Page 1

GRATUIT

ma santé DOSSIER OBÉSITÉ

Quand faut-il recourir à l’opération ? PAGES 16 À 19

PRINTEMPS 2019 - N°4

VOTRE MAGAZINE SANTÉ, FORME & BIEN-ÊTRE

AUVERGNE RHÔNE-ALPES

SÉNIORS Couple : comment entretenir la flamme? PAGE 25

© PHOTOS : ROMAN SAMBORSKY, KURHAN, ANDREY POPOV, SYDA PRODUCTIONS, ARIWASABI/SHUTTERSTOCK.

L'âge d'or des résidences séniors DOSSIER SPÉCIAL PAGES 26 À 34

TÉLÉMÉDECINE CONSULTATION EN LIGNE, MODE D'EMPLOI PAGES 14 ET 15

BEAUTÉ UN VENTRE PLAT AVANT L’ÉTÉ

SOMMEIL COMMENT VAINCRE L’INSOMNIE ? PAGE 37

PAGE 38

BON PLAN ABONNEZ-VOUS À MA SANTÉ

PAGE 49

T R I M E S T R I E L C O N S U LTA B L E E N L I G N E S U R W W W. R A - S A N T E . C O M


OBÉSITÉ Chirurgie : les kilos au scalpel

16-19

Conseil d’amis…

© PHOTOS : TPSDAVE - DARKSOULS1/PIXABAY - PHOTOGRAPHEE.EU/SHUTTERSTOCK - FRÉDÉRICK MOGENY.

Un an s’est écoulé. Un an depuis le lancement de Ma Santé AuvergneRhône-Alpes, le premier magazine régional gratuit dédié à la santé, la forme et le bien-être. Un an pour démontrer la pertinence de notre projet éditorial auprès d’un lectorat très large, à la recherche d’articles fiables mais simples et synthétiques. Un an aussi pour convaincre les professionnels de santé que l’on peut délivrer une information claire et précise grâce à la caution scientifique de multiples contributeurs, experts régionaux ou praticiens expérimentés. Un an enfin pour tisser un réseau de distribution dense et cohérent, conçu pour mettre à disposition du plus grand nombre ce magazine diffusé dans les pharmacies, cabinets médicaux, centres de santé au travail et autres professionnels de santé d’Auvergne-Rhône-Alpes. Avec, en complément, le relais du web via le site Ma Santé by RA-Santé.com et la possibilité offerte désormais de s’abonner à l’année. Aujourd’hui, au terme de cette première année d’existence riche de promesses, Ma Santé a décidé de franchir une nouvelle étape avec la constitution d’un conseil consultatif. Composée de personnalités représentatives de l’univers de la santé en Auvergne-Rhône-Alpes, cette instance sera le garant de notre rigueur éditoriale. Elle doit aussi favoriser et faciliter la remontée d’informations, notre ambition étant plus que jamais de fédérer toutes les forces vives de la région autour d’une rédaction… en pleine santé !

ADOS Les vrais dangers du cannabis

SEXUALITÉ IST, le péril jeune

22 24

26-34 DOSSIER Le nouveau look des résidences séniors RADIOLOGIE IRM, radio, scanner… À quoi ça sert ?

PSYCHO Que révèlent nos rêves ?

41

42-43

Pascal Auclair

SANTÉ AU TRAVAIL

44

Brown-out : le nouveau mal des salariés

ma santé

VOTRE MAGAZINE SANTÉ, FORME & BIEN-ÊTRE

AUVERGNE RHÔNE-ALPES

SOMMAIRE

édito


EXPERTS

ma santé

conseil

AUVERGNE RHÔNE-ALPES

Notre consultatif

FLORENCE AGOSTINO-ETCHETTO, directrice générale de LYONBIOPOLE

LUCIEN BARAZA, président URPS Infirmiers Libéraux AuRA

PATRICK CARLIOZ, membre de l’Académie Nationale de Chirurgie et du Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins du Rhône

BRUNO DUGAST, président URPS MasseursKinésithérapeutes AuRA

Dr OLIVIER DREVON, psychiatre, représentant de la FHP AuRA et président de la FHP nationale psy

ELISABETH GORMAND, médecin radiologue - présidente de l’Ordre des médecins du Rhône

GEORGES GRANET, président du Conseil Régional de l’Ordre des médecins d’Auvergne-Rhône-Alpes

VINCENT LAFAY, vice-président des Ostéopathes de France

SOPHIE MOREAU, présidente Courir POUR ELLES

FLORENT MOULIN, président URPS Pédicures-Podologues AuRA

MARIE-PIERRE ROYER, présidente de l’URPS Sages-Femmes AuRA

Dr OLIVIER ROZAIRE, président URPS Pharmaciens AuRA

Dr PIERRE-JEAN TERNAMIAN, président URPS Médecins Libéraux AuRA

VÉRONIQUE TRILLET-LENOIR, présidente du directoire du CLARA (Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes)

Également membres du conseil consultatif de « Ma Santé » : Dr ERIC LENFANT, président URPS Chirurgiens-Dentistes AuRA CATHERINE RICARD, Commission Santé de la CPME Rhône.

4 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

© PHOTOS : D.R.

VOTRE MAGAZINE SANTÉ, FORME & BIEN-ÊTRE


COMMUNIQUÉ

MSD COURT POUR ELLES Partenaire historique de Courir POUR ELLES, MSD sera encore en première ligne, le 19 mai prochain, au parc de Bron-Parilly, pour soutenir l’action de l’association lyonnaise. Objectif ? Lutter contre les cancers féminins grâce à la prévention. Un engagement commun pour la santé publique.

L

«

DEPUIS LA CRÉATION DE COURIR POUR ELLES, MSD A TOUJOURS ÉTÉ À NOS CÔTÉS POUR MENER LE COMBAT CONTRE LES CANCERS FÉMININS GRÂCE À LA PRÉVENTION. ENSEMBLE, NOUS ESPÉRONS BATTRE UN NOUVEAU RECORD D’AFFLUENCE AVEC 19 000 PARTICIPANTES, LE 19 MAI, AU PARC DE BRON-PARILLY. »

SOPHIE MOREAU, PRÉSIDENTE-FONDATRICE DE COURIR POUR ELLES

faire régulièrement dépister pour permettre un diagnostic précoce des lésions pré-cancéreuses ou cancéreuses du col de l’utérus. Ce virus touche en effet environ les trois quarts de la population(1). Dans l’immense majorité des cas, les personnes ne développent aucun symptôme et l’infection disparaît d’elle-même; toutefois, dans certains cas, l’infection per-

Ce document est destiné à vous informer sur l'événement Courir POUR ELLES. Pour plus d'informations sur les pathologies liées aux papillomavirus humains, veuillez consulter votre médecin ou votre pharmacien. Ce document ne se substitue pas aux recommandations des autorités de santé ou à celles des sociétés savantes.

siste et peut entraîner des cancers et maladies associés au HPV. En France, le combat contre ce virus est loin d’être gagné ! On estime qu’il provoque chaque jour en France environ 17 nouveaux cas de cancers chez les femmes et chez les hommes(2). Pour le seul cancer du col de l’utérus, ce sont environ 3 femmes qui décèdent chaque jour. « Nous pensons que cette situation est inacceptable car elle pourrait en majorité être évitée ! », conclut Sophie Moreau, Présidente-Fondatrice de l’association Courir POUR ELLES. (1) Source : Santé Publique France. Infections à papillomavirus. Aide-memoire. En ligne : http://invs.santepubliquefrance.fr/ Dossiersthematiques/Maladies-infectieuses/ Maladiesa-prevention-vaccinale/Infections-a-papilloma virus/Aide-memoire (2) Source : Shield D. et al. New cancer cases in France in 2015 attributable to infectious agents: a systematic review and meta-analysis. European Journal of Epidemiology. 2017.

FR-CMM-00021 – FÉVRIER 2019

orsque l’on parle de prévention, on pense évidemment à la pratique régulière du sport, à une alimentation équilibrée, à une bonne hygiène de vie mais il y a aussi la vaccination qui permet de prévenir certaines maladies dont des cancers. « Depuis une décennie, Courir POUR ELLES est un rendez-vous incontournable de la vie lyonnaise et MSD est fier de le soutenir depuis sa 1ère édition. Cette initiative poursuit un objectif commun au nôtre : celui de sensibiliser le plus grand nombre à l’importance de la prévention et du dépistage des cancers », partage Boris Danilovic, Directeur Exécutif de MSD Vaccins. La France recommande de vacciner les jeunes filles contre le papillomavirus de 11 à 14 ans (puis en rattrapage jusqu'à 19 ans) pour contribuer à les protéger le plus tôt possible contre plusieurs maladies liées à cette infection, et de se


news NUMÉRIQUE

LE WEB, MÉDECIN DU XXIe SIÈCLE La 30e édition des Semaines d’Information de la Santé Mentale (18 au 31 mars 2019) aura pour thème : Santé mentale et numérique. Un sujet d’actualité alors que 69 % des Français avouent surfer sur internet pour des questions de santé et qu’un tiers de ces « internautes santé » consultent les forums… avec tous les risques de désinformation que cela induit ! Heureusement, dans votre magazine Ma Santé, tous les articles publiés font l’objet d’une validation d’un expert scientifique avant publication. Rigueur éditoriale oblige… MALADIES RARES

APRÈS JOE, VOICI LÉO LE ROBOT Entré en service début 2018 pour aider les enfants asthmatiques à

SANTÉ

PSYCHIATRIE

UNE CLINIQUE TRANSFORMÉE EN OASIS

ondée en 1848 à Lyon 8e, implantée au cœur d’un parc centenaire de plus de trois hectares, la Clinique SaintVincent-de-Paul dédiée à la psychiatrie, et notamment aux troubles alimentaires graves des jeunes filles, va progressivement laisser la place à un gigantesque projet de réhabilitation. Baptisé Oasis Parc, ce programme de 690 logements comprendra notam-

F

ment une résidence séniors Ovelia de 107 logements. Le bâtiment historique de la clinique sera conservé et rénové pour abriter de l’habitation classique. Premières livraisons fin 2019. Quant aux 120 lits de psychiatrie, ils seront transférés avant la fin de l’été sur le site proche du Vinatier, dans les bâtiments dits des « Terrasses » refaits à neuf pour le confort des malades.

SCANDALE DES COUCHES

www.ludocare.com

Il y a peu, l’ANSES(1) publiait un rapport dans lequel les industriels étaient exhortés à modifier la composition de leurs couches, jugées potentiellement allergisantes et cancérigènes pour les bébés. Depuis, la start-up JOONE est sous les feux des projecteurs puisque sa fondatrice Carole Juge-Llewellyn est arrivée en tête du classement de 60 millions de consommateurs. Autrement dit, les tests ont révélé que ses couches étaient les plus saines du marché. Résultat : il s’en est vendu plus de 2 millions en un mois ! (1)

6 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.

© PHOTOS : LUDOCARE - PRESSE.

penser à prendre leurs médicaments, Joe, le robotcompagnon préféré des 7-11 ans, a très vite multiplié les honneurs et prix de l’innovation. Fort de ce succès, la startup lyonnaise Ludocare développe une version améliorée de ce premier robot : Léo devrait ainsi pouvoir porter assistance à de jeunes patients atteints de mucoviscidose dès l’automne prochain.

UNE VICHYSSOISE VOLE LA VEDETTE AUX INDUSTRIELS


news

SANTÉ

VACCINATION

IMMUNISER LYON, C’EST CONTAGIEUX!

ENQUÊTE

COQUINS, LES RHÔNALPINS ?

Initié en 2015 pour changer les comportements en matière de vaccins et améliorer la couverture vaccinale, le dispositif Immuniser Lyon répond à l’un des grands enjeux de santé publique de ces prochaines années. Exemplaire, l’initiative fait tâche d’huile : après Nice en 2016 et la région de Bordeaux en 2018, d’autres villes et départements (Toulouse, Montpellier, Nantes, Strasbourg, Var, Ardèche) vont bientôt rallier le « Réseau Territoires & Vaccination », officiellement lancé le 19 décembre à Lyon. www.immuniser-lyon.org

l’occasion de la dernière Saint-Valentin, le site idealo.fr, premier comparateur des prix européens, a établi une carte française des sextoys. On y découvre que la région Auvergne-Rhône-Alpes, où l’on recense 11% de la recherche en ligne d’objets érotiques, se hisse sur la deuxième marche du podium, derrière l’intouchable région parisienne (35%) et devant l’Occitanie et le Grand Ouest.

À

105

LE DÉLAI MOYEN DE JOURS D’ATTENTE POUR OBTENIR UN RENDEZ-VOUS AVEC UN OPHTALMOLOGUE EN AUVERGNERHÔNE-ALPES, SOIT PLUS DE 3 MOIS, SELON UNE ENQUÊTE DE L’ASSOCIATION DES OPTOMÉTRISTES DE FRANCE. UNE SITUATION BIEN MOINS FAVORABLE QUE DANS LE RESTE DU PAYS, OÙ LE DÉLAI D’ATTENTE MOYEN N’EST « QUE » DE 79 JOURS…

8 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

UN TRAITEMENT SUR MESURE CONTRE LE CANCER La chimiothérapie peut induire des toxicités sévères chez un quart des patients. Au CHU de ClermontFerrand, il est désormais possible, à l’image de ce qui se pratique déjà à Lyon et Grenoble, d’ajuster la posologie pour réduire considérablement ces effets. Comment ? Grâce à la pharmacogénétique, qui permet (par génotypage et phénotypage) de mesurer

le déficit de l’enzyme chargée d’éliminer l’excès de toxicité et, incidemment, d’adapter le dosage supportable pour chaque patient.

© PHOTOS : GERALT/PIXABAY - PRESSE.

LE CHIFFRE

PHARMACOGÉNÉTIQUE


LE CHIFFRE

news

SANTÉ

27 367

CANCÉROLOGIE

UNE SOIRÉE GRAND PUBLIC GRATUITE DÉDIÉE À LA RECHERCHE CLINIQUE

LE NOMBRE DE KILOMÈTRES MOYEN PARCOURU EN 2018 PAR UN INFIRMIER LIBÉRAL DANS LE CADRE DE SON TRAVAIL (source : Observatoire Fiducial des infirmiers libéraux).

CANCER DE LA PEAU

FAITES-VOUS DÉPISTER !

www.dermatos.fr

«

TABAC

40% DES CANCERS POURRAIENT ÊTRE ÉVITÉS CHAQUE ANNÉE PAR LA MISE EN ŒUVRE DE FACTEURS DE PRÉVENTION QUE L’ON CONNAÎT*.

»

PROFESSEUR BÉATRICE FERVERS, responsable du département Cancer Environnement du Centre Léon Bérard, à Lyon.

*Arrêter le tabac, limiter l’alcool, avoir une alimentation saine, pratiquer une activité physique, limiter son exposition au soleil, se faire dépister régulièrement.

