Page 1

DOSSIER DE PRESSE


Sommaire P2

Edito de Pierre Bourguignon

P3

Edito de Daniel Andrieu

P4

Viva Cité 2012, naturellement !

P5

Sotteville-lès-Rouen, ville de culture

P6

L’Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue

P7

La programmation 2012

P 19 Un espace pour le jeune public P 20 Encore plus de Viva Cité P 21 Les + de Viva Cité

Contact presse : Christelle Chaussat, tél. 02 35 63 60 88 c.chaussat.com@mairie-sotteville-les-rouen.fr 1


ÉDITO Chaque édition de Viva Cité est un événement, un vrai temps fort de notre vie culturelle avec sa proposition de surprises et d'originalité, avec le travail mené en lien les associations, les écoles et établissements culturels de Sotteville, avec les habitants et pour les habitants. Cette 23ème édition est encore plus riche de découvertes. Elle nous entraînera à travers le monde avec cette année l’accueil de compagnies européennes, africaines, américaines, nous montrant ainsi un large panorama de toutes les approches des arts de la rue. De regards enjoués aux constatations tragiques, les compagnies présenteront leurs visions du monde et poseront leur regard critique sur des sujets en prise avec notre temps. Nous savons combien la présence de l’artiste dans l'espace public, au cœur de la ville, participe à la démocratisation de la vie culturelle et à l’ouverture sur les autres. En nous offrant une gamme fourmillante de sons, de couleurs, de formes, une autre manière de voir et de vivre notre ville, les artistes participent à nous donner un peu plus de degré de liberté et l’occasion de vivre de beaux moments ensemble. Profitons-en !

Bon festival à tous Pierre Bourguignon, Député-Maire

2


ÉDITO Les artistes ont en commun avec la plupart d’entre nous d’avoir une sensibilité, une humanité forte. Mais ce qui différencie les artistes du commun des mortels, c’est cette facilité à rendre visible l’invisible, à dire les choses difficiles, à faire penser ce que nous n’arrivons pas bien à imaginer, à gratter où cela démange quand notre monde dérange ou dérape. Les artistes ont ce pouvoir, sinon de transformer nos raisonnements, du moins de les nourrir pour les ouvrir comme des fruits. Viva Cité en 2012, invite à un voyage en ville, de la Place Voltaire à l’avenue du 14 juillet, en flirtant avec les rues Ludwig Zamenhof et de Cronstadt, embrassant l’Atelier 231 et sa rue Denis Papin, celui-là même qui inventa la machine à vapeur. Vapeur sur la ville, à toute vapeur dans la ville, telle pourrait être la devise des spectateurs de Viva Cité pour cette édition 2012. Regarder, sentir, ressentir, vibrer, s'élever, s'enlever avec cette famille artistique autour des arts de la rue, des arts dans l’espace public dit-on maintenant, qui ouvrent les portes et les issues au foisonnement des sensibilités artistiques, sortent des petits territoires forclos et des sentiers battus pour les nouvelles aventures, hors les bornes. Viva Cité 2012 souhaite être au cœur de son temps: au coeur des écorchures d'une période rude, difficile, instable, marquée de peurs et de drames pour beaucoup trop d’entre nous et avide de rendre corps et chair aux idées, à la poésie, à l'imaginaire, stimuler la pulsation, aiguiser les émotions vers de nouveaux itinéraires. Aller, comme nous invite Montaigne vers « la jouissance d'un autre air », celui des voyages, des amitiés imprévues, attentifs au « branle » du monde, curieux de tout .Viva cité 2012 invite à la digression et l'imprévu. Les artistes invités nous parleront de pauvreté, de fermeture de frontières, d’écologie, d’immigration, d’ignorance, de cupidité mais aussi de foi en l’avenir, de bonne humeur, de rire et de performances. Nous pouvons dire que nous allons baigner dans un optimisme tragique, une ambiance irriguée du rire et du drame. C’est une assez bonne définition du théâtre où artistes mettent en scène le monde dans ce qu’il a de plus humain. Pendant trois jours et deux nuits attendez-vous à tout, ressentir l'incongru, de la surprise mettant feu aux émotions, vous trouver en enfance, courir et marcher dans un sens et un autre, rencontrer pour de vrai des artistes fabuleux et des gens de tous les jours. Viva Cité 2012, une bonne raison d’être heureux pour les spectateurs, les 29, 30 juin et 1er juillet. Bon festival. Daniel Andrieu, co-directeur Directeur artistique de Viva Cité

3


VIVA CITE 2012, NATURELLEMENT !

Les vendredi 29, samedi 30 juin et le dimanche 1

er

juillet 2012, Viva Cité invite les artistes et les festivaliers à se retrouver pour trois jours et deux nuits de rencontres, autour de la 23ème édition du festival des arts de la rue de Sotteville-lès-Rouen qui sera inaugurée par Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication. Sur le thème de la ville nature, cette édition 2012 sera marquée par le théâtre de rue et le jeu des paradoxes. De regards enjoués à des constatations plus dramatiques, les compagnies présenteront tour à tour leur vision du monde.

Un festival à dimension européenne Depuis longtemps déjà, le festival Viva Cité bénéficie d’un rayonnement international par la présence de professionnels étrangers et de compagnies qui viennent présenter leur talent dans toutes les langues. C’est ainsi que le festival 2012 accueillera des compagnies telles que Los Galindos et Nats Nus (Espagne), Gregor Wollny (Pays-bas), Gandini Juggling (Angleterre), Mario Queen of the Circus (USA), Teatro Linea de Sombra (Mexique) ou encore O’Ultimo Momento (Portugal). Par ailleurs, deux compagnies associées au réseau ZEPA (Zone européenne de projet artistique) illustreront particulièrement cette édition. Il s’agit des Français de Générik Vapeur avec leur création intitulée Waterlitz : une réflexion écologique dans laquelle un épouvantail de métal symbolise la déshumanisation des grands ports du monde entier, et des fantômes de la mondialisation. Viva Cité accueillera aussi la compagnie anglaise NoFit State Circus et son spectacle « Barricade » : une allégorie de l'effort humain requis pour escalader les murs, les barrières et les forteresses qui se dressent dans nos vies, entre les hommes. Enfin, le groupe africain Kokondo Zaz animera la fin du festival avec un concert sur instruments de récupération.

La programmation des compagnies associées à Viva Cité 2012, c’est aussi : • Un coup d’envoi orchestré par Fred Tousch • « Idéaux beurre noir » par la compagnie 100 issues • « Echappées belles » par la compagnie Adhok • « Un tour de manège » par la compagnie Babylone • « Article 13 » par Carabosse et Teatro linea de Sombra • « La conteneuse de la Litote » par le Cercle de la Litote • « Cooperatzia, le chemin » par le G. Bistaki • « Smashed » par Gandini Juggling • « Rictus » par Garniouze Inc. • « Boîte de rue » par la compagnie Jo Bithume • « Figures libres » par KompleXKapharnaüM • « Silence encombrant » par Kumulus • Mario Queen of the Circus • « Le retour du grand renard blanc » par Fred Tousch et Cie • « Contigo » par O Ultimo Momento • Les Sœurs Goudron Comme chaque année, les plus jeunes pourront se détendre et s’amuser, accompagnés de leurs parents, à l’espace enfants. Les cités bistrots accueilleront les festivaliers dans le bois et aux alentours pour se rafraîchir et se sustenter. Les professionnels et les artistes se rencontreront autour du vif débat, moment d’échanges sur les arts de la rue ouvert au public. L’accueil des festivaliers sera tout autant privilégié. Un effort particulier sera porté à l’accessibilité de tous : signalétique handicap, mise en place d’espaces réservés pour les personnes à mobilité réduite…

Contact presse : Christelle Chaussat, tél. 02 35 63 60 88 c.chaussat.com@mairie-sotteville-les-rouen.fr

4


Sotteville-lès-Rouen, ville de culture E

n mettant en place cette grande fête en 1989, la municipalité a souhaité renouer avec la tradition populaire et l’attachement des Sottevillais pour le spectacle vivant. En quelques années, le festival a acquis une renommée internationale qui prend racine au cœur même de Sotteville, grâce à l’implication et à l’investissement des habitants, et à une politique qui favorise l’accès de tous à la culture.

