Page 1

ÉDITION QUÉBEC


Cette publication est dédiée à

Carole Imbeau idée originale

Francis Laplante comité éditorial

Remerciements Le Pied Bleu

Pour une soirée de lancement sensationnelle Francis Fontaine

Francis Laplante, Catherine Cormier, Caroline Décoste et Marie Asselin

Pour ses conseils photo et son assistance

coordination de Projet

Pour son enthousiasme, sa passion et surtout pour avoir cru en notre projet et avoir voulu y participer à sa façon en signant notre préface

Francis Laplante et Catherine Cormier coordination de la rédaction

Stéphanie Bois-Houde

Catherine Cormier

LE MONDE DE LA PUBLICATION ÉLECTRONIQUE

révision ET correction

Pour nous permettre de diffuser Fou des foodies gratuitement

Caroline Décoste conception graphique

Jean-François Frenette direction artistique et production graphique

Marie Asselin CONCEPTION DE LA SIGNATURE « FOU DES FOODIES »

Marjorie Lapointe-Aubert photo de la couverture

Catherine Côté (prise au Moine Échanson) Photographes

Catherine Côté : pp. 2 à 4, 7 à 16, 18 à 27, 34 à 37, 48 à 51, 52 (bas), 53, 56 (bas), 66 à 69, 72 à 122. Jean-François Frenette : pp. 17, 28 à 33, 38 à 47, 52 (haut), 54-55, 56 (haut), 57, 58 à 65, 70-71,123 à 125, 134-135, couvert arrière. ACCORDS METS-VINS

Julien Marchand

Les restaurateurs, commerçants et producteurs de Québec

Notre belle ville, on l’aime principalement grâce à vous ! © 2012 Fou des Foodies Tous droits réservés. Le contenu de cette publication ne peut être reproduit en tout ou en partie, ni transmis sous quelque forme ou par quelque moyen, que ce soit électroniquement, mécaniquement, par photocopie, enregistrement ou tout autre procédé, sans le consentement préalable de l’un des rédacteurs en chef, Francis Laplante ou Catherine Cormier. Pour obtenir la permission d’utiliser ou de reproduire le contenu de la publication Fou des foodies, veuillez nous joindre à l’adresse suivante : info@foudesfoodies.com foudesfoodies.com facebook.com/foudesfoodies @foudesfoodies


préface

Stéphanie Bois-Houde Collaboratrice au journal Le Soleil

C’était en mars 2012. J’étais à la recherche, pour un reportage, de blogueurs pour qui la gastronomie ne se résume ni à un simple divertissement bon chic bon genre du vendredi au dimanche ni à une téléréalité plus traumatique que culinaire. Qui sont-ils, « ces anonymes » de la confrérie de Fou des foodies de Québec  ? Que mangent-ils derrière leur écran avec pour fond le Thermomix de leurs rêves   ? Les questions fusaient à la vitesse d’un robot-mélangeur et les réponses, autour d’un chardonnay bien gras, eurent la fluidité des bulles d’un grand champagne millésimé. Grâce au marrainage de Caroline Décoste, j’ai rencontré ces gastronomes de la toile, tous des passionnés qui ont « Québec, ville de gastronomie » tatouée sur l’estomac. J’ai tôt mesuré leur jugement aussi affûté qu’un Laguiole. Pas qu’ils aiguisent leur lame sur le dos des commerces de bouche, restaurateurs et artisans tous azimuts. Non. Ces « fous » ne mangent pas de ce pain-là. Ils lui préfèrent la mie douce et réconfortante des plaisirs de la table. Ainsi, apprenais-je, ils se concentrent sur ce qui est bon et beau à se mettre en bouche comme la Babette de Karen Blixen s’appliquait, avec un soin jaloux, à servir un banquet digne des Noces de Cana. Avec la prodigue Babette, ils partagent aussi la générosité, celle des « passeurs » qui souhaitent propager « la bonne nouvelle » autour de l’ouverture d’un nouveau resto ou par un tweet, alerter la communauté de gourmets virtuels de l’existence de rillettes plus que moelleuses ou d’un nouvel arrivage de pinot noir gouleyant. Comme la romanesque Babette, grande cuisinière qui n’a d’égal dans la « vraie vie » que le chef René Redzepi, ces foodies se surpassent à l’étape des travaux pratiques, qu’il s’agisse d’un pâté chinois des grands jours ou d’un « humble » jarret d’agneau en cocotte. Surtout parce qu’ils vivent pour manger et non le contraire, ces 17 foodies n’ont qu’un mot sur les lèvres : bouffe. Non  ! Deux, avec vin. Et c’est très bien ainsi  ! 3


nos foodies en chef

Francis Laplante

Catherine Cormier

Je me présente : Francis Laplante, créatif, rêveur, fonceur, soucieux du détail, parfois lunatique, foodie assumé, blogueur. J’aime relever des défis en lien avec la cuisine, comme la création du premier FoodCamp à Québec, qui a réuni plus de 300 épicuriens pour une journée unique de mariages entre chefs et produits du terroir. La cuisine me passionne, j’ai soif d’en apprendre plus, d’essayer, de créer, d’établir des contacts avec des gens du milieu, de rencontrer des personnes qui vibrent à jaser bouffe. Tous les prétextes sont bons pour découvrir un nouveau resto, feuilleter mes livres de recettes, m’acheter un article de cuisine, écouter à maintes reprises les émissions culinaires, participer à des évènements pour foodies.

Parce que je n’étais pas encore assez impliquée dans des tonnes de projets inspirants et motivants. Parce que j’avais envie de rassembler des blogueurs de Québec, de faire quelque chose pour nous et avec eux, pour le plaisir, oui, mais aussi parce qu’on est là, qu’on existe, qu’on a faim et qu’on est incapables de s’arrêter de parler et de saliver. C’est comme ça que vous nous aimez, de toute façon, non  ?

J’ai eu l’idée de Fou des foodies, car je voulais rassembler des passionnés et leur offrir de partager leur passion avec moi. Il m’était impossible de réaliser ce livre sans avoir des fous de cuisine. J’espère que vous apprécierez cet ouvrage.

4

Francis a proposé de faire quelque chose de bien simple, de tous s’allier pour rendre notre belle ville la plus appétissante qui soit. Évidemment, j’ai embarqué dans le projet avec le cerveau et l’estomac en ébullition. On allait faire de cette publication le plus beau et le plus délicieux guide qui soit. On allait non seulement proposer des recettes, mais aussi parler des blogueurs impliqués, les faire rayonner pour ce qu’ils sont, vous donner envie de les connaître. De connaître leur coups de cœur gourmands aussi. Et leur ville. En espérant qu’on ait réussi.


PETIT TRUC ! Cliquez sur les liens pour accéder directement aux pages !

Table des matières

Crédits et remerciements ..................................................................................................... 2 Préface de Stéphanie Bois-Houde ....................................................................................... 3 Introduction de Francis Laplante et Catherine Cormier ................................................... 4

Les foodies de Québec Marie Asselin ....................................... 10

Marie-Hélène Harnois ........................ 19

Rémy Charest ...................................... 11

Sylvie Isabelle ...................................... 20

Catherine Cormier .............................. 12

Francis Laplante .................................. 21

Hubert Cormier ................................... 13

Marjorie Lapointe-Aubert .................. 22

Catherine Côté .................................... 14

Alexandra Leduc ................................. 23

Annik De Celles .................................. 15

Julien Marchand ................................. 24

Caroline Décoste ................................ 16

Véronique Ouellet .............................. 25

Jean-François Frenette ...................... 17

Dominique Sanschagrin .................... 26

Patrick Grégoire .................................. 18

Les coups de cœur Chez Eumatimi, le paradis du carnivore ........................................................................... 30 Le Clocher Penché, un bistro sans pareil ......................................................................... 34 Emprunter la route des Indes ............................................................................................ 38 Il fait bon au Pied bleu et son Bouchon ............................................................................. 42 Le libre-échange culinaire de l’Aviatic .............................................................................. 46 Le Moine Échanson : le coupe-soif et la ripaille ............................................................... 50 Le Nektar : à la redécouverte du café ................................................................................ 54 On trouve de tout Aux P’tits Oignons ! ............................................................................. 58 Un restaurant tout canard à Québec, le Canard Goulu ................................................... 62 Soupe&Cie : la crème de la soupe ..................................................................................... 66


table des matières

Les recettes « Gâteau » gratiné de poisson aux champignons ............................................................ 72 Burger de tofu à l’asiatique ................................................................................................ 76 Chili con carne avec une touche de chocolat .................................................................. 80 Soupe type ramen au porc ................................................................................................. 82 Crostinis aux tomates confites, miel et sésame ................................................................ 86 Filet de porc au cheddar, poires et noisettes grillées ..................................................... 88 Tartare aux deux saumons, prosciutto et balsamique ..................................................... 92 Chili à la bière noire ............................................................................................................. 96 Poutine Général Tao ............................................................................................................ 98 Tartare de saumon au gingembre et à la pomme verte ................................................ 102 Joue de bœuf braisée ...................................................................................................... 106 Caramels à la vanille et à la fleur de sel .......................................................................... 108 Pou-gine au chocolat ........................................................................................................ 112 Poires sauce au sirop d’érable ......................................................................................... 114 Petits gâteaux endimanchés ............................................................................................ 118

Le carnet d’adresses Plan des quartiers de Québec ........................................................................................ 124 Les adresses, classées par quartier ................................................................................. 126 Les adresses, classées par type de commerce .............................................................. 130


8


Les foodies


Marie Asselin foodnouveau.com facebook.com/foodnouveau @foodnouveau

Graphiste et traductrice de formation, j’ai démarré FoodNouveau.com en 2001 comme un carnet en ligne de mes recettes favorites. Pendant les années qui ont suivi, j’ai été tour à tour employée, travailleuse autonome et je me suis associée pour fonder une entreprise en design. J’ai même collaboré avec des chefs pour assurer la direction d’une école de cuisine ! De retour d’un séjour de six mois à Paris en 2009, j’ai ravivé mon blogue, convaincue que voyager, cuisiner et écrire étaient mes vraies passions. Aujourd’hui, je me consacre à la rédaction et je rêve de faire le tour de la planète pour tout, tout, tout goûter !

Mes ingrédients chouchous Huile d’olive, fleur de sel et citron Mon plat favori La pizza, croûte épaisse ou mince, du déjeuner au souper, au resto ou à la maison Je ne cuisine jamais sans… Mon couteau de chef Global : je l’utilise pour tout, et je l’apporte même en voyage !

10

MON TOP 3

La Boîte à Pain Renaud & Cie Morena


Rémy Charest achacunsafourchette.com @remycharest

MON TOP 3

Épicerie Européenne Marché du Vieux-Port Le Croquembouche

Journaliste, rédacteur, traducteur et chargé de projet depuis plus de vingt ans, je cause vin, bouffe et gastronomie dans de nombreux médias écrits et électroniques dont Le Devoir, Châtelaine, Coup de pouce, Cellier, CJAD et Radio-Canada. Je m’intéresse à toutes les nuances des saveurs et à tous les aspects des débats entourant le monde du vin. Côté blogues, j’en anime (pas toujours très régulièrement) quatre  : À chacun sa bouteille et À chacun sa fourchette en français et winecase.ca et foodcase.ca en anglais. Je suis également très fier de faire partie du comité organisateur du FoodCamp Québec, dont la première a eu lieu en avril 2012.

Mon livre de recettes préféré L’art de vivre selon Joe Beef, de Frédéric Morin, David McMillan et Meredith Erickson, parce qu’il me fait rire et réfléchir tout en me donnant envie de cuisiner Mon chef favori Stéphane Modat, parce que c’est celui avec qui j’ai passé le plus de temps à parler de restauration et de menus Je ne cuisine jamais sans… Improviser

11


Catherine Cormier cathcophonie.com facebook.com/cathcophonie @cathcorm

MON TOP 3

La Korrigane Cassis Monna & Filles Paillard

Cathcophonie, je l’ai démarré parce que j’avais envie d’y crier que le plus beau cadeau que l’on puisse se faire à soi-même, c’est de se tenir en santé. J’y jase de recettes nutritives, de yoga, de jogging et de mes petits bonheurs quotidiens. J’aspire à convaincre mes lecteurs que de bien se nourrir et de faire de l’activité physique, ce n’est pas une torture ! Je suis aussi une rédactrice qui adore parler alimentation et santé sur le web, mais, surtout, qui adore parler tout court.

Mon livre de recettes préféré Les Carnivores infidèles, de Catherine Lefebvre  : toutes les recettes sont bonnes et font mieux passer la cuisine végé dans l’assiette de mon copain Mes ingrédients chouchous Avocat, yogourt nature, lime

12

Je ne cuisine jamais sans… Musique : j’ai besoin de chanter et de danser en brassant mes préparations !


