Page 1

Mensuel féminin - Février 2013 - 3 € - n° 134

100% luxembourgeois


sommaire

février 2013 - n°134

édité à 20 200 exemplaires contrôlés CIM

édito

Une foule d’idées…

Ouverture du festival de l’automobile, une institution dans notre pays, dix jours pour se promener de garage en garage, pour essayer des véhicules, pour comparer et pourquoi pas, faire son choix: essence, diesel ou encore hybride. Cette dernière sélection, et ce, malgré son attractivité, ne semble pas remporter le succès qui lui revient. Ne serionsnous pas encore prêts? Il est toujours possible de lier le festival de l’automobile… à la St-valentin, c’est une idée, non? Si elle ne vous convient pas, Femmes Magazine vous a concocté une succession de pages regorgeant de suggestions pour combler votre tendre «moitié». Bonne découverte. Maria Pietrangeli

Tendances

04 Shopping Elle 06 Shopping Lui 10 Love It Idées cadeaux Saint-Valentin 30 Mode Bienvenue à la petite veste! 40 Trends 42 Zapping mode

Bien-être

62 Psycho J'ai acheté une maison avec ma mère et ma fille 64 Beauté Cernes et poches: toutes les techniques pour les faire disparaître 68 Must Have 71 Test beauté La petite robe noire 72 Santé Un bébé, quand je veux ou quand je peux? 76 Vivre autrement Peut-on se passer des jeux éléctroniques?

Concrètement

46 Finance Réduire mon budget auto 48 Business Des aides pour créer votre entreprise 58 En pratique énergie, Télécom, TV: peut-on réellement choisir ses fournisseurs?

Société

08 Confidences Marianne Donven… Madame «emergency.lu» 20 Rencontre Joël Delsaut. Ici et maintenant 22 Reportage Mobilité électrique: Luxembourg est-il prêt? 44 Enquête Charte de la diversité: vive la différence! 96 Inside

Tentations

52 Rendez-vous… sur www.femmesmagazine.lu 66 Concours 75 Banc d’essai Pump it up! 80 Maman Pour ou contre le cododo? 84 Sphère Déco Nouvelles maisons écologiques: mode d’emploi 86 Shopping Déco 88 Designer Que la lumière soit! Ingo Maurer 89 Évasion Romance à Venise 92 Gourmandises La cuisine belge 98 Horoscope

Culture

53 Cinéma 54 Agenda

Retrouvez Femmes Magazine sur Facebook

visitez: www.femmesmagazine.lu

56 Livres 57 Musique


elle Shopping

4

Beige, sable et or se marient à la perfection et vous offrent un look décontracté tout en restant stylé. TWIN SET

Sans capuche, coupe large et bien porté, le sweat-shirt, c’est plus que confortable... c’est aussi sexy. Vila

Il n’y a pas que dans une robe que l’on peut être féminine. Un pantalon peut aussi vous faire une jolie silhouette. H&M

Touche finale de votre allure décontractée, ce sac se porte en bandoulière ou à la main. Marc Jacobs


lui Shopping

6

Les chaussures gris souris, c’est l’association gagnante avec un jeans. Maruti

Pour réussir le look décontracté, osez mélanger les styles. Replay

Le caban bleu marine, c’est un must-have de la garde-robe de nos hommes. State of Art

Légèrement décoloré sans être troué, choisir le bon jeans, c’est tout un art. Strellson


8 | CONFIDENCES

Dominique Sander-Emram

MARIANNE DONVEN… Madame Avez-vous toujours travaillé dans ce domaine?

Sri Lanka, Inde, Thaïlande, Sud Soudan, République démocratique du Congo… autant de destinations lointaines que Marianne Donven a déjà eu l’occasion de découvrir, rarement sinon jamais en tant que touriste, mais bien plutôt à chaque fois qu’une catastrophe humanitaire s’y est produite. Et quand elle ne court pas avec ses chiens dans la forêt, elle gère activement sa maisonnée. Portrait d’une femme généreuse et TRÈS dynamique.

Non, pas du tout! Pendant dix ans, de 1990 à 2000, j’ai travaillé à l’ARBED, plus précisément en tant que «trader» auprès de «ARBED International Trading». C’est par hasard, suite à un stage dans le cadre de ma maîtrise que j’ai atterri dans ce métier, au moment où l’Europe de l’Est ouvrait ses portes. Le négoce en produits sidérurgiques est devenu une passion, même si je passais beaucoup de temps dans des villes grises et polluées, rare femme dans un monde d’hommes. Je me suis attachée à ces usines, cette industrie lourde, dont j’apprenais à apprécier la beauté. Je pense que tout métier peut devenir une histoire d’amour, si on y met du cœur. De 2000 à 2004, après avoir abandonné mon métier de trader pour consacrer plus de temps à mes enfants, j’étais conjointe-aidante dans la société de mon mari. Je me réservais au moins une demi-journée par semaine pour m’engager comme bénévole, soit auprès d’enfants malades au sein de l’association Pimpampel, soit pour aider des ONG de développement, surtout pour réaliser des activités de sensibilisation dans les communes membres de l’Alliance pour le climat. C’est à ce moment-là que mon intérêt pour la coopération au développement et pour la protection de l’environnement est né. Ainsi, je suis devenue membre du Groupe de travail pour l’Alliance du climat de ma commune et, en 2002, j’ai effectué mon premier voyage dans un pays en développement, en Inde.

Vous vous définissez vous-même comme

En tant que madame «Urgences», que faites-vous?

«Madame Urgences»; pouvez-vous nous expli-

Je coordonne le «desk» en charge de l’aide humanitaire au sein de la Direction de la coopération au développement. Je m’occupe plus particulièrement de l’aide d’urgence, alors que mon collègue Max gère les projets de prévention et de reconstruction. De ce fait, je dois constamment être informée de ce qui se passe dans le monde, non seulement en cas de catastrophe naturelle, mais également en cas de conflits et de déplacements de populations. Nous nous intéressons aussi beaucoup aux contextes chroniques, aux crises dites «oubliées»: ces crises auxquelles personne ne s’intéresse, alors qu’il y a des centaines de milliers de personnes vulnérables dans le besoin en République démocratique du Congo, au Soudan et au Sud Soudan, dans le Sahel, dans le Sahara occidental, par exemple. Je suis également en charge du projet «emergency.lu». Il s’agit d’un partenariat public-privé entre le Ministère et trois sociétés privées luxembourgeoises. Le projet consiste à offrir un système mobile de télécommunication par satellite à la communauté humanitaire internationale sous forme d’un bien public global, pour permettre aux travailleurs humanitaires suite à une catastrophe ou dans des endroits reculés et sans infrastructures de mieux

quer pourquoi?

Début mars 2005, j’ai été engagée par le Ministère des Affaires étrangères en tant que «coordinatrice tsunami». Le Luxembourg venait de prendre la présidence de l’Union européenne au moment de cette catastrophe humanitaire, ce qui constituait un énorme défi pour notre petit pays; il fallait trouver quelqu’un pour surveiller de près la mise en œuvre des multiples projets financés grâce au budget extraordinaire de 8,5 millions d’euros qui venait d’être voté par le Parlement au lendemain de ce drame. Mon expérience dans le secteur privé, notamment dans la négociation de contrats, et mon habitude de voyager et de travailler de manière indépendante ont fait de moi la candidate recherchée. La semaine suivant mon interview, je m’envolais en direction du Sri Lanka. C’était le début d’un nouveau métier, je dirais même d’une vocation.


CONFIDENCES | 9

«emergency.lu» communiquer et, ainsi, de coordonner leurs efforts et d’améliorer leur sécurité personnelle. C’est un projet passionnant qui a été déployé pour la première fois au sud Soudan en janvier 2012 puis au Mali, au Népal et au Venezuela. Il suscite de plus en plus d’intérêt. Dans votre activité, qu’appréciez-vous tout particulièrement?

Suite à une catastrophe, il faut garder son calme et rechercher le plus d’informations possible pour pouvoir prendre les bonnes décisions. En fait, j’aime beaucoup travailler sous une certaine pression, être dans l’action, organiser des interventions, me concerter avec nos partenaires humanitaires, trouver le meilleur moyen d’apporter de l’aide à une population affectée. En tant que trader, j’ai appris à assumer le stress des négociations, à gérer plusieurs choses à la fois, tout en restant lucide. J’aime un peu moins les tâches administratives qui font partie de mon travail. Votre métier implique des déplacements réguliers. Comment vivez-vous cette situation?

Il est indispensable de garder le contact avec le terrain, avec les partenaires, pour bien comprendre les contextes de crise et les spécificités des différents acteurs humanitaires. Ainsi, au fil des missions, on acquiert une certaine expérience qui permet de déterminer quel partenaire est le mieux placé pour répondre à un besoin dans un contexte spécifique. Par ailleurs, les missions dans les pays les plus pauvres me rappellent à chaque fois la pertinence de mon travail et me motivent encore davantage. J’adore mon travail et il correspond véritablement à mon tempérament: je ne voudrais l’échanger avec personne. Quelle est votre plus belle expérience jusqu’à présent?

J’ai rencontré un couple à Banda Aceh, deux ans après le tsunami, qui m’a raconté qu’ils avaient tous les deux perdu leur conjoint et leurs enfants. Ils venaient de se marier et la femme était enceinte: ils avaient décidé de recréer une famille, de regarder vers l’avant. Je suis souvent époustouflée par la capacité des populations démunies ou affectées par des crises à ne pas perdre espoir, à prendre leur mal en patience, sans se plaindre. Nous aurions beaucoup à apprendre d’eux. C’est un métier probablement très éprouvant. Comment résistez-vous au stress?

Je vais courir quasiment tous les jours avec mes deux chiens dans la forêt

pendant les heures de midi. J’ai besoin de cette bouffée d’air et de ce défoulement pour attaquer l’après-midi pleine d’énergie. Courir m’a beaucoup aidé à passer des moments difficiles dans ma vie, entre autres mon divorce. Cela me permet d’avoir les idées claires, à me recentrer sur moi-même. Avant d’aller me coucher le soir, je me promène aussi avec mes chiens pendant une demi-heure, histoire de faire le bilan de la journée et de planifier la prochaine, avant de tomber dans mon lit et de m’endormir instantanément. Vous vivez seule avec trois enfants. Comment faites-vous lorsque vous partez en mission?

J’ai une mère absolument merveilleuse qui a toujours vécu pour ses enfants et ses petits-enfants. Pratiquement tous les jours, quand je rentre à la maison, je trouve du pain, du linge repassé, un petit mot gentil… Quand je pars, je sais qu’ils sont entre de bonnes mains. Je n’ai pas grandi dans le luxe matériel – loin de là –, mais j’ai grandi dans le luxe d’un amour maternel inconditionnel. J’espère que j’ai réussi

J’aime

Mon oreiller, les vernissages

Je n’aime pas

Aller en ville le samedi à créer cette même ambiance chaleureuse pour mes enfants, à leur transmettre cette même affection inconditionnelle. Comment gérez-vous la détresse que vous côtoyez au quotidien?

La détresse fait partie de moi. La vie ne m’a pas fait de cadeaux. Je connais bien la tristesse et la déception. J’ai appris à assumer mes sentiments, à les accepter comme parties de moi, à me sentir vivante et sensible. Le jour où je deviendrai insensible, ma vie n’aura plus de sens.


love it

10

Idées Cadeaux

Saint-Valentin! Saint Valentin!

Je t’aime un peu, beaucoup, à la folie… Avouons-le, la St Valentin c’est une fête un peu trop commerciale et légèrement kitch. Mais qu’importe, car une journée qui célèbre l’amour et s’accompagne de cadeaux, nous sommes pour!

2

4 1

3

5

6

1. Pour des longues ballades en amoureux, Converse - 2. La bague, c’est le cadeau de Saint-Valentin, Ti sento 3. Dites-lui je t’aime à chaque heure de la journée, Swatch - 4. Une clé USB pour stocker ses secrets, Marc by Marc Jacobs 5. Perles d’amour au poignet, Pandora - 6. Pour que vos messages d’amour soient encore plus beaux, Swarovski


Retrouve

sur ww

love it

11

z + de cad eau

w.femm

esmaga

x

zine.lu

7

9

10

8 11

7. Douce comme un câlin dans sa robe en satin, Jus d’Orange - 8. Offrez-lui la clé de votre cœur, Zinzi 9. Un cadeau qui sent bon l’amour, Kenzo - 10. Un must-have pour la Saint Valentin, ça fait toujours plaisir, Furla 11. On craque toujours devant des escarpins, Pinko


love it

12

Idées Cadeaux

Saint-Valentin! Saint Valentin!

2

1

4

3

5

1. Un sac au grand coeur, Twin-Set - 2. Touchée en plein cœur, JBC - 3. Petite pochette pleine de délicatesse, Zara 4. Pour bien commencer la journée, un mot doux sur le café, Illy - 5. Chaussures de princesses cherche femme amoureuse, Vivienne Westwood


belles-unions.com 6

7

Imaginez que vous puissiez enfin réaliser votre rêve d’une belle union!

8

La solutide n’est pas une affaire d’argent! Inscrivez-vous gratuitement et recevez votre guide 100% gratuit! Ou contactez-nous par téléphone pour fixer un rendez-vous. Profitez également des soirées et après-midis pour célibataires organisés à Luxembourg: inscrivez-vous dès à présent par mail à l’adresse bellesunions.linea.schanel@gmx.com

6. Tendresse et chance dans un même flacon, Chanel 7. Pour voir la vie en rose, Valentino - 8. Un mot d'amour sur une bouteille de champagne à savourer à deux, Moët

ou par téléphone au 621 688 026.

www.belles-unions.com


love it

14

Idées Cadeaux

Saint-Valentin! Saint Valentin! 2

1

3

4

5

1. Aidez-la à compléter sa collection de must-have indémodables, Longchamp - 2. Parce qu’elle est brillante, Swarovski 3. Une pièce unique pour une femme unique, Ella Vickers - 4. Pour se régaler en amoureux, Wonderbox 5. Sur ce foulard, il y a tout ce que l'on aime, Marc O'Polo


6

7

8

6. Osez le cadeau lingerie! À la Saint-Valentin, c’est permis, Etam - 7. Amour gourmand, Marcolini - 8. Un brin de folie parfait pour ce printemps, Fred Perry

63 avenue de la Gare L-1611 Luxembourg Tél.: 26 18 89 1 www.soon.lu


love it

16

Idées Cadeaux

Saint-Valentin! Saint Valentin! 2

1

4 3

6

5

1. Le top, la star des lisseurs pour rendre sa vie plus facile, Ghd - 2. Parce qu’elle est belle à croquer, Thomas Sabo 3. Emmenez-la dans les coulisses de la haute couture, Terre Bleue - 4. Cœurs attachés, jamais séparés, Guess 5. De l’amour plein les yeux, Cartier - 6. à emporter avec soi de jour comme de nuit, Twin-Set


love it

17


love it

18

Idées Cadeaux

Saint-Valentin! Saint Valentin!

1

2

4

3

5

6

1. Nouée à son cou, Eliot Paris - 2. Décoder ses sentiments, Catherine Deleuze - 3. Réveillez la Dita von Teese qui dort en elle, Autograph - 4. Une petite perle qui en dit long, Pandora - 5. Des boucles d’oreilles dignes d’un dîner aux chandelles, Twice as Nice - 6. Pochette des grands soirs, Filippa K


Un bijOu à votre image Que vous soyez perles, diamants ou plutôt pierres précieuses, maryse Hoffmann crée avec ses ateliers partenaires le bijou Qui vous correspond et souligne votre personnalité.

Centre de la Bourse – Alima 11A, avenue de la Porte-Neuve L-2227 Luxembourg – Tél.: 47 18 73

Elle est tombée dedans quand elle était petite et depuis, Maryse Hoffmann ne quitte plus sa bijouterie. Il faut dire que dans la famille Hoffmann, la création de bijoux et l’horlogerie: c’est sacré. «J’ai commencé à l’âge de 18 ans et j’ai appris le métier sur le terrain avec mes parents. Pour moi, c’était une évidence depuis toujours», raconte-t-elle. Plus qu’un métier, c’est une passion. Quel que soit le jour où vous pousserez la porte de sa bijouterie elle sera là pour vous accueillir et vous conseiller.

Offrez-vous une pièce unique Bien que sa bijouterie ne manque pas de choix, Maryse Hoffmann est la personne à appeler si vous désirez acheter une pièce unique, créée pour vous sur mesure. À partir d’une simple photo de votre tenue et de vos envies, elle parvient à réaliser le collier parfaitement adapté à votre personnalité. «ce sont des pièces uniques qui soulignent le caractère de la personne», confie-t-elle. Collier de perles discret ou pierre précieuse sertie, tout est possible pour que ce bijou vous corresponde dans le moindre détail.

La transmission d’un savoir-faire

Son savoir-faire, Maryse Hoffmann n’hésite pas à le partager avec ses apprentis ou lors des cours du soir qu’elle organise. «J’aime montrer les techniques et partager mes connaissances pour donner aux gens le respect du métier. Quand ils en découvrent l’envers, ils réalisent la quantité de travail qui se cache derrière un collier».


20 | RENCONTRE

Karine Sitarz

Joël Delsaut Ici et de Joshua Sobol mis en scène par Daniel Benoin avec Jean-Claude Drouot. Contre toute attente, il les retrouvera des années plus tard au Luxembourg où il sera dirigé par Benoin dans «Festen» et jouera aux côtés de Drouot dans «Hugoethe».

Originaire de Belgique, ayant passé de longues années à Paris, Joël Delsaut foule les planches du Luxembourg depuis plus de vingt ans. Il y dégotte aussi des petits rôles pour le grand écran. Bientôt à l’affiche de plusieurs spectacles, il se raconte, entrecroise histoires et anecdotes. Après s’être lancé dans le droit et le journalisme, laissant tomber l’un puis l’autre, Joël Delsaut a choisi le théâtre. À cette époque, batteur dans un groupe de rock, il délaissera aussi la musique. Il passe le concours de l’I.A.D. de Louvain-la-Neuve et, au fil de ses découvertes, a son premier choc artistique en voyant Laurent Terzieff sur scène. En dernière année, il mettra en scène «Fin de partie» de Samuel Beckett avant de partir en stage au Théâtre national de Belgique, à Bruxelles, où venait d’arriver Jean-Claude Drouot. «Une année très formatrice. On apprend l’humilité et le travail. On monte tous les soirs sur scène en sachant qu’on fait partie d’un tout, mais qu’on est loin d’être la vedette». Cette année-là il jouera dans trois spectacles... plus de deux cents fois! Joël retiendra de Drouot ses conseils et ses leçons de vie et finalement «qu’il faut faire les choses sérieusement, mais jamais prendre les choses trop au sérieux». C’est au théâtre national de Belgique qu’il aura sa première «énorme émotion théâtrale» en découvrant «Ghetto»

C’est presque par hasard que Joël débarque en 1991 au Luxembourg. Un beau jour, il reçoit un coup de fil de Marja-Leena Junker qu’il ne connait que par sa fille Marie-Claire et pour l’avoir vu jouer à Paris dans «La voix humaine». De son côté, Marja-Leena avait découvert sa mise en scène de «Fin de partie». À un mois de la première du «Misanthrope» qu’elle revisitait, elle l’appelle en renfort: «J’étais sûr que c’était pour jouer un petit marquis». En réalité c’est pour remplacer Thierry van Werveke retenu sur un tournage. Joël incarnera Alceste aux côtés de Célimène jouée par Myriam Muller. «Deux jours avant la première, Thierry est venu me voir. Il m’a serré dans ses bras. On est devenus amis». Ils se reverront à Paris où Joël est installé. Thierry joue au Théâtre de la Colline «Billy the Kid» mis en scène par Frank Hoffmann et l’informe que Marc Olinger souhaite le voir. à l’horizon, «Les femmes savantes» dans une mise en scène de Simon Eine. Entretemps Marja-Leena Junker l’a recontacté pour «Les fourberies de Scapin». L’aventure luxembourgeoise de Joël est lancée sous le signe de Molière! Elle continuera. Avec notamment la pièce «Oncle Vania» de Tchekhov relue par Raija-Sinikka Rantala, «vraie rencontre qui m’a permis de passer un cap en tant qu’acteur». Plus récemment, on aura vu Joël dans «1669, Tartuffe, Louis XIV et Raphaël Lévy» sous la direction de Jacques Kraemer. De belles rencontres avec de grands metteurs en scène et de beaux personnages: Alceste, Stépan, Hector, Valmont ou encore Latshek Bobitshek dans «Funérailles d’hiver» d’Hanokh Levin. «Si j’étais resté en Belgique ou en France, je n’aurais pas pu jouer autant de grands rôles, et dans tous les registres, ça je ne l’oublie pas». Dans la vie de Joël Delsaut il y a aussi le 7ème art. Et là encore des rencontres inoubliables. Avec notamment Andrzej Zulawski avec qui il a fait un stage et Michel Bouquet aux côtés duquel il aura la chance de partager pendant six jours le plateau de «La petite chambre». Comédien ou acteur «c’est pareil pour moi, la technique est différente, mais c’est le même métier». C’est surtout au Luxembourg que Joël Delsaut a


RENCONTRE | 21

 maintenant l’opportunité de jouer devant une caméra, pour son plus grand plaisir, parfois aussi pour mettre un peu de beurre dans les épinards. Il se réjouit de ses aventures cinématographiques, même si ce n’est pas toujours simple de gérer de très petits rôles et de débarquer en coup de vent sur un tournage où l’équipe a déjà ses habitudes et où, même pour tourner quelques minutes, il faut rester concentrer. Et même si Joël ne décroche qu’un petit rôle, chaque expérience est pour lui un apprentissage. Derniers tournages en date et dernières belles expériences en 2012 aux côtés d’Olivier Marchal et de Philippe Claudel. Dès le 1er mars, on retrouvera Joël Delsaut avec Anne Brionne dans «De dimanche en dimanche» de Denise Bonal, pièce mise en scène par Frédéric Frenay et accueillie au TOL. Un texte que le comédien a découvert en Vendée alors qu’il accompagnait un groupe d’élèves du Fieldgen au festival «Vents et marées». «Une histoire humaine tellement simple». Un couple a deux petites filles. La grande est frappée d’une maladie contagieuse. Pour protéger la petite, elle est temporairement confiée à une amie d’enfance. Mais à chaque fois que le couple voudra la récupérer, il n’y arrivera pas... «Cette pièce montre comment on se laisse emporter dans une situation que l’on n’a pas voulue et dont on n’arrive plus à sortir alors que le problème de base est simple. Elle est un peu un miroir de notre société où on a de moins en moins en mains les tenants et les aboutissants et où du coup on se trouve baladé par les événements». Pour monter ce spectacle, Joël Delsaut et Anne Brionne se sont retrouvés face à bien des problèmes techniques et pratiques, des questions de droits d’auteur, de demandes de subvention… D’où l’idée de créer une petite structure. L’ASBL «Ici et maintenant» est née avec comme mission de créer et de diffuser des spectacles francophones d’auteurs contemporains d’ici ou d’ailleurs. À la manière du «Total Théâtre» qui lui fédère des grosses structures, «l’idée est de tisser des liens avec des petites structures de la Grande Région et de donner une vie un peu plus longue aux spectacles produits». Et en s’associant, être capable de démarcher à l’étranger… Joël Delsaut regrette le Théâtre des Capucins comme lieu de création, dénonce «l’extravagance inutile» de certains spectacles, apprécie les metteurs en scène qui proposent «une vraie vision, que le public

adhère ou non» et comme spectateur a envie d’être touché… Cette saison, le comédien a une belle actualité. Après «De dimanche en dimanche», il sera en avril/,mai au TOL dans «Jean et Béatrice» de Carole Fréchette/ Marion Poppenborg puis en juin au Théâtre d’Esch et au TNL dans «Les Bas-fonds» de Maxime Gorki, sous la direction du Russe Yuri Kordonsky et avec exclusivement des comédiens du cru. On a par ailleurs pu entendre Joël dans la «Gorgée de poésie» du Centaure consacrée à Jean Cocteau après une «première vraie lecture publique» lors de la rencontre avec le poète et Prix Nobel de littérature Gao Xingjian organisée par le Printemps des Poètes-Luxembourg. «Dire la poésie est un des exercices les plus périlleux» confie le comédien. Joël vient de se lancer dans un nouveau projet, un projet d’écriture, son autre passion.

