Page 1

Plan Stratégique du FAWE 2013–2017

Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique www.fawe.org


Vision Un monde où toutes les filles africaines accèdent à l’éducation, obtiennent de bons résultats scolaires, terminent leurs études, et dans lequel les disparités entre les genres dans l’éducation sont éliminées. Mission Promouvoir l’équité et l’égalité des genres dans le domaine de l’éducation en Afrique, en encourageant aussi bien des politiques que des pratiques et attitudes positives à l’égard de l’éducation des filles.


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

Table des matières Vision Mission Liste des abréviations et sigles Mot de la Directrice Exécutive Introduction Présentation du FAWE Fawe Interventions L’impo rtance de l’éduca tion des filles et Défis Stratégie du FAWE 2013–2017 Structure de gouvernance du FAWE Plan Stratégique - Cadre des résultats

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017

2 2 4 5 7 11 13 15 17 26 27

3


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

Liste des abréviations et sigles FAWE FAWERS PIG TIC OMD ONG SMT ETEF NU UNESCO UNGEI UNICEF EPT

4

Forum des éducatrices africaines Secrétariat Régional du Forum des éducatrices africaines Pédagogie Intégrant le Genre Technologie de l’Information et de la Communication Objectifs du Millénaire pour le Développement Organisation Non Gouvernementale Sciences, Mathématiques and Technologie Education Technique et Enseignement Formation Nations Unies Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture L’Initiative des Nations Unies pour l’Education des filles Fonds des Nations Unies pour l’Enfance Education pour tous

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

Mot de la Directrice Exécutive Vingt-et-un ans après sa fondation, le FAWE reste ciblée et cohérente en vertu de son objectif qui de combler le fossé entre les sexes dans l’éducation à tous les niveaux. Au fil des années, le FAWE a noué un partenariat privilégié avec les ministères de l’Education (ME); fondée sur un intérêt réciproque en ce qui concerne les centaines de milliers de jeunes filles et des femmes en Afrique qui sont encore exclues de leurs droits à l’éducation, en particulier au niveau post-primaire. Un certain nombre d’antennes nationales qui ont signé des protocoles d’entente avec les ministères de l’éducation ont eu un libre accès aux processus politiques et de planification nationaux, ce qui a influé sur la réforme au niveau central. En conséquence, le FAWE a apporté une immense contribution au progrès que de nombreux pays d’Afrique subsaharienne ont accomplis en vue de réaliser l’égalité des genres dans l’éducation. Les interventions politiques pour assurer l’éducation primaire gratuite et obligatoire pour tous, réadmettent les mères adolescentes à l’école, et soutiennent l’éducation des filles aux sciences, mathématiques et technologie (SMT), entre autres ; des programmes d’équité qui traitent les filles et femmes en situations particulières en matière d’éducation; ainsi que des changements évidents dans les attitudes et les pratiques sociales à l’égard de l’éducation des filles, tous portant des traces du travail du FAWE à travers l’Afrique. Malgré ces résultats, un certain nombre de facteurs maintiennent toujours bon nombre de filles en dehors des classes : la pauvreté, les attitudes et pratiques biaisées basées sur le genre, le fardeau de la maladie, la violence fondée sur le genre, les conflits, et les conditions d’enseignement et d’apprentissage défavorables étant les plus persistants. De toute évidence, si des stratégies et des actions spéciales ne sont pas mises en place, l’objectif de l’égalité entre les genres continuera d’échapper à la plupart des pays d’Afrique. Comme une stratégie pour atteindre plus de filles dans les régions défavorisées de l’Afrique subsaharienne, le FAWE continue à nouer des partenariats solides avec les organisations et institutions aux niveaux continental, Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017

5


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

national et local. Les antennes nationales du FAWE réparties dans 33 pays d’Afrique subsaharienne ont rejoint des coalitions nationales et réseaux sous régionaux pour défendre, accompagner et partager leurs expertises non pas seulement pour augmenter l’accès des filles à l’éducation, la rétention des filles et l’amélioration des résultats d’apprentissage, mais aussi pour faire la plaidoyer pour l’égalité des genres pour plus d’impacts. C’est à cet égard que pour les vingt et une années de son existence, le FAWE a travaillé de manière stratégique pour mobiliser les partenaires au sein de ses coalitions et réseaux afin d’amplifier leur voix pour que les gouvernements africains assurent une éducation de qualité pour tous, avec un accent particulier sur l’accélération de l’éducation des filles. FAWE a été un coureur de front dans la promotion de l’égalité et l’équité des genres dans l’éducation, accomplissant ainsi progressivement sa mission à tous les niveaux. Ce Plan stratégique 2013-2017 est pour le FAWE, l’occasion de consolider les résultats des travaux et les résultats atteints au cours des vingt et une dernières années ; d’aborder les nouvelles questions/préoccupations qui constituaient une nouvelle menace pour l’éducation des filles – l’augmentation du taux de violence contre les filles, l’augmentation de la violence politique, l’insécurité alimentaire, le VIH et le sida, etc. Ce plan stratégique est le fruit de vastes consultations au sein du réseau de FAWE, des parties prenantes, y compris les membres du FAWE, les ministères de l’éducation, les partenaires financiers et le personnel du FAWE aux niveaux régional et national. Il a été développé dans le contexte actuel que les gouvernements africains et les partenaires financiers continueront à prioriser la question de l’égalité entre les genres, et que la demande pour l’éducation des filles sera alimentée par une sensibilisation accrue sur les avantages perçus de l’éducation des filles. Le FAWE croit en ses membres et aux anciens bénéficiaires de ses interventions sensibles au genre; nous reconnaissons que, grâce à des partenariats renforcés, FAWE maintiendra l’élan de favoriser une éducation équitable et de qualité pour les filles en Afrique à tous les niveaux. En conclusion, je crois que le FAWE a une base assez solide pour obtenir les résultats souhaités pour la réalisation de l’égalité et de l’équité des genres dans les systèmes éducatifs de la plupart des pays d’Afrique sub-saharienne. Hendrina C. Doroba Directrice Exécutive