Ainsi, les arts de la rue sont ancrés à Sotteville-lès-Rouen et s’invitent toute l’année aux quatre coins de la ville grâce : - au festival Fish and Chips, aux sorties d’atelier et aux visites de chantiers proposés par l’Atelier 231, Centre national des arts de la rue - aux Mardis de Viva Cité : 4 rendez-vous par an, au pied des habitations - au mini-festival jeune public qui est proposé dans le cadre de la Semaine de la jeunesse - au Prélude à Viva Cité qui, du 6 au 23 juin, réunit les associations, les dispositifs municipaux et les écoles sur la scène du Trianon Transatlantique mais aussi dans la rue. - Bleu nuit : un temps fort qui proposera cette année un parcours théâtral nocturne.

LA SCÉNOGRAPHIE ET L’ACTION CULTURELLE Chaque année, Viva Cité se construit avec les Sottevillais. C’est tout l’objet de l’action culturelle développée autour de la scénographie de Fabrice Deperrois et de son équipe, les Plastiqueurs. « Pour cette année 2012, Viva Cité mettra l’accent sur la nature fleurissante, grouillante, envahissante. Elle sera la base des différents éléments proposés pour l’allée centrale, la mise en lumière du bois et pour créer du lien entre les sites du centre-ville et de la rue Raspail. Une grande partie de ces éléments sera réalisée au cours des ateliers d’action culturelle et un travail en partenariat sera mis en place avec le service environnement de la ville. » Une quarantaine d’ateliers ouverts ont permis ainsi de réaliser : - des compositions de plantations installées dans des jardinières géantes fabriquées à partir de palettes et dans des suspensions. - des véhicules recouverts de mousse et de plantes.

Acteurs d’un jour Les Sottevillais ont la possibilité de vivre le festival de l’intérieur en s’investissant dans certains spectacles. Pour cette édition 2012, pas moins de 300 comédiens d’un jour participeront aux projets artistiques de Fred Tousch pour le coup d’envoi, des compagnies Jo Bithume, Générik Vapeur, KompleXKapharnaüM et Carabosse associée au Teatro linea de la Sombra. Une trentaine de Sottevillais seront aussi associés aux spectacles de groupe Berthe, de la compagnie Paris Bénares et de l’association les Éclats.

5


L’Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue Un pôle de création Depuis 1998, à l’initiative de la municipalité et sous la direction de Daniel Andrieu, l’Atelier 231 s’est imposé comme l’un des premiers lieux de fabrication pour les arts de la rue en France. Proposant des aides à la création comme soutien financier et un contexte idéal pour la création artistique avec des espaces de répétitions et de constructions, l’Atelier 231 accueille en résidence en moyenne 25 compagnies par an. Dans la perspective de permettre l’accès pour tous à l’art et à la culture, de nombreuses actions culturelles sont proposées en direction de différents publics avec notamment des représentations gratuites et ouvertes à tous. L’Atelier 231 en tant qu’expert dans le domaine des arts de la rue transmet son savoir grâce à un pôle de formation agréé pour les professionnels du spectacle vivant, les enseignants, les agents des collectivités… Un centre de ressources documentaire ouvert à tous sur rendez-vous permet de conserver et de valoriser la mémoire de la création artistique produite dans et hors de ses murs. Enfin, l’Atelier 231 assure également un rôle de direction artistique, notamment pour le festival Viva Cité mais aussi pour une dizaine d’autres manifestations organisées annuellement sur le territoire normand. Patrimoine L’Atelier 231 est un ancien bâtiment de la SNCF qui servait d’atelier de montage et de réparation des locomotives à vapeur. On y trouve aujourd’hui une copie de la locomotive Pacific 231, réalisée en 1989 par Jean-Paul Goude à l’occasion du bicentenaire de la Révolution française. Réseaux Depuis sa création, l’Atelier 231 s’est attaché à développer le travail en réseau avec différents partenaires de l’agglomération rouennaise (la Scène Nationale de Petit-Quevilly/Mont-Saint-Aignan, le Festival Automne en Normandie, le Cirque-Théâtre d’Elbeuf…), mais aussi à l’échelle régionale avec les Festivals Z’Amis et européenne avec les réseaux IN-SITU et ZEPA (Zone Européenne de Projets Artistiques).

Atelier 231, Centre national des arts de la rue 1, rue Denis Papin 76300 Sotteville-lès-Rouen 02 35 62 60 70 6 Retrouvez plus d’infos sur : www.atelier231.fr ou ou sur Facebook.


La programmation 2012 (sous réserve de modifications) Fred Tousch Coup d’envoi du festival (création) 45 mn Accessible aux déficients visuels, auditifs, mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

Vendredi 29 juin à 19h, place de l’hôtel de ville Cette année, c'est Fred Tousch qui orchestrera le coup d'envoi de Vivacité... Gageons que le poète mettra toutes les forces de son coté et qu'il utilisera les bons mots et les bons adjectifs pour être à la hauteur de l'évènement afin de propulser le festival, ses spectacles et ses spectateurs dans un tourbillon d'émotions aux couleurs insensées où le jamais vu côtoiera l'impensable, où le pertinent tutoiera le fol et l'intelligent et vice et versa. Gageons aussi que sur certains aspects techniques il n'hésitera pas à se faire aider… par les Plastiqueurs par exemple… Si toutefois il trouve leur numéro de téléphone... Gageons enfin que ce sera vraiment incroyable. www.lenomdutitre.com

100 issues Idéaux beurre noir (le ring) Cirque 50 mn Accessible aux déficients auditifs, mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

Vendredi 29 juin à 21h, samedi 30 juin et dimanche 1er juillet à 17h30, Centre hospitalier du Bois-Petit, entrée par la rue Georges Petit. mi photo : Ka

Un ring, une fille, cinq gars, des cordes et de l'acier - a priori le rituel d'un combat... - sauf qu'il est immédiatement détourné par un présentateur méphistophélique. « Désiré» ou «D», comme Diable, fait basculer les défenses par des règles de plus en plus oniriques. A coups de cirque, de danse, de mots, il perce le secret de nouvelles luttes, rythmées en direct par son beat boxer. Création collective avec : Chris Egloff, Camille Francisci, Valo Hollenstein, Vincent Maggioni, Cyril Pernot et Lorca Renoux. Mise en scène : Hugues Hollenstein Production et Diffusion : Camille Roggero. Idéaux Beurre Noir est une production 100 Issues avec les coproductions de Escale et de 36 du mois - Cirque 360. 100 Issues est conventionnée par la ville de Joué-les-Tours

www.100issues.com

7


ADHOK Echappées belles (création) 2 parties : Issue de secours et Point de fuite Théâtre et danse de rue 30 et 60 mn Accessible aux déficients visuels et aux personnes à mobilité réduite.

Les échappées belles sont constituées d'une forme déambulatoire diurne, Issue de secours, et d'une forme fixe nocturne, Point de fuite. Les deux formes sont complémentaires mais indépendantes. Vendredi 29 et samedi 30 juin à 22h15, Maison Pour Tous, rue du Sergent-Major Tiremberg Point de fuite : Ils sont sept, disons d’âge vraiment très mûr. Regroupés autour d’un arbre lumineux, c’est le moment ou jamais de revisiter tout le parcours d’une vie. Que reste-t-il de l’enfance, de l’amour, des souvenirs, des désirs intacts, des blessures et des espoirs quand le corps vous rappelle que le temps a passé ! Avec une certaine dose d’humour, faire face à la question « Qu’est-ce que vieillir ? » Et imaginer qu’à tout âge on puisse entrer en renaissance… Samedi 30 juin à 16h30, Départ rue Emile Littré Issue de secours : Ils sont sept, disons d’âge mûr, sortis par erreur de la maison de repos qui les accueille. La porte de l’issue de secours était entrebâillée, uteau alors pourquoi ne pas tenter l’aventure ? Partir et se reconnecter à la vie qui incent M V : to o palpite, avec le cœur qui bat la chamade. Si les gestes sont maladroits, l’allure ph fragile, la mémoire vacillante, qu’est ce qui empêche de se sentir là, tout de suite, totalement vivant ?