Hubert Cormier facebook.com/hubertcormier @hub_nutrition

MON TOP 3

Aviatic Montego Sushi Taxi

Foodie invétéré, nutritionniste et passionné de bonne bouffe, je prends plaisir à essayer de nouveaux restaurants, mais également à cuisiner avec des amis pour préparer un repas délicieux et grandiose. Combinant ces deux passions, la nutrition et la cuisine, j’essaie toujours de trouver une façon d’améliorer les recettes pour qu’elles soient géniales autant d’un point de vue culinaire que nutritionnel. Je n’ai pas de blogue personnel, mais je réponds souvent à des questions en lien avec la nutrition sur Twitter. Vous pouvez aussi me suivre sur des sites d’entreprises agroalimentaires ou encore dans vos magazines préférés.

Mon chef favori J’adore le duo Marc-André Jetté et Patrice Demers Mon plat favori Le poulet Général Tao : si ce plat figure au menu d’un restaurant, je l’essaie pour le comparer aux autres que j’ai mangés Je ne cuisine jamais sans… Épices, car elles rehaussent la saveur des plats, et ce, sans toujours avoir recours au sel

13


Catherine Côté imfullblog.com facebook.com/imfullblog @imfullblog

MON TOP 3

Sebz thé et lounge Le Fournil du Trait-Carré La montagne dorée

Dès l’achat de mon premier appareil reflex, immortaliser des plats faisait déjà partie de mon quotidien. J’ai créé I’m full blog afin d’en apprendre toujours plus sur la photographie culinaire, le stylisme et la cuisine. C’est grâce à ce blogue que j’ai décroché un premier contrat en photographie culinaire pour le livre Déjouer les allergies alimentaires. Aujourd’hui, c’est aussi un portfolio et un espace consacré aux recettes à partager. Je cuisine toujours dans la simplicité : à mon avis, les recettes les plus élémentaires sont les meilleures. Et puis, il faut bien qu’il me reste du temps pour prendre une photo !

Mes ingrédients chouchous Oignon, citron et coriandre Mon livre de recettes préféré Les magazines Saveur et Donna Hay 14

Je ne cuisine jamais sans… Mon zesteur


Annik De Celles creationslesgumes.com facebook.com/creations-les-gumes @lesgumes

MON TOP 3

La Girolle Le Clocher Penché Apsara

C’est après une troisième grossesse difficile que je décide de changer nos habitudes alimentaires familiales : moins de sucre et de gras, plus de légumes et de fibres ! La question revenait chaque jour : « Maman, c’est quoi le dessert  ? » Solution : incorporer des légumes au dessert, bien sûr  ! Après de nombreux essais, ma passion s’est transformée en une petite entreprise : Créations Les Gumes. Je suis aussi l’auteure du livre Desserts santé pour dent sucrée (Éditions Trécarré). Pourquoi se priver de dessert quand il y a moyen de les rendre meilleurs pour notre santé  ?

Mon livre de recettes préféré Celui que j’ai le plus utilisé, c’est le livre de recettes transcrites de ma mère Mon chef favori Heston Blumenthal : j’adore sa façon de réinventer des classiques, de voir les textures et les ingrédients différemment Je ne cuisine jamais sans… Légumes ! J’en mets partout !

15


Caroline Décoste jesuissnob.com facebook.com/jesuissnob @carolinelasnob

Comme dans toute bio de foodie qui se respecte, je pourrais dire que ma grandmère m’a appris ce que signifiait bien manger, que ma mère est une excellente cuisinière, que ma vie est rythmée par la bouffe et que je suis terrorisée à l’idée de laisser mes invités repartir le ventre pas assez plein. Je pourrais dire tout ça, et ça serait vrai, mais générique. Je dirai seulement que la gourmandise n’est qu’un autre loisir, tout comme boire avec modération. Avocate du bon goût, je m’enthousiasme facilement et j’ai un très bon palais... en plus d’être un peu snob. Juste assez.

Mon chef favori Wylie Dufresne, du wd-50 à New York : sa créativité me surprend et m’émeut chaque fois Mon livre de recettes préféré The Fat Duck Cookbook, d’Heston Blumenthal : je l’ai lu au complet, mais je n’ai fait aucune recette ! Je ne cuisine jamais sans… Plaisir. Sinon, je sors au resto !

16

MON TOP 3

Épicerie J. A. Moisan Choco-Musée Érico Au Paingrüel


Jean-François Frenette dezjeff.com facebook.com/JeanFrancoisFrenette @dezjeff

MON TOP 3

Les Labours Hosaka-Ya Ramen Le Charbon

Photographe technophile toujours à la recherche de la dernière nouveauté bouffe, je partage mes expériences culinaires par les moyens les plus technologiques à ma disposition. De la simple galette à la mélasse au plat gastronomique d’un chef réputé, je photographie le moindre détail pour vous faire vivre ma passion et vous faire saliver ! Ma formation en design graphique m’a notamment permis d’aiguiser mes papilles en termes de café. Ma mission principale : goûter à toutes les saveurs du monde à travers mon objectif f/1.8. Je suis aussi membre en règle des bibittes à sucre !

Mon livre de recettes favori La nouvelle encyclopédie de la cuisine, de Jehane Benoît, pour ses bases vintage ! Mon chef favori Derek Dammann, du restaurant Maison Publique à Montréal Je ne cuisine jamais sans… Musique

17


Patrick Grégoire lebonjuan.com facebook.com/lameilleurecuisinedelebonjuan @lebonjuan

MON TOP 3

Chocolats Favoris Camellia Sinensis Microbrasserie de l’Île d’Orléans

Passionné de web depuis 15 ans, j’aime cuisiner, passer une belle soirée en bonne compagnie et tout simplement savourer ces petits moments de plaisir. J’aime croire que la bonne bouffe, c’est bien plus qu’un moyen de subsistance, c’est une façon de créer des plaisirs à partager, que ce soit entre amis ou en amoureux. Fier de nos producteurs locaux et de notre terroir, j’aime essayer de nouveaux produits d’ici. J’ai créé mon site Le Bon Juan & moi pour ça, pour proposer des idées originales qui sauront séduire.

Mon livre de recettes préféré Sexy  : cuisiner pour deux, de LouisFrançois Marcotte Mes ingrédients chouchous Noix grillées, cari et vinaigre balsamique 18

Je ne cuisine jamais sans… Une coupe de vin


Marie-Hélène Harnois harnoisalacarte.com facebook.com/mhharnois @mhharnois

MON TOP 3

Gueule de bois Le Cercle Paris Grill

J’aime cuisiner, bien boire, recevoir, rencontrer des gens passionnés dans les restos et prendre compulsivement en photo tout ce que je mange. Maman de deux petits monstres et conseillère en communication, je cherchais un endroit où partager ma passion pour la bouffe. Entre un pâté chinois pour les enfants et un millefeuille aux légumes grillés pour mes invités, j’ai trouvé les internets. C’est ainsi qu’est né Harnois à la carte, un blogue regroupant recettes, résumés de visites au resto, découvertes vinicoles, tranches de vie et photos qui donnent faim.

Mon livre de recettes préféré L’œuvre entière de Ricardo Mon plat favori Des sushis   : pour leur diversité, leur fraîcheur, leur look Je ne cuisine jamais sans… Du bon poivre en grains  : je poivre tout, je tiens cela de ma mère

19


Sylvie Isabelle sylvieisabelle.wordpress.com @sylvie_isabelle

MON TOP 3

JEF Poissonnerie Épicerie Al-Amine Boucherie Le Croc Mignon

Je suis une éternelle touche-à-tout qui aime tout autant les martinis que les hot-dogs moutarde-relish-oignons. Je me passionne tant pour les mots, les idées et la façon de les communiquer que pour le plaisir de créer un plat savoureux… auquel s’ajoute la satisfaction de le partager avec mes amis. Avec moi, on ne se complique pas la vie avec les cérémonies et l’étiquette ! Je suis une gourmande incorrigible qui s’assume et qui a autant de plaisir à cuisiner qu’à recevoir. Et comme vous pouvez voir, je ne me prends pas vraiment au sérieux.

Mon chef favori Charles-Antoine Crête pour sa folie Mon plat favori Les pâtes, les pâtes, les pâtes : n’importe quelle sorte, je ne me tanne pas ! 20

Je ne cuisine jamais sans… Oignons


Francis Laplante tranchedepain.com facebook.com/tranchedepain @tranchedepain

MON TOP 3

La route des Indes Le monde des bières Bügel fabrique de bagels

Chargé de projet web depuis plus de 15 ans, j’ai décidé en 2009 de partager ma passion pour la cuisine en lançant mon blogue Tranche de pain. Cette passion a été le début d’une panoplie d’aventures dans le domaine, d’abord avec le projet Un foodies’ night presque parfait sur le web qui a connu un fort succès. Je suis aussi l’instigateur du FoodCamp Québec et l’année 2012 a été l’occasion pour moi de participer à la deuxième saison d’Et que ça saute ! à V télé. Bref, je dors peu, car j’ai toujours mille projets en cours !

Mon livre de recettes préféré Garde-Manger, de Chuck Hughes Mes ingrédients chouchous Le canard et tout bon légume racine (surtout les minis) Je ne cuisine jamais sans… Bacon (enfin, presque !)

21


Marjorie Lapointe-Aubert rosette.ca facebook.com/rosette.ca @rosetteca

MON TOP 3

Le Glacier Aberdeen La fromagère du marché David’s Tea

Mon amour pour les jolis gâteaux décorés est né le jour de mon quatrième anniversaire. Ma mère avait confectionné un fabuleux gâteau framboisier recouvert de pâte d’amande, décoré avec patience de dentelle en glaçage et de fleurs en pastillage. Aujourd’hui, c’est à mon tour de mettre la main à la pâte (littéralement !) : je suis tête pensante, pâtissière amateur et animatrice de communauté pour Rosette, ma propre petite entreprise sucrée. Ma mission  : rendre la décoration de gâteaux accessibles à tous.

Mon livre de recette favori Les livres de Peggy Porschen pour leurs pâtisseries festives et élégantes Mon dessert favori La crème brûlée… crémeuse, craquante, sucrée, moelleuse et riche !

22

Je ne cuisine jamais sans… Mon batteur sur socle KitchenAid : un classique indispensable !


Alexandra Leduc alexandraleduc.com facebook.com/alexandraleducnutritionniste @alexandra_leduc

MON TOP 3

Le CRAC aliments sains Fruiterie 440 Le Nektar

Nutritionniste-diététiste de profession, je me qualifie sans gêne de grande gourmande. Ma passion et mon quotidien, c’est la bouffe autant du côté santé que pour le plaisir. En plus d’être conférencière, chroniqueuse radio, rédactrice pour différents médias papier et web et auteure d’un livre de recettes, je m’amuse avec mon blogue afin de partager mes recettes et mes chroniques nutritives. Je considère mon site comme une boîte à outils santé qui permet de créer des recettes simples, rapides et surtout délicieuses. J’aime relever le défi de rendre mes recettes appétissantes et savoureuses tout en étant bonnes pour la santé.

Mon livre de recettes favori The Looneyspoons, des sœurs canadiennes Janet et Greta Podleski Mes ingrédients favoris Citron et pépites de chocolat Je ne cuisine jamais sans… Mon pied mélangeur

23


Julien Marchand julienmarchand.com facebook.com/ChezJulien @konquest

MON TOP 3

Le Moine Échanson L’affaire est ketchup L’Initiale

C’est tout d’abord pour partager ma passion des voyages que j’ai créé Chez Julien en 2008, mais la passion du vin et de ses artisans a rapidement pris le dessus. À travers le vin, je cherche à faire découvrir des terroirs et des coins de pays nouveaux, car le bon vin est toujours le reflet de l’environnement d’où il est issu, patrimoine à la fois humain et géographique. Je continue à partager des impressions de voyage et, autant que possible, j’essaie d’amener les lecteurs avec moi dans plusieurs zones vinicoles de la planète.

Mon livre de recettes préféré The Chef’s Companion, de Stephanie Alexander : une bible de 1 100 pages  ! Mon chef favori Danny StPierre, pour sa simplicité à la fois dans sa personnalité et dans son assiette

24

Mes ingrédients chouchous Pinot noir, nebbiolo et riesling, évidemment, pas dans la même recette


Véronique Ouellet misspapila.com facebook.com/misspapila @misspapila

MON TOP 3

Pâtisserie Anna Pierrot Vinum Grappa Eddy Laurent

Dans la vie, j’ai deux grandes passions qui m’animent : la mode et la bonne chère. Ayant la première comme profession, j’ai pensé que de partager sur la toile les plaisirs que m’apporte la seconde serait une belle occasion de m’amuser ! Mon blogue me permet de parler de mes expériences culinaires, de mes découvertes bouffe, de mes adresses gourmandes ou encore de mes voyages que je partage avec des gens qui ont les mêmes passions que moi. La plus belle chose, c’est de constater qu’après tout ce temps, je n’ai pas encore subi l’angoisse de la page blanche !

