Page 1

Jean-Maxence GRANIER Directeur fondateur, expert 06 77 01 08 90 jm.granier@think-out.fr

Bertrand HOREL Directeur d’études, consultant 06 87 20 65 40 b.horel@think-out.fr

Ateliers numériques 1/ JEUNESSE ET ÉDUCATION Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

1


SOMMAIRE I. LES NOUVELLES PRATIQUES TÉLÉVISUELLES FAMILIALES À L’HEURE DU MULTI-ÉCRAN : QUELLE PLACE POUR FRANCE TÉLÉVISIONS ? A. L’ÉVOLUTION DU RAPPORT AUX ÉCRANS AU SEIN DES FAMILLES

1. 2. 3.

LES CONTENUS AUDIOVISUELS PARTICIPENT À CRÉER UN TEMPS DE PARTAGE ET D’ÉCHANGE AU SEIN DES FAMILLES LES PARENTS EXPRIMENT PLUSIEURS INQUIÉTUDES CONCERNANT LE RAPPORT DE LEURS ENFANTS AUX ÉCRANS. LES PARENTS ONT DES ATTENTES SPÉCIFIQUES CONCERNANT L’AUDIOVISUEL PUBLIC.

1. 2. 3.

LES JEUNES ONT DES USAGES SPÉCIFIQUES DES ÉCRANS AUXQUELS IL FAUT S’ADAPTER LES CONTENUS DOIVENT ACCOMPAGNER LA PROGRESSION DE L’ENFANT L’INCARNATION DES PROGRAMMES EST IMPORTANTE POUR ATTIRER, FIDÉLISER ET INTÉRESSER LES JEUNES

A. LES CONTRAINTES POUR S’ADRESSER AU JEUNE PUBLIC ET L’INTÉRESSER

II. JEUNESSE (JUSQU’EN 6ÈME) 1. 2. 3. 4.

LES CONTENUS AUDIOVISUELS SONT UTILISÉS COMME DES SUPPORTS COMPLÉMENTAIRES POUR LES PLUS PETITS LE DESSIN ANIMÉ ET LE JEU RESTENT DES VALEURS SÛRES POUR INTÉRESSER LES ENFANTS AUX CONTENUS ÉDUCATIFS LE CHOIX DE LA PLATEFORME REPOSE NOTAMMENT SUR LA CONFIANCE QUE LES PARENTS LUI ACCORDENT. RETOURS SUR OKOO

III. ÉDUCATION (DU CP À LA TERMINALE) 1. 2. 3. 4.

LES CONTENUS PROPOSÉS DOIVENT S’INSCRIRE EN COMPLÉMENTARITÉ AVEC L’ÉCOLE SUR LE FOND COMME SUR LA FORME LES CONTENUS POUR SE FAMILIARISER AUX LANGUES FONT L’OBJET D’UNE FORTE DEMANDE AIGUISER L’ESPRIT CRITIQUE DES ENFANTS EST ESSENTIEL À L’ÈRE DE LA MULTIPLICATION DES SOURCES D’INFORMATION ET FAKE NEWS RETOURS SUR LUMNI (EX-FRANCE TV EDUCATION) Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

2


Un dispositif complet autour des téléspectateurs Stratégie des Publics

Audiences TV et numériques La mesure des audiences pour suivre de près les tendances de consommation des publics

Études qualitatives et quantitatives Des études qualitatives pour interroger les publics afin de saisir leurs usages, goûts et attentes Le QUALIMAT (baromètre qualitatif)

Le citoyen

Marketing relationnel La relation client

Le CCP

Relation client en ligne et multicanale

Un collège représentatif porteur d’un regard sur l’offre actuelle du groupe et sur les enjeux audiovisuels de demain

Les Rencontres TLSP Un dialogue avec les citoyens, les élus pour interroger le rôle et les attentes à l’égard du Groupe au sein de la société

Atelier Numérique

Le téléspectateur Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

3


Les Rencontres téléspectateurs s’inscrivent dans la durée (Agora)

2016 • Paris

2017 • • • • • • •

2018

• Montpellier Strasbourg Paris (élus locaux) (fiction) • Nouméa La Réunion (referendum) Marseille Angers Lyon La Courneuve

2019 • Paris (l'information)

• Déploiement en région avec France 3 (Metz, La Rochelle, Bourgogne Franche-Comté)

• Premier atelier numérique sur les jeunes publics Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

4


EN QUELQUES CHIFFRES Le 1er Atelier Numérique de France Télévisions s’est déroulé durant 10 jours. Du mercredi 11 au vendredi 20 septembre. 10 jours d’animation découpés en 3 thématiques

49 personnes inscrites, toutes membres du CCP. 412 contributions.

