Page 1


Texte : Claudine Gaston et Christian Camara Édition : Françoise Ancey Direction artistique : Isabelle Mayer et Armelle Riva Mise en page : Catherine Enault Fabrication : Florence Bellot et Thierry Dubus

Film : Des sorciers bien dans leur peau C'est pas sorcier – France 3 – Multimédia France Production – France Télévisions Distribution

Prémastering : DVD Partners © 2013 Fleurus Éditions Dépôt légal : avril 2013 ISBN : 978 2 215 10822 1 Code MDS : 591390 N° d’édition : M13035 1re édition Photogravure : Turquoise Achevé d’imprimer sur les presses de l’imprimerie Proost (Belgique). Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

PTVOIR_CORPS_P01_03.indd 2

05/02/13 11:16


Sommaire 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22 24 26 28 30 32 34 36 38 40 42 44 46

PTVOIR_CORPS_P01_03.indd 3

Voyage à l’intérieur du corps Bien dans sa peau Histoire d’os Les muscles et le mouvement Plein les yeux À l’écoute Du nerf ! À pleine bouche Où vont les aliments ? De l’air, de l’air ! Le cœur, une pompe infatigable Circulez, circulez ! Le corps à l’épreuve L’exploration du corps Grandir et devenir adulte 9 mois pour un bébé Combattre les microbes Les progrès de la médecine Les maladies Le corps du futur Quiz Lexique et index

05/02/13 11:16


Histoire d’os Avec ses 206 os, le squelette nous supporte, nous protège et permet le mouvement. C’est la seule partie rigide du corps et, sans lui, nous serions mous, incapables de marcher, de tenir debout et même de nous asseoir.

8

PTVOIR_CORPS_P08_13.indd 8

23/01/13 08:42


Des chiffres

crâne

9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) 6x5x7x1x9 •1+4-5+6x9 350 os(3x7)+5-3 à la naissance, puis 206 chez l’adulte, (3x7)+5-3 1+4-5+6x9 6x5x7x1x9 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) car ils se (3x7)+5-3 soudent.9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) 6x5x7x1x9 1+4-5+6x9 1+4-5+6x9 6x5x7x1x9 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) •(3x7)+5-3 26 os dans la tête, 27 dans la main et 28 dans 1+4-5+6x9 (3x7)+5-3 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) 6x5x7x1x9 le(3x7)+5-3 pied. 1+4-5+6x9 6x5x7x1x9 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) 1+4-5+6x9 (3x7)+5-3 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) 6x5x7x1x9 •(3x7)+5-3 os le plus long6x5x7x1x9 : fémur9+17-(8+13) (50 cm chez un adulte 1+4-5+6x9 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) 1+4-5+6x9 (3x7)+5-3 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) 6x5x7x1x9 de 1,80 m). (3x7)+5-3 1+4-5+6x9 6x5x7x1x9 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) •1+4-5+6x9 os le plus petit9+17-(8+13) : étrier, 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) au fond de l’oreille 6x5x7x1x9 (3x7)+5-3 (3x7)+5-3 1+4-5+6x9 6x5x7x1x9 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) (de 2 à 3 mm). 1+4-5+6x9 (3x7)+5-3 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) 6x5x7x1x9 1+4-5+6x9 6x5x7x1x9 9+17-(8+13) •(3x7)+5-3 le squelette représente 15 % du75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) poids du corps : 1+4-5+6x9 (3x7)+5-3 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) 6x5x7x1x9 si(3x7)+5-3 tu pèses 30 kg,6x5x7x1x9 tu as environ 4,575-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) kg d’os ! 1+4-5+6x9 9+17-(8+13)

omoplate humérus

radius

Comme les poutres d’une maison Les os de notre squelette sont de toutes les tailles et formes : allongés dans les doigts, arrondis dans le crâne, ou plats comme l’omoplate. Nourris par des vaisseaux sanguins, ils reçoivent tout ce dont ils ont besoin pour vivre. Et s’ils cassent, ils se ressoudent tout seuls… à condition d’être immobilisés par un plâtre. Une preuve qu’ils sont bien en vie !

