Go Out! n°92 // Juillet-août

Page 1

N°92 juillet - Août 21 LE MAGAZINE CULTUREL GENEVOIS

info@gooutmag.ch - www.gooutmag.ch


Un vélo fait pour Genève Livrable chez vous en une semaine


2 Rue Etienne Dumont 1204 Genève Switzerland www.miloo.co @miloo_co



B

E

Y

O

N

thealpinagstaad.ch

D


© Gabin Corredor / Beaver Dam

théâtre danse musique cirque

www.vernier.ch/culture

Culture et communication 022 306 07 80 • scc@vernier.ch

Suivez-nous ! VilledeVernier


ÉD`ITO Il y a deux étés, voyager n’était qu’une simple formalité et rien n’était plus spontané que de prendre un avion ! En quelques clics, on avait notre billet électronique en poche, paré pour n’importe quelle odyssée débridée. Comment aurions-pu deviner qu’aujourd’hui nous serions presque assignés à résidence ? Partir est devenu une quasi quête, un fantasme. Mais au fur et à mesure que les frontières se ferment, il nous reste l’essentiel : le rêve. Imaginer une ville, un pays, n’a pas besoin de passeport. La culture est présente pour nous transporter ou nous ramener dans ces contrées fantasmées. Go Out! entretien cette mission de vous accompagner dans d’autres hémisphères, de prendre le large mentalement à travers les divers offres culturelles. Pour débuter, on vous embarque à travers notre cover à Benidorm et la très éloquente série de clichés signée avec dextérité par Danny Franzreb pour photoSCHWEIZ, la plus grande et la plus importante exposition de photographie en Suisse. La station balnéaire, autrefois petit village de pêcheurs de la côte valencienne est devenue la Mecque européenne du tourisme de masse. Un vrai pied de nez au coronavirus ayant désormais ramifié nos rassemblements estivaux. Plus près de chez nous, on se laisse transporter par une exposition à ciel ouvert : Éphémère et durable - Balade artistique au bord de l’Aire, une initiative réunissant onze artistes dans un cadre d’exception, au bord de cette rivière qui traverse les communes et même les frontières. Puis direction, Quartier Libre sur le Pont de la Machine, avec l’exposition Global Happiness qui installe ses bonnes énergies en Suisse romande et donne aux genevois une leçon remplie de joie. Je vous laisse découvrir dans cette édition, une kyrielle de festivals dont Musique en été ou Château Sonic ainsi que d’autres manifestations estivales qui raviront vos sens en carence de sensations fortes. N’hésitez pas à nous narrer vos aventures locales ou nationales sur les réseaux sociaux où par email. Le partage reste notre arme de construction massive. Sortez profiter de votre été, explorez et partagez !

Mina Sidi Ali

Go out! magazine

7


tv radio digital

La culture avec des grands C Suivez l’actualité culturelle

C Connivent C Colossal C Com C Complet C Complice C Cool C Cadré C Cliché C Combiné C Corsé C Captivant C Cloné C Cohésif C Compulsif C Capital C Captivant C Culotté C Chimique C Chic C Clair C Chaud


N°92 10n11

45.

HIGHLIGHT

MODE

77.

AUTOMOBILE

12n13

COUPS DE CŒUR, COUPS DE GRIFFE

CULTURE

STAY COOL

RDV PRIS

15n48

49n80

81n84

17.

ART / EXPO

33.

RÉSIDENCE

51.

COUP DE FOOD Crédits photos  59.

HÔTEL

À Gauche : © La Casa Orgánica Au centre : © La Riviera du Rhône,

34.

FESTIVAL

62.

OBJET DU MOIS

Four Seasons Hotel des Bergues À droite : © Théâtre de l'Orangerie

39.

ARCHITECTURE 43.

LIVRES

64.

HORLOGERIE 67.

BEAUTÉ

EN COUVERTURE

IMPRESSUM

Rédacteurs Aurore de Granier, Ambre

© DANNY FRANZREB

Éditeur Association Go Out!

Oggier, Rocaya Ramadhan, Rayane M'zouri

EXPOSANT PHOTOSCHWEIZ

Directrice de la publication Mina Sidi Ali • mina@gooutmag.ch

CONTACT

Cheffe d'édition Aurore de Granier

info@gooutmag.ch

Graphiste Lucie Goujat

www.gooutmag.ch

N°92

Resp. rubrique art contemporain Ambre Oggier

juillet - Août 21 LE MAGAZINE CULTUREL GENEVOIS

info@gooutmag.ch - www.gooutmag.ch

Go Out! magazine

9


Genève Genève Genève Genève Genève Genève Genève Genève Genève Genève Ge Genève

06.07–27.08

2021

Musiques en été 2021 Musiques en été 2021 Musiques en été 2021 Musiques en été 2021 Musiques en été 2021 Musiques en été 2021 Musiques

Genève

Concerts Live en plein air Genève, ville de culture www.geneve.ch

www.musiquesenete.ch


HIGHLIGHT

À VOS CLICS ET PLUS BEAUX CLICHÉS !

Le Musée d’Éthnographie de Genève (MEG), en collaboration avec @igersgeneva propose un concours photo jusqu’au 21 juillet. Participez en vous laissant inspirer par l'architecture du MEG ! Les photos gagnantes seront imprimées et affichées cet été dans le jardin du MEG. Les photographes gagnant-e-s seront invité-e-s à une visite en avant-première de la prochaine exposition du MEG.

Pour participer ? Rien de plus simple : 1. Publiez vos photos sur Instagram (en profil public) en taguant le @meg.geneve et @igersgeneva, et en utilisant le hashtag #LeMEGenPhoto. 2. Envoyez les fichiers originaux de vos photos par e-mail à chiara.cosenza@ville-ge.ch Délai de participation : 21 juillet 2021 Les photos doivent être en format vertical ou carré. Les photos doivent être dans la meilleure résolution possible (min. 12 megapixels), afin d'être imprimées en grand format. Go Out! magazine

11


HERMÈS & MISHIMA

coups de c�ur d'hermès

LA NOUVELLE CAMPAGNE SPA

Chaque année, mes moustaches frétillent quand la nouvelle campagne de la SPA est dévoilée ! Je soutiens chaque année cette très belle initiative dont la communication est réalisée par la créative agence M&C SAATCHI. Ici cette dernière a mis l’accent sur la problématique du trafic d’animaux généré sur internet. Tout ceci pour une question d’argent ! Il est très important de toujours vérifier la provenance de vos compagnons de vie. Ainsi, depuis début juillet, ouvrez grand les yeux, vous verrez partout dans la ville la très belle illustration du genevois Michael Riedler. Il faut bien se serrer les pattes en ces temps incertains. Surtout qu’en lisant la presse, j’ai découvert que beaucoup d’animaux étaient encore abandonnés bêtement. Les ignorant croient n’importent quoi ! Moi et mes potes animaux ont ne transmets que du bonheur et de l’amour et surtout aucun virus. Ainsi, je vous incite à faire comme les 9000 membre de la SPA et moi et soutenir la nature, ce qui vous entoure dont la faune fait partie intégrante. Miaou-rci ! https ://sgpa.ch/

Juin.21

12


HERMÈS & MISHIMA

coups de griffe de mishima

GO AUDIO !

On y a cru aussi. Après l’annonce du Conseil Fédéral en juin dernier, on s’imaginait déjà mes copains félins et moi twerker la piste de l’Audio Club. On était prêt : moustaches aiguisées, poils peignés et chat-rme ravageur prêt à être dégainé ! Le Covid a encore réussi à nous diviser ! Sans le passport éponyme certifiant qu’on est clean, pas de soirées effrénées ! C’est poil hérissé et patte levée qu’on a manifesté notre écoeurement. La team de l’Audio a préféré ne pas ouvrir par indignation et on comprend. Comment rouvrir en sachant que le passeport européen, reconnu dans toute l’Europe, n’était pour l’instant pas accepté par l’application suisse « Covid Certificate Check » qui seule fait foi au moment de valider le QR code à l’entrée des établissements nocturnes. Cela signifie que les matous frontaliers et expats doivent montrer patte blanche avec un test Suisse ! Ce qui est complètement insensé. Même si l’envie d’aller faire la fête est incommensurable et qu’elle titille à l’infini nos envies de sortie, les limites sont ici dépassées. On attendra en signe de manifestation aux côtés de nos amis de l’Audio jusqu’à ce que les autorités redescendent sur terre à notre hauteur et changent les normes d’admissions dans nos clubs préférés. ROOOAR !

Go Out! magazine

13


Jardin botanique alpin de Meyrin Installation artistique & radio en plein air Activités culturelles & botaniques tout public meyrinculture.ch #létéaujardin


CULTURE

© Danny Franzreb exposant photoSCHWEIZ

ARIANA

EPHÉMÈRE ET DURABLE LA BULLE ROSE

GLOBAL HAPPINESS ATELIER ONOKO LEMANIANA LOVE MACHINE CHÂTEAU SONIC MUSIQUE EN ÉTÉ LIVRES DU MOIS ATELIER ISSIMA LA FRIPPE À JO


SAISON 21—22 e

Cindy

Van A c

Mon teir o Fr eita s Gabri e Grégo lla Iac ry Gro ono & sjean

lene

Mar

off ngh thia s La Mat

houmo v

l

Cami

Natach

comedie.ch Esplanade Alice-Bailly 1, 1207 Genève

Gisèle Vienne

avaz

lin

& bez e Ar age gan Les Moréonard L

Julie n Ch

Gosse

ucky & t S a ik r E C ieK Jernberg ia f o S oko a z e R Amir ani dyn iack Koohest Bo o z n Dimitris P Fo rn & e a i u a o p D L L a e i l o e n annou Isabell lei ois August s Fo ia e d c a r M e Hupp nda anç Ma ert teu Jean-Fr rs La Vero rian & i o l f e nal D a i r Da io Tagliarin Edouard Louis toff a l Z Anton s a l o Nic & l uge ro M s e o l Rébecca Balestra Chalrario Sant usmane Sy O I

ues g i r d o Tiago R

din

der Zel

hy

et m r e le M

Julien

Philippe Sair e

ne Jata

a Koutc

Christia

Alexan

& r ibot nnie La Rilde Mo h Mat

ker Alexandr e Doublet Frédériqu e Loliée aulaz Nina Yvette Thér Negr i Pasca Gilles Jobin l Ram Adèle Ha bert enel Etien

g Tom

lio g a S ne

in Peep

lein e d a -M MariePasquier


ART / EXPO

DIPTYQUE CÉRAMIQUE par

AURORE DE GRANIER

Tasse « Corps à corps », Fanny Dioguardi-Liberek (Suisse, 1979), 2010 Faïence moulée, émail noir Musée Ariana / Don Isabelle Naef Galuba, 2012 – Inv. AR 2021-3-1, Photograpbie : Nicolas Lieber, © Musée Ariana, Ville de Genève

Le musée de l’Ariana nous invite à découvrir non pas une, mais deux expositions d’exception qui nous invitent à porter un regard nouveau sur la céramique. D’un côté, la tasse, cet accessoire du quotidien, cet objet de vaisselle qui depuis des décennies se fait récipient de nos breuvages, sort des réserves du musée pour se joindre aux pièces collectionnées par Lionel Latham. Au programme un siècle de tasses, des pièces les plus simples aux plus ornementées, en passant de l’artisanat à l’art, dévoilant des objets aussi peu pratiques que sculpturaux. Sur le second pan du diptyque, la création contemporaine est à l’honneur, et mélange sans tabou peinture et céramique. Deux artistes britanniques proposent une exposition inédite, rassemblant des pièces qui seront pour certaines présentées au public pour la première fois, ayant été produites pour l’événement. D’un côté Robert Dawson, qui invite son professeur et ami Richard Slee dans l’institution genevoise. Un diptyque céramique qui nous donne deux bonnes raisons de retourner à l’Ariana.

Go Out! magazine

17


ART  / EXPO

Robert Dawson (1953) Changeover (détail), 2019 Argile et pigment textile sur toile 60X138 cm © Robert Dawson

les époques se fait remarquer. Pendant la première moitié du 20ème siècle, l’artisanat et les créations industrielles dominent. Et puis l’après-guerre voit naître des créations moins pratiques, plus osées, pensées de plus en plus souvent par des artistes, des designers, qui détournent la tasse pour faire de cet objet utilitaire une pièce à part. Des modèles de porcelaine délicate et d’or de manufacture allemande des années 1900, au renouveau des années 1950, offrant des créations aux décors et aux formes variées, pour enfin aboutir aux années 2000 qui laissent place à des surprises plus artistiques que pratiques, la tasse est bien plus complexe et multiple qu’elle n’y paraît. Stanislas Anthonioz de conclure, « Je pense que ce qui rend cette exposition unique c’est que peu importe l’âge, chacun peut s’y retrouver. La tasse est un objet du quotidien qui porte l’esthétique de son époque et s’invite dans tous les foyers ». Vous ne boirez pas la tasse, vous en redemanderez.

CENT ET UNE TASSES

C’est un petit objet du quotidien auquel on ne prête parfois plus vraiment attention. Et pourtant elle nous suit souvent toute la journée, accueillant café, thé, chocolat, ou autres pour ceux qui osent blasphémer. La tasse se met dans tous ses états pour la nouvelle exposition sobrement intitulée Tasses ! du musée de l’Ariana. Cette thématique aussi sobre que surprenante est née dans l’esprit de Lionel Latham, galeriste d’art installé à Genève, qui possède lui-même une importante collection de ces objets, accompagné de sa fidèle soucoupe. « Le thème de cette exposition a été inspiré par une présentation qui remonte à quelques années en arrière et durant laquelle le musée avait consacré la totalité de l’espace aux créations de la manufacture Langenthal. Au départ de l’exposition se trouvaient les 28 tasses que Lionel Latham a sélectionné dans sa propre collection, et il est ensuite venu choisir dans les réserves du musées les 73 autres pièces. Pourquoi la tasse ? Il souhaitait s’intéresser à un objet que l’on trouve dans tous les foyers » explique Stanislas Anthonioz le co-commissaire de l’exposition.

LAC DES CYGNES ET KALÉIDOSCOPES

Passons des tasses à l’abstraction la plus complète. Ici plus question de vaisselle ni d’objet pratique, l’art est au cœur de cette exposition qui mêle sans tabou dans les murs de l’institution céramique, et peinture. Pièces à problèmes est un projet aussi surprenant que passionnant qui réunit deux artistes britanniques. À l’initiative du projet, Robert Dawson, connu pour ses créations céramiques qui nous donnent le tournis, grâce à la technique du transfert (apposition via un procédé technologique d’un motif copié sur

Si les créations du 20ème siècle, spécialité du galeriste, et l’Europe, champ de conservation principal du musée, ont été sélectionnées pour leurs périodes de création, et leur illustration d’une époque, Lionel Latham a avant tout été guidé par ses coups de cœur. À travers les 12 vitrines de la salle du musée, une décennie est représentée, allant de 1900 à 2020. Au détour des vitrines, la différence entre Juin.21

18


ART / EXPO

Richard Slee (1946), Swan, 2019, Céramique émaillée, latex Photographie : © Courtesy Richard Slee and Hales Gallery, London and New York

un objet préexistant, ou dessiné, qui est ensuite appliqué sur une nouvelle surface) qu’il a longtemps utilisé sur ses pièces. Peintre avant tout, il retourne à ses premières amours, sans abandonner totalement la céramique. Et c’est à Genève, ville qu’il connaît bien, qu’il a décidé de donner vie à son nouveau projet. Familier de l’Ariana, il est venu en étudier les collections, mais aussi l’architecture, les motifs de ce lieu, et toujours grâce à une technique de transfert, a transposé ses motifs sur des toiles. La céramique n’a cependant pas totalement quitté sa pratique, en effet sa technique picturale est ici réalisée avec des argiles crus mélangés à de la colle. Véritables kaléidoscopes une fois démultipliés et juxtaposés, les toiles nous plongent dans une image qu’il nous revient de déchiffrer, de comprendre, par nous-mêmes. Et pour le curieux, des QR codes sont mis à disposition, de manière à découvrir l’objet ayant inspiré l’artiste.

visiteur à se raconter sa propre histoire, à dérouler son propre récit. « Les deux artistes travaillent dans cette exposition des médiums différents, et leur esthétique, leur langages artistiques, sont très différents. Mais ils se retrouvent tous deux dans cet approche unique du monde, cette volonté d’apposer une lentille sur les objets et de nous forcer à les regarder autrement, avec un regard nouveau » nous confie la curatrice de l’exposition, Sophie Wirth Brentini. C’est alors un mélange gracieux entre peintures enivrantes et lac des cygnes, kaléidoscopes et outils étonnants. Ouvrez l'œil, car l’humour est partout, et avant tout, laissez vous guider vers une nouvelle vision, une lentille qui s’ouvre sur le monde et vous laissera rêveur.

