Issuu on Google+

Fin de carrière: possibilités en 2013-­2014


Fin de carrière : possibilités en 2013-­2014


HOMMES -­ FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes que les femmes. FR-­NL Deze brochure is ook beschikbaar in het Nederlands. www.abvv.be. Des adaptations ont été apportées à cette brochure en mars 2014.


Table des matières ƒ

Avant-­propos

7

ƒ

1.

Le régime de chômage avec complément d’entreprise (RCC)

9

1. RCC à temps plein : le régime général

9



1.1. Le RCC, qu’est-­ce que c’est ?

9

1.2. Nouvelle réglementation

11

1.2.1. Principe

11

1.2.2. Exceptions

12

1.2.3. Principes de calcul

16

1.2.4. Assimilations

16

  (QWUHSULVHVHQGLIoFXOW¸RXHQUHVWUXFWXUDWLRQ



2.1. Quand l’employeur peut-­il demander une reconnaissance     FRPPHHQWUHSULVHHQGLIoFXOW¸"



2.2. Quand l’employeur peut-­il demander une reconnaissance comme entreprise en restructuration ?

19

2.2.1. Licenciement collectif

19

2.2.2. Jours de chômage économique

20

2.3. Que doit faire l’employeur pour obtenir cette reconnaissance ? 2.4. Quelles sont les conséquences de la reconnaissance     FRPPHHQWUHSULVHHQGLIoFXOW¸RXHQUHVWUXFWXUDWLRQ" 2.5. Gestion active des restructurations : la cellule pour l’emploi

20  22

2.5.1. Conditions

22

2.5.2. L’employeur remplit les conditions

22

3. Cotisations et retenues 3.1. Qu’est-­ce qui change pour l’employeur ? 3.2. Qu’est-­ce qui change pour le travailleur RCC ? 4. Reclassement et disponibilité 4.1. Disponibilité

32 32 33 34 34

4.1.1. Qui doit être disponible ?

34

4.1.2. Quel emploi doit-­on accepter ?

34

4.1.3. Le contrôle de la disponibilité et du comportement de recherche (DISPO)

35

4.2. Dispense de reclassement et obligation de s’inscrire comme demandeur d’emploi pour différentes catégories de travailleurs RCC

35


5. Reprise du travail en cas de RCC et dans le cadre du rÊgime Canada Dry 5.1. Qu’en est-­il de mon RCC si je reprends le travail ?

37

5.1.2. En cas de RCC dans le cadre de la gestion active

38

2. RĂŠduction des prestations

39 40

3. Canada Dry ou pseudo-­RCC 1. Qui relève du nouveau rÊgime ?

41 42 42 43

3. Quelles cotisations pour l’employeur à partir du 1er avril 2012 ?

43

4. Quelle est la situation en cas de reprise du travail ?

44

4.1. Chez un autre employeur ?

44

4.2. Chez le mĂŞme employeur ?

44

4. La mise à la pension 1. Quand puis-­je prendre ma pension ? 2. A combien s’Êlèvera ma pension ?



39

2. Par crÊdit-­temps

2. Quelles retenues pour le travailleur ?

ƒ

38

1. Par rÊduction collective du temps de travail 3. Par RCC à mi-­temps

ƒ

37

5.1.1. En cas de RCC  ordinaire  5.2. Qu’en est-­il de mon indemnitÊ complÊmentaire pseudo-­RCC (Canada Dry), si je reprends le travail ?

ƒ

37

46 46 47

2.1. Les trois paramètres

47

2.2. La pension minimum

48

   ,QpXHQFHGHOD5&&VXUOHPRQWDQWPLQLPXP 3. Comment le niveau de bien-­être de ma pension est-­t-­il garanti ?

 50

4. Puis-­je combiner ma pension avec un revenu professionnel ?

51

5. Comment en savoir plus Ă  propos du montant de ma pension ?

52

ƒ

5. Chômeurs âgÊs : le complÊment de reprise du travail

53

ƒ

0HVXUHVoVFDOHVSRXUOHVSHQVLRQVFRPSO¸PHQWDLUHV



1. Avant le pacte des gĂŠnĂŠrations

54

2. Après le pacte des gÊnÊrations

54

3. Nouveau rĂŠgime

54


Avant-­propos

Cette brochure entend vous guider dans les possibilités offertes aux travailleurs pour U¸GXLUHOHXUWHPSVGHWUDYDLORXDUUºWHUGHWUDYDLOOHU²ODoQGHOHXUFDUUL¹UH 1RXVQRXVUHQGRQVFRPSWHTX LOQHV DJLWSDVG XQHEURFKXUHG XQDERUGGLIoFLOHYXOD complexité de la législation. Elle n’est pas non plus conçue pour être distribuée à grande échelle. Elle se veut néanmoins être un manuel utile aux délégués et aux membres du personnel de la FGTB, DoQGHOHXUSHUPHWWUHGHU¸SRQGUHDX[QRPEUHXVHVTXHVWLRQVGHVWUDYDLOOHXUV Le pacte de solidarité entre les générations et le nouveau gouvernement Di Rupo visaient à contraindre l’ensemble des travailleurs à prolonger leur carrière. Le combat mené nous a permis de tempérer les conséquences les plus pénibles de ces décisions. À l’avenir, il sera WRXWHIRLVEHDXFRXSSOXVGLIoFLOHGHSUHQGUHXQ5&&RXVDSHQVLRQDQWLFLS¸H Cette brochure vous permettra de répondre à de nombreuses questions. Par mesure de sécurité, il est préférable de refaire le calcul de la carrière avant la suppression du régime de RCC. Vous pouvez demander ce calcul à l’ONEm en vous adressant à nos services chômage.

Bonne chance !

Anne DEMELENNE Secrétaire générale

Rudy DE LEEUW Président

7


8


1 Le rĂŠgime de chĂ´mage avec complĂŠment d’entreprise (RCC) ƒ 1. RCC Ă  temps plein : le rĂŠgime gĂŠnĂŠral 1.1. La prĂŠpension, qu’est-­ce que c’est ? ÂŤ RCC‌, vous avez dit RCC ? Âť Un petit rappel : le RCC implique que vFHUWDLQVWUDYDLOOHXUVÂłJ¸V vOLFHQFL¸V VDXISRXUIDXWHJUDYH  vSHU¡RLYHQWGHOHXUDQFLHQHPSOR\HXU RXG XQIRQGVG¸O¸JX¸SDUO DQFLHQHPSOR\HXU  vMXVTX ²FHTX LOVDLHQWDWWHLQWO ÂłJHGHODSHQVLRQO¸JDOH vXQHLQGHPQLW¸FRPSO¸PHQWDLUH1, vRXWUHO DOORFDWLRQGHFKĂƒPDJH GHODU¸PXQ¸UDWLRQEUXWHDYHFXQHDOORFDWLRQ maximale de 1.248,00 â‚Ź bruts2 par mois), vV LOVUHPSOLVVHQWFHUWDLQHVFRQGLWLRQV HQSDUWLFXOLHU G ÂłJHHWGHFDUULšUH vo[¸HVGDQVXQHFRQYHQWLRQFROOHFWLYHGHWUDYDLO &&7  vFRQFOXHDXQLYHDXGHO HQWUHSULVHDXQLYHDXGHODFRPPLVVLRQSDULWDLUH VHFWRULHOOHRX du Conseil national du Travail (CCT 17)), vSRXUDXWDQWTX LOVDLHQWGURLW²XQHDOORFDWLRQGHFKĂƒPDJH

Pour être clairs : vXQHSHUVRQQHTXLGRQQHVRQSU¸DYLVGHVDSURSUHLQLWLDWLYHQ DSDVGURLWDX5&& vOHQRPEUHG DQQ¸HVGHFDUULšUHUHTXLVHVG¸SHQGGHO ³JHDXTXHORQSUHQGVRQ5&& vFHUWDLQV¸Y¸QHPHQWVVRQWDVVLPLO¸VDXWUDYDLOGDQVOHFDOFXOGHODFDUULšUH professionnelle (= pÊriodes assimilÊes, voir la section de cette brochure relative aux S¸ULRGHVDVVLPLO¸HV  vO ³JHUHTXLVYDULHHQIRQFWLRQGHV&&7DSSOLFDEOHVDXWUDYDLOOHXU

1. Le montant minimal de l’indemnitÊ complÊmentaire correspond à la moitiÊ de la diffÊrence entre l’indemnitÊ nette de rÊfÊrence (= la rÊmunÊration mensuelle nette normale) et les allocations de chômage. L’indemnitÊ nette de rÊfÊrence est Êgale à l’indemnitÊ brute du mois de rÊfÊrence, dÊduction faite de la cotisation personnelle de sÊcuritÊ sociale et du prÊcompte professionnel. L’indemnitÊ brute est plafonnÊe. 2. Montants valables à partir du 1er dÊcembre 2012.

9


vOHVFRQGLWLRQVG ³JHHWGHFDUULšUHGRLYHQWºWUHUHPSOLHV  ²ODoQGXFRQWUDWGHWUDYDLO²VDYRLUVRLW²O H[SLUDWLRQGXG¸ODLGHSU¸DYLVVRLW au moment de la rupture du contrat de travail par le paiement d’une indemnitÊ de SU¸DYLV -­ au cours de la pÊriode de validitÊ de la CCT.

([FHSWLRQo[DWLRQGHVFRQGLWLRQVG ÂłJHHWG DQFLHQQHW¸ 8QV\VWšPHGHo[DWLRQHVWSU¸YXGDQVFHUWDLQVU¸JLPHVGH5&&SRXU¸YLWHUTXHOHV WUDYDLOOHXUVTXLUHPSOLVVHQWOHVFRQGLWLRQVG ÂłJHHWG DQFLHQQHW¸²XQHFHUWDLQHS¸ULRGH mais choisissent nĂŠanmoins de continuer Ă  travailler pendant quelques annĂŠes, ne perdent pas la possibilitĂŠ de prendre leur RCC ultĂŠrieurement. Cette disposition n’est toutefois valable que pour les rĂŠgimes de RCC Ă  58 ans, après une ÂŤ longue carrière Âť et pour le rĂŠgime gĂŠnĂŠral de RCC Ă  60 ans (CCT 17). Un travailleur peut recourir Ă  un de ces rĂŠgimes, s’il remplit simultanĂŠment les conditions suivantes : 1. il atteint O ÂłJHSU¸YXGDQVXQH&&7DXFRXUVGHVDS¸ULRGHGHYDOLGLW¸ 2. au cours de la pĂŠriode de validitĂŠ de cette mĂŞme CCT, il compte la carrière professionnelle applicable Ă  cette pĂŠriode . /RUVGHYRWUHGHPDQGHG DOORFDWLRQVGHFKĂƒPDJHHQWDQWTXHE¸Q¸oFLDLUHGX5&&O 21(0 Y¸ULoHDXWRPDWLTXHPHQWVLYRXVSRXYH]o[HUYRVGURLWV Vous pouvez, via le service chĂ´mage de la FGTB, demander Ă  l’ONEM une attestation ĂŠtablissant que vous y avez droit.

Attention L’employeur peut demander par Êcrit et prÊalablement à votre licenciement une DWWHVWDWLRQGHO 21(0SURXYDQWTXHYRVGURLWVRQW¸W¸o[¸V RXQHO RQWSDV¸W¸  Vous disposez alors d’un mois pour demander cette attestation par le biais de votre organisme de paiement (service chômage de la FGTB). Dès rÊception de cette attestation par le service chômage, vous disposez d’un mois pour la remettre contre reçu ou l’envoyer par lettre recommandÊe à votre employeur. Si vous ne lui fournissez pas d’attestation ou si vous la fournissez tardivement, vous ULVTXH]GHSHUGUHOHE¸Q¸oFHGX5&& Exemple Maria aura 58 ans le 1er septembre 2013 et compte 35 annÊes de carrière. Elle pourrait donc prendre son RCC, mais elle dÊcide de continuer à travailler jusqu’en 2014. En 2014, la condition de carrière est portÊe à 38 annÊes pour les femmes, une condition que Maria ne remplit plus. En 2013, elle peut donc faire attester par un formulaire de la FGTB qu’au 1er septembre 2013, elle remplit les conditions valables en 2013, ce qui lui permettra nÊanmoins de prendre son RCC en 2014. Conditions supplÊmentaires : v O HPSOR\HXUGRLWWRXMRXUVºWUHGLVSRV¸²OLFHQFLHUOHWUDYDLOOHXU/ DWWHVWDWLRQFHUWLoDQW que le travailleur remplit la condition ne crÊe aucun droit au RCC ! v le travailleur ne peut toutefois pas changer d’employeur entre le moment de l’attestation et le RCC effectif.

10


vO HPSOR\HXUHVWWHQXGHUHPSODFHUOHWUDYDLOOHXUTXLSUHQGVRQ5&&SDUXQGHPDQGHXU G HPSORLTXLE¸Q¸oFLHG XQHDOORFDWLRQGHFKĂƒPDJH²WHPSVSOHLQVDXITXDQG  OHWUDYDLOOHXUDDWWHLQWO ÂłJHGHDQVDXPRPHQWGHVRQOLFHQFLHPHQWRX  LOV DJLWG XQHHQWUHSULVHHQUHVWUXFWXUDWLRQRXHQGLIoFXOW¸RX -­ quand aucun remplaçant n’est disponible et que l’employeur en est dispensĂŠ, ou -­ il s’agit d’une entreprise faisant face Ă  une rĂŠduction structurelle du personnel (avec l’accord du ministre de l’Emploi, après l’avis de la commission RCC).

1.2. Nouvelle rÊglementation Une nouvelle rÊglementation est entrÊe en vigueur à partir de 2012 Au cours des dernières annÊes, le RCC a considÊrablement ÊtÊ affectÊe par les mesures de rÊforme. Nous avons pu Êviter certaines solutions extrêmes, telle que l’augmentation GHO ³JHGHODSHQVLRQ²SOXVGHDQVHWTXHOTXHVDFFRUGVVHFWRULHOVSRXUURQW Êventuellement être maintenus. Mais le pacte de solidaritÊ entre les gÊnÊrations et les nouvelles dÊcisions JRXYHUQHPHQWDOHVRQWODLVV¸OHXUVHPSUHLQWHVVXUODFRPELQDLVRQGHVFULWšUHVG ³JH et de carrière, en matière de contributions à l’indemnitÊ complÊmentaire de RCC et de disponibilitÊ des travailleurs prÊpensionnÊs sur le marchÊ de l’emploi. /DoQGHFDUULšUHGHWRXWWUDYDLOOHXUDUDGLFDOHPHQWFKDQJ¸

1.2.1. Principe /HSDFWHGHVROLGDULW¸HQWUHOHVJ¸Q¸UDWLRQVDG¸M²IDLWYDORLUO ³JHGHDQVFRPPH O ³JHVWDQGDUGGXGURLW²ODSU¸SHQVLRQ/DSU¸SHQVLRQ²DQVUHVWDLWSRVVLEOHPDLVOHV conditions d’anciennetÊ de la prÊpension devenue  RCC  ont sÊrieusement ÊtÊ revues à la hausse (de 25 annÊes avant 2008 à 38 annÊes pour les hommes et 35 annÊes pour les femmes en 2012). /HJRXYHUQHPHQW'L5XSRDo[¸O ³JHGHDQVFRPPHPLQLPXPSHUPHWWDQWGH prÊtendre au RCC à partir de 2015. Après la grève gÊnÊrale du 30 janvier 2012, nous avons toutefois rÊussi à nÊgocier quelques exceptions (voir ci-­après). RÊgime gÊnÊral à 60 ans (CCT 17) : RÊgime actuel : 35 annÊes de carrière requises pour les hommes et 28 annÊes pour les femmes. Nouveau rÊgime CCT 17

2013

2014

2015

2016 =>

2024

Hommes

60/35

60/35

60/40

60/40

60/40

Femmes

60/28

60/28

60/31

+1/an =>

60/40

En 2014, le gouvernement procÊdera à une Êvaluation, qui permettra peut-­être de porter O ³JHGX5&&²DQV²SDUWLUGH

11


1.2.2. Exceptions A 58 ans RÊgime actuel: 38 annÊes de carrière pour les hommes et 35 annÊes pour les femmes (2013). Nouveau rÊgime : NOUVELLES CCT à partir du 1er janvier 2012 2013

2014

H

60/40

60/40

Ă pd 2015 60/40

F

60/35

60/38

60/40

En ce qui concerne les CCT existantes au 31 dÊcembre 2011 (= conclues et dÊposÊes avant le 1er janvier 2012) et les CCT prolongÊes à partir du 1er janvier 2012 (= prolongation ininterrompue d’une CCT conclue et dÊposÊe avant le 1er janvier 2012) : 2013

2014

2015

2016

2017 et suivantes

H

58/38

F

58/35

58/38

60/40

60/40

60/40

58/38

60/38

60/39

60/40

Ă&#x;SDUWLUGHODFRQGLWLRQG ÂłJHSRXUOHVKRPPHVHWOHVIHPPHVHVWo[¸H²DQVHW les femmes ont tout intĂŠrĂŞt Ă  recourir au rĂŠgime gĂŠnĂŠral prĂŠvu dans la CCT 17. Ă€ l’issue des actions syndicales et des nĂŠgociations qui y ont fait suite, la FGTB a rĂŠussi Ă  obtenir un rĂŠgime plus favorable dans certaines situations de travail : vDQVHWP¸WLHUORXUG Une carrière requise de 35 annĂŠes dont soit 5 annĂŠes au cours des 10 dernières annĂŠes, soit 7 annĂŠes au cours des 15 dernières annĂŠes dans un mĂŠtier lourd, Ă  savoir : VRLWGXWUDYDLOHQ¸TXLSHVVXFFHVVLYHV VRLWGXWUDYDLOHQVHUYLFHVLQWHUURPSXV -­ soit du travail de nuit. Ce rĂŠgime a d’abord ĂŠtĂŠ supprimĂŠ Ă  partir de 2015, mais il est actuellement U¸LQVWDXU¸²GXU¸HLQG¸WHUPLQ¸HJUÂłFH²QRVDFWLRQV 2013 et suivantes H

58/35

F

58/35

vDQVHWDQQ¸HVGHFDUULšUH &&7HW

Nous avons rÊussi à faire annuler la dÊcision gouvernementale initiale, qui prescrivait un dÊbut de carrière avant le 17e anniversaire du travailleur. Les travailleurs du secteur privÊ pourront, dès lors, toujours prendre le RCC dès qu’ils seront en mesure de prouver une carrière de 40 annÊes. Cette exception majeure a dÊjà ÊtÊ Êtablie dans la lÊgislation jusqu’au 31 dÊcembre 2015, mais elle doit ensuite encore être prolongÊe par un Accord interprofessionnel (AIP) ou par le gouvernement.

12


vDQVSRXUOD&3GXWUDQVSRUWXUEDLQHWU¸JLRQDO  / ³JHGHDQVHVWPDLQWHQXSRXUOHVWUDYDLOOHXUVUHOHYDQWGHODFRPPLVVLRQ paritaire n° 328 (transport urbain et rÊgional) et qui sont en mesure de prouver une carrière professionnelle de 38 annÊes. Une condition supplÊmentaire est toutefois prÊvue : la CCT prÊvoyant ce rÊgime doit être dÊposÊe avant le 31 mai 1986. Ces rÊgimes relèvent toujours de l’ancienne lÊgislation (A.R. de 1992).