6

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

Plan Stratégique du FAWE 2013-2017 Le FAWE est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) panafricaine, dirigée par des femmes africaines, œuvrant pour l’égalité et l’équité dans l’éducation à travers toute l’Afrique. Nous nous engageons avec les gouvernements, les établissements scolaires et les communautés pour développer et mettre en œuvre des politiques et des pratiques pour la promotion de l’éducation des filles. Le FAWE vit une période passionnante alors qu’il s’embarque dans une nouvelle stratégie. Nous vous invitons à vous rejoindre à nous pour transformer notre vision en une réalité permettant aux filles africaines d’avoir accès à une éducation de qualité et de terminer leurs études, et ainsi d’accélérer le développement de notre continent. Introduction Le FAWE œuvre depuis 1992 à la promotion de l’éducation des filles en Afrique. Nous avons réalisé d’importants progrès grâce à notre réseau de 34 Antennes nationales, coordonné par un Secrétariat régional. Nous avons par exemple formé au cours des sept dernières années plus de 20,000 enseignants grâce à notre Pédagogie Intégrant le Genre, leur permettant d’adopter des pratiques pédagogiques tout en tenant compte des besoins des filles. Malgré les résultats obtenus en vue de la promotion de l’éducation des filles en Afrique, des millions d’entre elles en Afrique subsaharienne demeurent toujours en dehors du circuit scolaire. Ceci désavantage non seulement ces filles individuellement, mais compromet également les efforts d’ensemble pour répondre à tous les aspects du développement social et économique de l’Afrique. Au cours de la période couverte par son 3e Plan Stratégique (20132017), le FAWE aura pour priorité de relever les défis qui existent toujours afin d’améliorer la vie des femmes et des filles. En travaillant avec les élèves, les parents, les éducateurs, et les leaders religieux Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017

7


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

et traditionnels, nous identifierons les structures, les systèmes et les comportements facilitant l’apprentissage des filles et mettrons en œuvre des interventions à fort impact. Nous nous engagerons avec les Ministères de l’Education afin de mettre en œuvre des politiques et des programmes éducatifs efficaces intégrant le genre. Nous resterons sensibles au travail effectué par les organisations partenaires en veillant à ce que nos activités soient complémentaires et se renforcent pour la promotion d’une éducation de qualité pour les femmes et les filles africaines. Au-delà de tout, nous sommes convaincues que leurs avenirs est entre leurs propres mains. Nous appuierons les bénéficiaires du FAWE et d’autres leaders féminins pour servir de modèles inspirant ainsi une nouvelle génération de filles à réaliser leur potentiel. La stratégie 2013-2017 s’appuie sur les leçons apprises de notre dernière période de stratégie (2008-2012) – pour permettre aux femmes et filles africaines d’avoir accès à une éducation de qualité et d’obtenir de bons résultats. Cette intervention exige une approche globale. Le FAWE s’engagera par conséquent avec des acteurs et les principaux intervenants de ce secteur. Les partenaires que nous ciblerons incluent les familles, les communautés, les leaders religieux et traditionnels, les autorités locales et régionales, les gouvernements nationaux et les filles elles-mêmes. Le partenariat est particulièrement important avec des efforts d’ensemble pour la rétention des filles dans l’école et l’obtention de résultats éducatifs de bonne qualité.1 Les évaluations de notre travail ont mis en évidence le besoin d’assurer la pertinence et l’excellence de nos activités : étendre et intégrer nos interventions au sein de toutes celles relatives à l’éducation en Afrique ; renforcer nos interventions destinées à plaider notre cause auprès de la population et améliorer notre base de connaissances en documentant notre expérience et nos bonnes pratiques ; faire pro1 Série de recherches du FAWE, « Renforcer les recherches sur les questions de genre pour améliorer l’éducation des filles et des femmes en Afrique ».

8

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

gresser notre engagement pour plaider notre cause et influencer les politiques, et veiller à ce que notre travail demeure pertinent et conforme aux tendances mondiales et au programme des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) pour après 2015.2 Les évaluations de notre travail ont aussi souligné l’importance de renforcer les relations au sein du réseau du FAWE et la nécessité de diversifier notre base de financement. Les évaluations ont par ailleurs mis en évidence le besoin d’améliorer la structure de gouvernance du FAWE et les relations de travail internes au sein du réseau, et aussi d’améliorer et de moderniser nos systèmes de suivi et d’évaluation.3 Le processus de développement de cette stratégie a inclus une large consultation des intervenants : des ateliers régionaux et des consultations au sein des pays ont été tenus avec les Antennes nationales, ainsi que des entretiens avec les organisations partenaires, les bailleurs et les autres acteurs clés. Ces consultations réitèrent les problèmes et les défis auxquels les femmes et filles africaines sont confrontées pour améliorer l’accès et la performance à l’école et le besoin continu de l’engagement du FAWE pour confronter ces défis. Les intervenants ont soulevé le besoin du FAWE de mener des études sur l’impact de ses interventions, de les documenter et les diffuser. Il a également été souligné l’importance du FAWE de gérer activement les connaissances, de s’engager avec les gouvernements dans les pays où il opère afin de contribuer à améliorer l’accès, la rétention et une qualité d’éducation à l’école des filles africaines. Le FAWE doit étendre et renforcer ses interventions à forts impacts et ceci en renforçant son réseau interne et aussi en complémentant le travail des autres acteurs dans le domaine de la promotion de l’éducation des filles. Un projet de stratégie fut présenté aux acteurs clés au Centre de Con2 Assie-Lumumba, N. ; Konate, K. 2011. Formative Mid-Term Review of the Implementation of FAWE’s Strategic Plan 2008-2010. 3 Kivolonzi, P. 2009. FAWE resource mobilisation and implementation plan ; Namuddu, K. Discours d’ouverture de la 8e Assemblée Générale du FAWE, 28 et 29 juillet 2011, Nairobi, Kenya ; Smith, S. 2011. A review of FAWE governance.

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017

9


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

férences de la Fondation Rockefeller à Bellagio en septembre 2012. Ce projet de stratégie fut finalisé en octobre 2012. Le plan stratégique 2013-2017 a été conçu en deux parties comme suit : La première partie présente le FAWE : notre vision, mission et valeurs à long terme ; le contexte dans lequel nous travaillons et les défis qui se posent. La deuxième partie met l’accent sur notre but stratégique : deux objectifs stratégiques et deux objectifs complémentaires. Elle insiste sur les activités et les résultats envisagés pour chaque objectif, et les interventions que nous réaliserons pour mesurer nos réussites. “Jusqu’à ce qu’il y ait une égalité dans le nombre de garçons et de filles qui vont à l’école, il sera impossible de fonder les connaissances nécessaires pour éradiquer la pauvreté et la famine, lutter contre les maladies et assurer un environnement sain et durable. Des millions de femmes et d’enfants continueront de mourir inutilement, mettant le reste du programme de développement, en danger.” UNICEF; 2005. Les Objectifs du Millénaire pour le Développement.

