Issuu on Google+

Violaine Lochu

ve s t i ge s d e ro n c e vau x


Violaine Lochu

VE S T I GE S D E RO N C E VAU X Documents / Partition


Dans la performance Vestiges de Roncevaux, Violaine Lochu fait subir à la Chanson de Roland, « monument » de la langue française, une série d’altérations linguistiques. Elle « ruine » littéralement le texte dans un temps archéologique accéléré. Érosion, fragmentation, sédimentation : ces phénomènes appliqués au langage se déclinent en chuchotements, silences, bruits, chants interrompus. Le poème est donné à entendre sous une autre forme, un autre relief, des aspérités nouvelles, qui laissent entrevoir sa splendeur passée. Dans une vision quasi romantique, le vestige est envisagé ici comme une re-création du langage.


1 / SÉDIMENTATION ABC : son expiré et tenu, mouvement circulaire ABC : lettres épelées Ssss Ssss Ssss : accent diaphramatique régulier dans l’expiration abc : chuchotement

CHCHCHCHCHCHCHHCHCHCHCHCHHCCHCHCHCHCHCH (x2) CHCHCHCHCHCHCHCHCHCHCH A R L E SSSSSSSSSSSSSSSSS CHCHCHCHCHCHCHCHCHHCHCHCHHCCHCHCHCHCHCHCH CHCHCHCHCHCH A M P SSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS CHCHCHCHCHCHCHCH E V A L I E R SSSSSSSSSS

Ssssss Ssssss Ssssss C O U P S Ssssss Ssssss Ssssss C E N T S Ssssss Ssssss Ssssss C O M T E Ssssss Ssssss Ssssss C O E U R S Ssssss Ssssss Ssssss ssssssssssssssssssssssssssssss (laisser mourir)

La bataille est générale et merveilleuse.


2 / DISCERNEMENT DE QUELQUES PIERRES ABC : consonnes appuyées

Fi / Fié / FiéFé (x2) Font / Foi Fît / Fiéfé/ Font / Foi Fiers / Fuir Fit / Fié / Fiéfé/ Font / Foi/ Fiers / Fuir Fit / Fié / Fiéfé/ Font / Foi/ Fiers / Fuir/ Force (x2) (de plus en plus vite) FFFRRRRapez (x2) Fleurs Fleurons Falsarons FaCHé FaCHCH Cheval aux éperons d’or fin.


3 / HUMIDITÉ ABC : son expiré et tenu abc : voix de crapaud abc : voix de tête abc : chuchotement abc : son de l’objet désigné

CHCHCHCH evauche CHCHCHCH êûêû gouttes / boue / gouttes CHCHCHCH ââârlemagne mon SSSSSS SSSSSSS ous le CCCCCCCCCCCCCCC ssah! / goutte / ssah! / goutte SSSSSSSSSS ÔÛÔÛtenir SSSSSSSSSSSSS SSSSSSSSSSSSSSSS atan emporte SSSS SSSSSSSSSSSSSSSS Ort de la FFFFFFFF fi / goutte / fé / goutte / fu / boue fi / goutte / fé / goutte FFFFFFFFF ou le roi qui lai SSSSSSSSS SSSSSSSSSS épâââre toute l’é CHCHCH CHCHCHCH îîîne sans cher CHCHCH CHCHCHC ârles n’est pâââs FFFFFFFFF Fou (sirène, comme une chute) / pshsh / boue FFFFFFF ra (sirène) pper l’amâââl CCCCCC SSSSSSSS on bôôôn épieu trââân CHCHCH CHCH êêêrnûûûble et MââârgarÎÎÎ SSSSSSS SSSSSS ÎÎÎglôôôrel l‘enenen CHCH ananan


4 / LICHENS mmma : bourdon qui s’ouvre sur le - a abc : voix stridente et haut perchée abc : rire aigu

Roland chevauche à travers la bataille.

mmmmammmmammmmammmammmammmammmma (à tourner en bouche) mmmmammmmammmmammmam il y a mmmmammmmammmmammmam il y a un duc mmmmammmmammmmammmam il y a un duc il a un nom mmmaammmmammmmmmmmam il y a un duc il a un nom Falsaron mmmmammmmammmmmmmama Faaaalsaron hihihi! mmmmammmmammmmmmamma Faaaalsaron hihihi! mmmmammmmammmm

La bataille est merveilleuse et générale. le comte Roland ne se ménage pas.