Seuls rÊgimes susceptibles d’être prolongÊs : vDQVHWWUDYDLOGHQXLW  / ³JHGHDQVHVWG¸M²PDLQWHQXMXVTX ²ODoQSRXUOHVWUDYDLOOHXUV  TXLFRPSWHQWXQHFDUULšUHSURIHVVLRQQHOOHGHDQQ¸HV -­ avec au moins 20 annÊes de travail en Êquipes, y compris du travail de nuit. Dans le cadre des nÊgociations bisannuelles de l’AIP, ces mesures doivent chaque fois être prolongÊes de deux ans. Elles doivent faire l’objet d’une CCT sectorielle.

vDQVHWVHFWHXUGHODFRQVWUXFWLRQ En ce qui concerne les entreprises qui dÊpendent de la commission paritaire de la FRQVWUXFWLRQO ³JHGHDQVHVWPDLQWHQXMXVTX ²oQSRXUOHVWUDYDLOOHXUVHQ incapacitÊ de travail avec :  XQHFDUULšUHGHDQQ¸HV -­ sur prÊsentation d’une attestation d’incapacitÊ de travail. Les mesures doivent faire l’objet d’une CCT sectorielle et la CP de la construction o[HOHVFRQGLWLRQV Il en va de même pour les rÊgimes des entreprises relevant de C.P. non fonctionnelles (CCT 93 et 97, prolongÊes par la loi du 12 avril 2011) dans le cadre desquels une carrière de 33 annÊes est requise. Ces rÊgimes ne doivent pas faire l’objet d’une CCT sectorielle, mais bien d’une CCT d’entreprise ou d’un acte d’adhÊsion.

Les anciennes CCT des secteurs « ouvriers » disparaissent totalement : vDQVDQQ¸HVGHFDUUL¹UHHWDQFLHQQHV&&7 P¸WDOOXUJLHWH[WLOH{

 / ÂłJHGHDQVUHVWHDSSOLFDEOHDX[WUDYDLOOHXUVTXLFRPSWHQWDQQ¸HVGHFDUULšUH lorsque ce rĂŠgime a ĂŠtĂŠ prĂŠvu dans une CCT dĂŠposĂŠe avant le 31 aoĂťt 1987. Ces CCT peuvent ĂŞtre prolongĂŠes jusqu’au 31 dĂŠcembre 2014 mais, Ă  partir de 2015, O ÂłJHGX5&&\VHUDo[¸²DQVHWODFDUULšUHUHTXLVH²DQQ¸HV

vDQVDQVDQQ¸HVGHFDUULšUHHWDQFLHQQHV&&7 P¸WDOOXUJLHWH[WLOH{

 / ³JHGHDQVRXDQV¸WDLWG DSSOLFDWLRQMXVTXHoQDX[WUDYDLOOHXUVTXL comptent une carrière de 38 annÊes, lorsque ce rÊgime a ÊtÊ prÊvu dans une CCT dÊposÊe avant le 31 mai 1986.

13


Ces CCT peuvent ĂŞtre prolongĂŠes jusqu’au 31 dĂŠcembre 2014 moyennant une DXJPHQWDWLRQSURJUHVVLYHGHO ÂłJH²SDUWLUGHĂ&#x;FRPSWHUGHOHV travailleurs ne pourront prendre leur prĂŠpension qu’à partir de 56 ans, Ă  compter de 2013 Ă  partir de 57 ans, mais Ă  partir de 2015, ils relèveront du rĂŠgime gĂŠnĂŠral du RCC Ă  60 ans, avec 40 annĂŠes de carrière requises (voir ci-­avant). Ă€ noter toutefois que dans ces secteurs ÂŤ ouvriers Âť, on travaille souvent en ĂŠquipes et que de nombreux travailleurs pourront donc encore prendre leur RCC Ă  58 ans, Ă  l’exception des travailleurs occupĂŠs dans ÂŤ un mĂŠtier lourd Âť (voir ci-­avant).

vGH²DQVODFRQGLWLRQG ³JHGXGURLWDX5&&GDQVOHVHQWUHSULVHVUHFRQQXHV FRPPHHQWUHSULVHVHQGLIoFXOW¸RXHQUHVWUXFWXUDWLRQHVWUHYXH²ODKDXVVH VXMHW traitÊ ci-­après au point 2) Entreprise

2013

2014

2015

2016

2017

HQGLIoFXOW¸ (('

52 1/2

53

53 1/2

54

54 1/2

55

55

55

55

55

55

55

en restructuration (EER)

2018 et suivantes

 /DUHFRQQDLVVDQFHHVWDFFRUG¸HSRXUXQFHUWDLQ³JHHQIRQFWLRQGXG¸EXWGHOD pÊriode de reconnaissance.

Exemple 52 ans pour une pÊriode de reconnaissance qui commence en 2012. S’il est simultanÊment procÊdÊ à un licenciement collectif, le dÊbut de la pÊriode de reconnaissance coïncide avec la date de la communication du licenciement collectif. En l’absence d’un licenciement collectif, le ministre prend une dÊcision sur l’avis de la commission RCC instituÊe par le SPF Emploi. Même si le ministre accorde, par exemple, la prÊpension à 52 ans à une entreprise en GLIoFXOW¸ ((' SDUFHTXHOHG¸EXWGHODS¸ULRGHGHUHFRQQDLVVDQFHWRPEHHQ un candidat à la prÊpension qui ne sera licenciÊ qu’en 2013 doit remplir la condition G ³JHFRQIRUPH²O $5HQYLJXHXU²FHWWHS¸ULRGHGDQVFHFDVGHoJXUHDQVHW demi. En ce qui concerne les entreprises en restructuration, une exception est valable de 2013 à 2018V LOHVWSURF¸G¸²XQOLFHQFLHPHQWFROOHFWLIGHGXSHUVRQQHOFKH] l’employeur (en tant qu’entitÊ juridique) portant sur l’ensemble du personnel d’une GLYLVLRQWHFKQLTXHGHO HQWUHSULVHRXG XQVHJPHQWG DFWLYLW¸ ²G¸oQLU O HQWUHSULVH HVWDVVLPLO¸H²XQHHQWUHSULVHHQGLIoFXOW¸ ConsÊquence : les travailleurs pourront prendre leur RCC avant 55 ans.

vWUDYDLOOHXUV²WHPSVSDUWLHOYRORQWDLUHVHW5&& QHSOXVWUDYDLOOHU

Le travailleur qui a ÊtÊ occupÊ à temps partiel pendant de longues pÊriodes et qui, de ce fait, ne compte pas le nombre nÊcessaire d’annÊes de carrière à temps plein peut encore entrer en ligne de compte dans le rÊgime du RCC à temps partiel. Dans ce cas, il perçoit soit des allocations de chômage à temps partiel complÊtÊes par la moitiÊ de la diffÊrence entre sa rÊmunÊration nette et les allocations de chômage, soit -­ s’il remplit certaines conditions -­ des allocations de chômage complet sans indemnitÊ complÊmentaire.

14


 Ă&#x;FHWHIIHWLOGRLWFHSHQGDQWMXVWLoHUDXWDQWGHGHPLDQQ¸HVGHFDUULšUHTXHGDQVOH cadre du rĂŠgime Ă  temps plein. Il peut utiliser les pĂŠriodes assimilĂŠes pour complĂŠter les jours ou les annĂŠes qui lui manquent. sdf3 df4 Age

Conditions actuelles (2012)

60 ans CCT 17

A l’avenir

Hommes à partir de 2015 = 40 annÊes Femmes : 2013 et 14 = 28 annÊes, 2015 = 31 annÊes, à partir de 2016 + 1 annÊe jusqu’en 2024 = 40 annÊes 2013

2014

2015

2016=>

H

35

35

40

40

2024 40

F

28

28

31

+ 1 annĂŠe

40 annĂŠes

Pas de nouvelle CCT nĂŠcessaire 58 ans

CCT prorogĂŠes/en cours 2013

2014

H

58/38

58/38

F

58/35

58/38

A.p.d. 2015 prÊfÊrable d’appliquer la CCT17 : H=60/40, F=60/31 ans en 2015, à.p.d. 2016 + 1an jusqu’en 2024. Si un complÊment plus ÊlevÊ que ce qui est prÊvu dans la CCT 17 est payÊ, une CCT est encore nÊcessaire. &&7VS¸FLoTXHQ¸FHVVDLUH 58 ans

MÊtier lourd 35 a. dont 5 a. les 10 dernières annÊes ou 7 a. les 15 dernières annÊes dans un mÊtier lourd c.à.d.: vWUDYDLOHQ¸TXLSHV alternantes vWUDYDLOHQVHUYLFHV interrompus vWUDYDLOGHQXLW

Avait ÊtÊ portÊ par le gouvernement à 60 ans et 40 a. de carrière à partir de 2015, PDLVHVWPDLQWHQDQWSURURJ¸GHID¡RQLOOLPLW¸HDX[DQFLHQQHVFRQGLWLRQVJU³FH² nos actions collectives! 2013

2014

2015

2016

2017 et après

H

58/35

58/35

58/35

58/35

58/35

F

58/35

58/35

58/35

58/35

58/35

&&7VS¸FLoTXHQ¸FHVVDLUH VHFWRULHOOHRXG HQWUHSULVH

58 ans

CCT 913 annÊes de carrière

56 ans

3URURJDWLRQMXVTXHoQ 33 annÊes + &&7VS¸FLoTXHQ¸FHVVDLUH VHFWRULHOOH

soit 20 annĂŠes de travail de nuit, soit dans la construction + attestation CCT 934

56 ans

40 annÊes de carrière

Pas de CCT nĂŠcessaire Se termine le 31/12/2015

Anciennes CCT 57 ans

38 annÊes de carrière

3URURJDWLRQSRVVLEOHMXVTXHoQ Ce système s’Êteint le 31/12/2014

Anciennes CCT 55 ans => 56 ans en 2011-­12

38 annÊes de carrière

3RVVLELOLW¸GHSURORQJDWLRQHQPDLVO ÂłJHGHYLHQWDQV Ce système s’Êteint au 31/12/2014

5HVWHYDODEOHMXVTX ²ODoQ Pas d’autre CCT nÊcessaire

3. CCT 91 = problèmes physiques. 4. CCT 93 = RCC pour CP non fonctionnelles, prolongÊe par la CCT 97, prolongÊe par la loi du 12 avril 2011.

15


50 => 55 ans EED (Entreprise en GLIoFXOW¸

EER (Entreprise en restruc-­ turation)

10 annĂŠes dans le secteur ou 20 annĂŠes comme salariĂŠ

EED : Ă  partir de 2012 => = 52 ans + 6 mois/an, 2018 = 55 ans en fonction du dĂŠbut GHODS¸ULRGHGHUHFRQQDLVVDQFHDXPRPHQWGXOLFHQFLHPHQWO ÂłJHQHSHXWÂşWUH LQI¸ULHXU²O ÂłJHo[¸GDQVO $5 EER : Ă  partir de 2013 => = 55 ans (si le dĂŠbut de la pĂŠriode de reconnaissance commence Ă  partir de 2013). 'DQVOHFDGUHG XQOLFHQFLHPHQWFROOHFWLI /& OHWUDYDLOOHXUGRLWDYRLUDWWHLQWO ÂłJH au moment de la communication du LC. ([FHSWLRQ²SDUWLUGHMXVTXHoQOLFHQFLHPHQWFROOHFWLI GX SHUVRQQHOGHO HPSOR\HXU HQWLW¸MXULGLTXH PDLVV LOFRQFHUQHGHO 8QLW¸ Technique d’Exploitation (UTE) ou s’il s’agit d’un segment d’activitĂŠ qui existe depuis 2 ans => assimilation Ă  l’EED. &&7VS¸FLoTXHSRXUOHVGHX[V\VWšPHV (('((5 

1.2.3. Principes de calcul v8QHDQQ¸HFRPSOšWHGHFDUULšUHSURIHVVLRQQHOOH MRXUVGHWUDYDLORXDVVLPLO¸V  3DUH[HPSOHXQHFDUULšUHGHDQQ¸HV²MXVWLoHU [MRXUV MRXUV (dans le rĂŠgime de la semaine de 6 jours). v/HVHUYLFHPLOLWDLUHHWOHVHUYLFHFLYLOPDLVDXVVLOHWUDYDLOVRXVVWDWXWVSU¸FDLUHV (CST, TCT, CMT‌) sont ĂŠgalement pris en compte. v6LOHVROGHDQQXHOHVWVXS¸ULHXU²MRXUVODFDUULšUHDXJPHQWHG XQHDQQ¸H v/HVSUHVWDWLRQVGHWUDYDLOHQTXDOLW¸G DSSUHQWLVRQWSULVHVHQFRPSWH v/HVDQQ¸HVSUHVW¸HVVRXVFRQWUDWVWDWXWDLUHVRQWSULVHVHQFRPSWHORUVTXHOH travailleur a ĂŠgalement ĂŠtĂŠ salariĂŠ pendant au moins 20 annĂŠes (dont les 5 dernières annĂŠes) dans le secteur privĂŠ. v/DS¸ULRGHGHWUDYDLO²WLWUHG LQG¸SHQGDQWQ HVWMDPDLVSULVHHQFRPSWH v/HVS¸ULRGHVDVVLPLO¸HVWHOOHVTXHOHFU¸GLWWHPSVOHFKĂƒPDJHOHWUDYDLO²WHPSV partiel avec maintien des droits sont assimilĂŠes Ă  concurrence du rĂŠgime de travail qui prĂŠcède pour une pĂŠriode maximale totale qui diffère selon le rĂŠgime (voir plus loin dans cette brochure). v8QPRLVFRPSOHWGHWUDYDLO²WHPSVSOHLQFRPSWHMRXUV Pour les mois incomplets ou les pĂŠriodes de travail Ă  temps partiel, il est tenu compte de ce qui suit : h prestĂŠes x 6 = nbr de jours par ex. le travailleur preste 19h/sem x 6 = 3 jours nbr h. Ă  temps plein 38

1.2.4. Assimilations L’accord gouvernemental prÊvoit  l’harmonisation des pÊriodes assimilÊes  dans le cadre du RCC. Il rompt ainsi un important accord social. À l’Êpoque, le dÊbat sur les annÊes de carrière et les pÊriodes assimilÊes n’a, en effet, pas eu lieu dans le cadre du pacte de solidaritÊ entre les gÊnÊrations. Il a ÊtÊ reportÊ aux nÊgociations interprofessionnelles de 2007-­2008. Il s’agit pourtant d’un dÊbat primordial. C’est la raison pour laquelle nous souhaitons donner un aperçu des dispositions (toujours) valables actuellement. En effet, il n’importe pas seulement de savoir dans quelle mesure on augmente le dÊnominateur (= nombre requis d’annÊes de carrière), mais aussi de savoir comment calculer le numÊrateur (= pÊriodes de jours de travail).

16


Quelles sont les assimilations actuelles dans la rÊglementation RCC? Pour accÊder au RCC, certaines pÊriodes sont prises en compte totalement, d’autres seulement partiellement. En ce qui concerne le rÊgime gÊnÊral de RCC à 58 ou 60 ans : vSRXUOH5&&²DQV ¸JDOHPHQWSRXUOHVP¸WLHUVORXUGV  6 annÊes pour toute inactivitÊ : -­ 3 annÊes en jours (936 jours) + 3 annÊes civiles + 3 annÊes en jours pour les annÊes de carrière à temps partiel avant 1985 vSRXUOH5&&²DQV 8 annÊes assimilÊes : -­ 3 annÊes en jours + 5 annÊes civiles + 2 annÊes en jours pour les annÊes de carrière à temps partiel avant 1985 Dès lors : -­toutes les pÊriodes de travail à temps partiel, indÊpendamment de la forme ou du statut sont calculÊes comme suit pour un crÊdit de 3 annÊes (936 jours) : 3 annÊes x fraction inversÊe de la durÊe d’inactivitÊ.

Par exemple X travaille 20 annÊes à 4/5 temps, l’assimilation sera calculÊe comme suit : 3 annÊes civiles + 3 annÊes en jours (= 3 x 5/1 = 15 annÊes) = 18 annÊes calculÊes à temps plein. Exemples Depuis l’AIP de 2007-­2008 20 annÊes de travail volontaire à mi-­ temps + 20 annÊes de travail prestÊ à temps plein de 1972 à 2012

3 annĂŠes + (3 annĂŠes en jours = 6 annĂŠes) + (en ce qui concerne la pĂŠriode avant 1985, 3 annĂŠes en jours = 6 annĂŠes) = 15 annĂŠes assimilĂŠes

40 annĂŠes Ă  3/4 temps prestĂŠes de 1973 Ă  2013

3 annĂŠes + (3 annĂŠes en jours = 12 annĂŠes) + (en ce qui concerne la pĂŠriode avant 1985, 3 annĂŠes en jours = 12 annĂŠes) = 27 annĂŠes assimilĂŠes

Carrière = 20 annÊes à temps plein + 15 annÊes assimilÊes + (5 annÊes restantes proportionnelles à mi-­temps = 3) = 38 annÊes Peut reprendre son RCC complet à 58 ans

Carrière : 27 + (13 x ž = 10 annÊes) = 37 annÊes Peut reprendre son RCC complet en 2013, s’il s’agit d’une femme, mais plus à partir de 2014, parce qu’il lui faudra alors 38 annÊes de carrière

5 annÊes à mi-­ temps + 5 annÊes de chômage + 25 annÊes prestÊes à temps plein de 1976 à 2011

RCC

20 annĂŠes Ă  1/3 temps et 22 annĂŠes Ă  4/5 temps de 1968 Ă  2010

RCC

Pour les 5 annÊes à mi-­temps, il faut ajouter 2 annÊes et demie en jours. Pour les 5 annÊes de chômage, le travailleur utilise 3 annÊes civiles et les annÊes restantes en jours. Dès lors, 10 annÊes totalement assimilÊes + 25 annÊes à temps plein = 35 annÊes Peut prendre son RCC 3 annÊes civiles plus (3 annÊes en jours pour le travail à temps partiel avant 1985 x 3/2 = 4 annÊes et demie) + (3 annÊes en jours x 3/2 = 4,5 annÊes) = 12 annÊes assimilÊes. + 8 annÊes restantes x 1/3 + 22 annÊes x 4/5 = 32 annÊes de carrière. S’il s’agit d’une femme, elle peut encore prendre son RCC à temps plein

17


Exceptions en matière de périodes assimilées : v (QFHTXLFRQFHUQHOHVHPSORLVG DWWHUULVVDJH FU¸GLWWHPSV²WHPSVRX²PL temps à partir de 50 ans), le travailleur ne peut recourir qu’au pot de 936 jours assimilés. Il peut, de ce fait, faire totalement valoir 15 années en crédit-­temps à 4/5 temps ou 6 années de crédit-­temps à mi-­temps ou une combinaison des deux dans le G¸FRPSWHGHVDFDUUL¹UHSRXUOH5&& v /HFU¸GLWWHPSV²WHPSVSOHLQQ HVWDVVLPLO¸TXHV LOHVWSULVGDQVOHFDGUHGH l’éducation d’enfants de moins de 8 ans, de soins à un proche malade ou d’une formation. Régimes particuliers de RCC anticipé Condition d’âge