10

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

Présentation du FAWE Notre vision : Le FAWE existe pour créer un monde dans lequel toutes les filles africaines jouissent d’un accès à l’éducation, obtiennent de bons résultats, achèvent leurs études et où les disparités du genre sont éliminées. Notre mission : Nous accomplissons cette mission à travers la promotion de l’équité et de l’égalité du genre dans l’éducation en Afrique, en encourageant des politiques, des pratiques et des attitudes positives envers l’éducation des filles. Nos valeurs : Le FAWE s’engage à promouvoir l’équité et l’égalité du genre et des résultats scolaires de grande qualité. Nous honorons et respectons les droits et les croyances de nos bénéficiaires, partenaires, communautés et de notre personnel. Nous encourageons et soutenons la diversité, mais travaillons ensemble pour atteindre nos objectifs communs. Le FAWE reconnaît que les gouvernements africains sont les seuls responsables de provision de l’éducation et nous complétons leurs efforts en vue de promouvoir une éducation de qualité pour tous. Le FAWE attache une grande importance au professionnalisme, à la responsabilité et à l’intégrité. Nous insistons sur les résultats, et nous nous investissons dans tout ce que nous faisons. Notre démarche, « pour NOUS et par NOUS » : Nous sommes fiers d’être aux premiers rangs du mouvement des africains conduisant le développement de l’Afrique. Notre point de vue unique sur les questions relatives aux filles et communautés africaines nous permet de développer des interventions adaptées, durables et intégrant le genre qui fonctionnent. Nous mobilisons en priorité les ressources financières et humaines au sein de l’Afrique en travaillant avec les communautés, les entreprises, les philanthropes, et les bénéficiaires du FAWE.

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017

11


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

Histoire du FAWE : Fondé par cinq femmes africaines Ministres de l’Education4 et soutenu par des partenaires du développement au sein de l’Association pour le Développement de l’Éducation en Afrique,5 le réseau du FAWE a été mis en place pour permettre d’échanger des expériences, d’explorer des alternatives, et de s’engager pour faire pression en faveur des politiques encourageant l’éducation des filles. Au départ, les efforts du FAWE portaient surtout sur la vulgarisation de la valeur accordée à l’éducation des filles et le plaidoyer pour les incorporer dans l’agenda politique au niveau national et international. Ensuite, l’attention a été portée sur l’influence d’actions afin de réduire les disparités liées au genre dans l’accès, la rétention et la performance grâce à des interventions initiées. Aujourd’hui, le réseau du FAWE compte 34 Antennes semi-autonomes, en Afrique subsaharienne, coordonnées par un Secrétariat Régional établi à Nairobi, au Kenya. Nous somme une partir intégrante du mouvement pour l’éducation en Afrique, et une autorité pour la scolarisation des filles en Afrique. Le FAWE est membre de divers fora mondiaux et nationaux sur l’éducation, y compris le Comité Consultatif Mondial de l’Initiative des Nations Unies pour l’Education des filles (UNGEI), le Groupe de Suivi du Plan de travail du Commonwealth sur le Genre, et la Campagne Mondiale pour l’Éducation. Le FAWE a reçu en 1994 la Médaille Comenius de l’UNESCO, et en 2008 le Prix du Leadership de Henry R Kravis, les deux distinctions en reconnaissance de notre travail exemplaire comme champion de la cause de l’éducation des filles en Afrique. En 2011 le FAWE a reçu le Prix de l’Initiative Mondiale Clinton, reconnaissant notre travail dans la résolution des défis dans l’éducation des filles. En 2012, FAWE fut classé 49e parmi les 100 premières ONG mondiales par le Glob4 La regrettée honorable Mme Vida Yeboah du Ghana, l’honorable Mme Simone de Comarmond des Seychelles, l’honorable Mme Paulette Missambo du Gabon, l’honorable Mme le Dr Fay Chung du Zimbabwe, et l’honorable Mme Alice Tiendrebéogo du Burkina Faso. 5 Fondation Rockefeller, Secrétariat du Commonwealth, et SIDA.

12

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

al Journal. Choisie dans une longue liste de 1000 ONG existantes à travers le monde, le FAWE a été classé 4e parmi sept ONG africaines figurant dans le Top 100. C’est grâce à une action crédible pour promouvoir l’équité et l’égalité du genre dans l’éducation que le FAWE a acquis un historique de réussites si impressionnant. Nous avons joué un rôle central dans la promotion de l’importance de l’éducation des filles dans de nombreux pays, contribuant positivement à l’intégration du genre dans les politiques et les programmes du secteur de l’éducation. Ceci va de pair avec la mise en œuvre d’interventions pratiques pour appuyer l’éducation des filles. FAWE interventions Figurent parmi ces interventions : • Les paquets de bourses du FAWE qui permettent à des élèves brillantes de milieux pauvres de s’inscrire à l’école, d’y achever le cycle scolaire à tous les niveaux, et d’obtenir de bons résultats aux examens nationaux.6 • Le modèle d’autonomisation des jeunes du FAWE ‘Tuseme’ (Exprimons-nous franchement) qui améliore l’estime de soi, le leadership et les aptitudes sociales et de vie des filles, et développe une attitude positive des garçons vis-à-vis de l’éducation des filles. Tuseme joue un rôle essentiel dans le relèvement des connaissances des filles sur les questions de santé sexuelles et reproductives afin de leur permettre de prendre des décisions informées et saines à ce sujet.