Babylone Un tour de manège Théâtre de rue 1h15 Accessible aux déficients auditifs, visuels, mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

photo : Laur ent

Résidence et Aide à la Création de : Le Parapluie - Centre International de Création Artistique à Aurillac, L’Atelier 231 - Centre National des Arts de la Rue à Sotteville-lès-Rouen, La Paperie – Centre National des Arts de la Rue à Angers, projet réalisé dans le cadre du TER en partenariat avec la ville de Saint Hilaire de Riez, Le Fourneau - Centre National des Arts de la Rue, Le Fourneau www.lefourneau.com, Le Moulin Fondu – Centre National des Arts de la Rue à Noisy-le-Sec, Le Boulon - Pôle Régional des Arts de la Rue à Vieux Condé. Avec le Soutien du Réseau Déambulation. Adhok est soutenu par Le Ministère de la Culture et de la Communication, la direction régionale des affaires culturelles d’Ile de France – Ministère de la culture et de la communication, l’ADAMI et a obtenu l’aide à l’Ecriture (SACD en partenariat avec la DGCA), et le soutien de la SACD / Auteurs d’Espace Public.

Rebelle

De : Doriane Moretus et Patrick Dordoigne Avec : Christiane Colard, Françoise Loreau, Irène Palko, Claudette Walker, Dominique Gras, Wolfgang Kleinertz, Guy Delamarche Régie : Achil Bras et William Defresne Sonorisation : Erwan Quintin et Guillaume Patissier Scénographie lumineuse : TILT Costumes : Fabienne Desfleches, Mélanie Clenet et Caroline Briemel Diffusion : Asilys Deymarie Administration : Thérèse n’ Thérèse

Vendredi 29 et samedi 30 juin à 22h15, résidence André Delalandre, rue du 8 mai. Quand ce manège fantasque déploie ses ailes, c’est un délirium qui s’active. Arrimé à cet univers poétique en rotation, Jean-Louis, le Roi, personnage loufoque sorti d’un autre temps emporte le public dans la tourmente d’un tourbillon mortel. www.cie-babylone.com

8


Carabosse et Teatro linea de Sombra (France-Mexique) Article 13 (création) Installation-spectacle 1h15 Accessible aux déficients auditifs, visuels, mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

Vendredi 29 et samedi 30 juin à 22h45, stade municipal Jean Adret.

Direction et Coordination Artistique : Jorge Vargas*, Christophe Prenveille Direction d’acteurs : Jorge Vargas Scénographie : Jesus Hernandez Dramaturgie : Noé Morales Direction technique : Olivier Brie Conception et réalisation objets scénographiques : Stéphane Abrioux, Karl Bouet, Stéphane Bouré, Gérard Court, Bruno Gastao, Fabrice Gilbert, Emmanuelle Guilbert, Nadine Guinefoleau, Yuka Jimenez, Jean-Marie Proust, Bernard Sissan, Iker Vicente* Conception images vidéo : Marina España, Raul Mendoza, Jorge Vargas VJ et Montage Vidéo : Marina España Musique originale : Jorge Verdin, Aurélien Rotureau Lumière : Emmanuel Cottin Collaborations artistiques : Peintures et accessoires : Patrick Singh - Accessoires : Juana Inés Luna, Daniel Vilchis, Juan Pablo Avendano, Vladimir Garza O., Itandehui Méndez - Accessoires photo – vidéo : Dr. Jorge Durand Comédiens : Christophe Bricheteau, Didier Couchi, Etienne Fague, Alicia Laguna, Maria Luna, Raul Mendoza, Roukiata Ouédraogo, Viany Salinas, Mounira Taïrou, Franck Trillot Production & Diffusion : Patricia Klein, Laurent Maurin, Gwenaëlle Morin-Ramaroson, Blandine Paillard, Christophe Prenveille en France, Alicia Laguna au Mexique Affiche : Conception : Roberto Betancourt - Peinture : Patrick Singh - Photo : Sylvie Monier Un grand MERCI à tous les « migrants » qui rejoignent notre équipe à chaque représentation *Miembros del Sistenma Nacional de Creadores de Arte, FONCA-CONACULTA

nier ylvie Mo photo : S

« Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un état. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays. » (art. 13 Déclaration Universelle des Droits de l’Homme) ARTICLE 13 prend la forme d’un vaste mémorial, qui se déploie dans la ville. Il est dédié à tous les migrants disparus. Qui sont ces Hommes et ces Femmes, anonymes et oubliés, dans les sables des déserts, au fond des mers, au pied des murs, dans un container…? Comment faire ressurgir leurs identités, leurs visages, leurs histoires ? Cette grande installation-spectacle est le fruit d’une rencontre entre les artistes de nos deux compagnies : Les uns sont du « Nord », les autres du « Sud ». Les uns, citoyens d’une Europe qui cherche toujours plus à fermer ses frontières et qui fait souvent rimer migrants avec ennemis, semblant si peu concernée par le sort souvent tragique de ces exilés. Les autres vivant en Amérique centrale, dans un pays dont une bonne partie de la frontière nord se résume à un mur, made in USA, de 1 300 km de long ; un pays de départ et de transit pour des candidats au rêve américain. Ensemble, nous nous sommes demandés : qui sont ces Hommes et ces Femmes qui se lancent dans ces périples incroyablement dangereux ? Qui sont ces Hommes et ces Femmes qui risquent tout, et dont bon nombre disparaissent, dans l’indifférence quasi générale ? Nous avons confronté nos univers, nos cultures, nos imaginaires, nos histoires, nos esthétiques, nos savoir-faire, nos coups de gueule… Et imaginé ARTICLE 13 – ARTICULO 13

Coproductions : Institut Français Soutien au projet : l'Abattoir / Centre National des Arts de la Rue - Ville de Chalon-sur-Saône Soutien à la création : Centre national des Arts de la Rue en Poitou-Charentes Soutien à la création : Atelier 231 - Centre national des Arts de la Rue - Ville de Sotteville-lès-Rouen Compagnie conventionnée par la DRAC PoitouCharentes, la Région Poitou-Charentes et le Conseil général des Deux-Sèvres Spectacle subventionné par la Direction Générale du Conseil Artistique et la Ville de Niort Avec le soutien : du Centre National des Arts de la Rue le Fourneau et du Syndicat du plan d'eau de Cherveux-St Christophe

www.ciecarabosse.fr www.teatrolineadesombra.org 9


Le Cercle de la Litote La conteneuse de la Litote (création) Théâtre de rue Spectacles de 45 mn Accessible aux déficients auditifs (sauf Trompe l’Oreille), visuels (sauf la Lenteur), mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

Vendredi 29 juin à 20h45 : arrivée de la Conteneuse. Entre les deux, le Bar-à-eau est ouvert au public. 21h30 : Un Pas d’eux deux, Faire le mur et les Cartons. Samedi 30 juin à 11h, 14h30 et 16h45 : arrivée de La Conteneuse. Entre les deux, le Bar-à-eau est ouvert au public. 21h : Trompe l’oreille, la Lenteur et Faire le mur. Dimanche 1er juillet à 11h30 et 14h30 Arrivée la Conteneuse. Entre les deux, le Bar-à-eau est ouvert au public. 16h45 : Trompe l’oreille, la Lenteur et les Cartons. Entrée rue Raspail, face au N° 57. Sottevillaises, Sottevillais, et les autres aussi, la Conteneuse et ses matelots, vous invitent à déposer un souvenir, un objet que vous souhaitez léguer comme une bouteille lancée sur la mer des mémoires. Ils feront escale chez vous trois jours et vous invitent à 11h, 14h30 ou 16h45. Comme il se dit sur la Conteneuse : « les morts ne meurent vraiment que quand on les oublie ». Après, à la nuit, au fond du Bar-à-eau, autour d’un verre, chaque matelot vous racontera son déluge avec "Trompe-L’Oreille" , "La Lenteur", "Un pas d’eux deux", "Faire le mur" et "Les cartons", toutes, des histoires à dormir debout. « Au lieu dit d’eau » grand déballage d’images, de sons et de récits litotiens en continu 11h à 22h30 le samedi et de 11h à 18h30 le dimanche. Le Cercle de la Litote est une compagnie de théâtre de rue conventionnée par la DRAC de Haute Normandie, le Conseil Régional de Haute Normandie et reçoit le soutien du Conseil Général de la Seine Maritime, du Conseil Général de l'Eure et de la Ville de Sotteville-lès-Rouen. Les 12 travaux de la Litote et La Conteneuse sont co-produits par l'Atelier 231 – CNAR de Sotteville-lès-Rouen, et le SYDAR - Syndicat d'Aménagement du Roumois.