10 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

e Cancéropôle Lyon Auvergne-Rhône-Alpes (CLARA) organise le 5 avril une grande soirée publique gratuite sur le thème de la recherche clinique en cancérologie. Ce rendez-vous sera le point d’orgue du forum scientifique rassemblant deux jours durant, les 4 et 5 avril, la fine fleur régionale de la recherche en cancérologie. Chercheurs, experts, spécialistes de santé mais aussi entrepreneurs et industriels sont ainsi conviés à venir partager leurs expériences et faire le point sur les avancées de la recherche sur le cancer, première cause de mortalité en France avec près de 150 000 décès

L

en moyenne chaque année. La restitution de ces travaux auprès du grand public est devenue l’une des priorités du CLARA. Lors de la soirée du 5 avril, un état des lieux de la recherche clinique en cancérologie sera donc évoqué au gré de temps forts animés par des experts du Centre Léon Bérard et des Hospices Civils de Lyon, et porteurs de trois regards : celui du médecin, du chercheur et des associations. INFO PLUS Vendredi 5 avril, à partir de 18 heures, à l’Espace Tête d’Or, à Villeurbanne. Informations et inscriptions sur www.canceropole-clara.com ou 04 37 90 17 10

LE PROGRAMME > Essais thérapeuthiques, focus sur les traitements de pointe, à travers l’exemple de l’immunothérapie et de la radiothérapie. > La recherche clinique, ce n’est pas que du thérapeuthique : prise en charge du patient dans sa globalité pendant et après cancer. > La place du patient dans la recherche clinique : la place des associations de patients.

© PHOTO : D. STOJANOVIC.

Le nombre de cas de cancers cutanés a triplé durant ces 40 dernières années, du fait d’une exposition accrue au soleil et aux UV artificiels. Du 20 au 24 mai, le syndicat national des dermatos-vénéréologues organise une grande opération de sensibilisation et de prévention, en proposant notamment des rendez-vous de dépistages gratuits et anonymes (inscription en ligne à partir du 10 mai).


SANTÉ

> Danser POUR ELLES

> Salon Cap Seniors

Événement solidaire en faveur de la lutte contre le cancer, le 8 mars, place Bellecour, à Lyon. www.courirpourelles.com

Du 29 au 30 mars au Parc des Expositions de Saint-Étienne. www.saloncapseniors.com

> Forum Santé Innovation 13 mars, École Normale Supérieure de Lyon. www.latribune.fr

> Forum des médecines

de l’âme Première édition, du 15 au 17 mars au Manège, à Chambéry. www.forum-ame.com

> Congrès ESPU Société Européenne d’Urologie Pédiatrique, du 24 au 27 avril au Centre des Congrès de Lyon. www.espu.org

> Go Healthy

4e édition, les 21 et 22 mars au Polydome de Clermont-Ferrand. www.assises-vieillissement.com

DÉMOGRAPHIE

LES FEMMES FONT DE LA RÉSISTANCE En Auvergne-Rhône-Alpes, on compte plus de naissances de garçons que de naissances de filles (105 contre 100), selon une étude de l’Insee. Les femmes, pourtant, sont plus nombreuses que les hommes : 4,1 millions, contre 3,9 millions. La raison de cette inversion ? Une surmortalité plus élevée des jeunes hommes avant 25 ans (accidents, suicides) et une longévité plus élevée chez les femmes (85,7 ans, contre 80,3 pour les hommes).

12 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

> Courir POUR ELLES Course solidaire en faveur de la lutte contre le cancer, le 19 mai au Parc de Parilly, à Lyon. www.courirpourelles.com

> Printemps du Thermalisme en Auvergne

Salon des allergies alimentaires et des produits sains, du 3 au 5 mai, Lyon Eurexpo. www.gohealthy.fr

En mai et juin dans les stations thermales d’Auvergne. www.auvergne-thermale.com

> Salon Bien-être,

Au profit du Centre Léon-Bérard, 22 mai à la Cimenterie Éphémère, Lyon.

Médecine douce et Thalasso > Assises Nationales du Vieillissement

des Congrès de Lyon. www.ese-hormones.org

Du 3 au 5 mai à Lyon Eurexpo. www.salon-medecinedouce.com

> Congrès Européen

d’Endocrinologie Du 16 au 21 mai, au Centre

> La Folle Soirée Santé

> Journée de la Santé 4e édition, 12 juin au Cinéma Pathé Bellecour, Lyon. www.lesjourneesdelasante.fr

PROJET

UN HÔPITAL PLUS DOUX ET HUMAIN

ngagé dans un chantier de modernisation pharaonique, l’hôpital Nord-Ouest à Villefranche-sur-Saône aura totalement changé de look à l’horizon 2020. L’objectif de cette restructuration globale estimée à

E

50 millions d’euros ? Donner une autre image de l’hôpital en apportant humanité et douceur dans les lieux, démarche dont les premiers effets seront visibles dès cet été avec la livraison du nouveau hall de l’établissement.

© PHOTOS : HNO - PRESSE.

À L’AGENDA

news


LauMa communication - Boehringer IngelheimFrance S.A.S - 19-0151 02/2019 • Crédit photo Irina Schmidt

Value through Innovation*

Il nous reste tant à écrire Qu’il s’agisse de santé humaine ou animale, de médicaments, de vaccins, de produits biopharmaceutiques, d’engagements sociétaux, les défis sont toujours plus nombreux à relever. Pour nous, les collaborateurs de Boehringer Ingelheim en France, répartis sur nos sites industriels, tertiaires ou R&D, il est de notre responsabilité d’apporter des réponses concrètes, avec vous et pour tous, comme nous le faisons avec passion depuis plus de 130 ans au sein d’une entreprise familiale et indépendante, devenue un acteur de taille mondiale en santé. Il nous reste tant à écrire, découvrir, partager et apporter pour créer de la valeur par l’innovation. N’hésitez pas, venez à notre rencontre.

www.boehringer-ingelheim.fr www.makingmorehealth.org

@BoehringerFR

*Créer de la valeur par l’innovation


MAG

La télémédecine, remède miracle aux déserts médicaux ? Pierre angulaire de la réforme de notre système de santé, la consultation à distance semble convaincre tous ceux qui l’ont essayée, patients comme médecins. Le point sur une pratique qui fait déjà ses preuves dans les territoires les plus isolés. a révolution, dans les cabinets médicaux, a commencé le 15 septembre 2018. Le jour où la loi autour de la téléconsultation est entrée en vigueur, intégrant l’acte à distance dans le parcours de soin et autorisant son remboursement par la Sécurité Sociale. Depuis cette annonce, une multitude de plateformes de téléconsultation se sont ouvertes un peu partout en France, à l’initiative d’organismes agréés, de professionnels de santé ou d’opérateurs privés. Mais les débuts sont timides, malgré l’ambition du gouvernement de favoriser 500 000 actes à distance en 2019, et jusqu’à 1,3 million en 2021. Pour y parvenir, il faudra expliquer, convaincre, surveiller les nouveaux marchands d’e-santé et lever quelques réticences liées à la crainte d’une médecine low-cost et déshumanisée.

L

LES

5

ACTES DE LA TÉLÉMEDECINE

l LA TÉLÉCONSULTATION : échange à distance entre le médecin et le patient l LA TÉLÉEXPERTISE : échange à distance entre professionnels de santé, pour collecter un avis auprès de compétences extérieures l LA TÉLÉSURVEILLANCE : interprétation à distance de données fournies par le patient ou par un autre professionnel de santé l LA TÉLÉASSISTANCE : assistance à distance d’un autre professionnel de santé l LA RÉPONSE MÉDICALE : dans le cadre de la régulation médicale (centres 15)

14 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

routes de montagne pour venir consulter à Valence », illustre ainsi le docteur Eric Fonta, co-fondateur de la plateforme MEDVU. Une connexion internet, une webcam ou un smartphone, et le contact est établi en quelques clics, pour un acte à distance spécifique (voir ci-contre) et au coût similaire à une consultation physique. « La téléconsultation ne remplace pas le rendez-vous en cabinet, mais elle le complète. Elle permet de garder un lien étroit

© PHOTO : ANDREY POPOV/SHUTTERSTOCK.

UN DIAGNOSTIC EN QUELQUES CLICS ? En réalité, 45 % des Français « ne savent pas précisément en quoi consiste » la téléconsultation, selon un sondage Carte Blanche publié en décembre par la Société Française de Télémédecine, et « seulement 17,7 % en ont une connaissance précise ». L’enjeu, pourtant, est primordial. Au-delà de l’avancée technologique, la télémédecine, et incidemment la téléconsultation, offre une réponse réelle au phénomène de désertification médicale, là où l’arrivée du haut débit le permet. « Certains de mes patients résident dans le Vercors. Ils font une soixantaine de kilomètres de


LA TÉLÉCONSULTATION

EN CHIFFRES

2 MILLIONS

les

ns médica consultatio Nombre de France. en ur jo par

1,3 MILLION ance par an actes à dist Nombre d’ d’ici 2021. s gé envisa

mode d’emploi 1 COMMENT ÇA MARCHE ? La connexion s’opère sur la plate-forme de téléconsultation à laquelle adhère le médecin traitant ou le spécialiste (ophtalmologue, gynécologue, psychiatre…) Celui-ci adresse un mail à son patient, qui n’a plus qu’à cliquer sur un lien vidéo pour accéder au site sécurisé, via son ordinateur (muni d’une webcam) ou son smartphone. Il est donc essentiel d’avoir une bonne connexion internet.

2 POUR QUELS ACTES MÉDICAUX ? > Suivi de routine en cas de maladies chroniques > Renouvellement d’ordonnances (par e-mail) > Réponse à des questions simples de santé > Suivi médical en Ehpad

3 QUEL REMBOURSEMENT ? tout en gagnant un temps précieux : au lieu de recevoir quatre fois par an mes patients atteints de maladies chroniques, je ne les reçois plus qu’une à deux fois », ajoute le médecin drômois, dont l’agenda s’en trouve considérablement allégé.

© PHOTO : D.R.

UN USAGE STRICTEMENT ENCADRÉ Selon l’étude précitée, 51,9 % des Français seraient ouverts à un acte à distance. Ce qui est plutôt encourageant, mais qui laisse encore de nombreux indécis, très attachés à la relation directe avec leur médecin, sur le bord de la route numérique. La téléconsultation, pourtant, est particulièrement bien encadrée : « pour être remboursée, il faut qu’elle s’inscrive dans le parcours de soins, qu’elle soit à l’initiative du médecin traitant et précédée et suivie par des consultations physiques », explique-t-on au GCS SARA, le bras opérationnel de l’Agence Régionale de la Santé pour le développement de la e-santé en Auvergne-Rhône-Alpes. L’organisme, qui accompagne les opérateurs privés qui le souhaitent, a développé sa propre plateforme de téléconsultation, MonSisra, accessible gratuitement. Selon son directeur, Bertrand Pellet, « le service a ouvert fin décembre, et 175 consultations ont déjà été recensées en janvier. Un chiffre mensuel que l’on peut raisonnablement multiplier par dix d’ici la fin de l’année ». Le déclic du clic tarde un peu, mais la médecine du futur est bel et bien en marche. n PHILIPPE FRIEH

Le remboursement d’une téléconsultation est similaire à celui d’une consultation directe, soit entre 25 et 70 € (selon la spécialité et la convention du médecin). La part Assurance Maladie (70 %) et mutuelle (30 %) est également la même. Pour être remboursée, la téléconsultation doit obligatoirement s’inscrire dans le parcours de soins du patient, qui ne s’acquitte que de l’abonnement à la plateforme lorsque celle-ci n’est pas gratuite. Certaines complémentaires santé proposent de rembourser cet abonnement.

4 ET LES OPÉRATEURS PRIVÉS ? Ouvertes aux particuliers désireux d’obtenir un avis médical, certaines plateformes privées (Quare, Doctolib, Livi, MesDocteurs, HelloCare…) offrent aussi des consultations libres. La startup clermontoise Feelae propose ainsi sur son service Leah des rendezvous en cinq minutes avec des médecins généralistes, sans limite de temps, de 7 h à 23 h et 7 jours sur 7, pour… 19 € par appel. Lorsqu’elles sont réalisées hors du parcours de soins, les téléconsultations privées ne sont en revanche pas remboursées par la Cpam. Certaines de ces plateformes sont portées par des mutuelles, qui peuvent en proposer le remboursement.

PRINTEMPS 2019 /// MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /

15


NUTRITION

Obésité

Quand faut-il recourir à l’opération ? Alors que l’épidémie d’obésité progresse, la chirurgie bariatrique est dans certains cas l’ultime recours pour enrayer les ravages de la maladie. Les explications du Dr Vincent Frering, chirurgien digestif à Lyon. e nombre d’obèses a doublé dans le monde depuis 1980. Pourquoi ? L’obésité est un problème de pauvres dans les pays riches, et de riches dans les pays pauvres. La problématique est avant tout liée à notre rapport à l’alimentation. La « junk food » coûte moins cher et est plus facile à préparer qu’une cuisine à base de légumes frais. L’obésité progresse aussi car l’on bouge de moins en moins.

« ON ENTRE DANS L’OBÉSITÉ TRÈS TÔT, ET ON PEUT MÊME ÊTRE OBÈSE SANS S’EN DOUTER. »

Cette progression a-t-elle modifié le regard de la médecine sur l’obésité ? L’obésité a longtemps été l’un des parents pauvres de la médecine. Mais l’on sait aujourd’hui qu’il s’agit

d’une maladie mortelle, qui est la cause de 55 000 décès par an en France. La dernière étude de l’ObEpi met en lumière l’évolution dramatique de l’obésité, qui concerne 7 millions de Français. Aujourd’hui,

SURPOIDS OU OBÉSITÉ ?

Dr VINCENT FRERING, CHIRURGIEN DIGESTIF

IMC

Le surpoids et l’obésité se mesurent grâce à l’Indice de masse corporelle (IMC), qui correspond au poids divisé par le carré de la taille, exprimé en kg/m2. Selon l’OMS, un IMC égal ou supérieur à 25 kg/m2 correspond à un surpoids. L’obésité débute à partir d’un IMC égal ou supérieur à 30. On parle d’obésité morbide à partir d’un IMC supérieur à 40, de super obésité au dessus de 50 et de super super obésité au-delà d’un IMC de 60.

16 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

32 % de la population française est en surpoids, et 15 % est obèse. Quelles sont les étapes de l’obésité ? On entre dans l’obésité très tôt, et on peut même être obèse sans s’en douter. L’immense majorité des patients nous consultent d’abord pour des raisons esthétiques, poussés par le poids social. C’est là qu’ils se rendent compte que l’obésité est une véritable maladie, qui peut avoir d’innombrables conséquences : diabète, cirrhose du foie, arthrose, apnée du sommeil, cancers (utérus, colon, prostate…), troubles gynécologiques, infertilité….

© PHOTOS : PHILIPPE FRIEH - SHUTTERSTOCK.

