineux, une peau hydratée et lisse qui rajeunit avec le temps. La simplicité de son utilisation fait de ce produit un must have des soins anti-âge nouvelle génération : il suffit simplement d’appliquer le masque imprégné de produit sur son visage nettoyé pendant 20 minutes pour en tirer tous les bénéfices. Power C Cure de L.Raphael, 870 CHF

Coffret en édition limitée Cette édition limitée revitalisera et unifiera votre teint. Elle contient la crème Cellulaire Radiance (50ml) améliorant la texture, la fermeté et l’élasticité de la peau, la crème Cellulaire Radiance Yeux (15ml) réduisant l’aspect des rides, ridules et cernes et le Complexe Cellulaire Radiance Or Pur (30ml) un sérum infusé d’or qui restaure l’éclat de la peau. Un kit beauté en or ! Le set cadeau Iconic Caviar Indulgences, L a Prairie, 1181 CHF

Une fin d’année en beauté Cette année, on commence le compte à rebours de Noël en beauté avec la seconde édition du Calendrier de l’Avent Clarins. Encore plus généreux, plus beau et toujours plus gourmand ! Les douceurs de Noël prennent de l'avance. On découvre 24 trésors cachés pour nous régaler et nous tenir en haleine jusqu'au 24 décembre. Jour après jour, une fenêtre offre une surprise différente. L’occasion parfaite de découvrir les produits iconiques Clarins. Démaquillez, hydratez, illuminez ! Calendrier de l’Avent Clarins en édition limitée, 99 CHF

Décembre 2016 - Janvier 2017

74


ON PROFITE

COSMÉTIQUES

La Provence en cadeau L’Occitane nous a concocté des collections enrubannées, pour un Noël tout en couleurs méditerranéennes. On a craqué pour le coffret Précieuse Immortelle, Soin Jeunesse & Fermeté, qui contient un crème précieuse (50ml), une mousse nettoyante précieuse (50ml) et une eau essentielle (200ml). Un coffret parmi d’autres qui ne demandent qu’à être offerts. Coffret Précieuse Immortelle, L’Occitane, 89 CHF

Une peau au poil! Et si on optait cet hiver pour la nouvelle technique d’épilation à lumière pulsée ? Braun, déjà bien connu dans le domaine de l'épilation classique, a lance cette année l'épilateur à lumière pulsée Silk-expert. On rêve déjà de jambes et d’un maillot aussi lisses qu’une peau de bébé. L’appareil intelligent s’adapte automatiquement au teint de votre peau pour une épilation permanente des poils visibles. Il mesure ainsi en continu le teint de votre peau et adapte l’intensité lumineuse. L’épilateur Braun s’utilise aussi bien sur le visage que sur le corps. Une vraie révolution dans le monde de l’épilation ! Silk-expert IPL de Braun, 599 CHF

Chic beauty kit Sis chez Manor depuis mai dernier, le temple de la beauté Sephora, ayant lancé son conceptuel Shop in Shop, dévoile des coffrets beauté pour les fêtes. Une ribambelle de produits à offrir pour rendre vos amies et vos proches encore plus belles ! Le choix est vaste et pluriel : le Make Up bar de Sephora et Brow Bar Benefit vous permettront d’appâter les regards de tous et assortir votre joli minois à vos tenues de lumière. Quant à la Gift Factory - un service offert par le héraut de la cosmétique - elle vous aidera à customiser vos paquets cadeaux. Parce que même si c’est l’intérieur qui compte, un bel emballage n’a jamais fait de mal à personne Kit beauté Sephora chez Manor

Go Out! Magazine

75


webfactor.ch Votre agence de webdesign et création graphique

création sites web design graphique

contactez-nous

@

pour démarrer votre projet

applications web programmes sur mesure

solutions adaptées à vos besoins: e-commerce, multilingue, réservation...

contact@webfactor.ch | www.webfactor.ch | 022 575 43 93


AGENDA

LE MAGAZINE CULTUREL DES GENEVOIS

Go Out! X Havas Photo: Pedro Neto

Cinéma / expositions / classique / théâtre / danse / en famille / là-bas… Go Out! Magazine

77


AGENDA

CINÉMA

ÉCRAN TOTAL L’hiver? Une période idéale pour se retrouver dans une salle de ciné, histoire de se prélasser, eh oui à l’ombre d’un écran. 1 film-documentaire, un festival et deux réouvertures de cinéma ont tapé dans l’œil de la rédaction.

RIDE QUI PEUT!

Thierr y Donard, réalisateur et producteur, présente la suite de «Don't crack under pressure 1» chapeauté par la célèbre maison horlogère suisse Tag Heuer, avec 90 minutes d'images et d'exploits remarquables, explorant plusieurs sports de l'univers de la glisse. Le moment venu, face au doute, face au danger, les riders ne doivent pas hésiter et surtout ne pas craquer sous la pression. Qu’est-ce que l’athlète Tahitien, le Suédois, l’Australien, le Français, la Mexicaine, l’Américain, l’Hawaiien et le Suisse ont en commun? Une élégance avec laquelle ils se relèvent après un échec, leur courage pour continuer après une blessure mais surtout leur humilité face à la joie que procure un succès. Et surtout, ils aiment la vie et osent l’explorer très loin de leur zone de confort. Le tournage atteint l’exceptionnel, car les situations créées sont rares et uniques: des régions zapatistes du Mexique, aux sommets des Dolomites, jusqu’au fin fond de la Polynésie, sur les cimes des Alpes aux fjords de Norvège, un lieu unique où toutes les disciplines peuvent se pratiquer dans un tout petit périmètre, un véritable Eden aux lumières et contrastes exceptionnels.

parfois au prix de longs mois d'attente pour que toutes les conditions météorologiques soient réunies, ce à une époque où la nature devient de plus en plus chaotique. Véritable institution depuis 1979, la saga ciné des sports extrêmes, La nuit de la glisse offre avec ce 2ème opus une aventure encore plus introspective avec les athlètes que le millésime 2015. Le tout en 4K pour ressentir les émotions des athlètes et vivre le spectacle au plus profond de ses tripes. On frissonne, on retient son souffle, on rigole et on en ressort retourné, ému. C’est pour ces moments-là qu’on va au cinéma.

www.nuitdelaglisse.com www.tagheuer.com/

Le film retranscrit les émotions exceptionnelles vécues lors du tournage. Qu'ils soient skieurs, snowboardeurs, pilotes de wingsuit, surfeurs ou kite-surfeurs, un autre point commun les réunis: la volonté d'atteindre les objectifs qu'ils se sont fixés, Décembre 2016 - Janvier 2017

78


AGENDA

CINÉMA

FESTIVAL PHOSPHORES CENT

Après l’euphorie des fêtes, des repas trop copieux et des gueules de bois sans lendemain, on commence les résolutions de début d’année en délaissant son foie et musclant ses neurones avec le ténébreux Black Movie. Le festival a toujours eu pour but de faire découvrir des œuvres indépendantes provenant du monde entier (des réalisateurs d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine entre autres), inconnues de la scène suisse. Au programme de sa 18 ème édition : de la rêverie avec O Ornitologo de João Pedro Rodrigues, du scandaleux avec Lo and Behold : Reveries of the Connected World de Werner Herzog, du sulfureux avec La ragion salvaje d’Amat Escalante ou encore de l’animation japonaise remise à neuf avec La Belladone de la Tristesse. A cela s’ajoute le Musée de la Croix-Rouge qui accueillera le Petit Black Movie pour les familles et leurs petits. Une dizaine de jours de visionnage, mais également de débats avec les masterclasses/conférences, et de festivités avec les Nuits Blanches à Kalvingrad.

Go Out! Magazine

CINÉS SAUVÉS!

Le City et Cinélux ouvrent à nouveau leurs portes après s’être fait un joli lifting. Suite à la grande déception post-annonce de la fermeture du cinéma rialto à la gare en début d’année, on est très heureux pour ces deux cinémas genevois indépendants qui voient leur lieu chéri faire peau neuve après 6 mois de travaux et fermeture. Cinélux sis à la Jonction a toujours proposé une programmation thématique offrant la possibilité de débattre avec les réalisateurs ou acteurs des films présentés. Quant à le City siuté aux EauxVives, il a toujours jongler entre des documentaires confidentiels et des films plus attendus

Cinélux Bd. de St-Georges 8, 1205 Genève Tél. 022 329 45 02 www.cinelux.ch Cinéma Le City Place des Eaux-Vives 3, 1207 Genève Tél. 022 736 89 20 www.les-scala.ch

79


AGENDA

GALERIES D’ART

EXPOS

www.bernardceysson.com —Markus Bacher Jusqu’au 3 décembre 2016

QUARTIER DES BAINS Andata.ritorno - laboratoire d’art Contemporain Rue du Stand 37 | 1204 GE 022 329 60 69 www.andataritornolab.ch Nathalie Rodach Call-out Du 19 janvier au 18 février 2017 Art Bärtschi & Cie 24, rue du Vieux-Billard 1205 Genève 022 310 00 13 www.bartschi.ch —Yann GROSS The Jungle Show III Jusqu'au 13 janvier 2017 —Carmen CALVO L'Histoire d'une de mes folies Jusqu'au 13 janvier 2017

Galerie Mezzanin Rue des Maraîchers 63 | 1205 GE 022 328 38 02 www.galeriemezzanin.com —Katrin Plavcak - Man With A Woman’s Head Du 12 novembre 2016 au 14 janvier 2017 Galerie Patrick Cramer Rue du Vieux-Billard 2 | 1205 GE 022 732 54 32 www.cramer.ch —Antonio Saura Damas Jusqu'au 23 décembre 2016 Hard Hat Rue des Bains 39 | 1205 GE 022 320 37 20 www.hard-hat.ch