5 / FANTÔMES MIOMOOO MIOMOOO (son aigu, proche du vent, d’une plainte) et Guérin (dans un murmure) MIOMOOO / et Anseïs / MIOMOOO / et Engelier (comme un écho) MIOMOOO / et Oton et Béranger / MIOMOOO / et Olivier MIOMOOO / MIOMOOO (de plus en plus faible, bouche fermée)


6 / MÉLANCOLIE Mélodie médiévale dans laquelle on placera progressivement les mots :

escarboucles outrage / désarçonne blâme / preux / hampe / gonfanon

Puis en la récitant plus doucement, les monceaux de phrase :

la brogne safrée sur l’herbe drue le haubert blanc à la maille menue ornée de gemmes serties d’or vous êtes voués à la perdition


7 / ÉROSION ABC : dit à voix haute abc : chuchotement

Olivier chevauche à travers la bataille (à peine perceptible, bruit d’articulation). Sa lance est brisée il n’en a plus qu’un TRONÇON. Il va frapper un païen Malon. Il lui brise l’écu, COUVERT d’or et de fleurons. Il lui fait sauter les deux yeux hors de la tête et la cervelle lui TOMBE jusqu’aux pieds. Il l’abat mort, avec SEPT CENTS des leurs puis il a tué Turgis et Esturgos, le TRONÇON se brise et ÉCLATE jusqu’à ses poings. Roland dit : - COMPAGNONS que faites vous ? Dans une telle BATAILLE je n’ai cure d’un BÂTON ; c’est le FER et L’ACIER qui doivent valoir. Où est votre ÉPÉE, qui a nom HAUTECLAIRE ? La GARDE en est D’OR et le POMMEAU de CRISTAL. - Je n’ai PU la TIRER, lui RÉPOND Olivier, car j’AVAIS tant de BESOGNE pour FRAPPER.


Sire OLIVIER a TIRÉ sa bonne ÉPÉE, que son COMPAGNON ROLAND lui a tant RÉCLAMÉE, et IL la lui a MONTRÉE, en CHEVALIER. Il FRAPPE un PAÏEN, JUSTIN de VAL Ferrée. IL lui a FENDU toute la TÊTE par le MILIEU, TRANCHÉ le CORPS et la BROGNE safrée, La BONNE SELLE, qui est ORNÉE de GEMMES SERTIES dans L’OR et IL lui a COUPÉ L’ÉCHINE du CHEVAL : Il L’ABAT MORT DEVANT lui DANS LE PRÉ. APRÈS il LUI DIT :

-MISÉRABLE, VOUS vous ÊTES MIS EN ROUTE POUR votre MALHEUR ! VOUS N’AUREZ jamais D’AIDE DE MAHOMET ! CE N’EST pas PAR UN COQUIN COMME VOUS QU’AUJOURD’HUI la BATAILLE SERA REMPORTÉE. ROLAND DIT : - JE VOUS RECONNAIS, FRÈRE ! C’EST POUR de TELS COUPS QUE L’EMPEREREUR NOUS AIME.


8 / PLUIES ACIDES () : disparition de la consonne

Il crie Montjoie c’est l’enseigne de Charles (plusieurs fois) Il crie Mont()oie c’est l’enseigne de Charles Il crie Mont()oie c’est l’en()eigne de Charles Il crie Mont()oie c’est l’en()eigne de Cha()es Il crie Mont()oie c’est l’en()ei()e de Cha()es Il crie Mont()oie c’est l’en()ei()e ()e Cha()es Il crie Mont()oie c’est l’en()ei()e ()e ()a()es Il crie ()ont()oie c’est l’en()ei()e ()e ()a()es Il crie ()ont()oie ()est ()en()ei()e ()e ()a()es I() crie ()ont()oie ()est ()en()ei()e ()e ()a()es I() ()ie ()ont()oie ()est ()en()ei()e ()e ()a()es I() ()ie ()ont()oie ()est ()en()ei()e ()e ()a()es (répéter plusieurs fois jusqu’à l’extinction de la voix)


Édité à l’occasion de l’exposition Du clocher on voit la mer Une proposition de In extenso hors les murs Friche la Belle de Mai, Marseille 20 septembre — 11 octobre 2013

www.violainelochu.fr contact@violainelochu.fr Merci à Christophe Hamery



Livretperformancevestige_lochu