Le pilote a été ouvert aux membres du CCP uniquement. Les prochains rendez-vous seront ouverts au Grand Public, avec une sélection en fonction de l’affinité avec le sujet traité.

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

5


MÉTHODOLOGIE Une journée d’animation = Une sous-thématique. Chaque sous-thématique a été traitée en 3 temps et de la même manière :

On lance un sujet, on sollicite des réactions et on creuse les arguments de participants.

Le 1e Atelier Numérique a été un dispositif pilote expérimental. En ressortent des optimisations qui rendront les prochaines éditions encore plus riches quantitativement et qualitativement.

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

6


I. LES NOUVELLES PRATIQUES TÉLÉVISUELLES FAMILIALES À L’HEURE DU MULTI-ÉCRAN : QUELLE PLACE POUR FRANCE TÉLÉVISIONS ?

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

7


A. L’ÉVOLUTION DU RAPPORT AUX ÉCRANS AU SEIN DES FAMILLES

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

8


LES CONTENUS AUDIOVISUELS CONTINUENT À PARTICIPER À CRÉER UN TEMPS DE PARTAGE ET D’ÉCHANGE AU SEIN DES FAMILLES Malgré le multiécran, les usages de partage de la télévision en famille persistent. On se réunit : Soit autour du même programme, majoritairement de fiction en écoute conjointe.

Soit au même endroit, mais sur des écrans différents, en écoute « disjointe » qui n’exclut une forme de partie : « Parfois, certains ont des livres et d’autres des tablettes/téléphone, ou encore chacun sa tablette et parfois l’un d’entre nous a une activité (création/cours/, etc.) et les autres sont connectés. Quand l’un veut partager une anecdote de son programme, il interpelle les autres à ce sujet et on échange sur le point en question. De ce fait, à titre personnel je n’ai pas le sentiment d’avoir perdu sur le principe de “la télévision en famille”, mais de vivre un moment (privilégié quand les enfants sont grands) différent »

La consommation individuelle de vidéos suscite de nouvelles formes d'interactions dans les familles qui échangent sur leurs programmes respectifs dans un espace et un temps communs. Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

9


LES PARENTS EXPRIMENT CERTAINES INQUIÉTUDES CENTRALES CONCERNANT LE RAPPORT DE LEURS ENFANTS AUX ÉCRANS. -

L’éventuelle violence des contenus, Le temps passé sur les écrans, L’importance de la correspondance âgeprogramme Classez ces inquiétudes lorsque vous laissez vos

enfants consommer du contenu vidéo seul (de la plus à la moins importante) :

Les écrans sont perçus comme une opportunité à condition d’être encadrés : « C’est une menace, car l’abus des écrans peut renfermer les enfants et les dé-sociabiliser, et une opportunité, car ils peuvent découvrir plus, plus facilement, ça peut développer la curiosité. »

Les plateformes jeunesse ont l’opportunité d’être les partenaires des parents en les aidant à encadrer la consommation vidéo des enfants, à la fois qualitativement et quantitativement, et en proposant des contenus en adéquation avec leur âge. Ces outils de gestions parentaux sont une fonction essentielle. Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

10


LES PARENTS ONT DES ATTENTES SPÉCIFIQUES CONCERNANT L’AUDIOVISUEL PUBLIC. Les parents expriment des exigences en termes de qualité vis-à-vis du service public par opposition aux offres privées. France Télévisions a un capital confiance supérieur à d’autres acteurs auprès des parents. « Je ne pense pas que Netflix soit un label de qualité. Il y a de bonnes choses dessus, mais pas que... je pense que France TV peut aisément proposer des contenus plus intéressants. » « Je n’ai pas Netflix, et je refuse YouTube. »

Sur le fond, l’attente de contenus alliant culture et divertissement est toujours présente : « France Télévisions, en qualité de service public, peut et doit effectivement pouvoir offrir des programmes à la fois culturels, ludiques et éducatifs aux moyens de supports diversifiés pour attirer et séduire la jeunesse. » « Il faut en effet que cela ne leur donne pas l’impression de devoir regarder attentivement comme s’ils étaient à l’école. Cela doit rester du loisir sinon ils n’accrocheront pas. »

En priorité, on attend France TV à propos d’une fonction citoyenne :

1. 2.