Blondeau & Cie Rue de la Muse 5 | 1205 GE 022 544 95 95 www.blondeau.ch —Miriam Cahn Du 15 septembre au 17 décembre 2016

Quark Rue Charles-Humbert 6 | 1205 GE 022 731 04 60 www.espacequark .ch —Natural Language Baker Wardlaw Jusqu'au 7 janvier 2017

Galerie Laurence Bernard Rue des Vieux-Grenadiers 2 1205 GE 022 320 61 24 www.btwgallery.com ▶ Le temps éclaté par la profondeur du vide Marion Baruch Jusqu'au 22 décembre 2016”

Ribordy Contemporary Boulevard d’Yvoy 7B | 1205 GE 022 321 75 63 www.ribordycontemporary.com —Mutation (S) Mathis Gasser | Ross Iannatti | Zak Kitnick | Viktor Kopp | Erik Lindman | Davina Semo Jusqu'au 11 mars 2017

Centre d’édition contemporaine Rue des Rois 15 | 1204 GE 022 310 51 70 www.c-e-c.ch Galerie Bernard Ceysson Rue du Vieux-Billard 7 | 1205 GE 022 320 64 82

Décembre 2016 - Janvier 2017

Skopia Rue des Vieux-Grenadiers 9, 1205 GE 022 321 61 61 www.skopia.ch —Silvia Bächli Vernissage le 12-13 novembre de 11h à 18h Jusqu’au 23 décembre 2016

80

Fonderie Kugler Rue de la Truite 4 + 4bis | 1205 GE www.usinekugler.ch —Cristina Da Silva Jusq'au 4 décembre 2016 Espace Kugler Xippas Art contemporain Rue des Sablons 6 | 1205 GE 022 321 94 14 www.xippas.com —Emilie Ding Vernissage le 12 novembre à 11h Du 12 novembre au 23 décembre Rue des Bains 61, 1205 Genève Togu Art Club Rue Bergalonne 3 1205 Genève www.espace-ugot.com QUARTIER DE L’ÉTOILE Art Bärtschi & Cie Rte des Jeunes 43 | 1227 Carouge 022 310 00 13 www.bartschi.ch Studio Sandra Recio Rte des jeunes 4ter | 1227 Acacias 022 548 02 42 www.sandrarecio.com Espace_L art contemporain Rue des Bains, 23|1205 Genève 022 301 64 90 www.espacel.net —Couleurs d’Amazonie Jusqu’au 14 janvier 2017 Pavillon Sicli Route des Acacias 45 1227 Acacias 022 596 43 80 www.pavillonsicli.ch Villa Bernasconi Route du Grand-Lancy 8 1212 Grand-Lancy 022 794 73 03 www.villabernasconi.ch —Temps irréel


AGENDA

EXPOS

1024 architecture et François Moncarey Vernissage le 31 janvier 2017

Miguel Ángel Tornero The Random Series Jusqu'au 23 décembre 2016

— Dive Todd Bienvenu Jusqu'au 14 janvier 2017

La Ferme de la Chapelle Route de la Chapelle 39 1212 Grand-Lancy 022 342 94 38 www.fermedelachapelle.ch

CITÉ-CENTRE

Cité du Temps Pont de la Machine | 1204 GE 022 818 39 00 www.citedutemps.com —« Murmures » d'Annick Zimmermann Jusqu'au 11 décembre 2016 — « Rappelle-toi » par Michel Colombin Jusqu'au 18 décembre 2016

CAROUGE Joy de Rouvre Rue des Moraines 1 1227 Carouge 079 614 50 55 www.galeriejoyderouvre.ch —Sylvain Croci-Torti / An Ocean In Between The Waves / Peinture Murale, Serigraphie, Peinture Jusqu'au 31 janvier 2017 Mines d’Art Rue St-Joseph 39 | 1227 Carouge 022 301 30 19 www.minesdart .com ▶Stéphanie Gerbaud Du 21 octobre au 3 décembre 2016 Krisal Rue du Pont-Neuf 25 | 1227 Carouge 022 301 21 88 www.krisal.com Marianne Brand Rue ancienne 20 | 1227 Carouge 022 301 34 57 www.galeriembrand.ch Espace Diamono 4bis, rue des Moraines, 1227 Carouge 022 548 37 33 www.cms2.espace-diamono.ch —Buddhist Art in Myanmar Jusqu’au 14 janvier 2017 Espace JB 32 rue des Noirettes studio 526 1227 Carouge www.espacejb.com

Go Out! Magazine

Art en île - Halle Nord Place de l’île 1 | 1204 GE 022 312 12 30 www.act-art .ch —Capsule 1.33 Jean-Claude Deschamps Jusqu'au 14 janvier 2017 —Capsule 2.33 EricLanz Jusqu'au 14 janvier 2017 —Sonia Chanel Jusqu'au 18 décembre 2016 Galerie Anton Meier 2, rue de l’Athénée, 1205 Genève Palais de l’Athénée www.antonmeier-galerie.ch —Mireille Gros Paysages Intérieurs Lumières Rasantes Jusqu'au 14 janvier 2017 Artvera’s Rue Etienne-Dumont 1 | 1204 GE 022 311 05 53 www.artveras.com —Red Desert The Place Where Activism Becomes Attitude Jusqu'au 25 février 2017 Bailly Gallery Rue l’Hôtel-de-Ville 10 | 1204 GE 022 827 24 24 www.charlybailly.com —FEMINA Du 4 novembre 2016 au 4 janvier 2017 Galerie Sébastien Bertrand Rue de l’Evêché, 1| 1204 GE 022 700 51 51 www.galeriebertrand.com —Alexandre Kosolapov Du 30 septembre au 17 décembre 2016

81

Evartspace Grand-Rue 12 | 1204 GE 079 352 96 82 www.evartspace.ch Gagosian Gallery Place de Longemalle 19 | 1204 GE 022 319 36 19 www.gagosian.com —Douglas Gordon Jusqu'au 23 décembre 2016 Galerie de Jonckheere Rue de l’Hôtel-de-Ville 7|1204 Geneve 022 310 80 80 www.dejonckheere-gallery.com —Age d'Or Peintures flammande du XVIem au XVIIem siècle Jusqu'au 27 janvier 2017 Interart SA Grand-Rue 33 |1204 Geneve 022 312 24 60 www.galerie-interart.com —Serge Poliakoff - Poèmes plastiques Du 4 novembre 2016 au 20 janvier 2017 Galerie Jacques de la Béraudière Rue Etienne-Dumont 2 | 1204 GE 022 310 74 75 www.delaberaudiere.ch Galerie Patrick Gutknecht


EXPOS

AGENDA

Rue de Saint-Léger 28 | 1204 GE 022 312 32 14 www.gutknecht-gallery.com

Du 15 juin au 11 décembre 2016

Galerie Franck Pages Grand-rue 2 | 1204 GE 076 602 50 54 www.frankpages.com

Fondation Auer Ory pour la photographie Rue du Couchant 10 |1248 GE 022 751 27 83 www.auerphoto.com —Jean Le Gac Jusqu'au 29 janvier 2017

Galerie Rosa Turetsky Grand-Rue 25 | 1204 GE 022 310 31 05 —Andrea Gabutti Du 3 novembre au 17 décembre 2016 —Veikko Hirvimäki Jusqu'au 25 février 2017 Galerie Sébastien Bertrand Rue du Simplon 16 1207 Genève (Galerie 2) 022 700 51 51 www.galeriebertrand.com —Dive Todd Bienvenu Jusqu'au 14 janvier 2017 Galerie Sonia Zannettacci Rue Henri Fazy 4 | 1204 GE 022 311 99 75 www.zannettacci.com —Jan Voss Jusqu'au 28 janvier 2017

HERMANCE

PETIT-SACONNEX Villa Dutoit Chemin Gilbert Trolliet 5 1209 Petit-Saconnex 022 733 05 75 www.villadutoit.ch —Eric Winarto - Utopie picturale IV Exposition du 18 novembre au 11 décembre 2016

Gowen Contemporary Rue Jean-Calvin 4 | 1204 GE 022 700 30 68 www.gowencontemporary.com Quartier Libre SIG Pont de la Machine | 1204 GE 022 420 75 75 www.sig-quartierlibre.ch —Picture Yourself

Décembre 2016 - Janvier 2017

MUSÉES

Centre d’Art Contemporain Rue des Vieux Grenadiers 10 | 1205 022 329 18 42 www.centre.ch ▶Biennale de l’Image en Mouvement Du 9 novembre 2016 au 29 janvier 2017 Centre d’édition contemporaine 15, rue des Rois | 1204 GE 022 310 51 70 www.c-e-c.ch

BERNEX Mairie de Bernex Galerie Aux portes de la Champagne Rue de Bernex 311 | 1233 Bernex 022 850 92 92 www.bernex.ch Jean-Louis Schaer, peinture Jusqu'au 11décembre 2016 COLOGNY

Palais de l’Athénée Salle Crosnier Palais de l’Athénée Rue de l’Athénée, 2 | 1205 GE www.societedesarts.ch/societe-desarts/salle-crosnier/ —Marius Margot Jusqu'au 14 janvier 2017

Du 24 septembre au 1er décembre 2016 — Joëlle Gagliardini Jardin Alpin Du 13 février 2017 au 4 mars 2017

Fondation Martin Bodmer Route Martin Bodmer 19-21 1223 Cologny 022 707 44 36 www.fondationbodmer.ch —Goethe et la France Du 12 novembre 2016 au 23 avril 2017