L


TÉMOIGNAGE

Sylvain 39 ANS, LYON

> LA DÉCISION. « J’ai envisagé pour la première fois une opération lorsque mon médecin généraliste, que je consultais tous les six mois pour des problèmes d’hypertension, m’a alerté sur la mauvaise qualité de mes résultats. Il m’a demandé d’y réfléchir. Six mois plus tard, en septembre 2017, je suis allé voir le Dr Benchetrit, au Centre Péricaud à Lyon, pour voir si mon cas était adapté à une chirurgie, en l’occurrence une sleeve gastrectomie ».

> LA PRÉPARATION. « On ne décide pas d’une telle opération comme cela : il m’a questionné sur mes motivations, j’ai rencontré différents spécialistes (cardiologue, pneumologue…) Une fois le feu vert médical, il a fini de me convaincre en m’annonçant qu’un mois après mon opération, tous mes problèmes de santé (hypertension, douleurs articulaires, difficultés respiratoires) auraient disparu, ce qui a bien été le cas ».

> L’OPÉRATION. « J’ai été opéré en avril 2018. Le premier mois a été très difficile, car à la longue, on se lasse du bouillon ! Mais je n’ai jamais regretté. J’ai perdu 30 kilos, et aujourd’hui je revis. Je me suis remis au sport, sur le plan psychologique j’ai retrouvé une bonne image de moi. Si c’était à refaire, je le referai. Et je conseillerai l’opération ! »

© PHOTO : PHILIPPE FRIEH

> L’APRÈS. À quel stade l’excès de poids devient-il problématique pour la santé ? Plus l’indice de masse corporel augmente, plus le risque de complications augmente et fait diminuer l’espérance de vie. On arrive progressivement dans l’obésité morbide en multipliant notamment les

régimes. Les régimes restrictifs, à la mode aujourd’hui, ne servent à rien sur le long terme, car ils n’éliminent pas les cellules grasses. Une fois arrivé, assez rapidement, au poids espéré, on arrête de faire des efforts et l’on regrossit immédiatement, avec une prise de poids souvent plus importante. >>>

« J’arrive dans la phase la plus difficile : maintenir mon poids actuel. L’opération n’a rien de magique : les premiers mois, on mange moins et différemment, donc on perd très vite du poids. Mais on peut très vite reprendre les kilos perdus, sans activité physique et une alimentation plus équilibrée. Le taux d’échec est élevé, sans changement de comportement ».

PRINTEMPS 2019 /// MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /

17


NUTRITION

Chirurgie

>>> Avant d’envisager la chirurgie,

Des chercheurs américains auraient mis au point une pilule réduisant de 30 % le surplus de graisse. Vous y croyez ? Attention aux idées reçues, les pilules miracles n’existent pas ! Aucun médicament, à ma connaissance, ne fonctionne efficacement en matière de traitement de l’obésité. Il faut espérer qu’un jour, la thérapie génique parvienne à mettre au point quelque chose capable de tuer la cellule adipocytaire (la cellule grasse). Mais on ne sait pas encore le faire. Et le seul traitement efficace de l’obésité, aujourd’hui, est chirurgical. À quel moment peut-on envisager une intervention chirurgicale ? On propose une opération à des patients souffrant d’obésité depuis plus de cinq ans et pour lesquels les différentes tentatives de perte de poids suivies par des médecins ont échoué. L’Indice de masse corporelle (IMC) doit aussi être supérieur à 40, voire entre 35 et 40 en cas de complications pour la santé : hypertension, diabète ou encore apnée du sommeil.

quelle méthode choisir ? 40 000 personnes souffrant d’obésité sont opérées chaque année en France, selon l’une ou l’autre des différentes techniques de chirurgie bariatrique. Poche gastrique Sangle gastrique Estomac Duodénum

Poche gastrique

Estomac

Duodénum

Duodénum

Estomac Partie enlevée de l’estomac

Sangle de contrôle

L’ANNEAU GASTRIQUE

LA SLEEVE GASTRECTOMIE

LE BYPASS GASTRIQUE

L’intervention la plus classique, mais de moins en moins pratiquée en raison de son efficacité moindre.

Opération la plus courante et efficace en termes de perte de poids.

Méthode associant restriction gastrique et dérivation du tube digestif, souvent proposée en seconde intention.

LA TECHNIQUE : insertion chirurgicale d’un anneau réglable en silicone sur la partie haute de l’estomac.

+

Intervention LES réversible, rapide (en ambulatoire), perte escomptée de 50 à 70 % de l’excès de poids, risque opératoire très faible. Glissement LES possible de l’anneau, surveillance et suivi médical.

-

LA TECHNIQUE : ablation des deux tiers de l’estomac.

+

LES Perte de poids rapide (45 à 65 % de l’excès de poids), suivi médical léger, pas de réglage d’anneau ou de prise de vitamine. Effets LES secondaires (reflux gastrique, constipation), méthode irréversible, risque de fistules (4% des cas) et d’hémorragie digestive, reprise de poids à moyen terme.

-

n PROPOS RECUEILLIS PAR

Quels avantages et inconvénients ?

PHILIPPE FRIEH

LES

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE CET ARTICLE SUR WWW.RA-SANTE.COM

18 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

+ LES -

LA TECHNIQUE : réalisation d’un « court-circuit » entre l’estomac et l’intestin.

+

LES Perte rapide de 70 % de l’excès de poids. Effets LES secondaires (malaise hypoglycémique, constipation), risque de fistule (1 % des cas) et d’hémorragie digestive, méthode irréversible, prise de vitamine à vie, suivi médical lourd.

-

: perte de poids durable, réduction des affections liées à l’obésité, amélioration de la qualité de vie

: outre d’éventuelles complications, une intervention doit forcément être accompagnée d’un suivi psychologique et d’un changement comportemental en matière d’alimentation et d’activité physique pour être efficace.

© PHOTOS : BBK STUDION/SHUTTERSTOCK.

quels sont les moyens d’enrayer la prise de poids ? Un problème de poids doit être pris en charge, avec des objectifs réalisables : stopper la prise de poids, d’abord, puis étudier les moyens d’en perdre, en adaptant l’alimentation. C’est la vocation de nos équipes pluridisciplinaires, qui comprennent des nutritionnistes, des psychologues. Perdre un kilo par mois dans le confort, en étant bien, c’est parfait. Mais pour beaucoup, ce n’est pas assez rapide et souvent les gens se découragent.


« Après l’opération, devenir gourmet plutôt que gourmand »

gourmet gourmand

Médecin nutritionniste, le docteur Yann Matussière en dit plus sur le protocole alimentaire à respecter par les patients. ourquoi une chirurgie bariatrique exige-t-elle un accompagnement nutritionniste ? L’opération va permettre de réduire l’appétit du patient et de limiter les quantités ingérées. Elle nécessite une phase de préparation d’au moins six mois où le patient acquiert des connaissances sur cette chirurgie et commence à modifier ses comportements. Après l’opération, le patient a des difficultés à s’alimenter. Un protocole alimentaire est mis en place pour assurer ses besoins (principalement en protéines) et pour l’amener progressivement vers une alimentation normale.

P

Toutes les chirurgies bariatriques exigent-elles le même protocole post-opératoire ? Non. Le protocole est identique après une sleeve gastrectomie ou un bypass gastrique. Il comprend une alimentation liquide durant la première semaine post-opératoire, mixée les deuxième et troisième semaines, très tendre les deux semaines suivantes puis nor-

TÉMOIGNAGE

© PHOTO : PEXELS.

Aissata « Je suis sortie dès le lendemain de l’opération, une sleeve-gastrectomie. J’ai juste souffert de douleurs au niveau de l’abdomen. La première semaine, je n’ai rien pu avaler à part

male au bout de six semaines. Après la pose d’un anneau gastrique, le protocole est plus court. Le patient peut directement avoir une alimentation mixée la première semaine, puis très tendre les semaines 2 et 3, il reprend ensuite une alimentation normale. Quels sont les risques si on ne suit pas un tel protocole ? Si le patient mange trop solide ou trop vite, il risque d’être confronté à des complications post-opératoires immédiates comme le déplacement de l’anneau gastrique ou l’apparition de fistules dans la sleeve gastrectomie et le by pass gastrique. Quels sont les conseils pour bien « digérer » ce retour à domicile ? La plupart des patients ont tendance à manger très rapidement. Ils doivent apprendre à changer leurs habitudes alimentaires, apprendre à manger lentement, avec

quelques cuillères à soupe de liquide non sucré. J’ai réappris à manger la deuxième semaine avec des aliments très liquides, essentiellement des yaourts et des soupes. La troisième semaine, j’ai pu commencer à avaler des produits mixés, purées de légumes ou plats préparés post-opératoires. J’ai pu manger presque normalement à partir de la quatrième semaine.

des temps de pause entre chaque bouchée pour limiter les effets indésirables. Il faut organiser un temps du repas et garder la notion de plaisir à table qui est essentielle. Cela signifie qu’il faut des aliments diversifiés avec du goût, des saveurs, que le patient devienne gourmet plutôt que gourmand… n PROPOS RECUEILLIS PAR

PASCAL AUCLAIR

Pour éviter des complications, il faut vraiment suivre scrupuleusement le protocole. Il faut apprendre à prendre son temps à table, mâcher lentement et réserver au minimum 30 minutes par repas. Avec une alimentation adaptée, l’arrêt des chewing-gums et des boissons gazeuses et un peu de sport, je suis passé de 99 à 71 kilos en cinq mois. »

PRINTEMPS 2019 /// MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /

19


PARENTS

Comment optimiser ses chances d’avoir un bébé

IL FAUT AVOIR DES RAPPORTS TOUS LES JOURS FAUX En théorie, tous les deuxtrois jours serait suffisant, car le spermatozoïde a une durée de vie de plusieurs jours. L’idéal est de ne pas se fixer d’impératifs : il faut avoir des rapports lorsque l’on en a envie, car cela multiplie les chances de réussite !

Vrai ou faux ? Alimentation, hygiène de vie, date des rapports... Face aux idées reçues, le Pr Pascale Hoffmann, gynécologue obstétricienne à Grenoble, démêle le vrai du faux.

IL FAUT CONTINUER À FAIRE DU SPORT VRAI Il ne faut pas changer son mode de vie. En revanche, faire du sport demande d’avoir des apports suffisants en termes de sommeil et d’alimentation pour ne pas tomber en dette énergétique : si le corps est trop fatigué, cela aura un impact sur la fertilité.

n PAULINA JONQUÈRES D’ORIOLA

IL FAUT ARRÊTER LA PILULE PLUSIEURS MOIS AVANT UNE GROSSESSE

IL N’EXISTE PAS DE DATE DE PÉREMPTION POUR LES HOMMES

VRAI ET FAUX Il n’y a rien à attendre, l’ovulation viendra quand elle viendra ! En revanche, lorsque les règles ne reviennent pas au bout de 3 mois et qu’il n’y a pas de grossesse, il faut consulter.

FAUX Certes, les hommes produisent des spermatozoïdes toute leur vie, mais leurs cellules reproductrices vieillissent. À partir de 45 ans, on observe notamment une augmentation du risque d’anomalies chromosomiques.

IL FAUT CIBLER LES RAPPORTS JUSTE AVANT L’OVULATION

CAUTION SCIENTIFIQUE : PR PASCALE HOFFMANN, CHEFFE DU DÉPARTEMENT DE GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE ET D’ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION DU CHU DE GRENOBLE.

20 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

POUR LES FEMMES, UNE PREMIÈRE GROSSESSE AVANT 30 ANS EST L’IDÉAL VRAI À partir de 34 ans, la réserve ovarienne diminue, et avec elle le stock d’ovocytes. Et nos ovules ont de moins en moins de potentiel au fil des années. Cependant, pas de panique : l’âge moyen des premières grossesses ne cesse d’augmenter.

L’ALIMENTATION JOUE UN RÔLE DANS NOTRE FERTILITÉ VRAI On recommande les aliments à indice glycémique bas, les produits laitiers entiers et les oméga-3. Tout ce qui aura été consommé quatre mois avant le début de la grossesse va avoir un rôle, notamment sur l’implantation du placenta. Aussi, manger bio demeure l’idéal.

© PHOTO : ELNUR/SHUTTERSTOCK MARTIALRED/FOTOLIA.

VRAI ET FAUX Les rapports sont importants juste avant l’ovulation, mais les spermatozoïdes ne doivent pas non plus passer vingt jours embouteillés dans les voies excrétrices, car ils auront une moins bonne maturation et capacité de fécondation.


PARENTS

PRÉCOCES OU SURDOUÉS ?

Place aux philo-cognitifs ! Enfants ou adultes, on assimile leur différence de comportement à de la « précocité » ou du « haut potentiel ». Et s’ils étaient… philo-cognitifs ? eux psys et un neuroscientifique lyonnais viennent de publier un ouvrage intitulé Les philo-cognitifs : ils n’aiment que penser et penser autrement…. Objectif : mieux comprendre et donc mieux communiquer avec ces êtres qualifiés de précoces, à haut potentiel ou surdoués… Les explications de Fanny Nusbaum, co-auteur de l’ouvrage.

créatif mais sujet aux difficultés d’apprentissage et relationnelles, et le philo-laminaire, plus homogène mais enclin à l’anxiété et aux somatisations (NDLR : transformation des émotions en manifestations corporelles). Chacun doit se reconnaître afin d’assumer sa différence et en fasse une vraie force.

© PHOTO : PRESSE.