Lutter contre les discriminations Développer la conscience des droits et des responsabilités

Les attentes vis-à-vis du service public sont d’autant plus fortes que les parents sont confrontés aux lacunes des offres privées Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

11


B. LES LEVIERS POUR S’ADRESSER AU JEUNE PUBLIC ET L’INTÉRESSER

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

12


LES JEUNES ONT DES USAGES SPÉCIFIQUES DES ÉCRANS AUXQUELS IL FAUT S’ADAPTER La télévision comble souvent des temps d’attente pour les petits, elle se doit d’être accessible facilement aussi bien en voiture qu’à la maison. « Le seul moment où elle regarde des dessins animés en dehors est en voiture ou train pour des longs trajets. »

L’autonomie dans la recherche de contenu est parfois limitée (maîtrise de la lecture, des outils de recherche...), poussant les enfants à aller au plus simple et à répéter des parcours utilisateurs connus. « Elles connaissent les numéros des chaînes par cœur, elles zappent de l’une à l’autre » « Elle y va toute seule, elle repère son dessin animé en regardant les images » « Il regarde les vidéos qu’on lui propose sur l’appli et il ‘clique’ dessus, il ne fait pas de recherche »

Pensez-vous que le digital soit adapté à la diffusion de l’offre jeunesse France TV ?

« La smart TV c’est plus simple pour lui, il fait tout avec une seule télécommande, il peut passer facilement de Netflix à YouTube »

Sur quelles plateformes vos enfants passent-ils le plus de temps ? 1. 2. 3. 4.

Télévision YouTube Netflix Autres services pour enfant

La facilité et la rapidité d’accès au contenu sont essentielles pour les parents. Les fonctions de recherches doivent être pensées pour les enfants.

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

13


LES CONTENUS DOIVENT S’ADAPTER À LA PROGRESSION DE L’ENFANT ET S’INSCRIRE DANS LE PROLONGEMENT DE LEURS EXPÉRIENCES DE VIE. Au-delà des inquiétudes concernant la violence des contenus, l’enjeu de l’âge est important pour les parents qui souhaitent que les vidéos : Soient adaptées cognitivement, et donc accessibles pour ne pas décourager l’enfant : « Il faut les attirer vers les vidéos éducatives sans leur donner l’impression que finalement cela n’est pas pour eux, car il y a trop de mots compliqués ! Il faut se rappeler qu’à l’inverse de la classe, il n’y a pas de maîtresse pour t’ expliquer après ! »

Les accompagnent dans les problématiques psychologiques qu’ils peuvent rencontrer en fonction de leur âge : -

Harcèlement moral/sexuel, Isolement, Santé, Sexualité, Addictions

France Télévisions doit répondre à deux attentes principales en matière d’accompagnement de l’enfant pour les parents : 1. 2.

L’éveil de l’enfant Développer son autonomie et sa capacité à élaborer un projet personnel

« En dehors du contenu pédagogique, cela pourrait aussi leur donner les témoignages et contacts utiles pour les soucis qu’ils peuvent rencontrer. Cela permettrait de leur donner des infos fiables ! » Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

14


L’INCARNATION DES PROGRAMMES EST IMPORTANTE POUR ATTIRER, FIDÉLISER ET INTÉRESSER LES JEUNES Les personnages au centre des émissions sont essentiels pour captiver leurs enfants. Qu’il s’agisse : Diriez-vous que vos enfants/petits-enfants demandent à regarder...