Questions À la volée Un auteur Samuel Beckett, Albert Camus

Un metteur en scène Anne Simon

Une destination l’Himalaya

Un film «L’important c’est d’aimer» d’Andrzej Zulawski

Une philosophie Marcher

Un rêve Plus d’écoute


22 | REPORTAGE

Mobilité électrique: ariane henry

Elles sont partout. À la radio, dans nos journaux et même en ville, les offres alléchantes des concessionnaires automobiles ont envahi notre quotidien. C’est normal, l’autofestival ouvre ses portes cette semaine et les concessionnaires comptent bien profiter de cet événement pour vendre. Rien ne semble avoir changé pour cette 49e édition. Rien ou presque, car le gouvernement luxembourgeois veut faire de 2013 l’année de la mobilité électrique. Rêve ou réalité? Voyons si le Luxembourg est prêt à rouler vert.

Luxembourg est-il prêt?


REPORTAGE | 23

Si vous désirez bénéficier d’une prime CARe à l’achat de votre prochain véhicule, il faudra désormais choisir une voiture électrique. En effet, seule la prime de 5000 € pour les voitures dont les émissions de C0 2 ne dépassent pas les 60g/km a été maintenue pour 2013. Plus qu’une décision budgétaire, c’est la volonté de promouvoir les énergies vertes qui a motivé le gouvernement à prendre cette décision. «Bien que les émissions du parc automobile luxembourgeois aient diminué de plus de 16 % depuis 2007, ce n’est pas assez pour atteindre notre objectif de 2020», explique un représentant du département du développement durable. Pour


24 | REPORTAGE

atteindre cet objectif, il précise que «11 % de notre consommation devrait provenir de sources renouvelables d’ici 7 ans». Optimiste lors de la prise de cette décision, le gouvernement luxembourgeois réalise aujourd’hui que l’entrain des consommateurs pour les voitures propres n’est pas à la hauteur de ses attentes. Un constat partagé par Thierry Limpach, responsable marketing pour Volkswagen et Skoda. «Le passage aux voitures hybrides et électriques est plus lent que prévu», remarque-t-il. Selon lui, cette réalité s’explique en partie par la stratégie top-down adoptée par les constructeurs automobiles qui ont «d ’abord intégré les technologies hybrides et électriques sur des véhicules plus chers, destinés aux amateurs de technologie».

n’est pas encore là, car ce type de voiture reste trop onéreux et incertain pour les consommateurs», remarque Manuel Martin, délégué commercial au garage Pirsh. L’incertitude et le manque de connaissances des voitures électriques n’effrayent pas que les particuliers. Face au flou qui entoure encore l ’électro mobilité, les sociétés de leasing s’approchent timidement de ce type de voiture. Détenteur de plus de 27 % du marché automobile luxembourgeois, ALD Automotive possède quelques voitures électriques, mais celles-ci font plus partie de l’exception que de la règle. Pour Catherine Lerquin, responsable marketing et communication, «il reste encore trop d’inconnues autour de l ’électrique. Les sociétés ne sont donc pas assurées de faire des économies quand elles choisissent cette option, car les prix de revente et d'entretiens de ces voitures ne sont pas encore bien connus. Les entreprises qui se lancent le font à des fins publicitaires ou pour promouvoir leur image d ’entreprise socialement responsable».

Trop d'incertitudes

800 bornes de rechargement pour 2020

Le prix est sans l'ombre d'un doute l’un des principaux freins à l’achat d’un véhicule vert. «La demande

Les automobilistes ne semblent pas farouchement opposés aux voitures électriques, mais la fiabilité de celles-ci, plus précisé-


26 | REPORTAGE

Quid de la recharge? Quand on pense aux voitures électriques, une question toute simple traverse à coup sûr notre esprit: nos prises électriques traditionnelles permettent-elles de recharger ce type de véhicule? La réponse est oui. Cependant, une grande partie des utilisateurs optent pour l'installation d'une borne de rechargement chez eux. Les deux grands avantages de celle-ci sont la vitesse de recharge, plus rapide, et la sécurité. En effet, lors du placement, un électricien vérifie l'ensemble de votre installation électrique. Vous n'avez donc plus à craindre les courts-circuits. Attention toutefois au budget, car le prix de l'installation et les frais que peuvent engendrer la mise à jour de votre installation électrique ne sont pas négligeables.

ment l ’autonomie de la batterie, les inquiète. La plupart d ’entre eux redoutent la panne d ’électricité et l’absence de bornes de rechargement ne les rassure pas. Conscient de ce problème, le gouvernement luxembourgeois a décidé d’agir et prévoit la mise en place de pas moins de 800 points de recharges sur l’ensemble du pays, d’ici 2020. «Cette première action nationale a pour but d’uniformiser le système des bornes de rechargement sur le territoire luxembourgeois. Nous ne voulons pas un marché concurrentiel, mais bien des bornes compatibles avec tous les véhicules et qui garantissent un accès facile pour le payement», décrit un responsable du département du développement durable avant de préciser que «les concertations entre le gouvernement et les distributeurs d’électricité ont déjà commencé».

Point de vue des emplacements, une des solutions envisagées serait de placer certaines bornes dans les «Parking + Ride». Une suggestion qui tient la route quand on sait qu’il faut au minimum quatre heures pour recharger une voiture électrique.

Opération séduction Si l’électrique a du mal à se faire une place chez les constructeurs automobiles, il a tout de même réussi à convaincre plusieurs d'entre eux qui s’y sont engagés très tôt. C’est le cas de Toyota et Renault. «L’utilisation de l’énergie renouvelable et la protection de l’environnement sont au cœur des préoccupations chez Toyota. Cela fait déjà 15 ans que nous nous intéressons aux moteurs électriques», explique Jean-Louis Rigaux, directeur de Toyota Luxembourg . Chez le constructeur français, le succès de l’électrique tiendrait à sa gamme de véhicules comme l’explique Fabienne Demarcin, responsable ZE. «La véritable force de Renault, c’est de proposer plusieurs modèles de voitures électriques. Les clients ont le choix et ils peuvent trouver un véhicule vert qui correspond à ce dont ils ont besoin». Chez Renault, celle qui séduit véritablement, c’est la Twizzy. Moitié voiture, moitié scooter, son look futuriste et son côté écolo plaît énormément au Luxembourg. L’engouement autour de ce petit véhicule est tel qu’il est devenu un signe de ralliement. «Il y a un véritable élan de sympathie entre les conducteurs de Twizzy» raconte Fabienne Demarcin. «Ils se font signe sur la route, partagent leurs expériences. L’enthousiasme est tel que nous avons créé un club où ils peuvent se rencontrer et réaliser des ballades ensemble». Si le look un peu déjanté du quadricycle de Renaud à su séduire certains, l’aspect étrange des voitures électriques ne convainc pas tout le monde. «L’un des aspects repoussants de l’électrique est sans doute aussi lié au look des premières voitures qui, soyons francs, pouvaient être assez moches», avoue Thierry Limpach. Un avis qui est aussi celui de Jean-Louis Rigaux selon qui «les constructeurs ont commencé par créer des voitures très différentes des autres dans


REPORTAGE | 27

un but précis: attirer les adeptes. Les premiers consommateurs à choisir l’électrique étaient de vrais écolos qui voulaient que ça se sache. Avec l’apparence de ces voitures, c'était impossible qu’ils passent inaperçus».

Du rêve à la réalité Aujourd’hui, l’électrique rentre petit à petit dans nos considérations. L’hybride convainc de plus en plus et les modèles 100% électrique redoublent d’efforts pour nous plaire. Les constructeurs qui ne s’étaient pas lancés dans cette aventure s’y mettent, conscients que l’automobile devra tôt ou tard passer au vert. Si le Luxembourg reste frileux envers l’électrique, c’est avant tout pour des questions d’autonomie. Bien que le pays soit assez petit, les distances parcourues restent trop importantes suite aux nombres de travailleurs frontaliers. L’avenir de l’électrique n’est cependant pas qu’un rêve, si le gouvernement tient ses promesses et que les constructeurs automobiles poursuivent leurs avancées technologiques, il se pourrait bien qu’un jour nos déplacements cessent de polluer notre si belle planète.

L'électrique vu d'Europe -7  1% des Européens se disent intéressé par le véhicule 100% électriques -U  n Européen sur deux est prêt à acheter une voiture électrique -8  4% de la population européenne pense que l'électrique est la meilleure solution pour protéger notre environnement -5  5% des Européens se disent prêts à passer à l'électrique quand l'autonomie des batteries sera de plus de 250 km

témoignage Il y a un peu moins d'un an, Nathalie de Abreu faisait l'acquisition d'un Twizzy 45 de chez Renault. Aujourd'hui, elle nous livre son expérience.

Pourquoi avez-vous choisi le Twizzy de Renault? À l'époque ma fille Sarah venait d'avoir 16 ans. Nous trouvions que le Twizzy, était une bonne solution, car elle pouvait déjà le conduire et c'était plus rassurant qu'un scooter traditionnel. Ça lui permettait d'avoir une bonne première expérience de conduite avant de passer à une voiture. L’aspect écologique nous plaisait aussi beaucoup.

Quelles ont été vos premières impressions à la conduite? Nous étions vraiment rassurés par la reprise du Twizzy. À un feu rouge ou dans un carrefour, il démarre très vite et on peut rapidement se dégager. Nous avons opté pour des vitres rigides qui ferment bien l'habitacle, c'est très sécurisant d’être un peu protégé de l’extérieur.

Vous semblez séduite… Oui complètement... Il m'arrive même de l'emprunter à ma fille pour me rendre au travail. C'est un tout autre style de conduite, beaucoup plus zen qu'avec une voiture. Quand on est au volant du Twizzy, c'est très relaxant. Il semble peut-être petit de l'extérieur, mais il y a vraiment de la place. Je ne pourrais vous en dire que du bien.


LES LECTRICES DE FEMMES MAGAZINE TESTENT LA YARIS HYBRIDE. Le vendredi 11 janvier, 12 lectrices de Femmes Magazine ont eu la chance de se glisser dans la peau de notre journaliste auto et de tester la Yaris Hybride lors d'un après-midi découverte chez Toyota Luxembourg. Elles nous livrent leurs impressions et partagent leurs coups de cœur. 8/10

«C'est une voiture très maniable, facile à conduire. J'avais un peu peur de ne pas m'habituer à la boîte automatique de la voiture, mais finalement on s'y fait très vite.» Adeline Tanda

7/10

«Dès que je suis rentrée dans cette voiture, j'ai été surprise par son côté spacieux. C'est une voiture citadine, mais dans laquelle la place ne manque pas.» Amandine Marinacci «C'est une très bonne découverte! Je suis impressionnée par le silence du moteur hybride. C'est un véritable confort pour nos oreilles quand on redémarre après avoir freiné.» Badra Messoussi

9/10

«Je trouve la conduite de cette voiture très agréable. L'hybride m'a convaincue et je suis déjà décidée pour ma prochaine voiture.» Monique Boes

9/10

9/10

«Le volant à une très bonne prise en main. J'aime beaucoup l'aspect design et sportif de l'intérieur. C'est certain, je considérerai la solution hybride pour l'achat d'une deuxième voiture.» Giggia Birgisadottir

8,5/10

«Moi qui suis habituée à conduire de gros véhicules, j'ai été surprise de la maniabilité de la Yaris. J'étais d'abord réticente à la motorisation hybride, mais la Yaris se recharge automatiquement, pas de raison de tomber en panne. Patricia Sciotti CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Extérieur: Caméra de recul| Jantes en alliage 16 pouces|Becquet arrière en couleur carrosserie | Intérieur: Push Start|Bouton EV|Toyota Touch&Go ® - Système de navigation par satellite|Conditionnement d'air automatique|Vitres électriques avant & arrière | Moteurs: 1.5L petrol HSD H (77 HP)|Sécurité|Système de freinage anti-blocage|Système de contrôle de la stabilité du véhicule|Système antipatinage


7,5/10

9/10

«Les sièges sont très confortables, grâce aux nombreux réglages possibles chaque conducteur peut trouver la position qui lui convient pour conduire.» Carine Mota «C'est une découverte surprenante, dans le bon sens du terme. La voiture est spacieuse et en plus, elle a du style.» Hilter Eiriksdottir

«Je dois avouer, je suis séduite par le côté automatique, silencieux et la maniabilité de cette voiture . Maintenant que j'ai eu l'occasion de tester, j'envisagerai bien une hybride pour ma prochaine voiture.» Luisa Alves

«C'est très agréable de rouler avec le moteur électrique, on n'entend plus rien, c'est calme et apaisant. C'est une voiture de qualité et surtout d'avenir.» Catherine et Ludivine Plessy

8/10

8,5/10 «J'avais déjà entendu dire que les moteurs électriques étaient silencieux, mais je n'imaginais pas que c'était à ce point là. J'aime aussi beaucoup le look décontracté et contemporain de la voiture.» Ana Alves

8/10

«C'est un plaisir à conduire dans les embouteillages et quand la circulation ralentit. Grâce à la boîte automatique, il n'y a plus d'embrayage et l'électrique apporte le silence en plus.» Dina Moia «J'ai trouvé la voiture agréable à conduire et en plus elle consomme peu quand elle utilise le moteur électrique. Le tableau de bord qui affiche la consommation est super pratique pour adapter sa conduite et faire un maximum d'économie.» Nathalie Barbosa

8/10 «La conduite de la Yaris Hybide est assez impressionnante. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit aussi silencieuse. Le seul petit bémol tient peut-être dans l'accélération qui est quant à elle plutôt bruyante.» Julie Kieffer

TOYOTA LUXEMBOURG

8,5/10

BERTRANGE

6, ZAI BOURMICHT | L-8070 BERTRANGE | TÉL: 45.57.15.1 | WWW.GGL.LU

Votre sécurité nous engage.

VOUS SOUHAITEZ ÉGALEMENT LA DÉCOUVRIR? TOYOTA LUXEMBOURG 6 Zone d’Activités Bourmicht | L-8070 Bertrange Tél.: 45 57 15 1

7/10


30 | mode

Retrouvez

ode + de m

u

agazine.l

emmesm

.f sur www

Bienvenue à la petite veste! On laisse tomber nos doudounes et autres manteaux en laine et on les troque contre la petite veste de la mi-saison. Pour le printemps les couleurs sont de sortie et l’imprimé sera la tendance à ne pas manquer. Côté coupe, vous aurez le choix entre le blazer, le traditionnel perfecto et le petit blouson. Côté matière, optez pour le cuir pour un look rock ou préférez le tweed pour une tenue plus élégante. Découvrez la sélection de Femmes Magazine pour aborder la mi-saison avec style!

Pinko


mode | 31

H&M


32 | mode

Red Seal by Replay


mode | 33

Comptoir des Cotonniers Topshop


34 | mode

BHS


mode | 35

Julia June


36 | mode

3 Suisses


mode | 37

Caroline Biss


38 | mode


40 | trends

trends

aurélie Guyot

Quelles sont les dernières nouvelles qui agitent la planète fashion? Résumé de ce qu’il faut savoir et de ce qu’il ne faut surtout pas manquer…

Dans la cour des grands… Souhaitons la bienvenue aux Maisons Alexis Mabille et Martin Margiela, qui rejoignent le cercle très fermé des marques de Haute-Couture. Cette appellation fort convoitée impose le respect de critères stricts: travail sur mesure et à la main, nombre d’employés dans les ateliers, quota de défilés… Ces deux jeunes marques déjà prestigieuses rejoignent donc d’autres griffes mythiques, comme Dior, Chanel, Valentino ou encore Armani.

Prête pour le Seapunk? Voici la nouvelle tendance de fond qui émerge lentement mais sûrement ces derniers mois: le seapunk! Tout un concept, qui s’inspire des images psychédéliques et géométriques glanées sur le web et du milieu sous-marin, mais aussi des matières irisées et effets écailles de poisson… Cela se traduit par de nouvelles teintes de coloration capillaires entre rose et violet, des tee-shirts dauphins sur fond d’arc-en-ciel, de robes licorne… Un joyeux mélange, plus ou moins kitch!

Valentino à l’honneur Ce grand couturier fait l’objet d ’une magnifique rétrospective à Londres! Découvrez plus de 150 pièces, portées par Jackie O, Grace Kelly, Julia Roberts… L’exposition est divisée en 3 parties, et vous présente toutes les facettes du travail du créateur, tout en présentant également des photos et des archives personnelles. Une visite indispensable pour parfaire notre culture mode, et remplir notre dressing après un passage par Oxford Street! Valentino: Master of Couture, au Somerset House de Londres.

Comme dans un chalet Pas question de céder à la déprime de l’hiver… On reproduit l’ambiance «coin du feu» dans nos dressings, en choisissant des hauts en maille effet tricot aux motifs scandinaves et chalet savoyard: frise rouge et blanche par-ci, petits pompons duveteux par-là, on s’y croirait déjà. Surtout pas de total look, car gare à l’effet échappée du Tyrol! Associez plutôt un gros pull avec un jean skinny brut ou une petite jupe en jean, et des belles bottes cavalières en cuir.

Fashion gossips «Ce cher vieux G. Armani souhaitera it vend re sa compag n ie à bon prix. Je le sais, car mon père a été contacté», les vendeuses des fameux escarpins à semelles rouges seraient «les personnes les plus arrogantes et les plus détestables du monde». Pour ne rien rater des rumeurs et autres bruits de backstage, rendez-vous sur le trumblr fashionindustryconfessions! Les sources sont excellentes et le ton peut-être très saignant… Tout ce qu’on aime!


42 |

zapping mode

1 2 3 45 6

Restez à plat avec élégance en optant pour ces derbies en cuir ajouré.

Dorothy Perkins

Le vieux rose s’invite sur nos accessoires et donne de la légèreté à votre look.

Top Shop

Chaque nouvelle saison annonce son flot de nouvelles couleurs. Commençons par le vieux rose qui apportera douceur à votre dressing.

COS

Ce portefeuille en cuir sera idéal pour entrer avec délicatesse dans la nouvelle saison.

Twin-set

Testez la nouvelle Eau de Cartier Goutte de Rose, pure et précieuse elle vous sublimera.

CARTIER

Vous ne pourrez pas vous empêcher de craquer pour ce sac porté-main qui égayera votre tenue.

See By Chloé


44 | ENQUÊTE

Charte de la diversité: vive la différence! Karine Sitarz

Luxembourg avec ses 525.000 habitants, dont près de 44 % d’étrangers de 170 nationalités. Luxembourg avec ses 373.000 travailleurs, dont près de 70 % de frontaliers et d’immigrés et 38 % de femmes. Luxembourg cosmopolite, multiculturel et multilingue se devait de s’engager. C’est chose faite. Le point sur la situation. Respecter et promouvoir la diversité, tel est l’objectif de la «Charte de la Diversité Lëtzebuerg», proposée depuis l’automne aux entreprises «socialement responsables» afin de les encourager et de les aider dans la définition et la mise en place d’une politique active de gestion de la diversité au sein de leurs établissements. Promue par l’Institut pour le mouvement sociétal (IMS), soutenue par diverses organisations patronales, dont l’UEL, par les réseaux d’entreprises et notamment l’American Chamber of Commerce, mais aussi par le ministère de la Famille et de l’Intégration, le ministère de l’Égalité des chances et le Centre pour l’égalité de traitement (CET), elle bénéficie aussi du soutien de la Commission Européenne. Si elle est nationale, l’initiative a été lancée et a parfois déjà fait ses preuves dans d’autres pays européens. Après la France, la Belgique, l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, l’Espagne, la Suède et la Pologne, le Luxembourg s’est donc à son tour officiellement engagé en faveur de la diversité, rejoint depuis par la Finlande, l’Irlande et l’Estonie. Initiative bienvenue dans un pays au carrefour de l’Europe, qui a connu des transformations sociales et économiques radicales et décisives au cours des dernières années.

de l’Accueil et de l’Intégration), RBC Dexia Investor Services et Sodexo. Au total ce sont 40 entreprises représentant 24.000 salariés qui le 26 septembre s’engageaient «à lutter contre toute forme de discrimination et à mettre en place une politique en faveur de l’égalité de chances et de la diversité, centrée sur la reconnaissance et la valorisation des compétences individuelles». Concrètement la parité homme/femme, l’équilibre jeunes/ seniors ou la pluralité des profils sont quelques-unes des facettes de cette diversité en marche.

Diversité, parité, pluralité

Bien faire et le faire savoir

Présentée fin juin 2012 par le Président de l’Institut pour le mouvement sociétal, structure mise en place pour en gérer le développement, Christian Scharff, en présence de la ministre de la Famille et de l’Intégration, MarieJosée Jacobs, la charte de la diversité qui concrétise cet engagement, a été officiellement lancée fin septembre. Entre temps une trentaine de signatures se sont ajoutées à celles des partenaires privilégiés dont les noms figurent dans le Comité mis en place pour le lancement de la charte: Deutsche Bank Luxembourg, PwC Luxembourg, ministère de la Famille et de l’Intégration, OLAI (Office Luxembourgeois

Entreprises privées et entreprises publiques, associations, ONG ou administrations, c’est l’entreprise au sens le plus large qui est concernée par la Charte de la diversité. On trouve ainsi Berlitz, SOS Villages d’Enfants Monde ou Stëftung Hëllef Doheem, mais aussi la Fédération des Femmes Cheffes d’Entreprise, l’étude d’avocats Elvinger, Hoss & Prussen ou les P&T et Femmes Magazine. Tous se sont engagés à mettre en place des actions concrètes et quantifiables qui vont au-delà des lois anti-discrimination auxquelles elles sont d’ores et déjà contraintes. Les six articles de la Charte les incitent à faire porter leurs efforts sur la sensibilisation et la formation des collaborateurs aux enjeux de la diversité, l’instauration d’un plan d’action qui intègre une véritable politique de la diversité et un


ENQUÊTE | 45

L’IMS en bref C’est au printemps 2007 que 6 entreprises luxembourgeoises ont créé l’IMS (Inspiring More Sustainability/ Institut pour le mouvement sociétal) dont le but est d’«accompagner les entreprises dans leurs démarches liées au développement durable» via conférences thématiques et ateliers. Elle leur propose outils et projets innovants pour leur permettre de gérer leur politique RSE en matière de partenariats solidaires, de lutte contre les discriminations et de gestion de la diversité. C’est l’IMS (aujourd’hui 115 membres représentant 55.000 salariés) qui, au printemps dernier, lançait le projet de Charte de la diversité Lëtzebuerg. Un enjeu majeur pour le monde du travail selon l’IMS. Plus d’info: www.imslux.lu inventaire des principes d’égalité au niveau des processus décisionnels. Il s’agit par ailleurs pour elles d’assurer une évaluation régulière de leurs pratiques, de communiquer régulièrement objectifs et résultats à l’ensemble de leur personnel, enfin d’encourager leurs partenaires à œuvrer à leur tour en faveur de la diversité

Des droits et des devoirs Atout à la fois guide pour la mise en place d’une véritable politique de la diversité et outil de communication d’entreprise socialement responsable, la Charte de la diversité offre à ses signataires un site Internet, véritable plateforme d’échange sur les initiatives engagées, des outils et des dossiers thématiques et une pléiade de services comme des conférences thématiques, une newsletter, des études, des exemples de bonnes pratiques et un réseau de partenaires. De son côté, l’entreprise signataire s’engage à publier tous les 2 ans des informations sur les activités mises en place et les progrès enregistrés dans la mise en application de la charte, voire à compléter en ligne une enquête d’évaluation de ses progrès. Et si pour souscrire à la charte, l’approche est volontaire et la démarche simplifiée, le défaut de publication d’au moins une bonne pratique entraine la radiation de l’entreprise de la liste des signataires… Pour autant, les clignotants sont au vert. Dès octobre 2012, plusieurs séminaires et workshops étaient proposés. Le Centre Hospitalier de Luxembourg, en partenariat avec l’IMS, a organisé un premier congrès sur le thème «La gestion de la diversité en entreprise» alors que le CRP Henri Tudor, en collaboration avec le POG

et l’Université de Lorraine, a mis sur pied un workshop placé sous le signe de la diversité générationnelle et culturelle. Cerise sur le gâteau, le Comité pour la Charte de la Diversité Lëtzebuerg recevait fin novembre l’Award du «Best Employer Branding & E-reputation Services» lors du 10ème anniversaire du Gala HR One. Difficile d’établir un bilan après quelques mois d’existence. Mais nombreuses sont les entreprises qui comptent sur la Charte pour les aider à accroitre leurs capacités d’innovation et de créativité en vue de favoriser le pluralisme et promouvoir la diversité en leur sein. Les formalités d’entrée au club sont simples: compléter un formulaire, s’acquitter des frais d’enregistrement, rencontrer si besoin un représentant du comité, et signer… non sans sélectionner des thématiques prioritaires et établir une politique de gestion de la diversité. Au final, tout le monde serait gagnant et les études sont formelles: «Les entreprises qui enregistrent les meilleurs résultats sont celles qui peuvent se prévaloir de la plus grande diversité». Plusieurs nouvelles sociétés sont d’ores et déjà prêtes à signer la charte…

En pratique La prochaine cérémonie de signature de la Charte de la diversité est fixée au 11 mars 2013. Elle se déroulera à la Chambre des Métiers en présence de la ministre Marie-Josée Jacobs. Pour toute information et pour signer la charte: www.chartediversite.lu info@chartediversite.lu tél.: (+352) 26 25 80 13


46 | FINANCE

Réduire mon budget auto Chloé Consigny

Indispensable à tous les déplacements, très rares sont les foyers qui ne possèdent pas de voiture. Reste qu’acheter et entretenir son automobile a un véritable coût (les experts estiment que l’on consacre, en moyenne, 4000 euros par an à son automobile). Quelques conseils pour alléger la facture. Rouler futé commence dès la sélection du véhicule. Pas question de se tromper de diagnostic, au risque de le regretter amèrement par la suite. Si votre choix se porte sur un véhicule neuf, attention: l’offre est très vaste! Une solution pour ne pas succomber trop facilement au coup de cœur irrationnel: faire le bilan de ses besoins avant de se lancer. Il vous faudra, entre autres, déterminer combien de temps vous souhaitez conserver votre véhicule et anticiper la revente. «Le choix du carburant est primordial. Les véhicules diesel coûtent plus cher à l’achat et à l’entretien, leur choix n’est donc pas toujours judicieux. Par exemple, un particulier, qui utilise principalement sa voiture en ville et qui souhaite la revendre à court terme, optera plus volontiers pour un véhicule essence. Moins cher à l’achat et moins sujet à problèmes (ex. filtre à particule bouché), il trouvera plus facilement preneur à la revente», explique Antonio da Palma Ferramacho, fondateur de CarCoach, service d’aide aux particuliers pour la sélection et l’entretien de leurs véhicules*.

rêvez d’une Fiat 500 ou d’une Mini, il vous faudra débourser beaucoup d’argent pour obtenir la voiture de vos rêves. Très convoitées, ces citadines si féminines se vendent cher aussi bien en neuf qu’en occasion. Pourquoi ne pas, dans ce cas, opter pour des modèles moins sollicités? Vous pourrez obtenir de conséquents rabais, si vous choisissez des modèles délaissés par le grand public. En règle générale, il est toujours possible de négocier le prix d’achat d’une voiture qu’il s’agisse du neuf ou de l’occasion. Certains constructeurs pouvant aller jusqu’à 15 voire 20 % de rabais, en fonction des modèles et de la période de l’année.

