Page 1

GUIDE OUTDOOR ÉTÉ 2021 / # 72

SPÉCIAL ALPES MAGAZINE OFFERT DANS TOUS LES BONS SHOPS • JUIN 2021

LA MONTAGNE DANS TOUTE SA DIVERSITÉ


2

- ©Clara Ferrand

Cet été, retrouver La Plagne et (re) (re)vivre Champagny-le-Haut

*VIVRE DES MOMENTS INOUBLIABLES VALLÉE I CHAMPAGNY EN VANOISE I MONTALBERT I MONTCHAVIN - LES COCHES I PLAGNE 1800 I PLAGNE CENTRE I PLAGNE BELLECOTE I PLAGNE VILLAGES I PLAGNE SOLEIL I PLAGNE AIME 2000 I BELLE PLAGNE

www.la-plagne.com


ESCAPE # 72

MAXIMELULLO / OT COURCEVEL

3

FOCUS

Ambiances alpines !

Sommaire

P. 10

FOCUS Alpes de France.

P. 16

NEWS, EXPLOITS, ACTUS

P. 26

ENQUÊTE Montagne et Covid

P. 80

ESPRIT DES MARQUES

P. 82

SANTÉ La marche « Quel pied ! »

P. 86

ÉQUIPEMENT P. 86 Les bonnes vestes rando P. 88 Bralette, la tendance qui monte ! P. 90 Sacs à dos, chaussures rando, textile technique, duvet, accessoires, ...

P. 96

NUTRITION Comment ne pas faire d’erreur nutritionnelle pour sa pemière épreuve en endurance.

GUIDE ÉTÉ P. 32

SPÉCIAL ALPES D’ICI ET PAS D’AILLEURS

INTRODUCTION Les Alpes en circuit-court

P. 34

SÉLECTION Les idées outdoor, les conseils pas comme les autres de la rédaction pour passer l’été dehors.

P. 35

P. 53

CARNET DE RANDONNÉES INSOLITES

P. 58

DESTINATION MERCANTOUR A VÉLO

P. 61

PORTFOLIO

PHOTO DE COUVERTURE : Sylvain Aymoz / Méribel Tourisme


ÉQUIPEMENT

86

28

NUTRITION

96

ELLA-OLSSON

Spécial alpes d’ici et pas d’ailleurs

JULIE MUGNIERY / OT LA CLUSAZ

GUIDE ÉTÉ

THIBAUT BLAIS

4


5

OÙ IREZ-VOUS AVEC VOS LOWA ?

#ForTheNextStep


6

CONFORTABLE

RÉGLABLE

www.rab.equipment

POLYVALENT


7

CHOLATSE

Pour tous les terrains de randonnée

Pour se lancer à l’assaut des pentes escarpées et autres arêtes rocailleuses, il faut être parfaitement libre de ses mouvements. Conçu pour vous accompagner en toute saison sur les chemins de montagne comme les sentiers de grande randonnée, le sac Cholatse vous permet de rester agile et réactif dans le confort le plus absolu.


ESCAPE # 72

8

Édito

RÉDACTION ET COORDINATION Nicolas Manger

PHILIPPE LACROIX

Devant la grandeur des sapins blancs, aussi nommés sapins pectinés. Peu importe l'appellation pourvu qu'on ait l'ivresse !

DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Claude Borrani claude@cosy-editions.com

DIRECTION ARTISTIQUE & MAQUETTE Séverine Béchet studiosbdesign.fr DIRECTEUR DU DÉVELOPPEMENT Kamel Beghidja kamel@cosy-editions.com DIRECTRICE COMMERCIALE Olivia Gontharet (46 10) olivia@cosy-editions.com

TERRITOIRE DE BEAUTÉ ! Quelque part dans les Alpes françaises, tôt le matin. La lumière, comme filtrée à travers une pierre précieuse, dissout les nuages. Cet espace est un véritable cadeau, grand, beau, unique, mémorable. Du haut dudit sommet, on survole du regard une partie des Alpes du Nord au Sud. D’un coup d’aile, on comprend mieux alors la fascination qu’exerce ce massif aux multiples facettes, cette montagne plurielle d’ici ou d’ailleurs, sur les amateurs du monde entier. Les connaisseurs confirmeront, les Alpes affichent des particularités singulières, la diversité et l’accessibilité. Diversités de versants, de nature sauvage, mais le plaisir absolu de pouvoir tous y accéder, avec à la base, pourtant, une même source d’inspiration. Vous êtes prévenus, nos montagnes ne sont pas avares de bonheurs fulgurants et leur bandeson idéale serait un opéra flamboyant plutôt qu’une chansonnette. Ce sont, entre autres, des sommets mythiques, des dénivelés “allegro vivace“, des frissons de verticalité, des descentes en forêts sur les village en aval parsemés de pommiers et autres vergers parfois oubliés. La valeur n’attendant pas le nombre de randos, les débutants en « montagne été » ont droit eux aussi à ces plaisirs fugaces mais tellement vrais qui carastérisent les Alpes durant la saison estivale. Parfois, d’un geste de la main, notre guide recommande la prudence avec la concentration d’un chef d’orchestre. Le chemin s’élève maintenant et nos jambes encaissent le dénivelé. La joie se glisse alors dans nos esprits comme l’hiver la poudreuse mouille les joues. Le site du jour -mais c’est un peu toujours comme ça- devient comme une mélodie attachante qui ne quitte plus la mémoire. Les effets d’un territoire de beauté ! La rédaction

CONSEILLERS EN COMMUNICATION Fanny Marguet (46 10) fanny@cosy-editions.com Samantha Bondon-Rostang (46 10) samantha@cosy-editions.com RESPONSABLE DIGITAL Chloé Chabert (46 10) chloé@cosy-editions.com ADMINISTRATION ET RELATIONS CLIENTS Laurence Rémy laurence@cosy-editions.com Dépôt Légal : à parution Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle par quelque procédé que ce soit des pages publiées dans le présent magazine faites sans l’autorisation de l’éditeur est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d’une part, les reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, et d’autre part, les courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d’information de l’oeuvre dans laquelle elles sont incorporées. (art. L.122-4, L.122-5 et L.335-2 du Code de propriété intellectuelle).


L’Isère, la nature en haut-débit

Canyon des Écouges Massif du Vercors

PHOTO© THIBAULT LEFÉBUR E

En quête de grands espaces, de partage et de nouvelles expériences... accordez-vous une parenthèse unique sans aller au bout du monde. L’Isère, rien de plus naturel.

EVASION.ISHERE.FR RÉSERVEZ EN LIGNE VOS SÉJOURS ET WEEK-ENDS PERSONNALISÉS EN ISÈRE


10

FO CUS Sac sur le dos, le rythme est lent. Le soleil pointe à peine son nez derrière les arbres. Il est tôt afin d’éviter les grosses chaleurs. La nature est calme et se réveille petit à petit. L’objectif, le sommet, n’est qu’à quelques heures de marche. Pas à pas, l’ambiance change, les paysages évoluent. Je prends de l’altitude. Le souffle s’accélère aussi. Mais pourquoi ? L’excitation du sommet ? L’effort physique ? L’altitude ? C’est sans doute tout ça à la fois. J’ai hâte d’arriver au sommet. Être seul ! Le sentiment de dominer la vallée, de se sentir seul face aux éléments, d’admirer le panorama. C’est sans doute tout ça à la fois qui me fait lever le matin pour vivre ça ! Vivre, se recentrer, se retrouver. C’est un peu tout ça à la fois la montagne. En fait, c’est difficile de décrire ce sentiment, il faut seulement le vivre ! Comme ici devant l’éblouissant lac de la Grande Moucherolle, comme une émeraude perdue au coeur du massif du Vercors. LAC DE LA GRANDE MOUCHEROLLE / MASSIF DU VERCORS / FRANCE


PHILIPPE RIOT / CCMV VERCORS

11


12

FO CUS La montagne : tout est question de timing ! La bonne heure pour partir le matin, vérifier la météo, est-ce le bon moment ? Être au sommet pour le lever du soleil, arriver au refuge pas trop tard, ne surtout pas être le dernier pour la douche... C’est compliqué pour vivre le moment parfait et unique. On imagine mais on ne sait pas si ça va se réaliser. On recherche tous l’expérience incroyable qui restera dans la tête, qui fera des souvenirs ! La montagne c’est donc de l’imprévu, cet imprévu qui fait toute la différence. Bien sûr, la patience peut-être récompensée, mais ce moment où tu papotes avec le copain de la soirée d’hier, et d’un coup “chut ! Ne fais pas de bruit. Regarde devant ! Un chamois.” Ce moment là, précis, vaut toutes les minutes de la journée. Observer chamois, marmottes, bouquetins, tétras-lyres et j’en passe. Voir la montagne vivante, c’est précieux. Alors le timing dans la montagne c’est une jauge fine, entre prévision et lâche prise. ALPES DU SUD / FRANCE


ANDREA-ZANENGA

13


14

FO CUS Se faire tout petit pour en admirer l’immensité. Se faire silencieux pour percevoir la faune sauvage. Se fondre dans le paysage pour le découvrir dans son intégrité. Jouir de cette nature sans la perturber, ne prendre juste ce qu’il faut. Un coucher de soleil en SUP, randonner en famille en Vanoise, faire le tour des Ecrins en VTT, admirer le lac d’Annecy en parapente… Il y a une infinité de façons de s’enivrer de ce que les Alpes peuvent nous offrir. ALPES SUISSES


S-B-VONLANTHEN

15


16

NEWS

ESCAPE I NEWS

EN MONTAGNE, JE TRIE AUSSI ! Des polaires en pagaille, des vestes pour la pluie, pour le vent, quand il fait chaud, quand il fait froid, pour la ville, en montagne… On accumule du matériel dans nos placards. Vous savez combien vous avez de vestes pour aller en montagne ? Et si c’était le moment de faire le tri ? Le Vieux Campeur lance un programme de seconde vie pour tout votre matériel outdoor. Vêtements, chaussures, accessoires tout est éligible. Le principe est simple ! Vous déposez vos articles en magasin afin d’évaluer le prix avec le vendeur et ainsi créer votre annonce pour vendre votre produit sur le site du Vieux Campeur. Dès qu’il est vendu, vous recevez un avoir valable dans l’enseigne. Ce programme est malin et donne une seconde vie à vos affaires dont vous ne vous servez plus. Vous mettez le nez dans votre placard ?

SWISSTAINABLE, L’EXCELLENCE SUISSE.

NICOLA FUERER

SILVANO ZEITER

DR

On le sait, la Suisse fait figure d’exemple en termes de respect et valorisation de la nature. Mais ce n’est pas encore assez ! Suisse Tourisme continue encore et toujours pour que la nature, l’accueil des touristes, le respect des traditions, la protection de l’environnement soient des priorités nationales. L’objectif ? Que la Suisse devienne la destination touristique la plus durable du monde. Tous les acteurs touristiques peuvent s’engager dans ce programme : hôteliers, gîtes, loueurs, restaurateurs… Les acteurs labellisés s’engagent dans une démarche environnementale et durable de leur activité selon une charte stricte. Et vous, vous partez où cet été ? Découvrez la Suisse d’hébergements Swisstainable en restaurant Swisstainable.


17

COLLECTION MILLET

HAPPY BIRTHDAY MISTER MILLET !

100 ans déjà ! 100 ans d’histoires, d’aventures, de montagnes, de sommets, de technologies. Hissé au plus haut de la scène montagnarde avec son matériel sur les 8000 mètres d’altitude de la planète, cette légende familiale n’a cessé d’être leader sur son marché. On est bien loin des sacs à provisions qui lancèrent l’aventure de la famille Millet. Au fur et à mesure, les frères Millet innovent, se font aider par Louis Lachenal pour la conception des premiers sacs d’alpinistes par exemple. Les grands noms de d’alpinisme mondial se retrouvent dans les bureaux d’études pour améliorer le matériel : Desmaison, Bonatti, Messner, Excoffier, Profit. Avec des premières innovations comme la première parka en Gore-Tex, ils permettent des premières dans le monde de la montagne et ils développent leurs gammes pour toucher le plus grand nombre de pratiquants de la montagne : l’escalade sportive, la cascade de glace, le ski alpinisme puis le trail. 100 ans après sa conception, Millet ne cesse d’innover, de s’appuyer sur ses pratiquants pour améliorer le matériel, de s’engager de manière responsable. Ils ont été pionniers et veulent le rester. Depuis début 2021, Romain Millet, petit-fils de la famille, reprend les rênes de l’entreprise. Le cap donné par le nouveau PDG est l’Environnement avec un grand E. L’attention doit être sur le changement climatique : “les glaciers sont en danger et ils sont compromis pour le prochain siècle. Il s’agit de notre terrain de jeu et nous devons nous engager pour le défendre. Ce n’est pas nous qui le disons mais tout le monde, et il est beau de voir que nos consommateurs et pratiquants nous suivent dans cette défense de l’environnement.» Depuis 20 ans, la marque s’est engagée avec le programme Montagne Responsable et communique sur cette urgence de protection de la montagne. Elle continuera les années à venir avec des orientations d’amélioration de la production, de compensation et de réparation des produits pour une durabilité plus grande. Pour les 100 ans de Millet et pour célébrer le futur, découvrez le sac Trilogy 15+. Le concepteur de ce sac a réunit les contraintes des activités de montagne comme le trail, le ski de randonnée, l’escalade, la randonnée pour en faire un sac ultra léger, résistant et aux adaptations infinies.


18

ESCAPE I NEWS

UNE EAU EN ACCORD AVEC SON TEMPS !

SARA FURLANETTO

SARA FURLANETTO

L’eau minérale naturelle de Bonneval est enfin disponible. Il a fallu du temps pour que le projet voie le jour. Comment proposer au consommateur cette eau pure millénaire tout en respectant la nature, la vallée et l’environnement ? L’enjeu était de taille. Après de nombreux questionnements, Jean Moueix, célèbre héritier du domaine viticole Petrus, s’est lancé le défi de commercialiser cette eau. Commercialiser oui, mais en respectant le territoire et son environnement. L’usine d’exploitation a été construite en bas de vallée pour ne pas perturber le paysage montagnard si beau de la Tarentaise. L’électricité utilisée pour faire tourner l’usine est verte et les transports de livraison roulent au gaz naturel. Les bouteilles sont en plastique recyclé et recyclable. Quant au contenant des packs, terminé le plastique, vous les trouverez dans votre supermarché dans un carton 100% recyclable. Enfin, la marque se positionne sur une gamme premium avec une production faite en fonction de la demande. Cela signifie qu’elle ne tourne pas à plein régime 24/24 heures. L’usine prélève moins de 15% de la ressource de la rivière pour respecter ses capacités. On aime l’engagement de la marque plutôt unique sur le marché de l’eau minérale. Un avenir sans doute prometteur qui n’a plus qu’à trouver ses consommateurs en France. La distribution hors des Savoies est prévue dès septembre 2021. Bientôt un bout de montagne alpine sur les tables parisiennes !

LE PLUS LONG TREK DU MONDE ! Vous êtes jeune, beau et fort ? Ou moins jeune (je ne peux pas dire vieux), à la retraite mais fort tout de même ? On plaisante bien sûr ! Mais l’important c’est votre amour de la montagne, de la lenteur et de la nature qui compte pour se lancer dans ce projet. Connaissez-vous Sentiero Italia ? Ce sentier encore confidentiel de 7000 kilomètres permet de découvrir l’Italie du nord au sud, en passant par ses îles. Un sentier à la découverte des hautes terres du pays, de ses paysages montagnards grandioses et uniques, à l’immersion des villages perchés, la rencontre avec ses habitants... Vous la voyez la journée type ? Petit déjeuner sur une place de village avec un espresso macchiato. Une belle journée de randonnée, ensoleillée au milieu de vallées sauvages. Et pour finir, la birra con il suo aperitivo pour le repas du soir. J’ai déjà les étoiles dans les yeux. Pour les amateurs de chiffres et de statistiques, accrochez-vous : 354 étapes, 7000 km, 350 000 mètres de dénivelés positifs. Alors ça donne envie ? Le site https://www.vasentiero.org/ permet d’obtenir toutes les informations du sentier. Il est en accès libre, avec ses cartes, les traces GPS, des descriptions précises et des photos pour ne pas se perdre (ou pour vous donner envie d’y aller). Au même titre que le fameux chemin de Compostelle, ce projet peut-être effectué par étape ou alors le projet d’une vie… Andiamo amici !


19

DOMDAHER

DU VTT OUI , MAIS OÙ ?

AU REVOIR ET MERCI RANCHO Un champion de freeride au volant d’une vieille Matra, moustache soigneusement taillée, éperon aux chaussures, bonnet à pompon avec cacheoreilles en tous temps voici le personnage d’Enak Gavaggio alias Rancho ! Ce personnage déjanté qui se lance des défis incroyables, part à la rencontre des personnalités du ski et du monde de l’outdoor en général. A travers 20 épisodes, Rancho c’est du 45 au patin en petit collant grands bâtons sur la “transju”, de la pente raide avec Vivian Bruchez, l’Etape du tour avec ses 135 km et 4500 D+, prendre 4G en Skeleton. Après 10 ans d’une websérie attendue, Rancho décide de terminer. Le 20ème épisode, il retourne dans l’arène, son arène, celle du skicross lors de la coupe du monde à Arosa en 2020. 10 ans après sa dernière participation aux Jeux Olympiques de Vancouver, il remet le couvert avec quelques années en plus. Des centaines de milliers de vues à chaque nouvel épisode, cet évènement va manquer mais comme le dit Enak :”c’est la fin d’une aventure mais ce n’est que le début d’une autre, que j’ai pas encore trouvée.” Alors merci pour ces épisodes, où il faut le dire, le sport de montagne en prend pour son grade mais qu’est-ce qu’on rit !

Se reconnecter avec l’extérieur et la nature, respirer le grand air, dévaler les pentes et transpirer dans les côtes, enfin faire des kilomètres et voir du paysage. Après des mois compliqués de confinement, il est temps de pouvoir se projeter et de pouvoir se remettre en selle. Mais il n’est jamais simple de trouver un nouveau circuit, se donner de l’inspiration. On a découvert pour vous l’appli R bike by Rossignol. L’appli répertorie des destinations propices à la pratique du VTT, le gravel ainsi qu’au cyclo. Près de 125 parcours pour tous les niveaux et à travers la France. L’appli est accessible à tous et gratuite. Comme dans votre voiture, elle permet un guidage vocal et GPS en temps réel. Principalement développé dans nos Alpes avec plus d’une trentaine de parcours en Isère, de nombreux nouveaux parcours se développent. En association avec la FFC (Fédération Française de Cyclisme), les parcours sont balisés sur le terrain avec des panneaux R’ Bike et associés à la couleur de difficulté du parcours choisi. Avec l’application, son gps et les panneaux, impossible de s’égarer! L’appli propose des services annexes : les bonnes adresses autour de vous avec les hébergements, restaurants... De plus, pour les amateurs de chiffres et de performances, l’appli enregistre vos perfs et permet de les comparer avec vos amis et de les partager sur vos réseaux sociaux. Plus de raison de ne pas savoir où partir en VTT !

BRAVO LES FILLES ! Vous prenez la rencontre d’une femme championne de ski-alpinisme, Valentine Fabre, et une traileuse américaine, Hillary Gerardi, qui cotoie les podiums, et ça donne un record pour la première traversée féminine non-stop sur la classique Chamonix-Zermatt.

26H21, 107 KM ET 8 100 M DE DÉNIVELÉ POSITIF pour rejoindre les deux villes alpines. On a qu’un seul mot à la rédaction : Bravo !


20

ESCAPE I NEWS

CAMP DE BASE 5***** ÉTOILES AVEC VUE MONTAGNE !

3 GAMMES SONT PROPOSÉES : 1. A comme Alpine. C’est la tente pour les cordées d’alpinistes à la recherche d’un mix confort, légèreté et performance. 2. 8K pour une tente d’expédition 4 saisons indispensable pour la haute altitude. La sécurité et le confort sont les maîtres mots de cette tente ultra technique. 3. Enfin la gamme Ultra. Vous êtes exigeant sur la qualité de la tente ? Le poids est votre ennemi pour vos ascensions ? Cette tente sera votre meilleur compagnon pour vos nuits.

Focus sur la tente Samaya 2.0. Dotée d’une membrane Nanovent®, cette tente est un partenaire idéal pour vos aventures en montagne. En été comme en hiver, vous serez au sec dans un espace confortable et pratique. 1,2 kilogramme pour un espace au sol de 2,5 mètres carrés, elle se glisse facilement dans vos bagages ou sur votre vélo. Cette tente sur-mesure est faite pour les personnes exigeantes dans le matériel et qui ont besoin d’avoir confiance en lui. Chez Samaya on conçoit des objets beaux, utiles, ultra-performants et durables. La version 2.5 prévue pour 2 à 3 personnes a reçu un Ispo Award en 2020. Encore un Ispo Award en 2021 ! Un de plus oui. La jeune marque continue à impressionner par sa technicité et ses performances. La tente Assaut2 Ultra est la tente la plus légère jamais développée. La barre infranchissable de moins d’un kilogramme pour une tente est atteinte. Sa forme rectangulaire de petite taille permet de s’installer même sur les plus petites vires. Les composants innovants avec les filaments Dyneema® font de cette tente une révolution. Un joli coup de chapeau pour Samaya qui s’inscrit parmi les plus grands du marché.