Centre de la photographie Genève Rue des Bains 28 | 1205 GE 022 329 28 35 www.centrephotogeneve.ch — Peter Tilessen Superficial Projects Jusqu'au 22 janvier Musée d’ethnographie (MEG) Bd Carl-Vogt 65-67 | 1205 GE 022 418 45 50 www.ville-ge.ch/meg —Couleurs d’Amazonie Exposition de photographie hors murs Du 28 avril au 15 décembre 2016 —Amazonie - Le chamane et la pensée de la forêt Du 20 mai 2016 au 8 janvier 2017

MEYRIN Galeries du Forum de Meyrin Place des Cinq-Continents 5 1217 Meyrin 022 989 16 69 www.meyrinculture.ch/evenements/ exposition —Mario Del Curto - Voyage vers

82

Musée d’art et d’histoire (MAH) Rue Charles-Galland 2 | 1206 GE 022 418 26 00 www.ville-ge.ch/mah —Châteaux Forts et Chevaliers Genève et La Savoie au Xive Siècle Jusqu’au 19 fevrier 2017


AGENDA

—3000 Ans Sans Monnaie Jusqu’au 15 janvier 2017 Maison Tavel Rue du Puits-Saint-Pierre 6, 1204 | Ge 022 418 37 00 www.ville-ge.ch/mah Bibliothèque d’Art et d’Archéologie Prom. du Pin 5, 1204 Genève 022 418 27 00 www.ville-ge.ch/mah — Les catalogues d'exposition, depuis des siècles au service de l'art Jusqu'au 27 mai 2017 Musée Barbier-Mueller Rue Jean-Calvin 10, 1204 Geneve 022 312 02 70 www.barbier-mueller.ch — Arts de la Côte d’Ivoire, autour des Yohouré Jusqu'au 30 avril 2017 Musée Rath Place Neuve | 1204 GE 022 418 33 40 www.institutions.ville-geneve.ch —Le Retour Des Ténèbres L'imaginaire gothique depuis Frankenstein Jusqu'au 19 mars 2017 Cabinet d’arts graphiques Promenade du Pin 5 1204 Genève 022 418 27 70 www.ville-ge.ch/cde —Gérald Cramer et ses artistes: Chagall, Miró, Moore Jusqu’au 29 janvier 2017 Muséum d’Histoire Naturelle Route de Malagnou 1 | 1208 GE 022 418 63 00 www.ville-ge.ch/mhng —Faites comme chez nous: Les géants des Kem Kem Jusqu’au 25 juin 2017 Musée Ariana Av. de la Paix 10 | 1202 GE

Go Out! Magazine

EXPOS / OPÉRAS

022 418 54 50 www.ariana-geneve.ch —Nicolas Lieber - Chroniques céramiques Jusqu’au 22 janvier 2017 Musée d’histoire des sciences Rue de Lausanne 128 | 1202 GE 022 418 50 60 www.ville-ge.ch/mhs —T’es où? Entendue 100 fois par jour, la phrase “T’es où?” rythme les conversations téléphoniques. A l’heure du GPS, on y répond facilement, mais comment faisait-on avant? Le visiteur est invité à la découverte de cette aventure. Jusqu’au 23 avril 2017 Fondation Baur - Musée des Arts d’Extrême-Orient Rue Munier-Romilly 8 | 1206 GE 022 704 32 82 www.fondation-baur.ch —Bijoux d’orients lointains Au fil de l’or au fil de l’eau Jusqu’au 26 février 2017 Musée de Carouge Place de Sardaigne 2 | 1227 Carouge 022 342 33 83 www.carouge.ch —Exposition - imaginer créer façonner les métiers d’art à Carouge Jusqu’au 11 décembre 2016 Musée d’art moderne et contemporain (MAMCO) Rue des Vieux-Grenadiers 10 | 1205 022 320 61 22 www.mamco.ch —Wade Guyton Jusqu’au 29 janvier 2017 — Biennale de l'Image en Mouvement Jusqu'au 29 janvier 2017 Musée des suisses dans le monde Château de Penthes Chemin de l’impératrice 18 1292 Prégny-Chambésy

83

022 734 90 21 www.penthes.ch —Ces Suisses qui ont fait la France Du 4 novembre 2016 au 5 mars 2017

OPÉRAS

Scènes de la vie de bohème Dans un monde qui a omis de cultiver certaines valeurs, n’est-il pas séduisant de partager les aventures, les vrais sentiments de jeunes artistes que seules la souffrance et la mort arrêtent dans leur insouciance et leur joie de vivre ? Du 30 novembre au 4 décembre Opéra des Nations Avenue de France 40 1202 Genève 022 322 50 50 www.genevaopera.ch La Bohème La magie du chef-d’œuvre de Puccini opère toujours. Une histoire d’amour à Paris, où une bande de jeunes artistes sans-le-sou profite de la vie pour égayer son quotidien, souvent misérable. Du 21 décembre 2016 au 5 janvie Opéra des Nations Avenue de France 40 1202 Genève 022 322 50 50 www.genevaopera.ch Il Giasone Après "Medea", de Cherubini, mémorable, "Il Giasone" alterne tragique et bouffonnerie sans rester fidèle à la légende mythologique. L’œuvre de Francesco Cavalli, créée au cours du carnaval vénitien, présente une mosaïque d’épisodes contrastés, riches en émotions musicales. Du 25 janvier au 7 février 2017 Opéra des Nations Avenue de France 40 1202 Genève 022 418 35 00


AGENDA

www.genevaopera.ch

CONCERTS CLASSIQUES

Théâtre du Léman Quai du Mont-Blanc 19 1201 Genéve 022 807 00 00 www.theatreduleman.com VE 02.12 à 19h Finale du Concours de Genève - Chant Orchestre de la Suisse Romande Constantin Trinks direction Chaque finaliste interprétera un air d’opéra, un lied avec orchestre et une pièce au choix (opéra, opérette ou oratorio). Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0800 418 418 www.concoursgeneve.ch SA 03.12 à 20h30 VIVA L'OPERA Avetis Festival Orchestra Sergey Ostrovsky direction Harutyun Arzumanyan direction Varduhi Khachatryan soprano Hovhannes Ayvazyan ténor Barseg Tumanyan basse Airs d'opéra Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0800 418 418 www.avetis.ch DI 04.12 à 18h Orchestre Riviera Symphonique, Chœur Symphonique de Vevey et Chœur A Cappella d’Yverdon-les-Bains Wolfgang Amadeus Mozart Grande Messe en ut mineur KV 427 Ave Verum Corpus KV 618 Laudate Dominum KV 339 Johann Sebastian Bach

Décembre 2016 - Janvier 2017

CONCERTS CLASSIQUES

Jésus, que ma joie demeure BWV 147 Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0800 418 418 www.osr.ch MA 06.12 à 20h Fiesta Latina L’Orchestre de Chambre de Genève Philippe Béran direction Pascal Contet accordéon Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0900 325 325 www.locg.ch ME 07.12 à 20h Série Symphonie Orchestre de la Suisse Romande Hartmut Haenchen direction Daniel Lozakovitj violon Wolfgang Amadeus Mozart Concerto pour violon n° 5 en la majeur K. 219 Jean-Luc Darbellay, Anges, l’univers mystérieux de Paul Klee, Œuvre Suisse #32 (création mondiale) Martinu, Mémorial pour Lidice, poème symphonique H. 296 Beethoven, Symphonie n° 5 en ut mineur op. 67 Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 www.osr.ch JE 08.12 à 20h30 Chœur Laudate Deum Orchestre Romand des Jeunes Professionnels Guillaume Berney direction Pauline Mayer soprano Gilles Bersier ténor Bertrand Grünewald basse Felix Mendelssohn Psaume 42 op. 42 Giacomo Puccini Messa di Gloria Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14

84

1204 Genève 0800 418 418 VE 09.12 à 20h Série Symphonie Orchestre de la Suisse Romande Hartmut Haenchen direction Daniel Lozakovitj violon Wolfgang Amadeus Mozart Concerto pour violon n° 5 en la majeur K. 219 Jean-Luc Darbellay, Anges, l’univers mystérieux de Paul Klee, Œuvre Suisse #32 (création mondiale) Martinu, Mémorial pour Lidice, poème symphonique H. 296 Beethoven, Symphonie n° 5 en ut mineur op. 67 Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 www.osr.ch SA 10.12 à 19h30 Gala Handicap International Ensemble Vocal et Instrumental Cappella Genevensis Darius Rochebin lecture de textes Claude-Xavier Hollenstein direction musicale Johann Sebastian Bach Oratorio de Noël BWV 248, cantate pour le premier jour de la fête de Noël Jan Dismas Zelenka Te Deum en ré ZWV 146, pour la naissance de la princesse électrice Marie-Josèphe Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 058 568 29 00 www.culturel-migros-geneve.ch DI 11.12 à 17h La Psallette de Genève Choeur Norvégien de Genève Ensemble Baroque du Léman Steve Dunn direction Francisca Osorio Doren soprano Mashal Arman mezzo-soprano Fernando Cuellar ténor


AGENDA

CONCERTS CLASSIQUES

Benoît Capt baryton Wolfgang Amadeus Mozart Requiem Johan Helmich Roman Svenska Messan Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0800 418 418 http://billetterie-culture.ville-ge.ch MA 13.12 à 20h Risonanze erranti Ensemble Contrechamps Michael Wendeberg direction Miguel Farías Up & Down : Lecturas críticas. Genealogía de un Adorno decolonial pour clarinette et ensemble (création) (2016) Stefan Wirth Zip pour ensemble (création) (2016) Luigi Nono Risonanze erranti. Liederzyklus a Massimo Cacciari pour contralto, flûte basse, tuba, percussion et électronique (1986-

1987) Alhambra Rue de la Rôtisserie 10 1204 Genève 022 329 24 00 www.contrechamps.ch JE 15.12 à 19h Concert de Noël de l’OSR Julien Leroy direction Compagnie de danse 7273 (Laurence Yadi et Nicolas Cantillon) Introduction par Marie Ernst VSélection de symphonies de Joseph Haydn Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 www.osr.ch VE 16.12 à 20h Série Répertoire Orchestre de Chambre de Lausanne Rafael Payare direction Alisa Weilerstein violoncelle