Méfiez-vous des offres trop alléchantes Méfiez-vous des prix trop attractifs sur la Toile. Si vous dénichez la voiture de vos rêves sur un site de revente entre particuliers à bas coût, il pourrait y avoir un loup. En cas de doute, il est préférable de s’entourer du conseil de professionnels. Et opter pour la voiture la moins chère du marché, par exemple une occasion sur eBay avec un fort kilométrage, n’est pas forcément rentable. Les coûts d’entretien et d’assurance peuvent devenir un véritable gouffre financier. Si vous optez pour l’occasion, assurez-vous que l’historique du véhicule soit connu. Pour ce faire, vérifiez que le carnet d’entretien est à jour et ne présente aucun «blanc» inexpliqué. Bonne nouvelle, les Luxembourgeois prennent grand soin de leurs véhicules. «Ainsi, opter pour une voiture d’occasion qui a été achetée et qui a vécu au sein du Grand Duché est souvent un gage de qualité.», explique Antonio da Palma Ferramacho.

Mieux vaut prévenir que guérir

Jouez la carte de la négociation

Pour assurer la longévité de votre véhicule particulier et rouler en toute sécurité, vous ne couperez pas aux visites régulières chez votre garagiste. Outre le contrôle technique obligatoire, il vous faudra aussi jauger votre niveau d’huile chaque mois et contrôler la pression des pneus régulièrement.

Autre astuce que conseillent les professionnels: aller à contre-courant! Si vous

* www.carcoach.lu


48 | BUSINESS

Des aides pour créer votre entreprise Michaël Peiffer

À travers des services de conseils et d’accompagnement ou grâce à des aides financières, le Grand-Duché tient à soutenir l’entrepreneuriat. Il serait dommage de ne pas en profiter. Mettre sur des rails un projet d’entreprise, le mener à bien, le faire prospérer n’est jamais une mince affaire. De nombreuses qualités sont nécessaires pour y parvenir, les premières étant la détermination et la force de travail. Un coup de pouce, principalement quand on décide de se lancer, est toujours le bienvenu. «Il faut aujourd’hui inciter les jeunes à entreprendre ou à reprendre des entreprises. Pour cela, il faut notamment mieux mettre en lumière les nombreuses structures d’aide et de soutien destinées aux jeunes entrepreneurs. Malheureusement, un grand nombre de porteurs de projet n’a pas conscience de leur existence, alors qu’elles pourraient très certainement leur venir en aide», explique Isabelle Lentz, première femme à accéder à la présidence la Fédération des Jeunes Dirigeants d’Entreprises de Luxembourg.

Se rassurer pour avancer Les ressources mises à disposition pour les jeunes entrepreneurs sont de plusieurs ordres, à commencer par des structures de conseil et d’accompagnement, pour la plupart accessibles gratuitement. «Souvent seules, de nombreuses personnes porteuses de très bonnes idées n’osent pas se lancer. L’important est de pouvoir leur procurer l’encadrement qui permettra de les rassurer, qui les aidera à définir le cadre de développement de leur business, explique Frédérique Gueth, manager 1,2,3 GO au sein de l’ASBL Business Initiative. Notre projet, qui s’étend à l’échelle de la Grande Région, permet à des jeunes entreprises innovantes de disposer d’un conseil et d’un accompagnement pour l’établissement de leur business plan. L’enjeu est de les aider à concrétiser leurs

bonnes idées dans un plan d’affaires concret et fiable.» Pour cela, 1,2,3 GO s’appuie sur un réseau de 400 coaches en Grande Région, dont 200 au Luxembourg, tous bénévoles et à la disposition des jeunes entrepreneurs. «Les plans d’affaires sont ensuite soumis à un jury et les meilleurs sont récompensés. Chaque année, la somme de 50.000 euros est répartie entre les lauréats», ajoute Frédérique Gueth. Appréciable. En dix ans d’existence, Business Initiative a reçu plus de 2.500 projets. Mille d’entre eux ont été accompagnés. Au-delà de l’accompagnement de projets innovants, Business Initiative propose également l’accompagnement de projets d’entreprises à finalité sociale ou solidaire au Grand-duché de Luxembourg par le biais du parcours 1,2,3 GO Social, lancé en 2011. Ce programme est une des nombreuses ressources mises à disposition des jeunes entrepreneurs pour les aider en amont de leur projet d’entreprise. Les jeunes entrepreneurs, par ailleurs, peuvent aussi profiter de conseils et d’aides en aval. Le Business Mentoring, initiative de la Chambre de Commerce, en est un bel exemple, surtout quand on sait qu’une entreprise à deux fois plus de chances de survivre et de se développer lorsque son dirigeant est accompagné par un chef d’entreprise expérimenté.

Soutenir, c’est aussi financer L’autre grande difficulté, pour les créateurs d’entreprise, est de pouvoir trouver les ressources financières nécessaires à la mise en œuvre de leur projet. Les banques sont plus frileuses dans l’octroi des crédits. L’état luxembourgeois, lui, dégage toujours des aides en faveur de la création d’entreprises et des investissements. Celles-ci sont, certes, conditionnées à une série de critères, mais toujours accessibles. «Bien sûr, il faut que le business plan réponde à une série de critères et, bien entendu, justifier les investissements. Toutefois, beaucoup ignorent purement et simplement l’existence de ces mesures», explique Isabelle Lentz. Pour une première entreprise, les aides peuvent être majorées de 10 %, pouvant porter le montant total de la subvention à 30 % du montant


BUSINESS | 49

Besoin de

conseils ?

témoignage Peter Pöhle CEO de Yappoint

En tant que jeune entreprise, avez-vous pu bénéficier de soutiens au Luxembourg? Oui, de plusieurs ordres. D’abord, une collaboration avec Luxinnovation et le Ministère de l’Économie nous a permis de nous rendre à la Silicon Valley. Yappoint a grandi, par ailleurs, au sein du Technoport, pépinière d’entreprises innovantes à Esch. Nous avons été lauréats du programme 1,2,3 Go, en remportant le prix du meilleur business plan et le prix «coup de cœur» des sponsors. Enfin, nous bénéficions d’une étroite collaboration avec l’Accelerator de PwC.

Qu’est-ce qui est primordial lorsqu’on crée une entreprise? L’aide et le conseil sont importants. Mais il ne faut pas négliger l’accès au capital. L’état luxembourgeois propose des aides pour les entreprises innovantes, avec des fonds pouvant s’élever jusqu’à 1 million d’euros. Mais pour obtenir ces aides, il faut que le projet soit cofinancé pour un montant équivalent. Ces fonds, donc, ne sont pas forcément faciles à obtenir. Au Luxembourg, on a vite fait le tour des investisseurs potentiels.

Afin d’éviter les mauvaises surprises lors de la création de votre entreprise, contactez-nous. Nous vous aiderons dans les domaines juridique, administratif, économique et social, dans le cadre d’une création, d’une reprise ou d’une transmission de société. La mission de l’Espace Entreprises de la Chambre de Commerce est d’assister dans les meilleures conditions ceux qui, par leur initiative, contribuent à l’expansion de l’économie luxembourgeoise. Chambre de Commerce 7, rue Alcide de Gasperi Luxembourg-Kirchberg +352 42 39 39 - 330 info@espace-entreprises.lu www.espace-entreprises.lu


50 | BUSINESS

en bref de l’investissement consenti. «Au niveau administratif, c’est parfois complexe d’obtenir certaines aides. Et, avant toute chose, il faut trouver les portes auxquelles frapper. à ce niveau aussi, on peut se faire conseiller», assure Isabelle Lentz. Pour financer leurs projets, les jeunes entrepreneurs peuvent également chercher des investisseurs. Mais, encore une fois, les choses ne sont pas forcément simples. D’une part, parce qu’au Luxembourg les business angels ne sont pas légion. D’autre part, parce que les jeunes entrepreneurs ne sont pas toujours armés pour convaincre les investisseurs. Récemment, Business Initiative a lancé un nouveau programme baptisé Seed4Start. «Il s’agit d’une plate-forme transfrontalière de capital-risque. Elle a pour objectif de fédérer l’ensemble des business angels de la Grande Région afin de leur soumettre des projets que nous avons sélectionnés et accompagnés», explique Frédérique Gueth.

Pour apprendre à convaincre Les premiers projets sélectionnés ont eu l’occasion, lors d’un premier événement qui s’est tenu le 18 janvier, de présenter leur projet aux investisseurs rassemblés. «Les entrepreneurs ont été préparés pour l’occasion, afin qu’ils puissent présenter leur projet de manière à convaincre les investisseurs, en fonction de leurs attentes», poursuit la project manager de l’ASBL Business Initiative. De nombreuses autres ressources existent pour soutenir les jeunes entrepreneurs, comme divers concours ou encore des pépinières d’entreprises qui leur permettent de lancer leur activité en étant encadrés. «Le Luxembourg est un territoire intéressant pour lancer son activité. S’il devait manquer quelque chose, de mon point de vue, ce sont des structures qui permettent à des personnes qui ont des idées de les tester avant d’engager leur propre patrimoine», explique Frédérique Gueth. Dans d’autres pays, ces structures existent sous l’appellation couveuse d’entreprise. Si le Luxembourg ne les a pas (encore) mises en œuvre, les outils déjà existants parviennent à inciter les uns et les autres à entreprendre. La preuve, de nombreux entrepreneurs, la majorité, viennent au Luxembourg pour en profiter.

Prix Woman Business Manager of the Year Award 2013 M-Christine Mariani est la lauréate du Prix initié par la Banque internationale de Luxembourg, elle est à la tête de la société MCM Stell qu’elle a fondée en 1998. Son travail consiste à acheter directement dans les usines des produits sidérurgiques déclassés que les producteurs d’acier considèrent comme invendables et/ou nonréutllisables. MCM Steel transforme ensuite ces produits en fonction des exigences de ses clients. La lauréate souhaite que son investissement personnel et son audace de vivre au quotidien un métier à priori d’hommes, motive et inspire d’autres femmes, les aide à franchir le pas dans le secteur privé et surtout le secteur industriel aujourd’hui dominé par les homes. Avec les 10 000 euros du prix MarieChristine Mariani souhaite investir dans le bien-être de ses employés qui est souvent pénalisé en temps de crise.

Les journées de l’économie 2013: «La crise en Europe et au Luxembourg: analyses et opportunités» 6 février de 14h00 à 17h30 - 7 février de 8h30 à 12h30 à la Chambre de Commerce Lors de ces deux demi-journées, des dirigeants luxembourgeois analyseront les caractéristiques de la crise et réfléchiront aux opportunités pour le futur. Deux économistes de renom débattront de la crise économique en Europe. Programme complet et Inscription obligatoire en ligne http://events.pwc.lu/events/economyday2013/home. html

Du côté de la FFCEL 21 Février 2013 à 18h30 à la Chambre de Commerce Luxembourg Assemblée générale réservée aux membres exclusivement.


BUSINESS | 51

Tribune

www.ffcel.lu

La fédération des femmes cheffes d'entreprise met l'humain au centre de la réflexion L’éducation bride les qualités qui font les entrepreneurs Terre d ’agriculteurs et de propr iétaires fonciers, le Luxembourg a connu la richesse grâce à la sidérurgie, assuré sa reconversion grâce à la finance, et se trouve aujourd’hui dans l’impasse économique, sans vision et en manque d’industries productrices de biens et génératrices d’emplois. Dans ce pays où beaucoup de parents rêvent que leurs enfants «trouvent une place à l’état» et où les enseignants sont fonctionnaires, les vertus de l’entrepreneuriat sont loin d’être cultivées dès l’enfance. Les initiatives comme les stages «découverte des entreprises», les Jonk entrepreneuren et les Job Shadow Days émergent ici et là. C’est déjà ça, mais il y a encore loin de la coupe aux lèvres. L’école telle qu’elle est conçue aujourd’hui étouffe les personnalités qui font les entrepreneurs. Elle formate, elle réduit, elle emprisonne plus qu’elle n’encourage l’expression de soi et qu’elle ne soutient l’énergie vitale.

Les jeunes enfants, des entrepreneurs nés Les enfants de quelques mois, pour peu qu’ils soient libres de leurs mouvements, entreprennent. Ils se dirigent vers les objets qui les intéressent, ils les observent, les tripotent, les empilent les uns sur les autres, mettent des cubes dans des seaux, tentent d’insérer la bouteille de ketchup dans l’anneau. Pas de tabou, pas de jugement, ils tentent le coup! Ils voient si ça marche! à 6 ans encore, à l’entrée à l’école primaire, les enfants ont de grandes capacités créatrices. Elles sont à soutenir et à encourager et non à brider par un formatage destiné à réussir des études sensées propulser les jeunes vers un job bien payé.

Au lieu de se focaliser sur la réussite sociale, l’éducation devrait – entre autres – viser à sauvegarder la curiosité et à donner aux enfants l’amour du travail. C’est là l’essentiel. Il faudrait conserver au mot travail tout son sens, c’est-àdire celui que nous exécutons en faveur de l’individu ou en faveur de la société. Apprenons à nos enfants le goût du travail bien fait, celui qui nous fait vivre, auquel nous prenons plaisir et qui nous fait vibrer toute notre vie.

Mobilisation versus motivation L’éducation devrait mobiliser les enfants pour atteindre des objectifs qui comptent vraiment pour eux. Mobilisons- les sur des enjeux intellectuels et difficiles. Les exercices mécaniques qu’on leur fait faire finissent par les démobiliser alors qu’on croit leur faire acquérir ce qu’on appelle «les bases». L’école n’est pas là pour former des béni-oui-oui. Elle est là pour enseigner à des enfants à qui on veut donner la possibilité de s’intégrer dans une société démocratique et libre. Dans la société actuelle, nous ne savons pas ce que sera demain, il faut que nous équipions les enfants pour qu’ils ne se contentent pas de subir la société, mais qu’ils s’apprêtent à la dominer! Célestin Freynet – Discours de Neufchâtel en 1958! Pour être tout à fait sincère, et je pèse mes mots, je pense que nous subissons un double discours dans notre pays: les mêmes personnes qui vantent l’importance du dynamisme des entreprises comme source de richesse soutiennent aussi des stéréotypes de réussite sociale, incompatibles avec le risque entrepreneurial. Mesdames et Messieurs qui pensez que l’humain doit redevenir le centre des préoccupations, dans la société comme dans les entreprises, remettez de la cohérence dans vos propos, ayez le courage de vos intentions et procédons ensemble aux réformes indispensables!

Béatrice Martin Vice-Présidente de la FFCEL Gérante de kidsCare sàrl


52 | Rendez-vous…

SUR femmesmagazine.lu

Crayon magique pour regard parfait Le trait d’eye-liner, c’est le petit plus qui souligne notre regard et donne à notre maquillage un look de pro. Pour le réussir, le secret tient dans le crayon.Combien d’entre nous ne se sont pas battues avec ce dernier pour tenter de réaliser la ligne parfaite, ni trop épaisse ni trop fine. Femmes Magazine a découvert le crayon Jumbo 12h de Sephora. Rubrique Beauté/Must-have

Retrouvez chaque semaine le coup de coeur de la rédaction sur notre page Facebook!

Vanessa Paradis pour la mode éthique La comédienne et chanteuse française devient le nouveau visage de la collection Conscious* de H&M. Avec ses petites vestes et ses pantalons à imprimés botaniques, le géant suédois nous séduit et nous convertit à la mode éco-responsable. Il faudra attendre le 21 mars pour s'offrir un air de Paradis dans notre garde-robe. Rubrique Beauté/News Mode

Saint-Valentin: les infidèles prennent conscience Si la fête des amoureux peut être un véritable casse-tête pour les hommes et les femmes infidèles, c'est aussi une date propice à la prise de conscience. 28 % des hommes volages profiteraient de cette journée pour se consacrer à celle qu'ils aiment vraiment, leur épouse. Rubrique Actu/News

Adele interprétera Skyfall aux Oscars Après avoir remporté le Golden Globes de la meilleure bande originale de film avec le titre Skyfall, Adele se produira sur la scène des Oscars. C'est justement le générique du dernier James Bond qu'elle chantera. C'est une première, car Adele n'a encore jamais chanté ce titre sur scène. Rubrique Culture/News/Culture

Nouveau look pour le billet de 5 € À partir du mois de mai, un nouveau billet fera son apparition dans notre portefeuille. En effet, le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, a dévoilé le nouveau look du billet de 5 €. Sur celui-ci apparaît le portrait d’Europe, princesse de la mythologie grecque séduite et enlevée par le dieu Zeus qui a donné son nom à notre continent. Plus qu’une simple décoration, ce portrait permet d’inclure de nouveaux signes de sécurité qui devraient rendre la contrefaçon plus compliquée. Rubrique Actu/News


cinéma c

53

Boule et Bill Comédie franco, belgo, luxembourgeoise d’Alexandre Charlot et de Franck Magnier avec Franck Dubosc, Marina Fois, Sara Giraudeau, etc. Tout commence à la SPA. Un jeune cocker se morfond dans sa cage. Il ne trouve pas le ou les maîtres de ses rêves.
 Soudain, apparaît un petit garçon aussi roux que lui. Qui se ressemble s'assemble: c'est le coup de foudre.
Pour Boule et Bill, c'est le début d'une grande amitié. Pour les parents, c'est le début des ennuis… Et c'est parti pour une grande aventure en famille!

Moi et toi

Playing for Keeps

Arrêtez-moi

Drame italien de Bernardo Bertolucci avec Tea Falco, Jacopo Olmo Antinori, Sonia Bergamasco. Adaptation de Io e te, le roman de Niccolò Ammaniti. Lorenzo vit difficilement son adolescence. Sa fragilité et sa rébellion l'empêchent de nouer des relations normales avec autrui. Un mensonge pour rassurer sa mère l’empêche de rentrer à la maison. Commence alors une errance d’une semaine au cours de laquelle il va trouver refuge dans la cave de sa propre maison. C’est au court de ce séjour étouffant qu’il va faire la découverte de sa demi-sœur qu’il ne connaît qu’à travers les portraits peu favorables faits par sa mère ou son propre père. Cet évènement va être positif pour lui, car il va lui permettre de sortir de lui-même, de dépasser son mal-être pour se rendre utile, et découvrir qu’il est capable d’être aimé à son tour.

Comédie américaine de Gabriele Muccino avec Gérard Butler, Jessica Biel, Uma Thurman, Catherine Zeta-Jones. Un ancien athlète plutôt «has been» en quête de rédemption décide d'entrainer l'équipe de football de son fils. Son objectif est simple, après des années d’absences, il veut reconstruire sa relation avec son fils. Non seulement cela ne s’avère pas simple,mais lorsqu’il se rend compte que son ami d’enfance va épouser son ex-femme, la situation se complique encore.

Thriller franco-luxembourgeois de Jean-Paul Lilienfeld avec Sophie Marceau, Miou Miou, Marc Barbé. Un soir, une femme se rend dans un commissariat pour confesser le meurtre de son mari violent, commis il y a plusieurs années. Seulement plus la policière de permanence interroge cette femme, plus elle connait sa vie, moins elle a envie de l’arrêter. Pourquoi cette femme que personne ne soupçonnait veut-elle absolument être reconnue coupable? Pourquoi cette policière ne veut-elle absolument pas l’arrêter? L’une des deux gagnera. Mais que veut dire gagner dans ce genre de circonstances?


agenda a

54

Luxembourg vit au rythme du Carnaval Chaque année à la même époque, il est de retour. Le Fuesent (Carnaval) et ses cortèges vont à nouveau envahir le Luxembourg tout au long du mois de février. Bal masqué, cortèges et cavalcades rythmeront la vie du Grand-Dûché. À Diekirch, la 34e cavalcade aura lieu le 10 février. Les plus petits apprécieront la distribution de pas moins de 5 tonnes de bonbons tandis que leurs parents retomberont en enfance devant les chars colorés. › à Diekirch le 10 février. www.cavalcade.lu

Festival de Danse Le CAPe vous invite à son festival biennal «Printemps Danse». Au programme, cinq rendez-vous à ne pas manquer. Depuis la danse contemporaine jusqu’au ballet classique en passant par la danse de salon, venez découvrir un monde ou s’unissent corps et musique. › à Ettelbruck du 7 au 8 février. www.cape.lu

Tokarski présente son Epic Fail Né à Gdansk en 1968 et vivant à Berlin, l' artiste polonais Wawrzyniec Tokarski s'interroge sur l'existence. Le tableau de six mètres sur trois exposé dans la salle de la galerie Nosbaum & Reding illustre l'un des nombreux jeux de pensée de l'artiste. Alors qu'il observait un portrait de Isabelle Hupert dans un magazine, quelques phrases tirées de ces dernières lectures lui sont passées par la tête. N'est-il pas mieux de disparaître que de vivre dans le cliché d'une existence? Tour existence n'est-elle pas orientée par les regards qui se posent sur elle? Ce sont ces rencontres entre les pensées de l'artiste, son regard et sa culture qui donne vie à son art. › à Nosbaum & Reding, jusqu'au 2 mars.