Ce n’est jamais facile d’organiser un voyage surtout quand c’est en montagne. Parfois on ne sait pas bien comment faire pour choisir les bons spots, savoir la réalité du terrain, comment sont les conditions... A coups de guides, sites internet et souvent des googles maps pour voir si la liaison que j’ai en tête est bien faisable, rien ne vaut un oeil sur le terrain en live et la connaissance du secteur choisi. Le site Make you trip better propose de mettre en lien des personnes au niveau local pour conseiller des futurs voyageurs. C’est une nouvelle façon de préparer et penser son voyage. La personne du terrain peut conseiller avec son expérience, donner les bons plans. C’est aussi l’occasion de faire de belles rencontres et de trouver des connivences sur des activités. Donc si tu aimes ta région et que tu veux la faire découvrir et aider, tu peux t’inscrire. Et si tu veux voyager et que tu as besoin de conseils les plus précis, alors ce site est pour toi.

FRANCKREPORTER

“Samaya conçoit les tentes les plus techniques au monde pour accéder avec le plus grand confort à des instants d’une extrême intensité par leur simplicité.” C’est une sacrée ambition pour cette jeune enseigne de tente. Conçue à Annecy et testée dans nos Alpes et en Himalaya par les pratiquants, Samaya se positionne dans la tente haut de gamme, technique et compacte. Ces tentes sont conçues pour l’altitude, pour l’expédition, pour les montagnards à la recherche de la perfection.


Chez nous, pas besoin d’être un pro de la rando pour tutoyer les sommets.

ÉMOTIONS ALPINES

www.plus2sens.com - Créa Lisa Neverre - Crédit photos : Bernard Tartinville - Gabriella Clare Marino , Unsplash

COLLECTION DAVID RAVANEL

21


22

VALENTIN-LACOSTE

1821-2021, 200 ANS D’HISTOIRE !

ANNECY, AU TOP 20 Prenons comme critères objectifs : l’offre culturelle, l’environnement protégé, le tissu économique, la proximité de la nature et les opportunités professionnelles. Le média international Monocle en a fait un classement et classe pour la première fois Annecy parmi les villes de petite taille au niveau mondial. Grâce à la proximité des montagnes et à l’industrie qui s’y attache, à un tissu économique fort, à un taux de chômage en dessous de la moyenne et à la proximité de la Suisse, Annecy se place au 20ème rang de ce classement. Congratulations ! On retrouve dans le top 3 Porto au Portugal, Leuven en Belgique et Itoshima au Japon.

Non, la Compagnie des guides de Chamonix n’est pas morte et bien au contraire. Et pour cet anniversaire, un éditeur symbole s’unit avec un auteur emblématique. Des Ravanel, il y en a dans la vallée de Chamonix. David Ravanel, guide, ancien président de la maison des guides de Chamonix, prend la plume pour raconter encore et encore cette histoire, ces hommes et ces femmes, ces familles et cette vallée qui n’ont voué une vie qu’à cette montagne. Je dis encore et encore, car oui, il y a tellement d’histoires à transmettre qu’il n’y a pas assez d’ouvrages pour tout recueillir. Les éditions Glénat ont laissé quartier libre. Une plongée dans l’histoire de cette maison aux histoires indénombrables. David, écrit avec Joëlle DartiguePaccalet, plume chamoniarde connue, l’histoire pour ne pas oublier. Les années passent et il faut que les histoires restent. Ce n’est pas encore un livre de plus à ajouter à une bibliothèque. Cette fois, ils ont creusé les histoires, ils sont allés chercher des anecdotes incroyables et inédites. Les lecteurs vont être plongés dans cette famille où le lien montagne-client est la valeur principale du partage et de l’échange. Un livre événement qui marque cette année anniversaire.

WHATT, LA MARQUE DE VÉLO ÉLECTRIQUE HYBRIDE ! “Comment je fais pour avancer quand ma batterie est morte? Avec mes 24 kg, ça ne va pas être la même sans la batterie! Et au final, est-ce que j’en ai vraiment besoin de cette batterie sur du plat?” Pas mal de questions se posent avec le modèle de vélo électrique le plus largement distribué. Le marché du vélo électrique explose depuis 10 ans. Avec presque 15 000 vélos vendus en 2008, aujourd’hui il s’en vend près de 400 000 par an. La tendance de ce mode de déplacement n’est pas prête de s’arrêter. L’assistance permet de se déplacer dans un moindre effort, aller plus loin, réduire la difficulté du dénivelé, se sentir en sécurité en ville… Mais est-elle vraiment nécessaire cette batterie ? Le sport existe et il est bel et bien présent dans le vélo électrique mais de temps en temps on pourrait s’en passer, surtout sur le plat. WhaTT, une marque annécienne, s’est posé la question en 2016. Comment créer un système avec une aide électrique si besoin, en gardant le système de pédalage classique pour

LE VÉLO ÉLECTRIQUE RÉINVENTÉ

garder ce goût de l’effort tout en ayant un vélo léger et joueur ? Plus de 87% des trajets effectués à vélos ont une distance inférieure à 11 km et un dénivelé inférieur à 150m. L’idéal serait de pédaler de façon traditionnelle sur le plat et de profiter d’une assistance électrique lors des montées et passages ralentis voire arrêtés tels que les feux rouges et intersections. Et lors de nos sorties dans la nature, on a toujours cette peur entre autonomie et puissance à choisir. L’équipe de WhaTT a mis au point une double transmission. Vos jambes et la transmission par chaîne traditionnelle pour faire rouler votre vélo ou une motorisation qui s’ajoute pour donner un coup de boost si besoin. La dimension de la batterie ultra compacte insérée dans le tube de la selle ne surcharge pas le poids du vélo et permet de passer les derniers mètres du col avec le sourire. Whatt propose donc des VTT, gravel et VTC légers, performants avec cette technologie qui donne le sourire. Ce sont avant tout des vélos avec un petit boost disponible au guidon.


UNE MONTAGNE DE LIBERTÉS

# Là Oh !

Réveillez vos sens dans les Alpes du Léman Vallée du Brevon Vallée du Risse Vallée Verte

A 30 minutes du Lac Léman, en Haute-Savoie, venez découvrir des paysages authentiques et vivre des expériences inoubliables.

+ d'infos : Office de Tourisme des Alpes du Léman Prépare ta valise - OT Alpes du Léman

Tél : 04 50 73 71 53 - info@alpesduleman.com www.alpesduleman.com


24

GRENOBLE, CAPITALE VERTE EUROPÉENNE 2022 !

FABE-COLLAGE

ESCAPE I NEWS

En 2008, la commission européenne lance le titre de capitale verte européenne. Les villes qui font preuve d’engagements forts en matière d’environnement et de développement durable peuvent candidater. Ce titre offre une réelle mise en avant de la ville et permet d’augmenter son attractivité touristique. Ainsi au fil des années, Lisbonne, Oslo ou cette année Lahti en Finlande en 2021 ont été les premières villes ayant reçu cette distinction. Grenoble se lance dans la course pour 2022 qu’elle remporte. Une mairie écologique, avec plus de 300 kilomètres de pistes et voies vertes dans l’agglomération, 100% de bus propres prévus pour 2022, zéro produits phytosanitaires pour les espaces verts, 2ème ville de France pour les déplacements domicile-travail à vélo, des fermes urbaines, 5000 arbres plantés depuis 2014... La ville a su séduire et montrer son implication dans la course au développement durable face à ses concurrents : Dijon, Tallin et Turin. Le titre de Capitale Verte Européenne 2022 sera annoncé officiellement cet automne à Lisbonne.

OUVERTURE DE CLIMB UP PARIS

GERMAIN HAZARD

La plus grande salle d’escalade de France ouvre ses portes à Paris. Avec l’arrivée de l’escalade aux Jeux Olympiques de Paris 2024, l’engouement pour la hauteur n’y est pas pour rien. Ce n’est donc pas une surprise que Climb Up s’est lancé dans ce projet ambitieux de salle indoor en plein cœur de la capitale. Bien plus que des voies et du bloc Le réseau Climb Up possède déjà 25 salles en France. François Legrand a pensé ces espaces comme des lieux de pratiques sportives mais aussi comme lieux d’échanges et de lien social. Ainsi la nouvelle salle de Paris, située porte d’Italie dans le 13ème arrondissement, propose 4000 m2 d’espace de grimpe dont 2000 dédiés au bloc, un corner de coworking, un espace détente avec de quoi se restaurer, un cabinet d’ostéopathie et des espaces pour le yoga, sauna, hammam et fitness. Il va y avoir des défis entre amis dans cette nouvelle salle moderne et il n’est pas impossible de côtoyer nos futurs athlètes pour les JO.

LACET VS BOA® FIT SYSTEM Jusqu’à 9% ! C’est le chiffre officiel de l’amélioration de la performance entre une chaussure avec un laçage classique et une chaussure équipée d’un système de fermeture Boa. Depuis des années la marque Boa est spécialisée sur les fermetures et ajustements des chaussures que ce soit dans le trail, le ski, le golf, le cyclisme et des équipements professionnels… De nombreuses études s’étaient attardé sur la qualité et les propriétés des semelles comme amélioration de la performance. Enfin, une équipe s’est penchée sur le système de fermeture. Après des tests en situation de laboratoire et sur le terrain, l’agilité et la vitesse sont améliorées par le type de fermeture. C’est un élément important dans le secteur de la chaussure, qui va sans doute modifier les gammes performances des années à venir. La Sportiva sort ce printemps la Cycklon, une chaussure pour le trail de moyenne et longue distance équipée bien sûr du dernier système Boa® Fit System. Le BOA® Fit System procure aux traileurs un maintien haute performance, une stabilité sans précédent, et une meilleure connexion à la semelle intermédiaire. Cela se traduit par plus d’énergie transférée, une meilleure circulation sanguine et une efficacité accrue.


26

ENQUÊTE

ESCAPE I ENQUÊTE

APRÈS-COVID

UNE MONTAGNE A (RE)DECOUVRIR TEXTE : MARC WASSER

D

epuis mars 2020, la pandémie mondiale a bousculé profondément le secteur de l’économie de montagne. Dans ce contexte global très négatif, les résultats de l’activité touristique apparaissent contrastés selon les destinations et/ou secteurs d’activité. Certaines stations de moyenne montagne ont notamment tiré leur épingle du jeu, par leur agilité et une offre tournée vers le local. Une chercheuse espagnole, Francesca Romagosa (2020) ose même qualifier la crise sanitaire de la COVID-19 “d’opportunité pour le tourisme durable et de proximité’’. Et si c’était vrai ?

UNE CRISE ÉCONOMIQUE CONTRASTÉE Il faut partir d’un constat clair. Selon le Rapport international 2021 sur le tourisme de neige et de montagne, « Si la saison de ski 2018/2019 s’était avérée comme la meilleure du millénaire, la propagation rapide de la COVID 19 a malheureusement fait des saisons 2019/20 et 2020/21 les pires du millénaire, à ce jour ». Cette saison atypique enregistre un recul très marqué de l’activité touristique. En moyenne, la perte d’activité des stations

s’élève à -90%. Les taux d’occupation des hébergements s’affichent en recul de 39 points, les volumes de nuitées enregistrent, quant à elles, une baisse de -56%. Mais comme le souligne le président de l’ANMSM, Jean-Luc Boch : « ce sont les grosses stations qui ont perdu le plus ». D’ailleurs, ce sont les stations de sports d’hiver de basse altitude qui s’en sortent ‘‘mieux’’. Leur fréquentation a diminué de 40% par rapport à 2020, quand 60 % des visiteurs habituels ne sont pas venus à haute altitude. Globalement, les Pyrénées, les stations de charme et les hébergements loués par des particuliers ont connu de moins fortes baisses. Selon les chiffres d’Isère Attractivité, si les stations du Vercors et la Chartreuse ont vu leur fréquentation baisser de 20%, l’Oisans, qui attire d’habitude des touristes internationaux, fait face cette année à une perte de 60% de sa clientèle. Depuis le début de cette crise sanitaire, le vocabulaire s’est enrichi de nouveaux termes : confinement, gestes-barrières, distanciation sociale ou physique. Il s’agit d’une terminologie sanitaire nécessaire mais ô combien antinomique avec les pratiques touristiques dont le principe réside justement dans l’accueil, la convivialité et le rapprochement. Et c’est sur ces points que les stations de moyenne montagne ont pu jouer pour gagner en attractivité. Et lorsque celles-ci possédaient aussi des infrastructures de ski nordique, elles ont enregistré des chiffres en net hausse, à l’instar de la Feclaz-Savoie-Grand-Revard et ses +60% de chiffre d’affaires. Longtemps à l’ombre du ski de piste, le ski nordique a connu cette saison un engouement sans précédent, et un intérêt grandissant de la part du public en mal de grand air et adeptes de magnifiques paysages.


Dans la réserve des Hauts Plateaux du Vercors et au détour des sentiers de la forêt de Bois Barbu.

ICONOGONE

27


28

ENQUÊTE

ESCAPE I ENQUÊTE

En face, le domaine de ski alpin Aillon-Margeriaz note un recul de 93% de son CA, mais un maintien assez fort de son taux de remplissage des hébergements pendant les vacances scolaires, largement au-dessus de la moyenne départementale pendant cette même période. Damien Grange, directeur de la SEM des Bauges : « On a pu ouvrir des itinéraires de raquette et de ski de randonnée qui empruntent en partie des pistes habituellement dédiées au ski de piste. La fréquentation a été record. Cela aurait pu profiter aux commerces de la station ou du village, s’ils avaient pu ouvrir… ». LA COVID-19 : UN ACCÉLÉRATEUR DU DÉVELOPPEMENT LOCAL Car ce ne sont pas les initiatives qui ont été en recul cet hiver pour pallier à la fermeture des remontées mécaniques. Labyrinthe de neige, déambulation musicale, chiens de traineau, itinéraires de raquette ou de ski de randonnée, plateforme de click and collecte, fat-bike, filets suspendus, espaces bien-être, trottinette électrique, nuit insolite, airbag, tubbing, astronomie… Mais si ces activités ne s’inscrivent pas dans un schéma global de développement, elles ne resteront qu’un palliatif ponctuel. Il s’agit aujourd’hui de redéfinir le projet de territoire et d’utiliser la crise comme un accélérateur. Historiquement, la construction des stations avait pour objectif de participer à l’aménagement du territoire. A partir des années 1960, les pouvoirs publics ont promu le tourisme hivernal. Ce dernier occupe aujourd’hui une place centrale dans l’économie de nos montagnes mais les stations ont connu des dynamiques différenciées. Deux grandes orientations ont guidé leur développement ces dernières décennies. Soit la logique de performance, orientée 100% ski, avec une stratégie de fiabilisation de l’enneigement. Soit la logique de développement spécifique (comme la valorisation des produits locaux), dont la stratégie première est la diversification. La Covid-19 a mis en lumière d’une façon particulière la dépendance au ‘‘tout ski ‘‘ et ce sont ces stations qui ont souffert le plus de la crise. Dans les petites stations de moyenne montagne, la situation est différente. Comme l’explique Danielle Fantin, directrice de l’Office de tourisme de Corrençon-en-Vercors, l’idée semble plutôt de renforcer le positionnement alternatif au tourisme de masse déjà visé par ces destinations. Elle précise : « Nous avons depuis longtemps engagé la station dans une démarche

de développement local. (…) C’est aussi une opportunité et ça nous conforte dans notre stratégie. Pour des territoires comme le nôtre, le développent local a créé de nombreux projets avec de nouveaux arrivants et toute une chaîne d’acteurs et de prestataires qui travaillent entre eux et sont pour la majorité des habitants à l’année du village, ça reste sur le territoire ». Une synergie économique de village à l’année est la clé pour le développement futur de ces territoires. Rappelons que les remontées mécaniques sont un service public sous la responsabilité des communes et des départements, qui perçoivent donc une taxe sur la vente de forfaits (taxe loi Montagne). Variable d’une année à l’autre, cet apport financier est relativement élevé et représente autour de 30 millions d’euros pour 130 de communes et près de 10 millions d’euros pour 10 départements comme l’indique un rapport de 2008 de la direction du tourisme. Il contribue non seulement à accompagner et soutenir le développement du tourisme local mais aussi au fonctionnement ordinaire des collectivités. La diversification des activités et la sortie du tout ski hivernal passera nécessairement par le renforcement d’un tissu économique dynamique, pérenne et quatre saisons qui tentera de compenser les pertes liées à la baisse de revenu des collectivités. Cette dynamique pourra être renforcée par le changement de comportement au travail, notamment en ce qui concerne le télétravail. Cela devrait entraîner une modification du marché de l’immobilier de bureau et la population pourrait en profiter pour vivre et travailler dans des zones rurales plus éloignées sans avoir à se déplacer. Et donc participer à nourrir ce tissu économique annuel, autour d’un ‘‘esprit de village’’. Il s’agit donc de transformer les stations de sports d’hiver en stations de montagne, et de les dynamiser par le tourisme de proximité. LA COVID-19 : UN RÉVÉLATEUR POUR LE TOURISME DE PROXIMITÉ AU SERVICE DU CLIMAT « L’objectif des vacances, c’est d’abord de couper avec son quotidien, de changer de la routine, de quitter quelque chose. Ensuite, c’est d’aller découvrir quelque chose de nouveau. On n’a pas forcément l’habitude de l’envisager si proche de chez soi, il va falloir faire preuve de créativité. Et c’est une très bonne opportunité pour repenser notre idée de l’ailleurs : il peut être tout près » explique Dominique Kreziak (2020) pour Le


On connaît les 3 Vallées pour son domaine, mais il faut aussi les découvrir pour ses plans escalade.

ARTHUR BERTRAND / LES 3 VALLÉES

29


ENQUÊTE

ESCAPE I ENQUÊTE

« L’objectif des vacances, c’est d’abord de couper avec son quotidien, de changer de la routine, de quitter quelque chose. »

Monde. Avec des périmètres de déplacement et des limitations multiples dans les transports, le tourisme de proximité pourrait s’imposer dans les prochaines années. Selon, une étude dans la revue de recherche Teoros, ce tourisme ne doit pas simplement se lire comme une réduction purement géographique qui se compte en kilomètres, mais aussi comme une nouvelle dimension sociale via la proximité des interactions et dans son rapport au dépaysement, nourri d’expériences locales, comme l’évoquent les témoignages sur la présence renforcée de la nature dans la vie quotidienne confinée. De plus, le tourisme local est durable « parce qu’il incite au slow tourisme qui engage à découvrir une destination en acceptant le rythme de vie local » (Lebreton et al., 2020). Christophe Dumarest, alpiniste, guide de haute montagne, via l’Action Collective de Transition pour nos Sommets (ACTS), invite chacun d’entre nous à revoir sa façon de pratiquer la montagne. Sortir des lieux communs, mener une aventure de proximité. C’est la voie qu’a suivie avec succès Chilowé en faisant la promotion puis en vendant des packages de ‘‘micro-aventure’’, repris par les TO d’aventure comme Altaï Travel. Une dynamique vertueuse pour l’économie, mais aussi pour notre environnement. La Covid-19 a permis au tourisme de montagne de rentrer dans une période charnière. Des espaces moins fréquentés, la contemplation de nos paysages sans artifices et de nouvelles formes de d’attention au local semblent devoir caractériser cette période transitoire et cet après-Covid. « La réinvention nécessaire du tourisme dans l’après-crise relève dès lors principalement d’un contexte accélérateur des mutations attendues par un marché plus exigeant et moins porté sur la démesure, tant pour les publics accueillants que pour les visiteurs » (Tuppen et Langenbach, 2019). Plus que jamais, le tourisme de proximité et le développement local, tant dans sa dimension spatiale que sociale, devient l’enjeu de cette période. Créativité, projet collaboratif, économie circulaire, prise de conscience, silence de la nature, vie de village… Et si la crise Covid n’était pas tout simplement une opportunité de changer de paradigme ?

30


Prendre de la hauteur, changer de point de vue, pur plaisir contemplatif qui devient loisir.

CCMV VERCORS

31


ESCAPE I GUIDE ÉTÉ

32


33

ALPES

D’ICI ET PAS D’AILLEURS

Ambiance de feu quelque part au-dessus de Saint-Jean de Belleville, Les 3 Vallées..