Mon livre de recettes préféré Bistro, de Jean-François Plante : il m’aide beaucoup pour partir des bases et extrapoler autour du sujet choisi Mes ingrédients chouchous Poissons, fruits de mer et fines herbes Mon plat favori Tout ce qui s’appelle « tartare de »

25


Dominique Sanschagrin tastevino.weebly.com facebook.com/tastevino @tastevino_

MON TOP 3

Table La Crémaillère Bistro B

Je souhaite partager mon approche de la cuisine qui se résume à « le vin d’abord, ensuite le menu ». Le vin est l’élément central de mes créations culinaires. Je procède d’abord par l’analyse des odeurs du vin, qui me guident pour cibler quelques ingrédients clés qui me permettront de créer la synergie entre le vin et le plat. Ensuite vient la créativité  : j’ajoute, par une huile infusée, une confiture ou une épice, un arôme qui augmentera le mariage entre les ingrédients pour un meilleur accord. Je veux que ma cuisine crée une grande émotion avec le vin…

Mon chef favori Grant Achatz, du restaurant Alinea à Chicago Mes ingrédients chouchous Épices de Cru, vinaigre balsamique, canard 26

Je ne cuisine jamais sans… Une bonne huile d’olive


Coups de ♥


COUP DE

Chez Eumatimi, le paradis du carnivore par Dominique Sanschagrin

Ce ne sont pas seulement ses différentes découpes de viande (la hampe, la souris, la macreuse, le mouvant, l’araignée ou encore le merlan), soit des coupes de bœuf qu’on ne voit jamais à l’épicerie, ni les autres produits offerts sur place (charcuteries, saucissons, canard, entre autres) qui font de la boucherie Eumatimi mon coup de cœur de carnivore. Il y a aussi toute la philosophie de la viande naturelle. Éleveurs passionnés de bœuf Angus, Michèle et Mario Pilon s’occupent de façon exemplaire de leur troupeau sur la ferme Eumatimi. Leur vision : traiter le mieux possible l’animal, sans hormones de croissance ni antibiotiques, ce qui donne une viande beaucoup plus tendre.

30

Non seulement producteurs, ils sont aussi bouchers et préparent eux-mêmes cette viande de qualité. Comme tous les amateurs de viande crue, je ne veux que le meilleur à me mettre en bouche, soit une viande sans pareille. Lorsque vous aurez goûté au bœuf d’Eumatimi, vous comprendrez pourquoi les meilleurs restaurants de Québec s’y approvisionnent ! La ferme fournit même aujourd’hui plusieurs restaurants de Montréal. Pour faire honneur au bœuf Angus de la ferme Eumatimi, demandez conseil au boucher, car chaque pièce de viande doit être apprêtée soigneusement et différemment selon la coupe. Certaines coupes exigent un braisage, alors que d’autres aiment être saisies sur le gril. Respectez le mode de cuisson approprié et vous serez, comme moi, incapables de vous en passer.


Boucherie Eumatimi Quartier : Saint-Roch 241, rue Saint-Joseph Est, Québec 418 524-4907

31


COUP DE

BOUCHERIE EUMATIMI


COUP DE

Le Clocher Penché, un bistro sans pareil par Francis Laplante

Personnellement, je considère le Clocher Penché comme l’un des meilleurs restaurants de la ville. Pourquoi  ? Je pourrais comparer celui-ci à un métronome tellement la constance est toujours au rendez-vous lorsque vient le temps d’y manger. C’est chaque fois une cuisine du marché avec d’excellents produits locaux, une carte qui se rafraîchit toutes les semaines, une belle sélection de vins d’importation privée et un service incomparable. Les brunchs sont tout à fait exceptionnels et vont déstabiliser tous les habitués du « deux œufs tournés, bacon et patates ». Ici, on joue avec la fraîcheur, l’originalité et les textures en nous offrant des déjeuners hors du commun. Impossible de rester de glace devant ces assiettes généreuses et complètement décadentes.

34

Les heures du dîner et du souper sont elles aussi sensationnelles avec des choix mettant en vedette des produits locaux. Les végétariens ne sont jamais mis de côté, car un plat sans viande ni poisson est toujours disponible sur le menu. Chaque plat possède sa personnalité et ses caractéristiques, ce qui, à mon avis, en fait un mets d’exception. Impossible de faire un mauvais choix, je vous le jure. Un plat mémorable que j’ai mangé au Clocher Penché  ? Pas un seul, mais bien plusieurs. Je dois vous le dire, je suis un fanatique de viande ! Par contre, au restaurant, je suis régulièrement attiré par l’assiette végétarienne qui est toujours une surprise en soi. Elle comporte ces petits détails qui me font revenir vers cette assiette élaborée au gré des saisons que j’apprécie énormément lorsque je me pointe au bistro pour dîner. À mon avis, le Clocher Penché, c’est la bistronomie à son meilleur, associant simplicité et saveurs dans chaque assiette.


Le Clocher Penché Quartier : Saint-Roch 203, rue Saint-Joseph Est, Québec 418 640-0597 clocherpenche.ca

35


COUP DE

LE CLOCHER PENCHÉ


COUP DE

Emprunter la route des Indes par Véronique Ouellet

La première fois que j’ai franchi la porte de La route des Indes, j’ai eu un coup de cœur ! Ce petit bijou de commerce se situe dans la tour Ouest du Marché du VieuxPort. Il est loin des regards et du trafic, mais il est probablement un des secrets les mieux gardés du marché ! L’endroit est devenu ma Mecque lorsque je suis à la recherche de certains ingrédients d’importation pour faire mes recettes et qui me sont impossibles à trouver dans une épicerie plus traditionnelle. Il y a également toute la panoplie de produits qui me sont inconnus et que je prends plaisir à découvrir à chacune de mes visites ! À mon avis, jamais une boutique n’aura aussi bien porté son nom. Malgré la petitesse de l’endroit,

38

je peux facilement me perdre pendant une heure parmi les étalages de moutardes aux multiples saveurs, les bibliothèques de thés, les tablettes de poivres exotiques ou encore l’étal de craquelins. La boutique est une vraie caverne d’Ali Baba ! Le mur à épices tapissé de petites portes en impressionnera certainement plus d’un. Jamais je ne vais au Marché du Vieux-Port sans passer par La route des Indes, pour moi, c’est un passage obligé. Que vous vouliez donner un petit oomph ! à votre assiette ou offrir un cadeau d’hôte qui fasse changement d’une bouteille de vin, je crois bien que je vous ai trouvé une adresse. Et ce qu’on aime par-dessus tout, c’est que contrairement à la plupart des commerces du marché, La route des Indes est ouverte à l’année. Plus d’excuse !


La route des Indes Quartier : Vieux-Port 160, Quai Saint-André, Québec 418 692-2517 poste 241

39


COUP DE

LA ROUTE DES INDES


COUP DE

Il fait bon au Pied Bleu et son Bouchon par Sylvie Isabelle

Signe d’un quartier qui se développe tout doucement, Le Pied Bleu a ouvert ses portes dans Saint-Sauveur au printemps 2011. Histoire de célébrer son premier anniversaire en grand, il obtient en mars 2012 la médaille de bronze lors du Concours international du meilleur boudin de la Confrérie des chevaliers du Goûteboudin à Mortagne-au-Perche, en France. C’est du sérieux ! La rue Saint-Vallier Ouest réussit à merveille au charcutier-traiteur, car le Bouchon ouvrait ses portes en juillet dernier dans le local attenant. Dès que je suis entrée dans ce petit comptoir sympathique, j’ai été happée par l’ambiance zen qui s’en dégage. C’est aéré, les étalages ne sont pas surchargés, les vitres brillent. Les produits sont frais, de saison, locaux, et très souvent faits maison, comme toutes les charcuteries. Charmée par le sourire accueillant de Thania Goyette et Louis

42

Bouchard Trudeau, j’ai adopté les lieux quand on m’y a fait découvrir la salicorne ! Avant l’ouverture du Bouchon, il n’était possible de souper au Pied Bleu que sur réservation, en petits groupes. Cette option sera toujours offerte, et j’encourage fortement les gourmands à en profiter. Avec un groupe d’amis, en famille, ou même avec des clients, vous prenez possession exclusive du Pied Bleu qui vous concocte un repas savoureux, juste pour vous, à un prix si abordable que vous n’en croirez pas le menu ! La même générosité est de mise au Bouchon, qui nous propose une formule originale avec de grands saladiers qui se promènent de table en table et des plats généreux qui invitent au partage. Que ce soit pour déjeuner, faire le plein de charcuteries fraîches ou de produits de saison, dîner ou souper, en groupe privé ou au Bouchon, faire un arrêt au Pied Bleu, c’est littéralement un baume sur le cœur des foodies !


Le Bouchon du Pied Bleu Quartier : Saint-Sauveur 179, rue Saint-Vallier Ouest, Québec 418 914-3554 bouchonquebec.wordpress.com

43


COUP DE

LE BOUCHON DU PIED BLEU


COUP DE

Le libre-échange culinaire de l’Aviatic par Hubert Cormier

Restaurant réputé situé dans la Gare du Palais, près du VieuxPort, l’Aviatic propose un menu aux accents asiatiques avec une formule de style tapas. Il s’agit d’un restaurant « partage » où l’on troque les grosses portions pour des plus petites et où l’on doit commander plusieurs plats. Le concept est vraiment génial et est propice aux rapprochements ! Ce qui est intéressant est le fait que figurent sur le menu deux pastilles de couleur après chacun des plats, ce qui permet de choisir un vin qui s’accorde bien parmi les 50 choix proposés au verre. Le sommelier change la sélection chaque semaine, alors ce sont de belles découvertes qui nous sont proposées à chaque visite. L’Aviatic, c’est également une cuisine audacieuse et goûteuse. L’incontournable est probablement le pavé de bar noir du Chili mariné et rôti au miso, vin de prunes et baume mélisse servi avec anguille fumée, mini bok choy, champignons king eryngii et purée de

46

pommes de terre. De mon côté, je raffole du plat de tomates et bocconcini avec croustillant de parmesan et réduction de balsamique, un plat impressionnant et réinventé qui étonne par la présence de l’espuma de bocconcini, véritable plaisir pour vos papilles. Côté variété, ce restaurant plaira à tous. Le menu se décline en cinq sections différentes : Cru, Nageoires, Fromages, Pattes et Ailes, en plus des à-côtés. Chacune des sections offre 6 ou 7 plats différents à des coûts allant de 10 $ à 38 $. Le mercredi, ne ratez surtout pas la promotion « 8 plats à 8 $ » qui vous permet notamment de déguster les rouleaux impériaux au canard confit, le tartare de saumon ou encore le carpaccio de contre-filet de bœuf fumé. Le chef Jean-François Houde vous recevra chaleureusement dans ce restaurant qui, à mon avis, figure parmi les meilleurs de la ville. Au plaisir de vous y croiser et, si jamais vous désirez m’inviter, faites-moi signe !


Aviatic Quartier : Vieux-Port 450, rue de la Gare-du-Palais, Québec 418 522-3555 aviatic.ca

47


COUP DE AVIATIC


COUP DE

Le Moine Échanson : le coupe-soif et la ripaille par Caroline Décoste

Étymologiquement parlant, un échanson a la responsabilité de donner à boire à un dieu, à un prince ou à un seigneur. Ça tombe bien : au Moine, on vous reçoit comme si vous étiez les trois à la fois. Et même pas besoin de vous taper le port de la cote de mailles ou de vous promener en péplum, une couronne de lauriers sur la tête.

saison amène son changement de menu, où une nouvelle région de la France, et parfois de l’Europe, est mise à l’honneur. Vous raffolez du Portugal   ? Armez-vous de patience  : les beignets de morue doivent être attrapés l’été avant qu’ils ne fuient l’automne venu. Pour vous consoler, il y aura la Provence dans une pissaladière, la Bourgogne et ses gougères, l’imprononçable flammekueche de l’Alsace… et l’hiver sera moins rude avec la Savoie et ses étages de fromage.

Au cœur du quartier Saint-Jean-Baptiste, en plein centre-ville mais hors des sentiers touristiques habituels, cette buvette a l’air de penser à l’envers : les vins précèdent les plats, et l’on réfléchit d’abord à ce qu’on boit avant de se restaurer. Lesdits vins, d’importation privée, sont souvent nature et toujours des découvertes. Quant aux plats, ils reflètent la tendance de la bistronomie, c’est-à-dire des classiques européens que l’on revisite sans déconstruire, à partir de produits du terroir québécois.

Adopter le Moine comme quartier général pour ses apéros découvertes, ses soupers de tourtereaux ou ses fins de soirée entre copains, c’est pratiquer en Amérique ce que la France a de mieux à offrir : le partage du vin et du pain, l’étanchement de sa soif et l’emplissement de sa panse.