D

Pourquoi avoir choisi ce qualificatif de « philo-cognitifs » ? Parce que les notions de précocité, de haut potentiel ou d’enfant surdoué n’étaient pas satisfaisantes à nos yeux. Elles renvoyaient à des idées fausses ou très imprécises. Nous avons reçu de nombreuses demandes afin de trouver un terme adapté. Dire « précoce » sous-entend une avance intellectuelle, ce qui est absolument faux ! « Surdoué » implique un don de naissance et une notion de performance qui est loin de correspondre systématiquement à ces personnes. « Haut Potentiel » est très vague et suppose un potentiel qui n’est pas exploré. Nous n’avons pas cherché une locution sexy pour faire le buzz mais un terme qui colle à la réalité de ce phénomène. « Philo-cognitif » décrit ainsi des personnes qui aiment penser,

L’ouvrage, édité chez Odile Jacob, a été co-signé par Fanny Nusbaum, docteur en psychologie, Olivier Revol, pédopsychiatre, et Dominic SappeyMarinier, enseignant-chercheur en neurosciences.

pour lesquelles réfléchir sur tout et n’importe quoi est comme un besoin vital. Mais alors, qu’est-ce qui permet d’identifier le philo-cognitif ? Aujourd’hui, quand un enfant est différent, dans sa sensibilité, son humour ou son comportement, on met ça sur le compte de la « précocité ». Or les philo-cognitifs ne sont pas tous les mêmes. Ils ont des différences dans leur manière de penser et de réagir. Tout l’intérêt du livre consiste à faire le distinguo entre le philo-complexe,

Quelles sont vos prochaines pistes de réflexion ? L’ultra-cognition ! À savoir le « spécialiste » expert dans un domaine de la cognition. Ce peut-être un sportif de haut niveau, un artiste, un scientifique… Et vos prochaines études ? Les adultes philo-cognitifs ! Comprendre pourquoi à l’âge adulte, certains philo-cognitifs connaissent une adaptation professionnelle exceptionnelle alors que d’autres sont en manque d’épanouissement. Comme pour les enfants, cette étude porte sur 80 sujets. Les premiers résultats devraient être connus fin 2020. n PROPOS RECUEILLIS PAR

PASCAL AUCLAIR

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE CETTE INTERVIEW ET D’AUTRES SUJETS SUR LES ENFANTS PRÉCOCES SUR WWW.RA-SANTE.COM PRINTEMPS 2019 /// MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /

21


ade rend miraels is b a n n a to Le c s respira

Maladie du poumon Cancer cocité accrus) ) ublé t pré (risque e icules (risque do st te es Cancer d Lésions buccales laires Le cannab ascu cardio-v les troublesis favorise Troubles mes circulatoires psychiques Problè rtérite) Perturbation (a s de l’humeu r, dépression Délires, paran Angoisses oïa, hallucina tions (bad tr Psychoses (s ip) ch freine Troubles de izophrénie) Le cannabis ement la se xu (impuissance alité le développ ée ) rd ta re n o ti ra Matu ation tr n ce n co e Problèmes d s (attention, audition, ions diverse flexes…) at ér lt A vision, ré mémoire Pertes de la olaires Difficultés sc re familiale upu Isolement, co

Cannabis,

ce fléau sous-estimé

Alors que sa consommation se fait de plus en plus précoce, la communauté médicale continue d’alerter sur les effets du cannabis sur la santé et les dangers de sa banalisation. ool, le cannabis ? Devant les plants se dresse un véritable écran de fumée, opaque et trompeur… Le cannabis a beau être le psychotrope le plus consommé en France après l’alcool et le tabac, il véhicule une image moins négative que ces autres substances. La preuve ? Selon une idée reçue persistante, une cigarette serait plus nocive qu’un joint… qui contient pourtant bien plus de substances cancérigènes. Cette vision erronée, liée à la légitimité de son usage thérapeutique et à son image de drogue douce, alimente depuis des années le débat sur sa légalisation. En étouffant trop souvent la question cruciale de sa dépendance et, surtout, des effets réels de ce stupéfiant sur la santé mentale et physique, encore plus importants lorsque la consommation a débuté jeune. n ANTOINE AULAGNON

C

22 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

EN CHIFFRES

1er

À 16 ans, les Français sont les premiers consommateurs européens de cannabis.

41,6%

de jeunes Auverhônalpins ont déjà fumé du cannabis à 17 ans (39,1% en France).

8,2%

La part de consommateurs réguliers chez les jeunes Auverhônalpins de 17 ans (7,2% en France). Source : observatoire français des drogues et des toxicomanies.

Le cannabis, c’est quoi ? Espèce de chanvre originaire d’Asie, le cannabis est connu depuis le Néolithique pour ses vertus médicales. Introduit en Europe au XIXe siècle, son usage est encadré par la loi depuis la généralisation de sa consommation à des fins psychotropiques, popularisée dès les années 50 aux États-Unis. Considéré comme drogue douce, il est consommé sous forme d’huile, de résine ou d’herbe (la plus répandue aujourd’hui en France).

Et ailleurs ? Le 17 octobre 2018, le Canada fut le deuxième pays (après l’Uruguay en 2013) à autoriser la consommation de cannabis à des fins récréatives. Le gouvernement du Québec, depuis, vient de lancer une campagne de sensibilisation à destination des 15-17 ans : « Les jeunes sont plus vulnérables devant les risques réels que représente le cannabis ».

Où s’adresser ? Dans l’un des 400 Centres de soin, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) ou autres structures proposant des Consultations Jeunes Consommateurs gratuites et confidentielles. Infos + : www.droguesinfo-services.fr

CAUTION SCIENTIFIQUE : DR AURÉLIE BERGER-VERGIAT, DU SERVICE D’ADDICTOLOGIE DE L’HÔPITAL ÉDOUARDHERRIOT, LYON.

© PHOTO : ELDADCARIN, ARCADY/FOTOLIA.

ADOS


ENFANTS

POUR ou CONTRE

la tétine ?

Source de réconfort, la tétine n’est pas sans conséquences sur la dentition. Conseils d'expert.

POUR l La succion physiologique est une

fonction archaïque indispensable à la survie du nourrisson. À l’origine, elle est destinée à l’allaitement au sein. Quant à la tétine, elle répond à un autre besoin, celui de réconforter bébé en dehors des phases d’allaitement ou quand celui-ci est inexistant. l Elle permet aussi de rassurer les

parents qui se retrouvent parfois démunis devant les pleurs de leur enfant. Mieux vaut un parent serein qu’un parent trop stressé ! l La tétine présente l’avantage de

© PHOTOS : DINA-SHUTTERSTOCK - GOSPHOTODESIGN/FOTOLIA.

pouvoir être retirée, alors que le pouce, qui peut aussi générer des malformations, n’est pas contrôlable.

CONTRE l Utilisée à outrance, la tétine peut créer une forme de dépendance. Il est donc conseillé d’aider l’enfant à la stopper vers l’âge de 2 ou 3 ans, sans en faire un objet d’opposition. Pour cela, on tente de restreindre son accès aux seules périodes de sommeil ou en cas de gros chagrin. l Avant l’âge de 15 mois, 65% des effets de la tétine sont totalement réversibles, mais ils deviennent irrévocables après 4 ans. l La tétine peut provoquer des déformations, à commencer par une béance entre les dents du haut et du bas. La mâchoire supérieure va également avoir tendance à ne pas se développer, tandis que celle du bas va se déplacer latéralement. Enfin, l’autre problème majeur peut concerner la déglutition qui va demeurer infantile en raison de la présence de la tétine entre le palais et la langue. La langue va venir prendre appui sur les lèvres à cause de l’écartement des mâchoires, alors qu’elle devrait normalement prendre appui sur le palais.

n PAULINA JONQUÈRES D’ORIOLA

Quels traitements ? l Le premier consiste

à arrêter la tétine dès qu’une malformation est constatée. De ce fait, la béance se réduit. Retenez que l’entrée à l’école est un bon moment pour la mettre au placard. l Les vrais traitements

ne commencent qu’à l’âge de 6 ans. Il peut s’agir de la pose d’un appareil dentaire ou encore d’une rééducation avec l’orthophoniste afin d’apprendre à l’enfant à prendre conscience de sa langue et à bien la positionner.

À ne pas oublier : Une tétine... ça se lave, et ça se change régulièrement. En effet, des bactéries peuvent aisément s’y nicher, surtout lorsque les tétines sont trouées. Pensez-y !

Que penser des tétines physiologiques ? Les tétines dites « orthodontiques » ne sont qu’un outil marketing selon notre experte, un peu comme les yaourts lights ! Toutefois, s’il fallait choisir, sachez que les tétines molles sont moins dommageables, et encore plus si elles ne sont pas portées trop longtemps.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE CET ARTICLE SUR WWW.RA-SANTE.COM

CAUTION SCIENTIFIQUE : DR MARIE-HÉLÈNE PRÉVÉ,

SPÉCIALISTE EN ORTHODONTIE, MEMBRE DE LA FFO, GRENOBLE.

PRINTEMPS 2019 /// MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /

23


SEXUALITÉ

6

choses à savoir sur les

IST

En hausse chez les jeunes, les IST sont des infections sexuellement transmissibles, imputables à des bactéries, des virus ou des parasites. Décryptage.

Les jeunes sont touchés en priorité, le nombre d’infections à chlamydia et à gonocoque a été multiplié par trois au cours des dernières années chez les 1524 ans(1). Cette génération post années Sida a peu conscience des risques d’infections sexuelles. Le nombre de partenaires augmente, mais le port du préservatif est loin d’être systématique, surtout dans la durée.

+

ELLES SONT ASYMPTOMATIQUES

Les IST sont silencieuses, ne se manifestant par aucun symptôme. Le risque est de se croire à tort en

Les chlamydias, qu’est-ce que c’est ?

C’est une des IST les plus fréquentes et contagieuses. Elle est imputable à une bactérie qui provoque des infections dans l’appareil urogénital. Elle est susceptible de se propager à d’autres parties du corps comme les yeux ou les articulations. Elle se traite par un antibiotique à prendre conjointement avec son partenaire.

24 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

sécurité. Il est donc indispensable de se faire dépister après un rapport sans protection, ou en cas d’abandon du préservatif dans une relation stabilisée. Pour écarter tout danger, se faire dépister sur toutes les IST, VIH et hépatites inclus. Plus l’examen est précoce, plus l’éventuelle infection pourra être traitée efficacement.

ELLES SONT POTENTIELLEMENT GRAVES À terme, elles peuvent entraîner de lourdes conséquences : l’apparition de douleurs pelviennes chroniques, une fragilisation des muqueuses qui augmente le risque de contamination par le VIH/sida, voire un risque de stérilité, plus particulièrement, chez la femme.

ELLES PEUVENT ÊTRE PRÉVENUES Le port du préservatif masculin ou féminin constitue un rempart efficace. Il sera encore plus efficace combiné à un gel lubrifiant. La vaccination, quand elle existe, offre une protection à vie. Elle est efficace contre l’hépatite. Les jeunes-filles peuvent également se faire vacciner contre le papillomavirus (HPV) avant le commencement de leur vie sexuelle. Certains pays (Australie, Canada)

la préconisent pour tous les adolescents.

ELLES SE TRANSMETTENT SANS PÉNÉTRATION Les IST se transmettent lors de rapports sexuels avec pénétration, mais peuvent aussi se communiquer par les relations orales, voire de simples frottements intimes. Il en va ainsi du papillomavirus, des chlamydias, de l’herpès, de la gonorrhée et de la syphilis.

LES PRÉSERVATIFS SONT DÉSORMAIS REMBOURSÉS Pour encourager les jeunes à se protéger, l’Assurance maladie rembourse désormais à hauteur de 60 % les préservatifs masculins de la marque Eden vendus en pharmacie. Le reliquat peut être pris en charge par la mutuelle. Une condition : ils doivent être prescrits par un médecin ou une sagefemme pour être pris en charge. n FLORIANE MATTHIAS (1)

Source : Santé publique France, juillet 2018.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE CET ARTICLE SUR WWW.RA-SANTE.COM

CAUTION SCIENTIFIQUE : DR LAURENT COTTE, SERVICE DES MALADIES INFECTIEUSES ET TROPICALES HÔPITAL DE LA CROIX-ROUSSE - LYON.

© PHOTO : PHOTOGRAPHEE.EU/SHUTTERSTOCK.

ELLES SONT EN PLEINE RECRUDESCENCE


SEXUALITÉ

ENTRETIEN

la flamme

Comment entretenir au sein du couple ?

ne relation durable évolue-t-elle nécessairement de la passion vers la tendresse ? On lie souvent la tendresse à la désexualisation, mais ce n’est pas le cas. Au fil du temps, le rapport sexuel devient moins autocentré sur le plaisir personnel, pour entrer davantage dans le partage avec l’autre.

U

Alors que les séniors n’ont jamais autant divorcé, le psychiatre et sexologue lyonnais Gérard Ribes explique comment faire renaître le désir.

© PHOTOS : ERMOLAEV ALEXANDER/SHUTTERSTOCK - PRESSE.

Cela confère donc plus de force au couple ? La connaissance de l’autre renforce le sentiment de sécurité, à ne pas confondre avec celui d’enfermement. C’est une base à partir de laquelle on peut explorer de nouvelles dimensions de sa sexualité, sans peur du regard de son partenaire. L’avantage de vieillir est que l’on apprend à mieux se connaître, ce qui est souvent libérateur. Pour vieillir ensemble, il faut vieillir de la même façon ? Il est important d’avoir certains goûts en commun et une vision du monde à peu près compatible, mais cela ne signifie pas devenir identiques. Les couples qui grandissent ensemble sont ceux qui acceptent les différences de l’autre et se construisent avec. Ceux qui évoluent mal veulent à tout prix changer l’autre de manière à le moduler selon leurs désirs.

Quel est le moment le plus critique pour le couple ? Lorsque les enfants commencent à quitter la maison. Le couple peut avoir créé une certaine complicité dans sa parentalité, mais ne pas avoir entretenu sa dimension conjugale. Plus tard, la retraite peut exacerber les difficultés du couple. Le pire à ce moment-là, c’est d’être en permanence l’un sur l’autre. Il faut être un minimum séparés pour faire émerger le désir. Y a t-il des signes qui doivent alerter le couple ? Ne plus avoir la capacité de se dire les choses au fur et à mesure. L’accumulation de griefs est dangereuse. Pour cela, il est important d’exprimer les choses selon son ressenti, sans accuser l’autre. Quels seraient donc vos conseils ? De toujours être bienveillant avec l’autre car la souffrance est mutuelle. Et bien sûr d’entretenir la séduction en surprenant l’autre, et ce pas uniquement dans le registre sexuel. La plupart des couples que je reçois n’arrivent même plus à se toucher. Il faut donc déjà réapprendre à s’effleurer, se prendre la main, se faire des baisers. n PROPOS RECUEILLIS PAR

PAULINA JONQUÈRES D’ORIOLA

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE CET ARTICLE SUR WWW.RA-SANTE.COM

Je, tu, nous... Le couple, le sexe et l’amour Tel est le titre du dernier ouvrage du Dr Ribes (éditions In Press), écrit en collaboration avec le Dr Marie Veluire, gynécologue-obstétricienne et sexologue. Le livre relate les histoires intimes de huit couples afin de restituer au lecteur les grandes étapes de la vie à deux pour que chacun puisse y tirer ses propres enseignements.

PRINTEMPS 2019 /// MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /

25


DOSSIER

SÉNIORS Le «boom» des résid U

ne récente étude de l’INSEE indique ainsi qu’à l’horizon 2050, un tiers de la population française aura plus de 60 ans alors que les effectifs des plus de 85 ans seront multipliés par trois. Quant à l’espérance de vie, elle va passer de 75 à 84 ans chez les hommes, et de 86 à 91 ans chez les femmes. Bref, tous les

26 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

démographes sont unanimes. On va vivre de plus en plus vieux. Mais cet allongement de la durée de vie ne doit pas se faire au détriment de la qualité de vie. Un impératif parfaitement intégré par les professionnels de l’immobilier qui ont trouvé la parade : la résidence services séniors. Compromis idéal entre le maintien à domicile et l’Ehpad (Établissement d’hébergement pour per-

sonnes âgées dépendantes), ce concept a émergé en France dans les années 80. Mais moins réactifs que nos voisins anglo-saxons, les acteurs du marché hexagonal n’ont vraiment pris conscience du potentiel de cette offre innovante qu’au début des années 2000, motivés par un contexte fiscal favorable (voir ci-contre) et une conjoncture démographique porteuse. Résultat, depuis 2012, le nombre

© PHOTO : SENIORIALES.

Des logements confortables et sécurisés, un lien social maintenu, une multitude de services, une fiscalité attractive… Loin de l’image vieillissante de la maison de retraite, les résidences services séniors ont le vent en poupe en AuvergneRhône-Alpes, tant auprès des locataires que des investisseurs. Explications.