www.lalitote.net

Le G. Bistaki Cooperatzia, le chemin Cirque chorégraphique d’investigation 1h Accessible aux déficients visuels, auditifs, mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

Vendredi 29 et samedi 30 juin à 21h30, départ place Charles de Gaulle. « Le G. Bistaki épouse et transforme le paysage qui lui est offert posant l’empreinte d’un univers chorégraphique contemporain et rudimentaire. Tuile canal et sac à main, l’objet manipulé se fait accessoire de costume, élément de décor et transforme les cinq danseurs en personnages rustres et contenus à l’énergie explosive. On construit, on danse, on détruit. Une société voit le jour. Cooperatzìa. Des «hommes-tuile», «des hommes-sac» et des «animaux-bêtes», se côtoient, s’affrontent, s’aident, ouvrant le regard sur des traditions étranges, des habitudes déplorables et des images enchanteresses. » Georges Bistaki Avec le concours de : Préfecture de la Région Midi-Pyrénées / Drac Danse, Programme de coopération territorial Espagne - France – Andorre. Avec le soutien de : L’Usine – Lieu conventionnée dédié aux arts de la rue Tournefeuille (31), Mix’art Myrys, Toulouse (31), La Pépinière des Arts du Cirque Toulousaine (La Grainerie Balma (31) / le Lido – Toulouse (31), Avec l’aide de : Espace Périphérique (Ville de Paris, Parc de la Villette - 75), Association regards et mouvements, Usson en Forez (42) - La Petite Pierre, Jegun (32). Et le mécénat de : Terréal pour la fourniture de tuiles canal

www.bistaki.com

is photo : D.Boss

10


Gandini Juggling (Grande-Bretagne) Smashed Cirque, danse et Théâtre 27 mn Accessible aux déficients auditifs et mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

Vendredi 29 juin à 20h15, samedi 30 juin à 15h et 19h et dimanche 1er juillet à 15h et 18h30, parvis de la station de métro Hôtel de ville. Composée d'une suite de tableaux vivants qui donnent un sens de photographies anciennes rappelant les guerres, les relations tendues, les amours et l'innocence perdues, la nostalgie et la désuétude de la très british tasse de thé l’après-midi, cette performance qualifiée de Théâtre-jonglage (en référence au Théâtre-Danse de Pina Bausch) culmine par une séance cathartique de destruction. Conception : Sean Gandini et Kati Ylä-Hokkala Interprétation : Sean Gandini, Kati Ylä-Hokkala, Jon Udry, Malte Steinmetz, Niels Seidel, Kim Huynh, Iñaki Sastre, Owen Reynolds, Sakari Mannistö. Spectacle créé en résidence au National Theatre de Londres en juillet 2010 pour le festival annuel ¨Watch This Space¨ dirigé par Angus McKechnie, puis à La Brèche, Cherbourg à l’invitation de Jean Vinet en mars-avril 2011. Des idées reprises dans ce spectacle ont été initialement développées lors d’une résidence à l’Ecole de Cirque Cir-comedia de Bristol.

www.gandinijuggling.com photo : Ludovic Descognets

Garniouze Inc Rictus Théâtre déambulatoire 1h15 A partir de 10 ans. Accessible aux déficients visuels.

Samedi 30 juin à 14h et dimanche 1er juillet à 14h15, face à l’escalier 6, immeuble Flandres, rue de Paris. Greffé à une armoire de bureau qu’il pousse tel un Sisyphe moderne, un homme en errance s’enfonce dans les abysses des villes. Acide, il pose un ultime et lucide regard sur la tournure du monde. Un acteur et un musicien donnent à entendre une interprétation modernisée des « Soliloques du pauvre » de Jehan Rictus, poète social du XIXème siècle. C’est la rencontre entre une langue épique au phrasé singulier et l’ère contemporaine, où l’on s’aperçoit que le vent des inégalités qui soufflait depuis longtemps dans les moustaches de Félix Faure continue, inlassable, de faire claquer les volets de la France. Mise en scène : Garniouze Création sonore : François Boutibou Interprètes : Garniouze et François Boutibou Production déléguée : Le Phun

photo : Sileks

Aide à la création: l’Usine - Centre National des Arts de la Rue de Poitou-Charentes. Pronomade(s) en Haute Garonne, Centre National des Arts de la Rue. La Paperie, Centre National des Arts de la Rue à Angers, Usines Boinot. Centre National des Arts de la Rue, Niort. Résidence à L’Entre-Sort de Furies / Châlons-en-Champagne (51), ENAC- Ville de Toulouse.

Garniouze-inc.blogspot.com 11


Générik Vapeur Waterlitz (création) Théâtre de rue à la verticale 1h Accessible aux déficients visuels, auditifs, mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

Samedi 30 juin à 0h30, place de l’hôtel de ville. Totem de métal, debout, vertical, constitué de 8 containers qui surplombe la ville et le paysage de ses 19 mètres de haut, sismographe social, étalon aux nerfs d’acier, au contenu aléatoire. De l’infiniment grand à l’infiniment tendre, du polymorphisme au borborygme, il veille. Il alerte face à une mise en boîte mondiale, à la pixellisation de nos cauchemars, au conditionnement de nos fantômes. Phare dans la tempête universelle et porte parole des sans-voix. « Waterlitz » est une création unique par son appel à scruter la verticale, à résister, déblayer les issues, marquer l’urgence. « Waterlitz » explore à coups de rayons virtuels, les préoccupations de notre temps, les effets dévastateurs de la mondialisation jusqu’à la fonte du merveilleux. Mais l’esprit ne peut être contenu. La disparition de l’espèce humaine n’aura pas lieu. Brisons la glace. Au lointain, est échoué un ours blanc sur un container. Auteurs : Caty Avram et Pierre Berthelot Mise en scène : Pierre Berthelot Assistant : Laurent Martin Création musicale : Pascal Ferrari, Vincent Sermonne, Hervé Richaud, Caty Avram Comédiens : Bruno Montlahuc, Goobi Patois, Olivier Franquet, Jean-Paul Kuntz, Patricia Gomé, Laurent Martin Création vidéo : Kevin Morizur Création des effets aériens : Marc Diederichs / Fraide Raynaud Son et création design 3D : Pierre Bougourd Création lumière : Olivier Brun Machinerie : Alexandre Tabakov et Max Lecanu Création pyrotechnique : Thomas Nomballais / Artificier : Alexandre Lejeune Création collective des accessoires. Direction technique : Olivier Desjardins / Régie générale : Caroline Véron La construction de l’Omni a été réalisée par Les Ateliers Sud Side. Création costumes : Christiane Crochat & Noémie Atsas Remerciements à Groupe F. Remerciements aux habitants de la Cité des arts de la rue Waterlitz est un spectacle créé pour la Zone Européenne de Projets Artistiques (ZEPA), réseau de développement des arts de la rue, soutenu par le programme européen de coopération transfrontalière INTERREG IV A France (Manche) - Angleterre. Les neuf partenaires du ZEPA, co-producteurs de Waterlitz, sont Le Hangar (Amiens), Atelier 231(Sotteville-lès-Rouen), Culture Commune (Bassin Minier du Pas-de-Calais), Le Fourneau (Brest), Zap Art (Brighton), Southampton City Council, SeaChange Arts (Great Yarmouth), Hat Fair (Winchester) and Brighton Festival. En coproduction avec Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture" et le Ministère de la Culture et de la Communication Générik Vapeur est soutenu par la Ville de Marseille, la Drac Paca, le Conseil Régional Paca et le CG13.

www.generikvapeur.com 12


Jo Bithume Boîte de rue Spectacle musical et dansant 1h45 Accessible aux déficients visuels, mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

Vendredi 29 juin à 0h30 et samedi 30 juin à 22h45, parvis du lycée Marcel Sembat, rue Léon Salva. Boite de Rue c’est… - Une boîte de nuit à ciel ouvert qui bouscule la tradition des bals populaires ! - Des compositions originales créées pour l’occasion qui mêlent sonorités des cuivres et musique électronique - De la danse avec 2 comédiennes-danseuses qui proposent des chorégraphies déjantées pour vous emmener dans leur univers - 9 musiciens, 2 comédiennes-danseuses, 2 techniciens son et lumière, trompette, trombone, flûte, saxophone, soubassophone, basse et machine La Compagnie Jo Bithume fête ses 30 ans en 2012 ! Des temps forts et surprises en perspective tout au long de l'année ! Projet soutenu par le Conseil Général du Maine et Loire, le Conseil Régional des Pays de la Loire, la Spedidam, La Paperie CNAR (Angers), le Festival Les Accroche-coeurs (Angers), Le Carroi - (La Flêche), la Ville d’Angers, la SMAC Le Chabada (Angers) et la Ville de Villevêque.

photo : Joël Ve rhou

straeten

www.compagniejobithume.com

KompleXKapharnaüM Figures libres (création) Déambulation monumentale 1h30 A partir de 12 ans Accessible aux déficients auditifs et mentaux.