Entre Irlande et rock’n roll Mélange de musique punk et irlandaise, les chansons des Dropkick Murphys ne vous laisseront pas indifférentes. Ce groupe originaire de Boston a tout pour plaire aux amateurs de rock: de l’énergie, de l’enthousiasme et une réputation de bête de scène. Un mélange explosif à ne pas manquer. › à la Rockhal le 3 février. www.rockhal.lu


bres-investigations

AGENCE DE DÉTECTIVES PRIVÉS LUXEMBOURG

Visible invisible L’exposition «Invisible More Visible Invisible» vous invite à découvrir le travail de Marco Godinho. Ses œuvres questionnent nos désirs, nos croyances, nos doutes et notre fragilité. Dans notre monde, le présent ne cesse de se redéfinir et de remettre en cause nos convictions les plus profondes. L’artiste s’intéresse aux frontières ténues entre visible et invisible et à notre recherche de sens dans un monde incertain. › au Casino Luxembourg jusqu’au 28 avril. www.casino-luxembourg.lu

EFFICACITÉ - DISCRÉTION - RAPIDITÉ

Héron ascendant rivière Nathalie Pierpont plonge petits et grands dans un spectacle qui mêle danse, paroles et musique. Elle énumère toutes les étapes d’une vie, ces moments tendres et parfois difficiles que nous avons tous connus. Du rire aux larmes, les plus petits imaginent leur vie de grands tandis que les adultes retrouvent leur enfance avec se grands bonheurs et ses petits malheurs. › au Théâtre des Capucins, les 22, 23 et 24 février. www.theatres.lu

Votre conjoint est distant! Il rentre de plus en plus tard, prétextant une réunion de dernière minute. Il ne quitte plus son gsm. S’isole lorsqu’il reçoit un appel ou un message. Se désintéresse de la vie familiale. AURAIT-IL RENCONTRÉ QUELQU’UN?

La société BRES INVESTIGATIONS S.A est à votre écoute, et met à votre disposition une équipe d’enquêteurs privés, travaillant en toute discrétion et en toute légalité, afin d’établir la vérité et de collecter les preuves nécessaires à la défense de vos intérêts.* * Autorisation gouvernementale de protection rapprochée

Tél.: 621 350 516 | 621 350 518 www.bres-investigations.lu | bressecu@pt.lu


llivres

56

Je booste ma sexualité en un week-end Dan Nisand & Marianne Pauti – First Editions Que vous souhaitiez mettre un peu de piquant dans votre relation, étonner votre partenaire, donner vie à vos fantasmes ou réapprendre le plaisir, le Dr Marianne Pauty, sexologue, vous donne les clés et des conseils pour réinventer votre vie sexuelle et faire ou refaire de votre lit (mais pas seulement) le lieu de tous les plaisirs.

à la santé du feu

La famille Fang

Dorothée Werner - JC Lattès «Laissez-vous faire deux secondes, fermez les yeux, imaginez qu’un jour, on vous apprend une catastrophe. Pensez à une scène précise, une heure de la journée, une lumière, une ambiance. Quelle est la différence entre la minute juste avant et celle juste après? Vous êtes assis dans le même fauteuil, buvant le même thé dans la même maison, vous vous mouvez dans le même corps, vous n’en souffrez pas plus que ce matin, pas mois non plus, tout est profondément familier, le soleil finit par décliner comme chaque jour, rien n’a donc changé, et pourtant si…»

Kevin Wilson - Presses de la Cité Entraînés malgré eux dans les performances et autres happenings de leurs parents, dont l’ambition est de faire de leur propre vie une œuvre d’art, Annie et Buster Fang ont eu tout sauf une enfance «normale». Arrivés à l’âge adulte, ils comprennent que le chaos dans lequel ils ont grandi les a rendus quelque peu inadaptés à la société. Accepteront-ils néanmoins de participer au chefd’œuvre couronnant la carrière des deux artistes, une mise en scène dépassant de loin toutes les précédentes.

La Casati - La Muse égoïste

Isabellae l’Homme-nuit

Vanna Vinci - éditions Dargaud La Casati, c’était la marquise Luisa Casati, l’héritière de l’une des plus importantes fortunes d’Italie, l’une des femmes les plus originales de son époque – l’une des plus connues, aussi. Une vie faite de fêtes somptueuses et d’excentricités en tout genre eut raison de son argent, et elle mourut dans la misère. Ce qu’aimait la Casati, c’était choquer et provoquer. Ne reculant devant rien pour que l’on parle d’elle, elle voulait être une œuvre et a fait de sa vie un spectacle éblouissant… puis décadent. Reste un destin que personne n’aurait osé imaginer.

Raule & Gabor - Le lombard Sa chevelure rousse tranche dans le Japon médiéval au sein duquel elle évolue... mais pas autant que ses sabres affûtés. Fille d'une sorcière irlandaise et d'un grand samouraï, Isabellae voyage à la recherche de sa sœur disparue. À ses côtés, le fantôme de son père et quelques compagnons d'infortune. Cherchant à retrouver son passé pour mieux l'exorciser, elle fait pleuvoir une pluie de sang dans son sillage... On plonge dans «L’Hommenuit» à la vitesse où son héroïne manie le sabre; rapidement et intensément.


See My Love Ulrich Forman Ulrich Forman serait-il en route pour devenir l'une des révélations françaises de l'année 2013? Le musicien et arrangeur français, remarqué l'an dernier avec son premier single solo «I'm In Love», compte bien s'imposer. Son titre, repris l'an dernier pour une campagne publicitaire du site de rencontre Attractive World, vient d'être renvoyé aux radios pour annoncer la sortie de «See Me Love». Ce mini-album comporte cinq titres et sort sur le label Barclay (Universal Music). Surprenant! L'artiste a pourtant créé son propre label, Au Revoir Ma Belle, sur lequel «I'm In Love» est paru pour la première fois l'été dernier.

Je ne sais pas

Clint Silence on tourne

Rouge ardent

Florent Mothe Petit à petit, l'oiseau fait son nid. Florent Mothe a commencé sa carrière en se faisant remarquer dans la comédie musicale «Mozart l'Opéra Rock» en 2009. Un an et demi après la fin de l'aventure, Florent Mothe démarre une carrière solo avec le single «Je ne sais pas», extrait d'un premier album à paraître dans le courant de l'année. L'interprète de «L'assasymphonie», tube de l'été 2009 extrait de l'album «Mozart l'Opéra Rock» et primé aux NRJ Music Awards 2010, propose «Je ne sais pas», son premier single solo. Un titre qui parle d'amour, composé par Elio et écrit par Lionel Florence. C'est une ballade parfaitement taillée pour la radio, avec un refrain qui vous restera en tête des heures durant, pour votre plus grand plaisir ou pas...

Thomas Dutronc & Imelda May Comment exploiter et booster un album déjà sorti depuis quelque temps, voire quelques années? Tout à tour, on reprend une chanson, on la modifie et on en fait un single. C'est le titre «Clint (Silence on tourne)» qui a été choisi pour succéder à «Sac ado» de l’opus «Silence on tourne, on tourne en rond», sorti en octobre 2011. Le titre bénéficiera d'une nouvelle version. «Clint (Silence on tourne)», qui fait directement référence au cinéaste américain Clint Eastwood en comparant la vie de tout un chacun à un long-métrage. Il a spécialement été réenregistré avec la chanteuse Imelda May.

Axelle Red Axelle Red signe le premier grand retour de cette année 2013 avec le single «Rouge ardent», extrait d'un neuvième opus attendu dans les bacs début de ce mois. Ce nouveau titre allie le son roots vers lequel l'artiste lorgnait ces dernières années, au son plus pop des tubes qui l'ont fait connaître au milieu des années 90. La chanteuse belge retourne donc à ses premières amours sans pour autant délaisser totalement la folk et l'americana. «Rouge ardent» contiendra dix titres, écrits au piano. Stéphan Eicher et Christophe Miossec, déjà aux crédits de l'album «Un cœur comme le mien», le sont de nouveau sur «Rouge ardent». Axelle Red est toujours aussi investie dans l'écriture et la composition, et a confié la production de son nouveau disque à Mark Plati (David Bowie, Cure, Françoise Hardy...).

musique m

57


58 | EN PRATIQUE

Énergie, Télécom,TV: peut-on réellement choisir ses fournisseurs? Catherine Moisy

Quand on déménage, la question du choix de ces fournisseurs est bien souvent vécue comme une contrainte plutôt qu’une opportunité, tant cela est noyé au milieu de tant d’autres choses à régler. Or ces décisions ont un impact direct sur le budget d’un ménage et sur la vie quotidienne.


EN PRATIQUE | 59

C’était mieux avant!... pas sûr! Avant, c’était quand? Du temps de nos parents bien sûr, mais jusqu’à la fin des années 90, la fourniture d’électricité, de gaz, mais aussi du téléphone fixe, du courrier, d’Internet, était assurée, dans chacun de ces domaines, par des entreprises qui avaient un monopole. Alors, c’était plus simple, on savait à qui s’adresser; on n’avait pas de questions à se poser. C’est vrai c’était plus simple, mais doit-on regretter cette époque? Non bien sûr! Car le revers de la médaille existait bel et bien. Ces grandes entreprises monopolistiques étaient libres de pratiquer les tarifs qu’elles voulaient et n’étaient pas poussées à améliorer l’efficacité de leurs services ou à investir dans l’innovation; de toute façon leur clientèle était assurée. C’est bien pour faire évoluer cette situation que l’Union européenne s’est penchée sur la question et a émis ses premières directives en 1996. Au Luxembourg, les premiers secteurs à avoir été libéralisés furent le téléphone et Internet pour lesquels les P&T ont perdu le monopole. Tout opérateur désirant entrer sur le marché pouvait désormais le faire librement après avoir demandé une autorisation à L’Institut Luxembourgeois des Telecom créé par une loi de 1997. En 2000 cet organisme est devenu L’Institut Luxembourgeois de Régulation (ILR), et sa compétence étendue à l’électricité, puis au gaz en 2001. Le rôle de l’Institut est de garantir une concurrence effective et durable entre les différents acteurs d’un secteur, en faisant en sorte, par exemple, que les opérateurs historiques ouvrent leurs réseaux aux nouveaux entrants dans des conditions acceptables et identiques pour tous. Le cas de la télévision est encore différent. Le sujet a commencé à faire débat dans les années 60 lorsque de plus en plus d’habitants du Luxembourg se sont

plaints de ne pouvoir recevoir correctement les programmes qu’ils souhaitaient avec leurs antennes classiques. Quand il a été décidé de construire des antennes collectives, tout naturellement, les P& T réclamaient le monopole sur tous les câbles, mais le Gouvernement a préféré autoriser les communes et certains consommateurs, réunis en ASBL, à avoir leurs propres réseaux. Des communes importantes comme Eschsur-Alzette, Dudelange ou Mondercange ont ainsi investi dans un équipement propre. La Ville de Luxembourg est un cas à part, car il y a été décidé de confier le déploiement et l’exploitation à des sociétés privées. Pour équiper la ville le plus rapidement possible, plusieurs sociétés ont été retenues et se sont vues confier l’équipement de quelques quartiers. C’est pourquoi, encore aujourd’hui, la ville n’est pas couverte par un même opérateur, excepté la Poste.

Au Luxembourg, quels choix avons-nous? Dans le domaine de la téléphonie mobile, 3 opérateurs sont présents sur le marché luxembourgeois. La concurrence est donc assurée. Il appartient à chacun de prendre le temps de comparer les offres, pas toujours très comparables, il faut bien le dire. Le Directeur de l’Institut Luxembourgeois de Régulation, M. Paul Schuh, invite chaque consommateur à la vigilance: «Il est primordial de bien lire le contrat proposé par les opérateurs. Une fois signés, ces contrats


60 | EN PRATIQUE

témoignage vous engagent, à moins de pouvoir prouver le caractère abusif d’une clause ou l’autre. Il est aussi très important de bien connaître son profil de consommateur Télécom. Vers quelles destinations j’émets des appels, à quelle fréquence, de quelle durée moyenne, etc. Toutes ces informations se trouvent sur les factures. De notre côté, nous enjoignons les opérateurs à faire un maximum de pédagogie auprès de leurs clients, et de les conseiller au mieux de leur intérêt, en toute transparence.» Dans le domaine de la téléphonie fixe, d’Internet et de la télévision, on pense bien souvent qu’il n’existe que les fournisseurs qui proposent ces 3 services. En réalité, les fournisseurs sont relativement nombreux, mais ils ne proposent pas tous téléphonie ET Internet ET télévision. La liste des différents opérateurs (hors télévision) est disponible sur le site de l’ILR (www.ilr.public.lu), à la rubrique Communications électroniques/page Registre public. Dans cette liste, les fournisseurs ayant une offre pour les particuliers sont signalés par les mots «marché résidentiel». Par facilité, on choisira souvent un package double play (téléphone + Internet, téléphone + télévision) ou triple play (téléphone, Internet et télévision). Or il est possible de choisir un fournisseur pour chaque service en fonction de ses besoins et du meilleur tarif; il faut juste beaucoup de temps pour éplucher les propositions et être prêt à recevoir 3 factures au lieu d’une. En matière de télévision, où que l’on se trouve, on a le choix entre 3 possibilités: le télédistributeur local (différent selon les quartiers ou communes), la Poste, qui se pose en challenger ou encore la télévision par satellite. Du point de vue des contenus, ceux-ci sont très comparables, car tous les opérateurs proposent au moins les mêmes 90 programmes de base. La différence se fera sur les coûts d’installation et d’abonnement, sur les fonctionnalités offertes par les décodeurs (VOD ou pas, possibilité d’enregistrer plusieurs chaînes à la fois, capacité de stockage de programmes…) et sur la qualité du relationnel des agents commerciaux. En ce qui concerne l’énergie (électricité et gaz), plusieurs fournisseurs existent, on ne le sait pas toujours. La liste est disponible sur le site de l’ILR. Cependant les tarifs sont très proches d’un opérateur à un autre et le client préfère bien souvent garder le fournisseur qu’il connait déjà ou que le précédent occupant du logement avait choisi.

Karine, habitante de Luxembourg-Bonnevoie

Vous avez déménagé en 2012, à l’intérieur de Luxembourg. Qu’avez-vous constaté? J’ai souhaité garder mon fournisseur de téléphonie, Internet, télévision, mais celui-ci ne couvrait pas mon nouveau quartier. J’étais satisfaite de ce fournisseur et j’aurais voulu le garder, mais j’ai été obligée de changer.

Quels désagréments cela représente-t-il? Heureusement j’ai pu garder mon numéro de téléphone grâce à la portabilité des numéros. En ce qui concerne la télévision en revanche, il a fallu faire l’achat d’un décodeur très onéreux, car le nouvel opérateur ne pratique pas la location. Nous avons dû nous habituer au fonctionnement du nouvel appareil, très différent du précédent; sans parler des enregistrements perdus, sur le décodeur restitué à l’ancien opérateur.

Que faire si je ne suis pas content de mon opérateur? La première chose à faire est de bien relire le contrat et les conditions générales de vente. La plupart des situations y sont évoquées et on y trouve clairement énoncés les engagements de chaque partie (vous et votre opérateur) ainsi que les procédures à suivre pour régler un différend. Si le litige se complique ou que vous n’êtes pas d’accord avec l’un des termes du contrat, vous pouvez saisir le service Médiation de l’ILR qui peut mettre à votre disposition son juriste spécialisé ou l’un de ses experts en Telecom. Ces dernières années, ces services ont surtout été sollicités pour des problèmes liés à la téléphonie mobile et en particulier l’utilisation de Smartphones, qui réserve parfois de mauvaises surprises sur les factures. Avant d’en arriver au conflit, il est aussi possible de contacter l’ILR pour poser des questions. L’information et la protection des consommateurs fait partie de la mission de ce service public. Si toutefois, vous n’êtes plus satisfait de votre opérateur ou que vos besoins ont évolué, il est toujours possible de modifier ou résilier un contrat, sous certaines conditions. La résiliation doit se faire par lettre recommandée, en respectant le préavis demandé par l’opérateur. Le matériel mis à la disposition du client (décodeur, modem…), doit être restitué en bon état à l’opérateur s’il s’agit de matériel en location ou prêt.


62 | PSYCHO

Magali Eylenbosch

J’ai acheté une maison avec ma mère et ma fille Vivre en famille… à vie, voilà une décision qui fait frémir bon nombre d’entre nous. Pourtant, face à la flambée de l’immobilier, cette solution alternative présente de nombreux avantages.

Le calcul est simple! Pour la plupart des ménages, sans aide des parents, acheter une maison équivaut à s’endetter et à se serrer la ceinture jusqu’à la fin de leurs jours, ou presque. On a beau avoir une brique dans le ventre, cette perspective à de quoi nous filer des crampes. On n’a pas plus envie de vivre dans un mouchoir de poche ou de partager notre quotidien avec des voisins, de parfaits inconnus, qui, au fil du temps, vont et viennent. Tout naturellement, certains se tournent vers leurs proches et tentent la cohabitation intergénérationnelle.

Vive la liberté! On a toutes rêvé de prendre notre envol et de quitter le nid. À vingt ans, un premier appart, genre studio de 35 m² avec le robinet de la salle de bain qui fuit, c’est déjà un palais. Lorsque notre fille l’a fait, la larme à l’œil, nous avons filé chez IKEA, histoire

de lui offrir une bibliothèque Billy toute neuve. Seulement voilà, quelques années ont passé depuis, diplôme en main, la demoiselle a épousé Charles-Edouard et un lardon menace de montrer le bout de son nez. Pour notre progéniture, l’espace n’est plus un luxe, mais une nécessité et lorsqu’on constate que le couple a du mal à boucler son budget en fin de mois, pas la peine d’avoir réussi math sup pour imaginer que le remboursement d’un prêt, genre XXL, leur rendrait la vie impossible. D’un autre côté, la pension de maman ne lui permet plus non plus de vivre à mi-temps sur la Côte d’Opale et il serait vraiment inhumain de lui imposer la grisaille tout au long de l’année. Et si la liberté n’était pas de vivre chacun chez soi, mais tous ensembles?

éviter le pire Déterrer la hache de guerre et s’étriper entre étrangers, ce n’est pas trop grave. Madame Duchmol, la voisine du dessous n’est pas notre copine et on s’en fiche qu’elle ne supporte pas les aboiements de Médor. Nous n’aimons pas plus les effluves de la cuisson du


PSYCHO | 63

goulasch qu’elle affectionne. En famille, ce n’est pas pareil. Les liens du sang sont sacrés et lorsqu’ils se brisent, ça fait bien plus mal qu’on ne le pense. Avant de tenter la cohabitation, mieux vaut fixer les limites de chacun. Partager les mêmes murs ne signifie pas que tout est permis. Au contraire! Marie-Noël en a fait l’expérience: «Lorsque ma fille a eu son deuxième enfant, elle a quitté son mari. Seule, il lui était impossible de gérer son boulot et les enfants. Je lui ai proposé de cohabiter et d’acheter une petite maison un peu en dehors de la ville. Après quelques mois, j’ai constaté qu’elle s’offrait de plus en plus de liberté et que moi, je devenais la babysitter de service. Régulièrement, elle me passait un coup de fil vers 16 heures pour me dire qu’elle ne rentrerait pas et qu’il fallait que je m’occupe des enfants. Tiraillée entre le bien-être des petits et le désir de l’envoyer promener, je me suis tue pendant un temps. Un jour, ça a éclaté. Elle a fait ses bagages et nous ne nous parlons plus.» Voilà le parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire. C’est souvent la génération intermédiaire qui trinque. Entre maman qui risque de s’infantiliser et fifille qui devient un tyran, on risque de finir serial killeuse.

Pari réussi Si la presse parle trop de ce qui ne fonctionne pas, elle prend plaisir aussi à partager les belles expériences. Et croyez-moi, il y en a! J’ai eu le bonheur de partager une journée chez Raymonde, Sophie et Laura, dont le ventre commence à s’arrondir. Cette dernière raconte: «Lorsque j’ai épousé Jonathan, nous rêvions d’acheter une petite maison avec jardin. Après plusieurs visites chez le banquier, il a bien fallu nous rendre à l’évidence. C’était la maison ou les enfants. Je ne parle même pas des vacances ou des loisirs. Maman était propriétaire d’une jolie maison, mais elle n’était pas conçue pour accueillir deux couples. De leur côté, ma grand-mère et mon grand-père avaient cessé de travailler et se sentaient un peu seuls. D’autant qu’ils habitaient à 180 km et que nous n’avions pas beaucoup de temps pour leur rendre visite. Sans rien dire, maman est partie à la recherche d’une maison qui pourrait accueillir tout le monde dans le plus grand confort. Elle en avait juste parlé à mon grand-père. Quelques mois plus tard, elle a trouvé l’endroit parfait et nous a proposé de tenter cette incroyable aventure. » En effet, si quelques lieux de vie, par exemple le jardin, peuvent être partagés au quotidien. Chacun doit pouvoir se retirer dans ses appartements histoire d’éviter les conflits de générations. Sophie explique: «Je connaissais bien les défauts et les qualités de ma

fille et de mon gendre. Ils sont franchement bordéliques, aiment recevoir les copains et ne s’embarrassent pas des tâches ménagères. Ils avaient envie d’avoir des enfants. Il fallait donc prévoir des chambres supplémentaires. Maman est plutôt collet monté. Pas question de mélanger les Danses hongroises de Brahms aux élucubrations de Lady Gaga. Cette bâtisse possède deux corps de logis bien séparés. Je partage l’entrée avec maman. Laura a son entrée personnelle. Il nous a fallu faire de nombreux aménagements pour agrandir certaines pièces. La seule pièce réellement commune est la cuisine. Heureusement, elle est particulièrement spacieuse. Nous y avons installé trois frigos, plusieurs fours et deux taques de cuisson. Elle donne sur un lieu de vie commun, mais chacun a sa propre salle à manger et son salon. Nous avons écrit un petit «règlement» interne que nous respectons tous. Il n’y a jamais eu la moindre prise de bec.» Raymonde est radieuse. «Mes enfants me manquaient. Je suis très active et très disponible. Ma petite fille m’a demandé de m’occuper de mon futur petit fils. Elle sait qu’elle peut avoir totalement confiance. C’est un rêve qui se réalise.» Finalement, pourquoi se compliquer la vie. La cohabitation c’est le bonheur.

Petites règles à suivre… - Mettre les choses au point avant de cohabiter. Après, c’est galère! - Respecter l’espace vital de chacun. Le bureau de papa n’est pas une salle commune. - Ne pas considérer que si grand-mère ne travaille plus elle a bien le temps de s’occuper des courses, du ménage, des enfants, de la lessive… - Ne pas se mêler des problèmes de couple. Si votre fille se fait tancer parce qu’elle a craqué pour une paire de Louboutin. Elle mérite peut-être quelques reproches. - Lorsque quelque chose ne va pas, on en parle et on trouve une solution équitable.


64 | BEAUTé

Cernes et poches: les techniques pour les faire disparaître Marie-Elisabeth Crochet-Vappiani

Cernes et poches, notre quotidien à toutes! Comment faire pour les atténuer, sans compter que le contour de l’œil est une des zones les plus délicates du visage... Zoom sur deux ou trois petits trucs qui changent la vie de nos paupières.

taller. Il faut le savoir, le contour de l’œil est la zone fragile par excellence et le moindre manque d’égard se paye cher, que ce soit à vingt ans comme à soixante… Petite remarque de préambule, pas de regard frais et pas de résultat possible, si on ne commence pas par une bonne hygiène de vie: manque de sommeil, alcool et tabac ne sont pas les amis des beaux yeux.