Une rentabilité alléchante, une fiscalité avantageuse Pour motiver les investisseurs, l’État a mis en place un dispositif fiscal attractif. Grâce au statut LMNP (Loueur en meublé non professionnel) et à la loi Censi-Bouvard, l’acquéreur d’un appartement dans une résidence séniors peut déduire de ses impôts 11% du prix d’acquisition et récupérer la TVA à 20 %. Outre cette « carotte fiscale », les investisseurs sont aussi séduits par une rentabilité attractive, avec un rendement annuel généralement compris entre 3,5 et 6 %. Le tout conjugué à une certaine tranquillité de gestion, l’exploitant s’occupant de la recherche des locataires et assurant une garantie de revenu, que le logement soit occupé ou non. Du confort et des services associés, la recette du succès des résidences services séniors, à l’instar du programme « Les Senioriales en Ville » à Bassens, livré en juin.

ences services « LE POTENTIEL DE CROISSANCE EST ÉVIDENT POUR LES RÉSIDENCES SÉNIORS QUI PERMETTENT DE COMBATTRE LE SENTIMENT DE SOLITUDE » JÉRÔME NAVARRE, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE COGEDIM CLUB

de ces résidences a pratiquement doublé, passant de 380 à près de 800 fin 2019 pour avoisiner le millier d'ici à fin 2021 selon une étude prospective de la société

Xerfi-Precepta. « Cela peut paraître beaucoup, mais imaginez qu’il y a 7 000 Ehpad en France. Et face à la demande, l’accès à ces Ehpad est de plus en plus restrictif, réservé aux personnes présentant une perte d’autonomie importante(1). Le potentiel de croissance est donc évident pour les résidences séniors qui permettent de combattre le sentiment de solitude et d’améliorer le quotidien des personnes fragilisées mais autonomes », explique Jérôme Navarre, directeur général de Cogedim Club. D’abord concentrés sur l’Île-deFrance et le littoral méditerranéen, ces programmes dédiés aux >>>

Des séniors… de plus en plus jeunes ! Selon le dernier Baromètre 55+ Cogedim Club réalisé par l’Ifop, les 55 ans et plus se sentent séniors de plus en plus tôt en France. En moyenne, les sondés estiment basculer dans la catégorie des séniors à 64 ans. Par ailleurs, loin des clichés de sédentarité et d’immobilisme, 21 % des séniors se voient déménager dans un nouveau logement dans les dix prochaines années. Principales motivations de ces candidats au mouvement, la recherche d’un meilleur cadre de vie (35 %), l’accès plus facile aux commerces, transports et services (29 %) et la proximité de la famille et des amis (26 %).

PRINTEMPS 2019 /// MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /

27


DOSSIER

loppés sur tout le territoire, et notamment en Auvergne-RhôneAlpes devenu un Eldorado pour les promoteurs de résidences séniors. « Sans surprise, les régions accueillant le plus grand nombre de personnes âgées de 75 à 84 ans (NDLR : classe d’âge la plus représentative des séniors « fragilisés » ou en risque de perte d’autonomie) et les plus fortement urbanisées sont celles qui recèlent le plus fort potentiel de développement du marché des résidences séniors, en l’occurrence Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et PACA », confirment les experts de Xerfi-Precepta. Selon les spécialistes du marché immobilier séniors, les Ehpad accueilleront à l’avenir surtout des personnes atteintes de maladies dégénératives comme Parkinson ou Alzheimer. Sachant que les séniors perdent leur autonomie

SOUVENT IMPLANTÉS À PROXIMITÉ DES COMMERCES ET DES TRANSPORTS, CES RÉSIDENCES MAINTIENNENT LE LIEN SOCIAL ET OFFRENT UNE SÉCURITÉ RENFORCÉE À LEURS OCCUPANTS.

et leur mobilité de plus en plus tard, il fallait donc trouver une alternative pour toutes ces personnes âgées certes autonomes mais moins « actives ». Les nouveaux logements séniors répondent à cette problématique. Souvent implantés à proximité des commerces et des transports

en commun, ils maintiennent le lien social et offrent une sécurité renforcée à leurs occupants, tout en leur proposant de multiples services. Certains sont disponibles pour tous les résidents (réception du courrier, conciergerie, bibliothèque, infirmerie, salle de détente, piscine…), d’autres sont à la carte (coiffeur, restaurant…). Un bon compromis qui séduit de plus en plus d’aînés disposant des ressources suffisantes. De fait, le prix du confort a un coût parfois élevé. Heureusement, l’arrivée de nouveaux opérateurs et une concurrence de plus en plus vive ont tendance à orienter les tarifs à la baisse. Assurément, la résidence services séniors a de beaux jours devant elle… n PASCAL AUCLAIR (1)

L’âge moyen des personnes accueillies dans un établissement spécialisé dans la dépendance se situe aujourd’hui autour de 85 ans, contre 80 ans il y a vingt ans.

L'entrée de la Villa Beausoleil, dans l'Ouest lyonnais.

28 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

© PHOTOS : STEVA - PHOTOGRAPHEE.EU/SHUTTERSTOCK

>>> aînés se sont peu à peu déve-


DOSSIER

Du

neuf

Le confortable salon de la nouvelle résidence « Berthelot-Bord de Saône » ouverte en début d’année à Lyon.

pour

nos aînés !

En fort développement en Auvergne-Rhône-Alpes, le concept de la résidence services séniors attire les principaux acteurs du secteur, notamment dans les grandes agglomérations. Visite guidée des dernières réalisations. es règles d’or pour implanter une résidence séniors ? Un site en cœur de ville, une proximité des transports en commun et la présence de commerces de première nécessité sur un bassin de population d’au moins 100 000 habitants ». Avec ce précepte, Laurence Picano, directrice générale d’Ovelia Résidences Séniors, est parvenue à remplir en quelques mois Le Balcons de l’Horloge, un programme de 90 appartements réalisé sur la commune de Tassin-la-DemiLune, dans l’Ouest lyonnais. Dans un parc arboré, cette réhabilitation d’une ancienne maison de maître propose piscine intérieure chauffée, restaurant, médiathèque, bibliothèque, espace beauté… « La moyenne d’âge est de 83 ans. Tous les résidents sont autonomes », précise Laurence Picano, qui annonce la livraison d’une seconde résidence en Haute-Savoie. Après celle d’Annecy en 2016, elle ouvrira à Reignier-Ésery, aux portes d’Annemasse, en juin 2019. Pionnier, Domitys a inauguré son premier établissement en 2001 à La Rochelle. Depuis, le leader du marché en a ouvert plus de 80 autres, dont sept en AuvergneRhône-Alpes, affichant un taux d’occupation de… 98 % ! La prochaine sera commercialisée au Puy-enVelay en 2020. « La plupart de nos résidences disposent de 110 à 120 logements, avec 800 à 1 000 mètres carrés

«L

30 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

d’espaces de service. L’accès à ces espaces club est inclus dans le loyer, au même titre que l’ensemble des animations ou activités », explique Guillaume Lelong, directeur de la stratégie et du développement chez Domitys. « Le profil type ? 60 % de femmes, 15 % d’hommes et 25 % de couples âgés entre 75 et 80 ans, qui sont autonomes mais ne peuvent plus faire un kilomètre pour acheter une baguette. La plupart sont aussi en quête de lien social ». Pour former le personnel encadrant, le groupe a même été jusqu’à créer sa propre académie, >>> l’École Domitys, en 2012.

© PHOTOS : COGEDIM CLUB - OVELIA.

La piscine intérieure chauffée, l’un des points forts des Balcons de L’Horloge à Tassin, dans l’Ouest lyonnais.


DOSSIER UNE BLANCHISSERIE POUR DORMIR… DANS DE BEAUX DRAPS ! Après Chambéry (Savoie), Cogedim Club vient aussi d’inaugurer sa deuxième résidence séniors en Auvergne-Rhône-Alpes. Baptisée « Berthelot Bord de Rhône », dans le 7e arrondissement de Lyon, elle propose 93 appartements en location et 400 mètres carrés d’espaces communs. Prix du loyer : à partir de 1 190 €/mois incluant les charges et le pack services (téléassistance, téléphone, internet, tea-time et autres animations). La filiale Altarea Cogedim va renforcer sa présence sur la cité rhodanienne avec l’ouverture d’une deuxième résidence dans l’ancienne blanchisserie des Hospices Civils de Lyon, à la limite de Lyon 6e et de Villeurbanne. Une réhabilitation exemplaire où une centaine de logements pour séniors côtoieront jeunes actifs, familles et commerces. Groupe 100 % familial et indépendant, Steva-Villa Beausoleil a d’abord été exploitant-gestionnaire de maisons de retraite avant de devenir promoteur immobilier. « Cela nous permet de construire ainsi des établissements en cohérence avec nos projets de vie, en mettant l’humain et l’innovation au cœur de notre stratégie », explique Marion Muraire, directrice marketing et commercial de Steva-Villa Beausoleil. Aujourd’hui, sous la marque Villa Beausoleil, le groupe se développe avec un spectre très large, du résident autonome au sénior dépendant, en passant par des services de maintien à domicile. « Nous répondons ainsi à l’ensemble des besoins des personnes âgées », souligne Marion Muraire, qui se réjouit d’avoir ouvert il y a quelques mois la première résidence services Villa Beausoleil de la région à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or, dans la banlieue chic de Lyon. Nichée dans un écrin de verdure, cette imposante bâtisse abrite 138 appartements, du studio au T4. « Outre le cadre exceptionnel, cette nouvelle Villa Beausoleil propose une restauration assurée par un vrai chef et une présence d’auxiliaires de vie 7/7 et 24/24h pour un accompagnement optimisé des locataires », souligne Marion Muraire, qui confie que d’autres projets du même type sont en gestation dans « les zones à forte densité » de la région.

« ON PRÉFÈRE PASSER DES CONTRATS DE SERVICES AVEC DES PRESTATAIRES DU QUARTIER. CELA RENFORCE L'INTERACTIVITÉ, LE LIEN AVEC LES RÉSIDENTS. » BENJAMIN MISERY, DIRECTEUR GÉNÉRAL DES SENIORIALES

32 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

L’entrée de la Villa Beausoleil de Saint-Cyr-au-Mont d’Or dans le Rhône.

L’ancienne Blanchisserie Centrale de Lyon abritera bientôt une résidence séniors de dernière génération. Une réhabilitation exemplaire.

CIBLE PRIVILÉGIÉE, LES CENTRES-VILLES Acteur historique sur ce marché et deuxième opérateur national, le groupe Les Senioriales possède déjà sept sites en AuRA dans la Drôme, l’Ardèche, la Loire et le Rhône. Deux autres résidences sont en cours d’achèvement à Bassens (Savoie) et à Saint-Priest (Rhône), en attendant Aix-les-Bains (Savoie), ClermontFerrand (Puy-de-Dôme) et Charbonnières-les-Bains (Rhône) à l’horizon 2021. « À l’origine, Les Senioriales se sont développées en milieu rural et semi-rural en commercialisant des maisons de plain-pied. Aujourd’hui, on réalise surtout des résidences qui se démarquent avec moins de services intégrés, moins de parties communes. On préfère passer des contrats de services avec des prestataires du quartier. Cela renforce l’interactivité, le lien avec les résidents, tout en réduisant les loyers puisqu’on a moins de charges fixes », confie Benjamin Misery, directeur général des Senioriales. Après Villefranche-sur-Saône (Rhône), Bourg-enBresse (Ain), Lyon, Saint-Étienne (Loire) et Valence (Drôme), le groupe Les Jardins d’Arcadie va poursuivre son expansion en Auvergne-Rhône-Alpes avec toujours la même philosophie. « Des résidences implantées en hyper centre pour des séniors autonomes mais un peu fragilisés qui veulent souvent un appartement moins spacieux mais doté d’équipements adaptés à leur âge », explique François Salmon, directeur général des exploitations. Le produit type des Jardins d’Arcadie ? « Un T2 d’environ 45 mètres carrés avec une pièce principale et une chambre ». Le groupe s’est aussi spécialisé dans la réhabilitation de sites en désuétude. Après Chatel-Guyon (Puy-de-Dôme) mi-2020, une résidence sera ainsi ouverte en 2021 dans l’ancienne clinique de Savoie, en plein cœur d’Annemasse. Une autre verra le jour en 2022 dans une aile de l’Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. n PASCAL AUCLAIR

© PHOTOS : STEVA - COGEDIM CLUB.

>>>


lees 15 et 16 MARS LLyon y 8e Déécouvrez noos nouveaux ap ppartementss

PACK

LOGEMENT O CONN O ONNECTÉ

O ERT OFFE (1))

*

Rencontrons ons-nous nous sur place e: 101, rue de Montagny à LLY YON O 8e OUVERT DE 10H À 19H LES 15 ET 16 MARS

04 4 80 14 74 80

vinnci-immobilierr..com

*Découvrez le détail et les conditions de nos engagements Qualité et Délais pour votre résidence sur le site dédié : vinci-immobilier-44you.com. (1) Offre Pack Logement Connecté : pour toute signature d’unn contrat de réservation d’un lot du programme immobilier l’Écureuil du Parc (Oasis Parc) à Lyon 8e, effffeectuée entre le 15/03//2019 et le 16/03/2019 inclus, VINCI Immobilier offre, aux acquéreurs en ayant fait la demande l’installation gratuite du “Pack Logement Connecté“ comprenant : (i) le “Pack de démarrage“, avec une prise de courant “Control“ encastrée et connectée et une commande générale g sans fil, avec images prédéfinies ou personnalisables via l’application “Home + Control“ ; (ii) l’interrupteur filaire connecté sans fil “LEG GRAND DOOXIE CARRE“ blanc ou équivalent permettant de gérer la commande de chaque volet roulant du lot ; (iii) le thermoostat connecté pour piloter la chaudière ; installation d’une box internet et connexion internet à la charge de l’acquéreur. L’acceptation ou le reffus de l’Offre Pack Logement Connecté n’aura en aucun cas d’impact sur le prix d’achat du lot. Détails et conditions de l’Offre Pack P Logement Connecté disponibles sur simple demande ou en Espacee de Vente. Offre non cumulable avec toute autre offre en cours. **Connexxion Internet à la charge du résident (opérateur de son choix). VINCI IMMOBILIER PROMOTION - RCS NANTERRE B 339 788 3099 - SAS au capital de 4 938 000€ - SIRET 339 788 30900 385 - 59, rue Yves Kermen - 92100 Boulogne Billancourt. Document non contractuel. 02/2019. cardamone


DOSSIER

Ehpad : « Je ne me sentais plus

soignante » Dans J’ai rendu mon uniforme, une jeune infirmière ardéchoise raconte l’enfer des Ehpad, entre « soignants en burn-out et séniors en souffrance ». s’adapter au rythme des soignants. Mais les effectifs sont tellement minces, que l’on fait à leur place au lieu de les accompagner. On leur enlève cette dignité. Je ne supportais plus d’être dans un système plus comptable qu’humaniste.

