Côté PAris - 09_2009

Page 1

NUMÉRO 6 • SEPTEMBRE - OCTOBRE - NOV EM BR E 20 09 • 6 EU ROS • www.cotemaison.fr

With English text

Les dessous de la création Parisdéco . . . .

Appartement-galerie Haussmannien repoudré Panorama sur jardin 3 dressings à décoder Paris quartier

Le Haut-Marais en 50 adresses Paris shopping

Les tissus sont de sortie Paris coulisses

Veilhan à Versailles Paris recettes

Comme à la cantine DOM 7,2 € / TOM 1200 XPF / BELGIQUE, LUXEMBOURG, ESPAGNE, GRÈCE, ITALIE, PORTUGAL 7 € / ALLEMAGNE, AUTRICHE, PAYS-BAS 9 € / FINLANDE 10 € / ROYAUME UNI 7 £ / SUISSE 12 CHF / MAROC 80 MAD / CANADA 9,95 CAD / USA 10,5 USD


270 m2 au parc Monceau

home

galerie

UNE SILHOUETTE DE PIN-UP EN MAILLOT DE BAIN AU DÉHANCHÉ SEXY, UNE PAIRE DE LUNETTES EN ÉCHO À UN VISAGE D’ENFANT, UNE MACHINE À COUDRE HYPERRÉALISTE PRÊTE À EN DÉCOUDRE AVEC LES MURS DU SALON, UN AVION-SCULPTURE QUI AMORCE UN DÉCOLLAGE DANS UN COULOIR… LES ŒUVRES D’ART SONT DE TOUS LES POINTS DE VUE. VISITE GUIDÉE ! PAR MARTINE DUTEIL. PHOTOS JEAN-MARC PALISSE. 2


270 m2 au parc Monceau

home

galerie

UNE SILHOUETTE DE PIN-UP EN MAILLOT DE BAIN AU DÉHANCHÉ SEXY, UNE PAIRE DE LUNETTES EN ÉCHO À UN VISAGE D’ENFANT, UNE MACHINE À COUDRE HYPERRÉALISTE PRÊTE À EN DÉCOUDRE AVEC LES MURS DU SALON, UN AVION-SCULPTURE QUI AMORCE UN DÉCOLLAGE DANS UN COULOIR… LES ŒUVRES D’ART SONT DE TOUS LES POINTS DE VUE. VISITE GUIDÉE ! Par Martine Duteil. Photos Jean-Marc Palisse. 2

art et design se confondent. ci-contre, sous une toile à l’humeur estivale This is Monique 31 de Julian opie and lisson Gallery, table de carlo scarpa et suspensions “s3-s33” éditées par Prandina. Page de gauche, à côté de la cheminée en béton, cheminées lefebvre, Brille, une peinture de rené Wirths ; fauteuil et pouf “ribbon chair” de Pierre Paulin, artifort, et tapis en laine, taï Ping.

3


Cuisine, salle à manger et séjour partagent le même espace. Derrière le comptoir de la cuisine, Schiffini, table en verre et acier de Carlo Scarpa, chaises et fauteuils d’Eero Saarinen, Knoll Editions, et tableau d’enfant de Katinka Lampe. Canapé “Moving”, Arketipo chez Version Vendôme, fauteuils et pouf “Ribbon Chair”, Artifort, et tables basses “Kennedee”, Poltrona Frau. Aux murs, Nähmaschine de René Wirths et This is Monique 31 de Julian Opie and Lisson Gallery.

4


des toiles grand format habillent les murs et invitent la couleur autant que l’humeur

cuisine, salle à manger et séjour partagent le même espace. Derrière le comptoir de la cuisine, schiffini, table en verre et acier de carlo scarpa, chaises et fauteuils d’eero saarinen, Knoll editions, et tableau d’enfant de Katinka lampe. canapé “Moving”, arketipo chez Version Vendôme, fauteuils et pouf “ribbon chair”, artifort, et tables basses “Kennedee”, Poltrona Frau. aux murs, Nähmaschine de rené Wirths et This is Monique 31 de Julian opie and lisson Gallery.