Wolfgang Amadeus Mozart Symphonie n° 29 Dmitri Chostakovitch Concerto pour violoncelle et orchestre n° 1 Arnold Schoenberg La Nuit transfigurée (version 1917) Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 www.osr.ch DI 18.12 à 17h Concerts du dimanche de la Ville de Genève Nathan Laube orgue Johannes Brahms Ouverture pour une fête académique op. 80 (transcription de Nathan Laube) Jean Roger-Ducasse Pastorale Maurice Duruflé Suite pour orgue op. 5 Felix Mendelssohn

Il était une fois votre vie

// 

sloop3 i-monsters comédies québécoises

 //

Unité modèle

texte Guillaume Corbeil mise en scène Manon Krüttli

Les  morb(y)des texte Sébastien David mise en scène Manon Krüttli

Nino

texte Rébecca Déraspe mise en scène Yvan Rihs

05.12 / 29.01

21.11 / 29.01

14.11 / 29.01

SAISON _ D’EUX

Théâtre / Vieille-Ville +41 22 310 37 59 poche---gve.ch


AGENDA

Variations sérieuses op. 54 (transcription de Nathan Laube) Franz Liszt Les Préludes (transcription de Nathan Laube) Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0800 418 418 http://billetterie-culture.ville-ge.ch LU 19.12 à 20h Migros-Pour-cent-culturel Classics Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin Marek Janowski direction Ludwig van Beethoven Symphonie nº 8 en fa majeur op. 93 Anton Bruckner Symphonie nº 3 en ré mineur «Wagner» Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 058 568 29 00 ME 21.12 à 19h Série Prélude Orchestre de la Suisse Romande Kazuki Yamada direction Diego Innocenzi orgue Francis Poulenc Concerto en sol mineur pour orgue, orchestre à cordes et timbales Camille Saint-Saëns Le Carnaval des animaux, Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 www.osr.ch JE 22.12 à 20h Série Grands Classiques Orchestre de la Suisse Romande Kazuki Yamada direction Diego Innocenzi orgue Francis Poulenc, Concerto en sol mineur pour orgue, orchestre à cordes et timbales Wolfgang Amadeus Mozart Symphonie n° 41 en ut majeur KV

Décembre 2016 - Janvier 2017

CONCERTS CLASSIQUES

551 «Jupiter» Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 www.osr.ch VE 23.12 à 19h et 20h30 Gli Angeli Genève Stephan MacLeod direction et basse Aleksandra Lewandowska soprano Terry Wey alto Makoto Sakurada ténor Johann Sebastian Bach Oratorio de Noël BWV 248 Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0800 418 418 http://billetterie-culture.ville-ge.ch DI 27.12 à 16h30 Le grand Gala de Giuseppe Verdi Marek Tracz direction Silvia Rampazzo soprano Paolo Lardizzone ténor Mauro Buda baryton Giulio Boschetti baryton Razvan Sararu ténor Œuvres de Giuseppe Verdi Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0900 800 800 www.actentertainment.ch LU 09.01 à 20h Concert de l’An des Amis londra de la Parra direction Pablo Sáinz Villegas guitare George Gershwin Ouverture cubaine Silvestre Revueltas Sensemayá, pour orchestre Joaquin Rodrigo Concerto d’Aranjuez, pour guitare et orchestre Astor Piazzolla Tangazo, Variations sur Buenos Aires, pour orchestre Alberto Ginastera Estancia, quatre danses op. 8a

86

Aldemaro Romero Fuga con Pajarillo, pour orchestre symphonique Arturo Márquez Danzòn n° 2, pour orchestre Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 www.osr.ch MA 10.01 à 20h Passion Latine L’Orchestre de Chambre de Genève Daniel Reuss Direction Ilse Eerens Soprano Marianne Beate Kielland Mezzosoprano Maximilian Schmitt Ténor Henk Neven Baryton Ensemble vocal de Lausanne JOSEPH HAYDN (1732-1809) Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix FÉLIX MENDELSSOHN (1809-1847) Symphonie N° 4 en la majeur OP. 90, « L’Italienne » Bâtiment des Forces Motrices Place des Volontaires 2 1204 Genève 0900 325 325 www.locg.ch JE 12.01 à20h Concert Grands Classiques Exceptionnel Vasily Petrenko direction Simon Trpceski piano Johannes Brahms Akademische Festouvertüre op. 80 Sergueï Rachmaninov Rhapsodie sur un thème de Paganini op. 43 Johannes Brahms Variations sur un thème de Joseph Haydn op. 56a Edward Elgar Variations sur un thème original «Enigma» op. 36Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 www.osr.ch


AGENDA

Récital des Jeudis du Piano MICAH MC LAURIN (USA) Chopin, Schumann, Liszt Palais de l’Athénée Rue de l’Athénée 2 1205 Genève 022 310 41 02 contact@sda-ge.ch VE 13.01 à20h Série Répertoire Exceptionnel Vasily Petrenko direction Simon Trpceski piano Johannes Brahms Akademische Festouvertüre op. 80 Sergueï Rachmaninov Rhapsodie sur un thème de Paganini op. 43 Johannes Brahms Variations sur un thème de Joseph Haydn op. 56a Edward Elgar Variations sur un thème original «Enigma» op. 36Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève

CONCERTS CLASSIQUES

022 807 00 00 www.osr.ch SA 14.01 à 20h Concert baroque - RIVAL QUEENS Simone Kermes soprano Vivica Genaux mezzo-soprano Andres Gabetta direction Georg Friedrich Händel – Johann Adolf Hasse – Nicola Antonio Porpora – Pietro Torri – Antonio Pollarolo – Geminiano Giacomelli – Attilio Ariosti Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0800 418 418 http://billetterie-culture.ville-ge.ch DI 15.01 à 18h Orchestra Filarmonica della Fenice John Neschling direction Vesselina Kasarova* mezzo-soprano Gioacchino Rossini

Ouverture de l’opéra Semiramide Richard Wagner Wesendonck-Lieder Sergueï Rachmaninov Danses symphoniques op. 45 Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 058 568 29 00 www.culturel-migros-geneve.ch JE 19.01 à 20h Orchestre de la HEM GenèveNeuchâtel Julien Salemkour direction Johann Sebastian Bach Musikalisches Opfer BWV 1079, 2e Ricercare (Fugue) à six voix (arrangement Anton Webern) Arnold Schönberg Kammersymphonie n° 2 op. 38 Maurice Ravel Frontispice (orchestration Pierre Boulez) Le Tombeau de Couperin Victoria Hall

RIVAL QUEENS - CONCERT BAROQUE -

SIMONE KERMES VIVICA GENAUX DEUX DES PLUS GRANDES INTERPRÈTES DE LA SCÈNE LYRIQUE INTERNATIONALE

AVEC L’ENSEMBLE CAPPELLA GABETTA BILLETTERIE Ville de Genève Maison des arts du Grütli Espace Ville de Genève Genève Tourisme Cité Seniors www.associationclassicarts.com

14 JANVIER 2017 - 20h00


AGENDA

Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0800 418 418 http://billetterie-culture.ville-ge.ch VE 20.01 à 20h Série Grands Classiques Orchestre de la Suisse Romande Jonathan Nott direction Pierre-Laurent Aimard piano Maurice Ravel Rhapsodie espagnole, pour orchestre Concerto pour piano et orchestre en sol majeur Claude Debussy Images pour orchestre n° 1 Gigues Images pour orchestre n° 2 Ibéria Images pour orchestre n° 3 Rondes de printemps Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 www.osr.ch DI 15.01 à 17h CONCERT DU DIMANCHE Orchestre de la Suisse Romande Jonathan Nott direction Pierre-Laurent Aimard piano Maurice Ravel Rhapsodie espagnole, pour orchestre Concerto pour piano et orchestre en sol majeur Claude Debussy Images pour orchestre n° 1 Gigues Images pour orchestre n° 2 Ibéria Images pour orchestre n° 3 Rondes de printemps Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0800 418 418 http://billetterie-culture.ville-ge.ch MA 24.01 à 20h Tout est politique ! Ensemble Contrechamps Ensemble Vortex Michael Wendeberg direction Daniel Zea Enemigo de Bolsillo pour

Décembre 2016 - Janvier 2017

CONCERTS CLASSIQUES

ensemble et électronique (création) Francesco Filidei I Funerali dell’Anarchico Serantini pour six interprètes (2006) Marco Antonio Suárez Cifuentes Manglar Rojo [under violence] pour clarinette basse, percussion, guitare, violon, violoncelle, contrebasse et dispositif électroacoustique (2015) Yutaka Makino Cryosphere pour électronique (2006) Dror Feiler 32° 43’ Nord 33° 31’ Ost. Den 10 gewidmet pour sept instruments et électronique (2015) Studio Ernest Ansermet Passage de la Radio 2 1205 Genève 022 329 24 00 www.contrechamps.ch ME 25.01 à 20h Série Symphonie Orchestre de la Suisse Romande Jonathan Nott direction Franz Schubert Symphonie n° 5 en si bémol majeur D. 485 Gustav Mahler Symphonie n° 1 en ré majeur, dite «Titan» Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 www.osr.ch JE 26.01 à 20h Série Répertoire Orchestre de la Suisse Romande Jonathan Nott direction Franz Schubert Symphonie n° 5 en si bémol majeur D. 485 Gustav Mahler Symphonie n° 1 en ré majeur, dite «Titan» Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 022 807 00 00 www.osr.ch