Samedi 30 juin à 22h30, 14 rue de Sotteville.

Résidences et coproductions : Art'R, Paris - Bagnolet / l'Abattoir, centre national des arts de la rue, Ville de Chalon-sur-Saône / l'Atelier 231, centre national des arts de la rue, Sottevillelès-Rouen / les Ateliers Frappaz, centre métropolitain des arts urbains, Villeurbanne / Festival Furies, Châlons-en-Champagne / le Hangar, fabrique des arts de la rue, Amiens / Lieux Publics, centre national de création, Marseille / Nicéphore Cité, Chalon-sur-saône / le Parapluie, centre international de création, Aurillac / les Tombées de la Nuit – Rennes / l'Usine, lieu conventionné dédié aux arts de la rue, Tournefeuille – Grand Toulouse Aide à la résidence de production : Ministère de la Culture et de la Communication - DGCA Aide au projet : Région Rhône-Alpes, fonds SCAN Avec le soutien de Fa Musique et de Le Bras Communication Marseille Avec la complicité du musée Nicéphore Niépce, Chalon-sur-saône Étapes de préfiguration accueillies par : l'Abattoir, centre national des arts de la rue, Ville de Chalon-sur-saône / l'Allan, scène nationale, Montbéliard / les Ateliers Frappaz, centre métropolitain des arts urbains, Villeurbanne / la Strada, Graz / Culture Commune, scène nationale du bassin minier du Pas-de-Calais, Loos-en-Gohelle KompleXKapharnaüM est une compagnie conventionnée, soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication - Drac Rhône-Alpes, la Région Rhône-Alpes et la Ville de Villeurbanne.

photo : Vincent Muteau

A l'origine du projet : l'envie d'éprouver la foule, le rassemblement. Figures Libres propose une marche collective dans la ville pour ressentir les rapports ambivalents qu'entretiennent individus et groupes. Au cours d'une déambulation monumentale qui sillonne la ville et la transforme, sept danseurs-projectionnistes, accompagnés par une bande-son originale live investissent les murs de la ville avec ses portraits sans paroles.

13 www.kxkm.net


Kumulus Silence encombrant Théâtre gestuel et sonore 1h40 Accessible aux déficients visuels, auditifs, mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

Samedi 30 juin et dimanche 1er juillet à 16h, parvis du lycée Marcel Sembat, rue Léon Salva. Le jour se lève avec pour tout bagage le silence et la parole de leurs pas, ces encombrants vont et viennent. Ils se déplacent à pas fragiles, hésitants et glissent à l'orée d'un monde suspendu. C'est celui de la mémoire et de l'oubli où la vie bruisse encore entre bris et débris. Cette armée des ombres résiste et pousse la ligne de front vers une rive incertaine, celle où la folie des sages et la sagesse des fous s'observent ». Superposition entre ce et ceux que l’on jette et dont on se débarrasse. Les objets deviennent organes et les humains des machines usées, bonnes pour la casse. Des déchets sortis d’une benne sont transportés à la force des bras et des pieds d’individus « sans consistance », quasiment invisibles, cachés. Objets-souvenirs pour celui qui s’en sépare, évocateurs pour celui qui regarde. Comme dans un miroir : on regarde le visage vieilli et derrière, on voit celui qu’il a été. Si vous tendez l’oreille, vous entendrez également la solitude des êtres.

photo : Jean-Pier re Estournet

Un spectacle de Barthélemy Bompard Mise en scène : Barthélemy Bompard assisté de Nicolas Quilliard Inventé et interprété par : Dominique Bettenfeld, Barthélemy Bompard, Jean-Pierre Charron, Stéphane Civet, Céline Damiron, Marie-Pascale Grenier, Dominique Moysan, Nicolas Quilliard & Judith Thiébaut. Travail corporel : Judith Thiébaut Travail sonore : Jean-Pierre Charron Création des costumes : Marie-Cécile Winling et Catherine Sardi Conception et construction des décors : Dominique Moysan Maquillage : Anne Vergneault Technique : Sébastien Coulomb et Djamel Djerboua.

photo : Jean-Pierre Estournet

Aide à la création et soutien : L’Atelier 231 - Centre national des arts de la rue à Sottevillelès-Rouen, La D.G.C.A., Le Moulin Fondu - Centre national des arts de la rue à Noisy-le-Sec, La Paperie - Centre national des arts de la rue à St Barthélemy d'Anjou, Le Parapluie – Centre international des arts de la rue à Aurillac, Pronomade(s) en Haute-Garonne, Centre national des arts de la rue, Quelques p’Arts… le SOAR - Scène Rhône-Alpes à Boulieu-lès-Annonay, La S.A.C.D. / Auteurs d’espace public, Les Usines Boinot -Centre national des arts de la rue à Niort. La compagnie est associée à Quelques p’Arts… le SOAR – Scène Rhône-Alpes, conventionnée avec le Ministère de la Culture et de la Communication /DRAC Rhône-Alpes et soutenue par la Région Rhône-Alpes et le département de la Drôme.

www.kumulus.fr

Mario Queen of the Circus (Etats-Unis) Cirque comique 45 mn Accessible aux déficients visuels, auditifs, mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

Vendredi 29 juin à 22h et samedi 30 juin à 21h30 à l’Atelier 231. Dimanche 1er juillet à 19h15, place de l’Hôtel de ville Showman depuis ses premiers pas, Mario est un enfant de la balle, qui conjugue la comédie au cirque ! Il dévore la scène et a su conquérir les publics du monde entier avec ses numéros uniques de variété. C’est avec un humour complètement décalé qu’il exécute des numéros complexes de jonglage tout en racontant comment il est devenu « Mario Queen of the Circus ». Son meilleur allié, pour cette opération séduction, est le chanteur qu’il aime le plus au monde, le seul, l’universel : Fredy Mercury, Queen !

14 photo : Jo Duck


NoFit State Circus (Pays de Galles) Barricade Cirque 50 mn Accessible aux déficients auditifs, mentaux et aux personnes à mobilité réduite

Vendredi 29 juin à 23h15 et samedi 30 juin à 22h45, espace Marcel Lods. Un tourbillon d’images de cirque, d’acrobaties et de rythmes effrénés de l’orchestre, dans une exploration de l’effort surhumain requis pour vaincre nos peurs. Deux camions se garent sur la place publique et se vident de leur contenu, déchargent leur cargaison de câbles et de pneus et séparent la place en deux tandis qu’une poignée de personnages s’affaire à construire un mur pour se protéger de la tempête qui se lève. Ça et là, on emmène des piles de pneus, d’échelles, d’objets volumineux qui s’imbriquent les uns dans les autres en une gigantesque aire de jeu. On y croise un funambule suspendu à un mégaphone, une ribambelle d’acrobates escaladant des échelles sans queue ni tête, des voltigeuses se balançant à des hauteurs vertigineuses…

ith photo : Matt Sm

NoFit State Circus est une organisation soutenue par le Arts Council Wales Revenue Fund et Arts Council England National Portofolio. « Barricade » est un spectacle créé pour la Zone Européenne de Projets Artistiques (ZEPA), réseau de développement des arts de la rue, soutenu par le programme européen de coopération transfrontalière INTERREG IV A France (Manche) Angleterre. Les neuf partenaires du ZEPA, co-producteurs de « Barricade », sont Pôle National Cirque et Arts de la Rue (Amiens), Atelier 231 (Sotteville-lès-Rouen), Culture Commune (Bassin Minier du Pas-de-Calais), Le Fourneau (Brest), Zap Art (Brighton), Southampton City Council, SeaChange Arts (Great Yarmouth), Hat Fair (Winchester) et Brighton Festival.