Mais sur ce projet Robert Dawson n’est pas seul. Il a fait appel à son mentor, et avant tout son ami, le céramiste Richard Slee. Connu pour son remaniement humoristique des objets anglais, il est aussi à l’origine d’une série d’outils détournés dont une partie sera présentée lors de l’exposition. Mais le clou du spectacle ici est sa série de cygnes, inédite et pensée pour l’espace de l’Ariana, installée selon un angle précis sur les longues tables de la salle du musée. Les pièces céramiques dialoguent alors avec les toiles, sans présenter de lien flagrant, mais poussant au contraire le

Du 18 juin au 31 juillet 2021

Tasses ! Regards de Lionel Latham Musée de l’Ariana

Go Out! magazine

19

www.musee-ariana.ch Pièces à problèmes Robert Dawson et Richard Slee Du 18 juin 2021 au 9 janvier 2022 Programmation complète des événements de médiation (ateliers de croquis sur le vif, visites tactiles pour les personnes mal voyantes qui auront l’opportunité de toucher les oeuvres de Richard Slee) à découvrir sur www.musee-ariana.ch


Opéra

Récital & concert

Sergueï Prokofiev Guerre et Paix Alejo Pérez / Calixto Bieito

Stéphane Degout

Claudio Monteverdi Le Couronnement de Poppée Iván Fischer

Patricia Petibon

Gaetano Donizetti Anna Bolena Stefano Montanari / Mariame Clément

Anita Rachvelishvili

Georges Bizet Les Pêcheurs de perles David Reiland /Lotte de Beer Richard Strauss Elektra Jonathan Nott /Ulrich Rasche Jean-Baptiste Lully Atys Leonardo García Alarcón / Angelin Preljocaj Peter Eötvös Sleepless Peter Eötvös & Maxime Pascal / Kornél Mundruczó Leoš Janáček Jenůfa Tomáš Hanus / Tatjana Gürbaca Giacomo Puccini Turandot Antonino Fogliani / Daniel Kramer

GTG.CH

Ian Bostridge

Pretty Yende

Asmik Grigorian


ART / EXPO

L’'ART DE LA NATURE par

AURORE DE GRANIER

Vincent du Bois, Waterdrop © Éphémère et durable – Photographie : Bayart

C’est un projet qui place l’art dans la nature, et s’en sert non pas comme support unique, mais vient la mettre en valeur. Éphémère et durable - Balade artistique au bord de l’Aire est une initiative qui réunit onze artistes dans un cadre d’exception, au bord de cette rivière qui traverse les communes et même les frontières. Avec pour objectif de rendre l’art plus accessible à tous, tout en présentant la richesse de ce milieu naturel, cette exposition en plein air mélange avec grâce les deux univers. Quand une balade au bord de l’Aire se transforme en exposition à ciel ouvert.

Go Out! magazine

21


ART / EXPO

Pierre Chamoux, Poissons en l'Aire © Éphémère et durable – Photographie : Bayart

Séverin Guelpa, Monuments © Éphémère et durable – Photographie : Bayart

Jean-Samuel Coste, Méandres © Éphémère et durable – Photographie : Bayart

Jérémie Gindre, Le poisson-qui-flotte © Éphémère et durable – Photographie : Bayart

Collectif Galta, Travaux des mois © Éphémère et durable – Photographie : Bayart

Juin.21

22


ART / EXPO

Nous avons l’habitude de marcher pour découvrir une exposition, sur les parquets cirés des musées, les carrelages marbrés des galeries, mais pour assister à celle-ci on vous conseille plutôt de chausser vos chaussures de marche. Car au-delà d’être une exposition, Ephémère et durable est avant tout une promenade, un chemin arpenté avant nous par Jean-Jacques Rousseau et Nicolas Bouvier, qui s’il reste plongé dans la nature s’agrémente de nouveaux joyaux. Trois objectifs prennent vie au cœur du projet : le désir de valoriser le site en tant que milieu naturel, le souhait d’y intégrer une dimension artistique, et enfin la volonté de faire connaître cet espace à un plus large public. En extérieur, sur les rives de l’A ire, les œuvres de 11 artistes, pour la plupart des talents locaux, sont exposées à la vue de tous, offrant l’art à tout le monde, et surtout là où on ne l’attend pas. Le point commun des 11 projets retenus ? La nature, l’environnement dans lequel ils sont exposés. Les poissons en l’A ire de Pierre Chamoux se sont échappés de la rivière, tandis que les Méandres de Jean-Samuel Coste nous entraîne dans un labyrinthe fait d’arbres fruités, puis Ouvrage, projet d’Andreas Kressig, interroge notre rapport à la terre dans ce territoire renaturé avec son installation qui parle de notre impact, et bien sûr, de la nature.

Andreas Kressig, Ouvrage © Éphémère et durable – Photographie : Bayart

Au détour d’un arbre, sur les berges de la rivière, dans une clairière avoisinante, on découvre alors des œuvres inattendues, qui par leur sujet et leur approche du lieu ont toute leur place dans cette nature. Car la visée de ce projet est aussi de faire comprendre aux passants la valeur de ce territoire et la richesse de la biodiversité, de nous le faire découvrir avec un œil nouveau, notamment grâce aux matériaux utilisés par les artistes qui ont tous été recueillis sur le site tout en respectant son environnement. Que la nature devienne poétique, botanique, aventurière ou même agricole, le filtre de l’art nous la fait redécouvrir, et nous y rend plus sensible. Pour les municipalités concernées par le projet, cette rencontre entre culture et nature, même s’il fut pensé en amont, tombait comme une évidence suite aux événements de l’année passée. Le projet transcende alors les frontières, traversant les communes de Bernex, Confignon, Onex, Perly-Certoux, et Saint-Julien-en-Genevois, suivant le cours naturel de la rivière. Une exposition entre art et nature aussi précieuse qu’un éphémère, et qu’on se presse alors d’aller découvrir sous le beau soleil de l’été avant qu’elle ne disparaisse.

Ephémère et durable Balade artistique au bord de l’Aire Du 29 mai au 26 septembre 2021 Calendrier des événements, adresses et informations

June Papineau, Genii Locorum © Éphémère et durable – Photographie : Bayart

Go Out! magazine

complémentaires sur www.ephemere-et-durable.ch

23


ART / EXPO

DES ÉCHECS COLORÉS POUR METTRE EN ÉCHEC LE SEXISME par

AMBRE OGGIER

© Giona Mottura

Les échiquiers géants du parc des Bastions font véritablement partie du paysage urbain et culturel genevois. Chaque jour, passionnés et amateurs s’affrontent à coup de pions surdimensionnés, mais force est de constater que ce terrain de jeu est majoritairement occupé par des hommes alors que les femmes et les plus jeunes se divertissent à d’autres endroits du parc. C’est pourquoi, le collectif féministe La Bulle Rose a décidé de changer le jeu, au sens propre comme au sens figuré, en ajoutant aux traditionnels échiquiers un échiquier Yalta aux couleurs pop et acidulées. Un changement radical qui a pour but de questionner la répartition des genres dans les espaces publics mais aussi d’inciter tout un chacun à investir cet espace et à se le réapproprier.

Juin.21

24


ART / EXPO

© Giona Mottura

Si vous êtes passés par le parc des Bastions récemment et que vous vous êtes promenés près des grands échiquiers, vous avez alors sûrement remarqué ce drôle de jeu éclatant de couleurs flashy qui s’est invité, sans discrétion, au milieu de ce lieu habituellement immuable. « Tout change constamment, y compris dans le monde des échecs » disait le champion d’échecs Mikhaïl Botvinnik, et il ne croyait pas si bien dire ! Aux Bastions actuellement, les échecs ne se développent plus uniquement autour du principe de binarité puisqu’ils ne se jouent plus à deux mais à trois, et les pions comme le plateau se parent de couleurs vives. Le jeu d’échecs traditionnel s’est drastiquement métamorphosé pour que de nouvelles populations osent investir le lieu et s’y sentir légitime. En repensant le jeu d’échecs, le collectif questionne les normes et les assignations de genre, de classe et de race à la fois présentes dans les échecs et dans la réalité. Quant aux échecs Yalta, il s’agit d’une variante des échecs traditionnels qui se jouent à trois. Ceci dit, pas de panique, le jeu reste pratiquement inchangé et un panneau explicatif clarifie les quelques modifications de règles afin que chacun puisse y jouer. De surcroît, vous pouvez participer activement à ce projet lors de deux ateliers de création de pièces d’échecs qui seront organisés le 3 juillet et le 28 août, de 14h à 16h. Lors de ces ateliers, les participants seront invités à réinventer une ou plusieurs pièces du jeu afin de s’interroger sur les stéréotypes de genre. Ces journées seront alors l’occasion pour tous d’échanger et de réfléchir quant

Go Out! magazine

25

aux normes formatées et imposées par notre société. Attention, le nombre de place étant limité, il est nécessaire de confirmer sa présence en envoyant un mail à l’adresse du collectif : bulleroose@gmail.com. Ce projet est subventionné par la Ville de Genève dans le cadre du plan d’action municipal « Objectifs zéro sexisme dans ma ville », la fondation Emilie Gourd et Vadavi SA. LA BULLE ROSE

En 2019, Vanessa Ferreira Vicente et Marie van Berchem lancent la Bulle Rose, un projet artistique féministe et engagé questionnant les diverses représentations des corps et de la sexualité. En engageant des actions créatives dans l’espace public et en créant des installations participatives, la Bulle Rose nous invite à déconstruire les représentations imposées par la société et à créer de nouveaux archétypes divers et inclusifs. Par ailleurs, ce sont elles qui ont créé Vulvita, l’immense vulve confectionnée en velours et en sequins qui a défilé lors de la grève des femmes en 2019.

La Bulle Rose N° 6 : jeu d’échecs Yalta Echiquiers du parc des Bastions Ateliers : 3 juillet & 28 août de 14 à 16h Instagram : @labulle__rose Facebook : @labullerosege Bulleroose@gmail.com www.geneve.ch/zero-sexisme


ART / EXPO

VOYAGE AU PAYS DU BONHEUR par

AURORE DE GRANIER

Un monde heureux © Sven Beham

Et si on parlait un peu bonheur ? Après une année passée en majorité le moral dans les chaussettes, l’exposition itinérante d’Helvetas, Global Happiness, vient interroger ce concept aussi complexe à définir qu’à identifier. Au cœur de ce projet, une question se fait centrale et s’annonce dès le titre de l’exposition : « de quoi avons nous besoin pour être heureux ? ». En Suisse, mais aussi à travers le monde, le projet présenté au Quartier Libre SIG tente de répondre à une des questions les plus importantes et les plus posées de notre époque. Au-delà de la sensation de bonheur, c’est sa durabilité qui préoccupe, et nous interroge sur la recette d’une vie heureuse. Après avoir posé ses valises dans d’autres cantons, Global Happiness s’installe en Suisse romande pour la première fois et nous donne à nous genevois une leçon remplie de joie. Quand le bonheur fait le sujet d’une exposition.

Juin.21

26


ART / EXPO

Globe terrestre © Helvetas, Christophe Vuilleumier

Comment être heureux ? Qu’est-ce qui nous procure cette sensation ? Peut-on être heureux tout en respectant les ressources à notre disposition, et ainsi vivre dans un bonheur durable pour la planète, et les autres ? Le bonheur n’est pas un sujet simple, et nous sommes encore loin d’en avoir fait le tour. Et pourtant, l’organisation suisse de développement Helvetas plonge dans ce sujet tête la première pour nous entraîner dans un voyage à travers le bonheur durable. Si le bien-être personnel est au cœur de la question, l’exposition le relie aux Objectifs de développement durable de l’ONU qui nous démontrent que la satisfaction de chacun réside dans le respect de tout et tous. La pandémie de cette dernière année et demi, le changement climatique qui se fait de plus en plus visible, les ressources naturelles devenues de plus en plus limitées, sont la preuve que le bonheur ne peut se construire seul et repose sur un écosystème plus large. Car selon Catherine O’Brien, chercheuse canadienne, sans bonheur durable pour tous, le bien-être personnel ne peut être atteint. Les questions de l’écologie, de l’autre, mais aussi des futures générations jouent un rôle capital dans notre propre vie, et leur porter préjudice rendrait impossible notre satisfaction personnelle.

découvrons alors l’appartement d’une jeune minimaliste à la vision résolument novatrice du monde, avant de partir pour les rues de Santiago du Chili et d’arpenter ses quartiers visionnaires, puis direction le Bhoutan où le Bonheur National Brut est un indice des plus précieux. Au-delà des vidéos, des citations définissant le bonheur, et venues du monde entier, nous permettent de comparer notre vision du monde à celle d’un habitant de l’autre bout de la planète, remettant parfois en question notre point de vue, pour le meilleur. Enfin on s’arrête, émus, devant le mur d’archives du bonheur installé dans l’espace d’exposition. Accroché à celui-ci, des objets prêtés par des Genevois, des Suisses venus d’autres cantons, des personnes vivant dans d’autres pays, viennent symboliser le bonheur d’un individu. Encouragement à la réflexion sur notre propre bonheur, notre quotidien, notre entourage, Global Happiness est bien plus qu’une exposition. C’est une quête, un espace de réflexion, un voyage, et aussi une petite piqûre de rappel qui nous souffle à l’oreille que si le bonheur ne se comprend pas de la même façon pour tout le monde, chacun mérite de le ressentir.

Global Happiness : de quoi avons nous

Global Happiness est alors une exposition qui aborde le bonheur sous un angle nouveau, où la durabilité est une des clés de ce succès personnel. Valeurs partagées par Helvetas et le SIG, elles prennent vie à travers six pavillons où sont diffusées des vidéos de personnes venues de Suisse, du Guatemala, du Mali et du Bhoutan. Nous

Go Out! magazine

27

besoin pour être heureux ? Du 6 mai au 17 octobre 2021 Quartier Libre SIG, Pont de la Machine Informations complémentaires sur https ://ww2.sig-ge.ch/actualites/ ouverture-de-lexposition-global-happiness-de-quoi-avons-nousbesoin-pour-etre-heureux


EN PARTENARIAT AVEC

MASQUES & THÉÂTRE

16 OCTOBRE 2020 8 AOÛT 2021


ART / EXPO

IMAGINAIRE SANS FRONTIÈRES par

AURORE DE GRANIER

L’atelier Onoko présente sa nouvelle exposition à la Fondation WRP. Un accrochage entre rêve et réalité, entre flou et tangible, qui nous entraîne à travers un voyage vers les mondes de l’imaginaire. Au cœur de l’exposition, trois séries de photographies qui nous font toutes hésiter entre la capture mécanique d’une image, et l’impressionnisme, l’aquarelle, un effet de peinture poétique et délicat qui nous invite à devenir acteur de ces images. À nous de les interpréter, de les comprendre, de les rêver, et tout simplement de les vivre.