88

SA 27.01 à 19h30 Ramón Vargas - Récital Pour la première fois à Genève, le grand ténor Ramón Vargas se produira en récital le vendredi 27 janvier 2017 à l'Opéra des Nations, la prestation de Christian Gerhaher devant être reportée. Opéra des Nations Avenue de France 40 1202 Genève 022 322 50 50 www.genevaopera.ch

SA 28.01 à 19h30 Warsaw Festival Orchestra Rimma Sushanskaya direction Alexander Ghindin piano Alexandre Borodine Danses polovtsiennes Piotr Ilitch Tchaïkovski Concerto pour piano et orchestre n° 1 Antonín Dvořák Symphonie n° 9 «Du nouveau monde» Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0800 418 418 http://billetterie-culture.ville-ge.ch LU 30.01 à 20h Migros-Pour-cent-culturelClassic Kammerakademie Potsdam Trevor Pinnock direction Emmanuel Pahud* flûte Joseph Haydn Symphonie nº 47 en sol majeur Hob. I:47 Wolfgang Amadeus Mozart Concerto pour flûte nº 2 en ré majeur K. 314 François Devienne Concerto pour flûte nº 7 en mi mineur Wolfgang Amadeus Mozart Symphonie nº 29 en la majeur K. 201 Victoria Hall Rue du Général-Dufour 14


AGENDA

1204 Genève 058 568 29 00 www.culturel-migros-geneve.ch ME 01.02 à 20h Les Grands Interprètes Europa Galante Fabio Biondi violon et direction Arcangelo Corelli Concerto grosso en ré majeur op. 6 n° 4 Francesco Geminiani Concerto grosso en sol mineur op. 3 n° 2 Pietro Antonio Locatelli Concerto grosso en mi bémol majeur op. 7 n° 6, Il pianto d’Arianna Antonio Vivaldi Les Quatre SaisonsVictoria Hall Rue du Général-Dufour 14 1204 Genève 0800 418 418 www.caecilia.ch

THÉÂTRE

La Comédie Boulevard des Philosophes 6 1205 Genève 022 320 50 01 www.comedie.ch —Lettre au père de Franz Kafka mise en scène Daniel Wolf En novembre 1919, Franz Kafka, alors âgé de 36 ans, veut épouser Julie Wohryzek. Le père de Kafka, Hermann, dans les termes les plus crus, dénonce la mésalliance. Le mariage est annulé. «Je ne crois pas que tu m’aies jamais aussi profondément humilié», écrit le fils au terme de la lettre qu’il compose à la suite de ce choc. Le réquisitoire contre le père est redoutable : un rappel circonstancié de l’incompréhension mutuelle, remontant de la petite enfance jusqu’à ces épousailles manquées.

Go Out! Magazine

THÉÂTRE

La Lettre ne sera pas remise à Hermann et Franz mourra quatre ans plus tard de tuberculose – un « pacte » que son cerveau oppressé aurait conclu avec ses poumons, pensait-il. Le père survivra au fils. Lettre au père n’est pas une fiction littéraire ; elle n’en est pas moins l’imaginaire d’un procès qui n’aura pas lieu. Jusqu’au 11 décembre 2016 —Le Legs / L’Épreuve de Marivaux mise en scène Julien George Dans Le Legs, le Marquis est face à un dilemme. S’il épouse Hortense, il recevra son legs intact. S’il ne l’épouse pas, il devra la dédommager de deux cent mille francs. Hortense n’aime pas le Marquis, mais le Chevalier désargenté. Quant au Marquis, il aime la Comtesse, mais peine à se déclarer... Il est aussi question de mariage et d’argent dans L’Épreuve. Lucidor, fils d’un riche bourgeois, aime Angélique et voudrait l’épouser. Mais il doute : Angélique acceptera-t-elle sa demande par amour ou pour sa fortune? Afin de sonder le cœur de la jeune femme, Lucidor décide de travestir son valet Frontin, de le faire passer pour un homme de son rang et de le lui proposer en mariage... Du 24 janvier au 12 février 2017 THÉÂTRE DU GALPON Route des Péniches 022 321 21 76 www.galpon.ch —Le studio d’action théâtrale fête ses trente ans ! Reprises, création et soirées de performances. Pour célébrer trente ans d’activité et de création artistique, le Studio d’Action Théâtrale propose une création, des reprises et des déplacements. Jusqu’au 11 décembre 2016

89

—Quartett De Heiner Müller Dans Quartett, le désir est un désir de pouvoir, de possessiondestruction de l’autre. Malgré cela, c’est une histoire d’amour. Dans Quartett, les jeux de l’amour et du théâtre se confondent à l’infini, dans une mise en abîme qui ne finit jamais. Et dans ce vertige des changements d’identité, les deux amants, par leur décadence physique et morale, finissent par nous servir une croustillante tragicomédie. Du 8 au 11 décembre 2016 —Casse-Noisette De Piotr Ilitch Tchaïkovski Texte d’après A. Dumas & E.T.A Hoffmann Le 17 décembre 2016 —Foi, amour, espérance D’Ôdôn von Horvath Adaptation et mise en scène de Nalini Menamkat La foi, l’amour et l’espérance animent la jeune Elisabeth qui, malgré la difficulté à trouver son autonomie, décide de se battre. Dans une société qui n’autorise aucun faux pas à ceux qui n’ont que peu ou pas de ressources, la loi, au lieu de régler le bon fonctionnement des rapports humains, protège les intérêts de certains et achève d’exclure les autres. Ce n’est pas un grand malheur qui s’abat sur Elisabeth mais une petite usure qui ronge ses idéaux. Et lorsque ses aspirations se réduisent comme une peau de chagrin, le désir d’une vie meilleure frôle dangereusement le désespoir. Du 10 au 22 janvier 2017 THÉÂTRE DE CAROUGE Rue Ancienne 39 1227 Carouge GE 022 343 43 43 www.tcag.ch


AGENDA

—Les affaires sont les affaires D'Octave Mirbeau Mise en scène de Claudia Stavisky Isidore Lechat retombe toujours sur ses pattes. Parti de rien, il a su édifier un empire industriel, commercial et médiatique à la démesure du château où il vit. Pur produit de son temps, rien ne semble pouvoir empêcher son irrésistible ascension. Mais c’est compter sans les désirs de ses propres enfants. Les affaires auront-elles raison de son destin ? Du 6 au 18 décembre 2016 —Marciel et le bonheur oblique de la conférence intérieure De, par et avec Marc Hollogne Vous souvenez-vous de La Course autour du monde ? Catapultés aux antipodes pendant six mois, les participants à ce jeu télévisés diffusé de 1976 à 1984, devaient envoyer chaque semaine un film super-8, décortiqué par un jury de « professionnels », dévoré par trente millions de téléspectateurs particulièrement fidèles. En 1982, Marc Hollogne part sur les routes et accumule des images de par le monde. Aujourd’hui, il crée un spectacle avec comme point de départ cette aventure. Du 5 au 20 janvier 2017 THÉÂTRE Forum Meyrin Place des Cinq-Continents 1, 1217 Meyrin 022 989 34 34 www.forum-meyrin.ch —La Femme rompue De Simone de Beauvoir La Femme rompue met en scène une femme seule, abandonnée des siens. Enfermée dans son appartement aux rideaux tirés, elle subit les bruits de la rue, des voisins, des hommes. Publié en 1967, ce monologue est l’expression de la rage d’une femme contre l’idée formatée du bonheur. Un cri de violence et de haine venu de la nuit,

Décembre 2016 - Janvier 2017

THÉÂTRE

porté par Josiane Balasko. Le 10 janvier 2017 —Traviata De Benjamin Lazar Dans la Traviata de Benjamin Lazar, les six chanteurs et les sept instrumentistes se partagent le même espace, rendant visibles le lien entre la musique et l'action, entre parlé et chanté, entre le français et l'italien surtitré. Ici, on voit les acteurs chanter et les chanteurs parler. Ils dialoguent avec les instrumentistes qui ont troqué la fosse pour la scène. Violetta joue du piano, chante. Elle n’est plus une fleur que l’on regarde se faner mais une femme libre, créatrice de son propre destin. Spectacle en français et italien surtitré. Les 18 et 19 janvier 2017 à 20h30 —La Belle et la Bête L’amour peut-il surmonter les différences ? Voilà l’enjeu de ce conte bien connu de tous. La Belle et la Bête, une histoire d’amour singulière qui parle au cœur avec délicatesse, et enseigne à dépasser les apparences et accepter l’autre tel qu’il est. L’Accademia Perduta, fabuleuse compagnie à hauteur d’enfant, en propose une version originale mêlant théâtre et mouvements dansés. Le 24 janvier à 19h THÉÂTRE DU GRÜTLI Général-Dufour, 16 1204 Genève 022 888 44 84 www.grutli.ch —Frankenstein – Morceaux choisis Texte original de Mary Shelley Nul ne le contestera : Victor Frankenstein s’est fourvoyé ! Et sa créature, solitaire et vindicative, est bien décidé à lui faire payer le prix de son désespoir. On ne va pas vous raconter la suite: Frankenstein