cage thoracique

bassin doigts

fémur

햲 햳

9 tibia

Solide comme un roc

Des os en mouvement

Les os sont creux, remplis d’une substance molle : la moelle (1). Pourtant, ils sont durs comme de la pierre ! Rien d’étonnant, car ils sont imprégnés de minéraux, tel le calcium, que l’on trouve dans les roches. Les os sont en réalité constitués de deux parties. L’os spongieux 햳 (2), percé d’une multitude de trous, pas 햴 très résistant, occupe les extrémités. Mais 햲 l’os compact (3) le recouvre sur toute sa longueur. Grâce à lui, notre squelette est pareil à un bouclier : le crâne protège notre cerveau, et la cage thoracique nos poumons.

Plier la jambe ou tourner la tête, tous les mouvements font appel aux articulations. Dans une articulation (dessin ci-dessus), les deux os sont réunis par des ligaments (1), et leur extrémité recouverte de cartilage (2) qui baigne dans un liquide huileux. Dans la région du coude par exemple, l’os du bras (l’humérus) s’emboîte et coulisse avec celui de l’avant-bras (le radius), comme les pièces d’un puzzle. L’os de la cuisse, le fémur, peut tourner dans toutes les directions, ou presque, à l’intérieur de l’articulation. Voilà pourquoi la jambe peut faire toutes sortes de mouvements, contrairement au bras.

PTVOIR_CORPS_P08_13.indd 9

23/01/13 08:42


Plein les yeux Comme deux caméras branchées 24 h⁄24, nos yeux filment le monde qui nous entoure. Et comme deux appareils ultraperfectionnés, les yeux s’adaptent pour que, selon la distance et l’éclairage, les images soient toujours nettes. Avoir deux yeux nous permet d’estimer les distances et de voir en 3 dimensions ! sclérotique (blanc de l'œil)

En direct 12

Il suffit d’ouvrir les yeux et les images apparaissent en direct. La lumière entre dans l’œil à travers un orifice, la pupille (1), puis traverse le cristallin (2), une lentille comme le verre d’une loupe. Le cristallin envoie les rayons lumineux sur la rétine (3), dans le fond de l’œil, qui informe le cerveau par l’intermédiaire du nerf optique (4). Les yeux s’adaptent en permanence. La pupille se ferme ou s’ouvre et laisse ainsi entrer la bonne quantité de lumière. Quant au cristallin, relié à de minuscules muscles, il s’arrondit ou s’aplatit, selon que l’on regarde un objet de près ou de loin.

iris cils 햲 pupille 햳 cristallin

cornée

paupière 햵 nerf optique

햴 rétine

muscles du cristallin

L’œil est comme un appareil photo. Il reçoit des rayons lumineux qui se transforment en images sur la rétine.

La partie colorée qui entoure la pupille est l’iris. Au centre, la pupille s’ouvre et se ferme en fonction de la lumière.

PTVOIR_CORPS_P08_13.indd 12

23/01/13 08:42


e

Branché sur le cerveau Les images ne se forment pas dans l’œil… mais dans le cerveau. Les messages nerveux qui partent de la rétine arrivent à l’arrière du cerveau, dans une région où naissent les images. D’ailleurs, un choc violent à cet endroit peut faire perdre la vue alors que les yeux sont intacts. Et si les aveugles ont une bonne audition (il y a une plus grande proportion de musiciens chez eux), c’est parce que dans leur cerveau, la zone de la vision est utilisée en partie pour entendre.