Exposition Voyage entre les mondes © Onoko

La Fondation WRP accueille en cette aube d’été la nouvelle exposition de l’atelier Onoko, studio créatif basé à Genève et imaginé par l’inséparable duo d’artistes Manon et François. Les deux conjoints, respectivement architecte d'intérieur et architecte, se sont tournés vers la photographie, d’abord avec leur studio de photo d’architecture, Think Utopia, avant de tomber dans l’art. Avec leur exposition Voyage entre les mondes, ils nous entraînent à la frontière de la photographie, nous obligeant à regarder leurs créations de plus près, et enfin à les compléter en laissant libre cours à notre imaginaire. Pensée en trois séries, cet accrochage dévoile le large spectre d’idées du duo. Tout commence avec Détails, une série qui les rappelle à leurs premières amours, l’architecture. Dans cette suite nous trouvons alors des détails de bâtiments, d’architecture, qui une fois sortis de leur Go Out! magazine

29

contexte deviennent abstraits, s’individualisent, pour devenir œuvre d’art à part entière. Grâce à la photographie, au cadre choisi, l’ensemble devient fragmenté, se jouant de la lumière, des ombres, et nous poussant à imaginer. Ce retour détourné à l’architecture nous rappelle que la construction ne se pense jamais uniquement dans son ensemble, mais que le détail s’y fait roi. Percept prend ensuite le relais. Brillamment nommé d’après le concept de Gilles Deleuze, qui le voyait comme un ensemble de perceptions et de sensations, il nous entraîne dans un flou artistique aussi esthétique que sans frontière. Dans cette série tout repère disparaît, les percepts viennent atténuer les formes jusqu’à l’abstrait pour que seules la lumière et la couleur restent. Nous hésitons alors entre photographie et peinture, l’impressionnisme se rappelant à nos esprits devant les dégradés et les jeux de lumière. Ces photographies, toujours imaginées à deux par l’inséparable duo, nous font douter, mais par-dessus tout rêver. La dernière série exposée à la Fondation, Kakko, flirte elle avec l’installation. Dans la pièce, des photographies suspendues à des fils, frôlant le sol, dansent au gré de nos mouvements. Ici le flou est encore présent, même si des touches de figuratifs nous interpellent, guident notre imaginaire. Le temps est au cœur même de cette dernière série, il file, même si l’on essaye de le suspendre. Bien plus qu’une exposition de photographies, Voyage entre les mondes est une invitation à la philosophie, à la réflexion, un souffle d’air pour l’imaginaire.

Voyage entre les mondes Une exposition de l’atelier Onoko, du 10 juin au 13 août 2021, Fondation WRP, Rue François-Bonivard 12, Genève 1201, https ://fondation-wrp.org


ART / EXPO

LEMANIANA, UN COCON D"'ARTISTES À DÉTISSER par

ROCAYA RAMADHAN

James Bantone, Smell my feelings, 2020 (Detail). Digital Print. Dimensions variables. Exposition Lemaniana © Centre d'Art Contemporain Genève

Naviguons sur le lac Léman avec ses artistes aux alentours dans la visite de la nouvelle exposition du Centre d’Art Contemporain de Genève, Lemaniana. Du 24 mars au 15 août, l’appel à projets proposé par Andrea Bellini avec la collaboration de Mohamed Almusibli, Jill Gasparina et Stéphanie Moisdon nous permet de partir à la découverte de nouveaux artistes situés autour du Lac Léman. La seule restriction étant géographique. La diversité et l’originalité de cette idée post-confinement nous permet de découvrir de nouveaux talents et se veut ainsi plus proche de l’individu et des éléments essentiels retrouvés lors du confinement : la nature, l’amour et la redécouverte des autres. Une manière de se préserver de la solitude forcée durant la pandémie.

Juin.21

30


ART / EXPO

TRAIT D’UNION ENTRE ART ET RELIGION

Soraya Lutango Bonaventure et Ali-Eddine Abdelkhalek ont cherché les points communs entre deux mondes aux antipodes : celui de l’Église et des scènes de club. Ils empruntent des hymnes d’adoration du Kingdom Gospel Club, un collectif de Gospel à six voix, originaire du Congo pour les transformer en sons électroniques. En réunissant ces deux milieux à travers la musique, les deux artistes suisses ont réalisé un projet inhabituel et envoûtant nous faisant vivre ce croisement entre deux sphères que tout oppose. Leur projet ne s’arrête pas là, la bande annonce présentée au Centre d’Art Contemporain va donner lieu à des performances en octobre : une pièce hybride de danse, théâtre et une installation cinématographique, à ne pas manquer ! La dichotomie qui se manifeste dans leur œuvre Taking Care of God (2019) est l’expression même de l’identité des deux artistes. On part ainsi en exploration spirituelle à travers une belle collecte d’images et de sons spécifiques construisant des langages à la fois familiers et étrangers liés aux questions d’identité, de mémoire et de diaspora. RÊVONS DES CORPS

La représentation du corps humain en peinture a toujours été vaste, passant aussi bien par le réalisme que l’abstraction et bien d’autres encore. Pour l’étudiant de la Haute École d’Arts et Design (HEAD) Jeremy Dafflon, il décide de casser ces codes et d’explorer ainsi les possibilités de représentations en s’inspirant d’une esthétique kitsch presque grotesque. Dans ses peintures La Poïa (2020) et One week in Paris (2021), ce sont le portrait de créatures hybrides et androgynes, à mi-chemin entre la femme, l’homme, l’animal, l’adulte et l’enfant créant ainsi une sorte de chimère. Le corps pour lui, se transforme en un lieu de rencontre entre tous ces contrastes biologiques. Pourquoi se contenter d’une représentation classique du corps quand on peut en dévoiler d’autres attributs ? Prenons La Poïa (2020), où la peinture de ce corps au physique à double identité se mêle aux représentations de divinité hindoue. Cela sur un fond champêtre digne d’un rêve. Au-delà d’un travail décoratif, l’artiste a cherché à traiter des thématiques de la sexualité, de l’érotisme et des identités de genre. Un panel de sujets à découvrir au travers de sublimes peintures. UNE GUÉRISON PAR NOS SENS

Dans le paysage urbain que nous connaissons, les fontaines publiques ont aussi bien été décoratives qu’utilitaires. Avec ces deux pièces en céramique rappelant des fontaines, Anxiolitic fountain et Aphrodisiac cabinet (Active substances, 2020), l’artiste Lou Masduraud affirme son travail en empruntant ces éléments de l’ordre

Go Out! magazine

31

Exposition Lemaniana © Centre d'Art Contemporain Genève Photographie : Mathilda Olmi

publique, qu’elle remanie afin d’introduire une dimension médicinale à l’objet. Ce questionnement sur les politiques d’organisation et comment sont-elles structurées devient le fil rouge de son travail. L’artiste déconstruit l’infrastructure qu’est la fontaine, spectacle de l’abondance de l’eau potable, un bien commun pourtant contrôlé par la ville. Lou Masduraud s’approprie ainsi ces fontaines et créent des « anti-fontaines » par la sculpture excentrique de ces objets propre à l’art grotesque. Elle prend, effectivement, d’assaut l’architecture de ces derniers et intègrent une ornementation de figures difformes et monstrueuses, inspirées de l’hydraulique urbain : robinets, tuyaux, bains, urinoirs. Malgré leur apparence hors du commun, les deux sculptures exposées ont des propriétés bénéfiques, diffusant du millepertuis aux vertus antidépressives et de la sarriette connue pour ses vertus aphrodisiaques. Pour vaincre les miasmes de la pandémie actuelle, ces « anti-fontaines » aux vapeurs médicinales sont finalement un remède physique et spirituel à notre situation fluctuante.

Lemaniana Centre d’art contemporain de Genève Rue des Vieux-Grenadiers 10, 1205 Genève www.centre.ch


Expositions et visites virtuelles Portfolios des diplômes Bachelor et Master 2021 Plateforme en ligne

www.head-geneve.show


RÉSIDENCE

UNE RÉSIDENCE LITTÉRAIRE PAS COMME LES AUTRES par

PAR AMBRE OGGIER

Du 8 au 11 juillet, l’association féministe la love machine investie l’espace de standard/ deluxe à Lausanne. Pendant ces quatre jours, qui ont été pensés comme une résidence de la love machine, l’association pose ses bagages emplis de livres et transforme les lieux en un espace de rencontre, de discussion et d’échange dont les livres forment la clef de voûte. Au programme, des clubs de lectricexs, des sessions de danse et ateliers de partage social des émotions, le tout dans un environnement accueillant et chaleureux dont la scénographie a été consciencieusement pensée pour l’occasion. Un projet artistique et culturel inédit qui propose une manière nouvelle d’appréhender la littérature poétique comme politique. En s’installant quelques jours dans les locaux de standard/deluxe, la love machine propose un espace pour penser, ressentir, s’émouvoir, se laisser aller, lire, partager, discuter dans la bienveillance avec ouverture d’esprit. Afin de mettre en avant des personnes non-blanches, non-hétéros, non-cisgenre dans une volonté de lutter contre le gender gap, des lectures – féministes, interventionnelles, militantes, anticolonialistes, etc... – seront disponibles en libre accès tout au long de la manifestation. Les ouvrages proposés ont été choisis par la love machine et l’artiste Stéphanie Rosianu.

L’objectif de ce projet est de faire circuler les références des lectures des lectricexs, les participant.e.x.s sont invités aussi à partager des livres. Fondée en 2019 par trois jeunes femmes désireuses de partager leur amour pour la littérature et de faire bouger les choses en remettant en question le fonctionnement actuel de notre société, l’association la love machine réalise divers projets culturels, artistiques, transversaux, numériques, féministes, intersectionnels et anticoloniaux. Fort de son engagement féministe, la love machine offre un espace safe de rencontre où peuvent collaborer et s’entraider toutes les personnes s’identifiant comme femme ou x (cis, trans, non binaire). De plus, elle organise mensuellement des clubs de lectricexs, ouverts à tou.te.x.s, proposant de discuter de diverses lectures qu’elles aient plu ou non. Ces tables rondes littéraires n’ont généralement pas de thématiques imposées, laissant ainsi chacun.e.x.s s’exprimer librement sur des livres et des textes de son choix. Après chaque rencontre, les références discutés sont ajoutées à la bibliothèque virtuelle de la love machine, ce qui est également le cas des celles mentionnées pendant la résidence chez standard/deluxe. Programme complet sur www.standard-deluxe.ch

La love machine s’installe Du 8 au 11 juillet 2021 Standard/Deluxe Rue st. Martin 38bis Lausanne www.lalovemachine.ch

Go Out! magazine

33


FESTIVAL

QUAND LE CHÂTEAU S'ÉVEILLE ; ; ; ... par

AURORE DE GRANIER

Le Château d'Avully à Brenthonne

Du 6 au 8 août 2021, les fondations du Château d’Avully seront à notre plus grande joie une nouvelle fois secouées par un festival aussi sonore que magique. Malgré la crise sanitaire Château Sonic sera maintenu à notre plus grande joie, et pour sa cinquième édition ne fera pas les choses à moitié. Comme toujours, une programmation en journée pour tous les âges, et des soirées aussi enivrantes que dansantes lors desquelles on découvrira des artistes émergents venus de contrés pas si lointaines qui nous offriront un moment hors du temps. Mais loin de se limiter à trois jours de fêtes jusqu’au bout de la nuit, les membres de l’association à l’origine de l’événement nous rappellent qu’il est possible de s’amuser tout en restant conscient des questions qui nous entourent. Écologie et égalité des sexes seront de la partie, pour un festival qui vaut plus que le détour. Alors on quitte notre cocon genevois pour cette contrée loin d’être lointaine, à la redécouverte d’un festival ébouriffant.

Juin.21

34


FESTIVAL

ECLECTISME ET DÉFRICHAGE

C’est en France, à seulement quelques kilomètres de Genève, que se déroule la cinquième édition du festival Château Sonic. Dans un cadre d’exception, les festivaliers pourront retrouver les deux scènes qui accueillent depuis maintenant cinq ans des artistes issus de milieux aussi variés que géographiquement dispersés. À Château Sonic, impossible de ne pas trouver son bonheur. Rock, électro, rap et Rnb, on ne sait plus où donner de la tête, et on adore ça. La programmation de cette édition 2021 nous fait vibrer d’avance, aux sons de talents d’ici et d’ailleurs, qui pour certains se sont déjà fait un nom, alors que d’autres émergent à notre plus grande joie. Des artistes suisses seront au rendez-vous, à l’image d’Ike Ortiz, jeune prodige de la scène genevoise qui excelle dans le domaine du RnB et de la soul, alors qu’un autre talentueux groupe local s’évadera de sa cité le temps d’une soirée pour électriser la nuit chablaisienne de son son électro tropical, AMAMI. Toujours du côté des artistes suisses, on notera aussi la présence de Ngoc Lan sur la scène du Knight Club. Si la programmation de cette année se veut moins internationale en raison du Covid, les artistes ont malgré tout répondu présents, trop heureux de retrouver la scène et le public. Ils viendront de Paris, Bruxelles, ou encore Bordeaux. Quelques noms pour vous donner l’eau à la bouche : Ascendant Vierge pour un mix fascinant entre électro et chant lyrique, Lulu Van Trapp pour une bonne dose de rock psych, DIRTSA, lauréate du prix Pernod Ricard Live Music, ou encore le Vénus Club, collectif parisien de femmes DJs à qui le festival offre carte blanche. Difficile de résister à l’appel de ces sirènes…

À chacun donc de ramener son éco cup, sa gourde, de la remplir aux fontaines, et d’acheter un des tee-shirts sérigraphiés pour l’occasion sur des vêtements récupérés. On notera aussi la sélection de produits locaux offerts à la consommation, et une programmation en journée qui vaudra le détour pour petits et grands. Au programme, atelier de sérigraphie où chacun pourra repartir avec sa création, yoga en plein air pour tous les âges, paillettes écolo et lecture de contes seront de la partie. On vous avait prévenu, au château, il y en a pour tout le monde, du fou du roi à la princesse en herbe. Alors genevois et helvètes venus de contrées plus lointaines, avalez les quelques petits kilomètres qui vous séparent du Château d’Avully, et venez vous déchainer sur les sons les plus en vogue après une journée bien remplie, avant de passer la nuit au camping, dans un cadre aussi unique que fantasmatique.

FUN MAIS RÉFLÉCHI

Si les organisateurs de Château Sonic veulent avant tout proposer un événement original dans leur région, et ce dans un cadre des plus exceptionnels, la conscience est tout de même au rendez-vous. Terriblement dans l’air du temps, ils imaginent un festival où écologie et parité sont des valeurs centrales, proposant dans leur programmation autant d’artistes féminins que masculins. Une volonté dérivée de l’association même, originellement lancée par 7 filles et un garçons, et qui perdure avec les années. Pour aller encore plus loin, un jeu de carte non genré a été créé par cette équipe de créatifs sans limites, laissant à chacun l’opportunité d’écrire ses propres règles en définissant les cartes fortes, et de bousculer les codes. Loin de se limiter à cette problématique, c’est un festival aussi fun qu’écolo qui se prépare. À travers plusieurs actions, les organisateurs mettent l’accent sur une fête qui ne pollue pas.

