Page 1

SOUS LA TERRE


SOUS LA TERRE TEXTES SABINE BOCCADOR I L LU S T R AT I O N S M AU D B I H A N


LES PROFONDEURS DE LA TERRE La Terre est une planète qui s’est formée il y a environ 4,5 milliards d’années. Elle est essentiellement composée de roches, dont les couches se superposent, tandis que

La croûte terrestre

Cette écorce rocheuse, qui enveloppe la Terre, est de loin la couche la plus fine. Sous les océans, elle est de 5 km d’épaisseur environ, tandis que sous les continents, elle est de 30 km en moyenne. Sous les plus grandes chaînes de montagnes, elle s’étend jusqu’à 120 km de profondeur, soit la distance entre Paris et Amiens. Le trou le plus profond percé par l’Homme pour étudier la croûte terrestre, dans la presqu’île de Kola en Russie, n’est que de 13 km. Et la température y est déjà de 180 °C !

son noyau est métallique. À la surface, hormis les éruptions volcaniques et les secousses sismiques, rien ne laisse supposer l’intense activité de ses entrailles. Seules les déductions des scientifiques nous permettent de mieux connaître ses profondeurs, car il nous est impossible de les explorer en raison de la chaleur intense qui y règne.

Le manteau

Sous la croûte terrestre, l’épais manteau composé de roche, qui mesure 3 000 km d’épaisseur, représente environ 80 % du volume de la Terre. La partie inférieure du manteau est tellement chaude que la roche entre en fusion : c’est le magma.

Le noyau

Le cœur de la Terre, véritable fournaise (environ 5 700 °C), s’enfonce à plus de 6 000 km de profondeur, soit la distance entre Paris et New York. D’après les scientifiques, il comprend deux couches : le noyau externe, constitué de fer et de nickel, est liquide tandis que le noyau interne, composé de fer, est solide en raison de la pression exercée par les couches successives. 2


UNE ACTIVITÉ INTENSE Sa composition

La croûte terrestre est essentiellement constituée de roches. Celles-ci se sont formées au fil du temps à partir de petits grains qui se sont agglomérés ou imbriqués les uns dans les autres. Il existe une grande variété de roches différentes. Les plus anciennes retrouvées à ce jour ont environ 4 milliards d’années.

La Terre est une boule d’énergie. C’est ce dont témoignent les volcans, qui naissent de failles dans la croûte terrestre. Celles-ci permettent alors au magma (roche en fusion) de se frayer un passage jusqu’à la surface : c’est l’éruption.

Projection de lave

Croûte terrestre Cratère

Chute de cendres Coulée de lave Manteau Cheminée secondaire Cône volcanique Cheminée principale

Chambre magmatique

Croûte terrestre

LES SÉISMES Les tremblements de terre, aussi appelés séismes, sont des secousses ou des déformations de la croûte terrestre liées au mouvement des plaques qui la composent. Ils se produisent souvent à la jointure de ces plaques, quand l’une d’elles est contrainte de plonger sous l’autre ou quand deux plaques coulissent latéralement l’une contre l’autre. Les tsunamis, vagues géantes qui déferlent sur les côtes, sont parfois provoqués par des séismes.

Noyau externe

Noyau interne Vue en coupe d’un séisme, suivi d’un tsunami

3


Beaucoup de petits mammifères trouvent aussi refuge dans le sol. Là, ils creusent des galeries pour y dormir, stocker de la nourriture et mettre leurs petits au monde, comme le lapin, le renard et les chiens de prairie. Certains hibernent ou hivernent sous la terre, comme la marmotte et le blaireau. D’autres espèces, comme la taupe, y passent leur vie entière.

Le village familial du blaireau

Véritable bâtisseur, le blaireau au museau blanc rayé de noir dort, hiverne et met ses petits au monde dans les galeries souterraines qu’il creuse à 2 ou 3 m de profondeur. Longues de plus de 300 m, elles se superposent sur différents niveaux. Ce village jalonné de chambres abrite le « clan » composé de 2 à 5 blaireaux et de leurs petits. Légué aux générations suivantes, il peut être habité pendant des dizaines ou des centaines d’années !

Les quartiers d’été et d’hiver de la marmotte

Ce petit herbivore de montagne passe une grande partie du temps sous la terre. Munie de pattes puissantes, la marmotte creuse un vaste réseau de galeries souterraines qui mènent à une chambre unique. Comme elle passe l’hiver dans la vallée et l’été en altitude, elle se construit deux maisons différentes. Le terrier d’hiver est plus profond et abrité du froid. Sa confortable chambre est tapissée d’herbes et de feuilles.