De héros de dessins animés pour les plus petits... « De l’apprentissage (histoire, maths, sciences...) de manière amusante, de l’amusement avec leurs héros favoris... »

… ou de stars et d’influenceurs pour les adolescents : « Pour attirer l’attention des ados, la forme (humoristique) est essentielle. Je pense “qu’à la manière de” Norman, du Palmashow, de Djamel(…) Utiliser aussi des microinterviews de pairs ou de stars qu’ils adorent sur des sujets importants pourrait peut-être aussi fonctionner ? »

36% 64%

L’incarnation est un facteur clé de réussite des offres jeunesse. Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

15


II. JEUNESSE (JUSQU’EN 6ÈME)

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

16


LA VIDÉO EST UTILISÉE EN COMPLÉMENT DE SUPPORTS CONSIDÉRÉS COMME PLUS ADAPTÉS AUX TOUT PETITS S’ils sont réticents à mettre leurs enfants de moins de trois ans seuls devant les écrans, les parents sont ouverts à utiliser la vidéo comme support pour :

Interagir avec l’enfant. « (...) je suis davantage sur des vidéos courtes plutôt de comptines à mimer pour que l’enfant ne reste pas scotché devant l’écran et que ca soit ludique. Donc pas seul devant la TV bien sûr, mais aussi sur une TV et pas un ordi/tablette/téléphone pour que ce soit un moment où on se sert du support audiovisuel pour jouer et développer des compétences avec lui (bouger, danser, et pourquoi pas commencer à l’initier à l’anglais) »

Compléter les livres, supports privilégiés pour le développement de l’enfant. « En retrouvant les héros de leurs livres préférés, Popi, Petit Ours Brun, Papoum, toupie, petit loup, Tchoupi, etc.. Les enfants pourraient en effet s’identifier, et cela me parait mieux pour les enfants de jouer la complémentarité avec les livres. »

Recommandations des parents : En particulier pour les tout petits, l’écran ne doit pas enfermer, mais être pensé comme une ouverture vers les jeux et le livre. Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

17


LE DESSIN ANIMÉ ET LE JEU INTERACTIF RESTENT DES VALEURS SÛRES Deux types de contenus sont largement plébiscités par les parents pour constituer une offre jeunesse : Le dessin animé, genre le plus cité dans les conversations sur la dimension éducative des contenus. « (...) j’adorais également « Il était une fois... ». Il faut sensibiliser les enfants à travers des dessins animés » «L’adaptation de classiques en dessin animé pourrait être utile. (...) Des formats comme “il était une fois la vie/l’histoire”, mais en mode plus actuel. »

Les jeux interactifs, qui sont vus comme une opportunité pour stimuler l’enfant : « Par ailleurs, la télé 2.0 suppose une action participative de l’auditoire, et non pas une simple passivité. Une action véritable par exemple, voter pour le choix de la fin d’un feuilleton, pour mener l’enquête en même temps que le héros, avoir une réflexion pour enrichir nos neurones, ou pour apprendre une nouveauté. »

Recommandations des parents : Les programmes doivent être en phase avec les nouvelles technologies : il faut qu’ils soient interactifs pour prolonger l’expérience de l’enfant tout en le stimulant. Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

18


LE CHOIX DE L’OFFRE DE JEUNESSE REPOSE NOTAMMENT SUR LA CONFIANCE QUE LES PARENTS ACCORDENT A LA PLATEFORME. Le choix de la plateforme est essentiel pour les parents, d’autant plus lorsque les enfants sont autonomes dans le visionnage de vidéos. La publicité diffusée est un point de tension. « J’évite au maximum de la mettre devant le PC pour regarder YouTube, car j’ai peur des publicités diffusées entre les vidéos et qui peuvent être violentes (par ex des bandes-annonces de films d’action qui ne correspondent pas à son âge). »

Les fonctionnalités comme l’encadrement de l’âge et du temps de visionnage sont encore plus essentielles pour les enfants jeunes. « C’est une opportunité d’avoir accès à l’actualité et à un panel large de vidéo dédiée, cependant cela devient une menace quand il n’y a pas de support de contrôle tel que le temps de consommation, et de filtre par âge. »

Recommandations des parents : Intégrer un contrôle du temps couplé à un contrôle des programmes - par tranches d’âges - paramétrable par les parents.

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

19


LES RETOURS SUR OKOO Les attentes des parents portent aussi bien sûr...

La qualité et l’élaboration de contenus adaptés au développement de l’enfant... « Je pense qu’il faudrait concevoir les contenus de Okoo avec des “acteurs” experts dans le domaine de la pédagogie. Du contenu ludique, intelligent, divertissant, poussant les enfants à se poser des questions sur le monde qui les entouré !»