ARTHUR BERTRAND / LES 3 VALLÉES

Depuis mon enfance, elles sont là, tout le temps, à chaque regard, à chaque détour. Parfois c’est un mur devant les yeux, qui bouche tout, sans pouvoir avoir le regard qui fuit vers un horizon. Parfois elles sont plus lointaines, aux courbes douces. Elles changent tous les jours, se déguisent, revêtent le costume adéquat en fonction de la saison. Tantôt elles sont calmes, sans bruit, l’atmosphère feutrée et brumeuse. Tantôt bruyante, la vie qui reprend ses droits après la période hivernale. Les oiseaux chantent, les forêts verdissent, les fleurs tapissent de couleurs les plateaux. On se nourrit tous des environnements qui nous entourent et c’est ce qui nous construit, nous éduque, nous élève, nous grandit. Chacun a besoin de ses repères. Le marin a besoin de sa mer et de son ambiance, l’habitant de plaine a besoin de voir l’horizon pour se sentir bien. Je suis à peu près sûr que je n’aurais pas pu grandir ailleurs qu’au pied de ces cimes, au pied des Alpes.


34

T.LOUBERE OT VAL THORENS

ESCAPE I GUIDE ÉTÉ

C’est quoi les Alpes pour toi ? Il y a un million de réponses. L’agriculteur de Beaufort, le gardien de refuge de Péclet-Polset, le loueur de VTTAE de Villard-de-Lans, le parapentiste du club d’Annecy, la chambre d’hôtes du Queyras… chacun a son lien propre à ce massif et pourtant nous sommes tous liés à celui-ci.

“J’ouvre les volets de ma chambre face au Parmelan, je prends mon vélo pour me rendre au travail avec vue sur le Veyrier. La pause de midi arrive, un petit tour de trail running avec les collègues sur les sentiers en balcon du Semnoz et la Tournette de l’autre côté du lac d’Annecy qui nous surveille. Un copain m’appelle pour aller faire la Jonction ce week-end à Cham. Je réponds du tac au tac : “Excellent ! Quelle heure le départ ? “ C’est ça mes Alpes. Vivre avec ces sommets, pouvoir les user pendant mes temps libres, pouvoir les connaître sur le bout des doigts, m’imprégner des traditions, faire la gnole avec les vieux du coins, prendre ma raclette à la fruitière de Frangy, passer du VTT le matin au trail le lendemain à la balade familiale en bord de lac l’après-midi. C’est aussi faire baver les copains d’ailleurs et leur dire qu’ici c’est top. On prend l’accent, on fait le con avec le patois local, on leur dit qu’il y a de la grosse poudre en hiver, que l’eau est chaude en été pour se baigner au lac, que c’est fondue à volonté et charcuterie, et ça en général ça met les boules ! “ Olivier M, acteur du tourisme. “Fils d’agriculteur depuis toujours, je côtoie les Alpes toutes les saisons estivales. C’est une source de richesse tant dans l’alimentation et oui grâce à nos Alpes nos fromages sont labellisés AOC, AOP, IGP et typique de chaque région alpine tant dans la biodiversité. Cette botanique est un gage de qualité pour la pâture des vaches en estive qui donne un goût fruité à nos fromages d’alpages. Et c’est aussi des rencontres avec des éleveurs du terroir passionnés par leurs races rustiques (Tarines, Abondances) qui vont en alpage de juin à fin octobre de chaque année «entretenir» les paysages alpins. “ Stéphane D, agriculteur.

“Les Alpes, c’est un lieu d’inspirations, d’évasions, de détente. D’inspiration parce que l’on y découvre des paysages variés, splendides, uniques, changeant grâce aux saisons ! C’est un lieu d’évasion parce que situé proche de grand axe et de grande ville, il nous suffit de marcher une demi-journée pour avoir la sensation d’être en dehors du monde citadin, en pleine nature. Et enfin c’est un lieu de détente parce qu’en fonction des lieux on y trouve la possibilité de pratiquer toutes activités que l’on aime de montagne !... De l’alpinisme au vtt de descente, c’est un terrain de jeu infini et qui offre une multitude d’activités.” Vincent K, réalisateur outdoor. “Les Alpes, c’est ma passion, c’est ma vie, c’est mon métier. C’est apprendre de mes aînés, apprendre de mon expérience puis c’est transmettre. Mes clients, quand ils viennent avec moi, ils veulent apprendre : c’est quoi cette fleur, ce sommet. “J’ai du mal à reprendre mon souffle dans ce col, tu peux m’aider ? “ Je dois être là, pour donner des clés, pour aider, pour expliquer, pour transmettre tout simplement. “ Bernard J, accompagnateur en moyenne montagne.

A

vec ces derniers mois si particuliers, entre confinement et non, retournons dans les Alpes cet été. Celles d’ici et pas d’ailleurs. Celles qui sont proches de nous. Pour se reconnecter à elles, pour les découvrir ou pour les redécouvrir. On s’est plongé sur ce dossier spécial Alpes afin de vous inspirer. On vous dévoile des nouveautés, on vous donne des pistes pour découvrir différemment, pour sortir de sa zone de confort, pour sortir de chez soi tout simplement. Il y a aussi des inspirations plus “classiques”, que vous connaissez certainement mais c’est pour les remettre dans un coin de votre tête. On ne sait jamais, si ça peut vous donner envie. Tout ce que vous lirez, c’est juste un prétexte pour partir découvrir ce superbe massif qu’on aime tant à la rédaction.


35

SPÉCIAL ALPES

LA MONTAGNE DANS TOUTE SA DIVERSITÉ

Sélection ACTIVITÉS AGENDA NUITS INSOLITES LIFESTYLE NATURE SAVEURS


ACTIVITÉS

36

CCMV VERCORS

ESCAPE I GUIDE ÉTÉ

UNE FAÇON DE DÉCOUVRIR LE VERCORS, LA VIAVERCORS ! Rendre accessible en toute sécurité la pratique d’activités tout en découvrant le plateau du Vercors, c’est ainsi qu’est pensée la ViaVercors. Situé entre Valence et Grenoble, le massif du Vercors est le site montagnard incontournable de la région. Il y a une dizaine d’années, pratiquants de sport outdoor et élus locaux se sont réunis pour définir et créer cette voie permettant de relier les différentes communes du plateau à travers une voie douce. D’une part pour découvrir la richesse du territoire locale et d’autre part pour offrir un espace de pratiques sportives, cette voie de plus de 50 kilomètres permet de passer des moments agréables et ludiques à la découverte des paysages et du patrimoine. La voie est interdite aux véhicules motorisés donc pas d’inquiétude pour vous et votre famille.

C’est un superbe terrain d’entraînement et de loisirs. A pied, à vélo, à VAE et même en trail, le sentier est varié. Les 6 tronçons serpentent dans la nature de Saint Nizier de Moucherotte, Engins, Villard de Lans, Lans en Vercors, Méaudre, Corrençon et Autrans. Que vous soyez contemplatif, en famille ou à la recherche d’un terrain d’entraînement, cette voie douce en montagne est une belle découverte pour cet été.

FOCUS le Pass Vercors Expérience dès cet été 2021


37

VOICI NOTRE SÉLECTION DES PLUS BELLES STATIONS DE TRAIL. La station trail de Chartreuse

Depuis 1999, Raidlight développe des produits pour le trail et c’est depuis le siège de la marque que débutent la plupart des sentiers balisés. Être le point de départ de cette station de trail est une évidence. La force de la marque est son retour des pratiquants pour améliorer et innover sur ses produits. Ainsi, pouvoir tester gratuitement des produits au départ des sentiers est un grand atout pour les pratiquants. 31 parcours de tous les niveaux dont 5 parcours de kilomètres verticaux sont proposés. Des pentes de Chamechaude jusqu’à la Bastille qui surplombe la ville de Grenoble, lancez-vous sur les sentiers !

D+ ET KILOMÈTRES… Il y en a des sentiers à explorer dans notre région. Certains se sont même dit qu’ils pouvaient le faire en courant. Des fous ? Pourtant le trail est devenu l’activité star de nos montagnes ces dernières années. On compte près d’un million de pratiquants de trail. Il y a eu du chemin de fait depuis les années 2000, début des premières courses de trail. Mais au final il n’y a rien de plus plaisant que de profiter de nos belles montagnes ainsi. Fuir le goudron, le bruit, profiter de la nature, gravir les cols et sommets, voir du paysage... quel sentiment de bonheur ! Les stations de montagne, dans leur recherche de diversité et d’offres touristiques, ont pris ce virage du trail. De nombreuses stations de trail voient le jour. Mais c’est quoi une station de trail ? C’est une destination qui fait le choix de proposer des circuits balisés afin de découvrir son territoire. Un marquage particulier, des sentiers tracés et pensés en fonction de difficultés permettent de valoriser le territoire et de le découvrir à sa manière. Associé à ces parcours balisés, ces stations proposent souvent des ateliers et des stages. Des espaces de détente, la possibilité de tester du matériel avec des shops partenaires. Une appli permet d’obtenir les traces gps, de se chronométrer et de se lancer des challenges avec le temps des autres pratiquants.

Un incontournable du monde du trail, la vallée de Chamonix avec les plus grands rassemblements de la discipline. L’UTMB pour la course la plus mythique au marathon du Mont-Blanc, découvrir le berceau de la discipline au cœur des sommets alpins est une consécration pour tous les amateurs du trail. La station de trail de Chamonix a développé près de 18 parcours balisés de la course d’une heure à du long format avec près de 50 kilomètres sur le célèbre tracé du trail des Aiguilles Rouges.

CHRISTOPHE PALLOT

BRIAN-ERICKSON

La vallée du trail, Chamonix

Le Haut Chablais

Sans doute la station trail la plus intimiste de la région, elle ne manque pas d’intérêt. Les belles vallées de l’Aulp et d’Abondance sont merveilleuses à découvrir en trail. L’altitude des sentiers n’est pas très haute mais permet d’avoir des panoramas uniques avec vue sur le lac Léman. 8 parcours et un kilomètre vertical permettent d’arpenter le coin. Du sentier découverte au tour du Biot avec ses presque 30 kilomètres pour 1800 D+, à vos chaussures et prenez de l’eau pour cet été !


ACTIVITÉS

38

THIBAUT BLAIS

PHILPPE RIOT

ESCAPE I GUIDE ÉTÉ

EN CHIFFRES Entre

10 et 15 jours selon la variante choisie 400 kilomètres de pistes confortables à techniques

Entre

12 000 D+ et 14 000 D+ Des étapes qui oscillent entre

THIBAUT BLAIS

24 et 32 kilomètres par jour Des hébergements spécialisés dans l’accueil des vététistes avec du matériel de réparation disponible

TON CUISSARD ET TA SELLE ! A noter qu’une tour du lac de Serre-Ponçon existe. Le tour est plus court (prévoir 5 jours) et plus accessible. En VTT ou VTTAE, la boucle de 153 kilomètres permet de mixer le plaisir de la montagne avec une vue imprenable sur le lac. Le circuit permet de découvrir le patrimoine local.

EN QUELQUES CHIFFRES

153 kilomètres I 5 étapes I 5660 D+

ET SI VOUS FAISIEZ LE TOUR EN VTTAE ? En VTT classique ou avec l’assistance électrique, ne vous inquiétez pas, vous allez bien dormir dans tous les cas. La concentration et le terrain caillouteux technique et les dénivelés par jour vont vite vous calmer. Mais quelle est belle cette boucle ! La découverte des 7 vallées du massif, toutes différentes, des sommets mythiques de l’Oisans avec la Meije, aux paysages himalayesques dans le Valgaudemar ou encore l’authenticité de la Vallouise font du tour des Ecrins une référence. Plusieurs départs sont possibles et il est possible de scinder le tour en plusieurs portions. Donc si vous n’êtes pas un vététiste fou pour se lancer dans la boule complète, il peut-être bon de prévoir plusieurs tronçons en plusieurs fois. Toutes les informations et les traces GPX sont accessibles sur le site http://www.grand-tour-ecrins.fr/

PHILIPPE RIOT

Le casque est nettoyé, les les cale-pieds sont réglés, le VTT est révisé, en selle pour découvrir l’un des plus beaux parcs de France, Le parc National des Ecrins. Au rythme du pédalier, un petit coup de pipette avant la côte qui s’annonce, lunettes sur le nez, que c’est bon de sentir cette liberté sur son VTT au milieu d’un paysage grandiose. Le tour des Ecrins en VTT est une boucle unique, la première traversée à VTT labellisée par la FFC. Près de 400 kilomètres de chemin balisée et répertorié des balcons du lac de Serre-Ponçon aux contreforts des hauts sommets des Hautes-Alpes et ses glaciers.


39

SEA, SUN AND SURF ! L’été est bien installé, le soleil tape juste comme il faut. Let’s go pour une session surf entre potes. Mais en fait, elle est où la mer dans les Alpes. Dans le sud, je veux bien mais le surf sur la promenade des anglais je ne suis pas sûr. Direction Annecy, pour la vague statique du Thiou. C’est une pratique qui se développe dans les villes. On retient la célèbre vague en plein cœur de Munich qui dans le milieu est très connue. Cocorico, on a enfin la nôtre.

« Sportifs & amoureux de la nature nous aménageons et animons un espace d’eau vive en ville autour d’une vague naturelle, en améliorant et en valorisant la qualité de l’écosystème du Thiou, afin de rendre accessible au plus grand nombre la pratique d’activités sportives de rivière et de sensibiliser à la protection du milieu aquatique. »

ALISTAIR-MACROBERT

Pour les connaisseurs, le surf en rivière c’est bien différent que le surf en mer et les repères sont complètement différents. Il faut être adhérent de l’association et s’inscrire aux créneaux pour accéder à la vague. S’il n’y a pas une personne membre de l’asso, la vague n’est pas accessible. C’est un environnement protégé avec des règles de sécurité à respecter donc on ne fait pas n'importe quoi. C’est un bon moyen pour découvrir un endroit insoupçonné en pleine ville d’Annecy et découvrir une nouvelle pratique. Enjoy guys !


ACTIVITÉS

40

PATRICK-ROBERT-DOYLE

ESCAPE I GUIDE ÉTÉ

EN MONTAGNE SANS MA VOITURE !

L

LES AVANTAGES DE CE VOYAGE TRANQUILLE LE CHAT ! Le temps du voyage fait déjà partie du voyage. Assis confortablement dans votre train avec un livre, le temps s’arrête déjà. Les vacances peuvent commencer. S’économiser et ne pas se fatiguer en conduisant. Surtout, préserver la montagne et réduire notre empreinte, et en plus ça permet de faire des rencontres. Pas mal non ?

Le tour du Mont Thabor

Sans doute un de mes préférés. Ça sent les saveurs italiennes, on a le soleil du sud et on évolue dans la haute montagne avec des panoramas uniques sur les plus grands belles faces des Alpes : Les Ecrins, les Grandes Jorasses, le Cervin, la Grande Casse, Mont Pourri, Aiguilles d’Arves et j’en passe. Au départ de Valmeinier en Maurienne, cette boucle permet de découvrir les sensations de la haute altitude avec son sommet à près de 3178 mètres d’altitude, d’évoluer sur l’ensemble du circuit à 2300 mètres d’altitude et d’osciller entre paysage minéral, alpage et découverte de l’histoire du pays avec notamment le chemin des rondes, sentier autrefois emprunté par les soldats de notre cher roi Louis XIV. Ce tour s’effectue de 3 à 6 jours selon l’itinéraire choisi. Le grand tour de 6 jours et préférable car EN CHIFFRES • 77 kilomètres • 5441 D+ • Une navette depuis la gare de Saint Jean de Maurienne pour rejoindre Valmeinier.

Le tour des glaciers de la Vanoise

Tout au bout, à la fin de la route, au fond de la vallée de la Tarentaise se situe le charmant village de Pralognan la Vanoise. Encaissé au milieu des montagnes, bienvenue dans le premier parc National de France créé en 1963. Depuis cette époque, les politiques locales ne cessent de préserver cet environnement afin d’honorer sa mission historique au service de la protection des richesses biologiques et culturelles d’un rare patrimoine alpin. Bouquetins, chamois, marmottes, lagopèdes, tétras-lyre s’y donnent rendezvous pour le plus grand bonheur des randonneurs ! Pour ce qui est de la flore, on dénombre plus de 1700 espèces, soit un tiers de la flore de France ! Au départ de Pralognan la Vanoise, on suit le balisage rouge et blanc GR55-GR5 sur des sentiers souvant en balcon qui permet d’admirer au fil des jours plus de 107 sommets de plus de 3000 mètres d’altitude qui font de ce tour une merveille : Mont Pourri (3 779 m), la Dent Parrachée (3 697 m) et la Levanna centrale (3 619 m)... Le tour est sportif avec un relief accidenté ce qui nécessite une bonne condition physique et le pied sûr. En période estivale, il n’est pas rare de devoir traverser de nombreux névés. La paire de crampons est non négligeable. EN CHIFFRES • • • •

La boucle s’effectue de trois à 7 jours selon l’itinéraire 83 kilomètres pour le 7 jours 5184 D+ Une navette en été depuis la gare de Moûtiers Salins pour rejoindre Pralognan la Vanoise.

MAC-BART

a tendance séduit de plus en plus. Ok, vous n’êtes pas foule à prendre votre vélo avec vos ski de randonnées pour aller faire un sommet, mais la pratique suscite de l’intérêt de plus en plus. En Suisse, la pratique est courante en été avec un maillage de bus et de trains très bien développé. Dans les Alpes, pas d’inquiétude, c’est possible ! Alors, on vous propose notre petite sélection d’inspiration randonnée, en mode slow depuis la porte de chez vous.


41

Le tour du Beaufortain

Je le qualifierais de calme, doux et “zenitude” ce tour du Beaufortain. On quitte les sentiers chargés du tour du Mont-Blanc. C’est mon tour “coup de cœur” que je vous propose. Les paysages sont beaux, le niveau est modéré et surtout, même en plein été, les sentiers sont agréables, car il y a bien moins de monde. La nature est préservée et sauvage. C’est une vraie bouffée d’oxygène et une sorte de retour aux sources. Attention tout de même, la boucle est exigeante avec de nombreux cols. Si on ne se lâche pas trop sur le beaufort pendant les pique nique (comme moi) le ventre plus léger, les étapes passent mieux. EN CHIFFRES • • • •

7 jours 95 kilomètres 6200 D+ Pour s’y rendre, rien de plus facile. On se rend dans la ville d’Albertville et une navette permet de rejoindre le village de Queige, point de départ effectuer pour la boucle classique.

Focus Tu connais ticatactrip.eu ?

Tu veux te lancer dans cette expérience d’aller en montagne sans ta voiture ? Alors tu dois absolument installer cette appli tictactrip. C’est le premier comparateur permettant de combiner bus, train et covoit’ à travers l’Europe. Il permet de bénéficier d’une flexibilité accrue grâce au grand nombre d’offres recensées sur le site et à la réservation en 3 clics seulement.

Le tour des Aiguilles Rouges

Comment ne pas parler de ce tour emblématique dans la Mecque de la montagne en France. C’est l’itinéraire sans doute le plus photogénique. A travers trois réserves naturelles, la réserve Naturelle des Aiguilles Rouges, la réserve Naturelle de Passy et celle du vallon de Bérard, cette boucle de 4 jours permet de voir des paysages somptueux. La vue sur le massif du Mont-Blanc est unique et vous pouvez vous lancer dans l’ascension du Mont-Blanc des dames, le Buet comme variante de la boucle. Les panoramas avec vue à 360° laissent sans voix. Les mythiques lieux du massif comme le lac des Chéserys, le lac blanc en sont quleques exemples. C’est un itinéraire classique et facile mais un immanquable pour tout randonneur. EN CHIFFRES

SAVOIEMONTBLANC-BOILEAU.

• • • •

4 jours 3600 D+ (hors variante ascension du Buet) 45 kilomètres Rejoindre Chamonix et prendre la télécabine de Planpraz.

Sinon lève ton pouce ! Rézopouce ?

C’est une appli (encore) qui permet de favoriser le stop en association avec un territoire qui le valorise. Le réseau est très développé en Savoie et notamment dans les différentes vallées Beaufortain ,Tarentaise. Alors, on se lance cet été pour partir en montagne en stop “organisé”. C’est écologique et ça permet de rencontrer du monde.


AGENDA

42

ESCAPE I GUIDE ÉTÉ

3

C’est à Valloire que se tient le premier festival de highline du 5 au 8 août. De l’initiation à la démonstration, près de 15 lignes seront tendus à différentes hauteurs. Un événement grand public pour vivre de nouvelles sensations et découvrir la discipline. ------

PHILIPPE ROYER

CASEY-HORNER

2. La future ‘‘Mecque’’ du Trail Minimaliste !

1

2

Le slogan est déjà très prometteur. C’est la station de Champagny en Vanoise qui se positionne sur le créneau. Et en effet, un petit groupe d’irréductibles montagnards a créé la TPL. Non, nous ne nous sommes pas trompés avec la PTL (petite trotte à Léon) fameuse course de plus de 300 kilomètres au sein du sommet mondial de l’UTMB de Chamonix. C’est le Trail Pied Léger. Vous avez dit fou ? Pas tout à fait. C’est une vraie pratique et tradition au sein des indiens Tarahumaras, un peuple indien ancré dans les canyons du nord du Mexique. Le livre Born to Run de Christopher McDougall met en lumière leur histoire. Le club local propose les 22 et 23 août de découvrir ce qu’est la course minimaliste en hommage à ce peuple. Alors les huaraches (sandales) sont de rigueur pour découvrir les deux parcours forestiers de 5 ou 12 kilomètres.