DES TERRIERS BIEN GARDÉS Vivant en colonies, les chiens de prairie (petits rongeurs) d’Amérique du Nord et les suricates (petits carnivores) du sud-ouest de l’Afrique sont réputés pour les longues galeries souterraines qu’ils aménagent de 3 à 4 m de profondeur. Certaines donnent sur des chambres de repos, d’autres sont destinées à stocker la nourriture. Dans le clan, les gardiens du terrier avertissent les autres d’un danger imminent.

Suricates montant la garde près du terrier

Chien de prairie donnant l’alerte à l’approche d’un prédateur

Les galeries des taupes

Munie de puissantes pattes griffues en forme de pelle, la taupe creuse le sol sans relâche. Ses galeries et chambres souterraines, longues de 200 m environ, s’enfoncent entre 15 et 25 cm de profondeur. Dans le jardin, les taupinières, monticules visibles en surface, résultent de la terre que la taupe évacue au fur et à mesure en pointant le nez à l’air libre. Elle se nourrit des petites bêtes qu’elle trouve dans le sol, notamment de vers de terre.

13


UN TOUR DU MONDE EN MÉTRO Le métro est un réseau de chemin de fer essentiellement souterrain. Ce moyen de transport a été conçu dès la fin du XIXe siècle pour faciliter la circulation des habitants dans des zones urbaines de

Entre ciel et mer

L’ornementation de la station Toledo de Naples, en Italie, inaugurée en 2012 sur la ligne 1, a été conçue et réalisée par des artistes contemporains renommés. Toute revêtue de bleu, elle invite les voyageurs à pénétrer dans un univers futuriste et envoûtant. Le magazine britannique Daily Telegraph lui a décerné le titre de la plus belle station de métro d’Europe.

plus en plus peuplées, tout en préservant l’architecture des villes. Afin d’agrémenter ces austères trajets en sous-sol, des artistes et des créateurs ont œuvré à l’aménagement de stations de métro visant à charmer ou éblouir les voyageurs en leur proposant un moment de dépaysement.

La plus longue galerie d’art du monde

Sur les 110 stations du métro de Stockholm, en Suède, 90 ont été décorées par des artistes ! Certaines ressemblent à de véritables grottes éclatantes de couleurs. Sculptures, mosaïques, peintures se succèdent et rivalisent de beauté. Sur la ligne rouge, la station Stadion à dominante bleue permet aux voyageurs de passer sous un arc-en-ciel.


Une véritable salle de bal

Située sur la ligne 1 du métro de Saint-Pétersbourg, en Russie, la station Avtovo, inaugurée en 1955, est sans aucun doute la plus belle de ce réseau souterrain. Le voyageur pénètre dans une vaste salle ornée de majestueuses colonnades, digne d’un château enterré. Les stations de métro de Saint-Pétersbourg et de Moscou comptent parmi les plus belles du monde.

Une station fantôme

Ouverte en 1904, la station City Hall du métro new-yorkais est un chef-d’œuvre architectural ! Inadaptée aux rames qui se modernisaient, elle a été fermée en 1945. Pourtant, une astuce permet d’en avoir un bel aperçu : il suffit d’emprunter la ligne 6 jusqu’à son terminus « Brooklyn Bridge / City Hall » sans descendre du métro. Peu après, celui-ci gagne la station fantôme pour y faire demi-tour tout en la dévoilant aux yeux des plus curieux.

Comme un souterrain

Sur la ligne 11 du métro parisien, la station Arts et Métiers, baignant dans une lumière tamisée, est entièrement recouverte de plaques de cuivre depuis 1994. Au plafond, de grands rouages évoquent l’univers technique et industriel. Sur les quais, des hublots représentent des petites scènes rappelant le musée des Arts et Métiers, tout proche, qui aborde l’Histoire des techniques.


TA B L E D E S M AT I È R E S

LES PROFONDEURS DE LA TERRE 2 UNE VISION IMAGINAIRE 4 LES GROTTES 6 LES HABITANTS DU SOL 10 LES RICHESSES DU SOL 14 UN TOUR DU MONDE EN MÉTRO 16 LES ÉGOUTS 18 LES CIMETIÈRES 20 LES ABRIS SOUTERRAINS 22