56 ans

55-­56-­57 ans Anciennes cct

56-­57 ans Travail de nuit/dans la construction

50-­55-­60 ans Restructuration

50-­55-­ 58-­60 ans Restructuration

Condition de carrière

40 ans

38 ans

33 ans

20 ans

+ 10 années dans le même secteur Soit 5 soit 7 années dans un métier lourd

1. Jours de travail

oui

oui

oui

oui

oui

2.Jours assimilés (maladie, chômage temporaire)

oui

oui

oui

oui

oui

3.Service militaire/civil

Oui, mais dans un maximum de 3 années civiles

oui

oui

oui

non

4.Interruption de carrière à temps plein et réduction du crédit-­temps

Max. 3 années (pot 2) + 4) + 5) + 6)), ensuite selon les heures prestées

Max. 3 années (pot 4 + 5 + 6), ensuite selon les heures prestées

Max. 3 années (pot 4 + 5), ensuite selon les heures prestées

Max. 3 années (pot 4 + 5 + 6), ensuite selon les heures prestées

non

5.Interruption ou réduction pour l’éducation du 1er enfant < 6 ans

Max. 3 années (pot 2) + 4) + 5) + 6))

Max. 3 années (pot 4 + 5 + 6)

Max. 3 années (pot 4 + 5) sans chômage

Max. 3 années (pot 4 + 5 + 6)

non

6.Chômage complet + à temps partiel avec maintien des droits

Max. 3 années (pot 2)+ 4) + 5) + 6))

Max. 3 années (pot 4 + 5 + 6) + 10 années supplémentaires

Max. 5 années

Max. 3 années (pot 4 + 5 + 6)

non

7.Suspension ou réduction pour l’éducation du 2e enfant < 6

+ max. 3 années

+ max. 3 années

+ max. 3 années

+ max. 3 années

non

=3+3

= 3 + 3 + 10

=3+3+5

=3+3

0

maximum

Quand l’assimilation maximale est atteinte, le calcul est effectué en fonction des heures prestées

18


Â&#x192; (QWUHSULVHVHQGLIoFXOW¸RXHQUHVWUXFWXUDWLRQ Lors de lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlaboration de la politique active des restructurations, le gouvernement vise plutĂ´t Ă  aider les travailleurs licenciĂŠs de 45 ans ou plus, et plus particulièrement les WUDYDLOOHXUVTXLSHXYHQWSUHQGUHOHXU5&&²XQÂłJHLQI¸ULHXU²O ÂłJHQRUPDODSSOLFDEOH² trouver un emploi par la mise en place dâ&#x20AC;&#x2122;une cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi plutĂ´t que de les laisser prendre leur RCC. Ce chapitre ne sâ&#x20AC;&#x2122;applique PAS vDX[HPSOR\HXUVHWDX[WUDYDLOOHXUVGH'H/,-1GHV7(&GHOD67,% vGDQVO HQVHLJQHPHQWOLEUHVXEYHQWLRQQ¸



2.1. Quand lâ&#x20AC;&#x2122;employeur peut-­il demander une reconnaissance comme entreprise  HQGLIoFXOW¸ ((' "

Si lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise subit une perte sĂŠrieuse dans les deux exercices qui prĂŠcèdent lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe de la demande. /DUHFRQQDLVVDQFHHQWDQWTX HQWUHSULVHHQGLIoFXOW¸SHXWDOOHUGHSDLUDYHFXQ licenciement collectif, mais ce nâ&#x20AC;&#x2122;est pas nĂŠcessairement le cas.

2.2. Quand lâ&#x20AC;&#x2122;employeur peut-­il demander une reconnaissance comme entreprise en restructuration (EER) ? Lâ&#x20AC;&#x2122;employeur peut demander une reconnaissance comme entreprise en restructuration dans 2 cas.

2.2.1. Licenciement collectif Soit un licenciement collectif de/dâ&#x20AC;&#x2122; : Nombre de travailleurs occupĂŠs dans lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise

Nombre requis de travailleurs licenciĂŠs

+100

$XPRLQVGHVWUDYDLOOHXUV

21 Ă  99

Au moins 10 travailleurs

12 Ă  20

Au moins 6 travailleurs

1 Ă  11

Au moins la moitiĂŠ des travailleurs

Pour atteindre ces chiffres, seuls les licenciements des travailleurs qui comptent au moins 2 annĂŠes de service ininterrompu chez lâ&#x20AC;&#x2122;employeur au moment de la communication aux reprĂŠsentants des travailleurs de lâ&#x20AC;&#x2122;intention de procĂŠder Ă  un licenciement collectif sont pris en compte. Dans ce cas, lâ&#x20AC;&#x2122;employeur est dâ&#x20AC;&#x2122;abord tenu de respecter la procĂŠdure prescrite par la CCT n° 24 et la loi Renault. Cette procĂŠdure commence au moment de lâ&#x20AC;&#x2122;information des reprĂŠsentants des travailleurs et de leur consultation et se termine au moment de lâ&#x20AC;&#x2122;information du service rĂŠgional de lâ&#x20AC;&#x2122;emploi (ONEm).

19


2.2.2. Jours de chĂ´mage ĂŠconomique Soit le nombre de jours de chĂ´mage ĂŠconomique reprĂŠsente au moins  du nombre total de jours, pour autant quâ&#x20AC;&#x2122;au moins G RXYULHUV soient occupĂŠs dans lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise.

2.3. Que doit faire lâ&#x20AC;&#x2122;employeur pour obtenir cette reconnaissance ? Lâ&#x20AC;&#x2122;employeur doit introduire une demande auprès du ministre de lâ&#x20AC;&#x2122;Emploi. Son dossier doit comporter les documents suivants :

A. Dans tous les cas : vOHVGRFXPHQWVTXLSURXYHQWTXHOHVFRQGLWLRQVVXVPHQWLRQQ¸HVVRQWUHPSOLHV (respect de la procĂŠdure, pourcentage de licenciements ou de perte ou pourcentage GHFKĂ&#x192;PDJH¸FRQRPLTXH  vOD&&75&& vXQSODQVRFLDOGHUHVWUXFWXUDWLRQFRPSUHQDQWFHTXLVXLW  XQSODQG DFWLRQSRVLWLISRXUOHVWUDYDLOOHXUVI¸PLQLQV -­ les garanties de paiement de lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire de RCC aux travailleurs de 50 Ă  55 ans en cas de faillite.

B. Si lâ&#x20AC;&#x2122;employeur a, en outre, procĂŠdĂŠ Ă  un licenciement collectif : vXQUHOHY¸GHVSLVWHVUHODWLYHV²ODUHGLVWULEXWLRQGXWUDYDLO SDUH[OHVHPSORLV G DWWHUULVVDJH  vOHVUšJOHVHQPDWLšUHGHSULPHVGHG¸SDUW vOHVPHVXUHVG DFFRPSDJQHPHQW²O LQWHQWLRQGHVWUDYDLOOHXUVOLFHQFL¸VDYHFSRXU les travailleurs licenciĂŠs de plus de 45 ans, soit la mise en place dâ&#x20AC;&#x2122;une cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi, soit une offre de procĂŠdure de reclassement aux frais de lâ&#x20AC;&#x2122;employeur FRPPHOHSU¸YRLWOD&&7 vODOLVWHOHVGRQQ¸HVGHVFDQGLGDWV²OD5&& vO DFFRUGGHVPHVXUHVG DFFRPSDJQHPHQWGXPLQLVWUHU¸JLRQDOGHO (PSORL (attestation).

C. Si lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise qui procède Ă  un licenciement collectif est tenue de mettre en place une cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi (CPE) ou dĂŠcide librement dâ&#x20AC;&#x2122;en crĂŠer une bien quâ&#x20AC;&#x2122;elle nâ&#x20AC;&#x2122;y soit pas tenue : vWUDQVPHWWUHXQHFRSLHGHODFRPPXQLFDWLRQGXOLFHQFLHPHQWFROOHFWLIDXGLUHFWHXUGX VHUYLFHGHO HPSORLFRPS¸WHQW 9'$%)25(0$&7,5,6  vWUDQVPHWWUHLPP¸GLDWHPHQWXQHFRSLHGHFHWWHFRPPXQLFDWLRQDXSU¸VLGHQW du comitĂŠ directeur du SPF ETCS et un document reprenant le nom et lâ&#x20AC;&#x2122;adresse de lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise, le nombre de travailleurs et ĂŠventuellement lâ&#x20AC;&#x2122;engagement des entreprises qui nâ&#x20AC;&#x2122;y sont pas tenues de mettre en place une CPE (dans un formulaire type).

20


Exemple En principe, une entreprise ne peut obtenir une reconnaissance comme entreprise en GLIoFXOW¸TXHVXUODEDVHGHU¸VXOWDWVoQDQFLHUVQ¸JDWLIV 'DQVFHFDVODSUHPLšUHV¸ULHGHGRFXPHQWVGRLWoJXUHUGDQVOHGRVVLHU Si lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise concernĂŠe procède Ă  un licenciement collectif, outre les rĂŠsultats oQDQFLHUVQ¸JDWLIVHOOHHVWWHQXHGHPHWWUHHQSODFHXQHFHOOXOHSRXUO HPSORLVLHOOH U¸GXLWO ÂłJHGX5&&HWGHIRXUQLUOHVGRFXPHQWVFRPSO¸PHQWDLUHVGDQVVRQGRVVLHU ,OHQYDGHPÂşPHSRXUOHVHQWUHSULVHVHQUHVWUXFWXUDWLRQVXUODEDVHGHGH journĂŠes de chĂ´mage ĂŠconomique qui procèdent, en outre, Ă  un licenciement collectif.



2.4. Quelles sont les consĂŠquences de la reconnaissance comme entreprise  HQGLIoFXOW¸RXHQUHVWUXFWXUDWLRQ" v/ HQWUHSULVHSHXWÂşWUHUHFRQQXHGšVODFRPPXQLFDWLRQGHO LQWHQWLRQGHSURF¸GHU² XQOLFHQFLHPHQWFROOHFWLIMXVTX ²DQV²FRPSWHUGHODQRWLoFDWLRQGXOLFHQFLHPHQW collectif au service rĂŠgional de lâ&#x20AC;&#x2122;emploi. Sâ&#x20AC;&#x2122;il nâ&#x20AC;&#x2122;est procĂŠdĂŠ Ă  aucun licenciement collectif, lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise est reconnue dès la date demandĂŠe jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  maximum deux ans plus tard. v/ ÂłJHGX5&&SHXWÂşWUHU¸GXLW Entreprise

2013

2014

2015

2016

2017

HQGLIoFXOW¸

52 1/2

53

53 1/2

54

54 1/2

55

55

55

55

55

55

55

en restructuration

2018 et suivantes

/DUHFRQQDLVVDQFHHVWDFFRUG¸HSRXUXQFHUWDLQ³JHHQIRQFWLRQGXG¸EXWGHODS¸ULRGHGH reconnaissance.

Exemple Cinquante-­deux ans pour une pĂŠriode de reconnaissance qui dĂŠbute en 2012. Sâ&#x20AC;&#x2122;il est simultanĂŠment procĂŠdĂŠ Ă  un licenciement collectif, le dĂŠbut de la pĂŠriode de reconnaissance coĂŻncide avec la date de la communication du licenciement collectif. En lâ&#x20AC;&#x2122;absence dâ&#x20AC;&#x2122;un licenciement collectif, le ministre prend une dĂŠcision après avoir reçu lâ&#x20AC;&#x2122;avis de la commission RCC. 0ÂşPHVLOHPLQLVWUHDFFRUGHSDUH[HPSOHOH5&&²DQV²XQHHQWUHSULVHHQGLIoFXOW¸ (EED), parce que le dĂŠbut de la pĂŠriode de reconnaissance tombe en 2012, un candidat DX5&&TXLQHVHUDOLFHQFL¸TX HQGHYUDUHPSOLUODFRQGLWLRQG ÂłJHDSSOLFDEOH² cette pĂŠriode conformĂŠment Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;A.R. en vigueur, dans cet exemple : 52 ans et demi.

En ce qui concerne les entreprises en restructuration, une exception est faite de 2013 Ă  2018 : en cas de licenciement collectif dâ&#x20AC;&#x2122;au moins GHVPHPEUHVGXSHUVRQQHOFKH] lâ&#x20AC;&#x2122;employeur (en tant quâ&#x20AC;&#x2122;entitĂŠ juridique) portant sur lâ&#x20AC;&#x2122;ensemble du personnel dâ&#x20AC;&#x2122;une division technique de lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise ou dâ&#x20AC;&#x2122;un segment dâ&#x20AC;&#x2122;activitĂŠ ²G¸oQLU O HQWUHSULVHHVWDVVLPLO¸H² XQHHQWUHSULVHHQGLIoFXOW¸ &RQV¸TXHQFHOHVWUDYDLOOHXUVSRXUURQWSUHQGUHOHXU5&&DYDQWO ÂłJHGHDQV

21


v / DYLVGHODFRPPLVVLRQ5&&HVWREOLJDWRLUHSRXU  ODU¸GXFWLRQGX5&&HQGHVVRXVGHDQV OLFHQFLHPHQWFROOHFWLIGHGX SHUVRQQHO   HQGHVVRXVGHDQV OLFHQFLHPHQWFROOHFWLIGHGXSHUVRQQHORXGH journées de chômage économique ou s’il y a 6 licenciements dans une entreprise RFFXSDQWPRLQVGHWUDYDLOOHXUVRXGHOLFHQFLHPHQWVGDQVXQHHQWUHSULVH occupant moins de 12 travailleurs). v / HPSOR\HXUQ HVWSDVWHQXGHUHPSODFHUOHVWUDYDLOOHXUV5&& v &RQGLWLRQG DQFLHQQHW¸SRXUOH5&&²XQ³JHLQI¸ULHXU  VRLWDQQ¸HVGDQVOHVHFWHXUDXFRXUVGHVGHUQL¹UHVDQQ¸HV  VRLWDQQ¸HV -­ la carrière est calculée selon l’ancienne formule de calcul (= celle du pacte de solidarité entre les générations).

2.5. Gestion active des restructurations : la cellule pour l’emploi 2.5.1. Conditions Cette section s’applique si trois conditions sont remplies :  O HPSOR\HXUDSSDUWLHQWDXVHFWHXUSULY¸ 2) l’employeur a communiqué un licenciement collectif DSU¹VOHPDUVHWRX 3) l’employeur demande une reconnaissance comme entreprise en restructuration ou FRPPHHQWUHSULVHHQGLIoFXOW¸ (pour des détails complémentaires, voir ci-­avant). Si l’entreprise occupe au maximum 20 travailleurs : v ODPLVHHQSODFHG XQH&3(n’est pas obligatoire sauf v VLO HQWUHSULVHRFWURLHOD5&&²XQ³JHLQI¸ULHXU²O ³JHQRUPDODXTXHOOHVWUDYDLOOHXUV peuvent prendre leur RCC dans l’entreprise ou le secteur. Dans ce cas, l’entreprise DOIT donc OBLIGATOIREMENT mettre en place une CPE. Si l’entreprise appartient au secteur des entreprises de travail adapté et des ateliers sociaux, elle n’est pas tenue de mettre en place une CPE. Si l’entreprise met néanmoins en place une CPE dans ces deux cas, ses travailleurs sont tenus de s’y inscrire.

2.5.2 L’employeur remplit les conditions Quelles sont les obligations de l’employeur ? L’employeur est tenu : v GHmettre en place une cellule pour l’emploi ou de collaborer à une cellule pour l’emploi faîtière proposant au moins une procédure de reclassement professionnel v GHSD\HUXQH indemnité de reclassement aux travailleurs sous contrat à durée indéterminée qui comptent au moins 1 année d’ancienneté.

22


La cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi (CPE) v (VWFRQVWLWX¸H  GHO HPSOR\HXU   G XQGHVV\QGLFDWV  ¸YHQWXHOOHPHQWG XQIRQGVGHIRUPDWLRQVHFWRULHO  HQSULQFLSHGX)25(0$&7,5,6 VDXIUHIXVGHOHXUSDUW  -­ le FOREM/ACTIRIS ou, Ă  dĂŠfaut, un conciliateur social assure en principe la direction de la cellule. v $SRXUPLVVLRQGHIDLUHDXPRLQVXQHSURSRVLWLRQGHUHFODVVHPHQW²FKDTXH travailleur licenciĂŠ qui sâ&#x20AC;&#x2122;inscrit, mais les formations professionnelles ou les offres dâ&#x20AC;&#x2122;emploi sont ĂŠgalement possibles. v (OOHGRLWÂşWUHRS¸UDWLRQQHOOH²FRPSWHUGXMRXUGXSUHPLHUOLFHQFLHPHQWMXVTX ²VL[ mois après le dernier licenciement. v /HVFHOOXOHVGHUHFRQYHUVLRQHQ:DOORQLHOHVFHOOXOHVSRXUO HPSORLGX)25(0OHV cellules pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi bruxelloises mises en place sur la base de la rĂŠglementation rĂŠgionale sont assimilĂŠes aux cellules pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi visĂŠes dans le cadre de la gestion active.

ProcĂŠdure de reclassement professionnel v  ,OV DJLWG XQHQVHPEOHGHVHUYLFHVIRXUQLVSDUO HPSOR\HXU RXXQDXWUHVHUYLFH spĂŠcialisĂŠ) en vue de permettre au travailleur de trouver le plus rapidement possible un autre emploi chez un autre employeur.

Exemple Une aide psychologique, une aide dans le cadre dâ&#x20AC;&#x2122;une candidature Ă  un emploi et dans la recherche dâ&#x20AC;&#x2122;emploi, un soutien administratif, etc. v /HWUDYDLOOHXUGHDQVRXSOXVTXLFRPSWHXQHDQQ¸HG DQFLHQQHW¸DGURLW²XQ reclassement. Le travailleur a droit Ă  une procĂŠdure de reclassement professionnel pendant 12 mois. Il doit nĂŠanmoins faire valoir son droit auprès de lâ&#x20AC;&#x2122;employeur dans les 2 mois GHODoQGXFRQWUDWGHWUDYDLO v / HPSOR\HXUHVWWHQXGHIDLUHXQHSURSRVLWLRQGHUHFODVVHPHQW²WRXWWUDYDLOOHXUTXL\ a droit.

Lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de reclassement Si lâ&#x20AC;&#x2122;employeur a mis en place une cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi (CPE) et si le travailleur qui compte au moins 1 annĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;anciennetĂŠ y est inscrit, ce dernier a droit pendant maximum 6 mois au paiement dâ&#x20AC;&#x2122;une indemnitĂŠ de reclassement ĂŠgale Ă  la rĂŠmunĂŠration normale au cours de la pĂŠriode dâ&#x20AC;&#x2122;inscription (voir ci-­après).

23


Quelle procédure l’employeur doit-­il respecter ? Si l’employeur procède à une communication d’un licenciement collectif et met en place une CPE, il est tenu de transmettre immédiatement une copie de la communication au directeur du service régional de l’emploi compétent pour le lieu d’établissement de l’entreprise. Il est tenu de transmettre, dans le même temps, une copie de ce document au président du comité directeur du SPF ETCS, ainsi qu’un document reprenant : v OHQRPHWO DGUHVVHGHO HQWUHSULVH v OHQRPEUHGHWUDYDLOOHXUV v HWSRXUOHVHQWUHSULVHVTXLQHVRQWSDVGDQVO REOLJDWLRQGHPHWWUHHQSODFHXQH&3( mais souhaitent néanmoins le faire : un document dans lequel elles s’engagent à mettre en place une CPE. L’employeur est, en outre, tenu de présenter la proposition de reclassement à l’approbation du ministre régional et du ministre fédéral de l’Emploi. Mise en place d’une CPE. Envoi d’une demande en recommandé au ministre régional de l’Emploi, au plus tard 14 jours à compter de la mise en place. Le ministre est tenu de répondre dans les 14 jours. À défaut d’une réponse : le ministre est considéré avoir émis son avis. Introduction de la demande auprès du ministre fédéral de l’Emploi (proposition de reclassement + avis ou une copie de la lettre recommandée). Présentation à la commission RCC. Réponse en principe dans les 14 jours.