Première étape: un démaquillage en douceur

Lendemain de veille ou longue nuit de récupération, sur notre frimousse, le résultat est le même: yeux boursoufflés, cernes creusées ou les deux dans le pire des cas. Horreur, malheur, les mines fraîches et reposées, le teint de rose, le regard vif et pétillant au saut du lit n’existent que sur les visages des actrices de films et nous, nous n’avons plus que nos yeux pour pleurer sur les ravines noires et bouffies qui entourent notre regard… Que faire avant de sombrer dans le désespoir? Pour débuter, quelques petites choses très simples qui atténuent les dégâts et qui empêchent les poches et les cernes de s’ins-

Première disposition à retenir, se démaquiller tout en douceur sans frottements agressifs, pour éviter toute inflammation qui pourrait accentuer les cernes. On choisit donc des disques de coton ultradoux que l’on imbibe généreusement de démaquillant, après les avoir humidifiés au préalable. L’idéal, une eau démaquillante apaisante au bleuet, type eau micellaire sans parfum ni paraben, parfaite pour les yeux sensibles. L’eau florale de bleuet est réputée pour ses vertus décongestionnantes et nombre de soins démaquillants en sont composés. On pose d’abord le coton quelques instants sur la paupière, le temps de laisser les actifs du produit dissoudre spontanément le maquillage, avant d’effectuer des mouvements de hauts en bas très délicats. On évite toujours les mouvements horizontaux qui froissent la paupière et arrachent les cils. Petit truc supplémentaire pour éviter le gonflement, on termine par une brumisation d’eau thermale qui éliminera les derniers résidus gras de make-up.


Fondé en 1970

Maquillage permanent: Un soin adéquat Question soin antipoches et anticernes, on a le choix des armes! Ces derniers temps, chaque marque de cosmétiques a innové pour une toujours plus grande efficacité. Gel, crème ou fluide, l’indispensable est avant tout d’hydrater, et cela, quel que soit l’âge. Star des soins pour activer la microcirculation, les antipoches effet glaçon conviennent à toutes. Celles qui se préoccupent de leurs pattes d’oies marquées ou qui ont la peau sèche préfèreront des textures crème plus riches, à base d’acide hyaluronique qui favorise la reconstruction et détend les traits. Elles peuvent également opter pour un masque nourrissant adapté à appliquer une fois par semaine pour régénérer la peau. Celles que le relâchement du contour de l’oeil menace choisiront une version sérum tenseur à base de peptides pour un effet lissant immédiat. Celles qui sont préoccupées par leurs cernes bruns miseront sur des textures à base d’agents éclaircissants comme la vitamine C, de caféine pour apaiser et d’acide linoléique pour fortifier. Après, tout est une question de goût… Si les soins ont évolué, le packaging aussi. À tester absolument, les tubes aux embouts qui massent et lissent, comme les roll-on métalliques ou ces applicateurs en métal ultrafrais qui favorise le drainage.

Pour être parfaite en toutes circonstances.

Indispensable, le massage! Aucun soin ne donnera de bons résultats, sans un massage au préalable. C’est cinquante pour cent de son efficacité assurée. Le contour de l’œil doit être massé de l’extérieur vers l’intérieur pour stimuler la microcirculation sanguine et la circulation lymphatique. Les poches sous les yeux se forment lorsque les petits coussins de gras qui protègent le globe oculaire se gorgent d’eau, quand le système lymphatique est paresseux, d’où la nécessité de le relancer. On appuie délicatement avec la pulpe du majeur, tous les centimètres, du coin externe de l’œil jusqu’au coin interne, après avoir appliqué son soin en le lissant sur les paupières sans tirer la peau. Deux astuces pour compléter les bienfaits du massage: boire de l’eau tout au long de la journée pour stimuler nos mécanismes naturels de drainage et dormir la tête légèrement surélevée pour

Long-Time-Liner est la technique de maquillage permanent la plus moderne. Contrairement aux méthodes classiques, elle n’implique pas de saignement, ni de cicatrisation. Elle consiste à introduire des pigments minéraux sous les couches superficielles de la peau. L’intensité des teintes et du maquillage est décidée d’entente avec vous. Sans risque, la méthode permet en quelques heures de maquiller sourcils, yeux ou lèvres.

1, rue Philippe II Luxembourg-ville 3è étage

Tél.: 22 58 41 | www.weber-krier.com Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 20h heures non-stop, samedi de 9h à 18h


concours Jouez avec Femmes Magazine et Vichy et gagnez 2 soins: un exfoliant corps et une huile extraordinaire de la gamme Nutriextra d’une valeur totale de 26,37 €

en répondant à la question suivante: Combien d'huiles végétales composent l'huile extraordinaire *?

Tentez votre chance, il y a 55 lots à gagner!!! L’exfoliant corps est doté d’une formule unique, sans savon, qui allie la douceur d’une mousse fine à l’efficacité exfoliante des macro et micro billes. L’Huile Extraordinaire est une huile sèche formulée pour les peaux sèches et sensibles, qui nourrit la peau comme une crème et la satine comme une huile, avec un toucher sec, non gras et non collant.


Nom:.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ................................................. ... Prénom:.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ................................................. ... Année de naissance:................................................... Adresse complète:. . . .................................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ................................................. ...

téléphone:.. . . . . . . . . . . . . . . . . . ................................................. ... email:. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ................................................. ...  J’accepte de recevoir des informations liées à Femmes Magazine

Découpez ou recopiez ce bon sur papier libre, renvoyez-le avant le 1er mars 2013 à: Femmes Magazine - Concours Vichy 74 rue Ermesinde - L-1469 Luxembourg Offre réservée aux personnes majeures - Une seule réponse par adresse Règlement du concours sur demande.

*voir sur www.femmesmagazine.lu

empêcher les yeux de gonfler. Si on constate que le gonflement est temporaire et qu’il s’estompe quelques heures après le lever, on peut sans hésiter utiliser le froid comme vasoconstricteur pour atténuer les poches. Par exemple, un glaçon dans une fine gaze qu’on applique délicatement sur la peau resserrera les tissus. Même combat pour les sachets de thé, appliqués en compresse, pour les adeptes des soins naturels. En revanche, si le renflement des paupières est permanent, c’est vraisemblablement une hernie graisseuse et là, le cosmétique sera d’office inefficace, pas d’autre solution que le bistouri!

La blépharoplastie à réserver aux cas les plus invalidants, la blépharoplastie. En pratique, le chirurgien plastique enlève les couches de graisses en trop sous anesthésie locale en passant par l’intérieur de l’œil pour les paupières inférieures. Avantage: pas de fil et de cicatrices, sauf en cas de rides, si l’opération demande de retendre la peau. Là, il incisera sous les cils. Pour la paupière supérieure,

«Massage et soins, combinés, ils sont efficaces à cent pour cent!» le chirurgien travaillera de la même façon, en retirant l’excès de peau et les poches de graisse. Les inconvénients de cette intervention, outre son prix, comptez 3000 €, sont des petits hématomes et quelques gonflements qui disparaissent en une dizaine de jours.

L’acide hyaluronique pour combler les cernes à contrario, c’est le manque de graisse sous-cutanée qui s’amenuise avec l’âge qui est à l’origine des cernes. La médecine esthétique apporte encore une fois des solutions bien maîtrisées à celles que leurs cernes permanents vieillissent et complexent. La méthode la plus courante, pour combler les creux, avec un résultat de rafraîchissement du regard immédiat, ce sont les injections d’acide hyaluronique. Son seul inconvénient, c’est que ces injections ne sont pas définitives, leurs effets disparaissent au fur et à mesure et il faut recommencer au bout d’un an. Pour vous convaincre de


l’excellente maîtrise de cette pratique, dans le cas où une asymétrie inesthétique due à un trop-plein de volume apparaîtrait, les médecins esthétiques peuvent corriger le tir grâce à l’injection d’un antidote qui dissout l’acide hyaluronique en trop.

Un maquillage adéquat En cas de cernes colorés dus à des dépôts pigmentaires bruns ou noirs, conséquence d’une insuffisance veineuse, rien de tel que le maquillage! L’anticernes est résolument un indispensable. Aujourd’hui, les textures ont évolué et sont à la fois des soins et des correcteurs qui agissent par effet d’optique, grâce aux nacres que ces formules modernes contiennent pour capter la lumière et éclairer ces zones d’ombre. Côté pratique, afin de les couvrir correctement, on applique au stick ou au doigt une teinte jaune pour masquer le bleuté du cerne, qu’on recouvre ensuite au pinceau d’une seconde couche d’un anticernes plus liquide de la couleur de sa peau. On garde la main légère pour éviter l’effet plâtre. Cependant, ne comptez pas trop sur le miracle cosmétique permanent, il faut en remettre deux fois par jour pour être tranquille. On laisse définitivement tomber les teintes sombres, bleutées et fumées, question fard, pour la bonne raison qu’elles accentuent les cernes.

Trois techniques anticernes Pour celles que l’anticernes ne satisfait plus, reste trois techniques aléatoires quant à leurs résultats: le laser KTP, assez cher (350 € la séance), qui fait disparaître les cernes dans un cas sur trois, pendant quelques années, à condition de bien protéger le contour de l’œil quand on va au soleil par la suite; idem pour la lampe flash, qui est moins coûteuse à la séance, à savoir que ces deux méthodes nécessitent au minimum trois rendez-vous chez le dermatologue pour espérer un résultat; et enfin, le peeling moyen, à l’acide trichloracétique, dont l’efficacité est tout aussi variable. Seul un spécialiste pourra vous conseiller le soin qui vous est recommandé en fonction de votre cas. Autant de techniques à prendre avec précaution, mieux vaut dès lors user et abuser des cosmétiques déjà cités, pour camoufler tout en douceur et discrétion, avec l’assurance d’un résultat… Enfin, on plonge sur les deux derniers secrets à adopter définitivement pour des yeux qui font des ravages à chaque âge, les gouttes lacrymales pour un blanc de l’œil éclatant et des lunettes griffées pour les protéger en toute circonstance. Le regard vif, lumineux et pétillant dès l’aurore, avec l’allure de star en prime, cette fois-ci, c’est pour vous, c’est sûr!


68 | MUST HAVE

MUST 1 - Allure Homme Sport Tension ultime. Puissance des émotions. L’allure du corps et de l’esprit en fusion. Cette eau extrême est un parfum gorgé d’adrénaline. Un aromatique musqué aux notes charnelles, ardentes et nerveuses. Chanel.

1

2 - Absolue oléo Sérum Combiner les propriétés nutritives intenses de l’Huile essentielle de Citrus, des huiles de Camélia et de Babassu, au Pro-Xylane, l’actif, c’est Absolue Oléo-sérum, un produit hyper régénérant, mi-huile, mi-sérum, qui se fond parfaitement à l’application et qui laisse un éclat sur votre visage. Lancôme.

2

3 - Play in the city Eau de toilette for him. Pour cette nouvelle interprétation, l’accord original boisé-épicé de Play laisse place à une composition aux accents gourmands évidents, pour un sillage libre et audacieux. Un parfum séducteur à la sensualité assumée. Givenchy.

4 - L’Eau d’Issey Absolue Interprétation inédite de l’Eau d’Issey, un floral lumineux composé autour du miel et du jasmin de Nuit. Seul l’accord fleur de lotus et freesia est commun avec la fragrance originelle, car, il signe l’empreinte olfactive sur le thème de la transparence. L’Eau d’Issey.

3

4

5 - Iconic Overcurl Ce mascara nouvelle génération est né de la rencontre d’une rosse incurvée et d’une formule «Polymèrezsk», à mémoire de forme et volumatrice, il étoffe généreusement et instantanément les cils, imprimant une courbe naturellement plus renversante jour après jour.

Dior.

5


Epilation défintive EpilationEpilation défintivedéfintive

Détente Détente & & Relaxation Relaxation Détente & Relaxation

Institut de beauté doté de la dernière technologie Institut de beauté doté de la dernière technologie La référence en de épilation Institut de beauté doté la dernièredéfinitive technologie Institut Institut de de beauté beauté doté doté de de la la dernière dernière technologie technologie Epilation défintive Epilation défintive

1 - Multi CorreXion- Serum

Détente & Détente & Relaxation Relaxation

LIGHT Sheer Institut de beauté doté de la dernière technologie

LASER EPILATION

Après

Avant

MARIAessai GALLAND - PAYOT - CLARINS pendant gratuit Après Après

Il procure détente, relaxation et repos. Il calme les tensions, favorise le sommeil pour passer des nuits calmes, sereines, réparatrices. Un bain traitant non moussant doux pour la peau, composé d’huiles essentielles 100 % pures. Puressentiel.

Sheer LIGHT Sheer

tout le mois pendant février Wiltz Ettelbruck essai gratuit SOINS POUR HOMMES: 27, rue des Tondeurs 5a, rue Jean tout le RELAXANTS mois - SHAKRA février MASSAGES CLASSIQUES HOTPrince STONE Tél: 95 91 71 Tél: 27 03 33 70 LASER LASER EPILATION EPILATION SOINS VISAGES MARIA GALLAND PAYOT CLARINS Ana LINK-DE MATOS CANDLELIGHT TIBET - BAMBOO LPG ENDERMOLOGIE SOINS

POUR HOMMES - MASSAGES CLASSIQUES - SHAKRA HOT STONE - CANDLELIGHT TIBET - BAMBOO - LPG ENDERMOLOGIE - VIPLINE TRAITEMENTS SPECIFIQUES: 6 - RAFFERMISSANTS TRAITEMENTS SPECIFIQUESLIFT - DERMABRASION - LIFT 6 SOINS VISAGES MARIA GALLAND - PAYOT - CLARINS RAFFERMISSANTS VISAGE - DERMABRASION - ULTRASONS VISAGE - DERMABRASION ULTRASONS SOINS POUR HOMMES - MASSAGES CLASSIQUES RELAXANTS SHAKRA HOT PIEDS STONEDE - ALESSANDRO CANDLELIGHT BEAUTE DES- MAINS ET DES TIBET -DEBAMBOO - LPG ENDERMOLOGIE VIPLINE GEL - FRENCH POSE FAUX ONGLES - POSE -DE SOINS VISAGES MARIA GALLAND PAYOT - CLARINS TRAITEMENTS DERMABRASION - coule LIFT 6 jamais BEAUTE DES MAINS ET DES PIEDS DE ALESSANDRO maquillage quiELECTRIQUE ne EPILATIONS ASPECIFIQUES LAun CIRE - -DEFINITIVE SOINS POUR HOMMES MASSAGES CLASSIQUES RAFFERMISSANTS VISAGE-- DERMABRASION - ULTRASONS DEFINITIVE AU LASER MAQUILLAGES BIJOUX et- EPILATIONS qui reste quelle que POSE DE FAUX -ONGLES Aimpeccable LA -CIRE - DEFINIRELAXANTS SHAKRA HOT STONE CANDLELIGHT POSE DEDES BIJOUX DENTAIRE - PARFUMS - SOLARIUM BEAUTE ET l DES PIEDS DE -la ALESSANDRO TIBET - BAMBOO - soit LPG ENDERMOLOGIE - VIPLINE ’heure journée, un-rêve TIVE ELECTRIQUE -MAINS DEFINITIVE AU LASER MAQUILLAGES BALNEOTHERAPIE - CHEQUES ETde BONS DE GELCADEAUX FRENCH POSE DE FAUX ONGLES - POSE

VIPLINE RELAXANTS

Après Après

3 - Bain douche Sommeil détente

LIGHT Sheer LIGHT Sheer LIGHT

BEAUTE DES MAINS ET DES PIEDS DE ALESSANDRO LASER EPILATION POSE DE FAUX ONGLES - POSE DE GEL FRENCH EPILATIONS A LA CIRE - DEFINITIVE ELECTRIQUE La La référence référence en en épilation épilation définitive définitive essai gratuit pendant DEFINITIVE AU LASER - - MAQUILLAGES - BIJOUX tout le EPILATION mois février POSE LASER DE BIJOUX DENTAIRE - PARFUMS - SOLARIUM SOINS VISAGES: LASER EPILATION BALNEOTHERAPIE - CHEQUES ET BONS CADEAUX

Avant Avant

Ce soin apporte un bienfait anti-âge unique appelé «Lift Tri-Dynamique» qui atténue le relâchement, la perte de résilience et les rides profondes simultanément. Votre peau est désormais capable de restaurer la puissance de sa jeunesse. Shiseido.

SOINS VISAGES MARIA GALLAND - PAYOT - CLARINS SOINS POUR HOMMES - MASSAGES CLASSIQUES La référence épilation RELAXANTS - SHAKRAenHOT STONE définitive - CANDLELIGHT TIBET - BAMBOO - LPG ENDERMOLOGIE - VIPLINE TRAITEMENTS SPECIFIQUES - DERMABRASION - LIFT 6 La référence en définitive RAFFERMISSANTS VISAGE DERMABRASION - ULTRASONS La référence en-épilation épilation définitive

Avant

2 - Crème super Regénérante Intensive

essai gratuit pendant tout le mois février

essai essai gratuit gratuit pendant pendant tout tout le le mois mois février février

Maguillage permanent

Avant

Une nouvelle formule améliorée au Hexinol offre une solution contre 5 signes du vieillissement de la peau. Les effets sont impressionnants: réduit les rides, raffermit la peau, atténue les taches brunes, améliore l’éclat et hydrate la peau en profondeur. Roc.

TRAITEMENTS SPECIFIQUES - devenir DERMABRASION - LIFT 6 peut réalité BIJOUX - POSE DE BIJOUX DENTAIRE - PARFUMS - SOLARIUM EPILATIONS A LAqui CIRE - DEFINITIVE ELECTRIQUE RAFFERMISSANTS VISAGE -- DERMABRASION --ULTRASONS Wiltz Ettelbruck DEFINITIVE AU LASER MAQUILLAGES BIJOUX SOINS SOINS VISAGES VISAGES MARIA MARIA GALLAND GALLAND -- PAYOT PAYOT -- CLARINS CLARINS BALNEOTHERAPIE - POSE DE GEL FRENCH CHEQUES 27, rue des 5a,--rue Prince Jean ET POSE DETondeurs BIJOUX DENTAIRE - PARFUMS SOLARIUM BEAUTE ET DES PIEDS DE Tél: ALESSANDRO SOINS SOINS POUR POUR HOMMES HOMMES -- MASSAGES MASSAGES CLASSIQUES CLASSIQUES Tél: 95DES 91 71 MAINS 27 03 33 70 BALNEOTHERAPIE - LINK-DE CHEQUES ET BONS CADEAUX BONS CADEAUX Ana MATOS DE-- GEL FRENCH POSE DE FAUX ONGLES - POSE RELAXANTS RELAXANTS -- SHAKRA SHAKRA HOT HOT STONE STONE CANDLELIGHT CANDLELIGHT EPILATIONS A LA-- CIRE DEFINITIVE Ettelbruck ELECTRIQUE Wiltz TIBET TIBET -- BAMBOO BAMBOO LPG LPG -ENDERMOLOGIE ENDERMOLOGIE -- VIPLINE VIPLINE

1

pendant tout le mois février DEFINITIVE AU LASER - --- MAQUILLAGES TRAITEMENTS TRAITEMENTS SPECIFIQUES SPECIFIQUES DERMABRASION DERMABRASION- --BIJOUX LIFT LIFT 66 27, rue des Tondeurs

P

2

-10%

Maguillage permanent Maguillage permanent 5a, rue Prince Jean

Tél:DE 95 91 71 Tél:---27 03 33 70 POSE BIJOUX DENTAIRE -MATOS PARFUMS SOLARIUM Ana LINK-DE RAFFERMISSANTS RAFFERMISSANTS VISAGE VISAGE -- DERMABRASION DERMABRASION ULTRASONS ULTRASONS BALNEOTHERAPIE - CHEQUES ET BONS CADEAUX MARIA unDES maquillage quiDE ne ALESSANDRO coule jamais BEAUTE BEAUTE DES DES MAINS MAINS ET ET DES PIEDS PIEDS DE ALESSANDRO CLARINS PAYOT alessandro IS GALLAND et qui --reste impeccable quelle que POSE POSE DE DE GEL GEL FRENCH FRENCH POSE POSE DEP A RFAUX FAUX ONGLES ONGLES WiltzDE Ettelbruck soit l ’heure de la journée, un rêve EPILATIONS EPILATIONS A A LA LA CIRE CIRE -- DEFINITIVE DEFINITIVE ELECTRIQUE 27, rue des Tondeurs 5a,ELECTRIQUE rue Prince Jean qui peut devenir réalité DEFINITIVE DEFINITIVE AU LASER LASER -- MAQUILLAGES MAQUILLAGES --jamais BIJOUX BIJOUX Tél: 95 91 71 AU Tél: 27 03 33 70 un--maquillage qui ne coule Ana LINK-DE MATOS POSE POSE DE DE BIJOUX BIJOUX DENTAIRE DENTAIRE -- PARFUMS PARFUMS - SOLARIUM SOLARIUM et qui reste impeccable -quelle que BALNEOTHERAPIE BALNEOTHERAPIE -- CHEQUES CHEQUES ETlaBONS BONS CADEAUX soit l ’heure ET de journée,CADEAUX un rêve qui peut devenir réalité PARIS

INTERNATIONAL

PARIS

pendant tout le -10% mois février Maguillage permanent tout le -10% pendant mois février Maguillage permanent pendant tout le Wiltz Wiltz

Ettelbruck Ettelbruck

27, 27, rue rue des desTondeurs Tondeurs 5a, 5a, rue rue Prince Prince Jean Jean MARIA CLARINS PAYOT alessandro Tél: Tél: 95 95 91 91P 71 71 Tél: 27 27 03 03jamais 33 33 70 70 un maquillage qui neTél: coule Ana AnaGALLAND LINK-DE LINK-DE MATOS MATOS et qui reste impeccable quelle que soit l ’heure de la journée, un rêve MARIA CLARINS GALLAND qui peutPAYOT deveniralessandro réalité P PARIS

PARIS

INTERNATIONAL

PARIS

INTERNATIONAL

PARIS

PARIS

PARIS

3

Wiltz 27, rue des Tondeurs Tél.: 95 91 71

P

Ettelbruck un un maquillage maquillage qui qui5a, ne nerue coule coule jamais Princejamais Jean et et qui qui reste reste impeccable impeccable quelle quelle que Tél.: 27 03 33 que 70 soit soit ll ’heure ’heure de de la la journée, journée, un un rêve rêve qui qui peut peut devenir devenir réalité réalité MARIA CLARINS PAYOT alessandro GALLAND

-10%

PARIS

PARIS

PARIS

mois février INTERNATIONAL

pendant pendant tout tout lele


Smiley’s Beauty & Wellness Center Maison de beauté au cadre enchanteur

1 - Le beau mâle Chamboulant à jamais l'univers de la parfumerie, «Le Male» initiait, il y a dix-huit ans, un archétype masculin inédit: le marin sensuel et canaille au cœur tendre. Le voilà aujourd'hui chef de file d'une nouvelle génération olfactive. Pour cette alchimie sensuelle, le cocktail de fraîcheur «menthe - armoise - lavande» s'enflamme au contact des muscs.

JPaul Gaultier. 2 - Celluli Eraser

• 1000 m2 • 7 cabines de soins et d’esthétique spa de relaxation • Douche hammam • Wellness spa 6 personnes et salle de détente

Les biologistes Biotherm ont sélectionné un actif marin nouvelle génération: l’extrait d’algue coralline. Associé à un extrait de caféine pure, il s’attaque à la cellulite en inhibant le processus d’auto-génération, contribuant à bloquer la formation de nouvelles cellules graisseuses pour une efficacité longue durée.

Biotherm. 3 - Botanical D-Tox

Profitez de notre Pack Saint Valentin Offrez-lui un moment de détente: spa à 2 personnes et modelage pour le corps. Cocktail offert. Le tout pour 200€ au lieu de 300€*!

Une cure intensive de nuit détoxifiante, capable de «désasphyxier» les cellules, en éliminant les toxines de la peau en surface et en profondeur, tout en boostant ses défenses naturelles pour la défatiguer et la revitaliser durablement.

Sisley.

1

*offre limité jusuq’à rupture de stock

2 Contact: Mme Messoussi 6 rue de Bettembourg L-3378 Livange | Tél.: 26 51 06 61 | Ouvert le lundi de 13H00 à 21H00 et du mardi au samedi de 10H00 à 21H00 | Parking gratuit www.smileysbeautylux.com

3


test beauté | 71

La petite robe noire Dans les parfumeries, on n’entend plus parler que de lui. Le dernier parfum de Guerlain «la Petite Robe noire» est dans toutes les bouches. Femmes Magazine a testé pour vous, en avant-première, l’eau de toilette qui ne sortira pas avant mars prochain.