é Vollmer photo : chlo

www.nofitstate.org

Fred Tousch et Cie Le retour du grand renard blanc Conte rock médicinal 1h20 Accessible aux déficients visuels, auditifs, mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

Samedi 30 juin à 22h45, Cité bistrot Raspail. Jean-Pierre Camalessus dit « Jeumpier », est un homme fort en bouche, comme les fromages de sa région, le Grévaudan. Ancien bucheron et arrière petit-fils de rebouteux, il s’est reconverti dans le "Rock'Eneurolle" avec son groupe, les Arapahoes (Ataow, Paotow, Awami, Heidi et Shirikawa), de véritables indiens au regard fier. Ensemble, ils partent à la recherche du Grand Renard Blanc, un animal de plus de 6 mètres de haut, incarnation mythique de la liberté et de notre monde blessé, pour tenter de le soigner à coup de cataplasmes d'amour et de poésie. En chemin, ils fabriqueront tantôt un banc avec une ancienne knacki, célèbreront les anciens comme il se doit, déjoueront le diable et enfin planteront un arbre… Dans un délire hallucinant et une cadence effrénée de pur show rock’n’roll ! De et par : Fred Tousch Avec : François Boutibou, , Sophie Deck, Hélène Larrouy, Laurent Mollat, Patrice Patricot et Fred Tousch Mise en scène : Gwen Aduh Lumière : Nicolas Gilly et Christophe Mora, Son : Francis Lopez, conseiller : Dominique Forestier, Plasticienne , Sophie Deck, Costumière : Myriam Chaboche Direction technique : Christophe Mora Diffusion, communication et site internet : Fabienne Quéméneur Administration : Pascale Maison Photos : Joel Verhoustraeten & Aline Capelle Partenaire vidéo : Nokill Conception tipis : Olivier Chapuis Conseillers effets spéciaux : Les résonateurs, Marc Miralès (Plasticiens volants) et Les Vernisseurs Production : Le Nom du Titre

Avec le soutien du Ministère de la Culture (DRAC Midi-Pyrénées et DGCA), la Région Midi-Pyrénées et la Ville de Graulhet (81) Co-productions/résidences : L’Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue à Sotteville-lès-Rouen, Domaine départemental de la Roche Jagu, le Fourneau, Centre National des Arts de la Rue, l’association Furies à Chalons en Champagne et Les Ateliers Frappaz à Villeurbanne. Résidences : L’USINE, lieu conventionné dédié aux Arts de la rue, Culture Commune, Scène Nationale du Bassin Minier du Pas-de-Calais, la Maison Folie Wazemmes de Lille, le Parapluie à Aurillac.

www.lenomdutitre.com 15


O Ultimo Momento (Portugal) Contigo Cirque contemporain 30 mn Accessible aux déficients auditifs et mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

Samedi 30 juin à 18h45 et dimanche 1er juillet à 16h, Centre hospitalier du Bois-Petit, entrée par la rue Georges Petit. Deux artistes portugais, Joao Paulo P. Dos Santos, acrobate au mât chinois, et Rui Horta, chorégraphe, confrontent leurs univers singuliers qui se nourrissent l’un de l’autre. De leurs différentes appréhensions du corps et de leurs liens communs aux choses est né Contigo. Un plateau nu, quelques objets, un mât et un corps, surtout. Joao fait éclater sa rage et sa virtuosité entre ciel et terre, mais montre aussi l’épuisement et la solitude de l’artiste. « Je ne cherche pas à être ou ne pas être un danseur, mais à être en harmonie avec mon agrès et mon corps. » Joao

l stien Armengo photo : Séba

Un spectacle de Rui Horta et Joao Paulo P. Dos Santos Interprété par Joao Paulo P. Dos Santos Costumes : Pedro Dos Santos Musique : Tiago Cerqueira, Victor Joaquim Lumière : Rui Horta Production/Diffusion : Flore Vitel – flore@oultimomomento.com Coproductions : SACD (Le Sujet à Vif ) – Festival d’Avignon 2006 / O Espaço do Tempo, Montemor-O-Novo (Pt) Remerciements au Centro Cultural Olga Cadaval (Pt) La compagnie O Ultimo Momento a soutien de CulturesFrance pour ses tournées à l’international

www.oultimomomento.com

Les Sœurs Goudron Ultime exil Spectacle théâtral et musical, déambulatoire à poste pour la rue 1h15 Accessible aux déficients visuels, auditifs et mentaux.

Vendredi 29 juin à 19h45, samedi 30 juin à 17h30 et dimanche 1er juillet à 15h30, départ rue Célestin Dubois. Un spectacle déambulatoire à poste pour la rue, dirigé par une manageuse prête à tout pour la célébrité…!

photo : B onn

o Prod S oeurs Go u

dron

Elles partagent le même dortoir au Centre de Réadaptation Sociale (C.R.S) «Des Primes Verts» et participent à l’atelier «Chants et expressions corporelles». C’est lorsque le Centre «Des Primes Verts» ferme ses portes, pour cause de non reconduction des subventions, qu’Hélène Maurisse, avide de gloire et de pouvoir, décide de prendre sa revanche sur le monde du «Show Bizz». Accompagnée de ses fidèles chanteuses psychotiques, elle crée une chorale déambulatoire polyphonique qu’elle nomme : les Soeurs Goudron. www.soeursgoudron.com

16


Le planning (sous réserve de modification) Vendredi 29 juin : 19h : 19h45 : 20h15 : 20h45 : 21h : 21h30 : 22h : 22h15 : 22h15 : 21h30 : 21h30 : 21h30 : 22h45 : 23h15 : 0h30 :

Coup d’envoi avec Fred Tousch, place de l’Hôtel de ville (19h45) Les Sœurs Goudron, départ rue Célestin Dubois (21h) Gandini Juggling – Smashed, station de métro Hôtel de ville (20h45) Le Cercle de la Litote – arrivée de la Conteneuse de la Litote 100 Issues – Idéaux beurre noir (le ring), Centre hospitalier du Bois-Petit (21h45) Le G. Bistaki – Cooperatzia, le chemin, départ place Charles de Gaulle (22h30) Mario Queen of the Circus, Atelier 231 (22h45) ADHOK – Echappées belles (Point de fuite), Maison pour tous (23h15) Babylone – Un tour de manège, Résidence André Delalandre (23h30) Le Cercle de la Litote – Un pas de deux (22h15) Le Cercle de la Litote – Faire le mur (22h15) Le Cercle de la Litote – Les Cartons (22h15) Carabosse et Teatro Linea de Sombra – Article 13, stade municipal Jean Adret (minuit) NoFit State Circus – Barricade, espace Marcel Lods (0h05) Jo Bithume – Boîte de rue, parking du lycée Marcel Sembat (2h15)

Samedi 30 juin : 11h : 14h : 14h30 : 15h : 16h : 16h30 : 16h45 : 17h30: 17h30 : 18h45 : 19h : 21h : 21h : 21h : 21h30 : 21h30 : 22h15 : 22h15 : 22h30 : 22h45 : 22h45 : 22h45 : 22h45 : 0h30 :

Le Cercle de la litote – arrivée de la Conteneuse de la Litote Garniouze Inc – Rictus, départ rue de Paris (15h15) Le Cercle de la litote – arrivée de la Conteneuse de la Litote Gandini Juggling – Smashed, station de métro de l’Hôtel de ville (15h30) Kumulus – silence encombrant, parking du lycée Marcel Sembat (17h40) ADHOK – Echappées belles (Issue de secours), départ rue Emile Littré (17h) Le Cercle de la litote – arrivée de la Conteneuse de la Litote 100 Issues – Idéaux beurre noir (le ring), Centre hospitalier du Bois-Petit (18h15) Les Sœurs Goudron, départ rue Célestin Dubois (18h45) O Ultimo Momento – Contigo, centre hospitalier du Bois-Petit (19h15) Gandini Juggling – Smashed, station de métro Hôtel de ville (19h30) Le Cercle de la Litote – Trompe l’oreille (21h45) Le Cercle de la Litote – La Lenteur (21h45) Le Cercle de la Litote –Faire le mur (21h45) Le G. Bistaki – Cooperatzia, le chemin, départ place Charles de Gaulle (22h30) Mario Queen of the Circus, Atelier 231 (22h15) ADHOK – Echappées belles (Point de fuite), Maison pour tous (23h15) Babylone – Un tour de manège, Résidence André Delalandre (23h30) KompleXKapharnaüM – Figures libres, place Voltaire (minuit) Carabosse et Teatro Linea de Sombra – Article 13, stade municipal Jean Adret (minuit) Jo Bithume – Boîte de rue, parking du lycée Marcel Sembat (0h30) NoFit State Circus – Barricade, espace Marcel Lods (23h35) Fred Tousch et Cie – Le retour du grand renard blanc, cité bistrot Raspail (0h05) Générik Vapeur – Waterlitz, place de l’hôtel de ville (1h30)