90

est l’une des figures fondatrices de la littérature d’imagination. Une relecture, aussi, du mythe de Prométhée. Et surtout un défi adressé à Dieu lui-même. Bien décidé à en découdre une fois encore avec le monstre (il s’y est déjà frotté à plusieurs reprises), Olivier Lafrance tranche allègrement dans la chair du mythe. Du 4 au 24 décembre 2016 —Les Aventures de Tchitchikov ou Les Âmes mortes De Nikolaï Vassiliévitch Gogol Adapté par Frédéric Polier Avec Les Âmes mortes, c’est la Russie éternelle qui se fait tirer le portrait ! Le cliché est d’autant plus précis, et vitriolé, que Nikolaï Vassiliévitch Gogol se tient derrière l’objectif. Le sien, d’objectif, est de rédiger un chef-d’œuvre. Et, par ce biais, de passer à la postérité. Pari réussi avec l’histoire de Tchitchikov, aigrefin obséquieux et retors qui s’emploie à racheter les âmes des serfs morts dont l’administration n’a pas encore enregistré le décès. Sa « combine » le conduit à croiser une kyrielle de personnages aussi pittoresques que réjouissants. Du 10 au 29 janvier 2017 Théâtre du Loup 10 Chemin de la Gravière 1227 Genève 022 301 31 00 www.theatreduloup.ch —Cercle, cheminer à la surface d’un globe D’après Élisée Reclus, John Berger et Kenneth White Une création de A. Chollier, J.-L. Johannides et L.Valdès « L’homme est la nature prenant conscience d’elle-même. » S’inspirant de cette phrase du géographe libertaire Élisée Reclus, Cercle, cheminer à la surface d’un globe propose un voyage sensoriel axé sur la carte géographique et sur ses façons bien à elle de représenter


AGENDA

le monde. Mais le monde échappe à l’ambition du géographe et la carte est toujours imparfaite. Le théâtre se transforme alors en espace d’échanges, point de rencontre d’une communauté éphémère. Muni d’une carte blanche, chaque spectateur chemine à la rencontre de lieux qui, tour à tour, deviennent géographie. Une échappée au fil des territoires, avec des airs de jeu d’enfant et de périple philosophique. Du 7 au 18 décembre 2016 Jackson Bay De Stéphanie Blanchoud Nouvelle Zélande. Ile du Sud. Ils étaient partis pour se retrouver ou pour oublier. Norman. Jeanne. Fish. Et Mendy. Bloqués à cause d’une intempérie, le voyage va prendre une toute autre allure. Ils seront forcés de cohabiter. Dans la « Kitchen » d’un camping sur la route dite « du bout du monde ». Norman

THÉÂTRE

et Jeanne vont‐ils résister à leur début d’histoire ? Fish va t‐il trouver une réponse à la sienne ? Mendy parviendra‐t‐elle à vaincre la peur de l’oubli ? Qu’est ce qui reste quand la nature nous oblige au silence, à l’attente et à cohabiter les uns avec les autres ? Jackson Bay. Une histoire de vent. De vent qui souffle entre les mots, les doutes et entre les non dits… Du 17 au 28 janvier 201 LE POCHE---GVE Rue du Cheval-Blanc 7, 1204 Genève 022 310 37 59 www.poche---gve.ch —Unité modèle Texte Guillaume Corbeil Mise en scène Manon Krüttli Ce soir, nous vous présentons la Cité Diorama. Diorama, c’est plus qu’un simple quartier résidentiel. C’est une ville dans la ville. Un cadre de

vie moderne et personnalisé prêt à accueillir les plus beaux moments de votre existence. Diorama, c’est un restaurant pour votre premier rendez- vous, un parc ensoleillé pour vos week-ends en famille, un appartement tendance pour vos soirées entre amis. Diorama, c’est votre histoire. Nous l’avons rêvée pour vous. Vous verrez. Vous allez adorer vivre ici. Du 14 novembre 2016 au 29 janvier 2017 —Les Morb(y)des Texte Sébastien David Y a Stéphany, pis y a Sa Sœur. Stéphany, elle aime rêver. La journée, elle tchatte avec Kevyn sur un forum de freaks et, la nuit, elle traîne dans les quartiers mal famés de Montréal. Sa Sœur, elle, elle passe son temps devant la télé à s’enfiler de la junk food, tellement qu’elle peut plus se lever du canapé. Elle sort pas, Sa Sœur. Elle sort plus.

Le Living by Amel Rue du Stand 53, 1204 Genève Tél. 022 557 45 47


AGENDA

Stéphany et Sa Sœur, même si elles se disputent, dans le fond, elles se ressemblent. Elles trouvent pas leur place. Elles veulent disparaître. En fait, elles ont déjà disparu. Du 26 septembre au 16 octobre Du 21 novembre 2016 au 29 janvier 2017 THÉÂTRE St Gervais Rue du Temple 5, 1201 Genève 022 908 20 00 www.saintgervais.ch —The dullness of being De Lena Kitsopoulou Un soir de semaine, deux amis échangent des banalités sur un canapé, le regard à la dérive sur les écrans de leurs téléphones. Ce pourrait être nous, vous, ici, n’importe où. Au dehors la crise gronde et l’homme et la femme débattent au sujet d’une recette de poulet. Malgré la léthargie ambiante, un feu couve dans cet appartement. L’implosion guette, le couple continue de parler. Et nous sommes pendus à ses lèvres. Du 13 au 17 décembre 2016 —Ivanov De Tchekhov Adapté par Émilie Chariot Ivanov ? En Russie, c’est un peu « Monsieur tout le monde », la fibre rugueuse des antihéros que Tchekhov affectionne. Une épouse mourante, une société qui change trop vite autour de lui, les pressions de son entourage qui s’accumulent… Voilà pourtant que l’inespéré se produit le jour où Sacha, jeune femme d’à peine vingt ans, frappe à sa porte. Ivanov aura-til droit à sa seconde chance ? Du 10 au 21 janvier 2017 Théâtre Alchimic 10 avenue Industrielle 1227 Carouge www.alchimic.ch

Décembre 2016 - Janvier 2017

THÉÂTRE

—La Promise De Xavier Durringer Cette pièce est bouleversante. Mais c’est aussi une fenêtre d’espoir dans un monde qui tend à nous faire croire que la violence est une fatalité. Un coup de poing dans notre petit confort. Zeck, jeune soldat, rentre triomphalement au foyer, les bras chargés de cadeaux. Il retrouve Lucia, sa promise en mariage et sa famille. Mais Lucia, violée par un soldat ennemi, est enceinte et ne sait comment annoncer à Zeck qu’elle veut garder l’enfant. Du 1er au 18 décembre 2016 Théâtre De l’Usine Rue de la Coulouvrenière 11, 1204 Genève 022 328 08 18 www.theatredelusine.ch —Du bist was du holst De Claire Dessimoz Avec cette première création en solo, la chorégraphe Claire Dessimoz entame une recherche sous la forme d’une exploration archéologique dans l’histoire et la mémoire du corps. Du 15 au 17 décembre 2016 Bâtiment des Forces Motrices (BFM) 2 Place des Volontaires 1204 Genève www.bfm.ch —Molière Malgré Moi De et avec Francis Perrin C’est Molière dans tous ses éclats que nous raconte l’un de ses plus fervents admirateurs et serviteurs, Francis Perrin ! Après avoir joué Scapin, Alceste, Philinte, Sganarelle, Mascarille, George Dandin, Francis Perrin nous fait revivre un Molière insoupçonné : chef d’entreprise avant l’heure, meneur d’hommes à l’énergie sans borne, auteur à l’imagination débordante,

92

amoureux insatiable des femmes, chef de troupe affamé de création. Le 13 décembre 2016 à 20h30 L’Etincelle Avenue de Sainte-Clotilde 18BIS, 1205 Genève 022 545 20 20 www.mqj.ch —Le crayon D’Hélène Sapin Mise en scène Claude Vuillemin L’Histoire…. Un homme, algérien de par son passeport, retraité de par son état, immigré de par sa vie, est expulsé du foyer où il avait trouvé refuge après 40 ans de vie au milieu des chantiers. Son crime ? Il a passé, pour la première fois depuis ses 20 ans, plus de temps en Algérie qu’en France… Dès lors, malgré ses années de travail, malgré son âge, malgré sa fragilité et malgré son amour de la langue française, il doit être renvoyé. En cet instant, face à cette condamnation toute administrative, il se souvient… Sa jeunesse au milieu des chantiers, son pays natal, sa famille, sa femme devenus peu à peu étrangers et cet enfant, fils d’un fils d’un fils d’immigré, à qui il a offert un crayon… L’histoire de l’histoire… Du 7 au 17 décembre 2016 —La maison de Bernarda Alba De Federico Garcia Lorca Mise en scène Patrick Brunet Dans un village andalou, à la mort de son mari, Bernarda Alba impose à ses filles un deuil de huit ans comme l’exige la tradition des années 1930. Soucieuse des apparences, elle observe, avec une discipline de fer, ces règles où la femme est coupée du monde… et des hommes. La fille aînée est déjà fiancée à un jeune homme du village, mais Adela, la cadette, s’est aussi rapprochée de lui. Autour de cet obscur objet du désir, la maison de Bernarda Alba donne à voir, sous la forme d’un


AGENDA

DANSE / EN FAMILLE

huis clos, la violence d’une société verrouillée de l’intérieur que la passion va bouleverser et provoquer le drame. Du 11 au 14 janvier 2017

ADC Rue des Eaux-Vives 82 1207 Genève 022 329 44 00 www.adc-geneve.ch

Espace Vélodrome 60 Chemin de la Mère-Voie 1228 Plan-les-Ouates 022 884 64 60 www.plan-les-ouates.ch

FONDATION L’ABRI Rue Adrien-Lachenal 18, 1207 Genève 022 777 00 77 www.fondationlabri.ch

DANSE

La Julienne Route de St-Julien 116 1228 Plan-les-Ouates www.plan-les-ouates.ch Bâtiment des Forces Motrices (BFM) 2 Place des Volontaires 1204 Genève www.bfm.ch

Salle du Lignon Place du Lignon 16 1219 Vernier 022 306 07 80 www.vernier.ch

mains claquent les peaux… Au cœur de ce projet une envie, celle de présenter une création innovante à un public large, allant du néophyte aux connaisseurs du genre “ballet africain”. Baba Toure et Ayena développent ensemble leur propre univers issu du folklore ivoirien associé à une recherche musicale, chorégraphique et scénographique contemporaine. Le 25 novembre 2016 à 20h