Go Out! magazine

35

Château Sonic, 5ème édition Les 6, 7 et 8 août 2021 au Château d’Avully Chemin rural du Chef Lieu au C.D 35, 74890 Brenthonne, France Informations, programmation complèteet réservation de préventes sur http ://chateausonic.com



FESTIVAL

CONCERTS SOLAIRES par

AURORE DE GRANIER

L’air frais, le lac à deux pas, les arbres qui nous abritent du soleil, puis nous cachent des étoiles, la musique qui résonne et qui nous fait vibrer, du coucher du soleil au cœur de la nuit. Musique en Eté sera bien là cette année, pour gracier ces deux mois de chaleur et de sueur de sons aussi variés qu’adorés. 32 concerts, où chacun trouvera chaussure à son pied, obligé. On y fera des découvertes, des rencontres, et comme chaque année, on en reviendra le cœur léger, les oreilles émerveillées. Coup d’œil sur un programme qui nous fait ronronner de plaisir. positive contagieuse, et un moment de poésie qui donnent le ton pour un été qui saura séduire tous les amoureux de musique.

Flèche Love © Roberto Greco

C’est officiel ! Du 6 juillet au 27 août la scène Ella Fitzgerald du Parc de la Grange, et le Jardin Botanique, seront les hôtes de concerts qui rappellent gentiment à la normalité. Au total, 32 concerts, qui répondent encore une fois au souhait premier du festival genevois : de la musique pour tous, peu importe les goûts, mariant découvertes et qualité, avec une programmation toute aussi exigeante qu’accessible. Musique en Eté c’est un état d’esprit, dans lequel on se laisse emporter sans broncher, béats et extatiques. On commence avec un hommage qui fait tout son sens. Le soir du 8 juillet, c’est sur la scène Ella Fitzgerald dans le Parc de la Grange que l’Orchestre de Suisse Romande accompagné de la chanteuse, compositrice, et pianiste Afra Kane, que sera saluée la carrière de celle qui donnait son nom à la scène genevoise. Les musiciens y interpréteront les célèbres Caravan, Take the A train, ou encore Dream a little dream of me, que la voix d’Ella Fitzgerald a marqué à tout jamais. Des rythmes jazzy, une énergie Go Out! magazine

37

Le jazz continuera d’être à l’honneur durant la saison, avec notamment le trio du guitariste Bill Frisell qui viendra présenter le dernier album du musicien, Valentine. Si sa réputation n’est plus à faire, l’un des guitaristes de jazz les plus célèbres de notre époque, l’occasion ne se rate pas de découvrir ses compositions originales et reprises entraînantes en live. On notera aussi la présence d’un jeune groupe à l’identité locale qui se produire sur la scène du Jardin botanique le 13 juillet. Le Shems Bandali Quintet, mené par le jeune trompettiste, nous entraine dans ses influences à l’image d’Ambrose Akinmusire ou de Clifford Brown, où la tradition jazz se laisse tinter de musique actuelle. Un quintette en devenir à suivre de près. Les oreilles réticentes au jazz ne seront elles non plus pas en reste ! L’ouverture du festival le 6 juillet se fera même avec OY, un groupe de sci-fi électro-pop, on vous avait dit, il y en a pour tous les goûts. Dans le même genre musical, Flèche Love réveillera le Jardin botanique avec son electro soul. Côté folk, Sam Amidon sera de la partie, alors que les amoureux de musique classique se verront à leur tour servis : au programme, romantisme allemand et Songe d’une nuit d’été… On se laissera ensuite bercer par le groove du groupe Alois avant de replonger dans l’univers de Jimmy Hendricks joué par Erika Stucky. Bref vous l’aurez compris, la liste est longue et merveilleusement éclectique. Alors foncez à Musique en Eté !

Musique en été Du 6 juillet au 27 août 2021 Programmation complète sur www.musiquesenete.ch


2021 / 12e ÉDITION FESTIVAL DE MUSIQUE

DU 17 JUILLET AU 21 AOÛT www.puplinge-classique.ch BILLETTERIE SERVICE CULTUREL MIGROS GENÈVE Rue du Commerce 9 - Tél.: 058 568 29 00

STAND INFO BALEXERT

www.migroslabilletterie.ch Anières

Chêne-Bougeries

Choulex

Cologny

Corsier

Meinier

Presinge

Thônex

Vandoeuvres


ARCHITECTURE

ÉVASION RÊVÉE : LA CASA ORGÁNICA par

AURORE DE GRANIER

La Casa Orgánica

Cette demeure aux courbes généreuses, se fondant dans son paysage sans jamais le défigurer, ne cesse d’inonder les réseaux sociaux ces dernières années. Si le lieu s’avère être devenu un spot phares pour les poses photos des Instagrammeuses en vogue, la Casa Orgánica pensée et dessinée par l’architecte Javier Senosiain est l’un des bijoux architecturaux des années 80. Une pépite discrète, se fondant dans le paysage, émerveillant par son allure de caverne glamour, empruntant à la nature tout en flirtant avec l’imaginaire. Alors que les rêves de voyages sont à nouveau permis, nous prenons un avion imaginaire pour un séjour lui aussi rêvé (la liste d’attente pour séjourner dans ce bijou semble sans fin) direction le Mexique pour vous emmener dans cette demeure de rêve aux allures de vacances éternelles. Un cocon où se ressourcer, reprendre ses esprits, et tout simplement respirer. Détour merveilleux vers cette spirale paradisiaque.

Go Out! magazine

39


ARCHITECTURE

La Casa Orgánica

Juin.21

40


ARCHITECTURE

La Casa Orgánica DEMEURE IDÉALE

Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette merveille d’architecture est née d’une coquille de cacahuète. À l’origine de ce projet à l’originalité inégalée, c’est la forme organique et aux étranges courbes de cette coquille qui a inspiré Javier Senosiain qui parviendra alors à reproduire ces deux extrémités ovales aux formes généreuses, reliées par un lien étroit et plongé dans l’obscurité. Retournant à la source même du besoin de l’homme, l’architecte désirait créer un espace qui séparerait tout en les reliant les différentes nécessités de base de l’habitat humain : un espace pour vivre ensemble, cuisiner, se retrouver pour manger, et un espace privé, dédié à l’individualité, avec la chambre et la salle de bain. En sorte, un retour aux sources dans tous les sens du terme, de la forme, aux besoins qu’elle comble. Mais si l’étrange espace peut sembler perturbant, il ne l’est pas. La volonté de l’architecte était avant tout de créer un lieu où l’on se sentirait bien, où l’intérieur de la maison et son extérieur seraient sans cesse liés, permettant à ses habitants - l’architecte et sa famille durant plus de 20 ans -, à ses visiteurs aujourd’hui, d’éviter toute désorientation. L’espace extérieur semble même entrer dans la maison, grâce aux fenêtres toutes en rondeurs ouvrant sur le jardin lui aussi modulé par les bosses et les creux, la courbe encore une fois au cœur. Car la Casa Orgánica n’est pas que maison, c’est aussi un espace extérieur de première importance, où la nature est primordiale. Jeux de couleurs avec les fleurs vibrantes éclatant sur le vert presque artificiel qui recouvre la maison, elle se cache dans la nature, tout en la mettant en valeur par son originalité paysagère. D’apparence d’abord étrange, cette demeure se révèle en réalité parfaite. Adaptée à nos

Go Out! magazine

41

besoins primaires, elle nous relie à la nature tout en nous préservant d’elle, offrant à l’intérieur de ses murs tout le nécessaire. À une époque où les espaces ouverts ont la cote, la Casa Orgánica a réussi à définir les lieux pour offrir un mode de vie découpé, permettant par cette étrange forme de coquille de cacahuète de créer une demeure en réalité parfaite. FANTASME ARCHITECTURAL

Construite dans les années 1980, la Casa Orgánica ne semble pas prendre une ride. Rendue intemporelle par son caractère unique, elle traverse les décennies, semblant gagner un peu plus chaque année de reconnaissance et d’admiration. Devenue coqueluche des réseaux sociaux, elle se visite et se réserve pour la nuit - préparez vous à de longs mois d’attente, si ce n’est plus… - de manière à faire vivre à chacun ce rêve architectural. Car bien plus qu’un espace de vie pensé avec une subtilité nouvelle, elle efface et reconstruit les codes de l’architecture. Aucun mur, aucun sol, aucun recoin ne semble avoir été tracé à la règle et à l’équerre dans cette maison. Les courbes et rondeurs se font maîtresses des lieux, ajoutant encore un peu plus au caractère organique de ce lieu qui s’oppose presque à la logique du monde de l’architecture. Et pourtant, la réalisation est parfaite. De la structure, et aux éléments de décoration d’intérieur, aucun faux pas. On se laisse absorber par cet univers de calme et de volupté, où chaque objet à sa place. Le long canapé creusé dans le mur, tout comme les nombreuses étagères et alcôves, la fluidité est de mise. L’architecture organique dans toute sa splendeur, une évasion que l’on rêve pour bien plus d’une nuit, mais toute une vie.


HÉLÈNE GRIMAUD

Daniel Hope (artiste en résidence), Sol Gabetta, Jaap van Zweden, Hélène Grimaud, Nigel Kennedy, Maria João Pires, Fazil Say, Khatia Buniatishvili, Juan Diego Flórez, Julia Fischer, Valery Gergiev, Academy of St Martin in the Fields, Le Concert Spirituel, Tenebrae Choir, The King’s Singers, Les 12 Violoncellistes de l’Orchestre philharmonique de Berlin et bien d’autres… gstaadmenuhinfestival.ch


LIVRES

NATURES MORTES ISOLÉES par

AURORE DE GRANIER

STILL HERE - MOMENTS IN ISOLATION

Après le temps de pause forcé par l’épidémie, il est venu l’heure de regarder en arrière sur cette dernière année et de voir ce qu’il s’y est passé. Car tout n’était pas à l’arrêt non. Même chez les créatifs, les artistes, les esprits libres, le plaisir de se délecter dans la plus grande oisiveté n’a pas duré. Le cerveau s’est vite remis en route, et coincés chez eux, les artistes des quatre coins du monde ont pensé, ont créé. L’ouvrage Still Here - Moments in isolation, est un livre né de l’initiative des curateurs et éditeurs Roya Sachs et Mafalda Millies de la maison d’édition Distanz. Depuis mars 2020, les deux éditrices ont invité des artistes et créatifs du monde entier, issus de domaine divers et variés, à partager une image tirée de leur période d’isolation, l’accompagnant d’un texte, d’une pensée, d’une expérience, suivi de la date et du lieu. Les résultats sont aussi variés qu’attendus. Des natures mortes 2.0 issues de quatre coins du monde, illustrant la vie en confinement vécu selon tel ou telle artiste, des fleurs fanées dans un vase à l’eau trouble, aux cheveux dispersés sur le sol suite à une coupe faite maison. Des œuvres du quotidien, un arrêt sur image, qui se transforme en l’album d’une époque. Parmi les participants au projet, les artistes Katherine Bernhardt et Adam Pendleton, la compositrice florale Ruby Barber, le danseur classique David Hallberg, ou encore le marchand d’art Simon de Pury. Pour prolonger et intensifier l’expérience et plonger dans leurs univers isolés, des musiques et vidéos, incluant de la réalité augmentée, sont proposées sur l’application de l’éditeur Distanz. Une jolie manière de replonger dans ce passé pas toujours adoré, mais qui avec du recul, nous démontre que dans ces sombres périodes, des trésors naissent aussi.

Still Here – Moments in isolation © Distanz

Still Here – Moments in isolation Editions Distanz, publication juin 2021 www.distanz.de

Go Out! magazine

43


Sponsor principal

Sponsors officiels

Soutiens institutionnels

Partenaires médias


MODE

SOYEUSE MODE par

AURORE DE GRANIER

Et si l’on mettait un peu de motifs dans nos vies ? La marque de vêtement Issima lance sa première collection plaçant au cœur de son travail et de ses valeurs la créativité et l’artisanat. Le vêtement n’est alors plus seulement objet, il se fait toile du peintre. Un label qui nous invite à égayer notre garde-robe, avec des pièces en soie issues d’un artisanat précieux, et qui viennent apporter joie et beauté dans notre quotidien. Portrait d’une marque aux mille et une couleurs.

© Atelier Issima

© Atelier Issima

C’est un nouveau label né entre Cully et Lausanne qui raconte l’amour du détail et de la couleur. Issima, tirant son nom du suffixe superlatif italien, se donne pour objectif de sublimer le quotidien. C’est de la rencontre de trois femmes que naît ce projet, toutes venues d’univers différents mais qui se retrouvent dans leur amour du vêtement et du détail. D’un côté, Domenica D’Agostino, la créatrice qui se cache derrière ces motifs tantôt impressionnistes, tantôt figuratifs. Graphiste et designer, utilisant ses talents de dessinatrice et les couplant aux outils numériques, elle réalise chacun des imprimés proposés par le label. Nadia Cuénoud, deuxième membre de ce trio, est la styliste et costumière de la bande. C’est sous ses mains que la soie imprimée se transforme en vêtement, chacune des pièces réalisées manuellement et de façon artisanale. Enfin, la femme à l’origine même du projet, Patricia Lunghi, journaliste résolument créative qui a formé ce trio et est aujourd’hui à la direction artistique d’Issima. Un trio d’enfer créatif qui se lance et présente sa première collection cet été.

L’imprimé coloré rencontre alors les coupes fluides et sensuelles imaginées par la couturière, pour une garde-robe qui ose tout en poésie. En édition limitée, la collection marque encore un peu plus sa valeur unique. L’artisanat se plaçant au cœur même d’Issima, le caractère unique de chaque pièce va de soi. S’inscrivant dans les problématiques actuelles, le trio propose alors une mode transcendant les saisons, faite pour durer, et résolument éthique. Également inclusive, la collection s’adapte à toutes les tailles et morphologies, rendant ainsi possible pour chaque femme de se retrouver dans le label. Les kimonos, les robes fluides, les pantalons et les jupes, la soie, matériau précieux, est ici encore plus sublimé, les couleurs éclatantes sur le tissu coupé à la perfection. Mais Issima c’est bien plus qu’un label, c’est la personnification de l’optimisme, de la joie, de la gaieté. Tout ce qu’on rêve d’avoir dans son dressing, et dans sa vie.

Go Out! magazine

45

Issima Retrouvez la marque sur Instagram @atelier_issima


MODE

LA FRIPE À JO, UNE PÉPITE FASHIONESQUE par

ROCAYA RAMADHAN

© La Fripe à Jo

La Fripe à Jo, c’est un nouveau et beau projet émergé de ce confinement. Quand les fermetures des magasins et le contact avec l’autre s’est vu drastiquement réduit, les vides-dressings organisés en intérieur ne pouvaient plus avoir lieu. Mais le temps n’a pas manqué pour permettre à la jeune créatrice de se lancer dans un nouveau concept. C’est durant l’été 2020 que les idées ont commencé à fuser dans l’esprit de Joana, 21 ans, qui a dû s’adapter à la situation tout en gardant en tête les tendances de la mode actuelle. C’est de là qu’est née son envie de reproduire des « basket bags », déjà vu auprès de grands couturiers. Ces créations ont attiré de nombreux influenceurs et elle a ainsi réussi à se créer une certaine notoriété grâce au réseau social le plus utilisé durant cette période, Instagram. A découvrir sur son compte @lafripeajo !

Juin.21

46


MODE

entièrement dévouée à la production et promotion des « basket bags ». Au fil du temps, je me suis rendu compte que les études que je faisais ne me correspondaient plus et dès le confinement avec les cours à distance, cela m’a confirmé dans mon choix de les arrêter. Ainsi, il y a deux mois j’ai mis un terme à mes études et je me suis pleinement consacrée à mon projet, et je n’ai aucun regret ! Comment la marque a-t-elle réussi à développer sa popularité et comment finalement est-elle devenue connue à Genève et même au-delà, en France ?