4

5


M

ixer art et art de vivre, voici la gageure d’un collectionneur lancée au cabinet d’architectes d’intérieur Atelier FB. Tout près de là, le parc Monceau avec sa rotonde à colonnades offre une belle alternative avec… vie sur jardin. Une situation d’exception qui a complètement séduit la famille. Cette bulle d’air, en plein Paris, a trouvé un écho naturel dans le projet de réhabilitation de cet appartement griffé “haussmannien”. L’idée : convertir ce lieu à dominante classique avec stucs, colonnes et corniches en un espace décloisonné. Gagner en convivialité, associer espace intime et œuvres d’art… faisait aussi partie du programme confié à l’agence. Une carte presque blanche pour revisiter les volumes avec une seule exigence : réserver des espaces à l’installation et à l’accrochage d’œuvres d’art. L’entrée qui abrite sculpture et tableaux donne immédiatement le ton. La transformation des lieux a aussi permis de doubler le séjour. Ouverts sur la cuisine, salle à manger et salon partagent désormais une pièce unique.

6


ci-contre, la préparation des repas s’organise autour d’une cuisine avec plans de travail en inox, granit noir et mobilier laqué bleu. les matériaux comme les équipements en grandes largeurs donnent à cet espace des accents high-tech. la traditionnelle cuisinière, la cornue, s’associe à un réfrigérateur vitré, sub-Zéro, et à un four, Gaggenau. au sol, dalles en composite de verre et aventurine, Bisazza, font un appel de couleur. Page de gauche, à côté des portes de la salle à manger, Prenez soin de vous, une photo de sophie calle. et dans le couloir menant à la chambre, un avion-sculpture d’octavio amado.

ixer art et art de vivre, voici la gageure d’un collectionneur lancée au cabinet d’architectes d’intérieur Atelier FB. Tout près de là, le parc Monceau avec sa rotonde à colonnades offre une belle alternative avec… vie sur jardin. Une situation d’exception qui a complètement séduit la famille. Cette bulle d’air, en plein Paris, a trouvé un écho naturel dans le projet de réhabilitation de cet appartement griffé “haussmannien”. L’idée : convertir ce lieu à dominante classique avec stucs, colonnes et corniches en un espace décloisonné. Gagner en convivialité, associer espace intime et œuvres d’art… faisait aussi partie du programme confié à l’agence. Une carte presque blanche pour revisiter les volumes avec une seule exigence : réserver des espaces à l’installation et à l’accrochage d’œuvres d’art. L’entrée qui abrite sculpture et tableaux donne immédiatement le ton. La transformation des lieux a aussi permis de doubler le séjour. Ouverts sur la cuisine, salle à manger et salon partagent désormais une pièce unique.

M 6

cuisine à îlot central et salle à manger-galerie partagent la même convivialité 7


l’entrée fait le lien entre espace de réception et espace intime


ci-contre, la table est dressée devant un meuble laqué du designer hiroyuki tsugawa, Version Vendôme, au-dessus Melting Point Toyota, une photo de stéphane couturier. Page de gauche, l’entrée donne le ton artistique avec Six Erosions to the Center, une sculpture de Daniel arsham, des œuvres Visual Vortex Damasio de hans-christian Berg, Untitled (orange) de D-Zine, et suspension “oyster s”, la Murrina.

l’entrée fait le lien entre espace de réception et espace intime 9


la bibliothèque a été travaillée à partir de casiers disposés en quinconce

Ci-contre, au mur, une œuvre inhabitée de l’italien Guido Bagini, couvre presque un des murs de la pièce. Page de droite, dans la chambre, la bibliothèque joue sur des variations de profondeur. En écho, claustra en teck, meuble bas laqué et estrade en béton redessinent un espace plus intime.

10


la bibliothèque a été travaillée à partir de casiers disposés en quinconce

ci-contre, au mur, une œuvre inhabitée de l’italien Guido Bagini, couvre presque un des murs de la pièce. Page de droite, dans la chambre, la bibliothèque joue sur des variations de profondeur. en écho, claustra en teck, meuble bas laqué et estrade en béton redessinent un espace plus intime.