Dimanche 1er juillet : 11h30 : Le Cercle de la Litote – arrivée de la Conteneuse de la Litote 14h15 : Garniouze Inc – Rictus, Départ rue de Paris (15h30) 14h30 : Le Cercle de la Litote – arrivée de la Conteneuse de la Litote 15h : Gandini Juggling – Smashed, station de métro Hôtel de ville (15h30) 15h30 : Les Sœurs Goudron, départ rue Célestin Dubois (16h45) 16h : Kumulus – silence encombrant, parking du lycée Marcel Sembat (17h40) 16h : O Ultimo Momento – Contigo, centre hospitalier du Bois-Petit (16h30) 16h45 : Le Cercle de la Litote – Trompe l’oreille (17h30) 16h45 : Le Cercle de la Litote – La Lenteur (17h30) 16h45 : Le Cercle de la Litote – Les Cartons (17h30) 17h30 : 100 Issues – Idéaux beurre noir (le ring), Centre hospitalier du Bois-Petit (18h15) 18h30 : Gandini Juggling – Smashed, station de métro Hôtel de ville (19h) 19h15 : Mario Queen of the Circus, place de l’Hôtel de ville (20h) 17


Les compagnies accueillies

Jarreau photo : Ar thur

Et aussi... (sous réserve de modification) Cie à l’Envers Le Monde à Jean-Marie Acid Kostik Dans le corps d’Elvis Action d’espace/François Rascalou Les Fils des hommes AfAg Théâtre L’histoire des 3 mousquetaires racontée à 2 et en une demi-heure Cie Alban dans la boîte Korfa, le cercle Cie Alchymère Boris sur les planches Anonima Teatro La Route Les Armoires pleines Les baraques des sœurs Langlais Asphalt Piloten Tape Riot Banc public Epingle à nourrice Le Bestiaire à pampilles Lux Interior, clowns not dead Bivouac Cie Le Rêve d’Erica Bruitquicourt L’Etrange parade Cie Ca va aller Contretemps Cie Caracol Le Babel sonore Chicken Street Poilu Collectihifhifhif Cabarhéhéhé Dram*Bakus Liquidation totale Association Les Eclats Le Bal des pas perdus Fanfare AOC Du plomb dans l’aile Friche Théâtre Urbain VitupErrance Los Galindos Maiurta Gregor Wollny Brot und Spüle Group Berthe Les pieds sur la nappe Cie de l’Hyppoféroce Lucie et l’ogresse Cies Isis et Swebounce Cirk’Isis La Madone des Sleepings Kamishibike’s stories saison 2 Marie Ragu La Dentellière Martina Nova Le voyage d’une crinoline Cie Matador (P)latitude Mimbre Falling up Moshe Cohen L’immense univers de M.Minuscule Les Ombres Portées Pekee-nuee-nuee OPUS Le Dépanneur OPUS Le musée Bombana de Kokologo Paris Bénarès Le Tour du monde en 80 rues Pasvupaspris Les Moldaves Les Plastiqueurs Le Manège des oubliés Prêt à porter Ça cartonne à Washington Raoul Lambert production In caravane with Raoul La Roulotte Ruche Les Nécros spirituals, procession de réclame funéraire Cie Singulière ApartéS Spectralex Princesse Diane Teatro Pachuco et Lisa da Boit All fall down Théâtre des Monstres La Caravane des Valises Tout par terre Charles et Stone Cie Une de plus Le Théâtre de la Greluche Cie Une de plus Juré craché Collectif Zo Prod Pièces uniques en série

photo : Jo rdi Bover

Une cinquantaine de compagnies accueillies participe chaque année à Viva Cité. L’occasion pour elles de présenter le fruit de leur travail au public et aux 500 professionnels qui participent au festival. Comme chaque année, les compagnies régionales sont mises en valeur. Pour 2012, il s’agit des compagnies Acid Kostik, Dram*Bakus, des Plastiqueurs et Marie Ragu. Sans oublier des compagnies internationales qui ont choisi Viva Cité pour présenter leur spectacle : Asphalt Piloten (Allemagne), Los Galindos (Espagne), Gregor Wollny (Pays-Bas), Martina Nova (Italie), Mimbre (Angleterre), Teatro Pachuco et Lisa da Boit (Belgique).

18


Un espace pour le jeune public La Ville de Sotteville-lès-Rouen et la Maison Pour Tous mettent en place un espace d'animation et de découvertes pour les enfants sur le site du Festival Viva Cité. Cet Espace Enfants s'articule autour de projets ludiques, créatifs sollicitant chez l'enfant l'imagination, la curiosité, l’agilité, dans un esprit de fête, de partage et de respect de l'autre. Au programme : • des ateliers maquillage avec les Amuse-gueules, • des jeux en bois traditionnels et insolites sur le thème des animaux proposés par Terre de Jeux • des structures gonflables, • un atelier de jeux de blocs de construction en bois, • une nouvelle activité de Grimpe d’Arbres avec Arboréale. Cette activité à corde, comparable à l'escalade mais sur un support vivant qui est l'arbre, est ouverte aux enfants à partir de 7 ans et sans limite de handicap. L’occasion de découvrir le festival de la cime des arbres. • un espace lecture et détente pour petits et grands ! • un espace est réservé aux moins de 6 ans, avec une structure gonflable, des jeux de constructions, et autres activités de plein air. • Des ateliers créatifsle samedi avec le Théâtre d’Illusia et le dimanche avec la roulotte Scarabée • La bibliothèque municipale ouvre aussi ses portes aux familles avec le spectacle de Nats Nus et des ateliers maquillage dans l’espace dédié aux familles, le samedi et dimanche de 14h à 17h30. Samedi 30 juin et dimanche 1er juillet : 14h-19h, dans le bois de la Garenne Une programmation centrée sur le jeune public est prévue juste à côté de cet espace dédié aux familles.

Nats Nus (Portugal) Minimon Danse 30 mn Accessible aux déficients auditifs, mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

Samedi 30 juin et dimanche 1er juillet à 15h30 à la bibliothèque municipale Où aboutissent toutes les histories inventées ? Lua aime découvrir les choses qui se cachent dans la chambre des enfants... elle adore rentrer par l’armoire quand ils s’en vont et trouver toutes les idées que les petites filles et les petits garçons laissent tomber pendant qu’ils jouent. Toutes ces idées qui restent dans les coins, sous les draps, dans les tiroirs où dans l’air. Il s’agit de choses différentes et amusantes, des folies imaginées, des histoires étranges, des rêves, des sourires... Lua s’amuse à jouer avec tout ce qu’elle trouve et elle invente de nouvelles histoires.

photo : Christian Gob ert

Compagnie subventionnée par la Mairie de Barcelone(ICUB), le Département de Culture et moyens de communication de la Generalitat de Catalunya et le Ministère de Culture (INAEM). Membre fondateur et associée de La Caldera. Membre des associations de théâtre jeune public Assitej , TTP et Te Veo.

www.natsnus.com

Théâtre de la Toupine La cabane de jardin et sa brouette à sons

photo : A. Lascaux

Manège-théâtre écologique à propulsion parentale En continu Accessible aux déficients auditifs, mentaux et aux personnes à mobilité réduite.