6 Chaque année environ 17 000 filles et garçons bénéficient d’une aide du FAWE sous forme de bourse.

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017

13


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

• La Pédagogie Intégrant le Genre (PIG) du FAWE. Elle développe les compétences des enseignants et des administrateurs d’établissements scolaires, en les aidant à répondre aux besoins spécifiques des filles et des garçons. Depuis 2005 plus de 20,000 enseignants ont bénéficié de la formation PIG du FAWE, ce qui a contribué à une meilleure rétention et performance des filles à l’école. • Le programme Sciences, Mathématiques et Technologie (SMT) du FAWE. Depuis 2005 plus de 15,000 élèves ont bénéficié de ce programme, ce qui a entraîné des taux de participation des filles plus importantes dans les matières SMT, de meilleurs résultats aux tests, des attitudes plus ouvertes de la part des enseignants envers les capacités des filles, et un changement d’attitude positif des filles à l’égard de ces sujets. • Les clubs de mères du FAWE qui permettent aux femmes de faire un plaidoyer à la base, mobiliser l’appui communautaire et relever la prise de conscience sur les avantages socio-économiques de l’éducation des filles. • L’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnelle (EFTP) : « Autonomisation Économique des Filles dans des Situations d’Après-Conflit par la Formation Professionnelle » du FAWE qui donne à des filles déscolarisées l’opportunité d’acquérir des compétences techniques, professionnelles et d’entrepreneuriat traditionnellement réservées aux garçons, et accorde une formation d’entrepreneuriat et des bourses à des diplômées qui ne peuvent entrer dans le secteur formel de l’emploie. L’EFTP accorde également des bourses pour la formation continue, établit des alliances stratégiques parmi les acteurs clés, facilite la création d’associations de diplômés, et mène des actions de plaidoyer politique et de mobilisation communautaire.

14

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

“L’éducation des filles est si inextricablement liée aux autres facettes du développement humain que pour en faire une priorité signifie également apporter des changements dans un ensemble d’autres fronts; de la santé et statut de la femme à la prise en charge dés la tendre enfance; de la nutrition, l’eau et l’assainissement à l’autonomisation des communautés; de la réduction du travail des enfants et d’autres formes d’exploitation à la résolution pacifique des conflits.” UNICEF, 2004, “La situation des enfants dans le monde”, UNICEF, New York.

L’importance de l’éducation des filles et Défis La scolarisation des filles s’est répétitivement prouvée avoir un effet multiplicateur, avec un impact positif durable au-delà de l’éducation de l’individu, contribuant à l’atteinte des objectifs de l’Éducation Pour Tous (EPT) et du Millénaire pour le Développement (OMD). Son caractère fondamental dans tous les aspects du développement signifie que l’éducation des filles continuera d’être une priorité dans l’agenda de développement lorsque les OMD parviendront à leur terme en 2015. • Éduquer une fille signifie qu’elle aura trois fois moins de chances de contracter le VIH/SIDA7 . • Chaque année supplémentaire d’éducation des mères peut diminuer le risque de mortalité infantile de 7 à 9 %.8 • Une année supplémentaire à l’école pour les filles réduit le taux de fécondité de 5 à 10 %.9 Cela atténue la demande de services publics, réduit la pression sur l’environnement et contribue à équilibrer l’utilisation des ressources naturelles. • Éduquer une fille signifie qu’elle gagnera probablement un revenu supérieur de 25 % à celui d’une fille non éduquée, et qu’elle en investira jusqu’à 90 % pour sa famille.10

7 Les Femmes et les ODM, Africa Progress Panel, 2010 8 UNESCO, Institut de statistique 9 UNICEF. 1996. La situation des enfants dans le monde. New York. UNICEF. 10 Africa Progress Panel, Les Femmes et les ODM en Afrique, 2010.

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017

15


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

• Les pays à revenus faibles ou moyens perdent environ 92 milliards de dollars chaque année en ne donnant pas aux filles le même niveau d’éducation qu’aux garçons. Rapport 2011, le Pacte mondial sur l’éducation, Brookings Institution11 Même si aujourd’hui l’argument en faveur de l’éducation des filles ne fait plus de doute, l’Afrique subsaharienne compte 50 % de la totalité des garçons et filles non scolarisées. Dans 47 pays africains sur 54, les filles ont moins de 50 % de chance d’achever une scolarité primaire.12 En 1990, 38 millions d’enfants n’étaient pas scolarisés en Afrique subsaharienne. En 2010, ils étaient au nombre de 31 millions, dont 54 % (16,3 millions) étaient des filles. 13 Aujourd’hui, 55 % des femmes africaines ne savent ni lire, ni écrire.14 “Eduquer les femmes est un outil important pour réduire la famine chez les enfants.....les résultats d’une analyse transversal de 63 pays montrent que les gains éducatifs à travers l’éducation des femmes compte pour 43% de tous les avancées réalisées dans la réduction de la malnutrition infantile.” Rapport 2011, le Pacte mondial sur l’éducation, Brookings Institution

Il existe de nombreuses raisons pour expliquer cela et pour chaque fille africaine, la situation est différente. Dans de nombreuses communautés, la pauvreté, les attitudes traditionnelles et coutumières et sociales prévalent et il est attendu des filles qu’elles restent à la maison, aident dans les travaux domestiques et prennent en charge les parents. Dans certaines communautés, les mariages et grossesse précoces conduisent aux abandons scolaires. De nombreuses familles ne peuvent se permettre d’envoyer leurs filles à l’école et de payer pour les livres et toutes autres dépenses scolaires. Parfois, la pauvreté conduit les filles au commerce sexuel en échange de paiement des fournitures scolaires ou pour les besoins familiaux, ce qui ex11 Brookings. 2010. Achever les Objectifs du Développement Millénaire, l’Education est le maillon manquant. 12 UNESCO. 2012. Messages clés et données sur l’éducation et l’alphabétisation des filles et des femmes 13 UNESCO, Institut de statistique 14 UNESCO, Institut de statistique

16

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

plique le nombre élevé des grossesses précoces. Le manque de serviettes hygiéniques peut aussi souvent décourager les adolescentes d’aller à l’école. Lorsque les écoles sont éloignées de leurs domiciles, les filles peuvent avoir peur de s’y rendre : les chemins de l’école pour ces filles qui se déplacent au quotidien ont été des lieux d’abus. La violence sexuelle basée sur le genre rend les filles vulnérables, et ceci est exacerbé lorsque ce sont des enseignants ou des camarades de classe de sexe masculin qui profitent de leur situation et harcèlent les filles sexuellement. A l’école, les toilettes et les installations sanitaires peuvent ne pas être adéquates pour les filles, et les méthodes d’enseignement peuvent favoriser les garçons. Alors que beaucoup de gouvernements intègrent la promotion de l’éducation des filles dans leur politique, il est peut être difficile de traduire cette politique en pratique. Stratégie du FAWE 2013-2017 Entre 2013 et 2017, le FAWE s’engagera totalement dans la réalisation de sa vision en se concentrant sur un objectif primordial : « Permettre des changements positifs dans l’éducation des filles ». Les questions du genre et d’éducation en Afrique sont complexes mais peuvent être résolues. Durant la durée de notre Plan Stratégique, toutes nos ressources seront prioritairement mobilisées pour « permettre des changements positifs dans l’éducation des filles ». Nos interventions seront adaptées aux contextes individuels et aux défis rencontrés au niveau familial, communautaire, scolaire et national. Elles contribueront à permettre aux filles d’accéder à l’éducation, terminer leurs études et obtenir de bons résultats à tous les niveaux. Nous atteindrons ce but en nous concentrant sur deux objectifs stratégiques : Objectif stratégique n° 1 : Permettre aux filles africaines d’accéder à une éducation de bonne qualité, de terminer leurs études et d’obtenir de bons résultats à tous les niveaux. Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017