FLO MADEREBNER

1. Du gaz sous les pieds

de Turia, le refuge de l’Orgère, le refuge du col du Palet. Tous situés à plus de 2000 mètres, l’endroit est insolite pour découvrir des toiles d’artistes. Un vernissage, des ateliers et des rencontres avec les artistes seront organisés tout au long de l’été en fonction des conditions sanitaires bien entendu. Un bon moyen de lier randonnée et culture. (Photo 2) ------

4. Ebike world tour 2021 en France

Il fallait s’y attendre. Avec l’engouement du vélo électrique, il est normal de voir s’installer de nouvelles formes de compétition avec ces vélos. Même avec une batterie, ça n’arrête pas les fans de sensations et d’adrénaline. Trois étapes pour ce tour avec en avant première les stations de Tignes/Val d’Isère, suivi par Verbier en Suisse puis Flachau en Autriche. Rendez-vous le 30 juillet et le 1 août pour la compétition. Autour de l’évènement, des parcours tests seront proposés aux pratiquants. Y’a plus qu’à envoyer !

------

------

3. En plein art, quand l’art s’installe en montagne

5. Coupe Icare, 8 jours en l’air

Après plus d’un an de musée, de salles d’exposition, de galeries d’art fermées à cause de la crise sanitaire du Covid sans savoir l’avenir de l’ouverture de ces espaces, dont la possibilité aux artistes d’enfin s’exprimer. Les refuges, eux, seront ouverts alors ouvrons ces espaces de convivialité à l’art. Le festival En plein art, permet de lier culture et découverte du massif de la Vanoise. L’idée de cet événement est d’inviter des artistes à exposer dans les refuges de Vanoise. De juin à septembre, 6 refuges accueilleront 6 artistes : le refuge de Prariond, le refuge du fond des fours, le refuge de la Femma, le refuge

Du 12 au 19 septembre, nouveau défi pour ce célèbre rassemblement de passionnés de parapentes et d’objets volants en tout genre, 4 jours supplémentaires ce qui amène à 8 jours le festival. En plus des jours grands publics avec la compétition et les shows de parapentes, Une première partie de semaine est dédiée au test de matériel. L’Icare Test offre donc aux pilotes de parapentes, de venir essayer gratuitement du matériel, voiles, sellettes, instruments de vol libre en condition réelle. Une belle opportunité pour créer du lien entre constructeur, pratiquant et de recueillir à chaud le retour d’expérience.


PASCAL LEBEAU

43

4

ARNI-SVANUR-DANIELSSON

Echappée Belle, l’ultra traversée de Belledonne

6

6. La Marmotte fête ses 40 ans à l’Alpe d’Huez

Marmotte,marmota, forment un genre de mammifère fouisseur de l’ordre des rongeurs. D’accord, mais c’est aussi le rendez-vous cyclo incontournable, sans nul doute le plus célèbre juste après le Tour de France. Le 27 juin, plus de 88% sont de nationalités étrangères, vont s’élancer de Bourg d’Oisans pour terminer à l’Alpe d’Huez. 177 kilomètres pour la course avec 5000 D+, une petite balade du dimanche matin. Mais pour les 40 ans, roulement de tambour ! L’organisation propose une variante pour seulement 500 participants, 225 kilomètres pour 6300 D+. En fait, la cerise sur le gâteau c’est une fois arrivée à l’Alpe d’Huez, on vous propose de redescendre et de refaire la dernière ascension. Donc ce n’est pas les fameux 21 lacets, mais 42 à faire sur deux fois 14 kilomètres et donc deux fois 1200 D+ pour finir le parcours. Sympa non ! ------

23 heures 55 pour le record détenu par François d’Haene, 54 heures pour le temps maximal autorisé. Quel que soit le temps mis, cette traversée est sublime, technique, elle a tout pour vivre une belle aventure et un moment unique. À peine 9 ans d’existence, et ce trail est devenu une référence. L’Échappée Belle traverse le massif de Belledonne de part en part, elle se caractérise par sa haute technicité, son engagement sur des sentiers difficiles d’accès. Le rendez-vous est donné le 20 août 2021 du domaine de Vizille. Une belle “balade” de 149 kilomètres pour 11 400 D+, 15 cols de plus de 2000 mètres d’altitude, 30 lacs d’altitude et 4 crêtes panoramiques. Deux autres parcours de 84 et 62 kilomètres permettent de fouler les sentiers de cette belle course. ------

5


NUITS INSOLITES ESCAPE I GUIDE ÉTÉ

44

Là-Haut, cabanes perchées

ALINE_HUDRY

CABANE LA HAUT

DES HÉBERGEMENTS 100% NATURE AU CŒUR DE NOS ALPES

Expédition sur la Sambuy

ALINE_HUDRY

-40° sur la banquise, les poils de moustaches gelés, il est temps de prendre un bon café chaud dans son shelter ! Pas d’inquiétude, rien de tout cela même s’il peut faire froid en hiver dans les Alpes. Là-Haut, propose un concept innovant, dormir dans un conteneur d’expédition polaire au sommet de la Sambuy. A pied pour les plus sportifs ou à l’aide des remontées mécaniques de la station de ski, c’est au sommet du domaine, sur un nid d’aigle avec une vue à couper le souffle qu’on vous propose de séjourner. Niché à 1830m, avec vue à 360° sur le Mont-Blanc, le Lac d’Annecy, la Vanoise vous allez apprécier ce moment au calme en pleine nature.

CABANE LA HAUT

On s’installe sur la terrasse en bois, au calme, perché.e dans les arbres, avec vue sur le petit lac de la Thuile dans le parc naturel régional des Bauges. Ces 3 amoureux de la nature et de la montagne ont voulu, en créant ces hébergements insolites, proposer à leurs hôtes une pause. Prendre le temps, écouter la nature, se ressourcer le temps d’une nuit. Tout le concept s’oriente sur la préservation de la nature et la mise en lumière du territoire. Architecte et produits locaux pour valoriser le tissu économique du massif des Bauges, chauffage au bois, toilettes sèches et panneau solaire pour ne pas dégrader ce si bel environnement. Le point fort appréciable, un bain nordique individuel pour chaque cabane. Ce qu’on aime : se prélasser dans ce bain nordique au milieu des hêtres et des pins.


DR

45

DR

Le Vercors, ce grand jardin pour les Grenoblois ! Un terrain de jeu infini pour les amoureux de montagne. Au beau milieu de la forêt de Lans en Vercors dans le Parc régional situé au col de la croix Perrin cette maison forestière centenaire traditionnelle est un lieu de vie incontournable. Le lieu a été rénové en 2020 et vous accueille dans une ambiance chaleureuse avec vue sur la Moucherolle. Les aménagements extérieurs ainsi qu’un espace spa vous promettent de beaux moments en couple, en famille ou entre amis. Les propriétaires installés dans un cadre si magique, accentuent leur volonté de protéger l’environnement avec de nombreuses démarches qui leur ont valu d’être labellisé « Accueil du Parc » décerné par le Parc Naturel Régional du Vercors, un gage d’un engagement dans un tourisme durable.

EVOLUTION 2

La fontaine du hameau des Escoyères raisonne dans la petite vallée de l’Izoard dans le parc naturel du Queyras. Bienvenue dans le plus ancien hameau du massif. Le bois et la pierre des maisons sont centenaires. Cette chambre d’hôtes d’exception surplombe les gorges du Guil et réserve un panorama sur les hauts sommets du Queyras. La cuisine locale et bio aux bonnes saveurs du sud, l’authenticité et le charme des chambres vous assurent un séjour parfait dans ce petit coin de tranquilité et de paradis.

Une maison forestière dans le Vercors

BOSSON ARCHITECTURE

Seul au cœur du Queyras

Wild Nest / Eco-habitat à Tignes

C’est un moment de déconnexion assez unique à 2384m d’altitude, aux portes du Parc National de la Vanoise, que propose Wild Nest. Concrètement, vous retrouvez le gardien du Wild Nest sur place pour un accueil chaleureux, puis chaussez les raquettes pour une randonnée nocturne, avant de dîner avec vue sur la vallée de Tignes et de vous endormir dans un écrin d’étoiles installé par France Dômes, spécialiste d’éco-habitat montagne. Vous vous réveillez face aux majestueux sommets de la frontière franco-italienne, puis dégustez un petit déjeuner complet avant de redescendre en station. Le temps d’une soirée, vous vous abandonnez à la haute montagne, dernier sanctuaire de ciel étoilé. Renseignements : 07 60 82 10 12

Un nouveau refuge aux Contamines-Montjoie

Donner une seconde vie à un bâtiment agricole ancré dans le paysage depuis des dizaines d’années. C’est le projet fou que s’est lancé un groupe d’amis guides de haute montagne. Le refuge des Prés est situé dans l’alpage éponyme. Ce vieux bâtiment d’alpage se transforme dès cet été en refuge pour accueillir les randonneurs. Prévu pour être ouvert toute l’année, voici une belle adresse qui deviendra vite incontournable pour les courses du secteur. Situé à 2000 mètres d’altitude, vue sur le Mont-Blanc, rien de mieux pour une nuit réussie en altitude. On n’est pas dans un hôtel étoilé, mais on préfère une nuit étoilée à l’infini !


LIFESTYLE

46

ESCAPE I GUIDE ÉTÉ

LYNNELLE-CLEVELAND

#VANLIFE

LA NOUVELLE TENDANCE DU ROADTRIP !

Texte : Nicolas Manger

Depuis quelques années la tendance explose et d’autant plus avec la situation sanitaire actuelle. 1,6 million de posts sur Instagram avec #Vallife, augmentation des loueurs, +15% d’achat neuf ou d’occasion pour un fourgon aménagé. La clé de la réussite ? Prendre le temps du voyage, ne plus faire un grand voyage dans l’année mais multiplier les expériences sur les week-ends, découvrir des lieux insolites, retour à la simplicité et au peu de confort. C’est la tranche 30-45 ans qui est la plus séduite par cette tendance. Les applis sont nombreuses pour faciliter ce mode de voyage avec des aides pour s’installer en toute sécurité dans la nature. On citera notamment l’appli Park4night.

LESCOFLOCS

a nature, l’expérience nouvelle, la simplicité, le retour à l’essentiel, voici ce que recherchent ces nouveaux voyageurs en quête d’aventures à quelques pas de chez eux ou au bout du monde. Cette nouvelle tendance n’est pas si jeune d’ailleurs. Ce mouvement de vie en van nous vient directement de la célèbre époque Hippie à bord de son VW T2 aux couleurs pop. Aujourd’hui la Vanlife c’est un nouveau mode pour voyager. Las des hôtels à la déco classique, aux flux de touristes aux mêmes endroits et au même moment, ces voyageurs recherchent la proximité de la nature, pouvoir dormir dans un spot unique avec une vue à couper le souffle, sortir sa table pour faire son repas au coucher du soleil.

LESCOFLOCS

L


47

ACHIM HARTMANN

Un mode de voyage qui s’adapte avec son temps.

En 2021, on fête les 70 ans du célèbre Combi VW !

Fidèle compagnon des entreprises pour son côté pratique, il séduit les routards, une génération « peace and love », avide de liberté mais aussi les surfeurs qui font entrer le modèle dans l’imaginaire collectif comme un symbole du « summer of love » et de l’émancipation ! Le Combi accompagne la génération Flower Power au son de Jimi Hendrix, Joan Baez et Bob Dylan en témoigne le plus célèbre cliché du bus VW prise en août 1969 à… Woodstock ! L’icône est née ! Les années filent et il reste aujourd’hui le van du slow travel et de tous les vanlifers. Collectionneurs ou nostalgiques, le bon vieux Combi fait toujours rêver et donne à rêver.

Avec l’engouement de cette tendance, Decathlon prend le virage en proposant une tente de toit adaptable à un certain nombre de marques de fourgonnettes. La capucine, cette ouverture sur le toit qui permet d’augmenter l’espace de vie intérieur mais aussi de créer un espace pour dormir, se développe et s’adapte. Votre véhicule peut devenir votre futur van !

La tente de toit Van500 de Decathlon.

Célèbre pour ses tentes et ses innovations avec la marque Quechua, voilà la nouvelle tente prévue pour juin 2021, une tente compatible pour l’ensemble des vans. Directement fixée sur le toit, la structure est gonflable et se monte en quelques minutes. Un système de latte et de sommier sont intégrés à la structure. De quoi passer de très belles nuits tout en confort. Alors vous êtes séduits ? Moi je prépare mon sac de voyage, je prends mon gps et on se retrouve au coucher du soleil quelque part.

La tente de toit Made In France

DR

JORDAN COLIN

On avait envie de vous parler de Naitup. C’est une entreprise française qui dessine, conçoit et fabrique en France des tentes de toit adaptables aux voitures, 4X4 et vans. La marque propose trois tailles de tente du couple à la famille avec enfants. La conception varie mais la simplicité d’installation et de mise en place reste tout aussi facile.


NATURE

48

ESCAPE I GUIDE ÉTÉ

Texte : Vidian Delabrosse

L’Estérel : un concentré d’outdoor

PEXELS-OLIVER-SCHMID

La France regorge d’espaces naturels incroyables. Mais si l’on devait vous révéler un secret bien gardé, on vous parlerait sûrement du massif de l’Estérel. 32 000 hectares entre Méditerranée et Provence. Près de la moitié classée zone ‘‘Natura 2000’’. Un beau relief ocre et montagneux. Des randonnées en balcon, des itinéraires de trail et de VTT, des sites d’escalade et la mer pour terrain de jeux (et pour se rafraîchir !). What else ? Et si on devait poursuivre les confidences, on vous expliquerait que ce massif volcanique appartenait à l’Afrique, et qu’un de ses caps est devenu la Corse ! On vous chuchoterait que ses reliefs accidentés et ses criques abruptes plongeant dans la grande bleue retiennent une légende, une histoire de fée et de fécondité. On vous indiquerait où observer les traces qu’ont laissées toutes les civilisations humaines : menhirs, fontaines romaines, ermitages... Et puisque vous aimez les nouveaux défis, on vous conseillerait bien d’aller essayer le parcours de swinrun, entre trail côtier (18km) en balcon et natation (8km) dans la mer azur. Tout en profitant des pics, des étangs, des baies, des pistes, des caps, des bories, des corniches, des contreforts, des sentiers, des villages perchés, des rivières... En famille, en solo, en mode sportif ou plutôt ‘‘slow’’, à terre ou dans l’eau, on vous aura prévenus, le massif de l’Esterel est incontournable pour tous ceux qui aiment l’outdoor. Mais chut, on ne vous a rien dit ;-) !

Le Vercors, une terre de Yoga

A ne pas manquer les deux grands rassemblements de yoga dans les Alpes :

• Chamonix Yoga Festival du 2 au 4 juillet • La Clusaz Yoga Festival du 16 au 18 juillet

STANDRET

C’est quoi ces festivals ? Faire du yoga face aux montagnes enneigées, être en symbiose avec les autres pratiquants, découvrir de nouvelles pratiques et en tester, pouvoir rencontrer des célébrités des disciplines. Alors que vous soyez novice ou expert, welcome !

ENEKO-URUNUELA

The place to be

Évacuer le stress, prendre soin de son corps, maintenir son corps en bonne santé. Il y a tant de raisons de se lancer dans l’activité de yoga. Avec presque 3 millions de pratiquants en France, la discipline ne cesse de compter de plus en plus d’adeptes, en majorité féminine. De son étymologie Yoga nous vient des mots unir, relier. C’est le principe de relier et harmoniser les aspects de son être par le physique, l’énergie, les émotions, le spirituel dans un objectif d’une vie pleine et harmonieuse. Quel que soit le type de Yoga choisi Asana le yoga de posture, le Pranayama, le yoga par la concentration et la respiration ou enfin le Dharana et Dhyana, le yoga la ma concentration et la méditation il est accessible à tous. Le Vercors, s’est particulièrement développé ces dernières années sur l’accueil des retraites et des stages de yoga. Le plateau du Vercors regorge de lieux sauvages où la pratique dans la nature est propice. De la marche méditative au milieu de la forêt ou encore de moments de ressourcement en plein champ avec vue sur la nature environnante sont très appréciés. De nombreuses associations développent la pratique sur le massif. L’observation de la faune sauvage, la diversité de la flore, les grandes forêts ou encore les crêtes du Vercors sur le côté drômois du massif du Vercors sont autant d’avantages pour pratiquer pleinement l’activité. Ma partie préférée du Vercors est cette partie du plateau entre la Chapelle en Vercors et Vassieux. Cette zone est particulièrement sauvage et nombre de retraites sont possibles.


49

REFUGES LIBRES : NO PASARAN !

CLÉMENT HUDRY

Texte : Marc Wasser

C

onnaissez-vous le trésor le mieux gardé de nos montagnes ? Ce sont des lieux suspendus, au confort anachronique, que font vivre des communautés d’initiés et de néophytes. Une manière de vivre hors du temps. Plongez dans l’univers des refuges libres et des passionnés qui les bichonnent ! En revenant de Scandinavie, j’ai cherché à poursuivre mes expériences de vie de cabane. Et c’est par le Charbon que j’ai découvert la possibilité de partir en itinérance en dormant « en dur ». Installée à 1600m dans le massif des Bauges, pas si loin du sommet du Trelod, cette petite maison possède l’essentiel. Un abri sûr, une grande tablée pour revenir avec des copains, une belle vue pour le lever de soleil, un poêle à bois et quelques matelas. Un tronc se cache dans un coin de la grande pièce, au profit du TAC (Tous au Charbon), l’association qui l’entretien. En début de soirée, on s’était rapidement retrouvé à une dizaine. Des anciens, des urbains, des jeunes, des scouts et un néophyte. Une jolie pagaille d’où émergea la voix rocailleuse d’Eglantine : « Quoi ? Tu ne connais pas refuge.info ? Mais c’est la bible des cabanes non gardées ! ». Je venais de vivre la deuxième étape de mon intronisation. A partir de là s’est élargi mon champ de recherche. Refuge.info, c’est à l’image des cabanes. C’est simple mais l’indispensable y est ! Une carte interactive et des descriptions par refuge : localisation, équipement, source, accès, remarques, quelques photos, un fil de discussion… Au chalet du Léat, en hiver, Martin arrive, le sourire aux lèvres, les raquettes aux pieds. « Ce que j’adore dans le fonctionnement de ces chalets ouverts à tous,

c’est une forme de lâcher-prise. Tu ne sais jamais s’il y aura de la place pour toi avant de partir. Puis en Belledonne, je fais confiance à Tous à Poêle, leurs cabanes sont toutes au top ! ». En rentrant, j’ai adhéré à cette association montée en 2015 par Alexia et Oscar suite à leur traversée du massif sur le GR738. Et l’occasion d’un chantier s’est vite présentée, à la cabane de l’Aup Bernard. Ce fut ma 3e intronisation. Ici, travail = ripaille. On répare, on aménage, on embellit. Mais on papote, on se marre et on boit des canons ! Avec quelques outils, de l’humour, une passion pour la montagne et un goût prononcé pour les bonnes choses, ce sont déjà 10 refuges libres qui se sont retrouvés bichonnés entre Alpes et Pyrénées. En 2021, deux nouvelles cabanes dans le Beaumont n’attendent que vous ! Paulo faisait partie du chantier. Lui et son compère Marco s’amusent aussi à randonner et réparer. Récemment, ils ont jeté leur dévolu sur un banc avachi au sommet du Moucherotte, dans le Vercors. Ils en profitent aussi pour descendre en vallée les déchets qu’ils trouvent sur leur chemin. Un refuge libre, c’est une envie soudaine, une absence d’organisation, une improvisation charmante. C’est un lieu qui nous est prêté pour vivre des moments forts, pour se reposer, échanger. Il se cache dans le repli d’un synclinal, un promontoire, une forêt dense ou au cœur d’un parc naturel. Il appartient à des communes, des particuliers, des chasseurs, des associations. Pour que cet espace de partage perdure, venez prêter main forte, prenez des initiatives locales, engagez-vous ! Longue vie aux cabanes libres !