EN FAMILLE

Alhambra Rue de la Rôtisserie 10 1204 Genève www.alhambra-geneve.ch

THÉÂTRE Des marionnettes Rue Rodo, 3 1205 Genève 022 807 31 00 www.marionnettes.ch

—Compagnie Baba Toure & Ayena Les mouvements fusent, les pieds tambourinent aussi vite que les

—Tombé du nid Imaginez un oisillon tombé de son nid qui ne peut plus voir d’où

Forfait célibataire: · Un nettoyage à fond pour commencer · Un rangement et nettoyage hebdomadaire (vaisselle incluse) · Un nettoyage à fond tous les trois mois · Lavage et repassage une fois toutes les deux semaines Nous prenons votre lessive Nous lavons et repassons Nous vous la ramenons la semaine suivante · Enlèvement des déchets du tri sélectif www.femmesdeménage.ch


AGENDA

il vient. Imaginez une motte de terre qui se soulève et des petites taupes qui apparaissent. Ni une ni deux, voilà notre oisillon qui se fait adopter par cette nouvelle famille et découvre leur univers souterrain. Voici une histoire de perte avec laquelle il faut apprendre à vivre et à grandir. Mais c’est aussi un palpitant voyage vers la reconstruction, marqué par des rencontres lumineuses avec d’autres espèces.Au fil d’une traversée de plusieurs éléments – air, terre et eau – la fable évoque avec délicatesse la formidable faculté d’adaptation dont sont capables les enfants. Mais elle parle aussi du chemin qu’il faut parcourir pour occuper sa place singulière dans le monde. La marionnette à fils excelle à traduire ici les métaphores et situations mettant en jeu filiation, lien, et appartenance à une communauté. Le passage d’une technique de manipulation à l’autre est l’enjeu d’un parcours vital et ludique. Ce dernier dévoile que la famille est une construction à plusieurs, où l’on peut être à la fois adoptant et adopté. Du 03 au 21 Décembre 2016 AM STRAM GRAM Route de Frontenex 56, 1207 Genève 022 735 79 24 www.amstramgram.ch —CETTE ANNÉE, L’AVENIR EST EN AVANCE Qui ne recule jamais devant un défi ? Qui sait embaumer de poésie et d’humour les scènes les plus hostiles, les contrées les plus reculées, les caves humides ? Qui présume ? Qui prédit ? Qui embellit ? Qui s’ébaubit ? Qui étonne ? Qui détonne ? Qui chante ?

Décembre 2016 - Janvier 2017

EN FAMILLE

Qui enchante ? Qui fait des spectacles en maillot de bain ? Qui se prend pour le Père Noël ? Qui s’offre ? Qui dépasse de la hotte ? Quel maître-horloger est plus avisé que les plus avisés des maîtreshorlogers ? Qui en sait plus que nous tous sur le temps qui passe ?Il y aura comment savoir ce qu’il y aura ? On n’en sait rien. Car avec Robert Sandoz, rien n’est moins sûr que ce qui est sûr. Ce sera une nouvelle carte blanche au metteur en scène neuchâtelois, à l’instar de celle qui lui fut accordée la saison dernière, lorsqu’il annula Noël d’une main ferme. On verra va savoir quoi. On entendra va savoir quoi. On rira à va savoir quelle folie. On pleurera peut-être, qui sait ? On cassera des montres, on montera dans des fusées, on tombera dans une faille temporelle, on marchera sur la lune ou sur des prunes. Comment savoir avec un tel énergumène ? Du 16.12 au 18.12 —LOTO POÉTIQUE Si, c’est un vrai loto ? Avec les cartons pleins de numéros et les boules qui tournent dans la petite machine ? Et quand on a une ligne gagnante, on crie ? Et qu’est-ce qu’on gagne ? Un grille-pain ? Une machine à laver ? Rien de tout ça ? Mais alors quoi ? C’est vrai, on gagne un voyage ? Un voyage au pays de quoi ? De la Poésie ? Ah bon ? Y’a des agences de voyage qui organisent des séjours en Poésie ? C’est pour ça que ça s’appelle un Loto Poétique ? Pourquoi la plupart des gens croient que ça ne sert à rien, la Poésie ? Est-ce que c’est vrai ? Est-ce qu’ils se trompent ? Est-ce que ça sert à quelque chose ? A quoi ? Est-ce que c’est intéressant, les choses qui ne servent à rien ? Est-ce que ça peut changer la vie, un poème ? On se sentira comme à

94

la maison. Ce sera une fête pour les enfants, les jeunes, les adultes qui pourront s’asseoir à la même table. L’air de rien, on entendra de grands poèmes, qu’on offrira comme des cadeaux. On chantera des chansons tous en chœur. On écrira en direct le poème du soir, avec les mots de tous. On improvisera des trucs dont on ne peut pas vous parler vu qu’ils seront improvisés. On fera du rap et du freestyle, ça c’est à peu près sûr. On boira de la grenadine à la santé des poèmes qui sont autant de liens qui mènent à la rencontre. Ce sera juste avant Noël l’occasion de se retrouver en famille, dans un théâtre paré pour la joie.Le Loto Poétique est l’un des dispositifs les plus appréciés du Laboratoire Spontané d’Am Stram Gram. Pour que la surprise reste intacte, la formule est réinventée chaque saison par le collectif d’artistes qui anime la soirée. Vent de folie sur le théâtre, surprises à volonté et toute l’équipe d’Am Stram Gram sur le pont du bateau qui tangue dans les flots impétueux de l’invention. L’un des rendez-vous incontournables de notre programmation. Le 20.12 à 19h —UN CIRQUE À L’ORCHESTRE Qui a dit : « La musique met l’âme en harmonie avec tout ce qui existe » ? Qui a dit : « La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie » ? De qui est cette strophe : « On peut voler à tout âge / Le cirque est un cerf-volant / Sur ses toiles, sur ses cordages / Volent les voleurs d’enfants ? » Aimez-vous Vivaldi ? Bach ? Haendel ? Lully ? Rameau ? C’est quoi, des boomwhackers ? Comment un prélude de Bach peut-il recueillir 1 500 000 vues sur Youtube ? Sur scène, il y aura 5 acrobates-jongleurs et 12 musiciens. On verra des notes de musique faire des triples-sauts, des lutrins se replier à la hâte pour


AGENDA

éviter de gros ballons rouges, un chef d’orchestre baisser la tête pour esquiver une massue qui ira finir va savoir où. On goûtera de grandes oeuvres musicales affolées par des fous à l’agilité inouïe.Dans le cadre de ce nouveau spectacle multidisciplinaire, le Geneva Camerata s’allie à la célèbre compagnie « Les Objets Volants » pour créer une rencontre envoûtante et magique entre des chefs-d’oeuvre du baroque et le monde du cirque et du jonglage. Reconnus pour leur virtuosité époustouflante, les artistes-jongleurs-acrobates de la compagnie revisitent, aux côtés des musiciens de l’orchestre, plusieurs pièces musicales allant de Bach à Vivaldi, en passant par Haendel et Rameau, pour présenter un spectacle hypnotique et hors des sentiers battus. Fidèle à sa mission de « dépoussiérer » la musique classique et de la présenter de manière plus dynamique, ouverte et audacieuse, le Geneva Camerata invite le public, dans le cadre de cette première collaboration avec le Théâtre Am Stram Gram, à embarquer pour un voyage vers des planètes artistiques lointaines, éclectiques et rayonnantes. Du 13.01 au 15.01 —CHOTTO DESH Au Bangladesh, à quoi rêvent les enfants ? C’est où, le Bangladesh ? C’est qui Akram Khan ? L’un des plus grands chorégraphes du monde, c’est vrai ? Et c’est sa véritable histoire qu’il a mise en scène ? Comment voyage-t-on dans sa mémoire ? Est-ce que les souvenirs tiennent compagnie ? Où se loge la mémoire à l’intérieur de soi ? Ça s’incarne ? Ça bouge, la mémoire ? Est-ce que tous les enfants du monde ont le droit de rêver de danser leur vie ? Est-ce qu’on peut voir des éléphants sur les rives du

Go Out! Magazine

EN FAMILLE

fleuve Buriranga ? Est-ce qu’on peut les toucher ? Est-ce que la danse permet de toucher des choses intouchables ? On mélangera danse, théâtre, vidéo, texte, musique et sons. On sera seul avec le danseur et pourtant, le monde sera envahi de présences. On ira chercher un poisson dans la gueule d’un crocodile. On caressera la trompe d’un éléphant. On dansera avec une chaise géante. On suivra un vol de papillons. On sortira ses pagaies pour traverser le fleuve. Un danseur suspendra la vie au moindre de ses mouvements. Ce sera d’une beauté inédite, cette danse écrite par l’un des plus grands. On essaiera de ne pas rester bouche bée trop longtemps, pour éviter de gober des mouches. On partira loin, très loin dans sa propre mémoire, et dans la mémoire ancestrale de l’humanité, en un lieu apaisé, partageable, salutaire. Am Stram Gram accueille pour la première fois l’Akram Khan Company pour ce solo dansé de haut vol, version enfance et jeunesse du légendaire solo d’Akram Khan intitulé DESH. Revisité avec la collaboration de Sue Buckmaster, ce retour au pays natal permet aux plus jeunes d’accéder à l’une des plus grandes signatures chorégraphiques actuelles. Du 19.01 au 22.01 —LA BRIOCHE DES MIOCHES Tu savais que ça existe depuis 1820 au moins ? Dans ton carnet de bal, il y avait une colonne avec les danses au programme de la soirée et une colonne pour qui t’invitait à danser. Tu notais le nom de ton cavalier ou de ta cavalière en face de la danse que vous aviez partagée. Et là, tu sais qui va danser ? Toi. Ben ouais. Toi. Avec qui ? Avec Madeleine. Tu ne sais pas qui est Madeleine ? Sérieusement ? Mais Madeleine, c’est Madeleine ! C’est quelqu’un, une fois que tu l’as rencontrée, tu