17


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

Objectif stratégique n° 2 : Veiller à ce que les connaissances et l’apprentissage concernant le genre et l’éducation soient gérés et diffusés au profit de tous ceux qui travaillent dans ce domaine. Deux objectifs complémentaires appuieront les deux objectifs stratégiques principaux et nous permettront de les réaliser : Objectif complémentaire n° 3 : Disposer d’un réseau FAWE compétent et dynamique capable de réaliser les objectifs stratégiques. Objectif complémentaire n° 4 : Avoir des partenariats solides et productifs avec des individus, des groupes et des organisations engagés en faveur de l’équité et de l’égalité du genre dans l’éducation. Notre plan opérationnel montre avec plus de détails la façon dont nous réaliserons chaque objectif ; les actions, les responsabilités, les résultats et les indicateurs pour chaque objectif, ainsi que le calendrier, la structure organisationnelle et le budget dont nous aurons besoin pour réaliser notre plan stratégique. Il s’agit d’un plan opérationnel sur trois années, qui sera révisé annuellement. Il servira de guide pour l’équipe de notre Secrétariat régional et pour les plans de travail des Antennes nationales, et qui en retour va guider nos plans de travail individuels. Nous effectuerons des évaluations de notre stratégie à mi-parcours et en fin d’année afin de mesurer nos progrès en vue de la réalisation de nos objectifs. Objectif stratégique n° 1 : Permettre aux filles dans toute l’Afrique d’accéder à une éducation de bonne qualité, d’obtenir de bons résultats et de terminer leurs études. Il existe toute une série d’interventions pour soutenir l’éducation des filles mais elles ne sont pas coordonnées. Les écoles, les dirigeants religieux et traditionnels ne travaillent pas avec les parents et, souvent, 18

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

les voix des filles elles-mêmes sont ignorées. Permettre aux filles d’accéder à l’éducation et d’obtenir de bons résultats nécessite les efforts combinés des acteurs clés, y compris les familles, les communautés, les écoles, les autorités locales et régionales, les gouvernements nationaux et les jeunes filles. Le FAWE s’engagera avec ces acteurs principaux pour aider à créer un environnement favorable pour permettre aux filles d’accéder à une éducation de bonne qualité, à obtenir de bons résultats et à terminer leur études. En se basant sur les évaluations antérieures, nous identifierons nos atouts concernant deux facteurs clés de réussite que nous renforcerons et améliorerons. Nous avons réussi à nous engager avec les gouvernements pour développer des politiques sensibles au genre, mais nous sommes conscients que des changements dans les priorités gouvernementales peuvent entraver les politiques d’être réalisées. Nous revigorerons les excellentes relations existantes avec les niveaux les plus élevés au sein des gouvernements, en mettant en relation ce qui se passe au sein des communautés et dans les écoles avec les priorités régionales et nationales des gouvernements. Il y a un besoin d’avoir un message cohérent sur les questions de genre et d’éducation. Ainsi, nous développerons et contribuerons à des « appels à l’action » pour inciter à soutenir l’éducation des filles. Nous veillerons grâce à notre engagement avec nos partenaires à ce que nos messages soient largement diffusées de façon à ce que les audiences ciblées spécifiques soient mieux informées sur les questions d’éducation des filles et à accroître leur participation. Résultats de l’objectif stratégique n° 1 : • Le réseau du FAWE contribue à un accès à l’école amélioré, et à de meilleurs résultats, pour les filles dans l’Éducation • Les politiques et les programmes nationaux d’éducation sont suivis pour qu’ils intègrent les questions de genre

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017

19


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

• Les problèmes d’éducation des filles restent une priorité dans le programme de développement de l’Afrique. Indicateurs de réussite de l’objectif stratégique n° 1 : • Augmentation des pourcentages d’accès, de présence et de participation des filles dans les communautés cibles • Les filles rendent compte de leurs expériences positives dans les écoles • Deux interventions intégrant les questions de genre soutenues par le FAWE destinées à accroître les taux d’accès, de maintien et de réussite scolaire. Actions pour l’objectif stratégique n° 1 : • Réaliser deux interventions du FAWE, renforcer leur impact et encourager d’autres acteurs à les étendre à grande échelle. • S’engager avec les gouvernements pour assurer que des politiques intégrant les questions de genre soient élaborées afin de soutenir les actions destinées à améliorer l’éducation des filles • Faciliter le soutien en faveur de l’éducation des filles parmi les acteurs stratégiques. Objectif stratégique n° 2 : Veiller à ce que les connaissances et apprentissages concernant les questions de genre et d’éducation soient gérés et diffusés au profit de tous ceux qui travaillent dans ce domaine. La recherche et les témoignages sur les questions de genre et d’éducation sont essentiels pour des interventions efficaces. Il existe de nombreuses bonnes pratiques concernant l’éducation des filles, à l’intérieur comme à l’extérieur du domaine d’intervention du FAWE, et nous travaillerons avec d’autres partenaires sœurs pour documenter et complémenter nos connaissances pour améliorer nos interven-