… que des fonctionnalités en phase avec les usages des enfants : « Je suis en attente que Okoo ne propose pas continuellement des épisodes du même programme, mais pousse l’enfant à explorer d’autres programmes sans forcément avec des thèmes identiques. »

Une notoriété à développer : Avez-vous déjà entendu parlé d'Okoo, la nouvelle plateforme digitale de France TV qui remplacera Ludo et Zouzous en septembre 2019?

« Et peut-être que l’on puisse mettre les programmes en favoris pour que l’enfant puisse les retrouver facilement !»

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

20


III. ÉDUCATION

(DU CP À LA TERMINALE)

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

21


LES CONTENUS PROPOSÉS DOIVENT S’INSCRIRE EN COMPLÉMENTARITÉ AVEC L’ÉCOLE SUR LE FOND COMME SUR LA FORME Les parents demandent une approche différente pour intéresser les enfants... Aux matières comme les sciences et l’histoire... « Cela doit être complémentaire et non redondant. Tout le jeu sera de produire des programmes qui complètent l’apprentissage par des exemples qui ne sont pas développés en école. »

Recommandations des parents :

Mais également à des enseignements hors programme comme le vivre-ensemble. « J’opterais plus facilement pour des contenus moins “scolaires”, mais plus humains, qui abordent l’écologie, l’égalité, la tolérance. Et pour les plus grands, du contenu qui aborde le fonctionnement des technologies (web, réseaux sociaux, etc.) »

L'école élémentaire dispense les éléments d'une culture historique, géographique, scientifique et technique. Pensez-vous qu'en complément de l'école, des vidéos pourraients aider vos enfants/petits-enfants sur ces sujets ?

Vos enfants/petits-enfants regardent des contenus à des fins de ...

Les parents demandent des vidéos, reportages et dessins animés sur des thèmes actuels : l’écologie, le respect, la tolérance, mais aussi les nouvelles technologies et internet, pour aborder des savoirs non développés à l’école.

6%

0%

64%

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

22


LES CONTENUS POUR SE FAMILIARISER AUX LANGUES FONT L’OBJET D’UNE FORTE DEMANDE La sensibilisation des enfants aux langues et cultures étrangères dès le plus jeune âge et tout au long de la scolarité fait consensus. L’apprentissage des langues est le sujet le plus cité dans les conversations sur l’éducation. « Des contenus en langue allemande et anglaise sous-titrée en français. Cela favorisera l’envie d’apprendre à lire et une accoutumance à l’écoute de langue estrangère donc une facilité à apprendre de nouvelle langue, dans un monde où l’on voyage de plus en plus et où les opportunités professionnelles sont de plus en plus multilingues. »

L'école élémentaire assure l'enseignement d'une langue vivante étrangère et peut comporter une initiation à la diversité linguistique. Pensez-vous qu'en complément de l'école, des vidéos pourraient aider vos enfants/petits-enfants sur ces sujets ?

Recommandations des parents : Outre des vidéos en V.O. sous-titrées, certains proposent la diffusion de programmes qu’ils connaissent déjà... mais en langue étrangère ! Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

23


AIGUISER L’ESPRIT CRITIQUE DES ENFANTS EST ESSENTIEL À L’ÈRE DE LA MULTIPLICATION DES SOURCES D’INFORMATION ET DES FAKE NEWS Tous les parents interrogés estiment que France TV à un rôle à jouer dans l’éducation aux médias. L'éducation aux médias, c'est avant tout...

Au-delà du simple décryptage, les parents souhaitent que leurs enfants deviennent autonomes face à l’information. « Faire comprendre aux enfants qu’un écrit peut être orienté, avoir un parti pris et donc influer sur la pensée. C’est les aider a avoir un esprit critique et dire ce que l’on pense même si c’est l’inverse de tous. »

Recommandations des parents : Réaliser des vidéos sur les fake news et sur le métier de journaliste. Faire comprendre les rouages de l’information, les sources, la manipulation des images etc. Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

24


FOCUS SUR LE FORMAT ZOOM Les parents interrogés jugent le format de décryptage :

Adapté aux intérêts des jeunes : “Et je trouve bien qu’il y ait à la fois des thèmes “civiques” comme le dark tourism ou l’homophobie, de l’actualité musicale, du sport, de l’actualité internationale. Ça donne un spectre large qui permet d’intéresser pas mal de jeunes.”