Attention Il ne faut pas respecter cette procédure si une demande de reconnaissance comme HQWUHSULVHHQGLIoFXOW¸HQUHVWUXFWXUDWLRQHVWLQWURGXLWHHQPºPHWHPSV

Quand faut-­il mettre en place cette CPE ? Au plus tard, au moment du premier licenciement d’un travailleur sous contrat à durée indéterminée.

Jusqu’à quand la CPE doit-­elle rester en place ? Au plus tard, 3 ou 6 mois après la dernière rupture d’un contrat de travail. Trois mois, si le dernier travailleur licencié a moins de 45 ans et 6 mois s’il a 45 ans ou plus.

Quand un travailleur relève-­t-­il du champ d’application des nouvelles règles en matière de CPE ? v 4XDQGXQWUDYDLOOHXUVRXVFRQWUDW²GXU¸HLQG¸WHUPLQ¸HHVWRFFXS¸FKH]XQ employeur qui procède à un licenciement collectif et doit ou souhaite mettre en place une CPE et

24


v HVWOLFHQFL¸DXFRXUVGHODS¸ULRGHGHUHVWUXFWXUDWLRQ o[¸HSDUOHPLQLVWUHGH lâ&#x20AC;&#x2122;Emploi) => le travailleur doit obligatoirement sâ&#x20AC;&#x2122; inscrire Ă  la CPE sous peine de sanctions de lâ&#x20AC;&#x2122;ONEm. v 28TXDQGXQWUDYDLOOHXUVRXVFRQWUDW²GXU¸HG¸WHUPLQ¸HRXVRXVFRQWUDWG LQW¸ULP SUHQDQWoQDXFRXUVGHODS¸ULRGHGHUHVWUXFWXUDWLRQFRPSWHDXPRLQVXQHDQQ¸H dâ&#x20AC;&#x2122;anciennetĂŠ sans interruption.  8QHDQQ¸HG DQFLHQQHW¸VDQVLQWHUUXSWLRQVLJQLoHTXHOHWUDYDLOOHXUD¸W¸RFFXS¸ chez lâ&#x20AC;&#x2122;employeur sous un ou plusieurs contrats de travail Ă  durĂŠe dĂŠterminĂŠe qui se sont succĂŠdĂŠ sans interruption pendant au moins 1 annĂŠe. Les week-­ends, les jours fĂŠriĂŠs et les pĂŠriodes de fermeture collective ne sont pas considĂŠrĂŠs comme des interruptions. v /HWUDYDLOOHXUHVWÂłJ¸GHPRLQVGHDQV v /HWUDYDLOOHXUQHFRPSWHSDVDQQ¸HVGHFDUULšUH APPLICABLE

NON APPLICABLE

Le travailleur est licenciĂŠ dans le cadre du licenciement collectif.

Le travailleur nâ&#x20AC;&#x2122;est pas licenciĂŠ dans le cadre du licenciement collectif. Exemple : le travailleur donne son prĂŠavis de sa propre initiative.

/HWUDYDLOOHXUHVWOLFHQFL¸ VRLWSDUQRWLoFDWLRQG XQG¸ODL de prÊavis, soit par rupture immÊdiate du contrat de travail), après la communication.

Le travailleur est licenciĂŠ avant la communication du licenciement collectif.

Le travailleur sous contrat Ă  durĂŠe indĂŠterminĂŠe compte moins dâ&#x20AC;&#x2122;une annĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;anciennetĂŠ. Le travailleur sous contrat Ă  durĂŠe dĂŠterminĂŠe GRQWOHFRQWUDWDSULVoQDXFRXUVGHODS¸ULRGHGH restructuration => non obligatoire.

Le travailleur sous contrat à durÊe dÊterminÊe GRQWOHFRQWUDWDSULVoQHQGHKRUVGHODS¸ULRGHGH restructuration. Le travailleur sous contrat à durÊe dÊterminÊe GRQWOHFRQWUDWDSULVoQDXFRXUVGHODS¸ULRGHGH restructuration => non obligatoire.

Le travailleur sous contrat dâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠrim dont le contrat a SULVoQDXFRXUVGHODS¸ULRGHGHUHVWUXFWXUDWLRQ !QRQ obligatoire.

Le travailleur sous contrat dâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠrim dont le contrat a SULVoQHQGHKRUVGHODS¸ULRGHGHUHVWUXFWXUDWLRQ Le travailleur sous contrat dâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠrim dont le contrat a SULVoQDXFRXUVGHODS¸ULRGHGHUHVWUXFWXUDWLRQ !QRQ obligatoire.

/HWUDYDLOOHXUHVWÂłJ¸GHPRLQVGHDQV /HWUDYDLOOHXUHVWÂłJ¸GHDQVRXSOXV /HWUDYDLOOHXUGHPDQGHOH5&&²XQÂłJHLQI¸ULHXU² O ÂłJHQRUPDOGX5&&GDQVO HQWUHSULVH ELHQHQWHQGXHQ conformitĂŠ avec la demande de lâ&#x20AC;&#x2122;employeur).

/HWUDYDLOOHXUVRXKDLWHOH5&&²O ÂłJHQRUPDOYDODEOHGDQV lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise ou le secteur. Le travailleur nâ&#x20AC;&#x2122;est pas tenu de sâ&#x20AC;&#x2122;inscrire Ă  la CPE. /HWUDYDLOOHXUDDQQ¸HVGHFDUULšUH²ODoQGHOD pĂŠriode couverte par lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de prĂŠavis. /HWUDYDLOOHXUDDQV²ODoQGHODS¸ULRGHFRXYHUWHSDU lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de prĂŠavis.

25


Que doit faire un travailleur qui remplit les conditions dâ&#x20AC;&#x2122;application susmentionnĂŠes ? Le travailleur est tenu de sâ&#x20AC;&#x2122;inscrire Ă  la cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi (ou une cellule assimilĂŠe) organisĂŠe personnellement par lâ&#x20AC;&#x2122;employeur ou dans une cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi faĂŽtière (pour plusieurs employeurs), Ă  laquelle participe lâ&#x20AC;&#x2122;employeur. Il doit rester inscrit pendant 6 PRLVV LOHVWÂłJ¸GHDQVRXSOXVRXSHQGDQWPRLVV LODPRLQVGHDQV Il peut ensuite rester inscrit volontairement.

Comment et quand le travailleur doit-­il sâ&#x20AC;&#x2122;inscrire Ă  la cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi ? La dĂŠcision de sâ&#x20AC;&#x2122;inscrire Ă  la cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi est communiquĂŠe au cours dâ&#x20AC;&#x2122;une procĂŠdure Ă  respecter par lâ&#x20AC;&#x2122;employeur avant de procĂŠder au licenciement.

A. EN CE QUI CONCERNE LES TRAVAILLEURS SOUS CONTRAT A DUREE INDETERMINEE : La procĂŠdure se dĂŠroule comme suit : Envoi dâ&#x20AC;&#x2122;une lettre recommandĂŠe. Entretien au moins 7 jours ouvrables plus tard. 7 jours ouvrables pour rĂŠpondre par ĂŠcrit. Ă&#x20AC; dĂŠfaut dâ&#x20AC;&#x2122;une rĂŠponse : le travailleur est considĂŠrĂŠ sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre inscrit. PrĂŠavis Â&#x201D; 6 mois

PrĂŠavis > 6 mois

Rupture du contrat à partir de la dÊcision du travailleur RXGHODoQGXG¸ODLGHU¸SRQVH

/ HPSOR\HXUSHXWQRWLoHUOHSU¸DYLVPDLVODUXSWXUH du contrat de travail ne peut avoir lieu quâ&#x20AC;&#x2122;Ă  partir de la G¸FLVLRQGXWUDYDLOOHXURXGHODoQGXG¸ODLGHU¸SRQVH

v / HPSOR\HXUHVWWHQXG LQYLWHUOHWUDYDLOOHXUSDUlettre recommandĂŠe Ă  un entretien au siège de lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise pendant le temps de travail. Au cours de celui-­ci, il lui fournira des informations sur les services proposĂŠs par la cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi. Il informera ĂŠgalement le travailleur des consĂŠquences qui dĂŠcoulent de son inscription Ă  une CPE et dâ&#x20AC;&#x2122;un refus ĂŠventuel dâ&#x20AC;&#x2122;inscription (principalement en ce qui FRQFHUQHO LQGHPQLW¸GHUHFODVVHPHQWHWOHGURLWDX5&&²XQÂłJHLQI¸ULHXU²O ÂłJH normalement prĂŠvu). Au cours de lâ&#x20AC;&#x2122;entretien, le travailleur peut se faire assister par un dĂŠlĂŠguĂŠ syndical. Lâ&#x20AC;&#x2122;entretien a lieu au plus tĂ´t le 7e jour ouvrable qui suit la rĂŠception de la lettre recommandĂŠe. Si le travailleur est dans lâ&#x20AC;&#x2122;impossibilitĂŠ de se rendre Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;entretien, celui-­ci peut ĂŞtre remplacĂŠ par une procĂŠdure ĂŠcrite. v Ă&#x;FRPSWHUGHO HQWUHWLHQOHWUDYDLOOHXUGLVSRVHG XQG¸ODLGHMRXUVRXYUDEOHVSRXU communiquer sa dĂŠcision par ĂŠcrit.

Attention Au cours de ce dĂŠlai, lâ&#x20AC;&#x2122;employeur ne peut pas encore procĂŠder au licenciement du travailleur. v (QO DEVHQFHG XQHU¸SRQVHGXWUDYDLOOHXUGDQVFHG¸ODLRQSDUWGXSULQFLSHTX LO accepte et est inscrit.

26


Si le dĂŠlai de prĂŠavis est infĂŠrieur ou ĂŠgal Ă  6 mois, le contrat de travail est rompu VRLWOHMRXUTXLVXLWODU¸SRQVH¸FULWHVRLWOHMRXUTXLVXLWODoQGXG¸ODLGHMRXUV ouvrables dans lequel le travailleur ĂŠtait tenu de rĂŠpondre.  6LOHG¸ODLGHSU¸DYLVHVWVXS¸ULHXU²PRLVO HPSOR\HXUSHXWSU¸DODEOHPHQWQRWLoHU un prĂŠavis, mais il ne peut rompre le contrat de travail quâ&#x20AC;&#x2122;après avoir reçu la rĂŠponse GXWUDYDLOOHXURX²SDUWLUGHODoQGXG¸ODLGHU¸SRQVH

Attention Si lâ&#x20AC;&#x2122;employeur a mis en place une cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi, la procĂŠdure dĂŠcrite ci-­avant est la seule procĂŠdure qui peut ĂŞtre respectĂŠe en matière de reclassement !

Lâ&#x20AC;&#x2122;employeur est tenu de transmettre au directeur de la CPE ce qui suit : v ODSUHXYHGHO LQYLWDWLRQ²O HQWUHWLHQ v ODG¸FLVLRQGXWUDYDLOOHXURXOHG¸IDXWGHG¸FLVLRQGDQVXQG¸ODLGHMRXUVRXYUDEOHV v ODUXSWXUHGXFRQWUDWGHWUDYDLO Le directeur inscrit le travailleur Ă  la CPE, le premier jour qui suit la rupture du contrat de travail.

Quâ&#x20AC;&#x2122;en est-­il si lâ&#x20AC;&#x2122;employeur ne respecte pas cette procĂŠdure ? Si le directeur de la CPE constate que le travailleur a ĂŠtĂŠ licenciĂŠ alors que cette procĂŠdure nâ&#x20AC;&#x2122;a pas ĂŠtĂŠ respectĂŠe par lâ&#x20AC;&#x2122;employeur, il le contactera et lui accordera, dans ce cas ĂŠgalement, un dĂŠlai de rĂŠponse de 7 jours civils.

B. EN CE QUI CONCERNE LES TRAVAILLEURS SOUS CONTRAT A DUREE DETERMINEE OU CONTRAT Dâ&#x20AC;&#x2122;INTERIM AYANT PRIS FIN AU COURS DE LA PERIODE DE RESTRUCTURATION ET QUI COMPTENT AU MOINS 1 ANNEE Dâ&#x20AC;&#x2122;ANCIENNETE SANS INTERRUPTION : Fin du dernier contrat (Ă  durĂŠe dĂŠterminĂŠe ou dâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠrim) 8QHOHWWUHUHFRPPDQG¸HGHO HPSOR\HXUGDQVOHVMRXUVTXLVXLYHQWODoQGXFRQWUDW Objet : v IRXUQLUGHVLQIRUPDWLRQVVXUOHVVHUYLFHVSURSRV¸V v IRXUQLUGHVLQIRUPDWLRQVVXUOHVFRQV¸TXHQFHVGHO LQVFULSWLRQ²OD&3( SDUH[VXUOHSDLHPHQWG XQH DOORFDWLRQVS¸FLoTXHDXFRXUVGHODSDUWLFLSDWLRQ²OD&3(  Le travailleur a 7 jours ouvrables pour rĂŠpondre par ĂŠcrit. En lâ&#x20AC;&#x2122;absence dâ&#x20AC;&#x2122;une rĂŠponse = le travailleur nâ&#x20AC;&#x2122;est pas inscrit. Lâ&#x20AC;&#x2122;employeur est tenu de communiquer au directeur de la CPE : v O HQYRLGHODOHWWUHUHFRPPDQG¸H v ODG¸FLVLRQGXWUDYDLOOHXU v OHVGRQQ¸HVG LGHQWLW¸GHFKDTXHWUDYDLOOHXUOLFHQFL¸TXL¸WDLWVRXVFRQWUDW²GXU¸HG¸WHUPLQ¸HRXFRQWUDW dâ&#x20AC;&#x2122;intĂŠrim et compte au moins une annĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;anciennetĂŠ sans interruption.

27


Quâ&#x20AC;&#x2122;en est-­il si lâ&#x20AC;&#x2122;employeur ne respecte pas la procĂŠdure ? Le directeur de la CPE se met en contact avec le travailleur, qui dispose dâ&#x20AC;&#x2122;un dĂŠlai de 7 jours ouvrables pour rĂŠpondre par ĂŠcrit. Sâ&#x20AC;&#x2122;il exprime son souhait de participer Ă  la CPE, il est inscrit dès le jour de sa dĂŠcision. En lâ&#x20AC;&#x2122;absence dâ&#x20AC;&#x2122;une rĂŠponse : il nâ&#x20AC;&#x2122;est pas inscrit.

Le travailleur a communiquĂŠ Ă  son employeur quâ&#x20AC;&#x2122;il souhaite sâ&#x20AC;&#x2122;inscrire. Quâ&#x20AC;&#x2122;en est-­il du FRQWUDWGHWUDYDLOGDQVFHFDVGHoJXUH" Le travailleur a droit Ă  un dĂŠlai de prĂŠavis infĂŠrieur ou ĂŠgal Ă  6 mois

Le travailleur a droit Ă  un dĂŠlai de prĂŠavis supĂŠrieur Ă  6 mois

Lâ&#x20AC;&#x2122;employeur est tenu de rompre immĂŠdiatement le contrat de travail en payant une indemnitĂŠ de prĂŠavis. Le dĂŠlai de prĂŠavis ne peut, dès lors, pas ĂŞtre prestĂŠ.

v / HPSOR\HXUSHXWVRLWQRWLoHUXQSU¸DYLV²SUHVWHUVRLW rompre immĂŠdiatement le contrat en payant une indemnitĂŠ de prĂŠavis. v 6LOHWUDYDLOOHXUHVWHPSOR\¸RXFDQGLGDWDX5&& ²XQÂłJH LQI¸ULHXU²O ÂłJHQRUPDO LOSHXWG XQFRPPXQDFFRUGDYHF lâ&#x20AC;&#x2122;employeur, rĂŠduire le dĂŠlai de prĂŠavis jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  minimum 6 PRLV/ HPSOR\HXUGRLWWRXWHIRLVG DERUGQRWLoHUOHG¸ODLGH prĂŠavis normal. v 'DQVOHFDVG XQSU¸DYLVU¸GXLWGHPRLVUXSWXUHLPP¸GLDWH du contrat de travail au bout de 6 mois. v 6LOHSU¸DYLV U¸GXLW HVWVXS¸ULHXU²PRLVUXSWXUHGX FRQWUDWGHWUDYDLODXSOXVWDUGDYDQWODoQGXHPRLVTXL SU¸FšGHODoQGXG¸ODLGHSU¸DYLV

Quelles sont les consĂŠquences dâ&#x20AC;&#x2122;une inscription Ă  la cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi ? 6LOHWUDYDLOOHXUHVWÂłJ¸GHDQVRXSOXVLOGRLWUHVWHULQVFULW²OD&3(SHQGDQWPRLV Si le travailleur a moins de 45 ans : il doit rester inscrit Ă  la CPE pendant 3 mois. v 8QWUDYDLOOHXUQHSRXUUDXOW¸ULHXUHPHQWE¸Q¸oFLHUGX5&&TX DSUšVV ÂşWUHLQVFULW² une cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi. v /HWUDYDLOOHXUDGURLW²XQDFFRPSDJQHPHQWGDQVODUHFKHUFKHG XQQRXYHOHPSORLHW au minimum Ă  une proposition de reclassement et Ă  une rĂŠduction des cotisations personnelles de sĂŠcuritĂŠ sociale en cas de reprise du travail Ă  titre de salariĂŠ ou dâ&#x20AC;&#x2122;indĂŠpendant (= rĂŠmunĂŠration nette plus importante). v /HWUDYDLOOHXUG DXPRLQVDQVVRXVFRQWUDW²GXU¸HLQG¸WHUPLQ¸HTXLFRPSWHDX moins 1 annĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;anciennetĂŠ, a droit Ă  une indemnitĂŠ de reclassement au cours des six premiers mois de son inscription. Le travailleur de moins de 45 ans sous contrat Ă  durĂŠe indĂŠterminĂŠe, qui compte au moins 1 annĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;anciennetĂŠ, a droit Ă  une indemnitĂŠ de reclassement pendant 3 mois. Le travailleur sous contrat Ă  durĂŠe dĂŠterminĂŠe, qui compte au moins 1 annĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;anciennetĂŠ ininterrompue et est inscrit Ă  la CPE, nâ&#x20AC;&#x2122;a pas droit Ă  une indemnitĂŠ de reclassement mais, au cours de lâ&#x20AC;&#x2122;inscription Ă  la CPE (3 mois ou 6 mois en fonction GHVRQÂłJHLQI¸ULHXURXVXS¸ULHXU²DQV LODGURLW²XQHDOORFDWLRQGHFKĂ&#x192;PDJH comme dans le cadre du chĂ´mage temporaire.