20

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

tions et afin de créer une plateforme de connaissances. Nous mettrons au point des méthodes systématiques pour trouver, enregistrer et documenter nos expériences et bonnes pratiques. Nous créerons des outils standardisés et internationalement reconnus pour collecter et analyser les données et les connaissances sur les questions de genre et d’éducation en Afrique. Nous développerons des partenariats avec les établissements scolaires et de recherche, les gouvernements et les ONG pour mener des recherches sur les questions de genre et d’éducation. Nous élaborerons des guides de bonnes pratiques qui matérialiseront les résultats des dernières recherches en manuels accessibles pour la pratique. À cet égard, le développement de la compétence du FAWE en technologie de l’information et de la communication (TIC) sera fondamental. Nous créerons un système interne d’information et de communication pour faciliter l’échange des connaissances. En ayant à l’esprit les problèmes d’accès et de connectivité à Internet dans certains des pays où nous opérons, nous explorerons également des solutions utilisant une technologie simple pour le stockage et l’analyse de l’information. Résultats de l’objectif stratégique n° 2 : • Les bonnes pratiques au sein du réseau du FAWE sur les questions de genre et d’éducation en Afrique sont documentées et diffusées dans tout le réseau • Le FAWE contribue aux corpus de connaissances et de pratiques existants concernant l’éducation des filles en Afrique • De meilleurs systèmes de communication interne et de gestion des données dans le réseau du FAWE. Indicateurs de réussite de l’objectif stratégique n° 2 : • Nombre et type de recherches et d’études sur les bonnes pratiques réalisées, documentées et diffusées à l’intérieur et à l’extérieur du FAWE en faveur du plaidoyer • Un système de communication interne installé et fonctionnel Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017

21


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

dans 10 Antennes du FAWE • Un meilleur système pour le site web du FAWE entraînant un accès plus important au site web du FAWE. Actions pour l’objectif stratégique n° 2 : • Joindre les plateformes de connaissances des partenaires pour diffuser nos études et informations • Mettre en place des outils de collection et d’analyse des données sur les bonnes pratiques concernant les questions de genre et d’éducation et les diffuser largement • Mettre en place un système TIC interne pour faciliter la communication et l’échange des connaissances au sein du FAWE et en dehors du réseau du FAWE. Objectif complémentaire n° 3 : Disposer d’un réseau du FAWE compétent et dynamique capable de réaliser les buts et objectifs stratégiques du présent Plan Stratégique. Alors que la structure organisationnelle du FAWE, avec ses Antennes nationales disposant d’une certaine autonomie, permet aux interventions nationales d’être adaptées aux contextes locaux, il faut que nous maintenions des pratiques cohérentes dans l’ensemble du FAWE. Pendant toute la durée de la stratégie, nous développerons des équipes transversales à travers le réseau pour soutenir et renforcer l’infrastructure du FAWE. La diffusion interne des connaissances et le soutien des capacités professionnelles amélioreront l’utilisation des compétences internes au sein du réseau pour appuyer le Secrétariat régional et les Antennes nationales qui s’efforcent d’opérationnaliser leurs activités programmées. A part d’améliorer l’efficacité de notre réseau interne, nous entreprendrons un audit général et une revue de la structure de la gouvernance de l’ensemble de l’organisation et de nos méthodes de travailler Dans le but d’appuyer pleinement le réseau du FAWE, nous utiliser22

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

ons les compétences des ressources humaines de nos divers membres, pour être plus engagés à contribuer à l’amélioration de l’éducation des filles. Nous passerons en revue nos critères d’adhésion pour diversifier les compétences qui sont nécessaires permettant ainsi au réseau du FAWE de réaliser effectivement ses objectifs. Croire en l’autonomie et que les filles se soutiennent mutuellement est un élément de base du travail du FAWE. Grâce à notre travail nous contribuerons à faciliter le développement d’une génération de jeunes filles indépendantes ayant bénéficiée du FAWE et partageant sa vision de s’engager à leur tour pour aider d’autres bénéficiaires et leurs communautés. Nous faciliterons le développement d’un mouvement fort d’une jeune génération de leaders du future. Nous encouragerons celles qui ont bénéficié des interventions du FAWE à maintenir leur engagement à servir de modèles et de tutrices pour les bénéficiaires actuelles et futures, et à contribuer également à la promotion de l’éducation des filles en Afrique. Résultats de l’objectif complémentaire n° 3 : • Le réseau du FAWE renforcé • Une association d’anciennes élèves du FAWE créée et fonctionnelle • Les membres du FAWE mobilisés au profit de l’éducation des filles en Afrique. Indicateurs de l’objectif complémentaire n° 3 : • Nombre d’adhésions activement impliqués et ayant des compétences pour soutenir le travail du FAWE • De meilleures communications et relations de travail à travers le réseau du FAWE • Le nombre d’anciennes bénéficiaires identifiées et engagées à aider à leur tour le FAWE et les communautés.

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017

23


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

Actions de l’objectif complémentaire n° 3 : • Revoir et améliorer la structure et les adhésions pour assurer la cohérence et la clarté des rôles et responsabilités opérationnels au sein du réseau • Faciliter le développement d’un réseau d’anciennes élèves du FAWE • Apporter un soutien technique et renforcer la capacité des Antennes nationales. Objectif complémentaire n° 4 : Avoir des partenariats solides et productifs avec des individus, groupes et organisations sœurs engagés en faveur de l’équité et l’égalité du genre dans l’éducation. Les défis du genre et de l’éducation en Afrique sont trop complexes pour qu’une organisation seule les résolve. La complémentarité d’actions coordonnées et de partenariats effectifs entre les organisations gouvernementales et non gouvernementales, les bailleurs, les donateurs, et autres organisations et individus impliqués, est nécessaire. Tout le long de la période de la stratégie, le FAWE cherchera de manière créative à travailler en partenariat avec d’autres sur le terrain pour réaliser ses objectifs. Ces partenariats pourraient impliquer des organisations et des institutions travaillant dans les domaines de l’éducation et du genre comme l’UNICEF, l’UNESCO, l’Union Africaine, les Ministères de l’Éducation, les Communautés Économiques Régionales, les médias et d’autres partenaires stratégiques encourageant la promotion du genre et de l’éducation en Afrique. Les cibles ne se limitent pas aux institutions et organismes de grande taille, mais aussi les leaders religieux et traditionnels qui sont aussi visés en raison de leur influence sur les états d’esprits. Le FAWE entretiendra par ailleurs des partenariats avec des femmes et des hommes africains influents ayant réussi, qui peuvent être la porte-parole de la cause du FAWE et servir de modèles pour les filles africaines afin de concrétiser la vision du FAWE. 24

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

Le FAWE identifiera et construira des partenariats productifs avec des institutions de financement et des philanthropes désireux de soutenir la cause du FAWE. Nous diversifierons nos flux de revenus pour une durabilité à long terme de notre travail. Nous nous efforcerons aussi de développer notre capacité à trouver des méthodes innovantes pour mobiliser des ressources adéquates pour notre autosuffisance. Résultats de l’objectif complémentaire n° 4 : • Un nombre accru de partenaires stratégiques et financiers impliqués avec le FAWE • Une présence active du FAWE et une plus grande visibilité dans les forums et les réseaux partenaires • Une amélioration de la stratégie de mobilisation de ressources diversifiées du FAWE. Indicateurs de l’objectif complémentaire n° 4 : • Nombre de Protocoles d’Accords et de Financement signés avec les partenaires stratégiques et financiers • Nombre accru de plateformes, de forums, d’échanges régionaux et mondiaux auxquels le FAWE participe activement • Flux de revenus du FAWE augmenté et diversifié pour faire opérationnaliser le plan stratégique du FAWE 2013-2017. Actions de l’objectif complémentaire n° 4 : • Développer une stratégie de partenariat • Identifier et s’engager avec différents partenaires stratégiques et financiers pour soutenir la cause du FAWE • Travailler avec des partenaires pour développer de nouveaux modèles et passer à grande échelle les interventions existantes. • Participer aux débats et aux échanges sur l’Éducation Pour Tous et sur les ODM pour après 2015.