Tous les trois mois, on oublie ce que l’on a dégusté avec délice et on se prête au renouveau : chaque

50

Faites comme moi et joignez cet ordre monastique dont l’emblème est Monsieur Ouihyi, un cochon bien rond qui ne porte pas seulement bonheur; il l’apporte aussi à qui franchit la porte pour se laisser nourrir entre bonnes mains.


Le Moine Échanson Quartier : Saint-Jean-Baptiste 585, rue Saint-Jean, Québec 418 524-7832 lemoineechanson.com

51


COUP DE

LE MOINE ÉCHANSON


COUP DE

Le Nektar : à la redécouverte du café par Jean-François Frenette

Il fut un temps où le bon café se faisait rare à Québec. Heureusement, le Nektar est arrivé en 2009 dans le décor du bigarré quartier Saint-Roch. En trois ans, il est rapidement devenu une référence. Que ce soit par un simple café filtre aux arômes décadents ou encore par une infusion à froid laissant s’échapper des effluves insoupçonnés, le Nektar nous fait découvrir et redécouvrir ce breuvage. Et vous savez ce qui est le plus plaisant dans tout ça  ? On a droit à des baristas intéressants et intéressés qui connaissent leur café. On n’y va pas que pour boire, on y va aussi pour voyager à travers les différents cafés qu’on nous sert.

54

De plus, mon côté technophile ne peut passer sous silence le fait que le Nektar est l’un des seuls établissements à Québec à se servir des outils de promotion de Foursquare. Tout ça ajoute un côté très ludique à chacune de nos venues à l’établissement, puisqu’on accumule des points pour être en tête afin d’obtenir le titre de maire. En étant maire, on obtient gratuitement la version grand cru de notre café à chacune de nos visites ! Le Nektar, on y va pour : le mokaccino épicé grand cru, avec plus de café que de chocolat (vous y goûterez, c’est délicieux) ainsi que pour les infusions à froid (si vous n’avez jamais goûté, vous serez probablement surpris par le goût !).


Le Nektar Quartier : Saint-Roch 235, rue Saint-Joseph Est, QuÊbec 418 977-9236 lenektar.com

55


COUP DE

LE NEKTAR


COUP DE

On trouve de tout Aux P’tits Oignons ! par Marie-Hélène Harnois

Depuis que j’habite et travaille dans le coin de Lévis, j’essaie de m’y auto-suffire côté produits alimentaires. L’un de mes endroits préférés est sans aucun doute Aux P’tits Oignons Délicatesse, véritable institution du VieuxLévis depuis 1984. L’endroit est à la fois épicerie fine, boulangerie et resto. Je fréquente l’endroit sur une base régulière. La semaine, je vais y dîner avec des collègues. La fin de semaine, j’y mange avec mes enfants. Ce qui m’a un jour charmé des P’tits Oignons a eu le même effet sur le propriétaire, Jean-Marc Carmelli. « Quand j’ai découvert l’endroit, quelque temps avant d’en devenir propriétaire, c’est son cachet et son look européen qui m’ont d’abord marqué. Lorsque j’ai acheté le commerce en 2008, mon souhait était de laisser tout en place tel quel, de ne rien changer à la philosophie de ce lieu déjà très apprécié des Lévisiens. J’ai été charmé par l’endroit quand j’y ai mis les pieds. »

58

Aux P’tits Oignons, c’est le plaisir de trouver autant de produits pour cuisiner des festins à domicile que de manger d’excellents produits maison. Pains, croissants et bagels sont autant de délices faits sur place. On y cuisine également pâtés, tartes, quiches, salades et pâtisseries, qu’on peut manger dans le petit coin resto ou prendre pour emporter. Une variété de charcuteries et de bons fromages garnissent les comptoirs réfrigérés. Quant aux tablettes, on y trouve tout ce que l’on peut espérer d’une épicerie fine : huiles d’olive, vinaigres, confitures, petits pots variés, olives en vrac, pâtes multicolores, thés, épices, etc. Mes produits coup de cœur  ? Les croissants ! Frais, ils sont craquants et mœlleux à la fois, qui accompagnent le café, torréfié sur place. Je vous le confirme : passer plus d’une minute dans l’établissement, c’est se donner le goût de remplir son garde-manger et son frigo de nouveaux produits… et se creuser l’appétit !


Aux P’tits Oignons Quartier : Rive-Sud 45, avenue Bégin, Lévis 418 835-1816

59


COUP DE

AUX P’TITS OIGNONS


COUP DE

Un restaurant tout canard à Québec, le Canard Goulu par Marie Asselin

L’ouverture du restaurant Le Canard Goulu sur la rue Maguire à Sillery à l’été 2007 a marqué un tournant dans mes habitudes gourmandes. Amoureuse des produits de la ferme Canard Goulu située à Saint-Apollinaire, à une quarantaine de kilomètres de Québec, j’étais très contente de voir naître une boutique qui allait vendre toute sa gamme de produits sous un même toit. J’ai vite eu le bonheur de constater que l’entreprise avait eu la bonne idée d’aménager un restaurant en plus au deuxième étage  ! Les assiettes soignées du chef Martin Guillemette et ses assemblages créatifs de saveurs m’ont conquise dès la première bouchée. Je suis rapidement devenue une habituée, motivée à retourner au restaurant par la carte qui change régulièrement selon les saisons et les humeurs du chef. Pour moi, c’est l’endroit par excellence pour un lunch gourmand, à un rapport qualité-prix imbattable dans l’ouest de la ville. Avant de prendre la barre du restaurant, Martin Guillemette a fait sa marque

62

dans les cuisines de grands restaurants de Québec, comme le réputé Laurie Raphaël, où il travaillé pendant six ans, dont trois en tant que chef pâtissier. Sa feuille de route explique sa polyvalence et ses présentations modernes et colorées. Bien que le canard demeure le fil conducteur du menu, impossible de se lasser  : le chef sait le marier au meilleur de chaque saison. En hiver, les plats sont mijotés et réconfortants; en été, on s’inspire des camions casse-croûte. L’année culmine au mois de juin avec le mariage irrésistible du homard et du canard, moment où j’ai peine à résister à me rendre au resto chaque midi. Si les menus lunch ne suffisent pas à convaincre que le Canard Goulu est un incontournable gourmand de Québec, il faut savoir que des repas gastronomiques six services sont aussi servis tous les vendredis. Ces menus suivent des thèmes saisonniers, mais le raffinement est décuplé, et des accords mets-vins sont aussi offerts. La petite salle à manger offre une ambiance intimiste très agréable en couple ou entre amis, et elle peut aussi être réservée pour des évènements privés.


Le Canard Goulu Quartier : Sillery 1281, avenue Maguire, Québec 418 687-5116 canardgoulu.com

63


COUP DE

LE CANARD GOULU


COUP DE

Soupe&Cie : la crème de la soupe par Catherine Cormier

J’ai toujours aimé les concepts qui sortent de l’ordinaire. Surtout en restauration. Je craque pour les restos qui s’assument, qui offrent des plats qui leur ressemblent, qui suivent leur vision dès la journée d’ouverture, de la cuisine à la salle à manger. Des propriétaires et des chefs qui prennent position, qui s’imposent dans leur milieu même si leurs idées ne sont pas les plus populaires. Et puis, de quoi aurait l’air le paysage gastronomique si tous les restaurants étaient les mêmes  ? Si tous les bistros offraient la même carte de paninis   ? Soupe&Cie se démarque dans son genre, et c’est exactement ce qui fait son charme à mes yeux. François et Natacha ont voulu bâtir un projet différent et audacieux. Leur bébé est né à Limoilou et se positionne maintenant comme le producteur de

66

soupes le plus spécialisé et le plus sympathique en ville. De la classique mexicaine, thaïlandaise ou italienne, on sort de l’ordinaire avec l’égyptienne, la libanaise ou la suisse. Chaudes ou froides, les variétés sont servies en giga portions, regorgent de saveurs originales et goûteuses et sont toujours pleines de légumes frais. Sans oublier les tartares, les chilis, les bubble teas, les soupes desserts (prévoir un très grand verre de lait si votre attention se porte sur la soupe dessert au chocolat noir… conseil d’une habituée) et leurs infusions des plus réconfortantes ! En plus, on a droit à une déco tout droit sortie des plus jolis restos new-yorkais. Grandes tables de bois conviviales, coussins confortables, panaches et vieille coutellerie… Le tout petit local agrandi récemment passe aussi bien pour un souper entre amis qu’un dîner d’affaires, un 5 à 7 avec les collègues ou une soirée en amoureux. Ici, on assume le côté campagnard, confort et « chalet » jusqu’à la dernière goutte.


Soupe&Cie Quartier : Limoilou 522, 3e Avenue, Québec 418 948-8996 soupecie.com

67


COUP DE

SOUPE&CIE


Nos recettes


les RECETTEs

« Gâteau » gratiné de poisson aux champignons Par Rémy Charest

J’ai toujours été étonné d’entendre des gens me dire qu’ils ne savent pas trop comment préparer le poisson. Ce ne sont pourtant pas les façons de le cuire qui manquent et plusieurs sont toutes simples. Sur un coup de tête, en faisant le marché de la semaine, j’ai imaginé une autre façon de concocter un plat particulièrement populaire chez mes gamins. Je cherchais, au fond, une façon de réconcilier les saveurs d’un poisson poêlé à la délicatesse d’un plat poché. Donne 4 portions

Ingrédients

L’ACCORD DE JULIEN

2 paquets de filet de sole congelé ou autre poisson blanc 2 paquets de champignons tranchés 1 chopine (500 ml) de crème ¼ tasse de vin blanc sec Aneth frais Sel et poivre Paprika fumé Beurre

Le riesling, lorsque laissé entre les mains d’un vigneron allemand, donne des vins où le sucre joue un rôle essentiel dans l’équilibre en bouche, car il vient faire contrepoids à l’acidité souvent importante de ce cépage. Ainsi, un kabinett comme celui de SelbachOster, avec cette petite touche de sucre, fera des merveilles. Les amateurs de rouge pourront servir un pinot noir de la Vallée de la Loire, qui fera un beau lien avec les champignons de la sauce sans avoir le côté bonbon de certains pinots du Nouveau Monde.

PRÉPARATION Préchauffer le four à 375 °F. Décongeler le poisson dans de l’eau tiède environ 30 minutes. Bien éponger.

Pendant ce temps, dans une casserole à feu doux, faire chauffer délicatement la crème avec un peu de sel, de poivre, de paprika fumé et une poignée d’aneth finement haché. Réserver. Dans une poêle, faire sauter le beurre et les champignons à feu moyen-vif. Une fois les champignons grillés, réserver. Déglacer la poêle au vin blanc et ajouter ce mélange à la casserole de sauce à la crème. À feu moyen, remettre une noix de beurre dans la poêle et faire dorer les filets de poisson moins d’une minute par côté. Dans un plat allant au four de 9 pouces par 9 pouces, étendre une partie des filets. Recouvrir de la moitié des champignons. Verser le tiers de la crème. Monter un deuxième étage de poisson, recouvrir de l’autre moitié de champignons et verser le deuxième tiers de crème. Terminer par un étage de filets de poisson et arroser du reste de crème. Cuire au four environ 20 minutes. Servir avec pommes de terre au four, haricots ou carottes grillés.

72


73


les RECETTEs

Burger de tofu à l’asiatique par Catherine Cormier

Voici le meilleur burger de tofu du monde entier. Sur quoi est-ce que je me base exactement  ? Une recette méga simple (on aime ça !) qui a conquis tout de suite toute une tablée, majoritairement d’hommes, surtout des carnivores affirmés. Est-ce que je tiens quelque chose   ? Est-ce que cette recette risquerait de faire aimer le tofu aux plus sceptiques d’entre nous  ? On essaie, juste pour voir. Donne 2 portions

Ingrédients

L’ACCORD DE JULIEN

2 petits pains de type kaiser ½ brique de tofu ferme nature ⅓ tasse de mirin ½ tasse de sauce soya ¼ tasse de cassonade 2 c. à table de sambal œlek 1 c. à table d’huile de sésame 1 gousse d’ail hachée Basilic frais haché Sel, poivre Huile d’olive 1 avocat bien mûr

Ici, il faut essayer de ne pas écraser le tofu avec un vin trop lourd et éviter d’avoir une texture trop molle... En blanc, on doit chercher vin qui sait tenir tête aux saveurs asiatiques, comme un pinot gris avec une belle richesse. Je pense au pinot gris d’André Ostertag, en Alsace, où l’usage du bois vient ajouter une onctuosité qu’on retrouve rarement avec ce cépage. En rouge, les tanins doux et le côté un peu sucré d’un zinfandel californien prendront une belle place aux côtés de ce burger. On se tournera alors vers les produits de Terre Rouge qui sont toujours bien faits.