© 2020, FLEURUS ÉDITIONS 57, rue Gaston Tessier, CS 50061, 75166 Paris Cedex 19 www.fleuruseditions.com Direction : Guillaume Arnaud Direction éditoriale : Emmanuelle Braine Bonnaire Conception de la collection : Émilie Beaumont et Jack Delaroche Édition : Amandine Doubre Conception graphique : Éric Laurin sous la direction de création de Élisabeth Hébert Direction artistique : Bleuenn Auffret, assistée de Julien Di Giorgio Mise en Page : Graph’M Direction de fabrication : Thierry Dubus Fabrication : Axelle Hosten Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse, modifiée par la Loi n° 2011-525 du 17 mai 2011. Dépôt légal : mars 2020 1e édition – N° d’édition : J20015 ISBN : 978-2-2151-6141-7 • MDS : 661559 Achevé d’imprimer en février 2020 en Italie Par LEGO S.p.A par l’intermédiaire d’Ercom


Crédits photographiques Fonds des pages : pixabay.com, sauf pages 6-7, 8-9, 18-19, 20-21, 22-23 : © Shutterstock. Page 4 : L’Hadès © Look and Learn / Bridgeman Images – Perséphone © Christie's Images / Bridgeman Images / Leemage. Pages 4-5 : Illustration du livre de Jules Verne Voyage au centre de la Terre © Gusman / Leemage. Page 5 : La pesée des cœurs © Bridgeman Images / Leemage – Couverture du livre de Jules Verne Voyage au centre de la Terre © Gerald Bloncourt / RDA / Leemage. Page 6 : Spéléologue © Biosphoto / Fabrice Audier. Pages 6-7 : Grotte de Choranche © Biosphoto / Jean-Philippe Delobelle. Page 7 : Chauves-souris © Shutterstock. Page 8 : Aven Armand © Eric Teissedre / Photononstop – Grotte des Cristaux © Biosphoto / Xinhua / Photoshot. Page 9 : Entrée du gouffre de Padirac © Youngtae / Leemage – Grotte du gouffre de Padirac © Mahaux Charles / AGF Foto / Photononstop – Grotte de Hang Son Doong © Claudio Sieber / Barcroft Media via Getty Images. Page 10 : Collembole © Biosphoto / Julien Boisard – Acarien © Biosphoto / Stéphane Vitzthum – Ver de terre © Biosphoto / Stéphane Vitzthum. Page 11 : Bousier © Shutterstock – Fourmis © Biosphoto / Stéphane Vitzthum. Page 12 : Marmotte © Biosphoto / Grégory Mairet – Blaireau © Biosphoto / Tesni Ward. Page 13 : Suricates © Biosphoto / Robin Hoskyns – Chien de prairie © Biosphoto / Alain Mafart-Renodier – Taupe © Biosphoto / Régis Cavignaux. Page 14 : Mine de charbon au 19e siècle © Bianchetti / Leemage. Pages 14-15 : Chapelle Sainte-Kinga © Shutterstock. Page 15 : Plate-forme pétrolière en mer © Shutterstock – Mineur © Mirrorpix / Leemage. Page 16 : Métro de Stockholm (Suède) © Shutterstock. Pages 16-17 : Métro de Naples (Italie) © Shutterstock. Page 17 : Métro de SaintPétersbourg (Russie) © Shutterstock – Métro de New-York (États-Unis) © Shutterstock – Métro de Paris © Guido Cozzi / Sime / Photononstop. Page 18 : Égoutiers de Paris © Assainissement / Ville de Paris. Pages 18-19 : Agouts de Londres au 19e siècle © Heritage Images / Leemage. Page 19 : Rat d’égouts © Stephen Dalton / Photoshot / Biosphoto. Page 20 : Catacombes de capucins ©AGF / Leemage. Pages 20-21 : Catacombes de Paris © Shutterstock. Page 21 : Vallée des Rois © Shutterstock – Chambre funéraire de Toutankhamon © Shutterstock. Page 22 : Cité de Derinkuyu © Shutterstock – Château troglodyte de Brézé © A.J.Cassaigne / Photononstop – Vue aérienne du château de Brézé © Isabelle Boitet / Photononstop. Page 23 : Tunnels de Cù Chi © Didier NOIROT / Gamma-Rapho via Getty Images – Guide du tunnel © Shutterstock – Réserve mondiale de semences du Svalbard © Shutterstock. Couverture : Grotte du Drach (Espagne) © Shutterstock. Vignettes (de gauche à droite) : Spéléologue © Shutterstock – Métro © Shutterstock – Taupe © Sylvain Cordier / Biosphoto – Pompe de forage © Shutterstock – Mineur © Mirrorpix / Leemage. Les images à découper sont des reprises d’images des pages intérieures.


MDS : 661559

7,95 € (France)

Profile for Fleurus Editions

Sous la terre  

Sous la terre