SAVEURS

50

ESCAPE I GUIDE ÉTÉ

C

FRANCOIS_FOUGER

MARTA DZEDYSHKO

ela fait plus d’un an que nous vivons une situation inédite. La crise sanitaire de la Covid nous contraint à tant de plaisir qui fait notre culture et notre identité française. Sans nul doute le secteur plus touché, la restauration, qui fait vibrer les papilles, nous donne le sourire, nous fait découvrir et redécouvrir des saveurs de notre enfance. Qu’il est bon ou sera bon de pouvoir se remettre à table, dans un bon restaurant, un bon bistro. Retrouver cette excitation pendant l’attente de notre plat après avoir sélectionné sur la carte, s’immerger des odeurs qui enivrent le bâtiment, pouvoir aussi se prélasser en terrasse avec vue sur le lac ou une cime. Malgré cette situation, les chefs d’ici et d’ailleurs ont continué à y croire, à ouvrir des concepts, à travailler des recettes. Partez à la découverte de nos pépites !

Pluie d’étoiles dans les Savoies

Et pourquoi pas après tant de frustration, se faire plaisir avec un restaurant distingué. Les deux Savoies ont une concentration d’étoiles incroyables. On dénombre 37 restaurants étoilés dont 4 “trois étoiles”, 3 nouveaux macarons. Des grands noms tels que Eric Prowalski, Yoann Conte, Florian Favario, Pierre Gagnaire et j’en passe. Que se soit en bord de lac ou en station non loin des montagnes, il n’y a plus qu’à choisir. Pensez quand même à réserver !

La pause café au pied des montagnes

Sowo, c’est une bonne tasse de café, non, une très bonne tasse de café, servies dans un espace de coworking. On les aime ces lieux, cosy, mountain, friendly pourvu que la déco soit sympa, tendance, que le réseau internet soit à bloc et qu’on puisse faire des rencontres pros et plus si affinités. Sur place ou à emporter, cette épicerie boutique propose des produits frais, locaux et bio avec une sélection vegan. Il manquait ce type lieu, et enfin il existe. Merci !

Des étoiles oui, mais du gastro aussi

Situé à Courchevel La Tania, on a envie de vous parler du nouveau bistro du chef étoilé Julien Machet, le bistro Machet. C’est la cuisine de Mado, la grand-mère paternelle du chef, que lui viennent ses inspirations culinaires. Des souvenirs d’enfance à partager avec sa clientèle. Les plats sont simples mais bon, en ayant toujours une petite surprise qui fait du bien. Avec son fidèle collaborateur Udrea Andréï, les plats sont gourmands, mijotés au four à braise.


51 ESCAPE I COMMUNIQUE

LES MONTS DE GENEVE

Le sauvage Vuache

Q

uand on se retrouve entre potes le vendredi pour programmer notre week-end, les mêmes spots reviennent trop souvent dans nos propositions. Vous me direz qu’il existe des milliers de sentiers et qu’il y a toujours la possibilité de faire des variantes et de découvrir de nouveaux coins. Mais ce qu’on aime avant tout, c’est découvrir de nouveaux points de vue et de nouveaux sentiers. Et ces derniers temps, on a trouvé une belle pépite plutôt tranquille, sauvage et confidentielle avec tout ce qu’on aime, une VUE à couper le souffle : les Monts de Genève.

Un panorama fou : le Salève

Le Salève est la montagne célèbre du secteur, donc un peu plus fréquentée. Je dis bien un peu car en réalité ce n’est pas la foule non plus. Elle est facilement accessible pour les Genevois, et permet de s’échapper rapidement du tumulte de la ville. Elle offre un terrain de jeux superbe, de la randonnée au VTT, du parapente à l’escalade. Il y en a pour tous les profils et pour tous les goûts. Près de 250 kilomètres de sentiers sont balisés. Seul.e ou accompagné.e d’un guide, il n’y a plus qu’à se laisser porter. On s’est même lancé avec des copains et leurs enfants dans une micro-aventure : une randonnée avec des ânes. L’expérience est vraiment sympa. Le plus de cette montagne ? La vue unique ! 360° de panorama, avec l’immense lac Léman qui trône au milieu, la chaîne du Jura et surtout une vue imprenable sur le massif du Mont-Blanc. Ce mélange lac et montagne fait de ce site une référence pour les amoureux de montagne et d’activités outdoor. Ma rando conseil : le balcon du téléphérique, une randonnée facile de 2 heures à faire en famille. 

ALPCAT MEDIAS

UN SPOT, RIEN QUE POUR VOUS !

Le Vuache se situe à l’ouest des Monts de Genève, à la jonction du département de l’Ain et de la Haute-Savoie. C’est sans doute mon massif préféré par son aspect naturel et préservé. Sa riche nature, avec plus de 1000 espèces florales, est idéale pour la découvrir en randonnée. La vue sommitale nous révèle un panorama unique sur le genevois, sous un angle différent et original. Prenez le temps lors des randonnées, il n’est pas rare de voir des oiseaux superbes comme le faucon pèlerin, l’aigle royal ou encore le grand-duc d’Europe. Et oui, car le massif s’inscrit dans une zone de conservation des oiseaux. Avec plus de 150 kilomètres de sentiers balisés, de la randonnée facile à la plus engagée, il est bon de s’y retrouver en été avec une fréquentation moins importante que dans les massifs alentour. Ma rando conseil : le sentier nature du Vuache, un sentier pédestre de 9,8 km traversant les forêts et les plaines cultivées du Vuache.

Le massif authentique : les Voirons

Retrouvez toutes les informations pour découvrir les Mont de Genève sur le site internet

www.montsdegeneve.com

ANNICK CERRUTTI

ALPCAT MEDIAS

Plus haut par le sommet avec ses 1480 mètres, cet écrin de verdure offre des randonnées en balcons uniques avec des vues sur le lac Léman, le massif du Mont-Blanc, la Vallée Verte, le Jura et les Aravis. Il est traversé par le célèbre GR du balcon du Léman. Classé zone Natura 2000, le massif offre une grande richesse en faune et flore avec notamment un abri privilégié pour le lynx. Il y a peu de chances de le voir mais vous serez peut-être les heureux élus. A défaut de voir le lynx nos amis les chamois se livreront à vous plus sûrement tellement la montagne est riche en faune sauvage. Ma rando conseil : signal des Voirons, une randonnée difficile de plus de 15 km mais la vue au bout vaut bien les efforts !


52 ESCAPE I COMMUNIQUE

E S C A PA D E DE H AU T E ALTITUDE

à Val d ’Isère

De 1850 à 3600 mètres au-dessus du niveau de la mer, évadez-vous cet été dans le village de haute altitude de Val d’Isère. Entre sommets, forêts et rivières, découvrez ou redécouvrez un village et ses hameaux authentiques idéalement situé aux portes du Parc National de la Vanoise et au pied du Col de l’Iseran. À Val d’Isère l’été, on arpente les montagnes à vélo, on randonne au cœur d’une nature protégée, on s’imprègne de l’histoire locale et on savoure l’art de vivre sportif et gourmand à la fois. L’escapade vous mène en Italie, via les sentiers historiques du Trek Nature Grand Paradis Vanoise, récemment réouverts pour relier 5 villages frontaliers à travers les deux parcs nationaux. Elle vous fait pédaler fièrement, avec ou sans assistance électrique, sur la Route des Grandes Alpes jusqu’aux 2770 m d’altitude du Col de l’Iseran. Hors du temps, vous découvrez alors l’histoire d’un village séculaire, les dessous de ses forêts et plantes d’altitude et son héritage baroque. L’escapade de haute altitude à Val d’Isère vous promet un dépaysement total et un grand bol d’air pur.

YANN ALLEGRE YANN ALLEGRE

EPHOTO DAM - EINDEN

EPHOTO DAM - EINDEN

RENDEZ-VOUS À VAL D’ISÈRE • Du 9 au 11 juillet : pour courir au Trail des 5 Vals ou sur l’une des 6 courses du High Trail Vanoise. • Du 30 juillet au 1er aout : pour profiter du E-Bike Festival, 3 jours dédiés au E-Bike avec une course Elite du E-Bike World Tour, des tests vélo, des parcours inédits dont une Randonnée Gourmande pour déguster des mets gastronomiques et du terroir. • Les 7 et 8 août : pour le folklore de la Foire Savoyarde l’Avaline où les artisans et producteurs des 2 Savoie, du Val d’Aoste et du Piémont se réunissent pour mettre en lumière leur savoir-faire dans une ambiance des plus festives.

www.valdisere.com


53

Carnet Insolite


INSOLITE

54

ESPRITOUTDOOR-TREKYOGA

ESCAPE I GUIDE ÉTÉ

UNE MICRO-AVENTURE POUR CET ÉTÉ ! En kayak, à vélo, en paddle, en parapente, en packraft, en rando, en roadtrip, en tandem, à 10 kilomètres de la maison, en famille, en montagne, à la mer… J’en ai certainement oubliés. Mais en fait c’est quoi une micro-aventure ? On lit deci delà que c’est une tendance qui monte. On le voit de plus en plus sur les posts Insta #microaventure #adventure, les blogs se lancent des challenges de qui aura le meilleur article : Micro-aventures en France, comment trouver 1001 idées, micro-aventure en famille, l’aventure au coin de sa rue, ses premiers pas dans la microaventure, ce qu’il faut savoir. Des agences et des collectifs tels que Chilowé, Explora Project sont spécialisés dans l’organisation de ce concept. Les TO traditionnels d’aventure comme Terre d’Aventures se lancent aussi dans la course. Alors je vous décrypte ce type d’aventure, qui sera sans doute une belle manière de voyager cet été et sûrement dans les années à venir. Texte : Nicolas Manger

MICRO QUOI ? Je ne vais pas faire de grandes explications étymologiques mais, on a micro qu’on définit comme petit, mini, court et aventure. Vous voulez un dessin ou c’est bon pour le mot aventure ? Selon notre ami Larousse, c’est un ensemble d’activités ou d’expériences qui comportent du risque et de l’imprévu. Pour le risque on verra, on va déjà se faire plaisir et pour l’imprévu, c’est sûr il y en aura. Pour la micro-aventure on s’accorde au fait que l’expérience doit être de courte durée, soit quelques jours, le temps d’un weekend mais de renouveler les expériences souvent. Le concept de local, proche de son domicile est important. L’objectif étant de découvrir son territoire et de le sublimer par une aventure. On va être assez réaliste, la France est un pays très varié, avec des paysages et patrimoines incroyables, donc normalement proche de chez soi, il y a toujours un spot à découvrir ou à redécouvrir. La notion de simplicité et de peu onéreux entre en considération. La mise en place de l’expérience doit être facile, sans trop de matériel. Une tente, un réchaud, un sac et roule ma poule ! Enfin et surtout, l’aspect environnement et responsable sont sans doute le premier pilier de la micro-aventure. Utiliser les transports en commun, mobilité douce dans l’aventure en tant que telle ou le covoiturage, manger responsable et local... Finalement, la micro-aventure, c’est pas compliqué. Enfin... Il n’y a plus qu’à trouver le projet. Ce type de voyage s’adresse à tout le monde, couple, famille, un groupe de bons potes… Les tendances de ces dernières années montrent que ce sont des personnes


de 25 à 45 ans, urbains, sédentaires dans la plupart du temps et surtout hyper connectés. L’objectif est de vivre un événement nouveau, hors du quotidien pour débrancher de la semaine et si on peut avoir mal aux cuisses le lundi matin, c’est cool, super cool ! Les possibilités sont infinies. Il n’y a pas de limite et votre micro-aventure doit être à la hauteur de vos attentes et de votre vécu d’aventurier. Pour certains, le simple fait de partir faire un bivouac en montagne fera partir de sa zone de danger, d’incertitude. C’est déjà une belle expérience en pleine

Randonnée sur le GR738

nature, facilement réalisable. Un peu de préparation, une analyse du terrain pour s’assurer d’avoir le post parfait, un dernier check pour une météo clémente pour pouvoir admirer les étoiles, le tour est joué. En revanche si vous êtes un aventurier dans l’âme et que vous n’êtes pas à votre premier micro-aventure, il n’y a plus qu’à construire la prochaine. Maintenant c’est à vous. Pas simple ? Nous avons demandé aux spécialistes de ce concept et voici quelques idées pour s’inspirer. Bien sûr on s’est focalisé sur les Alpes.

Micro aventure VTT/Escalade

Vous avez peut-être entendu parlé du trip que se sont lancé les célèbres grimpeurs Caroline Ciavaldini et son compagnon James Pearson. L’été dernier, alors que le premier confinement se terminait, une grande bouffée de nature était nécessaire pour sortir des pièces de la maison. Avec un enfant d’un peu plus d’un an, ils sont partis en trip de trois semaines dans les Alpilles pour une traversée VTT-Escalade. Le concept est plutôt séduisant. Le VTT comme moyen de locomotion pour évoluer de spot en spot et la grimpe comme activité outdoor pour découvrir un nouveau massif. Avec un VTT ou vélo de route bien préparé, un sac pour le matos d’escalade et une tente pour bivouaquer et quelques affaires à plusieurs, le projet est réalisable. Le secteur entre Briançon et Guillestre dans le Queyras est plutôt intéressant pour ce type de projet. Le terrain est varié, balisé et les spots de grimpe y sont nombreux et réputés. Les grandes falaises, Entraygues, l’atelier et même un peu plus excentré le spot d’Ailefroide, sont quelques spots parfait pour lier votre aventure avec le vélo ou le VTT. Une belle micro aventure qui fait mal aux bras et aux jambes.

FFRANDONNÉE

Depuis les rues de Grenoble ou de Chambéry, la vue est souvent bloquée par une grande barre montagneuse. C’est le massif de Belledonne. Les cimes enneigées restent blanches tard dans la saison et contrastent avec les belles pentes herbeuses et d’alpages. Ce GR traverse le massif dans son intégralité et permet de découvrir la diversité de celui-ci. Tantôt pastoral, tantôt alpin, les jours défilent mais ne se ressemblent pas. Bien moins connus que les massifs et parcs alentour, on s’accordera sur son aspect sauvage et authentique. Plus de 120 kilomètres pour plus de 11 000 de D+ permettent d’effectuer cette aventure de refuge en gîte d’étapes. Les plus sportifs pourront se lancer le défi de le faire en trail. Ce qui fait la beauté de la traversée ce sont ses panoramas avec les vues sublimes sur la Chartreuse, les Bauges, le Vercors, le massif du Mont Blanc.

CADE-PRIOR

ANTHONY CHENOT

55


INSOLITE

56

ESCAPE I GUIDE ÉTÉ

Le Packraft est une petite embarcation flottante ultra légère. l’activité est très développée aux Etats-Unis et commence à voir le jour dans nos contrées. C’est un mix entre un rafting et le kayak. Le bateau est gonflable et pèse souvent autour de 3 kilogrammes et se porte facilement sur le dos. Il est aisé de lier ce mode de déplacement avec la randonnée ou le vélo. Une aventure en Packraft ne s’improvise pas non plus. Il faut avoir des connaissances en navigation et connaître les règles de sécurité en eau vive. La Durance, la Guisane, les gorges du Verdon sont de superbes spots pour faire sa micro aventure. Le lac d’Annecy ou du Bourget, plus accessibles, peuvent être aussi de belles aventures à s’organiser. Pas mal d’agences locales dans les Hautes-Alpes organisent ce type d’aventure pour les novices.

Le tour du lac d’Annecy

Peut-être l’avez vous déjà fait à vélo en empruntant la piste cyclable mais l’avez vous réalisé en marchant par les cimes qui l’entourent ? Une belle aventure de 6 jours de marche au départ de la gare d’Annecy. C’est sûr que sur l’esplanade de la gare vous allez dénoter avec les citadins munis de votre sac à dos pour 6 jours, chaussures de randos aux pieds. Pas grave, Je vous assure que ce tour du lac est une véritable merveille. Depuis la ville, on se perd vite dans la nature de forêt en alpage, puis de sentiers panoramiques en sentiers escarpés et vertigineux. Les vues et les journées s’enchaînent enter les cimes du massif des Bauges et non loin les Aravis puis le massif du Mont Blanc. Une très belle aventure sauvage à deux pas de la ville. Explora Project, le petit nouveau dans la place, est une agence de voyage spécialisée dans les explorations. Avant de se lancer dans une aventure engagée dans le Grand Nord, ils proposent de nombreuses micro aventures en France.

Micro aventure souterraine

Trek et Yoga dans les Aravis

ESPRITOUTDOOR-TREKYOGA

La micro aventure ne rime pas tout le temps avec exploit sportif engagé. Il peut être aussi un moyen de retour à l’essentiel, un retour sur soi par la pratique du yoga. Pouvoir pratiquer le yoga au cœur des éléments de la montagne, rien de mieux pour se connecter avec elle. La randonnée permet de s’élever en altitude, trouver le spot calme, tranquille propice au lâcher prise, à la déconnection. La randonnée permet de découvrir une partie du massif des Aravis, de se reposer dans les refuges et de pouvoir jouir du milieu naturel. Les trois jours relient la combe de Tardevant, la combe de la Grande Forclaz jusqu’au pied du sommet des Aravis, la point Percée pour rejoindre enfin le calme lac des Confins non loin du Grand Bornand.

Trip à vélo sur la Via Rhona

La Viarhôna est une voie cyclable qui longe le Rhône et qui permet de relier le lac Léman à la mer Méditerranée. Plus de 500 kilomètres équipés et en toute sécurité pour découvrir les paysages variés de ce fleuve. Au final, vous pouvez effectuer les étapes que vous souhaitez. La partie alpine est très jolie. De St Gingolph à Belley, le tracé permet de découvrir la partie sauvage et escarpée du Rhône. En plus de l’aspect sportif, il permet de découvrir le patrimoine local avec notamment les villes classées d’Ivoire au bord du lac Léman. Des gîtes étapes spécialisés dans l’accueil de cycliste permettent d’organiser son voyage et de pouvoir profiter d’ateliers si il faut effectuer quelques réparations sur le vélo. C’est une belle idée de micro aventure à partager non loin de chez nous.

Bivouac n’importe où

Vous avez une tente ? Vous avez un réchaud ? Alors vous prenez vos jambes, votre sac à dos et en route pour faire un bivouac. L’objectif, il faut une belle vue, un coin sauvage, une belle météo et vous pouvez aller n’importe où dans nos Alpes. Attention toutefois aux restrictions avec les parcs. Cependant il y a des autorisations de bivouac même dans certains parcs. J’aime aller dans le parc national de la Vanoise. En plein cœur du parc, il est possible de bivouaquer proche de refuges. Il y a des conditions à respecter comme un horaire de 19h à 8H, avoir une tente légère. Un l’endroit que j’aime particulièrement est de poser ma tente proche du refuge de La Valette sur la commune de Pralognan la Vanoise. L’endroit est sauvage et le plateau magnifique. Un joli spot avec une marche d’approche raisonnable pour une belle nuit sous tente. Ou alors un bivouac dans les Aravis avec vue sur le lac de Peyre, ou sur le plateau de Sous-Dîne avec vue sur le lac Léman ! Bref, c’est à vous de choisir. ANTHONY CHENOT

Traverser la montagne de l’intérieur. Et oui, une micro aventure spéléorando en Chartreuse c’est possible. La Chartreuse est un massif moins connu pour la pratique de la spéléologie que le massif du Vercors qui est légion dans la discipline. Avec la traversée de la Dent de Crolles, considérée comme une spéléo sportif de près de 7 heures d’activités, il faut être sportif pour se lancer dans l’aventure. Cette forme de voyage permet de sortir de sa zone de confort et surtout de découvrir une nature unique et préservée : grandes galeries, puits, cavités, salles gigantesques sont parfaits pour les curieux. En plus de cette activité innovante, la randonnée permet de se rendre sur le site et de rejoindre le gîte pour les nuits. Après avoir été dans les entrailles de la terre, vous découvrirez aussi la beauté du massif de la Chartreuse.