Adapté à leurs usages sur les réseaux sociaux :

Mais parfois un peu trop court, et pas assez dense :

“ C’est une bonne idée, très court, les enfants-ados peuvent apprendre rapidement, facilement intégrable sur Twitter (vu la durée), j’ai vu le dark tourism (entre autres), c’est très bien construit avec quelques images d’archives pour tout comprendre !”

« Le format et la durée sont intéressants, le visuel est intéressant par contre peut-être donner les sources des infos, des chiffres par exemple sur le succès de Bille Elish, sur le phénomène de jeunes chanteurs américains pour une vision plus globale. » « 1 min 30 s, c’est trop court. 3 min ce serait mieux. Un zoom centré sur les hashtags ? Sérieusement ? Si c’est pour cible spécifiquement un groupe de Twitter OK. Sinon trop centré, trop ciblé. Une vraie thématique de zoom en 3 min ? Le vrai du faux des fakenews ! »

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

25


LES RETOURS SUR LUMNI (EX-FRANCE TV EDUCATION)

L’importance de la visibilité des contenus éducatifs, notamment sur les réseaux sociaux, revient à plusieurs reprises. “Je pense le plus grand bien de France TV éducation, et je regrette que sa visibilité soit si confidentielle.”

Les utilisateurs sont satisfaits de la diversité des contenus proposés. « Mon petit fils de 7 ans voulait apprendre les divisions, je lui ai montré la vidéo sur France TV Éducation, et il a été ainsi “nourri” de cette soif d’apprendre. Il faut toujours leur apporter ce que les enfants réclament en termes d’apprentissage, et ensuite trouver le support. Mais il y a presque tout sur France TV Éducation.»

Concernant les ados, les parents suggèrent de créer du lien entre ce qui intéresse les ados et l’enseignement pour mieux les intéresser. L’enjeu des codes visuels, narratifs et technologiques des adolescents est essentiel. « France TV doit s’intéresser à ce qui captive les ados. Comment l’accompagner, en utilisant les mêmes approches que les ados, en se muant en un “ado lambda” et en partageant des vidéos, des commentaires, des photos. Et de temps en temps en ramenant sur des bases solides. »

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

26


SYNTHÈSE DES ATTENTES

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

27


ADÉQUATION ENTRE LES ATTENTES POUR L’OFFRE JEUNESSE ET OKOO Attentes exprimées

Remarques

Valoriser l’incarnation des programmes

Mise en avant des héros dans l’interface, playlists par héros

Présence de contenus ludiques interactifs

Jeux et coloriages

Fonction contrôle du temps de visionnage

Présence d’un minuteur qui permet de programmer le temps de visionnage.

Fonction contrôle par tranche d’âge Interface utilisateur adaptée aux réflexes des plus petits en matière de recherche de contenu Un code d’accès à l’application

Accessibilité en situation de mobilité

Plateforme disponible sur mobile et tablette

Réponse à la publiphobie

Absence de publicité

Recommandation de contenus orientée vers la découverte de programmes culturels

Fonctionnalité absente

Possibilité de lecture des programmes en langues étrangères sous-titrés en français

Fonctionnalité absente

Mise en favoris des programmes

Fonctionnalité absente Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

28


ADÉQUATION ENTRE LES ATTENTES POUR L’OFFRE ÉDUCATION ET LUMNI Attentes exprimées

Remarques

Contenus sur les langues vivantes Contenus complémentaires aux programmes scolaires

Contenus complémentaires sur les matières enseignées à l’école (vidéos, infographies, jeux, dossiers et webdocs)

Contenus sur les thématiques du vivre-ensemble Contenus en adéquation avec leur progression scolaire

Catégorisation des contenus par niveau scolaire

Contenus sur les fake-news Sensibilisation à la production de l’information Contenus ludiques et interactifs

Présence de contenus vidéoludiques

Présence sur les réseaux sociaux

Présence de pages France TV Éducation, mais faible visibilité

Les rencontres téléspectateurs : ateliers numériques 2019

29

Profile for France Télévisions

Rapport du pilote des Ateliers numériques sur Okoo  

Rapport du pilote des Ateliers numériques sur Okoo