95

ne l’oublies pas. Quelqu’un a-t-il déjà oublié Madeleine ? Moi, ça m’étonnerait. T’as déjà dansé le hula-hoop à Honolulu ? Le sirtaki à ski ? Le cha-cha-cha à roulettes ? On découvrira le travail remarquable de l’illustratrice genevoise Mirjana Farkas. Petits et grands, enfants et parents, entreront dans son livre intitulé Carnet de Bal(Editions La joie de lire). On dansera dans les pages, en essayant de ne pas trop froisser le papier. Ce sera aussi l’occasion de retrouver la comédienne et danseuse Madeleine Piguet-Raykov (Nos amours bêtes, 2013) pour un voyage endiablé au(x) pays de la danse. Une manière poétique, tonique et drôle de digérer ses tartines. Du 22.01 au 08.02 Théâtre Töpffer Avenue Eugène-Pittard, 21 1206 Genève 022 703 51 25 theatre-topffer.ch Musée d’art et d’histoire Rue Charles-Galland 2 1206 Genève 022 418 25 00 www.mah-geneve.ch

Musée RATH Place de Neuve 1, 1204 Genève 022 418 33 40


AGENDA

LAUSANNE Prog au top L’Arsenic nous embarque à nouveau dans une épopée culturelle sensationnelle! Au programme de ces fin et début d’années: un théâtre réflexif avec La conquête de l’inutile interprété par la Cie Alakran, des ateliers dont un dédié aux adolescents abordant la scénographie et les décors, et un autre sur l’écriture scénique avec l’auteure Marie Fourquet. On met ses préjugés de côté pour assister à la performance expérimentale Un lapin un rideau de Dominique Gilliot et Maeva Cunci ou, pour les plus réalistes, on opte pour le documentaire sur la cellule familial : Family Affair/Lausanne, pour la dernière étape de son parcours européen qui intègre la particpation de familles autochtones dans chaque ville sillonnée. Le mois de janvier se poursuivra poétiquement grâce au monologue Sans partir de Julien Mages, composé de «fragments intérieurs». Pour boucler la boucle, du théâtre politique et subversif avec le réalisateur et metteur en scène Milo Rau, dont la pièce Five Easy Pieces – uniquement avec des enfants – rappelle l’œuvre littéraire Sa Majesté des mouches de William Golding. La mise en scène avait déjà ému les esprits genevois durant le Festival de La Bâtie. On se réjouit de la découvrir à l’Arsenic!

LÀ-BAS

jeune maison d’édition danoise Astep. Forte de l’expérience familiale, elle réédite la collection de lampes VV Cinquanta dessinée par Vittoriano Vigano dans les années 50, ainsi que la suspension mod. 2065 de Gino Sarfatti. Ces véritables icônes du XXème siècle, rares et de grande valeur dans leur édition Arteluce d’époque, sont aujourd’hui disponibles dans des rééditions abordables. Spécialisée dans le design du XXème, Kissthedesign offre la part belle aux créations des années 50 à 60. La création contemporaine n’est pas oubliée pour autant : en effet, la galerie convie de jeunes designers et artistes à participer avec leurs derniers travaux, dont certains réalisés spécialement pour l’exposition. Cette dernère se veut évolutive, et présente les nouveautés en luminaires et miroirs des marques de la boutique, qui agrémenteront au fur et à mesure l’assortiment dès leur sortie en magasin!

Décembre et janvier Centre d’Art scénique contemporain, Rue de Genève 57, 1004 Lausanne www.arsenic.ch Réfléchir la lumière La galerie Kissthedesign propose une nouvelle exposition où les lampes, les miroirs, les surfaces dorées ou brillantes ainsi que les abymes de motifs sont à l’honneur. En première suisse, l’espace dévoile une collection de lampes de la

Décembre 2016 - Janvier 2017

Lumière et réflexion Jusqu’au 11 février Galerie Kissthedesign Av. de Rumine 4, Lausanne Kissthedesign.ch MORGES Le Beausobre a beau jeu

96

Le 18 décembre prochain, le théâtre de Beausobre à Morges accueille la compagnie Käfig sous la direction de Mourad Merzouki et les danseurs de la Companhia Urbana de Dança. Puisant dans leurs sources brésiliennes, ces derniers, originaires des favelas de Rio, mixent et créent une danse acrobatique dans laquelle on retrouve de la capoeira, de la samba, de la bossa nova, mais aussi du hip-hop et de la musique électronique. Spectaculaire, le show promet de vous surprendre. Puis, le 20 décembre le théâtre aura l’honneur d’avoir sur scène une troupe de la Comédie-Française pour jouer Les Rustres, écrit en 1760 par Carlo Goldoni. La pièce satirique retrace la bourgeoisie commerçante vénitienne de l’époque du siècle des Lumières, en mettant en exergue les failles de la société patriarcale et en faisant la part belle au rôle de la femme. Théâtre de Beausobre Av. de Vertou 2, 1110 Morges www.beausobre.ch Yverdon-Les-Bains Esthétisme nippon Destination le Japon pour l’exposition super graphique proposée par la Maison d'Ailleurs : «Pop Art, mon Amour». On y découvre les oeuvres – peu connues dans nos contrées – du «Warhol du Japon», aka Tadanori Yokoo, et du célèbre mangaka – père d'Astro le petit robot – Osamu Tezuka mêlant les arts traditionnels japonais aux tendances artistiques occidentales. C’est la première rétrospective dédiée à Yokoo et la première exposition sur les mangas dans un musée suisse. Le musée de la science-fiction, de l'utopie et des voyages extraordinaires a comparé ces deux artistes de talent en les faisant pertinemment dialoguer avec l’installation multimédia de Joanie Lemercier. À mi-chemin entre


AGENDA

Japon et Occident, le visiteur est convié à découvrir une exposition hors du commun!

LÀ-BAS

l’accent sur le fusain ou la sanguine, le pastel, la gouache ou l’aquarelle, l’encre à la plume ou au pinceau, le crayon sous toutes ses variantes, etc. Jusqu’au 26 février 2017 Musée Jenisch Avenue de la Gare 2, 1800 Vevey www.museejenisch.ch

Jusqu’au 30 avril « Pop art mon amour » La Maison d’Ailleurs Place Pestalozzi 14, 1400 Yverdonles-Bain www.ailleurs.ch VEVEY Eloge du dessin Bonnard, Carrière, Corot, Guerchin, Laurencin, Millet, Steinlen, Soutter, Vallotton: pour parer aux frimas de l’hiver, le Musée Jenisch Vevey propose Rien que pour vos yeux. Les plus beaux dessins des collections, une ode revigorante au trait et à la virtuosité de la main, affirmant haut et fort son amour du dessin. A travers une sélection des plus belles pages de ses collections, l’institution veveysanne invite le spectateur à plonger dans la richesse et la diversité de ces feuilles, dont une grande part est ici montrée pour la première fois au public. De la Renaissance italienne au début du XXème siècle, l’exposition forte de 120 pièces environ aborde ainsi les grands noms de l’histoire de l’art par le biais des techniques du dessin. Les différentes sections de l’exposition mettent tour à tour

Go Out! Magazine

97


ABONNEZ -VOUS

Nom

Prénom

Adresse

NPA/Localité

Vous allez adorer recevoir le magazine chaque début de mois pour faire vos choix de sorties. Alors abonnez-vous ou, selon votre humeur du moment, soutenez Go Out ! en utilisant le coupon ci-dessous ou en consultant www.gooutmag.ch. En plus du tirage d’inscription, les membres de soutien sont tirés chaque mois au sort pour recevoir des billets pour des représentations, en partenariat avec différentes institutions culturelles et festivals en Suisse.

Courriel

Teléphone Les abonnements: Abonnement choisi

1. Le Sympathique   50 CHF (abonnement individuel) 2. Le Tonique   100 CHF (abonnement entreprise ou institution) 3. Le Sublime   250 CHF (abonnement individuel de soutien)

A renvoyer par mail à: info@gooutmag.ch ou par courrier à: GoOut ! magazine Rue du Diorama 16 1204 Genève

4. Le Paradis   1000 CHF (abonnement institutionnel de soutien)


ILS VOUS TRANSPORTENT À L’OPÉRA DES NATIONS MIMÌ & RODOLFO INCONTOURNABLES

EKATERINA SIURINA DMYTRO POPOV PAOLO ARRIVABENI LA BOHÈME • OPÉRA • PUCCINI 21 DÉCEMBRE 2016 > 05 JANVIER 2017 LE MYTHE DE JASON REVISITÉ

L. GARCÍA ALARCÓN SERENA SINIGAGLIA EZIO TOFFOLUTTI IL GIASONE • OPÉRA • CAVALLI 25 JANVIER > 07 FÉVRIER 2017 UNE MESSE POUR LES VIVANTS

BALLETT AM RHEIN DÜSSELDORF DUISBURG MARTIN SCHLÄPFER EIN DEUTSCHES REQUIEM • BALLET • BRAHMS 10 > 12 FÉVRIER 2017

TRAGÉDIE & SCHIZOPHRÉNIE

MARK STONE JENNIFER LARMORE DAVID McVICAR WOZZECK • OPÉRA • ALBAN BERG 02 > 14 MARS 2017


Go Out! N°47 décembre 2016 - janvier 2017  

Genève aime-t-elle l’art ? Lausanne, ville de la nuit et du théâtre, Bâle, capitale de l’art contemporain, Zurich, cité de musées. Une tril...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you