EDDY-BILLARD

Packraft et randonnée


VUACHE

ALPCAT MEDIAS

57

Étendus sur plus de 225 km², les Monts de Genève vous offrent une vue imprenable... à saisir ! Aux portes de la Haute-Savoie et à la frontière Suisse, été comme hiver, son climat permet de nombreuses activités de plein air. Les Monts de Genève vous garantissent un dépaysement de haute voltige, surprenant et ressourçant. Avec des centaines de kilomètres de randonnées pédestres, d’itinéraires VTT et vélo, mais aussi des lieux de détente, de découverte, et chargés d’histoires et de légendes... Voici autant de promesses et de pépites pour une évasion nature. Territoire aux multiples perspectives et terre de nature par excellence, les Monts de Genève vous garantissent un ressourcement sans égal. RANDONNÉES ET ÉVASIONS (Introduction de la thématique général) Admirez les plus beaux panoramas d’Europe et offrez-vous une évasion nature depuis les sommets des Monts de Genève. Les massifs du Salève, du Vuache et des Voirons vous réservent un merveilleux voyage ! Entre lac et montagnes, évadez-vous grâce à une escapade 100% nature. #CÉLÈBRE SALÈVE

• 1 379 m d’altitude • Massif chargé d’histoires et de légendes • Pour les amoureux de la nature et des vues panoramique à 360° sur le massif du Mont-Blanc et la chaine du Jura. • Lieu d’évasion idéal et de ressourcement – Espace de grand air et de grand espace • Plus de 250 km de sentiers randonnées balisés • Randonnées accompagnées ou en autonomie pour les familles, entre amis ou en aventurier solitaire. • Activités variées et pour tous (Parapente, varappe, téléphérique, randonnée...) Information concernant le Salève : https://bit.ly/3monts_Saleve

#SAUVAGE VUACHE

1 105 m d’altitude Massif sauvage, naturel et préservé Possède des caractéristiques propres à lui Terrain idéal des randonneurs, touristes et curieux désirant de voir le paysage genevois sous un autre angle. • Plus de 150 km de sentiers balisés • Niveaux de difficultés variés • En autonomie, aussi adaptés aux familles qu’aux randonneurs aguerris • Des espèces végétales uniques Information concernant le Vuache : https://bit.ly/3monts_Vuache • • • •

#LÉGENDAIRE VOIRONS

1 480 m d’altitude Massif plein de nature et de discrétion Patrimoine privilégié Peuplés d’une faune et d’une flore diversifiée, avec ses 950 hectares classés Natura 2000 • De nombreux sentiers de randonnée balisés pour contemplez la vue panoramique unique sur Genève et le lac Léman • Traversé par l’itinéraire de Grande Randonnée (GR) du Balcon du Léman Information concernant les Voirons : https://bit.ly/3monts_Voirons • • • •

LE PETIT Pour un séjour dépaysant, le temps d’un week-end ou d’une semaine, profitez des Nuits Insolites dans les Monts de Genève ! Entre cabanes perchées, gîtes à la déco typiquement savoyarde, en passant par les bivouacs en pleine nature, laissez-vous charmer par des hébergements atypiques et insolites sur https://bit.ly/Sunset-NuitsInsolites VOIRONS

YANNICKCERRUTTI

DR/TERNUA ALPCAT MEDIAS

SALÈVE

CONTACT RÉGION D’ANNEMASSE Maison de la Mobilité et du Tourisme Place de la Gare - 74100 Annemasse +33 (0)4 50 95 07 10

OFFICE DE TOURISME DES MONTS DE GENÈVE ot@montsdegeneve.com

RÉGION DU GENEVOIS Vitam 500 Route des Envignes - 74160 Neydens +33 (0)4 50 04 71 63

www.montsdegeneve.com


MERCANTOUR

58

AU BOUT DES ALPES IL Y A LA MER Des crêtes du Mercantour jusqu’à la Méditerranée, 5 jours de vélo à assistance électrique sont au programme d’une itinérance imaginée par la Métropole Nice Côte d’Azur au cœur de son territoire et mise en musique par Allibert Trekking, spécialiste du voyage d’aventure. Nous voilà les testeurs de cette nouvelle traversée, qui commence là haut… Une impression de bout du monde entoure le petit village de Saint-Dalmas-le-Selvage, où commence notre aventure. A moins de deux heures de route de Nice, Saint-Dalmas et sa centaine d’habitants se nichent à 1500 m d’altitude, au fond de la vallée de la Tinée, aux confins des Alpes Maritimes. Texte : Aurélie Mansiot

EN CHIFFRES • 220 kilomètres • 6300 mètres de dénivelé positif, 7500 de dénivelée négatif • 3 gîtes, 2 hôtels • 5 glaces, 2 panna cota, 1 tiramisu et 1 plat de lasagnes mémorables Quand y aller ? De mi-juillet à mi-septembre. Les passages en altitude impliquent d’attendre la fonte des neiges. Avec qui y aller ? Allibert Trekking vous propose de parcourir cet itinéraire, en autonomie ou en groupe accompagné. Outre l’organisation logistique complète, le transport des bagages vous permet de pédaler léger.

ULYSSE LEFEBVRE

ULYSSE LEFEBVRE

ESCAPE I GUIDE ÉTÉ

PREMIERS TOURS DE ROUES Nos vélos, nous y attendent et c’est avec excitation que nous prenons en main nos ‘‘jouets’’ pour la semaine. Si rares sont ceux qui se souviennent de leur premiers tours de roues en vélo dans la plus jeune enfance, les premières sensations à vélo électrique sont inoubliables, et exaltantes ! Cette petite sortie du soir est l’occasion de tester les différents modes, trouver ses repères et s’envoler à 20 km/h dans la montée, un large sourire sur les lèvres ! Les jours suivants, l’excitation des premiers moments passés, nous devrons apprendre à gérer la batterie, équilibrer l’effort et l’autonomie pour arriver au bout de chaque journée. Car malgré l’assistance, le VAE reste sportif, en tout cas sur le parcours qui nous attend ! ‘‘Tricheurs’’, ‘‘facile’’, ‘‘c’est pas du vélo’’, ces quelques remarques lancées avec le sourire par des cyclistes que nous croisons, sont vite oubliées. Car, oui, c’est nettement plus facile que sans assistance, notre itinéraire serait alors réservé à une élite. Mais justement il est rendu accessible avec plaisir aux amateurs que nous sommes et pour qui le champ des possibles est élargi par un petit moteur dans le pédalier ! Ceci étant dit et assumé, nous n’avons plus qu’à profiter… en gardant un œil vigilant sur l’indicateur de batterie. RENCONTRE Nous découvrons tranquillement le terrain de jeu qui va être le notre pour la semaine, un peu de route, beaucoup de piste et quelques sentiers. Nous y rencontrons les habitants saisonniers des lieux. Après avoir entendu leurs cloches, nous approchons la queue d’un troupeau de brebis. Yannick, notre accompagnateur, nous fait mettre pied à terre, pour ne pas effrayer les bêtes et alerter les chiens qui les encadrent. Une recommandation sage et appréciée par Séverine, la bergère, qui les suit de près. Séverine vit ici 4 mois par an dans les alpages et mélézins qui entourent le village, avec ses 800 moutons et ses 7 ou 8 chiens, et parfois sa grand-mère. « Quand j’étais petite, je montais l’aider un peu, maintenant c’est elle qui monte me donner un coup de main de temps en temps ! », dit-elle en rigolant. Car le pastoralisme est une histoire de famille, ses arrière grands-parents gardaient déjà les troupeaux sur le versant d’en face. Ils y passaient l’hiver également. « Trop rude, dit-elle, ils se ruinaient la santé ! ». Dorénavant Séverine descend en plaine avec ses bêtes à la fin du mois d’octobre.


COMME À LA MAISON Nous redescendons nous aussi jusqu’à notre gîte. Les vélos sont branchés et nous allons nous aussi recharger nos batteries autour d’un dîner bio, local et délicieux ! On est comme en famille dans la maison d’hôtes d’Alexandra et Patrice. A la tablée commune les conversations se croisent entre passion du VTT et recettes à partir des légumes du potager. On aurait bien envie de rester une nuit de plus… Mais la mer nous attend ! POINT CULMINANT Dans la fraîcheur du matin humide, nous quittons le village par une route qui serpente dans les mélèzes. La brume enlace les cimes et s’insinue par endroit dans la forêt. On verrait bien surgir un loup dans une clairière, ils habitent ici eux aussi… En prenant de l’altitude, la forêt laissent peu à peu place aux pelouses alpines, orangées à cette saison. Seuls au monde, nous nous rapprochons du plafond nuageux et l’ambiance prend le dessus sur le paysage. Les derniers mètres du col de la Bonette sont irréels, avec une visibilité de quelques dizaines de mètres seulement. Nous sommes à 2804 mètres d’altitude, le plus haut col routier d’Europe ! Nous entamons la descente et retrouvons rapidement de la visibilité, et assez vite la pluie. La prudence est donc de mise dans la longue descente sur la route qui nous mène à Saint Etienne de Tinée, notre étape pour ce soir. DE VILLAGE EN VILLAGE Nous repartons un peu plus en aval, vers le premier village de la journée, le petit village de Marie, au-dessus de la vallée de la Tinée. Nous en traverserons quatre aujourd’hui, tous plus colorés les uns que les autres, où la tentation des terrasses ensoleillées se fera de plus en plus forte. Nous y céderons pour déjeuner à Venanson, belvédère dominant la vallée de la Vésubie. Avant cela, nous devons rejoindre le sommet de la Colmiane pour quitter la vallée de la Tinée et rejoindre la Vésubie. La piste monte régulièrement dans une forêt de pins avant de redescendre dans les alpages découverts où les vaches nous regardent avec curiosité. Plus bas, passé le village de Saint-Martin-Vésubie, les pins laissent place aux châtaigniers le long d’une piste en balcon qui nous mène jusqu’à Roquebillière, l’étape du jour.

ne pas pouvoir faire le crochet par la vallée des Merveilles, cœur du parc national, pour nous y faire découvrir les gravures millénaires qui en font la réputation et le fascinent depuis toujours. En effet, notre itinéraire parcourt les frontières du parc, s’aventurant parfois en son cœur, timidement dirons nous, car les vélos n’y sont les bienvenus qu’avec modération, pour la protection de la nature, mission première du parc. JUSQU’À LA MER Pour ce dernier jour, c’est plus de 2800 mètres de descente qui nous attendent, pour se laisser glisser jusqu’à la mer ! Enfin, pas seulement puisque nous avons également 1100 mètres de montée et près de 75 kilomètres parcourir pour franchir les derniers reliefs qui nous séparent du littoral. L’ambiance se fait rapidement méditerranéenne : les forêts sont maintenant des pinèdes et les odeurs sont celles de Provence. Nous ne quittons les larges pistes ludiques qu’aux abords proches de la ville. Si le territoire de la métropole de Nice Côte d’Azur remonte bien jusqu’aux plus profondes vallées du Mercantour, les espaces sauvages s’approchent jusqu’aux portes de la ville et nous en profitons jusqu’au bout. L’arrivée dans Nice est tout de même un peu irréelle, on passe rapidement des collines encore calmes à l’agitation de la ville. On se sent un peu décalé, avec le sentiment privilégié d’arriver d’un autre monde. Nous débouchons finalement sur la promenade des Anglais, au bord de la mer turquoise. En regardant derrière nous les crêtes d’où nous avons démarré notre périple, l’itinéraire apparaît aussi logique que la fin est évidente : on ne peut pas aller plus loin ! RECOMMENCER Ce voyage à vélo électrique à travers la Métropole Nice Côté d’Azur me laisse une même impression, sur le territoire comme sur ma monture : l’essayer c’est l’adopter ! Pour sûr, je reviendrai dans l’arrière pays niçois, à pied, en vélo ou à ski. Et je pédalerai de nouveau, de longues journées, avec un peu d’aide, pour parcourir plus de chemins, les jambes moins lourdes et les yeux grands ouverts.

VUE SUR LA MER La végétation change encore ce matin puisque c’est dans les forêts majoritairement de charmes que nous remontons le vallon de Malagratta. C’est la plus longue montée de la semaine car nous devons rejoindre la crête du Camp d’Argent, au-dessus du col de Turini. La gestion de la batterie est cruciale pour monter les près de 1700 m de dénivelée positif au programme de la journée. La pluie étant annoncée pour l’après-midi, nous enchaînons avec le tour de l’Authion, petit sommet à plus de 2000 mètres d’altitude où le paysage s’ouvre à la fois sur la mer, de l’Estérel à Monaco, et sur les cîmes du Mercantour. Yannick, accompagnateur en montagne et moniteur VTT pour Allibert Trekking depuis une vingtaine d’année, connaît le massif comme sa poche. Il nous décrit chaque sommet de la ‘‘skyline’’, avec une petite frustration, NB : Allibert Trekking propose de nombreux voyages à vélo, avec ou sans assistance électrique, à travers la France et l’Europe. Pour les voir sur leur site : https://www.allibert-trekking.com/voyages/voyage-a-velo

ULYSSE LEFEBVRE

ULYSSE LEFEBVRE

59


60 ESCAPE I COMMUNIQUE

LES CONTAMINES-MONTJOIE

Réserve naturelle d’émotions !

GILLES LANSARD

Besoin d’air, de liberté et de sérénité ? Faites escale aux ContaminesMontjoie ! Là où la route s’arrête, plongez le temps d’un été dans un environnement paisible, ressourçant et inspirant où le temps semble suspendu. Après une année particulière et un manque croissant de la nature, des grands espaces et plus particulièrement de la montagne, il est temps de revenir à l’essentiel, de se déconnecter et de profiter en toute simplicité d’un territoire exceptionnel aux multiples facettes. Idéal pour les passionnés de montagne mais aussi pour tous ceux qui souhaitent s’éloigner de l’agitation urbaine, découvrez le temps d’un été, une nature généreuse dans une vallée authentique au cœur de la Haute-Savoie, au pied du mont Blanc. Les Contamines-Montjoie, c’est avant tout un terrain de jeu majestueux : 5500 hectares de paysages splendides au cœur de la plus haute réserve naturelle de France, 135km de sentiers balisés, un riche patrimoine culturel et historique, un large choix d’activités à découvrir en famille ou entre amis, des personnalités locales à ne pas manquer... Le tout en incarnant l’esprit et l’art de vivre montagnard dans le respect des traditions. Les Contamines-Montjoie, c’est la promesse d’un village qui vit et vibre au rythme de ses habitants, de ses visiteurs, des espèces sauvages environnantes ; faites une pause le temps de quelques jours ou de quelques semaines et profitez d’un bol d’air pur depuis les montagnes contaminardes.

MT JOLY / LES CONTAMINES TOURISME

GILLES LANSARD / LES CONTAMINES TOURISME

GILLES LANSARD

LES RENDEZ-VOUS OUTDOOR DE L’ÉTÉ • Du 18 au 20 juin 2021 : Slack That Festival, le festival de slackline au Pays Mont-Blanc • Du 18 au 25 juillet 2021 : 24e Open International de tennis féminin des Contamines et Semaine « Femmes au Sommet », avec de nombreuses activités et rencontres proposées par des femmes inspirantes. • 25 et 27 août 2021 : Passage et ravitaillement des coureurs de la TDS et de l’UTMB, mythiques courses de l’Ultra Trail du Mont Blanc. • 4 et 5 septembre 2021 : Faites du Sport Outdoor, le week-end de partage et de découverte autour des sports de montagne.

Plus d’infos : www.lescontamines.com


61

Portfolio

INTERLUDE ALPIN Qu’est-ce que sont les Alpes ? Souvent, ce sont “mes” Alpes, celles que je vois tous les jours, que je côtoie, celles que je connais car j’y ai effectué une course le weekend dernier, celles dont je me souviens quand j’étais petit avec mes parents et que je ne voulais pas faire la randonnée, celle dont je me remémore par les sensations gustatives, olfactives, gestuelles... Agrandissons notre vision pour découvrir ces Alpes, si grandes et si variées. Depuis Menton puis les Alpes italiennes du Val d’Aoste au Trento, puis la Suisse et ses sommets de plus de 4000 mètres d’altitude, l’Allemagne avec ses forêts mythiques, enfin l’Autriche et la Slovénie si loin de nous et pourtant si proches. C’est terminé les excès du tourisme de masse. La grande chaîne européenne ne doit plus être perçue uniquement comme un gigantesque parc d’attractions ou comme un musée de traditions ancestrales, mais je vous l’assure c’est bel et bien un lieu de rencontres de cultures, un lieu de passage où se mêlent des destinées humaines qui doivent encore, plus que toute autre, pactiser avec les éléments. Ce sont ces sommets, ces vallées, ce terrain de jeu unique, cette vision commune de la montagne, de vouloir la protéger, de la garder sauvage, de protéger et respecter ceux qui y vivent, faune, flore, et d’en jouir. A l’heure où les frontières s’ouvrent à nouveau, et enfin, Escape vous propose un voyage par l’image à travers cet arc alpin.


ESCAPE I GUIDE ÉTÉ / PORTFOLIO

62


63

Départ depuis Trenta pour l’ascension du Triglav, sommet majeur de Slovénie. Le programme du jour, prendre de la hauteur pour en admirer l’immensité du massif, s’asseoir au sommet et contempler !

ALES-KRIVEC

M A S S I F D U T R I G L AV | S L O V É N I E


ESCAPE I GUIDE ÉTÉ / PORTFOLIO

64


65

On a tous des noms de sommets à la bouche, des connus et des moins connus. On les connaît car ils sont les plus hauts, les plus durs, c’est le sommet que je vois depuis ma fenêtre… Mais ce sont ces sommets qui nous font lever le matin pour les gravir et qui nous font aimer ce massif. Ici le Monte Disgrazia, 3678 mètres, dans la chaîne de la Bernina en Italie.

MAREK-PIWNICKI

M O N T E D I S G R A Z I A | I TA L I E


ESCAPE I GUIDE ÉTÉ / PORTFOLIO

66


67

Le moment idéal de la randonnée : sentir la sieste pointer son nez, être allongé au milieu des fleurs vue sur un petit lac de montagne non loin des Tre Cime di Lavaredo

JONAS-VERSTUYFT

N O N L O I N D U R E F U G E L AVA R E D O | I TA L I E


ESCAPE I GUIDE ÉTÉ / PORTFOLIO

68


69

L’architecture change en fonction de la vallée, de la tradition, du matériau disponible. Chaque village à son ADN et que c’est beau à voir ! L’Autriche ? Sans doute la plus typique à découvrir !

RAHAT-ALI

V I L L A G E D E H A L L S TAT T | A U T R I C H E


ESCAPE I GUIDE ÉTÉ / PORTFOLIO

70


71

Faire une pause au coeur de la Suisse primitive. Rencontrer, échanger, partager, la vraie vie du refuge de montagne.

SAMIRA

REFUGE DE GROSSER MYTHEN | SUISSE


ESCAPE I GUIDE ÉTÉ / PORTFOLIO

72


73

Ombres, lumières, reflets, courbes… Elles sont belles ces Alpes. C’est un art en soi et un lieu d’inspiration. Peintres, musiciens, danseurs, poètes, écrivains, marcheurs, elles nous plongent dans une quiétude intérieure pour la traduire en une satisfaction personnelle.

RICARDO-GOMEZ-ANGEL

ENGELBERG | SUISSE


ESCAPE I GUIDE ÉTÉ / PORTFOLIO

74


75

A chaque personne sa pratique de la montagne. Faire une boucle en randonnée, un aller-retour en trail, une ascension par les parois abruptes de la montagne, une via-ferrata entre amis ou tout simplement une pause gastronomique au refuge. Dans tous les cas, ces formes nous animent et nous inspirent.

MARIA SHANINA

T R O I S P I C S D E L AVA R E D O | I TA L I E


ESCAPE I GUIDE ÉTÉ / PORTFOLIO

76


77

Outre nos activités trépidantes et sportives en montagne, le patrimoine local fait partie du paysage. Lieux de cultes, terres agricoles, refuges, villages, ils nous rappellent la vie d’avant, celle de nos parents, de nos grands-parents.

MARTIN ADAMS

KANDERSTEG | SUISSE


78

Il a fallu des milliers d’années pour que ces lacs de montagnes se créent et il y en a des milliers à travers tout l’arc alpin. Chaque lac dévoile son panorama unique !

JOHANNES-RAPPRICH

ESCAPE I GUIDE ÉTÉ / PORTFOLIO


79 ESCAPE I GUIDE POUR LÉTÉ

AU-DELÀ DE TOUTES LES LIMITES LES SACS DE COUCHAGE MYTHIC ULTRA REDÉFINISSENT CE QUE SIGNIFIE ÊTRE «ULTRALÉGER». UTILISANT UNE PREMIÈRE AU MONDE, UN TRAITEMENT DE TISSU RÉFLÉCHISSANT LA CHALEUR APPELÉ THERMO IONIC LINING TECHNOLOGY, ILS ASSURENT UNE PROTECTION DE PREMIÈRE QUALITÉ POUR CEUX QUI COMPTENT CHAQUE GRAMME.

WWW.RAB.EQUIPMENT


80

ESCAPE I ESPRIT DES MARQUES

DU MADE IN FRANCE

DE LA TÊTE AUX PIEDS

Texte : Nicolas Manger

En 2021, l’urgence climatique est une vraie réalité. Réchauffement climatique, augmentation des catastrophes climatiques et j’en passe. Les sommets du climat tenus par les gouvernements du monde, les actions citoyennes, tant d’actions et de prises de conscience sont en marche. Pratiquants sportifs et amoureux de la nature, comment notre empreinte et nos actions s’inscrivent dans ce contexte ? On vous propose notre sélection de marques Made In France. Comment s’habiller de manière locale, pour réduire notre empreinte avec des belles enseignes soucieuses de s’inscrire dans ce défi environnemental.