28


Quel est le montant de lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de reclassement ? Lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de reclassement est ĂŠgale Ă  la rĂŠmunĂŠration en cours et aux avantages acquis en vertu du contrat de travail. Elle est payĂŠe mensuellement par lâ&#x20AC;&#x2122;employeur. v 8QWUDYDLOOHXUVRXVFRQWUDW²GXU¸HLQG¸WHUPLQ¸HÂłJ¸GHÂ&#x2022; 45 ans, qui compte au moins 1 annĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;anciennetĂŠ et qui a droit Ă  un dĂŠlai de prĂŠavis de maximum 6 mois. Le contrat de travail est immĂŠdiatement rompu (voir le tableau). Pendant 6 mois, il perçoit lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de reclassement comprenant lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de prĂŠavis et un complĂŠment Ă  concurrence de la rĂŠmunĂŠration normale.

Exemple le travailleur a droit Ă  un dĂŠlai de prĂŠavis de 2 mois. Pendant 2 mois, lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de reclassement comprend lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de prĂŠavis et pendant les 4 autres mois une indemnitĂŠ de reclassement ĂŠquivalente Ă  la rĂŠmunĂŠration normale. v 8QWUDYDLOOHXUVRXVFRQWUDW²GXU¸HLQG¸WHUPLQ¸HÂłJ¸GHÂ&#x2022; 45 ans, qui compte au moins 1 annĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;anciennetĂŠ et qui a droit Ă  un dĂŠlai de prĂŠavis de plus de 6 mois.  /HFRQWUDWGHWUDYDLOHVWURPSXDXSOXVWDUGDYDQWODoQGXePRLVTXLSU¸FšGHODoQ du dĂŠlai de prĂŠavis. Il perçoit : -­ lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de reclassement (= 6 mois dâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de reclassement) payĂŠe PHQVXHOOHPHQW -­ le solde ĂŠventuel de lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de procĂŠdure (par ex. pour les jours de suspension GXG¸ODLGHSU¸DYLV SD\¸HQXQHVHXOHIRLV²ODoQGHODS¸ULRGHFRXYHUWHSDU lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de reclassement. v 8QWUDYDLOOHXUVRXVFRQWUDW²GXU¸HLQG¸WHUPLQ¸HÂłJ¸GHDQVTXLFRPSWHDX moins 1 annĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;anciennetĂŠ et qui a droit Ă  un dĂŠlai de prĂŠavis infĂŠrieur ou ĂŠgal Ă  3 mois. Son contrat de travail est immĂŠdiatement rompu et il perçoit une indemnitĂŠ de reclassement pendant 3 mois. v -8QWUDYDLOOHXUVRXVFRQWUDW²GXU¸HLQG¸WHUPLQ¸HÂłJ¸GHDQVTXLFRPSWHDX moins 1 annĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;anciennetĂŠ et qui a droit Ă  un dĂŠlai de prĂŠavis de plus de 3 mois.  / HPSOR\HXUSHXWG DERUGQRWLoHUXQSU¸DYLVHWURPSUHOHFRQWUDWGHWUDYDLOMXVWH avant le dĂŠbut du troisième dernier mois. Pendant 3 mois, le travailleur a droit Ă  une indemnitĂŠ de reclassement.

Quel est le statut de lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de reclassement ? Lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de reclassement est assimilĂŠe Ă  une indemnitĂŠ de prĂŠavis octroyĂŠe par lâ&#x20AC;&#x2122;employeur, lorsque le travailleur est licenciĂŠ sans raison impĂŠrieuse et sans dĂŠlai de prĂŠavis. Elle remplace lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de prĂŠavis en ĂŠtant toutefois versĂŠe mensuellement.

29


Quâ&#x20AC;&#x2122;en est-­il de lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de reclassement quand le travailleur reprend le travail ? Lorsquâ&#x20AC;&#x2122;il sâ&#x20AC;&#x2122;agit dâ&#x20AC;&#x2122;une reprise du travail Ă  titre de salariĂŠ chez un autre employeur ou en tant quâ&#x20AC;&#x2122;indĂŠpendant, lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de reclassement peut ĂŞtre cumulĂŠe de manière illimitĂŠe avec la rĂŠmunĂŠration. Ce principe est valable pour les ouvriers comme pour les employĂŠs.

Quelles sont les obligations du travailleur, une fois inscrit Ă  la cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi ? v $FFHSWHUWRXWHSURSRVLWLRQGHUHFODVVHPHQWHW\DSSRUWHUVDFROODERUDWLRQVRXV peine de sanctions, Ă  savoir une suspension des indemnitĂŠs de chĂ´mage lors dâ&#x20AC;&#x2122;une demande ultĂŠrieure dâ&#x20AC;&#x2122;allocations de chĂ´mage ou le refus dâ&#x20AC;&#x2122;une demande ultĂŠrieure de RCC. v $FFHSWHUWRXWHSURSRVLWLRQGHIRUPDWLRQRXWRXWHRIIUHG HPSORLHQO DEVHQFHG XQ motif lĂŠgal : sanctions lors dâ&#x20AC;&#x2122;une demande ultĂŠrieure de RCC ou dâ&#x20AC;&#x2122;allocations de chĂ´mage. v 6LOHWUDYDLOOHXUHVWXQRXYULHUDYHUWLUOHGLUHFWHXUGHODFHOOXOHSRXUO HPSORLORUVGHOD reprise du travail Ă  titre de salariĂŠ ou dâ&#x20AC;&#x2122;indĂŠpendant.

Que se passe-­t-­il lorsque le travailleur nâ&#x20AC;&#x2122;a pas trouvĂŠ un autre emploi après avoir participĂŠ pendant 3 ou 6 mois Ă  la cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi ? Si le travailleur nâ&#x20AC;&#x2122;avait pas droit Ă  un solde dâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de rupture, il peut sâ&#x20AC;&#x2122;inscrire en WDQWTXHE¸Q¸oFLDLUHGX5&& GDQVODPHVXUHRĂ&#x2021;LOUHPSOLWODFRQGLWLRQG ÂłJHLQI¸ULHXU prĂŠĂŠtablie par lâ&#x20AC;&#x2122;employeur et approuvĂŠe par le ministre) ou en tant que demandeur G HPSORL VLVRQÂłJHHVWFRPSULVHQWUHDQVHWO ÂłJHU¸GXLWGX5&&  Il lui est toujours possible de prendre dâ&#x20AC;&#x2122;abord les jours de congĂŠ payĂŠ quâ&#x20AC;&#x2122;il nâ&#x20AC;&#x2122;a pas encore pris avant de sâ&#x20AC;&#x2122;inscrire au chĂ´mage. Câ&#x20AC;&#x2122;est le cas quand un travailleur quitte, par exemple, la cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi en dĂŠcembre et quâ&#x20AC;&#x2122;il nâ&#x20AC;&#x2122;a pas encore pris tous ses jours de congĂŠ. Au FRXUVGHODS¸ULRGHRĂ&#x2021;LOSDUWLFLSH²OD&3(LOQHSHXWHQHIIHWSUHQGUHDXFXQFRQJ¸

Quelles sont les consĂŠquences pour le travailleur en cas de refus dâ&#x20AC;&#x2122;inscription Ă  la cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi ? v / HPSOR\HXUSHXWLPP¸GLDWHPHQWOLFHQFLHUOHWUDYDLOOHXUVRLWPR\HQQDQWXQSU¸DYLV² prester, soit moyennant une indemnitĂŠ de prĂŠavis. v / HPSOR\HXUFRPPXQLTXHOHUHIXVDXGLUHFWHXUGHODFHOOXOHSRXUO HPSORL v 0ÂşPHVLOHWUDYDLOOHXUUHPSOLWODFRQGLWLRQG ÂłJHU¸GXLWSRXUSRXYRLUE¸Q¸oFLHUGHOD prĂŠpension, il nâ&#x20AC;&#x2122;aura PAS DROIT AU RCC. v ,OQHSHUFHYUDSDVG LQGHPQLW¸GHUHFODVVHPHQWPDLVELHQO LQGHPQLW¸¸YHQWXHOOHGH rupture de contrat. v /HWUDYDLOOHXUVHUDVDQFWLRQQ¸G H[FOXVLRQWHPSRUDLUHRXG¸oQLWLYHGXFKĂ&#x192;PDJHDX PRPHQWRĂ&#x2021;LOIHUDXQHGHPDQGHG DOORFDWLRQVGHFKĂ&#x192;PDJH

30


Exception : aucune sanction si -­ le travailleur ĂŠtait occupĂŠ sans interruption Ă  titre de salariĂŠ pendant 2 mois Ă  SDUWLUGHODoQGXFRQWUDWGHWUDYDLORX -­ le travailleur ne doit pas ĂŞtre disponible sur le marchĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;emploi au moment de sa demande dâ&#x20AC;&#x2122;allocations de chĂ´mage.

Le travailleur a-­t-­il droit au reclassement sâ&#x20AC;&#x2122;il a refusĂŠ de sâ&#x20AC;&#x2122;inscrire Ă  la cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi ? Non. Ce nâ&#x20AC;&#x2122;est plus le cas, parce que la CCT 82 bis stipule quâ&#x20AC;&#x2122;en prĂŠsence dâ&#x20AC;&#x2122;une cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi dans le cadre de la gestion active, seule la procĂŠdure prescrite pour lâ&#x20AC;&#x2122;inscription Ă  la cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi, telle quâ&#x20AC;&#x2122;elle est dĂŠcrite dans ce chapitre, peut ĂŞtre respectĂŠe.

Le travailleur peut-­il prendre son RCC, bien que ce chapitre ne sâ&#x20AC;&#x2122;applique pas Ă  son cas personnel ? Oui, dans les cas suivants : v VRQHPSOR\HXUQHGHPDQGHDXFXQHU¸GXFWLRQGHO ÂłJHGHODSU¸SHQVLRQRX v OHWUDYDLOOHXUHVWOLFHQFL¸DYDQWODFRPPXQLFDWLRQGXOLFHQFLHPHQWFROOHFWLIRX v OHWUDYDLOOHXUQ HVWSDVOLFHQFL¸GDQVOHFDGUHG XQOLFHQFLHPHQWFROOHFWLIRX v OHWUDYDLOOHXUDDQVHWGHPDQGHOH5&&²O ÂłJHQRUPDOGX5&&TXLHVWSDUH[HPSOH o[¸²DQVDYHFDQQ¸HVG DQFLHQQHW¸GDQVOHFDGUHG XQH&&7VHFWRULHOOH Dans ce cas, le RCC reste possible aux ÂŤ conditions normales Âť et : v LOQ \DDXFXQHREOLJDWLRQGHV LQVFULUHFRPPHGHPDQGHXUG HPSORL v LOQ \DDXFXQHREOLJDWLRQGHUHVWHUGLVSRQLEOHVXUOHPDUFK¸GHO HPSORL v O HPSOR\HXUQ HVWSDVWHQXGHSURSRVHUDXWUDYDLOOHXUXQUHFODVVHPHQWHWFHGHUQLHU Q HVWSDVWHQXGHOHGHPDQGHU v LOQ \DDXFXQHREOLJDWLRQSRXUOHWUDYDLOOHXUGHV LQVFULUH²ODFHOOXOHSRXUO HPSORL mais sâ&#x20AC;&#x2122;il le fait nĂŠanmoins : il est tenu de continuer Ă  y collaborer, sous peine de sanctions ! v ,OQHSHU¡RLWDXFXQHLQGHPQLW¸GHUHFODVVHPHQW

Il existe ĂŠgalement un droit de crĂŠdit-­temps Ă  mi-­temps ou Ă  4/5 temps Ă  partir de 50 DQVGDQVOHVHQWUHSULVHVHQGLIoFXOW¸RXHQUHVWUXFWXUDWLRQ /HVWUDYDLOOHXUVTXL\UHFRXUHQWE¸Q¸oFLHQWGHGURLWV²ODSHQVLRQFRPSOšWHFDOFXO¸HVXU leur ancienne rĂŠmunĂŠration. Dans ce cas, lâ&#x20AC;&#x2122;employeur doit dĂŠmontrer par des arguments que, ce faisant, le nombre de licenciements et le nombre de RCC diminuent.

31


Â&#x192; 3. Cotisations et retenues 3.1. Quâ&#x20AC;&#x2122;est-­ce qui change pour lâ&#x20AC;&#x2122;employeur ? La nouvelle loi prĂŠvoit une forte majoration des cotisations sur les RCC et les Canada Dry, quâ&#x20AC;&#x2122;elles soient en cours ou nouvelles, avec prise dâ&#x20AC;&#x2122;effet le 01/04/2012. Les retenues pour travailleurs restent inchangĂŠes.

Cotisations (patronales) pour RCC5 Secteur marchand DĂŠbut RCC avant le 01/04/2010

DĂŠbut RCC entre le 01/04/2010 et le 31/03/2012

Ă&#x201A;ge

ancienne

nouvelle

ancienne

nouvelle

50-­51









52-­54











55-­57











58-­59











60-­65











Non marchand5 Ă&#x201A;ge

Pourcentage pour RCC en cours

Pour nouvelle RCC Ă  partir du 01/04/2012

<52

 !



52-­54

 !



55-­57

 !



58-­59

 !



Ă  partir de 60 ans





Ondernemingen in moeilijkheden tijdens de erkenningsperiode: op basis van leeftijd bij opstart SWT Ă&#x201A;ge

Cotisations sociales Ă  partir du 1er avril 2012

50-­51



52-­54



55-­57



58-­59



60-­65



(QWUHSULVHVHQGLIoFXOW¸VDSUšVODS¸ULRGHGHUHFRQQDLVVDQFH Cotisations ordinaires (voir pourcentages du tableau RCC secteur marchand à partir du 01/04/2012)

3RXUFHQWDJHV¸YROXWLIVHQIRQFWLRQGHO ³JHDWWHLQW

32

RCC Ă  partir du 01/04/2012




Entreprises reconnues en restructuration : pendant la pĂŠriode de reconnaissance, sur la base de lâ&#x20AC;&#x2122;âge au dĂŠmarrage de la RCC Ă&#x201A;ge

Cotisations sociales Ă  partir du 1er avril 2012

50-­51



52-­54



55-­57



58-­59



60-­65



(QWUHSULVHVUHFRQQXHVHQGLIoFXOW¸VDSUšVODS¸ULRGHGHUHFRQQDLVVDQFH Cotisations ordinaires (voir pourcentages du tableau PP secteur marchand à partir du 01/04/2012)

Remarque si le RCC trouve un autre emploi (chez un autre employeur que son prĂŠcĂŠdent employeur), lâ&#x20AC;&#x2122;employeur ne doit plus verser de cotisations.

3.2. Quâ&#x20AC;&#x2122;est-­ce qui change pour le prĂŠpensionnĂŠ-­RCC ? 9RXVJDUGH]YRWUHFRPSO¸PHQW7RXWFRPPHSU¸F¸GHPPHQWVHURQWUHWHQXVVLYRWUH revenu dĂŠpasse un certain plafond. Lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ totale ne peut pas ĂŞtre infĂŠrieure Ă  1.329,23 â&#x201A;Ź par mois pour un RCC sans charge de famille, et Ă  1.601,08 â&#x201A;Ź par mois pour un RCC avec charge de famille.

Vous ĂŞtes exonĂŠrĂŠ de cette retenue en cas de reprise du travail auprès dâ&#x20AC;&#x2122;un autre employeur ou comme indĂŠpendant.

33


Â&#x192; 4. Reclassement et disponibilitĂŠ 4.1. DisponibilitĂŠ 4.1.1. Qui doit ĂŞtre disponible ? Les personnes en RCC sur la base dâ&#x20AC;&#x2122;une CCT conclue dans le cadre dâ&#x20AC;&#x2122;une reconnaissance FRPPHHQWUHSULVHHQGLIoFXOW¸VRXHQUHVWUXFWXUDWLRQGRLYHQWÂşWUHGLVSRQLEOHVSRXUOH PDUFK¸GXWUDYDLO²PRLQVTX HOOHVQHVRLHQWÂłJ¸HVGHDQVRXDLHQWDQQ¸HVGH carrière. Les autres RCC ne doivent pas ĂŞtre disponibles pour le marchĂŠ du travail. /DVLWXDWLRQQ HVWSDVODPÂşPHSRXUOHVDXWUHVFKĂ&#x192;PHXUVÂłJ¸VRUGLQDLUHV VDQVLQGHPQLW¸ FRPSO¸PHQWDLUHGHO HPSOR\HXU HWFHX[TXLE¸Q¸oFLHQWG XQUšJOHPHQW&DQDGD'U\  complĂŠment qui vient sâ&#x20AC;&#x2122;ajouter Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;allocation de chĂ´mage qui nâ&#x20AC;&#x2122;est pas un RCC). Ă&#x20AC; partir de OHVSVHXGRSU¸SHQVLRQQ¸VHWOHVFKĂ&#x192;PHXUVÂłJ¸VGHYURQWÂşWUHGLVSRQLEOHVSRXUWRXW emploi ÂŤ appropriĂŠ Âť jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  60 ans. 'DQVOHVU¸JLRQV²IDLEOHFKĂ&#x192;PDJHOHFRPLW¸VXEU¸JLRQDOGHO HPSORLSHXWSRUWHUO ÂłJH² ans.

4.1.2. Quel emploi doit-­on accepter ? /HVFULWšUHVXWLOLV¸VSRXUMXVWLoHUOHFDUDFWšUHlDSSURSUL¸zRXQRQG XQHPSORLVRQWOHV PÂşPHVTXHOHVFULWšUHVXWLOLV¸VSRXUOHVFKĂ&#x192;PHXUVÂłJ¸V DQV  Un emploi nâ&#x20AC;&#x2122;est pas appropriĂŠ sâ&#x20AC;&#x2122;il correspond aux critères suivants : v O HPSORLQHFRUUHVSRQGSDVDXP¸WLHUDSSULVQLDXP¸WLHU H[HUF¸ RUGLQDLUHQL²XQ mĂŠtier similaire (exceptĂŠ si les possibilitĂŠs dâ&#x20AC;&#x2122;embauche pour cette profession sont WUšVOLPLW¸HV  v OHVDODLUHQHFRUUHVSRQGSDVDX[EDUšPHVSU¸YXV v O HPSOR\HXUQHUHVSHFWHSDVOHVGLVSRVLWLRQVO¸JDOHVHQPDWLšUHGHSDLHPHQWGX VDODLUHGHGXU¸HGXWUDYDLOHWGHFRQGLWLRQVGHWUDYDLO v O HPSORLHVWH[¸FXW¸HQ%HOJLTXHPDLVDXFXQHV¸FXULW¸VRFLDOHQ \HVWSD\¸H v OHUHYHQXQHW IUDLVGHG¸SODFHPHQW²FKDUJHGXWUDYDLOOHXUDOORFDWLRQVIDPLOLDOHV allocations complĂŠmentaires) est infĂŠrieur aux allocations de chĂ´mage (-­ prĂŠcompte professionnel + allocations familiales + indemnitĂŠ payĂŠe en complĂŠment du chĂ´mage) TX LODXUDLWSHU¡XHVHQ¸WDQWUHVW¸FKĂ&#x192;PHXUFRPSOHW v WUDYDLOGHQXLW v O H[HUFLFHGHO HPSORLLPSOLTXHXQHDEVHQFHMRXUQDOLšUHRUGLQDLUHGXGRPLFLOHKDELWXHO de plus de 10 heures ou la durĂŠe quotidienne des dĂŠplacements sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlève dâ&#x20AC;&#x2122;ordinaire Ă  plus de 2 heures. Exceptions : v VLOHVXVDJHVGHODU¸JLRQHWODPRELOLW¸GHODPDLQG Â&#x2013;XYUHYHXOHQWTXHOHV travailleurs de la rĂŠgion effectuent gĂŠnĂŠralement de longs trajets pour aller travailler HW²FRQGLWLRQTXHO ÂłJHRXO ¸WDWGHVDQW¸GXWUDYDLOOHXUQHIDVVHQWSDVREVWDFOH²FH WUDMHW v VLODGLVWDQFHHQWUHOHGRPLFLOHGXWUDYDLOOHXUHWVRQOLHXGHWUDYDLOHVWLQI¸ULHXUH² NPLOQ HVWSDVWHQXFRPSWHGHODGXU¸HGHO DEVHQFHQLGXWUDMHW

34


v VLODGXU¸HGHO DEVHQFHRXGXWUDMHWHVWLQI¸ULHXUHDX[OLPLWHVSU¸FLW¸HVHOOHSHXW ÂşWUHH[FHSWLRQQHOOHPHQWFRQVLG¸U¸HFRPPHH[DJ¸U¸HHQUDLVRQGHO ÂłJHRXGHO ¸WDW de santĂŠ du travailleur si lâ&#x20AC;&#x2122;emploi doit ĂŞtre exercĂŠ dans un endroit ĂŠloignĂŠ de son lieu GHU¸VLGHQFHRUGLQDLUH HQWRXWFDVSOXVGHNP  v OHWUDMHWDOOHUUHWRXUGXWUDYDLOVHIDLWGDQVGHVFRQGLWLRQVRX²GHVKHXUHVTXL mettent en danger la sĂŠcuritĂŠ du travailleur ou qui soulèvent de sĂŠrieuses rĂŠserves du point de vue social.