Samedi 30 juin et dimanche 1er juillet de 14h à 19h à l’espace enfants Un « manège-théâtre » écologique à propulsion parentale pour enfants de 6 mois à 6 ans. Une réalisation en cuir, ferraille, bois, cailloux, et bois flotté.« Un manège carré qui tourne rond » : 10 bambins embarquent à bord de la « Cabane de Jardin » et se laissent porter au gré de leurs rencontres farfelues : la citrouille, le nénuphar, le tournesol, la gerbille, la coccinelle, le sac à « patates », la salopette, le pot de fleurs et le « schnouffeur-arroseur » . Autant de sujets qui transportent toute la famille dans un jardin imaginaire emmené par une comédienne-jardinière. www.theatre-toupine.org Sans oublier la présence de compagnies telles que : Anonima Teaotro avec « La Route » La Madone des Sleepings avec « Kamishibike’s stories saison 2 » Les Ombres portées avec « Pekuee-nuee-nuee » Théâtre des Monstres avec « La caravane des valises »

19


Encore plus de Viva Cité Les Cités bistrots et l’Atelier 231 Dans le cadre du festival des arts de la rue, Viva Cité, plusieurs “îlots de restauration”, les Cités bistrot, permettront au public de se restaurer. Cuisine du monde, confiserie, salon de thé, ces 8 sites dédiés répondront aux petites soifs et aux grandes faims. Sans oublier une programmation musicale, théâtrale et festive proposée au cœur de certains lieux. • La Cité bistrot du haut proposera des saveurs du monde et des spécialités autour de la pomme de terre. • La Cité bistrot du bas vous invite à déguster saveurs orientales et locales. • La Cité bistrot junior aux abords de l’espace enfants propose crêpes et confiseries. • La Cité bistrot salon de thé est gérée par l’Association sottevillaise toute utilité sociale. • La Cité bistrot du Bois-Petit allie convivialité et spectacle. • La Cité bistrot Raspail est située rue de Paris et allie convivialité, programmation et restauration locale et exotique. • La Cité bistrot «les Camps volantes» vous accueillent sous chapiteau au cœur du bois de la Garenne. • L’Atelier 231 vous accueille pendant et autour des spectacles.

Le Vif débat Viva Cité est aussi un temps de réflexion et d'échange de points de vue sur les arts de la rue. Les Vifs débats sont des rendez-vous ouverts aux professionnels, aux artistes et aux spectateurs où l'on parle des arts de la rue, de leur avenir, de la place de la culture aujourd'hui, de l'utilisation de l'espace public, de la fonction d'artiste... Samedi 30 juin 2012 à 10h30, hôtel de ville « Les conditions de la création artistique en Europe de l’Est », avec une mise en lumière de deux expériences : la création de la compagnie Biagachti Hora (Bulgarie) en 2011 autour du spectacle Zavrachtane et la création 2013 de Là hors de (Lyon) et de Na Perone (Slovaquie) intitulée Step by step.

Signature Dimanche 1er juillet à 11h, Atelier 231 Signature officielle de la convention d’objectifs multipartite 2012-2015 de l’Atelier 231, Centre National des Arts de la Rue, avec l’Etat/ Direction Régionale des Affaires Culturelles de Haute-Normandie, la Région Haute-Normandie, le Département de Seine-Maritime et la Ville de Sotteville-lès-Rouen. Cette convention s’appuie notamment sur les trois axes fondateurs des “Centres Nationaux des Arts de la Rue” labellisés en août 2010 par le Ministère de la Culture. Elle comprend un volet artistique concernant l’accompagnement à la création, la production et la résidence ; un volet territorial autour de la diffusion, des réseaux et des actions en direction des publics ; et une mission professionnelle regroupant la formation et le centre de ressources. Un quatrième volet concerne pour l’Atelier 231 la prolongation à l’échelle internationale de ces trois missions fondamentales. En effet, l’appartenance active à deux réseaux européens, IN SITU et ZEPA, permet à l’Atelier 231 de développer des dynamiques professionnelles agissant depuis 2002 sur ses différents terrains d’actions.

20


Les + de Viva Cité Bienvenue Situé au cœur du bois de la Garenne, l’accueil public du festival est le lieu d’accueil privilégié pour tout savoir sur Viva Cité : - programme de l’édition 2012 - parcours destinés aux familles - bracelets pour que les enfants puissent avoir les coordonnées de leurs parents au poignet - objets Viva Cité : badge, magnet, tee-shirt, affiche… Un accueil personnalisé est organisé pour les personnes souffrant d’un handicap. Une signalétique a été mise en place pour les spectacles des compagnies associées. Par ailleurs, les personnes à mobilité réduite sont invitées à prendre contact avec l’accueil public pour être informées sur les facilités d’accès, de stationnement et les toilettes accessibles. Contact : 02 35 63 60 61.

Accès au festival Depuis ROUEN En voiture : Prendre direction Paris-Zénith. Au rond-point des Bruyères, suivre la direction Sotteville-lès-Rouen, puis le fléchage Sotteville centre. En Métrobus : Depuis Rouen, prendre la ligne Technopôle et descendre à la station Hôtel de ville – Sotteville. La TCAR et la CREA vous ramènent chez vous grâce à un service spécial Viva Cité après les spectacles du vendredi et du samedi soir. Depuis PARIS En voiture : Prendre l’A13, sortie Rouen sud. Au rond-point des Bruyères, suivre la direction Sotteville-lès-Rouen, puis le fléchage Sotteville Centre. En train : Descendre à la gare de Rouen-Rive droite. Prendre le métro direction Technopôle – Saint-Etienne du Rouvray et descendre à la station Hôtel de ville – Sotteville.

Pour visiter, se loger et trouver toutes les bonnes adresses de la région : Office de Tourisme de la communauté de Rouen Vallée de Seine Normandie, 25 place de la Cathédrale – 76000 Rouen tél. 02 32 08 32 40 – www.rouentourisme.com

21


Les partenaires du festival Le festival Viva Cité est une production de la Ville de Sotteville-lès-Rouen. La direction artistique est assurée par l'Atelier 231, Centre national des arts de la rue (CNAR). Des acteurs économiques soutiennent et accompagnent l'évènement tout au long de l'année.

Les partenaires institutionnels • Le ministère de la Culture et de la Communication / la direction des affaires culturelles de Haute-Normandie • La Région de Haute-Normandie • Le Département de Seine-Maritime • La CREA • La SACEM/SACD • Les Festivals Z’amis • Le Lycée Marcel Sembat • L’EREA Françoise Dolto Les mécènes • La Matmut Les partenaires média • Télérama • Chérie FM Les partenaires économiques • Orange • Scolarest • Dalkia • La SNCF • La TCAR • ERDF-GRDF • L’Office de tourisme de Rouen Vallée de Seine Normandie • Carrefour Market de Sotteville-lès-Rouen • Habitat 76 • ICF Atlantique • La Poste de Sotteville-lès-Rouen • Segafredo Zanetti • NRG France • Alter Buro • Régie Technique • Point P • Coaxel • Avenel • GRIEF France • Dispano • Ponticelli • Xerox • KDI • Les bonbons Barnier • La Clinique de l’Europe • Le Centre hospitalier du Bois-Petit

22


Contacts

Direction du festival Daniel Andrieu – Isabelle Loursel vivacite@mairie-sotteville-les-rouen.fr Direction technique Olivier Desjardins Coordination générale et accueil artistes Emilie Lhoste

Compagnies accueillies Manuel Chesneau vivacite.ciesaccueillies@mairie-sotteville-les-rouen.fr Accueil des professionnels Francis Marion vivacite.accueilpro@mairie-sotteville-les-rouen.fr Communication Christelle Chaussat c.chaussat.com@mairie-sotteville-les-rouen.fr Scénographie Fabrice Deperrois Mairie de Sotteville-lès-Rouen Hôtel de ville – BP 19 76301 Sotteville-lès-Rouen cedex tél. 02 35 63 60 89 Atelier 231 1 rue Denis Papin 76300 Sotteville-lès-Rouen tél. 02 35 62 60 70 info@atelier231.fr www.atelier231.fr

Licences d’entrepreneur du spectacle : 1 1042556, 2-1032357 et 3-1032358 Conception graphique : Pleine Page Photos de couverture : Waterlitz par Générik Vapeur Imprimerie : Gabel Tirage : 36 000 exemplaires Juin 2012

Viva Cité 2012 : le programme  

Tout le programme de cette 23ème édition en un clic...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you