GO’LUM

GO’LUM

S’HABILLER POUR PARTIR EN MONTAGNE DE LA TÊTE AUX PIEDS

Go’Lum, lampe frontale à la pointe de la technologie ! Pour nos amis traileurs ou nos randonneurs matinaux, Go’Lum est LA marque pour s’éclairer. En quelques mots, l’enseigne développe des lampes frontales développées, conçues et fabriquées en France. Elles sont co-conçues avec ses utilisateurs, conditionnées et expédiées par des personnes en situation de handicap et 1% de leur chiffre d’affaires est reversé à des associations environnementales. Le Bonus ? Ils collectent et traitent les batteries usagées. Pour 2021, deux nouvelles lampes sont proposées : Piom+ et Piom+2. Piom+ séduit les traileurs grâce à son mode intelligent innovant, qui ajuste automatiquement son intensité lumineuse en fonction de la vitesse et du profil de terrain sur lequel vous évoluez. Piom+ 2 propose maintenant 2 modes intelligents pour l’optimisation de la puissance et de l’autonomie. Le mot du pro : Sylvain Court, traileur français en est ambassadeur : ” le mode intelligent est bluffant. Une frontale top que j’adore ! Une belle marque qui mérite une belle réussite.”

Julbo, les incontournables lunettes jurassiennes ! Des premières lunettes “Cristalliers “ au début du 20ème siècle, il y a du chemin pour cette entreprise innovante. C’est au cœur de la nature que les collections de la marque se créent. La gamme technique de Julbo est fabriquée localement ainsi que l’ensemble des verres. Notre coup cœur pour 2021 : les lunettes Montebianco. La monture est simple et épurée tout en gardant un aspect sportif et dynamique. Dotées de coques amovibles, associées à un grip au niveau du nez et des branches galbées, elles sont une référence pour vos activités sportives et montagnardes de cet été. Ogarun, des vêtements outdoor de fabrication française du fil jusqu’au produit fini ! Trail-running, ski de randonnée, trekking, randonnée, alpinisme, VTT, les vêtements OGARUN assurent thermorégulation et performance durable avec sa fabrication en laine mérinos. Le maître mot des OGARUN : assumer un rôle engagé et actif au sein de notre éco-système entre clients, partenaires industriels, revendeurs et collectivités. Pour randonner : le t-shirt mérinos homme ou femme. Un t-shirt léger et bien taillé, idéal pour les randonnées en montagne. En laine oui, mais la spécificité de cette fibre permet une bonne thermorégulation jusqu’à 30 degrés et en plus il n’y a pas d’odeur à la fin de journée.


81

Veets, courir Éco-responsable ! Made In France de la conception à la communication, l’annonce est prometteuse. Le mesh de la chaussure est produit en bouteille en plastique recyclé, une production en vendée et pour chaque paire achetée, des actions éco-citoyenne promues à travers la France. Sur le plan technique, se sont de vrais chaussons à l’amortie très agréable. Notre sélection : Veloce XTR MIF 3 homme. Le nouveau modèle trail de la marque. Légèreté, accroche et stabilité sont les marqueurs de cette paire de chaussures. Du terrain gras au sec et sur des parties techniques, elle répond présent le tout dans un confort exceptionnel. La paire de chaussures est aussi adaptable pour des randonnées légères.

Nosc, du circuit-court et de la technicité ! Nous avions envie de terminer notre rubrique avec la mise en avant de Nosc. D’une part par l’histoire de la marque. Une rencontre d’étudiants, un concours d’idées et voilà la bande qui se lance dans ce projet. D’autre part, pour le design avec des lignes entre l’urbain et l’outdoor et surtout pour la volonté de proposer des produits locaux et aux matières responsable avec du plastique recyclé ou encore le Tencel, une cellulose de bois issue de forêts éco-gérées. Notre sélection : Wind Jacket coupe-vent unisexe. Conçue à 100 % en polyester recyclé, certifiée GRS (Global Recycled Standard), elle est 100% recyclable. Une belle prouesse technique pour vos pratiques outdoor. Sortie prévue en septembre 2021.

NOSC

NOSC

RaidLight, perché en Chartreuse. Depuis près de 10 ans, la marque s’engage et prend ce virage environnemental. Dans le souci de réduire son impact, elle se lance dans l’utilisation de fibres recyclées. En 2014, une gamme Made In France voit le jour sur des produits exclusivement trails produits dans le massif de la Chartreuse. Notre sélection : le sac à dos de trail Mixte REVOLUTIV 12L. Un sac de trail étonnant avec sa poche amovible qui se positionne à l’avant. Une belle trouvaille souvent prévue pour les sacs de type marathon des sables. Plus besoin d’enlever le sac, tout est à portée de main.

La chaussette de France, on ne peut pas être plus clair ! Implantée non loin de Troyes, voici une entreprise 100% Made In France avec une gamme performance : running, randonnée, sports d’hiver… En coton, en laine ou encore en fibres de bambou, cette tribu se positionne sur des confections de chaussettes haut de gamme. Notre sélection : la Hogar Bamboo, un condensé de technologie pour protéger vos pieds lors de vos randonnées. Le mélange coton et fibre de bambou permet respirabilité et limitation des frictions.


82

ESCAPE I SANTÉ

LA MARCHE,

«QUEL PIED !»

Mamie Denise, ma voisine (et grande bouilleuse de cru) est une honorable montagnarde, qui a su garder une incroyable forme malgré son grand âge. Autour de ses framboisiers, elle m’avait vanté ses trucs et astuces de traileuse et marcheuse pour avoir un pied en béton, et une forme olympique. J’ai voulu en savoir un peu plus sur ses recettes de grand-mère… Texte : Vidian Delabrosse

« Tiens, viens voir là. Plante ton doigt. Tu sens comme la terre est vivante ? Ce sol est souple, légèrement humide, aéré juste comme il faut. Ça se travaille régulièrement une bonne terre. Ben tu vois, pour tes pieds, c’est pareil ». Denise, elle a le goût des comparaisons. Ce qu’elle essaie de me dire, c’est qu’avant de partir sur un trail ou un trek d’envergure, il faut opter pour un entretien régulier de son pied. Explications. Bretonne d’origine, elle n’avait pas la montagne dans le sang mais des embruns assurément. Elle a dû tout apprendre (de ses erreurs). Alors, quand elle a rencontré Julien CHORIER (trailer pro, double vainqueur de la diagonale des fous, entre autres), elle ne l’a pas lâché avant d’obtenir des conseils. Elle a depuis adopté sa préparation au long cours, avec deux règles simples : mécanique et peau.

Mamie Denise, grande bouilleuse de cru.

Il faut donc entretenir son pied en amont : marcher pied nu souvent, porter différents types de chaussures pour l’entrainement (Hoka Evo Rehi / Speed Goat par ex), s’étirer, faire de petits exercices quotidiens… Je regarde une photo récente de Denise en haut d’un sommet avec un beau jeune homme aux yeux bleus à son bras. « C’est David, mon kiné ». David THEVENET, son kiné, donc, mais aussi ostéo, posturologue, grand pratiquant de la montagne. « Il ne jure que par l’entretien ». La mécanique du pied est simple : appui-talon-pied-à-plat-poussée-orteil. Le pied est l’amortisseur du corps. Pour éviter les entorses, les tendinites et les autres problèmes physiques, il faut travailler toute la chaîne du pied. Ainsi, la base de la préparation, c’est la « tonicité et la souplesse » (dixit David). Tonicité et souplesse, elle adore ça Denise ! Alors quand il lui a proposé de se brosser les dents en étant debout sur son plateau d’équilibre (freeman), elle n’a pas hésité. Monter les escaliers en arquant les pieds à chaque poussée, ça, Denise, elle aime moins. Mais elle le fait quand même au moins une fois par jour. Ces exercices permettent de travailler sur les temps de réponse des muscles et de la circulation de l’information. Plus le corps réagit et s’adapte vite, mieux il évitera une torsion trop grande pouvant entraîner une entorse.

CONSCIOUS-DESIGN

EDU-CARVALHO

Denise me livre une confidence. Il y a dix ans, elle utilisait exclusivement du citron vert pour tanner sa peau. Elle en rigole encore. Ses petits enfants se demandaient bien ce qu’elle faisait avec ses kilos de citron à chaque marché ! Depuis, elle s’est


Mission : rejoindre à la marche ce beau refuge sur Courchevel.

PATRICK PACHOD

83


84

ABIGAIL KEENAN

ESCAPE I SANTÉ

ajustée et utilise autant de citron que de lotion de Tano (Akileine), sans oublier de marcher pied nu le plus souvent possible. « Par contre, dix jours avant une course, il faut arrêter le renforcement de l’épiderme, mais pas l’hydratation, hein ?! ». Oui Denise, l’hydratation des pieds. Je prends note : massage régulier avec de la crème hydratante, du beurre de karité, de la Nok (Akileine) ou de la crème de noisette. De l’huile d’olive fait très bien l’affaire aussi et parfois quelques massages avec de l’Arnica. Julien use aussi de cette diversité de crème, mais a découvert récemment les produits à base d’huiles essentielles crées par Nicolas Blaser d’Enéasens. « En plus, elles sont biosourcées dans nos montagnes (Vercors…) » ! Travailler la mécanique du pied, tanner la peau, l’hydrater, voilà la base. Denise aimerait me parler de sa pédicure. J’essaie de changer de sujet mais elle insiste. Prendre soin de ses pieds, cela veut parfois dire consulter un professionnel. C’est un RDV 3 fois par an environ pour notre trailer pro par exemple. Cela permet d’éliminer la corne superflu, de bien faire tailler ses ongles, de traiter les éventuels cors et durillons… « Tu vois, c’est comme ma terre, un pied, ça se bichonne !» me rappelle Denise. Yannick L’ORPHELIN, un voisin, vient de sonner. Ils s’échangent souvent des graines avec Denise. Lui est triathlète depuis 2013. Il avale annuellement 12000km de vélo, 2500km de course à pied et pas mal de bornes de natation. Il a rencontré Denise il y a bien longtemps, lorsqu’elle avait encore des cloques aux pieds qui pouvaient éclairer tout le village. Yannick, c’est monsieur Birkenstock. Il travaille ainsi ses appuis naturels et la proprioception. Il marche aussi pied nu dans l’herbe ou trottine sur terrain doux. Mais pour lui, le soin du pied passe par le choix des chaussures. « Il faut connaître ses pieds, savoir comment ils fonctionnent, et trouver son chausson ». Ne pas hésiter à essayer plusieurs types et choisir la marque et/ou le modèle dans lequel on se sent vraiment bien. « Le marcheur, c’est le cendrillon de la nature ». Merci Denise. Julien avait rencontré un concurrent au Marathon Des Sables qui avait les pieds en lambeaux à la fin de la première étape. Ce dernier expliquait alors courir avec des chaussures de 2 pointures au-dessus de sa pointure habituelle. « Pour pouvoir courir avec des bandages »… No comment. Idem pour les chaussettes de l’archi-duchesse. Il faut trouver la bonne paire. Yannick utilise depuis peu des Stance. Il n’est pas déçu.

« Moi, j’aime bien mettre mes chaussettes de courses la veille du départ. Cela leur donne de la douceur » chuchote notre vénérable dame. Hop, une crème anti-frottement sur les pieds, un bon laçage. C’est le départ. Un long trek ou un beau trail aérien. Pendant ces longs efforts intenses, le pied est mis à rude épreuve. Malgré tout le soin apporté, il est rare de ne pas ressentir de gêne. A la pause ou au ravito, il ne faut pas hésiter à « écouter ses pieds ». Si l’effort est long, replacer une chaussette ou refaire son laçage semble être une bonne solution pour Yannick. Sur les trails de 120-130km, Julien, lui, change systématiquement de chaussette et de chaussure au bout de 10h. Cela permet de changer les appuis, les points de compression. D’autres facteurs tels que les cailloux, le sable, l’eau et la poussière peuvent être des sources d’inconfort. Autant de potentiels risquent qui peuvent être limités par le port de guêtres, de pantalons imperméables, etc. « Je vais te prendre des graines de cornu des Andes, Denise, elles étaient excellentes l’année dernière. Tu veux du talc ? ». Yannick a le sourire au coin des lèvres. Il utilise le talc dans les chaussures de running, pour sécher ses pieds après le vélo. Denise lui lance un clin d’œil en guise d’affirmation. « Je transpire comme une vache ! » lâche-t-elle dans un soupir. Yannick s’éclipse. Ligne d’arrivée ou refuge, le corps peut souffler, et les pieds s’aérer ! Tout le monde est unanime : libérer les sabots ! Et si vous habitez près de l’océan, marcher sur le sable les pieds dans l’eau, quel délice ! Après un bon récurage, un massage d’hydratation, il faut traiter les quelques plaies. Denise, malicieuse, utilise du Bepanthen sur les petites rougeurs. « Ça marche aussi bien sur les fesses des bébés que sur mes pieds ! ». Mais sur les ampoules, elle applique un mélange d’huiles essentielles dont elle a le secret (tea tree, lavande vraie, géranium et huile végétale). Julien, lui, ne peut s’empêcher de mettre des chaussettes de contention pour limiter les œdèmes. C’est son point sensible. Comme le reste du corps, après du repos, un massage à l’arnica et des étirements de la voûte plantaire seront utiles. Puis, l’entretien régulier reprendra son cours, avant le prochain effort musclé… « Le mois dernier, plein de petits poissons garra rufa m’ont nettoyé les pieds. On appelle ça fish-pédicure. C’était délicieux… ». Faites comme Denise, n’arrêtez pas de chercher. La marche, c’est le pied !


85

FOCUS les nouvelles crèmes by Sidas. Sidas, se lance dans une toute nouvelle gamme de crème pour protéger vos pieds. Elles sont spécialement conçues pour la pratique sportive : running, randonnée. Elles sont composées exclusivement de matières naturelles. 1 / La crème anti friction : elle protège et hydrate, renforce l’élasticité de la peau tout en augmentant la capacité de défense par un action de film sur le pied. 2 / La crème Recovery Cryo : elle soulage rapidement les traumatismes musculaires. Avec ses huiles essentielles, elle relaxe, décontracte et répare localement. 1

2

#SUPER8LAPLAGNE

Course vtt all mountain

8 - 11 juillet 2021

jeu 08/07

grand8 jour1

macot > champagny le haut

ven 09/07

grand8 jour2

champagny le haut > aime

sam 10/07

Grand8

Grand8

cumul distance / dénivelé =

cumul distance / dénivelé =

100km / + 548

100km / + 5480m

Do

double8 vtt Grand8 cumul distance / dénivelé = 100km / + 5480m Double8 cumul distance / dénivelé = 82km / + 3730 Double8 cumul distance / dénivelé = 82km / + 3730m dim 11/07 Grand8 cumul distance / dénivelé = 100km / + 5480m double8 vtt ae WWW.SUPER-HUIT.COM


86

SYSTÈME 3 COUCHES FAITES L’OIGNON ! L

e mouton ne craint pas le froid et l’humidité, le chien ne transpire pas et le toucan lisse ses plumes pour garantir une imperméabilité parfaite. Si vous ne souhaitez pas randonner avec l’arche de Noé, faites l’oignon ! Décryptage du système 3 couches, pour affronter sereinement toutes les conditions. Lorsque vous pratiquez une activité outdoor, un seul principe règne : limiter ou gérer au maximum votre transpiration pendant l’effort. L’objectif est double : rester au sec et au chaud. Et c’est en multipliant les bonnes couches de vêtements, puis en s’adaptant aux conditions extérieures que le système 3 couches vous aidera. Tout en sachant adapter cette technique à l’intensité de votre activité comme aux conditions atmosphériques… On épluche l’oignon ? Attention les yeux !

MARC DAVIET

ESCAPE I EQUIPEMENT

1

Une première couche « respirante », qui n’absorbe pas l’humidité

En contact direct avec la peau, ce vêtement doit être « respirant » pour faire migrer la transpiration vers l’extérieur, garder votre peau au sec et éviter la sensation de froid. Ces sous-vêtements techniques (t-shirt à manches courtes ou longues /collant), peuvent être constitués de différentes matières : • en fibres synthétiques (polyester, polyamide) : léger, sèche vite. > Millet (Carline), Odlo, Quechua, Helly Hansen, Patagonia (Capilène), Mizuno, Craft, Falke, Schoeffel, Jack Wolfskin, Columbia, The North Face, Norrona… • en laine (mérinos) : sèche vite, durable, garde la chaleur même humide, limite les odeurs ! > Icebreaker, Smartwool, Woolpower (ullfrotté), Millet (carline wool blend)… • en synthétiques ET mérinos : les hybrides. En fonction de la saison, un soin particulier sera apporté pour le choix de cette « première peau », qui présente un poids variable, lequel se mesure en g/m2. En été, le grammage sera de 100-150g/m2, tandis qu’en hiver, il tournera plutôt autour de 250-300g/m2. Vous avez trouvé votre première peau, c’est parfait. Mais ce n’est pas encore suffisant ;-) !

MILLET Trilogy Fragment ZIP SS M Une première couche d’été, tissé dans la matière révolutionnaire Polartec® DeltaTM. Très légère, elle permet d’évacuer l’humidité pour maintenir la peau sèche, augmente la sensation de fraîcheur grâce à sa construction spécifique, évitant les additifs chimiques.

89,99€


87

FORCLAZ : Trek 500 Merinos Un beau produit hybride, en laine mérinos et polyamide (pour augmenter la durabilité. De plus la marque Forclaz a construire un partenariat avec un groupement d’éleveurs (Konsortium Merino) pour garantir le respect du bien-être animal et de l’environnement.

2

Une deuxième couche « isolante » ou « thermique », qui tient chaud mais évacue la transpiration.

Ce vêtement se porte au-dessus de la première couche. Elle sert à retenir la chaleur du corps, en emprisonnant de l’air chaud dans ses fibres. Plus cette quantité d’air est importante, plus votre vêtement conservera votre chaleur corporelle. Ici aussi, afin d’éviter de stocker de l’humidité, cette 2e couche devra évacuer la transpiration et vous la choisirez spécifiquement en fonction de votre besoin en chaleur : - Activité intense et température extérieure élevée (trail, trek estival par exemple) : la 2e couche n’est pas forcément indispensable dans l’effort. Elle vous servira au ravito, au bivouac le soir ou si un changement de temps s’amorce. - Activité « normale » et températures fraîches ( rando matinale, approche escalade par exemple) : La 2e couche est alors idéale car elle combine chaleur et bonne évacuation de la transpiration : micro-polaire, polaire ou softshell. Les doudounes fines (mini-doudoune) en matières synthétiques sont également intéressantes car elles sont chaudes, compressibles et facilement lavables. - Activité « normale » et température froide ou glaciale (ski-pulka, alpi par exemple) : votre seconde couche est votre allié principal pour conserver votre chaleur. Elle devra vous offrir le maximum de gonflant. Légères et très compressibles, les doudounes en duvet naturel sont les plus performantes par grand froid. En revanche, lorsque les plumes sont mouillées, elles s’agglomèrent et perdent leur pouvoir isolant. A éviter par temps humide ou en cas de forte transpiration.

3

Une troisième couche « protectrice », qui protège du vent et de la pluie mais évacue la transpiration

Cette 3e et dernière couche est en contact direct avec…l’extérieur : le vent, la pluie et la neige. Portée au-dessus de la 2e couche (ou de la 1ère couche si activité intense), son objectif est de vous protéger des conditions atmosphériques, tout en continuant à faire migrer la transpiration vers l’extérieur. On dit parfois de ce vêtement qu’il doit être « imper-respirant » : imperméable à la pluie et à la neige, coupe-vent et respirant. Pour cela, des membranes spéciales ont été conçu par les différentes marques de l’outdoor, dont la plus connue est la « Gore-Tex ». Les autres membranes se nomment H2nO pour Patagonia, MP+ pour Vertical, Novadry pour le groupe Decathlon, Defender pour Eider, OmniDry pour Columbia et HyVent pour The North Face, Sympatex pour Lagoped… A noter que Vaude a développé la première membrane recyclée au monde à base de déchets post-consommation : la Ceplex Green. Cette 3e et dernière couche représente un dilemme. Car en règle générale, plus une veste est imperméable et plus sa respirabilité diminue. Il vous faudra donc trouver le bon compromis, adapté à votre utilisation, entre le poncho et la veste trouée ! Pour cela, le site hardloop présente très bien les deux unités de mesure : le MVTR et le RET. - Le MVTR (Moisture Vapour Transmission Rate) - ou taux de transfert de vapeur d’eau -correspond à la quantité d’eau (mesurée en grammes) qui s’évapore d’un m² de tissu en 24 heures. Plus ce taux est élevé, plus un textile est respirant. À partir de 10 000, cela commence à bien respirer, à 30 000 votre veste sera extrêmement respirante. Cette unité est utilisée par de nombreuses marques européennes : Millet, Mammut, Ternua, Eider… - Le RET (Resistance Evaporative Transfert), plutôt utilisé par les marques américaines dont Gore-Tex®, mesure la résistance qu’oppose le textile à l’évacuation de l’humidité. Plus cet indice est faible, plus le vêtement est respirant. À partir de 12, vous bénéficiez d’une bonne respirabilité, en dessous de 6 votre veste est ultra-respirante tandis qu’à 3 ou moins, vous êtes face à ce qui se fait de mieux en terme de respirabilité.