4.1.3. Le contrĂ´le de la disponibilitĂŠ et du comportement de recherche (DISPO) Le contrĂ´le pĂŠriodique du comportement de recherche (DISPO) est portĂŠ de 49 Ă  55 ans en 2013, et jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  58 ans en 2016. Jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  prĂŠsent, les prĂŠpensionnĂŠs ĂŠchappent Ă  la DISPO.

4.2. Dispense de reclassement et obligation dâ&#x20AC;&#x2122;inscription comme demandeur dâ&#x20AC;&#x2122;emploi pour diffĂŠrentes catĂŠgories de RCC

a. Pour rappel : le pacte des gĂŠnĂŠrations /HSDFWHGHVJ¸Q¸UDWLRQVSU¸YR\DLWTXHWRXVOHV5&&HWFKĂ&#x192;PHXUVÂłJ¸VQ D\DQWSDV ans : v GHYDLHQWREOLJDWRLUHPHQWVXLYUHXQUHFODVVHPHQW v DYDLHQWO REOLJDWLRQGHV LQVFULUHFRPPHGHPDQGHXUG HPSORL v GDQVOHVHQWUHSULVHVHQGLIoFXOW¸VRXUHVWUXFWXUDWLRQREOLJDWLRQGHV LQVFULUHDXSUšV GHODFHOOXOHSRXUO HPSORLVLOH5&&HVWGHPDQG¸²XQÂłJHLQI¸ULHXU²O ÂłJHQRUPDOHQ vigueur dans lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise.

b. Lâ&#x20AC;&#x2122;accord interprofessionnel Lâ&#x20AC;&#x2122;AIP 2007-­2008 prĂŠvoyait la suppression de lâ&#x20AC;&#x2122;obligation de reclassement ainsi que la disparition du congĂŠ de sollicitation pour : v OHVWUDYDLOOHXUVTXLWUDYDLOOHQWPRLQVG XQPLWHPSV v OH5&&²DQVSRXUODFRQVWUXFWLRQHWOHWUDYDLOGHQXLW v OHVWUDYDLOOHXUV 5&&FKĂ&#x192;PHXUVRUGLQDLUHV D\DQWXQHFDUULšUHGHDQV TXLDSUšV une annĂŠe de chĂ´mage, entrent en ligne de compte pour la dispense de disponibilitĂŠ).

c. Lâ&#x20AC;&#x2122;avis unanime du CNT $SUšVGHORQJXHVHWGLIoFLOHVQ¸JRFLDWLRQVQRXVVRPPHVSDUYHQXVOHDYULO² un avis unanime qui dispense pratiquement tous les prĂŠpensionnĂŠs de lâ&#x20AC;&#x2122;obligation de reclassement, de la disponibilitĂŠ pour le marchĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;emploi et de lâ&#x20AC;&#x2122;inscription auprès de la cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi, ainsi que du droit dâ&#x20AC;&#x2122;absence pour chercher un nouvel emploi :

35


v 33U¸JLPHJ¸Q¸UDORXFKĂ&#x192;PHXUVÂłJ¸VDQV WHO¸WDLWG¸M²OHFDV  v 33DQVFRQVWUXFWLRQRXWUDYDLOGHQXLWRXDSUšVDQQ¸HVGHFDUULšUH v 33DQVDQFLHQQHV&&7 QRWDPPHQWP¸WDOGH/LMQ{  v SU¸SHQVLRQQ¸VTXLRQWXQHFDUULšUHGHDQQ¸HV\FRPSULVFHX[TXLHQWUHQWHQ OLJQHGHFRPSWHSRXUXQ5&&²XQÂłJHLQI¸ULHXUGDQVOHFDGUHGHODUHFRQQDLVVDQFH G HQWUHSULVHHQUHVWUXFWXUDWLRQGLIoFXOW¸V SROLWLTXHG DFWLYDWLRQSRVWSDFWHGHV J¸Q¸UDWLRQV  v WUDYDLOOHXUVGHVWUDQVSRUWVXUEDLQVHWU¸JLRQDX[ v SHUVRQQHVKDQGLFDS¸HVRFFXS¸HVGDQVOHVHQWUHSULVHVGHWUDYDLODGDSW¸ On peut formuler cela diffĂŠremment : seuls les travailleurs qui sont mis en RCC dans le FDGUHG XQHHQWUHSULVHHQGLIoFXOW¸VRXUHVWUXFWXUDWLRQSRVWSDFWHGHVJ¸Q¸UDWLRQVTXL Q RQWSDVHQFRUHDQQ¸HVGHFDUULšUHHWTXLQHSHXYHQWSDVE¸Q¸oFLHUG DXWUHVU¸JLPHV de PP doivent encore subir les consĂŠquences du pacte des gĂŠnĂŠrations. La dispense de lâ&#x20AC;&#x2122;obligation nâ&#x20AC;&#x2122;implique pas non plus quâ&#x20AC;&#x2122;un travailleur nâ&#x20AC;&#x2122;aurait plus le droit de demander un reclassement et lâ&#x20AC;&#x2122;inscription comme demandeur dâ&#x20AC;&#x2122;emploi. Dans ce cas, lâ&#x20AC;&#x2122;employeur a toujours lâ&#x20AC;&#x2122;obligation de faire participer la personne concernĂŠe au UHFODVVHPHQWHWqGDQVOHVHQWUHSULVHVHQGLIoFXOW¸VRXUHVWUXFWXUDWLRQq²ODFHOOXOHSRXU lâ&#x20AC;&#x2122;emploi. Les chĂ´meurs ayant 38 annĂŠes de carrière sont eux aussi dispensĂŠs de lâ&#x20AC;&#x2122;obligation de reclassement (Ă  moins quâ&#x20AC;&#x2122;ils nâ&#x20AC;&#x2122;exercent leur droit). Toutefois, ils nâ&#x20AC;&#x2122;obtiennent leur dispense dâ&#x20AC;&#x2122;obligation de disponibilitĂŠ pour le marchĂŠ de lâ&#x20AC;&#x2122;emploi quâ&#x20AC;&#x2122;Ă  condition dâ&#x20AC;&#x2122;avoir ĂŠtĂŠ chĂ´meur indemnisĂŠ pendant 312 jours (sur une pĂŠriode de 2 ans). /HVFKĂ&#x192;PHXUVÂłJ¸VTXLUHOšYHQWGHOD&&7WH[WLOHGHPHXUHQWFRPPHDXMRXUG KXL dispensĂŠs de lâ&#x20AC;&#x2122;obligation de sâ&#x20AC;&#x2122;inscrire comme demandeur dâ&#x20AC;&#x2122;emploi.

36


Â&#x192; 5. Reprise du travail en cas de RCC et Canada Dry 8QGHVSLOLHUVGXSDFWHGHVJ¸Q¸UDWLRQV¸WDLWG HQFRXUDJHUO HPSORLGHVWUDYDLOOHXUVÂłJ¸V 'HVPHVXUHVRQWGšVORUV¸W¸SULVHVDoQG HQFRXUDJHUODUHSULVHGXWUDYDLOWDQWGDQVOH cadre dâ&#x20AC;&#x2122;un RCC quâ&#x20AC;&#x2122;en cas de pseudo-­RCC (Canada Dry). Dâ&#x20AC;&#x2122;une part, en accordant des avantages sur le plan des cotisations et retenues sociales, dâ&#x20AC;&#x2122;autre part, en prĂŠvoyant la continuation de paiement des indemnitĂŠs complĂŠmentaires de RCC et pseudo-­RCC en cas de reprise du travail. Le maintien de lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire est rĂŠglĂŠ dans une adaptation de la CCT 17 (tricies), la rĂŠduction des cotisations et retenues dans un ArrĂŞtĂŠ royal et la loi du 27 dĂŠcembre 2006 portant des dispositions diverses. Lâ&#x20AC;&#x2122;adaptation de la CCT 17 sâ&#x20AC;&#x2122;applique Ă  toutes les reprises de travail Ă  partir du 1er janvier 2007 ainsi quâ&#x20AC;&#x2122;aux reprises de travail de tous les prĂŠpensionnĂŠs (donc aussi Ă  ceux qui sont en RCC depuis plus longtemps).

5.1. Quâ&#x20AC;&#x2122;advient-­il de mon RCC si je reprends le travail ? 



5.1.1. En cas de RCC  ordinaire  (hormis le cas de restructuration  RXG HQWUHSULVHHQGLIoFXOW¸V

a. Vous reprenez le travail pendant la pĂŠriode couverte par lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de prĂŠavis : Votre ex-­employeur paiera lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire Ă  partir du premier jour suivant la pĂŠriode couverte par lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de prĂŠavis. Il est très important que vous informiez votre employeur de votre reprise du travail, car dans ce cas, aucune retenue nâ&#x20AC;&#x2122;est opĂŠrĂŠe sur lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire et vous percevez donc un montant net plus ĂŠlevĂŠ que si vous ne le faisiez pas. Dès que votre emploi est terminĂŠ, vous devez ĂŠgalement le signaler Ă  votre ancien employeur et vous inscrire au chĂ´mage. Pour pouvoir continuer de recevoir votre indemnitĂŠ complĂŠmentaire, vous devrez apporter Ă  votre prĂŠcĂŠdent employeur la preuve que vous recevez des allocations de chĂ´mage.

b. Vous trouvez un nouvel emploi pendant votre RCC : Vous devez bien sĂťr le signaler Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ONEM via votre syndicat, mais aussi Ă  votre ancien employeur. 9RXVSRXYH]DLQVLE¸Q¸oFLHUG XQHLQGHPQLW¸FRPSO¸PHQWDLUHQHWWHSOXV¸OHY¸H¸WDQW donnĂŠ quâ&#x20AC;&#x2122;une exonĂŠration de retenues sâ&#x20AC;&#x2122;applique alors. Ă&#x;ODoQGHYRWUHHPSORLYRXVGHYH]²QRXYHDXYRXVLQVFULUHDXFKĂ&#x192;PDJHHWOHVLJQDOHU Ă  votre ancien employeur. Vous devez dès lors apporter Ă  ce dernier la preuve que vous recevez des allocations de chĂ´mage.

c. Vous prestez un prĂŠavis dans lâ&#x20AC;&#x2122;optique de votre RCC et vous trouvez un autre emploi : dans ce cas, il est conseillĂŠ de ne pas donner de contre-­prĂŠavis et dâ&#x20AC;&#x2122;effectuer intĂŠgralement le dĂŠlai de prĂŠavis et de commencer votre nouvel emploi après le dĂŠlai de prĂŠavis. La raison ? La CCT 17 ne prĂŠvoit pas la continuation du paiement de lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire pour prĂŠpension dans ce cas.

37






5.1.2. En cas de RCC dans le cadre de la politique dâ&#x20AC;&#x2122;activation   HQWUHSULVHUHFRQQXHHQUHVWUXFWXUDWLRQRXHQWUHSULVHHQGLIoFXOW¸V qui a procĂŠdĂŠ Ă  un licenciement collectif)

a. Reprise du travail pendant la pĂŠriode couverte par lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de reclassement : Si vous vous inscrivez auprès de la cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi, vous devez y rester inscrit pendant six mois au minimum. Si vous ne trouvez pas ensuite de travail, vous pouvez YRXVLQVFULUHDoQGHUHFHYRLUGHVDOORFDWLRQVGHFKĂ&#x192;PDJH²FRQGLWLRQTXHYRWUHHPSOR\HXU nâ&#x20AC;&#x2122;ait pas dĂť payer dâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de rupture supplĂŠmentaire pour cause de suspension du prĂŠavis (par ex. pour cause de maladie). Dans ce dernier cas, vous ne pouvez vous inscrire au chĂ´mage quâ&#x20AC;&#x2122;Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;issue de la pĂŠriode couverte par cette indemnitĂŠ de prĂŠavis supplĂŠmentaire. Si vous trouvez du travail pendant la pĂŠriode couverte par lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ de reclassement (et une ĂŠventuelle indemnitĂŠ de prĂŠavis supplĂŠmentaire), diffĂŠrentes situations peuvent se prĂŠsenter : v YRXVSHUGH]YRWUHQRXYHOHPSORLDYDQWODoQGHFHWWHS¸ULRGHGDQVFHFDVYRXV devez retourner auprès de la cellule pour lâ&#x20AC;&#x2122;emploi et si vous ne trouvez plus de nouvel emploi entre-­temps, vous devez, Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;issue de cette (ces) pĂŠriode(s), vous inscrire au chĂ´mage et vous recevrez Ă  partir de ce moment-­lĂ  votre indemnitĂŠ complĂŠmentaire de RCC. v YRXVÂşWHVHQFRUHDXWUDYDLODORUVTXHODS¸ULRGHFRXYHUWHSDUO LQGHPQLW¸GH reclassement (et lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠventuelle indemnitĂŠ de prĂŠavis complĂŠmentaire) est terminĂŠe : vous devez en informer votre ancien employeur. Il paiera lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire Ă  partir de ce moment-­lĂ . Vous avez tout intĂŠrĂŞt Ă  en informer votre employeur, car vous recevrez une indemnitĂŠ nette supĂŠrieure, ĂŠtant donnĂŠ que les retenues sont supprimĂŠes. Vous recevrez cette indemnitĂŠ pendant toute la pĂŠriode de lâ&#x20AC;&#x2122;emploi. Ă&#x;ODoQGHYRWUHHPSORLYRXVGHYH]YRXVLQVFULUHDXFKĂ&#x192;PDJHHWHQLQIRUPHUYRWUH employeur Ă  qui vous devez apporter la preuve que vous recevez des allocations de chĂ´mage.

b. Reprise du travail alors que vous ĂŞtes dĂŠjĂ  en RCC : Vous devez le signaler au service de chĂ´mage de la FGTB et Ă  votre ancien employeur. Vous recevrez une indemnitĂŠ complĂŠmentaire nette plus ĂŠlevĂŠe pendant toute la durĂŠe de lâ&#x20AC;&#x2122;emploi, car aucune retenue nâ&#x20AC;&#x2122;est appliquĂŠe. Si vous reprenez le travail Ă  temps partiel ou si travaillez pour un salaire infĂŠrieur Ă  votre salaire prĂŠcĂŠdent, vous devez en outre vous inscrire auprès du service de chĂ´mage en tant que ÂŤ travailleur Ă  temps partiel avec maintien des droits Âť. Dans certains cas, vous pourrez ainsi continuer de recevoir un complĂŠment (AGR) et prĂŠserver vos droits Ă  la pension. Ă&#x;ODoQGHO HPSORLYRXVGHYH]¸JDOHPHQWLQIRUPHUYRWUHDQFLHQHPSOR\HXUYRXVLQVFULUH au chĂ´mage et apporter Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;employeur la preuve que vous recevez des allocations.

5.2. Quâ&#x20AC;&#x2122;advient-­il de mon indemnitĂŠ complĂŠmentaire pour pseudo-­RCC (Canada Dry) si je reprends le travail ? Voir chapitre Canada Dry.