Julie Kieffer

«

«

+: Idéal pour entamer le printemps, La Petite Robe Noire est une eau de toilette gourmande et fleurie. Je le recommande aux femmes qui apprécient les arômes sucrés. -: Malheureusement, beaucoup trop de monde porte la version parfum.

»

Sophie Falchi

«

+: J’adore le flacon qui est très féminin. Le nom me plait également car il évoque la femme et donne envie d’être porté à l’occasion d’une soirée romantique… La tenue est quant à elle irréprochable. -: L’odeur est malheureusement trop sucrée et entêtante à mon goût.

»

Patricia Sciotti

«

+: Un parfum gourmand, sucré juste comme il faut, et qui ne donne pas la nausée, j’aime. -: Sur ma peau par rapport à d’autres Guerlain, il a tendance à vite s’estomper…

»

Paule Kiénert

«

+: Aux notes chaleureuses, sensuelles et sucrées comme une friandise, l’eau de toilette la Petite Robe Noire est un délice olfactif! Avant de se parfumer pour les autres, on se fait du bien à soi-même avec cette fragrance à la fois douce et pétillante. -: RAS.

»

Muriel Hoffmann

Maria Pietrangeli

+: Odeur envoutante et gourmande: convient parfaitement pour une soirée placée sous le signe du glamour et de la féminité. -: Parfum un peu trop sucré et entêtant à mon goût, manque de fraîcheur pour un usage quotidien. Pas une excellente tenue sur ma peau.

+: La petite robe noire du flacon est estivale, elle arbore un joli décolleté. L’Eau de toilette est, au même titre, plus fraîche, mais elle demeure tout aussi gourmande. La fragrance est envoûtante, absolument irrésistible. -: Je suis complètement addict, je ne peux plus m’en passer.

«

»

Murielle Hoffmann est la lectrice qui a remporté notre concours. Elle partagera son avis avec nous tout au long de l’année.

»


72 | SANTé

Michèle Rager

Un bébé quand je veux! Ou quand je peux?

On planifie un déménagement, un nouveau job, des vacances… Mais pas une grossesse! Et ça, les femmes ont souvent tendance à l’oublier. Heureusement, les causes de cette difficulté à procréer peuvent parfois être aisément évitées. Et sinon, les techniques médicales sont de plus en plus efficaces! Plus on est jeune, plus on est fertile: la probabilité d’une grossesse, au cours d’un cycle, est de 40 % chez les femmes de moins de 26 ans. Puis elle chute à 30 % chez celles de moins de 35 ans. Hélas, l’âge auquel une femme a son premier enfant croît constamment. Et ce, en fonction de la longueur des études, de son plan de carrière, du fait qu’elle rencontre son deuxième ou troisième conjoint… Quant à l’homme, sa fertilité diminue de manière modérée à partir de 55 ans.

Écrasez-la! Si la plupart des fumeuses finissent par être enceintes, c’est après un délai plus long que les abstinentes. Le tabagisme réduit également de moitié les possibilités d’avoir un bébé lors des techniques de PMA. Attention, c’est également valable chez les fumeurs passifs, quand le conjoint ou les collègues sont accros à la nicotine. Le surpoids et l’obésité sont aussi des facteurs sous-estimés aggravants. Avec un BMI de 26 (signant un léger excès de poids), il y a deux fois plus de risque d’infertilité. Et avec un BMI au-delà de 30 (prouvant une obésité), il y en a trois fois plus…


Les saboteurs D’autre part, l’excès pondéral aggrave le Syndrome des Ovaires Polikystiques (SPOK), caractérisé par des kystes ovariens, des cycles irréguliers, de l’acné, une pilosité excessive… et une diminution de la fertilité. Une perte de poids de 5 à 10% est recommandée. D’autres éléments ont une réelle influence négative sur la fécondité: le stress (ce qui explique que bébé s’annonce souvent après le retour de vacances), les régimes aberrants, la maigreur extrême et l’obsession d’être enceinte. Selon les spécialistes de la stérilité, cette dernière attitude, entraînant une grande anxiété, expliquerait même l’augmentation de leur clientèle. Reste donc à virer les bonnes copines, les mères et les belles-mères qui serinent: «Toujours pas enceinte?»

Toutes les chances de son côté Mieux vaut faire l’amour le plus souvent possible. Pas seulement pour fabriquer l’héritier, mais aussi pour le plaisir, assurance antistress. D’ailleurs, l’ovulation ne se constate pas qu’au 14e jour du cycle (= 14 jours après le premier jour des règles). Quelque 70 % des femmes ovuleraient même avant le 10e jour ou après le 17e jour. Ce n’est donc pas la peine d’attendre la «bonne période» pour attirer le futur papa sous la couette! L’Organisation Mondiale de la Santé considère qu’un couple est stérile lorsqu’après deux ans de relations sexuelles régulières et non protégées, il n’y a pas eu de rencontre spermatozoïde-ovule convaincante. Relations sexuelles régulières, c’est-à-dire deux à trois fois par semaine. Heureusement, les gynécos n’attendent pas autant avant d’agir. Ils prévoient les premiers tests et thérapies après un an d’infertilité.

Une courbe de température Les gynécos commencent souvent par demander un suivi de l’ovulation, via une courbe de température. C’est la technique la plus simple et la moins chère! Mais comme elle est contraignante et médicalise l’acte sexuel, on ne la conseille pas d’office. Le principe? On mesure toujours sa température avec le même thermomètre, à la même heure (souvent au réveil) et de la même manière (sous le bras, dans la bouche, via la voie rectale ou vaginale). Ensuite, on note le résultat sur une feuille ad hoc… Lorsqu’il y a ovulation, le tracé affiche un plateau bien distinct, avec une élévation de 0,3 à 0,4 degré durant 12 à 14 jours (plus si la grossesse commence). Ce


74 | SANTé

L’abc de l’ovulation Comment ça se passe naturellement? Tous les mois, chez la femme, un œuf (ou ovocyte) est produit par l’ovaire. Une fois qu’il est mûr, il se détache et se dirige vers l’une ou l’autre trompe utérine. C’est l’ovulation. S’il y a eu un rapport sexuel 24 à 48 heures avant cette étape, plusieurs milliers de spermatozoïdes remontent du vagin vers les trompes. La rencontre entre un spermatozoïde et l’ovocyte entraîne la fécondation. Puis, naît un embryon. Celui-ci évolue progressivement des trompes vers l’utérus où, cinq à six jours plus tard, il s’implante. suivi permet donc de repérer l’ovulation et vérifier sa régularité en fonction des mois.

Des spermatozoïdes à la loupe Terminée l’époque où, quand l’enfant ne se manifestait pas, on envisageait une tonne d ’examens traumatisants et parfois douloureux seulement chez… Madame. Le problème peut venir de l’homme OU de la femme. Et l’analyse des spermatozoïdes, soit le spermogramme, est l’un des examens médicaux les plus simples à effectuer. Le liquide mâle est recueilli au centre médica l. Ensuite, il est examiné au microscope afin de vérifier le nombre de spermatozoïdes, mais aussi leur vigueur, leur mobilité… Chez la femme, le bilan d ’infertilité permet aussi de vérifier certains points. Pour que l ’embryon se forme, il faut que les trompes ne soient pas bouchées, que l’ovulation se réalise correctement, etc.

Un suivi à deux S’ il le juge nécessaire, le médecin conseille un inducteur d ’ovulation. Ce médicament stimule la sécrétion hormonale et dope l’ovulation. Désormais, les stylos à injection pré-remplis pour la stimulation hormonale permettent à chaque femme (après

un apprentissage délivré par une infirmière) de se prendre médicalement en main, d’une façon simple, efficace et fiable. Cela augmente considérablement le confort de la patiente. Enfin, pour un couple, le suivi d ’une infertilité perturbe inévitablement sa vie privée et professionnelle. Les traitements vont nécessiter une grande disponibilité de la part des partenaires et sont, le plus souvent, vécus comme une atteinte à leur intimité. Quant aux conjoints, il ne doit jamais être exclu. L’équipe médicale veille à être attentive au sentiment de culpabilité et d’impuissance qu’il peut développer, certains hommes se sentant atteints dans leur virilité…

Les techniques de PMA* * Ou Procréation Médicalement Assistée: c’est-à-dire les méthodes utilisées en laboratoire, destinées à permettre une rencontre entre le spermatozoïde et l’ovule. • L’insémination artificielle avec sperme du conjoint (ou IAC) Le médecin injecte directement, à l ’aide d ’une sonde, les spermatozoïdes recueillis par masturbation, dans l’utérus. De ceux-là, seuls les plus mobiles et les plus résistants ont été sélectionnés, afin d ’augmenter les chances de succès. Et, dans le même objectif, la femme a subi un traitement stimulant l’ovulation. L’IA peut également être réalisée avec le sperme d’un donneur anonyme (IAD). • La fécondation in vitro (ou FIV) Comme dans l’IA, la stimulation des ovaires permet d’obtenir plusieurs ovocytes. Ceux-là sont ensuite recueillis et mis en contact, en éprouvette, avec des spermatozoïdes. Ce qui aboutit à une fécondation in vitro. Ensuite, deux ou trois embr yons sont transférés dans l ’utérus. La méthode est utilisée chez les femmes qui souffrent de trompes utérines bouchées, abîmées ou inexistantes (enlevées, par exemple, suite à une grossesse extra-utérine). • L’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI intracytoplasmic sperm injection) C’est une variante améliorée de la FIV: les médecins ne mettent pas seulement les spermatozoïdes en contact avec les ovocytes, ils travaillent à leur place! Ils injectent directement, à l’aide d’une pipette et sous contrôle du microscope, un seul spermatozoïde dans l’ovocyte. Puis replacent l’embryon dans la cavité utérine. L’ICSI est destinée aux couples qui n’arrivent pas à avoir de bébé par une FIV classique.


Banc d’essai | 75

Pump it up! Chez Fiat, il n’y en a que pour la 500. Il faut dire que la petite citadine, avec plus d’un million d’exemplaires produits en 5 ans, fait un tabac! Rien d’étonnant à ce que Fiat surfe sur la vague 500 et la décline en sportive, en cabriolet et - à présent - en monospace… Minispace devrait-on préciser!

Paule Kiénert pilote au féminin

habitabilité Mesdames, Mesdemoiselles vous êtes conquises par le charme de la petite citadine et arpentez fièrement les rues de Luxembourg à bord de votre Fiat 500. Mais, alors que la famille s’agrandit, vous avez peine à renoncer à la bonne bouille de votre Cinquecento… Fiat a anticipé vos appréhensions et a souhaité que votre voiture préférée évolue avec vous! La Fiat 500 L, que je qualifierais de minispace, devrait en effet répondre à vos besoins en places supplémentaires et en praticité. 4,14 mètres de long et 1,78 mètre de large, cinq véritables places, des sièges coulissants et rétractables, de nombreux espaces de rangement ainsi qu’un coffre au volume maximal de 400 litres font de la 500 L un monospace très compact et pratique.

Esthétique Ne pensez pas cependant que votre adorable petit pot de yaourt ait simplement pris du volume. Non. La 500 L, si elle garde la calandre de la 500, ses optiques avant rondouillardes et son air sympathique, s’avère finalement assez différente. Tout d’abord son habitacle est plutôt dépaysant. On retrouve la couleur de la carrosserie sur la planche de bord, mais celle-ci est configurée différemment avec, notamment un écran tactile au centre. Le volant et les sièges changent de ceux de la 500 également. Les importantes surfaces vitrées donnent beaucoup de luminosité et contribuent à l’ambiance monospace. Extérieurement, on retrouve incontestablement des airs de famille avec la petite citadine sur la face avant tandis que l’arrière se fait plus imposant et rectiligne. Dans l’ensemble, les quatre portes, le coffre et la hauteur

du pavillon confèrent à la 500 L une silhouette beaucoup plus carrée. On note par ailleurs les nombreuses possibilités de personnaliser sa voiture avec 333 combinaisons de couleurs possibles!

Conduite L’assise assise relativement haute du siège conducteur permet de surplomber la route (à la façon d’une conductrice de monospace, en fait) et offre ainsi une bonne visibilité. Les radars de recul, le petit gabarit du véhicule et sa direction douce le rendent très maniable et facile à garer. Le moteur 1.3 litres diesel n’est pas un foudre de guerre, mais il est suffisant pour des déplacements en ville. Il s’avère de plus très silencieux et peu gourmand en carburant. Enfin, important pour une familiale, la 500 L se voit récompensée du label «5 étoiles» au test de sécurité Euro NCAP. Moins facile de faire dans le mignon lorsque les contraintes pratiques demandent des sacrifices sur la ligne. Toutefois, le pari de conserver le look de notre citadine adorée sans nous laisser -nous, fashionistas devenues mamans- sur le bord de la route est plutôt réussi! Moteur: diesel, 1.3L, 4 cylindres | Puissance: 85 cv (62 kW) | Boîte de vitesses: 5 vitesses, manuelle | Vitesse maxi: 165 km/h | Accélération 0 à 100 km/h: 14,9 sec | Consommation cycle mixte: 4,2 L/100 km | Émission de CO2: 110 g/km | Prix TTC: à partir de 16 490 euros TTC pour le modèle essayé


76 | VIVRE AUTREMENT

Peut-on se passer des jeux électroniques? Lisa BEYS

Les jeux vidéo figurent toujours en bonne place au classement des cadeaux de fin d’année, que ce soit pour les jeunes ou les moins jeunes. De nombreux parents prévoient un jeu vidéo à glisser sous le sapin. Consoles, jeux vidéo en réseau ou non, télévision, cinéma, textos… notre quotidien est largement occupé aujourd’hui par tous ces biens de consommation «high-tech». Le jeu vidéo est le premier bien culturel au monde devant l’industrie de la musique et celle du cinéma. On dénombre plus d’un milliard de joueurs dans le monde. exemple, chez le petit enfant, il est préférable de jouer, de manipuler, de toucher des objets pour apprendre à connaître le monde. L’abus d’écran empêche le développement de l’imaginaire, car les petits enfants s’inventent des histoires en manipulant les objets. Chez les enfants plus grands, ce n’est pas mieux. Les jeux vidéo et les dessins animés les habituent à un état d’excitation mentale permanent. Du coup, toutes les autres activités perdent leurs attraits...

L’addiction aux jeux vidéo, une vraie maladie?

Jeux vidéo, consoles, ordinateurs... Leur point commun: l’écran. Les écrans sont dévoreurs de temps au détriment d’autres activités. Tout est fait pour qu’on ne voie pas les minutes passer... Le temps libre n’étant pas extensible, les heures passées devant les écrans sont autant de temps qu’on ne consacre pas à d’autres activités. Par

Les jeux vidéo, sur console ou sur PC, chez soi ou en salle, seul, avec des amis, ou en réseau, peuvent provoquer une dépendance chez certaines personnes. On retrouve des troubles psychiques similaires avec perte d’intérêt et appauvrissement de la vie affective, relationnelle et intellectuelle. On parle d’addiction quand le jeu vidéo devient le principal centre d’intérêt, voire l’unique, au détriment des autres activités (relationnelles, professionnelles, artistiques, scolaires, sportives…). La notion de repli sur soi est d’ailleurs retrouvée. Cette addiction est particulièrement préoccupante lors de l’adolescence, période impor-


VIVRE AUTREMENT | 77

tante où jeux et scolarité ne font pas bon ménage. «L’addiction» aux jeux vidéos en tant que telle n’est pas universellement reconnue par la communauté scientifique, qui lui préfère le terme de «pratique excessive», car moins stigmatisant.

Les jeux de rôles massivement multijoueurs (ou MMORPG) Ce sont les jeux les plus «à risque» en matière de temps de jeu. En effet, ce genre de jeu projette le joueur dans un univers imaginaire, fantastique, riche et plein d’aventures. En jouant le rôle d’un personnage tout puissant, le joueur peut s’échapper d’une réalité parfois pesante. De plus, ces jeux donnent la possibilité de s’engager dans un groupe ou dans une action collective et de stimuler l’esprit de compétition. Les MMORPG ouvrent un champ de possibilités infinies et de nouveaux horizons à explorer. Ils constituent une expérience puissante de jeu, et peuvent se révéler relativement chronophages. De plus, l’immersion dans l’univers est facilitée par l’avatar et une fois pris au jeu, le joueur peut très facilement perdre la notion du temps au détriment d’autres activités (devoir, jeu, communication avec les parents ou amis, repas en famille …). L’inconvénient de ces jeux, c’est qu’ils ne s’arrêtent jamais (univers persistant) et, pour arriver à un bon niveau permettant de s’engager dans un groupe, votre enfant devra passer beaucoup de temps devant l’ordinateur. Il faudra donc l’informer sur cet investissement en temps avant qu’il s’engage dans ce jeu. Et il conviendra de l’aider à gérer le temps qu’il passe devant l’écran.

Un phénomène qui touche en majorité les jeunes On constate que les jeunes sont plus particulièrement vulnérables; en effet, il est en général plus difficile de réussir à se contrôler à cet âge… Et ils ont donc besoin d’une attitude de vigilance et de conseil de la part de leurs parents. Si ceux-ci doivent être attentifs, il est important aussi de ne pas dramatiser: nombre d’ados peuvent traverser des périodes où ils font preuve d’excès comportementaux et s’en libérer ensuite. Quelques conseils simples aux parents pour aider les jeunes internautes ou joueurs à apprendre à assurer un contrôle personnel, et à utiliser ces outils avec plaisir et modération: Fixer certaines règles, par exemple, fixer un budget-temps hebdoma-

daire ou définir le type de jeux autorisés. Proposer d’autres formes de loisirs, pour privilégier le partage d’expériences bien réelles et non uniquement virtuelles, et aussi ouvrir le dialogue et favoriser la discussion en montrant son intérêt pour ces modes de communication et ces stratégies, permettre échanges et partages.

Un classement des jeux vidéos pour mieux s’y retrouver Le système de signalétique PEGI permet de classer les jeux vidéo selon le contenu qu’ils proposent, pour expliquer clairement quels sont les éléments qui semblent inadaptés pour un enfant. Choisir un jeu se fait en fonction de ce que l’on juge bon pour son propre enfant. La pratique des jeux vidéo doit pouvoir rester un loisir au même titre que la lecture, le foot ou la natation... Votre enfant choisit entre ces différentes activités durant son temps libre et c’est à vous d’être vigilant sur le dosage équilibré entre ses loisirs en fixant des règles. Un dialogue affectif, chaleureux, mais ferme, votre intérêt manifeste, vos conseils et votre vigilance sécuriseront votre enfant.

Alors, quels points positifs? Les joueurs apprennent à réfléchir de manière créative et stratégique. Ils cherchent des solutions aux problèmes. L’intelligence spatiale est renforcée, la vitesse de réaction est influencée positivement. Les jeux représentent un défi incluant différentes missions à réaliser simultanément. Par ailleurs, les joueurs doivent également tenir compte de l’essence du jeu et filtrer les principales données provenant d’un flux d’informations. Ils développent leurs connaissances linguistiques: de nombreux jeux sont en anglais. Les jeux électroniques encouragent le travail d’équipe et la coopération lorsqu’ils sont joués en groupe, mais offrent également des sujets d’intérêt commun et des occasions d’interagir avec d’autres. Il s’agit de faire preuve de vigilance, mais sans diaboliser le jeu, et toujours en privilégiant le dialogue.


La pédagogie au cœur de la crèche Installée à Rollingen, la crèche NoLéMi accueille les enfants depuis 2011. À l'origine de cet établissement, il y a Monica Scarsellato, une femme enthousiaste qui mise avant tout sur la pédagogie. Toutes les belles histoires commencent par un coup de cœur. Celui de Monica Scarsellato remonte à 2011 quand elle trouve la maison qui abrite aujourd’hui sa crèche. «J’ai tout de suite su que c’était la bonne. Au fur et à mesure de la visite, j’imaginais chaque pièce, je m’y voyais déjà travailler, car tout correspondait à mes attentes!», explique-t-elle. Forte de son expérience de 10 ans, la directrice de la crèche NoLéMi savait précisément ce qu’elle cherchait. «J’avais déjà travaillé dans une crèche comme éducatrice, mais aussi comme

«Chaque enfant est une étoile qu'il faut respecter dans son individualité.» chargée de direction. Je savais ce dont j’avais besoin pour que ma crèche soit un endroit agréable et où les enfants sont heureux.» Monica Scarsellato ne s’est pas trompée. Aujourd’hui, la crèche NoLéMi accueille 27 enfants âgés de 3 mois à 4 ans.

Le secret de son succès: la pédagogie. «Pour un enfant, la crèche ne doit pas se limiter à être le lieu où il attend ses parents toute la journée. C’est aussi un lieu d’apprentissage où il se socialise avec les autres, où il découvre des tas de choses et où il se construit.», insiste Monica Scarsellato. Afin de faire de sa crèche un lieu de vie épanouissant pour nos petites têtes blondes, la directrice et son équipe ont mis en place une pédagogie précise et adaptée à chaque âge. «Les enfants n'ont pas demandé à être là, nous avons donc tout fait pour les aider à s'épanouir dans les trois premières années de leur vie, les trois plus importantes», remarque la directrice. Pour réussir l'intégration de chaque enfant, la crèche NoLéMi travaille main dans la main avec les parents. «Nous sommes une crèche familiale où le contact avec les parents est aussi important que celui avec les enfants», ajoute-t-elle.


Un métier qui ne s’improvise pas Si la pédagogie tient tant au cœur de Monica Scarsellato, c’est parce qu’elle veut avant tout le bien-être des enfants. «Au début de ma carrière, j’ai travaillé dans une crèche ou rien n’était organisé, il n’y avait aucun projet pour les petits, rien n’était pensé en fonction de leur âge, ils étaient tous rassemblés sur 50m2.» Ce genre de pratique fait frémir la directrice. «J’ai ouvert une crèche pour accueillir des enfants, pour leur offrir un lieu agréable et non pas pour créer une chaine

«Nous organisons des repas où les parents se rencontrent.»

d’établissements ou seul le nombre d’inscrits compte.», raconte-t-elle avant d’ajouter «Je constate trop souvent que certaines crèches ont d’autres priorités que les enfants, et ça m’attriste énormément.» Selon Monica Scarsellato, si cette dérive existe, c’est en partie à cause d’un manque de régulation. «Je pense qu’il faudrait des critères de contrôle plus stricts dans les crèches. Tout le monde ne peut pas s’improviser pédagogue. Prendre soin d’enfants demande plus qu’un diplôme, il faut de l’expérience et une certaine connaissance du métier.» La directrice de la crèche NoLéMi n’hésite d'ailleurs pas à partager son expertise. «J’accueille souvent des stagiaires, car j’estime que c’est important de les aider à trouver leur chemin. Je viens aussi en aide aux institutions qui font appel à mes services en tant qu'observatrice, superviseur et formations adaptées aux besoins des l'institutions.»

Une ferme pédagogique Monica Scarsellato veut aller encore plus loin. Elle travaille en ce moment sur un projet de crèche à la ferme. «Je suis à la recherche d'un terrain assez grand qui pourrait accueillir ma future crèche. Elle ne sera pas comme les autres. Les enfants profiteront d'un cadre naturel avec un potager, un verger, des champs et seront entourés par quelques animaux.» Ce projet de crèche et ferme pédagogique s'inscrit dans la logique de formation chère à Monica Scarsellato. «Le but n'est pas uniquement d'être entourés de jolis animaux, mais d'enseigner aux enfants des choses toutes simples comme tenir un potager et observer les changements au fil des saisons pour leur apprendre à respecter la nature qui les entoure.»