© La Fripe à Jo

La fripe à Jo, comment avez-vous eu l’idée de vendre vos propres créations ? Et pourquoi avoir choisi d’utiliser des ballons de basketball ? Il y a un an et demi, j’ai décidé d’ouvrir ma page Instagram où je pouvais vendre des vêtements de seconde main. J’ai pu, entre autres, faire plusieurs évènements privés dans des lieux à Genève. Cela a très vite fonctionné ce qui m’a permis de me faire connaître, mais brusquement ce type d’évènements s’est arrêté à cause de la pandémie. Je me suis retrouvée avec une tonne de vêtements mais sans aucun projet à l’horizon. Malgré mon désarroi durant cette période, j’ai continué à m’intéresser aux tendances actuelles de la mode et c’est donc dans cette direction que j’ai voulu me réorienter : vers la mode. C’est après de nombreuses recherches et grâce à mon intérêt pour ce phénomène en constante mouvance que j’ai eu l’idée de réaliser mes propres « basket bags », un produit atypique et novateur à Genève. Le potentiel du produit m’a paru évident et je l’ai donc développé et proposé sur ma page, le déclic a été immédiat. Il a beaucoup plu aux internautes et son succès a suivi rapidement. Votre jeune âge et vie d’étudiante en parallèle n’ont-ils pas été des freins dans votre parcours ?

Le fait d’avoir commencé cette activité durant une période où les personnes étaient souvent connectées sur les réseaux sociaux a facilité la promotion de mon travail. La construction de mon projet et sa notoriété sont venues effectivement grâce à ces plateformes et aux gens qui me suivaient et qui croyaient en mon travail. J’ai également contacté de nombreuses influenceuses francophones afin qu’elles fassent la promotion de mes créations et qu’elles leur donnent une plus grande visibilité et cela même au-delà de la Suisse. Leurs retours ont toujours été positifs et la collaboration avec ces dernières s’est la plupart du temps bien déroulée, ce qui m’a finalement encouragé à continuer sur cette voie créative. Votre travail devient davantage notable, quels sont les conseils que vous donneriez à ceux et celles qui aimeraient se lancer dans le « self-made » ? Pour les personnes qui aimeraient développer leur propre marque, je pense que ce qui a contribué en partie à mon succès c’est l’authenticité et l’honnêteté sur le produit fini. Le fait de personnaliser et de donner une part de soi dans son travail se fait véritablement sentir sur les créations et est ainsi davantage apprécié chez le/la client.e. Et il ne faut également pas oublier le culot ! Toutes mes collaborations, mes apparitions sur les médias ne se sont pas faites sans une prise de risque. J’ai provoqué ma chance et je peux affirmer aujourd’hui que le succès n’y serait pas si je n’avais pas osé.

La Fripe à Jo www.lafripeajo.com @lafripeajo

Le fait de devoir combiner mes études et mon nouveau projet sur lequel je bossais à 150 % ont rendu mon emploi du temps surchargé. Je ne m’occupais que de cela entre mes heures de cours dont ma pause de midi, le soir, en réalité à chaque moment libre je me consacrais à mes créations. Je n’avais plus de vie ou plutôt une seconde vie

Go Out! magazine

47



STAY COOL

© Danny Franzreb exposant photoSCHWEIZ

LA RIVIERA DU RHÔNE PÂTES MANIE

BEN & JERRY'S EVIAN RESORT OBJET DU MOIS HORLOGERIE

BEAUTÉ SOLAIRE

ONDA

ROSSANO FERRETTI

MARTINE DE RICHEVILLE

GENESIS



COUP DE FOOD

PASTA HAUTE GOUTURE par

MINA SIDI ALI

Une pâte c’est très simple : de la farine additionnée à de l’eau que l’on va malaxer et façonner. Mais pas pour Marilé Micheletti qui a transformé le plat national italien en un véritable art culinaire en le relookant. Ainsi, cette artiste plasticienne argentine, cheffe de bande d’une famille nombreuse et cordon-bleu à ses heures perdues a crée l’an dernier Pâtes Manies. Son concept artisanal tourne autour de raviolis farcies où elle s’amuse avec des formes et coloris à l’envi : carré, lune, demi-lune, rond, tortellini ou encore capelleti… Avis au fada de pasta ! Elle a le verbe facile, le sourire solaire et l'imaginaire d’une artiste pluridisciplinaire pour mitonner avec créativité des petits plats de là-bas. Pourtant Marilé Micheletti n’est pas née en Italie, mais en Argentine. Cela n’empêche pas cette mama de maitriser la cuisine italienne dont elle partage la passion avec ses proches. Soutenue par ceux-ci, l’an dernier, elle décide de mettre la main à la pâte. Elle baptise sa mini entreprise genevoise familiale : Pâtes Manies. Le concept ? Des raviolis, tortellini et cappellettis façon artisanale avec une farce à base d’ingrédients frais, de saison et locaux qu’elle déniche à la ferme de Veyrier ou au marché de Rive. À l’intérieur de ses fagots originaux, on découvre 15 recettes de pâtes, avec des options végétariennes et végétaliennes. Et au menu ? De l’ agneau cuit cinq heures et betterave, une caprese, du chèvre au miel, du poulet poireaux, de l’osso bucco, des artichauts et du gruyère ou encore des champignons et du lard. Marilé Micheletti de Pâtes Manies

En sus, ses créations bi et tricolores sont éminemment visuelles et fun. Carré, lune, demi-lune, rond et coloré, Marilé varie les formes à l’infini. Un vrai régal oculaire et culinaire ! D’ailleurs ses créations sont colorées uniquement avec des colorants naturels. Pour la préparation, il suffit de plonger les raviolis quelques minutes dans l’eau bouillante, puis d’y ajouter du parmesan, du poivre et une des 4 sauces concoctées par Marilé Micheletti : tomate, crème aux herbes, pesto, et le tour est joué ! Comme ses pâtes ne contiennent aucun conservateur, elles sont vendues congelées. De quoi se régaler de manière illimitée !

Pâtes Manies Livraison sur toute la région genevoise à domicile les mardis et vendredis entre 16h30 et 19h30 Route de Malagnou 107, Chêne-Bougeries Tél. 079 597 13 38 Raviolis et Tortellini Pâtes Manies

www.patesmanie.ch

Go Out! magazine

51


18–22 AOÛT 2021

CINÉMATHÈQUE SUISSE CASINO DE MONTBENON CINEMASDAFRIQUE.CH

15 FESTIVAL CINÉMAS D’AFRIQUE LAUSANNE e


COUP DE FOOD

UNE RIVIERA QUI RAVIT NOS PAPILLES ! par

MINA SIDI ALI

Chaque bout de soleil qui pointe son rayon, nous pousse inéluctablement vers les lisères de la rivière. Ainsi, c’est direction l’île Rousseau, au bord du Rhône, qu’on a décidé d’aller se rafraichir et titiller nos papilles en quête de nouveau concept culinaire. Le Four Seasons Hotel des Bergues déploie son restaurant éphémère : La Riviera du Rhône. Au menu ? Du partage, des plats légers et des cocktails rafraîchissants, dans une ambiance cool et informelle. Close-up. Comme à son habitude, le Four Seasons Hotel des Bergues innove et cet été elle lance La Riviera du Rhône, un bar lounge éphémère au bord de l’eau. Sis sur la verdoyante Île Rousseau, juste en face de l’hôtel, ce nouveau spot bucolique au cœur de la ville, ravira tout épicurien. Avec son mobilier design et sa scénographie léchée, La Riviera nous transporte au bord de la mer. Il n’y manque que la plage ! Idéal pour ceux qui n’ont pas pu partir se prélasser au bord de la Méditerranée. Le menu a été conçu pour proposer des plats légers et estivaux, avec notamment des salades, des paninis, des tapas, des viandes à la rôtisserie (qui changent au quotidien). Mention spéciale au Malakoff au gruyère qui fondent dans la bouche comme neige sous soleil. Un vrai régal ! Dans l’après-midi, l’espace de restauration laisse place à une sélection de délices sucrés et de glaces locales, dont le Noble Rhône, une crème glacée au chocolat et un praliné croustillant créée par Du Rhône Chocolatier qui saura régaler petits et grands. On s’installe donc dans cette antre de la cuisine saisonnière, locale et moderne où le produit est mis en avant et se dévoile d’une exquise simplicité. Pour accompagner les plats, la carte des cocktails présente des classiques tels que Martini, Negroni, Moscow Mule et Spritz, ainsi qu’une sélection de champagnes, de vins et de bières. L’exclusif Premier Cru La Riviera du Rhône -signature de l’Hôtel- est un champagne produit pour l’établissement par Olivier Herbert, maître de chai du Parc Régional Naturel de la Montagne de Reims, une région protégée et réputée pour ses vins de qualité. On trinque à ce nouveau concept et un été dénué de tracas et d’aléas. La Riviera du Rhône est ouverte du mercredi au dimanche en fonction des conditions météorologiques, pour le déjeuner et le dîner, sans réservation. Go Out! magazine

53

La Riviera du Rhône Île Rousseau, 1204 Genève https ://www.fourseasons.com/fr/geneva


du 23 JUIN au du du 23 23 JUIN JUIN au au du 23 JUIN au 8 SEPTEMBRE 88 SEPTEMBRE 8SEPTEMBRE SEPTEMBRE du 23 JUIN au du du 23 23 JUIN JUIN au au du 23 JUIN au 8 SEPTEMBRE 88 SEPTEMBRE 8SEPTEMBRE SEPTEMBRE EXPO/PERFORMANCES/IMPROS EX EP XO PO / P/ E PR EF RO FO RM RM AN AN CE C SE/SI/M IM PR PO RO SS T/ P MEURSFI O QR UM E /ADNACNESSE//I M S LPARM E XAPRO OS AR AT R/TM /M US UISQI Q UE U /ED /A DN AN S ES /ES/LSA LM AM A R T/ M U S I Q U E / D A N S E /S L A M EXPO/PERFORMANCES/IMPROS EX EP XO P/ OP/ E PR EF RO FO RM RM AN AN CE C SE/SI/MI M PR PO RO SS T/ P MEURSFI O QR UM E /ADNACNESSE//I M S LPARM E XAPRO OS AR AT R/TM /M US UISQI Q UE U /ED /A DN AN S ES /ES/LSAL M AM A R T/ M U S I Q U E / D A N S E /S L A M

LES BAINS DES PÂQUIS • LA BARJE L ELSE SB A B IANI N S SD E DSE SP Â PQ ÂQ U IUSI S• •L AL AB A BR A JREJ E LA PLAGE RU E I •S U À JP L EDSE BLAAI NSSA V DO EN SN PIÂÈQ • NL AÉ TBÉA R EU P L I N G E L AL AP LPAL G AE G ED E D EL AL AS A SV AO VO NNN I ÈIR ÈE R E• •U N U NÉ TÉÉT ÉÀ ÀP U PP U LPILNI N GE GE LA PLAGE DE LA SAVONNIÈRE • UN ÉTÉ À PUPLINGE LES BAINS DES PÂQUIS • LA BARJE L ELSE SB A B IANI N S SD E DSE SP Â PQ ÂQ U IUSI S• •L AL AB A BR A JREJ E LA PLAGE RU E I •S U À JP L EDSE BLAAI NSSA V DO EN SN PIÂÈQ • NL AÉ TBÉA R EU P L I N G E L AL AP LPAL G AE G ED E D EL AL AS A SV AO VO NNN I ÈIR ÈE R E• •U N U NÉ TÉÉT ÉÀ ÀP U PP U LPILNI N GE GE LA PLAGE DE LA SAVONNIÈRE • UN ÉTÉ À PUPLINGE


COUP DE FOOD

DOUGH-LICIEUX ! par

MINA SIDI ALI

Chocolate Fudge Brownie, Half Baked, Cherry Garcia ou encore Cookie Dough…des noms qui nous ont toujours fait saliver. L’enseigne Ben & Jerry’s compte près de 40 parfums dont de véritables joyaux gustatifs. Cette année, l’enseigne américaine qui se distingue par ses méthodes industrielles, commerciales et managériales fête les 30 ans de l’une d’entre elles : la délectable Cookie Dough. Close-up sur cette marque au profil atypique et sur son best-seller né de l’imaginaire gourmand d’un fan anonyme !

Go Out! magazine

55


COUP DE FOOD

Jerry Greenfield (left) and Ben Cohen outside their shop in Vermont in 1980. © Ted Dully – The Boston Globe, via Getty Images

Chocolate chips cookie dough © Ben & Jerry's

Juin.21

Salted Caramel Brownie © Ben & Jerry's

56


COUP DE FOOD

Cette année la cookie dough célèbre ses 30 ans © Ben & Jerry's

La nouveauté Rain-Dough © Ben & Jerry's

UN DUO À L’HISTOIRE AVEC BRIO

vient en aide aux personnes en difficulté. L'entreprise pratique le « Fair trading » c'est-à-dire l'achat d'ingrédients produits par des communautés en difficulté. Ainsi, les brownies sont achetés à une pâtisserie employant des personnes en réinsertion et les noix proviennent du Brésil pour lutter contre le déboisement. Chapeau bas !

Ben & Jerry porte le nom de ses deux fondateurs : Bennett Cohen et Jerry Greenfield, deux jeunes New Yorkais qui se sont rencontrés sur les bancs de l'école. Le succès de l’enseigne ? Les deux glaciers le doivent à trois piliers, définis dans une déclaration de mission : un rôle social actif, des produits de qualité innovants et des performances financières remarquables. Ainsi, la marque est de longue date engagée contre le réchauffement de la planète. Elle adhère d’ailleurs aux principes CERES, une sorte de code de conduite favorisant l'investissement social et la responsabilité environnementale et au Social Venture Network, un réseau de dirigeants créateurs d'entreprises, dont le but est de parvenir à l'édification d'un monde pacifique par les entreprises. OUTSIDER LEADER

Hippies dans l’âme, le duo garde néanmoins les pieds sur terre. Sortir des sentiers battus devient leur leitmotiv, une règle d’or de la marque depuis ses origines. L’originalité et la créativité les singularisent. Ainsi, le deuxième pilier qui a fondé le succès de leur groupe, ce sont les recettes exclusives et inédites, à base de produits naturels à l’image des glaces estampillées « all natural » à base de lait de vache non traité à l'hormone de croissance et de crème fraiche entière. Le président Reagan leur délivre d’ailleurs en 1988 le prix des « petits entrepreneurs de l’année ». Et malgré sa philosophie sociale, la société n'en oublie pas d'être performante. Elle est cotée au Nasdaq depuis 1985. Et son siège social à Waterbury (Vermont, USA) accueille chaque année des centaines de milliers de visiteurs. La marque citoyenne avant l’heure possède en plus une fondation, la « Ben& Jerry's Fondation » qui

Go Out! magazine

57

30 ANS ET TOUJOURS AUSSI FRIAND

En 1991, la marque givrée développe sa Cookie Dough. Toujours à l’écoute de ses consommateurs, l’enseigne a vu cet best seller naître de l’imaginaire friand d’un fan anonyme qui avait suggéré de mélanger de gros morceaux de pâte à cookies aux pépites de chocolat à de la crème glacée à la vanille ! Pour célébrer cette dernière, Ben & Jerry dévoile un duo de Cookie Dough « Twists » avec deux saveurs – Rain-dough et Doughble Chocolate. La saveur Rain-dough est composée de crème glacée à la vanille et comprend un noyau de pâte à biscuits saupoudré d'arc-en-ciel avec des morceaux colorés de tie-dye, tandis que la saveur Dough-ble Chocolate comprend de la crème glacée au chocolat, un noyau de pâte à biscuits au chocolat et des morceaux de chocolat. Ben & Jerry’s étoffe la Cookie Dough avec ses combinaisons entièrement nouvelles. On notera le lancement parallèle de la Cookie Dough Peace Pop - un bâton de crème glacée enrobé de chocolat avec un centre de pâte à biscuits. Un vrai régal ! On était déjà séduit par la Cookie Dough, le parcours et la philosophie de l’enseigne ont parachevé notre engouement pour Ben & Jerry’s. Il ne reste plus qu’à

www.benandjerrys.com


B E A U T I F U L W O N ’ T B E TA M E D

Aston Martin Geneva, Pegasus Automotive Group SA, Route de Saint Cergue 298, Nyon 1260, Switzerland T. +41 22 36 38 007, F. +41 22 36 38 017, sales@astonmartingeneva.ch, www.astonmartingeneva.ch Indicative fuel consumption figures in litres/100km (mpg) for the 2020 MY Aston Martin DBX: urban 12.2 (23.1); extra urban 13.5 (20.8); combined 14.3 (19.7). CO2 emissions 269g/ km. The mpg/fuel economy figures quoted are sourced from regulated test results obtained through laboratory testing. These figures are strictly indicative and preliminary and are for early comparability purposes only and may not reflect your real driving experience, which may vary depending on factors including road conditions, weather, vehicle load and driving style. These early prototype figures are intended for indicative comparability purposes. This vehicle is not yet for sale and this information is based on a prototype. The fuel consumption you may achieve under real life driving conditions and CO2 produced will depend upon a number of factors including the accessories fitted after registration, variations in driving styles, weather conditions and vehicle load. The official figures for this vehicle will be released prior to and accompanying this vehicle being made for sale to the public. This information will be updated as testing continues. Aston Martin Dealer, 1234 Aston Martin Road, Gaydon, Warwickshire, CV35 0DB, UK | 01234 567890 | astonmartindealer.com


HÔTEL

ÉVIAN, ROYALE DESTINATION SUR LE LÉMAN par

MINA SIDI ALI

Hotel Royal Evian Resort

Qu’est-ce qui se cache bien à l’autre bout du Lac Léman côté français? Chez Go Out!, on avait tort d’avoir attendu si longtemps pour en percer les secrets. Evian et son Hôtel Royal y offrent une Dolce Vita divinement perchée. Le resort y distille quelques cartes postales au charme abyssal à vous couper le souffle. Mini virée dans ce temple du bien-être et escale mythique face au lac Léman sis à seulement 1 heure de Genève.