PRÉPARATION

Couper le tofu en galettes épaisses. Dans un grand bol, mélanger le tofu, le mirin, la sauce soya, la cassonade, le sambal œlek, l’huile et l’ail. Laisser mariner pendant 2 à 3 heures ou même durant toute une nuit. Au moment de monter les burgers, faire revenir dans 1 c. à soupe d’huile d’olive les galettes de tofu jusqu’à ce que la marinade soit un peu caramélisée. Mettre l’avocat en purée et y ajouter le basilic haché. Servir les galettes de tofu grillées dans les pains kaiser en garnissant au goût avec des tranches de tomates, la purée d’avocat, un peu d’épinards et du fromage.

76


les recettes burger de tofu


les RECETTEs

Chili con carne avec une touche de chocolat par Hubert Cormier

Le chili con carne est une recette appréciée de tous. Elle apporte un brin d’exotisme à la monotonie qui s’installe au fil de la semaine. Facile à réaliser, peu coûteuse, nutritionnellement incroyable, quoi demander de mieux  ? Et si on ajoutait un ingrédient inusité telle la poudre de cacao, qu’en diriez-vous  ? D’un point de vue nutritionnel, cette recette est riche en fibres et en protéines, ce qui a pour effet d’amener une satiété précoce. Délicieux et nutritif ! Donne 6 portions

Ingrédients

L’ACCORD DE JULIEN

1 oignon 2 gousses d’ail 1 piment jalapeño 1 poivron 1 bouteille de bière 2 c. à soupe d’huile de canola 1 lb de bœuf haché extra-maigre 2 c. à soupe de pâte de tomates 2 tasses de tomates en conserve coupées en dés 1 c. à thé de cumin 1 c. à thé de paprika 1 c. à thé de cacao non sucré 2 c. à soupe de cassonade ½ tasse de bouillon de bœuf 3 tasses de haricots rouges Sel et poivre

Le chili demande un vin qui possède une bonne structure tannique, afin d’apporter un contraste de textures intéressant. Aussi, le côté torréfié apporté par le cacao demande un vin dont l’élevage en barrique est bien présent. Pour satisfaire à ces critères et à mon palais, je me tourne vers le bierzo, cette appellation du nord-ouest de l’Espagne. Ces vins, composés de mencia, gardent leur fraîcheur malgré l’élevage parfois très moderne pratiqué par certains vignerons. Le Petalos d’Alvaro Pelacios est une valeur sûre dans la région, année après année.

PRÉPARATION Hacher finement l’oignon, émincer l’ail et le piment jalapeño, trancher le poivron en petits dés. Chauffer l’huile à feu moyen dans une casserole. Y faire revenir l’oignon et l’ail environ 3 minutes jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides. Ajouter la viande hachée. Cuire environ 5 minutes, en brassant de temps à autre, jusqu’à ce que la viande perde sa coloration rosée. Ajouter les tomates en dés, la pâte de tomates, le poivron, le piment jalapeño, les épices, le cacao non sucré, la bière et la cassonade. Verser le bouillon de bœuf chaud. Couvrir et cuire à feu doux pendant 90 minutes en vérifiant de temps à autre que le mélange reste assez humide. Ajouter de l’eau si nécessaire. Bien égoutter les haricots, les rincer et les ajouter dans la casserole. Mélanger et cuire le tout encore une dizaine de minutes. Saler et poivrer au goût. Ajouter un peu de fromage cheddar, de crème sure et d’oignon vert au moment de servir. 80


81


les RECETTEs

Soupe type ramen au porc par Catherine Côté

Lorsque je me rends à l’épicerie de la Montagne Dorée, je m’emballe toujours devant les étalages d’aliments asiatiques et j’achète trop de choses. J’adore tous les commerces où l’on se sent en voyage. À Hawaii, où j’étais l’an dernier, la communauté asiatique est très présente et je suis tout de suite tombée sous le charme des restaurants de soupes ramen. Malheureusement, comme le secret est dans le bouillon, mes soupes ramen n’accotent pas celles des restaurants japonais… mais ça reste tellement bon ! Et n’est-ce pas le meilleur repas pour passer des restes  ?

Donne 2 portions

Ingrédients

L’ACCORD DE JULIEN

Porc chashu 1 flan de porc avec os 2 tasses d’eau 2 c. à soupe de sucre 2 c. à soupe de miso 4 c. à soupe de sauce soya 4 c. à soupe de mirin 3 c. à soupe de saké 1 morceau de gingembre d’environ 3 cm, râpé 3 gousses d’ail écrasées 20 graines de poivre blanc

Avec une soupe, il faut chercher à choisir un breuvage qui a une présence en bouche importante, pour éviter qu’il paraisse aqueux et mince en comparaison avec la soupe chaude. Ici, on servira une bière rousse qui en mène large, comme la superbe Éléonore Degrandmaison de la Microbrasserie de l’Île d’Orléans. Son goût torréfié est un beau complément aux épices du porc. Les amateurs de vin chercheront un chardonnay boisé, comme en produisent souvent les Américains, à la bouche ample et texturée, qui se mariera bien avec les épices du bouillon.

Bouillon 5 tasses de bouillon de poulet 1 sachet de dashi 3 c. à soupe du bouillon de porc chashu 1 morceau de gingembre d’environ 3 cm 1 c. à soupe de tahini 1 oignon émincé 1 gousse d’ail pilée Huile de sésame Garnitures au choix Morceaux d’ail frits dans l’huile Oignons verts émincés Minis bok choy coupés grossièrement Nouilles ramen du commerce Maïs en grains Feuilles de nori Œuf cuit dur

82


83


les recettes SOUPE RAMEN AU PORC

PRÉPARATION Prendre une casserole de taille moyenne pour que le liquide recouvre bien toute la viande. Mélanger tous les ingrédients pour le porc dans la casserole et, au besoin, couper le flan en deux pour qu’il soit bien immergé dans le bouillon. Faire frémir une heure ou jusqu’à ce qu’un couteau se glisse aisément à l’intérieur du porc. Retirer la viande de la casserole et laisser refroidir. Désosser le flan de porc et mettre la viande au réfrigérateur. Réserver. Dans une grande casserole, faire griller le gingembre, l’ail et l’oignon dans de l’huile de sésame quelques minutes. Ajouter le bouillon de poulet. Ajouter un peu du bouillon de porc chashu et un sachet de dashi, au goût. Laisser frémir de 20 à 30 minutes. Vérifier l’assaisonnement. Lorsque tout est prêt, faire bouillir les nouilles ramen dans une casserole selon les indications. Égoutter et déposer dans deux bols. Ajouter les garnitures au choix et déposer des morceaux de viande dans les bols. Couvrir de bouillon chaud. Ajouter une cuillère de tahini dans chaque bol et servir.

84


les RECETTEs

Crostinis aux tomates confites, miel et sésame par Caroline Décoste

J’ai fini par apprendre la leçon : quand on reçoit, mieux vaut profiter de la compagnie de ses invités que de se chauffer auprès du four toute la soirée. Voilà donc une recette en apparence simpliste (c’est presque de l’assemblage), mais qui est en fait construite sur les principes d’harmonie si chers à François Chartier. C’est comme ça qu’une snob reçoit : en impressionnant avec si peu, et en citant deux-trois notions d’harmonies moléculaires au passage ! Donne une quinzaine de bouchées

Ingrédients

L’ACCORD DE JULIEN

2 chopines de tomates cerises 1 paquet (100 g) de fromage de chèvre 1 baguette au levain 1 c. à soupe d’huile d’olive 1 pincée de sel de mer Poivre du moulin 2 c. à table de miel de sarrasin Huile de sésame grillé Graines de sésame noir Sel fin pour la finition

Avec cette recette d’apparence simple, je suggère des vins simples en apparence, mais qui en donnent beaucoup. Les bons beaujolais entrent parfaitement dans cette catégorie : frais, aromatiques et faciles à partager entre amis. Des vins de plaisir, quoi ! Les Fleurie du Domaine du Vissoux ou le Morgon de Lapierre sont des choix avisés, dont les bouteilles seront vidées plus rapidement que vous pouvez l’imaginer. Ils feront tomber, par le fait même, les préjugés même les plus persistants envers le beaujolais.

PRÉPARATION Préchauffer le four à 400° F.

Sur une plaque à biscuits recouverte de papier parchemin, déposer les tomates cerises en conservant la tige. Arroser d’huile d’olive, saupoudrer de sel et de poivre et enfourner pendant environ une heure, ou jusqu’à ce que les tomates se fendillent sans éclater. Réserver. Couper le pain en fines tranches. Faire griller au four jusqu’à ce que le pain soit bien croustillant, retourner les tranches si nécessaire en cours de cuisson. Couvrir chaque crostini d’une bonne cuillère à soupe de fromage de chèvre. Y déposer deux ou trois tomates confites tièdes ou froides, au goût. Arroser délicatement d’huile de sésame et de miel de sarrasin. Saupoudrer de graines de sésame et de sel fin, au goût. Les tomates confites peuvent être préparées la veille et conservées au réfrigérateur. Le fromage de chèvre peut être remplacé par des fromages au lait cru à pâte molle. Même s’il peut être remplacé par du miel de trèfle, le miel de sarrasin ajoute une profondeur et une pointe d’amertume qui rehausse les mariages harmoniques.

86


87


les RECETTEs

Filet de porc au cheddar, poires et noisettes grillées par Patrick Grégoire

Vous n’aurez simplement qu’à écouter les «  miam  !  », «  délicieux  !  » que feront vos invités pour comprendre que cette recette est tout simplement savoureuse. Elle saura plaire à toutes les fines bouches autant par son goût que par sa simplicité. Cette farce sucrée-salée-grillée en surprendra plusieurs… Et ils en redemanderont. Donne 4 à 6 portions

Ingrédients

L’ACCORD DE JULIEN

2 filets de porc d’environ 1 lb chacun Huile d’olive

L’accord semblera inusité, mais un vin blanc du Jura élevé dans le style traditionnel est certainement de mise ici. Le côté oxydatif se mariera parfaitement avec le fromage, le sirop d’érable et les noisettes grillées. Il s’agit d’un accord tout en complémentarité puisqu’on retrouve la même famille d’arômes dans le vin. Les noms à retenir  : Stéphane Tissot, Montbourgeau et Béthanie. Ce sont des vins polarisants  : soit on adore, soit on déteste ! Dans ce cas-ci, ils feront des merveilles avec cette recette. De quoi faire certainement jaser autour de la table !

Farce ¼ tasse de cheddar vieilli 2 poires ⅓ tasse de noisettes grillées 2 oignons verts hachés ½ tasse de sirop d’érable 10 tomates séchées dans l’huile 1 c. à thé de muscade moulue Sel et poivre

PRÉPARATION Préchauffer le four à 400° F. Couper le cheddar vieilli en fines tranches. Hacher grossièrement les noisettes et les tomates séchées dans l’huile. Couper les poires en dés. Mélanger tous les ingrédients de la farce dans un grand bol. Préchauffer de l’huile d’olive une grande poêle sur feu moyen-élevé. Faire revenir les filets de porc de 4 à 5 minutes de chaque côté jusqu’à ce qu’ils aient bruni légèrement. Mettre la farce dans une cocotte allant au four et déposer les filets de porc sur la farce. Cuire de 30 à 45 minutes. Pour s’assurer de ne pas faire trop cuire la viande, commencer à la surveiller à compter de 30 minutes de cuisson. Le porc devrait être servi légèrement rosé. Servir le porc tranché accompagné de la farce sur un lit de couscous et légumes grillés.

88


89


les recettes FILET DE PORC AU CHEDDAR


les RECETTEs

Tartare aux deux saumons, prosciutto et balsamique

par Marie-Hélène Harnois

Un tartare de saumon avec du prosciutto  ? Oui, c’est possible. Et c’est même délicieux ! Cette recette est simple et bien différente des tartares traditionnels : pas de mayo ni d’aneth. En plus du saumon, on parle de saumon fumé, de basilic et de vinaigre balsamique. C’est frais et plein de saveurs. Par-dessus tout, c’est la recette qui vous fera dire : « C’est pas si compliqué que ça de faire un tartare à la maison ! » Donne 4 portions en entrée

Ingrédients

L’ACCORD DE JULIEN

½ lb de saumon frais 1 paquet de saumon fumé (environ 70 g) 5 tranches de prosciutto 1 échalote verte Jus de ¼ de lime ¼ à ½ c. à thé de sambal œlek Huile d’olive Vinaigre balsamique blanc 1 c. à table de câpres Basilic frais Ciboulette fraîche Chapelure panko Poivre du moulin Pain baguette de la veille Sel d’ail

Prosciutto, saumon fumé, sambal œlek et vinaigre balsamique blanc  ? On est en présence d’un tartare de saumon qui en mène assez large. Le vin qui l’accompagnera devra être capable de ne pas se faire marcher sur les pieds. À ce titre, le Calcari de Parés Baltà, un vin bio de la Catalogne composé à 100 % de xarel-lo, est un candidat de choix. On y retrouve au nez des agrumes et du miel et une acidité vivifiante en bouche. De la même appellation, le Gran Viña Sol de Torres ne démérite pas et pourra même offrir une belle expérience après plusieurs années passées en cave.