38


2 Réduction de prestations ƒ 1. Par réduction collective de la durée du travail En Belgique, il existe un système de réductions des cotisations qui encourage la réduction du temps de travail. Il est tout à fait possible d’instaurer ce système pour tous les travailleurs de l’entreprise, ou pour les travailleurs d’un service donné, ou pour les travailleurs à partir d’un certain ³JH/DVHXOHFRQGLWLRQHVWTXHOHJURXSHFLEOHVRLWFODLUHPHQWG¸oQLHWTXHWRXVOHV WUDYDLOOHXUVHQE¸Q¸oFLHQW,OHVWDLQVLSRVVLEOHG LQVWDXUHUXQHU¸GXFWLRQGHODGXU¸H du travail pour tous les plus de 55 ans dans l’entreprise, ou pour tous les ouvriers qui travaillent en équipe et ont plus de 50 ans, etc. Cette réduction de la durée du travail peut prendre n’importe quelle forme : moins d’heures hebdomadaires ou davantage de jours de congé ou une combinaison des deux. (OOHGRLWºWUHPLVHHQ–XYUHDYHFOHPDLQWLHQGXVDODLUH VDXIGLVSRVLWLRQFRQWUDLUH G XQH&&7 HWo[¸HYLDXQHPRGLoFDWLRQGXU¹JOHPHQWGHWUDYDLOTXLGRLWºWUHHQYR\¸H² l’inspection sociale. Les réductions de cotisations suivantes peuvent être demandées à l’ONSS : Type de réduction

Montant par trimestre

Vers 37 heures ou moins

400 €

Durée (trimestres) 8

Vers 36 heures ou moins

400 €

12

Vers 35 heures ou moins

400 €

16

Vers la semaine des 4 jours

400 €

4

À la fois réduction de la durée du travail et passage à la semaine des 4 jours

1.000 € 1ère année + 400 € pour les trimestres restants

Vous trouverez de plus amples explications à ce sujet dans notre brochure qui lui est VS¸FLoTXHPHQWFRQVDFU¸H9RXVSRXYH]FRQVXOWHUZZZIJWEEHSXEOLFDWLRQV

39


Â&#x192; 2. CrĂŠdit-­temps Vous pouvez ĂŠgalement dĂŠcider individuellement de moins travailler : crĂŠdit-­temps Ă  4/5e temps ou mi-­temps. Vous recevez, dans ce cas, une allocation destinĂŠe Ă  compenser (partiellement) votre perte de revenu. v 6LYRXVDYH]DQQ¸HVGHFDUULšUHFRPPHWUDYDLOOHXUHW v ÂşWHVDXVHUYLFHGHYRWUHHQWUHSULVHGHSXLVGHX[DQVHW v DYH]WUDYDLOO¸²WHPSVSOHLQDXFRXUVGHVGHUQLHUVPRLVHWQ DYH]SDVHQFRUHSULV de crĂŠdit temps sans motif, vous pouvez encore, Ă  partir de 50 ans, prendre votre ÂŤ crĂŠdit-­temps non motivĂŠ Âť : 5 annĂŠes en 4/5e temps, deux annĂŠes Ă  mi-­temps ou 1 annĂŠe de crĂŠdit-­temps Ă  temps plein. Vous conservez, dans ce cas, vos droits Ă  la pension complète (sauf en cas G HPSORLGHoQGHFDUULšUHRUGLQDLUHHQWUHHWDQV  Si vous avez dĂŠjĂ  pris votre crĂŠdit-­temps non motivĂŠ, il existe encore dâ&#x20AC;&#x2122;autres possibilitĂŠs pour prendre un crĂŠdit-­temps Ă  4/5e temps Ă  partir de 50 ans si vous avez 25 annĂŠes de carrière et si : v YRXVH[HUFH]XQP¸WLHUORXUG ¸TXLSHVQXLWVHUYLFHVLQWHUURPSXV

v RXDYH]XQHFDUULšUHWUšVORQJXHGHDQQ¸HVFRPSOšWHVGHFDUULšUH²WHPSVSOHLQ et sâ&#x20AC;&#x2122;il existe une CCT sectorielle. Vous conservez votre droit au crĂŠdit-­temps Ă  mi-­temps ou Ă  4/5e temps Ă  partir de DQVGDQVOHVHQWUHSULVHVHQGLIoFXOW¸VRXHQUHVWUXFWXUDWLRQ (QRXWUHOHVWUDYDLOOHXUVTXLRSWHQWSRXUFHV\VWšPHE¸Q¸oFLHQWG XQGURLW²ODSHQVLRQ complète, calculĂŠ sur leur salaire prĂŠcĂŠdent. Lâ&#x20AC;&#x2122;employeur doit alors argumenter que le nombre de licenciements et le nombre de RCC sâ&#x20AC;&#x2122;en trouvent rĂŠduits. v VLYRXVH[HUFH]XQP¸WLHUORXUGTXLHVWHQPÂşPHWHPSVXQP¸WLHUHQS¸QXULH SDUH[ LQoUPLšUHHWDLGHVRLJQDQWHHQ¸TXLSHV 

Si vous avez travaillĂŠ pendant 25 annĂŠes, vous pouvez, Ă  partir de vos 55 ans, travailler Ă  4/5e temps ou Ă  mi-­temps de manière ininterrompue jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  votre (prĂŠ)pension. Vous recevrez alors une prime plus ĂŠlevĂŠe. Votre droit Ă  la pension est calculĂŠ, pour les annĂŠes prĂŠcĂŠdant vos 60 ans, sur le droit minimum par annĂŠe de carrière (22.466,73 â&#x201A;Ź depuis le 1er septembre 2013) pour ce qui est du crĂŠdit-­temps. Vous perdez ainsi un peu de pension. Un supplĂŠment de 312 jours est assimilĂŠ, ĂŠquivalent au dernier salaire, diminuĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;une ĂŠventuelle pĂŠriode de crĂŠdit-­temps sans motif prise Ă  partir de 2012. Ă&#x;SDUWLUGHDQVYRXVE¸Q¸oFLH]GHYRWUHGURLW²ODSHQVLRQFRPSOšWHFDOFXO¸VXUOH salaire annuel indexĂŠ que vous touchiez avant de prendre votre crĂŠdit-­temps. 3HUWHGHSHQVLRQPHQVXHOOHSDUDQQ¸HGHV\VWšPHGHoQGHFDUULšUHDYDQWYRVDQV

40

Salaire mensuel brut

CrÊdit-­temps 4/5e

CrÊdit-­temps mi-­temps

2.000 â&#x201A;Ź

1,5 â&#x201A;Ź

3,5 â&#x201A;Ź

3.000 â&#x201A;Ź

4,5 â&#x201A;Ź

11 â&#x201A;Ź

4.000 â&#x201A;Ź et plus

6â&#x201A;Ź

15 â&#x201A;Ź


Vous pouvez en outre prendre un congĂŠ pour assistance mĂŠdicale, par exemple pour venir en aide Ă  un membre de votre famille malade. Si vous le faites Ă  mi-­temps, vous obtenez ĂŠgalement, si vous avez plus de 50 ans, une majoration de votre allocation et un droit Ă  la pension complète. Si vous aviez dĂŠjĂ  pris un crĂŠdit-­temps dans le cadre de la rĂŠglementation antĂŠrieure Ă  2012 et que vous pouvez prouver Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ONEM que vous rĂŠpondiez Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠpoque Ă  la condition actuelle dâ&#x20AC;&#x2122;un crĂŠdit-­temps avec motif (par ex. vous aviez alors des enfants de moins de 8 ans). Cela sera dâ&#x20AC;&#x2122;abord comptabilisĂŠ sur les 36 ou 48 mois de crĂŠdit-­temps avec motif, et le solde restant sur votre crĂŠdit-­temps sans motif. Vous pouvez lâ&#x20AC;&#x2122;utiliser comme vous O HQWHQGH]SDUH[HPSOHFRPPHHPSORLGHoQGHFDUULšUH

Exemple Vous avez dĂŠjĂ  ĂŠpuisĂŠ votre droit Ă  5 ans de crĂŠdit-­temps 4/5e pour vous occuper de vos enfants de moins de 8 ans. Vous pouvez maintenant -­ avec une attestation de lâ&#x20AC;&#x2122;ONEM qui prouve lâ&#x20AC;&#x2122;existence de ces enfants -­ les imputer sur votre droit Ă  trois ans de crĂŠdit-­temps avec motif, de sorte vous avez de nouveau droit Ă  3 ans de 4/5e sans motif.

3RXUOHVWUDYDLOOHXUV³J¸VQRXVDYRQVHQFRUHVS¸FLoTXHPHQWREWHQXFHFL Les plus de 55 ans pourront toujours prendre un crÊdit-­temps à 4/5e temps. Ces personnes ne comptent plus dans le pourcentage de travailleurs qui peuvent être VLPXOWDQ¸PHQWHQFU¸GLWWHPSV GHVWUDYDLOOHXUV²PRLQVTX XQH&&7RXXQUšJOHPHQW de travail ne prÊvoie plus).

Attention Après un crĂŠdit-­temps Ă  temps partiel, votre employeur nâ&#x20AC;&#x2122;est pas obligĂŠ de calculer votre indemnitĂŠ complĂŠmentaire sur votre prĂŠcĂŠdent salaire Ă  temps plein, Ă  moins que cela soit prĂŠvu dans une CCT. Vous trouverez toutes les explications relatives au système du crĂŠdit-­temps (uniquement pour le secteur privĂŠ) et au congĂŠ pour assistance mĂŠdicale (pour tous les travailleurs) dans notre brochure ÂŤ CrĂŠdit-­temps : comment sâ&#x20AC;&#x2122;y retrouver? Âť que vous pouvez ĂŠgalement consulter sur www.fgtb.be/publications

Â&#x192; 3. RCC Ă  mi-­temps Le gouvernement Di Rupo a dĂŠsormais supprimĂŠ le système du RCC Ă  mi-­temps. Seuls ceux qui se trouvaient dĂŠjĂ  en RCC Ă  mi-­temps, ou qui avaient signĂŠ un accord avec leur employeur avant le 28 novembre stipulant que le RCC Ă  mi-­temps prendrait cours au plus tard le 30 juin 2012, peuvent encore rester dans le système jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  65 ans.

41


3 Canada Dry ou pseudo-­RCC Ă&#x20AC; lâ&#x20AC;&#x2122;instar de la boisson ÂŤ Canada Dry Âť qui est une imitation sans alcool de champagne, les Canada-­Dry sont une imitation du RCC. Dans la pratique, on entend, par Canada Dry, les règlements dans lesquels un travailleur HVWOLFHQFL¸VDQVU¸SRQGUHDX[FRQGLWLRQVSRXUE¸Q¸oFLHUGX5&&PDLVRĂ&#x2021;RQOXLRFWURLH un avantage similaire Ă  celui du RCC. GĂŠnĂŠralement, lâ&#x20AC;&#x2122;avantage consiste en une indemnitĂŠ complĂŠmentaire qui vient sâ&#x20AC;&#x2122;ajouter aux allocations de chĂ´mage. Ces règlements peuvent dĂŠcouler dâ&#x20AC;&#x2122;une CCT conclue au niveau sectoriel ou de lâ&#x20AC;&#x2122;entreprise ou encore dâ&#x20AC;&#x2122;un accord individuel. Les pseudo-­RCC ou Canada Dry nâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠchappent pas davantage aux cotisations majorĂŠes que le gouvernement entend instaurer.

Â&#x192; 1. Qui relève du nouveau système ? Pas de retenues, ni de cotisations

Retenues + cotisations

Vous avez moins de 50 ans Vous avez 50 ans ou plus et :

Vous avez 50 ans ou plus et :

v YRXVºWHVOLFHQFL¸DYDQWOHer octobre 2005 (Êventuellement avec un dÊlai de prÊavis qui court après le 1er octobre 2005) ou

v YRXVDYH]¸W¸OLFHQFL¸²SDUWLUGXer octobre 2005

v YRXVE¸Q¸oFLLH]G¸M²G XQHLQGHPQLW¸FRPSO¸PHQWDLUHDYDQW dâ&#x20AC;&#x2122;avoir 45 ans ou

v YRXVQHE¸Q¸oFLLH]SDVG XQHLQGHPQLW¸ complĂŠmentaire avant dâ&#x20AC;&#x2122;avoir 45 ans

v YRXVE¸Q¸oFLLH]G¸M²G XQHLQGHPQLW¸FRPSO¸PHQWDLUHDYDQW le 1er janvier 2006

v YRXVQHE¸Q¸oFLLH]SDVG XQHLQGHPQLW¸ complÊmentaire avant le 1er janvier 2006

YRXVE¸Q¸oFLH]G XQHLQGHPQLW¸FRPSO¸PHQWDLUH²YRWUH

YRXVE¸Q¸oFLH]G XQHLQGHPQLW¸FRPSO¸PHQWDLUH à votre :

v 5&& v FRQJ¸SDUHQWDOFRQJ¸SDOOLDWLIFRQJ¸SRXUDVVLVWDQFH mÊdicale v FU¸GLWWHPSVRXGLPLQXWLRQGHFDUULšUHG H

v FU¸GLWWHPSVGLPLQXWLRQGHFDUULšUH PLWHPSV ou temps plein)

v DOORFDWLRQVGHPDODGLH

v DXVVLTXDQGO LQGHPQLW¸FRPSO¸PHQWDLUH octroyĂŠe en cas de chĂ´mage/crĂŠdit-­temps complet continue dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre payĂŠe en cas de maladie

lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire en cas de chĂ´mage/crĂŠdit-­temps complet est payĂŠe en application dâ&#x20AC;&#x2122;une CCT sectorielle (commission paritaire ou CNT) Ă  durĂŠe indĂŠterminĂŠe qui ĂŠtait dĂŠjĂ  en vigueur le 30 septembre 2005

lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire en cas de chĂ´mage/ crĂŠdit-­temps complet est payĂŠe sur la base dâ&#x20AC;&#x2122;une CCT sectorielle Ă  durĂŠe indĂŠterminĂŠe qui date du 1er octobre 2005 ou après cette date

votre indemnitĂŠ complĂŠmentaire en cas de chĂ´mage/crĂŠdit-­ temps est payĂŠe sur la base dâ&#x20AC;&#x2122;une CCT sectorielle Ă  durĂŠe dĂŠterminĂŠe qui ĂŠtait dĂŠjĂ  en vigueur le 30 septembre 2005 et a toujours ĂŠtĂŠ prolongĂŠe sans que le montant de lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire ait ĂŠtĂŠ majorĂŠ ou que le groupe cible ait ĂŠtĂŠ ĂŠlargi

votre indemnitĂŠ complĂŠmentaire est payĂŠe soit sur la base dâ&#x20AC;&#x2122;une CCT sectorielle Ă  durĂŠe dĂŠterminĂŠe qui date du 1erRFWREUHRXSOXVWDUGVRLWVXUODEDVH dâ&#x20AC;&#x2122;une CCT sectorielle Ă  durĂŠe dĂŠterminĂŠe qui date dâ&#x20AC;&#x2122;avant le 1er octobre 2005, mais dont le groupe FLEOHD¸W¸¸ODUJLHWRĂ&#x2021;OHPRQWDQWGHO LQGHPQLW¸ complĂŠmentaire a ĂŠtĂŠ majorĂŠ

Vous travaillez pour :

Vous travaillez dans lâ&#x20AC;&#x2122;un des autres secteurs du secteur privĂŠ

v SDVVDJHG XQWUDYDLOGHQXLW²XQWUDYDLOGHMRXU &&7

v FKĂ&#x192;PDJHSDUWLHO

v VHFWHXUSXEOLF v VHFWHXUQRQPDUFKDQG v WUDQVSRUWVXUEDLQVHWU¸JLRQDX[ v HQVHLJQHPHQWOLEUHVXEYHQWLRQQ¸

42

v FKĂ&#x192;PDJHFRPSOHW PLWHPSVRXWHPSVSOHLQ


Â&#x192; 2. Quelles retenues pour le travailleur ? Retenues travailleurs Accord individuel

 PRQWDQWPD[  (QFDVGHPDODGLHVHXOHPHQW

Accord sectoriel (CCT) conclu après le 30 septembre 2005

 PRQWDQWPD[ 

CCT sectorielle conclue avant le 1er octobre 2005 ou une de ses prolongations

Pas de retenues

CrĂŠdit-­temps Ă  ½ temps Ă  partir de 50 ans RĂ&#x2021;OHWUDYDLOOHXUFRQWLQXHGHWUDYDLOOHU XQLTXHPHQW systèmes sectoriels)



CrÊdit-­temps à ½ temps à partir de 50 ans avec dispense de prestations

UHWHQXH

(QFDVGHPDODGLHVHXOHPHQW

CrĂŠdit-­temps Ă  ½WHPSV²SDUWLUGHDQVRĂ&#x2021;OH travailleur est remplacĂŠ

Continue de travailler

Ne travaille plus





Â&#x192; 3. Quelles cotisations pour lâ&#x20AC;&#x2122;employeur Ă  partir du 1

er

avril 2012 ?

Canada Dry DÊbut PP -­ RCC avant le 01/04/2010

DÊbut PP -­ RCC entre le 01/04/2010 et le 31/03/2012

Ă&#x20AC; partir du 01/04/2012

Ă&#x201A;ge

ancienne

nouvelle

ancienne

50-­51







nouvelle 

52-­54







55-­57







58-­59







60-­65









Non marchand Ă&#x201A;ge

Avant le 01/04/2010

Ă&#x20AC; partir du 01/04/2010

Pour nouvelle RCC Ă  partir du 01/04/2012

<52 ans



 !



52-­54

 !



55-­57

 !



58-­59

 !



Ă&#x20AC; partir de 60 ans





43


Â&#x192; 4. Quelle est la situation en cas de reprise du travail ? 4.1. Chez un autre employeur Si vous ĂŞtes au chĂ´mage ou en crĂŠdit-­temps, recevez une indemnitĂŠ complĂŠmentaire et reprenez le travail soit comme salariĂŠ chez un autre employeur, soit comme indĂŠpendant, les retenues et cotisations sur lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire peuvent ĂŞtre rĂŠduites sous certaines conditions. La CCT ou lâ&#x20AC;&#x2122;accord sur la base duquel lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire est payĂŠe doit mentionner explicitement que lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire continue dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŞtre payĂŠe en cas de reprise du travail. 3 possibilitĂŠs :67 Retenues travailleur La CCT ou lâ&#x20AC;&#x2122;accord ne dit rien sur la poursuite du paiement de lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire

La CCT ou lâ&#x20AC;&#x2122;accord prĂŠvoit la poursuite du paiement de lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire

La CCT ou lâ&#x20AC;&#x2122;accord prĂŠvoit lâ&#x20AC;&#x2122;arrĂŞt du paiement de lâ&#x20AC;&#x2122;indemnitĂŠ complĂŠmentaire

Cotisations employeur

chĂ´mage

maladie

travail6













chĂ´mage

maladie

travail





-­



-­

-­

chĂ´mage

maladie

travail7









-­



Doublement des cotisations en cas de chĂ´mage, maladie ou reprise du travail

chĂ´mage

maladie

travail

Cotisations ordinaires

Doublement des cotisations tant en cas chĂ´mage, que de maladie ou de reprise du travail

4.2. Chez le même employeur / LQGHPQLW¸FRPSO¸PHQWDLUHHVWFRQVLG¸U¸HFRPPHXQVDODLUH UHWHQXHGHSRXUOH travailleur) pendant la reprise du travail.

Que faire en cas de reprise du travail ? Si vous reprenez le travail ou dĂŠmarrez une activitĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;indĂŠpendant, vous avez intĂŠrĂŞt Ă  en informer votre ancien employeur le plus rapidement possible. Vous devez lui communiquer non seulement la date de dĂŠbut, mais aussi le rĂŠgime de travail (nombre de jours, nombre dâ&#x20AC;&#x2122;heures sâ&#x20AC;&#x2122;il sâ&#x20AC;&#x2122;agit dâ&#x20AC;&#x2122;un temps partiel). 9RXVGHYH]¸JDOHPHQWLQIRUPHUYRWUHDQFLHQHPSOR\HXUGHODoQGHODUHSULVHGXWUDYDLORX de lâ&#x20AC;&#x2122;activitĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;indĂŠpendant.

6. Ă&#x20AC; condition que ÂŤ quelque chose Âť soit payĂŠ. 7. Idem.

44


Comment tout cela est-­il contrôlé ? L’ONSS contrôle les déclarations des employeurs et repère les emplois auprès d’autres employeurs, y compris auprès de l’Institut national d’assurances sociales pour travailleurs indépendants (INASTI).

Attention L’employeur n’est pas obligé de tenir compte de la reprise du travail lors du calcul des retenues. Il peut simplement attendre la régularisation par l’ONSS. Dans la pratique, il a toutefois intérêt à en tenir compte. En effet, les régularisations représentent de nombreuses tracasseries administratives.

Et si mon employeur a retenu un montant trop important ? Si l’employeur a effectué des retenues trop importantes, l’ONSS versera l’excédent à l’InterOP, une association d’organismes de paiement regroupant notamment la FGTB, la CSC, la CGSLB, la CAPAC, qui reversera alors le montant à l’institution de paiement qui a payé les allocations de chômage (FGTB, CSC, CGSLB, CAPAC) qui vous remboursera.

45


4 La mise Ă  la pension Le gouvernement Di Rupo a ĂŠgalement considĂŠrablement restreint les possibilitĂŠs de prendre une pension anticipĂŠe.

Une pension de retraite est une allocation de remplacement accordĂŠe aux personnes qui RQWDWWHLQWO ÂłJHO¸JDOGHODSHQVLRQRXO ÂłJHGHDQVHWFHVXUODEDVHG XQHFDUULšUH professionnelle personnelle, quel que soit le système. Pour pouvoir situer les changements, voici dâ&#x20AC;&#x2122;abord un aperçu de la rĂŠglementation actuelle.