M

Dans votre ouvrage, vous parlez d’usine d’abattage. Pourquoi ? Parce qu’il est difficile pour une infirmière en charge de 99 patients d’exercer son métier sans le bâcler. J’ai adressé ce courrier à la ministre de la Santé le 27 décembre 2017, après une succession de journées au cours desquelles j’ai couru contre la montre, délivré des soins à la chaîne en négligeant la relation humaine, jusqu’à commettre des erreurs mettant en danger les résidents… Peu à peu, j’en devenais délétère. Comme je l’ai écrit, j’étais

34 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

J’ai rendu mon uniforme, la vraie vie des Ehpad, soignants en burn-out, séniors en souffrance Éditions du Rocher – 14,90 €

stressée, donc stressante et à mon sens maltraitante. Je ne me sentais plus soignante, et j’ai craqué. Je n’ai pas eu d’autre choix que de quitter mon service et tourner la page. Est-ce selon vous une situation générale ? Je ne connais pas la situation dans le privé, mais je pense que la majorité des établissements publics fonctionnent ainsi, sans moyens ni management efficient pour améliorer les situations. Ce ne devrait pas être aux résidents, qui sont des personnes âgées et vulnérables, de

La situation a-t-elle évolué en un an ? Je ne crois pas. Mon alerte s’est inscrite dans un mouvement déjà émergeant et j’ai eu beaucoup de témoignages de soutien. Après, j’ai entendu des annonces vouées à améliorer les choses, pour redorer le métier, adapter les loyers des résidents… Mais ce dont on a besoin, c’est d’augmenter les salaires des personnels pour justifier, au moins, l’engagement qu’on leur demande, et surtout d’octroyer des moyens supplémentaires en termes d’effectifs. Avec une infirmière pour 30 résidents, un soignant pour 3 personnes, on pourra peut-être améliorer la place que l’on accorde au vieillissement dans notre pays. Mais je ne suis pas très optimiste, car les séniors coûtent malheureusement plus chers qu’ils ne rapportent… n PROPOS RECUEILLIS PAR

PHILIPPE FRIEH

© PHOTOS : SYDA PRODUCTIONS/SHUTTERSTOCK - PRESSE.

athilde Basset est infirmière. En poste dans un Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) en Ardèche, elle a lancé un cri d’alarme sur internet, au biais d’une lettre ouverte à la ministre de la Santé, avant de publier en janvier dernier un ouvrage dénonçant la dégradation inquiétante des conditions de vie et de travail dans les résidences publiques. Un témoignage qui interpelle, aussi, sur l’évolution de notre système de santé et, plus largement, sur l’attention réservée par notre société à la problématique du vieillissement.


PRÉVENTION

Hémorroïdes

Les clés pour résoudre la crise L’objectif est de stimuler le transit, première chose à faire pour soulager une crise d’hémorroïdes et éviter ses récidives. Les fibres sont de précieuses alliées, on en trouve dans les légumes et fruits à peau comestible comme les tomates, courgettes, aubergines, poivrons, kiwis et pruneaux etc., à consommer cuits de préférence. Ajouter aussi des céréales complètes à son assiette et boire deux litres (eau ou tisane) par jour permet de ramollir les selles. Une activité physique régulière participe à la régulation du transit. Quand on courre notamment, on active son intestin.

Accouchement, sport, constipation, un Français sur deux souffre à un moment ou un autre d’une crise hémorroïdaire. Le point sur les solutions qui font du bien.

Il est réservé aux hémorroïdes internes et pourra être préconisé si la douleur ou la gêne persistent en dépit des médicaments. Il vise non pas à supprimer les hémorroïdes mais à les fixer en position anatomique normale et à diminuer la vascularisation. Il existe plusieurs techniques tels la photo-coagulation par infrarouge, le laser, les ligatures élastiques ou la cryothérapie. Tous ces traitements sont effectués lors d’une simple consultation et ne nécessitent pas d’anesthésie ni d’hospitalisation.

JE ME FAIS OPÉRER

JE SOULAGE LA CRISE AVEC DES MÉDICAMENTS Les antalgiques (paracétamol ou anti-inflammatoires) vont calmer la douleur, les laxatifs traitent la constipation, les veinotoniques renforcent les parois des vaisseaux et les crèmes en application locale et out le monde en a. Les les suppositoires diminuent hémorroïdes sont des l’inflammation. Il est préférable vaisseaux sanguins situés de ne pas s’auto-médiquer, autour et à l’intérieur de l’anus. Ils surtout s’il s’agit d’une presont indolores dans la plupart des mière crise. On consulte cas, mais leur structure peut devenir d’abord un spécialiste pour pathologique, caractérisée par une poser un diagnostic préalable dilatation anormale. Les hémorroïdes car la gêne ou la douleur externes se manifestent par des sailpeuvent aussi résulter d’une lies autour de l’anus et causent démantumeur ou d’un abcès à traigeaisons, irritations et douleurs : la ter en urgence. L’origine des fameuse crise hémorroïdaire. Plus frésaignements doit aussi être quentes, les hémorroïdes internes, peuprécisée par le spécialiste. vent, elles, occasionner des saignements.

T

36 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

J’OPTE POUR UN TRAITEMENT INSTRUMENTAL

La chirurgie est généralement proposée en cas d’échec des traitements instrumentaux. Le proctologue dispose alors de toute une palette de techniques adaptées à chaque cas. La tendance actuelle est de proposer une ligature des artères hémorroïdaires sous contrôle doppler afin de réduire l’apport sanguin. Lorsque les hémorroïdes sont trop importantes, on préfèrera l’hémorroïdectomie. Lourde et radicale, cette technique vise à retirer les hémorroïdes internes et externes. L’intervention est douloureuse et nécessite des soins post-opératoires, ainsi qu’un arrêt de travail. n FLORIANE MATTHIAS

CAUTION SCIENTIFIQUE : DR MEUNIER, GASTRO-ENTÉROLOGUE À L'INFIRMERIE PROTESTANTE À LYON.

© PHOTO : NAPATSORN AUNGSIRICHINDR/SHUTTERSTOCK.

JE SOIGNE MON ASSIETTE


SOMMEIL

Comment VAINCRE

l’insomnie? Les troubles du sommeil ne sont pas une fatalité. Conseils de pro, pour retrouver de douces nuits et dormir de manière régulière.

vons-nous tous les mêmes besoins de sommeil ? Non. En moyenne, 60 % des adultes ont besoin de 7 à 8 heures de sommeil par nuit. Mais on va aussi trouver 20 % de petits dormeurs à trois ou quatre heures… et 20 % de gros dormeurs à 10 heures par nuit ! Voilà pourquoi il est important de connaître leur horloge biologique pour trouver le traitement adéquat.

L’activité physique est-elle un moyen de combattre l’insomnie ? Oui, si elle est régulière et si elle n’est pas pratiquée le soir, après 17 heures, car on élève la température corporelle. Une température élevée retarde le processus de l’endormissement. Gare aussi à ne pas manger lourd le soir, sous peine d’allonger l’endormissement, car, là encore, on élève la température corporelle.

Lire un livre ou regarder un écran favorise-t-il le sommeil ? C’est effectivement un moyen, comme d’autres activités calmes, à condition de ne pas lire ou regarder la télé dans le lit. Il doit y avoir un temps de détente et de repos avant d’aller se coucher, pour permettre au cerveau de lâcher prise. Idem lorsque l’on se lève la nuit et que l’on souffre d’éveils précoces. Il faut sortir de son lit et trouver une activité calme, en attendant que le sommeil revienne.

Quelle est la bonne température pour favoriser l’endormissement ? Autour de 18°C, afin de faciliter la baisse de la température corporelle. Une chambre fraîche et peu bruyante ne peut que favoriser le sommeil, que l’on soit insomniaque ou non.

On dit pourtant qu’il est bon de s’endormir sur un livre ou un écran ? Oui, mais pas pour les insomniaques ! En plus, je déconseille fortement la télé dans la chambre car l’écran stimule le cerveau et se révèle un ennemi du sommeil. Et je ne parle pas des écrans d’ordinateurs et autres jeux vidéo, à proscrire en priorité.

n PROPOS RECUEILLIS PAR PASCAL AUCLAIR

© PHOTO : PRESSE.

A

Un dernier conseil pour tous ceux qui souffrent d’insomnie ? Prenez soin de vous, favorisez un environnement propice au repos et aidez votre cerveau à lâcher prise pourquoi pas en méditant… RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE CET ARTICLE SUR WWW.RA-SANTE.COM

CAUTION SCIENTIFIQUE : DR SOPHIE CESPUGLIO-GEHIN, NEUROLOGUE À LA CLINIQUE DU PARC À LYON, SPÉCIALISTE DES TROUBLES DU SOMMEIL .

Le manque de sommeil néfaste pour notre ADN ? Le sommeil joue un rôle prépondérant pour notre santé, comme le confirme une étude publiée dans la revue Anaesthesia menée par des chercheurs de l’université de Hong Kong. Conduite auprès de médecins travaillant de jour ou de nuit, elle a démontré que les sujets régulièrement privés de sommeil avaient davantage de cassures dans leur ADN, et que la réparation de ces cassures était aussi plus lente. Une piste qui pourrait expliquer pourquoi le manque de sommeil peut conduire à des risques accrus de développer une maladie cardiovasculaire ou un cancer.

PRINTEMPS 2019 /// MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /

37


COACHING

Un

ventre plat

pour le printemps !

n ne perd pas de poids uniquement où on le souhaite. Néanmoins, une bonne alimentation (des aliments pauvres en graisse et riches en fibres) associée à des exercices activités comme la course ou la marche rapide, par exemple, va vous aider à brûler un maximum de calories et, donc, à retrouver notamment un ventre plat. Certains exercices ciblés permettent toutefois d’optimiser vos efforts et de renforcer votre ceinture abdominale. Comment ? En musclant le transverse, le plus profond des abdominaux, qui assure par sa tonicité l'essentiel de l’effort de maintien des viscères et évite d’avoir un ventre gonflé. Une gaine naturelle, en somme, qui aide à avoir un ventre plat. n

O

Wilfried Boberiether, chef des sports.

38 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

EXERCICE N°1

LE STOMACH VACUUM POSITION : à plat dos sur une surface souple, jambes pliées et pieds au sol. Bras étendus, avec les paumes orientées vers le ciel, les épaules relâchées, le dos droit avec effacement des cambrures cervicales et lombaires. L’EXERCICE : on inspire au maximum en gonflant le ventre. On expire le plus lentement possible en plaquant intensément dos et lombaires au sol. Le souffle est profond, fait reculer le nombril en le rapprochant des vertèbres lombaires. Le ventre est ainsi progressivement rentré. Il faut conserver le ventre rentré le plus longtemps et le plus loin possible (comme on le fait pour fermer un pantalon trop serré). La nuque doit rester relâchée sans cambrure cervicale, ainsi que tout le plancher pelvien. Cet exercice va permettre d’aplatir le ventre tout en soulageant le dos, et favoriser le transit.

EXERCICE N°2

LE GAINAGE ABDOMINAL POSITION : mettez-vous en appui sur les coudes et les genoux. Les coudes sont alignés avec les épaules. Les genoux sont écartés de la largeur des hanches. Rentrez le nombril en direction de la colonne et gardez le dos plat, en rentrant légèrement le menton pour allonger la nuque. L’EXERCICE : contractez fermement vos abdominaux et adoptez une respiration « haletante » pour maintenir la posture.

EXERCICE N°3

LES ABDOS OBLIQUES POSITION : couché sur le dos, les mains sont au niveau des oreilles ou à la nuque, la jambe droite est repliée et le pied gauche est calé sur le genou droit. L’EXERCICE : on soulève tête, épaules et haut du dos, en décollant les omoplates. Le coude droit se dirige vers le genou gauche (pensez à souffler), puis on revient à la position initiale en inspirant. On exécute la série toujours du même côté pour toutes les répétitions ; puis on change de côté. Le travail des obliques va aider à affiner la taille.

© PHOTO : DMITRIJS MIHEJEVS SHUTTERSTOCK.

Les beaux jours reviennent, et avec eux l’envie de prendre soin de sa silhouette. Au Spa Lyon Plage, à l’Hôtel Lyon Métropole, Wilfried Boberiether vous propose trois exercices simples à réaliser pour retrouver la ligne.


NUTRITION

La recette légère du chef Grégory Cuilleron Rouleaux de printemps saumon-houmous et sa petite salade

PLAT 4 PERSONNES PRÉPARATION : 25 MIN

ROULEAUX DE PRINTEMPS l 4 feuilles ou fines galettes de riz l 4 cuillères à soupe d’houmous l 1 orange l 1 belle poignée de roquette l 100 g de saumon fumé l Un quart d’oignon rouge

SALADE l 2 pamplemousses roses l Un quart de bulbe de fenouil l 2 cuillères à soupe

d’huile de sésame l 1 cuillère à soupe de graines

de sésame torréfiées

ASTUCE :

© PHOTOS : MARIELYS LORTHIOS - PRESSE.

Si vous souhaitez préparer votre purée de pois chiches vous-même, mixez des pois chiches cuits avec un trait de jus de citron et 2 cuillères à café d’huile de sésame.

Préparez la salade. Levez les suprêmes des pamplemousses. Réservez. Émincez très finement, si possible à la mandoline, le fenouil et réservez dans un bol d’eau afin qu’il ne noircisse pas.

MONTEZ LES ROULEAUX DE PRINTEMPS : Munissez-vous d’un torchon humidifié et étalez-le sur votre plan de travail. Remplissez un grand saladier d’eau tiède. Trempez une feuille de riz et posezla sur le torchon. Déposez au centre, mais vers le bas de la feuille, 1 cuillère

à soupe d’houmous. Disposez dessus 2 ou 3 zestes d’une orange, 10 feuilles de roquette, 25 g de saumon et quelques rondelles fines d’oignon rouge. Recouvrez la préparation avec la base de la feuille (la plus proche de vous), puis rabattez les deux côtés de la feuille pour que ceux-ci s’effleurent ; roulez alors complètement le rouleau de printemps. Procédez de même pour les autres rouleaux. Mélangez les suprêmes de pamplemousses, le fenouil, l’huile et les graines de sésame. Dressez la salade et le rouleau de printemps harmonieusement.

Révélé au grand public dans l’émission culinaire Top Chef, Grégory Cuilleron ne fait pas seulement le bonheur des habitués de ses deux restaurants : Le Cinq Mains, dans le Vieux-Lyon, et Le Comptoir Cécil, qui vient d’ouvrir dans la Presqu’Île lyonnaise. Le chef lyonnais, très attaché à partager sa passion, porte le flambeau d’une cuisine résolument démocratisée. Il intervient notamment dans les écoles et multiplie les ouvrages ludiques, de Bluffez vos enfants (2014) à Qu’est ce qu’on mange ce soir (aux éditions Hachettes Cuisine), paru à l’automne et dont est issu la recette ci-dessus.