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017

25


Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

Structure de gouvernance du FAWE FAWE Afrique Assemblee Generale Afrique Comite executif Directrice executive Afrique Directrice du Partenariat

Conseiller Technique de Programmes (2)

Conseiller Technique pour la Gestion des Connaissances

Assistante de Prigrammes

Charge de la TIC

Directeur de I’Administration & des Finances

Comptable

Chargee des Ressources Humaines Assistants (2)

Antenne Nationale du FAWE Comite Executif

Coordonatrice nationale

26

Programme Coordonateur de I’AN

Directeur de l’Admin & des Finances de I’ AN

Charge (s) de Projets

Personnel de Support de I’AN

Bureau sous-nationna de l’AN

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017


Le réseau du FAWE contribue à un accès, une rétention et performance à l’école améliorés pour les filles dans l’éducation

2 modèles améliorés du FAWE contribuent à faire face aux défis confrontés dans l’éducation des filles en Afrique

1.1

1.2

Résultats attendus

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017 Les Antennes nationales pourront mobiliser les ressources nécessaires pour reproduire ou étendre les interventions intégrant le genre.

Rapports des examens nationaux, registres de présence, enquêtes/ études commandées. Rapports annuels nationaux du secteur. Rapports semestriels et annuels du FAWE. Rapports mondiaux de suivi.

Rapports annuels du FAWE Rapports des donateurs/ partenaires. Témoignages des bénéficiaires et des communautés. Rapports annuels du ME, rapports scolaires.

% d’augmentation des taux d’accès, de présence et de participation parmi les filles dans les communautés cibles. Nombre et type d’interventions intégrant le genre réalisées par les Antennes nationales du FAWE destinées à augmenter les taux d’accès, de rétention et de performance.

Nombre de modèles améliorés et étendus à grande échelle. Nombre et type de partenariats établis pour faire opérationnaliser les modèles. Résultats des modèles améliorés.

Une participation adéquate et meilleure du système éducatif (enseignants, documents pédagogiques, salles de cours, etc). Les partenaires seront prêts à contribuer aue travail du FAWE sur l’éducation des filles.

Support prévus des parents et communautés pour envoyer les enfants à l’école.

Hypothèses et risques

Source de vérification

Indicateurs de résultats

Partenaires en collaboration SR FAWE ME Partenaires stratégiques et bailleurs y compris les fondations et le secteur privé Bénéficiaires du FAWE

ME Partenaires stratégiques et bailleurs y compris les fondations et le secteur privé

Organisme de mise en œuvre Antennes nationales du FAWE.

Antennes nationales du FAWE et le Secrétariat régional.

Objectif stratégique n° 1 : Permettre aux filles dans toute l’Afrique d’accéder à une éducation de bonne qualité, d’obtenir de bons résultats à tous les niveaux et de terminer leur scolarité

Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

Plan Stratégique - Cadre des résultats Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

27


Politiques et programmes nationaux d’éducation suivis pour qu’ils intègrent les questions de genre

Les problèmes d’éducation des filles restent une priorité dans le programme de développement de l’Afrique

1.3

1.4

SR FAWE ME Partenaires stratégiques, bénéficiaires du FAWE

Bénéficiaires du FAWE Partenaires stratégiques Coalitions Nationales pour l’éducation Mouvements pour l’éducation des filles

Antennes nationales du FAWE et partenaires.

SR et Antennes nationales du FAWE. Spécialistes du réseau et groupes de travail techniques.

Les membres et les partenaires du FAWE ont la capacité et sont engagés à avec les gouvernements et les autres décideurs politiques. Établir un budget tenant compte du genre sera intégré par tous les gouvernements. Les gouvernements africains s’engagent et font des questions de genre et d’éducation une priorité.

Rapports annuels du ME. Budgets nationaux. Rapports d’études et de recherches. Rapports annuels du FAWE.

CERs, Programmes et rapports des conférences régionales et mondiales. Rapports annuels du ME. Budgets nationaux. Rapports annuels du FAWE

Nombre de politiques de l’éducation intégrant le genre développées. Nombre et type de problèmes soulevés et intégrés dans les procédures de mise en œuvre de la politique. % d’augmentation dans le budget national attribuée à l’éducation des filles.

Nombre et type d’actions entreprises par les gouvernements africains pour résoudre les problèmes de l’éducation des filles dans le programme de développement de l’Afrique. % d’augmentation du financement en faveur de l’éducation des filles

Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

28

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017


Bonnes pratiques dans le réseau du FAWE documentées et diffusées pour informer les programmes du FAWE

Le FAWE contribue aux corpus de connaissances et de pratiques existants concernant l’éducation des filles en Afrique

Communications et gestion des données améliorées

2.1

2.2

2.3

Résultats attendus

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017 Système de réseau interne mis en place. Sites web du FAWE et autres sites du réseautage améliorés

Une connectivité Internet régulière et un accès aux ANs et au SR du FAWE. Le personnel utilise le système de réseautage interne.

Antennes Nationales du FAWE et Secrétariat Régional.

Antennes Nationales du FAWE et le Secrétariat Régional. Des plateformes de diffusion des connaissances et des expériences sont accessibles et l’éducation des filles reste une priorité du programme de développement des gouvernements africains.

Rapports de conférence. Rapports des partenaires. Rapports de recherche des institutions partenaires. Rapports du FAWE.

Nombre et type de questions du genre identifiées par la recherche et les nombreuses études concernant l’éducation des filles. Nombre et type de publications du FAWE réalisées et diffusées. Nombre de partenaires engagés avec le FAWE pour diffuser les connaissances sur l’éducation des filles.