Â&#x192; 1. Quand puis-­je prendre ma pension ? v $FWXHOOHPHQWO ÂłJHO¸JDOGHODSHQVLRQ est Ă  65 ans. Jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  prĂŠsent, vous pouviez dĂŠterminer librement la date de dĂŠbut de votre pension Ă  partir de 60 ans, pour autant que vous puissiez prouver 35 annĂŠes de carrière. Il sâ&#x20AC;&#x2122;agissait de ce que lâ&#x20AC;&#x2122;on appelait la pension anticipĂŠe. Les annĂŠes dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtude rĂŠgularisĂŠes nâ&#x20AC;&#x2122;entrent pas en ligne de compte. Le service militaire, par contre, oui. Pour quâ&#x20AC;&#x2122;une annĂŠe de carrière soit comptabilisĂŠe, vous devez travailler au moins Ă  1/3 temps (104 jours par an). Les pĂŠriodes assimilĂŠes (par ex. chĂ´mage ou maladie) entrent en ligne de compte.

v Ă&#x;O DYHQLULOVHUDQHWWHPHQWSOXVGLIoFLOHGHSUHQGUHVDSHQVLRQDQWLFLS¸H  / ÂłJHGHODSHQVLRQDQWLFLS¸HSDVVHSURJUHVVLYHPHQWGH²DQV G LFL  avec des exceptions (la personne qui a 42 annĂŠes de carrière peut encore la prendre Ă  60 ans, celle qui a 41 annĂŠes de carrière peut encore la prendre Ă  61 ans). Dans le futur, 40 annĂŠes de carrière seront nĂŠcessaires au lieu de 35. AnnĂŠe

Ă&#x201A;ge minimum

2012

60 ans

Carrière requise

Exception

DQQ¸HVSRXUSULY¸ annÊes pour secteur public

2013

60 ans et 6 mois

38 annĂŠes

60 ans si 40 annÊes de carrière

2014

61 ans

39 annĂŠes

60 ans si 40 annÊes de carrière

2015

61 ans et 6 mois

40 annĂŠes

60 ans si 41 annÊes de carrière

2016

62 ans

40 annĂŠes

60 ans si 42 annÊes de carrière et 61 ans si 41 annÊes de carrière

Les personnes qui ont commencÊ de travailler après 20 ans devront donc attendre leur pension de nombreuses annÊes en plus.

46


Exception v /HVSHUVRQQHVTXLRQWHXDQVDYDQWGHYURQWDWWHQGUHDXPD[LPXP années de plus pour prendre leur pension anticipée. Elles pourront donc prendre QRUPDOHPHQWOHXUSHQVLRQDQWLFLS¸HDXSOXVWDUG²DQV v /DSHQVLRQQHSRXUUDSDVºWUHDWWULEX¸HDX[SHUVRQQHVKDELOLW¸HV²XQ5&& FRQYHQWLRQQHO²WHPSVSOHLQSRXUHOOHVO ³JHGHODSHQVLRQVHUDWRXMRXUVGHDQV

Â&#x192; 2. Ă&#x20AC; combien sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlèvera ma pension ? 2.1. Les trois paramètres Le montant de la pension dĂŠpend de trois paramètres : 1. la situation familiale 2. les traitements perçus pendant toute la durĂŠe de la carrière 3. la durĂŠe de la carrière Ces trois paramètres sont repris dans la formule suivante :



RX;salaire de chaque année de carrière + index 45

1. Situation familiale /HVRXVRQWG¸WHUPLQ¸VVXUODEDVHGHODVLWXDWLRQIDPLOLDOH v FKHIGHIDPLOOHDYHFFKDUJHGHIDPLOOH Charge de famille : le partenaire nâ&#x20AC;&#x2122;a pas de revenu / a un revenu limitĂŠ v DXWUHV

2. Traitement perçu durant les annĂŠes de carrière En ce qui concerne le rĂŠgime des travailleurs, les traitements de chaque annĂŠe dâ&#x20AC;&#x2122;emploi comptent pour calculer le montant de la pension. Il est tenu compte du traitement des cinq dernières annĂŠes uniquement pour les pensions des fonctionnaires statutaires. Trois types de traitement sont pris en considĂŠration. Il sâ&#x20AC;&#x2122;agit, Ă  chaque fois, de traitements bruts. v 7UDLWHPHQWVSHU¡XVU¸HOOHPHQW²SDUWLUGHSRXUOHVRXYULHUVq²SDUWLUGH pour les employĂŠs Depuis 1981 : application dâ&#x20AC;&#x2122;un plafond salarial v 7UDLWHPHQWVoFWLIVSRXUOHVS¸ULRGHVDVVLPLO¸HV YRLULQIUD  v 7UDLWHPHQWVIRUIDLWDLUHVSRXUO HPSORLDYDQWHWGDQVFHUWDLQVFDVVLOH traitement forfaitaire est plus avantageux que le traitement rĂŠellement perçu.

47


Un maximum et un minimum sâ&#x20AC;&#x2122;appliquent pour les traitements pris en considĂŠration : v 3ODIRQGVDODULDOĂś SRXUO DQQ¸HGHFDUULšUH  Si le traitement annuel est supĂŠrieur Ă  ce plafond salarial, il nâ&#x20AC;&#x2122;est pas tenu compte du montant excĂŠdentaire pour le calcul de la pension. v 'URLWPLQLPXPSDUDQQ¸HGHFDUULšUHĂś GHSXLVOHer septembre 2013) Si le traitement annuel dâ&#x20AC;&#x2122;une annĂŠe donnĂŠe est infĂŠrieur Ă  ce montant et si la personne concernĂŠe a travaillĂŠ pendant au moins 15 annĂŠes, le droit minimum par DQQ¸HGHFDUULšUHHVWSULVHQFRQVLG¸UDWLRQSRXUFHWWHDQQ¸HVS¸FLoTXH Cet accroissement ne peut toutefois pas avoir pour consĂŠquence que la pension en tant quâ&#x20AC;&#x2122;isolĂŠ dĂŠpasse un montant annuel de pension donnĂŠ (14.292,89 â&#x201A;Ź au 1er dĂŠcembre 2012).

3. DurÊe de la carrière Pour avoir droit à une pension complète, il faut prouver 45 annÊes de carrière. Trois types de pÊriode sont pris en considÊration : v DQQ¸HVHIIHFWLYHPHQWWUDYDLOO¸HV v S¸ULRGHVDVVLPLO¸HVS¸ULRGHVDYHFDOORFDWLRQVGHV¸FXULW¸VRFLDOHTXLVRQW automatiquement assimilÊes à des pÊriodes de travail v S¸ULRGHVU¸JXODULV¸HVS¸ULRGHVTXLVRQWDVVLPLO¸HVSRXUDXWDQWTXHGHVFRWLVDWLRQV DLHQW¸W¸SD\¸HV3DUH[DQQ¸HVG ¸WXGHVDSUšVO ³JHGHDQV

2.2. La pension minimum Si le montant de la pension est infĂŠrieur Ă  un minimum donnĂŠ et si une carrière dâ&#x20AC;&#x2122;au moins 2/3e (30 ans) de temps plein8 peut ĂŞtre ĂŠtablie, le mĂŞme minimum, proportionnel Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;interruption de carrière, est garanti. La pension minimum garantie sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlève, depuis le 1er septembre 2013 Ă  v ĂśSDUPRLVSRXUODSHQVLRQIDPLOLDOH v ĂśSRXUODSHQVLRQG XQLVRO¸



,QpXHQFHGHOD5&&VXUOHPRQWDQWPLQLPXP

Il y a assimilation sur la base du droit minimum pour les anciennes CCT et le rÊgime gÊnÊral pour les annÊes avant votre 59ème anniversaire. La formule suivante est utilisÊe pour avoir une idÊe de la perte de pension par mois par DQQ¸HGH5&&DYDQWO ³JHGHDQV{

8. Au moins 285 jours de 6 heures, soit 1.710 heures..

48


Salaire annuel brut (max. 72.760,95 €) – 22.466,73 € (droit min.) : 45 (années calendrier) 





  ; FKHIGHP¸QDJH

: 12 mois (= calcul par mois)

Exemple: 39.730,49 € (salaire annuel) – 22.466,73 € (droit minimum) = 17.263,76 : 45 





  ; : 12







= 19,18 € de perte de pension par mois par année de RCC   DYDQWO ³JHGHDQV

Il y a assimilation complète sur la base de l’ancien salaire complet et indexé: v 5&&P¸WLHUVORXUGV v 5&&DSU¹VDGHWUDYDLOGHQXLW v 5&&&RQVWUXFWLRQ v 5&&DSU¹VFDUUL¹UHGHDQV v 5&&P¸GLFDOH v 5&&(('RX((5 v 5&&WUDQVSRUWXUEDLQ U¸JLRQDO v 7RXWHVOHV5&&²SGDQV

49


Â&#x192; 3. Comment le niveau de bien-­être de ma pension est-­il garanti ? Lâ&#x20AC;&#x2122;espĂŠrance de vie augmente dâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe en annĂŠe. Autrement dit, les personnes vivent encore un temps certain après leur pension et continuent donc de consommer. Il est dès lors important : v TX HOOHVVRLHQWSURW¸J¸HVFRQWUHODSDXYUHW¸HWO H[FOXVLRQHW v TXHOHXUSRXYRLUG DFKDWGHPHXUHJDUDQWL Cela se fait par des adaptations des pensions au bien-­être. Les pensions sont adaptĂŠes automatiquement Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;index. Elles sont ĂŠgalement adaptĂŠes au bien-­être. Lâ&#x20AC;&#x2122;adaptation nâ&#x20AC;&#x2122;est toutefois pas automatique dans ce dernier cas. Jusquâ&#x20AC;&#x2122;Ă  SU¸VHQWFHODVHIDLWGHPDQLšUHV¸OHFWLYHHWHVVHQWLHOOHPHQWDXSURoWGHVSHQVLRQVOHV SOXVDQFLHQQHVHWEDVVHVOHJURXSHTXLDOHSOXVEHVRLQGHO DXJPHQWDWLRQ

Quoi de prĂŠvu ? Lors du conseil des ministres extraordinaire sur lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠconomie sociale, tenu Ă  Raverszijde HQPDUVLODYDLW¸W¸G¸FLG¸²SDUWLUGHGHPHWWUHHQÂ&#x2013;XYUHXQP¸FDQLVPH dans le cadre duquel le gouvernement met Ă  disposition, tous les deux ans, une enveloppe pour des adaptations Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvolution du bien-­être, et Ă  propos de laquelle les interlocuteurs sociaux peuvent donner leur avis quant Ă  son affectation. Ce mĂŠcanisme a ĂŠtĂŠ entĂŠrinĂŠ dans le pacte des gĂŠnĂŠrations et une garantie lĂŠgale a en outre ĂŠtĂŠ instaurĂŠe quant au montant minimum de cette enveloppe. Lâ&#x20AC;&#x2122;enveloppe qui est mise Ă  disposition doit au moins correspondre aux hypothèses utilisĂŠes par la commission dâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠtude sur le vieillissement : v SRXUOHSODIRQG v SRXUOHVDOORFDWLRQV v SRXUOHVPLQLPD Ces pourcentages sont utilisĂŠs pour calculer lâ&#x20AC;&#x2122;enveloppe et non pour la rĂŠpartir. Ce choix revient aux interlocuteurs sociaux. Pour la pĂŠriode 2013-­2014, le gouvernement a dĂŠcidĂŠ que lâ&#x20AC;&#x2122;enveloppe pour lâ&#x20AC;&#x2122;adaptation DXELHQÂşWUHV ¸OšYHUDLW²VHXOHPHQWGXEXGJHWFDOFXO¸ Dans la loi sur la compĂŠtitivitĂŠ (qui doit encore ĂŞtre publiĂŠe) il est prĂŠvu une adaptation automatique des paramètres pour les revenus de remplacement si les partenaires sociaux ne remettent pas dâ&#x20AC;&#x2122;avis avant le 15 septembre.

50


Â&#x192; 4. Puis-­je combiner ma pension avec un revenu professionnel ? En tant que pensionnĂŠ (quâ&#x20AC;&#x2122;il sâ&#x20AC;&#x2122;agisse dâ&#x20AC;&#x2122;une pension de retraite ou de survie), vous pouvez HQFRUHGDQVFHUWDLQHVOLPLWHVDUURQGLUYRVoQVGHPRLV/HVDODLUHDQQXHOEUXWHVWSULVHQ considĂŠration pour une activitĂŠ de salariĂŠ, tandis que pour une activitĂŠ indĂŠpendante, il sâ&#x20AC;&#x2122;agit des revenus nets de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe. 6LOHUHYHQXG¸SDVVHOHVSODIRQGVGHPRLQVGHOHPRQWDQWGHODSHQVLRQHVWDEDLVV¸ proportionnellement. 6LOHVSODIRQGVVRQWG¸SDVV¸VGHSOXVGHODSHQVLRQHVWVXSSULP¸HSRXUO DQQ¸HHQ question. /DSHUVRQQHTXLDDQVHWDQQ¸HVGHFDUULšUHSHXWDUURQGLUVHVoQVGHPRLVVDQV limites Ă  partir de 2013. Les plafonds de revenus actuellement en vigueur opèrent les distinctions suivantes : v 7\SHGHSHQVLRQSHQVLRQGHUHWUDLWHRXGHVXUYLH -­ Type dâ&#x20AC;&#x2122;activitĂŠ : salariĂŠ ou indĂŠpendant  ĂŚJHDYDQWRXDSUšVO ÂłJHO¸JDOGHODSHQVLRQ

Combinaison travail et pension de retraite Les plafonds actuels pour un emploi comme salariĂŠ sont : ActivitĂŠ professionnelle comme salariĂŠ

Pension de retraite AVANT 65 ans

Uniquement pension de survie AVANT lâ&#x20AC;&#x2122;âge de 65 ans

Pension de retraite et de survie APRĂ&#x2C6;S lâ&#x20AC;&#x2122;âge lĂŠgal de la pension

+ 65 a. et + 42 a. carrière

Pas dâ&#x20AC;&#x2122;enfant Ă  charge

7.718 â&#x201A;Ź

17.971 â&#x201A;Ź

22.393 â&#x201A;Ź

Pas de limitation

Avec enfant Ă  charge

11.577 â&#x201A;Ź

22.464 â&#x201A;Ź

27.117 â&#x201A;Ź

Pas de limitation

51


ƒ 5. Comment en savoir plus à propos du montant de ma pension ? Souvent, les choix opérés durant la carrière ont un (grand) impact sur le montant ultérieur de la pension ou les conditions d’accès. La plupart des personnes n’ont pas conscience de O LQpXHQFH²WHUPHGHFHFKRL[ Le site Internet de l’ONP (www.onprvp.fgov.be (toutsurmapension) vous permet de simuler YRXVPºPHYRWUHIXWXUHSHQVLRQ/HVWUDYDLOOHXUV³JHVGHSOXVGHDQVUH·RLYHQWFH calcul automatiquement. Pour plus d’infos, téléphonez au numéro gratuit de l’ONP9.

9. 0800/50246 (NL) 0800/50266 (DE) 0800/50256 (FR)

52


5 ChĂ´meurs âgĂŠs : le complĂŠment de reprise du travail $FWXHOOHPHQWOHVWUDYDLOOHXUVÂłJ¸VTXLVRQWFKĂ&#x192;PHXUVFRPSOHWVSHXYHQWGHPDQGHUXQ complĂŠment de reprise du travail sâ&#x20AC;&#x2122;ils retrouvent effectivement du travail en tant que salariĂŠ. Le complĂŠment mensuel sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlève Ă  194 â&#x201A;Ź. Le travailleur le reçoit en plus de son traitement. Les principales conditions pour avoir droit au complĂŠment de reprise du travail sont : v DYRLUDXPRLQVDQV v QHSDVDYRLUGURLWDX5&& v QHSOXVGHPDQGHUG DOORFDWLRQVHQWDQWTXHFKĂ&#x192;PHXUFRPSOHW Le travailleur reçoit un complĂŠment de reprise du travail aussi longtemps quâ&#x20AC;&#x2122;il dispose G XQFRQWUDWGHWUDYDLORXSRXUDXWDQWTX LOQHE¸Q¸oFLHSDVG DOORFDWLRQVGHJDUDQWLHGH revenu, dâ&#x20AC;&#x2122;interruption de carrière ou de maladie. 2QHQWHQGGHODVRUWHHQFRXUDJHUOHVWUDYDLOOHXUVÂłJ¸V²UHWURXYHUUDSLGHPHQWGXWUDYDLO après un licenciement. De la sorte, leur pension est aussi toujours calculĂŠe au salaire le plus ĂŠlevĂŠ : soit lâ&#x20AC;&#x2122;ancien VDODLUHVRLWOHVDODLUHGXQRXYHOHPSORLVLFHGHUQLHUHVWVXS¸ULHXU$XPRPHQWRĂ&#x2021;YRXV commencez Ă  travailler, vous devez vous inscrire auprès du service de chĂ´mage de la FGTB en tant que ÂŤ travailleur Ă  temps partiel avec maintien des droits Âť.

53


6  0HVXUHVoVFDOHVSRXU pensions complĂŠmentaires Â&#x192; 1. Avant le pacte des gĂŠnĂŠrations Avant 2006, le taux dâ&#x20AC;&#x2122;imposition sâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠlevait Ă  v VXUODSDUWLHGXFDSLWDOFRPSRV¸HGHVFRWLVDWLRQVSDWURQDOHV v VXUODSDUWLHGXFDSLWDOFRPSRV¸HGHVFRWLVDWLRQVSHUVRQQHOOHV

Â&#x192; 2. Après le pacte des gĂŠnĂŠrations Ă&#x;SDUWLUGHOHSRXUFHQWDJHGHHVWUDPHQ¸²²ODGRXEOHFRQGLWLRQTXH v OHFDSLWDOSHQVLRQVRLWSD\¸DXSOXVWĂ&#x192;W²O ÂłJHO¸JDOGHODSHQVLRQ v OHE¸Q¸oFLDLUHDLWU¸HOOHPHQWFRQWLQX¸GHWUDYDLOOHUMXVTX ²O ÂłJHO¸JDOGHODSHQVLRQ

Â&#x192; 3. Nouveau rĂŠgime (loi-­programme du 22 juin â&#x20AC;&#x201C; M.B. 28.6.2012) /HJRXYHUQHPHQWDPRGLo¸OHVWDX[G LPSRVLWLRQORUVGXSDLHPHQWGHFDSLWDOVXUODSDUWLH du capital composĂŠe des cotisations patronales. Ă&#x201A;ge au moment du versement

Taux avant le 1er juillet 2013

Taux Ă  partir du 1er juillet 2013

60





61





62-­64





RX

RX

65

²FRQGLWLRQTXHO DIoOL¸VRLWU¸HOOHPHQWUHVW¸DFWLIMXVTX ²FHW³JH

Si vous prenez votre pension lĂŠgale anticipĂŠe avant vos 65 ans, le taux appliquĂŠ est aussi GH

Remarque Il faut encore ajouter les centimes additionnels communaux Ă  ces pourcentages.

54


55


56


57


58


59


Pour plus d’infos: FGTB Rue Haute 42 | 1000 Bruxelles Tel. +32 2 506 82 11 | Fax +32 2 506 82 29 infos@fgtb.be | www.fgtb.be Toute reprise ou reproduction totale ou partielle du texte de cette brochure n’est autorisée que moyennant mention explicite des sources. Editeur responsable : Rudy De Leeuw © Mars 2014 Deze brochure is ook beschikbaar in het Nederlands www.abvv.be/brochures D/2014/1262/5 -­ 14/1472


Fin de carrière : possibilités en 2013-2014