PRÉPARATION Préchauffer le four à « Broil ». Couper les saumons et le prosciutto en très petits cubes. Les mettre dans un bol. Ciseler finement l’échalote, le basilic et la ciboulette et ajouter au mélange de saumon. Ajouter le jus de lime, le sambal œlek et les câpres. Mélanger. Verser lentement l’huile et le vinaigre, au goût (environ 2 à 3 portions d’huile pour une de vinaigre). Laisser reposer une vingtaine de minutes. Couper la baguette en tranches fines. Badigeonner d’huile d’olive et saupoudrer de sel d’ail et de poivre. Enfourner et cuire jusqu’à ce que les croûtons soient croustillants, mais pas trop grillés. Retourner au besoin. Ajouter la chapelure panko au mélange de saumon au moment de servir.

92


93


les recettes TARTARE AUX DEUX SAUMONS


les RECETTEs

Chili à la bière noire par Sylvie Isabelle

Pourquoi choisir une simple recette de chili pour ma participation à ce livre de foodies  ? Où est le niveau de difficulté  ? Où sont les ingrédients exotiques  ? Les saveurs recherchées  ? Je me suis plutôt basée sur un élément très simple pour choisir la recette que je partage ici : c’est la recette qu’on m’a le plus souvent demandée, à vie ! C’est un plat qui me rappelle le football, les tailgates, les amis, les sourires, l’automne… en un seul mot : le réconfort ! Donne 4 à 6 portions

Ingrédients

L’ACCORD DE JULIEN

Huile d’olive 1 lb de bœuf haché 1 lb de porc haché Poivre et sel 1 gros oignon rouge haché 4 gousses d’ail hachées finement 3 c. à table de poudre chili ancho* 1 c. à table de poudre chili pasilla* 1 c. à table de cumin 1 canette (440 ml) de Guinness Bouillon de poulet 1 boîte (796 ml) de tomates en dés 2 à 3 piments chipotle hachés en boîte 1 c. à table de miel 1 boîte (398 ml) de haricots noirs rincés 1 boîte (398 ml) de haricots rouges rincés 1 boîte (341 ml) de maïs en grains égoutté 2 c. à table de jus de lime

Si vous avez bien suivi les étapes, votre apéro s’est composé d’une demi-bouteille de Guinness. Avec le repas, vous pouvez continuer dans la même veine avec la Gaspésienne #13 de la microbrasserie Pit Caribou de Percé. Cette porter au goût de chocolat et de café remplace bien la Guinness. Le côté fumé apporté par les piments chipotle s’harmoniseront très bien avec un vin élevé en barrique. Sortez alors des régions battues et optez pour l’assemblage cabernet sauvignon/merlot/ syrah de Hedges qui, bien qu’on sente l’apport de la barrique, reste civilisé et offre un beau rapport qualité-prix.

*On peut remplacer le chili ancho et le chili pasilla par de la poudre de chili du commerce.

PRÉPARATION Chauffer l’huile à feu moyen dans un chaudron profond. Faire revenir l’oignon et l’ail jusqu’à ce que l’oignon soit translucide. Ajouter la viande, le sel et le poivre et faire dorer. Ajouter la poudre de chili, le cumin et la moitié de la bouteille de bière et laisser réduire. Ajouter les tomates, les piments chipotle, le miel et du bouillon de poulet au goût. Amener à ébullition. Laisser mijoter 45 minutes à feu moyen. Allonger au bouillon de poulet ou à la bière si le liquide s’évapore trop. Ajouter les haricots et le maïs en grains et laisser mijoter 15 minutes. Avant de servir, garnir de jus de lime. Servir avec nachos, crème sure, guacamole et fromage Monterey Jack râpé. 96


97


les RECETTEs

Poutine Général Tao par Francis Laplante

Mon poulet Général Tao a toujours été un classique fortement apprécié de mes invités et des lecteurs de mon blogue. Un jour, j’ai décidé de pousser un peu mon côté trash en créant une poutine croisée avec mon poulet Général Tao. On y retrouve le petit côté sucré de ma sauce classique avec une bonne dose de coriandre pour avoir un peu de fraîcheur. J’aime garder le fromage classique pour la poutine, mais libre à vous d’innover. Donne 4 portions

Ingrédients

L’ACCORD DE JULIEN

Frites 4 pommes de terre Yukon Gold Gras de canard ou huile de canola Sel

Un grand classique québécois, déjà pas facile à agencer, revisité façon asiatique  ? Au gingembre bien présent de la sauce, on veut marier un gewurztraminer floral et exubérant. Si vous trouvez dans votre cave une bouteille du Jurançon Cuvée Marie avec quelques années derrière la cravate, n’hésitez pas non plus ! Après tout, pourquoi se retenir lorsqu’on parle de poutine réinventée  ?

Poulet 2 poitrines de poulet Mélange à tempura du commerce Chapelure panko Farine Coriandre fraîche Sauce 2 c. à thé d’huile de sésame 3 c. à soupe de gingembre râpé 1 bouquet d’oignons verts 1 ¾ tasse d’eau 3 c. à soupe de vinaigre blanc ¾ tasse de sucre 2 c. à soupe de fécule de maïs 2 c. à soupe de sauce soya 2 c. à soupe de sauce aux huîtres ⅓ tasse de ketchup 1 c. à thé de sambal œlek ½ c. à thé de nuoc-mâm Pour servir 1 tasse de fromage en grains (ou autre fromage au goût) Feuilles de coriandre fraîche

98


99


les recettes poutine général tao

PRÉPARATION Trancher les pommes de terre en forme de frites. Faire tremper dans l’eau froide afin d’enlever un peu d’amidon. Bien éponger. Dans un chaudron profond, faire chauffer le gras de canard à 200° F. Faire blanchir les frites environ 5 minutes. Réserver. Préparer le mélange à tempura selon les indications du fabricant et le garder dans un bol avec de la glace. Couper le poulet en petits cubes et les mélanger avec un peu de farine dans un bol. Chauffer la friteuse à 350° F. Passer les morceaux de poulet dans le mélange à tempura et dans la chapelure panko. Frire de 3 à 5 minutes. Procéder par petites quantités afin d’éviter que les morceaux de poulet ne collent pendant la cuisson. Pour la sauce, couper les oignons verts en fines lamelles et faire revenir 2 minutes dans l’huile de sésame avec le gingembre haché. Ajouter l’eau, le vinaigre et le sucre et laisser fondre le sucre. Pendant que le sucre fond, délayer la fécule de maïs dans la sauce soya. Ajouter la fécule délayée et le ketchup au mélange. Incorporer la sauce aux huîtres, le sambal œlek et le nuoc-mâm et laisser mijoter. Rectifier l’assaisonnement. Au moment de servir, faire cuire les frites une deuxième fois à 350° F jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Pour dresser, mettre les frites dans un bol, ajouter le poulet et le fromage, arroser de la sauce et décorer de feuilles de coriandre.


les RECETTEs

Tartare de saumon au gingembre et à la pomme verte

par Véronique Ouellet

J’avais déjà un tartare de saumon dont la réputation n’était plus à faire. Comme le plat se retrouvait si souvent sur la table, au bout d’un moment, je ne pouvais ni le sentir ni en manger. C’est ainsi que le mélange de saumon, de pomme verte et de coriandre m’est apparu comme étant synonyme de fraîcheur et assez différent de mon classique mayo et sriracha pour me permettre de renouer avec le tartare. Donne 4 portions en entrée

Ingrédients

L’ACCORD DE JULIEN

1 lb de saumon frais 1 oignon vert
 1 à 2 c. à soupe de coriandre fraîche 1 ½ c. à soupe de gingembre frais râpé Zeste d’une lime
 1 c. à soupe de nuoc-mâm 3 c. à soupe de jus de lime
 1 c. à soupe d’huile d’olive
 1 pincée de piment de Cayenne
 1 pomme verte

On oublie trop souvent qu’on peut servir des bulles autrement qu’en apéro ou pour célébrer un événement joyeux. Or, elles font souvent des miracles à table et peuvent s’accorder avec une grande variété de plats. La cava L’Hereu de Raventós i Blanc viendra ici souligner toute la fraîcheur de ce tartare. Vous avez plus de budget  ? Le champagne Drappier Brut Nature Zéro Dosage, fait exclusivement de pinot noir, viendra combler votre palais et vos convives, tout en étant l’un des champagnes les plus abordables à la SAQ !

PRÉPARATION

Couper le saumon en petits dés et mettre dans un bol.
Couper finement l’oignon vert, ciseler la coriandre et ajouter au saumon.
Ajouter le gingembre et le zeste de lime et mélanger.
Réserver au réfrigérateur. Dans un petit bol, mélanger le nuoc-mâm, le jus de lime, l’huile d’olive et le piment de Cayenne.
En arroser la préparation de saumon et remettre au réfrigérateur.
 Avant de servir, couper finement la pomme, mouiller de jus de lime et ajouter au mélange de saumon. Rectifier l’assaisonnement.

102


103


les recettes tartare de saumon


les RECETTEs

Joue de bœuf braisée par Dominique Sanschagrin

La cuisine renferme plein d’odeurs qui donnent faim. Avec cette cuisson braisée, la pièce de viande devient tellement tendre ! Grâce à une sélection d’épices dans une sauce riche en saveurs, le vin est mis à l’avant-plan. Un vrai plat réconfortant et savoureux ! Cette recette est construite autour du Régal du Loup Minervois 2009 (code SAQ : 10405010). Donne 4 portions

Ingrédients

L’ACCORD DE JULIEN

4 bajoues de bœuf 1 tasse de vin rouge 1 tasse de fond de veau 2 portions de café espresso infusé 2 c. à soupe de mélasse 1 c. à soupe de racine de réglisse 5 clous de girofle 1 anis étoilé 1 c. thé de quatre-épices Poivre noir fumé 2 gousses d’ail 3 carottes 1 bulbe de fenouil 1 oignon moyen coupé en cubes Huile d’olive Beurre

Cette recette est construite autour du Minervois du Domaine du Loup Blanc, mais à défaut de mettre la main sur cette belle bouteille, on pourrait tout aussi bien choisir Les Cocalières du Domaine d’Aupilhac, un grand vin du Languedoc à majorité de syrah avec une part importante de mourvèdre, qui se mariera bien avec les épices de cette joue de bœuf braisée. Autrement, une syrah du nord de la Vallée du Rhône comme le Saint-Joseph des Vins de Vienne pourrait aussi très bien s’y accorder.

PRÉPARATION Préchauffer le four à 300° F. Assaisonner la viande avec le sel et le poivre. Dans une poêle, chauffer l’huile et un peu de beurre et saisir à feu vif les bajoues de bœuf de chaque côté. Retirer les pièces de viande. Faire revenir les carottes, l’ail, l’oignon et le bulbe de fenouil pendant 4 à 5 minutes. Ajouter les épices et poursuivre la cuisson pendant quelques minutes. Déglacer la poêle avec le vin et les deux portions de café et laisser réduire de moitié. Ajouter le fond de veau à la poêle et poursuivre la cuisson encore quelques minutes. Retirer les légumes du feu et les déposer au fond d’une rôtissoire. Ajouter les pièces de bœuf sur les légumes. Couvrir et cuire pendant 4 heures ou jusqu’à ce que la viande se détache à la fourchette. Passer le jus de cuisson au tamis. Dans une casserole, faire réduire de moitié le jus jusqu’à ce que la sauce nappe le dos d’une cuillère. Rectifier l’assaisonnement. Servir le bœuf nappé de la sauce et accompagné des légumes. 106


107


les RECETTEs

Caramels à la vanille et à la fleur de sel par Marie Asselin

C’est à Paris que j’ai goûté à la saveur « caramel à la fleur de sel » pour la première fois, où elle est employée dans plusieurs pâtisseries. C’est la rencontre ultime du sucré-salé, une saveur que plusieurs trouvent totalement irrésistible. Faire du caramel à la maison, ça peut être un peu intimidant, mais avec un thermomètre à bonbon et une attention constante, c’est un dessert facile à réaliser qui impressionnera tous ceux qui auront la chance d’y goûter. Donne 64 caramels

Ingrédients

L’ACCORD DE JULIEN

1 tasse de crème 35 % 4 c. à table de beurre non salé + 1 c. à table pour la finition ½ c. à thé d’extrait pur de vanille 1 gousse de vanille, coupée en deux sur la longueur, les graines grattées à l’aide d’un couteau pointu 1 c. à thé de fleur de sel*, et plus pour saupoudrer sur les caramels 1 ½ tasse de sucre ¼ tasse de sirop de maïs ¼ tasse d’eau

On imagine la scène : le souper entre amis vient de se terminer et tout le monde passe au salon pour finir la soirée. En guise de mignardise, ces caramels à la vanille et à la fleur de sel. Le groupe est divisé quant au choix du digestif. Certains choisiront un scotch bien iodé comme un Islay afin de créer une harmonie avec le sel des caramels. D’autres choisiront plutôt un rhum dont les saveurs épicées viendront complimenter la vanille. Dans les deux cas, la soirée se terminera sur une bonne note.