La technique de l’oignon s’affine. Une première couche pour le confort. Une deuxième couche pour la chaleur. Reste la dernière, pour contrer les échanges avec l’extérieur.

VAUDE : Hommes Croz II Veste polaire Une belle référence 2e couche avec cette polaire polyvalente, légère et multiusage, en fibre de bois. De plus, les microparticules qui se détachent au lavage de la face intérieure du tissu polaire et rentrent ainsi dans le circuit global d’eau public sont entièrement biodégradables dans l’eau de mer !

HAGLÖFS : L.I.M Mimic Hood Conçue pour vous garder au chaud même lorsque les températures sont fraiches, cette doudoune alimentée par du graphène, est très légère et extrêmement durable.

RAB : Downpour Plus 2.0 Jacket Homme – RAB – QWG-78

BLACK DIAMOND : Veste TreeLine Rain Shell. Dotée d’une membrane 2,5

Une hardshell 2,5 couches fabriquée à partir d’un tissu Pertex Shield® qui comprend les caractéristiques essentielles pour vous apporter confort et praticité.

couches 10K/10K entièrement étanchée, la Treeline offre la respirabilité et la liberté de mouvements nécessaires durant l’activité tout en étant 100 % imperméable et coupe-vent.

Afin de compléter ce système 3 couches, il ne faudra pas oublier de soigner les extrémités, là où la déperdition de chaleur peut être forte. Le bonnet et les gants pourront être considérés comme 2e couche (isolante), comme une 3e couche (protectrice), selon leurs caractéristiques. Avec toutes ces couches passées au crible, l’oignon n’a plus de secret pour vous ! Reste à trouver votre propre recette ! Pour cela, rien ne remplace l’expérience de terrain et l’adaptation. Avec des amis, sur différents scénarios de pratique outdoor, testez plusieurs combinaisons de vêtements et trouvez vos meilleurs alliés. Sachez aussi prendre le temps, sur le terrain, de vous éplucher et de vous habiller en fonction de l’intensité de votre action et des conditions extérieures. Car comme le disait un ami musher (guide traîneau à chiens) en Laponie : « Une erreur dans le Grand Nord, ça se paie cash ! »…”


88

ESCAPE I EQUIPEMENT

BRALETTE,

LA TENDANCE

QUI MONTE ! N

e vous y méprenez pas, je n’ai pas essayé de faire un jeu de mot graveleux. Pour les néophytes, la bralette est un soutien gorge entre la brassière et le soutien gorge classique pour femme. Il a une forme particulière ce qui le rend confortable. Il séduit de plus en plus de pratiquantes de sport mais aussi dans un usage quotidien. Exit la taille de bonnet, il se choisit comme un top avec des tailles traditionnelles small, medium, extra large.

1

2

3

Voici notre sélection pour votre été pour pratiquer votre sport en toute tranquillité et plus en ayant du style. 1

Lolë est une marque de Yoga bien connue par les pratiquantes.

Avec ses fines bretelles, il permet un bon soutien de la poitrine avec le sentiment de ne rien porter. Il est conseillé pour des activités modérées comme la pratique du yoga, la randonnée. Depuis quelques années, Odlo s’est lancé une gamme d’activités douces. Sa bralette sans couture offre une grande liberté de mouvements pour des activités comme le fitness. 2

4

Comme à son habitude, Icebreaker propose une bralette en matière naturelle et à la forme originale. Il peut s’adapter autant pour une activité physique comme la randonnée mais peut se porter au quotidien sous un top.

3

4

Prana, propose avec le momento crop top, une brassière idéale

pour l’escalade. Un super allié pour grimper dans les calanques.

5

Ce que propose The North Face est sans doute le plus polyvalent et le plus performant. Sa forme offre un excellent maintien de la poitrine et permet des activités de modéré à intense. 5

Tous ces produits sont disponibles dans les magasins Au Vieux Campeur. Alors cet été, on prend plaisir, on fait du sport confortablement.


VENTE • LOCATION

IN SITU

89

Un hébergement unique, une vie personnelle, des espaces de vie et des complexes écotouristiques

LES DÔMES BOIS AUX MULTIPLES FACETTES

Mad

ce an

n e i FR

Tél : 06 07 41 90 83 - contact@f rance-domes.f r

www.f rance-domes.f r

HÉBERGEMENT • PERGOLA • ESPACE DE TÉLÉTRAVAIL • POOL HOUSE


90

ESCAPE I EQUIPEMENT

TYLER LASTOVICH

SACS À DOS, CHAUSSURES RANDO, TEXTILE TECHNIQUE, DUVET, ACCESSOIRES, ... QUELQUES BELLES SUGGESTIONS AVANT LA GRANDE AVENTURE

Avant de partir à la découverte des spots et itinéraires présentés dans cette édition d’Escape il faudra vous assurer de partir avec le bon sac à dos et les bonnes chaussures entre autres équipements. Pour (mieux) faire votre choix rendez-vous directement dans votre boutique favorite pour tester les modèles que l’on saura vous conseiller. Tige basse, tige haute, volume, litrage, poids, aération, réglages, accessoires, etc... , vous verrez tout ça au shop où vous trouverez votre bonheur à coup sûr, les marques ayant pensé à tous les types de profils et à tous les usages possibles. Dans les pages suivantes une petite sélection de la rédaction pour vous donner quelques idées et vous mettre en appétit...

Lowe Alpine AIRZONE ACTIVE 18 Volume : 18 litres Poids : 0.77 kg Le sac à dos parfait pour les journées brumeuses sur la colline, l’AirZone Active 18 est un sac à dos léger et ventilé conçu pour vous garder au frais lors des randonnées d’une journée. Ce sac à dos unisexe est doté du système de transport AirZone Lite qui met le confort et la respirabilité au premier plan. Prix : 75€

Hydro flask

Rab ASCENT 300 Poids : 840g Longueur : 215 cm (185 cm). Largeur aux épaules : 75 cm. Dimensions roulé : 20 x 21 cm (6.6L) Température : Confort 6°C ; Limite de confort 1°C L’Ascent 300 est un sac de couchage en duvet de poids moyen, conçu pour une utilisation générale en extérieur. Prix : 240€

La lightweight trail series 21oz Déjà disponibles en 32oz et 24oz avec goulot large seulement, HydroFlask ajoute à la gamme Trail Series, une nouvelle lightweight à goulot standard 21 oz. 25 % plus légère que les bouteilles de la gamme actuelle, ce nouveau format apporte davantage de confort et permet de garder votre boisson fraîche toute la journée. Un atout de taille lors d’une longue randonnée où chaque gramme supplémentaire d’équipement compte. • L’isolation à double paroi TempShield™ et l’acier inoxydable 18/8 de qualité • professionnelle permettent de garder les boissons parfaitement chaudes • jusqu’à 12 heures ou fraîches jusqu’à 24 heures, tout en évitant tout transfert • de goût, la casse et les effets de la chaleur et de la lumière. • Coloris disponibles : Obsidian, Slate et (nouveau) Topaz. Prix de vente conseillé de 44,95 €


91

Rab

Rossignol

Filament Pull-On Poids : 268g Composition : 93 % polyester recyclé/7 % élasthanne Si vos critères tournent autour de la coupe, la solidité et la facilité d’aération d’une polaire comprenant une fermeture éclair sur la moitié de sa longueur, la Pull-On Filament est une couche intermédiaire technique légère, qui évacue rapidement l’humidité et qui est spécialement conçue pour une utilisation active en montagne. Que vous souhaitiez le porter comme un simple vêtement de tous les jours lorsque vous avez besoin de vous réchauffer ou comme une couche intermédiaire pour vos activités en montagne lorsque les températures sont basses, le Pull-On Filament rentabilise très bien ses 268 g. Prix : 80€

Baskets RSC Les chaussures RSC privilégient confort et style. Conçues pour soulager les points de pression sur le pied, elles favorisent une bonne posture pour la marche et la course. Elles garantissent un confort optimal du pied grâce à un amorti efficace sur route comme sur chemin. Les détails tricolores et l’emblématique logo au coq rendent hommage au riche héritage sportif de Rossignol ainsi qu’aux racines françaises de la marque. Usages : randonnée, running / trail-running courte à moyenne distance, sur route comme sur chemin, vélo côté sport. Déplacements / trajets quotidiens, city-trips, voyages pour le côté urbain. Prix : 160€

Tempest 22 S21 Side Limon Green

Tempest S21 Side Bell Orange

Talon 55 Stealth Noir

Osprey

Sac à dos femmes au design très réussi. Son faible poids, adapté aux mouvements actifs dans la nature, et son système de dos réglable très confortable avec une ventilation sophistiquée, en fait une valeur sûre. A découvrir aussi des bretelles extensibles, une ceinture lombaire extensible avec poches, un système d’attache des bâtons de marche, des poignées pour piolets, une poche pour réservoir d’eau à l’extérieur de la chambre principale et un imprimé réfléchissant. Qui dit mieux ?

L’Osprey Talon 55 est le sac léger parfait pour les longs voyages ou les randonnées minimalistes de plusieurs jours. Axé sur l’endurance légère et la ventilation fluide, le Talon 55 fonctionne à merveille en toutes conditions.

Sac à dos avec de nombreuses utilisations et un design moulé sur le dos. Très adapté à une vie quotidienne active, ce modèle dispose d’un panneau arrière en mousse en forme d’accordéon AirSpace™ combiné à une ceinture lombaire sans couture et une longueur de dos réglable. Du top produit !


92

ESCAPE I EQUIPEMENT

Rab

ROK ROMIH

Kaon Jacket Poids : 250g Composition : • Tissu extérieur en nylon ripstop léger Atmos™ • Duvet Rab® hydrophobe sans fluorocarbone développé avec Nikwax® Conçue pour les alpinistes cherchant à se dépasser au maximum et à réduire leur charge au minimum, la veste Kaon allie zones intelligentes et inserts respirants pour offrir chaleur et protection en toute légèreté. Prix : 240€

Lowa Locarno GTX QC Les chaussures LOCARNO GTX QC de LOWA sont la solution hybride fonctionnelle entre chaussures de randonnée et look décontracté. Adapté à des randos de niveau facile sur des terrains variés, elle est à la fois imperméable (doublure Gore-Tex s’il vous plaît !), très adhérente aux différentes surfaces grâce à une semelle maison de qualité et surtout dotée de propriétés d’amortissement optimales. Prix conseillé : 150 €

Lowa® explorer gtx® LO Ws (tige basse) Vous prévoyez de faire le chemin de Compostelle ou un long trek ? L’Explorer GTX Lo Ws est faite pour vous mesdames ! Pour parer aux intempéries, une membrane Gore-Tex est présente. Pour assurer une accroche efficace et polyvalente, c’est Vibram qui s’est occupé de la semelle. Prix conseillé : 160€


93

Bach

Rab

Rossignol

Molecule 50 Sac à dos de trekking à la fois léger et robuste, le MOLECULE 50 présente plusieurs options de fixation polyvalentes et un système dorsal sophistiqué. Sa construction modulaire permet à ceux qui souhaitent voyager encore plus léger d’atteindre un poids minimal inférieur à 800 g. Prix : 199,90€

Forge LS Tee Poids du vêtement : 169g / 5,9 oz Composition : • Tissu extérieur - Jersey simple mélange laine / mérinos : 53% polyester (32% recyclé), 47% laine mérinos (non mulesing), 125 g / m² • Tissu extérieur - Jersey simple mélange laine / mérinos : 53% polyester (32% recyclé), 47% laine mérinos (non mulesing), 125 g / m² PVC : 60€

Sac de Trail Running R-Exp Ce sac polyvalent Rossignol est l’équipement indispensable pour pratiquer le trail running sur longue distance, le VTT ou le ski de fond. • Compatible avec les systèmes d’hydratation • Poche intérieure pour poche d’hydratation avec trou pour faire passer le tuyau et deux poches pour gourdes à l’avant • Grande poche arrière pour y glisser une veste ou un pull • Harnais en mesh respirant avec mousse intégrée qui s’ajuste aux contours du corps • Capacité de chargement de 10 litres Prix conseillé : 120€ (2 flasques incluses)

Black Diamond Bâton Trail Cork Trekking Le Black Diamond Trail Cork est un bâton polyvalent 4 saisons offrant un excellent équilibre entre confort, technicité et fiabilité. La poignée en liège 100 % naturel de première qualité est conçue pour un confort absolu et les deux réglages FlickLocks® assurent une marge de réglage maximale pour s’adapter à la configuration du terrain. Les pointes Carbide Tech Tips interchangeables peuvent être remplacées par les pointes Rubber Tech Tips (vendues séparément) selon les sentiers et les surfaces. Les rondelles Trekking et Snow sont incluses pour une polyvalence 4 saisons. Conçue pour faire face à toute aventure et péripétie, la Flare est une lampe frontale d’urgence légère, compacte et très robuste. Elle est dotée d’un éclairage fiable de 40 lumens alimenté par deux piles Lithium CR2032 dans un boîtier en aluminium. Elle trouve facilement sa place dans la poche zippée d’un sac à magnésie, boîte à gants d’une voiture, kit de secours...et s’utilise par tous les temps grâce à sa construction IP67 résistante à l’eau et protégée contre l’immersion. Le bandeau minimaliste à volume réduit assure le maintien fiable sur la tête. En plus des modes d’éclairage blanc à puissance forte et réduite, la Flare inclut les modes rouge, clignotant et SOS qui font d’elle la lampe d’urgence indispensable.


94

KRIVEC ALES

ESCAPE I EQUIPEMENT

Dolomite

Rab

Chaussure dolomite steinbock wt gtx 2.0 La Steinbock WT GTX est une chaussure légère conçue pour les randonnées estivales et les journées d’excursion en montagne. Confectionnée pour fournir une fraîcheur ultime aux pieds elle présente une tige Perspair® de pointe, une semelle intérieure Climafresh Ice Capsule et une doublure imperméable en Gore-Tex® : une combinaison de technologies garantissant une respirabilité et une légèreté du plus haut niveau. Sa nouvelle semelle Michelin® All Terrain PLUS, en composé de caoutchouc OCX, garantit une absorption des impacts et une adhérence supérieure sur terrains sec et humide. Les nombreuses fonctionnalités de cette chaussure en font un choix fiable et durable pour les randonneurs et les amoureux de la montagne. Prix : 200€

Kinetic Alpine 2.0 Jacket Poids : 422.5g Composition : • Tissu principal : face tricotée 3 couches en polyester recyclé, membrane PU et doublure en polyester recyclé / Proflex / 120 g/m2 / HH : 10 000 mm/MVTR : 35 000 g/m2/24 h • Reinforcement - Stretch polyamide woven 3L/ Proflex/ 149 gsm - Stretch polyamide woven 3L/ Proflex/ 149 gsm Conçue pour vous aider à réduire le plus possible le matériel nécessaire lors des expéditions de plusieurs jours, cette veste est l’imperméable idéal pour les randonneurs, les grimpeurs et les alpinistes. Robuste mais souple, imperméable mais respirante, cette veste softshell est proche d’une hardshell, et convient parfaitement aux aventuriers des hauteurs. 270€


95

ABONNEZ-VOUS

LE MAGAZINE NATURO FAIT PAR DES NATUROS Pour recevoir NATURELLES chez vous et être certain de ne pas manquer un numéro

BIEN SE NO

URRIR - BIE

N SE SOIGN

ER - BIEN-Ê

NUMÉR O 20 / PRINTE MPS 20 21

TRE

Magazine Naturelles

La santé au naturel passée en revue...

Bien-être

DOSSIER SPÉC

« Stress et anxiétIAL é»

L 11767 - 20 - F:

7,50 € - RD

✁ Bien se nour

L’alimentatio

rir

n belle pea u à votre serv ice !

Bien se soign

Comment

er

mieux digé rer grâce au yog a?

Bien-être

40 pages pou

r mieux le dompter le stress et l’anxiété

BULLETIN D’ABONNEMENT Oui, je m’abonne à Naturelles pour 1 an (5 numéros) et je joins mon règlement de 35 euros (frais de port inclus) par chèque bancaire à l’ordre de PRESSE TIME. A renvoyer à : PRESSE TIME - 3203 Route du LAC - 73 370 BOURDEAU. Pour la Suisse, la Belgique, le Luxembourg et les pays d’Europe mon règlement est de 44 euros ou 44 CHF pour la Suisse (frais de port inclus). Identification international : IBAN FR76 3000 3009 9400 0206 1711 891 NOM ______________________________________________________________________________________________________________ PRÉNOM _____________________________________________________ ADRESSE___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ CODE POSTAL__________________________________________________________________________________________________ VILLE __________________________________________________________ TÉL__________________________________________________________________________ EMAIL _______________________________________________________________________________________________________________

OU, JE M'ABONNE SUR INTERNET naturelles-magazine.com/abonnement


96

ESCAPE I NUTRITION

NUTRITION ET PREMIÈRE ÉPREUVE SPORTIVE EN ENDURANCE Envie de vous lancer un premier défi sur un trail ou d’inaugurer votre nouvelle tenue de triathlète sur une courte distance ? Rien ne sert de suivre à la lettre votre plan d’entraînement, encore faut-il avoir les bons réflexes en termes d’alimentation pré-compétition pour ne pas perdre avec quelques fausses notes alimentaires le bénéfice de vos heures de préparation. Voilà quelques conseils pour une épreuve d’une durée estimée de 1h30 à 2h00. Par Frédérique LAURENT – Naturopathe, Consultante et Auteure

Consommez une ration habituelle de glucides, le niveau de réserve en glycogène étant maintenant optimisé. La veille au soir de la compétition, voici un exemple de repas : Céréales sans gluten en quantité habituelle : riz, pomme de terre, quinoa, millet… Légumes cuits, 80 à 100 g de volaille, viande maigre, poisson, jambon ou 2 œufs coque ou mollets • Gâteau de riz au lait végétal, compote ou fruit cuit ou yaourt de coco.

ELLA-OLSSON

J-2 avant l’épreuve à la veille de l’épreuve

Augmentez votre ration glucidique d’environ un tiers au-delà de votre alimentation habituelle, sans réduire les autres aliments (protéines, légumes, huiles riches en AGE – acides gras essentiels : colza, lin, sésame, noix…). Pour cela vous pouvez augmenter la portion des aliments à index glycémique bas lors de vos repas du midi et du soir (sarrasin, riz complet, millet…).

MARCOS-PAULO

J-4 à J-2 avant la compétition


97

L’endurance, y compris au féminin, se conjugue avec une alimentation réfléchie avant course.

PATRICK PACHOD

« Tout commence quatre jours avant l’épreuve ! Supprimez de préférence les produits laitiers et le gluten pour éviter les désagréments digestifs lors de l’épreuve. »


ESCAPE I NUTRITION

98

Jour J Conservez les proportions habituelles. Respectez un délai minimum de trois heures entre la fin de votre prise alimentaire et le début de l’épreuve pour que la digestion soit terminée lorsque l’épreuve commence. Si ce délai est trop long, vous pouvez consommer un gâteau sport rapidement assimilable (deux heures de digestion). Il existe tout prêt ou à faire soi-même selon la recette ci-dessous.

G ÂT E A U S P O R T M A I S O N

Si vous avez le temps de digérer, voilà un exemple de petit déjeuner avant compétition selon vos goûts salés ou sucrés. • Céréales sans gluten (flocons de riz, de châtaignes, pain de sarrasin…), boisson chaude (de préférence du thé vert, une tisane ou un café léger), lait végétal (amande, riz, soja, quinoa…). • Compote de fruits ou banane bien mûre ou, si vous êtes plutôt salé, œufs à la coque ou mollets, tranche de jambon… Si l’épreuve se déroule l’après-midi, une idée bienvenue de déjeuner avant compétition : • Céréales sans gluten (riz, quinoa, millet, pomme de terre) avec un peu d’huile d’olive + légumes cuits. • Volaille ou poisson maigre, jambon, œufs à la coque ou mollets. • Compote ou banane bien mûre. En attendant le départ, l’idéal est de vous maintenir hydraté. Buvez régulièrement et sans excès : 0,5 litre d’eau en plusieurs fois. Mais pas de sucres à index glycémique rapide… sous peine d’une hypoglycémie réactionnelle quelques kilomètres après le départ. Bonne course !

NASTYA_SENS_

Ingrédients • 3 œufs • 200 ml de lait végétal • 75 g farine de riz • 90 g de poudre d’amande • 40 g de sucre de canne complet • 2 à 3 bananes mûres • Mélangez la farine avec la poudre d’amande et le sucre. • Ajoutez les œufs puis le lait végétal et terminez par les bananes que vous aurez écrasées ou coupées en petits morceaux. • Versez la préparation dans un moule rond et enfournez 40 minutes à 170 °C (th. 6-7). • Régalez-vous au petit déjeuner d’avant-course.


La première voie douce en montagne


ROSSIGNOL.COM

Photo : ©Stephane Candé

Profile for Éditions Cosy

Escape #72 - Eté 2021  

Advertisement
Advertisement
Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded