Page 1

Ma première BFF

dans la collection des

Ma première BFF

Messages seDes amies a` croquer

Ma première BFF Des amies a` croquer

Découvre les aventures de Nadège et d’Émy-Lee, les deux meilleures BFF !

Des amies a` croquer

Miam ! Les BFF font la découverte d’un jolie poule en chocolat. Leur gourmandise est plus forte que tout, elles la croquent. Et la finissent ! Mais cette poule n’était pas pour elles ! Les meilleurs amies trouveront-elles un moyen de la remplacer avant que les adultes remarquent sa disparition ?

Marilou Addison • Geneviève Guilbault

Dans la même collection :

7,95 e France TTC www.fleuruseditions.com

9782215167471-CV-BFF_T3-V02.indd Toutes les pages

Marilou Addison Geneviève Guilbault

23/07/2019 09:46


Ma première BFF Des amies a` croquer


Titre original : « Ma première BFF » : Pâques de Marilou Addison, Geneviève Guilbault et Mika (pour les illustrations). Cette œuvre a été initialement publiée par © Andara éditeur, Blainville, Québec, Canada.

Direction : Guillaume Arnaud Direction éditoriale : Sarah Malherbe Édition : Claire Renaud Conception graphique : Willem Meerloo Mise en pages : Hélène Léonard Direction de fabrication : Thierry Dubus Fabrication : Axelle Hosten © Fleurus, Paris, 2019, pour l’ensemble de l’ouvrage. www.fleuruseditions.com ISBN : 978-2-2151-6747-1 MDS : 592913 Tous droits réservés pour tous pays. « Loi n°49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse, modifiée par la loi n°2011-525 du 17 mai 2011. »


Marilou Addison • Geneviève Guilbault Mika

Ma première BFF Des amies a` croquer


ÉMY-LEE Émy-Lee est une fille réservée, ordonnée, sage, qui aime les activités calmes et manuelles.

NADÈGE Nadège est une fille qui déborde d’énergie et d’enthousiasme, qui aime bouger et faire du sport.


À Frédérique, future écrivaine ! Marilou

Au lapin de Pâques ! Merci de nous faire vivre de si beaux moments. Geneviève


1

ÉMY - LEE Je me précipite à l’extérieur de ma chambre dès que la sonnette de l’entrée se fait entendre.

7


É MY - LE E

J’ai trop hâte d’ouvrir la porte à Nadège ! J’ai préparé une quantité phénoménale de matériel de bricolage pour notre super journée BFF. Ça va être génial ! La surface de mon bureau de travail est couverte de paillettes, d’auto­collants, de crayons qui sentent bon et de cartons de toutes les couleurs. On va fabriquer les plus beaux paniers de Pâques de notre vie. Et ils seront encore plus INCROYABLES quand ils seront remplis d’œufs et de poules en chocolat.

Je file dans le corridor à toute allure et j’ouvre la porte avec énergie, prête à accueillir ma meilleure amie. – Il était temps ! Je n’en pouvais plus de t’attend… Je m’interromps au milieu de ma phrase, la bouche grande ouverte. 8


CHA P I TRE 1

Ce N’EST PAS Nadège qui se trouve sur la galerie, mais ARTHUR, mon voisin beaucoup trop CURIEUX, beaucoup trop ENNUYANT et beaucoup trop COLLANT. Mes parents pensent que j’exagère quand je me plains de lui. Ils aimeraient que je sois plus tolérante et que j’essaie de voir ses bons côtés. Mais même en me forçant, je ne lui en trouve AUCUN. Il n’a jamais été agréable avec moi depuis que nous avons déménagé. Pas une seule fois !

9


É MY - LE E

I l passe son temps à m’espionner, juste pour le plaisir. Il me lance des pommes de pin en visant la tête, juste pour m’agacer. Il laisse traîner son vélo sur notre terrain, juste pour observer ma réaction. Il chante des chansons qui parlent de moi (et c’est rarement mélodieux !), juste pour me faire perdre patience. Voilà pourquoi je ne suis pas enchantée de l’accueil­lir sur le pas de ma porte en ce beau samedi matin. Comme je suis toujours très polie dans la vie (je n’y peux rien, je suis comme ça), je m’adresse à lui gentiment, alors que je voudrais juste lui crier de partir : – Arthur ? Qu’est-ce que tu fais ici ? – Salut, Émy, dit-il en souriant, les mains cachées au fond de ses poches pour les garder au chaud. Tu as envie de jouer au parc ? – Euh… avec toi ? – Oui, je suis tout seul, alors je me cherche un ami, 10


CHA P I TRE 1

dit-il en haussant les épaules. Tu viens ? On pourrait lancer des cailloux aux écureuils. Je grimace de dégoût et lui réponds sans tarder : – Merci, mais j’ai déjà quelque chose de prévu avec Nadège. Elle va arriver d’une minute à l’autre, d’ailleurs. – OK. Pas de problème ! Mais je peux me joindre à vous ? demande-t-il avec espoir. – Euh… pas vraiment… – Allez ! Pourquoi pas ? J’essaie de trouver une bonne excuse, mais rien ne me vient. Heureusement, Nadège se pointe pile au bon moment. Elle grimpe les marches qui mènent chez moi et passe son message de façon claire, nette et précise : – Désolée, Arthur, lâche-t-elle d’une voix forte. Les garçons ne sont pas admis dans les journées de filles. Surtout pas dans celles uniquement consacrées aux BFF ! Elle entre dans la maison en coup de vent et claque la porte d’un geste sec. 11