Go Out! magazine

59


HÔTEL

Hôyel Royal Deluxe Bedroom © Evian Resort

Restaurant Les fresques © Pascal Reynaud

Grand salon © Brodbeck et de Barbuat

Hôyel Royal Suite President Exclusive © Gaudin Ramet

Hotel Royal Terrasse centre de conférences © Brodbeck et de Barbuat

Juin.21

60


HÔTEL

TÊTE-À-TÊTE PLANANT AVEC LE LAC LÉMAN

TEMPLE DE BIEN-ÊTRE

ET LES ALPES

Pour descendre y accéder, où 1200 m² sont dédiés au corps et à l’esprit, il suffit d’emprunter les couloirs feutrés, décorés de photos noir et blanc signées Arnold Newman ou Eamonn McCabe. Là, bercé par le bruit de l’eau qui coule, l’ambiance invite à profiter pleinement des programmes concoctés avec les produits Biologique Recherche ou Comfort Zone. On y trouve des équipements de haute qualité (cabines de soins, de repos, piscines, parcours hydro-contact). On peut profiter des bassins intérieurs et extérieurs et du parcours de bains bouillonnants toute l’année, car la piscine extérieure est chauffée à 28°C même en plein hiver. Le fitness fait également partie de l’offre du Spa Evian Source, avec des coachs sportifs, des cours de pilate, de yoga, et des bootcamps dans le parc. L’hôtel propose également de la sylvothérapie (bains de forêt).

C’est en 1905, que la société des eaux minérales d'Evian commande la construction d'un hôtel de luxe. Il fallait un nom qui refléterait le prestige de ses futurs hôtes dont le roi Edouard VII d'Angleterre qui avait promis d'être l'un des premiers à séjourner dans le nouvel hôtel. C'est ainsi que l'hôtel Royal a déployé ses ailes en 1909. Le roi mourut en 1910 sans avoir jamais visité la suite qui lui était réservée. Le nom « royal » est resté à l’image même de la destination autour de laquelle d’autres pépites gravitent. On notera ainsi la kyrielle d’atours dont est doté le resort dont une vue imprenable sur notre magnifique Lac Léman et un terrain de golfe au cœur d'un parc de 42 hectares. Surplombant la cité thermale iconique, entre lac et montagne, c’est aussi une destination unique pour tous les amoureux du grand air qui souhaite se ressourcer, proposant une large palette d'activités nautiques et de montagne. En outre, la ville aux rues piétonnes et à l'architecture du début du siècle offre vraiment une véritable expérience Art Vivre à la française. JOLIE SCÉNOGRAPHIE

À peine un pied foulé dans ce 5 étoiles, on pénètre dans un univers à part, le temps y semble comme suspendu. Au rez-de-chaussée, l’impressionnante entrée fait renaître les fastes de la Belle Époque, avec ses toujours fraiches fresques néo-baroques aux motifs floraux de Gustave Jaulmes décorant les plafonds, son sublime lustre en cristal de Saint-Louis, ses mosaïques blanches et bleu au sol, son escalier central, et toujours, en fil bleu, cette vue sur le Léman, contrastant avec la pureté d’un ciel azur. L’édifice signé du grand architecte Jean-Albert Hébrard est le premier hôtel en béton construit en France. En 2015, la rénovation du Palace (seuls 31 établissements en France sont dotés de cette distinction) confiée à l'architecte d'intérieur François Champsaur, et à l'architecte en chef des monuments historiques, François Chatillon, se dévoile comme un projet d’envergure. L’hôtel a su garder son âme et son héritage historique en offrant un design ultra contemporain qui se mêle à l’architecture Belle-Epoque unique du début du XXème siècle. Ainsi, la moquette épaisse, bois blond et marbre de Carrare se marient à merveille avec les bureaux et les guéridons Art déco. Le Royal est composé de 150 chambres dont 32 suites de prestige et de trois restaurants, dont un restaurant gastronomique, Les Fresques, étoilé au guide Michelin, ainsi que d’un SPA qui se devait d'être à la hauteur de cette ancienne ville d’eaux.

Go Out! magazine

61

UNE SALLE DE CONCERT UNIQUE AU MONDE

La culture, et plus précisément la musique, est aussi l’un des points d’orgue de l’Evian Resort. La Grange au Lac, salle de concert imaginée par l'architecte Patrick Bouchain en l’honneur du célèbre violoncelliste Mstislav Rostropovitch, offre une acoustique exceptionnelle! L’édifice en pin et cèdre rouge, en forme de datcha alpine accueille chaque année en juillet le prestigieux festival des Rencontres Musicales d’Evian mettant à l’honneur la musique de chambre sous toutes ses formes et dont la direction artistique a été confiée au Quatuor Modigliani. En plus des concerts, shows et spectacles ponctuels, le lieu accueille également chaque année les concerts de la saison musicale Musique à la Grange au Lac ainsi que le festival Jazz à la Grange. Ainsi, il est difficile de s’imaginer s’ennuyer à l’Hôtel Royal qui se situe à quelques maîtres de cette salle de concert unique. Facilement accessible, cette destination d’exception est à seulement une petite heure en voiture ou en train depuis Genève. On ne saurait se priver d’une telle invitation aussi ressourçante qu’enrichissante.

Hôtel Royal Evian Resort 960 Av. du Léman, 74500 Neuvecelle, France Tél. +33 4 50 26 85 00 www.evianresort.com


OBJET DU MOIS

ASPIRER À UNE VIE RANGÉE par

MINA SIDI ALI

L’aspirateur balai SpeedPro Max Aqua de chez Philips

Stakhanoviste de la besogne et fêtard sans vergogne, on enchaîne frénétiquement expos, soirées et apéros. Un quotidien cadencé laissant peu de place aux tâches ménagères, au point où notre chambre s’apparente au fameux lit de Tracey Emin (1998). À partir de là, deux choix s’imposent : déménager dans une galerie, apprivoiser un collectionneur et faire fortune ou plus réaliste plonger dans les 12 travaux d’Hercule avec pour glaive le nouvel aspirateur-balai SpeedPro Max Aqua de chez Philipps ! Mais saura t’il cleaner notre appart et nous offrir une vie de palace ? La rédaction s’est jetée à l’eau pour le tester. Verdict.

Juin.21

62


OBJET DU MOIS

L’aspirateur balai SpeedPro Max Aqua de chez Philips

Qui n’a jamais rêvé de cligner des yeux comme dans Ma sorcière bien-aimée pour voir acariens et saleté s’envoler ? Allergique aux tâches ménagères, on a testé le nouvel l'aspirateur-balai SpeedPro Max Aqua de chez Philipps pour chasser la poussière sans avoir à lever le petit doigt. Une fois déballé, l’appareil émerveille car il ajoute une corde à son arc : il ne se cantonne plus à l'aspiration des détritus puisque l'ajout d'un accessoire pourvu d'une serpillière lui permet maintenant de nettoyer les traces incrustées au sol. Ainsi, on peut d'abord aspirer la saleté et puis passer un torchon en un seul mouvement ! Le ménage devient un jeu d’enfant et les chats miaulent de contentement. Dès réception, on réalise avec satisfaction que l’aspirateur sans fil est facile à monter. On clique le manche sur la batterie, on place l'embout classique dessus et on découvre que la batterie est déjà alimentée. On fait immédiatement le tour de notre humble demeure. La brosse à 360° est idéale pour nettoyer à sec, notamment les moquettes et tapis. Elle capture la poussière en marche avant comme en marche arrière, et de tous les côtés de la brosse en aspirant ainsi jusqu’à 99,7% de la poussière et de la saleté à chaque passage. Curieux à propos de la fonction de

Go Out! magazine

63

nettoyage du SpeedPro Max Aqua, on remplit le réservoir d'eau. Surprise ! On découvre un nettoyage très fluide et une quantité de saleté impressionnante éliminée à l’avant de l'embout. Les tâches très incrustées ne disparaissent pas en un seul mouvement, mais après quelques allers et retours, le sol est très propre. Cela marche clairement mieux qu'avec un seau et un torchon. Et surtout c’est beaucoup plus ludique et rapide ! Ici, on ne se salit jamais les mains. Verdict  ? Une délivrance ! Le SpeedPro Max Aqua de chez Philips nous offre un réel gain de temps. On passe très aisément de l’aspiration du tapis au nettoyage du carrelage. On ajoute même son nettoyant pour agir en profondeur sur les taches les plus tenaces. Côté efficacité, plus besoin s’embêter avec un appareil adoubé d’un fil électrique. De plus, tout est à portée de main avec un large choix d’accessoires. Mais comment vivait-on sans avant ? Ah oui, comme dans une performance artistique chaotique qu’on préfère occulter ad aeternam !

L’aspirateur balai SpeedPro Max Aqua de chez Philips www.philips.ch


HORLOGERIE

AUDEMARS PIGUET X HARLEY WEIR par

MINA SIDI ALI

Audemars Piguet X Harley Weir

Quatre montres, quatre femmes et une vision kaléidoscopique de la féminité moderne. Voici un rare moment de collision entre l’univers de la photographie de mode et celui de la haute horlogerie donnant naissance à une très belle collaboration. Audemars Piguet s’associe ici à la talentueuse photographe Harley Weir posant son regard introspectif sur la nouvelle collection été 2021. Le résultat ? Un récit captivant sur la relation entre une femme et sa montre. Close-up.

Juin.21

64


HORLOGERIE

Audemars Piguet X Harley Weir

On connait la photographe londonienne Harley Weir pour sa cascade d’éditos mode et ses visuelles surréalistes, sensuelles et intimistes. Quand cette autodidacte diplômé des beaux-arts ne capture pas une Gisele vêtue de Missoni en être céleste des cieux étoilés ou ne réalise pas un film décalé oscillant entre fétichisme et couture pour Balenciaga, elle réalise également des reportages de guerre dans les zones de conflit tout autour du globe. Ses clichés sont teintés d’une vision intime et audacieuse, remettant constamment en question les attitudes traditionnelles du regard féminin. La collaboration Audemars Piguet X Harley Weir ne serait pas la première apparition de la maison horlogère dans l'univers de la haute couture. L'an dernier, l’enseigne suisse accompagnait Ralph & Russo sur le podium du défilé SS21 du couturier. Dans l’univers de la mode, on retrouve plusieurs parallèles à la haute horlogerie. La création sur mesure et l'artisanat d'une robe couture reflètent, après tout, le savoir-faire et les technicités d'un garde-temps des métiers d'art. Tous deux s'unissent pour construire un fragment de l'identité de celui qui portera la Go Out! magazine

65

création. Ici, Harley Weir met avec dextérité en lumière cette synergie parfaite entre la haute couture et la haute horlogerie, et se délecte des attributs les plus marquants des garde-temps. Et elle explique : « Mon inspiration pour le tournage était de réfléchir à la façon dont la montre a été fabriquée et à ses différents matériaux, puis de penser à la façon dont la femme est faite, ce qui fait partie de sa personnalité, quel est son caractère, qui elle est  . Ainsi, inspirées par des univers divers, quatre Royal Oaks sont présentées dans de toutes nouvelles variations dévoilant une vision kaléidoscopique des femmes contemporaines. Éclectiques en terme de couleurs et de styles, les garde-temps se révèlent sous la forme d'une élégante céramique noire, de pierres précieuses arcen-ciel éclatantes, d'or givré scintillant ou encore d'or rose. Des montres mécaniques aux multiples facettes certainement enviées par le vestiaire masculin !

Nouvelle collection été 2021 Audemars Piguet www.audemarspiguet.com


LONG CITY B R I S TO L NAME

N M I SUTNA BALB Y ASST OTNOMNA R TM M IK S TA AK LY A I N.A R T I N X TIH I SBILI SS BS X U N MT I SH TA KSA Y DAD TB OX N M A R T I N. THIS IS DBX

astonmartin.com

Aston Martin Geneva, Pegasus Automotive Group SA, Route de Saint Cergue 298, Nyon 1260, Switzerland T. +41 22 36 38 007, F. +41 22 36 38 017, sales@astonmartingeneva.ch, www.astonmartingeneva.ch

which may vary depending on factors including road conditions, weather, vehicle load and driving style.


BEAUTÉ

BEAUTÉ SOLAIRE par

AMBRE OGGIER

Ça y est l’été est enfin là ! Et qui dit été, dit grande envie d’arborer une peau délicatement bronzée et des cheveux de sirène pour aller flâner en ville ou au bord du lac. Alors même si en ce moment les nuages et la pluie ont décidé de semer la zizanie, pas question de renoncer à son envie de peau hâlée fraîchement parfumée. Grâce aux cosmétiques, il n’est plus nécessaire de partir à la plage pour avoir un look rayonnant. Du coup, voici quelques produits pour se métamorphoser promptement en naïade des temps modernes.

BRONZAGE SANS DOMMAGE

Il est souvent complexe et fastidieux d’appliquer de l’autobronzant correctement et la gaffe n’est jamais bien loin. Alors pour éviter de se retrouver avec des taches sur les bras, pourquoi ne pas opter pour un autobronzant à appliquer sous la douche ? Facile et extrêmement rapide d’utilisation, le Gradual Tan in Shower de la marque St. Tropez s’applique sur une peau humide après une douche bien chaude, et pendant seulement 3 minutes avant d’être rincé. Ainsi, pas besoin d’attendre que le produit sèche et aucun risque de transfert sur les vêtements. Par ailleurs, en plus d’offrir un subtil bronzage longue durée, la lotion hydrate la peau sans l’agresser grâce à sa composition hypoallergénique. Pour un visage glowy et rayonnant, le sérum Self Tan Purity Vitamins est un bon allié, car il procure un hâle naturel en stimulant la production de vitamine D. Les résultats apparaissent environ 4 à 8 heures après l’application. Attention à ne pas oublier d’exfolier sa peau avant l’utilisation pour un résultat optimal. À noter que ces produits sont conseillés pour les peaux claires et sensibles, mais ils ne feront pas beaucoup d’effet sur les peaux déjà mates ou bronzées.