*On peut substituer la fleur de sel par un sel de mer en flocons   au goût délicat ; le sel régulier ne convient pas.

PRÉPARATION Recouvrir de papier parchemin un moule à gâteau carré de 23 cm. Beurrer légèrement le papier parchemin. Dans une petite casserole, mélanger la crème, 4 c. à table de beurre, l’extrait de vanille, la gousse et les graines de vanille et 1 c. à thé de fleur de sel. Porter à ébullition à feu moyen-vif. Dès que le mélange bout, retirer du feu, couvrir et réserver. Dans une casserole moyenne, mélanger le sucre, le sirop de maïs et l’eau à l’aide d’un fouet. Installer un thermomètre à bonbon sur la casserole. Chauffer à feu moyen-vif, en mélangeant constamment jusqu’à ce que le sucre soit dissout. Laisser bouillir sans mélanger jusqu’à ce que le mélange soit de la couleur d’un caramel doré et atteigne la température de 155° C (310° F) sur le thermomètre à bonbon. Éteindre le feu. Retirer la gousse de vanille du mélange à la crème, puis filtrer le mélange à l’aide d’une passoire fine. En fouettant, incorporer lentement le mélange à la crème au caramel. Attention : au contact de la crème, le caramel montera en bouillonnant. Il est important d’incorporer la crème lentement et de fouetter constamment. Remettre le mélange sur le feu et bouillir à feu vif jusqu’à ce que le caramel atteigne 120° C (250° F). Retirer du feu, ajouter la dernière cuillerée à table de beurre et fouetter jusqu’à ce que le caramel soit bien lisse. 108


109


les recettes caramels à la fleur de sel

Verser le caramel dans le moule à gâteau. Laisser refroidir pendant 10 minutes, puis saupoudrer toute la surface avec la fleur de sel. Laisser refroidir complètement à température pièce, puis faire durcir au réfrigérateur pendant au moins une heure. Pour couper le caramel, sortir le mélange durci du plat de cuisson en tirant sur le papier parchemin. Laisser tempérer 10 minutes à température pièce. À l’aide d’un grand couteau ou d’une roulette à pizza, couper les caramels en carrés de 2,5 cm. Conserver dans un plat hermétique au réfrigérateur en prenant soin de placer une feuille de papier parchemin entre chaque étage de caramels pour éviter qu’ils ne collent les uns contre les autres. Les caramels se conservent au réfrigérateur jusqu’à deux semaines, ou au congélateur pendant plusieurs mois. Tempérer 30 minutes avant de déguster.


les RECETTEs

Pou-gine au chocolat par Annik De Celles

Un classique revisité ! Petits et grands raffoleront de ce délicieux pouding au chocolat très simple à faire… et rempli de bons et surprenants légumes ! Donne 4 portions

Ingrédients

L’ACCORD DE JULIEN

⅓ tasse de sucre ½ tasse de cacao en poudre 3 c. à soupe de fécule de maïs ⅔ tasse de lait ½ tasse de purée d’aubergine lisse ½ tasse de purée de chou-fleur lisse 2 c. à thé d’extrait de vanille

Avec le chocolat qui domine, les adultes auront l’embarras du choix... Une bière noire aux arômes de torréfaction bien présents comme l’Impérial Stout de Bièropholie, un banyuls, ce vin doux naturel du Roussillon, ou même un vin ensoleillé de l’Argentine si on épice le pou-gine avec un peu de chili pour lui donner un petit kick supplémentaire. Les enfants, quant à eux, iront tout naturellement vers un grand verre de lait, qui n’est probablement pas une mauvaise idée, peu importe l’âge !

PRÉPARATION Dans un bol allant au micro-ondes, mélanger le sucre, le cacao et la fécule de maïs. Dans un second bol, mélanger le lait et les purées.

Incorporer le mélange liquide peu à peu au mélange sec à l’aide d’un fouet afin qu’il n’y ait aucun grumeau. Placer le tout au micro-ondes et cuire de 3 à 4 minutes à haute intensité. Mélanger. Remettre au micro-ondes pendant 2 à 4 minutes en mélangeant toutes les minutes, jusqu’à ce que le mélange soit lisse et crémeux. Recouvrir le mélange d’une pellicule plastique et placer au réfrigérateur. Servir froid.

112


113


les RECETTEs

Poires sauce au sirop d’érable par Alexandra Leduc

Voici un mélange que j’adore : un fruit marié à une touche sucrée. Quoi de mieux pour terminer en beauté un repas que la délicatesse d’un fruit et le sucré si particulier du sirop d’érable ? Un dessert nutritif et gourmand, vous verrez, c’est possible ! Donne 4 portions

Ingrédients

L’ACCORD DE JULIEN

2 poires Bartlett pas trop mûres Eau 3 c. à soupe de cassonade Zeste d’un citron 1 tasse de sirop d’érable ½ tasse de lait 1 c. à soupe de fécule de maïs

J’ai toujours trouvé difficile de marier harmonieusement un vin avec un dessert. L’équilibre entre l’acidité et le sucré est crucial afin d’éviter que l’ensemble ne tombe sur le cœur au bout d’un tiers de coupe. Comme solution à ce problème, on se tourne vers les vins du Moulin Touchais. Ces vins mœlleux des Côteaux du Layon (Vallée de la Loire) sont disponibles en six millésimes différents à la SAQ, de 1999 jusqu’à 1975, entre 30 $ et 45 $. Des notes florales et miellées, une belle attaque et une petite pointe d’oxydation pour les plus vieux millésimes.

PRÉPARATION Peler les poires, les couper en deux et enlever le cœur à l’aide d’une cuillère parisienne. Mettre l’eau, la cassonade et le zeste dans un chaudron et faire chauffer jusqu’à ébullition.

Baisser le feu et plonger les poires dans l’eau. Il faut que toutes les poires soient recouvertes d’eau. Laisser mijoter à feu moyen sans bouillir pendant environ 30 minutes ou jusqu’à ce qu’un couteau puisse traverser la poire. Une fois les poires cuites, laisser refroidir dans l’eau jusqu’à ce qu’elles soient tièdes ou froides, au goût. Pendant ce temps, mettre le sirop d’érable, le lait et la fécule de maïs dans une casserole à fond épais ou au bain-marie et bien mélanger. Faire chauffer à feu moyen jusqu’à épaississement de la sauce. Si la sauce devient trop épaisse, ajouter du lait à petites doses. Servir une demi-poire nappée de sauce à l’érable.

114


115


les recettes poires au sirop d’Êrable


les RECETTEs

Petits gâteaux endimanchés par Marjorie Lapointe-Aubert

Vous craquez lorsque vous les voyez dans le comptoir à la pâtisserie, vous ne pouvez leur résister lorsqu’ils figurent à la carte des desserts et maintenant vous pourrez vous vanter de les avoir confectionnés vous-mêmes ! Avec les bons outils et un peu de pratique, tout le monde peut décorer des petits gâteaux comme le font les pros.

MATÉRIEL 1 crayon-feutre 1 grande douille à pâtisserie 1 poche à pâtisserie 1 paire de ciseaux Du glaçage épais et lisse, style crème au beurre 1 spatule en silicone 1 élastique Une grande assiette ou du papier parchemin ou ciré Des petits gâteaux, cuits dans des moules en papier coloré, refroidis complètement Des vermicelles, des confettis, des paillettes, des perles en bonbon, du fondant, etc.

L’ACCORD DE JULIEN Parfois, la simplicité l’emporte : rien de tel qu’un grand verre de lait bien froid pour accompagner un petit gâteau si joliment décoré !

PRÉPARATION 1. Si la poche à pâtisserie n’est pas ouverte à la pointe : presser la douille tout au fond de la poche à pâtisserie, en alignant les pointes. Avec le crayon-feutre, faire un trait au-dessus de l’ouverture de la douille, puis la retirer de la poche. Utiliser les ciseaux pour couper la pointe de la poche à l’endroit marqué. Attention de ne pas trop couper : la douille passerait à travers l’ouverture. 2. Presser la douille tout au fond de la poche à pâtisserie. S’assurer que l’ouverture de la douille est complètement dégagée et qu’elle est suffisamment enfoncée dans la poche pour former un sceau étanche. 3. Former un ourlet sur la grande ouverture de la poche à pâtisserie en la repliant vers l’extérieur. En tenant le sac avec une main sous l’ourlet, remplir la poche à pâtisserie de glaçage à l’aide de la spatule en silicone. Éviter de trop remplir. 4. Presser légèrement le glaçage pour supprimer les poches d’air. Déplier l’ourlet, tordre l’extrémité de la poche à pâtisserie comme un sac de pain et sécuriser avec l’élastique.

118


119


les recettes petits gâteaux endimanchés

PRatique 1. Disposer l’assiette ou un morceau de papier parchemin ou ciré devant soi. 2. Prendre la pointe de la poche à pâtisserie dans une main et son extrémité dodue dans l’autre. Tenir la poche à pâtisserie à la verticale et placer la douille à 2-3 millimètres de la surface de travail. 3. Appliquer une douce pression sur l’extrémité dodue de la poche à pâtisserie. 4. Lorsque le glaçage adhère à la surface de travail, soulever légèrement la douille tout en maintenant la pression et déplacer la poche pour tracer une ligne droite. 5. Pour terminer la ligne, abaisser la douille de quelques millimètres, relâcher complètement la pression et retirer la poche à pâtisserie en la gardant toujours à la verticale. 6. Recommencer ces étapes jusqu’à ce que la pression soit constante et que les lignes soient uniformes d’un bout à l’autre. Pour décorer les petits gâteaux ou lorsque la poche à pâtisserie est vide, récupérer le glaçage à l’aide de la spatule en silicone et remplir la poche à nouveau. Au besoin, réfrigérer légèrement le glaçage afin qu’il reprenne un peu de fermeté.

DÉCORATION 1. Placer un petit gâteau devant soi. 2. Pour faire une rosette de glaçage traditionnelle : en appliquant la méthode de pression ci-dessus, glacer de l’extérieur vers l’intérieur. Commencer par tracer le tour du petit gâteau. Une fois revenu au point de départ, continuer le mouvement circulaire en chevauchant légèrement les traits de glaçage et en diminuant graduellement le diamètre de la spirale. Une fois le sommet du petit gâteau atteint, abaisser la douille de quelques millimètres, relâcher complètement la pression et retirer la poche à pâtisserie en la gardant à la verticale. Répéter pour tous les petits gâteaux. 3. Pour faire une rosette de glaçage en forme de rose : en appliquant la méthode de pression ci-dessus, glacer de l’intérieur vers l’extérieur. Commencer au centre du gâteau et faire un mouvement circulaire en évitant de chevaucher les traits de glaçage et en augmentant graduellement le diamètre de la spirale. Lorsque le rebord du petit gâteau est atteint, abaisser la douille de quelques millimètres, relâcher complètement la pression et retirer la poche à pâtisserie en la gardant à la verticale. Répéter pour tous les petits gâteaux. 4. Parsemer les gâteaux de vermicelles, de confettis et de paillettes, les couronner d’une perle en bonbon ou d’une forme en fondant.