PRINTEMPS 2019 /// MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /

39


BEAUTÉ

éc la ta nt ! e r i r u so

Afficher un

Terne, votre sourire ? Avec le temps, les dents ont tendance à jaunir et se tâcher. Quelques astuces simples pour les rendre blanches et lumineuses. e vin, le café, le thé, les fruits rouges, les sodas et même la sauce tomate… : de nombreuses boissons et aliments ternissent nos dents jour après jour.

L

COMMENT PRÉVENIR CE JAUNISSEMENT ? En se lavant les dents après CHAQUE repas, goûter inclus. Les bactéries à l’origine du tartre et de la plaque dentaire se nourrissent en effet des résidus alimentaires présents sur les dents et les gencives. Cette discipline difficile au début peut heureusement vite devenir une habitude. Idéalement, on limitera aussi la consommation de tabac, de sucre et le grignotage.

LE COUP DE POUCE DES ALLIÉS BLANCHEUR Le bicarbonate de soude composé de cristaux a une action abrasive douce, il polit l’émail des dents et contribue à éliminer les taches. On peut l’appliquer directement sur la brosse à dents. Il se dissout en particules microscopiques dans l’eau et pénètre dans des zones de l’émail difficilement accessibles. À renouveler tous les dix jours

À savoir...

GE AU TOP POUR UN BROSSA ifrice au fluor nt de un e > On utilis nt de s sèche sur une brosse à brosse souple e un it > On chois ent rotatif sans > On suit un mouves, m ni les gencives forcer sur les dent trois minutes nt > On brosse dura r un fil dentaire pa te plè m > On co

en frottant doucement. On peut aussi lui associer une dizaine de gouttes de citron, il contient de l’acide citrique qui aide à lutter contre le tartre. Autre allié ? Le charbon végétal disponible en pharmacie. Il suffit de saupoudrer sa brosse à dents avec quelques grammes sans ajou-

ter de dentifrice. L’opération est à renouveler deux fois par semaine maximum.

ET LE BLANCHIMENT ? Il va apporter un nouvel éclat au sourire, particulièrement si les dents présentent des tâches ou commencent à ternir avec l’âge. Le traitement permet généralement d’éclaircir de deux ou trois teintes avec des résultats visibles en deux semaines. On applique un gel à base de peroxyde sur la surface de la dent. Cet agent blanchissant va attaquer les molécules foncées accumulées sur l’émail des dents et la dentine. Le blanchiment pouvant présenter des risques notamment en cas d’hypersensibilité dentaire, il est préférable de le faire sous la supervision d’un dentiste. Par ailleurs, les chirurgiens-dentistes disposent de gels beaucoup plus concentrés que ceux du commerce. Le bémol, les effets du blanchiment s’estompent avec le temps, au bout de deux ans environ si vous avez une bonne hygiène. n FLORIANE MATTHIAS

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ

CAUTION SCIENTIFIQUE : DR MORGANE PELLETIER, CHIRURGIENDENTISTE À ANDANCE, ARDÈCHE.

40 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

© PHOTO : NENETUS/FOTOLIA.

DE CET ARTICLE SUR WWW.RA-SANTE.COM


RADIOLOGIE

Scanner, IRM, écho, radio…

c’est quoi

la différence ? Depuis l’invention du rayon X, à la fin du XIXe siècle, l’imagerie médicale a vu l’apparition de nouvelles techniques de diagnostic et de dépistage. Comment ? Pour quoi ? Petit lexique pour les nuls… LA RADIOGRAPHIE

L’IRM

L’ÉCHOGRAPHIE

LE PRINCIPE

LE PRINCIPE

LE PRINCIPE

LE PRINCIPE

Des rayons X traversent le corps afin de réaliser une impression sur un film plus ou moins noirci en fonction des zones radiographiées (os en blanc, organes en gris, air en noir).

Des rayons X circulent autour du patient – couché dans une sorte de tube – pour fournir des images en coupes 2D, voire en 3D. Permet une analyse fine des contours (résolution spatiale).

Analyser une zone du corps selon sa teneur en eau, son oxygénation, sa vascularisation, son métabolisme en plaçant le sujet dans un puissant champ magnétique.

Une sonde envoie un faisceau d’ultrasons qui traversent les tissus et sont restitués sous forme d’écho-ultrasonore transformé en images allant du blanc (os) au noir (liquide).

POUR QUOI FAIRE ? Obtenir une analyse fine des tissus et visualiser des détails invisibles avec les autres techniques d’imagerie médicale, notamment dans certains « tissus mous » (cerveau, foie, cœur, muscles, sein…).

POUR QUOI FAIRE ? Suivre une grossesse, étudier un organe ou des vaisseaux, détecter une tumeur, analyser de façon dynamique les muscles, tendons, ligaments, nerfs et contours articulaire, effectuer un geste diagnostique (biopsie) ou thérapeutique (infiltration).

POUR QUOI FAIRE ? Étudier l’état de votre squelette et de certains organes (poumons, abdomen, seins…), rechercher des lésions osseuses traumatiques, des altérations et usures articulaire, apprécier la posture et les déformations rachidienne… DURÉE Quelques secondes.

© PHOTO : ELNUR/SHUTTERSTOCK.

LE SCANNER (OU TOMODENSITOMÈTRE)

REMARQUE Les doses utilisées en imagerie médicale ne sont aucunement nuisibles. L’utilisation des rayons X peut provoquer des effets secondaires en cas d’exposition prolongée et répétée mais son usage est réglementé et surveillé.

POUR QUOI FAIRE ? Dépistage et surveillance des cancers thoraciques et abdomino-pelviens, recherche de lésions traumatiques, analyse des vaisseaux (angioscanner) et du cartilage (arthroscanner), geste diagnostique (biopsie) ou thérapeutique (infiltration). DURÉE 15 à 30 mn. REMARQUE Pour certains scanners, un produit de contraste iodé est injecté par voie veineuse (angioscanner) ou articulaire (arthroscanner) avant l’examen.

DURÉE Entre 15 mn à 45 mn. REMARQUE À la différence des rayons X, les ondes magnétiques n’ont aucun caractère nocif. L’IRM peut donc être réalisée à répétition sans risque. Dans certains cas, un produit de contraste est injecté par voie veineuse (angio-IRM) ou articulaire (arthro-IRM).

DURÉE 15 à 30 mn. REMARQUE Examen non irradiant et indolore.

n JEAN-CLAUDE BOYER

CAUTION SCIENTIFIQUE : DR JULIEN BORNE (CENTRE CRÉQUI)

PRINTEMPS 2019 /// MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /

41


PSYCHO

?

QUE RÉVÈLENT NOS Convaincu que nos songes nocturnes sont des messages émanant de notre inconscient, l’onirologue Tristan-Frédéric Moir décrypte pour nous six symboles récurrents.

RÊVES LA MAISON

peut avoir deux fonctions. La première, s’il s’agit d’une maison d’enfance, nous ramène à ce que nous étions, à ce qui s’est joué à cette époque. Le plus souvent, la maison est le reflet de notre psychisme et de ses dimensions intérieures. Plus la maison est grande, plus elle a de potentiel.

L’ESCALIER

LA RENCONTRE AMOUREUSE ou l’échange de gestes érotiques et amoureux avec l’autre sexe, signifie que nous sommes en phase avec notre pôle opposé, car le psychanalyste considère que chacun de nous possède une part de féminin et de masculin. En revanche, les rêves réellement sexuels avec une notion de pénétration seraient davantage des rêves de compensation.

À SAVOIR Nous rêvons tous chaque nuit durant la phase de sommeil paradoxal, en fin des cycles du sommeil. Ces rêves sont très symboliques et plus intéressants que ceux qui se produisent en première partie de cycle, ces derniers relevant davantage du classement d’événements survenus dans la journée. Aussi, ce n’est pas parce que vous ne vous souvenez pas de vos rêves que vous ne rêvez pas. C’est simplement que vous êtes un excellent dormeur !

42 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE CE DOSSIER SUR WWW.RA-SANTE.COM CAUTION SCIENTIFIQUE : TRISTAN-FRÉDÉRIC MOIR,

PSYCHANALYSTE ET ONIROLOGUE, SPÉCIALISTE DU LANGAGE DU RÊVE.

© PHOTOS : NATALIYA TURPITKO/SUTTERSTOCK - MANGPOR2004/FOTOLIA.

représente une méthode déjà éprouvée par d’autres, ou encore une structure psychique interne solide qui nous permet de progresser dans la vie ou nos apprentissages, que nous descendions ou remontions cet escalier.


LE LABYRINTHE est en lien direct avec notre moi intérieur. Il représente le chemin qui mène à la connaissance de soi. Malheureusement, il arrive que l’on s’y perde, parce que l’on n’arrive pas à trouver sa place dans le monde extérieur. Pourtant, avant de pouvoir être bien inséré parmi les autres, il est nécessaire de savoir qui l’on est.

PERDRE SES DENTS NE PLUS POUVOIR CRIER OU ÊTRE PARALYSÉ signifie que le rêveur se sent impuissant par rapport à une situation à laquelle il ne peut pas échapper. Sa vie est ralentie, et ce ralentissement s’est mué en un vrai blocage.

nous met en garde contre une fatigue et un surmenage qui à la longue conduiraient à une perte de vitalité et d’appétence. En clair : si la fatigue est encore inconsciente, elle ne va pas tarder à émerger à la conscience. À l’inverse, rêver que l’on a une belle dentition révèle que l’on est plein de vitalité.

Et si les rêves pouvaient nous soigner ?

© PHOTOS : JOHN FOLEY/LEEMAGE OPALE - PRESSE.

Psychiatre et docteur en neurosciences, le Lyonnais Patrick Lemoine vient de publier un ouvrage passionnant révélant les infinies potentialités du rêve. D’après vous, les rêves sont un état modifié de conscience. Mais se peut-il que nous parvenions toutefois à les contrôler ? Oui c’est possible chez les « rêveurs lucides » (environ 5 % de la population, ainsi que les traumatisés sévères et ceux capables d’entrer en transe), qui savent qu'ils rêvent quand ils rêvent, et parviennent parfois à diriger leurs rêves. Une étude réalisée en laboratoire de sommeil à Stanford a démontré que les rêveurs lucides à qui on avait donné la consigne de cligner trois fois de l’œil lorsqu'ils sentaient qu'ils étaient en train de Vingt mille lieux sous les rêves, Dr Patrick Lemoine, éditions Laffont.

rêver, se trouvaient toujours en sommeil paradoxal à ce moment. Cette maîtrise possible à travers le rêve lucide ouvre-t-elle ainsi des voies thérapeutiques ? C’est ma conviction, mais je suis l’un des seuls ou le seul praticien à l’utiliser. Je me sers du rêve avec mes patients atteints de syndromes post-traumatiques, comme par exemple un viol incestueux. J’apprends à mes patients à rédiger un scénario de bonne fin, ce qui est souvent très difficile car cela les pousse à se replonger dans leurs mauvais souvenirs. Ensuite, je leur demande de cultiver leur rêve lucide, puis de le diriger vers ce scénario de bonne fin. Trois de mes patientes y arrivent et d’après moi cela est encore plus puissant que l’EMDR(1).

Nos rêves sont-ils incohérents ou peut-on en retirer des idées de génie ? Oui et non. Einstein rapporte que toute sa carrière s’est fondée sur la méditation prolongée d’un rêve qu’il avait fait étant adolescent. Cette créativité pourrait s’expliquer par le fait que lorsque l’on dort, le lobe frontal, siège de la raison, se met au repos, laissant alors libre cours aux associations les plus incongrues. Durant les rêves, notre circuit affectif nous envoie des messages que l’on aurait tort de renier systématiquement. Malgré tout, je pense que les associations géniales ne peuvent provenir du cerveau d’un génie ! n PROPOS RECUEILLIS PAR P.J.D’O. (1)

Eye movement desensitization and reprocessing, psychothérapie utilisant le mouvement des yeux PRINTEMPS 2019 /// MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /

43


SANTÉ AU TRAVAIL

5,3/10 La note de satisfaction professionnelle moyenne des Français. (1)

56%

Brown-out

des salariés estiment que le sens du travail s’est dégradé. (2) (1)

Baromètre National du Bonheur au Travail (Fabrique Spinoza). (2) Étude Deloitte et Viadeo 2017.

Mon métier a-t-il du sens ? Après le burn-out et le bore-out, une nouvelle pathologie fait son apparition dans les entreprises, touchant principalement les cadres et les jeunes. Décryptage.

S

QUELLES SONT LES VICTIMES DU BROWN-OUT ? Selon François Baumann, l’un des premiers médecins français à s’y être intéressé, « les victimes de brown-out sont bien plus répandues. Ce sont ces gens dont on entend souvent parler, qui sont désengagés et las de leur boulot ». Ce désinvestissement est la conséquence directe d’un sentiment, celui de réaliser une tâche jugée absurde. Ou d’exercer une activité contraire à leurs convictions, non stimulante, sans intérêt et/ou à l’impact limité

44 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

voire nul sur la bonne marche de l’entreprise.

DES EFFETS DÉSASTREUX SUR LE QUOTIDIEN Ce sentiment insidieux de vacuité génère de la démotivation, qui peut se traduire par un manque d’implication, des absences plus régulières, une participation moindre aux décisions et aux projets, jusqu’à une remise en question de ses compétences. Loin d’être anodins sur le plan psychologique, ces symptômes peuvent avoir selon les cas de lourdes répercussions sur l’humeur et la santé : perte du sens de l’humour, fatigue, mauvais sommeil, anxiété, dépression…

D’OÙ VIENT L’ÉPIDÉMIE ? Plusieurs médecins interrogés confirment que le brown-out n’est pas encore identifié en tant que tel par les services de santé au travail. Certains n’en ont même jamais entendu parler. En avoir assez de son métier, pourtant, n’a rien de neuf. Mais le phénomène prendrait

de l’ampleur avec la multiplication des métiers « accessoires », dans des domaines comme le management ou les ressources humaines. Des « bullshit jobs », comme les a qualifiés l’anthropologue américain David Greaber, premier à pointer du doigt ce mal qui touche surtout les cadres.

LES JEUNES PLUS TOUCHÉS Clément travaillait dans la com. Pur produit d’une grande école, ce jeune Bourguignon a réalisé après plusieurs expériences qu’il n’en acceptait plus les codes : « J’avais perdu la flamme ». Passionné de vin, il travaille désormais dans un domaine viticole. Ces cas de carrière avortée et de reconversion express sont légion dans les générations actuelles, nourries à la notion de « bien-être au travail » et bercées d’illusions par leurs écoles. Le terrain les ramène aux (dures) réalités du métier. Tous, malheureusement, n’ont pas les ressources pour rebrancher le courant… n PHILIPPE FRIEH

© PHOTO : KITE_RIN/SHUTTERSTOCK.

ymptomatique de notre époque, un nouveau mal ronge le monde du travail. Le brown-out, ou « panne de courant », qui stigmatise la perte de sens du travail. Un syndrome de souffrance au travail encore méconnu en France, mais aux proportions plus importantes que celles du burn-out, qui touche à l’épuisement professionnel, ou du bore-out, relatif à l’ennui généré par le manque de tâches à accomplir.