St. Tropez, Gradual Tan in Shower

St. Tropez, Gradual Tan in Shower 200ml, 23 CHF St. Tropez, Self Tan Purity Vitamins Bronzing Face Serum 50 ml, 33 CHF. Disponible chez Manor, Globus et sur Zalando.

Go Out! magazine

67


© Photo : Alexandre Pugin | DA & design : TWKS.ch


BEAUTÉ

NECTARS RADIEUX

La collection d’eaux de toilette Aqua Allegoria, créée en 1999 par la marque Guerlain, propose désormais quinze fragrances délicieuses aux parfums audacieux aussi divers qu’enivrants. Présentés dans des écrins à l’élégance traditionnelle et épurée rendant hommage au mythique flacon Abeille, ces nectars sauront charmés tout un chacun en proposant un véritable voyage olfactif. Parmi les différentes essences, coup de cœur pour l’eau Coconut Fizz dont la fraîcheur fruitée et exotique nous transporte instantanément sur une plage balinaise au soleil couchant. Pour plus de fun, mixez les fragrances entre elles pour créer votre propre odeur personnalisée.

Guerlain, Aqua Allegoria 18 fragrances, 125 ml, 135 CHF www.guerlain.com Guerlin, Aqua Allegoria

PROTECTION CAPILLAIRE

L’été, on apprécie grandement la chaleur, le soleil, les apéros en terrasse, les baignades dans le lac et la mer et toutes les activités en extérieur qui nous permettent de faire le plein de vitamine D. Par contre, ce qu’on aime moins, ce sont nos cheveux qui deviennent rapidement secs et cassants à force d’être malmenés par les rayons UV et les baignades à répétition. À l’instar de notre peau, nos cheveux aussi doivent être protégés de la chaleur et des rayons du soleil, c’est pourquoi la marque Bumble et bumble propose un primer pour cheveux anti-uv qui les protège un peu comme une crème solaire, tout en les rendant soyeux et sains. De plus, ce produit s’utilise aussi avant d’employer un fer à lisser ou à boucler. On vous le dit, ce sont vos cheveux qui vont vous dire merci.

Bumble and bumble, Hairdresser’s Invisible Oil Heat UV Protective Primer, 60 ml, 9 CHF. www.bumbleandbumble.com

Bumble and bumble, Hairdresser’s Invisible Oil Heat

Go Out! magazine

69


BEAUTÉ

BODY-CONTOURING SANS BISTOURI par

MINA SIDI ALI

© Onda Coolwaves

Pour dégommer définitivement la cellulite et lui faire sa peau, on n’a plus besoin de recourir au bistouri ! Sans anesthésie, sans aiguilles, on a mis la patte sur une pépite, un appareil anti-cellulite qui permet de mincir sans chirurgie, en faisant fondre les cellules graisseuses grâce aux micro-ondes : le Onda Coolwaves. C’est à La Clinique Rive Gauche qu’on a testé cette machine qui raffermit la peau, lisse la cellulite et affine la silhouette en gommant les capitons pour de bon. C’est en somme l'effet lipo sans bobo. Focus.

Juin.21

70


BEAUTÉ

Quand le sport et les crèmes anti-cellulites ne suffisent plus, il reste les appareils anti-cellulite, une alternative efficace s’appuyant sur de nouvelles techniques. On a découvert le Onda Coolwaves direction Rive à la Clinique Rive Gauche. POUR QUI ?

Ceux et celles qui ont une surcharge graisseuse localisée au niveau du ventre, des flancs, des cuisses ou des bras et/ou de la peau d’orange ainsi qu’un relâchement cutané (la chaleur des micro-ondes stimule aussi la synthèse de nouvelles fibres de collagène). COMMENT FONCTIONNE CETTE TECHNIQUE AMINCISSANTE À BASE DE MICRO-ONDES ?

Aucun autre appareil n’émet des micro-ondes comme les pièces à main intelligentes du système ONDA ! Ce dernier génère des micro-ondes spéciales qui sont fortement absorbées par les molécules de graisse. Elles accélèrent le métabolisme des cellules graisseuses qui transpirent jusqu’à disparition. En gros, la membrane des cellules est détruite, puis les acides gras libérés sont pris en charge par les macrophages (les cellules « éboueurs » de l’organisme) et éliminés progressivement par l’organisme en 2 à 3 mois. COMMENT SE DÉROULE UNE SÉANCE DE ONDA COOLWAVES ?

De la glycérine est appliquée sur la zone à traiter. La machine calcule l’énergie qu’elle va délivrer en fonction d’une surface prédéterminée avec la thérapeute, par exemple une zone de 15 cm x 15 cm sur les cuisses intérieures. Elle se saisit alors d’une pièce à main mise et l’applique sur la peau, avant de la déplacer un mouvement circulaire. Le ressenti sur la peau est froid car un système préserve l’épiderme et le derme de la chaleur délivrée par les micro-ondes, pendant toute la durée de la session. Ainsi, le traitement n’est pas douloureux. On ne ressent absolument aucune sensation de chaleur comme avec d’autres technologies. Ainsi, il n’y a ici aucun risque de brûlures. Un signal sonore avertit la thérapeute lorsque le traitement est terminé pour qu’elle puisse dès lors démarrer la deuxième séance sur l’autre cuisse intérieure. Lors de la première séance, on peut toutefois sentir quelques picotements ou sensations désagréables, très à l’écoute la thérapeute peut effectuer une mini pause avant de reprendre.

Go Out! magazine

71

QUELLES SONT LES SUITES DU TRAITEMENT AMINCISSANT ONDA ?

Il n’y a pas besoin de préparation avant les rendez-vous et il n’y a rien à faire également en post-séance. C’est bien là, l’avantage ! La peau n’est même pas marquée ou rougie. Une douce sensation de chaleur envahit la zone traitée pendant une trentaine de minutes après la séance. Six séances espacées de 3 semaines chacune sont préconisées pour obtenir de bons résultats et voir les effets sur la peau. Les micro-ondes spéciales du système ONDA induisent un rétrécissement immédiat des fibres de collagène dans le derme et stimulent la production de nouveau collagène. Les tissus sont raffermis et tonifiés ! On a testé sur la culotte de cheval et les effets sont plutôt étonnants. À réitérer sur toutes imperfections nécessitant un remodelage corporel !

ONDA Coolwaves Clinique Rive Gauche Rue Pierre-Fatio 15, 1204 Genève Tél. 022 552 95 95 https ://clinique-rive-gauche.ch


8 façons de corriger les cicatrices en creux

Radiofréquence fractionnée Genius® Injection de Nanofat Laser fractionné Fraxel Dual® Peeling TCA Injection d’acide hyaluronique

Microneedling Injection de PRP

Subcision

56 rue du Rhône • Genève • 022 319 09 60 forever-beauty.com


BEAUTÉ

LES DOIGTS DE FÉE DE ROSSANO FERRETTI par

MINA SIDI ALI

Depuis des années, il existe un coiffeur dont le nom se chuchote de bouches bien informées à oreilles branchées : Rossano Ferretti dont le salon éponyme se trouver lové au coeur de l’hôtel la Réserve. Ce pape de la coiffure à la franchise rafraîchissante coupe les cheveux de Lady Gaga, Kate Middleton ou encore Jennifer Lawrence… En juin dernier, on a enfin réussi à avoir un rendez-vous avec lui. Cet audacieux expert capillaire a révolutionné la coiffure en créant la coupe invisible dont le secret réside dans le respect du mouvement naturel du cheveu et a donné le ton a plusieurs générations de coiffeur. On a passé sous les coups de ciseaux de cet hair master. Extraits.

Ses salons trônent dans les plus beaux palaces à travers le monde. Mais heureusement, il a également posé son talent et ses ciseaux à Genève. Rossano Ferretti détonne dans l’univers capillaire. Tout d’abord par son style de dandy italien mais aussi par son parcours atypique. Plus que la coiffure, c'est la beauté dans sa globalité qui l'a toujours fasciné. Né dans un petit village Italien de 450 habitants, il grandit avec une mère coiffeuse et un père barbier. Tous deux lui font découvrir leurs univers, et le convainc de se lancer dans la coiffure. Mais à cette époque et dans son village, les peu inspirants brushings et waves prédominent. C’est dans la presse qu’il trouve son impulsion capillaire à travers le look ultra glamour du Swinging London. Ni une, ni deux, il file à l’anglaise se former dans la capitale britannique. Là bas, il est rapidement repéré, et tout s’enchaîne. Il voyage à travers le monde entier et découvre la multiplicité du cuir chevelu

ce qui lui permettra de personnaliser la diverse et variée beauté de ce dernier. Il remarque que de nombreuses femmes ne sont pas satisfaites de leur expérience chez le coiffeur et décide de créer sa révolutionnaire marque de fabrique capillaire : la coupe invisible dont le secret réside dans le respect du mouvement naturel du cheveu, cette matière malléable, ce corps vivant que Rossano va apprivoiser en observant et en interprétant. A ses yeux «  une coupe de cheveux doit ressembler le plus possible à une œuvre d’art et non à un calcul mathématique ». En quelques battements de cils, tel un comportementaliste, il est capable de scanner une personne à travers sa façon de parler, de s’habiller, de se déplacer, de bouger… Car pour lui, pour bien coiffer il faut connaître les gens. D’ailleurs la consultation est un moment privilégié et clé durant une consultation à ses côtés. Et c’est à une chorégraphie gestuelle toute particulière qu’on a eu la chance d’assister lors de notre rendez-vous. Armé de ciseaux qu’il a lui-même dessiné sur-mesure, il allégera et sublimera notre fibre capillaire, dessinant un mouvement doux et souple qui perdurera même lorsqu’on se coiffera seule des semaines après avoir vu nos cheveux magnifiées par ses doigts de fée. Chapeau bas !

Rossano Ferretti Hairspa La Réserve Genève Hotel, Spa and Villa Route de Lausanne 301, 1293 Bellevue, Suisse Tél. +41 22 959 59 59 www.lareserve-geneve.com Rossano Ferretti Hairspa

Go Out! magazine

www.rossanoferretti.com

73


BEAUTÉ

MARTINE DE RICHEVILLE : PAPESSE DU PALPERROULER par

MINA SIDI ALI

A l’heure où des machines conçues par une kyrielle d’ingénieurs envahissent le marché de la minceur, une technique fait l’unanimité : le remodelage Martine de Richeville. Son défi de taille ? Le déstockage des amas graisseux incrustés. Munie de mains de tailleuse de pierre associées à une connaissance pointue du corps et des émotions et prête à tout dégommer sur son passage, cette experte de la silhouette déloge la cellulite rebelle de nos bras à nos mollets. Close-up sur le parcours de celle qui a désarçonné des centaines de culottes de cheval et qui de ses deux mains seulement a mis tout-le-monde de Paris à Bruxelles, en passant par Genève et Londres (nous compris) à ses pieds.

Juin.21

74


BEAUTÉ

Drainer, déstocker et regalber, telle est la devise de Martine de Richeville. Après avoir suivi une formation en psychologie et en médecine traditionnelle chinoise, cette magicienne aux doigts de fée qui a également étudié le massage eurythmique de Rudolph Steiner, a opté pour un soin qui ne nécessite aucune nouvelle technologie, si ce n’est le pouvoir de ses mains. Elle imagine un protocole qui s’enracine dans l’enseignement oriental qu’elle a reçu et permet de reconnecter le corps et l’esprit. Très vite, sa clientèle grandit et elle décide d’ouvrir un cabinet à Paris. Elle peaufine sa méthode tandis que ses clientes s’affinent et ne cessent d’en parler à leurs amies. En quelques mois, la fondatrice d’un cabinet éponyme devient la référence du massage amincissant. Depuis elle a ouvert dans plusieurs villes dans le monde dont Genève à Champel. Sa technique ? Elle travaille en profondeur la peau et les tissus adipeux et décolle – en cas de cellulite – les adhérences du tissu conjonctif là où elles se sont (mal) placées : bosse de bison, mollets, bras, ventre, fessiers. Martine de Richeville est convaincue que la graisse se localise souvent à des endroits précis en fonction du terrain émotionnel. Traiter ce dernier participe, selon elle, à un meilleur équilibre intérieur. Ainsi, les amas graisseux, même s’ils sont souvent hormonaux, ne vont pas se stocker n’importe où de manière hasardeuse. Autour de la taille par exemple, on imagine une bouée de secours, la culotte de cheval est, quant à elle, une forme de pare-chocs. La graisse fait alors office de protection. Ainsi, lorsque Martine de Richeville va décoller en profondeur la cellulite, elle travaille aussi sur son origine. Son protocole ? Pendant cinquante minutes, elle (basée à Paris) ou l’une de ses praticienne exerce un palper-rouler manuel pour libérer l’organisme des toxines, relancer la circulation sanguine, améliorer le drainage lymphatique et indirectement agir sur le stress. Dès la première séance – qui peut être douloureuse sur certaines zones -, la peau est plus souple, lisse et retonifiée. Un sentiment de légèreté envahit la personne massée. Le remodelage qui s’adresse aussi bien aux femmes qu’aux hommes est recommandé pour ceux qui font de la rétention d’eau et en cas de grossesse ou de ménopause. Pour un meilleur résultat et quelques centimètres en moins au niveau de la taille ou des hanches, il est conseillé de suivre une cure de plusieurs séances par mois. On a décidé de tester et vous en reparler après l’été. Le remodelage qui doit s'accompagner d'une alimentation équilibrée et d'une pratique sportive régulière si possible !

Go Out! magazine

75

Martine de Richeville Avenue Eugène-Pittard 34, 1206 Genève Tél. 022 346 76 00 www.martinedericheville.com


OOSSY M P O N I E L I V E PPPYPYYRYRRR OO Y M P H N I E L I V E MPP H O N SSY YM NIIEE LLI VI VE E

Le 21 juillet 2021*, le Pyrosymphonie Live 21 juilletLe 2021*, le Pyrosymphonie de LeCourchevel Praz devrait époustoufler Live les de Courchevel Le Praz devrait époustoufler les amateurs de grands spectacles. Un concert de musique amateurs de grands musique classique sera exécutéspectacles. en plein Un air concert par unde orchestre classique sera exécuté en plein air par un orchestre symphonique. Cette année c’est l’orchestre Suisse : symphonique. Cette année c’est l’orchestre Suisse : Ensemble Microcosme (www.ensemble-microcosme.com) Ensemble Microcosme (www.ensemble-microcosme.com) qui emmènera les spectateurs dans un voyage musical qui emmènera les spectateurs dans un voyage musical avec douceur et légèreté sur le thème des 4 saisons. avec douceur et légèreté sur le thème des 4 saisons. Tandis que les notes s’envoleront dans le ciel, le décor des Tandis que les notes s’envoleront dans le ciel, le décor des tremplins Olympiques s’illuminera des couleurs vibrantes du tremplins Olympiques s’illuminera des couleurs vibrantes du feu feu d’artifice venant sublimer d’artifice venant sublimercececoncert concert plein plein d’émotions. d’émotions. * ou *leou 22lejuillet en guise de de journée dede réserve 22 juillet en guise journée réserveselon selonmétéo. météo.