Crèche NoLéMi 179 rue de Luxembourg L-7540 Rollingen LUXEMBOURG Tél.: 27 03 08 1 | Fax: 27 03 08 40 | GSM: 621 196 303 www.nolemi.lu | creche.nolemi@gmail.com

Horaires d’ouverture: du lundi au vendredi de 6h30 à 18h30


80 | maman

Pour ou contre le cododo? Christine Mick

Après avoir complètement disparu de nos sociétés occidentales depuis presque trois siècles, le «cocodo» (cosleeping ou bedsharing en anglais) fait un retour en force auprès des jeunes parents. En effet, pour certains, faire dormir bébé dans le lit parental offrirait un cadre sécurisant et faciliterait l’allaitement. Pour d’autres au contraire, cette pratique ferait courir un grand risque au bébé tant sur le plan de la sécurité que de son développement psychique et cela compromettrait également l’équilibre du couple. Alors, pour ou contre le cododo? Explications et analyse.


La continuité d’une pratique ancestrale et un besoin de sécurité Les défenseurs du cododo usent de cet argument pour défendre leur position face à cette pratique. En effet, bien avant l’introduction de la notion de pudeur entre les générations, par la psychanalyse, il n’était pas rare que les enfants partagent le lit des parents. Aujourd’hui encore, dans certaines cultures, le cododo relève de la norme et non d’une pratique réservée aux adeptes de l’allaitement. La Chine, le Japon, la Finlande sont des adeptes du sommeil partagé. Les membres de la Leche League (allaitement et maternage apparaissent comme les plus vifs défenseurs du cododo. Ils y voient une nécessité biologique pour le nourrisson autant qu’une facilité pour la mère de le nourrir sans avoir à se lever à chaque fois que l’enfant a faim. De plus, le cadre sécurisant du lit conjugal (qui devient familial) rassure le bébé et lui assure un bon développement. Sans épouser les principes de la Leche League, beaucoup de parents se retrouvent confrontés au sommeil partagé contre leur gré. La question récurrente que l’on pose aux jeunes parents se résume généralement à «Est-ce qu’il fait ses nuits? Vous devez être épuisés». Judith nous raconte avoir «cédé» lorsque, épuisée par les nuits sans sommeil, elle a finalement décidé de prendre son bébé avec elle. «J’ai vu mon bébé changer, il était plus serein... et moi aussi». Pourtant, elle nous confie aussi avoir éprouvé un sentiment de honte voire d’échec, car dans nos sociétés,


82 | maman

«Pour elle, un bébé a besoin de tendresse, des bras sécurisants, mais surtout de la parole.» nous estimons généralement qu’un enfant doit faire ses nuits vers 3 mois et qu’il ne doit surtout pas rejoindre le lit de ses parents sous peine de ne jamais réussir à en sortir! Un enfant qui dort dans le lit de ses parents demeure un sujet tabou, car il pose la question de l’intimité des parents. Cette dernière se trouve déjà bouleversée par l’arrivée de bébé, mais qu’en est-il si en plus, il s’invite dans le lit conjugal? Judith nous explique «qu’il existe d’autres endroits pour avoir des relations sexuelles avec son mari! Il suffit d’un peu d ’imagination, j’ajouterai que cela a redonné du piment à notre vie intime!» Un autre argument très souvent utilisé par les partisans du sommeil partagé est celui de la prévention de la mort subite du nourrisson (MSN). Beaucoup de spécialistes ne partagent pas cet avis, il n’est pas prouvé que lit parental agisse sur une diminution du risque de mort subite.

d’écarter tout risque d’étouffement. Enfin, mieux vaut prévoir un matelas au sol pour éviter les chutes. La température de la chambre ne doit pas excéder 19 degrés et l’enfant doit être couché sur le dos, dé préférence dans une turbulette. Certains comme Marie ont préféré installer bébé juste à côté du lit parental: «Je souhaitais être très proche de mon bébé, mais nous avons choisi d’installer son lit collé au nôtre afin d’éviter tout risque d’écrasement»

Le cododo, générateur d’angoisses pour l’enfant (et les parents?) Jusqu’à quel âge peut se pratiquer le cododo? Cette question ne saurait trouver une réponse unique, il n’y a pas de règle et il appartient à chaque famille de déterminer quand cela s’arrêtera. Chacun doit en avoir envie et la transition doit s’effectuer en douceur. Mais parfois, nos chères têtes blondes -ou pas- ont du mal à quitter le lit devenu familial. Flore se souvient que son fils, âgé de 5 ans refusait catégoriquement de quitter la chambre de ses parents. À l'arrivée de son petit frère, elle a refusé de recommencer l’expérience, elle se retrouve ainsi avec un aîné dans son lit tandis que le plus petit dort dans sa chambre depuis sa naissance. «Je ne regrette pas les moments passés à côté de mon fils, mais aujourd’hui notre vie est devenue un enfer, il refuse de dormir ailleurs qu’avec nous et cela devient ingérable, mon couple est en péril».

Des règles de sécurité s’imposent pour un cododo en toute sécurité

Claude Halmos, psychanalyste explique qu’un enfant qui a toujours dormi avec ses parents est incapable d ’intégrer la notion de couple. Pour lui, l’existence de ses parents séparés de lui n’est pas envisageable.

Si vous avez envie de vivre l’expérience du sommeil partagé, il faut veiller à respecter des règles de sécurité (il existe des sites spécialisés sur le cododo qui vous fourniront des conseils utiles). Il faut absolument éviter les gros coussins et les lits d’eau, mais privilégier des surfaces planes et fermes. La manière la plus courante consiste à installer bébé entre ses parents, il convient donc de veiller à ce que chacun bénéficie de suffisamment d’espace pour se mouvoir. Il est préférable que chacun possède sa propre couverture et que cette dernière soit très légère afin

La psychanalyste reste farouchement opposée à l’idée du sommeil partagé. Elle rejette les arguments de lien fusionnel avec la mère et ceux de l’angoisse de dormir seul après la naissance. Pour elle, un bébé a besoin de tendresse, des bras sécurisants, mais surtout de la parole. Lorsque la maman est absente, le tout petit peut se les répéter afin de la retrouver et se sentir ainsi rassuré grâce au souvenir de la voix qu’il a enregistré. Françoise Dolto disait que les mots représentent pour un bébé le «véritable objet transitionnel». Elle fut l’une des premières à souligner le danger d’un rapprochement des corps (Les étapes majeures de l’Enfance - Editions Gallimard)


témoignage

ue logiq o i b e h Crèc ergem àB

Nina, maman d’un petit Hugo âgé de 2 ans.

«Nous avons pratiqué le cododo pendant environ 2 mois. Je dois bien avouer que pour une maman qui allaite, cette solution est très pratique. La journée, je lui faisais faire ses siestes dans son lit situé dans sa chambre. Aussi, quand la tétée nocturne a pris fin, je n’ai rencontré aucune difficulté à le faire dormir seul. Égoïstement, j’aurais voulu continuer à le garder près de moi, sentir son petit souffle et avoir le sentiment de mieux le protéger. Mais, avec mon mari nous estimons que chacun doit avoir sa place au sein de la famille, il y a le couple et l’enfant. Et l’enfant n’a pas de place dans le couple! Toutefois, j’ai aimé cette expérience, je pense la renouveler avec mon second enfant.»

Les p etits +

de la crèch Menu e comp osé d bios c ep u Potag isinés sur roduits place er et a dans rbres fruit le iers Perso jardin n ne éduca trice, l qualifié: psych infirmière , o Resp logue… ect du ryt de l’e nfant hme

en décrivant des conséquences sur le développement du langage, mais aussi de la psychomotricité et de l’affectivité. L’idée du «family bed» regroupe les générations et empêche l’enfant de s’individualiser, la notion de «personne» n’est pas claire dans son esprit. La question de la sexualité demeure également un argument central pour les détracteurs du cododo, tant pour les parents que pour le développement de la future sexualité de l’enfant. Chloé se souvient avoir dormi pendant longtemps dans le lit de ses parents, elle s’y sentait en sécurité, mais à partir d’un certain moment, ce fut tout le contraire et elle éprouva de l’angoisse à l’idée de se retrouver avec eux. Entre la naissance et la puberté, l’accession à son propre territoire évolue et il est important d’ y répondre à chaque étape. Un nourrisson n’a pas besoin du même espace qu’un enfant de 10 ans. Le cododo reste un choix très personnel, il appartient à chacun de trouver son équilibre en fixant ses limites. Chacun doit pouvoir s’épanouir au sein de la famille et y trouver sa place en tant qu’individu.

es onibl p is d es Plac ntacter co 6 52 1 51 2 6 26 2 le 383 1 6 6 ou le

Ouvert du lundi au vendredi de 7h à 19h 65 rue de Nœrtzange L-3315 Bergem www.crechelechatpotte.lu


84 | SPHèRE DéCO

Nouvelles maisons écologiques: mode d’emploi Aurélie Guyot

Nos préoccupations environnementales rejoignent nos soucis d’économie! Aujourd’hui plus que jamais, il est nécessaire de construire plus vert, dans un souci de respect de notre planète bien sûr, mais aussi pour réduire nos factures. Meilleure isolation, matériaux verts, récupérations des apports énergétiques extérieurs… Les maisons écolos ont plus d’un atout pour vous séduire.

Les bases: partez à la quête du soleil

Focus sur le puit canadien, ou comment faire appel à la géothermie passive

Si vous avez un projet de construction, voici le moment ou jamais de mettre sur pied une maison totalement écoconçue, depuis la conception de ses plans même. L’activité bioclimatique est une des premières données à intégrer à votre projet: choisissez la meilleure orientation possible pour votre futur habitat, et prévoyez ainsi le plus d’ouvertures possibles orientées sud, et inversement pour le côté nord. Vous maximiserez ainsi les apports solaires gratuits, qui peuvent contribuer à hauteur de 20 % au chauffage global de la maison. Les pièces de vie (type cuisine et salon) seront à implanter côté sud, tandis que les salles de bains ou encore celliers et buanderies trouveront naturellement leur place versant nord. Pensez également à la taille des fenêtres. La surface vitrée d’une maison doit représenter au minimum 1/6ème de la surface totale pour un confort optimal. En outre, des fenêtres bien étudiées et correctement posées permettent un éclairage naturel (stop au réflexe de la lumière électrique à toute heure de la journée!), un renouvellement davantage sain et maitrisé de l’air intérieur et une bonne perméabilité de votre maison. Comme quoi, il est moins compliqué qu’il n’y paraît de s’attaquer à des préoccupations de fond, sans pour autant négliger votre confort.

Cette technique, enfin remise au goût du jour, consiste à rafraîchir sa maison, mais aussi à la chauffer sans impact négatif sur notre environnement. Miracle? Non, il s’agit simplement de se servir de la température de la terre pour réguler la température de l’air qui entre dans votre maison. Le procédé consiste à faire passer l’air capté à l’extérieur dans des tuyaux enterrés sous terre (approximativement 2 mètres de profondeur), avant de le réinjecter dans vos lieux de vie. En effet, le sol est relativement peu soumis aux variations climatiques, et offre donc une température de 15° en moyenne toute l’année à ce niveau de profondeur. Pratique!

Isolez, isolez et isolez! Point d’habitation écoconçue sans isolation renforcée! Rien ne doit être laissé au hasard, car les réglementations thermiques, qui se succèdent depuis le milieu des années 70, nous imposent dorénavant une installation et une utilisation davantage rationalisées et sages des nos consommations énergétiques. Ces dernières comprennent à la fois le chauffage et la production d’eau chaude bien sûr, mais aussi l’éclairage, le refroidissement et les auxiliaires (comme les pompes), les moteurs des VMC (ventilation mécanique contrôlée), etc. Et cette chasse au gaspillage commence avec une isolation maitrisée de l’habitat. Si votre maison se compose de plusieurs niveaux, choisissez une isolation réalisée par l’extérieur, avec des matériaux de type double densité, en laine de roche. L’épaisseur des matériaux d’isolation est bien sûr à adapter en fonction des matériaux de construction employés. Le top


SPHèRE DéCO | 85

du top reste le béton cellulaire ou encore la brique alvéolée, naturellement isolants. Pensez également à l’étanchéité de votre maison à l’air, et profitez-en pour améliorer sa perméabilité. Cette étanchéité doit être inférieure à 0,6 m3/h/m² pour répondre aux normes des habitats à basse consommation (niveau BBC). Pour ce faire, intégrez des coffrets, des volets roulants monoblocs isolés ou des boitiers électriques étanches. Ces équipements spécialement étudiés diminueront et réguleront les entrées d’air.

Recourez aux énergies renouvelables Ces énergies dites «vertes» dégagent peu ou pas de gaz à effet de serre. Elles se régénèrent rapidement à l’échelle d’une vie humaine, par rapport aux énergies fossiles comme le pétrole. Mais par où commencer? Pensons tout d’abord à votre production d’eau chaude, gourmande en énergie: en plus d’un système classique, nécessaire pour les jours sans soleil, vous pouvez vous équiper d’un chauffe-eau sanitaire thermique. Les capteurs de l’installation sont posés dehors, captant ainsi les rayons du soleil, procédé qui permettra de chauffer votre eau (attention, il ne s’agit pas ici de panneau photovoltaïque, qui transforme la lumière en électricité). Le ballon de stockage de l’eau chauffée est quant à lui installé à l’intérieur. Passons ensuite à votre consommation électrique, second point noir au passif des consommations énergétiques des habitats traditionnels. N’ayez pas peur de sauter le pas, et assumez votre maison écoconçue en faisant installer des mini-éoliennes adaptées à nos maisons contemporaines. Le principe est simple: le vent actionne l’hélice et produit ainsi votre énergie électrique... tout en donnant un style certain à votre maison! Enfin, pensez aux nouvelles chaudières à granulés: en privilégiant la combustion du bois, vous produisez la chaleur nécessaire pour votre maison, tout en utilisant le bois comme énergie. Difficile de proposer plus vert dans ce domaine!

Focus sur la pompe à chaleur: Cette installation a pour vocation de capter les calories présentes dans l’air et de rediriger cette chaleur dans votre maison, en alimentant

directement vos radiateurs et planchers chauffants. Vous vous servirez ainsi d’une énergie renouvelable et gratuite: la chaleur contenue dans l’air. Pour fonctionner, votre pompe à chaleur utilise néanmoins un peu d’électricité, le système n’est pas encore parfait… Cependant, une pompe à chaleur peut consommer jusqu’à 5 fois moins qu’un chauffage électrique! Vous avez entre les mains les principaux leviers d’action qui vous permettront d’avoir une maison plus propre et une consommation d’énergie davantage respectueuse de notre environnement. Le confort de vie s’en trouve même optimisé, sans parler des économies d’argent réalisées sur le long terme et de la prise de valeur de votre bien suite à l’installation de ces équipements. Il est temps de commencer à penser écoconstruction!

ACTU Rendez-vous sans plus tarder au Design Museum de la ville de Gand en Belgique. Aménagé dans un superbe hôtel particulier de 1755, ce musée vous fait découvrir sa magnifique collection Art Nouveau, mais met aussi sur le devant de la scène les créateurs belges les plus pointus, comme Pieter De Bruyne et Emiel Veranneman. Ne manquez pas en ce moment l’exposition consacrée à Shiro Kuramata, designer japonais, qui imagina des objets transparents, en acrylique verre et acier. Design Museum, Jan Breydelstraat à Gant. Plus de renseignements sur www.design.museum.gent.be


86 | SHOPPING DéCO

Design

vert Les volets des maisons de Buenos Aires se réincarnent en chaise grâce aux designers de Gruba S O S de barrio – Gruba

Moitié-lit, moitié-fauteuil, laissez-vous bercer tout en respectant la nature Niuzy Design Fun et écolos, ces couverts à salade se déguisent en arbre en dehors des heures de table Du Bout Des Branches

Le design vert c’est tendance. La preuve avec cette radio en carton au look très vintage Christopher Mc Nicholl

Le soleil recharge vos téléphones portables grâce à cet arbre muni de panneaux solaires Electree


SHOPPING DéCO | 87

Un design épuré, sans polluer Punkalive

Une lampe d’ambiance écologique inspirée par une boîte d’allumettes Adonde

Designer respectueux de l’environnement, David Trubridge nous impose le respect avec ses lampes suspendues David Trubridge

Décalée, cette mini serre à pattes prend soin de vos cactus Matteo Cibic

La lecture de vos magazines préférés terminée, ceux-ci se transforment en table basse Jens Praet


88 | DESIGNER

Que la lumière soit! Ingo Maurer L’éclairage contemporain peut rapidement se faire froid et métallique, ou encore tout simplement trop fonctionnel. Heureusement que des créateurs comme Ingo Maurer imaginent et conçoivent des luminaires pleins de poésie, de tendresse et d’originalité. La lumière devient alors une pièce maitresse de la maison, et vos intérieurs gagnent en personnalité.

Un parcours académique Ingo Maurer nait en 1932, dans les décors calmes et paisibles du lac de Constance. D’origine allemande, cet artiste en devenir «part pour Munich à 22 ans étudier les arts graphiques». Puis l’envie de découvrir le monde, mais surtout de frotter sa vision du design et de la création lui font poser ses valises durant quelques années de l’autre côté de l’Atlantique: «à New York tout d’abord, où l’activité de la gosse pomme sera une perpétuelle source d’inspiration, puis sous le soleil de Californie». Puis il est temps de rentrer au pays, l’imaginaire stimulé et des idées plein la tête. À ses 31 ans, Ingo rentre donc à Munich et fonde son atelier «Design M, consacré au design d’ensembles lumineux». Commencent également des collaborations avec les musées d’art contemporain les plus prestigieux: «installations éphémères à la Fondation Cartier, ou au contraire durables comme au Centre Pompidou». Bien sûr, Ingo crée aussi des installations lumineuses pour les grandes métropoles internationales: New York, Paris, Amsterdam, Milan…

Un univers hors du commun Le succès, s’il fut critique et académique, est aussi public. Le créateur reçoit en 1986 le titre prestigieux de Chevalier des Arts et des Lettres, puis le Luky Stike Design Award en 2000. Certaines de ses collections sont présentées dans les plus grands musées de design du monde: le Moma (Museum of Modern Art de New York), le SFMOMA (à San Francisco) et bien d’autres encore. L’univers de ce créateur de génie pioche dans l’enfance, la magie et la poésie. Ses luminaires se

Ingo Maurer

Aurélie Guyot

font à la fois émouvants, touchants, mais aussi design et justes d’équilibre. Pour résumer: «un monde enchanté teinté d’humour».

Des classiques du design actuel Parmi les best-sellers de l’artiste et de son atelier, voici ceux que nous tenons à vous présenter: tout d’abord le lustre Birdie, véritable signature de la marque. Les ampoules nues se parent d’ailes d’anges et de plumes blanches… Effets poétiques et graphiques assurés! Pour les petits espaces, le lustre se décline en version lampe de chevet (Lucinello de son petit nom). Vient ensuite le lustre baptisé Zettel, imaginé comme un véritable mobile. Au bout d’un câble en suspension sont fixées des tiges se terminant par de petites pinces à linge. 31 cartes forment alors le luminaire. à vous de les personnaliser, ou de choisir parmi les propositions et les éditions limitées d’Ingo… Ou quand l’éclairage se personnalise à l’infini! Enfin, rien de tel pour habiller un bureau trop sobre que la lampe Bulb, ampoule géante devenue aujourd’hui culte. Force et de constater que cet artiste plein de douceur nous présente la lumière de manière innovante et totalement unique dans le paysage du design contemporain. Vous tomberez sous le charme de son univers si attachant, sans aucun doute!


éVASION | 89

Romance à Venise Kévin Storme

L’image d’Épinal des amoureux dans leur gondole à Venise alimente les poncifs de la cité italienne depuis toujours. À l'occasion de la Saint-Valentin, nous vous invitons à sauter à pieds joints dans le cliché. Parce que, finalement, il n’y a que les aigris pour se moquer d’une romance à Venise! Se câliner dans une gondole et se réchauffer le cœur dans le froid hiver du nord de l’Italie. S’embrasser sous le pont des Soupirs et faire un vœu dans lequel les «encore», les «toujours» et les «pour la vie» s’enchaîne dans une tirade sucrée comme un dialogue de Twilight ou une fraise Tagada. Prendre le petit déjeuner place Saint-Marc en regardant dans la même direction: celle du Campanile et celle d’un avenir plein de cœurs et de roses. So cliché! Et si finalement pour la Saint-Valentin, quitte à être pleinement dans le poncif, on assumait et on se faisait une virée à Venise? D’autant qu’outre son statut de capitale du romantisme, Venise a beaucoup

à offrir. Et qu’il vaut mieux ne pas trop tarder à y aller, car, pour la retraite, rien ne dit que la belle Italienne ne doive pas se visiter avec des palmes et un masque. En attendant, même si c’est l’artère historique de la ville, on vous déconseille de plonger dans le Canale Grande. Long de quatre kilomètres, il permet de découvrir, en vaporetto, les principaux monuments de la cité de Marco Polo. Chiesa degli Scalzi, San Geremia, palais Vendramin Calergi… Les monuments – essentiellement religieux - s’égrènent jusqu’au


90 | éVASION

majestueux pont du Rialto. Ensuite, place aux palais. Grassi, Dario, Salvati, Barbaro… Tous des témoins de l’histoire artistique, politique et économique de l’Italie, voire de l’Europe.

«Le plus beau salon d’Europe»

pouvoir religieux de la cité, le palais en était l’épicentre politique. Résidence des hauts dignitaires, siège de gouvernement, de la police secrète, de la cour de justice et des différentes administrations, il représentait la grandeur d’une cité état rayonnant sur le monde. L’extérieur est emblématique de l’image de Venise: une façade gothique présentant des motifs géométriques en marbre rose et blanc et une loggia surmontée d’yeux en formes de trèfle. En commençant par le Ponte della Plagia, on a une jolie vue sur le célèbre Pont des Soupirs, point d’orgue d’une balade romantique à Venise. Passage couvert en pierre blanche d’Istrie, il fut édifié au 18ème pour relier le palais aux prisons. Son nom viendrait des plaintes poussées par les condamnés qui l’empruntaient. Une origine finalement pas si romantique… à l’intérieur, le faste et la succession des pièces impressionnent. Même les escaliers portent des noms symbolisant la puissance et la richesse de Venise: Scala dei Giganti (escalier des géants), Scala d’oro (escalier d’or). Parmi les salles les plus fastueuses, citons la Sala dell’Anticollegio, une simple salle d’attente qui abrite pourtant des peintures du Tintoret et de Veronese. La Sala del Collegio servait de salon de réception pour le doge. Les plafonds y sont remarquables. La Sala del Bussola est une curiosité en soi avec une «bouche de

L’incontournable d’un séjour dans la cité des Doges, c’est bien évidemment la place Saint-Marc. «Le plus beau salon d’Europe», selon Napoléon. La Place est en fait une place en deux: la grande place et la Piazetta (petite place), au bord du Canale Grande, sur laquelle se dressent deux colonnes rapportées de Constantinople au 12ème siècle. C’est là que se déroulaient autrefois les exécutions capitales. La place Saint-Marc, c’est surtout l’endroit où se côtoient les lieux emblématiques de la ville: la basilique éponyme et le Palais des Doges. Ces deux monuments symbolisent plus que tout autre la puissance de l’ex République de Venise, qui imposa sa puissance économique sur le monde durant plus de 1000 ans. La basilique Saint-Marc, surnommée «l’église d’or» à cause de ses superbes mosaïques sur feuille d’or, abrite depuis près de 1000 ans, le tombeau de SaintMarc, le patron de Venise. C’est là que les doges (chefs de l’exécutif sous la République) étaient Y aller intronisés. À l’intérieur, des mosaïques de plus de 900 ans recouvrent chaque recoin de l’édià partir de 170 € AR avec Swiss (escale à Zurich) fice. Un escalier mène à la loggia dei cavalli qui ou 30 € AR avec Ryanair en vol direct depuis Charleroi surplombe la place. Le chœur recèle le retable (atterrissage à Trévise) probablement le plus cher du monde, orné qu’il est par 15 rubis, 100 améthystes, 300 saphirs, 1300 perles, 300 émeraudes, 400 grenats 200 Dormir autres pierres précieuses! Le trésor constitue aussi Hôtel Flora, à deux pas de Saint-Marc. l’un des plus riches du genre en Europe, même si La maison de Roméo et Juliette à Venise. Napoléon en fit fondre une partie pour… récupérer des lingots. à partir de 230 € la double

Infos pratiques

Des lettres de dénonciation à l’extérieur, on dénombre trois façades, sud, nord et principale, ornées de colonnes, de portails et de sculptures et reliefs, qui mettent en valeur toute la majesté du bâtiment. Une majesté renforcée par le vis-à-vis avec le Palais des Doges. Quand la basilique représentait le

Manger Harry’s bar. Une étoile au Michelin et une clientèle internationale. Le top du top et un vrai lieu historique de la ville. Environ 80 € le menu


éVASION | 91

Samba… di Venezia! Du 2 au 12 février se déroule le carnaval le plus réputé au monde après Rio. Il vient du Moyen-Âge. Il est très célèbre pour ses fameux masques, qui permettaient aux nobles et au peuple de se mélanger, sous couvert d’anonymat. Il a été fortement influencé par la Comedia dell’Arte et le personnage d’Arlequin. Suspendu à la fin du 19ème, le Carnaval est réapparu dans les années 70, afin de perpétuer la tradition des masques. Évidemment, il a un peu perdu de son caractère authentique pour devenir une attraction à touristes. Mais l’esprit reste là. Et le dernier week-end, un jury décerne le prix du plus beau masque. Cette année, le thème est le «vol». Un bon prétexte pour s’envoyer en l’air à l’occasion de la fête des amoureux!

lion» qui permettait aux citoyens d’y glisser des lettres de dénonciation. Tout au fond, le Saint des Saints, avec la Sala del Maggior Cosiglio, où se réunissait le Grand Conseil de la Cité. La pièce est dominée par une œuvre majeure du Tintoret: le Paradis, l’une des plus grandes toiles du monde.