120


les recettes petits gâteaux endimanchÊs


Nos adresses PAR QUARTIER

Vieux-Québec/ Vieux-Port L’Apsara 71, rue d’Auteuil, Québec G1R 4C3 418 694-0232 restaurantapsara.com

Aviatic Club 450, rue de la Gare-du-Palais, Québec G1K 3X2 418 522-3555 aviatic.ca

Le Charbon 450, rue de la Gare-du-Palais, Québec G1K 3X2 418 522-0133 charbonsteakhouse.com

La Crémaillère 73, rue Sainte-Anne, Québec G1R 3X4 418 692-2216 cremaillere.qc.ca

David’s Tea 1049, rue Saint Jean, Québec G1R 1R9 418 692-4333 davidstea.com

La Fromagère du Marché 160, Quai Saint-André, Québec G1K 7C3 418 692-2517, poste 2

126

L’Initiale 54, rue Saint-Pierre, Québec G1K 3Z9 418 694-1818 restaurantinitiale.com

marché du Vieux-Port 160, Quai Saint-André, Québec G1K 3Y2 418 692-2517 marchevieuxport.com

Paillard 1097, rue Saint-Jean,
Québec G1R 1S3 418 692-1221 paillard.ca

Renaud & cie 82, rue Saint-Paul, Québec G1K 3V9 418 692-0122 renaudvaisselle.com

la Route des Indes Marché du Vieux-Port 160, Quai Saint-André, Québec G1K 3Y2 418 692-2517, poste 241

Saint-Jean-Baptiste Le Crac – Aliments sains 690, rue Saint-Jean, Québec G1R 1P8 418 647-6881 lecrac.com


choco-musée Érico

Camellia Sinensis

634, rue Saint-Jean, Québec G1R 1P8 418 524-2122 chocomusee.com

624, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 3B9 418 525-0247 camellia-sinensis.com

Épicerie Européenne

Le Cercle

560, rue Saint-Jean, Québec G1R 1P6 418 529-4847 epicerie-europeenne.com

228 et 226 ½, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 3A9 418 948-8648 le-cercle.ca

Épicerie J.A. Moisan

Clocher Penché

699, rue Saint-Jean, Québec G1R 1P7 418 522-0685 jamoisan.com

203, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 3B1 418 640-0597 clocherpenche.ca

Le Moine Échanson

Le Croquembouche

585, rue Saint-Jean, Québec G1R 1P7 418 524-7832 lemoineechanson.com

225, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 3B1 418 523-9009 lecroquembouche.com

au Paingrüel

Épicerie Al- Amine

375, rue Saint-Jean, Québec G1R 1N8 418 522-7246

627, boulevard Charest Est, Québec G1K 3J5 418 522-2828

Saint-Roch

La gueule de bois

L’affaire est ketchup 46, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 3A6 418 529-9020 laffaireestketchup.net

La boîte à pain 289, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 6A8 418 647-3666 boiteapain.com

boucherie eumatimi 241, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 3B1 418 524-4907

207, rue Saint-Vallier Est, Québec G1K 3P2 418 353-0505 lagueuledebois.ca

Hosaka-Ya Ramen 75, rue Saint-Joseph Est, Québec, G1K 5T3 418 780-1903 hosaka-ya.com

JEF Poissonnerie-prêt à manger 223, rue Saint-Joseph Est, Québec QC G1K 3B1 418 523-3474

La Korrigane 380, rue Dorchester, Québec G1K 6A7 418 614-0932 korrigane.ca

127


Le Nektar

Bistro B

235, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 3B1 418 977-9236 lenektar.com

1144, avenue Cartier, Québec G1R 2S5 418 614-5444 bistrob.ca

Table

Épicerie Morena

Hôtel Pur 395, rue de la Couronne, Québec G1K 7X4 418 647-2611 tablequebec.com

1038, avenue Cartier, Québec G1R 2S4 418 529-3668 morena-food.com

Saint-Sauveur

Fabrique de bagels Bügel

le bouchon du pied bleu

La GIROLLE

179, rue Saint-Vallier Ouest, Québec G1K 1J9 418 914-3554 bouchonquebec.wordpress.com

La Montagne Dorée 652, rue Saint-Ignace, Québec G1N 1P1 418 649-7575

Limoilou La boucherie Croc Mignon 594, 3e Avenue, Québec G1L 2W3 581 741-7050 crocmignon.com

soupe&cie 522, 3e Avenue, Québec G1L 2W3 418 948-8996 soupecie.com

Montcalm/ Saint-Sacrement Anna Pierrot 1191, avenue Cartier, Québec G1R 2S9 418 524-2662 annapierrot.com

128

164, rue Crémazie Ouest, Québec G1R 1X7 418 523-7666

1384, chemin Sainte-Foy, Québec G1S 2N6 418 527-4141 lagirolle.ca

Le Glacier Aberdeen 90, rue Aberdeen, Québec G1R 2V7 418 648-6366

Le monde des bières 13, rue Marie-de-l’Incarnation, Québec G1M 3J4 418 686-2437 lemondedesbieres.com

Sebz thé et lounge 67, boulevard René-Lévesque Est, Québec G1R 2A9 418 523-0808 sebz.ca

Sushi Taxi 813, avenue Cartier, Québec G1R 2R8 418 529-0068 sushitaxi.net

Sillery Le canard goulu 1281, avenue Maguire, Québec G1T 1Z2 418 687-5116 canardgoulu.com


Eddy Laurent Chocolat belge et arts de la table 1276, avenue Maguire, Québec G1T 1Z3 418 682-3005 el-eddylaurent.ca

Le Montego 1460, avenue Maguire, Québec G1T 1P2 418 688-7991 montegoclub.com

Vinum Grappa 1261, avenue Maguire, Québec G1T 1Z2 418 650-1919 vinumgrappa.com

Sainte-Foy Paris Grill 2820, boulevard Laurier, Québec G1V 2M1 418 658-4415 parisgrill.com

Aux alentours de Québec Cassis Monna & Filles, Économusée 721, chemin Royal, Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans G0A 4E0 418 828-2525 cassismonna.com

Les Labours Hôtel La Ferme 50, rue de la Ferme, Baie-Saint-Paul G3Z 0G2 418 240-4123 lemassif.com/en/ferme/restos/1630/les-labours

Microbrasserie de l’île d’Orléans 885, chemin Royal, Sainte-Famille-de-l’Île-d’Orléans G0A 3P0 418 829-0408 microorleans.com

Charlesbourg Chocolat Favoris 8320, 1re Avenue, Québec G1G 4C2 418 627-2288 chocolatsfavoris.com

Le Fournil du Trait-Carré 8327 1re Avenue, Québec G1G 4C3 581 981-2917

Fruiterie 440 385, rue Soumande, Québec G1M 2X6 418 688-2440 fruiterie440.com

Lévis (Rive-Sud) AUX P’tits oignons 45, avenue Bégin, Lévis G6V 4B8 418 835-1816 129


Nos adresses PAR TYPE DE COMMERCE

Restaurants L’affaire est ketchup 46, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 3A6 418 529-9020 laffaireestketchup.net

L’Apsara 71, rue d’Auteuil, Québec G1R 4C3 418 694-0232 restaurantapsara.com

Aviatic Club 450, rue de la Gare-du-Palais, Québec G1K 3X2 418 522-3555 aviatic.ca

Bistro B 1144, avenue Cartier, Québec G1R 2S5 418 614-5444 bistrob.ca

le bouchon du pied bleu 179, rue Saint-Vallier Ouest, Québec G1K 1J9 418 914-3554 bouchonquebec.wordpress.com

Le canard goulu 1281, avenue Maguire, Québec G1T 1Z2 418 687-5116 canardgoulu.com

130

Le Cercle 228 et 226 ½, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 3A9 418 948-8648 le-cercle.ca

Le Charbon 450, rue de la Gare-du-Palais, Québec G1K 3X2 418 522-0133 charbonsteakhouse.com

Clocher Penché 203, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 3B1 418 640-0597 clocherpenche.ca

La Crémaillère 73, rue Sainte-Anne, Québec G1R 3X4 418 692-2216 cremaillere.qc.ca

La GIROLLE 1384, chemin Sainte-Foy, Québec G1S 2N6 418 527-4141 lagirolle.ca

La gueule de bois 207, rue Saint-Vallier Est, Québec G1K 3P2 418 353-0505 lagueuledebois.ca

Hosaka-Ya Ramen 75, rue Saint-Joseph Est, Québec, G1K 5T3 418 780-1903 hosaka-ya.com


L’Initiale 54, rue Saint-Pierre, Québec G1K 3Z9 418 694-1818 restaurantinitiale.com

Les Labours Hôtel La Ferme 50, rue de la Ferme, Baie-Saint-Paul G3Z 0G2 418 240-4123 lemassif.com/en/ferme/restos/1630/les-labours

Le Moine Échanson 585, rue Saint-Jean, Québec G1R 1P7 418 524-7832 lemoineechanson.com

Le Montego 1460, avenue Maguire, Québec G1T 1P2 418 688-7991 montegoclub.com

Paris Grill 2820, boulevard Laurier, Québec G1V 2M1 418 658-4415 parisgrill.com

soupe&cie 522, 3 Avenue, Québec G1L 2W3 418 948-8996 soupecie.com e

Sushi Taxi 813, avenue Cartier, Québec G1R 2R8 418 529-0068 sushitaxi.net

Table Hôtel Pur 395, rue de la Couronne, Québec G1K 7X4 418 647-2611 tablequebec.com

Cafés/Thés Camellia Sinensis 624, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 3B9 418 525-0247 camellia-sinensis.com

David’s Tea 1049, rue Saint Jean, Québec G1R 1R9 418 692-4333 davidstea.com

Le Nektar 235, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 3B1 418 977-9236 lenektar.com

Sebz thé et lounge 67, boulevard René-Lévesque Est, Québec G1R 2A9 418 523-0808 sebz.ca

Épiceries AUX P’tits oignons 45, avenue Bégin, Lévis G6V 4B8 418 835-1816

La boucherie Croc Mignon 594, 3e Avenue, Québec G1L 2W3 581 741-7050 crocmignon.com

boucherie eumatimi 241, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 3B1 418 524-4907

Le Crac – Aliments sains 690, rue Saint-Jean, Québec G1R 1P8 418 647-6881 lecrac.com

131


Épicerie Al- Amine 627, boulevard Charest Est, Québec G1K 3J5 418 522-2828

Épicerie Européenne 560, rue Saint-Jean, Québec G1R 1P6 418 529-4847 epicerie-europeenne.com

Épicerie J.A. Moisan 699, rue Saint-Jean, Québec G1R 1P7 418 522-0685 jamoisan.com

Épicerie Morena 1038, avenue Cartier, Québec G1R 2S4 418 529-3668 morena-food.com

La Fromagère du Marché 160, Quai Saint-André, Québec G1K 7C3 418 692-2517, poste 2

Fruiterie 440 385, rue Soumande, Québec G1M 2X6 418 688-2440 fruiterie440.com

JEF Poissonnerie-prêt à manger 223, rue Saint-Joseph Est, Québec QC G1K 3B1 418 523-3474

marché du Vieux-Port 160, Quai Saint-André, Québec G1K 3Y2 418 692-2517 marchevieuxport.com

La Montagne Dorée 652, rue Saint-Ignace, Québec G1N 1P1 418 649-7575

la Route des Indes Marché du Vieux-Port 160, Quai Saint-André, Québec G1K 3Y2 418 692-2517, poste 241

132

Boulangeries / Pâtisseries La boîte à pain 289, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 6A8 418 647-3666 boiteapain.com

Le Croquembouche 225, rue Saint-Joseph Est, Québec G1K 3B1 418 523-9009 lecroquembouche.com

Fabrique de bagels Bügel 164, rue Crémazie Ouest, Québec G1R 1X7 418 523-7666

Le Fournil du Trait-Carré 8327 1re Avenue, Québec G1G 4C3 581 981-2917

Paillard 1097, rue Saint-Jean,
Québec G1R 1S3 418 692-1221 paillard.ca

au Paingrüel 375, rue Saint-Jean, Québec G1R 1N8 418 522-7246

Bière et vin Cassis Monna & Filles, Économusée 721, chemin Royal, Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans G0A 4E0 418 828-2525 cassismonna.com

La Korrigane 380, rue Dorchester, Québec G1K 6A7 418 614-0932 korrigane.ca


Microbrasserie de l’île d’Orléans

Vinum Grappa

885, chemin Royal, Sainte-Famille-de-l’Île-d’Orléans G0A 3P0 418 829-0408 microorleans.com

1261, avenue Maguire, Québec G1T 1Z2 418 650-1919 vinumgrappa.com

Le monde des bières 13, rue Marie-de-l’Incarnation, Québec G1M 3J4 418 686-2437 lemondedesbieres.com

Sucreries Anna Pierrot 1191, avenue Cartier, Québec G1R 2S9 418 524-2662 annapierrot.com

Chocolat Favoris 8320, 1re Avenue, Québec G1G 4C2 418 627-2288 chocolatsfavoris.com

choco-musée Érico 634, rue Saint-Jean, Québec G1R 1P8 418 524-2122 chocomusee.com

Eddy Laurent Chocolat belge et arts de la table 1276, avenue Maguire, Québec G1T 1Z3 418 682-3005 el-eddylaurent.ca

Le Glacier Aberdeen 90, rue Aberdeen, Québec G1R 2V7 418 648-6366

Articles de cuisine Renaud & cie 82, rue Saint-Paul, Québec G1K 3V9 418 692-0122 renaudvaisselle.com 133


fou des foodies Qu’arrive-t-il lorsque deux blogueurs de Québec décident de rassembler des passionnés de bouffe et de monter avec eux un projet qui leur tient vraiment à cœur  ? Ainsi est né le projet Fou des foodies : un livre de recettes qui se veut aussi un coup d’œil sur le paysage gastronomique de la région de Québec, par des blogueurs un peu fous et très foodies qui ont eu envie de partager leurs plats et leurs endroits coups de cœur. Fou des foodies, c’est aussi une excellente raison de mettre son tablier, de remplir son frigo… et de s’empiffrer  !

Fou des foodies, édition Québec  

Fou des foodies c'est un livre de recettes qui se veut aussi un coup d’œil sur le paysage gastronomique de la région de Québec, par des blog...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you