É MY - LE E

– Ouf, c’était assez rude, non ? dis-je, un peu mal à l’aise. –  Voyons, Émy ! On parle d’Arthur, là ! me rappelle Nad en grommelant. On doit se montrer ferme avec lui ; sinon, tu sais ce qui risque de se produi… Mon amie plisse les yeux, l’air malicieux. Elle me prend par le bras et m’entraîne derrière elle en riant de bon cœur. – Qu’est-ce que tu fais, Nad ? – On va se cacher ! – C’est ridicule, comme idée. Arthur SAIT qu’on est ici. On vient de lui PARLER. –  Et alors ? Tes parents peuvent s’occuper de lui. Il finira bien par s’en aller, si personne n’arrive à nous trouver. La sonnette de l’entrée résonne une fois de plus, et je comprends que ma meilleure amie a raison. Je lui fais signe de me suivre et déclare, en rigolant à mon tour : 12


CHA P I TRE 1

– Je connais la cachette parfaite. Il risque de nous chercher longtemps ! Nad et moi dévalons l’escalier du sous-sol à toute vitesse, pendant que ma mère répond à la porte. On se précipite dans le placard au fond du couloir et on s’accroupit dans le noir, à travers les bottes et les manteaux. Je tends l’oreille pour essayer d’écouter ce qui se passe en haut, mais Nadège gigote sans arrêt, ce qui m’empêche de bien entendre. – Tu veux bien arrêter de faire du bruit ? dis-je en posant un doigt sur mes lèvres. – Ce n’est pas ma faute, chuchote mon amie en se trémoussant de gauche à droite. Il y a un truc qui m’accroche le dos. Elle pivote sur elle-même (ce qui fait ENCORE PLUS de bruit) et se met à fouiller à travers les objets qui traînent au sol. J’ouvre la porte de quelques centimètres, question d’y voir un peu plus clair, et Nad se retourne avec un gros paquet dans les mains. – C’est ça qui me dérangeait, annonce-t-elle en ins13


É MY - LE E

pectant tous les côtés de la boîte. – Qu’est-ce que c’est ? –  Je ne sais pas, mais ça sent troooop bon ! Je prends l’objet et le lève pour le placer dans le rayon de lumière.

J’ADORE le chocolat ! Et Nadège aussi ! — On goûte ? demande mon amie, l’eau à la bouche. –  Ben non, voyons ! dis-je aussitôt. On ignore à qui elle est, cette poule. – Elle est probablement pour toi, Émy ! rétorque-telle en commençant à ouvrir la boîte, malgré mes protestations. Je suis sûre qu’on te donne toujours DES TAS de chocolats à Pâques. 14


CHA P I TRE 1

– Et alors ? Je ne vais quand même pas manger cette poule avant de l’avoir reçue… – Bah, une de plus, une de moins... je ne vois pas ce que ça va changer. Je parie que tes parents l’ont déjà oubliée. Nadège a raison sur ce point. Cet été, maman a mis la main sur un livre qu’elle voulait m’offrir à Noël. Elle l’avait si bien rangé qu’il était complètement sorti de sa mémoire… jusqu’à ce qu’elle le retrouve, plusieurs mois plus tard, au fond d’une armoire de cuisine. Mes parents sont TERRIBLES pour se rappeler où ils cachent mes cadeaux. En même temps, ça ne me donne pas plus le droit de goûter cette poule, non ? Mais elle sent tellement bon ! – Et si on prenait seulement une petite bouchée ? propose Nadège en se léchant les lèvres avec appétit. Juste ici, à l’arrière, près de la queue… Je suis sûre que personne ne s’en rendrait compte. – Hum… OK… Un mini croc de rien du tout, alors. Mais pas plus ! 15


É MY - LE E

– Pas plus. C’est promis. Je retire lentement la poule de la boîte (j’ai l’impression que la maison entière peut nous entendre ; peut-être même Arthur, qui doit être retourné chez lui à présent) et la libère de son emballage. J’ouvre la bouche… je sors les dents… et je mords bien fort dans le chocolat. C’est tout à fait DÉ-LI-CIEUX ! Nadège m’enlève la poule des mains et y goûte à son tour. C’est bizarre… On dirait que le chocolat de Pâques a bien meilleur goût AVANT la fête de Pâques ! Soudain, je me sens mal. Mon estomac se contracte et mon cœur se met à battre très vite dans ma poitrine. Mais… mais… mais… Qu’est-ce qu’on est en train de faire ?


Ma première BFF

dans la collection des

Ma première BFF

Messages seDes amies a` croquer

Ma première BFF Des amies a` croquer

Découvre les aventures de Nadège et d’Émy-Lee, les deux meilleures BFF !

Des amies a` croquer

Miam ! Les BFF font la découverte d’un jolie poule en chocolat. Leur gourmandise est plus forte que tout, elles la croquent. Et la finissent ! Mais cette poule n’était pas pour elles ! Les meilleurs amies trouveront-elles un moyen de la remplacer avant que les adultes remarquent sa disparition ?

Marilou Addison • Geneviève Guilbault

Dans la même collection :

7,95 e France TTC www.fleuruseditions.com

9782215167471-CV-BFF_T3-V02.indd Toutes les pages

Marilou Addison Geneviève Guilbault

23/07/2019 09:46

Profile for Fleurus Editions

Ma première BFF - Tome 3 - Des amies à croquer  

Ma première BFF - Tome 3 - Des amies à croquer