Système de collection central des données (cadre de gestion des TIC). Efficacité des communications dans le réseau du FAWE. Nombre de liens opérationnels établis entre le SR et les ANs du FAWE (intranet, e-mail, gestion financière, RH, etc).

Partenaires Institutions de recherche

Antennes Nationales du FAWE et le Secrétariat Régional.

Des témoignages de bonnes pratiques dans l’éducation des filles sont disponibles. Des informations et données de bonne qualité ont été collectées.

Rapports annuels du FAWE. Rapports de recherche. Sites web et rapports des ANs du FAWE. Rapports de Conférences et d’autres événements d’apprentissage et de diffusion des données établis par le FAWE et d’autres partenaires.

Nombre et type d’informations/données collectées pour informer les pratiques dans le réseau du FAWE. Nombre et type de recherches conduites pour informer les programmes du FAWE. Nombre et type de partenariats établis pour appuyer les interventions du FAWE. Nombre d’acteurs ayant reproduit les interventions du FAWE.

Fournisseurs de réseau et prestataires de services.

OSC engagées dans le travail de plaidoyer en Afrique.

ME Institutions de recherche Partenaires sœurs

Organisme de mise en œuvre

Hypothèses et risques

Source de vérification

Partenaires en collaboration

Indicateurs de résultats

Objectif stratégique n° 2 : Veiller à ce que les connaissances et les apprentissages concernant les questions de genre et d’éducation soient gérés et diffusés au profit de tous ceux qui travaillent dans ce domaine.

Gestion des connaissances

Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

29


30

3.2

3.1

Une association d’anciennes élèves du FAWE créée et fonctionnelle

Réseau du FAWE renforcé

Résultats attendus

Base de données des anciennes élèves bénéficiaires du FAWE. Rapports sur les activités des anciennes élèves.

L’association des anciennes élèves du FAWE accepteront de consacrer du temps pour participer aux activités de l’Association à différents niveaux. Des ressources convenables pour créer l’Association des anciennes élèves.

Secrétariat Régional du FAWE et Les Antennes Nationales.

Antennes Nationales du FAWE et le Secrétariat Régional.

Les ANs du FAWE pourront mobiliser des ressources adéquates pour couvrir les coûts de leurs opérations et de leurs projets. Les ANs du FAWE disposent des compétences adéquates pour bien fonctionner. Le groupe de travail interne capable de bien fonctionner pour apporter le soutien.

Rapports transmis par les ANs au SR et par le SR aux ANs. Rapports téléchargés à partir du site web du FAWE. Communication régulière et à jour entre SR et ANs et réactions du SR aux ANs et réciproquement. Comptes rendus par des ANs représentant le SR dans différents forums.

Nombre d’ANs s’engageant et s’entraidant mutuellement. Nombre d’ANs qui transmettent des rapports réguliers de qualité et des réponses au SR. Nombre et type de groupes de travail établis. Nombre et niveau des opérations des ANs et du SR du FAWE.

Nombre d’anciennes élèves bénéficiaires du FAWE identifiées. Nombre d’activités identifiées et développées par les anciennes élèves. Type de soutien fourni par l’association des anciennes élèves du FAWE.

Organisme de mise en œuvre

Hypothèses et risques

Source de vérification

Indicateurs de résultats

Objectif complémentaire n° 3 : Disposer d’un réseau du FAWE compétent et dynamique capable de réaliser les buts et objectifs stratégiques du présent Plan Stratégique.

Renforcer le réseau du FAWE

Anciennes bénéficiaires du FAWE

Partenaires stratégiques et bailleurs OSC Gouvernements respectifs

Partenaires en collaboration

Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017


Les membres du FAWE mobilisés au profit de l’éducation des filles en Afrique

Nombre de membres du FAWE identifiés disposant des compétences pertinentes pour appuyer les interventions du FAWE Nombre de membres du FAWE qui se sont engagés à soutenir les activités du FAWE Type de contributions par les membres du FAWE et les autres partenaires

Plan Stratégique du FAWE | 2013–2017 Rapports d’activité du FAWE. Compte rendus des Assemblées Générales du FAWE. Registre des adhésions. Fiches de renseignement des membres du FAWE. Rapports du groupe technique du FAWE.

Les membres du FAWE acceptent et s’engagent à participer aux activités du FAWE.

Antennes Nationales du FAWE et le Secrétariat Régional.

4.1

Un pool de partenaires du FAWE diversifiée

Résultats attendus

Montant des fonds mobilisés pour le Partenariat Stratégique dans le budget projeté.

Nombre de forums des partenaires auxquels le FAWE participe.

Nombre d’interventions réalisées avec des partenaires sœurs.

Indicateurs de résultats Protocoles d’accord. Accords. Informations du site web. Échange d’informations. Base de données ou rapports du partenaire. Rapports financiers du FAWE.

Source de vérification

La situation financière mondiale restera stable et des philanthropes disposés à accepter de soutenir et de promouvoir l’éducation des filles. Que les problèmes du FAWE soient une priorité pour les partenaires et les leaders politiques.

Hypothèses et risques

Antennes nationales du FAWE et le Secrétariat Régional.

Organisme de mise en œuvre

Objectif complémentaire n° 4 : Établir et entretenir des partenariats solides et productifs avec des individus, des groupes et des organisations sœurs et s’engageant en faveur de l’équité et de l’égalité du genre dans l’éducation en Afrique et dans le monde.

Partenariats et travail en réseau

3.3

Philanthropes africains, fondations, secteur privé OSC ONG internationales et nationales

Partenaires en collaboration

Éducateurs Philanthropes africains Autres personnes disposant de compétences spécialisées

Permettre une évolution positive de l’éducation des filles en Afrique

31


FAWE House, Chania Avenue, off Wood Avenue, Kilimani P.O Box 21394 - 00505, Ngong Road, Nairobi, Kenya Tel: +254 20 387 3232/3351 | Fax: +254 20 387 4150

FAWE Plan Stratégique 2013-2017  

Cette publication présente le Plan Stratégique 2013-2017 du Forum des éducatrices africaines (FAWE) avec le thème 'Permettre une évolution p...

FAWE Plan Stratégique 2013-2017  

Cette publication présente le Plan Stratégique 2013-2017 du Forum des éducatrices africaines (FAWE) avec le thème 'Permettre une évolution p...

Advertisement