10

11


Côté cour, l’ancienne cuisine s’est transformée en chambre principale. Les fenêtres, les portes, les vitraux en cul de bouteilles de l’entrée, les pierres apparentes de la chambre d’amis sont désormais les seuls repères de l’histoire ancienne. Pour apprivoiser la modernité et créer des liens entre les différentes chronologies, les architectes ont remplacé le parquet d’origine par un parquet en bambou, lui aussi en point de Hongrie. Cette redistribution générale inclut de nouvelles propositions pour délimiter les espaces. Dans la chambre principale, une estrade en béton et un meuble bas surmonté d’un claustra en teck campent l’espace intime, alors qu’une bibliothèque à caissons répond à une toile inhabitée. La chambre des enfants joue sur une parfaite symétrie. L’écriture de l’espace devient vite une évidence. Un confort souvent invisible fait la part belle à la domotique. Elle permet des intensités d’éclairages sur mesure, comme les corniches lumineuses. Innovation encore, la cheminée en béton à galets blancs est équipée au gaz. La cohérence de l’espace et des équipements facilite l’intégration entre art et architecture. À travers les œuvres choisies, les murs prennent de l’humeur et de l’humour. Posées, accrochées, suspendues, elles ouvrent d’autres perspectives et créent un espace imaginaire dans ce lieu de vie. Grand collectionneur, le propriétaire a confié la réflexion artistique à une spécialiste, Katia Raymondaud (ArtPashion). Cette “défricheuse” d’art contemporain est aussi visionnaire dans l’art de la belle association. Elle accompagne les amateurs d’art, du choix jusqu’à l’accrochage en passant par le simple conseil. Une approche qui rend la création moins intimidante. Sans télescopage irrespectueux, cette partition finement revisitée, propose un joli pince-fesse aux codes classiques, propulsant cet appartement dans une nouvelle dimension. Celle de l’art à vivre… Atelier FB, architectes d’intérieur. Tél. 01 40 06 96 60 et atelier-fb.com

12


graphisme, symétrie, équilibre participent à l’impression de calme rayonnant ci-contre, en tête de lit, Exstacy Almond Blossom 2, une œuvre de Mustafa hulusi. Page de gauche, la chambre des deux filles en symétrie parfaite, tableaux de rostan tavasiev, lit, hästens, lampe, artemide, et tapis, taï Ping. attenante à la chambre, la salle de bains avec baignoire en cristalplan, Falper, vasque semi-encastrée, agape, et robinetterie, modèle “noox”, Zazzeri, est aussi équipée d’une douche en carreaux de verre, salverbat, avec niches encastrées, travaillées façon tadelakt.

Côté cour, l’ancienne cuisine s’est transformée en chambre principale. Les fenêtres, les portes, les vitraux en cul de bouteilles de l’entrée, les pierres apparentes de la chambre d’amis sont désormais les seuls repères de l’histoire ancienne. Pour apprivoiser la modernité et créer des liens entre les différentes chronologies, les architectes ont remplacé le parquet d’origine par un parquet en bambou, lui aussi en point de Hongrie. Cette redistribution générale inclut de nouvelles propositions pour délimiter les espaces. Dans la chambre principale, une estrade en béton et un meuble bas surmonté d’un claustra en teck campent l’espace intime, alors qu’une bibliothèque à caissons répond à une toile inhabitée. La chambre des enfants joue sur une parfaite symétrie. L’écriture de l’espace devient vite une évidence. Un confort souvent invisible fait la part belle à la domotique. Elle permet des intensités d’éclairages sur mesure, comme les corniches lumineuses. Innovation encore, la cheminée en béton à galets blancs est équipée au gaz. La cohérence de l’espace et des équipements facilite l’intégration entre art et architecture. À travers les œuvres choisies, les murs prennent de l’humeur et de l’humour. Posées, accrochées, suspendues, elles ouvrent d’autres perspectives et créent un espace imaginaire dans ce lieu de vie. Grand collectionneur, le propriétaire a confié la réflexion artistique à une spécialiste, Katia Raymondaud (ArtPashion). Cette “défricheuse” d’art contemporain est aussi visionnaire dans l’art de la belle association. Elle accompagne les amateurs d’art, du choix jusqu’à l’accrochage en passant par le simple conseil. Une approche qui rend la création moins intimidante. Sans télescopage irrespectueux, cette partition finement revisitée, propose un joli pince-fesse aux codes classiques, propulsant cet appartement dans une nouvelle dimension. Celle de l’art à vivre… Atelier FB, architectes d’intérieur. Tél. 01 40 06 96 60 et atelier-fb.com

12

LES ADRESSES DE L’ATELIER FB, ARCHITECTES D’INTÉRIEUR : Pour l’équipement et l’installation Pour la cheminée en béton. audio-vidéo et domotique. CHEMINÉES LEFEBVRE. Tél. 01 43 30 39 33. TECHNOLOGIE D’INTÉRIEUR (Musique & Technique). Pour le parquet. Tél. 01 43 87 49 30 et technologiesdinterieur.com EURO-PARQUET. Tél. 01 47 85 73 97.

13

Pour l’électricité, le chauffage, la ventilation. TIAS. Tél. 01 40 30 01 41. Pour les conseils en acquisition d’art. ARTPASHION. Katia Raymondaud. artpashion.com

+ d’appartements sur cotemaison.fr