Au calme dans la lagune Venise c’est aussi la peinture et la célèbre école vénitienne. La Galerie de l’Académie présente un panorama complet de la production locale. On y retrouve des œuvres mondialement célèbres telles l’Homme de Vitruve de Vinci, le couronnement de la Vierge de Veneziano ou encore une Pieta du Titien. Et pour les fans d’art contemporain, petit détour chez le cousin du New-Yorkais Guggenheim avec la fondation Peggy Guggenheim, héritière du magnat américain, dont la collection est exposée à Venise depuis le début du 20ème siècle. Une collection qui comprend des œuvres de Picasso, Malevitch ou encore Duchamp et Dali. Les aficionados d’arts religieux ne sont pas en reste. En se perdant dans les dédales de ruelles entre Saint-Marc et le Dorsoduro, des dizaines d’églises dévoilent toute leur richesse à chaque carrefour. Alors évidemment, Venise étant l’un des endroits les plus visités au monde, difficile de se fondre hors du temps, même sur une gondole où un musicien chanterait «ô sole Mio». Pourtant, la lagune, à quelques encablures de la cité des Doges, offre quelques îles peu fréquentées et pleines de charmes. C’est surtout le cas de l’île de Burano. C’est en quelque sorte un quartier de Venise, mais beaucoup moins fréquenté que l’île voisine de Murano. Ici, les maisons sont pleines de couleurs et appellent déjà la langueur de la Toscane. Ces couleurs serviraient dit-on, aux marins à repérer leur habitation depuis le large. Un grand canal traverse le bourg de 3000 habitants, strié de ruelles pavées. Le marché aux poissons sonne (et sent!) très couleur locale. Un véritable havre de paix à quelques encablures de la cité des Doges. Et le cadeau de Saint-Valentin est tout trouvé puisque la spécialité locale est la… dentelle. De quoi passer un 14 février très spicy.


92 | GOURMANDISES

La cuisine belge Magali Eylenbosch

«Réconfortante», voilà l’adjectif qui définit parfaitement la cuisine du plat pays. Le Belge ne passe pas derrière les fourneaux pour faire des effets de manche. Il aime par-dessus tout concocter d’excellents petits plats à partager en famille ou entre amis.

Gourmands et épicuriens de nature, les Belges ont, au fil du temps, inventé une cuisine à leur image. Divisés sur le plan linguistique, ils se rassemblent autour d’une bonne table. C’est une cuisine simple et sans prétention qui fait la part belle aux produits des différentes régions. Il ne faut pas forcément avoir fait l’école hôtelière pour la réussir. Il faut juste avoir un brin d’humour et d’impertinence pour la comprendre et avoir envie de la déguster avec une bonne bière.

Un vocabulaire particulier Avant d’entamer un chapitre sur les produits et les recettes typiquement belges, un peu de sémantique s’impose. Lorsqu’un Belge demande un pistolet à l’américain préparé, il ne s’agit pas d’une arme provenant du pays de l’Oncle Sam. Il s’agit juste d’un petit pain rond et croquant fourré de tartare de bœuf. Le Belge ne mange pas de la baguette, mais du pain français. Il ne déjeune pas d’un pain au chocolat, mais d’une couque au chocolat. Et si la France a tenté de piquer un peu de son patrimoine en faisant du craquelin


GOURMANDISES | 93

une spécialité de Saint-Malo, sachez que sa recette n’a rien à voir avec le gros pain blanc, à la belge, contenant de gros morceaux de sucre encore un peu croquant. Quelques paragraphes plus loin, bodding, stoemp, waterzooi et autres balletjes (boulettes) n’auront plus de secrets pour vous.

Du nord au sud Comme partout dans le monde, à chaque région ses produits et sa cuisine. Au nord de la Belgique, place aux produits de la mer. Pas question de vous attabler dans un café, sur la digue, sans déguster une délicieuse croquette aux crevettes, un moules-frites ou une sole à l’ostendaise. Dans cette région, on remplace également le traditionnel poulet du waterzooi à la gantoise par du poisson. Le waterzooi désignant une préparation à l’eau bouillie, disons qu’il s’agit d’une bouillabaisse locale. Et puis, il y a l’incontournable tomate crevettes. D’accord, les tomates ne sont pas forcément locales, la mayonnaise non plus, mais l’ensemble est savoureux. Je ne vous surprendrai pas en vous disant qu’on les sert avec des frites. Vous préférerez peut-être goûter aux anguilles au vert. Lorsqu’on évoque ce plat typiquement flamand, nombreux sont ceux qui ne peuvent réprimer une grimace de répulsion. La bestiole ne bénéficie pas du capital sympathie qu’elle mérite et sa chair est plutôt agréable. Le «vert» est un mélange d’herbes fraîches (menthe, roquette, estragon, sauge, coriandre, citronnelle,…) qui donne à la préparation goût et couleur. Du côté d’Anvers, il nous faut citer le filet d’Anvers, une charcuterie à base de filet de bœuf salé et fumé. Vous pouvez vous amuser à le fabriquer, mais on en trouve désormais dans de nombreux rayons des supermarchés. Plus exotique, la potée anversoise est un mélange détonnant de viandes (ragoût de bœuf, ris et pancréas de génisse, rognons de bœuf) relevées au Madère. Les Anversois sont particulièrement fiers de leur fameuse sauce rouge, destinée à accompagner boissons, grosses crevettes et moules. Plus au sud, dans la région de Gand, le waterzooi fait partie des grands classiques. Cette soupe de poule est considérée comme un plat principal. On la sert dans une assiette profonde avec cuillère, fourchette et couteau. C’est un vrai délice! Après un copieux repas, rien ne vaut une tasse de café accompagnée de gentse mokken, d’excellents petits biscuits anisés.

Plus à l’Est, dans la province du Limbourg, on trouve les carbonnades de Hasselt. La préparation est proche de celle des carbonnades flamandes. On y ajoute davantage d’oignons et la bière provient de la région de Diest. Stoemps et hochepots font aussi les choux gras des autochtones. Enfin, les asperges à la flamande sont devenues un véritable plat national. Il faut naturellement choisir des asperges de Malines, à la pointe blanche et charnue. Chacun écrase un œuf mollet dans son assiette, le mélange avec du persil haché et arrose le tout de beurre fondu. Du côté de Bruxelles, commençons par le bodding qui permettait jadis aux boulangers de réutiliser les invendus. Actuellement, il a acquis ses lettres de noblesse et on se contente d’utiliser le pain rassis ou des ingrédients plus prestigieux comme le cramique, le pain d’épices ou la brioche. On en trouve toujours dans les boulangeries bruxelloises, mais rien ne vous empêche de le fabriquer vous-même. C ’est extrêmement simple. Passons aux choses sérieuses. Si vous séjournez en hiver dans la capitale, vous vous verrez proposer sur les cartes des brasseries et estaminets locaux les fameuses Choesels au madère. Dans l’imaginaire populaire, on aime dire qu’il s’agit d’une préparation destinée à sublimer les testicules de taureau. Il s’agit en réalité d’accommoder, en autres, le pancréas de la bête. La préparation de ce plat demande une cuisson relativement longue et, côté digestion, disons qu’il faut avoir l’habitude de ce genre de préparations. Vous allez probablement vous demander qu’en est-il des choux de Bruxelles. Face à l’explosion démographique, d’anciens Saint-Gillois (habitants de l’une des communes bruxelloises) créèrent, aux environs de 1650, une variété de choux qui se développent sur un axe central. On célèbre encore aujourd’hui les fameux kuulkappers, autrement dit les coupeurs de choux.


94 | GOURMANDISES

recettes Recettes tirées de «So spéculoos!» de Valérie Duclos. Collection Toquades. First Édition.

Panna Cotta au spéculoos Préparation: 10 min. – Cuisson 5 min. Repos: 2 h – Pour 4 personnes. 40 g de spéculoos 50 cl de crème liquide 3 feuilles de gélatine 3 c.à.s de sucre en poudre

• Mettez les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pour les ramollir. • Versez dans une casserole la crème liquide et le sucre puis faites chauffer jusqu’à ébullition.

Papillotes de cabillaud en croûte de spéculoos Préparation: 30 min. – Cuisson 15 à 20 min. Pour 4 personnes. 80 g de spéculoos 4 dos de cabillaud 2 citrons verts 2 c.à.s de moutarde 4 c.à.c de graine de fenouil Baies roses de poivre Quelques feuilles d’aneth 8 c.à.s d’huile de pépins de raisin Sel

• Préchauffez le four à 201°C • Quand le mélange bout, retirez la casserole du feu. Mélangez bien, essorez les feuilles de gélatine à la main et incorporez-les dans le mélange de crème. • Versez la préparation dans des petites verrines. Laissez refroidir les panna cotta à température ambiante et ensuite pendant deux heures au réfrigérateur. • Émiettez les spéculoos à la main. Au moment de servir, déposez les miettes de spéculoos sur le dessus des verrines.

• Déposez les dos de cabillaud dans de l’eau bouillante salée pendant 3 minutes. Puis égouttez-les et déposez-les dans un plat. • Réduisez les spéculoos en miettes, ajoutez 2 cuillerées à soupe d’huile de pépins de raisins, la moutarde, le sel, quelques baies roses de poivre et les graines de fenouil. Déposez le mélange en couche d’environ 5 mm sur chaque poisson. • Arrosez avec le jus des citrons verts et le reste d’huile de pépins de raisin. • Enfournez 10 minutes à four chaud. Décorez avec quelques feuilles d’aneth.

Recettes tirées de So spéculoos Valérie Duclos Collection Toquades – First Édition 86 pages Photographies de Julie Mechali Stylisme d’Isabelle Guerre


Le Restaurant Centser Roud Haus

FOCUS SUR LE SPECULOOS Si le spéculoos, biscuit traditionnel en forme de SaintNicolas est dégusté dans plusieurs pays d’Europe, en Belgique, il fait partie des traditions. On le déguste trempé dans le thé ou le café, parfois même dans la bière. On le coince entre deux tartines beurrées. On en parfume la glace ou l’on s’en sert pour fabriquer des bases biscuitées de gâteaux. Il entre dans la composition de sauces destinées à accompagner la viande ou la volaille. Écrasé, il fait des merveilles lorsqu’il s’agit d’enrober des petites billes de foie gras. Difficile de s’en passer! Si vous avez du mal à convaincre vos enfants de manger des légumes, misez sur le stoemp (prononcez stoump). Ce plat populaire est une purée de pommes de terre de type bintje et d’un légume. Vous pouvez utiliser des carottes, des choux ou des poireaux, mais toujours individuellement. Pour relever le goût, vous pouvez éventuellement ajouter quelques petits morceaux de lard. Servez-le avec de la saucisse, du boudin ou des boulettes. Partons maintenant pour la Wallonie. Tout d’abord, je tire mon chapeau aux délicieux boulets (ou boulettes) sauce lapin. À Liège, on en trouve à toutes les cartes des bonnes brasseries. Et si la sauce était, à l’origine, destinée à la préparation du lapin, avec des boulettes et des frites, c’est tout simplement un régal. Autre spécialité, la salade liégeoise mêle astucieusement pommes de terre, jambon fumé et haricots verts. Servie chaude, voire tiède, c’est un plat complet et roboratif par excellence. La réputation des gaufres de Liège n’est plus à faire. Curieusement, elles ont du mal à passer les frontières. Il n’y a pas un Belge qui ne craque pas en humant, au cours d’une promenade, les effluves de la cuisson de ces gaufres bien sucrées. Si on en trouve dans certaines boulangeries, c’est tellement mieux lorsqu’on les achète en voyant passer la camionnette ou dans l’une des fameuses baraques des rues commerçantes. D’autres régions nous ont livré elles aussi de délicieuses recettes. Citons le lapin aux pruneaux et à la bière, les carbonades, la côte de porc sauce à l’berdouille ou la soupe au lait des Ardennes, la couque de Dinant, le lapin à la moutarde ou les pieds de porc farcis. Il faudrait des pages et des pages pour les énumérer toutes.

Ouvert depuis 2 ans, le jeune chef Jacques Schoumacker, qui a défendu les couleurs du pays en 2009 au prestigieux concours du Bocuse d’Or, vous accueille dans son restaurant “Centser Roud Haus” à Cents. Le restaurant offre une toute nouvelle formule pour le mardi et mercredi soir.

Nouvelle formule du mardi et mercredi soir “L’escapade gourmande” à 39 euros: amuse-bouches - plat - dessert du menu gastronomique verre de vin - 1/2 litre d’eau - café avec mignardises.

- Possibilité d’organiser des banquets -

Ouvert midi et soir du mardi au samedi et le dimanche midi 91 rue de Trèves L– 2630 Luxembourg-Cents | Tél.: 26 43 25 01


96 | INSIDE

Invitation au voyage Dans cette édition 2013, découvrez 5 destinations inédites: Zambie, Botswana, Kenya, Guatemala, Iles FIdjo, 36 nouveaux Relais & Châteaux , 4 spas, 12 nouveaux Grands Chefs dont 3 promus… La famille des Relais & Châteaux s'agrandit tout en restant unie pour le souci de l’excellence, le respect de l’héritage transmis et la passion pour faire rayonner leur «art de vivre». Ces valeurs sont représentées avec brio par l’ambassadeur 2013 de la marque, Salvatore Ferragamo. N’hésitez pas à télécharger la version digitale du guide sur www.relaischateaux.com/appstore

Probst fait son show !

Du nouveau chez Toyota !

Recherche âme-sœur

Le 14 janvier dernier, Probst a présenté un show coiffure remarquable au Casino 2000 devant plus de 600 spectateurs. Le spectacle a commencé par le concours Jeunes Talents qui a été remporté par Alexis Mercier. à suivi une démonstration des formateurs Cyléa et le bouquet final a été la prestation sensationnelle des coiffeurs professionnels: Vincent Moutault, Christophe-Nicolas Biot et Laurent Decreton.

Toyota Luxembourg a accueilli la petite dernière de la gamme et c’est sous les feux des projecteurs que la présentation de l'Auris s’est déroulée. Revenu au 1er rang mondial, la marque a agréablement surpris avec le lancement de la 2ème génération de la Auris. La berline japonaise largement renouvelée, au design agréable, présente une motorisation hybride qui remportera sans doute un franc succès auprès des conductrices soucieuses de l’environnement.

Vous êtes célibataire et vous rêvez de trouver la personne avec laquelle vous formerez un couple heureux? www. belles-unions.com est une nouvelle agence matrimoniale en ligne qui rayonne sur la Grande Région. L’inscription est gratuite et le suivi est personnalisé et efficace. L’agence propose également des soirées et après-midis réservés aux célibataires.

20 rue des Joncs

6 zone d’Activités Bour-

tions contactez le:

à Howald -

micht à Bertrange -

621 688 026 ou par

Un nouveau site internet destiné aux mamans et dédié à l’univers de l’enfant de 0 à 12 ans vous propose toute une collection de vêtements et accessoires de luxe à des prix très abordables. C’est dans un souci du détail, de qualité et d’élégance que la marque espagnole Chocolat Baby a créé sa large gamme de produits pour les plus petits. Actuellement, la collection est uniquement disponible sur le site www.chocolatbaby.be; découvrez-la vite et laissez faire l’enchantement!

Tél.: 48 48 30 1 –

Tél.: 45 57 15 1 –

mail: bellesunions.

www.chocolatbaby.be

www.probst.lu

www.toyota.lu

linea.schanel@gmx.com

Tél.: 0032477889414

Pour plus d’informa-

Avis aux mamans!


20.200 exemplaires Affilié au CIM Direction Maria Pietrangeli Patricia Sciotti Rédactrice en chef Maria Pietrangeli Rédacteurs Chloé Consigny Marie-Elisabeth Crochet-Vappiani Magali Eylenbosch Aurélie Guyot ARIANE HENRY Pascale Heinrich Paule Kiénert Christine Mick Catherine Moisy Michaël Peiffer Michèle Rager Dominique Sander-Emram Karine Sitarz Kévin Storme lisa Beys graphistes Cédric SHILI Julie Mallinger Conseil en communication Julie Kieffer Sophie Falchi

Thomas Sabo chez Soon

Les citoyens à l'affiche

La célèbre marque Thomas Sabo, qui propose un style de collections de bijoux et de montres unique, est désormais disponible dans votre magasin Soon. Venez découvrir les modèles de la marque, qui grâce à leur originalité, rehausseront toutes vos tenues! Véritable lieu de référence en matière de bijoux et de montres, Soon vous propose une quarantaine de marques différentes dont Pandora, Ti Sento, Swatch, Storm, Armani…

Tél.: 26 18 89 1 -

Après 5 mois de vote, le top 100 des gagnants du concours macommune.lu est enfin connu. Parmi eux, Isabelle Junglinster est la favorite avec 2726 votes. Les 100 vainqueurs deviennent ambassadeurs de leur commune et auront la possibilité de participer à la grande campagne publicitaire macommune.lu 2013. Ne vous étonnez donc pas si vous apercevez bientôt votre voisin sur une affiche.

Le Luxembourg City Tourist Office a enfin dévoilé la programmation du festival jazz et world Printemps Musical. Pour cette 31ème édition, place à la musique africaine et aux musiciens qui ont un lien avec le Luxembourg. Bauchklang, Gary Burton, Vieux Farka Touré et Rokia Traoré font partie des artistes qui se produiront chez nous à l'occasion de ce festival.
 Du 6 mars au 15 mai

www.soon.lu

www.macommune.lu

www.printempsmusical.lu

63, Avenue de la Gare à Luxembourg -

Retour aux racines

Société éditrice Alinéa éditions & communication s.à r.l. 74, rue Ermesinde L-1469 Luxembourg Tél.: [352] 26 45 85 86 Fax: [352] 26 45 84 94 service.commercial@femmesmagazine.lu redaction@femmesmagazine.lu Toute reproduction de ce magazine même partielle est interdite. Cover ASOS

Abonnement pour 11 numéros par an Coupon à envoyer à Femmes Magazine avec preuve de paiement Pour le Luxembourg 33 € Pour les pays frontaliers 35 € Nom:

.......................................................................................................

Prénom:

............................................................................................

Adresse:

.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

.......................................................................................................................

.......................................................................... À verser au compte IBAN BGL n°LU29 0030200166890000


98 | HOROSCOPE

horoscopE Verseau du 21 janvier au 19 février

Horoscope établi par

Hélène Mack

www.astrodyssee.com Consultation en ligne de qualité, paiement sécurisé par carte bancaire Tél.: [+33] 6 07 82 77 76

Cœur: Vous recherchez une authenticité affective, vous n’aurez pas envie de gaspiller vos sentiments en futilités. Travail: Votre autorité et votre manière de diriger seront certainement des atouts majeurs pour une bonne évolution dans l’entreprise. Vitalité: Une période harmonieuse moralement sera source de pleine forme.

Bélier du 21 mars au 20 avril Cœur: Vous chercherez dans le regard de l’autre le soutien dont vous avez tant besoin. Travail: Tout problème ayant une solution, vous ne vous arrêterez pas devant un obstacle mineur. Vitalité: L’aspect bénéfique de la planète Vénus sera un allié précieux pour préserver votre équilibre.

Taureau du 21 avril au 20 mai Cœur: Vous pourrez vous poser beaucoup de questions essentielles qui ne trouveront pas forcément de réponse. Travail: Le Soleil et Mercure vous poussent à entreprendre quelque chose de neuf, ou à élargir votre horizon. Vitalité: Le stress et la fatigue ne feront pas bon ménage.

Gémeaux du 21 mai au 21 juin Cœur: Vous ne refuserez pas les plaisirs les plus sensuels de la vie. Travail: Vous pourrez employer vos talents de formatrice et utiliser votre charisme pour communiquer toutes vos idées. Vitalité: Vénus en bel aspect agrémentera cette période d’une énergie très positive.

Cancer

Scorpion

du 23 juin au 22 juillet

du 23 octobre au 21 novembre

Cœur: Vous aurez sans doute quelques pressants désirs de réajuster votre vie à vos envies, vous pouvez «Oser». Travail: Une période particulièrement positive si vous travaillez dans le commerce ou les métiers de service. Vitalité: Vous avez du tonus ce qui vous permet d’être optimiste.

Cœur: à la fois sentimentale et pudique, votre soif de tendresse sera vive, mais les personnes concernées devront le deviner. Travail: La confiance sera au rendez-vous, vous n’hésiterez pas à prendre des initiatives audacieuses. Vitalité: Un mois de pleine forme et vous ferez tout pour la maintenir.

Lion

Sagittaire

du 23 juillet au 22 août

du 22 novembre au 21 décembre

Cœur: C’est de la famille dont il faut vous occuper, vous serez très demandée, alors faites quelques concessions. Travail: Vague de succès, adaptabilité, sens de la répartie et goût de l’engagement, vous saurez tirer votre épingle du jeu. Vitalité: Il vous faudra aller à l’essentiel sous peine d’être vidé de votre énergie.

Cœur: Nos amies Sagittaire reviennent aux sixties, le flirt et le plaisir d’être courtisée vous donnent des ailes. Travail: L’important est que vous soyez toujours dans une phase active de production. Vitalité: Priorité aux moments de détente dans la nature.

Vierge

du 22 décembre au 20 janvier

du 23 août au 22 septembre Cœur: Les planètes opposées en Poissons durant cette période peuvent vous jouer des tours, vous aurez peut-être du mal à vous faire comprendre et à faire passer les messages. Travail: Misez à fond sur la prudence et la sécurité! Vous vous donnerez pourtant les moyens pour atteindre vos objectifs. Vitalité: Plus sensibles aux virus, prenez soin de vous.

Balance du 23 septembre au 22 octobre Cœur: Votre énergie remonte en flèche, l’esprit ouvert et prête à dialoguer, vous pourrez gérer les tensions en douceur. Travail: Vous allierez souplesse et fermeté pour faire passer vos idées, et Mercure vous facilitera les contacts. Vitalité: Belle protection, une barrière antivirus en quelque sorte.

Capricorne Cœur: La communication avec des amis reste privilégiée, même si de nouvelles rencontres ne vous laissent pas indifférente. Travail: Vous serez dans une position inconfortable pour tirer parti de la situation actuelle. Vitalité: Vous prendrez soin de changer votre façon de penser.

Poissons du 20 février au 20 mars Cœur: Votre quotidien sera secoué, période durant laquelle vos sentiments peuvent passer d’un extrême à l’autre. Travail: Des changements interviendront et vous feront progresser. Continuez l’élaboration d’un projet sans vous décourager. Vitalité: Profitez de votre belle énergie.


Femmes Magazine 134-fevrier 2013  

Le mensuel féminin 100% luxembourgeois

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you