Les lunettes Les anomalies de la vision sont nombreuses et les plus courantes viennent du cristallin. Trop ou pas assez bombé, il projette mal les images sur la rétine. Résultat : elles apparaissent floues. Les verres de lunettes corrigent les défauts du cristallin mais, attention, ce ne sont pas les mêmes d’une personne à l’autre, aussi les lunettes ne s’échangent pas. Au risque sinon de voir encore moins net… et d’avoir mal à la tête.

re

Si tu ne vois pas les chiffres en vert, il vaut mieux consulter un ophtalmologiste ! Tu es peut-être daltonien…

13

De toutes les couleurs Dans la rétine, des cellules spécialisées détectent les couleurs : on les appelle les cônes. Nous en avons trois sortes, pour le rouge, le bleu et le vert, grâce auxquels nous voyons toutes les couleurs… contrairement aux daltoniens qui, pour la plupart, ne distinguent pas le rouge du vert. En revanche, d’autres cellules de la rétine, les bâtonnets, insensibles aux couleurs, permettent de distinguer les formes dans l’obscurité.

Des chiffres 1+4-5+6x9 (3x7)+5-3 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) 6x5x7x1x9 • les yeux : 2,59+17-(8+13) cm de diamètre et un poids de 8 g. (3x7)+5-3 1+4-5+6x9 6x5x7x1x9 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) • 320 cils protègent les 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) yeux. 1+4-5+6x9 (3x7)+5-3 9+17-(8+13) 6x5x7x1x9 (3x7)+5-3 1+4-5+6x9 6x5x7x1x9 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) • les paupières se ferment toutes les 5 secondes. 1+4-5+6x9 (3x7)+5-3 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) 6x5x7x1x9 (3x7)+5-3 1+4-5+6x9 6x5x7x1x9 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) • 125 millions de bâtonnets dans la rétine. 1+4-5+6x9 (3x7)+5-3 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6) 6x5x7x1x9 • 7 millions de6x5x7x1x9 cônes dans la rétine. (3x7)+5-3 1+4-5+6x9 9+17-(8+13) 75-98+65-9+(4x9x3+(4-1)-6)

PTVOIR_CORPS_P08_13.indd 13

23/01/13 08:42


Combattre les microbes Dans l’air, dans l’eau ou sur les aliments, les microbes sont p artout, y comp ris sur la p eau ou le corp s ! H eureusement, notre systŁ me de dØ fense veille et, s’il le faut, les Ø limine. Parfois, p ourtant, ce sont eux q ui remp ortent la bataille.

1

2

36

3

PTVOIR_CORPS_P36_37.indd 36

4

5

01/02/13 09:56


 MŒ me si la plupart sont inoffensifs, les microbes, virus ou bactéries (voir encadré), ont mauvaise réputation. R ien d’étonnant car ils n’hésitent pas à s’installer dans notre corps… au risque de provoquer des maladies. Nez, gorge, oreilles, ou blessure, ils utilisent toutes les voies d’entrée pour contourner la barrière de la peau et, une fois à l’intérieur, pour se multiplier. La partie n’est pas gagnée pour autant car ils doivent affronter notre système de défense, le s y s t Łm e im m u n it a ir e .  Le système de défense est dispersé dans tout le corps afi n de faire face plus rapidement aux envahisseurs. La m o el le o s s eu s e fabrique des globules blancs qui circulent dans les v a is s ea u x lym p h a t iq u es , et éliminent les microbes dans la r a t e et le sang, les a m y g d a les , l’a p p en d ic e ou les g a n g lio n s .  Comme une armée, le système immunitaire est constitué de plusieurs lignes de défense. À la moindre blessure, un premier groupe de g lo b u le s b la n c s entre en action et déclenche une réaction d’infl ammation. La peau rougit car les vaisseaux se gonfl ent de sang. D’autres globules blancs, arrivés en renfort, se dirigent vers les microbes et les avalent au passage. Au bout de quelques jours, les cadavres des combattants de chaque camp s’accumulent dans un liquide qui s’écoule de la blessure : le pus.