OFFRE PYROSYMPHONIE LIVE, SPECTACLE MUSICAL ÉPOUSTOUFLANT

OFFRE PYROSYMPHONIE LIVE, SPECTACLE MUSICAL ÉPOUSTOUFLANT 74,50 € /PERS /NUIT

74,50 € /PERS /NUIT L’hôtel Fahrenheit 7 Courchevel**** (Courchevel Moriond) est situé dans un écrin(Courchevel aux portes du L’hôtel Fahrenheit 7 Courchevel**** Parc National dedans la Vanoise. dernier Moriond) est situé un écrinCe aux portespropose du uneNational offre hébergement enCe Family Room, incluant Parc de la Vanoise. dernier propose 2 entrées pour le en spectacle et 2 incluant accès VIP une offre hébergement Family Room, 2permettant entrées pour spectaclele etchef 2 accès VIP et de le rencontrer d’orchestre permettant de l’événement rencontrer le lors chef d’un d’orchestre l’artificier de cocktailetprivé l’artificier l’événement lors d’un cocktail après ladesoirée. Une juste alliance pourprivé profiter après soirée. Une juste alliance pour profiter d’un lacadre montagnard exceptionnel et d’une d’un cadre montagnard exceptionnel et d’une soirée mémorable. soirée mémorable.

Tarif : à partir de 74,50 € /pers /nuit dès 2

Tarif : à partir de 74,50 € /pers /nuit dès 2 occupants par chambre ; occupants par chambre ; Date: séjour : séjour 22/07/2021 Date dudu 2121 au au 22/07/2021 ; ; Typedede chambre : hébergement en Family Room ; Type chambre : hébergement en Family Room ; Info: réservation : réservation auprès Courchevel Tourisme. Info auprès de de Courchevel Tourisme. Tél.: +33 : +33 479 Tél. (0)(0) 479 0808 88 88 39 39

RÉSERVATION OBLIGATOIRE RÉSERVATION OBLIGATOIRE Ouverture desdes portes : 20h00 ; ; Ouverture portes : 20h00 Début dudu concert : 21h30 ; ; Début concert : 21h30 Jauge maximum : 1 000 personnes ;

Jauge maximum : 1 000 personnes ;

COURCHEVEL EN UN SCAN COURCHEVEL IN A SCAN

COURCHEVEL EN UN SCAN COURCHEVEL IN A SCAN

Retrait des invitations sur Internet uniquement : Retrait des invitations sur Internet uniquement : www.billetweb.fr/pro/courchevel.

www.billetweb.fr/pro/courchevel.


AUTOMOBILE

GENESIS DÉBARQUE EN SUISSE ! par

RAYANE M’ZOURI & MINA SIDI ALI

© Genesis

Rares sont les lancements de nouvelles enseignes automobiles luxe sur le marché européen déjà bien escarpé. Mais un vent nouveau souffle dans la catégorie des véhicules de luxe. En juin dernier, on a eu la chance de découvrir à travers un show VJ hors-norme dans les Alpes, l’arrivée d’un redoutable et audacieux concurrent sur le marché de l’automobile premium : Genesis et son modèle GV80. Gare aux rivaux !

Go Out! magazine

77


AUTOMOBILE

© Genesis

© Genesis

Juin.21

78


AUTOMOBILE

GRAVÉ DANS LA PIERRE

EXPÉRIENCE PLURI-SENSORIELLE

Genesis – un nom dont vous avez peut-être entendu parler si vous avez voyagé en Asie ou aux États-Unis - débarque enfin en Europe. Issu de la dynamique filiale Hyundai, l’enseigne sud coréenne fait son entrée sur le marché suisse avec ses modèles, berline G80 et un SUV GV80 ! Et pour célébrer en grandes pompes son arrivée en Europe, Genesis a mis le paquet avec un show impressionnant ! Éclairant la falaise d'une montagne près de Lauterbrunnen à Interlaken, la projection spectaculaire mesurait 275 mètres de large et 180 mètres de haut (l’équivalent de 3 terrains de foot) et a pris vie via une projection 3D de pointe, fusionnant de manière transparente la haute technologie et la nature. La plus grande projection 3D jamais réalisée sur une montagne des Alpes suisses ! On en est resté bouche bée.

On a testé la berline G80 au look imposant dans un paysage idyllique : Interlaken. Tout d’abord, l’intérieur fait main au design épuré y est très spacieux. On y souligne les nombreux détails précis. La kyrielle d’options est impressionnante et permet un confort optimum. C’est une voiture à la James Bond ! On y retient l’écran de vue caméra en 360° sur tout le pourtour de la voiture. On peut aisément régler l’aération, le chauffage ainsi que position du siège. Le détail technique le plus original est peut-être la façon dont l'assistant d'angle mort affiche une vue en temps réel sur le côté de la voiture dans certaines situations dans le cadran du conducteur droit pour améliorer la sécurité. Nos coups de cœur côté option ? L’écran qui se projette sur le pare-brise, évitant qu’on ne baisse - comme d’ordinaire - le regard pour observer le cadran et l’option siège massant. Lors de la conduite, on réalise rapidement la sensation très agréable de sécurité procurée. Cette paisible routière offre d’excellentes performances à tous les niveaux mais se veut plus familiale que sportive. Ses lignes sont très bien faites. La conduite est extrêmement fluide et les manœuvres s’opèrent de manière flexible. La voiture peut rouler vite ou lentement avec un aplomb égal. On note également une insonorisation d’habitacle très agréable. À l’intérieur, on a le sentiment de rouler comme dans une soucoupe en lévitation bien que la puissance du moteur soit présente. Un moment de flottaison comme suspendu dans le temps qu’on n’oubliera pas.

GENESIS FAIT LA DIFFÉRENCE

La projection a confirmé l'engagement de la marque automobile à changer la façon dont les gens achètent et possèdent des voitures en Europe, en promettant de se distinguer. Ainsi, Genesis chamboule la marché en se distinguant par un service client exceptionnel. Ici, la campagne de marketing, au lieu de célébrer les voitures, met en exergue le temps bien dépensé des usagers. Ainsi, les acheteurs de voitures peuvent s'attendre à une expérience très différente de ce dont ils ont l’habitude, se concentrant sur la prestation d'un service de haute qualité plutôt que sur la vente. Le prix est fixe, peu importe si vous achetez en studio ou en ligne ; ici exit le marchandage. Si le client souhaite un essai routier, Genesis viendra chez vous, livrer une voiture à votre domicile ou au travail, en respectant votre temps. Ainsi, Genesis ne débarque pas qu’en Suisse, il arrive chez vous ! Et Dominique Boesch, directeur général de Genesis Motor Europe, le souligne : « La " différence Genesis " est une approche moderne de l'achat et de la propriété d'une voiture qui offre à tous les conducteurs une option sans effort, nous accordons la priorité à l'expérience client exceptionnelle sur les ventes. Nous offrons une expérience d'achat et de propriété de voiture qui est sans stress et vous fait gagner du temps. Chez Genesis, notre héritage coréen sous-tend tout ce que nous faisons, du design et de l'innovation à notre service, enraciné dans les principes coréens d'hospitalité et de respect. En prenant soin des détails pour que nos clients n'aient pas à le faire, nous leur offrons le luxe le plus précieux : leur temps. Nous promettons à nos clients de faire les choses différemment. »

Go Out! magazine

79

Genesis www.genesis.com



RDV PRIS

© Danny Franzreb exposant photoSCHWEIZ

FONDATION DE L'HERMITAGE PALAIS LUMIÈRE

VERBIER FESTIVAL

PUPLINGE CLASSIQUE

THÉÂTRE DE L'ORANGERIE FAR


ART / EXPO

DU 25 JUIN AU 31 OCTOBRE 2021 HANS EMMENEGGER FONDATION DE L’HERMITAGE Du 25 juin au 31 octobre 2021 Fondation de l’Hermitage, Rue du Signal 2, 1018 Lausanne www.fondation-hermitage.ch

Un vent de fraîcheur et de modernité souffle sur la Fondation de l’Hermitage cet été. La nouvelle exposition entièrement consacrée à l’artiste Hans Emmenegger revient sur la carrière du peintre lucernois. Cette rétrospective nous plonge alors dans l’étrange univers de cet artiste, aux sujets et aux compositions des plus audacieuses et originales qui font aujourd’hui de lui l’un des peintres suisses les plus reconnus de son temps. De 1866 à 1940 nous découvrons une centaine de tableaux, témoins au fil des ans des changements esthétiques du peintre résolument moderne. Sous-bois, ombres, fontes des neiges ou encore reflets, des sujets inédits pour son temps, traités par des compositions novatrices qui se détachent de son langage pictural aussi unique que fascinant. Au-delà des pièces d’Emmenegger, ses contemporains, et les artistes actuels inspirés par son travail, le côtoient à la Fondation le temps d’un été.

© Fondation de l’Hermitage

DU 26 JUIN 2021 AU 2 JANVIER 2022 ALAIN LE FOLL, PALAIS LUMIÈRE Alain le Foll, maître de l’imaginaire Du 26 juin 2021 au 2 janvier 2022 Palais Lumière, Quai Charles Albert Besson 74550 Evian-les-Bains, France www.evian-tourisme.com/sortie/exposition-alainle-foll-maitre-de-limaginaire-evian-les-bains

Les années 1960-1970 en France ont été marquées par l’esthétique d’un artiste qui malgré la brièveté de sa carrière a laissé une trace indélébile sur le monde du dessin. Alain le Foll, dessinateur de la publicité et de l’illustration, est notamment connu pour ses affiches, à l’image de celles créées pour les Eaux d’Evian, ou encore Le Printemps à Paris. Le Palais Lumière d’Evian-les-Bains rend hommage à cet artiste en présentant une partie des affiches publicitaires réalisées durant sa carrière, mais aussi des œuvres personnelles, des dessins et lithographies, qui laissèrent toute la place à l’imaginaire, les formes organiques et minérales se mêlant les unes aux autres. 40 ans après sa disparition, l’institution revient alors sur les grands succès de l’artiste qui ont forgé son nom, mais plonge également dans l’intimité du créatif en proposant une exposition unique en son genre, le symbole d’une esthétique, d’une époque.

Alain le Foll © Palais Lumière

Juin.21

82


FESTIVAL

DU 16 JUILLET AU 1ER AOÛT 2021 VERBIER FESTIVAL Du 16 juillet au 1er août 2021 à Verbier Lieux des concerts, informations, et réservations sur https ://www.verbierfestival.com

Le Verbier Festival revient cet été, et pour rattraper le temps perdu nous propose une édition d’exception, organisée pour la sécurité de chacun. Le programme s’avère alors rempli de pépites, et retrouve deux de ses plus fidèles artistes, Evgeny Kissin et Mischa Maisky. Du côté des œuvres jouées lors du festival, la célèbre Bohème de Puccini ainsi que le second acte du Tristan and Isolde de Wagner. Si les grands noms seront au rendez-vous, on insiste également sur les jeunes talents de l’Academy qui chaque année ont l’occasion de présenter leur travail sur la scène du festival. Parmi les étoiles montantes, Mao Fujita, ou encore Anastasia Kobekina. Des noms qui résonneront bientôt sur les scènes du monde entier. Et pour tous ceux qui ne pourront malheureusement pas faire le déplacement, sachez que la crise sanitaire vous sauve pour une fois : après une édition 2020 placée sous le signe de la technologie, le VF at Home persiste et signe, et vous permettra de suivre l’événement depuis chez vous. La musique s’invite décidément partout.

Evgeny Kissin © F Broede

DU 17 JUILLET AU 21 AOÛT 2021 PUPLINGE CLASSIQUE Du 17 juillet au 21 août 2021 Eglise de Puplinge, rue du Graman 85 Informations et réservations sur https ://puplinge-classique.ch

Puplinge Classique revient du 17 juillet au 21 août 2021 pour une édition à la programmation aussi chargée que merveilleuse. Pour lancer les festivités, le concert d’ouverture viendra rendre hommage au célèbre compositeur Igor Stravinsky à travers une pièce écrite sur le sol helvétique, « L’histoire du soldat », et composée sur un texte de Ramuz. Une première soirée qui annonce un festival riche durant lequel nous pourrons notamment retrouver comme chaque année depuis maintenant 9 ans, la Soirée Arménienne, qui accueillera en 2021 la soprano Karine Mkrtchyan et l’Arsen Petrosyan Quartet le 20 juillet. Et c’est dès le 22 juillet que le thème de cette édition prendra vie. Placée sous le signe du mandala, nous retrouverons une sélection de musique indienne, mêlant instruments traditionnels et modernes. Le résultat ? Un voyage garanti entre les continents et les époques. Et ce n’est qu’un échantillon de la programmation de ce festival toujours plus somptueux.

Le clarinettiste Damien Bachmann se produira lors du concert d’ouverture du 17 juillet © Puplinge Classique

Go Out! magazine

83


ARTS VIVANTS

DU 7 JUILLET AU 1ER AOÛT 2021 THÉÂTRE DE L’ORANGERIE Un ennemi du peuple, du 8 au 25 juillet 2021 Sylvestre et Urbania, du 7 juillet au 1er août 2021 Théâtre de l’Orangerie, Parc La Grange, Quai Gustave-Ador 66b, 1207 Genève Informations complémentaires et réservations sur www.theatreorangerie.ch

Pour sa nouvelle saison, le Théâtre de l’Orangerie met les créations genevoises à l’honneur avec deux pièces qui seront présentées durant l’été. Tout commence avec Un ennemi du peuple, véritable bijou d’Henrik Ibsen, qui sera pour l’occasion mis en scène par Eric Devanthéry. Cette pièce de théâtre de la fin du 19ème siècle est reconnue comme un véritable chef d'œuvre au sujet si original et en avance sur son temps. L’histoire ? Dans une petite ville où les bains thermaux sont l’attraction principale, les lieux sont contaminés, venant bouleverser la vie des habitants. En août Sylvestre et Urbania nous parlent eux d’amour et d’art, de la vie d’une élite qui perd ses racines, et reviennent d’un étrange futur pour nous raconter l’histoire de l’importance de la nature, et de notre lien à nous humains avec ce monde dont nous nous éloignons trop. Un conte qui nous rappelle la valeur de la vie, et l’importance de prêter attention au monde qui nous entoure, et nous apporte tant.

© Théâtre de l'Orangerie

DU 11 AU 21 AOÛT 2021 LA FABRIQUE DES ARTS VIVANTS, COMMUNS SINGULIERS #6 Du 11 au 21 août 2021 Rue des Marchandises 5, 1260 Nyon Informations complémentaires sur https ://far-nyon.ch

La Fabrique des arts vivants de Nyon qui s’est réinventée il y a maintenant un peu plus d’un an, nous propose cet été de découvrir l’édition estivale de ses Communs Singuliers. À une époque où la culture et les arts ont largement été remis en question et malmenés, ce projet nous invite à explorer l’art différemment, s’attaquant cet été aux problématiques qui nous entourent depuis plus d’un an. À une époque où la distance est de mise, et que nos relations sociales ont été redéfinies par l’épidémie, les Communs Singuliers brouillent les pistes et nous invitent à les réinventer. Le déplacement et les voyages, la musique, ou encore les gestes et les rites, seront tant de facettes explorées par la Fabrique cet été du 11 au 21 août. Ou comment redéfinir notre réalité.

© far° Nyon

Juin.21

84


graphisme : www.atelierpoisson.ch


ABONNEZ-VOUS Vous allez adorer recevoir le magazine chaque début de mois pour faire vos choix de sorties. Alors abonnez-vous ou, selon votre humeur du moment, soutenez Go Out! en utilisant le coupon ci-dessous ou en consultant : www.gooutmag.ch En plus du tirage d'inscription, les membres de soutien sont tirés chaque mois au sort pour recevoir des billets pour des représentations, en partenariat avec différentes institutions culturelles et festivals en Suisse.

Les abonnements : 1. Le Sympathique (abonnement individuel)

50 CHF

2. Le Tonique 100 CHF (abonnement entreprise ou institution) 3. Le Sublime 250 CHF (abonnement individuel de soutien) 4. Le Paradis 1000 CHF (abonnement institutionnel de soutien)

Nom

Prénom

Adresse

NPA/Localité

Courriel

Téléphone

Abonnement choisi À renvoyer par mail à info@gooutmag.ch ou par courrier à GoOut ! magazine L'Arcade 56 Rue de Saint-Jean 1203 Genève