8

ANIMAUX

CONSEILS pour bien courir avec son chien

Il existe une discipline consistant à courir avec son chien sur un terrain dénivelé : le canicross ! Reliés par un harnais et une longe, le toutou et son propriétaire font une course contre d’autres concurrents. En règle générale, les races utilisées sont des chiens type braque allemand, lévrier, border collie, berger australien, et la star de la discipline : l’alaskan husky. Cette activité est idéale pour renforcer la complicité entre le maître et son chien.

Et si, au lieu d’une session jogging en solitaire, vous embarquiez votre fidèle compagnon ? PRENEZ EN COMPTE LA RACE DE VOTRE TOUTOU. Certaines races ne sont clairement pas faites pour courir, comme le teckel en raison de ses courtes pattes, ou encore le carlin ou le bouledogue qui peuvent éprouver des difficultés à ventiler à cause de leur nez écrasé. Pour autant, certains petits chiens comme le jack-russell ou le beagle sont d’infatigables compagnons.

1

NE FAITES PAS COURIR UN 2 CHIOT avant l’âge de 7 ou 8 mois pour les petites races, 1012 mois pour les tailles moyennes et 15-20 mois pour les grandes races afin d’être certain qu’il ait terminé sa croissance. Commencez tout doucement. ÉVITEZ LE BITUME pour 3 préserver les articulations de votre chien. UN CHECK-UP chez 4 FAITES le vétérinaire pour écarter toute pathologie cardiaque ou respiratoire ou articulaire, et encore plus si votre chien est sénior.

À NE PAS OUBLIER ‰ Ne courez pas aux heures les plus chaudes.

‰ Préférez un harnais à un collier.

‰ Traitez votre animal contre les puces et tiques si vous courez en forêt.

calmer sa respiration et son rythme cardiaque après la phase de récupération). Si tel est le cas, parlez-en à votre vétérinaire afin de mettre en place un planning d’entraînement. ADAPTEZ SON ALIMENTATION en vous assurant qu’il reçoive des croquettes de qualité adaptées à son âge, avec un bon apport de protéines animales. De plus, votre toutou ne doit pas manger de solide dans les deux heures précédant la course pour éviter un retournement d’estomac (plus fréquent chez les chiens au thorax profond). Pendant l’effort, hydratez-le toutes les 15 minutes.

7

ATTENTION À SES PETITS COUSSINETS s’il court beaucoup. Pensez à lui donner des compléments alimentaires ou des lotions en application locale pour les renforcer. Il existe également des bottines si vous courez sur du bitume ou même dans la neige.

8

n PROPOS RECUEILLIS PAR

PAULINA JONQUÈRES D’ORIOLA

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE CET ARTICLE SUR WWW.RA-SANTE.COM

CAUTION SCIENTIFIQUE : DR HÉLÈNE SAVARIAU, VÉTÉRINAIRE À BOURGOIN-JALLIEU.

ALLEZ-Y PROGRESSIVEMENT. Si votre chien n’a jamais couru, n’excédez pas 2 km pour commencer. Débutez avec une bonne session d’échauffement, permettant aussi à votre toutou de s’arrêter pour faire ses besoins.

© PHOTO : JAROMIR CHALABALA /SHUTTERSTOCK.

5

OBSERVEZ SON COMPORTEMENT et notamment les signes de fatigue (votre chien se couche sur le chemin, peine à

6

PRINTEMPS 2019 /// MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /

45


BIEN VU

À gauche , Chris tia n partenariat avec le Têtedoie , lors de la présentation de son Brives, chef SHCB auCentre Léon Bérard , aux côtés de Fr an adjointe du CLB et CLB, Sophie Beaupère , directrice gé cis néra Xavier Dusserre , dir ecteur général de SH le CB. Marie Mancilla chi, Nicolas Carrié, -Villeurbanne . tin Ca ne toi An oy, Médipôle Lyon Géraldine Char s de l’ouver ture du et Yves Mataix lor

L’actualité

santé en images

es » unia , trois « Coyot Lamia, Jessica et Do Amazones au Sri -Lanka id engagées sur le Ra tion EndoFrance . cia pour soutenir l’asso

Guilloteau Forum des Solidarités en présence de Christophe ents présid ent tivem respec y, Accar André et ire. des Dépar tements du Rhône et de la Saône -et-Lo

« Ma Santé », partenaire du 1er Salon du Fitness à Lyon. Pascal Auclair (rédacteur en chef du magazine) avec les organisateurs Yves Rioton et Frédéric Poty.

Daragon es de Lyon . Nicolas naire des Thermali « Ma Santé », parte Région en charge du Tourisme et des la le (vice -président de Karelle Geyer (commissaire généra l et irecteur Généra (D ur du Thermalisme) sse Fla l ne rés de Lio Thermalies), entou droite) et de Pascal Auclair, à d’AuRA Tourisme, « Ma Santé » (à gauche). de ef ch en r teu ac réd

Inauguration du pavillon Yve s Delomier à l’hôpital Bellevue de Saint-Étienne.

46 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019


Présentation du ma gazine «

Ma Santé » au Clu

Courrier des lecteurs

«

Le rhume des foins diminue-t-il avec l’âge ? (ANDRÉE UMHAUER - RHÔNE)

«

Je manque de magnésium : quels aliments consommer ? (MALIKA GOUIRI - DRÔME)

«

Mon Dossier Médical Partagé est-il sécurisé ? ( JEAN-CHRISTOPHE LAFOND - RHÔNE)

Cette allergie aux pollens, qui touche 30 % des adultes en France, peut en effet décroître avec l’âge. Il est toutefois difficile de généraliser, car chaque système immunitaire se modifie différemment au fil des années. Plusieurs facteurs interviennent dans l’évolution de la maladie allergique : le terrain atopique personnel et/ou familial, la pollution… Si certains patients deviennent plus tolérants vis-à-vis des allergènes extérieurs, d’autres sont de plus en plus gênés. Dans ce cas, l’allergologue intervient en proposant une immunothérapie spécifique (ou désensibilisation). »

b de la Presse de Ly

DR ELENA LUNGOCI (MÉDECIN PNEUMOLOGUE/ ALLERGOLOGUE AU PUY-EN-VELAY, HAUTE-LOIRE)

on .

Votre cas n’est pas isolé, car 70 % de la population serait en carence de magnésium. Pour couvrir ses besoins, il faut consommer régulièrement des céréales complètes, du riz complet, du sarrasin, du chocolat noir et, encore mieux, du cacao, des fruits secs et surtout des oléagineux, type noix du Brésil. Dans certaines situations, les besoins sont augmentés : enfants et adolescents en croissance, femmes enceintes ou qui allaitent, sportifs intensifs. On peut alors recommander des suppléments sous forme de cures. »

du CLARA, Lenoir, présidente Véronique Trillet- eux (CRCL-Lyon), Pierre Hainaut isi Pu SDAVENIR) entourée d’Alain Dominique Blazy (MN. (IAB-Grenoble) et iCA ER t oje pr ion du lors de la présentat

Nicolas Daragon (Région AuRA) et entourés des forces vives du ther Sophie Fournier (Balineae) malisme régional lors des Thermalies de Lyon .

© PHOTOS : CHU SAINT-ÉTIENNE - J. BOURREAU - SE ́BASTIEN CARAYON - PASCAL AUCLAIR - NATALIA/FOTOLIA - PRESSE.

L’acteur Pascal Duquenne entre Marta PardoBadier (Château Perrache-Lyon) et Katia Martin-Maresco, directrice du Festival International du Film sur le Handicap.

DR ARMELLE MARCILHACY (NUTRITIONNISTE À LYON - RHÔNE)

15 000 nouveaux Dossiers Médicaux Partagés, véritables carnets de santé numériques, sont créés chaque mois en Auvergne-Rhône-Alpes sur le site www.dmp.fr. Le DMP est hautement sécurisé : il ne peut être créé qu’avec le consentement du patient, toutes les données (historique des soins, allergies, traitements médicamenteux, résultats d’examens…) sont confidentielles. Hors cas d’urgence, seul le patient a accès à la totalité des informations. Les soignants, en fonction de leur profession et de leur spécialité, ont accès aux seules informations qui leur sont utiles, en fonction de leurs compétences.»

«

SERGE KRIKORIAN (DIRECTION DE LA CPAM DU RHÔNE) Je ne parviens plus à avoir d’orgasmes, existe-t-il une solution ? ( JEANNE B. - SAÔNEET-LOIRE)

Il y a des solutions, selon les affinités de chacun. Il serait intéressant d’aller chercher vers les blessures émotionnelles de vos relations précédentes. La respiration et de nombreuses techniques de méditation, relaxation, combinées à un suivi psychologique spécifique en sexologie peuvent aussi aider. La capacité orgastique évolue dans nos vies et change selon les moments et les difficultés traversées. Si vous avez déjà joui, votre corps s’en souviendra et il y a toujours un moyen de lui faire retrouver la mémoire.»

ÉLODIE VINCENT (SEXOLOGUE À VICHY - ALLIER) PRINTEMPS 2019 /// MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /

47


JEUX

maux fléchés PRESCRIPTIONS

VILLE ALLEMANDE POUR OPÉRER LES YEUX

CALUMET ANTISEPTIQUE

MALADIE INFANTILE

COULE EN AUTRICHE

CALMANT

BÊTE À PLUMES

ENCART 60 X 60 MM 5 X 5 CASES HORMONE DU CERVEAU MESURES À RESPECTER

PETIT ÉCRAN

NÉGATION

EXPLOSIF

COUPA LA CIME

TOXIQUE, POUR UN GAZ

HUILE DE COUDE PROBLÈME UTÉRIN

AVÉRÉ MALADIE DES POUMONS

LIERRE DE LA JUNGLE ANCIENNE COLONIE

EXCLAMATION

TRANCHE DE VIE

USAGÉE CELUI-LÀ

PHARES

FACILITENT LE TRANSIT

LÈVENT LES SABOTS

VIEUX DO

MALADIE DIGESTIVE

MER D’ASIE

PRÉNOM MASCULIN

ÉMOTION FORTE

NUTRIMENTS

DÉTRUIT

CONTRE LUI, LE VACCIN ! MAUVAISE, C’EST GÊNANT

ARRÊTA LE TRAVAIL ROULEAU IMPÉRIAL ÇA PORTERAIT MALHEUR

VIEIL ANESTHÉSIANT SOIGNE LES PEAUX

CHROME AU LABO UTILE AU GOLF REVIENT DANS L’OREILLE

HOSPITALISÉ MALADIE DE PEAU

ROI RICHE

PLACE DU MARCHAND

BRUIT DE FRACTURE

VALEUR REFUGE

USÉS PAR LA ROUTE PIED DE VIGNE

PARTIE D’UN TOUT

QUI A LE NEZ PRIS

OISEAU AUSTRALIEN CERVEAU ENFLAMMÉ

ROBE DE CHEVAL

RAPPORTÉ

SÉLECTION

SOUS LE ZESTE

AVANT NOUS

POUFFÉ PRONOM PERSONNEL SIGNE DE BRONCHITE

DÉPARTEMENT NORMAND

DÉCHET ORGANIQUE

DANS LA GAMME

48 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019

ENDROITS DÉLIRANTS

SORTI DE LA MATRICE

© PHOTO : WHITESSESSION/PIXABAY.

PORTEUR DE GÈNES

SUIT LE DOCTEUR


N’attendez plus pour lire

ma santé

VOTRE MAGAZINE SANTÉ, FORME & BIEN-ÊTRE

AUVERGNE RHÔNE-ALPES

© PHOTO : DIMA_SIDELNIKOV/FOTOLIA PHOTOMONTAGE.

ABONNEZ-VOUS !

Recevez chaque trimestre dans votre boîte aux lettres MA SANTE AUVERGNE-RHÔNE-ALPES, votre magazine régional dédié à la santé, la forme et le bien-être. Retournez ce bulletin d’abonnement accompagné du règlement par chèque bancaire à l’ordre de France Communication International à : Ma Santé - Service Abonnements - 74, cours Lafayette - 69003 Lyon

Abonnement 1 an : 19 € - Abonnement de soutien : à partir de 30 €. NOM : …………………………………………………………………………… PRÉNOM : .................................................................................................................... ADRESSE :.................................................................................................................................................................................................................... ........................................................................................................................................................................................................................................ CODE POSTAL :

VILLE : .…………………………………………………

EMAIL : ………………………………………………………………@………………………………………

ÂGE : ....................................................................................... TÉLÉPHONE :

-

-

-

-


JEUX

solution O

P

O R E

I

ma santé

VOTRE MAGAZINE SANTÉ, FORME & BIEN-ÊTRE

U

D O P A M I D O S E S N I

I

SOLUTION DU N° 1853

N E

S

Directeur de la publication et de la rédaction Pascal Auclair p.auclair@francecommunication.info +33 (0)4 81 91 95 59 Rédacteur en chef adjoint Philippe Frieh - p.frieh@francemedias.fr

D

E T E T A

N N E R V A N T A E F

A N

U T

F E U X

C R O H N P E U R A D N

E T A L

I

I

F

I

B R E S

A R A L

I

N E M T E

N G

I

T E

Z

I

E U R E S

P

I

E C H O

Service commercial : contact@francecommunication.info +33 (0)4 81 91 95 59

L O T B A

U R

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DES ARTICLES DU MAGAZINE SUR LE SITE WEB

Tous les articles publiés dans ce magazine sont rédigés par des journalistes indépendants avec la caution scientifique de professionnels de la santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Graphisme, maquette : Pol’arts Lyon

S T

A S

Rédaction (France Médias) Ont participé à ce numéro : Antoine Aulagnon, Jean-Claude Boyer, Paulina Jonquères d'Oriola, Floriane Matthias Courriel rédaction : contact@francemedias.fr

C R

E N R H U M E

R A M E N E T O U X

S E E

L

C R A C

C E P

T E

R

T E T A N O S A L

M E N

F

I

U

E T H E R

O R

Le Magazine Ma Santé AuRA est édité par France Communication International 74, cours Lafayette - Lyon 69003 RCS LYON 539 158 493 00012 www.francecommunication.info

I

L L O N S

AUVERGNE RHÔNE-ALPES

I

I N

I

N E

L E S

ISSN : 0753-3454 Dépôt légal à parution Commission paritaire : en cours Le contenu de ce magazine, articles et photos, ne peut être reproduit sur tout type de support sauf accord préalable écrit du directeur de la publication. Impression Imprimerie Chirat à Saint-Just-la-Pendue (42) Magazine éco-responsable papier certifié PEFC 100% Ne peut être vendu Ne pas jeter sur la voie publique

MAGAZINE OFFERT PAR Ajoutez votre tampon ou votre signature

© PHOTO : WHITESSESSION/PIXABAY.

W W W. R A - S A N T E . C O M

50 / MA SANTÉ AUVERGNE RHÔNE-ALPES /// PRINTEMPS 2019


Profile for francemedias

Ma Santé 4  

Ma Santé 4  

Advertisement