PTVOIR_CORPS_P36_37.indd 37

 E n cas d’attaque sévère, lorsque les microbes deviennent trop nombreux, la deuxième ligne de défense est mobilisée. De nouveaux globules blancs, chacun spécialisé contre un type de microbes, interviennent. Tapis dans les a m y g d a les , l’a p p en d ic e et les g a n g lio n s localisés dans le nez, la gorge ou le tube digestif, ils attendent les microbes et leur tombent dessus, avec de véritables armes chimiques, comme les a n t ic o r p s qui les neutralisent.  Plus d’un microbe, pourtant, parvient à contourner notre système de défense, sinon nous ne tomberions jamais malades ! Mais les globules blancs apprennent à les combattre et éliminent les intrus dès la deuxième rencontre. La rougeole ou la varicelle ne s’attrapent ainsi qu’une seule fois. E t parfois, jamais, gr ce à la vaccination qui consiste à injecter un microbe rendu auparavant inoffensif afi n que le corps apprenne à le combattre. Cependant des virus, comme celui de la grippe, se transforment chaque année et échappent à la vigilance des globules blancs. Nous attrapons donc de temps en temps la grippe deux années de suite…

37

Bactéries et virus ose. Les n’est pas la même ch ièmes, Bactéries et virus, ce e grandes qu les deux us pl is fo e ill m nt premières so es les bactéries t pas vraiment. Tout et ne leur ressemblen vivent en maladies, celles qui s de s pa t en us ca ne tre intestin tre peau ou dans no permanence sur no de s’installer. s plus dangereuses empêchent même de ils doivent mme celui du sida, Quant aux virus, co multiplier nisme vivant pour se ga or un ns da r lle ta s’ins . à très grande vitesse

01/02/13 09:56


Les progrès de la médecine P our lutter contre la maladie et soulager la douleur, les hommes ont mis au point des remèdes et pratiqué la chirurgie, même sans anesthésie. M ais les progrès ont parfois mis du temps à venir…

38

Incroyable mais vrai ! Les hommes préhistoriques pratiquaient la chirurgie. Des traces d’opération, amputation d’un membre ou percement du crâne, ont été découvertes sur des squelettes fossiles.

Jusqu’au début du 19 e siècle, on opère sans endormir. En 18 44, un dentiste, H orace W ells, observe un individu gravement blessé se tordant… de rire. Il venait de respirer un gaz hilarant. Dès le lendemain, W ells en inspire et demande à l’un de ses collègues de lui extraire une dent. Il ne ressent aucune douleur, ça marche ! W ells vient d’inventer l’anesthésie.

Au 16 e siècle, Ambroise Paré, à la fois barbier et chirurgien, a l’idée de ligaturer : il recoud les vaisseaux sanguins alors qu’auparavant, on cicatrisait avec de l’huile bouillante. Il évite ainsi aux blessés d’atroces souffrances.

PTVOIR_CORPS_P38_39.indd 38

23/01/13 08:53


Lorsqu’en 18 8 5 , Louis Pasteur reçoit un jeune berger de 9 ans, mordu quatorze fois par son chien enragé, il sait que le malheureux est condamné si le virus atteint son cerveau. Il tente alors une méthode testée uniquement sur les animaux : la v accination. Il injecte au garçon un liquide extrait d’un lapin mort de la rage. L’enfant est sauvé.

Les transfusions sanguines, connues depuis les gyptiens, étaient souvent pratiquées à partir du sang… d’animal. Si certaines réussissaient, beaucoup causaient la mort. Dès le 19 e siècle, on procède avec du sang humain, mais il faut attendre la découverte des groupes sanguins AB O par K arl Landsteiner pour que la transfusion sauve plus qu’elle ne tue.

39

Jusqu’à la découverte des antibiotiques, une simple épine enfoncée dans le doigt pouvait entraîner une infection généralisée et la mort. En 18 28 , l’Anglais Alexander F leming découvre, par hasard, ce prodigieux médicament qui sauvera des millions de vie. Attention, toutefois, les antibiotiques sont inefficaces contre les virus, ils n’agissent que sur les bactéries.

PTVOIR_CORPS_P38_39.indd 39

23/01/13 08:53

Voir6-9_CORPS_bassedef  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you